Vous êtes sur la page 1sur 31

Merise

Méthode de conception des systèmes


d’information
A . BEG DOU R I
L S T - I N FO
2016 - 2017

Plan
• Introduction
• Niveau conceptuel
◦ Modèle Conceptuel des données (MCD)
◦ Modèle Conceptuel des Traitements (MCT)

• Niveau organisationnel
◦ Modèle Logique des Données (MLD)
◦ Modèle Logique des Traitements (MLT)

• Niveau physique

2
Introduction

Système d’Information
• Définition?
• Des questions se posent:
◦ A quoi sert un SI?
◦ Comment est-il construit?
◦ Qui sont ses acteurs?
◦ Quelle est sa dynamique?
◦ …

4
Vision systémique d’une entreprise
• Système opérant
◦ englobe toutes les fonctions liées à l’activité propre de l’entrepris
◦ facturer les clients, régler les salariés, gérer les stocks, fabriquer des produits finaux à partir de matière première, etc.

• Système de pilotage
◦ décide des actions à conduire sur le système opérant en fonction des objectifs et des politiques de
l’entreprise.
◦ conduire l'organisation vers des objectifs qui lui sont fixés, et de vérifier que ces objectifs ont bien été
atteints.

• Plusieurs Flux de données sont générés:


◦ Flux de décision, flux d’information, flux physique

SI: Définition
Le système d'information est l'ensemble des informations formalisables
circulant dans l'entreprise et caractérisées par des liens de dépendance,
ainsi que des procédures et des moyens nécessaires pour les définir, les
rechercher, les formaliser, les conserver, les distribuer

• Tâche principal d’un SI est de fournir un flux d'information qui:


◦ reflète le plus fidèlement possible le flux physique,
◦ fournit au système opérationnel les éléments nécessaires pour son fonctionnement quotidien
◦ Fournit au système de pilotage les éléments nécessaires à une prise correcte de décision.

6
SI: Système d’information

Composition classique d’un SI

8
Nouvelle composition des SIs
• ERP (Enterprise resource planning) (PGI: Progiciel de gestion intégré)
◦ Intègre les systèmes informatisés transactionnels
◦ modules couvrant différents domaines d'activité (gestion de la production, gestion de la relation commerciale
avec la clientèle, gestion des ressources humaines, comptabilité, finance, etc.) autour d'une base de données
commune et unifiée.
• Systèmes intégrés métier
◦ couvrent le front-office, le middle et le back-office
◦ bâtis par un éditeur spécialisé dans un métier
◦ les modes de fonctionnement logiciels correspondent aux meilleures pratiques constatées à un moment
donné chez les plus performant dans leur secteur d'excellence
• Systèmes spécifiques
◦ non standards.
◦ de conception « maison » et développés sur mesure.
◦ introuvables sur le marché.

Conception d’un SI

10
Cycle de vie d’un SI
• Etapes de développement d’un SI Î de sa conception à sa disparition
• Principales étapes
◦ Étude de faisabilité
◦ Spécifications
◦ Déterminer les fonctionnalités que doit posséder le logiciel
◦ Collecte des exigences : obtenir de l’utilisateur ses exigences pour le logiciel
◦ Analyse du domaine : déterminer les tâches et les structures qui se répètent dans le problème
◦ Organisation du projet
◦ Analyse des côuts/ planification/ assurance qualité du logiciel/ répartition des tâches
◦ Conception: générale / détaillée
◦ Implémentation
◦ Tests: tests unitaires / d’intégration / de validation
◦ Livraison: Installation / Formation / Assistance
◦ Maintenance

11

Cycle de vie d’un SI


• Différents modèles de cycle de vie:
◦ Modèle linéaire
◦ Modèle en cascade
◦ Modèle en V
◦ Modèle en W
◦ Modèle itératif
◦ Modèle incrémental
◦ Modèle en spiral

12
Modèle linéaire
• Toute la reflexion se fait avant
• Délai long
• Rigide
• manque d'adaptation à un environnement changeant
• Interface utilisateur présentée tardivement
• Effet tunnel possible

13

Modèle en cascade • Mis au point en 1966 et Formalisé en 1970.


• Modèle linéaire avec phases séquentielles
• Vérification de chaque phase avant de passer à la suivante
◦ Production de documents (délivrables) à l'issue de chaque phase

• Exemple: cycle de vie de la méthode Merise

14
Cycle en V

15

Modèle en W

• Evite le projet tunnel


• Prototypage
◦ Prototype: modèle réduit d'un système, partiellement
réalisé et fonctionnel
• Validation des spécifications par expérimentation
◦ Grande importance donnée aux interfaces

16
Méthode: une démarche et un formalisme
• Démarche :
◦ Succession d’étapes pour mieux maitriser le déroulement d’un projet

• Formalisme défini par:


◦ Un langage formel
◦ Un langage semi-formel généralement graphique
◦ Un langage naturel

• Fonction :
◦ L’ensemble des modèles:
◦ Forme un outil de communication entre informaticiens et utilisateurs.
◦ Permet de représenter le monde réel tel qu’il est perçu par le concepteur.
◦ Perme d’assurer une bonne compréhension des besoins des utilisateurs.

17

Merise
• MERISE
◦ Méthode d’Etude et de Réalisation Informatique pour les Systèmes d’Entreprise
◦ Méthode Eprouvée pour Retarder Indéfiniment la Sortie des Etudes?
◦ MEthode pour Rassembler les Idées Sans Effort?

• Pour concevoir et développer le SI d’une organisation, Merise modélise les connaissances de


manière duale:
◦ Modèles des Traitements
◦ Modèles des Données

• Les 2 aspects sont complémentaires

18
Cycle de vie Merise (1/2)

19

20
Cycle de vie Merise (2/2)

21

22
Niveaux d’abstraction
• Niveau Conceptuel
Quoi ?
◦ Ce qu’il faut faire

• Niveau Organisationnel
Qui ?
Quand? ◦ La manière de faire Pour les traitements
Où? • Niveau Logique
◦ Choix des moyens et ressources Pour les données

• Niveau Physique
Comment ? ◦ Les moyens de le faire

23

24
Conception de SI: cycle d’abstraction
Système d’Information manuel

Expression des besoins ÎModèle Conceptuel de Communication (MCC)

Modèle conceptuel Î Modèle Conceptuel des Données (MCD)


Modèle Conceptuel des Traitements (MCT)

Modèle logique Î Modèle Organisationnel des Traitements (MOT)


Modèle Logique des Données (MLD)
Modèle physique ÎModèle Physique

Système d’Information automatisé

25

Conception de SI: cycle d’abstraction


• Pour concevoir et développer le SI d’une organisation, Merise modélise les connaissances de
manière duale:
◦ Modèles des Traitements
◦ Modèles des Données

• Les 2 aspects sont complémentaires

26
MCC
Modèle Conceptuel de Communication

27

Définition des acteurs


• Un acteur est une personne morale ou physique capable d’émettre ou de recevoir des
informations.
• Acteurs internes
◦ Appartiennent au système d’information étudié

• Acteurs externes
◦ N’appartiennent pas au système d’information mais qui sont l’origine ou la destination de flux
d’informations reçus ou émanant du système d’information.

28
Définition de l’organisation

29

Diagramme de contexte
• Représente les flux d'informations entre
l'organisation et les acteurs externes
• l'organisation est représentée par un
rectangle
• les acteurs externes sont représentés par des
ellipses en pointillés
• Les flux d'information sont représentés par
des flèches dont l'orientation désigne le sens
du flux d'information

30
Diagramme Conceptuel de Communication
• Appelé aussi: Diagramme conceptuel de flux
• Complète le diagramme de contexte en
décomposant l'organisation en une série
d'acteurs internes.
• Les acteurs internes sont représentés par des
ellipses,
• Les messages internes sont représentés par des
flèches

31

MCC: Inscription dans une université


• Un bachelier dépose un dossier de préinscription à
l’université.
• Il est possible de déposer ce dossier avant d’avoir les
résultats du baccalauréat.
• La scolarité analyse les dossiers pour filtrer ceux qui
sont incomplets.
• Les dossiers complets sont traités par le président de
l’établissement universitaire qui décide de l’admission
ou non du futur inscrit.

32
MCT
Modèle Conceptuel des Traitements

33

MCT
• L’objectif du MCT est de répondre à la question QUOI faire en réponse à la rencontre d’un
événement.
• La chronologie est importante dans ce cas.
• Autrement dit,
◦ le MCT est une représentation de la succession des règles de gestion dont l’entreprise veut
se doter pour répondre aux événements auxquels elle doit faire face, du fait de son activité
et de son environnement.

34
Concepts de base
• Acteur
• Evénement
• Opération
• Règle d’émission
• Synchronisation
• Représentation graphique

35

Acteur
• Les mêmes acteurs définis avec le MCC
• Dans le MCT, seuls les acteurs externes sont modélisés

36
Événement
• L’événement matérialise un fait, qui en se produisant, déclenche une réaction du système
• Événement = le fait et sa perception
• Seule la perception de l’événement est prise en compte dans le SI
◦ Un événement du MCT est porteur d’information
◦ Exemples: décision d’un bachelier de s’inscrire à l’université / demande d’inscription reçue ?

• Deux types d’événements


◦ Événement déclencheur externe: Événement émis par un acteur externe
◦ Ex. Dépôt d’un dossier d’inscription par un bachelier
◦ Événement interne: événement qui survient lorsqu’une opération se termine
◦ Ex. Acceptation de l’inscription après vérification du contenu du dossier

37

Événement
• Un événement est identifié par un libellé générique
◦ Ex. « Dépôt du dossier d’inscription »

• Si l’intitulé est insuffisant pour décrire l’événement, un alias est donné à l’événement afin de
faciliter son référencement.
◦ Plus de détail est donné en annexe du MCT
◦ Ex. « Ext 1 » désigne l’événement externe « Dépôt du dossier d’inscription en 1ère année MIP de la FST
de Fès »

• Certains événements sont liés au temps


◦ Ex. « Début de l’année », « Début du mois », « Date actuelle est JJ/MM/AAAA», etc.

38
Opération
• L’ensemble des traitements déclenchés, dans le système, en réponse à l’arrivée d’un
événement ou à une conjonction d’événements
◦ Ex. L’enregistrement de l’inscription est l’opération déclenchée par le dépôt d’un dossier d’inscription.
• Une opération représente l’exécution d’une suite d’actions élémentaires en réponse aux
événements déclencheurs.
• La logique d’enchaînement des actions élémentaires n’est pas toujours séquentielle et peut
faire intervenir des structures alternatives et/ou itératives
• Lors de son exécution, une opération ne peut pas être ininterrompue par l’attente d’un
événement externe.
• Ex. L'opération « établir facture » regroupe les actions non interruptibles suivantes:
◦ Calculer prix total hors taxe
◦ Calculer le prix TTC
◦ Edition de la facture

39

Synchronisation
• C’est une condition booléenne (ET / OU) traduisant les règles de gestion que doivent respecter
les événements pour déclencher une opération.
• Exemple:

40
Règle d’émission
• Une règle d’émission caractérise les résultats possibles de l’opération.
• C’est une proposition logique qui s’applique au contenu de la base de données après exécution
de l’opération Î L’événement est produit si la proposition logique est vraie
• L’absence de règles d’émission signifie que l’événement est « TOUJOURS » produit.
• Ex. Suite à l’enregistrement d’un dossier de pré-inscription :
◦ soit le dossier est complet et une occurrence de l’événement « Inscription réalisée » est émise
◦ soit le dossier est incomplet et une occurrence de l’événement « Dossier mis en attente » est produite

41

Étapes de constitution du MCT


• Étape 1
◦ Identifier les acteurs et les flux

• Étape 2
◦ Etablir le MCC

• Étape 3
◦ A partir du MCC, établir la liste de tous les événements en entrée et en sortie du SI

• Étape 4
◦ Construire le MCT
◦ Tout événement en entrée se retrouve en entrée d'une opération
◦ Tout événement en sortie est produit par une opération.

42
Passage du MCC au MCT

43

MCT:
Commande/Livraison/
paiement
• La commande d’un client est
livrée si la quantité en stock
est suffisante et après
paiement de la facture
correspondante.

44
Commande / livraison / réapprovisionnement
• Une commande de client est servie si les marchandises sont disponibles, sinon cette
commande est mise en attente. Les commandes en attente sont réexaminées lors de chaque
réapprovisionnement afin de les livrer.

45

Retour d’article/ non satisfaction / avoir


• Un client non satisfait peut retourner un article. On lui fait un "avoir". Il peut alors le présenter
en caisse pour être remboursé de son achat. Il peut encore remplacer l'article défectueux par
un autre, auquel cas on annule l'avoir

46
Retour / non satisfaction / Avoir

47

facture
Facturation
• Dans un magasin, on encaisse le Déterminer mode paiement
montant dû par le client lors de son différé immédiat
passage en caisse. Pour certains gros
attente
clients dits « clients en compte », le avis de paiement encaiss.
débit
paiement est différé. Le caissier envoie a b
a et b
un avis de débit au service comptable.
Encaissement

reçu

48
Quelques erreurs fréquentes
• Si le propriétaire du véhicule est connu son accord pour la destruction est nécessaire, sinon on
peut s’en passer

ordre accord
destruction client (a et b) ou a œ a en logique.
a b
Il faut cependant représenter l’accord client.
(a et b) ou a
destruction
Synchronisation logiquement
incorrecte
véhicule
détruit

49

ordre
destruction
Correction
recherche propriétaire
trouvé non trouvé

accord client client


client connu inconnu
b c
a
(a et b) ou c
destruction

véhicule
détruit

50
MOT
Modèle Organisationnel des Traitements

51

MOT
MOT = MCT + lieu + moment + nature
• Lieu
◦ Le poste de travail qui exécute une opération? Acteurs (MCC)
• Moment
◦ Quand exécute-t-on l’opération ?
◦ Agencement temporel
• Nature
◦ Interactive
◦ Automatique
◦ Manuelle

52
Concepts utilisés dans un MOT
• Poste de travail
• Tâche
• Evénement
• Synchronisation
• Phase

53

Poste de travail
• Un poste de travail est une unité d’organisation de l’entreprise.
• Une entreprise est découpée en plusieurs postes de travail
• Un poste de travail est un lieu d'exécution d'un ensemble de tâches avec tous les outils
nécessaires.
• Un poste de travail est défini par :
◦ les ressources et moyens humains et matériels,
◦ le travail à effectuer.

54
Tâche / Phase
• Une tâche est un traitement élémentaire selon une organisation précise.
◦ Une tâche = une action du MCT

• Une phase est un ensemble de tâches dont l’enchaînement est non interruptible compte tenu
de l’organisation mise en place.
• Toutes les tâches d’une phase se déroulent
◦ sur un même poste de travail (unité de lieu),
◦ à un moment déterminé (unité de temps),
◦ avec des moyens homogènes - manuel ou automatique - (unité d'action).

55

Exemple d’une phase


• Exemple:
chaque jour à 16h le secrétariat exécute la phase ‘saisie du dossier de
candidature’ sur son ordinateur de bureau;
liste des tâches :
◦ saisie des données,
◦ m.à.j. du fichier informatique ‘Candidatures’,
◦ classement du dossier papier.

56
MOT: événement
• Fait réel dont la venue a pour effet de déclencher l’exécution d’une ou plusieurs phases
• Concept et formalisme identique à celui du MCT

57

Construction du MOT
• Importer la liste des acteurs du MCC
• Importer le MCT
• Construire des colonnes correspondant aux acteurs internes du MCC
• Placer les phases organisées dans les colonnes en respectant l’ordre chronologique
• Reprendre le formalisme utilisé dans le MCT
• Le temps s’écoule du haut en bas du modèle

58
Construction du MOT

59

Répartition des opérations entre les acteurs

60
MOT:
Commande/Livraison/Paiement

61

62

Vous aimerez peut-être aussi