Vous êtes sur la page 1sur 1

La croissance d’une entreprise passe en quelque sorte par la création à des marges positive (création

de richesse) à travers son activité d’exploitation (EBE, Résultat d’exploitation, Résultat net).

Les moyens mise en œuvre par l’entreprise pour réaliser ces marges se matérialisent par les
investissements. En effet, il n’existe pas de création de marges ou de richesse sans investissement.

Donc l’appréciation des moyens mise en œuvre par l’entreprise passe par l’analyse de ses
investissements. En finance, il existe deux types d’investissement :

 L’investissement au sens classique du terme (achat des machine, construction de bâtiments,


usines acquisition de filiales et d’autres immobilisations)
 Et le besoin en fonds de roulement (BFR)

Appréciation des moyens (Investissements) mise en œuvre par l’entreprise

Comme nous l’avons noté ci-dessus, pour une entreprise, deux types d’investissement (moyens) sont
requis pour assurer une croissance pérenne.

 Analyse des investissements (au sens classique du terme)

L’analyse des investissements s’effectue en deux étape :

 L’analyse de l’outil industriel de l’entreprise


 L’analyse de la politique d’investissement de l’entreprise

L’analyse de l’outil industriel de l’entreprise se repose sur la question de savoir : Quel est l’état actuel
de l’outil industriel ? c’est-à-dire son état de vétusté ou de modernité. L’état actuel de l’outil
industriel et commerciale se mesure par le ratio actif immobilisé net / actif immobilisé brut.

Un ratio de 90% signifie que l’entreprise dispose d’un outil de production récente. Deux conséquence
possible dans ce cas : pas d’investissements importants dans le futur, possibilité d’impact négative dû
à l’effet de rodage du nouvel outil.

Un ratio inférieur à 30% signifie que l’entreprise dispose d’un outil vétuste. Deux conséquences
possibles : une perte de parts de marché dû à des coûts de production non compétitifs et la
recherche de financement de financement pour renouveler l’outil industriel vétuste.

L’analyse de politique d’investissement de l’entreprise se fait en comparant la dotation aux


amortissement aux investissement pour connaitre si l’entreprise :

 est en phase d’accroissement de son outil industriel en augmentant sa capacité de


production (investissements supérieurs aux dotations aux amortissements)
 est dans une phase de maintien de son outil, par le biais d’investissements de remplacement
(égalité approximative des investissements et des dotations aux amortissements) ;
 est dans une phase de sous-investissement, voire de désinvestissement (investissements
inférieurs aux dotations aux amortissements).

La politique d’investissement doit être cohérente avec l’évolution de l’activité de l’entreprise


(évolution du chiffre d’affaire).

Vous aimerez peut-être aussi