Vous êtes sur la page 1sur 4

Ecole Supérieure des Affaires

(ESA)Année : 2020-2021
Filière : ACG M2

DEVOIR SUR COSO FRAMEWORK ET BONNE


GOUVERNANCE
I-DEFINITIONS
Le contrôle interne est selon le référentiel COSO défini comme un processus mis en
œuvre par les dirigeants à tous les niveaux de l’entreprise et destiné à fournir une
assurance raisonnable quant à la réalisation des trois objectifs suivants :
•l'efficacité et l'efficience des opérations ;
•la fiabilité des informations financières ;
•la conformité aux lois et règlements.
L’audit interne est une activité indépendante et objective qui permet de donner à une
organisation une assurance sur le degré de maitrise de ses activités, lui apporte ses
conseils pour les améliorer, et contribue à créer de la valeur ajoutée.
La bonne gouvernance d’entreprise peut se définir comme un mode de pilotage
souple, efficace, éthique, responsable et transparent par lequel l’entreprise interagit
harmonieusement avec son environnement.
La gouvernance d’entreprise peut être définie comme le système par lequel une
entreprise est dirigée, gérée et contrôlée. Elle traite des rôles, des responsabilités, des
droits et des obligations des organes de l’entreprise et de leurs relations mutuelles.

II- ANALYSE COMPARATIVE DE COSO1 ET DE COSO2


Points communs :
- Le COSO1 et le COSO2 sont tous les deux des référentiels portant sur le
contrôle interne.
- Le COSO1 et le COSO2 ont tous les deux développés au moins en partie la
mise en place du dispositif de contrôle interne au sein des entités.
Points divergents :
- Le COSO 1 s’est développé autour de 5 composantes principales , à
savoir( l’environnement de contrôle, l’évaluation des risques, les activités de
contrôle l’information et communication, le pilotage (surveillance)) ,pour
définir la mise en place d’un contrôle interne alors que le COSO2 a s’est
structuré autour de 8 composantes (L'environnement interne ;la fixation des
objectifs ;l'identification des événements ;l'évaluation des risques ; le traitement
des risques ; les activités de contrôle ;information et communication ; e
pilotage.) pour axer son analyse sur la gestion des risques
- Le COSO1 propose un cadre de référence pour la gestion du contrôle interne.
Le contrôle interne est un processus mis en œuvre par le conseil
d’administration, les dirigeants et le personnel d’une organisation, destiné à
fournir une assurance raisonnable quant à la réalisation des objectifs suivants :
l'efficacité et l'efficience des opérations, la fiabilité des informations
financières, la conformité aux lois et aux réglementations en vigueur. Il apparaît
que le COSO2 inclut les éléments du COSO1 au travers du troisième point et le
complète sur le concept de gestion des risques. Le COSO2 est basé sur une
vision orientée risques de l’entreprise. Le cadre de gestion des risques du
COSO2 s'appuie sur le cadre de contrôle interne COSO1, corrige et complète le
concept de contrôle interne en élargissant la réflexion sur un thème plus global
de gestion des risques. Ainsi, en englobant le contrôle interne, the Enterprise
Risk Management vise à répondre aux besoins des entreprises et organisations
en contrôle interne tout en leur permettant d'évoluer vers un processus de
management des risques plus développé.

III- VRAI OU FAUX


1- Faux
2- Faux
3- Vrai
4- Vrai

IV-QCM
QCM N°1
1. Dans la définition du SCI vue en cours, "Board of Directors" veut dire :
- Comté de Direction, personnes constituant le Gouvernement d'entreprisede
l'entreprise

2. La "Treadway Commission" est :


-une commission appelée du nom de son chef, Mr Treadway, chargée du
référentiel de SCI aux USA.

3. L'objectif du SCI dans une entreprise est :


-d'assurer la bonne marche de la firme, afin d'atteindre par le SCI, l'objectif de la
firme.

QCM N°2
1. Le "Contrôle Interne" est ? :
-un système parmi les systèmes de l'entreprise
-un ensemble de procédures à réaliser en permanence, au sein de l'entreprise

2. En parlant oralement en séance introductive du cours du référentiel "COSO",


vous avez retenu le fait que c'est un :
-ensemble de normes pour bien concevoir le système de contrôle interne dans tout
genre d'entreprise

3. "Framework" veut dire :


-Cadre de travail

4. "COSO I" veut dire :

-Référentiel pour mieux identifier tout type de risque que peut encourir tout type de
firme.
-Référentiel précédant le COSO II (qui organise le système de "gestion des risques"
des grandes entreprises).

5. Quand est-ce que l'auditeur financier externe s'intéresse au Système de Contrôle


Interne de son client :
-Lors des travaux de vérifications d’audit

6. A votre avis (avant d'étudier l'audit financier), en mission d'audit financier


l'évaluation du SCI se fait :
-une seule fois, lors de la prise de connaissance de l'entreprise

7. Dans les années 1960, pourquoi les dirigeants d'entreprise ne s'intéressaient pas
au SCI ou même au concept de Contrôle Interne ?
-parce que les écrits, contrats, symbolisant les engagements d'aujourd'hui remplaçaient
les engagements verbaux d’avants, basés sur la confiance.

V : DISCUSSIONS EN PRATIQUE
a. Une institution de formation, qui n'a pas moyen de contrôler les retards de ses
formateurs
La situation que présente cette institution de formation est risqué. Le risque se trouve
au niveau de la rémunération de ses formateurs ; en cas de retard de ces derniers
l’institution n’ayant aucun moyen de vérifier cela ils seront quand même rémunérés
comme s’ils avaient effectivement effectuer toutes les heures de travail. Donc de ce
fait les états financiers ne reflèterons pas la réalité exacte de la situation vécue par
l’entité en matière de rémunération des employés.

b. Un supermarché qui n'a pas prévu de procédure de dépréciation des stocks.


Le cas du super marché présente un risque. En effet un supermarché étant amené à
commercialiser des produits périssables, elle se doit de prévoir une procédure de
dépréciation de stock. L’absence de cette dernière peut donner lieu une anarchie totale
dans la gestion des stocks ce qui aura obligatoirement une incidence sur les comptes de
stock dans les états financiers.