Vous êtes sur la page 1sur 10

Comprendre la valeur publique

5 mai 2017

Table ronde des dirigeants avec le professeur Mark Moore


Contexte et intention
Andrew Kibblewhite, chef de la direction du département du Premier ministre et du Cabinet et chef de la profession politique, a organisé une table
ronde pour les hauts dirigeants politiques avec le professeur Mark Moore de la Kennedy School of Government de l'Université Harvard. Le
professeur Moore a inventé le terme « valeur publique » dans son livre de 1995Création de valeur publique. Il a développé des cadres analytiques
pratiques pour aider les gestionnaires publics à déterminer comment ils pourraient créer plus de valeur publique dans leur travail quotidien. La
suite en 2013Reconnaître la valeur publique, a exploré comment la valeur publique pourrait être reconnue au sens comptable – en utilisant le «
triangle stratégique » pour aider les gestionnaires publics à comprendre et à mesurer la valeur publique qu'ils créent et quel type de capacité est
nécessaire pour la créer.

La session a été conçue pour en apprendre davantage sur la valeur publique et son application au modèle de gestion publique de la Nouvelle-Zélande, y
compris comment nous pourrions utiliser le triangle stratégique comme cadre analytique dans notre analyse et nos conseils politiques. Ce rapport résume
la présentation de Mark entrecoupée de la multitude de questions qu'elle a soulevées pour les dirigeants politiques.

Participants Liz MacPherson


Directeur général et statisticien du
Déborah Roche Pierre Debus
ANZSoG
Directeur général adjoint, Politiques et
gouvernement – Statistics New commerce - Ministère des Industries
Professeur Mark Moore Zealand primaires
John. École de gouvernement
Équipe de projet politique
F. Kennedy David Smol Andrew Jackson
Université de Harvard Directeur Général - Ministère de Directeur général adjoint, Groupe de Sally Washington
l'Entreprise, de l'Innovation et de conseil spécialisé et de stratégie – Directeur de programme
Andrew Kibblewhite l'Emploi Ministère des transports
Directeur Général - Département
Jo Hartigan
du Premier Ministre et du Pauline Hiver Andrea Schollman Conseiller principal
Cabinet & Chef de la Profession Directeur Général - Ministère des Secrétaire adjoint, Système
Politique Peuples du Pacifique éducatif - Ministère de l'Éducation Simon Olsen
Conseiller principal
Gabriel Makhlouf Anneliese Parkin Andrew Burns
Directeur Général et Secrétaire Département du Premier Gestionnaire, Politiques et analyses -
au Trésor - Le Trésor ministre et du Cabinet Commission des services de l'État

Paul Jacques Fiona Ross Charlotte Denny


Directeur général - Ministère de la Secrétaire adjoint/COO Ministère de l'Environnement
Culture et du Patrimoine La trésorerie
…………………………………………………………………………………………………………………………………………….................................. ...............................................1....
Le contexte de la gestion publique en Nouvelle-Zélande
Andrew Kibblewhite : Pourquoi nous intéressons-nous à la valeur publique ?
Par le biais du Policy Project, nous exposons la communauté politique à des cadres analytiques – tels que la
valeur publique et le triangle stratégique du professeur Moore – qui pourraient aider à renforcer la qualité et
la capacité globales de nos politiques. La valeur publique est très pertinente pour la fonction publique néo-
zélandaise, alors que nous travaillons à intégrer l'approche d'investissement et à intégrer la résilience au
risque et l'orientation citoyenne dans notre politique et notre prestation de services.

Mark Moore : Réflexions sur le modèle de gestion publique de la Nouvelle-Zélande


Sur le plan international, la Nouvelle-Zélande est considérée comme un innovateur en gestion publique – un service public qui continue
d'apprendre. Comme vous l'avez constaté, l'« approche managériale » (« pour lequel vous êtes réputé à juste titre »)
est faible sur des dimensions importantes de la valeur publique qui vont au-delà de la satisfaction du client, comme la justice,
l'impartialité et l'équité. La nouvelle « approche d'investissement » apporte utilement des résultats sociaux précieux à être
atteints à l'avenir dans l'équation. Il est "extrêmement prometteur mais il comporte des défis" :
o Cela nécessite un "histoire plausible et créatrice de valeur« qui relie ce que le gouvernement fait maintenant pour
individus, et s'accumule au fil du temps et entre les individus pour produire plus tard un changement social
précieux.

o Cela exige que les citoyens adoptent un sens de « citoyenneté d'entreprise » pour l'avenir - responsabilité mutuelle
pour la société qu'ils souhaitent pour eux-mêmes et leurs enfants.
o Cela met à rude épreuve la capacité du gouvernement à rendre compte de la performance actuelle, car la valeur de
l'activité actuelle ne peut pas être observée maintenant (au contraire, de meilleurs résultats se produiront dans un avenir abstrait
et imprévisible). Nos mécanismes de responsabilisation sont conçus pour obliger le système à rendre compte de ce qu'il faità
présent.

……………………………………………………………………………………………………………………………………………. .................................................................. ............................


2
Qu'est-ce que la « valeur publique » ?

En tant que concept, la valeur publique est :

o un guide normatif et pratique pour ceux qui occupent des postes de


autorité exécutive au sein du gouvernement

o une idée technique qui peut être utilisée pour mesurer et guider le gouvernement
performance – il demande quelle « valeur » est ajoutée par une politique, un
programme, une agence, etc. donné, au-delà des simples coûts et avantages monétaires

o une idée philosophique sur les fins propres du gouvernement

Comment peut-elle aider les gestionnaires publics à faire leur travail ?

Les gestionnaires publics déploient des actifs publics pour créer de la valeur publique. Cela fait que leur travail semble similaire à celui des
gestionnaires du secteur privé. Les emplois sont similaires dans leur objectif d'obtenir un meilleur rapport qualité-prix et d'innover pour une
amélioration continue. Mais Moore soutient que les outils et techniques de gestion stratégique du secteur privé ne sont pas toujours adaptés
au secteur public car cinq aspects cruciaux du travail diffèrent.
o Premièrement, les actifs déployés pour créer de la valeur incluent non seulement l'argent mais l'autorité de l'État.

o Deuxièmement, les précieux résultats produits par le secteur public se traduisent par des changements dans les conditions sociales souhaitées plutôt que par des
amélioration des performances financières.

o Troisièmement, les changements dans les conditions sociales (résultats sociaux) sont évalués en termes d'équité avec laquelle le gouvernement agit,
et son succès à assurer les bonnes relations dans la société ainsi qu'en termes d'efficience et d'efficacité, et pas seulement en
termes de satisfaction des « clients ».
o Quatrièmement, la performance des agences gouvernementales est évaluée principalement par les citoyens, les électeurs et les contribuables et leurs
représentants élus et non par les particuliers auxquels le gouvernement fournit des services ou impose des
obligations.
o Cinquièmement, l'amélioration des conditions sociales à une échelle qui compte et d'une manière qui peut être soutenue presque toujours exige
gouvernement de tirer parti des capacités productives qui existent dans les trois secteurs des sociétés libérales : pas seulement
les agences gouvernementales, mais aussi les organisations bénévoles et à but non lucratif, et le secteur privé.
……………………………………………………………………………………………………………………………………………. .................................................................. ............................
3
Qui décide ce qui est publiquement de valeur?
Lorsque le gouvernement agit (en utilisant l'argent et l'autorité de
l'État), il produit des effets par le biais de transactions avec des individus
"de l'autre côté du comptoir bureaucratique”. Il est tentant de

Environnement d'autorisation
Pensez à ces rencontres de première ligne comme équivalentes à des
rencontres entre des entreprises commerciales et des clients, et donc
imaginez qu'un objectif important du gouvernement est de satisfaire
ces individus.
Il y a deux problèmes critiques avec cette vue.
o Premièrement, de nombreuses rencontres entre les agences
gouvernementales et les citoyens individuels impliquent l'imposition de
devoirs civiques plutôt que la prestation d'un service.
o Deuxièmement, qu'une agence gouvernementale fournisse des
services ou impose des obligations, le but ultime de l'agence est
d'atteindre les résultats sociaux globaux souhaités collectivement
plutôt que de satisfaire des « clients » individuels.
Qui décide de ce qu'est la « valeur publique » ?
Dans une société démocratique, le bon arbitre de valeur est « nous », le Les activités publiques créatrices de valeur incluent des

peuple – les citoyens, les contribuables et leurs représentants élus (via la actions menées par des organisations gouvernementales

gouvernance démocratique). Les structures, processus et activités qui uniques et incluent de plus en plus des actions de

transforment les intérêts et les points de vue des citoyens en un « public » coproducteurs et de partenaires (secteur privé, ONG).

capable d'articuler ce qui vaut la peine d'être taxé et réglementé sont décrits Comment comprenons-nous la valeur créée dans chaque

comme l'environnement autorisant. Dans cet environnement, les dirigeants partie de la chaîne de valeur ?

et les gestionnaires publics s'efforcent de bâtir la légitimité et le soutien


nécessaires pour soutenir une entreprise publique
ov…e…r…temps
t…… ….……………………………………………………………………………………………………………………………....... .................................................................. ......................
4
Le triangle stratégique – un cadre d'analyse
Le triangle stratégique de Moore est conçu pour aider les dirigeants du secteur public à
développer des propositions de valeur fortes (ce qu'ils peuvent offrir, à partir de leur
position, dans une situation donnée). Il concentre leur attention sur trois problèmes qui
doivent être résolus individuellement et alignés :
o quelle est la valeur publique que je pense pouvoir produire ?
o de quelle légitimité et de quel soutien puis-je m'appuyer ?
o quelle capacité opérationnelle puis-je déployer pour produire le
résultats?

Environnement d'autorisation
Comment utiliser le triangle stratégique comme cadre
d'analyse ?

Le défi analytique et pratique est de s'assurer que les trois cercles du triangle sont
alignés et se renforcent mutuellement : nous créons de la valeur publique lorsque les
objectifs que nous recherchons peuvent être soutenus par des arguments normatifs et
empiriques, lorsque les objectifs attirent le soutien financier, juridique et social de ceux
qui sont en mesure d'autoriser et de soutenir l'action envisagée, et quand on sait
déployer les ressources disponibles pour atteindre les résultats souhaités. C'est-à-dire
que nous sommes clairs sur ce que nous essayons de réaliser, nous avons le soutien
pour cela (légitimité/environnement d'autorisation) et nous pouvons y arriver (nous
avons les capacités et les ressources pour le faire). Des problèmes surviennent lorsque les cercles ne
sont pas alignés. Par exemple : et si nous avons
une légitimité et un soutien, mais pas de capacité
Le triangle stratégique a été développé pour aider ceux qui dirigent et gèrent des opérationnelle ? Nous avons un scénario « grand
organisations publiques dans des environnements en évolution rapide. Il peut également chapeau et pas de bétail » (nous ne pouvons pas
être utilisé pour différentes unités d'analyse. Par exemple, il peut être appliqué lors de faire bouger les choses). Et si nous avons la
l'élaboration d'une réponse politique qui rassemblerait des éléments de capacité
légitimité, le soutien et la capacité opérationnelle
mais que nous n'avons pas la bonne chaîne de
opérationnelle de diverses organisations pour résoudre un problème qui touche plusieurs
valeur ?
organisations, voire plusieurs secteurs.
……………………………………………………………………………………………………………………………………………. .................................................................. ............................
5
Que signifie le triangle stratégique pour la politique ?

Les participants ont réfléchi à la présentation de Mark et à ce que


cela signifie pour les dirigeants politiques du gouvernement.

Les conseillers politiques doivent demander et répondre : « Sommes-nous suffisamment

clair sur quand et comment


o Qu'essayons-nous de réaliser avec cette politique/proposition ?
demander une
o Sera-t-il adopté (soutenu) ? autorisation politique ? »
o Peut-il être opérationnalisé (mis en œuvre de manière fiable) ?

Le travail d'analyse des politiques consiste à enquêter sur les conditions


sociétales qui doivent changer (problèmes et opportunités) et les actions
qui les changeront probablement. Mais ils ne peuvent pas négliger de « Comment le concept de valeur
trouver d'où viendra le soutien de ces actions (pas seulement le soutien publique peut-il nous aider à
ministériel), ou de clarifier ce qui est faisable, ce qui est trop souvent soutenir la création de valeur à
laissé aux collègues opérationnels/de livraison une fois qu'une décision l'avenir – en lien avec nos
politique a été prise. obligations de gérance ? »

« Qui d'autre impliquez-vous dans le développement et le


fonctionnement de ce triangle ? Vers qui ou vers qui nous « Quel est le rôle du directeur
tournons-nous en termes de « citoyen » (opinions et général en tant que gardien de
besoins) ? » l'environnement d'autorisation ? »

……………………………………………………………………………………………………………………………………………. .................................................................. ............................


6
Que signifie le triangle stratégique pour la politique ?

Les analystes politiques sont enclins à limiter leur réflexion au « quoi


faire » (cercle de valeur publique du triangle) et à rechercher une solution Le stratègeUNEcrterc'est-à-dire
w emsgvousjeFeficunejemtout à fait clair sur whré
frpuneomjeréglacé
parfaite. Mais à quoi cela ressemblerait-il si nous commencions le
comment rechercher la politique
processus à partir de différentes parties du triangle ? La politique prounejvousetchtorériFseunertsioà
n?le 'sweet spot'
o Nous pourrions partir de la légitimité et du soutien et « aller avec un pour la politique comme l'intersection de ce qui est

l'esprit de l'apprenant », capturant un sens de ce qui recueille souhaitable (la bonne chose à faire), livrable (nous pouvons le
faire) et rentable (nous pouvons nous le permettre). Comment
le soutien et ce qui peut être exploité (exploiter les points de
pourrions-nous également considérer le contexte de l'authoris
vue et les besoins des citoyens et être proactif plutôt que jejeFmjegnneomvvunejetoiommmjeesmptune(rrétode
d'attendre une commission des ministres)
avons-nous un soutien pour cela?o)vousunermrrévieuxteh,ewvhuneunelutefairecheunes
o Nous pourrions partir de la capacité opérationnelle à la recherche de « capital-risque » signifie endans
ce que nous faisons maintenant et comment cette capacité pourrait
(avons-nous le droit de fr
être mieux utilisée, réutilisée ou utilisée à de nouvelles fins
eer
Le triang stratégique peut-iltjehte hpv
eo
lplictiscm
toje
omo
ttg
heje
jeX?
k
mt?). vousouio

sur les propositions politiques dans ce


(amélioration continue ou innovation basée sur l'évaluation de
le contexte?
ce qui fonctionne et ne fonctionne pas).

descjeuneun Bmlenous
Comment plus
« Comment pouvons-nous construire

de manière plus stratégique construire stratégiquement

« Si l'innovation fait partie de notre


légitimité et soutien cole-
stla gitimité et le soutien
derjeovepraobsleaussi à

pour que les propositions efficaceFcotirvele p je


rôle, qu'est-ce que le « capital-risque »
améliorent la valeur publique ? » améliorent-ils la valeur publique ?
signifie dans le contexte politique ? »

……………………………………………………………………………………………………………………………………………. .................................................................. ............................


7
D'autres questions qu'il nous a posées….
Après la présentation de Mark, les participants ont partagé leurs idées
et les questions qu'elle leur a posées. « Dans ma propre agence, comment se
passe l'équilibre du triangle stratégique ?
Certaines idées liées à l'organisation en tant qu'« unité d'analyse »,
Comment évaluer au mieux la partie sur laquelle
tandis que d'autres ont soulevé des questions sur la façon dont le nous devons travailler ? (Suis-je le propriétaire du
triangle stratégique et la valeur publique pourraient nous fournir un ranch avec un grand chapeau et non
cadre pour mieux comprendre et gérer notre système global de gestion bovins?)"
publique (y compris en utilisant la « valeur publique » de Mark compte »
analogue au « résultat net » du secteur privé).

« Que faudrait-il dans l'ensemble du système pour


atteindre un objectif de « bilan » ? Quels risques allons-nous « Comment déterminons-nous la
gérer, accepter ou éviter dans le cadre de cet accord ? Et si valeur publique du système ? »
nous voulons y aller à fond, sur quelles parties du triangle
stratégique devons-nous nous concentrer ? »

Théorie et pratique : où aller avec notre modèle de gestion publique ?

Publique Publique Gestion publique Gouvernance publique


« Comment pouvons-nous travailler ensemble entre les
la gestion administration (NMP) (NPG)
agences dans l'ensemble du système pour atteindre maquette

l'équilibre entre autorisation, capacité Avant les années 1980 Réformes des années 80/90 Environnement BPS

opérationnelle et valeur publique ? Concentrer Basé sur des règles, Résultats (fin) Résultats +
Imaginez quelle valeur publique nous processus (moyens) légitimité +
pourrait réaliser ! » intendance?
Théorie politique déontologique utilitaire Renforcée

……………………………………………………………………………………………………………………………………………. .................................................................. .....ré..e..m..o..c..r.une..c.oui..?.......


8
Remerciements et informations

Un grand merci au professeur Mark Moore pour Veulent en savoir plus?


avoir partagé son expertise et ses idées avec nous.
La session a soulevé une multitude de questions Mark H Moore, Reconnaître la valeur publique,

pour une enquête plus approfondie. Harvard University Press, États-Unis, 2013

Mark H Moore, Création de valeur publique,


Merci à ANZSoG d'avoir facilité la Harvard University Press, États-Unis, 2010
visite de Mark.

Voir Diapositives de la présentation du professeur Moore

Remarque : Ces symboles indiquent


La table ronde faisait partie de la série d'engagements du Policy les citations des participants
Project avec des experts invités. Nous recherchons des
opportunités pour faciliter les conversations entre la
communauté politique senior et les experts dans les domaines
liés aux politiques publiques.

Pour plus d'informations sur le projet de politique,


voir : www.dpmc.govt.nz/policyproject

……………………………………………………………………………………………………………………………………………. .................................................................. ............................


9

Vous aimerez peut-être aussi