Vous êtes sur la page 1sur 3

SCENE 1

Interieur du magasin

FEY, la main posée sur son oreillette, se deplacant entre des rayons bondés : Oui, oui
j’arrive oui !

CLIENT, se dirigeant vers la silouhette du vendeur : Enfin du personnel qualifié!

CLIENT tout bas, avisant le badge POISSONIER sur le torse de l’employé : enfin… qualifié

FEY, d’un ton calme : Un problème, monsieur ?

CLIENT : Un problème ? Pas qu’un, mon bon monsieur, pas qu’un !


Pouvez vous au moins m’expliquer l’absence de fraises dans votre magasin, pour pallier à
l’incompétence de vos supérieur à m’envoyer quelqu’un capable de savoir ce que sont des
fraises !

FEY, soupirant: Monsieur, vous êtes dans un magasin bio, il va de soit que vous n’allez pas
trouver de fraises à cette periode de l’année.
Et celle que vous pourriez trouver ne seraient sûrement même pas bonnes à manger.
Par contre, les poires sont délicieuses, en ce début d’hiv-

CLIENT : Je veux des fraises, et vous n’en vendez pas.


C’est innadmissible.

FEY : Monsie-

CLIENT : En plus d’être inutile, vous vous permettez de m’interrompre.


Tu pourrais au moins travailler à l’usine, avec si peu de respect.
Toujours est-il que ce n’est pas étonnant que vous fassiez faillite, si vous n’êtes pas capable
de vendre des fraises pour Noël !

AGENT DE SECURITE s’approchant, les sourcils froncés : Monsieur, je vous en prie,


cessez de déranger mon collègue, ainsi que les autres clients.
Sinon, vous me trouverez dans l’obligation de vous demander de sortir.

CLIENT : Pas question que je reste une seconde de plus dans ce magasin de merde, j’ai
pas besoin d’un ecervelé fait de muscle pour me dire quoi faire !

Le client quitte la scène, sous le regard sidéré de Someoka, l’agent de sécurité qui vient
d’intervenir, et celui soulagé de Fey.

FEY : C’est pas tout, mais moi je prends ma pause.

SCÈNE 2
Extérieur du magasin
Fey regarde l'écran de son téléphone, des larmes tombent dessus, innocemment lâchées,
par mégarde.
Fey est seul, désespérément seul.
Alors il pianote un numéro, celui d'un illustre inconnu, et il rédige un message.

FEY : Bonjour, tu ne me connais pas, et je ne sais rien de toi, mais veux tu bien me
laisser faire le pari que nous deviendrons amis ?

? : D'accord, je m'appelle Saru.

Fey un peu surpris de voir une réponse le notifier si vite : Bonjour Saru, mon nom est Fey.
Je suis étudiant, et toi ?"

SARU : Tu es en quoi ?
Je suis dans l'unité Science-Po de ma ville !

FEY : Je suis en musique… Chacun son niveau de brillance !

SARU : Donne moi ton contact, tu seras mon compositeur personnel quand je serai
président !

FEY : Je vais devenir la Joyce Jonathan de cette génération !

SARU : Je pourrais pas t'avoir dans mon lit si tu es de ma famille :(

FEY : Oh ~
Je te propose de remettre cette discussion à plus tard, Saru ! Ma pause est finie !

SARU : À la prochaine fois, Fey

FEY : J'ai gagné !

Fey range son téléphone et retourne à l'intérieur

SCÈNE 3
Parc de l'université

MEIA tout bas, donnant un coup de coude à


Giris : Saru has a crush !

GIRIS : Tu crois qu'elle est belle ?

MEIA : Beau, sûrement.

GIRIS : Il est gay ?

MEIA, soupire : T'es vraiment le dernier à comprendre, hein ?


GIRIS ton plaintif : Chérie..!

MEIA : Tu peux pas dire l'inverse !

GIRIS tire la langue : Bah demande lui toi même alors !


Comme ça je serai le dernier à savoir !

MEIA : Nan, ça sera soit lui soit son crush, le dernier pour ça..

GIRIS : Ah oui

GIRIS sûrement trop fort : Tais toi, il arrive !

SARU sourcils froncés : Je suis un danger maintenant ?

MEIA feignant un ton innocent : On parlait juste de ton anniversaire, andouille.

GIRIS tout aussi innocent : Y'aura qui d'ailleurs ?

SARU : Bah vous.. comme depuis cinq ans ?

GIRIS : Seulement nous ?

SARU : Vous devenez vraiment chelou, là !

MEIA regardant l'heure et la foule d'étudiant qui bougent derrière les fenêtres de l'université
: Avant d'être chelou, on a cours, alors on sera chelou après !
À plus Saru !

Vous aimerez peut-être aussi