Vous êtes sur la page 1sur 9

Sur la route des bitumes

On peut trouver le bitume à l‘état naturel mais les bitumes utilisés de nos jours pour le revêtement des routes
et certains usages industriels sont fabriqués en raffinerie à partir de qualités particulières de pétrole brut.

D’où vient le bitume ? Les archéologues ont trouvé des traces d’utili-
sation de matériaux bitumeux naturels datant de
Le bitume naturel
5 000 ans avant J.-C. L’usage du bitume est men-
Le bitume se trouve à l’état naturel à l’air libre tionné dans l’Ancien Testament pour calfeutrer
sous forme de suintements (usa, Israël, Mexique, l’Arche de Noé, ainsi que le berceau de Moïse.
Venezuela).
Plus tard, notamment au xixe siècle, les pein-
Non loin de Los Angeles (usa), on a trouvé tres utilisent l’asphalte ou le bitume dans leurs
dans des accumulations de bitume naturel résul- toiles pour obtenir des noirs présentant des reflets
tant du suintement de pétrole, des ossements de bruns. Par exemple, pour son célèbre tableau du
nombreux animaux herbivores et de l’ordre d’un Radeau de la Méduse, Géricault s’est servi de bi-
millier de restes de smilodons (tigres aux canines tume de Judée pour obtenir les tonalités brunâtres
proéminentes vivant au Pléistocène) à côté de plus et le violent « clair-obscur ».
de mille cinq cents loups. Ces carnivores attirés Source : Bitume Info n°10, GPN
par la présence des proies engluées dans ce piège
naturel, furent à leur tour prisonniers du bitume Une distillation spécifique
collant et visqueux. Une datation de ces restes
montre qu’une partie de ces animaux vivaient il y Actuellement, les gisements naturels ne permettent
a quinze mille ans. plus de répondre à nos besoins. L’essentiel du bitu-
me employé pour répondre aux besoins des travaux
publics et du bâtiment est extrait du pétrole brut.
Les chercheurs s’accordent aujourd’hui sur l’origine
animale du pétrole brut. La transformation au cours
des temps géologiques de l’accumulation de micro-
organismes marins (planctons) dans des couches
sédimentaires a conduit à la formation et à l’accu-
mulation de nombreuses variétés de pétroles bruts.

Le bitume s’obtient essentiellement par distilla-


tion d’un mélange de bruts contenant au moins
un brut à bitume. Les autres, plus légers, satis-
font les besoins en carburants et en combustibles.
Tigre à dents de sabre (Smilodon fatalis) Contrairement à une idée fausse, le bitume n’est


© Petroleum Economist Ltd

Colonne de distillation d’une raffinerie

pas un résidu de pétrole dont l’industrie pétro- Sur les 1 300 pétroles bruts référencés dans le
lière souhaite se débarrasser à peu de frais. En monde, seuls 10 % sont aptes à donner des bi-
réalité, pour fabriquer un bitume de qualité tumes respectant les spécifications d’usage et sont
avec des propriétés constantes, les producteurs appelés bruts à bitume (environ 30 sont réelle-
sélectionnent méticuleusement un ou des bruts ment utilisables en Europe).
à bitume, objets de procédures d’homologation
internes très sévères. Au final, le bitume est un mélange d’hydrocarbures,
solides ou semi-solides, de couleur brune ou noire.

© Marc ROUSSEL / Total

Échantillons de bruts extra lourds et de différents bruts synthétiques


Sélection et fabrication des bitumes
Quelques chiffres
Le bitume est un produit élaboré. Il est produit par
raffinage du pétrole brut qui est chauffé à 300°C, par- En France, on produit 3,4 millions de
tiellement vaporisé dans un four et transféré dans une tonnes de bitume par an. La consommation
colonne de distillation atmosphérique dans laquelle mondiale est de 95 millions de tonnes.
s’opère la séparation des différentes fractions. Les plus Le bitume est utilisé à 90 % pour la fabri-
légères se vaporisent tandis que les plus lourdes (résidu cation des routes et à 10 % pour les usages
atmosphérique) restent en fond de colonne et passent industriels.
dans un second échangeur de chaleur avant traite- 95 % des routes sont réalisées avec des en-
ment en colonne de distillation sous vide. Enfin la robés ou des enduits bitumeux.
base bitume est récupérée au fond de cette colonne.

© Total

Principe de fabrication des bitumes


Les propriétés des bitumes Enrobé drainant

Chaque bitume a ses propres caractéristiques : L’enrobé drainant, avec 25 à 30 % de vide, laisse
les bitumes capables d’évacuer l’eau et d’amortir les passer l’eau, évitant qu’elle ne s’accumule sur la
bruits, les bitumes à haute cohésion résistants à de chaussée par temps de pluie. Il contribue à limi-
fortes contraintes mécaniques (comme le passage des ter l’épaisseur du film d’eau à la surface du revête-
poids lourds) ou encore les bitumes de synthèse. ment routier et à éliminer le risque de formation
d’un « coin d’eau » sous le pneu lorsque le véhicule
Deux propriétés permettent de définir un bitume : roule à une vitesse élevée ou freine brusquement.
- la pénétrabilité : mesure de dureté ;
- la température de ramollissement : tempéra- Enrobé acoustique
ture maximale d’usage de bitume sur la route. Cet enrobé permet d’abaisser considérablement
les nuisances sonores provoquées par la circulation
Les enrobés routière (bruits de roulement, de moteurs et de
Un enrobé est un mélange de bitume (envi- suspensions) en dessous de 72 dB, soit 5 dB de
ron 5 %) et de granulats concassés utilisés pour la moins qu’un enrobé classique, et 9 dB de moins
construction et l’entretien des routes dans lesquels le qu’un revêtement en béton (on rappelle qu’une ré-
bitume assure le lien entre les différents granulats. duction de 3 dB signifie que la nuisance sonore a
été réduite de moitié).

Enrobé anti-orniérant
Le liant spécial anti-orniérant permet d’optimi-
ser la conservation de la chaussée. Il minimise les
ornières, causes de mauvaise tenue du cap des véhi-
cules, notamment par temps de pluie avec la forma-
tion de flaques d’eau. Cet enrobé est très répandu
sur les autoroutes et les chaussées à trafic lourd.

Enrobé coloré
Reconnaissable à sa couleur sombre caractéris-
tique, le bitume peut de nos jours offrir une large
gamme de teintes (vert, bleu, orange… jusqu’au
© Marco MARCO / Total blanc immaculé !). Il existe même des enrobés ré-
troréfléchissants. Fabriqués à partir de résine de
Granulat recouvert de bitume, utilisé dans les pétrole clair, ces nouveaux bitumes de synthèse
revêtements de chaussée
peuvent être colorés, soit en incorporant des
pigments de couleur dans le liant, soit en utilisant
directement des granulats de couleur.


© Christophe HURET / Total

Chantier du circuit de formule 1 de Monaco. Les bitumes issus des raffineries peuvent être colorés, pour des
trottoirs par exemple, ou simplement noirs pour recouvrir une route comme le circuit de formule 1 de Monaco.

Du bitume sous les rails


La Ligne à Grande Vitesse Est (LGV-Est),
qui sera mise en service en 2007, comportera
un tronçon de 3 km dont le ballast reposera
sur une couche de grave-bitume, un matériau
emprunté aux techniques routières.

Cette couche de grave-bitume représente tout


d’abord un avantage pour le chantier, principa-
© Esso / GPN

lement celui de circuler sur la plate-forme en


cours d’aménagement. Ensuite, elle permet de
réaliser une économie de 5 000 m3 de maté-
riaux par km de voie grâce à la réduction en
épaisseur de 36 cm de matériaux nobles.
200 km de la ligne à grande vitesse Florence /
Rome repose sur un sous-ballast bitumineux Cet essai a donc été conçu pour vérifier d’une
part la traficabilité de la plate-
forme et, d’autre part, la tenue
du matériau sous les sollicita-
tions des trains à grande vites-
se en terme de performances
mécaniques, de comporte-
ment et de durabilité.
© GPN
Source : Bitume Info n°13, GPN


Tester les enrobés L’arrachage

L’orniérage Une machine unique a été créée pour simuler le


freinage d’un camion et mesurer la résistance des
Le test de l’orniérage permet de mesurer la résis-
granulats à l’arrachage.
tance à la déformation de l’enrobé au passage des
véhicules, notamment des poids lourds.
L’adhésivité du bitume et des granulats

L’eau
Pour tester la résistance des enrobés à l’eau, c’est-
à-dire leur capacité à maintenir leur cohésion, ces
derniers sont soumis à dures épreuves.

© Marco MARCO / Total © Marco MARCO / Total

Éprouvettes de bitume Test d’adhésivité liant-granulats

Comment fait-on une route ?


Il ne fait pas confon-
dre bitumes et goudrons.
Contrairement aux bitu-
mes, les goudrons provien-
nent le plus souvent de
la houille. Ils sont classés
cancérogènes catégorie 21.
Leur emploi dans les ap- © Total
plications routières décroît
d’année en année. Structure de chaussée. Les couches 1, 2 et 3 contiennent du bitume.
1 Substances devant être assimilées à des substances cancérogènes pour l’homme.


Les émulsions de bitumes
Une émulsion est une dispersion de bitume En 1925, la France répand 6 000 tonnes d’émul-
dans l’eau à l’aide de produits émulsifiants. Les sion. En 1926, on estime la consommation d’émul-
premiers essais de dispersions « d’huiles lourdes de sion de bitume à 150 000 tonnes en Allemagne,
pétrole » ou « d’huile de naphte » dans l’eau ont en Angleterre, en Australie, au Danemark et en
été réalisés au début du xxe siècle. En 1904, par Inde.
exemple, de « l’huile de pétrole émulsionnée » fut
appliquée sur le circuit automobile des Ardennes Aujourd’hui, environ un tiers des 3,4 millions
pour éviter les accidents dus aux nuages de pous- de tonnes de bitume consommées en France est
sière soulevés par les voitures. utilisé sous forme d’émulsion.

Dans les années 1920, le chimiste anglais Hugh Les émulsions rentrent notamment dans la
Alan MacKay dépose un brevet sur l’émulsion de composition des enduits superficiels, des enrobés
bitume. Cette nouvelle génération de liants rou- à froid et des enrobés coulés à froid.
tiers commence dès lors à remplacer le goudron
de houille. Source : Bitume Info n°13, GPN


Les applications industrielles
Une émulsion bitumineuse qui accélère
Le bitume est utilisé à 90 % pour la fabrication
la croissance
des routes et à 10 % pour les usages industriels.
Les applications industrielles constituent donc le Le Mulch est un terme utilisé en agronomie
second domaine d’application des bitumes. pour désigner une couche protectrice formée le
plus souvent par des matières organiques. Par
Son étanchéité à l’eau et à l’air, son pouvoir exemple, après la moisson, le chaume est laissé
liant et sa souplesse en font un excellent matériau à la surface du sol. Ces restes de tiges protègent
d’étanchéité. ainsi le sol lors de la mise en culture et pendant
une période de la croissance des plantes.
Ses propriétés isolantes et sa capacité d’absorp- Une variante, le « mulch pétrolier », est réa-
tion des vibrations lui permettent de contribuer à lisée avec une émulsion bitumineuse utilisée
l’isolation thermique et acoustique des bâtiments. en pulvérisation. Un film continu de bitume
protége alors le semis et accélère sa germina-
Le bitume peut entrer dans la composition de tion. En effet, ce film limite l’évaporation de
peintures et de vernis pour assurer la protection l’eau, empêche le lessivage du sol et élève la
contre l’humidité ou la corrosion. température du sol.
Source : Bitume Info n°12, GPN
Le bitume peut entrer dans de nombreuses
autres applications :
• insonorisation de pièces automobiles et d’élec- Du bitume dans l’encre d’imprimerie
troménager (réduction des bruits engendrés par Aujourd’hui, dans les imprimeries de quo-
les vibrations et phénomènes de résonance, en tidiens, le papier défile tellement vite sur les
mettant à profit les capacités amortissantes du rotatives qu’il ne demeure qu’une fraction de
bitume) ; seconde en contact avec le cylindre impri-
• mastic pour joint sur les ouvrages d’art ; meur. Pour cette raison, l’encre est composée
• enductions de papier d’emballage ; à 70 % d’une phase fluide appelée « véhicu-
• isolant dans les piles électriques ; le » dont le rôle est de transporter le pigment
• revêtement de protection sur des tuyaux et des sur le papier et de le fixer à celui-ci.
câblages électriques ;
• condensateurs ; Traditionnellement, les fabricants utilisaient
• face intérieure de moquettes ; un hydrocarbure naturel. Aujourd’hui, ce der-
• pulvérisation de « mulch » bitumeux pour traiter nier a été remplacé par du bitume de raffinerie.
les surfaces agricoles ou fixer des surfaces dénu- Trois quarts des encres noires destinées à l’im-
dées et peintures ; pression des journaux quotidiens sont ainsi
• matériaux de confinement pour de nombreux fabriqués à partir de bitumes vénézuéliens.
Source : Bitume Info n°14, GPN
déchets y compris les déchets nucléaires.


Lexique

Asphalte – Mélange de bitume, de granulats et Émulsion – Dispersion de bitume dans l’eau à


de poudre minérale plus particulièrement uti- l’aide de produits émulsifiants.
lisé pour les revêtements de trottoirs, ponts
autoroutiers… Il contient parfois de la poudre Enrobé – Revêtement constitué de granulats unis
d’asphalte naturel. par un liant.

Béton – Terme générique qui désigne un maté- Fluxant – Produit diluant provenant de la distilla-
riau de construction composite réalisé à partir tion du goudron de houille ou du pétrole, utilisé
de granulats (sables, graviers) agglomérés par un pour fluidifier les bitumes.
liant. On dit que le béton est aqueux quand ce
liant est du ciment + eau et qu’il est bitumeux Goudron – Fraction visqueuse, brun foncé à
quand le liant est du bitume. noire, générée lors de la combustion de matiè-
res organiques telles que la houille, la tourbe
Bitume – Utilisé comme liant dans les produits ou le bois. Le goudron de houille, par distilla-
routiers, c’est un matériau très visqueux, noir ou tion, fournit des dérivés huileux pouvant servir
brun foncé, provenant généralement de la distilla- comme fluxant des bitumes. Le brai de houille,
tion du pétrole (à noter que le terme « asphalt » résidu de distillation du goudron, n’est (en prin-
nord américain se traduit par bitume). cipe) plus utilisé dans les travaux routiers.

Vous aimerez peut-être aussi