Vous êtes sur la page 1sur 6

I- Onduleur:

Un onduleur est un dispositif d'électronique de puissance permettant de générer des


tensions et des courants alternatifs à partir d'une source d'énergie électrique de tension
continu. C'est la fonction inverse d'un redresseur. L'onduleur est un convertisseur statique de
type continu/alternatif.

II- Principe:
Les onduleurs sont basés sur une structure en pont en H, constituée le plus
souvent d'interrupteurs électroniques tels que les IGBT, transistors de
puissance ou thyristors. Par un jeu de commutations commandées de manière
appropriée (modulation de largeur d'impulsion), on module la source afin d'obtenir
un signal alternatif de fréquence désirée.

Il existe deux types d'onduleurs : les onduleurs de tension et  les onduleurs de courant. On
distingue aussi les onduleurs autonomes ;  non autonomes ; hybrides.

1-   Onduleurs autonomes:

Un onduleur autonome délivre une tension avec une fréquence soit fixe, soit ajustable par
l'utilisateur. Il n'a pas toujours besoin de réseau électrique pour fonctionner. (Par exemple un
convertisseur de voyage que l'on branche sur la prise allume-cigare d'une voiture utilise le 12
V continu du véhicule pour générer du 120 ou 230 V, alternatif en 50 ou 60 Hz) ;

Onduleur autonome.
2- Onduleurs non autonomes:

Un onduleur non autonome est un montage redresseur tout thyristors  qui, en commutation


naturelle assistée par le réseau, auquel il est raccordé, permet un fonctionnement en
onduleur (par exemple : par récupération de l'énergie lors des périodes de freinage dans les
motrices électriques). À la base du développement des entraînements statiques à vitesse
variable pour moteurs à courant continu et alternatif, cyclo-convertisseurs, onduleurs de
courant pour machines synchrones et asynchrones, jusqu'à des puissances de
plusieurs Mégawatt, ce type de montage est progressivement supplanté, au profit de
convertisseurs à IGBT ou GTO.

Onduleur non autonome.

3- Onduleurs hybrides :

Les onduleurs hybrides ou intelligents sont une nouvelle génération dédiée aux
applications d'énergie renouvelable pour l'autoconsommation et en particulier
pour les panneaux solaires photovoltaïques (onduleur solaire). L'énergie des
panneaux solaires photovoltaïques est active seulement pendant la journée et
essentiellement lorsque le Soleil est au zénith (point d'intersection de la verticale du
panneau et du soleil) : elle est donc fluctuante et non synchronisée avec la
consommation des habitations. 
De ce fait, il est nécessaire de stocker l'excédent de production avant utilisation.

Boitier onduleur hybride IMEON Energy.


III- Applications :
L'onduleur est l'un des montages les plus répandus de l'électronique de puissance ; il a de
multiples applications :

1. Les alimentations de secours.


2. Les alimentations sans interruption.
3. Le raccord des panneaux solaires au réseau électrique.
4. Les nombreux dispositifs nécessitant de fonctionner à une fréquence spécifique.
a. Les générateurs d'ultrasons ou d'électricité utilisés dans le domaine médical.
b. L’alimentation des lampes dites à cathode froide pour le rétro-éclairage des
afficheurs à cristaux liquides
5.  Les variateurs de vitesse des machines alternatives : la tension du réseau est
redressée puis un onduleur fabrique une tension dont la fréquence et la forme sont
réglables .
6. les convertisseurs de tension continue/continue à découpage : la tension continue est
d'abord ondulée en haute fréquence (quelques dizaines ou centaines de kHz) puis
appliquée à un transformateur en ferrite et enfin redressée.
7. Dans le domaine de la soudure à l'arc les onduleurs sont souvent
appelés inverters
Les onduleurs dans les postes à l'arc vont générer un courant alternatif monophasé à
moyenne fréquence (entre 5 kHz et 20 kHz), ce qui permet d'utiliser des
transformateurs élévateurs de courant nettement plus petits et légers que ceux
employés traditionnellement à la fréquence du réseau, soit 50 Hz ou 60 Hz.
8. Dans le domaine de la réception hertzienne nomade TV grand public, les onduleurs
(12V > 230 V) permettent de brancher un téléviseur sur la prise allume-cigare.
IV- Les onduleurs dans les voitures électriques :
1- Principe de fonctionnement :

- En traction électrique, l’onduleur est convertisseur continu-alternatif, qui permet


d’obtenir trois phases de courant alternatif, décalées de 2π/3 (120°), de fréquence
variable de zéro à 50 Hz à partir d’un courant batterie.
- Cette technologie permet d’adapter les moteurs alternatifs fabriqués en grande série,
qui sont simples, robustes, et peu onéreux.
- Ce type de convertisseur fait varier uniquement la fréquence et permet d’obtenir ainsi
une vitesse de rotation variable.
- Ce procédé possède une puissance et un rendement correct à tous les régimes. (La
vitesse de rotation d’un moteur courant alternatif est fixée par la fréquence ; la
tension fixe le couple).

Principe de fonctionnement de l’onduleur


- Ce procédé possède une puissance et un rendement correct à tous les régimes.
- La vitesse de rotation du moteur courant alternatif est fixée par la fréquence ; la
tension fixe le couple.
- Avec l’évolution de ce type de traction, la boite de vitesse disparait. Un réducteur
suffit. Bientôt le moteur sera intégré dans la roue. Cette solution présente un
inconvénient car on augmente les masses non suspendues.

Vous aimerez peut-être aussi