Vous êtes sur la page 1sur 11

UNIVERSITE MOHAMED SEDDIK BEN YAHIA

FACULTE DES SCIENCES DE LA NATURE ET DE LA VIE


DEPARTEMENT DES SCIENCES DE LA TERRE ET DE L’UNIVERS

DOMAINE STU
FILIERE GEOLOGIE / LICENCE

DEUXIEMME ANNEE STU


Semestre : 4
UEF42

Matière F422
Micropaléontologie
Coeff. 3 Crédit. 5
Cours : 01h30 TP : 03H00

Responsable du cours
Pr. F. MEBROUK
2020-2021

Cours synthétique en ligne


Contenu de la matière :
COURS
Deuxième Partie :
INTERET ET UTILISATION DE LA MICROPALEONTOLOGIE
Exploitation Paléobiologique et géologique

2.3. Les microfossiles, source de sédiments


• lithogenèse par accumulation bioclastique
• lithogenèse par concentration de substances amorphes issues d’organismes
• lithogenèse liée à l’activité microbiotique
2.4. Les microfossiles, chronomètre des temps phanérozoïques
• les microfaciès
• biozones et biozonations
• biostratigraphie, chronostratigraphie, inversions magnétiques et datations
radiométriques
2.5. Les microfossiles, témoins des environnements et des géographies
• de la paléoécologie à la reconstitution des paléoenvironnements
• les microfossiles, preuve de l’expansion océanique
• de la paléobiogéographie aux paléogéographies globales

1
Partie II L2_S4_Micropaléontologie_F_MEBROUK_2020_2021

Deuxième Partie :
INTERET ET UTILISATION DE LA MICROPALEONTOLOGIE
Exploitation Paléobiologique et géologique

2.3. Les microfossiles, source de sédiments

Introduction :
Dans la nature, les macrofossiles (macrobiotes) sont souvent responsables de la
production des roches alors que les microfossiles sont responsables de la formation des séries
sédimentaires (couches) beaucoup plus épaisses et variés. Les uns et les autres se retrouvent
accumulés dans les sédiments

Définition :
On appelle lithogénèse, la genèse/la formation des roches (lithologie), qui se fait par
plusieurs procédés (par plusieurs façons/ par plusieurs mécanismes)

a. lithogenèse par accumulation bioclastique :


Le bioclaste, est un vestige (organisme, fossile) biogénique figuré, minéralisé, entier ou
fragmenté, entrant dans la constitution des roches sédimentaires

 Sédimentation bioclastique actuelle :


La nature actuelle offre de multiples exemples d’accumulations bioclastique :
- Si le fond se situe au-dessus de Lysocline (limite de compensation des carbonates
(4000-5000 m de profondeur), les squelettes calcitiques s’accumulent pour donner des boues à
coccolithes et foraminifères planctoniques
- Au-delà de la CCD, la calcite se dissous et seules les microorganismes siliceux
s’accumulent, essentiellement des Diatomites et Radiolaires

Fig. Répartition des sédiments au fond des océans actuels

2
Partie II L2_S4_Micropaléontologie_F_MEBROUK_2020_2021

Fig. Répartition des sédiments bioclastiques des fonds marins actuels

Radiolaires Radiolarites (roche) Diatomées Diatomites (roche)

Remarque : Cette sédimentation est plus importante dans le domaine marin que continental

Fig. Etagement bathymétrique (profondeur) des sédiments océaniques :


Au-dessus CDD : boues calcaires, au-dessous CDD : boues siliceuses

3
Partie II L2_S4_Micropaléontologie_F_MEBROUK_2020_2021

 Sédimentation bioclastique ancienne :


Des séries géologiques carbonatées ou siliceuses se retrouvent en de très grandes épaisseurs
partout dans le monde et à des âges très divers

Fig. Massif calcaire ancien

b. lithogenèse par concentration de substances amorphes issues d’organismes


La participation des organismes à la lithogénèse ne se limite pas au seul apport des bioclastes
(fossiles)

Lumachelle Calcaire coquillier

 Concentration de substances minéralisées :


Les microbiotes sélectionnent et concentrent des éléments chimiques (Ca, Si, Mg, Fe, …)
dans leur organismes, à leur morts, ces éléments sont libérés et participent à la formations des
séries sédimentaires (sédiments).

 Concentration de substances organiques : les roches carbonées :


L’origine biotique de la toutes les roches carbonées est confirmée. L’analyse de la houille
(charbon) montre qu’il est formé de microfossiles de spores, de feuilles, végétaux,
champignons….) noyés dans une pâte homogène et amorphe grise ou rouge.
L’origine du charbon réside dans l’accumulation de débris de végétaux terrestres en milieu
lacustre anoxique.

Charbons (Houille)

4
Partie II L2_S4_Micropaléontologie_F_MEBROUK_2020_2021

c. lithogenèse liée à l’activité microbiotique :


Par leurs activités biotiques, divers organismes se révèlent êtres de très actifs constructeurs de
roches :
- les algues encroûtantes participent à la construction et l’édification de Biohermes
(récifs)
- chez les foraminifères, les Nummulites (foram. De grandes taille) peuvent donner
d’importants récifs et séries géologiques
- les stromatolithes construisent aussi d’importantes séries géologiques depuis le
Précambrien-3,5 milliard d’années !).

Récif actuel (coraux) Barre récifale (roche)

Fig. Formation et différents types de récifs

2.4. Les microfossiles, chronomètre des temps phanérozoïques :

Introduction :
Depuis longtemps, la datation des sédiments était un souci majeur pour les
micropaléontologistes.
L’idée est nait de caractériser chaque couche sédimentaire par les fossiles qu’elle renferme
(XVIII siècle)
Le développement de la microbiostratigraphie date de la fin de la deuxième guerre mondiale,
il s’agit de :

- définir les microfaciès, à partir de 1945


- L’emploi des microbiozonations à partir de 1957

5
Partie II L2_S4_Micropaléontologie_F_MEBROUK_2020_2021

a. les microfaciès :
Le microfaciès est l’ensemble des caractères minéralogiques et paléontologiques d’une roche
sédimentaire observée dans une lame sous le microscope à différents grossissements.
Pour déterminer un microfaciès donné, il faut examiner la matrice de la roche, les minéraux
présents (fréquence, origine) et les bioclastes (microfossiles).
L’utilisation des microfaciès en stratigraphie, de nos jours, est très utilisée vu leur importance
en information géologique

Microfaciès « pétrographique » Microfaciès « paléontologique »

Remarque : Les microfaciès peuvent avoir une extension géographique locale, régionale et
souvent à grande échelle ce qui fait qu’ils sont indispensables pour ces études de datation.

b. biozones et biozonations :

Introduction :
Au lieu de considérer l’ensemble du microfaciès (avec plusieurs éléments), on a limité l’étude
à l’observation de quelques groupes de fossiles (microfossiles) qui sont de Bon fossiles
stratigraphiques, ces derniers servant souvent à l’établissement des zones et biozones pour la
datation des séries géologiques. (voir cours L2/S3)

6
Partie II L2_S4_Micropaléontologie_F_MEBROUK_2020_2021

c. biostratigraphie, chronostratigraphie, inversions magnétiques et datations


radiométriques

Actuellement, l’établissement de principaux tableaux de différentes zones permet une


stratigraphie des formations géologiques assez bien détaillée et précise (tableaux explicatifs)

Fig. Succession de quelques foraminifères planctoniques du Paléocène et de l’Eocène par ordre d’apparition

7
Partie II L2_S4_Micropaléontologie_F_MEBROUK_2020_2021

Fig. Exemple de correspondance entre quelques biozonations, corrélées, entre elles, avec l’échelle des
inversions magnétiques et avec l’âge radiométrique proposé pour le Paléogène

8
Partie II L2_S4_Micropaléontologie_F_MEBROUK_2020_2021

2.5. Les microfossiles, témoins des environnements et des


géographies :

a. de la paléoécologie à la reconstitution des paléoenvironnements

La démarche pour la reconstitution (reconstruction) de l’écologie ancienne


(paléoécologie) des environnements anciens (paléoenvironnements) à partir des fossiles est
identique aussi bien pour les fossiles de grandes tailles (macrofossiles) ou pour les fossiles de
très petites tailles (microfossiles)
Cette démarche s’appuie essentiellement sur l’un des principes de la stratigraphie à savoir :
Le Principe d’Actualisme

Cette étude porte essentiellement sur les conditions de milieux dans lesquels ces fossiles ont
vécu et se sont développés, il s’agit de :
 la profondeur,
 la température,
 le climat,
 la salinité,
 l’oxygénation…..

Plusieurs critères sont étudiés dans cette démarche tel que :


- critères qualitatifs : les fossiles doivent être en très bon état (pas de cassure,
déformation,..)

- Critères quantitatifs : il est essentiel que le nombre d’individus ou de populations des


espèces fossiles soit assez conséquent (important) pour avoir une étude assez juste des
environnements anciens

Fig. Ecozones d’organismes continentaux et marins à l’Eocène (Tertiaire)

9
Partie II L2_S4_Micropaléontologie_F_MEBROUK_2020_2021

b. les microfossiles, preuve de l’expansion océanique :

La micropaléontologie est devenue, les dernières années, une des méthodes les plus utilisées
pour étudier l’expansion des fonds marins et donc pour explique la tectoniques des plaques
Un vaste programme de sondages océaniques international est lancé dans le but de prélevés
des échantillons profonds et d’étudier les microfossiles existants

c. de la paléobiogéographie aux paléogéographies globales


Des aires géographiques anciennes ont pu être établies par des spécialistes à partir des
provinces géographiques des organismes et de leurs biotopes. Ainsi des provinces biologiques
ont pu être reconnues chez les fossiles, donc à petite échelle
Et ainsi, à partir de ces provinces locales, des paléogéographies de la terre, à différente
époque géologique, sont reconnues.

Fig. Provinces nord –téthysienne au crétacé supérieur à foraminifères :


Ibérique à Lacazina et Adriatique à Murgella

10
Partie II L2_S4_Micropaléontologie_F_MEBROUK_2020_2021

Fig. Provinces à palynoflores de la fin du Crétacé

Fig. Paléogéographie globale de l’Afrique et Amérique du Sud, actuel et passé (Crétacé)

11

Vous aimerez peut-être aussi