Vous êtes sur la page 1sur 10

Les véhicules hybrides

Face aux contraintes de la pollution et la consommation, les constructeurs se doivent de rivaliser


d'ingéniosité. Le moteur à combustion interne réalise de réels progrès, mais insuffisants au regard des
ambitions déclarées. La pile à combustible est la technologie la plus prometteuse mais pas
commercialisable à grande échelle avant la prochaine décennie. Alors, le véhicule hybride
thermique/électrique se présente comme le moyen de locomotion "écologique" le plus réaliste
disponible dès maintenant.

Mais qu'est-ce qu'un véhicule hybride ? Il y a en effet plusieurs axes de développement cachés
derrière ce terme.

Par définition, un véhicule hybride est simplement un véhicule utilisant plusieurs sources
d'énergie. Un véhicule à moteur essence fonctionnant aussi au GPL est donc un véhicule hybride. Mais
il est vrai que, par simplification du langage, un véhicule hybride désigne une technologie plus
pointue. Cette technologie est l'association d'un moteur électrique avec un moteur essence ou diesel.
Elle n'est pas aussi simple que nous pourrions le penser car trois orientations sont aujourd'hui testées
par les constructeurs : l'hybride parallèle, l'hybride série et le semi-hybride.

Le véhicule à pile à combustible, aussi considéré hybride, est développé dans le dossier consacré
à ce sujet.
La technologie "Hybride"

Technologiquement, le véhicule hybride est en fait l'amélioration du véhicule électrique. Ce


dernier a les inconvénients majeurs d'une faible autonomie (100 à 200 km selon les modèles) et de
performances limitées sur autoroute. La solution est donc d'ajouter un moteur thermique pour charger
les batteries et procurer un supplément de puissance.

Le schéma le plus courant est le montage d'un alternato-démarreur entraîné par courroie ou
placé entre le moteur et la boîte de vitesses.

Cet élément ne sert pas seulement d'alternateur et de démarreur, comme son nom l'indique, car il
est suffisamment dimensionné pour être aussi utilisé comme moteur d'appoint.

alternato-démarreur Honda Civic


Quel est intérêt d'un montage hybride?

L'intérêt du système est d'économiser le carburant et de réduire les émissions de pollution. Ce


résultat est obtenu dans trois cas d'utilisation.

Dans un premier temps, lorsque le véhicule roule à une


vitesse stabilisée, son moteur ne fonctionne qu'à 50% de sa
capacité et donc loin de sa zone de meilleur rendement. Le
système hybride va donc légèrement augmenter la charge du
moteur (comme si le conducteur appuyait plus sur
l'accélérateur) et déplacer l'utilisation du moteur dans une
zone plus favorable. Cette énergie supplémentaire sera
récupérée par l'alternato-démarreur et stockée dans la batterie
(si elle a encore de la capacité de chargement). Cette action
est évidemment totalement imperceptible par le conducteur.
L'énergie récupérée sera utilisée par la suite lorsqu'il y aura
une demande importante de puissance. L'alternato-démarreur
deviendra alors moteur et sa puissance s'additionnera à celle du moteur thermique.

Schéma de fonctionnement de la Nissan Neo Hybrid

A propos des batteries, La Toyota Prius, commercialisée depuis 2002, est équipée d'une nouvelle
technologie, en hydrure Nickel-métal, censée durer la vie du véhicule.

Dans ce domaine, un grand pas en avant a été fait et il faut s'attendre à de nouvelles
améliorations depuis que les grands groupes industriels s'investissent dans ce développement.
L'autre domaine d'économie apporté par la technologie "hybride" est le "stop-and-go". Lors des
arrêts en conduite urbaine tels qu'au feu rouge ou en trafic dense, le moteur thermique est coupé au
lieu de tourner au ralenti. Ce principe seul économise 3 à 5% de carburant. La coupure du moteur est
automatique.

Pour relancer le véhicule, il suffit d'appuyer


sur l'accélérateur. La voiture est entraînée
uniquement par l'alternato-démarreur dans un
premier temps.

L'opération est réalisée immédiatement et


sans à-coups. Le moteur thermique est démarré
par la suite.

Dans le cas d'une conduite dans un bouchon,


la puissance de l'alternato-démarreur sera
suffisante.

En plus du confort de conduite procuré, Il


évite ainsi une utilisation du moteur thermique
dans sa plus mauvaise zone de rendement.

Ensemble moteur essence /


alternato/démarreur
de la Honda Civic hybrid

Le dernier avantage du système hybride est la récupération de l'énergie au freinage. Sans


remplacer les freins pour des raisons de sécurité, l'alternato-démarreur récupère l'énergie cinétique du
véhicule lors des légers ralentissements. Ce principe a été testé avec le projet I-Mo-Gen, conçu par
l'équipementier Valeo et le spécialiste du moteur diesel Ricardo. Ils ont remplacé le moteur diesel de 2
litres de 100 ch de l'Opel Astra par un moteur de 1,2 litres de 100 ch couplé à un l'alternato-démarreur
de 8 ch. Les tests ont montré que la récupération de l'énergie au freinage est de 5%.
Ci-dessous le principe de fonctionnement de la Toyota Prius :

En fonctionnement "ville", le moteur


électrique utilise l'énergie stockée dans la
batterie et le moteur thermique est coupé.

Le véhicule est "propre" dans son


utilisation.

En fonctionnement "route", le moteur


thermique entraîne le véhicule, mais recharge
aussi les batteries.

Ces dernières peuvent aussi alimenter le


moteur électrique en cas de besoin temporaire
de puissance supplémentaire.

Pour des courtes accélérations, le moteur


électrique peut apporter un supplément de
puissance au moteur thermique.

En cas de ralentissement, le moteur


électrique récupère l'énergie et recharge les
batteries.
La technologie hybride série

Le moteur thermique sert uniquement à la production de courant électrique. Dans ce cas, il


entraîne un alternateur, l'énergie est stockée dans la batterie puis alimente un moteur électrique pour la
propulsion du véhicule.

Cette technique a l'avantage de faire travailler le moteur thermique à son meilleur rendement,
voire même à un seul régime. Cela permet de supprimer les phases de ralenti et de faible charge.

Ce montage exclut, par contre, les puissances élevées car le poids, l'encombrement et le coût de
production du moteur électrique pénaliseraient fortement les prestations du véhicule.

Les véhicules à pile à combustible sont des hybrides série :

Schéma de transformation de l'énergie d'une Mazda à pile à combustible :


Reformeur / Pile à combustible / Moteur électrique
La technologie hybride parallèle

Le moteur thermique, essence ou diesel, entraîne à la fois un moteur/alternateur et le véhicule


lui-même.

Une transmission relie au véhicule soit un des deux moteurs, soit les deux à la fois, suivant les
besoins. C'est la technologie choisie pour les véhicules hybrides les plus récents pour sa plus grande
plage d'utilisation. Il donne aussi la possibilité d'utiliser un moteur de puissance élevée et même
d'additionner les énergies thermique et électrique, ce qui permet d'obtenir la puissance finale d'un gros
moteur tout en ayant les avantages du petit.

Montage Parallèle du Fiat multipla Hybrid


1 - alternateur
2 - moteur thermique
3 - batterie
4 - inverseur
5 - moteur électrique
6 - transmission
La technologie Semi-hybride

Un véhicule est considéré semi-hybride


(Mild-hybrid en anglais) si la puissance du
moteur électrique ne dépasse pas 10% de celle
du moteur thermique.

Le véhicule est donc principalement


propulsé par le moteur thermique.

Ce montage permet une adaptation rapide et


peu onéreuse de la technologie hybride sur un
véhicule existant.
Alternato/démarreur entraîné par courroie sur
prototype Renault Ellipse

Toyota a validé ce concept sur un modèle Crown THS-M (Toyota Hybrid System - Mild)
commercialisé au Japon (premier modèle semi-hybride au monde). L'alternato-démarreur est monté
sur le côté du moteur et est entraîné par une courroie, ce qui n'empêche pas d'assurer la fonction stop-
and-go. Il fournit une tension de 42 volts, stockée dans une batterie 36 volts.
La Toyota Crown THS-M consomme 15% de moins d'essence que son modèle classique.

Le prototype Valeo/Ricardo I-Mo-Gen atteindrait même une économie de 20 à 28% selon ses
concepteurs. Cette performance serait atteinte grâce à un 4me avantage : la réduction de la cylindrée
qui permet une meilleure utilisation du moteur et une réduction du poids. Ce dernier critère est réalisé
en utilisant un moteur plus petit, 1,2 litres au lieu de 2,0 litres, comblant ainsi le poids de l'alternato-
démarreur et de la batterie de grande capacité.

Informations supplémentaires

Le moteur électrique permet aussi de palier le manque de couple du moteur thermique à faible
régime.

Le système hybride n'est pas plus volumineux qu'un gros moteur et son implantation est assez
facile dans un véhicule conventionnel. La grande quantité d'énergie électrique stockée dans les
batteries permet un fonctionnement "moteur arrêté" de certains accessoires comme la climatisation ou
l'assistance de freinage.

Un obstacle majeur freine pourtant son développement : le véhicule hybride est plus efficace
sous 42 volts, tension qui ne sera pas validée par les constructeurs avant les années 2006-2008. Les
véhicules hybrides actuels, fonctionnant en 12 volts, montent donc des performances moins
extraordinaires.
Le véhicule hybride tient-il ses promesses ?

Les tableaux ci-dessous montrent un comparatif entre les versions essence et hybride
essence/électrique de la Honda Civic 4 portes commercialisées aux USA :

HONDA CIVIC HONDA CIVIC Différence


1,7i CVT Hybrid CVT
Puissance / avec mot. élect.
Couple / avec mot. élect. 100 ch 85 ch / 93 ch
Transmission 133 Nm 118 Nm / 142 Nm
Poids CVT CVT
Volume du coffre 1 206 kg 1 229 kg
Consommation ville * 365 litres 286 litres -33%
Consommation autoroute * 7,4 l/100 km 4,9 l/100 km -23%
* Norme américaine 6,4 l/100 km 4,9 l/100 km

La version hybride de la Honda Civic 4 portes offre une extraordinaire économie de


consommation, en particulier en ville, avec, en contre partie, un volume de coffre légèrement plus
faible.

A noter que les chiffres de consommation sont ceux de la législation américaine, le résultat des
mesures selon la norme européenne n'étant pas encore connu.

Honda Civic Hybrid, version USA, et son affichage d'autonomie en MPG


Les tableaux ci-dessous montrent un comparatif entre la Toyota Prius et la Ford Focus 1,8
DTCi :

TOYOTA PRIUS FORD FOCUS Différence


Hybrid essence 1,8 TDCi
Puissance / avec mot. élect.
Couple / avec mot. élect. 72 ch / 117 ch 75 ch
Poids 115 Nm / 145 Nm 175 Nm
Volume du coffre 1 250 kg 1 267 kg
Consommation mixte 392 litres 350 litres +4%
CO2 5,1 l/100 km 5,3 l/100 km +16%
Vitesse maximale 120 g/km 139 g/km
Accélération 0 à 100 km/h 160 km/h 168 km/h
Accélération 1 000 mètres 13,4 s. 14,7 s.
36,4 s. 36,6 s.

Ce tableau comparant deux véhicules de même génération nous laisse par contre un peu plus
perplexe. L'écart en émissions de CO2 reste faible et, en tout état de cause, largement en dessous des
valeurs attendues et les chiffres de la consommation sont très proches. Seul l'accélération 0 à 100 km/h
est nettement favorable au véhicule hybride grâce à l'utilisation du moteur électrique au démarrage.

L'explication de ces chiffres est en fait le résultat des progrès… du moteur diesel. En effet, les
véhicules hybrides actuellement sur le marché sont disponibles uniquement en version moteur essence
car leurs constructeurs, japonais, n'ont découvert que récemment les vertus de la technologie diesel
pour automobile.

Ce comparatif montre plutôt une autre réalité : vous utilisez un des véhicules les plus
"écologiques" disponibles sur le marché si vous roulez dans un petit véhicule diesel. Du moins au
regard des émissions de CO2 car la Toyota Prius répond déjà à la norme Euro 4 applicable en 2005. Le
véhicule émet 0,63 g/km de CO (limite Euro 4 = 1,00), 0,05 de HC (0,10) et 0,05 de NOx (0,08).

Par contre, dès que les constructeurs proposeront un véhicule hybride diesel/électrique, et cela
ne devrait pas tarder, la différence de consommation avec un tout diesel sera de 1 à 1,5 litres pour 100
km en faveur du premier véhicule.

Vous aimerez peut-être aussi