Vous êtes sur la page 1sur 2

Communiqué aux médias

Genève, le 24 mars 2011

Les polititques communales pour l'emploi:


Bilan et perspectives
Le Service de la jeunesse et de l'emploi (Vernier), les appartements-relais (Vernier), Onex-
Solidaire, Objectif emploi (Meyrin), le Service communal d'intégration socio-professionnelle
(Meyrin), Fonds chômage (Ville de Genève), autant de prestations concrètes défendues par les
Conseillers-ères administratives socialistes en faveur de l'emploi.

Un bilan chiffré par communes


o Le Service de la jeunesse et de l'emploi à Vernier, Vernier c'est: 2360 usagers-ères, 1395 jours de
stages, 150 partenaires, 341 Verniolans-anes qui ont pu bénéficier du soutien du Service de la
jeunesse et de l'emploi pour postuler à Ikea (pour rappel, 40% des nouveaux collaborateurs-trices
à Ikea sont verniolans-anes), 18 appartements-relais dont 78% des personnes qui y entrent sont
sans activité et dont 22% sont en formation et 56 % sont en emplois quand ils en sortent!
o Onex-
Onex-solidaire est une jeune structure née en 2008. A fin 2009, c’est 153 Onésien-ne-s par mois
en moyenne qui bénéficient de cette structure, soit une progression de 54% depuis l'ouverture et
300 personnes inscrites. 50% des consultant-e-s ont entre 30 et 50 ans. Les adultes âgés entre
26 et 29 ans sont des personnes qui cherchent un premier emploi et rencontrent des problèmes
de précarité dans leur situation familiale ou sociale. Les personnes reçues viennent avec leur
question, leur projet de vie et construisent avec les professionnels un projet sur mesure. Le
pragmatisme d'Onex solidaire est sa force.
o A Meyrin,
Meyrin 584 situations ont été traitées dont 64 de moins de 25 ans, dont 54 ne concernaient
qu'un soutien ponctuel. Ainsi, sur 530 accompagnements, 64 personnes ont retrouvé un CDI
(Contrat à durée indéterminée), soit 12%; il y a eu 103 CDD (contrat à durée déterminée) pour 83
personnes dont 12 jeunes adultes. 14 jeunes ont défini des projets professionnels clairs et
réalisables et 6 se sont inscrits dans une filière de formation. De plus, le Conseil municipal a voté
un budget pour des emplois "anti-crise" à durée déterminée que les services peuvent créer. Il y a
actuellement une dizaine de postes de ce type-là en activité.
o En Ville de Genève,
Genève le Fonds chômage est né en 2009. Il soutient la lutte contre le chômage en
finançant des projets dans le domaine de l'insertion professionnelle. Sur 42 projets, 12 ont
obtenu un soutien de la Ville de Genève. Sur ces projets, huit comportent des activités
économiques qui sont réalisées selon les valeurs et l'esprit de l'économie sociale et solidaire. Les
deux derniers projets financés en 2010 sont le Bateau Genève et la Buvette Sissi qui créent une
cinquantaine de postes de travails temporaires et saisonniers à buts socio-professionnels.

Les perspectives
De nombreux socialistes ont récolté les signatures pour "l'initiative pour l'apprentissage". Cette initiative
municipale exige que les petites entreprises sises sur leur territoire puissent recevoir un soutien afin
d'accueillir un-e apprenti-e. C'est notamment le cas à Onex et Genève. Les Socialistes à Meyrin
remettront les signatures lundi et celles et ceux de Carouge ont lancé la même initiative le vendredi 25
mars 2011. En plus de cette initiative sur différentes communes, les perspectives plus particulières sont
les suivantes:
o A Onex, un programme spécifique pour les 18 à 25 ans avec des stages de réinsertion est en
train de se mettre en place et un complément de budget a été voté à cette fin pour l'exercice
2011.
o Avec 156'000 emplois et plus de 12'000 entreprises, la Ville de Genève est le cœur économique
de l'agglomération et du canton. Malgré cette force, on constate un taux de chômage élevé et
une augmentation du travail précaire. Pour les entreprises, les défis sont de trouver des locaux,
des financements. Un manque de structure d'accompagnement au démarrage freine la création
de nouvelles entreprises. Les propositions concrètes pour répondre à ces défis en Ville de
Genève et créer un développement économique durable conforme aux principes de l'économie
sociale et solidaire et tournée vers les besoins de ses habitant-e-s sont:
Communiqué aux médias
Genève, le 24 mars 2011

 Créer sur la zone industrielle des Charmilles un lieu de financement, de conseil et


d'hébergement pour les PME menant des activités conformes aux principes de l'économie
solidaire;
 Renforcer l'agriculture de proximité dans les repas servis dans les crèches et cuisines
scolaires, tout en favorisant la vente directe.
 Encourager l'engagement d'employé-e-s handicapé-e-s et de rentiers AI au sein de
l'administration municipale.
 Développer un service d'aide à l'insertion professionnelle pour les communiers et
communières en mettant l'accent sur les jeunes et l'apprentissage.
o La Commune de Bernex est définie comme un pôle régional dans le projet d'agglomération.
Dans la perspective de son développement urbanistique de ces prochaines années (doublement
de la population de 10'000 à 20'000 habitants), l'enjeu sera la mixité en termes d'emplois et de
logements, en termes de mixité des emplois (high tech et autre en fonction des profils des
Genevois-es). Les emplois à venir doivent participer de la qualité de vie de Bernex et doivent être
un véritable liant social et local. Les grandes étapes de ce développement doivent être clairement
définies.
o A Carouge, plus 300 jeunes se sont adressés à la structure Emploi jeunes depuis 2006. Il est
nécessaire de développer des partenariats avec les entreprises sises dans la commune afin de
créer des opportunités de stages pour la jeunesse carougeoise. Ce dispositif vient renforcer les
structures existantes, notamment les efforts de réinsertion socio-professionnelle du Service social
communal.
o A Vernier, l'objectif est de créer des places d'apprentissage. A cette fin, on envisage d'adapter le
système proposé par l’initiative municipale socialiste en instituant un fonds de soutien à la
création de places d'apprentissage pour les petites entreprises. Par ailleurs, afin d'éviter les
ruptures d'apprentissage, la Commune de Vernier va créer une prestation d'accompagnement
renforcé pour les apprenti-e-s. De manière générale, au vu des excellents résultats, on vise un
renforcement du partenariat avec les entreprises locales.
o La Commune de Meyrin a lancé en 2010 une enquête de satisfaction auprès des entreprises
afin de développer des liens avec elles. L'un des objectifs était de pouvoir faire bénéficier aux
demandeurs-euses d'emploi meyrinois-es de ce champs possible d'activité professionnelle (il y a
à Meyrin 24'000 emplois). Un autre est de faire des offres de services aux 550 très petites
entreprises et aux 225 petites et moyennes entreprises pour les accompagner lors d'embauche
de collaborateur-trices, sachant que la Commune opère une sélection parmi les personnes
suivies et estimées aptes à travailler ou à se former.

Pour plus d'informations:

o Guylaine Antille, Candidate au Conseil administratif, Bernex


079 795 15 52
o Thierry Apothéloz, Conseiller administratif, Vernier
079 456 83 83
o Monique Boget, Conseillère administrative, Meyrin
078 680 27 45
o Carole-Anne Kast, Conseillère administrative, Onex
079 310 48 90
o Stéphanie Lammar, Candidate au Conseil administratif, Carouge
078 709 81 84
o Sandrine Salerno, Conseillère administrative, Ville de Genève
079/508.24.34