Vous êtes sur la page 1sur 13

Université Hassiba Ben Bouali de Chlef

Faculté des langues étrangères

Département de français

Matière : Techniques de recherche universitaire (TTU)

Niveau : Licence 3

Groupes : 1. 2. 3

Mme RAI Aicha


Qu’est-ce que la recherche La recherche scientifique est un processus dynamique ou une
démarche rationnelle qui permet d’examiner des phénomènes, des problèmes à résoudre, et
d’obtenir des réponses précises à partir d’investigations.
1.2. Les différents niveaux de recherche
Il y a trois niveaux essentiels dans la recherche en sciences sociales et science humaines:
- La description

La description consiste à déterminer la nature et les caractéristiques des phénomènes et


parfois à établir les associations entre eux. La description peut constituer l’objectif d’une
recherche: par exemple faire ressortir tous les aspects d’un service, d’un département, d’une
agence ou d’une entreprise.
La description peut aussi constituer le premier stade d’une recherche; dans ce cas elle peut
exposer les résultats d’une observation ou d’une enquête exploratoire.
Ce niveau doit être soutenu par une méthode rigoureuse et des hypothèses.
- La classification

La classification consiste à catégoriser, regrouper, mettre en ordre pour permettre des


comparaisons ou des rapprochements. Les faits observés, étudiés, sont ainsi organisés,
structurés, regroupés sous des rubriques, sous des catégories pour être mieux compris.
- L’explication / compréhension

Expliquer, c’est répondre à la question „POURQUOI?‟. C’est faire voir comment un


phénomène est né et comment il est ce qu’il est. L’explication consiste à clarifier les relations
entre des phénomènes et à déterminer pourquoi ou dans quelles conditions tels phénomènes
ou tels événements se produisent.

Le travail de recherche permet à l’auteur de:


- Explorer un phénomène
- Résoudre un problème
- Questionner ou réfuter des résultats fournis dans des travaux antérieurs ou une thèse
- Expérimenter un nouveau procédé, une nouvelle solution, une nouvelle théorie
- Appliquer une pratique à un phénomène
- De décrire un phénomène
- Expliquer un phénomène
-…
a- Qu'est-ce qu'un avant-projet?
Un avant-projet est une phase préliminaire (une sorte de brouillon) précédant un projet de
recherche (mémoire, thèse…). Il sert à définir l'objectif et le statut du projet. Il présente plus
particulièrement un aperçu sur les activités à réaliser dans le cadre du projet de recherche en
question.
b- Qu’est-ce qu’un mémoire ?
Le mémoire est un travail recherche individuel préparé et élaboré sous la responsabilité d'un
directeur de recherche. Le produit peut faire l’objet d’évaluation et d’expertise lors d'une
soutenance publique, en présence du directeur de recherche, d'un examinateur, et du président
du jury.
Par exemple :
Un mémoire de master est un travail recherche universitaire : l‘étudiant-candidat doit opter
pour un sujet bien déterminé, en réalisant des recherches, bibliographiques et un travail de
terrain : enquêtes, entretiens, expérimentations, questionnaires, etc. en apportant des éléments
de réponses à travers un cheminement scientifique et un éclairage épistémique rigoureux.

2. Comment choisir un sujet de recherche ?


Objectifs :
- Apprendre à choisir un sujet de recherche.
- Découvrir des concepts en méthodologie en relation avec la recherche scientifique. La
réalisation d‘un projet de recherche (mémoire ou thèse) exige un effort considérable, qui
pourrait prendre une longue durée : C‘est pourquoi :
- Il est si important de choisir un sujet en relation avec l‘expérience et l‘intérêt,
- Il est nécessaire aussi de cerner le sujet en délimitant le champ de la recherche en
fonction de la quantité de travail à consacrer. (Livian, 2015 ; Berrebeh, 2013)
- Il est indispensable de tenir compte de la faisabilité de la recherche à entreprendre, en
d‘autres termes, anticiper à la fois les obstacles matériels et logistiques auxquels le chercheur
risque de faire face. (Disponibilité du corpus et des sources)
- Il est nécessaire, vers la fin, de délimiter et de préciser, en plus du thème, une question de
recherche. Cette question va orienter la recherche et définir les objectifs à atteindre. (Livian,
2015 ; Berrebeh, 2013)

3. La posture du chercheur
a. L’attitude du chercheur*
- Le chercheur est appelé à signaler les fondements, les assises conceptuelles, le
positionnement théorique et les postulats sur lesquels il focalise son travail de recherche.
- Il est appelé aussi à cerner, à définir et à expliquer les notions utilisées,
- à questionner et à justifier les choix (de méthodes).
*Cela s‘appelle un "travail épistémique". (Livian, 2015 ; Berrebeh, 2013)
b. La phase exploratoire :
Le chercheur doit récolter des informations, lire les ouvrages et articles sur le sujet en
question.

Faisabilité Sources

Corpus obstacles matériels et logistiques

Epistémique Fondements

Postulats Méthodes

Tableau.1. Concepts à maitriser

CHOIX DU SUJET Tant qu’à investir temps et énergie dans un travail, aussi bien choisir un
sujet, ou un aspect d’un sujet, qui m’intéresse.
LIMITATION DU SUJET
Je tente de définir le sujet de ma recherche afin de savoir précisément ce que je cherche.
Pour ce faire, j’utilise les dictionnaires et les encyclopédies.
Je limite mon sujet selon l’époque (limitation temporelle), selon le lieu (limitation
géographique) et selon les aspects (historique, social, culturel, politique, économique,
etc.)

Une fois mon sujet déterminé, je dois me poser les six questions suivantes :
Mon intérêt est-il suffisant? (Orientation personnelle à donner au travail)
Est-ce que j’ai le temps nécessaire pour réaliser le travail?
L’ampleur du travail correspond-elle à ce qui est demandé? (Dans quoi je
m’embarque?)
La documentation est-elle disponible? (Cette question suppose une recherche
documentaire exploratoire : semble-t-il y avoir un minimum de documentation sur
mon sujet?)
Est-ce que j’ai une idée d’ensemble du travail que je veux réaliser? (Cette question
suppose l’existence d’un plan et d’une hypothèse provisoires.)

Mon professeur est-il d’accord avec mon projet de travail de recherche?


Référence 
M. ASSIE GUY ROGER, Sociologue, S-DRH-M de l’INFPA, DR. KOUASSI ROLAND
RAOUL, Enseignant-chercheur des universités, Cours d’initiation à la méthodologie de
recherche : p.3/4
Mehdi Amir, méthodologie de recherche ; Polycopié élaboré en vue de l’obtention de
l’habilitation universitaire : P. 1-4
Louis Gaudreau, Guide méthodologique 4 :p. 5
Problématiser son sujet

C’est l’élément crucial qui permet l’ouverture sur un champ de recherche. Tant qu’à
investir temps et énergie dans un travail, aussi bien choisir un sujet, ou un aspect d’un
sujet, qui m’intéresse.
2.2 LIMITATION DU SUJET
Avant d’entamer un travail de recherche, il faut d’abord définir puis délimiter son sujet
de recherche. Et ce, afin de savoir précisément ce qu’on cherche.
Formuler des constats de départ, basés sur l’observation d’un phénomène particulier,
permet de définir son sujet de recherche. Le délimiter, nécessite le recours, aux
dictionnaires et aux encyclopédies.
Donc, je délimite mon sujet selon l’époque (limitation temporelle), selon le lieu
(limitation géographique) et selon les aspects (historique, social, culturel, politique,
économique, etc.)
2.3 HYPOTHÈSE DE TRAVAIL
En définissant mon hypothèse, je décide du but de mon travail, je lui donne un sens en
précisant la question à laquelle il répondra. Ce sont donc, de réponses probables aux
questions de la problématique ; à confirmer ou à infirmer en fonction de mon travail de
recherche.
4. La problématique
a. Définition
Une problématique de recherche est la jonction d‘un ensemble de concepts, de théories, de
questions, de méthodes, d‘hypothèses et de références qui contribuent à clarifier et à éclaircir
un problème de recherche.
b. Les composantes d’une problématique :
Les éléments qui composent une problématique sont les suivants :
b1. Le thème. C'est l'énoncé du sujet de la recherche, Il se manifeste sous forme d‘un intitulé
abordant une zone bien déterminée de connaissance. Par exemple: prononciation.
b2. Le problème. Un problème de recherche est une difficulté, un dysfonctionnement, un
obstacle voire un fait ou phénomène constaté par le chercheur. Il est traité de manière
scientifique et se concrétise par une question de recherche.
b3. Les théories et les concepts : dans le cadre théorique le chercheur fait appel aux :
- Différentes théories ayant un lien étroit avec le sujet de recherche,
- Concepts-clés pouvant expliquer et éclaircir le problème constaté puisque la recherche
tourne autour de la compréhension de ce problème,
- Travaux de recherche contribuant à apporter de la clarté à propos de cet engouement
problématique :
Il s'agit des théories qui s'appliquent aux divers aspects d‘un problème de recherche. On
entend généralement par-là les théories constituées qui traitent d‘une question dans une
discipline donnée. Toute théorie repose sur un assemblage cohérent de concepts qui sont
propres au domaine [...] On appelle quelquefois «état de la question» la recension des
théories, des concepts et des recherches antérieures à la nôtre qui traitent de notre problème de
recherche ou de problèmes connexes (Robert-Tremblay & Perrier, 2006 : P1)
b4. La question. Il s'agit de la concrétisation du problème constaté sous forme d‘une question
de recherche, il est si important de formuler clairement la question dans la mesure où sa clarté
contribue à mener la recherche d‘une façon fluide «un problème de recherche peut donner
lieu à de multiples questions de recherche; une recherche bien construite n’aborde
directement qu’une seule question à la fois » (Robert-Tremblay & Perrier, 2006 : P1)
b5. L'hypothèse. C'est l‘axe directif de la recherche. L'hypothèse est issue d'une réflexion
approfondie sur les divers éléments de la problématique. Sa fonction est double:
- organiser la recherche autour d'un but précis (vérifier la validité de l'hypothèse)
- et organiser la rédaction (tous les éléments du texte doivent avoir une utilité quelconque vis-
à-vis de l'hypothèse). (Robert-Tremblay & Perrier, 2006)
b6. La méthode. Il est si indispensable de mentionner la (es) méthode (s) à laquelle
(auxquels) on a fait recours pour réaliser le travail sur le terrain et tester l'hypothèse ou les
hypothèses: critique des théories existantes, analyse de la documentation, entretiens, enquêtes,
entrevues, etc.

Référence
Mehdi Amir, méthodologie de recherche, p.5/6
Analyser un sujet de recherche

Introduction :
J'analyse mon sujet de recherche:
 Pour comprendre quel est le travail demandé
 Pour bien traiter ce sujet
Je vais donc
 comprendre et délimiter mon sujet
 questionner mon sujet
 organiser mes recherches
1. Comprendre et délimiter le sujet

Je m'efforce de comprendre, de délimiter et de questionner mon sujet


 pour éviter les contre-sens, les hors-sujet et les oublis
 pour choisir les questions que je vais traiter
 pour être en mesure de poser une problématique

Pour cela :
1. Je lis attentivement le sujet et repère les mots importants
 ...par exemple les transformations du système bancaire au XIXe siècle
 ...par exemple les échanges dans la cellule végétale.

2 Je cherche la signification des mots qui me semblent très importants, peu clairs, complexes,
polysémiques.
Pour cela, je peux utiliser certains usuels comme les dictionnaires.
3 Je cherche à avoir une vue d'ensemble du sujet.
Pour cela je peux utiliser certains usuels comme les encyclopédies.
4 Je questionne le sujet.

N.B //
*Les dictionnaires m'aident à définir des termes, trouver une information précise. Je les
consulte sous la forme papier et/ou électronique.
*Les encyclopédies m'aident à cerner les différents aspects d'une question et à avoir une vue
d'ensemble du sujet... ... Mais aussi à trouver des idées, repérer des auteurs spécialistes de la
question, repérer des références bibliographiques. Les articles sont souvent très complets,
structurés en plusieurs parties, signés par des spécialistes, complétés par des illustrations, une
bibliographie et des renvois.

2. Questionner le sujet
Questionner le sujet m'aidera à
 M'orienter dans mes recherches de documents
 M'orienter dans ma prise de notes
 M'aidera enfin à élaborer une problématique, parfois une ébauche de plan.

Exp : Je questionne le sujet suivant : La pollution de la forêt en Guyane française


 Quoi ? Quelle pollution ? Quelle explication ?
 Par qui ? Quelle est l'origine humaine de la pollution ?
 Que pollue-t-on précisément en forêt ?
 Où pollue-t-on ? toute la forêt ou une partie ?
 Comment ? quels phénomènes ? Quels degrés de pollution ?
 Depuis quand ?
 Pour qui ? quelles conséquences ?

3. Organiser ses recherches

J'organise mes recherches


 pour répondre correctement à l'attente du destinataire
 pour gagner du temps

1. Je m'efforce de comprendre quelle est la forme de travail demandée.


...par exemple une courte biographie, une recherche de définition, l'approfondissement d'une
question de cours, un exposé, etc.
Selon la forme du travail demandé, j'aurai besoin de plus ou moins de temps, de quelques
minutes pour une simple consultation dans un dictionnaire à plusieurs heures de travail sur
plusieurs jours pour la synthèse de différents contenus prélevés dans différents types de
documents.
2. Je situe ce travail dans un contexte particulier et surtout une discipline ... par exemple
le cours de civilisation anglaise, le cours de physique...

3. Je prévois les conditions matérielles : calendrier, lieux, matériels spécifiques.


Pour cela :
 J'évalue le temps à passer. ... par exemple 2h ou 10 jours
 Je m'informe des conditions d'accès aux lieux et aux documents.
...par exemple les horaires de la BU, les conditions de prêt des documents, d'accès à un
ordinateur.

Exp : Je suis étudiant en lettres modernes, niveau LS1.


Pour réviser mon cours de littérature européenne, je veux dresser une fiche résumant la
biographie de Jean-Jacques Rousseau.
 Il s'agit d'une fiche de révision, donc je peux faire un plan détaillé avec quelques
exemples.
 Le cours propose une étude des grands courants de pensée, je privilégierai dans la
biographie, la pensée de Rousseau à travers son œuvre littéraire.
Donc, J'ai prévu les conditions matérielles de mon travail.

Cas pratiques d'analyse de sujet

En littérature, je recherche des informations, mais aussi des exemples sur le sujet suivant : «
L'usage du discours indirect libre dans le roman de Zola »

 1ère étape : Je souligne les termes importants.

 2ème étape : Je cherche dans un dictionnaire ou un lexique de termes littéraires ou


ayant trait à la stylistique, la définition et les caractéristiques du discours indirect libre.
Je vérifie dans le même dictionnaire la définition du mot roman.

 3ème étape : Je peux chercher dans le Thésaurus index papier de l'Encyclopaedia


Universalis « Zola ». Je me reporte à l'article correspondant dans le volume 23 du
Corpus. Je me reporte également à l'article roman et naturalisme. Je peux également
chercher dans un dictionnaire d'auteurs « Zola » pour connaître la liste des romans de
Zola.

 4ème étape : Je choisis ensuite une ou plusieurs œuvres significatives de l'auteur pour
pouvoir traiter mon sujet.

 5ème étape : J'essaie de répondre aux questions suivantes : Quelles sont les
caractéristiques de ce discours ? Quelles sont les intentions de Zola ?...

Donc,
 J'ai expliqué les termes importants.
 J'ai une vue d'ensemble du sujet.
 J'ai délimité mon sujet en choisissant certains romans de Zola.
 J'ai commencé à questionner mon sujet, donc à préciser mes pistes de recherche.

Conclusion

L'analyse du sujet est une étape essentielle avant de commencer toute recherche dans la
bibliothèque, sur un catalogue ou sur internet.

Le questionnement du sujet peut alors me donner les différentes directions que pourront
prendre mes recherches, telles que je les découvrirai en consultant les usuels.

Enfin, le repérage des lieux ressources et l'évaluation du temps à consacrer à mon travail se
trouvent réunies dans l'organisation matérielle de mes recherches.

Travail à faire

Testez cette méthodologie sur un sujet de recherche pratique que vous pouvez choisir ?

Exemples :
 Un dossier sur le jeu et l'école
 Une biographie d’un linguiste, d’un didacticien ou d’un homme de lettres.
Connaître la bibliothèque

Introduction

Avant toute chose, je me familiarise avec la bibliothèque universitaire afin de connaître les
ressources documentaires adaptées à mes études, de les repérer et les localiser et, surtout, de
savoir y accéder.

Pour ce faire, il est question d’Identifier les types de documents les plus courants, de repérer les
ouvrages et comprendre leur mode de classement et de recenser les services et connaître le
règlement qui les régit.

Différents types de documents


* Les livres ou monographies : Les livres sont souvent conseillés par les professeurs dans une
bibliographie. Ils varient entre des livres documentaires et des ouvrages de fiction (romans,
recueils de poésie, pièces de théâtre)....
- Les ouvrages de fiction, de littérature peuvent paraître sous la forme d'éditions critiques (texte
littéraire et commentaires).
- Les ouvrages documentaires peuvent être des manuels, ouvrages de synthèse ou plus
spécialisés. Ils constituent une base à mes travaux de recherche ou me renseignent sur un sujet
précis.

* Les périodiques : Dans une bibliothèque, on regroupe sous le nom de périodiques la presse et
les revues spécialisées. Il s’agit des journaux, des magazines et des revues.
- Un périodique est une publication continue qui suit un rythme de parution régulier, comme les
quotidiens, les hebdomadaires, les mensuels, les revues trimestrielles...
- Un périodique regroupe sous un même titre des articles écrits par plusieurs auteurs autour d'une
discipline, d'un domaine, d'un centre d'intérêt commun. Exp : Le « Monde de l'Education » qui
va regrouper des journalistes, chercheurs, personnalités de ce même domaine.

 Ils servent à actualiser ou à compléter la documentation de base et pour obtenir un


renseignement ponctuel.
* Les documents électroniques : les documents électroniques, également appelés documents
numériques, sont consultables à partir d'un ordinateur. Il s’agit des CD, des DVD, des sites web,
etc.
- Les documents électroniques sont des données lues et utilisées sous une forme informatique,
sans nécessairement être imprimées.
- Ils peuvent notamment être consultables sur CD-Rom, DVD, ou sur l'Internet.
- Les sites web, les bases de données et les revues électroniques sont des documents
électroniques utilisés, au même titre que les documents papier tels que les livres ou les
périodiques vus plus haut.

 Les sites web


 Les sites web sont disponibles sur le réseau internet et sont la plupart du temps
multimédia : ils associent son, image et texte.
 Les sites web sont organisés en pages web reliées entre elles par des liens hypertextes.
La page d'accueil présente le site et propose les premiers liens hypertextes.
 Les sites officiels, les pages personnelles, les blogs, etc. sont des sites web. Leurs
adresses (URL), sont facilement identifiables et se trouvent souvent mentionnées dans les
journaux, revues, lors d'émissions de télévision ou de radio, dans des publicités, etc. Elles sont
utiles pour accéder directement au site cherché.

 L'information sur le web est mouvante. Le contenu d'un site peut changer ou
disparaître d'un moment à l'autre.

Travail à faire

En relation avec le sujet suivant, recueillez deux (2) livres, deux périodiques et deux
documents électroniques.

Référence : http://www1.univ-ag.fr/buag/cours/LS1-web/co/Module_LICENCE1_3.html

Vous aimerez peut-être aussi