Vous êtes sur la page 1sur 4

Evaluation écrite du module « Biocarburants » Parcours SEE - 2018

Documents non permis, calculatrice autorisée

Certaines données liées à ces exercices se trouvent en Annexe

1) Choisir la (les) bonne(s) réponse(s)

I- Le superéthanol :

a) Est un carburant issu de la réaction d’addition entre l’éthanol et l’isobutène


b) Peut être utilisé sur tout véhicule produit après 2000 sans aucune modification
c) Est un mélange (éthanol-essence) contenant au moins 85% d’éthanol
d) Aucune réponse n’est vraie

II- Un biocarburant de troisième génération est issu de :

a) Déchets non organiques


b) Bois
c) La transformation des gaz de synthèse en carburant liquide (procédé Fischer Tropsh)
d) Microalgues

III- La pyrolyse est :

a) Un procédé thermochimique de transformation de matière organique


b) Est une dégradation de la matière première sous effet de la température en absence
d’Oxygène
c) Transforme les solides organiques en liquide exclusivement

IV- Un biogaz est :

a) Formé d’un mélange de monoxyde de carbone et de dihydrogène


b) Obtenu par gazéification de matière organique
c) Peut être produit à partir de déchets agricoles
d) Peut être injecté sur le réseau de gaz naturel après purification

V – Parmi les objectifs de la France pour 2020 :

a) Amélioration de son efficacité énergétique de 20%


b) Réduction de sa consommation d’énergie de 23%
c) Contribution des énergies nouvelles et renouvelables à hauteur de 23% dans le secteur de
transport
d) Réduction des émissions du dioxyde de carbone de 20%

2) Un hectare de betterave produit 7700 kg de sucre par an, si on transforme ces sucres en éthanol,
calculer l’énergie du carburant produite en tep/ha/an.

La production théorique d’éthanol est de 0.51 géthanol/gsucre. Donc les 7700 kg de sucre vont produire
3927 kg d’éthanol ayant une teneur énergétique de 3927*PCIéthanol = 112.33 GJ soit 2.68 tep/ha/an

3) Considérons un poids lourd qui consomme 35 ldiesel/100 km.


a) Calculer sa nouvelle consommation de carburant s’il serait alimenté par un mélange
contenant 30% de biodiesel (B30).

Hypothèse : le rendement du moteur reste constant.

A rendement constant la consommation énergétique du moteur au 100 km reste constante. Ce


qui permet de dire : Consodiesel*ρdiesel*PCIdiesel = ConsoB30*ρB30*PCIB30

=> ConsoB30 = Consodiesel*ρdiesel*PCIdiesel/ ρB30*PCIB30

PCIB30 = 0.7*PCIdiesel + 0.3*PCIBD = 41 060 kJ/kg. ρB30 = 0.7*830+0.3*870 = 842 kg/m3

ConsoB30 = 35.96 l/100 km.

b) Calculer sa production de CO2 par km lors de son fonctionnement avec le diesel et avec le
B30, respectivement.
4 + −4
+ ⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯⎯ . +
4 2
M 44*x
Conso*ρ Conso*ρ*44*x/M
La production spécifique de CO2 du gazole est de (ConsoD*ρD*44*21/296)/100 = 906 gCO2/km.
La production spécifique de CO2 de B30 peut être calculée comme suit :
(0.7*ConsoB30*ρD*44*21/296 + 0.3*ConsoB30*ρBD*44*18/284)/100 = 913 gCO2/km.
c) Que peut-on en conclure ?

4) Un moteur diesel alimenté par un mélange gazole/biodiesel produit 2000 ppm de NOx, ce qui
correspond à 0.17 g/km.

a) Sachant que les limites règlementaires des émissions de NOx sont de 1800 ppm et 80 mg/km
respectivement, calculez le taux d’abattement nécessaire pour les respecter.

τ1 = (2000-1800)/2000 = 10 %
τ2 = (170-80)/170 = 64%
64%
b) Quelle technologie privilégiez-vous pour réduire les NOx ? Justifier.

5) Le potentiel de récupération d’huile de friture usagée en France est de 0.72 millions de tonnes par
an.

a) Calculer la quantité de biodiesel qui peut être produite à partir de ce gisement.


Théoriquement 1 kg de matière grasse produit 1 kg de biodiesel. Le potentiel du gisement est
donc de 0.72 millions de tonne par an.
b) D’après le scénario MedPro-POLES, les besoins français en carburants diesel pour 2020 sont
de 30 Mtep/an. Que peut-on conclure à ce propos ?
Les 0.72 millions de tonnes de biodiesel correspondent à une teneur énergétique de
0.636 Mtep soit 2% des besoins en carburants diesel ce qui correspond à 20% des objectifs
en termes d’ENR dans le transport pour 2020.
Annexe
Les caractéristiques de quelques carburants

Diesel Essence Ethanol Biodiesel méthane


Formule chimique C21H44 C7H16 C2H6O C18H36O2 CH4
Masse molaire (g/mol) 296 100 46 284 16
Densité (kg/m3) 830 745 794 870 0.705*
Chaleur latente de vaporisation (kJ/kg) 232 289 854 250 510
Point d’ébullition 150 – 350 30 – 190 78 350 – 370 -161.5
PCI (kJ/kg) 42800 42690 26805 37000 35350
Rapport Stœchiométrique air/carburant 14.3 14.4 8.95 14.65 20
Indice d’octane recherche n.a 95 111 n.a n.a
Indice d’octane moteur n.a 85 92 n.a n.a
Indice de cétane 51 n.a n.a 62 n.a
Indice de méthane n.a n.a n.a n.a 100
A Conditions normales de pression et de température
n.a = non applicable

Caractéristiques de l’eau

Formule chimique Masse molaire Chaleur spécifique Point d’ébullition Densité Chaleur d’évaporation
H2O 18 g/mol 4.18 kJ/kg/K 100 °C (à Patm) 1000 kg/m3 2560 kJ/kg

Masse molaire de quelques produits chimiques (g/mol) :

Acides gras libres Triglycérides Méthanol Méthyles esters Glycérol Glucose Dioxyde de carbone
C17H34O2 C54H104O6 CH4O C18H36O2 C3H8O3 C6H12O6 CO2
270 848 32 284 92 180 44

Conversions d’unités

1 tep = 41.87 GJ 1 kWh = 3600 kJ

Vous aimerez peut-être aussi