Vous êtes sur la page 1sur 23

(http://mag.monchval.

com/)

MAGAZINE (HTTP://MAG.MONCHVAL.COM/MAGAZINE-CHEVAL-EQUITATION-ET-BIEN-PLUS/) CHEVAL 

LOISIRS  CULTURE  AU QUOTIDIEN 

CONTACT (HTTP://MAG.MONCHVAL.COM/CONTACT/)

Home (http://mag.monchval.com/)  Études & Vie professionnelle (http://mag.monchval.com/au-quotidien/etudes-vie-


professionnelle/)  Le mémoire de recherche en 10 étapes


 2 
14/10/2015
 14115 
4

Le mémoire de recherche
en 10 étapes


 SHARES 6

 2 (https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http://mag.monchval.com/le-memoire-de-recherche-en-10-

etapes/)
 1 (https://twitter.com/home?

status=Le+m%C3%A9moire+de+recherche+en+10+%C3%A9tapes+http://mag.monchval.com/le-memoire-de-recherche-

en-10-etapes/)
 1 (https://plus.google.com/share?url=http://mag.monchval.com/le-memoire-de-recherche-en-10-etapes/)

 1 (https://www.linkedin.com/shareArticle?mini=true&url=http://mag.monchval.com/le-memoire-de-recherche-en-

10-etapes/&title=Le+m%C3%A9moire+de+recherche+en+10+%C3%A9tapes)
 0 (https://www.tumblr.com/share/link?url=http%3A%2F%2Fmag.monchval.com%2Fle-memoire-de-recherche-en-

10-etapes%2F&name=Le mémoire de recherche en 10 étapes&description=)


 1 (https://pinterest.com/pin/create/button/?url=http://mag.monchval.com/le-memoire-de-recherche-en-10-

etapes/&media=http://mag.monchval.com/wp-content/uploads/2015/10/méthodologie-demander-de-laide-

mémoire.jpg&description=Le+m%C3%A9moire+de+recherche+en+10+%C3%A9tapes)

(http://rating-widget.com/my-rating-report/star/oxygen-green/rating-145917857-5/)
Evaluez la qualité de cet article (41 Votes)

{lang: 'fr'}
Le mémoire de recherche est un écrit indispensable pour tout étudiant en master. Certains étudiants peuvent
avoir la possibilité de le commencer dès la première année de master ce qui leur permet de s’avancer.

Quoi qu’il en soit, la rédaction d’un mémoire demande beaucoup d’organisation. Il faut le commencer dès les
premiers mois du semestre et se motiver à travailler régulièrement, sinon bonjour la panique quand la date

de rendu arrivera !

Dans cet article, je vous présente les grandes étapes dans la rédaction d’un mémoire. Bien entendu, chaque

mémoire est différent, cela varie selon votre cursus, votre directeur de mémoire, etc. Je parlerai donc ici de

généralités. 
Le mémoire, qu’est-ce que c’est ? 
Il s’agit d’un travail, généralement réalisé individuellement, permettant d’approfondir un domaine. La mention
« de recherche » ne fait pas forcément référence à la recherche scientifique, mais s’oppose au mémoire

professionnel  qui, lui,  ne s’appuie pas sur des recherches (lectures,  etc.) mais sur une expérience
professionnelle (généralement un stage).

Dans cet article, je vais m’intéresser au mémoire qui doit être mené tout au long de la deuxième année de

master (5e année d’études supérieures), mais qui peut être commencé un an plus tôt, cela dépend des
formations. Sachez tout de même qu’il existe des « mémoires » à la fin de certains cycles universitaires (DUT,

licence, etc.).

Le mémoire est un travail original, répondant à une problématique. Afin d’éviter toute redondance, il vous
sera déconseillé de réutiliser une problématique existante, à moins d’en varier l’approche (par exemple, sur

un travail sur le sport, vous pouvez choisir l’approche sanitaire, sociale ou psychologique).

Ce document doit être rédigé à l’ordinateur puis imprimé et relié.

(http://mag.monchval.com/wp-content/uploads/2015/10/le-mémoire-de-master-en-papier.jpg)

Il existe des normes pour l’écrire, qui peuvent être demandées ou non selon votre formation ou

les exigences de votre directeur de mémoire : 


Une pagination doit être présente.
Le texte doit être justifié.
Il faut des sous-parties avec des titres identifiables (taille 14 en général).
La police type est la Time New Roman, taille 12.
Les interlignes sont de l’ordre de 1,5.
Les notes de bas de page sont en taille 10, interligne 1.
Les marges à droite et à gauche doivent être de 2,5 cm. Celles du haut et du bas de 2 cm minimum. Pensez
à augmenter la marge de gauche pour la reliure (la thermocollée est souvent préférable aux anneaux de
plastique, plus fragiles).

Le nombre de pages varie en fonction des formations, mais il doit être compris entre 60 et 80 pages, annexes
non comprises. L’introduction et la conclusion doivent être de taille équivalente : entre 3 et 5 pages.

Voici la structure type du mémoire qui m’a été demandé (dans le domaine de l’enseignement) :

Page de garde ;
Résumé (moins d’une page) ;
Remerciements (facultatifs) ;
Liste des abréviations (si nécessaire) ;
Sommaire détaillé ;
Introduction (3 – 5 pages) ;
Partie théorique avec ses sous-parties ;
Partie expérimentale avec ses sous-parties ;
Conclusion (3 – 5 pages) ;
Une ouverture (comprise ou non dans la conclusion);
Bibliographie ;
La table des illustrations / figures ;
Annexes.

Le mémoire étape par étape : 


Étape 1 : trouver un sujet et une
problématique 

Cette première étape est la plus importante, ne prenez pas le choix d’un sujet de mémoire à la légère. Il
faudra tout d’abord que le sujet vous plaise (oui, vous allez devoir travailler dessus pendant une dizaine de

mois, autant ne pas s’en lasser au bout de 5 minutes).

Pour ma part, mon université proposait des séminaires (au nombre de 5) qui correspondaient à des
thématiques. Chacun était libre de s’inscrire dans un séminaire, cela permettait déjà de cibler un sujet sans se

disperser : nous avions une thématique générale qui était assez large pour offrir de nombreuses possibilités.

(http://mag.monchval.com/wp-content/uploads/2015/10/trop-de-choix-choisir-un-sujet.jpeg)

Concernant le choix du sujet, mes professeurs m’avaient conseillé un sujet original, peu traité. En effet, un
sujet très connu et exploité offre moins de possibilités d’originalités et de nouveautés. Je vous rappelle qu’un

mémoire de recherche doit apporter quelque chose de nouveau, que ce soit au niveau du sujet ou de la

problématique.

Ensuite vient le sujet épineux de la problématique.  Cette dernière  est toujours  rédigée  sous forme d’une

question et reflète vos interrogations, et généralement, on ne peut pas y répondre par une réponse en oui ou

non. D’ailleurs, elle commence toujours par des pronoms interrogatifs : comment, pourquoi, en quoi, etc.

Un exemple de problématique : «  En quoi les larmes participent-elles à la construction de l’identité sexuée

chez un enfant ? »


Étape 2 : trouver un directeur de mémoire 
Et là, il ne faut pas traîner. À vous de trouver un directeur de mémoire, c’est-à-dire une personne qui vous

suivra tout au long de la rédaction de votre mémoire et qui sera votre interlocuteur. Une question, un

problème ? N’hésitez pas à le solliciter.

Votre directeur de mémoire doit bien entendu être familier de votre sujet, mais peut être une personne que

vous connaissez pour avoir assisté à ses cours. Cependant, elle doit être habilité par l’établissement à diriger

une recherche.

La relation avec votre directeur de mémoire est très importante : il sera plus aisé de travailler avec quelqu’un

en qui vous avez confiance et avec qui le courant passe. N’oubliez pas que chaque personne a ses propres
habitudes de travail. Pour ma part, je garde un excellent souvenir de ma directrice de mémoire, nous

travaillions de la même façon : je la tenais régulièrement au courant de l’avancée de mon mémoire en lui

envoyant des ébauches, elle n’a jamais eu besoin de me relancer. De même, j’ai eu la chance d’avoir une

directrice de mémoire qui ne suivait que 2 étudiantes, donc elle était disponible. En effet, certains enseignants
suivent plusieurs étudiants en même temps et leur disponibilité pour chacun en souffre.

Sachez aussi que vous pouvez demander à un enseignant d’un autre établissement d’être votre tuteur si vous

ne trouvez personne de spécialisé pour votre sujet dans votre école. Attention tout de même, cette
dérogation n’est pas de droit.

Une fois votre directeur trouvé, faites valider votre sujet ainsi que votre problématique, etc. et mettez-vous au

travail !

Étape 3 : le projet de mémoire : 1ère moitié


du semestre 
La troisième étape est la rédaction d’un projet de mémoire. Personnellement, il m’était demandé pour la fin
de la première année de master et pour fin novembre de la seconde année. En effet, beaucoup d’étudiants

avaient changé de sujet, de problématique, etc. durant les vacances. Cette ébauche, demandée en première

année, permettait de se rendre compte du travail à effectuer et laissait la possibilité de changer de voie
 en
seconde année.
D’une dizaine de pages,  ce projet de mémoire  doit mentionner le titre du sujet, la problématique, une

ébauche d’introduction, une petite partie théorique (notamment une définition du sujet), un plan (non figé) et
une partie bibliographique.  Ce projet n’est pas systématiquement demandé, mais constitue selon moi une

bonne base de travail.

J’insiste également sur l’ébauche d’introduction : laissez-la tranquille, vous la rédigerez ultérieurement. Dans
mon ébauche, j’ai détaillé mes motivations, tout ce qui m’a conduite à choisir mon sujet (expérience

personnelle, expérience professionnelle, etc.) et c’est tout pour le moment !

Pour la partie théorique, je vous conseille d’y intégrer un questionnement Quintilien. Le but est de répondre à

sept questions :

quoi ;
qui ;
où ;
quand ;
comment ;
combien ;
pourquoi.

Cela vous permettra de cibler le sujet. Pendant que vous y êtes, ne vous privez pas d’un schéma heuristique. Il

s’agit d’un schéma qui permet de suivre le fil de la pensée. En pratique, vous partez de plusieurs mots clés

(présents dans votre problématique) et vous faites des flèches en fonction de ce à quoi vous pensez en lisant

ces mots. Il peut s’agir de nouvelles idées, d’autres mots-clés, de synonymes, etc. J’ai personnellement trouvé

ces deux méthodes très utiles, ils m’ont permis d’organiser ma pensée. Je les ai d’ailleurs intégrés à mes
annexes.

Étape 4 : se documenter 
Oui mais où ? Les endroits sont variés : bibliothèques universitaires, bibliothèques municipales, centres de

ressources, etc. Pensez aussi à varier la typologie de vos sources : ouvrages, articles de revues, documents

vidéos, sites ou pages internet, etc.


(http://mag.monchval.com/wp-content/uploads/2015/10/recherches-de-documents-dans-une-biliothèque.jpg)

Je vous conseille de noter vos sources à chaque fois. En effet, lorsque vous devrez rédiger votre bibliographie,

vous serez heureux de tout avoir correctement noté (titre, auteur, page, etc.) et  de  ne pas avoir à tout
rechercher. C’est aussi pratique si vous voulez consulter à nouveau votre source : un souci en moins. Certes,

cela revient à perdre du temps sur le moment (c’est long de noter la source à chaque fois), mais c’est pour en

gagner plus tard.

Enley Tyler a d’ailleurs proposé un article (http://mag.monchval.com/comment-rediger-vos-references-petit-

guide-pour-citer-correctement-vos-sources/) expliquant comment référencer vos sources et vous conseille

certains sites internet qui permettront de vous aider à les rédiger.

À chaque fois que vous trouvez une information importante, outre relever la source, pensez à prendre des

notes. Afin d’éviter le plagiat, essayez de reformuler lorsque vous prenez des idées. Conservez vos notes au

même endroit (dans un même dossier, sur numérique comme sur papier).

Exploitez les outils mis à votre disposition pour faciliter vos recherches. En effet, les bibliothèques proposent

des moteurs de recherche, et là, vous trouvez une utilité au schéma heuristique et à votre réflexion préalable.

En effet, la recherche bibliothécaire est basée sur les mots clés. Pensez à les varier pour élargir votre
recherche ou utilisez des synonymes. Faites-vous aider si vous en ressentez le besoin en sollicitant des

personnes ressources  telles que les documentalistes ou votre directeur de mémoire.  Ces

professionnels peuvent vous guider dans vos recherches en vous proposant des sources ou en vous mettant

en relation avec des spécialistes de votre sujet. Si vous êtes en stage, n’hésitez pas à consulter les ressources

disponibles. L’entreprise chez qui vous êtes en formation peut être abonnée à certains magasines ou disposer

de ressources auxquelles vous n’avez pas forcément accès en dehors : profitez-en !

Étape 5 : rédiger au fur et à mesure 


C’est très important pour éviter de vous perdre lors de la rédaction : chaque fois que vous avez trouvé

plusieurs informations intéressantes et utiles, insérez-les dans votre mémoire. Il se peut qu’au fur et à mesure

de vos recherches, vos parties soient modifiées, votre plan peut également évoluer. Mais ne négligez pas cette
partie, forcez-vous parfois à cesser vos recherches et plongez-vous dans la rédaction d’une partie. Le mot

d’ordre est l’organisation. Une fois votre partie rédigée (cette dernière peut être plus ou moins longue),

essayez de l’envoyer à votre directeur de mémoire, pour qu’il la valide ou non. Il peut aussi vous donner des

pistes pour l’étoffer.

Faites également attention à la surcharge d’informations : certains sujets sont vastes, vous risquez de vous

éloigner de votre problématique. Restez focalisés sur votre thème.

Rappelez-vous que ce document est fait pour être lu par d’autres. Soyez précis et clair dans vos propos.

Mentionnez vos sources (si jamais ce que vous avancez intéresse un chercheur, il saura ainsi exactement où

vous avez trouvé l’information) et surtout, ne plagiez (http://mag.monchval.com/le-droit-dauteur-


francais/)pas. Cela s’apparente à un vol. En France, vous risquez une note éliminatoire au mémoire.

Étape 6 : terminer la partie théorique


rapidement afin de se consacrer pleinement
à l’expérimentation 
La partie théorique est plus ou moins longue, cela dépend de votre spécialité ou des demandes de votre

directeur de mémoire, mais sachez qu’elle ne doit pas dépasser le tiers du mémoire. Elle constitue un apport

de connaissances utiles pour cibler le sujet et ainsi présenter une phase d’expérimentation cohérente.


Je vous conseille vivement d’avoir terminé cette partie pour le mois de décembre. Attention, cela ne veut pas
dire que cette partie est figée et qu’il ne faut plus y toucher : vous pourrez toujours revenir dessus pour

modifier ou supprimer certaines choses !

Plus vite cette partie sera terminée, plus vite vous pourrez vous concentrer sur l’expérimentation et la phase

de recherche.

La partie expérimentale varie énormément entre chaque formation. Pour ma part, je me suis constitué une

population représentative que j’ai étudiée ;  une population n’est pas forcément composée de personnes :
mon échantillonnage portait sur les albums de jeunesse. Après avoir expliqué ma démarche, ma population

et mes finalités, je suis passée à l’expérimentation en elle-même (qui relevait d’une comparaison d’illustrations

et de textes) et enfin, j’ai analysé mes résultats pour en tirer une conclusion.

L’expérimentation peut aussi se présenter sous la forme d’une questionnaire, adressé à plusieurs personnes,

selon des critères précis (âge, sexe, etc.).

Étape 7 : rédiger l’introduction et la


conclusion 
Je vous conseille de rédiger votre introduction une fois les parties théoriques et expérimentales terminées. En
effet, cela vous permet d’avoir une vue d’ensemble pour présenter votre mémoire dans l’introduction et faire

un retour sur vos recherches dans la conclusion.

(http://mag.monchval.com/wp-content/uploads/2015/10/taper-son-mémoire-sur-ordinateur.jpg)

N’oubliez pas de mentionner votre problématique dans l’introduction, pourquoi pas y insérer les justifications

de votre choix et vos motivations ; c’est ce que j’avais personnellement fait et cela a été souligné positivement

lors de ma soutenance, mais encore une fois, cela dépend de votre filière et des attentes de votre directeur de
mémoire. Dans la conclusion, un rapide retour sur le mémoire et l’expérimentation est souhaitée. De plus,

une ouverture est appréciée.

Étape 8 : soigner la mise en page et la


bibliographie 
Soignez votre travail, c’est très important, et il n’y a pas besoin d’être un as en informatique pour rendre un

travail propre et agréable à lire.  Respectez bien les consignes quant à la police, la taille des caractères,  les
marges et les interlignes. N’oubliez pas de justifier votre texte !

Vous pouvez insérer des illustrations ou des couleurs dans les titres, mais sachez que si vous imprimez votre

travail en noir et blanc, le rendu sera moindre. N’oubliez pas de prévoir une page de garde, mentionnant votre
nom, votre école, la date de la soutenance, le nom de votre directeur de mémoire et, bien entendu, votre
sujet. Un résumé de quelques lignes est souvent demandé, juste après cette page de garde.

Votre bibliographie doit être claire et concise : rien ne sert de citer des sources pour gonfler votre
bibliographie. Ne mentionnez que les sources utilisées.

Tous les documents que vous jugez importants (comme par exemple le schéma heuristique ou le

questionnement Quintilien) peuvent être ajoutés en annexes (qui ne sont pas comptabilisées dans le nombre
total de pages).

Étape 9 : correction, relecture, impression


et reliure 
Et là, vous êtes contents d’avoir pu étaler votre travail sur l’année et de faire cette étape sans vous presser. La
relecture est une étape à ne pas négliger. Que penser d’une personne qui fait une faute d’orthographe tous
les 3 mots ou qui fait des fautes de syntaxe ?

Prenez le temps de relire plusieurs fois votre travail. Je vous conseille de le relire au moins 3 fois.
La première fois, vous ciblez les fautes de syntaxe, les contresens, etc. Les autres fois, vous faites attention à

l’orthographe et à la grammaire. Ne relisez pas tout d’un coup : vous serez fatigués et les erreurs pourront
être oubliées. Faites partie par partie pour tout ce qui touche à la syntaxe, mais n’oubliez pas de tout relire

pour vérifier la cohérence et l’absence de répétitions.
Sollicitez également vos amis, vos connaissances, votre famille, etc. afin de vous aider dans cette tâche de
relecture. Rien ne doit être oublié.

Essayez de lire votre travail à l’envers : commencez par la fin. Ainsi, vous vous concentrerez davantage sur les
mots et l’orthographe, sans risque de passer à côté d’une coquille. Si l’âme écologique ne vous habite pas trop

et que votre mémoire ne fait pas un nombre excessif de pages, imprimez-le : il est parfois plus aisé de se
relire sur papier que sur un écran.

Enfin, quand tout vous semble correct, imprimez votre mémoire. Généralement, il est demandé un
exemplaire pour votre directeur et un par membre du jury de votre soutenance. Pensez à vous en préparer
un exemplaire également, que vous conserverez ou que vous remettrez à votre  établissement.  Ce

dernier préfère parfois les formats numériques (gravé sur un CD-ROM).

Étape 10 : soutenir son mémoire 

(http://mag.monchval.com/wp-content/uploads/2015/10/soutenance-du-mémoire.jpg)

La soutenance de mémoire de recherche est publique, tout le monde peut y assister. Attention, les mémoires

professionnels ne le sont pas, pour des raisons de confidentialité.

Pour ma part, j’ai eu la chance d’avoir une amie présente et la bibliothécaire de l’université qui m’a aidée dans
mes recherches et qui était intéressée par le sujet.


Concrètement, comment ça se passe ? Vous avez un temps limité pour vous exprimer librement, avec l’aide
d’un powerpoint si vous le souhaitez. Pour ma part, c’était 10 minutes, avec comme seule consigne « Il ne faut
pas que ce soit une redite du mémoire ». Je n’avais pas eu le droit à mes notes par contre, donc le powerpoint

m’a été d’une aide précieuse.

Ensuite, le jury pose des questions, surtout concernant l’écrit (dans ce cas-là, vous êtes content d’avoir pensé à

emmener votre mémoire avec vous). Puis il m’a invité à sortir de la pièce pour délibérer, et après le verdict a
été annoncé. Certains peuvent avoir des délais plus longs, ne vous en inquiétez pas, ce n’est pas forcément
mauvais signe !

J’espère que cet article vous aura été utile, que vous soyez actuellement en train de préparer votre mémoire

ou que vous projetiez d’en rédiger un d’ici quelques années. Dédiabolisez-le : certes, la quantité de travail à
fournir n’est pas négligeable, mais si vous êtes régulier dans votre travail, il n’y a pas de raisons que vous n’y

arriviez pas. Pensez à solliciter de l’aide si vous en avez besoin : votre directeur de mémoire, des personnes
ressources, etc. vous n’êtes pas seul !

Et vous, qui avez déjà rédigé votre mémoire, avez-vous d’autres conseils à partager ? Dites-nous tout dans les

commentaires !

Antivirus 

Sources texte : 
expérience personnelle

Sources images :
Image 1 (http://cdi.lyon3.free.fr/cdi.lyon3/Memoires_files/MemoireMaster.jpg)

Image 2 (https://nicolasberetti.files.wordpress.com/2013/03/too-many-choices.jpeg?w=367&h=275)

Image 3 (http://infodoc.blog.free.fr/public/Dessins_humoristiques/.ARCHIVES_s.jpg)

Image 4 (http://media.terrafemina.net/articles/L/17714.jpg)

Image 5 (http://infodoc.blog.free.fr/public/Dessins_humoristiques/.ARCHIVES_s.jpg)

Image à la une (http://www.jyangting.com/wp-content/uploads/2011/06/methodologie-memoire-fin-d-

etude.jpg)

{lang: 'fr'}
(https://addthis.com/bookmark.php?v=250)
Si vous citez cet article n'hésitez pas à faire un lien de retour sur votre site ou blog!
<a href="http://mag.monchval.com/le-memoire-de-recherche-en-10-etapes/">Le mémoire de recherche en 10

 SHARES 6

 2 (https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http://mag.monchval.com/le-memoire-de-recherche-en-

10-etapes/)

 1 (https://twitter.com/home?

status=Le+m%C3%A9moire+de+recherche+en+10+%C3%A9tapes+http://mag.monchval.com/le-memoire-de-

recherche-en-10-etapes/)

 1 (https://plus.google.com/share?url=http://mag.monchval.com/le-memoire-de-recherche-en-10-etapes/)

 1 (https://www.linkedin.com/shareArticle?mini=true&url=http://mag.monchval.com/le-memoire-de-

recherche-en-10-etapes/&title=Le+m%C3%A9moire+de+recherche+en+10+%C3%A9tapes)

 0 (https://www.tumblr.com/share/link?url=http%3A%2F%2Fmag.monchval.com%2Fle-memoire-de-

recherche-en-10-etapes%2F&name=Le mémoire de recherche en 10 étapes&description=)

 1 (https://pinterest.com/pin/create/button/?url=http://mag.monchval.com/le-memoire-de-recherche-en-10-

etapes/&media=http://mag.monchval.com/wp-content/uploads/2015/10/méthodologie-demander-de-laide-

mémoire.jpg&description=Le+m%C3%A9moire+de+recherche+en+10+%C3%A9tapes)

Tagged in:
conseils travail fin de master organisation préparation mémoire de recherche soutenir son mémoire


Antivirus

(http://mag.monchval.com/author/antivirus/)

RECHERCHER

RECHERCHER

(http://monchval.com/)

(http://eepurl.com/lxXPf)

ÉTUDES & VIE PROFESSIONNELLE

Neuf questions à poser lors d’un entretien d’embauche (http://mag.monchval.com/neuf-questions-a-


poser-lors-dun-entretien-dembauche/)
Bien s’installer pour travailler sur un ordinateur (http://mag.monchval.com/bien-sinstaller-pour-travailler-
sur-ordinateur/) 
Des conseils pour les Français qui viennent étudier à Montréal (http://mag.monchval.com/des-conseils-
pour-les-francais-qui-viennent-etudier-a-montreal/)
Huit métiers méconnus ou insolites (http://mag.monchval.com/huit-metiers-meconnus-ou-insolites/)
9 conseils pour un mail professionnel efficace (http://mag.monchval.com/9-conseils-pour-mail-
professionnel-efficace/)

DERNIERS ARTICLES DU MAG’

La Sellerie Française, une boutique en ligne made in France ! (http://mag.monchval.com/la-sellerie-


francaise-une-boutique-en-ligne-france/)

5 recettes pour un brunch parfait (http://mag.monchval.com/5-recettes-pour-brunch-parfait/)

Une semaine à New York : mon planning pour faire un maximum de choses
(http://mag.monchval.com/une-semaine-a-york-mon-planning-pour-faire-maximum-de-choses/)

Les cosmétiques solides Superbon. ! (http://mag.monchval.com/les-cosmetiques-solides-superbon/)

La Remplaçante – Un récit en BD sur le post-partum (http://mag.monchval.com/la-remplacante-recit-en-


bd-sur-le-post-partum/)

Related posts
É TU D E S & VIE PROF E SS I O N N E L L E ( HTTP: / / MAG . MON C H V A L . C O M / A U - Q U O T I D I E N / E T U D E S - V I E - P R O F E S S I O N N E L L E / )

Neuf questions à poser lors d’un entretien d’embauche


(http://mag.monchval.com/neuf-questions-a-poser-
lors-dun-entretien-dembauche/)
 le
Qu’ils soient faits à distance (en vidéo ou au téléphone) ou en présence, les entretiens d’embauche restent nombreux malgré
contexte sanitaire actuel. C’est toujours un moment un peu stressant, voire pour certains une véritable épreuve, encore plus
quand le...

 3 / 19/05/2021

READ MORE  (HTTP://MAG.MONCHVAL.COM/NEUF-QUESTIONS-A-POSER-LORS-DUN-ENTRETIEN-DEMBAUCHE/)

É TU D E S & VIE PROF E SS I O N N E L L E ( HTTP: / / MAG . MON C H V A L . C O M / A U - Q U O T I D I E N / E T U D E S - V I E - P R O F E S S I O N N E L L E / )

Bien s’installer pour travailler sur un ordinateur


(http://mag.monchval.com/bien-sinstaller-pour-
travailler-sur-ordinateur/)
Vous êtes souvent installés à votre bureau devant votre écran d’ordinateur lorsque vous travaillez ? Il est important de bien se
positionner pour éviter la fatigue visuelle, les lésions des coudes, des épaules, des cervicales ou encore les tendinites. Lisez la...

 2 / 20/02/2021

READ MORE  (HTTP://MAG.MONCHVAL.COM/BIEN-SINSTALLER-POUR-TRAVAILLER-SUR-ORDINATEUR/)

É TU D E S & VIE PROF E SS I O N N E L L E ( HTTP: / / MAG . MON C H V A L . C O M / A U - Q U O T I D I E N / E T U D E S - V I E - P R O F E S S I O N N E L L E / )

Des conseils pour les Français qui viennent étudier à


Montréal (http://mag.monchval.com/des-conseils-pour-
les-francais-qui-viennent-etudier-a-montreal/)
Montréal est une ville québécoise parfaite pour les étudiants pour plusieurs raisons : elle possède un réseau de transports en
commun très développé, quatre universités différentes se trouvent sur l’île, les activités pour se divertir sont nombreuses, il y a
d...

 7 / 16/01/2021

READ MORE  (HTTP://MAG.MONCHVAL.COM/DES-CONSEILS-POUR-LES-FRANCAIS-QUI-VIENNENT-ETUDIER-A-MONTREAL/)

É TU D E S & VIE PROF E SS I O N N E L L E ( HTTP: / / MAG . MON C H V A L . C O M / A U - Q U O T I D I E N / E T U D E S - V I E - P R O F E S S I O N N E L L E / )



Huit métiers méconnus ou insolites
(http://mag.monchval.com/huit-metiers-meconnus-ou-
insolites/)
Vous le concèderez, nous ne connaissons pas tous les rouages de nos sociétés modernes. Bon nombre de personnes travaillent
dans l’ombre : parfois, on connaît le nom de métier sans en connaître les spécificités, mais d’autres fois, on n’imagine pas un
seul inst...

 4 / 30/12/2020

READ MORE  (HTTP://MAG.MONCHVAL.COM/HUIT-METIERS-MECONNUS-OU-INSOLITES/)

4 thoughts on “Le mémoire de recherche en 10


étapes”

Siran
on 15/10/2015 at 10:11 (http://mag.monchval.com/le-memoire-de-recherche-en-10-etapes/#comment-26879) said:

Très intéressant cet article, je ne savais pas exactement ce qu’était un mémoire et j’ai même
appris quelques mots (Quintilien, heuristique) // Ta description est archi détaillée c’est vraiment

sympa (comme la pagination par exemple). Les reliures thermocollées j’aime pas du tout, ça
facilite pas la lecture, je préfère les anneaux x) // Pour le mémoire professionnel, même s’il se base

sur un stage, il doit quand même s’appuyer sur des connaissances non ? En quoi il diffère d’un
mémoire « publique » ? Et pourquoi l’il n’est pas publique en soutenance ? Vu que ton mémoire est
lié à tes études (normalement, puisqu’il est validant pour ton cursus non ?) pourquoi n’est-il pas

considéré comme « professionnel » ? Il peut aussi porter sur un problématique rencontrée lors
d’un stage ou pas ? // J’écris mes articles exactement comme les étapes d’un mémoire en fait :idiot:
sauf pour l’intro que je change 90 fois vu que je la rédige au fur et à mesure. Ce qui ne me sera pas

très utile car je vais devoir faire une thèse d’ici quelques années x) il me semble que le travail est
radicalement différent mais les étapes doivent être sensiblement les mêmes (problématique,

expériences, rédaction pas après pas etc.) // Et pour finir…. grande curieuse que je suis… quel était
le sujet de ton mémoire ?
00 (http://rating-widget.com/my-rating-report/nero/thumbs2/rating-0/)
Reply (/le-memoire-de-recherche-en-10-etapes/?replytocom=26879#respond)
Pour ou Contre ce commentaire?

Antivirus
on 15/10/2015 at 17:30 (http://mag.monchval.com/le-memoire-de-recherche-en-10-etapes/#comment-26882) said:

Hello ! Bon, je vais essayer de ne rien oublier ^^

Déjà, merci pour ton commentaire !

Pour les reliures, j’avais utilisé une baguette personnellement (moins cher, disponible de
partout). J’ai été un peu limitée par la taille de mon mémoire (plus de 120 pages au final, avec

les annexes) mais c’est bien passé.

Le mémoire doit être basé sur une partie connaissances avec une « expérimentation » (on

appelle cela ainsi. ça peut être une étude de marché, une étude scientifique…. moi j’avais étudié
la représentation des larmes dans des albums de jeunesse ET une étude sur le terrain avec un
personnage en larmes, on ne savait pas si c’était un garçon ou une fille, je voulais savoir

comment le percevait les enfants. Bref. Donc en fait, mon mémoire était basé sur « les larmes
dans la construction de l’identité sexuée d’un enfant » (en gros, comment se construit
sexuellement (fille ou garçon) un enfant face aux larmes. Car on entend souvent le « t’es un

garçon, ça ne pleure pas » etc. Bref, je vais m’arrêter, je pourrais en parler pendant 25 ans
tellement ce sujet m’a passionnée)).

Qu’entends-tu par « mémoire public » ? Parce que ma soutenance était publique, dans ma
filière en tout cas, parce qu’il n’y avait pas de soucis de divulgation d’informations (exemple : tu
as fais ton mémoire sur une entreprise et son chiffre d’affaire, l’entreprise n’a pas forcément

envie que ça soit divulgué au public).

Alors si, il est considéré comme « professionnel », dans mon cursus, ça s’appelait même

« mémoire de recherche professionnel ». J’ai raccourci l’appellation dans l’article.

Oui, il peut aussi porter sur une problématique rencontrée en stage (d’ailleurs, c’est une fille de
MC qui m’a soufflé l’idée du sujet, qui se reconnaîtra peut-être, et il a été conforté par des

observations en stage).

En espérant avoir répondu à toutes tes questions 🙂

00 (http://rating-widget.com/my-rating-report/nero/thumbs2/rating-0/)
Reply (/le-memoire-de-recherche-en-10-etapes/?replytocom=26882#respond)
Pour ou Contre ce commentaire?

Siran

on 03/11/2015 at 18:41 (http://mag.monchval.com/le-memoire-de-recherche-en-10-etapes/#comment-26929)
said:
Tu y as répondu, merci Antivirus 🙂

00 (http://rating-widget.com/my-rating-report/nero/thumbs2/rating-0/)
Reply (/le-memoire-de-recherche-en-10-etapes/?replytocom=26929#respond)
Pour ou Contre ce commentaire?

Densetsu
on 15/10/2015 at 10:31 (http://mag.monchval.com/le-memoire-de-recherche-en-10-etapes/#comment-26881) said:

J’aime beaucoup les conseils que tu donnes ! J’ai eu ma soutenance de mémoire il y a plus d’un

mois et en soit, j’ai bien aimé le rédiger et même passer ma soutenance pour pouvoir parler de
quelque chose que j’ai vraiment apprécié !

C’est un très bon souvenir de ma vie d’étudiante !

00 (http://rating-widget.com/my-rating-report/nero/thumbs2/rating-0/)
Reply (/le-memoire-de-recherche-en-10-etapes/?replytocom=26881#respond)
Pour ou Contre ce commentaire?

Laisser un commentaire
Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

COMMENTAIRE


NOM * ADRESSE DE MESSAGERIE * SITE WEB

ENREGISTRER MON NOM, MON E-MAIL


ET MON SITE WEB DANS LE NAVIGATEUR

POUR MON PROCHAIN COMMENTAIRE.

NOTIFIEZ-MOI DES COMMENTAIRES À VENIR VIA ÉMAIL. VOUS POUVEZ AUSSI VOUS ABONNER
(HTTP://MAG.MONCHVAL.COM/COMMENT-SUBSCRIPTIONS?

SRP=19568&SRK=34BA6B6D616537B0C6E58AD18F7F9778&SRA=S&SRSRC=F) SANS COMMENTER.

LAISSER UN COMMENTAIRE

CONFIRMEZ QUE VOUS N'ÊTES PAS UN SPAMMEUR

2016 © MonChval.com

Tous droits réservés.


41