Vous êtes sur la page 1sur 77

OFFICE NATIONAL DE L’EAU POTABLE

DIRECTION REGIONALE DE LA COTE ATLANTIQUE

DIVISION TECHNIQUE

CO/T

AIDE MEMOIRE

36 m
3m

Fr

Rabat le 1er/janvier/2002

Med Naïma
Aide mémoire Examens professionnels 1

SOMMAIRE Pages
Conduites 2
Normes- ONEP 11
Recherche de fuites 16
Equipements hydromécaniques 18
Pompage 20
Comptage 26
Electricité 29
Maintenance 35
Pré traitement  traitement 39
Désinfection  chlore 42
Marchés 44
Assainissement 47
Pollution 49
Corrosion 50
Environnement 52
Gestion administrative 53
Information 56
Informatique 57
Budget  gestion des stocks 58
Annuaire AMEPA 59
Statistiques d’exploitation 60
Annexe (calculs hydrauliques) 61
Aide mémoire Examens professionnels 2

CONDUITES

Qu’elle : est la caractéristique principale d’une conduite ?


C’est la courbe qui représente les variations de la perte de charge totale en fonction du débit
H = kQ² H H = kQ²

Tracer les caractéristiques équivalentes de deux conduites dans les cas suivantes
a) Les deux conduites sont en parallèles
 Les débits s’ajoutent
 La perte de charge est la même h

1 2 1 12

b) Les deux conduites sont en série q1 q2 q1 + q2 Q


 Le débit est le même h
 Les pertes de charge s’ajoutent
1+2
h1+ h2 2

1 2 h2 1
h1

Q
Donner la classification typologique des réseaux de distribution ; citer les avantages et
les inconvénients de ces deux types de réseaux
Réseau ramifié : Avantages : économique ; linéaire réduit
Inconvénient : absence d’une alimentation par retour
Réseau maillé : Avantage : permet une alimentation par retour
Inconvénient : coûteux
Un projet est constitué d’une conduite en BP de longueur 5 km, quelles sont les
prestations à demander au LPEE pour ce projet ?
 Etude géotechnique
 Etude d’agressivité

Quels sont les éléments à prendre en considération pour le choix des conduites ?
 Pression de service en régime continu
 Pression caractéristique : surpressions possibles
 Pression d’essai en tranchée
 Charges extérieures dues au remblai et aux surcharges roulantes
 Condition de pose
Aide mémoire Examens professionnels 3

Définir l’essai en tranchée


Opération qui a pour but d’éprouver l’étanchéité de la conduite à la pression maximale
transitoire

Dans quel sens se fait la pose d’une conduite en pente raide et quelles sont les protections
à mettre en œuvre ?
 Du bas vers le haut
 Ancrage
F

F = P(sin - tg cos) (voir page 75)


P 

Quand utilise-t-on de la gravette dans le lit de pose d’une conduite ?


 Fond de fouille rocheux
 Présence d’eau

Quel est le rôle d’une butée dans une installation de conduite d’eau ?
S’opposer aux efforts de poussée au niveau des points singuliers d’une canalisation

FR = 2  P S sin /2 (voir page 76)


Fr
Quelles sont les principales données pour le calcul des butées de conduites ?
 Angles de la conduite
 Pression au niveau du coude
 Profondeur de la conduite
 Angles de frottement au sol
 Poids volumique des terres

Comment dimensionner une adduction ? (les principaux paramètres) 


 Débit de dimensionnement
 Vitesse d’écoulement
 Pression à satisfaire
 Défense d’incendie

Quel : débit prend-on en compte pour dimensionner un réseau de distribution ?


Pointe horaire

Qu’est ce que l’on veut dire par diamètre économique pour adduction d’eau potable ?
Les frais d’exploitation (énergie liée aux pertes de charge) varient inversement avec le
diamètre de la conduite, le coût de l’investissement varie dans le même sens que le diamètre
de la conduite, le diamètre économique est l’optimum entre ces deux notions

Dans la pratique, quelles sont les vitesses max et min qui sont recommandées pour les
canalisations d’eau potable ? Entre 0,5 et 2 m/s
Aide mémoire Examens professionnels 4

Donner la relation entre le débit Q ; la vitesse V d’écoulement et le diamètre de la


conduite Q = V  S  Q = V   D2/4 

Comment peut-on éviter les pressions excessives dans un réseau de distribution ?


 Etagement du réseau
 Pose de réducteurs de pression

En matière de suivi des rendements des réseaux de distribution d’eau potable, identifier
les principales pertes techniques et administratives en distribution
Quelles sont les mesures (d’ordre technique et administratif) à prendre pour la gestion des
réseaux déficitaires ?
Quelles sont les principales actions à mener pour améliorer le rendement d’un réseau de
distribution ?
Donner au moins 3 actions importantes à mener dans un centre pour améliorer son
rendement
 Réparation de fuites
 Entretien des robinets à flotteur
 Lutte contre les branchements illicites
 Lutte contre les fortes pressions
 Dotation de BI ; BA ; BF par compteurs
 Etalonnage des compteurs
 Réhabilitation du réseau de distribution
 Campagne d’éducation auprès des usagers pour l’économie de l’eau
 Minimiser le coût d’énergie et du personnel
 Réduire les charges financières

Quelles sont les principales actions menées par l’ONEP dans le domaine de l’économie
de l’eau ?
 Institutionnel : comité de vigilance, gestion des BF
 Aspect technique : recherche et réparation de fuites, réhabilitation, etc.
 Aspect tarifaire : système progressif
 Aspect sensibilisation : du grand public, des jeunes, campagnes, etc.

Comment peut-on économiser l’eau ?


Quelles sont les principales mesures et précautions à prendre pour l’économie d’eau
chez l’abonné ?
 Ouverture partielle du robinet d’arrêt
 Entretien des installations internes
 Lavage des linges et de la vaisselle dans un sceau d’eau (au lieu du lavage sous robinet
ouvert)
 Fermeture d’eau pendant le brossage des dents

Quelles sont les différentes solutions possibles pour éviter le débordement des
réservoirs ?
 Régulation automatique : par ligne pilote ; robinet à flotteur ; automate programmable
 Surveillance par gardien et liaison radio ou téléphonique avec la station de pompage
Aide mémoire Examens professionnels 5

Quelles sont les mesures et précautions à prendre lors de la pose d’un branchement
d’eau ?
 Respect de la profondeur de pose
 Lit de pose
 Pose de grillage avertisseur
 Pas d’étirement du PE
 Serrage modéré des raccords SR

Citer les 4 constituants d’un branchement


 Collier de PEC
 Robinet de PEC
 Robinet d’arrêt
 Robinet tête cache entrée
 Compteur
 Clapet anti-retour

Qu’est ce que le taux de branchement ?


C’est le rapport exprimé en pourcentage de la population branchée par la population totale
population branchée
Taux de branchement  = %
population totale
Dans un centre de distribution on réalise des extensions de réseaux, cependant le taux de
branchement reste faible, quelles peuvent être les raisons ?
 Les habitants continuent à s’alimenter à/p des BF avoisinantes ou chez les autres
abonnés ou à/p des branchements illicites
 Les frais de branchement (taxe riveraine) sont élevés
 Les habitants ne sont pas conscients des avantages offerts par un branchement
individuel
Proposer des solutions pour améliorer ce taux de branchement 
 Supprimer les BF dans les quartiers canalisés
 Accorder aux nouveaux abonnés des facilités de paiement (BS ou autres)
 Mener des campagnes de sensibilisation auprès des collectivités locales et populations
pour supprimer les BF redondantes et inciter les habitants à contracter les
branchements individuels

Qu’est ce que le taux de couverture ?


Population branchée + Population pouvant être branchée
Taux de couverture = %
Population totale

Quel est l’intérêt de la sectorisation des réseaux de distribution ?


La sectorisation permet :
 Une surveillance meilleure de réseau de distribution
 Un contrôle des rendements et des fuites par secteur
 Une orientation de la RDF de façon optimale

Quel est l’avantage majeur et l’inconvénient majeur des conduites en acier ?


 Avantage : transport d’eau avec de grandes pressions : 50 bars
 Inconvénient : très sensibles à la corrosion
Aide mémoire Examens professionnels 6

Les conduites en AC sont-elles toujours utilisées dans les projets de l’ONEP ? 


Pourquoi ?
Ne sont plus utilisées dans les projets de l’ONEP parce que les bailleurs de fond ont décidé de
ne plus financer les projets comportant l’AC
Etude menée par l’OMS déterminant que l’amiante présente des dangers sanitaires par
inhalation

Citer quelques matériaux (au minimum 4) utilisés pour la fabrication des conduites d’eau
potable : BP ; Fonte ; AC ; PVC ; PE

Quelles sont les conditions de stockage des conduites PVC ? (au moins 2 conditions)
 Devront être maintenues sous leur palette d’origine et les raccords emballés
 Devront être stockées et protégées de l’ensoleillement
 Stockage limité à une hauteur de 1,5 m en alternant les emboîtures

Quels sont les différents modes de raccordement des conduites en PVC ?


 Collage
 Emboîtement (avec bague en caoutchouc)

Citer 3 diamètres normalisés pour les conduites en PVC supérieurs au diamètre 225 mm
250 ; 315 ; 400 et 500

Quels sont les différents modes de raccordement des conduites en PE ?


 Serrage mécanique (serrage rapide)
 Electro- soudage
 Soudage bout à bout
 Push- fit

Quels sont les différents types de réservoirs ?


 Enterré
 Semi-enterré
 Sur-sol
 surélevé

Dans un système d’AEP, quelles sont les fonctions d’un réservoir ?


Fonctions techniques : Régulation de débit
Régulation de pression
Sécurité d’approvisionnement
Simplification de l’exploitation

Fonctions économiques : Réduction des investissements sur les ouvrages de production


Réduction des investissements sur le réseau de distribution
Réduction des dépenses d’énergie
Quel est le rôle d’un réservoir de distribution ?
 Modulation de la distribution
 Autonomie
 Sécurité d’AEP
 Réserve d’incendie
 Economie d’énergie
Aide mémoire Examens professionnels 7

Comment calculer la capacité d’un réservoir ?


La consommation journalière divisée par 2 (autonomie de 12 heures) majorée de la réserve
d’incendie : Cj
3
Vm = + 120 m3 
2
Cj : consommation journalière en m3 ; 120 m3 : réserve d’incendie

les équipements d’un réservoir :


 Conduite d’arrivée
 Robinet à flotteur
 Conduite de distribution
 Trop-plein
 Vidange
 By pass entre adduction et distribution
 Comptage
 Robinets-vannes

Dans un circuit d’AEP d’un centre le compteur de production donne une valeur de 10.000 m3 ;
le compteur de distribution (à la sortie du réservoir) donne 9.200 m3 ; le total des
consommations des compteurs des abonnés étant de 6.900 m3
Calculer le rendement
1. d’adduction
2. de distribution
3. global

On s’est rendu compte que le réservoir présente un débordement de 600 m3 pendant la période
considérée 
Comment peut-on éviter ce débordement ?
Donner dans ce cas les nouvelles valeurs de rendement : d’adduction ; de distribution ;
global
1. R add = D/P = 9200/10.000 = 92%
2. R dist = C/D = 6900/9200 = 75%
3. R glob = C/P = 6900/10.000 = 69%

Pour éviter le débordement il faut installer un système de régulation (ligne pilote ; robinet à
flotteur ; automate programmable….)
Si pas de débordement, la production P = 10.000 – 600 = 9400 m3
R add = 97,9% ; R dist. = 75% ; R glob = 73,4%

Volume distribué Volume consommé


R add =  100 ; R dist =  100
Volume produit Volume distribué

Volume consommé
R glob =  100
Volume produit
Aide mémoire Examens professionnels 8

Donner une explication simple du phénomène de pertes de charge ?


Expliquer brièvement le phénomène de pertes de charge, quels sont les différents types ?
Pertes d’énergie de pression à cause des frottements des particules d’eau entre elles même et
contre les parois (pertes de charge linéaires) ; ou les pertes de pression suite à la présence d’un
obstacle ou d’une singularité sur la conduite : vannes ; coudes ; etc.(pertes de charge
singulières)

Quelle est la différence entre les pertes de charge linéaires et les pertes de charge
singulières ?
Les pertes de charge linéaires se manifestent tout le long de la conduite par frottement contre
les parois et contre les particules du liquide elles-même. Par contre les pertes de charge
singulières se manifestent au niveau des singularités du réseau qui constituent des obstacles
(coudes, vannes, divergents….)

Comment varient les pertes de charge avec la longueur de la conduite ? Avec le


diamètre et avec le débit ?
 Augmentent avec la longueur du tronçon
 Augmentent avec le débit
 Diminuent lorsque le diamètre de la conduite augmente

Quelle est l’influence de la vitesse d’écoulement sur les pertes de charge ?


Une augmentation de vitesse d’écoulement a pour effet d’augmenter les pertes de charge
linéaires

Dans une conduite d’eau potable, de quoi dépendent les pertes de charge linéaires ?

De la nature de la canalisation L V2

De la longueur et du diamètre de la canalisation Hj =  

Du débit de l’eau dans la canalisation D 2g

Qu’est ce que c’est qu’une ligne pièzomètrique ?


C’est la ligne définie par rapport à un plan horizontal de référence augmentée de la hauteur
Z + P/g à la verticale de chaque section
La ligne de charge est déduite de la ligne pièzomètrique par la translation vers le haut en
chaque point de la valeur V²/2g
 Z : énergie de position P V²
 P/g : énergie de pression E=Z+ + = Cste
 V²/2g : énergie cinétique g 2g

Qu’est ce qu’une cote pièzomètrique en un point de la canalisation ?


La cote du niveau où s’établirait la surface du liquide dans un tube fictif dressé à la verticale.
La hauteur de ce tube exprimée en mètre est représentative de la pression au point considéré :
cote pièzomètrique = altitude + pression
(m) (m) (mCE)

Un manomètre placé sur une conduite indique la valeur de 3 bars donner les valeurs
respectives de P absolue et P effective ainsi que la relation qui les lie
P absolue = P relative + P atmosphérique
4 = 3 + 1
Aide mémoire Examens professionnels 9

Quelle est la différence entre un écoulement en charge et un écoulement à surface libre ?


 Un écoulement en charge est un écoulement dont les particules liquides sont soumises
à une pression supérieure à la pression atmosphérique
 Un écoulement à surface libre est un écoulement dont les particules liquides de surface
sont soumises à la pression atmosphérique
V.D
Donner l’expression du nombre de REYNOLDS : Re =

Comment intervient ce nombre dans la classification des écoulements en charge ?
 Le régime laminaire est obtenu par un nombre Re  à 2000
 Le régime turbulent est obtenu par un nombre Re  à 3000
Entre 2000 et 3000 le régime est transitoire

Montrer qu’en général les écoulements dans les adductions d’eau sont turbulents ;
NB : la viscosité cinématique de l’eau à 20° C est égale à 1,101.10-6
Dans les adductions de l’eau Vmin = 0,5m/s ; min = 60mm
Re = V.D/ = 0,5  0,060/1,101.10-6  30.000  3000  écoulement turbulent

Enoncer l’équation de BERNOUILLI


Entre deux points différents d’une ligne de courant, il y a conservation de l’énergie totale du
fluide : Z1 + P1/g + V1²/2g = Z2 + P2/g + V2²/2g
Soit : le circuit hydraulique suivant :
Calculer P2 en supposant que les pertes de charge totales sont égales à kV²/2g avec k = 35
P1=3b
Z1 + P1/g + V1²/2g = Z2 + P2/g + V2²/2g + kV1²/2g P2= ?
P2/g = P1/g + V1²/2g – V2²/2g – kV1²/2g ; or V2 = 4 V1 V1=2m/s
AN : P1/g = 30m ; V1 = 2m/s ; k = 35 ; P2/g = 20m ; P2 = 2bar
(voir page 74)
Quelles sont les unités usuelles pour les grandeurs suivantes ?
Volume : m3, l ; Débit : m3/h, l/s, l/min ; Pression : Bar, Pascal,… ; Puissance : Watt, kW, CV

C’est quoi un lac collinaire ? Un lac situé entre des collines

C’est quoi un barrage collinaire ? Un barrage artificiel construit en terre

Quel est le rôle des barrages ?


 Stockage des eaux brutes
 Production de l’énergie électrique
 Irrigation
 Protection des terres contre les inondations

C’est quoi les eaux souterraines ?


L’eau de pluie tombant sur un terrain perméable s’infiltre dans le sous-sol, quand elle
rencontre une couche imperméable elle est arrêtée et forme alors une nappe d’eau

Quelle est la différence entre une nappe phréatique et une nappe captive ?
 Nappe phréatique : nappe qui donne naissance à des ressources
 Nappe captive : nappe située entre deux couches imperméables
Aide mémoire Examens professionnels 10

Qu’est ce qu’un forage artésien ? Forage où l’eau jaillit

Qu’elle : est la différence entre un puits et un forage ?


 Le puits a un grand diamètre et il n’est pas très profond
 Le forage a un petit diamètre et il est très profond

Citer les avantages du forage par rapport au puits


 Rapidité d’exécution
 Très bonne protection contre la pollution
 Profondeur importante  captage des aquifères profondes

Deux forages l’un à coté de l’autre dans quel cas on peut dire qu’ils peuvent fonctionner
en parallèle ?
S’ils captent des nappes différentes
Aide mémoire Examens professionnels 11

NORMES ONEP

En quoi est caractérisé le secteur de l’eau au Maroc ?


Le secteur de l’eau au Maroc présente une des préoccupations prioritaires des responsables du
pays depuis de nombreuses années
L’eau présente des défis majeurs que toute la communauté est appelée à relever pour mieux
l’exploiter aujourd’hui et pour en assurer l’usage aux générations futures

Donner 4 organismes financiers (bailleurs de fonds) qui travaillent avec l’ONEP


BIRD ; BAD ; BEI ; CFD ; KFW ; fonds arabes

Citer les intervenants dans le domaine de l’eau potable


 DGH (ministère de l’équipement)
 ONEP
 Ministère de l’intérieur (DRSC, DGCL)
 Ministère de la santé publique
 Ministère de l’agriculture
 Autres :ELYO

Quels sont les principaux intervenants du secteur de l’eau ?


 Conseil supérieur de l’eau et du climat
 Ministère de l’équipement
 Ministère de l’intérieur
 ONEP
 Ministère de la santé
 Ministère de l’énergie (ONE)
 Secrétariat d’état à l’environnement

Quels sont les principaux organismes et institutions intervenant dans le secteur de l’eau
au Maroc ?
 Hydraulique
 ONEP
 Régies
 Opérateurs privés
 AMEPA

Décrivez très brièvement le rôle de chacun des organismes


L’hydraulique : aménagement des grands ouvrages hydrauliques, leurs entretiens et leurs
gestions

L’ONEP : assure à l’échelle nationale


 La planification et la totalité de la production ainsi que la distribution dans les centres
que lui confient les collectivités locales
 Le contrôle de la pollution des eaux susceptibles d’être utilisées pour l’alimentation
humaine
Aide mémoire Examens professionnels 12

Les régies : organismes autonomes assurent la distribution de l’eau potable dans les grandes
villes et l’assainissement liquide que les collectivités locales leur confient

Les opérateurs privés : participent à la distribution de l’eau dans les grandes villes telles que
Casablanca, Rabat et bientôt Tanger et Tétouan

L’AMEPA : regroupe les principaux opérateurs publics et privés et assure la promotion de


l’industrie et de l’ingénierie nationale dans les domaines de l’eau potable et de
l’assainissement

A quoi servent les agences de bassins ?


 Elaborer le plan directeur d’aménagement des ressources en eau relevant de sa zone
d’action et veiller à son application
 Aider à la prévention de la pollution des ressources en eau
 Gérer et contrôler l’utilisation des ressources en eau mobilisées

Quel est le rôle que vous connaissez du conseil supérieur de l’eau et du climat ? (crée en
1981)
 Orientations générales
 Approbation des plans directeurs
 Arbitrage de répartition des ressources

Quel est l’objectif recherché par le système tarifaire progressif par tranche ?
 Encourager l’accès à l’eau potable pour l’usage domestique
 Lutter contre l’utilisation abusive de l’eau (3ème tranche)

Quel est le système tarifaire qui est appliqué pour les consommations domestiques ?
Commenter
Tarification progressive :
 0 à 24 m3 /trim. : tranche sociale (tarif inférieur au prix de revient)
 24 à 60 m3 /trim. : tranche d’équilibre (tarif  prix de revient)
 Plus de 60 m3 /trim. : tranche dissuasive pour pénaliser les gaspilleurs (tarif supérieur
au prix de revient)

Quel est le système tarifaire appliqué par l'ONEP à la distribution ?


 Tarif domestique : 3 tranches (0-24 ; 24-60 ; plus de 60 m3 /trim.)
 Tarif préférentiel : pour bains maures et BF
 Tarif industriel : pour usage industriel

Quelle est la procédure suivie en cas de contestation de facture d’eau par un abonné ?
Dans le cas d’une consommation excessive, que doit faire le chef de centre ?
 Se mettre en contact avec l’abonné et chercher avec lui, les causes de cette anomalie
 Fermer tous les robinets intérieurs ; si le compteur continue à tourner aviser l’abonné
d’entreprendre les réparations
Aide mémoire Examens professionnels 13

Comment peut-on réduire le coût du m3 d’eau pour un centre ONEP donné ?


Pour réduire le coût du m3 d’eau d’un centre ONEP il faut agir principalement sur les charges
variables (énergie et produits de traitement)
 Optimiser la consommation d’énergie : fonctionner pendant les heures creuses,
corriger le cos, ne pas dépasser la puissance souscrite, améliorer le rendement des
groupes, etc.
 Améliorer les rendements des réseaux et adductions : recherche et réparation de fuites,
etc.
 Optimiser le dosage des produits de traitement
 Optimiser les moyens humains et matériels (redéploiement du personnel, réduction des
frais de gestion, etc.

Quelles sont les principales charges variables (d’exploitation) qui interviennent dans le
calcul du prix de revient du m3d’eau ?
 Frais d’énergie
 Produits de traitement

Quels sont les éléments essentiels qui permettent d’évaluer les besoins ?
 Taux d’accroissement de la population à 2 % par an
 Dotation par habitant et par jour
 Rendement de l’antenne : 90 %
 Coefficient de pointe journalière : 1,5
 Coefficient de pointe horaire : 2
 Taux de branchement individuel entre 0 et 30 %

Définir la méthode de calcul des besoins d’un centre


En fonction de la consommation moyenne en m3/j ou l/s
 Rendement
 Débit moyen à la production
 Débit moyen à la distribution
 Débit de pointe journalière à la production
 Débit de pointe journalière à la distribution

Quelle est la différence entre le rendement technique et le rendement commercial d’un


centre ?
 Le rendement commercial : rapport entre les volumes vendus et la production
 Le rendement technique : en plus des ventes, il fait intervenir les volumes non
comptabilisés (BI, service, vidange etc.)

Quelles sont les différentes étapes de l’établissement d’une facture d’eau ?


 Relevé d’index sur le carnet de l’encaisseur
 Report sur l’état navette
 Saisi au niveau de la DR/DP par l’application de facturation
 Edition de la facture
 Contrôle
 Envoi au centre de factures
 Contrôle par le centre et distribution des factures
 Encaissement
Aide mémoire Examens professionnels 14

Qu’est ce qu’un centre déficitaire ? C’est un centre où la demande est supérieure à l’offre

A qui : le tarif préférentiel est appliqué ? Aux bains maures et aux BF

Citer les différents modes de gestion des BF


 Gardien gérant
 Amicales
 Communes

Quelle est approximativement la moyenne : nombre d’abonnés/encaisseur ?


Entre 500 et 1500 ; (prévoir 1 encaisseur de plus par tranche de 1000 abonnés
supplémentaires)

Quelle est la date de la dernière révision tarifaire pour l’ONEP ? Le 1er octobre 2003

Quelle est la différence entre consommation et dotation ?


 La consommation : volume d’eau réellement livré à un abonné
 La dotation : consommation spécifique par catégorie d’usage ; population branchée :
administrative ; industrielle ; touristique. Moyenne pour estimer les besoins en eau
d’un centre

Qu’est ce qu’un comité de vigilance ?


C’est un comité présidé par l’autorité locale au niveau de chaque région et regroupant tous les
intervenants du secteur

Quel est le rôle de ce comité ?


 Lutte contre le gaspillage
 Suppression de la gratuité de l’eau dans les logements de fonction administrative
 Rationalisation de la gestion des BF

Pour entamer une étude détaillée d’AEP d’un centre à/p d’un forage quelles sont les
données que vous voulez recevoir ?
Q ; Hg ; hauteur dynamique ; profil en long ; plan coté ; qualité

Quel est le but recherché par l’ONEP en initiant la création des micro-entreprises ?
 Assurer le service de l’eau dans les localités rurales
 Créer des emplois

Citer quelques avantages liés au recours de l’ONEP aux micro-entreprises dans les
travaux de réseau
 Optimisation des moyens humains de l’ONEP avec la possibilité de redéploiement du
personnel
 Disponibilité et proximité de la micro-entreprise et rapidité d’exécution des différents
travaux
 Optimisation des coûts des travaux
 Participation à l’emploi des jeunes
Aide mémoire Examens professionnels 15

Quels sont les frais que doit payer un nouvel abonné pour un branchement domestique ?
 Frais de branchement : (matériel posé)
 Taxe riveraine : (contribution au réseau posé)
 Provision
 Redevance fixe
 Timbre

Comment la taxe riveraine est-elle calculée ?


Par la méthode du taux fixe pratiqué en fonction des façades selon le barème en vigueur

Expliquer l’utilisation du tableau de bord comme moyen de gestion


Pour maîtriser les ratios suivants : g de chlore/m3 ; g de javel/m3 ; g de sulfate d’alumine/m3 

Expliquer l’aspect distribution d’eau potable dans les attributions de l’ONEP


Quel : rôle joue l’ONEP dans le secteur de l’eau ?
L’ONEP est le principal opérateur qui intervient aussi bien en matière de la planification que
de production et de distribution de l’eau potable.
Aide mémoire Examens professionnels 16

RECHERCHE DE FUITES

Lorsqu’on fait la recherche de fuites par la corrélation acoustique que faut-il


connaître ?
 La nature de la conduite
 Le diamètre de la conduite
 La longueur de la conduite

Identifier les différents types d’appareils acoustiques fréquemment utilisés dans la


recherche de fuites et citer les principales
Donner les principaux appareils pour la recherche des fuites
Lister les appareils de recherche de fuites
 A amplificateur mécanique : Hydrosol
 A amplificateur électronique : Tri phone
 A corrélateur acoustique : corrélateur acoustique 

Que permet un hydrosol ?


Permet des écoutes directes sur le réseau

Citer les principales fonctionnalités d’un tri phone


 Détection de fuites
 Recherche de bouches à clé
 Localisation de canalisation métallique et de câble enterré

Quel est le matériel nécessaire à la recherche de fuites ?


 1 détecteur de bouche à clé
 1 détecteur de canalisation
 1 détecteur de fuites
 2 manomètres enregistreurs
 1 compteur de débit de nuit
 1 corrélateur acoustique 

Causes des fuites :


 Mouvement des sols
 Conditions de pose de la conduite
 Age de la conduite
 Corrosion de la conduite et des pièces spéciales
 Coup de bélier
 Pression de service
 Trafic routier
 Température

Conséquences techniques et financières des fuites :


 Perturbation du service de l’eau
 Chute de rendement
 Surdimensionnement des installations de production et de distribution
 Investissements anticipés
 Dégradation des chaussées (affaissement)
 Dégâts des fondations des immeubles
Aide mémoire Examens professionnels 17

Dans un réseau de distribution d’eau potable que peuvent causer les fuites ?
 Affaissement de terrain
 Chute de pression chez les abonnés
 Manque d’eau

Manifestation des fuites non apparentes


 Augmentation du volume distribué
 Réseau non équilibré
 Chute de pression
 Chute de débit
 Affaissement de terrain
 Présence de végétation
 Terrain humide
 Arrivée d’eau claire dans les égouts
Aide mémoire Examens professionnels 18

EQUIPEMENTS HYDROMECANIQUES

Quels sont les équipements hydromécaniques nécessaires sur une adduction d’eau
potable ?
Ventouses ; purgeurs soniques ; clapets à rentrée d’air ; vannes ; compteurs ; vidanges etc.

Quel est le rôle d’une ventouse ?


 Evacuation d’air lors du remplissage de la canalisation
 Introduction d’air lors de la vidange de la canalisation

Citer les principales opérations de maintenance préventive à réaliser sur une vanne
 Graissage du mécanisme de commande
 Manœuvres (fermeture/ouverture)

Qu’est ce qu’un régulateur : de pression aval ; de débit ?


 Un régulateur de pression aval est un réducteur de pression qui assure une pression
aval constante et réglable quelles que soient les variations de pression à l’amont et la
demande de débit
 Un régulateur de débit est un appareil qui limite le débit à une valeur maximale
réglable et maintien une pression amont minimale réglable

Définir les rôles des accessoires hydrauliques suivants :


 Crépine : évite l’aspiration des corps solides dans la pompe
 Stabilisateur : évite les turbulences dans l’écoulement qui pourraient influencer les
mesures du compteur
 Clapet de refoulement : empêche l’inversion du débit d’eau lors de l’arrêt de la pompe
 Manomètre amont : indique la pression de la pompe moins les pertes de charges dues
au compteur, stabilisateur et à la canalisation. Ce manomètre sert à tracer la courbe
caractéristique de la pompe
 Manomètre aval : indique la pression dans le circuit de refoulement. Il est utilisé pour
tracer la courbe caractéristique du circuit de refoulement
 Pressostat : dispositif automatique de régulation destiné à maintenir la pression entre
deux valeurs de consigne
 Thermostat : dispositif automatique de régulation destiné à maintenir la température
entre deux valeurs de consigne dans une enceinte fermée

Quelles sont les fonctions qu’assure une soupape de décharge anti-bélier ?


Ecrête les coups de bélier et protège la conduite sur laquelle elle est installée contre les
surpressions accidentelles

Pour commandes une soupape de décharge que faut-il préciser ?


 Le DN souhaité
 La section du ressort
 La pression de tarage du ressort
 Le débit maxi à évacuer
 Le cône de raccordement
 La vanne de garde permettant d’isoler la soupape
Aide mémoire Examens professionnels 19

Citer 3 appareils de protection contre les coups de bélier


Ballon anti-bélier ; cheminée d’équilibre ; soupape de décharge

Quel est le rôle d’un ballon anti-bélier sur une adduction ?


Protection contre les coups de bélier ; amortisseur des surpressions dues aux phénomènes
transitoires.
Que permet de résoudre les réservoirs : Hydrofort surprésseur ; Hydrochoc anti-bélier ?
 Hydrofort surprésseur : permet de résoudre tous les problèmes de surpression à toutes
les hauteurs ; à tous les débits ; à toutes les pressions.
 Hydrochoc anti-bélier : permet l’absorption de tous les coups de bélier provoqués par
la modification rapide de la vitesse d’écoulement d’un liquide dans une installation

Quels sont les éléments dont il faut tenir compte dans le calcul de la capacité totale d’un
réservoir anti-bélier ?
Il faut tenir compte :
 Des pertes de charge de la conduite
 De la longueur ; de la section et du profil en long de la canalisation
 Du débit
 Du temps d’arrêt des pompes ou de la fermeture d’une vanne
 De la pression statique du réseau
 De la surpression admissible

Lister les différents constituants d’un réservoir anti-bélier


Réservoir en tôle ; vessie en caoutchouc alimentaire ; clapet anti-retour ; by-pass de retour au
réservoir ; purge d’air ; tube de niveau ; robinet d’isolement air/eau ; valve de gonflage ;
manomètre avec robinet d’isolement

Quelle est la différence entre un ballon anti-bélier à membrane et un ballon anti-bélier


sans membrane ?
 Ballon à membrane : l’air et l’eau n’y sont pas en contact
 Ballon sans membrane : contact air/eau

Quelle est l’étude à réaliser pour dimensionner un anti-bélier ?


Etude des régimes transitoires

Expliquer le phénomène du coup de bélier


Suite à la fermeture rapide d’une vanne ou démarrage/arrêt d’une pompe etc. des phénomènes
transitoires apparaissent dans la conduite (propagation d’une onde) provoquant des
surpressions/dépressions et pouvant causer des dégâts dans les installations

Quelles sont les causes du coup de bélier ?


 Coupure de courant électrique
 Arrêt d’un groupe de pompage à vanne ouverte
 Fermeture rapide de la vanne de refoulement

Quelles sont les conséquences d’un coup de bélier ?


 Vieillissement prématuré des conduites et accessoires
 Déboîtement des joints
 Casses des conduites : aplatissement
Aide mémoire Examens professionnels 20

POMPAGE

Qu’est ce qu’une pompe ?


C’est une machine incorporée dans le circuit hydraulique destinée à déplacer le volume d’eau
désiré par unité de temps de la ressource vers la distribution et vaincre les pertes de charge
développées dans le réseau

Quel est le rôle d’une station de pompage ?


Quel est le but recherché à atteindre pour le fonctionnement d’une pompe ?
 Elever un volume d’eau à une hauteur donnée
 Relever l’eau d’un point bas vers un point haut
 Vaincre les pertes de charge

Quels sont les 3 types de groupes de pompage utilisés à l’ONEP ?


 Pompe à axe horizontal
 Pompe à axe vertical
 Pompe immergée

Les pompes centrifuges se divisent en 2 grandes familles quelles sont-elles ?


 Horizontales
 Verticales

Donner 2 autres types de pompes (autre que centrifuge) et donner un exemple


d’utilisation
 Pompes axiales : hélico-centrifuges
 Pompes volumétriques : rotatives à vis ou alternatives à piston
Utilisation : injection de réactifs

Quelles sont les pièces mobiles dans une pompe centrifuge ?


 La roue
 L’arbre

Quelles sont les trois types de roues ?


 Ouverte
 Semi-ouverte
 Fermée

Résumer les avantages particuliers de chacune des roues suivantes :


 Ouverte : Une faible variation de hauteur de refoulement entraîne une forte variation
de débit 
 Semi-ouverte : Plus appropriée pour les eaux chargées, les aubes sont mieux retenues
par le flasque arrière 
 Fermée : Possède un bon rendement ; s’adapte bien aux conditions d’exploitation des
services d’eau

Nommer trois types de transmission utilisés pour entraîner les pompes centrifuges ?
 Courroie
 Engrenage
 Variateur de vitesse
Aide mémoire Examens professionnels 21

Quel est le but de l’accouplement ?


Transmettre le couple de rotation entre deux arbres sans engendrer de vibration ; de bruit et
d’efforts anormaux

Quels sont les types de désalignement que l’on peut trouver au niveau de l’accouplement
pompe-moteur ?
 Radial……..
 Angulaire…………..
 Axial……………………….

Quelles sont les façons de vérifier l’alignement de l’arbre moteur avec l’arbre de la
pompe ? (Utiliser les flasques de l’accouplement)
 Un calibre pour mesurer le parallélisme des flasques et vérifier le désalignement
angulaire
 Une règle appuyée parallèle à un flasque permet de vérifier le désalignement radial
 Une cale pour mesurer l’écart axial nécessaire

Quels : types d’accouplement sont généralement utilisés pour entraîner les pompes
centrifuges ?
 Rigide
 Déformable
 Semi-élastique

Quels : types de déformation un accouplement déformable peut-il tolérer ?


 Déformations angulaires (5° maximum)
 Déformations axiales minimes

Quels sont les différents types de paliers ?


 Paliers à roulement
 Paliers lisses (coussinets)
 Paliers en caoutchouc

Quels sont les types de roulement utilisés pour les pompes centrifuges ?
 A billes
 Cylindriques
 Coniques

Citer les principaux incidents qui peuvent surgir sur un groupe de pompage immergé
 Le groupe immergé ne démarre pas
 La pompe ne débite pas
 Débit trop faible
 Hauteur trop faible
 Le relais de surintensité se déclenche
 Les fusibles déclenchent
 Marche bruyante et irrégulière de la pompe
 Le groupe immergé ne s’arrête pas
Aide mémoire Examens professionnels 22

Quelle est la différence entre un groupe immergé et un groupe à axe vertical ?


 Pompe + moteur immergé pour un groupe immergé
 Pompe immergée et moteur à l’extérieur pour un groupe à axe vertical 

Quelles sont les opérations de maintenance préventive à effectuer sur les groupes de
pompage à axe horizontal ?
 Contrôle : accouplement et presse étoupe ; graissage des roulements ; température
 Nettoyage ; dépoussiérage du moteur
 Contrôle scellement ; peinture
 Contrôle alignement

Quelles sont les différentes méthodes possibles pour varier le débit d’une pompe
centrifuge ?
 Par variation de la vitesse de rotation de la pompe (du moteur)
 Ouverture/fermeture partielle de la vanne de refoulement (déconseillée)

Pourquoi utilise-t-on des pompes multicellulaires ?


Parce quelles peuvent générer la plus grande hauteur de refoulement

Décrire très sommairement le fonctionnement d’une pompe multicellulaire (rôle des


turbines, diffuseur…)
Lorsqu’on est en présence d’une pression d’élévation importante on installe une pompe à
plusieurs roues montées en série dans le corps de la pompe et sur le même arbre
d’entraînement. La pression totale engendrée par les roues est la somme de la pression
unitaire que peut fournir chaque roue

Donner la définition de la hauteur manométrique totale (HMT) développée par une


pompe
C’est la hauteur que doit vaincre une pompe pour ramener le liquide d’un point à un autre
point. Elle est égale à la somme de la hauteur géométrique totale (aspiration et refoulement) et
des pertes de charge sur le tronçon considéré

Les contraintes et les caractéristiques propres à chaque site ayant été déterminées ; la
sélection des groupes de pompage parmi les différentes propositions des fournisseurs
doit se faire de façon à minimiser le coût global d’utilisation d’un matériel ; quels sont
dans ce cas les critères de sélection à prendre en considération ?
Quelles sont les principales caractéristiques nécessaires au choix d’un groupe de
pompage ?
 Débit
 Hauteur
 Puissance

Pour une vitesse de rotation donnée ; lister les trois types de courbes principales qui
caractérisent une pompe centrifuge et qui expriment ses performances
 La courbe débit-hauteur : Q-H
 La courbe de rendement pour les différents débits
 La courbe des puissances pour les différents débits

Quelle est la caractéristique d’une pompe ? C’est la courbe débit-hauteur : Q-H


Aide mémoire Examens professionnels 23

Définir le point de fonctionnement d’une pompe


Point d’intersection des caractéristiques de la pompe et de la conduite correspondant au
rendement maximum H  H = kQ2
P
Hp H

Hg

Qp Q
Quelles sont les mesures à effectuer lors de l’essai sur site d’un groupe de pompage pour
vérifier si celui ci est conforme aux prescriptions d’un marché ?
Intensité ; Tension ; Cos ; Vitesse de rotation ; Débit ; Pression amont et aval

Comment procéderiez vous pour déterminer le rendement d’un groupe de pompage


immergé en fonctionnement ?
Pu
Rdt =
Pa
9,81 Q H
Puissance absorbée par une pompe : Pa = en kW
Rdt

Donner l’expression de la puissance utile d’une pompe centrifuge donner les unités 
Pu =  g Q H en W
 : masse volumique en k/m3 g : accélération de la pesanteur en m/s2 Q : débit en m3/s
H : hauteur en m

Sachant qu’une pompe débite 60 l/s à une HMT égale à 80 m Calculer sa puissance
hydraulique
Phyd =   g  H  Q ; Phyd = 1000  9,81  80  0,060 = 47088 W = 47,088 kW

Lors d’une tournée au niveau d’un forage il a été constaté que le groupe immergé ne
s’arrête pas. Identifier les causes possibles et les remèdes à apporter
 Causes : contacteur de moteur, coffret de démarrage ; relais de surintensité défectueux
 Remèdes : vérifier, remplacer si nécessaire

Lors d’une expertise au niveau d’une station de pompage il a été constaté que le débit
d’un groupe de pompage donné est trop faible. Identifier les causes possibles de cet
incident ainsi que les remèdes appropriés
 Vitesse de rotation insuffisante
 Clapet de crépine s’ouvre mal
 Poche d’air à l’aspiration
 Poche d’air au refoulement
 Vanne ou organe mal ouvert sur le circuit
 Cavitation
 Impulseur endommagé

Qu’est ce qu’une cavitation ?


Aide mémoire Examens professionnels 24

Formation de cavités remplies de gaz ou de vapeur au sein d’un liquide en mouvement


lorsque la pression en un point de ce liquide devient inférieure à la tension de vapeur

Déduire une explication simple du phénomène de cavitation


Expliquer brièvement le phénomène de cavitation des pompes (signification, causes,
conséquences) Comment l’éviter ?
A l’entrée de la pompe si la pression est trop faible (à cause d’une grande hauteur d’aspiration
ou autres), l’eau passe à l’état gazeux même à température normale. Les bulles de vapeur ainsi
formées et après avoir retrouvé une pression supérieure dans la roue implosent ( repassent à
l’état liquide) ce qui produit un bruit caractéristique de la cavitation et cause des
effets (érosion-abrasion) dans la roue. Pour lutter contre ce phénomène il faut que NPSH
disponible soit  NPSH requis, pour ceci il faut respecter la hauteur d’aspiration  à 8 m

L’implosion : Ecrasement d’un corps creux par une pression supérieure à sa résistance

L’érosion : C’est la détérioration du métal des composantes de la pompe à cause de


l’implosion des cavités de vapeur d’eau

L’abrasion : Usure par frottement contre un corps dur

Quelles sont les conditions qui peuvent faire caviter une pompe ?
 Crépine bouchée
 Colonne d’aspiration endommagée
 Température du liquide qui change
 Baisse de la nappe d’eau
 Entrée d’air à l’aspiration

Quelles précautions prendre pour éviter le désamorçage d’une pompe à axe horizontal ?
 Maintenir le clapet anti-retour de pied d’aspiration en bon état
 Contrôler les fuites sur la conduite d’aspiration
 Eviter la rentrée d’air dans la conduite d’aspiration (fuites ou autres)
 La hauteur d’aspiration ne doit pas être supérieure à celle garantie par le constructeur

Un bruit suspect dans une station de pompage peut être du à quoi ?


 Cavitation
 Roulement défectueux
 Mauvais accouplement des arbres

Quels sont les effets nuisibles dans une machine hydraulique ? (effets d’une cavitation)
 Vibration
 Bruit
 Perte de pression
 Perte de débit
 Perte de rendement

Définir la tension de vapeur d’un liquide, quelle est sa valeur pour l’eau à 100°C ?
C’est la pression en dessous de la quelle l’eau s’évapore à une température donnée
Sa valeur est 1 bar pour l’eau à 100°C 

Quelle est la température de vaporisation de l’eau à la pression atmosphérique ? 100°C


Aide mémoire Examens professionnels 25

Quelle est la température de vaporisation de l’eau à 0,02 bar ? 25°C

Quelle est la température de vaporisation de l’eau à 0,01 bar ? 7,15°C

Pour les pompes qu’est ce qu’une fiche d’essai dynamique constructeur ?


Essai dynamique : hydraulique ou électrique sur plate-forme comprenant les relevés des
valeurs mesurées et le diagramme des courbes caractéristiques du groupe de pompage

Comment : le presse-étoupe se lubrifie t il ? Avec l’eau de pompage qui fuit légèrement

Quels sont les matériaux utilisés pour la fabrication des constituants d’une pompe ?
La fonte ; l’acier ; les alliages de cuivre et d’aluminium ; les matières synthétiques

Donner les représentations conventionnelles des éléments suivants :


Clapet anti-retour : ou

Une vanne :

Une pompe :

Un roulement à billes :

Un engrenage perpendiculaire :

Un compteur :

COMPTAGE
Aide mémoire Examens professionnels 26

Quels sont les principaux systèmes de comptage utilisés à l’ONEP ?


 Les compteurs mécaniques
 Les débitmètres
 Les organes déprimogènes

Lister les grands types technologiques des compteurs mécaniques


 Les compteurs volumétriques à piston oscillant
 Les compteurs volumétriques à disque oscillant
 Les compteurs à turbine à jet unique
 Les compteurs à turbine à jets multiples
 Les compteurs Woltmann à hélice axiale
 Les compteurs Woltmann à hélice verticale
 Les compteurs combinés

Qu’est ce qu’un compteur combiné ? Expliquer son utilisation


Appareil constitué d’un compteur principal, d’un compteur secondaire, d’une valve de
commutation qui a pour fonction d’utiliser l’un ou l’autre des compteurs suivant l’importance
du débit
Utilisation : usine et gardien ; écoles ; hôpitaux ; centres de loisirs ; piscines etc.

Citer les différents types de débitmètres


 Electromagnétiques
 A ultrason
 A vortex
 A laser
 A organes déprimogènes
 A effet doppler

Débitmètre électromagnétique : Appareil créant un champ magnétique perpendiculaire à


l’écoulement et permettant de déduire le débit à/p de la force électromagnétique : f.e.m
induite produite par le déplacement du liquide conducteur dans le champ magnétique

Quelle est la différence entre compteur et débitmètre ?


 Un compteur mesure un volume d’eau (différence entre deux index : final et initial)
 Un débitmètre mesure un débit (volume par unité de temps)

Quels sont les critères de choix d’un compteur ?


 Précision
 Dynamique de débit
 Débit à transiter
 Conditions de pose et d’utilisation
 Qualité de l’eau
 Lisibilité et facilité de lecture
 Facilité d’entretien et d’étalonnage

Définir la précision d’un compteur, quelles sont les classes existantes ?


Aide mémoire Examens professionnels 27

La précision d’un compteur est définie par rapport à l’erreur du comptage qui est définie par :
(Vc –Vr)
E= ; (Vc : volume compté/mesuré et Vr : volume réel)
Vr
Classes : A ; B ; C
A quelle pression doivent résister au minimum tous les compteurs ? : 10 bars

Quelle est la perte de pression maximale autorisée pour tous les compteurs ?
 Au débit maximum : 1 bar
 Au débit nominal : 0,25 bar

Dans la réglementation des compteurs d’eau froide ; comment définit-on une eau


froide ? Température entre 0 et 30°C

Dans la réglementation des compteurs d’eau froide ; comment définit-on : Qmin ; Qn et
Qmax ?
 Qmin : est le débit à/p duquel tout compteur doit respecter les erreurs maximales
tolérées
 Qn : est le débit qui sert à désigner le compteur, ne doit pas provoquer une chute de
pression de 10 m
 Qmax : est le débit le plus élevé auquel le compteur doit pouvoir fonctionner pendant
des périodes limitées, sans détérioration et sans dépasser la perte de charge autorisée :
1 bar

5% erreur de comptage

2% 2%

0 débits
-2% -2%

-5% Q min Qt Qn Q max

Comment étalonner un compteur ?


 Vérification primitive : Essais en fin de fabrication ou de réparation par des méthodes
agrées, elle comprend : Essais de pression ; Essais de débits à Qmin ; Qt ; 0,3Qn ;
0,5Qn et Qmax ; essai de sensibilité
 Vérification sur place : Contrôle par empotage ; Contrôle au compteur pilote

Quelle est la différence entre : débit équipé ; débit exploité ; débit disponible ; capacité
de production ?
 Q équipé : le débit que peuvent donner les installations mises en place (groupes ;
conduites)
 Q exploité : débit produit (pompé et véhiculé) par les installations existantes à partir
de la ressource existante
 Q disponible : c’est le débit que peut donner la ressource
 Capacité de production : c’est le débit maximal que peut produire une chaîne de
production continue pendant 24 heures

Quelles sont les règles de pose des compteurs mécaniques ?


Aide mémoire Examens professionnels 28

 Placer toujours le compteur en un point bas


 Disposer en amont du compteur une portion rectiligne de conduite pour atténuer les
tourbillons
 Utiliser un stabilisateur en amont du compteur
 Installer un filtre à tamis à l’amont du compteur

Quelle est la fréquence de relève de tous les types de compteurs (facturation, gestion, petit
calibre) ?
 Facturation : mensuellement
 Gestion : quotidiennement
 Petit calibre : trimestriellement

A quoi sert le plombage des compteurs ?


 Réglementer l’installation des compteurs
 Lutte contre les fraudes au niveau des compteurs abonnés

Citer les essais de réception d’un compteur mécanique dans le cas d’un nouveau modèle
et dans le cas d’un modèle connu
Aide mémoire Examens professionnels 29

ELECTRICITE

Ecrire la loi d’Ohm, donner les unités : U = RI ; U en volt, R en Ohm, I en Ampère

Quelles sont les unités usuelles pour les grandeurs suivantes ?


Courant électrique : A (Ampère) ; Tension : V (Volt) ; Puissance active : W (Watt) ;
Puissance réactive : VAR

Donner l’expression de la puissance électrique absorbée par un moteur asynchrone


triphasé ; donner les unités
Pa = 3 UI cos  : en W 
U : Tension entre phases en Volt ; I : Courant de ligne en Ampère 
cos  : Déphasage entre U et I

Quels sont les principaux appareils de commande et de protection d’un moteur


asynchrone entraînant une pompe centrifuge ? (distinguer ceux qui sont sur le circuit de
puissance de ce qui sont sur le circuit de commande)
 Circuit de puissance : disjoncteur ; sectionneur ; contacteur ; relais
 Circuit de commande : boutons poussoirs ; bobines des différents types de relais

Qu’est ce qu’un transformateur de puissance ?


C’est une machine d’induction qui permet de modifier (élever ou abaisser) une tension ou un
courant

Quel est le rapport de transformation d’un transformateur de puissance ?


U2 I1 N2
= =
U1 I2 N1
Les transformateurs :
 Elévateur de tension : N2  N1
 Abaisseur de tension : N2  N1

Les transformateurs industriels :
 En élévateur de tension
15 kV/225 kV ; k = 225.000/15.000 ; soit : k = 15
225 kV/600 kV ; k = 600.000/225.000 ; soit : k = 2,7
 En abaisseur de tension
225 kV/20 kV ; k = 20.000/225.000 ; soit : k = 0,089
20 kV/380 V ; k = 380/20.000 ; soit : k = 0,019

Quels sont les différents types de postes de transformation et les différentes catégories de
tension ?
 Transformateurs sur poteaux
 Transformateurs à cellules dans le local
 Transformateurs à l’air libre
Catégories : BT ; MT ; HT

Quand est ce que l’on opte pour un transformateur sur poteau ?


Puissance  à 50 KVA (et exceptionnellement 100 KVA)
Aide mémoire Examens professionnels 30

Identifier les principales types de maintenance préventive à effectuer sur les postes de
transformation
 Contrôle température et niveau d’huile
 Contrôle du bon fonctionnement du système de refroidissement
 Nettoyage ; dépoussiérage
 Vérification des équipements de sécurité

Donner les fonctions et le rôle des équipements suivants rencontrés dans les postes
MT/BT
 Sectionneur : appareil destiné à ouvrir ou à fermer un circuit à vide
 Interrupteur : appareil qui sert à interrompre ou à rétablir un courant électrique
 Disjoncteur : interrupteur capable de déclencher en cas de défaut et de couper les
courants de court-circuit et de surcharge
 Contacteur : appareil destiné à l’ouverture et à la fermeture d’un ou plusieurs circuits
 Relais : appareil destiné à produire des modifications dans un circuit de sortie lorsque
certaines conditions sont remplies dans le circuit d’entrée
 Fusible : protection de l’installation contre les courts-circuits
 Transformateur : adaptation de la tension du réseau électrique à l’utilisation

Quel : appareil permet la protection d’un moteur électrique triphasé contre les
surcharges ?
Relais thermiques ; relais magnétiques ; relais magnétothermique ; dispositifs à sondes

Quel est le principe d’un relais thermique à bilames ?


Une lame bimétal chauffée par le passage de l’intensité absorbée par l’appareil à protéger ;
sous l’action de la chaleur ; les deux métaux s’allongent différemment et l’ensemble
s’incurve. Après une certaine course le contact est libéré.

Citer les différents types d’automatismes utilisés à l’ONEP


Automates programmables ; ligne pilote ; robinet à flotteur ; poires ; électrodes ; sondes ;
manostats

Qu’est ce qu’une ligne pilote ?


Communication filaire entre un ou plusieurs capteurs fournissant un signal tout ou rien pour
alimenter un ou plusieurs signaux ou commander un ou plusieurs actionneurs

Qu’est ce qu’un moteur asynchrone ?


C’est une machine transformant l’énergie électrique en énergie mécanique. Il est caractérisé
par des grandeurs d’entrée qui sont électriques et par des grandeurs de sortie qui sont
mécaniques

Quel est le type de moteurs électriques les plus utilisés dans l’industrie ? Et pourquoi ?
Les moteurs électriques asynchrones car ils sont robustes, nécessitent un entretien facile et ils
sont moins chers

Citer les deux parties principales constituant un moteur asynchrone 


 La partie fixe : le stator
 La partie mobile : le rotor
Aide mémoire Examens professionnels 31

Citer les principales protections d’un moteur électrique asynchrone


 Protection des bobines et paliers par sondes
 Protection contre les surcharges ; court-circuit ; inversion de phases

Quelles sont les caractéristiques dont dépendent le choix d’un moteur électrique
asynchrone ?
 Puissance électrique
 Puissance mécanique
 Vitesse de rotation
 Glissement
 Rendement

Qu’est ce que la puissance nominale d’un moteur asynchrone ?


C’est la puissance mécanique exprimée en Watts obtenue sur l’arbre du moteur P = C.
P : en Watts ; C : couple du moteur en mètres Newton ;  : vitesse angulaire en radian par
seconde
Un moteur asynchrone triphasé alimenté par une ligne 380V absorbe un courant
électrique de 50A, le cos étant de 0,65 ; il entraîne une pompe centrifuge ; la puissance
utile calculée étant de 12,5 W calculer
a) la puissance électrique du moteur
b) le rendement du groupe moto-pompe
a) P = 3  380  50  0,65 = 21,39 W
12,5
b)  = = 0,58
21,39
Pour quoi un moteur asynchrone nécessite un moyen de démarrage ?
Parce que le courant appelé au démarrage est très élevé (jusqu’à 7 fois le courant nominal) ;
les installations sont dimensionnées pour le courant nominal ; ce qui peut entraîner des
dégâts : chute de tension lors du démarrage sur les réseaux avoisinants etc.

A/P de quelle puissance un moteur asynchrone nécessite un procédé de démarrage ?


A partir de 15 KW

Donner 3 modes de démarrage des moteurs asynchrones


 Direct
 Etoile/triangle
 Par résistance : statorique/rotorique
 Par auto transformateur

Dans quel rapport est divisé le courant de démarrage lors d’un démarrage
étoile/triangle ?
le courant de démarrage est divisé par 3 ( I/3 ) lors d’un démarrage étoile/triangle 

Donner quelques mesures à prendre pour l’optimisation de la consommation électrique


d’une station de pompage ?
 Fonctionnement pendant les heures creuses
 Point de fonctionnement correspondant au rendement max.
 Correction du cos
 Ne pas dépasser la puissance souscrite
Aide mémoire Examens professionnels 32

Qu’est ce que le facteur de puissance ?


C’est le quotient de la puissance active (KW) consommée par l’installation sur la puissance
apparente (KVA) fournie à l’installation

kWh énergie active


Facteur de puissance = ; cos =
 kwh2 + kvarh2  (énergie active)2 + (énergie réactive)2

P (kW)
P 
cos =
S Q (kvar)
S (kva)

Quelles sont les différents types de pénalités d’énergie ?


 Dépassement de la puissance souscrite
 Mauvais facteur de puissance cos
 Minimum non atteint

Comment les éviter ?


 Ne pas dépasser la puissance souscrite
 Améliorer le cos
 La consommation électrique ne doit pas être inférieure au minimum souscrit

Comment améliore-t-on le facteur de puissance ?


Par l’installation de batterie de condensateurs

Où installer les condensateurs ?


 Aux départs BT : compensation globale
 A l’entrée de chaque atelier : compensation partielle
 Aux bornes de chaque récepteur : compensation locale

Expliquer pourquoi l’amélioration du facteur de puissance (cos) permet de réduire la


facture énergétique
Pour un facteur de puissance (cos) supérieur ou égal à 0,8 on évite les pénalités qui peuvent
être appliquées par le distributeur de l’énergie : (ONE ; Régie)

Quel est le but recherché par l’amélioration du facteur de puissance ?


 Réduire la facture d’énergie
 Diminuer les pertes dans les installations
 Eviter le surdimensionnement d’énergie (transformateurs et groupes électrogènes)

Qu’est ce que le ratio d’énergie ? expliquer son utilité


C’est l’énergie nécessaire à la production d’un m3 d’eau (consommation d’énergie sur le
volume produit) : kWh/m3, il permet de suivre le comportement des groupes de pompage
(rendement), des conditions de fonctionnement et des paramètres qui s’y attachent
(profondeur de la nappe, etc.) et s’apercevoir d’éventuelles anomalies et de les corriger à
temps
Aide mémoire Examens professionnels 33

Identifier
a) les pannes mécaniques les plus courantes dans les moteurs électriques
 Roulements défectueux
 Arbre cassé

b) les pannes électriques les plus courantes dans les moteurs électriques
 Défaut d’isolement
 Inversion de phases
 Manque phase

Citer les principales opérations de maintenance préventive à effectuer sur les armoires
électriques
 Vérifier La tension du réseau
 Vérifier Le réglage du courant de déclenchement du relais thermique
 Si la bobine est défectueuse il faut la remplacer
 Aucun corps étranger dans le circuit magnétique
 Graisser périodiquement les charnières
 Vérifier les dispositifs d’étanchéité
 Vérifier le serrage des joints

Donner les représentations conventionnelles des éléments suivants

contacteur mise à la terre voltmètre V

ph1 ph3 ph2


3
une ligne triphasée ou

L1 L2 L3

1 3 5

2 4 6
Couplage étoile

Sectionneur

BT : 120 V ; 220 V ; 380 V


MT : 5,5 kV ; 20 kV (régie) ; 22 kV (ONE)
HT : 60 kV
THT : 120 kV ; 220 kV

Le degré de protection d’un moteur électrique est défini par les deux lettres : IP suivies
d’un ; deux ou trois chiffres. Que signifie chacun de ces chiffres ?
 IP : indice de protection
 3 : protection contre les corps solides ( à 2,5 mm)
 5 : protection contre les liquides
 7 : protection mécanique
Aide mémoire Examens professionnels 34

Qu’est ce qu’un capteur ?


Appareil qui permet de transformer une grandeur physique en un signal électrique

Quels sont les différents capteurs industriels utilisés ?


Capteurs : de niveau ; de pression ; de température ; de débit

Citer trois familles de capteurs les plus couramment utilisées dans la mesure de niveau
 Capteur à l’ultrason
 Capteur de pression hydrostatique
 Sondes capacitives

A quoi sert un automate programmable ?


 Simplifier le travail de l’homme
 Eliminer les tâches complexes
 Améliorer la productivité des installations
 Renforcer la qualité
 Augmenter la sécurité des installations

Avantage d’un automate programmable :


 Moins de câblage
 Moins de constituants
 Plus de fonctionnalités
 Plus d’informations
 Plus de confort
Aide mémoire Examens professionnels 35

MAINTENANCE

Comment est définit la maintenance dans la norme française ?


Ensemble des actions permettant de maintenir ou de rétablir un bien dans un état spécifié ou
en mesure d’assurer un service déterminé

Même question pour l’entretien


Entretenir c’est dépanner et réparer un parc matériel afin d’assurer la continuité de la
production

Quelle différence existe entre la maintenance et le renouvellement ?


 La maintenance est une opération effectuée dans l’intention de réduire la probabilité
de défaillance d’un bien
 Le renouvellement est une opération effectuée après défaillance

Citer et expliquer les différents niveaux de la maintenance


 1er niv : Réglage simple avec ou sans outillage
 2ème niv : Dépannage par échange standard d’éléments
 3ème niv : Réparation par échange de composants fonctionnels
 4ème niv : Maintenance corrective ou préventive
 5ème niv : Rénovation ou reconstruction

Même question pour les échelons de maintenance


 1er éche : Interventions effectuées sur site installé (niv : 1 et 2)
 2ème éche : Interventions effectuées sur site où se trouve le bien (niv : 3 et 4)
 3ème éche : Hors du site mais du ressort de l’utilisateur (niv : 3 et 4)
 4ème éche : Hors du site chez un réparateur ou un reconstructeur (niv : 3 ; 4 et 5)

Définir les concepts suivants :


 MTTF : durée moyenne de temps de bon fonctionnement
 MTTR : durée moyenne de temps de réparation
 MTBF : moyenne des temps entre 2 défaillances d’un système réparable
 GMAO : gestion de maintenance assistée par ordinateur
 MUT : durée moyenne de bon fonctionnement après réparation
 TPM : taux productif de maintenance
 TRS : taux de rendement synthétique
 Fiabilité : caractéristique d’un système à assurer la fonction dans les conditions
données et pendant un temps donné
 Maintenabilité : caractéristique d’un système à pouvoir être entretenu avec une
logistique adaptée en respectant les exigences de la production
 Disponibilité : caractéristique d’un système à assurer sa fonction à un instant donné ou
pendant un temps donné
La disponibilité = la fiabilité + la maintenabilité

Quel est le rôle de la direction maintenance ?


Définition et suivi de la politique d’entretien et coordination des actions de la maintenance
concernant les installations et équipements de production et de distribution d’eau potable
gérées par l’ONEP
Aide mémoire Examens professionnels 36

Quelles sont en matière de maintenance, les activités des fonctions suivantes ?


 Fonction méthodes : analyse et préparation du travail ; documentation technique
 Fonction ordonnancement : prévision et programmation ; répartition et suivi du travail
 Fonction réalisation : intervention et comptes rendus d’activités

Pour quelles raisons renouvelle t-on un équipement ou un ouvrage ?


 Coût de maintenance trop important
 Pérennité non assurée
 Non-conformité aux normes
 Fiabilité insuffisante
 Sécurité de fonctionnement insuffisante
 Augmentation de la production
 Evolution de la qualité de l’eau

Quelles sont les conditions générales nécessaires pour la mise en place d’une
maintenance efficace à l’ONEP ?

Donner différents moyens et méthodes pour la motivation du personnel pour atteindre


un résultat (rendement ; ventes ; qualité des travaux)
 La mise en place d’une organisation spécifique à la maintenance
 La responsabilisation de tous les échelons hiérarchiques
 Une sensibilisation et une motivation de l’ensemble du personnel
 Une analyse régulière des informations recueillies
 La formation du personnel

Le diagramme de PARETO ; la courbe ABC ou loi des 20-80 se résume comme suit :
Un faible nombre de facteurs explique la majorité des effets

Que permet l’analyse ABC et quels sont ses domaines d’application ?


 Identifier les causes les plus dominantes
 Séparer et hiérarchiser les problèmes coûteux
 Cibler les actions
Domaines : les stocks ; la qualité ; les pannes ; les clients/les abonnés

Quelle est la définition de l’arbre des causes ? donner un exemple


Représentation graphique sous forme d’arbre d’une marche analytique qui suivant une logique
déductive à/p d’un événement indésirable cherche à identifier l’ensemble de ses causes
jusqu’aux composantes les plus élémentaires

Diagramme d’ISHIKAWA ou arbre de causes quel est son objectif ? décrire les
modalités de construction de ce diagramme
Objectif : rechercher et visualiser les causes d’un problème ou d’un disfonctionnement
Modalités de construction :
 Lister toutes les causes possibles
 Regrouper les causes en grandes catégories
 Dessiner le diagramme en visualisant les relations entre les causes dans chaque
catégorie
 Identifier les causes principales sur lesquelles on peut agir
Aide mémoire Examens professionnels 37

Quels sont les apports d’un logiciel de gestion de la maintenance : GMAO ?


 Connaissance approfondie des équipements sur le plan technique et géographique
 Associer des opérations de maintenance (gestion du personnel, gestion des pièces de
rechange, suivi et réalisation des activités)
 Analyse de l’activité de la maintenance (coût, historique des pannes)

Pourquoi une GMAO dans un service de maintenance ?


Parce qu’elle organise les ressources humaines et matériels nécessaires à cette fonction

Avant de se lancer dans une action d’amélioration de la qualité, il est indispensable de


conduire une étude de faisabilité. En quoi consiste cette étude de faisabilité ?
C’est le document qui démontre et justifie la faisabilité du projet en exposant la situation
actuelle ou les solutions retenues pour convaincre les décideurs de l’opportunité du projet ;
faciliter la planification des investissements et engager les procédures de consultation de
l’AIC

Avec la mise en place d’une véritable gestion à la maintenance ; de la planification des


interventions d’entretien préventif et curatif et du développement de la fiabilité des
installations ; quels sont les résultats qu’on peut attendre ?
 Des économies sur les coûts d’exploitation
 Des économies sur les investissements
 Une meilleure qualité de service

Que penser vous de la sous-traitance dans le domaine de la maintenance à l’ONEP ?


Quels sont les avantages et les inconvénients de la sous-traitance de la maintenance des
installations d’eau potable ?
Avantages
 Remédier à l’insuffisance qualitative et quantitative de la capacité de maintenance
 Améliorer la qualité de service
 Effectuer des opérations à des prix inférieurs à ceux de l’organisme donneur d’ordre
 Réduction des stockages de pièces de rechange
Inconvénients
 La garantie du respect du délai d’intervention
 L’assurance d’obtenir la qualité requise auprès du sous-traitant
 Difficultés au niveau de l’établissement des prix
 Le développement de la sous-traitance peut nécessiter un redéploiement des effectifs
et une augmentation de la qualification

Comment définit-on l’analyse AMDEC ?


L’AMDEC est une procédure systématique et bien définie pour évaluer et analyser les
différents modes de défaillance et causes de défaillance possibles dans un dispositif.
L’analyse des conséquences de ces défaillances possibles doit conduire à une conception
optimale, aux moyens de fabrication et aux systèmes des contrôles les plus adéquats 

Qu’est ce qu’un système de télégestion ?


C’est un système centralisé qui permet de superviser et de gérer un ensemble d’installations à
distance
Aide mémoire Examens professionnels 38

Citer quelques avantages liés à l’utilisation de la télégestion de certaines installations de


production d’eau potable
 Optimisation des moyens humains avec possibilité de redéploiement
 Contrôle et surveillance et commande à distance
 Contrôle et mesure en temps réel avec prise de décision, etc.

Qu’est ce qu’un système PERAX ?


Ce type concerne les installations équipées de systèmes PERAX qui permettent l’acquisition
de données, leur transmission et de petits automatismes. Ils doivent être raccordés aux
capteurs et aux actionneurs ou signalisations par un support de communication filaire ou
hertzienne.

Indiquer les informations nécessaires à faire figurer au niveau d’un rapport


d’intervention pour le suivi des dépenses de maintenance effectuées sur un équipement

Quelles principales idées donnez-vous aux responsables actuels de la fonction


maintenance pour décentraliser cette fonction à l’ONEP ?

Si vous êtes désignés responsable de maintenance dans une direction régionale quelles
sont les dispositions que vous allez entreprendre pour améliorer la fonction
maintenance ?
Aide mémoire Examens professionnels 39

PRETRAITEMENT  TRAITEMENT

Avant d’équiper une ressource en eau, quelles sont les différentes analyses d’eau à
effectuer, (très sommairement)
 Analyses physico-chimiques
 Analyses biologiques et bactériologiques
 Essais de traitabilité au laboratoire

Qu’est ce qu’un jar-test ? expliquer son utilisation


C’est un essai qui a pour objet de déterminer la nature et les doses probables du ou des
réactifs permettant de clarifier l’eau dans les stations de traitement

Pour une eau destinée à l’alimentation humaine, qu’entend-on par valeur minimale
requise (V.m.R) ?
C’est la valeur minimale qui au-dessous de laquelle il ne faut pas descendre

Quelles sont les opérations de pré traitement qu’on peut trouver au niveau d’une station
de traitement d’eau potable ?
Dégrillage ; dessablage ; débourbage ; déshuilage ; dégraissage ; tamisage ; aération ; pré
chloration

Qu’est ce qu’un dégraisseur ? déssableur d’une station d’épuration ?


 Un dégraisseur : appareil destiné à l’élimination de matières huileuses et des graisses
émulsionnées
 Un déssableur : procédé destiné à l’extraction des rejets industriels : graviers ; sables
et autres

Donner un procédé de traitement des boues rejetées par les stations de traitement :
lagunage

Dans quel cas on a recours aux débourbeurs ?


Si on a une eau boueuse dont la concentration est  2g/l

Donner les principales phases de traitement d’une eau de surface


Pré chloration ; coagulation/floculation ; décantation ; filtration ; post chloration 
(désinfection)

Citer quelques méthodes et produits pour la désinfection des eaux


 Méthodes : pré chloration ; chloration ; stérilisation
 Produits : le chlore sous différentes formes et l’ozone

Quels sont les réactifs couramment utilisés pour la désinfection de l’eau ?


le chlore sous différentes formes et l’ozone

A quelle : concentration le chlore gazeux est dissous dans l’eau ?


Entre 1 et 2g/l
Aide mémoire Examens professionnels 40

Citer les principaux avantages et inconvénients de la pré chloration


Avantages :
 Désinfection efficace
 Oxydation du fer et du magnésium : décoloration de l’eau
 Empêche la prolifération des algues
Inconvénients :
 Les dosages élevés augmentent les coûts du traitement
 Formation des THM (titre hydrotimétrique magnésien)

En matière de chloration, que signifient les termes : demande en chlore ; contre


pression ?
 La demande en chlore c’est la quantité de chlore qu’il est nécessaire d’introduire dans
l’eau pour qu’il reste une trace de chlore libre après un temps de contact bien
déterminé : demande en chlore = dosage de chlore – chlore résiduel total
 La contre pression c’est la pression d’eau chlorée elle doit être supérieure à la pression
du réseau

Citer les 3 réactifs de traitement couramment utilisés à l’ONEP


 Sulfate d’alumine
 Alginate
 Chlorure ferrique
 Charbon actif
 Chlore

Qu’est ce que le poly électrolyte et à quoi sert-il ?


 Réactif de traitement (floculant)
 Permet la constitution d’agglomérés de colloïdes

Quelles sont les principales étapes de la production et de la distribution de l’eau


potable ?
Pré traitement ; dosage et préparation des réactifs ; coagulation et floculation ; décantation ;
filtration

Quel est le rôle d’une station de traitement ?


 Retirer de l’eau toutes les substances dissoutes ou en suspension qu’elle contient
(clarification)
 Eliminer les germes dangereux (désinfection)

Décrire le schéma type d’une station de traitement (différentes phases de traitement)


Décrire à l’aide d’un schéma simplifié le processus de traitement d’une eau pour la
production d’eau potable
Pré traitement
Dégrillage coagulation-floculation décantation filtration désinfection
Pré chloration

Décrivez brièvement les étapes successives de coagulation et de floculation


 Ajout du coagulant, mélangeur rapide
 Coagulation : formation des particules microscopiques
 Floculation : formation des floques par l’agglomération des fines particules
Aide mémoire Examens professionnels 41

Quel est le rôle de la coagulation-floculation dans la chaîne de traitement d’une eau


superficielle pour la production d’eau potable ?
Regrouper les matières en suspension et les aider à se coller les unes contre les autres pour
former des floques plus denses et plus volumineux qui vont se décanter plus facilement et plus
rapidement (temps de séjour minimum dans les décanteurs)

Quelles sont les analyses de routine qu’un opérateur effectue habituellement pour
évaluer les performances d’un décanteur ? Turbidité ; PH

En cours d’exploitation, quelles sont les analyses à effectuer ? (préciser les principaux
paramètres à suivre)
PH ; chlore résiduel ; turbidité ; température ; bactériologie

Comment se fait le contrôle de la qualité d’eau au niveau du réseau de distribution ?


 Contrôle du chlore résiduel : utilisation du comparateur à chlore (quotidiennement)
 Analyses physico-chimiques et bactériologiques (périodiquement)

Que signifie la désignation : 001 ? choléra

Décrire le déroulement des opérations de rinçage et stérilisation d’une conduite


d’adduction d’eau potable
 Ouverture de toutes les vidanges et ventouses
 Remplissage de la conduite à faible débit
 Fermeture des vidanges l’une après l’autre dès sortie d’eau claire
 Injection de la quantité nécessaire du désinfectant
 Laisser temps de contact
 Rincer à l’eau claire
 Faire prélèvement par laboratoire ONEP

Quels sont les principaux procédés de dessalement ou de déminéralisation ?


 L’osmose inverse (RO)
 La distillation à détentes étagées (MSF)
 La distillation à multiples effets (MED)

Pourquoi le dessalement de l’eau de mer est une alternative coûteuse ?


 Consommation d’énergie importante
 Frais d’investissement élevés
 Le coût du m3 produit par dessalement reste supérieur au prix de revient classique
(3 à 10 fois plus)

Citer 3 centres où l’ONEP fait recours à la déminéralisation/dessalement, préciser la


nature du traitement
 Laâyoune : dessalement
 Boujdour : dessalement
 Tarfaya : déminéralisation
Aide mémoire Examens professionnels 42

DESINFECTION  CHLORE

Quelles sont les précautions et mesures techniques de point de vue sécurité qui doivent
être prises lors de l’aménagement d’un local d’entreposage du chlore gazeux ?
 Local loin de toute source de chaleur
 Ouverture des portes vers l’extérieur
 Commutateurs (ventilation/éclairage) à l’extérieur
 Pente de 2,5% du caniveau
 Fosse d’immersion pour les bouteilles de 50 kg
 Tour de neutralisation pour les tanks à chlore

Citer 2 types de protection contre les fuites


 Fosse d’immersion
 Tour de neutralisation

Quel est l’équipement qui permet de basculer un tank à chlore ?


Inverseur automatique

Quels sont les moyens de manipulation d’une bouteille de chlore ?


Un diable léger à pneu et munis de colliers ou de chaînes

Citer les 6 règles générales lors d’une intervention pour une fuite de chlore
1. Maintenir la fuite en phase gazeuse
2. Porter des lunettes de sécurité ; des gants en caoutchouc et des chaussures appropriées
3. Une autre personne prête à intervenir
4. Un appareil respiratoire doit être disponible à l’extérieur de la salle
5. Une trousse d’urgence anti-fuite
6. Une douche d’urgence et un poste de secours pour le lavage des yeux

Comment procéder pour vérifier qu’il n’y a pas de fuite de chlore ?


Avec une solution d’ammoniac il est facile de détecter des fuites possibles de chlore : le
chlore en présence de vapeur d’hydroxyde d’ammonium réagit pour former une fumée
blanche : le chlorure d’ammonium

Quel est le principe de fonctionnement d’un chloromètre ?


Le chlore gazeux est acheminé au chloromètre par l’intermédiaire de la conduite
d’alimentation. Une conduite d’eau sous-pression est nécessaire pour faire fonctionner
l’appareil. Le chlore chemine à travers différentes composantes du chlorateur pour finalement
être mis en contact avec l’eau et former une eau chlorée

Quels sont les deux systèmes de montage des chloromètres ?


 Le chloromètre est indépendant du récipient de chlore
 Le chloromètre est monté à proximité ou sur le récipient

Dans une installation de chloration qu’est ce qu’un hydro-éjecteur ?


C’est un appareil produisant l’évacuation du chlore gazeux au moyen d’un écoulement d’eau
animé d’une certaine vitesse
Aide mémoire Examens professionnels 43

Quels sont les différents modèles disponibles d’hydro-éjecteur ?


 Modèles à sonde
 Modèles standards
 Modèles SAS
 Hydro-éjecteur « haute pression »
 Hydro-éjecteur « très haute pression »

Quelles sont les causes probables lorsque le débitmètre du chloromètre n’indique aucun
passage de chlore ?
 Bouteille(s) de chlore épuisée(s)
 Robinet(s) de bouteilles fermé(s) fuite
 Robinet(s) de détendeur fermé(s) ou obturé(s)
 Vide insuffisant de l’hydro-éjecteur 
 Fuite entre chloromètre et hydro-éjecteur

Citer les principales opérations de maintenance préventive à effectuer sur un poste


chloration
 Contrôle visuel de l’étanchéité
 Nettoyage : filtre d’eau motrice ; robinet détendeur ; tube de mesure du débitmètre ;
coulisseau ; convergent et divergent de l’hydro-éjecteur; clapets anti-retour du
chloromètre et de l’éjecteur
 Révision générale : démontage complet ; nettoyage et inspection des pièces ;
changement des joints et flexibles ; contrôle de pompe de surpression ; inspection de
la canne d’injection ; remontage et essai de fonctionnement
Aide mémoire Examens professionnels 44

MARCHES

Quels sont les différents types de marchés ?


 Marché passé après appel d’offres ou adjudication (ouvert ou fermé)
 Marché passé par entente directe (de gré en gré)
 Marché cadre
 Marché négocié

Quelles sont les différentes formes de lancement d’un appel d’offres ?


Citer les différentes formes d’appel d’offres et de consultation prévues par la
réglementation marocaine des marchés publics
 AO restreint
 AO avec présélection
 Marchés sur concours
 Marchés négociés

Qu’est ce qu’une consultation par entente directe ?


Consultation d’une seule entreprise

Qui donne l’accord pour une consultation directe ?


Le directeur général

Qu’est ce qu’un marché cadre ?


 Marché sur une période de cinq ans pour la réalisation d’une même prestation
(fourniture d’un produit, réparation de fuites et casses)
 Marché d’une année renouvelable par tacite de reconduction, on peut fixer un
minimum/maximum annuel

Que permet un marché cadre ?


 Maîtrise des dépenses
 Eviter les procédures répétitives

Quelles sont les caractéristiques d’un marché cadre ?


 Montant Max
 Délai annuel/tacite de reconduction
 Révision des prix
 Garantie

Quelle différence entre un marché et un marché-cadre ?


 La durée d’un marché est fixe ; la durée d’un marché-cadre peut être renouvelable par
tacite de reconduction
 Le marché fixe la totalité des prestations à réaliser, le marché-cadre ne fixe que le
minimum et le maximum

Quelles sont les différentes phases d’élaboration d’un cahier de charge pour
l’automatisation d’une installation de production d’eau potable ?
Aide mémoire Examens professionnels 45

Rappeler la procédure adoptée pour élaborer un marché


Quelles sont les étapes du processus de passation des marchés ?
 Dégagement des crédits nécessaires
 Préparation des dossiers d’appel d’offre
 Lancement d’appel d’offre
 Etablissement de la décision des membres de la commission d’ouverture des plis et
jugement
 Etablissement d’un PV d’ouverture des plis
 Ouverture des plis
 Etablissement d’un rapport de jugement
 Présenter le RJ devant la commission de jugement et signature PV
 Etablir un marché avec l’adjudicataire, signé et enregistré par ce dernier
 Faire approuver les marchés par les autorités d’approbation
 Notifier cette approbation par ordre de service

Rappeler les différentes étapes d’exécution d’un marché en précisant les pièces
nécessaires
 Commencement des prestations : notifié par un ordre de service
 Au fur et à mesure de l’avancement des travaux on établit des décomptes provisoires
mensuels
 A la fin des travaux on procède à la réception provisoire : on établit un dossier qui
comprend : décompte définitif ; note de présentation du décompte définitif ; PV de
réception définitive.

Que faire en cas de non-respect par le titulaire des clauses d’un marché ?
En cas de défaillance d’une entreprise adjudicataire d’un marché d’un marché, quelle
est la procédure à adopter ?
On lui applique les mesures coercitives prévues par l’article N° 35 du décret N° 209-65 du 23
Joumada II 1385 (19/10/65) mise en demeure-résiliation

Quels sont les principaux textes réglementant la passation des marchés publics au
Maroc ?
 Le décret 209-65 du 23 Joumada II 1385 (19/10/65) modifié par décret N° 154-68 du
5 Joumada I 1388 (31/7/68)
 Le décret 2-98-482 du 11 Ramadan 1419 (30/12/98)
 Le CPC (cahier des prescriptions communes défini par la circulaire N° 2/1242/DNRT
du 13/7/87

 Quel est l’objectif de joindre à l’appel d’offres pour les matériels, l’analyse physico-
chimique de l’eau de la ressource ?
Pour permettre aux soumissionnaires de proposer les matériaux optimums

Quel est le taux de la TVA qui est appliqué pour les marchés de travaux et les marchés
d’études ?
 Travaux : 14 %
 Etudes : 20 %

Que prévoit la réglementation marocaine des marchés sur les délais d’option des offres ?
90 jours à compter de la date de l’ouverture des plis
Aide mémoire Examens professionnels 46

Qu’est ce qu’une réception : provisoire ; définitive, quand est ce quelles sont


prononcées ?
 Réception provisoire : à l’achèvement des travaux l’entrepreneur est tenu d’aviser
l’ingénieur chargé du suivi des travaux, et il est procédé à la réception provisoire de
ces travaux en présence de l’entrepreneur et on établit un PV de réception provisoire.
 Réception définitive : après expiration du délai de garantie et si les travaux ne
présentent aucune anomalie il est procédé à la réception définitive dans les mêmes
conditions que pour la réception provisoire.

Qu’est ce que la garantie décennale ?


Garantie de 10 ans sur les constructions en génie civil.

Pour le jugement des offres relatives à une étude, quelles astuces pour écarter des offres
d’études de qualités médiocres ?
 Référence technique dans le domaine
 Dossier administratif incomplet

Trouver un compromis entre la qualité technique de l’étude et la meilleure offre


financière.
La meilleure offre financière c’est la moins disante
Aide mémoire Examens professionnels 47

ASSAINISSEMENT

Définition : collecte ; évacuation et rejet des eaux pluviales ; des aux usées ou des déchets
solides

Les eaux usées sont classées selon leur origine et leur composition ; citer 3 types des eaux
usées
 Ménagères
 Résiduaires artisanales
 Industrielles

Station d’épuration :
Installation destinée à épurer les eaux collectées par le réseau d’assainissement avant leur rejet
dans le milieu naturel

L’épuration des eaux on distingue 2 phases :


 L’épuration physique
 L’épuration biologique

Quel est le type d’écoulement généralement rencontré dans les réseaux


d’assainissement ?
Ecoulement à surface libre

Donner les différents types de réseaux d’assainissement


 Unitaires
 Séparatifs
 Mixtes
 Non gravitaires
 Non collectifs

Qu’est ce qu’un réseau séparatif et réseau unitaire (en assainissement) ?


 Réseau séparatif : ne reçoit que les eaux usées domestiques et industrielles
 Réseau unitaire : reçoit les eaux usées domestiques ; industrielles et pluviales

Citer les plus importants critères qui sont pris en considération pour le choix entre un
réseau séparatif ou unitaire
 Comparaison technico-économique entre un double réseau (eaux usées ; eaux
pluviales) et une usine d’épuration pour les eaux usées uniquement ET un réseau
unitaire mais une usine d’épuration plus importante pour le traitement du mélange
(eaux usées/eaux pluviales)
 Prise en considération de la pluviométrie de la région

Quels sont les différents tuyaux utilisés dans le réseau d’assainissement ?


Béton armé ; amiante de ciment ; tuyaux de grès ; PVC

Comment doit être posé un réseau d’eau potable par rapport au réseau
d’assainissement ? Quelles : précautions doivent être prises ?
Le réseau d’eau potable doit être posé au-dessus du réseau d’assainissement. En cas de risque
d’infiltration (au niveau des joints) poser des fourreaux de protection
Aide mémoire Examens professionnels 48

Quelle est l’importance de l’assainissement ?


L’assainissement constitue une partie fondamentale du cycle de l’eau puisqu’il met en relation
le milieu récepteur et le milieu urbain à travers l’évacuation des eaux pluviales et les eaux
usées

Quel est le rôle actuel de l’ONEP dans le domaine de l’assainissement ?


En partenariat avec les collectivités, l’ONEP
 Elabore les études de schémas directeurs d’assainissement
 Mobilise les financements
 Réalise les ouvrages
 Exploite pour le compte des communes (convention de co-gestion)

Comment voyez-vous ce rôle dans le futur ?

Pourquoi l’ONEP intervient-il dans le secteur de l’assainissement ?


 Menace de dégradation des ressources en eau
 Exigence des bailleurs de fonds
 Impératifs économiques : réduire les coûts (gestion eau et assainissement)
recommandation CSEC

Peut-on utiliser les eaux usées ?


Oui, pour l’arrosage ; l’irrigation, le recyclage

Quelles sont les villes du royaume dont les eaux usées sont traitées ?
benslimane ; bouznika

Les villes où l’ONEP a signé un contrat de gestion de l’assainissement avec les


communes locales sont :
benslimane ; khénifra ; mrirt ; taourirt ; aïn taoujtat ; smara ; tafoughalt ; azilal ; elgara ;
benahmed ; guelmim ; sidi elmokhtar ; kalaât sraghna ; kalaât maggouna ; outat el haj ; dar al
kaddari ; el aroui ; rissani ; bouârfa ; zayou ; drarka

Méthodes de curage :
Curage :
 Manuel
 Avec boulet
 Par hydrostat
 Hydrodynamique
 Par chasse d’eau
 Mécanique
Aide mémoire Examens professionnels 49

POLLUTION

Quelles sont les principales sources de la pollution ?


 Rejet urbain
 Rejet industriel
 Rejet agricole

Quelles sont les ressources en eau qui sont les plus exposées à la pollution et à la
contamination ?
Les ressources de surface, pour les protéger il faut contrôler les rejets industriels et autres qui
peuvent les polluer

Détection de la pollution :
 Absence de chlore
 Pollution décelée par les abonnés

Mesures à prendre en cas de pollution


 Isoler immédiatement le tronçon suspect
 Information du laboratoire régional et central
 Recherche de l’origine de la contamination
 Information de la hiérarchie
 Sensibilisation de la population pour faire bouillir l’eau
 Renforcement des contrôles de qualité
 Suppression de l’origine de la contamination et rinçage (stérilisation) des conduites

Peut-on éviter la pollution des eaux ?


Oui : en vue d’empêcher une pollution des eaux naturelles par les eaux usées ; ces dernières
doivent être collectées par les égouts et acheminées vers des stations d’épuration.

Quel est le but d’une enquête sanitaire ?


 Evaluer les risques de pollution autour des captages
 Déterminer l’origine de la pollution

Expliquer la notion « périmètre urbain » d’une ressource d’eau potable


Le périmètre de protection d’une ressource en eau est défini de telle manière à protéger la
ressource en eau contre tout risque de pollution en interdisant les rejets industriels, activités
agricoles (engrais, pesticides, etc.) rejets domestiques, …etc.

C’est quoi la pollution atmosphérique ?


Toute modification de l’état de l’air provoqué par les gaz toxiques ou corrosifs : les fumées ;
les vapeurs ; la chaleur ; les poussières ; les odeurs ou tout autre polluant, susceptible
d’entraîner une gêne ou un danger pour la santé des personnes ou des dommages à
l’environnement
Aide mémoire Examens professionnels 50

CORROSION

Définition : c’est la détérioration d’un métal à cause d’une réaction avec son milieu
environnant.

Donner quelques mesures pour lutter contre la corrosion d’un équipement métallique
Comment protéger une conduite contre la corrosion ?
Quels sont les moyens de lutte contre la corrosion ?
 Protection passive : par peinture spéciale (époxy par exemple) ; tout autre revêtement
 Protection active : protection cathodique

Quels sont les différents types de recouvrements utilisés dans la protection contre la
corrosion ?
 Peinture
 Manche en plastique : polyéthylène
 Béton

Comment définit-on la protection passive d’un métal d’une canalisation en contact avec
un milieu conducteur (eau ou sol) pour éviter la corrosion ?

Quelle est la différence entre la corrosion chimique et la corrosion électrochimique ?


 La corrosion chimique consiste à une attaque du métal par le milieu environnant
 La corrosion électrochimique est consécutive à la circulation d’un courant électrique
créé par le système formé par un ou des matériaux métalliques et le sol

Décrire très sommairement le principe de la protection cathodique des conduites


La protection cathodique consiste à obliger un courant électrique à s’écouler à/p des anodes
vers le tronçon de la conduite (en béton précontraint ou en acier à protéger contre la
corrosion) en transformant ce tronçon en une cathode.

En quoi consiste la protection cathodique et quelles sont ses différentes techniques ?


 Elle consiste à amener par des moyens extérieurs et artificiels l’ensemble de la surface
extérieure du métal à un potentiel suffisamment négatif pour rendre le tube
entièrement cathodique et supprimer tout risque de corrosion.
 Il existe deux techniques de protection cathodique
par anode sacrificielle
par soutirage de courant

Des éléments suivants qui est le plus exposé à la corrosion (donner classement) Zinc ;
Cuivre ; Fer ?
Zinc ; Fer ; Cuivre

Quel type de protection peut-on prévoir pour une conduite en BP ou en PVC à poser
dans un terrain agressif ?
 Conduite BP : protection cathodique ou par manche polyéthylène au niveau des points
singuliers
 Conduite PVC : aucune protection n’est nécessaire (pas d’acier)
Aide mémoire Examens professionnels 51

Quelle est la différence entre la fonte et l’acier ?


La fonte et l’acier sont tous les deux des alliages de fer et de carbone,
 L’acier a une teneur en carbone inférieur à 2%
 La fonte a une teneur en carbone supérieur à 5%
Aide mémoire Examens professionnels 52

ENVIRONNEMENT

Pourquoi on parle beaucoup de la préservation de l’environnement ?


Pour protéger les ressources naturelles de l’eau

Quel est le rôle du conseil national de l’environnement ?


 Stabiliser la dégradation de l’environnement
 Etablir un ensemble d’indicateurs de l’environnement
 Définition de la priorité au niveau des 4 secteurs : eau ; déchets ; air ; sol.
 Atteindre d’un ensemble d’objectifs de qualité
 Proposer un corps de recommandations d’ordre général.

Quelles sont les conséquences de la sécheresse ?


 Sur l’eau potable : 
 Sur l’agriculture :
 Sur le monde rural : exode rural
 Sur l’économie du pays : menace de l’accroissement du pays

Quel est le rôle des citoyens pour préserver l’environnement ?


Aide mémoire Examens professionnels 53

GESTION ADMINISTRATIVE

Donner un petit aperçu sur l’ONEP


Créé en 1972 c’est un établissement public à caractère industriel et commercial doté de
personnalité civile et l’autonomie financière placé sous la tutelle du ministère de l’équipement

Quel est le rôle principal de l’ONEP ?


Le rôle principal de l’ONEP consiste à approvisionner la population en eau saine répondant
aux normes de potabilité et en quantité suffisante

Expliquez les principales missions de l’ONEP


 Planifier l’approvisionnement en eau potable du royaume et la programmation des
projets

 Etudier l’approvisionnement en eau potable et assurer l’exécution des travaux des


unités de production et de distribution

 Gérer la production d’eau potable et assurer la distribution pour le compte des


communes qui le souhaitent

 Contrôler la qualité des eaux produites et distribuées et la pollution des eaux


susceptibles d’être utilisées pour l’alimentation humaine

 Assister en matière de surveillance de la qualité de l’eau

 Participer aux études, en liaison avec les ministères intéressés, des projets de textes
législatifs et réglementaires nécessaires à l’accomplissement de sa mission

En quoi consiste l’activité de la planification de l’ONEP ?


 L’approvisionnement en eau du royaume
 L’étude ; la réalisation et la gestion des adductions d’eau potable
 La gestion de la distribution d’eau dans les communes qui la demandent
 L’assistance technique en matière de surveillance de la qualité de l’eau
 Le contrôle de la qualité des eaux et la protection des ressources en eau susceptibles
d’être utilisées pour l’alimentation humaine

Quel est le rôle à l’ONEP des directions : centrales ; régionales ; provinciales et des
centres ?
Les directions centrales sont chargées
 Des aspects stratégiques et politiques de planification
 De recherche des moyens d’allocation de ressources
 De suivi des grands travaux
 L’appui aux directions régionales
 Le suivi et le contrôle de l’activité des régions

Les directions régionales sont chargées


 De la planification et de la programmation des opérations inter-provinciales
 L’évaluation des plans d’action et l’encadrement
Aide mémoire Examens professionnels 54

Les directions provinciales sont chargées de l’encadrement quotidien et le suivi des centres
qui leurs sont rattachés

Les centres assurent la production et le traitement ; la distribution et la gestion des abonnés


Le CDC représente l’ONEP et assure tous les contacts avec les autorités locales

Citer les neufs directions régionales de l’ONEP


 Dir régionale sud Agadir
 Dir régionale Tensift Marrakech
 Dir régionale Centre Khouribga
 Dir régionale sud Kenitra
 Dir régionale de la cote Atlantique Rabat
 Dir régionale Centre Nord
 Dir régionale Orientale Oujda
 Dir régionale Provinces sahariennes
 Dir régionale Centre sud Meknès

Quelle est la procédure réglementant l’attribution des primes de panier et d’entretien ?


 La prime d’entretien : aux agents d’entretien des installations techniques
 La prime de panier : aux agents de quart, pompistes…

Quelles sont les perspectives de l’ONEP en milieu urbain ?


 Poursuivre les efforts en matière de planification, mobilisation et gestion des
ressources en eau
 Suivre l’évolution de la demande en eau
 Faire passer le pourcentage de la population urbaine ayant l’eau à domicile de 90 %
actuellement à 98 % à l’horizon 2020
 Poursuivre les programmes de réhabilitation des ouvrages pour améliorer les
rendements des réseaux (63 % actuellement à 80 % l’an 2020)
 Promouvoir l’accès à une eau saine et à des conditions satisfaisantes d’assainissement
collectif et individuel
 Protéger les ressources en eau contre la pollution

Quel est le rôle actuel de l’ONEP dans le domaine de l’AEP rurale ?


Le programme PAGER a été entamé en 1995 pour permettre à 80 % de la population rurale
d’avoir accès à une eau potable au bout d’une décennie

Comment voyez-vous ce rôle dans le futur ?

Qu’est ce que le PAGER ?


Programme d’approvisionnement groupé en eau potable des populations rurales soutenu par le
PNUD et de nombreux bailleurs de fonds internationaux (fonds Koweïtien ; programme
MEDA de l’union européenne….) . Il concerne 31.000 localités, soit environ 11 millions
d’habitants. Il repose sur la décentralisation et la participation active des communautés locales

PAGER : concerne 11 millions d’habitants, coût : 10 milliards de DH. Composante


ONEP concerne AEP des BF de 2,4 millions d’habitants, coût : 3,5 milliards de DH
Aide mémoire Examens professionnels 55

Quel est votre avis sur la privatisation de l’ONEP ?

Quel est le rôle de l’assemblée des représentants (parlement) ?

Quel est le nombre de sessions parlementaires par année ? deux

A qui revient la responsabilité de la gestion du service de l’eau dans un centre donné ?


Au chef de centre

Dresser la typologie des clients de l’ONEP


 Nature de l’abonné : particulier ; administration publique ou collectivité locale
 Qualité de l’abonné : propriétaire ; locataire ; entrepreneur ; personne mandatée
 Type de branchement : nouveau normal ; nouveau provisoire ; déjà installé
(réabonnement) ; nouveau social

Quelle différence y-a-t-il entre abonnement et réabonnement ?


 Abonnement : sur branchement nouveau
 Réabonnement : sur branchement déjà installé

Qu’est ce que le branchement provisoire ?


Branchement accordé à un entrepreneur pour les besoins du chantier ; le compteur sera déposé
dès la fin des travaux

Citer les différents cas de résiliation d’un abonnement


 Résiliation normale
 Résiliation d’office

A quoi sert le relevé contradictoire d’index des compteurs ?


 Enregistrement des quantités produites : énergie et réactifs consommés ; taux de m3
produits par jour
 Relevés contradictoires des consommations : à la fin de chaque mois, un relevé
contradictoire est effectué à l’entrée des réservoirs de la régie conjointement par le
chef de la station de l’ONEP et par un agent habilité de la régie

Comment redresser les consommations d’eau et pourquoi ?

Quelle est la procédure de recouvrement des quittances pour les particuliers ?

Quels sont les avantages d’un branchement social ?


Aide mémoire Examens professionnels 56

INFORMATION

Qu’est ce que l’information ?


Action de donner connaissance d’un fait

Quels sont les différents sens de la circulation de l’information ?


Quelles sont les différentes natures d’information ?
 Information montante
 Information descendante
 Information latérale

Quels sont les rapports entre la communication, l’expression orale et le comportement ?


La communication est le lien indispensable entre l’information, la décision et l’action

Quelle est la différence entre expression orale et comportement ?


 Expression orale : manifestation d’une pensée ; d’un sentiment par langage ; corps ;
visage ; art
 Comportement : manière d’agir ou de se comporter

Quels sont les différents moyens pour information de la population en cas de coupure
d’eau programmée ?
Presse ; crieur public ; porte à porte ; affichage

Citer les titres de cinq quotidiens nationaux en langue arabe ou française ?


Le matin ; l’opinion ; al bayane ; al ittihad al ichtiraqui ; al alam

Quelles sont vos lectures préférées ?

Qu’est ce qu’un système d’information géographique : SIG ?


Aide mémoire Examens professionnels 57

INFORMATIQUE

Donner les trois principaux constituants d’un ordinateur


 Ecran
 Clavier
 Unité centrale

Citer les différentes fonctionnalités de D base 4


 Gestion des fichiers clients
 Factures
 Stocks
 Données d’études et statistiques

Donner 3 logiciels travaillant sous Windows


 Word
 Excel
 PAO
Aide mémoire Examens professionnels 58

BUDGET

Quelle est la différence à l’ONEP entre le budget de renouvellement et le budget de


fonctionnement ?

Lister les principales désignations des rubriques du budget de renouvellement des


centres ONEP gérés par la direction maintenance au profit des directions régionales

GESTION DES STOCKS

En matière de gestion des approvisionnements qu’est ce que le taux de couverture ?


C’est le nombre de consommations, moyenne assurée par les stocks si tout approvisionnement
cesse
Stock moyen/consommation moyenne mensuelle

Comment est calculé le coût du stockage ? (coût d’un produit en stock)

Qu’est ce qu’une rupture de stock d’un produit ? Comment l’éviter ?


Epuisement d’un produit au niveau du stock (par forte consommation ou faute de
renouvellement du stock) pour l’éviter bien programmer les consommations et constituer un
stock minimum de sécurité

Que signifie « matériel codifié » (gestion des stocks) ?


Matériel non consommable :
 Les produits de traitement
 Le matériel d’eau et de branchement
 Les compteurs
 Les carburants

Que signifie « matériel non codifié » (gestion des stocks) ?


Matériel consommable :
 Outillage
 Pièces mécaniques et pompes
 Electricité
 Quincaillerie
 Droguerie
 Matériel de construction
 Bois et divers
Aide mémoire Examens professionnels 59

ANNUAIRE AMEPA

REGIES :
 REDAL : Régie autonome intercommunale de distribution d’eau d’électricité et
d’assainissement liquide
 RADEEF : Régie autonome de distribution d’eau d’électricité de la ville de Fès
 RADEES : Régie autonome de distribution d’eau d’électricité de la ville de Safi
 RAID : Régie autonome intercommunale de distribution d’eau d’électricité de la
province de Tanger
 RADEETA : Régie autonome de distribution d’eau potable de la ville de Taza
 RADEET : Régie autonome de distribution d’eau potable de la ville de Béni-mellal
 RADEEMA : Régie autonome de distribution d’eau potable de la ville de Marrakech
 RAK : Régie autonome de distribution d’eau potable de la ville de Kenitra
 RADEEJ : Régie autonome de distribution d’eau potable de la ville d’El Jadida
 RAMSA : Régie autonome de distribution d’eau potable de la ville d’Agadir
 RADEEC : Régie autonome de distribution d’eau potable de la ville de Chaouia
 RDE : Régie de distribution de la zone côtière (Tétouan et zone côtière)
 RADEEO : Régie autonome de distribution d’eau potable de la ville d’Oujda
 RADEEN : Régie autonome de distribution d’eau potable de la ville de Nador
 RADEEM : Régie autonome de distribution d’eau potable de la ville de Meknès
 RADEEL : Régie autonome de distribution d’eau potable de la ville de Larache

Représentations d’organismes internationaux :


 BAD : Banque africaine pour le développement
 Banque mondiale
 BID : Banque islamique pour le développement
 CFD : Caisse française pour le développement
 FEC : Fonds d’équipement communal
 GTZ :Deutsche gesellschaft fur technishe zummenaibeït
 OMS : organisation mondiale de la santé
 PNUD : programme des nations unis pour le développement
 USAUD : agence américaine pour le développement international
Aide mémoire Examens professionnels 60

STATISTIQUES D’EXPLOITATION (fin décembre 2000)

Personnel ONEP :

Cadres supérieurs : ………. 776

Maîtrise :………………….1738

Exécution :……………… 3829

Total. …………………….. 6343

Production
 
Volume : …………… 668 Millions de m3

Ventes d’eau

Volume : …………… 605 Millions de m3

Taux d’utilisation des installations de production : 56,3 % (98)


Consommation d’énergie électrique par m3 produit : 0,471 kWh/m3
Consommation de sulfate d’alumine par m3 traité : 26,5 g/m3
Consommation de chlore par m3 traité : 4,2 g/m3
Nombre de centres desservis par l’ONEP : 327
Nombre de centres déficitaires en pointe (99) : 30

Micro-entreprises : 87 (75 en activité ; 12 n’ont pas donné satisfaction)

Quels sont les différents clients de l’ONEP ? ; donnez les % des ventes à chaque type de
client
Répartition par client
 15 régies de distribution + LYDEC + REDAL : …...78,8%
 Gros clients : …………………………………………3,2%
 Abonnés des petits centres : ………………………...18,0%

Centres de distribution : ……………………………. 263


Nombre d’abonnés : …………………………… 680.303
 Débit équipé : en m3/s …………………………41,7
 Stations de traitement : ………………………...37
 Stations de déminéralisation et dessalement : …..8
 Laboratoires de contrôle de qualité : …………..46
Aide mémoire Examens professionnels 61

ANNEXE

P
: Energie potentielle de pression
g

V2
: Energie cinétique
2g

Z : Energie potentielle de situation

P : 6
Exemple : Quelle est la perte de charge provoquée par un coude à 90° en acier dit 2d (r/D = 1)
de 100 mm de diamètre ? traversé par un débit de 100 m3/h ?
Q m3/h
Formule pratique : Vm/s = 353,7
D2mm
100 V2
V = 353,7 = 3,54 m/s  = 0,64
1002 2g
Recherche du coefficient K
 = 90° coude acier
K2 = 0,242 K1 = 2
r/D = 1  100

K = 0,242  2 = 0,484

V2
Hj = K = 0,484  0,64 = 0,31 m
2g
L V2
Pertes de charge linéaires : Hj =  
D 2g
Exemple : calculer la perte de charge linéaire d’une conduite D = 0,1 m ; L = 100 m, en acier
débit = 100 m3/h, eau  = 1 cst
V. D 3,54  0,1
Nombre de Reynolds : Re = = = 0,354  106
 10 -6

K 0,05
Tuyauterie en acier K = 0,05 rugosité relative : = = 0,0005
D 100
L’abaque de Moody donne  = 0,018
100
Hj = 0,018   0,64 = 11,52 m
0,1
Aide mémoire Examens professionnels 62

P : 8 et 11
Exemple : Considérons l’installation de pompage représentée sur la figure 4 p : 10, Débit
nominal : 100 m3/h

* Calcul des pertes de charge à l’aspiration Hj1


V2
- Clapet de pied crépine  150 k=7 ; = 0,13.……….pdc = 0,91
2g
V2
- Coude 90° acier 3d  150 k = 0,33 ; = 0,13……pdc = 0,05
2g
V2
- Convergent 150/80 ; L = 4 (D0 – D1) ; k = 0,1 ; = 1,56……….pdc = 0,16
2g
2,20  15
- Tuyauterie acier  150 ; lg : 15 m = ……………pdc = 0,33
100
Hj1 = 1,45 m

* Calcul des pertes de charge au refoulement Hj2

V02
- Divergent 65/100 ; L = 5 (D1 – D0) ; k = 0,1 ; = 3,57 ; pdc = 0,36
2g
V2
- Vanne à opercule  100 ; k = 0,2 ; = 0,64 ; pdc = 0,13
2g
V2
- Clapet de retenue à battant  100 ; k = 1,5 ; = 0,64 ; pdc = 0,96
2g
V2
- 3 coudes 90° acier 3d  100 ; k = 0,43 ; = 0,64 ; pdc = 0,83
2g
V2
- Débouché de la tuyauterie ; k = 1 ; = 0,64 ; pdc = 0,64
2g
15  80
- Tuyauterie acier  100 ; lg : 80 m pdc = 12,00
100

Hj2 = 14,92 m
3
Pertes de charge totales Hj = 16,37 m arrondis à 17 m pour 100 m /h
Aide mémoire Examens professionnels 63

P :10

Lg développée 80 m

Coudes 3d  100

45 m
Vanne  100
Convergent 150/80 Clapet de non-retour  100
Coude 3d  150 Divergent 65/100

Lg développée 15 m 3m

Clapet de pied crépine  150

P :35

HAUTEUR DE
Aide mémoire Examens professionnels 64

Exemple : Débit mesuré = 80 m3/h


 Aspiration : conduite 150, vacuomètre piqué au niveau de l’axe de la pompe, valeur
lue = - 150 mmHg
 Refoulement : 100, centre du manomètre situé à 0,80 m au-dessus de l’axe de la
pompe, valeur lue = 4,2 bars

Calcul de la charge à l’aspiration :

P1 V12 P1
H1 = + ; = - 150  0,0136 = - 2,04 m
g 2g g

80 V12
V1 = 353,7  = 1,26 m/s ; = 0,08 m
2
150 2g

H1 = - 2,04 + 0,08

Calcul de la charge au refoulement :

P2 V22 P2
H2 = + ; = (4,2  10,20) + 0,80 = 43,64 m
g 2g g

80 V22
V2 = 353,7  = 2,83 m/s ; = 0,41 m
1002 2g

H2 = 43,64 + 0,41

Hauteur totale d’élévation de la pompe :

H = H2 – H1 = 43,64 + 0,41 – (- 2,04 + 0,08) = 46,01 m

 A l’aspiration : - 2,04 + 0,08 = -1,96 m représente la hauteur géométrique d’aspiration


augmentée des pertes de charge dans la conduite d’aspiration

 Au refoulement : 43,64 + 0,41 = 44,05 m représente la hauteur géométrique de


refoulement augmentée des pertes de charge dans la conduite de refoulement.

A 07 01 P : 55
Aide mémoire Examens professionnels 65

NPSH : NET POSITIVE SUCTION HEAD


CAPACITE D’ASPIRATION

Pat Ps
NPSHd = - - (Hgas + Hasp)
g g

36 m
Pat
= - 1,258 – 3 - 1,20
g
Pat
à l’altitude 800 m =

3m
g

10,33 – (0,0012  800) = 9,37 m

d’où NPSHd = 9,37 - 1,258 – 3 - 1,20 = 3,912 m Eau à 50 °C

NPSHr = 3,912 – 0,5 = 3,41 m

Température 0 4 10 20 30 40 50 60 80 100
Ps(m)
0,062 0,083 0,125 0,239 0,433 0,753 1,258 2,033 4,831 10,331
Tension de vapeur

P : 39
P1 Pv
Aide mémoire Examens professionnels 66

NPSHd = -  Z1 – Hj1
g g

P1 : Pression qui s’exerce sur la surface libre du liquide à l’aspiration


Pv : Pression correspondant à la tension de vapeur du liquide à la température de pompage
Z1 : Distance verticale entre la surface libre du liquide et l’axe de la pompe. Valeur positive ou
négative suivant que la pompe est en charge ou en aspiration
Hj1 : Pertes de charge dans la conduite d’aspiration

Exemple : Soit : A installer une pompe de 100 m3/h, dans un site montagneux à 1500 m
d’altitude. La pompe est située à 3 mètres au-dessus d’un bassin à l’air libre, la température de
l’eau est de 60 °C, les pertes de charge dans la conduite d’aspiration sont estimées à 0,60 m
pour 100 m3/h

Pb Pv
NPSHd = -  Z1 – Hj1
g g

Pb à 1500 m d’altitude = 634,2 mmHg


Masse volumique de l’eau à 60 °C :  = 983,2kg/m3 P(mmHg)  0,0136
Pv : Tension de vapeur de l’eau à 60 °C = 0,1992 bar H=
d

 P(bar)  10,20
Densité : d = H=
1000 d

Exprimons tous les éléments en m d’eau à 60 °C

Pb 634,2  0,0136
= = 8,77 m
g 0,983

Pv 0,1992  10,20
= = 2,07 m
g 0,983

NPSHd = 8,77 – 2,07 – 3 – 0,6 = 3,1 m

P : 40 et 41
Aide mémoire Examens professionnels 67

Pompe de surpression, alimentée par un réseau sous pression et refoulant dans un réservoir
sous pression
 Pression lue au manomètre sur l’aspiration : 3,2 bars  65
 Pression lue au manomètre sur le refoulement : 9,7 bars  50
 Situé à 0,60 m au-dessus de l’axe de la bride d’aspiration de la pompe
 Débit mesuré au compteur : 22 m3/h

P1 V12 1,84
H1 = + = 3,2  10,20 + = 32,80 m
g 2g 2g

P2 V22 3,112
H2 = + + Z2 = 9,7  10,20 + + 0,6 = 100 m
g 2g 2g

H =100 – 32,80 = 67,20 m

 50

compteur
22 m3/h

P2 = 9,7 bars
 65
0,60

P1 = 3,2 bars

P : 42

Groupe immergé, située à 83 mètres sous le sol, et refoulant dans une bâche de reprise :
Aide mémoire Examens professionnels 68

 Pression lue au manomètre sur le refoulement : 0,9bar


 Distance du manomètre au niveau de l’eau : 69 mètres
 Longueur développée de la tuyauterie entre le groupe immergé et la prise du
manomètre : 91 mètres en  80
P2 = 0,9 bar

7 m3 en 8 min
69 m

longueur développée de la conduite


 80 - 91 m

83 m
- Volume refoulé dans le bassin : 7 m3 en 8 minutes
7  60
- Débit de la pompe = 52,5 m3/h
8
2
P2 V2
- H= + + Z2 + Hj (de la pompe à la prise du manomètre)
g 2g

- longueur équivalente de tuyauterie pour calculer des pertes de charge :


91 m + 1,10 (coude) + 0,7 (vanne) = 92,80 m

15  92,80
Hj = = 13,92 m
100
2,902
H = 0,9  10,20 + + 69 + 13,92 = 92,53 m
2g

Pertes de charge exprimées en longueur équivalente de tuyauterie droite en m

 de Cl de pied Coude à 90° Coude à 90° Vanne à passage Clapet de


tuyauterie crépine à visser à brides direct retenue
Aide mémoire Examens professionnels 69

25 4 1 - - 6

32 5 1,3 - - 7

40 7 1,6 - - 8

50 9 2 0,7 0,5 10

65 11 2,6 0,9 0,6 10

80 15 3,2 1,1 0,7 10

100 20 4 1,4 0,9 12

125 26 - 1,7 1,1 15

150 34 - 2,1 1,4 18

200 46 - 2,6 1,8 24

PUISSANCE (document GRUNDFOS)

P1 = P entrée moteur
P2 = P sortie moteur
Aide mémoire Examens professionnels 70

P2 = P3
P3 = P entrée pompe

P4 = P sortie pompe

Puissance moteur :
P1 = U I en courant continu P1 : puissance en W
P1 = UI cos  en courant alternatif monophasé U : tension en V
P1 = UI 3 cos  en courant alternatif triphasé I : intensité en A

Puissance hydraulique :
QHd P3 et P2 : puissance en kW
P2 = P3 = Q : débit en m3/h
367  : rendement
H : hauteur en m
d : densité

La puissance P2 = P3 à l’arbre moteur est donnée par les courbes (voir guide de sélection ou
la brochure détaillée des pompes immergées)

QHd
P4 =
367
P3
 moteur =  global =  moteur   hydraulique
P1

P4
 hydraulique =
P3

Unités :
Pressions
1 bar = 105 Pascals = 105 N/m2 = 1hpz = 1,02 kg/cm2
1 bar = 10 mCE

Puissance
1 CH = 0,736 kW
1kW = 1,36 CH
Force
1 N = 0,102 kg
1kgp = 9,81 N

Soit : A alimenter un enrouleur à partir d’une rivière 


Q = 65 m3/h, pression à l’entrée de l’enrouleur : 9,2 bars.

Détermination de la hauteur :
Z2 – Z1 = 3,20 + 34 = 37,20 m
Aide mémoire Examens professionnels 71

10,2 (P2 – P1) = 10,2 (9,2 – 0) = 93,84 m

Hj1 : tuyauterie d’aspiration  125


 Longueur tuyauterie……….12,00 m
 1 clapet de pied crépine……26,00 m
 1 coude………………………1,70 m

Longueur équivalente…… = 39,70 m

2,50  39,70
Hj1 = = 0,99 m
100
Hj2 : tuyauterie de refoulement  100
 Longueur tuyauterie……….. .430,00 m
 1 clapet de non-retour…….…..12,00 m
 2 vannes………………………. 1,80 m
 6 coudes………………………. 8,40 m

Longueur équivalente……. = 452,20 m

7  452,20
Hj2 = = 31,65 m
100
Hauteur à fournir : 37,20 + 93,84 + 0,99 +31,65 = 163,68  164 m

On recherche une pompe capable de fournir 65 m3/h à 164 m


Pompe sélectionnée 80 FP 4L A (avec roues recoupées)
Pour ce point le rendement  est de 0,71
65  164  1
 Puissance absorbée pompe = = 40,91 kW
367  0,71

Moteur sélectionné 45kW ; rendement moteur 0,91

164  1

Consommation du groupe = = 0,692 kW/m3
367  0,71 0,91

Vérification des conditions à l’aspiration :


Pour ce point de fonctionnement, le NPSH requis est de 3 m
NPSH disponible = 10 – 3,20 – 0,99 = 5,81 m
NPSH disponible est largement suffisant
5,81 m  3 m + 0,5 à 1 m

Remarque : la conduite de refoulement étant très longue, il est intéressant de regarder


l’incidence d’une tuyauterie de diamètre supérieur sur l’évolution des pertes de charge.
Hj2 : tuyauterie de refoulement  125

 Longueur tuyauterie…………. 430,00 m


Aide mémoire Examens professionnels 72

 1 clapet de non-retour………….15,00 m
 2 vannes…………………………2,20 m
 6 coudes………………………. 10,20 m

Longueur équivalente………= 457,40 m

2,50  457,40
Hj2 = = 11,43 m
100

La hauteur à fournir devient : 37,20 + 93,84 + 0,99 +11,43 = 143,46  143,50 m

Pompe sélectionnée 80 FP 3L (roues pleines)


Pour ce point le rendement est de 0,73
65  143,50  1

Puissance absorbée pompe = = 34,82 kW
367  0,73

Moteur sélectionné 37 kW rendement moteur 0,905

143,5  1

Consommation du groupe = = 0,592 kW/m3
367  0,73  0,905

Z2
P2 = 9,2 bars

6 coudes
Aide mémoire Examens professionnels 73

lg : 430 m

34 m
Z0
1 coude

3,20 m
lg : 12 m

Z1

D1
D2 = D1/2
V1 = 2 m/s
K = 35
P2 = ?
P1 = 3 b

Q = V 1  S1 = V 2  S2
Aide mémoire Examens professionnels 74

D12 D22 D12


V1  3,14 = V2  3,14  V1  D1 = V2 
2
 V2 = 4  V1
4 4 4

P1 V12 P2 V22 V12


+ + Z1 = + + Z2 + K
g 2g g 2g 2g

V12 V22 V12


P1 + = P2 + +K
2 2 2

V12 16V12 V12


P2 = P1 + - - 35
2 2 2

V12
P2 = P1 + 1 – 16 – 35
2

P2 = 300.000 + 500  4 - 50 = 200.000 Pa = 2 bars = 20 mCE

 ah
2
S =πr -
2π 2

 0,15 
Sinus = = 0,25 ; = 14,5° = 0,2527 rad
2 0,6 2
H  r = 0,6m
 h
Cos = = 0,9682  H = 0,580 m
2 0,6
0,3  0,580
S = (0,6)  0,2527 –
2
= 0,004 m2
2
Aide mémoire Examens professionnels 75

a = 0,3 a = 0,3 a = 0,3m

CONDUITES POSEES EN PENTE

F = P (sin - tg cos )

y
f

F

x

F/x = 0 = P sinus - f sinus + F = 0

F/y = 0 = f cos - P cos = 0

P cos
f=
cos
P cos
P sinus -  sinus + F = 0 ; F = P sinus - P tg cos
cos

F = P (sinus - tg cos)

PS
/2 
Aide mémoire Examens professionnels 76

Fr
Fr = 2PS sinus/2 PS

Vous aimerez peut-être aussi