Vous êtes sur la page 1sur 172

TABLE DE MATIERES

SVT SESSION 1999 ........................................................................................................................................................ 5


SVT SESSION 2000 ........................................................................................................................................................ 7
SVT SESSION 2001 ........................................................................................................................................................ 9
SVT SESSION 2002 ...................................................................................................................................................... 10
SVT SESSION 2003 ...................................................................................................................................................... 13
SVT SESSION 2004 ...................................................................................................................................................... 15
SVT SESSION 2005 ...................................................................................................................................................... 18
SVT SESSION 2006 ...................................................................................................................................................... 19
SVT SESSION 2007 ...................................................................................................................................................... 20
SVT SESSION 2008 ...................................................................................................................................................... 23
SVT SESSION 2009 ...................................................................................................................................................... 24
SVT SESSION 2010 ...................................................................................................................................................... 26
SVT SESSION 2011 ...................................................................................................................................................... 27
SVT SESSION 2012 ...................................................................................................................................................... 29
SVT SESSION 2013 ...................................................................................................................................................... 31
SVT SESSION 2014 ...................................................................................................................................................... 32
SVT SESSION 2015 ...................................................................................................................................................... 34
SVT SESSION 2016 ...................................................................................................................................................... 35
MATHEMATIQUES SESSION 1999 ......................................................................................................................... 38
MATHEMATIQUES SESSION 2000 ......................................................................................................................... 39
MATHEMATIQUES SESSION 2001 ......................................................................................................................... 40
MATHEMATIQUES SESSION 2002 ......................................................................................................................... 41
MATHEMATIQUES SESSION 2003 ......................................................................................................................... 42
MATHEMATIQUES SESSION 2004 ......................................................................................................................... 43
MATHEMATIQUES SESSION 2005 ......................................................................................................................... 44
MATHEMATIQUES SESSION 2006 ......................................................................................................................... 45
MATHEMATIQUES SESSION 2007 ......................................................................................................................... 46
MATHEMATIQUES SESSION 2008 ......................................................................................................................... 47
MATHEMATIQUES SESSION 2009 ......................................................................................................................... 48
MATHEMATIQUES SESSION 2010 ......................................................................................................................... 49
MATHEMATIQUES SESSION 2011 ......................................................................................................................... 49
MATHEMATIQUES SESSION 2012 ......................................................................................................................... 50
MATHEMATIQUES SESSION 2013 ......................................................................................................................... 51
MATHEMATIQUES SESSION 2014 ......................................................................................................................... 52
MATHEMATIQUES SESSION 2015 ......................................................................................................................... 53
MATHEMATIQUES SESSION 2016 ......................................................................................................................... 54
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 1999 ................................................................................................................. 56
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2001 ................................................................................................................. 60
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2002 ................................................................................................................. 62
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2003 ................................................................................................................. 64

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 1
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2004 ................................................................................................................. 65
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2005 ................................................................................................................. 66
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2006 ................................................................................................................. 67
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2007 ................................................................................................................. 67
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2008 ................................................................................................................. 68
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2009 ................................................................................................................. 70
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2010 ................................................................................................................. 71
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2011 ................................................................................................................. 71
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2012 ................................................................................................................. 72
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2013 ................................................................................................................. 73
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2014 ................................................................................................................. 74
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2015 ................................................................................................................. 75
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2016 ................................................................................................................. 76
MALAGASY SESSION 1999...................................................................................................................................... 78
MALAGASY SESSION 2000...................................................................................................................................... 78
MALAGASY SESSION 2001...................................................................................................................................... 79
MALAGASY SESSION 2002...................................................................................................................................... 80
MALAGASY SESSION 2003...................................................................................................................................... 80
MALAGASY SESSION 2004...................................................................................................................................... 81
MALAGASY SESSION 2005...................................................................................................................................... 82
MALAGASY SESSION 2006...................................................................................................................................... 83
MALAGASY SESSION 2007...................................................................................................................................... 83
MALAGASY SESSION 2008...................................................................................................................................... 84
MALAGASY SESSION 2009...................................................................................................................................... 84
MALAGASY SESSION 2010...................................................................................................................................... 85
MALAGASY SESSION 2011...................................................................................................................................... 86
MALAGASY SESSION 2012...................................................................................................................................... 86
MALAGASY SESSION 2013...................................................................................................................................... 87
MALAGASY SESSION 2014...................................................................................................................................... 87
MALAGASY SESSION 2015...................................................................................................................................... 88
MALAGASY SESSION 2016...................................................................................................................................... 88
ANGLAIS SESSION 1999 ........................................................................................................................................... 90
ANGLAIS SESSION 2000 ........................................................................................................................................... 91
ANGLAIS SESSION 2002 ........................................................................................................................................... 92
ANGLAIS SESSION 2003 ........................................................................................................................................... 94
ANGLAIS SESSION 2004 ........................................................................................................................................... 95
ANGLAIS SESSION 2005 ........................................................................................................................................... 97
ANGLAIS SESSION 2006 ........................................................................................................................................... 98
ANGLAIS SESSION 2007 ........................................................................................................................................... 99
ANGLAIS SESSION 2008 ......................................................................................................................................... 101
ANGLAIS SESSION 2009 ......................................................................................................................................... 102
ANGLAIS SESSION 2010 ......................................................................................................................................... 104
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 2
ANGLAIS SESSION 2011 ......................................................................................................................................... 105
ANGLAIS SESSION 2012 ......................................................................................................................................... 107
ANGLAIS SESSION 2013 ......................................................................................................................................... 108
ANGLAIS SESSION 2014 ......................................................................................................................................... 109
ANGLAIS SESSION 2015 ......................................................................................................................................... 111
ANGLAIS SESSION 2016 ......................................................................................................................................... 112
PHILOSOPHIE SESSION 1999 ............................................................................................................................... 114
PHILOSOPHIE SESSION 2000 ............................................................................................................................... 114
PHILOSOPHIE SESSION 2001 ............................................................................................................................... 115
PHILOSOPHIE SESSION 2002 ............................................................................................................................... 116
PHILOSOPHIE SESSION 2003 ............................................................................................................................... 117
PHILOSOPHIE SESSION 2004 ............................................................................................................................... 117
PHILOSOPHIE SESSION 2005 ............................................................................................................................... 118
PHILOSOPHIE SESSION 2006 ............................................................................................................................... 119
PHILOSOPHIE SESSION 2007 ............................................................................................................................... 120
PHILOSOPHIE SESSION 2008 ............................................................................................................................... 121
PHILOSOPHIE SESSION 2009 ............................................................................................................................... 121
PHILOSOPHIE SESSION 2010 ............................................................................................................................... 122
PHILOSOPHIE SESSION 2011 ............................................................................................................................... 123
PHILOSOPHIE SESSION 2012 ............................................................................................................................... 124
PHILOSOPHIE SESSION 2013 ............................................................................................................................... 124
PHILOSOPHIE SESSION 2014 ............................................................................................................................... 125
PHILOSOPHIE SESSION 2015 ............................................................................................................................... 125
PHILOSOPHIE SESSION 2016 ............................................................................................................................... 126
FRANCAIS SESSION 1999 ...................................................................................................................................... 127
FRANCAIS SESSION 2000 ...................................................................................................................................... 128
FRANCAIS SESSION 2001 ...................................................................................................................................... 130
FRANCAIS SESSION 2002 ...................................................................................................................................... 132
FRANCAIS SESSION 2003 ...................................................................................................................................... 134
FRANCAIS SESSION 2004 ...................................................................................................................................... 136
FRANCAIS SESSION 2005 ...................................................................................................................................... 138
FRANCAIS SESSION 2006 ...................................................................................................................................... 140
FRANCAIS SESSION 2007 ...................................................................................................................................... 141
FRANCAIS SESSION 2008 ...................................................................................................................................... 143
FRANCAIS SESSION 2009 ...................................................................................................................................... 145
FRANCAIS SESSION 2010 ...................................................................................................................................... 147
FRANCAIS SESSION 2011 ...................................................................................................................................... 148
FRANCAIS SESSION 2013 ...................................................................................................................................... 150
FRANCAIS SESSION 2014 ...................................................................................................................................... 152
FRANCAIS SESSION 2015 ...................................................................................................................................... 154
FRANCAIS SESSION 2016 ...................................................................................................................................... 156
HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 1999 ........................................................................................................ 158
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 3
HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2000 ........................................................................................................ 158
HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2001 ........................................................................................................ 159
HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2002 ........................................................................................................ 160
HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2003 ........................................................................................................ 161
HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2004 ........................................................................................................ 162
HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2005 ........................................................................................................ 162
HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2006 ........................................................................................................ 163
HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2007 ........................................................................................................ 164
HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2008 ........................................................................................................ 164
HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2009 ........................................................................................................ 165
HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2010 ........................................................................................................ 166
HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2011 ........................................................................................................ 167
HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2012 ........................................................................................................ 168
HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2013 ........................................................................................................ 168
HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2014 ........................................................................................................ 169
HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2015 ........................................................................................................ 170
HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2016 ........................................................................................................ 170

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 4
SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE
SVT SESSION 1999
MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR BACCALAUREA DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL
ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE
SECRETARIAT GENERAL SESSION 1999
DIRECTION GENERAL DE L’ENSEINGENEMENT SUPERIEUR
DIRECTION DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEURE PUBLIC ET
PRIVE Epreuve de : SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE
Série : A Durée: 02 heures 15 minutes
Coefficients: A1 = 1;A2= 2
Facultatif : Bonification
Code matière : 010

BIOLOGIE I (14 points)


I . A . Le Document 1, page 3 représente un gamète femelle de mammifère observé au microscope optique.
1- Dans quel organe peut-on le rencontrer ?
2- Donner les légendes correspondant aux chiffres et titrer le schéma.
3- Avec certaines précautions, il est possible de suivre la fécondation “ in vitro ”.
Des spermatozoïdes sont mis en présence de gamètes femelles, comme celui représenté sur le Document
1. Les schémas du Document 2 représentent quelques étapes de la fécondation.
a- A l’aide des seuls critères visibles, titrer chaque schéma puis classer les dans l’ordre
chronologique.
B . Les gonadostimulines jouent un rôle important dans la reproduction. Il en existe deux.
1- Quelles sont-elles ?
2- Préciser leur origine et leur rôle.
II . Compléter les pointillés par un mot ou par un groupe de mots.
1- L’……… est le support de l’……… génétique localisée surtout danse ……Au cours de la synthèse des
protéines il est …… en ……… puis ……… en une chaîne d’acides aminés.
2- En anaphase II, les chromosomes sont à …… chromatide (s). Ce type de division intervient pendant la
…… et donne naissance à …… identiques entre elles et qui ont ………… chromosomes.
3- En génétique de Mendel, si la première génération est ………… , les parents sont de ………… . Au cours
du croisement des hybrides entre eux, la proportion…………… doit être vérifiée.
La proportion ; indique le croisement d’un ……… avec………
Ce croisement est alors un ……………………………….

BIOLOGIE II (14 points)


A - Choisir la (ou les) bonne(s) réponse(s).
1- La structure en dentelle de la muqueuse utérine correspond :
a- à la phase folliculaire du cycle ovarien.
b- à la phase lutéinique du cycle ovarien.
2- Chez une femme dont le cycle est de 28 jours, l’ovulation a lieu.
a- le 9ème jour après le 1er jour des règles
b- le 14ème jour avant le 1er jour des règles
c- le 12ème jour après le 1er jour des règles.
3- La durée de vie moyenne d’un gamète femelle non fécondé est de :
a- 1 heure
b- 1 jour
c- quatre jours
4- Une spermatide possède.
a- 2n chromosomes
b- n chromosomes à 2 chromatides
c- n chromosomes à 1 seule chromatide.
5- Deux sujets de même phénotype.
a- ont toujours le même génotype
b- peuvent avoir le même génotype
c- peuvent avoir des génotypes différents
6- La pose du stérilet dans la cavité utérine est.
a- une méthode contraceptive pour empêcher la nidation
b- une méthode contraceptive pour empêcher l’ovulation
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 5
c- une technique médicale pour résoudre la stérilité
B . Le document 4 page 4, représente une coupe transversale de testicule.
1- Quels sont les rôles de cet organe dans la reproduction ?
2- Nommer les différentes cellules désignées par les lettres (a, b, … , f) du document 4.
Situer ces cellules dans les différentes phases de la spermatogenèse.
3- Le document 5 page 4 montre la garniture chromosomique (caryotype) des cellules a, où, seules quelques
paires de chromosomes sont représentées.
On y reconnaît notamment les chromosomes sexuels X et Y.
a- Donner la formule chromosomique des cellules a. Justifier cette formule.
b- Quelles sont les formules chromosomiques possibles des cellules f formées à partir des cellules a ?,
Justifier la réponse.
c- Les chromosomes contiennent des protéines et un élément essentiel dans l’hérédité. Quel est cet
élément ? Préciser son rôle.
C . Comparer la structure de l’ADN et de l’ARN.

GEOLOGIE I (6 points)
L’homme est l’aboutissement d’une longue évolution.
1- Les Hominidés appartiennent à la famille des Primates qui comprend le genre Homo. Comment appelle-t-on la
seule espèce contemporaine.
2- L’homo habilis vivait il y a environ 1,5 à 2,5 millions d’années.

Expliquer cette appellation.


3- Quelle est la condition capitale de la bipédie ?
4- Montrer que l’évolution se retrouve dans les outils utilisés par les premiers hommes.

GEOLOGIE II (6 points)
Soit l’extrait de carte géologique du Document 3.
1- Quelle est la structure de la région ? Justifier.
2- Etablir la coupe géologique suivant AB en utilisant le profil topographique ci-joint.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 6
SVT SESSION 2000
BIOLOGIE I (14 points)
A –La molécule d’ADN renferme quatre types de bases azotées : B1, B2, B3 et B4.
La mesure des quantités de base à 0,2 a donné les résultats suivants : B1=10 B2=7,2 B3=7 B4=10,1.
1- Quelles sont les bases complémentaires parmi B1, B2, B3 et B4 ?
2- On a pu déterminer que B1 correspond à l’Adénine et que B2 correspond à la Guanine.
Préciser les noms des bases B3 et B4.
3- La molécule d’ARNm renferme aussi quatre bases azotées. Donner les noms de ces quatre bases.
4- Quelle différence existe-t-il aussi entre l’ADN et l’ ARNm concernant le nombre de chaînes de nucléotides ?
B –On dispose de deux lots de cellules humaines haploïdes.
- le premier lot est composé de cellules flagellées, très mobiles (cellules A).
- le deuxième lot est composé de cellules sphériques, volumineuses et immobiles (cellules B)
1- Qu’appelle t – on cellule haploïde ?
2- Identifier les cellules A et B.
3- Donner les rôles des constituants de A.
4- Ces cellules A et B sont placées dans un milieu de culture approprié. Il se forme de nouvelles cellules C
résultant de leur fusion.
a- Quel est le phénomène à l’origine de C ?
b- Identifier C.
c- Donner la formule chromosomique de C.
C –On dispose de maïs à grains jaunes et de maïs à grains rouges.
Ces deux variétés sont homozygotes et le caractère jaune est dominant.
1- Quelle méthode expérimentale peut-on utiliser pour obtenir des maïs hybrides ?
2- Donner le phénotype et le génotype de ces hybrides.
3- Quelles sont les proportions de la descendance des hybrides autofécondés ?

BIOLOGIE II (14 points)


A –La séquence des acides aminés dans une molécule peptidique est la suivante :
MET – SER – LYS – VAL – ILEU.
Les ARNt chargés de transporter les acides aminés sont :

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 7
1.- Donner la séquence de l’ARNm correspondant.
2.- Trouver la séquence des bases azotées des nucléotides portés par le brin codant de l’ADN.
3.- Ecrire le fragment complet de la molécule plane d’ADN.
B –Compléter les phrases pour être correctes.
1.- Le maillage des fibres protéiques constituant la glaire cervicale, habituellement …… devient …… en période
…… favorisant ainsi le passage des …… vers la cavité utérine.
2.- Au contact des sécrétions des voies génitales femelles, les spermatozoïdes acquièrent leur pouvoir ….. .
C’est la ……
3.- Les enzymes acrosomiales digèrent partiellement la …… permettant la pénétration d’un …..
C –Un fermier dispose de trois types de chevaux : noirs, blancs et roux. Il a effectué divers croisements et a obtenu les
résultats suivants :
- croisement a) : Cheval roux croisé avec jument blanche donne 05 chevaux blancs et 04 chevaux roux.
- croisement b) : Cheval roux croisé avec jument noire donne 06 chevaux noirs et 07 chevaux roux.
- croisement c) : Cheval roux croisé avec jument rousse donne 02 chevaux noirs, 04 chevaux roux et 02 chevaux
blancs.
1.- Analyser chaque croisement et conclure.
2.- a) Donner le génotype respectif des trois types de chevaux.
b) Etablir l’échiquier du croisement c.

GEOLOGIE I (06 points)


1.- Qu’est-ce qu’on entend par courbe de niveau ? Quels en sont les différents types qu’on peut trouver dans une
carte topographique ?
2.- Soit l’extrait d’une carte géologique du « document 1 ».
a) Calculer la distance réelle AB.
b) Déterminer la structure géologique de la carte en justifiant votre réponse.
c) Réaliser la coupe géologique suivant AB en utilisant le profil topographique donné.

GEOLOGIE II (06 points)


1.- Que signifie « l’hominisation »?
2.- Donner deux rôles principaux de la main chez les « hominidés ».
3.- Parmi les groupes des « hominidés », « l’homo habilis » et « l’homo erectus » ont deux qualifications
différentes.
Quelles sont-elles ? Echelle

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 8
SVT SESSION 2001
BIOLOGIE I : (14 points)

A- L’œuf ou le zygote est le point de départ de tout individu, dans le cadre de la reproduction sexuée.
1- Quels sont les éléments qui ont contribué à la formation d’un œuf ?
2- Nommer et définir le phénomène qui réalise la formation d’un œuf.
3- Chez la femme, l’élément contribuant à la formation de l’œuf se trouve bloqué à un stade d’évolution précis.
a- Comment appelle-t-on le phénomène de formation et d’évolution de cet élément ?
b- Nommer la phase précise du phénomène et donner le stade d’évolution de cet élément, avant la formation de
l’œuf.
d- Faire un schéma précis de cet élément, avec titre et légendes.
Donner la garniture chromosomique de cet élément.
4- A quel niveau de l’appareil reproducteur se déroule le phénomène de la formation de l’œuf ?
B- Compléter chaque phrase par la proposition qui convient.
1- L’information génétique est localisée au niveau …………..
a- du cytoplasme de la cellule.
b- des gènes situés sur les chromosomes.
c- du centromère.
2- Les allèles d’un gène relatif à un caractère correspondent ………..
a- à des informations identiques.
b- à des informations différentes.
c- soit à des informations identiques, soit à des informations différentes.
3- Les gènes ………
a- sont disposés de façon linéaire sur les chromosomes.
b- occupent une place déterminée aux extrémités de chaque chromosome.
c- sont localisés uniquement sur les chromosomes sexuels.
C- Dans chaque suite de mots, relever celui qui n’a aucun rapport avec le mot clé souligné.
Suite 1 : Spermatozoïde – ovule – 23 chromosomes – cellule de la peau.
Suite 2 : Information génétique différente – conservation de l’information génétique – répartition
aléatoire des chromosomes – formation des gamètes – méiose.
Suite 3 : Individu unique – conservation de l’information génétique – Fécondation –
intervention du hasard – nouveau programme génétique.
Suite 4 : complémentarité des bases – interphase – duplication semi-conservative – mitose –
synthèse d’un nouveau brin complémentaire.
Suite 5 : gènes – portés par les chromosomes – occupant un locus déterminé – présentent
différentes versions – sous forme d’un seul allèle.

BIOLOGIE II : (14 points)

A- Grâce à des méthodes de coloration spécifiques, on peut localiser la présence d’acides nucléiques au niveau de
certains constituants de la cellule.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 9
1- Citer deux de ces constituants cellulaires avec le type d’acides nucléiques qu’ils renferment.
2- Le schéma suivant représente un fragment d’une molécule d’acide nucléique X.

a) De quel type d’acide nucléique s’agit-il ? Justifier.


b) La molécule X est constituée par l’enchaînement d’une douzaine de nucléotides. Citer les constituants de
chaque nucléotide de cette molécule
3- a) Combien de codons y a-t-il dans X ? Pourquoi ?
b) A part trois codons (qui commandent l’arrêt de la synthèse protéique), que désigne chaque triplet de bases
(codons) du code génétique ?
c) Définir macromolécule codée et code génétique.
B- On croise deux races pures de lapins ; l’une à poils blancs, l’autre à poils noirs.
On obtient uniquement des lapins à poils gris en F1.
1- Quelles conclusions peut-on en tirer ?
2- Donner les génotypes des parents et des individus de F1.
3- On croise les individus de F1 entre eux :
a) Donner les gamètes de F1 et dresser l’échiquier de croisement.
b) Indiquer les phénotypes obtenus en F2 et les proportions correspondantes.

GEOLOGIE I : (6 points)
Compléter :
1- L’homme appartient à la famille des ………….. et l’ordre des …………….
2- L’ « Homo …….. » est caractérisé par l’invention des outils comme les premiers bifaces, mais aussi par
la maîtrise du …………… favorisant le regroupement autour d’un ………….
3- L’ « Homo ……….. » se caractérise par un front haut et la présence d’un menton saillant ; il travaille l’os,
le silex et plus tard les ……… …..….. comme le fer, cuivre etc.
GEOLOGIE II : (6 points)

Sur une carte à l’échelle de 1/20.000 se trouvent 2 points M et N d’altitudes respectives 500m et 600m.
1- Calculer l’équidistance de cette carte sachant qu’on compte quatre inter-courbes entre les points M et N.
2- Le point E se trouve à 2/3 de la première courbe de niveau consécutive à celle portant le point M, son
altitude est donc supérieure à celle de cette première courbe.
Déterminer approximativement l’altitude du point E.
3- Sachant que sur cette carte, la distance MN mesure 2 cm, calculer la distance réelle MN.
4- Peut-on trouver sur cette carte une courbe de niveau passant par les altitudes 907 m et 125 m ? Pourquoi ?

SVT SESSION 2002


BIOLOGIE I (14 points)

I) Pendant la synthèse d’une protéine, une chaîne d’ADN est transcrite.


1) Qu’est ce qu’un brin transcrit ?
2) a – Dans quelle partie de la cellule a lieu la transcription ?
b – Donner le nom de la molécule nouvellement formée.
3) Soit une séquence de bases sur un brin d’ADN non transcrit :

Représenter la séquence de bases correspondante sur l’ ARNm formée à partir de ce brin.


4) Définir le terme : traduction.
II) A – Les figures suivantes représentent deux éléments observés dans l’ovaire d’une femme.
1) a- Donner un titre à chaque figure.
b- Annoter les figures 1 et 2 suivantes sans les reproduire.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 10
Figure 1 Figure 2

2) A quelle phase du cycle ovarien correspond chacune de ces figures ?


B – L’ablation des 2 ovaires chez un mammifère femelle entraîne une hypertrophie et une hypersécrétion de
l’hypophyse.
1- Pourquoi ?
2- Comment peut-on, sans pratiquer une nouvelle opération chirurgicale, ramener les sécrétions
hypophysaires à une valeur normale ? et l’organe à sa taille normale ?
3- Par contre, si l’on pratique une hypophysectomie, sur une femelle normale, quelles seront les
conséquences sur le fonctionnement des ovaires ?
4- a- Donner les gonadostimulines.
b- Dire leur rôle dans le cas d’un mammifère femelle.
III – Dans le cas de l’amélioration de la race des animaux, on croise des variétés pures de lapins :
- L’une à poils longs
- L’autre à poils courts.
En F1, on obtient des lapins à poils longs.
1- Quelles conclusions peut-on en tirer ?
2- Donner les génotypes des parents et des individus de la F1
3- a- Dresser l’échiquier de croisement des individus de F1 entre eux.
b- Donner les proportions des phénotypes obtenus à la F2

BIOLOGIE II. (14 points)


Le document ci-après montre des courbes traduisant la variation des taux sanguins des hormones hypophysaires et
ovariennes au cours du cycle sexuel d’une femme.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 11
Document
1- Qu’est-ce qu’une hormone ?
2- a- Identifier les hormones A et B
b- Préciser leur origine.
c- Quel est le rôle de chacune d’elles ?
3- a- Identifier les hormones C et D.
b- Préciser leur support histologique respectif.
c- Quel est l’effet de l’hormone D sur l’utérus ?
4- D’après ce document, déterminer la date d’ovulation et la durée du cycle sexuel de cette femme.
B) Compléter le tableau suivant comparant mitose et méiose chez l’espèce humaine 2n = 46
MITOSE MEIOSE
Phases
Nombre de chromosomes
Nombre de chromatides par
chromosome
Nombre de cellules filles et
garniture chromosomique

Dans un laboratoire, on dispose de 2 lots de souris : un lot de souris noires et un lot de souris blanches.
- On veut observer avec attention les descendants de ces souris.
- On prend alors au hasard des couples de ces souris :
1er Croisement : Couple 1: Une souris mâle noire est croisée avec une souris femelle noire.
2ème Croisement : Couple 2: Une souris mâle noire est croisée avec une souris femelle blanche.
3ème Croisement : Couple 3 : Une souris mâle noire est croisée avec une souris femelle blanche.
Le 1ère Croisement donne 30 souris noires et 10 souris blanches.
Le 2ème Croisement donne 28 souris uniquement noires.
Le 3ème Croisement donne 17 souris noires et 17 souris blanches.
a- D’après ces résultats, déterminer la dominance de caractères. Justifier.
b- Pour chaque croisement, écrire les génotypes des individus croisés et leurs descendants.
c- Quelle loi de Mendel est applicable au 2e croisement, (couple 2) ?
d- Quel type de croisement a-t-on pratiqué avec le couple 3 ? Dire son importance.
e- Est-il nécessaire de vérifier la pureté des souris blanches ? Pourquoi?

GEOLOGIE I. (6 points)
Soit l’extrait de carte topographique ci-après :

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 12
1- Comment appelle-t-on les courbes en trait épais ? en trait fin ?
2- Déterminer l’équidistance de cette carte.
3- Pourquoi le point coté 156 ne se trouve-t-il pas sur une courbe de niveau ?
4- Si la longueur réelle AB est égale à 1Km, quelle est l’échelle de cet extrait de carte topographique ?
5- Tracer le profil topographique suivant le trait AB ; on prendra comme échelle 1/2000e.

GEOLOGIE II. (6 points)


Dans tout ce qui suit, on étudie l’évolution de l’homme.
1- Qu’appelle-t-on « Hominisation » ?
2- Donner 2 conséquences de la bipédie.
3- Comment appelle-t-on l’industrie de l’Homo erectus ? de l’Homo sapiens neanderthalensis?
4- Donner l’ordre chronologique des Hominidés suivants (du plus récent au plus ancien) : Homo erectus, Homo
habilis, Australopithécus gracile, Homo sapiens.

SVT SESSION 2003


Partie A : Biologie moléculaire
1- Choisir la bonne réponse.
Une molécule d’ADN est formée par :
a- une chaîne de nucléotides.
b- deux chaînes d’acides nucléiques.
c- deux chaînes de nucléotides.
2- Compléter les pointillés par les mots convenables.
a- Un nucléotide est constitué par une.............., un................et un.................. .
b- La biosynthèse des protéines présente deux étapes essentielles : la..............qui a lieu dans le noyau et
la..................qui a lieu dans le cytoplasme.
c- L’AMP ou Adénosine mono-phosphate est un nucléotide constitué par une base azotée
appelée........................, un ose appelé........................et un acide.......................... .
3 Le document I ci-dessous représente un fragment d’une molécule d’ADN.

DOCUMENT I.
a) Donner la séquence des bases de la molécule d’ARN correspondante.
b) En déduire la séquence des acides aminés du polypeptide correspondant à cet ARNm.
Code génétique :

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 13
codons UGU GUA CCU GGA
Acides aminés CYS VAL PRO GLY
Partie B : Reproduction humaine
1- Choisir la bonne réponse. Une cellule sexuelle est :
a- une cellule diploïde.
b- une cellule à n chromosomes.
c- une cellule à 2n chromosomes.
2- Compléter les pointillés.
a- Au cours de la.........................., une cellule diploïde donne deux cellules filles.......................
b- Au cours de la méiose, une cellule................ donne quatre cellules filles.................. .
3- Compléter le tableau suivant après avoir défini ce qu’est une hormone.

Hormones Rôles
Œstrogènes ........................................
Progestérone ........................................
....................................... maturation des follicules
LH ........................................

4- Le schéma ci-après représente une coupe de tube séminifère du testicule.

a- Reproduire et annoter ce schéma.


b- Disposer les 4 éléments du schéma dans un ordre logique. Justifier votre réponse.

Partie C : Hérédité - génétique

Pour étudier le monohybridisme, un généticien a croisé deux lignées pures de haricot : l’une à graines blanches
et l’autre à graines rouges, on obtient en F1 des haricots à graines rouges.
1- Définir les mots ou groupe de mots soulignés.
2- Quelle est la loi de MENDEL vérifiée dans ce croisement ? En déduire le caractère dominant et le caractère
récessif.
3- Ecrire les génotypes des parents et des haricots de la première génération.
4- Lorsqu’on croise les haricots à graines rouges de la première génération entre eux, on obtient une
deuxième génération constituée de :
-150 haricots à graines rouges.
- 50 haricots à graines blanches.
Interpréter ces résultats.
5- Cependant le croisement des haricots à graines rouges de F1 avec des haricots à graines blanches donne :
- 100 haricots à graines rouges
- 100 haricots à graines blanches.
a- De quel type de croisement s’agit-il ?
b- Justifier votre réponse.

GEOLOGIE I : Cartographie (06 points)

Soit l’extrait de carte géologique ci-dessous.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 14
1- Déterminer l’échelle de cette carte sachant que la distance réelle entre A et B est 3 Km.
2- Quelle est la valeur de l’équidistance des courbes de niveaux figurées sur cette carte.
3- Réaliser le profil topographique suivant AB avec une échelle égale à .
4- Classer dans l’ordre chronologique les couches observées sur cette carte. Justifier votre réponse.
5- Réaliser la coupe géologique suivant AB.

GEOLOGIE II : Evolution de l’homme (06 points)


1- Le nom scientifique de l’homme moderne est Homosapienssapiens.
Compléter les pointillés par les mots convenables.
L’homme moderne appartient à l’ordre des...................., à la famille des........................, au genre.................. et à
l’espèce......................
2- A quelle espèce d’hominidés attribuez-vous chacun des faits suivants :
- découverte du feu,
- utilisation des premiers outils,
- découverte du métal,
- découverte de l’écriture ?
3- On dit que les Australopithèques sont des hominidés mi-hommes, mi-singes.
Justifier cette affirmation après avoir rempli soigneusement le tableau suivant.
mâchoire capacité crânienne colonne vertébrale os du bassin
Singe
homme actuel

4- Voici six (6) espèces d’Hominidés :


Homosapiensnéandertalensis, Homosapienssapiens,
Australopithécusafricanus, Homohabilis,
Australopithécusafarensis « lucy », Homoerectus.
a- Attribuer à chaque espèce son âge approximatif.
Quelles sont les espèces actuelles, les espèces fossiles ? Justifier votre réponse.
SVT SESSION 2004
BIOLOGIE : (14 points)
Partie A : BIOLOGIE MOLECULAIRE

1- Compléter les phrases suivantes :


a- L’ADN est le constituant chimique essentiel des……………....Il est le support de…………….transmise à
l’ARNm lors du phénomène de …………….……..

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 15
b- Le sucre de la molécule d’ADN est appelé…………..Il est appelé……………..dans la molécule d’ARNm.
c- Un…………….cellulaire comprend deux phases :…………….et………………
2- Soit la protéine dont la séquence des acides aminés est la suivante : GLY – HIS – PRO – PHE.
a- En vous servant de l’extrait du code génétique ci-dessous, donner la formule de l’ARNm qui a planifié cette
chaîne polypeptidique.
b- Quelle est la formule de l’ADN à l’origine de cet ARNm ?
c- Voici les quatre (4) molécules d’ARNt qui ont participé à la synthèse de cette protéine.
PRO GLY PHE HIS

a b c d e f g h i j k l
Remplacer ces lettres par les bases correspondantes.
Extrait du code génétique :
ACIDES AMINES PRO PHE HIS GLY
CODONS CCU UUC CAU GGG

Partie B : REPRODUCTION
1- Le document I représente quelques étapes de la fécondation chez l’Homme.
Titrer et légender chaque figure : ………………….
2- Soient les deux (2) ensembles A et B du tableau suivant :
A : Glandes B : Sécrétions
1- Corps jaune a- Hormone lutéinisante
2- Tissu interstitiel b- Liquide spermatique
3- Hypophyse antérieure c- Testostérone
4- Prostate d- Progestérone
Faire correspondre les éléments de la colonne A à ceux de la colonne B.
3- a) Quelle est la signification biologique de l’arrêt d’un cycle sexuel chez une femme normale ?
b) Chez une femme ovariectomie pour des raisons médicales on constate un arrêt définitif du
cycle utérin. Expliquer pourquoi.
c) L’ablation de l’utérus a-t-elle une conséquence sur les fonctions des gonades femelles ? Justifier.

Partie C : HEREDITE - GENETIQUE

On procède à un croisement de deux (2) races pures de maïs :


- l’une à grains rouges
- l’autre à grains blancs.
1- La première génération F1 obtenue est constituée de maïs à grains jaunes.
a) Que peut-on en conclure ?
b) Comment appelle-t-on les individus de la F1 ?
Préciser les génotypes des parents croisés et celui de la F1.
2- Trois (3) autres croisements ont été réalisés :
Croisement 1 : maïs à grains jaunes x maïs à grains rouges
Croisement 2 : maïs à grains jaunes x maïs à grains blancs
Croisement 3 : maïs à grains jaunes x maïs à grains jaunes.
Pour chaque croisement, établir l’échiquier et donner la répartition phénotypique des résultats.

GEOLOGIE I : (6 points)
1- Soit l’extrait d’une carte topographique du document II (en annexe).
a) Quels sont les types de courbe de niveau rencontrés dans cette carte ?
b) Si la distance réelle entre A et B est de 270m. Calculer l’échelle de la carte.
c) Sur cette carte existent deux (2) cours d’eau : tracer ces cours d’eau sur la carte en indiquant par une flèche
leur sens d’écoulement respectif (carte à rendre avec la copie).
d) Réaliser le profil topographique suivant le trait AB.
2- En quoi reconnaît-on :
- une structure géologique horizontale ?
- une structure géologique plissée ?
b) Dans une carte géologique on trouve les terrains sédimentaires suivants :
CII , J1 , T2 , C1 , J3 , TI , JIII
- Classer ces couches dans l’ordre chronologique.
- A quelle ère géologique appartiennent-elles ?

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 16
c) Quelles sont les caractéristiques des terrains sédimentaires ?

GEOLOGIE II : (6 points)
1- Compléter les pointillés :
a) Le premier critère de l’hominisation est l’acquisition de la ………… Cette dernière a pour conséquence le
………… du corps.
b) L’acquisition du langage est liée au développement du …………..et de ……………
c) La découverte du feu caractérise l’Homo ……….……; ……………caractérise l’Homo habilis.
d) Complétez le tableau suivant :
Espèces Homo habilis Homo sapiens Homo sapiens
Caractéristiques neandertalensis sapiens
Capacité crânienne ………….. ………….. …………..
mâchoire ………….. ………….. …………..

2- Expliquer l’appellation de l’Homo habilis et de l’Homo erectus.


3- Donner la classification scientifique de l’espèce humaine actuelle.
ANNEXE

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 17
SVT SESSION 2005
Partie : Biologie moléculaire
1- Choisir la bonne réponse :
L’information génétique se trouve dans :
a- le cytoplasme
b- le nucléole
c- les chromosomes
d- les ribosomes
2- Compléter les pointillés par les mots convenables :
a- L’ …………… provient de la transcription de l’ADN, au niveau du noyau.
b- L’ …………… transporte les acides aminés aux ribosomes.
3- Le document ci-dessous représente un fragment d’une molécule d’ADN non transcrit
Document : A G A G A G T T A G A A C T G A A C
a- Donner la séquence des bases de la molécule d’ A.R.N correspondante.
b- En déduire la séquence des acides aminés du polypeptide correspondant à cet ARNm.
On donne le tableau ci-dessous :
Codons AGA UUA AAC GAA CCU
CUG GAG
Acides Aminés ARG Leu Asp Glu Pro

Partie : Reproduction humaine


1- Choisir la (ou les) bonne(s) réponse(s) :
Le gamète femelle (de la femme)
a) est entouré par la membrane pellucide
b) est l’ovocyte II
c) est l’ovocyte I
d) est une cellule haploïde
e) se forme dans l’utérus.
2- Compléter le tableau suivant :
Hormones Lieux de sécrétion
FSH ……………………
…………. cellules interstitielles. Ou Cellules de LEYDIG
GnRH ou R.F ……………………
Œstrogènes …………………..

3- Les schémas ci-dessous représentent quelques étapes de la fécondation chez la femme.


Annoter et titrer les éléments indiqués par les lettres : (Sans reproduire les schémas)

Partie :
Hérédité et génétique
1- Chez les animaux, comment procède-t-on pour faire une sélection ?
2- Compléter les pointillés par un mot ou groupe de mots.
En génétique de Mendel, si la première génération est …...... les parents sont de ………
Au cours de croisement des hybrides entre eux, du monohybridisme à caractère dominant, la proportion
phénotypique en F2 est de ……….. .
La proportion , indique le croisement d’un ……. avec …. . Ce croisement est alors ………….
3- On croise entre elles des plantes à Fleurs oranges et on obtient le résultat suivant :
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 18
198 plantes à fleurs rouges
200 plantes à fleurs jaunes
402 plantes à fleurs oranges
Etudier la dominance de ces caractères d’après ce résultat phénotypique

GEOLOGIE I (6 points)
La première étape de l’hominisation est l’acquisition de la bipédie et le redressement du corps.
1- Quels sont les deux genres de primates appartenant à la lignée humaine qui l’ont acquise ?
2- A quel genre et espèce appartient l’homme actuel ?
La station bipède a entraîné des modifications anatomiques importantes.
3- Parmi les caractères suivants, quels sont ceux qui appartiennent à un genre bipède :
a- Trou occipital à l’arrière de la boite crânienne
b- Colonne vertébrale à une courbure.
c- Bassin large
d- Colonne vertébrale à 4 courbures
e- Llibération des membres antérieurs
f- Membres antérieurs plus longs que les membres postérieurs
L’homme actuel est le résultat d’un long processus évolutif du crâne et du cerveau.
4- Remplir le tableau suivant, à l’aide des groupes de mots ci-dessous :
front fuyant, face petite, menton marqué, front haut et droit, menton effacé, face projetée en
avant, absence de langage, volume crânien 1500cm3 – âge 3.104 années, communication par
langage, volume crânien 450cm3 , âge 4.106 années.
Australopithèque Homme actuel

GEOLOGIE II (6 points)
1- Sur une carte topographique :
a- Combien de types de courbes de niveau peut-on y rencontrer ?
b- Comment peut-on :
- savoir l’existence d’une rivière ?
- connaître le sens de son écoulement ?
2- Sur une carte géologique :
a- Donner un critère sûr, indiquant absolument une structure horizontale, autre que le signe de pendage
« ».
b- Par quoi reconnaît-on un anticlinal sur une carte géologique ?
3- Voici des couches qu’on peut rencontrer dans une carte géologique :
J5 – CI – t2 – t1 – C1 – TI – J6 – J4
a- Préciser l’ordre chronologique de ces couches.
b- A quelle ère géologique appartiennent – elles ?

SVT SESSION 2006


Partie A : Biologie moléculaire (4 points)
1- Compléter les pointillés par les mots convenables.
a- Le …………………. est l’élément cellulaire nécessaire à la transmission des caractères héréditaires. Il est
constant essentiellement de molécule d’………………..
b- Une molécule d’………………….est constituée par une ……………… appelée ………………. qui est la
diffère de l’ARN.
c- La ………………….. qui a lieu dans le noyau et la ………….. dans le cytoplasme déterminent la ………
2- Soit une séquence de bases sur un brin d’ADN :
Début TACACGCGATTT
Document 1 : De lecture
a- Représenter la séquence de bases correspondantes sur l’ARNm formé à partir de ce brin d’ADN.
b- Le document 2 représente un extrait du code génétique :
Acides aminés Lys Met Cys Cys Ala Leu
Code génétique AAA AUG UGU UGC GCU CUA
Document 2
A l’aide de ce code génétique, représenter la séquence des acides aminés du polypeptide traduit à partir de l’ARNm.
Partie B : Reproduction humaine (4,5points)
1- Compléter le tableau ci-après relatif à la gamétogenèse chez l’espèce humaine.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 19
Nom de la cellule Formules chromosomiques Phase de la gamétogenèse
Ovocyte II
Spermatocyte I
1er globule polaire
2- Au moment de l’ovulation chez la femme, l’ovocyte II est bloqué à la métaphase II :
a) Qu’est-ce que l’ovulation ?
b) Donner le nom de l’Hormone responsable du déclenchement de cette ovulation.
c) Cette ovulation est-elle spontanée ou provoquée ?
3- Après la fécondation, l’œuf se divise.
a- De quel type de division s’agit-il ?
b- Dessiner la deuxième phase de cette division en prenant 2n = 6
Partie C : Hérédité et génétique (5,5 points)
1- Pour étudier les caractères des descendants, on réalise différents croisements : Comment appelle-t-on la
science qui les étudie ?
2- Un cultivateur croise une tomate à fruit allongé avec une tomate à fruit arrondi. Il obtient en F1 des tomates à
fruit ovale.
a- Interpréter ce résultat. Donner les génotypes des parents et des hybrides F1.
b- Que donne le croisement des hybrides F1 entre eux ?
GEOLOGIE I (6 points)
Evolution de l’homme
1) Donner deux caractéristiques de l’homme primitif.
2) Donner deux caractéristiques de l’homme le plus évolué.
3) Compléter les pointillés :
a- Le développement du langage est en relation avec le développement du …………………..
b- Avec l’homme moderne, la ………… et la ………… sont remplacées par l’……….. et ……………
c- L’ensemble des processus évolués par lesquels l’homme a acquis les caractères qui le distingue des autres
primates s’appelle…………………..
d- L’homme appartient à la famille des ………………et à l’ordre des …………………….
GEOLOGIE II (6 points)
Cartographie
Sur une carte deux points A et B d’altitudes respectives 100m et 200 m sont distants de 3,6 cm ; sur le terrain, ils sont
distants de 7,2 km
1- Calculer l’échelle de cette carte
2- Déterminer la pente entre les points A et B
3- Sur une carte géologique, comment reconnaître la structure horizontale ? La structure plissée ?

SVT SESSION 2007


Partie A : Biologie moléculaire (4 points)
1- Soit le schéma 1 ci-dessous :

a- Que représente le schéma 1 ?


b- Annoter le.
c- Donner le nombre de chromosomes dans l’espèce humaine.
2- Soit une séquence de brin non transcrit d’ADN :
A A T A T G G C T T G T C T A C T A
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18
Répondre par vrai ou faux aux affirmations suivantes en vous servant de l’extrait du code génétique ci-
dessous.
a- La transcription d’ADN en ARNm correspondante est : UUUUACCGAAGAGAUGAU.
b- La substitution du quatrième codon par TGC ne provoque aucune modification de la séquence du peptide
obtenu.
c- La perte du cinquième codon (13è au 15è base) n’a pas de conséquence puisque le sixième codon est le
même.
Extrait du code génétique :

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 20
Codons AAU AUG GCU UGU UGC CUA
Acides aminés ASN MET ALA CYS CYS LEU
3- Dans chaque suite de mots, relever l’intrus c’est-à-dire celui qui n’a aucun rapport avec le mot clé souligné.
Suite de mots 1: cytoplasme ; ribosome ; ARNm ; polypeptide ; noyau ; acide aminé ; traduction.
Suite de mots 2: reproduction conforme ; ADN ; ARN ; Interphase ; semi-conservative ; réplication.
Partie B : Reproduction humaine (5 points)
1- La spermatogenèse qui se déroule dans un organe aboutit à la formation des gamètes mâles.
a- Quel est cet organe ?
b- Ce même organe joue aussi un autre rôle. Lequel ? Préciser son support histologique.
2- Chez la femme, on parle d’ovogenèse.
a- Dans quel organe se déroule-t-elle ?
b- L’activité de cet organe est sous le contrôle de deux hormones.
b-1- Quelles sont ces hormones ?
b-2- Préciser leur origine.
b-3- Donner leurs rôles respectifs.
3- Pour éviter des grossesses non désirées, il existe plusieurs méthodes et techniques adaptées.
a- Comment appelle-t-on en général ces méthodes ?
b- Dans la méthode chimique, on utilise la pilule.
b-1- Que renferme-t-elle ?
b-2- Préciser les organes sur lesquels elle agit.
c- Compléter le tableau suivant :

(Moyens Mode d’action


contraceptifs)
Spermicide .......
Stérilet .......
Diaphragme .......
........ Protection efficace contre le SIDA et barrière locale pour
la rencontre des gamètes
........ Contraception chirurgicale volontaire chez la femme.
Stérilité irréversible
........ Contraception orale qui entraîne l’absence de l’ovulation

Partie C : Hérédité et génétique (5 points)


1- Compléter les pointillés par le mot ou groupe de mots convenables :
Les variations qui affectent les cellules germinales sont appelées des ……….et elles sont héréditaires ; au
contraire celles qui affectent les cellules somatiques ne sont pas héréditaires et on les appelle ……
2- A. Le croisement d’un zébu noir avec une vache blanche donne des veaux à pelage noir.
a- Quel est le caractère dominant ?
b- Enoncer la première loi de Mendel.
c- Donner les génotypes des parents et des veaux.
B. On croise encore des zébus noirs avec des vaches blanches. Cette fois, la génération comporte :
- 50% des veaux blancs
- 50% des veaux noirs.
a- Quel type de croisement a-t-on réalisé ? Justifier votre réponse.
b- Est-il nécessaire de s’assurer de la pureté de la race blanche des zébus ?
GEOLOGIE (06 points)
N.B. : Le candidat doit traiter UN sujet sur les deux proposés.
Sujet I. Soit la coupe géologique suivant AB issue d’une carte géologique (Document I).

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 21
Document I

1- Définir une carte géologique.


2- Donner l’échelle des hauteurs de cette coupe.
3- Quel principe utilise-t-on pour déterminer l’ordre chronologique des couches ?
4- a. Quel type de structure observe-t-on dans cette coupe ?
b. Comment reconnaître cette structure sur la carte géologique correspondante ?
5- Calculer l’épaisseur réelle de la couche de gypse.

Sujet II : Evolution de l’homme


1- Compléter les pointillés dans la classification suivante :
Ordre : . . . . . . . . . . .
Famille : . . . . . . . . . .
Genre : . . . . . . . . . . .
Espèce : erectus
2- Pour connaître l’hominisation, compléter les pointillés :
Le stade principal de l’hominisation fut l’acquisition de la ……….qui libéra les mains de la fonction
locomotrice et favorisa l’augmentation constante du volume du………..et par conséquent le développement
de l’…………..
3- En vous aidant du Document II et de vos connaissances, compléter le tableau suivant :

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 22
SINGE HOMME MODERNE
Colonne vertébrale
Capacité crânienne
Bassin
Membres supérieures
Activités

4- Justifier l’appellation de l’Homo habilis (=homme habile).

SVT SESSION 2008


Partie A : Biologie moléculaire (4,5 points)
1- Remplir le tableau suivant à l’aide des mots ci-dessous.
ADN ARN Simple chaîne de nucléotides – Noyau – Uracile (U) –
Désoxyribose – Thymine(T) – Ribose – Cytoplasme –
Double chaîne de nucléotides.

2- Dans chaque suite de mots, relever l’intrus ou celui qui n’a aucun rapport avec le mot clé souligné :
Suite 1 : Protéine – Cytoplasme – Molécule séquencée – Transcription – Polymérisation des acides aminés
Suite 2 : Synthèse de protéine – Mitose – Complémentarité de bases – Réplication semi-conservative –
Interphase
3- Soit une portion de molécule d’ARNm obtenue après la transcription dans le noyau :

a- Combien de codons renferme – t – elle ? Justifier.


b- Utiliser l’extrait du code génétique suivant pour reconstituer la séquence des acides aminés correspondant
à cet A R Nm :
Codons GGG AUU ACC AUG
Acides aminés GLY ILE THR MET
Partie B : Reproduction humaine (5 points)
1- Compléter les phrases suivantes :
a- La ……..produite par l’ovaire agit sur ………… pour favoriser la formation de la dentelle utérine.
b- Au moment de l’ovulation, l’ovocyte de la femme est bloqué en ……………C’est la ………qui enlève
ce blocage.
2- Le schéma ci-dessous représente une cellule observée dans les testicules.
a- Annoter sans reproduire le schéma.
b- Préciser le rôle de l’élément a et celui de l’élément d.
c- Il y a deux (2) types de spermatozoïdes :
- Spermatozoïde X (portant le chromosome sexuel X)
- Spermatozoïde Y (portant le chromosome sexuel Y)
Lequel des deux (2) détermine le sexe masculin ? Pourquoi ?

Partie C : Hérédité et génétique (4,5 points)


On dispose de trois (3) variétés de mandarines :
Variété 1 : Mandarine à goût sucré ;
Variété 2 : Mandarine à goût amer ;
Variété 3 : Mandarine à goût doux.
On procède à des différents croisements. Les résultats sont regroupés dans le tableau suivant :
Croisements Résultats
Variété 1 x Variété 2 100% variété 3
Variété 1 x Variété 3 50% variété 1 - 50% variété 3
Variété 2 x Variété 3 50% variété 2 - 50% variété 3

1- Identifier les variétés de race pure et la variété hybride.


2- Compléter le tableau suivant :

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 23
Phénotype Génotype Gamète(s)
Variété 1
Variété 2
Variété 3
3- On croise les individus de la variété 3 entre eux.
a) Dresser le tableau de l’échiquier de croisement.
b) Donner la répartition phénotypique des résultats obtenus.

GEOLOGIE I (6 points)
1- Donner deux (2) caractères physiques plus évidents qui distinguent l’Homme des autres Primates.
2- Du point de vue socioculturel, quelle différence y a-t-il entre Homo erectus et l’Homme de Neandertal ?
3- Comment se fait le passage des Néandertaliens à l’Homme actuel ?
4- Quels sont les critères qui annoncent l’Homme véritable ?
GEOLOGIE II (6 points)
1) a) Représenter par un signe conventionnel :
a1 : le pendage nul.
a2 : le pendage vertical.
b) Quelle est la structure géologique correspondant aux critères suivants :
b1 : - répétition des couches
b2 : - parallélisme entre courbes de niveau et limites des couches ?
- synclinal et/ou anticlinal
- pendages de signes différents ?
c) Voici des différentes couches en désordre : C1– C2 – t3 –C –J – t .
Les ranger par ordre chronologique.
2) Soit un extrait de carte topographique :

E=

Réaliser le profil topographique suivant le trait AB. (N.B. : Utiliser le papier millimétré donné

SVT SESSION 2009


Partie A : Biologie moléculaire (5 points)
1- Compléter chacune des phrases suivantes par les mots convenables :
- Un ……………… cellulaire comprend deux phases : l’……………. et la …………………….
- Les gènes sont portés par les ………………….. qui se trouvent dans le ………….. des cellules.
2- La séquence des acides aminés dans une molécule peptidique est la suivante : Met – Lys – Ser – Ileu – Val.
Les ARNt chargés de transporter les acides aminés sont :
UUC UCA UAA CAU UAC

Lys Ser Ileu Val Met


a- Donner la séquence des bases azotées des nucléotides de l’ARNm correspondant.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 24
b- En déduire la séquence des bases azotées de la molécule d’ADN à l’origine de cet ARNm.
Partie B : Reproduction humaine (4points)
1- L’espèce humaine se reproduit par voie sexuée.
Quel est le phénomène qui aboutit à la formation des cellules sexuelles mâles ?
2- La figure suivante est une vue partielle d’une coupe transversale d’un tube séminifère (document 1).
- Annoter cette figure sans la reproduire

Document 1
3- Avant de donner naissance à la cellule « b », la cellule « a » se multiplie par plusieurs mitoses.
Dessiner la 3ème phase de cette division en prenant 2n = 6 chromosomes.

Partie C : Hérédité et génétique (5 points)


On croise d’eux variétés pures de plantes : l’une à tiges hautes et l’autre à tiges naines. A la première génération, on
obtient uniquement des plantes à tiges hautes.
1- Que peut-on conclure de ce croisement ?
2- A partir de l’échiquier de croisement des hybrides de F1 entre eux, donner les proportions phénotypiques
obtenues en F2.
3- On croise les plantes de F1 avec les plantes à tiges naines et on obtient :
- 40 plantes à tiges hautes,
- 42 plantes à tiges naines.
Etablir l’échiquier de croisement permettant de vérifier théoriquement ces résultats.
GEOLOGIE I (6 points)
Soient trois types d’Hominidés avec leurs caractères spécifiques :
Caractères
Types d’Hominidés
Taille Capacité craniène
Hominidé N°1 120 cm 450 cm3
Hominidé N°2 140 à 160 cm 800 à 1200 cm3
Hominidé N°3 165 cm en moyenne 1700 cm3

1- a- A quel type d’Hominidés appartient chacun de ces 3 cas ?


b- Classer les dans l’ordre chronologique.
2- Faire correspondre l’élément de la colonne n°1 à un élément de la colonne n°2
Colonne n°1 Taille
a- Australopithèque 1- Développement des rites funéraires
b- Homo sapiens neandertalensis 2- Peintures, sculptures, gravures
c- Homo sapiens sapiens 3- Absence des faits de civilisation

GEOLOGIE II (6 points)
Soit l’extrait de carte topographique du document 2
1- a- Que signifie l’échelle 1/10 000 ?
b- Définir l’équidistance et trouver sa valeur
2- a- Donner la valeur de la pente entre M et N
b- Déterminer la largeur du fleuve.
c- Tracer le profil topographique suivant le trait de coupe AB.
3- Plusieurs méthodes permettant de dater les terrains sédimentaires :
a- Que dit le principe de superposition ?
c- Compléter le tableau ci-dessous :

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 25
Critères de reconnaissance
SYNCLINAL
ANTICLINAL
STRUCTURE HORIZONTALE
STRUCTURE PLISSEE

SVT SESSION 2010


Partie A : Biologie moléculaire (5 points)
1- Compléter les pointillés par le mot ou groupe de mots convenables :
a- La figure de la ………………….. caractérise la métaphase ; tandis que les phénomènes de l’ …………
est propre à l’anaphase.
b- Toutes les cellules contenant 2n chromosomes s’appellent ………………………………
c- La molécule d’ADN est constituée de ………………………….
2- Après avoir reproduit le tableau, relier à l’aide d’une flèche chaque élément de la colonne A avec un élément
de la colonne B qui lui correspond.
A B
1- ADN a- Contient de l’uracile
2- En phase S de l’interphase b- Trois nucléotides successifs correspondant à un acide aminé
3- ARN c- Duplication des chromatides.
4- Codon d- Formé de deux chaînes de nucléotides.
3- On donne l’ARNm suivant :

a- Combien de codons porte cet ARNm ?


b- Déterminer la séquence des acides aminés de la protéine obtenue à partir de l’ARNm donné.
L’extrait du code génétique :
Codons CUU UGA AUU CCU AUG AGG
Acides aminés LEU STOP ILEU PRO MET ARG
Partie B : Reproduction humaine (4points)
1- Choisir la bonne réponse :
a- Le spermatocyte II est une cellule :
- diploïde
- à n chromosomes
- à 2n chromosomes
b- L’ovule chez la femme est formé après :

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 26
- Une division équationnelle de l’ovocyte II
- Division réductionnelle de l’ovocyte II
- Un simple accroissement de volume des ovogonies.
2- Soa et Linah ont respectivement des cycles menstruels de 26 jours et de 30 jours. Leurs dernières
menstruations ont eu lieu le même jour : le 24 février 2010. Pour chacune d’elle, déterminer les dates de la
menstruation et de l’ovulation suivantes.
3- Caroline, 35 ans a trois enfants. Son médecin traitant lui conseille de suivre le Planning Familial. Pour cela, le
médecin lui a donné des pilules contraceptives. Malheureusement, elle a pris irrégulièrement les pilules.
D’après vous, que pourrait être l’impact de cette irrégularité pour Caroline ?
Partie C : Hérédité et génétique (5 points)
1- Répondre par vrai ou faux :
a- Le génotype n’est pas l’apparence extérieure du caractère.
b- Le phénotype s’écrit généralement avec deux lettres dans le cas d’une iso dominance.
c- En génétique de Mendel, si la première génération est hétérogène, alors les parents seront de races pures.
d- En mono hybridisme à caractère dominant, le croisement des hybrides entre donne à la deuxième génération
les proportions phénotypiques ¾ ¼.
2- On croise des souris grises avec des souris blanches. A la 1ère génération, on obtient uniquement des souris
blanches. Le croisement des individus de la F1 entre eux donne:
157 souris blanches.
47 souris grises.
a- Quel type de dominance a-t-on ?
b- Quels sont les génotypes des parents et le génotype des hybrides.

GEOLOGIE I : Evolution de l’homme (6 points)


1- Compléter les pointillés : La découverte du métal caractérise l’ …………………. La découverte de
l’……………… caractérise l’Homo sapiens.
2- Etablir la systématique de l’Homme moderne.
3- Comparer le singe et l’Homme actuel en considérant la morphologie, les activités et la marche
GEOLOGIE II Cartographie (6 points)
1- Classer les couches suivantes dans l’ordre chronologique : J2 C2 J3 e CII t C1
2- Voici l’extrait d’une carte topographique à l’échelle 1/10 000

a- Que représente le segment [MN] ? Même question pour 483 et le chiffre 400.
b- Estimer l’altitude du point A.
c- Réaliser le profil topographique suivant MN, sachant que l’échelle des hauteurs est le double de celle de la
carte (utiliser le papier millimétré fourni)

SVT SESSION 2011


Partie A : Biologie moléculaire
1- Compléter les pointillés par les mots ou groupe de mots convenables.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 27
a- L’………………………..est responsable de la transmission des caractères héréditaires, qui est portée par
les ……………………. du noyau. Son constituant est une macromolécule appelée …………… qui est
formée de …………… chaînes de caractérisé par le sucre appelé ………………….
b- La …………………. de l’ARNm en chaîne d’acides aminés s’effectue dans le ………………… de la
cellule.
c- Ce phénomène est assuré par des organites appelés …………………… Ces derniers réalisent la lecture du
……………………….. porté par l’ARNm.
2- Voici une partie d’une chaîne polypeptidique : Met – His – Pro – Val
a- Compléter le tableau suivant :
Anticodons GGG CAU UAC GUC
Codons ACC UUC
Acides aminés Thr Pro Leu Val Met His

b- Représenter la séquence :
- des bases de l’ARNm correspondant à ce polypeptide.
- des nucléotides du brin transcrit de l’ADN
Partie B : Reproduction humaine
1- La spermatogenèse se déroule dans l’organe X.
a- Quel est l’organe X ?
b- Quelles sont les différentes phases de la spermatogenèse?
c- Cet organe joue un autre rôle. Lequel ?
2- L’ovogenèse se déroule dans un organe Y. Après l’ovulation, il se forme un élément Z dans l’organe Y.
a- Qu’appelle-t-on « Ovogenèse »?
b- Identifier l’organe Y et l’élément Z.
c- Quelles sont les hormones secrétées par l’élément Y?
d- Donner leurs rôles respectifs au niveau de l’utérus.
e- Donner la formule chromosomique de l’ovocyte II.
3- Actuellement, on peut régler la natalité par des méthodes contraceptives. Parfois, les femmes choisissent les
pilules combinées pour pratiquer la contraception.
a- Quelles sont les substances qui composent les pilules combinées?
b- Au niveau de quels organes agissent-elles ?
c- Durant la prise de ces pilules, l’ovulation n’a pas eu lieu. Pourquoi?
Partie C : Hérédité et génétique (4,5 pts)
Un généticien a croisé deux lignées pures d’haricot : l’une à graines blanches et l’autre à graines rouges.
On obtient en F1 des haricots uniquement à graines rouges.
1- a- Quelle est la loi de Mendel vérifiée dans ce croisement ?
b- Préciser la dominance des caractères
2- Ecrire les génotypes des parents et des hybrides de la 1ère génération
3- Lorsqu’on croise les haricots à graines rouge de F1 entre eux, on obtient une deuxième génération constituée de :
- 150 haricots à graines rouges
- 50 haricots à graines blanches
Faire l’échiquier de croisement permettant de vérifier théoriquement ce résultat.
4- Cependant, le croisement des haricots à graines rouges de F1 avec des haricots à graines blanches donne :
- 100 haricots à graines rouges
- 100 haricots à graines blanches
a- De quel croisement s’agit-il ?
b- Justifier votre réponse.
GEOLOGIE I (06 points)
1- Que signifie « hominisation » ?
2- Donner deux rôles principaux de la main chez les hominidés.
3- Compléter :
a- L’homme appartient à la famille des ………………… et de l’ordre des …………………….
b- L’acquisition du langage articulé est liée au développement du ………………………………
c- La station débout de l’homme est liée à la ……………………………..
Cette dernière a pour conséquence, le ……………………….du corps.
4- A quel genre l’hominidé attribuez-vous la découverte de l’ « écriture ».
GEOLOGIE II (06 points)
1- Deux points M et N sont distants de 5 cm sur la carte et 500 m sur le terrain.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 28
Donner la valeur de l’échelle de cette carte.
2- Deux points A et B sont respectivement d’altitude 350 m et 500 m.
Donner la valeur de l’équidistance si on compte quatre courbes de niveau entre ces 2 points.
3- Soit un extrait d’une carte topographique.

Nommer a,b et c
4- Dans une carte géologique donnée, on trouve les couches suivantes. CI, J1, C2-1, JI, C3, eI
a- Etablir l’ordre chronologique de ces couches.
b- Préciser l’ère géologique à laquelle appartient chaque couche.
c- Donner deux critères de détermination d’une structure plissée sur une carte.

SVT SESSION 2012


BIOLOGIE (14 points)
Partie A : BIOLOGIE MOLECULAIRE (5points)
1- Pour localiser la présence d’acides nucléiques au niveau de certains constituants de la cellule, on utilise deux
méthodes de coloration spécifique.
a- Donner deux de ces constituants cellulaires avec le type d’acides nucléiques qu’ils renferment.
b- Quel est le rôle de chacun de ces acides nucléiques ?
2- Le Document I suivante représente un fragment d’une molécule d’acides nucléiques
Document I : TACTCTCTTAAAGAG
a) Donner la séquence des bases de la molécule d’ARNm correspondante.
b) En déduire la séquence des acides aminés du polypeptide correspondant à cet ARNm.
c) Ecrire la portion de la molécule d’ADN correspondante.
Extrait du code génétique :
Codons CUC UUU AUG GAA AGA
Acides aminés LEU PHE MET GLU ARG
Partie B : REPRODUCTION HUMAINE (4,5 points)
1- Choisir la bonne réponse :
a) La structure en dentelle da la muqueuse utérine correspond :
a)1- à la phase folliculaire du cycle ovarien ;
a)2- à la phase lutéinique du cycle ovarien ;
b) Chez une femme dont le cycle est de 28 jours, l’ovulation a lieu :
b 1) – le 9ème jour après le premier jour des règles suivantes ;
b 2) – le 14ème jour avant le premier jour des règles suivantes ;
b 3) – le 12ème jour après le premier jour des règles suivantes ;
c) Une spermatide possède :
c 1) – 2n chromosomes;
c 2) – n chromosomes à deux chromatides ;
c 3) – n chromosomes à une seule chromatide.
d) La pose du stérilet dans la cavité utérine est :
d 1) - une méthode contraceptive pour empêcher la nidation ;
d 2) – une méthode contraceptive pour empêcher l’ovulation ;
d 3) – une technique médicale pour résoudre la stérilité ;
2- Le document II suivant représente une coupe transversale du testicule.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 29
a- Quels sont les rôles de cet organe dans la reproduction ?
b- Annoter la figure sans la reproduire.
c- Situer ces cellules dans les différentes phases de la spermatogenèse.
Partie C : HEREDITE ET GENETIQUE (4,5 pts)
On croise deux lignées pures de souris : une à pelage gris, l’autre à pelage blanc.
Tous les descendants de la première génération F1 sont gris.
1- Que peut – on conclure ?
2- Comment appelle – t – on les souris obtenues en F1 ?
3- Donner les génotypes des parents et des individus de F1.
4- Est – il nécessaire de s’assurer de la pureté de race des souris blanches ? Justifier votre réponse.
GEOLOGIE (6 points)
GEOLOGIEI
Le document III siuvant représente un extrait d’une carte topographique.

Document III
1- Calculer l’équidistance pour cette carte.
2- Que représentent les courbes de niveau circulaires ? Pourquoi ?
3- Calculer la pente en pourcentage entre les points M et N.
4- Réaliser le profil topographique suivant le trait de coupe AB.
GEOLOGIE II :
1- Définir l’hominisation.
2- onner deux conséquences de la bipédie.
3- Quel est le nom scientifique de l’homme moderne ?
4- a) – Donner l’ordre chronologique des hominidés suivants : Homo erectus, Homo habilis, Homo sapiens.
b) - Identifier l’espèce du genre Homo :
- qui a découvert du feu.
- qui a découvert de l’écriture.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 30
SVT SESSION 2013
Partie A : BIOLOGIE MOLECULAIRE
1- Après avoir recopié les phrases, compléter les pointillés par les mots qui conviennent :
- Dans une molécule d'ADN, la.............. et I'................. sont complémentaires.
- L'unité de base de cette molécule s'appelle................... dans lequel le sucre est un ose appelé...................
2- Le schéma ci-après représente le caryotype chez la drosophile.

Quel est le sexe de l'individu correspondant ? La réponse doit être justifiée.


3- Soit la protéine dont la séquence des acides aminés est la suivante : ASN-SER-VAL-ASP
a) En utilisant l'extrait du code génétique ci-dessous, donner la formule de l'ARNm qui a planifié cette chaîne
polypeptidique.
b) Préciser la molécule d'ADN à l'origine de cet ARNm.
c) Voici les quatre (04) molécules d'ARNt qui ont participé à la synthèse de cette protéine.

Remplacer ces chiffres par les bases correspondantes.


Extrait du code génétique :
ACIDES AMINES ASP VAL ASN SER GLU

CODONS GAU GUU AAC AGC GAA

Partie B : REPRODUCTION HUMAINE (5 points)


1- a- Quel est le type de division cellulaire observé pendant la phase de maturation de la gamétogenèse ?
b- Donner la durée (en jours) de la phase lutéinique d'une femme.
c- Préciser l'hormone responsable de l'expulsion de l'ovocyte bloqué à la métaphase II.
2- L'œuf est le point de départ d'un nouvel individu.
a- Dans quel organe a lieu la formation de l'œuf ?
b- Citer les éléments qui ont contribué à la formation de l'œuf.
c- Donner la garniture chromosomique de l'œuf.
3- a- L'ovaire est une glande mixte. Expliquer.
b- Schématiser un ovocyte II.
4- Pour éviter des grossesses non désirées, il existe une méthode contraceptive qui consiste à placer un objet au
niveau de l'utérus. Donner le nom de cet objet en précisant son mode d'action.
Partie C : HEREDITE ET GENETIQUE
On peut trouver différents types de racines de radis : ronde, longue, ovale. Le croisement des radis à racines
longues entre eux donne des radis à racines longues (croisement n°1). Le croisement des radis à racines rondes
entre eux donne des radis à racines rondes (croisement n°2). Le croisement des radis à racines rondes avec des
radis à racines longues donne des radis à racines ovales (croisement n°3).
1- Identifier le couple d'allèles étudiés.
2- Quels sont tes radis de souches pures et les radis hybrides ?
3- a) Etudier la dominance des caractères pour le croisement n°3.
b) Déterminer les génotypes des individus lors du croisement n°3 (parents et descendants).
c) On croise les radis à racines ovales entre eux. Faire l'échiquier de croisement en donnant les proportions
phénotypiques correspondantes.
GEOLOGIE I :
1- Le document suivant représente une échelle graphique (ou échelle graduée).

0 1 km

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 31
Donner sa valeur numérique. Que signifie cette valeur ?
2- a) Citer les différents types de courbe de niveau qu'on peut trouver sur une carte topographique.
b) Quel est le type de relief indiqué par les courbes de niveau concentriques ?
c) Si l'équidistance d'une carte mesure 50 m, un point d'altitude 616 m se trouve-t-il sur une courbe de niveau ?
Pourquoi ?
3- Soit l'extrait d'une carte géologique:

a) Définir une carte géologique.


b) Quelle est la structure observée sur cette carte ? Justifier.
4- a) Etablir l'ordre chronologique des couches suivantes :t3, CI, tI, J2, CII, JII
b) A quelle ère géologique appartiennent-elles ?
GEOLOGIE II:
1 - Après avoir recopié la phrase, compléter les pointillés par les mots qui conviennent :
Avec l'homme moderne, l'.,.............. et l'.............remplacent la...............et la...........
2- Quels sont les critères de hominisation ?
3- Que caractérise l’Homo erectus ? L'Homo sapiens neanderthalensis ?
4- Voici quatre espèces d'Hominidés :
Australopithecus afarensis « Lucy » : Homo sapiens sapiens : Homo erectus : Homo habilis.
a) A quels Ordre et Famille appartiennent ces espèces ?
b) Quelles sont les espèces actuelles et les espèces fossiles ?
c) Classer par ordre chronologique ces différentes espèces.

SVT SESSION 2014


BIOLOGIE : (14 points)
Partie A. BIOLOGIE MOLECULAIRE : (5 points)
1- Choisir et recopier la bonne réponse :
L’information génétique se trouve dans :
a- Le cytoplasme
b- Le nucléole
c- Les chromosomes
d- Les ribosomes.
2- Définir le nucléotide et le ribonucléotide.
3- Reproduire puis compléter le tableau comparatif suivant :
Acides nucléiques ARN ADN
Nombre de brins

Base azotée spécifique

4- Le document I ci – après représente la séquence nucléotidique d’un brin non transcrit d’une molécule d’ADN.

a- Déterminer la séquence nucléotidique de la molécule d’ARNm correspondante.


En déduire la séquence des acides aminés correspondante à cet ARNm.
b- Donner la molécule d’ADN initiale.
On donne l’extrait du code génétique suivant :
Acides aminés LYS PRO PHE MET Non Sens
Codons AAA CCA UUU AUG UAG
AUG

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 32
Partie B : REPRODUCTION HUMAINE : (5 pts)
1- Chez la femme, l’ovocyte II est bloqué à la métaphase II de la méiose, lorsque l’ovulation arrive.
a- Qu’est – ce que l’ovulation ?
b- Cette ovulation est – elle spontanée ou provoquée ? Justifier.
Donner le nom de l’hormone qui déclenche cette ovulation.
2- a) Définir « la fécondation ».
b) Après la fécondation, l’œuf se divise.
De quel type de division s’agit – il ? Dessiner avec légende complète la 2ème phase de cette division en
prenant 2n = 4
3- Pour éviter une grossesse non désirée, on utilise fréquemment des méthodes contraceptives.
a- Qu’est ce que la « contraception » ?
b- On parle souvent de pilule.
b-1- Quelles sont les substances qui composent les pilules combinées ?
b-2- La prise quotidienne de la pilule contraceptive combinée bloque l’ovulation. Pourquoi ?
Partie C : HEREDITE ET GENETIQUE : (4 pts)
On croise deux plants de maïs hozygotes : l’un à graines violettes et l’autre à graines blanches. Le croisement
des hybrides entre eux donne une génération F2 composée de :
- 20 plants de maïs à graines violettes.
- 40 plants de maïs à graines mauves,
- 20 plants de maïs à graines blanches.
1- Définir chacun des mots suivants : « homozygote », « phénotype ».
2- Donner le génotype des hybrides de F1.
3- Etablir le tableau d’échiquier de croisement des hybrides de F1 croisés entre eux et donner les propositions
obtenues par cette expérience.
4- Enoncer deux lois de Mendel tirées de cette expérience.
GEOLOGIE : (6 pts)
GEOLOGIE I : EVOLUTION DE L’HOMME.
1- Définir l’hominisation ?
2- Donner deux critères physiques qui distinguent l’homme des autres primates.
3- a – Quelle espèce d’hominidés a découvert le feu ?
c- Recopier la phrase suivante puis compléter les pointillés par le mot ou groupe de mots convenables :
L’……..est caractérisé par la libération de la main et le langage bien articulé. Avec l’homme moderne,
la ………est remplacée par l’……….. et la ……… est remplacée par l’………
4- Recopier les espèces suivantes par ordre chronologique de leur évolution.
Homo sapiens sapiens ; Homo erectus ; Homo sapiens neanderthalensis ; Homo habilis.
GEOLOGIE II : CARTOGRAPHIE.
Soit l’extrait d’une carte topographique à l’échelle ci – dessous.
1- Définir la carte topographique.
2- Déterminer l’équidistance de la carte.
3- a) Calculer la largeur du fleuve « Onilahy » traversée par le trait de coupe AB.
b) Calculer la pente en pourcentage entre les points IH.
c) Combien de cours d’eau se déversent dans le fleuve « Onilahy » ?
4- Réaliser le profil topographique suivant le trait de coupe AB. Echelle =

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 33
SVT SESSION 2015
BIOLOGIE (14 Points)
PARTIE A – BIOLOGIE MOLECULAIRE
1) Compléter les pointillés par les mots convenables :
a- L’ADN est une macromolécule dont le sucre est le ............ et qui est coloré en ......... par le réactif de Schiff
selon la méthode de Feulgen.
b- La .............. correspond à la synthèse de l’ARNm qui se déroule dans le ............. de la cellule.
2) Donner sous forme de tableau trois différences entre l’ADN et l’ARN ;
3) Le document 1 représente une portion de la séquence des bases d’un acide nucléique qui maintient
l’information génétique.
Le document 1 : TAC GAT CCC ATC ACC
a- Combien de nucléotides renferme cette portion d’acide nucléique ?
b- En utilisant l’extrait du code génétique ci-dessous, écrire la séquence des acides aminés ainsi formée.
c- En déduire le nom de la molécule obtenue. Justifier votre réponse.
Extrait du code génétique :
Codons CUA AUG UAG GGG UGG
Acides aminés Leu Met Non Sens Gly Try
PARTIE B – REPRODUCTION HUMAINE (5 points)
1) relever l’intrus (mot n’ayant aucun rapport avec le mot-clé) dans les suites de mots.
a- Mot – clé : testicule.
Suite de mots : testostérone – cellule Leydig – spermatozoïdes – progestérone – tubes séminifères.
b- Mot – clé : ovaire.
Suite de mots : ovulation – LH – corps jaune – testostérone – progestérone.
2) Le cycle ovarien est l’un des cycles sexuels observés au cours de la vie génitale de la femme. Ce cycle
comprend deux phases et un phénomène biologique important.
a- Quelles sont ces phases et quel est ce phénomène ?
b- En général, à quel moment précis du cycle se produit le phénomène et donner son support
hormonal.
3) Donne une méthode contraceptive permettant :
a- De bloquer l’ovulation.
b- D’empêcher la fécondation.
c- D’empêcher la nidation.
PARTIE C – HEREDITE ET GENETIQUE (4 points)
Un aviculteur croise deux races pures de volailles, l’une à plumage noir et l’autre à plumage blanc. Il obtient
uniquement des volailles à plumage noir.
1) a – Quel et le caractère ou gène étudié et donner les allèles correspondants ?
b – Comment appelle – t – on les individus obtenus de ce croisement ?
c – Enoncer la loi de Mendel correspondant à ce résultat.
2) a – Donner la dominance des allèles.
b – Ecrire les génotypes des parents et descendants.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 34
3) Etablir l’échiquier de l’auto croisement des individus de cette première génération et donner les
proportions phénotypiques correspondantes.
GEOLOGIE I (6 pts)
1- Répondre par vraie ou fausse aux affirmations suivantes :
L’acquisition de la bipédie de l’Homme a pour conséquences :
a- une colonne vertébrale à 4 courbures.
b- Un élargissement du bassin.
c- La robustesse de la mâchoire.
d- L’emplacement derrière la boite crânienne du trou occipital.
2- Comment appelle – t – on l’ensemble des processus évolutifs acquis par l’Homme qui le distingue des
autres Primates ?
3- Recopier et compléter le tableau suivant correspondant à la classification de l’Homme.

Embranchement ………………………
……………………… Mammifères
Ordre ………………………
Famille ………………………
……………………… Homo
Espèce ………………………
GEOLOGIE II (6 pts)
1- a – Après avoir défini ce qu’est une courbe de niveau, quels sont les différents types de couches de niveau que
l’on peut rencontrer dans la carte ci – jointe ?
b – Calculer la largeur du fleuve Sofia au niveau du trait de coupe AB.
c – Comment appelle – t – on les points 212 et 273 que l’on rencontre dans cette carte ?
2- on considère les couches suivantes dans le désordre :
J1 CII tI JI C2-1 t1 JIII
Classez – les dans l’ordre chronologique.
3- Compléter le tableau suivant après l’avoir recopié.
Structure Critère de reconnaissance sur la carte
……………… Signes de pendage de sens opposé.
Horizontale ………………………………
……………… Signes de pendage de même sens et de même intensité.
……………… Couche ancienne entourée par une couche récente.

Echelle : 1/5000.

SVT SESSION 2016


BIOLOGIE (14 Points)
PARTIE A – BIOLOGIE MOLECULAIRE
Les cinq molécules suivantes participent à la synthèse d’une protéine :

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 35
1- Reproduire et compléter correctement le document ci – après.

Titre: …………………..
2- La séquence des acides amines dans la chaîne peptidique de cette protéine est : 3 – 2 – 1 – 5 – 4.
a- Ecrire la séquence des bases de l’ARNm correspondant.
- En déduire la séquence des bases du brin transcrit de l’ADN.
b- En utilisant le tableau du code génétique suivant, donner la chaine polypeptidique de cette protéine.
Acides aminés Met Pro Val Ser Thr
Codons AUG CCA GUG UCU ACU
3- Quelle est l’importance de l’ADN ?
PARTIE B – REPRODUCTION HUMAINE (5 points)
1- Reproduire et compléter correctement le tableau suivant :
HORMONES CELLULES OU ORGANES SECRETEURS
Gonadostimulines ………………………
……………………… Testicules
Progestérone ………………………
……………………… Hypothalamus

2- a) Quels sont les deux rôles des testicules ?


b) Donner dans l’ordre les différentes phases de la spermatogenèse.
3- La phase lutéinique du cycle sexuel de la femme est caractérisée par la formation du corps jaune dans l’ovaire.
a- Schématisez avec des légendes le corps jaune.
b- Quelles sont les hormones secrétées par le corps jaune ?
c- Compléter le tableau ci – dessous concernant les rôles des hormones ovariennes dans l’utérus.
UTERIS Endomètre Myomètre
HORMONES
Œstrogène ……………………… ………………………
Progestérone ……………………… ………………………

PARTIE C – HEREDITE ET GENETIQUE (5 points)


Le croisement entre deux races pures de tomates, l’une aux fruits ronds, l’autre aux fruits longs donne en F1 des
tomates aux fruits ronds.
1- Donner le gène étudié et les allèles correspondants.
2- Enoncer la loi de MENDEL vérifiée dans ce croisement. En déduire la dominance de caractère.
3- Ecrire les génotypes des parents et de la première génération F1.
4- L’auto – fécondation de F1 donne en F2.
• 752 tomates aux fruits ronds.
• 248 tomates aux fruits longs.
5- Le croisement des tomates aux fruits ronds de F1 avec des tomates aux fruits longs donne 630 tomates. Donner
la répartition phénotypes de ce résultat. Justifier la réponse.
GEOLOGIE I : (6 pts)
GEOLOGIE I : « EVOLUTION DE L’HOMME»
1- Donner deux critères principaux de l’hominisation.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 36
2- Quel est le nom scientifique de l’homme actuel ?
3- Présenter l’ordre chronologique des hominidés suivants:
Homo erectus – Australopithecus – Homo sapiens – Homo habilis.
4- Identifier l’espèce d’hominidé :
a- Qui découvert du feu.
b- Qui n’a aucune civilisation.
5- Donner la classification de l’homme de Neandertal.
6- Expliquer pourquoi l’Afrique est le berceau de la lignée humaine.
GEOLOGIE II : CARTOGRAPHIE
1- Soit un extrait d’une carte topographique :

a- Nommer a, b et c.
b- Calculer l’équidistance de cette carte.
2- Dans une carte géologique donnée, on trouve les couches suivantes :
C1 – J1 – C2 – t1 – JI – C3 – tI.
a- Etablir l’ordre chronologique de ces couches.
b- Préciser l’ère géologique de ces couches.
3- Donner deux critères de détermination d’une structure plissée sur une carte géologique.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 37
MATHEMATIQUES
MATHEMATIQUES SESSION 1999
MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR BACCALAUREA DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL
ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE
SECRETARIAT GENERAL SESSION 1999
DIRECTION GENERAL DE L’ENSEINGENEMENT SUPERIEUR
DIRECTION DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEURE PUBLIC ET
PRIVE Epreuve de : MATHEMATIQUES
Série : A Durée: 02 heures 15 minutes

N.B : - Les DEUX (02) exercices et le Problème sont obligatoires.


- Machine à calculer scientifique NON programmable autorisée.
EXERCICE I (4 points)

On considère la suite (Un) définie par son premier terme U0 = 2 et la relation de récurrence : Un+1 =
pour tout entier naturel n.
1 - Calculer U1 et U2.
2 - Soit une deuxième suite (Vn) définie par : Vn = 3Un + 5, pour tout n IN.
a - Démontrer que (Vn ) est une suite géométrique dont on précisera la raison q et le premier terme V0.

Un.
b - Exprimer Vn, puis Un en fonction de n.
c - Calculer
3- a - Calculer Vn+1 – Vn en fonction de n.
b - En déduire que la suite (Vn ) est décroissante.

EXERCICE II (4 points)

Le tableau suivant donne la répartition des 80 employés d’une entreprise en fonction de leur salaire mensuel (en
milliers de francs malgaches FMG). Soit n un entier naturel non nul.

Salaire [50 ; 150[ [150 ; 250[ [250 ; 350[ [350 ; 450[ [450 ; 550[ [550 ; 650[
Effectifs (ni) n 26 20 4 4 2

Dans les calculs qui suivent, on utilisera les centres xi des classes, où 1 i 6.
1- Déterminer l’effectif n des employés ayant un salaire mensuel inférieur à 150.000-FMG.
On prendra n = 24 dans tout ce qui suit.
2 - Dans un repère orthogonal du plan, représenter le nuage de points Mi de coordonnées ( xi, ni ), 1 i 6.
On prendra comme unités : 1cm sur l’axe des abscisses pour 100.000FMG.
1cm sur l’axe des ordonnées pour 5 employés.
3 - a. Calculer les fréquences relatives de ces six classes.
b. Calculer la moyenne des salaires, exprimée en francs, dans cette entreprise.
PROBLEME (12 points)
-x
Soit f la fonction numérique de la variable réelle x définie sur [0, +∞ [ par : f(x) = - x + 1 - e .
On note (C) la courbe représentative de f dans un plan P muni d’un repère orthonormé R = (O, i, j) d’unité

Déterminer la limite de f en ∞.
graphique 2cm.
1 - a.
b. Montrer que la droite (D) d’équation y = -x + 1 est asymptote à la courbe (C).

En déduire le tableau de variation de f sur [0, + ∞[.


2 - a. Montrer que pour tout réel x 0, f ’(x) = -1 + e–x , où f ’ désigne la fonction dérivée de f.
b.
3 - a. Compléter le tableau des valeurs suivant :

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 38
x 0 1 2 3 4
f (x)

b. Ecrire l’équation de la tangente (T ) à (C ) au point d’abscisse x0 = 0.


c. Représenter graphiquement les droites (D ),(T ) et la courbe (C ) dans P.
4- Pour tout x 0, on pose F(x) = - + x + e–x.
a. Montrer que F est une primitive de f.
b. En déduire, en cm2, l’aire du domaine plan limité par la courbe (C ), l’axe des abscisses x ’ox et les
deux droites d’équations x = 0 et x = 1.

On donne : e–1 = 0,36 ; e–2 = 0,13 ; e–3 = 0,05.

MATHEMATIQUES SESSION 2000


Exercice 1 (4 points)
N.B. : – Les questions 1., 2. et 3, sont indépendantes.
– On donnera les résultats sous forme de fraction irréductible.
Une urne contient 8 boules indiscernables au toucher dont 4 blanches et 4 noires.
1. On tire au hasard et simultanément 3 boules de l’urne.
a. Déterminer le nombre de tirages possibles.
b. Quelle est la probabilité d’obtenir 3 boules blanches ?
c. Quelle est la probabilité d’obtenir 1 boule blanche et 2 boules noires ?
2. On effectue 3 tirages successifs d’une boule, en remettant dans l’urne, avant chaque tirage, la
boule précédemment tirée.
a. Quel est le nombre de tirages possibles ?
b. Quelle est la probabilité de sortir ainsi 3 boules noires ?
c. Quelle est la probabilité de sortir ainsi 1 blanche puis 2 noires ?
3. On tire toutes les boules une à une sans remise.
a. Quel est le nombre de tirages possibles ?
b. Quelle est la probabilité pour que les couleurs de toutes les boules tirées soient alternées ?

Exercice 2 (4 pints)
Le tableau suivant montre le chiffre d’affaires, exprimé en millions de francs malagasy, d’une entreprise au cours des
six dernières années.

Année 1994 1995 1996 1997 1998 1999


Rang : xi 1 2 3 4 5 6
Chiffre d’affaires : yi 120 132 147 164 181 201

1. Calculer la moyenne de la série (yi).


2. Représenter dans un repère orthogonal le nuage de points Mi ( xi ,yi). (Sur l’axe des abscisses, 2 cm
représente une année ; sur l’axe des ordonnées, 1 cm représente 20
millions).
3. Soit G1 le point moyen du sous – nuage obtenu par x1, x2 et x3 ; G2 le point moyen du sous-nuage obtenu par x4 ,
x5 et x6.
a. Déterminer les coordonnées de G1 et de G2.
b. Tracer la droite (G1G2). Que représente cette droite ?
c. Donner l’équation de la droite (G1G2).
d. En déduire une prévision du chiffre d’affaires de cette entreprise en 2002.
Problème (12 points)
Soit f la fonction définie sur l’intervalle] – 4 ; 2 [ par : f (x) = ln (x + 4) – ln (2 – x).
On note par (C) la courbe représentative de f dans un repère orthonormé (O ; i. j), d’unité 2 cm.
1. Calculer les limites de f en – 4 et en 2. Interpréter graphiquement ces résultats.
2. a. Montrer que, pour tout x ] – 4 ; 2 [, la fonction dérivée de f est :
f ’ (x) = .

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 39
b. Dresser le tableau de variation de f.
3. a. Déterminer le point d’intersection de (C) avec l’axe des abscisses.
b. Ecrire l’équation de la tangente (T) à (C) au point I( –1 ; 0 ).
c. Montrer que le point I ( –1 ; 0 ) est un centre de symétrie pour (C).
4. Tracer (T) et (C) dans un même repère.
5. Soit F la fonction définie sur l’intervalle ] – 4 ; 2 [ par :
F (x) = ( x + 4 ) ln ( x + 4 ) – ( x – 2 ) ln ( 2 – x ).
a. Calculer la fonction dérivée F ’ de F.
b. En déduire la valeur exacte en cm² de l’aire du domaine plan limité par (C), l’axe des abscisses et
les droites d’équations x = – 1 et x = 0.
6. Soit g la fonction définie sur ] – 4 ; 2 [ par :
g (x) = ln( ).
a. Montrer que, pour tout x ] – 4 ; 2 [ : g (x) = – f (x).
b. Tracer dans le même repère que (C) la courbe représentative (C’) de g.

MATHEMATIQUES SESSION 2001


Exercice – 1 (4 points)
N.B. : On donnera les résultats sous forme de fraction irréductible.
Une urne contient 10 boules indiscernables au toucher dont :
- 4 rouges numérotées 2, 3, 3, 4
- 4 vertes numérotées 1, 3, 3, 4
- 2 jaunes numérotées 1, 1.
1. On tire au hasard et simultanément 2 boules de l’urne.
Calculer la probabilité de chacun des événements suivants :
A : « la somme des numéros des 2 boules tirées est égale à 6 »
B : « le produit des numéros des 2 boules tirées est égal à 4 »
2. On effectue 3 tirages successifs d’une boule, en remettant dans l’urne, avant chaque tirage, la boule
précédemment tirée.
Calculer la probabilité de chacun des événements suivants :
C : « Tirer 3 boules de même couleur »
D : « Tirer 2 boules rouges et une jaune dans cet ordre ».

Exercice – 2 (4 points)

#1
On considère la suite numérique (un)n ! définie par :" )
%& !, # 1
(

Soit la suite numérique (vn) & IN définie pour tout n IN par vn = un + 3.


1. Calculer u1 et u2.

Montrer que (vn) & IN est une suite géométrique dont on précisera la raison et le premier terme.
2.
a-
b- Exprimer vn puis un en fonction de n.
c- Calculer .

(
On pose wn = ln[2 ],n
Montrer que (Wn) & IN est une suite arithmétique dont on précisera la raison et le premier terme.
3. IN (ln désigne le logarithme népérien).

Problème (12 points)

Soit f la fonction numérique définie par : f(x) = (1 – x)ex – 1.


On note par (C) la courbe représentative de f dans un repère orthonormé (O ; i ; j) d’unité 1 cm.

2. a- Calculer la limite de f en + ∞.
1. Déterminer l’ensemble de définition de f.

b- Sachant que * + = 0, montrer que , * = –1.


Donner une interprétation graphique de ce résultat.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 40
3. a- Calculer la fonction dérivée f’(x) et étudier son signe.
b- Dresser le tableau de variation de f.
4. a- Calculer les coordonnées du point d’intersection A de la courbe (C ) avec la droite (D) d’équation y = –1.

# +
- -
b- Ecrire l’équation de la tangente (T) à la courbe (C ) au point d’abscisse 1.
5. a- Calculer (on pourra écrire )
Que peut-on en conclure ?
b- Reproduire le tableau suivant et donner pour chaque valeur de x, une valeur approchée de f(x) à 10-2 près.

x –3 –1 ln 5
f(x)
c- Tracer (T), (D) et (C ).
6. Soit F la fonction définie sur 3 par : F(x) = (2 – x)ex – x.
a- Montrer que F est une primitive de f sur 3.
b- Calculer, en cm2, l’aire A du domaine plan limité par la courbe (C ), l’axe (x’Ox) et les droites
d’équations x = 0 et x = 1.
–1 –3
On donne : e ≈0,37 ; e ≈0,05 ; ln 5≈1,61.

MATHEMATIQUES SESSION 2002


#2
EXERCICE 1 ( 4 points ) On considère la suite numérique (Un )n définie par :
)
IN

.
% & !; #
12 12
12
1°) - Calculer les quatre premiers termes de cette suite.
2°) - a) Montrer que (Un )n IN est une suite arithmétique dont on précisera la raison.
b) Exprimer Un en fonction de n.
c) Quel est le sens de variation de (Un )n IN ?
3°) - Pour tout n IN, on pose Vn = e2(1 – n).

b) Calculer la limite de Vn quand n tend vers + ∞.


a) Montrer que (Vn)n IN est une suite géométrique dont on précisera le premier terme et la raison.

EXERCICE 2 ( 4 points )
Le tableau suivant indique l’évolution de l’effectif d’un Collège au cours des huit dernières années.
(xi désigne le rang de l’année et yi l’effectif correspondant).

Année 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001


xi 1 2 3 4 5 6 7 8
yi 370 360 380 410 420 440 450 470

1°) - Représenter le nuage de points Mi (xi, yi) associé à cette série statistique dans un repère orthogonal.
- Sur l’axe des abscisses, prendre 1 cm pour unité graphique.
- Sur l’axe des ordonnées, placer 350 à l’origine puis choisir 1 cm pour représenter 10 élèves.
2°) - Calculer les coordonnées du point moyen G.
3°) - On note (S1) la série statistique allant de 1994 à 1997 et (S2) la série allant de 1998 à 2001.
a) Déterminer les coordonnées des points moyens respectifs G1 et G2 des séries (S1) et (S2).
b) Déterminer une équation cartésienne de la droite (D) passant par G1 et G2.
c) Construire cette droite (D). Que représente-t-elle ?
d) En déduire une estimation de l’effectif du collège en 2003.
PROBLEME : ( 12 points )
On considère la fonction numérique f définie par : f(x) = 2 ln x (ln x – 1). On note (C ) la courbe
représentative de f dans un plan rapporté à un repère orthonormé (O ; i ; j) d’unité 1 cm.
1°) - a) Déterminer l’ensemble de définition Df de f.
b) Calculer les limites aux bornes de Df.
c) Montrer que pour tout x Df, f ’(x) = (2 ln x – 1).
d) Dresser le tableau de variation de f.
2°) - a) Déterminer les coordonnées des points d’intersection de (C ) avec l’axe (x’Ox).

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 41
b) Donner une équation de la tangente (T) à (C ) au point d’abscisse e.

-
c) Montrer que (C ) admet un point d’inflexion I dont on déterminera les coordonnées.
3°) - a) Etudier les branches infinies de (C ) (on admet que = 0).
–1 2
b) Calculer f (e ) et f (e ).
c) Construire (T) et (C ).
4°) - Soit F la fonction définie par F(x) = 2x (ln x)2 – 6x ln x + 6x.
a) Montrer que F est une primitive de f sur Df.
b) Calculer, en cm2, l’aire A du domaine plan limité par(C ), l’axe (x’Ox) et les droites d’équations
x = 1 et x = e.

On donne : ≈ 0,4 ; ≈ 1,7 ; e ≈ 2,7 ; ≈ 4,5 ; e2 ≈ 7,4.

MATHEMATIQUES SESSION 2003


Exercice 1 (5 points)
Dans une classe de douze élèves, la répartition suivant l’âge et le sexe est donnée par le tableau suivant :

On choisit au hasard et simultanément trois élèves de la classe.


1. Déterminer le nombre de choix possibles.
2. Calculer la probabilité de chacun des événements suivants :
A. « les élèves choisis sont des filles ».
B. « les élèves choisis ont plus de 18 ans ».
C. « les trois élèves choisis ne sont pas de même sexe ».
D. « au moins un élève choisi a exactement 19 ans ».

(
Exercice 2 (5 points)
On considère la suite (un) définie par : = 5 et un + 1 = un + .
On pose vn = un – 2.
1. Calculer u2 , u3 et v1 .
2. Montrer que (vn) est une suite géométrique de raison
3. Exprimer vn puis un en fonction de n.
4. On pose wn = ln vn où ln est le logarithme népérien.
a) Montrer que (wn) est une suite arithmétique dont on déterminera la raison et le premier terme.
b) Exprimer Sn = w1 + w2 +… + wn en fonction de n.

Problème (10 points)


Soit f la fonction définie par f(x) = 1 – 2x + ex. On note (C) la courbe représentative de f dans
un repère orthonormé (O ; i ; j) d’unité 1 cm.

345
, * .
1. a) Déterminer l’ensemble de définition de f.

=+ ∞).
67 345 6
7
b) Calculer
c) En remarquant que pour tout x > 0, f(x) = x( - 2 ), calculer 345
, * (On donne
2. a) Calculer f ’(x).
b) En déduire le tableau de variation de f.
3. a) Déterminer les coordonnées du point A, intersection de la courbe (C) avec l’axe des ordonnées.

345
8, * 2* 1 .Que peut-on en conclure ?
b) Ecrire l’équation de la tangente (T) à (C) au point A.

345 -
4. a) Calculer
b) Etudier la branche infinie de (C) lorsque x tend vers + ∞. On admet que = + ∞.
5. Tracer (C).

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 42
Pour A2 seulement
6. a) Donner une primitive de f sur IR.
b) En déduire l’aire géométrique en cm2, du domaine plan limité par la courbe (C), l’axe des abscisses et les
droites d’équations respectives x = 0 et x = ln 2.

On donne : ln 2 ≈ 0,7.

MATHEMATIQUES SESSION 2004


EXERCICE 1 (5 points)
Soit la suite arithmétique (Un) n IN* définie par la donnée des deux termes U1 = -2 et U20 = 55.
1°) Calculer la somme S = U1 + . . . . . . + U20
2°) Déterminer la raison r de cette suite.

4°) Pour tout n élément de IN*. On pose Vn =+


( 9
3°) Exprimer Un en fonction de n.

a/ Calculer V1 et V2.
b/ Montrer que (Vn) n IN* est une suite géométrique dont on précisera la raison q.
c/ Exprimer la somme Tn= V1 + V2 + . . . . + Vn en fonction de n.

EXERCICE 2 (5 points)
N.B : On donnera les résultats sous forme de fraction irréductible.
Une trousse contient douze stylos de même marque, indiscernables au toucher : 3 rouges, 4 verts, 3 bleus et 2 noirs.
1°) Un élève prend au hasard un stylo de la trousse. Chaque stylo a la même probabilité d’être tiré. Calculer la
probabilité de chacun des événements suivants :
A : « Obtenir un stylo rouge »
B : « Obtenir un stylo vert ou un stylo noir ».
2°) On remet la trousse à sa condition initiale. Un autre élève tire au hasard et simultanément deux stylos de la
trousse. On suppose que les tirages sont équiprobables.
Evaluer la probabilité de chacun des événements suivants :
C : « Les deux stylos tirés sont de même couleur »
D : « Obtenir deux stylos de couleurs différentes ».
3°) On remet la trousse à sa condition initiale. Un troisième élève tire successivement et sans remise trois
stylos de la trousse. On suppose que les événements élémentaires sont équiprobables.
a/ Déterminer le nombre de cas possibles.
b/ Déterminer les probabilités des événements suivants :
E : « Obtenir trois stylos de même couleur »
F : « Obtenir aucun stylo vert ».

On considère la fonction numérique f définie sur l’intervalle ] 0, + ∞ [ par : f(x) = - 1 ln x


PROBLEME (10 points)

1°) a/ Calculer f ’(x) pour tout x ] 0, + ∞ [ .


On note par (C ) la courbe représentative de f dans un repère orthonormé (O ; i ; j) (unité : 2 cm).

345
, *
b/ Etudier le signe de f ’(x) suivant les valeurs de x.
2°) Calculer .
] 0, + ∞ [.

; *:&* = 0. En déduire , *
3°) a/ Montrer que f(x) peut s’écrire : f(x) = pour x
345 345
b/ En admettant que ; .
4°) Dresser le tableau de variation de f.

1
5°) Compléter le tableau des valeurs ci-dessous :

+
x 1 2 e

F(x)

6°) a/ Calculer f ’’(x) pour tout x ] 0, + ∞ [ et étudier son signe sur l’intervalle ] 0, + ∞ [.
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 43
b/ En déduire que le point I d’abscisse 2 est un point d’inflexion de (C ).

345 -
c/ Trouver une équation de la tangente (T ) à (C ) en I.
7°) a/ On admet que = 0. Quelle conclusion peut-on en tirer sur la courbe (C ) ?
b/ Tracer (C ) et (T ).

Pour A2 seulement

8°) Soit la fonction G définie sur l’intervalle ] 0, + ∞ [ par G(x) = x ln x - x


a/ Calculer G ’(x) pour tout x élément de l’intervalle ] 0, + ∞ [.
Et en déduire une primitive de f sur l’intervalle ] 0, + ∞ [.
b/ Calculer, en cm2, l’aire du domaine plan limité par la courbe (C ), l’axe des abscisses (x’Ox) et les
droites d’équations respectives x=1 et x=e.

6
On donne : ≈ 0,36 ; ln 2 ≈ 0,7 ; e ≈ 2,7

MATHEMATIQUES SESSION 2005

12
EXERCICE 1 (5 points)
Soient la suite numérique (Un)n IN définie par la donnée de U0 = 10 et la relation de récurrence : =
pour tout n 1 et (Vn)n IN la suite définie pour tout n par : Vn = ln[Un + 2].

12
1) Calculer U1 , V0 et V1.
2) a/ Montrer que pour tout n élément de IN Vn+1 = ln( ).
b/ En déduire que (Vn)n IN est une suite arithmétique de raison r = – ln2.
Préciser le sens de variation de (Vn)n IN.
3) Exprimer Vn en fonction de n.
4) Exprimer Un en fonction de Vn puis en fonction de n.

EXERCICE 2 (5 points)
Une urne contient dix jetons :
- deux jetons numérotés chacun par 1
- trois jetons numérotés chacun par 2
- quatre jetons numérotés chacun par 3
- un jeton numéroté par 4.
1) On tire au hasard et simultanément trois jetons de l’urne.
a/ Quelle est la probabilité d’amener trois jetons portant chacun le numéro 3 ?
b/ Quelle est la probabilité d’obtenir trois jetons portant chacun un numéro impair ?
c/ Quelle est la probabilité d’amener la somme des numéros notés sur les trois jetons tirés à 10 ?
2) On tire successivement et sans remise trois jetons de l’urne.
On suppose que les événements élémentaires sont équiprobables.
a/ Trouver le nombre de cas possibles.
b/ Evaluer la probabilité de chacun des événements suivants :
A : « Les trois jetons tirés portent le même numéro »
B : « Obtenir le jeton numéroté par 4 au dernier tirage ».

PROBLEME (10 points)


Soit la fonction numérique f définie sur IR par f(x) = 4x2 e2X , (C) sa courbe représentative dans

345
, * 345 -
un repère orthonormé (O ; i ; j) (unité : 4cm)
1°) a/ Calculer et .

345
*+
b/ Interpréter graphiquement les résultats précédents. (

345
, * .
c/ En admettant que = 0 et en remarquant que f(x) = [2x ex ] 2.
Calculer
2°) a/ Montrer que pour tout x élément de IR : f ’(x) = 8x(x + 1)e2x.
En déduire le signe de f ’(x) suivant les valeurs de x.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 44
b/ Compléter le tableau des valeurs ci-dessous.

x –1 – 0
f(x)

c/ Dresser le tableau de variation de f.


3°) a/ Trouver une équation de la tangente à la courbe (C) au point d’abscisse .
b/ Tracer (C) dans le repère (O ; i ; j).
Pour A2 seulement
4°) Soit la fonction F définie sur IR par : F(x) = (2x2 – 2x + 1)e2X.
a/ Calculer F ’(x).
b/ Calculer en cm2, l’aire de la partie du plan limitée par (C), les droites d’équations respectives x = –1
et x= 0 et l’axe des abscisses (x’Ox).

On donne : e–2 ≈ 0,16 e–1 ≈ 0,40 e ≈ 2,70

MATHEMATIQUES SESSION 2006


#0
Exercice 1 : (5 pts)

deux suites numériques définies respectivement par : . ) et


!; & 1 # 2
1
%&
Soient (Un)n et (Vn)n
&
IN IN

12
Vn =
1- Calculer U1, U2, V0 et V1.
2- a – Montrer que (Vn)n IN est une suite arithmétique de raison – 1.

3- Pour n 1, on pose = = > > …… > et ? = @ x @ x ….. x@ avec @ = +


b – Donner l’expression de Vn puis Un en fonction de n.

a- Calculer = en fonction de n.
b- En déduire l’expression de ? en fonction de n, puis la limite de ? quand n tend vers ∞.
Exercice 2 : (5 pts)
On dispose d’un portefeuille contenant 10 billets de banque dont 2 billets de 1 000 Ar, 3 billets de 2 000 Ar, 4 billets de
5 000 Ar et 1 billet de 10 000 Ar.
1- On tire successivement et sans remise 3 billets du portefeuille.
a- Déterminer le nombre des cas possibles.
b- Calculer la probabilité de chacun des événements suivants :
A : « Obtenir exactement 2 billets de 5 000 Ar ».
B : « Obtenir au plus 2 billets de 2 000 Ar ».
2- On dire simultanément 4 billets du portefeuille.
Calculer la probabilité de chacun des évenements suivants :
C : « Avoir un montant total de 14. 000 Ar ».
D : « Avoir un montant total supérieur ou égal à 25 000 Ar ».

Soit f la fonction numérique définie sur l’intervalle ] -1 ; ∞ [ par : f(*) = * * ln(* 1). On désigne par
Problème (10 pts)

(C) sa courbe représentative dans un repère orthonormé direct (O ; i ; j) d’unité 2 cm.


1- a – Calculer la limite à droite de f en – 1.

b – Calculer la limite de f en ∞.
Interpréter graphiquement ce résultat.

2- a – Déterminer la fonction dérivée f’ de la fonction f.


b – Vérifier que pour tout x A ] -1 ; ∞ [, on à f’(x) = .
c – Etudier le signe de f’(x) et dresses le tableau de variation de f.

b – Ecrire une équation de la tangente (T) à la courbe (C) au point d’abscisse * = 0.


3- a - Montrer que le point O est un point d’inflexion de la courbe (C).

c – Calculer à 10–1 près : f( ) ; f(1) et f(2).


On donne ln2= 0,7 ; ln3 = 1,1.
4- Tracer la tangente (T) et la partie de (C) qui représente la fonction f dans l’intervalle]-1 ; 2].

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 45
5- Pour x A ] -1 ; ∞ [, on pose g(x) = ( x
Pour A2 seulement :
1)ln( x 1).
*-1
b- Calculer en BC , l’aire A du domaine plan limité par la courbe (C), l’axe des abscisses et les droites
a- Calculer la dérivée g’(x) de g et vérifier que f(x) = g’(x).

d’équations respectives x = 0 et x = 1.

MATHEMATIQUES SESSION 2007


)& ! et (> ) & !
EXERCICE I (5 points)

#0
Soient ( deux suites numériques définies respectivement par :
F
%& !: #2 )
12
E
D %& !: > # 12 (
12

2- a- Montrer que (> ) & ! est une suite géométrique de raison q =


1- Calculer U1, V0 et V1.

b- Exprimer Vn en fonction de n.
3- a- Exprimer Un en fonction de Vn .

c- Calculer 345 UH . Que peut-on en conclure ?


b- En déduire l’expression de Un en fonction de n.

EXERCICE II (5 points)
Un sac contient 10 boules indiscernables au toucher, portant les lettres A, B et C et dont la répartition suivant la
couleur est donnée par le tableau ci-dessous :

Chaque boule a la même probabilité d’être tirée.


1°-On tire au hasard et simultanément trois boules du sac.
a-Déterminer le nombre de tirages possibles.
b-Calculer la probabilité de chacun des évènements suivants :
E1 :‘‘obtenir trois boules de même couleur’’.
E2 :‘‘obtenir exactement deux boules portant la même lettre ’’.
E3 :‘‘obtenir trois boules de même couleur et portant la même lettre’’
2°-On tire successivement trois boules du sac, sans remettre dans le sac la boule qui a été tirée.
Calculer la probabilité des évènements suivants :
F1 :‘‘obtenir les lettres B, A et C dans cet ordre ’’.
F2 :‘‘obtenir au plus deux boules noires’’.
(N.B : Mettre les résultats sous-forme de fractions irréductibles)

PROBLEME (10 points)


67 6 7
Soit la fonction numérique f de la variable réelle x définie sur IR par : f(x) = .

345
, * . Interpréter géométriquement le résultat.
On désigne par (C ) sa courbe représentative dans un repère orthonormé direct (O ; i ; j) d’unité 2cm.

2-Montrer que pour tout x IR , f(x) = + (1 - + ) et en déduire 345 , * .


1-Calculer

3-a-Déterminer la fonction dérivée f’(x) et montrer que pour tout x IR, f ’(x) = e x (1 – e x )
b-Etudier le signe de f’(x), pour tout x IR.
c-En déduire le tableau de variation de f.
4-a-Déterminer les coordonnées du point A intersection de la courbe (C ) avec l’axe des abscisses.

(1 - + )
- 67
b-Ecrire une équation de la tangente (T) au point d’abscisse xo = ln 2.
5-En remarquant que pour tout x IR : =

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 46
- 67
Calculer 345 . Interpréter géométriquement le résultat. (On admet que 345 = ∞)
6-Tracer la courbe (C ) et la tangente ( T ).

f(x) = + - + )
Pour A2 seulement :
7-a-Montrer que pour tout x IR.
b-Déterminer une primitive de f sur IR.
c-En déduire l’aire géométrique A, en cm2, du domaine plan limité par la courbe (C ), l’axe des abscisses et les droites
d’équations : x = 0 et x = ln 2.
On donne ln 2 = 0,7 ; e = 2,7

MATHEMATIQUES SESSION 2008


Exercice 1 (5 points)

1) (Un)n IN est la suite arithmétique définie par : U23 = 71 et U75 = 227.


a) Calculer la somme S définie par S = U23 + U24 + . . . + U75.
b) Calculer la raison de la suite (Un)n IN.
c) Exprimer Un en fonction de n.
I
2) (Vn)n IN est la suite numérique définie, pour tout entier naturel n, par Vn = 2
a) Exprimer Vn+1 en fonction de Vn. En déduire la nature et la raison de la suite (Vn)n IN.
b) Calculer la limite de la suite (Vn)n IN.

Exercice 2 (5 points)

Le tableau suivant donne le nombre de téléphones mobiles vendus, pendant huit années successives, par
un distributeur agréé :

Rang de l’année (xi) 1 2 3 4 5 6 7 8


Nombre de téléphones 26 120 125
28 000 50 000 65 000 81 000 83 000
vendus (yi) 000 000 000

1) Représenter le nuage de points {Mi }1 ≤ i ≤ 8 associé à cette série statistique.


(Echelle : Axe des abscisses : 1 cm représente une année
Axe des ordonnées : 1 cm représente 10 000 téléphones vendus)
2) On partage le nuage de points en deux parties d’effectifs égaux {M1, M2, M3, M4} et {M5, M6, M7, M8}.
a) Calculer les coordonnées de G1 et G2, points moyens respectifs des nuages partiels ainsi obtenus.
b) Représenter la droite (G1G2). Ecrire une équation cartésienne de cette droite.
3) En supposant que l’évolution du nombre de téléphones vendus par ce distributeur gardera la même tendance,
déterminer ce nombre pour la dixième année, à l’aide de la droite d’ajustement (G1G2) de cette série.

PROBLEME (10 points)


f est la fonction numérique définie sur ]0 ; +∞[ par f(x) = (lnx). On note (C) la courbe représentative de f dans

Calculer 345 ; , * . Interpréter graphiquement ce résultat.


un plan (P ) muni d’un repère orthonormé (O ; i ; j) d’unité graphique 2 cm.

, *
1) a)
345 3H 345
b) On rappelle que = 0. En déduire
3H
2) a)
Montrer que pour tout réel x de ]0 ; +∞[ : f’(x) = où f’est la fonction dérivée de f.
b) Résoudre, dans] 0 ; +∞ [, l’équation (1 – lnx) = 0.
c) Dresser ensuite le tableau de variation de f sur ]0 ; +∞ [.
3) a) Donner une équation de la tangente (T) à (C) au point A d’abscisse x0 = 1.
b) Tracer, uniquement sur l’intervalle ] 0 ; e], la courbe (C), son asymptote verticale et ses deux tangentes
aux points A et B (e ; 6) ; dans le même repère (O ; i ; j).
(On prendra e = 2,7 et 6= 0,4 ; uniquement pour construire).
Pour A2 seulement
4) F est la fonction numérique définie par F(x) = (lnx)² + 3 pour tout réel x de ]0 ; +∞ [.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 47
a) Montrer que F est une primitive de f sur ]0 ; +∞ [.
b) En déduire l’aire, en cm², du domaine plan délimité par la courbe (C), l’axe des abscisses et les droites
d’équations x = 1 et x = e.

MATHEMATIQUES SESSION 2009


Exercice 1 (5 points)
1) Soit (Un) n IN la suite définie par : pour tout n IN, Un = e n.
a) Calculer la valeur exacte de U0 et celle de U2
b) Démontrer que pour tout n IN: Un+1 = e.Un.
En déduire la nature de la suite (Un) n IN
2) Soit (Vn) n IN la suite définie par : pour tout n IN, Vn = ln (Un),
où ln désigne la fonction logarithme népérien.
a) Démontrer que (Vn) n IN est une suite arithmétique dont on précisera la raison et le premier terme.
b) Calculer S = vo + v1 + …….+ v121

Exercice 2 (5 points)
NB : On donnera les résultats sous forme de fraction irréductible
Une urne contient 9 boules indiscernables au toucher dont :
2 vertes numérotées : 1 ; 1
3 rouges numérotées : 1 ; 2 ; 3
4 blanches numérotées : 1 ; 2 ; 3 ; 4
1) On tire simultanément au hasard 3 boules de l’urne.
Calculer la probabilité de chacun des événements suivants :
A : « Obtenir 3 boules de couleurs différentes »
B : « Obtenir 3 boules dont la somme des numéros est égale à 6 »
2) On tire successivement au hasard et sans remise 3 boules de l’urne.
a) Démontrer qu’il y a 504 cas possibles.
b) Calculer la probabilité de chacun des événements suivants :
C : « Obtenir 3 boules de même couleur »
D :« Obtenir dans l’ordre une boule rouge, une boule verte et une boule blanche »

PROBLEME (10 points)

Soit f la fonction définie par : pour tout x IR, f(x) = - x + 3 + +

345
, *
On appelle (C) sa courbe représentative dans un repère orthonormé (O ; i ; j) (unité : 1 cm)

( 67
1- Calculer
2- a)Démontrer que pour tout x IR*; f(x) = x ( - 1 )
∞, calculer , *
345 67 345
b) Sachant que =

voisinage de ∞.
c) Démontrer que la droite ( ) d’équation y = –x + 3 est une asymptote oblique pour la courbe (C), au

3) a)Résoudre dans IR l’équation : + - 1 = 0


b) Démontrer que pour tout x de IR : f ‘ (x) = - 1 + +
c) Etudier le signe de f ‘ (x) sur IR
d) Dresser le tableau de variations de f
4) a) Déterminer une équation de la tangente (T) à la courbe (C) au point d’abscisse xo = 0
b) Tracer dans le même repère la droite (∆), la tangente ( T ) et la courbe (C),

5) Soit F la fonction définie par : pour tout x de IR, F(x) = - + 3x + +


Pour A2 seulement

a) Démontrer que F est une primitive de f sur IR


b) Calculer, en cm 2, la valeur exacte de l’aire A du domaine plan délimité par la courbe
(C), les droites d’équations x = 0 et x = 1 et l’axe des abscisses

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 48
MATHEMATIQUES SESSION 2010
Exercice1 Statistique (5 points)
Les notes obtenues par dix candidats aux épreuves de natation et de danse d’un concours sont indiquées dans le
tableau suivant :

Natation (X) 3 5 6 6 9 9 12 12 14 14
Danse (Y) 5 8 8 10 10 13 13 16 16 17

1) Représenter le nuage de points associé à cette série statistique (on utilisera le papier millimétré ci -joint).
2) On partage le nuage de points en deux parties d’effectifs égaux.
a) Calculer les coordonnées de G1 et G2, points moyens respectifs des nuages partiels ainsi obtenus.
b) Placer les points G1 et G2.Tracer la droite (G1 G2).
c) Déterminer une équation de la droite (G1 G2).
3) Estimer, à l’aide de la droite (G1 G2), la note de natation qu’aura un candidat qui avait 10 ,5 en danse.

& ! est la suite numérique définie par :


Exercice 2 Suite numérique (5 points)
1) = .
a) Calculer les trois premiers termes de .
b) Exprimer (
2) > & ! est une suite arithmétique telle que : >K = > 504
en fonction de n.

b) Sachant que >( = 175 calculer la somme S définie par : S = > > ( N + >K
a) Vérifier que la raison de (> ) est égale à 8.

c) Prouver que la suite > est strictement croissante.

On considère la fonction numérique f définie sur ]0 ; ∞[par : f(x) = x – 2lnx.


PROBLEME (10 points)

3H
On désigne par(C) sa courbe représentative dans un repère orthonormé R = (O ; i ; j) d’unité graphique 2cm.
1) a) Vérifier que f(x) = x (1 - 2 ) pour tout réel strictement positif x.
b) Sachant que 345
= 0, ; déterminer 345
, *
345
∞.Que signifie ce résultat pour la courbe (C) .
.

c) On sait que ; =
2) a) Justifier que pour tout réel strictement positif : f’(x) = ou f’(x) est la fonction dérivée de f.
b) Etudier signe de .
c) Dresser le tableau de variation de f.
3) a) Expliquer, pourquoi la courbe (C) passe par les points A(1 ;1) ; B(2 ; 2 – ln 2) et C(e : e – 2)
b) Déterminer une équation de la tangente(T) à la courbe (C) au point B.
4) a) Placer, dans le repère R, les points A, B et C. (On prend :ln 2 = 0,7 et e = 2,7
b) Tracer, dans le repère R, (T) et (C).

Pour A2 seulement (indépendante des questions précédentes).


(
On désigne par(O)sa courbe représentative dans un repère orthogonal (O ; i ; j) tel que ||QR|| = 1,5 cm et ||SR|| = 2 cm.
g est la fonction numérique définie sur IR par : g(x) =

TU V
T V
a) Vérifier que, pour tout réel x, on a : g(x) = 7 où U’ est la fonction dérivée de la fonction numérique U
définie sur IR par : U(x) = * 3 .En déduire une primitive G sur IR de la fonction g.
b) Calculer, en BC , l’aire exacte A du domaine plan délimité par la courbe (Г), l’axe des abscisses et les droite
d’équations x = -√3 et x = 0.
.
MATHEMATIQUES SESSION 2011
Exercice 1 (05 points)

+ 1) et > = 1
On considère les suites numériques ( )n IN et(> )n IN définies respectivement par : =2;
=
1°) Calculer U1 ,V0 et V1
2°)a) Montrer que (> )n IN est une suite géométrique de raison q =

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 49
3°) Soit la suite (@ )n IN définie par : @ = ln >
b) Exprimer Vn puis Un en fonction de n

b) Ecrire Wn en fonction de n et calculer 345 @


a) Montrer que (Wn) est une suite arithmétique dont on précisera sa raison et son premier terme.

Exercice 2 (05 points)


Une boîte contient 10 jetons indiscernables au toucher dont 3 jaunes, 2 rouges et 5 blancs.
1°) On tire au hasard et simultanément 3 jetons de la boîte.
a) Déterminer le nombre de cas possibles.
b) Calculer la probabilité de chacun des événements suivants :
A : « Obtenir trois jetons de même couleur ».
B : « Parmi les trois jetons tirés, deux et deux seulement sont de même couleur ».
2°) On tire au hasard et successivement sans remise 3 jetons de la boîte.
Calculer la probabilité de chacun des événements suivants :
C : « Obtenir dans l’ordre un jeton rouge et deux jetons blancs ».
D : « Les deux jetons rouges sont tirés ».

NB :On donnera les résultats sous forme de fraction irréductible.

Soit f la fonction numérique définie sur IR par : f(x) = + (+ - 2) - 3


Problème ( 10 points)

1°) Vérifier que 345 , * = - 3 . Interpréter géométriquement ce résultat.


On note ( C ) sa courbe représentative dans un repère orthonormé (0 ; i ; j ) d’unité 1cm.

2°)a) Calculer 345 , *


-
b) Sachant que 345 . Que peut- on dire pour la courbe ( C ) ?
3°) Déterminer les coordonnées du point A , intersection de la courbe ( C ) avec l’axe des abscisses

4°)a) Vérifier que pour tout réel x de IR, f’(x) = 2+ (+ - 1) où f’ est la fonction dérivée de f.
(x’Ox). 2x(0,75pt)

5°) Ecrire une équation de la tangente (T) à ( C ) au point d’abscisse * = ln 3.


b) Etudier le sens de variation de f et dresser son tableau de variation sur IR

6°) Montrer que le point I( - ln2 ; - ) est un point d’inflexion pour la courbe ( C ).
7°) Tracer (T) et ( C ) dans le même repère.

8°) soi F la fonction définie sur IR par : F(x) = + - 2 + – 3x


Pour A2 seulement

a) Prouver que F est une primitive de f sur IR.


b) Calculer, en cm2, l’aire A du domaine plan délimité par la courbe ( C ),
l’axe ( ) et les droites d’équations respectives :x = 0 et x = ln 3.
On donne : ln 2 = 0,7 et ln 3 = 1,1

MATHEMATIQUES SESSION 2012


EXERCICE 1. (05 points)
1- Soit ( )n IN une suite arithmétique définie par son premier terme = - 1 et sa raison r = 3.
a) Exprimer Un en fonction de n.
b) Déterminer l’entier naturel n si = 59.

2- On considère la suite (> )n IN définie par : > = + ( .


c) Calculer la somme S tel que S= U0+ U1 +…U20.

a) Calculer V0 et V1.

Exprimer en fonction de n, la somme = = > > …………. >


b) Démontrer que (> )n IN est une suite géométrique de raison q = e3.
c)
EXERCICE 2 : (05 points)
Un porte-monnaie contient 12 billets dont 5 billets de 500 Ar, 4 billets de 1.000 Ar et 3 billets de 2.000 Ar.
1- On prend successivement au hasard et sans remise 3 billets du porte-monnaie.
a) Vérifier qu’il y a 1320 cas possibles.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 50
b) Calculer la probabilité d’obtenir :
A : « trois billets de même valeur » ;
B : « un montant total de 4.500 Ar ».
2- On prend au hasard et simultanément 2 billets du porte-monnaie.
Calculer la probabilité d’avoir :
C : « exactement deux billets de 500 Ar » ;
D : « au moins un billet de 1.000 Ar ».
PROBLEME : (10 points)
On considère la fonction numérique f définie sur ]0 ; +∞[ par : f(x) = 2x – 1 – 2ln x.
On note par ( C ) sa courbe représentative dans un plan muni d’un repère

1- Vérifier que 345; , * = ∞. Que peut- on en conclure ?


orthonormé (0 ; i ; j)d’unité 2cm.

3H
2- a) Montrer que pour tout x ]0 ; +∞[ : f(x) = x(2 - - 2 .
b) On donne 345 3H
= 0, Calculer 345
, * .
c) Sachant que 345 -
# 2 et 345
8, * 2*[ = - ∞,
Interpréter graphiquement la courbe ( C ) et la droite (D) y = 2x
3- a) Démontrer que pour tout x ]0 ; +∞[ : f’(x) = où f’ est la fonction dérivée de f.
b) Etudier le signe de f’(x) sur ]0 ; +∞[ .
c) Dresser le tableau de variation de f.

b) Ecrire une équation de la tangente (T) à ( C ) au point d’abscisse * = 2.


4- a) Calculer à 10-1 près ;f(2) ; f(3) et f(e). (On donne ln 2 = 0,7 ; ln 3 = 1,1 et e = 2,7).

5- Soit F la fonction définie sur ]0 ; +∞[ par : F(x) = *


c) Tracer (T), (D) et ( C ) dans le même repère.
x – 2xlnx.
a) Calculer F’(x) et montrer que F est une primitive de f sur ]0 ; +∞[
b) b) Calculer, en cm2, l’aire A du domaine plan limité par la courbe ( C ), l’axe des abscisses x’Ox et les
droites d’équations respectives x = 1 et x = e.

MATHEMATIQUES SESSION 2013


#4
Exercice 1 : (5points)
) n IN définie par " )
# 1; n IN
1- On considère la suite numérique ( (

IN à termes positifs, de premier terme > , de raison q = et tel


(
Calculer et
2- Etant donnée la suite géométrique (> ) n
que >( =
K
I
a- Justifier que > # 8
b- Exprimer > en fonction de n.
c- Déterminer 345 > 3
3- Soit (@ ) n IN une suite arithmétique de terme général @ = ln [8. ] et de premier terme @ = ln 8.
(

Déterminer, en fonction de ln 2 et de ln3, la somme : S = @ @ @ ............. @


Exercice 2 : (5points)
Une urne contient 11 boules indiscernables au toucher numérotées de 1 à 11 et de couleur uniforme rouge ou
blanche. On sait qu’il y a :
- 3 boules rouges portant chacune un numéro pair.
- 7 boules blanches dont 5 portent chacune un numéro impair.
1- Après avoir reproduit le tableau ci-dessous, complétez – le :

Boules PORTANT PORTANT NUMERO TOTAL


NUMERO PAIR IMPAIR
Rouges 3
Blanches 5 7
TOTAL 11

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 51
2- Un enfant tire au hasard et simultanément deux boules de l’urne.
Calculer la probabilité de chacun des évènements suivants :
A : « Obtenir deux boules portant chacune un numéro impair ».
B : « Obtenir deux boules rouges et portant chacune un numéro pair ».
3- Le contenu de l’urne reste inchangé. L’enfant tire successivement et sans remise trois boules de l’urne.
Calculer la probabilité de chacun des évènements suivants :
C : « Avoir exactement et successivement deux boules rouges ».
D : « Avoir deux boules blanches portant chacune un numéro impair et deux seulement ».
NB : On donnera les résultats sous forme de fraction irréductible.

Soit f la fonction numérique définie sur [0 ; ∞[ : f(x) = 7


67
PROBLEME (10 pts)

6
. On note par (C) sa courbe représentative
dans un repère orthonormé d’unité graphique 1cm.
6
1- a ) vérifier que, pour tout x 0, f(x) = 4 (1 - 7 )
b ) En déduire 345 , *

67
c ) Interpréter graphiquement ce résultat.

67
2- a ) Prouver que, pour tout x 0, f’(x) = où f’ désigne la fonction dérivée première de f.
b ) Après avoir étudié le sens de variation de f, dresser son tableau de variation.
3- a ) Calculer à 10 – 2 près : f(0) ; f(1) ; f(2).
b ) Ecrire l’équation de la tangente (T) à (C) au point d’abscisse x0 = 0.

5- Soit F la fonction définie sur [0 ; ∞[ par F(x) = 4 ln (+ 1 .


4- Tracer (T) et (C), avec son asymptote, dans un même repère.

1_
a ) On rappelle que (lnU)’ = 1 . Démontrer que F est une primitive de f.
b ) En déduire, en BC et à 10 – 2 près, l’aire A du domaine plan délimité par la courbe (C), l’axe des

On donne : e =2,7 ; + = 7,38 ; ln(+ 1 = 2,12 ; ln 2= 0,7


abscisses, les droites d’équation x = 0 et x = 2.

67
POUR A2 SEULEMENT.

6
6) Soit G la fonction définie sur IR par G(x) = 7 . On note par (Γ) sa courbe représentative.
a- démontrer que, pour tout réel x, G(-x) + G(x) = 4. Que signifie ce résultat pour la courbe (Γ) ?
b – Tracer, à partir de la courbe (C), la courbe (Γ) dans le même repère.

MATHEMATIQUES SESSION 2014


# 4 et par la relation de récurrence :
Exercice 1 :(05 points)

3
On considère la suite numérique ( ) n IN définie par
# 4
4

2) Soit (> ) la suite définie par > = 6 pour tout n IN.


1) Calculer et

a- Démontrer que (> ) est une suite géométrique dont on précisera la raison q et le premier terme > .
b- Exprimer > puis en fonction de n.

= => > > ............. > et =a =


3) a ) Exprimer en fonction de n, les sommes suivantes :

345 b_2
.............
b) calculer

L’évolution de la production rizicole c en tonnes d’un Petit Périmètre irrigué (PPI) durant les six années est
Exercice 2 (05 points)

représentée par le tableau suivant :


ANNEE 2008 2009 2020 2011 2012 2013
Rang de l’année * 1 2 3 4 5 6
Production en tonnes c 65 70 63 68 76 81
1) construire le nuage des points associé à la série (*; c ).
Sur l’axe des abscisses : 1 cm pour unité.
Sur l’axe des ordonnées : 60 à l’origine et 1cm pour 5 tonnes.
2) Calculer les coordonnées du point moyen G.
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 52
3) En utilisant la méthode de Mayer, déterminer une équation de la droite d’ajustement.
4) Tracer cette droite.
5) Déterminer graphiquement la production en tonnes du PPI en 2018. Vérifier le résultat à l’aide d’un calcul.

Soit f la fonction définie sur IR par : f(x) =1 – 2x + . On note par (C) sa courbe représentative dans un repère
Problème ( 10 points)

1) a) Calculer lim , *
orthonormé (O ; i ; j) d’unité 1cm.

67
b) Vérifier que pour tout x IR : f(x) = x ( - 2 )
c) Sachant que lim = ∞, calculer lim , *
67

2) a) Calculer f’(x).
b ) Dresser le tableau de variation de f.
3) a ) Déterminer les coordonnées du point A, intersection de (C) avec l’axe (y’Oy).

4) Calculer 345 , * 2* 1 . Que signifie ce résultat pour la courbe (C) ?


b) Ecrire une équation de la tangent (T) à (C) en A.

6) Tracer (T) et (C) sur l’intervalle]- ∞ ; 2]


5) Calculer la valeur exacte de f(1) et celle de f(2).

b ) En déduire l’aire géométrique en BC , du domaine plan limité par la courbe (C), l’axe des abscisses et les
7) a ) Calculer une primitive de f sur IR.

On donne e =2,7 ; + = 7,38 ; ln 2= 0,7


droites d’équations x =0 et x = ln 2.

MATHEMATIQUES SESSION 2015


xercice 1 (5 points)
On considère la suite arithmétique ( ) n IN tel que : +2 (- = 2 et = -1
1- a – Exprimer ; ( et en fonction de et de la raison r.
b – Calculer r. En déduire le sens de variation de ( ).
2- Exprimer en fonction de n. Calculer .
+ ( +…..+
4- On pose > = + (
3- Calculer la somme S =
pour tout n IN.

b- Exprimer la somme = = > + > +…………… + > en fonction de n.


a- Montrer que (> ) est une suite géométrique dont on précisera la raison et son premier terme.

Exercice 1 (5 points)
On dispose de huit plaquettes indiscernables au toucher. Sur chacune d’elles est inscrite une lettre du mot
« SCIENCES ».
1- La première épreuve consiste à tirer simultanément quatre plaquettes.
a- Déterminer le nombre de cas possibles.
b- Calculer la probabilité d’obtenir :
A : « Aucune lettre E ».
B : « Au plus une consonne ».
2- La deuxième épreuve consiste à tirer une à une et sans remise trois plaquettes.
Calculer la probabilité des évènements suivants :
C : « Avoir au moins une voyelle ».
D : « Avoir le mot ENS ».
NB : On donnera les résultats sous forme de fraction irréductible.

Soit f la fonction numérique définie sur ]0 ; +∞ [ par f(x) = :&* - 1. On note par (C) sa courbe représentative
PROBLEME (10 points)

dans un repère orthonormé directe (O, i, j) d’unité 2 cm.


1- a – Calculer la limite de f en o+. interpréter graphiquement le résultat.
-
b – Calculer la limite de f en +∞.
2- On admet que 345 = 0. Interpréter graphiquement ce résultat.
3- a- Montrer que f’(x) = où f’ est la fonction dérivée de f.
b- Etudier le signe de f’(x), puis dresser le tableau de variation de f.
4- a –Vérifier que pour tout x ]0 ; +∞ [ ; f(x) = (lnx – 1)(ln x + 1)
b- Résoudre f(x) = 0 dans ]0 ; +∞ [. En déduire les coordonnées des points A et B. intersection de la courbe
(C) avec l’axe des abscisses (xA < xB).

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 53
5- a- Montrer que le point B est un point d’inflexion pour la courbe (C).
b- Ecrire une équation de la tangente (T) au point B.
6- tracer (C) et (T) dans le même repère.

7- soit F la fonction définie sur ]0 ; +∞ [ par F(x) = x[ :&*


Pour A2 seulement :
– 2lnx + 2 ] – x

b- Calculer en BC l’aire du domaine, plan limité par (C), l’axe des abscisses et les droites d’équations
a- Montrer que F est une primitive de f sur ]0 ; +∞ [.

g
respectives x = et x = e.
On donne = +
6
= 0,4 ; e = 2,7

MATHEMATIQUES SESSION 2016


Exercice 1 :
Soit ( ) n IN une suite arithmétique de premier terme = 1 et de raison r = -2.
1- Exprimer en fonction de n.
2- a ) Déterminer l’entier naturel n tel que = 99.

3- Soit (> ) n IN la suite définie par : pour tout n IN ; > = + 12 .


c) Soit + + ….. + . Prouver que S = - 99.

a- Démontrer que (> ) n IN est une suite géométrique de raison q = + .


b- Exprimer en fonction de > . En déduire 345 .
Exercice 2 :
Une boite contient 10 crayons indiscernables au toucher dont :
3 rouges numérotés : 1 ; 2 ; 3.
3 blanc numérotés : 1 ; 1 ; 2.
4 verts numérotés : 1 ; 2 ; 4 ; 4
Chaque crayon a la même probabilité d’être tiré.
1- Un enfant prend, au hasard et d’un seul coup, 3 crayons de la boite.
Calculer la probabilité de chacun des événements suivants :
A : « Obtenir 3 crayons de couleurs différentes ».
B : « Obtenir exactement 2 crayons blanches ».
2- Un autre enfant prend au hasard, un à un avec remise 3 crayons de la boite.
Calculer la probabilité de chacun des événements suivants :
C : « Obtenir, dans l’ordre, un crayon rouge et deux crayons verts ».
D : « Obtenir 3 crayons dont la somme des numéros est égale à 5 ».
E : « Obtenir 3 crayons dont le produit des numéros est égal à 8 ».
NB : On donnera les résultats sous forme de fraction irréductible.
Exercice 3 : Problème.
Soit f la fonction numérique d’une variable réelle x définie par f(x) = x – lnx où ln désigne la fonction logarithme
népérien.
On note (C) sa courbe représentative dans un repère orthonormé (O ; i ; j) d’unité 1cm

2- a) Vérifier que pour tout x>0 : f(x) = x h1 i


3H
1- Déterminer l’ensemble de définition Df de f.

b) On admet que 345 3H


= 0. Calculer 345
, *
c) Calculer 345; , * . Qu’en déduit – on pour la courbe (C).
3- a) Démontrer que pour tout x>0, f’(x) = (f’ est la fonction dérivée première de f).
c) Etudier le sens de variation de f sur ]0 ; +∞[ puis dresser son tableau de variation.
4- Reproduire puis compléter le tableau suivant :
x 2 e 4 6
f(x)
On donnera les résultats à 10-2 près.
5- Tracer la courbe (C)
Pour A2 seulement
6- Soit F la fonction définie par : pour tout x >0 ; F (x) = – xlnx + x.
a- Démontrer que F est une primitive de f sur]0 ; +∞[,

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 54
b- Calculer, en BC et à 10-2 près, l’air A du domaine plan délimité par la courbe (C), l’axe (x’Ox) et les

(On donne ln 2 j 0,69 ln 3 j 1,09 et e j 2,71)


droites d’équations x = 1 et x = e.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 55
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 1999
EXERCICE I : (6 points)
Une lame vibrante est animée d’un mouvement sinusoïdal avec une amplitude a. Elle est munie d’une pointe P qui
frappe verticalement la surface libre d’une nappe d’eau en un point O1 à raison de 100 coups par seconde. Le
mouvement du point O1 débute à l’instant t = 0 de sa position d’équilibre dans le sens positif avec une vitesse V0 =
0,628 m/s.
1- a) Décrire le phénomène observé.
b) La vitesse de propagation des ondes à la surface de l’eau est V = 0,40m/s.
On supposera qu’il n’y a pas de réflexion des ondes.
Ecrire l’équation horaire du mouvement d’O1 puis l’équation horaire d’un point M à la distance d = 1,4 cm de O1.

d) Construire les vecteurs de FRESNEL relatifs à c et à ck .


Comparer les mouvements vibratoires de O1 et M.

Echelle : 1cm pour 1mm.

Pour A2 seulement :
2- Une deuxième lame vibrante identique à la première et de fréquence N = 100Hz, détermine en un point O2
l
de la surface de l’eau une deuxième perturbation transversale d’amplitude a = 1mm mais en retard de phase
de rad par rapport à celle produite en O1, la distance O1 O2 est égale à 2cm.
a) Déterminer à l’aide de la construction de FRESNEL l’état vibratoire d’un point M situé à 2,4cm de O1 et à
1,8cm de O2.
b) Combien y a-t-il des points immobiles sur la ligne O1 O2.

EXERCICE II (7 points)

Une source sonore S1 émet un son de fréquence N = 1230 Hz se propageant dans l’air à la
célérité V = 330 ms–1 à O°C.
1 - a - Quelle est la nature du son ?
b - Le son émis par cette source est-il audible ? Pourquoi ?
2 - Le son se propage-t-il dans l’eau ? Pourquoi ?
3 - Calculer la célérité de propagation du son émis par S1 dans l’air à 25°C.
4 - La longueur d’onde du son émis par S1 dans l’air à 0°C est 0,268 m.

On donne √1,09 = 1,044.


Calculer la nouvelle température de l’air si cette longueur d’onde vaut 0,280m.

Pour A2 seulement :
On considère maintenant une autre source sonore S2 située sur une même droite que S1. Ces deux sources
émettent des sons de même fréquence.
Quel phénomène se produit entre S1 et S2 ?

EXERCICE III (7 points)

Le tableau ci-après vous indique les domaines de longueurs d’onde des radiations usuelles.

1 - Développer les sigles IR et UV


2 - Préciser laquelle de ces radiations entre en jeu dans l’effet de serre.
3 - Donner par ordre de longueurs d’onde décroissantes les sept couleurs principales (arc en ciel) des radiations

4 - Un photon X a comme longueur d’onde λ = 10–4 nm.


visibles.

a) Pourquoi les rayons X sont-ils dangereux à l’os humain lors d’une radiographie trop prolongée ?
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 56
Pour A2 seulement :

b) Calculer, en J et en keV, l’énergie de ce photon X .


8
On donne : h = 6,6.10–34 Js ; C = 3.10 ms–1 ; 1keV = 1,6.10–16 J

EXERCICE I (6 points)

Une lame vibrante munie d’une pointe P détermine en un point 01 de la surface libre d’un liquide au repos une
perturbation transversale sinusoïdale.
1- a - Décrire le phénomène observé.
b - Qu’appelle-t-on propagation transversale?
2- a - Donner la définition de la fréquence.
b - Sachant que la lame vibrante a une fréquence N = 50Hz.
Calculer la période et la pulsation des vibrations.

une vibration d’élongation : c


l
3 - Les perturbations issues de 01 arrivent en un point M et y provoquent
(t) = 3sin (ot + ) en mm
a - Construire le vecteur de FRESNEL relatif à Y1.
Echelle : 1cm pour 1mm.

c (t) = sin (ot +p )


b - Au même point M arrive une perturbation issue d’une autre source 02, y provoquant une élongation :

Quelle est la phase initiale p pour que Y1 soit en quadrature avance sur Y2 ?
c - Construire le vecteur de FRESNEL relatif à Y2.
POUR A2 SEULEMENT
4 - Déterminer à partir de la construction de FRESNEL l’élongation résultante : YM = Y1 + Y2.

EXERCICE II (7 points)

Toute l’expérience a été réalisée à 0°C. A cette température, la célérité du son dans l’air est VO = 330m.s–1.
1 - Dans quel domaine se situent les fréquences des sons audibles ?
2 - On étudiera particulièrement un son de fréquence N1 = 1500Hz.
a - Calculer sa longueur d’onde à 0°C.
b - Quelle serait la célérité de propagation de ce son dans l’air à 27°C ?
c - Ce son se propage principalement suivant une seule direction, à 0°C, à partir d’une source
S. Réfléchi par un obstacle fixe M, il revient au même point S 0,3s plus tard.
Quel phénomène physique veut-on mettre en évidence ?
Calculer la distance d = SM.
POUR A2 SEULEMENT :
Soient S1 et S2 deux sources sonores distantes de [S1 S2] = D. Elles sont placées l’une en face de l’autre.
Les sons émis ont même amplitude, synchrones de même fréquences N2, en phase.
L’intensité sonore résultante est maximale au milieu O de S1S2.
Elle l’est de nouveau, sur le segment S1S2, à 11cm de O.
Calculer la fréquence N2 du son émis.

EXERCICE III (7 points)

Soient des miroirs de Fresnel constitués par deux miroirs M1 et M2 d’arête commune O et faisant entre eux un
angle α très petit.
Ils sont éclairés par une fente source S parallèle à l’arête commune des miroirs et située à une distance
SO = l = 20cm (voir document 1)
1 - a -Quelle expérience veut-on réaliser avec ces miroirs ?.
b -Tracer sur le document 1 la marche des rayons lumineux issus de S et couvrants la totalité des deux
miroirs.
2 - a -Qu’observe-t-on sur l’écran E ?
b -En déduire la nature de la lumière.
3 - L’écran E se trouve à la distance d = 80cm de l’arête O.
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 57
Quelle doit être la valeur de l’angle α en rad pour que la distance des sources virtuelles S1 et S2 images de S par
les deux miroirs soit de 1mm.
4 - Si la fente source S émet une radiation de longueur d’onde λ= 0,5µm.
Définir et calculer l’interfrange i.
POUR A2 SEULEMENT

5- Calculer la largeur du champ d’interférence et déterminer le nombre des franges brillantes observées sur
l’écran E.

Document 1 : A remettre avec les feuilles de copie.

EXERCICE N° I : (7points)

On représente sur le « Document 1 » une lentille convergente située suivant son diamètre appelée Bi-lentille de
Billet. F et F’ sont respectivement les foyers objet et image de cette lentille. On place devant les deux demi-
lentilles une source S de lumière monochromatique.
1- a) Tracez dans le « Document 1 » les faisceaux de la lumière monochromatique issue de S pour qu’on ait
deux images réelles S1 et S2 de ces deux demi-lentilles.
b) Quelles sont les conditions d’obtention du phénomène d’interférence lumineuse ?
c) Définir l’Interfrange i, puis le calculer si la distance entre le centre de la frange centrale avec la 5e
frange brillante est 3mm.
2- a) Quelle est la couleur de la source monochromatique S si la distance entre l’écran (E) et les images réelles
S1 et S2 est 2m et si S1 se situe à 2mm de S2 ?

Couleur Rouge sombre Orange Jaune Bleue Violette


Longueur d’onde (µm) 0,75 0,60 0,58 0,48 0,40

b) Quelle est la nature de la lumière montrée par ce phénomène ?


Pour A2 Seulement :
c) On utilise simultanément, deux radiations monochromatiques ORANGE et VIOLETTE.
A quelle distance de la frange centrale se trouve la première coïncidence des franges brillantes ?

EXERCICE N° II : (7points)

On éclaire la cathode d’une cellule photoélectrique recouverte d’un métal pur par une radiation.
L’énergie qu’elle doit absorber pour qu’un électron soit expulsé est WO = 3,31. 10 -19J.
1- a) Quelle est la nature de la lumière ?

c) Calculer la fréquence seuil q de ce métal.


b) Qu’appelle-t-on fréquence seuil photoélectrique ?

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 58
2- L’énergie cinétique maximale de l’électron à la sortie de la cathode est EC = 3,6.10 -19J.
a) Calculer la vitesse maximale de l’électron à la sortie de la cathode.
b) Calculer la longueur d’onde λ du photon incident.
c) Qu’est-ce qui change si on remplace la cathode par d’autre métal ?

Pour A2 Seulement :
3- Quelle est la tension (U) nécessaire pour arrêter l’émission ?
-34
On donne : - Constante de Planck : h = 6,62.10 Js
-31
- Masse d’un électron : m = 9.10 kg
-19
- Charge d’un électron : q = -e = -1,6.10 C
8 -1
- Célérité de la lumière dans la vide : c = 3.10 m.s
-19 -6
1eV= 1,6.10 J 1nm = 10 m

EXERCICE N° III : (6 points)

des ondes transversales sinusoïdales d’amplitude a = 3 mm et de pulsation o = 314 rad.s -1. La Célérité de
Une lame vibrante munie d’une pointe P détermine à partir d’un point S de la surface libre de l’eau au repos

propagation des ondes à la surface de l’eau est V = 0,4 m.s -1.


On supposera qu’il n’y a pas de réflexion des ondes.
1- a) Décrire le phénomène physique observé à la surface libre de l’eau.
b) Définir et calculer la longueur d’onde λ .
2- L’équation horaire du mouvement de S est Ys = 3.10 -3 sin 314 t.
a) Quelle est l’élongation de S à l’instant t = s ?
b) Ecrire l’équation horaire du mouvement d’un point M, à la surface libre de l’eau, situé à la distance
d = SM = 6cm.
c) Comparer les mouvements de M et de S.

Pour A2 Seulement :

On prend r = 3,14
d) Faire une représentation de la surface libre de l’eau à l’instant t = 4.10 -2 s.

BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL - Série : A – MADAGASCAR – Obligatoire


Durée : 2 heures 15 minutes

EXERCICE N° 1 : (7points)
Une lame vibrante provoque à l’extrémité A d’une corde élastique, de longueur L = 3m et de masse
m = 90g, un mouvement vibratoire sinusoïdal transversal qui se propage le long de la corde.
La corde est tendue horizontalement par une force d’intensité F = 0,75 N. On néglige l’amortissement et la
réflexion des ondes aux extrémités de la corde.
La courbe suivante représente la variation de l’élongation YA du point A en fonction du temps t.

1- Calculer la célérité de propagation des ondes le long de la corde.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 59
2- a) Déduire de cette courbe les valeurs de la période T et de la fréquence N du mouvement de A.
b) Ecrire l’équation horaire du mouvement de A.
c) Définir et calculer la longueur d’onde λ .
3- Ecrire l’équation horaire du mouvement d’un point M de la corde tel que AM = x.
Application numérique : x = 1,35m
Comparer les mouvements de A et de M.
Pour A2 seulement :
4- Déterminé le nombre des points vibrant en opposition de phase avec M par rapport à A.

EXERCICE 2 : (7points)
1- Dans quel domaine se situent les longueurs d’ondes des radiations visibles.
2- On réalise l’expérience d’interférences lumineuses avec les fentes d’YOUNG. On éclaire les fentes F1 et
F2 par une radiation monochromatique F de longueur d’onde λ = 0,6µm.
Un écran d’observation (E) est placé à la distance D du plan des fentes F1 et F2. La distance entre la frange centrale
et la 6ème frange brillante est de 0,6mm.
a) Faire le schéma du dispositif expérimental en indiquant clairement le champ d’interférence.
b) Qu’observe-t-on sur l’écran E ?
c) Quelle est la nature de la lumière ?
3- a) Définir et calculer l’interfrange i.
b) Calculer la distance D entre les fentes F1 et F2 et l’écran (E) sachant que a = F1F2 = 1cm.

Pour A2 seulement :
4- On remplace la source par une autre qui émet deux radiations de longueurs d’ondes λ1 = 0,4µm et
λ2 = 0,6µm.
Calculer la distance entre la première et la deuxième coïncidence des franges brillantes.

EXERCICE N° 3 : (6points)
Une surface métallique est éclairée par la lumière U.V de longueur d’onde λ = 0,15µm. Elle émet des électrons
dont l’énergie cinétique maximale est égale à 4,85eV.
1- Calculer l’énergie transportée par un photon de cette radiation en J puis en eV.
2- Définir et calculer l’énergie d’extraction pour ce métal.
3- a)Calculer la longueur d’onde seuil λ0.
b) Quelle est la nature de ce métal ?

Pour A2 seulement :
4- Quelle est la tension nécessaire pour arrêter cette émission ?
On donne :
- Charge d’un électron : q = - e = -1,6 . 10-19 c
- Masse d’un électron : m = 9,1 . 10-31 kg
- Constante de Planck : h = 6,62 .10-34 JS
- Célérité de la lumière dans le vide : c = 3 . 108 ms-1

1 eV = 1,6 . 10-19J
METAL LONGUEUR D’ONDE SEUIL λ0 (µm)
Zn 0,35
Al 0,36
Na 0,50
K 0,55
Sr 0,60

SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2001


Exercice - 1 ( 7 points)

monochromatique de longueur d’onde λ1 = 0,52 nm. La fente-source F éclaire deux fentes fines identiques F1 et F2
On réalise une expérience d’interférences lumineuses avec le dispositif d’Young, en utilisant une lumière

situées dans un plan vertical et distantes de F1F2 = a = 2mm.


Un écran d’observation (E) est placé à 150 cm du plan contenant F1 et F2 et parallèlement à celui-ci.
1- a- Décrire et expliquer le phénomène observé sur l’écran (E).

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 60
b- Quelle conclusion peut-on en tirer quant à la nature de la lumière ?
2- Définir et calculer l’interfrange i.
3- La frange centrale brillante est d’ordre zéro.
Calculer la distance séparant la troisième frange brillante à gauche de la frange centrale et la
deuxième frange noire à droite de cette frange centrale.
(1,5 ; 1,0)
4- La fente-source F émet maintenant une radiation monochromatique de longueur d’onde
λ2 = 0,65nm. A quelle distance de cette fente-source F doit-on placer l’écran d’observation (E)
pour que l’interfrange i’ obtenu avec ce dispositif soit égal à l’interfrange i de la question 2 ?
La distance entre la fente-source F et le plan contenant F1 et F2 est égal à 50 cm.

5- La fente-source F émet simultanément les deux radiations de longueurs d’onde λ1 = 0,52 nm et λ2 = 0,65
POUR A2 SEULEMENT :

nm. On remet l’écran (E) à la position où il est distant de 150 cm du plan contenant F1 et F2.
A quelle distance de la frange centrale aura lieu la première coïncidence des franges brillantes des deux
systèmes de franges obtenus ?
Exercices - 2 ( 7 points)

L’extrémité mobile d’un vibreur porte une fourche munie de deux pointes en contact avec la surface
libre d’un liquide au repos aux points O1 et O2. Les ondes sinusoïdales transversales issues de O1 et de O2
se propagent, sans amortissement et sans réflexion, dans toutes les directions, sur la surface libre du liquide.

cs (t) = cs (t) = 2.10-3 sin(120 πt) (en mètre)


Les équations horaires des mouvements de O1 et O2 sont :

1- a- Quel phénomène physique obtient-on à la surface libre du liquide ?


b- Calculer la fréquence des mouvements vibratoires.
2- Calculer la longueur d’onde sachant que la célérité de propagation des ondes à la surface du
liquide est de 0,36 m.s-1.
3- a- Donner l’équation horaire yM(t) du mouvement d’un point M situé à la distance d1 = O1M de O1
et à la distance d2 = O2 M de O2 .
b- Applications numériques
Déterminer les amplitudes des mouvements des points P et Q si :
O1P = 6 mm et O2P = 9 mm
O1Q = 5 mm et O2Q = 11 mm.
En déduire les états vibratoires des points P et Q.
POUR A2 SEULEMENT
On donne : O1O2 = 14 mm
Déterminer le nombre et les positions, par rapport à I milieu de (O1, O2), des points immobiles sur le segment
[O1O2].
Exercice - 3 ( 6 points)
On dispose de trois cellules photo – émissives. Les cathodes sont respectivement couvertes de
Césium (Cs), de Potassium (K) et de Lithium (Li). Les énergies d’extraction W0 de ces métaux sont
données dans le tableau ci-dessous :
Mé Cé Potas Lit
tal sium sium (K) hium
(Cs) (Li)
W 1, 2,29 2,3
0(eV) 9 9
1- Qu’appelle-t-on énergie d’extraction ?
2- On éclaire successivement chaque cellule par une radiation monochromatique de longueur d’onde
λ = 0,60nm.
a- Calculer, en électro-volt, l’énergie transportée par un photon incident.
b- Avec laquelle de ces trois cellules obtient-on l’effet photo-électrique ? Justifier la réponse.
c- Calculer, en joule, l’énergie cinétique maximale d’un électron à la sortie de la cathode.
3- Calculer la tension qu’il faut appliquer entre l’anode et la cathode pour empêcher un électron d’arriver à
l’anode.
POUR A2 SEULEMENT
4- Calculer la vitesse maximale d’un électron à la sortie de la cathode
-34
On donne : - Constante de Planck : h = 6,62.10 Js
-31
- Masse d’un électron : m = 9.10 kg

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 61
-19
- Charge d’un électron : q = -e = -1,6.10 C
8 -1
- Célérité de la lumière dans la vide : c = 3.10 m.s
-19 -6
1eV= 1,6.10 J 1nm = 10 m

SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2002


EXERCICE 1 (7points)

1- Un point S décrit un mouvement sinusoïdal sur une trajectoire verticale. Cette trajectoire est un segment de
droite [AB] de longueur AB = 4 mm.
Le point S parcourt la longueur AB en 0,01 s. Calculer :
a - L’amplitude du mouvement de S.
b - La période du mouvement de S.
2- A l’instant t = 0 s, le point S passe par le milieu O du segment [AB], pris comme origine des espaces, et se
déplace dans le sens positif des élongations.
Ecrire l’équation horaire du mouvement de S.
3- On attache au point S l’une des extrémités d’une corde élastique de masse m = 100 g et de longueur l = 1m.
La corde est tendue horizontalement par une force d’intensité F.
L’onde émise par le point S se propage alors sans amortissement ni réflexion, le long de la corde avec une
longueur d’onde λ = 3 cm.
a- Calculer l’intensité F de la tension de la corde.
b- Ecrire l’équation horaire du mouvement d’un point M de la corde tel que SM = d = 10,5 cm.
Comparer les mouvements de S et de M

Pour A2 seulement :
4° – Représenter l’aspect de la corde à l’instant t = 0,1 s.

EXERCICE 2 (7points)

On réalise l’expérience des interférences lumineuses avec un bi-prisme de Fresnel, d’angle au sommet  très petit.
La source ponctuelle S est située à la distance d = 50 cm du bi-prisme. La distance entre les images virtuelles S1 et
S2 de la source S est S1S2 = a = 2mm.
L’écran d’observation (E) est parallèle au plan contenant les images virtuelles S1 et S2, et se trouve à la distance d’

t = 6.1014 Hz.
= 1,5m du bi-prisme. L’indice de réfraction du bi-prisme est n = 1,5 lorsque la fréquence de la radiation utilisée est

1- a- Faire le schéma du dispositif expérimental, tracer la marche des rayons lumineux, préciser le champ
d’interférence.
b – Calculer, en radian, la valeur de l’angle  du bi-prisme.
2- a – Définir et calculer l’interfrange i.
b – La frange centrale est d’ordre zéro.
Calculer la distance séparant la frange centrale et la septième frange obscure.
Pour A2 seulement :
3- A quelle distance du bi-prisme doit-on faire éloigner parallèlement à sa position initiale l’écran
(E) pour que l’interfrange devienne i’ = 0,6 mm ?

On donne :
Célérité de la lumière dans le vide c = 3.108 m.s–1.

EXERCICE 3 : (6points)

1- Décrire une expérience mettant en évidence l’effet photoélectrique.


2- a – Qu’appelle-t-on effet photoélectrique ?
b – Donner la définition de la fréquence seuil d’une cellule photoémissive.
3- Pour extraire un électron d’un métal M constituant la cathode d’une cellule photoémissive, il faut
fournir une énergie minimale WO = 5,3. 10–19J.

4- On éclaire ce métal M par une radiation monochromatique de fréquence t= 1015 Hz.


Calculer la fréquence seuil photoélectrique du métal M.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 62
a- Calculer, en joule, l’énergie cinétique maximale d’un électron à la sortie du métal.
b- En déduire la vitesse maximale de l’électron à la sortie du métal.

5- Définir le potentiel d’arrêt UO et calculer |UO|


Pour A2 seulement :

On donne :
Charge d’un électron q = – e = – 1,6.10–19 C
Masse d’un électron m = 9.10–31 kg
Constante de Planck h = 6,62.10–34 J.s

BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL - Série : A – MADAGASCAR – Obligatoire


Durée : 2 heures 15 minutes

EXERCICE 1 : (7 points)

1- L’extrémité O d’une lame vibrante est animée d’un mouvement sinusoïdal d’amplitude a et de fréquence N = 50
Hz. Le mouvement de O débute à l’instant t = 0 s de sa position d’équilibre en allant dans le sens positif des
élongations, avec une vitesse V0 = 0,628 m.s–1
a - Vérifier que l’amplitude du mouvement de O est a = 2 mm.
b - Ecrire l’équation horaire du mouvement de O.
2- Le point O de la lame précédente est relié à l’une des extrémités d’une corde élastique de masse par unité de
longueur µ = 20 g.m–1. La corde est tendue horizontalement par une force d’intensité F = 2 N.
On néglige la réflexion et l’amortissement des ondes dans le milieu élastique.
a - Calculer la célérité de propagation V des ondes le long de la corde.
b - Définir et calculer la longueur d’onde λ de la vibration.
c - Soit un point M de la corde tel que OM = 60 cm. Déterminer, entre O et M, le nombre des points de la
corde vibrant en opposition de phase avec le point O

Pour A2 seulement :

On donne : r= 3,14
3- Représenter l’aspect de la corde à l’instant t = 5.10–2s .

EXERCICE 2 (7points)

Dans un dispositif interférentiel du bi-prisme de Fresnel, d’angle au sommet  faible, la source lumineuse ponctuelle
S est située à la distance d1 = 30 cm du bi-prisme.
L’écran d ‘observation (E) est parallèle au plan contenant les deux images virtuelles S1 et S2 de la source
S, et se trouve à la distance d2 = 1,5 m du bi-prisme.
La distance entre S1 et S2 est S1S2 = a = 1,8 mm.
L’indice de réfraction du bi-prisme est n = 1,5 lorsque la longueur d’onde de la radiation utilisée est λ = 0,5µm.
1- a - Faire le schéma du dispositif interférentiel, tracer la marche des rayons lumineux, préciser le champ
d’interférence.
b – Calculer, en radian, la valeur de l’angle Â.
2- Calculer la largeur du champ d’interférence observé sur l’écran (E).
3- a – Définir et calculer l’interfrange i.
b – La frange centrale est d’ordre zéro. Calculer la distance séparant la sixième frange brillante à gauche de la
frange centrale et la troisième frange obscure à droite de cette frange centrale.

Pour A2 seulement :
4- Calculer le nombre de franges obscures observées dans le champ d’interférence.

EXERCICE 3 (6points)

u = 15.1014 Hz. Le travail d’extraction de la cellule est W0 = 7,2.10–19J.


La surface métallique d’une cellule photoémissive est éclairée par une radiation ultraviolette de fréquence

1- Calculer, en électron - volt, le travail d’extraction W0 de la cellule.


2- Calculer l’énergie W transportée par un photon incident.
3- a – Expliquer pourquoi observe-t-on le phénomène d’effet photoélectrique dans l’expérience précédente
?

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 63
b – Calculer, en joule, l’énergie cinétique maximale d’un électron à la sortie du métal.
c – En déduire la vitesse maximale de l’électron à la sortie du métal.

Pour A2 seulement :
4- a –Définir le potentiel d’arrêt de la cellule photoémissive. .
b – Calculer la valeur absolue du potentiel d’arrêt de la cellule.
On donne :
Charge d’un électron q = – e = – 1,6.10–19 C
Masse d’un électron m= 9.10–31 kg
Constante de Planck h = 6,62.10–34 J.s
Célérité de la lumière dans le vide c = 3.10 m.s–1.
8

1 eV = 1,6.10–19J

SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2003


EXERCICE 01 (7 points)
Une lame vibrante, munie d’une pointe S, frappe la surface libre d’un liquide au repos. Elle est animée d’un
mouvement sinusoïdal, de fréquence N = 100 Hz et d’amplitude a = 3 mm. Au cours de la propagation des ondes,
on négligera l’amortissement et la réflexion.
1° a) Qu’observe t - on sur la surface libre du liquide ?
b) Ecrire l’équation horaire du mouvement du point S sachant qu’à l’instant t = 0, S passe par sa position
d’équilibre en allant dans le sens négatif des élongations.
c) La distance entre deux crêtes consécutives est de 4 mm. En déduire la longueur d’onde λ et calculer la
célérité de propagation v des ondes.
2° a) Ecrire l’équation horaire du mouvement d’un point M de la surface libre du liquide, situé à la distance x du
point S.
Application numérique : x = 16 mm.
a) Représenter l’aspect de la surface libre du liquide à l’instant t = 4.10–2s.

POUR A2 SEULEMENT :
3° Déterminer le nombre des points qui vibrent en phase avec le point S à l’instant t = 4.10–2s :
- par graphique.
- par calcul.

EXERCICE 02 (6 points)
On réalise l’expérience d’interférences lumineuses avec les miroirs de Fresnel qui font entre eux un angle α =2.10–3
rad (α angle petit). Une source S émettant une radiation monochromatique de longueur d’onde λ = 0,50 µm, est
placée à 50 cm de l’arête commune I de ces miroirs. Un écran d’observation (E) se trouve à 150 cm de l’arête I.
1° a) Faire le schéma du dispositif et préciser :
- la marche des rayons lumineux,
- les images S1 et S2 de la source S et le champ d’interférence.
b) Calculer la distance a entre les deux sources images S1et S2.
2° a) Définir et calculer l’interfrange i.
b) A quelle distance d de la frange centrale d’ordre zéro se trouve la 5ème frange obscure ?
3° Calculer la largeur L du champ d’interférence.

POUR A2 SEULEMENT :
4° Calculer le nombre des franges brillantes observées sur l’écran d’observation (E).

EXERCICE 03 (07 points)


On utilise une cathode recouverte de césium pour une expérience de l’effet photoélectrique par une cellule
photoémissive.
1° a) Faire le schéma du dispositif pour mettre en évidence l’effet photoélectrique.
b) Définir le potentiel d’arrêt U0.
c) Quelle nature doit-on attribuer à la lumière pour interpréter l’effet photoélectrique ?
2° Le potentiel d’arrêt vaut 2 volts. Calculer l’énergie cinétique maximale d’un électron à la sortie de la cathode
(en eV puis en joule).
3° L’énergie d’extraction d’un électron à la cathode est W0 = 1,8 eV.
a) Qu’appelle t-on énergie d’extraction d’un électron ?
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 64
b) Déterminer l’énergie apportée par un photon incident (en eV puis en joule).
POUR A2 SEULEMENT :
4° Calculer la longueur d’onde de la radiation utilisée.
Données :
- Constante de Planck : h = 6,62. 10–34 Js.
- Célérité de la lumière dans le vide : c = 3 . 108 ms–1.
- Charge élémentaire e = 1,6 . 10–19 C.
- 1eV = 1,6 . 10–19 J.
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2004
EXERCICE I (7 points)
L’extrémité O d’une corde, de longueur infinie, est animée d’un mouvement vibratoire sinusoïdal, transversal de
fréquence N = 20Hz et d’amplitude a = 5cm. La célérité de propagation des ondes le long de la corde est V = 1m/s.
A l’instant t = 0s, le point O passe par sa position d’équilibre d’élongation nulle en se déplaçant dans le sens négatif
des élongations.
1°)- a) Qu’est-ce qu’une onde transversale ?
b) Définir et calculer :
- la période T
- la longueur d’onde λ.
2°)- Ecrire l’équation horaire du mouvement de O.
3°)- Soient 2 points A et B de la corde tels que OA = 2,5cm et OB = 10cm.
a) Calculer les phases initiales φA et φB de ces 2 points.
b) Comparer les mouvements de A et B.

POUR A2 SEULEMENT :
4°)- Représenter graphiquement l’élongation d’un point M de la corde tel que OM = x = 7,5cm pour
O ≤ t ≤ 12,5.10 ¯2s.

EXERCICE II (6 points)
1°)- Faire le schéma du dispositif interférentiel d’Young.
2°)- Les deux fentes fines F1 et F2 sont éclairées par une radiation monochromatique de longueur
d’onde λ1 = 0,56µm.
L’écran d’observation (E) est placé à la distance D = 1,4m du plan contenant les deux fentes F1 et F2.
a) Qu’observe-t-on sur l’écran ?
b) Que peut-on dire de la nature de la lumière ?
3°)- La distance entre les milieux de la 2ème frange obscure située d’un côté de la frange centrale et
de la 2ème frange obscure située de l’autre côté de la frange centrale est d = 2,37mm.
a) Calculer la valeur de l’interfrange.
b) En déduire la distance F1F2 = a.

POUR A2 SEULEMENT :
4°)- Les fentes F1 et F2 sont maintenant éclairées par deux radiations monochromatiques de
longueurs d’onde respectives λ1 = 0,56µm et λ2 = 0,70 µm. Calculer la distance qui sépare
deux coïncidences successives des franges brillantes des deux radiations.

EXERCICE III (7 points)


1°)- Qu’appelle-t-on :
a) Effet photoélectrique ?
b) Longueur d’onde seuil d’un métal ?
c) Energie d’extraction d’un électron d’un métal ?
2°)- L’énergie d’extraction d’un électron d’une plaque de césium est W0 = 1,8 eV.
a) Calculer la longueur d’onde seuil λ0 de ce métal.
b) On éclaire successivement la plaque par deux radiations de longueur d’onde : λ1 = 0,4µm ;
λ2 = 0,75µm. Les deux radiations permettent-elles l’émission d’électrons par la cathode au
césium ? Justifiez votre réponse.
3°)- Lorsque la cellule est éclairée par la radiation de longueur d’onde λ1 = 0,4µm, calculer l’énergie
transportée par un photon incident en Joule et en eV.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 65
POUR A2 SEULEMENT
4°)- a) Calculer en (eV) l’énergie cinétique maximale d’un électron à la sortie de la cathode.
b) Définir et calculer le potentiel d’arrêt.
On donne :
- Constante de Planck : h = 6,62.10 ¯34J.s
- Charge d’un électron : q = - e = - 1,6 .10 ¯19C
- Célérité de la lumière dans le vide : C = 3.10 8m.s -1
- 1 eV = 1,6.10 ¯19J 1 µm = 10 ¯6m

SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2005


EXERCICE 1 (6 points)
A un vibreur, on relie une fourche présentant deux pointes dont les extrémités S1 et S2 touchent la
surface libre d’un liquide au repos. Les deux pointes sont ainsi animées d’un même mouvement vibratoire
entretenu (même fréquence et même amplitude) tel que : Ys1(t) = Ys2(t) = 2 . 10–3 sin100rt (m).
La célérité de propagation des ondes à la surface du liquide est V = 40 cm.s–1. On donne S1S2 = d = 2 cm.
1 – Décrire le phénomène physique observé à la surface du liquide
2 – Définir et calculer la longueur d’onde λ.
3 – Ecrire l’équation horaire du mouvement d’un point M de la surface libre du liquide situé à la distance
d1= 2,6 cm de S1 et d2 = 1,8 cm de S2.
4 – Déterminer l’état vibratoire d’un point P de la surface du liquide tel que : S1P = 3 cm et S2P = 1cm.

POUR A2 SEULEMENT
5 – Déterminer le nombre et les positions par rapport à S1 des points d’amplitude maximale sur le
segment [S1 S2 ].

EXERCICE 2 : (7 points)
Un dispositif de FRESNEL est constitué de deux miroirs plans M1 et M2 d’arête commune O, faisant
entre eux un angle α très petit (sin α ; tan α ; α en rad).
Les miroirs donnent d’une source lumineuse ponctuelle S placée à la distance d1 de O, deux images
S1 et S2. Un écran E parallèle au plan des images S1 et S2 est placé à la distance d2 de l’arête O.
On pose d1 = 50 cm ; d2 = 350 cm et a = S1S2 = 2 mm.
La source S émet une radiation monochromatique de longueur d’onde = 0,5µm.
1 – Faire un schéma donnant la marche des rayons lumineux à travers les deux miroirs.
Préciser le champ d’interférence.
2 – Décrire le phénomène observé sur l’écran E.
3 – Définir et calculer l’interfrange i .
4 – Calculer la distance qui sépare la 2ème frange obscure située à gauche de la frange centrale et la
3ème frange brillante située à sa droite.

POUR A2 SEULEMENT
5 – Calculer la valeur de l’angle α formé par les deux miroirs M1 et M2 .

EXERCICE 3 (7 points)

La cathode d’une cellule photoémissive est éclairée par une radiation ultraviolette de longueur d’onde λ = 0,2 µm.
L’énergie d’extraction d’un électron de la cathode est WO = 7,02 x 10–19 J.
1 – Qu’appelle –t – on énergie d’extraction ?
2 – a) Y a – t – il effet photoélectrique ? Justifier la réponse.
b) Si oui, expliquer brièvement le phénomène.
3 – Calculer la vitesse maximale d’un électron à la sortie de la cathode.

POUR A2 SEULEMENT
4 – Déterminer la tension – qu’il faut appliquer entre l’anode et la cathode pour annuler le courant
photoélectrique.
On donne : - Constante de Planck : h = 6,6 x 10–34 J.s
- charge d’un électron : q = – e = –1,6 x 10–19C

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 66
- masse d’un électron : me– = 9,1 x 10–31 kg
- célérité de la lumière dans le vide : c = 3 x 108 m.s–1
1 µm = 10–6m
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2006
EXERCICE 1 : (6pts)

des ondes transversales sinusoïdales d’équation horaire : v (t) = 4 sin (40rt r) (c en mm et en s)


Une lame vibrante munie d’une pointe P détermine, à partir d’un point O de la surface libre d’un liquide au repos,

1) a- Quel phénomène physique observe-t-on à la surface libre du liquide ?


b- Calculer la fréquence du mouvement vibratoire.
2) Définir et calculer la longueur d’onde sachant que la célérité de propagation des ondes à la surface libre du
liquide est V= 50 cm/s. On négligera l’amortissement et la réflexion des ondes.
3) Ecrire l’équation horaire d’un point M de la surface libre du liquide situé à la distance d = OM = 5 cm de la
source O.
Pour A2 seulement
-2
4) Représenter l’aspect de la surface libre du liquide à l’instant t = 5 10 s.

EXERCICE 2 : (7pts)

monochromatique de longueur d’onde λ = 0, 52 nm. L’écran observation (E)


On réalise une expérience d’interférence lumineuse avec le dispositif d’YOUNG, en utilisant une lumière

Est placé à la distance D du plan contenant les deux fentes identiques w +x w distantes de w w = a = 2 mm
1) a- Qu’observe-t-on sur l’écran (E) ?.
b- En déduire la nature de la lumière
2) La distance entre les milieux de la 3ème frange brillante située d’un côté de la frange centrale et de la 2ème
frange obscure située de l’autre côté de la frange central est d = 2,925 mm.
a- Calculer la valeur de l’interfrange i.
b- En déduire la distance D

3) A quelle distance du plan des fentes identiques w +x w doit-on éloigner l’écran (E) parallèlement à sa position
Pour A2 seulement

initial pour que l’interfrange devienne i’ = 0 ,702 mm ?

EXERCICE 3 : (7pts)
1) Qu’appelle –t – on :
- fréquence seuil d’un métal ?
- potentiel d’arrêt d’une cellule photoémissive ?
2) On utilise une cathode recouverte d’un métal pour une expérience d’effet photoélectrique.

Calculer l’énergie cinétique yz d’un électron à la sortie de la cathode (en eV puis en joule)
Le potentiel d’arrêt vaut | | = 1,68 V.

3) On éclaire ce métal par une radiation monochromatique de fréquence V = 1,5 10 16 Hz


a- Quelle nature doit-on attribuer à la lumière pour interprète l’effet photoélectrique ?
b- Calculer l’énergie d’un photon incident à la cellule

2) Déterminer la longueur d’onde seuil { du métal


Pour A2 seulement

On donne : - Constante de Planck : h = 6,6 x 10–34 J.s


- charge d’un électron : q = – e = –1,6 x 10–19C
- masse d’un électron : me– = 9,1 x 10–31 kg
- célérité de la lumière dans le vide : c = 3 x 108 m.s–1
1 µm = 10–6m
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2007
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Durée : 2 heures 15 minutes

Une corde élastique OA de longueur L = 1m, de masse m = 50g est tendue horizontalement par une forcewR .
EXERCICE I (6 points)

L’extrémité O de la corde est animée d’un mouvement sinusoïdal transversal d’équation horaire :

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 67
y0(t) = 2. 10–3 sin (200|t) ; y0 en mètre (m) et t en seconde (s). On néglige la réflexion et l’amortissement
des ondes le long de la corde.

2 – Calculer l’intensité F de la force wR si la célérité de propagation des ondes le long de la corde est V = 10m.s .
1 – Qu’appelle-t-on onde transversale ?
–1

3 – Définir et calculer la longueur d’onde λ de la vibration.


4 – On considère un point M de la corde tel que OM = x = 15 cm.
Ecrire l’équation horaire du mouvement du point M.
Comparer les mouvements des points O et M.

Pour A2 seulement :
5 – Représenter l’aspect de la corde à l’instant t = 5 x 10–2s.

EXERCICE II (7 points)

Un dispositif de FRESNEL est constitué de deux miroirs plans M1 et M2 d’arête commune O, faisant entre eux un
angle α très petit. Ils sont éclairés par une fente source S parallèle à l’arête des miroirs.
La source S située à une distance ℓ = 1m de O donne deux images virtuelles S1 et S2.
Un écran E parallèle au plan de S1 et S2 est placé à une distance L = 2m de O.
On donne α = 3 x 10–3rad.
1 – Faire le schéma du dispositif expérimental en traçant les marches des faisceaux lumineux couvrant la totalité
des deux miroirs ; préciser la zone d’interférence lumineuse.
2 – Décrire le phénomène observé sur l’écran E.
3 – Calculer la distance entre les deux images S1 et S2.
4 – La source S émet une onde monochromatique de longueur d’onde λ = 0,490µm.
Définir et calculer l’interfrange i.

Pour A2 seulement :
5 – Calculer la distance qui sépare les milieux de la 3ème frange brillante située d’un côté de la frange
centrale et la 2ème frange obscure située de l’autre côté de la frange centrale.

EXERCICE III (7 points)

On dispose d’une source lumineuse monochromatique de longueur d’onde λ = 0,579µm. Un faisceau lumineux issu

La fréquence seuil du césium est ts = 4,60 x 1014Hz.


de cette source est envoyé sur une cellule photoélectrique comportant une cathode recouverte de césium.

1 – Quel phénomène physique veut-on mettre en évidence ?


2 – Que peut-on dire quant à la nature de la lumière pour expliquer ce phénomène ?
3 – Calculer l’énergie d’extraction W0 en joule et en eV.
4 – Calculer en joule l’énergie cinétique maximale et la vitesse correspondante de l’électron éjecté.

Pour A2 seulement :
5 – Définir et calculer le potentiel d’arrêt.

Constante de Planck : h ≃ 6,62 x 10–34 J.s


On donne :

Masse de l’électron : m ≃ 9 x 10–31kg


Célérité de la lumière dans le vide : c = 3 x 108m.s–1

Charge élémentaire : e = 1,6 x 10–19C


1eV = 1,6 x 10–19J
1µm = 10–6m
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2008
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Durée : 2 heures 15 minutes

Exercice 1 (6 points)
Une lame vibrante munie de deux pointes détermine, à partir de deux points S1 et S2 de la surface libre
d’un liquide au repos, des ondes transversales sinusoïdales d’amplitude a = 3 mm et de fréquence N = 50 Hz.
1) a) Quel phénomène physique se produit-il à la surface libre du liquide ?

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 68
b) Qu’observe-t-on à la surface libre du liquide ?
2) La distance parcourue par l’onde pendant une période est égale à 5 mm.
a) Calculer la vitesse de propagation des ondes. (2,0 ; 1,0)
b) Déterminer l’état vibratoire du point M de la surface libre du liquide tel que : S1M = d1 = 3 cm et
S2M = d2 = 2 cm.

POUR A2 SEULEMENT
3) Déterminer le nombre et les positions par rapport à S1 des points immobiles sur le segment [S1S2].
On donne : S1S2 = d = 1,4 cm.

Exercice 2 (7 points)

On réalise une expérience d’interférences lumineuses avec un bi-prisme de Fresnel d’indice de réfraction n =
1,5 et d’angle au sommet  très petit.
La fente source S se trouve à la distance d1 = 60 cm du bi-prisme. La distance entre les images virtuelles S1 et S2
de la source S est a = S1S2 = 2 mm. L’écran d’observation (E) est placé parallèlement au plan des images
virtuelles S1 et S2 à la distance d2 du bi-prisme.
1) Faire le schéma du dispositif interférentiel, tracer la marche des rayons lumineux et préciser le champ
d’interférence.
2) Calculer, en radian, l’angle  du bi-prisme.
3) La longueur d’onde de la radiation utilisée est λ = 0,60 µm. On constate que la distance
entre la deuxième frange brillante située d’un côté de la frange centrale et la troisième
frange obscure située de l’autre côté de la frange centrale est d = 2,7 mm.
a) Calculer l’interfrange.
b) Calculer la distance d2 entre le bi-prisme et l’écran (E).

POUR A2 SEULEMENT
4) Le bi-prisme est maintenant éclairé par deux radiations de longueurs d’onde respectives λ = 0,60 µm et λ’ =
0,48 µm.
A quelle distance de la frange centrale se trouve la première coïncidence des franges brillantes des deux
radiations ?

Exercice 3 (7 points)

On dispose de trois cellules photoélectriques. Les cathodes sont respectivement recouvertes de césium, de
calcium et de zinc. Le tableau suivant donne les longueurs d’onde seuil λ0 de ces trois métaux :

Métal Césium Calcium Zinc


λ0(µm) 0,66 0,45 0,37

1) Qu’appelle-t-on longueur d’onde seuil d’un métal ? (1,0 ; 1,0)


2) Les trois métaux sont éclairés successivement par une lumière monochromatique de longueur d’onde λ =
0,50 µm. Calculer, en joule et en électro-volt, l’énergie d’un photon de cette radiation.
3) a) Avec lequel de ces trois métaux obtient-on l’effet photoélectrique ? Justifier la réponse.
b) Calculer, en joule, l’énergie cinétique maximale d’un électron à la sortie du métal

POUR A2 SEULEMENT

4) Calculer le potentiel d’arrêt.


On donne : Constante de Planck : h = 6,62.10 – 3 4 J .s
Charge de l’électron : q = – e = – 1,6.10 – 1 9 C
Célérité de la lumière dans le vide : c = 3.10 8 m.s – 1
1 µm = 10 – 6 m

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 69
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2009
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Durée : 2 heures 15 minutes
EXRCICES 1 (6pts)

Une lame vibration munie d’une pointe fine verticale provoque, en un point S de la surface libre d’un liquide au
repos, des ondes sinusoïdales d’équation :
La célérité de propagation des o, des est 40 cm/s.
1) a- Décrire les phénomènes observés sur la surface du liquide
b- Calculer l’élongation et la vitesse du point S à l’instant t = 0,5 s.
2) a- Ecrire l’équation horaire du mouvement d’un point M de la surface du liquide tel que SM = 5cm.
b- Comparer les mouvements de S et de M.

Pour A2 seulement
2) Représenter graphiquement l’aspect de la surface du liquide à l’instant t = 8 10-2 s.
On précisera le nombre et les rayons des crêtes observées à cet instant.
EXERCICE 2 (7 pts)

monochromatique de longueur d’onde λ = 0,60 nm. La source S éclaire les deux fentes fines identique parallèle
On réalise une expérience d’interférences lumineuses avec le dispositif d’Young en utilisant une lumière

= et = distance de a = 2mm. Un écran d’observation est placé à une distance D= 3m du plan contenant = et
= et parallèlement à celui –ci.
1) a-Faire le schéma de ce dispositif on précisera les marches des rayons lumineux et la zone d’interférences
lumineuses
b- Calculer l’interfrange i.5
2) Calculer l’abscisse x= OM du point M de l’écran sur lequel passe la quatrième frange brillante du système. La
frange centrai brillante est numérotée zéro (0)
3) La fente S émet de cette fente source S doit- on placer l’écran d’observation E pour que l’interfrange i’ obtenue
avec ce disposition soit égale à l’interfrange i de la question 1-b ?

La distance entre la fente source S et le plan contenant = et = est égale à 50 cm.


(NB : Les étapes du calcul doivent figurer dans votre copie)

4) La fente S émet maintenant deux radiations monochromatiques de longueur d’onde λ1= 0,60 nm et λ2= 0,72
Pour A2 seulement

nm. A quelle distance de la frange centrale aura lieu la première coïncidence des franger brillantes.
(NB : les étapes du calcul doivent figurer dans votre copie)

L’énergie d’extraction d’un électron d’une cellule photoémissive est @ = 2,2 eV.
EXERCICE 3 : (7pts)

1) a- Définir la longueur d’onde seule


b- Calculer sa valeur pour la cathode de cette cellule.

respectives λ1= 0,60 nm et λ2= 0,40 nm.


2) On éclaire la cathode cde cette cellule photoémissive par deux radiation monochromatiques de longueur d’onde

Laquelle des deux radiations donne l’effet photoélectrique ? Expliquer.


3) Calcul la vitesse d’un électron qui sort de la cathode dans le cas où il y a effet photoélectrique
Pour A2 seulement
4) Calculer la valeur absolue du potentiel d’arrêt .
On donne : Constante de Planck : h = 6,62.10 – 3 4 J .s
Charge de l’électron : q = – e = – 1,6.10 – 1 9 C
Célérité de la lumière dans le vide : c = 3.10 8 m.s – 1
1 µm = 10 – 6 m

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 70
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2010
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Durée : 2 heures 15 minutes

EXERCICE 1 (6pts)

Une lame vibrante munie de deux pointes déterminées, en deux points = et = de la surface libre d’un liquide au
–3
repos, des mouvements vibration d’équation horaire : Ys1(t) = Ys2(t) = 2 . 10 sin (400rt) (m).
1- a) Quel phénomène physique se produit- il à la surface libre du liquide ?
b) Qu’observe-t-on à la surface libre du liquide ?

3- On considère un point M appartenant à la surface libre du liquide tel que d1 = = M = 12,5 cm et ~ = = M = 4,5
2- La longueur d’onde est λ = 2 . 10–2m. Calculer la célérité de propagation des ondes.

cm. Déterminer l’équation horaire du mouvement du point M.

4- Déterminer le nombre et les positions par rapport à = des points immobiles sur le segment [= = ]
Pour A seulement

On donne = = = d = 2,8 cm.

Dans un dispositif interférentiel d’Young, le distance séparant les deux fentes fines w +x w identique et
EXERCICES 2 : (7pts)

parallèles, est a= 1,9 mm. L’écran E est placé à une distance D = 2 m du plan des fentes. On éclaire le
dispositif avec une radiation rouge de longueur d’onde λ.
1- Expliquer le phénomène observé sur l’écran E.
2- La dixième frange obscure se trouve à une distance d = 7,6 mm de la frange centrale.
a) Apres avoir défini l’interfrange i, la calculer.
b) Calculer la longueur d’onde λ de la radiation utilisée.
3- On éloigne l’écran E du plan des en déplaçant de 0,5 m de sa position précédente.
Déterminer la nouvelle distance de la dixième frange obscure à la frange centrale ?

Pour A2 seulement
1) On ramène l’écran à la distance D= 2m. Le dispositif est maintenant éclairé par une source émettant une
radiation rouge de longueur d’onde λ et une autre radiation de longueur d’onde λ’.
On observe que la première coïncidence se produit à la 7ème frange brillante rouge et à la 8ème frange brillante
de l’autre radiation. Calculer λ’.

EXERCICE 3 :

monochromatique de longueur d’onde respectives λ1= 0,49 nm et λ2= 0,60 nm.


La cathode d’une cellule photoélectrique du potassium est éclairée par deux radiations lumineuses

L’énergie d’extraction d’un électron de la cathode au potassium est @ = 2,25 eV.


1- Définir l’énergie d’extraction d’un électron ?
2- Calculer la longueur d’o, de seuil λ0 du potassium
3- Laquelle de ces deux radiations provoque-t-elle l’effet photoélectrique ?
(Votre réponse doit être justifiée)
4- Calculer, en joule, l’énergie cinétique maximale d’un électron à la sortie de la cathode au potassium.
Pour A2 seulement
5- Calculer la vitesse maximale d’un électron à la sortie de la cathode au potassium.
On donne : Constante de Planck : h = 6,62.10 – 3 4 J .s
Charge de l’électron : q = – e = – 1,6.10 – 1 9 C
Célérité de la lumière dans le vide : c = 3.10 8 m.s – 1
1 µm = 10 – 6 m
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2011
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Durée : 2 heures 15 minutes
EXERCICE I : (7 pts)

v (t) = 6 . 10 sin (200rt


l
L'extrémité O d'une corde élastique tendue est animée d'un mouvement vibratoire d'équation horaire
-3
) (v en m et t en s)
La célérité de propagation des ondes le long de la corde est V = 10 m.•

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 71
b) Faire la représentation de Fresnel de la fonction v (t) Echelle:1cm représente 2. 10 m
1- a)Préciser l’amplitude et la fréquence du mouvement vibration du point O
-3

2- Définir et calculer la longueur d'onde λ.


3 - a) Ecrire I’ équation du mouvement d’un point M de la corde tel que OM = x . AN : x = 45 cm.
b) Comparer les mouvements des points O et M.
Pour A2 seulement

(
4- a) Ecrire l'équation cartésienne y = f(x) à l'instant t= 0,025 s.
b) En déduire l'élongation d'un point M de la corde d’abscisse x = λ

EXERCICE II : (6 pts)

angle α très petit (α en radiant, sin α € tan α € α).


Le dispositif de Fresnel est constitué de deux miroirs plans M1 et M2 d'arête commune 0, formant entre eux un

Ces miroirs donnent, d'une source lumineuse monochromatique ponctuelle S de longueur d’onde λ = 0,5nm,
deux images virtuelles S1 et S2 distantes de 2mm. L'écran d'observation (E) et le plan contenant S1 et S2 sont
parallèles el distants de D = 2m.
1- Faire le schéma donnant la marche des rayons lumineux en précisant le champ d’interférences.
2- Définir et calculer l'interfrange i.
3- Calculer la distance qui sépare la 2eme frange obscure, d’un côté de la frange centrale brillante d’ordre O et la
3eme frange brillante de l’autre côté.

Pour A2 seulement
4- Calculer la valeur de l’angle α, formé par les deux miroirs sachant que la distance entre la source S et l’arête
commune O est 25 cm.

EXERCICE III : (7pts)


1- Définir
- le l’effet photoélectrique,
- la fréquence seuil,
- l'énergie d'extraction.

3-L'énergie d'extraction d'un électron d'une plaque de sodium est @ = 2,48 eV.
2- Faire le schéma du montage expérimental permettant de mettre en évidence l’effet photoélectrique

• = 5.10 Hz et • = 7,69.10 Hz
On éclaire successivement celte plaque par des radiations des fréquences
14 14

Laquelle de ces deux radiations provoque l’effet photoélectrique ? Justifiiez votre réponse

Pour A2 seulement
4- a) Dans le cas où il y a effet photoélectrique, calculer en joule l’énergie cinétique maximale d’un électron à la
sortie de la cathode.
b) En déduire sa vitesse maximale
On donne : Constante de Planck : h = 6,62.10 – 3 4 J .s
Charge de l’électron : q = – e = – 1,6.10 – 1 9 C
Célérité de la lumière dans le vide : c = 3.10 8 m.s – 1
1 µm = 10 – 6 m
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2012
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Durée : 2 heures 15 minutes

Une corde élastique de longueur L = 2m, de masse m, est tendue par une force wR d’intensité F = 4 N. L’extrémité O
Exercice 1 (6 points)

de la corde est animée d’un mouvement vibratoire sinusoïdal transversal de fréquence N = 50 Hz. La célérité de
propagation des ondes le long de la corde est V = 5 m/s.
On néglige la réflexion et l’amortissement des ondes le long de la corde.
1- Calculer la masse m de la corde.
2- Définir et calculer la longueur d’onde des vibrations le long de la corde.
3- Le mouvement du point O débute à l’instant t = 0s, à partir de sa position d’équilibre en allant dans le sens
positif des élongations, avec une amplitude a = 3mm.
a- Ecrire l’équation horaire du mouvement du point O.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 72
b- Ecrire l’équation horaire du mouvement d’un point M de la corde, situé à la distance x = 25 cm du
point O.
c- Comparer les mouvements de O et de M.
4- Tracer l’aspect de la corde à l’instant t = 4,5 10 – 2 s.

Exercice 2 (7 points)
On réalise une expérience d’interférences lumineuses en utilisant le dispositif des fentes d’Young.
1- Faire le schéma du dispositif interférentiel, tracer la marche des rayons lumineux et préciser le champ
d’interférences.
2- Les deux fentes F1 et F2 distantes de a = 2 mm, sont éclairées par une radiation monochromatique de
longueur d’onde λ. Un écran d’observation (E) est placé à la distance D = 2m du plan contenant F1 et F2 et
parallèlement à celui – ci.
a- Qu’observe – t – on sur l’écran (E) ?
b- Quelle nature doit – on attribuer à la lumière pour interpréter le phénomène d’interférences
lumineuses ?
3- La distance entre les milieux de la 3ème frange brillante située d’un côté de la frange centrale et de la 3ème
frange obscure située de l’autre côté de la frange centrale est d = 2,2 mm.
a- Calculer la valeur de l’interfrange i.
b- En déduire la valeur de la longueur d’onde λ de la radiation utilisée.

monochromatiques de longueurs d’onde respectives { = 0,40nC et { = 0,60 nC.


4- Les deux fentes F1 et F2 sont maintenant éclairées par une source émettant deux radiations

A quelle distance de la frange centrale aura lieu la première coïncidence des franges brillantes des deux
systèmes de franges obtenus ?

Exercice 3 (7 points)

d’onde respectives { = 0,40nC et { = 0,70 nC.


La cathode d’une cellule photoémissive est éclairée par deux radiations monochromatiques de longueurs

1- a ) Définir la fréquence seuil photoélectrique.


b) Quelle hypothèse a – t – on émit concernant la nature de la lumière, pour interpréter le phénomène
de l’effet photoélectrique ?
2- a) Calculer l’énergie d’extraction d’un électron du métal de la cathode.
b) Laquelle de ces deux radiations provoque – t – elle l’effet photoélectrique ? Justifier la réponse.
3- Dans le cas possible, calculer la vitesse maximale d’un électron à la sortie de la cathode de la cellule.
4- Calculer le potentiel d’arrêt de la cellule.
On donne :
- Constante de Planck : h = 6,62.10 – 3 4 J .s
- Charge de l’électron : q = – e = – 1,6.10 – 1 9 C
- Célérité de la lumière dans le vide : c = 3.10 8 m.s – 1
- Masse d’un électron m = 9 10 – 3 1 kg
1 µm = 10 – 6 m
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2013
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Durée : 2 heures 15 minutes

NB: - Les TROIS (3) exercices sont obligatoires


- Machine à calculer scientifique non programmable autorisée.
EXERCICE 1 : (6 points)
Une lame vibrante munie d'une pointe P détermine en un point o de la surface libre d'un liquide au repos,
une perturbation transversale sinusoïdale, d'équation horaire yo(t) = 4 sin (200 πt), (yo en cm et t en s).
1) a - Qu'observe-t-on à la surface libre du liquide?
b - Qu'appelle-t-on perturbation transversale ?
2) Calculer la longueur d'onde λ sachant que le mouvement se propage à la Célérité V= 10m.s-1.
3) Ecrire l'équation horaire du mouvement d'un point M de la surface libre du liquide, tel que OM = x
= 25cm.
POUR A2 SEULEMENT
3).Représenter l'aspect de la surface libre du liquide à l'instant t = 0,03s.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 73
EXERCICE 2 :(7points)
On réalise l'expérience d'un dispositif interférentiel d'YOUNG. On éclaire les fentes F1 et F2 par une radiation
monochromatique F, de longueur d'onde λ= 0,6µm. Un écran d'observation (E) est placé à la distance D du plan des
fentes F1 et F2. La distance entre la 2ème frange brillante, située d'un côté de la frange centrale et la 4ème
frange obscure, située de l'autre côté est x = 0,55m.
1) a - Faire le schéma du dispositif expérimental en indiquant clairement le champ d'interférence et la
marche des rayons lumineux.
b - Quel est le phénomène physique qui se produit sur l'écran (E) ?
2) Définir et calculer l'interfrange i.
3) Calculer la distance D qui sépare le plan des fentes à l'écran (E), sachant que la distance entre les deux
fentes F1 et F2 est égale à a = 9,13 mm
POUR A2 SEULEMENT
4) On remplace la source F par une autre qui émet deux radiations de longueurs d'ondes λ1= 0,4µm et λ2= 0,6µm.
Calculer la distance entre la première et la deuxième coïncidence des franges brillantes.

EXERCICE 3 : (7 points)
On dispose de trois cellules d'effet photoélectrique. Les cathodes sont respectivement

Le tableau suivant donne la fréquence seuil to de ces trois métaux.


recouvertes de césium, de calcium et de zinc.

Métal Césium Calcium Zinc

to(Hz) 4,545.1014 6,670.1014 8,110.1014

1) Les trois métaux sont éclairés successivement par une lumière monochromatique de fréquence ν = 6.1014Hz.
Calculer en J et en eV, l'énergie d'un photon de cette radiation.
a- Lequel de ces trois métaux provoque t- il l'effet photoélectrique? (La réponse doit être justifiée).
b- Calculer la longueur d'onde seuil λ0 du métal césium.
c- Quelle nature doit-on attribuer à la lumière pour interpréter le phénomène d'effet photoélectrique?
2) Calculer en J l'énergie cinétique maximale de l'électron à la sortie de la cathode.
POUR A2 SEULEMENT
3) Définir et calculer le potentiel d'arrêt Uo.
On donne:
- Constante de Planck: h = 6,62.10-34 J.s
- Charge de l'électron : q = -e = -1,6.1O-19C
- Célérité de la lumière dans le vide: c = 3.108 m.s
1µm= 10-6m
1eV = 1,6.10-19J
SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2014
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Durée : 2 heures 15 minutes
EXERCICE I :
A l’extrémité d’une lame vibrante, est fixée une fourche munie de deux pointes S1 et S2 qui frappent

L’équation horaire du mouvement de S1 est : Y1(t) = 3.10-3 sin (100 rt)


périodiquement la surface libre d’un liquide au repos.

L’équation horaire du mouvement de S2 est : Y2(t) = 3.10-3 sin (100 rt) (Y1(t) et Y2(t) en m, et t en s)
Les ondes se propagent à la surface libre du liquide à la célérité V = 20 m/s.
On donne S1S2 = 1 cm.
1- Qu’observe t – on sur la surface libre du liquide ?
2- Quel phénomène physique se produit – il ?
3- Calculer la longueur d’onde.
4- Déterminer l’état vibratoire d’un point M de la surface libre du liquide, tel que S1M = d1 = 2,5 cm et
S2M = d2 = 3,3 cm.
POUR A2 SEULEMENT :
5- Calculer le nombre de points qui vibrent avec une amplitude maximale sur le segment [S1S2]. On précisera
la position de chaque point par rapport à S1.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 74
EXERCICE II :
On réalise l’expérience d’interférence lumineuse à l’aide de deux miroirs de Fresnel (M1) et (M2).
La source de lumière S se trouve à la distance d1 = 1,2 cm de l’arête commune O des deux miroirs. A la distance

monochromatique de longueur d’onde λ = 0 ,56 nm.


d2 = 30 cm de O, on place un écran d’observation (E). La source lumineuse S éclaire ce dispositif avec une lumière

1- a ) Faire le schéma du dispositif interférentiel, en précisant la marche des rayons lumineux et le champ
d’interférence lumineuse.
b) Qu’observe – t – on sur l’écran d’observation (E) ?
2- La distance entre le milieu de la troisième frange obscure et celui de la frange brillante centrale, d’ordre
zéro, est égale à d = 0,75 mm. Calculer l’interfrange i.
En déduire la distance a = S1S2 qui sépare les deux images virtuelles S1 et S2 de S
POUR A2 SEULEMENT :
3- Calculer, en radian, l’angle α formé par les deux miroirs (M1) et (M2).

On dispose d’une source de lumière monochromatique de longueur d’onde λ = 0 ,579 nm.


EXERCICE III :

Un faisceau lumineux issu de cette source est envoyé sur une cellule photoélectrique comportant une cathode

La fréquence seuil de césium est υ = 4,60 10 Hz.


recouverte du métal césium.

1- Quel phénomène physique veut – on mettre en évidence par cette expérience.


2- Pour interpréter ce phénomène, quelle nature doit – on attribuer à la lumière ?
3- Calculer, en joule puis en eV, l’énergie d’extraction d’un électron de la cathode.
4- Calculer la vitesse maximale de l’électron éjecté.
POUR A2 SEULEMENT :
5- Après avoir donné la définition du potentiel d’arrêt, calculer sa valeur.
On donne:
- Constante de Planck: h = 6,62.10-34 J.s
- Célérité de la lumière dans le vide: c = 3.108 m/s

- Masse d’un électron m6 = 9,1 10-31kg


- Charge de l'électron : q = -e = -1,6.1O-19C

1µm= 10-6m
1eV = 1,6.10-19J

SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2015


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Durée : 2 heures 15 minutes
EXERCICE I (7 points)
Une lame vibrante provoque à l’extrémité A d’une corde élastique, de longueur L = 3m et de masse m = 90
g, un mouvement vibratoire sinusoïdal transversal qui se propage le long de la corde.
La corde est tendu horizontalement par un force d’intensité F = 0,75N. On néglige l’amortissement et la
réflexion des ondes aux extrémités de la corde.
La coube suivante représente la variation de l’élongation yA du point A en fonction du temps t.

1- a) Définir une vibration sinusoïdale transversal.


b) Calculer la célérité de propagation des ondes le long de la corde.
2- a) Déduire de cette courbe les valeurs de la période T et de la fréquence N du mouvement de A
b) Ecrire l’équation horaire du mouvement de A.
c) Définir et calculer la longueur d’onde λ.
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 75
3- Ecrire l’équation horaire du mouvement d’un point M de la corde tel que AM = x.
Application numérique x = 1,35 m.
Comparer les mouvements de A et de M
4- a) Déterminer le nombre des points vibrants en opposition de phase avec M entre le segment [AM].
b) Représenter l’aspect de la corde à l’instant t = 6. 10-2s.

On réalise une interférence lumineuse à l’aide d’un biprisme de Fresnel, d’angle au sommet ƒ„ faible.
EXERCICE I (6 points)

La source lumineuse S est située à la distance d1= 30 cm du biprisme.


L’écran d’observation (E) est parallèle au plan contenant les deux images virtuelles S1 et S2 de la source S, et se
trouve à la distance d2 = 1,5 m du biprisme.
-6
L’indice de réfraction du biprisme est n = 1,5 lorsque la longueur d’onde de la radiation utilisée est λ= 0,5.10 m.
1- a) Faire le schéma du dispositif interférentiel en traçant la marche des rayons lumineux et le champ
d’interférence lumineuse.

c) Calculer en radian l’angle au sommet ƒ„.


b) Qu’observe – t – on sur l’écran (E) ?

2- Calculer la largeur du champ d’interférence observé sur l’écran (E).


3- a) Définir et calculer l’interfrange i.
b) Calculer la distance séparant la sixième frange brillante située d’un côté de la frange centrale et la la
troisième frange obscure située de l’autre côté de la frange centrale d’ordre zéro.
4- Calculer le nombre de franges obscures observées dans le champ d’interférence.
On donne S1S2 = a = 1,8 mm.

EXERCICE III (7 points)


L’expérience d’effet photoélectrique est réalisée à l’aide d’une cathode recouverte de Césium. La courbe suivante
est obtenue pour une expérience.

1- a) Faire le schéma du dispositif de cette expérience.

c) Définir le potentiel d’arrêt U .


b) Donner les significations respectives des résultats de cette expérience.

d) Quelle nature doit –on attribuer à la lumière pour interpréter l’effet photoélectrique ?

3- l’énergie seuil des Césium est @ = 1,8 eV.


2- calculer l’énergie cinétique maximale d’un électron à la sortie de la cathode (en eV puis en J)

a- Qu’appelle – t – on énergie seuil ?


b- Calculer l’énergie d’un photon incident apporté par la lumière (en J).
4- Calculer la longueur d’onde de la radiation utilisée.
On donne:
- Constante de Planck: h = 6,62.10-34 J.s
- Charge de l'électron : q = -e = -1,6.1O-19C
- Célérité de la lumière dans le vide: c = 3.108 m.s
1µm= 10-6m et 1eV = 1,6.10-19J

SCIENCES PHYSIQUES SESSION 2016


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Durée : 2 heures 15 minutes
EXERCICE I : (6 points)
Une lame vibrante munie de deux pointes détermine, en deux points S1 et S2 de la surface libre d’un liquide au
repos, des mouvements vibratoires d’amplitude a = 4 mm. A l’instant t = 0 s, elle passe par sa position d’équilibre
en allant dans le sens ascendant d’élongation, avec la célérité V = 20 cm/s.
1- représenter à l’aide d’un schéma le dispositif permettant de visualiser ce phénomène.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 76
2- a – Calculer la distance entre deux crêtes consécutives, sachant que le diapason exécute 400 oscillations

b – Déterminer l’équation horaire des mouvements de S1 et S2 sachant que cb… (t)= cb (t) (cb… = cb en
pendant 8 secondes.

mm ; t en s).
3- on considère un point M appartenant à la surface libre du liquide tel que d1 =S1M = 11,5cm et d2 = S2M =
3,5 cm. Trouver l’équation horaire du mouvement du point M.
4- calculer le nombre de points mobiles sur le segment [S1S2]. On précisera leurs positions par rapport à S1.
On donne S1S2 = 4,4 mm.

EXERCICEII : (7 points)

monochromatique de longueur d’onde λ = 0,5 nm. L’écran d’observation (E) est placé à la distance D = 2m du
On réalise une expérience d’interférence lumineuse avec le dispositif d’Young, en utilisant une lumière

plan contenant les deux identiques F1 et F2 tel que F1F2 = 2mm.


1- Indiquer, sur un schéma clair, le dispositif montrant :
a- La marche des rayons lumineux.
b- Le champ d’interférence.
2- Calculer l’interfrange.
3- A quelle distance D’ du plan des fentes identiques F1 et F2, doit – on éloigner l’écran (E) parallèlement à sa
position initiale, pour que l’interfrange devienne i’ soit égal à 0,75 mm ?
4- Calculer la distance entre les milieux de la 3ème frange brillante située d’un côté de la frange cetrale et la
2ème frange obscure située de l’autre côté de la frange centrale.

1- L’énergie d’extraction d’un électron d’une cellule photoémissive (césium) est @ = 1,8 eV.
EXERCICEIII : (7 points)

La longueur d’onde seuil λ est ……………….


a- Compléter correctement la phrase :

b- Calculer la valeur de λ

d’onde λ = 0,40 nm et λ = 0,75 nm.


2- On éclaire la cathode de cette cellule photoémissive par deux radiations monochromatiques de longueur

Laquelle de ces deux radiations donne l’effet photoélectrique ? Justifier.


3- Calculer le potentiel d’arrêtU .

On donne:
- Constante de Planck: h = 6,62.10-34 J.s

- Masse d’un électron m6 = 9,1 10-31kg


- Charge de l'électron : q = -e = -1,6.1O-19C

- Célérité de la lumière dans le vide: c = 3.108 m.s


1µm= 10-6m
1eV = 1,6.10-19J

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 77
MALAGASY SESSION 1999
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Faharetany: 4 ora
N.B. Isafidianana ny Laza adina A sy B.

1.- LAZA ADINA A : FAMAKAFAKAN-KEVITRA.


- Hoy ity mpandinika iray.
« Ny talenta miampy fandalinana no maha-kanto ny asa. Ny fientanana anaty fenoin’ny
fikarohana fehezin’ny lalàna no miteraka aina ao amin’ny soratra ».
Fakafakao.

2.- Laza adina B : FANADIAHADIANA LAHATSORATRA.

- Izany no izy, anaka, hoy Ingahy Rabezara manohy ny teniny, efa anjaranao i Velo ka zakao.
- Anjarako hoe ka zakaina? Hoy i Soary entim-po namaly an-drainy. Fa inona moa no antsoinao hoe
anjara, ry Dada? Ny didy jadona sy ny fanerenareo sy i Neny ahy hanambady ny tsy sitraky ny foko ve
no anjara?
- Tsia, anaka, hoy rainy namaly an-janany. Tsy avy aminay mivady velively izao fa andeha atao hoe...
avy amin’Andriamanitra. Henoinao tsara anie: firifiry izay ny tovolahy teto nangata-bady anao nefa
tsy nisy tanteraka.
- Satria tsy nisy tiako, hoy i Soary nitsatsaingoka.
- Satria tsy mbola anjaranao, na mety misy anton-javatra hafa koa tsy mahatanteraka azy.
- Inona?
- Mety ho nifanoto vintana taminao daholo izy ireny ka ny lahatry ny Avo mihitsy no nandrava azy.
Raha nanadihady mangingina ny momba an’i Velo anefa izahay mivady dia hitanay fa tena
mifambomba tsara ny vintanareo.
- Fa, hono, ho’ aho, ry Dada, hoy i Soary mihantsy an-drainy, tsy heverinao ve fa mariky ny fahalemen’ny
olombelona ny fampidirana ity anjara, lahatra ary vintana ity rehefa tsapany fa tsy mahita vahaolana izy
hamaliany izay mifanandrina aminy.

R.R.A. - Eritreritra tak. 56


Fanontaniana: Hadihadio io lahatsoratra io.

MALAGASY SESSION 2000


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Faharetany: 4 ora
N.B : - Isafidianana ny Laza Adina I sy II

LAZA ADINA I: FAMAKAFAKAN-KEVITRA


Hoy i Charles RANAIVO ao amin’ny Gazety Fiainana Lah 64, Avril 1934
« Sambatra ny olona izay mbola mahay midera, mankasitraka, sy tia ny namany izay soa sy
ambony, fa mbola velona sy manan-kery ary mitombo ao aminy ny tsirin’ny fahasoavana
sy ny fahamboniana ».
Fakafakao sy tsikerao izany teniny izany.

LAZA ADINA II: FANADIHADIANA TONONKALO.


HANORATRA ?
Hanoratra indray hoe ? Hanoratra ahoana ?
Ny vita hatrizay aza tsisy mpamaky
Fa tahaka ny resaka atao amin’ny moana
Toa entan-tsy lafo tsy nisy mpitaky
- Fa ny ranomainty efa ritra hatrizay
Moa va tsy riakan’ireo ranonorana ?
Ny taratasy voasoratro indray
Toa fako miavovona tiana hodorana …
Tsia fa hanoratra ihany ny tenako
Raha mbola misy ny tokony hambara

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 78
Hanoratra ihany aho fa sao hanenenako
Raha toa ka mivily ny lalan-tantara
Hanoratra ihany aho ho fanantenan’
ireo very hevitra mila ho vizana
Hilaza fa ho avy ny fahazavan’
ny andro marainan’izay nikirizana
Hanoratra ihany aho ho fampaherezana
Ireo izay mitolona sady voasedra
Ho mari-piraisana, ho mandatehezana
Hitsoka ilay afony hiredareda.
Hanoratra ihany aho sao mba ireny
No mety ho jiron’ireo trano maizina
Misy sakaizako tsy afa-miteny
Nefa tsy kivy na ambanan-kofaizina
Hanoratra ihany aho, hanoratra foana
Ho an’ny mpitondra an’ity firenena
Hanitsy ny diany raha misy mivaona
Amin’ny lalan-kizorana nifanekena RADO,
Z0, tak. 139. 140. (30.07.1983)
Fanontaniana: Hadihadio io tononkalo io.

MALAGASY SESSION 2001


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Faharetany: 4 ora
N.B. : Isafidianana ny Laza Adina I sy II.

LAZA ADINA I : FAMAKAFAKAN-KEVITRA.

Hoy ny mpandinika iray :

« Sady fitaratry ny zava-misy no azo amolavolana azy koa ny literatiora ».


Fakafakao.

LAZA ADINA II : FANADIHADIANA LAHATSORATRA.

Lahatsoratra :
………………
- Atao ahoana re, ry Tsiry a! Ny fon’ny mpanam-bola tsy mba mitempotempo fiantrana.
- Ka tsy izay fiantrany anie no ilaiko fa ny tokony ho ahy! Tsy mangataka aminy aho fa mitaky ny anjarako.
- Ka ny anjaran’ny mahantra anie dia izay atolotry ny mpanana azy ihany e!
- Dia inona no Fahamarinana amin’izany?
- An’Andriamanitra ny Fahamarinana, fa an’ny vola ny rariny eto an-tany. Mampalahelo izany saingy araka
ny hitako, dia izay no zava-misy. Ny tompon’ny fahefana eto an-tany dia ny firenena manan-karena, ny
tambatr’orinasa manan-karena, ny fianakaviana manan-karena, ny olona manan-karena. Ary io fahefana io no
ajorony ho Rariny. Ny « rariny » kosa indray no ifotoran’ny « mariny ». Ary ny « mariny » no ataony hoe :
Marina. Ny ankoatra izay, tsy izy ! na raha « izy », tsy misy lanjany akory !…
…………………………..
Dia vita ny famotorana teny Anosy. Tsy misy olona azo notanana tamin’ny fitondrana volamena antsokosoko
ity afa-tsy izaho irery, ary milaza ny tatitra fa efa niaiky izany aho.
Ny fiarovan-tenako, maivana! Tsy misy porofo!
- Aiditra eny am-ponja ianao hiandry ny fitsarana anao! Hoy ilay mpitsara mpanao famotorana.
Tsy niaro tena intsony aho; atao inona moa izany!… Efa tsy marina ny mariko. Efa sandoka ny fahamarinako.
Naleoko nangina…

I.P. ANDRIAMANGATIANA
Vakivakim-piainana
Fanontaniana : Hadihadio ny lahatsoratra.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 79
MALAGASY SESSION 2002
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Faharetany: 4 ora
N.B: Isafidianana ny laza adina I sy II.

LAZA ADINA I : FAMAKAFAKAN-KEVITRA.


Hoy ity mpandinika iray :
« Mitarika ny olona hahay mitondra tena ny fananam-panahy, ary mampirindra ny fiainam-piaraha-monina ihany
koa ».
Fakafakao.

LAZA ADINA II : FANADIHADIANA LAHATSORATRA.

Ny soratra ?

Talenta manjopiaka anaty rindra noforonina


zanaky ny misy sy ny fiaraha-monina.

Ny marina sy tsapa nadikan’ny fanahy


nolaroina nofinofy sy ny hanitry ny tsiahy.

Fizaràn’ny mpanoratra ny ritsoka voaoty


apalesina ho kanto ianohan-drotsirotsy.

Salohin-dokon-teny maningotra ny fo
rakitry ny omaly, tantara ho avy koa.
ASINIONY, 13 Janoary 1997
Akom-piainana, tak. 48
Hadihadio ny lahatsoratra.

MALAGASY SESSION 2003


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Faharetany: 4 ora
N.B : - Tsy maintsy atao ny laza adina I
- Isafidianana ny laza adina II

LAZA ADINA I : TSY MAINTSY ATAO

FANONTANIANA
1) Inona no mahakanto an’ity ampaha-tononkalo ity ?
Izay fantatra no tiana,
Izay tiana no kolokoloina,
Izay kolokoloina no arovana,
Izay arovana no asondrotra,
Izay asondrotra no asandratra,
Izay asandratra no azo ireharehana.
Esther RANDRIAMAMONJY
2) Mitanisà ohabolana telo mikasika ny fiheveran’ny Ntaolo ny amin’ny toetoetry ny marina.

LAZA ADINA II : Isafidianana ny A sy B

A- Famakafakan-kevitra
Hoy ity mpandinika iray :
« Toa mila tsy hino ny tody intsony ny olona, satria toa botrabotra ny mpanao ratsy ary saozanina
ny mpandala ny rariny ».
Fakafakao sy tsikerao.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 80
B- Fanadihadiana lahatsoratra

IANAO

Eny, ianao ilay poeta, ‘zay mandany ron-doha,


Te hamboraka ny miafina sy milevina ao am-po
Ka mandrary soratsoratra hanana endrika milanto
Sy miezaka hampihaingo hanatratra irony kanto.

Eny ianao ilay poeta, voahosom-potaka mazàna,


Sy lazaina ho mpandrongony sy mpandika ireo lalàna
Ka matetika mamikitra tsy ho lavo na hianjera
Sy miezaka mirakitra an-takila ireo tsikera.
……………………………….
Eny ianao ilay poeta, tia sy miaro Tanindrazana,
Tsy mitsitsy ranomainty mivandravandra, mihidy vazana,
Saro-piaro amin’ny tany, amin’ny teny sy ny zony :
« Ny fahafahanao ry Taniny no fahafahana ao am-pony ».

Eny ianao ilay poeta, mitsikera ny fisiana,


Eny ianao ilay mpitondra vatsim-po ho fifaliana.

Hery RAKOTOJAONA, SANDRATRA, May 1990

FANONTANIANA
Hadihadio io tononkalo io.

MALAGASY SESSION 2004


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Faharetany: 4 ora
N.B : - Tsy maintsy atao ny laza adina I
- Isafidianana ny laza adina II

LAZA ADINA I : Tsy maintsy atao (isa 6)

Fanontaniana :

1°) Milazà lafin-javatra telo mampiseho ny maha-kanto ny tononkalo. (isa 3)

2°) Inona no atao hoe anjara eo amin’ ny foto-pisainana malagasy ? (isa 1)

Inona avy ny karazany raha ny loharano nipoirany no jerena ? (isa 2)

LAZA ADINA II : Isafidianana ny A sy B (isa 14)


A - Famakafakan- kevitra
Misy fombam-pitenenana manao hoe : “Aza mimenomenona amin’ny anjara fa tsy
olombelona no tompon’ny lahatra”.
Fakafakao sy tsikerao izany.

B – Fanadihadiana lahatsoratra

“Ny mpanoratra dia mpanabe sady mpampianatra ; noho izany, tompon’andraikitra


amin’ny fanolokoloana ny sain’ny malagasy izy. Koa mampahatsiahy azy ireo izahay hoe : Efa
mba voafaritrao poeta, ianao mpanoratra ve ny sakafon-tsaina natolotrao ny malagasy ? Mba
efa nojerenao akaiky ve ity toe-tsaina vangavanga iainan’ny malagasy ankehitriny ity ?
Anananao andraikitra izany.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 81
Zava-bahiny tsy antonona ny toe-batany no nasainao nateliny ka nankarary ny ambavafony, ianao
anefa tsy mety hitrandraka zava-malagasy mampangetaheta azy.
Impiry ianao no mieritreritra fa ny tsy fahaizana mandanjalanja avy aminao no mety mamorika
ny sain’ny malagasy izay efa miharatsy rahateo ?
Ianao poeta, ianao mpanoratra, làlana mankaiza no hisarihanao ny sain’ny malagasy ? Ianao no
mpitari-dàlana ka tsy ny fanafoanana izay efa tsara akory ny fanagasiana, fa ny fanandratana izay maha
malagasy eo amin’ny toerana avo…”

RANOE, Fifandraisana Sekoly FJKM n° 2 - Fihavanana

Hadihadio.

MALAGASY SESSION 2005


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Faharetany: 4 ora

N.B : - Tsy maintsy atao ny laza adina I


- Isafidianana ny laza adina II

LAZA ADINA I : Tsy maintsy atao


Fanontaniana :
1°) Inona avy ireo tara-kevitra telo lehibe nisongadina tamin’ny asasoratra malagasy nandritra ny vanim-
potoana Mitady ny Very.
2°) Milazà antony telo mahatonga ny Malagasy hitsimbina fatratra ny AINA.
LAZA ADINA II : Isafidianana ny Laza adina A sy B (isa 14)
A - Famakafakan-kevitra
Hoy ity mpandinika iray : ‘‘Tsy ilain’ny olona mahantra ny literatiora’’
Fakafakao sy tsikerao izany.
B - Fanadihadiana lahatsoratra
Ny Tontolo iainako?
Tontolo tsy mirary izoranao mandalo
Tontolo malomaloka tsy fanta-dia ho aiza
Tontolo gaboraraka an-tanan’ny adala
Tontolo feno lainga maniboka ny marina
Tontolo feno fitaka manindry anao hivarina
Ny tontolo an-tsaina iainako?
Tontolon’ ny voary manento fofon’aina
Tontolo feno sary mirindra amin’ny feo
Tontolo iray milanto mihira fitoviana
Tontolo iray milamina maneho firaisan-kina
Ny tontolo iainanao?
Dia ilay maneho ny misy anaty tsy fisiana
Dia ilay mikatsaka ny rindra habibiana
Dia ilay misotro loza hiteraka hafaliana
Dia ilay manantena volana fahoriana
Dia ilay miandrandra mana nanaiso-pijaliana
Ny tontolo iainantsika?
Tontolo anofy angamba kanefa ho tanteraka
Raha toa isika miezaka sy iray tarigetra
A.R.NI (16 Jona 1990) Tontolo isainana, tak. 113
Fanontaniana :
Hadihadio io tononkalo io.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 82
MALAGASY SESSION 2006
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Faharetany: 4 ora

N.B : - Tsy maintsy atao ny laza adina I


- Isafidianana ny laza adina II

LAZA ADINA I : Tsy maintsy atao ny fanontaniana


Fanontaniana :
1) Milaza eva na dimbo telo (03) nentin’ny Malagasy naneho ny aina.
2) Manomeza tara-kevitra telo (3) iombonan’ny asa soratr’ireto mpanoratra ireto.
.
LAZA ADINA II : Isafidianana ny Laza adina A sy B (isa 14)
A - Famakafakan-kevitra
Hoy ny mpandinika iray:
«Lalana iray ahatongavan’ny tsirairay sy ny fiaraha-monina amin’ny atao hoe « tonga lafatra» ny finoana ny
fisian’ny tsiny sy ny tody. »
Fakafakao sy tsikerao izany fiheverana izany.

B - Fanadihadiana lahatsoratra
(...) Ka ny tena mpanoratra, ny tena poety, dia ilay mahay mandresy lahatra ny mpamaky, ilay manony ny
hetahetany, ilay mpamalifaly, manohina anao hangoraka, halahelo, ilay misarika anao ho tia, mety hanosika anao
hankahala, ilay mahatonga anao hankasitraka dia ilay mpandrindra ny fihetseham-ponao hiankavia na
hiankavanana.
Ny aingam-panahy no karazana tromba mambabo ny fon’ny poeta ka mahatonga azy hiteny kanto, hanoratra ny
meva, hambabo fo hafa. Manampy izany indray ny fivelarantsaina, ny herin’ny fiheritreretana, ny asan’ny fanahy.
Ireo rehetra ireo mitambatra no tonga hery famoronana,ka antsoina hoe talenta.
Manatevina izany rehetra izany ny tetika sy ny paika enti-madrindra ny asa, izay mahatonga ny fitenenana fa
ny poeta dia mpandrafitra. Ka ny feo sy ny teny no arafiny ho tonga sora-kanto. Ary ny soratra avoakany
amin’izany dia maneho fa ny mpanoratra, ny poeta dia olona havanana sy kinga amin’ny fampiasana teny sy
soratra: ahodiny hanana endrika miavaka ireny ka miteraka fihetseham-po miavaka koa.
Ny soratra no ahalalana fa ny nofinofy, ny fahitana mbamin’ny tsindrimandry iainan’ny mpanoratra no
avoakany.Tsy izany ihany fa ao ny fanomezana dikany sy fiainana, ny fanazavana ny fitrangan-javatra ao amin’ny
fiaraha-monina. Ary mbola maneho amin’ny alalan’ny teny risi-po sy ny fahadisoam-panantenana koa izy.
Rakotomahafaly Norbert Eugène
(Madagascar – Tribune, n° 028,17 Janvier 1989)
Fanontaniana : Hadihadio io lahatsoratra io.

MALAGASY SESSION 2007


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Faharetany: 4 ora

N.B : - Tsy maintsy atao ny laza adina I


- Isafidianana ny laza adina II

LAZA ADINA I: Tsy maintsy atao (isa 06)


Fanontaniana :
1. Tanisao ireo lohatenim-pizarana ao anatin’ny Boky “Vakivakim-piainana” nosoratan’i I.P.
ANDRIAMANGATIANA.
2. Omeo ny endriky ny fananam-panahy telo araka ny foto-pisainana malagasy.
LAZA ADINA II (Isafidianana ny A sy B) (isa 14)
A. FAMAKAFAKAN-KEVITRA
Hoy i Nalisoa RAVALITERA : “ Zanahary tapany ny mpanoratra ”.
Fakafakao sy tsikerao izany.

B. FANADIHADIANA LAHATSORATRA

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 83
Foto-pisainan’ny Malagasy ny hoe : “Ny Fanahy no olona”, maneho izay heveriny ho fototry ny soa
rehetra manendrika ny fiainan’ny mpiara-monina. “Ny Fanahy maha-olona” no tsy maintsy manentana
antsika eo amin’ny hetsika amam-panao rehetra.
Tsy ho tafarina ny firenena raha tsy io “fanahy maha-olona” io no zary fototra iorenan’ny
fiarahamonina indray. Raha voakolokolo tsara izy dia tsy ho kobaka am-bava intsony fa ho tanteraka an’asa
ny fanajana ny fahamendrehan’ny olombelona tsy ankanavaka, ny fikatsahana ny soa iombonana, ny
fananana konsiansy sy eritreritra eo am-panatanterahana ny adidy aman’andraikitra.
Hanarenana izany “fanahy maha-olona” izany eto amin’ny firenena, dia ny Malagasy tsy misy avakavaka
no tsy maintsy mahatsiaro tena ho tompon’andraikitra, misikina herim-po sy fahasahiana hanarina ny toe-
javatra.

In Gazety Lakroan’I Madagasikara, 03/04/88, tak. 04.


Fanontaniana: Hadihadio io lahatsoratra io.
MALAGASY SESSION 2008
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Faharetany: 4 ora
N.B : - Tsy maintsy atao ny laza adina I
- Isafidianana ny laza adina II

LAZA ADINA I: Tsy maintsy atao (isa 6)


Fanontaniana:
1- Milazà tara-kevitra roa iombonan’ny asa soratr’i J.J RABEARIVELO sy Samüel RATANY. (Isa 3)
2- Hazavao ao anatin’ny andalana tsy mihoatra ny dimy fa mpiantoka ny velona ny razana. (Isa3)

LAZA ADINA II : Isafidianana A sy B (Isa 14)


A- Famakafakan-kevitra
Hoy ny mpandinika iray : ”Tsy ilaina ny literatiora, satria ny onjan’ny nofinofy voiziny
dia misavoana mandrendrika ny lakan’ny fampandrosoana ny fiaraha-monina”.
Fakafakao sy tsikerao izany.

B- Fanadihadiana lahatsoratra

- Hanao boto ? Lehilahy efa mba teny amin’ny oniversite ve dia hanao boton’olona? Tsy rariny kosa
izany !
- Fa angaha ny “maha-lehilahy lehibe teny amin’ny oniversite” ahy hahitako ny haniko isan’andro?
Ary inona intsony moa izay Rariny e ? Ny miasa an-trano no mba haiko sy mora mety hahitana asa. Izay
no anjara tratrako.
- Marina kanjo ny anao ! Tena mampalahelo isika tanora ankehitriny. Mba nianatra ihany. Mba
nandanian’ireo ray aman-drenintsika fatotra amam-pondrana ihany, … nefa dia izao : tsy an’asa.
Fahiny, rehefa miteny i Dada mialoha ny taom-pianarana vaovao dia hoe : ”Mianara tsara ! Tsy mba
manan-kolovàna afa-tsy ny fahaizana ianareo. Mianara dia ho tafita !” Ankehitriny anefa, toa izay
nianatra indray ity no rendrika (…)
- Izany anie no ilazako hoe : Tsy hitako intsony izay Rariny ! Raha ny fikirizako fahiny ry Meja, tsy
haniry izay ho mpiasa an-trano mihitsy aho ! Tsy izany velively no tanjoko (…) saingy resy e ! Ny
hahitana izay sitrany ahay vaza-mihetsika sisa …
Iharilanto Patrick ANDRIAMANGATIANA,
in : VAKIVAKIM-PIAIANANA, tak, 26-27
Hadihadio io lahatsoratra io.
MALAGASY SESSION 2009
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Faharetany: 4 ora
N.B : - Tsy maintsy atao ny laza adina I
- Isafidianana ny laza adina II
LAZA ADINA I : Tsy maintsy atao (isa 6)
Fanontaniana:
1°) Milazà tara-kevitra telo fiventin’i Rado
2°) Fenoy amin’ny alalan’ireto teny na andian-teny mitovy hevitra aminy ireto ny fafana:
- Marina - gaga ;

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 84
- Tsara fo - an-tsitrapo;
- Matotra - mpanao ratsy
Terem-panahy
Malemy fanahy
Maty fanahy
Lany fanahy
Mahitsy fanahy
Anti-panahy

LAZA ADINA II : Isafidianana A sy B (Isa 14)


A- Famakafakan-kevitra
Hoy ny mpandinika iray : ”Ny aina no andevon-karena”.
Fakafakao sy tsikerao.
B- Fanadihadiana lahatsoratra
NY ASA SORATRA SY NY FIARAHA-MONINA
Mifandray akaiky ny asa soratra sy ny fiaraha-monina. Azo heverina aza fa ny fiaraha-monina no akora
voalohany enti-mandrafitra ny asa soratra maro.
Misy mampiasa ny soratra ho fanentanana ny fiaraha-monina, ho fanamboarana azy, ho fanondrotana sy
fanazavana ny sainy ary ho fiarovana amin-kerimpo ny fiaraha-monina misy azy.
Ao kosa anefa ireo manao ny asa soratra ho fiadiana mahery vaika hanoherana tsy amim-pisalasalana ny
fiaraha-monina misy azy izay mazàna dia voagejan’ny fahazaran-dratsy ; voafatotry ny fomba amam-panao efa
lany andro ary voadonton’ny saina lomorina sy mamoafady.
Tadidintsika ny herim-po sy fahasahiana nasehon’ny mpanoratra (…) nanohitra tsy niato ny tsy fahaiza-
mizaka ny tsy fitoviam-pinoana, ny fanaovana tsindry hazo lena, ny kely tsy mba mamindro, ny fanararaotam-
pahefana, ny didiko fe lehibe, nitera-doza teo amin’ny fiaraha-monina misy azy.
Raha fintinina àry izay voalaza dia fitaratry ny fiaraha-monina ny asa soratra. Hita ao ny finoany, ny
fanantenany, ny fitiavany, ny ahiahiny, ny firehan-tsainy, ny fahendreny, ny ambaratongam-pahaizana amam-
pahalalana takatry ny sainy.
RAZAFIARIVONY Wilson,
in Valiha, 28 Aogositra 1999.
FANONTANIANA : Hadihadio io lahatsoratra io.

MALAGASY SESSION 2010


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Faharetany: 4 ora
N.B : - Tsy maintsy atao ny laza adina I
- Isafidianana ny laza adina II

LAZA ADINA I : Tsy maintsy atao (Isa 6)


Fanontaniana:
1- Manomeza tara-kevitra telo lehibe nisongadina tamin’ny vanim-potoana fiforetana anaty?
2- Avy aiza no ipoiran’ny tsiny araka ny fiheverana Malagasy?
LAZA ADINA II : Isafidianana ny A sy B (Isa 14)
A- Famakafakan-kevitra
Hoy ity mpandinika iray : “Manampy ny tsirairay eo amin’ny fanefena ny maha-olona azy
ny literatiora ”.
Fakafakao sy tsikerao.
B- Fanadihadiana lahatsoratra
Ny hoe marina dia teny mora tononina fa saro-dazaina. Noho ny hamoran’ny fanononana azy dia re
mandrakariva amin’ny olona rehetra izy, ary mampalahelo aza fa ny olona tsy te hanao ny marina no
mazàna fatra-panonona ny hoe: marina, ho enti-mamadika ny marina.
Tsy avy hatrany dia fantatra ny marina fa mbola ilàna ny vavolombelona mahatoky matetika.
Mampalahelo anefa ny mahita ny sasany tsy mety milaza izay tena marina fa resin-tahotra, tsy sahy mijoro
ho vavolombelona mahatoky fa miforitra ohatra ny olona tsy manana hazon-damosina. Ny olona izay
milaza ny marina dia tahaka ny farihy madio mangarangarana ka hita ao ny taratry ny lanitra manga sy ny
famirapiratry ny vato kilonjy fotsy.
Joseph RABETAFIKA,
Mpanolo-tsaina, Lah-4, oktobra 1904.
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 85
Hadihadio io lahatsoratra io.

MALAGASY SESSION 2011


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Faharetany: 4 ora
N.B : - Tsy maintsy atao ny laza adina I
- Isafidianana ny laza adina II

LAZA ADINA I: TSY MAINTSY ATAO (isa 6)


1- Inona avy ireo zavatra entin’ny literatiora ho an’ny mpamaky?
2- Tanisao ireo adidin’ny velona amin’ny maty.
LAZA ADINA II: ISAFIDIANANA NY A sy B (isa 14)
A- FAMAKAFAKAN-KEVITRA
Hoy ity mpandinika iray: “Tsy misy biby te-ho kary fa mahery ny laha-janahary”.
Fakafakao sy tsikerao.
B- FANADIHADIANA LAHATSORATRA
Samy hafa amin’ny teny na resaka ifanaovana amin’ny andavanandro ny asan’ny mpanoratra: voasokajy
tokoa izy io satria natao hiantefa amin’ny olona hafa fa tsy mijanona ho fananan-tsamirery.
Mirakitra hafatra hatrany ny vokatry ny asan’ny mpanoratra. Mba hahafahan’ireny hafatra ireny hipaka
marina any amin’ny mpamaky na mpihaino dia niniana nampihaingoana izy ireny ka izany no nampiavaka azy
amin’ny fandre andavanandro.
(…) Tsy azo lavina noho izany fa ilain’ny isam-batan’olona ny literatiora (…) Mampianatra olona hahay
hanasokajy ny tsara sy ny ratsy. Mandrisika azy hitrandraka sy hikajy ny soatoavina. Manefy ny toe-tsaina ho tia
mamorona sy mikaroka ihany koa ny literatiora.
Lila RATSIFANDRIHAMANANA in Rary Tak 10-11
Hadihadio io lahatsoratra io.
MALAGASY SESSION 2012
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Faharetany: 4 ora
N.B : - Tsy maintsy atao ny laza adina I
- Isafidianana ny laza adina II

LAZA ADINA I: TSY MAINTSY ATAO (isa 6)


1- Inona no mahakanto ity ampahan – tononkalo ity? (valiny 3)
«Vaovao manao ahoana no imasona ahafaty?
Vaovao nahatonga ny firaisan – kina hihamafy?
Sa kosa vaovao hampanjaka ny herisetra,
Ka hifampifofo avy ny olombelona rehetra?»

RAZAFIARIVONY Wilson

2- Miteraka inona eo amin’ny olona ny finoana ny anjara? (Valiny 3)


LAZA ADINA II: ISAFIDIANANA NY A sy B (isa 14)
A- FAMAKAFAKAN-KEVITRA
Hoy ity mpandinika iray:
« Ny fon’ny mpanoratra no mitempo rehefa manoratra ny tànany»
Fakafakao sy tsikerao.
B- FANADIHADIANA LAHATSORATRA
Tsy misy Malagasy hanaiky ho rariny, raha voarohiroy izy nahafaty mpangalatra nitam – piadiana, tratra am –
bodiomby eo am – pandrobana ny fananany.
Ny fanafatrafarana azy tsy hikasi – Tanana toy ireny dia ho raisiny ho fiandanian’ny lalàna amin’ny mpanao ratsy.
Manana hevitra manokana tsy mitovy amin’ny an’ny Tandrefana nanatsohana ny lalàna ny Malagasy ny amin’io
zo sy fananany io.
Indro misy ohatra: iny misy olona efa tsy nihinan – kanina hateloana nangalatra tapa – mofo kely.
Azo izy dia entina eny amin’ny fitsarana.... fitsarana no mametra ny saziny....
Tsy eken’ny fisainana Malagasy izany (....) raha an’ny fitsarana ny tapa – mofo dia «rariny » rah any titsarana no
mikaroka izay famaizan – tsazy tiany. Fa raha ahy kosa ny tapa – mofo, dia ny mampahatra ny lalàna ihany no

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 86
anjaran’ny fitsarana, fa anjarako kosa ny mametra ny sazy farany ambany na ny sazy farany ambony no ahatra na
hovotsorana madiodio ny meloka! Manana mpitsaran tsy mety diso amin’izay ataoko aho, dia Andriamanitra sy ny
vahoaka, ny tsiny sy ny tody.
E.D ANDRIAMALALA; Ny fanagasiana. tak 53 – 54.
Hadiahadio io lahatsoratra io.
MALAGASY SESSION 2013
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Faharetany: 4 ora
N.B : - Tsy maintsy atao ny laza adina I
- Isafidianana ny laza adina II

LAZA ADINA I: TSY MAINTSY ATAO (isa 6)


1- Manomeza lahabolana am – bava telo (03) ka lazao ny faritra mpanao azy.
2- Inona avy ireo toko telo mahamasa – nahandro ny literatiora?
LAZA ADINA II: ISAFIDIANANA NY A sy B (isa 14)
A- FAMAKAFAKAN-KEVITRA
Fomba fiteny ny hoe: «Ny manao soa tsy mahafaty, fa ny manao ratsy enjehan’ny ataony»
Fakafakao.
B- FANADIHADIANA LAHATSORATRA
Iza...?
Ilay mahita ny tsy hitan’ny sarambaben’ny olona...
Ilay mahatsapa ny tsy tsapan’ireo mihevitra ho mpitolona...
Ilay miaina ny tsy iainan’ny indraimihira aminy...
Ilay miharitra ny tsy aritry ny maro amin’ny taniny...
Ilay mitsinjo ny tsy tsinjon’ny olo – maro toa anao...
Ilay mandre ny tsy renesin’ny izao tontolo izao...
Ilay hafa nefa tsy hafa fa ianao dia ianao...?

Nalisoa RAVALITERA, 28 – 02 – 88
In Sandratra amboara voalohany, takila faha – 05.
Hadiohadio io lahatsoratra io.
MALAGASY SESSION 2014
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Faharetany: 4 ora
N.B : - Tsy maintsy atao ny laza adina I
- Isafidianana ny laza adina II

LAZA ADINA I: TSY MAINTSY ATAO (isa 6)


1- Manomeza tara – kevitra telo (03) fiventin’i Samuel RATANY ao amin’ny asa sorany.
2- Misy ambaratonga telo (03) ny fananam – panahy. Inona avy izy ireo?
LAZA ADINA II: ISAFIDIANANA NY A sy B (isa 14)
A- FAMAKAFAKAN-KEVITRA
Hoy ny mpandinika iray: «Ny literatiora !... mitaiza ny olona ho any amin’ny tontolon’ny nofinofy »
Fakafakao sy tsikerao.
B- FANADIHADIANA LAHATSORATRA
Na niolaka atsy na nivadika aroa, mitotototo foana ilay fanahin’ny Malagasy nila vonjy sy fitahiana, fa ny
faran’ny tokiny Andriananahary ihany! (....). Tsy afaka tamin’ny eritreriny na oviana na oviana Andriananahary.
Zovy moa no afa – mihodivitra an’Andriananahary? Mamono eritreritra ny firenena mihambo tsy hivavaka
aminy:mitady tsy ho olona ireny, fa manao azy ho Andriamanitra angamba na ho biby? Fantaro anefa fa tsy izay
adala minia mikimpy no hahafoana iry masoandro iry; ary tazano fa ireo miavona manao tsy hivavaka aminy ireo
indrindra no midi – kizo amin’ny finoanoam – poana maizina sy mahatsikaiky.
Raha ny Malagasy dia tsy nihambahamba izy ny hiondrika sy hibaboka tongotra aman – tanana teo am –
paladian’ny Tompon’ny lahatra. Ary tsy niala teo izany (....). Andriamanitra tokoa no (....) voalohan – teny sy faran
– tenin’ny filôzôfia Malagasy.
Rév. P. RAHAJARIZAFY, in Filôzôfia Malagasy tak. 90.
Hadihadio io lahatsoratra io.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 87
MALAGASY SESSION 2015
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Faharetany: 4 ora
N.B : - Tsy maintsy atao ny laza adina I
- Isafidianana ny laza adina II

LAZA ADINA I: Tsy maintsy atao (Isa 6)


1) Milaza mpandray anjara mpanampy telo (3) ao amin’ny tantara foronina Vakivakim-piainana, nosoratan’i
Iharilanto Patrick Andriamangatiana.
2) Manomeza ohabolana telo (3), ka:
- Iray momba ny tsiny.
- Iray momba ny tody.
- Iray momba ny vintana.

LAZA ADINA II: isafidianana ny A sy ny B. (Isa 14)


A- FAMAKAFAKAN-KEVITRA:
Hoy RANDRIAMAROLAZA Louis Paul: «Ny anjaran’ny olona amin’ny ankapobeny dia miankina
amin’ny tenany ihany ».
Fakafakao sy tsikerao.
B- FANADIHADIANA LAHATSORATRA:
Ny mpanoratra dia mpanabe sady mpampianatra. Noho izany, tompon’andraikitra amin’ny
fanolokoloana ny sain’ny Malagasy izy. Koa mampahatsiahy azy ireo izahay hoe: efa mba voafaritrao
poeta, ianao mpanoratra ve ny sakafon-tsaina natolotrao ny Malagasy? Anananao andraikitra izany.
Zava-bahiny tsy antonona ny toe-batany no nasainao nateliny ka mankarary ny ambavafony, ianao
anefa tsy mety hitrandraka zava – Malagasy mampangetaheta azy.
Impiry ianao no nieritreritra fa ny tsy fahaizana mandanjalanja avy aminao no mety mamorika ny
sain’ny Malagasy, izay efa miharatsy rahateo? Ianao poeta, ianao mpanoratra, lalana mankaiza no
isarihanao ny sain’ny Malagasy?
Ianao no mpitari-dalana ka tsy ny fanafoanana izay efa tsara akory no fanagasiana, fa ny
fanandratana izay maha Malagasy eo amin’ny toerana avo…
Ranoë
Fifandraisana sekoly FJKM n°2 –Fihavanana
Hadihadio io lahatsoratra io
MALAGASY SESSION 2016
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Faharetany: 4 ora
N.B : - Tsy maintsy atao ny laza adina I
- Isafidianana ny laza adina II

LAZA ADINA I: Tsy maintsy atao (Isa 6)


1- Inona no maha –kanto an’ity ampahan-tononkalo ity? (Valiny 3)
Ilay fasako, fasako ihany
Fa ny foko dia fasana koa,
Io no fasako ivalan’ny tany,
Io no fasako iray, faharoa.
J.J RABEARIVELO, Amboara voafantina, tak.85
2- Manomeza ohabolana na oha – pitenenana telo mikasika ny «aina» ary takaro avy amin’izany ny hevitra
fonosiny
LAZA ADINA II: isafidianana ny A sy ny B. (Isa 14)
A- FAMAKAFAKAN-KEVITRA:
Hoy ny mpandinika iray: «Amin’izao andron’ny fandrosoana izao, dia tsy ilaina intsony ny mpanoratra fa
mpandrebireby ny saim-bahoaka fotsiny.»
Fakafakao sy tsikerao.

B- FANADIHADIANA LAHATSORATRA:
Manana izay heveriny ho zava –dehibe eo amin’ny fiainany ny firenen-tsamy hafa eto an-tany ary
miankina indrindra amin’ny fijeriny ny fiainana izany. ka dia mba manana ny azy koa ny Malagasy. Ary araka
ny fijeriny ny fiainana, dia «ny fanahy no olona» na «ny fanahy no maha olona».

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 88
Kanefa tsy ireny «fanahy » voalazan’ny mpivavaka ireny loatra aloha no ao an-tsainy amin’ity hoe «ny
fanahy no olona» ity. Fa ny tiany holazaina amin’izany dia ny fomba amam-pitondran-tena, ny fifandraisana
amin’ny namana, ny fihetsika aseho vahoaka, ny toetra araka izay hahitan’ny mpiara-monina azy. Amin’ny
Malagasy dia izany fihetsika sy fomba amam-panao izany no mahaolona na sanatriavina mahabiby.
Koa raha misy manana toetra tsara sy maha te hidera dia izany olona isany no dokafany ho «tena olona »
iny. Fa raha misy kosa olona tsikariny sady hitam-poko, hitam-pirenena fa tena manana fihetsika sy fitondran-
tena mamoafady dia tsy mihambahamba akory ny Malagasy manondro azy ho «biby iny fa tsy olona». Izany no
mampiseho fa tena zava –dehibe amin’ny Malagasy mihitsy ity toe –panahy ifandraisana amin’ny namana ity.
FETY Michel, in Fanabeazana sy fiainam-pirenena, 1972
Hadihadio io lahatsoratra io.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 89
ANGLAIS SESSION 1999
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR

Text: MOVE OVER, YOU ADULTS!


Two years ago, Craig Kielburger, a Canadian boy then only 12 years old, founded Free the Children,
a youth organization aimed at ending child labour and encouraging youth involvement in community service.
Since then, hundreds of local chapters have formed all over the world.
Now 14, Kielburger has travelled extensively, meeting with children and giving speeches on child
exploitation. He recently spoke with Newsweek’s Susan H. Greenberg.
Greenberg:
Where did the idea for Free the Children originate?

Kielburger:

I was looking for the comics in the local newspaper and came across an article about Iqbal Masih, young
Pakistani, whose photo was on the front page with the headline BOY OF 12 SPOKE OUT, MURDERED.

It caught my attention because I was also 12 then. I read about how, at 4, he was sold into slavery and became a
carpet weaver. And how, at 10, he was able to escape and began to speak out for working children in Pakistan and
around the world. And how, at 12, he was murdered.
Greenberg:
Why did you identify so strongly with him?

Kielburger:
I had learned about how slavery had been abolished. And that confused me : if slavery was abolished,
how can it be alive today ? So I began research and learned that an estimated 250 million children around the
world were involved in working. I went to my class at school and said, « Listen, here’s an issue. This is what I
know about it. This is what I want to do. Who wants to help? » And Free the Children was born.
(Newsweek, August 4, 1997)
QUESTIONS
A. Comprehension and Vocabulary (7 pts)
I. Find words from the text:
a) Equivalent to « participation »
b) Opposite to « result »
II. Say if these statements are TRUE or FALSE :
1. Craig Kielburger was looking for an article about Iqbal Masih in the newspaper.
2. As far as Craig knew it, slavery had already come to an end.
III. Choose the right answer:
1. This article talks about:
a) The freedom of children
b) The murder of children
c) Employing under-aged children
d) Working with children
2. Craig Kielburger was interested in Iqbal Masih because:
a) They were of the same age.
b) They were doing the same kind of jobs.
c) They were of the same country.
d) They were in the same class at school.
IV. Answer these questions
1. How is Craig Kielburger’s action conducted?
2. Why was Iqbal Masih murdered?
V. These sentences make up a summary of the text but they have been cut and scrambled. Re-assemble the
pieces in order so as to get a coherent paragraph.
- Who had been sold and then murdered.
- He found out about child labour
- One day, as Craig Kielburger was looking for his favourite comics in the newspaper,
- With the help of his classmates,
- He saw a photo of a Pakistani boy

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 90
- After digging into the matter,
- And the upsetting number of working children.
- Craig decided to found free the Children.
B. Language Test (6 pts)
I - Grammar:
Fill in the appropriate grammatical items
Last Saturday I went shopping. I bought that English dictionary …..(1)…..is on the table. I really need it
for I am bad…..(2)…..English. I wish I…..(3)…..speak English very well. If I had learnt hard at school I
could …..(4)….. spoken English fluently. I have been studying …..(5)….. two months at the American
Center and I get…..(6)…..very well with my teacher. I’d…..(7)…..learn English than French. It is very
important to know it for it is …..(8)…..an international and a scientific language.

II - Language Functions (4 pts)


Complete this dialogue between Brenda, in bed with fever, and Ann, a visitor.
Ann: How are you getting on with your fever ?
Brenda: I’m feeling better now, but I’m still a little cold.
Ann: .............................?
Brenda: Oh, yes. Thank you.
Ann: ............................. ?
Brenda: Without milk, if you don’t mind.
Ann: .............................
Brenda: Thanks a lot.
Ann Oh, I’ve spilt some on your blanket! ..............................
Brenda: Don’t worry about that. It’s an old blanket, anyway.

C . Writing (7 pts)

Write an article about a Malagasy traditional celebration and send it to our newspaper.

YOU COULD WIN A WEEK’S TRIP TO REUNION!


Imagine you are taking the contest. In about 60 words, write an article about DONIA,
EXHUMATION, SAMBATRA, etc.

ANGLAIS SESSION 2000


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
Text
Computers in the third world

Computers are on their way to invading the Third World. Although the poor countries are considered
technologically lagging tens of years behind compared to advanced countries, they cannot avoid looking at
computers.
These brain-machines are, as we know, very profitable to the users: their rapidity and their technical capacity have
made them an important partner for finance executives*, factories, transport, chemistry and medical care in very
technologically - advanced countries which are able to pay for them.
Rapid world economic and technical development does not allow any country in the world to overlook computers.
Business people who need rapid results or want to know the present state of their book-keeping find them very
necessary. Many small or medium-sized companies begin using them, too.
Although their prices are going down, high-performing computers are still beyond the purse of many who should
use them in their work.
Anyway, these machines have now proved of great necessity for our modern and technical age.
Many important fields and executives find them indispensable for the correct and rapid fulfilment of their task.
Banks are frequently the first to use them for the satisfaction of their clientele. Competitively in business is now
partly based on the use of computers in factories.
_________________
*An executive: “Un cadre”, “un chef de service”.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 91
QUESTIONS

I. Reading comprehension (7 pts)


A- Find in the text words or expressions which mean:
a) Associate
b) Expensive
B- Say if these statements are True, False, or ING (Information Not Given). If false, correct it
1- Computers have become essential in the world of business.
2- Who invented computers was lazy.
C- Choose the right answer
1. In the use of computers, Third World countries are:
a) quite advanced
b) quite late
c) as late as advanced countries
d) very advanced

2. a. Even if computers are getting cheaper, many can’t afford them.


b. Computers can be bought although their prices are getting higher.
c. Since their prices are high, many companies can afford computers.
d. There are high-performing computers on the market and many can afford them.
D- Answer the following questions
1- Why are computers very profitable to their users in developed countries?
2- Why are computers indispensable to business people?
E- The sentences below are a summary of the ideas in each paragraph, but they have been
scrambled. Arrange them as they are presented in the text.
Computers do a lot of service in various domains.
Nowadays, competition in business has made computers indispensable.
Developing countries are technologically late, however they cannot overlook computers.
Rapid development makes the use of computers necessary.
II. Language test (6 pts)
A- Grammar
Fill in with the appropriate grammatical items
What I’m going to tell you about happened recently. Two weeks …, I went to the disco with
some friends … asking for my Dad’s permission; … when I was back home the next morning,
he said angrily that he … waited … me all night, adding that if I had not returned by two
o’clock, he … gone to the police. … then, I have no more … given permission to go out at
weekends.
B- Language functions (4 pts)
Complete the following dialogue
Carol: You know, Kate, I and Rick have decided to get married at last.
Kate: Rick? I don’t know him. ………………………..…………………. ?
Carol: Of medium height, with blue eyes and a rather long nose. He’s a doctor.
Kate: You’re lucky, Carol. Bill has left me. I think I can’t love anybody any more. I wish
……………………………………………………………………….. .
Carol: Don’t say that. Come to my wedding and I’ll introduce you to my cousin Gerry. He’s very nice.
It’s just in a month. On 25 July.
Kate: ……………………………………………………………………..….
Carol: What a pity! I know you’re a good cook. What would you advise me for dessert that day ?
Kate: ………………………………………………………………………..
III. Writing (7 pts)
A friend who lives abroad will soon be visiting you. Write a letter telling him (or her) about the
weather at the moment and the clothes that would be suitable.
(About 60 words)
ANGLAIS SESSION 2002
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
TEXT
Over a million teenagers run away from home each year. Some are running from intolerable situations such
as physical or sexual abuse. But more often, running away is sparked by arguments with parents over such matters
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 92
as curfews, school grades, household chores and choice of friends. Perhaps your parents’ outlook and thinking on
matters simply does not coincide with yours… Is that any reason to rebel or run away ? Besides, running away
resolves nothing, it only creates more problems. A few runaways actually get jobs. But for most of them, life is
worse than it was before they left home… Teens don’t find freedom on the streets. Instead, they find other
runaways or throwaways like themselves living anywhere where they have no protection from rapists or muggers.
They also find a lot of people who make it their dirty business to exploit young people, and teenage runaways are
an easy target… Little wonder that many of them end up seriously injured or dead. It thus makes sense to put forth
every effort to talk with your parents. Let them know how you feel and what is going on. What ever the case, talk,
don’t run away. Even if life at home is not ideal, keep in mind that things can be even worse when you are on the
run.
Questions Young People Ask, p. 60, Excerpt.

I. READING COMPREHENSION (7 pts)


A- Find in the text
1- The synonym of « unbearable »
2- Antonym of « several »
B- Choose and re-write the one best answer
1. A curfew is
a) A few rules to remember
b) A set time to come home
c) A certain number of instructions
d) The timing of one day’s programme
2. Young people run away because
a) They think it is the best solution to their problem
b) This choice has long proved to be the best
c) They want to live with their friends
d) They find that their parents are able to help them

C- Say whether these statements are TRUE, FALSE or ING (Information Not Given).
Justify when « True » or « False »
1. Some run a ways practice physical training
2. Life at home is better compared to street life
D- Answer these questions
1. What other problems do teen runaways meet when they leave their home?
2. What solutions does the writer suggest to avoid generation gap?
E- The sentences below are scrambled. Re-arrange them as they are presented in the text
1. When they run away from home, they are often faced with dangers.
2. Some teens choose to run away because they often argue with their parents over discipline or life style.
3. So, leaving home at an early age is not a solution. Just talk with your parents.
4. The difference in points of view should not turn into family breakdown.

II. LANGUAGE TEST (6 pts)


A.- GRAMMAR
Fill in the blanks with the correct grammatical items
There are true friends. There are false friends. Jane has a friend with ….(1)…. she shared all her
secrets. Juliet is older ….(2)…. Jane but they are in the same class. One day they went for a ….(3)….
in the countryside and decided to have fun. The game consisted ….( 4)…. hiding something and
making the other look ….(5)…. it. It took Jane so long ….(6)…. time because it ….(7)…. well-
hidden. ….(8)…. it was almost empty when she found her purse. May be Juliet had taken some of her
money.
B.- Language Functions
Complete the dialogue
Laura is telephoning Tina.
Laura: Is that you, Tina?
Tina: Speaking. But you’re crying...................................?
Laura: My sister is in hospital.
Tina: ..................................................?
Laura: For two days now.
Tina: What’s wrong with her?

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 93
Laura: ...............................................
Tina: I’m....................... Have your parents been told about it ?
Laura: Of course. But they said they wouldn’t be able to come until Saturday. I wish ..............................
Tina: Cheer up, Laura. That’s life.
Laura: ...................................................?
Tina: I’m sorry, I can’t. I’m very busy now.
Laura: That’s all right.
Tina: But I’ll be free tomorrow afternoon. So, .................................. (Offering help)
Laura: I’d like you to mail a letter.
Tina: No problem.
Laura: ..............................................
Tina: It’s a pleasure.

III.- WRITING (7 pts)


What should we do to develop Madagascar? (About 60 words)

ANGLAIS SESSION 2003


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
TEXT : DEVELOPMENT IN THE THIRD WORLD

For far too many generations, uncounted millions of children have grown and many have died in
subhuman poverty, hunger and malnutrition. This was almost accepted as a fact of life, a permanent state of
affairs.

Many governments are now engaged in a variety of activities to provide community based services.
For example : efforts towards comprehensive programmes for rural developments including food crops and
water supply ; improving the position of women ; developing population policies ; attention to the
environment and programmes in the field of human settlements. One important component of this new
approach is Primary Health Care which, however, is not something new or untried. It is an approach based
on the realities of the problems confronting us all and on experiences in many countries.

As far back as the 1960’s, governments in various parts of the world, with the cooperation of UNICEF
and W.H.O began retraining traditional midwives and other villagers as part-time health workers. Likewise,
several years ago, UNICEF began developing, in conjunction with a number of countries, kits containing the
simple medicines required to treat the most common elements of each country. These kits assembled by
UNICEF are distributed to village pharmacies and are replenished through the contributions of the villagers.

QUESTIONS

A - READING COMPREHENSION (7 points)

I – Re-order the following ideas as they appear in the text


a) Midwives and villagers were retrained to work for the Primary Health Care.
b) Up to now, the problem of poverty is considered to be normal
c) Medicines are distributed to village pharmacies
d) Programmes for rural development are now undertaken by the government.

II – True or False. Justify.


1- Community based services are provided to many governments.
2- Primary Health Care has always been the main concerns of many governments.
III – Vocabulary
1- Find in the text a word meaning « Facing » (cf 2nd paragraph)
2- Choose the best meaning of « contributions »
a- conventions c- corruptions
b- participations d- convictions.

IV– According to the text, which organisations are the governments in cooperation with?
V – What do you think of the help of the Organisations? Do you agree on it? Why or why not?
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 94
B – GRAMMAR IN USE

Fill in the gaps with grammatical items.

The Christian calendar is full of celebrations and special occasions for rejoicing. Whether they are Christians
___(1)___ not, many Malagasy families see them ____(2)_______ good opportunities for eating good food and for
spending money _____(3)______ beautiful and brand–new clothes. To myself, the __(4)_____ attractive of them
all is perhaps Christmas, because it is _____(5)_____ the time of my birthday and the time _____(6)____ I am
allowed to spend one or two weeks with my grandparents at the seaside. As I am their only grandchild, my
grandparents are always ready to please me and buy anything I want _____(7)_____ they are not very rich.
Christmas is also the period at _____(8)_____ I receive a great number of postcards from my pen-friends abroad,
and I have quite a good collection of them in my room.

C – INDIRECT TEST OF SPEAKING

1 - Express the following statements in a formal way


a) Bring me this bottle over there
b) Where’s your boss? I want to speak to him.

2 - Complete the following dialogue


Jack has just arrived from holiday. John wants to know a few things about his friend’s holiday.
John: ....................
Jack: To the seaside. I went with a few friends.
John: ....................
Jack: 3 weeks
John: ....................
Jack: At a camp-site. It was super!
John: ....................
Jack: In the morning, we went cycling, in the afternoon we went swimming and in the evening we
went dancing.
John: ....................
Jack: Great! A lot of sun. Just the ideal weather for a holiday.
John: ....................
Jack – A lot. I really had fun.
D – WRITING (7 points)
AIDS is now spreading in many countries in the world and killing a lot of people. Do you think that it’s
possible to stop its propagation? Write your viewpoint in about 120 words.

ANGLAIS SESSION 2004


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR

TEXT:

In the Third World, children have always suffered from exploitation. This is especially true of Malagasy rural
children. This sort of exploitation is often disguised. Children seem not to realize it though it does have some bad
side effects, especially in the educational field.
At a very early age, as soon as she is strong enough to help her parents, a rural girl has to take part in the daily
family tasks. The older she gets, the more responsibility she must assume. She has to take care of the baby.
Besides, she cannot avoid the family chores such as pest ling rice, feeding poultry, drawing water from the river,
most of the time with baby humped on her back. As for the boy, his tasks consist in collecting, preparing fire-wood,
tending the cattle, scaring birds off the family rice-fields. In such conditions, little time is given to children to learn
their lessons and do their home works.
Moreover, most rural children are poorly nourished. Maize, cassava, sweet potatoes along with vegetables
compose their diet. Meat and sometimes rice are quite a luxury for them. Sustained attention and effort at school
are unlikely to be expected of such pupils. No wonder that there are so many school drop-outs. Worst of all, some
parents pay little or no attention to education. They are rather reluctant to send their children to school because, for
example, raising beef cattle would be more beneficial than being educated.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 95
QUESTIONS
A- READING COMPREHENSION (7 points)
I°- General text comprehension
1- What does the text talk about?
2- In what aspect of life are Malagasy rural children disadvantaged?
II°- TRUE, FALSE or ING Justify your answer :
1- Malagasy children are conscious of their situation.
2- Children are likely to be inattentive at school.
III°- Fill in the chart with information from the text
Reasons Results
1- family chores …………………….
2- ……………. Few children attend schools

IV°- Find in the text


1- The synonym of: well-hidden.
2- The opposite of: to neglect
V°- Answer the questions
1- Give two examples of chores girls have to do at home
2- Why are there so many drop-outs?
3- Some parents think that “raising beef cattle would be more beneficial than being educated.” Do you
approve or disapprove that mentality? Why?
B- GRAMMAR IN USE (2 points)
Fill in the blanks with grammatical items:
More and more young people want to live …….1…….. their own. They don’t want to depend
………….2…………. their parents. …….3………… if their parents don’t help them at all, they
………..4………. have a lot of problems. In fact, they can’t manage …….……5…………… their
parents. So ……..6………. children and parents . ……….7………… try to get on
…………8………..with each other.
C- INDIRECT TEST OF SPEAKING (4 points)
I°- Match the utterances with the situations:
1- I’m afraid you’ve got the wrong number
a) At the hairdresser’s
2- I’ll pay you back tomorrow.
b) Giving directions
c) On the phone.
d) Borrowing.
II°- Complete the dialogue as indicated (3 points)
Father has just received his son’s school report book.
Father: your exam result wasn’t very good.

Son: ……………………, Dad. (Disagreeing)

Father: you should have done better.


Son: ……………………, Dad. (Expressing a regret)
Father: yes, you could have. ……………next time. (Giving advice)
Son: yes, Dad. But …………………football (expressing preference)
Father: …………………….!………………………? (Expressing surprise)
Son: But I’m very good at that, Dad.

D- WRITING (7 points)
You have read this statement in a magazine:

“POVERTY CONTRIBUTES TO PROSTITUTION.”

Do you agree or disagree? Give your opinion in about 120 words.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 96
ANGLAIS SESSION 2005
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
TEXT: STARVING NATION.

Ruvaria, a small, overpopulated, and unfriendly nation, was faced with the great problem of
finding more food for its starving people. In fact, living and health conditions became so bad that many
people were dying. Others were suffering so much that they wanted to die. Most of the deaths involved
babies, young children and the elderly.
A group of Americans became very concerned about Ruvaria’s problems. They asked the
President of the United States to help the Ruvaria and give them the needed food. However, the
President realised that if he gave Ruvaria the food, it would serve to keep the population excessively
high and might even cause a population boom. Then, when the food is gone, the people of Ruvaria will
be again faced with the same problems.
On the other hand, if the President didn’t supply the food, many people would die. But in the long
run, this would greatly reduce Ruvaria’s population. With a much smaller population Ruvaria would be
able to support itself and allow its people to live fuller, more comfortable and healthier lives.

QUESTIONS

A – Reading Comprehension (7 pts)


I – Re-order the following ideas to make the summary of the text
1) The US President ignored the request of food supply,
2) Ruvaria was faced with the problem of starvation.
3) And seemed not to care much about the Ruvaria’s.
4) He would give the supply on a certain condition.

II – General text comprehension


1) What is the text about?
2) How did the suffering affect some Ruvaria’s?

III – Fill in the table below with information from the text

Cause Consequence

The Ruvaria’s lived in very bad conditions - - - - - - - - - - - - -( a ) - - - - - - - - - - -

The population of Ruvaria would rise excessively


- - - - - - - - - - - ( b ) - - - - -- - - - - - - -

IV – 1) Choose the best meaning of “population boom”


a) Bombing of the population
b) Lack of the population
c) Increase of the population
d) Decrease of the population

2) Find in the text the opposite of “augment”

V– Do you agree on the US President’s attitudes towards Ruvaria’s population? Why?

B – GRAMMAR IN USE (2 pts)

Fill in the blanks with the suitable grammatical items

Our environment doesn’t stop degrading every hour. If we don’t give …… (1)……practising bush-
fire………(2)………….slash and burn agriculture, our life will……(3)……….. endangered. Right now,
we………(4)…………….do reforestation, build national parks and reserves…………(5)…………well.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 97
Don’t forget that ……… …..(6)………………environment provides us ………(7)……………. many
substances …………(8)……………can be used to fight diseases.

C – INDIRECT TEST OF SPEAKING (4 pts)

I – Match the expressions in column A with the functions in column B.

Column A Column B

1- I wish you would turn down your radio. I’m a) complimenting


working. b) Expressing regret
2- I wish I had not bought that CD player. Now, I’m c) Expressing a hope
absolutely broke. d) Complaining

II – Build up a dialogue from the following situation (3 pts)

Fred invited Jenny for lunch last Saturday. She suggested going to the “Palm Beach” restaurant.
He accepted. Before ordering, he asked her what she wanted to. She chose steak salad and
wine.
Fred: ……………………………..?
Jenny: ……………………………?
Fred: ……………………………..
(At the restaurant)
Fred: ……………………………?
Jenny: …………………………….
Fred: ………………………………

D – WRITING: (7 points)

You have seen this notice in a newspaper.

Children’s work. No!

What do you think about it? (About 120 words)


ANGLAIS SESSION 2006
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
TEXT
Malaria killed about three times as many Africans each year as does AIDS, and is on of the top two killers
of African children. According to the world health Organization (WHO), between 1,4 million and 2,8 million
Africans south of Sahara now die of malaria each year. Statistics are patchy, but this is a big rise from the WHO’s
previous estimate of 1 million. Yet, unlike AIDS, malaria is largely treatable. So why are more Africans dying from
it?
There are several reasons why malaria is on the increase again; some of these are linked with the behavior
of the parasite that is spread by the mosquito and causes the disease. The parasite keeps on developing resistance to
the drugs designed to combat it; it began to build up resistance to chloroquine, used as a preventive, in the 1970’s,
now, in countries such as Kenya and Malawi, it has developed stubborn resistance. Chloroquine is thought by the
WHO’s works in only about two – thirds of cases, even when much higher doses are taken as a treatment.
In the past, whenever the parasite became resistant to one drug, a new one was often becoming available to
fight it. But now there is less interest in Europe and American in producing now anti-malaria drugs. This is partly
because few people in these areas get malaria. It is typically a disease of the poorer countries: 80% of those who die
of it are Africans.
Hopes that the disease could be eradicated by such measures as spray in house with DDT or draining
stagnant water faded with the growing power of organization concerned with protecting the environment.
Health workers now focus more on protecting people; less on destroying mosquitoes. One hope is that an
effective vaccine will be found. But malaria specialists say that African may have to wait until the next century for
one.

QUESTIONS

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 98
A- READING COMPREHENSION (7 points)
I- Find in the text
1- The equivalent of «increase ».
2- The opposite of «richer »
II- TRUE or FALSE. Justify your answer.
1- Chloroquine is not really effective even when taken in high doses as treatment.
2- A vaccine against malaria has already been in African.
III – Fill in the chart with information from the text:
Methods or drugs Inconvenient
- Chloroquine …………………….
- Spraying house with DDT or draining stagnant water …………………….
IV- Reorder the following ideas as they appeared in the text.
1- The old methods are contested by organizations protecting the environment.
2- The present drug against malaria is not effective enough.
3- The Western Countries pay less attention to malaria
4- Malaria is on of the most dangerous and fatal disease in Africa.
V- Answer the questions.
1- Give two solutions for killing mosquitoes stated in the text.
2- Why is that people can’t fight against malaria with Chloroquine?
3- What do you think of Western Countries’ behavior concerning malaria spread in Africa?
B- GRAMMAR IN USE (2 points)
Fill in the blanks with the right grammatical items.
Kim in the Sally are one the bus and are discussing ……(1)…….of them saw ……(2)…….; Film
……(3)……. television last night. Kim thinks ……(4)……. Was marvelous ……(5)……. Sally
……(6)…….think……(7)……. Sally says ……(8)……. She preferred the previous week film.
C- INDIRECT TEST OF SPEAKING (4 points)
I- express the following statements in a formal wav:
1- I want you to read this report.
2- Is it all right if we smoke in here?
II- complete the following dialogue.
Lova is back home from school. She is sick.
Lova: Oh, I have had a headache for one hour now.
Mother: Can some aspirin?
Lova: No …….. but I have just taken two paracetamols.
Mother: Some tea?
Lova: That’s you, but I don’t want any tea.
Mother: Let me make a bed for you. Would to do that?
Lova: Yes ………………………
Mother: No problem. It’d be a pleasure.

D- WRITING
As far as family life is concerned, what kind of parents would you like to have? (in about 12 words)
ANGLAIS SESSION 2007
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR

TEXT : 18,000 Homeless: Flooding in Madagascar's Capital


"An alarm sounded in our neighborhood. It was raining. l saw neighbors running around and pitching in to
help each other get rid of the rain water, but the water level kept rising. l woke my three children because we had to
leave our house. Since then this tent is our home."
Martine Rasoamihevitra is one of the 18,000 residents of Antananarivo, Madagascar who have been
rendered homeless by the incessant floods that have hit the capital since mid-January. Fortunately for her, UNICEF
has provided tents for 15,000 people including non-perishable food items, water purification substances, containers,
blankets, mosquito nets and even school kits to 1,200 students from elementary schools that lost their school
supplies in the floods.
Aid by the local authorities has stopped, now that the water level has gone down. But many families stay in
their tents. Their houses aren’t under water any more, but they are full of stinking mud. Some houses have been

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 99
destroyed completely. After last weeks' cyclone, more than 30,000people in Madagascar have been affected by the
bad weather. Some people lost their houses, others were forced to move.
"We moved here a few years ago", one woman, who lives in one of the Unicef tents in Antanjombato says.
"We are originally from Ambohimangakely, but there is no more land for us there”. The women, who live with
their families in a little village of wooden huts next to a canal, earn a living carrying bricks, while the men pull
pousse-pousse.
For some families, the rainy season is an annual disaster, not just the one that happened this year. "This is
the third time that we live in tents on this dike", one woman says. "The rice fields here are the land of our ancestors
so we can't leave. It used to be OK here, until they build these dikes around Tana. Now we are flooded every rainy
season during three years." The woman, who has a job in a factory, now sleeps with family, a calf and a pet cat in
the same tent. Her husband goes out fishing. "Some of the neighbors lost all their rice", she says. "But we didn't, we
were lucky. We harvested before the floods started".
By Unicef, with additional reporting by Mada English journal.

QUESTIONS
A- READING COMPREHENSION (7 points)
I- Re-order the following ideas as they appear in the text.
1) Some people could save their culture before the floods.
2) Madagascar has to endure floods since the beginning of this year.
3) Some people have nowhere to go so they prefer to remain in their tents.
4) The population tried vainly to struggle against the rain water.
II- Find in the text :
1) The equivalent of “occurred".
2) The opposite of “partly".
III- Say if these statements are TRUE or FALSE. Justify your answer.
1) Martine was still living in her tent when the journalist wrote this article.
2) The woman in the last paragraph of the text lost all her rice in the floods
IV- Complete with words from the text.
Some people’s houses have been totally ________ that they have to remain in their tents; some
of them have built ________ as shelters until they find new solutions.
V- Answer the questions.
1) Why do some people stay in their tents even if their houses aren’t under water any more?
2) According to the woman in the last paragraph of the text, what is the cause of the floods?
3) Do you agree on the local authorities’ decision to stop aid though many families still stay in their
tents? Why or why not?

B- GRAMMAR IN USE (2 points)


Fill in the blanks with the right grammatical items.
My cousin Jack is an unlucky young boy. ……(1)….he was among the best students at the
University, he can’t find a job. Two weeks ……(2)…., he applied……(3)….a job
……(4)….an assistant manager but he ……(5)….not accepted. The fact is that he ……(6)….
to neglect English……(7)….he was in the secondary school. So, he can’t do the job interview
well. He regrets it and says: “I……(8)….I had done English well at school”.

C- INDIRECT TEST OF SPEAKING (4 points)


I- Complete the dialogue:
Mary is in front of her mirror, holding scissors.
Betty: …………………….?
Mary: I’m cutting my hair.
Betty: …………………….? (Making an offer)
Mary: …………………….. Here are the scissors.
Betty: Let me see. (Later) …………………….?
Mary: Oh, Betty, it’s marvellous! …………………….!
Betty: You’re welcome. I’m already late. ……………………..
Mary: See you. Give my regards to uncle Jim.
II- Match the utterances in column a with the functions in column B.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 100
COLUMN A COLUMN B
1- If I were you, I would go to the police a) giving advice
station b) complaining
2- If only I had known, I wouldn’t have done c) expressing regret
that d) agreeing

D- WRITING (7 points)

Nowadays people are getting used to seeing films of violence. Write about their bad effects in
our social life today. (About 120 words)

ANGLAIS SESSION 2008


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR

TEXT RAPID POPULATION GROWTH

Another feature of Africa’s population is its rapid growth. Africa is the fastest growing region in the world.
Africa will double its population in less than 35 years at its current growth rate. In Kenya, the country with the
most rapid population growth, an average woman has eight children. At Kenya’s rate of growth (4.2 percent), its
population will double in 17 years.
Rapid population growth makes progress difficult. Many African nations cannot meet the needs of their
people for medical care, safe drinking water, and good housing.
Population experts give several reasons for Africa’s rapid population growth. Medical research and
vaccination programs have brought down the death rate. The infant mortality rate in many African countries is
still high, but children who survive their early years are living longer. Second, in rural areas, most Africans are
farmers. They need many children to help with the farm work and then to care for their aged parents.
Rural families are not likely to give up having many children anytime soon. Parents see children as a
blessing. Many African proverbs stress the importance of each child. The Ibo people of Nigeria ask “Gini ka
nwa” –“What counts for more than a child?” A West African proverb comments on how children contribute to
family life as workers: “Each extra mouth comes attached to two extra hands”.
In Africa, Asia and Pacific Realm, 1998, North
Carolina
State University, “Rapid population Growth” P.17
Note: growth = increase
QUESTION
I - READING COMPREHENSION (7 pts)
A - Find in the text
1- The synonym of “decreased”
2- The opposite of “urban”

B - Say if these statements are TRUE, FALSE or ING (Information Not Given)
Justify if true or false
1- One reason for Africa’s rapid population growth is the need for more hands in the farm work.
2- The Kenyan women get their first children at the age of 17.

C - Choose and re-write the one best answer


1- “The feature of Africa’s population” means
a) The characteristics of Africa’s population
b) The needs of Africa’s population
c) The poverty of Africa’s population
d) The African population’s problem

2- Many African nations cannot solve their problems because.


a) Development is a difficult subject
b) The growth of their population is too fast
c) The population needs too many things
d) They are financially weak

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 101
D - Answer the following questions
1- What are the causes of this Africa’s population growth, according to the text?
2- What do parents compare the children to?

E- The following sentences are scrambled.


Re-arrange them according to the order they are presented in the text
1- Every single child means two more hands.
2- In some African places, old people are taken care by their children.
3- The African population will be twice as much as it is today in about 30 years.
4- Development is not easy when the population grows fast.

II - GRAMMAR IN USE

Fill in the blanks with the appropriate grammatical items

My family is especially interested____1____ travelling. On weekend we enjoy going _____2_____ the


countryside ___3___car. Last week, we didn’t have ____4____money ____5____ buy fuel, so dad said we’d
better stay ___6___ home. I was the first to accept ____7_____idea because I can’t stand seeing
____8_____unhappy.

III - INDIRECT TEST OF SPEAKING (4 pts)

A - Match the sentences in column A with those in column B

A B
a- A cup of tea, please!
1- Black is a beautiful colour. b- You’re welcome!
2- What can I get you? c- Welcome home!
3- What do you do for your living? d- Sorry, I can’t agree with
4- Thank you for your help! you.
e- I am a driver.

B - Complete the following dialogue

Jim: …………………….
Bob: Well, what your problem?
Jim: I’m short of money ……………………?
Bob: No problem ………………………?
Jim: £100
Bob: Okay. I’ll give you a cheque.
Jim: ……………….. I’ll pay you back next week
IV – WRITING (7 pts)

Why should we practise sports? (About 120 words)

ANGLAIS SESSION 2009


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
TEXT:
TELEVISION

Television now plays such an important part in so many people’s life that it is essential for us to decide
whether it is a blessing or a curse. Obviously, TV has both advantages and disadvantages, but does the former
outweigh the latter?
In the first place, TV is not only a convenient source of entertainment, but also a comparatively cheap one.
The TV viewers do not have to pay for expensive seats at the theatre, all they have to do is to press a knob, and
they can see plays, films and shows of every kind, not to mention political discussions and the latest exciting

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 102
football match. There is no transport to arrange, too. Some people maintain that this is precisely where the danger
lies.
The TV viewer needs to do nothing; he/she doesn’t even use his/her legs. He/she takes no initiative. He/she
makes no choice and exercises, no judgement. He/she is completely passive and has everything presented to
him/her without any effort on his /her part. TV, it is often said, keeps one informed about the current events, allows
one to follow the latest developments in science and politics, and offers an endless series of programmes which are
both instructive and stimulating. It could be argued that the radio performs this service just as well, but on TV,
everything is much more real, much more living.
One of my friends told me the other day his TV-set had broken down and that he and his family had
suddenly found they had far more time to do things.

A - READING COMPREHENSION (7 pts)

I - Find in the text


1- An equivalent of “as well”.
2- An antonym of “blessing”
II - Choose the one correct answer
1) The TV viewer :
a- Has to think;
b- Does not have to think;
c- Needs to choose;
d- Needs to make judgement.
2) On television, everything is:
a- More true;
b- Less true;
c- Less real;
d- Less living.

III - Are the following statements TRUE or FALSE or ING (Information Not Given) ?
Justify if true or false
1) Watching TV is dangerous for the body.
2) TV only entertains people.
IV- Complete each blank with one word from the text:
1) It is important to take regular …………..to stay fit and healthy.
2) ………………..television and the radio entertain people.

V- Re-order the following sentences as they appear in the text


TV viewers’ inactivity.
1) Watching TV can make people forget their tasks.
2) Time has come for us to think about the impact of TV on our life.
3) Entertainment can easily be got through television and it doesn’t cost much.

VI – Answer the following questions:


1) Why is the TV viewer completely passive?
2) Would you prefer listening to the radio or watching TV? Why?

B - GRAMMAR IN USE: (2pts)


Fill in each blank with a grammatical item:

Yesterday, we had a Maths test. We ……( 1 )………concentrating on the first question when the vice-
principal came into the classroom. As ……( 2 )……….as he entered the classroom, we stood up to greet him. Next,
he told ……( 3 )……to sit down. Then, he said that a doctor ………( 4 )………come to him the previous day for
……( 5 )….AIDS campaign,….( 6)….we wouldn’t have school the following day despite the planned French test.
Finally, ……( 7 )……going out, he asked us not to stand up……( 8 )………

C -INDIRECT TEST OF SPEAKING (4 pts)


I. - Choose the correct response

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 103
1 – Please, have you got any change for Ar 5,000? a- With pleasure
b - Let me check.
2 – Thank you for the change c - That’s very kind of you.
d - It was a pleasure.

II. Complete the following dialogue


Carol: You know, Kate, Rick and I have decided to get married at last.
Kate: Rick? I don’t know him. ………( 1 )………?
Carol: Of medium height, with blue eyes and a rather long nose.
Kate: ……..( 2 ) ……….?
Carol: He’s a doctor.
Kate: You’re lucky, Carol. Bill has left me. I think I can’t love anybody any more.
Carol: Don’t say that. ……….( 3 )……..(inviting) and I’ll introduce you to my cousin Gerry. He’s very
nice. It will be in a month, on 25th October.
Kate: ……( 4 )…...(refusing politely)
Carol :……( 5 )…… . I know you’re a good cook.
………( 6 ) ……( asking for advice)
Kate: Fruit – salad.

D – Writing ( 7 pts)
Madagascar is really developing. Do you agree with this statement? (in about 120 words )

ANGLAIS SESSION 2010


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
TEXT: MARRIAGE AND FAMILY

The family is the cornerstone of traditional African society. Marriage is much more than a union between
two people. It builds and strengthens ties between families.
The visiting and celebrating during Wambui and Jomo’s wedding will continue for eight days. On the
eighth day, Wambui officially becomes a member of her husband’s family. Jomo’s family celebrates the addition of
Wambui to their family group and the linking of the two families.
In some African societies a marriage like the one between Wambui and Jomo would be an arranged
marriage. In this type of marriage, parents decide whom their children will marry. Even in places where most
marriages are arranged, some people will make their own choice of marriage partners.
In traditional African societies, marriages may include the giving of money, goods, cattle or services by the
husband to his new wife’s family. This gift, called bride wealth, is usually given before the marriage to show that
the groom is serious about marrying the bride and that he has the resources to support her. The payment also
acknowledges that the bride’s family is losing a valuable worker that the husband’s family is gaining.
Africa, Asia and Pacific Realm, North Carolina
State University, 1998, pp.60-61
QUESTIONS
A - READING COMPREHENSION: (7 points)
I - Find in the text
1- A word meaning “newly married woman”
2- The opposite of “weakens’

II – TRUE, FALSE or ING (Information Not Given)


Justify if true or false.
1) Wambui’s introduction to Jomo’s family is also celebrated during their wedding.
2) It is Wambui who decided to marry Jomo.

III – Choose the one best answer


Bride wealth is given by the husband:
a) To honour the new wife’s family.
b) To show that he is rich.
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 104
c) As a sign of seriousness of the marriage.
d) As a value of the new life.

IV- Complete each blank with one word from the text:
1) There isn’t much difference ……………… a state university and a private one.
2) Fashion often makes young people spend a lot of ……………………. .

V- Re-order the following ideas according to the order they appear in the text
1) Wambui is officially introduced to Jomo’s family after a traditional ceremony.
2) A gift called bride wealth is given by the husband to the new wife’s family before the
marriage.
3) Marriage creates links between families.
4) Arranged marriage is typical in some African societies.

VI – Answer the following questions:


1) What is an arranged marriage?
2) Do you agree on it? Why or why not?

B - GRAMMAR IN USE: (2 points)


Fill in each blank with a grammatical item:
I am 13 and I don’t seem to be able to quit smoking. ………(1)……….. parents don’t know, ……(2)….. I
can’t really talk ……(3)….. them about it. I ………(4)……….. tried to give ………(5)………,
…………(6)……..I ‘m still smoking about five ……(7)……. day. I don’t know ……(8)…….. to stop. Can
you help?

C - INDIRECT TEST OF SPEAKING: (4 points)


I. - Match the utterances in column A with the functions in B
COLUMN A COLUMN B
1 – The way I see it, scientists disappoint us. a- Apologizing.
2 – I’ve got two tickets for the concert. Would you b - Describing illness.
like to come? c - Giving opinion.
3- Please, forgive me. I didn’t mean to do it. d - Complaining.
4- I’ve got a terrible headache and I feel shivery. e- Inviting someone.
f- Requesting.

II. Complete the following dialogue


Shop assistant: Good afternoon, Madam …………………………………………..?
Customer: I’d like a pair of walking shoes for my daughter here.
Assistant: Yes, Madam. ………………………………………….?
Customer: Dark-blue ones, size 37.
(A short time later)
Assistant: …………………. You can try them on.
Customer: Thank you. ………………………………………………..?
Assistant: Fifty thousand Ar.
Customer: Haven’t you got any cheaper ones?
Assistant: ……………. but they are the last ones we’ve got in stock. …………………… a pair of
trainers? They’re also suitable for walking.

D – Writing: ( 7 points)
“Education is the basis of development.” Discuss. (In about 120 words).
ANGLAIS SESSION 2011
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
TEXT: Water and Soil

All living beings must eat and drink. For this reason, two things have always had to be studied very carefully
everywhere in the world where people live. One of these things is water. The other is the soil where food is grown
in.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 105
Plants must drink, too, and systems of irrigation have existed right from the early times in our history. In
modern times, in places like the valley of the Nile of the River Volta, irrigation systems are being constructed now
to make the work of the farmers much more efficient and much less likely to be spoilt by drought than it used to be.
All over the world water is being used more efficiently than ever.
Nowadays, farmers are helped in their work by experts. All these experts have been trained in agricultural
colleges or at special centres. Some of them study the problems of erosion. In some parts of Africa, the heavy rain
which falls in the rainy seasons carries the good soil away from the fields where it is not needed and only leaves
stones and poor soil on which can grow very few crops. When the soil is carried away from the fields, we say that
erosion is happening in them and that it must be prevented.

QUESTIONS
A- READING COMPREHENSION (07 points)
I. Find in the text:
1- The synonym of “dwell”
2- The opposite of “in the old days”
II. True, False or ING. Justify if true or false
1-All living beings need to eat and drink.
2- Heavy rain makes the soil good.
III. Answer these questions
1- What has always been done to help the farmers in their work?
2- Explain in your own words, what is erosion?
IV. Complete with a word from the text
1- Taking vitamins and calcium is ___________ when people want to prevent from diseases.
2- People suffer from the environmental destruction such as drought and____________.
V. Reorder the following ideas as they appear in the text:
1- In addition, plants need water.
2- But, the problems of erosion appear after the heavy rain.
3- Water and food are very necessary in human beings’ life.
4- This is why farmers built irrigation systems.

B- GRAMMAR IN USE (02 points)


Fill in the blanks with the most appropriate grammatical items.

Our globe (1) warmer and warmer (2) of the following reasons: (3) , the environment (4) been
destroyed by ourselves ; next , drought (5) melting of the ice appear. But, most of us
(6) not know (7) will happen (8) the future.

C-INDIRECT TEST OF SPEAKING (04 points)


I. Match the corresponding utterances

A B

1. What’s the Town Hall like? a) Oh dear! What happened?


b) I like chocolate.
c) It is one of the most beautiful buildings in town.
2. My mother’s at the hospital. d) Hospital is a health centre

II. Complete the following dialogue.

Ken: (1) ?
Phil: 1m 60, I’m small.
Ken: (2) ?
Phil: About 45 kilos.
Ken: I think you should eat healthy food.
Phil: (3) ?
Ken: It’s a pleasure.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 106
D-WRITING: (07 points)
Do you think that young people should always ask their parents to guide them?
(In about 120 words)
ANGLAIS SESSION 2012
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR

TEXT :
Every day around the world, tragedies occur that are entirely avoidable: siblings burying siblings, spouse
burying spouses, children burying parents – all them dying before their time. What is the leading cause of this
preventable death? Is it tuberculosis? AIDS? Malarias? Each receives a great deal of media coverage along with
hundreds of millions of dollars in funding – and rightly so. But there is another deadly epidemic that kills more
people that all three diseases combined, and until recently, it received almost no attention: tobacco use.
Tobacco has become the world’s leading cause of death. How many deaths are we talking about? It is
roughly estimated that many people – 14,000 – die every single day from smoking tobacco. If we do nothing,
tobacco may kill one billion by the end of this century.
In partnership with the World Health Organization, we have developed a strategy celled MPOWER which
includes six solutions the have been proved to save lives.
- Monitor tobacco use and prevention policies, to determine the effectiveness of our efforts, it is essential to
monitor which countries adopt which policies and how those policies affect smoking rate.
- Protect people from secondhand smoke, smoke – free environments are the only proven way to protect people.
- Offer to help people quit: most smokers want to quit find it hard to stop.
Counseling and medicines can triple success rate.
- Warn about the dangers of tobacco; despite clear scientific evidence, relativity few tobacco users fully
appreciate the extent of the health risk. Together with hard – hitting campaigns, large graphic warnings on
cigarette packs help smokers quit.
- Enforce bans on tobacco advertising, promotion and sponsorship.
- Raise taxes on tobacco: this is the most effective single way to reduce smoking particularly among the young.
By Michael R. BLOOMBERG, From Newsweek, September 29, 2008
QUESTIONS:
A- READING COMPREHENSION
I- Choose the most appropriate title from the four given below.
a- Tobacco and its users.
b- Tobacco and diseases
c- Tobacco, the biggest killer.
d- Tobacco, the sixth solution.
II- Say if these statements are TRUE or FALSE.
1- AIDS kills more people than tobacco use.
2- MPOWER is a powerful anti – smoking organization.
III- Find in the text
1- A synonym of : mortal (parg 1)
2- An opposite of: failure (parg 4)
IV- Answer the questions.
1- Give two diseases that receive a lot of money for their prevention.
2- How can you help a heavy smoker give up smoking?
V- Re – order the following ideas so as to get a summary of the text.
1- But recently, the danger of tobacco use has been provers real.
2- Nowadays many people die at early age.
3- Faced with this situation, a strategy has been developed to cope with it.
4- Three serious diseases were thought to be responsible for this.
B- GRAMMAR USE
Fill in the blanks with the appropriate grammatical item.
I have always wanted to become an air – hostess ……1…….was at school I was very good
……2…….languages and now I ……3…….speak French, Japanese and a little German. I can swim
……4……. Next week, I am sitting ……5……. the exam and I hope ……6……. I will pass. If
……7…….dream comes true’s, I’ll be the happiest girl in ……8……. World!
C- INDIRECT TEST OF SPIKING:
I- Complete the following dialogue.
Sue: Hello, Jane! I’ m in trouble!............?
Jane: certainly………………………?
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 107
Sue: Can you fetch my daughter from school this evening?
Jane: I’m …………… But I can ask Joe to fetch her.
Sue: Oh ………………………. Jane.
Jane: You’re welcome……………….?
Sue: At 6 o’clock
Jane: …………………. I’ll tell Joe do it.
II- Express these sentences in a more formal way:
1- Come and have lunch with us!
2- I want to drink some fruit juice.
D- WRITING:
What are the advantages of practicing sport? (About 120 words)

ANGLAIS SESSION 2013


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
TEXT : THE BEST JOB
Have you already thought of you future job? You are invited to read choose.
The secretary speaks two languages at least. She classifies documents and she sometimes types.
Generally, a young man is not advised to be a secretary. The farmer work sat or half past five in the
morning till six or half past six in the evening. He works in the fields or looks after domestic animals. If
you are fond of suit clothes at works, don’t think of farmer’s job.
The teachers love children and young people. They just have books, chalk and pens as friends.
They work very much and so do the doctors. In the fact, the doctor’s works on working days, on
Saturday, on Sunday, and the they never refuse a call at night. They spend the most pat of their of time
looking after patients.
But, I personally wish for the best job. I want to be a managed. So, I’ll get at eight o’clock in the
morning and I’ll start working at half past ten. The most part of my time will consist of meetings and
telephone calls. I already imagine my clerks respectfully greeting me « Good morning, Sir! » I don’t think
of dealing with hard work. And nobody can urge me doing things. It’s only me who can decide and think
of how to get profits from my activities.
QUESTIONS.
A- READING COMPREHENSION (07 points)
I. Find in the text:
1- The synonym of:
a) Taking care = ...............
b) Fancy = ...................

a) Hate ‡ .........
2- The opposite of:

b) Worst ‡ ............
II. Choose the best answer:
The secretary’s job consists in:
a) Only classifying documents:
b) Just typing.
c) Waiting for telephone calls.
d) Typing sometimes and classifying documents.
1-
III. Say if the following statement are TRUE or FALSE or ING, Justify your answer.
1- According to the text, the secretary’s job consists in answering telephone calls,
2- The teachers’ job and the doctors’ job are more or less the same.
3- The writer’s wish is to become a manager,
IV. Answer the questions:
1- How is the person who works in the fields called?
2- What – job does the writer like very much?
V. Re – order dhe following ideas so as to get a summary of the text:
1- Eventually the writer declares his wish.
2- He talks about the teachers’ job compared with the doctors’ job.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 108
3- The writer deals with the timetable of the farmers within the day.
B- GRAMMAR IN USE
Fill in the blanks with the appropriate grammatical items:
Rajao was living ……1…… town during a few moths. He looked ……2……a good job …3……. He was hired
……4…… a shop – keeper. «……5…….. hard my life is »……6……..remarked. Finally, he went ……7……..to
his uncle’s home and told him……8……..his case.
C- INDIRECT TEST OF SPEAKING (4pts)
I- Match the sentences in column A with those in column B:
A B
1- How is everything. Diane? a) I disagree with you. The way I see it,
2- Shall I fix the gate for you? you must have a lot of thing to happy.
3- I think the best way to get satisfaction is b) Yes, please. If you don’t mind.
to try/ to be happy with what you have. c) Sure, I’d love you.
4- We’re going to the swimming – pool his d) Pretty good. How are you childe?
afternoon. Would you like to join us? e) I’m planning to return after tomorrow.

II- COMPLETE THE FOLLOWING DIALOGUE.


- Shop Assistant: Good afternoon Madam, ………1………
- Customer: I’d like a computer.
- Shop Assistant: Yes, Madam, which one do you prefer?
- Customer: ……2…………
- Shop Assistant: Here you are, we can try immediately. And if you buy it, you’ll have a two – year
guarantee.
- Customer: Good, Can I have a look at this one?
- Shop Assistant: ……3…………, wait a minute.
- Customer: ………4………….
- Shop Assistant: Six hundred thousand Ariary.
- Customer: Oh! …………5………. Can I bargain over the price?
- Shop Assistant: …………6………. (Apologizing) you can’t because it’s a very high quality.

D- WRITING: (7pts)
«Bush fire practice cannot be eradicated in the country side of Madagascar » Do you agree or disagree with his
statement? Give your view point in about 120 words.

ANGLAIS SESSION 2014


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR

(…) According to the World Bank report, in 1988 alone, 330 million urban dwellers in developing countries were
said to be poor, a situation that was not expected to change much in the following years. When people are too poor
to afford basic necessities such as food and clothing, how can they afford to rent or build a decent house?
High interest rates and inflation push bank loan payments far out of reach of many families, and soaring
utility costs make it difficult for people to get ahead. Unemployment rates as high as 20% in some countries make
it impossible to make ends meet.
These factors have forced hundreds of million people in every corner of the earth to live in substandard
housing. They live in old buses, shipping containers and cardboard boxes, under staircases, plastic sheeting’s and
scarps of used lumber. Even abandoned industrial sites have become shelters for them.
To address this housing crisis, substantial efforts are being made by organizations and government. In
Japan, for example, several agencies have been set up to construct affordable housing. Other countries, such as
Madagascar, have directed their efforts toward identifying construction methods that will result in inexpensive
housing (…)
AWAKE! September 22, 2005
QUESTIONS.
A- READING COMPREHENSION (07 points)
VI. Find in the text:

2- The opposite of: cheap ‡ ................


1- The synonym of: finding = .........

VII. Find in the text the worlds that match the following definitions.
2- To be able to pay for something:
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 109
3- Home:
VIII. Find a suitable title for the text.

IX. Are the following statements true or false? Justify your answer.
3- Poor people have nowhere to live in.
4- Some people can’t buy basic necessities but can afford to rent a decent house.
5- Organizations and governments have done nothing about poor people’s housing problems.
X. Answer the following questions:
1- According to the text, why can’t everybody borrow money from the bank?
2- How do poor people solve their housing problems?
B- GRAMMAR IN USE
Fill in the blanks with the appropriate grammatical items:
Dear Sam,
We arrived ………1……… Greece at about 11 o’clock. We took a taxi ………2………the airport to the
harbor. I enjoyed looking ………3………the scenery on the way. Where we reached the island we
looked………4……… our villa but we………5………find it. So I bought a map………6………it wasn’t
of much help. Fortunately I saw a nice – looking local man………7………accepted to take us
………8………
1: 2: 3: 4: 5: 6: 7: 8
C- INDIRECT TEST OF SPEAKING
III- Complete this dialogue:
Shop Assistant: SA
Customer: C
SA: Good morning. Madam ………(1)………?
C : I’m looking for a new pair of blue trousers.
SA: ……………(2)… ………………?
C : I take size 38.
SA: Do you like these?
C : Let me see. ………(3)………?
SA: Of course,. The fitting room is over there.

Some minutes later.

SA: Wow! They really look nice on you.


C : How much are they?
SA: (Ar 43,650. Write out the number in full) ……………(4)… ……………… Ariary
C : That is bit expensive. Can I have them at Ar 35,000?
SA: That’s OK.
C : ……………(5)… ………………
SA: Here’s your change. Thank you very much.
C : ……………(6)… ………………
1: 2: 3: 4: 5: 6:
IV- Match the utterances in A and B.
A B
1- If only it would stop raining! a- When are you off?
2- I’ve just called in to say goodbye. b- Only if it’s nor too much trouble.
3- I’ve got a toothache. c- Yes, I’m fed up with staying in.
4- Would you care for a cup of coffee? d- Have you?

1: 2: 3: 4:
D- WRITING: (7pts)
Is it important for a girl to finish her high school studies it she wants to become a housewife?
Express your opinion in 120 words.

‫٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭‬

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 110
ANGLAIS SESSION 2015
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
TEXT:
POLLUTION
The word « pollution » comes from a Latin verb « poll ere » which means to profane, to make dirty or to
degrade. To profane means to misuses what is sacred. Our earth is sacred as it is the temple of nature. Man regrets
and misuses nature. He profanes the temple by his carelessness. This action is called « pollution ».
In nature, some things are of vital importance for us; one of these is the ozone layer. What do you know
about the ozone layer? The ozone layer is a gas layer useful to filter the UV sunbeams (1). It’s a thin band of
stratosphere floating above the earth at the altitude to 25 kilometers.
Another point is about the air. Why the air is so much important for us? The air is necessary for the survival
of every living thing on earth. Without air, we could not breathe, we could not hear, we could not be protected from
the UV sunbeams (1) and the daily temperature would be very hot. When we are using the pollution, we put in
danger lives or everything.
What is the greenhouse effect (2)? The greenhouse effect happens in relation with the gas in the atmosphere,
the most important is the dioxide of carbon. These gases keep the ray done by the warm earth under the sunbeams
(1)
.
The greenhouse effect is a good thing for plants but if the quality of the gas (…) is in a reasonable amount.
In Vintsy, Number 32.
Notes:
(1) UV sunbeams: “rayon ultra violets”.
(2) Greenhouse effect: “effet de serre”.
QUESTIONS.
A- READING COMPREHENSION (07 points)
XI. Re – arrange the following scrambled ideas according to the order they appear in the text:
a) Importance of the ozone layer.
b) Definition of the greenhouse effect.
c) Definition of pollution.
d) Importance of the air.
XII. Say if the following statement are TRUE or FALSE, Justify your answer.
4- The ozone layer filters the air.
5- The greenhouse effect is not always good for plants.
XIII. Choose the one best statement from the following
According to the text:
a- Pollution is needed to protect us from UV sunbeams.
b- The ozone layer is needed to protect us from UV sunbeams.
c- The air is needed to protect us from UV sunbeams.
d- The greenhouse effect is needed to protect us from UV sunbeams.
XIV. Find in the text:
6- An equivalent of “takes place”
7- The opposite of “below”.
XV. Answer the following questions:
1- Why is the earth sacred?
2- “When we are using the pollution, we put in danger lives or everything”.
Do you agree on this statement? Why or why not?
B- GRAMMAR IN USE
Fill in the blanks with the appropriate grammatical items:
Last Saturday I went shopping. I bought that English dictionary ……(1)……is on the table. I really need it
for I am bad …..(2)…. English. I wish I ….(3)… speak English very well. If I had learnt hard …. (4)….
school I could have spoken English fluently. I have been studying…. (5)…. Two months at the American
Center and I get ….(6)….very well with my teacher. I’d….(7)…. learn English than French. It is very
important to know it for it is now an international …. (8) …a scientific language.
C- INDIRECT TEST OF SPEAKING (4pts)
V- Complete this dialogue: (3pts)
Mike: (1)…………. to my birthday party?
Sarah:(2) …………………………?
Mike: This Sunday.
Sarah: That sounds nice. Can I bring my friend Jane with me?
Mike: (3)……………………………..
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 111
Sarah: oh, thanks Mike.
Mike: I haven’t met her yet. (4)………………………?
Sarah: She’s tall and dark-skinned. She’s very good – looking.
Mike: (5)…………………….?
Sarah: We’re of the same age.
Mike: And (6) ……………………..?
Sarah: She works for a travel agency.

VI- Match the items to the situations


Items Situations
1- Not too short, please. a- Borrowing.
2- A single for two nights. b- Doctor’s surgery.
3- It hurts when I bend down. c- At the hairdresser.
4- Can I look round? d- At the shop.
e- At a hotel reception.

D- WRITING: (7pts)
You can often read the warning on packets of cigarettes: “Dangerous for your health”.
Why do some people go on smoking despite this warning? (in about 120 words)

ANGLAIS SESSION 2016


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
TEXT : Generation gap.
Generation gap is the major reason today why parents and children are moving away from each other. As
we all know, the environment has changed, so the life style and the minds of children also change. Children don’t
like their parents ordering them, and if parents try tell children what’s wrong with them, they misbehave.

The question is what is the reason behind all this? Generation gap is created by people themselves. Parents
don’t talk to their children and share their points of view with them. Parents are just too busy with their jobs so they
don’t have time for their families and their children. They realize it only when there is a huge distance between the
children and the parents.

As to the different attitude of life, the old generation always wonders what has gone wrong with the new
generation. They feel that during their time, young boys and girls better behaved, were more obedient and had great
respect for elders. Young people, on the other hand, feel they are capable enough to learn on their own rather than
rely heavily on the older generation.

The generation gap between parents and children really refers to poor communication or lack thereof. It is
worth noting that the generation gap doesn’t apply to all families. Most often it comes down to the parents and
children having different opinions and values. As far as I’m concerned. I think that parents should understand that
children need space. They should keep an eye on their children but shouldn’t impose any restriction on them.

A- READING COMPREHENSION.
I- Guessing words
1- Find in the text the opposite of «remain»
2- Choose the best meaning: «Children misbehave with their parents» means:
a- They behave badly.
b- They run away from their parents.
c- They behave correctly.
II- True and False? Justify
1- Parents realize the gap between them and their children all the time.
2- There must be a problem of generation gap in all families in the world.
III- Fill in the blanks with the appropriate linking word
1- Parents don’t have time for their families…………they are too busy with their work.
2- Young people have different attitude of life……..parents always wonder what has gone wrong
with them.
IV- Answer the following questions

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 112
1- According to the text, what is the main cause that leads and children not to be on good terms
with each other?
2- Why can’t children get on well with their parents?
V- Asking opinion
The write says: «I think that parents should understand that children need space».
Do you agree or disagree with this opinion?
Give two reasons explaining your answer.
B- GRAMMAR IN USE;
Complete the blanks with the right grammatical items:
Too many children in the world have to work. They work hard in mines, in factories…(1)….on farms. They
…(2)…. badly paid and often …(3)….have enough to eat. Child labor is not …(4)….problem that concerns only
the Third World…(5)…. Britain a quarter of all youths …(6)…. 13 and 16 have part – time jobs. Factories employ
children…(7)…. they work hard but are less paid…(8)….adults.
C- INDIRECT TEST OF SPEAKING;
II- Match the utterances in column A with those in column B
A B

1- If were you, I’d listen to advice. a- Complaining


2- The way I see it, love at first sight is not reliable. b- Regretting
3- Do you think you could slow down? c- Giving opinion
You’re driving like a mad man! d- Apologizing
4- If only I hadn’t met him! e- advising

III- Complete this dialogue


Jerry: …………….to my birthday party?
Amy: ………………..?
Jerry: On August,4th .
Amy: That sounds nice. I’d really like to come……….?
Jerry: No, don’t worry. Just bring yourself.
Amy: Can I take my boyfriend with me?
Jerry: …………………
Amy: Oh, thanks Jerry.
Jerry: I haven’t me him yet ……………………….?
Amy: He’s very tall and dark – skinned. He’s very good looking.
Sue: And………………….?
Amy: He’s a computer engineer.

D- WRITING;
Do you agree or disagree with the following statement? «Facebook destroys youth». Defend your opinion with
illustrated arguments (in about 120 words)

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 113
PHILOSOPHIE SESSION 1999
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat doit traiter UN sur les TROIS proposés
---------
SujetI :
Y a-t-il une place pour la philosophie dans une société qui accorde toute sa confiance à la raison scientifique
et à la réussite technique ?

SujetII :
On dit souvent que : « La conscience morale n’est que l’intériorisation des valeurs dominantes de notre
milieu social ».
Qu’en pensez-vous ?

SujetIII : COMMENTAIRE DE TEXTE.


Faites l’étude ordonnée du texte suivant en vue de dégager son intérêt philosophique.
« Dans la détresse de notre vie (...) la science n’a rien à nous dire. Les questions qu’elle
exclut par principe sont précisément les questions les plus brûlantes, à notre époque
malheureuse, pour une humanité abandonnée aux bouleversements du destin. Ce sont les
questions qui portent sur le sens ou l’absence de sens de toute existence humaine. »
HUSSERL.

______________________________

Laza adina IRAY amin’ireo TELO atolotra azy no ataon’ny mpiadina.


-------------
LAZA ADINAI :
Misy toerana ho an’ny filozofia ve ao amin’ny fiaraha-monina iray izay mametraka
tanteraka ny fitokisany amin’ny fanazavàna ara-tsiansa sy ny fahombiazana ara-teknika ?

LAZA ADINAII :
Lazaina matetika fa : « Ny fahaizan’ny tsirairay mitsara izay ataony sy izay ataon’ny hafa
dia tsy inona fa ny fahaizana mihazona ho toy ny an’ny tena ireo soatoavina misongadina ao
amin’ny fiaraha-monina iainana ».
Ahoana ny hevitrao ny amin’izany ?

LAZA ADINAIII : FAMAKAFAKANA LAHATSORATRA


Fakafakao amin’ny fomba mirindra ny lahatsoratra mba hanasongadinana ny lanjany ara-pilozofia.
« Amin’ny fahoriana eo amin’ny fiainantsika (...) tsy manan-kambara amintsika ny
siansa. Ny fanontaniana izay tsy valiany noho ny fitsipika fototra iorenany dia ireo fanontaniana
mivaivay indrindra, amin’ny vanim-potoana fadiranovana misy antsika, ho an’ny olombelona
izay navela ho irery eo anatrehan’ny fitsimbadimbadiky ny vintana. Dia ireo fanontaniana izay
mifandray amin’izay mampisy heviny na tsy mampisy heviny ny fisian’ny olombelona. »
HUSSERL

PHILOSOPHIE SESSION 2000


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat doit traiter UN sur les TROIS proposés
SUJET I :
La réponse que la science apporte à la question « qu’est-ce que l’homme » est-elle satisfaisante ?
SUJET II :
Est-il juste de penser que : « la philosophie n’est pas réservée à la minorité » ?
SUJET III : COMMENTAIRE DE TEXTE.
Dégagez l’intérêt philosophique de ce texte en procédant à son étude ordonnée :
« … Pour peu qu’on y réfléchisse, on reconnaîtra que … la conscience est une disposition acquise et que
c’est avec très peu de fondement que tant de Moralistes l’ont regardée comme un sentiment inné, c’est-à-
dire, comme une qualité inhérente à notre nature.
… Dans le plus grand nombre des hommes on ne trouve qu’une conscience erronée, c’est-à-dire qui juge
d’une façon peu conforme à la nature des choses ou à la vérité : cela vient des opinions fausses que l’on

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 114
s’est formées ou que l’on a reçues des autres, qui font attacher l’idée de bien à des actions que l’on
trouverait très nuisibles si on les avait plus mûrement examinées. Beaucoup de gens font le mal et
commettent même des crimes en sûreté de conscience, parce que leur conscience est faussée par des
préjugés.
… Le crime lui-même s’ennoblit par le nombre et l’autorité des coupables… »
D’HOLBACH. L’Encyclopédie : Morale Universelle.
1ere partie, Section 1ere. Chapitre XIII.

_________________ ____________

N.B : Laza adina IRAY amin’ireo TELO atolotra azy no ataon’ny mpiadina.
LAZA ADINA I:
Mahafa-po ve ny valin-teny entin’ny siansa mamaly ny fanontaniana hoe : « Inona ny olombelona. » ?
LAZA ADINA II:
Marina ve ny fiheverana fa : « Tsy natokana ho an’olom-bitsy ihany ny filôzôfia. » ?
LAZA ADINA III: FAMAKAFAKANA LAHATSORATRA
Asongadino ny lanja ara-pilôzôfian’ity lahatsoratra ity rehefa vita ny famakafakana mirindra azy :
« … Raha mivonona ny misaina kely fotsiny isika dia hahatsikaritra fa … ny feon’ny fieritreretana dia
fironana norantovina , ary antony tsy dia mari-pototra loatra no niheveran’ny Mpandalina ara-moraly maro
azy io ho fihetseham-po voajanahary, izany hoe toy ny toetra efa raiki-tampisaka amin’ny maha-olona
antsika.
… Ao amin’ny ankamaroan’ny olona dia tsy ahitana afa-tsy fieritreretana mivaona, izany hoe mitsara
amin’ny fomba tsy dia mifanaraka loatra amin’ny maha-izy azy ny zavatra na ny fahamarinana : izany dia
nateraky ny fiheveran-diso narafitry ny tena na koa noraisina tamin’olon-kafa ka mampifamatotra ny
fiheverana ny tsara amin’ny fihetsika izay hita fa mety hampidi-doza raha nodinihina tamin’ny fomba
matotra kokoa. Maro ny olona manao ratsy ary mahavita heloka bevava mihitsy amin’ny saina tony satria
nodisoin’ny fitsarana an-tendrony ny feon’ny fieritreretany.
… Ny heloka bevava mihitsy no manjary haja noho ny hamaroan’ny olona sy ny fahefan’ny mpanao
heloka. »
D’HOLBACH. L’Encyclopédie : Morale Universelle.
1ere partie, Section 1ere. Chapitre XIII.
PHILOSOPHIE SESSION 2001
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat doit traiter UN sur les TROIS proposés

SUJET I :
Léon BRUNSCHVICG disait : « Il s’agit de comprendre l’affirmation de la liberté non pas comme d’une
chose qui serait donnée mais comme d’une œuvre qui est à faire »
Qu’en pensez-vous ?
SUJET II :
Dans le domaine de la morale, puis-je devenir ce que j’ai décidé de paraître ?

SUJET III : COMMENTAIRE DE TEXTE.


Dégager l’intérêt philosophique de ce texte en procédant à son étude ordonnée :
« Depuis que les hommes réfléchissent à la politique, ils oscillent entre deux interprétations diamétralement
opposées. Pour les uns, la politique est essentiellement une lutte, un combat ; le pouvoir permettant aux individus et
aux groupes qui le détiennent d’assurer leur domination sur la société et d’en tirer profit. Pour les autres, la
politique est un effort pour faire régner l’ordre et la justice ; le pouvoir assurant l’intérêt général et le bien commun
contre la pression des revendications particulières. Pour les premiers, la politique sert à maintenir les privilèges
d’une minorité sur la majorité. Pour les seconds, elle est un moyen de réaliser l’intégration de tous les individus
dans la communauté et de créer « la Cité Juste » dont parlait Aristote déjà ».
Maurice DUVERGER. inIntroduction à la Politique.

N.B. :Laza adina IRAY amin’ireo TELO atolotra azy no ataon’ny mpiadina.
LAZA ADINA I:
Hoy i Léon BRUNSCHVIG : « Ny tokony handraisana ny tena dikan’ny fahafahana dia tsy toy ny hoe
zavatra atolotra fotsiny fa toy ny asa hotanterahina ». Ahoana ny hevitrao momba izany?
LAZA ADINA II:
Eo amin’ny sehatry ny moraly, afaka ny hiseho araka izay efa fanapahan-kevitra noraisiko fa hisehoana ve aho?
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 115
LAZA ADINA III: FAMAKAFAKANA LAHATSORATRA
Asongadino ny lanja ara-pilôzôfian’ity lahatsoratra ity rehefa vita ny famakafakana mirindra azy :
« Hatramin’izay nieritreretan’ny olombelona ny amin’ny politika dia nihazohazo eo anelanelan’ny fijery roa
mifanipaka tanteraka izy. Ho an’ny sasany, ny politika dia voafetra ihany ho tolona, ady ; ny fahefana amin’izany
dia ahafahan’ny tsirairay na ny antokon’olona izay mihazona azy manamafy orina ny fanjakazakany amin’ny
fiaraha-monina sy maka tombontsoa avy amin’izany. Ho an’ny hafa kosa, ny politika dia ezaka mba hampanjakana
ny filaminana sy ny fahamarinana ; ny fahefana amin’izany dia natao hiaro ny tombontsoan’ny rehetra sy ny
fananana iombonana eo anatrehan’ny faneriteren’ireo fitakiana manokan’ny tsirairay. Ho an’iretsy voalohany, ny
politika dia ampiasaina hitazonana ny tombontsoan’ny vitsy an’isa. Ho an’ireto faharoa kosa indray, ny politika dia
tsy inona fa fitaovana iray enti-manatanteraka ny fampidirana ny olon-drehetra ao anatin’ny fiombonana sy enti-
manorina koa ilay « Vohitra Marina » izay efa nambaran’i Aristote rahateo ».
Maurice DUVERGER. In Introduction à la Politique.

PHILOSOPHIE SESSION 2002


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat doit traiter UN sur les TROIS proposés
---------------
SUJET I :
« Il est vrai que dans la démocratie, le peuple paraît faire ce qu’il veut. »
Que pensez-vous de cette affirmation de Montesquieu ?

SUJET II :
« Peut-on dire, avant de l’avoir vérifiée, qu’une hypothèse est scientifique ?

SUJET III : COMMENTAIRE DE TEXTE :


Faites l’analyse ordonnée du texte suivant en vue de dégager son intérêt philosophique.
« Si l’on démontre scientifiquement que telle ou telle coutume que l’on regardait comme indispensable à
l’existence même des sociétés humaines, n’avait pas en réalité l’importance qu’on lui attribuait. Si l’on démontre
cela, en admettant que cette démonstration soit possible, la vie morale de l’humanité ne va-t-elle pas être ébranlée ?
De deux choses l’une, ou bien cette coutume est utile et alors, une science raisonnable ne pourra démontrer qu’elle
ne l’ait pas ou bien, elle est inutile et on ne devra pas la regretter. »
Henri POINCARE, La morale et la science.

---------------
N.B. : Laza adina IRAY amin’ny Telo atolotra no ataon’ny mpiadina.
---------------
LAZA ADINA I :
« Marina fa amin’ny demokrasia dia toa manao izay tiany hatao ny vahoaka. »
Ahoana ny hevitrao momba io fanambaran’i Montesquieu io ?

LAZA ADINA II :
« Azo lazaina ho ara-tsiansa ve ny petra-kevitra iray alohan’ny nisedrana azy ? »

LAZA ADINA III : FAMAKAFAKANA LAHATSORATRA


Fakafakao amin’ny fomba mirindra ity lahatsoratra ity ary asongadino ny lanjany ara-pilôzôfia.
« Raha porofoina ara-tsiansa ny fomban-drazana izao na izao izay noheverina fa tsy afa misaraka amin’ny
fisian’ny fiaraha-monina eo amin’ny olombelona dia tsy manana akory ny lanja omena azy izy ireny. Raha
voaporofo izany ka ekena, moa ve tsy voahozongozona ny fiainana ara-môralin’ny zanak’olombelona ? Izay
iray alehany na ilaina ilay fomban-drazana ka amin’izay fotoana izay ilay siansa mandanjalanja dia tsy afaka
hanaporofo fa tsy ilaina ilay fomba ; na tsy ilaina ilay fomban-drazana ka tsy tokony hatao mampalahelo akory
ny tsy fanarahana azy. »
Henri POINCARE, La morale et la science.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 116
PHILOSOPHIE SESSION 2003
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat doit traiter UN sur les TROIS proposés

SUJET I :
Peut-on dire que la démocratie est le seul moyen pour faire régner la paix dans une nation ?

SUJET II :
‘‘La discipline est la négation de la liberté’’
Etes-vous de cet avis ?

SUJET III : COMMENTAIRE DE TEXTE.


Faites l’analyse ordonnée du texte suivant en vue de dégager son intérêt philosophique.
‘‘La connaissance scientifique est une connaissance certaine dans la mesure où elle se fonde sur des données
vérifiés [ . . . ] . Toutefois, le progrès des certitudes scientifiques ne va nullement dans le sens d’une grande
certitude. Le progrès des certitudes scientifiques produit donc un progrès de l’incertitude’’.
Edgar M.

NB : Laza adina IRAY amin’ireo TELO atolotra no tsy maintsy ataon’ny mpiadina

LAZA ADINA I :
Azo lazaina ve fa ny demokrasia no hany fomba tokana ahafahana mampanjaka ny
fandriampahalemana eo amin’ny firenena iray ?

LAZA ADINA II :
‘‘Fandavana ny fahafahana ny fitsipi-pifehezana’’
Miombon-kevitra amin’izany ve ianao ?

LAZA ADINA III : FAMAKAFAKANA LAHATSORATRA


Fakafakao amin’ny fomba mirindra ity lahatsoratra ity mba hampisongadinana ny lanjany ara-pilôzôfia.
‘‘Ny fahalalana siantifika dia fahalalana azo antoka noho izy mifototra amin’ny voka-javatra voamarina
[ . . . ] . Na dia izany aza, ny fandrosoan’ny marina siantifika dia tsy mizotra velively any amin’ny marina
feno.
Noho izany ny fandrosoan’ny marina siantifika dia miteraka fandrosoan’ny fisalasalana’’.
Edgar M.

PHILOSOPHIE SESSION 2004


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat doit traiter UN sur les TROIS proposés

SUJET I :
Peut- on dire que la science fait surgir des problèmes philosophiques ?

SUJET II :
Parlant de la liberté et de ce que doit être sa valeur, Nietzsche affirme un jour : « La valeur d’une
chose réside parfois non dans ce qu’on gagne en l’obtenant, mais dans ce qu’on paye pour l’acquérir, -
dans ce qu’elle coûte ».
Qu’en pensez-vous ?

SUJET III : COMMENTAIRE DE TEXTE.

Faites l’analyse ordonnée du texte suivant en vue de dégager son intérêt philosophique.

« Les problèmes de mathématiques ou de physique sont beaucoup moins familiers à la grande masse
des hommes que les problèmes philosophiques qui ne sont au fond, étrangers à aucun. Partout il existe une
philosophie courante caractéristique de tel ou tel groupe social, classe ou profession, comme il existe une
politique courante. Le même homme qui éprouve de l’aversion envers la philosophie et qui méprise les

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 117
philosophes, a sa philosophie privée. S’il n’en était ainsi de l’homme d’Etat, du révolutionnaire, du savant
spécialiste, de l’ingénieur et du technicien, ils ne tiendraient pas le philosophe pour inutile.
Que l’insécurité soit la condition ordinaire de la philosophie et du philosophe, c’est ce que
l’expérience oblige à constater. Non seulement le philosophe ne remplit aucune « commande sociale »,
mais même il met sa dignité à s’élever au-dessus des devoirs que la société prescrit. La philosophie n’a pas
une destination sociale, elle est faite pour la personne. Tandis que la religion et la science, par nature si
différentes l’une de l’autre, et parfois si hostiles l’une à l’autre, sont toutes deux socialement protégées,
qu’elles ont un rôle social, que derrière elles se tiennent des communautés toujours prêtes à courir à leur
secours, la philosophie est désarmée, seule.
Il ne se trouve personne pour prendre la défense du philosophe » .
Nicolas BERDIAEV, Cinq méditations sur l’existence. Trad. Vildélot. Aubier 1936 .pp. 27- 28
--------------------------------------------------------------------------
N B : Laza adina IRAY amin’ny TELO atolotra no ataon’ny mpiadina .
LAZA ADINA I:
Azo lazaina ve fa mitarika olana ara-pilôzôfia ny siansa?

LAZA ADINA II:


Nilaza i Nietzsche indray andro raha niresaka momba ny fahafahana sy ny tokony ho lanjany: “Tsy ao
anatin’ny zavatra azo rehefa mahazo azy ny lanjan’ny zavatra iray no mitoetra indraindray fa ao
anatin’ny zavatra aloa mba ahazoan’azy, - ao anatin’ny vidiny”.
Ahoana ny hevitrao momba izany?

LAZA ADINA III: FAMAKAFAKANA LAHATSORATRA

Fakafakao amin’ny fomba mirindra ity lahatsoratra ity mba hisongadinan’ny lanjany ara-pilôzôfia.

“ Tsy nahazatra kokoa ny sarambaben’ny olona ny olana ara-matematika na ara-fizika, noho ny olana
ara-pilôzôfia izay tsy maha-vahiny mihitsy na iza na iza, raha halalinina. Toy ny fisian’ny pôlitika iainana
andavan’andro dia misy hatraiza hatraiza koa ny filôzôfia iainana andavan’andro izay mampiavaka vondrom-
piaraha-monina toy izao na toy izatsy, sokajin’olona ity na sokajin’asa iry. Manana ny filôzôfia azy irery ny
olona iray izay sady mahatsiaro fankahalana ny filôzôfia sy manebaka ny filôzôfa. Raha tsy toy izany ny
mpitondra fanjakana, ny revôlisiônera, ny manam-pahaizana manokana ny injeniera sy ny teknisiana, dia tsy
noheverin’izy ireo ho tsy ilaina ny filôzôfa.
Tokony ho ny fandriana andriran’antsy no fombam-piainana mahazatra hoan’ny filôzôfia sy filôzôfa,
izany no didian’ny traikefa hohamarinina. Fa tsy vitan’ny hoe tsy maha tanteraka ny “zavatra takian’ny fiaraha-
monina” na dia iray fotsiny aza izy, fa mbola mametraka ny toeram-boninahiny hiakatra ambonin’ny adidy izay
baikon’ny fiaraha-monina. Ny filôzôfia dia tsy manana anjara raharaha voatokana ara-tsosialy, natao ho anolon-
tokana izy. Ny finoana sy ny siansa anefa na dia samy hafa ary matetika mifankahala mihitsy aza, dia samy
voaaro ara-piaraha-monina, ary ao andamosin’izy ireo no mijoro ireo vondron’olona vonona lalandava
hihazakazaka hamonjy azy, ny filôzôfia kosa dia tsy manam-piadiana, irery izy.
Tsy misy olona na dia iray aza mba handray ny fiarovana ny filôzôfa.”
Nicolas BERDIAEV, Cinq méditations sur l’existence. Trad. Vildélot. Aubier 1936 .pp. 27- 28

PHILOSOPHIE SESSION 2005


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat doit traiter UN sur les TROIS proposés

SUJET - I
Toute vérité est-elle démontrable ?

SUJET - II
« C’est pour avoir une vie conforme à la nature humaine que l’homme obéit librement aux règles
morales ».
Comment comprenez-vous cette affirmation de Levinas ?

S U J E T – I I I : COMMENTAIRE DE TEXTE.
Faites l’analyse ordonnée du texte suivant en vue de dégager son intérêt philosophique.

« Dire que l’Etat est un pouvoir et qu’il est un pouvoir de contraindre, c’est la même chose.
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 118
Je ne parle pas d’un Etat méchant, d’un Etat totalitaire, je parle de l’Etat, de ce qui fait que l’Etat est Etat, à
travers des régimes et des formes différentes et même opposées. Tout ce que l’Etat ajoute en violence
illégitime ne fait qu’aggraver le problème. Il nous suffit que l’Etat réputé le plus juste, le plus démocratique,
le plus libéral, se révèle comme la synthèse de la légitimité et de la violence, c’est à dire comme un pouvoir
moral d’exiger et un pouvoir physique de contraindre. »
Paul RICŒUR, in Histoire et Vérité
----------------------
Fanamarihana: Tsy maintsy misafidy IRAY amin’ny laza adina telo atolotra ny mpiadina.

LAZA ADINA- I:
Azo porofoina avokoa ve ny marina rehetra?

LAZA ADINA- II:


« Ny mba hananany fiainana mifanaraka amin’ny toetra voajanahary maha olona no ankatoavan’ny olona
an-kalalahana ny fitsipika ara môraly ».
Ahoana no fahazoanao io fanambaran’i Levinas io?

L A Z A A D I N A - I I I : FAMAKAFAKANA LAHATSORATRA
Fakafakao amin’ny fomba mirindra ity ampahan-dahatsoratra ity ary asongadino amin’izany ny lanjany ara-
pilôzôfia.

« Mitovy ihany ny filazana fa fahefana ny Fanjakana sy ny hoe fahefana mangeja izy.


Tsy Fanjakana masiaka, Fanjakana manao jadona no resahiko eto, fa ny Fanjakana, amin’ny maha Fanjakana
ny Fanjakana, amin’ny alalan’ireo fitondram-panjakana sy ny endri-pitantanana samy hafa na mifanohitra
mihitsy aza. Manampy trotraka ny olana fotsiny ihany izay mety ho fampiasan-kery tsy ara-drariny anampin’ny
Fanjakana izany. Ampy hampiharihary amintsika ny firavonan’ny ara-drariny sy ny fangejana ny Fanjakana
malaza ho mpandala ny ara-drariny indrindra, ho mpandala ny demôkrasia indrindra, ho mpandala ny
fahalalahana indrindra, izany hoe, toy ny fahefana ara- môraly mitaky sy ny fahefana fizika manery. »
Paul RICŒUR, in Histoire et Vérité

PHILOSOPHIE SESSION 2006


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat doit traiter UN sur les TROIS proposés

SUJET I : Faut – il toujour douter ?

SUJET II : D’après Emile PICARD, « on juge très faussement la science quand on oublie qu’elle n’est formée que
d’approximation successives dont la convergence reste un postulat ». Qu’en pensez – vous?

SUJET III : Faites l’analyse ordonnée du texte suivant en vue de dégager son intérêt philosophique.
« Il faut préciser contre le sens commun que la formule « être libre » ne signifie pas «obtenir de qu’on a voulu »,
mais « se déterminer à vouloir (au sens large de choisir) ar soi – même ». Autrement dit, le succès n’importe
aucunement à la liberté. La discussion qui oppose le sens commun aux philosophes vient ici d’un mal tendue : le
concept empirique et populaire de « liberté », choisisses. Le concept technique et philosophique de liberté, la seul
que nous considérons ici, signifie seulement : autonomie du choix ».
Jean Paul SARTRE, L’etre et le Néant

NB : Laza adina IRAY amin’ny TELO atolotra no tsy maintsy ataon’ny mpiadina.
-------- ---------------------------
LAZA ADINA I: Tsy maintsy miahiahy mandrakariva ve?

LAZA ADINA II: Hoy i Emile PICARD, « tena diso ny fiheverana ny siansa raha hadinoina fa ny mandrafitra
azy dia tombatombana mifanesisesy fotsiny ihany, izay mbola mijanona ho foto – kevitra tsy misy porofo ny
fifanojoany». Ahoana ny hevitrao momba izany?

LAZA ADINA III: Fakafakao amin’ny fomba mirindra ity lahatsoratra ity ary asongadino ny lanjany ara-
pilôzôfia.
« Tsy maintsy soritana mazava ho fanoherana ny fiheveran’olon – tsotra fa ny fiteny hoe « manana fahafahana» dia
tsy midika hoe« mahazo izay nokasaina»fa « manampakevitra ny hikasa (amin’ny heviny malalaka hoe hisafidy)
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 119
amin’ny alalan’ny tena ihany». Raha lazaina amin’ny fomba hafa, dia misy dikany inona velively amin’ny
fahafahana ny fahombiazana. Ny adi – hevitra ifanoheran’ny fiheveran’olon – tsotra sy ny filôzôfia eto dia avy
amina fifandisoan – kevitra: ny hevitra ankapobeany ara – pandinihana tsotra sy ny an’ny be sy ny maro mikasika
ny « fahafahana», nateraky ny fisehoanjavatra ara – tantara, ara – politika ary ara – morally, dia mitovy amin’ny
hoe « fahazoana manatratra izay tanjona nosafidiana». Ny hevitra ankapobeany ara – teknika sy ara – pilozofian’ny
fahafahana, ny hany tokana dinihintsika eto, dia midika fotsiny hoe fizakan – tenan’ny safidy.»
Jean Paul SARTRE, L’etre et le Néant

PHILOSOPHIE SESSION 2007


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat doit traiter UN sur les TROIS proposés
SUJET I :
« Il vaut mieux pencher vers le doute que vers l’assurance ».
Que pensez-vous de cette affirmation de Montaigne ?

SUJET II :
Peut-on se fier totalement à la science ?

SUJET III : COMMENTAIRE DE TEXTE.


Faites l’analyse ordonnée du texte suivant en vue de dégager son intérêt philosophique.
« L’homme est de par sa nature un animal fait pour la société civile. Aussi quand même n’aurait-on pas
besoin les uns des autres, n’en désirerait-on pas de vivre ensemble. A la vérité, l’intérêt commun nous rassemble
aussi, chacun y trouvant le moyen de mieux vivre. Voilà donc notre fin principale, commune à tous et à chacun en
particulier. On se rassemble ne fût-ce que pour mettre sa vie en sûreté. La vie même est une sorte de devoir pour
ceux à qui la nature l’a départie, et quand elle n’est pas trop excédée de misère, c’est un motif suffisant pour rester
en société.
…Mais ce n’est pas seulement pour vivre ensemble, c’est pour bien vivre ensemble qu’on s’est mis en Etat.
Sans quoi, la société comprendrait les esclaves et même les autres animaux. Or, cela n’est pas. De tels êtres ne
prennent aucune part au bonheur public, ni ne vivent à leur volonté. »

ARISTOTE, La politique
-------- ---------------------------
NB : Laza adina IRAY amin’ny TELO atolotra no tsy maintsy ataon’ny mpiadina.
-------- ---------------------------
LAZA ADINA I:
“Aleo mirona mankany amin’ny ahiahy toy izay mankany amin’ny fitokisan-tena”
Ahoana ny hevitrao momba ity fiheveran’i Montaigne ity?

LAZA ADINA II:


Azo itokiana tanteraka ve ny siansa?
LAZA ADINA III: FAMAKAFAKANA LAHATSORATRA
Fakafakao amin’ny fomba mirindra ity lahatsoratra ity ary asongadino ny lanjany ara-pilôzôfia.
“Araka ny natiorany dia biby natao hiaina ao anatin’ny fiaraha-monina ny olombelona. Koa na dia tsy
nilaina aza ny fisian’ny hafa, dia efa notsiriritina ny hiara-miaina. Raha ny marina, ny tombontsoa iombonana
ihany koa no mampitambatra antsika, samy mahita ny fomba iainany tsaratsara kokoa ao ny tsirairay. Izay izany no
tanjontsika voalohany, iraisan’ny rehetra sy ho an’ny tsirairay manokana. Mitambatra na dia ho fiarovana ny aina
fotsiny aza isika. Ny fiainana aza dia efa karazana adidy mihitsy ho an’ireo izay nitsinjaran’ny natiora azy, koa
rehefa tsy dia ianjadian’ny fahoriana be loatra izy, dia efa antony ampy izay mba hijanonana ao amin’ny fiaraha-
monina.
... Na dia izany aza, tsy ny hiara-miaina fotsiny ihany akory, fa ny hiara-miaina ampaha-mendrehana no
nivondronana ho Fanjakana. Raha tsy izany no izy, dia ireo andevo ary angamba koa ireo biby no handrafitra
ny fiaraha-monina. Kanefa, tsy izany no izy. Ny voaary toy ireo dia tsy mandray anjara velively amin’ny
fahasambarana iombonana, na koa tsy miaina araka ny safidiny.”
ARISTOTE, La politique

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 120
PHILOSOPHIE SESSION 2008
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat doit traiter UN sur les TROIS proposés
SUJET I :
Est-on responsable de ce que l’on est ?

SUJET II :
Edgar Morin dit : « La science progresse comme connaissance, mais les conséquences peuvent en être
atroces, mortelles. »
Qu’en pensez-vous ?
SUJET III : COMMENTAIRE DE TEXTE.
Faites l’analyse ordonnée du texte suivant en vue de dégager son intérêt philosophique

« Ce n’est pas pour tenir l’homme par la contrainte et faire qu’il appartienne à un autre, que l’Etat est
institué, au contraire c’est pour libérer l’individu de la crainte, pour qu’il vive autant que possible en sécurité, c'est-
à-dire conserve aussi bien qu’il se pourra, sans dommage pour autrui, son droit naturel d’exister et d’agir. Non, je le
répète, la fin de l’Etat n’est pas de faire passer les hommes de la condition d’êtres raisonnables à celle des bêtes
brutes ou d’automates, mais au contraire, il est institué pour que leur âme et leur corps s’acquittent de toutes leurs
fonctions. »
SPINOZA
inTraité théologico-politique
N.B. Laza adina IRAY amin’ireo telo atolotra no tsy maintsy ataon’ny mpiadina.

LAZA ADINA I :
Tompon’andraikitra amin’ny maha-isika antsika ve isika ?

LAZA ADINA II :
Hoy Edgar Morin : « Mivoatra ny siansa amin’ny maha-fahalalana azy, fa ny fiantraikany kosa dia mety
hamoa-doza, mety mahafaty. »
Ahoana ny hevitrao momba izany ?

LAZA ADINAIII: FAMAKAFAKANA LAHATSORATRA


Fakafakao amin’ny fomba mirindra ity lahatsoratra ity ary asongadino ny lanjany ara-pilozofia.

« Tsy ny fifehezana ny olona amin’ny alalan’ny faneriterena ary tsy ny hahatonga azy ho fananan’ny hafa
akory, no ijoroan’ny Fanjakana, fa ny hanafaka azy kosa amin’ny tahotra mba hiainany am-pilaminana araka izay
azo atao, izany hoe : mba hitazonany araka izay tratra, ka tsy miteraka fahavoazana ho an’ny hafa, ny zony voa-
janahary hiaina sy hiasa. Tsia, mbola averiko indray, fa ny zava-kendren’ny Fanjakana dia tsy hamadika ny
olombelona izay eo amin’ny toeran’ny zava-manana aina mahay mandanjalanja ho anisan’ny biby masiaka na tsy
misaina, fa mifanohitra amin’izany, najoro izy mba hahafahan’ny fanahy sy ny vatan’olombelona manefa ny
andraikiny rehetra. »
SPINOZA
In Traité théologico-politique
PHILOSOPHIE SESSION 2009
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat doit traiter UN sur les TROIS proposés
-------------
SUJET I :
« Agis toujours de telle sorte que tu traites l’humanité, en ta personne et en la personne d’autrui, comme
une fin et jamais simplement comme un moyen ». Emmanuel KANT.
Qu’en pensez-vous ?

SUJET II :
Le droit de l’homme se réduit-il à ce que la loi prescrit ?

SUJET III : COMMENTAIRE DE TEXTE. FAMAKAFAKANA LAHATSORATRA


Faites l’analyse ordonnée du texte suivant en vue de dégager son intérêt philosophique

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 121
« Les théories qui représentent l’ensemble de nos idées scientifiques sont sans doute indispensables pour
représenter la réalité. Elles doivent aussi servir de point d’appui à des idées investigatrices nouvelles. Mais ces
théories et ces idées n’étant point la vérité immuable, il faut toujours être prêt à les abandonner, à les modifier ou à
les changer dès qu’elles ne représentent plus la réalité. En un mot, il faut modifier la théorie pour l’adapter à la
nature et non la nature pour l’adapter à la théorie »
Claude BERNARD
In Introduction à l’étude de la médecine expérimentale.

N.B. Laza adina IRAY amin’ireo TELO atolotra no tsy maintsy ataon’ny mpiadina.

LAZA ADINA I :
« Amin’izay rehetra atao, na amin’ny tenanao izany, na amin’ny hafa ihany koa dia aoka hitsinjo hatrany
ny mahaolona ka hanao izany ho fenitra fa tsy ho fitaovana fotsiny ihany sanatria »
Emmanuel KANT
Ahoana ny hevitrao momba izany ?

LAZA ADINA II :
Voafetra amin’izay tondroin’ny lalàna fotsiny ihany ve ny zon’olombelona?

LAZA ADINAIII : FAMAKAFAKANA LAHATSORATRA


Fakafakao amin’ny fomba mirindra ity lahatsoratra ity ary asongadino ny lanjany ara-pilozofia.

« Ireo teoria izay maneho ny fitambaran’ireo hevitsika ara-tsiansa dia tsy lavina fa tena ilaina amin’ny
fandinihana ny zava-misy. Tokony hatao andry iankinan’ireo hevitra fanadihadiana vaovao ihany koa izy ireo.
Kanefa, noho ireo teoria sy ireo hevitra izay tsy maneho ny marina tsy azo ivalozana dia tokony ho vonona handao
azy ireo lalandava isika, hanova azy ireo raha toa tsy maneho ny marina momba ny zava-misy intsony. Raha atao
indraim-bava izany dia tokony hovàna ny teoria hifanaraka amin’ny natiora fa tsy ny natiora hifanaraka amin’ny
teoria ».
Claude BERNARD
In Introduction à l’étude de la médecine expérimentale.

PHILOSOPHIE SESSION 2010


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat doit traiter UN sur les TROIS proposés

SUJET I :
« Philosopher veut toujours dire nier ce que l’on sait déjà » Qu’en pensez-vous ?

SUJET II :
Faut-il attendre de la science qu’elle nous rassure?

SUJET III : COMMENTAIRE DE TEXTE.


Faites l’analyse ordonnée du texte suivant en vue de dégager son intérêt philosophique
« C’est la faiblesse de l’homme qui le rend sociable. Ce sont nos misères communes qui portent nos cœurs à
l’humanité, nous ne lui devrions rien si nous nous n’étions pas hommes. Tout attachement est un signe
d’insuffisance : si chacun de nous n’avait nul besoin des autres, il ne songerait guère à s’unir à eux. Ainsi de notre
infirmité même naît notre frêle bonheur. Un être vraiment heureux est un être solitaire. Dieu seul jouit d’un
bonheur absolu, mais qui de nous en a l’idée ? Si quelque être imparfait pouvait se suffire à lui-même, de quoi
jouirait-il selon nous ? Il serait seul, il serait misérable. Je ne conçois pas que celui qui n’a besoin de rien puisse
aimer quelque chose ; je ne conçois pas que celui qui n’aime rien puisse être heureux.»
Jean Jacques Rousseau,
Du contrat social
N.B. Laza adina IRAY amin’ireo TELO atolotra no tsy maintsy ataon’ny mpiadina.

LAZA ADINAI:
“ Ny manao filôzofia dia midika hatrany ho fandavana izay efa fantatra sahady.”
Ahoana ny hevitrao momba izany?

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 122
LAZA ADINAII:
Tsy maintsy iandrasana ny siansa ve ny hampitoniany antsika?

LAZA ADINAIII: FAMAKAFAKANA LAHATSORATRA


Fakafakao amin’ny fomba mirindra ity lahatsoratra ity ary asongadino ny lanjany ara-pilozofia.
“Ny fahalemen’ny olombelona no mahatonga azy afaka miara-monina. Ny fijaliana iraisantsika no
manentana ny fontsika amin’ny maha-olona. Tsy misy na inona na inona tokony hataontsika aminy raha tsy
olombelona isika. Ny fifamatorana rehetra dia mariky ny tsy fahafenoana: raha ny tsirairay tsy nanana na inona na
inona nilàna ny hafa, dia tsy nieritreritra velively ny hitambatra amin’izy ireo izy. Araka izany dia avy amin’ny
fahalementsika indrindra no teraka ny fahasambarana marefontsika. Ny olona tena sambatra dia ny olona mitoka-
monina. Andriamanitra irery ihany no miaina ny fahasambarana faratampony; fa mba iza amintsika no nieritreritra
an’izany? Raha misy olona tsy tonga lafatra afaka mahavita tena samirery, dia inona no hifaliany raha araka ny
hevintsika? Irery izy, mijaly izy. Tsy azoko saintsainina raha toa ka ny olona izay tsy mila na inona na inona dia
mety ho tia zavatra iray; tsy azoko saintsainina raha toa ka ny olona izay tsy tia na inona na inona dia mety ho
sambatra.”

Jean Jacques Rousseau,


Du contrat social
PHILOSOPHIE SESSION 2011
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat doit traiter UN sur les TROIS proposés

SUJET N°1
Notre connaissance du réel se limite-t-elle au savoir scientifique ?
SUJET N°2
« La philosophie ne peut pas se passer d’une réflexion sur les sciences ? » Qu’en pensez-vous ?
SUJET N°3 : COMMENTAIRE DE TEXTE. FAMAKAFAKANA LAHATSORATRA
Faites l’analyse ordonnée du texte suivant en vue de dégager son intérêt philosophique.
« Toutes les fois que nous délibérons pour savoir comment nous devons agir, il y a une voix qui parle en nous
et qui nous dicte : voilà ton devoir. Et quand nous avons manqué à ce devoir qui nous a été ainsi présenté, la
même voix se fait entendre et proteste contre notre acte. Parce qu’elle nous parle sur le ton de commandement,
nous sentons bien qu’elle doit émaner de quelque être supérieur à nous, mais cet être, nous ne voyons pas
clairement qui il est, ni ce qu’il est […]. C’est la société qui, en nous formant moralement, a mis ces sentiments
qui nous dictent si impérativement notre conduite, ou qui réagissent avec notre énergie, quand nous refusons de
déférer à leurs injonctions. Notre conscience morale est son œuvre et l’exprime : quand notre conscience parle,
c’est la société qui parle en nous. »
E. DURKHEIM in: L’éducation morale

N.B. : Laza adina IRAY amin’ny TELO atolotra no tsy maintsy ataon’ny mpiadina
LAZA ADINA I :
Voafetra ho eo amin’ny fahaizana siantifika ihany ve ny fahalalantsika ny zava-misy ?
LAZA ADINA II :
«Tsy afa-miala amin’ny fandinihana momba ireo siansa ny filôzôfia.»Ahoana ny hevitrao momba izany ?

LAZA ADINA III : FAMAKAFAKANA LAHATSORATRA


Fakafakao amin’ny fomba mirindra ity lahatsoratra ity mba hampisongadina ny lanjany ara-filozôfia.
“Isaky ny mandinika isika hamantatra hoe ahoana no tokony hitondrantsika tena, dia misy hatrany feo
mibitsika ao anatintsika manao hoe: izao no adidinao. Ary rehefa tsy nahatanteraka io adidy natolotra antsika
araka izany io isika, ilay feo io ihany no injao manako sy manohitra ny ataontsika. Noho ilay feo miteny
amintsika amin’ny endrika fibaikona, dia tsapantsika tsara fa tsy maintsy ho nipoitra avy amina fisiana ambony
noho isika izany, nefa io fisiana io dia tsy hitantsika mazava hoe iza izy io, na inona izy io[…]. Ny
fiarahamonina, amin’izy mamolavola antsika ara-môraly, no nametraka ireo fihetseham-po izay mandidy ny
fitondratenantsika amin’ny fomba hentitra, na manohitra amin’ny alalan’ny herintsika koa rehefa mandà ny
hankato ireo baikony isika. Asany sady maneho azy ny feon’ny fieritreretantsika ; rehefa miteny ny
fahatsiarovantenantsika dia ny fiarahamonina izay no miteny ao anatintsika.”
E. DURKHEIM in: L’éducation moralle

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 123
PHILOSOPHIE SESSION 2012
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat doit traiter UN sur les TROIS proposés

SUJET I: Le doute a – t – il encore sa place actuellement?

SUJET II: «La liberté sans obligation morale reste inconnue» Emmanuel KANT. Qu’en pensez – vous ?

SUJET III: Commentaire de texte


Faite l’analyse ordonné du texte suivant en vue de dégager son intérêt philosophique.
« La seul façon d’ériger un tel pouvoir commun, apte à défendre les gens de l’attaque des étrangers, et des torts
qu’il pourraient se faire les uns aux autres, c’est de confier tout leur pouvoir et toute leur force à un seul homme, ou
à une seul assemblée, qui puisse réduire toutes leurs volontés, par la règle de la majorité en une seule volonté. Cela
revient à dire : désigner un homme, ou une assemblée, pour assumer leur personnalité, et que chacun s’avoue et se
reconnaisse comme l’auteur de tout ce qu’aura fait ou fait faire, (…) ; il s’agit d’une unité réelle de tous en une seul
et même personne, unité réalisée par une convention de chacun avec chacun passé de telle sorte que c’est comme si
chacun disait à chacun : j’autorise cet homme ou cette assemblée, et je lui abandonne mon droit de me gouverner
(…). Cela fait, la multitude ainsi une en une seul personne est appelée une REPUBLIQUE »
Thomas HOBBES, Léviathan (1961), pp 177 – 178

N.B. : Laza adina IRAY amin’ny TELO atolotra no tsy maintsy ataon’ny mpiadina
LAZA ADINA I : Amin’izao vanin’andro izao, mbola manana nu anjara toerany ve ny fisalasalana?

LAZA ADINA II : «Tsy azo eritreretina ny fahafahana tsy misy fanerena ara - moraly » Emmanuel KANT.
Ahoana ny hevitrao amin’izany?

LAZA ADINA III :


Fakafakao amin’ny fomba mirindra ity lahatsoratra ity ary asongadino ny lanjany ara - pilôzôfia.
«Ny hany fomba tokana hananganana fahefana iraisana afaka hiaro ny vahoaka amin’ny fanafihana avy any
ivelany, sy ireo ratsy izay mety hifanaovan’ny tsirairay, dia ny fanankinana amin’olon – tokana na antenimiera ny
fahefana sy ny hery rehetra, izay ahazoany manery ny sitrapon’ny tsirairay avy, ho lasa sitrapo tokana avy
amin’alalan’ny fitsipiky ny maro an’isa. Izany dia milaza fa: manendry olona iray na antenimiera hisolo tena azy
ireo, ary aoka ny tsirairay samy hanaiky sy hiaiky ho toy ny tompon’asa izay atao na ampanaovina, (….),
mitambatra tanteraka ny isambatan’olona eto ka lasa toy ny olon-tokana, fitambarana izay azo avy amin’ny
alalan’ny fifanarahan’ny tsirairay, ka ny isambatan’olona dia toy ny miteny amin’ny hafa hoe omeko fahefana
hitantana ahy ity olona na ity antenimiera ity, ary afoiko ho azy ny zo tokony ho ahy (…). Araka izany, ny
vahoaka marobe mivondrona ho tahaka ny olon-tokana no antsoina hoe: REPOBLIKA »;
Thomas HOBBES, Léviathan (1961), pp 177 – 178

PHILOSOPHIE SESSION 2013


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat doit traiter UN sur les TROIS proposés
SUJET I: Peut – on soutenir en philosophie laformule « A chacun sa vérité » ?

SUJET II: Selon François JACOB : « L’important dans la Science, c’est autant l’esprit que le produit ».
Qu’en pensez – vous ?

SUJET III: Faites l’étude ordonnée du texte suivant en vue de dégager son intérêt philosophique.
« Qu’espère et que requiert – on de la part des gouvernants, si ce n’est pas l’efficacité ?...
Ce n’est ni l’accomplissement du travail, ni la qualité de l’organisation des travaux, ni une bonne projection pour
un avenir meilleur….l’efficacité n’est pas seulement la réalisation effective de tout cela, mais il doit y avoir en sus
la prise de responsabilité de tout un chacun, et que par là même, il doit assumer le devoir qui le concerne. »
R.P Rémy RALIBERA
« Lakroan’i Madagasikara »
Lah.2712 du O3 – 03 – 91.
N.B. : Laza adina IRAY amin’ny TELO atolotra no tsy maintsy ataon’ny mpiadina
LAZA ADINA I : Azo tohanana ve ny fomba fiteny hoe : « Samy manana ny mariny» eo amin’ny filôzôfia ?

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 124
LAZA ADINA II : amin’i François JACOB «Samy zava – dehibe ao amin’ny Siansa na ny toe –tsaina na ny
vokatra ». Ahoana ny hevitrao amin’izany ?

LAZA ADINA III : Fakafakao amin’ny fomba mirindra ity lahatsoratra ity mba hampisongadinana ny lanjany
ara – pilôzôfia.
« Inona moa no andrasana sy takiana amin’ny mpitondra, mo ave tsy ny fahombiazana ?...
Tsy ny asa vita ihany, tsy ny fandrindrana tsara ny asa ihany, tsy ny fitsinjovana tsara ny ho avy ihany… tsy ny
fahavitana izany ihany no fahombiazana, fa tsy maintsy eo koa ny fandraisan’ny tsirairay avy ny anjara adidiny
ka iantsorohany ny andraikiny tanteraka araka izay tandrify azy.»
R.P Rémy RALIBERA
« Lakroan’i Madagasikara »
Lah.2712 tamin’ny O3 – 03 – 91.

PHILOSOPHIE SESSION 2014


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat doit traiter UN sur les TROIS proposés
SUJET I: Selon Henri SALVAT : «L’homme ne nait pas homme, mais il le devient grâce à l’action de la société
sur lui ». Qu’en pensez-vous ?

SUJET II:
La démocratie est-elle une conception politique ou une conception morale ?
SUJET III: COMMENTAIRE DE TEXTE
Faites l’étude ordonnée du texte suivant en vue de dégager son intérêt philosophique.
« Il est assurément naïf de demander aux seuls savants de répondre pour nous aux quetions ultimes ; il y aurait
de notre part une naïveté aux moins aussi grande, s’agissant d’idées générales à accorder exclusivement notre
confiance aux philosophies. Mais alors que fairre ? Et à qui se fier ? On doit assurément être averti des travaux des
philosophes qui constituent une mine d’idées possibles. Mais parmi ces idées possibles, souvent contradictoires, il
faut choisir. La science peut aider à faire le triminimisant le subjectif ».

Bernard d’Espagnat in A la recherche du réel

N.B : Laza adina IRAY amin’ireo TELO atolotra no tsy maintsy ataon’ny mpiadina.
LAZA ADINA I:
Hoy Henri SAVALT : «Ny olona dia tsy teraka avy hatrany ho olona fa miha-olona amin’ny asan’ny fiaraha-
monina ». Ahoana ny hevitrao momba izany ?

LAZA ADINA II:


Fomba fiheverana ara-politika ve sa ara-moraly no atao hoe demokrasia
LAZA ADINA III: FAMAKAFAKANA LAHATSORATRA
Fakafakao amin’ny fomba mirindra ity lahatsoratra ity mba hanasongadinana ny lanjany ara-pilôzôfia.
«Mitory tsy fahampian-tsaina tafahotra tokoa ny mangataka amin’ireo « manam-pahaizzana ara-tsiansa » irery
ihany ny hamaly antsika amin’ireo fanontaniana lalina indrindra ; mitory tsy faham-pian-tsaina toy izany koa
farafaharatsiny, raha ny momba ny hevitra ankapobeny, ny fametrahantsika fitokisana amin’ireo filôzôfa irery
ihany. Ka inona ary no atao ? Aryiza no itokiana ? Ilaintsika tokoa ny fananana fahalalana momba ny asan’ny
filôzôfa izay loharanon – kevitra azo raisina. Tsy maintsy misafidy anefa isika amin’ireo hevitra azo raisina ireo,
izay matetika mifanohitra. Afaka manampy antsika amin’izany sivana izany ny siansa amin’ny alalan’ny
fampihenana ny fitanilàna.»
Bernard d’Espagnat in A la recherche du réel

PHILOSOPHIE SESSION 2015


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat doit traiter UN sur les TROIS proposés
SUJET I:
Toute science doit – elle être soumise à la morale ?
SUJET II:
« Croire, c’est vouloir ne pas savoir la vérité » disant Friedrich NIETZSCHE.
Que pensez – vous ?
SUJET III: COMMENTAIRE DE TEXTE

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 125
Faites l’analyse ordonnée du texte suivant en vue de dégager son intérêt philosophique.
« L’organisation de la société est toujours et partout l’unique cause des crimes commis par les hommes. La
source de tous les maux, c’est la société fondée sur la contrainte, donc c’est l’Etat. L’Etat est l’ostentation et
l’infatuation de la force : (…) une immense cimetière où viennent se sacrifier, mourir et s’enterrer toutes les
manifestations de la vie individuelle (…) ; il corrompt les gouvernants par l’exercice du pouvoir. Rien n’est aussi
dangereux pour la morale privée de l’homme que l’habitude de commandement. Il corrompt les gouvernés : alors
même qu’il commande le bien (…) et que le bien, ainsi commandé, devient le mal. »
Mikhaïl BAKOUNINE (1814 - 1876)
N.B : Laza adina IRAY amin’ireo TELO atolotra no tsy maintsy ataon’ny mpiadina.
LAZA ADINA I:
Tokony hampanekena ny morally ve ny siansa rehetra?
LAZA ADINA II:
« Ny mino dia finiavana tsy te – hahalala ny marina» hoy Friedrich NIETZSCHE.
Ahoana ny hevitrao amin’izany?
LAZA ADINA III: FAMAKAFAKANA LAHATSORATRA
Fakafakao amin’ny fomba mirindra ity lahatsoratra ity ary asongadino ny lanjany ara – pilôzôfia.
« Ny fandaminana ny fiarahamonina hatrany hatrany sy hatraiza hatraiza no antony tokan’ny heloka
vitan’ny olombelona. Ny loharano tokan’ireo ratsy, dia ny fiarahamonina miorina amin’ny fanerena, ny Fanjakana
izany. fampiderana sy fanidrahindrana hery ny Fanjakana; (…) fasam – be ahatongavana hanaovan-tsorona,
hamonoana ary handevenana ireo fanehoana rehetra ny fiainana maha isam-batan’olona (…); simbany ireo
mpitondra amin’ny fampiasam-pahefana. Tsy misy zava-doza ho an’ny morally manokan’ny olona tahaka ny
fahazarana amin’ny fibaikoana. Simbany ireo entina: na dia mibaiko ny soa aza izy (…) ary ny soa nibaikoana
izany, dia lasa ratsy. »
Mikhaïl BAKOUNINE (1814 - 1876)
PHILOSOPHIE SESSION 2016
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat doit traiter UN sur les TROIS proposés
SUJET I:
La science et la philosophie sont – elles compatibles ?
LAZA ADINA I:
Azo ampiarahina ve ny filôzofia sy ny siansa?
SUJET II:
La morale a – t – elle un rôle dans le développement de la société?
LAZA ADINA II:
Manana anjara toerana eo amin’ny fampandrosoana ny fiaraha – monina ve ny moraly?
SUJET III: COMMENTAIRE DE TEXTE
Faites l’étude ordonnée de ce texte en vue de dégager son intérêt philosophique :
« Que le jeune ne differe pas de philosopher, et que le vieillard ne s’en dégoûte pas ! Pour personne en
effet, le moment n’est pas venu ou bien est passé de songer à la santé de l’âme. Celui qui dit que le moment n’est
pas encore venu, ou qu’il passé, de songer au bonheur.
En sorte que, jeune ou vieuxx, on doit philosopher, dans un cas pour que, vieillissant, on rajeunisse grâce aux biens
procurés par la gratitude à l’égard du passé, dans l’autre, pour que, jeune et vieux, on soit sans crainte à l’égard de
l’avenir. Il faut donc pratiquer ce qui fait le bonheur, s’il est vrai que sa présence nous donne tout mais que son
absence nous conduit à tout faire pour l’obtenir. »
EPICURE, lettre à Ménécée
P.U.F ; 1969 – p 79
LAZA ADINA III: FAMAKAFAKANA LAHATSORATRA
Hadihadio amin’ny fomba mirindra ity lahatsoratra ity mba hampisongadina ny lanjany ara – pilôzofia:
« Aoka mba tsy hihafa amin’ny filôzofia ny tanora, ary aoka ny antitra tsy harikoriko amin’izany! Na ho
an’iza na iza mantsy, tsy hoe mbola tsy tonga na hoe lasa ny fotoana anaovana filôzofia, dia mitovy amin’izay
milaza fa tsy mbola tonga, na efa lasa, ny fotoana isaintsainana ny fahasalaman’ny fanahy. Izay milaza fa tsy mbola
tonga, na efa lasa, ny fotoana hanaovana filôzofia, dia mitovy amin’izay milaza fa tsy mbola tonga, na efa lasa, ny
fotoana isaintsainana ny fahasambarana. Araka izany ary, tokony hanao filôzôfia na antitra na tanora, etsy ankilany,
rehefa miha antitra, mba hahatanora noho ireo soa azo avy amin’ny fankasitrahana manoloana ny lasa,etsy
andaniny, ny tanora sy ny antitra, mba tsy hatahotra manoloana ny ho avy. Tokony tanterahina, noho izany, izay
mitondra fahasambarana raha marina fa ny maha eo azy no manome antsika ny zava – drehetra, kanefa ny tsy maha
eo azy no mitarika antsika hanao izay rehetra fomba hahazoana azy.»
EPICURE, lettre à Ménécée
P.U.F ; 1969 – p 79
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 126
FRANCAIS SESSION 1999
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
NB : Le candidat doit traiter UN sujet sur les TROIS proposés

SUJET I : Des livres et des bibliothèques

Notre civilisation est une somme de connaissances et de souvenirs accumulés par les générations qui nous
ont précédés. Nous ne pouvons y participer qu’en prenant contact avec la pensée de ces générations. Le seul
moyen de le faire, et de devenir ainsi un homme « cultivé », est la lecture.
Rien ne peut la remplacer. Ni le cours parlé, ni l’image projetée n’ont le même pouvoir éducatif. L’image est
précieuse pour illustrer un texte écrit : elle ne permet guère la formation des idées générales. Le film, comme le
discours, s’écoule et disparaît ; il est difficile, voire impossible, d’y revenir pour le consulter. Le livre demeure un
compagnon de toute notre vie. Montaigne disait que trois commerces lui étaient nécessaires : l’amour, l’amitié, la
lecture. Ils sont presque de même nature.
On peut aimer les livres, ils sont toujours des amis fidèles. Je dirais même que je les ai trouvés plus brillants et plus
sages que leurs auteurs. Un écrivain met dans ses ouvrages le meilleur de lui-même. La conversation, si même elle
étincelle, s’enfuit. On peut interroger sans fin le mystère du livre. En outre, cette amitié sera partagée, sans jalousie,
par des millions d’êtres, en tous pays. Balzac, Dickens, Tolstoï, Cervantès, Goethe, Dante, Melville nouent des
liens merveilleux entre des hommes que tout semble séparer.
Le livre est un moyen de dépassement. Aucun homme n’a assez d’expériences personnelles pour bien
comprendre les autres, ni pour se bien comprendre lui-même. Nous nous sentons tous solitaires dans ce monde
immense et fermé. Nous en souffrons ; nous sommes choqués par l’injustice des choses et les difficultés de la vie.
Les livres nous apprennent que d’autres, plus grands que nous, ont souffert et cherché comme nous.
André MAUROIS
QUESTIONS
I - COMPREHENSION (6 points)
1 - Comment se construit l’argumentation de l’auteur pour montrer l’importance du livre ? (3 pts)
2 - André Maurois avance sans affirmer que les livres sont supérieurs à leurs auteurs.
Dites pourquoi ? (3 pts)
II - ETUDE LEXICALE ET SYNTAXIQUE (6 points)
1 - Vocabulaire
a - Quel est le sens contextuel du verbe étinceler ?
Construisez une phrase où il aura un autre sens.
b - Quel est le sens de la phrase : «on peut interroger sans fin le mystère du livre» ?
c - Que signifie la phrase : « le livre est un moyen de dépassement » ?
2 - Grammaire
a - « Nous ne pouvons y participer qu’en prenant contact avec la pensée de ces générations. » Enlevez de cette
phrase les particules négatives « ne . . . que » et remplacez-les par un mot tout en gardant le sens de la
phrase.
b - « Montaigne disait que trois commerces lui étaient nécessaires : l’amour, l’amitié, la lecture. » Mettez cette
phrase au discours direct.
c - « Aucun homme n’a assez d’expériences personnelles pour bien comprendre les autres. »
Faites une transformation complexe (proposition principale + proposition subordonnée) de cette phrase.

III - DEVELOPPEMENT (8 points)


Les œuvres littéraires demeurent une source inépuisable d’idées malgré l’influence des techniques
nouvelles d’information et de formation.
Analysez cette affirmation en une trentaine de lignes.

SUJET II :
« J’ai souvent réfléchi à ce que pourrait être l’éducation de l’enfant. Je pense qu’il faudrait des études de
base, très simples, où l’enfant apprendrait qu’il existe au sein de l’univers, sur une planète dont il devra plus tard
ménager les ressources, qu’il dépend de l’air, de l’eau, de tous les êtres vivants, et que la moindre erreur ou la
moindre violence risque de tout détruire.
Il apprendrait que les hommes se sont entretués dans des guerres qui n’ont jamais fait que produire d’autres
guerres, et que chaque pays arrange son histoire, mensongèrement, de façon à flatter son orgueil. On lui apprendrait
assez du passé pour qu’il se sente relié aux hommes qui l’ont précédé, pour qu’il les admire là où ils méritent de
l’être, sans s’en faire des idoles, non plus que du présent ou d’un hypothétique avenir ( . . . )
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 127
On lui donnerait aussi les simples notions de morale sans laquelle la vie en société est impossible, instruction
que les écoles élémentaires et moyennes n’osent plus donner. En matière de religion, on ne lui imposerait aucune
pratique ou aucun dogme, mais on lui dirait quelque chose de toutes les grandes religions du monde, et surtout de
celles du pays où il se trouve, pour éveiller en lui le respect et détruire d’avance certains odieux préjugés.
On lui apprendrait à aimer le travail quand le travail est utile, et à ne pas se laisser prendre à l’imposture
publicitaire, en commençant par celle qui lui vante des friandises plus ou moins frelatées, en lui préparant des
caries et des diabètes futurs. Il y a certainement un moyen de parler aux enfants de choses véritablement
importantes plus tôt qu’on ne le fait »
Marguerite YOURCENAR in. : Les yeux ouverts.

QUESTIONS

I- RESUME (6 points)
Résumez le texte au quart de sa longueur.

II - ETUDE MORPHO-SYNTAXIQUE (4 points)


1- Par quel procédé grammatical, Marguerite YOURCENAR met-elle une distance à son texte à partir du
deuxième paragraphe ?
(1 pt)
2- Pourquoi l’auteur choisit volontairement le mode conditionnel ?
3- « . . . Il existe au sein de l’univers, sur une planète dont il devra plus tard ménager les ressources. »
Substituez le relatif dont par le pronom personnel équivalent et faites la transformation qui s’impose.
4- « Il y a certainement un moyen de parler aux enfants de choses véritablement importantes plus tôt qu’on ne le
fait. »
Quelle est la nature de le ? Quelle idée représente-t-il ?

III - TRAVAIL D’ECRITURE (Devoir organiser d’une quarantaine de lignes) (10 points)

Les notions de morale et d’instruction civique figurent au programme scolaire pour parfaire l’éducation de
l’élève. Qu’en pensez-vous ?

SUJET III : DISSERTATION


La drogue et l’alcool constituent une menace pour les populations des pays en développement. La situation
s’aggrave davantage puisque ces fléaux affectent beaucoup plus les adolescents et les jeunes que les adultes
actuellement.
Quelles solutions proposez-vous pour résoudre ce problème ? (20 points)

FRANCAIS SESSION 2000


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
NB : Le candidat doit traiter UN sujet sur les TROIS proposés
SUJET I
Pour un nouvel équilibre mondial
Pourquoi faut-il que deux paysans Kabyles1 trottant sur leurs bourricots se saluent aimablement alors que
deux automobilistes en se doublant paraissent s’agresser ? Pourquoi faut-il que des hommes pauvrement vêtus, mal
nourris, échangent aussi facilement des sourires amicaux, qu’ils soient si prompts à partager leur gaieté alors que
les hommes d’Occident, cravate de soie et panse rebondie, ont le visage fermé et le regard absent ? Naturellement
les rapports humains ne sont pas toujours aussi faciles dans les pays pauvres et ils ne sont pas aussi mauvais qu’on
pourrait le croire chez nous.
Il n’en reste pas moins que nous avons fondé toute notre civilisation sur les sentiments de compétition et
d’insatisfaction, sur les désirs de domination et de possession. Ce fut le secret de notre succès. Mais à présent que
les résultats sont acquis, c’est les payer trop cher que de continuer à vivre de la sorte. Nous avons la possibilité de
restaurer, et sur de meilleures bases, une société chaleureuse et fraternelle. Le temps n’est plus où la satisfaction de
quelques uns devait passer par la misère du plus grand nombre. Les biens matériels existent. Dès lors le problème
n’est plus d’accumuler les richesses, d’augmenter le confort et de forcer la technique. En tout cas ce ne doit plus
être le problème essentiel. Il s’agit avant tout de vivre et d’être heureux. Or on ne peut atteindre un bonheur
authentique dans une société d’inégalités et de tensions, dans une nature sale et dévastée, dans un climat général
d’avidité et de conflits. Le monde de demain aura d’abord besoin de confiance, de justice, de tendresse, de beauté,
de sérénité. La technique a fait ce qu’elle pouvait pour nous faciliter la vie. Mais les robots sont incompétents en
matière de sentiments.
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 128
L’homme heureux n’a pas de chemise, disaient nos ancêtres lorsque les filatures n’existaient pas. Nous
savons aujourd’hui qu’il est bon d’avoir une chemise et que chacun peut avoir la sienne. Il nous faut encore savoir
que l’homme heureux n’a pas deux chemises. Il n’en a qu’une. Et le bonheur en plus.
François de CLOSETS, Le bonheur en plus, Denoël
1
Kabyle : homme habitant en Kabylie, région d’Algérie.
QUESTIONS
I. Compréhension du texte (6 pts)
1. Expliquez la phrase : « Le temps n’est plus où la satisfaction de quelques uns devait passer par la
misère du plus grand nombre. »
2. Quelles sont les conditions du bonheur de l’homme actuellement ?
II. Etude lexicale et syntaxique (6 pts)
1. Vocabulaire
a. Expliquez : « biens matériels ».
b. Quel est le nom dérivé du verbe « agresser » ; puis construisez une phrase personnelle avec ce nom.
c. Donnez un synonyme et un antonyme de « sérénité ».

2. Grammaire
a. Réécrivez au discours indirect :
L’auteur se demandait : « Pourquoi faut-il que deux paysans Kabyles trottant sur leurs bourricots se
saluent aimablement alors que deux automobilistes en se doublant paraissent s’agresser ?»
b. Employez la tournure impersonnelle sans changer l’idée exprimée :
« Nous avons la possibilité de restaurer une société chaleureuse et fraternelle. »
c. Transformez la subordonnée en groupe nominal sans changer l’idée exprimée :
« Il faut qu’on supprime complètement les inégalités dans le monde. »

III. Développement (8 pts)


L’auteur affirme : « On ne peut atteindre un bonheur authentique dans une société d’inégalités et de
tensions. »
- Mais pourquoi une telle société persiste-t-elle ?
- Quelles solutions proposez-vous pour réaliser un monde sans inégalités et sans tensions ?

SUJET II
« La crainte de la différence, allant parfois jusqu’à son refus, est un réflexe largement répandu. Les enfants
ont peur de se distinguer des autres. Les adolescents sont les premiers à suivre les modes. Mais, bien plus graves,
les adultes se méfient presque instinctivement de tous ceux qui n’appartiennent pas à leur collectivité, entraînant
rivalités de palier, discussions entre administrations, discordes entre nations, haines religieuses ou raciales.
Et pourtant ce réflexe est à la fois un non-sens biologique et une erreur fondamentale sur le plan culturel.
Sur le plan biologique, trois notions en aideront la compréhension :
D’abord, chaque être vivant est différent ; il est même unique tant il y a de variations possibles dans sa
composition chimique. C’est le produit du mélange des caractères paternels et maternels, ceux-ci provenant eux-
mêmes d’un mélange des caractères des quatre grands-parents. De plus, ces caractères (ou gènes) présentent dans
les populations de multiples variantes. Pour l’homme, le nombre des combinaisons possibles dépasse, a-t-on dit, le
nombre des atomes contenus dans tout l’univers connu. A chaque génération apparaissent donc, fruits de la loterie
génétique, des êtres nouveaux, uniques car formés d’une combinaison entièrement nouvelle des caractères
génétiques. La nature a bien pris soin d’assurer que ce mélange se reproduise à intervalles réguliers ; le sexe et la
mort se répètent à chaque génération.
Ensuite, selon le processus darwinien de la sélection naturelle, les individus ayant reçu, par hasard, les
combinaisons les rendant plus aptes à vivre dans un certain milieu, survivent et ont le plus de descendants, alors
que les moins aptes en ont moins. Ainsi, grâce à la diversité des individus qui la composent, une espèce pourra-t-
elle s’adapter à d’éventuels changements d’environnement, de climat ou à l’apparition de nouveaux parasites ou
agents pathogènes. La différence entre individus est donc une nécessité absolue pour la perpétuation d’une espèce.
Elle est la base de toute vie animale ou végétale.
Enfin, l’environnement façonne les variétés à l’intérieur des espèces : l’hirondelle nord-africaine n’est pas
identique à celle de Norvège, le peuplier d’Italie diffère de celui du nord de l’Europe, le type humain méditerranéen
diffère du type nordique, etc. Sur l’homme moderne l’influence de l’environnement joue peut-être moins
qu’autrefois, mais son rôle est déterminant sur son psychisme. Deux vrais jumeaux qui ne diffèrent en rien sur le
plan génétique subissent, surtout s’ils sont séparés, des influences externes différentes et deviennent ainsi deux
êtres différents. Seul l’homme passe de l’individualité à la personnalité parce qu’il s’approprie à partir de son
milieu social un patrimoine culturel.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 129
De ces considérations, il apparaît donc clairement que l’unicité de chaque homme lui confère une dignité
particulière donnant une raison supplémentaire de le respecter. »
Jean DAUSSET
Reproduit du Courrier de l’UNESCO, 1986

QUESTIONS

I. Résumez ce texte au quart de sa longueur. (6 pts)

II. Morpho - syntaxe (6 pts)


1. Vocabulaire
a. A quel type appartient ce texte ? Justifiez votre réponse.
b. Trouvez l’adjectif et l’adverbe dérivés de « perpétuation » ; puis construisez une phrase
de votre choix avec chacun d’eux.
c. « Et pourtant, ce réflexe est à la fois un non-sens biologique et une erreur fondamentale
sur le plan culturel. » :
Quel rapport établit le connecteur logique souligné entre le premier et le second
paragraphe du texte ?
d. Réécrivez au discours indirect :
L’auteur a dit : « Seul l’homme passe de l’individualité à la personnalité en s’appropriant
un patrimoine culturel maintenant. »

III. Développement (8 pts)


Que pensez-vous de l’affirmation suivante :
« La diversité ethnique et la diversité culturelle favorisent le développement d’une nation. »

SUJET III
Que pensez-vous de l’affirmation suivante :
« Respecter la tradition, c’est tourner le dos au développement. »

FRANCAIS SESSION 2001


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
NB : Le candidat doit traiter UN sujet sur les TROIS proposés
SUJET : I

LA NON-VIOLENCE

Soulignons d’abord que la résistance non-violente n’est pas destinée aux peureux ; c’est une véritable
résistance ! Quiconque y aurait recours par lâcheté ou par manque d’armes véritables ne serait pas un non-violent.
C’est pourquoi Gandhi a si souvent répété que si l’on n’avait le choix qu’entre la lâcheté et la violence ; mieux
valait choisir la violence. Mais il savait bien qu’il existe toujours une troisième voie. Personne (qu’il s’agisse
d’individus ou de groupes) n’est jamais acculé à cette alternative : ou se résigner à subir le mal ou rétablir la justice
par la violence ; il reste la voie de la résistance non-violente. C’est d’ailleurs le choix des forts car elle ne consiste
pas à rester dans un immobilisme passif.
L’expression « résistance passive » peut faire croire, à tort, à une attitude de laisser-faire qui revient à subir le mal
en silence. Rien n’est plus contraire à la réalité. En effet, si le non-violent est passif, en ce sens qu’il n’agresse pas
physiquement l’adversaire, il reste sans cesse actif de cœur et d’esprit et cherche à le convaincre de son erreur.
C’est effectivement une tactique où l’on demeure passif sur le plan physique mais vigoureusement actif sur le plan
spirituel. Ce n’est pas une non-résistance passive au mal mais bien une résistance active et non-violente.
En second lieu, la non-violence ne cherche pas à vaincre ni à humilier l’adversaire, mais à conquérir sa
compréhension et son amitié. Le résistant non-violent est souvent forcé de s’exprimer par le refus de coopérer ou
les boycottes. Mais il sait que ce ne sont pas là des objectifs en soi. Ce sont simplement des moyens pour susciter
chez l’adversaire un sentiment de honte. Il veut la rédemption et la réconciliation. La non-violence veut engendrer
une communauté de frères alors que la violence n’engendre que haine et amertume.
Martin Luther King
Combats pour la liberté 1968.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 130
QUESTIONS
I– Compréhension du texte ( 6 points )
1. Proposez à partir du texte, une définition du non-violent.
2. Pourquoi la violence n’engendre t - elle que haine et amertume ?
II – Etude lexicale et syntaxique
1. Vocabulaire : ( 3 points )
a – Expliquez dans le texte, le sens du nom « la rédemption ».
b – Quel sens peut-on attribuer au verbe « résister » dans le texte ?
Utilisez le mot dans une phrase où il prendra un autre sens.
2. Grammaire : ( 3 points )
a – Exprimez la même idée en utilisant la tournure passive : « La violence n’engendre que
haine et amertume ».
b – Transformez la dernière phrase du texte en deux phrases indépendantes
coordonnées.
c – Réécrivez la phrase suivante en utilisant « Si ».
Quiconque y aurait recours par lâcheté ne serait pas un vrai non-violent.
III – Développement ( 8 points )
« La violence n’engendre que haine et amertume ».
Développez cette opinion en une quarantaine de lignes.
SUJET : II
L’ORDINATEUR A LA MAISON
D’alléchantes publicités vantent son aspect gestionnaire, mathématicien ou sa capacité de super machine à
écrire. Pour le grand public, ce « cerveau » reste réservé à une élite technico-professionnelle.
A une information chère, élitiste et sclérosée, vient succéder depuis quelques années une informatique pour
tous, où chacun peut acheter son ordinateur pour le même prix qu’un poste de télévision, une informatique sortie de
son milieu intellectuel et technique qui permet d’installer un ordinateur individuel dans sa maison entre la
bibliothèque et la table de salon.
Aujourd’hui, les jeux vidéo représentent l’essentiel des usages classiques de l’ordinateur individuel à la
maison. L’écran de télévision fourmille d’affreux petits bonshommes verts qu’il faut absolument détruire ; un petit
diable vous salue et danse sur une musique rythmée par des claquettes, un mur de briques se dresse devant vous,
des piranhas affamés vous agressent. Les touches du clavier deviennent de redoutables lance-missiles qui doivent
anéantir les envahisseurs venus de l’espace. Ici, votre ordinateur se transforme en joueurs d’échec redoutables, là,
un bolide dévale une route escarpée. La plupart de ces jeux vous passionnent tellement qu’ils vous dépaysent au
point de vous faire oublier votre fauteuil… ou votre rôti qui est au four.
Les constructeurs soulignent le caractère ludique de l’ordinateur, il existe déjà quantité de programmes de
jeux qui ne nécessitent aucune connaissance en programmation.
Il est cependant dommage de limiter l’usage d’un ordinateur individuel aux seules applications ludiques,
aussi captivantes soient-elles, comme le font bon nombre d’utilisateurs. Un ordinateur se révèle à l’utilisateur
averti, bien plus riche et bien plus varié qu’un simple « jeu de café ».
« Un PRECEPTEUR pour VOS ENFANTS » tel pourrait être le slogan publicitaire d’un quelconque
constructeur d’ordinateurs individuels. Sachez que cela est tout à fait possible. Le clavier et l’écran remplacent la
craie et l’ardoise ; votre ordinateur individuel se transforme en professeur de mathématiques, de français, de
langue… Un professeur infatigable qui ne s’arrêtera que si vous le voulez ou… si les plombs sautent. Un peu froid
sans doute, et peu… bavard, il peut néanmoins complimenter son élève comme le réprimander, sans le faire frémir,
et, à l’occasion, en l’amusant. L’ordinateur pose des questions suivant la matière et le degré de difficulté choisi, fait
réciter les leçons, corrige les erreurs de déclinaison ou dessine une carte de France.
X-F ARDOUIN, L’ordinateur à la maison, Juin 1982.
QUESTIONS
A – Résumez ce texte au quart de sa longueur. ( 6 points )
B – Morpho - Syntaxe ( 6 points )
1 – Trouvez un adjectif se rapportant au jeu. Relevez les passages du texte où il apparaît.
2 – Cherchez deux (2) expressions construites avec « jeu » et utilisez chacun d’eux dans une
phrase qui met bien en relief leur sens.
3 – Donnez un paronyme de PRECEPTEUR.
Expliquez-le et donnez aussi le verbe qui lui correspond.
4 – Quel est le sujet de « vient succéder » dans la 3ème phrase ?
5 – Justifiez l’emploi du Présent de l’Indicatif dans ce texte.
C – Travail d’écriture ( 8 points )

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 131
Pour de jeunes enfants, l’enseignement par ordinateur est-il aussi efficace que le cours dispensé
par un être humain adulte ?
Justifiez vos arguments par des exemples concrets.

SUJET : III

Dissertation ( 20 points )

Giraudoux écrivait : « Le sport est l’art par lequel l’homme se libère de soi-même ».
D’après votre expérience personnelle, vos informations actuelles : télévision, presse ; pensez-vous qu’il a raison ?

FRANCAIS SESSION 2002


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
NB : Le candidat doit traiter UN sujet sur les TROIS proposés
SUJET : 1
Volonté

L’école ne tarda pas à devenir la plus grande distraction de la vie de Yuan1 car il aimait vraiment l’école. Il
acheta une grande pile de nouveaux livres…
Tous ces livres étaient un enchantement pour Yuan. Il tournait avec avidité leurs pages propres et
inconnues et il désirait ardemment imprimer chaque mot dans sa mémoire et étudier, étudier encore pour l’amour
de l’étude. Il se levait à l’aube ; aussitôt éveillé, se jetait sur ses livres, apprenant par cœur les choses qu’il ne
comprenait pas, des pages entières qu’il fixait ainsi dans sa mémoire. Et quand il avait pris son déjeuner matinal et
solitaire, car ni la jeune fille ni sa mère2 ne se levaient d’aussi bonne heure que lui les jours où il allait à l’école, il
se précipitait, marchant rapidement dans les rues encore à demi vides, et était toujours le premier à entrer dans la
salle de classe. Et si le professeur arrivait aussi un peu en avance, Yuan en profitait pour s’instruire et, dominant sa
timidité, il lui posait toutes les questions qu’il pouvait. Si parfois le professeur ne venait pas du tout, Yuan ne se
réjouissait pas comme les autres étudiants de ces vacances inattendues ; non, il les considérait plutôt comme une
perte difficile à supporter et passait l’heure à étudier ce que le professeur leur aurait enseigné. Cette étude était le
plus douce des passe-temps pour Yuan. Il ne pouvait jamais assez étudier l’histoire de tous les pays du monde, la
littérature étrangère, la poésie, la structure du corps et des animaux. Mais ce qu’il préférait, c’était l’étude des
plantes : le développement des graines, des racines et des feuilles, apprendre comment la pluie et le soleil pouvaient
façonner la terre, à quel moment il fallait planter certaines semences et comment choisir les graines et comment
augmenter la moisson. Et Yuan apprit tout cela et plus encore. Il empiétait sur le temps consacré à dormir et à
manger …
Il travaillait ainsi pendant six années…
Quand il se prépara à revenir dans son pays, si quelqu’un l’avait interrogé, il aurait répondu fermement :
« Je suis un homme. Je sais ce que je veux. Je suis prêt à vivre dans mon propre pays ». Et en vérité il semblait à
Yuan que ces années à l’étranger formaient la moitié de sa vie…
Si quelqu’un lui avait demandé : « Comment êtes-vous prêt à vivre maintenant ? » il aurait répondu
honnêtement : « j’ai obtenu un diplôme dans une grande école étrangère avec des notes supérieures à celles de
beaucoup d’étudiants du pays même » aurait-il répondu fièrement…
Oui, Yuan connaissait ces jeunes étrangers turbulents, gais et pressés. Mais Yuan gardait la tête haute. Il était
certain d’obtenir les louanges de ses professeurs et d’entendre son nom mentionné souvent parmi les premiers
lors de la distribution des prix, et chaque fois qu’un professeur le nommait il ne manquait pas de dire : « Bien
qu’il travaille dans une langue étrangère, il a dépassé les autres… »
Ainsi , bien que Yuan sût qu’il n’était pas populaire parmi ses camarades, il avait continué fièrement à
travailler, heureux de montrer ce que sa race pouvait faire…
Pearl S. BUCK, Terre chinoise, Payot

[1] Yuan est un jeune paysan chinois qui est allé compléter son instruction aux Etats-Unis. Après 6 ans d’études, il
a obtenu son diplôme d’Ingénieur Agronome.
[2] Personnes chez qui il habite.

QUESTIONS
I.- Compréhension du texte (6 points)
1. Quelles qualités possède l’étudiant Yuan ?
Quelle est la plus importante à votre avis ?
2. Yuan a-t-il raison d’être fier de lui ? Pourquoi ?
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 132
II.- Etude lexicale et syntaxique (6 points)
1. Vocabulaire
a) Donnez le sens de :
a1 – un enchantement dans : « tous ces livres étaient un enchantement pour Yuan »
a2 – utilisez le dans une phrase où il aura un autre sens.
b) Que veut dire façonner la terre dans la phrase :
« Comment la pluie et le soleil pouvaient façonner la terre » ?
c) Trouvez dans le texte un synonyme de distraction.
Utilisez-le dans une phrase.
2. Grammaire
a) Réécrivez au discours indirect : Il aurait répondu fièrement : « j’ai obtenu un diplôme dans une
grande école étrangère, avec des notes supérieures à celles de beaucoup d’étudiants du pays
même ».
b) Mettez à la forme passive : Yuan connaissait ces jeunes étrangers turbulents, gais et pressés.
c) Mettez la phrase au présent : Si quelqu’un l’avait interrogé, il aurait répondu fermement :
« je suis un homme, je sais ce que je veux faire ».
III. Développement (8 points)
Pensez-vous qu’il suffit d’améliorer les conditions de travail des paysans pour les faire
évoluer ?
Développez votre opinion en une quarantaine de lignes.

SUJET : 2 Merci, mon siècle

Quel dynamisme il t’a fallu pour bouleverser tout en même temps : les modes de pensée, les façons d’être, les
rythmes de vie, les relations entre les personnes. Je ne pense pas qu’il y ait jamais eu dans l’histoire de l’humanité un
tel chambardement du quotidien des individus dans un laps de temps aussi court. Je l’ai dit, mais je le redis et
j’insiste, car tel est le propos de ce livre : nous te sommes redevables de cinq authentiques « révolutions », pas de
simples améliorations des conditions de vie par rapport au passé, mais bien de changements radicaux dans nos
destinées individuelles :
1. l’amélioration de la santé et sa conséquence directe : l’allongement de l’espérance de vie en bonne forme ;
2. la transformation des conditions de vie matérielles et sa conséquence directe : la redistribution du temps de
vivre
3. le contrôle des naissances et sa conséquence directe : la remise en question du destin des femmes, de leurs
relations avec les hommes, et par conséquent la transformation des structures familiales
4. l’aspect social du tourisme : En un laps de temps incroyablement court, le tourisme devient un des faits de
civilisation les plus significatifs de notre époque, un des comportements les plus typiques de l’homme moderne.
Définitivement entré dans les mœurs, on peut dire qu’il s’insère dans un nouveau style de vie. Le tourisme social,
c’est justement cet élargissement, cette démocratisation. En effet, le tourisme moderne apparaît de plus en plus
comme un comportement vital, comme une sorte de contre – partie de la concentration urbaine, de
l’industrialisation, de la mécanisation du travail et des loisirs dans la cité surpeuplée, de l’urbanisation croissante de
nos activités. Les vacances que ce tourisme social rend possibles visent une signification plus haute. Elles entraînent
une amélioration de vie, un élargissement intellectuel et social. Elles visent, elles aussi (…), au besoin de
connaissance, de sympathie, de participation et de dépassement. L’intérêt de l’individu, de sa santé physique et
morale, la cohésion de l’équilibre social de la cité, la compréhension mutuelle, la bonne entente et la coopération des
peuples demandent que s’accomplisse cette évolution postulée, appelée par les conditions mêmes de vie de travail
dans lesquelles se trouve placé l’homme d’aujourd’hui.
5. la place privilégiée de l’audiovisuel et des mas médias : Le monde est présent à la télévision parce qu’on le voit, et
c’est un immense avantage. Mais il est présent dans le journal par sa diversité et dans son foisonnement. De la
politique à la culture, du sport au fait divers, ce sont toutes les passions, toutes les souffrances, toutes les espérances
des hommes qui défilent dans le journal. L’écran donne un effet de choc. Le journal reste le meilleur résumé de ce
qui se passe chaque jour dans un monde unifié dont les horizons lointains nous sont devenus aussi proches que le
coin où nous vivions. Tragique, comique, émouvant, inattendu, le journal est le feuilleton quotidien de la comédie
humaine à travers le monde entier.
Quels cadeaux tu nous as fait, mon siècle, en quelques dizaines d’années !
Seulement voilà : tu nous les as offerts en vrac, sans que nous ayons vraiment eu le temps d’apprendre à nous en
servir. Il nous a fallu vivre dans un monde en pleine transformation : générations de décalage ? « Nouveaux pères »,
« nouvelle vague », « nouvelle cuisine », « nouveau roman », « nouvelle philosophie » : dans ton troisième quart, tout se
devait être « in » (insolite, inouï, inusité, inconnu, inédit, etc.). Sans y être préparés, nous avons eu la responsabilité

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 133
d’inventer des modes d’emploi et des règles du jeu pour cette « nouvelle société ». Alors, forcément, nous avons commis
beaucoup de bêtises et laissé au bord du chemin beaucoup de victimes désemparées par l’ampleur de cette révolution.
Christiane Collange, Merci mon siècle, (texte adapté), 1998
QUESTIONS
I.- Résumé (6 points)

Résumez ce texte au quart de sa longueur

II.- Etude morpho – syntaxique (4 points)


1. Par quels procédés de style l’auteur marque-t-elle son enthousiasme ?
2. Justifiez l’emploi du subjonctif dans la phrase suivante : L’intérêt de l’individu, (…), la
bonne entente, et la coopération des peuples demandent que s’accomplisse cette évolution
postulée. (1 pt)
3. Relevez deux adjectifs se rapportant au nom « le journal ».
4. Trouvez un adjectif dérivé du nom journal et faites une phrase avec.
5. Quels sont les sujets respectifs des verbes soulignés ?

III.- Travail d’écriture (10 points)


Christiane Collange constate que nous sommes redevables au XXème siècle de cinq
« authentiques révolutions ». Quelle est celle qui vous semble personnellement la plus importante
et pourquoi ? Vous vous appuierez sur des exemples et faits précis dans un développement
composé d’une quarantaine de lignes.

SUJET : 3
Dissertation (20 points)

Selon un journaliste contemporain :


« La télévision peut devenir certes l’outil d’une dictature nuisible et le nouvel opium du peuple.
Elle peut être aussi un instrument de progrès, de culture et de détente ».
Qu’en pensez-vous, appuyez vos arguments par des exemples précis.

FRANCAIS SESSION 2003


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
NB : Le candidat doit traiter UN sujet sur les TROIS proposés

SUJET 1

Les adolescents d’aujourd’hui ne lisent guère et peut-être ne savent plus lire. Les enquêtes et les sondages,
les observations des enseignants et des bibliothécaires apportent sur ce point des témoignages convergents. Mais
l’extension même de la crise, ses symptômes et ses causes demeurent trop souvent mal connus. La lecture des
adolescents, dans ses formes et dans ses objets, nous échappe. Quant à leur ‘‘non-lecture’’, elle est interprétée
tantôt comme l’effet d’une lassitude passagère (née de quelle saturation ?), tantôt comme le signe d’une aversion
définitive à l’égard de la civilisation de l’imprimé. Quelle place occupe donc l’objet-livre dans la vie des
adolescents ? Comment est-il perçu par eux ? ( . . . )
L’éloignement à l’égard du livre en général est plus sensible encore vis-à-vis de la littérature. Le livre, quel
qu’il soit, est assimilé au livre de classe, obligatoire, donc ennuyeux. Les lycéens formulent, du reste, à l’encontre
des textes au programme un même grief : ils les jugent trop anciens, trop éloignés de l’actualité. Un poète comme
Baudelaire leur paraît échappé d’une lointaine préhistoire. A la limite, ce type d’attitude conduit à un refus de la
dimension historique.
La crise de la lecture se marque, qui plus est, par le choix de nouveaux objets où l’image tend de plus en plus
à supplanter le texte. Aux romans, aux essais, les jeunes préfèrent les magazines illustrés, les bandes dessinées et,
s’ils appartiennent aux milieux défavorisés, les photos-romans. Jamais le culte de l’image n’a réuni autant
d’adeptes : tandis que les enfants réclament des dessins animés, des spots publicitaires, les adolescents
collectionnent les affiches et les posters.
Ces quelques réflexions illustrent le déclin relatif du livre dans la vie et dans les loisirs des adolescents.
Leurs lectures morcelées, occasionnelles, indifférenciées dans leur objet, quand elles ne sont pas inexistantes, le
succès d’une para – littérature où l’image est omniprésente montrent bien que le paysage mental des lycéens s’est

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 134
en quelques décennies profondément modifié. Le livre n’est plus, hors de l’école, l’instrument privilégié de
l’acquisition d’un savoir, la lecture n’est plus l’occasion d’une exploration véritable.

B. BRECOUT

QUESTIONS
I – Etude lexicale et morpho – syntaxique (5 points)
I – 1 – Lexique :
1 - a) Quel est le verbe dérivé de ‘‘acquisition’’ ?
b) Employez ce verbe dérivé dans une phrase significative.
2 - Expliquez la phrase : « Quant à leur « non-lecture », elle est interprétée tantôt comme l’effet d’une
lassitude passagère, tantôt comme le signe d’une aversion définitive à l’égard de la civilisation de
l’imprimé »
I – 2 – Morpho – syntaxe
1 - Mettez à la voix passive : « Les enquêtes et les sondages, les observations des enseignants et des
bibliothécaires apportent sur ce point des témoignages convergents ».
2 - Transformez la phrase suivante de façon à obtenir une proposition principale et une
proposition subordonnée circonstancielle de conséquence :
« Le livre est assimilé au livre de classe, donc ennuyeux ».
3 - Mettez à la forme affirmative :
« Les adolescents d’aujourd’hui ne lisent guère et peut-être ne savent plus lire ».
II – Compréhension (5 points)
1 - Quelles sont les différentes causes de la ‘‘non-lecture’’ chez les adolescents ?
2 - a) Comment se manifeste cette crise de la lecture ?
b) D’après vous, que faut-il faire pour freiner cette crise ?
III –Expression écrite (10 points)
Quant à vous, aimez-vous lire ou non ? Justifiez votre position. (aux environs de 30
lignes).
SUJET 2

Le chômage, une invention récente


Le chômage est une invention récente sous la forme où nous le connaissons, du moins ! C’est-à-dire, sous
une forme massive et totale.
Massive : on estime environ 500 millions de personnes, aujourd’hui, sans emploi dans le monde ( . . . ). Jamais
un chiffre aussi important n’a été enregistré dans le monde.
Le chômage actuel revêt aussi une forme totale. Car, des sans-emploi, il en existait autrefois aussi :
vagabonds, chemineaux, mendiants ( . . . ) ; la plupart des adultes et la quasi-totalité des enfants fournissaient un
travail professionnel.
Certes dans les villes, la misère des sans-travail n’avait pas de bornes, comme en témoignent les très
nombreux abandons d’enfants ( . . . ) mais ces miséreux s’intégraient à leur manière dans les sociétés de l’époque,
rurales pour l’essentiel. En Grande-Bretagne, la ‘‘loi sur les pauvres’’ contraignait les paroisses à subvenir aux
besoins de ceux qui étaient privés de ressource. Ailleurs, les institutions ou les règles religieuses ( . . .) permettaient
d’assurer un minimum aux personnes privées de ressources. Et surtout, le rythme des saisons, la nature du travail
permettaient toujours d’échanger du travail contre un quignon de pain ( . . .).
Il n’est plus ainsi aujourd’hui : la coupure entre le travail et le non-travail s’est approfondie. Cette coupure
s’explique de deux façons :
- D’abord, le travail n’est plus une participation à l’ouvrage commun d’une société (par exemple, les moissons),
donnant droit à une fraction de la production. C’est désormais une source de revenus : du coup, il est devenu
l’objet d’un calcul économique. Comme le travail coûte quelque chose à l’employeur, il faut qu’il lui rapporte
au moins l’équivalent. Il y a eu, en quelque sorte, un phénomène d’individualisation. Dans une société
traditionnelle, toute la population est requise : des plus jeunes aux plus âgés, chacun doit fournir sa participation.
D’ailleurs, la pression sociale est telle que nul ne peut s’y dérober. Mais en contrepartie, les règles sociales
assurent à tous une part plus ou moins importante de la production ( . . . ).
- De plus, depuis un siècle, le travail est indissociable d’un outil, dont la fabrication est généralement trop
complexe pour pouvoir être envisagée par celui qui l’utilise (. . . ). Là encore, avoir ou ne pas avoir la
disposition d’un outil de travail crée une coupure quasi totale entre les actifs et les exclus.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 135
Ce cancer du chômage, les sociétés traditionnelles ne l’ont donc pas connu. Vers 1650, la planète comptait
environ 500 millions d’habitants. Par delà la diversité énorme des cultures et des savoir-faire, un trait
caractérisait l’ensemble de l’humanité : le caractère fruste des techniques de production.
Avec l’irruption du capitalisme et la révolution industrielle, les choses changent. L’outillage s’améliore, le
savoir-faire se perfectionne. Là où 50% de la population devrait s’échiner à produire la nourriture, 30%, puis 20%
suffisent : à la fin du XIXème siècle, le nombre d’habitants en France a doublé. Mais les actifs ne représentent plus
que la moitié de la population : les enfants et une partie des femmes sont exclus ( . . . ). Le travail ( . . . ) est devenu
un acte personnel, individuel, qui s’effectue contre une rémunération, et qui exige donc un minimum de
productivité.
D. Clerc, ‘‘Faim et développement’’, Dossier n°83-11 Novembre 1983.

QUESTIONS
I – Compréhension (10 points)
1 - Relevez deux mots ou expressions du texte appartenant au champ lexical du ‘‘chômage’’.
2 - a) Donnez un nom dérivé de ‘‘subvenir’’.
b) Employez le nom trouvé dans une phrase de votre choix.
3 - Soit la phrase : « En contrepartie, les règles sociales assurent à tous une part plus ou moins importante de la
production ». Mettez-la à la voix passive.
4 - Transformez cette phrase de façon à obtenir une principale et une subordonnée :
« La fabrication (d’un outil) est généralement trop complexe pour pouvoir être envisagée par l’utilisateur ».
5 - Pourquoi l’auteur associe-t-il le chômage au mot ‘‘cancer’’ ?

II – Résumé (10 points)


Résumez le texte au quart de sa longueur, soit 152 mots environ. (Marge de 10%).

SUJET 3 DISSERTATION (20 points)

Quelles sont les causes et les conséquences de la drogue ?


Et quelles solutions proposeriez-vous pour enrayer cette pratique ?

FRANCAIS SESSION 2004


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
NB : Le candidat doit traiter UN sujet sur les TROIS proposés

SUJET I : Eradiquons le terrorisme de base

[…]. Nous voyons, avec l’attaque des tours jumelles du World Trade Center de New York, le niveau de
barbarie atteindre des degrés insoupçonnables. […]
[…]. Hier, New York et les Etats-Unis, blessés dans leur chair, étaient en état de choc. Aujourd’hui, ils
vivent honorablement le deuil, se rendant à leur lieu de travail, rouvrant les aéroports, tunnels, bureaux et écoles.
Demain, la colère de cette nation éclatera sans merci. Nous sommes en guerre. Il ne s’agit pas d’une guerre
conventionnelle, comme les Américains en ont souvent affronté, ni même d’une guerre de guérilla, comme les
Français et les Britanniques en ont vécu dans leurs colonies. Il s’agit d’une guerre nouvelle dans la forme et dans le
fond : une guerre contre le terrorisme et l’obscurantisme1.
Nous ne voulons pas que nos enfants, nos structures et notre histoire disparaissent demain sous une explosion
nucléaire dans le port de Marseille ou Londres. Or, il s’agit d’un risque réel, qui suit le phénomène d’escalade du
terrorisme de masse. […]
[…] Nous ne voulons pas que nos organisations -entreprises, banque, armée, hôpitaux - ressemblent dans le
chaos. Or, des cybers terroristes pénètrent semaine après semaine nos serveurs et banques de données, modifient
des programmes et créent des « portes de derrière » pour revenir plus tard sans y être invités. Sans pénétrer
physiquement les locaux d’une société ou même le territoire national, ces terroristes peuvent changer des données
cartographiques avant la construction d’un pont ou médicales avant une opération chirurgicale. Ils peuvent créer
des fausses alertes, dérouter des communications et ouvrir des vannes de barrage. En somme, ils peuvent semer le
chaos.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 136
Occupant air, mer, terre et Internet, cette nouvelle guerre contre le terrorisme et l’obscurantisme nous
concerne tous, nous y avons tous, une part de responsabilité et un rôle à jouer, que nous soyons chef d’entreprise,
cadre, fonctionnaire, parent ou autre […]
Vincent Grimaldi, Les Echos du vendredi 14 et 15 Septembre 2001.

1- Obscurantisme : Hostilité systématique aux projets de civilisation.

QUESTIONS

I- ETUDE LEXICALE ET MORPHO-SYNTAXIQUE (5 points)


I-1- Lexique (2 points)

1.- a- Quel est le radical de « dérouter » ? Donnez le sens de ce verbe.


b- Employez ce verbe dans une phrase.
2.- Construisez une phrase avec le verbe « éclater ».
Une autre phrase avec le verbe « s’éclater ».
I-2- Morpho – syntaxe (3 points)
1- Transformez la phrase suivante de manière à obtenir une phrase complexe comportant une
proposition subordonnée d’opposition : « Sans pénétrer physiquement les locaux d’une société ou
même le territoire national, ces terroristes peuvent changer des données cartographiques avant la
construction d’un pont ou médicales avant une opération chirurgicale ».
2- « Nous ne voulons pas que nos enfants, nos structures et notre histoire disparaissent
demain sous une explosion nucléaire… »
a) Précisez le temps et le mode du verbe souligné.
b) Justifiez l’emploi de ce mode.
II- COMPREHENSION (5 points)
1) Le texte évoque les deux risques auxquels le terrorisme nous expose.
a- Lesquels ? Relevez dans le texte des mots ou expressions illustrant chacun de ces risques.
b- Que propose l’auteur pour les éviter ?
c- Pourquoi l’auteur a-t-il choisi le terme « cyber terroristes » pour désigner certains terroristes ? Sont-ils
plus ou moins dangereux que les « guérilleros » ? Pourquoi ?
III- EXPRESSION ECRITE (30 à 40 lignes environ) (10 points)

Qu’est-ce qui vous semble être redoutable pour l’humanité : la guerre conventionnelle ou le terrorisme ?
Illustrez votre réflexion par des exemples concrets justifiant votre position.

SUJET II : Éloge de la différence

L'une des tâches les plus importantes de notre temps, et sans doute de tous les temps, est d'abolir le mépris,
d'enseigner l'importance vitale des différences entre les hommes.
Le jour où me fut annoncé le prix Nobel était, par hasard, la journée de la tolérance. Cette coïncidence m'a
frappé car, devant les journalistes auxquels j'exposais les bienfaits de la diversité biologique, je venais d'insister en
même temps sur les bienfaits de la diversité culturelle.
Les variations entre individus sont une nécessité pour qu'une espèce s'adapte aux modifications de son
milieu, pour qu'elle se perpétue malgré les agressions diverses qu'elle subit.
Grâce à une subtile différence, tel individu saura résister à une épidémie alors que tel autre y succombera.
Or, il n'y a et il n'y aura jamais (hormis les vrais jumeaux) deux individus identiques. Chaque homme est unique.
L'avenir de l'espèce, sa capacité d'adaptation, d'évolution biologique passe par la conservation jalouse de
cette diversité. L'uniformisation conduirait au déclin, puis à la dégénérescence et à la mort. L'idée de «race pure»
est donc un non-sens biologique.
Par analogie, l'évolution culturelle de l'humanité passe par une préservation jalouse des diversités
intellectuelles des individus et des groupes ethniques. Elles lui ont permis de s'adapter aux conditions les plus
différentes et les plus rudes. Elles lui permettront de s'adapter aux nouvelles structures, notamment à celles socio-
économiques qu'impose la technologie moderne.
La liberté de pensée ou d'opinion, le libre exercice des cultes, ne sont que la libre expression des diversités
individuelles. Elles sont le levain d'une humanité constamment en marche.
Ici encore, uniformité serait l'équivalent de mort.
Je n'aime pas le mot de tolérance car il implique déjà une sorte de refus péniblement refoulé, une sorte de
résignation.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 137
Les différences entre les êtres ne doivent pas être simplement tolérées ; elles doivent être admises, encouragées,
cultivées en pleine conscience des richesses inestimables qu'elles apportent.

Jean Dausset, in « Le Courrier de l’Unesco », sept. 1982


(Texte extrait de « Réussir le Résumé » de M. Maxaire)
QUESTIONS

I- COMPREHENSION (10 points)


1- Relevez dans le texte un synonyme de « différence ». Construisez une phrase avec ce mot.
2- a) Relevez dans le texte un antonyme de « différence ».
b) Relevez deux mots appartenant au champ lexical de cet antonyme
3- Soit la phrase : « Je n’aime pas le mot de tolérance car il implique déjà une sorte de refus
péniblement refoulé, une sorte de résignation ».
Transformez cette phrase de manière à avoir une phrase complexe (principale + subordonnée).
4- Soit la phrase : Jean Dausset affirma : « grâce à une subtile différence tel individu saura résister à
une épidémie alors que tel autre y succombera ». Transposez cette phrase au style indirect.
5- Expliquez le mot « résignation ».
6- Expliquez le titre de ce texte « Éloge de la différence ».

II- RESUME (10 points)


Résumez le texte en 120 mots (marge de 10%) soit au quart de sa longueur.

SUJET III : Dissertation (20 points)


« L’incitation au changement de mentalité suffirait-elle à résoudre le problème de la corruption dans le Tiers-
Monde » ?

FRANCAIS SESSION 2005


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
NB : Le candidat doit traiter UN sujet sur les TROIS proposés

SUJET -I: ETUDE DE TEXTE

Il n’y a pas de réponse simple aux multiples questions posées par les modifications de la nature que les grands
ouvrages entraînent, et par les diverses pollutions qu’engendre la civilisation industrielle. Mais il y a des réponses
honnêtes et il y en a qui ne le sont pas. Il faut veiller à ce que ce ne soient pas ces dernières qui l’emportent : la vie
de la biosphère en dépend.
Comme cela arrive souvent dans les affaires de société, deux attitudes extrêmes s’affrontent : celle des
intégristes de l’écologie (cette derrière prise dans l’acception, désormais la plus répandue, de « défense de
l’environnement » et non dans sa signification véritable, qui est « étude de l’habitat ») et celle des individus ou
groupe dont les intérêts, à court terme, agressent la nature. Par leur extrémisme même, l’une comme l’autre sont
négatives, l’une comme l’autre sont novices, l’une comme l’autre s’appuient sur des affirmations fausses. Fausses
parfois par insuffisance d’information, parfois par manque d’honnêteté.
Ces attitudes sont d’un manichéisme(1) quelque peu primaire. Pour les uns, industries et société de
consommation condamnent l’humanité à une disparition imminente, ou, au mieux, à une survie misérable, quelque
soit le processus – syndrome chinois, destruction de la couche d’ozone, effet de serre, pollution des océans, des
eaux douces, de la troposphère et des sols, empoisonnement chimique à l’échelle planétaire, que sais-je encore.
Pour les autres, le commerce et les affaires marchant de plaisante façon, tout va au contraire pour le mieux dans le
meilleur des mondes et les catastrophes avec lesquelles les écolos nous cassent les oreilles ne ressortissent qu’à leur
ignorance, leurs rêveries passéistes, leurs imaginations débridées.
Haroun TARZIEFF, la Terre va-t-elle cesser de tourner ? Ed. Seghers, 1989.

(1) Manichéisme : Attitude consistant à opposer catégoriquement le bien et le mal.

QUESTIONS
I - Compréhension (10 points)
1 - a - Quel est le nom dérivé du verbe « s’affronter » ?
b - Employez ce nom dérivé dans une phrase significative.
2 - « Comme cela arrive souvent dans les affaires de société, deux attitudes extrêmes s’affrontent ».
a - Sur quel point différent ces attitudes ?
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 138
b - Selon le texte, d’où vient la nocivité de ces attitudes ?
3 - a - Comment s’explique le manichéisme primaire de ces attitudes ?
b - Que l’auteur veut-il dire par : « disparition imminente de l’humanité » ?
4 - « les catastrophes avec lesquelles les écolos nous cassent les oreilles ne ressortissent qu’à leur
ignorance ».
En gardant la même idée, remplacez « ne…………….que » par un autre mot.
5 - Quelles sont les catastrophes auxquelles pensent les écologistes ?
6 - Face aux multiples questions posées par les modifications de la nature que les grands
ouvrages entraînent, quelle attitude préconiseriez-vous ?

II - Résumé (10 points)


Résumez ce texte au quart de sa longueur, soit 80 mots environ.

S U J E T - II: ETUDE DE TEXTE


Politiser la masse
On croit souvent en effet avec une légère criminalité que politiser les masses c’est épisodiquement leur tenir
un discours politique. On pense qu’il suffit au leader ou à un dirigeant de parler avec un ton doctoral des grandes
choses de l’actualité pour être quitte avec cet impérieux devoir de politisation des masses. Or politiser c’est ouvrir
l’esprit, c’est éveiller l’esprit, mettre au monde l’esprit. C’est comme le disait Césaire : « inventer des âmes ».
Politiser les masses ce n’est pas, ce ne peut pas être faire un discours politique. C’est s’acharner avec rage à faire
comprendre aux masses que tout dépend d’elles, que si nous stagnons, c’est de leur faute et si nous avançons, c’est
aussi de leur faute, qu’il n’y a pas de démiurge, qu’il n’y a pas d’homme illustre et responsable de tout, mais que le
démiurge c’est le peuple et que les mains magiciennes ne sont en définitive que les mains du peuple. Pour réaliser
ces choses, pour les réincarner véritablement, répétons- le, il faut décentraliser à l’extrême.
La circulation du sommet à la base et de la base au sommet doit être un principe rigide non par souci de
formalisme mais presque tout simplement le respect de ce principe et la garantie du salut. C’est de la base que
montent les forces qui dynamisent le sommet et lui permettent dialectiquement d’effectuer un nouveau bond.
Encore une fois nous, ( … ), avons pris très rapidement ces choses car aucun membre d’au-sommet n’a eu la
possibilité de se prévaloir d’une quelconque mission de salut. C’est la base qui se bat ( … ) et cette base n’ignore
pas que sans son combat quotidien, héroïque et difficile le sommet ne tiendrait pas. Comme elle sait que sans un
sommet et sans une direction, la base éclaterait dans l’incohérence et l’anarchie. Le sommet ne tire sa valeur et sa
solidarité que de l’existence du peuple au combat. A la lettre, c’est le peuple qui se donne librement un sommet et
non le sommet qui tolère le peuple.
Franz FANON, Les damnés de la Terre.
QUESTIONS
I - Etude lexicale et morpho – syntaxique (5 points)
I - 1 - Lexique
a) Quel est le radical de « décentraliser » ? Cherchez un autre verbe formé à partir de ce même radical.
b) Employez le mot « incarner » dans une phrase qui en éclaire le sens.
c) « Sans une direction, la base éclaterait dans l’incohérence et l’anarchie. »
Cherchez l’antonyme du mot souligné.
I - 2 – Morpho – syntaxe
a) « Le sommet ne tire sa valeur et sa solidarité que de l’existence du peuple au combat ».
Mettez cette phrase à la voix passive.
b) « si nous stagnons, c’est de leur faute et si nous avançons c’est aussi de leur faute. »
Mettez à l’imparfait de l’indicatif les verbes soulignés et faites les modifications nécessaires.
c) « Sans un sommet et sans une direction, la base éclaterait dans l’incohérence et l’anarchie ».
Donnez la valeur du conditionnel dans cette phrase.

II - Compréhension (5 points)
1 - Selon le texte, que serait « politiser les masses » ? Quel serait l’objectif de cette politisation ?
2 - Qu’est-ce que l’auteur entend par « décentralisation » ?
3 - Selon le texte, quelles sont les conditions nécessaires, pour faire progresser un pays ?

III - Expression écrite (30 à 40 lignes environ) (10 points)


« Politiser c’est ouvrir l’esprit, c’est éveiller l’esprit, mettre au monde l’esprit ». D’après vous
ces conditions suffiraient-elles à développer réellement le pays ? Illustrez votre développement à
l’aide d’exemples tirés de vos expériences personnelles.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 139
S U J E T - III: DISSERTATION

Que pensez-vous de l’affirmation suivante : « Censurer les médias est une atteinte aux droits de l’homme » ?
(20 pts)
FRANCAIS SESSION 2006
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
NB : Le candidat doit traiter UN sujet sur les TROIS proposés
SUJET I :
L’homme et son environnement.

Les problèmes de l’environnement occupent le devant de la scène internationale depuis une vingtaine
d’années, plus précisément depuis la conférence sur l’environnement de 1972. Celle – ci s’était déroulée dans un
climat d’optimisme marque par la volonté d’agir.
Et de ce fait, des actions ont suivi : des organismes internationaux, comme le Programme des Nations
Unies pour l’Environnement, des ministères de l’environnement, des mouvements association et des courants
politiques centrés sur l’écologie ont vu le jour. Les résultats obtenus – si on les mesure au volume des publications
et des connaissances acquises, au nombre des projets de reboisement ou d’assainissement entrepris dans les zones
protégées mises en place – sont considérables. Malgré l’ensemble de ses activités, la degradation de notre
environnement s’est poursuivie. Malgré les succès obtenus ici ou là, enfin de compte, la situation actuelle est bien
plus critique qu’il y a vingt ans.
Les pays industrialisés voient leurs eaux contaminées par les produit chimiques, leurs sols empoisonnés par
les pesticides et les fertilisants, leurs côtés défigurées par une urbanisation sauvage, leurs forêts détruites et leurs
lacs rendus stériles par les pluies.
Acides, la santé des populations menacée par l’accumulation et les transports des déchets toxiques, les villes
asphyxiées par les encombrements et la pollution de l’air. Queant aux pays en développement, ils ont à faire face à la
désertification, à la déforestation, à l’érosion à la salinisation des sols, aux inondations, à l’extinction des espèces
animales et végétales particulièrement dans les régions tropicale, en même temps que se multiplient les bidonvilles,
avec leur cortège de misère, de maladies, de délinquence.
Tous ces problèmes, au Nord comme au Sud sont liés par un seul et même fil conducteur, ils dérivent de
choix de développement erronés. Certes, les problèmes sont plus criards au Sud, en raison d’une pression
démographique beaucoup plus forte qu’au Nord. Mais leur origine est commune : elle est planétaire et tient surtout,
dans les cadre de l’interdépendance des économies, au jeu de la concurrence sur les marchés internationaux, au
désordre monétaire et à l’épineuse question de la dette extérieure.
D’ici à une trentaine d’années, l’humanité dont le nombre atteindra 10 à 18 milliards d’individus, sera
frappée par l’émergence de problèmes d’environnement qui revêtiront, eux aussi, une dimension planétaire. Un
changement de comportement de chaque individu, de chaque institution et chaque Etat est la seule voie pour que se
dégage, des contraintes de la crise de l’environnement, tout le potentiel nécessaire à un avenir possible. Souhaitons
que ce changement puisse se faire sans être provoqué par une catastrophe écologique majeure qui ne laisserait
personne à l’abri.
« Le Courrier de (UNESCO Nov. 1991) » d’après Francesco DICASTRI
QUESTIONS :
I- ETUDE LEXICALE ET MORPHO-SYNTAXIQUE (5 points)
1. Lexique :
a) Que signifie « dégradation » à la ligne 81 ?
b) Construire une phrase avec un verbe dérivé de ce nom.
2. Morpho – syntaxe :
a- Transformez à la forme active la phrase suivante : « Tous ces problèmes, au Nord comme au Sud, sont
liés par une seul et même fil conducteur. »
b- Exprimer autrement l’idée d’opposition dans la phrase ci – après : « Malgré les succès obtenus ici ou là,
enfin de compte, la situation actuelle est bien plus critique qu’il y a vingt ans. »
c- Transposer au discours indirect : « La dégradation de l’environnement s’est poursuivie » m’a – t – on dit.
II- COMPREHENSION (5points)
1) Quelles sont en général, les causes de ces problèmes de l’environnement dans le monde ?
2) Devant la dégradation de l’environnement des solutions ont été apportées.
Quelles sont d’après le texte, celle qui sont déjà apportées et celles qui sont encore à envisager.
3) Pour sauver l’environnement, que proposez – vous ?
III- TRAVAIL D’ECRITURE (10 points)
« Les pays en développement ont à faire face à désertification, à la déforestation, à l’extinction des espèces animales
et végétales, particulièrement dans les régions tropicales ».
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 140
En vous référant à la lecture et à d’autres cultures personnelles développées cette constatation de l’auteur.

SUJET II :
La Super femme.
Autre fois, les femmes se partageaient en deux catégories bien distinctes. La plupart, soumises aux épreuves
d’une vie très précaires, s’absorbaient, corps et même dans des problèmes de vie et de survie : il fallait faire de
nombreux enfants, puisque la morte en volait beaucoup. Ensuite, il fallait inlassablement gratter le sol pour nourrir la
couvée, en luttant pied à pied contre le destin. La minorité qui, en raison de sa fortune ou de son rang le pouvait,
fuyait ce sort misérable : elles s’en allaient briller sous les lustres de la vie sociale pour cultiver les arts, les plaisirs
ou leur esprit, selon leur goût. Appartenant à deux mondes si différents, ces femmes ne reconnaissaient pas d’identité
commune. (…)
Des nos jours, l’exercice d’une activité ouvre une vie plus vaste que la maison : elle est pour beaucoup,
choisie, aimée et en tout cas, toutes s’y préparent. La vie familiale, n’étant plus harcelée par la mortalité, apparait
comme une chance, à laquelle très peu délibérément se dérobent. Aussi les signes de reconnaissance mutuelle se
multiplient – ils entre les femmes de classes différentes, réunies par leur double prétention à exister familialement et
socialement.
Faut – il pour autant chanter victoire ? Pas tout à fait. L’opposition qui régnait entre les classes, sévit à
présent dans leur personne… Il faut se scinder en deux, et que la moitié qui est mère ignore, la moitie qui est salariée
et réciproquement. A la maison, les enfants et souvent le mari la réclament à part entière. Au travail, l’employeur
généralement à considérer les seuls intérêts de l’entreprise.
La super femme n’est qu’une illusionniste, qui chez elle, laisse croire qu’elle ne fait qu’élever ses enfants,
astiquer sa maison, accueillir ses amis et qui, tous les matins, rejoint son poste, ponctuelle égale l’humeur,
merveilleusement célibataire. Jusqu’au jour où, exténuée par cette comédie, elle contracte maladie, dépression.
Voilà pourquoi, aux « Assises Nationales de la Femme », les intervenantes ont revenues sur ce problème
majeur, demandant que la maternité ne soit pas le seul à resoumeuf 13 devant la loi du travail, mais que le travail
apprenne lui aussi à se plier à quelques – unes des exigences de la maternité. Est dans ce domaine, tout est à
imaginer.
D’après un article de France QUERE paru dans le journal : « La croix, l’événement du 28/ 06/ 08 »
- Les lustres : les éclats, l’apparat luxueux.
- Sévit : se fit sentir vivement.
QUESTIONS
I- COMPREHENSION (10 points)
1- a) Quel est le substantif dérivé de « précaires ».
b) construire une phrase de votre choix avec ce substantif.
2 – « La vie familiale, n’étant plus harcelée par la mortalité, apparait comme une chance. »
Exprimer autrement l’idée de cause dans cette phrase.
3 – D’après le texte, qu’est – ce que la plupart des femmes doivent supporter ?
4 – Toutes s’y préparent. A quoi cette catégorie de femme se prépare – t – elle ?
5 – a) La maternité se soumet devant la loi du travail. Donner un exemple de la soumission de la
maternité devant le travail.
b) Le travail se plie à quelques – unes des exigences de la maternité.
Proposer une situation qui illustre cette conformité du travail à une exigence de la maternité.
II- RESUME (10 points)
Résumer ce texte au ¼ de sa longueur (marge d’erreur de 10%)
SUJET III :
Dissertation : (20 points)
Dans quelques mesures selon vous, la machine tuerait – elle l’homme, et dans quelles mesures servirait – elle
à son bonheur ?
FRANCAIS SESSION 2007
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
NB : Le candidat doit traiter UN sujet sur les TROIS proposés

SUJET I : TEXTE : LE TEMPS DE L’INFORMATIQUE

Dans les années qui viennent, cette technologie va vraisemblablement influencer fondamentalement les
faits et gestes de l’homme et de la femme dans leur vie de tous les jours. L’informatique, tout le démontre, va sortir
d’une phase où elle était réservée aux spécialistes, pour faire irruption dans notre vie quotidienne, pour s’implanter
directement dans notre cuisine ou notre salle de séjour. Ce pourra être le micro-ordinateur sur lequel on peut
visualiser une infinité de jeux, de règles, du tennis à la bataille navale.
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 141
Ce sera l’agenda électronique dont la vaste mémoire pallie les insuffisances du calepin et gère le planning
des rendez-vous chez le dentiste, le cours de musique des enfants ou leur date de vaccination compte tenu des
contraintes de chacun. Ce sera le programmateur des menus en fonction de l’activité de chaque membre de la
famille, de ses besoins physiques, des éventuels impératifs médicaux et des différentes sortes de produits frais selon
la saison. C’est aussi le contrôle des communications et du chiffrage au ministère des affaires étrangères, mais
encore l’introduction de l’enseignement assisté dans les collèges, les lycées et les facultés. Mais le secteur privé est
également, et de plus en plus utilisateur de l’outil informatique. Dans un certain nombre de grandes entreprises de
vente, le représentant circule avec son boîtier de synthèse qui lui permet à tout moment de connaître l’état des
stocks et donc de passer ses commandes en toute confiance. Avec certaines technologies de pointe, le
questionnement du fichier central peut même se faire par la voix et non seulement par clavier. La conception
assistée par ordinateur, quant à elle, se développe de plus en plus : les agences d’architecture lancent leurs projets à
l’aide de tables tranchantes, les cabinets d’ingénierie travaillent sur leurs prototypes et font des simulations.
Mais il nous semble que c’est avec l’avènement du micro-ordinateur, de l’ordinateur « domestique » et de
la télématique « banale », celle qui reliera chaque ménage à un ordinateur central par le téléphone, que
l’informatique va réellement plonger ses racines dans le quotidien de la vie.

Lina FOSSATI et Lilliana GERLI, Edition : « Deux Coqs d’or ».


QUESTIONS

I- COMPREHENSION (5 pts)

1°) En quoi, l’informatique pourrait-elle nous être utile ?


2°) D’après le texte, quels peuvent être les rôles attribués à l’ordinateur ?
3°) Pourquoi dit-on que la technologie influence les faits et gestes de l’homme et de la femme dans leur vie
quotidienne ?

II- ETUDE LEXICALE ET SYNTAXIQUE (5 pts)

1°) Lexique (2 pts)


a) Que signifie : « technologie de pointe » ?
b) Trouver deux mots de la même famille que « visualiser » et construire une phrase de votre choix
avec l’un des mots trouvés.
c) Donner l’antonyme de « contrainte ».
2°) Syntaxe (3 pts)
a) Faire la transformation passive de la phrase suivante :
« Cette technologie va vraisemblablement influencer fondamentalement les faits et gestes de
l’homme et de la femme dans leur vie de tous les jours. ».
b) Transformer la phrase suivante au style indirect :
On a dit : « l’ordinateur pallie les insuffisances du calepin et gère le planning des rendez-vous.» .
c) Dans la phrase suivante, mettre le verbe de la subordonnée au plus-que-parfait de l’indicatif et
ensuite, faire la transformation qui s’impose.
« Si l’informatique fait irruption dans notre vie quotidienne, elle s’implantera directement dans
notre cuisine ou notre salle de séjour.»

III- EXPRESSION ECRITE (10 pts)

« L’utilisation très fréquente de l’ordinateur présente parfois des inconvénients chez l’homme. »
Êtes-vous de cet avis ? (30 à 40 lignes environ)

SUJET II : TEXTE : LA PAUVRETE


La pauvreté serait-elle vraiment un mal incurable ? L’évolution actuelle des sociétés modernes amène à se
poser une telle question. Si dans les pays sous-développés le phénomène existe pratiquement à l’état endémique, il
réapparaît également dans les pays développés sous les effets de la crise économique mondiale. Les populations
européennes n’ont-elles pas découvert avec effarement l’existence chez elles de ce qu’on appelle aujourd’hui les
«nouveaux pauvres » ?
Les pays sous-développés, beaucoup plus habitués à la pauvreté seraient-ils blasés ? Ne prendraient-ils plus
conscience du développement du phénomène ? Nous, habitants des îles de l’Océan Indien, devrions cependant être
plus lucides que les autres. L’honnêteté nous oblige à reconnaître que si nous ne faisions pas partie du club

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 142
privilégié des pays riches, nous n’étions cependant pas si mal lotis par rapport à d’autres, en particulier, des pays
africains. Si nous ne nagions pas dans l’opulence, au moins ne connaissions-nous pas la famine.
Cela était valable, il y a quelques années. Aujourd’hui, il faudrait être aveugle pour ne pas voir le
développement inquiétant de la pauvreté. Cette évolution négative est, sans doute, due à la crise économique mais
ce n’est pas une raison pour en faire un alibi passe-partout. La crise a souvent bon dos pour cacher des défaillances
humaines. La recherche des responsabilités en la matière ne fait cependant pas partie des urgences du moins pour le
moment. L’essentiel, la priorité est tout d’abord de réfléchir sur les solutions pour arrêter la croissance du mal et
renverser la vapeur.
Une certaine presse écrivait récemment que la fin de la pauvreté passe par le bonheur collectif. Ce n’est pas
avec de telle idée générale, avec un relent de misérabilisme que le problème sera résolu. La pauvreté tend à se
développer mais le phénomène est encore contrôlable. On n’est pas encore en Ethiopie ou au Sahel. Raison de plus
pour prendre les taureaux par les cornes.
Revu de l’Océan Indien, n° 72 (Janvier
86)
QUESTIONS
I- COMPREHENSION (10 pts)
1°) a) Donner le sens contextuel du terme « effarement ».
b) Quel est le verbe dérivé de ce même terme et employer ce verbe dans une phrase de votre choix ?
2°) a) Expliquer l’expression : « La crise a souvent bon dos pour cacher les défaillances humaines ».
b) Que signifie : « prendre les taureaux par les cornes » ?
3°) « Aujourd’hui, il faudrait être aveugle pour ne pas voir le développement inquiétant de la pauvreté.»
Transformer cette phrase en phrase complexe de manière à introduire la subordonnée de but.
4°) « Une certaine presse écrivait récemment que la fin de la pauvreté passe par le bonheur collectif. »
Réécrire cette phrase en nominalisant la partie soulignée.

5°) Quelle est la particularité des habitants des îles de l’Océan Indien face à cette pauvreté ?
6°) Proposer quelques solutions pour faire disparaître la pauvreté.
II- RESUME (10 pts)
Résumer ce texte au quart de sa longueur. (Marge d’erreur de 10%).

SUJET III :
DISSERTATION: (20 pts)
« Pensez-vous que la technologie nous détourne de la réalité ou qu’au contraire, elle nous aide à
comprendre les choses de la vie ? »
Expliquer et discuter cette assertion.
FRANCAIS SESSION 2008
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
NB : Le candidat doit traiter UN sujet sur les TROIS proposés

SUJET I ETUDE DE TEXTE


UN DESEQUILIBRE VITAL

Dans ce monde en perpétuel mouvement, les modes de vie diffèrent fortement. Liés à la tradition ou à la
culture, ils ont tendance à entrer en conflit avec les processus de développement et avec l’explosion des progrès
scientifiques. Seul un équilibre judicieux des valeurs peut aider à l’avènement d’un état complet de bien-être
physique, mental et social pour l’individu. [ …]. Trois facteurs de la vie africaine nous permettront de mieux
apprendre ce qui conditionne l’équilibre et le bien-être : ce sont l’alimentation, l’eau et l’environnement.
L’alimentation passe avant même la procréation ou l’instinct de conservation pour assurer la survie de
l’espèce. Or, dans la vie actuelle, on peut dire qu’elle souffre d’un déséquilibre profond. Dans le monde
industrialisé, les gens absorbent plus que les 2.000 calories nécessaires et les excès nocifs de graisses et de
glucides ont entraîné la création d’un nouveau marché de produits diététiques… De leur côté, les pays en voie de
développement luttent encore pour atteindre le strict minimum de 1.000 à 1.500 calories par jour. Adultes et
enfants souffrent de malnutrition chronique et oscillent entre une survie précaire et la mort par famine.
Chérie ou maudite, salvatrice ou destructrice, l’eau joue un rôle essentiel dans la vie africaine. Les images de
soif et de sécheresse se mêlent à celles des processions des femmes et des enfants porteurs d’eau. Que d’énergie et
de patience pour avoir accès à ce peu d’eau qui, peut-être, engendrera la mort si l’on ne sait pas qu’il faut la
bouillir…
L’homme vit dans un écosystème qu’il a peu à peu modifié en fonction de ses besoins et de ses loisirs mais
qu’il a aussi pollué à plaisir… En Afrique, l’environnement est pollué de diverses façons. Tout d’abord, l’homme
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 143
et les bêtes le souillent par leurs déchets. Les lieux d’aisance manquent ou sont absents et la généreuse mère
nature est là pour véhiculer les maladies. L’habitat est rudimentaire quand il existe.
Le mode de vie est le déterminant sine qua non de la santé. Le bon sens doit nous ramener à une
rationalisation et à une hygiène de vie qui ne tient pas compte des modes.
Dr Fawziah ABOU-BAKER, in Santé du Monde, Août-sept. 1986
QUESTIONS
I- ETUDE LEXICO-SYNTAXIQUE (5 points)
1- Lexique
a - Quel est le sens contextuel du mot « mode » ?
b - Donner un antonyme de « nocif ».
c - Construire une phrase avec un synonyme du verbe « véhiculer ».
2 - Morpho – syntaxe
a - Justifier l’orthographe du participe passé dans chacune des phrases suivantes :
- Liés à la tradition ou à la culture, ils entrent en conflit avec le processus de développement.
- L’homme vit dans un écosystème qu’il a peu à peu modifié.
b - Exprimer l’idée de but à l’aide d’un groupe nominal (GN) :
- L’alimentation passe avant la procréation pour assurer la survie de l’espèce.
c - Dans la phrase « Le bon sens doit nous ramener à une hygiène de vie qui ne tient pas compte des
II- COMPREHENSION (5 points)
1- a - Qu’est-ce qui entraîne la différence des modes de vie, selon le texte ?
b - En matière d’alimentation, sur quels indices repose cette différence entre pays riches et pays
pauvres ? (1,5 pt)
2 - L’eau peut être salvatrice ou destructrice : pourquoi ?
3 - Quel est le facteur déterminant de ces problèmes ?
III- EXPRESSION ECRITE (10 points)
Des études ont montré que la vie de certains habitants de Madagascar est liée à « l’exploitation » du
milieu forestier. D’après vous, ce mode de vie est-il incontournable ?
Illustrez vos arguments à l’aide d’exemples tirés de vos expériences. (40 lignes environ)

SUJET II ETUDE DE TEXTE

Quand on choisit entre les deux médias, texte et photo, on doit se rappeler les avantages qu’offre
l’écriture photographique par rapport à l’écriture alphabétique.
Le premier consiste dans la rapidité et la facilité de la lecture. Par lecture, nous entendons prise de
connaissance du contenu. Quand on lit une information écrite, on doit aller jusqu’au bout du texte, car si on
ne le lit que superficiellement, on risque de ne pas bien saisir l’information. En revanche, une photo bien
rédigée permet une prise de connaissance immédiate. Le même phénomène s’applique aux éléments
graphiques conventionnels : signalisations routières, interdictions, désignations des lieux. On lit ces signes
iconiques plus vite et de plus loin que les signifiés écrits.
Un deuxième avantage de la photo réside dans sa densité sémantique. Une photo, même d’un format
réduit, peut contenir de nombreux composants dont chacun a une grande valeur informative. Pour
communiquer aux lecteurs toutes ces informations par écrit, le journal devrait leur consacrer beaucoup plus
de place.
Autre avantage : la photo facilite la mémorisation de l’information qu’elle contient […]. Elle est un
excellent moyen de prolonger l’impact sur l’esprit des lecteurs. On se souvient généralement mieux et plus
longtemps de ce qu’on a vu que de ce qu’on a lu.
Mais l’avantage essentiel que la photo présente par rapport à l’écrit réside dans son pouvoir de
sensibilisation infiniment plus fort. Il y a des situations, des faits qui, vus en photos, provoquent de très
fortes réactions intellectuelles et émotionnelles chez les lecteurs qui seraient beaucoup moins sensibles à des
descriptions écrites.
C’est avec des photos que la presse peut mener avec succès une campagne pour l’aide financière à
une œuvre de bienfaisance, et c’est avec la photo d’un enfant éthiopien squelettique qu’on ouvre le
portefeuille du lecteur… En France, pour venir en aide aux handicapés qui se déplacent en chaises roulantes
ou pour financer des travaux, on lance dans la presse locale un appel aux habitants, sans succès. Le journal
répète l’appel en publiant la photo. Dès le lendemain, les dons pleuvent. La photo a sensibilisé le public.
Paul ALMAZY, C.F.P.J., 1993, extrait de Le photojournalisme

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 144
QUESTIONS
I - COMPREHENSION (10 points)
1 - Pourquoi la compréhension d’un message photographique est-elle plus facile que celle d’un message écrit ?
2 - « On risque de ne pas bien saisir l’information ».
a - Réécrire la phrase en remplaçant le verbe « saisir » par son synonyme.
b - Employer ensuite ce nouveau verbe dans une phrase où il prend un sens autre que celui du texte.
3 - Appliquer la transformation passive aux phrases suivantes :
a - On lit ces signes iconiques plus vite et de plus loin que les signifiés écrits.
b - La photo a sensibilisé le public.
4 - Justifier l’emploi et la valeur du conditionnel dans :
« Pour communiquer les informations, le journal devrait leur consacrer beaucoup plus de place ».
5 - Donner un titre au texte et en justifier le choix.

II - RESUME (10 points)


Résumer le texte au quart de sa longueur (tolérance d’une marge de ± 10 %).

SUJET III : DISSERTATION (20 points)


« J’apprends toujours », disait un écrivain de quatre-vingts ans.
Selon vous, l’homme a-t-il le devoir de s’instruire durant toute sa vie ? (60 lignes environ)

FRANCAIS SESSION 2009


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
NB : Le candidat doit traiter UN sujet sur les TROIS proposés
SUJET I
TEXTE LES SURDOUES SONT-ILS DES ENFANTS MARTYRS ?
Une colonie de vacances comme les autres, celle qui, en juillet, réunissait une centaine de jeunes de 6 à 16ans au
Breuil-sur- Couze, à 10 kilomètres au sud d’Issoire ? Sans doute… A ceci près qu’aux sports, aux jeux venaient s’ajouter
des « distractions » telles que l’électronique, l’informatique, l’astronomie. Et surtout, que les pensionnaires s’affairaient à la
représentation d’une œuvre lyrique aux dimensions d’un opéra. Une entreprise peu courante à leur âge… Mais voilà : ces
enfants, parmi lesquels quatre Allemands, trois Belges, un Nigérian, n’étaient pas tout à fait des enfants comme les autres.
Dans le langage courant, ils sont appelés « surdoués ». Un terme qui a beaucoup d’inconvénients.
Premier inconvénient : il est imprécis. A partir de quel seuil de quotient intellectuel doit-on considérer qu’un enfant est
surdoué : 130, 140, 160 ― la moyenne étant évidemment de 100 ? Médecins et psychologues qui évaluent le Q.I. au moyen
de tests, ne sont pas entièrement d’accord là-dessus. De plus, le mot évoque des réalités fort différentes. Avec des Q.I.
(supérieurs) identiques, la plupart des sujets réussiront brillamment et sans histoires à l’école, au lycée, où ils se tailleront
une réputation de « forts en thème ». Mais d’autres se révèleront des cancres, apparemment incurables, si ce n’est
d’insupportables trublions. Leur intelligence demeurera insoupçonnée.
Cependant, deuxième inconvénient, l’appellation « surdoué » a revêtu, aux yeux du public, une coloration naïvement et
systématiquement emphatique. « Quelle chance ont les parents qui ont un enfant comme ça ! » pensent parfois ceux dont le
rejeton rapporte à la maison des bulletins d’une invariable médiocrité. Dans leur esprit, être surdoué est la garantie infaillible
du succès, non seulement scolaire, mais social. Conséquence de cette mythologie : on voit des géniteurs en possession d’un
enfant intelligent vouloir à tout prix que celui-ci s’inscrive dans la catégorie des surdoués.
« Mon fils est un surdoué : il prévoit l’avenir », vient alors affirmer péremptoirement une mère à un psychologue. Une
autre sortira du cabinet de consultation en claquant la porte, outrée. On a osé lui dire que sa fille était, certes, supérieurement
douée, mais qu’elle n’était pas pour autant une surdouée ! « Elle ne connaît pas son bonheur », soupireraient des parents
d’êtres authentiquement surdoués. Car, s’ils demeurent secrètement flattés, ils ont pu mesurer aussi l’inconfort de la
situation. « A 18 mois, Sylvie parlait déjà. A 2 ans, elle nous reprenait lorsque nous commettions une faute de français. En
sixième, Luc s’est mis à dos un professeur qui, parlant de la migration de certains animaux, expliquait qu’ils se dirigeaient
d’après le soleil. Notre fils a levé le doigt et fait remarquer ( il l’avait lu dans des revues scientifiques) que des phénomènes
magnétiques entraient également en ligne de compte. Le professeur lui a dit qu’il ferait mieux de ne pas s’occuper de ce qui
ne le regardait pas. A la maison, il cassait tout ». Encore ne s’agit-il là que de bénignité. D’autres parents se heurtent à des
soucis infiniment plus graves. Au point qu’on entend quelques-uns dire : « J’aurais préféré avoir un enfant idiot ».
MICHEL LEGRIS, L’Express, 19-25, Septembre 1986.

QUESTIONS
I. COMPREHENSION (5 points)
1- Selon le texte, quel est le sens du mot « surdoué » et son implication pour le grand public ?
2- Pourquoi les idées divergent-elles quand il s’agit de qualifier un enfant de « surdoué » ?
3- D’après l’auteur, qu’est-ce qui distingue cette colonie de vacances des autres ?
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 145
II. ETUDE LEXICO-SYNTAXIQUE (5points)
a- Lexique : (2pts)
1. Que signifie : « insupportables trublions » ?
2. Quel est le synonyme de « rejeton » ?
3. Donnez le nom et l’adjectif dérivés de « Authentiquement»
b- Syntaxe : (3pts)
1. Faites la transformation active de la phrase suivante :
Dans le langage courant, ils sont appelés « surdoués ».
2. Transposez la phrase suivante au style direct :
Le professeur lui a dit qu’il ferait mieux de ne pas s’occuper de ce qui ne le regardait pas.
3. Transformez en phrase nominale : « Elle ne connaît pas le bonheur ».

III. EXPRESSION ECRITE (10 points)


« Les enfants surdoués sont insupportables, alors il est préférable d’avoir un enfant idiot ».
Etes-vous de cet avis ?. (40 lignes au maximum)

SUJET II :
TEXTE : LE VEDETTARIAT
Champions de sport, chanteurs en vogue, acteurs à la mode, ils deviennent des véritables modèles à qui
vont toutes faveurs. Sans doute les écrans petits et grands, les journaux font-ils quelque place aux grands noms
de la politique, des arts, de la littérature ou même de la science. Mais dans le cas des vedettes, l’ordre des
confirmations est inversé. C’est parce qu’on a pu parvenir sur le devant de la scène qu’on obtient une sorte de
passeport pour les voies où se récoltent tous les autres avantages que la société peut accorder aux statuts
prééminents.
Le statut de vedette comporte d’autres caractéristiques qui le rendent incomparable aux autres. D’abord il
ne requiert aucun titre préalable et semble arriver comme par magie. Le spectateur peut s’identifier à la vedette
car aucune barrière d’origine ou de formation ne le sépare de son idole. Sans doute, faut-il beaucoup de talent et
de travail dans le « show-business ». Mais cela n’apparaît pas sur l’écran et tout adolescent peut imaginer que si
la chance lui sourit, la même ascension foudroyante lui est possible. A quoi bon de longues études ? L’argent et
la gloire sont à la portée de la main.
Le vedettariat est d’ailleurs polyvalent. Il confère la possibilité de briller partout. Le chanteur en renom
devient acteur de cinéma et vice versa. Tout individu touché par cette grâce sera appelé à exprimer sur les ondes
ses opinions, à parler de politique si cela lui fait plaisir, à devenir conseiller patenté en tous genres.
Enfin, le trait le plus remarquable de cette nouvelle aristocratie, c’est qu’elle ne suscite pas l’hostilité qui
s’attache généralement à la fortune. Elle est en marge ou au-dessus de la lutte des classes, absoute de tout péché
à tel point qu’il est parfois de bon ton que le chanteur milliardaire se fasse le porte-drapeau du prolétariat et de
la révolte contre la société dont il est le premier privilégié. Au lieu d’être une tare, la richesse est ici facteur de
popularité. Les chroniqueurs font état des villas somptueuses, des voitures de prix, des cachets fabuleux pour
stimuler la dévotion des admirateurs.
La réussite semble être consacrée ou même conférée par l’accès aux magazines et aux écrans. L’interprète
éclipse le créateur. Bien mieux : on parle d’une chanson « créée » par Hallyday et d’un film de Belmondo. Celui
qui compte, c’est celui qu’on voit. Ainsi, les valeurs sociales sont conditionnées par les communications de
masse.
Cette évolution est-elle fatale, irréversible ? Elle l’est sans doute davantage dans la mesure où elle n’est
pas décelée, repérée. Elle peut être freinée par une éducation du public, par un travail démystificateur et aussi
peut –être par le reclassement des valeurs que produit souvent la satiété ou la retombée des modes.
Jean CAZENEUVE, in La vie dans la société moderne.
QUESTIONS
I - COMPREHENSION (10 points)
1 - Expliquez « ascension foudroyante »
2 - Trouvez dans le texte 2 mots appartenant au champ lexical de la religion.
3 - Quels sont les domaines concernés par le vedettariat ?
4 - Montrez que le vedettariat est néfaste pour un adolescent.
5 - Quelles solutions proposez-vous pour remédier à l’inconscience du public face au vedettariat ?
6 Transformez en interrogation indirecte : « Cette évolution est-elle fatale ? ».
II. Résumé : (10 points)
Résumez ce texte au quart de sa longueur (Environ 120 mots)
SUJET III.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 146
Dissertation : (20 points)
« Nous avons tort de croire que le tourisme peut contribuer efficacement au développement de notre pays ».
Quelles réflexions suscite en vous cette affirmation d’un journaliste ?

FRANCAIS SESSION 2010


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
NB : Le candidat doit traiter UN sujet sur les TROIS proposés
SUJET I
La peur du nombre
Les pays développés ont, ces trente dernières années, connu une faible croissance démographique et une
forte croissance économique. Beaucoup de gens en déduisent qu’il y a là une relation de cause à effet. La
Conférence du Caire, tenue en septembre 1994, aboutit à une résolution qui fait le même raisonnement : limitons
les naissances pour obtenir le développement.
Pour ma part, je soutiens l’argument contraire. C’est le développement qui entraîne une baisse de la
fécondité. On n’a jamais pu établir comment un contrôle a priori de la démographie pouvait entraîner un
développement économique.
En revanche, les mécanismes par lesquels le développement détermine une baisse de la fécondité sont
connus et se vérifient au niveau individuel. Le développement entraîne une scolarisation plus longue et un plus fort
coût des enfants, donc on en fait moins. Il donne aussi aux parents la possibilité d’investir dans la réussite sociale.
En France, la mobilité sociale a été une des causes importantes de la baisse de la fécondité au XIXè siècle […]. Ou
bien encore, on agissait ainsi pour donner la meilleure éducation possible à l’enfant unique. C’est ce qui est en train
de se produire en Chine par exemple.
Par ailleurs, dans les pays où la mobilité ascendante est improbable, l’intérêt d’avoir peu d’enfants est
beaucoup moins clair. Dans la plupart des sociétés rurales, les enfants nombreux multiplient les chances de réussite,
et apportent en tout cas une aide à la famille car ils représentent une force de travail quand la scolarité est peu
développée.
A supposer qu’on trouve de l’argent, il ne suffit pas de construire des écoles dans les pays du Sud pour
obtenir des résultats. Les parents n’acceptent cette contrainte de l’école que si elle ouvre des perspectives de
promotion. Pour accepter cette éducation de masse, il faut des motifs très puissants, religieux ou économiques.
C’est sans doute le développement qui conduit à une demande d’éducation, plus que l’inverse. Et il y a un rapport
direct entre l’éducation, en particulier celle des femmes, et la fécondité. C’est ainsi que le développement entraîne
une baisse de la fécondité.
Hervé Le Bras, Sciences Humaines n°50, Mai 1995
QUESTIONS
I. ETUDE LEXICALE ET MORPHO-SYNTAXIQUE (5 points)
I-1. Lexique
1- Quel est le nom dérivé de l’adjectif « unique » ?
2- a. Donnez le nom de la même famille que le verbe « investir ».
b. Construisez une phrase correcte avec le nom trouvé.
3- Expliquez l’expression « mobilité ascendante »
I-2. Morpho - syntaxe
1- « C’est le développement qui entraîne une baisse de la fécondité. »
Au niveau de la structure, de quel type est la phrase ci-dessus ?
2- Mettez la phrase suivante à la voix active :
« Les mécanismes de la baisse de la fécondité sont connus. »
3- Transformez en deux phrases simples la phrase complexe qui suit :
« La Conférence du Caire aboutit à une résolution qui fait le même raisonnement. »
II. COMPREHENSION (5 points)
1- En 1994, quelle est la condition pour qu’un pays se développe ?
2- Quels avantages apportent un enfant unique ?
3- Pourquoi la famille nombreuse intéresse-t-elle la plupart des ruraux ?

III. EXPRESSION ECRITE (10 points)


« Les enfants nombreux multiplient les chances de réussite. »
Etes-vous de cet avis ? (30 à 40 lignes environ)

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 147
SUJET II :
TEXTE :
A l’euphorie des progrès scientifiques, ce monde de production, du libre entreprise et de la mondialisation,
les éduqués sont les maîtres vu que grâce aux avantages tirés des parcours éducatifs à l’école, dans la famille du
départ, la rue, la société civile et politique, peu importe leur sexe, leur origine ou nationalité, ils possèdent la qualité
intellectuelle, civique et morale convenable pour évoluer, maîtriser et dominer ce monde d’une évolution
inimaginable. Il est donc de leur devoir de prendre conscience qu’une autre dimension de la mondialisation qui
attire de plus en plus l’attention du grand public touche à l’environnement, à notre utilisation des ressources de
notre terre, à la transmission aux générations futures d’un milieu sain. Nous prenons conscience que
l’environnement est un bien commun qui ne se limite pas, loin de là, à un espace national. Du même coup, la
recherche de solution pour pallier aux accidents et aux déprédations* ne peut plus se situer à l’échelle individuelle
ou nationale. L’événement terrible et spectaculaire que fut l’explosion d’un réacteur à la centrale nucléaire de
Tchernobyl en Ukraine en avril 1986 a fait largement prendre conscience d’une vulnérabilité collective. Rappelons
quelques chiffres stupéfiants, suite à cet événement : 5 millions de personnes exposées aux radiations dont 1,7
effectivement irradiées. 70% des retombées du nuage radioactif qui se forma s’abattirent sur l’Ukraine, la
Biélorussie et la Russie mais les retombées eurent des effets jusqu’en Suisse, France et Italie. Ainsi, en France,
dans le département de la Drôme, les plantes aromatiques et médicinales resteront radioactives jusqu’en mai 1997.
Il est exact que chaque amélioration technique a des inconvénients.
Des rencontres internationales cherchent donc à fixer des normes environnementales qui seraient à appliquer
à l’ensemble de notre espace-monde. Mais comment moduler cette contrainte ? Sous quelles formes l’appliquer ?
Quels sont les risques qui pourraient être éventuellement partagés ? Derrière ces questions pointent des enjeux qui
rendent obsolète* la notion de souveraineté nationale. Mais peut-on simplement laisser jouer la loi du plus fort dans
un forum dominé par seulement quelques-uns ? Le sort de la planète est entre les mains des éduqués.
P. Bernard Chandon Möet, « Des manifestations de la mondialisation »,
Lakroan’i Madagasikara, Octobre 2000.
* Déprédation : Exploitation de la nature sans souci de pourvoir au renouvellement de ce qu’on détruit.
* Obsolète : Qui n’est plus en usage.
QUESTIONS
I - COMPREHENSION (10 points)
1 - Dégagez l’idée générale du texte.
2 - Etudiez la formation du mot « inimaginable ».
3 - Trouvez le paronyme de « événement » et utilisez-le dans une phrase significative.
4 - Mettez au discours indirect la phrase ci-après en l’introduisant par « L’auteur expliqua » :
« Les éduqués sont les maîtres car ils possèdent la qualité intellectuelle, civique et morale convenable pour
évoluer, maîtriser et dominer ce monde ».
5 - Reliez les deux propositions indépendantes suivantes pour former une phrase complexe ayant une
proposition subordonnée circonstancielle d’opposition :
«Des rencontres internationales cherchent à fixer des normes environnementales. »
« Quelques-uns font jouer la loi du plus fort. »
6 - Pourquoi ne peut-on plus considérer l’environnement comme un bien commun national ?
7 - Quelles sont les raisons qui poussent l’auteur à affirmer que le sort de la planète est entre les mains des
éduqués ?
II. RESUME (10 points)
Résumez le texte au quart de sa longueur. (Tolérance +/- 10%)

SUJET III.
DISSERTATION (20 points)
Dans quelles mesures peut-on dire que les recherches et les découvertes scientifiques sont comparables à une arme
à double tranchant ?
FRANCAIS SESSION 2011
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B : Le candidat traitera UN sujet sur les TROIS proposés.

SUJET I

Où vont tous ces enfants ?


Où vont tous ces enfants dont pas un seul ne rit ?
Ces doux êtres pensifs que la fièvre maigrit,
Ces filles de huit ans qu’on voit cheminer seules ?
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 148
Ils s’en vont travailler quinze heures sous des meules
5 Ils vont, de l’aube au soir, faire éternellement
Dans la même prison, le même mouvement
Accroupis sous les dents d’une machine sombre
Monstre hideux qui mâche-t-on ne sait quoi dans l’ombre
Innocents dans un bagne, anges dans un enfer
10 Ils travaillent. Tout est d’airain, tout est de fer.
Jamais on ne s’arrête et jamais on ne joue
Aussi quelle pâleur ! La cendre est sur leur joue.
Il fait à peine jour, ils sont déjà bien las.
Ils ne comprennent rien à leur destin, hélas !
15 Ils semblent dire à Dieu : « Petits comme nous sommes,
Notre père, voyez ce que font les hommes ! »
O servitude infâme imposée à l’enfant !
Rachitisme, travail dont le souffle étouffant
Défait ce qu’a fait Dieu ; qui tue, œuvre insensée,
20 La beauté sur les fronts, dans les cœurs la pensée
Et qui ferait - c’est là son fruit le plus certain
D’Apollon (1) un bossu, de Voltaire (2) un crétin !
Travail mauvais qui prend l’âge tendre en sa serre,
Qui produit la richesse en créant la misère
25 Qui se sert d’un enfant ainsi que d’un outil !
Progrès dont on demande : où va-t-il ? Que veut-il ?
Qui brise la jeunesse en fleur ! Qui donne, en somme
Une âme à la machine et la retire à l’homme !
Que ce travail, haï des mères, soit maudit !
30 Maudit comme le vice où l’on s’abâtardit (3)
Maudit comme l’opprobre (4) et comme le blasphème !
O Dieu ! Qu’il soit maudit au nom du travail même,
Au nom du vrai travail, sain, fécond, généreux
34 Qui fait le peuple libre et qui rend l’homme heureux !

Les Contemplations, Victor HUGO


(1) Apollon : Très beau dieu grec du soleil, de la lumière, des arts et des lettres
(2) Voltaire : écrivain français du XVIIIe siècle (1694-1778)
(3) s’abâtardit : perd son identité, ses qualités
(4) l’opprobre : la honte

QUESTIONS
I - Etude lexicale et morphosyntaxique (5 points)
1- Lexique
a - Donnez le synonyme de : « las », « cheminer ».
b - Cherchez un homonyme de « joue» et insérez-le dans une phrase de votre choix.
c - Trouvez trois mots de la même famille que « cœur ».
d - Ils vont… accroupis sous les dents d’une machine sombre.
Quelle figure de style l’auteur utilise-t-il dans ce vers ?
2- Morpho - syntaxe
a - Mettez la phrase suivante à la voix passive :
« Les enfants feront le même mouvement de l’aube au soir ».
b - « Ils sont déjà bien las, il fait à peine jour. »
Transformez cette phrase en phrase complexe exprimant l’opposition.
c - Expliquez l’emploi de « ferait » dans les vers: « Et qui ferait – c’est là son fruit le plus certain.
D’Apollon un bossu, de Voltaire un crétin ! »
II - Compréhension (5points)
1 - Décrivez le travail des enfants et ses conséquences sur eux.
2 - Comment devrait être le vrai travail, d’après l’auteur du poème ?
III - Expression écrite (10points)
A la ville, comme à la campagne, le travail des enfants est omniprésent dans les sociétés malgaches.
Quelles sont les causes de ce fléau et quelles solutions proposeriez-vous afin de l’éradiquer ?

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 149
SUJET II
Les risques climatiques ont justifié une négociation mondiale
Depuis la fin des années 1980, on se préoccupe de plus en plus de l’évolution du climat et des conséquences du
réchauffement de la planète. Cette question, d’abord discutée entre spécialistes de l’écologie et des climats, est
devenue l’objet de négociations politiques internationales.
En 1992, les Etats réunis au « Sommet de la terre » de Rio de Janeiro (Brésil) ont signé une convention
internationale sur « les changements climatiques ». Elle a été ratifiée par 186 pays.
Les recherches scientifiques avaient fini par convaincre les responsables politiques de la réalité des dangers d’une
trop grande accumulation de « gaz à effet de serre » dans l’atmosphère.
La poursuite au rythme actuel de cette accumulation, notamment de gaz carbonique, pourrait en effet entraîner en un
siècle un doublement de leur concentration. Cela aurait pour conséquence une élévation d’environ 2,2°C de la
température moyenne du globe. Au cours du XXe siècle, marqué par une consommation d’hydrocarbures
(carburants, etc…) sans précédent, la température moyenne a augmenté d’un demi - degré.
Il est difficile de mesurer les conséquences d’un tel réchauffement, mais les risques en sont désormais
connus. D’une part, il entraînerait une fonte des glaciers et une montée du niveau des mers, mettant en péril les
zones côtières, des îles et des archipels. Il provoquerait aussi une modification des écosystèmes entraînant la
disparition d’espèces végétales et animales. Enfin, il déstabiliserait davantage les climats : aux inondations et
cyclones plus fréquents, il faut ajouter une recrudescence des vagues de sécheresse, notamment dans les zones
arides et semi-arides. Dans ces régions, les rendements agricoles pourraient chuter, ce qui aggraverait l’insécurité
alimentaire pour certaines populations parmi les plus démunies de la planète.

I - Compréhension (10points)
1 – Faites une phrase où le nom « sommet » aura un autre sens.
2 - Trouvez dans le texte, un synonyme de « signé ».
3 - Quel est le verbe dérivé de « fonte » ? Utilisez-le dans une phrase.
4 - Faites la transformation passive de la phrase suivante :
« En 1992, les Etats réunis au « sommet de la terre » de Rio de Janeiro ont signé une convention
internationale sur « les changements climatiques »
(1pt)
5 - Il est difficile de mesurer les conséquences d’un tel réchauffement.
Réécrivez cette phrase en supprimant la tournure impersonnelle.
(1pt)
6 - Il est difficile de mesurer les conséquences d’un tel réchauffement mais les risques en sont désormais
connus. Transformez cette phrase en phrase complexe comportant une principale et une subordonnée
d’opposition. (1pt)
7 - Transformez en discours indirect
Il se demandait : « Est-ce qu’il déstabilisera davantage le climat ? »
8 - Selon le texte, quelles sont les causes et les conséquences des changements climatiques ?
9 - Quelle est la mesure prise pour solutionner ce problème ? Vue la situation climatique actuelle, cette mesure
a-t-elle été efficace ? Pourquoi ?
II - Résumé (10points)
Résumez ce texte au quart de sa longueur

SUJET III (20points)


Dissertation
« La pollution est-elle une fatalité du monde moderne ?» Appuyer vos arguments par des exemples précis.

FRANCAIS SESSION 2013


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B : Le candidat traitera UN sujet sur les TROIS proposés.

SUJET I :
Sport
Je ne suis pas de ces clercs quinteux1, économes de leurs muscles, paresseux ou timides que tout effort
physique inquiète et décourage. Je sais comme tout homme raisonnable nager, aller à la bicyclette, conduire une
voiture, tenir une raquette…. Je ne dédaigne pas l’exercice corporel : je l’aime, je le reconnaitre, je le souhaite
souvent, au fond d’une retraite trop studieuse ! Mais cette comédie du sport avec laquelle on berne et fascine toute
la jeunesse du monde, j’avoue qu’elle me semble assez bouffonne2.
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 150
Dans la mesure même où il participe de l’hygiène et de la morale, le sport – acceptons le terme puisqu’il a
forcé notre vocabulaire – devrait être avant tout une chose personnelle, discrète ou même un jeu de libres
compagnons, une occasion de rivalités familières et surtout comme disait le mot avant ses aventures modernes, un
plaisir, un amusement, un thème de gaieté, de récréation. Le sport, entre les mains de traitants ingénieux, est devenu
la plus avantageuse des entreprises de spectacle. Dès que les compétitions perdent leurs gracieux caractères de jeux
purs ; elles sont empoisonnées par des considérations de gain ou de haine nationale ! Elles deviennent brutales et
dangereuses, elles ressemblent à des attentats plutôt qu’à des divertissements.
Les jeunes hommes qui prennent sur leur loisir ou sur leur ouvrage le temps de cultiver un de ces sports
exigeants que soignent les hommes d’affaires avec leur attirait de presse et de gloire, ces jeunes gens risquent de
compromettre une carrière substantielle pour une brillante illusion.
Georges DUHAMEL, Scène de la Vie Future, 1930
1- Quinteux : qui se fâche facilement
2- Bouffonne : ridicule

QUESTIONS :
I- ETUDE LEXICALE ET SYNTAXIQUE: (5 pts)
I.1. Etude lexicale:
1- « des considérations de gain »
Employez le verbe dérivé de « gain » dans une phrase significative.
2- « gracieux caractère »
Utilisez dans une phrase de votre choix la négation lexicale de « gracieuse »
I.2. Etude syntaxique:
1- Transformez à la voix active la phrase suivante :
« Elles sont empoisonnées par des considérations de gain ou de haine nationale. »
2- Remplacez les mots soulignés par les pronoms personnels qui conviennent.
« Ces jeunes gens risquent de compromettre une carrière substantielle pour une brillante illusion »
3- « acceptons le terme »
A quel mode est le verbe « acceptons » ? Quelle est sa valeur ?
II- Compréhension : (5pts)
1- Quelle est l’idée générale du texte ?
2- Quel est le sens de l’expression : « on berne et fascine toute la jeunesse du monde » ?
3- A quel moment le sport devient – il dangereux ?
III- EXPRESSION ECRITE (10pts)
D’après vous, le sport ne présente – t – il que des avacntages ?
Donnez des exemples concrets justifiant votre position. (40 lignes environ)

SUJET II :
Avis au consommateur
En lisant ces lignes, vous êtes en train d’accomplir un acte de consommation. Le premier choc dans l’étude
de la consommation est la prise de conscience de son ubiquité1. Nous sommes pratiquement toujours en train de
consommer quelque chose, la plupart du temps à la suite d’achats préalablement effectués. Des la plus tendre
enfance jusqu’à l’heure de notre mort, nous sommes impliqués dans l’acquisition et l’utilisation de multiples biens
et services, depuis le plus banal (une feuille de papier, un verre d’eau minérale) jusqu’au plus conséquent (une
résidence principale, la voiture de ses rêves…)
Le second choc a trait aux enjeux. Dans un supermarché, une ménagère prend machinalement un paquet de
lessive qu’elle place dans sont caddie. De cet acte, répété des millions de fois, en d’autres temps et en d’autres lieux,
et des choix de marques qui en résultent, dépendent le succès ou l’échec d’un produit, la construction ou l’abandon
d’une usine, l’essor ou le déclin d’une entreprise.
Qu’il s’agisse d’un produit, d’un service, d’une idée, nous vivons tous comme aimait le dire Robert Louis
réussies, la nécessité d’étudier le consommateur. Qu’il travaille pour une entrepris, un organisme public, ou
simplement pour lui – même, le responsable ne peut éviter d’émette implicitement ou explicitement, consciemment
ou non, des idées relatives au comportement du marché auquel il s’adresse. Il en a besoin pour effectuer ses choix
lorsqu’une entreprise réduit ses prix, elle attend un accroissement de demande.

Bernard Dubois, Comprendre le consommateur.


Ubiquité : possibilité d’être présent en plusieurs lieux à la fois
QUESTIONS
I- Compréhension : (10 pts)
1- « depuis le plus banal jusqu’au plu conséquent »

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 151
Employez l’antonyme de « banal » dans une phrase significative.
2- Relevez dans le texte deux mots appartenant au champ lexical de « consommation »
3- Transposez au discours indirect :
L’auteur affirmait : « En lisant ces lignes, vous êtes en train d’accomplir un acte de consommation ».
4- « Toute production n’acquiert de la valeur qu’à condition d’être échangée, en réponse à ses besoins »
Transformez cette phrase en une subordonnée de même sens.
5- Selon le texte, notre existence dépend – elle uniquement de la consommation ? Pourquoi ?
6- Expliquez la phrase : « Qu’il s’agisse d’un produit, d’un service, d’une idée, nous vivons tous de la
vente de quelque chose. »

II- Résumé : (10 pts)


Résumez ce texte au quart de sa longueur (tolérance d’une marge de 10%)
SUJET III : DISSERTATION ( 20 pts)
Internet constitue un nouveau moyen de culture.
Dans quelle mesure cette affirmation est – elle valable ?

FRANCAIS SESSION 2014


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B : Le candidat traitera UN sujet sur les TROIS proposés.

SUJET I Le langage de la facilité.


La télévision parachèvera l’œuvre amorcée par les magazines, l’affiche, les romans-photos et le cinéma.
Par elle-même, nous entrons définitivement dans la civilisation de l’image, c’est-à-dire du langage de la facilité.
Nous rejoignons sur ce point, l’ère de caverne où l’homme, pour communiquer, pour transmettre ses messages,
devrait s’exprimer par gestes, par quelques sons simples, ou dessiner des graffitis sur les parois des grottes.
La pensée, la science n’ont jamais progressé qu’à partir du verbe et quand l’écriture est venue appuyer et
relayer la parole. Tout raisonnement ne chemine qu’en prenant pour point d’appui le mot, la lettre, le chiffre, le
signe.
Le langage de l’image, au contraire, c’est le retour à l’élémentaire, au primitif. Avec la télévision, qui trace
à l’image se voie triomphale, nous nous enfonçons dans un chemin qui aboutit à la civilisation du digest (1), de la
simplicité. L’enfant préfère souvent, à un ouvrage entièrement écrit, un livre de bandes dessinées parce que lire
c’est traduire et que cet effort de traduction le rebute.
Mais ce n’est pas une série de tableaux vivants ou de projections par lanterne magique, que débite la
télévision. Un arrosage ininterrompu d’images animées vient bercer l’œil, le rythme filmique n’exige plus aucun
effort d’attention, de réflexion.
Si la substitution de l’image à l’écriture, à elle seule, rend l’esprit paresseux, aucun être humain ne pourra
subir pendant de nombreuses années trois ou quatre heures d’images animées, sans être atteint d’un ramollissement
cérébral. Il s’installe dans un état d’hibernation (2) physique et mentale. John Kennedy lui-même a pu dire un
jour : « Nous ne jouons plus, nous ne marchons plus. Nous étions une nation d’athlètes, nous sommes devenus une
nation de spectateurs ». Cette passivité mène à l’engourdissement, à l’impuissance. Ce n’est plus un téléspectateur,
c’est une télé voyeur pour le quel mes sociologues d’Outre-Atlantique ont forgé le mot vidiot, alliage de « vidéo »
et d’ « idiot ».
André Diligent, La télévision, progrès ou décadence.
1) Digest : -résumé d’un livre ou d’un article
-publication périodique renfermant de tel résumé.
2) Hibernation : Etat d’inertie, et d’improductivité.
QUESTIONS
I- ETUDE LEXICALE ET MORPHO-SYNTAXIQUE
I-1. Lexique
1. « Cette passivité mène à l’engourdissement »
a) Donnez l’antonyme du mot « passivité ».
b) Utilisez le mot trouvé dans une phrase significative.
2. « … un livre de bandes dessinés… »
a- Quel est le sens contextuel du mot « livre » ?

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 152
b- Donnez un autre sens de ce mot.
I – 2. Morpho – syntaxe.
John Kennedy a pu dire lui – même un jour : « nous ne jouons plus, nous ne marchons plus. Nous étions
une nation d’athlètes ».
1- Mettez cette phrase au style indirect.
« Le rythme filmique n’exige plus aucun effort d’attention ».
2- Mettez cette phrase à la forme affirmative.
II – COMPREHENSION :
1- Que nous apporte la télévision d’après le texte ?
2- a) Donnez les différentes raisons pour lesquelles l’auteur est contre la télévision.
b) Croyez – vous qu’il ait raison ? Justifiez votre réponse.
III – EXPRESSION ECRITE :
On parle souvent des avantages de la lecture. Parlez de ses inconvénients.( 40 lignes environs)

SUJET II
Violence et arme nucléaire.
Les hommes, les groupes d’affrontent. Pour la possession d’une terre, pour l’affirmation d’une opinion, pour la
gloire, pour leur Dieu, ils se défient … L’essentiel de l’histoire de l’humanité, telle que nous l’apprenons à l’école,
est constitué de ces oppositions. Chez les animaux, le plus souvent, le défi n’entraine pas le conflit ; l’un l’emporte
et l’autre capitale sans combat, ou après un simulacre (1) de combat qui s’achève sans trop de dommages pour les
adversaires. Les hommes, eux, croient nécessaire d’aller au terme de leurs menaces : ils y mettent même leur point
d’honneur. Chaque nation exalte sa capacité à toujours l’emporter. Etrangement, on n’entend guère parler que de
victoires : les monuments les plus prestigieux servent à en inscrire la liste. Les gares de chemins de fer elles –
mêmes servent à perpétuer leur souvenir : gare d’Austerlitz à Paris, Waterloo station à Londres. Ce petit jeu
infantile et mensonger a pu durer jusqu’au milieu de ce siècle. Le prix à payer était devenu difficilement
supportable par les deux adversaires, par exemple à Verdun ou à Stalingrad, mais la logique de la force restait
acceptée par tous. « Nous gagnerons parce que nous sommes le plus forts », proclamaient les affiches recouvrant
les murs de Paris au début de 1940.
Cette logique n’est plu conforme à la réalité de notre monde. Elle ne l’est plus, tout d’abord en raison du
fait que la possession de l’arme nucléaire supprime la notion de « plus fort ». Si l’un des adversaires peut tuer
l’autre quatre fois (par la radiation, par le feu, par la faim, par le froid nucléaire), et l’autre trois fois seulement,
aucun n’est le plus fort. Dès que chacun à dépassé le seul de la puissance lui permettant de détruire totalement
l’autre, il n’y a plus de hiérarchie entre leurs forces.
Elle ne l’est plus, surtout en raison de l’effet boomerang (2) des explosions nucléaires ; les populations qui
habitent les villes visées sont éliminées instantanément, mais les autres, épargnées, lors de l’échange initial, sont en
quelques jours ou quelques semaines, atteintes par les retombées ou par l’hiver nucléaire. Les possesseurs de cette
arme sont ainsi dans la possession d’un adepte de l’autodéfense, qui s’est muni d’un fusil pour écarter les voleurs,
et qui constate que ce fusil envoie simultanément une balle sur la cible, sur le tireur. Impossible de détruire l’autre
sans se détruire soi – même.
Albert JAQUARD (Cinq milliards d’hommes dans un vaisseau).
1) Simulacre : ce qui n’a que l’apparence de ce qu’il prétend être.
2) Boomerang : acte hostile qui se retourne contre son auteur.
QUESTIONS :
I- COMPREHENSION (10 pts)
1- Retrouve, dans le premier paragraphe, deux verbes appartenant au champ lexical de « conflit ».
2- « Pour la possession d’une terre, pour l’affirmation d’une opinion, pour la gloire, ils se défient ».
transformez cette phrase en phrase complexe.
(Propositions principale + subordonnées de but)
3- Face à un défi, les hommes et les animaux se comportent – ils de la même manière ?
4- a) A quoi fait référence l’adjectif démonstratif « cette » dans la phrase :
« Cette logique n’est plus conforme à la réalité de notre monde » ?
b) Pourquoi l’auteur dit – il que cette logique n’est plus adaptée à la réalité actuelle ?
5- « Les gares de chemin de fer elles – mêmes servent à perpétuer leur souvenir… »

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 153
Construisez une phrase avec un homonyme de « gare ».
6- Trouvez dans le texte une phrase emphatique.
II- RESUME (1Opts)
Résumez le texte au quart de sa longueur (tolérance d’une marge de 10%).
SUJET III : DISSERTATION (20 pts)
A Madagascar, pensez – vous que l’incitation au changement de mentalité est la solution de la corruption ?

FRANCAIS SESSION 2015


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B : Le candidat traitera UN sujet sur les TROIS proposés.

NB : Le candidat doit traiter un sujet sur les trois proposés


SUJET I
SAVOIR S’ALIMENTER
Les médecins du monde entier – médecins, biologistes, nutritionnistes, diététiciens – sont formels : il existe
des relations irréfutables entre la plupart des grandes maladies du monde industriel et la surconsommation ou le
déséquilibre alimentaire. Maladies cardiaques, attaques, hypertension, obésité, diabète, dégradation de la qualité de
la vie du 3ème âge, tel est le lourd tribut1 que nous devons payer pour trop aimer la viande, les graisses ou le sucre.
Jour après jour, année après année, nous préparons le terrain aux maladies qui nous emporteront prématurément.

Le Tiers – Monde meurt de sous – alimentation… et nous de trop manger. Pléthore2 ou carence : les
maladies de la malnutrition ou de la sous – alimentation tuent probablement dans le monde d’aujourd’hui plus que
les microbes et les épidémies. Et pourtant sauf dans le Tiers – Monde, on s’est peu intéressé jusqu’ici à la nutrition.
Surtout en France. C’est bien connu : nous avons tous ici la faiblesse de croire que ce qui touche aux plaisirs de la
table est comme notre seconde nature. On n’a rien à nous apprendre en ce domaine. D’ailleurs, quoi de plus triste
qu’un « régime », « une diète », « le jeûne » ou l’ « abstinence ». Il faut bien, à la rigueur y recourir pour traiter
des maladies, mais pas pour préserver sa santé, ou plus simplement pour mieux vivre et plus longtemps.

Les biologistes vont plus loin : ce que nous mangeons influencerait notre manière de penser et d’agir.
Comme le disent si bien les Anglais : « You are what you eat », vous êtes ce que vous mangez. Et les Français
d’ajouter : « On creuse sa tombe avec ses dents ». Il ne s’agit donc plus aujourd’hui de perdre quelques kilos
superflus, mais tout bonnement de survivre, d’inventer une diététique de survie. Nous avons la mort aux dents. Il
est grand temps de réagir.

Mais comment ? Pendant des millénaires, les hommes ont cherché à manger plus. Faut – il aujourd’hui leur
demander moins ? Peut – on aller contre des habitudes aussi enracinées ? Beaucoup estiment que toute ingérence
qu’on n’y prête plus guère attention. La plus grande diversité règne en matière d’alimentation. Il en va de même
des riche, nous le sommes aussi devant les aliments : certains adaptent à leurs besoins ce qu’ils mangent et boivent.
D’autres ne peuvent résister à la tentation. Certains grossissent facilement, d’autres ne prennent jamais de poids.
D’autres encore ne parviennent pas à grossir, même s’ils le souhaitent. Les facteurs héréditaires viennent s’ajouter à
la complexité des phénomènes et des tendances. L’environnement ou le terrain moduleront à leur tour ces
influences. C’est pourquoi il paraît bien difficile, sinon impossible, de communiquer des règles de vie ou
d’équilibre adaptées à chaque cas.
Stella et Joël de ROSNAY, La Mal Bouffe, éd. Olivier Orban.
1- Tribut : dommage, perte subis du fait de quelque chose ou pour quelque chose.
2- Pléthore : obésité, abondance excessive.
QUESTIONS :
IV- COMPREHENSION:
1- Quelle est la thèse soutenue par les médecins du monde ?
2- Trouvez dans le texte deux (2) raisons pour lesquelles il est difficile de communiquer des règles de vie
adaptées à chaque cas.
3- Expliquez la phrase : « On creuse sa tombe avec ses dents ».
V- ETUDE LEXICALE ET SYNTAXIQUE: (5 pts)
II.a. Etude lexicale:
II.a. 1. Donnez un synonyme de « préserver », puis utilisez le mot trouvé dans une phrase de votre
choix.
II.a. 2. Trouvez un homonyme de « tribut », puis utilisez le mot trouvé dans une phrase de votre choix.
II.b. Etude syntaxique:

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 154
II.b. 1. Tirez deux (2) phrases simples différentes à partir de la phrase complexe suivante :
« Nous préparons le terrain aux maladies qui nous emporteront prématurément ».
II.b. 2. Dans la phrase suivante, trouvez dans le texte les mots qui ont donné le pronom « y », ensuite
précisez la fonction de ce pronom « y ».
« Il faut bien, à la rigueur y recourir pour traitre des maladies, mais pas pour préserver sa santé, ou
plus simplement pour vivre mieux et plus longtemps ».
II.b. 3. Transposez à la voix passive la phrase suivante « On devrait dépasser des habitudes aussi
enracinées ».
VI- EXPRESSION ECRITE (10pts)
Quelles solutions proposez – vous pour éviter les maladies provoquées par la surconsommation ?
SUJET II
L’effort de la recherche scientifique se développe, on le sait, de deux plans parallèles mais bien distincts.
D’une part, il tend à augmenter notre connaissance des phénomènes naturels sans se préoccuper d’en tirer quelque
profit : il cherche à préciser les lois de ces phénomènes et à dégager leurs relations profondes en les réunissant dans
de vastes synthèses théoriques ; il cherche aussi à en prévoir de nouveau et à vérifier l’exactitude de ces prévisions.
Tel est le but que se propose la science pure et désintéressée et nul ne peut nier sa grandeur et sa noblesse. C’est
l’honneur de l’esprit humain d’avoir inlassablement poursuivi, à travers les vicissitudes1 de l’histoire des peuples et
des existences individuelles, cette recherche passionnée des diverses applications pratiques. Devenu de plus en plus
conscient des lois qui régissent les phénomènes, ayant appris à en découvrir chaque jour de nouveau grâce aux
perfectionnements de la technique expérimentale, l’homme s’est trouvé de plus en plus maître d’agir sur la nature.

Mais cette puissance sans cesse accrue de l’homme sur la nature ne comporte – t – elle pas de dangers ?
Ayant ouvert la boite de Pandore, saurons – nous n’en laisser sortir que les inventions bienfaisantes et les
applications pouvoir d’action augmente nécessairement notre pouvoir de nuire. Plus nous avons de moyens d’aider
et de soulager, plus nous avons aussi de moyens de répandre la souffrance et la destruction. La chimie nous a
permis de développer d’utiles industries et fournir à la pharmacie des remèdes bienfaisants ; mais elle permet aussi
de fabriquer des poisons qui tuent et les explosifs qui pulvérisent. Demain, en disposant à notre gré des énergies
intra – atomiques, nous pourrons sans doute accroître dans des proportions inouïes le bien – être des hommes, mais
nous pourrons aussi détruire d’un seul coup des proportions entiers de notre planète.

Mais qu’importent ces vaines craints ! Nous sommes lancés dans la grande aventure et, comme la boule de
neige qui roule sur la pente déclive, il ne nous est plus possible de nous arrêter. Il faut courir le risque puisque le
risque est la condition de tout succès. Il faut nous faire confiance à nous - mêmes et espérer que, maîtres des
secrets qui permettent le déchaînement des forces naturelles, nous serons assez raisonnables pour employer
l’accroissement de notre puissance à des fins bienfaisantes. Dans l’œuvre de la Science, l’homme a su montrer la
force de son intelligence : s’il veut survivre à ses propres succès, il lui faut maintenant montrer la sagesse de sa
volonté.
Louis de Broglie, Physique et Microphysique
1947, Ed. Albin Michel.
1- Vicissitudes : évènement heureux ou souvent malheureux qui jalonnent la vie humaine.
QUESTIONS :
I- COMPREHENSION:(10 pts)
1- Pourquoi l’auteur de ce texte utilise – t – il la liaison « mais » en début du 2ème paragraphe ?
2- Donnez un avantage du développement de la recherche scientifique.
3- Quelle est l’idée directrice du dernier paragraphe du texte ?
4- Trouvez un homonyme de « vaines », puis introduisez le mot trouvé dans une phrase personnelle.
5- Quelle est la proposition subordonnée contenue dans la phrase suivante :
« … s’il veut survivre à ses propres succès, il lui faut maintenant montrer la sagesse de sa volonté. » ?
Justifiez votre réponse.
6- Faites la nominalisation de la phrase suivante : « il cherche à préciser les lois de ces phénomènes et à
dégager leurs relations profondes. »
II- RESUME (10 pts)
Résumez ce texte au quart de sa longueur. Une marge de 10% vous est accordée.
SUJET III
DISSERTATION (20 pts)
La drogue, pour certains jeunes, est une réponse à leurs problèmes et à leur mal – être.
Partagez – vous cette conviction ? Justifiez votre position à l’aide des exemples précis.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 155
FRANCAIS SESSION 2016
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B : Le candidat traitera UN sujet sur les TROIS proposés.
Sujet 1 :
LE DAM DANG DES VIETNAMIENNES
La société vietnamienne connait depuis dix ans, un développement économique sans précédent qui
s’accompagne d’importants changements sociaux, surtout dans les relations hommes / femmes.
La place de la femme est un débat quotidien dans la presse vietnamienne. Les « enquêtes de terrain »
évoquent la révolution rapide des mœurs, la prostitution, l’infidélité conjugale… Des rubriques qui font la une des
journaux à sensation, montrent de nouvelles images féminines. Les femmes apparaissent plus libres de leur corps,
libres de la tutelle des pères et des maris, insoumises à la morale traditionnelle, mais autrement soumises aux
modèles que l’occident distille à travers les écrans.
Ces images nouvelles de la femme se heurtent à la réalité des milieux populaires et au quotidien des zones
rurales, où la femme épouse et mère, reste essentiellement gardienne et pierre angulaire du foyer. Le célibat, s’il
n’est sacrifice pour s’occuper des parents vieillissants est impensable. Les valeurs féminines sont tout entières
contenues dans l’expression « dam dang » qui est la capacité à affronter toutes les difficultés, l’endurance à la
pleine, le don de soi, l’affection sans limite pour les siens.
Comme autrefois, la majorité des femmes d’aujourd’hui se doit d’être une honorable représentante du
« dam dang ». Mais, le désir d’accéder à la richesse, l’envie de paraître, le goût de plaire sont des comportements
nouveaux qui sont contraires à l’idéal de réserve et de soumission mis en valeur dans les familles traditionnelles.
Entre les principes dépassés de la soumission et une admiration abusive pour les modèles importés et jamais
critiqués, il reste sans doute l’image véritable de la femme vietnamienne, libre et responsable.
DOMINIQUE ROLLAND, Le français dans le monde, Juillet – Août 2008
QUESTIONS :
I- COMPREHENSION:
1- Deux images opposées de la femme vietnamienne sont évoquées dans le texte. Lesquelles ?
2- Par quelle expression définit – on particulièrement le statut exceptionnel de la femme vietnamienne
selon la morale traditionnelle ? Expliquez – la.
3- Comment l’auteur qualifie – t – il réellement l’image de la femme vietnamienne ?
II- ETUDE LEXICALE ET SYNTAXIQUE: (5 pts)
1- LEXIQUE:
a- Donnez le sens du mot souligné :
« L’endurance à la peine »
Utilisez le mot « peine » dans une phrase où il aura un autre sens.
b- Expliquez l’expression : « Pierre angulaire de foyer »
2- SYNTAXE:
a- Mettez la phrase suivante à la forme passive :
« Les enquêtes de terrain évoquent l’évolution rapide des mœurs ».
b- Transformez la phrase simple suivante en phrase complexe.
« Elle a changé à cause de son désir d’accéder à la richesse, de son envie de paraître et de son
goût de plaire ».
III- EXPRESSION ECRITE (10pts)
« La femme épouse et mère, reste essentiellement gardienne et pierre angulaire du foyer ». Que pensez – vous
de cette affirmation ? (40 lignes environ).
SUJET II :
L’océan modial est source de richesse, ce qui explique que les pays riverains les convoitent et se les
disputent. La mer est encore d’alimentation pour les hommes qui y puisent environ 2% de la production
alimentaire mondiale, mais près de 10% des protéines animales. Cette richesse est inégalement répartie, ce sont
les eaux froides qui affichent la productivité la plus forte et qui atteint donc, le plus de pêcheries industrialisées.
La plus grande partie des prises s’effectue au – dessus des plateaux continentaux ou dans les zones de
remontées d’eaux froides. Seule, ou presque, la pêche au thon se pratique en haute mer. Depuis environ une
décennie, le F.A.O considère que les captures annuelles de poissons ont dépassé le maximum acceptable à long
terme (environ 100 Nt), pour que subsiste la qualité de poisson nécessaire à la reproduction des espèces.
L’eau de mer contient en solution tous les métaux existants, dont elle constitue un immense gisement
potentiel. Par dessalement de l’eau de mer, on peut, par exemple, obtenir non seulement du sodium et du
chlore, mais aussi l’uranium etc…. Au fond des océans, au contact des vapeurs minéralisâtes issues du centre
de la terre, se sont formés des nodules polymétalliques, fabuleuses richesses du futur, dont l’exploitation posera
de nombreux problèmes et juridiques. Enfin, il est possible d’exploiter des gisements sous – marins de matières
premiers, contenus dans des couches semblables à celles que nous voyons sur la terre ferme, mais immergées
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 156
sur le plateau continental. Jusqu’ici, ce sont surtout les hydrocarbures qui ont fait l’objet d’une exploitation off
– shore.
Longtemps, le droit de la mer a été gouverné par deux principes : souveraineté des Etats sur la mer bordant
leurs côtes (eaux territoriales : 22,2 km de largeur) ; liberté en haute mer, dans un espace considéré comme
international. Au XXè siècle, avec les découvertes de nouvelles richesses marines ou sous – marines et la mise
au point de techniques permettant de les exploiter même en haute mer, de nombreux Etats maritimes ont
entrepris d’obtenir un élargissement de leurs eaux territoriales à l’occasion de diverses conventions
internationales ; la dernière en date, signée en 1982, établit une « zone économique exclusive » large de 370
km.
Géographie 2è, Espace/Milieux et Société. Ed.Berlin 1993, P.100.
QUESTIONS :
I- COMPREHENSION (10 pts)
1- Donnez un titre à ce texte.
2- « Les pays riverains ». que signifie le mot souligné ?
3- Dans quel hémisphère rencontre – t – on le plus de pêcheurs ? Pourquoi ?
4- Trouvez deux mots de la même famille de « dessalement » et utilisez un de ces mots trouvés dans une
phrase.
5- « Ce sont les eaux froides qui affichent la productivités la plus forte ».
a- De quel type est cette phrase ?
b- Transformez cette phrase à la forme passive.
6- Qu’est – ce qui est à l’origine de la modification du droit de la mer ?

II- RESUME (10 pts)


Résumez ce texte au quart de sa longueur. Une marge de 10% vous est accordée.
SUJET III
DISSERTATION (20 pts)
Dans la société actuelle, la violence augmente à tous les niveaux. Quels pourraient être les facteurs à
l’origine de cette violence et ses impacts sur la société elle – même ? Quelles solutions proposeriez – vous pour
y remédier ?

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 157
HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 1999
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
A - Questions obligatoires (20 points)
1.- Le mur de Berlin : ses significations historiques (les dates sont de rigueur).
2.- Sur une carte simplifiée des Etats-Unis, localisez les différents belts (légende exigée).

B- SUJETS AU CHOIX (60 points)


1.- Dissertation
La décolonisation et la naissance du Tiers-Monde sont-elles de simples processus de l’histoire ?

2.- Commentaire de texte


Les Etats-Unis « superpuissance ».
...La seconde guerre mondiale avait consacré les Etats-Unis « super – puissance ». L’hégémonie de son économie
était incontestée, fondée sur un appareil productif puissant, une monnaie sans rivale. Disposant d’atouts naturels et
humains nombreux ils restent la première du monde, mais ne dominent plus l’ensemble des pays capitalistes et leur
modèle est de plus en plus remis en cause.
In. : Le système monde en question, p.283

A - Fanontaniana tsy maintsy valiana (Isa 20)


1.- Ny rindrin’i Berlin : ny antony sy ny anjara toerany eo amin’ny tantara (takina ny daty).
2.- Ataovy ny kisary tsotra maneho an’i Etazonia, sorito eo ireo fizarazaran’ny erana ara-pambolena (takina ny
mari-bolana).

B- LAZA ADINA ISAFIDIANANA (Isa 60)


1.- Famoaboasan-kevitra
Ny fanafoanana ny maha-zanatany sy ny fahaterahan’ny Andian-tany Fahatelo ve azo heverina
ho fizotry ny tantara fotsiny ?

2.- Fanadihadiana tahirin-kevitra


Etazonia : « firenena farany izay matanjaka ».
... Nampanjary an’i Etazonia ho « firenena farany izay matanjaka » ny ady lehibe faharoa. Tsy azo lavina
ny fanjakazakan’ny toe-karenany, izay mifototra indrindra amina fitaovam-pamokarana matanjaka sy vola
tsy misy toy ny azy. Noho ny fananany tombon-tsoa ara-voajanahary betsaka sy olona maro dia mitoetra ho
loha laharana ara-toe-karena ihany izy, kanefa tsy mahafehy intsony ny fitambaran’ny tany kapitalista, ka
na ny maha-modely azy aza toa mampisalasala.
Notsoahina avy ao amin’ny boky : Le système monde en question, p. 283

HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2000


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
A / Questions obligatoires (5 points)

1 - Les objectifs du plan Marshall.

2 - Donnez et expliquez trois critères du sous-développement.

B / Sujets au choix (15 points)


N.B : Le candidat doit traiter UN Sujet sur les DEUX proposés.
1 – Dissertation.
Les relations entre les deux Super – Grands de 1976 à 1988 ont-elles conduit le monde vers une nouvelle
guerre froide ou vers la paix ? Expliquez.
2 - Commentaire de texte.
La place de la bande orientale dans le peuplement des Etats-Unis.
Au point de vue de la diversité des ressources minières, la bande privilégiée est la bande occidentale du
territoire ; au point de vue agricole, c’est la bande centrale. La population occupe massivement la bande
orientale. Elle y a certes trouvé des conditions minières très favorables, des possibilités agricoles suffisantes
qu’elle a exploitées avec intensité, mais le déséquilibre demeure.
Il est d’essence historique. Le peuplement des Etats-Unis ne doit pratiquement plus rien au vieux fonds de la
population indienne, qui n’est plus représenté que par des reliques humaines considérées comme des curiosités
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 158
ethnologiques, conservées dans des sortes de musées de l’humanité indienne que sont les réserves. Il est
européen par ses origines, et fondamentalement atlantique par ses virtualités et ses activités. Sans avoir négligé
les richesses de l’intérieur et de l’Ouest, sans résister aux sollicitations de l’expansion vers le Pacifique et au-
delà du Pacifique, les Américains du Nord restent géographiquement liés à leurs origines…
Pierre George : Géographie de la population. ‘‘Que sais-je’’ n°1187, p 16

A / Fanontaniana tsy maintsy valiana (isa 5)


1 - Ny tanjona tratrarina amin’ny fampiharana ny drafitra Marshall.
2 - Omeo sady hazavao toetra telo ahazoana milaza fa andalam-pandrosoana ny firenena iray.
B / Laza Adina isafidianana (isa 15)
N.B : Isafidianana ny Laza adina 1 sy 2.
1 - Famoaboasan-kevitra.

Nitondra an’izao tontolo izao ho amin’ny ady manara vaovao ve sa amin’ny fandriampahalemana
kosa ny fifaindraisana nisy teo amin’i Etazonia sy ny Firaisana Sovietika nanomboka ny taona 1976
ka hatramin’ny 1988 ? Hazavao.

2 - Fanadihadiana tahirin-kevitra.

Ny anjara toeran’ny ilany atsinanana eo amin’ny fiorenam-ponenana any Etazonia.

Raha ny habetsahan’ny karazany eo amin’ny harena ankibon’ny tany no jerena dia azo lazaina fa ny ilany
andrefan’i Etazonia no manana tombotsoa manokana, raha eo amin’ny lafiny fambolena indray dia ny faritra
afovoany. Ny ilany atsinanana kosa no be mponina indrindra. Marina fa tsara tokoa ny fepetra nisy teo amin’ity
toerana ity raha ny fitrandrahana ny harena ankibon’ny tany no jerena, toy izany koa ny fahazoana mitrandraka ny
asa fambolena, nefa na izany aza dia mitoetra foana ny tsy fifandanjana.

Antony ara-tantara no hanazavana an’izany. Azo lazaina fa tsy ny Indiana mponina tranainy indrindra
amin’ity toerana ity no maro an’isa any, satria ny sisa tavela amin’izy ireo dia heverina ho toy ny zava-
mahaliana eo amin’ny lafiny haifoko amam-pirazanana izay voatahiry amin’ny karazan-tranombakoka
indiana momba ny maha olona, tsy inona tsy akory izany fa ireo tany natokana honenan’izy ireo. Azo
lazaina fa eoropeana ny fiavian’ny mponina amerikana ary atlantika kosa eo amin’ny lafiny
fihetsiketsehana sy eo amin’ny lafin-javatra azo tanterahana. Tsy nanao ho ambanin-javatra ny harena tao
anatiny sy any andrefana izy, sady tsy naharitra ny fisintonana nitarika fitarana any amin’ny ilany
Pasifika sy ny any ambadiky ny ranomasina Pasifika, nefa na izany aza dia voafatotra ara-jeografia
amin’ny fiaviany ny Amerikana Tavaratra…

Notsoahina avy amin’ny boky nosoratan’i Pierre


George,

Géographie de la population ‘’Que sais-je’’ laharana 1187, p16.

HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2001


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR

A –Questions obligatoires : ( 5 points )


1 – La fissuration du bloc capitaliste
a)- Causes
b)- Manifestations
2 – Les problèmes causés par la croissance démographique dans les P.V.D.
B – Sujets au choix : ( 15 points )
N.B. : Le candidat doit traiter UN SUJET sur les deux proposés.
1 - Dissertation
La Triade domine le monde d’aujourd’hui sur le plan politique, économique et culturel élargissant
ainsi le fossé qui sépare le Nord et le Sud. Expliquez.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 159
2 – Commentaire de document :
La formation des blocs et leurs relations de 1947 à 1962.
Pendant les règlements de l’après-guerre, les tensions se renforcent entre les anciens alliés. La
méfiance se transforme ouvertement en affrontement à la fois idéologique, économique, culturel et militaire à
partir de 1947.
Se forment alors les blocs qui ne connaîtront de détente véritable dans leurs rapports qu’à partir
de 1962…
Danièle Bernard dans Histoire
Tle p. 108 – 1998.

A – Fanontaniana tsy maintsy valiana : ( isa 5 )


1 – Ny fitriaran’ny vondron-tany kapitalista.
a)- Ny antony
b)- Ny fisehony
2 – Ireo olana ateraky ny fitombon’ny mponina eo amin’ny firenena andalam-pandrosoana

B – Laza adina isafidianana ( isa 15 )


N.B. :Isafidianana ny laza adina 1 sy 2.
1 – Famoaboasan-kevitra.
Mifehy ny fifandraisana eran-tany ankehitriny eo amin’ny lafiny politika, toekarena sy
kolontsaina ny « Telo Lehibe Matanjaka » (Triade), ka mampitombo ny hantsana mampisaraka ny
Avaratra sy ny Atsimo izy amin’izany. Hazavao.

2 – Fanadihadiana tahirin-kevitra.

Ny fiforonan’ny vondron-tany sy ny fifandraisany nanomboka ny taona 1947 ka hatramin’ny 1962.

Nandritra ny fandaminana natao taorian’ny ady lehibe faharoa dia nihamafy ny fifanolanana teo
amin'ireo mpiara-dia fahizay.
Ny fifampiahiahiana efa nisy dia nivadika ho fifandonana mibaribary teo amin’ny lafiny ara- pirehan-
kevitra, ara-toekarena, ara-kolontsaina sy ara-tafika, nanomboka ny taona 1947.
Niforona noho izany ny vondrona roa mifanohitra izay tsy hahita ny tena fitsaharan’ny disadisa
tanteraka teo amin’ny fifandraisany raha tsy ny taona 1962…

Tahirin-kevitra nosoratan’i Danièle Bernard


Histoire Tle p. 108 – 1998.

HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2002


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR

A -QUESTIONS OBLIGATOIRES (5points)


1 - Le rôle de l’Etat dans l’économie américaine.
2 - Dites ce que vous savez sur ‘‘le coup de Prague’’

B -SUJETS AU CHOIX (15points)


NB : Le candidat doit traiter UN sujet sur les DEUX proposés
1 - Dissertation
L’espace industriel des USA et son impact sur la répartition de la population.
2 – Commentaire de document
La détente : 1962 – 1975
Au cours des années 1960, le monolithisme des deux blocs tend à s’effriter, les deux super-grands amorcent
une coopération commerciale et un dialogue visant à limiter la course aux armements : c’est l’ère de la détente.
Cet esprit nouveau d’ouverture n’exclut pas la confrontation ; particulièrement aiguë dans le long conflit
vietnamien, elle reste une donnée permanente des relations internationales.
in Collection GREHG / Terminales (A, B, C, D)

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 160
Histoire, le monde de 1939 à nos jours. p. 128

A -FANONTANIANA TSY MAINTSY VALIANA(Isa 5)


1 – Ny anjara toeran’ny fanjakana eo amin’ny toekarena amerikana.
2 – Lazao izay fantatrao momba ny ‘‘Coup de Prague’’

B -LAZA ADINA ISAFIDIANANA (Isa 15)


NB : Isafidianana ny laza adina 1 sy 2
1 – Famoaboasan-kevitra.
Ny heban’ny Ny filefahana : 1962 – 1975.
Nandritra ireo taona 1960, niroso nankany amin’ny fitresatresahana ny firidiridin’ny vondron-tany roa,
nanomboka ny fiaraha-miasa ara-barotra sy ny dinika mikendry ny famerana ny hazakazaka amin’ny
fanamboarana fitaovam-piadiana ny Ngeza roa tonta : izany no vanim-potoan’ny filefahana. Io foto-
pisainana vaovao mankany amin’ny fisokafana io anefa, dia tsy nahasakana velively ny fifandonana, izay
marihina fa tena nahery vaika tokoa nandritra ny ady lavareny tany Vietnama, izay nijanona ho toe-draharaha
maharitra teo amin’ny fifandraisana iraisam-pirenena.
indostrian’ i Etazonia sy ny fiantraikany eo amin’ny fiparitahan’ny mponina.

2 – Fanadihadiana tahirin-kevitra.
Nalaina tao amin’ny ‘‘Collection GREHG / Terminales (A, B, C, D).
Histoire, le monde de 1939 à nos jours p.128.

HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2003


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat DOIT traiter les DEUX (02) sujets proposés

SUJET I : HISTOIRE :
Dissertation.

La marche à la guerre froide. Insister sur l’organisation politique, économique et militaire des deux blocs après
la rupture de 1947.

SUJET II : GEOGRAPHIE :
Commentaire de document.

En moins d’un demi-siècle, le Japon est devenu la deuxième puissance économique mondiale. Le Japon doit
cette réussite qui fascine, au dynamisme d’une population nombreuse, bien formée et consensuelle, à une
organisation efficace de ses structures industrielles et à des stratégies évolutives.
In – L’Organisation de l’espace mondiale,
Collection Magnard, p. 153.

A partir des indications suivantes et de vos connaissances, essayer de commenter ce texte :


- Insister sur la place du Japon dans l’économie mondiale.
- Expliquer les facteurs de la réussite du japon (rôle de la population et de l’Etat).

N.B :Tsy maintsy atao ny laza adina ROA atolotra ny mpiadina.


LAZA ADINA I :TANTARA :
Famoaboasan-kevitra.
Ny firosoana mankany amin’ny ady mangatsiaka. Hazavao amin’izany ireo lamina ara-politika, ara-toekarena,
ara-tafika nisy teo amin’ny Vondrona roa taorian’ny fivakisana tamin’ny 1947.

LAZA ADINA II :JEOGRAFIA :


Fanadihadiana tahirin-kevitra.

Tsy ampy dimampolo taona akory, dia i Japon no laharana faharoa eran-tany eo amin’ny tanjaka ara-toekarena.
Nampitolagaga ny fivoaran’i Japon, antony maro no nahatonga izany, ny fahavitrihan’ny mponina, mpiasa tsara
ofana sady manara-dalàna, fisian’ny lamina sy tetika mahomby ho fampandrosoana hatrany ny indostria.
Notsoahina avy amin’ny boky – L’Organisation de l’espace mondial,
Collection Magnard, p. 153.
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 161
- Miainga avy amin’ny toromarika etsy ambany sy ny fahalalanao manokana, hadihadio ny lahatsoratra ka :
- Lazao ny anjara toeran’i Japon eo amin’ny toekarena iraisam-pirenena.
- Hazavao ireo antoky ny fahombiazan’i Japon (andraikitry ny mponina sy ny fanjakana).

HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2004


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat DOIT traiter les DEUX (02) sujets proposés

SUJET I : Histoire
Dissertation
« Le non-alignement » : les facteurs de sa création, ses buts et ses faiblesses.

SUJET II : Géographie

Commentaire

L’allègement de la dette devenu une réalité mais ce n’est qu’un début.


… En premier lieu, si l’allègement de la dette est devenu d’une importance cruciale, il ne contribuera à
réduire la pauvreté que si les pays en développement persistent dans leurs efforts laborieux pour améliorer la
gestion de leur économie. Le débat reste ouvert sur la question de savoir quelles sont les politiques les plus
efficaces dans la lutte contre la pauvreté,…
Extrait d’un communiqué de la Banque Mondiale à la presse le 03 janvier 2001.

Commentez cet extrait à partir des indications suivantes :


- Pourquoi l’allègement de la dette est-il très important pour les pays pauvres ?
- D’après le document, analysez les conditions requises pour la réduction de la pauvreté.

NB :Tsy maintsy atao ny laza adina roa atolotra ny mpiadina.


LAZA ADINA I :Tantara :
Famoaboasan-kevitra
« Ny tsy fombana ny atsy sy ny eroa » : ny antony nahatonga ny fiforonany, ny zava-kendreny ary ny
fahalemeny.

LAZA ADINA II : Jeografia :


Fanadihadiana Tahirin-kevitra.
Ny fanamaivanana ny trosa, lasa zava-misy iainana nefa mbola fiantombohana ihany.

…, Voalohany indrindra, na lasa zava-dehibe tsy azo ialana aza ny fanamaivanana ny trosa dia tsy afaka
anampy amin’ny fampihenana ny fahantrana izy raha tsy mikiry mafy amin’ny ezaka amin’ny fanatsarana ny
fitantanana ny toekareny ny tany andalam-pandrosoana. Misokatra hatrany ny ady hevitra mba ahitana inona
ireo tetikady tena mahomby amin’ny ady amin’ny fahantrana,…
Nalaina tamin’ny fanambarana nataon’ny Banky iraisam-pirenena tamin’ny mpanao gazety ny 03 janoary
2001.

Hadihadio ny lahatsoratra araka ny toromarika manaraka eto :


- Nahoana no ilazana fa tena manan-danja ho an’ny firenena mahantra ny fanamaivanana ny trosa ?
- Araka ny tahirin-kevitra, hadihadio ireo fepetra ilaina amin’ny fampihenana ny fahantrana.

HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2005


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat DOIT traiter les DEUX (02) sujets proposés
SUJET I : HISTOIRE :
Dissertation
Le but de la création de l’O.N.U est d’établir définitivement « la paix, la sécurité et le désarmement » ; aujourd’hui
encore, nombreux sont les problèmes non résolus. L’on se demande alors : « A-t-on encore besoin de l’O.N.U à
l’époque où nous vivons actuellement ? ».
Expliquer et discuter.
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 162
SUJET II : GEOGRAPHIE :
Commentaire
Les Etats-Unis, puissance mondiale
Les Etats-Unis occupent une place unique au monde : ils sont au cœur d’un système planétaire qu’ils dominent
grâce à leur monnaie, leur armement et leurs entreprises. Ils possèdent les clés de la puissance mais aujourd’hui,
cette hégémonie de plus de quarante ans est-elle aussi totale ?
Géographie du temps présent Tles, Collection GREHG p. 323.
- Décrire la place prépondérante des Etats-Unis.
- Identifier les formes et instruments de leur domination.
- Discuter la suprématie américaine actuelle.

N.B : Tsy maintsy atao ny laza adina roa atolotra ny mpiadina.
LAZA ADINA I:TANTARA :
Famoaboasan-kevitra
Ny tanjona tamin’ny namoronana ny O.N.U dia ny hampijoro tanteraka « ny fandriam-pahalemana, ny filaminana
ary ny fanafoanana fitaovam-piadiana » ; ankehitriny mbola betsaka ireo olana tsy voavaha. Izany no
mampanontany tena hoe : « Mbola ilaina ve ny O.N.U amin’izao fotoana iainantsika ankehitriny izao ? ».
Fakafakao ary tsikerao.
LAZA ADINA II: JEOGRAFIA :
Fanadihadiana Tahirin-kevitra
Etazonia, firenena matanjaka eran-tany
Mitana toerana manokana eran-tany i Etazonia : izy ireo no eo anivon’ny lafatra (rafitra) maneran-tany izay
anjakany noho ny volany, ny fitaovam-piadiany sy ny orinasany.
Izy ireo no manana ny fanalahidin’ny tanjaka nefa ankehitriny, moa izany fanjakazakana izay efa mihoatra ny
efapolo taona izany ve mbola feno toy izany hatrany ?
Géographie du Temps présent Tles, Collection GREHG p. 323.

- Soritsorito ny havesa-danjan’ny toeran’i Etazonia.


- Lazao ireo endri-panjakazakany sy ny fitaovana ampiasainy amin’izany.
- Tsikerao ny fiamboniana amerikanina ankehitriny.
HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2006
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat DOIT traiter les DEUX (02) sujets proposés
SUJET I : GEOGRAPHIE Dissertation (10 pts)
Malgré les difficultés qui frappent l’agriculture, elle reste toujours la meilleure du monde et un atout de la
puissance économique du pays.
Justifier ce constant en insistant sur performances, ses caractères et ses problèmes.
SUJET II : HISTOIRE Commentaire de Document (10 pts)
La décolonisation dépuis 1945
« La décolonisation en Asie et en Afrique est un des événements d’après – guerre. Différents facteurs ont poussé
les pays colonisateurs à donner l’indépendance à leurs colonies celle de l’Afrique noire française, elle a passé par
des étapes »
Histoire Terminales, « Le monde de1945 à nos jours »
(Série : documentation)
A l’aide des indications suivantes et de vos connaissances, commenter ce document :
Insister d’abord sur les facteurs favorables à la décolonisation.
Ensuite, montrer brièvement les étapes de la décolonisation surtout la décolonisation de l’Afrique noire
française. « »
N.B : Tsy maintsy ataon’ny mpiadina ireo laza adina Roa (2) atolotra azy.
LAZA ADINA I : JEOGRAFIA
Famoaboasan-kevitra (isa 10)
Na eo aza ireo olana mianjady amin’ny fambolena amerikana dia mitoetra ho voalohany eran – tany io sehatra io,
ary tombony lehibe ho an’ny tanjaka ara – toekaren’I etazonia ihany koa.
Hamarion io fahitana ny zava – misy io ka asongadino amin’izany ny fahombiazana,ny toetrany ary ny olana
atrehiny
LAZA ADINA II : TANTARA Fanadiahadiana tahirin-kevitra (isa 10)
Ny fanafohanana ny maha – zanatany nanomboka tamin’y taona 1945
«Ny fanafoanana ny maha – zanatany tany Azia sy tany Afrika dia iray amin’ireo zava – niseho taorian’ny ady.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 163
Antony samihafa no nanosika ny firenena mpanjanaka hanome fahaleovantena an’ireo zanantaniny. Na izany aza
anefa, dia tratra aoriana ny fanafoanana ny maha – zanatany an’i Afrika raha ampitahaina amin’ny an’ i Azia,
indrindra moa fa ny an’i Afrika mainty frantsay izay nandalo dingana maro.»
Tantara Kilasy Famaranana, « Le monde de1945 à nos jours »
(Série : documentation)

Tsindrio mafy aloha ny amin’ireo antony nanamora ny fanafoanana ny maha – zanatany.


Hazavao fohifohy avy eo ireo dingana nolalovana tamin’ny fanafoanana ny maha – zanatany ary indrindra
ny fanafoanana ny maha – zanatany an’i Afrika mainty frantsay.
HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2007
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat DOIT traiter les DEUX (02) sujets proposés
SUJET I : GEOGRAPHIE Dissertation (10 pts)
Le monde actuel est un monde en contrastes : insister sur l’inégal développement entre le Nord et le Sud et analyser
en quoi la dépendance des pays du Sud constitue un blocage pour leur développement.
SUJET II : HISTOIRE Commentaire de Document (10 pts)
… La guerre de Kippour et la poussé communiste en Asie et en Afrique remettent en cause, au milieu des années
70, les équilibres de la détente. En Europe, les américains sont amenés à déployer des missiles pour faire face à
l’installation des SS20 soviétiques…
A partir du milieu des années 80 , le monde voit finalement les tensions s’apaiser dans les relations
internationales.une série d’accords met un terme à la plupart des affrontements régionaux qui troublaient l’ordre du
monde depuis dix ans.
In Histoire Terminales, Pierre Milza et Serge Berstein.
Collection Hatier – p, 190
Commenter ce document à partir des indications suivantes :
Dégager les facteurs de la marche ver la nouvelle guerre froide.
Analyser les facteurs des nouveaux apaisements des relations internationales depuis le milieu des années
80.
Montrer les faits majeurs attestant ce renouveau de la détente dans le Tiers – monde.
N.B : Tsy maintsy ataon’ny mpiadina ireo laza adina Roa (2) atolotra azy.
LAZA ADINA I : JEOGRAFIA
Famoaboasan-kevitra (isa 10)
Ny tontolo ankehitriny dia tontolo ahitana fifanoherana: asongadino ny tsy fitovian’ny fandrosoanaeo amin’ny
Tavaratra sy ny Tatsimo ary hadihadio ahoana no hilazana fa ny fiankinan – dohan’ireo firenena Tatsimo dia
sakana eo amin’ny fandrosoan’izy ireo.
LAZA ADINA II : TANTARA Fanadiahadiana tahirin-kevitra (isa 10)
… Ny adin’i Kippour sy ny firoson’ny kominista tany Azia sy tany Afrika teo amin’ny tapaky ny taona 70 dia
nanova ny fifandanjana tamin’ny fotoan’ny filefahana tany Eoropa, mba ahafahana miatrika ny fametrahan’ny
sovietika ny SS20 dia nametraka balafomanga koa ny amerikana….
Nanomboka tamin’ny tapaky ny taona 80, dia mba nahitan’izao tontolo izao fitoniana teo amin’ny fifandraisana
iraisam – pirenena. Fifanarahana maromaro no nanamarika ny fitsaharan’ireo adim – paritra izay nampisavorovoro
ny lamina eran –tanyt nandritra ny folo taona.
Nalaina tamin’ny Tantara Kilasy Famaranana, Pierre Milza et Serge Berstein.
Collection Hatier – p, 190
Hadihadio ny tahirin – kevitra amin’ny alalan’ireto toro – marika ireto :
Asongadion ireo antony nahatonga ny firosoana mankany amin’ny ady mangatsiaka vaovao.
Hadihadio ireo fototra nahatonga indray ny fitoniana vaovao teo amin’ny fifandraisana iraisam – pirenena
nanomboka ny tapaky ny taona 80.
Asehoy ireo toe – javatra lehibe manamarika ny filefahana vaovao tany amin’ny Andinantany fahatelo.

HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2008


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat DOIT traiter les DEUX (02) sujets proposés

Sujet I : Géographie - Dissertation

Le rayonnement des Etats-Unis dans le monde.


Analyser principalement :
- la domination économique, politique et militaire.
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 164
- la remise en cause de la suprématie des Etats-Unis.

Sujet II : Histoire - Commentaire de document

La décolonisation et le Tiers-monde

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, les colonies des grandes puissances européennes ont accédé
à l’indépendance. Mais ces libérations nationales ont été acquises à la suite de longues luttes politiques.
La décolonisation a donné naissance à de jeunes libres nations en Asie et en Afrique qui constituent
aujourd’hui ce que l’on appelle le Tiers-monde encore fragile sur le plan économique et politique.

BEP, Histoire-Géographie, p. 45.


A partir de ces indications :
- analyser les facteurs de la décolonisation.
- insister sur la naissance du Tiers-monde.
- expliquer cette fragilité du Tiers-monde.

N.B. Tsy maintsy atao ireo laza adina ROA atolotra ny mpiadina

Laza adina I Jeografia - Famoaboasan-kevitra

Ny fivelaran’i Etazonia eran-tany.


Hadihadio manokana :
- ny fanjakazakana ara-toekarena, politika ary tafika.
- ny tsy fanekena ny maha faratampony an’i Etazonia.

Laza adinaII Tantara - Fanadihadiana tahirin-kevitra

Ny fanafoanana ny maha zanatany ary ny Andian-tany fahatelo

Hatramin’ny niafaran’ny Ady Lehibe faharoa, dia nahazo ny fahaleovantenany ireo zanatanin’ireo
firenen-dehibe eropeanina. Kanefa izany fahafaham-pirenena izany dia azo taorian’ny ady ara-politika
naharitra ela. Ny fanafoanana ny maha zanatany no niteraka ireo firenena tanora afaka tany Azia sy tany
Afrika izay antsoina ankehitriny hoe Andian-tany fahatelo, izay mbola marefo eo amin’ny lafiny
toekarena sy politika.

BEP, Histoire-Géographie, p. 45
Avy amin’ireo fanorotoroana ireo :

- Hadihadio ireo antony nahatonga ny fanafoanana ny maha zanatany.


- Tsindrio ny fahaterahan’ny Andian-tany fahatelo.
- Hazavao fa marefo ny Andian-tany fahatelo.

HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2009


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat DOIT traiter les DEUX (02) sujets proposés

SUJET I : Histoire – Dissertation


Un spécialiste des Relations Internationales avance que « le Plan Marshall n’est qu’une simple politique de
reconstruction de l’Europe ».
A partir de vos connaissances et de ce point de vue,
- expliquez en quoi le Plan Marshall constitue-t-il une simple politique de reconstruction de l’Europe ?
- analysez que ce plan ne se limite seulement pas à la reconstruction de l’Europe mais vise également à
endiguer l’expansion du communisme.

SUJET II : Géographie – Commentaire de document


En moins d’un demi-siècle, le Japon est devenu la deuxième puissance économique mondiale. Le Japon,
doit cette réussite qui fascine au dynamisme de sa population nombreuse, bien formée et consensuelle ; à une
organisation efficace de ses structures industrielles et à des stratégies évolutives.
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 165
In L’organisation de l’espace mondial,
Collection Magnard, p.153.
A partir de vos connaissances et du Document :
- Analyser tout en expliquant la manifestation de la Puissance économique japonaise ;
- En dehors des éléments avancés par le Document, d’autres facteurs expliquent également cette réussite.
Donnez ces autres éléments en prouvant que ces derniers sont d’autant plus importants que ceux cités dans
le Document.

N.B: tsy maintsy ataon’ny mpiadina ireo laza adina ROA atolotra azy

LAZA ADINA I :Tantara – Famoaboasan-kevitra


Ny mpandalina ny Fifandraisana Iraisam-pirenena iray dia mihevitra fa “ Ny Drafitra Marshall dia
pôlitika fanarenana an’i Erôpa fotsiny ihany”.
Miaingà amin’ny fahalalanao sy io fijery io:
- Hazavao fa “ Ny Drafitra Marshall dia pôlitika fanarenana an’i Erôpa fotsiny ihany”;
- Voaboasy fa io Drafitra io dia tsy nijanona ho fanarenana an’i Erôpa fotsiny ihany fa nikendry ny
hisakanana ny fihanaky ny Kôminisma ihany koa.

LAZA ADINA II : Jeografia – Fanadihadiana tahirin-kevitra


Tsy ampy dimampolo taona akory dia laharana faharoa eran-tany eo amin’ny tanjaka ara-toe-
karena i Japon. Io fahombiazan’i Japon io, i Japon izay mampitolagaga an’izao tontolo izao dia noho ny
faharisihan’ny mponina ao aminy, izay maro tokoa ary sady tsara ofana no manana firaisan-tsaina; noho ny
fahombiazan’ny lamina misy eo amin’ny firafitry ny taozava-baventy ary noho ny tetik’ady enti-mihary
izay tsy mitsaha-mivoatra ihany koa.

In L’organisation de l’espace mondial,


Collection Magnard, p.153.

Miaingà amin’ny fahalalanao sy ny Tahirin-kevitra:


- Hadihadio ary azavao ny endrika isehoan’ny tanjaky ny toe-karen’i Japon,
- Ankoatr’ireo singa naroson’ny tahirin-kevitra dia mbola misy fototra hafa manazava io fahombiazana
io.Omeo ireo fototra hafa ireo ary porofoy amin’izany fa tsy latsa-danja noho ireo izay naroson’ny
tahirin-kevitra izy ireo.
HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2010
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat DOIT traiter les DEUX (02) sujets proposés

SUJET I : Histoire
Dissertation
La marche à la guerre froide. Insister sur l’organisation politique, économique et militaire de deux blocs après la
rupture de 1947.

SUJET II : Géographie :
Commentaire de document
La puissance des Etats-Unis résulte de leur dimension, de leurs ressources naturelles et leurs hautes
technologies. Elle apparaît aussi dans le domaine monétaire, leurs influences politiques, économique et surtout
dans les échanges extérieurs.
Mais tout cela change après 1970 car une phase de crise apparaît avec une croissance très ralentie de la
production, aggravée par les deux chocs pétroliers.
In Géographie du Temps Moderne,
Edition Hachette.

Commentez ce document à l’aide des directives suivantes :


- Dégager les facteurs de la puissance américaine ;
- Présenter les problèmes de l’économie américaine après 1970.

N.B: Tsy maintsy ataon’ny mpiadina ireo laza adina roa atolotra azy

LAZA ADINA I :Tantara


Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 166
Famoaboasan-kevitra
Ny firosoana mankany amin’ny ady mangatsiaka. Hazavao amin’izany ireo lamina ara-polotika, ara-toekarena,
ara-tafika nisy teo amin’ny vondrona roa taorian’ny fivakisana tamin’ny 1947.

LAZA ADINA II : Jeografia


Fanadihadiana tahirin-kevitra
Miseho amin’ny fananany velaran-tany, amin’ireo harena voa-janahary ary ireo teknolojia avo lenta ny
fahatanjahan’i Etazonia. Mitranga ihany koa izany eo amin’ny lafiny ara-bola, ny fanjakazakana ara-politika,
ara-ekonomika ary indrindra amin’ireo fifanakalozana amin’ny any ivelany.
Nefa miova izany rehetra izany taorian’ny taona 1970, noho ny fisehon’ny vanim-potoana itrangan’ny olana,
arahin’ny fihenan’ny harikarena amin’ny famokarana, nanampy trotraka izany ny dona-tsolitany
indroa.
inGéographie du Temps Moderne,
Edition Hachette.

Hadihadio ity tahirin-kevitra ity ary ampiasao amin’izany ireto tari-dalana manaraka ireto :
- Asongadino ireo antony nahatonga ny fahatanjahana amerikana.
- Asehoy ireo olana ara-toekarena amerikana taorinan’ny taona 1970.

HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2011


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat DOIT traiter les DEUX (02) sujets proposés

SUJET I : Géographie
Dissertation (10 points)
Milieu naturel et population américaine, deux grands facteurs de développement du pays. Expliquez.

SUJET II : Histoire
Commentaire de document (10 points)
La « Perestroïka », une révolution.
Engagée dès 1985 par Maikhaïl Gorbatchev,(…), la « Perestroïka » vise à redonner à l’URSS efficacité et
dynamisme, et à la population soviétique, goût de l’effort et enthousiasme. Quatre ans après les premiers pas de
cette longue marche, chacun commence à apercevoir l’ampleur et la difficulté de cette remise en cause radicale.
Extrait du manuel d’Histoire « de 1945 à nos jours »
Collection GREHG classes Terminales.

D’après les renseignements fournis par le document,


- Identifiez la nouvelle orientation souhaitée par la Perestroïka.
- Quelles sont les conséquences inattendues de cette politique ?

N.B: Tsy maintsy ataon’ny mpiadina ireo laza adina roa (02) atolotra azy

LAZA ADINA I: Jeografia: Famoaboasan-kevitra (Isa 10)


Tontolo voajanahary sy mponina Amerikanina, fototra roa lehibe iorenan’ny fampandrosoana ny firenena.
Hazavao.

LAZA ADINA II:Tantara


Fanadihadiana tahirin-kevitra (Isa 10)
Ny “Perestroïka”, fiovana tanteraka.
Natomboka tamin’ny taona 1985, nataon’i Mikhaïl Gorbatchev, (…), ny “Perestroïka” dia mikendry hanome indray
ho an’ny Firaisana Sovietika fahafaha-mamokatra sy risi-po, ary ho an’ny vahoaka sovietika fitiavana ny ezaka sy
hafanam-po. Efa-taona taorian’ireo dingana voalohany tamin’io dia lavitr’ezaka io, samy nanomboka nahatsinjo ny
halehibe sy ny hasarotan’io fanovana ifotony io ny tsirairay.
Nalaina tamin’ny boky tantara « de 1945 à nos jours »
Collection GREHG Kilasy famarananana

Araka ny toromarika omen’ny lahatsoratra :


- Fantaro ny soridalana vaovao irin’ny “Perestroïka” ho tratrarina.
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 167
- Inona avy ireo fiantraikan’io politika io tsy nampoizina?

HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2012


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat DOIT traiter les DEUX (02) sujets proposés
SUJET I : HISTOIRE
Dissertation (10 pts)
La guerre froide en Europe de 1947 à 1961
Montrer que la reconstruction de l’Europe est une des origines de la guerre froide.
Insister sur les faits majeurs qui marquent les tensions ?
SUJET II : GEOGRAPHIE
Commentaire de Document (10 pts)
Répartition des exportations de marchandises entre grands ensembles régionaux.
Ensemble régional pourcentage
Nord - Nord 50%
Nord – Sud 20%
Sud – Nord 19%
Sud – Sud 11%
Source : images économiques du Monde 1997 – 1998.
Commenter ce document à l’aide des directives suivantes :
Identifier les principaux espaces du commerce mondial.
Analyser le désequilibre des échanges commerciaux.
N.B : Tsy maintsy ataon’ny mpiadina ireo laza adina Roa (2) atolotra azy.
LAZA ADINA I : TANTARA
Famoaboasan-kevitra (isa 10)
Ny ady mangatsiaka tany Eropa manomboka ny 1947 ka hatramin’ny 1961.
Asehoy fa anisan’ny antony iray nahatonga ny ady mangatsiaka ny fanarenana an’i Eropa.
Tsindrio mafy ireo zava – dehibe nitranga nanamarika ny fifanandrinana.
LAZA ADINA II : JEOGRAFIA Fanadiahadiana tahirin-kevitra (isa 10)
Fitsinjaran’ny fanondranan’entana eo anivon’ireovondrom – paritra lehibe.
Vondrom – paritra isanjato
Tavaratra - Tavaratra 50%
Tavaratra – Tatsimo 20%
Tatsimo – Tavaratra 19%
Tatsimo – Tatsimo 11%
Hadihadio ity tahirin – kevitra ity ary ampiasao amin’izany ireto tari – dalana manaraka ireto:
Fantaro ireo zotra ara – barotra lehibe maneran – tany.
Voaboasy ny fitongilanan’ny fifanakalozana ara – barotra.

HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2013


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat DOIT traiter les DEUX (02) sujets proposés

SUJET I : GEOGRAPHIE : Dissertation.


Le JAPON est classé parmi les super – puissance économiques du monde actuel.
- Dans quelles mesures peut – on dire que le JAPON est une super –puissance ?
- Quelles sont les facteurs qui font du Japon une super –puissance ?
- Identifiez les problèmes auquel le Japon est confronté.
SUJET II : HISTOIRE : Commentaire de document
L’EMANCIPATION DES PEUPLES DEFENDANTS
La décolonisation débute dès 1945. A la faveur de la guerre, les mouvements nationalistes profitent de
l’affaiblissement des métropoles européennes et demandent la reconnaissance de leurs revendications.
L’hostilité des Etats – Unis ou de l’URSS à la colonisation, la création d’un organisme comme l’ONU sont
par ailleur autant d’éléments favorables à l’émancipation des peuples dominés (…)
In HISTOIRE Terminales, Collection J. le Pellec. P. 193

A l’aide des indications suivantes et de vos connaissances, commenter ce document :

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 168
- Expliquer que l’affaiblissement des métropoles et l’hostilité des Etats – Unis ou de l’URSS à la
colonisation sont à l’origine de la décolonisation.
- Analyser le rôle de l’ONU dans la décolonisation.
- Montrer les formes de la décolonisation.

NB : Tsy maintsy ataon’ny mpiadina ireo laza adina ROA (02) atolotra azy.
LAZA ADINA I : JEOGRAFIA : Famoasaboasan-kevitra
Voasokajy ho isan’ny firenena matanjaka indrindra ara – toekarena maneran-tany amin’izao ankehitriny izao i
JAPANA.
- Amin’ny fomba ahoana no ahafahana milaza fa i JAPANA dia sangany eo amin’ny tanjaka ara –
toekarena?
- Inona avy ireo antony nahatonga ny fahatanjahan’ i JAPANA?
- Fantaro ireo olana mianjady amin’i JAPANA.
LAZA ADINA II: TANTARA: Fanadihadiana tahirin-kevitra.
NY FANAFAHANA VAHOAKA VOAGEJA
Niatomboka tamin’ny 1945 ny fanafoanana ny fanjanahantany. Ny fahosan’ireo mpanjanaka eoropeanina
vokatry ny ady no nararaotin’ny vondron’ireo tia tanindrazana nangatahana ny fankatoavana ireo fitakiana nataony.
Anisan’ireo toe – javatra nampahomby ny fanafahana ireo vahoaka voageja ny fanoheran’i Etazonia na ny
Firaisana Sovietika ny fanjanahantany, ny fananganana fikambanana toy ny « Firenena mikambana.»(…)
In HISTOIRE Terminales, Collection J. le Pellec. P. 193

Amin’y alalan’ireto fanamarihina manaraka ireto sy fahalalan ananao, hadihadio io tahirin-kevitra io ka :


- Hazavao fa ny fahosan’ireo mpanjanaka eoropeanina sy ny fanoheran’i Etazonia sy ny Firaisan
Sovietika ny fanjanahantany no nahatonga ny fanafoanana azy.
- Fakafakao ny anjara asan’ny Firenena mikambana teo amin’ny fanafoanana ny fanjanahantany.
- Asehoy ireo endriky ny fanafoanana ny fanjanahantany.

HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2014


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat DOIT traiter les DEUX (02) sujets proposés
SUJET I : HISTOIRE : Dissertation (10 pts)
De 1953 à 1962, de nombreux changements surviennent dans les relations internationales, contribuant à atténuer les
tensions de la guerre.
- Déterminer les facteurs de ces changements.
- Analyser les limites de la coexistence pacifique entre les deux grands durant cette période.
SUJET II : GEOGRAPHIE : Commentaire de Document (10 pts)
Les hommes, les informations, les produits circulent toujours plus nombreux et toujours plus vite à la surface de
la terre. Certaines idées, certains traits culturels ou certaines formes de l’organisation de l’espace se rencotrent donc
partout.
….. Pourtant, la diversité se renforce à l’intérieur des pays ou des régions dans plusieurs domaines.
Géographie Terminale,
NATHAN p. 8.
A partir des indications suivantes et de vos connaissances, commenter ce document :
- Identifier les facteurs favorisant la mondialisation.
- Expliquer les acteurs et les problèmes de la mondialisation.
N.B : Tsy maintsy ataon’ny mpiadina ireo laza adina Roa (2) atolotra azy.
LAZA ADINA I : TANTARA:Famoaboasan-kevitra (isa 10)
Teo anelanelan’ny 1953 hatramin’ny 1962, dia maro ireo toe – javatra niova teo amin’ny fifandraisana iraisam –
pirenena izay nanalefaka ireo rahon’ady.
- Farito ireo mety ho antony nahatonga izany fiovana izany.
- Fakafakao ny fetran’ny fiaraha – monina tsisy rahoraho nandritra ny fanim – potoana 1953 – 1962.
LAZA ADINA II : JEOGRAFIA Fanadiahadiana tahirin-kevitra (isa 10)
Mihamitombo ary mihahaingana hatrany ny fivezivezen’ny olona, ny vaovao ary ny vokatra isan –
karazany maneran – tany. Tsapa noho izany fa mifanojo ny sasantsasany amin’ny hevitra, ny endriky ny kolon –
tsaina, na koa ny endriky ny lamina anivon’ny habaka na aiza na aiza eto an –tany.
…. Na izany aza anefa, misongadina ny fahasamihafana amin’ny lafiny maro, na eo anivon’ny firenena na
eo anivon’ny faritra.
Géographie Terminale,
NATHAN p. 8.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 169
Miainga amin’ny toromarika sy araka ny fahalalanao, hadihadio ny tahirin – kevitra:
- Fantaro ireo antony mampisy
- Fantaro ny momba iro mpandray
- Hazavao ny momba ireo mpandray anjara sy ny olona sy ny olona eo amin’ny fanatontolona
HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2015
BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat DOIT traiter les DEUX (02) sujets proposés

SUJET I : GEOGRAPHIE
Dissertation (10 pts)
L’industrie des Etats – Unis d’Amérique
- Expliquer les facteurs de sa puissance.
- Analyser ses faiblesses.
SUJET II : HISTOIRE
Commentaire de Document (10 pts)
Un monde bouleversé après la seconde Guerre mondiale.
« … Faire un bilan de la deuxième Guerre mondiale n’est pas facile, en raison de l’ampleur des combats et du caractère
du conflit. Tous les observateurs cependant s’accordent sur trois points : l’immensité de l’hécatombe humaine et des
destructions, la redistribution des rapports de forces internationaux et la profondeur des bouleversements territoriaux… »
Histoire : Le Monde de 1945 à nos jours, Collection
GREHG, Terminales page 78.
D’après les renseignements fournis par ce document et vos connaissances personnelles :
- Expliquez les conséquences démographiques et économiques de la seconde Guerre mondiale.
- Décrire l’émergence des deux nouvelles grandes puissances à partir de 1945.
- Analyser la nouvelle carte politique du monde.
N.B : Tsy maintsy ataon’ny mpiadina ireo laza adina Roa (2) atolotra azy.
LAZA ADINA I : JEOGRAFIA
Famoaboasan-kevitra (isa 10)
Ny indostrian’I Etazonia:
- Hazavao ireo antony mampatanjaka azy.
- Hadihadio ireo fahalemeny.
LAZA ADINA II : TANTARA Fanadiahadiana tahirin-kevitra (isa 10)
Izao tontolo izao voakorontana taorian’ny Ady lehibe faharoa.
«… Sarotra ny hanaovana tombam-bokatry ny Ady lehibe faharoa noho ny hamafin’ny ady sy ny endriky ny
fifandonana. Na izany aza anefa, ireo mpanara-maso rehetra dia nifanaiky tamin’ny zavatra telo; ny hamaroan’ny
faty olona sy ireo zavatra rava, ny fifandanjan-kery iraisam-pirenena indray ary ny halalin’ireo fikorontanana isam-
paritra….»
Tantara: Le Monde de 1945 à nos jours, Collection
GREHG, Terminales page 78.
Araka ny zavatra lazain’io tahirin-kevitra io sy ny fahalalanao manokana dia :
- Hazavao ireo vokatry ny Ady lehibe faharoa momba ny mponina sy toekarena.
- Lazao ny fipoiran’ireo firenena roa ngeza vaovao manomboka ny taona 1945.
- Hadihadio ny sarin-tany politika vaovao an’izao tontolo izao.

HISTOIRE - GEOGRAPHIE SESSION 2016


BACCALAUREAT DE L’ENSEIGNEMENT GENERAL – Série A - MADAGASCAR
N.B. : Le candidat DOIT traiter les DEUX (02) sujets proposés

SUJET I : HISTOIRE
Dissertation (10 pts)
L’ONU est l’une des conséquences politiques de la Seconde Guerre mondiale.
Insister sur :
- Ses succès
- Les limites de ses actions actuelles.
SUJET II : GEOGRAPHIE
Commentaire de Document (10 pts)

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 170
Les Etats – Unis sont devenus la seule superpuissance mondiale depuis la disparition de l’URSS en 1991.
Leur puissance est complète. Ils jouent un rôle dominant dans le monde et se situent au premier rang dans de
nombreux domaines : militaire, économique, financier, politique, culturel, scientifique.
Mais actuellement, le rayonnement planétaire des Etats – Unis est limité. Cela est prouvé par différents
faits internationaux.
J.L Mathieu, GEOGRAPHIE, Terminales, Collection Nathan, page 98.
D’après les renseingnements fournis par ce document et vos connaissances personnelles :
- Expliquez les formes de la domination américaine dans le monde.
- Critiquez la suprématie des Etats – Unis.

N.B : Tsy maintsy ataon’ny mpiadina ireo laza adina Roa (2) atolotra azy.
LAZA ADINA I : TANTARA
Famoaboasan-kevitra (isa 10)
Ny Firenena Mikambana dia iray amin’ireo vokatra ara – politika nateraky ny Ady Lehibe faharoa.
Tsindrio manokana ny mikasika:
- Ireo fahombiazany,
- Urei fetran’ny asany ankehitriny.
LAZA ADINA II : JEOGRAFIA
Fanadiahadiana tahirin-kevitra (isa 10)
Nanomboka tamin’ny taona 1991, naharava ny Firaisana Sôvietika dia lasa firenena tokana eo amin’ny
faratampon’ny tanjaka eran – tany i Etazonia. Lavorary ny fahatanjahany. Misahana andraikitra goavana izy
eran’izao tontolo izao sady lohalaharana amin’ny sehatra maro: tafika, toekarena, famatsiam-bola, pôlitika,
kolontsaina, siantifika.
Nefa ankehitriny dia voafetra sy misy fihemorana ny fivelaran’ny tanjak’Etazonia eran – tany. Maro ireo
trangan – javatra iraisam – pirenena manaporofo an’izany.
J.L Mathieu, GEOGRAPHIE, Terminales, Collection Nathan, page 98.
Araka izay voalazan’io tahirin – kevitra io sy ny fahalalanao manokana dia :
- Hazavao ireo endriky ny fanjakazana amerikana eran – tany.
- Tsikerao ny tanjak’i Etazonia.

Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 171
Cours – cours de vacances (Maths –Physiques) 4ème aux Terminales (A-C-D)- Lycée le Palmarès 033 75 632 72 Page 172