Vous êtes sur la page 1sur 1

1.

Image numérique = échantillonnage + Voisinage d’un pixel, pavage ou maillage est l'arrangement
quantification + codage géométrique des pixels dans l'image. On utilise généralement un des 3
L’échantillonnage est le procédé de discrétisation spatiale d’une types : - le maillage carré qui correspond plus à la réalité. - le maillage
image consistant associer à chaque pixel une valeur unique. rectangulaire. - le maillage hexagonal (maillage de référence pour le
Quantification : désigne le nombre de valeurs différentes que peut domaine de la morphologie mathématique).
prendre un pixel. Codage : les niveaux de quantification sont codés La luminance (ou brillance) est définie comme la moyenne de tous
sous la forme d’un mot binaire sur k bits (2k niveaux possibles). les pixels de l’image.
1. Le système visuel de l’observateur : L’œil humain La segmentation d’images est un domaine vaste où l’on retrouve de
est constitué de trois très nombreuses approches : Le seuillage - La détection de frontières -
Types de photorécepteur (les cônes), chacun particulièrement sensible La recherche de régions - L’approche de la classification.
à une longueur d’onde du domaine visible : - Les Cônes L sensibles au L’addition d’images peut permettre : - De diminuer le bruit d’une
rouge (ondes longues : 700 nm) - Les Cônes M sensibles au vert vue dans une série d’images - D’augmenter la luminance en
(ondes moyennes : 546.1 nm) - Les Cônes S sensibles au bleu (ondes additionnant une image avec elle-même.
courtes : 438.8 nm). Grâce à la superposition de trois sources colorées La soustraction d’images peut permettre : - Détection de défauts -
à différentes intensités, notre œil est capable de distinguer des millions Détection de mouvements.
de couleurs. La multiplication d’images peut permettre d’améliorer le contraste
1. La résolution correspond à la finesse de la ou la luminosité.
description spatiale. La résolution Le bruit d’image est la présence d’informations parasites qui
d'une image est définie par un nombre de pixels par unité de longueur s’ajoutent de façon aléatoire aux détails de la scène photographiée
de la structure à numériser en dpi (dots per inch) ou ppp (points par numériquement.
pouce). La définition est le nombre de pixels que comporte une image Le principe du filtrage est de modifier la valeur des pixels d'une
numérique en longueur et en hauteur. image, généralement dans le but de : - Améliorer la perception de
1. L’égalisation d’histogramme est une certains détails, - Réduction du bruit, - Compenser certains défauts du
transformation de niveau de gris dont le capteur.
principe est d’équilibrer le mieux possible la distribution des pixels Le lissage : il s’agit de supprimer le bruit, ou les petites variations,
dans la dynamique (l’obtention d’un histogramme plat). La présent dans une image.
normalisation de l’histogramme, ou expansion de dynamique, est L’amélioration d’images : consiste à modifier les caractéristiques
une transformation affine du niveau de gris des pixels de telle sorte visuelles de l’image pour faciliter son interprétation par l’œil humain.
que l’image utilise toute la dynamique de la représentation. La restauration d’images : a pour but de supprimer les dégradations
1. Les trois types de transformation sur les images. subies par une image à l’aide de connaissance a priori sur ces
• Transformations ponctuelles : par exemple négatif d’une image. • dégradations.
Transformations locales : par exemple l’opération de convolution. • La détection de contours est une technique de réduction
Transformations globales : par exemple la segmentation d’image par d’information et de reconnaissance des formes. Elle consiste à
l’algorithme d’Otsu. transformer l’image en un ensemble de courbes, pas forcément
1. Principe de fonctionnement du filtre Gaussien : fermées, formant les frontières significatives de l’image.
Le filtre Gaussien est filtre spatial qui modifie une image en Le filtre gaussien donne un meilleur lissage et une meilleure
remplaçant la valeur de chaque pixel par une fonction des valeurs de réduction du bruit que le filtre moyenneur. Avantage : - limite l’effet
ce pixel ainsi que ses voisins. Son rôle : Il est généralement utilisé de flou (contours mieux conservés) -Filtre séparable : possibilité
pour le lissage des images (image smoothing) qui est une opération d'obtenir le même résultat en filtrant les lignes puis les colonnes avec
nécessaire dans plusieurs applications de traitement d’image telles que un même masque 1D.
l’atténuation de bruit, la restauration d’image. Les filtres moyenneurs ont tendance à rendre l'image floue et donc à
perdre de l'informations sur les contours caractérisés par des fortes
variations d'intensité.