Vous êtes sur la page 1sur 2

crête joué par la pratique par rapport à la théo - lorsque le procès même d'évolution et de mouve -

rie et par un autre symbole (par exemple le signe ment de la connaissance est examiné à partir du
ég al ) l e p ro c ès d e co ï nc i d enc e d u sujet et d e rôle déterminant de la pratique, excluant toute
l'objet, qui s'accomplit à l'issue d'un tel contrôle. possibilité de détruire l'unité interne et l'intégrité
L'interaction sujet (S) objet (0) apparaît réfractée du procès de la connaissance et de la séparation
par l'interaction théorie/pratique : artificielle de ses faces ou moments singuliers.

r. EP ••■i• T •■► P = o • *
Nous avons donc analysé, selon diverses
Il va de soi qu'en parlant de la coïncidence de coupes et à partir de divers aspects, le mécanisme
l'o b jet et d u sujet no us v i so ns l ' ad éq uati o n d e interne du procès dialectique de la connaissance :
nos représentations conceptuelles à la réalité ob- p ri mo , sur l e p l an d e l'ac tio n d e l 'o b jet sur l e
jective qu'elles reflètent. sujet et secundo, sur le plan de l'action en retour
Comparée à l'expérimentation (sans parler de du sujet sur l'objet lors de son activité cognitive
l'ob serv atio n) l a p rati que app araî t comm e une et matérielle, pratique. Une attention parti -
forme supérieure, non limitée, de l'intense acti - c u l i è r e a é t é ac c o r d é e a u x d i v e r s n i v e a u x d e
vité du sujet. Extrêmement concrète et dotée d'un l'essence et au mécanisme de sa mise en évidence,
r i c h e c o n t e n u , l a p r a t i q u e c o n s ti t u e l ' a c t i v i t é l'identité des lois de l'être et de la pensée sur le
socio-historique et la vie de l'homme dans toute plan du contenu et leur distinction sur k plan
leur intégrité et leur variété. Le procès c o g n i t i f d e l a fo rm e app arai ssant ici avec une netteté
qui inclut organiquement l'activité de la pensée particulière. Dans le même temps, on a montré
logiq ue ne d évoi le pl einem ent et profo nd ém ent que, du point de vue théorique, cognitif, on peut
son caractère dialectique que lorsqu il est pris en analyser le mécanisme de la création de modèles
interaction avec la pratique, conditionné par cette comme une technique particulière permettant de
dernière. Ceci permet en ce point de faire jaillir à mettre plus pleinement en évidence l'essence de
l'évidence l'unité de la dialectique, de la logique l'objet étudié. Dans tous ces cas, lorsqu'on ana -
et de la théorie de la connaissance, puisque leur lyse les divers aspects du mécanisme du procès
objet d'investigation est intérieurement tin : ce d i al e c t i q u e d e l a c o n n a i s s a n c e , o n s e t r o u v e
n'est que dans l'abstraction qu'il peut être divisé fortement aidé par l a formalisation et la schéma-
en faces séparées qui apparaissent comme ses tisation des techniques employées pour exprimer
aspects dialectique, logique et gnoséologique. Mais les faces de l'objet et leur niveau de connaissance
dans le réel, toutes ces faces sont indissolublement par l'homme, ce qui permet à notre avis d'expri -
fondues et c'est pourquoi leur étude suppose et mer au mieux, sous une forme généralisée, les
ex i g e l ' un i t é d e s f ac e s c o rr es p o nd an te s d e l a corrélations et les rapports étudiés. Si dans les
philosophie marxiste qui surgissent comme dia - chapitra précédents, il s'agissait essentiellement
lectique, logique et théorie de la connaissance. de caractériser et de fonder le principe de
Cela apparaît avec une vigueur particulière l 'uni té d e la di al ec ti q ue, d e l a l og i q ue et d e l a
390 26
' 891