Vous êtes sur la page 1sur 36

PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

SOMMAIRE
DEDICACE

REMERCIEMENTS

LISTE DES TABLEAUX

LISTE DES FIGURES

AVANT-PROPOS

INTRODUCTION GENERALE

CHAPITRE I : PRESENTATION DE L’ENTREPRISE

CHAPITRE II : REVUE DE LITTERATURE

CHAPITRE III : METHODOLOGIE ET RESULTATS

CONCLUSION GENERALE

REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES

ANNEXES

LA TABLE DES MATIERES

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 1


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

DEDICACE

A MES
PARENTS

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 2


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

REMERCIEMENTS

Nous tenons à adresser notre profonde gratitude à tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à la
réalisation de ce travail. Il s’agit de :

➢ Monsieur AKOUE Henry, mon encadreur académique pour ses conseils et sa disponibilité
➢ Monsieur CHEUKENG Théophile Mon encadreur professionnel pour le suivit et l’opportunité
donnée
➢ Hon. NGUEPI Joseph, promoteur de l’Institut Universitaire des Grandes Ecoles des Tropiques
pour sa vision, et pour m’avoir donné l’opportunité d’étudier a L’IUGET
➢ M. Hervey KEMFANG, Directeur de l’IUGET pour ses encouragements
➢ Dr. ANAGUE Lionel, Directeur de South Polytech
➢ M. AZANGUE Claude, coordonnateur du cycle ingénieur a South Polytech
➢ Mes parents (NGOUANANG PIERE ET DJIOTSOP ROPHINE) pour leurs sacrifices et
soutiens qui mon permis d’avancé
➢ Mes amis pour leur accompagnement et les bons moments passés ensemble.
Enfin, je veux remercier tous ceux dont les noms n’ont pas été mentionnés, mais dont l’apport, aussi
minime soit-il, a permis la réalisation de ce document.

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 3


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

RESUME
Pendant le temps passe dans l’entreprise champ magnétique spécialisée dans le rebobinage des
moteurs électriques des transformateurs, et des ventilateurs, j’ai pu assiste au rebobinage de plusieurs
moteurs plus précisément celui d’un compresseur, après observation de tous les travails réaliser nous
avons observé plusieurs difficultés liées à la non satisfaction des clients. pour palier à ces différentes
difficultés nous avons essayé de mettre sur pieds un dispositif permettant de faciliter le travail non
seulement aux techniciens mais d’amélioration le rendement , notre system est constitué d’un compte
tour automatique qui est un dispositif permettant de compter le nombre de tour qu’effectue le
rebobineur sur la manivelle pendant le rebobinage , D’un afficheur LCD 7 segment charger d’afficher
le nombre de tour qu’effectue le rebobineur pour enrouler la bobine , D’un module qui récoit toutes
les informations provenant du capteur et du clavier , d’un microcontrôleur , des capteurs ultras violets
, d’une alimentation . La finalité étant pour nous de mettre sur pieds un système de machine ayant un
dispositif de compte tour automatique permettant de compter une infinité de tour.

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 4


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

ABSTRAT

During the time spent in the magnetic field company specializing in the rewinding of electric

motors, transformers, and fans, I was able to witness the rewinding of several motors more

precisely that of a compressor, after observation of all the work we do. We observed several

difficulties linked to the dissatisfaction of the customers. to overcome these various difficulties

we have tried to set up a device to facilitate the work not only to technicians but to improve the

output, our system consists of an automatic lap counter which is a device for counting the

number of turns performed by the rewinder on the crank during rewinding, A 7-segment LCD

display to display the number of turns the rewinder performs to wind the spool, A module

which receives all the information from the sensor and keyboard, a microcontroller, ultra violet

sensors, a power supply. The purpose is for us to set up a machine system having an automatic

lap counting device making it possible to count an infinite number of laps.

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 5


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

LISTE DES FIGURES

Figure 1 : situation géographique de la centrale thermique de LOGBABA……..15

Fig. 2 : Image du groupe moto-alternateur WARTSILA 18V32E………………20


Fig 3 : organigramme…………………………………………………………….16
Fig.3 : diagramme « bête à cornes »……………………………………………..26
Fig.4 : diagramme « besoins et fonctions »……………………………………...27
Fig.5 : diagramme « FAST »…………………………………………………….28
Fig. 6 : schéma synoptique du système………………………………………….31
Fig. 7 : microprocesseur…………………………………………………………36
Fig. 8 : atmel ATmega328P……………………………………………………..37
Fig.9 : schémas du flotteur……………………………………………………...39
Fig. 10 : électrovanne…………………………………………………………....40
Fig.11 : afficheur LCD…………………………………………………………..41
Fig.12 : fonctionnement lcd……………………………………………………..12
Fig.13 : alimentation 220/24V…………………………………………………..13
Fig.14 : quelques transistors…………………………………………………….44
Fig.15 : relais………….………………………………………………………...45
Fig.15 : quelques condensateurs………………………………………………...45
Fig.16 : quelques résistances…………………………………………………....46
Fig.17 : optocoupleur…………………………………………………………...46
Fig.18 : buzzer………………………………………………………………….46
Fig.19 : schémas sur Proteus …………………………………………………..53
Fig.20 : organigramme………………………………………………………....54
Fig. 21 : extraire programme avec Arduino……………………………………56

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 6


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

LISTE DE TABLEAUX

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 7


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

CHAPITRE I
PRESENTATION DE L’ENTREPRIS

L’entreprise CHAMP MAGNETIQUE est une structure organisationnelle dans laquelle l’on trouve
divers services. Ce chapitre sera subdivisé en deux parties, à savoir la première dans laquelle nous
présenterons dans tout d’abord l’entreprise dans son ensemble interne et externe. Dans la seconde
partie il sera question de présenter les taches effectuées et les difficultés rencontrées.

I.1. Localisation géographique l’entreprise

Figure 1 : position géographique

I.2. Création et évolution

L’entreprise CHAMP MAGNETIQUE est une jeune entreprise créée en 2015. Lors de sa création
elle employait une seule personne deux ans plus tard elle est passée à deux employées aujourd’hui elle
dispose trois.
Directeur CHEUKENG Théophile
Effectifs d’employés 3

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 8


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

Mission Rebobinage électrique


Siege sociale Douala -Ndogpassi III

Tableau1 : caractéristique De champ magnétique

I . 3 Mission DE CHAMP MAGNETIQUE

➢ Satisfaire la clientèle
➢ Résoudre les problèmes avec précision
➢ Dynamiser la relation client par des innovations et des expériences positives.
➢ Rechercher en permanence l’excellence en tirant les leçons de nos expériences.

I.4 Taches effectuées


Dans cette partie nous allons présenter tout le chronogramme de notre stage depuis
le début jusqu’au dernier jour de notre stage et présenter le dispositif utiliser pour
réaliser les différents travaux enfin ressortir les limites. .
I.4.1 Période d’activité pendant le stage

Périodes Activités
23/05/2020 Prise de contact avec le lieu de stage et
entretient sur les mesures à suivre
27/05/2020 Rebobinage du moteur de compresseur
01/06/2020 Rebobinage d’un transformateur pour
convertisseur AC/AC
06/06/2020 Changement de bague et du
condensateur dans un ventilateur
15/06/2020 Rebobinage d’un moteur pour machine
lavée
04/07/2020 Rebobinage d’un moteur pour une
calandre (machine servant à repasser
les draps)

Tableau. 2 chronogramme d’activités

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 9


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

II. Dispositif utilisé pour réaliser le travail


Ce dispositif est constitué de :
a) Dispositif permettant d’enrouler les bobines
Constitué d’une tige en fer filetée posée horizontalement sur une table et fixer des deux extrémités
par deux calles ayants chacune un roulement permettant de faire rouler les bobines dans le support
d’enroulement de la bobine
Compte tours

Support fixation
constituer d’un
Roulement

Tige filetée

Support

D’enroulement bobine

v
figure 2 mecanisme permettant denrouler la bobine
b) Gabarit
Le gabarit est un support dimensionner qui se monte sur les extrémités de la machine permettant de
tourner les bobines pour chaque type de moteur

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 10


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

Figure. 3 gabarit

III Limites

Pendant la réalisation des différents travaux nous avons rencontrée plusieurs limites telle que :
1) La rotation mécanique de la tige (arbre du compte tours )
Nous nous trouvons dans l’obligation de roter l’arbre du compte jusqu’à la fin du nombre de tour tel
qu’indique le schéma ci-dessous

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 11


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

La main
gauche doit

Tourner le
l’arbre

Figure 4 l’arbre du compte tour

2 ) Orientation manuelle du fil

Ici le rebobineur doit utiliser sa main droite pour orienter le fils venant de la bobine de
déroulement a la bobine d’enroulement tel qu’indique le schéma ci-dessous

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 12


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

La main gauche doit


orienter le fils au même
moment que la main
droite rote l’arbre

Figure 5 guidage du fil

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 13


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

3) Système lent
Bien que les clients soient satisfaits du service fournit il en découle qu’il pose un problème de délais.
Le système étant purement mécanique ne nous permet pas de fournir un rendement efficace.

4) effort physique à fournir


Le rebobineur se tenant plus généralement debout ce trouve à être confronter a beaucoup de malaise
talque le mal de reins, des yeux et parfois des articulations.

Dans ce premier chapitre il était question pour nous de présenter l’entreprise, dire les activités
menées pendant le stage, et ressortir les limites trouver sur le dispositif utiliser pour réaliser les
différents travaux, nous allons focaliser par la suite sur l’étude de conception d’un dispositif de
compte tour automatique pour machine à bobiner.

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 14


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

CHAPITRE II
ETUDE DU CAS EXISTANT

GENERALITES

L’étude du cas existant nous permet de mener nos études sur quelques cas existant et
de proposer en second plan un cahier de charge nous permettant de faire la description
du projet.

II.1. Evaluation de la conception de quelque cas recensé

Cette partie nous permettra de nous intéresser au cas existant et d’en


faire une synthèse.

II.1.1) Bobineuse manuelle

Ce dispose est constituer :

➢ D’une pédale manuelle tournant selon le sens des aiguilles d’une montre permet
d’enrouler la bobine,

➢ Le compte tour positionner juste en bas de la plaque en tôle permet de donner le nombre
de tour qu’effectue le tourneur tout en sachant qu’un enroulement est un cycle complet
donc dispose le compte tour.

Dominique Ruch né en 1963 et habite PARIS a mis sur pieds une ONG au nom de CODEART un
document permettant de résoudre les problèmes techniques récurrents dans les pays du sud donc
souffre leurs entreprises.
Nom du producteur du document : Dominique RUCH
Date de conception : 1999
Date de mise en ligne : 2005
Référence interne : B456/

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 15


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

Figure 6 bobineuse manuelle

II-1-2 / bobineuse semi-automatique

Fabriquée par Shandong ZhongXuan , a été fondée en 2008 avec le siège social situé à Nanjing, ville
de Dezhou, Province du Shandong.
cette bobineuse permet de réaliser des bobines pour les moteurs et les transformateurs .
elle est constituée de :
• Entraînement mécanique
• Compteur
• Dispositif de déroulement du fil
• Dun bouton on /off
• Gabarit de bobinage de même largeur 40 et 80 mm
• Gabarit de bobinage de largeur variable, incrément 10 mm
• Gabarit de bobinage de largeur variable, incrément 15 mm

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 16


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

Figure 7 bobineuse semi-automatique

II.1.3/Bobineuse automatique
Bien quelle soit constituer de tout dispositif de fonctionnement comme la précédent, elle a un plus
qui es le fait que la bobine déroulement ce fixe sur elle-même.
SanShine a été créé en 2000. SanShine est le premier en machine et en instrument de test
électronique.

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 17


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

Figure 8 bobineuse automatique

Au ressort des analyses effectuées sur ces différentes machines a rabobinée, nous trouvons quelle
sont moins encombrent et représentent moins d’inconvénients que celle rencontrer en entreprise.
L’idée nous ai venue de mettre sur pieds une machine a rabobinée avec un compte tour automatique
pouvant compter plus de 10000 trs qui est la moyenne des chiffres que peut compter ces différentes
machines.

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 18


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

II.2 . Description du projet

Après avoir mené nos études sur les différentes bobineuses existantes nous proposerons un dispositif
semi-automatique ayant en son sein un compte tour automatique constituer de :
✓ D’une pédale manuelle ou d’un moteur
Permettant tourner la bobine du support de déroulement vers le support d’enroulement en cas
de délestage et d’un moteur permettant de fonctionner automatiquement en présence
d’Energie électrique

✓ D’une tige en fer sou forme d’un bras ayant à sa sortie une forme de main nous permettant
d’accrocher la bobine de déroulement

✓ De deux tiges en fer


• L’une verticalement fixe servant de support pour l’arbre rotatif qui contient sur ces
deux extrémités la manivelle ou le moteur et de l’autre le gabarit ou le support bobine
selon le type de bobine à tourner et au centre de cette tige fixe au niveau de rencontre
de l’arbre un roulement permettant de stabiliser l’arbre et de faciliter sa rotation
• L’autre fixée sur l’arbre du coter du moteur ou la manivelle ayant un capteur
émetteur permettant d’envoyer le signale au capteur récepteur placer sur la tige fixe
lorsqu’il effectue un tour
✓ D’un ensemble d’élément monté sur la tige fixe constituer de :
• De deux capteurs émetteur et récepteur fixé entre un disque ayant trou monté sur
l’arbre rotatif qui permet aux capteurs de communiquer entre eux
• D’un module électrique permettant de recevoir l’information venant des capteurs
• D’un buser permettant d’émettre un signale lorsqu’un tour est effectué
• D’un afficheur LCD nous servant d’afficher le nombre de tour effectuer
• D’un clavier nous servant d’entrer le nombre de tour que nous voulons effectuer ou
encore nous servant de réinitialiser le compteur.

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 19


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

II.3. ARCHITECTURE
Cette architecture nous permet de représenter en gros ce donc nous voudrions mettre sur pieds

Ecrans
d’affichage
Clavier ou
potentiomètre

Figure 9 architecture d’une bobineuse ayant un compte tour automatique

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 20


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

CHAPITRE III

ETUDE FONCTIONNELLE, CONCEPTUELLE ET REALISATION DU SYSTEME

SECTION I ETUDE FONCTIONNELLE


Dans cette section, il sera présenté à tour de rôle l’analyse des besoins, l’analyse fonctionnelle, le cahier
de charge et les solutions technologiques proposées pour résoudre notre problème.

A. Analyse fonctionnelle
Dans cette section, il sera présenté à tour de rôle l’analyse des besoins, l’analyse fonctionnelle, le cahier
de charge et les solutions technologiques proposées pour résoudre notre problème.

Elle se fera selon les étapes ci-après :

L’analyse du besoin (AB qui permet l’expression du besoin)

L’analyse fonctionnelle du besoin (AFB) qui permet l’identification des relations


Du produit avec son contexte d’utilisation afin de dégager les Fonctions de services
Apte à satisfaire le besoin

L’analyse fonctionnelle technique (AFT) qui permet de déterminer les Fonctions


Techniques nécessaires aux fonctions de services. Ces fonctions techniques quant à
Elles nous serviront de guide dans la recherche des solutions technologiques.

1) Analyse du besoin

Le monde de l’industrie, les centrales thermiques ont besoin de notre système pour :
Augmenter la cadence de production tout en facilitant
Faciliter le travail
Contrôler aisément le mécanisme sans se déplacer
Réduire au maximum les dommages environnementaux, corporels, humains et financier

Validation du besoin

Ce qui peut mettre notre système en péril est le disfonctionnement de ces composants de mise en
marche ou même une panne se trouvant dans le système proprement dis.

Verbalisation du besoin
Pour verbaliser le besoin on utilise la règle de 3Q (QUI ? QUOI ? QUELLE ?) En répondant aux
questions suivantes

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 21


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

QUESTIONS REPONSES
A qui le système rend -il service ? A l’opérateur

Sur quoi le système agit-il ? Sur une machine à bobiner

Dans quel but ? (Pour quoi faire ?) Dans le but de faciliter le travail, le système
doit pouvoir Compter un nombre infini de
spire,

Tableau 3 règle de 3Q

L’operateur Compte tour

Machine à
bobiner

Affichage des différentes valeurs reçu par le module électrique charger d’analyser
l’information envoyer par les capteurs

Figure 10 bête à corne

2) Analyse fonctionnelle du besoin ou analyse fonctionnelle externe


Elle vise à définir le produit ou système au travers des services qu’il devra rendre. Elle est
orientée vers le client.

Phase de vie d’un produit

❖ Besoin
❖ Conception
❖ Fabrication
❖ Usage d’utilisation

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 22


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

La phase de vie qui fera l’objet de notre étude est celle de l’utilisation normale qui suppose qu’en dehors
de la fonction principale à savoir compter le tour d’une façon automatique que doit effectuer notre
machine , l’opérateur ne doit sous aucun prétexte utilisé un système pour exécuter une tache ne se
trouvant pas dans la notice d’utilisation.

Identification des éléments du milieu extérieur (EME)

❖ L’écran
❖ L’Energie
❖ L’environnement
❖ Le clavier
❖ L’operateur
❖ La manivelle
❖ Le moteur

Identification et classification des fonctions de service

.
Energie

Ecran FC1 MOTEUR

FP
FC4

SCAF
Clavier
FC2 FC5

FC3

Environnement L’operateur

Fg 11 diagramme de besoin et fonction

FP : doit nous permettre lire en toute aisance toute les nombres de tour effectuer.
FC1 : doit s’adapter à la source d’énergie existante
FC2 : contrôler son bon fonctionnement
e besoin et fo
DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 23
PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

FC3 : doit respecter les contraintes imposées par l’environnement.


FC4 : moteur fait parti des éléments de mise en marche de la machine
FC5 : le clavier permet de saisir les informations
FC6 : la manivelle permet mise en marche manuelle de la machine

Tableau de caractérisation des fonctions de services

Une fonction de service est une fonction attendue d’un produit (système ou service) pour répondre à un
élément du besoin d’un utilisateur donné .

Fonction Critère d’appréciation Niveaux Evolution


FC1 : le SCAF doit Type d’Energie Energie électrique
s’adapter à la source Tension :230V AC et 5V-12V DC
d’Energie existant
Mecanique

FC2 : le SCAF doit Manipulation automatique


pouvoir contrôler son
fonctionnement
FC3 : le SCAF doit Milieu secs ou humide
pouvoir s’adapter aux
contraintes liées a
l’environnement
FP le SCAF doit pouvoir Fiabilité, temps de réponse Respect des exigences du
analyser et afficher tout du capteur rapide, cahier de charge
les information affichage d’un nombre de
tour infini

Tableau 4 : caractéristique des fonctions de service

3) Analyse fonctionnelle interne ou analyse fonctionnelle technique (AFT)

Elle permet la compréhension du fonctionnement du produit (système) et vise à optimiser l’architecture


du produit (ou système) par rapport aux services que celui-ci doit rendre.
L’AFT est orientée vers la satisfaction des fonctions.
L’objectif de cette étape est d’effectuer une recension exhaustive des fonctions que doit remplir l’artefact,
qu’il s’agisse d’un produit, d’un service voire d’un système.
Le diagramme FAST (Function Analysis System Technique) imaginé par Charles W. BITHEWAY
représente l’arbre fonctionnel des fonctions de service et fonctions techniques.

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 24


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

Fonctions de service Fonctions techniques Solutions technologiques

En dehors des
éléments du compte
tours, La machine On prend une tige de fer
doit disposer d’un qu’on plie sous forme d’un
dispositif pour bras et on le rend mobile

Le compte bobine de
déroulement
tour

Doit pouvoir
Les capteurs doivent
Afficher pouvoir donner Le module constituer d’un
FP toutes les microcontrôleur doit être
Le maximum informations monter dans une boite
possibles au module avant d’être positionner
De sur La machine

Nombre

Possible
L’afficheur doit à son
tour nous fournir
toutes chiffres des
unités jusqu’aux Positionner juste derrière le
millièmes module et d’une façon visible

Figure 12 diagramme FAST

II. CAHIER DE CHARGE

1) Problématique

Ce projet à susciter notre attention du fait qu’il permet à l’entreprise CHAMP MAGNETIQUE et a
toutes les autres entreprises ayant les mêmes principes de rebobinage de pouvoir optimiser en temps et
améliorer leurs rendements. Il s’agit d’un processus permettant de compter d’une façon automatique le
nombre de tour des spires pendant l’enroulement sur le gabarit ou le support bobine.

2) Objectifs

La réalisation de ce système va consister à mettre en œuvre un microcontrôleur qui aura pour rôle, de
contrôler et gérer le nombre de tour l’aide des capteurs de position. Ce même microcontrôleur permettra
de gérer l’entrer d’un nombre de tour via un clavier qu’on aura besoin pour enrouler une bobine, d’un
disque ayant un trou qui sera monté sur l’arbre rotatif au milieu des capteurs de position. Qui vont pour
l’un recevoir un signale qui sera émis par l’autre lorsqu’il visualisera le trou du disque pendant la

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 25


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

rotation, l’information sera automatiquement envoyée au microcontrôleur vas la traitée et l’envoyer à


l’afficheur LCD, le buser se chargera démettre un bruit lorsqu’un tour sera effectuer.

3) Bénéfices

Notre système présente une multitude d’avantages pour toutes les entreprises faisant dans le rebobinage

➢ Le contrôle en temps réel du niveau de travail atteint


➢ Du signale émis après chaque tour effectuer
➢ D’une rentabilité de réalisation du travail accélérer
➢ Et d’un nombre d’une main d’œuvre réduite

4) Fonctionnement

On se propose de résoudre un problème que rencontre l’entreprise de rebobinage CHAMP MAGNETIQE


avec son système de rebobinage compliquer et ancien
. Nous proposons de mettre sur pied un système de contrôle de compte tour automatique en utilisant un
microcontrôleur (ATMEGA 328P).
Le microcontrôleur en question reçoit les informations des capteurs de position et actionne un buser
lorsqu’un tour est effectuer par la suite envoi l’information à l’afficheur LCD

5) Schéma synoptique du système

Ce système représente en gros le principe du compte tour automatique

ALIMENTATION

MOTEUR
AFFICHEUR /MANIVELLE

ATMEL

ATEMEGA ALARME (buzzer)

CLAVIER

CAPTEUR DE
POSITION
Fig 13 schéma synoptique

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 26


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

III. Solutions technologiques

Comme solutions à notre problème nous pouvons avoir :

▪ Le remplacement du compte mécanique en un compte tour automatique à l’aide


d’un microcontrôleur atmega 328P, un afficheur, et une alarme (buzzer)
▪ Le remplacement de la rotation de l’arbre manuellement par une manivelle
ou un moteur
▪ Remplacement du guidage manuel du fil par la Mise sur pieds d’un dispositif
permettant de l’accrocher

✓ Avantage et inconvénient d’une compte tour manuelle

✓ Avantages

• Il est adapté à tous les environnements

✓ Inconvénients

• Le nombre de tour a compté est limiter


• Il n’a pas de mémoire
• Nécessite un réarmement après un cycle
• Robuste

2) Avantages et inconvénients d’un compte tour automatique

✓ Avantage

• Plage de fréquence de 0 à 120000 FPM


• Il enregistre les données (contient une mémoire)
• Ecran rétroéclaire
• Grande surface d’éclairage

✓ Inconvénients

Bien qu’il dispose plus davantage que d’inconvénient on peut énumère comme inconvénient :

• Entretient difficile
• Nécessite une source d’alimentation

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 27


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

SECTION 2 : Etude Conceptuelle du Système

I. FONCTIONNEMENT DU SYSTÈME
Pour ce projet on se propose de réaliser une carte d’acquisition et de contrôle au tour d’un
microcontrôleur. Le capteur de position est configuré de tel sorte avec ses deux états de niveaux (émis
par deux capteurs infrarouge) dépendant de la source d’alimentation, une fois que le rayon du capteur
traverse le disque il active l’autre, qui envoi l’information au microcontrôleur, après avoir traité il doit
faire signe au buzzer et Un écran LCD affiche le tour qui a été effectué.

II. CHOIX DU MATERIEL DE CONCEPTION

1) Choix du microcontrôleur
Un microcontrôleur (abrégée μc, ou uc ou encore MCU en anglais) est un circuit intégré qui rassemble
les éléments essentiels d’un ordinateur :

➢ Processeur
➢ Unités périphérique et interfaces d’entrées-sorties.
➢ Mémoires (mémoire morte et mémoire vive)

Les microcontrôleurs se caractérisent par une plus faible consommation électrique, une vitesse de
fonctionnement plus faible (de quelques mégahertz jusqu’à plus d’un gigahertz) et un cout réduit par
rapport aux microprocesseurs polyvalents utilisés dans les ordinateurs personnels. Ils sont fréquemment
utilisés dans les systèmes embarqués, comme les contrôleurs des moteurs automobiles, les
télécommandes, les appareils de bureau, l'électroménager, la téléphonie mobile, etc.

Figure 14 microcontrôleur

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 28


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

Le microcontrôleur Atmel ATmega328P

Est un circuit intégré du fabriquant AVR ayant 8 bits basé sur l'architecture RISC améliorée AVR.
Il intègre la technologie pico Power qui offre une consommation ultra-faible et des modes de veille à
faible consommation, idéal pour les applications alimentées par batterie.
Caractéristiques du microcontrôleur

➢ Fréquence d'utilisation : 20 MHz max.


➢ Jusqu'à 20 MIPS à 20 MHz
➢ Flash 32 ko
➢ EEPROM 1 024

Figure 13 Atmel ATmega328P

2) Afficheur LCD

Light Cristal Display communément appelé LCD est constitué d’une couche de deux lames de verre,
distantes de 20μm environ, sur lesquelles sont dessinées les mantisses formant les caractères.
L’espace entre elles est remplie de cristal liquide normalement réfléchissant. Un exceptionnel
microprocesseur « pilote » de la famille C-MOS diminue considérablement leur consommation
(inférieur à 0.1Mw). Les afficheurs LCD sont indispensables dans les systèmes techniques qui
nécessitent l’affichage de paramètres de fonctionnement. Grâce à la commande par un
microcontrôleur ces afficheurs permettent de réaliser un affichage de messages aisés. Ils permettent
également de créer ses propres caractères.

Figure 15 Affichage LCD

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 29


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

Fonctionnement

L’afficheur LCD comporte un circuit intégré de commande spécialisée, LCD-Controller, est chargé de la
gestion du module. Le contrôleur remplit une double fonction : d’une part il commande l’affichage et
d’autre part se charge de la communication avec l’extérieur.

figure 16 De l’affichage LCD

3) Capteur

a) Généralité

Un capteur de position infrarouge (IR) est un dispositif électronique qui permet de détecter un
champ dans une position donnée.

b) Schéma

figure 16 capteur infra-rouge

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 30


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

III. DIMENTIONNEMENT

1) Alimentation
Notre système est constitué des capteurs, d’un relais qui est alimentés sous une tension de 220V/24V et
5V pour être commander par notre microcontrôleur fonctionnant en 5v une conversion de la tension
est nécessaire et suivant les étapes suivantes :

➢ Stade de transformation : Cette fonction est réalisée par un transformateur. Il permet de


diminuer l'amplitude de la tension secteur.

➢ Stade de protection et de redressement : Cette fonction est réalisée par un pont de diode.
L'opération consiste à redresser l'alternance négative. On parle de tension continue et redressée

➢ Stade de filtrage : Après redressement, la tension de sortie aux bornes du pont redresseur est
loin d'être continue. Le filtrage a pour but de transformer cette tension redressée en une tension
continue légèrement ondulée. L'élément utilisé pour réaliser cette fonction est le condensateur

➢ Stade de régulation : Malgré le filtrage, la tension aux bornes du condensateur n'est pas
parfaitement continue, elle présente une légère ondulation. Pour obtenir une tension parfaitement
continue, on utilise un régulateur de tension.

Figure 17 Alimentation

2) Circuit de commande

Pour une meilleure analyse et conception de notre système nous avons opté pour les équipements
suivants :

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 31


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

a) Le microprocesseur
Pour notre projet nous avons choisi l ATMEGA 328P à cause de :

• Ses nombres de broches


• Son prix réduit
• Sa faible consommation en énergie
• Sa facilite de programmation

b)Transistor

Un transistor est un dispositif semi-conducteur à trois électrodes actives, qui permet de contrôler un
courant (ou une tension) sur une des électrodes de sorties (le collecteur pour le transistor bipolaire et le
drain sur un transistor à effet de champ) grâce à une électrode d'entrée (la base sur un transistor bipolaire
et la grille pour un transistor à effet de champ). Il est utilisé ici pour amplifier le signal.

Figure 18 quelques transistors

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 32


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

c) Le relais
Un relais est essentiellement constitué d’une bobine et d’une palette. Lorsque la bobine est
alimentée, il en résulte un champ magnétique. Cela a pour effet de placer la palette dans une
autre position : fermant ainsi un circuit électrique dit de puissance. On dit que le relais commute
alors et passe de sa position de repos à sa position de travail.

figure 19 relais

D) Le BUZZER

Un buzzer est un élément électronique qui produit un son quand on lui applique une tension. Certains
nécessitent une tension continue, d'autres nécessitent une tension alternative

Figure 20 buzzer

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 33


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

SECTION 3 : réalisation du projet

Pour la mise en œuvre de notre projet, nous avons eu recours à des logiciels de simulation
comme : Proteus pour réaliser notre schéma de réalisation

I. SCHEMAS DE REALISATION

Nous présenterons ici le logiciel qui nous a permis de concevoir notre schéma de réalisation.

1) PROTEUS

Proteus est un logiciel qui permet la réalisation et la simulation des schémas électroniques. Développé par
la société Labcenter Electronics, les logiciels incluent dans Proteus permettent la CAO (Conception
Assistée par Ordinateur) dans le domaine électronique. Deux logiciels composent cette suite logicielle :
ISIS et ARES. Cette suite logicielle est très connue dans le domaine électronique. Plusieurs entreprises et
organismes de formation utilisent cette suite logicielle. Nous allons intéresser par la suite à ISIS qui nous
de concevoir notre schéma de réalisation

Fig 21 schéma sur Proteus

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 34


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

SECTION 4 : PROGRAMMATION SUR IDE ARDUINO


Dans cette partie nous allons présenter tous ce qui à avoir avec l’aspect logicielle de notre système.

I. ORGANIGRAMME
Un organigramme est la représentation géométrique d’un algorithme qui est l’ensemble des méthodes
mises en œuvre pour la résolution d’un problème précis.

DEBUT

INITIALISATION DE L’AFFICHEUR

INITIALISATION DU CAPTEUR

NIVEAU DU CAPTEUR

DETECTION DU TROU
AUCUNE DETECTION
ATTRAVER LE DISQUE

BUZZER ON
BUZZER OFF

AFFICHAGE DU NOMBRE DE
TOUR EFFECTUER AUCUN AFFICHAGE

Figure 22 ORGANIGRAMME

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 35


PROPOSITION DUN SYSTEME DE COMPTE TOUR AUTOMATIQUE POUR MACHINE DE BOBINAGE

II. PROGRAMME

Etant donné que le microprocesseur utilise est un atmega nous allons programmer avec l’IDE d
Arduino en C/C++
L’électronique est de plus en plus remplacée par de l'électronique programmée, on parle aussi
d'électronique embarquée ou d'informatique embarquée.
Nous avons écrit le programme sur interface ARDUINO en compilant, copier le ficher exécuter du
programme.
Pour la programmation d’un microcontrôleur on charge dans sa mémoire flash l’ensemble
d’instructions qu’il devra exécuter. Il existe plusieurs langages de programmation des
microcontrôleurs (assembleur, C). Mais pour notre projet nous utiliserons « C/C++ » qui est le
langage de programmation par excellence. La programmation de notre microcontrôleur se fera en
quatre parties :

➢ Création du fichier
➢ Ecrire le code
➢ Compiler le code charger
➢ Charger le code dans le microcontrôleur

Figure extrait de Arduino

DJIOLIO NGOUANANG VANNEL 36