Vous êtes sur la page 1sur 4

ES terminale_Physique-chimie Thème 2 : Le futur des énergies

Chapitre 5 : Deux siècles d’énergie électrique


CORRECTION
Depuis le XIXe siècle, les progrès de la recherche scientifique fondamentale et de l’invention technique
ont conduit à développer des générateurs électriques pratiques, performants, à l’impact climatique et
environnemental de moins en moins marqué.
Historiquement, le développement des techniques d’obtention de l’énergie électrique s’est appuyé sur
des découvertes expérimentales et des avancées théoriques qui n’avaient pas ce but premier.

I. Essor de l’électromagnétisme Voir la frise chronologique

II. Application : l’alternateur (voir TP1)


1. Étude de la dynamo d’une bicyclette

 La dynamo d’une bicyclette permet de produire de l’électricité et ainsi


d’allumer les phares, à partir du mouvement du galet sur la roue.
 La dynamo est un alternateur, qui utilise le phénomène de l’induction
électromagnétique.
 On appelle rotor d’un alternateur la partie mobile et stator, sa partie
immobile.
→ En déduire quelle est ici la partie qui tourne et quelle est la partie
immobile :
Rotor : aimant Stator : bobine

2. L’alternateur industriel

L’alternateur étant un convertisseur d’énergie


mécanique en énergie électrique, il est utilisé comme
générateur d’électricité dans de nombreux usages :
dynamo, générateurs de centrales hydroélectriques,
thermiques ou nucléaires.

Vidéo récapitulative : l’énergie électrique


https://youtu.be/O77ZvlwCdBE

3. Rendement d’un alternateur


L’alternateur est un convertisseur d’énergie : il transforme l’énergie reçue en énergie électrique. Ce
faisant, une partie de l’énergie reçue est dissipée sous forme d’énergie thermique (chaleur) à cause des
frottements :

Énergie reçue Énergie utile


Alternateur
(mécanique) (électrique)

Énergie perdue
(thermique)
Avec Ereçue= Eutile + Ethermique => Ereçue > Eutile (choisir < ou >)

a. Définition du rendement η d’un alternateur


Le rendement noté η ou r est le rapport de l’énergie utile (en J) sur l’énergie reçue (en J) :

Eutile
η=
Ereçue

sans unité

Remarques:

 énergie et puissance étant reliées par : E = P.Δt alors on peut également définir η à partir des
puissances correspondantes :

η= = soit η=

 la puissance utile est toujours inférieure à la puissance reçue alors le rendement est toujours
inférieur à 1. On peut aussi exprimer le rendement en %.

2. Calcul du rendement d’un alternateur


Quelle est la valeur du rendement d’un alternateur industriel qui reçoit une puissance de 20 MW et qui
délivre au réseau électrique une puissance électrique de 19 MW (rappel :1 MW = 106 W).

η = 19/20= 0,95 = 95 %
→ Le rendement d’un alternateur est toujours proche de 1 et ce d’autant plus que l’énergie perdue
est faible et donc que les frottements sont minimisés.

III. Les cellules ou capteurs photovoltaïques

Les cellules photovoltaiques sont les composants à la base des panneaux


solaires. Les capteurs photovoltaiques sont à base de semi-conducteurs

1. Choix du matériau pour fabriquer un capteur photovoltaïque


(Voir l’activité 2)

 Le silicium est le semi-conducteur le plus utilisé


dans les cellules car son large spectre d'absorption
recouvre une grande partie du spectre solaire. Ceci
lui permet donc d'absorber un maximum d'énergie
radiative du Soleil et ainsi augmenter le rendement
de conversion. Les photons auront l'énergie
nécessaire pour franchir son gap « raisonnable » et
ainsi rendre le matériau conducteur.

 De plus le silicium ne coûte pas cher comparé à


d’autres semi-conducteurs et on le trouve
relativement en abondance dans la croûte terrestre.
2. Le principe de fonctionnement d’une cellule photovoltaïque (voir activité 1)

Sous l'effet de la lumière, les électrons du matériau semi-conducteur se trouvent dans la bande de
conduction leur permettant de se déplacer d'un atome à l'autre. C'est ce déplacement qui est à l'origine
d'un courant électrique.

La chaîne de conversion d'énergie d'une cellule photovoltaïque :

Énergie radiative Énergie électrique


Cellule
photovoltaïque

Énergie thermique

3. optimisation d’une cellule photovoltaïque (voir le TP2)


a. Détermination de la résistance optimale du récepteur à utiliser avec un capteur photovoltaïque

 Une cellule photovoltaïque doit être utilisée dans des


conditions telles que la puissance qu'elle délivre soit
maximale.

 La détermination de la puissance maximale permet


d'accéder à la résistance optimale (ou résistance
maximale) du récepteur à utiliser avec la cellule
photovoltaïque

Méthode:

On trace la caractéristique I=f(U) puis la courbe P=f(U).

Pour cela, on doit calculer

Graphiquement: grâce à la courbe P=f(U). On détermine Pmax et Umax.

Puis graphiquement, grâce à la courbe I=f(U), on détermine Imax. (Ou par le calcul )

Grâce à la loi d'Ohm, , on peut calculer la valeur de la résistance optimale Rmax

ou
b. Influence de l'éclairement E sur la caractéristique
d'une cellule photovoltaïque

Plus l'éclairement est important et plus la puissance délivrée par


la cellule est grande.

4. Intérêt des panneaux photovoltaïques


Les panneaux photovoltaïques sont utilisés dans l’aérospatial (alimentation électrique des satellites) et
comme générateurs d’électricité dits « renouvelables ». Les panneaux terrestres sont à base de silicium
et ont un rendement énergétique de l’ordre de 20 %.
Ceux à base de germanium sont plus performants, leur rendement est entre 30 et 35% mais sont plus
coûteux.
Longtemps mis de côté pour un usage grand public vu son faible rendement, le panneau solaire est
devenu un incontournable des énergies dites renouvelables.
En France, le secteur s’implante surtout depuis les années 2000 (grâce à l’aide de l’Etat qui
subventionne le prix de kWh photovoltaïque) et la production et consommation d’électricité provenant du
solaire est de 2,2% en 2019, plaçant la France au 4e rang européen (derrière l’Allemagne, l’Italie et le
Royaume Uni). La progression du solaire en France était de 10% en 2019.

Conclusion :
Nous avons étudié deux convertisseurs
d’énergie fournissant de l’énergie
électrique. Le premier (l’alternateur) permet
d’obtenir un courant alternatif, le second un
courant continu que l’on peut ensuite
transformer en courant alternatif.
Si le panneau solaire semble une solution
plus écologique parce qu’utilisant l’énergie
solaire, il ne pourra pas remplacer
l’alternateur et les centrales électriques car
l’énergie solaire n’est pas constante au
cours du temps (notamment la nuit …). On
peut coupler le panneau solaire à des batteries stockant l’énergie électrique mais cela reste très coûteux
et demande une grosse installation.
Le panneau solaire ne peut donc pas être à lui seul la solution de remplacement des centrales
électriques, mais fait partie du mix énergétique permettant d’intégrer de plus en plus les énergies
renouvelables dans notre quotidien.

Vous aimerez peut-être aussi