Vous êtes sur la page 1sur 6

CFVN Notes du Stagiaire

LA GRACE DE DIEU

Idée centrale : Ce cours explique comment le chrétien reçoit la grâce de Dieu et comment il peut
l'expérimenter dans le ministère et dans les relations personnelles.

Objectifs pédagogiques : Ce cours vous aidera à :

1. Comprendre la signification de la grâce de Dieu.

2. Comprendre les aspects de la grâce de Dieu reçue au moment du salut.

3. Faire la distinction entre la vérité de Dieu et les mensonges du diable concernant la grâce de
Dieu et montrer comment l'on peut expérimenter cette grâce dans la vie quotidienne.

4. Mettre en pratique une des vérités de Dieu apprises dans ce cours à votre situation actuelle.

Introduction :
La grâce de Dieu en Jésus-Christ est le thème central du Nouveau Testament.
La grâce de Dieu est manifestée dans l'acceptation divine des pécheurs à travers la mort de notre
Sauveur. La grâce de Dieu est aussi manifestée par l'agrément continuel de ses enfants à cause du
sang versé de Jésus. La grâce de Dieu est notre seul espoir de joie et de satisfaction dans cette vie
et dans la vie à venir. Ainsi le défi primordial pour chaque chrétien est de comprendre,
d'expérimenter et d'appliquer tous les jours la grâce de Dieu à sa vie.

Galates 2 : 15-21 : "Nous, nous sommes Juifs de naissance, et non pécheurs d'entre les nations. Sachant que l'homme n'est
pas justifié par les oeuvres de la loi, mais par la foi en Christ-Jésus, nous aussi nous avons cru en Christ-Jésus, afin d'être
justifiés par la foi en Christ, et non par les oeuvres de la loi, parce que nul ne sera justifié par les oeuvres de la loi. 17 Mais
si, en cherchant à être justifiés par Christ, nous étions nous aussi trouvés pécheurs, Christ serait donc serviteur du péché ?
Certes non ! 18 Car, si je rebâtis les choses que j'ai détruites, je me constitue moi-même transgresseur; 19 en effet, par la
loi, moi-même je suis mort à la loi, afin de vivre pour Dieu. 20 Je suis crucifié avec Christ, et ce n'est plus moi qui vis,
c'est Christ qui vit en moi ; ma vie présente dans la chair, je (la) vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est
livré lui-même pour moi. 21 Je ne rejette pas la grâce de Dieu ; car si la justice (s'obtient) par la loi, Christ est donc mort
pour rien."

La grâce a trait à la fois à un événement (le salut accompli sur la croix v 21) et à une position ou un état
qui se voit dans l'expérience quotidienne du croyant.

L'expression "la vie par la grâce" est une bonne description de ce que Dieu désire que nous, en tant
que chrétiens, expérimentions tous. Nous ne sommes pas justifiés par nos oeuvres ou en observant
la loi (v 16) Christ a tout payé sur la croix pour notre péché. Nous sommes maintenant justifiés
devant Dieu. Nous sommes saints et irréprochables devant lui. Nous ne pouvons expérimenter la
grâce que par la foi en Jésus-Christ.

Le mot "loi" dans la Bible a plusieurs sens selon le contexte. Il peut signifier les Dix
Commandements, le Pentateuque, les 600 ordonnances alimentaires pour les Juifs, ou l'Ancien
Testament dans son ensemble. Il peut aussi signifier un principe, comme par exemple "la loi de
l'amour" ou "la loi de la foi".

I. Nous expérimentons la grâce de Dieu par le salut.

Romains 3:9-4:5 : "Quoi donc ! Sommes-nous supérieurs ? Absolument pas. Car nous avons déjà prouvé que tous, Juifs et Grecs,

1
CPC (c) La grâce de Dieu AF 11/91 3M01FR.NS
CFVN Notes du Stagiaire
sont sous (l'empire) du péché, 10 Selon qu'il est écrit : Il n'y a pas de juste, Pas même un seul ; 11 Nul n'est intelligent, Nul ne
cherche Dieu. Tous se sont égarés, ensemble ils sont pervertis, 12 Il n'en est aucun qui fasse le bien, Pas même un seul. 13 Leur
gosier est un sépulcre ouvert, Ils usent de tromperie avec leurs langues. Ils ont sous leurs lèvres un venin d'aspic. 14 Leur bouche
est pleine de malédiction et d'amertume. 15 Ils ont les pieds légers pour répandre le sang, 16 La destruction et le malheur sont sur
leur chemin, 17 Ils n'ont pas connu le chemin de la paix. 18 La crainte de Dieu n'est pas devant leurs yeux.
19 Or, nous savons que tout ce que dit la loi, elle le dit à ceux qui sont sous la loi, afin que toute bouche soit fermée, et que tout le
monde soit reconnu coupable devant Dieu. 20 Car nul ne sera justifié devant lui par les oeuvres de la loi, puisque c'est par la loi
que vient la connaissance du péché. 21 Mais maintenant, sans la loi est manifestée la justice de Dieu, attestée dans la loi et les
prophètes, 22 justice de Dieu par la foi en [Jésus]-Christ pour tous ceux qui croient. 23 Car il n' y a pas de distinction : tous ont
péché et sont privés de la gloire de Dieu ; 24 et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est
dans le Christ-Jésus. 25 C'est lui que Dieu a destiné comme moyen d'expiation pour justice. Parce qu'il avait laissé impunis les
péchés commis auparavant au temps de sa patience, 26 il a voulu montrer sa justice dans le temps présent, de manière à être
(reconnu) juste, tout en justifiant celui qui a la foi en Jésus. 27 Où donc est le sujet de se glorifier? Il est exclu. Par quelle loi ? Par
la loi des oeuvres ? Non, mais par la loi de la foi. 28 Car nous comptons que l'homme est justifié par la foi, sans les oeuvres de la
loi. 29 Ou bien, Dieu est-il seulement le Dieu des Juifs ? Ne l'est-il pas aussi des païens? Oui, il l'est aussi des païens, 30 Puisqu'il y
a un seul Dieu qui justifiera en vertu de la foi les circoncis, et au moyen de la foi des incirconcis. 31 Est-ce ce que nous annulons
ainsi la loi par la foi ? Certes non ! Au contraire, nous confirmons la loi. 4 : 1 Que dirons-nous d'Abraham, notre ancêtre selon la
chair ? Qu'a-t-il obtenu ? 2 Si en effet Abraham a été justifié par les oeuvres, il a sujet de se glorifier. Mais devant Dieu, il n'en est
pas ainsi; 3 en effet, que dit l'Ecriture?
Abraham crut à Dieu, et cela lui fut compté comme justice. 4 Or, à celui qui fait une oeuvre, le salaire est compté non comme une
grâce, mais comme un dû. 5 Quant à celui qui ne fait pas d'oeuvre, mais croit en celui qui justifie l'impie, sa foi lui est comptée
comme justice."

A. Nous méritons la condamnation.

1. Tous ont péché.

a. Il n'y a pas de juste selon Dieu ( v 10).


b. Nul ne cherche Dieu (v 11).
c. Tous sont privés de la gloire de Dieu (v 23).

2. Ainsi donc, tous sont séparés de Dieu.

Ephésiens 2:1-3 : "Pour vous, vous étiez morts par vos fautes et par vos péchés 2 dans lesquels vous marchiez
autrefois selon le cours de ce monde, selon le prince de la puissance de l'air, cet esprit qui agit maintenant dans
les fils de la rébellion. 3 Nous tous aussi, nous étions de leur nombre et nous nous conduisions autrefois selon
nos convoitises charnelles, nous exécutions les volontés de notre chair et de nos pensées, et nous étions par
nature des enfants de colère comme les autres".

a. Nous étions morts spirituellement ( v 1).

b. Nous marchions autrefois selon le cours de ce monde et selon Satan. (v 2).

c. Nous étions par nature des enfants de colère (v 3).

B. Nous recevons la faveur de Dieu au moment du salut.

1. Nous sommes justifiés.

Du fait que Jésus est juste, tous ceux qui croient en son nom reçoivent la justice
(Romains 3:21,22).

Nous sommes justifiés. 'Justifier' est le terme légal qui signifie disculper ou innocenter. Les

2
CPC (c) La grâce de Dieu AF 11/91 3M01FR.NS
CFVN Notes du Stagiaire
accusations de nos péchés sont annulées et nous sommes rendus juste (Romains 3:24).

2. Nous sommes d'une valeur infinie pour Dieu.

Nous sommes rachetés. Dieu, par sa grâce, rachète chacun de nous (Romains 3:24).

Nous sommes réconciliés avec Dieu. Notre relation avec Dieu a changé. Nous étions
autrefois ses ennemis, mais maintenant nous sommes ses amis (Romains 5:10).

Nous sommes sanctifiés. Nous sommes des gens spéciaux et mis à part pour Dieu (1
Corinthiens 6 : 11).

C. Nous avons la liberté au moment où nous avons le salut.

La grâce de Dieu nous permet d'expérimenter la liberté dans trois domaines :

1. Nous ne sommes plus esclaves du péché. Nous avons maintenant un choix. Le péché n'a
plus aucune emprise sur nous (Romains 6:1-3 ; 11-18).

2. Nous ne sommes plus sujets de la crainte. Nous ne devons plus vivre dans la crainte de la
condamnation. Nous devons plutôt vivre une vie de liberté étant dirigés par le Saint-
Esprit (Romains 8:1).

3. Nous ne sommes plus esclaves de nos propres oeuvres. Nous ne pouvons rien mériter par
nos oeuvres. Dieu nous accepte totalement. Ainsi donc, nous ne devons pas chercher sa
faveur par nos propres oeuvres (Romains 3:27,28 ; 4:4,5).

II. Nous pourrons expérimenter chaque jour la grâce de Dieu.

A. Exemples bibliques de grâce.

Luc 7:36-50 : "Un des Pharisiens pria Jésus de manger avec lui. Jésus entra dans la maison du Pharisien et se mit à table.
37 Et voici qu'une femme pécheresse, qui était dans la ville, sut qu'il était à table dans la maison du Pharisien, elle
apporta un vase d'albâtre plein de parfum 38 et se tint derrière à ses pieds. Elle pleurait et se mit à mouiller de ses larmes
les pieds de Jésus, puis elle les essuyait avec ses cheveux, les embrassait et répandait sur eux du parfum. 39 A cette vue,
le Pharisien qui l'avait invité dit en lui-même : Si cet homme était prophète, il saurait qui est la femme qui le touche et ce
qu'elle est : une pécheresse. 40 Jésus prit la parole et lui dit : Simon, j'ai quelque chose à te dire. - Maître, parle, répondit-
il - 41 Un créancier avait deux débiteurs, l'un devait cinq cents deniers et l'autre cinquante. 42 Comme ils n'avaient pas de
quoi payer, il leur fit grâce de leur dette à tous deux. Lequel l'aimera le plus?
43 Simon répondit : celui, je suppose, auquel il a fait grâce de la plus grosse somme. Jésus lui
dit : Tu as bien jugé. 44 Puis il se tourna vers la femme et dit à Simon : Vois-tu cette femme ? Je
suis entré dans ta maison, et tu ne m'as pas donné d'eau pour mes pieds, mais elle, elle a mouillé
mes pieds de ses larmes et les a essuyés avec ses cheveux. 45 Tu ne m'as pas donné de baiser,
mais elle, depuis que je suis entré, elle n'a pas cessé de me baiser les pieds. 46 Tu n'as pas
répandu d'huile sur ma tête, mais elle, elle a répandu du parfum sur mes pieds. 47 C'est pourquoi,
je te le dis, ses nombreux péchés sont pardonnés, puisqu'elle a beaucoup aimé. Mais celui a qui
l'on pardonne peu aime peu. 48 Et il dit à la femme : Tes péchés sont pardonnés. 49 Ceux qui
étaient à table avec lui se mirent à dire en eux-mêmes : Qui est celui-ci, qui pardonne même les
péchés? 50 Mais il dit à la femme : Ta foi t'a sauvée, va en paix."

Questions Pharisien La femme

3
CPC (c) La grâce de Dieu AF 11/91 3M01FR.NS
CFVN Notes du Stagiaire
1. Qui a donné gratuitement ? Il n'a pas donné Elle a mouillé les pieds de
de l'eau (v 44) Christ de ses larmes (v 44)

2. Qui a beaucoup aimé? Il n'a donné aucun Elle n'a pas cessé de baiser
baiser à Christ (v 45) les pieds de Christ (v 45)

3. Qui a servi avec joie ? Il n'a pas répandu d'huile Elle a répandu du parfum
sur la tête de Christ (v 46) sur les pieds de Christ (v 46)

4. Qui a reçu le pardon ? Non Oui

5. Qui a été libéré pour aimer ? Non Oui

B. La grâce par rapport au péché

La grâce de Dieu influence notre façon de nous concevoir. Nous croyons soit à la vérité de
Dieu, soit aux tromperies de Satan.

Selon la parole de Dieu, son amour pour nous est total, complet et parfait. Il nous a
acceptés. Lorsque nous lui confessons notre péché, il nous pardonne et nous ne sommes
plus coupables (Romains 8 : 1).

Satan nous rend coupable, nous sommes condamnés lorsque nous commettons un péché. Il
veut que notre péché devienne une barrière entre Dieu et nous. Un autre piège de
Satan est de faire du pardon une licence au péché.

La meilleure façon de contre-carrer les tromperies de Satan est de faire confiance à


la vérité de Dieu révélée dans sa parole. Au fur et à mesure que vous lisez, étudiez,
mémorisez et méditez sur la parole de Dieu, vous apprendrez sans cesse à croire à
ce qui est vrai ; ceci changera comment vous vous concevez et comment vous
concevez le péché. Vous choisirez la justice plutôt que le péché.

C. La grâce et notre motivation.

La grâce de Dieu influence notre vision de lui et pourquoi nous le servons.

1. En expérimentant la grâce de Dieu dans notre vie nous serons motivés à:

a. Vivre pour Dieu.

b. Avoir la liberté et la puissance de devenir ce pour quoi Dieu nous a créés.

c. Le servir à cause de son amour et son acceptation.

2. En croyant aux tromperies de Satan, on est motivé pour la culpabilité et on


devient :

a. Egocentrique.

b. Esclave du péché.
4
CPC (c) La grâce de Dieu AF 11/91 3M01FR.NS
CFVN Notes du Stagiaire

c. Servir pour gagner l'agrément de Dieu.

D. La grâce dans nos relations personnelles.

La grâce de Dieu influence notre façon de concevoir les autres. Soit nous les accepterons à
cause de la grâce de Dieu, soit nous les accepterons selon les conditions de la loi.

Quel en sera le résultat de ces perspectives opposées?

Si nous expérimentons chaque jour la grâce de Dieu dans nos vies, nous pouvons accepter
les gens tel qu'ils sont à cause du fait que Dieu nous accepte pareillement. Nous ne
garderons pas de rancune contre autrui même s'il a tout. Notre façon d'accepter les autres
ne doit pas dépendre de ce que nous attendons d'eux. Dans une telle relation les gens
seraient libres de partager leurs joies de même que leurs faiblesses et leurs fautes
(Colossiens 3:13).

Si nous croyons aux tromperies de Satan, nos relations avec les autres seront limitées.
Nous concevons chaque tort comme étant personnel. Nous serons très exigeants vis-à-vis
des autres.

L'acceptation dans les relations dépend de notre expérience personnelle de la grâce de


Dieu. Et s'il arrive que nous n'expérimentons pas personnellement la grâce de Dieu, nos
relations avec les autres seront limitées.

III. Résumé et application pratique.

A. Résumé.

1. Au moment où nous avons le salut, nous expérimentons la grâce de Dieu


dans notre vie, non pas ce que nous méritons (la condamnation) mais ce
que nous ne méritons pas (l'acceptation).

2. L'expérience de la grâce de Dieu nous permettra de nous concevoir nous-


mêmes tout comme Dieu nous conçoit, même lorsque nous péchons.
Etudions à fonds la parole de Dieu car elle renouvelle notre intelligence
afin que nous puissions bien agir selon ce que Dieu dit que nous sommes.

3. Lorsque nous mettons l'accent sur notre acceptation totale par Dieu nous
sentons le besoin de vivre pour Dieu. Ainsi, nous pouvons vivre dans la
puissance du Saint-Esprit et exercer un ministère pour lui.

4. Lorsque nous expérimentons la grâce de Dieu dans notre vie, nous


acceptons les autres.

B. Application pratique.

Compléter le tableau qui se trouve à la page suivante :

1. Choisissez un des domaines ci-dessous dans lequel vous êtes tentés de


croire aux tromperies de Satan.
5
CPC (c) La grâce de Dieu AF 11/91 3M01FR.NS
CFVN Notes du Stagiaire

a. Ma façon de me concevoir vis-à-vis du péché.

b. Ma motivation pour servir Dieu.

c. Mes relations avec les autres.

2. Que dit la parole de Dieu concernant cette situation ?

3. Comment Satan m'a-t-il menti concernant cette situation ?

4. En quoi le fait de croire à la parole de Dieu change-t-il mes actions dans ce


domaine ?

APPLICATION DE LA GRACE DE DIEU

Domaine de Tentation Vérité de Dieu Tromperie de Satan Mon action

Exemple : La grâce dans Comme Christ vous "Je ne dois pas Confesser mon
les relations, un ami m'a fait a fait grâce, vous pardonner à mon ami ; amertume et pardonner
du tort. aussi, faites de même. il ne mérite pas le à mon ami. Prouver le
(Colossiens 3:13). pardon." pardon dans notre
amitié en faisant preuve
de tendresse et d'amour.

6
CPC (c) La grâce de Dieu AF 11/91 3M01FR.NS

Vous aimerez peut-être aussi