Vous êtes sur la page 1sur 6

LIMITES ET CONTINUITÉ DE FONCTIONS NUMÉRIQUES

Site MathsTICE de Adama Traoré Lycée Technique Bamako

I) Notion de limite:
1°) Activité :
Soit une fonction f de représentation graphique ci-dessous :

(Cf)
f (b)
f (x)
L
f (x)

f (a)

0 a x x0 x b

Nous pouvons remarquer sur le graphique que les valeurs de f (x) tendent vers
L lorsque x tend vers x0 d’un côté comme de l’autre.
On exprime ce fait en disant que la limite de f (x) lorsque x tend vers x0 est L.
On écrit : lim f ( x) = L .
x → x0

2°) Limite à gauche – limite à droite :


• Définition : Si une fonction admet pour limite ℓ à droite lorsque la
variable x tend vers x0 on écrit : lim f ( x) = lim+ f ( x) = ℓ .
x → x0 x → x0
x x0

ℓ est appelé la limite à droite de f en x0.


De même Si une fonction admet pour limite ℓ à gauche lorsque la variable x
tend vers x0 on écrit : lim f ( x) = lim− f ( x) = ℓ .
x → x0 x → x0
x x0

ℓ est appelé la limite à gauche de f en x0.


Remarque : Si lim+ f ( x) = lim− f ( x) = ℓ , alors lim f ( x) = ℓ.
x → x0 x → x0 x → x0
3°) Définition : Soit f une fonction numérique définie sur un intervalle de la
forme : ] – α ; α [ ou sur ] – α ; x0 [ ∪ ] x0 ; α [ (α∈ℝ *+ ) et L un réel.

Limites et continuité Page 1 sur 6 Adama Traoré Professeur Lycée Technique


On dit que la limite de f au point d’abscisse x0 est L, et on écrit :
lim f ( x) = L , si et seulement si lim [ f ( x) − L ] = 0 .
x → x0 x → x0
4°) Théorème 1 :
Si une fonction admet pour limite ℓ au point d’abscisse x0, alors cette limite est
unique.
 ∀x ∈ ]− ∞ ; 1] , f ( x) = x 2
Exemple : Soit f la fonction définie par : 
∀x ∈ [1 ; + ∞ [ , f ( x) = x + 1
f admet-elle une limite lorsque x est arbitrairement voisin de 1 ?

II – Règles de calcul des limites :

1°) Limites élémentaires : Soit a un nombre réel.

• R1) lim ( x) = a ;
x→a
• R2 ) lim ( x) = +∞ ; lim ( x) = −∞ ;
x → +∞ x → −∞
1 1
• R3) lim+   = +∞ ; lim−   = −∞ ;
x →0  x  x →0  x 

1 1
• R4) lim   = 0 ; lim   = 0 ;
x → +∞ x  x → −∞ x 

 sin x   tgx 
• R5) lim   = 1 ; lim   =1 ;
x →0  x  x →0  x 
1 − cos x 1 1 − cos x
• R6) lim 2
= ; lim =0
x →0 x 2 x → 0 x

2°) Théorème 2 :

Si lim f ( x) = L1 et lim g ( x) = L2 existent toutes deux, alors :


x→a x→a

a) lim [ f ( x) + g ( x)] = lim f ( x) + lim g ( x) = L1 + L2 .


x→a x→a x→a

b) lim [ f ( x) − g ( x)] = lim f ( x) − lim g ( x) = L1 − L2 ;


x→a x→a x→a

c) lim [ f ( x) × g ( x)] = lim f ( x) × lim g ( x) = L1 × L2 ;


x→a x→a x→a

 f ( x)  L1
d) lim   = avec ( L2 ≠ 0) ;
x → a g ( x )  L2

Limites et continuité Page 2 sur 6 Adama Traoré Professeur Lycée Technique


e) lim n f ( x) = n lim f ( x) = n L1 ( avec L1 0) .
x→a x→a

3°) Formes indéterminées :

Dans la recherche de la limite, si nous obtenons l’une des formes suivantes :

0 ∞
. ; ; 0 × ∞ ; (+∞) + (−∞) , aucun théorème mathématique ne nous
0 ∞

permet de conclure. On dit qu’on a une forme indéterminée.

a) Exemples de calculs de limites :


 x3 − 8   x3 − 8  0

– Calculer lim   ; lim   = forme ind .
x→2 x − 2  x→2 x − 2  0
   
 x3 − 8 

Pour x≠ 2 ; lim 
x→2 x − 2

 = lim
( x − 2)( x 2 + 2 x + 4)
x−2
( )
= lim x 2 + 2 x + 4 = 12 .
  x→2 x→2

– lim (3 x 2 − 2 x + 4) = 5 ; – lim (−7 x 2 ) = −∞ ; – lim (2 x 3 ) = +∞ .


x →1 x → −∞ x → +∞

2 tgx − sin x 0
– lim (5 x 4 ) = +∞ ; – lim = 0 ; – lim = f . ind
x→ −∞ x→ +∞ x x→ 0 x3 0

sin x sin x − sin x cos x


− sin x
tgx − sin x cos x cos x sin x(1 − cox)
lim = lim = lim = lim
x→ 0 x3 x→ 0 x3 x→ 0 x3 x → 0 x 3 × cos x

 sin x 1 − cos x 1  1
lim  × × = .
x→ 0  x x2 cos x  2

4°) Utilisation de l’expression conjuguée :

3− x +8
Soit f ( x) = .
x −1
a) Déterminer l’ensemble de définition Df de f
b) Calculer lim
x→1
f ( x) .
1
Réponses : a) Df =[ –8 ; 1[ ]1 ; +∞[ ; b) lim f ( x) = − .
x →1
6

Limites et continuité Page 3 sur 6 Adama Traoré Professeur Lycée Technique


5°) Limites de fonctions polynomiales :

a) Théorème 3 : Quand n tend vers +∞ ou – ∞, toute expression


polynomiale de la variable réelle x a même limite que son monôme de
plus haut degré.

b) Exemples : xlim
→ +∞
(3x 2 − 5 x + 6) = xlim
→ +∞
(3x 2 ) = +∞ ;
lim (− 3 x 3 + x 2 − 9 ) = xlim
x→ −∞ → −∞
(− 3x 3 ) = +∞ .
6°) Limites de fonctions Rationnelles :

a) Théorème 4 :
Quand n tend vers +∞ ou – ∞, toute expression se présentant sous la forme
d’une fraction a même limite que le rapport des termes de plus degré du
numérateur et du dénominateur.

3x + 5 3x 1
b) Exemples : lim = lim = ;
x→ −∞
6 x − 4 x → −∞ 6 x 2
3x 2 + 5 3x 2 3
lim 3 = lim 3 = lim = 0 ;
x→ − ∞
x − 4 x → −∞ x x → −∞
x

7°) Limites impliquant des radicaux :

Calculer les limites de fonctions suivantes :


x2 + 2 x2 + 2
a) lim ; b) lim ;
x → +∞
3x − 6 x → −∞
3x − 6
 f ( x) = x 2 − 5 , si x ≤ 3
c) lim f ( x) où 
x →3
 f ( x) = x + 13 , si x 3.

III – Continuité d’une fonction:


1– Continuité en un point d’abscisse x0 :
a) Définition : Soit f une fonction numérique de la variable réelle x
d’ensemble de définition Df. On dit que f est continue au point d’abscisse
x0 de Df si et seulement si f ( x 0 ) est définie et lim f ( x) = f ( x 0 ) .
x → x0

 f est continue au po int   • f ( x 0 ) définie 


  ⇔  
 x 0 de D f   • xlim f ( x) = f ( x 0 ) 
   → x0 

Limites et continuité Page 4 sur 6 Adama Traoré Professeur Lycée Technique


b) Exemple :

x−2
– Soit f ( x) = . La fonction f est-elle continue en x0=1 ? ; en x0=0 ?
2x
x−2
– Soit f définie par f ( x) = .
x+2
Déterminer l’ensemble de définition Df de f.
f est-elle continue en x0 = 2 ?.

2– Prolongement par continuité en un point :


a) Définition :
 f est prolongeable par   • x0 ∉ Df 
.   Si et seulement si • lim f ( x) = l , l réel  .

 continuité au po int x0   
 x → x0 

 g ( x) = f ( x) , si x ≠ x0
Son prolongement est la fonction g définie par :  .
 g ( x0 ) = l

b) Exemples et contre exemple :

x 2 − 4x + 3
– Soit f la fonction définie par f ( x) = ; f est-elle prolongeable par
x −1
continuité en x0 =1 ? si oui déterminer son prolongement g.

3
– Soit f définie par f ( x) = ; f peut-elle être prolongée par continuité en 0 ?.
x2

3– Continuité d’une fonction sur un intervalle I = [a ;b] :


Une fonction f est continue sur I = [a ; b] , si elle est continue en tout
point de I = [a ; b].

4– Théorème 3:
– Toute fonction polynôme est continue sur ℝ.
–Toute fonction rationnelle est continue en tout point de son ensemble de
définition.

5– Théorème 4 :
Si f et g sont deux fonctions respectivement continue en x0 ; alors les
f
fonctions ( f + g ) ; ( f − g ) ; ( f × g ) ; (λ f ) ( λ ∈ IR) ;   si g ( x) ≠ 0 sont
g
continues en x0.

Limites et continuité Page 5 sur 6 Adama Traoré Professeur Lycée Technique


6–Théorème de la bijection :

Si f est une fonction continue et strictement monotone sur un intervalle


I = [a ; b] alors f réalise une bijection de I = [a ; b] sur f ( I ) où f ( I ) est un
intervalle.

f(b)

a
0 α b

f(a)

7- Représentation graphique d’une bijection réciproque :

Pour représenter la courbe ( f –1) de la bijection réciproque de la bijection f ; on


trace le symétrique orthogonal de la courbe ( f) de f par rapport à la première
bissectrice d’équation y = x.

y
-1 1ère bissectrice : y = x

Limites et continuité Page 6 sur 6 Adama Traoré Professeur Lycée Technique

Powered by TCPDF (www.tcpdf.org)