Vous êtes sur la page 1sur 6

ACTIVITE CHAPITRE DIVISION 1

Cours Les procédés d'usinage Term STI GM


Nombre total de page de ce document : 18

Terminale S.T.I. Génie Mécanique Productique


Secteur Réalisation

N
O
Les dispersions

I
T
+ Cotes de réglage

A
C

LES DISPERSIONS
U
D

Les procédés d'usinage


-E

En salle
D
R
A
H
C

Composition du dossier
I

Fiche pédagogique p2
R

Documents professeur p3
Documents élève p 4 (1)

Révisé le 18 sept. 07 par M. RICHARD Lycée P. Duez Cambrai Dispersions.doc


ACTIVITE CHAPITRE DIVISION 2
Cours Les procédés d'usinage Term STI GM

Les dispersions
Classe : Terminale Génie Mécanique Productique Situation : Cours/TD/Synthèse
Durée : 1h Période : 1er trimestre

Prérequis :
aucun

N
Objectif général visé :

O
Dans le cadre d’une réalisation, l’élève doit être capable :
• De comprendre la relation entre outils, porte-outils et machines

I
T
A
Objectif de la séquence :
L’élève doit être capable de :
• Comprendre l’existence des dispersions

LES DISPERSIONS
• De calculer une cote de réglage (pour un usinage en série)
U
D

Travail demandé :
• Calculer les différents types de dispersion (aléatoire et systématique)
-E

• En déduire les cotes de réglages

Evaluation :
D

• Calculs cohérents et corrects


R

Matériel :
A

• Les documents du cours (documents élèves, dossier ressource, livre, ..)


H
C
I
R

Révisé le 18 sept. 07 par M. RICHARD Lycée P. Duez Cambrai Dispersions.doc


ACTIVITE CHAPITRE DIVISION 3
Cours Les procédés d'usinage Term STI GM

Les dispersions
La réalisation d’une pièce n’est jamais identique à la suivante (usure d’outil, épaisseur d’usinage
différentes, …). Il y a donc des écarts de fabrication.
De même, la mesure d’une cote peut différer d’une pièce à une autre selon le moyen de contrôle utilisé
ou même l’opérateur. Il y a donc des écarts de mesurage.

1. Les dispersions

N
1.1. Notion
C’est l’ensemble des écarts qui interviennent dans l’obtention de la cote

O
I
1.2. Causes

T
• Conditions de coupe (usure de l’outil, copeau adhérent, …)

A
Qualité des moyens de fabrication
• Qualité des moyens de mesurage

C

LES DISPERSIONS
Nombre de pièces usinées

U
Nombre de pièces contrôlées
D

1.3. Condition de fabrication série


-E

La fabrication de série est possible si la dispersion totale Dt ≤ IT


D

1.4. Types de dispersion


R

1.4.1. Dispersion aléatoire (Da)


Cette dispersion englobe des phénomènes relativement nombreux, notamment :
A

• Dispersions de la machine (mise en butée des organes, chocs, rattrapage des jeux, etc.)
• Dispersions de l’outil (chocs, matériau hétérogène, copeau adhérent, etc.)
H

• Dispersions de la pièce (mise en position, surépaisseur, etc.)


C

Cette dispersion étant aléatoire, elle répond à des critères de probabilité (loi de distribution normale)
I
R

A partir d’un tableau de données, on peut déterminer


l’écart type de la dispersion (σa).
Si on veut prendre en compte 99,8% des valeurs, la
dispersion aléatoire sera égale à 6σa.

Ti

Ts

Révisé le 18 sept. 07 par M. RICHARD Lycée P. Duez Cambrai Dispersions.doc


ACTIVITE CHAPITRE DIVISION 4
Cours Les procédés d'usinage Term STI GM

1.4.2. Dispersion systématique (Ds) A B C

Usure outil
Cette dispersion est due à l’usure de l’outil
A : Rodage de la plaquette
B : Zone
d’utilisation (fonction Vc,
matière, lubrification, etc.)
C : Usure accélérée (mort de l’outil) Durée de vie outil

N
La zone d’utilisation peut être assimilée à une droite. Cette droite est appelée droite de régression.
Elle s’écrit sous la forme suivante : y = ax + b (a : dérive unitaire. x : nb de pièce. b : constante)

O
A partir de cette droite de régression, on peut déterminer la cote de réglage (Cr) estimé en début de

I
production (nb pièce = 0) soit : Cr = Cpmin + (a.0 + b). (Cpmin : Cote pièce mini)

T
A
1.4.3. Dispersion Totale (Dt)
Cette dispersion est la somme de la dispersion aléatoire et

C
de la dispersion systématique Dt = Ds + Da

LES DISPERSIONS
U
1.5. Exercice
D

1.5.1. Analyse de la droite de régression


-E

La fabrication de 50 pièces de Ø40 –0,15/+0 donne un


tableau de relevés dont la droite de régression est la suivante :
y = 0,00046 x + 0,0105
D

σa = 0,00376
R

La cote de réglage estimé est : Cr = Cpmin + b = 39,85 + 0,0105 = 39,8605


La dérive unitaire est : Dsu = a = 0,00046
A

La dérive totale pour les 50 pièces est Ds50 = 50 . a = 50 . 0,00046 = 0,0232


H

1.5.2. Calcul de la dispersion aléatoire


C

La dispersion aléatoire est : Da = 6. σa = 6 . 0,00376 = 0,02256


I
R

1.5.3. Calcul du nombre de pièce N entre deux réglages


Sachant que la marge de sécurité en amont et en aval des réglages est de 1.σa
La moyenne en début de production est : Md = Cpmin+4. σa = 39,85+4 . 0,00376 = 39,865
La moyenne en fin de production est : Mf = Cpmax - 4. σa = 40 - 4 . 0,00376 = 39,985
La dispersion systématique maxi autorisable est : Dsmax = (Mf-Md)=(IT-8. σa)=0,12
Le nombre maxi de pièces avant réglage est : N= Dsmax /a = 0,12/0,00046= 260 pièces

Révisé le 18 sept. 07 par M. RICHARD Lycée P. Duez Cambrai Dispersions.doc


ACTIVITE CHAPITRE DIVISION 5
Cours Les procédés d'usinage Term STI GM

2. Les cotes de réglage


En travail de série, la position d’un outil par rapport au support de pièce est définie par une cote de
réglage Cr calculée pour obtenir le plus grand nombre possible de pièces bonnes pendant la durée de vie
pratique de l’outil.
Les calculs ci-dessous sont pour le cas d’un outil à dresser en tournage (cas où l’usure de l’outil accroit
la cote de la pièce)

2.1. Les différents écarts


Les dimensions obtenues sur des pièces successives d’une série dépendent :

N
• D’une dispersion aléatoire Da, fonction du matériel utilisé
• D’une dispersionsystématique Ds, fonction de l’usure de l’outil

O
• Des défauts géométriques Dg de la machine

I
T
2.2. Effet de la dispersion aléatoire
(Ds=Dg=0)

A
Les dimensions obtenues sur les pièces varient dans
un intervalle Da centré par rapport à la cote
théorique de réglage.

LES DISPERSIONS
Soit : Crmin = Cpmin + Da/2
U
ou : Crmax = Cpmax - Da/2
(Cpmin : cote pièce mini, Cpmax : cote pièce maxi )
D
-E

2.3. Effet de la dispersion systématique (Da=Dg=0)


Pour le cas étudié, l’usure de l’outil augmente les
D

dimensions de la pièce d’une valeur maxi Ds


Soit : Crmax = Cpmax - Ds
R
A
H
C

2.4. Effet des défauts géométriques (Da=Ds=0)


La machine à un défaut géométrique Dg qui est
I

contenu dans les erreurs géométriques de la


R

pièce.
La tolérance de la pièce Tp est donc diminuée de
ces défauts géométriques. Ce qui donne une
nouvelle tolérance de fabrication Tf.
Soit : Tf = Tp – 2.Dg

Révisé le 18 sept. 07 par M. RICHARD Lycée P. Duez Cambrai Dispersions.doc


ACTIVITE CHAPITRE DIVISION 6
Cours Les procédés d'usinage Term STI GM
2.5. Effets cumulés (l’usure de l’outil accroît la cote)
On obtiendra le plus grand nombre de pièces bonnes
en ayant une cote de réglage aussi près que possible
de la cote minimale de la pièce.
Soit Crmin = Cpmin + Da/2 + Dg

L’usure de l’outil et la dispersion aléatoire font que la


cote de réglage ne pourra pas être supérieur à :.
Crmax = Cpmax – (Da/2 + Ds + Dg)

N
2.6. Effets cumulés (l’usure d’outil diminue la cote)

O
Si l’usure d’outil diminue les cotes des pièces (exemple du dressage de la face F ci-dessous) on a les
cotes de réglage suivantes :

I
Crmin = Cpmin + Da/2 + Ds + Dg

T
Crmax = Cpmax – (Da/2 + Dg)

A
C

LES DISPERSIONS
U
D
-E
D
R

2.7. Exercice
A

Sachant que l’on veut usiner 50 pièces Ø40 –0,15/+0 , que


les hypothèses sont les suivantes :
Droite de régression : y = 0,001x + 0,01 .
H

Da = 0,02 et Dg = 0,004
C

Déterminer les cotes de réglage.


I
R

Da = 0,02 ; Dg = 0,004 ; Ds = 50
x 0,001 = 0,05
Æ Crmin = Cpmin + Da/2 + Dg = 39,85 + 0,01 + 0,004 = 39,864
Æ Crmax = Cpmax – (Da/2 + Dg + Ds) = 40 – 0,01 – 0,004 – 0,05= 39,936

Révisé le 18 sept. 07 par M. RICHARD Lycée P. Duez Cambrai Dispersions.doc

Vous aimerez peut-être aussi