Vous êtes sur la page 1sur 50

INVENTAIRE DES RESURGENCES

Jean-Marie GOUTORBE - Julien TOURNOIS - GERSM

Cet article n'a pas vocation à reprendre les différents travaux réalisés et publiés soit dans des
ouvrages spéléologiques, soit dans des revues spécialisées, soit encore dans les comptes
rendus de la commission régionale "CLPS" ou sur des sites internet gérés par les différents
clubs spéléologiques locaux, par François DEVAUX, Dominique JACQUEMIN, Claude
HERBILLON, Stéphane JAILLET, Michel PAUWELS, Roger COSEMYNS, ou par les différents
plongeurs Belges et Français.

Le but est plus de mettre à disposition des spéléologues une base de données actualisée des
résurgences meusiennes avec un maximum d'informations sur leur localisation, leur
historique, leurs différentes dénominations et les dernières explorations connues, ainsi que
sur l'hydrologie, le tout agrémenté pour chacune d'entre elles d'une ou plusieurs
photographies réalisées à différentes époques de l'année (étiage, crue) et/ou présentant un
caractère particulier.

Cet article a également comme objectif d'alimenter la base de données "IKARE" de


l'université de Lorraine et réalisée par Benoit LOSSON.

Le GERSM dispose d'une photothèque de plus de 600 photographies datées, concernant


l'ensemble de ces résurgences, couvrant la période allant de 1980 à nos jours, avec
également certaines photos d'archives, et aussi des clichés des évènements climatiques les
plus importants (crues exceptionnelles etc…).

Cet inventaire concerne les résurgences les plus importantes ou présentant un intérêt
particulier ou historique, ainsi que les résurgences en cours d'exploration et celles ayant
fait l'objet de travaux récents.
INVENTAIRE PAR COMMUNE :
ANCERVILLE : 55010
Dénomination : source de Bel-Air
Commune : ANCERVILLE - 001-55010
Coordonnées : N 48° 37’ 43.0’’ E 005° 02’ 23.4’’ altitude : 215 m
Description sommaire : Une galerie artificielle voûtée, longe de 15 m conduit à une petite
exsurgence pérenne.
Hydrologie : le ruisseau s'écoule ensuite dans la forêt pour se perdre dans une doline puis
pour résurger à la Grotte des Sarrazins.
Historique : cette source présente un intérêt pour le patrimoine local, elle est connue de
longue date par les habitants.

La résurgence de Bel air en mars 2012

ANDERNAY : 55011
Dénomination : Fontaine Bouillonnante
Commune : ANDERNAY - 001-55011
Coordonnées : N 48° 46’ 21.2’’ E 004° 56’ 53.2’’ altitude : 147 m
Description sommaire : la résurgence sort d'une galerie en inter-strate composée d'éboulis
Hydrologie : La coloration du 6 avril 1996 à la perte amont de la Maison Blanche est
ressortie à la résurgence au bout de 32 heures pour une distance à vol d'oiseau de 2050 m.
Historique : une plongée a été effectuée par Michel Pauwels permettant de découvrir un
siphon étroit et trouble bouché par de nombreux blocs et plongé sur une vingtaine de
mètres.
La Fontaine Bouillonnante en étiage été 2012

BAUDONVILLIERS 55031
Dénomination : résurgence du Lavoir
Commune : BAUDONVILLIERS - 001-55031
Coordonnées : N 48° 41’ 13.9’’ E 005° 00’ 55.0’’ altitude : 173 m
Description sommaire :
Hydrologie : La coloration du gouffre Pierre effectuée par Stéphane Jaillet est ressortie à
cette résurgence
Historique : aucun historique

Résurgence du lavoir - en étiage En petite crue - 22-03-2017


BAZINCOURT : 55035
Dénomination : résurgence de la Malchaude ou du Bois des Malchaudes ou ruisseau des
Varennes ou torrent
Commune : BAZINCOURT-SUR-SAULX - 001-55035
Coordonnées : N 48° 40’ 44.6’’ E 005° 08’ 05.4’’ altitude : 229 m
Description sommaire : le ruisseau de la Malchaude est composé de très nombreuses
petites résurgences dont 7 ont été repérées avec précision. Il se situe en rive droite de la
Saulx.
Hydrologie : la coloration du puits de Ménil-sur-Saulx le 24 octobre 1974, est restée négative
à cette résurgence.
Historique : d’après la fiche BRGM 227-6-9 de 1968 ce sont des eaux sortant sur un niveau
marneux à la base du Tithonien

Une des 7 résurgences - 12-02-2017 Les Malchaudes se jetant dans la Saulx en crue
le 02-03-2017

Dénomination : résurgence du Lavoir ou Fontaine du Petit Moulin


Commune : BAZINCOURT-SUR-SAULX - 002-55035
Coordonnées : N 48° 40’ 31.3’’ E 005° 08’ 05.6’’ altitude : 234 m
Description sommaire : petite résurgence alimentant le lavoir, elle se situe à côté de celui-
ci en sortant de trois buses (photo ci-dessous).
Hydrologie : la coloration du puits de Ménil-sur-Saulx le 24 octobre 1974, est positive vers le
25ème jour à cette résurgence.
Historique : aucun

La résurgence du Lavoir - 02-03-2017 Le lavoir - 02-03-2017


Dénomination : résurgence Lallemant ou fontaine du lavoir
Commune : BAZINCOURT-SUR-SAULX - 003 - 55035
Coordonnées : N 48° 40’ 34.0’’ E 005° 08’ 39.0’’ altitude : 188 m
Description sommaire : résurgence alimentant un lavoir
Hydrologie : pas de relevé de coloration
Historique : aucun

La résurgence Lallemant le 08-02-2017

Dénomination : résurgence AVE MARIA ou source de Ruimerand


Commune : BAZINCOURT-SUR-SAULX - 004-55035
Coordonnées : N 48° 40’ 21.8’’ E 005° 08’ 36.4’’ altitude : 228 m
Description sommaire : petite résurgence sans importance
Hydrologie : pas de relevé de coloration
Historique : aucun

La réurgence Ave Maria le 08-02-2017


Dénomination : résurgence de Suimont ou de Suemont aussi « source qui saoule les
femmes »
Commune : BAZINCOURT-SUR-SAULX - 005-55035
Coordonnées : N 48° 40’ 10.1’’ E 005° 08’ 35,6’’ altitude : 193 m
Description sommaire : petite résurgence située dans une propriété privée; elle alimente
un étang et se situe à proximité de la source Blanpied
Hydrologie : pas de relevé de coloration
Historique : aucun

Résurgence de Suimont 08-02-2017

Dénomination : source Blanpied


Commune : BAZINCOURT-SUR-SAULX -006-55035
Coordonnées : N 48° 40’ 05,3’ E 005° 08’ 33,5’’ altitude : 218 m
Description sommaire : petite résurgence - elle se situe de l’autre côté de la route qu'elle
traverse par un petit chenal.
Hydrologie : pas de relevé de coloration
Historique : aucun

La résurgence le 08-02-2017 Le chenal d'amené


Dénomination : résurgence cote Chambrelant
Commune : BAZINCOURT-SUR-SAULX - 07-55035
Coordonnées : N 48° 40’ 40,7'' E 005° 07’ 37,8’’ altitude : 228 m
Description sommaire : petite résurgence
Hydrologie : pas de relevé de coloration
Historique : aucun
Pas de photo disponible

Dénomination : résurgence du ruisseau de Montplonne ou de la vallée du ruisseau


Commune : BAZINCOURT-SUR-SAULX - 008-55035
Coordonnées : N 48° 40’ 33,5’ E 005° 09’ 13,2’’ altitude : 223 m
Description sommaire : Cette résurgence à un débit assez important; elle n'a pas été
localisée avec précision et elle se trouverait dans le lit du ruisseau proche du carrefour
Lavincourt/Bazincourt
Hydrologie : pas de relevé de coloration
Historique : aucun
Pas de photo disponible

BEUREY-SUR-SAULX : 55049
Dénomination : Rupt de Freiniau
Commune : BEUREY-sur-SAULX - 001-55049
Coordonnées : N 48° 45’ 01,9’ E 005° 01’ 17,5’’ altitude : 154 m
Description sommaire : résurgence pérenne du réseau du Rupt du Puits, située dans une
propriété privée, c'est une belle vasque de 5 à 6 mètres, qui serait bouchée par d'énormes
blocs de pierres.
Hydrologie : bassin d'alimentation du Rupt-du-Puits – les colorations des gouffres des
secteurs du Caureau, de la Neuve Grange, du Bois des Seigneurs, de la Belle Epine, de la
Dorma, du Crane, de la Beva de la vallée Thirion, réapparaissent au Rupt-de-Frainiau et à la
résurgence de crue du Rupt-du-Puits.
Historique : Après plusieurs plongées, l’entrée semble être bouchée par un gros bloc mis par
le propriétaire de l’époque pour empêcher ses alevins de partir. Les tentatives de jonction
par le siphon du Rupt Du Puits se sont heurtées à un bouchon d’argile obstruant la galerie
quelques mètres après l’embranchement.
Le Rupt de Freiniau en 2009

Dénomination : Résurgence de la Fonderie ou Source de Beurey


Commune : BEUREY-sur-SAULX - 002-55049
Coordonnées : N 48° 45’ 20,7’ E 005° 01’ 24,5’’ altitude : 153 m
Description sommaire : résurgence située dans l'emprise de l'usine SEGOR, elle se trouve
sous l'usine.
Hydrologie : bassin d'alimentation du Rupt-du-Puits – les colorations de la perte 17 du
bois de Renesson le 25 février 1996 sont réapparues à cette résurgence selon le
propriétaire de l'usine Segor.
Historique : pas d'historique connu

COUSANCES LES FORGES : 55132


Dénomination : Résurgence de la Bezerne
Commune : COUSANCES LES FORGES - 001-55132
Coordonnées : N 48° 36’ 55.1’ E 005° 04’ 54,0’’ altitude : 169 m
Description sommaire : résurgence située au bord de la route qui relie Cousances-les-Forges
à Cousancelles, lors des travaux d'aménagement du virage, une salle en béton fut construite
au-dessus de la résurgence.
Hydrologie : la coloration effectuée au gouffre du Boistier le 15 novembre 1997, est
réapparue le 19 novembre 1997 vers 13 h soit un temps de transit de 93 h environ pour une
distance d'environ 4150 m et un dénivelé de 104 m.
Historique : La désobstruction de l’entrée et la première plongée en bas du premier puits fût
réalisée par Yann Guivarch et Bernard Hyeuille qui explora les 70 premiers mètres (ASHM).
S’en suivent plusieurs plongées de plongeurs belges en 1989 qui permirent d'atteindre 30 m,
puis d'atteindre une trémie à 390 m avec une profondeur moyenne de - 10 m, par la suite
en 1991, l'exploration se prolonge jusqu'à la distance de 1670 m et en 1993 une nouvelle
série de plongées permet de gagner encore 18 mètres et de sortir du siphon.

Plongée e la Bezerne en 1191 La Bezerne en crue le 6 janvier 2012

COUSANCES LES FORGES : 55132


Dénomination : Résurgence principale de l'usine
Commune : COUSANCES LES FORGES - 002-55132
Coordonnées : N 48° 36’ 26.6’ E 005° 05’ 16,1’’ altitude : 169 m
Description sommaire : située sous l'ancienne usine dites des "Cocotes" on y accède par un
porche situé sous la rue du fourneau qui longe le ruisseau; elle se compose de trois sorties
d'eau. (gauche, droite et fond) Celle de gauche présente un bon débit tandis que les autres
au fond et à droite ne représentent que 20% du débit total.
Hydrologie : la coloration effectuée au gouffre de l'Avenir le 13 décembre 1997, est
réapparue le 14 décembre 1997 vers 18 h soit un temps de transit de 24 h environ pour
une distance d'environ 3200 m et un dénivelé de 72 m. Une coloration effectuée au gouffre
de la Sonnette le 24 janvier 1998 est réapparue à la résurgence de l'usine et également à la
résurgence de la Blazotte située à proximité, le colorant est visible le 25 janvier à 3 h 30 soit
un temps de transit de 10 h environ pour une distance d'environ 2600 m et un dénivelé de
75 m.
Historique : une désobstruction est réalisée par les plongeurs belges du SCUCL et du GBRS
en 1989 mais elle n'a pas permis de trouver une galerie pénétrable.

La résurgence en crue le 2 mars 2017 La vasque du fond en étiage en 2016

La résurgence principale (gauche) en 2016


COUSANCES LES FORGES : 55132
Dénomination : Résurgence du Village ou source de Cousances
Commune : COUSANCES LES FORGES - 003-55132
Coordonnées : N 48° 36’ 57.1’ E 005° 05’ 24,9’’ altitude : 201 m
Description sommaire : Résurgence située dans une propriété privée
Hydrologie : aucune
Historique : pas d'historique connu.
Pas de photo disponible

COUSANCES LES FORGES : 55132


Dénomination : Résurgence de la Blazotte
Commune : COUSANCES LES FORGES - 004-55132
Coordonnées : N 48° 36’ 32.8’ E 005° 05’ 22,3’’ altitude : 170 m
Description sommaire : Petite résurgence, située sur le chemin peu après la résurgence de
l'usine
Hydrologie : Une coloration effectuée au gouffre de la Sonnette le 24 janvier 1998 est
réapparue à la résurgence de l'usine et également à la résurgence de la Blazotte située à
proximité, le colorant est visible le 25 janvier à 3 h 30 soit un temps de transit de 10 h
environ pour une distance d'environ 2600 m et un dénivelé de 75 m.
Historique : pas d'historique connu.

Résurgence de la Blazotte le 6 mars 2017


COUVONGES : 55134
Dénomination : résurgence du Lavoir
Commune : COUVONGES - 001 - 55134
Coordonnées : N 48° 46’ 27.6’’ E 005° 01’ 13.4’’ altitude : 152 m
Description sommaire : résurgence aménagée par une voûte , c’est un siphon en laminoir
assez étroit encombré de blocs instables; la visibilité y est médiocre.
Hydrologie : la coloration de la perte Haute du Bois Jacquot située à Mussey a été réalisée
le 3 février 2001 à 16 h par J.P. Baudoin; la fluorescéine est réapparue à cette résurgence le
3 février à 23 h 30 .
La distance à vol d’oiseau est de 1650 m, le dénivelé est de 36 m.
La coloration de la Fosse Aubertin du 24 mars 2001 est aussi ressortie au lavoir
Historique : la résurgence fut plongée en 1984 par D. Jacquemin et D. Faust avec une
progression sur 40 mètres; par la suite L. Funcken replonge le siphon en 1989 et progresse
sur environ 90 mètres et c'est en 2001 que Michel Pauwels réalise la topographie du siphon
jusqu’au terminus précédent. La galerie semble se poursuivre en étroiture mais des blocs
instables rendent la progression délicate voire dangereuse. Une nouvelle reconnaissance a
été effectuée en 2016 par julien TOURNOIS sur les 20 premiers mètres.
Topographie : pas de topographie

La résurgence du Lavoir - 12-01-16 En crue le 06-01-2012

Dénomination : résurgence du Moulin


Commune : COUVONGES - 002-55134
Coordonnées : N 48° 46’ 13.1’’ E 005° 01’ 34.8’’ altitude : 154 m
Description sommaire : résurgence située au bord de la route qui relie Couvonges à
Beurey-sur-Saulx, elle donne naissance au ruisseau du Moulin et elle est située à 200 m de
celle du Lavoir
Hydrologie : la coloration de la perte Haute du Bois Jacquot située à Mussey , qui a été
réalisée le 3 février 2001 à 16 h par J.P. Baudoin; la fluorescéine aurait été reconnue au
niveau de la résurgence. On peut en déduire que la résurgence du Lavoir et celle du Moulin
communiquent très vraisemblablement..
Historique : une plongée réalisée en 1984 par Dominique Jacquemin et Didier Faust a
permis de constater que la résurgence est impénétrable, l’eau sortant d’une strate très
étroite. Un limnigraphe avait été installé de 1968 à 1970..
La résurgence du Moulin le 06-01-2012 La crue du 02-03-2017

Dénomination : résurgence du Château ou du Lavoir 2


Commune : COUVONGES - 003-55134
Coordonnées : N 48° 46’ 30.6’’ E 005° 01’ 31.2’’ altitude : 152 m
Description sommaire : résurgence située dans une propriété privée; un petit aménagement
a été réalisé par le propriétaire sous un appentis, la résurgence est impénétrable.
Hydrologie : n'a pas fait l'objet de surveillance lors des traçages.
Historique : pas d'historique

La résurgence du Château 23-08-2016 La résurgence du Château 23-08-2016

DELUT : 55149

Dénomination : Bouillons de Delut


Commune : DELUT - 001-55149
Coordonnées : N 49° 24’ 23.1’’ E 005° 23’ 46.3’’ altitude : 200 m
Description sommaire : résurgence temporaire, qui provoque des crues spectaculaires dans
le village même : une colonne d'eau jaillit de terre à une hauteur de quelques centimètres à
1 à 2 m. Actuellement rejoint le réseau d'égout.
Hydrologie : des traçages ont prouvés la relation avec les pertes karstiques et le collecteur
de la rivière souterraine du Failly
Historique : Elle a fait l'objet de nombreuses études par P GAMEZ
LES BOUILLONS EN CRUE EN 1980

Dénomination : Source de la Damusse ou du Lavoir


Commune : DELUT - 002-55149
Coordonnées : N 49° 24’ 23.6’’ E 005° 25’ 49.7’’ altitude : 200 m
Description sommaire : résurgence importante de ce secteur qui se situe au niveau du
lavoir. Située à 200 m des Bouillons.
Hydrologie : Les traçages des gouffres du bois de Marville, du Trou aux Vaches et de la perte
de Haut Pré résurgent à la Damusse.
Historique : Elle a fait l'objet de nombreuses études par P GAMEZ.
Pas de photo disponible

Dénomination : Trou du Mircoussin ou trou de la route de Vitarville, (appellation plus


ancienne : Le Puits du Pré)
Commune : Delut - 003-55149
Coordonnées : N 49° 24’ 32.2’’ E 005° 25’ 24.6’’ altitude : 200 m
Description sommaire : doline émergence qui est située à la sortie sud du Village
Hydrologie : émergence temporaire drainant la partie ouest de la dépression de Delut.
Fonctionne en résurgence vauclusienne.
Historique : P Errard signale en 1850 un déplacement brutal de cette source. Elle a fait
l'objet de nombreuses études par P GAMEZ.
Pas de photo disponible

DOMBRAS : 55156

Dénomination : Source de Dimbley


Commune : DOMBRAS - 001-55156
Coordonnées : N 49° 23’ 43.4’’ E 005° 26’ 58.6’’ altitude : 197 m
Description sommaire : résurgence pérenne sortant d'un affleurement rocheux.
Hydrologie : inconnue
Historique : aurait été désobstruée sur 5 mètres, visibilité nulle. A fait l'objet d'un croquis en
1992 par le CLRS ( voir ci-dessous)

Topographie de 1992 La source de Dimbley

FAINS LES SOURCES : 55186


Dénomination : Source Mourot ou Source Geminel
Commune : FAINS-LES-SOURCES - 001-55186
Coordonnées : N 48° 59’ 59.1’’ E 005° 19’ 35.5’’ altitude : 251 m
Description sommaire : le Commandant Brocard décrit cette source comme sortant d’une
galerie assez difficile à explorer. Cette source est captée pour l'alimentation en eau de la ville
de Bar-le-Duc
Hydrologie : (1) Les colorations des Bétoirs de Veel réalisées les 25 et 26 janvier 1900, sont
ressorties à la source Mourot au bout de 6 heures; une nouvelle coloration fut réalisée le
27,28 février et 1 mars 1900 au nord du lavoir de Veel dans une doline; celle-ci n'est pas
ressortie à la source mais a été positive à la source de Nonchalon ou source des Eventails.
Une troisième coloration fut réalisée du 10 au 14 mars 1900 sur un Bétoir de Veel; celle-ci ,
est réapparue à la source le 12 mars à 8 heures.
(2) le 3 mars 1970, une coloration a été réalisée au Vieux Puits de Couverpuits; 162 fluo
capteurs ont été répartis sur 64 points de contrôle, le groupe de sources émergeant à Fains-
les Sources donna des résultats positifs. Nous pouvons donc émettre l'hypothèse que cet
écoulement emprunterait la faille d'Haironville puis celle de Combles-en-Barrois.
(3) la coloration du puits de Ménil-sur-Saulx, le 24 octobre 1974, se rélève positive aux
niveaux des sources de Fains-les-sources dès le 16ème jour
(4) le traçage du gouffre 5 de la Haie Cabuche le 28 juin 1997, est réapparu à la source de
Nonchalon.
Dans ce domaine, les travaux de Stéphane JAILLET et d'Alain Devos en 1996 montrent des
incohérences au niveau des colorations de 1970 et 1974. Ces constatations nous appellent à
une grande prudence pour leur interprétation; différents travaux sont à consulter.
(1) Rapport de la commission technique et médicale des Eaux Ville de Bar-le-Duc 1900
(2) Interprétation de l'essai de coloration du "vieux Puits" de Couverpuits par L
Demassiaux
(3) Etude des circulations dans les calcaires portlandiens des vallées de la Saulx et de
l'Ornain par P. Personnet.
(4) Traçages effectués dans le sud meusien entre 1996 et 2002 (speleo L 25 C Herbillon)
Géologie : la géologie établie par G Bresson lors de la réalisation en 1967 du forage AEP
d’une profondeur de 93, 50 m est la suivante : terrain Quaternaire superficiel et ensuite
Séquanien sup, moyen et inf.
Historique : Michel Pauwels avait fait une tentative de plongée dans les années 1980, la
résurgence était alors encombrée par de nombreux fils de fer barbelés

Plan de la source de 1933

LA SOURCE MOUROT 2016


Dénomination : Source d'Harauval
Commune : FAINS-LES-SOURCES - 002-55186
Coordonnées : N 48° 47’ 44.2’’ E 005° 08’ 14.3’’ altitude : 180 m
Description sommaire : résurgence importante située en rive droite de l'Ornain. Elle a été
canalisée jusqu'à une chambre de captage qui se trouve à quelques centaines de mètres de
la sortie d'origine qui se trouvait dans une vasque de 3 m de diamètre dans le champ.
Hydrologie : c'est certainement la résurgence des eaux des ruisseaux de Vavincourt qui se
perdent en aval ainsi que par la faille de Seigneulles qui semble être un drain important.
Historique : une tentative de plongée par Julien Tournois en 2015 ne débouche sur aucun
passage possible dans le captage.

La chambre de captage Sortie de la Chambre

Dénomination : Source de Nonchalon


Commune : FAINS-LES-SOURCES - 003-55186
Coordonnées : N 48° 47’ 27.4’’ E 005° 07’ 20.3’’ altitude : 180 m
Description sommaire : petite source karstique canalisée par un conduit empierré et
bétonné.
Hydrologie : le traçage du gouffre 5 de la Haie Cabuche réalisé le 28 juin 1997 est réapparu
à la source le 29 juin après un parcours à vol d'oiseau de 1150 m pour 68 m de dénivelé, soit
un temps de transit de 18 h.
Historique : pas d'historique.

Source de Nonchalon 2017


Dénomination : Source Finck
Commune : FAINS-LES-SOURCES - 004-55186
Coordonnées : N 48° 47’ 37.4’’ E 005° 07’ 56.4’’ altitude : 180 m
Description sommaire : L'eau résurge dans un petit édifice souterrain vouté puis la source
est canalisée jusqu'au ruisseau de la Vaux Mourot
Hydrologie : inconnue
Historique : Tentative de désobstruction par Julien Tournois en 2016. Aucun conduit n'a pu
être mis en évidence, l'eau sort par des fissures impénétrables.

Résurgence Finck photo 2016

Dénomination : Source de la Faille


Commune : FAINS-LES-SOURCES - 005-55186
Coordonnées : N 48° 47’ 71.7’’ E 005° 06’ 86.7’’ altitude : 226 m
Description sommaire : résurgence qui se situe en direction du chemin de la ferme du haut
Bois
Hydrologie : le traçage du gouffre 5 de la Haie Cabuche réalisé le 28 juin 1997 est réapparu
aussi à cette source (voir source de Nonchalon)
Historique : non connu
Source de la Faille 2017

Dénomination : Source du Camp Romain ou du Geyser n°2


Commune : FAINS-LES-SOURCES - 006-55186
Coordonnées : N 48° 47’ 19.1’’ E 005° 07’ 15.5’’ altitude : 195 m
Description sommaire : résurgence en direction du chemin montant au camp romain elle
se situe près de la cavité du camp romain, sur le côté droit dans un fossé où se trouve un
petit mur de soutènement.. Elle aurait deux alimentations (source : BRGM 191-5-27)
Hydrologie : le traçage du gouffre 5 de la Haie Cabuche réalisé le 28 juin 1997, n'est pas
réaparu à cette source sur le document publié dans le spéléo L ,n° 25 page 29 où la source
de Nonchalon est aussi donnée avec les noms de Source de la Faille et du Camp romain d’où
la confusion.
Historique : d'après François Descaves en 1968, quand cette source se transforme en
geyser, celui-ci donne l'alerte aux habitants, car l'arrivée 2 de la source n'est alors pas loin
d'entrer en action, et le geyser de Trémont entre aussi en crue et noie les quartiers de
Tremont-sur-Saulx. - fera l'objet d'une surveillance dans les prochaines années.

Geyser de Fains Cavité du Camp Romain


Dénomination : Source du Captage 2
Commune : FAINS-LES-SOURCES - 007-55186
Coordonnées : N 48° 47’ 20.2’’ E 005° 07’ 52.3’’ altitude : 181 m
Description sommaire : résurgence secondaire au captage de Fains-les-Sources
Hydrologie : inconnue
Historique : pas d'historique

Source du Captage avril 2017

HAIRONVILLE : 55224
Dénomination : Geyser de Sichatel
Commune : HAIRONVILLE 001-55124

Lieu dit : route des Forges


Coordonnées : N 48° 41’ 18.0’’ E 005° 05’ 38.5’’ altitude : 175 m
Description sommaire : résurgence située au pied d’une falaise formant un grand cirque
rocheux .
A l’origine c'est une vasque de 3 m de profondeur aujourd’hui comblée par des blocs tombés
de la falaise; un départ de galerie aurait été aperçu avant les effondrements.
En crue l’eau sort jaunâtre puis s’éclaircit très rapidement
Ne pas confondre avec la grotte de Sichatel aujourd’hui éboulée et qui était située face aux
forges.
Hydrologie : inconnue -
Historique : La résurgence a subi une forte crue entre le 10 février et le 23 mars 2016;
Il y a même certainement eu un mur de crue exceptionnel, qui a fait que l’entrée s’est
désobstruée sur plus de 5 mètres de hauteur, entrainant dans sa crue plus de 6 mètres
cubes de gravats, d’alluvions etc…
Cette crue a dû être très violente, car nous ne retrouvons aucun débris à part des branches
d’arbre dans le ruisseau qui rejoint la Saulx.
En décembre 2016 , suite à une désobstruction par des plongeurs belges du club Cascadé, la
résurgence est désobstruée et une première pongée a lieu le 29 décembre 2016, puis les
plongées vont se succéder (voir article historique publié par le GERSM) Les plongeurs Julien
TOURNOIS et Jean-Luc CARON vont porter le développement souterrain à 225 m le 18 et le
19 février 2017 avec arrêt sur rien dans une galerie de 3 m sur 4 m environ. Puis le 26 mars
le développement est porté à 291 m avec arrêt sur rien et la galerie a toujours les mêmes
dimensions avec autant d'argiles déposées sur le fond.

Sichatel en crue le 6 janvier 2012

EVOLUTION DE SICHATEL en 2016

Dénomination : Fontaine à Vaux


Commune : HAIRONVILLE 002 -55124
Coordonnées : N 48° 41’ 43.2’’ E 005° 05’ 37.5’’ altitude : 182 m
Description sommaire : résurgence située en bordure de la route, busée, autrefois
alimentait un lavoir..
Hydrologie : Les colorations réalisées en 1970 et 1974 à Morley, Ménil et Couverpuits sont
ressorties positives à cette résurgence (voir détail fiche source Mourot à Fains les sources)
Historique : pas de plongée connue
Topographie : pas de topographie
Fontaine à Vaux le 2 mars 2017

Dénomination : Fontaine du Tacot


Commune : HAIRONVILLE 003-55124
Coordonnées : N 48° 41’ 05.9’’ E 005° 04’ 47.9’’ altitude : 186 m
Description sommaire : résurgence située au bord du chemin qui rejoint Saudrupt en rive
gauche de la Saulx , se trouve dans une chambre de captage.
Hydrologie : inconnue
Historique : reconnaissance le 14/04 /2016 par Julien Tournois - résurgence impénétrable.
Topographie : pas de topographie
La fontaine du Tacot le 14 avril 2016

JAMETZ : 55255

Dénomination : Grande Fontaine


Commune : JAMETZ - 001-55255
Coordonnées : N 49° 25’ 38.8’’ E 005° 22’ 53.9’’ altitude : 190 m
Description sommaire : résurgence très certainement d'origine karstique, le débit important
de cette source alimente un ancien lavoir.
Hydrologie : des croyances locales veulent que les eaux viennent en partie du trou qui sonne
situé aussi sur la commune, et qui est une perte.
Historique : pas d'historique connu
Pas de photo disponible

LAVINCOURT : 55284
Dénomination : résurgence du moulinet 2
Commune : LAVINCOURT 001-55284
Coordonnées : N 48° 39’ 42.1’’ E 005° 08’ 17.5’’ altitude : 126 m
Description sommaire : résurgence comportant deux sorties d’eau.
Hydrologie : Les colorations réalisées en 1970 et 1974 à Morley, Ménil et Couverpuits sont
ressorties positives à cette résurgence (voir détail fiche source Mourot à Fains les sources)
Historique : pas d'historique connu
Topographie : pas de topographie
Résurgence du Moulinet 2 le 8 février 2017

Dénomination : résurgence du moulinet


Commune : LAVINCOURT 002-55284
Coordonnées : N 48° 39’ 41.2’’ E 005° 08’ 18.9’’ altitude : 134 m
Description sommaire : petite résurgence sans importance, sortant du talus
Hydrologie : Les colorations réalisées en 1970 et 1974 à Morley, Ménil et Couverpuits sont
ressorties positives à cette résurgence (voir détail fiche source Mourot à Fains les sources)
Historique : pas d'historique connu
Topographie : pas de topographie

La résurgence du Moulinet le 8 février 2017

Dénomination : résurgence du Tunnel ou galerie artificielle du tunnel ou source du tunnel


du moulinet
Commune : LAVINCOURT 003-55284
Coordonnées : N 48° 39’ 38.3’’ E 005° 08’ 23.3’’ altitude : 144 m
Description sommaire : résurgence sortant d’une galerie artificielle voûtée , anciennement
un ancien moulin - le débit peut être très important en crue plus de 300 l/sec
Hydrologie : Les colorations réalisées en 1970 et 1974 à Morley, Ménil et Couverpuits sont
ressorties positives à cette résurgence (voir détail fiche source Mourot à Fains les sources)
Historique : tentative de désobstruction en 1987 et 1989 par Luc Funcken et Michel
Pauwels - un article est publiée dans le Spelunca n°4 de 1962 page 28 et 32
Topographie : pas de topographie

La résurgence du Tunnel le 8 février 2017 La résurgence du Tunnel en crue le 2 mars 2017

Dénomination : résurgence du Moulinet 3


Commune : LAVINCOURT 004 - 55284
Coordonnées : N 48° 39’ 37.7’’ E 005° 08’ 24.5’’ altitude : 153 m
Description sommaire : résurgence temporaire située entre celle du Tunnel celle et du
Geyser
Hydrologie : Les colorations réalisées en 1970 et 1974 à Morley, Ménil et Couverpuits sont
ressorties positives à cette résurgence (voir détail fiche source Mourot à Fains les sources)
Historique : pas d'historique connu
Topographie : pas de topographie

Résurgence du Moulinet 3 lors de la crue du 2 mars 2017

Dénomination : résurgence du geyser et du moulinet 4 ou Geyser du Moulinet


Commune : LAVINCOURT 005 – 55284 et 006 - 55284
Coordonnées : N 48° 39’ 36.8’’ E 005° 08’ 24.9’’ altitude : 169 m
Description sommaire : résurgence très importante en débit - depuis 2014 elle creuse le
talus et on peut y apercevoir une petite galerie - la résurgence 4 en crue forme aussi un
geyser d’où son nom, celui-ci peut atteindre plus d’un mètre de haut. Les deux résurgences
n’en forment en fait qu’une avec des sorties multiples suivant les périodes.
Hydrologie : Les colorations réalisées en 1970 et 1974 à Morley, Ménil et Couverpuits sont
ressorties positives à cette résurgence (voir détail fiche source Mourot à Fains les sources)
Historique : pas d'historique connu
Topographie : pas de topographie

La résurgence du Geyser en 1981 La résurgence du Geyser le 8 mars 2017

La résurgence du Geyser en 1981 La résurgence du Geyser le 2 mars 2017


Dénomination : résurgence de Jean D’Heurs
Commune : LAVINCOURT 007- 55284
Lieu dit : vallée de Jean d’Heurs
Coordonnées : N 48° 39’ 36.6’’ E 005° 08’ 32.6’’ altitude : 178 m
Description sommaire : résurgence située près des bouillons et de la résurgence 1 du
pâturage. Elle doit son nom à la vallée sèche qui se trouve au-dessus (Vallée de Jean d'Heurs)
Hydrologie : Les colorations réalisées en 1970 et 1974 à Morley, Ménil et Couverpuits sont
ressorties positives à cette résurgence (voir détail fiche source Mourot à Fains les sources)
Historique : a été désobstruée fin 2016 par le club PROTEUS
Topographie : pas de topographie
Résurgence de Jean d'Heurs le 12-02-17 Résurgence de Jean d'Heurs le 2-03-17

Dénomination : résurgence des Bouillons


Commune : LAVINCOURT 008 -55284
Coordonnées : N 48° 39’ 34.7’’ E 005° 08’ 34.7’’ altitude : 183 m
Description sommaire : résurgence sortant du sol sous forme de multiples bouillons -
temporaires - Très spectaculaire en grosse crue.
Hydrologie : Les colorations réalisées en 1970 et 1974 à Morley, Ménil et Couverpuits sont
ressorties positives à cette résurgence (voir détail fiche source Mourot à Fains les sources)
Historique : pas d'historique connu
Topographie : pas de topographie

Un bouillon parmi tant d'autres 02-03-17


Dénomination : résurgence des Pâturages 1
Commune : LAVINCOURT 009 - 55284
Coordonnées : N 48° 39’ 34.4’’ E 005° 08’ 35.4’’ altitude : 185 m
Description sommaire : située près des bouillons - résurgence temporaire
Hydrologie : Les colorations réalisées en 1970 et 1974 à Morley, Ménil et Couverpuits sont
ressorties positives à cette résurgence (voir détail fiche source Mourot à Fains les sources)
Historique : pas d'historique connu
Topographie : pas de topographie

Résurgence des Pâturages 1 le 2 mars2017

Dénomination : résurgence des Paturages 2


Commune : LAVINCOURT 010-55284
Coordonnées : N 48° 39’ 34.9’’ E 005° 08’ 46.2’’ altitude : 198 m
Description sommaire : plusieurs petites résurgences
Hydrologie : Les colorations réalisées en 1970 et 1974 à Morley, Ménil et Couverpuits sont
ressorties positives à cette résurgence (voir détail fiche source Mourot à Fains les sources)
Historique : pas d'historique connu
Topographie : pas de topographie
Les pâturages 2 le 8 février 2017

MAXEY-SUR-VAISE : 55328
Dénomination : Source de la Vaise
Commune : MAXEY-SUR-VAISE 001-55328
Coordonnées : N 48° 32’ 13.6’’ E 005° 39’ 54.7’’ altitude : 270 m
Description sommaire : exsurgence très importante, impénétrable, qui a été protégée par
une construction voûtée.
Hydrologie : très certainement la résurgence des eaux des pertes diffuses du ruisseau
d'Amanty.
Historique : pas d'historique connu
Topographie : pas de topographie

La source de la Vaise le 20 juillet 2014

MERLES-SUR-LOISON : 55336
Dénomination : La Cuve
Commune : MERLES-SUR-LOISON 001-55336
Coordonnées : N 48° 23’ 18.1’’ E 005° 28’ 22.2’’ altitude : 198 m
Description sommaire : située dans le bois de Morimont, c'est une exsurgence importante
qui se présente sous la forme d'un puits noyé. C'est une source vauclusienne karstique. La
vasque de la résurgence fait environ 10 m de diamétre.
Hydrologie : son bassin d'alimentation est constitué principalement pat les gouffres et les
pertes du bois de Grand-Failly.
Historique : le laminoir très étroit aurait été plongé sur 20 m, visibilité médiocre.
Topographie : pas de topographie

Résurgence de la Cuve en 2016

MOUZAY : 55364
Dénomination : La Somme Fosse
Commune : MOUZAY 001-55364
Coordonnées : N 49° 28’ 01.0’’ E 005° 13’ 38.8’’ altitude : 176 m
Description sommaire : doline émergence
Hydrologie : son bassin d'alimentation serait les pertes situées sur la commune de Baalon.
Historique : tentative de plongée par Michel Pauwels le 19 juillet 2014 impénétrable
Topographie : pas de topographie
La résurgence en crue en 2012 La résurgence lors de la plongée en 2014

MUSSEY - VAL-D'ORNAIN : 55366


Dénomination : Grotte des Echavets - ruisseau souterrain des Echavets - Trou de Bacheux
Commune : MUSSEY 001-55366
Coordonnées : N 49° 47’ 49.9’’ E 005° 03’ 50.8’’ altitude : 177 m
Description sommaire La grotte s’ouvre dans un parc situé sur la commune de Mussey sur la
route de Tremont-sur-Saulx, dans un bosquet à gauche. Au fond d’une vaste doline, s’ouvre
un passage bas qui livre accès à une galerie basse en inter strate, un ruisseau arrive de
l’amont de la galerie et se perd dans une fissure un peu avant l’entrée. Le ruisseau remonte
jusqu’à un siphon amont, qui avait fait l'objet d'une tentative de plongée par jean Louis
Camus en 1970, Julien Tournois après une désobstruction le 15 novembre 2015, réalise une
reconnaissance du siphon sur plusieurs dizaines de mètres (exploration en cours). En période
de crue, toute la cavité se met en charge et la doline d’entrée déborde.
Hydrologie : Le samedi 16 avril 2016, nous avons réalisé un traçage dans la rivière aval de la
grotte des Echavets Un traçage avait déjà était effectué le 3 mars 2000, par Claude Herbillon
et Stéphane Jaillet avec 500 gr de fluorescéine. Il n’avait pas été possible de retrouver la
trace du colorant.
Le 16 avril 2016, 3 kg de fluorescéine ont été injectés à 9 heures par Julien (plongeur
GERSM) et Eric (Proteus).
L’observation de la sortie du colorant a été le fruit du hasard : en effet lors de la surveillance
au retour du point d’observation situé sur l’Ornain commune de Neuville-sur-Ornain, avec
Jean Marie PERINI on évoque une possibilité de voir le colorant au niveau des sources
situées sous l’ancienne carrière des sables verts.
En revenant d’inspecter ces trois sources (observations totalement négatives), notre regard
se porte sur la rigole d’alimentation du canal de la Marne au Rhin, et nous apercevons au
loin une teinte verdâtre dans la rigole : c’est la coloration qui résurge.
Nous longeons donc le chemin de halage afin de pouvoir déterminer avec précision le point
de sortie, ce qui nous amène quelques centaines de mètres plus loin. La fluorescéine sort
d’un ouvrage qui passe sous le canal, ouvrage très ancien datant de la construction du canal
(1839/1853)
C’est donc une résurgence qui était totalement inconnue, non signalée sur les cartes, le
cadastre ou dans les différentes publications.
Elle se situe sur la commune de Neuville-sur-Ornain, à la limite des communes de
Vassincourt et de Mussey et se nomme résurgence de la Doeil. (voir Neuville-sur-Ornain)
Historique : cette grotte a été explorée par François Devaux et Bernard Gaucher et la
topographie en a été réalisée le 27 mai 1971.
Les Echavets en étiage Les Echavets en crue le 23-02-2015

Dénomination : résurgence de la Beuse


Commune : Mussey 002 - 55366
Coordonnées : N 48° 47’ 34.4’’ E 005° 02’ 56.5’’ altitude : 169 m
Description sommaire : résurgence impénétrable qui donne naissance au ruisseau de la
Beuse. Elle est située à 65 m de la résurgence du Puits du Château.
Hydrologie : la coloration de la perte de la Vau Vauthier, commune de Fains-les-Sources,
réalisée le 6 décembre 1999 à 15 h 45 h par S. jaillet est réapparue à cette résurgence le 9
décembre à 21h. La distance à vol d’oiseau entre la perte et la résurgence est de 2500 m, le
dénivelée est de 51 m.
Un limnigraphe fut installé par le BRGM dans les années 1970 le débit le plus fort enregistré
au cours de cette période est de 165 m3 h le 24 octobre 1974 et le plus faible est de 29 m3h
en aout 1973
A noter que la résurgence n’a jamais tari même lors des sécheresses de 1976 et 2015
Historique : la résurgence est connue de longue date, la relation entre la Beuse et le Puits du
Château a été démontrée lors d’une plongée de J. Tournois le 14 mars 2015.
Topographie : pas de topographie
La résurgence de la Beuse le 23 février 2015

Dénomination : Puits-du-Chateau
Commune : Mussey 003 - 55366
Coordonnées : N 48° 47’ 33.1’’ E 005° 02’ 57.9’’ altitude : 170 m
Description sommaire : se présente sous la forme d’une vasque de 3,5 m de diamètre qui
est située à quelques mètres en amont des sources de la Beuse.
Le Puits-du-Château fonctionne comme exutoire de crue, il faut noter qu’en période d’étiage
le niveau d’eau est constant, soit 2 m au-dessus de celui de la Beuse pourtant distante de 57
mètres.
Le débit du Puits-du-Château en crue est très important. En aval l’eau s’écoule dans un
chenal situé 60 cm au-dessus du niveau de référence puis elle inonde les prairies
environnantes avant de rejoindre un petit ruisseau en contre-bas.
Hydrologie : la coloration de la perte de la Vau Vauthier commune de Fains les Sources
réalisée le 6 décembre 1999 à 15 h 45 h par S. Jaillet, a été positive.
Historique : Le Puits-du-Château, connu de longue date et n’ayant, jusqu’à ce jour, fait
l’objet d’aucune exploration, la première plongée de cette résurgence a eu lieu le 20 juillet
2014 par Michel Pauwels. Cette plongée permit de déterminer que la résurgence était
pénétrable mais qu’il serait nécessaire d’effectuer une désobstruction importante, cette
dernière étant remplie de barbelés, de piquets de parc et d’objets divers jetés dans ce qui
était censé être un puits sans fond.

A partir du 20 juillet 2014, nous allons avec l’autorisation du propriétaire Monsieur Gérard
Pierre, organiser une campagne de plongée en vue de désobstruer, d’explorer et de
topographier le Puits-du-Château.
Les différentes plongées seront réalisées par Julien Tournois, plongeur spéléologue du
GERSM, avec une équipe de soutien et de logistique en surface composée des membres du
GERSM et de nombreux habitants du secteur.
La plongée du 14 mars 2015 a permis de confirmer la relation entre le Puits-du-Château et la
Beuse.
De plus, avec les différentes légendes qui entourent ce site, de nombreux curieux viennent
voir, au cas où nous ressortirions un trésor.
Un écrit faisait état d’une margelle autour du Puits-du-Château, mais aucune pierre ne fut
remontée lors des plongées, laissant supposer qu’en fait le puits ne fut pas entouré. Parmi
les objets remontés, citons une pierre taillée, une partie de roue de brouette, et un pavé de
142 x 142 mm par 30 mm, fabriqué en 1919 par les établissements Ed Jaunez de
Sarreguemines. Il est certain que le Puits-du-Château n’a pas encore livré tous ses secrets et
de nombreuses plongées seront encore nécessaires. Une pierre taillée de grosses
dimensions bloque encore le passage.
Topographie : croquis d'exploration, exploration en cours

Le Puits-du-Château en étiage En crue le 23 février 2015

Dénomination : résurgence de la Côte-aux-Belles


Commune : VARNEY 004 - 55366
Coordonnées : N 48° 48’ 22.2’’ E 005° 05’ 44.9’’ altitude : 178 m
Description sommaire : cette résurgence se présente sous la forme de deux vasques et
d'un puits émulsif.
Hydrologie : la coloration du gouffre des Mobylettes, le 28 juin 1997 commune de Fains-les-
Sources, est ressortie le lendemain à la Côte-aux-Belles, après avoir parcouru une distance
de 2300 m pour un dénivelé de 64 m.
A noter que la résurgence n’a jamais tari même lors des sécheresses de 1976 et 2015
Historique : Les résurgences de la Côte-aux-Belles situées sur la commune de Varney ont été
explorées et publiées pour la première fois le 9 juillet 1984 par Dominique Jacquemin
accompagné de Jean-Marie Goutorbe et Michel Louis. Il décrit à l’époque une mare
encombrée de branchages avec une eau verte engageante, mais hélas cette eau sort par un
cailloutis ainsi que par des micro-fissures. (voir ci-dessous la topographie du 09-07-84)
La résurgence principale se trouve à proximité d’un puits émissif qui est sans doute un
regard sur la nappe.
Le 20 juillet 2014, Michel Pauwels replonge cette résurgence, mais la morphologie de la
résurgence est identique à celle de 1984, aucune galerie n’est pénétrable.
Topographie : 1984
La vasque principale de la Côte-aux Belles

La topographie de 1984

NEUVILLE-SUR-ORNAIN : 55382
Dénomination : La Doeuil
Commune : NEUVILLE-SUR-ORNAIN 001-55382
Coordonnées : N 48° 48’ 17.9’’ E 005° 03’ 13.1’’ altitude : 156 m
Description sommaire : C’est donc une résurgence qui était totalement inconnue, non
signalée sur les cartes, le cadastre ou dans les différentes publications.
Elle se situe sur la commune de Neuville-sur-Ornain, à la limite des communes de
Vassincourt et de Mussey.
Elle se trouve à proximité des lieux dits devant la Doeuil et sous la Doeuil, Doeuil voulant
d’ailleurs signifier source. De ce fait nous l’avons appelée résurgence de la Doeuil.
L’eau de la résurgence sort d’un conduit voûté en pierre de taille qui fut construit lors du
creusement du canal; de l’autre côté du canal ce conduit a dû subir des modifications au
niveau du chemin rural de la Cote Colin; en effet, à cet endroit étaient situées les carrières
de sable vert, où l’on a mis à jour un gisement paléontologique livrant de nombreux
ossements de Mammouths et de faunes ainsi qu’un site préhistorique datant de
l’Acheuléen.
Hydrologie : résurgence de l'aval de la grotte des Echavets (voir coloration Echavets)
Historique : la première plongée de reconnaissance réalisée par Julien Tournois le 17 avril
2016, a permis de reconnaître le conduit sur 10 m. C’est une galerie voutée et maçonnée de
1 m de large et de haut avec 80 cm d’eau qui plonge ensuite à 1,5 m de profondeur pour
continuer sous le canal.
Le 08/08/2016, les conditions climatiques étant réunies, une deuxième plongée a lieu, après
le terminus du 17 avril 2016, (voir compte rendu commission plongée Lispel 2016)
Topographie : réalisée en 2016 par Julien Tournois

L'entrée de la Doeuil Le conduit sous le canal 17-04-2016

RAMBLUZIN : 55411
Dénomination : La Fosse-aux-Dames ou Fontaine de la Grosse Laine
Commune : RAMBLUZIN 001-55411
Coordonnées : N 49° 59’ 35.4’’ E 005° 19’ 35.4’’ altitude : 251 m
Description sommaire : résurgence
Hydrologie : inconnue
Historique : tentative de plongée par Michel Pauwels en 1999 – le siphon est encombré de
fils de fer barbelés et nécessiterait une désobstruction.
Topographie : pas de topographie
La vasque en avril 2016
Dénomination : Fontaine de la Vignée
Commune : RAMBLUZIN 002-55411
Coordonnées : N 49° 00’ 41.3’’ E 005° 20’ 22.5’’ altitude : 254 m
Description sommaire : résurgence en interstrate, impénétrable sans désobstruction
préalable.
Hydrologie : inconnue
Historique : pas d'historique connu – elle fut décrite sommairement par le Cdt Brocard dans
le Spelunca n°5 de 1896 page 23.
Topographie : pas de topographie
Pas de photographie

ROBERT-ESPAGNE : 55435
Dénomination : Rupt du-Puits
Commune : ROBERT -ESPAGNE 001-55435
Coordonnées : N 48° 44’ 49,5’ E 005° 01’ 19,3’’ altitude : 170 m
Description sommaire : résurgence de crue du réseau du Rupt du Puits, située sous la
voûte du chemin de fer, qui fut construite pour empêcher les crues d'emporter la voie
ferrée.
Hydrologie : bassin d'alimentation du Rupt-du-Puits – les colorations des gouffres des
secteurs du Caureau, de la Neuve Grange, du Bois des Seigneurs, de la Belle Epine, de la
Dorma, du Crane, de la Beva de la vallée Thirion, réapparaissent au Rupt-de-Frainiau et à la
résurgence de crue du Rupt-du-Puits.
Historique : Aout 1966, suite à la publication de l’article de François Descaves, les plongeurs
du Camping Club de France, commencent à dégager et à plonger le siphon aval du Rupt-du-
Puits. Au total 18 plongeurs se lanceront dans cette plongée entre 1966 et 1975,
Le 26 novembre 1967 : le siphon est reconnu jusqu’à une première cloche d’air à 97 m.
Le 22 mars 1969 : il est reconnu sur 188 m, puis fin 1969 sur 278 m.
Le 23 février 1971 : Bertrand LEGER atteint 300 m.
Le 15 novembre 1971, Gérard PAQUIN et Jean-Louis CAMUS plongent le siphon en suivant le
fil d’ariane posé précédemment par Bertrand LEGER. Ils dépassent son terminus de 35
mètres.
Ils émergent alors dans une vaste galerie : le siphon est franchi. il mesure 445 mètres de
développement. Les deux plongeurs parcourent alors environ une cinquantaine de mètres
dans une galerie en diaclase. La galerie large d’environ 3 mètres et haute de 5 à 8 m
continue au-delà. A cet endroit, ils ont nettement perçu un bruit de cascade en amont.
Le siphon amont du Rupt-du-Puits a fait l’objet de plongées avant et après forage. Il
jonctionnera avec le gouffre de la Beva le samedi 19 juillet 2003.

Le siphon en étiage Lors de la crue du 2 février 2016

RUPT-AUX-NONAINS : 55447
Dénomination : Résurgence de la Cressonnière ou du Moulin, appelée aussi Artouze 1 par
certains plongeurs
Commune : RUPT-AUX-NONAINS 001-55447
Coordonnées : N 48° 40’ 05.4’’ E 005° 06’ 45.2’’ altitude : 180
Description sommaire : une entrée voûtée donne accès à une galerie en joint de
stratification, les eaux s’écoulent d’un joint impénétrable.
Hydrologie : la coloration du puits de Ménil sur Saulx le 24 octobre 1974 avec 10 kg de
fluorescéine est ressortie à cette résurgence au bout du 13ème jour avec un pic au 17 ème jour
(rapport P. Personnet 1975). Cette coloration confirme celle de 1970 effectuée à
Couverpuits.
La coloration du 3 mars 1970 au niveau des pertes de l'Orge à Couverpuits (5 kg de
fluorescéine) a été positive à cette résurgence.
La coloration du 23 mai 1900, à Couverpuits avec 10 kg de fluorescéine serait réapparue à
Rupt aux Nonains (rapport succinct de Ch. Collin et Dr Ficatier)
Historique : elle aurait été plongée par Dominique Jacquemin sur 5 mètres, avec un arrêt sur
laminoir avec de l’eau claire. Luc Funcken et Michel Pauwels replongent en 1988 , arrêt sur
étroiture au bout de quelques mètres.
Topographie : topographie François Devaux 1973 :
La résurgence de la Cressonnière avril 2015 L'intérieur de la galerie en 2016

La topographie de François Devaux

Dénomination : Résurgence de l’Artouze


Commune : RUPT-AUX-NONAINS 002-55447
Coordonnées : N 48° 40’ 03.8’’ E 005° 06’ 47.1’’ altitude : 199
Description sommaire : elle est située à la base d’un ravin ébouleux Résurgence d’aspect
vauclusien en crue -
Hydrologie : identique à la résurgence de la Cressonnière
Historique : des tentatives de plongée ont eu lieu sans succès par Jean Pierre Bastien et
Michel Pauwels en 1993, arrêt sur un laminoir à moins 3 mètres, des blocs bouchent le
passage.
La sécheresse de 2015, a permis d’enlever des blocs et de pouvoir dégager une entrée
étroite en laminoir qui pourrait peut être s’élargir par la suite (Julien TOURNOIS)
Le 2 avril 2017, le club cascadé d’Ostende élargit l’entrée et reconnaît le siphon , deux
possibilités d’exploration se présentent l'une à gauche très certainement celle reconnue par
Michel Pauwels, et l'autre à droite qui nécessitera une nouvelle désobstruction pour le
confort des futures explorations.
Topographie : pas de topographie
L'Artouze lors de la crue du 2 mars 2017

Dénomination : Résurgence de la Malandière, appelée à tort par certains résurgence de


l’alevinage
Commune : RUPT-AUX-NONAINS 003-55447
Coordonnées : N 48° 40’ 28.0’’ E 005° 06’ 21.6’’ altitude : 180
Description sommaire : résurgence se situant dans une propriété privée, elle ne coulerait
plus en période d’étiage; on peut alors la pénétrer sur quelques mètres, l’eau provient de
fissures impénétrables (d’après le propriétaire)
Hydrologie : il n’y a pas eu d’observation de la coloration du puits de Ménil sur Saulx le 24
octobre 1974, néanmoins des témoignages oraux font part d’une teinte verte à la
résurgence.
Le compte rendu de la coloration de 1970 au Vieux Puits de Couverpuits ne précise pas
quelles résurgences ont été surveillées, page 149 L. Demassieux parle du groupe des
résurgences de Rupt-aux-Nonains, on suppose que cette résurgence en fait partie.
Historique : pas de plongée connue
Topographie : pas de topographie ni de photos
Dénomination : Résurgence du Captage
Commune : RUPT-AUX-NONAINS 004-55447
Coordonnées : N 48° 40’ 07.0’’ E 005° 06’ 40.5’’ altitude : 195
Description sommaire : résurgence captée par le syndicat des eaux de Stainville, elle se
situe à l’arrière du captage.
Une galerie plus ou moins artificielle conduit à la source qui jaillit d’une fissure de la roche;
au travers de l’eau il paraitrait qu'on peut voir une petite salle exondée (témoignage oral)
Hydrologie : la coloration du puits de Ménil sur Saulx le 24 octobre 1974 avec 10 kg de
fluorescéine est ressortie à cette résurgence au bout du 13ème jour avec un pic au 17 ème jour
(rapport P. Personnet 1975). Cette coloration confirme celle de 1970 effectuée à
Couverpuits.
La coloration du 3 mars 1970 au Vieux Puits de Couverpuits (5 kg de fluorescéine) a été
positive à cette résurgence.
La coloration du 23 mai 1900 au niveau des pertes de l'Orge à Couverpuits avec 10 kg de
fluorescéine serait réapparue à Rupt aux Nonains (rapport succinct de Ch. Collin et Dr
Ficatier)
Historique : plongée par julien tournois le 29 avril 2016, elle est impénétrable
Topographie : pas de topographie

La résurgence du Captage le 23 mars 2016

Dénomination : Résurgence de l’Alevinage


Commune : RUPT-AUX-NONAINS 005-55447
Coordonnées : N 48° 40’ 09.3’’ E 005° 06’ 35.4’’ altitude : 192
Description sommaire : la résurgence se trouve dans l’élevage de Mr GUEMAS
(Salmoniculture de la Saulx)
Une galerie artificielle conduit à la résurgence qui présente un débit important. Plusieurs
arrivées d’eau arrivent dans la galerie d’accès. Toutes les arrivées d’eau sont situées à
gauche de celle-ci.
Hydrologie : la coloration du puits de Ménil sur Saulx le 24 octobre 1974 avec 10 kg de
fluorescéine est ressortie à cette résurgence au bout du 13èmè jour avec un pic au 17 ème jour
(rapport P. Personnet 1975). Cette coloration confirme celle de 1970 effectuée à
Couverpuits.
La coloration du 3 mars 1970 au Vieux Puits de Couverpuits (5 kg de fluorescéine) a été
positive à cette résurgence.
La coloration du 23 mai 1900 au niveau des pertes de l'Orge à Couverpuits avec 10 kg de
fluorescéine serait réapparue à Rupt aux Nonains (rapport succinct de Ch. Collin et Dr
Ficatier)
Historique : plongée par julien tournois le 29 avril 2016, impénétrable
Topographie : pas de topographie

La résurgence de l'Alevinage 29 avril 2016

Dénomination : Résurgence de l’Artouze 06 à 08


Commune : RUPT-AUX-NONAINS 006/7/8-55447
Coordonnées : N 48° 40’ 10.0’’ E 005° 07’ 23.3’’ altitude : 191
Description sommaire : ensemble de petites résurgences secondaire dite de l’Artouze—
résurgence temporaire située en bordure de la Saulx à la limite des prairies.
Hydrologie : pas de coloration surveillée
Historique : aucun
Topographie : pas de topographie

Vue d'ensemble des résurgences 6 à 8 de l'Artouze

.
SOMMELONNE : 55494

Dénomination : Grande Fontaine ou trou Bleu ou source de l'Ornel


Commune : SOMMELONNE 001-55494
Coordonnées : N 48° 40’ 17.7’’ E 005° 02’ 23.9’’ altitude : 172
Description sommaire Résurgence importante, connue de longue date se présentant sous la
forme d'une vasque d'environ 10 m de diamètre et 5 mètres de profondeur.
Hydrologie : résurgence des gouffres du bois des Friches, du bois Communal, du gouffre
Lavandier et de la grotte de Lamervalle.
Historique : la résurgence a été plongée par de nombreux spéléo-plongeurs, Bertrand Léger
le 11 novembre 1967 l'explore sur 80 m. Les frères Douchet sur 150m. Puis Michel Pauwels
en 1994, en 2002, 2003 et 2014 Pierre Boudinet a exploré la cavité sur environ 800 m de
développement
Topographie : plusieurs topographies successives : Bertrand Léger (Sur 80 mètres) et Pierre
Boudinet en 2014

La Grande Fontaine ou Trou Bleu lors de la crue du 10 février 2016

.
SAUDRUPT : 55470
Dénomination : FONTAINE VILOSSE
Commune : SAUDRUPT 001-55470
Coordonnées : N 48° 41’ 25.9’’ E 005° 04’ 33.8’’ altitude : 186 m
Description sommaire : résurgence située sur la commune de Saudrupt en rive gauche de
la Saulx , en bordure du chemin du Tacot rejoignant Haironville. Souvent citée sur la
commune d'Haironville.
Hydrologie : inconnue
Historique : impénétrable
Topographie : pas de topographie

La Fontaine VIlosse le 10 mars 2017

TREMONT-SUR-SAULX : 55514
Dénomination : résurgences 1 et 2 de Renesson ou Fontaine Bleue de Renesson (BRGM
1968)
Commune : TREMONT SUR SAULX 001-002 -55514
Coordonnées :
Résurgence 1 N 48° 44’ 36.0’’ E 005° 02’ 39.5’’ altitude : 177m
Résurgence 2 N 48° 44’ 35.6’’ E 005° 02’ 39.4’’ altitude : 177m
Description sommaire : résurgences peu connues, se situent à proximité de l’ancienne
usine Hoppecke, les deux résurgences sont distantes de quelques dizaines de mètres, elles
se jettent ensuite dans la Saulx proche d’environ 60 m.
Hydrologie : relevé BRGM 1968 : débit le 5//10/1968 25 l/s température eau 12 °.
Historique : une tentative de plongée a été réalisée par Michel PAUWELS
Topographie : pas de topographie

Vue d'ensemble des deux résurgences de Renesson le 3 avril 2016

Dénomination : Source du Saint-Sébastien


Commune : TREMONT SUR SAULX 003 -55514
Coordonnées : N 48° 45’ 02.1’’ E 005° 03’ 58.7’’ altitude : 174 m
Description sommaire : résurgence captée
Hydrologie : non connue
Historique : aucun historique connu
Topographie : pas de topographie
Résurgence du Saint-Sébastien 7 avril 2017

Dénomination : Source du Morillon, de la vallée d'Hyot ou Geyser de Trémont


Commune : TREMONT SUR SAULX 004 -55514
Coordonnées : N 48° 45’ 17.2’’ E 005° 04’ 3927’’ altitude : 185 m (coordonnées
approximative)
Description sommaire : résurgence temporaire,
Hydrologie : non connue
Historique : provoquant des crues spectaculaires tous les 50 ans environ comme celle du 25
avril 1776 (voir article presse ci-dessous), une crue importante avait été observée en 1977,
des petites crues ont lieu quelquefois mais ne permette pas de préciser l'emplacement exact
du geyser.
Topographie : pas de topographie
Pas de photographie

Le village de Trémont-sur-Saulx après la crue du Morillon (photo d'archive 1977)


Article du 27 octobre 1953 mentionnant l'orage meurtrier du 25 avril 1776

.
VADONVILLE : 55526
Dénomination : Source du Bon-Père ou source du Canal de la Forge
Commune : VADONVILLE 001 -55526
Coordonnées : N 48° 47’ 57.1’’ E 005° 31’ 54.8’’ altitude : 230 m
Description sommaire : Exsurgence alimentant un canal
Hydrologie : non connue
Historique : aucun historique connu
Topographie : pas de topographie
Pas de photographie

VASSINCOURT : 55531
Dénomination : résurgence Noel ou source de Pisloup
Commune : VASSINCOURT 001 -55531
Coordonnées : N 48° 47’ 27.3’’ E 005° 01’ 40.1’’ altitude : 158 m
Description sommaire : exsurgence signalée par le propriétaire du terrain monsieur Noel
suite à l’article de presse concernant la coloration.
L’exsurgence présente un débit assez important, qui ne tarit jamais même pendant la
sécheresse de 2015.
Elle possède deux sorties d’eau, certainement en communication l’une à droite, l’autre à
gauche.
La résurgence se jette un peu plus loin dans le ruisseau de la Beuse.
Hydrologie : Le traçage de la perte Richalet située sur la commune de Mussey réalisé le 13
avril 2016 est ressorti à la résurgence Noel 7 heures après pour une distance à vol 'd'oiseau
de 1000 m.
Historique : afin de pouvoir réaliser une tentative de plongée, une désobstruction à l'aide
d'engin mécanique a eu lieu le 17 septembre 2016.
Topographie : pas de topographie

La résurgence lors de la coloration Désobstruction de la résurgence 17/09/16

Dénomination : Fontaine du Diable


Commune : VASSINCOURT 002 -55531
Coordonnées : N 48° 48’ 58.3’’ E 005° 02’ 03.1’’ altitude : 162 m
Description sommaire : petite résurgence méconnue présentant un intérêt historique :
Source provenant des couches du crétacé (Albien et argile du Gault) cette source arrive dans
une chambre de captage avec plusieurs bassins de décantation
Hydrologie : non connue
Historique : fait l'objet de quelques légendes. Les seules dates visibles sur les pierres de
l’édifice sont 1861.
Topographie : pas de topographie

La Fontaine du Diable le 16 mai 2016

VOID-VACON : 55573
Dénomination : Captage de Vacon ou source du Vidus
Commune : VOID-VACON 001 -55573
Coordonnées : N 48° 40’ 03.4’’ E 005° 35’ 49.1’’ altitude : 255 m
Description sommaire : résurgence présentant un débit important, les eaux sont amenées
par une galerie artificielle jusqu'au captage du village, elles alimentent également une belle
vasque où s'écoule le ruisseau. Elle se trouve au contact Tithonien/Kimmeridgien
Hydrologie : non connu
Historique : pas d'historique connue
Topographie : pas de topographie

Source de Void Vacon ou du Vidus 2016


Bibliographie sommaire :

ASHM Spéléo Eau Boue 1970

ASE sous le plancher n°9 1994

BROCARD Henri Spéléologie de la Meuse 1895 spelunca n°5

BUVIGNIER Armand Géologie de la Meuse 1895

BOUDINET Pierre Cave Diving - Motivations to Practice an Engaged Activity 2015

CDS 55 Echo des cavernes meusiennes N°1 à 6

CLPS compte-rendu 2015-2016 LISPEL 2015/2016

COLLECTIF Plongée en 1968 1968

GAILLEMIN A. (abbé) De la Saulx à l’Ornain 1956

GAMEZ Patrice Etude géomorphologique des bouillons de Delut 11/1977

GERSM Mardelle N°1 à 2

INFO-PLONGEE N°75

JAILLET Stéphane Le Barrois et son karst couvert Karstologia 12/2005

KARSTOLOGIA 1995 n°26

LISPEL Bulletins 1 à 25

PERSONNET P. Coloration du puits de Ménil-sur-Saulx 1974

SCAM Salamandre 1980

UBS Rapport d'activités 1990/1992 1993

INTERNET :

Site Plongée sout : https://www.plongeesout.com/

IKARE : www. http://ikare.loterr.univ-lorraine.fr/

Et de nombreux articles et publications locales et régionales.

Vous aimerez peut-être aussi