Vous êtes sur la page 1sur 123

LA PREDICATION

Centrée sur

Jésus Christ

Rév. Pasteur KANYABIGEGA Silas


Dr. en Théology
USA
Tous droits de reproduction et de traduction réservés pour tout pays.
Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite même par photocopie
sans permission écrite.

Auteur: Rév. Dr. Silas Kanyabigega


E-mail: kanyabigegasilas@gmail.com
Website: https://movementforchrist.com
http://radiokwizera.org/
Tel: +1 (937) 559 - 5862
USA
LE VERITABLE EVANGILE
C’EST

LE SALUT PAR LA FOI


EN JESUS - CHRIST
ET

RIEN QUE PAR LA FOI •


Romains 1: 17

Celui qui est juste par la foi,


vivra.
La Sainte Bible, version semeur
TABLE DES MATIERES

INTRODUCTION 6

CHAPITRE . I . L ' AUTORITE DE L' ECRITURE. 8


a . Les prophètes , preuve de l ' insipiration divine. 9
b . La puissance de vie qui se dégage de la Bible. 9
1 . La prole de Dieu est vivante et efficace . 9
2 . L ' Ecriture convainc de péché et réveille les consciences . 9
3 . La parole de vie régénère le pécheur . 9
L ' Ecriture sanctifie le croyant 9
La parole de Dieu met en fuite l ' adversaire . 10
L 'Ecriture résiste à tous les assauts 11
Ι. 1 . La SUPERIORITE DE LA BIBLE SUR TOUS LES AUTRES LIVRES RELIGIEUX ,
JUIFS , CHRETIENS ET PAIENS . 12
a . Les apocryphes 12
d . Le Coran. 12
Ι . 2 . L' AUTORITE DE JESUS – CHRIST . 12
Ι. 2. a . Jésus – Christ s ‘ incrine devant l ‘ autorité de l ‘ Ecriture . 14
b . La parole doit être utilisée avec simplicité 15
CH . ΙΙ . LES GRANDS THEMES DE LA BIBLE.. 16
a . DIEU. 16
a . 2 JESUS – CHRIST. 17
2. 1. L ‘ oeuvre de Christ avant son incarnation. 18
3 . Le Saint – Esprit . v . Les attributs de Dieu. 19
L ‘ HOMME. 19
c . LES COMMANDEMENTS . 19
d . LE PECHE . 20
e . LA RECONCILIATION entre Dieu et l ‘ homme . 21
CH . Ι Ι Ι . L ‘ OEUVRE REDEMPTRICE DE JESUS - CHRIST 22
a . L ‘ Ancien Testament 22
b . Le Nouveau Testament nous montre l’accomplissement et tout le développemet de la 22
Christ , Souverain Sacrificateur selon le modèle 22
3 . Le Sacrifice , la mort de Christ. 23
e . L ‘ importance de la mort de Christ 23
f . La mort de Christ comme exemple . 23
g . La mort de Christ comme Obéissance . 24
h . La mort – Châtiment , sacrifice de culpabilité . 14
i . La mort de Jésus sous l’aspect de sacrifice . 24
j . La mort de Christ – Une propitiation . 25
k . La nécessité de la mort de Christ . 25
L . Le péché de l’homme 25
M . L’accomplissement des Ecritures 26
n . L’Etendue de l’ effet de la mort de Jésus . 26
o . Les effets de la mort de Christ 26
CH. ΙV . INITIATION A L’HOMILETIQUE 27
a . définition et initiation 28
b . LE MESSAGE 28
C . LE PREDICATEUR ET LE MINISTERE DE LA PREDICATION 30
D . La vie du prédicateur et son message 31
E . L’emploi des principes les plus importants de l’ homilétique . 31
1 . Introduction 32
2 . L’originalité du message . 32
3 . Le but du message 33
4 . Message dans des moments difficiles 33
5 . Message dans les occasions spéciales 34
6 . Comment préparer une prédication 34
7 . LA PREDICATION 34
CONSTRUCTION DE LA PLUPART DES SERMONS BIBLIQUES. 34
1 . Sermon typique sur un sujet . 36
2 . Le sermon textuel . 36
3 . 1 Le sermon sous forme d’exposé 36
3 . 2 Le sermon sous forme d’exposé ( Exode 14 : 1 – 14 ) . 37
3 . 2 . a . Diversité dans la prédication sous forme d’exposé . 38
b . Les divisions 38
b . 1 . Sermon textuel ( Les divisions ) 39
C. Sermon par sujet ( topique ) . 40
C.1. Les Subdivisions 41
d . Exercices . 41
Ch V. EVALUATION ET APPORT SUR LA PREDICATION 56 42
a. Le processus Salvateur de Dieu 56
b . La foi en Jésus Christ 56
1 . Comme Sauveur . 59
2 . Comme Seigneur . 59
C.Assurance, certitude du salut. 59
d. L’Etendue du Salut. 60
1 . Dans le passé . 60
2 . Dans le présent . 60
3 . Dans l’avenir . 60
e . Le véritable Evangile . 60
Affermissement dans la foi 60
Formation d’ouvriers du Seigneur . 61
1 . Justification de la nécessité de formation 62
2 . Le vœu et l’objectif de la formation 62
CONCLUSION . 62
1 . Synthèse . 63
2 . Evaluation 63
BIBLIOGRAPHIE 63
65
DEDICACE

A mes chers parents BUHAKE Thaddée (+) et NYIRUM ULINGA Julie (+ ) pour
m' avoir orienté vers la vie chrétienne dès mon plus bas âge .

A ma chère épouse NZAVUGANKIZE Vénantie qui ne cesse de m' épauler dans l' œuvre du
Seigneur .

A tous mes enfants:

MUSHIMIYIMANA Joyce,
NSENGIYUMVA Josué,
MANISHI MWE Evanyse,
NIYIMPA Judith,
NISHIMWE Fortunée,
SEZERANO Samuel Silvain,
NIYONSHUTI Tite.

Aux Responsables de l’Evangélisation dans des Eglises évangéliques,


AVANT - PROPOS

Nous rendons grâce au Seigneur Jésus–Christ pour nous avoir béni durant tout le temps de
l' élaboration de ce livre . Qu’Il soit glorifié pour toujours.

Arrivés au terme de ce travail, nous devons des remerciements distingués à tous ceux qui ont
contribué à sa réalisation.

Qu'ils trouvent ici l’expression de notre profonde et sincère gratitude.

Nos remerciements sont aussi adressés au Recteur de l'UNIVERSITE NATIONALE DES


EGLISES PROTESTANTES – UNEP, du CONGO (RDC) qui a accepte de nous lire, malgré la
distance qui nous sépare.

Que tous trouvent ici l’expression de nos sincéres remerciements.


ABREVIATIONS

N.T = Nouveau Testamen

A. T = Ancien Testament

Act = Actes des Apôtres

1Cor = Premier épîtres

Eph = Ephésiens

Es = Esaïe

Rom = Romains

Mt = Matthieu

Gal = Galates

Mc = Marc

Luc = Luc

Héb = Hébreux

Jn = Jean

Apoc = Apocalypse

U. N. E. P = Université Nationale des Eglises Protestantes


INTRODUCTION

Dans nos Eglises, nous dénombrons un bon nombre de prédicateurs. Ces prédicateurs, qu’ils soient

théologiens ou non, enseignent ou prétendent enseigner la Parole de Dieu.

Quelque soit leur approche ou stratégie , ils aspirent à convaincre l' auditoire et l' amener à plus

de loyauté envers le Seigneur et, en fin de compte , à aider l' auditoire à arriver à la repentance .

Le Seigneur sait comment se servir de toute sorte de prédication pour sauver les gens. Néanmoins

, il n' est pas exclu que chaque prédicateur soit à mesure de préparer une prédication "

spirituelle " , mais acceptable , sur le plan biblique , et pourquoi pas théologique . Ce petit livre

va aider les prédicateurs à mieux préparer ou améliorer leur préparation du message, en le centrant

sur Christ, Lui, qui est le secret du salut.

1. MOTIVATION ET BUT DU TRAVAIL

Plusieurs raisons nous ont poussé à l ' élaboration de cette étude• D' abord , elle nous concerne ,

car elle s' insère dans le contexte qui nous est familier . cette étude nous permettra non

seulement d' approfondir ce domaine , mais aussi de nous découvrir et nous connaître nous -

même davantage . C'est grâce à une prédication bien préparée que la majorité , ou l 'ensemble
de l' auditoire est touché par le message. Ce ne sont pas des messages superficiels dont l

'auditoire d'aujourd' hui a besoin , car le niveau de compréhénsion biblique de certains n' est

plus au plus bas . Il ya des girafes parmi les brebis.

2. SOURCES ET METHODES DE TRAVAIL

La présente étude est le fruit des documents écrits , des sources orales , et de notre

expérience personnelle .

a) Les documents écrits .

Nous avons utilisé des livres des grands théologiens sur l 'homilétique , la Bible ( version

semeur ) , les commentaires bibliques , ainsi que des cours bibliques EMMAUS .

b) Nous avons interiewé certains Pasteurs et évangélistes pour quelques renseignements.

c) Expérience personnelle

Par cette expression , nous affirmons que nous faisons parti des prédicateurs évangéliques .

Il en résulte donc que nous mettons en pratique certains aspects de notre sujet.

3 .DELIMITATION DU SUJET

Compte tenu de l' ampleur du sujet et du temps limité dont nous disposons , nous ne

prétendons pas nous faire une étude systématique sur la préparation d' un message évangélique

, ou , plus précisément , sur l' homilétique


Toute fois, nous nous sommes attardé sur l’Autorité de l' Ecriture. Nous avons parlé aussi sur

quelques uns des grands thèmes de la Bible. L’œuvre rédemptrice de Jésus – Christ a été abordée

à titre de motiver les prédicateurs de ne pas passer dessus ou à côté des événements douloureux et

salvateurs de Christ pendant leurs prédications. Vient alors l’initiation à l’homilétique, chapitre

qui a été également développé et sur lequel nous avons apporté apport dans le chapitre suivant.

Enfin, nous avons dressé la synthèse de tout notre ouvrage, ainsi que l’évaluation de la prédication

aujourd ‘hui.

4. DIFFICULTES RENCONTREES

La réalisation de cette étude n’a pas été facile. Nous n’avons pas eu toute la documentation que l '

on espérait avoir . Par manque de possibilité, nous n ' avons pas pu contacter toutes les personnes

que l ' on avait selectionées pour nous donner de plus amples renseignements .

5. DIVISION DU TRAVAIL

Notre livre comprend cinq chapitres et une conclusion

Dans le premier chapitre, nous avons jugé bon de parler sur l'Autorité de l' Ecriture, pour montrer

au prédicateur la valeur de la parole qu’il véhicule.

Dans le second chapitre, nous avons orienté le prédicateur aux grands thèmes de la Bible sur

lesquels ce dernier devrait, en principe, souvent prêcher.

Dans le troisième chapitre, nous avons parlé de l'œuvre rédemptrice de Jésus – christ

Dans le quatrième chapitre, nous avons procédé par l’initiation à l’homilétique.


Dans le cinquième chapitre, nous avons évalué et donné apport à la prédication.

Enfin, une petite conclusion nous a permis de donner d’une manière synthétique les idées

essentielles décrites dans nos cinq chapitres, ainsi que leur évaluation.

CHAP.I. L’AUTORITE DE L’ECRITURE

En face de l’enseignement erroné des derniers temps, il est réconfortant pour le croyant et le

prédicateur évangélique de s’appuyer sur l’Autorité immuable de l ' Ecriture, Parole de Dieu

L ' Ecriture est indispensable pour fixer le message. D’ abord disons par définition que l '

inspiration verbale et plénière implique qu ' en rédigeant les maniscrits orginaux , les auteurs sacrés

ont été quidés de telle manière qu ' ils ont transmis parfaitement et sans erreur le message exact

que Dieu désirait communiquer à l ' homme (1)

L ' Ancien Testament affirme constamment que l’existence et l ' histoire d ' Israël comme nation

ainsi que sa religion comme base de la communauté , étaient entièrement le fruit d ' une révélation

divine .

Dieu s’était révélé à Abraham comme son Dieu ; il avait traité alliance avec lui et avait pris

L’engagement de maintenir cette alliance avec ces descendants (Gen. 17).


Le Nouveau Testament

Les écrivains du Nouveau Testament étaient convaincus que la signification de l’histoire juive et

de l ' Ancien Testament devait être trouvée dans le Christ . En d ' autres termes , ils étaient

persuadés que depuis le commencement , les cours des évenements en Israël , comme la

composition de l ' Ancien Testament au cours des siècles , avaient été entièrement dirigés par Dieu

en vue de l ' incarnation (2)

Sans cesse, la Bible affirme être un message donné directement par Dieu. Ce fait doit constituer le

point de départ de notre réflexion sur l’Autorité des Saintes Ecritures.

Etablir ce fait et voir tout ce qu’il implique sera notre tâche essentielle dans notre étude

___________________________________________________________________________
(2) René Pache, L ' inspiration et l ' Autorité de la Bible , Ed . E mmaűs, Saint – Légier 1992, p. 111
D. Guthrie, J. A Mtyer, D. J. Wiseman, Nouveau commentaire Biblique Ed. Emmaüs Saint – Légier, 1984. p 13
A. Les prophètes, preuve de l ' insipiration divine.

Dieu seul est omniscient, et par conséquent capable de prédire l’avenir.

Il est Eternel, le temps pour lui ne compte pas, et demain, l’éternité même, sont présents à ses yeux

aussi bien qu ' aujourd ‘hui. Aucun faux dieu, aucune autre religion sur la terre n’a jamais apporté

des prophéties comparables à celles de la Bible.

“ Qui l ' a annoncé dès le commencement … et longtemps d ' avance , pour que nous disions :

C’est vrai ? … il n ' ya personne , personne parmi eux qui prophétise … C ' est moi qui ai annoncé

, sauvé , prédite , ce n ' est point parmi vous un dieu étranger … j ' accomplis ce que prédisent mes

envoyés ” ( Esaïe 41 : 26 , 28 ; 43 : 12 ; 44 : 26 ) .

b . La puissance de vie qui se dégage de la Bible .

. La prole de Dieu est vivante et efficace.

La prole écrite, oracle vivant du Seigneur, émane une force surnaturelle. “ Ma parole n ' est –

elle pas comme un feu , dit l 'Eternel , et comme un marteau qui brise le roc ? … Voici , je veux

que ma parole dans ta bouche soit du feu , et ce peuple du bois , et que ce feu les consume ” (

Jérémie 23 : 29 ; 5 : 14 ) .

Après avoir parlé du message donné au peuple dans le désert et comfirmé dans les psaumes par le

Saint – Esprit , l ' auteur de l ' épître aux Hébreux conclut : “ car la parole de Dieu est vivante et

efficace ,plus tranchante qu ' une épée quelconque à deux tranchants , pénétrante jusqu ' à partager

âme et esprit , jointures et moëlles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur .Tout est nu

et découvert aux yeux de ce lui à qui nous devons rendre compte ” ( 3 , 7 ; 4 : 12 - 13 ) .


2. L ' Ecriture convainc de pécher et réveille les consciences.

Exprimant la foi et la volonté de Dieu , elle met en relief nos désobéissances et prononce sur nous

le jugement mérité comme un miroir , elle révèle à nos yeux notre visage naturel , que les autres

voient si facilement , mais non pas nous – mêmes ( Jacques 1 : 23 ) . Si nous sommes sincères,

cette découverte nous plonge dans une grande confusion.

3. La parole de vie régénère le pécheur.

Les livres humains même les plus pieux, n’ont pas la vie en eux – mêmes. Ils ne peuvent être, au

mieux, qu’un écho du message céleste.

L ' Ecriture Sainte, étant la parole vivante et permanente de Dieu, agit comme une semence

incorruptible pour nous régénérer, c ' est – à –dire nous ressusciter spirituellement ( 1 Pi . 1 :

23 – 25) . Prêché ou écrit, son message est la parole de vie illuminant le monde (Phil. 2 :15)3 .

Elle agit efficacement en ceux qui croient (1Thess. 2 :13), car elle est Esprit et vie. La loi sans

Esprit (la “lettre”) condamne et tue ; mais l’Esprit qui anime la Parole transmet par elle la vie

éternelle (Jean 6 :63 ; 2 cor. 3 :3,6).

“L’Evangile….. est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croît”(Rom.1 :16). “La foi

vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la Parole de Christ”(10 :17).Paul dit aux

Corinthiens :“ c’est moi qui vous ai engendré en Jésus-Christ par l’Evangile”(1 cor. 4 :15).Jésus

_____________________________________________
(3) ct. René Pache, op. Cit, pp. 253 – 258
enfin s’écrie : “ Celui qui écoute ma parole, et qui croit en celui qui m’a envoyé a la vie éternelle

et ne vient point en jugement , mais il est passé de la mort à la vie ”

( Jean 5 : 24 ) .

De telles affirmations ne sont pas des paroles en l’air. On pourraît mentionner des milliers, des

millions d’hommes dont la vie a été littéralement régérérée par le contact avec l' Ecriture Citons

– en au moins trois exemples célèbres :

AUGUSTIN menait depuis trente et un an une vie tumultueuse, faite d’efforts vers le bien, de

rechutes et de misère. Alors qu'il gémissait, malheureux, dans son jardin, il entendit d' une maison

voisine un enfant chanter “ prends et lis ! Prends et lis ”. Il alla prendre le rouleau des Epîtres de

Paul et ses yeux se portèrent sur Rom. 13 : 14. Alors, tout fut décidé d’un mot , Jésus avait vaincu

. Augustin, sur le champ, n’en voulut pas savoir davantage : il ferma le livre. “ Avec la fin de cette

phrase , raconte –t – il , un torrent de lumière et de sécurité s' était déversé dans mon âme , et toute

la nuit mes doutes s 'étaient évanouies ” ( cf Gaussen , OP.cit, PP 291- 292 ) . LUTHER, écrasé

par le fardeau de son péché et lassé de ses mortifications inutiles, monte à Rome à génoux l’escalier

fabuleux de Pilate. Un simple mot de l’Ecriture celui de Rom. 1 : 17, le saisit avec une force

irrésistible. “ Le juste vivra par la foi ! ” cette parole suffit, et la Réformation est commencée,

rendant aux hommes la Bible, le Sauveur, la liberté des enfants de Dieu et l’assurance de la vie et

éternelle.

WESLEY avait étudié la théologie à Oxford , cherchant à mener avec méthode une vie de pieté

( d ' où le sobriquet de “ méthodiste ” ) ; puis il avait voulu faire œuvre missionnaire en Amérique

, mais sans parvenir à l ' assurance du salut . Or, le 24 Mai 1738, Dieu lui parla à deux reprises

par des passages bibliques ( 2 pi . 1 : 4 et P5 . 130 ) .


Dans la soirée, ranconte – t – il , je me rendis à contre – cœur dans une petite réunion d ' Aldergate

street , où j ' entendis lire l ' introduction de Luther à l ' Epitre aux Romains . Vers neuf heures

moins un quart, en entendant la description qu ' il fait du changement que Dieu opère par la foi en

Christ , je sentis que mon cœur se réchauffait étrangement . Je sentis que je me confiais en Christ,

en Christ seul pour mon salut ; et je reçus l’assurance qu’il avait ôté mes péchés, et qu ' il me

sauvait de la loi du péché et de la mort ” (Mathieu Lelièvre, John Wesley, p. 80). C’est parce que,

grâce à la Bible notre vie a été pareillement transiformée que nous rendons témoignage à sa

puissance de régénération. Tous les arguments apportés contre elle ne nous empêcheraient pas de

répondre : “ Je sais en qui j ' ai cru ” ( 2 Tim . 1 : 12), et : “ J’ai cru, c’ est pourquoi j’ai parlé ” (2

Cor. 4 : 13).

L ' Ecriture sanctifie le croyant

“ L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu ”

(Mt. 4 : 4). Ayant communiqué la vie à l’enfant de Dieu, cette parole la nourrit et la fait grandir. “

Désirez, comme des enfants nouveau – nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez

pour le salut, si vous avez goûte que le Seigneur est bon ” (1 Pi. 2 : 2 – 3). Voir aussi Ps. 119 : 20,

70, 103, 131).

Cet appétit journalier du nouveau converti pour la Sainte Ecriture est un fait induscutable. Chaque

fois qu’il en est fortifié, consolé, averti. Une fois de plus l ' Ecriture démontre par les faits son

caractère surnaturel. Jésus lui – même prie : “ Sanctifie – les par ta vérité : ta parole est la vérité ”

(Jean 17 : 17). Voir aussi (Jn. 8 : 31 – 32 ; 15 : 3).

La parole de Dieu met en fuite l ' adversaire .


E lle esr l’épée de l ' Esprit , l ' arme offensive par excellence ( Eph . 6 : 17 ) . Adolphe Monod

rappelle en ces termes l’usage qu’en fit le Christ pour triompher de satan : “ L ' Ecriture citée tout

simplement, sans développement ni commentaire, voilà tout ce que Jésus oppose au grand

adversaire, dans cette journée mystérieuse et terrible, à l’issue de laquelle l’œuvre entière de notre

rédemption était suspendue

Il est écrit ! Et le tentateur s’arrête.

Il est écrit ! Et il recule

Il est écrit ! Et le voici qui a tourné le dos.

Il est écrit ! Et par qui ? Par Moïse le messager, le serviteur, le créature de Celui auquel sa parole

vient au secours dans l’heure du combat et de la détresse ! ” (L ' Inspiration de la Bible prouvée

par ses œuvres, p. 43). Comment cela est – il possible, si non par le fait que cette parole est

divinement inspirée ! Que l ' ennemi retarde la puissance de l ' Ecriture , est démontré par les

attaques incessantes qu ' il lance contre elle . Il a honneur à ce livre où le Sauveur est annoncé et

où lui même est complètement démasqué. Il hait la Bible, qui le montre vaincu et châtié pour

l’éternité, et ceci de Gen. 3 : 15 à Apoc. 20 : 10

L 'Ecriture résiste à tous les assauts

Les Huquenos représentaient la Bible et la foi chrétienne comme une enclume entouré de trois

vigoureux forgerons, avec cette légende :

Plus à me frapper on s´amuse,

Tant plus de marteaux on y use.


N’est – ce pas par ironie divine que le ХІХe siècle, à l’ esprit exceptionnellement critique en

théologie , en littérature , en politique , ait vu en même temps les plus grandes conquêtes de la

Bible ? La seule Société Biblique Britannique et Etrangère en 150 ans (de 1804 à 1954) a imprimé

plus de 600 millions de Bible et de portions des Ecritures. En comptant les autres sociétés, la

production totale pendant la même période s’est élevée à 1300 millions d´exemplaires.

Poutant , pendant tant de siècles on a fait de si grands efforts pour détruire les Ecritures , les

interdire , les réfuter , les ridiculiser , et tout ceci depuis les persécutions d ' Antiochus

Epiphane, de Domitien et de l’ Inquisition , jusqu ' aux attaques des philosophes , aux moqueries

des ennemis de la foi , et aux arguments massifs d ' une prétendue science elle- même en

perpetuelle évolution .

“ Et cela est d ' autant plus remarquable si l ' on considère par qui ces livres furent conservés .

Les Juifs furent les gardiens consciencieux du Livre du Royaume. Rome préserva le livre de l '

Eglise ( 4 ). Les Juifs, qui rejettèrent le Messie dont Moïse et les prophètes rendent témoignage,

conservent les livres même qui démontrent leur incrédulité et convainquent le monde de l ' Autorité

et de la mission divines du Christ (Pascal, pensées

VIII, 571, Ed. Nelson, PP. 284 - 286)

______________________________________________
( 4) CF . Lené Pache, op. Cit, p 268
Ι. 1 . La SUPERIORITE DE LA BIBLE SUR TOUS LES AUTRES LIVRES RELIGIEUX,
JUIFS, CHRETIENS ET PAIENS.

Un autre caractère sur naturel de l ' Ecriture éclate lorsqu ' on la compare à n’ importe quel autre

livre. Son auteur véritable est manifestement plus grand que l’esprit humain ; car son message est

infini et éternel.

a. Les apocryphes de l ' Ancien Testament, intéressants parfois au point de vue historique, sont en

tous points inférieurs aux écrits canoniques.

b. Quel contraste également entre les quatre Evangiles et les récits apocryphes de la vie de Jésus !

Et combien puérils sont les miracles que la tradition attribue à Celui qui, dans tous ses actes,

glorifiait et révélait le Père !

D’ ailleurs, Jean précise qu’ à Cana Jésus opéra le premier de ces miracles , excluant tous ceux

que ce dernier aurait accompli dans son enfance ( Jn 2 : 11 )

c. “De même les écrits des Pères de l ' Eglise , écrit saphir , si beaux et si bienfaisants soient – ils

, ne font que mettre en lumère la sublime originalité des épîtres apostoliques insipirées , leur

inépuisable profondeur , leur divine simplicité , leur admirable condensation , leur clarté , leur

universalité , en un mot leur caractére divin ”.

d. Le Coran prétend qu ' il a été apporté du ciel à Mahomet , morceau par morceau, par l ' ange

Gabriel . Avec quelques sentances moralisantes et quelques préoccupations sociales, il porte

partout la marque de l ' esprit humain faillible et terrestre . Les montagnes ont été créées pour

empêcher la terre de se mouvoir et la faire tenir comme par des ancres et des cordages. Marie, sœur

de Moïse, est confondue avec la mére de Jésus (sourante 19: 19). Gabriel apporte plusieurs fois
une révélation spéciale du ciel pour justifier Mahomet lorsqu ' il prend la femme de son fils adoptif,

( 5 ) qu ' il essaie de satisfaire toutes les épouses de son harem , ou qu ' il s 'adjuge comme

concubines ses parents ou ses captives qui lui plaisent (Sourate 33:49-52, etc• ) . Le même Coran

pose le principe permanent de la guerre sainte et promet au fidèle le plus charnel des paradis. Mais

la différence entre le Coran et la Bible éclate surtout dans ce que celui – là ne dit pas : l ' amour de

Dieu qui dans l ' incarnation souffre avec sa créature , sa sainteté qui exige le châtiment du péché

, l ' expiation de nos fautes à la croix , la pleine assurance du pardon , la spiritualité et la vérité

de tout le message donné , voilà ce qui nous manque dans le livre de Mahomet , et , par contraste

, nous persuade d ' autant plus du caractère divin de l ' Ecriture .

e. Les livres sacrés des hindous ne peuvent davantage soutenir la comparaison avec la Bible , avec

leurs 330 millions de dieux , dont l ' un des plus grands , Çiva , est symbolisé partout par l ' organe

de la reproduction ; les centaines de milliers de prétendues réincarnation sous forme de bête ou d '

homme , jusqu ' à ce qu ' un nirvana incolore délivre l ' homme , en faisant cesser en lui tout désir

. A nouveau, c’est l ' absence totale de solution réelle au problème du péché et de la misère , de l '

accès dès ici – bas à une vie pure et affranchie , de la justice absolue et d ' une condition éternelle

bien heureuse et active en la présence de Dieu .

Et voici ce que peut dire la cosmogonie hindoue. La lune est à 50000 lieues plus hautes que le

soleil. Elle brille par elle – même, elle anime notre corps. La nuit se forme par la descente du soleil

derrière la montagne Someyra, située au milieu de la terre et haute de plusieurs milliers de lieues.

Notre terre est plate et triangulaire, composée de sept étages, qui ont chacun son degré de beauté,

ses habitants et sa mer. La prèmière est de miel, l’autre de beurre, l’autre de vin . Enfin, toute la

masse est portée sur les têtes d’innombrables


a . Les prophètes , preuve de l ' insipiration divine . 9 Éléphants qui, en se secouant, causent

ici – bas les tremblements de terre

(cf. Gaussen, op. Cit, pp 161 – 162).

f. Pour Platon, le monde est un animal intelligent. Les écrits des philosophes grecs et Romains,

Aristote , Sénèque , Pline , Plutarque , Cicéron , si remarquables à tant de points de vue ,

contiennent à foison des déclarations dont une seule suffirait pour compromettre toutes nos

doctrines de l ' inspiration , si elle pouvait se rencontrer dans un livre quelconque de la Sainte

Ecriture ( Ibid . pp. 162, 171) .

Nous pourrions continuer longtemps encore notre comparaison. Faisons – la porter maintenant sur

la divine concision des textes insipirés.

G. ont ajouté à l ' Ecriture , en leur attribuant une même autorité divine , les deux Talmuds , dont

l ' un ( celui de Jérusalem ) forme un grand volume in – folio , et dont l ' autre ( celui de Babylone

) , de douze volumes in – folio , est le plus suivi et doit être étudié par tous les docteurs .

H. L' Eglise Romaine, au Concile de Trente, a déclaré “ recevoir avec la même affection et

révérence que la Sainte Ecriture, ses traditions concernant la foi et les mœurs ”,

c ' est – à – dire l ' immense répertoire de ses décrets synodaux , de ses décrétables , de ses bulles

, de ses canons , et des écrits des Saints Pères ( concile de Trente , sess . 4 , décrets 1 et 2 du 28

avril 1546 – Bellamin , de verbo Dei ΙV , 3 , 5 , 6 ) .


Ι. 2. L’AUTORITE DE JESUS – CHRIST.

Dieu incarné, le Christ déploie dans ce monde toute l’autorité de son Père. Dès qu’il

paraît, Il enseigne comme ayant autorité, et non pas comme les scribes (Marc 1 : 22)

Il ne dit pas comme les prophètes : “ La parole de l ' Eternel ” me fut adressée en ces

mots « Ainsi parle l'Eternel »,mais bien plutôt:En vérité ,en vérité je vous le dis … Il a été dit aux

anciens … mais Moi je vous dis … ”

Il commande avec autorité et puissance aux esprits impurs (Luc 4: 36)

Il a sur la terre le pouvoir ( ou : l ' autorité , exousia ) de pardonner les péchés ( 5 : 24 ) .

Il exerce la même autorité sur la maladie (6: 19), la mort ( 8 : 53 – 55 ) la nature ( Mt . 8: 23 – 26).

Dieu Lui a donné pouvoir sur toute chair afin qu ‘il accorde la vie éternelle … (Jean 17 : 2 ) .

Tout jugement a été remis au Fils (5: 22) .

En fait , toutes choses Lui ont été données par son Père ( Mt . 11 : 27 ).

Il peut donc déclarer “ Tout pouvoir m ‘ été donné dans le ciel et sur la terre ” ( 28 : 18 ) .

Paul s ‘ écrie joyeusement : “ Vous avez tout pleinement en Lui , qui est le Chef de toute

domination et de toute autorité ” ( col . 2 : 10 ) .

Et Jean proclame : “ Maintenant, le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l

‘ autorité de son Christ ” ( Apoc . 12 : 10 ) .

___________________________________________
(5) cf. René Pache, op. Cit, pp 268, 269
Ι. 2. a . Jésus – Christ s ‘ incrine devant l ‘ autorité de l ‘ Ecriture .

Christ est soucieux de confirmer sans aucune réserve les Ecritures ( Mt . 5 : 17 – 18 ) ,

de les accomplir dans leurs moindres détails ( Mt . 26 : 54 ; Luc 24 : 44 ) , de répondre à l ‘

adversaire uniquement : “ Il est écrit ” ( Mt . 4 : 4 – 10 ) , de placer tous ses contradicteurs en face

du Texte sacré : “ N ‘ avez – vous pas lu … N ‘ êtes – vous pas dans l ‘ erreur , parce que vous ne

comprenez ni les Ecritures , ni la puissance de Dieu ? ” ( Mt . 12 : 3 ; Mc . 12 : 24 ) , de dire sur la

croix les paroles même des prophétie bibliques qu ‘ il est en train d ‘ accomplir ( Jn 19 : 28 – 30 )

, de baser son enseignement aux disciples , même après sa résurrection , sur toutes les parties du

canon juif ( Luc 24 : 27 , 44 , 46 ) , d ‘ annoncer que le jugement final se fera sur la base des

Ecritures ( Jn 5 : 45 – 47 ; cf Rom . 2 : 12 ) .

Que dire de plus , sinon que l ‘ autorité de la parole écrite , renforcée de toute l ‘ autorité de la

parole incarnée , ne saurait être anéantie ( Jn . 10 : 35 )

Dieu Lui – même parle dans le texte biblique , par exemple celui que Moïse a rédigé à propos du

buisson ardent : “ N’ avez – vous pas lu ce que Dieu vous a dit : Je suis le Dieu d ‘ Abraham … ”

( Mt . 22 : 32 ; cf 15 : 4 ) .

Le texte inspiré est “ le commandement de Dieu ” , “ la parole de Dieu ” , car c ‘est Dieu Lui –

même qui a dit … ( Mt . 15 : 3 ; 6 ) .

_________________________________________
( 5 ) cf . René Pache , op . cit , p 277

b . La parole doit être utilisée avec simplicité ( 6 )


On doit utiliser la Parole et d ‘ une manière simple .

Si la Bible n ‘ est pas la Parole de Dieu , on conçoit difficilement sur quoi le prédicateur pourra

prêcher avec assurance . Les apôtres , en annonçant partout “ la Parole de Dieu ” n ‘ hésitaient pas

à remplir leurs discours de citations bibliques ( par ex . Act 13: 16 – 41, et les v . 44, 46 ,48, 49) .

Il est demandé au prédicateur de pouvoir expliquer avec simplicité les sens des Ecritures aux

brebis du troupeau , car certaines prédications modernes sont ennuyeuses et passent par – dessus

la tête des auditeurs . Pourtant , comme le faisait remarquer Spurgeon , Jésus a dit à Pierre : “ Pais

mes agneaux ” et non pas “ Pais mes girafes ! ”

CH. ΙΙ. LES GRANDS THEMES DE LA BIBLE

a . DIEU

On ne ferait mieux que par commencer par Dieu, car “ au commencement Dieu … ” ( Gen

1:1)

Le Dieu de la Bible est le seul vrai Dieu, Esprit , Créateur , Maître Souverain de l ‘ univers ,

glorieux , Eternel , Saint , absolument Sage , inconnaissable en son essence , d ‘ une justice parfaite

, et d ‘ un amour insondable jaillissant de son cœur de Pére .

Le Dieu de la Bible estun Dieu qui parle.

Dès la création et dans toute l ‘histoire de son peuple , Il se révèle en parlant .


Il dit … et du néant surgit l ‘univers (Gen . 1 : 3 , 6 , 9 , etc ) . Jean déclare au sujet de Christ qui s

‘incarne pour nous sauver en nous révélant le Père: “ Au commencement était Dieu … Et la Parole

a était faite chair ” ( Jn . 1 : 1 , 14 ) .

Notre Dieu ne reste pas muet, comme les idoles des païens anciens et modernes ( 1 cor . 12: 2 ) .

Le Dieu de la Bible est le seul vrai Dieu . Il n ‘ ya point d ‘ autre .

C ‘est un Dieu qui ne séjourne pas ailleurs pour rentrer en un lieu déterminé , car Il est Omni

présent .

C ‘ est un Dieu qui n ‘ a pas besoin d ‘ aide , car Il est Omni potent .

Selon l ‘ Islam , pour avoir une prière efficace , digne d ‘ être exaucée , il faut prier en se tournant

vers la Mecque , car Selon eux ( les Musulmans ) , Allah aurait fait descendre le Coran en cet

endroit précis , et que c‘ est en ce même endroit que le " prophète " Mohamed

l ‘ aurait reçu .

Pour les chrétiens , Il n ‘ est pas question de se tourner vers la Mecque pour mieux prier , car le

Dieu de la Bible , le vrai Dieu , le Dieu en qui les chrétiens croient , est Omni présent .

Les chrétiens lèvent les yeux vers le ciel et prient, car ils savent que leur Dieu est partout à la fois

. C ‘ est – à – dire que le Dieu de la Bible n ‘ est pas Allah du Coran .

En d ‘ autres mots , les musulmans croient en un dieu qui n ‘ est pas celui des chrétiens , qui

n ‘ est pas celui de la Bible .


Le Dieu de la Bible est :

. Le Père de notre Seigneur Jésus – Christ ( 1 pi 1 : 3 )

. Le Dieu d ‘ Abraham , d ‘ Isaac , de Jacob ( Exode 3 : 15 )

Les attributs naturels de Dieu :

a . Dieu est Esprit . Jean 4 : 24

b . Dieu est Invisible . 1 Tim 1 : 17

. Il s ‘ est révélé par Jésus – Christ . Jean 1 : 18

. Celui qui a vu Jésus a vu le Père . Jean 14 : 9

c . Dieu est Eternel . Deutéronome 33 : 27 ; Rom . 16 : 26

. Le temps pour Dieu n ‘ est pas ce qu ‘ il est pour nous . 2 Pierre 3 : 8

d . Dieu est suprême . Psaume 95 : 3

e . Dieu est Tout – Puissant . Job 42 : 2 – 3 ; Marc 10 : 27

f . Dieu sait tout ( omniscient ) . Psaume 139 : 1 – 4

. La grandeur infinie de Dieu est dans sa faculté à tout savoir .

g . Dieu est partout ( Omni présent ) . Jér . 23 : 24 ; Deut . 26 : 15 ( 7 ) .


a. 1 Dieu est trois fois Saint: LA TRINITE

Il ya un seul Dieu .

Dans l´ unité de la divinité , il ya trois Personnes d ‘ une même essence : Dieu le

Père , Dieu le Fils ( Jésus – Christ ) , Dieu le Saint – Esprit .

La difficulté surgit lorsque nous pensons à des personnes comme étant des êtres humains . Ainsi

nous avons trois personnes : 1 et 1 et 1 = 3 . Mais il n ‘ ya qu ‘ un seul Dieu et non pas trois .

Si le mot " personnes " peut être couramment usité pour le Père , le Fils , et le Saint - Esprit , il n

‘ a pas le sens qu ‘ on attribue aux humains .

Le Père , le Fils , et le Saint – Esprit sont si étroitement liès , que quelqu’ un a suggéré .

de les représenter par : 1 х 1 х 1 = 1. Certainement, toute tentative faite pour expliquer la doctrine

de la trinité est vouée à rencontrer d ‘ extrêmes difficultés . Il y a dix mystères non résolus de la

science. Par exemple :la nature de l’électricité, de la lumière , de l’atome , de la vie . (8)

La science a fait de grands progrès et pourtant ces mystères n’ont pas encore été expliqués.

Pourquoi donc être surpris si nous ne parvenons pas à saisir la nature et la personnalité de Dieu .

Mais concidérons aussi ceci : Comment l’homme pourraît –il adorer un être qu ‘ il peut comprendre

en tout et analyser jusque dans les moindres détails ?Sans doute, Dieu dans sa sagesse nous a crées

ainsi pour avoir de Lui une connaissance limitée. Ce qu ‘il attend de nous , c ‘ est notre hommage

et notre adoration . Il est préférable de savoir ce que la Bible nous dit de Dieu que de chercher à

vouloir tout expliquer .

Bénissons – Le et adorons –Le ! Certainement , un jour , nous comprendons tous ces mystères .
a. 2 JESUS - CHRIST

Celui qui , par la foi et l’ illimination du Saint – Esprit , a rencontré en Jésus le Dieu vivant dans

les pagés du livre sacré ( la Bible ), n ‘a pas besoin d’autre démonstration . Il s’écrie :

“Je sais une chose :c’est que j’etais a veugle et que maintenant je vois ” ( Jean 9 : 25 )

« Mon oreille avais entendu parler de toi ; mais maintenant (que j’ ai Lu …la Bible) mon œil t´a

vu….» Job 42 : 5.

Le Fils est Eternel . Jean 1 : 14 , Jn 17 :5

Le Fils est Suprême . Colossiens 1 : 18 quant à sa position et non le temps

Marc 2 : 5 – 7 ; Matth . 14 : 33

Luc 24 : 52 ; Jn 5 :26 – 29

Philip 2 : 10 ; Hébr . 1 : 8

Le Fils peut tout faire ( Omnipotent )

Jean 1 : 3 ; Colos . 1 : 16 ; Hébr . 1 : 10

Marc 4 : 39 ; Marc 5 : 41 ; Rom . 1 : 4

Le Fils sait tout ( Omniscient )

Jean 16 : 30 – 21 : 17 ; Matth . 9 : 4 ; Jean 1 : 48 ; Jean 6 : 64 ; 13 : 3

_____________________________________________________________________
_( 7 ) R. E . Harlow , peut – on connaître Dieu ? , Ed . de littérature Biblique , D – 51597 Morsbach , Allemagne ,
1964 ,pp 13 – 14
Le Fils peut être partout à la fois ( Omni présent )

Ephésiens 1 : 20 ; Matth . 28 : 10 –20

Le Fils se révèle . Jean 2 : 11 ; Jean 8 : 12 ; Hébr . 1 : 3

Le Fils est toujours le même . Hébr . 13 : 8

Le Fils est Juste . 2 Tim . 4 : 8 ; Hébr . 1 : 9

Le Fils est Saint . Actes 4 : 30

Le Fils est plein de grâce . 2 cor . 8 : 9 ; Matth . 9 : 36 ; Jude 21

2. 1. L ‘ oeuvre de Christ avant son incarnation :

2. 1. a. Son pouvoir de créer l’univers .

Parmi les trois personnes de la Trinité c’est JESUS – CHRIST qui a

le pouvoir créateur dans ses attributions . ( Jean 1 : 3 )

En Lui était la vie . Jean 1 : 4

Par le Fils , Dieu créa le monde . Hébr . 1 : 1

Le Fils soutient le monde par sa parole puissante . Hébr . 1 : 3

Toutes choses subsistent par Lui . Colossiens 1 : 17

1. b Seconde grande oruvre : Révélation de Dieu . Jean 1 : 18

Personne n’ a jamais vu Dieu . Le Fils unique l’ a fait connaître ( Jn 1 : 18 ) .

Par ce verset , nous apprenons que les apparitions de Dieu de l’Ancien Testament étaient les
apparitions du Fils . Tantôt , c ‘ était sous une forme humaine , tantôt sous celle d’un ânge , tantôt

dans le feu .

Dieu est apparu à Abraham , Genèse 12 : 7 ; à Isaac , Genèse 26 : 2 ; à Jacob , Genèse 35 : 9 ; à

Moïse , Exode 3 : 2 ; à Ismaël , Lévit . 9 : 23 ; à Josué , 5 : 13 – 15 , à Gédéon , Juges 6 : 12 ; à

Manoach , Juges 13 : 11 ; à Samuel , 1 Sam . 3 : 21 ; à David , 2 chron . 3 : 1 ; à Salomon , 1

Rois 9 : 2 ; à Esaïe , 6 : 1 ; à Ezechiel , 1 : 28

Ce qui est merveilleux , c’est que Dieu s’est révélé à nous par le Fils . Quel Dieu glorieux !

3 . Le Saint – Esprit . v . Les attributs de Dieu .

L ‘ HOMME

1 . Les origines de l ‘ homme . Gen . 1 : 1 , 27 ; Esaïe 43 : 7

2 . La nature de l ‘ homme . 1 Thess . 5 : 23 ; Hébr . 4 : 12 , Rom . 12 : 2

3 . Le libre arbitre de l ‘ homme . Hébr . 1 : 14 ; Luc 24 : 39 ; 2 Pi 2 : 4

4 . Le péché de l ‘ homme . Gen . 3 ; Rom . 5 : 12

5 . L ‘ avenir de l ‘ homme . Rom . 1 : 20 ; 2 : 15 – 16 ; Eccles . 12 : 9 ( 9 )

c. LES COMMANDEMENTS . Exode 20

1 . Le problème de la loi . Romains 4 : 13 – 25

. Observation de la Loi ? v . 13
. Personne ne peut remplir les conditions v . 15

. La loi ne fait que condamner v . 15

. Le salut s’ obtient par grâce ( foi ) v . 16

2 . Libérés de la loi . Romains 7 : 1 – 6

. Exemple du mariage . v . 1 – 3

. Morts à la loi v . 4 ( Nous sommes morts à la loi )

. Aucun de nous n’a le pouvoir d’observer la loi ( v . 5 )

. Nous servons non par contrainte , terreur . v . 6

3 . Le rôle de la loi . Rom . 7 . 7 – 14

. Pas de plus petits péchés . v . 7

. Quand survient la loi , le péché reprend vie v . 8 . 1

. Le cœur humain désire faire ce qu’on lui dit de ne pas faire . v . 12- 14

4. Efforts inutiles Rom . 7 : 15 – 25

. Conduisent au désespoir v . 15 .- 24

. Le secret de la sainteté ne se trouve pas en nous , mais en Christ . v . 25

_________________________________
R . E . Harlow , Peut – on connaïtre Dieu , P 19 – 20 (8 )
5 . Nous sommes dégagés de la loi . Romains 7 , ; Exode 20 : 17 ; Deutér . 5 : 21

d . LE PECHE . Gen . 3

Définition . Rom 3 : 23 : - Manquer le but ,

Ne pas atteindre la perfection et c’est l ‘ expé-

rience de nous tous .

Les aspects bibliques :

. Le refus de reconnaître la loi de Dieu , rébellion 1 Jean 3 : 4

. L'impureté morale . Psaume 32 : 5 ; Matth . 5 : 28

1 . L ‘ origine du péché . Esaïe 14 : 12 – 14

2 . Les résultats du péché . Gen . 3 : 10

. Le péché a pour châtiment la mort . Rom 6 : 23

. La nature déchue d'Adam est l'héritage de tous ses descendants .

Romains 5 : 12 – 18

. Le péché de l'homme attira la malédiction de Dieu sur toute la

création . Gen . 3 : 14 – 19
3. Le châtiment du péché

. Le salaire du péché est la mort . Rom . 6 : 23

. Etang de feu , la seconde mort . Apoc . 20 : 14

4 . Le Remède du péché

. Dieu a envoyé son Fils Unique

. Lorsqu'une personne se confie en Jésus – Christ , elle est sauvée du

châtiment et de la puissance du péché . Cela ne veut pas dire

qu' elle ne péchera plus , mais plutôt que tous ses péchés

passés , présents et futurs sont pardonnés .

. Le pardon judiciaire est accordé au moment de la conversion .

. Le pardon paternel est accordé à l' enfant de Dieu (10 )

______________________________________
( 9 ) Ecole Biblique Emmaüs , CE QUE LA BIBLE ENSEIGNE , cours biblique par correspondance 03200 Vichy ,
1976 ,pp12 – 14
e. LA RECONCILIATION entre Dieu et l ‘ homme .

Depuis que l'homme s'est éloigné de son Créateur en transgressant sa loi , la Bible parle

du déplaisir et de la colère de Dieu . Le Seigneur a retranché le pécheur de sa communion ( Gen .

3 : 23 – 24 ) , il a détruit la génération du déluge ( 6 : 5 – 7 ) , il a laissé après Babel les nations

suivre leur propre chemin ( 11 : 8 –9 ) .

“Dieu était en Christ réconciliant le monde avec Lui – même ” ( 2 cor 5 : 19 ) .

Par la croix , Christ a ôté le péché , détruit l'inimitié , établi la paix et

réconcilié les hommes ( Juifs et Païens ) , non seulement avec Dieu , mais

aussi entre eux ( Ephésiens 2 : 16 ) .

La réconciliation opérée au Calvaire produit son effet jusque dans le ciel ( cor . 1 : 20 – 22 ; Eph .

1 : 10 ) , où elle arrête la révolte des ânges . C 'est Jésus – Christ Lui – même qui a fait tous les

frais de notre réconciliation . il peut désormais saisir la main du rebelle repentant , pour le placer

dans celle du Dieu de sainteté et d 'amour .

1 . Les résultats de la réconciliation

a . La nouvelle naissance

. Le pécheur est justifié . 1 cor 1 : 30

. Le pécheur est sanctifié . Exode 29 : 1 , 5 – 7

. Le pécheur est réconcilié . 2 cor . 5 : 19

. Le pécheur change ( conversion ) Marc 1 : 15 ; Mt . 3 : 2 , 11


b . Les étapes de la vraie repentance .

. Accepter le péché . Jean 16 : 8

. Confesser . Psaume 32 : 1 – 5 ; 1 Jean 1 : 8 – 9

. Abandonner le péché . Luc 3 : 8

. Soumission totale . Actes 9 : 6 ; 26 : 20

. Persévérance dans une attitude constante

de repentance . 1 Jean 3 : 2 – 3

___________________________________________________________________
Ecole Biblique Emmaüs , op – cit , pp . 15 – 17 (10)
CH. Ι Ι Ι . L ‘OEUVRE REDEMPTRICE DE JESUS - CHRIST

Dans le plan sauveur de Dieu , conçu dans l' éternité , avant la fondation du monde ( Eph . 1 : 33

ss ; 1 pi 1 : 20 ; Aet . 2 : 23 ; Eph . 1 : 9 – 10 , la deuxième personne de la Sainte Trinité divine a

été établie Sauveur de l’humanité et de l ’univers tout entier ( col . 1 : 20 ) .

Son œuvre rédemptrice dans toute sa plénitude est révélée et résumée dans le nom et le titre que

lui donnent les Ecritures , à savoir Messie ( hébreu ) et Christ ( Grec ) . Tous ces deux noms

signifient l’Oint , celui qui a été oint , cnf Jean 1 : 41

a . L ‘ Ancien Testament

La signification complète et profonde de ce nom nous est d’abord révélée et

Expliquée dans l ‘ Ancien Testament .

Il y avait trois fonctions et dignités théocratiques essentielles , ordonnées par

Dieu , et auxquelles on était consacré par l’onction . ( 11 )

Celle du prêtre , du souverain sancrificateur ( Exode 28 : 41 ; Lév . 8 :

12 ) .

Celle du prophète ( 1 Rois 19 : 16 ) .

Celle du roi ( 1 Sam . 9 : 16 ; 10 : 1 ; 16 : 13 ; 1 Rois 1 : 39 ; 19 : 15 , 16 , etc…) .

Prédiction

Ces ministères étaient distincts , mais ils constituaient des prédictions et des

Types
Types de l’œuvre de Celui qui devait unir , en sa personne et ses œuvres , toutes ces activités

différentes .

Il devait aussi offrir la réalité parfaite et complète , idéale , dont elles n ‘ étaient que des

symboles

Symboles imparfaits .

Le Sauveur du monde – Messie , Christ , l’oint – signifie en effet , que les plus hautes fonctions et

dignités de l’ancienne Théocratie en Israël , sont réunies en Lui .

Le rôle de l’Ancienne Alliance a été préparatif , prédicatif , typique .

En Jésus –Christ , toutes les prophéties ont trouvé leur accomplissement .

Il est l’Oint de Jahvé , de Dieu , dans un sens absolu . Ps . 2 : 2 ; Dan . 9 : 25 – 26 ; Es .

61 : 1 ss ; Act . 10 : 38 ; Ps . 45 : 8 ; Hébr . 1 : 9 ; Luc 4 : 18

Jésus a été reconnu comme le Messie promis par tous les cœurs sincères et connaissant

l’Ancien Testament ( Jean 1 : 41 , 45 ) .

b . Le Nouveau Testament nous montre l’accomplissement et tout le développemet de la pensée

de Messie . D’abord , le titre ou le nom de Messie , de Christ , se trouve pas moins que 280 fois

dans le Nouveau Testament , dont 53 fois dans les Evangiles et 10 fois dans les Actes .

( 11) Cosmas Makelele , Sotériologie , Œuvre redemptrice de Christ , cours inédit , dispensé en

G2 , Université Nationale des Eglises Protestantes , RDC , 1996 – 1997

En trois étapes , le Seigneur déploya le contenu glorieux de son titre "Christ ". Premièrement, il

vint comme prophète ( Deut . 18 : 15 – 18 ) , comme Fils par qui Dieu a parlé dans ces temps
derniers ( Hébr . 1 : 1 – 2 ) , et qui … fit connaître la gloire et la nature de Dieu , son Père , avec

une clarté incomparable , bien mieux que les anciens prophètes , Jean 1 : 18 ; 3 : 13 . Ce prophète

alla à la croix . Il se laissa charger des péchés du monde ( Jean 1 : 29 ) , devenant à la fois

l’agneau du sacrifice et le sacrificateur ( Hébr . 9 : 12 ; 14 ; 25 – 26 ) , et faisant par lui – même la

purification des péchés ( Hébr . 1 : 3 )

Il fut enfin élevé et s’assit à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts ( Hébr . 1 : 3 ).

Nous le voyons maintenant couronné de gloire et d’honneur comme roi .

C . Jésus : Messie – Prêtre . ( Hébr . 3 : 1 ; 4 : 14 – 16 ; 5 : 1 – 10 ; 6 : 20 ; 7 : 1 – 8 : 6 ; 9 : 1 –

14 ) .

La tâche principale du sauverain Sacrificateur, c’est de faire fonction de Médiateur entre Dieu et

l’homme. Il doit représenter Dieu auprès des hommes et les hommes auprès de Dieu , rétablir et

maintenir la communion entre Dieu et les hommes , de par Son Sacrifice et par Son intercession .

d . Les 2 personnes préfigurant Christ : Aaron et Melchisédek .

Christ , Souverain Sacrificateur selon le modèle٫ le type aaronique.

Aaron fut le premier des 83 sacrificateurs qui ont servi dans le sanctuaire

jusqu ’à la destruction du temple l ’an 70 ap . J . C ; 28 de ceux – là

servirent depuis le temps d’ Hérode .

Aaron et sa sanctificature préfigurent le Messie , Christ


2 . Christ , Souverain Sacrificateur selon l’ordre de Melchisédek .

Mentionné 3 fois dans les Ecritures avec 1000 ans d’intervale ( Gén . 14 : 18 –

20 ; Ps . 110 ; Hébr . 7 . ) . Ce personnage , dans son ministère et dans la façon

dont le Saint – Esprit le présente , offre des aspects importants sur le caractère

et la nature de Christ et sur son sacerdoce .

3 . Le Sacrifice , la mort de Christ ,

Christ accomplit le type aaronique de Son ministère sacerdotal par deux

fonctions : celle de sacrifiction et celle d’intercession ( Hébr . 7 : 25 – 28 )

e . L ‘ importance de la mort de Christ‘

L’importance primordiale , fondamentale de la mort de Christ ressort de la façon dont

les Ecritures nous la présentent.

La mort fait partie du plan sauveur conçu dès avant la création de

l’univers ( Ap . 13 : 8 ; Hébr . 13 : 5 – 7 ) , comme étant la volonté salvatrice de Dieu , Vs 8 – 10

2 . Toutes les parties de l’Ancien Testament parlent de sa mort

( Luc 24 : 27 ,44 ,cnf Ps 40 : 7 – 9 ,cnf aussi 1 Pi 1 : 10 – 11 ) .

3 . L’incarnation de Christ s’est réalisée en vue de sa mort

( Hébr . 2 : 14 – 16 , 17 – 18 ; Matth . 20 : 28 ) .
4 . La mort de Christ a été son point de mire pendant son ministère

terrestre , depuis le début jusqu’à la fin ( cnf Matth . 3 : 13 –

17 , v . 15 ; Jean 3 : 14 – 16 , etc …

5 . La mort de Christ – théme dominant de l’Evangile , du Nouveau

Testament ( 1 cor . 15 : 1 – 3 ) .

a . Tous les 44 versets du Nouveau Testament parleraient de ce

sujet .

b . La mort de Christ serait mentionnée environ 75 fois dans le

Nouveau Testament .

6. La mort de Christ – Le grand thème dans le monde céleste ( Luc 9 :

30 ; 31 ; Apoc . 5 : 8 – 12 ; 1 – 6 ) .

7 . La croix de Christ – seule gloire des fidèles ( Gal . 6 : 14 ) .


La mort de Christ a sa source , sa cause première dans l’amour éternel de Dieu

( Jean 3 : 16 ) . Elle en est l ‘ expression suprême , sans égal ( Rom . 5 : 8 ;

1 Jean 4 : 9 ) . Elle exprime l’amour du Père et celui du Fils .

f . La mort de Christ comme exemple .

Cette mort nous sert aussi d’exemple , de modèle٫ d’un amour pur , désinteressé

( 2 cor . 5 : 15 ; Eph . 5 : 25 – 27 ; 1 pi . 2 : 21 – 24 ; Phil . 2 : 1 – 12 )

1 . Elle nous est un gage du salut complet , final ( Rom . 8 : 32 ) .

2 . On pourraît appeler ceci l’aspect moral de la réconciliation .

g . La mort de Christ comme Obéissance .

La mort de Christ signifie l’obéissance suprême de la loi de Dieu .

1 . Toute sa vie . Une vie d’obéissance complète et parfaite de la loi ( cnf Luc 2 :

21 – 24 , 39 ,41 – 51 ; Gal . 4 : 4 – 5 ) .

2 . Au baptéme de Christ ( Matth . 3 : 15 ) " Accomplir toute la justice "

Voir Matth . 5 : 17 ; Rom . 5 : 19

3 . La mort – Obéissance suprême ( Phil . 2 : 8 ; Rom . 10 : 4 ; Hébr . 5 : 7

- 10 ; Mt 26 : 39 ) .
h . La mort – Châtiment , sacrifice de culpabilité .

1 . La culpabilité de l’humanité – Une réalité , un facteur décisif dans

la relation entre Dieu et l’homme ( cnf Rom . 1 : 18 ss ; 3 : 19 s ) .

2 . Les souffrances٫ la mort de Jésus – un sacrifice de culpabilité ( Es 53 : 10 ) ,

une mort à cause de la culpabilité , un châtiment ( Es . 53 : 4 – 8 , 11 ;

Rom . 4 : 25 a ; 8 : 3 ; 2cor 5 : 21 ; Gal . 3 : 13 ; Hébr . 9 : 28 , cnf

Lév . 5 : 17 ; Nbr . 14 : 34 ; Ez . 4 : 1 – 13 ) .

i . La mort de Jésus sous l’aspect de sacrifice .

Sur le fond de l’institution du sacrifice dans l’Ancien Testament ,

p . ex . Lev . 1 : 7 , 16 e

De ce point de vue , la mort de Christ constitue d’abord une œuvre de médiation

Sacerdotale réconciliant Dieu avec les hommes .

Réconcilier : enlever l’inimitie de celui qui a été offensé .

La situation du pécheur " ennemis de Dieu " ( Romains 5 : 10 ) .

Cette expression n’indique pas qu’activement l’homme était ( ou est ) ennemi ,

hostile envers Dieu , mais passivement , que le pécheur était ( est ) l’object de

La colère de Dieu . L’hostilité du pécheur vis – à – vis de Dieu , dans son


cœur est enlevé par le Saint – Esprit , de par la nouvelle naissance et la

Nature divine . Mais la colère de Dieu sur les hommes pécheurs est enlevée par

la réconciliation de Christ , dans son sang ( Rom . 5 : 10 ; 2cor 5 : 19 ; Eph .

2 : 16 ; col . 1 : 20 ; Hébr . 9 : 11 – 12 ) .

j . La mort de Christ – Une propitiation .

Propitiation :

1 . Car son effet premier , capital , concerne Dieu

2 . Car il satisfait aux exigences de la Sainteté de Dieu .

3 . Car sans cela , aucune justification du pécheur , ( cnf Luc 18 :13)

k . La nécessité de la mort de Christ .

1 . La sainteté de Dieu l’exige

La doctrine de l’Ancien Testament sur la sainteté de Dieu est très énergique . La

Loi lévitique , les lois concernant le pur et l’impur , du tabernacle et du temple

avec le parvis , le Saint et le Très – Saint , sur les institutions sacerdotales , les

événements à la promuligation de la loi à Sinaï , Les Temps saints , les fêtes,

tout le culte lévitique s’unit avec l’histoire sainte , les événements , les

Interventions divines , les jugements et les prophéties pour annoncer la sainteté


de Dieu et les conséquences d’une conduite contraire à elle ( cnf Lév . 18 : 1 – 5

; 19 : 2 ; 20 : 26 ) . Le seul moyen de s’approcher du Dieu Très Saint , c’est le

sacrifice .

L . Le péché de l’homme

1 . Le péché – Pas seulement une faute commise contre l’homme , ni une

faiblesse humaine ou une maladie , comme le prétent un faux enseignement .

La Bible nous présente le péché comme culpabilité ( Es . 53 : 10 ) qui exige

l’expiation ( Lév . 5 : 14 ss ) , comme la cause de la colère de Dieu sur

l’humanité ( Rom . 1 : 18 ss ) , comme amenant la condamnation , la ruine

éternelle ( Rom . 6 : 23 ) , le châtiment éternel ( 2 Thess . 1 : 7 ss ) .

Le péché est avant tout une révolte contre Dieu ( cnf Ps . 2 : 1 ; Eph . 2 : 1 ss ;

une transgression de ses lois saintes , éternelles ( Hébr . 9 : 15 ; 1 Jean 3 :4),

l’extériorisation d’une animosité , d’une hostilité envers Dieu ( col .

1 : 21 ) , dont les conséquences ne peuvent être que la perdition éternelle .

2 . Le seul moyen de résoudre le problème du péché de l’homme de façon

à respecter la majesté et la sainteté de Dieu , tout en sauvant le pécheur ,

c’est la propitiation , l’expiation par le sang innocent de Christ ( cnf

Rom . 3 : 23 – 25 ) .
M . L’accomplissement des Ecritures

1 . Les institutions et les prophéties de l’Ancien Testament sont liées

à la Personne et à l’œuvre redemptrice de Messie , et cela d’une

façon inséparable ( Ps . 40 : 7 – 9 ; Hébr . 10 : 5 – 10 ) .

2. Jésus – le vrai Messie – devait accomplir toutes les prédictions

concernant ses souffrances et sa mort , aussi bien que celles concernant

sa vie ( Luc 24 : 25 – 27 ; 44 ; cnf Es . 53 ; Ps 22 ; 69 , etc ) .

n. L’Etendue de l’ effet de la mort de Jésus .

La mort de Jésus concerne tout l’univers , toute l’humanité ( 1Jean2 :

2 ; Jean 1 : 29 ; Col . 1 : 20 ) , tous les âges ( Hébr . 9 : 15 ) .

L expiation est suffisante pour tous , mais elle est efficace seulement pour ceux qui croient au

Seigneur Jésus ( Jean 16 : 31 ) . comme base de la rédemption de Dieu , elle est illimitée , mais

dans l ’application personnelle elle est limitée à ceux qui croient .

Christ est le Sauveur de tous les hommes pour ce qui est de son povoir ( 1 Tim . 1 : 15 ) , mais il

est effectivement le Sauveur des croyants

( 1 Tim . 4 : 10 ) .

L’ expiation , la rédemption, n’ est limitée que par l ’incrédulité des hommes .

2 . La mort de Christ concerne chaque être humain en particulier


( Hébr . 2 : 6 , cnf Apoc . 5 : 9 ; Gal . 2 : 20 ; 1cor . 8 : 11 ; Rom .

14 : 15 ) . " Rom . 14 : 15 ) .

3 . Christ est mort pour les pécheurs , les injustes , les impies ( Rom .

5 : 6 – 10 ; 1 Tim . 1 : 15 )

" Rome invite les forts , Grèce les cultivés , les instruits ; Judée

les religieux ; Jésus – Christ invite tous ceux qui sont

fatiqués et chargés ( Mt . 11 : 28 ) "

4 . Christ est mort pour l’Eglise ( Eph . 5 : 25 – 27 ) .

5 . Christ est mort pour Israël ( Eph . 53 : 1 – 5 )

o . Les effets de la mort de Christ

1 . Pour le monde physique , matériel :

a . L’univers materiel a subi les conséquences de la chute

( Rom . 8 : 19 – 23 ) .

b . La mort de Christ amène sa délivrance aussi ( col . 1 :

20 ; cnf 2pi 3 : 13 ; Hébr . 9 : 23 – 24 , Es . 11 : 35 ) .

2 . Pour le monde humain

a . Une expiation est réalisée ( 1 Jean 2 : 2 ; 2cor . 5 : 19 ; Rom.

3 : 25 ) . Le monde se trouve dans une autre situation , de


grâce , après Golgotha .

Les exigeances de la loi divine sont remplies , la malédiction

de Sa violation est expiée , enlevée ( col . 2 : 14 ; Gal . 3 : 13 ,

cnf V . 10 ) .

b . Justification , adoption , sanctification , accès à Dieu ,

héritage éternel , enlèvement de la crainte de la mort – tout

le salut est l’ effet de la mort innocente de Jésus ( Rom .

3 : 25 ; Rom . 5 : 9 ; Gal . 4 : 3 – 5 ; Hébr . 10 : 19 – 20

; 9 : 15 ; 2 : 14 – 15 , etc…) .

c . Effets sur satan , le monde spirituel .

1 . Sa mort – le jugement , la défaite de satan ( Jean 16 : 11 ;

Col . 2 : 15 )

2 . Satan jeté dehors ( Jean 12 : 31 ; cnf Apoc 12 : 11 )

3 . Son pouvoir neutralisé, sera brisé , anéanti ( Hébr . 2 : 14 ;

Apoc . 20 : 10 ) . ( 12 )

_____________________________________________
( 12 ) Cosmas Makelele , Sotériologie , op . cit
CH. ΙV. INITIATION A L’HOMILETIQUE

a . définition et initiation

L’homilétique est une science qui enseigne la manière correcte de préparer et de présenter un

message ou un Sermon biblique devant un nombre indéterminé d ’auditeurs .

L’homilétique préconise 3 principes importants .

1 . L’homilétique donne les règles nécessaires pour la sélection , le rassemblement des

matériels et son organisation pour le message .

2 . Il donne aussi les méthodes pour convaincre l’auditoire .

3 . L’homilétique se rapporte particulièrement au message basé sur la Bible .

Qu’est – ce qu ’un message ?

Le message est formé de vérités données par Dieu au prédicateur , à travers les Saintes

Ecritures , ayant pour comme mission de transmettre à la population selon les besoins.

Donc , le vrai message n ’est pas ce que le prédicateur invente ou décide , mais c ’est

la proclamation de la volonté révélée de Dieu .


Dans l ’Ancien Testament , les prophètes étaient les prédicateurs du peuple

d ’ Israël . Chaque fois qu ’ ils présentaient un message , ils disaient : “

Ainsi parle l ’ Eternel ” . C’ était la parole même de Dieu que ces serviteurs

étaient obligés de transmettre . Lorsque le message est conforme à la Bible , le

prédicateur peut dire “ c’ est la parole de Dieu ” Le message est biblique dans la

mesure où il est en harmonie avec tout l’enseignement divin .

D’ où provient le message ?

Le prédicateur fidèle fera découler tout son message de la source véritable qu’est la

Bible . La tâche du prédicateur consiste alors à appliquer le message biblique

aux besoins de son auditoire . Pour cette raison , il est indispensable qu’il connaisse

profondément sa congrégation .

Qu’est – ce que la prédication ?

Prêcher est l ’action de communiquer verbalement les vértés de Dieu avec le but de

convaincre son auditoire de la nécessité de connaître et suivre Christ avec fidélité

Pour cette raison , même un article d’une revue n ’est pas une prédication .

La raison d ’être de la prédication est de communiquer oralement les pensées divines ,

révélées dans les Saintes Ecritures ( 2Tim . 3 : 16 ) .


Dans le nouveau Testament , certaines paroles nous aident à comprendre le sens de la

prédication dans le temps apostolique .

Il s ’agit :

1 . prêcher veut dire “ Parler , converser , discourir ” cfr Mat 2 : 5 ; Actes 4 :

1 ; 3 : 12 ; 11 : 14

La conversation était une manière familière de présenter l ’Evangile à

1 groupe de personnes .

De nos jours , nous pouvons comparer cela aux études bibliques dans

nos Eglises .

2 . Prêcher a le sens < d´enseigner >( Act . 17 : 1 – 4 )

L ’ Apôtre Paul emploia cette méthode pour enseigner la doctrine du

Christ aux Juifs convertis . Il se basait sur l ’ Ancien Testament .

Cette façon est utilisée aujourd’hui pour la formation doctrinale des

croyants .

3 . Prêcher veut dire “ argumenter , discuter ” ( Actes 24 : 25 ) . Tous les disci

ples ont employé cette manière de prêcher afin de prouver aux Juifs

rebelles que Jésus – Christ est le Christ .


4 . Prêcher veut dire “proclamer ou annoncer ” . Cette méthode était la plus

employée . Elle a été utilisée pour communiquer la bonne Nouvelle du

salut aux Juifs et aux gentils .

A la période apostolique , les mots à souligner qui donnent la signification

exacte de la prédication sont les suivants :

a ) Parler . D’une manière générale , on parle à de petits groupes de personnes

intéressées .

b ) Enseigner . cette méthode est utilisée pour un groupe de personnes

converties .

c ) Argumenter . La méthode d’argumentation est utilisée pour un groupe

rebelle à l’Evangile .

d ) Proclamer . Cette méthode est utilisée à toutes les nations jusqu’aux

extrêmités de la terre .

Les prédicateurs doivent avoir 2 buts principaux:

1 . conduire les hommes à Christ par une repentance sincère et les

2 . Edifier dans la doctrine de la discipline chrétienne jusqu’ à la maturité

spirituelle .
Dieu cherche à sauver l’homme perdu et le prédicateur dans les temps passés

est le moyen par excellence d’ atteindre ce but . Rom . 10 : 14 – 18 .

b . LE MESSAGE

1 . Relation du prédicateur avec Dieu

Avant de préparer le message , le prédicateur fidèle se préparera lui – même . Le messager de Dieu

est comme l’ eau claire qui ne peut circuler dans toute sa pureté et satisfaire les besoins spirituels

dans les hommes si le canal par lequel elle s’écoule est impure .

Le prédicateur doit s’ examiner devant Dieu et prier “ sonde – moi ô Dieu , et connaîs mon cœur

” ( Ps 139 : 23 ) et doit rester en parfaite communion avec Dieu afin d’intercéder pour les hommes

. Chaque fois , il doit être en la présence de Dieu , demandant la nourriture qui satisfera la faim

spirituelle des auditeurs .

Quelques principes quant aux relations entre le prédicateur et Dieu.

1 . Le prédicateur doit être converti

2 . Il doit être rempli du Saint – Esprit .

3 . Il doit avoir une vie profonde de prière .


1 . La conversion peut paraître une condition trop élémentaire , mais la nature si élevée et délicate

de ce ministère l’exige .

L’histoire nous a laissé des exemples tragiques des prédicateurs qui prétendaient proclamer un

Christ qu’ ils n’ avaient jamais connu . Il serait bien triste pour quelqu’ un de connaître toutes les

règles de l’homilétique et de posséder toute l’habileté d’ un grand prédicateur , tout en

méconnaissant le thème central de la prédication , c à d Christ .

Le message de cet homme serait alors comme la paille dissipée par le vent .

Par contre , le prédicateur qui connaît Christ cherche à convaincre les autres de ce dont il est déjà

convaincu . Il peut parler avec autorité de la puissance salvatrice , l’assurence de la vie éternelle

puisque ces choses sont une réalité dans sa propre vie . ( 13 )

Le prédicateur doit pratiquer lui – même les ordonances qu’il exige des autres . Il doit croire

journalièrement les vérités qu’ il enseigne . Il doit posséder dans son cœur Christ et le Saint –

Esprit qu’il offre aux autres .

La société présente est affammée et assoiffée des choses spirituelles . Beaucoup viennent au

prédicateur implorant 1 goutte d’eau , 1 petite bouchée spirituelle .

Si le prédicateur connaît Christ , il peut frapper avec confiance le rocher d’où sortiront les fleuves

d’ eau vive . Il peut implorer le ciel et il recevra la manne spirituelle ; mais au prédicateur non

sauvée , qui désire occuper la chaire , la même Bible proclame “ Il n’ya pour toi ni part ni lot dans

cette affaire , car ton cœur n’ est pas droit devant Dieu ( Actes 8 : 20 )
2 . Le prédicateur et le Saint – Esprit

C’ est un commandement de Dieu pour chaque chrétien : " soyez remplis du Saint –

Esprit " ( Ephésiens 5 : 18 )

3 . Le prédicateur et la prière

Ceci ne concerne pas la prière publique que fait le prédicateur . Elle serait dépourvue de valeur si

elle n’était appuyée par une vie de prière personnelle abondante .De même , le message serait

insipide s’il n’avait tout d’abord été préparé dans la prière . L’ennemi de Dieu se rit de nos essais

et de nos efforts humains pour améliorer le monde , mais il tremble quand il voit le plus faible des

chrétiens à génoux . ( 14 )

C . LE PREDICATEUR ET LE MINISTERE DE LA PREDICATION

Chaque croyant dans l’Eglise a le devoir de témoigner pour Christ , par sa vie et ses paroles

. La tâche de gagner des âmes n’est pas un privilège ou un commandement réservé exclusivement

aux pasteurs , mais elle est pour toute l’Eglise . Dans l’Eglise primitive , en lisant les Actes et les

Epîtres , tous les chrétiens étaient engagés dans le témoignage . Il est vrai qu’ il serait souhaitable

pour chaque chrétien de suivre des cours d’Evangélisation personnelle .

_________________________________________
( 13 ) Cosmas Makelele , L’Homilétique , cours inédit , dispensé en G1 , UNIVERSITE NATIONALE DES
EGLISES PROTESTANTES
- UNEP - , RDC , 1996 – 1997
D . La vie du prédicateur et son message

Il ya nécessité pour le prédicateur d’être en parfaite harmonie avec Dieu . S’il est

véritablement un homme de Dieu , il sera en mesure de devenir un vrai propagateur de l’Evangile.

La vie privée et personnelle du prédicateur doit être en harmonie avec le message.

Sa conduite ne doit pas être une négation ou une contraduction, mais bien l’affirmation la plus

complète de son message . Ses actes sont aussi importants que sa prédication.

Effectivement, il est possible de présenter en chaire les plus beaux messages qui perdront

cependant toute leur valeur si la conduite personnelle du prédicateur contredit les vérités prêchées

à l’Eglise.

En cela , nous avons le grand exemple de Christ et des Apôtres . Ils ont enseigné la vie de sainteté

, mais ils l’ ont aussi vécue . Christ lui – même a dit : “ Recevez mes instructions , car je suis doux

et humble de cœur ” ( Matth . 11 : 29 ) . La foule ,en plus de jouir de son enseignement , pouvait

également admirer sa conduite. C’est pourquoi , il est impossible d’être ambassadeur de Dieu du

haut de la chaire et un instrument de satan dans la vie privée. Que chaque prédicateur puisse dire

comme l’Apôtre Paul : < Soyew remplis du Saint-Esprit>

( 1cor . 11 : 1 ) .

_____________________________________________________
( 14) Silas KANYABIGEGA , Les Charismes spirituels à la lumière du Nouveau Teastament , cas des Eglises au
Rwanda , Travail de fin de cycle , UNEP, RDC , 1997 – 1998 , p . 34
2 . Nécessité de connître et d’aimer profondement les Ecritures

Il ne faut jamais oublier que la Bible est le vrai message de Dieu. Dieu parle au monde et à

l’Eglise par la Bible, et le prédicateur est un instrument par lequel il fait entendre sa voix . C’ est

pourquoi il est indispensable de bien connaître la Bible afin de pouvoir enseigner correctement .

L’apôtre Paul dit : " comment en entendront – ils parler , s’ il n’ ya personne qui prêche ? " ( Rom

. 10 : 14 ) .

Connaître la Bible n’est pas suffisant.

Plusiers connaissent un grand nombre de versets par cœur , mais ne possèdent pas l’ amour du

psalmiste : " combien j’ aime ta loi " ( Ps . 119 : 97 ) .

Il est indispensable d’avoir un amour débordant pour la Parole de Dieu . Seul celui qui aime la

Parole de cette façon sera prêt à lui obéir . L’obéissance découle de l’amour . Si le prédicateur

connaît réellement la Parole et l’aime , alors il pourra communiquer un message à la fois grand et

puissant . Elle doit être son livre favori et incomparable . C’est ainsi seulement qu’il pourra se "

présenter devant Dieu comme un homme éprouvé qui dispense droitement la Parole de la vérité (

2Tim . 2 : 15 ) .

E . L’emploi des principes les plus importants de l’ homilétique.

1 . Introduction

La Bible étant la source des messages , l’homilétique nous enseigne la


manière de préparer et de présenter un message .

Le prédicateur ,comme un artiste qui produit une œuvre, doit connaître les principes et les

techniques qui le quideront dans l’accomplissement de son travail

Le message est aussi une œuvre d’art à laquelle Dieu et l’homme participent. Les vérités

nécessaires au message sont données par Dieu au prédicateur qui devra fidèlement les présenter

d’une manière suivi .Ces deux principes doivent être toujours bien équilibrés

Malheureusement, il ya des prédicateurs paresseux qui ne prennent pas la responsabilité confiée

par Dieu d’étudier et de bien préparer leurs messages .

Timothée reçoit l’ordre de Paul de s’appliquer à la lecture de la Parole , à l’ exhortation , et à

l’enseignement. Il devait , par un travail assidu , cultiver le don qu’il avait reçu de Dieu , en se

donnant tout entier à son travail de prédicateur ( 1Tim . 4 : 13 – 16 ; 2Tim . 2 : 2 – 15 ) .

Le prédicateur doit être conscient du fait que le message de la Parole vient de Dieu . Le Saint –

Esprit doit lui avoir révélé les vérités principales qu’il va présenter . Lorsque ces vérités brûlent

dans son cœur , il doit les assembler et les coordonner selon les règles de l’homilétique .

2 . L’originalité du message .

Dieu a donné à chaque personne certaines capacités qu’elle doit développer . Il n’est pas

juste de penser que Dieu choisit un prédicateur et ne lui donne pas aussi les dons pour ce ministère

L’ originalité se comprend de deux façons :


Premièrement : l’ originalité dans la préparation du message . Le message doit être un produit

d’une étude personnelle . Il n’ ya pas d’excuses pour le prédicateur de ne pas accorder

suffisamment de temps à la prière , à l’ étude approfondie de la Bible et à l’ élaboration de tout

son matériel , et de se contenter de prêcher les messages d’un autre . Cela ne signifie pas de

s’abstenir de lire des messages ou d’ employer quelques idée venant d’un autre . Il peut aussi

prendre note des messages prêchés par d’autres prédicateurs .

Deuxièmement : L’originalité de la présentation du message .

Le prédicateur doit conserver sa personnalité dans la présentation du

Message .

Nombreux sont ceux qui cherchent à attirer l’ attention et à se rendre importants

dans la prédication , imitant la voix , les manières , etc . d’un prédicateur renommé.

Les auditeurs apprécient davantage un message présenté de façon naturelle .

3 . Le but du message

a . Généralités sur le but du message

L’un des principes majeurs dans la prédication , c’ est fixer un but précis . Ainsi , le prédicateur

sera comme un capitaine qui dirige son navire vers le port sans s’ éloigner de la route tracée .

Le choix du but représente la prèmiere étape dans la préparation du message . Avant même de

choisir un texte et de définir les différentes parties du message , le prédicateur doit

s’ interroger sur le but de son message et les résultats espérés .


Un but précis dans la prédication du message réduit de beaucoup l

e travail dans le choix du matériel .

b. Le but et les différents besoins de la congrégation

Le but doit être basé sur les différents besoins de la congrégation .

Plusieurs catégories de personnes se rendent à l’ Eglise . Chacun d’entre elles a des problèmes

différents . Certains sont des inconvertis , d’autres chrétiens . Mais à chacun , Christ dit : “ Venez

à moi , vous tous qui êtes fatigués et chargés , et je vous donnerai du repos .

Le message biblique est en mesure d’ apporter une réponse aux inquiétudes de l’ humanité.

C. L’édification, but du message.

Le but des messages d’édification est d’ enseigner aux chrétiens une régie de vie fondée sur les

doctrines bibliques . Un des résultats positifs de ce type de message correspond à un changement

dans leur vie de tous les jours . Il est nécessaire pour le chrétien de bien comprendre ses croyances

et leur raison d’être.

d. La doctrine , but de message .

La doctrine évangélique est l’ensemble des vérités enseignées par l’ Ecriture ,qu’il est nécessaire

de croire et d’ accepter par le cœur et l’ intelligence pour être un disciple de Jésus – Christ , " un

homme de Dieu accompli et propre à toute bonne œuvre " ( 2Tim . 3 : 17 ) R. Saillens.
4 . Message dans des moments difficiles

Dans sa marche , le chrétien est souvent découragé , ou il éprouve des doutes , des souffrances,

des tentations , de la peur . Souvent , ces réactions sont causées par des échecs financiers , des

persécutions , des maladies ou la mort d’ êtres chers . La Bible contient en abondance des textes

réconfortants dont le prédicateur peut se servir pour ranimer le courage des chrétiens .

5 . Message dans les occasions spéciales

Le prédicateur doit s’ occuper des invitations pour des occasions spéciales , telles que finérailles ,

mariages , baptêmes , ou des fêtes particulières , telles que : Noël , Nouvel an , Pâques , etc …

Pour de tels programmes , le prédicateur doit s’appliquer à être bien préparé , car généralement les

gens s’attendent à un message spécial . Pour faire face aux imprévus et aux courts détails , il est

recommendable d’ avoir certains messages spéciaux préparés à l’ avance .

Il est aussi important de veiller à prêcher sur un thème en rapport avec l’occasion spéciale .

Exemple :

- Pour un service funèbre : suggestion de thème : la signification de la vie et de l’ au – delà et

apport d’ un réconfort à la famille du défunt ,

- Pour un mariage : suggestion de thème : Le foyer modèle , la signification de l’amour et les

promesses du mariage .

- Pour Pâques : suggestion de thème : La passion , la mort , la résurrection de Jésus – Christ .


Selon différententes occasions , les gens sont prêts à méditer sur certains aspects de la vie . Parfois

, il est bon de profiter de ces occasions , soit pour la conversion , ou pour la consécration .

Généralement , au cours des événements spéciaux , le cœur est plus disposé à s’ approcher du

Seigneur .

6 . Comment préparer une prédication

Conseils pour selectionner un texte

Le succès de la prédication dépend du choix de texte . Pour le choix du texte , la règle à suivre est

1 . Chercher la direction de Dieu dans la prière , la Bible , et autres documentations comme

commentaire Biblique , dictionnaire , etc …

2 . Choisir un texte répondant aux besoins de la congrégation .

3 . Employer toute la Bible

4 . Présenter un texte compréhensible pour le prédicateur et pour les auditeurs .

5 . Employer des textes familiers ou populaires :

ex . Jean 3 : 16 ; Luc 15 ; Ps . 23 ; Esaïe 53

Conseils pour l’ interprétation exacte des textes.

Pour l’ interprétation , il est utile d’essayer de comprendre ce que veut dire le Saint – Esprit au

lieu de se fier à certaines méthodes qui ne sont pas utiles . Il faut alors suivre les méthodes utiles

qui sont les suivantes :

a . Déterminer si le language est littéral ou symbolique .


b. Connaître la définition des mots importants du texte

c. Etudier le contexte historique

d. Connaître les coutumes des peuples à qui l’auteur s’adresse

e. Employer le contexte biblique et les passages parallèles .

f. L’ interprétation du passage doit être en harmonie avec toute la Bible .

g. Appliquer les principes moraux et sociaux valables du passé .

h. S’informer des différentes interprétations de la Bible auprès d’ autres

prédicateurs .

7 . LA PREDICATION

Le corps du sermon est la partie située entre l’introduction et la conclusion .

Méthodes pour diviser le corps du sermon .

Il ya 4 méthodes pour diviser le corps d’un message .

La présentation en accord avec un THEME.

La présentation de la prédication à SUJET

La prédication à VERSET
La prédication EXPOSITIVE

La conclusion et l’introduction

Pour introduire une prédication , il faut vous baser aux circonstances actuelles , tout en donnant

une petite histoire . Nombreux utilisent d’autres moyens , comme le témoignage , chanson ,

Psaumes , etc .

L’introduction doit être plus courte , d’une durée de moins de 5 minutes .

La conlusion est la récapitulation des grandes lignes importantes de votre prédication . Elle doit

être aussi plus courte .

Pour une bonne prédication pour ceux qui ne sont pas de grands orateurs : Voici une proposition :

Introduction: 3 minutes

Exposition du plan de la prédication: 15 minutes

Conclusion: 2 minutes

Total : 20 minutes pour la prédication (15 )


CONSTRUCTION DE LA PLUPART DES SERMONS BIBLIQUES.

Exemple :

Titre : ___

Texte : ___

Introduction : ___

1.

2.

Proposition : ____

Phrase interrogative : ___

Phrase de transition : __

Ι . Première division principale : ___

1 . Première subdivision : ________

Discussion

2 . Seconde subdivision : __________

Discussion

3 . Troisième subdivision : ____________

Discussion
Transition _______

Conclusion :

1:_

2:_

3:_

Un tel modèle est typique de la construction de la plupart des sermons bibliques .

Exemple de types de sermons attendus de nos prédications . (16 )

1 . Sermon typique sur un sujet.

Titre : “ satan , notre grand adversaire ”

Sujet : Faits principaux dans la Bible concernant satan .

Son origine ( Ezéchiel 28 : 12 – 17 ) .

Sa chute ( Esaïe 14 : 12 – 15 ) .

Sa puissance (Ephésiens 6 : 11 – 12 ; Luc 11 : 14 – 18 ) .

Son activité ( 2corinthiens 4 : 4 ; Luc 8 : 12 , 1Thess . 2 : 18 )

Sa destinée ( Matthieu 25 : 41 ) .
Titre : “ La capacité de Dieu ”

Sujet : certaines choses que Dieu peut faire

Il peut sauver ( Hébreux 7 : 25 ) .

Il peut garder , préserver ( Jude 24 ) .

Il peut aider ( Hébreux 2 : 18 ) .

Il peut soumettre , assujettir ( Philippiens 3 : 21 ) .

Il peut combler de grâces ( 2Corinthiens 9 : 8 ) .

Il peut faire au – delà de tout ce que nous demandons ou pensons ( Eph . 3 : 20 ) .

2 . Le sermon textuel.

Titre : “ Le Sauveur des pécheurs ”

Sujet : Les caractéristiques de notre Sauveur

Ι. Il est un Sauveur parfait

1 . Qui n’ a jamais péché contre Dieu ou l’ homme

( Jean 18 : 38 ; 19 : 4 , 6 ; Matth . 27 : 3 – 4 ; 1Pierre 1 : 19 ) .

__________________________________________
Cosmas Makelele , L’ Homilétique , op . cit.
II . Il est un Sauveur qui s’est substitué

1 . Qui a porté notre culpabilité sur la croix

( Esaïe 53 : 6 ; 1Pierre 3 : 18 ) .

2 . Qui est mort pour nous sauver de nos péchés

( Rom . 4 : 25 ; 1Pierre 3 : 18 ) .

ІІІ. Il est un Sauveur qui justifie

1 . Qui nous justifie par la grâce devant Dieu

( Romais 3 : 42 ) .

2 . Qui devient notre justice grâce à la foi en son œuvre rédemptrice

( Romains 3 : 21 – 22 ; 5 : 1 ; 1Cornth . 1 : 30 ) .

3 . 1 Le sermon sous forme d’exposé

Titre : “ Le bon combat de la foi

Sujet : Caractéristique de la guerre spirituelle du croyant

Ι . Le moral du chrétien ( Eph . 6, vv . 10 – 14a)

Il devrait être haut ( v . 10 )


Il devrait être ferme ( vv . 11 –14a )

ІІ . L’ armure du chrétien ( vv . 11 – 17a)

1 . Elle devrait avoir un rôle défensif ( vv . 14 – 17 a )

2 . Elle devrait avoir aussi un rôle offensif ( v . 176 ) .

ΙΙΙ . La vie de prière du chrétien ( v. 18 ) .

1 . Elle devrait être persévérante ( v . 18 a )

2 . Elle devrait être faite d’ intercession ( v . 18 b ) .

3 . 2 Le sermon sous forme d’exposé ( Exode 14 : 1 – 14 ) .

Titre : Voie sans issue

І. C’est l’endroit vers lequel Dieu nous conduit quelquefois ( vv . 1 – 4 a ) .

1 . Par un ordre précis ( vv . 1 – 2 ) .

2 . Selon ses propres desseins ( vv . 3 – 4 a ) .

______________________________________________________________________
( 16 ) Alfred Kuen , COMMENT PRECHER , Ed . Emmaüs , 1806 Saint – Légier , p . 95
ІІ . C’est l’endroit où Dieu nous éprouve ( vv . 4b – 9 ) .

1 . Dans le chemin de l’obéissance ( v . 4b ) .

2 . En permettant à des circonstances écrasantes de nous accabler ( vv . 5 – 9 ) .

ΙΙΙ . C’est l’endroit où nous manquons quelquefois à nos engagements envers le


Seugneur ( vv . 10 – 12 ) .
1 . Par notre incrédulté ( v . 10 )

2 . Par nos plaintes ( vv . 11 – 12 ) .

Ιv. C’est l’endroit où Dieu combat pour nous ( vv . 13 – 14 ) .

1 . Au bon momennt ( v . 13 ) .

2 . En prenant les choses en main ( v . 14 ) .

3 . 2 . a . Diversité dans la prédication sous forme d’exposé .

Titre : “ Le meilleur ami ” .

Texte : Jean 11 : 1 – 6 , 19 – 44

І. Jésus est un ami qui aime ( vv . 3 – 5 ) .

1 . Qui aime chacun de nous individuellement ( vv 3 , 5 ) .


2 . Qui permet néanmoins le malheur dans notre vie ( v . 3 ) .

ІІ . Jésus est un ami qui comprend ( vv . 21 – 36 ) .

1 . Qui comprend nos plus profonds malheurs ( vv . 21 – 26 , 32 ) .

2 . Qui partage nos plus profonds chagrins (vv . 33 – 36 ) .

ΙΙΙ . Jésus est un ami puissant ( vv . 37 – 44 ) .

1 . Qui peut accomplir des miracles ( v . 37 ) .

2 . . Qui le fait quand nous répondons à ses conditions ( vv . 38 – 44 ) .

b . Les divisions

Titre : “ Le meilleur ami ”

Txte : Jean 11 : 1 – 6 ; 19 – 44

Introduction :

1 . Où que nous allions , nous trouvons que les gens sont seuls et cherchent un

véritable ami .
2 . Proverbes 18 : 24 parle “ d’ un ami plus attaché qu’un frère ” .

Proposition : Jésus est le meilleur ami que nous poussions avoir .

Phrase interrogative : Quellles sont les caractéristiques qu’ il posséde et qui le qualifient pour être

le meilleur ami que nous puissions avoir ?

Ι. Jésus est un ami qui aime ( vv 3 – 5 ) .

1 . Qui aime chacun de nous individuellement ( vv 3 – 5 )

Discussion

2 . Qui permet néanmoins au malheur de nous arriver ( v . 3 ) .

Discussion

Transition : Combien il est merveilleux d’ avoir un ami tel que Jésus , qui aime ,

mais il est plus que cela .

II . Jésus est un ami qui comprend ( vv . 21 – 36 ) .

1 . Qui comprend nos plus profonds malheurs ( vv 21 – 26 , 32 ) .


Discussion

2 . Qui partage nos plus profonds chagrins ( vv 33 – 36 ) .

Discussion

Transition : Jésus est véritablement un ami qui aime et comprend à la fois , mais il manquerait

quelque chose si ces deux caractéristiques étaient les seules que Jésus posséde en tant qu’ ami.

Les versets 37 – 44 nous apprenent que

ΙΙΙ . Jésus est un ami puissant ( 37 – 44 ) .

1 . Qui peut accomplir des miracles ( v . 37 ) .

Discussion

2 . Qui le fait quand nous répondons à ses conditions ( vv 38 – 44 ) .

Discussion

Transition : nous avons vu que Jésus possède véritablement les qualifications pour

être le meilleur ami que nous puissions avoir , mais une importante

question se pose à nous maintenant : Est – il notre ami ? ( 17 )

Titre : “ Le Psaume du contentement ”

Texte : Psaume 23

Introduction : Un berger dans l’ Idaho avec un troupeau de


1 . 200 moutons , incapable de s’ occuper individuellement de chaque

mouton .

2 . Contraste avec le berger de ce Psaume , comme s’ il est la brebis dont

parle ce Psaume .

Proposition : Le contentement est l’ heureux privilège de tout enfant de Dieu

Phrase interrogative : Sur quoi son contentement est – il basé ?

Phrase de transition : Dans ce Psaume , l’ enfant de Dieu apprend que , en tant que brébis du

Seigneur , Son contentement est basé sur trois faits par rapport à la brébis .

Ι. Le Berger de la brébis ( v1 )

1 . Un Berger divin ( v . 1 ) .

2 . Un Berger personnel ( v. 1)

II . La provision de la Brébis ( vv . 2 – 5 ) .

1 . Le repas ( v 2 ) .

2 . La conduite ( v . 3 ) .

3 . La consolation ( v4 )

4 . L’ abondance ( v5 ) .
IIΙ . L’ avenir de la brébis ( v . 6 )

1 . Un brillant avenir pour cette vie ( v . 6 )

2 . Un avenir béni pour la vie à venir ( v . 6 ) . ( 18 )

Titre : “ Eprouvé pour être digne de confiance ”

Texte : Genèse 39 : 20 – 21

Proposition : Le Seigneur permet parfois qu’un croyant passe au travers d’ une expérience

qui , sur le moment , peut être difficile à comprendre par lui .

Phrase interrogative : Comment le croyant peut – il regarder une telle expérience .

Phrase de transition : une telle expérience , comme dans le cas de Joseph , peut être regardée par

le croyant à partir de deux points de vue :

Ι. Le point de vue divin ( v . 21 )

1 . Elle peut être vue alors comme l’ expérience de la présence de Dieu

2 . Elle peut être vue alors comme l’ expérience de la bonté de Dieu .

3 . Elle peut être vue alors comme l’ expérience de la puissance de Dieu .


b . 1 . Sermon textuel ( Les divisions )

Les divisions principales

Titre : “ Le lieu appelé Calvaire ”

Ι . Ce fut le lieu de la crucifixion

ΙΙ . Ce fut le lieu de la séparation

ΙΙΙ . Ce fut le lieu de l’ exaltation

Les sous – points appropriés pour chaque point principal respectif .

Ι . Ce fut lieu de la crucifixion

1 . Où Jésus fut crucifié pour nous ( 1Pierre 2 : 24 ) .

2 . Où Jésus devint malédiction pour nous ( Gal . 3 : 13 ) .

ΙΙ . Ce fut le lieu de la Séparation

1 . Où Jésus fut abandonné par son Père ( Matth . 27 : 46 ; Marc 15 : 34 ) .

2 . Où le pécheur repentant fut séparé de son péché . ( Luc 23 : 40 – 43 ) .

3 . Où le Pécheur repentant fut séparé du pécheur non repentant par la

croix de Christ dressée au milieu ( Luc 23 : 39 – 43 ) .

________________________________________

( 17 ) Alfred Kuen , Comment Prêcher , op . cit , P138


ΙΙІ . Ce fut le lieu de l’exaltation

1 . Où la place centrale fut donnée à Jésus ( Jean 19 : 18 ) .

2 . Où le Seigneur fut exalté comme le Sauveur des hommes ( Jean 12 :

32 – 33 ; 19 : 19 ; 1Pierre 3 : 18 ) .

C. Sermon par sujet (topique ) .

Etudions le plan topique ci – dessous . Les sous – titres sont développés à partir de leurs

rubriques respectives .

Titre : “ Pouvons – nous connaître la volonté de Dieu pour nous ? ”

Proposition : Le chrétien peut connaître la volonté de Dieu pour sa vie .

Phrase interrogative : Comment pouvons – nous connaître la volonté de Dieu pour nous ?

Phrase de transition : Il ya au moins trois principes généraux pour s’assurer de la volonté de Dieu

pour nos vies .

______________________________________________________________
( 18 ) Alfred Kuen , Comment prêcher , op . cit , 225
( 19 ) Alfred Kuen , Comment prêcher , idem , p . 140
Ι. Nous découvrons la volonté de Dieu au travers de la Parole de Dieu.

1.Où nous devons la lire (2 Timothée 3: 16-17 ; Psaume 19:7-8 ; 119:9, 11, 104,105,130 ).

2.A laquelle nous devons obéir (Josué1:8 ; Romains 12:1-…; Colossiens 1:9-10 )

ІІ.Nous aprenons la volonté de Dieu pour nos vies au travers de la conviction intérieure du Saint-

Esprit.

1.Qui fait comprendre à nos cœurs ce que Dieu veut que nous fassions (Romains8:14; Galates5:16-

18 ,25 )

2.Qui ne nous pousse jamais à faire ce qui est contraire aux Ecritures (Jean16:13-14 ; 17:17;

Galates5:13-17)

3.Qui ne nous conduit jamais à faire ce qui est opposé au simple devoir (Romains14:17-18;

Ephésiens5:9-18)

ІІІ. Nous nous assurons de la volonté de Dieu pour nos vies au moyen des circonstances.

Qui peuvent confirmer les deux principes précédents (Actes10:17-22; 14:4 -15; 16: 6-10 ).

Qui peuvent ouvrir ou fermer une porte selon le dessein de Dieu à notre égard (Apocalypse 3: 7-8

; Philippiens1:22-26 ).
C.1. Les Subdivisions

Les subdivisions devraient être symétriques ou bien équilibrées.

Titre: « Les problèmes qui sont trop grands pour nous ».

Texte: Marc 16: 1-4.

Proposition: Le peuple du Seigneur est quelquefois confonté à des problèmes qui sont trop grands

pour lui.

Phrase interrogative : Que nous enseignent ces versets au sujet des problèmes auxquels nous

pouvons être confrontés ?

Phrase de transition : De ce passage , nous pouvons apprendre deux leçons à propos de tels

problèmes .

Ι. Des problèmes insurmontables peuvent atteindre ou affronter même les gens les plus

consacrés au Seigneur (v.13).

1.Dans leurs tentatives pour servir avec amour.

2.Dans leurs tentatives pour servir dans un esprit de sacrifice.

3.Dans leurs tentatives pour servir ensemble .


ΙΙ. Des problèmes insurmontables sont quelquefois facilement résolus (v.4).

1.A un moment que le peuple de Dieu ne peut pas prévoir.

2.Par des moyens auxquels il ne s'attend pas.

Les divisions, les subdivisions devraient être limitées en nombre.

Psaume1 : Plan

Titre :« Quelle voie suivez-vous ?»

Proposition : chaque homme n'a que deux alternatives pour choisir la voie qu'il suivra.

Phrase interrogative : Quelles sont ces alternatives ?

Phrase de transition : Le Psaume 1décrit ces alternatives comme étant deux façons de vivre.

Ι. La voie de l'homme pieux (vv 1-3).

1.Elle est marquée par une séparation du mal (v.1).

2.Elle est marquée par une dévotion à la Parole de Dieu (v.2).

3.Elle marquée par une bénédiction de Dieu (v.3).

La stabilité

La fécondité

La vitalité

Le succès
ΙΙ.La voie de l'impie (vv.4-6).

1.Elle est l'opposé de celle du juste (v.4).

2.Sa fin est l'opposé de celle du juste (vv.5-6).

Comme pour les divisions principales , les subdivisions n'ont pas à suivre l'ordre du texte.

Dans le cas d'un sermon sous forme d'exposé , il vaut généralement mieux suivre l'ordre du texte

dans la préparation des divisions principales et des subdivisions . Cependant, dans l'intérêt de la

progression logique , il peut y avoir des cas où il est souhaitable d’ employer dans le plan un ordre

différent de celui du passage de l’Ecriture .

Lire Exode 16 :4-36, puis dresser le canevas suivant :

Titre :«Le pain du ciel »

Introduction:

1.Les Israélites en route depuis l’Egypte vers canaan, les croyants en route depuis

la terre vers le ciel.

2.Dieu a pourvu aux besoins des Israélites en route par la manne ; aujourd’hui la

nourriture spirituelle pour le peuple de Dieu est la Parole de Dieu.

3.Il y a au moins trois points par lesquels la manne représente la nourriture

spirituelle dont le peuple de Dieu devrait se nourrir .

Ι. Dans la façon dont elle nous parvient ( vv . 4 , 15 )

1 . Venant du Seugneur ( v . 4 ) .

2 . Pour le peuple de Dieu ( vv . 4 , 15 ) .


ΙΙ. Dans la façon dont elle devait être ramassée ( vv . 4 , 21 )

1 . Selon les besoins de chacun ( vv . 16 – 18 )

2 . Aux premières heures de chaque jour ( vv . 4 , 21 )

ΙΙΙ. Dans son but ( vv . 4 . 19 – 36 )

1 . Pour soutenir le peuple de Dieu pendant son voyage ( vv 32 – 35 ) .

2 . Pour mettre à l’épreuve l’obéissance du peuple de Dieu ( vv . 4 , 19 – 20 ; 23 – 29)

d. Exercices.

Relevez toutes les erreurs que vous pouvez trouver dans les plans par sujets suivants

Et corrigez – les .

( 1 ) . Titre “ Se confier en l’ Eternel ”

Proposition : Il est bon de se confier en l’ Eternel .

Phrase interrogative : Pourquoi est – il bon de se confier en l’ Eternel ?

Phrase de transition : considérons trois aspects essentiels de “ compter sur le Seigneur

”.
Phrase interrogative : Pourquoi est – il bon de compter sur le Seigneur ?

Phrase de transition : considérons trois aspects essentiels de “ compter sur le

Seigneur ” .

І . Le Seigneur écoute les cris du croyant ( Psaume 40 : 1 )

1 . Dieu désire que les hommes le cherchent ( Lamentation 3 : 25 ) .

2 . Mon fervent désir de Dieu ( Ps . 42 : 1 ) .

І І . Dieu renouvelle la force du croyant ( Esaïe 40 : 31 ) .

1 . Jour après jour ( 2 Corinthiens 4 : 16 ) .

2 . Au travers de la connaissance ( Colossiens 3 : 10 ) .

І І І . Dieu a promis de guider le croyant ( Psaume 32 : 8 )

1 . Quand nous lui sommes soumis ( Psaume 25 : 4 – 5 ) .

2 . Quand nous sommes droits devant lui ( Prov . 21 : 29 ) .

3 . Quand nous cherchons la volonté de Dieu ( Proverbes 3 : 5 – 6 ) .

4 . Quand nous sommes désorientés ( Romains 12 : 1 – 2 )

5 . Si nous sommes humbles ( Psaumes 25 : 9 ) .


e . La discussion

Introduction :

1 . La Bible décrit la conversion de plusieurs

“ Cas sans espoir ” , par exemple Marie – Madeleine , le

démoniaque de Gadara , la femme de Samarie .

2 . Raison probable pour cette description :

nous encourager au sujet du salut des “ cas sans espoir ” .

3 . Zachée , un autre “ cas sans espoir ” .

Proposition : Le Seigneur trouve un grand plaisir à gagner un individu qui nous

Semble un “ cas sans espoir ” .

Phrase interrogative : Comment pouvons – nous apprendre , par le récit au sujet de

Zachée , que ceci est vrai ?

Phrase de transition : L’ examen des trois faits principaux de ce passage sur Zachée révèlera

comment le Seigneur se plaît à gagner un “ cas sans espoir ” .

a . La recherche de Zachée ( vv . 1 : 4 )
1 . Methode ( v . 1 ) .

Tranquille et discrète , mais voir v1 avec v . 10

Seul but de Christ en venant à Jéricho .

Chercher Zachée , chef des publicains .

Publicains : Collecteurs des impôts en Palestine , employés par le gouvernement

romain ; réputés pour extorsion , corruption . v . 8

Zachée riche , probablement résultat de l’ avarice et de la fraude .

2 . Les effets de cette recherche ( vv . 2 – 4 ) .

La venue de Christ a créé un profond désir chez Zachée de voir Jésus , “ cherchant ” litt . “

continuait à chercher ” , mais ne le pouvait pas à cause de sa petite taille . Tellement haï

( v . 7 ) que probablement , personne ne voulait lui donner l’ occasion de voir Jésus , aussi

il grimpe à un autre .

Commentaires : Raison du désir de Zachée : Curiosité , mais voir références précedentes

en Luc de l’ intérêt de Christ pour les publicains ( par exemple Luc

15 : 1 – 2 ; 19 : 9 – 14 ) .
Zachée avait probablement entendu d’ autres publicains mentionner la bonté de Christ

envers des hommes commelui , puisqu’ il “ cherchait à voir Jésus ” . Mais longtemps avant que

Zachée ne cherche Jésus , ce dernier le cherchait . Zachée n’ aurait pas pu voir Jésus si celui – ci

ne l’ avait pas d’abord cherché . Comme le berger , qui a laissé 99 brebis pour chercher la brebis

perdue , Christ est venu à Jéricho pour chercher ce seul pécheur perdu .

“ Jésus mon Sauveur est venu à Bethléhem naître dans une mangeoir pour être affligé et humilié .

O ce fut merveilleux ; Béni soit Son nom ,

Il est venu me chercher , oui moi . ”

Illustration :

Lady Huntingtom , une chrétienne anglaise fervente , est appelée auprès d’ un homme

mourrant , non sauvé . L’ homme criait dans sa souffrance : “ Je meurs et je suis perdu ! ”

Lady Huntingtom , rétorqua : “ Merci Dieu pour cela . ” L’ homme mourant , surpris : “ comment

pouvez – vous remercier Dieu pour cela ? ”

Lady Huntington : “ Parce que le Fils de l’ homme est venu chercher et sauver le perdus . ”

Mais si les perdus vont être gagnés à Christ , nous comme Christ , devons aller les chercher un par

un .
Transition :

Nous avons vu que , parce que le Seigneur est heureux de gagner un “ cas sans espoir ”

, Il est allé à la recherche de Zachée . Mais le récit au sujet de Zachée nous amène à remarquer un

autre fait important au sujet de cet homme .

ΙΙ . La démonstration de l’ amitie envers Zachée ( vv . 5 – 7 ) .

1 . Méthode ( v . 5 ) .

Christ appelle Zachée par son nom et s’ invite chez lui .

Raison :

Zachée n’ a pas d’amis ; la ville tout entière le considère comme un homme de mauvaise

réputation ( v . 7 ) . Un écrivain grec considérait les publicains “ avec les adultères , les prostituées

et les gens de mauvaise vie ” Ainsi , Christ dit en effet : “ Bien que tous te haïssent , je veux être

ton ami . ”

“ Hâte – toi ” fait penser au désir intense de Chrisi de devenir son ami .

2 . Ses effets ( vv . 6 – 7 ) .

Entendant son propre nom , Zachée a probablement compris que , bien que Christ savait tout

de lui , Il désirait cependant être son ami ; il descendit avec hâte . Le reçut avec joie , ravi d’avoir

trouvé le chemin du cœur de Zachée .


Les perdus peuvent être gagnés quand nous , comme Christ , aimons ceux qui ne sont pas aimés,les

atteignant par la bonté,les gagnons en les captivant .

Illustration :

Le salut de quelqu’un au travers de la bonté d’ un simple chrétien .

Transition : Dans ces versets , nous avons considéré jusqu’ ici deux faits importants

concernant cet < homme sans espoir >qui a été gagné par l’ amour . Notons – en

maintenant un troisième :

ΙΙΙ . Le salut de Zachée ( vv . 8 – 10 ) .

( 1 ) une attitude transformée “ Regarde , Seigneur ”

Avant ceci Zachée vivait pour lui – même , maintenant il se place sous la Seigneurie de Christ

(2)

Une vie transformée.

De l’égoïsme et la fraude , à l’homme généreux qui aime .

L ’amour de Jésus est tellement entré dans le cœur de Zachée qu’ il a produit l’ amour :

a . Le don aux autres “ je donne la moitié … aux pauvres . ”

La norme de ce qu’ il donne : non pas un dixième, mais la moitié .

Note : “ Je donne ” , au temps présent doit être une norme continuelle .


b . Désirer faire restitution : “ Je rends le quadruple . ”

Loi de l’ Ancien Testament : Quand un homme confessait avoir volé , il restituait l’ objet entier et

y ajoutait un cinquième ( Nombres 5 : 7 ) , mais Zachée s’ impose à lui – même le quadruple .

Christ est capaple aujourd’hui aussi de transformer les cas sans espoir . 2 Corintiens 5 :17

<< Si quelqu’ un est en Christ , il est une nouvelle créature >>. S’il n’ya aucun changement réel

dans nos vies , il ya lieu de se demander si nous sommes vraiment sauvés.

<< La nature nous forme, le péché nous détourne ,l’école nous informe, Seul Christ nous

transforme.>>

b.L’attestation de ce salut (vv.9-10 ).

<<Salut >> ,littéralement délivrance (du péché).

<<Fils d’Abraham >> voir Genèse 15 :6 et Galates 3 :7 ; comme Abraham crut à Dieu et cela lui

fut imputé à justice ,ainsi Zachée crut en Christ et devint un descendant spirituel d’Abraham.

Actes 10 :43 : <<Quiconque croit en Lui reçoit par son nom le pardon de ses péchés. »

Transition : Ce récit au sujet de l’amitié envers Zachée et de son salut nous révèle clairement que

le Segneur est heureux de gagner un individu qui nous semblait être un <<cas sans espoir >>.Ceci

devrait nous donner de l’assurance au sujet du salut de ceux que nous pouvons considérer comme

des <<cas sans espoir >>.


Conclusion.

1.Christ peut sauver et transformer les cas sans espoir dont nous recherchons le salut.

2.Christ veut se servir de nous comme instruments pour gagner les cas sans espoir, en

manifestant son amour au travers de nous . ( 20 )

ΙV . L’ application .

Nous présentons ci – dessous un plan de sermon interprétatif détaillé basé sur

Osée 10 . 12

Titre : “ Le temps de chercher l’ Eternel ”

Introduction :

1 . Les paroles du texte s’ adressent à Israël , immoralité , vice , corruption ,

violance , sérvissent dans la nation , et Dieu se sert d’ Osée pour appeler Israël à la repetence. Si

c’était jamais le temps pour Israël de chercher Dieu , c’ était maintenant .

2 . Le texte peut – il s’ appliquer à nous ?

______________________________________________
( 20 ) Alfred Kuen , Comment prêcher , op . cit , p 170
Proposition :

Le Seigneur fait comprendre les conditions où il est temps de Le chercher .

Phrase interrogative :

Quelles sont ces conditions ?

Phrase de transition :

Trois conditions au moins indiquées dans les Ecritures montrent qu’ il est

temps de chercher le Seigneur .

Ι . Quand les jugements de Dieu menacent le pays .

a. La raison pour de telles menaces de jugement .

La Bible nous révéle Dieu comme un gouverneur moral prenant note des nations ;

Rien n’échappe à ses yeux , Proverbes 15 : 3 .

Que ne doit – Il pas voir quand Il regarde notre pays !

Notez deux conditions aux Etats – Unis .

1 . La violence

Le 23 mars 1981 Time déclarait : “ Toutes les 24 minutes , un meutre est commis

quelque part aux Etats – Unis ;


Toute les 10 secondes , une maison est cambriolée , et toutes les sept minutes une femme est violée.

Mais … la malédiction du crime se déchaîne , pas seulement dans les ghettos des villes touchées

par la crise … mais partout , dans les agglomérations urbaines , les banlieues et la campagne

paisible . Plus significatif , les crimes deviennent plus brutaux , plus irrationnels , plus à

l’aveuglette et donc plus effrayants .” ( Reproduit avec la permission de Time , 1981 ) .

2 . L’ immoralité .

Le 1er Septembre 1980 , Newsweek déclarait :

“ Près de la moitié des jeunes filles âgées de 15 à 19 ans ont des relations prés – maritales et ce

nombre augmente . ”

Commentant sur l’ influence désastreuse de la télévision sur les enfants , un professeur à l’

Université de New York était cité dans un magazine américain du 19 janvier 1981 :

“ Elle ( la T . V ) rend les enfants de plus en plus impatients à l’égard des plaisirs différés . Encore

plus sérieux , à mon avis , est le fait que la télévision révèle tous les secrets et tous les tabous de la

Société , effaçant ainsi la ligne de démarcatoin entre l’ enfance et l’ âge adulte et laissant une

culture homogénéisée dans son sillage . ”

3 . L’ avortement

Un paragraphe dans une circulaire nationale de prières de 1 er mars 1981 se réfère

aux résultats potentiels très nuisibles du “ nécessaire pour s’ avorter soi – même à domicile ” et se

désole sur une puissante compagnie pharmaceutique “ qui a prostitué ses valeurs historiques

contre la libéralisation de l’ avortement afin de vendre ses produits ” et sur “ Une organisation de
marketing qui encourage la promiscuité et vend des services mortils à des adolescents sans

défiance” ( voir 2 Pierre 2 : 2- 9 ; Prov . 1 : 24 –32 )

La nature des jugements de Dieu

Dieu a puni Israël pour son péché en permettant que les Assyriens cruels et

inhumains les emmènent en captivité . Un monument ancien montre le roi d’ Assyrie crevant les

yeux aux prisonniers de guerre . Nous ne savons pas comment Dieu va juger notre nation si elle

persiste dans le péché , mais quand Dieu révèle à Abraham son dessein de détruire sodome et

Gomorrhe à cause de leur culpabilité, Abraham “ se tint ” devant Dieu et intercède en faveur de

Sodome . Résultat : Genèse 19 : 29 – 30 . Attendrons – nous jusqu’ à ce que les jugements de Dieu

tombent ou suivrons – nous l’ exemple d’ Abraham et cherchons – nous Dieu maintenant pour

notre nation ?

Transition :

Non seulement nous avons besoin de chercher le Seigneur quand ses jugements

menacent le pays , mais nous devons aussi le chercher lui .

ΙΙ . Quand notre propre état spirituel est au plus bas .

Indications d’un tel état .


1 . Indifférence au besoin spirituel des âmes perdues .

Illustration :

Jonas dans le bateau dans la tempête .

Tandis que les mains païennes demandaient chacune à leur dieu de les sauver de la destruction , le

seul homme sur le bateau qui connaissait le Dieu vivant dormait ! Même après que le capitaine

l’avait réveillé et lui avait demandé de prier , il ne l’ a pas fait . “ Il n’ ya pas de conscience aussi

insensible que celle du croyant désobéissant . ”

Si nous sommes indifferents aux perdus , alors notre condition spirituelle va tomber au plus bas .

2 . Suivre Jésus de loin

Illustration :

Pierre a suivi Jésus de loin , s’est chauffé du feu des ennemis , a fini par

renier Christ . Est – ce vrai pour nous ? Y a -t- il eu un temps où vous étiez un chrétien fervent ,

consacré , mais maintenant êtes - vous froid,indifférent; avez-vous perdu le désir pour la prière et

les choses spirituelles ?

b.Les effets d’ un tel état .

1 . Châtiment .

Quelqu’ un a dit : “ Dieu sait comment nous “ fouetter ” .

Considérez comment Dieu a “ fouetté ” Jonas , avalé par un poisson ( Jonas 2 : 1 ) . “ Jonas , dans

le ventre du poisson , pria l’ Eternel , son Dieu ” .


Si notre état spirituel est au plus bas , devrions - nous attendre jusqu’ à ce que Dieu nous

“ fouette ” avant de crier à Lui ? Si nous sommes conscients de la désobéissance , ou suivons Jésus

de loin , cherchons Dieu maintenant avant qu’ il ait à nous châtier .

Notez le résultat sur Pierre : “ Il sortit et pleurant amèrement ” Voyez Apocalypse 2 : 4 – 5 ; 3 : 15

– 19 .

Transition :

Nous pouvons sûrement discerner que les deux premiers états dont nous avons parlé

existent de nos jours . Il ya cependant un troisième état significatif qui montre qu’il est temps

pour nous de chercher le Seigneur .

ΙΙΙ . Quand Dieu est près à répandre ses bénédictions sur nous .

Le degré de bénédiction que Dieu est prêt à répandre .

Osée 10 : 12 : “ Il est temps de chercher l’ Eternel , jusqu’ à ce qu’ il vienne et répandre pour vous

la justice . ” En conséquence , avalanche de bénédictions .

C’ est ce que Dieu attend de pouvoir faire : accorder des bénédictions abondantes dans le réveil (

Malachie 3 : 10 )
Les conditions dans lesquelles il répand les bénédictions.

1 . La repentance.

Osée 10 : 12 : “ Défrichez- vous un champ nouveau .” Par conséquent permettre au Saint-Esprit

de chercher , sonder révéler ce qui est mauvais ; par la grâce de Dieu , abandonner le mal .

2 . Le chercher avec ferveur .

Osée 10 : 12 : “ Il est temps de chercher l’ Eternel , jusqu’ à ce qu’ il vienne et répande pour vous

la justice . ” Ainsi , Dieu désire que nous le cherchions avec persévérance et ferveur ( Jérémie 29

: 13 ; 2Chroniques 7 : 14 ) .

Transition :

Reconnaissons que le temps est venu de chercher le Seigneur , ne différons pas plus

longtemps de le faire .

Conclusion :

1 . Esaïe 55 : 6 : “ cherchez l’ Eternel pendant qu’ il se trouve , invoquez- le٫

tandis qu’ Il sera près . ” Il peut y avoir un temps où il est trop tard pour le chercher

2 . Illustration : Réveil dans une église de campagne . (21)

f . Sermon topique ( citation d’ un seul verset ) .

Dans le sermon topique montré ci - dessous , nous avons choisi de citer un seul verset

comme conclusion du message .


Titre : “ Qu’ est – ce qui fait un foyer chrétien ? ”

Introduction :

1. Définition : “un foyer est le royaume du père, le monde de la mère , le pardis de l’ enfant .”

2 . Le besoin aujourd’ hui : plus de foyers heureux , plus de foyers chrétiens .

3 . La Bible montre les idéals pour établir un foyer .

Proposition :

Un foyer chrétien est un foyer fondé sur l’ idéal chrétien.

Phrase interrogative :

Quels idéals pouvons - nous trouver dans les Ecritures pour guider un foyer

chrétien ?

Phrase de transition :

Au moins trois idéals pour un foyer chrétien peuvent être trouvés dans la Parole de

Dieu .

Ι . C’ est un foyer où règne l’ amour .

1 . Dans le cœur des parents l’ un pour l’autre ( Tite 2 :11 ; colos . 3 : 19 ; Eph . 5 : 25 ,

28 – 33 ; 2 cor . 13 : 4 – 7 ) .

2 . Dans le cœur des parents pour leur enfants ( Tite 2 : 4 ; Genèse 22 : 2 )


ΙΙ . C’ est un foyer où l’ autorité parentale est exercée .

1 . Par le père en tant qu’ autorité suprême . ( Eph . 6 : 1 – 2 , 4 ) .

2 . Dans un bon esprit ( Eph . 6 : 4 ; colos . 3 :21) .

ΙΙΙ. C ’est un foyer où Christ est présent . ( 22 )

1 . Dans une position de Seignerie ( Eph . 5 : 22 ; 6 : 4 ) .

2 . Pour manifester sa puissance , quand Il est obéi .( Jean 2 : 1 – 11 ) .

Conclusion :

Jean 14 : 21 : “ Celui qui a mes commandements et qui les garde,

c’est celui qui m’aime ;et celui qui m;aime sera aimé demon Père ,je l’aimerai, et je me ferai

connaître à lui.››

__________________________________________
(21)Alfred kuen, comment preacher ,op.cit,p211
( 22 ) Alfred Kuen , Comment prêcher , op . cit , p 222
g.Exercises

1er Sermon.

Titre :<<Le chrétien qui porte du fruit>>.

Texte :Jean15 :1-8.

Introduction :

1.La Bible renferme de nombreuses vérités profondes au sujet de la vie chrétienne.

2.Pour nous enseigner certaines de ces vérités ,Christ s’est parfois servi d’illustrations simples ou

paraboles ,ici,la vigne et les sarments qui portent du fruit.

Proposition :

Une des grands desseins du Seigneur à l’égard de son peuple ,c’est qu’ils deviennent des chrétiens

qui portent du fruit.

Phrase interrogative :

Comment pouvons-nous devenir des chrétiens qui portent du fruit ?

Phrase de transition :

En examinant les caractéristiques essentielles dans la parabole de Jean 15 :1-8,nous apprendrons

comment nous pouvons devenir des chrétiens féconds.

Ι.La vigne (vv.1-5)

1.Ceci parle de Christ ,le vrai cep (v.1)


2.Ceci parle de Christ par rapport à nous (v.5)

ΙΙ.Les Sarments (vv.2-6).

1.Ils parlent de nous ,qui devons porter des fruits (vv2,4-5).

2.Ils parlent de nous qui devons demeurer en Christ afin de porter du fruit (vv.2,5,8)

ΙΙΙ.Le vigneron (vv.1,2,6,8).

1.Ceci parle de Dieu qui émonde les branches qui ne portent pas de fruit (vv.1,2a,6)

2.Ceci parle de Dieu qui émonde les Sarments (v.2b)

3.Ceci parle de Dieu qui est glorifié quand nous portons beaucoup de fruits (v.8).

Conclusion :

1.Chaque croyant doit être un chrétien qui porte de fruit .

2.Remarques finales , voir ci-dessus. (23)

b) 2ème Sermon.

Titre :<<Perdu et trouvé >>

Introduction :

1.A l’exposition internationale de Chicago , afin d’aider les parents à retrouver leurs enfants qui

s’étaient égarés
Titre : “ Perdu et trouvé ”

Introduction :

1 . Al’ exposition internationale de chicago , afin d’ aider les parents à retrouver

leurs enfants qui s’ étaient égarés , les autorités avaient mis sur pied , pour les enfants , un

département “ des perdus et des trouvés ” .

2 . Luc 15 est le “ département des perdus et des trouvés ” de la Bible . Jésus , ici ,

parle de trois choses qui ont été perdues et trouvées : une brebis , une pièce de monnaie et un fils.

3 . L’ histoire du fils perdu et retrouvé illustre l’ histoire du pécheur repentant qui est

perdu et retrouvé

Proposition :

Le Seigneur reçoit avec joie un pécheur repentant

Phrase interrogative :

Comment cette vérité ressort- elle dans l’histoire du fils prodigue qui était “ perdu

et trouvé ?

Phrase de transition :

Cette vérité ressort dans l’histoire d’un pécheur repentant que dépeint le récit du

fils prodigue .

І . La culpabilité du pécheur ( vv . 11 – 13 ) .

1 . Dans son entêtement ( vv . 11 – 12 ) .

2 . Dans sa honte ( v . 13 ) .
ΙІ . La misère du pécheur ( vv . 14 – 16

1 . Dans la faim de son âme ( v . 14 ) .

2 . Dans son vain effort pour satsfaire sa faim ( vv . 15 –16 )

ΙІΙ . La repentance du pécheur ( vv . 17 – 20a )

1 . Dans la prise de conscience de son péché ( vv . 17 – 19 ) .

2 . Dans son retour à Dieu ( v . 20a ) .

ΙV. La restauration du pécheur ( vv . 20b – 24 ) .

1 . Dans l’ accueil que Dieu lui accorde ( vv . 20b – 21 ) .

2 . Dans la faveur que Dieu lui accorde ( vv . 22 – 24 ) .

Conclusion :

Illustration :

Il ya un autre perdu , le fils aîné . Il était dans les champs quand son père est

rentré à la maison. Quand son père lui demanda de se joindre à la fête donnée dans la maison pour

son frère , il refusa . Il avança qu’ il avait vécu toute sa vie dans la justice et qu’ il était digne de

récompense plutôt que le fils prodigue. Le fils aîné était perdu et complètement impénitent. Le fils
prodigue est revenu à la maison parce qu’ il s’était repenti de son péché. D’ un autre côté , le fils

aîné , dans son orgueil et sa propre justice , ne s’ est jamais réconcilié avec son père .

Les deux fils , représentent deux classes d’ individus : l’ un , le pécheur , qui vient librement à

Dieu , reconnaissant son besoin de pardon ; l’ autre , celui qui est tellement sûr de sa propre justice

qu’il considère qu’ il n’ a pas besoin de repentance .

Etes – vous , comme le fils prodigue, venu à Dieu en reconnaissant votre péché et en trouvant la

plénitude de son pardon , ou êtes- vous comme le fils aîné , trop bon pour avoir besoin du pardon

de Dieu ? Le Sauveur a dit : “ Je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi . ” Veuillez-vous venir

à Lui maintenant ? ( 24 ) ( 23 )

C. 3éme Sermon

Avec la permission de son auteur , nous citons ci – dessous un plan de sermon sous

forme d’exposé , préparé par James Morgan , un étuduant d’une classe d’homiléque .

Titre : Principe pour la réussite du travail missionaire

Texte : Actes 13 : 1 – 5

Introduction :

1 . Jamais , dans l’histoire de l’Eglise , il n’ya eu plus de portes ouvertes pour

l’Evangélisation .

2 . Une grande partie du monde nous et encore ouverte et , comme nous le

verrons , l’ Eglise aujourd’hui ne doit pas désobéir à la responsabilité que Dieu lui a donnée
Proposition :

Les principes de Dieu pour le travail missionnaire garantissent le succès .

Phrase interrogative :

Quels sont ces principes ?

Phrase de transition :

Actes 13 : 1 – 5 montre quatre principes efficaces pour le travail missionnaire .

І. Il doit y avoir un personnel qualifié disponible ( v.1 )

1 . Des hommes qui connaissent une communion active avec l’Eglise ( v.1 )

2 . Des hommes qui sont spirituellement équipés ( v.1 ) .

ІΙ . Il doit y avoir un appel venant du Saint – Esprit ( v.2 )

1 . . Des hommes qui sont appelés par un choix précis ( v.2 ) .

2 . Des hommes qui sont appelés à un ministère précis ( v.3 ) .

ІΙІ . L’Eglise doit s’identifier avec les missionnaires ( v.3 )

1 . Elle doit prier avec eux

2 . Elle doit les investir ( v.3 )

3 . Elle doit accepter la responsabilité de les envoyer (v.3 )

_________________________________
Alfred Kuen , Comment prêcher , op . cit , p 221
ΙV . Ceux qui sont envoyés doivent fournir un travail assidu ( vv. 4-5) .

1 . Ils doivent obéir à la conduite de l’Eglise ( v.4 ) .

2 . . Ils doivent prêcher la Parole de Dieu ( v.5 ) .

3 . Ils doivent travailler ensemble ( v.5 ) .

Conlusion :

1 . Ces principes ne sont pas compliqués, mais ce sont ceux que Dieu a choisi d’utiliser

2 . Notre réponse à Christ exige que nous prenions notre place en mettant ces principes

en action

3 . Chacun doit se demander

“ Suis – je qualifié ? ”

“ Est – ce que j’écoute la voix du Saint – Esprit ?

“ Me suis – je vraiment identifié avec ceux qui ont été envoyés ? ”

“ Suis – je disposé à ce que le Seigneur se serve de moi dans la direction que l’Esprit

de Dieu veut donner ? ” .

4 . Dieu attend votre réponse . ( 25 )

______________________________________________
(25 ) Alfred Kuen , Comment prêcher , op . cit , p , 225
Ch V. EVALUATION ET APPORT SUR LA PREDICATION

a. Le processus Salvateur de Dieu

Dans ce chapitre , nous allons voir comment Dieu procéda pour sauver l’humanité . En effet , la

Sainteté de Dieu et la nature pécheresse de l’homme rendaient impossible la communion entre ces

deux natures .

Parmi les attributs de Dieu , seul l’amour est favorable à l’être humain . Les autres sont en guerre

contre la nature humaine .

Depuis qu’Adam a péché , ses descendants ont hérité de lui sa nature déchue , et par conséquent

la mort . Nous avons tous le même sort . La Bible déclare que l’âme qui pèche moura ( Ezéchiel

18 : 20 ) . Mais alors , quelle âme ne pèche pas ? La Bible déclare : “ Tous ont péché , en effet , et

sont privés de la glorieuse présence de Dieu ” ( Romains 3 : 10 ) . A vrai dire , selon la Bible , “ il

n’y a point de juste , pas même un seul ” ( Romains 3 : 10 ) (26 )

Cela étant , puisque Dieu ne se contredit jamais , l’homme demeurait condamné , avec toutes les

conséquences qui en résultent . En fait , quand Dieu dit quelque chose , c’est comme la loi des

Mèdes et Perses . Cette loi était immuable

( Daniel 6 : 13 – 19 ) . Quoiqu’il en était ainsi , l’amour de Dieu demeure , D’ailleurs , Dieu est

Lui – même Amour. Cet attribut poussa Dieu à agir pour le salut des hommes , malgré sa colère

comme nous l’indique Ezéchiel 5 : 13 . “ Je donnerai libre cours à ma colère et je ferai peser mon

courroux sur eux . Je leur ferai payer leur trahison , et quand j’aurai donné libre cours à ma colère
; ils reconnaîtront que moi , l’Eternel , j’ ai parlé , parce que je ne transige pas avec leur infidélité

” . ( 27 )

La Sainteté de Dieu exige en l’homme ce dont ce dernier ne dispose pas

( Galates 5 : 16 – 17 ) . Dieu exige de nous la sainteté absolue “ Car je suis l’Eternel votre Dieu .

Comportez – vous en gens saints et soyez saints , car je suis Saint … ” ( Lévitique 11 : 14 ) , alors

que tous les hommes sont pécheurs “ Tous ont péché , en effet , et sont privés de la glorieuse

présence de Dieu . Il n’y a pas de juste , pas même un seul ” ( Romains 3 : 23 , 10 ). Mais fort

heureusement , Dieu est amour ( 1Jean 4 : 8 ) . Par conséquent Il est jaloux

( Exode 20 : 5 ) . En effet , “ Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique , pour que

tous ceux qui placent leur confiance en Lui échappent à la perdition et qu’ils aient la vie éternelle

” ( Jean 3 : 16 ) . (10 )

Et , cela s’est produit au moment où nous étions encore des pécheurs . “ Alors que nous étions

encore des pécheurs . le Christ est mort pour nous “ ( Romains 5 : 8 )

La formule en est que sans éfusion de sang , il n’ y a pas de pardon “ En fait , selon la loi , presque

tout est purifié avec du sang , et il n’ y a pas de pardon des péchés sans que du sang soit versé (

Hébreux 9 : 22 ; Lévitique 17 : 11 ) .

________________________________________________________
26) Le comité de traduction , La saint Bible , Version Semeur , Janvier 2000
Toutefois , les sacrifices n’annulaient pas toute la peine en rapport avec le péché ; quelquefois

même certains sacrifices attiraient la désapprobation divine ( ex . 1Samuel 13 : 8 – 14 ). En réalité

, le processus des sacrifices devait prendre fin pour faire place à la meilleure résolution pour le

salut des hommes . C’est alors que le Conseil divin s’est réuni.

Parmi les attributs de Dieu , c’était maintenant le tour de l’Amour de Dieu . Cet attribut allait

maintenant se manifester à son apogée .

Alors que les sacrifices , jusqu’alors , se donnaient en animal , la procédure allait , cette fois – ci ,

radicalement changer . Vu que les sacrifices qu’on offrait étaient des animaux et que ces derniers

intervenaient en faveur des hommes , il en résultait que ces sacrifices n’arrivaient pas à apaiser

totalement la colère de Dieu . Il fallait en effet , qu’il y ait un Homme parfait qui meure pour les

autres . Cet homme aurait dû se trouver , ou au ciel , ou sur la terre . Alors au ciel , il n’y avait que

Anges , les Dieu , les Etres . Dieu n’est pas un homme , les Etres non plus . Pour ce qui est des

Anges , ces derniers sont des esprits ; et même s’ils n’étaient pas des esprits , ils n’auraient pas

rempli les conditions pour sauver l’humanité , car la Bible déclare : “ Si , en ses propres serviteurs

Dieu ne peut se fier , et si même en ses anges il trouve des défauts , ” ( Job 4 : 18 ) . 27

Sur la terre , il y avait des hommes , mais personne ne pouvait remplir les conditions requises pour

le salut des hommes car “ tous ont péché , en effet , et sont privés de la glorieuse présence de Dieu

; il n’y a pas de juste , pas même un seul ” ( Romains 3 : 23 , 10 ) . Cela étant , l’Homme recherché

n’était toujours pas localisé ni au ciel , ni sur la terre . Cet homme devait être un homme , mais un

homme parfait , ayant la perfection égale à celle de Dieu . Il devait être comme Dieu.

Comme il n’ y a point d’homme égal à Dieu , il n’y avait que Dieu Lui – même en qui résidait la

solution pour le salut de l’humanité . C’est alors que Dieu,trois fois Saint ( Dieu le père , Dieu le
Fils , Dieu le Saint – Esprit ) , prit la décision de s’incarner pour devenir un homme afin de devenir

un sacrifice propitiatoire . Apparemment , Il était parfaitement homme , mais intérieurement ,Il

était réellement et parfaitement Dieu . Il était Dieu – Homme .

Dieu a paru ainsi en la Personne de Jésus – Christ , la deuxième Personne de la Trinité de Dieu .

Voilà l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde

( Jean 1 : 29 ) . Cette fois – ci , Dieu était parmi les hommes ( Matthieu . 1 : 23 ) Ceux qui ont eu

le privilège de voir Jésus – Christ en personne , c’était Dieu Lui – même qu’ils regardaient , car

Jésus Lui – même déclare “ celui qui m’a vu , a vu le Père… car le Père est en moi , et moi dans

le Père … Moi , et le Père sommes Un ” ( Jean 14 : 9 ) . Jésus – Christ est l’égal du Père . La Bible

déclare : “ Il sera appelé Merveilleux Conseiller , Dieu fort , Père à jamais … ”

( Esaïe 9 : 5 ) . (28)

Ce que le prophète Esaïe a prédit , il y avait 700 ans de cela s’est manifesté . L’Enfant est né . Il a

grandi . A l’âge de 30 ans , Il a commencé son Ministère . A l’âge de 33 ans , Il fut crucifié à cause

des péchés des hommes , alors qu’ Il était Lui – même Juste .

Notre Sauveur , dans ses souffrances , “ n’avait ni prestance ni beauté pour retenir notre attention

ni rien dans son aspect qui pût nous attirer . Il était méprisé , abandonné des hommes , un homme

de douleur habitué à la souffrance Oui , il était semblable à ceux devant lesquels on détourne les

yeux .

Il était méprisé , et nous n’ avons fait aucun cas de sa valeur . Pourtant , en vérité , c’est de nos

_________________________________________
Comité de traduction , op . cit , janvier 2000
maladies qu’il s’est chargé , et ce sont nos souffrances qu’il a prises sur Lui , alors que nous

pensions que Dieu l’avait puni , frappé et humilié . Mais c’est pour nos péchés qu’Il a été percé ,

c’est pour nos fautes qu’il a été brisé . Le châtiment qui nous donne la paix est est retombé sur Lui

et c’est par ses blessures que nous sommes guéris .

Nous étions tous errants , pareils à des brebis , chacun de nous allait par son propre chemin :

L’Eternel a fait retomber sur Lui les fautes de nous tous . On l’a frappé , et Il s’est humilié , Il n’a

pas dit un mot .

Semblable à un agneau mené à l’abattoir , tout comme la brebis muette devant ceux qui la tordent

, Il n’a pas dit un mot .

Il a été arraché à la vie par la contrainte,suite à un jugement . Et qui , parmi les gens de sa génération

, s’est soucié de son sort , lorsqu’on la retranché du pays des vivants ?

Il a été frappé à mort à cause des péchés que mon peuple a commis. On a mis son tombeau parmi

les criminels et son sépulcre parmi les riches , alors qu’il n’avait pas commis d’acte de violence et

que jamais ses lèvres n’avaient prononcé de mensonge . Mais il a plu à Dieu de le briser par la

souffrance. … Il s’est dépouillé Lui – même jusqu’à la mort et s’est laissé compter parmi les

malfaiteurs, car il a pris sur Lui les fautes d’un grand nombre , Il est intervenu en faveur des

coupables ”. ( Esaïe 53 : 2b – 10b ) ( 29 )

Notre Rédempteur, Jésus – Christ a enduré les souffrances de l’enfer quand Il s’est écrié : “ Eli ,

Eli , lama sabachthani ? Ce qui veut dire : Mon Dieu ,mon Dieu, pourquoi m’as – tu abandonné ?

(Matthieu 27 : 46 ) . Il a connu l’enfer en la place de ceux qui croiraient en Lui . Ces derniers ne

connaîtront jamais l’enfer, ils n’entreront pas en cet endroit.

Les croyants ont échappé ainsi à cet endroit de séparation d’avec Dieu , qu’est l’enfer .
Jésus Christ a ainsi résolu le problème du péché , car Il est devenu pour nous sagesse , justice ,

sanctification et rédemption ( 1 Corinthiens 1 : 30) (30)

“ Celui qui a le Fils a la vie .Celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie ” ( Jean 5 : 12 ) .

“ Je vous ai écrit cela , pour que vous sachiez que vous avez la vie Eternelle , vous qui croyez au

Fils de Dieu ” ( 1Jean 5 : 13 )

Jésus – Christ Lui – même déclare : “ je suis le premier et le dernier , et le vivant . J’étais mort ;

et voici , je suis vivant aux siècles des siècles . Je tiens les clés de la mort et du séjour des morts (

Apoc . 1 : 18 ) .

b . La foi en Jésus Christ

Avoir la foi en Jésus – Christ ,c’est placer sa confiance en Lui , voilà le message à porter.

Mais comment doit-on croire en Jésus – Christ ?

On doit croire en Lui comme sauveur et Seigneur .

1 . Comme Sauveur .

Beaucoup de croyants qui se réclament de Christ n’ont pas de difficulté à admettre que Jésus

est mort pour eux . Ils croient sincèrement à cela . Si tel est le cas , pour eux , il y a un sacrifice ,

un rançon . Un sacrifice qui fut d’abord méprisé , fouetté , cloué dans les mains et les pieds , et qui

est finalement mis à mort à leur place . Ce sacrifice c’est bien Jésus –Christ de Nazareth .

Si tu le crois ainsi , Jésus est ton Sauveur personnel .

__________________________________________________
28) Comité de traduction , op . cit . , Janvier 2000
2 . Comme Seigneur .

Croire en Jésus comme Sauveur est un fait important , mais il faut qu’Il soit

aussi ton Seigneur . Le fait de te représenter Jésus pendu sur une croix ,à ta place

, t’amène nécessairement à L’aimer sincèrement , et finalement à reconnaître en

Lui l’amour de Dieu , à reconnaître en Lui Dieu Lui – même , plus précisément ,tu le reconnais

comme Seigneur , comme Roi ; et par ce fait même tu te reconnais pécheur. A titre de pécheur que

tu es , et , placé devant un Dieu Saint , le premier désir que tu éprouves est , sans aucun doute , de

demander pardon . Tu aspires maintenant à confesser et abandonner tous tes péchés et tu mets cela

en pratique . Quand tu le fais , tous tes péchés te sont pardonnés . Tu as accepté Christ comme ton

Seigneur .

A partir de ce moment – là , c’est là où l’on peut dire que tu as cru en Jésus – Christ , car tu

l’acceptes comme Seigneur et ton Sauveur personnel . Tu es donc sauvé , tu es né de nouveau .

Quand tu crois, voici les choses qui se produisent :

La repentance , la conversion , la régénération , la justification , la sanctification , la réconciliation

, la rédemption , la prédestination , l’adoption , la glorification. Tu ne fais que croire , et Dieu fait

tout le reste . Voir 1Corinthiens 1 : 30 . Même si tu étais le seul au monde , Christ aurait accepté

de mourir pour toi . En réalité , si tout homme qui croit en Jésus – Christ ne périt pas , mais a la

vie éternelle (Jean 3 :16), nous pensons que l’incrédulité volontaire est le seul péché qui mène à la

perdition éternelle , car ce péché consiste dans le refus du pardon .

_______________________________________________
(29) Comité de Traducteur , . op cit , Janvier 2000
(30) Assoc . Int . des Gédéons , Le Nouveau Testament , 1984
Le péché contre le Saint – Esprit nous semble être non seulement le blasphème mentionné dans

Marc 3 ; 28 – 30 , mais l’attitude d’incrédulité invétérée dont il est l’expression .

Les Juifs avaient toutes les raisons de croire en Jésus – Christ , mais ils Le repoussaient et

attribuaient au diable les miracles prouvant sa divinité .

C’est pourquoi ils furent abandonnés à leur incrédulité volontaire, et devinrent dès lors incapables

de croire (Mt.12 :31-32 ; Luc12 :10 ; Jean12 :37-40).

Dans ce cas , le pardon n’est plus possible (Mc.3 :29 ;Hbr.10 :26-27).

En fait ,nous croyons que seul ce pèche mène à la perdition éternelle ,car il consiste dans le refus

du pardon.

C.Assurance, certitude du salut.

La Bible affirme que le croyant a reçu, par sa nouvelle naissance , la vie éternelle qui, par définition

ne finira jamais (Jean3 :16,36 ;5 :24 ;11 :25,26, etc)

Nous devons savoir que nous avons la vie éternelle (1Jean5 :13).

d. L’Etendue du Salut.

Le salut s’étend au passé , au présent , et à l’avenir .

1 . Dans le passé .

Le salut comprend la délivrance du châtiment puisque le Christ a porté Lui – même entièrement

la peine que méritaient les péchés du croyant , celui – ci est délivré de ce terrible châtiment ( Jean

5 : 24 ; Romains 8 : 1 ) .
2 . Dans le présent .

Le Salut comprend la délivrance de la puissance du mal et de l’esclavage qui en résulte . voir

1corinthiens 6 : 19 ; 2Pierre 1 : 3 – 4 ; Romains 6 : 1 – 4 . Cela ne veut pas dire que le croyant soit

devenu incapable de pécher , loin de là , car il a encore en lui cette nature déchue que la Bible

appelle la chair .

C’est dans la mesure où le croyant a recours aux moyens donnés par Dieu pour obtenir la victoire

sur le péché que celui – ci ne sera plus dans sa vie le facteur dominant. Cette délivrance immédiate

dépend :

de l’assiduité avec la quelle le croyant méditera la Parole de Dieu , et de l’obéissance dont il fera

preuve à l’égard des enseignements du Seigneur

( 2Tim. 2 : 15 ) ;

de la ferveur dans la prière , moyen qui le maintient en relation avec Dieu ( Hébreux 4 : 14 – 16 )

de l’abandon à Dieu de son corps pour vivre une vie de justice au service de Dieu ( Romains 6 :

13 ; 12 : 1 – 2 ) ;

de la confession prompte et immédiate de ses fautes à Dieu et de l’abandon de tout péché connu (

1Jean 1 : 8 – 9 ; Tite 2 : 11 – 14 ) .

________________________________________________________
( 31) Ecole Biblique Emmaüs,op.cit pp35-37

3 . Dans l’avenir .
Exemple :

Elisée aux pieds d’Elie pour le ministère prophétique.

Josué aux pieds de Moïse pour le ministère de gouvernement.

Timothée aux pieds de Paul pour le ministère d’évangéliste .

Ma préoccupation est de voir se lever une génération de prédicateurs évangéliques oints de l’Esprit

, équilibrés dans leurs racines théologiques et leur engagement pratique . Ayant une sensibilité à

la vie spirituelle personnelle , une vision forte de la vie de l’Eglise , l’impact de l’Evangile dans la

société , et l’élan missionnaire pour faire de toutes les nations des disciples , à l’aurore du 21éme

siècle . Le salut sera la délivrance de la présence même du mal. Cette délivrance aura lieu lors du

retour du Christ , lorsqu’il viendra pour ressusciter les morts et transformer les vivants . Alors les

croyants ne seront plus assujettis au péché, à la corruption et à la mort .

Dans cette dernière phase , nous voyons l’aspect final du salut , vers lequel tendent tous nos désirs

et toute notre espérance ( Hébreux 9 : 28 ; 1Thessaloniciens 4 : 13 – 18 . ( 31 )

En ce qui concerne les péchés de celui qui est né de nouveau , nous rappelons

que Christ est mort pour tous les péchés de ce croyant , c’est – à – dire les péchés du passé,présents

et futurs.

e . Le véritable Evangile .

Pour être efficace , le prédicateur se familiarisera avec le message de l’Evangile ; ainsi il pourra

détecter les erreurs de ceux qui le falsifient , et répondre à leurs objections .

Dans l’épître aux Galates , Paul insiste sur le fait qu’il n’y a qu’un seul évangile . En prêcher un

autre , c’est s’attirer la malédiction de Dieu


( Galates 1 : 8 – 9 ) .

Le véritable évangile c’est le salut par la foi en Jésus – Christ seul ( Jean 14 : 6 ( 32 ) .

Affermissement dans la foi

L’une des principales tâches du gagneur d’âmes est d’aider les nouveaux convertis à grandir dans

la foi ; c’est ce qu’on appelle : le travail de suite . Pourtant, cet aspect de l’évangélisation est ,

assez paradoxalement , souvent négligé . Le travail de suite n’est pas facultatif . Il fait l’objet d’un

ordre précis dans les Ecritures : “ Paissez le troupeau de Dieu ” ( 1Pierre 5 : 2 ) . “ Instruis l’enfant

selon la voie qu’il ne s’en détournera pas ” ( Proverbes 22 : 6 )

Dans Jean 21 : 15 – 16 , Jésus demanda trois fois à Pierre s’il l’aime , et trois fois Pierre répond

par l’affirmative .

Le Seigneur lui commande alors de paître ses agneaux et ses brebis . Autrement dit , prendre soin

des siens est une façon par excellence d’exprimer notre amour pour le Seigneur .

Formation d’ouvriers du Seigneur .

1 . Justification de la nécessité de formation

Pour que le prédicateur soit véritablement un vase d’honneur entre les mains du Seigneur

hormis l’appel et l’onction , la formation est indispensable

( 2Tim. 3 : 16 – 17 ) .

____________________________________________________________

(32) W . Mc Donald , comment témoigner , cours biblique par correspondance , Ed. Française 1981, 19 , rue de l’Est
, 03200 vichy , p. 28
2 . Le vœu et l’objectif de la formation

Des années de ministères dans l’implantation d’Eglises , la vie de l’Esprit , l’intercession ,

la vision missionnaire , les miracles , l’équipe de

ministères , l’adoration, les Ecritures , m’ont convaincu qu’un prédicateur ne peut être efficace

dans son ministère sans passer par la formation " aux pieds " d’hommes de Dieu confirmés , des

ouvriers éprouvés

Exemple :

Elisée aux pieds d’Elie pour le ministère prophétique .

Josué aux pieds de Moïse pour le ministère de gouvernement .

Timothée aux pieds de Paul pour le ministère d’évangéliste .

Ma préoccupation est de voir se lever une génération de prédicateurs évangéliques oints de l’Esprit

, équilibrés dans leurs racines théologiques et leur engagement pratique . Ayant une sensibilité à

la vie spirituelle personnelle , une vision forte de la vie de l’Eglise , l’impact de l’Evangile dans la

société , et l’élan missionnaire pour faire de toutes les nations des disciples , à l’aurore du 21éme

siècle .
CONCLUSION.

1. Synthèse.

Pour clore notre livre , nous voulons nous résumer en quelques points afin de

permettre à nos lecteurs de bien saisir l’essentiel des idées développées dans ce livre .

Au premier chapitre , nous avons parlé sur l’Autorité de l’Ecriture car l’Ecriture est indispensable

pour fixer le message . L’Ancien Testament l’affirme , et les écrivains du Nouveau Testament en

étaient convaincus .

Nous avons démontré la supériorité de la Bible sur tous les autres livres religieux , et ensuite nous

avons parlé de l’Autorité de Jésus – Christ . Enfin , nous avons montré sur quoi portera la

prédication .

Dans le second chapitre,nous avons exposé quelques grands thèmes de la Bible , que sont : Dieu ,

la Trinité , Jésus – Christ , l’homme , les commandements , le péché , la réconciliation entre Dieu

et l’homme .

Au troisième chapitre , nous avons parlé sur l’œuvre rédemptrice de Jésus – Christ . Nous avons

vu Jésus comme Sauveur , Messie , Prêtre , Souverain Sacrificateur . Nous avons montré la mort

de Christ comme sacrifice , et ensuite nous avons démontré l’importance de sa mort . En parlant

de la nécessité de la mort de Christ , nous avons vu que la Sainteté de Dieu l’exige .

Enfin , nous avons vu en la mort de Jésus – Christ l’accomplissement des Ecritures .

Dans le chapitre quatre , nous sommes entré dans l’initiation à l’homilétique .

Nous avons défini ce que c’est un message , nous avons parlé sur le prédicateur et le Ministère de

la prédication , la vie du prédicateur et son message .


Ensuite , nous avons abordé et éclairci l’emploi des principes les plus importants de l’homilétique.

Enfin , nous avons montré comment préparer une prédication . Nous avons tracé le schéma de

construction de la plupart des sermons bibliques et ensuite nous avons donné des exemples de

types de sermons évangéliques .

Enfin , dans le chapitre cinq , nous avons évalué et donné apport sur la prédication , en commençant

par l’exposé du processus salvateur de Dieu .

Nous avons parlé du salut par la foi en Jésus – Christ , l’assurance du salut , l’étendue du salut , le

véritable Evangile , l’ affermissement dans la foi , ainsi que sur la formation d’ouvriers du Seigneur

Tous ces sujets ont été développés dans ce dernier chapitre à titre de notre apport sur la prédication

2 . Evaluation

La prédication est l’un des grands moyens dont Dieu se sert pour atteindre et sauver

l’humanité .

Une grande attention devrait être accordée à ce sujet .

Tout vrai prédicateur devrait se soucier de mieux exposer son message et vérifier que Christ en

tire profit ou en est glorifié .

Il faudrait approcher et pointer du doigt la Croix du Calvaire , et dévoiler à l’

auditoire les richesses spirituelles qui y résident . Il faudrait ne pas passer à

côté , mais plutôt dire à haute voix que le salut ne se trouve que dans le sang de Jésus sur la Croix

; qu’il suffit de croire en Lui pour être sauvé . Voilà le véritable évangile.
Enfin, nous croyons que ce livre sera exploité par les pasteurs et les évangélistes de différentes

dénominations pour acquérir un fondement solide pour une meilleure prédication .

Nous sommes sûrs et certains que tout prédicateur qui aura ce livre en main – pour la lecture ou

une quelconque recherche – en tirera profit et concluera , comme nous , qu’une prédication efficace

est celle centrée sur Christ .


BIBLIOGRAPHIE

A . SOURCES ECRITES

1 . PACHE René , L’ INSPIRATION ET L’ AUTORITE DE LA BIBLE ,

Ed . Emmaüs, Saint Légier , 1992.

2 . GUTHRIE D . , MOTYER J . A , WISEMAN D . J ,

NOUVEAU COMMENTAIRE BIBLIQUE , Ed . Emmaüs,

Saint – Légier, 1984.

3 . HARLOW R . E , PEUT – ON CONNAITRE DIEU ? Ed . de Littérature

Biblique, D – 51597 Morsbach, Allemagne,

1964.

4 . Ecole Biblique Emmaüs , CE QUE LA BIBLE ENSEIGNE , cours Biblique

par correspondance , 03200 Vichy , Ed . de

Littérature Biblique , 1976.

5 . KANYABIGEGA Silas , LES CHARISMES SPIRITUELS A LA

LUMIERE DU NOUVEAU TESTAMENT,

Cas des Eglises au Rwanda , Travail de fin de cycle


Présenté pour l’ obtention du diplôme de gradué en

Théologie , UNEP , RDC , 1997 – 1998.

6 . KUEN Alfred , COMMENT PRECHER , Ed . Emmaûs ,Saint – Légier ,

1998.

7. Le Comité de Traduction , LA SAINTE BIBLE , Version Semeur ,

Janvier 2000 .

. Association Internationale des Gédéons , LE NOUVEAU TESTAMENT

. MC DONARD William , COMMENT TEMOIGNER , cours Biblique

par correspondance, Ed . Française , 19 , rue

de l’Est , 03200 Vichy , 1981.

B . INTERVIEWS

1 . Dr WILLIAMS John, Fondateur et président d’IICM, USA

2 . SINAMENYE Timothée, Licencié en Sciences sociales, UNIVERSITE

LIBLRE DE KIGALI (ULK).

C . SOURCES INEDITES

1. Rév. MAKELELE K. Cosmas, SOTERIOLOGIE, Oeuvre


Rédemptrice de Christ, cours inédit, dispensé en G2,

UNIVERSITE NATIONALE DES EGLISES

PROTESTANTES – UNEP, RDC, 1996 – 1997.

2. Rév. MAKELELE K. Cosmas, L’ HOMILETIQUE, Cours inédit

Dispensé en G1, U.N.E.P, 1996 – 1997.

D. ANNEXE : INTERVIEWS EN FRANÇAIS

1. Est – ce que la parole que nous prêchons est – elle vêtue de l’Autorité divine ?

2. La vie ou le témoignage ont – ils une influence sur l’auditoire ?

3. Est – il indispensâble qu’un gagneur d’âmes ait une formation sur l’homilétique ?

4. Quel est le vérltable évangile, à la lumière de la Bible ?

5. La formation "aux pieds "d’hommes de Dieu confirmés, des ouvriers éprouvés, est – elle

nécessaire à un prédicateur ?