Vous êtes sur la page 1sur 39

Sciences

é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

Cet ensemble d’informations ne couvre pas tous les dispositifs possibles, ni que
cette description soit, en aucun cas, l’énoncé complet et définitif de tout ce qui
doit être connu à ce sujet.

D’où cette citation qui s’applique ici:

«Si vous pensez connaître toutes les réponses,


vous n’avez tout simplement pas entendu toutes les questions!».

Ce document est donc une introduction au sujet et non une encyclopédie de tous
les appareils connus. Nous sommes, très certainement, loin du compte !

Nous remercions le très grand nombre de personnes qui ont aimablement


autorisé à reproduire certains détails de leur travail, à fournir des photographies,
à vérifier ce qui ai écrit, à suggérer des ajouts, avoir donné autorisation de
reproduire leurs propres travaux directement sur des sites Web ou dans des
documents.
Il semble exister un souci commun chez de nombreuses personnes, manifestant le
désir de partager librement ces informations plutôt que de tenter de gagner de
l'argent en les vendant, et nous les remercions pour leur générosité.

De nombreuses personnes ont des vues sur la «théorie du complot» et pensent


qu’il existe un effort concerté pour supprimer ces informations, et plus
particulièrement pour empêcher les dispositifs à énergie gratuite d’atteindre le
marché.
Personnellement, nous pensons que même si cela est certainement vrai, une
grande partie de cette opposition n’est peut-être que la réaction normale des
intérêts commerciaux acquis.

Si vous réalisiez un bénéfice de plusieurs millions de dollars par heure, seriez-vous


heureux de l’introduction d’un système qui finirait par réduire votre revenu à
zéro? Sinon, combien seriez-vous prêt à payer pour que le système actuel ne soit
jamais changé - un million? Un milliard? Même si cette opposition existe bel et
bien et que les personnes qui risquent de perdre de l'argent et / ou du pouvoir par
le changement, continueront de s'opposer à cette connaissance et, dans une bien
plus grande mesure, à empêcher l'introduction de tout dispositif commercial à
énergie libre.
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

L’énergie libre est quasiment le centre d'intérêt principal de ces appareils, de ces
unités - ce qu'ils font, comment ils sont fabriqués et comment ils peuvent
fonctionner lorsqu'ils utilisent de l'énergie supplémentaire provenant de
l'environnement local.

Nous nous permettons de souligner à nouveau que cet ensemble d’informations


n’est en aucun cas le dernier mot sur le sujet, mais simplement une introduction
au sujet.
Personne et aucun scientifique peut prétendre connaître toutes les réponses. Si
tel est le cas, c’est soi par intérêt / profils, soit tout simplement par orgueil.

Profitez de ces recherches pour vos recherches, pour votre compréhension et vos
projets – Nous espérons que Vous réussirez, que Nous réussirons pleinement, sur
le chemin de l’autonomie de l’énergie.

Réelle Autonomie (dans le Visible et l’Invisible) = Réelle Liberté.

Patrick K- Avril 2008


Ludovic - Janvier 2019 ( traductions & arrangements ).
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

Contenu

Index. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1
Introduction . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1

Chapitre 1: Puissance magnétique

Le moteur-générateur à aimant permanent Shen He Wang. . . . . . . . . . . . . . . . 1 - 1


Le générateur Ecklin-Brown. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 - 4
Le moteur magnétique Howard Johnson. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 - 6
Le moteur à aimants permanents ‘Carrousel’. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 - 7
Le moteur à aimant permanent Robert Tracy. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 - 9
Le moteur électromagnétique Ben Teal. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 - 9
Le moteur à aimant permanent Jines. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 - 11
Le moteur à aimant permanent Stephen Kundel. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 - 12
Moteur à aimant permanent de Charles Flynn. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 - 15
Moteur à aimant de Steorn. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1 - 24
Moteur magnétique de George Soukup. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 - 26
V-Magnet Motor de Dietmar Hohl et sa mise en oeuvre par Jes
Ascanius. . . . . . . . . . . . . . . ………………………………………………………… 1 - 29
Construire un simple moteur à aimant permanent. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1 - 30
Moteur magnétique de Muammer Yildiz. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .1 - 35
Le moteur magnétique de Donald Kelly. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 - 54
Moteur à aimant Perendev de Mike Brady. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 - 55
Blindage magnétique de Pasi Mäkilä. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 - 55
Le moteur à aimants permanents de Victor Diduck. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 1 - 56
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

Chapitre 2: Systèmes pulsés mobiles

Le moteur / générateur Adams. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 1


Groupe électrogène de 2 kilowatts de Tewari Paramahamsa. . . . . . . . …… 2 - 31
Rotor basse tension du lidmotor. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 - 42
Le moteur / générateur autonome Phemax. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 - 43
Le générateur électrique Kromrey No-Drag. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 46
Le moteur de Teruo Kawai. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 55
Le générateur à jet d’eau de James Hardy. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 - 57
COP de Georges Mourier = 10 000 brevets moteur / générateur. . . . . . . … 2 - 59
Le RotoVerter. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …… 2 - 69
Techniques de court-circuitage. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 - 74
Le système énergétique de Raoul Hatem. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …….2 - 79
COP de Lawrence Tseung = 3,3 Rotor pulsé. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 - 81
Moteur électromagnétique Art Porter. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 - 87
Augmenter l'efficacité du moteur à courant continu. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .2 - 88
Moteurs à couplage direct. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 2 – 98

Chapitre 3: Systèmes pulsés immobiles

Les appareils de Charles Flynn. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 - 1


Le cadre magnétique de Lawrence Tseung. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 - 2
Le double cadre magnétique toroïdal de Thane Heins. . . . . . . . . . ……………. 3 - 3
Transformers du professeur Markov. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 - 6
Un transformateur sans loi de Lenz. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 - 18
Le double transformateur toroïdal de Davi Klingelhofer. . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 - 23
Le générateur immobile de haute puissance de Clemente Figuera. ………. .3 - 24
Les bobines Zero back-EMF de Alexkor. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 - 28
Les générateurs autonomes de Barbosa et Leal. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 - 33
La première réplication Barbosa et Leal. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 - 52
Le dispositif ultra-simple de Lorrie Matchett. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 - 58
Le générateur immobile de Theodore Annis et Patrick Eberly. . . . . . . . . . . . . 3 - 65
Le brevet de 1982 de Heinrich Kunel. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 - 74
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

(Suite Chapitre 3: Systèmes pulsés immobiles)

Le générateur immobile de Valeri Ivanov . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 – 81


Les générateurs immobiles de Kelichiro Asaoka. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 - 82
L'appareil de Stephan W. Leben. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 - 96
Floyd Sweet’s VTA. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ……3 - 98
Le générateur magnétique de Ashley Gray. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 - 101
Pavel Imris ’Générateur optique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. .3 - 103
Le générateur isotopique Michel Meyer et Yves Mace. . . . . . . . . . . . . . . . . .. .3 - 106
Le générateur Colman / Seddon-Gilliespie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 - 107
Système de résonance magnétique de Don Smith. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 - 109
Analyse de Mohamed Smith par Don Smith. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 - 109
Développements de Ming Cao. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 3 - 137
Développements Russes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …3 - 142
Développeur chinois ‘Salty Citrus’. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 - 145
Un autre développement Russe. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 - 154
Utilisation de deux bobines Tesla dos à dos. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... 3 - 154
Faire une bobine de Tesla à l'état solide. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..3 - 157
Transformateur de puissance de Joseph Boyd. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 - 160
L’arrangement de la plaque magnétique «Gegene». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 - 173
Appareils auto-alimentés de Tariel Kapanadze. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 - 176
Une analyse des appareils Kapanadze. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3 - 181
La bobine d’électricité froide de la «politique ufologique». . . . . . . . . . .. . . . 3 - 182
Groupe électrogène de particules magnétiques de Stanle Meyer. . . . . . . . . 3 - 192
Le groupe électrogène E-Stress. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 - 204
Le transformateur Ramaswami. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .3 – 208

Chapitre 4: Systèmes alimentés par gravité

Roue Gravity Impact de Lawrence Tseung. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4-1


Le système Chas Campbell. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4-4
Informations sur le ratio de poulie de Jacob Bitsadze. . . . . . . . . . . . . . . . . . 4-6
Le générateur autonome de José Luis García del Castillo. . . . . . . . . . . . . . . 4-7
Le générateur DC auto-alimenté Wilson. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 - 11
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

(Suite Chapitre 4: Systèmes alimentés par gravité)

Le volant à pulsations Bedini. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 - 12


Le générateur à jet d’eau de James Hardy. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 4 - 13
Le générateur auto-alimenté Donnie Watts. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 - 14
Le pendule magnétique de deux ans. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 - 21
Le système d’entraînement par chaîne de Jerzy Zbikowski. . . . . . . . . . . . . . 4 - 24
Effets de gravitation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . … 4 - 25
La roue de gravité de Mikhail Dmitriev . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …… 4 - 27
La roue de gravité de Dale Simpson. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 - 29
Le système Veljko Milkovic Pendulum / Lever. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 - 32
Conception à plaque articulée d'Amr Al Hossary. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 - 33
La chaîne de gravité Murilo Luciano. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 - 34
Autres modèles de gravité. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 - 42
Le générateur autonome «Hidro» de James Kwok. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 - 42
Le brevet de flottabilité Ribero. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 - 55
Le moteur à gravité de 30 kilowatts. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 4 - 57
Roue de gravité de Bhaskara. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . 4 - 58
Multiplicateur de couple de WilliamSkinners. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 – 60

Chapitre 5: Systèmes pulsés captant de l'énergie

Le système de fil horizontal de Frank Prentice. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 - 1


La pile à combustible à eau de Dav Lawton. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 - 3
Chargeur de batterie John Bedini. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . … 5 - 4
Le commutateur Tesla. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 - 5
Un circuit de commutation à 3 piles. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 - 11
Les générateurs à énergie libre et autonomes de Carlos Benitez. . . . . . . . . . 5 - 20
Brevet du chargeur à 1 batterie de Bozidar Lisac. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . 5 - 37
Dispositifs de Don Smith. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 - 47
Le système de Tariel Kapanadze. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 - 48
Cristal de haute puissance de Walter Ford. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 - 49
Le toroïde «FLEET» de Lawrence Tseung. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 - 51
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

(Suite Chapitre 5: Systèmes pulsés captant de l'énergie)

Advanced Joule Thief circuits. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 - 61


Circuits d’éclairage Joule Thief de LaserSaber. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 - 75
Le système d'alimentation Ed Gray / Marvin Cole. . . . . . . . . . . . . . ……….. . 5 - 78
Expériences de Tesla. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ... 5 - 80
Le générateur Alberto Molina-Martinez. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 - 86
Le générateur auto-alimenté Hubbard. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 - 87
Le générateur autonome Joseph Cater. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 - 89
Floyd Sweet’s VTA. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …… 5 - 97
Le COP de Rosemary Ainslie = 17 réchauffeur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . 5 - 99
Générateur autonome de Joseph H Cater. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 - 101
COP du Dr Oleg Gritskevitch = 100 générateurs de 1,5 MW. . . . . . . . . . . . . . 5 - 102

Chapitre 6: Systèmes pulsés de charge de batterie

Bedini Pulsant. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ………6 - 2


Système de commutation deRoger Andrews. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. .6 - 2
Les conseils professionnels de Ron Knight en matière de batterie . . . . . . . . .6 - 5
Chargeur Ron Pugh’s. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ….... .6 - 5
Système de recharge d’Ossie Callanan. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . 6 - 18
Le système de recharge automatique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .6 - 24
Le chargeur de batterie à relais. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . 6 - 25
Le chargeur de ventilateur re-câblé. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . 6 - 26
Le chargeur de bobine automobile. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .6 - 28
Le moteur à recharge automatique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 - 30
Le chargeur de batterie multiple Alexkor. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 - 31
La climatisation à froid de Howerd Halay. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 - 39
Le commutateur Tesla. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .6 - 41
Le moteur à recharge automatique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .6 - 42
Le moteur ‘UFOpolitics’. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …. . .6 - 46
Quelques suggestions de chargement de la batterie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .6 - 47
La batterie terrestre de 3 kilowatts de Michael Emme. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 - 52
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

(Suite Chapitre 6: Systèmes pulsés de charge de batterie)

Un chargeur de batterie pour une seule batterie. . . . . . . . . . . . . . . . ………...6 - 55


Un arrangement de voleur Joule Fast-Charge deRen . . . . . . . . ………. . . . . . 6 - 63
Circuits de charge de Charles Seiler. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6 – 64

Chapitre 7: Systèmes aériens et générateurs électrostatiques

Système d’alimentation par plaque aérienne de Nikola Tesla. . .. . . . . . . . . .. . 7 - 1


La réplication de Jes Ascanius du système de plaques aériennes de Tesla. .. 7 - 8
Le circuit imprimé de Dragan Kljajic. . . . . . . . . . . . . . ……. . . . . . . . . . . . . . . . . . .7 - 12
Le système de Thomas Henry Moray. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7 - 14
Le système de Herman Plauson. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7 - 31
Le système de Roy Meyer. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . 7 - 33
Système RF de Raymond Phillips. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7 - 34
Le système aérien «Alexkor». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . 7 - 38
Le système aérien «TREC» de Lawrence Rayburn. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7 - 39
La demande de brevet de Harold Deyo. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 7 - 41
Le générateur électrostatique de Charles Goldie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . 7 - 51
Le générateur électrostatique de D. Le May. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . 7 - 55
Le générateur électrostatique de Onezime Breaux. . . . . . . . …………….. . . 7 - 68
Chapitre 8: Moteurs sans carburant
Le moteur Bob Neal. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ….... . . . . . . . .. 8 - 1
Le compresseur d'air Scott Robertson. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8 - 4
Le Leroy Rogers Motor. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …….. 8 - 6
Le tube vortex. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ………. . . .8 - 21
Le moteur Eber Van Valkinburg. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..8 - 23
Le moteur Clem. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …….. . 8 - 23
Le moteur Papp. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …….. . . . 8 - 25
Le moteur Robert Britt. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …. . . . . . . 8 - 28
La turbine Michael Eskeli. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …... . . . 8 - 28
Le générateur à jet d’eau de James Hardy. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . 8 - 47
Le générateur Cahill & Scott. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ... . . . . 8 - 48
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

Chapitre 9: Systèmes passifs

Dispositif de Hans Cohler. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 9 - 1


Pyramide de Thomas Trawoeger. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . 10 - 17
Le rappel «Hotsabi». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …... 10 - 18
Le rappel de Zach West. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ... 10 - 18
Booster «DuPlex» de Bill Williams. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 - 28
L’électrolyseur ‘Hogg’. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ….10 - 28
AVA Magnetic Levitation’s Spiral Booster. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .10 - 34
Boosters avancés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …….10 - 41
L'électrolyseur CC Bob Boyce. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 10 - 41
Répartiteurs d'eau pulsés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 - 42
La réplication Meyer de Dave Lawton. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 - 43
Le séparateur d'eau du Dr Cramton. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..10 - 62
Séparateur d'eau toroïdal de Bob Boyce. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 - 68
John Bedini Séparer l'eau. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …10 - 69
Le circuit de syntonisation automatique de Dave Lawton . . . . . . . . . . . . . . . .10 - 70
Faire fonctionner un générateur électrique sur de l'eau seule. ... . . . . . . . . .10 - 71
Faire fonctionner un générateur non modifié avec de l’eau seule. . . . . . . . .10 - 96
Système d'injection d'eau de Stan Meyer. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..10 - 100
Peter Lindemann avec une tondeuse à gazon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ...10 - 105
Système d'électrolyseur à courant élevé de Peter Lowrie. . . . . . . . . ….. . . .10 - 106
Utilisation de l'eau dans les moteurs. . . . . . . . ………….. . . . . . . . . . . . . . . . ..10 - 107
Vortex Tube de Ted Ewert. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .10 - 110
Problèmes de synchronisation de came. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ………... . . .10 - 115
Bougie d’allumage «FireStorm» de Robert Krupa. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 - 116
Allumage par plasma. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 - 117
Système d’injection de vapeur d’eau de Roger Maynard. . . . . . . . . . . . . . . . 10 - 118
Rationalisation des «Fuelsavers». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .10 - 120
L'aile d'implosion du bélier. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 - 120
Haut carburateurs mpg. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 - 120
Le carburateur High-mpg d’Allen Caggiano. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 - 122
Un système de vaporisation de carburant. . . . . . . . . ……………... . . . . . . . . 10 - 126
Vortex Fuel Reforming (GEET). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 - 127
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

(Suite Chapitre 9: Systèmes passifs)

Pouvoir électrique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ….. . . . . . . . . 10 - 129


La nature étrange de l'eau et de l'électrolyse avancée. . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 - 131
La production d'eau SG. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …….. . . . . . . . . 10 - 137
L'électrolyseur de Charles Garrett. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 - 150
L'électrolyseur d'Archie Blue. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..10 - 151
La cellule HHO de Paul Zigouras. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .10 - 153
Le Petro Dollar. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …….. 10 - 155

Chapitre 11: Autres dispositifs et théories

Les générateurs de Tesla. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 - 1


Le dispositif Aspden. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …. . . 11 - 3
Paulo et Alexandra Correa. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ... . 11 - 15
Professeur Konstantin Meyl. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .11 - 16
L’unité MHD de Tesla. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 - 16
La théorie du champ unifié. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .11 - 18
Explication de la gravité de Maurice Cotterell. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 - 22
John R. R. Searle. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …….11 - 32
Le détecteur d'ondes de gravité. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .11 - 33
Le moteur / générateur Butch Lafonte. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .11 - 35
Le périphérique COP = 8 de Joseph Newman. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 - 40
Bobine d'induction de Daniel Cook. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 - 51
Le chauffage sans carburant de Michael Eskeli. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..11 – 58
Fusion froide - Andrea Rossi. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …11 - 65
Le dispositif à énergie libre de Karl Schappeller. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .11 - 71
Marteau à eau induit par la condensation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 - 87
William Hyde's COP = 10 Générateurs d'énergie électrostatique. . . . . . . . . . 11 - 88
La suppression de la connaissance. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .11 - 97
Bob Beck’s Electronic Pulser. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..11 - 103
Commentaires de Joseph Cater. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 - 110
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

Chapitre 12: Tutoriel électronique

Tension . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 1
La résistance . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 2
Loi d'Ohm (circuits résistifs uniquement). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 10
Le potentiomètre. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 12
Comprendre ce que signifie un schéma de circuit. . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 13
Semiconducteurs - Transistors. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 15
Testeurs de transistors. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 18
Émetteurs-adeptes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 21
Circuits à courant constant. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 20
Transistors de substitution. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 22
Diodes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . … 12 - 25
Courant alternatif . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 28
Bobines (inducteurs). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 28
Transformers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 32
Rectification et alimentations. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 33
Le doubleur de tension. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 36
Multivibrateurs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 37
Le Bistable. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 37
Le monostable. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 12 - 38
L'Astable. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ….. 12 - 39
Onduleurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 39
Logique numérique et tables de vérité. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 39
La porte NAND et Gating. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 45
La puce minuterie NE555. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 49
La puce 741 op-amp. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 64
Le thyristor. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ……… 12 - 67
Le Triac . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …… 12 - 67
Générateur de signal à inverseur Schmitt simple et polyvalent. . . . . . . 12 - 70
La puce CD4022BC Divide-By-Eight. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 70
Le circuit en cascade CD4017B Divide-By-N. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 73
La puce PIC. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …... 12 - 74
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

(Suite Chapitre 12: Tutoriel électronique)

Condensateurs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 -79
Circuit alternatif, inducteurs et résonance. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 81
Résonance. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …. 12 - 85
Choisir des valeurs de composant non spécifiées. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 86
Construction de prototype. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 89
Équipement de test . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 94
Bloc d'alimentation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 97
L'oscilloscope. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …. 12 - 997
Mesurer l'intensité du champ magnétique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 - 100
Le truc bizarre. . . . . . . . . . . . . . . . . .

Chapitre 13: Dispositifs douteux

«Thestakia» de Paul Baumann. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 - 1


L'homopolaire ou "N-Machine". . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 - 4
Générateur de courant alternatif homopolaire Science Borderland. . . . . . . .13 - 5
Le générateur homopolaire de Tesla. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 - 7
Les générateurs «Romag» et «Mini-Romag». . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 - 8
Fusion froide . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..13 - 11
Générateur d'hydrogène atomique de Moller. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..13 - 11
«Générateur électrique Ocean Star» de Muammer Yildiz. . . . . . . . . . . . . . . .13 - 13
Jesse McQueen. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …...13 - 20
La cellule nitro («D18»). . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .13 - 23
HydroStar et HydroGen. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ……..13 - 42
Hydrogène d'Aluminium. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ...13 – 46
François Cornish. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …... 13 - 47
Séparation d'eau par ultrasons. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. .13 - 48
Le MEG. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ………...13 - 49
Variation MEG asymétrique de Dave Lawton. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .13 - 51
Description du MEG du Hitch-Hiker. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 - 52
Les appareils de Hans Coler. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 13 – 62
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

Chapitre 14: Dispositifs d'énergie renouvelable

Chauffe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ……….. 14 - 1
Le poêle à gaz. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …………14 - 1
Poêle à gaz / générateur électrique / de M. Teslonian. . . . . . . . . . . . . ……..14 - 4
Le réchaud à combustible solide. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .14 - 5
Brevet HHO de Henry Paine. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .14 - 7
Sang chauffe HHO Nam Nam Kim. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. 4 - 7
Le radiateur H-Cat HHO de Justin Church. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 - 10
Eugène Frenette. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ....14 - 11
Eugene Perkins. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …..14 - 12
Le réchauffeur Peter Davey. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .14 - 15
Le radiateur Jean-Christophe Dumas. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 - 17
Le réchauffeur d'halogène re-câblé. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 - 20
Générateur de vent Home-build. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .14 - 21
L’éolienne ou le générateur d’eau de William McDavid. . . . . . . . . . . . . . . . . 14 - 22
Générateur de vent de Frank Herbert. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .14 - 23
Système d'alimentation Mead et Holmes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 - 25
Fours solaires. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ...14 - 26
Pasteurisation solaire de l'eau. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 - 34
Alambics solaires. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ... 14 - 49
Pureté et qualité de l'eau. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 - 59
Pompes à eau Sonic. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ... . 14 - 60
Faire de l'argent colloïdal. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..14 - 67
La pompe à bélier. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ... 14 - 72
Décourager les moustiques et les petites mouches. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 - 74
Puissance des vagues. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .14 - 75
Refroidir en utilisant la chaleur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 - 79
Panneaux solaires . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 - 81
Eclairage pour l'Afrique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 - 111
Système énergétique de Manoj Bhargava. . . . . . . . . . …………. . . . . . . . . . 14 - 115
Systèmes de refroidissement à faible coût. . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . .. 14 – 117
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

Chapitre 15: La situation actuelle

Pourquoi les appareils à énergie gratuite ne sont pas dans


votre magasin local. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …………………..……….. . 15 – 1

Chapitre 16: Questions et réponses

Quoi construire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ….. . . . . 16 - 1


Questions sur l'électrolyse. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 - 7
Questions sur les moteurs
magnétiques. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …………………. 16 - 17
Questions sur les appareils de Don Smith. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 - 19
Questions sur des sujets généraux. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .16 – 22

Chapitre 17: Un générateur simple

Construire un générateur simple. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 17 - 1

Chapitre 18: Une roue à gravité

Suggestions pour construire une version brute d'une roue de


Bhaskara. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …………………………………………………. 18 - 1

Chapitre 19: Construire un générateur simple

Suggestions pour la construction d’un générateur à volant. . . . . . . . . . . . . . 19 - 1


Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

Chapitre 20: Construire un générateur de volant d'inertie avancé

Suggestions pour construire un générateur de volant d'inertie


avancé. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ………………………………………………… . 20 - 1

Chapitre 21: Construire un petit générateur auto-alimenté

Suggestions pour construire un générateur de volant d'inertie


avancé. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ………………………………………………...21 – 1

Appendice Brevets

Dimensions et capacités des fils aux États-Unis et au Royaume Uni. . . . . . . . . A -1


Brevet de moteur à aimant permanent de Frank Fecera. . . . . . . . . . . ….... . . . .A - 2
Brevet de moteur à aimant permanent de Howard Johnson. . . . . . . . . . . . . . . A - 46
Brevet de générateur à aimants permanents de Harold Ewing's Carousel. .. A - 56
Brevet du système d'éclairage à puissance minimale Pavel Imris. ….... . . . . . A - 74
Le brevet de batterie de 70 ans de Colman / Seddon Gillespie. . . . ………. . A - 83
Le brevet Jon Sok Un générateur électrique sans Lenz. . . . . . . . . . . . . . . . . . . A - 87
Le brevet de générateur électrique autonome Molina Martinez. . . . . . . . . . A - 100
Brevet de Michael Ognyanov sur les générateurs électriques
à semi conducteurs. . ……………………………………………………………..A - 113
Brevet de moteur électrique d’Edwin Gray. . . . . . ……………... . . . . . . . . . . . A - 119
Brevet d’alimentation électrique d’Edwin Gray. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .A - 142
Brevet du moteur-générateur électrique Adams Aspden. . . . . . . . . . . . . . . . A - 148
Brevet de William Barbat sur les générateurs électriques autonomes. . . . A - 164
Brevet de générateur de courant alternatif de John Reardon. . . . . . . . . . . . A - 196
Brevet de générateur électrique auto-alimenté de Geoffrey Spence. . . . . .A - 213
COP de Robert Alexander = 2,93, brevet de générateurélectrique. . . . . . . .A - 228
Brevet de générateur électrique de Shigeaki Hayasaka. . . . . . . . . . . . . . . . . . A - 236
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

(Suite Appendice Brevets)

Demande de brevet de générateur électrique de Larry Jamison. . . . . . . . . A - 252


COP> 1 brevet de moteur électrique de Teruo Kawai. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .A - 259
Brevet Générateur d’énergie de Josep Newman. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .A - 280
Brevet de Philip Brody sur les dispositifs solaires
en céramique à très haut rendement. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …………….A - 298
Brevet de Charles Flynn sur les dispositifs magnétiques
contrôlés. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ……………………………………….. A - 338
Le brevet de générateur électromagnétique immobile. . . . . . . . . . . . . . . . . .A - 411
Brevet de générateur électro-acoustique de Dan Davidson. . . . . . . . . . . . . .A - 427
Brevet de charge de batterie de John Bedini. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. A - 434
Brevet de John Bedini sur les groupes électrogènes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . .A - 445
Brevet de système de chargement par impulsions de John ..Bedini. . . . .. .A - 456
Brevet de remplacement de batterie de Richard Weir
et Carl Nelson. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ………………………………………...A - 470
Brevet de Hermann Plauson relatif aux systèmes d’antennes
aériennes. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ……………………………………... A - 485
Brevet de Roy Meyers sur les appareils de production d’électricité. . . . . . .A - 524
Brevet d’électricité gratuite de Paulo et Alexandra Correa. . . . . . . . . . . . . ..A - 532
Brevet de conversion d’énergie de Paulo et Alexandra Correa. . . . . . . . . . . A - 561
Brevet de conversion Mead-Nachamkin ZPE en électricité. . . . . . . . . . . . . . .A - 603
Brevet Water Fuel de Stanley Meyer. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …...A - 620
Le brevet d’installation d’injection d’hydrogène
de Stanley Meyer pour les véhicules……………………….. . . . . . . . . . . . . . . A – 627
Brevet 4 421 474 du brûleur à hydrogène de Stanley Meyer. . . . . . . . . . . . .A - 637
Le brevet 5 149 407 de Stanley Meyer sur la production
et l’amélioration de l’hydrogène. ……………………………………………. A - 642
Brevet CA 2 067 735 du générateur de carburant à eau
de Stanley Meyer. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …………………………………... A - 659
Brevet WO 92/07861 de circuit de commande WFC
de Stanley Meyer. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ……………………………………. A - 670
La demande de brevet de distribution d’eau

(Suite Appendice Brevets)


Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

2005/0246059 de Stephen Meyer. . . . . . . . . . . . . . . ……………………... . . . A - 680


Brevet 4 392 230 de Henry Puharich. . . . . . . ……... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . A - 689
Brevet d’électrolyseur à spirale de Shigeta Hasebe. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .A - 719
Brevet de Stephen Chambers sur
les générateurs d’hydroxy (Xogen Power Inc.). . . . . . . . . . . . . ………. . . . . . A - 725
Brevet de carburateur à eau de Charles Garrett. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . A - 740
Brevet d’électrolyseur d’Archie Blue. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .A - 748
Brevet d’électrolyse par arc plasma de Ruggero Santilli. . . . . . . . . . . . . . . . A - 754
Demande de brevet de plasma basse tension
et basse température de Chak Chang. . . . . . . . . . . . . . . . …………………... A - 764
Demande de brevet de moteur à eau de Juan Aguero. . . . . . . . . . . . . . . . . A - 823
Brevet de voiture à eau de Stephen Horvath. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . A - 830
Brevet de Christopher Eccles sur les cellules séparatrices d’eau. . . . . . . . .A - 857
Spiro Spiros ’COP> 1 brevet d’électrolyseur. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . A - 864
Brevet de conversion du gaz hydroxy de Henry Paine. . . . . . . . . . . . . . . . . . A - 901
Le brevet de gravimétrie de Boris Volfson. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . A - 904
Premier brevet de carburateur à haut mpg de Charles Pogue. . . . . . . . . . A - 919
Deuxième brevet de carburateur à haut mpg de Charles Pogue. . . ... . . . A - 927
Troisième brevet de carburateur à haut mpg
de Charles Pogue. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . …………………………... . . . A - 932
Brevet de carburateur à haut mpg d’Ivor Newberry. . . . . . . . . . . . . . . . … . A - 940
Brevet de carburateur à haut mpg de Robert Shelton. . . . . . . . . . . . . . . . . .A - 945
Brevet de carburateur à haut régime de Harold Schwartz. . . .. . . . . . . . . . .A - 949
Brevet de carburateur à haut régime de Oliver Tucker. . . . .. . . . . . . . . . . . . A - 952
Brevet de Thomas Ogle sur le carburateur à haut régime. . . . . . . . . . . . . . A - 955
Moteur à aimant permanent de Stephen Kundel. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . A - 968
Moteur à aimant permanent de Charles Flynn. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .A - 992
Le système de stockage d’énergie éolienne
de Claude Mead et William Holmes………………………………………....A – 1021
Le Richard Willis COP >> 1 générateur électrique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . A - 1028
Générateur toroïdal pulsé de Graham Gunderson. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . A - 1038
Enquête de Mark McKay sur la technologie d'Edwin Gray. . . . . . . . . . . . . A - 1046

(Suite Appendice Brevets)


Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

Le brevet de moteur à aimant «Perendev» de Mike Brady. . . . . . . . . . . . . A - 1107


Brevet de moteur magnétique de Donald Kelly. . . . . . . . . . . . ………... . . A - 1117
Brevet de compresseur de Bob Neal. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . A - 1125
Brevet de moteur à air comprimé de Leroy Rogers. . . . . . . . . ……….. . . .A - 1132
Brevet de moteur à air comprimé / huile d’Eber Van Valkinburg. . . . . . .A - 1148
Brevet de moteur à gaz inerte de Josef Papp. . . . . ……………... . . . . . . A - 1153
Brevet de moteur à gaz inerte de Rober Britt. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . A - 1186
Générateur électrique «VTA» de Floyd Sweet. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . A - 1196
Groupe électrogène de Meguer Kalfaian. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . A - 1210
Theodore Annis et le générateur immobile de Patrick Eberly. . . . . . . . . .A - 1220
L’éolienne ou l’eau hydroélectrique de William McDavid. . . . . . . . . . . . . . A - 1232
Les générateurs autonomes de Barbosa et Leal. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . A - 1252
Le booster ‘Hotsabi’. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . A - 1283
Le «Smacks» Booster. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .A - 1293
Traiter avec l'ordinateur du véhicule. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . A - 1312
Electrolyseur à haute efficacité de Bob Boyce. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . A - 1334
Conception d'électrolyseurs de forte puissance. . . . . . . . . . …….... . . . . . A - 1378
Les dessins de Donald Smith. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. A - 1390
Une mise en pratique des dispositifs de Don Smith. . . . . . . . . . . . . . . . . . . A - 1421
Construire des bobines de haute qualité. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . A - 1437
Une mise en œuvre russe des dessins de Don Smith. . . . . . …………. . . .A - 1438
Le circuit «Dynatron» de Sergei. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . A - 1443
COP de Rosemary Ainslie = 17 Heating Design. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. A – 1459
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

Guide pratique sur les dispositifs à «énergie libre»

Vue d'ensemble,

Cet eBook contient l'essentiel appris sur ce sujet après des recherches pendant
plusieurs années.
Nous n’essayons pas de vous vendre quoi que ce soit, ni de vous convaincre de
quoi que ce soit.
Notre but ici est de vous permettre de comprendre plus facilement le matériel
pertinent maintenant disponible.

Nous soulignons que presque tous les appareils décrits dans les pages suivantes
n’ont pas été personnellement construits et testés. Cela prendrait plusieurs vies.
Nous pensons que tout ce qui est dit est tout à fait exact et correct… Ceci étant
dit, nous ne sommes pas à l’abrit d’une erreur car « l’erreur est Humaine ».

Il y a quelques temps, auparavant…, on pensait que la Terre était plate et reposait


sur le dos de quatre éléphants et lorsque les tremblements de terre secoué le sol,
on disait que c’était les éléphants qui commencé à s'agiter.
Si vous voulez toujours croire cela, vous êtes entièrement libre de le faire,
cependant, nous y croyons pas.

Les frères Wright ont appris qu'il était impossible aux avions de voler, car ils
étaient plus lourds que l'air.
C’était une vision répandue. Les frères Wright observaient les oiseaux voler et il
était indiscutable à l’époque de considérer le fait que ce serait possible. Il était
clair que la vue communément adoptée était tout à fait erronée.
Ouvrant leur esprit, ils ont fini par tester et développer des avions qui volaient
parfaitement.
Les années passèrent et la technologie mise au point par les frères Wright, avec
leurs mesures scientifiques minutieuses et leur théorie bien raisonnée, devint la
«science» de l'aéronautique. Cette science a été largement utilisée pour concevoir
et construire des avions très performants et «l'aéronautique» a acquis ses
principes de «loi Physique».
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

Malheureusement, une personne a appliqué des calculs aéronautiques au vol des


bourdons et a découvert que, selon l’aéronautique, ils ne pourraient pas voler car
leurs ailes ne pourraient pas générer assez de portance pour les faire décoller.
C'était un problème, car il était parfaitement possible de regarder les abeilles
voler de manière très efficace. Ainsi, les «lois» de l’aéronautique stipulent que les
abeilles ne peuvent pas voler, mais dans la réalité les abeilles volent réellement.

Cela signifie-t-il que les lois de l'aéronautique ne sont pas utiles?


Certainement pas - ces « lois » sont utilisées depuis des années et prouve
leur valeur en produisant d'excellents avions.

Cela montre bien que les « lois » de l'aéronautique ne couvraient pas encore
tous les cas et devaient être étendues à la manière dont les abeilles volent,
notamment grâce à la portance générée par un flux d'air turbulent.

Il est très important de réaliser ce que l'on appelle des « lois » scientifiques.
Les «  lois scientifiques » actuellement connues ne sont pas forcément les
meilleures théories et il est pratiquement certains que ces mêmes «lois» devront
être améliorées et développées au fur et à mesure des nouvelles découvertes.

:) Espérons que ces « quatre éléphants » ne deviennent pas agités avant que nous
ayons la chance d’en apprendre un peu plus! ;)

Introduction
Il convient de souligner à ce stade que ce document a pour but de vous fournir
des informations et uniquement cela. Si vous devriez décider, sur la base de ce
que vous lisez ici, de construire un appareil ou un autre, vous le faites uniquement
et entièrement sous votre seule responsabilité.

Par exemple, si vous construisez quelque chose de lourd et que cela tombe sur
votre orteil, c'est votre propre responsabilité ( vous devriez apprendre à être plus
prudent ) et personne d'autre que vous-même est responsable.
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

Nous soulignons qu’on ne vous encourage pas à construire réellement un


dispositif décrit ici, et le fait que des détails de construction très détaillés soient
fournis ne doit pas être interprété comme un encouragement à construire
physiquement tout dispositif décrit dans ces documents.

À ce stade, au début du XXIe siècle, nous avons réalisé que certaines des «lois» de
la science ne couvrent pas tous les cas et qu'elles ont été très utiles par le passé. ,
elles doivent être étendus pour couvrir d’autres points scientifiques qui ont été
laissés de côté jusqu'à maintenant.

Par exemple, supposons qu'un voleur de banque se soit introduit dans une banque
et y ait volé tout l'argent. Combien pourrait-il prendre?
Réponse: « chaque pièce de monnaie et chaque billet ».
La limite est la somme totale de toutes les espèces dans le bâtiment. C’est en cela
que consiste la « loi» de la conservation de l’énergie. Ce qui est dit est très simple -
vous ne pouvez pas en sortir plus qu’il n’y en avait au début. Cela semble assez
simple, n'est-ce pas?
Prenons un autre exemple, considérons un gobelet en verre complètement rempli
d’eau. Avec du bon sens, dites-moi, combien d’eau peut-on verser du verre? Pour
les besoins de cette illustration, veuillez considérer que la température, la
pression, la gravité, etc. restent tous constants pendant la durée de l'expérience.

La réponse est: « le volume exact contenu à l'intérieur du gobelet ». D'accord.


C'est ce que dit la science actuelle.
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

Pour être strictement exact, vous ne pourrez jamais vider toute l’eau, il en restera
une petite quantité qui mouillera l’intérieur du verre.
Une autre façon est de dire que «l'efficacité» de l'opération n'est pas à 100%.
C'est typique de la vie en général, où très peu d'actions, voire aucune, sont
efficaces à 100%.

Sommes-nous donc d’accord avec la pensée scientifique actuelle - la quantité


maximale d’eau qui peut s'écouler du verre est le volume total à l’intérieur du
verre?
Cela semble simple et direct, n’est-ce pas? La science le pense et insiste pour dire
que c'est la fin de l'histoire et que rien d'autre n'est possible. Cet arrangement
s'appelle un « système fermé », car seuls le verre, l'eau et la gravité sont pris en
compte.

Malheureusement pour la pensée scientifique actuelle, ce n’est pas la seule


situation possible et les «systèmes fermés» sont presque inconnus dans le monde
réel.

Remplissons à nouveau notre verre d’eau et recommençons à le verser, mais cette


fois-ci, nous le plaçons sous une source d’eau courante:

Alors, maintenant, combien d'eau peut-on verser du gobelet?


Réponse: "des millions de fois le volume du verre".
Mais attendez un instant, ne venons-nous pas de dire que la limite absolue d’eau
déversée du verre doit être le volume à l’intérieur du verre?
Oui, c’est exactement ce que nous avons dit et c’est ce que dit l’enseignement
scientifique actuel.
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

L’essentiel ici est que ce que la science actuelle dit, demeure en réalité valable la
plupart du temps, mais il existe des cas où l’hypothèse de base selon laquelle il
s’agit d’un «système fermé» n’est tout simplement pas vraie.

Une idée fausse répandue est que vous ne pouvez pas obtenir plus d'énergie d'un
système que ce que vous y mettez.
C'est faux, parce que la phrase a été libellée avec soin. Permettez-moi de le
répéter et cette fois-ci, mettez l’accent sur les mots clés:

« On ne peut pas tirer plus d’énergie d’un système que ce qu’on en met ».

Si cela était vrai, il serait alors impossible de naviguer dans le monde entier sans
brûler de carburant, ce qui a été fait à de nombreuses reprises et aucune énergie
de conduite n’a été fournie par les équipages.
Si cela était vrai, un moulin à grains actionné par une roue hydraulique ne pourrait
pas produire de la farine, le meunier ne poussant certainement pas les meules
autour de lui. Si cela était vrai, personne ne construirait d'éoliennes ni de
panneaux solaires, ni de centrales marémotrices.

Ce que l’affirmation devrait dire, c’est

«qu’un système ne peut pas extraire plus d’énergie que ce qui est investi ou
qui y est déjà»

et c’est une affirmation très différente.

Lors de la navigation de plaisance, le vent fournit la force motrice qui rend le


voyage possible. Remarquez que c’est l’environnement qui fournit l’énergie et non
les marins.

Cette idée de ne pas laisser plus d’énergie sortir d’un système qu’elle n’entre,
s’appelle
« La loi de la conservation de l’énergie ”

et c’est parfaitement juste, malgré le fait que cela déroute les gens, en terme de
compréhension.
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

«Dispositifs à énergie libre» ou «Dispositifs à énergie de point zéro» sont les noms
appliqués aux systèmes qui semblent produire une puissance de sortie supérieure
à celle de leur puissance d'entrée.
Les gens ont fortement tendance à affirmer qu'un tel système n'est pas possible
car il contrevient à la loi sur la conservation de l'énergie.
Ce n’est pas le cas. Si tel était le cas et si un tel système fonctionnait, il faudrait
alors modifier la «loi» pour y inclure le fait nouvellement observé. Un tel
changement n'est pas nécessaire, cela dépend simplement de votre point de vue.

Par exemple, considérons un panneau solaire électrique:


L'énergie qui alimente le panneau solaire provient du soleil. Seulement 17%
environ de l'énergie atteignant le panneau solaire est convertie en courant
électrique. Ce n’est certainement pas une infraction à la loi sur la conservation de
l’énergie. Cela doit être expliqué plus en détail.

La loi sur la conservation de l'énergie s'applique aux systèmes fermés, et


uniquement aux systèmes fermés. Si de l’énergie provient de l’environnement, la
loi sur la conservation de l’énergie ne s’applique tout simplement pas, à moins que
vous ne preniez en compte l’énergie extérieure pénétrant dans le système.

Les gens parlent parfois de «sur-unité» lorsqu'ils parlent de l'efficacité d'un


système.
Du point de vue de l'efficacité, il n'y a pas de «sur-unité», cela signifierait que plus
de puissance sort du système que de ce qu’il en rentre.

Notre braqueur de banque, mentionné ci-dessus, devrait retirer de la réserve,


plus d’argent qu’il n’y en avait, et c’est une impossibilité matérielle.

Il y a toujours des pertes dans tous les systèmes pratiques, de sorte que
l'efficacité est toujours inférieure à 100% de la puissance entrant dans le système.
En d'autres termes, l'efficacité de tout système pratique est toujours inférieure à
l'unité.

Cependant, il est parfaitement possible d’avoir un système ayant une puissance de


sortie supérieure à celle que nous devons y mettre pour le faire fonctionner.
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

Prenez le panneau solaire mentionné ci-dessus. Son efficacité est terriblement


faible, de l’ordre de 17%, mais nous n’avons pas besoin de le fournir en énergie
pour le faire fonctionner.
Par conséquent, lorsqu'il est au soleil, son coefficient de performance (COP)
correspond à sa puissance de sortie (par exemple 50 watts) divisée par la
puissance d'entrée nécessaire pour le faire fonctionner (zéro watts), ce qui
correspond à l'infini.
Ainsi, notre humble panneau solaire bien connu a une efficacité de 17% mais en
même temps, il a un COP d’infini.

Il est maintenant généralement admis que la «matière noire» et «l'énergie


sombre» forment plus de 80% de notre univers. L’adjectif «sombre» n’a rien de
sinistre car dans ce contexte, cela signifie simplement que nous ne pouvons pas le
voir. Nous utilisons beaucoup de choses utiles que nous ne pouvons pas voir, par
exemple, les ondes radio, les signaux de télévision, le magnétisme, la gravité, les
rayons X, etc.

La situation actuelle est que nous sommes assis dans un vaste champ d’énergie
que nous ne pouvons pas voir. Le champ d’énergie dans lequel nous nous trouvons
est très puissant, beaucoup plus puissant que des ondes radio (par exemple).

Le problème est de savoir comment exploiter l’énergie librement disponible


autour de nous et la faire accomplir un travail utile pour nous. Cela peut être fait,
mais ce n'est pas facile à faire.

Il n'y a pas si longtemps, on pensait que les avions en métal ne pourraient jamais
voler parce que le métal est beaucoup plus lourd que l'air.
Aujourd'hui, des avions de plusieurs centaines de tonnes volent quotidiennement.
Pourquoi? - parce que l'avis négatif initial n'était pas correct.

À ce stade, il est probablement utile d’expliquer les bases de l’énergie à point


zéro. Les experts en mécanique quantique qualifient le fonctionnement de
l'univers de «mousse quantique». Chaque centimètre cube d'espace «vide»
grouille d'énergie, à tel point qu'il est converti à l'aide de l'équation d'Oliver
Heaviside (rendue célèbre par Albert Einstein) E = mC2 (c'est-à-dire Énergie =
Masse multipliée par un très grand nombre).
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

En réalité, il n'y a rien de «vide» dans l'espace. Alors, pourquoi ne pouvons-nous


rien voir là-bas? Eh bien, vous ne pouvez pas réellement voir de l’énergie. Très
bien, pourquoi ne pouvez-vous pas mesurer l’énergie là-bas? Eh bien, deux raisons
en fait, premièrement, nous n’avons jamais réussi à concevoir un instrument qui
puisse mesurer cette énergie, et deuxièmement, l’énergie change de direction et
de « forme » incroyablement rapidement, des milliards et des milliards et des
milliards de fois par seconde.
Il y a tellement d’énergie là-bas que des particules de matière naissent de la vie.
La moitié de ces particules ont une charge positive et la moitié d'entre elles ont
une charge négative, et comme ils sont répartis uniformément dans un espace
tridimensionnel, la tension moyenne globale est nulle. Donc, si la tension est
nulle, quelle utilisation comme une source d'énergie? La réponse à cette question
est «néant» si vous la laissez dans son état naturel. Cependant, il est possible de
changer la nature aléatoire de cette énergie et la convertir en une source de
puissance illimitée et intarissable qui peut être utilisée pour tout ce que nous
utilisons aujourd'hui par l'électricité du réseau - moteurs, lampes, chauffages,
ventilateurs, pompes, etc.

Le seul pouvoir est, à ce jour, par la prise qui est branchée sur le réseau..
Alors, comment modifiez-vous l'état naturel de l'énergie dans notre
environnement? En fait, assez facilement. Tout ce qui est nécessaire est une
charge positive et une charge négative, raisonnablement proches les unes des
autres.

Une batterie fera l'affaire, tout comme un générateur, de même qu'une antenne
et la terre, ainsi qu'un dispositif électrostatique comme une machine de
Wimshurst. Lorsque vous générer un plus et un moins, la « mousse quantique » est
affectée.
Petite précision, le nom technique sophistiqué pour votre Plus et Moins , c’est un
«dipôle» qui n’est qu’une façon techno-babille de dire «deux pôles: un plus et un
moins» - Le jargon n’est-il pas merveilleux?

Donc, pour que tout soit clair dans votre esprit, lorsque vous fabriquez une
batterie, l'action chimique à l'intérieur de la batterie crée un Plus terminal et un
terminal Moins. En réalité, ces pôles déforment l’univers autour de votre batterie
et causent de vastes flux d’énergie qui rayonnent dans chaque direction à partir
de chaque pôle de la batterie.
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

Pourquoi la batterie ne fonctionne-t-elle pas à l’envers, en sens inverse. Parce que


l'énergie provient de l'environnement et non de la batterie.
Si vous avez appris la base physique ou théorie électrique, on vous aura
probablement dit que la batterie utilisée pour alimenter n’importe quel circuit
alimente un flux d'électrons qui circule autour du circuit. Désolé, chef, ça ne
ressemble pas du tout à ça. Qu'est-ce qui se passe réellement est que la batterie
forme un «dipôle» qui pousse l’environnement local à un état déséquilibré et
l'énergie se diffuse dans chaque direction, et une partie de cette énergie de
l'environnement circule autour du circuit relié à la batterie. L'énergie ne provient
pas de la batterie.

Alors, pourquoi la batterie est-elle épuisée si aucune énergie ne lui est fournie
pour alimenter le circuit?
Ah, c'est la chose vraiment bête que nous faisons. Nous créons un circuit en
boucle fermée (car c’est ce que nous avons toujours fait) où le courant circule
dans le circuit, atteint l'autre borne de la batterie et détruit, inéluctablement le
«Dipôle». Tout s'arrête net. Il n’y a plus de + et de – pendant un très court instant .
L'environnement redevient symétrique, la quantité énorme de l’énergie libre
disponible disparaît et vous revenez à votre point de départ. Mais ne désespérez
pas, notre batterie fiable crée immédiatement à nouveau les terminaux Plus et
Moins et le processus recommence. Cela se produit si rapidement que nous ne
voyons pas les ruptures dans le fonctionnement du circuit et c’est la continuité, la
reconstitution du dipôle qui provoque l’épuisement de la batterie et la perte de
puissance.

Laissez-nous le répéter, la batterie ne fournit pas le courant qui alimente le circuit,


elle ne l’a jamais fait et elle ne le fera jamais - le courant circule dans le circuit
depuis l’environnement environnant.
Ce dont nous avons vraiment besoin, c’est d’une méthode permettant d’extraire
l’énergie de l’environnement, sans détruire continuellement le dipôle, ce qui
pousse l’environnement à le fournir. C'est la partie la plus délicate, mais cela a été
fait.
Nous pouvons puisez dans un flux illimité d'énergie inépuisable, sans qu'il soit
nécessaire de fournir de l'énergie d'entrée pour maintenir le flux d'énergie. En
passant, si vous voulez vérifier les détails de tout cela, Lee et Yang ont reçu le prix
Nobel de physique en 1957 pour cette théorie, qui a été prouvée
expérimentalement la même année. Ces documents comprennent des circuits et
des dispositifs qui parviennent à exploiter cette énergie avec succès.
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

Aujourd’hui, de nombreuses personnes ont réussi à exploiter cette énergie, mais


très peu d’appareils commerciaux pour une utilisation domestique sont
facilement disponibles. La raison en est humaine plutôt que technique.

Plus de 10 000 Américains ont produit des dispositifs ou des idées d’appareils,
mais aucun n’a atteint la production commerciale en raison de l’opposition
d’influentes personnes qui ne veulent pas de tels dispositifs librement
disponibles.

Une technique consiste à classer un dispositif dans la catégorie «essentiel à la


sécurité nationale américaine». Si cela est fait, le développeur est empêché de
parler à tout le monde de l'appareil, même s'il a un brevet. Il ne peut ni produire ni
vendre l’appareil même s’il l’a inventé.

Par conséquent, vous trouverez de nombreux brevets pour des dispositifs


parfaitement exploitables si vous deviez consacrer du temps et des efforts pour
les trouver, bien que la plupart de ces brevets ne voient jamais la lumière du jour,
étant pris pour leur propre usage, par les personnes qui les ont délivrés. Fausses
classifications de «sécurité nationale», si vous voyez ce que je veux dire...

Si vous estimez que cette opposition à l’énergie libre et à la technologie associée


est un produit de notre imagination, sachez que vous vous dupez et que le
formatage du système actuel à bien fonctionné.
Le personnel des bureaux aux États-Unis choisit tous les brevets liés à l'énergie
libre et à tous les domaines connexes et soumet ces demandes de brevet à leur
supérieur hiérarchique pour qu'il soit traité différemment de toutes les autres
demandes de brevet. USPTO est l’Office des brevets et des marques des États-
Unis, société commerciale privée dont le but est de générer des revenus pour ses
propriétaires.

Le but de ces documents est de présenter les faits à propos de certains de ces
appareils et, plus important encore, dans la mesure du possible, d’expliquer en
détail pourquoi et comment fonctionnent des systèmes de ce type. Comme cela a
déjà été dit, le but n'est pas de vous convaincre de quoi que ce soit, mais
simplement de vous présenter certains faits difficiles à trouver, afin que vous
puissiez vous faire votre propre idée sur le sujet.
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

Les sciences enseignées dans les écoles, les collèges et les universités à l’heure
actuelle sont bien dépassées et ont sérieusement besoin d’être actualisées. Cela
ne s'est pas produit depuis maintenant un certain temps, car les gens qui font des
profits financiers énormes se sont donné pour mission d'empêcher toute avancée
significative depuis de nombreuses années.
Cependant, le partage gratuit d'informations au niveau local leur rendent la tâche
plus difficile.

Qu'est-ce qu'ils ne veulent pas que vous sachiez? Eh bien, qu’en est-il du fait que
vous n’avez pas à brûler d’essence pour avoir de l’énergie? Choquant, n'est-ce
pas !! Cela vous semble-t-il un peu fou? Eh bien, restez et commencez à réfléchir...
Supposons que vous couvriez un bateau de beaucoup de panneaux solaires qui
étaient utilisés pour charger une grande banque de batteries à l'intérieur du
bateau. Et si ces batteries étaient utilisées pour faire fonctionner des moteurs
électriques faisant tourner des hélices qui entraînent le bateau. S'il fait beau,
jusqu'où pourriez-vous aller? Dans la mesure où le bateau peut se déplacer
lorsque le soleil est levé et si le parc de batteries est grand, probablement aussi la
majeure partie de la nuit. Au lever du jour le lendemain, vous pouvez continuer
votre voyage. Les océans ont été traversés en faisant cela. Combien de carburant
est brûlé pour alimenter le bateau? Aucun !! Absolument aucun. Et pourtant, c'est
une idée fixe que vous devez brûler un carburant pour obtenir de l'énergie.

Oui, certes, vous pouvez tirer l’énergie de la réaction chimique provoquée par la
combustion d’un carburant. Après tout, nous versons du carburant dans les
réservoirs de véhicules «pour les faire rouler» et nous brûlons du mazout dans les
systèmes de chauffage central des bâtiments.
Mais la grande question est: “Le devons-nous?” Et la réponse est “Non”. Alors
pourquoi le faisons-nous? Parce qu'il n'y a pas d'alternative à l'heure actuelle.
Pourquoi n'y a-t-il pas d'alternative à l'heure actuelle? Parce que les gens tirant
des profits financiers incroyablement importants de la vente de ce carburant et
autres mauvaises énergies ont fait en sorte qu’aucune alternative n’est disponible.
Cela fait des décennies que nous sommes la proie de cette arnaque et il est temps
que nous en sortions. Voyons quelques faits de base:
Permettez-moi de commencer par présenter quelques faits sur l'électrolyse.
L'électrolyse de l'eau est réalisée en faisant passer un courant électrique dans
l'eau, ce qui provoque sa décomposition en hydrogène et en oxygène.
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

Ce processus a été examiné en détail par Michael Faraday, qui a déterminé les
conditions les plus efficaces du point de vue énergétique pour électrolysé de
l'eau.
Faraday a déterminé la quantité de courant électrique nécessaire pour séparer
l'eau et ses conclusions sont acceptées comme une norme scientifique pour le
processus.

Nous nous heurtons maintenant à un problème que les scientifiques cherchent


désespérément à ignorer ou à nier, car ils ont la fausse idée qu’il est en
contradiction avec la loi sur la conservation de l’énergie - ce qui, bien sûr, ne l’est
pas. Le problème est un électrolyseur conçu par Bob Boyce of America qui semble
avoir un rendement douze fois supérieur à la production de gaz maximale possible
de Faraday.

C'est une terrible hérésie dans l'arène scientifique et cela rend le scientifique
moyen «à l'ombre du livre» très au sérieux et énervé. Il n'y a pas besoin de cette
inquiétude. La loi sur la conservation de l’énergie reste intacte et les résultats de
Faraday ne sont pas contestés. Cependant, une explication est nécessaire.
Pour commencer, laissez-moi vous montrer l’arrangement pour un système
électrolyseur standard:

Ici, le courant est fourni à l'électrolyseur par l'alimentation électrique. Le flux de


courant provoque la décomposition de l'eau contenue dans l'électrolyseur, ce qui
entraîne la quantité de gaz prévue par Faraday ( ou moins si l'électrolyseur n'est
pas bien conçu et construit avec précision ).

Bob Boyce, qui est un homme exceptionnellement intelligent, perspicace et


capable, a mis au point un système qui effectue l’électrolyse de l’eau en utilisant
de l’énergie extraite de l’environnement.
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

En un coup d’œil, le design de Bob ressemble assez à un électrolyseur de haut


niveau ( ce qu’il est ), mais c’est bien plus que cela. Les détails pratiques de la
construction et de l’exploitation de la conception de Bob sont présentés dans ce
lien http://www.free-energy-info.tuks.nl/D9.pdf - (si le Lien est toujours dispo...) -
mais pour cela, considérons le fonctionnement de son système dans ce cadre très
général:

La distinction très importante ici est que l'énergie qui circule dans l'électrolyseur
et provoque la décomposition de l'eau et produit le gaz sortant, provient presque
exclusivement de l'environnement et non de l'alimentation électrique. La fonction
principale de l’alimentation électrique de Bob est d’alimenter l’appareil qui puise
de l’énergie dans l’environnement. Par conséquent, si vous supposez que le
courant fourni par l'alimentation électrique correspond à la totalité de la
puissance alimentant l'électrolyseur, vous avez un problème réel, car,
correctement construit et réglé avec précision, l'électrolyseur de Bob produit
jusqu'à un taux de production de 1 200% du rendement maximal de Faraday.

C'est une illusion. Oui, l'entrée électrique est exactement telle que mesurée. Oui,
le débit de gaz est exactement tel que mesuré.
Oui, la production de gaz est douze fois supérieure au maximum de Faraday. Mais
le travail de Faraday et la loi sur la conservation de l'énergie ne sont nullement
remis en cause, car le courant électrique mesuré sert principalement à alimenter
l'interface avec l'environnement et la quasi-totalité de l'énergie utilisée dans le
processus d'électrolyse qui provient de l'environnement local et qui ne peut être
mesuré.
Ce que nous pouvons raisonnablement en déduire, c'est que l'apport d'énergie de
l'environnement est probablement environ douze fois supérieur à celui de
l'alimentation électrique.
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

À l'heure actuelle, nous n'avons aucun équipement capable de mesurer cette


énergie environnementale. Nous sommes dans la même position que les gens
étaient avec le courant électrique il y a cinq cents ans - il n'y avait tout simplement
aucun équipement autour qui pourrait être utilisé pour faire la mesure.
Bien entendu, cela ne signifie pas que le courant électrique n’a pas existait à cette
époque. Aujourd'hui, nous savons que cette énergie environnementale existe
parce que nous pouvons voir les effets qu'elle provoque, tels que l’électrolyseur
de Bob, qui charge des batteries, etc., mais nous ne pouvons pas le mesurer.

Le courant électrique vibre «transversalement» tandis que cette énergie de


point zéro vibre "longitudinalement" et n'a donc aucun effet sur les
instruments qui répondent transversalement comme des ampèremètres, des
voltmètres, etc.

L’électrolyseur à 101 plaques de Bob Boyce produit jusqu’à 100 litres par minute,
et ce taux de production est capable d'alimenter des moteurs à combustion
interne de faible capacité.
L’alternateur du véhicule est parfaitement capable d’alimenter le système de Bob,
il en résulte un véhicule qui semble fonctionner uniquement avec de l’eau.
Il n'est pas correct de dire que le moteur est alimenté par le gaz produit. Oui, il
utilise ce gaz lors de l'exécution, mais la puissance en cours d'exécution du
véhicule vient directement de l'environnement en tant que source inépuisable.
De la même manière, une machine à vapeur ne fonctionne pas à l'eau. Oui, il
utilise de l'eau dans le processus, mais la puissance d’une machine à vapeur
provient de la combustion du charbon et non de l’eau.
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

Les bases de "l'énergie libre"

Je présume que vous n'avez jamais entendu parler d'énergie libre et que vous
aimeriez avoir un aperçu de ce dont il s'agit, commençons donc par le début.
Nous avons tendance à penser que les personnes qui vivaient il y a longtemps
n'étaient pas aussi intelligentes que nous. Après tout, nous avons la télévision, des
ordinateurs, des téléphones portables, des consoles de jeux, des avions,…. Mais,
et c’est un grand « mais» , la raison pour laquelle ils n’ont pas eu ces choses-là est
que la science n’avait pas suffisamment avancé pour que ces choses deviennent
possibles. Cela ne voulait pas dire que les gens qui vivaient avant nous étaient
moins intelligents que nous.

Par exemple, pourriez-vous, personnellement, proposer un calcul précis de la


circonférence de la Terre? Ce doit être sans connaissance préalable, pas de
satellites, pas d'informations astronomiques, pas de calculatrices, pas
d'ordinateurs et pas des experts pour vous guider.

Eratosthenes a fait ce calcul en observant les ombres dans deux puits distants de
800 km. Quand c’était? Il y a plus de deux mille ans.

Vous avez probablement entendu parler de la géométrie de Pythagore qui vécut


des centaines d’année avant Eratosthène, et cette géométrie est encore utilisée
dans les régions éloignées pour poser les fondations de nouveaux bâtiments.

Vous avez probablement entendu parler d’Archimède qui a compris pourquoi les
choses flottent. Il a vécu il y a plus de deux mille ans.

Alors, comment font ces gens? Étaient-ils des gens stupides? C’est un point très
important car il montre que le corpus d’informations scientifiques permet à
beaucoup d’accomplir des choses possibles que l'on pensait impossibles
auparavant. Cet effet n'est pas limité aux siècles précédents.

Prenons l’année 1900 donc il n’y a pas si longtemps. Ce serait encore trois ans
avant Orville et Wilbur Wright qui ont effectué leur premier vol "plus lourd que
l’air". Il n’y avait donc aucun avion dans les environs de 1900.
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

Il y avait pas de stations de radio et certainement pas de chaînes de télévision, et


vous n’auriez pas non plus trouvé un téléphone dans une maison. Les seules
formes d’information sérieuses étaient les livres ou les établissements
d’enseignement dont les enseignants possédés certaines connaissances.
Il n'y avait pas de voiture et le moyen de transport le plus rapide pour la personne
moyenne était sur un cheval au galop.

Aujourd'hui, il est difficile de comprendre ce qui se passait il n'y a pas si


longtemps, mais on peut regarder 50 ans en arrière.

Les chercheurs scientifiques devaient concevoir et fabriquer leurs propres


instruments avant de pouvoir expérimenter dans les domaines de connaissance
choisis. Ils étaient fabricants d'instruments, souffleurs de verre, métallurgistes,
etc., ainsi que chercheurs scientifiques.

De nos jours, il existe des instruments de mesure de toutes sortes destinés à la


vente. Nous avons des semi-conducteurs en silicium qu'ils n'avaient pas, des
circuits intégrés, des ordinateurs, etc.
Le point important ici est le fait que les progrès de la théorie scientifique ont
rendu possible beaucoup de choses qui aurait été considéré comme des notions
tout à fait ridicules du temps de nos ainés.

Cependant, nous devons cesser de penser comme si nous savions déjà tout ce qu'il
y a à savoir et rien de ce que nous considérons comme « impossible » !!
Permettez-nous d’illustrer cela en soulignant quelques points qui, jusqu’en 1900,
vous auraient qualifié de "pauvre fou", des choses que nous prenons pour acquis
aujourd’hui parce que, et uniquement parce que nous sommes maintenant
dépendant de la science qui est derrière chacune de ces choses.

Certitudes en 1900

Un avion en métal pesant 350 tonnes ne pourrait pas voler - tout le monde le sait!
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

Vous ne pouvez pas regarder quelqu'un qui se trouve à des milliers de kilomètres de distance
Parlez avec bon sens!

Non ! Bien sûr, vous ne pouvez pas parler à quelqu'un qui vit dans un pays différent à moins de lui rendre visite!

Le moyen le plus rapide de voyager est un cheval au galop.


Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

Une machine ne pourrait jamais battre un homme aux échecs - soyez réaliste!

Aujourd'hui, nous savons que ces choses sont possibles et de plus nous les
prenons pour acquis. Nous avons un téléphone portable dans notre poche et
pourrions facilement l'utiliser pour parler à des amis dans d'autres pays presque
partout dans le monde. Cela semblerait très étrange si nous ne pouvions plus le
faire.
Nous avons chacun une télévision et pouvons regarder, par exemple, un tournoi
de golf se déroulant à l'autre bout du monde. Nous regardons en temps réel et
voyons le résultat de chaque coup presque aussitôt que le golfeur le fait lui-
même.
Même en suggérant qu'une telle chose était possible au moyen âge, vous auriez
pu être brûlé pour de la sorcellerie. Et ne pas avoir la télévision, nous semblerait
une situation très étrange pour nous aujourd'hui.
Si nous voyons passer un Boeing 747 en métal de 350 tonnes, nous pensons que
cela est normal, encore moins à penser que ceci est "impossible". Il s’agit d’un
déplacement routinier occasionnel à 500 mi / h, vitesse qui aurait été considérée
comme un rêve à une autre époque. Le fait que l'avion soit si lourd ne nous
concerne pas, car nous savons qu'il volera, et ce de façon quotidienne, tout au
long de l'année.
Nous prenons pour acquis un ordinateur capable de faire un million de choses en
une seconde. Aujourd'hui, nous ne savons plus à quel point "un million" est grand
et nous savons aussi que la plupart des gens risquent de perdre une partie
d'échecs s'ils jouent contre un ordinateur, même un « ordinateur d’échecs » bon
marché.
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

Ce que nous devons comprendre, c’est que nos connaissances scientifiques


actuelles sont loin d’être exhaustives et qu’il reste encore beaucoup à apprendre,
et que ce qu’une personne moyenne jugerait « impossible » aujourd’hui, risque
fort d’être possible et rendu banal dans le futur.
Ce n'est pas parce que nous sommes stupides mais c'est parce que notre science
actuelle d’état ou gouvernementale a encore beaucoup de chemin à faire,
d’autant plus sur le plan politique et économique concernant la mise à disposition
d’applications autonomes pour le grand publique.

Si toutes les personnes de notre planète Terre avaient accès à l’énergie de


manière gratuite, on éradiquerait le Tiers-monde, la pauvreté grandissante
actuelle. Ils ne seraient pas plus riches mais accéderaient au confort nécessaire et
à une agriculture plus aidante et développée.
Sans accès à l’énergie, nous sommes coupés de tout développement. De plus, une
énergie dite « libre » qui est donc puisée de notre environnement ( sans
combustion, pollution et sans destruction environnementale ) est une énergie
gratuite disponible pour tous amenant à l’autonomie.

L’objectif de ce site Web (http://www.free-energy-info.tuks.nl) est d’expliquer


certaines des choses que la science actuelle n’enseigne pas à l’heure actuelle.

Idéalement, nous voulons un dispositif qui alimentera nos maisons et nos voitures
sans avoir besoin de brûler d’essence et de payer des factures électriques .

Avant de se dire que c’est une idée nouvelle et sauvage, rappelez-vous que les
éoliennes pompent de l’eau, moulent du grain, soulèvent de lourdes charges et
produisent de l’électricité depuis très longtemps.
Les roues hydrauliques font un travail similaire depuis très longtemps et ces deux
unités sont sans carburant.
L'énergie connue officiellement qui alimente les moulins à vent et les roues
hydrauliques nous parvient via notre Soleil qui chauffe l'air et l'eau, provoquant
vent et pluie, alimentant nos appareils en énergie. L'énergie provenant de notre
environnement local ne nous coûte rien et continuera à être présent, que nous
l'utilisions ou non.
Actuellement, la plupart des éoliennes (à haute pollution causé par leurs batteries
de stockage) et de roues hydrauliques montrent des dispositifs dont la mise en
place coûte beaucoup d’argent.
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

Le titre de ces documents que nous vous partageons est "Le Guide pratique des
dispositifs à énergie libre" et le mot "pratique" indique que la plupart des choses
évoquées sont des choses que vous pouvez construire par vous-même si vous
décidiez de le faire.
Cependant, bien que le chapitre 14 indique comment construire votre propre
générateur électrique éolien, pomper de l'eau en amont sans utiliser de
combustible et utiliser l'énergie des vagues à bas prix, ces conditions sont
soumises aux conditions météorologiques. Donc, pour cette raison, le sujet
principal est la prochaine génération de dispositifs ne nécessitant pas de
carburant pour fonctionner et alimenternos maisons et nos véhicules, des
dispositifs qui fonctionnent quelles que soient les conditions météorologiques.

Nous devons peut-être faire remarquer à ce stade que l'introduction


commerciale de cette nouvelle vague d'appareils de haute technologie est
activement combattue par des personnes qui perdront une source de revenus
très importante, si et seulement si cela se produira un jour…

Par exemple, Shell BP, qui est une société pétrolière typique, réalise un profit
d'environ 3 000 000 USD par heure, chaque jour et tout au long de l’année, et il
existe des dizaines de sociétés pétrolières.
Le gouvernement tire encore plus de profit de cette opération, 85% du prix
de vente du pétrole au Royaume-Uni étant une taxe gouvernementale. En
France, cela représente 70 à 80% de taxe sur la revente de ce produit fossile.

Peu importe ce qu'ils disent (et ils aiment tous les deux parler «vert» pour
gagner en popularité), aucun d'entre eux n'envisagerait jamais, d'un seul
instant, d'autoriser l'introduction de dispositifs d'alimentation sans
carburant, et ils ont le pouvoir financier de s’opposer à cette nouvelle
technologie à tous les niveaux possibles de notre système actuel.

Ils en veulent pas, prêt à faire pression sur toutes sociétés et/ou individus
voulant développer des unités ( moteurs / générateurs ) autonomes.
Sciences
é ron s Nous !
Lib AIA ! Présentation
Aidons G
« Oubliées ».
Traductions & Arrangements : Ludovic terre4evolution@protonmail,com

Si toutefois, la théorie du complot « politique et économique » n’existe pas,


tel que les médias, politiciens et certains intellectuels le prétendent haut et
fort, alors il ne devrait plus y avoir de censure exercée sur les personnes et/ou
entreprises voulant développer ces types de moteurs.

Nous verrons cela, si c’est Vrai ou faux, bientôt en France puisque je suis
volontaire, entre autre, à ce développement.

Mon « volontarisme » est toutefois et principalement accés à la Véritable


Liberté (sans destruction) pour tout Etre Humain ou Tout Etre quelque soi sa
Nature et son Origine, si et seulement si il/elle/eux le désirent Véritablement…

Grand Bien à Vous Toutes et Tous – Oeuvrons ensemble pour nous Libérer…

P.Kelly – Ludovic (simples intermédiaires) et nos Guides…