Vous êtes sur la page 1sur 47

JOUR 01 – Alignez votre cœur avec moi

 by Eric Pechin
 17 janvier 2019
 Comments (0)

Au beau milieu d’une nuit, je ne pouvais fermer les yeux. Le Seigneur a commencé à me
parler : «Je désire établir ma présence d’une nouvelle manière au milieu de vous. Dans cette
saison, vous ne pouvez pas opérer sans ma présence. Cherchez-moi et attendez que je me
positionne.»

Lorsque le Seigneur établit quelque chose de nouveau, nous ne devons pas présumer que nous
savons où et comment «l’arche» de sa présence se déplace. Nous devons attendre et regarder
plus haut avec l’espérance de voir comment il voudrait nous faire avancer dans la prochaine
guerre. Alors que je me tenais dans le profond silence de cette nuit, Dieu m’a rendu attentif afin
que je puisse entendre les battements de mon propre cœur. Je vous encourage à écouter
attentivement les battements et le rythme de votre cœur. Demandez un réalignement des désirs
de votre cœur avec les désirs du cœur de notre Dieu. Ensuite, montez plus haut et demandez au
Seigneur de pouvoir entendre le silence céleste. Au milieu du chaos qui environne nos vies,
demandez-lui de vous laisser entendre le silence de l’ombre de sa présence sur vous. Demandez-
lui de vous laisser entendre des sons du ciel que vous n’avez jamais entendus. Entendez les
chants des anges libérés sur la terre. Dites au Seigneur que vos oreilles sont disponibles pour
écouter, et laissez-le libérer l’atmosphère du ciel autour de vous, que vous soyez saturé de sa
présence. Demandez-lui de faire jaillir et d’activer un changement climatique sans précédent dans
le territoire qu’il vous a confié. Que les soucis, les problèmes, les difficultés de ce jour
s’évanouissent, ainsi vous recevrez les décrets célestes afin que vous entendiez la volonté
parfaite de Dieu pour votre destinée. Ne partez pas avec vos propres forces pour résoudre quoi
que ce soit. Patientez encore quelques minutes que le cœur de Dieu frappe votre poitrine et
propulse votre sang dans votre cœur. Ne vous demandez plus comment vous pourrez avancer
dans cette saison. Laissez-le Seigneur donner son impulsion à l’intérieur de votre poitrine.

Ecoutez ce que Dieu dit à propos de nos cœurs :

«Mon cœur n’est pas inquiet de ce que vous traversez. Discernez le temps et la saison, attendez
que mon cœur s’aligne avec vous, tenez-vous avec le rythme de mon cœur, asseyez-vous devant
moi et écoutez-moi maintenant. Vous recevrez cette impulsion céleste pour réaligner et remettre
en ordre ce qui semble être confus. Le battement de mon cœur va ajuster la position de
« l’arche » de ma présence. Vous ne pouvez pas sortir sans ma présence, alors vous devez
attendre que je positionne ma présence. Libérez de l’espace pour ma présence, je vais
positionner « l’arche » devant vous. Dans ma présence vous verrez votre ennemi et vous serez
en sécurité. Regardez, car le ciel est dégagé et clair pour vous. Dans ma présence vous serez
conscient de ce qui vous entoure, vous saurez quand bifurquer sur le chemin. Le meilleur est ce
que mon cœur a pour vous. Permettez à mon cœur de battre en vous, afin que le meilleur puisse
demeurer en vous. Je suis un Dieu qui peut se déplacer aussi facilement derrière vous que
devant vous et libérer mes anges pour vous protéger. Alignez-vous avec moi, et je vais ouvrir le
chemin. Permettez à ma présence de se déplacer devant vous, laissez ma présence préparer le
chemin de votre futur. Ne craignez pas les circonstances, je serai en mesure de rediriger votre
focus afin d’éviter tout crash. Vous trouverez le chemin qui vous apportera l’accomplissement
dans votre futur. Sortez des préoccupations qui se trouvent sur votre chemin et laissez-moi vous
conduire hors des sentiers battus, hors de votre propre compréhension, dans ce que j’ai prévu à
l’avance pour vous. Ne vous inquiétez pas de votre provision, restez en ma présence afin de voir
le miracle de l’approvisionnement pour vous. Patientez jusqu’à ce que vous voyiez le feu de ma
présence se déployer dans le ciel, comme pour mon peuple dans le désert. J’ouvrirai
soudainement les cieux d’une façon surnaturelle, alors la délivrance viendra rapidement.
Maintenant mon cœur est aligné et il bat avec le vôtre, car vous êtes entrés dans une nouvelle
saison. Laissez mon arche se déplacer en premier ! Que mon arche soit devant vous. Ce sera un
temps pour poursuivre la volonté de mon Père, un temps pour avancer et un temps pour s’arrêter.
Commencez par faire une pause avec moi. Ne montez pas sans que je vous appelle à monter, ne
vous déplacez pas sur un territoire sans que je ne vous aie appelé, car les vents qui soufflent sont
puissants et je désire que vous vous teniez debout, afin de franchir la prochaine étape. Prenez le
temps de faire une pause, observez, attendez, alors vous verrez et célébrerez les victoires à venir
qui seront libérées au milieu de la prochaine bataille qui est devant vous.»

JOUR 02 – Un cœur aligné dans les


profondeurs
 by Eric Pechin
 16 janvier 2019
 Comments (0)

Nous nous trouvons à un endroit où nous devons faire des choix pour des changements majeurs.
Il est temps de nous mettre en marche, de nous lever et de construire ce que le Seigneur a choisi
d’établir, ce qui signifie que nous allons devoir passer au-delà de notre propre compréhension.

Nous avons choisi d’avancer plus profondément cette année. Nous sommes maintenant sur le
chemin où il nous a conduits. À l’endroit où nous avons pris une position, nous sommes alors en
mesure d’avancer plus en profondeur. Nous ne pouvons plus nous appuyer sur notre propre
compréhension pour aller de l’avant. Le Seigneur nous ouvre une porte dans un endroit différent
que nous ne connaissons pas. Car il y a plusieurs demeures dans la maison du Père. Nous
devrons peut-être aller vers le nord avant de pouvoir aller vers le sud… Dieu nous emmène dans
un endroit de sa volonté, pour que notre avenir soit aligné dans la destinée qui nous attend et qui
est décrétée depuis longtemps dans notre livre de vie.

C’est lors de notre rassemblement The Sound Europe, au centre RiseUp à Perpignan, que mon
ami Wytze Valkema m’a dit que Dieu allait opérer mon cœur. «Une intervention à cœur ouvert, le
Seigneur veut pénétrer en profondeur, afin de nettoyer, de guérir, de transformer. Ton cœur va
être sorti de ton corps, ça va être douloureux.» Je n’avais aucune idée, à ce moment précis, que
mon cœur avait besoin de subir une intervention. Je pensais: «Tout est OK avec mon cœur, je
n’en ai pas besoin !» Quelques minutes plus tard, je pénétrais dans le centre, au milieu d’un
temps d’adoration prophétique, et je me retrouvai par terre. Enveloppé dans un talith de prière, je
sanglotais de tout mon être, à en perdre le souffle. Mes entrailles souffraient et ma poitrine me
serrait violemment.

Mon cœur était en train d’être aligné avec celui du Père. Ne dites pas : «Je n’en ai pas besoin, ce
n’est pas pour moi !»

Dieu va transformer nos cœurs dans sa présence devant son trône.

Dieu a le désir de nous fournir un plan des lieux célestes qui permettra à son peuple de se
déplacer au milieu de ceux qui se tiennent dans la salle du trône. (Zacharie 3:7)

Le Seigneur crée notre «identité», et le désir de son cœur est que nous connaissions notre
identité. C’est pourquoi nous traversons les saisons de nos vies de cette manière. C’est pour
l’amour de lui qu’il veut agir. (Ésaïe 48:11)

Ésaïe 41:15 déclare: «Voici : je fais de toi un traîneau de battage tout neuf, armé de pointes, tu
battras les montagnes, tu les broieras, tu rendras les collines semblables à la paille.» (Semeur)

C’est le type d’identité forgée que les adorateurs reçoivent dans ce lieu d’autorité, assis avec
Christ dans les lieux célestes, qui leur permettra de faire face à leurs montagnes et qui leur
permettra d’avancer.

Beaucoup ont entretenu une culture émotionnelle, ce qui a anesthésié le peuple de Dieu quant à
sa capacité de sentir le cœur de Dieu, et les croyants ont brisé leur identité. Cependant le
Seigneur désire que nous connaissions et vivions, et que nous soyions familiers avec l’expression
de son cœur. Connaître la Parole de Dieu implique de savoir entendre et reconnaître les
battements de son cœur, qui expriment ses pensées, qui libèrent ses sentiments et son but. Notre
relation avec Dieu est «un cœur à cœur, un face à face», une connexion divine où la vie coule. La
vérité qui naît du cœur du Père a le pouvoir d’éclairer les yeux de notre cœur.

Quand nous déclarons sa vérité avec son cœur, elle a le pouvoir de transformer les vies par la
puissance de son amour. C’est cette vérité qui libère les captifs. C’est la parole prophétique
découlant du cœur de Dieu qui va déplacer les gens dans une nouvelle saison, les libèrer dans
leur véritable identité, ce qui apportera la guérison et la restauration. Afin de libérer la dimension
divine de Dieu au milieu de nous, la vérité qui naît de son cœur avec la puissance qui agit par
amour, nous devons permettre à Dieu d’évoluer au travers de la fragmentation de ce qui a été
brisé dans nos cœurs.

Cela signifie que nous devons être des gens guéris, changés, transformés. Nous entrons
maintenant dans une saison de guérison que nous n’avons pas connue auparavant.

Je vous engage à découvrir où en est votre cœur, qu’est-ce qui «traîne» tout au fond de ses
profondeurs ? Nous avons été appelés par notre nom, nous sommes assis dans les lieux célestes
avec Christ, nous avons une place d’autorité. C’est avec une couronne que nous gouvernons.
«Si tu marches dans mes voies et si tu gardes mon commandement, c’est toi qui gouverneras ma
Maison, tu garderas aussi mes parvis, et je te donnerai libre accès parmi ceux qui se tiennent
ici.» (Zacharie 3:7 / Colombe)

Mes amis, je vous encourage dans cette journée, à prendre soin de vos cœurs plus que de tout
autre chose.

JOUR 03 – Un cœur aligné au milieu du


chaos
 by Eric Pechin
 15 janvier 2019
 Comments (0)

Ces derniers mois, nous pouvons observer tout autour de nous un soulèvement sans précédent
de confusion. Des événements climatiques à répétition, les nations qui s’excitent autour d’Israël,
les attentats perpétrés dans les nations, la sortie du Royaume-Uni de l’UE, l’élection du président
Donald Trump aux États-Unis, les élections présidentielles en France, tout s’accélère… Il semble
que tous les médias, y compris les médias sociaux, sont dans une tornade infernale avec une
urgence surdimensionnée de répandre autant de négativité et de peur que possible. Peu importe
dans quelle partie du monde vous vivez, on ne peut pas nier l’escalade d’un climat de peur qui
libère une atmosphère de chaos.

L’ennemi libère un ouragan spirituel, avec l’intention de causer de grands ravages sur la terre, que
ce soit dans l’église ou à l’extérieur. Satan est en train de parcourir la terre et de s’y promener
(Job 1:7) afin de libérer un esprit de chaos. Il veut confondre, distraire, diviser, piller… Il vise
particulièrement le corps du Christ pour le désarmer.

Ces dernières semaines, j’ai dit à Dieu de sonder mon cœur sur ce sujet et il est arrivé que je me
sente troublé. Je ne pouvais pas soustraire ce sentiment de confusion et de frustration que je
sentais dans mon esprit, et en demandant au Saint-Esprit ce qu’il fallait faire, j’ai entendu: «Éteins
le bruit !» Plus que tout, je veux protéger mon cœur, et je réalise d’une manière plus précise et
pressante que nous devons fermer la porte des voies extérieures qui visent notre destruction.

Vous voulez entendre la voix de Dieu, le voir se déplacer dans votre vie à chaque instant ?
Tournez vos yeux sur Jésus ! Ce sur quoi nous fixons notre regard dans cette saison déterminera
l’endroit où nous nous déplacerons et de quelle manière nous le ferons.

Avancer dans ce temps de chaos nous demande de nous déplacer avec le manteau de puissance
que Jésus nous a donné. Nous vivons dans ce monde mais nous ne sommes pas de ce monde.
C’est pourquoi nous sommes un peuple appelé à la radicalité dans notre positionnement et dans
nos choix. Fermez les portes aux voix extérieures nuisibles qui vous descendront dans la
pénombre. Il est temps que nous connaissions notre identité en Christ, que nous marchions dans
notre mandat. Nous avons été appelés, établis, couronnés, positionnés… Nous avons reçu une
autorité pour gouverner sur le territoire qu’il nous a confié. Il est temps de ne plus accepter  de
nous laisser voler, écraser, piller, détruire… Quittez cette terre de chaos pour entrer avec Christ
dans une nouvelle saison de victoire où le lait et le miel coulent à flots. Nos choix et le
positionnement de notre cœur nous permettront de nous déplacer dans la faveur et de protéger
notre futur, car il ne s’agit pas uniquement de décret céleste déployé sur nos vies mais également
de nos choix.

Nous devrions avoir suffisamment de crainte de Dieu pour garder nos cœurs et nous
repositionner, nous réaligner. Je sens que mes paroles sont insuffisantes pour décrire le
sentiment de crainte que nous devrions avoir quand nous nous approchons de notre Dieu dans la
salle du trône. Mon cœur fond au seul regard de ce parfait roi d’amour. Je peux l’entendre
dire: «Gardez votre attention sur moi.» Je crois que le Saint-Esprit nous appelle à cette heure à
nous détourner de tous les bruits extérieurs qui nous distraient pour pouvoir contempler notre roi.

Ne perdez pas de vue qui vous êtes ! L’ennemi a essayé de libérer la peur dans chaque maison,
avec le plan de diviser le corps de Christ. Si notre regard se détourne de notre roi, nous perdons
de vue qui nous sommes et quelle est notre autorité et  notre capacité à surmonter les difficultés. 
Les bruits du monde dans cette saison sont une distraction. Nous ne devons pas pour autant
fermer les yeux sur les événements de ce monde, mais au lieu de permettre à l’ennemi de nous
affecter et de lui permettre de devenir un combat en nous, nous tournons et gardons notre regard
sur notre roi. Car lui seul se tient au-dessus des fils des hommes.

«L’Éternel sera roi de toute la terre ; En ce jour-là, L’Éternel sera le Dieu unique, Et son nom sera
le nom unique.»  (Zacharie 14: 9 / Semeur)

Si nous le perdons du regard, nous le perdrons de vue. C’est en le voyant que nous voyons
l’amour. En voyant ce qui se passe dans le monde, nous voyons la peur. L’amour parfait de notre
roi rejettera toute forme de crainte. Alors nous pourrons le dire, non pas avec arrogance mais
avec certitude :

«Nous n’avons pas peur !»

L’ennemi tient à nous distraire, en attirant notre regard vers le monde et son champ de peur car il
sait qu’une maison divisée contre elle-même ne peut pas tenir. La distraction est décrite comme
une agitation extrême, elle détruit notre paix et elle désarme notre force.

C’est le temps de la restauration des fondations. Lorsque Néhémie fut appelé à reconstruire le
mur de la ville de Jérusalem, Dieu envoya les Israélites par deux: un construisait le mur tandis que
l’autre se tenait à l’arrière, armé. Les Israélites se tenaient contre un ennemi qui avait l’intention de
détruire Jérusalem et ses fondements. Par conséquent leur stratégie devait être précise et
vigilante : reconstruire dans l’unité, se protéger et lutter contre la distraction. Il y a une émergence
de gardiens qui sont levés pour reconstruire et protéger les murs. Ces sentinelles sont de
puissants intercesseurs, revêtus d’autorité et de sagesse royales pour renverser toute attaque et
toute opposition qui surgit, de manière à confondre les plans de l’ennemi.

En tant que corps du Christ, nous ne pouvons pas nous permettre d’être distraits et que nos
cœurs soient désunis dans cette saison. Nous ne pouvons pas défendre les portes de nos villes
aussi bien si nous ne sommes pas alignés dans la bonne position. Nous ne pouvons pas
permettre à l’ennemi de nous niveler et de nous détruire, pendant que le monde tombe en ruine.
Le monde attend que l’épouse se lève dans l’unité et manifeste la puissance divine.

En dépit de nos opinions, de nos différences, de nos croyances, de nos doctrines, nous devons
nous rappeler qui nous sommes, les ambassadeurs du Roi de gloire, positionnés afin de faire
briller sa lumière dans l’obscurité, au milieu du chaos de ce monde.

Levons-nous, protégeons nos cœurs. Nous avons été appelés par notre nom pour la passion et
préparés au combat pour la guerre.

JOUR 04 – Un cœur convoqué à la main


droite de Dieu
 by Eric Pechin
 14 janvier 2019
 Comments (0)

«Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, recherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à
la main droite de Dieu. Attachez-vous aux réalités d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre.»

(Colossiens 3: 1-2 traduction libre de la version anglaise  NIV)

Quelle est la position de notre cœur ? Dans le monde où nous vivons, entourés de tant de
distractions et de séductions, il n’est pas toujours aisé de nous positionner avec radicalité,
cherchant premièrement le royaume de Dieu et les choses d’en haut. Pourtant, nous ne pouvons
plus faire l’économie de voir avec les yeux du royaume des cieux, car il est révélé une stratégie
importante pour les croyants en cette saison. Ce texte est important quand on le médite et quand
nous le prions et le déclarons. Cependant, nous devons réaliser que déclarer ne sera pas
suffisant. Nous devons choisir de nous positionner dans cette réalité spirituelle. Il existe des
secrets cachés dans la salle du trône de Dieu mais il y a aussi des révélations de la parole de
Dieu pour nous, dans cette saison. L’apôtre Paul nous engage à rechercher les choses qui se
trouvent en haut, dans la salle du trône où Christ est assis à la «main droite» de Dieu.

C’est extrêmement puissant, car il est révélé en Ésaïe 48:13  (Colombe): «Ma main a fondé la
terre, et ma droite a déployé les cieux : Je les appelle, et ensemble ils se présentent.» La
puissance et l’autorité de Dieu se trouvent dans sa main droite, et c’est à la «main droite» de Dieu
que nous sommes convoqués, afin de toucher les réalités célestes.

Voici ce que donne ce texte de Colossiens avec mes propres mots :

«Puisque, alors, vous avez été élevés avec le Christ, mettez vos cœurs au-dessus des
distractions de ce monde, où Christ est assis à la main droite de Dieu. Placez votre esprit au-delà
de la ligne d’horizon, ne fixez pas vos yeux sur les choses terrestres qui passeront.»
Notre plus grand impact en tant que chrétiens n’est pas libéré quand nous nous concentrons sur
les choses de la terre, sur les circonstances, les difficultés, les distractions, mais quand nous
arrivons à comprendre notre identité et qui nous sommes en Christ, quand nous appréhendons
par la foi et la prière tout ce que Dieu nous a donné par Christ, la puissance, la gloire et la
bénédiction du ciel sur la terre.

Souvenez-vous du prophète Samuel qui était chargé par Dieu d’oindre le prochain roi. Il
commença avec les choix les plus probables selon les normes terrestres. Mais Dieu avait choisi le
plus improbable, un simple berger nommé David. Dieu a rappelé à Samuel qu’il ne nous voit pas
comme l’homme voit d’une manière naturelle mais qu’il «regarde au cœur».

Quelle importance pour le peuple de Dieu de garder cela à l’esprit en cette saison, en faisant
confiance au Seigneur et en lui demandant de nous aider à voir à travers les yeux de son cœur.
C’est ce que nous avons pu observer aux États-Unis avec l’exemple récent des élections du
président Donald Trump. En définitive, le succès des années à venir des États-Unis ne sera ni par
puissance, ni par force, mais par l’Esprit de Dieu. Ce qui va être libéré dans cette saison devra
être libéré du ciel et nous devons garder à l’esprit, également, que la France devra embrasser
cette dimension.Jésus a dit: «Mon royaume n’est pas de ce monde.» (Jean 18:36 / Semeur) – Le
royaume de Dieu doit impacter le royaume terrestre.

Quand nous prions, «Que ton règne vienne, que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel»,
nous prions pour que la vie, la puissance, l’amour, les ressources, les provisions, la présence de
notre roi viennent dans notre monde et le transforment. La façon dont notre Dieu veut l’accomplir
ne se fera pas au travers de la politique mais par son Esprit à travers la proclamation, la
déclaration et les prières jaillissant de nos cœurs oints, positionnés à la «main droite de Dieu».

Nous avons des responsabilités d’intendance de la révélation de la justice et de la vérité qui sont
la base du trône de Dieu. (Psaume 89:15) Soyons vigilants de ne pas abaisser le centre de gravité
de nos cœurs. Gardons cette position dans les lieux célestes alors que nous nous déplaçons pour
établir son royaume sur terre, en faisant des gains de territoires, pour sa seule gloire.

L’apôtre Paul nous rappelle de «mettre nos cœurs au-dessus des distractions de ce monde, où
Christ est assis à la main droite de Dieu.» Notre plus grand impact en tant que chrétiens ne vient
pas quand nous nous concentrons sur les choses de la terre, mais quand nous arrivons à
comprendre qui nous sommes en Christ, et à appréhender par la foi et la prière tout ce que Dieu
nous a donné par Christ, la puissance, l’autorité, la force, la gloire et la bénédiction du ciel sur la
terre.

Ne nous laissons pas diviser par des idéologies, ne soyons pas affligés par ce qui nous entoure.
Ce serait un signe que nous sommes devenus « trop terriens » pour pouvoir affecter cette terre.
Concentrons nos cœurs passionnés et toute notre attention sur Jésus, sur les choses d’en haut,
sur son royaume.

ll y a une différence entre la présence du royaume et vos propres idées. Si nous voulons être
honnêtes, nous savons que notre schéma de pensée doit être encore transformé. Tenons-nous
encore et encore, chaque jour, à chaque heure, plus que connecté mais assis avec Christ à
la «main droite» de Dieu.
Je veux vous encourager dans cette journée à chercher Dieu, de tout votre cœur, à vous
familiariser avec cette position victorieuse dans sa présence.

JOUR 05 – Un cœur élevé pour regarder plus


bas
 by Eric Pechin
 13 janvier 2019
 Comments (0)

La meilleure position pour nos cœurs est dans un lieu élevé, devant le trône de Dieu, afin de
pouvoir regarder en bas. Ces derniers mois, le Seigneur nous communique des perspectives
révélatrices concernant notre position dans la prière, dans l’intercession, qui nous ont
profondément pénétrés. Le principe de la prière victorieuse engage notre cœur et notre âme.
Nous ne pouvons pas y échapper. Nous semblons être engagés dans un processus qui nous
engage dans la méditation de la parole et dans l’adoration devant le Roi. Dans cette position, cela
active nos cœurs et le Saint-Esprit ouvre notre esprit, afin de nous partager ses rêves. Une
nouvelle fois, une question fondamentale doit être abordée.

«Où sommes-nous assis ?»

C’est quand je prends l’avion volant à haute altitude au-dessus des nuages, où je peux
contempler les territoires de la terre, que je peux réaliser : «C’est la meilleure position où je peux
être.» Car, effectivement, c’est en haut que nous pouvons avoir la meilleure vision, au-delà de la
ligne d’horizon.

Nous avons l’opportunité de pouvoir contempler ce que le Saint-Esprit veut nous dire en
observant, d’un point de vue céleste, les territoires animés de la terre. Je peux encore
entendre : «C’est la meilleure position pour l’accomplissement des décrets divins : montez plus
haut pour regarder en bas.»

Tous les dirigeants d’entreprises, les leaders d’organisations vous le diront :

«Il faut absolument prendre de la hauteur dans une situation de crise afin de voir plus
clairement.» Certains font même appel à des experts en consulting pour avoir un regard extérieur.

J’ai donc une excellente nouvelle pour vous: nous pouvons monter plus haut pour entendre ce qui
est déclaré dans le ciel à propos des situations de la terre et des territoires qui nous sont confiés.

«Montez plus haut pour regarder en bas !» Cette phrase est collée dans mon cœur depuis des
mois. Cela a déplacé une partie de ma compréhension et de mon approche dans la prière
d’intercession. Prions-nous depuis une position terrestre pour atteindre le trône de Dieu, ou
montons-nous plus haut à la place qui nous a été réservée dans les cours célestes, à la «main
droite de Dieu», afin de déclarer et de libérer les décrets ? En tant que croyants de la nouvelle
alliance en Jésus, vous et moi sommes déjà assis avec le Christ, à la «main droite» du Père.

«Son incomparable pouvoir pour nous qui croyons. Ce pouvoir est le même que la force puissante
qu’il a exercée quand il a ressuscité le Christ des morts et l’a placé à sa main droite dans les
royaumes célestes, bien au-dessus de toute règle et autorité, pouvoir et domination et de tout
nom qui est invoqué non seulement dans l’âge actuel mais aussi dans celui qui est à venir. Et
Dieu a placé toutes choses sous ses pieds et l’a nommé pour être la tête de son église, qui est
son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en chaque chose.» (Ephésiens 1:19-23 traduction
libre de la version anglaise  NIV)

«Et Dieu nous a élevés vers le haut et nous a assis avec lui dans les royaumes célestes en
Jésus-Christ.» (Ephésiens 2:6 traduction libre de la version anglaise  NIV)

Dès que nous avons cru et donné nos vies à Jésus, nous sommes déjà assis avec Christ dans les
lieux célestes. Ce n’est pas seulement une perspective d’avenir, mais c’est une réalité présente. Il
existe une vérité diamétralement opposée entre le fait de connaître des passages de la Parole de
Dieu et de les mettre en pratique, d’avoir la conscience des vérités divines et de les vivre.

Alors, pourquoi sommes-nous positionnés là et que devons-nous faire de cette position ?

Nous avons été appelés à la prêtrise et à la royauté. Les prêtres servent le Seigneur, mais les rois
sont assis sur le trône, la tête couverte d’une couronne. Ils émettent des décrets et des
proclamations ! Gardons toujours à l’esprit que nous sommes premièrement des prêtres et ensuite
des rois.

Notre mandat est de pénétrer au-delà du voile déchiré, dans le lieu très saint, afin de monter dans
l’adoration et de descendre dans la guerre spirituelle. C’est notre mandat de prêtre. Dans cette
place, nous devons non seulement nous asseoir sur les genoux de Jésus, mais nous devons
déclarer les décrets sur la terre ! Allons plus haut pour fonctionner comme des rois et proclamer,
déclarer! C’est notre mandat de roi.

Je crois que dans cette saison d’accélération et d’augmentation du mouvement de prière, nous
pouvons entendre le Saint-Esprit déclarer : «Il est temps de  produire un impact mondial en
appelant les sentinelles dans la puissance de la proclamation prophétique afin de faire des gains
de territoire.»

Ces déclarations bousculent nos schémas et notre système de pensée.

L’étymologie du mot «proclamation» ou «déclaration» : Annoncer, attribuer, appeler, crier, inviter,


prêcher, prononcer, publier… Un des premiers versets de l’Écriture sur la proclamation vient de
Deutéronome 32: 3-4 (Colombe):

« Car je proclamerai le nom de l’Éternel. Rendez hommage à notre Dieu !

Il est le Rocher ; son œuvre est parfaite, car toutes ses voies sont équitables ; c’est un Dieu fidèle
et sans injustice, c’est lui qui est juste et droit. »
Ses œuvres sont parfaites, ses voies sont justes, il est fidèle, il ne se trompe pas. Croyons-nous
vraiment cela  ? Si oui, quel changement cela nécessite-t-il et comment cela affecte-t-il la façon
dont je vis ma vie ?

En plus d’élargir mon cœur lié à la prière et la proclamation, j’ai récemment été mis au défi de
réévaluer non seulement mon système de pensée mais également certaines de mes croyances
fondamentales. Les expériences traumatiques de ma vie ces 20 dernières années m’ont amené à
réexaminer honnêtement les bases fondamentales de ma relation d’intimité avec Dieu. Je choisis
donc de laisser le Saint-Esprit identifier les croyances erronées en moi afin qu’elles puissent être
remplacées par sa vérité. Ce processus n’est pas toujours facile, cela demande de l’humilité et de
la remise en question, mais c’est incroyablement gratifiant! Je partage avec vous quatre valeurs
fondamentales avec lesquelles j’ai aligné mon cœur et je vous encourage à me rejoindre dans
cette démarche :

1. Dieu est bon tout le temps.

2. Rien n’est impossible avec Dieu.

3. Tout ce qui devait être accompli a été accompli.

4. Vous et moi sommes les ambassadeurs de Jésus-Christ et nous portons son autorité royale.

Ces quatre valeurs sont essentielles pour façonner nos attitudes de cœur et nos attentes. Jésus a
déclaré  : «Tout est accompli !»

Nous ne nous battons pas pour la victoire; nous luttons avec la victoire dans les lieux célestes !
Choisissons de servir la présence de Dieu, en qualité de prêtre, par la puissance de l’adoration.

Montons sur l’échelle de la présence de Dieu, déterminés à pénétrer les portes de la salle du
trône céleste et à mesure que nous nous déplaçons, nous arrivons devant le seul vrai Dieu, le
Seigneur Jésus-Christ. Prenons notre place dans les cours célestes. Maintenant, en tant que rois
assis avec Christ dans les lieux célestes, voyons les puissances des ténèbres fuir en bas lorsque
nous nous alignons avec la Parole de Dieu. Proclamons ensemble  : «Dieu est bon et sa
miséricorde dure pour toujours ! Les choses changent, se transforment… Le ciel arrive sur la
terre  ! »

JOUR 06 – Un cœur immergé dans le sang


 by Eric Pechin
 12 janvier 2019
 Comments (0)

L’intention du Seigneur est que nous vivions en toute liberté, que nous nous voyions comme il
nous voit, et que nous entendions comme il entend. Ne croyons pas les mensonges que l’ennemi
tente de nous faire croire sur nous-même. Le Saint-Esprit nous parle du désir de Jésus, dans son
incomparable amour, de rompre les racines de notre déchirure et de notre douleur, afin que nous
puissions marcher dans la plénitude de la justice et de la vérité qu’il a pour nous.

Il y a tant de personnes qui ont un cœur tendre, mais couvert de blessures. Très souvent, nous
essayons de poser un patch pour couvrir les blessures, mais la douleur demeure toujours. Dans
cette saison où l’épée de l’Esprit descend toujours plus profondément, le Seigneur expose les
racines des blessures afin de les guérir.

Les racines de blessures profondes font leur chemin au centre de nos cœurs. C’est une infection
chez beaucoup qui n’a jamais été traitée et qui affecte toute une vie. Ces situations déclenchent
des maladies dans le corps et peuvent parfois mener jusqu’à la mort. Des noms sont identifiés sur
les racines où il est inscrit : «la honte, la culpabilité, la peur…» Ces racines attaquent l’estime de
soi et l’identité au plus profond de nos vies. Elles causent des zones de déchirures et de douleurs
insurmontables. Alors que le Seigneur expose les racines pour la première fois, et que la lumière
vient, certains sont choqués, surpris de voir l’étendue des dégâts causés et l’impact que cela
produit dans une vie toute entière.

Nous avons pu voir de nombreuses vies avec des situations qui ont causé tellement de douleurs
et de blessures, mais ces blessures n’avaient pas été déposées devant le Seigneur pour la
guérison. Beaucoup pensent avoir réglé les situations eux-mêmes en posant un patch, mais la
situation s’est dégradée et les racines se sont affermies. Les personnes ne sont souvent pas
conscientes de l’étendue des dommages et la douleur s’enracine. Nous sommes enclins à écouter
les mensonges de l’ennemi et les racines attaquent nos valeurs et notre identité. Mais comment
pouvons-nous saisir la guérison une bonne fois pour toutes ?

Après que j’ai écrit le livre «LE SON, Monte plus haut un son doit être libéré » j’ai reçu une
révélation de quel était le son qui résonne dans les lieux célestes. Effectivement, dans la salle du
trône, il y a beaucoup d’activité avec les sons du ciel.

Les anges chantent autour du trône, Dieu déclare les décrets célestes, les intercesseurs et la
nuée de témoins prient, les martyrs crient… Mais au milieu de tous ses sons il y en a un qui
résonne plus que tous les autres, c’est le sang de Jésus sur le propitiatoire. Le sang de Jésus,
dans les cours célestes, crie et ce son résonne jusque dans l’éternité. Il est une onde de choc qui
est libérée sur la terre pour notre liberté. Et Jésus a déclaré : «Tout est accompli.» Cela signifie
que nous devons nous saisir de toute la puissance du sang de Jésus.

«Mais au contraire vous vous êtes approchés de la montagne de Sion et de la cité du Dieu vivant,
la Jérusalem céleste, des myriades d’anges ; de la réunion et de l’assemblée des premiers-nés
inscrits dans les cieux ; de Dieu, juge de tous ; des esprits des justes parvenus à la perfection ; de
Jésus, médiateur d’une nouvelle alliance ; et du sang de l’aspersion qui parle mieux que celui
d’Abel.»

(Hébreux 12:22-24 / Colombe)

Sans le sang de Jésus dans les cours de justice célestes il ne serait pas possible à Dieu, en
qualité de Juge, d’écrire des décrets dans nos livres de vie en déclarant : «NON coupable !» et de
nous libérer des racines blessées de nos cœurs.
Quand nous nous présentons devant Dieu en plaidant «coupable» pour notre cause, Dieu rétablit
nos cœurs, il touche les traumatismes de nos vies et des générations passées et notre ADN est
restauré dans notre identité. Nous verrons dans les prochains jours comment présenter nos
cœurs et nos «liens du sang» dans les cours célestes.

Comme le Seigneur met à la lumière ces domaines et expose les racines, il coupe les racines
exposées, guérit la douleur et la déchirure, il nous remplit de sa paix, de son amour, de sa liberté.

Un échange a lieu devant le trône de Dieu – les personnes remettent leurs culpabilités, leurs
hontes et leurs peurs et le Seigneur leur donne la liberté et la paix.

Cette rencontre avec le Seigneur nous amène à voir la puissance exponentielle de son amour
pour nous. Son désir est d’exposer le domaine de la douleur et de la déchirure, afin que nous
puissions recevoir son toucher de guérison, pour enfin nous déplacer dans la plénitude totale. Il
n’y a ensuite aucun domaine de nos vies qui nous retienne. Notre véritable identité est restaurée
et nous pouvons voir maintenant comme le Seigneur nous voit.

«Le son du sang de Jésus arrache les racines et débloque les cœurs. Toutes les semences que
l’ennemi à posées sont extirpées afin de libérer les vies. Une nouvelle génération se lève avec
une nouvelle voix d’autorité dans cette saison. Une génération revêtue d’une onction prophétique
qui voit et entend le son libéré du ciel. Cette génération opère avec la puissance du sang de
Jésus pour guérir et libérer les cœurs brisés. Pas d’excuses, ni d’argumentations pour ceux qui se
tiennent dans la révélation, marchez dans les lieux célestes pour libérer la puissance sur la terre.
Je vais faire quelque chose d’inhabituel qui permettra à la prochaine génération de diriger mon
peuple dans une dimension de puissance. Vous avez besoin de ma justice et de ma vérité qui
sont la base de mon trône. Tenez-vous assis avec Jésus sur le trône, le lieu de la révélation. Des
décrets divins sont libérés dans vos livres de vie. Saisissez-vous des rouleaux ! L’oppression qui
a bloqué la prospérité, la santé est dégagée. Vous vous levez à l’aube de chaque matin avec
l’audace de vous tenir dans ma présence et d’immerger vos cœurs dans mon sang ! Il y a un
guerrier qui vit en vous, levez-vous et brillez. Déclarez que la saison de répression et d’opposition
qui était enracinée au plus profond de vos cœurs a été détectée, mise à la lumière et supprimée.
Maintenant plongez au plus profond et laissez-moi sonder vos cœurs, car ce sont les plus petits
détails de vos vies que je veux toucher. Les générations passées ont ensemencé beaucoup de
richesses qui n’ont pas mûri. Il y a des endroits de vos cœurs où l’ennemi a les clés : il les
contrôle avec un droit d’accès. Je dis que ces portes sont touchées par la puissance de mon sang
et que les clés changent de propriétaire. Soyez contrôlés, introduits, transformés par la puissance
de mon Esprit. Je dis : que la foi soit débordante et que les semences des prières des générations
passées prennent vie. Je vous ai choisis et établis comme des guerriers dans cette génération qui
vont libérer la révélation clé pour déverrouiller les portes de la captivité. Un transfert d’héritage
arrive quelque part dans votre sang et transforme votre ADN. Laissez les semences des
générations prendre vie, prenez du repos et regardez. Je vous ai établis comme une génération
qui va tout récupérer. C’est une saison de restitution. Cette génération aura l’honneur de se
présenter devant moi, chaque jour dans les cours célestes. »
JOUR 07 – Un cœur aligné dans les cours
célestes
 by Eric Pechin
 11 janvier 2019
 Comments (0)

«La couronne qui était sur notre tête est tombée.»

(Lamentations 5:16 / SG21)

Sur cette terre nous honorons plus souvent les morts que les vivants et c’est souvent à titre
posthume que certains reçoivent une couronne de gloire, une médaille de reconnaissance. Mais
Dieu agit autrement, il veut vous honorer vivant. Quelle consolation de savoir que notre vie n’est
pas vaine mais qu’elle permet de recevoir une couronne ! Dans les écritures, une couronne est
l’image d’une récompense, mais également l’image d’un changement majeur dans une nouvelle
saison de vie. Nous n’avons pas à attendre le grand jour de la résurrection, pour que nos têtes
soient couronnées. Aujourd’hui même, nous avons accès direct à la salle du trône, où Dieu veut
déposer sur nos fronts bien plus qu’une petite couronne, bien plus qu’un diadème, bien plus
qu’une gloire terrestre. Son désir est de nous justifier, de nous glorifier, de nous rendre libre pour
que nous puissions régner avec lui dans les lieux célestes et gouverner avec les décrets célestes
sur cette terre.

Nous pouvons penser qu’il est bien injuste que les oliviers poussent pendant quelques centaines
d’années alors que la vie humaine ne dure que quelques décennies. Mais qui sommes-nous ?
Une chose est certaine, la venue de Christ sur terre a ébranlé les cieux, et cela s’est passé pour
les êtres humains, pas pour les arbres. Mais pourquoi Dieu a-t-il posé son focus sur des créatures
si éphémères ?

En Jésus-Christ, nous sommes couronnés de sa vie. Notre brève existence sur terre est
remplacée par la vie éternelle, faisant de nous des nouvelles créatures vivant par la puissance
céleste. Nous sommes prédestinés à vivre un style de vie transformé.

Nous ne devons jamais perdre de vue ce qui a été écrit à notre sujet dans notre livre de vie,
concernant notre destinée. Nous pouvons aujourd’hui observer une grande incertitude qui s’est
ancrée dans beaucoup de vies concernant notre position. Nous connaissons beaucoup de versets
bibliques par cœur.Moi-même, j’ai été éduqué dans une église mennonite où nous apprenions
chaque semaine des textes entiers de la Bible. Cependant, il existe une grande différence entre
connaître avec son intelligence et faire l’expérience, une différence majeure entre connaître la
Bible et en faire l’expérience au quotidien. Ça a l’air tellement enfantin, basique et à la limite
ridicule de vous partager cela. Mais la réalité de la problématique du corps, c’est que les croyants
en général ne connaissent pas et n’expérimentent pas leur position d’autorité en Christ. Vous
devez connaître mon cœur à ce moment précis il ne s’agit pas d’une accusation, mais d’un
constat. Nous voulons trouver ensemble des solutions pour gagner du territoire dans nos vies.
Je crois avec conviction :

«Qu’il existe une différence entre parler d’amour et vivre l’amour. Qu’il existe une différence entre
parler de la grâce et libérer la grâce. Qu’il existe une différence entre parler du pardon et
pardonner. Qu’il existe une différence entre parler d’autorité et exercer l’autorité. Qu’il existe une
différence entre parler d’un royaume et régner.»

«Il nous a ressuscités ensemble et fait asseoir ensemble dans les lieux célestes en Christ-Jésus.»

(Ephésiens 2:6 / SG21)

Nous sommes donc assis avec Jésus, nous régnons donc avec lui dans la salle du trône dans les
cours célestes. Si nous étions pleinement alignés le principe serait assez simple. Si nous
connaissions notre position, notre destinée, notre mandat et le territoire que Dieu nous a confié,
avec toute l’autorité qui l’accompagne, nous aurions déjà déclenché de puissants réveils dans
toutes les sphères de notre société et les territoires de nos villes seraient transformés.

Nous parlons d’une expérience, d’une réalité, d’une position d’autorité vécue dans les cours
célestes et manifestée sur la terre.

Nous allons devant le trône de Dieu car c’est l’endroit où se trouvent la justice et la vérité, le lieu
de jugement, lieu de décision, lieu de déclaration, de verdict et de décrets divins.

«La justice et le droit sont la base de ton trône. La bienveillance et la vérité se tiennent devant ta
face.» (Psaumes 89:15)

Souvent nous voyons une percée dans la vie des individus et c’est extrêmement puissant. Ce que
nous avons appris c’est qu’en accompagnant des personnes dans les cours célestes nous
sommes également changés. Alors que nous plaidons coupable pour des situations des
personnes, le Saint-Esprit nous montre la lignée (les liens du sang) des personnes afin de juger
ces choses. Et, quelquefois, nous sentons ce blocage à cause de ce qu’il y a dans la lignée de
sang. Il convient alors de nous présenter devant les cours de justice célestes.

«Seigneur j’amène toute ma lignée de sang devant toi, est-ce que tu peux juger cela ?»

«Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus acérée qu’aucune épée à double tranchant ;
elle pénètre jusqu’à la division de l’âme et de l’esprit, des jointures et des moelles ; elle est juge
des sentiments et des pensées du cœur.» (Hébreux 4:12 / Colombe)

On parle ici de discernement: Dieu divise et sépare. L’épée de l’Esprit vient et la première chose
qu’elle fait, c’est diviser l’esprit et l’âme.

Perdre notre couronne ne devrait jamais arriver !

Que s’est-il passé pour que nous perdions notre couronne? Demandons au Saint-Esprit de nous
révéler à quel endroit nous l’avons égarée.
Si vous réalisez que vous avez perdu votre couronne, j’ai une bonne nouvelle : il existe une
possibilité de la récupérer et de la voir briller à nouveau sur votre tête.

Zacharie a demandé qu’un nouveau turban soit posé sur le front de Josué. L’ange de l’Éternel
était d’accord et une nouvelle couronne a été déposée sur sa tête.

Il est important que nous soyons en accord avec le ciel. Jésus est le souverain sacrificateur de
notre confession. Quand nous pénétrons dans les cours célestes pour confesser l’iniquité, Jésus
est à côté et il dit : «OUI, je suis d’accord, j’ai payé pour cela ».

Dieu juge notre cas selon notre confession. Quelque chose de surnaturel se produit. Il vient, avec
l’épée de l’Esprit, séparer les ténèbres de la lumière, l’âme et l’esprit, notre système de pensées,
notre système de croyances et jusque dans notre lignée, nos liens générationnels de sang. Alors
de nouvelles robes pures recouvrent nos corps et nos cœurs et nous avons obtenu la justice
divine.  La liste des péchés et des manquements est alors nettoyée dans notre livre de vie, et le
verdict est annoncé et écrit sur les rouleaux :

«Non coupable !»

Notre couronne couvre notre tête, nos vies, nos pensées, et nous pouvons adopter et embrasser
la mentalité du royaume de Dieu.

«Tiens ferme ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne.» (Apocalypse 3:11 /
Colombe)

JOUR 08 – Un cœur aligné dans une saison


de restitution
 by Eric Pechin
 10 janvier 2019
 Comments (0)

Pouvez-vous sentir le changement dans l’atmosphère dans cette saison, dans cette année, où
l’épée du Seigneur qui se déplace sur la terre apporte un changement sans précédent. Nous
avons déjà des témoignages, autour de nous, de changements majeurs, dans les vies, dans les
familles, dans les communautés… Ce sera une saison de grands changements, d’accélération, de
guerre, de faveur, de victoire et de restitution. Nous devons réaliser que nous sommes entrés
dans une nouvelle ère où Dieu libère des choses nouvelles du ciel sur la terre.

«Retournez à la forteresse, Prisonniers pleins d’espérance ! Aujourd’hui encore je l’annonce, Je te


rendrai le double.» (Zacharie 9:12 / Colombe)

Méditez Zacharie 9:9-17 (Colombe) qui est un passage révélateur pour cette saison que nous
traversons :
«Sois transportée d’allégresse, fille de Sion ! Lance des clameurs, fille de Jérusalem ! Voici ton
roi, il vient à toi ; Il est juste et victorieux, Il est humble et monté sur un âne, sur un ânon, le petit
d’une ânesse. Je retrancherai d’Éphraïm les chars et de Jérusalem les chevaux ; les arcs de
guerre seront retranchés. Il parlera de paix aux nations, et sa domination s’étendra d’une mer à
l’autre, Depuis le fleuve Jusqu’aux extrémités de la terre. Et pour toi, à cause du sang de ton
alliance, j’ai relâché tes prisonniers de la fosse où il n’y a point d’eau. Retournez à la forteresse,
prisonniers pleins d’espérance ! Aujourd’hui encore je l’annonce, je te rendrai le double. Car je
bande mon arc : c’est Juda, je le garnis : c’est Éphraïm, et je soulèverai tes fils, ô Sion, contre tes
enfants, ô Yavân ! Je te rendrai pareille à l’épée d’un héros. L’Éternel au-dessus d’eux apparaîtra,
et sa flèche partira comme l’éclair; le Seigneur, l’Éternel, sonnera du cor, il s’avancera dans
l’ouragan du midi. L’Éternel des armées les protégera ; ils dévoreront, ils écraseront les pierres de
la fronde ; ils boiront, ils bouillonneront comme le vin, Ils en seront pleins comme un calice,
comme les coins de l’autel. L’Éternel, leur Dieu, les sauvera en ce jour-là, comme le troupeau de
son peuple ; car ils sont les pierres d’un diadème, scintillantes sur son sol. Oh ! Qu’il est bon, qu’il
est beau ! Le froment fera croître les jeunes gens, et le vin nouveau les jeunes filles.»

«N’avez-vous pas entendu ?» Vous êtes appelés par votre nom dans les cours de justice célestes
parce que vous devez recevoir un traitement spécial pour votre «cas», une accélération pour
compenser votre injustice ! La parole de Dieu révèle que l’accusateur est un voleur, et lorsqu’un
voleur est appréhendé, il doit rembourser plus que ce qu’il a volé.

«Le voleur ne vient que pour voler et tuer et détruire ; moi, je suis venu, afin que les brebis aient la
vie et qu’elles l’aient en abondance.» (Jean 10:10 / Darby)

«Nos pères ont mangé la manne dans le désert, selon ce qui est écrit : Il leur donna à manger le
pain venu du ciel.» (Jean 6:31 / Colombe)

Dieu déclare sur nos vies : «À cause du sang de votre alliance, je fais de toi un homme puissant.»

Expérimentez la puissance du sang qui repose sur le propitiatoire, dans la salle du trône.

La restitution pourrait être définie comme l’acte puissant de construire quelque chose de nouveau
avec quelque chose d’ancien, ce qui a été dérobé dans le passé. L’année dernière (année
hébraïque du «VAV» 5776), les saints ont revendiqué le signe d’une alliance renouvelée, qui a
ouvert la voie à une nouvelle forme de gouvernement du royaume de Dieu, qui doit être manifesté
sur la terre.

Une épée puissante se déplace sur les nations.

«Je regardai, et voici un cheval blanc. Celui qui le montait tenait un arc ; une couronne lui fut
donnée, et il partit en vainqueur et pour vaincre. Quand il ouvrit le second sceau, j’entendis le
second être vivant dire : Viens, et un autre cheval, rouge feu, sortit. Celui qui le montait reçut le
pouvoir d’ôter la paix de la terre, afin que les hommes s’égorgent les uns les autres; et une
grande épée lui fut donnée.» (Apocalypse 6:2-4 / Colombe)

C’est une année de grands changements sur les nations. J’ai entendu : «C’est une année pour les
rois, les couronnes et la royauté.» La France doit recevoir dans cette saison un manteau de
restitution de tout ce qu’elle a perdu dans le passé. Notre nation a perdu sa dignité, elle a perdu le
sens du respect, elle a perdu sa royauté et son mandat prophétique. Le Seigneur avait l’intention
de rétablir et de restituer ce qu’il a donné et ce qui a été écrit dans son livre de vie devant le
conseil de Dieu. Je ne méprise pas les puits prophétiques qui se débouchent dans cette saison,
mais il y a plus encore à explorer et à découvrir.

La restitution ultime implique de consacrer nos cœurs entièrement à notre Roi, Jésus, qui nous a
conviés en tant que «son épouse» . Le Seigneur a ouvert dans cette saison une porte céleste et
déployé l’échelle angélique pour un nouveau mouvement de sa présence manifestée.

«Les chants d’allégresse et les chants de joie, les chants du fiancé et les chants de la fiancée, les
chants de ceux qui disent : Louez l’Éternel des armées, car l’Éternel est bon, car sa bienveillance
dure à toujours. Les chants de ceux qui offrent des sacrifices de reconnaissance dans la maison
de l’Éternel. Car je ferai revenir les captifs du pays, je les rétablirai comme autrefois, dit
l’Éternel.» (Jérémie 33:11 / Colombe)

C’est le plus grand mouvement des époux manifesté entre le ciel et la terre !

Nous pouvons nous attendre à expérimenter et admirer la gloire du Seigneur qui brillera comme
jamais. Dieu rétablissant son alliance dans une restitution d’envergure qui va inaugurer le
mouvement de sa gloire. Peuple de la francophonie, attends-toi à de nouveaux niveaux de gloire,
de nouvelles dimensions de sa présence et à une expansion d’une dimension prophétique et
apostolique.

«C’est une saison où je vais vous équiper d’un manteau d’onction pour l’augmentation. Comme
Élie a jeté son manteau sur Élisée, le manteau d’onction a été remanié et augmenté. Ceux qui
regardent vers leur futur sans se retourner recevront une autorité supérieure, c’est un temps de
restitution. Vos cœurs, positionnés dans cette saison de restitution, vont être remaniés et
augmentés.»

J’entends : «Augmentation !»

Vos bouches seront comme une épée aiguë et puissante, des flammes de feu sortiront d’elles!

«Il a rendu ma bouche semblable à une épée tranchante, Il m’a couvert de l’ombre de sa main ; Il
a fait de moi une flèche aiguë, Il m’a dissimulé dans son carquois. Et il m’a dit : Tu es mon
serviteur, Israël en qui j’aurai ma parure. Mais moi j’ai dit : C’est en vain que je me suis fatigué,
c’est pour le vide, la vanité que j’ai consumé ma force; certes mon droit est auprès de l’Éternel et
ma récompense auprès de mon Dieu. Maintenant l’Éternel parle, lui qui m’a formé dès le sein
maternel pour être son serviteur, pour ramener à lui Jacob, pour qu’Israël soit assemblé auprès
de lui ; Je suis glorifié aux yeux de l’Éternel, car mon Dieu a été ma force. Il dit : C’est peu que tu
sois mon serviteur pour relever les tribus de Jacob et pour ramener les restes d’Israël : Je t’établis
pour être la lumière des nations, pour que mon salut soit manifesté jusqu’aux extrémités de la
terre.» (Ésaïe 49:2-6 / Colombe)

Cette restitution apporte aussi au peuple prophétique une nouvelle identité. La francophonie va
retrouver son visage prophétique. Surveillez les nouveaux niveaux, les nouvelles stratégies et les
nouvelles façons de fonctionner. Les anciens schémas ne fonctionneront plus, mais vous aller
recevoir un «téléchargement céleste», une mise à jour des principes de fonctionnement céleste.

«Voici que les premiers événements se sont accomplis et je vous en annonce de nouveaux ;
Avant qu’ils ne soient en germe, Je vous les laisse entendre.» (Ésaïe 42:9 / Colombe)

«Le froment fera croître les jeunes gens, et le vin nouveau les jeunes filles.»

(Zacharie 9:17 / Semeur)

C’est une saison de nouveaux niveaux, d’accélération, d’augmentation et de récolte. Une grande
faveur, des ressources sont à venir et vous vous saisirez de la faveur qui est à votre disposition
dans les lieux célestes, une faveur sans précédent pour une récolte comme nulle autre.
N’attendez plus, montez plus haut, devenez des habitués des cours célestes, soyez connus dans
la salle du trône au milieu de ceux qui se tiennent dans ce lieu.

JOUR 09 – Un cœur aligné dans une onction


fraîche
 by Eric Pechin
 9 janvier 2019
 Comments (0)

«Mon peuple prépare-toi pour accueillir une saison de l’onction d’huile fraîche.»

Ces dernières semaines le vent a soufflé fort dans notre région du sud de la France. Comme le
vent se déplaçait, nous pouvions sentir un mouvement comme un signe qu’une nouvelle onction
était relâchée. Le vent de l’Esprit apporte une onction d’huile fraîche pour ceux qui se tiennent
positionnés dans la présence même de Dieu.

Quelque chose de nouveau est déversé du ciel dans cette saison. De la même façon qu’Esther
s’est préparée avant qu’elle ne soit présentée devant le roi, c’est un temps pour se préparer.

«Le tour de chacune des jeunes filles d’aller chez le roi Assuérus arrivait au bout de douze mois
qui lui étaient assignés suivant le protocole des femmes, car la période de leurs apprêts était ainsi
remplie : six mois avec de l’huile de myrrhe et six mois avec des aromates et des cosmétiques de
femmes.» (Esther 2:12 / Colombe)

Esther et les jeunes femmes ont été plongées durant six mois dans l’huile de myrrhe, six mois
avec des épices douces, des huiles de parfums, dans des préparations de beauté, avant d’être
présentées au roi.

Avant que David n’ait été oint roi d’Israël par le prophète Samuel, il a aussi traversé une saison de
préparation. Il gardait les moutons dans les prés, en se tenant devant le trône de Dieu, dans
l’adoration. Son cœur était aligné, accordé et préparé pour porter une nouvelle onction fraîche qui
allait bientôt être déversée sur sa vie. Il n’avait aucune idée de ce que son futur serait. Il n’y avait
pas d’ambition égoïste de domination, il ne cherchait pas d’acclamation. David avait un cœur
tendre et sensible à l’Esprit et son seul but était de servir la présence de Dieu. Il était prêt à
accueillir une nouvelle onction d’huile fraîche.

«Remplis ta corne d’huile et va ! Je t’envoie chez Isaï, de Bethléhem, car j’ai vu un roi pour moi
parmi ses fils.»

(1 Samuel 16:1 / Darby)

«Certainement, le messie de l’Éternel est ici devant lui.Mais l’Éternel dit à Samuel: Ne prends pas
garde à son apparence et à sa haute taille, car je l’ai rejeté. Il ne s’agit pas de ce que l’homme
considère ; l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Éternel regarde au cœur.» (1 Samuel
16:6-7 / Colombe)

«Isaï l’envoya chercher. Or il était roux, avec de beaux yeux et une bonne apparence. L’Éternel dit
à Samuel : Lève-toi, donne-lui l’onction, car c’est lui ! Samuel prit la corne d’huile et l’oignit au
milieu de ses frères. L’Esprit de l’Éternel s’empara de David, à partir de ce jour et après. Samuel
se leva et s’en alla à Rama.»

(1 Samuel 16:12-13 / Colombe)

C’est le temps de développer un cœur d’intimité qui va attirer la faveur de Dieu.

«L’Éternel est mon berger : je ne manquerai de rien. Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il
me dirige près des eaux paisibles. Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la
justice, à cause de son nom. Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, Je ne crains
aucun mal, car tu es avec moi : Ta houlette et ton bâton, voilà mon réconfort. Tu dresses devant
moi une table, En face de mes adversaires ; Tu oins d’huile ma tête, Et ma coupe déborde. Oui, le
bonheur et la grâce m’accompagneront Tous les jours de ma vie, et je reviendrai dans la maison
de l’Éternel Pour la durée de mes jours.» (Psaume 23 / Colombe)

David avait la compréhension que l’onction d’huile fraîche naissait de l’intimité avec Dieu dans le
lieu secret comme il l’a exprimé dans le Psaume 91 :

«Celui qui s’abrite tout près du Très-Haut repose en lieu sûr, à l’ombre du Tout-Puissant. Je dis :
Eternel, tu es mon refuge et ma forteresse, oui, tu es mon Dieu en qui j’ai confiance. Car c’est lui
qui te délivre du filet de l’oiseleur, de la peste et du fléau. Il t’abrite de son aile et, caché sous son
plumage, tu trouves un refuge sûr. Sa fidélité est un bouclier, elle est une armure.» (Psaume 91:1-
4 / Semeur)

«L’Eternel est mon refuge.

Si tu as fait du Très-Haut ton abri, aucun mal ne t’atteindra, nul malheur n’approchera de la tente
où tu demeures,
car il chargera ses anges

de veiller sur tes chemins,» (Psaume 91:9-11 / Semeur)

«Parce qu’il m’est attaché à moi, le Seigneur, je vais le sauver et le protéger car il me connaît. Il
m’invoquera, je lui répondrai, oui, je serai avec lui au moment de la détresse,

et je le délivrerai, je le couvrirai de gloire.»

(Psaume 91:14-15 / Semeur) 

Avant d’être connu des hommes ou d’avoir accompli quelque chose de très important, David avait
fait de sa relation d’intimité avec Dieu sa demeure et sa priorité. Il avait un cœur réservé pour Dieu
et il était connu pour être un homme selon le propre cœur de Dieu. Le Psaume 92 a émergé du
Psaume 91 comme une révélation puissante :

«Mais tu me remplis de force, je suis comme un buffle, tu répands sur moi l’huile
parfumée.» (Psaume 92:11 / Semeur)

Mais ma corne, (mon emblème de force et de puissance), tu l’as exaltée comme un bœuf
sauvage. Je suis oint d’huile fraîche (pour ton service).

Le coeur de David, préparé

dans l’intimité (Psaume 91), lui a permis d’être choisi et oint par Samuel avec la corne d’huile.
(Psaume 92:11)

Samuel a été oint d’une fiole d’huile, mais David a reçu une portion supérieure en étant oint d’une
corne toute entière.

Après que David ait reçu une onction d’huile fraîche, l’Esprit de Dieu est descendu puissamment
sur sa vie et il était reconnaissable entre tous. Sa nouvelle onction a apporté une nouvelle
dimension de faveur, de bénédiction, de reconnaissance, de puissance, de révélation, de
discernement par l’Esprit de Dieu qui vivait dans la vie de David.

Lorsqu’on a  fait appel à David pour venir jouer de la harpe pour le roi Saül qui était saisi d’un
esprit  mauvais, dès qu’il a commencé à jouer, l’onction était si puissante que l’esprit mauvais
quitta Saül immédiatement. (1 Samuel 16:23)

Préparez-vous à être immergé dans une onction d’huile fraîche en cette saison. Peu importe où
vous êtes, peu importe ce qui se passe dans votre vie en ce moment, choisissez de positionner
vos cœurs et de vous soumettre à la volonté de Dieu. écartez-vous des distractions, consacrez
votre temps au service de sa présence et il vous élèvera. Le Saint-Esprit veut souffler sur vous
dans cette saison et déverser une huile d’onction fraîche dans votre vie. Guerriers, il est temps de
recevoir une onction sur votre bouclier et votre épée.
Il est temps de cesser   de laisser l’accusateur nous tourmenter et cesser de lui donner des accès
dans nos vies. Levez-vous et prenez une position ! Parlez à votre montagne et décrétez une
nouvelle saison ! Le Seigneur désire que nous appliquions l’huile fraîche de l’onction, à notre
marche de foi et à notre vie de prière. Levez-vous, capitaines ! Graissez vos boucliers pour la
bataille, car votre ennemi est aux portes ! (Esaïe 21:5)

Trop souvent nous courons dans la bataille et nous oublions l’huile pour nos boucliers. L’huile
d’onction sur le bouclier repousse les œuvres de l’ennemi.

«En toutes circonstances, saisissez-vous de la foi de protection comme d’un bouclier avec lequel
vous pourrez éteindre toutes les flèches enflammées du diable. Prenez le salut pour casque et
l’épée de l’Esprit, c’est-à-dire la Parole de Dieu.»  (Ephésiens 6:16-17 / Semeur)

Dieu veut que nous versions l’huile d’onction fraîche sur le bouclier de la foi dans nos vies pour
que nous puissions effectivement éteindre toutes les flèches flamboyantes et les attaques de
l’ennemi.

Levez-vous, avancez et prenez pleine possession de ce qui vous est offert dans cette saison.
L’huile d’intimité produit une nouvelle puissance pour l’onction d’huile fraîche.

C’est une des raisons qui nous a poussés à produire de d’huile d’onction selon la recette d’Exode
30:22-25. Vous pourrez utiliser cette huile comme un acte de foi, une démarche prophétique et
non pas une recette mystique. Vous pouvez commander en ligne:

JOUR 10 – Un cœur aligné devant le conseil


de Dieu
 by Eric Pechin
 8 janvier 2019
 Comments (0)

«L’ange de l’Eternel fit ensuite cette déclaration à Josué : Voici ce que dit le Seigneur des armées
célestes : Si tu suis les chemins que j’ai prescrit et si tu obéis à mes commandements, tu
exerceras dans mon temple les fonctions judiciaires, tu veilleras sur mes parvis, et je te donnerai
des guides pris parmi ceux qui se tiennent ici.» (Zacharie 3:6-7)

«Si tu marches dans l’obéissance envers moi et que tu gardes mes exigences, alors tu
gouverneras ma maison et tu auras la charge de mes cours, et je te donnerai une place debout
parmi ceux-ci.» (traduction libre de la version anglaise  NIV)

Nous avons une place de responsabilité dans la salle du trône, et Dieu nous permet d’accéder au
rang de ceux qui se tiennent devant lui, à son service. Si nos cœurs sont alignés et que nous nous
tenons dans ce lieu de sainteté, alors nous gouvernerons dans les cours célestes et nous aurons
un libre accès avec ceux qui sont ici. Mais quel est ce lieu et qui est présent ici ? Je suis parti en
quête depuis plusieurs mois pour obtenir une révélation sur ces questions. Plus qu’une quête, je
désire faire partie du conseil de Dieu pour mon pays. Tout commence avec ce verset de Jérémie
23:18 (Colombe):

«Qui donc a assisté au conseil de l’Éternel pour voir, pour écouter sa parole? Qui a fait attention à
sa parole, qui l’a entendue ?»

Qui se tiendra dans mon conseil ? Où est mon conseil pour la France ?

Lorsque Dieu nous pose une telle question, elle exige une réponse immédiate de la part des
intercesseurs. Dieu nous met au défi de fonctionner dans cette dimension des cours célestes.
C’est une invitation incroyable ! Ce verset ébranle ma vie d’explorateur assoiffé de la révélation
céleste. Le Saint-Esprit a déclenché une quête en moi pour me déplacer au-delà de la révélation
où la parole vient à moi dans l’Esprit, afin de participer à cette réalité dans les lieux célestes: le
conseil du Seigneur, la place de décision céleste, le conseil des saints.

«J’affermirai ta descendance pour toujours et bâtirai ton trône de génération en génération. Les
cieux célèbrent tes merveilles, Éternel ! De même ta fidélité dans l’assemblée des saints. Qui, en
effet, dans la nue, peut se mesurer à l’Éternel? Qui est comparable à l’Éternel parmi les fils des
dieux? Dieu est terrible au grand conseil des saints, redoutable pour tous ceux qui
l’environnent.» (Psaume 89:5-8)

Je crois qu’une génération de sacrificateurs prophétiques se déplace en Francophonie.

Nous sommes invités à participer et à vivre cette révélation dans cette saison, pas seulement sur
la terre, mais premièrement dans les lieux célestes. Depuis que nous commençons à découvrir
cet endroit, nous avons constaté qu’il existe plusieurs lieux et plusieurs types de tribunaux où sont
pris des décisions et des jugements qui interagissent avec la cour mobile. La cour angélique, les
chambres royales, le conseil où les grands sujets sont discutés dans une glorieuse et grande
assemblée, le Sanhédrin céleste. Tout ceci est orchestré sur la mer de cristal, saturé des chants
des anges, et de la gloire de Dieu manifestée. Les lieux dans lesquels nous sommes conviés sont
expansifs, multidimensionnels et glorieux.

Mes amis, ne jugez pas trop vite ce que je partage. Ce n’est pas parce que nous ne connaissons
pas que ça n’existe pas… ! Il existe plusieurs demeures dans la maison du Père. Soyez comme
des explorateurs pour découvrir ces lieux depuis lesquels se produisent de réels impacts sur la
terre.

Nous sommes convoqués pour nous présenter maintenant devant le conseil de Dieu. Consacrez
de votre temps au service de sa présence, Jésus nous a déjà rassemblés dans les lieux célestes
en lui.

«Mais vous êtes aussi ressuscités avec le Christ : recherchez donc les réalités d’en haut, là où se
trouve le Christ, qui siège à la droite de Dieu

De toute votre pensée, tendez vers les réalités d’en haut, et non vers celles qui appartiennent à la
terre. Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec le Christ en Dieu. Le jour où le Christ
apparaîtra, lui qui est votre vie, alors vous paraîtrez, vous aussi, avec lui, en partageant sa
gloire.» (Colossiens 3:1-4 / Semeur)

Nous existons déjà cachés en Christ, ce n’est pas quelque chose de nouveau ou d’étrange mais
une réalité spirituelle et, finalement, ce que devrait être «la vraie vie».

Qui vais-je envoyer ? Qui se tiendra devant ma face ? Beaucoup de gens viennent devant Dieu,
mais il est écrit dans Esaïe: «Voici, j’envoie devant toi mon messager, qui préparera ton chemin.»

Le royaume de Dieu est à portée de main, il parle de la face de Dieu. Nous devons marcher
devant la face de Dieu. Quand nous allons dans ce lieu nous nous déplaçons de gloire en gloire,
et nous n’en n’aurons jamais fini avec la révélation.

«Et nous tous qui, le visage découvert, contemplons, comme dans un miroir, la gloire du
Seigneur, nous sommes transformés en son image dans une gloire dont l’éclat ne cesse de
grandir. C’est là l’œuvre du Seigneur, c’est-à-dire de l’Esprit..»

(2 Corinthiens 3:18 / Semeur)

Nous sommes transformés à son image, il s’agit de la face de Dieu. Il veut nous restaurer dans
notre véritable identité et restituer notre ADN, en qualité de fils et filles, de rois et de reines, avec
la légitimité de nous présenter devant Dieu dans les cours célestes. C’est l’Éternel des armées qui
parle au milieu de myriades d’anges dans les cours célestes et il déclare qu’il nous confère un
accès VIP, une autorité royale au milieu de ceux qui se trouvent dans la salle du trône. (Zacharie
3:6)

Nous ne sommes pas seuls au tribunal de Dieu. Il y a beaucoup d’activité, le mouvement des
anges, les 24 anciens, la nuée de témoins, ceux qui ont offert leurs vies, et il y a vous et moi qui
participons dans l’intercession. Il y a un mouvement de prière 24/7 au ciel.

Levons-nous intercesseurs, tenons-nous dans le conseil de Dieu, changeons le climat spirituel,


que l’atmosphère de la gloire de notre Dieu touche et transforme les nations. Libérons le son
céleste sur les territoires de la terre. Les anges sont activés, engagés et ils participent avec nous
à l’établissement du royaume de Dieu sur la terre. Rassemblez-vous, veilleurs, et tenez-vous
ensemble dans les lieux célestes devant le conseil de Dieu.

JOUR 11 – Un cœur aligné au milieu du


combat
 by Eric Pechin
 7 janvier 2019
 Comments (0)
«Des cœurs créés pour la passion, préparés pour la guerre.» Le Saint-Esprit m’a parlé au milieu
de la nuit à propos d’une «porte ouverte» qu’aucun homme ou qu’aucune puissance ne peut
fermer. Il s’adresse principalement à ceux qui ont des oreilles pour entendre ce que Jésus dit à
son église, et à ceux qui marchent dans toute la vérité, et qui se sont portés volontaires pour être
des guerriers dans l’armée, activée, offensive et puissante de Dieu en brandissant son épée
victorieuse de puissance et d’autorité! Ton peuple sera volontaire au jour de ta puissance.

(Psaume 110: 3)

«Vos troupes seront disposées à votre jour de bataille.» (traduction libre de la version anglaise 
NIV)

À l’heure où le combat que nous traversons est en augmentation, Dieu cherche des guerriers
prêts à se porter volontaires dans l’armée offensive de Dieu. Il cherche ceux qui ont une «terre de
cœur» prête à être ensemencée (Mathieu 13:23), ceux qui ont été nettoyés de toutes les racines
et des mauvaises semences. Ils sont justes et sans crainte, car ils ont atteint une dimension de
vainqueurs :

«Ils n’ont pas aimé leur vie

jusqu’à redouter de mourir.» (Apocalypse 12:11 : Semeur)

«Car l’Eternel parcourt toute la terre du regard pour soutenir ceux dont le cœur est tourné vers lui
sans partage. Tu as agi comme un insensé, et à cause de cela, tu ne cesseras plus d’être en
guerre.»

(2 Chroniques 16:9 / Semeur)

Dieu accorde sa force puissante, c’est plus qu’une promesse, c’est une réalité pour nous
aujourd’hui.

Jésus, en tant que commandant en chef de son armée, vient pour déposer un manteau de
puissance et une onction particulière sur ses guerriers, pour détruire les puissances des ténèbres
et démontrer le royaume de Dieu sur toute la terre. Cependant, nous devons entendre les
stratégies de la sagesse divine.

«David consulta l’Eternel qui lui répondit : Ne les attaque pas de front ! Contourne-les par leurs
arrières, puis reviens sur eux en face de la forêt des mûriers. Quand tu entendras un bruissement
de pas dans les cimes des mûriers, alors hâte-toi, car je me serai mis en campagne devant toi
pour battre l’armée des Philistins.David fit ce que l’Eternel lui avait ordonné, et il battit les
Philistins en les poursuivant depuis Guéba jusqu’à l’entrée de Guézer.» (2 Samuel.5:23-25 /
Semeur)

Des anges de guerre sont activés et libérés dans cette saison. David a appris à collaborer avec
les anges dans la guerre contre ses ennemis. C’est le jour de la puissance de Dieu, et ses élus se
portent volontaires pour être des guerriers dans le combat. Nous allons également être enseignés
en nous tenant devant sa face.
«Louez donc l’Eternel, vous tous ses anges vaillants et forts qui faites ce qu’il dit dès qu’il vous le
demande ! Oui, louez l’Eternel, vous toutes ses armées célestes, vous qui, à son service,
exécutez sa volonté.» (Psaume 103:20-21 / Semeur)

Les anges sont aux ordres de la voix du Seigneur et les saints qui parlent à leur commandant en
chef, Jésus-Christ. David connaissait cette dimension, il était un homme selon le cœur de Dieu.
Nous avons été créés pour la passion et préparés pour la guerre, pouvant être à la fois des
adorateurs courageux et des guerriers intrépides.

Dans cette saison, le Saint-Esprit nous apporte de la clarté et une sensibilité accrue aux choses
de l’Esprit est activée dans les cœurs. Cette année 5777 est l’année de l’épée du Seigneur qui
incarne un sceptre royal qui est l’autorité royale. Dieu étend son sceptre d’autorité sur nos vies et
nous accorde sa faveur au milieu du combat. (Esther 8:4) Souvenez-vous que David a commencé
avec un bâton dans les prés et a fini sur un trône d’autorité en qualité de roi. Ne méprisez pas le
bâton d’autorité qui est dans vos mains : c’est un temps où il va être transformé en sceptre de
puissance.

Approchons-nous du Roi dans une intimité audacieuse et de manière déterminée, et il étendra son
sceptre et nous accordera ce que nous désirons. Comme nous opérons dans l’autorité qu’il nous a
conférée, nous nous déplaçons avec confiance dans un nouveau niveau de foi accordé selon la
volonté du Père.

«Et voici quelle assurance nous avons devant Dieu : si nous demandons quelque chose qui est
conforme à sa volonté, il nous écoute.Et si nous savons qu’il nous écoute, nous savons aussi que
l’objet de nos demandes nous est acquis.» (1 Jean 5:14-15 / Semeur)

Ce sera une année où l’épouse (l’église) se lèvera et sera «Une femme de valeur est la couronne
de son mari,» (Proverbes 12:4 / Colombe)

Comme l’épouse se prépare pour son Roi, en venant dans un lieu préparé de pureté, un lieu
d’abondance de vie, le Seigneur nous convie à opérer pleinement avec le Saint-Esprit, au cœur
de la bataille.

Je déclare et prophétise sur chacune de vos vies que, dans cette saison 5777, l’épée du Seigneur
est victorieuse : une saison particulière d’acharnement dans le combat, où l’épouse du Christ se
lève dans un nouveau niveau d’autorité, brandissant l’épée céleste, pour apporter son royaume à
la terre. Ce n’est pas une année pour se cacher, mais une année pour aborder avec hardiesse le
Roi avec nos supplications, en lui demandant de couvrir la terre avec la connaissance de sa
gloire.

L’Esprit du Seigneur repose sur nous et manifeste la sagesse et l’intelligence, l’Esprit de conseil et
de puissance, et l’Esprit de connaissance et de la crainte du Seigneur, en faisant écho à sa
demande: «Que ton règne vienne, que ta volonté soit faite, et tout cela, sur la terre comme au
ciel.» (Matthieu 6:10 / Semeur)

Nous nous déplaçons dans une période de guerre spirituelle majeure et les veilleurs se doivent
d’être vigilants. Nous sommes entrés dans une saison dangereuse. Même si l’ennemi voulait
frapper nos chevilles, dans notre marche, pour nous écarter de notre chemin, nous devons
décréter que le Seigneur prend position pour nous, nous précédant de sa lumière.

La confrontation de l’ennemi se présente face à nous. Il est impératif que nous soyons saturés de
sa présence pour nous déplacer dans le conflit qui se présente. La guerre s’élève au milieu de
nous. Nous sentons qu’elle est de plus en plus présente…

Faire la guerre implique une position claire, face à une menace concernant un territoire envahi par
l’ennemi. La position que nous prenons est celle de défenseur contre une force dangereuse. Nous
devons placer un pont entre l’adoration et la guerre. Dans l’adoration, dans les lieux élevés, nous
sommes revêtus d’autorité et recevons le commandement de descendre dans la guerre. Notre
Dieu se lève au milieu des conflits à venir, il nous appelle dans un lieu plus élevé, afin de nous
donner la victoire. Dieu désire établir son camp dans vos cœurs. Quand les prochains conflits
surgiront, assurons-nous de la victoire dans nos guerres à venir.

Dans cette saison, le Seigneur restaure pour nous et avec nous des autels d’adoration, des lieux
pour que sa gloire se manifeste. Nous avons été créés pour la passion, préparés pour la guerre,
pour faire des gains de territoires. Ne nous comportons pas comme des victimes face aux
combats qui font rage à l’extérieur de la maison, mais affrontons dans l’intercession, tenons-nous
alignés, car le temps est proche.

Soyons encouragés dans cette saison car l’Esprit du Seigneur repose sur nos vies.

La guerre d’adoration existe depuis la fondation du monde. Elle est une réalité pour chacun
d’entre-nous et nous y sommes confrontés à chaque instant. C’est une grâce de faire partie de
cette armée de sacrificateurs au service de sa présence et de pouvoir manifester sa gloire dans le
combat.

JOUR 12 – Un cœur renversé dans la


repentance
 by Eric Pechin
 6 janvier 2019
 Comments (0)

Regardez la main puissante de Dieu se déplacer dans cette saison. Alors que nous cherchons,
explorons, méditons devant le Seigneur, cet alignement de nos cœurs avec le cœur de Dieu,
ouvre nos yeux à un ensemble de vues. Nous regardons à travers un prisme fait de nombreux
côtés et de facettes plus uniques les unes que les autres. Ce sont les choses que le Saint-Esprit a
commencé à nous dévoiler et à partager avec nous. Regardez la main puissante de Dieu se
présenter sur les nations.

Alors que l’épée du Seigneur descend chaque jour plus profondément dans nos vies, il y a des
anges qui se déplacent avec l’épée du Seigneur. Un vent de repentance traverse le pays avec un
feu de purification qui balaie les territoires de la terre. C’est un feu dévorant qui embrase tout sur
son  passage. L’or demeure mais ce feu puissant brûle la paille. C’est dans le temps et la saison
de Dieu que ces choses se déplacent. Ce n’est pas l’œuvre des hommes, mais le Seigneur lui-
même bouscule les fondations de la maison.

Il dévoile ses plans au fur et à mesure. Un petit bout du voile est levé afin que nous découvrions la
révélation, et le lendemain encore un peu plus, et plus nous explorons le lieu de sa présence, plus
il nous dévoile la révélation. Nous pouvons alors discerner les temps et les saisons tout comme
les fils d’Issacar. Nous traversons une saison de réorganisation, de justice et de vérité. Il existe
dans ce processus un point de transition radicale qui va nous permettre de basculer et qui va
déclencher des transformations majeures tout au long de l’année. C’est également une saison de
dévoilement : tout sera mis à la lumière, ce qui déclenchera un arrachage des couches d’iniquités
qui font barrage aux bénédictions, et qui ont apporté de la confusion. Les négociations cachées,
les alliances impies, les engagements scellés, les signatures et les accords disparates sont sur le
point d’être ouvertement traités, devant les cours de justice des hommes et les cours de justice
célestes.

C’est le péché toléré qui a été lissé, balayé sous le tapis, et il doit être mis à la lumière à cette
heure. Nous connaîtrons l’origine de chaque situation, mais aussi pourquoi cela est arrivé. Nous
verrons alors un vrai réveil venir avec puissance, un peuple immergé dans un vrai cri de
repentance.

Des décrets célestes sont écrits dans les cours de justice célestes, et nous verrons alors des
renversements étonnants de situations qui ont subsisté trop longtemps. Le Seigneur est sur le
point de réordonner, réorganiser, restructurer les situations des «dossiers» restés trop longtemps
sur l’étagère. C’est le temps de retirer les dossiers cachés sous la poussière des années, et que la
lumière vienne chasser les ténèbres. Il y a un sens plus profond concernant l’esprit de repentance
qui dépasse notre compréhension d’aujourd’hui. Nous allons voir des renversements aux portes
de nos vies, aux portes de la ville, aux portes des territoires des villes et de la nation.

J’entends : «Renversement ! 

Il y aura des renversements de pensées, de croyances, de décisions. Je frapperai de mon


marteau de juge dans les heures à venir. Il décrétera un nouvel ordre. Vous verrez un
déchirement de ce qui a été établi par la main de l’homme, car je renverserai les affaires jugées
dans les tribunaux des hommes. La plus haute cour d’instance céleste est sur le point de faire
régner la justice et la vérité.»

«Le nouvel ordre de Dieu apportera la liberté. Vous verrez un changement des cœurs, ceux qui
ont le cœur tourné vers moi seront libérés. Voyez comme les systèmes du monde échouent
misérablement et sans résolution. Les captifs qui ont été maintenus en esclavage pendant si
longtemps seront libérés. Vous sentirez un changement de climat. L’atmosphère libérée dans les
cieux impactera la terre dans vos situations. Ces choses arriveront rapidement. Dès que vous
franchirez la porte dans cette dimension de repentance, les choses se produiront avec une
accélération.

Au cours des événements à venir, un cri sera libéré dans le pays, un nouvel accouchement et un
travail qui manifestera une vie nouvelle., un cri et une vie qui manifesteront la grandeur du Roi élu
qui règne. Il y aura un rétablissement de la prêtrise au service de la présence de Dieu et elle
émergera dans une grande profondeur. Le processus sera comme le concassage de l’olive qui
produit de l’huile, un nectar, et même un parfum qui se libère. Il produira une substance
supérieure en pureté et en qualité, contenant les propriétés nécessaires pour libérer une mesure
d’onction encore plus grande de sa gloire. Il y a des moments où l’homme a tenu à des choses
qu’il aurait dû laisser aller, et laisser aller des choses qu’il aurait dû retenir. Accrochez-vous à ma
grâce afin que vous puissiez comprendre une nouvelle mesure de ma force qui vient. Au travers
de la repentance et d’un déplacement de mon amour, je tends vers vous une main de
compassion, venez à moi car ce temps est à portée de votre main.»

«Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie et recherche ma face, s’il revient de
ses mauvaises voies, moi, je l’écouterai des cieux, je lui pardonnerai son péché et je guérirai son
pays.» (2 Chroniques 7:14 / Colombe)

«Surveillez les choses dans les mois à venir. Les choses bougeront rapidement et il y aura des
secousses. Ils sont enracinés et fermement plantés ceux qui se tiendront à genoux. Ils crieront
entre le porche et l’autel. Aussi j’envoie mon armée d’anges. Ils seront libérés en grand nombre
sur la terre, suivant mes commandements. Ma justice et ma vérité seront réveillées.»

L’esprit d’humilité va transformer le pays en profondeur dans la repentance. Commencez à aligner


vos cœurs avec la vérité, et les systèmes de mensonge seront éradiqués. La prière et le jeûne
ranimeront un reste de personnes qui se lèveront de la cendre et qui se présenteront comme de
puissants guerriers. Un son de justice et de vérité résonne sur la terre. Il est sur le point d’être
entendu par ceux qui écouteront et qui se dirigeront plus haut. C’est le renversement des ordres :

«Quoi qu’il en soit, nous allons prier jusqu’à remplir les coupes. Elles seront propulsées sur la
terre et une gloire plus grande en sortira. Il en émergera la passion d’un peuple pour les choses
célestes.»

Comme il a été prophétisé, la persécution viendra contre le travail des saints sur la terre. Ils
subiront les représailles contre l’ordre que Dieu établit sur la terre. Les moqueurs se lèveront avec
colère contre le nom du Seigneur. On déshonorera la parole de Dieu et on tentera de polluer ce
qui est libéré du ciel.

Cette saison sera la première année d’un cycle, où la main de Dieu se déplacera puissamment
sur la terre. Ce qui semble être un processus douloureux, dans ce que vous traversez, donnera de
grands résultats. Elle cédera à une reprise en déracinant et en subjuguant ce qui doit céder, pour
que la gloire de Dieu arrive à sa plénitude. Un jour, nous verrons le chaos, et le lendemain, nous
vivrons la résolution. C’est la rapidité avec laquelle les choses bougeront dans cette saison.

JOUR 13 – Un cœur transformé en diamant


 by Eric Pechin
 5 janvier 2019
 Comments (0)
JOUR 13 – Un cœur transformé en diamant

«Après cela, je regardai et voici, une porte était ouverte dans le ciel. La première voix que j’avais
entendue me parler avec la force d’une trompette dit alors : Monte ici et je te ferai voir ce qui doit
arriver par la suite. Aussitôt je fus saisi par l’Esprit. Et voici, il y avait un trône dans le ciel, et sur
ce trône quelqu’un était assis. Celui qui était assis avait l’aspect d’une pierre de jaspe et de
sardoine, et le trône était entouré d’un arc-en-ciel semblable à de l’émeraude. Autour du trône se
trouvaient vingt-quatre trônes, et sur ces trônes vingt-quatre anciens étaient assis. Ils étaient
habillés de vêtements blancs et portaient des couronnes d’or sur la tête.» (Apocalypse 4:1-4 /
Colombe)

C’est un des passages que j’affectionne tout particulièrement, un des plus merveilleux et des plus
encourageants de cette grande révélation. Nous voulons voir un grand nombre monter plus haut,
dans un nouveau niveau de révélation. Nous sommes nés pour vivre un temps comme celui-ci.

Une accélération divine des choses de l’esprit est observée, mais elle ne peut être analysée par
des scientifiques : elle est une révélation pour les sacrificateurs. Le corps du Christ est en cours
de préparation pour une nouvelle saison du plan de Dieu. Le souffle de l’Esprit de Dieu est en
train de faire quelque chose de nouveau et nous devons être prêts à nous déplacer avec lui dans
cette saison. Dans cette consécration profonde, beaucoup recevront des stratégies divines pour
cette saison charnière. Dans l’esprit, nous allons recevoir des révélations, nous allons recevoir
nos ordres de mission, si nous sommes prêts à entendre ce son céleste avec un cœur consacré
et obéissant. Préparons-nous à vivre une accélération de l’avancement des plans et des desseins
de Dieu. Le Seigneur se prépare un peuple consacré, qui vit la puissance du miraculeux, qui se
déplace dans l’esprit. Ce peuple va se mouvoir dans des niveaux plus hauts, et il va se manifester
avec l’autorité absolue de Jésus-Christ.

Quand le son de la voix de Dieu envahit la terre, un mouvement de gloire est libéré. Toute la
révélation de la parole de Dieu qui ne nous conduit pas à une rencontre avec lui ne sert qu’à nous
rendre plus religieux. Il y a une différence entre le ciel et la terre, il y a une différence entre ces
deux mondes, il y a une différence entre le monde spirituel et le monde naturel. La terre est un lieu
de manifestation. Elle est limitée et régie par différentes lois. Le ciel est un lieu de décisions. Les
décisions ne commencent jamais dans le visible mais dans l’invisible. Le ciel est beaucoup plus
grand que la terre. Sur la terre, il existe des limites mais dans le ciel il n’y a aucune limite ; dans
l’esprit il n’y a aucune limite.

Ce qui se passe dans les cieux doit trouver sa manifestation sur la terre. Si la gloire de Dieu
remplit les cieux, elle doit aussi remplir la terre. «Le ciel est mon trône et la terre mon
marchepied.» (Ésaïe 66 :1 / Colombe)

Le plan de Dieu a toujours été de réunir toutes choses. Entendre la voix de Dieu n’est pas un
phénomène nouveau. Dieu a parlé depuis la création du monde : «Que la lumière soit et la
lumière fut» . Il a parlé pour que la lumière existe. Il s’agit d’entendre mais aussi d’ouvrir nos
bouches pour proclamer sur la terre les décrets qui sont rédigés dans le ciel. Alors, nous
impacterons, influencerons, changerons le monde dans toutes les sphères de la société. Il est
temps d’exprimer avec force le son de notre voix, ce qui demeure dans l’esprit du Dieu vivant.
Mais comment cela fonctionne-t-il au quotidien ? Comment puis-je entrer et être libéré dans cette
dimension ? Adam et Êve se sont cachés dans le jardin et je me pose la question : «Et nous, où
nous cachons-nous?»

Il ne s’agit pas de l’endroit ou de la structure, mais du moment où Dieu descend. Dieu a accordé
une grâce particulière à David parce que c’est le modèle qu’il a choisi de relever. Cette réponse
constitue une menace pour toutes nos idées de ce que devrait être l’église. Il existe un principe
selon lequel tout ce qui est soutenu par Dieu ne peut s’écrouler ; car Dieu ne s’affaiblit pas, il ne
se fatigue pas.

Dieu semble dire : «Je sais que le tabernacle de David était un tabernacle humain, et que les
mains des hommes s’affaiblissent et se fatiguent. C’est la raison pour laquelle je vais mettre en
marche un processus de restauration qui ramènera mon peuple dans la maison de David. Car
c’est ma maison préférée. Je préfère la passion plutôt que le palais.»

L’intimité de sa présence nous apportera toujours la bénédiction, mais la course à la recherche de


la bénédiction ne nous amènera pas à l’intimité.

Le voile a été déchiré pour que nous puissions avoir accès à sa présence, pour que cette
respiration de chaque instant devienne une réalité dans nos vies. Au-delà du voile déchiré, Dieu
ne veut jamais voir le voile recousu. Il a détruit le mur de séparation pour relever un lieu de sa
présence. Le ciel possède tout ce que nous recherchons, et il nous faudra aller pour l’obtenir.

Nous avons une porte ouverte avec un accès permanent. Il est ouvert à tous ceux qui entendent
sa voix et l’invitation à «monter plus haut». Cet accès à la porte de la maison céleste rend ceux
qui y pénètrent citoyens du ciel. Ceux qui trouvent cette porte trouvent un accès à la maison et cet
accès transforme ceux qui y pénètrent en citoyens du ciel. Ce lieu deviendra alors un lieu familier
que nous connaissons et où nous sommes connus.

Ceux qui entrent par cette porte verront celui qui est assis sur le trône. Quand nous le voyons
dans sa gloire, tous les buts terrestres et temporaires prennent leur place légitime comme faibles
et insignifiants, en comparaison.

L’arc-en-ciel et les pierres précieuses sont révélateurs du trône et de l’autorité. Jésus se tient sur
son trône «comme une pierre de jaspe et de sardoine.» Beaucoup de théologiens sont en accord
pour dire que «jaspe» aurait dû être traduit par «diamant».Ce que nous appelons les pierres de
jaspe ne sont pas comme le cristal précieux d’une transparence pure.

Les diamants sont formés lorsque le charbon noir est soumis à une chaleur et une pression. C’est
ce qu’a vécu le Seigneur quand il a été soumis à la pression. Tout au long de sa vie, il a été
soumis à la pression et à la chaleur d’épreuves extrêmes.

«Pendant sa vie terrestre, Christ a présenté avec de grands cris et avec larmes des prières et des
supplications à celui qui pouvait le sauver de la mort, et il a été exaucé à cause de sa piété. Ainsi,
bien qu’étant Fils, il a appris l’obéissance par ce qu’il a souffert.» (Hébreux 5 : 7-8 / SG21)

Si Jésus apprit l’obéissance de cette façon, à plus forte raison devrons-nous surmonter dignement
les épreuves, qui nous donnent l’occasion de faire l’expérience de la transformation. Jésus l’a fait
pour préparer le chemin afin que l’humanité soit transformée de l’obscurité, du charbon, au plus
précieux. Tout est destiné à nous transformer.

Les diamants réfléchissent la lumière, la décomposant en de multiples couleurs radiantes qui


représentent les grandes vérités de la nature de Dieu. Les diamants sont plus durs que n’importe
quelle pierre et sont utilisés pour façonner les autres. C’est la nature même de Jésus qui façonne
nos cœurs.

La pierre de sardoine est de couleur rouge vif.

C’est l’image du sang versé pour le salut du monde, qui sera à jamais une partie de sa gloire
révélée. Le sang sur le propitiatoire est la révélation du son qui crie dans les cours célestes.

Jésus est la porte. Quand nous montons, nous passons cette porte, et tous ceux qui entrent dans
les cours célestes contemplent Jésus sur son trône. Devant le trône de Dieu toutes les choses
tiennent ensemble. Par conséquent, nous pouvons le voir dans tout ce qu’il a fait. Il est celui que
nous devrions rechercher en premier en toutes choses. Il est aussi celui que le Père recherche en
nous.

JOUR 14 – Un cœur aligné dans le


mouvement
 by Eric Pechin
 4 janvier 2019
 Comments (0)

Vous devenez le mouvement ! En 1998 j’ai été bouleversé par l’incroyable texte de la vision
Ezechiel 1 et j’en ai écrit un chant :

La roue dans la gloire.

«L’aspect et la structure de ces roues avaient l’éclat de la chrysolithe, et toutes les quatre avaient
la même apparence ; leur aspect et leur structure étaient tels que chaque roue paraissait être au
milieu d’une autre roue.» (Ézéchiel 1:16 / Colombe)

Il est très fréquent dans cette saison que je sois réveillé au milieu de la nuit. Je sais maintenant
que c’est le Saint-Esprit qui veut parler à mon cœur. Je suis souvent remué en percevant ce que
le Seigneur est en train de déverser. Je vois de nombreux feux de réveil qui sont en train d’éclater.
Nous pouvons nous tenir dans la foi pour nos régions et notre nation. Des territoires s’ouvrent au
mouvement du ciel libéré sur la terre, et des hommes, des femmes se lèvent pour sortir de
l’anonymat.

«Les puissances territoriales seront brisées par de simples actes d’obéissance. Je suis en train
d’établir des personnes sur la terre qui opèrent dans le mouvement d’une foi audacieuse. Ils ne
craignent pas l’inconnu, ni le lendemain. Ils marcheront en dehors de la norme de ce monde. Ils
vont exploiter les révélations de mon autorité et vont se mouvoir dans la manifestation de ma
gloire.»

C’est une saison où nous ne libérerons pas seulement des paroles prophétiques, mais nous
deviendrons la parole prophétique, manifestée, et démontrée. Nous allons être dépassés par les
décrets qui jailliront avec force de nos lèvres, et qui porteront le mouvement du poids de la gloire
de Dieu. Nous porterons l’essence de la présence divine en soumettant les royaumes et les lois
naturelles, pour libérer la domination de la terre.

Il existe des plans célestes, des décrets établis et libérés pour l’endroit où nous vivons.

Nous allons les déclarer ! Ils sont établis. Dieu recherche ceux qui tendront leurs oreilles vers lui et
qui porteront son mandat. Ils seront assignés à l’ouverture des rouleaux des décrets célestes, et
auront une autorité nouvelle pour ouvrir des puits qui feront jaillir des flots de réveils de gloire. Ils
ne demanderont pas un mouvement, ils seront le mouvement du ciel. Ils seront les porteurs de sa
gloire libérée du ciel sur les territoires célestes.

La puissance sera avec eux, eux et le royaume de Dieu prendra le contrôle. Les villes et les
nations seront affectées par les «audacieux». Les plans célestes seront libérés pour ceux qui
écoutent et marchent dans l’obéissance. Il y a des actes divins d’obéissance qui vont libérer la
percée. Des exploits ordonnés apporteront des résultats explosifs.

Les jours de la démonstration, dans un mouvement de puissance et de gloire, sont arrivés. Voici
les jours de la montée en puissance de la manifestation !

Ne restons pas assis passivement en attendant, mais choisissons un alignement ! Ne laissons pas
l’ennemi mentir avec ses chuchotements !

Courons dans les tribunaux célestes, saisissons-nous des décrets, devenons le mouvement,
prenons possession du commandement, incarnons-le et déplaçons-nous avec le Roi. Nous
sommes des sacrificateurs et des rois, établis par le sang qui a été versé. Nous portons l’ADN
tissé en nous du miraculeux. Les territoires seront modifiés, transformés par des miracles
explosifs, c’est notre héritage.

Alors levons-nous, alignons nos cœurs dans le mouvement et prenons notre place comme des fils
et des filles.

Ceux-ci, qui ont bouleversé le monde entier, sont venus ici !  (Actes 17 )

Levons-nous dans cette saison avec ce mandat d’autorité et de puissance pour libérer le
surnaturel de Dieu sur les territoires terrestres. Notre terre a besoin de vivre ce bouleversement.
Elle crie pour la révélation des fils et des filles !
JOUR 15 – Un cœur aligné d’un sacrificateur
roi
 by Eric Pechin
 3 janvier 2019
 Comments (0)

La perte d’identité est très souvent la cause de la perte de repères, sans alignement dans une
précieuse vie. Nous ne savons plus ce qui vit en nous et pourquoi nous vivons sur cette terre.

Le «contenu est roi». «Content is King», cette petite phrase, les spécialistes du marketing en ligne
l’utilisent au quotidien. C’est l’idée de Bill Gates qui plaide pour la création de riche contenu
possédant de la profondeur, invitant à l’interaction et à produire de fraîches informations. Si cela
est une réalité comme un modèle sur la terre, sachez que c’est également un modèle céleste qui
doit s’aligner sur la terre.

«Mais vous, vous êtes une race élue, une communauté de rois-prêtres, une nation sainte, un
peuple que Dieu a libéré pour que vous célébriez bien haut les œuvres merveilleuses de celui qui
vous a appelé à passer des ténèbres à son admirable lumière.»

(1 Pierre 2:9 / Semeur)

«Tu as fait d’eux un peuple de rois et de prêtres au service de notre Dieu, et ils régneront sur la
terre.»

(Apocalypse 5:10 / Semeur)

Jésus, le Roi des rois et le grand prêtre a entrepris de nous rendre à son image en faisant de nous
aussi des prêtres sacrificateurs et des rois. Jésus nous confie un sacerdoce royal. C’est tout un
privilège. Nous devons nous rappeler que nous avons été appelés à régner dès la création, mais
la chute est venue mettre le chaos sur la terre. Jésus est venu restaurer notre royauté. Il a fait de
nous des rois.

«Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions et sur toute la
puissance de l’ennemi, et rien ne pourra vous nuire.» (Luc 10:19)

Jésus nous a donné l’autorité de régner sur tout. Alors, nous devons nous comporter comme des
rois et décréter en accord avec les promesses de la Parole de Dieu, pour qu’elles viennent à
l’existence, pour que nous prenions contrôle sur nos circonstances, au lieu de nous laisser
contrôler par elles ! Tout privilège qui nous a été donné vient avec des responsabilités; nous
devons nous comporter avec la noblesse qui convient au rang des rois, dans l’amour et le respect,
comme le Roi des rois nous a démontré.
R.O.I. est un acronyme utilisé en marketing pour le terme anglais «Return On
Investment» ou «retour sur investissement» en français. Si le contenu est roi, quel est le contenu
de nos vies offertes à notre Dieu. Le contenu c’est ce qui intéresse notre Dieu. Plus que tout,
gardons nos cœurs.

La notion de R.O.I. est très présente pour mesurer la rentabilité des actions de marketing,
notamment dans les domaines du marketing direct et du marketing numérique, où il est possible
de mettre en relation de manière précise les coûts de campagne et l’activité commerciale
générée.

Considérons que Jésus le grand Roi, qui a fait de nous des sacrificateurs rois au service de sa
présence, attend un retour sur investissement. Car il ne nous a pas simplement appelés fils mais il
nous a donné une promotion.

Il nous a anoblis dans un acte formel de promotion, provoquant un changement d’état social en
nous conférant un titre de noblesse. Et à ce titre, nous régnons avec lui dans les lieux célestes. Il
s’agit de réaliser, de comprendre notre position à la droite du Père: «Des sacrificateurs rois au
service du Roi»

Le royaume céleste est un territoire de puissance, où Dieu règne sur son trône, et où Jésus est
assis à sa «main droite». Lorsque nous accueillons cette position, dans ce lieu céleste nous
sommes changés et marqués à jamais. Beaucoup se sont déplacés jusqu’à la porte de ce lieu,
mais nous sommes invités maintenant à monter sur le trône avec Jésus dans l’intimité.

Lorsque nous goûtons cette position céleste, nous perdons le droit d’utiliser notre propre schéma
de pensée.

«Écoute-moi Jacob ! Israël, que j’ai appelé ! C’est moi, moi qui suis le premier, c’est aussi moi qui
suis le dernier. Ma main a fondé la terre, Et ma droite a déployé les cieux : Je les appelle, Et
ensemble ils se présentent.» (Esaïe 48:12-13 / Colombe)

C’est intéressant de voir que Dieu a créé la terre de sa main, et qu’il a utilisé sa main droite pour
déployer les cieux. La droite de Dieu nous parle de gouvernement, c’est dans son bras puissant
que se trouve l’autorité céleste. C’est également à sa droite que le Père a placé le trône de son
Fils  Jésus. Ce n’est pas par hasard qu’il lui a donné toute autorité. Ce qui est extrêmement
puissant c’est que nous avons été ordonnés rois, assis avec Jésus sur son trône. C’est
uniquement quand nous comprenons cette position d’autorité, que nous pouvons gouverner dans
l’esprit du Dieu vivant. Nous ne cherchons plus jamais à produire par  nous-mêmes. Il n’y a plus
d’excès d’autorité parce que nous connaissons notre position céleste, qui nous confère une
autorité sur les territoires que Dieu nous a confiés.

Dieu dit qu’il appelle le ciel et la terre ensemble, dans un alignement divin. Aujourd’hui il appelle
encore le ciel et la terre à s’aligner. Plus que jamais, dans ces temps troublés, nous avons besoin
de trouver la terre sous un ciel ouvert, que les desseins de Dieu se réalisent pour que son
royaume vienne et que sa volonté soit faite.
Ce sera alors chaque fois une expérience unique d’utiliser ce pouvoir divin afin de changer
l’histoire d’une nation tout entière. La plus grande des leçons dont nous devons nous saisir, c’est
la valeur de la présence du Saint-Esprit qui nous accompagne et des anges libérés pour nous
dans ce mandat. Nous avons le devoir en tant que sacrificateurs d’entretenir cette conversation et
de nous emparer des décrets, de cette autorité territoriale.

Lorsque la terre devient un lieu de manifestation pour le ciel, Dieu libère la culture du ciel sur la
terre. Il désire amener l’atmosphère du ciel, un climat propice pour que ce qui est dans les cieux
soit libéré sur la terre. C’est la volonté de Dieu, c’est son dessein ; il a déclaré ses décrets royaux
pour qu’ils soient libérés sur la terre.

Je crois que beaucoup connaissent ce verset par cœur :

«Nous sommes assis dans les lieux célestes» mais ne réalisent pas la portée de cette position
d’honneur et de gouvernement. Nous devrions connaître toute l’ampleur de ce territoire céleste,
qui nous donne une autorité puissante sur la terre.

Connaître ce territoire va nous demander de nous y présenter quotidiennement. Nous sommes les
bienvenus dans les cours célestes. Tel des explorateurs nous allons chercher les trésors, les
secrets cachés pour qu’il nous soit donné les révélations pour cette saison. Plus que tout
protégeons le contenu céleste qui vit en nous dans nos cœurs, et que nous portions les fruits pour
que Jésus seul soit glorifié.

JOUR 16 – Un cœur aligné dans le silence


 by Eric Pechin
 2 janvier 2019
 Comments (0)

En 1964, le duo de folk rock américain Simon et Garfunkel chantait «The Sound of Silence». Dans
le refrain on entendait : «Et personne n’osa déranger le son du silence.» Je veux déclarer que
nous dérangerons le son du silence, alors que nous monterons plus haut et que nous exprimerons
avec force le son du ciel sur la terre. Même quand nous nous croyons dans un silence complet,
nous sommes entourés de bruits. Il y a un son du ciel qui se fait entendre dans le silence. C’est
dans le silence de l’atmosphère de la présence de Dieu de la nuit qu’une activité angélique est
libérée, alors que notre corps et tous nos sens sont disposés à accueillir cette réalité du ciel. Il est
temps que le peuple de Dieu entende le son de sa voix et devienne un peuple prophétique. Mais
pour entendre, nous devons monter plus-haut, là où le son prend son essor. Il ne s’agit pas
simplement d’une parole donnée sur l’estrade d’une église, lors d’une réunion. Il s’agit de vous et
moi qui avons la responsabilité de nous tenir dans l’intimité de la présence du Dieu vivant et
d’entendre sa voix pour notre temps.

«Il y a autant de puissance dans le vrai silence qu’il y en a dans la vraie prière. C’est aussi cela
adorer. Pratiquons la présence du Seigneur.»
«Les jours viennent, où j’enverrai une famine dans le pays, non pas une disette de pain ni une soif
d’eau, mais la faim et la soif d’entendre les paroles de l’Éternel. Ils seront alors errants d’une mer
à l’autre, du nord à l’est ; ils tituberont à la recherche de la parole de l’Éternel, et ils ne la
trouveront pas.» (Amos 8:8-14 / Colombe)

Amos a prophétisé qu’il y aurait une famine. Il ne s’agissait pas d’une famine de nourriture, mais
une faim et une soif de la parole de Dieu. Lorsque je collaborais dans l’école prophétique de
Belfort, nous vivions tellement de moments puissants dans la présence de Dieu que nous ne
voulions jamais quitter cette présence. Je me souviens quand j’ai dit à Dieu : «Que jamais je ne
quitte ta présence, que je puisse toujours entendre le son de ta voix !» J’étais absolument
conscient de cette visitation de Dieu mais également que je pourrais me retrouver un jour dans
une position où je n’entendrais plus le son de sa voix, quand le ciel fait silence face à nos cœurs,
et que nous avons l’impression de ne plus pouvoir entendre de la part de Dieu. C’est souvent ce
qui se produit quand on est en plein milieu d’un désert. Et dans ce lieu aride où on n’entend plus
Dieu nous parler, son silence n’est pas le signe de son absence à notre égard, mais une façon où
Dieu dit que nous allons vivre avec ce qu’il nous a déjà donné dans le passé. L’onction
prophétique a un grand rapport avec nos temps de désert.

Une des choses qui attriste mon cœur est de voir des personnes qui fréquentent toutes les
conférences et les séminaires possibles sans aucune ombre de variation. On les retrouve année
après année avec les mêmes problématiques. Alors nous devons comprendre qu’une nouvelle
parole prophétique ne va pas plus les aider. Et souvent, nous devrions revenir à l’endroit où Dieu
a parlé dans nos vies, au travers de ses écritures, parce que la parole de Dieu est la plus haute
prophétie. Mais quelles sont les paroles prophétiques qui nous ont été personnellement adressées
?

Et plus les paroles prophétiques sont profondes, plus nous réalisons que les desseins de Dieu
dans notre vie sont profonds, assortis de conditions; rien ne fonctionnera automatiquement. Le
problème, c’est que nous aspirons après la réalisation des promesses sans accepter d’en payer
les conditions. Ce que Dieu a choisi de nous donner n’est pas conditionnel, mais n’oublions pas
que si Dieu doit faire une part dans nos vies, nous avons également la nôtre à accomplir.

Bien souvent les paroles prophétiques sont rapidement testées, surtout au travers d’une saison de
désert. Mais le prophète Amos déclare qu’une famine vient qui n’est pas faite de farine et d’eau,
mais de l’écoute de la parole de Dieu. Ce n’est pas un abandon de notre Dieu, mais il cherche à
voir comment nous allons répondre. Qu’allons-nous entreprendre afin de nous saisir de la parole,
des décrets qu’il a pour nous ?

Paul dit à Timothée : «Mon enfant, voici le conseil que je t’adresse en accord avec les prophéties
prononcées autrefois à ton sujet : en t’appuyant sur ces paroles, combats le bon combat»  (1
Timothée 1:18 / Semeur)

Ou plus littéralement :

«Je te commande selon les paroles prophétiques qui t’ont été données, que tu combattes le bon
combat.»
Dans le désert, nous devons savoir comment nous déplacer dans le combat. Nous avons besoin
de nous reposer sur ce que Dieu a déjà déclaré prophétiquement dans nos vies. Nous entrons
alors dans la guerre avec ce qu’il nous a donné.

«Bénis sois ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés !»

(Mathieu 5:6 traduction libre de la version anglaise  NIV)

«C’est moi qui suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim et celui qui croit en
moi n’aura jamais soif.» (Jean 6:35 / Semeur)

«Si tu savais quel est le cadeau de Dieu et qui est celui qui te dit : Donne-moi à boire, tu lui aurais
toi-même demandé à boire et il t’aurait donné de l’eau vive.» (Jean 4:10 / SG21)

J’aime ce merveilleux chant «L’eau de la vie» que le Saint-Esprit a inspiré à ma sœur Christelle


Rachel Pechin:

«Quand tu touches mon cœur, enfin je vis. Tu guéris mon âme et je te loue. Quand tu souffles sur
moi, enfin je respire. Tu essuies ma honte, mes larmes pour toujours. Et je bois de l’eau de la vie,
Grâce infinie, coulant de ton trône, Oui je bois de l’eau de la vie, grâce infinie coulant de ton trône,
Oh la beauté de ta sainteté et la puissance de ton nom. Ta grâce, ta bonté, ton pardon, je
t’adore.»

Nous devons apprendre à crier à Dieu dans les lieux de désert. Des silences, nous en
connaissons tous dans nos vies. Ils durent de quelques jours à parfois quelques années. Ils ne
sont pas des signes d’indifférence de Dieu. Ce sont des temps de germination de sa parole. Ce
qui a été annoncé doit germer en secret, dans une terre de patience, de persévérance et de foi.
Cela ne signifie pas que Dieu n’agit plus pendant ces périodes, mais qu’il agit différemment. Il
œuvre à produire les circonstances nécessaires à l’éclosion de sa promesse et il laboure les
cœurs pour qu’ils puissent recevoir ce qui a été promis. Souvent nous ne comprenons pas
pourquoi Dieu permet des tests, des combats que nous endurons dans nos vies. Dieu a besoin de
tester nos qualifications.

«Au milieu de votre silence, je commence à libérer de nouveaux sons ; vous vous tiendrez face à
face avec moi, et la gloire de ma présence se reflétera sur votre visage. Je lève dans vos
entrailles un son qui va faire trembler l’ennemi. Dans le lieu où les portes étaient fermées, le son
en vous libérera les serrures pour des portes ouvertes. Vous déclarerez : je suis libéré dans une
nouvelle saison.»

Il s’agit d’entendre, mais également d’ouvrir nos bouches pour proclamer sur la terre les décrets
qui sont déclarés dans le ciel. Alors, nous impacterons, influencerons, changerons le monde et
toutes les sphères de la société. Le «prince de la puissance de l’air» est terrifié quand nous
devenons le son de la voix de Dieu et que notre souffle même a envahi son territoire.

«Le voleur est venu dans la nuit silencieuse, et en un instant il a dérobé. Mais je viens déposer un
cri comme un coup de feu intense à l’intérieur de vous. Le cri qui brisera le silence, il jaillira de vos
bouches comme un boulet de canon ! Ce cri stoppera l’ennemi, il ordonnera au voleur de restituer
ce qu’il a volé. Il doit maintenant ramener le butin de ce qui vous a été volé. Ce n’est pas un
temps où mon peuple doit garder le silence. Laissez le feu que j’ai placé dans vos entrailles crier.
La restitution est ordonnée.»

«Ainsi en est-il de ma parole qui sort de ma bouche : Elle ne retourne pas à moi sans effet, Sans
avoir exécuté ma volonté Et accompli avec succès Ce pour quoi je l’ai envoyée.» (Ésaïe 55:11 /
Colombe)

«Non seulement l’ennemi va restituer le butin, mais il ramènera sept fois plus. Une grande
accélération d’augmentation dans la restitution de toutes choses est libérée pour vous. Regardez
et sachez que je suis l’Eternel, vous allez maintenant voir la plénitude de la restauration et la
reconstitution de ce que l’ennemi vous a volé. Amen !»

JOUR 17 – Un accès VIP pour notre cœur


 by Eric Pechin
 1 janvier 2019
 Comments (0)

Dans Luc 15, on trouve la parabole du fils prodigue qui vivait une vie ennuyeuse où rien ne se
passait et qui a quitté la maison. Il a quitté la maison de son père, se laissant séduire par le péché
pour finir au pire endroit, au milieu des cochons, l’animal le plus impur aux yeux d’un juif. Ce fils
ne pouvait pas tomber plus bas. Ce qui est intéressant dans cette histoire c’est qu’alors que le fils
a choisi de changer de territoire et du même fait d’atmosphère spirituelle, sa valeur n’a pas
changé aux yeux du père. Lorsqu’il retourne à la maison de son père, avant qu’il ne puisse dire un
seul mot, le père se jette à son cou en l’embrassant. J’ai souvent entendu dans mon esprit : «Où
en es-tu dans ta relation avec moi ?» Il y a une différence majeure entre le fait de savoir que nous
avons un père et connaître l’intimité de sa présence.

ll y a quelques mois, très tôt un lundi matin pour une veille dans la maison de prière, le Seigneur a
parlé à mon cœur : «Tu es VIP, tu as un droit d’accès illimité et permanent ! » C’était puissant !

Qui n’a jamais rêvé d’avoir accès au backstage d’un artiste dans un concert, ou dans un stade
avec son sportif préféré ? Avoir un accès VIP, quel que soit l’endroit, ce n’est pas un rêve
accessible à tous. Pourtant il existe un lieu dans les cours célestes où Dieu déclare que nous
avons reçu un badge VIP, avec un accès illimité à sa présence. Il ne s’agit pas uniquement de la
salle du trône où Dieu règne, mais des chambres royales, des multiples demeures célestes. Un
accès total, entièrement gratuit, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Parfois je me dis
que nous savons beaucoup trop de choses avec notre intelligence, et que nous avons si peu
d’expérience dans les territoires célestes.

Nous avons un accès VIP, un droit de passage non pas par la porte dérobée, mais par la grande
porte.

Est-ce que nous aimerions avoir ce genre de relation avec Dieu ? Sommes-nous assez bons ?
Avons-nous suffisamment de valeur à ses yeux ?
Le désir ardent de notre Dieu de passer du temps en notre présence est plus pressant que notre
petit besoin de le rencontrer. Devenons des fils, des filles dans sa présence. Un esprit d’adoption
est libéré : nous sommes ses enfants en qui il prend beaucoup de plaisir.

Et sur ce territoire, l’accusateur se tient à notre porte pour réclamer ses droits dans nos vies et il
veut s’assurer que la liste des accusations est bien rédigée. «Regarde tout ce que j’ai contre toi.
Tu as échoué à toutes mes exigences.» Mais Dieu comme un Père qui nous aime a rédigé un
acte légal qui déclare notre appartenance à son royaume, et nous avons accès en tant que VIP.

«Je dis : Qu’on mette sur sa tête un turban pur ! Et ils mirent le turban pur sur sa tête et ils lui
mirent des vêtements. L’Ange de l’Éternel se tenait là..» (Zacharie 3:5 / Colombe)

Josué avait perdu sa couronne, et vous connaissez la maxime : pas de turban pas d’autorité !
Aujourd’hui il s’agit de nos vies. Si nous n’avons pas de couronne, l’accusateur le sait, alors nous
n’avons pas d’autorité. Dans le monde spirituel, c’est encore plus réel que sur terre. Nous avons
un corps naturel, mais nous avons également un esprit. Nous parlons aussi de robes pures et de
fins lins blancs.

«Tiens ferme ce que tu as, afin que personne ne prenne ta couronne.» (Apocalypse 3 :11 /
Colombe)

En méditant ce chapitre nous nous apercevons qu’il est question de Jézabel, qui veut voler nos
vêtements, notre dignité, notre autorité, détruire notre réputation, détruire notre justice. Elle veut
que nous demeurions avec de vieux vêtements, et que nous perdions notre couronne ! Et ensuite,
si possible, nous conduire dans l’idolâtrie, les péchés sexuels, l’amour du pouvoir et de l’argent…
Mais nous avons été appelés vainqueurs au milieu d’un monde enchaîné, et nous devons aussi
confesser que l’église l’est aussi.

«La couronne qui était sur notre tête est tombée. Malheur à nous, parce que nous avons
péché!» (Lamentations 5:16 / SG21)

Dans le livre de Jérémie 5, nous pouvons voir un peuple opprimé, à qui on a tout volé, qui ne
trouve plus de repos. Ce peuple reconnaît les péchés dans la lignée générationnelle de ses pères,
et réalise à quel point il subit l’héritage de leurs fautes. La joie les avait quittés et leurs danses
s’étaient changées en deuil. La couronne qui était sur nos têtes est tombée ! Et il finit par
demander à Dieu qui siège à jamais sur son trône la restitution de toutes choses. Perdre notre
couronne, ceci ne devrait jamais arriver ! Que s’est-il passé pour que nous perdions notre
couronne. Demandons au Saint-Esprit de nous révéler à quel endroit nous l’avons égarée.

Si vous comprenez que vous avez perdu votre couronne, j’ai une bonne nouvelle : il existe une
possibilité de récupérer cette couronne et de la voir briller à nouveau sur votre tête. Zacharie a
demandé qu’un nouveau turban soit posé sur le front de Josué. L’ange de l’Éternel était d’accord,
et un nouveau turban, une nouvelle couronne a été déposée sur sa tête.

Il est important que nous soyons en accord avec le ciel. Jésus est le souverain sacrificateur de
notre confession. Quand nous pénétrons dans les cours célestes pour confesser l’iniquité, Jésus
est à côté et il dit : «OUI, je suis d’accord j’ai payé pour cela».
Jésus juge notre cas selon notre confession et quelque chose de surnaturel se produit. Avec
l’épée de l’Esprit Jésus vient séparer les ténèbres de la lumière, l’âme et l’esprit, notre système de
pensée, notre système de croyances, jusque dans notre lignée de sang. Alors de nouvelles robes
pures recouvrent nos corps et nos cœurs et nous avons obtenu justice. Alors la liste des péchés
et des manquements est nettoyée, dans notre livre de vie, et le verdict est annoncé et écrit sur les
rouleaux : «Non coupable.»

Notre couronne couvre notre tête, nos vies, nos pensées, et nous pouvons adopter et embrasser
la mentalité du royaume de Dieu.

Les promesses qui sont faites à Josué sont vraies pour nous tous, aujourd’hui dans ce processus
de transition et de changement, dans la repentance devant Dieu.

«L’Ange de l’Éternel apporta ce témoignage à Josué :

Ainsi parle l’Éternel des armées : Si tu marches dans mes voies et si tu gardes mon
commandement, c’est toi qui gouverneras ma maison, tu garderas aussi mes parvis, et je te
donnerai libre accès parmi ceux qui se tiennent ici.» (Zacharie 3 : 6-7 / Colombe)

«Si tu marches dans l’obéissance envers moi et que tu gardes mes exigences, alors tu
gouverneras ma maison et tu auras la charge de mes cours, et je te donnerai une place debout
parmi ceux-ci.»

(Traduction libre de la version anglaise  NIV)

Nous avons une place de responsabilité dans la salle du trône, et nous avons un accès VIP au
rang de ceux qui se tiennent devant sa face, au service de sa présence.

Alors nous gouvernons, dans les cours célestes et nous avons un libre accès avec ceux qui sont
ici. Qui veut y aller maintenant ?

JOUR 18 – Un accès aligné avec les coupes


d’intercession
 by Eric Pechin
 31 décembre 2018
 Comments (0)

«Des harpes et des coupes». Nous observons ce modèle céleste et nous nous attachons à en
saisir les mystères, afin d’établir ce modèle biblique «des harpes et des coupes». Ce modèle est
intimement lié à l’ultime commandement d’aimer le Seigneur de tout notre cœur. Les harpes
représentent l’adoration, les coupes représentent la prière d’intercession.
«Les quatre êtres vivants et les vingt-quatre anciens se prosternèrent devant l’Agneau, tenant
chacun une harpe et des coupes d’or remplies de parfums, qui sont les prières des
saints.» (Apocalypse 5:8 / Colombe)

C’est avec joie que nous nous rendons dans la maison de prière, associant notre adoration
centrée sur Dieu et l’intercession prophétique, pour atteindre la ville, la nation et ceux qui y vivent.
Il est bon de goûter et de connaître cette dimension puissante qui nous permet de mesurer les
résultats visibles dans la cité. J’ai clairement pris conscience, au cours des années, que je n’étais
pas juste un adorateur, mais également un intercesseur, et que Dieu allait exiger de moi un niveau
plus haut de consécration pour me tenir le jour et la nuit devant son trône. Il y a une condition et
un prix à payer pour que la justice et la vérité de Dieu soient libérées sur un territoire.

Le rythme de nos nuits de sommeil devient rapidement différent quand nous consacrons nos vies
et que nous nous rendons totalement disponibles entre les mains de Dieu. Considérez
l’intercession comme une expression concrète du déversement de son amour pour la ville et pour
son église. Dieu est le chef d’orchestre d’un mouvement de prière global qui s’étend aux
extrémités des nations de la terre. Nous sommes bien limités pour comprendre ce que peut
contenir le plan de Dieu pour nos villes et nos nations. C’est pour cette raison que nous avons
besoin du corps tout entier et des différentes onctions données aux uns et aux autres dans ce
concert mondial de prière. La prière, qui vit dans le cœur de Dieu et qui est relâchée sur les
nations, libère une autorité territoriale. Connaître le cœur de Dieu nous aide à goûter, de
différentes manières, à la joie de l’intimité avec Jésus.

«En vérité, en vérité, je vous le dis, ce que vous demanderez au Père, il vous le donnera en mon
nom. Jusqu’à présent, vous n’avez rien demandé en mon nom. Demandez et vous recevrez, afin
que votre joie soit complète.» (Jean 16:23-24 / Colombe)

En tant qu’intercesseurs nous devons discerner ce qu’il y a dans le cœur de Dieu pour le territoire,
de manière à pouvoir collaborer pleinement avec le Saint-Esprit pour des gains de territoire. Le
Saint-Esprit peut nous révéler des stratégies, mais également nous éveiller à l’histoire du territoire,
au passé et à l’iniquité de la ville, ce qui nous amènera à comprendre les projets futurs de Dieu.
Les intercesseurs seront également amenés à prier les paroles et les déclarations prophétiques
pour un peuple ou une zone territoriale. Dans notre maison de prière, nous avons des cartes de la
ville, du pays et des nations, ce qui nous permet d’identifier les territoires. Très vite le Saint-Esprit
ne manque pas de nous montrer et nous révéler ses stratégies. Quand nous regardons une carte
avec les yeux de Dieu, notre vision change sur l’avenir de la cité, de la nation.

«Je les ferai venir à ma montagne sainte et je les réjouirai au temple où l’on me prie, et j’agréerai
leurs holocaustes et autres sacrifices offerts sur mon autel. Car on appellera mon temple : La
Maison de prière pour tous les peuples.» (Ésaïe 56:7 / Semeur)

La prière va demander beaucoup de travail, de discipline et de consécration. Dieu appelle partout


des hommes et des femmes à prier. La consécration quotidienne intense change nos habitudes.
Persévérer dans la prière, dans les lieux célestes, va nous propulser dans une nouvelle
perspective de la manifestation de la puissance de Dieu, plutôt que sur la taille de nos problèmes.
Contribuons, dans la maison de prière, à soutenir la ferveur et l’excitation des intercesseurs dans
la prière.
«Quand il eut reçu le livre, les quatre êtres vivants et les vingt-quatre anciens se prosternèrent
devant l’Agneau, tenant chacun une harpe et des coupes d’or remplies de parfums, qui sont les
prières des saints.» (Apocalypse 5 : 8 / Colombe)

«Un autre ange vint. Il se plaça vers l’autel, tenant un encensoir d’or. On lui donna beaucoup de
parfums afin qu’il les offre, avec les prières de tous les saints, sur l’autel d’or qui est devant le
trône. La fumée des parfums monta de la main de l’ange devant Dieu avec les prières des saints.
L’ange prit l’encensoir, le remplit du feu de l’autel et le jeta sur la terre. Il y eut alors des coups de
tonnerre, des voix, des éclairs et un tremblement de terre. Puis les sept anges qui avaient les sept
trompettes se préparèrent à en sonner.» (Apocalypse 8:3-6 / SG21)

Dieu a besoin de ses intercesseurs dans ce lieu des cours célestes. C’est une saison où, plus que
jamais, nous devons réaliser notre position et nos responsabilités. Il va falloir persévérer, dans les
semaines à venir, en faveur des nations pour les enjeux qui se présentent. Déplaçons-nous dans
l’intercession prophétique, remplissons les coupes de parfum d’adoration et de prière. L’encensoir
est prêt à être rempli de feu et tout ce qui a été déclaré, tout ce qui a été plaidé, tout ce qui a été
crié, sera couvert de feu dans l’encensoir.

L’ange s’apprête bientôt à projeter le feu du ciel sur la terre, et les trompettes feront retentir un son
de gloire sur la terre. Il est temps de nous lever avec des cœurs préparés pour ce temps, de nous
déplacer dans l’adoration et l’intercession; des coupes attendent d’être remplies.

JOUR 19 – Le cœur de l’épouse aligné dans


le feu
 by Eric Pechin
 30 décembre 2018
 Comments (0)

Parmi les quatre éléments de la terre il y a le feu, qui embrase tout ce qu’il rencontre sur son
passage. En juillet 2012, un incendie d’une intensité effroyable s’est déclaré à la frontière
espagnole jusque sur les hauteurs des Pyrénées Orientales. Cet incendie a ravagé en quelques
heures plusieurs milliers d’hectares. Cet incendie sera un des plus dévastateurs de ces trente
dernières années.

Sommes-nous prêts pour le feu qui s’apprête à ravager les territoires de la justice et de la vérité ?

Dieu a l’intention de répandre le feu de son esprit, et les parfums du ciel. Ce feu ne nous
appartient pas ; il appartient à Jésus, et nous tenons notre position d’adorateur devant son trône.
Nous appelons les anges qui exercent le ministère au service des saints, pour une visitation dans
les maisons de la ville et pour que les parfums soient libérés.

«Je répandrai alors sur la famille de David et sur ceux qui habitent Jérusalem un Esprit de pitié et
de supplication. Alors ils tourneront leurs regards vers moi…»
(Zacharie 12:10 / Semeur)

Notre Dieu répand en nous un esprit de grâce et de supplication. C’est comme un cœur qui fond
d’amour dans nos entrailles. «Mon cœur est pareil à la cire, on dirait qu’il se fond en
moi.» (Psaumes 22:15 / Semeur)

Cela traverse le cœur du Père qui remplit nos cœurs de prières et de supplications, et un feu jaillit.

«Le réveil spirituel, dans notre pays comme dans le monde, ne pourra durer que si les coupes
célestes restent remplies grâce à l’adoration et l’intercession. Actuellement, nous avons besoin
plus que jamais de prière nuit et jour pour faire changer les choses.»

(Dutch Sheets, Livre « La sentinelle »)

Je veux avoir la foi que le mouvement de prière actuel marquera l’histoire de nos nations,
transformera les territoires et engrangera une moisson d’âmes sans précédent, une autorité dans
la prière libérant la justice de Dieu accompagnée de signes, de miracles et de prodiges.

Nous allons voir un feu embraser le cœur de l’épouse qui se prépare pour le grand jour. Le cœur
de l’épouse est embrasé d’un feu qui consume toutes impuretés, la paille et tout ce qui ne
supporte pas l’épreuve. Elle a lutté contre les épreuves des feux étrangers, elle a lutté contre ses
déchirements, ses manquements, contre les égarements de son âme et de sa chair.

«Je mets mon épouse comme un sceau sur mon cœur. Les échecs, les déceptions, la colère, la
jalousie, la compétition tentent de briser cette relation d’amour. Si seulement tu comprenais que je
connais et je vois toutes ces choses. Tout ce que je désire c’est ton cœur ! Car mon amour est
plus fort pour couvrir toutes tes fautes, tous tes manquements, toutes tes maladies. J’ai payé le
prix fort et je pourvois à toutes choses pour toi, mon épouse.»

L’église va saisir les desseins de sa destinée. Le feu de l’amour va grandir à l’intérieur de ses
entrailles avec une plus grande intensité. Alors que l’épouse crie : «à l’aide !» dans sa course
effrénée, les courants d’air vont alimenter un feu ardent. Plus vite elle s’empressera dans les
cours du roi, plus elle activera l’intensité du feu qui augmentera, et la paille, et les impuretés
seront consumées. L’épouse doit brûler dans le feu de la passion ! Ce feu de la passion n’active
pas seulement la passion mais le feu de sainteté.

Le cœur de l’épouse criera: «Plus de feu !»

L‘épouse va se déplacer dans le feu comme jamais auparavant, elle va devenir familière de ce
feu. Elle ne se tournera plus vers les idoles du passé. La paille sera transformée en or, ce genre
de métal précieux qui ne pourra jamais être transformé par un autre feu. Le cœur de l’épouse se
prépare dans la sainteté. Elle sera comblée de l’amour du Roi et sa vie sera perdue en Dieu. Le
cœur de l’épouse et sa volonté seront définitivement soumis à la volonté du Père.

«Purifie mon cœur, rends-moi aussi pur que l’or et l’argent, purifie mon cœur, rends-moi aussi pur
que l’or. Feu du fondeur je n’ai qu’un désir: être saint, être saint, mis à part pour toi, Seigneur. Oui
je choisis d’être saint, mis à part pour toi, mon seul maître et prêt à t’obéir. Purifie mon cœur, ôte
ma souillure et sanctifie-moi. Purifie mon cœur, lave mes péchés cachés.» (Brian Doerksen)

JOUR 20 – Un cœur aligné libère un son


céleste
 by Eric Pechin
 29 décembre 2018
 Comments (0)

Depuis toujours Dieu cherche un peuple de sacrificateurs qui plie les genoux devant lui, un peuple
consacré qui s’aligne avec le son libéré du ciel.

Dieu cherche un peuple qui va marcher avec la puissance et l’autorité, un peuple qui posera la
plante de ses pieds avec assurance sur le territoire qui lui a été confié, et qui marchera sur une
terre qui lui appartiendra.

Dieu cherche des cœurs qui sont alignés avec ses promesses.

Dieu cherche un peuple qui va se tenir à Béthel, dans sa maison. Un peuple qui préparera un lieu
pour servir sa présence et qui posera sa tête sur la pierre angulaire, un peuple qui laissera le
Saint-Esprit prendre le contrôle : alors une activité angélique sera déployée.

Et les adorateurs déclareront : «Le Seigneur est présent dans cet endroit, que ce lieu est
redoutable.»

Aujourd’hui une trompette libère un son puissant. L’attraction est en marche. C’est un appel
solennel à entrer dans une nouvelle saison où Dieu déclare :

«La pluie a cessé elle s’en est allée, dans ce pays une saison de printemps est libérée. Le temps
de se réjouir est arrivé, et le son du ciel se fait entendre. Lève-toi, peuple de Dieu, car je suis sur
le point de te faire entrer dans cette nouvelle saison. Le feu brûlera continuellement sur l’autel, il
ne s’éteindra point. Sépare-toi, deviens cet autel d’adoration qui bouleversera des nations
entières. Église, choisis de te mettre à part, et prépare-toi pour un temps de grands
bouleversements, pour des changements profonds. De puissantes batailles spirituelles et de
puissantes transformations sont devant toi. Ce que j’ai prévu aujourd’hui pour toi, Église, est plus
grand que ta capacité d’imaginer. Mon peuple, entre dans une accélération. Les outres sont en
cours de préparation pour une nouvelle saison du plan de Dieu. Mon Esprit est en train de faire
quelque chose de nouveau. Sois prêt à te déplacer avec lui. Tu es le récipient qu’il utilise et qu’il
remplit de sa présence. La trompette sonne sur le pays pour un temps de révélation. Église
qu’entends-tu ?»
Nous allons reproduire ce que nous entendons dans le ciel pour le libérer sur la terre. Beaucoup
d’anges se manifestent alors dans le lieu où nous l’adorons de cette manière. Et quand les deux
sont alignés et deviennent un seul son, tous les desseins de Dieu descendent sur terre.

Dieu a déclaré une parole créatrice dans le ciel et lorsque le son est libéré du ciel, le monde
matériel est transformé.

Quand nous entendons le son du ciel et le libérons, cela a une action immédiate sur la terre et le
monde naturel commence à changer.

Nous allons déclarer ce que nous voyons dans les cours célestes, des paroles puissantes qui
auront le pouvoir de pénétrer sur une terre sèche et de réveiller des puits de vie :

– des puits de surnaturel

– des puits de guérison

– des puits de réconciliation

– des puits de changement

Quand nous déclarons prophétiquement ce que nous entendons et que nous libérons un son, il se
produit un effet immédiat dans le monde spirituel, qui produit un climat propice et change
l’atmosphère du territoire.

Quand nous soutenons ce que le Saint-Esprit produit sur la terre, la culture même du territoire est
changée. Le surnaturel se manifeste parce qu’une culture a été créée. Nous devons apprendre à
aligner le ciel avec la terre. Alors ce que Dieu a déclaré va être libéré et sa puissance va se
manifester sur la terre. Restons alignés, gardons nos cœurs plus que tout autre chose. Un son est
libéré !

JOUR 21 – Un cœur aligné à la porte du ciel


 by Eric Pechin
 28 décembre 2018
 Comments (0)

En Genèse 28, l’histoire de «l’échelle de Jacob», nous amène à réaliser comment les décrets du
ciel sont libérés sur la terre. Il doit y avoir une manifestation quand le ciel s’ouvre. Toutes les
personnes exposées à la présence de Dieu vont avoir leurs cœurs transformés.

«Il fit un rêve : une échelle était appuyée sur la terre et son sommet touchait le ciel ; des anges de
Dieu montaient et descendaient par cette échelle.» (Genèse 28.12 /SG21)
Nous pouvons expérimenter ce que Jacob a vécu à Béthel : la visitation angélique sur l’échelle de
Dieu. Nous devons réaliser une chose : les anges n’ont pas besoin d’échelle pour venir nous
visiter. Mais Jacob a expérimenté cette vision, parce qu’il devait comprendre qu’il devait monter.
Nous devons aujourd’hui réaliser que c’est le temps de monter à l’échelle de Dieu. L’échelle des
hommes a besoin d’un appui, d’un point d’équilibre, mais l’échelle de Dieu n’a pas besoin de
support ; elle est libérée pour que nous réalisions que nous devons monter.

Trop de personnes se tiennent en bas, en regardant les anges monter et descendre, mais il est
temps de choisir de monter. Je ne sais pas ce qui vous a maintenu en bas jusqu’à ce jour, mais
c’est le temps de choisir une nouvelle position dans votre vie spirituelle.Cela aura un impact direct
dans le naturel. Ces choses fonctionnent ensemble. Notre joie va monter, notre paix va monter,
notre succès va monter…

Sur l’échelle des hommes un seul homme peut monter à la fois, mais sur l’échelle de Dieu les
anges montaient… Mais qui monte  ? Les blancs, les noirs, les pauvres, les riches, pas de
jalousie, pas de distinction de couleur ou de position sociale, tout le monde peut monter. Si nous
avons la révélation nous pouvons comprendre que l’échelle est pour nous, qu’elle nous est
destinée. Pourquoi seulement les anges pourraient-ils monter ? Dieu parle aux hommes : «Monte
ici !» Les anges n’ont pas besoin d’une échelle, mais vous et moi en avons besoin.

Nous avons besoin d’une échelle, et un peuple crie : «Je veux monter!» Nous partons de l’endroit
où nous nous trouvons, nous montons et nous redescendons pour libérer la révélation. Nous
avons besoin de l’échelle de Dieu. Quand nous montons sur cette échelle, personne ne peut nous
faire descendre. Dans cette nouvelle position, nous verrons plus haut, une nouvelle vision dans
une atmosphère de gloire, dans cet endroit où nous pouvons déjà sentir l’air de sa présence. C’est
une nuée de gloire qui nous attend !

Quand nous montons sur l’échelle de Dieu, ce n’est pas forcément ce que nous aimons. Le
changement n’est pas toujours confortable. ça bouleverse nos habitudes, mais apprenons à aimer
ce que Dieu aime. Avançons, une étape après l’autre, de gloire en gloire. Certains voudraient déjà
être arrivés au sommet avant d’avoir franchi la première marche, mais croyez-moi, vous serez
d’avantage en sécurité en franchissant le pas qu’en restant sur la terre ferme à regarder les autres
monter. Dans cet endroit, Dieu connaît ce dont nous avons besoin et il veut nous donner le
meilleur. Nous devons apprendre à aimer ce que Dieu aime.Dieu aime quand nous montons à sa
rencontre.

Alors nous montons, et nous montons encore, à chaque étape un nouveau son est libéré, un
nouveau niveau de bénédictions. Apprenons à célébrer tout ce que Dieu nous donne sur l’échelle
de Dieu ; nous montons avec Dieu.

«L’Eternel se tenait au-dessus d’elle, et il dit : Je suis l’Eternel, le Dieu de ton grand-père
Abraham et le Dieu d’Isaac. La terre sur laquelle tu es couché, je te la donnerai, à toi et à ta
descendance. Ta descendance sera pareille à la poussière de la terre : tu t’étendras à l’ouest et à
l’est, au nord et au sud, et toutes les familles de la terre seront bénies en toi et en ta
descendance. Je suis moi-même avec toi, je te garderai partout où tu iras et je te ramènerai dans
ce pays, car je ne t’abandonnerai pas tant que je n’aurai pas accompli ce que je te dis.»
(Genèse 28.13-15 /SG21)

Alors Dieu se tient debout au-dessus de l’échelle et libère les décrets du ciel : le «barak de Dieu»,
la «bénédiction d’Abraham». Un son est libéré. Les anges n’ont jamais reçu l’ordre de monter sur
l’échelle, mais Dieu dit aujourd’hui: «Monte ici !» Dieu déclare une parole. C’est une parole
créatrice, une parole de vie et rien ne peut l’arrêter. Elle va s’accomplir. C’est la raison pour
laquelle nous devons atteindre le sommet de l’échelle, l’endroit où Dieu nous attend. Il a quelque
chose de merveilleux et une seule parole va changer nos vies ; Dieu est debout pour nous.

«Jacob se réveilla et se dit : C’est certain, l’Eternel est dans cet endroit et moi, je ne le savais
pas ! Il eut peur et dit : Que cet endroit est redoutable ! C’est ici que se trouve la maison de Dieu,
c’est ici que se trouve la porte du ciel ! » (Genèse 28.16-17 / SG21)

La bénédiction, c’est le pouvoir de prospérer ; peu importe dans quel environnement il nous met,
nous avons le pouvoir de prospérer dans cet endroit, comme Jacob l’a réalisé : «Que ce lieu est
redoutable, c’est ici la maison de Dieu». La terre va réagir à la bénédiction qui est sur nous.
Comment recevoir cette bénédiction ?

«Béni soit le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toute bénédiction
spirituelle dans les lieux célestes en Christ.» (Éphésiens 1.3 / Colombe)

La réponse est simple, elle se trouve dans les lieux célestes. Montez, montez vite dans l’intimité
de sa présence. La bénédiction est là pour vous ! Vous devez savoir ce que Dieu pense de vous :

«Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l’Éternel :
car comme les cieux sont élevés au-dessus de la terre, ainsi mes voies sont élevées au-dessus
de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées. Car comme la pluie et la neige
descendent des cieux, et n’y retournent pas, mais arrosent la terre et la font produire et germer, et
donner de la semence au semeur, et du pain à celui qui mange, ainsi sera ma parole qui sort de
ma bouche : elle ne reviendra pas à moi sans effet, mais fera ce qui est mon plaisir, et accomplira
ce pour quoi je l’ai envoyée.»

(Ésaïe 55.8-11 / Darby)

C’est une pensée qui devient une parole prophétique. Soyons en harmonie avec la pensée du
ciel. Dieu a libéré cette parole. Il s’agit de monter et de s’approprier ses promesses.

Pour le dernier jour de cette série : «Alignez vos cœurs avec le cœur de Dieu.» On pourrait
encore partager beaucoup de choses, mais laissons plutôt l’épée du Seigneur descendre plus
profondément pour que le Saint-Esprit fasse son travail au plus profond de nos cœurs. Car la fin
d’une chose est toujours le début d’une autre. Préparons-nous à ce qui vient dans cette
saison.Restons attentifs car nos cœurs vont être sollicités et travaillés dans les jours à venir.
Écoutons ce qui est déclaré dans le ciel, afin que son règne vienne et sa volonté soit faite. Amen !

Vous aimerez peut-être aussi