Vous êtes sur la page 1sur 6

INTERPRETATION Radiographique

Code API (1104)

Modes opératoires
Le personnel d’essais non destructifs doit être certifié au Niveau I, II ou III selon les
recommandations de l’American Society for Non destructive Testing, de la pratique
recommandée n° SNT-TC-1A, de l’ACCP ou de tout autre programme de certification
national agréé qui sera agrée à la société pour la méthode d’essai utilisée.
Seul du personnel de niveau I ou II doit interpréter les résultats des essais.

Dossier
Un dossier du personnel d’essais non destructifs certifié doit être gardé par la société. Le
dossier doit inclure les résultats des essais de certification, l’agence et la personne
accordant la certification, et la date de la certification. Le personnel d’essais non
destructifs peut être tenu d’être recertifié au gré de la société ou si une question surgit
quant à leur aptitude.
Le personnel d’essais non destructifs de niveau I et II doit être recertifié au moins tous les
3 ans. Le personnel d’essais non destructifs de niveau III doit être recertifié au moins tous
les 5 ans.

Normes d’acceptation pour les essais non destructifs

GENERALITES
Les normes d’acceptation présentées dans la présente section s’appliquent aux
imperfections localisées par des méthodes de contrôle radiographique, magnétoscopique,
par ressuage et ultrasons. Elles peuvent également s’appliquer à l’examen visuel. Des
essais non destructifs ne doivent pas servir à choisir des soudures soumises à des essais
destructifs.

DROITS DE REJET
Toutes les méthodes d’essais non destructifs sont limitées dans les informations qui
peuvent être dérivées des indications qu’elles produisent. La société peut, par conséquent,
rejeter toute soudure qui semble satisfaire aux normes d’acceptation si, à son avis, la
profondeur d’une imperfection est préjudiciable à la soudure.

Note : Toutes les densités mentionnées aux paragraphes (1) à (12) inclus sont fondées sur
des images négatives.

1
1) Manque de pénétration sans dénivellement

Un manque de pénétration sans dénivellement (IP) se définit comme le manque de


remplissage de la racine de la soudure. Le IP doit être considéré comme un défaut si l’une
des conditions suivantes existe :

A) La longueur d’une indication individuelle de IP dépasse 1 pouce (25 mm).


B) La longueur globale des indications de IP dans toute longueur de soudure continue
de 12 pouces (300 mm) dépasse 1 pouce (25 mm).
C) La longueur globale des indications de IP dépasse 8% de la longueur de soudure
dans toute soudure de longueur inférieure à 12 pouces (300 mm).

2) Manque de pénétration dû à un dénivellement

Un manque de pénétration dû à un dénivellement (IPD) se définit comme la condition


existante lorsqu’un bord de la racine est apparent (ou non lié) suite à un mauvais
alignement des joints de tubes ou raccords adjacents. Le IPD doit être considéré comme un
défaut si l’une des conditions suivantes existe :

A) La longueur d’une indication individuelle de IPD dépasse 2 pouces (50 mm).


B) La longueur globale des indications de IPD dans toute longueur de soudure
continue de 12 pouces (300 mm) dépasse 3 pouces (75 mm).

3) Manque de pénétration transversale

Le manque de pénétration transversale (ICP) se définit comme une imperfection


subsurface entre la première passe intérieure et la première passe extérieure qui est causée
par un manque de pénétration des talons verticaux. Le ICP doit être considérée comme un
défaut si l’une des conditions suivantes existe :

A) La longueur d’une indication individuelle de ICP dépasse 2 pouces (50 mm).


B) La longueur globale des indications de ICP dans toute longueur de soudure
continue de 12 pouces (300 mm) dépasse 2 pouces (50 mm).

4) Manque de fusion

Le manque de fusion (IF) se définit comme une imperfection superficielle entre le métal
de soudure et le métal de base qui est libre à la surface. Le IF doit être considéré comme
un défaut si l’une des conditions suivantes existe :

A) La longueur d’une indication individuelle de IF dépasse 1 pouce (25 mm).


B) La longueur globale des indications de IF dans toute longueur de soudure continue
de 12 pouces (300 mm) dépasse 1 pouce (25 mm).
C) La longueur globale des indications de IF dépasse 8% de la longueur de soudure
dans toute soudure de longueur inférieure à 12 pouces (300 mm)
2
5) Manque de fusion due à un collage de point froid

Le manque de fusion (IFD) se définit comme une imperfection entre deux cordons de
soudure adjacents ou entre le métal de soudure et le métal de base qui n’est pas libre à la
surface. Le IFD doit être considéré comme un défaut si l’une des conditions suivantes
existe :

A) La longueur d’une indication individuelle de IFD dans toute longueur de soudure


continue de 12 pouces (30 mm) dépasse 2 pouces (50 mm).
B) La longueur globale des indications de IFD dans toute longueur de soudure
continue de 12 pouces (300 mm) dépasse 2 pouces (50 mm).
C) La longueur globale des indications de IFD dépasse 8% de la longueur de soudure.

6) Concavité interne

La concavité interne (IC). N’importe quelle longueur de concavité interne est acceptable à
condition que la densité de l’image radiographique de la concavité interne ne dépasse pas
celle du métal de base adjacent le plus mince. Pour les zones dépassant la densité du
matériau de base adjacent le plus mince, les critères relatifs au perçage sont applicables.

7) Perçage

07-01) Un perçage (BT) se définit comme une portion de la passe de fond où une
pénétration excessive a entraîné le soufflage du bain de fusion dans le tube.
07-02) Pour les tubes d’un diamètre extérieur supérieur ou égal à 2,375 pouces (60,3
mm), un perçage sera considéré comme un défaut si l’une quelconque des conditions
suivantes existe :

A) La dimension maximale dépasse ¼ pouce (6 mm) et la densité de l’image du BT


dépasse celle du matériau de base adjacent le plus mince.
B) La dimension maximale dépasse la plus mince des épaisseurs de parois nominales
assemblées et la densité de l’image du BT dépasse celle du matériau de base
adjacent le plus mince.
C) La somme des dimensions maximales de BT individuels dont la densité d’image
dépasse celle du matériau de base adjacent le plus mince dépasse la valeur moindre
d’entre ½ pouce (13 mm) dans toute longueur de soudure continue de 12 pouces
(300 mm) ou la longueur de soudure totale.
07-03) Pour les tubes de diamètre extérieur inférieur à 2,375 pouces (60,3 mm), un BT
sera considéré comme un défaut si l’une quelconque des conditions suivantes existe :

A) La dimension maximale dépasse ¼ pouce (6 mm) et la densité de l’image du BT


dépasse celle du matériau de base adjacent le plus mince.
B) La dimension maximale dépasse la plus mince des épaisseurs de parois nominales
assemblées et la densité de l’image du BT dépasse celle du matériau de base adjacent le
plus mince.
3
C) Plus d’un BT de n’importe quelle taille est présent et la densité de plus d’une des
images dépasse celle du matériau de base adjacent le plus mince.

8) Inclusions de laitier

Une inclusion de laitier se définit comme un solide non métallique piégé dans le métal de
soudure ou entre le métal de soudure et le matériau de base. Des inclusions de laitier
allongées (ESI) – à savoir, des rails de roulage ou lignes d’inclusions continues ou
discontinues – se rencontrent généralement au niveau de la zone de fusion. Les inclusions
de laitier isolées
(ISI) sont de forme irrégulière et peuvent se trouver n’importe où dans la soudure. Pour les
besoins d’évaluation, quand on mesure la taille d’une indication radiographique de laitier,
la dimension maximale de l’indication doit être considérée comme étant sa longueur.

08-01) Pour les tubes de diamètre extérieur supérieurs ou égaux à 2,375 mm (60,3 mm),
les inclusions de laitier seront considérées comme un défaut si l’une des conditions
suivantes existe :

A) la longueur d’une ESI dépasse 2 pouces (50 mm).

Note : Des indications d’ESI parallèles séparées approximativement par la largeur de la


passe de fond (voies de roulage) seront considérées comme une seule indication à moins
que la largeur de l’une d’elles dépasse 1/32 pouce (0,8 mm). Dans ce cas, elles seront
considérées comme des indications indépendantes.
B) La longueur globale des indications d’ESI dans toute longueur de soudure continue
de 12 pouces (300 mm) dépasse 2 pouces (50 mm).
C) La largeur d’une indication d’ESI dépasse 1/16 pouce (1,6 mm).
D) La longueur globale des indications d’ISI dans toute longueur de soudure continue
de 12 pouces (300 mm) dépasse ½ pouce (13 mm).
E) La largeur d’une indication d’ISI dépasse 1/8 pouce (3 mm).
F) Plus de quatre indications d’ISI d’une largeur maximale de 1/8 pouce (3 mm) sont
présentes dans toute longueur de soudure continue de 12 pouces (300 mm).
G) La longueur globale des indications d’ESI et ISI dépasse 8% de la longueur de
soudure.

08-02) Pour les tubes de diamètre extérieur inférieur à 2,375 mm (60,3 mm), les
inclusions de laitier seront considérées comme un défaut si l’une des conditions suivantes
existe :

A) La longueur d’indication d’ESI dépasse trois fois la plus mince des épaisseurs de
paroi assemblées.
Note : Des indications d’ESI parallèles séparées approximativement par la largeur de la
passe de fond (voies de roulage) seront considérées comme une seule indication à moins
que la largeur de l’une d’elles dépasse 1/32 pouce (0,8 mm). Dans ce cas, elles seront
considérées comme des indications indépendantes.
4
B) La largeur d’une indication d’ESI dépasse 1/16 pouce (1,6 mm).
C) La longueur globale des indications d’ESI dépasse deux fois la plus mince des
épaisseurs de paroi nominales assemblées et la largeur dépasse la moitié de la plus
mince des épaisseurs de paroi nominales assemblées.
D) La longueur globale des indications d’ESI et ISI dépasse 8% de la longueur de
soudure.

9) Porosité

09-01) La porosité se définit comme un gaz piégé par un métal de soudure lors de la
solidification avant que le gaz n’ait la chance de monter à la surface du bain fondu et de
s’échapper. La porosité est généralement sphérique mais elle peut être de forme allongée
ou irrégulière. Lorsque la taille de l’indication radiographique produite par un pore est
mesurée, la dimension maximale de l’indication s’applique aux critères indiqués aux
paragraphes (9-2) à (9-4) inclus.

09-02) Une porosité (P) individuelle ou éparés sera considérée comme un défaut si l’une
des conditions suivantes existe :

A) La taille d’un pore individuel dépasse 1/8 pouce (3 mm).


B) La taille d’un pore individuel dépasse 25% de la plus mince des épaisseurs de
parois assemblées.
C) La répartition de la porosité éparse dépasse la concentration permise aux figures 19
ou 20.

09-03) Les nids de porosités groupées (CP) qui se produisent dans toute passe à
l’exception de la passe de finition doivent être conformes aux critères du paragraphe (9-2).
Le CP qui se produit dans la passe de finition sera considéré comme un défaut si l’une des
conditions suivantes existe :

A) Le diamètre du nid dépasse ½ pouce (13 mm).


B) La longueur globale du CP dans toute longueur de soudure continue de 12 pouces
(300 mm) dépasse ½ pouce (13 mm).
C) Un pore individuel au sein d’un nid est d’une taille supérieure à 1/16 pouce (2 mm).

09-04) La porosité de cordon creux (HB) se définit comme une porosité linéaire allongée
qui se produit dans la passe de fond. La porosité HB sera considérée comme un défaut si
l’une des conditions suivantes existe :

A) La longueur d’une indication individuelle de HB dépasse ½ pouce (13 mm).


B) La longueur globale d’indications de HB dans toute longueur de soudure continue
de 12 pouces (300 mm) dépasse 2 pouces (50 mm).
C) Des indications individuelles de HB, chacune de longueur supérieure à ¼ pouce (6
mm), sont séparées de moins de 2 pouces (50 mm).

5
D) La longueur globale de toutes les indications de HB dépasse 8% de la longueur de
soudure.

10) Fissures

Des fissures (C) seront considérées comme un défaut si l’une des conditions suivantes
existe :

A) La fissure, indépendamment de sa taille ou de son emplacement dans la soudure,


n’est pas une fissure à cratère peu profond ou en étoile.
B) La fissure est une fissure à cratère peu profond ou en étoile dont la longueur
dépasse 5/32 pouces (4 mm).

Note : Les fissures à cratère peu profond ou en étoile se situent aux points d’arrêt des
cordons de soudure et résultent des contractions du métal de soudure pendant la
solidification.

11) Accumulation d’imperfections

L’exception du manque de pénétration dû à un dénivellement et des caniveaux, toute


accumulation d’imperfections (AI) sera considérée comme un défaut si l’une des
conditions suivantes existe :

A) La longueur globale des indications sur toute longueur de soudure continue de 12


pouces (300 mm) dépasse 2 pouces (50 mm).
B) La longueur globale des indications dépasse 8% de la longueur de soudure.

12) Imperfections de tubes ou raccords

Les imperfections de tubes et raccords détectées par contrôle radiographique doivent être
signalées à la société. La manière d’en disposer doit suivre les instructions de la société.