Vous êtes sur la page 1sur 25

See discussions, stats, and author profiles for this publication at: https://www.researchgate.

net/publication/323291458

permaculture Université du temps Libre, Gemenos, France 06-02-


2018

Presentation · February 2018


DOI: 10.13140/RG.2.2.28392.98564

CITATIONS READS

0 292

1 author:

François Gilbert Léger


AgroParisTech
81 PUBLICATIONS   644 CITATIONS   

SEE PROFILE

Some of the authors of this publication are also working on these related projects:

EQUECO (ANR-06-PADD-011-EQUECO) View project

Permaculture View project

All content following this page was uploaded by François Gilbert Léger on 20 February 2018.

The user has requested enhancement of the downloaded file.


20/02/2018

Transition écologique, transition


énergétique, transition alimentaire…

La permaculture, une innovation


radicale dans la conception des
systèmes agricoles
et alimentaires ?

Université du Temps Libre


Mardi 6 février 2018
François Léger - AgroParisTech, Paris, France

La permaculture : nouvelle mode ?

1
20/02/2018

La ferme du Bec Hellouin…

Permaculture = Jardinage
et microfermes maraîchères ?

2
20/02/2018

La permaculture, une « ingénierie écologique » pour


la construction « par le bas » d’un monde différent.
• Critique d’un modèle économique
fondé sur la surexploitation des
ressources naturelles et la croissance
exponentielle de la consommation
d’énergie ;
• Critique d’un modèle social fondé sur
l’individualisme consumériste ;
• Critique d’un modèle politique fondé
sur la soumission aux normes édictées
par les élites économiques.

Une approche pragmatique


pour la conception et la mise en
œuvre de solutions écologiques
portées par les individus

Ma carrière professionnelle m’a souvent amené


au-delà du « domaine de validité » des sciences
agronomiques…

Accompagnement scientifique des


organisations agricoles
Systèmes agricoles traditionnels « alternatives »
au Mexique

Systèmes d’élevage extensifs de


montagne en France

Des situations qui m’ont conduit {


«aller voir » ailleurs :
Political ecology, Agroécologie, Microfermes maraîchères
Permaculture… biologiques

3
20/02/2018

Des ailleurs qui s’inscrivent dans une même


mouvance critique, née dans les années 1970…

Critique de la dissociation
Homme / Nature : Critique de la révolution
le vaisseau Terre verte et de ses
(Stewart Brand, 1968) conséquences écologiques
Critique de la croissance :
Le club de Rome (1970) et sociales (1972- 1977)

Emergence de l’écologie
Politique

Political ecology et écologie sociale

« Les nouvelles technologies sont conçues, non pas pour


s’insérer dans l’environnement comme un tout, mais
seulement pour renforcer un effet singulier désiré. Ainsi,
un nouveau produit chimique est conçu pour tuer des
insectes : sa valeur est déterminée en testant cette
substance contre cette cible particulière. Mais cette cible
est, dans la nature, une partie interconnectée d’un tout
élaboré, l’écosystème »
Barry Commoner, 1972, On the meaning of ecological failure
in international development.

L’exploitation de la Nature par l’Homme et l’exploitation


de l’Homme par l’Homme sont indissociables
Murray Bookchin

4
20/02/2018

La permaculture, proposée en 1978 par les australiens Bill


Mollison et David Holmgren, s’inscrit dans ce mouvement

"Pour ceux d’entre nous qui ont connu


l’agitation de la fin des années 1960, il
semblait ne pas y avoir d’issue favorable,
bien que tous et chacun d’entre nous
pouvait définir en quoi ils étaient en
désaccord vis-à-vis de la société
globalisée. Les griefs concernaient
notamment l’aventurisme militaire, la
bombe, l’exploitation sauvage des terres,
l’arrogance des grands pollueurs et le
manque de prise en compte des besoins
humains fondamentaux.”

Interview de Bill Mollison, 1993

Une éthique écologique et sociale

• Prendre soin de la
Terre

• Prendre soin des


Humains

• Fixer des limites à


la consommation

• Redistribuer les
surplus

5
20/02/2018

Construire des lieux de vie écologiques et équitables.

• Arbitrer entre utilités


matérielles et
valeurs éthiques,
entre usages présents et
renouvellement des
ressources.

• Considérer les effets et


les bénéfices de nos
actions sans hiérarchie
a priori…

• Intégrer les composantes


humaines et non-humaines
des socioécosystèmes.
http://www.permacultureinternationale.org/

Un anarchisme écologique ?

Une logique de changement


partant de l’individu, contre
les institutions et les
appareils politiques, qui
l’apparente aux traditions
anarchistes non-violentes,
de Fourier à Élisée Reclus.

6
20/02/2018

Le biomimétisme , base de systèmes durables


respectueux des éléments naturels et des individus

Une lecture thermodynamique


des systèmes écologiques,
inspirée en particulier par les
travaux de Howard T. Odum.

S’inspirer de la dynamique
des écosystèmes naturels :
Les successions végétales
correspondent à une
accumulation d’énergie
(biomasse, sols…) de plus en
plus « organisée »

Se placer dans la succession végétale :


Les buttes de culture dans la permaculture de Sep Holtzer)

7
20/02/2018

La permaculture ou l’art du Design


« La permaculture (permanent
agriculture) est la conception
(design) et la gestion consciente
d’écosystèmes agricoles productifs
qui ont la diversité, la stabilité et la
résilience des écosystèmes naturels.
[…]
C’est l’intégration harmonieuse
des paysages et des êtres humains
pour produire nourriture, énergie et
répondre à d’autres besoins matériels
et immatériels de manière durable. »
Mollison, Bill. 1988.
Permaculture: A Designers’ Manual.
Tyalgum, Australia: Tagari Publications.
p.9

Le non-agir comme principe d’action

S’inspirer des écosystèmes


naturels pour :

• Créer / mobiliser / mettre


en mouvement
des synergies positives…

• Afin de se mettre en situation


de ne pas avoir à faire avec
(la chimie, les machines,
l’énergie, le travail…)

Penser plus et mieux


pour travailler
moins et vivre mieux In Bill Molison, Permaculture 2, 1979

8
20/02/2018

Penser le long
terme
• La conception en permaculture
ne vise pas à établir une
structure figée mais à engager
une dynamique d’aggradation.

• Cette aggradation est


interprétée comme une
accumulation d’énergie dans
l’écosystème  plantes
ligneuses

• La question des aménagements


initiaux est essentielle  non-
agir ne signifie pas ne pas agir

• Mais ceux-ci ne doivent pas


aboutir à des situations
d’irréversibilité : il faut pouvoir In Bill Molison, Permaculture 2, 1979
corriger ses erreurs.

Pensée aborigène et permaculture

Pour les aborigènes, les esprits


et les ancêtres ont façonné le
monde en l’imprégnant de
motifs organisateurs qui sous-
tendent l’ordre juste des
choses (Eliade 1967)

Pour Mollisson, la
compréhension sensible
de ces motifs
organisateurs est la base
du design permaculturel,
dont l’ambition doit être
de retrouver cet ordre
juste de la nature.

9
20/02/2018

Comprendre l’écologie singulière d’un lieu

Zone hydromorphe Sols tourbeux peu


• Géomorphologie: propices aux cultures

• Pentes,
• Orientation… N
• Climat :
Sols profonds, bien équilibrés,
• Vents dominants, propices aux cultures
• Particularités locales
(secteur gélif, séchant,
humide…)
• Sols :
• Nature,
Sols superficiels, peu propices
• Profondeur… aux cultures annuelles
• Biodiversité locale
• Flore
• Faune
• Traditions agricoles
Zone séchante
locales

Identifier et évaluer les besoins

Viande,
Irrigation Œufs…

• Alimentation
Grains Entrepôts;

•Energie Légumes
ateliers…

Logement
•Eau
•Habitat Eau
potable
Electricité Bois de
chauffage

•Etc.
Produits
Electricité Fruits, laitiers,
Laine bois viande
et d’oeuvre
fibres

10
20/02/2018

Organiser l’espace vécu

Mare localisée de façon à


récupérer au mieux les
eaux de ruissellement

Activités les plus exigeantes


en main d’œuvre regroupées
{ proximité de l’habitation

Orientation des bâtiments


permettant de profiter au
mieux de l’orientation
(efficacité thermique)

Zone boisée
protégeant des vents
dominants les
habitations et les
cultures les plus
fragiles
ETC.

Penser les composantes et leurs fonctions

Mare :
Poissons et canards; Association de
Réserve pour irrigation; cultures :
Epuration des eaux; Production diversifiée;
Grenouilles (mangent Exploration plus
les limaces) efficace des milieux et
des ressources;
Interactions
réciproques favorables
Bâtiments :
Isolation thermique;
Récupération d’eau;
Panneaux solaires

Arbres et haies
fruitiers:
Production de fruits et de
Animaux d’élevage
bois;
Production d’aliments
Coupe-vent et ombre;
Transferts de fertilité
Exploration profonde du
Action orientée sur les
sol + litière = transferts
couverts végétaux.
de fertilité.
Abri pour les auxiliaires ETC.

11
20/02/2018

Penser le temps long


Mare :
Ce milieu très productif
permet de produire des
matières organiques
régulièrement recyclée Le jardin :
dans les autres Une zone
compartiments de « intensive » appelée
l’agroécosystème à le rester…

Arbres et haies Mais qui va se


fruitiers: transformer 
Eux aussi vont se
développer. L’association aux
L’espace se boise cultures d’arbres
progressivement, fruitiers, qui vont
accumulant de l’énergie progressivement se
et des matières utiles développer,
dans la biomasse et les permet d’accumuler
sols  de la biomasse et
Le design donc de l’énergie dans
permaculturel une composante
oriente l’évolution de alimentaire
l’espace dans une productive.
logique qui mime les
successions végétales
naturelles

Les principes
du design
12. Utiliser le changement et
y réagir, de manière créative

11. Utiliser et valoriser


les interfaces 1.Observer et interagir

10. Utiliser et valoriser


la diversité 2. Collecter et
stocker l’énergie
9. Utiliser des
solutions à de 3. Créer une
petites échelles production
et avec patience
4. Viser l’auto-
8. Intégrer plutôt
régulation, accepter
que séparer
la rétroaction

7. Partir des structures 5. Utiliser et valoriser les


d’ensemble pour arriver aux services et les ressources
détails 6. Ne pas produire renouvelables
de déchets

12
20/02/2018

Un exemple d’agriculture permaculturelle :


la ferme du Bec Hellouin en Normandie (France)

Un projet de vie autarcique, dans un lieu préservé,


loin du fracas du monde…

… Devient peu { peu un


projet militant, s’inscrivant
dans l’éthique de la
permaculture (prendre soin
de la terre, soigner les
hommes)…

… Visant { démontrer
qu’une autre agriculture,
fondée sur l’imitation de la
nature, économe en
énergie, source de produits
sains et bons…

… Est économiquement
viable, vivable et
socialement gratifiante

13
20/02/2018

La Ferme biologique du Bec Hellouin :


L’intégration de deux sources principales d’inspiration

La permaculture Le micro maraichage


biointensif

Créer des "écosystèmes vécus",


s'appuyant sur les interactions de Un ensemble de méthodes visant à
leurs différentes composantes pour maximiser la production
en optimiser l'autonomie et maraîchère biologique sur de très
garantir la qualité de vie des petites surfaces peu ou pas
humains qui en sont parties mécanisées
prenantes

Construire un sol maraîcher

• Au départ, un sol de fond de


vallée, hydromorphe et tourbeux,
réservé depuis toujours à des
pâtures permanentes.
• Pour le rendre cultivable =
Travail superficiel du sol
en traction attelée
+ apports massifs de fumier
de cheval composté sur
la « zone 1 ».
• Un fumier récupéré auprès du
centre équestre voisin, qui ne
savait pas quoi en faire.

Les déchets des uns sont


les ressources des autres !

14
20/02/2018

La permaculture au Bec Hellouin


Zone 1 : Zone 2 :
Les serres, les Le Mandala, la parcelle
secteurs "pommiers", agroforestière au sud-ouest des
"rivière" et "île" sont serres, consacrés à des cultures
Zone 3 :
particulièrement moins exigeantes qui complètent la
La forêt jardin { l’ouest,
soignées, pour en production de la zone 1
les ceintures
optimiser la
agroforestières au sud-est
productivité
de la serre et du Mandala
participent à la
modération du climat
local. Objet de peu de
soins, elles produisent des
fruits qui complètent
l'offre maraîchère de la
ferme

Zone 0
La serre
Zone 4 : atelier
Espaces consacrés
principalement
aux animaux, non
cultivés, où la
biomasse Zone 5 :
spontanée peut Les prairies et bois environnants
être redistribuée contribuent au fonctionnement de
dans les espaces l'écosystème local, le territoire de
cultivés proximité où vont être trouvées
gratuitement des ressources, fumier,
fougères, déchets verts …, que la ferme
contribue à recycler.

Le micromaraîchage biointensif

Buttes rondes
(John Jeavons)

Couches chaudes
(maraîchers Planches plates
parisiens du XIX°) (Eliot Coleman)

15
20/02/2018

Originalités techniques du Bec Hellouin

Etagement
de cultures

Agroforesterie

Associations
de cultures

Une ferme singulière


Localisation et aménagements

Marchés spécifiques

Une volonté affirmée de contribuer à la


transition écologique et énergétique,
Formation par l’exemple et la communication

16
20/02/2018

Une intuition née de l’expérience des maraîchers

Il est possible de produire de façon


importante sur une très petite surface
maraîchère cultivée essentiellement à la
main et d’assurer ainsi un revenu correct à
une personne sous statut agricole.

Démontrer cette hypothèse ?

La ferme du Bec Ses pratiques


Hellouin n’est en maraîchères sont
aucun cas un exemple éventuellement
reproductible ! reproductibles
ailleurs

Etudier les
systèmes de
culture les plus Utiliser les données
intensifs sur la recueillies pour
ferme modéliser des
« fermes virtuelles »

17
20/02/2018

Enregistrer pendant 3 ans chaque intervention (nature et


temps de travail, apports de matières, récoltes…) sur 1000 m²
de cultures de la « zone 1 »,

Il est possible de rémunérer correctement (?) un équivalent


temps plein avec 1000m² de culture biologique très intensive

Des résultats confirmés par les travaux de modélisation à partir des


données d’une dizaine d'autres microfermes maraîchères biologiques
(thèse de Kevin Morel, 2016)

18
20/02/2018

Les conditions de la viabilité des microfermes


• Attention extrême aux cultures ;
• Efficacité et ergonomie des outils et des équipements ;
• Optimisation des densités ;
• Maîtrise des associations de cultures et des cultures
relais ;
• Maximisation du nombre de récoltes sur une même
planche ;
• Techniques écologiques et systèmes de culture
permettant d'étendre les périodes de production ;
• Structuration ergonomique des espaces cultivés ;
•Compétence des maraîchers!

Les microfermes : quelle surface?

Le ratio surface cultivée


surface totale dépend Forme et
topographie du
de différents facteurs terrain

Choix d’ergonomie
(largeurs des Fonction des autres
allées…) surfaces (autres
produits,
production de Présence d’arbres
biomasse…) (fruitiers, coupe-
Choix commerciaux vent…)
(production de
légumes de garde…)
Dans l’échantillon de microfermes que
SADAPT étudie, la rapport des
Opportunités surfaces affectées à la « zone 1 » sur la
foncières surface totale varie de 0,9 à 18,9 !

19
20/02/2018

Une ferme concentrée exclusivement


sur une surface très intensifiée ?
Les différentes zones
Il n’est sans doute pas possible de se sont
concentrer sur une surface très interdépendantes
intensifiée de type « zone 1 » dans
une conception permaculturelle
« L’efficacité » de la zone 1 passe
par une conception globale de la
Cette zone très intensive ferme qui intègre les interactions
intègre difficilement certaines écologiques entre zones
cultures de cycle long, en
particulier les cultures de
garde… Les arbitrages entre les
différentes zones sont une clef
du succès, ils doivent prendre
Des productions qui peuvent en compte l’intégralité des
être indispensables dans contraintes et des ressources de
certains schémas de
la ferme (foncier, écologiques,
commercialisation
commerciales, sociales…).

Travailler seul ou à plusieurs ?


Etre plusieurs facilite
Certaines tâches se font
les apprentissages
mieux et plus vite à
plusieurs…
Etre plusieurs, c’est plus motivant…
Etre plusieurs, c’est associer
des compétences et des savoir- Etre plusieurs offre des
faire… flexibilités et des sécurités
(maladie, congés…)

Travailler { plusieurs, c’est


aussi travailler avec les voisins La question du travail n’est pas
(mutualisation de tâches, qu’un problème de quantité mais
complémentarités aussi de qualité, de savoir-faire, de
productives)… compétences.
« L’ancrage social local » et les
ressources qu’il peut offrir est un
… Et mobiliser ainsi les déterminant essentiel de la
compétences ou les viabilité économique
ressources que l’on n’a pas… autant que sociale

20
20/02/2018

Pour quels marchés?


Se concentrer sur un
réseau unique Diversifier les débouchés en ciblant
(AMAP, paniers) des créneaux permettant de
diversifier les produits en cohérence
avec les stratégies d’intensification.
S’allier { d’autres
producteurs pour
élargir la gamme Avec toujours une forte
et/ou mutualiser les relation de confiance
Qui ne se construit pas
coûts fondée sur des valeurs
seulement comme une
partagées…
relation marchande

Trois orientations observées dans notre échantillon...


Chacune a des conséquences particulières sur la conception
et la conduite du système productif

Toutes semblent pouvoir être efficaces.


Toutes reposent sur une inscription dans des réseaux structurés,
et donc un ancrage social fort.

La permaculture = penser les


interdépendances stratégiques
Organisation du travail Ressources du territoire Choix commerciaux

Contexte écologique

Techniques culturales Investissements Organisation de l’espace

21
20/02/2018

La permaculture = penser un projet de vie


Organisation du travail Ressources territoriales Choix commerciaux

Contexte écologique

Techniques culturales Investissements Organisation de l’espace

La permaculture, ce n’est pas qu’une affaire


de maraîchage, ni même d’agriculture
Le mouvement de la
transition s’inspire
directement des
principes de la
permaculture, en
les appliquant à la
conception
collective de
communautés
résilientes,
solidaires, sobres
dans leur
consommation des
ressources

22
20/02/2018

Le plus grand nombre d’expériences de


permaculture est au sud (Inde, Brésil…),
dans les villes et les campagnes

Des principes pour


l’action,
pas des dogmes

L’éthique est
impérative,
Les principes sont
universels
Les techniques sont
contextuelles

23
20/02/2018

Merci de votre attention

View publication stats 24

Vous aimerez peut-être aussi