Vous êtes sur la page 1sur 7

CHAPITE

Circuits intégrés
38

Compétences visées
Connaître l’importance et l’utilisation des circuits intégrés.

Partie 1
Connaître les différentes familles des circuits intégrés.

Autour de mes prérequis


Q 1 : qu’est-ce qu’un circuit intégré ?

Partie 2
Q 2 : quelle est la forme d’un circuit intégré ?
Q 3 : quelles sont les différents circuits intégrés que vous connaissez ?

1. INTRODUCTION Partie 3
Partie 4
Partie 5
Le circuit intégré (CI), aussi appelé puce électronique, est un composant électronique,
constitué par un monocristal de silicium, reproduisant une ou plusieurs fonctions
électroniques plus ou moins complexes.
Il intègre souvent plusieurs types de composants électroniques de base (Transistors,
diodes, résistances, condensateurs, ...) dans un volume réduit, rendant le circuit facile à
mettre en œuvre.

Page | 1
CHAPITE
Circuits intégrés
38
Les circuits intégrés sont classés selon leurs caractéristiques et leur domaine d'emploi. Le classement
est montré dans la figure suivante :
ASIC : Application Specific Integrated Circuit. Ce sont des circuits intégrés "fabriqués à la demande".

Partie 1
Partie 2
Partie 3
Partie 4
Ils peuvent intégrer des structures analogiques et logiques mais sont d'un coût élevé à petite échelle.
Circuits analogiques : ce sont des circuits intégrés qui mettent en forme des informations

Partie 5
analogiques.
Circuits programmés : ils nécessitent des informations virtuelles (un programme) régissant leur
fonctionnement. Ce sont généralement des circuits logiques (μProcesseur, EPLD...) mais ils peuvent
être aussi analogiques grâce aux DSP (Digital Signal Processing).
Circuits logiques : regroupent les structures logiques intégrées non programmées.

2. BOITIERS DES CIRCUITS INTÉGRÉS


Les circuits intégrés peuvent être présentés dans des différents types de boîtiers, généralement en
plastique. Les connexions externes sont disposées en deux rangées de chaque côté du boîtier, les types
les plus répandu sont de 8 ou 14 broches (dites aussi pattes).

Page | 2
CHAPITE
Circuits intégrés
38
Le sens dans lequel il faut placer le composant est indiqué par un point ou une encoche.

Partie 1
Partie 2
Figure : Numérotation pour un boîtier DIL 8 et 14 broches.

3. CIRCUITS INTÉGRÉS ANALOGIQUES


Les circuits intégrés analogiques sont des circuits traitant des signaux libres pouvant varier entre les
deux valeurs limites Vmin et Vmax. Ils sont souvent appelés circuits linéaires pour souligner la

Partie 3
continuité de la portée du signal interdite dans les circuits numériques. Les amplificateurs
opérationnels sont les circuits intégrés analogiques les plus polyvalents et les plus importants.
Un exemple de circuit analogique : l'ampli op LM741.

Partie 4
4. CIRCUITS INTÉGRÉS
Figure : Ampli op LM741

Partie 5
NUMÉRIQUES

Les circuits intégrés numériques ou les circuits logiques sont des circuits qui utilisent un signal
binaire, c’est-à-dire constitué des seulement deux niveaux, auxquels on fait correspondre une variable
0 ou 1. La variable 0 présente la valeur de la tension minimale et la variable 1 la valeur de la tension
maximale.
Les circuits numériques présentent des multiples avantages par rapport les circuits analogiques :
 Si un parasite se superpose à un signal analogique, l’information est faussée. En revanche, s’il
se superpose à un niveau logique, l’information 0 ou 1 n’est pas modifiée, à condition que la
tension reste dans la fourchette autorisée.
 Certaines fonctions, difficiles à réaliser en technique analogique (comme la mise en mémoire)
sont aisées si l’on utilise des variables binaires.
 Les circuits logiques sont d’emploi très simple.
 Le coût des circuits intégrés numériques est particulièrement bas.

Page | 3
CHAPITE
Circuits intégrés
38
Un exemple de circuit numérique : La famille SN74xx ou CD40xx

Des différentes familles des circuits intégrés

Partie 1
Figure : Composant de la famille SN74xx
numériques sont disponibles, dont les plus
utilisées sont : la famille TTL et la famille CMOS.

1. Famille TTL (Transistor Transistor Logic)


La famille TTL est une famille qui utilise une technologie à base de transistors bipolaires. Ces
composants sont assez rapides, mais avec une consommation énergétique très élevée, de ce fait, cette

Partie 2
famille n’est plus utilisée aujourd’hui.
Le schéma suivant monte un exemple d’un circuit d’une porte logique en TTL :

Partie 3
Partie 4
La famille TTL se décompose en 7 familles logiques, dont chacune est caractérisée par un

Partie 5
fonctionnement bien spécifique :
 TTL standard 74xx;
 TTL Low power 74Lxx (faible consommation);
 TTL Schottky 74Sxx (réalisé avec des transistors schottky) ;
 TTL Low power Schottky 74LSxx (schottky faible consommation);
 TTL Advanced Schottky 74ASxx (technologie schottky avancée);
 TTL Advanced Lowe power Schottky 74ALSxx;
 TTL Fast 74Fxx (rapide).

Caractéristiques de fonctionnement :
 Gamme d’alimentation : 5 V+/- 5%.
 Gamme de température : de 0 °C à + 70 °C.
 Puissance dissipée : environ 2 mW par porte (série LS).
 Fréquence de fonctionnement : jusqu’à 3 MHz.
 Sortance : jusqu’à 20 (série LS). (Nombre d’entrées que l’on peut relier à une sortie de porte).

Page | 4
CHAPITE
Circuits intégrés
38
Gamme d’alimentation
Les 7 familles de la technologie TTL fonctionnent avec une tension d’alimentation de +5V ± 5%,
l'alimentation doit être précise sinon on risque de détruire le circuit.
Codes de désignation :
Chaque constructeur utilise des codes qu'il imprime sur les boîtiers afin de pouvoir les identifier.

Partie 1
Le code des circuits logiques pour la famille TTL est le suivant :

Partie 2
Constructeur : SN TEXAS
MC MOTOROLA

Partie 3
USN SPRAGUE
ITT I.T.T
SFC SESCO COSEM
FJ R.T.C

Partie 4
2. Famille CMOS Figure : Circuit intégré TTL SN74LS86N (Complementary
Metal Oxide Semi-conductor)

Partie 5
La famille CMOS est une famille qui utilise une
technologie à base de transistor à effet de champ de type MOS. Inversement à la famille TTL, la
famille CMOS est lente mais avec une consommation énergétique faible.
Le schéma suivant monte un exemple d’un circuit d’une porte logique en CMOS :

Page | 5
CHAPITE
Circuits intégrés
38

Partie 1
Partie 2
La famille CMOS se décompose en 6 familles logiques, dont chacune est caractérisée par un
fonctionnement bien spécifique :
 Série 4000 (alimentation de 3 à 18 V);
 Série 74 C;
 Série 74 HC (CMOS rapide comme la famille TTL LS, alimentation de 2 à 6 V);

Partie 3
 Série 74 HCT (compatibilité totale avec la famille TTL LS, alimentation 5V);
 Série 74 AC (CMOS encore plus rapide que la famille HC);
 Série 74 ACT (CMOS AC compatible TTL).
Caractéristiques de fonctionnement :
 Gamme d’alimentation : de 3 V à 15V.
 Gamme de température : de – 40 °C à + 85 °C.

Partie 4
 Puissance dissipée : environ 10 nW par porte.
 Fréquence de fonctionnement : jusqu’à 12 MHz.
 Sortance : jusqu’à 50 (série 4000B).
 Excellente immunité aux bruits.
Codes de désignation :

Partie 5
Le code des circuits logiques pour la famille CMOS est le suivant :

Constructeur : CD R.C.A
SCL SOLID STATE SCIENTIFIC
MC MOTOROLA
CD ou TP TEXAS

Page | 6
CHAPITE
Circuits intégrés
38

A retenir Figure : circuit intégré CMOS CD4012BE

Les circuits intégrés sont des


composants électroniques à base des semi-conducteurs (diodes, transistors, résistances…)

Partie 1
reproduisant des fonctions électroniques
Les circuits intégrés analogiques traitent des fonctions avec des signaux analogiques,
pourtant les circuits numériques traitent des fonctions avec des signaux numériques à deux
niveaux 0 et 1.
les circuits intégrés numériques se décomposent principalement en deux familles, la famille
TTL et la famille CMOS.

Partie 2
Partie 3
Partie 4
Partie 5

Page | 7

Vous aimerez peut-être aussi