Vous êtes sur la page 1sur 1

Le compte-rendu critique

Le compte rendu critique permet de dégager les composantes essentielles d'un texte, son
contenu, son organisation interne, ses grandes thématiques, auxquelles on apporte
une appréciation personnelle qui permettra au lecteur de situer le texte dans une perspective
plus vaste.

En histoire on peut parler d'une perspective historiographique, à savoir : une appréciation


critique basée sur le moment où le texte a été produit ou encore, sur l'origine de son auteur
(appartenance à une école de pensée ou à une culture précise).

Le compte rendu critique présente donc deux composantes distinctes : le compte rendu et


l'appréciation critique.

1. Le compte rendu
Rendre compte c'est rapporter, le plus fidèlement possible, ce dont il est question dans un
texte. Globalement, vous devez informer votre lecteur sur la nature de l'ouvrage (référence,
livre spécialisé, thèse, analyse...), des grandes idées qui structurent l'argumentation; vous en
dégagez le sens général en insistant sur les temps forts et significatifs, tant au niveau du
contenu que de la démarche méthodologique poursuivie par l'auteur.

Vous devez donc reprendre les deux questions essentielles du quoi et du comment telles
que nous les avons définies au sujet du résumé et de l'analyse. Vous devez donner une idée
juste et complète du texte sans pour autant en faire un résumé exhaustif et systématique. Par
exemple :

 Dites quelle est la nature de l'ouvrage ou du texte.


 Présentez brièvement le sujet et la problématique proposée.
 Dites comment l'auteur entend résoudre le problème posé : identifiez les hypothèses de
recherche, la méthode utilisée, les objectifs poursuivis, les données ou les sources sur
lesquelles il s'appuie.
 Poursuivez le cheminement de sa pensée, faites ressortir la structure du texte :
argumentation, démonstration...
 Intégrez des citations (sans excès) qui illustreront les points intéressants que vous
désirez faire ressortir.
Identifiez les conclusions, résultats ou solutions qui sont proposés.

2. L'appréciation critique

L'appréciation critique porte sur deux aspects : sur la valeur du texte lui-même (critique
interne) et sur la place qu'occupe ce texte dans le contexte plus large d'un champ de
connaissance (critique externe).

 La critique interne permet de juger de la pertinence du propos, de la logique de


l'argumentation et de la crédibilité des conclusions.
 La critique externe permet de mettre en perspective les idées du texte par rapport à
une réalité plus vaste : l'idéologie véhiculée par le texte, le contexte historique de sa
production, les intentions de l'auteur...

Vous aimerez peut-être aussi