Vous êtes sur la page 1sur 265

Energie

éolienne
(wind energy)

Mohamed MEZIANE, Dr. Ing. PhD, Aerodynamics and CFD Modeling


Syllabus

§ Introduc)on
§ Formes et sources d’énergie
§ Historique
§ Capacité mondiale en énergie éolienne
§ Types d’installa)on
§ Types des éoliennes
§ HAWT
§ VAWT
§ Poten)el d'énergie éolienne
§ Coefficient de puissance et du moment
§ Théorie du BETZ
§ Projet éolien Marocain
§ Analyse des données du vent et es)ma)on des ressources
§ Puissance du vent et sa varia)on
§ Principe d’accéléra)on du vent
§ Instruments de mesure du vent
§ Caractérisa)on du terrain éolien
§ Distribu)on de la densité de probabilité
§ Aérodynamique des pales
§ Couche limite/couche limite atmosphérique
§ La théorie de la quan)té de mouvement pour les pales
§ Forme de la pale pour un rotor idéal
§ Performance d’un rotor
§ Coefficient de puissance et perte
§ Forme des pales pour un rotor op)mal avec ou sans un
sillage de rota)on
Assessment:

§  1 presenta3on Exam, worth 30% - 40% of the module credit

§  1 Final Exam, worth 40% - 50% of the module credit

§  Homeworks + Quizzes, worth 10% - 20% of the module credit

Office-Hours:
Thursday : 14h – 16h



Lecture 1

Energie

L'énergie est la capacité d'un système à fournir un travail


Les sources d’énergie u)lisables par l'homme sont


nombreuses, elles lui fournissent
§  de la chaleur,
§  de la lumière
§  de la force.

Certaines de ses sources s'épuisent, d’autres pas et d’autres


polluent l’environnement.

Energie

Sources d’énergie :
§  La source primaire d’énergie est nucléaire
§  Elle provient de la transforma)on de la ma)ère (E=mc2)

Sources d’énergie sur terre :
§  Energie solaire (vent, houle, hydraulique, énergies fossiles,
photovoltaïque, chimique, biologique)
§  Energie nucléaire (fission et fusion nucléaire)
§  Energie géothermique

Schéma énergéAque

L'énergie secondaire est une énergie obtenue par la transforma)on d'une énergie
primaire au moyen d'un système de conversion.

Solide Liquide Gaz


Source des énergies primaires

L’énergie primaire (C'est la première forme de l'énergie directement


disponible dans la nature), uAlisée se présente sous la forme de
combusAble fossile, nucléaire ou renouvelable

Source d’énergie Formes primaires

Energies fossiles Pétrole, charbon, gaz


naturel, hydrogène

Solaire, vent, chute d’eau,


Energies renouvelables
biomasse
ProducAon de l’énergie
– Energie mécanique :
• Moulin à vent, Eolienne, Moulin à eau, Turbine à eau,
Machine à vapeur, Moteur électrique, Turbine à vapeur,
Moteur à explosion, Turbine à gaz, Réacteur, Fusée

– Energie électrique :
• Génératrice à courant con)nu, Alternateur, Cellule
photovoltaïque, Pile à combus)ble

– Energie thermique :
• Combus)on (bois, charbon, pétrole et ses dérivés),
Réac)on nucléaire (fusion, fission), Biomasse, Géothermie
Consommation d’énergie (2015)

§  En 2015, le monde a consommé environ 570 exajoules


(570e18 Joules)

§  Ceci correspond à une puissance moyenne de 18


terawaRs (18e12 WaRs)

§  80 à 90% proviennent des énergies fossiles (pétrole,


charbon, gaz naturel)


Comment en est-on arrivé là ?
Un peu de chronologie
Un peu d’histoire
La révoluAon industrielle :

§  U)lisa)on de l’énergie du charbon avec la machine à
vapeur (à par)r de 1600, inven)on du piston par Denis
Papin en 1690)
§  InvenAon du moteur à explosion (1807, François Isaac de
Rivaz)
§  Découverte de l’effet photovoltaïque (Antoine Becquerel,
1839)
§  Electrifica)on des villes (1890)
§  Trac)on électrique (1900)
§  Energie nucléaire civile (1960)
ProducAon mondiale d’énergie primaire en 2015 en millions de
tep (Mtep) Source: Key World Energy Sta3s3cs, IEA - 2017

80% de la produc)on mondiale d’énergie a été basée en 2015 sur les


combus)bles fossiles avec une augmenta)on sensible de la produc)on de
charbon au détriment des autres sources. On constate, par ailleurs, que 86,8%
de la producAon mondiale d’énergie primaire a été basée sur des ressources
non renouvelables
Disparités des consommaAons d’énergie dans les différentes
zones économiques

On constate des écarts énormes entre les différentes zones


économiques de la planète : environ 1,6 milliards d’habitants
n’ont aujourd’hui pra)quement pas accès à l’énergie.
PerspecAves à moyen et long terme. EvoluAon de la demande
énergéAque mondiale

Sous l’effet de :

§  l’accroissement de la popula)on mondiale (9 à 10 milliards


d’habitants à l’horizon 2050),

§  des efforts des pays en voie de développement pour


combler leur décalage économique (croissance de 8 à 10%
en Chine et en Inde),

§  du main)en d’une légère croissance de la demande


énergé)que dans les pays Développés, la demande
d’énergie primaire poursuit sa croissance.

EvoluAon de la producAon d’énergie primaire en Mtep par
type de source d'énergie

Les experts tablent sur une croissance moyenne de l’ordre de 1,7% par an pour
les prochaines décennies ce qui conduit à prévoir le doublement de la produc)on
mondiale soit 20 milliards de tep dans les années 2040 – 2050.
Evolu)on de la puissance moyenne mondiale consommée durant
les 5 dernières décennies :
ConsommaAon de pétrole :
§  Entre 1965-2005, environ 1000 milliards de barils de
pétrole ont été consommés (1 baril = 159 litre).
§  En 2015, on esAme qu’il reste environ 1350 milliards de
barils.
§  Ceoe es)ma)on était la même en 2008.
ConsommaAon de pétrole :
Produc)on de pétrole (en kilo-barils/jour) :
Projections : pétrole

Problème :

• Sachant qu’entre 1980 et 2015, la consommaAon
journalière de pétrole a augmenté quasiment linéairement à
un rythme de 1,1 million de barils/an,

• Sachant que la consomma)on de 2015 fut de 93 millions de
barils par jour,

• Sachant qu’il reste 1350 milliards de barils en 2015,
• Combien de temps reste t’il avant épuisement des stocks
si ça conAnue à ce rythme ?
Projections : pétrole
ProjecAons : charbon
ProjecAons : charbon
ProjecAons : nucléaire
ProjecAons : nucléaire

– En 2015,

§  l’énergie nucléaire représentait 10,5 % de la produc)on
mondiale d’électricité (15% en 2005) soit 2470 TWh ou
8,9e18J
§  Cela représente 1.5 % de la consomma)on totale
d’énergie ceoe même année
§  On esAme qu’au rythme de producAon actuel, les
stocks d’uranium restant permeRraient d’alimenter
les centrales convenAonnelles pendant 90 ans
ProjecAons : nucléaire

– PerspecAves de la filière nucléaire :


§  Réacteurs de généra)on 4 : opAmiser le coût d’exploitaAon
§  Fusion : u)lise le deutérium présent en grande quan)té dans
les océans

– Impacts environnementaux du nucléaire :
§  Pas d’émission de CO2
§  Nombreux déchets radioac)fs sur des milliers d’années
§  La fusion est promeoeuse à condi)on de limiter la généra)on
collatérale de ma)ère radioac)ve
Conclusion
• Quelles sont les réserves d’énergie fossile et pour combien
de temps ?
§ Le charbon : des réserves prouvées pour 55 ans ou plus/
moins ?
§ Le pétrole : des réserves prouvées : 1350 milliards de
barils Fin du pétrole 2030 ? 2050 ? Ou au-delà̀ ?
§ Le gaz naturel : réserves prouvées 65 ans ou plus ? Dans
tous les cas, prudence avec ces chiffres...

•  Peut-on parler de dépendance énergéAque de certains
pays ?

•  Quel est le rôle géopoliAque des énergies ? (dépendance


conflictuelle)
•  Aspects géopoli)ques interdisant une diffusion précise des
données.
Constat

§  Depuis la révolu)on industrielle, l’homme a privilégié


l’exploita)on des sources d’énergie non renouvelables car
moins chères à extraire

§  Au rythme actuel de la consomma)on , il reste moins de


50 ans de réserves d’énergies non renouvelables, toutes
sources confondues

§  Pour certaines applica)ons, il n’y a pas encore


d’alterna)ve aux énergies non renouvelables (transport
aérien, plasturgie)

Impact sur l’Environnement : Les énergies sources de risques et de polluAon

marée noire risques industriels, smog (ville)

changement climat pluies acides, risques nucléaires



Impact sur l’Environnement : Les énergies sources de risques et de polluAon

Risques Seveso (usines de pétrochimie...) Accident nucléaire Tchernobyl,

Fukushima Emission des gaz à effet de serre



Impact sur l’Environnement : Les énergies sources de risques et de polluAon

Les énergies renouvelables
– DéfiniAon :
§  Energies dont la quan)té disponible augmente naturellement
avec le temps

– L’apport conAnu d’énergie provient du soleil
– Exemples :
§  L’énergie du soleil (photovoltaïque ou convec)on thermique)
§  L’énergie du bois (avec une ges)on raisonnée des forêts)
§  L’énergie hydraulique
§  L’énergie éolienne
§  L’énergie des marées
§  L’énergie des ma)ères organiques (biomasse)
§  On considère aussi souvent que la géothermie est renouvelable
Les énergies renouvelables
Moyenne de consommaAon en énergies renouvelables

18e12 / 89e15 x 100 = 0,02% : pourcentage de la


puissance moyenne mondiale consommée par
rapport à la puissance moyenne reçue par la terre
en énergie solaire
Conclusions :
§  L’hydraulique peut pourvoir à la moiAé de la
demande mondiale actuelle

§  La géothermie peut pourvoir au double de la


demande mondiale actuelle

§  L’énergie annuelle du vent représente près de 60


fois la demande mondiale annuelle

§  L’énergie annuelle du soleil représente 6000 fois


la demande mondiale annuelle

§  Ces énergies sont intrinsèquement propres (à


nuancer)
Quelques avantages des énergies renouvelables (résumé)

Les Énergies Renouvelables Cons)tuent Donc Une Alterna)ve


Aux Énergies Fossiles À Plusieurs Titres Car Elles Sont
Généralement Moins Perturbatrices De l'environnement :

§  Elles n'émeRent Pas De Gaz À Effet De Serre Et Ne
Produisent Pas De Déchets

§  Elles Sont Inépuisables

§  Elles Autorisent Une ProducAon Décentralisée Adaptée À


La Fois Aux Ressources Et Aux Besoins Locaux

§  Elles Offrent Une Importante Indépendance énergéAque.


Transition énergétique

–Malgré tous ces avantages,


Problèmes à régler (principaux) :

§  Stockage de l’énergie (pour le transport et pour lisser les
fluctua)ons de produc)on)
§  Augmenter les rendements de produc)on (ex: le
photovoltaïque a actuellement un rendement de 15%)
§  Diminuer l’impact environnemental de la mise en œuvre
des énergies renouvelables (recyclage des baoeries,
coûts de fabrica)on des panneaux photovoltaïques,
impact des fluctua)ons rapides de produc)on de
l’éolien, impact écologique des barrages)
§  Diminuer la consomma)on d’énergie mondiale
Transition énergétique

– Moyens pour y arriver :



§  Stockage :
◦ Baoeries : chimie, nanotechnologies, ges)on intelligente
de la charge,
◦ Systèmes de turbinage : électrotechnique, électronique
de puissance, commande

§  Rendement de produc)on :
◦ Eolien : aérodynamique, mécanique, électrotechnique,
électronique, commande, supervision,
◦ Photovoltaïque : matériaux, op)que, commande,
◦ Transport d’énergie : électrotechnique, électronique de
puissance, commande, supervision
Transition énergétique

§  Impact environnemental de la mise en œuvre :


opAmisaAon des processus de fabricaAon
◦ Robo)que : op)misa)on des trajectoires, récupéra)on
de l’énergie de freinage
◦ Produc)que : reprogramma)on des automates
programmables pour op)miser le rendement

§  Diminu)on de la consomma)on : opAmisaAon des
systèmes du point de vue énergéAque et du point de vue
de leur consommaAon de maAères premières
◦ Véhicules : aérodynamique, mécanique, matériaux,
électrotechnique, électronique, commande,
◦ B â ) m e n t s : t h e r m o d y n a m i q u e , m a t é r i a u x ,
électrotechnique, domo)que, architecture (op)misa)on
des volumes)
– Moyens pour y arriver : ingénierie durable

§  Ingénierie visant à développer les ouAls du
développement durable

ou bien

§  Ingénierie visant à développer les technologies
vertes

– Développement durable (sustainable development) :
développement de moyens pérennes dont l’usage par la
généra)on actuelle conduit, a minima à maintenir le
bien-être des généra)ons futures, voire à l’améliorer.
Rôle de l’ingénieur

– Acteur principal du développement durable



– Compétences transversales et généralistes

– Ou)ls théoriques de base :
- Modélisa)on mul)-physique
- Iden)fica)on
- Op)misa)on
- Commande
Energie éolienne
DéfiniAon de l’énergie éolienne

• Un aérogénérateur, plus communément appelé éolienne,


est un disposi)f qui transforme l'énergie ciné)que du vent
en énergie mécanique disponible sur un arbre de
transmission puis en énergie électrique par l'intermédiaire
d'un générateur.

Énergie cinéAque ⇒ énergie mécanique ⇒ énergie électrique


Le rotor possède trois pales qui permeoent de capter
l’énergie du vent et de la transférer à l’arbre lent.
Un système hydraulique ou électrique permet d’orienter les
pales et de réguler la fréquence de rota)on du rotor à une
valeur constante. Les pales fournissent également un frein
aérodynamique par « mise en drapeau » ou seulement par
rota)on de leurs extrémités.
• Un mécanisme u)lisant des moteurs d’orienta)on permet
d’orienter la nacelle face au vent. Un anémomètre et une
giroueoe situés sur le toit de la nacelle fournissent les
données nécessaires au système de contrôle pour orienter
l’éolienne et la déclencher ou l’arrêter selon la vitesse du
vent.
Historique

Historique de l’énergie éolienne


Historique de l’énergie éolienne
Historique de l’énergie éolienne
Historique de l’énergie éolienne
Historique de l’énergie éolienne
WORLD WIND POWER CAPACITY by 2013
PR China - 33.6%
USA - 17.2%
Germany - 10.4%
India - 5.8%
Spain - 5.3%
United Kingdom - 3.1%
Canada - 2.6%
France - 2.4%
Italy - 2.1%
Brazil - 2%
Rest of the world - 15.5%

§  En 2013, la producAon éolienne au Maroc a fourni 6,7 % de la puissance électrique


installée. Le gouvernement marocain ambiAonne de doubler ce chiffre à l’horizon
2020.

§  Le KWh éolien coûte entre 3 et 5 cenAmes d’euro.


WORLD WIND POWER CAPACITY by 2016
WORLD WIND POWER CAPACITY by 2020
CumulaAve Capacity
80000

70000
Installed capacity [MW]

60000
Cumula)ve Capacity
50000

40000

30000

20000

10000

0
59
Augmentation de la capacité des éoliennes aux USA
Year Net Capacity CumulaAve Capacity
AddiAons Impossible d'afficher l'image. Votre ordinateur manque peut-être de mémoire pour ouvrir l'image ou l'image est endommagée. Redémarrez l'ordinateur, puis ouvrez à nouveau le fichier. Si le x rouge est toujours affiché, vous devrez
peut-être supprimer l'image avant de la réinsérer.

1981-1933 240 240


1984-1986 982 1,222
1987-1989 181 1,403
1990-1992 181 1,584
1993-1995 119 1,703
1996 1 1,704
1997 8 1,712
1998 142 1,854
1999 659 2,472
2000 67 2,539
2001 1,692 4,231
2002 456 4,687
2003 1,662 6,349
2004 374 6,723
2005 2,424 9,147
2006 2,427 11,574
2007 5,333 16,907
2008 8,503 25,410
2009 6,988 32,398
2010 7,869 40,267
2011 6,649 46,916
2012 13,091 60,007
2013 1,103 61,110
2014 4,767 65,877
2015 8,598 74,471

The slight drop-off from 2008’s record 8,503 MW was the result of the credit crisis that hit project financing hard
and the devaluation of the production tax credit (i.e., corporations were not making profits and so they had no need
for the tax credits) Project activity picked up after the first half of the one year.
Source: US Department of Energy
COMPARAISON DES FRAIS D'INSTALLATION POUR DIVERSES CENTRES
D'ALIMENTATION $/kW

61
Historique de l’énergie éolienne – EvoluAon
des couts
Les pays leaders

§  la Chine avec une capacité éolienne installée de 98,6 GW ;

§  les États-Unis avec 61,9 GW ;

§  l’Allemagne avec 36,5 GW.

Entreprises du secteur
Programme éolien marocain
Cas du Maroc: Des atouts réels
§  Poten)el considérable en énergie éolienne es)mé à
25000 MW (carte des vents)

§  Une posi)on stratégique au cœur d’un carrefour


énergé)que (connexion au réseau électrique espagnol)
Le Maroc dispose d’un potenAel considérable en Energie Renouvelable
Mix énergéAque marocain ciblé en 2020
PrésentaAon du secteur dans le contexte marocain

Le Projet Marocain Intégré de l'Energie Eolienne, s’étalant sur une
période de 10 ans pour un inves)ssement total es)mé à 31,5 milliards de
dirhams, permeora au pays de porter la puissance électrique installée,
d’origine éolienne, de 280 MW en 2010 à 2000 MW à l’horizon 2020.

Le développement de 1720 MW de nouveaux parcs éoliens à l'horizon
2020 est prévu dans le cadre du projet éolien :

§  300 MW en cours de développement à Tarfaya, Akhfenir (200
MW), Bab El Oued (50 MW), Haouma (50 MW) et Jbel Khalladi
(120 MW)

§  1 000 MW prévus sur 5 nouveaux sites choisis pour leur grand


potenAel: Tanger II (150 MW), Koudia El Baida à Tétouan (300
MW), Taza (150 MW), Tiskrad à Laayoune (300 MW) et Boujdour
(100 MW).
PotenAel de l’énergie éolienne installée
Les objec)fs du programme éolien marocain:

§ Augmenter la part de l’énergie éolienne dans la capacité


électrique totale à 14% à l’horizon 2020

§ AReindre une capacité de producAon à parAr de l’énergie


éolienne de 2 GW et une capacité de producAon annuelle
de 6600 GWh, correspondant à 26% de la producAon
électrique actuelle

§ Economiser en combusAbles 1,5 million de tonnes


équivalent pétrole annuellement, soit 750 millions de
dollars US, et éviter l'émission de 5,6 millions de tonnes de
CO2 par an.
Impacts sur l’environnement

§ Economiser annuellement 1.5 millions de TEP, soit


750 millions de dollars US par an,

§ Eviter l’émission de 5.6 millions de tonnes de CO2


par an

§ La totalité du programme éolien sera finalisé en


2020
Financement
§ Pour accompagner le plan na)onal de développement
d e s é n e r g i e s r e n o u v e l a b l e s , u n e s o c i é t é
d'invesAssement énergéAque pour le développement
des énergies renouvelables (SIE) a été créée
spécialement à cet effet et dotée d'un capital d'un
milliard de dirhams.

§ Ceoe stratégie bénéficie également des ressources


mobilisées dans le cadre du Fonds de Développement
Energé)que d’un montant équivalent à 1 milliard de
dollars provenant des dons du Royaume d’Arabie
Saoudite (500 M$ US), des Emirats Arabes Unis (300 M
$ US) et de la contribu)on du Fonds Hassan II pour le
Développement Economique et Social (200 M$ US).
Cadre réglementaire

§ La Loi sur les Energies Renouvelables (n°13-09) vise la promo)on de la
produc)on d’énergie à par)r de sources renouvelables, de sa
commercialisa)on et de son exporta)on par des en)tés publiques ou
privées. Elle a introduit également l’assuje•ssement des installa)ons
de produc)on d’énergie à par)r de sources renouvelables à un régime
d’autorisa)on préalable si leur puissance est égale ou supérieure à 2
MW ou de déclara)on préalable pour les exploita)ons dont la
puissance est comprise entre 20 KW et 2 MW.

§ Elle prévoit le droit, pour un exploitant, de produire de l’électricité à


par)r de sources d’énergies renouvelables pour le compte d’un
consommateur ou un groupement de consommateurs raccordés au
réseau électrique na)onal de moyenne tension (MT), haute tension
(HT) et très haute tension (THT), dans le cadre d’une conven)on par
laquelle ceux-ci s’engagent à enlever et à consommer l’électricité ainsi
produite exclusivement pour leur usage propre.
Formation:

§ Créa)on de filières spécialisées en énergie éolienne


au sein des grandes Ecoles d’Ingénieurs et des
Universités

§ Forma)on de techniciens en énergie éolienne par


les Ins)tuts de Forma)on Professionnelle

§ Conclusion de partenariats Industrie - Grandes


Ecoles - Universités- Ins)tuts spécialises en ma)ère
de R&D
Avantages de l'énergie éolienne

• Après l'installa)on, le seul coût est la maintenance!
• Le vent est renouvelable.
• Disponible partout dans une certaine mesure.
• Pas de pollu)on!
• Des concep)ons simples.
• La fourniture d'énergie éolienne ne peut pas être
contrôlée par n'importe qui (pas de manœuvre
poli)que)!
• Les parcs éoliens le rendent rentable.
Indépendance énergé)que Bien-être des
Prix de l’électricité
généra)ons futures
connus et stables

Prise de conscience
Retour sur inves)ssement et une mobilisa)on
Visibilité verte incroyable
intéressant interne
Inconvénients de l'énergie éolienne
§  Cher à meore en place,
§  La vitesse du vent varie beaucoup:
§  Difficile à prévoir
§  Pas stable, si peu fiable
§  Des données précises absolument nécessaires
§  Impact environnemental de la fabrica)on.
§  les nuisances sonores
§  due au sifflement produit lors du passage de l’air
dans les hélices,
§  due au grincement engendré par la rota)on des
différents éléments mécaniques.
§  Les turbines peuvent nécessiter de grandes surfaces de
terrain.
Fabriquer une éolienne peut paraître simple!
§ c ’est relever un grand défi qui répond à des
spécifica)ons prédéfinies (fréquence, tension, etc) pour
la produc)on standard d’électricité,

§ chaque éolienne fonc)onne comme une centrale


électrique autonome supporte la variabilité du vent (les
vitesses moyennes du vent sur les sites exploitables
variant de 5 à 25 m/s, avec de fortes turbulences au
niveau de la couche frontalière de la Terre et de
violentes rafales pouvant aoeindre 70 m/s

§ Une éolienne est économiquement viable par rapport à
d’autres sources d’énergie.
Type d’éolienne
Type d’éolienne
On dis)ngue deux grands types d'éoliennes :

§  Les éoliennes à axe horizontal (HAWT)
§  Les éoliennes à axe verAcal (VAWT)

Il existe de nos jours plusieurs sortes d'éoliennes parmi ces deux grandes catégories.
Les éoliennes horizontales ou domes)ques peuvent être de type « aval » ou «
amont ». Dans la majorité des cas, ce sont des éoliennes « amont », c'est-à-dire
que le vent souffle directement sur les pâles de l'éolienne. Cela implique
l'u)lisa)on de pâles très rigides car elles sont très exposées au vent.

La configura)on « aval » est u)lisée plus par)culièrement pour les pe)tes
éoliennes qui sont munies de pâles plus fragiles.

Upwind Downwind

Upwind and downwind turbines
Horizontal axis wind turbine (HAWT)

Nécessite un gouvernail

Most common type of turbine. Rotor may be upwind or downwind of


the tower.
ll existe deux modèles d'éoliennes à axe ver)cal : Savonius et Darrieus

Type Savonius.

Cons)tué de demi-cylindres reliés à un axe
ver)cal, ce type d'éolienne u)lise la force de
traînée du vent, sur le principe des moulins à
vent. Son rendement est plus faible que celui des
éoliennes qui u)lisent la force de portance, mais
ce type de machine permet d'exploiter des
vitesses de vent plus faibles.
De faible encombrement et plus silencieuses que
les autres éoliennes, les éoliennes de type
Savonius sont idéales pour l'intégra)on en milieu
urbain.
Type Darrieus.

À pales ver)cales, paraboliques ou hélicoïdales,
les éoliennes de type Darrieus u)lisent la force
de portance du vent, comme les éoliennes
classiques. Cependant, leur encombrement plus
faible est un avantage en termes d'intégra)ons
paysagère et architecturale.
la structure rota)ve ver)cale des éoliennes de
type Darrieus, qui n’a donc pas à être orienté
dans la direc)on du vent, donne l’avantage
certain de pouvoir capter le vent d’où qu’il
vienne.

Ce type ne peut démarrer seule; le poids de
l’ensemble du bloc rotor pèse en effet sur sa
base. C’est pourquoi ce type d’éoliennes a
besoin d’un mécanisme de lancement. Cela peut
se faire par le biais d’un moteur électrique bien
sûr, ou bien encore en la combinant avec une
éolienne Savonius dont le démarrage autonome
est bien meilleur.
Type à voilure tournante.

Les éoliennes à voilure tournante sont
équipées de pales dont l'orienta)on
dynamique permet de mieux exploiter
l'énergie du vent, à la manière d'un navire à
voile.
Ce mécanisme rend possible l'exploita)on de
vents plus puissants que ceux que peuvent
exploiter les éoliennes classiques à trois pales.
En outre, le bruit généré est fortement réduit
par ce système.
Example:
Ce type d'aérogénérateur est le plus répandu. Il u)lise la force de portance
du vent appliquée aux pales, à la manière des ailes d'un avion, pour
ac)onner un générateur électrique ou une pompe.

Éolienne à axe horizontal pour le pompage de l’eau.


Example:

les éoliennes « Oasis » ont pour fonc)on d'u)liser la force motrice du vent pour
ac)onner une pompe à eau. Acquises par milliers par les agriculteurs français, elles
sont employées pour de nombreux usages :


§  l'alimenta)on du bétail,
§  l'irriga)on des cultures maraîchères,
§  la luoe contre les incendies (alimenta)on
de réserves en eau),
§  le drainage et l'assèchement de zones
humides,
§  l'oxygéna)on des étangs,
§  la pisciculture,
§  le pompage d'eau de mer pour les marais
salants,
§  la créa)on de points d'eau pour le gibier...
Éoliennes à axe verAcal

Les éoliennes à axe ver)cal sont plus onéreuses que les éoliennes à axe
horizontal et de concep)on plus complexes mais s'adaptent plus facilement à
des zones de vent irrégulier. Une éolienne à axe ver)cal est surtout u)le dans
les endroits où il n'y a pas beaucoup de place : en ville, sur le toit d'un
immeuble par exemple.
Vortex Bladeless,
une surprenante éolienne sans hélice Le fonc)onnement des éoliennes à
hélices est basé sur celui du moulin à vent, une technologie ancestrale. Celles-ci
coûtent cher à l’entre)en et sont dangereuses pour la faune. Afin de
solu)onner ce problème, des ingénieurs ont développé une éolienne qui oscille
à l’aide du vent.
Hydroliennes:

Les hydroliennes sont des éoliennes spécifiques qui fonc)onnent sous l'eau en
u)lisant l'énergie des courants marins. Ce sont des éoliennes sous-marines ou
aérogénérateurs marins.

Le développement des hydroliennes est très récent et dejà très promeoeur. Si la
fabrica)on des éoliennes terrestres est beaucoup moins complexe que celle des
hydroliennes, ces dernières peuvent déployer une puissance beaucoup plus grande
pour une taille beaucoup plus pe)te. Cela est dû au fait que l'énergie des courants
marins est 800 fois supérieure à celle du vent. Les varia)ons au sein des courants
marins sont également beaucoup plus faibles que les varia)ons du vent.
L'inconvénient majeur des hydroliennes est leur impact sur
l'environnement marin : si les hélices tournent assez lentement et créent
moins de perturba)ons que les hélices d'un bateau, les hydroliennes créent
cependant des zones de turbulence plus grandes empêchant le
développement de la faune et de la flore marine sur de grands périmètres.

Les hydroliennes étant sous l'eau, l'érosion est très forte et pour l'instant la
durée de vie des hydroliennes est assez limitée. L'installa)on
d'hydroliennes notamment au niveau des courants de marée reste une voie
très intéressante pour la produc)on d'énergie nouvelle.
Typologie et domaines d’utilisation des éoliennes
Types d’installaAon:

Il existe 2 sortes d'installa)ons éoliennes, en fonc)on de leur situa)on
géographique et de la superficie disponible.

§  En on-shore (sur le conAnent)



Une ferme éolienne, ou parc éolien, est cons)tuée de 3 à 10 machines distantes
entre elles d'au moins 200 m. La produc)on d'électricité, est acheminée par un
câble jusqu'au réseau. Étant donné l'envergure des éoliennes, il faut disposer
d'une grande superficie pour installer un parc éolien significa)f.
§  En off-shore

Il s'agit d'un parc éolien implanté en mer, à environ 10 km des côtes, à des
profondeurs allant jusqu'à 25 à 30 m. Il est raccordé au réseau terrestre par un
câble sous-marin.

Ces types présentent des avantages au niveau des nuisances sonores puisqu'elles
sont éloignées des habita)ons et au niveau des vents car les vents marins sont
plus nombreux et plus forts que les vents con)nentaux. En revanche, elles sont
beaucoup plus difficiles à installer et donc beaucoup plus coûteuses.
InstallaAon off shore

§ SoluAon miracle
§ Vent constant et peu turbulent
§ Grande étendue : ferme d’éoliennes
§ Pas de popula)on
§ Peu visible du con)nent

§ Difficultés technologiques
§ Raccordement au réseau con)nental
§ Fonda)ons des éoliennes
§ Salinité et corrosion
§ construc)on
Limites rencontrées pour leur exploitation


§  Pour le moment, une éolienne offshore coûte environ 30 à
50% plus cher qu’une éolienne terrestre et produit 2 fois
plus d’énergie .

§  Bien que les vents soient plus constants en mer que sur
terre, l’énergie éolienne offshore est également
intermiRente.

§  L’éolienne est soumise mécaniquement non seulement aux


efforts du vent sur les pales et la structure, mais aussi aux
efforts créés par les courants.
Limites rencontrées pour leur exploitation

§  L’installa)on des éoliennes en mer est plus compliquée que


sur terre. Des bateaux adaptés doivent être employés. La
maintenance des éoliennes est également plus
compliquée et plus coûteuse qu’à terre. Si une panne
survient, il peut se passer plusieurs jours avant la
répara)on, ce qui entraine une perte de produc)on.

§  Le raccordement électrique nécessite l’installa)on de


câbles sous-marins jusqu’à la côte qui peut être distante de
plusieurs kilomètres. Pour les grandes distances, il faut
recourir à un acheminement en courant con)nu et associer
des conver)sseurs électroniques de puissance afin
d’aoénuer les pertes d’électricité.
EsAmaAon de la distance entre les éoliennes
OuAls logiciels pour les micro emplacements

Lecture 2

3 pales = bon compromis puissance, vitesse de rotaAon,
limite les vibraAons, le bruit et la faAgue du rotor.
3 pales = bon compromis puissance, vitesse de rotaAon,
limite les vibraAons, le bruit et la faAgue du rotor.
Tendances clefs
Quelques tendances cléfs ont été iden)fiée par European Wind Energy
AssociaAon (EWEA)

§ Diamètres de rotor plus large dans le but d’op)miser les éoliennes pour les
sites ayant de faibles vitesses de vent ;
§ RégulaAon par variaAon du calage des pales contre régulaAon par
décrochage aérodynamique. La régula)on par décrochage aérodynamique a
prédominé́ dans les années 1990, mais de nos jours, la régula)on par
varia)on du calage des pales est l’op)on favorite pour les plus grandes
machines;
§ VariaAon de la vitesse. Le fonc)onnement à vitesse variable donne la
possibilité́ d’une plus grande ‘adaptabilité́ au réseau’ et une réduc)on de
charge ;
§ InnovaAons de la chaîne dynamique, y compris l’entraînement direct et les
Génératrices à aimants permanents ;
§ Masse du rotor et de la nacelle. L’iden)fica)on de la tendance de la masse
du rotor est compliquée en raison de l’existence d’un grand nombre de
matériaux u)lisés, du choix des surfaces portantes et de la vitesse en bout de
pale du modèle, autant de facteurs pouvant influencer directement la
solidité (surface effec)ve) et la masse de la pale.
Détenteurs de records actuels-capacité nominale la plus élevée

Pourquoi les concepteurs ont-ils ceRe folie des grandeurs?


Typical size, height, diameter and rated capacity of wind turbines
EvoluAon des éoliennes
Ordre de grandeur de la variation spatiale des éoliennes !
Ordre de grandeur de la variation spatiale des éoliennes !
Pourquoi les concepteurs ont-ils cette folie des grandeurs? (des
éoliennes de plus en plus grande et de plus en pus puissante)

§ Explica)ons :raisons purement économiques car Prix du


KW installé pour peAte éolienne reste encore élevé
§ Plus la taille augmente:
§ Frais de raccordement au réseau et de surveillance
diminuent
§ Si on double le diamètre la puissance nominale est
mul)pliée par 4
§  On augmente ainsi la hauteur du mât pour éviter tout
obstacle du vent
§ On échappe aux condi)ons défavorables:
§ Effets de turbulence
§ Effets de la couche limite du sol: Cisaillement du vent à
proximité du sol
EvoluAon des éoliennes: Puissance nominale, diamètre du rotor et
rendement
§ Le développement de la technologie d’éolienne a évolué́
rapidement au cours des 30 dernières années et a abou) à une
augmenta)on radicale, à la fois, de la taille et du rendement.

§ Aujourd’hui, les éoliennes on shore ont une capacité́ nominale de


2,5-6,0 MW chacune, des diamètres de rotor et des hauteurs de
moyeux pouvant aoeindre 126 m et plus de 140 m,
respec)vement.

§ Au cours des dernières années, le marché des éoliennes on shore


s’ est intéressé́ aux éoliennes encore plus grandes, on a observé
un nivèlement de la taille des éoliennes au centre du principal
marché d’éoliennes on shore , et une focalisa)on sur
l’accroissement de l’offre de volume dans la plage de 1,5 à 3 MW

ComposiAon d’une éolienne


ComposiAon d’une éolienne

Nacelle and Yaw system (lacet)
Safety breake
Conversion de puissance
Différents types de générateurs :
Conversion de puissance
Différents types de générateurs :
Conversion de puissance
Interconnexion des fermes éoliennes en chaine
Conversion de puissance
Interconnexion des fermes éoliennes en chaine
Différents types de fonda)on pour éoliennes
Critères de conception d’une fondation d’éolienne

Les critères suivants sont considérés comme


essen)els pour la concep)on des fonda)ons de
l’éolienne à fonda)on superficielle rigidité́

§ Force
§ Stabilité́
§ déforma)on ver)cale du sol (due à des contraintes
extérieures)
§ durabilité́ et
§ économie
Les différents types de mât (Tours) ( source RENAC )
Avantages et inconvénients des différents types de tour (source
RENAC)
Eolienne la plus haute 205 m (Allemagne)
Évolu)on de l'armature (début des années 1970) vers les tours monopole

De nombreuses configura)ons proposées pour l'offshore


Transportation of a tower-based section for the Repower 5 MW
Machine

147
Access to the turbine nacelle via doorway and stairwell inside the tower

Fig 12.7. Image credit: Ellie Weyer.


Appears in F. Vanek & L. Albright (2008), Energy Systems Engineering:
Evalua3on & Implementa3on, p.336. Used with permission.
0
Comparaison entre anciennes et nouvelles éoliennes
Vitesse du vent m/s
Résumé: FoncAonnement d’une éolienne
Origine du vent
D'où vient le vent?

On peut prévoir la direction des vents dominants dans la plupart des parties du globe avec
une certaine assurance, cependant ces directions uniques sont souvent perturbées par :
§  les orages qui troublent la direction dominante bien que celle-ci soit bien apparente
dans les relevés continus
§  les obstacles naturels qui modifient la direction du vent au sol
§  les dépressions cycloniques qui peuvent se déplacer dans n'importe quelle direction et
qui se superposent au système général de la pression atmosphérique
Origine du vent
Origine du vent
Effet Coriolis
Effet Coriolis
Variations météorologiques du vent


§ varie au cours de la journée (cycle diurne)
§ Pendant les saisons
§ Pendant l’année
Les phénomènes journaliers

Ils sont dus aux phénomènes thermiques liés au rayonnement solaire. Les
varia)ons de la température avec l’ al)tude créent des courants ascendants. La
vitesse moyenne du vent est plus faible pendant la nuit où elle varie peu. Elle
augmente à par)r du lever du soleil et aoeint son maximum entre 12h et 16h. Par
exemple, la varia)on de température entre la terre et la mer crée des « brises de
terre » et des « brises de mer ».

Durant la journée la terre se réchauffe ainsi que l’ air qui la surplombe. Cet air
chaud ayant perdu de sa densité s’ élève et l’ aire froid qui surplombe la mer vient
vers la côte: c’ est la brise de mer.
Durant la nuit la terre se refroidit, la mer est plus chaude, le phénomène inverse s’
installe.
Au bord de mer

En montagne
Les phénomènes mensuels saisonniers:

Dans les zones tempérées, les vents les plus fréquents sont d' Ouest
et de sud -Ouest, sauf dans l'extreme sud-est ou les vents de sud-est
sont plus fréquents.

A chaque saison correspond une direcAon générale de vents.

§  Pour l'hemisphere nord,
§  En hiver : Les vents sont de sud a Ouest dans le nord et de
nord a Ouest dans le sud.
§  Au printemps: Les vents les plus fréquents sont de nord et d'
Ouest.
§  En été: les régimes sont ceux de printemps mais mieux
établis.
§  En automne: les régimes sont ceux d' hiver mais plus régulier.
Les phénomènes annuels saisonniers:

Des données annuelles sont regroupées sous forme de carte des vents.
Les variaAons instantanées de direcAon : les turbulences
Les turbulences sont un autre facteur très important à prendre en compte pour le choix
d’un site d’ implanta)on d’éolienne, elles sont caractéris)ques de sites perturbés par des
obstacles qui modifient l'écoulement régulier des masses d'air.

Ces turbulences provoquent des varia)ons instantanées de direc)on de l’ écoulement
d’air, et imposent des contraintes sévères à toutes les éoliennes à axe horizontal. Ces
contraintes se manifestent par des vibra)ons qui peuvent devenir destructrices à long
terme pour une éolienne.

Il faut de préférence chercher


à é v i t e r l a p r é s e n c e
d ' o b s t a c l e s p r è s d ' u n e
éolienne, parAculièrement
dans la direcAon des vents
dominants, c’est à dire
devant l'éolienne.
Mesures de la vitesse du vent

•  U)liser un mât de même hauteur que


celle du moyeu (hub)
•  Il est courant de mesurer la vitesse du
vent à aux moins 2 hauteurs
différentes *
•  Vitesse du vent V2
•  On mesure aussi la masse volumique,
la température et la pression
•  Mesures con)nues entre 1 à 10 min
durant une année pour tenir compte
des effets saisonniers
*mesurer v au niveau des sols et faire
des calculs à par)r de la formule peut
conduire à des incer)tudes

Wind Speed Time Histories
Wind Turbulence: Intensity
Courtesy of Wind Science and Engineering, Texas Tech Univ.


Wind Turbulence: Frequency Content (Spectrum)
Courtesy of Wind Science and Engineering, Texas Tech Univ.

Period (Seconds)
10000 1000 100 10 1 0.1
0.25

0.20
n*Su(n)/σ u2

0.15

0.10

0.05

0.00
0.0001 0.001 0.01 0.1 1 10

Frequency (Hz, Cycles/Second)


Turbulence moyennée
Expected Wind Speed - Example
(From Historical Peak Wind Speeds)
Courtesy of Wind Science and Engineering, Texas Tech Univ.

Year 1967 1968 1969 1970 1971 1972 1973 1974 1975 1976 1977 1978
60 57 78 57 99 60 65 56 58 57 59 61

1979 1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990
66 78 74 55 70 88 65 66 58 65 49 60
1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998
57 44 78 65 56 75 54 56
Wind Directionality
References for Hurricane Numerical Simulation Procedures

Dr. Peter Vickery Papers (that describe hurricane simulation


procedures)

•  Vickery, P. J., Skerlj, P.F., and Twisdale, L. A., "Simulation of


Hurricane Risk in the U. S. Using Empirical Track Model", Journal of
Structural Engineering, October 2000.

•  Vickery, P. J. et al, "Hurricane Wind Field Model for Use in Hurricane


Simulations", Journal of Structural Engineering, October 2000

•  Vickery, P. J., et al, "Hurricane Gust Factors Revisited", Journal of


Structural Engineering, May 2005
Visualisation de la variation du vent en altitude
Variations du vent en altitude (gradient du vent)
Impact de la sur la vitesse du vent
Elle dépendent essen)ellement de la nature du terrain au-dessus
duquel se propagent les masses d’ air. Ces varia)ons sont définies
par la formule suivante:

Où U (z) est la vitesse du vent à la hauteur z, U(zr) est la vitesse du


vent de référence à hauteur zr, et α caractérise le terrain . α=
coefficient de froRement (dépend de la nature du terrain
(0<α<3,5)) ---------u10m =5m/s

La rugosité

Ceci montre bien que les sites les plus intéressants pour la récupéra)on d’ énergie éolienne
sont les sites pour lesquels l’ exposant α est faible.

Lecture 3

Importance de ces phénomènes pour l’ implantaAon d’ une
éolienne.
L'u)lisa)on correcte de l'énergie éolienne nécessite donc un choix très judicieux du
site en fonc)on des vitesses moyennes de vent, des rafales, des direc)ons et des
obstacles.

Un site de collines en pentes douces va par exemple être favorable à l’implanta)on


d’ éolienne car il engendre un accroissement de vitesse pouvant aller jusqu’ à
20% :

Dans le cas du site en pentes douces l’ éolienne devra plutôt avoir une hauteur assez
faible pour pouvoir profiter de l’ augmentaAon de vitesse.
A)  Colline aux pentes douces
et au sommet arrondi:
Site très favorable

B) Colline a pente raides ou


sommet de falaise: Site
p r o v o q u a n t d e f o r t e
turbulence


C) Eviter les installaAons a
proximité des piton rocheux,
arbres, immeubles, maison
etc.
Emplacement opAmal
Puissance disponible dans le vent

Considérons un «paquet» d'air dont la masse m se déplace à une vitesse v. Son


énergie ciné)que K.E. est donnée par la rela)on familière:

Puisque la puissance est l'énergie par unité de temps, la puissance


représentée par une masse d'air se déplaçant à la vitesse v à travers la zone A
sera,
Le débit massique m˙, à travers la zone A, est le produit de la densité de l'air ρ, de la
vitesse v et de la sec)on A:

On combine les deux dernières rela)on on ob)ent

No)ce that the power in the wind increases as the cube of windspeed. This means, for
example, that doubling the windspeed increases the power by eigh•old.

l'énergie éolienne est propor)onnelle au carré du diamètre de la pale. Doubler le


diamètre augmente la puissance disponible d'un facteur de quatre. Ceoe simple
observa)on aide à expliquer les économies d'échelle associées aux grandes éoliennes.
Le coût d'une turbine augmente à peu près propor)onnellement au diamètre de pale,
mais la puissance est propor)onnelle au diamètre au carré, de sorte que les machines
plus grandes se sont révélées plus rentables
Une graphe de ceoe rela)on et un tableau de valeurs sont présentés sur la
figure ci dessous. Notez que la puissance indiquée ici est par mètre carré de
sec)on transversale, une quan)té qui est appelée la puissance spécifique ou la
densité de puissance.
Some Aspects of Air Density
Some Aspects of Air Density
Exemple

Example: Density at Higher Eleva)ons.

Find the air density
(a), at 15◦C , at an eleva)on of 2000 m.
Then
(b) find it assuming an air temperature of 5◦C at 2000
m.
Puissance récupérée
Puissance récupérée
Puissance récupérée par une éolienne
Energie absorbée par le rotor
Conclusion
Conclusion
Conclusion
POWER CURVE (obtained from
manufacturer, based on field tests
using standard methods)
RATED = point of
max power
output from
generator
CUT IN = Minimum
speed at which
machine delivers CUT-OUT = max wind speed at
useful power which turbine is allowed to
deliver power (limited by safety /
engineering)

Power output varies with wind speed, producing a typical chart like this of
electrical power output as a funcAon of the hub height wind speed. Chart allows
predicAon of turbine energy producAon without doing a component analysis.
Mechanical – Electrical Conversion Chain Efficiency

Dynamic Bearings Gearbox Generator


Power 𝑅𝑜𝑡𝑜𝑟 𝜂=.996 𝜂=.972 𝜂=.965

Wind power ​𝐶↓𝑝 ≤. Mechanical efficinecy (including drive train ef:iciency


45 𝜂 = .934

Frequency Harmonic Transformer


Converter filters 𝜂=.981
𝜂=.975 𝜂=.983

Electrical efficinecy
𝜂 = .94

Grid
Power = Power delivered to the grid

COP = overall efficiency

230
If not stated otherwise

Cp≤ 45%

231
Vitesse spécifique
Rendement
- Turbines tripales à
axe horizontal
§  Coefficient de
p u i s s a n c e e n
f o n c A o n d e
l’angle β des
pales.
Conclusion
Exemple de calcul de la puissance (données réelles
Example II
Exemple :

Aérogénérateur bipale de 20m de rayon( sur un pylône support de 30m)

Lorsque les pales sont ver)cales, calculer les rapports entre les vitesses
de vent entre les 2 extrémités (lorsque α=0.1 et lorsque α=0.4) :
Example II

α = 0,1 U2/U1= [ (30+20) / (30 - 20) ]0,1 = 1,17

α = 0,4 U2/U1= [ (30+20) / (30 - 20) ]0,4 = 2

La dissymétrie des forces exercées sur chaque pale


augmentera avec α.
Example III

Example: Bending Moments (2-blade)


Example III

Example: Bending Moments (2-blade)


Example III

Example: Bending Moments (2-blade)


Example IV

Example: Bending Moments (3-blade)


Example IV

Example: Bending Moments (3-blade)


Example IV

Example: Bending Moments (3-blade)


Quels sont les critères de rentabilité ?

§  Vitesse moyenne annuelle du site d’au moins 6 m/s
§  Coût de connexion au réseau
§  Coût des fondaAons
§  Tarif d’achat de l’électricité


ARenAon : seule une campagne de mesure in situ
permeora de connaître la distribu)on réelle des vents et
de statuer sur la per)nence du site. La vitesse moyenne
annuelle n’est qu’un indicateur du poten)el du site.
La créa)on d’un projet éolien est l’abou)ssement
d’une démarche permeoant de sélec)onner un site
favorable, tant du point de vue réglementaire,
technique et économique qu’environnemental.

1)  Etude de préfaisabilité
Analyse des contraintes réglementaires et
e n v i r o n n e m e n t a l e s d u s i t e . P r é - é t u d e
complémentaire : faune, flore, paysage …

2) Etude de faisabilité : étude détaillée du projet
réalisée par un bureau d’études
§  Spécialisé étude des contraintes techniques :
raccordement au réseau, accès rou)er,..
§  Campagne de mesure des vents sur une période
significa)ve d’un an
§  Evalua)on de la rentabilité économique du projet
§  Etude d’impact et enquête publique si réglementaires
§  3) CréaAon d’une Zone de Développement Éolien
(ZDE), préalablement au permis de construire, non
obligatoire, mais nécessaire pour bénéficier de
l’obliga)on d’achat de l’électricité produite. Une telle
démarche aoeste cependant d’une volonté concertée
de développement de l’éolien portée par les élus
concernés. La demande est adressée au Préfet du
Département. La proposi)on de ZDE en précise
notamment le périmètre et définit la puissance
installée minimale et maximale du parc éolien.

4) Demande de permis de construire avec analyse
environnementale: pour les éoliennes dont la
hauteur du mât est supérieure à 12 m (en déclara)on
préalable de travaux). Le permis de construire est
délivré par le Préfet après analyse du dossier et du
résultat de l’éventuelle enquête publique.

5) Démarches administraAves au Atre de la loi sur
l’électricité : autorisa)on d’exploiter, cer)ficat
donnant droit à l’obliga)on d’achat, raccordement
électrique, contrat d’achat.

6) ConstrucAon du parc
7) Mise en service et exploitaAon du parc
Accompagnement du Maître d’Ouvrage
Analyse environnementale : noAce ou étude d’impact
(permis de construire)

§  De protec)on de l’environnement
§  D’aide à la décision
§  De communica)on et d’informa)on
§  Etat ini)al du site et de son environnement
§  Descrip)on du projet et analyse de ses variantes :
raison du choix d’implanta)on retenu notamment du
point de vue des préoccupa)ons d’environnement
§  Analyse des effets directs et indirects, temporaires ou
permanants du projet (éolienne et construc)ons
annexes telles que les transformateurs, les accès) au
regard du milieu naturel (avifaune, zones protégées
«Sites Natura 2000», chiroptères, …), des paysages, de
l’environnement humain (bruits, vibra)ons, ...) et
économique. Cartes de covisibilité et simula)ons
visuelles
§  Analyse d’impact sur la santé publique
§  Proposi)on de mesures de compensa)on, de
réduc)on ou de suppression des impacts
§  Analyse des méthodes d’évalua)on des impacts
u)lisées
Cycle de vie d’un projet de parc éolien
Ca coûte combien une installaAon éolienne ?

3 critères pèsent sur le coût

• L’installaAon (fonda)ons, construc)on de voies ...)
comprenant également le transport du système qui
n’excède normalement pas 15 000 euros.

• L’éolienne elle-même: taille du rotor, du mât. Il
faut compter 1 000 euros par kWh installé. Exemple :
Une machine de 200 kWh coûtera 200 000 euros.

• Le terrain, le transport et le raccordement. Le
rallongement d’une éolienne est possible (1 500 euros
par mètre supplémentaire).

Quelques remarques
• Le coût des éoliennes a diminué d’un facteur 4
depuis 1980
• Peu d’appel au budget de l’état, quasi-absence de
l’état sur le choix des sites
• Un marché garan) 15 à 20 ans (théorie!!)
• Un TRI (Taux de Rentabilité Interne) sur fonds
propres de 20 à 40%, faible visibilité des bilans inves)s
Résumé
Example I

Our wind turbine

250
P, kW

4 15 25
U (m/s)

Es)mer, en kWh, la puissance produite par ceoe éolienne installée sur deux
différents site?
Example I

Site (A)
15

U (m/s)

4 8 12 24 Hours

30 Site (B)

U (m/s)

4 8 12 24 Hours
Site (A)
15

U (m/s)

Hours
4 8 12 24

30 Site (B)

U (m/s)
Hours
4 8 12 24

250

P, kW Our turbine

4 15 25
U (m/s) 264
In one day, our turbine in site A will give

250 x 24 = 6000 kWh

And in site B it will give 0 (zero) units of


energy!