Vous êtes sur la page 1sur 290

GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE

LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE


PROPRETE DE LA COMMUNE URBAINE DE
MARRAKECH

Proposition technique

LOT 3

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
1
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel

27 mars 2014
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

INTRODUCTION

Une ville plus propre, ça change la ville

Le Groupe DERICHEBOURG Environnement a le plaisir de répondre à votre consultation


concernant les prestations de gestion déléguée des services de propreté,
propreté, sur le territoire de
la Commune Urbaine de Marrakech.
Marrakech

La collecte des déchets ménagers et assimilés est un point essentiel de la qualité de vie et de
l’image de la Commune Urbaine de Marrakech.
Marrakech. La collectivité s’est également engagée de
manière forte sur le développement durable et sur une qualité de prestation optimale. C’est dans
cet esprit d’excellence que nous nous sommes attachés à dimensionner une offre répondant à vos
attentes.

Les éléments présentés au sein de ce document ont pour objectif de détailler l’ensemble des
aspects techniques
ues de l’organisation, les moyens humains et matériels, les conditions de sécurité et
d’hygiène, la qualité de la prestation ainsi que les aspects de la communication que nous vous
proposons de mettre en place pour la propreté de la cité.. Cette réponse s’appuie sur le retour
d’expérience dont nous disposons dans la réalisation de prestations similaires et sur des éléments
fondamentaux, valeurs du Groupe DERICHEBOURG et garanties d’entière satisfaction pour la
Commune Urbaine de Marrakech.
Marrakech

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
2
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

LES PRINCIPAUX APPORTS DE NOTRE


OFFRE
 Objectif : une organisation, une planification et une gestion garantissant des
prestations de collecte d’une qualité optimale et entière satisfaction de la
Collectivité.

L’expertise de DERICHEBOURG Environnement au service de la Commune


urbaine de Marrakech.

Une agence DERICHEBOURG Environnement en charge des prestations en


plein cœur du territoire d’intervention,
d’intervention , garantissant ainsi une réactivité
optimale, une qualité de prestation maximale et un impact environnemental réduit.

Une organisation définie et élaborée à partir d’une étude terrain approfondie :


réalisation de repérages précis.

La mobilisation de l’ensemble des parties prenantes depuis l’étude jusqu’à la


mise œuvre opérationnelle sur le territoire : mobilisation des équipes
d’exploitation et des fonctions support du Groupe DERICHEBOURG (bureau
d’études, service QSE, service communication, service Ressources Humaines,…
Humaines,…).

Une démarche de travail adaptable et évolutive, à l’écoute des besoins de la


collectivité et en soutient de ces projets de développement ; un bureau d’études à
disposition pour toute optimisation de service, capable d’adapter les
prestations pour garantir une continuité du service.
servic

Les itinéraires sont établis et formalisés via notre base de données


cartographique qui reprend toutes les contraintes inhérente au territoire e
en
respectant scrupuleusement la recommandation R437.

L’ensemble des secteurs de collecte et de nettoiement propo


proposé dans notre
offre technique en parfaite adéquation avec notre proposition
d’organisation de collecte.
collecte

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
3
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

 Un parc matériel varié et innovant.


innovant

Des matériels au gabarit adapté à l’ensemble des voies et des prestations à


réaliser

Des véhicules conformes en tous points aux réglementations en vigueur


pour le Code de la route et le Code du Travail (dispositifs
d’arrêt d’urgence, lève conteneurs, marches pieds, système de
tassement, sécurité, signalisation, caméra de recul,…).

Des balayeuses de voirie compactes disposant d’une lance


ce
pour le lavage ponctuel de zones souillées

Des camions grue pour la collecte des encombrants et des


déchets verts

Des laveuses de conteneur de capacité 6000 l ultra performantes

Des véhicules plateaux pour le transport des matériels des


personnels et l’évacuation des déchets dans les meilleures
conditions.

Une Laveuse de voirie pour le lavage des espaces publiques

Un véhicule avec nettoyeur Haute Pression eau chaude


pour le décapage des sols et l’enlèvement des affiches et
graffitis

Un système de localisation GPS éprouvé et performant

Une surface de communication disponible très importante (proposition de


panneaux de grande dimension)

 Une conteneurisation performante.

Un parc de conteneur dimensionné pour ne jamais être rempli au


au-delà de 70%
pour une présentation des déchets sans débords.

Des moyens de lavage des bacs conséquents pour des emplacements toujours
propres

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
4
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Une maintenance des bacs renforcée : des conteneurs toujours en bon état
pour une image positive de la Communauté Urbaine de Marrakech

 Des outils de communication performants.


performants

Une surface de communication disponible sur les BOM très


importante (proposition de panneaux de grande dimension)
La mise en place d’un calendrier de collecte des déchets
encombrant et des déchets verts
Une équipe de
e trois ambassadeurs de propreté afin de renforcer
les opérations de communication et de sensibilisation de la population

 Une maintenance et une gestion du parc roulant garantissant une qualité de


prestation optimale et des véhicules constamment en parfait état de
fonctionnement.

Une organisation de maintenance basée sur notre triple certification ISO 9001,
ISO 14001 et OHSAS 18001

Un lavage quotidien des matériels sur notre aire de lavage agréée (équipée d’un
débourbeur/déshuileur) avec utilisation de produits de lavage biodégradables

Une organisation dédiée avec des procédures spécifiques en cas d’imprévus pour
garantir une continuité de service permanente (véhicules relais, véhicule atelier …)

Du matériel de remplacement / réserve présent en permanence sur notre


agence, permettant ainsi de pouvoir assurer le remplacement d’un véhicule en
panne en sans délais (inférieur à 1 heure)

Une maintenance quotidienne et un suivi rigoureux assurés dans notre atelier


intégré sur notre agence par des mécaniciens managés par un 1 responsable
atelier, formés par nos fournisseurs pour une parfaite connaissance des matériels,
et encadrés par des procédures
procédures spécifiques très détaillées, garantissant à la
Communauté Urbaine de Marrakech des véhicules dans un très bon état visuel
et de fonctionnement

Présence systématique d’un mécanicien au départ des prestations pour contrôler et


vérifier le bon état du matériel.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
5
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

 Une organisation, une planification et une gestion gestio n garantissant des


prestations d’une qualité optimale et entière satisfaction de la Collectivité.

Des procédures de collecte claires et précises organisées avec notre logiciel


Pl@net
Un planning garantissant la présence d’encadrement en nombre conséquent
pour
our toutes les prestations
Le personnel d’encadrement est joignable 24H/24, 7 jours sur 7
La mise en place de 2 procédures d’astreintes destinées à garantir à la
Communauté Urbaine de Marrakech une continuité de prestation :
o Astreintes « incident d’exploitation courant »,
o Astreintes « incident graves ».

 Des plans de formation établis pour chaque poste de façon à garantir une
qualité de prestation optimale

Formation personnalisée des équipes de management et des équipes


opérationnelles.
La totalité des effectifs est régulièrement formée.

 La sécurité au cœur de nos activités


Des procédures qualité connues et adoptées par tous nos collaborateurs,
Une politique de sécurité permettant de garantir à la collectivité des prestations en
toute sécurité pour le personnel de collecte et les tiers,
La prévention des risques et la sensibilisation de nos opérateurs est une de
nos priorités (« quart d’heure sécurité », « coach conduite », fiches de prévention,
CHSCT, Document unique, médecine
méde préventive…),
L’agence disposera de son document unique EvRP (Evaluation des Risques
Professionnels)
La prise en compte de la recommandation R 437 au quotidien dans toutes nos
activités,
Chaque accident de travail
trava fait l’objet d’une enquête AT systématique
Une politique sécurité certifiée (OHSAS 18 001).

Proposition à tout le personnel de se faire vacciner gratuitement contre certains


risques biologiques (hépatite B, tétanos…)

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
6
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

 Des équipements de travail individuel en parfait état et conformes aux


exigences de la collectivité.

L’ensemble du personnel est individuellement doté de tenues de travail


réglementaires, fournis par la société, conformes aux normes de sécurité
sécurité,
notamment la norme NF EN 471.

Des dotations
otations suffisantes et des contrôles systématiques avant départ sur le terrain
afin d’’assurer à la Communauté Urbaine de Marrakech des tenues
irréprochables en permanence un excellent état de propreté de notre personnel
ouvrier.

 Une politique sociale forte en faveur du dialogue et du management par la


qualité.

Une garantie de maintien de l’emploi pour l’ensemble du personnel affecté


au présent marché,, politique de responsabilité sociale engagée, évolution
favorable des conditions de rémunérations (développement des primes sur
objectifs qualitatifs en particulier).
particulier)

Une politique de management du personnel basée sur la qualité (le


développement des compétences, l’amélioration des conditions de travail
travail, la qualité
du dialogue social)

Le + DERICHEBOURG
Environnement

Le recrutement en CDI de
e personnel supplémentaire pour
l’accomplissement de l’ensemble des prestations prévues au
cahier des charges

 Une politique d’insertion


insertion engagée

Un engagement fort pour l’insertion des personnes en difficulté

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
7
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

 Un suivi et une traçabilité optimum

Des procédures dédiées destinées à garantir la traçabilité des réclamations et


des tournées, un suivi GPS « en direct » est assuré et accessible via Internet aux
services de la Communauté Urbaine de Marrakech

Des procédures de contrôle et de suivi de l’activité permettant de garantir la


qualité de la prestation par des remontées d’information quotidiennes via
l’utilisation d’un outil informatisé : le logiciel Pl@net

Des contrôles terrains pointus réalisés par nos chefs de secteur

Des réunions et points de rencontre à fréquence quotidienne, hebdomadaire,


mensuelle et semestrielle selon la nature des différents intervenants.

 La remontée d’informations

Les personnels sont formés à la remontée des informations « terrain » (fiche


de refus de collecte…) pour améliorer la qualité de la prestation et la réactivité

Des reporting d’exploitation transmis via Pl@net à la Communauté Urbaine


de Marrakech à la fin des opérations chaque jour

Des rapports d’activités quotidiens, hebdomadaires mensuels et annuels,


élaborés à partir des données saisies dans notre logiciel d’exploitation Pl@net,
reprenant l’ensemble des informations souhaitées par la Communauté Urbaine
de Marrakech dans un objectif d’amélioration
d’ ration continue des prestations

La tenue à jour d’un registre des tonnages et des carnets de bord de chaque
véhicule de collecte

Des procédures spécifiques dédiées à la correction des anomalies de collecte


collecte.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
8
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

 Une prestation la plus respectueuse possible de l’environnement et des


habitants de la Communauté Urbaine de Marrakech.
Marrakech

L’intégration quotidienne des impacts environnementaux de nos activités


pour chercher à en limiter les effets.

La mise en service d’un parc matériel 100% neuf au démarrage équipé des
dernières technologies et innovations

Une politique environnementale visant à économiser les ressources


naturelles et à réduire les consommations tout en maîtrisant les pollutions
et rejets

L’optimisation de nos collectes par une démarche permanente d’amélioration


continue (limitation des déplacements routiers, optimisation des amplitudes
horaires d’intervention, optimisation des itinéraires…)

Une démarche engagée par le Groupe DERICHEBOURG en faveur du


développement durable (choix des matériels, démarche Bilan Carbone
Carbone, produits de
lavages biodégradables,
les, …)

L’utilisation de produits de lavage biodégradables.

Le + DERICHEBOURG
Environnement

Un accompagnement au quotidien de la collectivité pour la


gestion déléguée des services de propreté de la Commune
Urbaine de Marrakech
Une entreprise familiale à dimension internationale pour un
service de qualité optimale (le Groupe Derichebourg : 3 milliards
d’euros de CA et 30 000 collaborateurs dans le monde !)

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
9
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

SOMMAIRE
CHAPITRE 0- PREAMBULE ................................................................
.............................................. 15
0.1 Présentation du marché ................................................................
................................................ 17
0.1.1 Acronymes et sigles utilisés dans le document ................................
......................................................17
0.1.2 Objet du marché................................
...............................................................................................
...............................17
0.1.3 Données démographiques ................................................................
..................................................18
0.2 Notre démarche de réponse ................................................................
.......................................... 19
0.3 Vos attentes, notre proposition ................................................................
..................................... 20
0.3.1 Une expertise reconnue auprès des collectivités.................................
collectivités. ...................................................20
0.3.2 Nos objectifs ................................................................................................
................................ ....................................27
0.4 La préparation du marché et du service ........................................................
........................ 28
0.4.1 L’avant projet : une étude technique approfondie pour un dimensionnement optimal 28
0.4.2 Un accompagnement au plus près pour un démarrage optimal ...............................
...............................28
0.4.3 Les référents « suivi contrat » tout au long des prestations ................................
....................................34

CHAPITRE 1- ORGANISATION ET GESTION DU SERVICE ................................ 35


1.1 Les repérages terrain ................................................................
.................................................................................... 37
1.1.1 Le reportage photographique................................................................
photographique ..............................................37
1.1.2 L’analyse des annexes administratives du lot................................
lot........................................................39
1.2 L’organisation du service ................................................................
.............................................. 45
1.2.1 Organisation globale des prestations - généralités................................
.................................................45
1.2.2 Le déroulement des prestations de collecte ..........................................................
..........................46
1.2.3 Les moyens de communication ................................................................
...........................................48
1.2.4 Le déroulement et l’organisation des prestations de nettoiement et de propreté urbaine
49
1.2.5 La qualité de la prestation................................................................
prestation ..................................................55
1.2.6 Le contrôle des prestations ................................................................
................................................56
1.2.7 Remplacement du personnel ................................................................
..............................................59
1.2.8 Dispositions particulières pour les jours exceptionnels ................................
...........................................59
1.2.9 Dispositions particulières en cas de grève ............................................................
............................60
1.2.10 Dispositions particulières en cas d’intempérie et pandémie................................
pandémie .....................................61
1.3 L’encadrement des prestations ................................................................
..................................... 62
1.3.1 Les moyens humains de l’agence ................................................................
........................................62
1.3.2 Les différents intervenants à vos côtés ................................................................
................................62
1.3.3 Un management opérationnel quotidien...............................................................
quotidien ...............................69
1.3.1 L’astreinte................................
................................................................................................
........................................70
1.4 La conteneurisation................................
.......................................................................................
....................... 72
1.4.1 Les caractéristiques techniques des contenants mis en place ................................
..................................73
1.4.2 Les abris conteneurs ................................................................
.........................................................75
1.4.3 Les corbeilles ................................................................................................
................................ ...................................76
1.5 La maintenance des contenants ................................................................
.................................... 77
1.5.1 Maintenance et entretien des contenants .............................................................
.............................77
1.5.2 L’équipement, l’outillage ................................................................
....................................................78
1.5.3 Le planning d’intervention ................................................................
..................................................78
1.5.4 Le suivi des interventions................................................................
interventions ...................................................79
1.5.5 Lavage et entretien des bacs ................................................................
..............................................80
1.6 Les plannings d’intervention en collecte .......................................................
....................... 81

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
10
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.6.1 La sectorisation et les plans ................................................................


...............................................81
1.6.2 Le dimensionnement technique................................................................
technique ...........................................83
1.6.3 La collecte des encombrants................................................................
encombrants ...............................................85
1.6.4 La collecte des déchets verts ................................................................
..............................................86
1.6.5 La collecte des gravats ................................................................
......................................................87
1.6.6 Récapitulatif des moyens quotidiens ................................................................
....................................88
1.7 Les plannings d’intervention en nettoiement ................................
................................................ 89
1.7.1 La saisonnalité des prestations ................................................................
...........................................89
1.7.2 Les prestations de balayage manuel ................................................................
....................................90
1.7.3 Le service brigade ou VIR (Véhicule d’Intervention Rapide) ................................
....................................95
1.7.4 Les prestations de balayage et de lavage mécanisé ................................
...............................................96
1.7.5 Le service saisonnier de ratissage ................................................................
.......................................99
1.7.6 Le désherbage................................
................................................................................................
................................ 100
1.8 La destination des déchets ................................................................
.......................................... 102
1.8.1 Les exutoires................................
................................................................................................
.................................. 102
1.9 La qualité
té de la prestation................................................................
prestation ........................................... 103
1.9.1 Fonctionnement des agences avec notre système de management QSE certifié ISO 9
001, OHSAS 18 001 et ISO 14 001................................................................
................................................. 103
1.9.2 Le respect des consignes ................................................................
................................................. 104
1.10L’entretien
L’entretien et la maintenance du parc matériel ................................
........................................... 105
1.10.1 Le lavage des matériels ................................................................
................................................... 105
1.10.2 Les moyens mobilisables pour parer tout incident dans l’exécution des services services...... 106
1.10.3 Atelier pour petites réparations................................................................
réparations ......................................... 107
1.10.4 Maintenance préventive ................................................................
................................................... 109
1.10.5 La maintenance curative ................................................................
.................................................. 110
1.10.6 L’Ordre de Réparation ................................................................
..................................................... 110
1.10.7 L’organisation des contrôles ................................................................
............................................. 111
1.10.8 Le stock de pièces détachées................................................................
détachées ............................................ 112
1.10.9 Des procédures de maintenances claires et rigoureuses ................................
....................................... 112
1.10.10 Modalités de remplacement des véhicules en cas de panne pa ................................
.................................. 115

1.11La
La relation avec la Commune Urbaine .........................................................
......................... 117
1.11.1 Les réunions et comité de suivi................................................................
suivi ......................................... 117
1.11.2 Les rapports journaliers, mensuels et annuels et autres registres..........................
registres .......................... 118
1.11.3 Le registre des tonnages................................................................
tonnages .................................................. 121
1.11.4 Le carnet de bord de chaque véhicule de collecte ................................
................................................ 122

CHAPITRE 2- LA LISTE DU MATERIEL NEUF................................


NEUF .................................................. 124
2.1 Le matériel neuf apporté à la date d’entrée en vigueur du contrat .............. 126

CHAPITRE 3- LA LISTE DU MATERIEL NEUF COMPLEMENTAIRE ................... 128


3.1 Le matériel neuf supplémentaire apporté tout au long du contrat
contrat............... 130

CHAPITRE 4- L’ENGAGEMENT DE REPRISE DU PERSONNEL COMMUNAL


COMMUNAL....... 132
4.1 L’engagement sur la reprise des personnels du lot 3 ................................
.................................. 134

CHAPITRE 5- L’ENGAGEMENT D’OCTROI DE COMPLEMENT DE REMUNERATION


AU PERSONNEL COMMUNAL ................................................................
............................................... 136
5.1 L’engagement sur la rémunération des personnels du lot 3 ........................ 138

CHAPITRE 6- LE SITE D’EXPLOITATION .......................................................


....................... 140
6.1 Le site d’exploitation ................................................................
................................................................................... 142
6.1.1 Le site d’exploitation : Proximité et réactivité ................................
..................................................... 142

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
11
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Stock de pièces détachées : ..........................................................................................


................................ .......................... 144

CHAPITRE 7- LES RESSOURCES HUMAINES ................................


.................................................. 146
7.1 Les moyens humains mis en œuvre.............................................................
œuvre ............................. 148
7.1.1 Personnel d’encadrement et d’administration................................
d’administration ...................................................... 149
7.1.2 Personnel d’exploitation ................................................................
................................................... 150
7.1.3 Personnel d’encadrement ................................................................
................................................. 151
7.2 Notre Politique Sociale ................................................................
................................................................................ 152
7.2.1 L’accompagnement du changement comme ligne directrice des nos reprises de marché
et du transfert des salariés................................
............................................................................................
............................ 152
7.2.2 Classification des postes de travail et rémunération des salariés ........................... 155
7.2.3 La responsabilité sociale de l’entreprise .............................................................
............................. 156
7.2.4 Politique de management du personnel .............................................................
............................. 157
7.3 Le management par la qualité ................................................................
..................................... 161
7.3.1 Le management par les processus ................................................................
.................................... 161
7.3.2 Le système QSE (Qualité Sécurité Environnement)................................
Environnement).............................................. 162
7.3.3 Le dispositif de contrôle ................................................................
................................................... 166
7.3.4 Le contrôle de gestion ................................................................
..................................................... 167

7.4 Notre politique d’insertion ................................................................


.......................................... 169
7.4.1 L’engagement de DERICHEBOURG Environnement en faveur de l’Insertion par l’Activité
Economique (IAE) ................................................................................................
................................ ........................................ 169
7.4.2 DERICHEBOURG DANS LES MEDIAS…................................................................
MEDIAS… ................................ 172
7.4.3 Les partenaires du Groupe DERICHEBOURG Environnement ................................
................................. 180
7.4.4 Notre référentiel d’insertion................................................................
d’insertion .............................................. 181
7.4.5 Zoom sur des actions d’insertion engagées et réalisées par le Groupe DERICHEBOURG
Environnement ................................................................................................
................................ ............................................ 185

CHAPITRE 8- L’HYGIENE, LA SECURITE, LA FORMATION..............................


FORMATION .............................. 198
8.1 La politique Hygiène et sécurité ................................................................
.................................. 200
8.1.1 Politique sécurité de l’entreprise (Plan d’Action Sécurité et Prévention) .................. 200
8.1.2 Hygiène et sécurité : Politique Générale.............................................................
............................. 201
8.1.3 Organisation de la sécurité................................................................
sécurité ............................................... 203
8.1.4 Les équipements de sécurité ................................................................
............................................ 207
8.1.5 Le Comité d’Hygiène, de Sécurité et de Conditions de Travail ............................... 209
8.1.6 Le Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnels : ............................ 210
8.1.7 Le quart d’heure sécurité ................................................................
................................................. 212
8.1.8 Les fiches prévention................................................................
prévention ....................................................... 213
8.1.9 L’enquête AT ................................................................................................
................................ .................................. 214
8.1.10 Les « coach conduite » ................................................................
.................................................... 216
8.1.11 Prise en compte de la recommandation R 437 de la CNAMTS................................
CNAMTS ................................ 217
8.2 Le plan de formation de la société...............................................................
société ............................... 219
8.2.1 Le tableau des formations ................................................................
................................................ 219
8.2.2 Formations Internes ........................................................................................
........................ 219
8.2.3 Les formations en Exploitation ................................................................
.......................................... 223
8.2.4 Formations Qualité Hygiène Sécurité Environnement:................................
Environnement: .......................................... 224
8.2.5 Les formations « Atelier et Maintenance » ..........................................................
.......................... 225
8.2.6 Les formations aux fonctions de support et de management et de gestion ............. 225
8.2.7 Le tutorat technique au démarrage ................................................................
................................... 228

CHAPITRE 9- LA SOUS TRAITANCE ...............................................................


............................... 230
9.1 La sous-traitance ........................................................................................
................................ ........................ 232

CHAPITRE 10- LE PROGRAMME DE SENSIBILISATION ................................


................................... 234

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
12
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

10.1L’habillage
L’habillage du matériel et des conteneurs ................................
................................................... 236
10.1.1 Le marquage des véhicules d’intervention ..........................................................
.......................... 236
10.1.2 Le marquage des conteneurs................................................................
conteneurs ............................................ 237
10.2Les
Les actions de communication et de sensibilisation proposées ................... 237
10.2.1 La participation aux manifestations ................................................................
................................... 237
10.2.2 Les actions de sensibilisation ................................................................
............................................ 239

CHAPITRE 11- LES MATERIELS APPORTES POUR LE SERVICE DE CONTRÔLE DU


DELEGANT 244
11.1Les
Les moyens apportés pour le service de contrôle ................................
........................................ 246

CHAPITRE 12- LES LOGICIELS UTILISES ........................................................


........................ 248
12.1Le logiciel Pl@net ........................................................................................
................................ ........................ 250
12.2Présentation
Présentation du système de géolocalisation................................
géolocalisation ................................................ 256
12.2.1 Le système ................................................................................................
................................ .................................... 256
12.2.2 La consultation des données................................................................
données ............................................. 256
12.3Les informations GPS ................................................................
.................................................................................. 257
12.3.1 La consultation en « temps réel » ................................................................
..................................... 257
12.3.2 La situation générale ................................................................
....................................................... 257
12.3.3 L’activité d’un véhicule ................................................................
.................................................... 258
12.3.4 Le suivi particulier d’un engin ................................................................
........................................... 259
12.3.5 La recherche par adresse ................................................................
................................................. 260
12.3.6 L’analyse par tournée ................................................................
...................................................... 261
12.3.7 L’analyse par journée ................................................................
...................................................... 261
12.3.8 La semaine type .............................................................................................
................................ ............................. 262
12.3.9 La consultation en différé................................................................
différé ................................................. 262
12.3.10 L’historique ................................................................................................
................................ .................................... 263
12.4La gestion informatique du parc de conteneurs ................................
.......................................... 265
12.5Sectorisation
Sectorisation et itinéraires de collecte ........................................................
........................ 266
12.5.1 Les circuits de collecte ................................................................
..................................................... 266

CHAPITRE 13- LA POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE DE L’ENTREPRISE


L’ENTREPRISE.......... 270
13.1Economiser
Economiser les ressources naturelles et réduire les consommatio
consommations .......... 272
13.1.1 La modification des comportements ................................................................
.................................. 272
13.1.2 L’implication de tous à tous niveaux ................................................................
.................................. 273
13.1.3 Des partenariats « gagnant-gagnant
gagnant » ..............................................................
.............................. 273
13.2Maîtriser
Maîtriser pollutions et rejets nocifs dans le sol, l’eau et l’air.......................
l’air ....................... 274
13.2.1 L’organisation de nos sites d’exploitation ...........................................................
........................... 274
13.2.2 Achat de véhicules ..........................................................................................
................................ .......................... 276
13.2.3 Entretien des véhicules................................................................
véhicules .................................................... 277
13.2.4 Gestion des déchets ........................................................................................
........................ 277
13.2.5 Les véhicules en fin de vie ................................................................
............................................... 278

CHAPITRE 14- LES ANNEXES ................................................................


.......................................... 280
14.1Annexe n°1 : CV de l’équipe de gestion .......................................................
....................... 282
14.2Annexe n°2 : Les fiches techniques des matériels ................................
....................................... 284
14.2.1 Les matériels de collecte................................................................
collecte .................................................. 284
14.2.2 Les balayeuses ...............................................................................................
................................ ............................... 284
14.2.3 Le nettoyeur HP................................
..............................................................................................
.............................. 284
14.2.4 Les laveuses de conteneur ................................................................
............................................... 284

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
13
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

14.2.5 Les corbeilles et conteneurs ................................................................


............................................. 284
14.2.6 Le système GPS................................
..............................................................................................
.............................. 284
14.3Annexe n°3 : Classeur QSE ................................................................
.......................................... 286
14.3.1 Cartographie des processus.................................................................
processus. ............................................. 286
14.3.2 Documents QSE................................
..............................................................................................
.............................. 286
14.4Annexe n°4 : Démarche insertion................................................................
insertion ................................ 288
14.4.1 Actions en Faveur de l’IAE – philosophie du dispositif. ................................
......................................... 288
14.4.2 Présentation de DERICHEBOURG Mission Handicap. ................................
............................................ 288
14.4.3 Responsabilité sociale de l’entreprise.................................................................
l’entreprise. ................................ 288
14.5Annexe n°5 : Les cartographies................................................................
cartographies ................................... 290
14.5.1 La liste des plans ............................................................................................
................................ ............................ 290

annexe titre
GLOBALE Balayage Mécanique
GLOBALE Plan d’éradication des points noirs
GLOBALE Plan de lavage mécanique
GLOBALE Secteur de collecte
GLOBALE Itinéraire décharge
Plan balayage manuel + corbeille
HIVERNAGE
Plan de collecte + conteneur
Plan balayage manuel + corbeille
GUELIZ
Plan de collecte + conteneur
QUARTIER Plan balayage manuel + corbeille
MILITAIRE Plan de collecte + conteneur
Plan balayage manuel + corbeille
AL IZDIHA
Plan de collecte + conteneur
Plan balayage manuel + corbeille
AMERCHICH
Plan de collecte + conteneur
Plan balayage manuel + corbeille
ISSIL
Plan de collecte + conteneur
Plan balayage manuel + corbeille
DAOUDAT
Plan de collecte + conteneur
Plan balayage manuel + corbeille
NAKHIL NORD
Plan de collecte + conteneur
Plan balayage manuel + corbeille
NAKHILSUD
Plan de collecte + conteneur

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
14
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

CHAPITRE 0-
0 PREAMBULE

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
15
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
16
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

0.1 Présentation du marché


0.1.1 Acronymes et sigles utilisés dans le document

Afin de faciliter la lecture, certains sigles sont utilisés tout au long de ce document. Les voici
explicités :

 Benne à Ordures Ménagères : BOM


 Ordures Ménagères Résiduelles : OMR ; OM
 Porte à Porte : PàP
 Encombrants ; Objet Encombrants: ENC ; OE
 Déchets Verts : DV ; D VERTS
 Fréquence de collecte,, de nettoiement, x fois par semaine : Cx
 Voies étroites : VE

0.1.2 Objet du marché

Le présent marché a pour objet la pré-collecte, la collecte des déchets ménagers et prestations
diverses sur la Commune Urbaine de Marrakech.
M

Le marché comporte 3 lots géographiques :

Lot 1 : Ménara
Lot 2 : Médina et Sidi Youssef ben Ali
Lot 3 : Guéliz et Ennakhil

Le mémoire ci-après
après correspond à la réponse du Groupe DERICHEBOURG Environnement pour lle
LOT 3 : arrondissements
s GUELIZ ET ENNAKHIL sur le territoire de la Commune Urbaine de
Marrakech.. Ces prestations sont dimensionnées et réalisées avec un fort attachement à la
notion de développement durable,
durable signe de notre engagement en faveur des actions de la
collectivité.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
17
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

0.1.3 Données démographiques

Données issues du recensement de 2004 :

Municipalité (M),
Code géographique Ménages Total
Commune Rurale

351. MARRAKECH

351.01.01. MECHOUAR KASBA (M) 4 548 22 111

351.01.03. ANNAKHIL (AR) 10 968 54 111

351.01.05. GUELIZ (AR) 37 030 173 101

351.01.07. MARRAKECH-MEDINA (AR) 35 929 167 233

351.01.09. MENARA (AR) 57 403 281 663


SIDI YOUSSEF BEN ALI
351.01.11. 23 776 124 935
(AR) )

La Commune Urbaine de Marrakech comptabilise en 2014 1 005 000 habitants, soit une
augmentation de 22% par rapport au recensement de 2004, répartis ainsi selon les lots définis
au cahier des charges :

Lots Arrondissements ESTIMATION 2014

Lot 1 Ménara 370 000

Médina et Sidi Youssef


Lot 2 360 000
ben Ali

Lot 3 Guéliz et Ennakhil 275 000

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
18
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

0.2 Notre démarche de réponse

Le présent document a pour objectif de vous présenter les moyens humains et techniques,
proposés par DERICHEBOURG Environnement pour assurer une qualité de prestation optimale.

Notre démarche s’appuie d’une part sur le retour d’expérience


d’expérience dont nous disposons sur la
réalisation de prestations de collecte et de nettoiement pour le compte d’autres collectivités
(Marseille, Nice, Paris ,…)
…) depuis plus de 10 ans et sur des valeurs importantes et indispensables à
une bonne gestion d’un tell contrat, à savoir :
La réactivité,
La communication entre les services,
La prise en compte continue de la sécurité des agents comme des tiers,
Le respect des règlementations propres à chaque site,
L’organisation rationnelle des prestations,
La prise en compte
ompte de l’impact environnemental et du développement durable
durable.

Cette proposition vise ainsi les objectifs suivants :


Organiser un service performant, avec la mise en œuvre de moyens techniques et
humains, garantissant la qualité de la prestation recherchée par la collectivité.
Présenter une proposition financièrement optimisée tenant compte des exigences
et des spécificités propres au territoire de la Commune Urbaine de Marrakech
Marrakech.
Réduire les nuisances environnementales (matériels conformes aux dernières
normes environnementales, diminution des désagréments sonores et des impacts
environnementaux liés aux transports par route des déchets, utilisation de
véhicules aux gabarits adaptés en fonction de la configuration de la voirie et de la
quantité
ité de déchets à collecter par secteur, système de réduction des émissions
de polluants atmosphériques,…).

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
19
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

0.3 Vos attentes, notre proposition


0.3.1 Une expertise reconnue auprès des collectivités.
La proposition technique de DERICHEBOURG Environnement repose sur son savoir
savoir-faire en la
matière dans les différentes régions sur lesquelles DERICHEBOURG Environnement exerce ses
compétences.
En effet, DERICHEBOURG Environnement est prestataire du présent marché et a développé son
expertise dans le domaine en remportant de nouveaux contrats ou en renouvelant certains de ses
marchés représentatifs tels que :

La collecte des déchets ménagers de la Ville de Paris

Depuis le 22 juin
in 2009, DERICHEBOURG
Environnement est en charge de la collecte en
porte-à-porte des déchets sur è arrondissements
de la Ville de Paris : 1er, 3ème, 4ème, 10ème, 11ème,
18ème et 19ème arrondissements.

Ce contrat représente :
652 000 habitants collectés,
collectés
305 000 tonnes collectées.

Pour ce contrat, DERICHEBOURG Environnement possède 2 sites d’exploitations et utilise un


parc de véhicules fonctionnant exclusivement au GNV.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
20
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Le nettoiement et la collecte des déchets ménagers de la Ville de Marseille

Depuis le 1er septembre 2010, DERICHEBOURG Environnement est en charge des prestations
de propreté de la voirie et de collecte des résidus urbains dans les 3ème et 16ème arrondissements
de la ville de Marseille.

Ce contrat mobilise 56 véhicules.

Pour ce contrat, DERICHEBOURG Environnement


possède 2 sites d’exploitations pour 220 salariés.

La gestion des déchetteries de la Communauté d’Agglomération Caen la Mer

Depuis le 1er Octobre 2008, DERICHEBOURG environnement a en


charge la mise à disposition et le transport des bennes des déchetteries de
la communauté d’agglomération Caen la Mer.
226 000 habitants répartis sur 29 communes
5 déchetteries,
6 600 rotations par an.

Par ailleurs, afin d’optimiser le remplissage des Bennes, DERICHEBOURG environnement a mis
en service un système de compaction capable de densifier au maximum les déchets contenus en
bennes. Le nombre de rotations annuel a été réduit ainsi de 20 %.

La collecte
llecte des déchets ménagers de l’Est du Var - Lot n°1 : collecte de la zone
Ouest de sur le territoire de la Métropole Nice Côte d’Azur

Depuis le 1er février 2007, DERICHEBOURG Environnement


est en charge de la collecte en porte-à-porte
porte des déchets sur
une partie de la zone Ouest de Nice.
Ce contrat représente :

 120 000 habitants desservis,


 48 000 tonnes colletées.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
21
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

La collecte des déchets ménagers du SIETREM 77 (Syndicat Mixte pour


l’Enlèvement et le Traitement des Résidus Ménagers):

Après avoir exploité ce marché pendant 7 ans entre 2002 et 2009 ;


DERICHEBOURG environnement a renouvelé son contrat pour une
nouvelle durée de 7 ans à partir du 1er juin 2009.

Le SIETREM est un syndicat rassemblant 30 communes et 273 000 habitants


habitants. Le parc matériel
est composé de plus de 40 bennes à ordures ménagères.
ménagères
Les véhicules de l’agence de Chelles fonctionnent exclusivement au
biocarburant DIESTER.

Le SIETREM a obtenu avec


ec notre collaboration le label QualiTri
démontrant la bonne gestion des déchets du syndicat.

La collecte des déchets ménagers et assimilés de la Communauté d’Agglomération


Seine-Essonne

Ce marché concerne la collecte des ordures ménagères, déchets recyclables, et encombrants de 5


communes représentant environ 58 000 habitants.

Les BOM utilisées dans le cadre de ce contrat, au nombre de 14, sont équipées de solutions
techniques telles que :
Un système de suivi par géolocalisation,
Un système de pesée embarqué statique (sous châssis),
Un système de pesée embarqué dynamique (sur lève-conteneur),
Un système d’identification des bacs.
bacs

La collecte des déchets ménagers et assimilés sur le territoire du SYGOM de Nord


et de l’Est du Département de l’Eure

Pour ce marché, DERICHEBOURG Environnement a


mis en place une collecte simultanée des ordures
ménagères et des déchets recyclables aux moyens de
bennes bi-compartimentées.
bi De plus, la totalité
ité du
parc de bennes de l’agence des Andelys fonctionne au
biocarburant : le DIESTER.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
22
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Aussi, depuis le 1er mars 2011, DERICHEBOURG Environnement assure pour le SYGOM
l’évacuation des déchets de 13 déchèteries : 4 000 rotations à l’année, 28 000 tonnes de déchets
évacués par an.
Nous gérons également dans le cadre de ce marché, 2 quais de transfert et l’évacuation des
déchets : 2700 rotations à l’année,
l’année 32 000 tonnes de déchets évacuées
s par an.

Port Autonome de Paris :

Dans le cadre du marché de nettoiement des ports du


Port Autonome de Paris, la société a développé des
solutions spécifiques afin de répondre au mieux au
cahier des charges
es proposé par le Port Autonome :

 Utilisation de véhicules adaptés et spécifiques : des « combi » balayeuses


balayeuses-laveuses
(PTAC = 12T), des mini-bennes
mini équipées de systèmes de lavage HP,
 Organisation du travail variable et fonction des saisons et de la fréquentation des Ports
touristiques,
 Adaptation des plannings en fonction des besoins réels
réel et réactivité,
 Création et respect de protocoles de sécurité spécifiques au contrat.
contrat

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
23
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Nettoiement et collecte de la Ville de Vincennes :

DERICHEBOURG Environnement
nvironnement assure depuis
décembre 2010 le nettoiement de la Ville de
Vincennes (94) ainsi que la collecte depuis 2009.
2009 Les
prestations de nettoiement à effectuer sont :
 Ilotage par balayage manuel et aspiration
mécanisée,
 Trains de lavage (lavage puis balayage
mécanisés),
 Prestations d’entrée et de sortie de bacs.

Marché de nettoiement du quartier du marché aux Puces pour la Ville de Saint


Saint-
Ouen:

Depuis 10 ans, la société assure le nettoiement du quartier du marché aux puces de Saint
Saint-Ouen. Il
s’agit d’un contrat comprenant des prestations du lundi au dimanche avec des horaires variables.

Ce marché comprend les prestations suivantes :


 Balayage manuel,
 Balayage mécanisé,
 Lavage mécanisé,
 Collecte des déchets encombrants,
encombrants
 Collecte des déchets de type ordures ménagères/DIB.
ménagères/DIB

Nettoiement des espaces publics et des marchés de plein air de la Ville de Lille :

En effet, depuis le 1er avril 2012, l’agence DERICHEBOURG


BOURG Environnement de Lille assure le
nettoiement des espaces publics de la «Ville de Lille ».

Les prestations réalisées sont les suivantes :


Le nettoyage après la collecte des ordures
ménagères et des déchets encombrants,
Le nettoyage et la maintenance continue du
secteur touristique,
Le lavage et la désinfection des zones piétonnes,
Le nettoyage des axes à forte fréquentation,
La collecte des corbeilles à papiers,
Le désherbage,

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
24
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Le ramassage des feuilles,


Le suivi des manifestations,
Le nettoiement
toiement des parcs et jardins,
Les astreintes,
La viabilité hivernale,
Le nettoiement des espaces chiens,
La mise à disposition de récipients pour les marchés de plein air,
Le dégraissage et le désencrassement des espaces publics,
La réalisation d’opérations
d’opératio de propreté.

40 véhicules et 120 agents sont mobilisés quotidiennement pour assurer la propreté des
quartiers du centre Ville de Lille afin d’assurer le maintien de la propreté des 100 000 habitants
résidants sur le périmètre concerné.

Collecte et nettoiement de la Ville de Bois Colombes :

DERICHEBOURG Environnement
nvironnement assure depuis août 2011, en plus de la collecte, le nettoiement
de la Ville de Bois Colombes (92).
Les prestations de nettoiement quotidien à effectuer sont :
 Nettoyage manuel
nuel quotidien de
l’ensemble de la Ville
 Trains de lavage (lavage puis balayage
mécanisé de chaque secteur tous les
quinze jours)
 Nettoyage des marchés,
 Détagage,
 Enlèvement des dépôts sauvages,

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
25
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

 Nettoyage des parkings aériens et


souterrains,
 Nettoyage des cours d’école,
 Enlèvement et évacuation des feuilles mortes,
 Désherbage,
 Evacuation et traitement des déchets du centre technique municipal.

Le + DERICHEBOURG
Environnement

Une expertise reconnue auprès des collectivités dans les activités de


collecte des points d’apport volontaire et de collecte en porte à
porte.
Un retour d’expérience nous permettant d’optimiser l’organisation
des prestations de manière à garantir la qualité des prestations.

Ainsi, DERICHEBOURG Environnement se positionne dans une politique d’amélioration en


continu de la prestation proposée.

Le choix de solutions techniques innovantes et/ou à caractère environnemental est toujours


privilégié et étudié en fonction de la région et du type de contrat.

DERICHEBOURG Environnement est en recherche permanente de solutions visant à améliorer le


service et la sécurité des agents en charge des opérations quotidiennes sur le terrain.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
26
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

0.3.2 Nos objectifs

DERICHEBOURG Environnement fonde sa stratégie et son action quotidienne sur un socle de


valeurs humaines et professionnelles fondamentales :

Son offre de services est développée et organisée pour donner à chacun de ses clients les moyens
de créer de la valeur et de s’inscrire dans
dan un mode de développement durable.

Notre proposition vise les objectifs suivants :

Performance du service
Organiser un service performant, avec la mise en œuvre de moyens
techniques
niques et humains garantissant au minimum la qualité de
prestation recherchée par la collectivité,
Management par la qualité pour l’amélioration continue du service.

Optimisation financière
Présenter une proposition financièrement optimisée tenant compte des
spécificités propres au territoire concerné,
Optimisation des investissements
investissem matériels.

Réduction des nuisances environnementales


Matériels conformes aux normes environnementales,
Diminution des désagréments sonores, utilisation de véhicules aux gabarits adaptés en
fonction de la configuration de la voirie,
Application de la charte développement durable du Groupe DERICHEBOURG
DERICHEBOURG,
Choix des consommables dictés par le critère environnemental (émissions polluantes, bilan
carbone, pollution sonore).

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
27
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

0.4 La préparation du marché et du


service

0.4.1 L’avant projet : une étude technique approfondie pour un


dimensionnement optimal

Notre réponse est le fruit de l’expérience de DERICHEBOURG Environnement dans la gestion


des prestations de collecte en porte-à-porte,
porte porte, de collecte en apports volontaires et de nettoiement.

Elle est fondée sur les


es éléments suivants :
Utilisation de documents tels que plans de ville, cartes, données de population,
Recensement des problématiques terrain,
Repérage terrain approfondi,
Étude du CCTP et des données d’exploitation en notre possession,
Périmètre et fréquences
ences des prestations à effectuer,
Configuration de la voirie,
Temps de travail effectifs utiles sur chacun des secteurs en fonction des fréquences
demandées et des rendements retenus,
Kilométrage sur chacun des secteurs,
Kilométrage de haut le pied pour le
le déchargement des matériels de collecte aux centres de
traitement,
Dimensionnement de véhicules aux gabarits adaptés en fonction de la configuration de la
voirie.

L’analyse de l’ensemble de ces paramètres nous a conduits à vous présenter une offre strictement
conforme au cahier des charges selon les types de services à effectuer.

0.4.2 Un accompagnement au plus près pour un démarrage optimal

Afin de garantir une mise en place optimale de ses contrats, DERICHEBOURG Environnement a
développé une procédure spécifique impliquant et responsabilisant l’ensemble des parties
prenantes sur le nouveau contrat à honorer (triple
( certification 9001-14001
14001-18001).

Au niveau des services supports, l’équipe projet siège coordonne le démarrage du contrat et suit
son évolution tout au long du marché. L’objectif est d’assurer la continuité entre la phase projet et
la phase de réalisation des prestations. Cette équipe se compose des interlocuteurs suivants :

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
28
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

L’Ingénieur Chef de Projet du bureau d’études, M. Frédéric PRUDHON


PRUDHON. Il assure la
coordination de l’ensemble des parties prenantes et constitue le « point d’entrée » du
projet,
Le Directeur du Développement, M. Fabrice LANCIA,
LANCIA

Le Responsable Matériel, M. Jean-Claude


Jean BONNINGUES,, qui assure la recherche de
matériel adapté et justement dimensionné aux besoins de la collectivité,

Le Directeur des Opérations, M. Emmanuel BRUN, et son collaborateur Marocain,


M. Hassan TAZOUTI ainsi que leur équipe encadrante qui disposent de l’ensemble des
données d’exploitation
ation dès la phase étude,

La Directrice des Ressources Humaines, Me Clémence Manenc et son collaborateur


Marocain, M. Hicham HOGGA qui assurent la reprise des personnels et les recrutements
dans les meilleures conditions.

Par ailleurs, pour la mise en route


route du marché, et ce afin de mettre en pratique nos
procédures, nous avons également prévu le renfort de 2 Agents de maitrise
complémentaires MM Hamid Tazeroualt et Kacem Chbini qui officieront en qualité
complémentaires,
de tuteurs techniques des encadrants en place.

L’avant-projet
projet occupe une place prépondérante en anticipation du démarrage du nouveau contrat.
L’objectif est d’assurer la continuité du service et la transition avec de nouvelles modalités qui
pourraient être définies. Ainsi, chaque tâche est répertoriée dans un plan d’action régulièrement
mis à jour afin de suivre l’évolution du niveau d’avancement global du projet.

Une procédure spécifique au démarrage de nouvelles activités est intégrée à notre


système QSE.

Cette procédure recense l’ensemble des prestations à réaliser, selon le modèle ci


ci-dessous. Chaque
pilote complète, anime et met à jour son plan d’action selon les opérations identifiées.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
29
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
30
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
31
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
32
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

L’ensemble de ces tâches sera réalisé pendant la phase de préparation. Cette procédure certifiée
nous a permis d’assurer des démarrages de contrats très importants dans les meilleures conditions.
A titre d’exemple, nous pouvons citer :

 La collecte et le nettoiement des 3ème et 16ème arrondissements de la Ville de Marseille,


 Le nettoiement,
toiement, la collecte des corbeilles et des dépôts sauvages de la Ville de Lille (périmètre
« intra-muros »)

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
33
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

0.4.3 Les référents « suivi contrat » tout au long des prestations

L’ensemble des personnels de DERICHEBOURG Maroc sera missionné pour la préparat


préparation et la
mise en œuvre du marché. Les membres de la direction de DERICHEBOURG Maroc seront donc
vos interlocuteurs tout au long de la vie du contrat. Leur disponibilité et leur réactivité sont à
l’écoute des besoins de la collectivité.

L’équipe sera épaulée


lée par la direction de la filiale française :

Le président directeur général : Thomas DERICHEBOURG


Le directeur général adjoint : Emmanuel BRUN,
La responsable des ressources humaines : Clémence MANENC,
Le responsable QSE Groupe : Gaële MALATIER,
Le Responsable matériel : Jean Claude BONNINGUES,
Le directeur du développement : Fabrice LANCIA,
Le responsable d’études : Frédéric PRUDHON.
Le Directeur Administratif et Financier: Albert Portal
La secrétaire de direction : Stéphanie Campagne

Le + DERICHEBOURG
Environnement

Une procédure de démarrage de contrat performante, utilisée


pendant la période de mise au point du marché qui afin de caler
l’ensemble des attentes de la collectivité à propos des secteurs de
collecte, des secteurs de nettoiement, des personnels, des matér
matériels
et de l’ensemble des points définis au CCTP
CCT

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
34
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

CHAPITRE 1-
1 ORGANISATION
ET GESTION DU SERVICE

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
35
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
36
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.1 Les repérages terrain


Pour proposer à la Ville de Marrakech une organisation sans failles de nombreux repérages terrain
ont été réalisés de manière à constater les spécificités de chaque quartier du lot.

1.1.1 Le reportage photographique


Un reportage photographique a été réalisé et toutes les photos sont géo référencées
référencées et disponibles
via internet où elles sont précisément localisées sur un plan.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
37
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
38
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.1.2 L’analyse des annexes administratives du lot

1.1.2.1 Données générales

Habitants 2004 227 212

Habitant estimés 2014 275 000

OM / ENCOMBRANTS 230 tonnes/jour

DQE DECHETS VERTS 2 098,75

DV/JOUR 5,77

DQE GRAVATS 4 197,50

GRAVAT/JOUR 11,53

Surface 39,82 km²

longueur totale voirie 664,44

surface lavage 90

Personnel communal 81 personnes

Personnel privé 281 personnes

DQE 83 950 TONNES OM

nb arrondissement 2

nb district 3

nb annexes administrative 9

Le lot 3 comprend le quartier hivernage et la palmeraie qui sont des zones extrêmement
touristiques.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
39
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.1.2.2 Les spécificités

Les spécificités de chaque


e annexe administrative du lot 3 et de leurs districts sont décrites dans le
tableau ci-après :

Etat Terrain Nb Espac


TYPOLOGI
Annexes Voirie Vague Nb des des es
Quartier E
administratives Bacs Caiss public
D'Habitat Bon
OUI ou Non on s
,dégradé
BAB DOKKALA, MAISONS
PLAZA, TRA
GUELIZ R+5
GUELIZ SMLALIA, R+3 Bon non 119 0 OUI
ARSAT SBAAIA, R+2
HAY ALMHITA, ZONE
EL ARSA VILLA
APPARTEME
NT
HAY MENARA,
R+4
HIVERNAGE BAB IGHLI, Bon Oui 113 0 Oui
R+3
ALHARA
R+2
R+1
DOUAR ESSBAISS
HAY ELKODIA,HAY
ELGHOL ,DOUAR
AKIOUD, DOUAR
NEGRO, DOUAR
MAISONS
ZITOUN,DOUAR
TRA
LMARSS, HAY
DOUAR
ZITOUN,DOUAR EL
HOUITA
QUARTIER BAYAR, Dégradé
QUARTIER R+4
LOTISSEMMENT LA Oui 140 2 OUI
MILITAIRE
BELLE VUE
R+5
,LOTISSEMENT BON
R+5
OKYMDEN
R+5
LOTISSEMENT
DALIA, QUARTIER
Zone Villa
BAYAR,,
MBROUKA,
LOTISSEMENT NAJD,
LOTISSSEMENT
RYHANA,
IZDIHAR,
OASIS,SANOUBAR,
EFADL,
ECHHARAF,
L.OUROD R+4
MARRAKECH, R+3
L.ELMANARR,HAY
ECHARAF ,SAADA,
AL IZDIHAR L.VILLA ESRGHNA, Bon oui 177 1

Douar
DOUAR ZONNE
ESSRAGHNA, VILLA
R.TALMOULKT
CITE
YASSMIN,RRIAD
ESSALAM,
HAY FIRDOUSS,HAY zone villa
ANDALOUSS,
zone Villa
AMERCHICH AMERCHICH, R+4,R+3 105 0 NON
BADII,BELBAKKAR,
SAKAR, Zone villa
MALIZIA,BOUMSMSA R+3

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
40
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

R, Maison tra
L.CARCIA,L.MARJAN
A,
TALLOUJT,
DIOUR EL ASSAKIN(
PARTIE)

ZONE
ASSIF,AOUATIF,NFI
VILLA
SSIDI
ISSIL R+3 BON oui 151 0 OUI
ABBAD,
R+2
YAMAMA,ISSIL
R+5

DIOUR
ELMASSAKIN,
DAOUDIAT WHDA R+3,R+2
DAOUDIATE BON 78 0 OUI
4, R+5
DAOUDIAT WHDA 5,
BOUKAR

DOUAR GUENNOUN,
DOUAR MAISONS
ELFAKHARA,DOUAR TRA
ELMASSI, DOUAR
DOUAR TAMSNA
AIN ITTI, R+2
ENNAKHIL MOYEN OUI 56 4 OUI
ALATLASSI,
AZZOHOUR,
DAR TOUNSSI,
ATLAS GOULF ZONE
RESEUR VILLA
BAB ATLASS

Notre repérage fait état de la présence de 939 bacs et 7 caissons pour la


collecte actuelle des déchets du lot 3, dotation bien trop faible pour la
présentation des déchets dans de bonnes conditions d’hygiène et de
salubrité.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
41
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.1.2.3 Les souks et marchés

Les souks et marchés à nettoyer et collecter sont les suivants :

Secteurs (Annexes Types de


administratives) Quartier Nom Horaires déchets
SOUIKA AKIOUD
HAY ZITOUN
SOUIKA Sam,Dim (d(de 8h à déchets
Douar AKIOUDD
QUARTIER MILITAIRE ELKOUDIA 1h7)
h7) assimilés
DOUAR ELKOUDIA,
SOUIKA 7/7 (de 16
16hà 22h) ménagers
DOUAR NEGRO
BELKCHALI
SOUK ELKHYR
DOUDIAT Sam,Dim (du 8h
ETTAKADOUM
DAOUDIAT AVENUE PALESTINE au 17) DAM
SAUIKA(MOSQUE
ACIMA 7/7. Du 6h au 22h
E WHDA 4)
MARCHE
AMERCHICH BELBAKKAR 7/7. Du 8h au 22h DAM
BELBAKKAR
SIDI ABBAD
AVENUE ALLAL SIDI ABBAD 7/7. Du 8h au 12h
ISSIL ELFASSI(à coté De Souk des Fruits et 7/7. Du 15 au 20 DAM
asouakEssalam légumes h
AswakEssalam
MARJAN
Sam,Dim (du 8h
ROUTE CASA Souk douar
au 17)
AL IZDIHAR DOUAR ESSRAGHNA ESSRAGHNA DAM
7/7 . DU 8H AU
QaurtieEcharaf (Mosquee
20H
d'Echharaf)
Sam,Dim (du 8h déchets
AIN ITTII SOUK AIN ITTI
ENNAKHIL au 17) assimilés
DOUAR EL FAKHARA AVENUE LAGSSAB
7/7 (Du 16 au 22h) ménagers

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
42
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.1.2.4 Les points noirs

Nous avons référencé les points noirs suivant, sachant que dans l’ensemble des terrains vagues du
lot, nous avons constaté la présence de gravats.

Secteurs (Annexes administratives) Quartier Nb Points noirs


DOUAR EL HOUITA 1
Al Massar 2
QUARTIER MILITAIRE ELMARSS 1
DOUAR ZITOUN 1
DOUAR NEGRO 1

Douar Essraghna
1
El fadel
2
AL IZDIHAR OASIS,
(tous les terrains
SANOUBAR,
vagues
Echarraff

DIOUR ELMASSAKIN, 1
DAOUDIAT
PLACE DE 7 SAINTS 1
ARSAT SBAAIA 1
GUELIZ
ARSSA 1

à coté de aswakEsslam 1
ISSIL
YAMAMA 1

HIVERNAGE RUE HAFID IBRAHIM 1

DOUAR GUANOUNE 1
Ennakhil
DOUAR EL FKHARA 3

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
43
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.1.2.5 La sectorisation

Ces repérages nous ont conduits à sectoriser de la manière suivante chaque annexe administrative
du lot :

Annexe Secteur Quartiers

1 HAY MENARA,BAB IGHLI,ALHARA

HIVERNAGE
SMLALIA,ARSAT SBAAIA,HAY ALMHITA, EL ARSABAB
2
DOKKALA,PLAZA,GUELIZ

DOUAR ESSBAISS, LOTISSEMMENT LA BELLE VUE ,LOTISSEMENT


OKYMDEN
3
LOTISSEMENT DALIA, DOUAR LMARSS, QUARTIER BAYAR, HAY ZITOUN,
QUARTIER DOUAR ZITOUN
MILITAIRE
DOUAR NEGRO, HAY ELKODIA,HAY ELGHOL ,DOUAR AKIOUD, MBROUKA,
4
LOTISSEMENT NAJD, LOTISSSEMENT RYHANA, DOUAR EL HOUITA

HAY ECHARAF ,SAADA,DOUAR ESSRAGHNA, L.VILLA


AL IZDIHA 5 ESRGHNA,R.TALMOULKT
CITE YASSMIN,RRIAD ESSALAM,

HAY FIRDOUSS,HAY ANDALOUSS,AMERCHICH,BADII,BELBAKKAR,SAKAR,


AMERCHICH 6 MALIZIA,BOUMSMSAR,L,CARCIA,L.MARJANA,TALLOUJT,DIOUR EL
ASSAKIN( PARTIE)

7 ASSIF,AOUATIF,NFIS,SIDI ABBAD, YAMAMA,ISSIL

ISSIL

8 SIDI ABBAD, YAMAMA,ISSIL

DAOUDIAT 9 DIOUR ELMASSAKIN, DAOUDIAT WHDA 4, DAOUDIAT WHDA 5, BOUKAR

NAKHIL DOUAR GUENNOUN, DOUAR ELFAKHARA,DOUAR ELMASSI, DOUAR


10
SUD TAMSNA,AIN ITTI, ALATLASSI,

NAKHIL AZZOHOUR,DAR TOUNSSI,ATLAS GOULF RESEURBAB ATLASS


11
NORD

Pour chaque secteur, des moyens de collecte et de nettoiement sont mis en œuvre.
Ils sont détaillés dans les chapitres suivants.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
44
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.2 L’organisation du service

1.2.1 Organisation globale des prestations - généralités

1.2.1.1 Le planning du personnel

Le planning du personnel est organisé de manière à se caler spécifiquement sur les besoins définis
dans le cahier des charges, notamment en ce qui concerne les horaires et les jours d’intervention.
Dans notre logiciel sont saisies toutes les informations nécessaires :

 Fichier RH intégrant les roulements de repos, les congés, les


formations…

 Ficher Matériel,

 Calendrier des prestations avec les moyens nécessaires, et les


amplitudes de travail.

Chaque personnel est affecté spécifiquement à un service et


responsabilisé sur son secteur et sa prestation. Le planning établi est
retranscrit sur planning mural pour une bonne vision d’ensemble des activités de la journée.

Il permet aux agents chargé du démarrage des prestations de préparer les lots de bord de chaque
équipage pour assurer un démarrage dans des conditions optimales.

Les lots de bord sont rangés et classés dans


le « meuble exploitation »
Les chefs de collecte/propreté y intègrent
chaque jour le classeur itinéraire qui
contient les plans d’intervention de chaque
prestation, les documents règlementaires,
le téléphone portable chargé
quotidiennement sur nos bornes de
chargement

Nos prestations de collecte et de nettoiement sont toutes organisées selon notre système QSE
triplement certifié (ISO 9 001, ISO 14 001, et OH SAS 18 001).

Elles sont ainsi basées sur :


Une planification au plus juste des besoins,
Des contrôles formalisés au départ des matériels,
Des contrôles formalisés en cours de prestations,
Des contrôles formalisés en fin de prestation.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
45
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Les prestations sont suivies et contrôlées également grâce à notre système GPS qui permet non
seulement de visualiser le parcours des
de véhicules mais aussi leurs phases de fonctionnement
(collecte, lavage ou balayage) par un code couleur différentié (voir la partie GPS et le reporting
d’exploitation).

1.2.2 Le déroulement des prestations de collecte

L’ensemble des prestations de collecte,,


collecte , tout flux confondus, suit le mode opératoire décrit ci
ci-
après :

Départ des équipages

- Contrôle état du véhicule (éclairage, niveaux,


propreté du camion, …)
Départ de - Contrôle Port des EPI
l’agence - Contrôle présence petit matériel (sacs, clés clés,
pelles, balais, absorbants, …)
- Contrôle lot de bord (plan et déroulé de collecte,
téléphone, badge, feuille de tournée, trousse à
pharmacie)

- Prestation de collecte
selon itinéraire pendulé
et dans le respect des
consignes

- Contrôles effectués par


le responsable de
Collecte en secteur
porte à porte
- Remplissage des fiches
de suivi de collecte
(anomalies, refus de
collecte, …)

Feuille de - Respect des consignes


tournée de collecte indiquées
dans le cahier des
charges.

Si plusieurs tours

- Vidage des déchets conformément aux dispositions du


Vidage(s) au centre
centre de tri /
traitement - Pesée en entrée et en sortie : remplissage de la fiche
suivi de pesée indiquant : n° véhicule, n° secteur, date
et heure de pesée, poids total, tare du véhicule

Retour des équipages

- Remise documents
- Contrôle feuille de route
Retour à - Plein en carburant
l’agence - Lavage véhicule

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
46
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Les collectes seront exécutées sur toutes les voies publiques et privées ouvertes à la circulation ou
directement dans les locaux accessibles depuis les voies publiques par un système de clé ou de bip
fourni par les habitations concernées.

Le service est organisé et préparé de manière à ce que toute modification n’entraîne pas de
désagrément pour les usagers et qu’il y ait continuité totale du service public
public.

La prise de service
La prise de service a lieu au dépôt pour tous les agents.

Le chef contrôle la tenue de chacun et donne à chaque chauffeur son lot de bord où se trouve :

La feuille de service Pl@net ou seront consignés tous les événements de la journée (nom
des salariés, horaires de travail, secteur du jour, éventuels incidents…),
Tous les papiers nécessaires du véhicule (carte grise, badges d’accès à l’ex
l’exutoire…),
Le plan du secteur accompagné de son déroulé, avec les éventuelles consignes journalières
concernant les points particuliers à traiter…

Le chauffeur signe la fiche prise en compte du lot de bord


affirmant qu’il a bien reçu l’ensemble des outils qui lui sont
nécessaires.
Après vérification du matériel roulant par nos responsables
(contrôle matériel)) et de la présence des petits matériels
nécessaires, l’équipage rejoint le point de début d’itinéraire.

Un mécanicien est systématiquement présent sur


su le parc au moment du départ pour assurer
les éventuelles petites réparations nécessaires décelées lors du contrôle du matériel : changement
de lampes, changement de capteur de sécurité… Nous avons ainsi l’assurance que chaque matériel
quittant l’agence fonctionne
onctionne parfaitement et qu’aucun organe de sécurité n’est défaillant.

Le responsable transmet à la Commune Urbaine de Marrakech,


Marrakech le document « planification »
indiquant les postes qui seront réalisés dans la journée avec la liste des effectifs, des ma
matériels et
des secteurs traités, avant 5h30.
5h30

L’exécution de la prestation

Sous le contrôle de l’encadrement qui réalise les suivis et les contrôles des prestations, les équipes
de collecte assurent la réalisation des prestations de collecte des déchets sur le secteur dont ils ont
la charge.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
47
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

La fin de service

Le chauffeur ramène le véhicule au dépôt où le plein en carburant est fait et le nettoyage réalisé.
Le matériel est contrôlé par le chef (fiche contrôle matériel retour) afin de constater tout problème
sur le véhicule.
Les documents sont remis au chef présent qui contrôle leur remplissage correct et la présence de
tous les éléments (tickets de pesée, horaires kilométrages etc.…).
Les données
ées sont saisies dans le logiciel Pl@net. Les documents de reporting quotidien sont
envoyés par fax ou e-mail après leur génération par le logiciel.

Le chef de collecte
saisit dans Pl@net les
données relatives à la
prestation en fin de
service

1.2.3 Les moyens de communication

Le personnel affecté aux prestations de collecte et de nettoiement sur le territoire de la Ville de


Marrakech est muni de moyens de communication performants. Chaque chauffeur dispose en
effet d’un téléphone mobile autorisant les liaisons avec l’encadrement, l’atelier, les services
techniques, ainsi que les services de secours (Police, Pompiers …).

Les numéros de téléphone sont enregistrés sur la carte SIM du téléphone :


Planning agence DERICHEBOURG,
Personnel d’astreinte,
Mécanique,
Service de secours,
Responsables de la Ville de Marrakech,
Marrakech
Et tout numéro utile au bon déroulement de la
prestation.

Il est entendu que ces téléphones sont utilisés dans le strict


respect du Code de la Route et conformément au règlement
intérieur de DERICHEBOURG Environnement,
Environnement aussi les
chauffeurs ne l’utilisent qu’à l’arrêt complet du véhicule.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
48
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.2.4 Le déroulement et l’organisation des prestations de nettoiement et de


propreté urbaine

1.2.4.1 Le mode opératoire général

L’ensemble des prestations suit le mode opératoire décrit ci-après


ci :

Départ des équipages

- Contrôle état du véhicule (éclairage, niveaux,


propreté du camion, …)
Départ de - Contrôle Port des EPI
l’agence - Contrôle présence petit matériel (clés
(clés, pelles, balais,
absorbants, …)
- Contrôle lot de bord (secteur à traiter, téléphone,
feuille
le de tournée, trousse à pharmacie)

- Prestation de propreté selon


itinéraire et secteur défini et dans le
respect des consignes

Prestation de - Contrôles effectués par le


propreté responsable de secteur

- Remplissage des fiches de service

Feuille de
tournée Pour véhicules le - Vidage des déchets conformément
nécessitant aux dispositions du centre

Vidage(s) - Pesée en entrée et en sortie :


centre de remplissage de la fiche suivi de
traitement pesée indiquant : n° véhicule, n°
secteur, date et heure de pesée,
poids total, tare du véhicule

Plein en eau - Plein réalisé sur les bornes


définies dans le cahier des charges

Retour des équipages

- Remise documents
Retour à - Contrôle feuille de route
l’agence - Plein en carburant
- Lavage véhicule

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
49
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

La prise de service

La prise de service a lieu au dépôt pour tous les agents véhiculés.

Le chef de secteur contrôle la tenue de chacun et donne à chaque chauffeur son lot de bord où se
trouve :
La feuille de service ou seront consignés tous les événements de la journée (nom des
salariés, horaires de travail, secteur du jour, éventuels incidents…)
inciden
Tous les papiers nécessaires du véhicule
Le plan du secteur avec les éventuelles consignes journalières concernant les points
particuliers à traiter.

Le chauffeur signe la fiche prise en compte du lot de bord


affirmant qu’il a bien reçu l’ensemble des outils qui lui sont
nécessaires.
Après vérification du matériel roulant par notre encadrement
(contrôle matériel)) et de la présence des petits matériels
nécessaires, l’équipage rejoint le point de début d’itinéraire.

Après vérification du matériel roulant


roulant et de la présence des petits matériels nécessaires, l’équipage
rejoint le point de début d’itinéraire.

L’exécution de la prestation

Sous le contrôle de nos chefs de secteurs qui réalisent les suivis et les contrôles des prestations,
l’équipage assure
ure la réalisation des prestations de propreté sur le secteur dont il a la charge

Evacuation des déchets

Les déchets ramassés par les balayeuses ou cantonniers sont évacués chaque jour durant le
déroulement des différents services.

La fin de service

Le chauffeur ramène le véhicule au dépôt où le plein en carburant est fait et le nettoyage réalisé.
Les documents sont remis à l’encadrement présent qui contrôle leur remplissage correct et la
présence de tous les éléments

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
50
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.2.4.2 La procédure de base de réalisa


réalisation de la
prestation

Afin de mener à bien le contrat et dans le but de respecter l’objectif de résultat fixé par la
Commune Urbaine de Marrrakech, DERICHEBOURG Environnement s’attache à instaurer
quelques principes généraux et à les faire respecter.

Pour chaque prestation régulière, une sectorisation précise est définie ainsi qu’un circuit
d’exécution.. Ces itinéraires seront finalisés lors de la phase de démarrage du marché. Ils
reprennent l’ensemble des voies concernées par la prestation. Chaque agent
agent est informé et reçoit
une copie du circuit. Les prestations seront chaque fois commencées au même point et les
itinéraires respectés.

Les points ci-après


après sont ceux sur lesquels DERICHEBOURG Environnement insiste
particulièrement et sur lesquels l’encadrement
l’encadr veillera scrupuleusement :
 Les axes majeurs et commerçants sont chaque jour traités en priorité,
 Les « règles de vie » de la ville sont respectées et prises en compte dans l’élaboration des
circuits (Prise en considération des heures de rentrées et sorties
sorties d’écoles, des heures de
pointe afin de limiter l’encombrement des voies et les nuisances sonores, des
manifestations,…),
 Le respect des consignes de travail, sécurité (port des EPI, respect des sens de
circulation obligatoire,…) et des horaires d’interventions,
 Les anomalies ou incidents constatés sont transmis quotidiennement aux responsables de
la Commune Urbaine de Marrakech,
Mar
 Un soin particulier sera apporté à la réalisation de la prestation,
 Un niveau de prestation maximal,
maximal quel que soit l’état
at du revêtement.
 Il est interdit au personnel de se livrer au chiffonnage.
chiffonnage

Afin de respecter un niveau de qualité digne des attentes de ses clients, DERICHEBOURG
environnement a mis en place dans le cadre de son système QSE une procédure détaillée
concernant
ncernant l’organisation des prestations.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
51
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Cette procédure est personnalisée pour chacun des marchés. La procédure générale est présentée
ci-après :

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
52
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
53
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
54
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.2.5 La qualité de la prestation

Pour assurer la qualité de la collecte, nos personnels sont régulièrement


formés.

Lors de la formation de nos personnels,


personnels une attention toute particulière est
portée sur :
Le respect des itinéraires de collecte et de nettoiement,
Le respect des horaires et fréquence de collecte et de
nettoiement,
Le respect des modes opératoires :
o saisir avec précaution des bacs puis utilisation avec soin du système de basculement
automatique,
o limiter les envols de poussières ou toute projection de détritus en dehors des bennes
o repositionnement des bacs avec minutie à l’adresse indiquée,
o limitation du bruit
it lors des manipulations
o collecter les bacs de chaque côté de la rue (collecte bilatérale) uniquement dans les rues
à sens unique et où aucun dépassement n’est possible
o faciliter la circulation des piétons sur les trottoirs via le
le repositionnement des bacs,…
o pratiquer le débardage (collecte des bacs en porte à porte à pieds) en cas d’impossibilité
d’accès par le véhicule afin d’assurer le service de collecte sur l’ensemble des voies de la
collectivité,
Le nécessaire balayage des points de collecte souillés ou des détritus tombés en
dehors de la benne,
Les gestes de manipulation limitant au maximum la détérioration des récipients,
La réduction des nuisances sonores lors des prestations,
Le respect des consignes de sécurité.

Nos
os équipages sont formés à la remontée d’information terrain : ils préviennent
immédiatement leur responsable en cas de présence de déchet indésirable, d’impossibilité de
collecte, de débordements systématiques, etc.…

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
55
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.2.6 Le contrôle des prestations

Afin d’assurer un contrôle exhaustif des prestations, DERICHEBOURG Environnement affecte


des chefs de secteurs spécifiques au contrat dont le rôle principal est de contrôler directement
sur le terrain l’exécution des prestations réalisées par nos agents. Pour cela, ils disposent :
d’un véhicule motorisé,
d’un téléphone portable,
d’un appareil photo numérique (qui peut être incorporé dans le téléphone).

Ils sont joignables à tout moment de la journée.

Leur rôle consiste à s’assurer du bon déroulement de la prestation et à faire appliquer les
modes opératoires et procédures définies pour réaliser les prestations (respect des horaires, des
circuits, des consignes de sécurité).

Ils sont également chargés de veiller au port systématique de l’ensemble des Equipements de
Protection Individuelle.

En fin de service, ils contrôlent et s’assurent du remplissage correct ett complet des feuilles de
route et des tableaux de remontées d’information terrain.

Un encadrement renforcé pour une qualité optimale

L’encadrement est formé au suivi de collecte et assure chaque semaine, selon un calendrier
préétabli des modules de contrôle
con permettant de s’assurer de la bonne réalisation des
prestations.

Lors de ces contrôles, une attention particulière est portée sur :


les gestes et postures du personnel,
le bon suivi des circuits de collecte,
le respect des horaires,
le comportement du personnel,
la vérification de la bonne qualité du tri.

L’apport du suivi GPS

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
56
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Pour les tournées qui ne sont pas contrôlées directement sur le terrain, l’outil de géolocalisation
permet de s’assurer du passage des véhicules sur chaque secteur grâce à ll’historique des
enregistrements.

Par ailleurs, grâce au suivi GPS en temps réel, il est possible d’intervenir auprès d’un conducteur
qui ne respecterait pas son itinéraire théorique.
théorique

La localisation
précise des véhicules
permet d’intervenir
rapidement

La gestion et la traçabilité des réclamations

Les réclamations clients sont suivies et archivées dans un tableur Excel. Chaque appel ou fax, est
répertorié et le tableau est complété une fois que la solution au problème rencontré est mise en
place.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
57
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Une fiche évènement est ouverte et elle peut être utilisée pour informer la collectivité et adaptée si
besoin à la demande de celle-ci.
ci.

Lors des réunions avec la collectivité, des


propositions de solutions afin de résoudre les
problèmes rencontrés sont proposées et soumises
aux services techniques de la Commune
Urbaine de Marrakech.

La sécurité de la prestation

Toutes les procédures de sécurité sont respectées dans le cadre de nos tournées, notamment en ce
qui concerne les collectes dans des enceintes privées. Nous n’intervenons pas sans avoir
préalablement signé une autorisation d’entrée stipulant les modalités de collecte
collecte.

Par ailleurs, en ce qui concerne le matériel, les procédures de contrôle sont suivies
scrupuleusement avec notamment un contrôle régulier :

des dispositifs de levage de bacs,


des dispositifs de tassement,
de l’ensemble des éléments de sécurité.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
58
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.2.7 Remplacement
emplacement du personnel

La réalisation des prestations de nettoiement et de collecte des déchets nécessite une réactivité et
une adaptabilité permanentes. Conscient des ces enjeux, DERICHEBOURG Environnement a
développé des procédures spécifiques destinée à assurer une réactivité d’intervention
maximale en cas de problème.

Ces procédures vous sont présentées ci-après.


ci

Dispositions générales
En cas de surcroît d’activité exceptionnel, pendant la période estivale, ou pour les remplacements
lors des congés ou de maladie, du personnel supplémentaire peut être mobilisé de plusieurs
manières différentes :

 Les plannings hebdomadaires font apparaître des personnels « volants » pouvant


pallier l’absence des
es salariés pendant leurs congés payés.
Une équipe est prévue
prévu dans les effectifs pour palier les absences pour CP. Une
planification spécifique est donc mise en œuvre pour lisser sur l’année la prise
des CP.

 La signature de CDD pour le remplacement des personnes pour des arrêts longs
(maladies, accidents) afin de maintenir les effectifs.

 L’appel aux agences d’Intérim de la Ville de Marrakech pour la mise à disposition de


personnels
Ces dernières ont en permanence un effectif de personnel formé à nos
activités de collecte et de nettoiement.

Cette organisation nous permet de garantir la présence de personnels parfaitement formés et


opérationnels au quotidien sur les opérations même en cas d’absence du titulaire habituel du
poste.

1.2.8 Dispositions particulières pour les jours exceptionnels

Pendant la période du ramadan,


ramadan, les horaires de travail seront aménagés et les équipes
potentiellement renforcées en cas de besoin.
Pour les jours de fête de sacrifice,
sacrifice les personnels pourront être de congés en alternance selon un
roulement de repos permettant la présence
présence d’équipes opérationnelles en nombre suffisant pour que
les prestations soient réalisées dans les meilleures conditions.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
59
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.2.9 Dispositions particulières en cas de grève

La politique de management du personnel de DERICHEBOURG Environnement accorde


beaucoup d’importance au climat social et nous permet d’avoir l’un des taux de grève les plus
faibles de la profession.
A ce titre et pour éviter ce genre de situation conflictuelle, nous avons mis en place une cellule de
coordination sociale pour assurer une relation permanente avec nos représentants du personnel,
en complément des réunions règlementaires obligatoires. Ainsi, la proximité de cette cellule de
coordination avec le personnel ouvrier lui permet de se tenir informée de toute problématiq
problématique
nouvelle et de toute tension sociale au sein des exploitations.

Cependant, les mouvements sociaux sont une des composantes de notre métier difficile constitué
par une main d’œuvre importante. Malgré le soin et la qualité apportés au dialogue social, il arrive
parfois que les personnels entament un mouvement de grève afin de tenter d’obtenir satisfaction à
leurs revendications.
Nous mettons alors tout en œuvre
Pour rétablir le dialogue dans les meilleurs délais,
Pour réaliser les prestations nécessaires
nécessaires afin de garantir la continuité de service et ainsi
d’assurer la salubrité et l’hygiène publique (mise en place de moyens de substitutions).

Des
es équipes de substitution sont mises en places afin de maintenir un service minimum.

Ainsi, dès qu’un préavis de grève est déposé, l’équipe encadrante (direction générale, service des
Ressources Humaines et Encadrement d’exploitation) de DERICHEBOURG Environnement se
mobilise sans délai :

1) Discussion immédiate avec les partenaires sociaux pour avancer dans les négociations et
trouver des accords rapidement,
2) Organisation de nouveaux plannings spécifiques faisant intervenir les équipes de substitution
avec un encadrement renforcé.

En cas d’interruption imprévue du service, même partielle, DERICHEBOURG


Environnement, avisera la Ville de Marrakech via notre directeur d’agence sous une
heure afin de prendre les mesures nécessaires conjointement.
conjointement

Le + DERICHEBOURG
Environnement
Une démarche sociale unique dans la profession visant à garantir la
continuité de service avec une qualité optimale pour la Ville de
Marrakech.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
60
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.2.10 Dispositions particulières en cas d’intempérie et pandémie

Pour ce qui est des intempéries, et des pandémies,


pandémies nous disposons cependant de plans d’action
se mettant en œuvre dès l’alerte donnée : l’objectif consiste à permettre la réalisation de
l’ensemble des prestations avec nombre de matériels et de personnels à disposition prêts
à intervenir.

En fonction des circonstances, d’un commun accord avec les services la Ville de Marrakech, les
parties conviendront
ndront des mesures nécessaires, notamment
notamment en vue d’assurer un service minimum.
Dans les zones géographiques n’ayant pas bénéficié du service pendant les jours pré
prévus, un
service de rattrapage exhaustif devra être réalisé au plus tard dans les 24 heures suivants
l’interruption de service si les conditions le permettent.

Pareillement, Les parties conviendront ensemble de la zone et de la période de temps sur laquelle
s’appliquera le service minimum.
minimum La Communauté transmettra à l’agence DERICHEBOURG
Environnement la priorité de collecte
collect et de nettoiement.

Exemple d’outil de prévention :

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
61
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.3 L’encadrement des prestations


1.3.1 Les moyens humains de l’agence

L’organigramme opérationnel de l’agence vous est présenté ci-après


ci :

1 responsable
qualité

Commune
Urbaine de 1 Directeur 1 Assistant
Marrakech d’agence administratif

1 Chef de parc 1 Responsable d’exploitation


automobile + 2 Chefs de service

1 chef de propreté 1 chef de collecte

3 ambassadeurs de 17 Chefs de secteurs /


propreté Surveillants

6 Mécaniciens,
laveurs et ouvriers Chauffeurs / Chauffeurs /
qualifiés Agents de propreté Equipiers de
collecte

1.3.2 Les différents intervenants à vos côtés

Les prestations, objets du présent marché nécessitent l’implication d’un nombre important
d’opérateurs. Afin de garantir une satisfaction totale de la collectivité, l’organisation que nous
avons définie se base sur un encadrement fort, interlocuteur quotidien
quotidien privilégié de la Commune
Urbaine de Marrakech.

Les principales missions du personnel dans le cadre de l’exploitation de ce marché sont détaillées
ci-après,
après, elles se déclinent en quatre axes :
1. Gestion et exploitation,
2. Suivi et relation commerciale avec
ave la Commune Urbaine de Marrakech,
3. Management,
4. Social.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
62
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Le Directeur d’Agence

Notre directeur d’agence est votre interlocuteur privilégié. Il assure le suivi contractuel du
marché et représente la société lors des réunions régulières avec les services de la Commune
Urbaine de Marrakech.. Il a également en charge le suivi des indicateurs qualité de la prestation.
Il garantit la gestion administrative auprès de la collectivité.

Garant de la politique sociale (notamment la discipline) et de l’application des règles de sécurité et


du Plan de Prévention, il diffuse sur le terrain l’ensemble des procédures dictées par le groupe et
est responsable de l’application des clauses du cahier des charges.

Il a capacité pour prendre toute décision concernant l’organisation,


l’organisation, le fonctionnement et
l’exécution du service.

Ses compétences professionnelles


1. Gestion et exploitation :
 Optimiser la rentabilité de l’agence (suivi des frais de structure et de la marge brute par contrat).
 Gérer les contrats existants selon les règles en vigueur (détermination des moyens à affecter aux
prestations).
 Préparer le budget et les plans d’action au niveau de chaque contrat.
 Analyser les résultats techniques et financiers et proposer des mesures correctives.
 Vérifier et transmettre à la Direction les éléments de rémunération.
 Passer les commandes de l’exploitation et vérifier les factures.

2. Suivi clients et développement commercial :


 Valider les rapports d’exploitation transmis aux clients.
 Participer au suivi des découverts clients.
 Respecter les objectifs de prise de commandes définis au plan annuel.
 S’informer de l’évolution du Marché et transmettre les informations au Directeur du
Développement.
 Élaborer et proposer au Directeur du Développement le projet de plan de développement d du
territoire dont il a la charge.
 Participer à l’élaboration des appels d’offre, suivre, renégocier et renouveler les contrats
existants.
 Maintenir et développer l’ancrage relationnel de la société.

3. Management :
 Surveiller l’organisation de son agence (structure
(st et procédures).
 Déterminer les besoins en matière de recrutement, sélectionner les candidats et en faire la
proposition à la Direction.
 Gérer les primes, heures supplémentaires, promotions et sanctions.
 Animer les équipes et développer la compétence de ses collaborateurs.

4. Social :
 Garantir le respect de toutes les réglementations en vigueur.
 Animer les réunions avec les représentants syndicaux de son agence (délégués du personnel,
comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail etc.)

Sa disponibilité sur une ligne téléphonique portable


Notre Directeur d’agence est joignable par téléphone 24h/24h et 7j/7j.. Ses coordonnées seront
fournies dès l’attribution du marché à l’ensemble des services de la Commune Urbaine de
Marrakech.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
63
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Les chefs de service

Ces derniers assurent la coordination quotidienne de l’exploitation du


marché et le suivi du travail administratif (pesées, livraisons…) avec la
collectivité ainsi que la mise à disposition du matériel roulant ou non roulant
nécessaire
ire à la réalisation de la prestation. Ils sont les interlocuteurs
opérationnels de la collectivité.

Nous avons prévu un responsable en charge des prestations du matin et un 2nd en charge des
prestations du soir afin de couvrir l’ensemble des plages d’intervention
d’intervention sur une journée.

Ils assurent l’exécution des prestations en fonction du cahier des charges et des remarques de la
collectivité, ils coordonnent l’activité des chefs de collecte/propreté, des chefs de secteur et des
agents de mouvement, il valide
e les plannings du personnel et le suivi de l’entretien du matériel. Ils
assurent l’intérim du directeur d’agence et de son adjoint en leurs absences.

Les compétences professionnelles

1. Gestion et exploitation :
 Saisir / Valider / Analyser les données de l’exploitation
 Être force de proposition du (des) contrat(s), suivi des frais de la structure et de la marge brute
par contrat.
 Gérer au quotidien les contrats existants (planning humain et matériel, respect des prestations
définir par le cahier des charges)
 Vérifier et transmettre au responsable d’agence les éléments de rémunération.
 Évaluer les besoins nécessaires à l’exploitation en vu de passer des commandes dans le cadre
défini par le seuil d’engagement des dépenses.
d

2. Suivi clients et développement commercial :


 Participer à la validation des rapports d’exploitation transmis au client.
 Être force de proposition auprès du responsable d’agence quant à l’élaboration des appels d’offres
et au suivi, renégociation et
e renouvellement des contrats existants.
 Maintenir et développer l’ancrage relationnel de la société.

3. Management :
 Surveiller l’organisation de son (ses) exploitation(s).
 Soumettre au responsable d’agence les besoins en matière de recrutement et proposer des
candidats.
 Participer à la gestion des primes, heures supplémentaires, promotions et sanctions.
 Animer ses équipes et développer la compétence de ses collaborateurs.
 Assurer le remplacement du Responsable d’agence en cas d’absence.

4. Social :
 Garantir le respect de toutes les réglementations en vigueur

Leur disponibilité sur une ligne téléphonique portable

Nos Responsables d’Exploitation affectés au présent marché,


sont également joignables par téléphone24h/24h
téléphone et 7j/7j.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
64
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Les chefs de collecte et de propreté

Nos chefs de collecte/propreté assurent le planning des conducteurs, des agents de


propreté et équipiers de collecte et est l’interface entre le personnel œuvrant (chefs de secteur
et ouvriers) et les responsables. Ils interviennent également
égale pour régler les
difficultés sur le terrain (pannes, sécurité, …) et pour réaliser des
contrôles de qualité de la prestation. Leurs amplitudes de travail
journalier encadrent complètement celle des ouvriers. Ainsi, leurs
missions de contrôle ont lieu :
 Au départ des équipages (contrôle véhicule...),
 Sur le terrain (contrôle des prestations de collecte) avec
l’encadrement direct des prestations,
 Au retour des équipages (contrôle véhicule, feuille de
route…).

Leurs compétences professionnelles


1. Gestion et exploitation :
 Valider / Saisir / Transmettre les données de l’exploitation
 Vérifier et transmettre au responsable d’agence et/ou Chef de service les éléments de
rémunération.
 Évaluer les besoins nécessaires à l’exploitation en vu de passer des commandes dans le cadre
défini par le seuil d’engagement des dépenses.
 Valider au quotidien sur le terrain la bonne exécution de la prestation.

2. Suivi clients :
 Transmettre au quotidien les informations d’exploitation.
 Garantir l’image de la société auprès
aup des clients.

3. Management :
 Encadrer sur le terrain au quotidien le personnel ouvrier.
 Assurer le remplacement du Chef de service en cas d’absence.

4. Social :
 Faire respecter les règles définies par son responsable hiérarchique en adéquation avec la
réglementation en vigueur.

Plusieurs chefs de collecte/propreté sont présents chaque jour de la semaine sur le


territoire d’intervention, ce qui nous permet d’intervenir sur demande de la ville en
moins de 30 minutes sur n’importe quel secteur d’intervention.
d’intervention.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
65
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Le responsable Qualité Sécurité Environnement

Le responsable QSE est un élément incontournable de notre organisation. Il assure le suivi et


l’application des procédures QSE et organise les formations internes nécessaires pour la bonne
application des procédures.

Les missions de l’agent QSE en agence sont les suivantes, elles sont spécifiées dans sa fiche de
poste qui se trouve en annexe
Etre le support et le relais du Responsable
Responsable QHSE sur l’ensemble de ses dossiers
Accompagner les opérationnels dans le déploiement de la politique QHSE de l’entreprise
Réunir et saisir les données nécessaires au suivi des indicateurs de suivi de la politique QHSE
Sensibiliser l’ensemble des personnels via des supports de communication adaptés
Garantir l’application des consignes QHSE sur site et effectuer des contrôles terrain
Véhiculer et faire respecter les valeurs du groupe : expertise, sens du service,
développement durable, développement
développeme économique

C’est lui qui forme également les chefs de secteur aux contrôles et au remplissage des différent
documents qualité. Il intervient également en remplacement d’un chef de secteur en congés.

Les chefs de secteurs

Les chefs de secteurs de propreté sont les relais entre les chefs de collecte/propreté
(agence et terrain) et l’ensemble des agents de propreté et chauffeurs poids lourds
présents sur le terrain.. Ces personnels œuvrant permettent la coordination du personnel ouvrier
ainsi que la communication
ommunication entre les différentes équipes de propreté.

Ils sont les garants de l’efficacité du personnel œuvrant sur le terrain.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
66
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Les agents administratifs

Ils ont en charge le suivi administratif avec notamment les tableaux de suivi journaliers,
hebdomadaires et mensuels et le compte rendu d’activité annuel. Ils préparent également la
facturation en fonction des opérations réalisées. Ils tiennent à jour et transmettent
quotidiennement tous les relevés
evés d’incidents provenant de la collecte.

Leurs compétences professionnelles


1. Secrétariat :
 Gérer le courrier. (ouverture, rédaction, mise sous pli, affranchissement)
 Réceptionner les appels téléphoniques.
 Accueillir les visiteurs et les clients.
 Rédiger des comptes--rendus.
 Classer les documents. (factures, bulletins de salaire,…)
 Rédiger la déclaration de main d’œuvre.
 Suivre les dossiers clients. (rédiger les propositions tarifaires,...)

2. Comptabilité :
 Réceptionner les marchandises.
 Suivre le stock de consommation de carburant.
 Saisir et suivre les tonnages.
 Préparer les bons de commande.
 Vérifier et saisir des éléments de facturation.
 Préparer le provisoire pour la Direction Administrative et Financière.
 Participer à la clôture comptable (mensuelle et lors des bilans).
 Gérer les dossiers administratifs des sinistres.

3. Ressources Humaines :
 Créer et mettre à jour les dossiers du personnel.
 Mettre à jour le registre du personnel.
 Gérer l’intérim (contrats, pointage, vérification des factures)
 Créer et mettre à jour les pointages.
 Gérer la paie
 Suivre les congés et repos des salariés.
 Suivre et programmer les visites médicales. (visites annuelles et de reprise)
 Participer au suivi du plan de formation.
 vérifier les permis de conduire, des papiers d’identité
d’identité et des statuts des travailleurs étrangers.
 Gérer la maladie et des accidents du travail. (déclaration, attestation de salaire)
 Rédiger les convocations disciplinaires et aux réunions des institutions représentatives du
personnel.
 Répondre aux demandes des salariés.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
67
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Les responsables maintenance (chef de parc et chef d’atelier)

Ils assurent la maintenance préventive des véhicules et des


équipements et font intervenir également le véhicule atelier pour
des petites interventions sur les véhicules lors des opérations de
collecte et de nettoiement afin de faciliter la poursuite des circuits.
Ils sont d’autre part responsables du planning
plann et de la
répartition des taches des mécaniciens, ouvriers hautement
qualifiés et laveurs en charge de l’entretien, de la
maintenance et du lavage des véhicules, ainsi que de la
gestion du magasin de pièces détachées.

Compétences professionnelles
1. Gestion :
 Commander le matériel et les pièces nécessaires à l’entretien du matériel.
 Gérer et Optimiser les dépenses de l’atelier.
 Évaluer et gérer les fournisseurs (qualité du produit, délai de livraison et tarif).
 Centraliser la traçabilité des interventions et suivre l’historique de l’ensemble du parc matériel
sous sa responsabilité.
 S’assurer de la tenue du dossier administratif de chaque véhicule et effectuer les demandes de
documents auprès du service technique (siège).

2. Organisation:
 Planifier le réglementaire.
taire.
 Gérer le curatif.
 Mettre en place un suivi préventif.
 Assurer la transmission des informations entre l’atelier et l’exploitation.
 Décider de l’externalisation de certaines réparations en concertation avec le Responsable
d’agence (gérer la sous-traitance).
sous

3. Management :
 Gérer l’équipe et organiser le temps de travail en fonction des priorités et des urgences de
l’atelier.

Les ouvriers hautement qualifiés et les mécaniciens pour la maintenance

Ces personnels (pointeurs, soudeurs, mécaniciens, électriciens, carrossiers,…) sont placés sous les
ordres du responsable d’atelier, ils ont pour missions les opérations de maintenance et d’entret
d’entretien
du matériels d’intervention.

L’agent qualifié de lavage

Il est responsable du lavage des véhicules.


véhicules Il remplit chaque jour le tableau « suivi du lavage »
où est enregistrée la date de lavage pour le suivi du matériel.
matériel

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
68
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.3.3 Un management opérationnel quotidien

La gestion du personnel dans le métier de la collecte des déchets nécessite un management


opérationnel
nel quotidien, pour ce faire, DERICHEBOURG Environnement a affecté les personnels
suivants (dont les missions et rôles sont décrits précédemment) spécifiques à l’encadrement sur
notre agence :

1 Directeur d’Agence
1 Responsable
esponsable d’exploitation
2 chefs de service (Collecte,
llecte, Balayage)
2 chefs de collecte / propreté
17 chefs de secteurs
1 agent Administratif
1 responsable Qualité Sécurité Environnement
1 Chef de parc
6 Mécaniciens, laveurs et ouvriers hautement qualifiés intégrés au sein d’une
équipe de maintenance.
3 ambassadeurs de propreté qui assurent les missions de communication après des
habitants de Marrakech

L’organisation de l’exploitation permet de garantir, à chaque prise et fin de service du personnel,


la présence d’au moins un encadrant au niveau de l’agence ainsi que sur le « terrain »
pendant la durée d’exécution des prestations.
prestations. Cette organisation permet une réactivité de
notre personnel d’encadrement sur le terrain en moins de 30 minutes,, sur demand
demande de la
collectivité.

Afin de garantir la qualité du management, l’encadrement bénéficie d’une formation annuelle sur
les pratiques managériales (voir le plan de formation du personnel dans les parties ci
ci-après). Le
planning permet une présence importante et continue tout au long de la journée, et
particulièrement lors des prises et fin de service,
service, ainsi que durant toute la durée des
prestations afin d’assurer les suivis et les contrôles terrain.
terrain

Il est à noter que dans le cadre de leur mission, les chefs de secteur disposent de mobylettes,
pour faciliter leurs déplacements.

Les chefs de service et le directeur d’agence assurent la liaison entre les services et gèrent les
éventuelles urgences qui peuvent subvenir. Le personnel chargé de l’entretien est organisé de
manière à être présent pendant les heures de prestation afin d’assurer les éventuels dépannages
sur le terrain et la maintenance préventive et curative des véhicules pendant leurs heures de
présence au dépôt.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
69
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Les chefs de collecte et de propreté ainsi que les chefs de secteur de notre agence de
Marrakech quadrillent la semaine en termes de suivi et de contrôle terrain afin de garantir une
qualité de prestations maximale. Durant toute la semaine, le directeur d’agence est présent sur
notre agence.

Le + DERICHEBOURG
Environnement

Un encadrement présent chaque jour de collecte sur le terrain aux côtés des
chauffeurs, des agents de collecte et des agents de propreté opérant sur le
territoire.
Une organisation proposée par DERICHEBOURG Environnement assurant un
suivi optimal, une gestion adéquate et garantissant entière satisfaction
pour la Commune Urbaine de Marrakech.

1.3.1 L’astreinte

Le personnel encadrant (directeur d’agence, responsables d’exploitation ou agent de maîtrise) est


joignable en permanence.

En effet, un téléphone mobile est prévu pour que la collectivité puisse joindre l’interlocuteur
DERICHEBOURG à tout moment. Le numéro de téléphone de l’astreinte sera communiqué aux
services de la Commune Urbaine de Marrakech pendant la phase de démarrage du marché.

Nous proposons deux types d’astreinte qui ont pour but de maintenir la qualité de nos
prestations et notre niveau de réactivité 24h/24h et 7 jours sur 7.

L’astreinte incident d’exploitation courant (Panne, accident mineur,


demande de prestation de propreté exceptionnelle, non-conformité)
non :
 9h00 – 17h00 : présence de l’agent administratif,
 Horaires de prestations : présence d’un encadrant (Agent de
mouvement ou responsable d’exploitation),
 24h/24 : Astreinte
streinte téléphonique.
téléphonique

Le délai maximum pour la mise en place des moyens nécessaires pour


répondre à la demande de la collectivité est de 1 heure à partir de l’appel
des services techniques.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
70
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

L’astreinte incident grave (Accident corporel/matériel grave, réquisition matériel…) :


L’objectif de cette procédure est de prendre le plus rapidement possible les bonnes décisions d’un
point de vue humain et matériel mais aussi de contrôler l’information (médias) et d’informer le plus
rapidement possible le client, tout en assurant un service minimum en mode dégradé.

Incident
Grave
MARRAKECH

Informations brutes

Relais exploitation

Point informations
complet
(Situation, mesures
d’urgences, actions
correctives)

Membres du CODIR
d’astreinte
(Directeur
d’agence PDG…)
d’agence,
Cellule de crise

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
71
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.4 La conteneurisation
Notre repérage terrain fait état de la présence de 858 bacs et de 16 caissons.
Afin d’améliorer la qualité du service et d’éviter les débordements, nous avons prévu la mise en
place de 2 321 bacs de litrage suivants :

Bacs 800 litres 1 287


Bacs 360 litres 352
Bacs 120 litres 682
nb bacs total 2 321

Volume global des bacs roulants 1 238 m3

Nb habitants estimé 2014 275 000

tonnage 83 950

kg/habitant/an 305,3

Litrage/habitant 4,5 litres

Poids collecté en bacs au quotidien 230 000 kg

Densité "théorique" 300 kg/m3

TAUX REMPLISSAGE MOYEN 61,,9%

Avec cette conteneurisation, le taux de remplissage moyen des bacs ne dépasse pas 65 %,
assurant l’absence totale de débordement avec une collecte journalière.

Pour pouvoir installer les conteneurs selon notre plan de conteneurisation et en assurer la
maintenance en toute tranquillité, il est prévu un parc de bacs relais.

Ces bacs sont renouvelés selon l’échéancier décrit plus après.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
72
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.4.1 Les caractéristiques techniques


techniques des contenants mis en place

Nous avons encouragé nos fournisseurs de bacs à initier depuis longtemps une démarche de
respect de l’environnement, en :
Préservant les ressources naturelles (filière de recyclage de PEHD)
Réduisant les émissions de CO2,
Maîtrisant sa consommation énergétique (certification ISO 14 001),
Contribuant à la réduction des déchets
Fabriquant des produits durables (intégration de 50% de matières
recyclées au minimum)
Assurant la formation de leurs collaborateurs et l’insertion sociale.

Avec la société Plastic Recycling,


Recycling nous sommes les seuls à posséder notre
propre filière de recyclage des équipements.
équipements L’ensemble de cette
démarche valorise également les collectivités et les entreprises en
renforçant leur image éco-citoyenne.
citoyenne.

Les bacs mis à disposition des usagers sur le territoire de la Commune


Urbaine de Marrakech,, et ce conformément aux exigences du cahier des
charges et à l’augmentation des zones à équiper de bacs sont des bacs
IFRIQUIA PLASTIC
TIC (ou équivalent) allant de 120L
120 à 800 L.

L’augmentation de la dotation en contenants est conséquente, elle permet d’empêcher


tout débordement.. Cette augmentation de la conteneurisation sera couplée à une
optimisation de la répartition géographique des contenants (objectif de minimiser la
distance entre le lieu de production des déchets et le lieu de stockage des contenants).

La couleur des bacs sera validée avec la Commune Urbaine de Marrakech pendant la
phase de préparation du marché. Nous envisageons des bacs de couleur rouge faisant
écho à Marrakech la « Ville Ocre »

Le + DERICHEBOURG
Environnement
Une augmentation conséquente de la conteneurisation pour absorber la
totalité de la production de déchets journalière sans débord.
Des conteneurs de couleur rouge pour Marrakech, la Ville Ocre

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
73
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Les caractéristiques techniques principales sont les suivantes :

 Couvercle ergonomique :

- Grains en surface qui atténuent les rayures d’usure,

- Des ouvertures spécifiques en fonction du flux à collecter (collecte sélective),

- Prises de main périphériques pour une ouverture facilitée.

 Cuve galbée :

- Meilleure résistance mécanique,

- Protection de la personnalisation,

- Face avant rigidifiée.

 100 % plastique :
Grâce à l’utilisation du PEHD stabilisé aux UV, cette gamme de bacs est environ 25% plus légère
que les modèles équivalents en métal.

 Maniabilité et sécurité :
Des poignées pour une collecte facilitée et qui répond aux exigences de la législation du travail et
des normes européennes.
Un système de préhension frontale.

 Confort d’utilisation :
Forme de couvercle étudiée pour faciliter l’ouverture et éviter la rétention des
eaux de pluies et de lavage.

 Insonorisation
Nombreux dispositifs anti-bruits
bruits (ouverture et fermeture du couvercle, roulage)
pour toujours plus d’amélioration de la qualité de vie des usagers.

La brochure comportant les caractéristiques détaillées des bacs se trouve en annexe de ce


mémoire technique.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
74
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.4.2 Les abris conteneurs

Aux points les plus stratégiques en termes visuels, nous avons prévu l’installation d’une vingtaine
d’abri conteneurs.

Ces vingt abri-conteneurs


conteneurs sont destinés à masquer la présence des bacs et à rendre l’espace urbain
plus agréable. Ces abris conteneurs seront installés pour le confort des
des habitants des quartiers.

Les 20 caches conteneurs seront choisis parmi les modèles suivants et adaptés à la configuration
des lieux. DERICHEBOURG environnement prendra en charge leur installation et leur entretien.

Le + DERICHEBOURG
Environnement

Des abris conteneurs permettant de mieux faire accepter la présence de


bacs auprès des riverains.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
75
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.4.3 Les corbeilles

Le choix du mobilier urbain relève de la Commune Urbaine de Marrakech. Ainsi, DERICHEBOURG


environnement a prévu de proposer aux services techniques une gamme de corbeilles
corbeilles, de
modèle « Design », « Elégant » et « Classique » :

La
a couleur et le type des corbeilles seront définis en accord avec la Ville pendant la période de
préparation du marché.
Les types
pes de corbeilles et leur support seront adaptés en fonction du type de voirie :
 Modèle design pour les artères principales passantes et touristique
 Modèle élégant pour les voies secondaires
 Modèle classique pour les quartiers résidentiels

Le + DERICHEBOURG
Environnement
Le choix du mobilier urbain par la Commune Urbaine de Marrakech parmi
une gamme de corbeilles déclinant des types de corbeilles adaptés aux
différents quartiers (artères principales, secondaires, quartier
résidentiel)

Nous avons prévu l’installation de 1550 corbeilles de voirie sur l’ensemble de la zone. Celles
Celles-ci
seront vidées par les balayeurs manuels pendant leur service.

Elles seront également vidées par les services de collecte des OM afin d’éviter les
débordements.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
76
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.5 La maintenance des contenants


1.5.1 Maintenance et entretien des contenants

Afin d’assurer un entretien et une maintenance optimale, DERICHEBOURG Environnement aura


un stock de bacs relai et de pièces détachées
détachées en permanence sur son site afin de pouvoir
répondre à toute demande de réparation ou de remplacement sur demande de la Ville.

L’organisation suivante a été définie:

Retour des services de collecte sur


l’état des contenants

Réception et caractérisation de
la demande par l’agent de
maîtrise
Planification de l’intervention
Délai d’intervention :
24 heures maximum à
une semaine en
fonction de la nature
de la détérioration
Intervention Intervention en atelier pour
Suivi des prestations sur place réparer le bac
réalisées

Saisie base de donnée Remplacement


Reporting Client Restitution du bac direct du bac ou de
la pièce sur place

Les agents en charge de la maintenance des bacs sont équipés de véhicules leur permettant
d’assurer hebdomadairement les interventions sur place.

Un objectif : Ne plus
jamais trouver ce type
de dégradations sur la
Commune Urbaine de
Marrakech

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
77
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.5.2 L’équipement, l’outillage

Pour chaque intervention, le technicien opère avec :


- Un marteau,
- Une scie à métaux,
- Une « fourchette » pour ôter les clips,
- Des tournevis plats et cruciformes,
- Des sangles pour arrimer les contenants,
- Une perceuse sans fil,
- Une clé
lé à cliquet et des douilles,
- Une boite de forets,
- Une pince multiprise,
- Un stock de pièce de rechange (Cuves, Couvercles, Clips, Roues, axes de roues, plot
amortisseur, vis, rondelles, écrou, ressort anti-bruit…)
anti bruit…) préparé pour chaque intervention en
fonction des prestations à réaliser chaque jour,
- …

Par ailleurs, le chargement du véhicule est complété par les éventuelles dotations à réaliser au
cours de la journée.

1.5.3 Le planning d’intervention

La prestation de maintenance de bacs sera réalisée 6 fois par semaine, et ce tout au long de
l’année. Le nombre d’interventions et les opérations à réaliser seront fonction des retours terrains
de nos équipages de collecte, ainsi que des retours des services techniques de la Commune
Urbaine de Marrakech,, notre proposition
proposition a été réalisée en fonction de notre retour d’expérience
et des informations fournies dans le cahier des charges.

Composition
équipage Fréquence
Véhicule
d'intervention par
d'intervention
conducteur ouvriers semaine

Plateau 1 2 6

Plateau 1 2 6

Les réparations (entretien, maintenance ou remplacement) sont réalisées dans un délai maximal
d’une semaine à compter des retours de nos agents de collecte.
collecte
En cas d’usure accidentelle due à la circulation ou à leur manipulation, ou de dégradation du
conteneur due aux acides, cendres chaudes et autres, le délai de remplacement ou de réparation
sera de 24 heures.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
78
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Le + DERICHEBOURG
Environnement

L’engagement de DERICHEBOURG Environnement de maintenir


continuellement le parc de contenants ainsi que les lieux de stationnement
des contenants en parfait état de propreté et de salubrité.

1.5.4 Le suivi des interventions

Chaque demande fait l’objet de l’ouverture d’une fiche d’intervention.. Cette fiche est clôturée à
restitution à l’usager du bac réparé et elle mentionne tous les éléments nécessaires à un suivi
optimal des prestations réalisées :

MAINTENANCE
MAINTENANCE
DES BACS
DESET
BACS
DES BORNES
Fiche de suivi d’intervention

NOM du demandeur :
…………………………… Type d’intervention ?
de contenant :Maintenance
Bac
: Borne ?
NOM du propri
étaire : …………………………… Volume : Dotation
…………………………
Adresse’intervention
intervention
d
intervention :
……………………………
……………………… Volume :é :…………………………
Particularit ……………………………
………………………………………………………………………
…………………………………………………………………
………………………………………………………………………
…………………………………………………………………… N° du contenant……………………………
:

Date de la demande
…………………………
: Type de’ l’intervention
d
? Sur place
DATE ’d’intervention
d ……………………………
? En atelier

DATE de remiseétat
tat
en état
:……………………… ? Remplacement du bac
bac/borne

Observations ’(mentionner la réparation


(mentionner la réparationeffectu
effectuée et toute autre éremarque utile

…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………
…………………………………………………………………………………………………………………………
…………………
Entretien
tien et maintenance des bacs et
de des
Marrakech
bornes sur letoire
terridu SIRMOTOM

Ces Fiches d’intervention sont saisies dans une base de données Excel de gestion du parc de bacs
qui permet l’édition de rapports et de bilans.
L’ensemble des prestations réalisées sur le territoire de la Commune Urbaine de Marrakech
sera compilé dans les rapports transmis aux services de la collectivité.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
79
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.5.5 Lavage et entretien des bacs

Prestation

Durant toute la durée du Contrat, DERICHEBOURG Environnement effectuera le lavage de


l’ensemble des conteneurs mis à disposition
disposit du service

Les fréquences de passage sont les suivantes :


 1 fois par semaine conformément au planning établi d’un commun accord entre
DERICHEBOURG Environnement et la Commune Urbaine de Marrakech
Marrakech,
Ces fréquences seront adaptées aux besoins du terrain.

DERICHEBOURG Environnement s’engage


age à assurer la propreté intérieure et extérieure des
conteneurs ainsi que son contournement par l’usage des produits nécessaires approuvés par la
Commune Urbaine de Marrakech,
Marrakech, et garantie par le choix du lave conteneur spécialisé d’éviter
de créer des nuisances
isances et ce dans le respect des normes en vigueur au Maroc (jamais de lavage
des conteneurs à l’extérieur de l’enceinte des camions lave contenants).

Planning d’intervention

Composition
Fréquence
Véhicule équipage
d'intervention par
d'intervention
conducteur ouvriers semaine

Laveuse conteneurs 1 1 2 6

Laveuse conteneurs 2 1 2 6

Laveuse conteneurs 3 1 2 6

Matériels d’intervention

Laveuse de conteneur de marque IRRIDE

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
80
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.6 Les plannings d’intervention en


collecte

L’organisation proposée par DERICHEBOURG Environnement permet de garantir les


fréquences de collecte imposées dans le cahier des charges techniques. Ces prestations
synchronisées sont effectuées en respectant les fréquences d’intervention, avec des itiné
itinéraires
quotidiens et des horaires élaborés en tenant compte des spécificités des différents quartiers
(marchés, rues piétonnes, gares, commerces, écoles, etc.).

Les collectes sont exécutées sur toutes les voies publiques et privées ouvertes à la
circulation,
ion, accessibles en marche normale aux camions automobiles, suivant les règles
du code de la route, dans les conditions définies aux au cahier des charges techniques et
dans le respect des
de règles de sécurité.

1.6.1 La sectorisation et les plans

Les différentes annexes composant ce lot ont été sectorisées comme le montre la cartographie de
la page suivante.

Les plans précis de chaque secteur se trouvent en annexe 5 : « La Cartographie »qui se


trouve dans le classeur n°2

Le + DERICHEBOURG
Environnement

L’ensemble des plans détaillés et précis


Conteneurisation et collecte,
Balayage manuel et corbeilles
Balayage mécanique,
Lavage mécanique
Éradication des points noirs

Se trouve en format A3 en annexe 5 de ce mémoire technique, dans le
classeur 2

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
81
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
82
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

1.6.2 Le dimensionnement technique

Ci-après les moyens affectés à la collecte des déchets pour l’ensemble des flux :
Nombre de
Nombr Effectif
Tonnage BACS Total de
Annexe N° Capacit e de
Quartiers Engin théoriqu Mode de collecte bacs par HORAIRE
Administrative Secteur é (m3) voyag
e
Ripe 120 360 800 secteur
Chauffeur
e urs L L L
HAY MENARA,BAB Conteneurisation 6h00 à
1 BOM 14 2 16,800 1 2 62 32 117 211
IGHLI,ALHARA +porte à porte 14h00
HIVERNAGE SMLALIA,ARSAT
SBAAIA,HAY ALMHITA, Conteneurisation 6h00 à
2 BOM 14 2 16,800 1 2 62 32 117 211
EL ARSABAB +porte à porte 14h00
DOKKALA,PLAZA,GUELIZ
DOUAR ESSBAISS,
LOTISSEMMENT LA
BELLE VUE
,LOTISSEMENT
OKYMDEN Conteneurisation 6h00 à
3 BOM 14 2 16,800 1 2 62 32 117 211
LOTISSEMENT DALIA, +porte à porte 14h00
DOUAR LMARSS,
QUARTIER BAYAR, HAY
QUARTIER ZITOUN,
MILITAIRE DOUAR ZITOUN
DOUAR NEGRO, HAY
ELKODIA,HAY ELGHOL
,DOUAR AKIOUD,
MBROUKA, Conteneurisation 6h00 à
4 BOM 14 2 16,800 1 2 62 32 117 211
LOTISSEMENT NAJD, +porte à porte 14h00
LOTISSSEMENT
RYHANA, DOUAR EL
HOUITA
HAY ECHARAF
,SAADA,DOUAR
ESSRAGHNA, L.VILLA Conteneurisation 6h00 à
AL IZDIHA 5 BOM 14 2 16,800 1 2 62 32 117 211
ESRGHNA,R.TALMOULKT +porte à porte 14h00
CITE YASSMIN,RRIAD
ESSALAM,

Proposition technique
Lot 3 – Arrondissements © DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine de Marrakech – 83
Reproduction interdite - Document confidentiel
Guéliz et Ennakhil
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH

HAY FIRDOUSS,HAY
ANDALOUSS,AMERCHIC
H,BADII,BELBAKKAR,SA
KAR, Conteneurisation 6h00 à
AMERCHICH 6 BOM 14 2 16,800 1 2 62 32 117 211
MALIZIA,BOUMSMSAR,L, +porte à porte 14h00
CARCIA,L.MARJANA,TAL
LOUJT,DIOUR EL
ASSAKIN( PARTIE)
ASSIF,AOUATIF,NFIS,SI
Conteneurisation 6h00 à
7 DI ABBAD, BOM 14 2 16,800 1 2 62 32 117 211
+porte à porte 14h00
ISSIL YAMAMA,ISSIL
SIDI ABBAD, Conteneurisation 6h00 à
8 BOM 14 2 16,800 1 2 62 32 117 211
YAMAMA,ISSIL +porte à porte 14h00
DIOUR ELMASSAKIN,
DAOUDIAT WHDA 4, Conteneurisation 6h00 à
DAOUDIAT 9 BOM 14 2 16,800 1 2 62 32 117 211
DAOUDIAT WHDA 5, +porte à porte 14h00
BOUKAR
DOUAR GUENNOUN,
DOUAR
ELFAKHARA,DOUAR Conteneurisation 6h00 à
NAKHIL SUD 10 BOM 14 2 16,800 1 2 62 32 117 211
ELMASSI, DOUAR +porte à porte 14h00
TAMSNA,AIN ITTI,
ALATLASSI,

AZZOHOUR,DAR
Conteneurisation 6h00 à
NAKHIL NORD 11 TOUNSSI,ATLAS GOULF BOM 14 2 16,800 1 2 62 32 117 211
+porte à porte 14h00
RESEURBAB ATLASS

MULTIBEN
MULTIBENNE 6 14 21,840 2 2 Regroupements 0
NE
adaptés
Service marché BOM 14 3 23,52 1 2 Conteneurisation aux
marchés
CAMION
Gravats 6 0 0 2 2 CHARGEUSE
TP
BTP +
Déchets Verts 8 1 1
Grappin
BTP +
Déchets encombrants 8 1 1
G
Grappin
TOTAL 230,16 18 31 684 356 1283 2324

Ces moyens sont complétés par 4BOM satellites qui assurent la collecte des sacs des balayeurs manuels.

Proposition technique
Lot 3 – Arrondissements © DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine de Marrakech – 84
Reproduction interdite - Document confidentiel
Guéliz et Ennakhil
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

1.6.3 La collecte des encombrants

Organisation
La collecte des encombrants est réalisée 1 fois par semaine selon un calendrier transmis
préalablement aux riverains.

Les jours de collecte prévisionnels sont les suivants, ils seront validés avec les services techniques
de la Commune Urbaine de Marrakech lors de la période de préparation du marché :

Annexe N°
Quartiers Jour de collecte
Administrative Secteur

1 HAY MENARA,BAB IGHLI,ALHARA LUNDI


HIVERNAGE SMLALIA,ARSAT SBAAIA,HAY
2 ALMHITA, EL ARSABAB LUNDI
DOKKALA,PLAZA,GUELIZ
DOUAR ESSBAISS, LOTISSEMMENT
LA BELLE VUE ,LOTISSEMENT
OKYMDEN
3 LOTISSEMENT DALIA, DOUAR MARDI
LMARSS, QUARTIER BAYAR, HAY
QUARTIER ZITOUN,
MILITAIRE DOUAR ZITOUN
DOUAR NEGRO, HAY ELKODIA,HAY
ELGHOL ,DOUAR AKIOUD, MBROUKA,
4 MARDI
LOTISSEMENT NAJD, LOTISSSEMENT
RYHANA, DOUAR EL HOUITA
HAY ECHARAF ,SAADA,DOUAR
ESSRAGHNA, L.VILLA
AL IZDIHA 5 MERCREDI
ESRGHNA,R.TALMOULKT
CITE YASSMIN,RRIAD ESSALAM,
HAY FIRDOUSS,HAY
ANDALOUSS,AMERCHICH,BADII,BELB
AKKAR,SAKAR,
AMERCHICH 6 JEUDI
MALIZIA,BOUMSMSAR,L,CARCIA,L.MA
RJANA,TALLOUJT,DIOUR EL
ASSAKIN( PARTIE)
ASSIF,AOUATIF,NFIS,SIDI ABBAD,
7 VENDREDI
YAMAMA,ISSIL
ISSIL
8 SIDI ABBAD, YAMAMA,ISSIL VENDREDI
DIOUR ELMASSAKIN, DAOUDIAT
DAOUDIAT 9 WHDA 4, DAOUDIAT WHDA 5, SAMEDI
BOUKAR
DOUAR GUENNOUN, DOUAR
NAKHIL SUD 10 ELFAKHARA,DOUAR ELMASSI, DOUAR SAMEDI
TAMSNA,AIN ITTI, ALATLASSI,

AZZOHOUR,DAR TOUNSSI,ATLAS
NAKHIL NORD 11 SAMEDI
GOULF RESEURBAB ATLASS

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
85
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Composition Fréquence
Véhicule d'intervention Secteur équipage d'intervention par
conducteur ouvrier semaine
Camion entrepreneur + Encombrant
1 2 7 jours sur 7
grappin du jour

1.6.4 La collecte des déchets verts

La collecte des déchets verts est réalisée selon le même


calendrier que la collecte des encombrants. Ainsi, sur une
journée donnée, les habitants d’un quartier peuvent
présenter à la collecte déchets verts et encombrants qui
seront évacués le jour même.

Composition Fréquence
Véhicule d'intervention Secteur équipage d'intervention par
conducteur ouvrier semaine
Camion entrepreneur + Déchet verts
1 2 7 jours sur 7
grappin du jour

L’évacuation se fera sur le lieu approprié indiqué par les agents de la


Commune Urbaine de Marrakech.
Marrakech

Ces déchets ne seront en aucun cas mélangés avec les déchets


ménagers lors de l’opération de la collecte.

Le + DERICHEBOURG
Environnement

La mise en service de véhicules équipés de grues et de grappins permet


d’améliorer la prestation effectuée.
L’utilisation du grappin est plus adaptée
adapté que l’utilisation d’une chargeuse
avec godet : travail plus précis et plus soigné, pas de détérioration des
zones enherbées ou bitumées.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
86
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

1.6.5 La collecte des gravats

Organisation
La collecte et l'évacuation des gravats sont effectuées par DERICHEBOURG Environnement sur
l'ensemble du périmètre délégué au moyen de véhicules conçus spécialement pour ce travail.

Les gravats sont présentés par les habitants à la collecte. La présence de gravats est identifiée soit
lors du passage des agents de DERICHEBOURG Environnement,, soit par les agents de la
Commune Urbaine de Marrakech ou sur la base des réclamations des citoyens.

Pour ce type de service, DERICHEBOURG Environnement s’engage à disposer d’un numéro


économique dans ces locaux (service administratif) afin de recevoir les réclamations des citoyens.
Notre service administratif recueillera les avis
avis et les adresses afin de les transmettre au planning
de les agences et de les intégrer au collecte, de telle manière que le délai d’intervention ne
dépasse pas 2 heures au maximum.

L’agent de mouvement de service sur l’agence réalise le planning d’intervention


d’intervention de collecte des
dépôts sauvages, et gravats, en fonction des avis reçus par le numéro économique, et ceux reçus
par la Ville et transmis à l’agence.

Composition Fréquence
Véhicule d'intervention équipage d'intervention par
conducteur ouvrier semaine
Camion entrepreneur +
2 4 7 jours sur 7
Chargeur sur pneu

Le + DERICHEBOURG
Environnement

Une grande réactivité grâce aux liaisons téléphoniques


La mise en service de moyens adaptés (chargeuse sur pneu)
permettant d’accéder à l’ensemble des lieux pouvant être encombrés
de gravats.
Des services optimisés d’évacuation de gravats

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
87
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

1.6.6 Récapitulatif des moyens quotidiens

Guéliz & Ennakhil


Matériels
Nombre de services quotidiens

BOM 14 m3 12

Benne satellite 4 m3 + LC 4

Ampli
Amplirol 2

Camion entrepreneur + GRUE+


2
Grappin

Ampliroll + benne
b TP 1

Chargeuse 1

TOTAL 22

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
88
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

1.7 Les plannings d’intervention en


nettoiement

L’organisation proposée par DERICHEBOURG Environnement permet de garantir les


fréquences d’intervention imposées dans le cahier des charges techniques. Ces prestations
synchronisées sont effectuées en respectant les fréquences d’intervention, avec des itinéraires
quotidiens et des horaires élaborés en accord avec les services techniques la Commune Urbaine
de Marrakech et en tenant compte des spécificités des différents quartiers (marchés, rues
piétonnes, gares, commerces, écoles, etc.).

1.7.1 La saisonnalité des prestations

En toutes saisons :

 Le balayage manuel des trottoirs et caniveaux en période sèche, suivant un planning proposé
par DERICHEBOURG Environnement et approuvé par la Commune Urbaine de
Marrakech,

 Le balayage mécanique des chaussés, des artères définies dans un plan proposé
DERICHEBOURG
EBOURG Environnement et approuvé par la Commune Urbaine de Marrakech
Marrakech,

 Le désherbage manuel ou chimique pendant toute l’année, des artères principales de la ville,
des emprises des voies, des trottoirs, des chaussées, et places. Le désherbant doit recevoir
l’agrément de la Commune Urbaine de Marrakech,

 Le vidage et le lavage des corbeilles à papier et autres récipients mis à la disposition du


public et évacuation des déchets en résultant à la décharge publique ;

 Le ramassage des feuilles mortes tout au long de l’année, notamment en automne ;

 Le nettoiement de tout objet assimilé aux déchets solides, des canaux des eaux pluviales en
temps sec;

 Le nettoyage des déjections animales, si nécessaire par un dispositif approprié, sur


l'ensemble de la voirie ;

 L'enlèvement
ement des produits de balayage et leur évacuation à la décharge. Cet enlèvement est
effectué au fur et à mesure de manière à être terminé, au plus tard, dès la fin du
nettoiement de la voie considérée.

 Lors des manifestations culturelles et religieuses, artistiques,


artistiques, sportives ou inaugurations, etc.
et ce, quels que soient le jour et l'heure, DERICHEBOURG Environnement effectue un
nettoyage préalable au déroulement de la manifestation et, dès son issue, le balayage et la
récupération des déchets divers sur les lieux.

 Le nettoiement des places et des lieux occupés par les marchés, les souks, les foires et les
braderies immédiatement après le départ des étaliers et des forains, sauf avis contraire du

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
89
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

responsable désigné par l’Autorité Délégante, cette prestation


prestation comprenant le balayage des
lieux occupés par ces manifestations ;

 Le nettoyage localisé des chaussés, trottoirs, places, etc… suite aux accidents ou incidents tel
que les accidents de circulation, perte d’objet transportés par les véhicules (déchets,
lixiviats, gravats….).

 L’enlèvement par des moyens appropriés des graffitis et affichage sauvage sur le mobilier
urbain et sur les murs extérieurs des bâtiments publics la voie et ses dépendance ; ainsi qu’à
la demande de la Commune Urbaine de Marrakech sur les murs des bâtiments privés.

 En fin, toutes opérations de nettoyage nécessaires à assurer l’objet général de la mission


consistant à conserver le territoire du périmètre en bon état de propreté.

En période hivernale :

 DERICHEBOURG Environnement assurera,, sur des artères du Délégant et en priorité


celles indiquées par le Service responsable du Délégant, le nettoyage des chaussées,
caniveaux et abords des avaloirs et l'enlèvement des déchets, des feuilles mortes, des
terres, du sable et autres, en vue d'éviter l'introduction par les eaux pluviales de ces déchets
dans le réseau d'assainissement liquide.

Quatre fois par an :

 DERICHEBOURG Environnement assurera, quatre fois par an (en Mois de février, Mai,
Aout et Novembre) des opérations de ratissage
ratissage et de mise à niveau du service sur tout le
territoire de la zone objet du présent contrat. Ces opérations comprennent :
Dessablage ;
Désherbage ;
L’enlèvement de tous matériaux de construction abandonnés, et toutes choses délaissées
par des tiers.
Le piquetage
iquetage des envols notamment des sacs en plastiques dans les terrains vagues
L’enlèvement des graffitis et des affichages sur les murs.
Le nettoyage des rives des oueds
Recensement des bacs et des corbeilles en remédiant à tout sous dimensionnement et
aux besoins constatés.

1.7.2 Les prestations de balayage manuel

Organisation
Cette prestation est réalisée en cantonnement par des agents à pied munis :
De chariots de cantonnement (pelle, balai, poubelles…),
De tous les petits équipements nécessaires à la réalisation de ces taches.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
90
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Chaque agent ou groupe d’agent possède une zone du secteur pour laquelle il est entièrement
responsable.

Il s’agit de balayage systématique : le secteur est entièrement sillonné est les détritus qui s’y
trouvent sont ramassés au fur et à mesure. Par ailleurs, les prestations énoncées ci
ci-dessous sont
également réalisées par nos agents à pieds :

 Le balayage manuel des trottoirs et caniveaux en période sèche, suivant un planning proposé
par DERICHEBOURG Environnement et approuvé par la Commune Urbaine de
Marrakech,

 Le désherbage manuel ou chimique pendant toute l’année, des artères principales de la ville,
des emprises des voies, des trottoirs, des chaussées, et places. Le désherbant doit recevoir
l’agrément de la Commune
mune Urbaine de Marrakech,

 Le vidage et le lavage des corbeilles à papier et autres récipients mis à la disposition du


public et évacuation des déchets en résultant au dépôt intermédiaire ou à la décharge
publique ;

 Le ramassage des feuilles mortes tout au long de l’année, notamment en automne ;

 Le nettoiement de tout objet assimilé aux déchets solides, des canaux des eaux pluviales en
temps sec;

 Le nettoyage des déjections animales, si nécessaire par un dispositif approprié, sur


l'ensemble de la voirie ;

 L'enlèvement
'enlèvement des produits de balayage et leur évacuation au dépôt intermédiaire ou à la
décharge. Cet enlèvement est effectué au fur et à mesure de manière à être terminé, au plus
tard, dès la fin du nettoiement de la voie considérée.

 Le nettoiement des places


aces et des lieux occupés par les marchés, les souks, les foires et les
braderies immédiatement après le départ des étaliers et des forains, sauf avis contraire du
responsable désigné par l’Autorité Délégante, cette prestation comprenant le balayage des
lieux
eux occupés par ces manifestations ;

 Le nettoyage localisé des chaussés, trottoirs, places, etc.. suite aux accidents ou incidents tel
que les accidents de circulation, perte d’objet transportés par les véhicules (déchets,
lixiviats, gravats….).

L’organisation
ation du maintien de propreté est susceptible d’évoluer en fonction des points suivants :

Des saisons,
Des jours,
Des périodes (fêtes traditionnelles),
De l’analyse de la fréquentation
fréquentati effectuée,

Et ce afin de cadrer parfaitement avec les besoins du secteur.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
91
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
92
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Planning d’intervention

Le planning d’intervention quotidien est le suivant :

Type de Fréquence Nombre de


Fréquence Linéaire (km) TOTAL
nettoiement * Linéaire Balayeurs

7J / 7 660 660 660 km 189

BALAYEURS Nettoyage des marchés 8


MANUEL
Equipe brigade propreté de balayage 9

Réserve / Place publique 6

Total 212

Annexe Type de Nombre de Nombre de


Fréquence Mécanique
Administrative balayage corbeilles Balayeurs

Manuel et
HIVERNAGE 7/7J
mécanique
Balayeuse 1 250 22

Manuel et
GUELIZ 7/7J
mécanique
Balayeuse 1 200 20

QUARTIER 7/7J
Manuel et
Balayeuse 2 150 17
MILITAIRE mécanique

Manuel et
AL IZDIHA 7/7J
mécanique
Balayeuse 2 100 20

Manuel et
AMERCHICH 7/7J
mécanique
Balayeuse 2 200 27

Manuel et
ISSIL 7/7J
mécanique
Balayeuse 2 250 30

Manuel et
DAOUDIAT 7/7J
mécanique
Balayeuse 2 200 25

Manuel et
NAKHIL SUD 7/7J
mécanique
Balayeuse 3 100 14

Manuel et
NAKHIL NORD 7/7J
mécanique
Balayeuse 3 100 14

Les détritus ramassés par les cantonniers sont regroupés et évacués grâce aux bennes satellites.

DERICHEBOURG Environnement assure l'enlèvement des produits de balayage et leur


évacuation à la décharge publique. Cet enlèvement est effectué au fur et à mesure de
manière à être terminé au plus tard dès la fin du nettoiement de la voie ou de la place
considérée.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
93
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Les matériels de nettoiement


Les agents assurent leurs services avec tous les matériels mis à leur disposition :
Chariot
Pelle
Balais
Poubelles

1.7.2.1 Particularité : Le nettoyage des marchés

Les emplacements occupés par les marchés et souks sont balayés et débarrassés quotidiennement
de tous détritus, emballages, et autres déchets générés par les activités sur place par notre
personnel à pied.
La collecte et l’évacuation des produits de nettoiement des marchés et souks sont évacués par les
véhicules de collecte DERICHEBOURG Environnement dans les mêmes conditions que les autres
déchets ménagers.

En fonction des marchés, des BOM sont mises en œuvre ou des caissons de différents volumes sont
mis à dispositions (6 à 20 m3).. Les bennes sont acheminées
acheminé par les moyens dévolus à la collecte.

Les sites sont balayés soigneusement de façon qu’il ne subsiste plus aucun détritus su
sur le sol après
cette opération.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
94
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

1.7.2.2 Particularité : Les


manifestations et festivités
programmées

DERICHEBOURG Environnement assurera le nettoiement préalable à la bonne


tenue de ces évènements ainsi que la remise en état de propreté après la
manifestation ou la cérémonie en mobilisant les moyens humains et matériels
nécessaires.

Des opérations de collecte et de nettoiement/lavage pourront


pourront avoir lieu au cours
de certains évènement afin que ces dernières se déroulent dans de parfaites
conditions
ns de propreté et de salubrité.

1.7.3 Le service brigade ou VIR (Véhicule d’Intervention Rapide)

En plus des moyens quotidiens dévolus à la collecte et au


au nettoiement régulier, une
brigade propreté est affectée chaque jour sur les prestations.
Sa présence est prévue sur deux postes : de 5h30 à 13h30 et de 13h00 à 21h00 afin de pouvoir
intervenir en urgence à n’importe quel moment de la journée.
En dehors de ces heures de service, c’est le service d’astreinte qui est sollicité (voir plus avant).

Une brigade propreté est constituée


constitué d’un VIR (Véhicule d’Intervention Rapide) et de 3
personnes chargées d’intervenir en urgence en tout pont le nécessitant. Il s’agit pour cette
brigade d’éradiquer les points noirs et dépôts sauvages
sauvage dans un délai de 2 heures après en
avoir pris connaissance.

Cette brigade utilise un véhicule plateau permettant de charger tout type de déchets. En cas de
dépôts trop important, il est fait appel au véhicule grue chargé de la collecte des encombrants,
voire de la chargeuse sur pneu.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
95
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

1.7.4 Les prestations de balayage et de lavage mécanisé

Le balayage mécanisé accompagné

Nous avons prévu de venir en renfort des agents chargés du balayage manuel avec des
moyens de balayage mécanisé.
mécanisé. Ces moyens seront affectés sur les quartiers les jours de
passage de la collecte des déchets verts et des encombrants.
encombrants

Le balayage mécanisé est réalisé par un chauffeur poids Lourd expérimenté à bord d’une
balayeuse COMBI de 2,5 m3 à double poste de balayage. Cette balayeuse COMBI dispose
d’une réserve d’eau et d’une lance pour le lavage ponctuel de zones souillées en cas de
besoin.

Le balayeur manuel du secteur renforcé par les moyens mécaniques accompagne la


balayeuse pour pousser les détritus des trottoirs vers les caniveaux ou la chaussée afin qu’ils soient
aspirés par la machine.
La technique de nettoyage des trottoirs préconisé
préconisée est le
nettoyage au balai, pour pousser les salissures à un endroit
accessible par la machine.

La balayeuse suit le travail de l’opérateur de voirie au plus


près afin d’aspirer les détritus avant qu’ils ne puissent
s’envoler. Ce mode opératoire de travail
il en équipe assure
une efficacité maximale du nettoyage.

Ainsi, les caniveaux libres, ainsi que la chaussée sont balayés mécaniquement avec humectage
préalable pour limiter la poussière.
Les déchets sont aspirés dans la balayeuse au niveau du balai central.
Les déchets ainsi aspirés sont évacués et vidés dans le centre défini par le cahier des charges.
En parallèle, le chauffeur indique sur sa feuille de route le déroulé des opérations de balayage :
temps passé par secteur, kilométrage réalisé, incidents éventuels….

Le + DERICHEBOURG
environnement

Le renfort du balayage manuel quotidien par des moyens de balayage


mécanisé sur les quartiers les jours de passage de la collecte des
encombrants et des déchets verts : Les souillures générées par ces collectes
sont immédiatement enlevées de l’espace public avec une grande efficacité.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
96
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Le lavage mécanisé

Le lavage mécanisé est réalisé par une laveuse est accompagnée d’un
agent (lancier, ou perchiste) muni d’une lance à eau reliée à l’engin
afin de repousser les détritus sur la chaussée.
La pression tout comme l’amplitude du jet d’eau de la lance est
réglable au niveau du pistolet. En effet, les pistolets des lanciers
sont équipés d’un système de réglage de la pression et du débit pour
une utilisation de l’eau au besoin, sans excès.
excès

L’ensemble des opérations de lavage s’effectue à l’eau sans addition de détergents ou produits
chimiques afin d’éviter un quelconque risque pour la population et la végétation.

Des produits désinfectants ou désodorisants


orisants biodégradables
peuvent être employés sur des zones spécifiques afin d’assurer
un niveau de propreté optimal et éviter les sensations olfactives
désagréables (urines, pourri,…). Ces produits présentent des
parfums originaux de type « pin » ou autre
autres selon la volonté de
l’administration (citronnelle – cerise – pamplemousse - …).

L’ensemble des surfaces, est


traité en orientant les eaux
vers les circuits d’écoulements en place. Le lancier apporte une
attention particulière aux vitrines des commerçants.
commerçan A cet effet, il
oriente le jet de la lance à eau afin de réduire les projections et les
éclaboussures sur les vitrines.

DERICHEBOURG Environnement optimise sa prestation de lavage dans le but d’adapter la


consommation d’eau aux besoins réels, en limitant les utilisations d’eau non justifiées ou
mal maîtrisées. Ainsi, notre étude technique nous a poussé à choisir des matériels dont
la pompe à eau représente le parfait équilibre entre pression et débit pour un lavage
optimal. Le diamètre des buses est
est également étudié pour un lavage sans gaspillage.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
97
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

NOTA : Les interventions de lavage des espaces publiques ne seront effectuée


effectuées qu’à la
demande expresse du délégant et fera l’objet de procès-verbaux
procès verbaux de réception.

En dehors de périodes
es de lavage commandées par la Commune
ommune Urbaine de Marrakech, le service
de lavage assurera le nettoiement des bacs et de leur lieu de dépôt.

Le + DERICHEBOURG
Environnement

Des moyens de lavage mécanisés évoluant 7 jours sur 7 afin


d’intervenir en urgence sur toute zone souillée le nécessitant.

Parc matériel GUELIZ / ENNAKHIL

Balayeuse COMBI 3

Laveuse de voirie 1

TOTAL 4

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
98
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

1.7.5 Le service saisonnier de ratissage

Quatre fois par an, aux mois de février, Mai, Aout et Novembre, une équipe de 40 agents
saisonniers assurera les prestations :
De dessablage ;
De désherbage ;
D’enlèvement
enlèvement de tous matériaux de construction abandonnés, et toutes choses délaissées
par des tiers.
De
e piquetage des envols notamment des sacs en plastiques dans les terrains vagues
D’enlèvement
’enlèvement des graffitis et des affichages sur les murs.
De
e nettoyage des rives des oueds
De recensement
ecensement des bacs et des corbeilles en remédiant à tout sous dimensionnement et
aux besoins constatés.

A des fins d’optimisation, ces opérations se dérouleront


d en après-midi,
midi, avec les matériels utilisés
en matinée pour les prestations quotidiennes (BOM, camions plateaux, camion grue…).

Les 40 agents travaillent de manière saisonnière 4 mois par an.

Les agents disposeront de plus d’un véhicule muni d’un


’un nettoyeur HP eau chaude qui permet
d’assurer l’enlèvement des affiches et des graffitis et le décrassage des sols
sols.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
99
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

1.7.6 Le désherbage

Le désherbage manuel régulier de la zone est effectué régulièrement


régulièrement par nos agents affectés à la
prestation régulière de balayage manuel.
manuel En complément, l’équipe saisonnière est mise en œuvre 4
fois par an pour assurer le désherbage.

L’équipe intervient avec l’ensemble de l’outillage nécessaire et adapte la


technique de désherbage à la situation.
situation En début de saison, un plan
de désherbage est établi.

Nous avons prévu une formation spéciale pour notre équipe chargée du
désherbage pour spécifier précisément les différentes techniques de
désherbage applicables selon les supports rencontrés et en vue de
l’utilisation convenable et rationnelle des outils mis à leur disposition.
d

Un accent prépondérant sera porté sur la sécurité des interventions.

Les équipements :
 La binette, le couteau,
Le désherbage par binage est la méthode la plus naturelle mais aussi la plus
lente.
Pour améliorer son efficacité, il est possible de mécaniser cette opération avec :
 La débroussailleuse,

 Des équipements de protection individuels spécifiques


Casques à visière et protection auditives sont fournis aux personnels en charge du
désherbage saisonnier.

Le + DERICHEBOURG
Environnement
L’utilisation de matériel performant permettant d’obtenir un résultat de
prestations optimal pour des durées d’intervention minimales.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
100
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Nous pourrons ainsi réaliser en certains lieux bien localisés, du


désherbage chimique avec un désherbant Triple action
systémique comme le PAVANETT EV dont la fiche technique se
trouve en annexe n°1 de ce mémoire technique.
technique

L’utilisation de produits phytosanitaires permettra d’optimiser


la qualité de la prestation. L’utilisation des ces produits se fera
à minima sur les sites à forte fréquentation et les revêtements
spécifiques. Ces zones d’intervention seront cartographiées
précisément.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
101
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

1.8 La destination
ination des déchets

1.8.1 Les exutoires


L’ensemble des déchets collectés sur le territoire de la Commune Urbaine de Marrakech sera
transporté directement vers les exutoires indiqués par la collectivité.

1.8.1.1 La coordination avec les centres de


traitement :

Afin d’assurer une prestation optimale, la collecte ayant pour finalité


l’évacuation vers les centres de traitement indiqués par la collectivité,
DERICHEBOURG Environnement travaille en étroite collaboration avec
les centres de traitement. Il s’agit ainsi de limiter les impacts pour la
collectivité liés notamment aux temps d’attentes pour les vidages.

Ce travail d’étroite collaboration avec le centre de traitement a ainsi pour


but de prendre en compte les éventuelles spécificités et contraintes liées :
aux procédures de déchargement,
déchargement
aux temps d’attente sur sites,
aux dispositions relatives à la pesée en entrée et en sortie du site de traitement,
aux horaires d’ouvertures des centres (notamment le dernier camion venant
décharger). Il s’agit ainsi pour nous de coordonner nos prestations et notamment les
hauts le pied avec les horaires d’ouvertures des centres.

Enfin, conformément aux dispositions réglementaires en vigueur, DERICHEBOURG


Environnement procédera, préalablement à l’exécution des prestations, à lla signature des
protocoles de sécurité correspondant à chaque centre de traitement.

Ce protocole de sécurité fait partie des éléments composant le lot de bord de chaque véhicule et
est ainsi consultable par l’ensemble des salariés. Ceux-ci
Ceux doivent suivent scrupuleusement les
consignes du protocole de sécurité lorsqu’ils se présentent sur le site pour le vidage.

En cas de refus au centre de traitement, le responsable DERICHEBOURG Environnement en


informe par téléphone, confirmé immédiatement par tout moyen de preuve, la Commune
Urbaine de Marrakech sous deux heures et rédige, à sa charge, un constat contradictoire avec
rapport photographique avec le Centre de Traitement, qu’il transmet directement
directement à la collectivité.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
102
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

1.9 La qualité de la prestation

1.9.1 Fonctionnement des agences avec notre système de management QSE


certifié ISO 9 001, OHSAS 18 001 et ISO 14 001

Notre système Qualité Sécurité Environnement est triplement certifié et comporte des
processus clair et définis :
o Processus RH,
o Processus technique,
o Processus développement,
o Processus administratif et financier,
o Processus QSE,
o Processus amélioration continue.

Depuis septembre 2012, les agences DERICHEBOURG Environnement sont triplement


certifiées Qualité (ISO 9 001), Sécurité (OHSAS 18 001) et Environnement (ISO 14 001).

Les différents documents de notre système intégré ainsi que le certificat vous sont présentés en
annexe de ce mémoire
e technique.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
103
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

.
Le + DERICHEBOURG
Environnement

DERICHEBOURG Environnement est aujourd’hui triplement certifiée ISO


9 001 (qualité) / ISO 14 001 (environnement) / OHSAS 18 001 (sécurité).

1.9.2 Le respect des consignes

L’ensemble de nos agents d’intervention respecteront les consignes imposées par la Commune
Urbaine de Marrakech ainsi que celles fixées par DERICHEBOURG Environnement
Environnement.

Pour cela, ils seront régulièrement formés et suivront le plan de formation


formation présenté dans ce
mémoire technique. Ils signent une fiche de poste ainsi que la charte du personnel
DERICHEBOURG dans laquelle ils s’engagent aux respects de l’ensemble des consignes propres à
leur fonction.

Afin de s’assurer du respect des « bonnes pratiques » et des consignes (hygiène, sécurité,
environnement, accueil des usagers, réception des déchets, gestions de crise,…), des contrôles
terrains seront réalisées par nos agents de maîtrise. Ce contrôle fait partie intégrante de notre
système QSE.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
104
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

1.10 L’entretien et la maintenance du


parc matériel

La maintenance et le lavage des véhicules seront réalisés sur le site d’exploitation de


DERICHEBOURG Environnement, site mis à disposition par l’autorité compétente pour
l’exploitation du contrat.

La disponibilité des matériels dépend principalement de la politique et de la qualité de la


maintenance des véhicules.

Cette maintenance repose sur :


le lavage quotidien des véhicules,
la qualité de l’entretien du matériel,
la maintenance préventive,
la maintenance
tenance curative.

Elle est rendue possible et efficace par l’affectation en parc d’un nombre de véhicules
importants qui permet leur passage à l’atelier. En effet, nous disposons de matériels de
réserve en nombre, ce qui permet d’assurer la maintenance du parc tout en assurant la
totalité des prestations.

1.10.1 Le lavage des matériels

Les engins sont systématiquement lavés et désinfectées sur une aire de lavage agréée présente
sur notre futur site.

Cette aire de lavage sera dotée d’un système de récupération des eaux de lavage qui transitent
dans un déshuileur (ou séparateur à hydrocarbure) et débourbeur pour filtrer les eaux
polluées. Ces derniers seront régulièrement entretenus et nettoyés par hydr
hydro curage.

Un laveur assure le nettoyage


intérieur et extérieur du véhicule.
Cette opération et obligatoire et se
déroule avant de faire le plein en
carburant. La fréquence des lavages
est ainsi optimale et le véhicule est
ainsi opérationnel pour le service
suivant.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
105
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Le laveur est spécialement formé à cette tâche et bénéficie d’un équipement spécifique (bottes de
sécurité, ciré, casque à visière protectrice…)

Le savon utilisé est le savon industriel liquide, Truck-Cleaner,


Truck Cleaner, efficace à l’eau froide et
biodégradable.

1.10.2 Les moyens mobilisables pour parer tout incident dans l’exécution
des services

Un fourgon de dépannage est mis à la disposition des mécaniciens, afin de pouvoir intervenir en
cas de panne ne nécessitant pas l’immobilisation du matériel. Ce véhicule atelier dispose de tous
les équipements nécessaires pour effectuer les interventions de
d réparations sur le terrain, sur les
lieux même de la panne.

Véhicule de type RENAULT Master

 Châssis : Master L2H2


 PTAC : 3,5 Tonnes
 Largeur : 2.07 m
 Empattement : 4332 mm
 Moteur : 2,3 dCiEURO4
 Puissance 92 kWCEE
 Couple : 310 NmCEE
 Boîte de vitesse : BVM 6
 Freinage : ABS de série avec répartiteur électronique
 Suspensions Avant : Ressorts Hélicoïdaux avec amortisseurs hydrauliques
 Suspension Arrière : Ressort Bilame acier
 Cabine : semi avancée, 3 places, siège conducteur réglable, vitres
électriques
 Niveau de dépollution : Norme EURO 4

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
106
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

1.10.3 Atelier pour petites réparations

Pour les interventions ne relevant pas des contrats de maintenance avec les fournisseurs, les
réparations et la maintenance quotidienne des véhicules sont effectuées
effectuées dans les ateliers
mécaniques situés sur notre agence. Ces derniers sont totalement équipés en mobilier, outillages
et produits nécessaires à l’entretien, la maintenance et le parfait état de fonctionnement du parc de
véhicules dédiés aux prestations de collecte et de nettoiement de la Commune Urbaine de
Marrakech.

A cet effet les équipements prévus sont les suivants:


Désignation du matériel mis en place Quantité
Pied a coulisse digital l, 150 mm 0068,00 2
Clé a chocs broche longue en 1'' 515,3760 1
Coffret de douilles longues en 1'' 24 a 38 515,0308 2
Servantes équipées 228 outils 800,7227 4
Chariots de visite 500,8090 2
Récupérateur d'huile 70 litres 700 052 1
Booster de démarrage en 12 et 24 v sb pro1224 1
Enrouleurs de tuyaux d'air d, 13 longueur 20 m, 150,4020 1
Ensemble complet de chalumiste et soudeur ox ad 1
Perceuse visseuse sur accus en 18 v bhp 453rhex 1
Chargeur de batteries 12V et 24V fl 2213d 1
Nettoyeur hp usage intensif 7 h/jour hps 160/18 1
Cric manuel extra bas cmu6 t hauteur mini 90 mm 160,0368 1
Cric hydro pneumatique cmu 22 t, 160,0730 1
Passelle alu 7 marches 2377,307 1
Poste de soudure mig dévidoir sépare powertec 305 s 1
Cagoule de soudeur optoelectronique réglable 1
Masse de 5 kgs 142,6501 1
Lampe porto flh 6v 4
Lampe individuelle rechargeable 150,4305 4
Enrouleurs électrique 25 m, trb 425257 2
Pistolets de gonflage + kit k5 mic 1
Meuleuse makita ø 230 2200 w 1
Meuleuse makita ø 125 700 2
Jeux de pinces circlips 550,2375 4
Carton de disques ø 125x3,2 2
Carton de disques ø 230x3,2 6
Régleur de phares vo laser 1
Etablis piétement acier plateau bois de 40 mm e200b 2
Etaux de 150 914006 2
Ecran de soudure 2000 x 1900 ecog6 2
Poste de soudure arc en 230 v cott175s 1
Carton de baguettes de soudure ø2,5 x 350 4
Clé stillson de 24'' 114,0024 1
Boite de forets de 1 a 13 2076gp25 4
Touret meule/meule ø200 503823 1
Aspirateur eau poussières vp 1500/27 1
Multimètres testeurs 150,1480 4
Jeu de 6 colonnes de levage (PTAC Max 32 t° 2
Cuve huile (moteur et hydraulique) à mettre en place 2
Système de fils et de tuyaux sous pression pour distribution et collecte huiles 1
Bacs de rétention 5
Pompe AdBlue et réservoir 3000 L 1

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
107
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Désignation du matériel mis en place Quantité


Barre a mine de 1250 mm 156,0597 1
Pinces monseigneur 600 mm 156,591 2
Coffret de pince a sertir et cosses 442,066 1
Fer à souder instantané 70 w 381025 1
Coffret de pince a rivets + assortiment 150,9520 1
Armoire atelier métallique a serrure 312,01 3
Armoire à clés de véhicules ( 70 ) ac70 1
Paires de lunette meuleur 60840 15
Paires de lunette soudeur 60845 4
Paires de gants soudeur arc 2514 5
Paires de gants monteurs 2240 50
Compresseur insonorise 57 m3/h + cuve+sécheur pro60h500 1
Clé a sangle pour filtre maxi ø 150 114,0150 1
Jeu de chandelles alu 3t 160,0315 4
Chandelle réglable cmu 16t ab16 290 8
Clé dynamométrique 1/2 - Rèf: 515.1582 1
Clé à chocs pneum1/2 Réf: 515.1215 4
Coffrets douilles 1/2de 10 à 34 + 2 rallonges - Réf: 918.0623 4
Coffrets pince + 400 écrous à sertir - Rèf: 004.806 1
Perceuse électrique - Diamètre 13 - Réf: HP2051FH 2
jeu de clés plates/œil à cliquet 4
Jeu de clés mixtes 29.30.32.36.41.46.48.50 - Réf: 517.0029 4
Clé molette Long: 60 - Réf: 577.0600 2
Clé molette Long: 45 - Réf: 577.0450 2
Pompe à graisse manuelle pour cartouche - Réf: 36208 2
Presse hydraulique 40 T 1
Etagère Atelier/EPI: 57,60m2/unitaire 2
Chariot mobile fut de graisse + distributeur 1
Fourgon dépannage atelier type master L2 H2 1
Equipement fourgon type L2H2 1
Gerbeurs électrique CMU 1000kg 1
Valises d'intervention - Rèf: 911-0731
911 1

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
108
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Notre
otre atelier dispose de tous les équipements et matériels nécéssaires au parfait entretien de nos
véhicules d’intervention, ce qui garantit des prestations d’excellente qualité et en toute
sécurité.

Pour les matériels sous contrat d’entretien / maintenance


avec les constructeurs, nos fournisseurs (RENAULT, Master
Benne) sont
ont tenus de procéder à toutes les opérations
d’entretien préventif des matériels ainsi qu’aux réparations
en cas de panne. Pour ce contrat de collecte des
réceptacles de propreté, nos partenaires ont pris de
dispositions particulières :
- RENAULTTRUCKS est capable d’intervenir sous 24
heures maximum sur notre site d’exploitation,
- MASTER BENNE et GUIMA PALFINGER sont
également aptes à intervenir sous 24 heures
maximum sur notre agence à compter de nos
demandes.

Ces sociétés disposent de tous les moyens matériels


matériels et humains sur la Commune
Urbaine de Marrakech pour répondre à toutes nos demandes.

1.10.4Maintenance
Maintenance préventive

Des gammes de maintenance sont définies par le Responsable Matériel/Achat à partir des
préconisations constructeurs,
constructeurs, des obligations légales et des obligations liées à l’exploitation.
Ces gammes sont intégrées dans un planning de maintenance des matériels
matériels.
Des contrôles réglementaires et internes de maintenance et remise en service sont réalisés et
enregistrés. Après toute intervention de maintenance préventive les plannings sont remis à jour.

Le planning mural identifie


les véhicules et permet de
visualiser et planifier les
interventions de maintenance
obligatoire à venir (mines,
révisions…)

Ces interventions sont réalisées en fonction de l’atteinte de limites fixées pour chaque type de
matériel et chaque équipement
Age,
Heures de fonctionnement,
Kilométrage.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
109
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Chaque véhicule possède un dossier suspendu dans lequel sont classés les documents
administratifs (carte grise, certificat de carrossage…) ainsi que toutes les fiches ordre de
réparations réalisées.

1.10.5La
La maintenance curative

Tout collaborateur constatant une anomalie sur un véhicule roulant le signale à l’utilisateur ou au
chauffeur/conducteur.

Que la réparation soit réalisée ou non par le chauffeur/conducteur, l’anomalie est signalée à sa
hiérarchie par l’intermédiaire d’une fiche “demande de travaux”.

Toute intervention sur un véhicule est enregistrée par l’intermédiaire d’un autocontrôle et d’un
contrôle par le Responsable de maintenance.

1.10.6L’Ordre
L’Ordre de Réparation

La maintenance des matériels est organisée via les Ordres de Réparation


(OR) validés par le chef d’atelier avec la fiche « demande de travaux ». Cet
ordre précise
préci l’intervention à réaliser sur le véhicule.

Une fois les opérations de maintenance effectuées le chef d’atelier transmet


l’OR rempli avec ses commentaires au responsable d’exploitation afin
d’assurer le contrôle et le suivi des opérations.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
110
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

1.10.7L’organisation
nisation des contrôles

Chaque véhicule possède sa fiche de contrôle quotidien. Elle est


organisée en un feuillet recto/verso :
Le départ au recto
Le retour au verso

Le départ est rempli par le conducteur à sa prise de service et contrôlé


par les chefs de secteurs.
Les défauts constatés sont réparés par les mécaniciens
systématiquement présents au départ des matériels (ampoules,
gyrophare, organes de sécurité).
Cette présence garantit le bon fonctionnement des organes de sécurité.
En cas de dysfonctionnement important ne pouvant être pris en charge immédiatement, le matériel
est remplacé par un autre équivalent puisé sur notre parc de réserve.

Le retour est rempli par le conducteur en la présence d’un chef.. En cas de dysfonctionnement, un
ordre
dre de réparation est rempli et transmis à l’atelier. L’ensemble des documents est signé par les
personnes concernées.

Ce contrôle quotidien assure la pérennité du matériel par la traçabilité. En cas de dégradation


importante, avérée, la fiche remonte au directeur d’agence qui prend les mesures disciplinaires
nécessaires, le cas échéant (demande d’explication, convocation, entretien, sanction éventuelle,
perte de la prime « bonne conduite »).

Toutes ces informations sont compilées dans un carnet d’entretien,, carnet disponible au
personnel des services techniques de la Commune Urbaine de Marrakech sous 24 heures après
demande.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
111
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

1.10.8Le
Le stock de pièces détachées

Le stock de pièce est directement géré par le responsable d’atelier


On y trouve toutes les pièces et consommables indispensable à la maintenance et notamment :
- Filtre à huile, à air, à gasoil,
- Feux et Lampes, phares
- Bouton d’arrêt d’urgence,
- Huile hydraulique pour moteur,
BV, pont,
- Contacteurs,
- Capteurs de sécurités,
- Flexibles,
- Balais de rechange,
- Pare choc,
- Puits de marche,
- Marche pied,
- Main courante,
- Rétroviseurs,
- Plaquette de frein, disques de freins
- Joint de porte,
- Carters,
- Quincaillerie,
- Caméra,
- Signalisation,
- Vérins,
- Coussins de suspension.

1.10.9 Des procédures de maintenances claires et rigoureuses

L’ensemble des agences DERICHEBOURG Environnement est aujourd’hui triplement


certifiée ISO 9 001 / ISO 14 001 / OHSAS 18 001.

A ce titre, la maintenance des moyens matériels fait partie intégrante de notre système
de certification.. En effet, de nombreuses procédures ont été développées pour garantir à nos
clients du matériel dans un excellent état de fonctionnement. Ces procédures vous sont détaillées
en annexe des pièces techniques. Quelques exemples de procédures vous sont présen
présentés ci-après:

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
112
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

- Inventaire des contrôles périodiques : ce document vous présente le matériel


concerné, la périodicité des contrôles et le planning de suivi correspondant,

- Etat du parc journalier,

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
113
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

- Planning des contrôles réglementaires,

- Fiches de suivi maintenance et interventions,

- Fiches suivi casse, suivi accident matériel,


fiche prépa Mines,…

- Les fiches de contrôle des matériels,

Voir exemplaire de fiche de contrôle matériel départ ci-avant


ci
(partie 8 de ce mémoire technique).

Un certain nombre de consignes ont également été instaurées, mises en place et intégrées
à notre processus de maintenance et d’entretien triplement certifié telles que :
- Poste de soudure (en parallèle de la formation dispensée sur le sujet),
- Utilisation de produits chimiques (en parallèle de la formation ADR et des fiches de
préventions sur ce point là),
- Utilisation meuleuse, disqueuse, perceuse, Visseuse dévisseuse,
- Utilisation des colonnes de levage (en plus de la formation CACES)…

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
114
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Le + DERICHEBOURG
URG
Environnement
Une maintenance régulière et rigoureuse permettant de garantir à la
Commune Urbaine de Marrakech du matériel en permanence en très bon
état de fonctionnement.

1.10.10 Modalités de remplacement des véhicules en cas de panne

En cas de panne, nous avons développé une procédure


spécifique destinée à garantir au mieux la continuité du service.
Ainsi, nous nous engageons à ce qu’en cas de panne Réactivité
immobilisant un véhicule de collecte ou de nettoiement,
celui-ci soit remplacé en moins d’une heure.

Quelle que soit l’interruption du service de collecte ou de nettoiement, prévisible ou non, le


responsable DERICHEBOURG Environnement préviendra les services techniques de la
Commune Urbaine de Marrakech par mail ou fax dans l’heure (délai
délai maximum
maximum) qui suivra
l’interruption. Toutes les dispositions seront prises pour assurer la continuité du service public,
comme le montre la procédure ci-après
ci :

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
115
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Procédure en cas de panne

Panne constatée par le chauffeur

Appel du chauffeur auprès du responsable


maintenance et de l’agent
l’agen de maîtrise

Sécurisation de la zone (Gyrophares activés, feux


de gabarit, triangle de sécurité et cône de
signalisation)

Arrivée du chef de secteur sur place

Véhicule Diagnostic de la panne par téléphone Véhicule


« Non immobilisée » « Immobilisée »

1 – Réparation immédiate 2 – Nécessité d’intervention


- le véhicule continu son circuit.

Départ d’un véhicule relais Départ d’un agent de


depuis l’agence pour la maintenance
continuité des prestations de
Panne résolue
nettoiement ou de collecte

Le Chauffeur du véhicule en
Délai < 1 panne continue la prestation
avec le véhicule relais
heure et demi

Service d’intervention assurée


en continue

Retour du véhicule réparé au Réparation


dépôt sur place

Retour du véhicule sur l’atelier Appel de la société de


remorquage partenaire, Nécessité de
pour réparation sur place remorquage
Intervention < 2H.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
116
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

1.11 La relation avec la


a Commune
Urbaine

1.11.1Les réunions et comité de suivi

Afin de faire le point sur les prestations, des réunions


réunion seront organisées à fréquence hebdomadaire,
mensuelle, et semestrielle et sur demande de la Commune Urbaine de Marrakech
Marrakech. Le comité
de suivi biannuel prévu à l’article 34.2 du cahier des charges s’inscrit dans cette démarche
d’amélioration continue.
A ces réunions, un récapitulatif pour chaque type de prestation sera proposé :
- Tonnages collectés par tournée et par nature de déchets,
- Voiries balayées et à quelle fréquence,
- Dates, heures et lieux de vidage,
- Incidents d’exploitation de la semaine passée.

Selon la période de l’année (démarrage du contrat, bilan annuelle, préparation d’un évènement
exceptionnel,…), les fréquences des réunions peuvent varier.
varier

Il est à noter que chaque réunion fait l’objet d’un compte-rendu


compte rendu qui fait office de plan d’action.
La cartographie des acteurs appliquée dans le cadre de la recherche de l’amélioration continue est
présentée ci-dessous :

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
117
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Direction Générale
de la Commune Urbaine de
Directeur d’agence Marrakech

Responsable service propreté et


collecte
de la Commune Urbaine de
Chef de service Marrakech

Contrôleurs
de la Commune Urbaine de
Chefs de collecte et propreté Marrakech

Echanges quotidiens

Chefs de secteurs Réunion hebdomadaire

Réunion mensuelle

Réunion semestrielle

1.11.2Les
Les rapports journaliers, mensuels et annuels et autres registres

Notre encadrement a en charge l’information de la collectivité via notre reporting quotidien et par
la réalisation de rapports journaliers, mensuels et annuels
annuels avec le support de notre bureau
d’études.

DERICHEBOURG Environnement s’engage à une transparence maximale dans la réalisation du


service. Cette transparence repose sur plusieurs éléments :
L’organisation de points de rencontres et de réunions hebdomadaires,
hebdomadaires, mensuelles et
trimestrielles selon les niveaux de hiérarchie,
le rapport journalier de suivi des interventions,
le rapport mensuel relatif synthétisant l’ensemble des rapports journaliers,
le rapport annuel,
le suivi des pesées.

Les documents utilisés pour le transfert des informations sont présentés et validés par les services
techniques de la Commune Urbaine de Marrakech.
Marrakech

Par ailleurs, les informations issues de notre système GPS (et du retour des fiches de
service) sont mises à la disposition des services techniques de la Commune Urbaine de
Marrakech qui peuvent consulter les données et localiser l’ensemble de nos véhicule
véhicules
d’intervention en temps réel via un site internet.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
118
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Modalités et format des données


Les données sont transmises au service sous 2 formats :
1 format papier, avec une quantité d’exemplaires à définir par la collectivité
1 format informatique (fichier de type Word, Excel, Acrobat ou Powerpoint)

La liste des destinataires de ces informations sera définie avec la Commune Urbaine de
Marrakech,, lors de la période de préparation du marché.

1.11.2.1 Le rapport journalier

Un document reprenant les principales données de la prestation est transmis chaque jour aux
services techniques, il est transmis le jour même des prestations avant 16h00 par e
e-mail ou par
fax.

1.11.2.2 Le rapport mensuel

Il est remis au plus tard 15 jours après la fin du mois écoulé. Ce compte
compte-rendu compile les
informations des rapports journaliers, comprenant de plus les indications suivantes :
Le plan de sectorisation de balayage et celui de collecte mis à jour ;
Le plan d’emplacement des conteneurs mis à jour ;
Le circuit et l’itinéraire de la collecte et celui du balayage ;
Le plan d’emplacement des corbeilles mis à jour ;
Les secteurs collectés ;
Les secteurs balayés ;
Les places et voies objet de lavage ;
Le tonnage des déchets ménagers et assimilés ;
Le tonnage
nnage des déchets verts ;
Le tableau comparatif de prestations exécutées du mois concerné par rapport aux mêmes
mois des années précédentes ;
Le nombre de conteneurs et Bacs existants ainsi que leurs emplacements ;
Le nombre de conteneurs et Bacs lavés ;
Le
e nombre des caissons métalliques existants et repeints ;
Le nombre et la nature des réclamations ainsi que les interventions données à ces
dernières et les dispositions prises ;
La liste du personnel par type (agent de balayage, agent de collecte, chauf
chauffeur et autres)
indiquant son lieu de travail et tout changement et absence ;
Le nombre et la nature du matériel utilisé pendant le mois ;
Toute activité réalisée et problème survenu durant ce mois.
Ainsi que toute autre information demandée par la collectivité.
colle

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
119
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

1.11.2.3 Le rapport annuel

Il est remis chaque année, avant le 30


3 avril de l’année suivant l’exercice
l’exercice, un compte-rendu
d’exploitation comprenant les indications suivantes :
Effectif du service au 31 décembre de l’année écoulée,
Nombre de véhicules utilisés,
Résultats des pesées effectuées pour chaque flux de déchet collecté avec la répartition par
site de traitement (bilan annuel avec évolution des tonnages),
Nombre d’interventions effectuées et les montants des prestations facturées annuellement,
Les
es modifications intervenues tout au long de l’année (fréquences, périmètres, programme,
matériel,…),
Les indicateurs de suivi en matière d’hygiène et de sécurité,
L’analyse des accidents du travail,
Le plan de formation pour l’année suivante,
Une analyse du service ainsi que différents points visant à son amélioration (réduction
de l’impact environnemental, formation, actions de sensibilisation,…).

L’ensemble de ces éléments est compilé pour l’élaboration du rapport annuel qui est transmis aux
services de la Commune Urbaine de Marrakech à la fois sous format papier et informatique.

Ci-après,
après, quelques pages des rapports annuels pour nos clients SIETREM et ville de Paris
que nous proposons :

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
120
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Le futur rapport annuel de la Commune Urbaine de Marrakech sera établi sur ces modèles et
enrichi des informations relatives à la prestation explicitées précédemment.

Ce document comprendra
Le compte rendu technique
Le compte rendu financier
Le compte d’exploitation
Tel que prévu à l’article 34.5.4 du cahier des charges

1.11.3Le
Le registre des tonnages

DERICHEBOURG Environnement tient à jour un registre en agence sur lequel sont reportés les
tonnages constatés et les renseignements suivants :
numéro du véhicule,
numéro du secteur,
date de la collecte,
date et heure de la pesée,
poids total constaté,
tare du véhicule.

Ce registre, d’une importance primordiale vis-à-vis


vis vis des données transmises à la collectivité, sera
tenu par le responsable d’exploitation en charge du suivi du contrat.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
121
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

1.11.4Le carnet de bord de chaque véhicule de collecte

Chaque véhicule de collecte sera muni d’un carnet de bord où seront consignés, au jour le jour :
le nom du ou des conducteurs,
les kilométrages départ et retour,
les horaires départ et retour,
le secteur de travail,
les papiers
iers officiels du véhicule,
les entretiens périodiques,
le changement des pièces d’usure,
les incidents de collecte (erreurs de tri, travaux, maintenance des bacs, erreurs de jours
via GPS)
les plans de collecte ou de nettoiement en version papier,
les accidents.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
122
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
123
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

CHAPITRE 2
2- LA
LISTE DU MATERIEL
NEUF

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
124
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
125
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

2.1 Le matériel
atériel neuf apporté à la date
d’entrée en vigueur du contrat

Investissement
Véhicule et Puissance Puissance Valeur
Nbre Capacité total (en
matériel hydraulique mécanique d’acquisition
Dirhams)

Bennes tasseuses
16 m3
160 à 190 321 kw à
14 m3 15 14 m3 918 808 13 782 116
bars 1900 tr/min
3
12 m
Benne satellites 6 110 kw à
5 6 m3 339 470 1 697 351
m3 3400 tr/min
Multibenne sur berce 1 315 000 315 000
Camion ampliroll 17
3 803 308 2 409 923
T
Camion
entrepreneur + grue 2 1 113 058 2 226 116
+ grappin
Véhicule atelier /
transport du 1 210 000 210 000
personnel
Chargeuse sur pneu 1 815 760 815 760
110 kw à
Camion plateau 5 305 345 1 526 726
3400 tr/min
Conteneurs en
682 630 429 660
polyéthylène 120 l
Conteneurs en
352 840 295 680
polyéthylène 360 l
Conteneurs en
1 287 2 205 2 837 835
polyéthylène 800 l
321 kw à
Lave conteneurs 3 220 bars max 6 000 l 1 695 680 5 087 039
1900 tr/min
Balayeuse
3 2,5 m3 1 105 288 3 315 865
mécanique
10 à 20
Caissons fermés 25 38 535 963 375
m3
Compacteur
Véhicule équipé d’un
matériel charretier
Véhicule équipé d’un
nettoyeur haute 1 1 000 l 307 445 307 445
pression eau chaude
Citerne d’arrosage 1 8 000 l 761 308 761 308
Chariot de balayage 220 2 450 539 000
Dépôt personnel 6 45 000 270 000
Véhicule de service 12 186 667 2 240 000
Motocyclettes 25 15 000 375 000
Bacs roulant
Corbeilles publiques 2 000 1 575 3 150 000
Système GPS 38 10 195 387 410
Abri conteneur 20 17 481 349 612
Total (en dirhams) 44 292 221

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
126
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
127
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

CHAPITRE 3
3- LA
LISTE DU MATERIEL
NEUF
COMPLEMENTAIRE

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
128
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
129
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

3.1 Le matériel
atériel neuf supplémentaire
apporté tout au long du contrat

Planning d’acquisition du matériel durant la délégation

Véhicule et matériel Début Début Début Début Début Début


Première Deuxième Troisième Quatrième Cinquième Sixième
année année année année année année
Bennes tasseuses
16 m3
14 m3 15
12 m3
Benne satellites 5
Multibenne sur berce 1
Camion ampliroll 17 T 3
Camion entrepreneur + grue +
2
grappin
Ampli roll avec 6 coffrets
Véhicule atelier / transport du
1
personnel
Chargeuse sur pneu 1
Conteneurs galvanisés 1 m3
Conteneurs en polyéthylène
682 343 343 343 343
120 l
Conteneurs en polyéthylène
352 179 179 179 179
360 l
Conteneurs en polyéthylène
1287 427 427 427 427
800 l
Lave conteneurs 3
Balayeuse mécanique 3
Caissons 25
Compacteur
Véhicule équipé d’un matériel
charretier
Véhicule équipé d’un nettoyeur
1
haute pression eau chaude
Citerne d’arrosage 1
Chariot de balayage 220 220
Dépôt personnel 6
Véhicule de service 12
Motocyclettes 25 11 11
Bacs roulant
Corbeilles publiques 1550 513 513 513 513
Système GPS 38
Abri conteneur 20

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
130
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
131
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

CHAPITRE 4- L’ENG
AGEMENT DE
REPRISE DU
PERSONNE
PERSONNEL
COMMUNAL

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
132
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
133
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

4.1 L’engagement sur la reprise des


personnels du lot 3
DECLARATION SUR L’HONNEUR
 Mode de passation : appel d’offres ouvert en application des dispositions de l’art 5 du Dahir n°I-06-15
n°I moharrem
1427(14 février 2006) portant promulgation de la loi n°54-05
n°54 05 relative à la gestion déléguée des services publics
 Objet du contrat :
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH COMPRENANT :
- - LA COLLECTE ET L’EVACUATION DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES,
- - LE NETTOIEMENT DES VOIES ET PLACES PUBLIQUES, AINSI QUE L’EVACUATION DES PRODUITS
PRODUITS DE
NETTOIEMENT.
Lot N° : 3 Zone : arrondissement Guéliz et arrondissement Nakhil

Je, soussigné : Monsieur Thomas DERICHEBOURG – Président Directeur Général ( prénom, nom, qualité au sein de l’entreprise)
Numéro de téléphone 01 55 02 12 00 numéro de fax : 01 55 02 12 09
Adresse électronique : fabrice.lancia@derichebourg.com
Agissant au nom et pour le compte de POLYURBAINE SA (Raison sociale et forme juridique de la société)
Au capital de : 1 000 000 €
Adresse du siège social de la société ZII du Val de Seine – 1 avenue Marcelin Berthelot – 92390 VILLENEUVE LA GARENNE
Adresse du domicile élu ZI du Val de Seine – 1 avenue Marcelin Berthelot – 92390 VILLENEUVE LA GARENNE
Affilié à la CNSS sous le n° SIREN 413027186, inscrit au registre du commerce (localité) NANTERRE (France)
Sous le n°B 143 027 186 n° de patente…(1)…………………………
N° du compte courant postal – bancaire ou à la TGR Nom banque : CREDIT LYONNAIS - CAE BERCY 1 00764
Code banque : 30002
Code guichet : 00764
N° compte : 0000004699U
Clé RIB : 80
IBAN : FR53 3000 2007 6400 0000 4699 U80
BIC : CRLYFRPP (RIB),
en vertu des pouvoirs qui me sont conférés.
Déclare sur l’honneur
1. m’engager à reprendre le personnel communal, affecté aux services de collecte et de nettoiement mis à la
disposition du Délégataire.
.
2. certifie l’exactitude des renseignements contenus dans la présente déclaration sur l’honneur et dans les pièces
fournies dans mon dossier de candidature.

3. reconnais avoir pris connaissance des conséquences relatives à l’inexactitude


l’inexactitude de la déclaration sur l’honneur.
Fait à Villeneuve La Garenne, le 27 mars 2014
Signature et cachet du concurrent
Thomas DERICHEBOURG
Président Directeur Général

(1) pour les concurrents non installés aux Maroc, préciser la référence aux documents équivalents lorsque ces documents ne sont
so pas délivrés
par leur pays d’origine ou de provenance

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
134
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
135
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

CHAPITRE 5- L’ENG
AGEMENT D’OCTROI
DE COMPLEMENT DE
REMUNERATION AU
PERSONNEL
COMMUNAL

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
136
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
137
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

5.1 L’engagement sur la rémunération


des personnels du lot 3
DECLARATION SUR L’HONNEUR
 Mode de passation : appel d’offres ouvert en application des dispositions de l’art 5 du Dahir n°I-06-15
n°I moharrem
1427(14 février 2006) portant promulgation de la loi n°54-05
n°54 05 relative à la gestion déléguée des services publics
 Objet du contrat :
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE LA COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH COMPRENANT :
- - LA COLLECTE ET L’EVACUATION DES DECHETS MENAGERS ET ASSIMILES,
- - LE NETTOIEMENT DES VOIES ET PLACES PUBLIQUES, AINSI QUE L’EVACUATION DES PRODUITS
P DE
NETTOIEMENT.
Lot N° : 3 Zone : arrondissement Guéliz et arrondissement Nakhil

Je, soussigné : Monsieur Thomas DERICHEBOURG – Président Directeur Général ( prénom, nom, qualité au sein de l’entreprise)
Numéro de téléphone 01 55 02 12 00 numéro de fax : 01 55 02 12 09
Adresse électronique : fabrice.lancia@derichebourg.com
Agissant au nom et pour le compte de POLYURBAINE SA (Raison sociale et forme juridique de la société)
Au capital de : 1 000 000 €
Adresse du siège social de la société ZII du Val de Seine – 1 avenue Marcelin Berthelot – 92390 VILLENEUVE LA GARENNE
Adresse du domicile élu ZI du Val de Seine – 1 avenue Marcelin Berthelot – 92390 VILLENEUVE LA GARENNE
Affilié à la CNSS sous le n° SIREN 413027186,
413027186 inscrit au registre du commerce (localité) NANTERRE (France)
Sous le n°B 143 027 186 n° de patente…(1)…………………………
N° du compte courant postal – bancaire ou à la TGR Nom banque : CREDIT LYONNAIS - CAE BERCY 1 00764
Code banque : 30002
Code guichet : 00764
N° compte : 0000004699U
Clé RIB : 80
IBAN : FR53 3000 2007 6400 0000 4699 U80
BIC : CRLYFRPP (RIB),
en vertu des pouvoirs qui me sont conférés.
Déclare sur l’honneur
1. m’engager à octroyer un complément de rémunération au personnel communal y compris toute proposition
éventuelle d’amélioration.
.
2. certifie l’exactitude des renseignements contenus dans la présente déclaration sur l’honneur et dans les pièces
fournies dans mon dossier de candidature.

3. reconnais avoir pris connaissance des conséquences relatives à l’inexactitude


l’inexactitude de la déclaration sur l’honneur.
Fait à Villeneuve La Garenne, le 27 mars 2014
Signature et cachet du concurrent
Thomas DERICHEBOURG
Président Directeur Général

(1) pour les concurrents non installés aux Maroc, préciser la référence aux documents équivalents lorsque ces documents ne sont
so pas délivrés
par leur pays d’origine ou de provenance

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
138
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
139
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

CHAPITRE 6
6-
LE
SITE
D’EXPLOITATION

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
140
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
141
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

6.1 Le site d’exploitation

6.1.1 Le site d’exploitation : Proximité et réactivité

L’ensemble des prestations sera géré opérationnellement par notre


agence de Marrakech, qui sera basé sur le parc Ménara-Guéliz mis
à notre disposition pour ce lot. Proximité
En effet, cette agence, qui située en plein cœur du territoire
d’intervention nous permet une réactivité immédiate.

Le site sera rafraîchi et remis à niveau avec tous les équipements


indispensables à l’exploitation :

 Des locaux d’exploitation (bureaux, planning…),


 Des locaux sociaux (vestiaires, sanitaires…),
 Des locaux syndicaux (bureaux CE,
CE DP, CHSCT),
 une aire de stationnement des véhicules,
 Une aire de parking pour les véhicules du personnel,
 Des liaisons téléphoniques,
téléphoniques fax et internet,
 Le raccordement aux différents réseaux (débourbeur
et d’un séparateur à hydrocarbures),
 Un atelier tout équipé conformément aux normes
de sécurité permettant l’entretien et la maintenance
de l’ensemble du parc roulant,
 Une aire de lavage,
 Un marquage au sol pour le stationnement des véhicules,
 Un site est entièrement clôturé et surveillé 24h/24.

L’ensemble des bâtiments sera équipé de détecteurs de présence afin de


limiter au maximum la consommation d’électricité pour l’éclairage des
locaux. De plus, sur chaque point d’accès à l’eau courante, des robinets
économiseurs d’eau seront installés afin de réduire la consommation
d’eau potable sur site et d’économiser les ressources naturelles.

Nous utiliserons également les dépôts annexes Guéliz et Daoudiate pour la prise de service de
nos balayeurs manuels.

Pour compléter ce dispositif,, 6 conteneurs maritimes seront déposés en différents points


stratégiques de la zone d’intervention pour permettre le stockage du matériel et optimiser les
temps de trajets des personnels pour se rendre sur leurs secteurs de nettoiement.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
142
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Pour rappel, les équipements prévus pour l’atelier sont les suivants:
Désignation du matériel mis en place Quantité
Pied a coulisse digital l, 150 mm 0068,00 2
Clé a chocs broche longue en 1'' 515,3760 1
Coffret de douilles longues en 1'' 24 a 38 515,0308 2
Servantes équipées 228 outils 800,7227 4
Chariots de visite 500,8090 2
Récupérateur d'huile 70 litres 700 052 1
Booster de démarrage en 12 et 24 v sb pro1224 1
Enrouleurs de tuyaux d'air d, 13 longueur 20 m, 150,4020 1
Ensemble complet de chalumiste et soudeur ox ad 1
Perceuse visseuse sur accus en 18 v bhp 453rhex 1
Chargeur de batteries 12V et 24V fl 2213d 1
Nettoyeur hp usage intensif 7 h/jour hps 160/18 1
Cric manuel extra bas cmu6 t hauteur mini 90 mm 160,0368 1
Cric hydro pneumatique cmu 22 t, 160,0730 1
Passelle alu 7 marches 2377,307 1
Poste de soudure mig dévidoir sépare powertec 305 s 1
Cagoule de soudeur optoelectronique réglable 1
Masse de 5 kgs 142,6501 1
Lampe porto flh 6v 4
Lampe individuelle rechargeable 150,4305 4
Enrouleurs électrique 25 m, trb 425257 2
Pistolets de gonflage + kit k5 mic 1
Meuleuse makita ø 230 2200 w 1
Meuleuse makita ø 125 700 2
Jeux de pinces circlips 550,2375 4
Carton de disques ø 125x3,2 2
Carton de disques ø 230x3,2 6
Régleur de phares vo laser 1
Etablis piétement acier plateau bois de 40 mm e200b 2
Etaux de 150 914006 2
Ecran de soudure 2000 x 1900 ecog6 2
Poste de soudure arc en 230 v cott175s 1
Carton de baguettes de soudure ø2,5 x 350 4
Clé stillson de 24'' 114,0024 1
Boite de forets de 1 a 13 2076gp25 4
Touret meule/meule ø200 503823 1
Aspirateur eau poussières vp 1500/27 1
Multimètres testeurs 150,1480 4
Jeu de 6 colonnes de levage (PTAC Max 32 t° 2
Cuve huile (moteur et hydraulique) à mettre en place 2
Système de fils et de tuyaux sous pression pour distribution et collecte huiles 1
Bacs de rétention 5
Pompe AdBlue et réservoir 3000 L 1

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
143
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Désignation du matériel mis en place Quantité


Barre a mine de 1250 mm 156,0597 1
Pinces monseigneur 600 mm 156,591 2
Coffret de pince a sertir et cosses 442,066 1

Fer à souder instantané 70 w 381025 1


Coffret de pince a rivets + assortiment 150,9520 1
Armoire atelier métallique a serrure 312,01 3
Armoire à clés de véhicules ( 70 ) ac70 1

Paires de lunette meuleur 60840 15


Paires de lunette soudeur 60845 4
Paires de gants soudeur arc 2514 5
Paires de gants monteurs 2240 50

Compresseur insonorise 57 m3/h + cuve+sécheur pro60h500 1


Clé a sangle pour filtre maxi ø 150 114,0150 1
Jeu de chandelles alu 3t 160,0315 4
Chandelle réglable cmu 16t ab16 290 8

Clé dynamométrique 1/2 - Rèf: 515.1582 1


Clé à chocs pneum1/2 Réf: 515.1215 4
Coffrets douilles 1/2de 10 à 34 + 2 rallonges - Réf: 918.0623 4
Coffrets pince + 400 écrous à sertir - Rèf: 004.806 1

Perceuse électrique - Diamètre 13 - Réf: HP2051FH 2


jeu de clés plates/œil à cliquet 4
Jeu de clés mixtes 29.30.32.36.41.46.48.50 - Réf: 517.0029 4
Clé molette Long: 60 - Réf: 577.0600 2

Clé molette Long: 45 - Réf: 577.0450 2


Pompe à graisse manuelle pour cartouche - Réf: 36208 2
Presse hydraulique 40 T 1
Etagère Atelier/EPI: 57,60m2/unitaire 2

Chariot mobile fut de graisse + distributeur 1


Fourgon dépannage atelier type master L2 H2 1
Equipement fourgon type L2H2 1
Gerbeurs électrique CMU 1000kg 1

Valises d'intervention - Rèf: 911-0731


911 1

Stock de pièces détachées :

Le stock de pièce est directement géré par le responsable d’atelier.


d’atelier

On y trouve toutes les pièces et consommables indispensable à la maintenance et notamment :

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
144
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

- Filtre à huile, à air, à gasoil,


- Feux et Lampes, phares
- Bouton d’arrêt d’urgence,
- Huile hydraulique pour moteur,
BV, pont,
- Contacteurs,
- Capteurs de sécurités,
- Flexibles,
- Balais de rechange,
- Pare choc,
- Puits de marche,
- Marche pied,
- Main courante,
- Rétroviseurs,
- Plaquette de frein, disques de freins
- Joint de porte,
- Carters,
- Quincaillerie,
- Caméra,
- Signalisation,
- Vérins,
- Coussins de suspension.

L’ensemble des agences DERICHEBOURG Environnement est aujourd’hui triplement


certifiée ISO 9 001 / ISO 14 001 / OHSAS 18 001.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
145
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

CHAPITRE 7-- LES


RESSOURCES
HUMAINES

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
146
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
147
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

7.1 Les moyens humains mis en œuvre

Les CV de l’équipe de gestion


estion qui vous a été présentée en partie 1.4 se trouvent en annexe de ce
mémoire technique. Ces CV sont présentés conformément au cadre du règlement de la consultation.

Cette équipe est complétée sur place par les personnels de DERICHEBOURG Maroc dont voici
l’organigramme.

L’encadrement direct des prestations est réalisé depuis l’agence DERICHEBOURG


environnement de Marrakech dont l’organigramme
l’organigr se trouve en partie 2.3 : « L’encadrement des
prestations ».

Le récapitulatif complet des moyens humains mis en œuvre pour ce marché est donné dans les
tableaux ci-après,
après, conformément au règlement de la consultation:

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
148
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

7.1.1 Personnel d’encadrement et d’administration

Désignation Effectif Modalités d’intervention

Directeur général 1 Ponctuelle

Directeur général adjoint 1 Ponctuelle

Directeur d’exploitation 1 Ponctuelle


Ingénieur chef de l’exploitation
1 Permanent
(directeur agence)
Technicien Chef du service
Permanent
(Responsable exploitation + chefs de 3
service)
Chef du Parc
1 Permanent
(chef atelier)

Directeur administratif et financier 1 Ponctuelle

Chef Personnel 1 Ponctuelle


1 Permanent
Responsable Qualité et Sécurité
+1 Ponctuelle
Assistante de Direction 1 Ponctuelle

Assistante d’Exploitation 1 Permanent

Responsable Collecte 1 Permanent

Responsable Nettoiement 1 Permanent

Responsable des études 2 Ponctuelle


Support
Informaticien Ponctuelle
informatique siège

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
149
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

7.1.2 Personnel d’exploitation

Désignation Effectif

Chef d’équipe 17

Chauffeur Poids lourd 44


Chauffeur Poids léger 2

Agents (ripeurs / balayeurs) 327


Mécanicien 2

Electricien
Aide mécanicien 1

Chaudronnier

Tôlier 1
Pneumaticien 1

Laveur 1
Graisseur

Gardien En fonction des besoins

Coursier En fonction des besoins


Femme de ménage 1

Magasinier
Agent sécurité En fonction des besoins

Autres (ambassadeurs de propreté) 3

NOTA : Les effectifs saisonniers ont été lissés


lissé sur l’année, ils représentent l’équivalent de 14
salariés à temps plein sur l’année.
l’année

Notre dimensionnement nous amène à la mobilisation d’une cinquantaine de personnes par rapport
à la liste des personnels du cahier des charges :

Personnel à reprendre Personnel dimensionné Ecart

(Personnel d’encadrement
permanent inclus, soit 9
personnes)

361 409 + 48

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
150
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

7.1.3 Personnel d’encadrement

Modalité Salaire
Expériences
Nombre de Formation et d'intervention mensuel Observ
Fonction professionnell
personne diplôme (permanente, but (en ation
es
ponctuelle DH)

Ingénieur chef de
1 Permanent 45 000
l’exploitation
Responsable
1 Permanent 17 570
d’exploitation
Chef de service
(collecte, 2 Permanent 9 577
nettoiement)
Chef du Parc (chef
1 Permanent 11 025
atelier) Personnels repris pour
Responsable Qualité la majeure partie
1 Permanent 9 577
et Sécurité
Assistante
1 Permanent 4 000
d’Exploitation
Responsable
1 Permanent 5 001
Collecte
Responsable
1 Permanent 5 001
Nettoiement
Chef d’équipe 17 Permanent 3 664
Ambassadeurs de
3 Nouveau à Marrakech Permanent 3 664
propreté

Soit 29 personnes dédiées à l’encadrement du contrat.

Le + DERICHEBOURG
Environnement

L’ensemble des personnels « encadrement » voit son salaire mensuel


augmenté de 500 dirhams brut au minimum.
Les salariés du délégant mis à notre disposition bénéficient des
compléments de rémunération prévus au cahier des charges.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
151
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

7.2 Notre Politique Sociale

Préambule social

Considérant que la qualité de la gestion et de la motivation du personnel constituait le meilleur


levier pour assurer une qualité de service optimale auprès de ses clients, DERICHEBOURG
Environnement développe une politique sociale novatrice avec une forte sensibilisation de son
encadrement à la gestion des ressources humaines.

Cette politique est affichée en permanence y compris dans la plaquette de présentation de la


société.

7.2.1 L’accompagnement du changement comme ligne directrice des nos


reprises de marché et du transfert des salariés

DERICHEBOURG ENVIRONNEMENT s’engage à reprendre l’intégralité des salariés


affectés au présent marché, sous réserve de justification d’affectation.

Conscients que la qualité de la prestation que nous rendons à nos clients est intimement liée au
processus de reprise des personnels transférés, nous avons à cœur d’accompagner le
changement en tenant compte des facteurs sociaux
socia et humains.

Pour cela, nous nous appuyons sur une forte expérience de reprise de personnels sur des
marchés de collecte comme de nettoiement urbain, dans des contextes sociaux parfois exigeants.
Parmi les reprises récentes que nous avons gérées, nous pouvons
pouvons évoquer le transfert de près de
600 salariés pour la ville de Paris en 2009 (collecte), le transfert de près de 200 salariés pour la

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
152
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Communauté Urbaine de Marseille en 2010 (nettoiement urbain) ou encore le transfert de près de


110 salariés pour la ville de Lille en 2012 (nettoiement urbain).

En collaboration permanente avec nos clients, nous développons des solutions responsables et
adaptées pour accompagner au mieux nos salariés dans le changement.
changement.

Pour préparer les transferts d’activité, la Direction


Dir de DERICHEBOURG ENVIRONNEMENT
déploie les moyens humains à la hauteur de ses ambitions. L’ensemble de nos équipes
Développement, Opérations et Ressources Humaines se mobilise. Notre priorité est d’établir une
relation de confiance et de proximité avec nos interlocuteurs.

Pour cela, des rencontres sont tout d’abord organisées avec les partenaires sociaux identifiés
identifiés. Il
s’agit de comprendre quelles questions se posent et quels freins éventuels pourraient se manifester
en amont de la reprise. Nous faisons en sorte d’apporter à nos interlocuteurs des réponses
simples, directes et rapides.

Cette démarche d’écoute sociale


socia est primordiale. Elle s’accompagne
également d’une communication écrite ou directe très régulière avec nos
futurs collaborateurs.

Nous adressons par exemple des courriers à nos salariés pour leur souhaiter une bonne
intégration et pleine réussite dans notre entreprise. Nous leur communiquons l’adresse de leur
futur lieu de travail et les invitons à le visiter. Nous leur exposons les objectifs que nous nous
fixons pour satisfaire notre client.

Nous organisons également des événements conviviaux destinés à l’ensemble des personnels
repris afin que les équipes de Direction se présentent et que les salariés puissent découvrir la
société qui va les accueillir.

Lors de ces rencontres, la Direction a à cœur de créer le lien nécessaire pour accompagner et
rassurer les salariés. Pour ceux qui le souhaitent, des entretiens individuels sont proposés
proposés,
afin d’échanger sur des situations personnelles particulières et pour répondre aux questions qui
seraient en suspens.

Dans un contexte où des changements d’organisation


d’organisation de la prestation seraient à prévoir
(redécoupages, changements des horaires, intégration de nouvelles activités, procédures
différentes…), des ateliers de travail sont organisés dans le but de communiquer sur les
enjeux et les objectifs,, de recueillir des informations pratiques ou les idées qui nous permettrons
d’assurer au mieux nos prestations.

Par cette démarche participative,


participative, nous souhaitons que nos futurs collaborateurs soient impliqués
directement dans la satisfaction de notre client.
client Nous souhaitons
tons également reconnaître leur
professionnalisme, leur connaissance du terrain et leurs compétences techniques.
Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
153
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Afin qu’ils s’approprient complètement leur nouvel environnement de travail, nous organisons aussi
de journées portes ouvertes dans nos locaux.
locaux. A cette occasion, nous leur remettons leurs
Equipements de Protections Individuels (EPI) que nous prenons soin de commander après
une prise de taille individualisée. Ils découvrent également les matériels qui leurs seront confiés
pour l’exécution de la prestation.
restation.

Au moment du démarrage, la Direction met tout en œuvre pour assurer une qualité de
service optimale dès le premier jour de prestation.

Enfin, dans l’hypothèse de recrutement de nouveaux collaborateurs, ceux


ceux-ci se feront en
priorité sur le bassin d’emploi de la Commune Urbaine de Marrakech afin de dynamiser
et/ou de pérenniser la situation sociale et économique dans la localité d’implanta
d’implantation.
Ces personnels suivront les stages de formations internes, préalablement à leur
affectation.

Pour ces recrutements, nous nous rapprocherons des associations de quartiers et des
organismes sociaux spécialisés

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
154
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

7.2.2 Classification des postes de travail et rémunération des salariés


L’organisation du temps de travail que nous mettrons en place est la suivante :

- 7,33 heures par jour (6 jours sur 7 avec 1 jour de repos, soit 44h par semaine)
semaine),

Ancienneté
En complément de la rémunération de base, chaque salarié bénéficie, en fonction de son
ancienneté, d’une prime d’ancienneté.
d’ancienneté. L’ancienneté du personnel des titulaires actuels sera
reprise à l’identique et continuera à évoluer conformément aux spécifications en vigueur.

Les autres primes et indemnités


En complément du salaire de base et de la prime d’ancienneté, les salariés
bénéficient d’éléments annexes de la rémunération. Ces indemnités ou primes
sont versées en fonction de la nature des postes et des
des responsabilités

Les modalités de reprise du personnel associées à l’organisation du travail et à la


rémunération permettent à DERICHEBOURG Environnement de garantir à la collectivité,
la qualité du transfert du personnel du titulaire actuel et la qualité de l’exécution des
prestations contractuelles.

Lors du transfert du personnel, l’entreprise s’engage a minima au maintien des niveaux


de rémunération du personnel titulaire actuel.

Par ailleurs, une politique de prime d’intéressement est mise en œuvre sur chaque agence, dont
le versement est subordonné à l’atteinte d’objectifs chiffrés :
La réduction de la consommation de Carburant,
L’optimisation des itinéraires,
La diminution des accidents de la route et du travail,

Ces objectifs sont approuvés par les représentants du personnel et influencent dans le bon sens les
comportements individuels et collectifs dans tous les domaines.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
155
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Le + DERICHEBOURG
Environnement
Une société respectant scrupuleusement les Conventions Nationales en
vigueur concernant les activités de collecte de déchets au Maroc,
garantissant le maintien de l’emploi pour l’ensemble du personnel
ouvrier affecté au présent marché et donc une qualité maximale des
prestations.

7.2.3 La responsabilité sociale de l’entreprise

En annexe de ce mémoire technique, se trouve le rapport VIGEO sur la démarche d’amélioration


continue de la responsabilité sociale de l’entreprise.

Ce rapport décrit les actions mise en œuvre par DERICHEBOURG environnement en matière de
gestion des ressources humaines.
La qualité des conditions d’emploi : objectivité et transparence des rémunérations,
qualité de la protection sociale
La qualité de la gestion de l’emploi et des compétences : qualité de la gestion des
emplois,, développement des compétences et de l’employabilité
La qualité des dispositifs de reprise des personnels
La qualité des conditions de travail : protection de la santé et de la sécurité, respect et
aménagement des temps de travail.
La promotion du dialogue
dialogu social : la promotion de la participation des salariés, du
dialogue social et de la négociation collective
La prévention des discriminations et la promotion de l’égalité des chances
La contribution à l’insertion par l’emploi des publics qui en sont éloig
éloignés

Tous ces éléments sont détaillés dans ce rapport et dans les différentes parties consacrées de ce
mémoire.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
156
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

7.2.4 Politique de management du personnel

La politique de management de DERICHEBOURG Environnement repose sur des leviers


permettant le développement de la motivation des salariés, des pratiques managériales adaptées
au métier et à la typologie des salariés exerçant les prestations.

Ces leviers de management sont :


Le développement des compétences individuelles
ind et collectives,
L’amélioration des conditions de travail,
La qualité du dialogue social,
La définition de modes opératoires clairs,
Un management opérationnel quotidien.

Le développement des compétences

Les pratiques managériales de DERICHEBOURG Environnement reposent sur sa volonté


d’accroître les compétences de chacun, d’améliorer les performances individuelles et d’anticiper sur
l’évolution de ses métiers.

DERICHEBOURG Environnement conçoit la formation comme un outil au service d


des orientations
stratégiques générales de l’entreprise tous secteurs confondus (opérationnel, commercial,
administratif et financier) pour autant qu’elle s’inscrive dans la recherche d’une compétence
collective.
En effet, le regroupement de collaborateurs bien formés et qualifiés ne constitue pas forcément une
équipe gagnante et la compétence collective ne repose pas sur la simple addition des compétences
individuelles.

DERICHEBOURG Environnement a su développer des actions de formation répondant à une


cohérence d’ensemble ; des actions qui permettent aux compétences individuelles d’être
complémentaires. Ces formations doivent favoriser la polyvalence et nécessitent d’être formalisées,
c’est-à-dire
dire utilisées incontestablement dans l’action quotidienne de nos
nos activités et selon nos
procédures.

La recherche de cette cohérence permet aujourd’hui à DERICHEBOURG Environnement de


développer sa performance et d’améliorer la qualité de ses prestations.

L’organisation des activités se fait autour des efforts suivants :


développement de notre marché,
renforcement des compétences individuelles,
responsabilisation accrue des collaborateurs,
détermination des risques professionnels,
modernisation de l’outil informatique.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
157
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

La politique de formation s’articule autour


autour de quatre axes stratégiques majeurs :
la préparation à l’exercice de nouveaux savoir-faire
savoir faire dans le cadre de chaque métier,
la maîtrise et l’optimisation du service rendu,
l’élévation du niveau d’expertise de l’ensemble des collaborateurs à tous les degré
degrés
d’implication,
l’implication plus forte de l’encadrement dans le diagnostic, la mise en œuvre et le suivi des
actions de formation.

Notre volonté :

Adapter les projets de formation aux besoins de l’entreprise,


Favoriser la promotion interne par le développement personnel,
Innover en matière d’accompagnement des nouveaux collaborateurs.

La formation des responsables et de l’encadrement

Une réunion d’information et de formation concernant la sécurité est organisée, au sein de chaque
Agence DERICHEBOURG Environnement à chaque démarrage de contrat. L’objectif de cette
journée est d’apporter à l’encadrement connaissances et outils en la matière.
Cette action de sensibilisation auprès de l’encadrement (Responsables d’agence, d’exploitation et
Agents
ents de secteurs et de mouvement…), permet d’engager dès le départ une politique sécurité
durable.

Par ailleurs, une formation au management d’équipe et à la gestion de crise est organisée une fois
par an pour l’ensemble du personnel d’encadrement.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
158
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

L’amélioration des conditions de travail : un outil de management permanent

Nos salariés effectuent des métiers à risques et demandent une attention de tous les instants à la
santé, à l’hygiène et la sécurité.
Ainsi, DERICHEBOURG Environnement a pour objectif prioritaire l’amélioration des conditions de
travail et le bien-être
être de ses salariés. Pour cela, un effort tout particulier est fait sur la qualité de la
formation, la définition de modes opératoires précis, la qualité d’écoute
d’écoute et d’organisation de
l’encadrement. Les conditions de travail quotidiennes des salariés s’en trouvent améliorées et, par
effet boule de neige, le nombre d’accidents du travail diminue.
Le suivi des accidents de travail constitue un indicateur de la qualité
qualité des pratiques managériales du
groupe et de chaque exploitation.
L’identification des risques, la formation des personnels et l’intégration de la prévention à chaque
étape du management sont les trois domaines où l’entreprise agit.

Toutes les activités de DERICHEBOURG Environnement sont équipées d’un outil méthodologique
d’analyse des risques professionnels. Des recommandations pratiques sont diffusées auprès de
tous nos établissements. Un coordinateur prévention/sécurité est chargé de synchroniser tout
toutes les
actions dans ce domaine.

Préserver la sécurité des équipes suppose d’améliorer non seulement les équipements de
protection collective et individuelle, mais aussi l’ergonomie des matériels ainsi que les processus de
production. Une collaboration active
active se met également en place avec les entreprises de travail
temporaire.

L’ensemble de ces actions permet aujourd’hui à DERICHEBOURG Environnement d’enregistrer


une baisse significative des taux de fréquence et de gravité des accidents et d’afficher l’un des
taux d’accidents du travail les plus bas de la profession.

Notre volonté :

Des « bonnes pratiques » pour respecter au quotidien la sécurité et la santé de


chacun,
Des efforts de recherche-développement
recherche développement pour réduire la pénibilité des tâches,
La mise en place de systèmes de management à la sécurité.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
159
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

La qualité du dialogue social : l’écoute au service des prestations

Le bon fonctionnement d’une société de service dont les prestations reposent quasi
quasi-exclusivement
sur la motivation et la formation du personnel, repose sur la qualité des relations tant avec ses
clients qu’avec ses employés.

Un des objectifs prioritaires de DERICHEBOURG Environnement est de renforcer la concertation


avec ses salariés pour créer une véritable dynamique commune
commu de progrès.

DERICHEBOURG Environnement qui est une entreprise « à taille humaine », a su se forger une
véritable identité qu’elle a su faire partager à ses collaborateurs.
Ils sont donc au cœur de cette préoccupation puisque ce sont eux qui, par leur ttravail, génèrent de
la richesse.

Il faut donc prendre en compte leurs besoins, leurs attentes et leurs difficultés.

DERICHEBOURG Environnement s’attache d’autant plus à cette tâche que la recherche


permanente de plus de productivité et d’efficacité ne la rend pas simple.

Ainsi, DERICHEBOURG Environnement s’est engagé dans une politique sociale ambitieuse :
maintien d’un dialogue permanent avec les institutions représentatives du personnel,
recherche de la pérennité des emplois, notamment en favorisant les reconversions et les
reclassements en cas de restructurations,
lutte contre l’exclusion sociale par la formation (alphabétisation), par l’inse
l’insertion (embauche
de salariés en grande difficulté sociale) et le tutorat des jeunes (nouveaux contrats de
professionnalisation).

Notre volonté :

Un dialogue permanent avec nos collaborateurs qui favorise l’amélioration du


service rendu au client,
La « dimension sociale » comme un moyen majeur d’avenir.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
160
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

7.3 Le management par la qualité

7.3.1 Le management par les processus

Un des principes de base du management repose sur la clarté des attentes réciproques et la
définition précise des tâches et missions entre l’encadrement et chaque salarié. En effet, une
mission mal ou insuffisamment définie ne peut, d’une part, être correctement exécutée, générant
une insatisfaction de la collectivité, et d’autre part, ne permet pas de développer la motivation du
personnel
nel en charge de l’exécution de la prestation.

Avant toute diffusion et formation du personnel, les procédures, les modes opératoires et les
consignes de travail nécessaires à la bonne exécution de chaque prestation de collecte de
transmission d’informations
ons sont élaborés et transmis aux services de la collectivité pour validation
et application.

Ces documents proposés par DERICHEBOURG Environnement respectent l’ensemble des


exigences des normes ISO 9001, ISO 14001 et OHSAS 18001 pour les activités de col
collecte et de
nettoiement de DERICHEBOURG Environnement.
Environnement

L’ensemble de ces documents qui concernent les activités de collecte et de nettoiement sont
présentés aux services de la collectivité afin de les expliquer et de les valider. Lors de cette phase
de validation,
lidation, pendant la période de préparation et de mise au point du marché, DERICHEBOURG
Environnement intègrera les remarques formulées par les services et adaptera ses procédures dans
l’application du cahier des charges du marché. Ainsi, des modes opératoires
opératoires et consignes de travail
spécifiques seront créés et personnalisés.

Chaque nouveau salarié recruté (CDI, CDD ou intérim) est formé à ces procédures opératoires et
ces consignes de travail préalablement à son affectation sur son poste.

Cette formation est réalisée dans le cadre du processus RH qui intègre les règles de sécurité dans
la formation d’accueil et ré-accueil
accueil au poste.

Les documents support sont :


La fiche « accueil/ré-accueil
accueil au poste »,
Les fiches prévention incluses dans les
les diaporamas adaptés aux différentes activités,
Le questionnaire qui suit le diaporama.

Par la suite, le personnel est sensibilisé de manière régulière sur des thèmes précis comme la
vitesse de conduite, les stupéfiants...

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
161
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

7.3.2 Le système QSE (Qualité Sécurité Environnement)

Pour les prestations de collecte sur le territoire de la Commune Urbaine de Marrakech


Marrakech,
DERICHEBOURG Environnement s’engage à établir un plan qualité sécurité environnement
conforme aux spécificités et aux exigences de la collectivité.
collectivité. Il est rédigé par notre responsable
QSE. Il comprend entre autre notre politique QSE.
L’ensemble de nos documents certifiés se trouve en annexe n° 3 de ce mémoire
technique.

Notre système QSE, triplement certifié ISO 9001, ISO 14001 et OHSAS 18001 s’articule autour
des processus organisationnels suivants :
Le processus administratif et financier,
Le processus ressources humaines,
Le processus qualité sécurité environnement,
Le processus technique,
Les processus développement,
Le processus exploitation : avec deux sous-processus
processus collecte/nettoiement et déchetterie
déchetterie.

Ces processus sont englobés dans le processus amélioration continue.

Cartographie des processus

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
162
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Le Processus administratif et financier comprend la gestion administrative de notre activité,


des achats et des fournisseurs, en passant par la facturation sous la surveillance du contrôle de
gestion.

Le processus Qualité/Sécurité/Environnement assure la surveillance de l’ensemble du


système qualité (exécution d’une bonne prestation),
prestation), sécurité (évaluation des risques) et
environnement (veille réglementaire…).

Le processus développement permet à la société de se développer en assurant la veille


commerciale et la réponse aux marchés publics. Le bureau d’étude intervient jusqu’à la mise en
place et la validation de la prestation.
prestation

PROCESSUS ADMINISTRATIF PROCESSUS PROCESSUS DEVELOPPEMENT


ET FINANCIER QUALITE/SECURITE/ENVIRONNEMENT
Gestion des achats et des fournisseurs Veille réglementaire Evaluation des risques Recueil et sélection des appels d’offre

Facturation Surveillance du système QSE Etude, montage du dossier et validation

Comptabilité Gestion du système documentaire QSE Préparation de la prestation

Contrôle de gestion Gestion des situations d’urgence Validation et lancement de la prestation

Les Processus Ressources Humaines (RH) et Processus Technique structurent la gestion des
ressources humaines et matérielles, des infrastructures, de leurs achats :

PROCESSUS RESSOURCES PROCESSUS TECHNIQUE


HUMAINES
Mise en exploitation des équipements et infrastructures
Recrutement

Accueil, formation, sensibilisation Surveillance des équipements

Gestion du personnel Planification des interventions internes et externes

Evaluation du personnel Réalisation des opérations d’entretien et maintenance

Ces processus de fonctionnement sont gérés par les pilotes de processus qui sont les chefs des
différents services concernés.

Cette gestion a pour base


La fiche processus RH ,
La fiche processus technique,
La fiche processus développement,
La fiche processus exploitation
La fiche processus administratif et financier,
La fiche processus QSE,
La fiche amélioration continue.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
163
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Le Processus exploitation est composé de deux sous processus métier :


 Le sous-processus
processus collecte et nettoiement
 Le sous-processus
processus déchetterie.

PROCESSUS DE COLLECTE / NETTOIEMENT

Planification Identification Lancements Réalisation Contrôles et Retour Gestion


des des moyens des des traitement des des administrative
services humains et tournées prestations incidents tournées des
matériels tournées

PROCESSUS DECHETTERIE

Planification Accueil et Préparation Rotation des Gestion


des orientation des caissons administrative
activités déchetterie enlèvements

Le sous-processus collecte et nettoiement présenté ci-dessus,


cadre les prestations quotidiennes effectuées sur le terrain par les
étapes suivantes :

Avant la prestation :
Une planification des opérations basée sur l’instruction de
travail « préparation de la prestation » visant à optimiser les
moyens matériels et humains mis en œuvre et à réduire autant
que possible les aléas et nuisances.

Une vérification systématique de l’état


l’é du matériel roulant et
de la présence des documents de bord effectuée avant le départ
des équipages grâce à la fiche « contrôle véhicule ». Ce contrôle
est réalisé par le conducteur et l’agent de maîtrise.

Pendant la prestation :
La prestation est réalisée
alisée dans le respect rigoureux du
planning d’intervention, des procédures et modes opératoires,
des exigences client, des consignes de sécurité, du Code de la
Route, des protocoles de sécurité des exutoires.
Des suivis et contrôles terrain quotidiens par nos chefs de
secteur sont organisés pour vérifier la bonne exécution de la
prestation. Les contrôles sont formalisés par la fiche « contrôle
terrain collecte » ou « contrôle contradictoire »

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
164
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Après la prestation :

FEUILLE DE SERVICE
N°: auto Le matériel roulant est quotidiennement contrôlé et
Agence : auto
Client : auto
Départ prévu à : auto Tournée : auto
nettoyé.
ACTIVITE DATE VEHICULE IMMAT CONSOMMATION GPS

PERSONNEL CODE SOCIETE HEURE DEB HEURE FIN PAUSE RETARD Les éléments concernant la prestation (incidents,
Chauffeur

Equipier 1 pesées, gazole, etc.…) sont enregistrés.


Un compte rendu précis des prestations établi grâce
Equipier 2

ITINERAIRES HEURES KM LIEUX VIDAGES

aux feuilles de service, d’anomalies et/ou de refus


DE TICKET
DEPART DEPOT HEURE DECHETS POIDS
VIDAGE Numéro

DEB :

SECTEUR
FIN : est transmis au client.
DEB :
L’ensemble des données d’exploitation est classé et
SECTEUR

archivé à l’agence.
FIN :

RETOUR
DEPOT
En parallèle, la maintenance curative et préventive
OBSERVATIONS Chauffeur Responsable

du matériel et le remplacement de tout matériel


défectueux sont organisés en s’appuyant sur les
fiches « contrôle véhicule » et le
les fiches « Demande
de Réparation ».
Pendant toute la durée du contrat :
Les incidents et non-conformités
conformités décelés en interne ainsi que celles détectées par le client
font l’objet d’un traitement systématique au sein de notre atelier.
Les actions préventives ad hoc sont déclenchées si besoin.
Afin de vérifier le bon fonctionnement de l’agence, des audits internes sont régulièrement
organisés.
Les salariés de l’entreprise sont fréquemment formés et sensibilisés par le formateur
interne à la qualité de la prestation et à la sécurité.

Ce mode de management par la qualité, la sécurité et l’environnement, nous permet d’assurer à la


collectivité une prestation irréprochable,
irréprochable à travers le processus d’amélioration continue qui
garantit le contrôle constant de nos services par des analyses et réunions régulières qui ont pour
but de faire progresser la satisfaction de nos clients en permanence.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
165
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

PROCESSUS AMELIORATION CONTINUE

Mise en œuvre
uvre des Analyse des Prise de décision et mise Synth
Synthèse des
Orientations de Objectifs et Recueil des
plans d’actions
actions et données en réunion en œuvre des actions données en comité de Revue de Direction
la Direction planification par données
activitéss par hebdomadaire et correctives ou Direction (trimestriel) (semestrielle)
processus
processus mensuelle préventives

Ainsi, l’ensemble des Processus est surveillé par chaque pilote


te grâce aux indicateurs dits de
surveillance et par les indicateurs qui découlent des objectifs de la direction.

Lors des revues de processus, tous ces indicateurs sont analysés.


analysés. En fonction des résultats,
des actions correctives sont mises en place, voire
voire de nouveaux objectifs permettant d’améliorer la
prestation de manière continue.

7.3.3 Le dispositif de contrôle

Les contrôles internes

Pour assurer un service en adéquation avec les attentes de la Commune Urbaine de Marrakech
Marrakech,
DERICHEBOURG Environnement organise des contrôles de qualité de prestation en interne. Ces
contrôles sont réalisés par le personnel encadrant de la société (agents de maîtrise).

Le contrôle des prestations terrain


Les suivis de prestation sont effectués en voiture ou à pied, selon le type de contrôle avec comme
support la fiche de contrôle terrain qui est personnalisée et adaptée aux exigences du territoire.

Ce contrôle fait partie intégrante de la diffusion des « bonnes pratiques », car il peut être réalisé en
compagnie des ouvriers
iers et/ou avec les services techniques de la Commune Urbaine de Marrakech
Marrakech,
à qui l’explication du contrôle sert de formation en situation réelle.
Par ailleurs les fiches de contrôle sont contresignées par les ouvriers et les éventuels défauts
relevés sont corrigés avec le personnel à l’issue du contrôle.

Un planning de contrôle est établi de façon à ce que chaque itinéraire soit contrôlé 1 fois au
minimum par mois.

Ce planning est élaboré par le responsable d’exploitation qui en confie la mise en œuvre aux chefs
de secteur terrain.
Le responsable d’exploitation analyse l’ensemble des fiches. Il coordonne les actions correctives
nécessaires, le cas échéant.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
166
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

La vérification des feuilles de service


Les feuilles de service sont contrôlées et vérifiées chaque jour par notre personnel administratif.
Chaque écart trop important de temps ou de kilométrage par rapport à la référence constatée est
alors expliqué par l’équipage (panne, problème de circulation…). Ce contrôle est réalisé
parallèlement avec notre outil
til de géolocalisation qui enregistre le parcours et les activités
de chacun de nos matériels roulants.

La satisfaction client
L’indicateur de traitement des évènements (dysfonctionnements…) permet le contrôle de la bonne
application de la procédure de gestion
ge des non-conformités
conformités et d’action d’amélioration.

7.3.4 Le contrôle de gestion

En plus des contrôles terrain nécessaires à la bonne exécution des prestations, nous exerçons un
contrôle de gestion de nos sites d’exploitation via des réunions mensuelles appelées « comité
d’agence » où est présent l’ensemble de la direction. Tous les thèmes afférents à l’exploitation sont
abordés lors de ces réunions.

L’animation de ces comités d’agence est assurée par le directeur des opérati
opérations, le directeur du
développement et le directeur administratif et financier de l’entreprise et le Président Directeur
Général.

Notre équipe de contrôle de gestion, le responsable QSE et le responsable technique assurent et


analysent chaque mois les indi
indicateurs définis dans notre système qualité sécurité
environnement.
Ainsi, le contrôle de gestion intervient sur l’ensemble des thèmes suivants :

Analyses ponctuelles :
Elaboration des outils d’analyse et de suivi des résultats et des indicateurs,
Traitement
ement des immobilisations : élaboration et mise en application de la procédure de
gestion des immobilisations, création et suivi des Ouvertures de Crédits (OC),
Contrôle analytique des engagements de dépenses,
Contrôle des bons de commande non soldés,
Contrôle
rôle et suivi des abonnements,
Contrôle et mise à jour des bases analytiques (matériels et engagement de dépenses),
Support d’analyse aux agences,
Audit interne.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
167
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Analyses mensuelles :
Inventaire matériel, traitement des transferts, mise à jour de la base matériel,
Suivi de la réception des engagements de dépenses du mois clôturé,
Répartition des frais de structure,
Analyse des comptes analytiques,
Edition et transmission des comptes de résultats et des états justificatifs,
Préparation des comités d’agence
d’ag avec les exploitations : analyse et explication des
résultats,
Analyse des heures réalisées sur le mois, des absences, des km, des consommations via
notre outil d’exploitation Pl@net.

Analyses annuelles :
Préparation du budget,
Edition et transmission des bilans des marchés.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
168
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

7.4 Notre politique d’insertion

7.4.1 L’engagement de DERICHEBOURG Environnement en faveur de


l’Insertion par l’Activité Economique (IAE)

Fruit d’une réflexion multivectorielle, Le groupe DERICHEBOURG a défini un cadre global


à sa politique d’entreprise, qui intègre responsabilité et implication sociétale pour
l’exécution de ses prestations, dans le but d’apporter sa contribution en faveur du
progrès social :

Parce que « chacun a le devoir de travailler et le droit d’obtenir un emploi… », et que « toute
personne a droit au travail, au libre choix de son travail (…) et à la protection contre le
chômage (…) lui assurant ainsi qu’à toute sa famille une existence conforme à la dignité
humaine »1,

Parce que les préoccupations environnementales, de développement durable et de progrès


social ont pris une part croissante dans les politiques publiques et que les territoires sont
confrontés aux effets du chômage et de l’exclusion, enjeux majeurs de cohés
cohésion sociale, les
pouvoirs adjudicateurs incluent désormais une clause obligatoire dédiée à la promotion de
l’emploi dans les Règlements de Consultations depuis la réforme du Code des Marchés Publics,

Parce que des études prospectives ont démontré que ces métiers avaient un caractère plus
insérant que d’autres (40 à 45% de sorties dynamiques contre 30% en général), que ce
secteur d’activité est accessible aux personnes peu ou pas qualifiées dans la mesure où les
métiers de la collecte et du traitement des déchets requièrent essentiellement des aptitudes
physiques au travail en extérieur, le sens du service, l’esprit d’équipe, le sérieux et la
régularité dans le travail.

L’engagement du groupe DERICHEBOURG en faveur de l’IAE traduit plus globalement la


prise
e en considération des conséquences de ses activités sur les plans environnementaux, sociaux
et économiques telles que définies par la norme ISO 26 000.

Le groupe DERICHEBOURG considère en effet, qu’une entreprise n’est pas seulement une
organisation présente
ente sur un marché, mais qu’elle s’inscrit aussi au sein de la société tout en étant
attentive aux défis sociétaux de son temps et répondre aux enjeux et aux risques qui sont
encourus par la planète et son humanité.

1
- Article 23 de la déclaration des droits de l’homme.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
169
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

En d’autres termes l’entreprise n’existe


n’existe que par la société qui permet son existence et doit à ce
titre lui être redevable en contribuant à la production et à l’entretien de biens communs.
Par conséquent, l’entreprise, se doit d’assumer les conséquences et les risques de son activité en
s’efforçant
orçant de les anticiper, et non plus seulement d’en réparer les dommages.

C’est pourquoi, l’entreprise cherche à concilier la maximisation du bien-être


bien être de la société et la
maximisation de ses profits, de nombreuses études ayant démontré l’existence d’une relation entre
les variables de responsabilité sociale et de performance financière.

C’est dans cet esprit que l’entreprise DERICHEBOURG Environnement Polyurbaine (et ses
Filiales) a cosigné le 8 Juillet 2011 la charte de responsabilité sociale en parten
partenariat avec La
Direction de la Propreté et de l’Eau de la Ville de Paris.
Paris. Par cette charte, a été entreprise une
démarche d’amélioration continue de la qualité sociale, qui comprend dans cette acception la
prévention des risques professionnels en matière de collecte des déchets ménagers et assimilés.

Cette charte, engage ainsi l’entreprise à réaliser des marges de progrès au plus tard en juin 2014
sur la base de plusieurs textes règlementaires :
- la Convention collective nationale des activités du déchet n° 3156 du 11 mai 2000, étendue par
arrêté du 05/07/2001,
- La recommandation R 437 de la Caisse Nationale de l’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés
(CNAMTS)2,
- La norme ISO 26 000 du 1er novembre 2010,
- Les préconisations de l’Institut National de Recherche
Recherche et de Sécurité pour la prévention des
accidents du travail et des maladies (INRS),
- Les dispositions relatives au Code du travail dans leur partie législative et règlementaire.

Les marges de progrès portent sur huit thématiques :


1. Les mesures de prévention des risques professionnels
2. L’outil de suivi de la collecte,
3. Les modalités organisationnelles d’accueil d’un nouveau salarié arrivant en agence,
4. La fourniture des Equipements de Protection Individuelle (EPI) et des tenues de travail,
5. Les conditions
ns de circulation dans l’agence,
6. La qualité des locaux sociaux mis à la disposition du personnel,
7. La surveillance médicale renforcée
8. L’information des personnels sur les risques liés à l’activité de collecte, la fiche de poste, la
compréhension des consignes, le protocole de sécurité, la formation de Sauveteur Secouriste du
Travail (SST)… .

2
- recommandation R 388 modifiée

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
170
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Les axes de travail qui en découlent portent sur :


 Le développement de l’alternance et la sécurisation des parcours professionnels au titre de
la loi du 28 juillet 2011,
 La mise en œuvre de parcours d’insertion et d’accès à l’emploi de publics en difficulté,
 le suivi et la sensibilisation des salariés
salariés aux accidents du travail et aux maladies
professionnelles,
 la formation continue de ses salariés,
 la qualité du matériel utilisé au sein de la société,

 l’alphabétisation des employés notamment les agents de collecte,
 la reconnaissance du handicap dans
dan sa politique de recrutement,
 la diversité des équipes et notamment la mixité homme/femme,
 le bien-être au travail,
 Un dialogue social de qualité,
 les tenues des personnels de collecte,
 les équipements de sécurité réglementaires (Equipements de Protection
Protectio n Individuels - EPI.
 L’élaboration et la tenue des plannings,
 La formation continue pour les postes à responsabilités,
 le savoir être et le comportement sur le lieu de travail,
 La situation sociale de ses salariés (surendettement, mal logement…).

Le groupe DERICHEBOURG Environnement s’est également doté d’une filiale d’insertion à


statut commercial, la SAS LIEN
IEN ENVIRONNEMENT,
ENVIRONNEMENT, présidée par Thomas DERICHEBOURG. Une
présentation de cette dernière vous est proposée en annexe de ce mémoire technique.

Agréée depuis 2007 par la Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la


Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTE), LIEN ENVIRONNEMENT SAS a pour objet
exclusif de permettre à des « personnes sans emploi, rencontrant des difficulté
difficultés sociales et
professionnelles particulières, de bénéficier de contrats de travail en vue de faciliter leur insertion
professionnelle. Elle met en œuvre des modalités d’accueil et d’accompagnement »3.
LIEN ENVIRONNEMENT SAS propose des contrats CDDI (Contrat
rat à Durée Déterminée d’Insertion)
assortis d’une « pédagogie appropriée et d’un accompagnement social individualisé »4.

3
- Article L. 5132-1 du Code du travail.
4
- Article 2 de la charte
te des Entreprises d’Insertion adpotée au Congrès du CNEI les 26 et 27 septembre 2003.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
171
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

7.4.2 DERICHEBOURG DANS LES MEDIAS…

Entretien avec Christophe JAUNET, responsable des politiques d’insertion, SAS Lien
Environnement (filiale
( de DERICHEBOURG POLYURBAINE
AINE).
Entretien mis en ligne sur le site Internet « Socialement Responsable.org ». Juin 2013

Quelles sont les grandes caractéristiques de votre politique RSE ?


Depuis 2011, DERICHEBOURG POLYURBAINE
POLYURB est cosignataire de la charte de la responsabilité
sociale avec la Direction de la Propreté et de l’Eau de la Ville de Paris. Nous nous sommes engagés
dans une démarche d’amélioration continue de la qualité sociale. La prévention des risques
professionnels
s liés à nos activités de collecte des déchets ménagers entre notamment dans ce
cadre. Outre le bien-être
être au travail ou la qualité du dialogue social, nos axes de progression portent
sur la mise en œuvre de parcours d’insertion pour les publics en difficulté,
difficulté, la reconnaissance du
handicap dans notre politique de recrutement, la mise en place de la diversité au sein de nos
équipes, etc.

DERICHEBOURG s’est par ailleurs doté d’une filiale d’insertion à statut commercial dont je suis
salarié, la SAS Lien Environnement.
ronnement. Elle développe des prestations d’ingénierie sociale pour le
compte de POLYURBAINE et des autres filiales du groupe.

Quelles sont vos missions au sein de cette société ?


J’assure, auprès de nos filiales, le suivi de la bonne application de la clause,
clause, la gestion de nos
engagements contractuels en matière sociale ainsi que la coordination de l’ensemble de notre
politique d’insertion au sein du groupe.

Je viens également en appui de nos exploitants pour la mise en œuvre des actions d'insertion en
développant notamment des partenariats de projet avec les collectivités locales ou le service public
de l'emploi, afin de construire des parcours d’insertion efficients.

Dans quelle mesure répondez-vous


répondez vous aux marchés publics intégrant des clauses sociales
d’insertion ?
Les clauses sociales constituent un levier puissant pour conforter notre responsabilité sociétale et
ont été intégrées dans notre politique d'entreprise. Nous répondons systématiquement aux appels
d'offres en mettant en place des actions d'insertion
d'insertion en partenariat avec des entreprises de travail
temporaire d’insertion (ETTI), que les marchés soient « clausés » ou non.
Généralement, je prends contact avec le facilitateur pour savoir s’il existe des structures d’insertion
par l’activité économique
ique (SIAE) avec lesquelles DERICHEBOURG pourrait travailler dans le cadre
des marchés auxquels nous soumissionnons. Il est important de savoir anticiper et de vérifier si les
compétences existent localement pour mettre en œuvre la clause sociale.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
172
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Par exemple,
ple, nous avons déjà réalisé des heures d’insertion dans le cadre de marchés de propreté
urbaine pour Lille Métropole (18 000 heures en 2012), de collecte des déchets ménagers pour
Colombes ou des encombrants pour Marseille, etc.

Plus précisément, commentt travaillez-vous


travaillez avec les SIAE ?
Le partenariat avec les ETTI permet à l’entreprise de rester centrée sur la production, qui est sa
raison d’être et de former les publics en insertion à ses métiers. L’ETTI complète la
professionnalisation du salarié par un accompagnement social qui est essentiel pour la réussite du
parcours d’insertion.
Nous considérons que les structures de l'IAE ne sont pas uniquement nos prestataires d'insertion
mais qu’elles doivent être aussi des partenaires. C'est le cas par exemple avec l'ETTI JANUS, du
groupe Vitamine T, avec laquelle nous travaillons très étroitement. JANUS apporte des réponses
originales à nos engagements. Elle s’implique par exemple dans notre politique de diversité en
mettant à disposition sur nos activités des femmes, sous-représentées
représentées dans nos métiers, ou des
jeunes, peu ou pas qualifiés et recrutés en emplois d'avenir. Nous avons également contribué, avec
le groupe Vitamine T, à la création du premier Groupement d’Employeurs des Eco
Eco-Activités du
Nord-Pas-de-Calais.
Par ailleurs, nous commençons à pratiquer la sous-traitance
sous traitance avec les SIAE, dans le cadre de
prestations liées à l’entretien des espaces verts et des abords de nos déchetteries.

Comment vous organisez-vous


vous pour assurer l’accompagnement professionn
professionnel des
personnes en parcours d’insertion ?
Quatre salariés permanents se consacrent à la gestion des démarches d’insertion :
- Le responsable des politiques d’insertion, qui suit et coordonne l’ensemble des actions,
- L’assistante d’agence qui est chargée du suivi administratif des salariés en insertion
(contrat de travail, paie, mutuelle, etc.),
- Un tuteur technique, généralement un salarié occupant un emploi qualifié, qui assure
l’encadrement professionnel de la personne
personne en parcours pour la former à l’activité qui lui
est confiée et favoriser sa bonne intégration au sein de l’entreprise,
- Un formateur, qui assure notamment la formation HQSE (hygiène, qualité, sécurité,
environnement). Cette formation vise à faire acquérir aux salariés les procédures de
sécurité à respecter et les bonnes pratiques à observer en termes de gestes et postures.

Proposez-vous
vous d’autres types de formations aux salariés en insertion ?
Trois types de qualifications et de compétences professionnelles
profess sont transmis :
- Une qualification spécifique au poste (c’est-à-dire
dire des compétences pratiques applicables à
l’activité),
- Des qualifications génériques possédant un degré de transférabilité dans la filière
environnement,
- Des qualifications transversales,
transversales, qui couvrent les aptitudes sociales, l’esprit d’équipe et la
communication, la capacité d’initiative, l’intérêt pour l’environnement, la flexibilité et le
sens du service aux personnes.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
173
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Des formations complémentaires peuvent être proposées au cas par cas : alphabétisation,
sauveteur-secouriste
secouriste du travail (SST), préparation au permis poids lourds ou formation initiale
minimale obligatoire (FIMO) pour les conducteurs routiers, etc.

Quel bilan tirez-vous


vous de la mise en œuvre des clauses sociales d’insertion
d’insertion ?
Incontestablement, elles ont modifié nos façons de travailler, notamment entre les différentes
directions, voire même entre les différentes filiales de DERICHEBOURG. Les clauses sociales
d’insertion et la RSE dans son ensemble ont permis de développer
développer la transversalité entre tous les
services de ressources humaines (RH) du groupe. L’idée est bien de proposer aux bénéficiaires du
dispositif des emplois durables à l’issue de leurs parcours… ce qui réinterroge, enrichit notre
politique RH et amène ses
s parties prenantes à dialoguer et échanger sur les savoir
savoir-faire et les
bonnes pratiques de gestion des compétences.

LE NOUVEL ECONOMISTE. Article publié le 22/11/2011. Anne CAGAN


Economie sociale – Les structures d’insertion par l’activité économique
Une manière pour les entreprises de participer à la lutte contre l’exclusion.

Taux de chômage en hausse, périodes sans emploi qui s’allongent… Pour lutter contre ce fléau
moderne que la crise aggrave, les entreprises sont en première ligne. Elles peuvent notamment
faire appel aux structures d’insertion par l’activité économique, qui tentent de permettre à des
personnes durablement éloignées de l’emploi de reprendre une activité. Malgré des préjugés
tenaces et des aides limités, elles se développent auprès de plus en plus de secteurs, rassurés par
les services de ces structures qui limitent les risques en encadrant leurs talents au plus près.

Le taux de chômage a beau ne cesser de battre des records, c’est un phénomène autrement plus
inquiétant qui préoccupe
e actuellement les experts du Conseil d’orientation pour l’emploi (COE) :
l’explosion du chômage de longue durée – qui, selon leur rapport publié le 1er décembre dernier,
concernait en 2010 près de 41 % des demandeurs d’emplois– et avec elle la menace de v
voir une
mauvaise passe se transformer en crise structurelle.

Le mécanisme est malheureusement bien connu des chômeurs : plus la période de recherche dure,
plus il devient difficile de retrouver un poste, les recruteurs étant rarement enthousiasmés par des
trous dans le CV. Les spécialistes de la question appellent cela “la dépendance à la durée”, d’autres
“le serpent qui se mord la queue”. Afin de briser ce cercle vicieux, certaines entreprises font le
choix de sortir des traditionnels circuits de recrutement
recrutement et se tournent vers des Structures
d’insertion par l’activité économique (SIAE) créées pour faciliter le retour à l’emploi des personnes
qui en sont depuis longtemps éloignées.

C’est le cas de ce magasin Auchan de la région lyonnaise. “Nous étions en pleine période de
recrutement sur des postes d’hôtesses de caisse”, confirme Nadir Lablack, le chef de caisse.
Lorsqu’un Etablissement de travail temporaire d’insertion (ETTI) lui propose des profils, l’entreprise
n’a donc pas hésité bien longtemps avant de
de signer pour six contrats de 30 heures sur deux

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
174
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

mois.“ Ce n’est finalement pas si différent d’un recrutement classique” fait valoir Alexandra Bonnier,
responsable de la filière entreprise de l’agence Girol, chargée du dossier. Et d’expliquer : “Ce qui
complique
plique parfois la reprise d’activité, c’est que ces personnes affrontent souvent d’autres
difficultés : à se loger, à se soigner, à se déplacer… ce qui nécessite un accompagnement renforcé.
Mais ça, l’entreprise n’a pas à s’en soucier, c’est nous qui nous en chargeons.”

Des clichés, des aides, des succès


Et la formule fonctionne : avec un pied dans le social et un autre dans la sphère professionnelle, les
SIAE réussissent là où tant de dispositifs ont échoué. “C’est normal : pour passer de l’un à l’autre,
il fallait bien créer des passerelles”, estime Christophe Chevalier, président du Coorace, une
fédération d’entreprises de l’économie sociale et solidaire, essentiellement des SIAE. L’Etat a tout
de même mis du temps à reconnaître l’intérêt de la formule.

“Le secteur a émergé dès les années 70, mais ce n’est qu’en juillet 1998 que la loi relative à la
lutte contre les exclusions a précisément défini son périmètre d’intervention” confirme Olivier
Dupuis, secrétaire général du Comité national des entreprises d’insertion (CNEI). Aujourd’hui, le
secteur compte environ 4 000 structures accueillant chaque année près de 230 000 personnes, soit
70 000 équivalents temps plein (ETP) sur douze mois.

“De nouveaux statuts sont apparus, chacun répondant à des besoins particuliers”
particuliers” explique Philippe
Bioteau, directeur de la SIAE A Tout Métier. Ces statuts peuvent se ranger en deux grandes
catégories : d’un côté, les structures qui produisent directement des biens et services, de l’autre,
celles qui mettent leurs salariés à disposition d’utilisateurs extérieurs. Dans la première, on trouve
les Ateliers et chantiers d’insertion (ACI) et les Entreprises d’insertion (EI). Dans la seconde, les
Associations intermédiaires (AI) et les Entreprise de travail temporaire d’insertion (E
(ETTI).

“Notre SIAE est une entreprise d’insertion, nous avons donc les mêmes objectifs que n’importe
quelle entreprise et nos salariés, les mêmes contraintes de productivité, explique Philippe Bioteau.
La seule différence, c’est que nous avons pour mission d’aider nos salariés à trouver un emploi
pérenne, car ils ne peuvent rester plus de 24 mois chez nous. Du coup, on assume aussi la mission
d’un cabinet de placement.”

Recruter via une EI spécialisée sur son segment d’activité présente donc un intérêt certa
certain pour un
DRH, puisque les personnes proposées peuvent toutes justifier d’au moins une expérience dans le
domaine requis. Quant aux AI et aux ETTI, elles offrent l’indéniable avantage de permettre à
l’entreprise cliente de tester directement la personne. “Cela répond déjà à nos besoins ponctuels,
lorsqu’on a un arrêt maladie par exemple. Mais comme généralement cela se passe très bien, c’est
vrai que nous hésiterons d’autant moins à les embaucher si un poste se libère”, explique Loïc
Caraës, directeur du Carrefour
arrefour Market de Gourdon et partenaire de longue date de l’association
intermédiaire Bouriane Solidarité.

Mais, malgré les bons résultats individuels des SIAE, le secteur ne croît pas aussi vite que le
nombre de chômeurs qui auraient besoin de ses services.
services. Pour Laurent Gomis, directeur de l’EI

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
175
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Clair et net, la faute en revient en partie au numerus clausus, qui limite le nombre de postes
bénéficiant d’une aide de l’Etat. Cette aide vise à compenser financièrement la moindre productivité
des personnes employées
oyées dans ce cadre, et le temps consacré à leur accompagnement : “Notre
chiffre d’affaires est en hausse régulière depuis 2001, on pourrait sans problème augmenter nos
effectifs de 17 à 20 voire 25 ETP. Seulement voilà, en quatre ans, on ne m’a accordé qu
qu’une aide
au poste supplémentaire.”

La question du financement est dans tous les débats. Pour autant, ce n’est pas le seul frein au
développement d’un secteur qui souffre encore beaucoup des clichés attachés à la notion
d’insertion. “Quand
Quand ils ont appris que nous faisions appel à une SIAE, certains pensaient
que nous allions accueillir des employés sortis de prison”,
prison”, se rappelle Christophe JAUNET,
chargé des politiques d’insertion du groupe DERICHEBOURG, opérateur de services aux
entreprises. Une autre rengaine
gaine trop souvent entendue : ces personnes manqueraient soi
soi-disant de
motivation.

“Non seulement c’est faux, mais ce serait même plutôt l’inverse !”, s’exclame Nadir Lablack, chef
de caisse Auchan. Les habitués ont beau sembler conquis, il n’empêche que, pour placer leurs
protégés, les permanents de ces structures ont renoncé à attendre que leur téléphone sonne : “Dès
qu’on a des profils susceptibles de correspondre aux besoins d’une entreprise, on va la démarcher”
confirme Corinne Berrebi, directrice de l’association
l Bouriane Solidarité.

RSE porteuse
Les pros de l’insertion semblent néanmoins confiants et, selon eux, les signaux passent au vert.
Pour preuve, en 2008, le Medef collaborait avec plusieurs acteurs de l’insertion à la publication d’un
guide destiné
tiné aux entreprises traditionnelles, leur expliquant les différents partenariats (dix
(dix-huit au
total) qu’elles peuvent tisser avec une SIAE. “C’était impensable il y a encore dix ans”, confie un
dirigeant de structure. Et ce n’est pas tout : de plus en plus
plus de groupes s’engagent directement, à
l’image de Veolia Environnement, Safran, Bouygues Construction, via leur fondation.

D’autres créent des Groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification (GEIQ). “C’est
très pratique pour les entreprises adhérentes
adhérentes : elles mutualisent leurs moyens et créent une
association qui se chargera d’élaborer des parcours personnalisés pour des jeunes non qualifiés,
des chômeurs longue durée, des bénéficiaire du RSA”, confirme Arnaud Farhi, directeur du
développement de l’Avise, centre de ressources de l’économie sociale et solidaire (ESS).

Les causes de ce revirement soudain sont nombreuses : d’abord la crise bien sûr, qui a rapproché
le secteur de l’insertion de PME parfois en difficulté et de ce fait, de plus en pl
plus soucieuses du
développement économique de leur territoire. “Nous avons également gagné en visibilité et nous
nous sommes structurés. Il y a dix ans, les structures étaient encore un peu trop éparpillées et
isolées” estime Christophe Chevalier. Le directeur
direct eur du Carrefour Market de Gourdon, Loïc Caraës,
veut y voir une prise de conscience : “La notion de responsabilité sociétale de l’entreprise, la
fameuse RSE, s’ancre enfin dans les esprits”.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
176
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Mais les membres permanents des structures préfèrent ne pas crier


crier victoire trop vite : “Beaucoup
en parlent mais peu agissent, déplore ainsi Laurent Gomis, directeur de Clair et Net. Trop
d’actionnaires ne conçoivent leurs retours sur investissement que sur du court terme.” Même
comme argument marketing, le concept semble
semble pour l’instant trop peu connu du grand public pour
générer des retombées sonnantes et trébuchantes. L’arrivée de clauses d’insertion dans les
marchés publics pourrait peut-être,
être, elle, faire bouger les lignes.

En effet, le gouvernement s’était fixé pour objectif que d’ici 2012, 10 % des achats courants de
l’Etat et des établissements publics dans des secteurs comportant au moins 50 % de main-d’œuvre
soient socialement responsables. Mais en 2010, cela ne représentait encore que 5,3 % des
marchés concernés.. On est encore loin du compte

Finalement, si l’insertion par l’activité économique (IAE) se développe malgré tous ces obstacles,
peut-être est-ce
ce tout simplement parce que son offre est adaptée aux besoins des entreprises ?

Intérim solidaire sécurisé


Pour le groupe DERICHEBOURG,
DERICHEBOURG cela ne fait aucun doute : “Pour
Pour certains métiers peu
qualifiés, nous avons d’ailleurs décidé de ne plus passer par l’intérim classique et de tout
confier aux structures d’insertion”, indique Christophe JAUNET. Les pros du recrute
recrutement
ont-ils
ils du souci à se faire ? Pas encore, puisque ces deux secteurs n’interviennent évidemment pas
auprès des mêmes publics. Mais ces derniers trouveraient sans doute matière à s’inspirer.

Il faut dire que, étant donné les difficultés que les SIAE ont
ont à recruter de nouveaux clients, elles
ont plutôt intérêt à ne pas les décevoir par des erreurs de casting. “On ne va pas surévaluer
quelqu’un pour le placer à tout prix. Si on faisait ça, on perdrait tous nos partenaires”, s’exclame
Alexandra Bonnier, de l’ETTI Girol. Interrogés, les clients semblent plus que satisfaits, saluant
même le flair des structures d’insertion pour leur dénicher les bons profils : “C’est là qu’on voit
qu’elles connaissent vraiment leurs salariés, bien mieux que la plupart des age
agences d’intérims”,
confie Philippe Martegoute, dirigeant de la société Foie gras Martegoute.

Mais ce n’est pas tout. Afin d’augmenter les chances de réussite de leur public, les SIAE vont
d’abord les préparer. “Avant de débuter dans nos locaux, les employés qui nous ont été adressés
par l’agence d’insertion avaient tous suivi une formation théorique d’un mois et une formation
pratique d’une semaine en magasin”, confirme Nadir Lablack, chez Auchan. Cet encadrement sera
de plus pérennisé tout au long de la mission.
mission. “Nous faisons un premier débrief dans les 48 heures,
un deuxième dans les huit jours, puis on suit de près jusqu’à la fin du contrat. De cette façon, on
pourra immédiatement réagir en cas de problème”, assure Corinne Berrebi, directrice de
l’association
ion Bouriane Solidarité.

Au final, toutes les attentions dont les SIAE font preuve limitent les risques que les entreprises
peuvent craindre lorsqu’elles recrutent une personne restée longtemps sans activité professionnelle.
Les prestations offertes par ces structures, qu’elles soient sous statut commercial ou associatif,
tiennent la comparaison avec celles des cabinets de recrutement, même s’il est clair qu’en terme
termes

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
177
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

de choix, elles ne peuvent rivaliser. Mais dans le fond, cela importe peu, puisque leur vr
vraie force
consiste à occuper une niche et, qui plus est, une niche porteuse : celle du travail peu qualifié.

Bien souvent, ce qui bloque n’est donc pas le manque de volonté, mais bien le fait que les
entreprises ne savent pas où trouver ces nouveaux profils. “Les
Les jeunes peu qualifiés, on ne les
touchera pas via l’intérim classique
classique, assure Christophe JAUNET, du groupe
DERICHEBOURG. Sur ce plan-là,
plan là, les structures d’insertion obtiennent de bien meilleurs
résultats.”

Sans compter que ce sont également elles


elles qui vont se charger de faire monter en compétence ces
talents. “On les aide à faire valoir leur droit à la formation. L’an dernier, on a ainsi pu en dispenser
8 000 heures”, se réjouit Alexandra Bonnier. Cette capacité à pousser leurs publics vers plus de
qualifications est sans conteste l’atout phare des SIAE, et explique leurs bons résultats. Pour 2010
2010-
2011, le Conseil d’orientation pour l’emploi note en effet que 43,3 % des fins de parcours hors ACI
s’effectuent sur une sortie dite “dynamique” (soit vers
vers l’emploi, durable ou de transition, soit vers
un dispositif de formation). Certes, cela reste en deçà des objectifs fixés par l’Etat : 60 % de
sorties dynamiques. Mais en période de crise, et avec des personnes que beaucoup jugeaient
inemployables, les résultats sont plus qu’encourageants.

Insertion et retour à l’emploi : Au crochet, ou au secours de l’Etat ?


Parfois accusés de vivre aux crochets d’un Etat qui les subventionne, les acteurs de l’insertion par
l’activité économique (IAE) s’étonnent. “En réalité nous lui faisons plutôt faire des économies,
s’amuse Christophe Chevalier, président du Coorace. C’est d’ailleurs bien pour cela que l’Etat
investit dans le retour à l’emploi : cela ne coûte pas plus cher que de devoir verser des allocations
et des aides au logement, à la santé, etc. Et c’est bien plus efficace !” L’Etat a visiblement abouti
au même constat. Certes, il a fallu près de trente ans pour qu’il s’intéresse au concept mais, depuis,
il l’a pleinement intégré à sa politique pour l’emploi.

De ce fait, le secteur de l’insertion par l’activité économique est assez contrôlé. Le modèle
économique initial des SIAE, conçu par des acteurs de l’économie sociale et solidaire, prévoyait
déjà que le capital soit strictement encadré et que les dirigeants
dirigeants ne soient pas intéressés aux
résultats de leurs structures. L’Etat y a ajouté d’autres dispositions : un contrat de travail
dérogatoire au droit commun et l’obligation d’être agréé pour recevoir des aides publiques. Ces
aides, destinées à compenser la moindre
moindre productivité des personnes recrutées par les SIAE et le
temps supplémentaire consacré à leur accompagnement, représentent une part de budget très
variable selon le type de structure : de 20-30
20 % en moyenne pour les entreprises d’insertion (EI)
et jusqu’à 60-70 % pour les ateliers et chantiers d’insertion (ACI). Variable, mais non négligeable.
Aussi, lorsqu’en 2008 les SIAE se voient assigner un objectif de résultat de 60 % de sorties
dynamiques (vers l’emploi ou vers une formation) dont 25 % vers de l’emploi
’emploi durable, les
professionnels du secteur ont commencé à s’inquiéter.

“L’ennui, c’est que selon le type de SIAE, ces structures n’accueillent pas du tout les mêmes publics.
Les ACI, par exemple, représentent la toute première marche. Elles accueillen
accueillent les personnes les

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
178
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

plus en difficulté”, explique Arnaud Farhi, directeur du développement de l’Avise. Dernière étape
avant l’emploi, les EI et les ETTI (intérim d’insertion), ont-elles
ont elles plus de facilités à atteindre les
objectifs fixés ? Rien n’est moins sûr.
sûr. “Nos publics sont employables mais en période de crise, il est
très dur de les placer. Et contrairement aux ACI ou associations intermédiaires, nous pouvons
difficilement les faire évoluer vers d’autres SIAE, car ceux qui viennent chez nous sont déjà e
en bout
de parcours”, explique Philippe Bioteau, directeur de l’EI A Tout Métier.

Entreprises d’insertion : Un business model social


Des différents modèles de SIAE, c’est celui de l’entreprise d’insertion (EI) qui semble connaître le
plus de succès aujourd’hui.
’hui. “Des jeunes sortis d’écoles de commerce réputées se mettent à en
monter, c’est dire !” s’amuse Arnaud Farhi, directeur du développement de l’Avise, centre de
ressources de l’économie sociale et solidaire (ESS). Le modèle a en effet de quoi séduire ce
ceux qui
rêvent de monter leur boîte, pour peu qu’ils aient la fibre sociale car, comme le rappelle Laurent
Gomis, dirigeant de l’EI Clair et Net, ces structures sont bien des entreprises à part entière : “Elles
doivent avoir une vraie réalité économique pour
pou porter leur projet social.”

Et les structures peu compétitives n’auront d’autre choix que de disparaître, le financement public
occupant une part assez faible du budget global d’une EI (entre 20 et 30 %). Pour Olivier Dupuis,
secrétaire général du Comité
é national des entreprises d’insertion (CNEI), le modèle a plusieurs
mérites : “Il ne fausse pas la concurrence, puisque les EI sont soumises aux mêmes obligations
fiscales, commerciales, et réglementaires que les autres entreprises. Il crée de la richesse
richesse. Et enfin
il prépare bien nos publics au monde du travail”.

Et en effet, en 2010, les 600 entreprises adhérentes du CNEI affichaient un taux d’insertion global
de 58 %, chiffre largement supérieur au taux moyen des SIAE (selon le Conseil d’orientation po
pour
l’emploi : 43,3 % en 2010-2011
2011 pour les SIAE hors Ateliers et chantiers d’insertion). Est
Est-ce à dire
qu’en fixant des contraintes de productivité plus faibles à leurs publics, les autres structures ne les
préparent pas assez ? “Ce n’est pas si simple, les
les personnes qui y sont adressées seraient
généralement incapables de répondre dans l’immédiat aux attentes d’une entreprise classique.
Certains ont des problèmes personnels parfois très lourd à porter, ou d’importantes lacunes à
combler”.

Ce n’est donc qu’une


’une fois tous ces obstacles levés qu’elles pourront être dirigées vers des SIAE plus
“professionnelles”, type EI ou ETTI (intérim d’insertion), voire directement en entreprise. “Cela n’a
donc pas de sens de dire que les EI sont meilleures que les autres, elles sont complémentaires et
c’est ce qui fait que le système fonctionne. Les EI ne pourraient pas travailler avec les gens qu’on
oriente vers des ACI. Faut-il
il pour autant abandonner ces personnes à leur sort ? Evidemment non”,
déclare Arnaud Farhi. Pour certains dirigeants de structures, si le modèle a la cote, c’est que l’Etat
espère qu’à terme, il puisse s’autofinancer.

Et de rappeler qu’il refuse déjà d’augmenter le nombre de postes aidés et n’a pas revalorisé la
subvention accordée quand le smic, lui,
lui, continue d’augmenter. Le CNEI partage leurs craintes et
met en garde : “Nos structures sont certes beaucoup moins dépendantes des aides de l’Etat, mais
Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
179
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

si l’on doit tout payer de notre poche, on met l’entreprise en péril. A terme, on serait donc obligés
d’embaucher des personnes qui nécessitent moins d’encadrement”. Voire pas d’encadrement du
tout. A ce rythme-là,
là, on se retrouverait vite à gérer une entreprise classique en somme.

7.4.3 Les partenaires du Groupe DERICHEBOURG Environnement

Le groupe DERICHEBOURG Environnement s’implique sur les territoires en faveur des publics
éloignés de l’emploi en étroite coopération avec les services publics de l’emploi et les relais
locaux de l’IAE :
Les agences locales d’Emploi ,
Les Missions Locales,
Les Maisons de l’Emploi,
l’Emploi

Les groupements institutionnels sont également sollicités :


Les UREI (Unions Régionales des Entreprises d’Insertion) : l’UREI Ile-de
de-France,
La Fondation Agir Contre l’Exclusion (FACE), de la Seine Saint-Denis,
Denis, du Val
Val-de-Marne,
de Paris,
is, de Lille Métropole,
Les têtes de réseau des entreprises d’insertion d’un département : Inser
Inser-Eco 93 à Pantin,
C2DI 93 à Aulnay-sous--Bois.

Dans le but de renforcer ses moyens d’action et d’agir dans la durée, le groupe
DERICHEBOURG ENVIRONNEMENT
NEMENT a décidé de se rapprocher de la Fondation Agir Contre
l’Exclusion – FACE – créée en 1993 et reconnue d’utilité publique en 1994. Elle rassemble
aujourd’hui plus de 3 500 entreprises et 35 clubs locaux qui réunissent des entreprises d’un
territoire. Grâce à l’implication des entreprises adhérentes et au soutien de ses partenaires, FACE a
assuré l’accompagnement de 5 800 personnes dont 3 470 sont aujourd’hui en emploi durable.

En rejoignant FACE Seine Saint Denis


Saint-Denis en 2010, le groupe DERICHEBOURG
ENVIRONNEMENT confirme ainsi sa volonté de s’impliquer dans la lutte contre le chômage des
publics en difficulté d’accès à l’emploi.

Le groupe DERICHEBOURG Environnement développe ses actions de remise à l’emploi en


transversalité avec les dispositifs locaux de l’IAE :
Les Clauses sociales dans les marchés publics,
Les Contrats Urbains de Cohésion Sociale (CUCS),
Les Plans Locaux pour l’Insertion et l’Emploi (PLIE),
Les Plans Départementaux d’Insertion (PDI),
Les Pactes Territoriaux d’Insertion (PTI).

Les objectifs arrêtés par les Comités Départementaux d’Insertion par l’Activité
Economique (CDIAE) sont parallèlement pris en compte.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
180
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

7.4.4 Notre référentiel d’insertion

Les moyens humains affectés aux actions d’insertion


Quatre salariés permanents sont dédiés au développement et à la gestion des mesures
d’insertion :
La Direction des Ressources Humaines de Derichebbourg Polyurbaine définit les besoins de
recrutement et les sites d’affectation en relation avec les responsables
responsables d’agence.

Les Permanents dédiés à l’activité d’insertion :


1 chargé de mission IAE a été recruté le 1er avril 2010 pour suivre et coordonner l’ensemble de la
politique d’insertion au sein de DERICHEBOURG ENVIRONNEMENT POLYURBAINE et assurer
la responsabilité de sa filiale d’insertion LIEN ENVIRONNEMENT (SAS),
1 chargée de l’accompagnement social du service DRH
1 encadrant technique sur chaque agence
1 responsable sécurité pour les trois agences
1 assistante par agence.

Le parcours d’insertion : objectifs et organisation opérationnelle


La procédure de recrutement est mise en œuvre avec des
des partenaires locaux (Pôle Emploi, Missions
Locales, associations…), qui repèrent en amont les candidats répondant aux critères de
classification des emplois de la
la filière professionnelle, définis dans la Convention Collective
Nationale du déchet (n°3156 du 11 mai 2000, étendue par arrêté du 5 juillet 2001).

Définition du poste et des pré-requis


pré requis de recrutement des candidats.
Une fiche de poste est transmise par la Direction des Ressources Humaines aux partenaires locaux
précisant le descriptif de l’emploi, les missions à exécuter, les pré-requis
pré requis d’embauche, la durée du
travail, les éléments du salaire et les avantages sociaux attachés au poste. Le Pôle Emploi et les
partenaires locaux sélectionnent les candidats correspondant aux pré-requis,
pré requis, en relation avec le
chargé de mission IAE et le service RH du Groupe DERICHEBOURG Environnement. Une
information collective est organisée préalablement à des entretiens individuels, qui a pour objet de
présenter aux candidats identifiés le Groupe DERICHEBOURG Environnement
Environnement, le contenu du
poste, les conditions de recrutement, le contrat de travail.
Un échange collectif avec les candidats présents
pr clôture la première partie.

Réalisation d’un diagnostic du demandeur d’emploi :


Un second temps est consacré à des entretiens individuels d’une durée de 15 à 20 minutes chacun.
L’entretien débute par un échange sur le parcours professionnel antérieur
antérieur du candidat et ses
expériences éventuelles dans la filière environnement - propreté urbaine - nettoiement.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
181
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

L’entretien a plus particulièrement pour objectif de vérifier les capacités du candidat à exécuter les
missions, d’évaluer le type de savoir-faire
savoir faire et de technicité acquis dans les emplois précédemment
occupés en identifiant les points forts, les points faibles et les difficultés sociales qui peuvent
constituer des freins à l’emploi (compréhension du français, problèmes de santé et contre
contre-
indication, moyen de locomotion…).

Les seuils d’exigence de l’emploi


Les candidats doivent répondre à deux exigences principales :
Connaissances : acquises au travail ou lors du cycle primaire d’éducation sans savoir faire
professionnel particulier. Il convient toutefois de savoir parler et comprendre le français en
expression écrite et orale. Mathématiques : savoir dénombrer.
Responsabilités : Exécution
cution élémentaire réduite à l’essentiel et à caractère répétitif. Savoir
observer les mesures de sécurité individuelle pour éviter d’être victime d’un accident. Savoir
entretenir de bonnes relations avec ses collèges et les riverains. Informer et donner de
simples explications orales.

Le poste comporte peu de latitude dans la prise de décision et dans l’organisation du travail : il
s’agit de recommencer l’opération. Le travail est préparé, organisé et contrôlé par un supérieur
hiérarchique. Le salarié doit
it respecter scrupuleusement les consignes de sécurité qui lui sont
indiquées lors d’actions de prévention et de sécurité qui sont intégrées en amont des processus
métiers.

Le parcours d’insertion
Le parcours d’insertion doit concourir à la professionnalisation
professionnalisation du salarié et lui assurer un temps de
stabilisation professionnelle et une réinsertion sociale durable. Il s’agit parallèlement de le rendre
capable de parler du secteur d’activité et de lui faire acquérir la connaissance professionnelle de la
filière
ère (gestes professionnels et posture), de lui permettre de s’approprier les codes du monde du
travail (respect de la hiérarchie et des collègues) et le vocabulaire du métier. Il s’agit de préparer
parallèlement la sortie du parcours d’insertion sur un Contrat
Contrat de droit commun à durée Déterminée
ou Indéterminée au sein de l’entreprise ou dans l’une des filiales du Groupe DERICHEBOURG
Environnement.

Des actions complémentaires sont mises en œuvre au cas par cas et selon les besoins du salarié
dans le but de le remobiliser et le redynamiser dans une activité professionnelle lui permettant de
se réapproprier une autonomie à travers trois objectifs majeurs
majeu :
 Restaurer la confiance en soi,
 Permettre au salarié d’acquérir progressivement les compétences requises,
 Repérer la progression du salarié en s’appuyant sur différentes situations de travail.

Trois types de qualifications et de compétences professionnelles sont transmis :


Une qualification spécifique au poste : compétences pratiques applicables à l’activité.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
182
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Des qualifications génériques appartenant à une famille de professions et possédant u


un
degré de transférabilité dans la filière environnement.
Enfin des qualifications transversales particulièrement nécessaires qui couvrent les
aptitudes sociales, l’esprit d’équipe et la communication, la capacité d’initiative, l’intérêt pour
l’environnement,
nt, la flexibilité et e sens du service aux personnes (riverains).

La journée d’accueil et d’intégration dans le poste de travail


Un livret d’accueil est remis au salarié. Celui-ci
Celui contient : des informations sur son contrat de
travail, les éléments de rémunération,
munération, la mutuelle, les congés, les mesures en faveur des
travailleurs reconnus handicapés par la CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie pour les
Personnes Handicapées), les règles de protection sociale en cas de maladie ou d’accident du trava
travail
et celles prévues à la convention collective, les avantages sociaux en matière de logement avec le
collecteur CILGERE ainsi qu’en matière de formation (OPCALIA-OME,
(OPCALIA OME, DIF, FONGECIF).

La journée d’intégration a pour objet de présenter aux salariés l’environnement


l’environnement du poste et les
obligations de service. Cette journée se déroule en présence du chef d’agence, de l’encadrant
technique et de l’assistante d’agence. Il est rappelé les horaires de travail et les mesures de
sécurité à respecter, les éléments importants
importants du contrat de travail, le règlement intérieur… .

Visite des locaux


Une visite des locaux est ensuite organisée : vestiaires, douches, salle de repos… .

Tenue règlementaire remise aux salariés


Elle se compose d’un pantalon, d’une casquette, d’un tee-shirt, d’un sweet-shirt,
shirt, d’un blouson ou
parka, d’un gilet, d’un bonnet (hiver), des équipements de protection individuelle (EPI) : bottes de
protection, détecteur gaz, casque baudrier, lunettes de protection.

Présentation du matériel
L’encadrant technique présente les matériels et les mesures de sécurité à respecter dans son
maniement.

Visite médicale
Le salarié est convoqué dans le premier mois à une visite médicale qui permet de vérifier ses
aptitudes physiques et d’éventuelles contre indications.
indicatio

La formation, la professionnalisation et la prévention des risques


La formation, intitulée « HQSE - Hygiène, Qualité, Sécurité, Environnement » est assurée
par le Responsable Sécurité. Elle vise à faire acquérir aux salariés les procédures de sécurit
sécurité à
respecter et les bonnes pratiques à observer dans les gestes et la posture et à sensibiliser les
salariés aux risques professionnels générés dans les activités :

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
183
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Les séances abordent les thèmes suivants :


L’obligation de porter les Equipements de Protection Individuelle (EPI),
La vérification du bon fonctionnement du matériel avant le départ en tournée,
Les risques liés à l’activité en milieu urbain dense,
Les mesures de sécurité obligatoires,
Les mesures d’hygiène à respecter
Le signalement de tout
ut problème à sa hiérarchie
La position à adopter pour le port de charges afin d’éviter les complications dorsales
L’interdiction de consommer de l’alcool ou des stupéfiants
le sens du service aux personnes (riverains).
les aptitudes sociales, l’esprit d’équipe et la communication…
communication .

Un support pédagogique vidéo projeté permet d’illustrer les situations de danger et ce qu’il est
rigoureusement interdit de faire afin d’éviter les accidents du travail.
Des formations complémentaires peuvent
peuvent être proposées au cas par cas aux salariés en insertion :
Alphabétisation, SST (Sauveteur, Secouriste du travail accès sur la sécurité au travail) préparation
au Permis PL et Fimo… .

Le suivi et l’évaluation des salariés en insertion


Le suivi et l’évaluation sont assurés par différents moyens : un entretien lors d’un rendez
rendez-vous
dans son agence d’affectation en présence du Chargé de mission IAE, du parrain et du chef
d’agence.. Si nécessaire un entretien téléphonique complémentaire permet d’aborder d
d’éventuelles
difficultés spécifiques.

L’évaluation est faîte sur la base de deux critères permettant de repérer la progression du salarié
dans les différentes situations de travail. Une grille thématique est utilisée portant sur :
Son professionnalisme : le savoir être du salarié en situation de travail : son implication dans
l’activité ; ses relations avec les collègues, la qualité de service, sa condition physique et son
comportement général.
Sa professionnalité est mesurée sur les critères de respect des consignes, du maniement du
matériel, des gestes techniques et du respect des procédures de sécurité.

La sortie des salariés à l’issue du parcours d’insertion


Afin d’assurer des sorties dynamiques des parcours individuels d’insertion et de stabilisation dans
l’emploi, DERICHEBOURG Environnement favorise l’accès à un contrat de droit commun (CDD
ou CDI).

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
184
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

7.4.5 Zoom sur des actions d’insertion engagées et réalisées par le Groupe
DERICHEBOURG Environnement

Depuis 2009, le Groupe DERICHEBOURG ENVIRONNEMENT


ENVIRON s’est résolument engagé dans une
démarche sociétale en développant dans les territoires des actions concrètes d’insertion par
l’activité économique et de retour à l’emploi.

Quelques exemples de marchés publics avec des collectivités illustrent les engagements du groupe
DERICHEBOURG Environnement :

► VILLE DE PARIS : Marché avec clause sociale au titre de l’article 14 du CMP : marché
de collecte en porte à porte de
de déchets ménagers et assimilés et mise à disposition de
moyens de collecte et marché de mise à disposition de moyens pour collecter les RDP
des arrondissement régie :

140 000,00

120 000,00 Nombre d’heures


consacrées à
100 000,00 l’insertion par
trimestre à Paris 7ème semestre
80 000,00 115 224,93
6ème semestre 8ème semestre
110 504,81 122 393,40
60 000,00 5ème semestre
107 070,15
4ème semestre
40 000,00 95 951,69
3ème semestre
2ème semestre 77 667,12
1er semestre
20 000,00 51 368,38
30 954,68

0,00

Entre mars 2009 et juin 2013, ce sont plus de 700 000 heures d’insertion qui ont été réalisées.
Au premier semestre 2013, le volume a atteint plus de 122 000 heures représentant 237
Equivalents Temps Plein (ETP) dont 163 salariés en missions d’intérim d’in
d’insertion soit plus
de 10 000 Contrats de Travail Temporaire d’Intérim d’Insertion (CTTI), et 74 ETP en CDI qui ont
été réalisées dans le cadre de la Clause sociale au titre de l’article 14 du Nouveau Code des
Marchés Publics selon trois modalités : Recrutements
ments directs de demandeurs d’emploi en CDI,
mutualisation des heures d’insertion avec trois ETTI et sous-traitance
sous traitance à sa filiale d’insertion LIEN
ENVIRONNEMENT SAS.

Depuis juillet 2009, 74 salariés (63 ETP) ont été recrutés en CDI, dont 11en recrutements
directs de demandeurs d’emploi inscrit au Pôle Emploi de Paris et 63 à l’issue d’un contrat
aidé : 7 à l’issue d’un CDDI à Lien Environnement et 56en fin de parcours d’insertion à
travers des missions d’intérim d’insertion.

 Recrutements directs : avec l’appui de Pôle Emploi du 20ème arrondissement (Equipe


spécialisée insertion) ainsi qu’avec
avec la Cellule de développement durable et de l’insertion sociale de

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
185
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

la Direction des achats publics de la Mairie de Paris, la Direction du Développement Economique,


de l’Emploi
Emploi et de l’Enseignement Supérieur (D.D.E.E.E.S) de la Ville de Paris, La Maison de l’Emploi
(M.E.P) de Paris, les Maisons du Développement Economique et de l’Emploi (M.D.E.E) des 13ème,
18ème et 20ème arrondissements et le Plan Local d’Insertion par l’Economique de Paris Nord Est.

 Mutualisation des heures d’insertion en ayant recours à trois Entreprises de Travail


Temporaire d’Insertion (ETTI) d’Ile-de-France
d’Ile du Groupe Adecco (Emploi 93 et Objectif E
Emploi) et
l’agence de Paris de JANUS SAS du Groupe Vitamine T dont le siège est situé à Lesquin.

 Sous-traitance à sa filiale d’insertion LIEN ENVIRONNEMENT SAS.7


7 salariés ont bénéficié
d’un Contrat à Durée Déterminée d’Insertion (CDDI) conventionné par la DIRECCTE puis recrutés
en CDI à l’issue de leur parcours d’insertion au sein de l’agence de Noisy
Noisy-le-Sec dans le
département de la Seine-Saint-Denis.
Denis.

► VILLE DE PARIS : Marché de gestion des déchetteries et collecte des objets


encombrants
Ce marché, signé
né en février 2010, a débuté en juin 2010. Rappelons que ce marché prévoyait dans
une clause sociale inscrite dans le CCAP un volume de 900 heures d’insertion par an, soit 0,5 ETP,
au titre de l’article 14 du Nouveau Code des Marchés Publics.

Entre juin 2010


010 et août 2012, ce sont 7 732 heures d’insertion représentant deux salariés et
1,89 ETP, qui ont été réalisées dans le cadre de la Clause sociale, par la Mutualisation avec
l’Entreprise de Travail Temporaire d’Insertion (ETTI), Emploi 93 située à Saint-Denis.
Denis.

4000

3500

3000

2500
3548 3636
2000

1500
1953 2134
1000

500

0
juin à décembre 2010 Année 2011 Année2012 Janvier à Juillet 2013

Volumes annuels des heures d’insertion


consacrées au marché des déchèteries de
Paris de juillet 2010 à Juillet 2013.

Ces deux salariés qui ont bénéficié d’un CTTI (Contrat de Travail Temporaire d’Insertion) durant 27
mois ont été recrutés en CDI le 1er septembre 2012 à temps complet, soit 151,67 heures par mois.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
186
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

► COMMUNAUTE URBAINE DE LILLE METROPOLE :


Depuis le 1er avril 2012, la Communauté Urbaine de LILLE-METROPOLE
LILLE a confié un marché de
nettoiement des espaces publics sur les communes de Lille-Lomme-Hellemmes
Lille Hellemmes à l’entreprise
DERICHEBOURG-POLYSEANE
POLYSEANE dans les quartiers de Lille-centre,
centre, du vieux Lille, Vauban,
Wazemmes et Moulins. Le volume d’insertion à réaliser est de 75% pour les recrutements
temporaires et de 80% pour les recrutements permanents.

Les heures d’insertion réalisées entre avril 2012 et juin 2013 s’élèvent à un peu plus de 18 000
heures d’insertion permettant la remise à l’emploi de 29 personnes en partenariat avec l’agence
de l’ETTI JANUS à Lesquin. Trois salariés ont d’ores et déjà été recrutés à la suite de missions en
intérim d’insertion: 1 CDD de 6 mois, 1 CDD de 11 mois et 1 CDI.
CDI Le volume de 1
18 459,73
heures représente : 29 contrats de travail qui se répartissent en trois types de contrats : 2 CDD, 2
CDI et 25 CTTI. Le graphique ci-après
ci après vous présente la répartition du nombre d’heures dédié à
l’insertion depuis le début du contrat :

4 500
4 194,54
4 000
3 648,73
3 563,60 3 592,28 3 600,063 569,29
3 500 3 351,61
3 287,84 3 301,21
3 118,80 3 112,18
3 000 2 977,94
2 809,75
2 607,68
2 500

2 000 1 842,24

1 500

1 000

566,50
500

Les salariés qui bénéficient des contrats d’insertion résident pour 59% d’entre eux dans des Zones
Urbaines Sensibles (ZUS) qui font l’objet d’un traitement social urbain spécifique. 25% étaient au
chômage depuis plus d’un an.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
187
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Parallèlement
ement à la mutualisation des heures d’insertion avec JANUS ETTI, le premier GEIQ-
Environnement de France (Groupement d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification)
a été créé lors de son Assemblée Générale le 18 janvier 2013, entre DERICHEBOURG-
POLYSEANE et Envie Nord du groupe Vitamine T et des entreprises de la filière implantées sur la
région Nord. Dans ce cadre ce sont cinq contrats de professionnalisation qui ont été recrutés par
DERICHEBOURG-POLYSEANE.
POLYSEANE.

Rappelons que e GEIQ est une association loi 1901 gérée par les entreprises adhérentes. Le GEIQ
recrute des demandeurs d’emploi en contrats de professionnalisation qui seront mis à la disposition
de DERICHEBOURG-POLYSEANE
POLYSEANE et des entreprises adhérentes pour réaliser des prestations de
nettoiement urbain. Le GEIQ constitue l’interface entre le salarié, les entreprises d’accueil et
l’organisme de formation. Un tuteur référent du GEIQ assure le suivi et la qualité de
l’accompagnement, condition prépondérante dans
dans la réussite du parcours d’insertion.

Il met en place des procédures d’accueil des personnes en insertion au sein de l’entreprise. Le
GEIQ organise l’intégralité des recrutements qui lui sont confiés : analyse des postes,
définition de profils, réalisation
tion d’entretiens de bilan, validation des compétences et réorientation
des candidatures non retenues.
Les personnes en insertion seront recrutées en contrat de professionnalisation pour une durée
de travail égale à 35 heures par semaine. La rémunération est comprise entre 70% du SMIC
pour les jeunes âgés de moins de 26 ans et de 100% pour les plus de 26 ans.

Le GEIQ propose un parcours de formation personnalisé pour qu’il soit adapté à la fois au profil et
aux attentes des publics en difficulté et aux exigences
exi de l’entreprise.

La formation professionnelle qualifiante est d’une durée de 200 heures. Cette alternance permet
aux salariés d’apprendre un métier et de trouver un emploi durable en fin de parcours au sein des
entreprises adhérentes du GEIQ. L’objectif
L’obje ctif de la formation vise l’obtention d’une validation de
branche (ASP) ou d’un certificat de qualification professionnelle (C.Q.P). Ce sont des
formations axées sur la pratique pour que l’apprenant puisse maîtriser les techniques et les outils
utilisés dans
ans le secteur professionnel.

Des remises à niveau (Ecrits professionnels) peuvent également être proposées en fonction des
besoins du salarié en insertion et de ceux de l’entreprise.

Le GEIQ accompagne les salariés dans leurs problèmes de logement et de mobilité, dans leurs
démarches administratives et juridiques, dans la gestion de leur budget ou dans leurs
problématiques familiales.

Le GEIQ assiste l’entreprise dans le renouvellement de son personnel par l’intégration de publics
éloignés de l’emploi, (jeunes,
jeunes, seniors, travailleurs handicapés…).

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
188
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

► COMMUNAUTE D’AGGLOMERATION
D’AGGLOME DE CAEN LA MER:
L’entreprise DERICHEBOURG--POLYURBAINE,, présente sur le territoire de la Communauté
d’Agglomération de Caen-la-Mer
Mer depuis 2006, a construit des partenariats opérationnels avec des
acteurs locaux de l’emploi et de la formation : Le PLIE de Caen, la Mission Locale de
l’agglomération de Caen à Hérouville Saint-Clair,
Saint Clair, l’IRFA Normandie Maine, l’Institut Médico Educatif
André Bordereau, le Service de Placement en Milieu
Milieu Ouvert situé à Caen, et le Lycée Marcel Mezen
à Alençon.
Ces partenariats ont permis à 15 jeunes de découvrir le monde de l’entreprise et/ou
d’intégrer des missions d’intérim au sein de l’agence et pour certains d’être recrutés en
CDI :
 2 salariés ont été orientés par le PLIE de Caen pour des missions d’intérim puis ont été
embauchés en CDI à l’agence le 1er août 2006
 2 jeunes ont suivi un stage de formation alternée : 1 est en mission d’intérim au sein de
l’agence et 1 a été embauché en CDI le 1er mars 2011,
 1 jeune a suivi un stage de contact et d’initiation professionnelle puis a intégré des missions
d’intérim,
 8 jeunes ont suivi un stage d’immersion en milieu professionnel dont 1 est toujours présent
dans l’entreprise en qualité d’intérimaire,
 1 jeune a suivi un PMP (stage en milieu professionnel)
 1 élève de seconde Baccalauréat Professionnel option maintenance véhicules professionnels
a été accueilli pour stage de professionnalisation.

Afin de sécuriser les parcours d’insertion et favoriser l’accès


l’accès à l’emploi durable des personnes
suives, un partenariat est en cours de réalisation avec l’antenne du Groupement d’Entreprises
pour l’Insertion et la Qualification (GEIQ) Propreté Normandie,
Normandie, implantée à Caen depuis
2010 et qui est le prolongement du GEIQ du Havre créé en 2003 à l’initiative de la Chambre
patronale des entreprises de propreté (FEP NNP).

Les parcours d’insertion seront mis en place dans un partenariat étroit avec les acteurs locaux, en
particulier avec la MEFAC (Maison de l’Emploi et de
de la Formation de l’Agglomération
Caennaise) et la Mission Locale Caen-la-Mer
Mer Calvados Centre située à Hérouville Saint
Saint-
Clair avec qui des contacts sont déjà en cours en vue de préparer de manière cohérente
les parcours d’insertion.

Des personnels permanents


nts et expérimentés seront nommés « tuteurs » des personnes en
parcours d’insertion qui pourront être formés par le GEIQ.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
189
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

► VILLE DE VINCENNES : Marché de prestations de propreté urbaine : nettoyage des


voies et trottoirs des quartiers Ouest, Sud et Aubert RER et collecte des déchets
ménagers et assimilés (collectes sélectives).
La commune de Vincennes a intégré une clause sociale qui vise le recrutement indirect par
l’intermédiaire de deux ETTI : JANUS SAS et Objectif Emploi.
Emploi. Le volume d’heures réalisé entre
février 2011 et juin 2013 atteint un peu plus de 30 000 heures, soit 8 Equivalent Temps Plein (ETP).
A l’issue des parcours d’insertion, un poste sur trois est réservé pour tout emploi vacant ou
nouvellement créé. Trois recrutements en CDI de publics en difficulté professionnelle ont été
réalisés en janvier 2012. Ces trois salariés avaient préalablement bénéficié d’un CTTI (Contrat de
Travail Temporaire d’Insertion) au sein de JANUS ETTI.

► VILLE DE MARSEILLE :
DERICHEBOURG POLYURBAINE s’est vue attribuer en septembre 2010 sur les 3ème et 16ème
arrondissements (Mairie du 8ème secteur), un marché de prestation globale incluant la collecte des
ordures ménagères et des encombrants, le nettoiement urbain, le cantonnement, le désherbage, le
nettoiement des plages, la collecte et le nettoiement des marchés alimentaires.

Pour réaliser ces prestations, 200 salariés permanents assurent les activités au quotidien. Bien que
ce marché ne comporte pas de clause sociale, il a été néanmoins décidé de confier à une ETTI une
moyenne mensuelle de 300 heures d’insertion à des publics en difficulté habitant les quartiers Nord
de la cité phocéenne. Deux personnes vivant des situations précaires ont pu bénéficier de cette
démarche, dont un salarié en Contrat Unique d’Insertion au sein de l’Association Départementale
pour le Développement des Actions de Prévention (ADDAP 13).

► D’AUTRES EXEMPLES D’ACTIONS D’INSERTION :


Des heures d’insertion sont également réalisées sur des contrats de volume moindre (entre 1 et 2
ETP) pour le compte de collectivités locales en partenariat avec des acteurs locaux :
 CLICHY-LA-GARENNE
GARENNE (marché de propreté urbaine) en lien avec la Maison de l’Emploi,
1 salarié ETP en mission d’intérim d’insertion (ETTI JANUS SAS) en partenariat a
avec la
Maison de l’Emploi.
 SAINT-OUEN (nettoiement du marché aux Puces à la Porte de Saint
Saint-Ouen) en
partenariat avec le PLIE de la commune : 1 salarié ETP en intérim d’insertion (ETTI JANUS
SAS).
 BOIS-COLOMBES (marché de collecte des déchets ménagers) en llien avec le service
communal d’insertion et la Maison de l’Emploi. 2 salariés ETP en intérim d’insertion
(JANUS SAS)
 COMMUNAUTE D’AGGLOMERATION D’ARGENTEUIL-BEZONS
D’ARGENTEUIL BEZONS (CAAB), (petit marché
de collecte du verre), 1 salarié représentant 0,5 ETP en intérim d’ins
d’insertion (ETTI JANUS
SAS).

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
190
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

► DES ACTIONS DE FORMATION


FORMA QUALIFIANTES
Soucieuse
oucieuse d’apporter une formation débouchant sur un métier concret et d’assurer une insertion
socio-professionnelle durable, DERICHEBOURG ENVIRONNEMENT a permis à ttrois équipiers de
collecte en parcours d’insertion au sein des ETTI Emploi 93 et Objectif Emploi d’intégrer en 2011
une formation de préparation au Titre Professionnel de « conducteur du transport routier de
marchandises ».

Cette formation s’est réalisée sur la base du Contrat de Développement Professionnel des
Intérimaires (CDPI) qui s’adresse aux candidats qui ont au plus un diplôme ou un titre
professionnel de niveau V. L’objectif de ce contrat doit permettre aux intérimai
intérimaires en insertion peu
ou pas qualifiés d’accéder à un premier niveau de qualification ou à une qualification différente ou
complémentaire et d’accroître leur capacité d’accès à des missions plus qualifiées ou directement à
des emplois permanents.
Une analyse FAFF-TT5montre que 74% des intérimaires ayant suivi
se des effets concrets conduite par FAFF
un CDPI sont en emploi six mois après avoir suivi leur formation, leur taux d’emploi passant de 75
à 80%.

Cependant, seuls les candidats ayant passé un bilan de positionnement


positionnement peuvent y prétendre afin de
vérifier que les candidats disposent des pré-requis
pré requis nécessaires en terme de savoirs et de savoir
savoir-
faire pour suivre la formation.

Lors des tests de repérage des candidats, un grand nombre d’entre eux n’avaient pas ces pré-
requis en raison notamment d’un niveau insuffisant en français, (F.L .E, maîtrise insuffisante de la
langue française). Il a été constaté à plusieurs reprises que la plupart des demandeurs d’emploi en
insertion dans les ETTI prestataires de Polyurbaine,
Polyurbaine, ne possèdent pas les compétences de base (lire,
écrire, compter), d’où des difficultés professionnelles et sociales à pouvoir s’insérer durablement
dans l’emploi.

Outre le fait, que les formations au savoir de base sont imputables au plan de formation des
entreprises 6 et que les branches sont invitées à mettre en œuvre des actions 7 , cette situation
comporte des effets directs pour l’entreprise : respect des procédures qualité et règles de sécurité,
réduction des risques d’accident du travail, évolution des salariés en insertion sur de nouvelles
missions ou accès à un poste plus qualifié comme celui de chauffeur Poids lourds par exemple dont
les besoins restent élevés et enfin élever la qualité de service en permettant aux salariés de mieux
communiquer avec
ec les riverains, les clients… .

5
Fonds d’Assurance Formation du Travail Temporaire, FAFF-TT
FAFF – Les effets de la formation sur l’insertion professionnelle des intérimaires. Juin 2011.
6
- Article L.6313 du Code du travail.
7
- Article R.2241-9 2° du Code du travail.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
191
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

C’est pourquoi le Contrat de Professionnalisation Intérimaire (CIPI) est également à l’étude dans
des actions de lutte contre l’illettrisme. Ce contrat permettra de conforter l’insertion professionnelle
des bénéficiaires ett favoriser une évolution professionnelle future. Sa durée qui peut être comprise
entre 6 et 24 mois comportera des formations externes en accord avec les salariés en insertion.

Par ailleurs, les études menées8sur ce type de contrat ont démontré que la pa
part des demandeurs
d’emploi est passée à l’issue du CIPI de 37 à 22% et que prés d’un stagiaire sur deux accède à un
CDI ou un CDD dont 28% en CDI.

61% des intérimaires estiment que leur niveau de qualification s’est plutôt amélioré et que leur
densité d’emploi
emploi a également progressé, notamment pour les femmes, les moins de 25 ans et les
seniors. 79% estiment que ce contrat a été utile pour trouver un emploi, dont 46% qu’il a été très
utile9.

Dans le cadre de son plan d’insertion des jeunes de moins de 26 ans, DERICHEBOURG
►Dans
ENVIRONNEMENT a embauché en 2008, 12 contrats de professionnalisation à la conduite de
véhicules Poids Lourds.

Soucieux d’apporter une formation valorisante et débouchant sur un métier concret, le groupe
►Soucieux
DERICHEBOURG ENVIRONNEMENT a formé en contrat d’apprentissage un mécanicien Poids
Lourd, un mécanicien moto, un ingénieur Qualité/Sécurité/Environnement. 4 BTS Assistant(e) PMI
PMI-
PME et un BTS Commercial ont été également accueillis dans ses services.

DERICHEBOURG ENVIRONNEMENT accueille


►DERICHEBOURG lle parallèlement des jeunes lycéens et collégiens
dans le cadre de leur cursus scolaire ou lors de leurs stages de découverte de l’entreprise.
Accompagnés de leur maître de stage, les stagiaires sont amenés à appréhender l’entreprise sous
plusieurs angles (administratif, gestion comptable et financière, gestion des activités…), au sein de
notre siège social et sont accueillis sur les agences de l’Ile-de-France.
l’Ile

A ce titre, le groupe DERICHEBOURG ENVIRONNEMENT a participé à un néo


néo-Forum à l’IUT de
Montreuil
il les 20 et 21 octobre 2011 organisé par FACE Seine Saint-Denis,
Saint Denis, qui avait pour objet la
découverte des métiers du groupe destinée des collégiens des établissements des communes de
Montreuil, Bagnolet, Noisy-le-Sec
Sec et Romainville.
Plus de 600 collégiens ont été reçus sur le stand DERICHEBOURG ENVIRONNEMENT.
Une conférence de presse s’est tenue à cette occasion en présence de M. Gérard MESTRALLET,
Président de FACE et de M. Thomas DERICHEBOURG, Président Directeur Général de Polyurbaine et
d’ECO-PHU.

8
- FAFF-TT. Idem
9
- idem.
Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
192
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

► DES ACTIONS D’ECHANG


D’ECHANGE ENTRE LE MONDE SCOLAIRE
LAIRE ET LE MILIEU D
DE
L’ENTREPRISE EN FAVEUR
UR DES JEUNES COLLEGIENS
COLLEGIENS ET LYCEENS EN PARTENARIAT
AVEC LE CLUB FACE SEINE
INE SAINT DENIS
L’entreprise DERICHEBOURG POLYURBAINE (et ses filiales) s’est associée à FACE
FACElink, plate
forme collaborative, réunissant des entreprises et des élèves pour des échanges avec le monde
scolaire. L’entreprise DERICHEBOURG POLYURBAINE a participé à ce titre au 1er forum des
métiers et de la formation regroupant les classes de 3ème des communes de
e Bagnolet, Montreuil,

Noisy-le-Sec
Sec et Romainville. Ce forum s’est tenu à l’IUT de Montreuil le 21 octobre 2011 dans le
cadre du programme « FACE à l’école ».

Pour les jeunes issus des quartiers sensibles, les possibilités de stages sont très limitées. Au
manque de contact qui permettrait de trouver un stage éveillant, s’ajoute un défaut d’informations
sur les métiers existants qui conduit bien souvent à une démotivation de l’élève.

L’objectif de ce forum visait à faire découvrir de manière concrète le monde de l’entreprise, les
métiers et les savoir-faire,
faire, de permettre à chaque élève, quel que soit son réseau et ses aptitudes,
de découvrir des métiers, d’aider les jeunes dans leur recherche d’orientation et d’insertion et
d’obtenir un stage qui leur soit
it utile pour leur avenir.
Au titre de cette action, l’entreprise DERICHEBOURG POLYURBAINE accueille des jeunes
lycéens et collégiens en cursus scolaire ou lors de leurs stages de découverte de l’entreprise.
Accompagnés de leur maître de stage, les stagiaires sont amenés à appréhender l’entreprise sous
plusieurs angles (administratif : gestion comptable et financière, gestion des activités…), au sein de
notre siège social et sont accueillis sur les agences de l’Ile-de-France.
l’Ile

Dans le cadre de son plan d’insertion des jeunes de moins de 26 ans, l’entreprise
DERICHEBOURG POLYURBAINE a embauché en 2008, 12 contrats de professionnalisation à la
conduite de véhicules Poids Lourds.

L’entreprise DERICHEBOURG POLYURBAINE a formé en contrat d’apprentissage dans le cadre


d’un partenariat avec PROMOTRANS, un mécanicien Poids Lourds et un mécanicien moto.
Ont été accueillis dans les services en stage de professionnalisation un ingénieur Qualité – Sécurité
- Environnement. 4 BTS Assistant(e) PMI-PME
PMI et un BTS Commercial.

La mise en œuvre de la loi n° 2011-893


2011 du 28 juillet 2011 « pour le développement de l'alternance
et la sécurisation des parcours professionnels » dite "loi Cherpion",
", illustre également la volonté
de l’entreprise de développer l'alternance dans le but de répondre au chômage des jeunes peu ou
pas qualifiés.
Cette politique a d’ailleurs été
té réaffirmée le 22 février 2012, par une note interne du Président
Directeur Général du groupe, Daniel DERICHEBOURG, envoyée à toutes les filiales. Sa volonté de
recrutement était supérieure au cadre réglementaire imposé par la loi, soit 5% au lieu des 4
4%
prévus dans la loi.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
193
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

► LA FEDERATION ENVIE :
Entreprise
ntreprise Nouvelle Vers l’Insertion par l’Economique.

Dans le cadre de ses activités de traitement des Déchets d’Equipement Electriques et Electroniques
(DEEE), le Groupe DERICHEBOURG Environnement a finalisé un partenariat étroit avec la
Fédération ENVIE, structure nationale regroupant un réseau d’entreprises d’économie sociale et
solidaire. A travers l’application des Directives Européennes, la création de nouvelles filières de
recyclage,
age, ont intégré l’insertion par l’activité économique de personnes en difficulté.

Ce partenariat s’est concrétisé en avril 2004 par un accord-cadre


accord comprenant :
La mise à disposition de contenants de grande capacité et des prestations d’enlèvements
de divers
vers matériaux sur les sites gérés par Envie qui recrute des salariés en insertion.
Le suivi et l’encadrement des personnels est assuré par Envie tout au long des parcours
d’insertion.

Cet accord cadre a permis une coopération entre plusieurs entreprises à travers un groupement de
plus de dix entreprises de la Fédération ENVIE et de plusieurs filiales du Groupe DERICHEBOURG
Environnement dans les activités de logistique et de traitement : En Ile-de
de-France un contrat
avec Envie et l’éco-organisme
organisme ECO-SYSTEMES
ECO MES comprend deux types de prestations :
La logistique : ENVIE est chargée de collecter les DEEE sur les différents points de
collecte du département de la Seine Saint-Denis.
Saint
Le traitement : ENVIE est sous-traitant
sous traitant de l’activité démantèlement des GEM HF
(machines
machines à laver, lave vaisselle…).
lave-vaisselle…). Les opérateurs retirent différents éléments
(condensateurs, bloc béton…) de manière à obtenir un meilleur taux de valorisation.

D’autre part, un comité de pilotage est composé à parité, de représentants du groupe


DERICHEBOURG Environnement et de la fédération ENVIE. Il a pour mission :
D’évaluer les modalités opérationnelles du partenariat ;
De définir les moyens technologiques ainsi que la nature et le montant des
investissements à envisager;
D’étudier les besoins d’investissements nécessaires à l’application des nouvelles
règlementations en matière de valorisation des DEEE : matériels de collecte et unités
industrielles de recyclage;
De mettre en place des commissions régionales visant à favoriser la proposition d
d’offres
communes sur la filière DEEE.
Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
194
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

LE
►LE GROUPE DERICHEBOU
DERICHEBOURG ENVIRONNEMENT : UNE ENTREPRISE HANDI
HANDI-
ACCUEILLANTE QUI REPOND
REP AUX EXIGENCES ET AUX RECOMMANDATIONS DE LA
NORME AFNOR NF X 50 – 783.
Afin de se mettre en conformité avec le nouveau cadre légal issu
issu de la loi 2005
2005-102 du 11 février
2005 relative à l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes
handicapées, le groupe DERICHEBOURG Environnement a intégré dans ses axes stratégiques
et opérationnels des actions portant sur l’accueil et l’accompagnement des travailleurs handicapés.
Au nom du principe de non-discrimination
discrimination (principe de solidarité et d’égalité de traitement par
l’accès au droit commun) et du droit à compensation, le groupe DERICHEBOURG
Environnement a décidé de développer une bonne gouvernance en matière de handicap, en
créant le 15 décembre 2010 l’Association DERICHEBOURG Mission Handicap (ADMH).
Son objet vise à concourir à l’intégration des personnes handicapées en
développant une culture du handicap pour dépasser les obstacles
psychologiques et matériels séparant les personnes handicapées du
monde ordinaire.

L’ADMH propose cinq types d’appui aux


a entreprises du groupe :
 Sourcing et recrutement : CV Thèque, salons, forums…
 Maintien et placements dans l’emploi : études de poste
 Relations avec le milieu adapté
 Sensibilisation : formations métiers, formation des référents (managers, RH…)
 Communication.
 Entité support, l’ADMH apporte son expertise et ses conseils aux différentes entités du
groupe. Les objectifs du groupe visent à atteindre les 6% imposés par la loi. En 2010, Le
Groupe DERICHEBOURG Environnement a employé 9,7% de travailleurs handicapés
dans sa branche propreté.

Concrètement cette politique du handicap s’appuie sur des structures partenaires qui agissent dans
ce domaine. Un rapprochement est en cours avec l’ADAPT (Association pour l’insertion so
sociale et
professionnelle des personnes handicapées) pour étudier la faisabilité d’intégrer des personnes
handicapées sur les emplois d’agent d’accueil des déchetteries gérées par DERICHEBOURG-
Polyurbaine.

Avec le club d’entreprises de la Fondation Agir Contre


Contre l’Exclusion (FACE) de la Seine
Seine-
Saint-Denis, le Groupe DERICHEBOURG Environnement s’est engagé sur différentes actions
relatives à l’intégration de personnes handicapées dans l’entreprise :

 Adhésion au RESEAU EGALITE de l’Ile-de-France : journée de sensibilisation


ensibilisation de tous les
collaborateurs de l’entreprise contre les discriminations, réalisation d’un autodiagnostic et
élaboration d’outils.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
195
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

 Accompagnement par le club FACE 93 dans la mise en place de son engagement contre les
discriminations et signature
ture d’un plan d’actions : (formation, audit, évaluation, mise en place
d’outils), afin de favoriser les échanges de bonnes pratiques. Cela passe par la formation des
cadres et cadres intermédiaires, à recevoir FACE 93 pour un diagnostic approfondi et défi
définir des
priorités d’actions en fonction des préconisations issues du diagnostic.

 Participation du Groupe DERICHEBOURG Environnement à des « Handicafés » qui


favorisent la rencontre entre des entreprises et des travailleurs handicapés en recherche d’emploi
d’emploi.
L’entreprise reçoit les candidats sous la forme de mini-entretiens
mini entretiens et de conseils pour son projet
professionnel.

Le chargé de mission IAE du Groupe DERICHEBOURG Environnement est par ailleurs membre
bénévole du groupe des experts de la FEDHEE (Fédération
(Fédératio n Etudiante pour une Dynamique Etudes
et Emploi avec un Handicap). Il apporte son regard sur la politique handicap d’un établissement
d’enseignement supérieur. Il a réalisé à ce titre en 2010 un diagnostic d’établissement à la
demande de la Présidente de l’Université
’Université de Paris Est Créteil et du Conseil d’Administration, assorti
d’un cahier de préconisations favorisant l’inclusion des étudiants handicapés dans les différentes
UFR.

Participation en 2010, à diverses tables rondes à Polytechnique Telecom Paris Tech, a co-animé un
débat sur le handicap avec le Président de la Conférences des Grandes Ecoles et Directeur Général
de l’école d’ingénieur ESME Sudria et le délégué Général de l’association tremplin Entreprises.

Il est intervenu à l’université de Lille 2 et à l’IUT de Lens sur les obligations des établissements
d’enseignement supérieur en matière d’accueil d’étudiants handicapés et de leur insertion
professionnelle pour le compte de l’association Starting-Block.
Starting

Une présentation de DERICHEBOURG Mission handicap ainsi qu’une plaquette vous sont
proposés en annexe de ce mémoire technique.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
196
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
197
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

CHAPITRE 8- L’HYG
IENE, LA SECURITE,
LA FORMATION

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
198
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
199
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

8.1 La politique Hygiène et sécurité


8.1.1 Politique sécurité de l’entreprise (Plan d’Action Sécurité et Prévention)

Notre politique qualité sécurité environnement est signée et mise à jour régulièrement par notre
direction :

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
200
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Cette politique est affichée et diffusée dans chacune de nos agences. Elle englobe la qualité de la
prestation
station rendue au client, la sécurité, la santé, l’hygiène du personnel et une partie
environnementale.

8.1.2 Hygiène et sécurité : Politique Générale

L’amélioration permanente des conditions d’hygiène et de sécurité constitue un des objectifs


prioritaires pour DERICHEBOURG Environnement.

DERICHEBOURG Environnement s’engage par conséquent à prendre toutes les mesures


nécessaires pour prévenir les accidents, les risques corporels et les dommages matériels afin
d’assurer la protection de chacun, y compris le public
public dans la mesure où celui
celui-ci vient à être en
contact avec les moyens utilisés par la Société. Une forte collaboration avec notre préventeur
Covéa Fleat coordonnes les actions en faveurs de la sécurité (Coach conduite, débriefing
téléphonique…).

En particulier, DERICHEBOURG Environnement


Fournit et maintient des conditions d’hygiène et de sécurité sur les lieux de travail
respectant toutes les contraintes réglementaires en la matière ;
Assure une information, une formation et un suivi pour permettre aux e
employés
d’accomplir leurs missions efficacement et en toute sécurité, par le formateur interne
Met l’ensemble des consignes de sécurité applicables à la portée de tous ;
Suscite un intérêt permanent pour les questions de sécurité et d’hygiène relatives à
nos métiers, en particulier par l’implication et la consultation des employés et de leurs
représentants.

La politique sécurité de DERICHEBOURG Environnement pourra être revue, dans son contenu et
ses modalités, dès lors qu’un changement majeur affectera la législation sur les conditions
d’hygiène et de sécurité ou régulièrement pour assurer l’adéquation des actions en cours avec la
réglementation.

Salubrité et locaux sociaux


Conformément à la Convention Collective Nationale des
Activités du Déchet, des lavabos, des douches et des vestiaires
en nombre suffisant et des lieux d’aisance sont à la disposition
du personnel de l’Agence.

Les ouvriers bénéficient de douches chaudes. Un local est également mis à la disposition du
personnel (machine à café, distributeur de boissons, appareil micro-onde).
micro onde). L’ensemble des locaux
précédemment cités ainsi que les équipements de travail (camions, véhicules spécialisés,
conteneurs)
eurs) sont régulièrement entretenus et nettoyés par une équipe spécifiquement dédiée à
cette prestation.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
201
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Médecine du travail
Les visites médicales sont réalisées par un médecin interentreprises. Elles sont obligatoirement
effectuées :
à l’embauche,
avant la fin de la période d’essai,
semestriellement, annuellement ou bisannuel en fonction du poste
dans un délai de 8 jours après une reprise du travail successif à une maladie
professionnelle, une absence d’au moins 30 jours pour cause d’accident du travail, ou pour
cause de maladie ou en cas d’absence répétée.

Le médecin du travail participe activement au CHSCT de DERICHEBOURG Environnement et


établit à cet effet un rapport d’activité chaque année qui permet de définir un plan d’activité pour
l‘année suivante :

Le document prévu par l’article R241-25


R241 25 est établi au plus tard 4 mois après le début de
l’exploitation et fait l’objet d’une révision annuelle. Le médecin du travail rédige également une
fiche d’entreprise.

En accord avec le médecin du travail et après


ap rès décision du CHSCT, il est proposé à tout le personnel
la possibilité de se faire vacciner gratuitement contre certains risques biologiques (hépatite B,
tétanos…).

La surveillance médicale spéciale

Conformément au Code du Travail, une surveillance médicale


médicale spéciale est notamment prévue pour
prévenir les maladies professionnelles :

liées aux conditions physiques de travail,


liées aux produits utilisés ou susceptibles d’être manipulés sur les différents sites
d’intervention.

Ces surveillances médicales spéciales concernent également le personnel intérimaire. L’ensemble


de ces informations sont consignés dans un registre spécial.

En accord avec le médecin du travail, il est proposé à tout le


personnel la possibilité de se faire vacciner gratuitement contre
certains risques biologiques (hépatite B, tétanos…).

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
202
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

8.1.3 Organisation de la sécurité

Les acteurs internes


Les acteurs internes intervenant sur la sécurité, la formation permanente et la sensibilisation du
personnel à la sécurité sont nombreux au sein de DERICHEBOURG Environnement. Les rôles de
chacun sont clairement identifiés.

La Direction Générale de l’Entreprise, particulièrement sensible à la prise en compte de la


prévention et de la sécurité au travail :
 Définit la stratégie et le plan de formation
 Définit le budget alloué à la formation et à la politique sécurité.

Le service QSE qui, dans le cadre de ses fonctions :


 Calcule les taux de fréquence et de gravité des AT et mène les actions correctives
nécessaires.
 Assure la formation « Gestes et Postures ».
 Enquête suite aux AT graves ou ayant pu avoir des conséquences graves.
 Réalise les statistiques sécurité Groupe.
 Participe aux réunions CHSCT des différentes agences.
 Coordonne les choix de vêtements de travail et de
sécurité.
 Initie et anime les campagnes sécurité.
 Contrôle les registres de sécurité des agences.
 Conseille les hiérarchies pour optimiser la sécurité.
 Réalise des Audits Sécurité sur les exploitations, soit à la
demande de la Direction des exploitations, soit sur
l’initiative de la direction des ressources humaines.

La Direction de chaque agence de DERICHEBOURG Environnement signataire d’une


subdélégation de pouvoir qui précise en matière d’hygiène et sécurité et de prévention des
accidents du travail,
ail, les responsabilités de la Région :
 Assure, en prenant toutes les mesures appropriées, la stricte application de la
réglementation en vigueur dans toutes les activités de la Société.
 Veille en permanence au bon entretien des bâtiments et de leurs équipements, des
machines, installations, engins de levage et de manutention, ainsi qu’à la présence,
là où la réglementation l’exige, de dispositifs de sécurité conformes et efficaces.
 Veille en permanence au respect par le personnel des consignes de sécu
sécurité et de
l’utilisation des dispositifs de sécurité ainsi qu’à la formation de ce personnel.
 Représente l’employeur en tant qu’interlocuteur du CHSCT et des Délégués du
Personnel.
 Veille en permanence au bon entretien et à l’équipement de tout véhicule
automobile
tomobile utilisé par l’entreprise.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
203
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

 Se conforme aux dispositions du Code de la Route et de la Réglementation des


Transports.

L’encadrement de chaque agence de DERICHEBOURG Environnement particulièrement


sensibilisé et spécialement formé pour assurer la prévention
prévention et la sécurité de tout le
personnel.

L’agent « Relai-Sécurité
Sécurité » de l’Agence.

Les acteurs externes


Un dialogue régulier avec les autorités administratives en charge du contrôle de la politique
sécurité et de certains organismes permet également de poursuivre la politique d’amélioration de la
sécurité et de garantir le strict respect de la réglementation.
réglementation. Ces organismes avec lesquels
DERICHEBOURG Environnement suit la pertinence de la politique formation ainsi que les
résultats en matière de sécurité sont les suivants :

Inspection du Travail
Caisse Régionale d’Assurance Maladie
Syndicat National des Activités du Déchet
Organisme de Conseil et de Formation

Cette organisation générale de la sécurité et de la formation associée, mise en œuvre par


DERICHEBOURG Environnement, permet de garantir à la collectivité le respect de la
réglementation et de la préservation
préservation de la santé et de la sécurité du personnel
intervenant dans le cadre de l’exécution du marché.

La formation du personnel à la sécurité


Toute personne de l’Agence reçoit, dès son arrivée sur le site ou à chaque changement de poste,
une formation à la sécurité. Après chaque accident du travail avec arrêt de plus de 8 jours, ou un
arrêt maladie de plus de 21 jours, le salarié suit de nouveau cette formation.

Celle-ci
ci est adaptée pour chaque poste et enseigne notamment :
Les conditions de circulation
circulation dans l’entreprise (chemin piéton, voies réservées aux
véhicules légers, parkings salariés et visiteurs…).
L’exécution de l’activité (descente du marche pied à l’arrêt…).
La conduite à tenir en cas d’accident.

Dès le démarrage du marché, le personnel est


est donc impliqué dans la démarche de prévention et de
sécurité de DERICHEBOURG Environnement.
Environnement Ceci permet
et une adhésion rapide et durable.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
204
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Cette formation est réalisée par l’encadrement de l’agence ou le formateur interne. Ceci permet
d’impliquer fortement et initialement l’encadrement, montrant ainsi au personnel d’exploitation
l’importance de la sécurité au sein de l’activité de la société.

A l’issue de la formation, chaque personne doit répondre à un questionnaire afin de savoir si les
consignes ont bien été assimilées.

Le personnel d’exploitation reçoit ses Equipements de Protection


Individuelle. Ils font l’objet d’une information et d’une formation
(notamment en ce qui concerne la Norme EN 471 : vêtements de
signalisation haute visibilité, voir partie ci après).

Ergonomie - Gestes et postures


Cette formation est réalisée par le formateur interne de DERICHEBOURG Environnement
Environnement. Nous
privilégions une formation interne plus adaptée en termes de connaissances terrain et plus flexible
quant à l’organisation du travail. De plus, une formation en interne permet d’aborder plus
facilement le problème de la sécurité et de la prévention.

Habilitation électrique
Une personne sur le site est habilitée pour effectuer des interventions sur le réseau électrique. Elle
a reçu préalablement une formation adaptée et participe à une session de recyclage tous les trois
ans. Des salariés non-électriciens
électriciens de formation, qui sont confrontés dans leurs activités aux risques
électriques recevront une formation de type BO/HO.

Formation
ation Sauveteur Secouriste du Travail (SST)
Afin de répondre aux exigences du Code du Travail, certains salariés reçoivent la formation
SST.
Ces secouristes sont recyclés tous les 2 ans. La durée de ces séances de recyclage est d’environ 4
heures. Elles ont pour objectif :
 de réviser les connaissances précédemment acquises,
 de se perfectionner.

P REVENTION DES RISQ UES

Formation des représentants du personnel au CHSCT. PRODUITS DANGEREUX

LES PRODUITS CHIMIQUES PEUVENT ETRE DANGEREUX POUR


V OTRE SA NTE PROTEGEZ-VOUS EN UTILISAN T LES MOYENS

Chaque membre représentant du personnel au CHSCT reçoit une formation


ADAPTES AUX R ISQUES

XI XN

d’une durée de 5 jours dispensée par un organisme


or extérieur. ÇA TUE ÇA POLLUE ÇA PIQUE ÇA EMPOISONNE

Cette formation est renouvelée toutes les 4 années de mandat.


ÇA FAIT FLAMBER ÇA FLAMBE ÇA EXPLOSE ÇA IRRITE

APPRENEZ A ID ENTIFIER LES PRODUITS


EN CONSULTAN T LES ETIQUETTES

Conduite rationnelle pour les chauffeurs


EN CAS D’INCIDEN T NE PAS FAIRE VOMIR NI BOIRE,

Une formation liée à la prévention des accidents de la circulation est proposée REPORTEZ-VOUS AUX CONSIGNES DE L’ÉTIQUETTE
OU PREVENEZ LES SECOURS

ponctuellement aux chauffeurs après avis du CHSCT. L’objectif


L’ est double :
 observer et analyser les aptitudes de conduite du conducteur en circulation en vue
d’améliorer son comportement au volant.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
205
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

 faire acquérir au conducteur les connaissances techniques et pratiques favorisant


les économies de carburant et
e la longévité du matériel utilisé.

Formation du chef d’agence et des agents de maîtrise


Une réunion d’information et de formation concernant la sécurité est organisée, au sein de chaque
Agence DERICHEBOURG Environnement à chaque démarrage de contrat. L’objectif de cette
journée est d’apporter à l’encadrement connaissances et outils en la matière.
Cette action de sensibilisation auprès de l’encadrement (Responsable d’Agence, Responsables
d’exploitation et Chef de service…),
service ), permet d’engager dès le départ une politique sécurité durable.

L’information des salariés


Une information relative aux risques spécifiques à l’activité est réalisée par voie d’affiches
fréquemment renouvelées afin de garder l’impact maximum sur le personnel.
personnel. Ces affiches sont
commandées auprès de la CRAM ou sont réalisées par le service QSE en collaboration avec le
CHSCT et le médecin du travail. Les thèmes abordés portent essentiellement sur :
la manutention de charges comportant des risques dorsolombaires importants. Cette
information précède ou complète la formation gestes et postures ;
les risques liés à l’exposition éventuelle d’agents biologiques.

L’affichage
Sont affichés sur le site :
le numéro de téléphone des sapeurs-pompiers,
sapeurs
le nom
m et l’adresse de l’Inspecteur du travail,
l’adresse et le numéro de téléphone du médecin le plus proche,
le règlement intérieur,
les consignes générales de sécurité,
le nom des secouristes,
les horaires de travail,
les affiches de sécurité propres à l’entreprise,
l’en
les notes de service de diffusion générale.

Les registres
Les registres suivants, spécifiques ou non au marché, sont mis en place sur l’Agence
l’Agence.
registre de sécurité pour l’ensemble des matériels et appareils de chantier utilisés, qui
comprend les vérifications et étalonnages des appareils de mesure, de levage, de
compaction, des installations électriques, des extincteurs,
registre spécial (travaux exposant les travailleurs à des risques de maladies
professionnelles…).
registre d’inscription des travailleurs étrangers éventuels,
registre du personnel,
registre des dangers graves ou imminents

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
206
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

8.1.4 Les équipements de sécurité

L’ensemble du personnel est individuellement doté de tenues de


travail réglementaires, fournis par la société, conformes aux
normes de sécurité.

Cette dotation comprend l’équivalent de 4 tenues complètes


par an avec une
ne surface minimum « haute visibilité » de classe
III, de couleur orange, rouge ou jaune.

Cette dotation comprend plusieurs tenues (tenues été, tenues hiver, tenues pluie) :
Pantalons et vestes à bandes réfléchissantes,
Baudriers réfléchissants,
Chaussures de sécurité,
Gants de sécurité,
Tee-shirts,
Sweat-shirts.

La tenue du personnel suit scrupuleusement et immédiatement toutes les


évolutions réglementaires

Le fournisseur de tenue de travail a été référencé avec soin. Il


nous fournit des tenues labellisées « développement
durable ».

Cout dotation par salarié : 2 000 MAD


Lieu fabrication : MAROC

Le croquis général de nos tenues

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
207
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Les tenues personnalisées peuvent arborer une mention intégrant le logo de la Commune
Urbaine de Marrakech,, qui sera validée auprès des services techniques au cours de la période de
préparation du marché, comme le montre les photographies ci-dessous
ci :

Exemples de nos
tenues utilisées
actuellement sur
Bois Colombes,
Marseille ou
encore Nice

Sauf mention contraire de la Commune de Marrakech,


Marrakech, nos tenues seront à dominante rouge et
comprendrons un message favorisant la propreté.

Les responsables de DERICHEBOURG Environnement sont très vigilants à ce sujet et


effectueront chaque jour des contrôles systématiques avant le départ des équipages
équipages. Ainsi
quelle que soit la saison, la tenue des agents est uniforme, obligatoire et en état de propreté
constant.

Pour assurer le lavage des tenues, chaque ouvrier de DERICHEBOURG Environnement recevra
une dotation annuelle en termes d’EPI lui permettant d’assurer un roulement de ces tenues et ainsi
disposer constamment d’une tenue irréprochable et garantir en permanence
nence un excellent état
de propreté.

Nos encadrants sont également dotés de vêtements de travail


personnalisés et de chaussures de sécurité.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
208
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

8.1.5 Le Comité d’Hygiène, de Sécurité et de Conditions de Travail

Chaque agence possède un CHSCT. Celui-ci


Celui est présidé par le responsable d’agence.

Assistent également aux réunions du CHSCT :


l’Inspecteur du Travail
le Médecin du travail
une personne du service QSE de DERICHEBOURG Environnement
toute autre personne conviée ponctuellement pour ses compétences ou s
ses fonctions.

Le CHSCT se réunit au moins une fois par trimestre et à la suite de tout accident grave.

Le CHSCT a pour mission de contribuer à la protection de la santé et de la sécurité des salariés. Il


aura donc pour missions principales l’analyse des accidents du travail et la recherche de solutions
et d’actions de prévention. Il est consulté sur le choix des équipements de protection individuelle. Il
veille également à l’organisation matérielle et à l’environnement physique du travail, à
l’aménagement des postes et des lieux de travail, de la durée et des horaires de travail, etc.
Le CHSCT procède également à intervalles réguliers à des inspections dans l’exercice de sa
mission ; la fréquence de celles--ci
ci est au moins égale à celle des réunions ordinai
ordinaires du Comité.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
209
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

8.1.6 Le Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnels :

Le Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnels est établi par le service QSE en
concertation avec les membres du CHSCT. Ce document est la référence de DERICHEBOURG
Environnement en termes de sécurité.

Ce document règlementaire nous permet de répertorier l’ensemble des risques professionnels


auxquels sont confrontés nos salariés. Il en est établi un par site où chaque poste est évalué.

Nous impliquons pleinement les instances sociales, inspection du travail, médecin du travail,
membres élus du personnel au CHSCT en leur faisant valider la trame et les évolutions du
document avant son utilisation. Puis, une fois renseigné, le plan d’action correspondant à
l’amélioration
ation de chaque critère est défini et validé à chaque réunion CHSCT.

Le mode opératoire
Pour chaque site et chaque activité, l’ensemble des risques
sont répertoriés et « notés » selon le mode opératoire ci-
ci
dessous.

La notation
Une note « criticité pondérée » est attribuée à chaque risque
identifié. Ci-dessous
dessous un exemple pour le poste d’équipier de
collecte :

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
210
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Le plan d’action issu du document unique


Chaque risque est analysé et afin de réduire la criticité pondérée, un plan d’action est mis en place,
en concertation avec les exploitants, les membres du CHSCT et l’ensemble du personnel.
Le contrôle, l’avancée des actions et les résultats obtenus sont abordés lors de chaque réunion
CHSCT.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
211
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

8.1.7 Le quart d’heure sécurité

Régulièrement, un « quart d’heure sécurité » est organisé par les équipes d’encadrement au
sein de nos exploitations avant le début des prestations. Il est demandé au personnel de venir ¼
d’heure plus tôt afin de partager les dernières informations sécurité,
sécurité, commenter les bilans et les
éventuels accidents du travail ayant eu lieu. C’est un moment d’échange fructueux qui permet à
chacun de se remémorer les consignes de sécurité et d’avoir toujours en tête les dangers inhérents
à son environnement de travail.

Un quart d’heure sécurité est systématiquement organisé le lendemain d’un accident du travail
grave.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
212
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

8.1.8 Les fiches prévention

Les fiches préventions sont rédigées et validées par le service QSE. Elles présentent les consignes
de sécurité de manière ludique
ique et illustrée. Ces fiches sont utilisées pour le rappel des consignes et
si besoin pendant les quarts d’heure sécurité. Ces fiches peuvent être également envoyées à
chaque salarié avec sa feuille de paye.

Quelques fiches prévention


PREVENTION DES RISQUES
en vigueur dans
EQUIPEMENTS
QUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE l’entreprise
Le casque protège des
Les lunettes protègent
chutes d’objet et des
des projections solides
chocs
et liquides ainsi que
des poussières

Les protections auditives


évitent les risques de Le masque respiratoire
perte d’audition à long permet de se protéger
terme contre les poussières

Les gants protègent des


coupures et piqures. Ils
apportent une certaine hygiène Les tenues de Haute visibilité
permettent d’être vu en toute
circonstance

Les chaussures vous protègent


contre les risques de chocs, Les vêtements constituent un
écrasement et perforations rempart contre les salissures et
projections. Ils assurent votre
hygiène au poste de travail

Le port des E.P.I est obligatoire, tant pour votre SECURITE et


votre HYGIENE
1 que pour l’IMAGE
IMAGE de la
DERICHEBOURG Société – FPS001
ENVIRON
ENVIRONNEMENT

Des exemples de fiches prévention relatifs à l’ensemble des prestations de ce contrat vous sont
présentés en annexe de ce mémoire technique.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
213
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

8.1.9 L’enquête AT

Malgré toutes les précautions prises par la


société en termes de prévention, en raison
de la dangerosité extrême de nos métiers, il
arrive quand même des accidents du travail.
Après chaque accident une déclaration
interne d’accident du travail est faite par une
personne de l’encadrement de l’agence. Il
s’agit de déterminer :
Les conditions exactes de l’accident,
Les facteurs internes et externes
ayant menés à l’accident,
Les interventions après l’accident,
Le plan d’action nécessaire ou non,
La responsabilité de chacun afin que
celui-ci ne puisse plus
s survenir.
Et pour les AT répétitifs ou graves un
compte rendu d’arbre des causes est
effectué.

Le diagramme des causes est établi


systématiquement et sert de base à :
La mise à jour du document unique,
Le renouvellement des formations
nécessaires,
L’information
ormation aux salariés.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
214
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Des flashs accidents sont également diffusés dans chacune de nos agences pour remettre en
mémoire à nos personnels les risques qu’ils encourent et rappeler les consignes élémentaires de
sécurité.

Le suivi des accidents du travail


Le suivi des accidents du travail est réalisé par notre service QSE qui établit les bilans pour
l’élaboration de nos rapports annuels d’exploitation. Sont suivis les taux de fréquence et les taux
de gravité.
En ce qui concerne l’ensemble des agences DERICHEBOURG
HEBOURG Environnement de France
Métropolitaine, les valeurs de Taux de Fréquence avec arrêt glissant (TF) ainsi que le Taux de
Gravité glissant (TG) pour l’année passée sont les suivant :

Année 2012

TF 89,04

TFG 129,84

TG 4,58

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
215
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Ces données, fournies et calculées mensuellement, vous sont présentées dans le graphique ci
ci-
après :

Ce suivi sert de base au plan d’action sécurité mis en place chaque année.

8.1.10Les « coach conduite »

Nous avons lancé un plan de prévention à la sécurité


routière avec notre préventeur Covéa Fleet. Ce plan a pour
but de réduire le nombre d’accident de la route et de faire
appliquer la conduite raisonnée à nos personnels.
Pour cela, nous formons des « coach conduite » référents
dont la mission est de tester les nouveaux conducteurs et de
sensibiliser au quotidien leurs collègues de travail à la
sécurité routière.

Le principe est d’avoirr dans chacune de nos agences des


chauffeurs ‘‘coachs’’ sur lesquels nous nous appuyons pour
mener différentes actions :
Accueil et test des nouveaux conducteurs,
Coaching de conduite économique et sécuritaire de
nos chauffeurs,
Sensibilisation sur l’utilisation
sation des véhicules et la casse matériel,
Action inter-agences
agences des coachs pour des audits et sensibilisations,
Toute action de sécurité routière nécessaire par agence.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
216
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

De façon à ce que les coachs soient légitimes dans chaque agence vis-à-vis
vis vis de l’encadr
l’encadrement
comme de leurs collègues, la définition des coachs se fait de la façon suivante :
Présélection des chauffeurs par le responsable d’agence,
Evaluation des chauffeurs par le formateur extérieur,
Formation pédagogique et pratique par l’organisme de formation
formation extérieur,
Validation de coachs par un « diplôme de coach ».

8.1.11Prise
Prise en compte de la recommandation R 437 de la CNAMTS

Cette recommandation est un des documents de travail de base de notre système de management
intégré. En effet, le respect des mesures de prévention formulées dans le document constitue
l’unique moyen de minimiser les risques de notre métier et de garantir à la Commune Urbaine de
Marrakech un service de qualité.

La collecte bilatérale simultanée est strictement prohibée

Cette recommandation est un outil de travail essentiel au sein de notre entreprise à tous les
niveaux :
Décideurs,
Responsables d’exploitations,
Personnel œuvrant,
Bureau d’études.

Chaque membre de la société dispose du document et se doit de conserver à l’esprit l’ensemble


des dispositions à prendre dans le cadre de notre activité.

Dans chacune de nos agences, ce document est :


Affiché dans les locaux,
Disponible sous format papier.

Nos agences travaillent au quotidien avec les différents partenaires pour réduire au maximum
les risques spécifiques à notre métier.
métier. La prise en compte de cette recommandation est
quotidienne, chaque exploitant se doit de respecter ses principes et de les appliquer.

Lors de la préparation de chaque nouveau marché présentant des activités de collecte,


chaque réflexion, chaque document fait référence à la recommandation R 437.

Des rappels et contrôles sont régulièrement effectués. Notre société s’est engagée dans une
politique de réduction des risques.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
217
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Il est nécessaire de conserver en permanence à l’esprit que le danger est omniprésent


dans notre métier. DERICHEBOURG Environnement entreprend de fait toute mesure
permettant de réduire l’exposition de ses équipes aux dangers récurrents liés à notre
activité.

8.1.11.1 La gestion des points singuliers

Nos secteurs d’intervention prennent en compte tous les points singuliers présentant des
spécificités, des difficultés d’accès pouvant être à l’origine d’accidents lors de la réalisation des
prestations. Ces derniers sont de toutes sortes : carrefours dangereux, voies étroites ou en pente,
impasses, dos d’âne, sens unique, passage à niveau, voies avec limitation
limitatio n de tonnage, voies
piétonnes, sorties d’écoles, zones industrielles, lotissements, routes à forte circulation…

Un fichier EXCEL listant par secteur l’ensemble des points singuliers sera établi au cours de la
période de démarrage du marché. Cette liste de points singulier sera remise à jour constamment et
nous travaillerons en étroite collaboration avec les services technique de la Commune Urbaine de
Marrakech à leur résorption :
modification d’itinéraire de collecte,
changement d’horaire
horaire de passage,
passage
débardage de la voie,
Modification de l’implantation des bacs.
bacs

De plus, nos matériels sont adaptés à la configuration de la voirie (empattement court…) et


permettent parfois eux même de régler les points singuliers comme l’impossibilité de faire demi
demi-
tour.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
218
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

8.2 Le plan de formation de la société

Ce paragraphe résume l’ensemble des formations que nous proposons à notre personnel pour
garantir la qualité de nos prestations et la sécurité de nos personnels et de l’ensemble des tiers.

8.2.1 Le tableau des formations

Nous faisons appel à des organismes marocains agréés.


agréés

Le tableau ci-après
après présente la liste non exhaustive des formations données à nos ouvriers dans le
cadre de nos prestations de collecte et de propreté.

Personnel concerné Nombre


Formation
Conducteur Agent d'heures
Journée accueil – réaccueil X X 7h
Sauveteur Secouriste du Travail X X 14 h
Recyclage Sauveteur Secouriste du Travail X X 7h
Permis C X 140 h
Permis EC X 140 h
FIMO X 105 h
FCOS X 21 h
Gestes et postures X X 14 h
CHSCT X X 21 h
Incendie X X entre 2 et 4h
Matières dangereuses X 21 h
Conduite de balayeuse X 14 h
Eco conduite X 14 h

8.2.2 Formations Internes

Nous disposons également de formateurs internes qui forment l’ensemble de nos


salariés selon les besoins spécifiques du marché sur lequel ils opèrent. Ainsi, des
modules de formation obligatoires sont et seront de nouveau déployés en interne dans le
cadre du marché de la Commune Urbaine de Marrakech.
Marrakech

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
219
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Modalités d’évaluation :
En fin de chaque formation, afin d’évaluer les
connaissances acquises, le stagiaire est soumis à un
QCM (Questionnaire à Choix Multiple) et le certificat
de formation n’est remis q
qu’avec une bonne
acquisition des connaissances.

Ce test est éliminatoire. Il faut obtenir 15/20 pour


prétendre intégrer les effectifs de notre société.

Un certificat de formation est délivré après :


Un examen d'aptitude médicale réalisé par le médecin du travail,
Un contrôle de connaissances et du savoir-faire
savoir du conducteur
ucteur pour la conduite en sécurité,
Une connaissance des lieux et des instructions à respecter sur le ou les sites d'utilisation.
Pour les formations données en interne (accueil-réaccueil
(accueil réaccueil par exemple) l’évaluation de la form
formation
donnée est réalisée par le
e responsable par un suivi personnalisé de la personne formée la semaine
suivant son intégration dans l’entreprise.

Journée accueil – réaccueil :


Nous organisons, pour chaque nouveau collaborateur une journée d’accueil durant laquelle nous
leur proposons
s une visite du site et des locaux, une présentation de l’entreprise et de son
règlement intérieur, ainsi qu’un tutorat avec un ancien de l’entreprise pour bien appréhender le
travail à effectuer.

Notre formateur interne dispense une formation au poste de


de travail où nous présentons les
différentes consignes de sécurité et instructions à suivre. Le
Le support utilisé pour cette formation se
trouve en annexe n°4 de ce mémoire. Il s’agit d’un document projeté sur écran lors des sessions
de formation.

La majeure partie de cette formation


accueil au poste concerne les
consignes d’hygiène et de sécurité à
respecter dans le cadre de nos activités.
Des situations simples sont évoquées et
les personnels en formation sont
amenés à répondre aux questions
posées.
s. Notre formateur interne anime
cette formation pendant 1 demi-journée.
demi

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
220
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

A la fin de cette journée, nous remettons à nos


collaborateurs les différents documents présentés (Fiche
Qualité de la de Poste, Livret d’accueil, Document Unique d’évaluation
formation
des risques et les Consignes de sécurité aux postes).

Formation spécifique au marché : gestes et postures :


Le support utilisé pour cette formation se trouve en annexe. Il s’agit d’un document projeté sur
écran lors des sessions de formation. La formation « gestes et posture » aborde les thèmes
suivants :
Anatomie de la colonne vertébrale Gestes & Postures

Apprendre les bons gestes


tes Mauvaise posture

Maîtriser les gestes


Ne pas courber le dos.
Manutention de bacs et de vrac

Elle a pour objectif de :


Préserver la santé de nos salariés,
Apprendre les bons gestes et les bonnes
postures,
Limiter le risque d'accidents voire le 21

supprimer.

La formation se termine par un exercice


exerc de mise en pratique.

Le formateur interne

Chaque nouveau collaborateur est formé spécifiquement à la collecte des déchets qu’il doit
effectuer lors de son accueil.

Les formations obligatoires

Dans le cadre des prestations de collecte des déchets et de propreté urbaine, le personnel, qu’il soit
titulaire ou intérimaire suit obligatoirement les formations suivantes :

Accueil
Chaque salarié suit 1 journée de formation lors de son entrée dans la société (qu’il soit titulaire
ou intérimaire,, en plus des formations reçues par le cabinet d’INTERIM
d’INTERIM), ou après une
longue absence. Pendant cette journée, les thèmes suivants sont abordés :

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
221
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

 La visite du site, des locaux sociaux, installations (accès au poste de travail, issues
secours,…),
 Les règles de circulation des engins et des personnes sur site,
 Les consignes particulières du site (interdiction de fumer, instructions d’urgence du
site,…),
 L’alerte,
 Les reflexes accidents,
 Le
e règlement intérieur,
 La politique et les objectifs Qualité (Manuel QSE).

Par ailleurs, Les risques, les consignes particulières ainsi que les règles de prévention sont
présentés en utilisant et commentant les Fiches Prévention et les Equipements de Prot
Protection
Individuels (EPI) sont remis au nouveau salarié.

Formations à la conduite et à l’utilisation des matériels


Chaque salarié est formé à la bonne utilisation de son matériel..

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
222
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

8.2.3 Les formations en Exploitation

Suivi des aptitudes

Permis de conduire
Cette formation permet de fournir au stagiaire l’ensemble des règles de sécurité, des compétences
techniques, règlementaires et professionnelles nécessaires afin de passer l’examen de conduite
dans les meilleures conditions.

Utilisation grue
Dans le cadre du présent marché, les chauffeurs sont amenés à utiliser des véhicules munis de
grue, une formation spécifique leur est donc proposée.
Cette formation regroupe une partie théorique et une partie pratique.

 Une partie THEORIE


- Rôle et responsabilité du conducteur de grue auxiliaire
- Aperçu sur la réglementation ainsi que les différentes instances et organismes de
prévention
- Technologie (terminologie, caractéristiques fonctionnelles, risques liés à l’énergie
mise en œuvre tels que la mécanique, l’hydraulique, l’électricité, technologies des
appareils et accessoires de levage)
- Règles de conduite et d’utilisation (vérification à la prise et fin de poste, conditions
de stabilité, risques liés à l’environnement, interprétation des cour
courbes de charges,
compréhension des documents et plaques signalétiques des grues auxiliaires,
gestes conventionnels et commandement, consignes de sécurité des grues
auxiliaires et sur chantier ou lors de livraisons)

 Une partie PRATIQUE


- Opération de prise et de fin de poste
- Utilisation de différents dispositifs porte charge
- Mise en œuvre de l’examen journalier
- Prises, déplacements et déposes de charges, manœuvres de précision
- Mouvements composés à vide en charge
- Manutention de charges diverses (pièces longues…)
long
- Parcours en charge entre balises
- Maintenance premier niveau
- Utilisation de la télécommande

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
223
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Régulièrement, notre personnel d’encadrement évalue les compétences de nos salariés par le biais
d’exercices pratiques organisés sur site. Il vérifie quotidiennement l’utilisation des matériels dans le
respect des règles de sécurité (utilisation de la télécommande, port des EPI)

8.2.4 Formations Qualité Hygiène Sécurité Environnement:

Formation Initiale Sauveteur Secouriste du Travail (SST) :


Se déroulant sur 2 journées de 7heures,
7heures la formation SST a pour objectif
de permettre à nos collaborateurs d’apporter les gestes de premiers secours
après un accident ou un incident, via la mise en place de modules théoriques
et pratiques.

Equipier de Première Intervention et Formation Evacuation :


Le Groupe PROMOTRANS nous propose une formation sur-mesure
sur mesure combinant la formation
d’Equipier de Première Intervention et celle d’Evacuation.
d’Evacuation. Cette formation, qui a lieu en
Intra, est dispensée durant une journée à nos collaborateurs qui sont formés à la manipulation
des équipements de première intervention. Ils également sont sensibilisés aux méthodes et
procédures d’évacuation, en cas d’incendie.

Formation « sensibilisation incendie » :


Cette formation, séparée en deux modules, l’un
d’une ½ journée et l’autre sur deux heures, est
proposé par l’IFFIS.. Elle permet d’acquérir les bases et
reflexes pour alerter les secours et faire évacuer un site,
réagir efficacement face à un début d’incendie, savoir
sa
utiliser correctement un extincteur. Elle se termine par une
validation théorique et pratique pour obtenir une
attestation de formation délivrée par IFFIS.
IFFIS

Sécurité

Formation Eco conduite


D’une durée de 2 jours, la formation Eco-conduite
Eco a pour objectif d’amener nos collaborateurs
à adopter des gestes « Eco-citoyen
citoyen » afin de réduire leur consommation de carburant et ainsi
préserver notre environnement.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
224
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

8.2.5 Les formations « Atelier et Maintenance »

Habilitation électrique
Cette formation d’un
un jour et demi,
demi, permet d’apporter l’ensemble des connaissances, en matière
de sécurité et dans le respect des textes réglementaires à notre personnel effectuant des
manipulations électriques dites « simples ».Le stagiaire est mis en situation réelle sur s
site du
stagiaire.

Formation Soudure
Les formations soudures visent un public aussi bien novice (Formation de soudage Initiation) que
confirmé (Pratique de soudage perfectionnement).
Elles ont pour objectif d’Initier les stagiaires à la réalisation d’assemblages
d’assemblages soudés ou de les
perfectionner aux méthodes de soudage dans le respect des DMOS (Descriptif de Mode Opératoire
de Soudage).
Il s’agit pour nous de réactualiser les connaissances de notre personnel œuvrant dans les ateliers.

Formation dispensées par le fournisseur


Nous sollicitons les fournisseurs pour accompagner nos salariés en charge de la maintenance de
nos matériels.
Ceux-ci
ci interviennent sur demande pour former ou réactualiser les compétences de nos salariés.
Cette démarche nous permet d’optimiser
d’optimi l’utilisation de notre parc matériel.

8.2.6 Les formations aux fonctions de support et de management et de gestion

La formation des équipes de management et des équipes fonctionnelles est placée au


cœur de nos préoccupations.

Afin de favoriser la montée en compétences de collaborateurs qui sont souvent issus de la


promotion interne, nous créons des stages de formation sur mesure. Il s’agit de dispenser de la
formation sur mesure en fonction des orientations fixées par la Direction et des besoins identifié
identifiés.

Pour le management de proximité, nous


nous encourageons les formations par le biais de mises en
situation. Sur ces fonctions, nous missionnons régulièrement des salariés ayant exprimé un souhait
d’évolution afin de les former et de tester leurs compétences techniques et managériales.
Les mises en situation font l’objet d’une évaluation en fin de période par le Directeur d’Agence
avant une éventuelle promotion interne.

Forte d’une politique de management active, DERICHEBOURG Environnement propose aux


encadrants de nombreuses formations, ci-après
ci quelques exemples récents :

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
225
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

QSE
En 2012, l’ensemble du Comité de Direction et les Directeurs d’Agence a fait l’objet d’une
sensibilisation à la politique QHSE.
Les grands enjeux QHSE ont été rappelés, le modèle
modèle de management par la Qualité a été détaillé.
Il s’agit de garantir pour nous le respect des impératifs de notre triple certification dans
l’ensemble de nos établissements.

HR Access :
Dans une optique de simplification de notre SIRH (Système intégré des Ressources Humaines),
nous allons prochainement intégrer un nouvel outil pilotage du processus RH, HR Access. La mise
en place de ce progiciel se fera par une formation dispensée à l’ensemble
l’ensemble de la filière RH. Durant 3
sessions de 2 jours chacune,
chacune, nous aborderons les thèmes de la Gestion Administrative, la Paie
et la Gestion des temps et des activités.
La Responsable du Service Paie, désignée comme référente, effectuera une formation de 40 heures,
et bénéficiera d’une connaissance pointue sur l’ensemble des fonctionnalités de ce progiciel.
Elle sera ensuite en charge de l’actualisation des connaissances de l’ensemble des utilisateurs.

Gestionnaire de Paie et Administration du personnel :


Cette formation de 42h permet d’acquérir les fondamentaux de la fonction paie, d’assurer la
gestion du salarié de son embauche à son départ, et d’acquérir les techniques indispensables en
paie.
Les points principaux du programme sont les suivants:
 Formalités
tés d’embauche et le calcul du brut
 Bulletins de paie et calcul des charges sociales
 Relations avec les interlocuteurs externes et professionnalisation des méthodes.
A chaque module, le stagiaire réalise un e-learning
e learning de 30 minutes lui permettant de véri
vérifier ses
connaissances et apportant des compléments pratiques d’information.

Informatique – Excel 2003


Ces formations, généralement dispensées sur 2 jours,, permettent d’acquérir les
connaissances de bases du Pack Office (Excel, Word, PowerPoint).

Gestion du stress au travail


Cette formation se déroule sur 2 jours et consécutifs et à pour objectifs de
gérer efficacement les situations de crise déclarées à l’aide d’une
méthodologie spécifique, de développer des attitudes de négociation et de
compromis, d’identifier les mécanismes de déstabilisation, de contrôler
l’émotivité et adopter des comportements constructifs, d’optimiser la
communication et affirmer son message même en milieu difficile, et de
développer son assertivité.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
226
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Basée sur une méthode


éthode pédagogique spécifique reposant sur des jeux de rôles et des mises
en situations issues du quotidien des participants, elle propose également des supports et
exercices spécifiques au secteur de la collecte et du nettoiement urbain, ainsi que des ateliers
élaborés par le consultant en lien avec l’entreprise à partir de situations concrètes de terrain des
participants.

Le + DERICHEBOURG
Environnement
Cette formation permet d’appréhender au mieux les situations de stress et
de crise au travail, et de mieux concilier vie professionnelle et vie familiale
familiale.

La formation « Développement des Agents face aux comportements agressifs et détections


des situations à risque »
Sur une période de 2 jours,, cette formation a pour objectif d’apprendre à nos agents à anticiper et
limiter les conflits, diagnostiquer les sources de tensions, mettre en place de manière constructive
des procédures de régulation pour prévenir le conflit en amont, résoudre de manière durable les
conflits pour échanger de manière efficace et solidaire avec les tiers et les autres personnels.

Des clés pour résoudre


efficacement les situations
de crise via une pédagogie
centrée sur l’histoire,
histoire, le
dialogue, la négociation et
l’expérience des salariés.

Cette dernière leur donnera des atouts afin de limiter les situations conflictuelles et de
pouvoir mettre en place un dialogue constructif,
constructif c’est-à-dire :
 Comprendre la genèse des conflits
c pour les anticiper et les prévenir,
 Convaincre par la communication,
 Avoir à l’esprit les précautions à prendre pour anticiper un conflit,
 Sortir des blocages : prendre du recul, gérer son stress, améliorer ses réflexes,
 Transformer l’agression en relation utile et constructive.

L’ensemble des fiches descriptives de nos formations sont


détaillées en annexe de ce mémoire technique.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
227
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

8.2.7 Le tutorat technique au démarrage

Lors du démarrage du contrat, nos agents de maitrise actuellement titulaires sur d’autres marchés
de collecte et de propreté accompagnent pendant une période d’au moins un mois les chefs
de collecte/nettoiement et les chefs de secteur qui font partie de la reprise du personnel
personnel.
Ce tutorat technique a pour but d’appréhender en situation réelle les procédures internes à
DERICHEBOURG et la vérification de la bonne compréhension de nos méthodes de travail. Cette
période est l’occasion d’échanges bénéfiques pour les deux parties. Il permet la mise en œuvre de
notre système qualité dès les premières semaines de contrat.

Cet accompagnement est également réalisé par les services support (paie, comptabilité) pour
assurer la mise en place des procédures administratives
administratives auprès des assistants d’agence.

Le + DERICHEBOURG
Environnement

Un accompagnement des chefs de secteur faisant partie


des personnels repris pendant le démarrage au plus près
par un tutorat technique exigeant afin de mettre en œuvre
notre politique QSE dès le début du contrat

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
228
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
229
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

CHAPITRE 9
9- LA
SOUS TRAITANCE

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
230
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
231
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

9.1 La sous-traitance

DERICHEBOURG environnement n’a pas prévu de faire appel à la sous


sous-traitance pour la
réalisation des prestations. Si, en cours de contrat, un sous-traitant
sous traitant venait à être déclaré, il
respecterait toutes les clauses indiquées au cahier des charges.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
232
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
233
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

CHAPITRE 10
10- LE
PROGRAMME DE
SENSIBILISATION

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
234
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
235
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

10.1 L’habillage du matériel et des


conteneurs

10.1.1 Le marquage des véhicules d’intervention

Les véhicules recevront les plaques réglementaires et l'inscription :

"COMMUNE URBAINE DE MARRAKECH » en français et en arabe,

Le logo de la collectivité, les logos de DERICHBOURG Environnement ainsi que le numéro de


parc apparaitront sur l’ensemble de nos véhicules, la taille et la couleur seront validés par la
Commune Urbaine de Marrakech durant la période de préparation du marché. Les véhicules
sont de couleurs Blanche.

Un projet de marquage sur les faces latérales de benne du véhicule est également présenté aux
services techniques dans ce mémoire. Ce marquage concernera la communication spécifique de
la Commune Urbaine de Marrakech,
Marrakech c'est-à-dire son engagement pour le développement
durable et la protection de l’environnement.
l’environnement Ainsi, le flanc de la benne sera recouvert avec
un panneau de communication dont la maquette sera élaborée en collaboration avec les services
communication de la collectivité. DERICHEBOURG Environnement présente à la collectivité une
maquette de cette inscription avant son installation sur les véhicules d’intervention (panneaux de
communication changeable):

Les panneaux de communication sont de grandes dimensions.

Ce panneau comprend un message à propos de la nécessaire réduction des déchets


déchets, signe
de notre engagement en faveur de l’action de la Commune Urbaine de Marrakech pour la
protection de l’environnement ainsi que des informations sur les services de collecte des déchets
pour les habitants (numéro
numéro économique,
économique, jour de collecte, actions en faveur de l’environnement
de la part de la Ville, les partenaires de la collectivité,…).

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
236
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

L’ensemble de ces données techniques sera validé par la Commune Urbaine de Marrakech
durant la période de préparation du marché.

Quelques exemples de panneaux de communication sur nos véhicules :

Les Les
BOM comportent
véhicules
un message
comportent un de
communication
message de
général ainsi
communication
généralque le type
ainsi quede
le
type dedéchets
déchets
collectés
collectés
Ainsi, en collaboration avec les Services Techniques, de communication et de collecte de la
Commune Urbaine de Marrakech,
Marrakech nous définirons la communication, aussi bien sur le fond que
sur la forme qui répond le mieux à ses attentes au niveau des véhicules de
de collecte.

Chaque véhicule sera équipé d’une signalétique spécifique et conforme au cahier des
charges.

10.1.2 Le marquage des conteneurs

Pour Marrakech la cité ocre, nous avons prévu d’installer des conteneur de couleur rouge
rouge.

Sur chaque conteneur, sera indiqué le logo, le numéro de série, le nom de la Commune ainsi que le
nom de la zone notre nom et notre logo.

10.2 Les actions de communication et


de sensibilisation proposées

10.2.1La
La participation aux manifestations

Nous assurerons des actions de communication pour la Commune Urbaine de Marrakech et


notamment par la participation aux manifestations organisées par la collectivité ((Campagne de
promotion de la propreté au démarrage du service,
service les expositions, l’AID ADAH
ADAH,, ...).

Ces manifestations (tenue d’un stand, présentation ou démonstration de véhicules, distribution…)


pourront se tenir le soir, ainsi que les samedis et dimanches.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
237
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

En effet, le travail de sensibilisation de terrain et de proximité est devenu inconto


incontournable et
notamment auprès du jeune public.

Aussi, DERICHEBOURG Environnement participe aux animations de stands d’information sur les
marchés et événements communaux. Nous assurons auprès des habitants la promotion des actions
en faveurs de la propreté mises en place par la Commune Urbaine de Marrakech, l’organisation du
service, le matériel utilisé, ainsi que toutes réponses aux questions des riverains sur le tri et
l’avenir des déchets...

Notre équipe encadrante et notre personnel seront mis à contribution


contri pour
assurer notre présence à ces évènements, tout comme notre service
« communication » pour la distribution d’objets comportement des
messages de développement durable,
durable associés au tri des déchets et à la
propreté.

A titre d’exemple, nous avons participé à une action de sensibilisation auprès des écoliers du 15ème
arrondissement de la ville de Paris ayant pour thème : la collecte du verre en apport volontaire.

Nous avons également participé aux portes ouvertes du Syndicat Mixte de Traitement des Ordures
Ménagères (77) qui ont lieu tous les ans.

Ces actions de communication sont l’occasion de réaliser en relation avec les services
communication et services techniques de nos clients, des actions de sensibilisation sur le tri des
déchets et la propreté.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
238
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Ainsi à titre d’exemple,, nous avons organisé lors de la braderie de Lille en 2013, un stand sur
le thème du tri des déchets. Les
Les hôtesses délivraient des messages importants au sujet de la
propreté de la Ville et du nécessaire tri des déchets.
déchets

10.2.2 Les actions de sensibilisation

Afin de conserver un état de propreté irréprochable, il est nécessaire que les usagers soient
informés sur les modalités de présentation des déchets à la collecte et une communication active
est indispensable pour garantir ce résultat. Cette communication indispensable et nécessaire doit
être menée avec la plus grande minutie mais surtout sur tous les fronts. Ainsi, tous les supports
peuvent être mis à contribution (Internet, panneaux de communication des véhicule, boitage de
calendriers de collecte,, ambassadeurs de propreté…).
propreté

C’est dans cette optique, que nous vous proposons ci-dessous,


ci dessous, ce panel d’outils de sensibilisation.

L'objectif commun de ces actions et des missions menées par le service communication est de
sensibiliser et d'informer les usagers dans leur acte de consommateur pour tendre vers une
réduction de la quantité de déchets produits puis de les accompagner dans leur
leurs geste quotidiens.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
239
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

10.2.2.1 Les ambassadeurs de propreté

Les ambassadeurs de propreté vont à la rencontre des habitants pour les informer et les
sensibiliser aux consignes de présentation des déchets (encombrants et déchets verts)
et pour éradiquer les dépôts sauvages.

Les missions des ambassadeurs de propreté consistent également à sensibiliser les plus jeunes à la
bonne gestion de leurs déchets (plus de dépôts sauvages sur le territoire de la Commune Urbaine
de Marrakech)) par des animations et des ateliers proposés dans les écoles et dans les centres de
loisirs
s durant les vacances scolaires.
Ces agents sont formés spécifiquement de manière à :
Acquérir une culture commune partagée de la prévention
Positionner clairement la prévention par rapport aux gestes de tri
Savoir expliquer pourquoi la prévention est devenue
deve une priorité
Savoir répondre, argumenter face aux objections
Savoir expliquer les différents gestes d’écoachat et d’éco-consommation
d’éco consommation
Savoir identifier les solutions de gestion domestiques des déchets
Être capable de contribuer à la conception d’un document de communication sur la
prévention des déchets, à l’attention des ménages
Être capable de mettre en place et de mesurer des indicateurs de moyens et des
indicateurs de résultat.

Notre proposition :
Afin de renforcer les actions de sensibilisation de la Commune Urbaine de Marrakech et ainsi
accroître l'impact sur les habitants, DERICHEBOURG Environement propose d’affecter trois
ambassadeur de propreté entièrement dédiés
dédié au dont les missions consistero
consisteront à communiquer
en faveur de la propreté générale de la Ville, de l’utilisation correcte des bacs de collecte
collecte.,
de la présentation corecte des encombrants et des déchets verts selon le calendrier prévu.

Leurs missions d’informations et sensibilisations des usagers se feront :

En animant des stands dans les lieux publics,


En réalisant des animations dans les milieux scolaires,
En assurant le contrôle de la qualité de la collecte,
En collectant des données d’exploitation (tonnages, rendements, erreurs de tri),
En identifiant les dysfonctionnements et en engageant avec l’accord de la Commune
Urbaine de Marrakech,
Marrakech des actions correctives,
En se déplaçant chez l’habitant (porte à porte) pour expliquer les bons réflexes en matière
de collecte et de propreté urbaine,
ur
En réalisant des enquêtes auprès de la population pour connaître les attentes et les besoins des
usagers,

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
240
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

10.2.2.2 La communication préalable

Cette action comprend :

Le calendrier de collecte :
Le premier calendrier indiquant les horaires de collecte des déchets sera élaboré et transmis à la
Ville pendant la période de préparation du marché et distribué avant la mise en place du service
service.

Il comprendra toutes les informations nécessaires aux riverains pour la gestion de ses déchets. Au
recto un mémo concernant
rnant la collecte. Il peut y être noté également quelques rappels et consignes
diverses.

Il sera diffusé dans l’ensemble des journaux locaux,


Il sera mis à disposition en mairie de quartier, dans les associations de quartier et dans certains
bâtiments publics
lics (bibliothèques,...).

Les avantages d’un document tout en en un, sont :


La réduction de consommation en papier,
Un accès rapide et clair à toutes les informations essentielles pour l’usager.

La conception et l’impression de ce document est réalisée par nos soins, en partenariat avec des
sociétés locales.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
241
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

10.2.2.3 Distribution de sacs plastiques

Pour la fête de l’AID, nous pourrons organiser la distribution de sacs plastiques de collecte (100
litre) afin que les habitants puissent présenter les déchets générés à l’occasion de cette fête dans
les meilleures conditions

Les sacs plastiques sont du type suivant :

Fiche technique des sacs plastiques de cantonnement

Dimensions Litrage Epaisseur Couleur Matériaux


Translucide Pebd 100%
700 x 1 100 100 L 35 µ
imprimé plastique recyclé

Les sacs sont conditionnés en rouleaux de 20 sacs, cartons


de 200 sacs, palettes de 16 000 sacs.

Ils seront présentés à l’autorité compétente pour agrément


avant leur utilisation.

Certificat LNE
des sacs
plastiques

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
242
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

14.6.2.3. Les autres


res opérations de communication

Nous axerons notre communication sur la sensibilisation des habitants de la Commune Urbaine de
Marrakech pour l’amélioration continue de la propreté sur la Ville.

En effet, cette amélioration consistue l’enjeu du prochain marché. Chaque habitant doit
se sentir concerné par la propreté de son quartier.

A ce titre, nous envisageons d’effectuer :

 des opérations de propreté spécifiques par quartier avec la mise en place d’un plan de
progrès pour certains quartiers afin d’insufler une dynamique positive,

 la mise en place de challenges « Propreté des quartiers »,, dont le but est de créer une
effervescence entre
e les différents quartiers et ainsi développer l’attention particulière de
l’habitant pour la propreté de son quartier,

 la diffusion de spots « Propreté » à la radio aux heures de grande écoute et


d’articles dans les différents journaux locaux afin de sensibiliser
sibiliser le maximum de
personnes,

 L’installation
installation d’un espace ludique de communication destiné aux enfants dans un
jardin public en partenariat avec Maror
Mar Télécom.

 La mise en place d’un partenariat avec la Fondation Mohammed VI pour la


Protection de l’Environnement afin de transmettre une véritable éducation
environnementale à la population.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
243
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

CHAPITRE 11
11- LES
MATERIELS
APPORTES POUR LE
SERVICE DE
CONTRÔLE DU
DELEGANT

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
244
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
245
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

11.1 Les moyens apportés pour le


service de contrôle

L’ensemble des matériels définis à l’article 34.4 du cahier des charges sera mis à disposition du
délégataire pour le service de contrôle du délégant, à savoir :

Un local équipé ;
Un dispositif de suivi GPS en permettant au déléguant de suivre par internet la
localisation, l’itinéraire et les horaires du travail… (voir le chapitre 13 : « les logiciels
utilisé »)
Une installation de vidéo surveillance
Du matériel informatique (ordinateurs,
(ordi imprimantes…) ;
Une Photocopieuse ;
Des moyens de communications internes : téléphones (fixe et mobiles), fax, internet ;
Onze appareils photos numériques ;
Onze vélomoteurs ;
Deux voitures utilitaires.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
246
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
247
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

CHAPITRE 12
12- LES
LOGICIELS UTILISES

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
248
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
249
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Le chapitre suivant détaille l’ensemble des logiciels que DERICHEBOURG Environnement met en
place pour le suivi et le contrôle des prestations ainsi que la communication avec la collectivité.

12.1 Le logiciel Pl@net

Nous utilisons dans le cadre de nos exploitations un logiciel de planification qui permet d’organiser
l’activité. Ce logiciel génère automatiquement les feuilles de service à partir du planning élaboré
en amont par l’exploitation. Il est ensuite enrichi chaque jour par les informations provenant du
terrain (heures réalisées, données d’exploitations…).

Ce logiciel est hébergé sur serveur avec sauvegarde des données et access
accessible via Internet. Il
assure la gestion centralisée des plannings du personnel,
personnel des besoins contractuels clients
et des données restituées (tonnages, temps, kilométrages, etc.)

Toutes les informations sont archivées dans une base de données disponible via Internet avec un
nom d’utilisateur et un mot de passe.

Des états récapitulatifs sont générés automatiquement selon le format choisi par la collectivité.

La gestion des ressources humaines est réalisée


lisée par des fiches RH qui comprennent des
historiques et alertes automatiques :
Des éléments RH (CP, MAL …),
Des habilitations (Permis, visite médicale…).

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
250
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Les feuilles de service sont éditées automatiquement en fonction des informations saisies au
niveau du planning du personnel et du planning prestations (ci-après
(ci après des exemples de fiches de
services pour les prestations réalisées pour le compte de la Ville de Paris).

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
251
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
252
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Le suivi de l’exploitation est automatisé grâce à la saisie du réalisé pour chaque feuille de
service. Les tableaux bilan sont personnalisés selon les besoins de reporting du client. Ils sont
synthétisés à la fréquence souhaitée : quotidienne, hebdomadaire, mensuelle,
ensuelle, annuelle.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
253
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Les tableaux sont exportables dans un tableur Excel afin d’être manipulés et intégrés dans les
rapports transmis à la collectivité.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
254
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Les reporting d’exploitation

Notre logiciel intègre un document de planification qui se remplit


en deux parties :
La première partie concerne la planification et indique
précisément la répartition fonctionnelle des services affectés sur
la journée avec
Le n° de parc du véhicule,
Le
e nom et numéro de téléphone du responsable
responsab à
contacter ce jour,
Les secteurs traités,

La seconde partie reprend les éléments techniques réalisés :


Le nombre d’heures,
Le poids des déchets collectés par catégories,
Les horaires de collecte effectués,
….

Ce document sera personnalisé avec les services techniques de la Commune Urbaine de Marrakech
Marrakech,
afin qu’y apparaissent toutes les données nécessaires.

Il sera transmis lors du rapport quotidien et le bilan hebdomadaire automatique qui en est tiré est
transmis chaque semaine.

Notre système GPS permet également l’édition de tableaux et statistiques afférents aux
prestations.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
255
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

12.2 Présentation du système de


géolocalisation

12.2.1Le système

Ces moyens et cette organisation reposent sur un réel savoir-faire


savoir faire développé auprès d’autres
collectivités et en partenariat avec des sociétés spécialisées notamment dans les technologies de
l’information et du GPS.

La généralisation du système GPS sur sa


sa flotte de véhicules a permis à DERICHEBOURG
Environnement de poursuivre sa politique d’optimisation du service proposé.

DERICHEBOURG Environnement dispose d’un système de localisation et de suivi GPS standard.


Ce système est associé à un logiciel permettant
permettant d’analyser et d’établir nombre de statistiques sur
les données d’exploitation réelles.

Chaque véhicule est équipé d’un boîtier GPS associé à une cartographie. La communication des
données du véhicule est transmise sur un serveur via une liaison GPRS permettant ensuite de
suivre en temps réel l’évolution des véhicules et de disposer également d’un historique sur
plusieurs mois.

Cet outil très simple d’utilisation permet de donner un accès, avec code pour chaque
utilisateur, pour le suivi des prestations sur Internet.

Nos responsables ont été formés à la consultation des données et à leur utilisation.

12.2.2La
La consultation des données

Les informations sont disponibles et consultables sur Internet depuis un ordinateur, muni d’une
licence. Elles sont donc accessibles depuis un poste informatique situé à l’agence DERICHEBOURG
Environnement mais également depuis un poste informatique installé dans les locaux des
services techniques ou tout autre point désigné par la Commune Urbaine de
e Marrakech
Marrakech.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
256
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Les tableaux présentés ici sont ceux de nos différentes agences équipées. Chaque site est en
réalité personnalisé selon les besoins.

12.3 Les informations GPS

Les informations sont disponibles et consultables sur Internet depuis n’importe quel ordinateur. Les
tableaux présentés ici sont ceux en place actuellement nos agences. Chaque site est personnalisé
selon les besoins de la collectivité.

La page d’accueil comprend les liens vers les différentes informations consultables. L’accès peut
être restreint
estreint à quelques pages seulement selon les utilisateurs. En effet, seules les informations
intéressant un service technique donné sont disponibles. Ce paramétrage est réalisé pour chaque
couple Utilisateur/mot de passe.

12.3.1La
La consultation en « temps réel »

Les informations collectées par le système sont transmises en temps réel sur le serveur et mise à
la disposition des opérateurs en direct. Une visite sur le site permet de connaître à l’instant T le
positionnement exact des engins et tout ce qui a été fait depuis le début de la journée.

12.3.2La
La situation générale

Un clic sur « Situation » ouvre une première carte qui montre la situation générale des véhicules et
leur positionnement en temps réel.

Des boutons « classiques » de


cartographie et de déplacement

permettent de naviguer sur la carte.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
257
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

12.3.3L’activité
L’activité d’un véhicule

Cliquer sur le bouton activité donne immédiatement le trajet parcouru par le véhicule depuis le
début du service.

Le haut le pied est


en vert

Le trajet du véhicule
s’inscrit sur la
cartographie selon un
code couleur par type
d’activité

Les voies balayées


sont en mauve

En zoomant, il est possible de détailler le passage du véhicule:

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
258
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Cette fonction est particulièrement intéressante pour l’exploitation


l’exploitation qui peut en un instant
déterminer l’avancement des engins rapport à leur programme et prendre immédiatement les
mesures nécessaires en cohérence avec les informations reçues.

12.3.4Le
Le suivi particulier d’un engin

La localisation de chaque matériel peut aussi se réaliser via le suivi des véhicules. Cet écran place
chaque véhicule sur un fond cartographique resserré pour une parfaite localisation, en temps réel.

Le logiciel ouvre une


fenêtre pour chaque
véhicule que l’on veut
suivre en détail.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
259
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

12.3.5La
La recherche par adresse

Les informations enregistrées chaque jour restent disponibles et consultables Ainsi, en cas de
plainte d’un riverain, il est possible de rechercher cette adresse avec précision.

La recherche est
réalisée par le nom des
rues

La base de données cartographique contient l’ensemble des voies de la cité. Cela permet
d’effectuer une recherche par rue et par adresse précise. Il est ainsi facilement possible de
retrouver la date et l’heure du passage d’une benne dans une voie, même en ne connaissant pas
précisément l’emplacement de la rue.

Ci-dessous,
dessous, l’exemple de la rue Charles Prunier :

La date et l’heure du
dernier passage dans la
voie.

Chaque tronçon
de rue est
référencé

La date et l’heure précise de la


dernière collecte de la voie, pour
chaque adresse.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
260
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

12.3.6L’analyse
L’analyse par tournée
L’analyse par tournée recense toutes les informations « métier » comme les kilométrages et les
temps de collecte et de service, ainsi que le nombre de bac et le tonnage collecté pour chaque
tournée effectuée.

12.3.7L’analyse
L’analyse par journée
L’analyse par journée montre l’activité de chaque BOM pour une date donnée.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
261
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

12.3.8La semaine type

Le tableau d’une semaine type recense la totalité des temps, des tonnes et des kilomètres sur une
semaine.

12.3.9La
La consultation en différé

Le système enregistre les informations au fil de l’eau et les stocke pendant une durée minimale de
6 mois. Ainsi, il est possible de revenir sur des prestations déjà réalisées afin de les contrôler. Par
ailleurs, le logiciel réalise les statistiques et calculs pour l’établissement des rapports journalier,
mensuels….

L’activité d’un engin :

Le bouton« carto »
La frise indique l’activité du
permet de visualiser le
véhicule sur la période
parcours sur la carte
demandée.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
262
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

12.3.10 L’historique
L’historique permet du suivre rue par rue l’évolution du véhicule pour le date donnée.
Le code couleur est toujours le même afin de simplifier la lecture.

L’heure de passage
précise est affichée dans
le tableau historique

Il est aussi possible de suivre la prestation sur un fond cartographique grâce à la fonction
« magnétoscope »

L’engin suit son trajet


en vitesse accélérée

Le magnétoscope donne
la date et l’heure de
passage

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
263
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

DERICHEBOURG Environnement s’engage à une transparence optimale dans la réalisation du


service. Cette transparence repose sur plusieurs éléments :

les rapports journaliers, mensuels et trimestriels,


le suivi des pesées,
le suivi des consommations en eau,
la préparation des éléments pour le rapport
rappor annuel.

L’outil de suivi développé par DERICHEBOURG Environnement avec la société Terra Nova
permet d’assurer un suivi en temps réel des prestations et d’établir des rapports journaliers pour
les services de la Commune Urbaine de Marrakech.
Marrakech

Un rapport journalier indiquant l’utilisation de chaque véhicule avec l’analyse du temps d’activité
est disponible pour chaque engin. Ces derniers seront utilisés pour la réalisation des rapports
quotidiens d’activité. Ce rapport détaille l’activité du véhicule
véh :
o Durée de la collecte
o Temps de haut le pied
o Durée des arrêts…

Ce suivi quotidien est synthétisé et l’information est transmise aux services techniques sous forme
d’un récapitulatif quotidien d’activité. La transmission de ces éléments d’informatio
d’information est réalisée
soit par télécopie, soit par mail en fonction de la solution retenue par la collectivité.

Cet outil permet d’automatiser la sortie des rapports en fonction des paramétrages des données
souhaitées. Lors de la mise au point du marché le contenu
contenu de ces rapports est validé avec la
collectivité permettant ainsi d’opérer le développement sur le logiciel.

La flexibilité de l’outil et son développement spécifique par DERICHEBOURG permet d’adapter


les extractions de données et les tableaux de suivi aux besoins spécifiques de la
collectivité.

DERICHEBOURG a intégré dans son offre la prise en charge de l’ensemble des coûts liés au
suivi GPS de la prestation et aux développements associés :
équipements des véhicules en matériel embarqué,
licence de cartographie,
hébergement sur un site Internet sécurisé,
communication GPRS,
historisation et sauvegarde sécurisée des données.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
264
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

12.4 La gestion informatique du parc de


conteneurs

Nous établissons un fichier Excel qui comprend au minimum pour chaque récipient distribué :

 le nom et l’adresse du preneur


 les informations relatives aux gardiens ou aux syndics
 le type et le volume du conteneur
 la date de remplacement
 la date et le type de réparation à effectuer

Copie d’écran de la base de données Excel :

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
265
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

12.5 Sectorisation et itinéraires de


collecte

12.5.1Les
Les circuits de collecte

Les itinéraires de collecte

DERICHEBOURG environnement utilise une nomenclature simple pour gérer les itinéraires de
collecte. Dans sa volonté de mettre en place une organisation rationnelle et réfléchie, la société a
mis en place une codification relative aux plans de découpage et aux circuits de collecte au
auquel est
rajouté un code secteur, pour chaque tournée défini en accord avec les services techniques de la
Commune Urbaine de Marrakech.
Marrakech

Le code utilisé est le suivant : JOUR OM XX


Avec :
JOUR : Jour de collecte
OM : Type de déchets collectés
XX : n° de tournée

Chaque tournée comporte un à plusieurs tours de collecte référencés et pendulés.

Chaque itinéraire est mis en forme sur un fond de carte aisément lisible ou les tâches à effectuer
sont numérotées. Le plan est accompagné de sa feuille de route reprenant la collecte sous forme
de liste de voies à emprunter, accompagnée de l’horaire de passage. Cela permet à n’importe quel
chauffeur de suivre l’itinéraire même sans connaître parfaitement le secteur.

Nos itinéraires de collecte reprennent


prennent parfaitement les spécificités de la recommandation R 437
437,
l’ensemble des consignes d’hygiène et de sécurité du Code de la route et les contraintes
inhérentes à la collecte sur le territoire de la Commune Urbaine de Marrakech
Marrakech(gabarit des
véhicules, spécificités des horaires de collecte, ordre des flux à collecter, …).

Par ailleurs, nous avons prévu de gérer les


itinéraires de collecte (création, optimisation,
modification, mises à jour, impression) avec un
logiciel adapté baptisé BLUEKAISEN, que nous
utilisons actuellement dans le cadre de nos
marchés de collecte.

Les itinéraires sont créés à partir d’une base de données métier, entièrement paramétrable
répertoriant l’ensemble des caractéristiques :
du territoire (voirie, lieux de vidage, garages, …),
des déchets à collecter (densité, nombre de bacs, taux de présentation, …),

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
266
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

des matériels utilisés (encombrement, charge utile, …),


de la suppression de la marche arrière,
arrière
limitation des nuisances sonores,
des types de collecte à appliquer à chaque voie
voie (bilatéral, unilatéral, débardage) selon
la recommandation R437,
des impératifs horaires,
des points noirs comme les carrefours, les voies étroites, les impasses, les dos d’ânes,
les impasses et autres,
des « points sensibles » (écoles en entrée et sortie d’établissement, hôpitaux, mairie) à
éviter aux heures de pointe, type « zone à forte affluence »,
de l’état du trafic routier en fonction de l’heure de passage,
des points particuliers de sécurité.

Le logiciel génère les itinéraires sous forme papier


pap ier ou informatique, sur fond de plan, avec une liste
détaillée des tâches à effectuer et respectant les horaires de collecte. Les circuits de collecte
élaborés débuteront toujours par les axes principaux et les centres urbains afin de ne
pas encombrer la voirie aux heures de pointes.

Exemple d’itinéraire
de collecte et de
feuille de route mis
à la disposition des
chauffeurs

Les circuits doivent respecter tous les règlements d’hygiène et de sécurité et le code de la route
ainsi que l’ensemble des lois et règlements en vigueur, les contraintes de voirie comprises.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
267
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

La traçabilité des tournées

Les itinéraires de collecte sont élaborés par notre bureau d’études qui a en charge la mise à jour et
l’archivage des données.

Chaque parcours mentionne :


l’indication du type de collecte,
l’indication du lieu de début de collecte avec heure,
la chronologie des rues empruntées y compris les rues en haut le pied et les heures de
passage,
l’indication du lieu de fin de collecte avec heure.

L’élaboration
ration de ces plans constitue un axe majeur garant de la qualité de la prestation.
Cela nécessite l’implication de l’ensemble des parties prenantes internes. Par ailleurs, les itinéraires
de collecte définis feront l’objet de test après validation par la Commune
ommune Urbaine de Marrakech
Marrakech,
vérifications et optimisations dans le but de respecter l’ensemble des contraintes du territoire
(migrations urbaines, heures d’ouverture des écoles, embouteillages, contraintes de collecte
diverses). Les voies et secteurs nécessitant
nécessitant des dispositions particulières sont ainsi
entièrement pris en compte pour l’élaboration des circuits de collecte.

En outre, un tableau Excel précise les éléments suivants :


N° de circuit, n° de benne,
Jours de collecte,
Les quartiers / rues collectés,
colle
Les lieux et heures de début de tournée,
Le mode de collecte par tronçon et la présence éventuelle de marche arrière
arrière. Les horaires
de passage seront également indiqués (16 points de références par heure),
Les gros producteurs particuliers (établissements
(établissements scolaires, hôpitaux…),
Les conditions particulières observées sur les voies (points
(points noirs
noirs, impasses, voies
étroites…),
Les lieux de vidage,
Les horaires de pauses,
Le lieu de garage et de fin de tournée.

DERICHEBOURG Environnement fournira bien avant le commencement d’exécution du marché,


et après validations des secteurs de collecte par la collectivité, l’ensemble des plans de collecte
ainsi que les documents précisant les attributions de chaque benne (identifiée par son n° de par
parc,
immatriculation en fonction du secteur et jour de collecte). Ces documents seront mis à jour
constamment et communiqués à la Commune Urbaine de Marrakech,, au fur et à mesure des
modifications apportées au service.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
268
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Si une modification du circuit ponctuelle


ponctuelle ou prévisible est nécessaire (travaux, manifestation…),
l’accord préalable de la Commune Urbaine de Marrakech doit être demandé par télécopie et par
téléphone. Si cette modification est appelée à être définitive (surcharge chronique de bennes,
modification
tion de voirie,…), l’accord de la Commune Urbaine de Marrakech doit être donné de la
même façon et la cartographie du circuit sera modifiée par nos soins.

Le + DERICHEBOURG
Environnement
L’ensemble des plans des itinéraires de collecte, se trouvent en annexe de ce
document.
Les circuits de collecte sont optimisés afin de limiter au maximum l’impact
négatif du transport de déchets et ainsi protéger l’environnement.

Les plans et itinéraires de collecte correspondent à notre organisation


organisation de collecte qui vous est
détaillée plus avant.

Ces itinéraires doivent être validés par les services techniques de la Commune Urbaine de
Marrakech au cours de la période de préparation après la notification du marché
marché. Ils ne
deviendront définitifs qu’après une période de mise au point dont la durée sera définie avec
la collectivité.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
269
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

CHAPITRE 13
13- LA
POLITIQUE
ENVIRONNEMENTALE DE
L’ENTREPRISE

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
270
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
271
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

13.1 Economiser les ressources


naturelles et réduire les
consommations

Afin de préserver l’environnement DERICHEBOURG Environnement gère ses activités de service


dans le sens du développement durable.

La Politique Environnementale de DERICHEBOURG Environnement a pour objectif d’assurer :

L’information et la formation des salariés sur les impacts environnementaux liés à nos
activités et sur la protection de l’environnement,
Une bonne application des consignes de travail afin que l’ensemble des salariés
travaille dans le respect de l’environnement,
Des prestations réalisées en limitant les risques pour les agents comme pour les tiers
(dégagements de poussière, pollution atmosphérique, bruit…),
La mise en œuvre de moyens de prévention et de protection,
La conformité aux différentes normes d’émissions de gaz d’échappement et de bruit,
La maîtrise de nos consommations (carburant, électrique, eau) par exemple en
limitant les bennes à 80km/h,
Une campagne d’affichage sur les différents sites dans le cadre d’un système de
management
gement environnemental adapté au type de prestation.

Cette Politique est revue régulièrement dans son contenu et ses modalités afin qu’elle reste
pertinente et s’améliore en permanence.

La préservation de l'Environnement, une préoccupation quotidienne de la société qui en


fait un axe majeur de ses valeurs et de ses pratiques

De façon concrète, la politique environnementale de la société DERICHEBOURG Environnement


se traduit, par exemple, par les actions suivantes :

13.1.1La
La modification des comportements

Au delà du respect des normes antipollution de nos véhicules,


nous attachons beaucoup d’importance à la formation de nos
agents par rapport aux problèmes environnementaux.
Nous suivons l’évolution des consommations de chaque véhicule.
Cette analyse est rendue
e sous forme de graphique « Evaluation
Qualité environnementale » qui permet de déterminer si les
chauffeurs ont besoin d’une formation afin d’apprendre les bons
gestes permettant l’économie de carburants et ainsi la
diminution des émissions de CO2 dans le cadre de sa tournée.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
272
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

13.1.2L’implication
L’implication de tous à tous niveaux

Les fonctions administratives et commerciales sont,


comme toutes les activités de bureau, fortement
consommatrices de papier.
Réduction à la
C’est pourquoi DERICHEBOURG Environnement a source de la production de
mis en place des campagnes environnementales
papier
internes afin de limiter les consommations excessives Les impressions bureautiques et les
éditions sont limitées par le recours à
en consommables (papiers,
piers, cartouches, toners,…) et la diffusion dématérialisée
en énergie.

13.1.3Des partenariats « gagnant-gagnant »

Dans le cadre du marché de nettoiement des ports en Ile de France, DERICHEBOURG


Environnement a passé avec les Ports de Paris, un accord visant à changer le mode
d’approvisionnement
isionnement en eau des laveuses.

En effet, les balayeuses peuvent désormais pomper directement l’eau de la Seine, via des plates
plates-
formes mises à disposition par les Ports de Paris afin d’éviter de se ravitailler sur les bornes d’eaux
potables.

Ainsi, les matériels ont été équipés de nouveaux filtres


permettant de filtrer l’eau de la Seine et ainsi d’assurer la
prestation, tout en économisant l’eau potable et en réduisant
les coûts. Les économies réalisées en eau potable par le groupe
DERICHEBOURG Environnement avoisinent les 1 000 m3
chaque année.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
273
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

13.2 Maîtriser pollutions et rejets nocifs


dans le sol, l’eau et l’air

13.2.1L’organisation
L’organisation de nos sites d’exploitation

Le plan de circulation

A l’entrée de nos sites d’exploitation se trouve un plan de


circulation décrivant les lieux de stationnement, des
passages piétons et indiquant les consignes générales de
sécurité qui doivent être respectées.

Chaque zone spécifique (stationnement, aire de lavage, atelier…) est marquée au sol selon les
normes de sécurité.

La propreté du site

Le site est constamment maintenu dans un état de propreté.

Les surfaces extérieures sont traitées par balayage mécanisé une fois
par semaine au minimum, pendant les heures de service, en dehors de la
présence des matériels.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
274
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

L’intérieur est traité : Les bureaux, locaux sociaux, sanitaires, vestiaires sont nettoyés
quotidiennement par des agents de DERICHEBOURG.

Cette image positive véhiculée par l’état de propreté du site assure la motivation des
personnels dans leur travail de tous les jours.

Gestion de l’eau dans nos locaux

Les vestiaires sont inspectés tous les quinze jours afin de repérer les éventuelles fuites d’eau et
entretenir régulièrement les installations.

Les sanitaires sont équipés de dispositifs de limitation et de réduction des débits d’eau
(douchettes
douchettes économiques, boutons poussoirs) qui permettent l’économie d’eau en gardant
leur efficacité.

Notre aire de
e lavage est équipée d’un débourbeur déshuileur (voir plus bas) qui est hydro curé à
intervalles régulier par une société d’assainissement.

Le système de lavage à haute pression utilisé est un système à faible consommation d’eau
d’eau.

Les consommations d’eau sont suivies et relevées chaque mois par le responsable d’exploitation qui
considère les écarts et prend les mesures concrètes d’économie.

Gestion de l’énergie

Nous avons prévu des détecteurs de présence pour l’allumage des éclairages extérieurs et
intérieur
ieur des locaux sociaux afin qu’ils soient utilisés toujours à bon escient.

De la même manière que pour l’eau, la consommation d’énergie est suivie de près par le
responsable d’exploitation qui contrôle les écarts chaque mois avec la facture d’énergie en relation
avec la service QSE en charge de contrôler l’ensemble des informations.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
275
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

13.2.2Achat de véhicules

Les normes EURO


Depuis 1990, l'Union
Union européenne met en place des normes EURO visant à réduire
considérablement les émissions de polluants des poids lourds de plus de 3,
3,5 tonnes. Deux
"polluants" sont particulièrement visés : les oxydes d'azote et les particules de suie. Obligatoire à
partir d'octobre 2006, la norme Euro 4 fixe à 3,5 g/kWh maximum le taux de NOx (oxydes d'azote),
à 0,02 g/kwH le taux d'émission de particules, soit, par rapport à Euro 3, une réduction des
émissions d'oxydes d'azote de 30 % et des particules de 80 %. Obligatoire à partir d'octobre 2009,
la norme Euro 5 exige 2,0 g/kWh maximum pour le taux de NOx (oxydes d'azote) et laisse à 0,02
g/kwH le taux d'émission de particules.

Les progrès réalisés par les motoristes depuis la mise en place des normes EURO, en termes
d’émissions de polluants sont spectaculaires.

Le + DERICHEBOURG
Environnement

Afin de répondre aux attentes des collectivités en termes de


développement durable, nous avons décidé de mettre en service les
véhicules les plus performants d’un point de vue environnemental.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
276
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

13.2.3Entretien
Entretien des véhicules

Le lavage de l’ensemble des véhicules et matériel de la


société est réalisé sur des aires de lavage dotées d’un
système de récupération des eaux. Ces dernières
transitent dans un déshuileur, débourbeur, régulièrement
vidangé par hydro curage. Les eaux filtrées
filt sont ainsi
dépolluées.

Le savon utilisé est le savon industriel liquide, Truck-Cleaner,


Truck Cleaner, efficace à l’eau
froide, non toxique et biodégradable à plus de 90 %.

13.2.4Gestion
Gestion des déchets

Les déchets dangereux générés par notre atelier :


Huiles de vidages,
Chiffons souillés,
Aérosols,
Pneumatiques,
sont collectés, évacués par des sociétés spécialisées et suivent
leur filière spécifique de traitement.

Les produits utilisés dans le cadre de nos prestations (savon de lavage des matériels, huile
hydraulique…) sont choisis en fonction de leur biodégradabilité.

Les déchets industriels banals (DIB) sont triés et recyclés :


Les ferrailles empruntent la voie du recyclage matière, cœur de métier de
DERICHEBOURG Environnement.
Les pare-chocs et plastiques suivent leur filière de traitement spécifique :

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
277
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

13.2.5Les
Les véhicules en fin de vie

Les véhicules de collecte dont l’âge ou le fonctionnement ne permettent plus la réalisation des
prestations de collecte dans les conditions environnementales optimales fixées par la Collectivité et
approuvées par DERICHEBOURG Environnement sont démantelés par les filiales spécialisées du
groupe DERICHEBOURG.. Cette opération permettra une valorisation matière à plus de 95%
du VHU (Véhicule Hors d’Usage).

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
278
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
279
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

CHAPITRE 14-
14 LES ANNEXES

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
280
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
281
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

14.1 Annexe n°1 : CV de l’é


l’équipe de
gestion

Le saviez-vous
saviez ?

1 tonne de papier recyclé


recycl équivaut à 17 arbres
épargnéss et l’équivalent
l de 1 000 litres de pétrole.
trole.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
282
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
283
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

14.2 Annexe n°2 : Les


es fiches techniques
des matériels

14.2.1 Les matériels de collecte


14.2.2 Les balayeuses
14.2.3 Le nettoyeur HP
14.2.4 Les laveuses de conteneur
14.2.5 Les corbeilles et conteneurs
14.2.6 Le système GPS

Le saviez-vous
saviez ?

1 tonne de papier recyclé


recycl équivaut à 17 arbres
épargnéss et l’équivalent
l de 1 000 litres de pétrole.
trole.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
284
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
285
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

14.3 Annexe n°3 : Classeur QSE

Ci-après la liste des documents présentés dans cette annexe :


14.3.1 Cartographie des processus.
14.3.2 Documents QSE
Procédures de collecte et de réalisation des prestations de collecte.
Feuille de service collecte type (exemple).
Exemples de fiches anomalies de collecte.
Fiche de suivi des anomalies de collecte.
Les fiches de Postes du personnel affecté marché.
Les fiches de procédures RH (embauche, recrutement, santé, discipline, gestion du
personnel, santé, courrier type, tableau de suivi,…).
Fiches
s de contrôle terrain
Politique QSE du Groupe DERICHEBOURG Environnement.
Fiches prévention
Consignes de travail pour l’atelier de
maintenance.
Procédure de transfert de matériel.
Procédure de gestion des accidents matériels.
Procédure de maintenance curative
cu et préventive.
Fiches de contrôle des différents véhicules.
Fiche de demande de réparation.
Fiche intervention atelier terrain.
Fiches sur les différents contrôles matériels à
réaliser et à prévoir.
Suivi des accidents matériels.
Administratif et financier.
nancier.
Amélioration continue.
Formation sur la réglementation et le déroulement des prestations (FCOS, FIMO, permis
de conduire, réglementation déchets, CACES, formation à la collecte sélective,…).
Formation sur la sécurité de la prestation, les premiers gestes et le secours
(sensibilisation incendie, évacuation, équipier de première intervention, gestes et
postures, SST,…).
Formation sur le mangement, la gestion d’une équipe, la gestion du stress au travail et
prévenir les situations de grise et de conflits.
confl

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
286
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
287
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

14.4 Annexe n°4 : Démarche insertion

Documents
ocuments présentés dans cette annexe :

14.4.1 Actions en Faveur de l’IAE – philosophie du dispositif.


14.4.2 Présentation de DERICHEBOURG Mission Handicap.
14.4.3 Responsabilité
esponsabilité sociale de l’entreprise.

Le saviez-vous
saviez ?

Le verre est un matériau


mat recyclable indéfiniment
finiment
et à 100%

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
288
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
289
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel
GESTION DELEGUEE DES SERVICES DE PROPRETE DE
LA COMMUNE UURBAINE DE MARRAKECH

14.5 Annexe n°5 : Les cartographies

14.5.1La liste des plans

annexe titre
GLOBALE Balayage Mécanique
GLOBALE Plan d’éradication des points noirs
GLOBALE Plan de lavage mécanique
GLOBALE Secteur de collecte
GLOBALE Itinéraire décharge
Plan balayage manuel + corbeille
HIVERNAGE
Plan de collecte + conteneur
Plan balayage manuel + corbeille
GUELIZ
Plan de collecte + conteneur
QUARTIER Plan balayage manuel + corbeille
MILITAIRE Plan de collecte + conteneur
Plan balayage manuel + corbeille
AL IZDIHA
Plan de collecte + conteneur
Plan balayage manuel + corbeille
AMERCHICH
Plan de collecte + conteneur
Plan balayage manuel + corbeille
ISSIL
Plan de collecte + conteneur
Plan balayage manuel + corbeille
DAOUDAT
Plan de collecte + conteneur
Plan balayage manuel + corbeille
NAKHIL NORD
Plan de collecte + conteneur
Plan balayage manuel + corbeille
NAKHILSUD
Plan de collecte + conteneur

Le saviez--vous ?

1 tonne de papier recyclé


recycl équivaut à 17 arbres
épargnés et l’é
’équivalent de 1 000 litres de pétrole.

Proposition technique
© DERICHEBOURG pour la Commune Urbaine
Lot 3 – Arrondissements
de Marrakech –
290
Guéliz et Ennakhil
Reproduction interdite - Document confidentiel