Vous êtes sur la page 1sur 5

Notion de Système d'Information

Une entreprise crée de la valeur en traitant de l'information, en particulier dans le cas des sociétés
de service. Ainsi, l'information possède une valeur d'autant plus grande qu'elle contribue à
l'atteinte des objectifs de l'organisation.

Un système d'Information (noté SI) représente l'ensemble des éléments participant à la gestion,
au traitement, au transport et à la diffusion de l'information au sein de l'organisation.

Très concrètement le périmètre du terme Système d'Information peut être très différent d'une
organisation à une autre et peut recouvrir selon les cas tout ou partie des éléments suivants :

• Bases de données de l'entreprise,


• Progiciel de gestion intégré (ERP),
• Outil de gestion de la relation client (Customer Relationship Management),
• Outil de gestion de la chaîne logistique (SCM - Supply Chain Management),
• Applications métiers,
• Infrastructure réseau,
• Serveurs de données et systèmes de stockage,
• Serveurs d'application,
• Dispositifs de sécurité.

Bases de données - Introduction


Article Table des matières

Qu'est-ce qu'une base de données ?


Une base de données (son abréviation est BD, en anglais DB, database) est une entité dans
laquelle il est possible de stocker des données de façon structurée et avec le moins de redondance
possible. Ces données doivent pouvoir être utilisées par des programmes, par des utilisateurs
différents. Ainsi, la notion de base de données est généralement couplée à celle de réseau, afin de
pouvoir mettre en commun ces informations, d'où le nom de base. On parle généralement de
système d'information pour désigner toute la structure regroupant les moyens mis en place pour
pouvoir partager des données.
Utilité d'une base de données ?
Une base de données permet de mettre des données à la disposition d'utilisateurs pour une
consultation, une saisie ou bien une mise à jour, tout en s'assurant des droits accordés à ces
derniers. Cela est d'autant plus utile que les données informatiques sont de plus en plus
nombreuses.

Une base de données peut être locale, c'est-à-dire utilisable sur une machine par un utilisateur, ou
bien répartie, c'est-à-dire que les informations sont stockées sur des machines distantes et
accessibles par réseau.

L'avantage majeur de l'utilisation de bases de données est la possibilité de pouvoir être accédées
par plusieurs utilisateurs simultanément.

La gestion des bases de données


Afin de pouvoir contrôler les données ainsi que les utilisateurs, le besoin d'un système de gestion
s'est vite fait ressentir. La gestion de la base de données se fait grâce à un système appelé SGBD
(système de gestion de bases de données) ou en anglais DBMS (Database management system).
Le SGBD est un ensemble de services (applications logicielles) permettant de gérer les bases de
données, c'est-à-dire :

• permettre l'accès aux données de façon simple


• autoriser un accès aux informations à de multiples utilisateurs
• manipuler les données présentes dans la base de données (insertion,
suppression, modification)
Le SGBD peut se décomposer en trois sous-systèmes :

• le système de gestion de fichiers :


il permet le stockage des informations sur un support physique
• le SGBD interne :
il gère l'ordonnancement des informations
• le SGBD externe :
il représente l'interface avec l'utilisateur

Les principaux SGBD


Les principaux systèmes de gestion de bases de données sont les suivants :

• Borland Paradox
• Filemaker
• IBM DB2
• Ingres
• Interbase
• Microsoft SQL server
• Microsoft Access
• Microsoft FoxPro
• Oracle
• Sybase
• MySQL
• PostgreSQL
• mSQL
• SQL Server 11

Enterprise Resource Planning (ERP) - Progiciel de Gestion


Intégr
Article Table des matières
Introduction aux ERP
Les ERP (en anglais Enterprise Resource Planning), aussi appelés Progiciels de Gestion
Intégrés (PGI), sont des applications dont le but est de coordonner l'ensemble des activités d'une
entreprise (activités dites verticales telles que la production, l'approvisionnement ou bien
horizontales comme le marketing, les forces de vente, la gestion des ressources humaines, etc.)
autour d'un même système d'information.

Les Progiciels de Gestion Intégrés proposent généralement des outils de Groupware et de


Workflow afin d'assurer la transversalité et la circulation de l'information entre les différents
services de l'entreprise.

Le terme "ERP" provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Resource Planning)


utilisée depuis les années 70 pour la gestion et la planification de la production industrielle.

Mise en place d'un ERP


Plus qu'un simple logiciel, un ERP est un véritable projet demandant une intégration totale d'un
outil logiciel au sein d'une organisation et d'une structure spécifique, et donc des coûts
importants d'ingénierie. D'autre part sa mise en place dans l'entreprise entraîne des modifications
importantes des habitudes de travail d'une grande partie des employés. Ainsi on considère que le
coût de l'outil logiciel représente moins de 20% du coût total de mise en place d'un tel système

Supply Chain Management (SCM)


Article Table des matières

Introduction à la notion de chaîne logistique


Dans une entreprise de production, le temps de réalisation d'un produit est fortement conditionné
par l'approvisionnement en matières premières, en éléments d'assemblage ou en pièces détachées
à tous les niveaux de la chaîne de fabrication. On appelle ainsi "chaîne logistique" l'ensemble des
maillons relatifs à la logistique d'approvisionnement :

• achats,
• approvisionnement,
• gestion des stocks,
• transport,
• manutention,
• ...

La chaîne logistique est entendue de manière globale c'est-à-dire notamment au


sein de l'entreprise mais également au travers de l'ensemble des fournisseurs et de
leurs sous-traitants.
Qu'est-ce que le SCM ?
On appelle SCM (Supply Chain Management, ou en français GCL, gestion de la chaîne
logistique) les outils et méthodes visant à améliorer et automatiser l'approvisionnement en
réduisant les stocks et les délais de livraison. On parle ainsi de travail en "flux tendu" pour
caractériser la limitation au minimum des stocks dans toute la chaîne de production.

Les outils de SCM s'appuient sur les informations de capacité de production présentes dans le
système d'information de l'entreprise pour passer automatiquement des ordres de commandes.
Ainsi les outils de SCM sont très fortement corrélés au Progiciel de Gestion Intégré) (ERP,
Enterprise Resource Planning) de l'entreprise.

Idéalement un outil de SCM permet de suivre le cheminement des pièces (on parle de traçabilité)
entre les différents intervenants de la chaîne logistique.