Vous êtes sur la page 1sur 7

J.

André Fouilhoux
Jacques André Fouilhoux, né le 27 septembre 1879 à Paris et mort le 20 juin 1945 à New York, est un
ingénieur et architecte d'origine française actif aux États-Unis de 1904 à 1945. Il est surtout connu pour son J. André Fouilhoux
travail sur la Tribune Tower qui héberge le journal Chicago Tribune, le Rockefeller Center, et les premiers
gratte-ciel tels que le Daily News Building ou le RCA Building à New York. Il conçoit également, avec Biographie
Wallace Harrisson, le Trylon et Perisphere, deux structures modernistes monumentales temporaires,
emblématiques de l'Exposition universelle de New York 1939-1940 qui se tient dans le Corona Park à Naissance 27 septembre 1879
Flushing Meadows dans le Queens. Paris
Décès 20 juin 1945 (à 65 ans)
Selon la commission de conservation des monuments de la ville de New York, la plus grande qualité de
New York
Jacques André Fouilhoux « était sa faculté, en tant qu'ingénieur, de parvenir à concrétiser techniquement les
plans de ses partenaires ». Nom de Jacques André Fouilhoux
naissance
Plusieurs de ses premières réalisations sont également répertoriées dans le registre national des lieux Nationalité Français
historiques, notamment les immeubles résidentiels du 705 Davis Street et les appartements Wickersham à
Portland, dans l'Oregon. Formation Université de Paris
École centrale Paris
Activités Ingénieur civil, ingénieur,
architecte
Sommaire
Autres informations
Jeunesse et éducation
Distinction Fellow of the American
Carrière
Institute of Architects
Premiers ouvrages
Tribune Tower et Daily News Building
Le Rockefeller center
Le monde de demain
Dernières contributions
Héritage
Reconnaissances et affiliations professionnelles
Réalisations
Notes et références
Notes
Références
Voir aussi
Bibliographie
Liens externes

Jeunesse et éducation
Jacques André Fouilhoux, plus connu sous le nom de J. A. Fouilhoux tout au long de sa carrière aux États-Unis, nait le 27 septembre 1879 dans une famille
1, 2 2
catholique à Paris . Il fréquente le lycée Janson-de-Sailly à Paris, puis est diplômé de l'université de Paris (Sorbonne) . Il est ensuite admis à l'École centrale des arts
2, 3
et manufactures, où il étudie l'architecture ainsi que le génie civil et mécanique . Il y découvre entre autres le béton armé qui commençait à être utilisé en France,
2 2
notamment par François Hennebique . Il utilisera largement ce matériau dans les différentes réalisations de sa carrière .
3, 4
En 1904, après avoir obtenu son diplôme, il s'installe aux États-Unis et commence sa carrière d'architecte en tant que dessinateur pour Albert Kahn à Détroit .
5, 6
En 1908, il se marie à New York avec Jean Butler Clark, originaire de Baltimore .

Carrière

Premiers ouvrages

En 1909, J.A. Fouilhoux s'installe à Portland et entame un partenariat, qui durera jusqu'à la Première Guerre mondiale, avec
3, 1
Morris H. Whitehouse . Fouilhoux est prolifique pendant les huit années durant lesquelles il travaille dans cette ville. Il y
construit une douzaine de bâtiments remarquables, y compris des établissements d'enseignement (par exemple, le lycée
7, 3
Jefferson ou l'University Club) et des immeubles résidentiels . Ses premières réalisations sont marquées par les différents
styles du renouveau architectural de la fin du XIX siècle et du début du XXe siècle : renaissance française, gothique collégial,
e
8, 9, 10, 11, 12, 13
Tudor, jacobéthain, colonial et Arts and Crafts anglais . Bien que cette approche corresponde à l'esprit du
temps, les critiques et les spécialistes de la préservation historique décèlent et décrivent une perspective unique dans son style
7
architectural . C'est particulièrement évident avec le lycée Jefferson (1909), qui dévoile et gère habilement les tensions entre
7
Lycée Jefferson à Portland (Oregon). le mouvement néo-classique et le style Arts and Crafts plus moderne .

L'architecture de Fouilhoux, en particulier l'équilibre entre l'ornementation de référence et la sensibilité moderne, aura un effet
14, 15 8, 9
durable sur l'architecture dans l'Oregon . Plusieurs de ses bâtiments sont toujours intacts et sont inscrits au registre national des lieux historiques . Certains sont
encore très recherchés en tant que résidence comme par exemple les appartements Wickersham (1910) et ceux du 705 Davis Street (1913) qui ont contribué à
15, 16
caractériser des quartiers de prestige .
En 1917, l'entrée des États-Unis dans la Première Guerre mondiale marque une pause dans la carrière de J. A. Fouilhoux, qui
s'engage alors dans l'armée américaine. Il sert comme capitaine en France dans le 129e régiment d'artillerie de campagne comme le
1, 3, 17
futur président Harry S. Truman. Il est démobilisé après avoir été élevé au grade de major .

Tribune Tower et Daily News Building


1, 18, 19
En 1920, Fouilhoux retourne aux États-Unis, et s'installe définitivement à New York . Il
commence à apporter des contributions substantielles aux méthodes de conception modernistes qui
20, 21
vont créer un nouveau phénomène architectural : le gratte-ciel . Dans le contexte du boom
architectural de l'après-guerre, les réalisations de Fouilhoux épousent et célèbrent les valeurs
20, 22
démocratiques américaines, notamment la liberté de la presse .

En 1922, Fouilhoux, Raymond Hood et John Mead Howells soumettent un projet au concours Appartements du 705 Davis
22 Street à Portland (Oregon).
international dédié à la conception de la Tribune Tower de Chicago . Fouilhoux, en tant qu'associé
des partenaires Hood et Howells, voit son projet remporter le concours parmi les 260 autres
6
soumissions . Le bâtiment associe des éléments architecturaux gothiques médiévaux à la sensibilité
23, 24, 22
Art déco d'un immeuble de bureaux moderne . La conception de Hood et Howell et les éloges des jurés du concours
24
résument le moment architectural de l'époque : nostalgique, mais à la limite de la modernité . Des éléments anciens sont utilisés de
manière novatrice, notamment au moins 150 fragments provenant de sites historiques décorent les murs aux côtés de citations de
24, 20
personnages historiques . Ces inscriptions et détails sculpturaux se réfèrent à des décennies et des continents différents,
22
commémorant le passé afin d'imaginer le futur, ce que la Tribune Company recherchait .

Lors de son inauguration en 1925, le bâtiment est décrit par les critiques comme étant atypique mais conçu pour un usage pratique,
22
avec une perspective historique, de l'humour et une vision de l'avenir . Fouilhoux et d'autres contributeurs sont immortalisés comme
des personnages des fables d'Ésope dans un grand panneau en pierre sculpté au-dessus de l'entrée principale. En clin d'œil au surnom
23, 22
attribué aux Français pendant la Première Guerre mondiale, Fouilhoux est représenté par une grenouille .
Tribune Tower, Chicago En 1930, Howells, Hood et Fouilhoux conçoivent un autre immeuble destiné au monde du journalisme le Daily News Building à
(1925). 1
New York . Bien que les propriétaires du Daily News Building et de la Tribune Tower aient des liens familiaux, les bâtiments ne
partagent pas l'influence néo-gothique qui caractérise la Tribune Tower ; avec la conception du gratte-ciel du Daily News Building,
20
Fouilhoux entre dans « l'avant-garde moderniste » . Le Daily News Building partage cependant avec la Tribune Tower l'utilisation
20
d'éléments d'Art déco et de citations et symboles des valeurs démocratiques et de l'éthique protestante du travail américaine . Le bâtiment est bien accueilli par les
25
critiques, les architectes et les New-Yorkais. Une exposition au MoMA en 1932 le décrit d'ailleurs comme le « gratte-ciel le plus percutant de New York . »

Le Rockefeller center

En 1931, Fouilhoux rejoint un consortium d'agences d'architecture de premier plan, coordonné par Raymond Hood, qui participera à
26
la construction du Rockefeller Center . Todd, Robertson et Todd Engineering Corp, en tant que conseillers de John D. Rockefeller
et de sa famille, « ont sélectionné des architectes principalement intéressés par une bonne conception, la commodité, le coût, le
revenu, de faibles dépenses d'exploitation et le progrès ... des hommes ni trop attachés au passé architectural ni trop intéressés par un
a
modernisme effréné » . Trois cabinets différents — Corbett, Harrison & MacMurray, Hood, Godley & Fouilhoux et Reinhard &
27
Hofmeister — forment le collectif Associated Architects for Rockefeller Center . Fouilhoux exerce la plus grande influence sur
l'élément central du complexe, le 30 Rockefeller Plaza, connu sous le nom de « 30 Rock », et qui sera popularisé, bien plus tard, dans
26
une série télévisée américaine . Le bâtiment combine des éléments de design Art déco avec une inspiration Beaux-Arts et le style
28
international, de plus en plus répandu . Dès sa création, le Rockefeller Center est au cœur de l'imaginaire urbain des médias
28
commerciaux . Dans les années 1980, Paul Goldberger du New York Times réfléchit à son statut : « Il a toujours été respecté.
Aujourd'hui, cependant, il semble plutôt être idolâtré, copié par les jeunes architectes lorsqu'ils esquissent de nouvelles tours et choisi
b
par les urbanistes comme le modèle que les grands complexes urbains devraient s'efforcer de suivre » .
Construction du Rockefeller
Après la mort de Hood en 1934, et à la suite de son travail sur le Rockefeller Center, Fouilhoux, qui, selon la commission de
Center à New York.
conservation des monuments de la ville de New York, reçut moins d'attention que celui de ses partenaires John Mead Howells ou
Raymond Hood, sa plus grande qualité étant « sa faculté, en tant qu'ingénieur, de parvenir à concrétiser techniquement les plans de
c
ses partenaires » et qui, « connu comme ingénieur avisé et superviseur rigoureux dont le travail forçait le respect de ses
d
collaborateurs » , s'associe à Wallace Harrison sur une commande de John Davison Rockefeller Junior et Nelson Rockefeller pour concevoir les appartements
2
Rockefeller, adjacents au nord . Les Rockefeller Apartments, de conception assez inhabituelle et sans rien de comparable à l'époque, sont de petites tailles et
2
bénéficient tous de la lumière du soleil et d'une bonne ventilation . Les immeubles possèdent une cour intérieure et des trottoirs plus larges, un restaurant au rez-de-
chaussée, des cabinets médicaux, une pharmacie et un salon de beauté, et sont idéalement situés pour les jeunes professionnels travaillant au Rockefeller Center ou à
2
Midtown . Ils sont tous loués avant même d'être terminés et une liste d'attente est créée alors qu'il existe des appartements vacants dans toute la ville. Les
2
appartements Rockefeller ont ainsi changé les standards . Construits dans un style international avec des baies vitrées arrondies et orientées vers le sud, ils sont salués
2
par les critiques pour leur esthétique, leur aspect pratique et leur design progressiste . Le célèbre urbaniste Lewis Mumford déclare que « Lorsque les fenêtres sont
ouvertes de haut en bas de la façade, l'effet est semblable à celui du frémissement soudain d'ailes d'oiseaux émanant d'un arbre. Et si quelqu'un veut savoir ce qu'est
30 f
l'ornement moderne, c'est cela : quelque chose de construit pour être utilisé, qui soudain, lorsqu'il vous frappe au bon angle, se met à chanter » .

Le monde de demain

La contribution de Fouilhoux et Harrison pour l'Exposition universelle de New York 1939-1940 est une œuvre architecturale et technique des plus audacieuses. La
g
commission de la construction de New York affirme que les contributions de Fouilhoux au design « ont donné le ton distinctif de l'exposition » . Cette exposition
universelle américaine, parmi les plus coûteuses, représente un projet ambitieux dans la période d'incertitude qui suit la Grande Dépression et qui précède la Seconde
31, 32
Guerre mondiale . En 1934, le thème prévu pour l'exposition est la célébration du 150e anniversaire de l'investiture de George Washington, mais, en 1936, après
le début de la Guerre d'Espagne, les organisateurs changent d'avis et un nouveau thème, plus abstrait et avant-gardiste, l'emporte : « Construire le monde de
31
demain » .
31, 33, 3
Selon le New York Times, le thème donne la priorité à une vision idéale . L'exposition se déploie au Flushing Meadows Park, sur l'emplacement d'une ancienne
31
décharge dans le Queens, et occupe plus de 486 ha pour imaginer le futur à travers le prisme de l'innovation, de la consommation et du commerce . Les expositions
31, 34
et les espaces de loisirs sont rendus possibles grâce aux participations de 60 pays et 121 organisations new-yorkaises . Selon l'ouvrage de 1989, Trylon and
Perisphere, « l'objectif était de montrer au monde la foi inébranlable de ses organisateurs dans le commerce et l'industrie américaines, dans la paix et la liberté, et dans
h
le potentiel des Américains de tous horizons à surmonter les obstacles . »
La contribution la plus importante de Fouilhoux s'exerce sur les figures centrales de l'exposition, le Trylon et Perisphere,
35
respectivement une grande pyramide triangulaire et la plus grande sphère jamais construite . Masses blanches imposantes du « fini
et de l'infini » — parfois appelées « pointe et sphère » ou « balle et batte » — elles représentent avec justesse un futurisme fondé sur
31
des principes modernistes, qui envisagent la réalisation d'abstractions extrêmes grâce aux nouvelles technologies . Le Trylon et la
3
Perisphere représentent d'impressionnantes prouesses d'ingénierie. La construction nécessite 2 000 m de béton, plus de 7 000 pièces
35, 34
individuelles, et le poids total des deux monuments est d'environ 10 000 tonnes . Le Trylon mesure 186 m de haut et la
35, 34
Perisphere a un diamètre de 55 m et une hauteur de 18 étages . À l'intérieur de la Perisphere, accessible par les plus grands
escaliers mécaniques du monde, se trouve la « Démocracité », l'exposition centrale de la foire et la vision de l'avenir de l'Amérique en
31, 36
2039 . Les réalisations technologiques sont au cœur du thème de la foire et des conceptions de Harrison et Fouilhoux, comme en
37
témoignent l'ingénierie du Trylon et de la Perisphere, ainsi que l'accent mis sur l'électrification de la ferme à l'énergie solaire ou
38
d'autres bâtiments de l'exposition comme le Consolidated Edison et le Electric Utility . La foire, qui incarne une réalité physique
imposante et une vision futuriste ambitieuse, accueille près de 50 millions de visiteurs pendant les deux saisons où elle est
34, 39
ouverte . Malgré ces réalisations, elle n'atteint pas les objectifs de fréquentation et de recettes financières escomptés. Pourtant,
elle n'est « en aucun cas un échec... elle a littéralement et figurativement remplacé les cendres par des promesses [...] D'un point de
34
vue pratique, elle offrait un aperçu des outils nécessaires à la reconstruction du monde d'après-guerre . » Trylon et la Perisphere à
l'Exposition universelle de
New York de 1939.
Dernières contributions

Avec le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, les opportunités et les priorités architecturales se détournent de la construction de monuments imposants qui
40
définissent la ligne d'horizon urbaine . En 1941, Fouilhoux rejoint le cabinet Harrison, Fouilhoux & Abramovitz et travaille à la modernisation du zoo du Bronx,
inauguré en 1899. La ligne directrice du projet avait pour objectif d'abandonner les cages et de faire sortir les animaux en les regroupant par continent dans des
espaces ouverts. Il est responsable de la construction du pavillon qui abrite le guichet d’entrée du côté du park Corona, la Corona toll house. Puis il travaille sur les
41, 42, 40
bases militaires de Coco Solo et Balboa, dans la zone du canal de Panama . Il travaille ensuite sur le Clinton Hill Housing Development, également appelé
43
Clinton Hill Co-ops — des logements abordables destinés aux officiers de la marine et aux enrôlés basés au United States Navy Yard, tout proche . Bien que certains
e
membres de la communauté aient déploré la disparition de demeures du XIX siècle au profit du développement, les Clinton Hill Co-ops ont contribué à la stabilisation
44
et à la croissance économique du quartier, en fournissant des logements à un grand nombre de citoyens investis de la classe moyenne . Les Clinton Hill Co-ops
constituent la dernière contribution de Fouilhoux à l'architecture de la ville de New York. Il fait une chute mortelle le 20 juin 1945 alors qu'il effectue une inspection
1, 6
du toit et des étages supérieurs des bâtiments .

Héritage

La Tribune Tower et le Rockefeller Center sont les réalisations les plus remarquables de Fouilhoux en matière d'ingénierie et de
conception architecturale et demeurent des destinations touristiques, ainsi que des éléments culturels notables, étudiés dans les milieux
23, 29
universitaires . Bien que le Trylon et la Perisphere de l'Exposition universelle de 1939 aient été démantelés pour l'effort de
i
guerre, ils ont « connu un statut historique dans le monde en tant que symboles d'espoir pour l'avenir » . Des livres, des timbres-
poste, des figurines, des cartes postales et bien d'autres objets ont immortalisé l'imagerie de l'épi et de la sphère de Fouilhoux. Parmi
les autres bâtiments importants sur lesquels Fouilhoux a travaillé figurent l'American Radiator Building et le McGraw-Hill Building à
45, 46, 47, 48
Manhattan, ainsi que le temple maçonnique (aujourd'hui le Centre culturel de Scranton (en)) .

Reconnaissances et affiliations professionnelles

membre de l'American Institute of Architects (AIA), décerné le 26 mai 1943 ;


citation du chapitre de l'AIA de New York, le 14 février 1945 ;
premier prix, chapitre du concours de l'AIA de New York, pour la conception d'un petit logement familial
49
abordable, 1935 ;
40, 50 American Radiator Building.
président du New York Building Congress, élu en 1942, 1945 ;
membre de l'American Society of Civil Engineers ;
membre de l'Architectural Leaguede New York ;
président des Ingénieurs Français aux États-Unis, Inc. ;
trésorier et administrateur de Beaux-Arts Institute of Design ;
51
membre du conseil consultatif de la Cooper Union Art School, 1940 ;
critique invité à la Columbia School of Architecture ;
membre du comité de visite de la School of Architecture du Massachusetts Institute of Technology ;
52
président de l'American Relief for France, Inc. ;
vice-président et administrateur de l'Hôpital de France et de la Société Française de Bienfaisance ;
conseil d'administration de l'Institut Saint-Vincent-de-Paul ;
membre de l'Association du Commerce et de l'Industrie de New York ;
membre du club universitaire ;
membre du club catholique ;
6
président de la Société des Arts Liturgiques .

Réalisations

Le tableau suivant reprend les différentes réalisations de Fouilhoux, qu'il soit seul ou en collaboration avec d'autres architectes.
Réalisations
Bâtiment Ville, État Date Rôle Collaborateur(s) Style Source
Morris H. Whitehouse & Bruce 7
Lycée Jefferson Portland, Oregon 1909 Architecte néo-Renaissance
R. Honeyman
53
Lycée Lincoln Portland, Oregon 1910 Architecte Morris H. Whitehouse néo-classique
54
Maison Conro Fiero Central Point, Oregon 1910 Architecte Morris H. Whitehouse néo-Tudor
10
Appartements Wickersham Portland, Oregon 1910 Architecte Morris H. Whitehouse néo-Tudor
Edgar M. Lazarus & Morris H. néo-Tudor, gothique 12
Maison de retraite Anna Lewis Mann Portland, Oregon 1911 Architecte
Whitehouse collégial
Failing Grammar Schoolhouse (désormais National University 55
Portland, Oregon 1912 Architecte Morris H. Whitehouse néo-Renaissance
of Natural Medicine)
56
University Club Portland, Oregon 1913 Architecte Morris H. Whitehouse Jacobéthain
8
Appartements du 705 Davis Street Portland, Oregon 1913 Architecte Morris H. Whitehouse néo-Renaissance
13
Clubhouse du Waverley Country Club Portland, Oregon 1913 Architecte Morris H. Whitehouse Néo-colonial
9
Maison Elliott R. Corbett Portland, Oregon 1915 Architecte Morris H. Whitehouse Néo-colonial
11
Maison H. L. & Gretchen Hoyt Corbett Portland, Oregon 1916 Architecte Morris H. Whitehouse Néo-colonial
57
Église méthodiste d'Astoria Astoria, Oregon 1916 Architecte Morris H. Whitehouse Néo-colonial
48
Asile Saint-Vincent-de-Paul Tarrytown, New York 1924 Architecte
Raymond Hood & John Mead 24
Tribune Tower Chicago, Illinois 1924 Architecte néo-gothique
Howells
Raymond Hood & John Mead 46
American Radiator Building (American Standard Building) Manhattan, New York 1924 Architecte Art déco
Howells
Myrtle Beach, South 58
Country Club Ocean Forest 1929 Architecte Raymond Hood Néo-classique
Carolina
Raymond Hood & John Mead 20
Daily News Building Manhattan, New York 1930 Architecte Art déco
Howells
Scranton, 48
Temple maçonnique (Centre culturel de Scranton) 1930 Architecte Art déco
Pennsylvania
Art déco, style 27
Rockefeller Center Manhattan, New York 1931 Architecte Raymond Hood & Godley
international
47
McGraw-Hill Building Manhattan, New York 1931 Architecte Raymond Hood & Godley Style international
2
Appartements Rockefeller Manhattan, New York 1937 Architecte Wallace K. Harrison Style international
31
Trylon et la Perisphere, Exposition universelle de 1939 Manhattan, New York 1939 Architecte Wallace K. Harrisson Moderniste
Max Abramovitz & Wallace K. 42
Maison Crotona Toll Bronx, New York 1941 Architecte
Harrisson
Max Abramovitz & Wallace K. 43
Clinton Hill Cooperative Development Brooklyn, New York 1943 Architecte Moderniste
Harrisson
6
Installations de la base aérienne et sous-marine de Coco Solo Cativá, Panama 1944 Architecte Wallace K. Harrisson Moderniste

Notes et références

Notes
(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « J. André Fouilhoux (https://en.wikipedia.org/wi
ki/J._Andr%C3%A9_Fouilhoux?oldid=1020630303) » (voir la liste des auteurs (https://en.wikipedia.org/wiki/J._Andr%C3%A9_Fouilhoux?action=history)).
a. « Selected architects who would be primarily interested in good planning, utility, cost, income, low operating expenses and progress ... men who
were not committed to the architectural past nor too much interested in wild modernism 27. »
b. « It was always respected. Now, however, it seems more to be idolized, copied by young architects as they sketch new towers and chosen by
urban planners as the model that large-scale urban complexes should strive to follow 29. »
c. « Fouilhoux’s strength was his ability as an engineer to make his partner's designs buildable 2. »
d. « He was known as an astute engineer and a painstaking supervisor and his work gained the respect of his collaborators 2. »
e. « When the windows are open up and down the façade, the effect is like a sudden whirring of birds' wings out of a tree. And if anyone wants to
know what is modern ornament, that's what it is—something built for use, which suddenly, when it hits you at the right angle, begins to sing like
the four-and-twenty blackbirds 30. »
f. à chanter comme les vingt-quatre merles ; en référence à la chanson enfantine anglaise en:Sing a Song of Sixpence (Chantez une chanson de
quatre sous) e.
g. « Created the distinctive tone of the exhibition 6. »
h. « Its goal was to display to the world its organizers' boundless belief in American business and industry, in peace and freedom, and in the
potential of average Americans to rise above their difficulties 34. »
i. « It earned an enduring legacy as one of the world's greatest symbols of hope for the future 31. »

Références
1. (en) « Fall Kills Fouilhoux », The New York Times, 21 juin 1945, p. 1 2. (en) Charles C. Savage, « Landmarks Preservation Commission -
(lire en ligne (https://www.nytimes.com/1945/06/21/archives/fall-kills-f Rockefeller Apartments », Landmarks Preservation Commission,
ouilhoux-architect-designed-fair-trylon-perisphere-fall.html)). 19 juin 1984 (lire en ligne (http://s-media.nyc.gov/agencies/lpc/lp/127
6.pdf) [PDF]).
3. (en) « Harrison and Fouilhoux Sign Contract to Plan Key Building of 23. (en) Blair Kamin et Bob Fila, Tribune Tower: American landmark :
Exposition. », The New York Times, 25 novembre 1936, p. 16 (lire en history, architecture, and design, Tribune Co., 2000
ligne (https://www.nytimes.com/1936/11/25/archives/designers-chose (ISBN 978-0-615-11565-8,
n-for-tower-at-fair-harrison-and-fouilhoux-sign.html)). OCLC 45667842 (https://worldcat.org/oclc/45667842&lang=fr)).
4. (en) Albert Kahn et Detroit Institute of Arts, The legacy of Albert Kahn., 24. (en) « Tribune Tower | building, Chicago, Illinois, United States » (http
Detroit Institute of Arts, 1970 s://www.britannica.com/topic/Tribune-Tower), sur Encyclopedia
(OCLC 126875 (https://worldcat.org/oclc/126875&lang=fr)). Britannica (consulté le 12 juillet 2021).
5. (en) Winter Spray, « Biographical Sketch of Jean Butler Clark 25. (en) G. E. Kidder Smith, Paul Goldberger et G. E. Kidder Smith,
Fouilhoux » (https://documents.alexanderstreet.com/d/1010922426), Source book of American architecture : 500 notable buildings from the
sur documents.alexanderstreet.com (consulté le 11 juillet 2021). 10th century to the present, Princeton Architectural Press, 2000,
6. (en) New York Building Congress, Inc., « J. André Fouilhoux », 680 p. (ISBN 978-1-56898-253-3, 978-1-56898-254-0 et
Building Congress News (Commemorative Edition), juillet 1945. 978-1-56898-025-6,
OCLC 47351906 (https://worldcat.org/oclc/47351906&lang=fr),
7. (en) « Jefferson, Thomas, School (Portland, Oregon) » (https://oregon
présentation en ligne (https://books.google.fr/books?id=kM5H7TNRh
digital.org/catalog/oregondigital:df67rn75p#page/4/mode/1up), sur
oregondigital.org (consulté le 11 juillet 2021). 2sC)), p. 368.
8. (en) « Seven Hundred Five Davis Street Apartments » (https://npgalle 26. (en) « Is Rockefeller Center the true center of New York? » (https://ww
ry.nps.gov/NRHP/AssetDetail?assetID=c0e6a823-bdff-41c6-bd4c-f18 w.aia.org/articles/206071-is-rockefeller-center-the-true-center-of-ne:1
69c7fc70e), sur npgallery.nps.gov (consulté le 11 juillet 2021). 6), sur www.aia.org (consulté le 12 juillet 2021).
9. (en) « Corbett, Elliott R., House » (https://npgallery.nps.gov/NRHP/As 27. (en) Department of the Interior. National Park Service., New York NHL
Rockefeller Center, coll. « File Unit: National Register of Historic
setDetail?assetID=7e45499f-3d26-4627-80e5-85d3853ee2f1), sur
Places and National Historic Landmarks Program Records: New
npgallery.nps.gov (consulté le 11 juillet 2021).
York, 1964 - 2013 », 2013 - 2017 (lire en ligne (https://catalog.archive
10. (en) « Wickersham Apartments » (https://npgallery.nps.gov/NRHP/As s.gov/id/75315868)).
setDetail?assetID=5361c911-4faf-400f-95cf-5008b9d5369e), sur
28. (en-US) Paul Goldberger, « Rockefeller Center Design: A Triumph for
npgallery.nps.gov (consulté le 11 juillet 2021).
30's and 70's », The New York Times, 14 juillet 1976 (ISSN 0362-
11. (en) « Corbett, H. L. and Gretchen Hoyt, House » (https://npgallery.np 4331 (https://www.worldcat.org/issn/0362-4331&lang=fr), lire en ligne
s.gov/NRHP/AssetDetail?assetID=d6b736e5-f0d9-40ad-9a4e-2f533f (https://www.nytimes.com/1976/07/14/archives/rockefeller-center-desi
01c60f), sur npgallery.nps.gov (consulté le 11 juillet 2021). gn-a-triumph-for-30s-and-70s-design-of.html), consulté le
12. (en) « Mann, Anna Lewis, Old People's Home » (https://npgallery.nps. 12 juillet 2021).
gov/NRHP/AssetDetail?assetID=02cca63b-a6aa-4080-976d-a8f2e82 29. (en-US) Paul Goldberger, « Rockefeller Center at 50: A Model of
395ba), sur npgallery.nps.gov (consulté le 11 juillet 2021). Urban Design ; An Appraisal », The New York Times, 17 juin 1982
13. (en) « Waverley Country Club Clubhouse » (https://npgallery.nps.gov/ (ISSN 0362-4331 (https://www.worldcat.org/issn/0362-4331&lang=fr),
NRHP/AssetDetail?assetID=cd6656d8-017f-4c9f-bc33-582066f53a8 lire en ligne (https://www.nytimes.com/1982/06/17/nyregion/rockefelle
f), sur npgallery.nps.gov (consulté le 11 juillet 2021). r-center-at-50-a-model-of-urban-design-an-appraisal.html), consulté
14. (en) American Institute of Architects, A Guide to Portland architecture, le 12 juillet 2021).
Portland, Oregon: the American Institute of Architects, 1968 30. (en) Lewis Mumford, Sidewalk Critic: Lewis Mumford's Writings on
(OCLC 639624191 (https://worldcat.org/oclc/639624191&lang=fr)). New York, Princeton Architectural Press, 1998, 279 p. (lire en ligne (h
15. (en-US) Mike Powell, « $1,300,000 Homes in St. Louis, Arkansas and ttps://books.google.fr/books/about/Sidewalk_Critic.html?id=kMf1cYO
Oregon », The New York Times, 13 juillet 2016 (ISSN 0362-4331 (htt YeT4C&&pg=PA164)), p. 164.
ps://www.worldcat.org/issn/0362-4331&lang=fr), lire en ligne (https://w 31. (en-US) « AD Classics: Trylon and Perisphere / Harrison and
ww.nytimes.com/2016/07/17/realestate/compare-homes-in-st-louis-ar Fouilhoux » (https://www.archdaily.com/800746/ad-classics-trylon-an
kansas-and-oregon.html), consulté le 11 juillet 2021). d-perisphere-harrison-and-fouilhoux), sur ArchDaily,
16. (en) Janet Eastman | The Oregonian/OregonLive, « Portland's most 11 décembre 2016 (consulté le 12 juillet 2021).
beautiful apartment buildings » (https://www.oregonlive.com/life-and-c 32. (en-US) « 81 Years Ago, FDR Opened the 1939 World's Fair in
ulture/erry-2018/08/4ff09045889499/portlands-most-beautiful-apart.ht Queens » (https://untappedcities.com/2020/04/30/81-years-ago-fdr-op
ml), sur oregonlive, 22 août 2018 (consulté le 11 juillet 2021). ened-the-1939-worlds-fair-in-queens/), sur Untapped New York,
17. (en) Industrial Standardization, American Standards Association, 30 avril 2020 (consulté le 12 juillet 2021).
1945 (lire en ligne (https://books.google.be/books/about/Industrial_St 33. (en) « New York World's Fair 1939 Inc. », New York World Fair
andardization.html?id=i93NAAAAMAAJ&redir_esc=y)). Bulletin, vol. 2, 1938.
18. (en) « Anita C A. Fouilhoux, debutante, honored Daughter of Mr. and 34. (en) Barbara Cohen, Steven Heller, Seymour Chwast et World's Fair,
Mrs. J. Andre Fouilhoux Presented at a Luncheon at the Pierre », The Trylon and Perisphere, Abrams, 1989, 79 p.
New York Times, 7 novembre 1931 (lire en ligne (https://www.nytime (OCLC 1075643321 (https://worldcat.org/oclc/1075643321&lang=fr)).
s.com/1931/11/07/archives/anita-c-fouilhoux-debutante-honored-dau 35. (en-US) « 10 Facts About the Lost Giant Trylon and Perisphere from
ghter-of-mr-and-mrs-j-andre.html)). the 1939 World's Fair » (https://untappedcities.com/2018/07/18/10-fac
19. (en) « J. André Fouilhoux leases in rare Park ; Architect Included ts-about-the-giant-trylon-and-perisphere-from-the-1939-worlds-fair/),
Among New Tenants in Suites Here », The New York Times, sur Untapped New York, 18 juillet 2018 (consulté le 12 juillet 2021).
3 novembre 1938 (lire en ligne (https://www.nytimes.com/1938/11/03/ 36. (en-US) Edward Rothstein, « Yesterday’s Tomorrows, Full of Rosy
archives/j-andre-fouilhoux-leases-in-park-ave-architect-included-amo Visions », The New York Times, 6 décembre 2012 (ISSN 0362-4331
ng-new.html)). (https://www.worldcat.org/issn/0362-4331&lang=fr), lire en ligne (http
20. (en) Joseph J Korom, American skyscraper, 1850-1940: a celebration s://www.nytimes.com/2012/12/07/arts/design/worlds-fairs-of-1930s-sh
of height, Branden Books, 2008 et 2016, 540 p. owed-boundless-vision-of-prosperity.html), consulté le
(ISBN 978-0-8283-2188-4, 12 juillet 2021).
OCLC 1062324429 (https://worldcat.org/oclc/1062324429&lang=fr), 37. Electrified Farm, World's Fair, 1939 : perspective sketch of the solar
présentation en ligne (https://books.google.fr/books?id=JVzYO1TyZ6 farm (https://www.worldcat.org/title/electrified-farm-worlds-fair-1939-p
AC)). erspective-sketch-of-the-solar-farm/oclc/78740354).
21. (en) Arnold Lehman, « New York Skyscrapers: The Jazz Modern 38. (en) Sarah Rovang, « Envisioning the Future of Modern FarmingThe
Neo-American Beautilitarian Style », The Metropolitan Museum of Art Electrified Farm at the 1939 New York World’s Fair », Journal of the
Bulletin, vol. 29, no 8, 1971, p. 363–370 (ISSN 0026-1521 (https://ww Society of Architectural Historians, vol. 74, no 2, 1er juin 2015, p. 201–
w.worldcat.org/issn/0026-1521&lang=fr), 222 (ISSN 0037-9808 (https://www.worldcat.org/issn/0037-9808&lang
DOI 10.2307/3258517 (https://dx.doi.org/10.2307/3258517), lire en =fr),
ligne (https://www.jstor.org/stable/3258517), consulté le DOI 10.1525/jsah.2015.74.2.201 (https://dx.doi.org/10.1525/jsah.2015.
12 juillet 2021). , lire en ligne (https://online.ucpress.edu/jsah/article-abstract/74/2/20
22. (en) Commission on Chicago Historical and Architectural Landmarks, 1/60484/Envisioning-the-Future-of-Modern-FarmingThe?redirectedFr
Tribune Tower: 435 Michigan Avenue, Chicago, Illinois, Chicago, om=fulltext), consulté le 12 juillet 2021).
1986 (lire en ligne (https://www.chicago.gov/content/dam/city/depts/zl 39. (en) « Surveying the U.S. World's Fair Pavilions » (https://archinect.co
up/Historic_Preservation/Publications/Tribune_Tower.pdf) [PDF]). m/features/article/150144540/surveying-the-u-s-world-s-fair-
pavilions), sur Archinect (consulté le 12 juillet 2021).
40. (en) « Asks for Increase in War Jobs Here ; Fouilhoux, New Head of 49. (en) « Plan for a $3,000 Cellarless Home Wins Award for Low-Cost
Building Congress, Says City Could Handle More Contracts 'Ample' Design; J. Andre Fouilhoux Is Victor in Contest for Dwelling for
Housing is Cited Other Available Facilities Would Help to Reduce Average Family -- Compact, Modern-Type Structure With a Flat Roof
Costs, Architect Believes », The New York Times, 7 mai 1942 (lire en and Modified Air-Conditioning Is Proposed. », The New York Times,
ligne (https://www.nytimes.com/1942/05/07/archives/asks-for-increase 10 juillet 1935 (lire en ligne (https://www.nytimes.com/1935/07/10/arc
-in-war-jobs-here-fouilhoux-new-head-of-building.html)). hives/plan-for-a-3000-cellarless-home-wins-award-for-lowcost-design
41. (en) Allyn R. Jennings, « Flora for Fauna : Fitting the Landscape to -j-and.html)).
the animal in the Bronx Zoo », Landscape Architecture, vol. 32, no 1, 50. (en) « Heads Builders », The New York Times, 27 avril 1945 (lire en
1941, p. 16–17 (ISSN 0023-8031 (https://www.worldcat.org/issn/0023 ligne (https://www.nytimes.com/1945/04/27/archives/heads-builders.h
-8031&lang=fr), lire en ligne (https://www.jstor.org/stable/44662544), tml)).
consulté le 12 juillet 2021). 51. (en) « Architect Named Adviser On Art at Cooper Union », The New
42. (en) « Aymar Embury II Papers An inventory of his papers at York Times, 16 octobre 1940, p. 15 (lire en ligne (https://www.nytimes.
Syracuse University » (https://library.syr.edu/digital/guides/e/embury_ com/1940/10/16/archives/architect-named-adviser-on-art-at-cooper-u
a.htm), sur library.syr.edu (consulté le 12 juillet 2021). nion.html)).
43. (en) « Clipped From The Brooklyn Daily Eagle », The Brooklyn Daily 52. (en) « Clothing is Sought for Freed French », The New York Times,
Eagle, 26 janvier 1942, p. 2 (lire en ligne (https://www.newspapers.co 16 juin 1945, p. 10 (lire en ligne (https://www.nytimes.com/1945/06/1
m/clip/11967327/the-brooklyn-daily-eagle/), consulté le 6/archives/clothing-is-sought-for-freed-french.html)).
12 juillet 2021). 53. (en) « Lincoln High School (Portland, Oregon) » (https://www.oregond
44. (en-US) Suzanne Spellen (aka Montrose Morris), « Building of the igital.org/catalog/oregondigital:df67jn954), sur www.oregondigital.org
Day: 345-373 Clinton Avenue » (https://www.brownstoner.com/archite (consulté le 12 juillet 2021).
cture/building-of-the-day-345-373-clinton-avenue/), sur Brownstoner, 54. (en) United States Department of the Interior Heritage Conservation
4 avril 2012 (consulté le 12 juillet 2021). and Recreation Services, Fiero Conro House, 1980 (lire en ligne (htt
45. (en-US) Christopher Gray, « Streetscapes/The American Radiator p://heritagedata.prd.state.or.us/historic/index.cfm?do=main.loadFile&l
Building; A 1924 Precursor of Art Deco », The New York Times, oad=NR_Noms/81000490.pdf) [PDF]).
20 février 1994 (ISSN 0362-4331 (https://www.worldcat.org/issn/0362 55. (en) webteam@pcc.edu, « PCC’s origins started with a Failing
-4331&lang=fr), lire en ligne (https://www.nytimes.com/1994/02/20/rea school » (https://www.pcc.edu/news/2011/10/50th-failing-school/), sur
lestate/streetscapes-the-american-radiator-building-a-1924-precursor- www.pcc.edu (consulté le 12 juillet 2021).
of-art-deco.html), consulté le 12 juillet 2021).
56. (en) « The University Club » (http://librarycatalog.ohs.org/O90000/OP
46. (en) New York City Landmarks Preservation Commission, American AC/Details/Record.aspx?BibCode=24189812), sur
Radiator Building, New York, 12 novembre 1974 (lire en ligne (http://s librarycatalog.ohs.org (consulté le 12 juillet 2021).
-media.nyc.gov/agencies/lpc/lp/0878.pdf) [PDF]).
57. (en) « Tour four of Astoria’s historic churches » (https://www.discovero
47. (en) New York City Landmarks Preservation Commission, McGraw urcoast.com/coast-weekend/coastal-life/tour-four-of-astoria-s-historic-
Hill Building, New York, 11 septembre 1979 (lire en ligne (http://s-med churches/article_b65ab242-2f6e-561e-8101-e10f081b28b8.html), sur
ia.nyc.gov/agencies/lpc/lp/1050.pdf) [PDF]). Discover Our Coast (consulté le 12 juillet 2021).
48. (en) Muriel Emanuel et François Chaslin, Contemporary architects, 58. (en) Barbara F Stokes, Myrtle beach: a history, 1900-1980, University
St. James Press, 1994 (ISBN 978-1-55862-182-4, of South Carolina Press, 2007 et 2010, 258 p.
OCLC 782186905 (https://worldcat.org/oclc/782186905&lang=fr)). (OCLC 649322803 (https://worldcat.org/oclc/649322803&lang=fr),
présentation en ligne (https://books.google.fr/books?id=4pfe0mFFO_
EC)), p. 30.

Voir aussi

Bibliographie
(en) Adolf K. Placzek, Macmillan Encyclopedia of Architects, New York : Free Press ; London : Collier Macmillan, 1992, 712 p. (lire en ligne (http
s://archive.org/details/macmillanencyclo03plac/page/106/mode/2up?q=Fouilhoux)), p. 114, 333, 334, 423, 424 .
(en) Henry F. Withey et Elsie Rathburn Withey, Biographical Dictionary of American Architects, New Age Publishing Company, 1956, 678 p.
(lire en ligne (https://babel.hathitrust.org/cgi/pt?id=mdp.39015007571188&view=1up&seq=7&q1=Fouilhoux)), p. 216, 217, 223, 278, 298, 654 .

Liens externes
Notices d'autorité : Fichier d’autorité international virtuel (http://viaf.org/viaf/7277490) ·
International Standard Name Identifier (http://isni.org/isni/0000000067035399) ·
Bibliothèque du Congrès (http://id.loc.gov/authorities/nr95002348) ·
Bibliothèque nationale d’Israël (http://uli.nli.org.il/F/?func=direct&doc_number=002232241&local_base=nlx10) ·
WorldCat Id (https://www.worldcat.org/identities/lccn-nr95002348) · WorldCat (http://www.worldcat.org/identities/lccn-nr95-002348)
Ressources relatives aux beaux-arts :
Musée d'Orsay (http://www.musee-orsay.fr/fr/espace-professionnels/professionnels/chercheurs/rech-rec-art-home/notice-artiste.html?nnumid=
(de + en) Artists of the World Online (https://www.degruyter.com/view/AKL/_00721418) ·
(en) Museum of Modern Art (https://www.moma.org/artists/66308) ·
(en) MutualArt (https://www.mutualart.com/Artist/wd/6BC134D32EC81CE2) ·
(en) Union List of Artist Names (https://www.getty.edu/vow/ULANFullDisplay?find=&role=&nation=&subjectid=500055620)

La version du 26 juillet 2021 de cet article a été reconnue comme « bon article », c'est-à-dire qu'elle répond à des critères de qualité concernant le
style, la clarté, la pertinence, la citation des sources et l'illustration.

Ce document provient de « https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=J._André_Fouilhoux&oldid=185050589 ».

La dernière modification de cette page a été faite le 29 juillet 2021 à 13:43.

Droit d'auteur : les textes sont disponibles sous licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions ; d’autres conditions peuvent s’appliquer. Voyez les
conditions d’utilisation pour plus de détails, ainsi que les crédits graphiques. En cas de réutilisation des textes de cette page, voyez comment citer les auteurs et mentionner la
licence.
Wikipedia® est une marque déposée de la Wikimedia Foundation, Inc., organisation de bienfaisance régie par le paragraphe 501(c)(3) du code fiscal des États-Unis.

Vous aimerez peut-être aussi