Vous êtes sur la page 1sur 23

DOSSIER POUR RÉVISER LES

TEMPS VERBAUX

NOM ET PRÉNOM :

LYCÉE :

CLASSE :

ANNÉE SCOLAIRE :
TABLEAU DE CONTENUS

2
PAGE

Tableau de contenus 3

Le trois conjugaisons 4

Le présent de l’indicatif 4
Les verbes en –ER (première conjugaison) 5
Quelques particularités des verbes finis en -ER 5
Les verbes en –IR (deuxième conjugaison) 6
Les verbes en –IR, -RE, -OIR (troisième conjugaison) 6
Les verbes irréguliers au présent 7

Le passé composé 9
Les participes passés 11

L’imparfait 12
Le passé composé vs. L’imparfait 12

Le plus-que-parfait 13

Le futur simple 14

Le futur antérieur 15

Le conditionnel 16

Le passé récent 16

Le futur proche 16

Le progressif 17

Le présent du subjonctif 17

L’impératif 19

Résumé de conjugaison 20

LES TROIS CONJUGAISONS

3
Le 1er groupe ou première conjugaison comprend tous les verbes dits « réguliers » qui
finissent en -er (sauf le verbe “aller”). Ils représentent près de 90 % des verbes.

Tous les verbes "réguliers" se terminant en -ir et dont le participe présent se termine
en -issant appartiennent au 2e groupe ou deuxième conjugaison. (Exemples : finir ->
finissant ; choisir -> choisissant)

Le 3e groupe ou troisième conjugaison comprend tous les verbes dits « irréguliers ». On


peut classer les verbes de ce groupe selon leurs terminaisons :

- Les verbes en -ir qui ne sont pas du 2e groupe, comme « partir », « sortir »,
« courir », « ouvrir », etc. Normalement ces verbes, ont une double consonne
dans l’infinitif (Exception : « remplir »).

- Les verbes en -oir comme « voir », « savoir », « pouvoir », etc.

- Les verbes en -re comme « attendre », « prendre », « mettre », etc.

LE PRÉSENT DE L’INDICATIF

Le présent exprime :
- une action qui se déroule au moment où l’on parle : J’étudie le présent de
l’indicatif
- une action habituelle : Je me lève tous les jours à 8 heures ou
- une action qui se prolonge dans le temps : Actuellement, je suis un cours de
français.
- une vérité générale : La Terre est ronde.

Pour former le présent de l’indicatif on prend le radical (l’infinitif sans la terminaison


–er ou –ir ) + les terminaisons.

LES VERBES EN –ER (PREMIÈRE CONJUGAISON)

4
N’oubliez pas que tous les verbes finis en –ER sont réguliers, sauf le verbe ALLER.

VERBE MODÈLE

PARLER

Je parle
Tu parles
Il/Elle/On parle
Nous parlons
Vous parlez
Ils/Elles parlent

Quelques particularités des verbes finis en –ER (apparaisant dans le présent de l’indicatif et
dans d’autres temps verbaux)

1. Les verbes en -CER (p. ex. « commencer ») prennent une cédille sous le « c » devant
les voyelles « a » et « o » pour conserver le son doux : « nous commençons ».

2. Les verbes en –GER (p. ex. « manger ») prennent un « e » après le « g » devant
« a » et « o » pour mantenir le son du « g » doux : « nous mangeons ».

3. Les verbes en –YER (p. ex. « nettoyer ») changent le « y » en « i » devant un « e »
muet : « je nettoie », « nous nettoyons ».

4. Les verbes en –AYER (p. ex. « payer ») peuvent conserver le « y » devant un « e »
muet, c’est-à-dire, dans le présent devant les terminaisons «-e », « -es », « -ent » :
« je paie / je paye », « vous payez ».

5
5. Verbes en –ELER (p. ex. « appeler »). Ces verbes, en règle générale, doublent la
consonne « l » devant un « e » muet : « j’appelle, tu appelles, il appelle, nous
appelons, vous appelez, ils appellent ».

Exceptions : les verbes « celer, ciseler, congeler, déceler, démanteler,


écarteler, s’encasteler, geler, dégeler, marteler, modeler, peler, surgeler »
sont des exceptions, puisqu’ils changent le « e » muet de l’avant-dernière
syllabe de l’infinitif en « è » ouvert (p. ex. « je pèle »).

6. Verbes en –ETER (« p. ex. « jeter »). Ces verbes, en règle générale, doublent la
consonne « t » devant un « e » muet : « je jette, tu jettes, il jette, nous jetons, vous
jetez, ils jettent ».

Exceptions : les verbes « acheter, corseter, crocheter, fureter, haleter,


racheter » sont des exceptions, puisqu’ils changent le « e » muet par un « è »
ouvert (p. ex. « j’achète »).

7. Les verbes dont l’avant-dernière syllabe contient un « e » muet ou un « é » fermé
changent le « e » muet ou le « é » fermé en « è » ouvert quand la syllabe finale
contient un « e » muet. On parle ici des verbes finis en –ECER, -EMER, -EPER, -ESER,
-EVER, -EVRER, -ÉBRER, -ÉCER, -ÉCHER, -ÉCRER, -ÉDER, -ÉGLER, -ÉGNER, -ÉGRER,
-ÉGUER, -ÉLER, -ÉMER, -ÉNER, -ÉRER, -ÉSER, -ÉTER, -ÉTRER. P. ex. « lever »,
« amener » « céder » ou « révéler » : « je lève ».

LES VERBES EN –IR (DEUXIÈME CONJUGAISON)

6
VERBE MODÈLE

FINIR

Je finis
Tu finis
Il/Elle/On finit
Nous finissons
Vous finissez
Ils/Elles finissent

LES VERBES EN –IR, -RE, -OIR (TROISIÈME CONJUGAISON)

VERBE MODÈLE

VENDRE

Je vends
Tu vends
Il/Elle/On vend
Nous vendons
Vous vendez
Ils/Elles vendent

Terminaisons :
- s, -x
- s, -x
-t, -d, Ѳ
- ons
- ez
- ent

LES VERBES IRRÉGULIERS AU PRÉSENT (À APPRENDRE PAR CŒUR)

7
LE PASSÉ COMPOSÉ

8
Le passé composé exprime :
- une action ponctuelle et achevée (accomplie) dans le passé: J’ai fait mon
devoir.
- une action passée qui a duré une période de temps : J’ai habité trois ans à
Paris.
- une répétition dans le passé : J’ai vu ce film quatre fois.
- une suite d’actions dans le passé : Il s’est levé, il a pris son sac et il est parti.

En espagnol on peut le traduire par le « pretérito indefinido » (L’été dernier, je suis allé
à Paris –> El verano pasado fui a París) et par la « pretérito perfecto » (Ce matin, je me
suis révéillée à six heures –> Esta mañana me he levantado a las seis).

Le passé composé est formé par le présent des verbes « avoir » ou « être » + le
participe passé du verbe.

ÉTUDIER PARTIR
j'ai étudié je suis parti(e)
tu as étudié tu es parti(e)
il/elle a étudié il/elle est parti(e)
on a étudié on est parti(e)s
nous avons étudié nous sommes parti(e)s
vous avez étudié vous êtes parti(e)s
Ils/elles ont étudié ils/elles sont parti(e)s

N.B. Quand le passé composé se construit avec l’auxiliaire être, le participe s’accorde
en genre et en nombre avec le sujet (« Marie et Martine sont parties tôt le matin »).

Auxiliare « avoir » ou « être » ?

1. Pour la majorité des verbes, l'auxiliaire est le verbe avoir.


2. Les verbes pronominaux (se + infinitif) forment tous leur passé composé à l'aide
du verbe être.

SE LEVER
je me suis levé(e)
tu t’es levé(e)
il s’est levé/elle s’est levée/ on s’est levé(e)s
nous nous sommes levé(e)s
vous vous êtes levé(e)s
ils se sont levés / elles se sont levées

3. Il existe certains verbes qui expriment un changement de lieu ou d’état qui


forment également le passé composé à l'aide de l'auxiliaire être. Ce sont les
verbes :

9
aller - venir
arriver - partir
entrer - sortir
monter - descendre
tomber
retourner
rentrer
rester
passer (par)
naître - mourir
devenir

Et dans les phrases négatives ? Souvenez-vous que “ne” et “pas” entourent l'auxiliaire
et non le participe passé. Exemple : Je n’ai pas mangé aujourd’hui.

Attention : L’auxiliaire n’est pas ÊTRE pour ces verbes si le passé composé est suivi d’un
COD (Il est monté au troisième étage MAIS il a monté les escaliers).

Attention : On accorde le participe passé avec le complément d'objet direct s'il est
placé avant le verbe (Elle a mangé une pomme MAIS : la pomme qu'elle a mangée).

LES PARTICIPES PASSÉS (POUR UTILISER AVEC LE PASSÉ COMPOSÉ)


A)
INFINITIF PARTICIPE

10
manger mangé
aller allé(e)(s)
finir fini
vendre vendu
descendre descendu(e)(s)

B)
INFINITIF PARTICIPE
apprendre appris
asseoir (s’) assis(e)(s)
avoir eu
boire bu
comprendre compris
connaître connu
couvrir couvert
croire cru
devoir dû
dire dit
écrire écrit
être été
faire fait
lire lu
mettre mis
mourir mort(e)(s)
naître né(e)(s)
offrir offert
ouvrir ouvert
peindre peint
plaire plu
pleuvoir plu
pouvoir pu
prendre pris
recevoir reçu
savoir su
souffrir souffert
suivre suivi
venir venu(e)(s)
vivre vécu
voir vu
vouloir voulu

N.B. : Tous les verbes réguliers se conjuguent au participe comme les verbes de la section A. Le
reste des verbes sont irréguliers et se conjuguent comme l’on voit dans la section B.

L’IMPARFAIT

11
L’imparfait c’est le temps du passé qui exprime :

- une description : Il faisait beau, le ciel était bleu et le soleil brillait.


- une habitude dans le passé : Je faisais toujours mes devoirs après le dîner.

Pour former l’imparfait, on prend la 1ère personne du pluriel du présent de l’indicatif, on


enlève la terminaison du présent et on ajoute les terminaisons de l’imparfait :

Exemple : avoir --> nous avons

J’avais
Tu avais
Il/Elle/On avait
Nous avions
Vous aviez
Ils/Elles avaient

N.B. Pour les verbes impersonnels, on prend le radical de l’infinitif (pleuvoir--> il


pleuvait).

Exception : le verbe « être ».

J’étais
Tu étais
Il/Elle/On était
Nous étions
Vous étiez
Ils/Elles étaient

LE PASSÉ COMPOSÉ VS. L’IMPARFAIT

En général, pour évoquer des souvenirs, on utilise l’imparfait (Ex : Quand j’étais jeune,
j’avais un beau collier en or.).

En général, pour raconter des évènements, on utilise le passé composé (Ex : Un jour,
j’ai perdu mon collier).

Dans un récit au passé, on utilise les deux formes : le passé composé pour les
évènements et l’imparfait pour les descriptions et les situations (Ex. : Le jour où j’ai
perdu mon collier, j’étais à la piscine, je jouais au ballon, j’avais douze ans). 

12
L’imparfait décrit le cadre de la situation (comme une photo) ; le passé composé décrit
une succession d’évènements (comme un film). (Ex. : Il faisait beau. Les gens se
promenaient. Soudain un chien a traversé la rue, il a renversé une dame, la dame a
crié, les gens se sont précipités.).

On utilise le passé composé pour des périodes de temps définies (avec un début et une
fin précis) et l’imparfait pour des périodes de temps indéfinies.

De 1980 à 1990,
13
Pendant dix ans, j’ai fait du sport.
Entre dix et vingt ans,

Avant,
Quand j’étais jeune, je faisais du sport.
A cette époque-là,

Le passé composé indique un changement par rapport à d’anciennes habitudes ou un


changement par rapport à une situation donnée :

LE PLUS-QUE-PARFAIT

Le plus-que-parfait s’utilise pour exprimer le passé par rapport à un événement passé.


Il indique donc le passé dans le passé (Exemple : Quand tu es arrivé, j’avais déjà fini de
manger (au moment où son ami arrive (événement passé), la personne qui parle a déjà
fini l’action en question : manger.). En espagnol on le traduit par « había comido »
(« pluscuamperfecto »).

Pour le former, on utilise l’imparfait du verbe « avoir » ou « être » + participe passé.


Pour savoir quel auxiliaire utiliser, suivez les règles du passé composé.

LE FUTUR SIMPLE

14
Le futur simple est un temps qui permet d'indiquer une action à venir. C'est par
extension de son usage de base que ce temps peut également indiquer :

- une action qui va se produire considérée comme certaine (Ex. : Je vais aller à la
mairie pour me faire une carte d'identité, ils sauront me renseigner ; dans cet exemple,
on est sûr d'obtenir une réponse).

- un ordre. Le futur prend alors la valeur d'un impératif et sert à indiquer un ordre (Ex.
Pendant que je fais le ménage, tu feras la vaisselle ; "Tu feras" signifie "fais" et il s'agit
d'un ordre).

- futur d'atténuation. Le futur sert alors à demander quelque chose poliment à son
interlocuteur (Ex. : Je prendrai un café s'il-vous-plaît.)

Pour former le futur nous allons prendre l’infinitif et nous allons ajouter les
terminaisons du futur

1ère conjugaison : parler -ai


2ème conjugaison : finir -as
3ème conjugaison : sortir + -a
recevoir -ons
prendre -ez
-ont

N.B. En bleu les lettres qu’il faut enlever pour avoir le radical du futur.

Exemple : Je parlerai
Tu parleras
Il/Elle/On parlera
Nous parlerons
Vous parlerez
Ils/Elles parleront

Il faut tenir compte, ici, des changements orthographiques et phonétiques du présent


(Exemple : J’appellerai, Nous appellerons ; J’achèterai, Nous achèterons)

Cas particuliers

15
Voilà quelques verbes dont le futur simple est irrégulier. Il suffit d’apprendre la
première personne du singulier et puis former tout le futur simple tout simplement en
changeant les terminaisons.
INFINITIF FUTUR SIMPLE (1ère
personne du singulier)
avoir j’aurai
aller j’irai
envoyer j’enverrai
courir je courrai
être je serai
faire je ferai
pouvoir je pourrai
venir je viendrai
falloir il faudra
y avoir il y aura
tenir je tiendrai
mourir je mourrai
voir je verrai
savoir je saurai
vouloir je voudrai

LE FUTUR ANTÉRIEUR

16
Le futur antérieur s'emploie généralement dans les mêmes cas de figure que le futur
simple en introduisant une notion antériorité par rapport à un autre futur ou à un
événement passé par rapport à l'action principale.

On l’utilise pour :

- une action considérée comme accomplie de manière certaine (Ex. Dans cinq
minutes, j'aurai fini mon repas).
- une action futur mais antérieur à un autre futur (Ex. : Lorsque j'aurai fini ce
devoir, je commencerai le suivant).

Pour le former, on utilise le futur du verbe « avoir » ou « être » + participe passé. Pour
savoir quel auxiliaire utiliser, suivez les règles du passé composé.

LE CONDITIONNEL

On utilise le conditionnel pour :


- faire des hypothèses et pour exprimer une éventualité (Ex. : Travailler dans le
secteur médical me conviendrait).
- demander poliment (Ex. : Pourriez-vous m’indiquer l’heure, s’i l vous plaît).
- exprimer un souhait (Ex. : J’aimerais beaucoup faire du cheval).

Pour le former, on prend le radical du futur et on ajoute les terminaisons de


l’imparfait.

Exemple : Je serais
Tu serais
Il/Elle/On serait
Nous serions
Vous seriez
Ils/Elles seraient

LE PASSÉ RÉCENT

On utilise le passé récent pour indiquer une action passée proche du présent (Ex. Je
viens de manger une pomme = Acabo de comer una manzana).

On le forme avec le présent de l’indicatif du verbe « venir » + DE/D’ + l’infinitif du


verbe conjugué.
17
LE FUTUR PROCHE

On utilise le futur proche pour indiquer une action proche dans le futur (Ex. Je vais
manger une pomme = Voy a comerme una manzana).

On le forme avec le présent de l’indicatif du verbe « aller» + l’infinitif du verbe


conjugué.

LE PROGRESSIF

En espagnol, on traduit le progressif par « estar + gerundio ». On le forme avec


l’expression « être en train de » + infinitif . Par exemple : Je suis en train d’étudier les
temps verbaux (présent progressif).

LE PRÉSENT DU SUBJONCTIF

Pour les personnes du singulier et la 3ème personne du pluriel (« je », « tu »,


« il/elle/on » et « ils/elles »), on prend le radical de la 3ème personne du pluriel du
présent et on ajoute les terminaisons du subjonctif: -e, -es, -e..., -ent.

18
La 1ère et 2ème personne du pluriel (« nous » et « vous ») sont les mêmes que celles de
l’imparfait (les terminaisons, donc, sont - ions et –iez).

Le subjonctif s'utilise avec deux sujets différents dans la phrase. (Ex. Je


suis content que tu viennes.)

Autres verbes :

INFINITIF 1ère personne du présent


du subjonctif
Finir (que) je finisse
Aller (que) j’aille
Venir (que) je vienne
Partir (que) je parte
Sortir (que) je sorte
Savoir (que) je sache
Prendre (que) je prenne
Vouloir (que) je veuille
Pouvoir (que) je puisse
Faire (que) je fasse

Les verbes « avoir » et « être » au présent de subjonctif :

Avoir Être
J’aie Je sois
Tu aies Tu sois
Il/Elle/On ait Il/Elle/On soit
Nous ayons Nous soyons
Vous ayez Vous soyez
Ils/Elles aient Ils/Elles soient

19
20
L’IMPÉRATIF

On utilise l’impératif pour donner des ordres. Il faut suivre trois règles pour le
conjuguer :
1) Uniquement existe la 2ème p. s., la 1ère p.p. et la 2ème p.p.
2) C’est le seul temps verbal qui n’a pas de pronom sujet.
3) Les verbes de la première conjugaison (ceux qui finissent en –ER), perdent le
«s » à la 2ème personne du singulier.

Exemple : Parle ! / Parlons ! / Parlez !

Exceptions :

Avoir  Être
Aie Sois
Ayons Soyons
Ayez Soyez

21
RÉSUMÉ DE CONJUGAISON
23