Vous êtes sur la page 1sur 178

DRUMMOND LORETTA P.

SEWELL
Sauf indication contraire, toutes les citations des Écritures marquées (NKJV) sont tirées de The Holy Bible,
New King James Version (NKJV) © 1979, 1980, 1982 par Thomas Nelson, Inc. Publishes. Utilisé avec
autorisation. Tous les droits sont réservés. Les citations des Écritures marquées (KJV) sont tirées de la
version King James de la Sainte Bible. Utilisé avec autorisation. Tous les droits sont réservés.

droits d'auteur © 2018 Loretta Sewell Drummond Tous droits


réservés :

Édité par: Daunette Drummond Allen

Note de l'éditeur:
Ce livre contient certains des témoignages les plus profonds et les plus puissants sur une série de visites
divines « éclairantes » et, dans certains cas, « époustouflantes » et d'interactions avec le royaume spirituel.
Avant la fin de la première lecture de ce livre, certains lecteurs peuvent poser au Dr Loretta la même question
que j'ai été obligé de poser il y a plusieurs années : « Qui êtes-vous exactement ?

Le livre est convaincant, engageant, captivant et est garanti pour attirer l'attention des lecteurs, car non
seulement il expose et plonge profondément dans un domaine "Au-delà de l'aube", mais il contient également
des encouragements et une fortification opportuns pour les lecteurs, soutenus par références scripturaires.

Je crois que le Saint-Esprit a co-écrit ce livre, et que les expériences et les messages qu'il contient sont
essentiels pour le Corps du Christ, en particulier en ces temps de fin. Je crois aussi qu'une onction spéciale
repose sur ce livre ; qu'il renforcera la foi de nombreux croyants et aura un impact positif sur la vie
d'innombrables incroyants.

Daunette Allen

Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite ou transmise sous quelque forme ou par quelque moyen
que ce soit, électronique ou mécanique, y compris la photocopie, l'enregistrement ou par tout système de
stockage et de récupération d'informations, sans l'autorisation écrite de l'éditeur.

ISBN : 978-976-96311-0-6
Imprimé en : Jamaïque
© 2018 MINISTERES DE LA FLAMME INTERNATIONAL

POUR LES ENGAGEMENTS PARLER, VEUILLEZ CONTACTER :


Dr Loretta Sewell Drummond
MINISTÈRES DE LA FLAMME 1 876 398 4495 Courriel :
loretta.sewell@gmail.com
Table des matières

DÉVOUEMENT .................................................................................................................................................... 7
AVANT-PROPOS ................................................................................................................................................. 7
INTRODUCTION .............................................................................................................................................. 10
ENCOURAGEMENT ........................................................................................................................................ 12
Chapitre 1 : Dieu mène nos sentiers humains..................................................................................... 15
Chapitre 2 : L'Aide Divine ........................................................................................................................... 20
Chapitre 3 : Providence - La cour avant de Dieu ................................................................................ 25
Chapitre 4 : Protection Spirituelle ........................................................................................................... 29
Chapitre 5 : Missions divines ..................................................................................................................... 33
Chapitre 6 : Ange de la mort dans ma communauté ......................................................................... 42
Chapitre 7 : Ange sur l'église de la ville ................................................................................................. 45
Chapitre 8 : Qui sont les anges ? ............................................................................................................... 47
Chapitre 9 : L'immobilité sur les marchés de l'esprit ...................................................................... 52
Chapitre 10 : Prières - Toucher le cœur de Dieu ................................................................................ 55
Chapitre 11 : Ne doutez jamais du pouvoir de la prière ................................................................. 61
Chapitre 12 : Satan et ses démons sont réels et rusés ..................................................................... 67
Chapitre 13 : Structure satanique organisée contre nous .............................................................. 77
Chapitre 14 : Caractéristiques et activités des démons .................................................................. 80
Chapitre 15 : Détecter les forces démoniaques autour de nous .................................................. 88
Chapitre 16 : Foi - Guide du voyage ........................................................................................................ 92
Chapitre 17 : Plus de visites - Rêves et visions ................................................................................. 101
Chapitre 18 : Brume matinale de miséricorde .................................................................................. 111
Chapitre 19 : Pouvoir subtil d'une femme .......................................................................................... 118
Chapitre 20 : Autorité - Prêtre du Pouvoir Subtil ............................................................................ 124
Chapitre 21 : Obéissance à l'autorité .................................................................................................... 127
Chapitre 22 : Trouver Dieu dans le calme .......................................................................................... 133
Chapitre 23 : Temps libre avec Dieu ..................................................................................................... 138
Chapitre 24 : Vérifier notre mortalité .................................................................................................. 141
Chapitre 25 : Observations sur la mort et le décès ......................................................................... 145
Chapitre 26 : Visages du deuil ................................................................................................................. 149
Chapitre 27 : Glisser dans la nouveauté .............................................................................................. 152
Chapitre 28 : Voyage dans la Vallée de la Mort................................................................................. 159
Chapitre 29 : Aigle nichant dans la tête de mon lit.......................................................................... 164
Chapitre 30 : Saisir le grand espoir ....................................................................................................... 168
Chapitre 31 : N'aie pas peur, que personne ne te condamne ...................................................... 170
Chapitre 32 : La dernière marche vers la maison ........................................................................... 174
Bibliographie.................................................................................................................................................. 178
DÉVOUEMENT

CE LIVRE EST DÉDIÉ À :

• D'ABORD, LE PRÉCIEUX AGNEAU DE DIEU, NOTRE SEIGNEUR ET SAUVEUR


JÉSUS-CHRIST DE NAZARETH, QUI EST MORT POUR LES PÉCHÉS DE
L'HUMANITÉ DÉCHUTE, DONC, EFFACANT NOS NOMS DE LA LISTE DES
RECRUTÉS DE SATAN POUR UNE ÉTERNITÉ PERDU.
• Mes estimés parents : le révérend Eulem et Laura Sewell, dont les prières et les
enseignements restent notre boussole, nous orientant dans la direction de notre
adresse éternelle - La Nouvelle Jérusalem.
• Matthew Moses mon fils, dont l'esprit calme, doux, obéissant et respectueux m'a
aidé et guidé dans les moments difficiles de la vie.
• Roger & Daunette Allen, pour vos prières, votre amour, vos soins particuliers et
vos fraternités du dimanche soir. Que Dieu vous bénisse richement, alors que
vous continuez dans le ministère de Dieu et de l'humanité.
• Owen Gray, un enseignant sage dont l'amour, la gentillesse et les
encouragements ont été forts pendant l'écriture de ce livre.
• Les « surdoués » : Hannah-Mae, une grande enseignante et sœur qui nous a
montré le véritable amour de manière pratique ; Veronica, Desmond, Sharon,
Madge et Kenneth. Continuez à courir la dernière étape de la course sur cette
terre, dans la confiance spirituelle.
• Delene & John Christian, Sherdeen Bent, Merlene Rose Garrick et ceux d'entre
vous qui continuent de m'aider à nourrir les affamés, à habiller les nus, à visiter
ceux qui sont derrière les barreaux dans les prisons de l'esprit, du corps et de
l'âme, et à courir avec l'aide financière aux enfants qui sont seuls dans les
garderies. Les anges du Seigneur continueront toujours de veiller sur vous tous,
tandis que vous m'aidez à m'occuper des « Affaires de mon père ».
• À tous les saints qui se sont tenus sur les champs de bataille et ont combattu
Satan et ses démons en mon nom, je dédie cette œuvre d'amour et de paix.
Continuons de cheminer ensemble alors que nous nous dépêchons de rentrer
chez nous vers la nouvelle Jérusalem, « Au-delà de l'aube ». Chalom !

7
AVANT-PROPOS
NICOLA GÉORGIE LOUISE BLAKEY-SEWELL
Loretta Pearline Sewell est une auteure d'excellence. Elle est la plus jeune fille de deux
ministres pastoraux et le septième enfant de la famille. Dès sa naissance, il est devenu
évident qu'elle possède des dons spirituels uniques ; née avec un dessein divin qui s'est
manifesté à mesure qu'elle mûrissait.

Le parcours de sa vie englobe de nombreuses activités caritatives, et même au cours de ses


intenses activités éducatives, elle s'est également engagée dans un chemin spirituel
profond alors qu'elle approfondissait sa compréhension de ses dons spirituels, qui l'ont
quelque peu isolée pendant la majeure partie de sa vie. Elle a créé des plates-formes
spéciales afin de répondre aux besoins spirituels des membres de sa propre famille, y
compris leurs descendants, et a étendu ces plates-formes à d'autres à travers le monde.

Son appel supérieur se ramifie dans des arènes encore plus grandes, de la Home Church à
un vaste public. Elle réalise maintenant que les aveux et les déclarations sociétales
d'aujourd'hui ne sont plus écrasés par la science. La science s'est déjà installée sur le
double domaine de l'existence : perçu et réel, physique et spirituel, qui supplante la culture,
les croyances et la religion. Cette vérité l'a donc poussée à devenir psychologue et
conseillère.

Même avec un grand succès éducatif, elle a transcendé les frontières terrestres, la peur des
critiques et des étiquettes erronées, se déplaçant dans des sphères spirituelles où elle entre
en contact avec des anges et des démons. Son exposition à ces royaumes lui a appris des
interprétations de rêves, la délivrance de ceux qui sont opprimés par les démons, des
énoncés et des interprétations de langues célestes, une consécration et une guérison plus
profondes. Ces dons qu'elle maîtrise avec protection et précision, laissant sur son chemin
une multitude d'exemples.

Son armure spirituelle est toujours en place, et les distinctions suspendues à cette armure
sont inscrites avec patience, fidélité, gentillesse, douceur, paix, bonté, amour, joie et
maîtrise de soi. Ses témoignages sont faits dans l'humilité et concernent principalement
les récompenses reçues de Dieu à son fidèle serviteur pour le servir lui et l'humanité avec
joie.

J'ai été bénie et hautement favorisée de connaître et d'interagir avec cette femme de Dieu
exceptionnelle dans un espace plus intime, et j'ai été témoin de première main, de sa
croissance progressive dans le ministère, qui s'étend sur l'âge et le temps, entraînant la
guérison, la délivrance et la transformation de masses de personnes, jeunes et aguerries.

Le docteur Loretta est restée une ambassadrice de son Seigneur et Sauveur Jésus-Christ
dans ses interactions avec les autres à travers ses différents ministères, apportant toujours
des changements positifs dans la vie des gens. Ses histoires, impressionnantes et vraies,

8
supplient les autres de chercher à sortir les âmes blessées des ténèbres profondes et de les
aider à trouver le repos.

Ces chroniques ne sont qu'un petit compte rendu de ses rencontres spirituelles, alors
qu'elle continue de chercher à mieux comprendre le monde spirituel, et le livre est une
étape courageuse pour aborder le sujet du tabou et du mythe selon lesquels les questions
spirituelles sont des contes de fées « fiddle-faddle . " Soyez prêt à embrasser ces récits de
ses voyages spirituels de la petite enfance à nos jours. Que votre compréhension augmente
à mesure que vous devenez validé et éclairé. Tous les récits sont factuels car chacun est
décrit dans son intégralité et avec des interprétations.

Dieu bénisse richement chaque lecteur.

Nicola Géorgie.

9
INTRODUCTION
Nous existons et nous heurtons à deux mondes. Il y a le "Monde du Bien" et le "Monde du
Mal", et les deux mondes existent côte à côte dans les royaumes de l'Esprit et de la Terre.
Aucun d'entre nous ne peut échapper à leurs influences sur notre vie quotidienne, car des
batailles vicieuses se déroulent continuellement entre ces deux mondes, et beaucoup ont
été capturés par les guerriers de Satan et de ses démons, qui contrôlent le "Monde du Mal".
Les chrétiens sont principalement son espèce chassée, et nous luttons continuellement
contre les puissantes forces du mal, perpétuées par les anges déchus.

Par la Parole de Dieu et ses messagers, nous sommes avertis quotidiennement d'étudier
leurs tactiques et de nous prémunir contre leurs attaques vicieuses.

« Soyez sobres, soyez vigilants ; car votre adversaire, le diable, marche comme un lion
rugissant, cherchant qui il dévorera » (1 Pierre 5:8 LSG).

Chaque individu qui fait partie du Corps de Jésus-Christ doit être préparé et armé pour le
combat continuel avec les puissances vicieuses du côté obscur. Nous devons, à tout prix,
revêtir « toute l'armure de Dieu » (Éphésiens 6) et rester forts en Dieu à tout moment si
nous voulons être victorieux. Pour tenir debout, nous devons être branchés sur la
puissante source de puissance du Saint-Esprit. Chaque guerrier chrétien doit savoir et se
rappeler qu'il existe un réservoir de pouvoir dans lequel nous devons puiser
quotidiennement, mais plus encore, lorsque nous nous engageons dans des batailles.

Permettez-moi de rappeler à tous les croyants que ce grand réservoir infini sert aussi
l'Église de Jésus-Christ et la protège des portes de l'enfer. Tous les croyants doivent savoir
que la puissance de l'Église ne vient que par le Saint-Esprit, qui a été envoyé par Dieu
comme son rempart. L'Église à son tour façonne et prépare le peuple de Dieu au combat
spirituel et à une vie sainte.

Satan est un combattant vicieux avec une puissante armée d'anges déchus (forces
démoniaques) et ce ne sont pas de simples fantasmes, mais de véritables ennemis. Ce sont
des entités spirituelles hors du corps, et le mandat de cette armée vicieuse est de vaincre
les individus, les familles, les nations et les royaumes ; et plus encore, l'Église de
Jésus Christ. Ils sont féroces et cruels comme des loups affamés parmi les moutons, et se
battront constamment pour entraîner l'humanité dans le péché, les ténèbres et la mort.
L'Église est cette « Tour de Protection » dans laquelle nous devons entrer pour notre
sécurité :

« …Sur ce rocher, je bâtirai Mon Église et les portes de l'Hadès ne prévaudront pas
contre elle…. » (Matt. 16:18 LSG).

Nous tous, à la fois à l'intérieur et à l'extérieur du Corps du Christ, devons être conscients
que Satan, le « Père du mensonge », s'engage dans une bataille contre tous ceux qui ne le
servent pas, en utilisant le mensonge et la tromperie. Le premier mouvement est toujours
contre l'esprit, puis le cœur, nos émotions, notre estime de soi et notre confiance. Lui et

10
son armée se livrent à la guerre en utilisant des insultes, des revers, des tentations et des
doutes, attaquant nos cœurs, nos esprits et nos corps par diverses maladies, l'oppression,
la dépression et l'isolement, surtout quand nous pensons que personne ne nous aime. Il
permet surtout à ceux qui sont en dehors du Corps du Christ de sentir qu'ils sont sans
valeur et sans espoir, et qu'il vaudrait mieux qu'ils ne soient pas vivants. Il y a un
avertissement pour tout le monde : Méfiez-vous des insultes, des tentations et des états
dépressifs. Ce sont les principaux outils de Satan utilisés dans les batailles contre nous,

Il faut de l'esprit pour combattre l'esprit, par conséquent, parce que nous luttons contre
des êtres spirituels, nous devons les engager dans l'esprit. Nos armes sont celles de l'esprit
et cette pensée m'a rappelé, j'avais été engagé dans une conversation sur l'action
spirituelle de parler en langues inconnues. Le Saint-Esprit est intervenu immédiatement et
a répondu, disant à la personne que lorsqu'un croyant parle en langues, il contourne la
terre et parle directement au ciel en codes.

J'ai vu des guerriers utiliser leurs membres entiers pour livrer bataille. Certains piétinent,
ondulent dans l'atmosphère, vont et viennent, et tant d'autres mouvements de l'esprit. Je
me souviens souvent de ce que l'Écriture dit à ce sujet :

« Car les armes de notre guerre ne sont pas charnelles, mais puissantes en Dieu pour
abattre des forteresses, renverser des arguments et tout ce qui s'élève contre la
connaissance de Dieu, amenant toute pensée en captivité à l'obéissance de Christ… »
(2 Corinthiens 10:4-5 LSG).

Par conséquent, gardez-vous contre les tentations de se suicider du corps, de l'esprit et de


l'esprit. Encourageons-nous dans le Seigneur, en prenant grand soin de surveiller ce qui
nous vient à l'esprit. Évitez les commérages, car cela permettra à nos esprits de rester
pendant de longues périodes dans les vallées de la vexation et du regret.

Je cherche à vous encourager tous alors que j'expose mes voyages spirituels et place le don
d'encouragement entre vos mains.

Soyez béni.

Dr Loretta Sewell Drummond

11
ENCOURAGEMENT
NOTRE CRÉATEUR SAIT TOUT
« Car tu allumeras ma lampe ; Le Seigneur mon Dieu éclairera mes ténèbres. Car par
toi je peux courir contre une troupe ; par mon Dieu je peux sauter par-dessus un mur.
Quant à Dieu, sa voie est parfaite ; la Parole du Seigneur est prouvée ; Il est un bouclier
pour tous ceux qui se confient en lui. Car qui est Dieu sinon le Seigneur ? Et qui est un
rocher si ce n'est notre Dieu ? C'est Dieu qui m'arme de force et rend mon chemin
parfait. Il fait de mes pieds comme des pieds de cerf, et me place sur mes hauteurs. Il
enseigne mes mains à la guerre, afin que mes bras puissent tendre un arc de bronze.
Tu m'as aussi donné le bouclier de ton salut ; Ta main droite m'a soutenu, Ta douceur
m'a rendu grand. Tu as agrandi mon
chemin sous moi, pour que mes pieds ne glissent pas…. »
(Psaume 18 : 28-36 LSG).

Étant quelqu'un qui écoute activement, j'apprends à m'asseoir dans un silence profond
comme de nombreux hommes, femmes et enfants de tous âges, à attirer mon attention avec
des expressions de découragement, profondément enracinées dans leur âme, et surtout à
douter de l'amour et du but de Dieu pour leur vie. Ils expriment de tristes expériences de
foyers brisés, d'abandon par des mères, des pères, des maris, des épouses, des enfants et
des êtres chers, qui méprisent leur existence. Il était clair à l'époque et est devenu encore
plus clair alors que je poursuis la vérité, que l'ampleur de la souffrance que nous traversons
détermine notre mesure de foi et le caractère solide qui fortifiera notre existence.

De nombreux patriarches comme Moïse, Joseph, David et d'autres grands hommes et


femmes de l'histoire, ont traversé de grandes souffrances comme beaucoup d'entre nous.
Ce sont ces moments et ces moments de souffrance qui les ont soulevés et ont écrit leurs
noms dans l'histoire. Même si nous devons parfois « ramper à genoux en esprit » pendant
les périodes sombres afin de chercher notre « pièce de foi perdue » afin de ne pas nous
perdre dans cette vie, au bout du tunnel sombre, il y a toujours le lumière du bien émergent.
Nous devons nous rappeler que nos souffrances, lorsqu'elles sont vues et traitées avec la
sagesse de l'Esprit, écriront également nos noms sur les épitaphes des annales historiques
générationnelles.

Ceux d'entre nous qui ont été élevés des sommets des montagnes de triomphes qui ont
construit les fondements d'une foi construite, ont déjà appris à travers de grandes
épreuves, comment puiser dans le Saint-Esprit et comprendre que Dieu ne nous a pas
oubliés, ni qu'il ne nous a quittés. nous à la merci des mauvais vents du temps.

Dans les moments de mes adversités profondes, j'ai toujours regardé vers une colline ou
dans le ciel tout en communiant avec mon Père céleste, lui disant que je resterai dans ma
vallée jusqu'à ce qu'il me donne le signal de bouger ; comment, quand et où, ou jusqu'à ce
qu'Il vienne me chercher. C'est parce que j'ai trop peur de tracer une voie pour moi-même
sans ses conseils.

12
Je n'ai jamais été autorisé à tomber, car il arrive toujours à l'heure. Afin de marcher avec
Lui et de posséder Ses qualités, nous devons être entraînés sur les oscillations en avant de
notre séjour chrétien, pour rester en Sa présence et ne jamais reculer lorsque ces
oscillations se déplacent dans des vents contraires qui cherchent à nous faire dévier de
leur trajectoire.

Vous êtes-vous déjà senti capturé par ce genre de solitude qui vous laisse croire que
personne ne se soucie de ce qui vous arrive ? Avez-vous déjà perdu espoir? Avez-vous déjà
été pris dans une peur mortelle que vos efforts pour élever les mesures de votre propre
vie et votre marche avec Dieu semblent paralysés ? Nous ne devrions jamais nous
permettre de disparaître dans un tel désespoir, nous devons donc nous battre.

Il y a eu des moments dans ma jeunesse où je me sentais comme ça; quand j'ai senti que
j'étais aspiré dans un gouffre sombre, sombrant dans une dépression de plus en plus
profonde et incapable de m'en sortir. Ces moments m'ont appris que mon caractère et ma
foi en mon Père céleste déterminent la mesure de ma force physique, mentale et spirituelle.
J'ai dû commencer à exprimer mes vrais sentiments à mon Père céleste, car il me connaît
mieux que quiconque ne pourra jamais me connaître. Ce que j'ai fait à cette époque
semblait infructueux, jusqu'à ce que le Saint-Esprit me demande de faire quelque chose :
on m'a demandé d'exprimer mes vrais sentiments à mon Père céleste en toute honnêteté.
J'ai suivi la direction du Saint-Esprit et c'est alors que j'ai rencontré une vérité qui a secoué
mon monde.

Quelqu'un qui lit ce livre peut se sentir dépassé et dépassé par les erreurs que vous avez
commises dans votre vie. Dieu vous pardonnera toujours si vous vous confessez
sincèrement et demandez son pardon. Nous ne devons jamais sentir que nos erreurs sont
trop graves ou trop nombreuses pour que nous restions en permanence dans la
condamnation. Cette vérité est étayée par toutes mes expériences de vie : Dieu peut et
pardonnera nos erreurs les plus graves. Il leur pardonnera tous. Il ne pardonnera pas
seulement, mais il nous accordera la guérison car personne n'est au-delà de la grâce et de
l'amour rédempteurs de Dieu. Nos vêtements ne sont jamais trop tachés pour que nous ne
puissions pas être lavés à la « Fontaine de la Rédemption » par le précieux Sang de Jésus-
Christ de Nazareth.

C'est merveilleux de savoir que nous avons un accès direct à Dieu à tout moment grâce au
sang versé de Jésus-Christ. Quels que soient les péchés que nous ayons commis, il continue
de nous aimer, attendant toujours que nous nous confessions, demandions son pardon et
tombions sous son parapluie de tendre miséricorde et de joie. Chaque fois que nous nous
sentons comme des perdants, nous devons savoir que nous ne pouvons jamais être perdus
à cause du Saint-Esprit, car l'Esprit de Dieu est toujours présent et désireux de travailler
avec nous et en nous. Où que nous nous trouvions, la présence réconfortante du Saint-
Esprit plane sur nous et assure notre paix et notre bien-être. La grâce réconfortante de
Dieu est toujours à la portée de nos cœurs, âmes et esprits. C'est en effet tout le sens de la
Croix et le chemin le plus précis, géographique et spirituel à suivre dans ce voyage appelé
la vie, dans cette ville éternelle, "Au-delà de l'aube".

13
« Venons donc hardiment au trône de la grâce afin d'obtenir miséricorde et de trouver
grâce pour aider en cas de besoin… » (Hébreux 4:16 NKJV).

Soyez béni.

14
Chapitre 1 :
Dieu mène nos sentiers humains
« Car il confiera à ses anges l'ordre de te garder dans toutes tes voies. Ils te porteront
dans leurs mains, de peur que ton pied ne heurte une pierre… » (Psaume 91 : 11-12
LSG).

D'aussi loin que je me souvienne de mes premières années, je me souviens avoir été réveillé
par le son magnifique de la musique et du chant, qui semblaient avoir émané de très haut
dans le ciel. Ce qui semblait être des humains très grands étaient toujours autour de moi,
et ils m'ont transporté à différents endroits, à la fois dans les cieux et ici sur terre. Je ne
devais pas avoir plus de trois ans lorsque ces visites ont commencé, et j'habitais à deux
endroits ; là-haut et ici en bas. J'entendais le beau chant très tôt le matin, et même si j'avais
besoin d'aller à mon petit "pot" pour me soulager, j'ai choisi de mouiller mon lit à la place.
Je n'ai pas bougé de peur de perdre la belle musique venant d'en haut, flottant dans l'air de
la nuit et flottant à travers les immenses feuilles des arbres à pain.

J'entendais les feuilles bruisser doucement à chaque fois dans la douce brise, comme si
elles dansaient sur des airs célestes. J'écoutais toujours attentivement, et je me retrouvais
englouti dans une sorte de fine brume pluvieuse rafraîchissante. Chaque fois que la brume
arrivait, la musique flottait doucement autour de la pièce et alors les Êtres émergeaient de
la brume et de la musique. Ces Êtres mesuraient environ dix-sept pieds de haut, et certains
étaient encore plus grands. Ils me soulevaient par les épaules et m'emmenaient quelque
part très haut dans les cieux.

Soit dit en passant, je vois encore ce nuage de brume dans les bâtiments de l'Église
aujourd'hui, en particulier dans mon propre sanctuaire. Elle est parfois concentrée sur des
sections spécifiques des bâtiments, et chaque fois que cela se produit, une grande onction
tombe généralement sur les personnes assises dans ces sections. Je regardais jusqu'à ce
que la brume se lève ou disparaisse lentement, et je voyais aussi des flammes bleues danser
au-dessus de la tête des individus. Lorsque cela se produirait, ces personnes tomberaient
immédiatement au sol et la plupart seraient remplies du Saint-Esprit, parlant dans les
langues célestes. Il ne manque jamais.

Jusqu'à présent, et avec une éloquence adéquate, je ne peux toujours pas décrire de
manière satisfaisante les merveilleux sons musicaux que j'entendrais dans la pièce et en
montant dans les nuages. Il y avait différentes voix se fondant dans des échos subtils qui
ne pouvaient pas provenir de ce royaume terrestre. La musique qui provenait des
nombreux instruments à cordes qui accompagnaient le chœur, se mêlait à ce qui
ressemblait au ruissellement d'eaux douces sur des rochers de différentes hauteurs. Je n'ai
jamais entendu de mots, seulement le bourdonnement étouffé de milliers de voix
accompagnés de pièces musicales. Je l'ai gardé secret au cas où d'autres perturberaient ma
tranquillité en me demandant de m'expliquer.

15
En vieillissant, le chant est devenu plus prononcé et a apporté une paix intense avec lui. La
plupart du temps, lorsque la musique s'estompait, j'éclatais en sanglots, et ma sœur aînée
qui était ma soignante, procédait à une fouille de mon corps au cas où une fourmi se serait
glissée sous les draps et m'aurait mordu. J'étais jeune et je ne pouvais pas m'expliquer,
mais j'ai vécu une atmosphère dans laquelle parfois je ne savais pas si j'étais mort ou
vivant.

De nombreuses années plus tard, alors que je vivais au Royaume-Uni, j'ai été emmenée à
un concert musical où j'ai entendu la même musique quelque part dans l'orchestre. J'ai
suivi le flot et mes yeux se sont posés sur un énorme instrument de musique joué par une
femme aux très longs cheveux blonds. La façon dont elle pinçait doucement les cordes et
bougeait ses mains en dansant chaque fois que ses doigts se connectaient à ces cordes était
incroyable. Je me suis renseigné sur l'instrument de musique parce que j'ai reconnu les
sons familiers qui en provenaient. Cela n'aurait pas pu manquer à mes oreilles, car ce sont
les mêmes sons que j'ai entendus parmi les nombreuses interprétations musicales de la
chorale céleste, il y a bien longtemps quand j'étais petite fille. On m'a dit que c'était la harpe
qui était jouée par un célèbre musicien d'Israël. Je ne pouvais pas parler pendant des
heures, car j'étais transporté dans un autre temps, lieu et espace.

La musique que j'ai entendue étant enfant m'a trouvé dans ma vie d'adulte, a ravivé mon
âme et a obligé ma main droite à rester collée à ma bouche tout au long de ce concert.
Pendant l'entracte, je ne pouvais accepter aucune offre de nourriture ou de boisson, parce
que mes expériences d'enfance m'ont trouvé et ont emporté une partie de ma conscience
cette nuit-là. Je ne pouvais rien dire à quiconque opérait en dehors du Saint-Esprit, parce
que mon moi intérieur avait trouvé son lieu de repos et rien n'aurait pu changer cela. Mon
âme ne pouvait pas libérer ce que je voulais partager avec les autres.

Pour en revenir aux visites d'enfant, j'étais parfois soulevé par deux mains géantes et
poussé vers le haut dans le ciel comme un jouet en bois. Une de ces fois, (que même
aujourd'hui je peux encore voir clairement à travers les yeux de ma mémoire) deux
hommes qui sont venus pour moi, vêtus de vêtements amples très blancs, flottant dans un
vent doux et doux, m'ont emmené au-dessus de la terre où j'ai vu des multitudes de races
différentes de personnes. Ce dont je me souvenais très clairement, c'était la protection et
la sécurité que je ressentais. C'était comme un père aux bras énormes berçant son petit
enfant dans un ouragan vicieux. J'ai vu des gens de tailles différentes qui étaient heureux
de me voir et je me suis senti chez moi comme si j'étais l'un d'eux, d'autant plus qu'un
espace m'était prévu au milieu d'eux. J'étais toujours très triste de partir et je pleurais
pendant plusieurs jours. Je ne saurais dire pourquoi j'ai tant pleuré,

Lors d'une de ces visites, j'ai vu des personnes étranges de différentes couleurs de peau,
types de cheveux et structures corporelles. Une si jeune enfant de la campagne rurale
profonde vivant dans une maison avec une seule radio qui était conservée dans la chambre
de sa grand-mère, ne pouvait pas savoir que toutes ces espèces d'humains habitaient sur
terre. J'ai été placé sur une plate-forme faite de légers nuages duveteux, et les merveilleux
hommes au visage doux m'ont dit de leur prêcher. J'ai prêché et ils ont écouté. Depuis lors,

16
un grand sentiment spirituel m'envahissait généralement, et parfois mon corps vibrait.
Lorsque ce sentiment étrange mais magnifique a commencé pendant mon enfance, j'ai
découvert que je parlais à des auditeurs invisibles et que mes mots étaient de langues
différentes. Jusqu'à ce jour, il y a des sentiments étranges qui m'envahissent également
chaque fois que j'entre en contact avec des esprits, bons et mauvais.

Les sentiments associés aux mauvais esprits permettent généralement à ma tête de se


sentir comme si elle s'étendait vers l'extérieur, et mon corps commençait
automatiquement à se secouer à intervalles, comme s'il subissait de légères décharges
électriques. Chaque fois que cela se produit, je constate que je deviendrais extrêmement
en colère dans l'esprit comme si j'allais au combat. C'est à ce moment-là que de nouvelles
langues spirituelles mortelles sortiraient de ma bouche immédiatement et avec autorité.
Je réprimanderais toujours ces entités au nom du Seigneur Jésus-Christ de Nazareth, et
elles agiraient avec rapidité, confusion et inquiétude. Les chrétiens qui sont remplis du
Saint-Esprit s'identifieront à cela.

C'est principalement ma défunte mère qui m'a expliqué ces mystères au fur et à mesure
que je grandissais, et m'a dit de les garder et de ne le dire à personne, car je deviendrais
solitaire et isolé.

Ma vie n'a jamais été normale ou facile depuis ces premiers jours, car je voyais des choses
invisibles et j'entendais des sons inaudibles chaque jour à des intervalles différents. Je dois
expliquer que mes yeux étaient également affectés, car ils avaient l'impression de vibrer
dans ma tête, et à ces moments-là, j'ai toujours ressenti le besoin de prêcher.

Enfant, j'ai littéralement passé presque tout mon temps libre dans les zones boisées, les
champs et les rives des rivières à prêcher aux arbres et aux animaux. J'ai reçu un cadeau
très précieux de l'école qui était une petite Bible bleue, et je me suis perdu dans les mots
qui ont pris vie en moi, et m'ont rendu heureux et triste à la fois. Quand j'ai lu sur la
crucifixion de Jésus-Christ, je n'ai jamais cessé de pleurer et je me suis demandé comment
le roi pouvait mourir pour quelqu'un comme moi. J'ai souvent prié par moi-même et j'ai
communié avec le Dieu de cette petite Bible bleue, en le sentant autour de moi et partout.
Même à ce jeune âge (et aussi à ce jour) il y avait des moments où je ressentais la présence
de Dieu si intensément, que quand je regardais les plantes, les fleurs, les animaux et les
nuages, tout rayonnait d'une extrême beauté. Les gens semblaient calmes et radieux, et les
rayons du soleil ressemblaient à de beaux nuages légers frappant la terre. Mon corps se
sentirait léger et joyeux, et la brume serait partout aussi loin que mes yeux pourraient voir.

Quand les pluies arrivaient, les gouttes étaient obliques et argentées. C'était si merveilleux
de sentir les gouttes sur mon visage et mon corps, et à ce jour, chaque fois que la pluie
commençait à bruiner, je restais immobile et tenais mon visage vers le ciel, juste pour
sentir les douces gouttes sur mon visage. Je ne pense pas que j'arrêterai de faire ça jusqu'au
jour où il ne m'est pas physiquement possible de continuer. J'attends avec impatience le
moment où je pourrai me tapoter le visage avec de l'eau de la « rivière de la vie ». Oui!
J'attends ce jour avec impatience. J'existe dans le royaume de la terre, mais la plupart du

17
temps, j'ai l'impression de ne faire qu'une longue promenade à travers cette forêt appelée
terre, car j'appartiens à un grand « quelque part ».

En vieillissant, un après-midi, une voix céleste m'a dit que chaque fois que je vois
l'environnement se transformer en cette lueur céleste et paisible, cela représente la gloire
du Seigneur Dieu sur sa terre. Je continue encore à vivre cette glorieuse visite qui, je le
remarque, tend à devenir plus intense vers deux heures de l'après-midi. À chaque occasion,
j'enlevais toujours mes lunettes de soleil afin de voir la douce lueur jaune des rayons du
soleil sur la terre, ou les averses argentées arrosant la terre. Des moments comme ceux-ci
me rappellent quand j'étais une petite fille, rentrant de l'école en courant dans la douceur
des débuts d'après-midi.

J'ai reçu une bourse pour étudier à Singapour, où j'étais le représentant de mon pays parmi
soixante-dix-huit nations du monde entier. Les personnes ont voté pour un major de
promotion au moment de l'obtention du diplôme, et j'ai également voté pour quelqu'un
d'un autre pays. Le lendemain matin, j'ai été choqué de voir que mon pays était inscrit au
tableau d'affichage en tant que major de promotion. J'étais mon pays.

Pendant mon séjour à Singapour, chaque après-midi, j'allais dans la cour prendre l'air et
des représentants de différentes nations s'arrêtaient pour converser avec moi. Mes
conversations se terminaient toujours par l'introduction de Jésus-Christ comme Seigneur.
La plupart du temps, mon message était reçu, et c'est alors que je m'occupais de certaines
de ces personnes que je me suis soudainement souvenu de la vision des escortes militaires
célestes m'emmenant dans les nuages et me disant de servir de nombreuses personnes
étranges. Alors et là, j'ai reconnu que ces personnes représentaient les nations de la terre
qui m'ont été montrées comme une toute petite fille.

Un autre signe était que j'étais le seul étudiant à avoir été placé à une table parmi des
dignitaires gouvernementaux lors d'une réception à Singapour. Le Saint-Esprit m'a rappelé
ces premières visions, et je me suis souvenu de la position exaltée où j'ai été placé sur une
plate-forme dans les nuages pour servir les nations.

J'étais très jeune quand j'ai rencontré pour la première fois ces êtres étranges, et mes
parents m'ont expliqué plus tard qu'ils étaient des anges. Plus je grandissais, plus ils
émergeaient dans la réalité, se montrant à moi plus souvent et de manière profonde, même
en dehors des rêves et des visions.

Après avoir commencé à rencontrer des anges, j'ai dû prendre le temps de découvrir la
vérité derrière ces êtres célestes. J'ai développé ce sujet dans un autre chapitre du livre.

Une autre rencontre avec des anges a eu lieu lorsque, en tant que jeune femme vivant au
Royaume-Uni, je suis devenue intensément malheureuse. J'ai ressenti le pire sentiment de
déplacement de ma vie, après le moment où je me suis souvenu que notre mère nous
quittait pour rejoindre notre père dans ce même endroit qui m'a amené à une telle bassesse
d'existence. Je me sentais mal partout dans cet endroit. C'était une période sombre pour
moi, mais j'ai gardé une Bible à couverture rouge que j'ai reçue en cadeau, très près de moi.

18
J'ai lu fréquemment le Psaume 91, qui m'a entouré d'un bras de protection invisible. Je
recommande ce Psaume à toute personne qui ressent un sentiment de perte et de peur
dans sa vie personnelle.

Un soir d'hiver très lugubre et froid à la fin de novembre, j'ai fait mes tâches habituelles, je
suis allé dans ma chambre et je me suis endormi tôt. J'ai eu une vision significative dans
laquelle j'ai été emmené sous un pont par plusieurs anges d'environ quatorze pieds de
haut, portant d'épais lots de dossiers. Ils se sont identifiés comme des anges, et qu'ils
gardaient des dossiers sur moi avant ma naissance. Ils ont dit qu'ils avaient examiné mes
dossiers et qu'ils avaient décidé de me renvoyer en Jamaïque. Je me suis réveillé effrayé
car je n'aurais jamais pu rêver d'abandonner mes études pour retourner au néant. Jusqu'à
la mort, je n'oublierai jamais ces anges et le regard sévère de leurs visages. C'était un peu
effrayant pour moi, mais j'ai aussi ressenti un grand calme. Ils étaient tous vêtus
d'uniformes militaires avec des emblèmes décorés, et plus tard dans la vie, j'ai rencontré à
nouveau ces mêmes anges,

Un an plus tard, à la date à laquelle on m'a annoncé le transfert de retour à la maison, j'ai
emballé une malle avec mes quelques affaires, et armé de mes études universitaires, j'étais
sur un aller simple pour retourner au néant que j'avais laissé en tant que jeune fille. Je dois
expliquer que pendant cette période de difficultés, la manière dont Dieu Tout-Puissant m'a
utilisé pour toucher des vies, continue d'être un phénomène surnaturel.

Je suis rentré chez ma mère, car mon défunt père, un homme de Dieu puissamment oint
qui a implanté de nombreuses églises dans des endroits reculés de son pays et au
Royaume-Uni, était décédé subitement après avoir prêché un message et confié deux
restes humains à « Mère Terre." Mère s'est perdue et j'ai dû assumer les rôles de soignante
et de compagne pendant plus de vingt-deux ans jusqu'au petit matin, ses "pilotes" sont
venus la chercher, et après avoir lentement embarqué dans le "vol", elle s'est envolée du
Royaume de la Terre, à son Seigneur, à qui elle avait confié sa vie et celle de ses générations.
Je développerai l'histoire de son départ dans un autre chapitre, comment deux anges en
salopette blanche sont venus me voir, m'ont dit qu'ils étaient architectes et constructeurs,
et qu'ils avaient été chargés de construire la dernière maison de ma mère.

Il a fallu deux ans et un mois à cette date pour la finition de la maison ultramoderne, qui
m'a été montrée. Elle a quitté la terre pour prendre possession de sa nouvelle maison
lorsque les feuilles de notre « Arbre à trompettes » ont commencé à virer au jaune brun en
préparation de la mue. À ce jour, les feuilles d'automne me rappellent le départ de ma mère
de cette terre.

19
Chapitre 2 :
L'Aide Divine
« Le Seigneur est ma lumière et mon salut ; de qui devrais je avoir peur? Le Seigneur
est la force de ma vie ; de qui aurais-je peur ? Quand les méchants, même mes ennemis
et mes ennemis, sont venus sur moi pour manger ma chair, ils ont trébuché et sont
tombés… » (Psaume 27 : 1-2 LSG).

Lorsque nous faisons confiance à Dieu avec nos vies, il envoie ses anges se battre pour nous.
Ces anges guerriers s'opposent aux plans meurtriers de l'armée de Satan, qui a l'intention
de détruire les enfants de Dieu. Chaque fois que je suis confronté et que je me sens menacé
par des pouvoirs démoniaques, je me lance immédiatement dans des prières de guerre,
réprimandant le mal et appelant les Saints Anges en mission spéciale pour me soutenir et
m'opposer à toute réaction contre moi et ma famille.

Les anges offrent toutes sortes de protections aux croyants, même si nous pouvons subir
la queue de coups qui sont/étaient destinés à nous tuer. Nous faisons l'expérience de
représentations physiques de la guerre, frôlant parfois la mort. Plusieurs fois, je dois porter
un foulard sur la tête, surtout la nuit, à cause des coups démoniaques qui me frappent
généralement la tête. Je sais généralement quand ces flèches me blessent le haut du corps,
car à de telles occasions, je me réveillais avec de violents maux de tête et des gonflements
inhabituels dans des zones de mon visage et de mon cou. J'oins généralement ma tête avec
de l'huile d'onction et je réprimande les forces démoniaques. Je dirais aussi à l'ennemi que
ma tête est déjà ointe d'huile de protection et que ma coupe d'huile de guérison et de
restauration continue de déborder. À chaque fois que cela se produisait, ma tête se sentirait
immédiatement mieux. Je garde généralement la plupart de ces événements pour moi, ou
je les partage avec d'autres comme moi qui sont des « tireurs d'élite » dans le domaine
spirituel. Je demanderais aussi à mon Père céleste de nettoyer et de guérir les blessures et
les cicatrices de guerre que j'ai ramassées.

Pendant une période de graves maux de tête et d'enflure au visage et au cou, je me suis
couché dans la douleur et j'ai eu une vision si réelle que jusqu'à ce jour je me souviens de
chaque détail des événements : des anges déguisés en médecins sont venus me chercher
sur une civière et m'a emmené dans les cieux et m'a placé dans une salle d'hôpital. D'autres
médecins et infirmières vêtus de leurs uniformes respectifs se sont précipités vers moi tout
comme ce qui se passe en cas d'urgence dans les hôpitaux terrestres.

Immédiatement après, une nouvelle équipe médicale m'a emmenée dans ce qui
ressemblait à une salle d'opération et j'ai remarqué que je n'avais reçu aucun anesthésique.
Ils ont sorti leurs instruments et ont commencé à opérer ma tête, coupant autour du crâne.
Je pouvais voir dans un miroir éloigné quand ils ont soulevé mon crâne et m'ont montré
que mon cerveau avait changé, et ont fait un commentaire que s'il n'était pas corrigé, ma

20
vie serait écourtée. Ils ont même rapproché le miroir de mon visage et m'ont montré la
partie défectueuse du cerveau.

Ils se sont remis en position et ont commencé à fonctionner pendant que je regardais dans
le miroir. Dès que l'opération s'est terminée, j'ai été emmenée dans une autre pièce et des
douches de partout m'ont lavé le sang autour de mon visage et sur ma poitrine. J'ai entendu
quand le "Chief Surgeon" a donné l'ordre de me dépêcher et de me ramener sur terre, car
mon timing était sur le point d'expirer.

Dans une rafale, les mêmes anges qui m'ont amené là, sont venus pour moi et m'ont fait
franchir une grande porte qui s'est ouverte d'elle-même. J'ai senti mon corps être
transporté dans l'air, puis il y a eu un léger bruit sourd. Je suis devenu légèrement éveillé
et me suis retrouvé dans mon propre lit. Quand je me suis levé le lendemain, j'ai eu
l'impression d'être mort et ressuscité. J'ai vu tout le monde comme d'habitude, mais je suis
allé voir des choses familières pour m'assurer que j'étais en vie. Quand j'ai regardé dehors,
le soleil du matin était deux fois plus brillant que je pouvais m'en souvenir, et partout et
tout avait l'air radieux. Les fleurs étaient plus brillantes que d'habitude et la terre était
paisible autour de moi. Les maux de tête atroces et les gonflements du visage et du cou ne
se sont plus jamais manifestés, et je rends grâce à Dieu Tout-Puissant pour ma guérison.
Oui! J'étais guéri ! Louez le Seigneur !

Il y a beaucoup d'événements inexpliqués dans ma propre vie, (trop nombreux pour être
expliqués) dont certains m'ont presque envoyé dans une tombe prématurée. Ceux-ci ne
peuvent pas être compris par la personne ordinaire, qui tirerait des conclusions
immédiates et, par souci de ma santé mentale, ferait des remarques négatives en raison
d'un manque de compréhension.

C'est lors des goûters avec un être cher que j'ai eu l'occasion de partager avec quelqu'un
qui était à l'écoute, qui est gentil et sans jugement, et qui m'a toujours encouragé à rester
dans le dessein de Dieu.

Je me souviens très bien qu'après avoir obtenu mon premier diplôme, je me suis mis au
jeûne et à la prière pour trouver un emploi. Il n'y en avait nulle part, mais je gardais la
Parole de Dieu près de mon cœur et je savais que quoi qu'il m'arrive, Dieu serait glorifié
dans ma situation. Les conditions étaient extrêmement difficiles et c'était pénible, même
d'acheter de la nourriture pour mon fils. J'ai gardé les Psaumes 23 et 91 comme des
coussins réconfortants, les répétant chaque fois que le doute voulait s'insinuer dans mes
pensées. Ces écritures sont devenues une base solide contre toutes les tempêtes
destructrices et de déracinement.

Un après-midi au cours d'un sommeil prophétique qui ne dura pas plus de dix minutes,
j'eus une vision significative. J'ai été emmené dans une école dans un quartier très hostile
de la ville où il y avait de la dévastation partout. Je me suis rendu dans un passage étroit
menant à une ouverture plus large et j'ai été accueilli par un agent de sécurité qui m'a fait
signe de venir. Il a dit qu'il était le gardien de service et qu'il attendait mon arrivée avant
de pouvoir s'acquitter de ses fonctions pour la journée.

21
Il m'a montré un ancien bâtiment d'école peint en bleu et orange, et m'a dit que c'était
l'endroit où je travaillerais. Il s'est retourné, a ramassé un tuyau d'arrosage avec trois
racines d'herbe et m'a demandé de laver les salles de classe et de planter les trois racines
d'herbe dans la cour de l'école, car c'était un lieu de désolation extrême et de sorcellerie. Il
m'a dit que je rencontrerais des critiques et une haine intenses qui m'enverraient dans une
grande peur. Il m'a également dit que je recevrais « l'œil de l'aigle », afin de voir tout le
monde et chaque action d'impureté qui a été faite dans les ténèbres. Ceux qui
s'opposeraient à moi m'ont été montrés, et j'ai été assuré que Dieu, par ses armées d'anges,
vengerait mes ennemis à son moment fixé.

J'ai lavé les salles de classe selon les instructions et j'ai été réveillé de la vision en plantant
les trois racines d'herbe au centre de la cour de l'école. J'ai réfléchi à cette vision pendant
plusieurs jours, et ensuite je suis allé faire le tri dans ma garde-robe, car je sentais très
fortement qu'un miracle était sur le point de se produire. Je savais aussi que le miracle
m'enverrait dans des endroits désolés, côtoyant des ennemis.

Un après-midi ensoleillé et humide, j'ai reçu un appel téléphonique de la femme d'un


pasteur, m'informant d'un travail. Elle a poursuivi en décrivant le lieu de travail, qui était
situé dans une communauté des plus instables du centre-ville de Kingston. Les gens
avaient peur de s'aventurer dans ces parties de la ville, alors je lui ai dit que je serais en
contact. J'avais grand besoin d'un travail et mon Père céleste savait que j'étais sur le point
de s'arrêter, alors il était sur le point d'intervenir. Je me suis agenouillé et lui ai demandé
de me guider sur la façon de procéder, et après avoir prié, j'ai attendu ses instructions.

Environ deux nuits après cette vision, j'ai eu encore une autre vision où j'ai vu un très grand
ange vêtu d'un pardessus blanc, ressemblant à un médecin. Il me fit signe d'entrer dans
son bureau, et en entrant je ne pus m'empêcher de remarquer que tout était stérile, propre
et peint en blanc. L'ange m'a dit qu'il avait été nommé pour prendre soin de moi, parce que
j'allais sur un champ de bataille. Il a pris une bouteille d'huile, m'a demandé de me
déshabiller, a versé l'huile au milieu de ma tête, et elle a coulé partout sur mon corps,
s'installant dans une petite mare à mes pieds. J'ai remarqué comment l'huile coulait du
bout de mes doigts, faisant presque un motif sur le sol. Il m'a alors dit que je devais
m'habiller et l'attendre dans une autre pièce. Après cela, il a posé la bouteille vide sur une
petite table d'ivoire et a quitté la pièce sans me regarder.

Dès que je me suis habillé, l'ange est apparu et m'a dirigé vers une petite pièce à côté. Je
suis entré et j'y ai vu deux jeunes hommes d'environ quinze et treize pieds de haut, vêtus
de vêtements amples qui coulaient à leurs pieds. Ils étaient très sérieux et avaient dans
leurs mains des armes ressemblant à des épées polies. Ils ne m'ont pas reconnu, mais ont
regardé intensément l'ange qui était habillé comme un médecin de garde. Il s'est ensuite
tourné vers moi, a montré le plus petit des deux jeunes hommes et m'a dit qu'il
m'escorterait au travail le matin et que l'autre m'escorterait à la maison le soir. Je sautai
hors de mon sommeil et m'assis dans le lit, contemplant cette vision.

Plus tard ce jour-là, après trois appels téléphoniques de la même école du centre-ville, j'ai
contacté la femme du pasteur qui m'avait parlé du travail et lui ai dit que je l'accepterais.

22
Après cela, j'ai reçu un appel téléphonique de la direction de l'école, me conseillant de me
présenter à eux dès le lendemain matin.

Le lendemain matin, alors que je franchissais le portail de l'école, j'étais stupéfait car c'était
un bâtiment de type plus ancien qui était peint en orange et bleu, exactement comme ce
que j'avais vu dans la vision. J'ai été escorté jusqu'au bureau du directeur où j'ai été
interviewé, et à mon grand étonnement, on m'a dit de me présenter au travail le lendemain
matin - un jeudi matin.

Il n'y avait pas le temps de s'attarder. J'avais déjà trié ma garde-robe et fait le sac de mon
bébé sans savoir où je le laisserais pour qu'il soit soigné. En discutant avec un voisin de
mon emploi, elle m'a proposé de le garder jusqu'à ce que d'autres projets soient faits.

Tous ceux avec qui j'ai parlé de mon nouveau travail m'ont découragé, car ils savaient que
là où j'allais travailler était dans le ventre de la violence. Je n'oublierai jamais le miracle de
ce travail, comment j'ai été divinement oint par un être céleste et les anges qui ont été
chargés de m'accompagner vers et depuis le travail. J'ai passé environ vingt ans à cet
endroit, jusqu'à ce que mon "Maître Commandant" - Dieu Tout-Puissant - me réaffecte.

Il y a eu de nombreux cas où on m'a donné des missions pour prêcher lors de croisades
d'évangélisation dans toute l'île, et j'ai dû voyager seul parfois, car les porteurs d'armures
qui avaient promis de m'accompagner dans ces missions annuleraient à la dernière
minute. À une de ces occasions, après avoir prêché dans un quartier instable de la capitale,
j'ai dû conduire pendant env. deux heures à ma maison rurale au bungalow de la mère.
J'étais seul pendant la majeure partie du trajet, car aucun autre automobiliste n'était en
vue.

J'ai finalement atteint mon village après minuit. C'était un village « endormi » qui se retirait
généralement tôt. A sept heures du soir, la plupart des villageois seraient au lit et à quatre
heures du matin, la plupart des gens seraient réveillés, prêts à affronter la journée.

Je me suis garé sur le terrain du poste de police voisin, comme tous les autres villageois à
l'époque, pour la sécurité de nos véhicules.

Dès que je suis sorti du véhicule, un chien étrange est apparu à la porte. Le clair de lune
brillait dans ses yeux qui étaient inhabituellement brillants, et il a commencé à remuer la
queue et il m'a accueilli avec un reniflement. Avec un discours très feutré j'ai salué toutou
: « Bonjour mon cher toutou ; à qui es-tu le précieux toutou ? Il remuait encore plus la queue
à mon salut, et je pouvais sentir son souffle sur mes pieds. J'ai pris ma Bible et mon sac à
main et j'ai commencé à marcher sur le chemin étroit menant à ma maison, sans peur. Ce
qui m'a surpris, c'est que le chien marchait avec moi, courant d'un côté à l'autre et
marchant parfois derrière. Quand je suis rentré à la maison, j'ai posé mon sac à main sur la
rambarde du porche et j'ai commencé à ouvrir la grille grillée. Doggie était toujours là avec
moi comme s'il attendait d'entrer, et quand j'ai attrapé mon sac à main, il était toujours là.
Alors que j'allais entrer dans la maison,

23
Le chien s'éloigna et disparut bien en vue alors que je terminais ma phrase. Je ne pouvais
pas le croire, car depuis l'entrée de la maison je pouvais clairement voir tout autour, et il
n'y avait pas de chien. Je suis allé regarder autour de moi au cas où il irait à l'arrière de la
maison et qu'il n'y avait toujours pas de chien. Qu'en penses-tu? Quoi qu'il en soit, le chien
m'a protégé directement jusqu'à ma porte. Quelqu'un a dit qu'il pouvait s'agir d'un esprit
ancestral, tandis que d'autres ont suggéré que cela aurait pu être un être spirituel qui avait
été envoyé pour m'accompagner à la maison.

Plusieurs mois plus tard, lors d'un service de témoignage, une sœur a parlé d'un chien
étrange qui l'a aidée à trouver une maison dans une communauté inconnue où elle a été
envoyée prier pour un « Frère en Christ ». J'ai été époustouflé par ce récit similaire d'un
chien étrange qui l'a guidée jusqu'à la maison exacte, puis a disparu sous ses yeux.

24
Chapitre 3 :
Providence - La cour avant de Dieu
« Seigneur, tu m'as sondé et tu m'as connu. Tu connais ma dégringolade et mon
soulèvement, Tu comprends au loin mes pensées. Tu entoure mon chemin et ma
position couchée, et tu connais toutes mes voies. Car il n'y a pas un mot dans ma langue
; Mais voici, ô Éternel, tu le sais tout ensemble. Tu m'as assailli par derrière et devant,
et tu as posé ta main sur moi. Une telle connaissance est trop merveilleuse pour moi ;
Il est élevé, je ne peux pas l'atteindre. Où irai-je loin de ton Esprit ? Ou où fuirai-je loin
de ta présence ? Si je monte au ciel, tu es là : si je fais mon lit en enfer, tiens-toi bien,
tu es là. Si je prends les ailes du matin ; Et habitez dans les parties les plus extrêmes de
la mer; Là même ta main me conduira ; Et ta main droite me tiendra….. » (Psaume
139 : 1-10 LSG).

Niché dans les vallées boisées profondes d'un plus bel endroit appelé August Town, dans
un plus grand village du nord situé à neuf cents pieds au-dessus du niveau de la mer, se
trouve un endroit pittoresque appelé Providence. Cette vallée se prélasse au centre de deux
rivières qui s'occupent de leurs propres affaires lorsqu'elles coulent en aval. Ce morceau
de terre paisible appelé Providence est caché de l'interférence humaine générale, et c'est
là que l'homme et la femme de Dieu ont caché leurs enfants des tentacules du mal. Dans
cet endroit reculé, nous pouvions également voir le monde extérieur à travers les fenêtres
des fissures feuillues. Les prières et le chant des oiseaux s'élevaient ensemble dans la
brume matinale qui encerclait la cime des arbres, engloutissant tout le village et au-delà,
étreignant les branches jusqu'au lever du soleil. Cela a créé un pays des merveilles
silencieux et sacré.

La nuit, la douce brise exposait des lumières douces scintillant à travers les arbres tout
autour des crêtes voisines. Les halos des lampes en verre et des lanternes procuraient un
calme spirituel. Des torches de bouteilles faites à la main luttaient contre des lucioles que
nous appelions « Winkers and Winkies », pour fendre les couvertures d’obscurité épaisse
alors qu’elles se déplaçaient de haut en bas sur les côtés des crêtes supérieures, créant des
scènes émouvantes de livres d’histoires.

Dans notre maison, nous avions très peu à faire le soir, alors nous lisions et riions, nous
lisions et pleurions, nous lisions et nous assoupions, atterrissant sur des terres de livres de
contes étrangers. Quelques soirs avant de dormir, nous avons créé notre propre cinéma,
utilisant nos mains et nos doigts pour former des images sur les murs creux de notre petite
chambre. Nous avons ri bruyamment à notre expertise artistique cinématographique.

A la Providence nous avons été baptisés par une existence spirituelle. La nature a inhalé
les parfums des oranges, des pommes indigènes, des mandarines et des fleurs de manguier,
puis a exhalé des fruits et des baies de toutes sortes. Nous nous nourrissions
continuellement à la table de la nature, tout en observant les mouvements de Dieu partout.

25
La beauté profonde et la tranquillité reposaient sur les genoux de la seule famille de cet
endroit, loin des autres enfants enjoués. Nous étions cachés aux yeux du monde contaminé.
La beauté nous a engloutis. Il y avait de la beauté dans nos cheveux, car nous sommes un
mélange de races différentes. La beauté était profonde dans le ton doré de notre peau, alors
que nous mangions les provisions de la nature et que nous nous baignions sous la pluie. La
beauté était dans notre cerveau, alors que nous lisions bien au-dessus de notre âge et
étudiions nos travaux scolaires avec diligence. La beauté était dans nos pas, alors que nous
nous ébattions avec de grands et magnifiques papillons monarques qui flottaient contre
nos visages. La beauté a englouti nos esprits, alors qu'on nous apprenait à lire la parole de
Dieu et à communiquer avec notre Créateur dans les prières.

Je suis devenu un expert en grimpant aux arbres pour apercevoir les nids d'oiseaux en train
d'éclore. Soit dit en passant, j'ai failli perdre un œil au bec pointu et puissant d'un rossignol,
quand je suis monté pour jeter un coup d'œil dans son nid à ses enfants gazouillant
faiblement. C'était une bonne portion de sagesse pour moi, et je ne l'ai plus jamais fait.

Nous nous sommes baignés dans différents ruisseaux qui n'étaient jamais pressés de
descendre, puis nous sommes passés à ces cascades qui massaient et apaisent nos jeunes
corps. La nuit, nous nous mêlions aux esprits, car nous les voyions et les sentions tout
autour de nous.

Nous jouions dans les hautes herbes les soirs d'été et regardions les mouvements des
nuages qui semblaient former des salles de classe, où apparaissaient des mondes
différents. Il y avait des hommes de guerre à cheval, des enfants qui jouaient, des animaux,
des arbres, des insectes et tant d'autres figures formées par les nuages en mouvement d'un
blanc laiteux. La plante de nos pieds nus étreignait, tirait et dansait avec la "Terre Mère"
sous ses diverses formes, et on nous a appris très tôt qu'un jour nos corps (les enveloppes
de qui nous sommes vraiment) lui reviendraient enfin, et nos esprits à notre Créateur qui
nous a créés. Nous avons adopté une telle sagesse biblique à l'âge adulte.

A Providence nous sommes nés dans le feu. C'était ce genre de feu qui dégageait un arôme
doux à la fois pour Dieu et pour ceux choisis pour nous accorder des faveurs divines peu
communes. Nous avons dansé dans ce feu avant que nos paupières ne s'endorment, nous
avons dansé au réveil et nous avons dansé dans nos rêves alors que ce feu spirituel nous
engloutissait et nous suivait.

Aussi souvent que nous le pouvions, nous envoyions cette douce fumée de paix dans la vie
des autres enfants. Nous les voyions comme des enfants comme nous, qui voulaient
apprendre à nous connaître et jouer à nos jeux de société à l'école. Malheureusement, il y
avait ces personnes qui nous haïssaient automatiquement, nous considéraient comme des
enfants de la vallée et repoussaient les esprits de leurs enfants qui cherchaient à nous
embrasser.

Malheureusement, nos parents ont migré et la personne qui a été laissée pour s'occuper de
nous était parfois cruelle et froide, car elle venait de l'extérieur des limites du feu. Seuls
nos cadres physiques pourraient être blessés, pas nos esprits. Cette petite partie de la

26
Providence a causé trop de douleur, et donc cette porte a été fermée à notre conscience
quotidienne.

Personne au-delà de la vallée n'essaya de pénétrer la pureté de la Providence pour éteindre


nos feux. Nous étions libres et notre liberté est venue avec la grâce et les miséricordes
éternelles. Le monde nous a menti en nous présentant comme des pauvres, mais nous
étions très riches, seulement que notre grande richesse était cachée aux yeux humains.
Nous avons toujours eu la paix et nous sommes accrochés à une Présence qui nous guidait
et tirait souvent des rideaux surnaturels pour nous montrer le chemin, principalement à
travers des visions et des rêves. C'était réel et beau ; par conséquent, il devait être caché
aux autres, même à ceux qui nous entouraient.

Nous étions libres d'errer et d'apprendre la sagesse de Dieu, et nous Le sentions partout.
Nous le connaissions intimement. Nous lui parlions la nuit et chantions pour lui le jour.

Les vieux sages nous ont appris à lire dans le ciel, à savoir quand le jour serait venteux, ce
que les nuages orange signifiaient les soirs profonds et pourquoi les nuages se déplaçaient
en morceaux parmi les étoiles. Nous savions quand la pluie viendrait dans la vallée, car le
coin nord-est deviendrait gris foncé à noir à partir du milieu de la matinée, sécurisant nos
averses l'après-midi. On nous a en outre dit dans quelle direction mettre nos oreillers la
nuit en raison du lever et du coucher du soleil, et on nous a encouragés à éviter la zone
dans la direction où le soleil se couche. On nous a appris à étudier les mois car certains
étaient paisibles, tandis que d'autres venaient avec des averses abondantes et mortelles
qui ne manquaient jamais. Nous avons compris le sens du "flag" de la canne à sucre qui
nous disait que le mois de décembre était proche, et que Noël viendrait bientôt danser.
C'était la Providence, notre Providence,

A Providence, les esprits ancestraux erraient librement nuit et jour, et fournissaient


toujours des signes pour nous alerter qu'ils étaient parmi nous.

C'était un endroit où des feux brûlaient la nuit sous les racines des grands arbres, et le
matin il n'y aurait aucune trace d'incendie, par exemple, une terre brûlée. Chaque jour,
deux de ces esprits nous rendaient visite au crépuscule sous la forme de papillons, pour
jouer avec nous. Nous les appelions les « Kumbaks ». Dieu seul sait d'où vient ce nom. Ils
se rendaient toujours visite à la même heure jusqu'à ce qu'un soir triste, au retour de la
mère d'Angleterre, elle les découvrit et les réprimanda vivement parmi ses enfants. Elle a
parlé en langues puis nous a dit qu'ils étaient les esprits de deux enfants qui sont morts il
y a longtemps, et que leurs esprits sont venus jouer avec nous, les enfants vivants. Les
"Kumbaks" ne sont jamais revenus et même s'ils nous ont beaucoup manqué, on nous a
prévenus de ne plus jamais jouer dans cette arrière-salle après le crépuscule.

J'ai toujours eu un rêve récurrent d'un immense plan d'eau couvrant la Providence où les
enfants nageraient, joueraient et riraient bruyamment dans les eaux scintillantes. La
Providence semble me parler très souvent, me rappelant qu'elle ne mourrait jamais. La
Providence était pour nous le jardin d'Eden et nous nous sentions en sécurité en sa
compagnie. Quitter Providence, c'était comme sortir d'un berceau et tomber à plat ventre,

27
sur des rochers déchiquetés. Le monde a contaminé notre pureté en nous permettant de
faire des erreurs qui ont mis nos enseignements de côté et ont frotté nos visages dans la
saleté. Bon pour nous, c'était le fait que nous étions attachés à des postes de grande
conscience et d'actions justes. Nous avons toujours eu le privilège de retourner à la
« Fontaine de Grâce » pour le lavage et la purification de l'esprit. La gloire de la germination
et de la croissance des graines de sagesse et des principes bibliques semées dans nos vies
à la Providence, fourni la tranquillité d'esprit dans la turbulence des misères de la terre.
Nous savions sans l'ombre d'un doute que Dieu était avec nous alors, et sera avec nous
jusqu'à la fin du monde.

Notre Dieu est une découverte passée par tout esprit humain :

Après une longue route sinueuse loin de la Providence, je peux maintenant dire sans
aucune des moindres particules de doute, que le Seigneur Dieu le Très-Haut, est
impressionnant au-dessus de toute forme d'adjectif qu'un "terrestre" pourrait jamais
utiliser pour Le décrire. Il est saint, omniscient, omniscient, tout-puissant, juste, pur,
majestueux, élevé et élevé. Lorsque nous commençons à comprendre qui est notre
Créateur, alors nous pouvons nous comprendre nous-mêmes ; faible, fragile, enclin à faire
des erreurs, avec un cœur tendre qui s'écrase facilement.

Beaucoup d'entre nous ne connaissent pas nous-mêmes et l'étendue de nos capacités ou


où nous nous dirigeons. Nous devons prendre grand soin de ne permettre à personne de
nous décrire d'une manière humble qui blesse nos esprits. Nous avons été choisis dans le
royaume des esprits pour être placés dans les bras de nos parents sur terre pour accomplir
ses desseins. Il est avec nous dans toutes les situations de notre vie. Il nous guide et nous
protège dans les pires dangers, et est notre aide toujours présente dans les moments
difficiles.

28
Chapitre 4 :
Protection Spirituelle
« L'Éternel est ma force et mon bouclier ; mon cœur se confie en lui, et je suis secouru
: c'est pourquoi mon cœur se réjouit grandement ; et avec mon chant je le louerai….. »
(Psaume 28 : 7 LSG).

Les préoccupations parentales de Dieu pour ses enfants ont commencé avant notre
naissance :

Alors que je regardais le matin d'automne frais, il a immédiatement frappé dans la crudité
de mon âme que les préoccupations parentales de Dieu ne commencent pas à la minute où
nous sommes nés et se terminent à la seconde où nous mourons. Sa bonté affectueuse nous
a tendu la main dans le domaine spirituel bien avant que nous ne soyons manifestés sous
des formes corporelles dans le domaine terrestre. Il savait à quel moment nous nous
asseoirions dans nos berceaux, quand nos petites dents blanchiraient le bord de notre
gencive supérieure, quand nous ferions nos premiers pas et quand nous marcherions sur
les terrains accidentés du monde.

Il est conscient de nos secrets, de nos forces, de nos faiblesses, de nos blessures et de toutes
les cicatrices que nous avons acquises dans nos cœurs, nos esprits et nos corps au cours de
ce voyage terrestre. Il connaît chaque pensée, avant même que nous y réfléchissions,
chaque mouvement que nous faisons et enregistre chaque événement qui nous implique
au cours de notre vie. Parce qu'il est notre créateur, notre Père céleste et notre compagnon
constant, il sait à quel point nous pouvons endurer l'adversité et il est très protecteur
envers nous - sa création chef-d'œuvre.

Il nous relève lorsque nous sommes blessés par la honte et la culpabilité, et donc parce qu'il
nous connaît si bien, nous pouvons remettre notre vie entière entre ses mains avec une
confiance et une assurance totales.

Dieu a un grand dessein pour chaque vie, qui doit être mis en action pour que nous
puissions accomplir ce qui a été ordonné avant notre entrée dans ce monde. Peu importe
ce que Satan apporte sur nos chemins, nous devons être réconfortés par le fait que nous ne
sommes jamais en dehors du radar de notre Père céleste, dont la présence est
constamment avec nous. Nous ne serons jamais perdus à ses yeux attentifs, et c'est
pourquoi nous devrions parler aux autres de sa grandeur et de ses œuvres
impressionnantes dans notre vie quotidienne.

« Ma charpente ne t'a pas été cachée quand j'ai été faite en secret et habilement
travaillée dans les parties les plus basses de la terre. Vos yeux ont vu ma substance,
étant encore informe; et dans ton livre ils sont tous écrits ; les jours m'ont été façonnés,
alors qu'il n'y en avait encore aucun…. » (Ps. 139:15-16 NKJV).

29
Nous pouvons manquer de confiance en nous, lutter contre de nouveaux défis, nous sentir
inadéquats avec de faibles capacités académiques, une formation inadéquate et même des
expériences désagréables, mais nous devons nous rappeler que notre Créateur nous aime
tellement, qu'il nous garde sous son regard vigilant. Nous devons nous rappeler qu'en tant
qu'humains, nos cœurs sont doux et souples, et c'est pourquoi nous devons toujours
apprécier un ami qui est vrai, loyal, confidentiel et gentil, qui sympathisera avec nous
lorsque nous serons meurtris. N'oublions pas que le cœur se creusera et se mettra en
colère lorsque la trahison et le mal nous envahiront. Quoi qu'il arrive au cours des voyages
de nos vies, nous pouvons accéder à la vérité divine que nous étions dans le Cœur de Dieu
pour naître, et qu'Il nous protégera.

«Je t'instruirai et t'enseignerai le chemin que tu emprunteras : je te guiderai de mon


œil…» (Ps. 32:8 LSG).

La puissance de Dieu transcende toutes les générations :

Chaque génération est différente, nous ne pouvons donc pas trop nous laisser emporter
par les générations de nos parents ou de nos enfants. Chaque génération vient avec sa
propre ère de bénédictions, de troubles et de douleurs, mais la puissance de Dieu
transcende toutes les générations et nous embrasse à nos moments et saisons particuliers,
avec le même amour et les mêmes promesses. Même les esprits humains les plus forts
ressentiront parfois les écrasements de la vie et se fatigueront le long du voyage sur terre.

Ses promesses nous rappellent que sa force et sa puissance ne diminueront jamais, même
dans les batailles les plus profondes. Nous devons nous élever et triompher des
distractions que Satan et ses démons nous jettent au visage, en attendant que nous
tournions la tête et regardions de l'autre côté. Ils nous soufflent dessus pour souffler nos
rêves, mais nous devons savoir au fond de nous que les « Fenêtres du Ciel » sont toujours
ouvertes et prêtes à déverser sur nous encouragements et force.

Chaque fois que nous avons l'impression que nous ne pouvons pas passer à un autre
jour, continuons de marcher et ne nous inquiétons pas de notre marche sur cette étape
du voyage de la terre.

Nous serons placés en toute sécurité sur un siège sur la « Grande Roue » faite juste
pour nous, et nous serons également intégrés dans cette image plus large des
bénédictions et de l'éternité, qui finira par vaincre les batailles de la vie et nous
conduira en toute sécurité dans le Royaume de Dieu. Faire confiance à Dieu nous
permet également de traverser en toute sécurité les feux de danger et de transformer
nos chemins accidentés en de belles savanes de restauration et d'espoir. « Car je
connais les pensées que je pense envers vous, dit l'Éternel, des pensées de paix, et non
de mal, pour vous donner une fin attendue… » (Jér. 29:11 LSG).

Lorsque nous comprenons que Dieu est dans la « brume » qui contrôle la souffrance le long
de nos chemins, alors nous nous inclinons devant lui avec humilité et respect. Une bonne
chose dont il faut toujours se souvenir au fur et à mesure que nous avançons, c'est que nous

30
sommes sur cette montagne russe appelée la vie, et aucun de nous n'a répété pour les
manèges. Comme le saumon qui doit nager en amont pour frayer ou pondre ses œufs, la
plupart d'entre nous devons lutter contre les courants de notre propre vie, dépendant de
notre Père céleste pour inverser les jets en spirale qui soufflent et nous éloignent de
l'harmonie et de la paix.

Pour être préservés tout au long du voyage de la vie, nous devons protéger notre intégrité.
Laissez-nous digérer les promesses de Dieu en nous rappelant de qui nous sommes, d'où
nous venons et où nous allons. Nous devons étudier les changements des forces cosmiques
qui envahissent nos espaces et se heurtent à la certitude de notre timing et de nos saisons.
Nous devons exercer cette autorité donnée par Dieu qui nous a été transmise depuis le
moment où nous avons consacré nos vies au Christ, et qui nous entraîne davantage à
affronter le côté obscur qui nous fait constamment la guerre, à nous et à nos enfants.

« Toi que j'ai pris des extrémités de la terre ; Et a appelé de ses régions les plus
éloignées, Et vous a dit: 'Tu es mon serviteur, je t'ai choisi et je ne t'ai pas rejeté: Ne
crains pas, car je suis avec toi; ne t'effraie pas, car je suis ton Dieu. Je te fortifierai, oui,
je t'aiderai, je te soutiendrai de ma droite droite.''……. Car moi, le Seigneur ton Dieu,
je tiendrai ta main droite, te disant : 'N'aie pas peur, je t'aiderai.' …….Voici, je vais faire
de toi un nouveau traîneau de battage aux dents acérées; Tu battras les montagnes et
tu les battras petit, Et tu rendras les collines comme de la paille. Tu les vanneras, le
vent les emportera; Et le tourbillon les dispersera; Vous vous réjouirez dans le
Seigneur, et vous vous glorifierez dans le Saint d'Israël..." (Esaïe 41 : 9-16 LSG).

Je ne peux que nous encourager à être forts dans le Seigneur, sachant que nous ne sommes
pas seuls. Les anges du Seigneur planent toujours autour de nous pour nous voir en toute
sécurité vers et depuis notre sortie et notre entrée. Il s'agit d'un engagement à vie envers
les croyants tout au long de notre vie. Traverser des rivières d'adversités nous apprendra
deux vérités : comment nager et comment ne pas couler. Si nous y allons par nos propres
forces, nous coulerons, mais quand nous irons avec la force de Dieu, nous nagerons en
toute sécurité. Juste un petit conseil ici : chaque fois que nous sortons et entrons dans nos
maisons, bureaux, terrains de jeux et zones commerciales, nous devons inviter le Seigneur
à venir avec nous et à être notre force.

Je sais pertinemment qu'au fur et à mesure que nous avançons, les anges qui nous sont
assignés montent la garde et changent de position en fonction de l'endroit où les démons
de Satan prévoient de nous frapper. Pensez aux nombreuses échappatoires et miracles que
nous avons vécus au cours de notre vie, et dans notre capacité mentale limitée, pouvons-
nous les expliquer ?

En ce moment, je nous invite à nous reposer et à prendre espoir dans le Grand Dieu qui
nous a créés, en nous rappelant que nous ne sommes liés à la création d'aucun scientifique
terrestre, ni enregistrés dans aucune note des chants hautement scientifiques de
l'évolution. Dieu, dans sa puissance et sa sagesse puissantes, nous a créés et a promis d'être
avec nous jusqu'à la fin de nos jours. Croyons et faisons écho à la vérité qui garde nos vies.

31
Faisons-nous toujours confiance à cette vérité monumentale qui est : « Toujours lui confier
nos vies.

Nous nous lèverons pour bâtir les fondations de la paix et de la guérison :

Avec l'espoir en Dieu notre Créateur, nous pouvons patauger dans des eaux troubles et
planer au-dessus des difficultés. Nous pouvons évaluer nos énergies et savoir les contrôler,
créer nos espaces sacrés et entrer en contact intime avec notre Seigneur, à travers de
profondes prières et méditations. Sachant cela, nous devons être porteurs de bonnes
nouvelles et non fauteurs de troubles. Ce grand moment où nous réalisons nos propres
forces et dons, nous nous lèverons et commencerons à construire les fondations de nos
propres vies. Nous commencerons à proclamer la bonne nouvelle de notre propre
délivrance à travers les grandes œuvres de salut et de paix, et chercherons à aider à la
guérison de l'esprit humain à travers nos contributions quotidiennes à l'humanité. Nous
découvrirons qu'en faisant la volonté de Dieu, nous devenons de puissants instruments de
Sa volonté, gouvernant et devenant de bons et reconnaissants gardiens de nos propres
bénédictions alors que nous nous efforçons de bénir les autres. Lorsque notre Père céleste
est à la tête de nos voyages, il y a toujours la sécurité tout autour de nous. Il devient surtout
notre arrière-garde, nous surveillant de dos.

« J'amènerai les aveugles par un chemin qu'ils ne connaissaient pas ; Je les conduirai
dans des chemins qu'ils n'ont pas connus. J'éclairerai les ténèbres devant eux, et
rectifierai les endroits tortueux. Ces choses, je les ferai pour eux, et je ne les
abandonnerai pas… » (Esaïe 42 : 16 LSG).

32
Chapitre 5 :

Missions divines
« Il m'invoquera, et je lui répondrai : je serai avec lui dans la détresse ; Je le délivrerai
et l'honorerai..." (Ps. 91:15 LSG).

En milieu de matinée, je conduisais sur l'autoroute quand j'ai entendu le bruit d'un glacial
combat à l'épée. C'était horrible et glaçant le sang alors que les métaux s'écrasaient les uns
contre les autres. J'ai eu peur et j'ai découvert que je serrais fermement les dents, les
broyant jusqu'à ce que mes os de la mâchoire commencent à me faire mal. Quand il s'est
estompé, mes nerfs se sont affaiblis, à tel point que j'ai dû quitter la route. Avec mon fils
sur le siège arrière, je me suis immédiatement mis en prière et j'ai demandé au Seigneur
de me révéler ce qu'était le cliquetis des métaux.

Le Saint-Esprit m'a parlé immédiatement, me disant qu'il voulait que j'entende les batailles
qui se produisent chaque minute, jour et nuit dans la vie des croyants, lorsque les anges du
Seigneur engagent des démons chargés de nous détruire. C'est une guerre sérieuse. Ces
batailles font rage continuellement tout au long de la vie du croyant, jusqu'à l'épreuve de
force finale lorsque la bataille est gagnée, et Satan et ses anges démoniaques sont jetés dans
l'étang de feu - l'Hadès ou l'enfer.

Permettez-moi de rafraîchir nos mémoires sur la base des écritures, à propos de cet
ennemi connu sous le nom de Satan :

« Comme tu es tombé du ciel, ô Lucifer, fils du matin ! Comme tu es rasé, toi qui as
affaibli les nations ! Car tu as dit dans ton cœur : « Je monterai au ciel, j'élèverai mon
trône au-dessus des étoiles de Dieu ; Je m'assiérai aussi sur la montagne de
l'assemblée, sur les côtés les plus éloignés du nord ; Je monterai au-dessus des hauteurs
des nuages ; Je serai comme le Très-Haut. Pourtant tu seras descendu au shéol, au plus
bas de la fosse. Ceux qui te voient te regarderont et te considéreront, en disant : « Est-
ce l'homme qui a fait trembler la terre, qui a ébranlé les royaumes ? Qui a fait du
monde un désert et détruit ses villes, qui n'a pas ouvert la maison de ses prisonniers ?
……’ Mais tu es jeté hors de ta tombe comme un sarment abominable ; Comme le
vêtement de ceux qui sont tués, transpercé avec une épée;

Disposition divine des anges pour le peuple de Dieu :

David a subi la protection physique d'un ange lorsqu'il a été forcé de fuir chez les Philistins.

« L'Ange du Seigneur campe autour de ceux qui le craignent, et les délivre… » (Ps. 34:7
LSG).

Beaucoup d'entre nous peuvent témoigner des dispositions divines lorsque la famine
éclate autour de nous. J'ai entendu des témoignages d'hommes et de femmes de foi, qui ont
levé la main vers le ciel et demandé de la nourriture ou des vêtements, et peu de temps

33
après ils ont reçu exactement ce qu'ils avaient demandé. J'en suis aussi un exemple vivant.
Peu importe ce dont j'ai besoin, je lève généralement les mains vers Dieu et je le demande,
croyant que je le recevrai, et mon besoin est généralement satisfait à temps.

« Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai... » (Jean 14 :14 LSG).

Je me souviens très bien à Brooklyn New York quand, lors d'un de mes voyages de lèche-
vitrines, j'ai vu la paire exacte de chaussures d'école que je voulais acheter pour mon fils.
J'ai pris la paire de chaussures et j'ai vu le prix, puis je l'ai remplacée, car je n'avais pas
d'argent pour l'acheter. J'ai demandé à Dieu un miracle !

Le lendemain, je suis allé faire une promenade matinale autour du pâté de maisons et
pendant ma promenade, j'ai dit au Seigneur que je ne pouvais pas rentrer à la maison sans
une paire de chaussures d'école pour mon fils et que je ne demanderais de l'aide à
personne. Je me sentais un peu dépassée, alors j'ai traversé une rue pour retourner à la
maison, j'ai marché près d'un arbre et j'ai vu un écureuil grimper très rapidement dans
l'arbre, me surprenant presque.

Je me suis rapproché de l'arbre pour voir l'écureuil, et mes yeux se sont tournés vers sa
racine. Juste là, j'ai vu un billet d'un dollar qui était partiellement caché par des feuilles
séchées. J'ai regardé de haut en bas dans la rue puis je l'ai ramassé. J'ai commencé à
m'éloigner avec le bec toujours serré dans mon poing, et d'une manière ou d'une autre mes
yeux ont erré de l'autre côté du tronc d'arbre. À ma grande surprise, je reconnus une liasse
de billets dans une enveloppe ouverte, également en partie cachée par les feuilles séchées.
J'étais effrayé. J'ai encore regardé dans la rue pour voir si quelqu'un était passé et j'ai laissé
tomber l'argent. Il n'y avait personne en vue, alors je l'ai ramassé rapidement, l'ai placé
dans ma poche et j'ai continué à marcher à la hâte, la tête se sentant un peu légère à cause
de l'expérience. J'ai toujours regardé pour voir si quelqu'un revenait sur ses pas pour
essayer de retrouver son enveloppe perdue. Encore,

Quand je suis rentré chez moi, j'ai sorti l'enveloppe et j'ai remarqué qu'elle était simple,
sans aucune indication de l'origine de l'argent. J'ai compté l'argent, j'ai crié, et ma sœur qui
a eu peur, s'est précipitée vers moi. J'expliquai en larmes, que c'était le montant exact de la
paire de chaussures que j'avais regardée la veille.

Voici les questions que mes pensées terrestres ont soulevées :


• « Qui diable aurait pu savoir le montant exact dont j'avais besoin pour les
chaussures d'école de mon fils ? »
• « Qui savait que je serais allé me promener ce matin-là, que j'aurais changé de
cap et emprunté ce chemin ? »
• « Qui a dit au petit écureuil de grimper dans l'arbre pour attirer mon attention
sur l'arbre ? »
• « Qui a guidé mes yeux vers la racine de cet arbre ? »

34
Quelqu'un de plus grand que vous et moi, plus grand que les yeux ne peuvent voir, veillait
sur moi. Beaucoup de personnes à qui j'ai raconté cette histoire ont senti qu'un ange avait
été envoyé pour m'aider avec cet argent.

Dans la Bible, il existe de nombreuses dispositions d'anges envoyés pour aider les
personnes. Voici quelques exemples:
• Un ange a apporté de la nourriture physique à Elie lorsqu'il a été affaibli
par un long voyage :
« Et comme il était couché et dormait sous un genévrier, voici, alors un ange le
toucha et lui dit : 'Lève-toi et mange.' (1 Rois 19 : 5 LSG) »

• Agar a été aidée dans le désert lorsqu'elle a senti la mort autour d'elle et
de son fils Ismaël.
« L'ange de l'Éternel la trouva près d'une source d'eau dans le désert... et il dit :
'Agar, la servante de Saraï, d'où viens-tu et où vas-tu ?' Elle a dit : 'Je fuis la
présence de ma maîtresse Saraï….' L'ange du Seigneur lui dit : « Voici, tu es
enceinte, et tu enfanteras un fils. Tu appelleras son nom Ismaël, parce que le
Seigneur a entendu ton affliction…” (Gen.16:7 - 11 NKJV).

L'Ange du Seigneur a apporté des nouvelles à Marie au sujet de la naissance de


Jésus : (Matt. 1 : 1 - 24, Luc 2 : 1 - 20) Veuillez lire !

• Les Anges du Seigneur assistent les Églises dans les moments de


troubles, de difficultés, de confusion et d'épreuves.
Dans le livre des Actes, les références aux anges se produisent au moins vingt fois,
et à chaque occasion, ils aidaient l'Église pendant les périodes de troubles, de
difficultés, de confusion et d'épreuves. Les anges aident à l'œuvre du Seigneur et
gardent l'Église de Jésus-Christ. Apocalypse 1 – 3 parle explicitement du travail
des anges dans les différentes Églises.

• Les anges aident à escorter les croyants chez eux.


Il y a l'histoire d'un homme riche qui était vêtu de pourpre et de fin lin et vivait
dans le luxe tous les jours. Juste devant sa porte se trouvait un pauvre mendiant
nommé Lazare, couvert de plaies que les chiens léchaient. Le temps vint où Lazare
mourut, et les anges le portèrent dans le sein d'Abraham (Luc 16:22). Cela
explique la manière dont Dieu ramène ses saints défunts chez eux.

Laissez-moi vous raconter une expérience qui, même à ce jour, me fait encore frissonner.
Deux ans avant le décès de ma mère, j'ai eu une vision significative dans laquelle j'ai reçu
la visite de deux hommes très grands en salopette blanche, qui m'ont informé qu'ils étaient
des architectes, chargés de construire la maison de ma mère. Ils m'ont dit que de temps en
temps ils me rendraient visite pour me tenir au courant de leurs progrès. J'étais un peu
préoccupé par la vision, parce que je me demandais où ma mère avait obtenu tout cet
argent pour commissionner des architectes et des constructeurs de cette stature pour
construire sa maison. J'ai retenu cette vision dans une pensée récurrente et, en tant que

35
visiteur permanent du royaume des esprits, je suis restée calme et, comme Marie de
Nazareth, j'y ai médité dans mon cœur, tout en poursuivant ma vie de la manière habituelle
de tous les jours.

Trois mois plus tard à la date, les hommes m'ont à nouveau rendu visite. Ils m'ont emmené
à "The Beyond" et m'ont montré les fondations de la maison qui étaient en train d'être
posées avec des blocs de construction blancs et de l'acier blanc. Ils n'ont pas tardé et je me
suis réveillé à ce moment-là. Tous les deux mois, les deux « ouvriers » me rendaient visite.
Ils m'ont constamment montré la maison de ma mère, comment elle prenait sa forme,
jusqu'à ce que la maison soit terminée. Au fur et à mesure que la maison avançait, la santé
de la mère s'est détériorée et elle est devenue de plus en plus faible. Elle a subi des
accidents vasculaires cérébraux, l'un après l'autre, qui ont affecté son discours, cependant,
ses mains s'agitaient toujours en l'air lorsqu'elle avait besoin de ses périodes de culte. Nous
avions régulièrement des louanges et de l'adoration dans sa chambre à divers intervalles
de la journée, et à chaque occasion sa main droite se levait et s'agitait en réponse aux
chants d'adoration, jusqu'à ce que cette main faible ne puisse plus se lever.

Dans une vision matinale, les visiteurs célestes sont venus me chercher et m'ont emmené
dans la maison achevée de ma mère. Il a été peint en blanc, avec des lumières fluorescentes
blanches qui brillaient partout. En regardant autour de la maison finie, la lumière blanche
sur un fond blanc laiteux m'a beaucoup fait mal aux yeux. Je me suis rapproché pour
regarder à l'intérieur, mais j'ai été arrêté par les deux anges qui m'ont dit de regarder en
bas. Ce que j'ai vu, je ne l'oublierai jamais, et cela restera dans mon esprit jusqu'à ma mort.
Juste au-dessus de mes chevilles se trouvait un cordon d'argent très fin qui parcourait la
distance aux limites de la maison de ma mère. Les anges ont paniqué lorsque j'ai essayé de
franchir le cordon d'argent et m'ont sévèrement dit de reculer. Ils se sont également
positionnés pour m'empêcher de bouger. Ils m'ont gentiment dit que là où je me tenais
était la « Division » et que je ne pouvais pas franchir la ligne car une fois que cela se produit,

De l'extérieur, j'ai pu voir l'intérieur de la maison et il n'y avait pas de compartiments. J'ai
vu d'énormes lys de Pâques blancs dans les coins décorant la pièce. Les Anges m'ont salué
et m'ont dit qu'ils avaient maintenant fini et qu'ils devaient partir. À ce moment-là, je suis
devenu submergé et je me suis immédiatement réveillé de la vision. J'avais trop dormi.
C'était en fin de matinée, mon fils n'était pas nourri, mais j'étais trop épuisée pour sortir
du lit immédiatement. Je savais que maman était sur le point de nous quitter.

Quelques jours plus tard, lorsque son médecin est venu faire sa visite à domicile habituelle,
on nous a dit que ses organes étaient en train de fermer. Je suis devenu de plus en plus
triste au fil des jours. Je n'arrivais pas à chasser cette vision de mon esprit et j'avais prévu
d'attendre le week-end pour appeler mes frères et sœurs pour leur parler de ma vision la
plus récente.

Vers la fin de l'après-midi du lendemain, ma sœur aînée m'a appelé et m'a parlé d'une voix
très basse et triste. Elle a dit qu'elle avait une vision importante et que nous devrions tous
nous préparer au départ de la mère.

36
Vision de la soeur :

Ma sœur m'a dit qu'elle avait vu un énorme jet d'argent atterrir dans notre cour avant. Le
pilote a ouvert la porte qui avait un long escalier avec des marches étroites. Il était vêtu
d'un uniforme blanc décoré avec sa casquette sous le bras et se tenait sur le palier en haut
des escaliers. Alors qu'elle regardait avec admiration, elle a vu sa mère émerger dans la
plus belle robe de mariée fluide et pailletée, avec ses cheveux peignés en arrière et entassés
en un chignon. Sans aucune hésitation et montrant une grande joie, elle a commencé à
monter l'escalier. Le flot de la robe ne semblait pas être un obstacle, mais elle était lente à
monter. À mi-hauteur, le pilote a dit à la mère de prendre son temps. Lorsqu'elle a atteint
le palier en haut des escaliers, le pilote l'a reçue. Elle se tourna, lui fit signe et avança
lentement à l'intérieur du jet.

Elle regarda le jet décoller. La lumière du soleil a frappé le métal et a projeté une énorme
étoile sur le dessus, qui a suivi l'avion. Elle le regarda devenir de plus en plus petit jusqu'à
ce qu'il disparaisse. Maman était rentrée chez elle dans son jet privé.

Mon cœur a coulé et j'ai trouvé un de mes autels sous un cacaoyer et j'ai prié pour avoir de
la force. Deux jours plus tard, un jeudi matin d'octobre, à quatre heures treize, le « jet » de
la mère est venu la chercher. Elle laissa tomber sa robe de chair, enfila sa tenue de mariée
et monta l'escalier de son jet qui fendait les cieux et l'espace, l'emmenant vers sa
destination éternelle. Mère avait enfin traversé sa marée roulante et atterri en toute
sécurité dans ce lieu de repos.

J'ai également vu le départ de mon père avant qu'il ne se produise, y compris l'endroit
même où ses restes terrestres sont maintenant enterrés. Dans une vision, il quitta le
domicile conjugal, prit un lit simple et le plaça sous un rosier pommier sur la colline au-
dessus du bungalow. Il s'assit devant le lit, prit sa Bible et pendant qu'il lisait, le soleil se
leva à l'est et avec un seul rayon épais, il frappa le milieu du chapitre qu'il lisait. J'étais en
Suisse à ce moment-là, mais j'ai réussi à contacter un frère à Londres pour lui parler de la
vision.

Père est décédé subitement environ six semaines plus tard, et sa dernière demeure se
trouve sous ce même rosier pommier sur la colline au-dessus de notre maison. Il a été placé
dans son sépulcre terrestre sous l'arbre au moment où ses branches étaient chargées de
fleurs et légèrement inclinées vers l'avant, pour fournir de l'ombre à son dernier espace
terrestre.

« Alors j'ai entendu une voix du ciel me disant : 'Ecris : Heureux les morts qui meurent
désormais dans le Seigneur.' « Oui, dit l'Esprit, afin qu'ils se reposent de leurs travaux,
car leurs œuvres les suivent… » (Apoc. 14:13 LSG). «Alors j'ai vu un grand trône blanc
et Celui qui était assis dessus, de la face duquel la terre et le ciel se sont enfuis. Et il n'y
a pas eu de place pour eux. Et je vis les morts, petits et grands, debout devant Dieu, et
des livres furent ouverts. Et un autre livre a été ouvert, qui est le Livre de Vie. Et les
morts étaient jugés selon leurs œuvres, selon les choses qui étaient écrites dans les
livres. La mer rendit les morts qui étaient en elle, et la Mort et l'Hadès rendirent les

37
morts qui étaient en eux. Et ils furent jugés, chacun selon ses oeuvres..." (Apoc.20 : 11-
13 NKJV).

Les anges servent également les croyants et sont appelés « Esprits de ministère »,
car ils ont été dûment mandatés avec la responsabilité d'aider les croyants.

« Ne sont-ils pas tous des Esprits Pasteur envoyés pour servir ceux qui hériteront du
salut ? (Hébreux 1:14 NKJV).

Nous ne devons pas nous sentir effrayés ou intimidés par les forces du mal. Au lieu de
cela, nous devons nous rappeler que Jésus garde les croyants avec Son Sang et nous a
dit que « Les portes de l'Hadès ne prévaudront jamais contre les
Église…"
(Mt 16 : 18).

Les anges du Seigneur servent pour nous encourager :

Je me souviens clairement de la période sombre de la mort subite de mon frère aîné en


Angleterre. Ma sœur et moi étions dans une gare du West End de Londres, mais nous avons
pris un bus à la place, et un homme d'origine africaine est venu s'asseoir sur la banquette
arrière avec un petit garçon d'environ deux ans. Le petit garçon m'a regardé, a glissé des
genoux du monsieur et est monté sur mes genoux. Dans une culture où l'on apprend
généralement aux enfants dès le berceau à ne pas s'adresser à des étrangers, j'ai été étonné,
mais j'ai essayé de ne pas le montrer. J'ai regardé le visage du monsieur et il m'a fait un
merveilleux sourire rassurant. Il a commencé à nous parler, nous disant que son fils n'était
pas sociable, et que le type de comportement était inhabituel de sa part. L'enfant a continué
à s'asseoir sur mes genoux, regardant mon visage avec un étrange regard "tirant".

Ce monsieur a commencé à nous encourager d'une manière incroyable. Il a parlé de la


douleur du deuil et de la façon dont le Saint-Esprit consolera ceux qui pleurent. Nous ne lui
avons jamais parlé de notre état de deuil. Il y avait juste quelque chose à propos de cet
homme et de sa présence qui était déroutant. C'était comme si nous étions ailleurs que
dans les transports en commun et que nous avions pris des médicaments calmants. Nous
nous sommes tous les deux sentis extrêmement calmes et paisibles lorsqu'il a parlé de la
mort, de la mort et de la paix qui vient à ceux qui ont une relation personnelle avec Jésus-
Christ.

Environ vingt minutes après le début du voyage, il a pris l'enfant sur mes genoux, a arrêté
le bus et est descendu. Alors qu'il soulevait l'enfant de mes genoux, il nous a regardés d'un
regard pénétrant et a conclu en nous disant de reprendre courage et d'être en paix. « Paix
à vous deux », a-t-il dit, alors que le bus s'arrêtait à son arrêt. Assis à l'arrière du bus, nous
avions une vue dégagée sur la rue derrière nous, et comme nous étions tellement
abasourdis par ses paroles, nous avons continué à le regarder à travers la vitre arrière du
bus, assez sidérés.

38
Nous nous sommes approchés de notre arrêt et sommes descendus du bus. Lorsque nous
sommes arrivés à la rue que nous devions traverser pour entrer dans l'entrée principale
de la gare de correspondance, ma sœur, d'une voix effrayée, m'a tiré le bras et a dit : « Le
voilà, voilà ce monsieur ! » J'étais choqué. Nous avons vu le monsieur sans le petit garçon
sur le quai éloigné de la gare. Nous l'avons vu bien en vue. Il lui aurait fallu un certain temps
pour y parvenir, puisqu'il aurait dû monter et descendre plusieurs escaliers pour atteindre
cette plate-forme « au-delà ». Il n'aurait pas pu arriver devant nous même s'il avait pris un
autre moyen de transport, car nous n'étions qu'à deux arrêts de la gare et le bus ne s'est
arrêté qu'une fois arrivé là-bas.

Nous l'avons observé attentivement et alors qu'il était sur le point de disparaître dans la
foule, il a regardé à travers et nous a vus dans la foule épaisse du soir. Il nous fit signe de la
main, puis disparut dans la foule qui coulait vers l'est. Nous avons eu peur et je suis devenu
étourdi. Ma sœur avait l'air d'avoir des nausées, alors elle s'est accrochée à ma main droite
et s'est légèrement penchée comme pour prendre une bouffée d'air frais qui passe. Nous
sommes restés immobiles et nous ne pouvions que nous regarder avec un ahurissement
triste. À ce jour, nous parlons de l'expérience, et personne sur cette terre ne peut nous dire
que nous n'avons pas été en contact avec un ange qui a été envoyé pour nous réconforter
et nous encourager.

Pourquoi le bébé est-il monté sur mes genoux ? Le gentil monsieur a dit qu'il n'avait pas
l'habitude d'aller voir des étrangers. J'ai souvent lu au sujet de Paul dans la tempête en
mer, comment un ange l'a encouragé, lui rappelant qu'il arriverait sain et sauf à Rome pour
continuer son témoignage pour le Christ.

« Et maintenant, je vous exhorte à prendre courage : car il n'y aura aucune perte de
la vie d'aucun homme parmi vous….. Car il s'est tenu près de moi cette nuit l'Ange de
Dieu, dont je suis, et que je sers en disant : ' Ne craignez pas Paul ; tu dois être amené
devant César : et voici, Dieu t'a donné tous ceux qui naviguent avec toi… » (Actes 27 :
22 - 24 LSG).

Ma prochaine rencontre avec des anges était encore plus réelle :

J'étais juste en train de m'endormir mais toujours éveillée, quand j'ai vu un être très grand,
puissant et magnifique flotter juste au-dessus des planches du plancher à travers la porte
d'entrée de ma mère. L'ange portait une belle robe blanche des plus modernes avec de
petits plis, qui, lorsque je l'ai décrite à une couturière, m'a dit que ces plis sont appelés "plis
de baiser". Les plis se recoupaient à environ deux pouces sous la poitrine, serraient la taille
et flottaient jusqu'au sol en un très large balayage. Le bel ange avait l'air légèrement bronzé
avec une peau olive et avait le visage très impassible. Les cheveux étaient brun foncé et
coulaient avec de petites perles colorées, qui repliaient de petites mèches dans de petits
monticules sur les côtés de sa tête. La coiffure était indescriptible, et ayant vécu et visité
certains des centres de la mode du monde,

Les deux ailes n'étaient pas ouvertes et positionnées vers l'arrière. L'ange m'a engagé dans
une conversation et m'a dit que de la même manière que nous, les « terriennes », fixons

39
nos cheveux et nous ornons pour aller à l'église pour le culte, c'est de la même manière
qu'elles se présentent au culte jour et nuit devant le Seigneur Dieu Tout-Puissant. J'ai
demandé à l'Être à quel rang des anges elle appartenait, et on m'a dit que c'était le rang des
Chérubins. Elle m'a en outre dit qu'ils servaient également à garder les enfants.

On m'a dit dans une étude biblique que le rang des Chérubins est de l'ordre le plus élevé
de la classe, créé avec une puissance et une beauté indescriptibles. Leurs principaux
devoirs sont : « les protecteurs et les proclamateurs de la glorieuse présence de Dieu, de sa
souveraineté et de sa sainteté ».

Les Chérubins étaient la classe d'anges qui montaient la garde à la porte du jardin d'Eden,
empêchant l'homme pécheur d'entrer (Genèse 3:24). Ils étaient représentés comme les
figures dorées couvrant le Siège de la Miséricorde au-dessus de l'Arche dans le Saint des
Saints (Exode 25 : 17 - 22) et ils seront le rang choisi pour assister à la Gloire de Dieu en
vue du jugement.

Avant de conclure ce chapitre, le Saint-Esprit a ravivé ma mémoire à l'époque où j'ai eu une


autre visite d'un ange. Cette fois, il n'y avait qu'un aperçu de lui, mais il parlait clairement,
me disant qu'il avait été envoyé pour m'administrer une injection. J'ai vu la seringue avec
l'aiguille dans sa main droite et cela m'a fait un peu peur. Il m'a en outre dit que l'injection
serait administrée le mardi suivant dans mon sommeil, et que j'aurais beaucoup de douleur
avec de grandes difficultés dans mes mouvements généraux, surtout dans la marche. Pour
une raison inconnue, je ne me souvenais pas tout à fait de compter les jours jusqu'à ce
qu'une douleur intense dans ma hanche droite s'étendant à ma jambe et à mon pied, me
réveille aux petites heures du matin.

La douleur était atroce, et alors que j'essayais de sortir de mon lit, j'ai découvert que ma
jambe droite pouvait à peine supporter le poids de mon corps. J'ai crié de douleur et je me
suis soudainement souvenu de la visite de l'ange, tenant la seringue avec l'aiguille pointue
dans sa main droite. J'ai dû chercher un vieux parapluie comme support et j'ai sauté dans
la maison pour me préparer, moi et mon fils, pour le voyage de la journée à l'école et au
travail. Une fois que mon pied ne bougeait pas trop, j'ai pu conduire. J'ai prié comme je
l'avais toujours fait et j'ai conduit à une vitesse beaucoup plus lente que ce qui était normal
pour moi.

En arrivant à l'école de mon fils, je n'ai pas pu monter les escaliers jusqu'à sa salle de classe
pour parler avec son professeur comme c'était la coutume. Dieu a envoyé un parent qui
m'a aidé pendant que je m'accrochais aux rails afin de m'aider à soutenir mon corps et à
tirer mes jambes dans les escaliers.

Quand je suis arrivé sur mon lieu de travail, le vieux parapluie m'a aidé à me déplacer.
Pendant ce temps, j'ai demandé au Seigneur la signification de ce qui m'arrivait, et Il m'a
dit que j'allais entrer dans de grandes batailles avec les forces des ténèbres, et l'injection
était de s'assurer que mon sang et ma santé générale ne serait pas touché par les démons
assignés. J'ai boitillé avec des douleurs intenses, trouvant difficile de me baigner moi-
même et mon fils, cependant, j'ai fait ce que j'ai pu, et Dieu m'a aidé.

40
Le week-end est arrivé, ce qui était un soulagement bienvenu, car je n'avais pas à me lever
tôt. Je me suis couché le vendredi soir avec des douleurs atroces, que les analgésiques ne
pouvaient pas apaiser. Je n'avais pas dormi confortablement depuis le mercredi soir, et
donc le manque de sommeil suffisant faisait des ravages dans mon esprit, car chaque fois
que je me retournais, la douleur se propageait dans le bas de mon corps. J'ai réussi à avoir
des poches de sommeil ce vendredi soir, et à l'approche de l'aube, j'ai sombré dans un
sommeil plus profond. J'ai dormi jusqu'à la lumière du jour, je me suis réveillé et j'ai
constaté qu'il n'y avait aucune douleur à la hanche et à la jambe. Je me suis assis dans le lit
et j'ai tordu et tourné mon corps pour confirmer que la douleur avait disparu. Je suis sorti
du lit et suis allé dans mon salon sans douleur. C'est alors que je me souvins clairement que
l'ange m'avait dit que les effets de l'injection auraient duré trois jours.

Environ une semaine plus tard, je suis tombé dans de terribles batailles avec les forces des
ténèbres et sans aucune aide humaine autour de moi. J'ai combattu violemment et j'ai été
victorieux.

Louange à Dieu Tout-Puissant.

41
Chapitre 6 :

Ange de la mort dans ma communauté


C'est une histoire impressionnante que j'ai dû consulter avec le Seigneur avant de raconter
à qui que ce soit de peur d'être jugé fou :

Je vivais dans le bungalow de Mother avec mon fils, et cela me prenait au moins deux heures
et trente minutes sur des terrains accidentés, chaque jour de la semaine, et la plupart du
temps le samedi, pour aller et revenir du travail et de l'école. Je devais être debout à 4
heures du matin pour réparer la trousse à lunch de mon fils et pour avoir une longueur
d'avance sur l'affreuse circulation de la campagne à la ville.

Un matin en particulier, je me suis réveillé bien avant l'heure habituelle avec un sentiment
inhabituel de peur. J'ai été impressionné par mon esprit de regarder à l'extérieur et à mon
grand étonnement, il y avait une énorme forme masculine, portant des vêtements amples,
debout sur le côté de notre maison. Son pied droit touchait presque le bord du toit de la
maison de mon voisin, qui est positionné vers la droite de la maison de Mère. Son pied
gauche reposait sur le bord du toit de la maison de l'autre côté.

Je me suis rapidement retiré à l'intérieur, j'ai regardé le plafond et j'ai prié les yeux ouverts.
Parce que j'étais habitué à voir dans le royaume des esprits, j'ai senti et su immédiatement
que la figure masculine redoutée était un ange, et le Saint-Esprit m'a en outre révélé que
c'était l'Ange de la Mort.

J'ai immédiatement demandé à Dieu d'avoir pitié et de nous sauver mon fils et moi de la
mort subite, alors que notre maison se tenait entre et devant le positionnement de l'ange
de la mort. Laissez-moi vous expliquer que l'ange était esquissé dans une ombre épaisse,
mais était très visible. Alors que nous nous préparions pour le travail et l'école, tout mon
corps a tremblé et j'avais l'impression que mon squelette rétrécissait, mais j'ai continué les
préparatifs, sollicitant constamment l'aide de Dieu Tout-Puissant. Je dépendais beaucoup
et uniquement des commandements et des instructions du Saint-Esprit pendant ces temps
effrayants, avant de faire chaque mouvement.

Lorsque nous étions sur le point de quitter la maison, l'empreinte de l'être redoutable était
toujours là, bien qu'un peu fanée. Nous avons franchi la porte d'entrée et pour assurer
notre sécurité et faire preuve de respect, j'ai dit à mon fils de garder la tête baissée et de
ne pas regarder vers le ciel. Comme tout petit garçon intelligent, il voulait savoir pourquoi,
mais je lui ai parlé sévèrement : « Faites exactement ce que je dis et je vous expliquerai
plus tard. Alors que nous nous installions dans la voiture, il m'a de nouveau demandé
pourquoi je lui avais dit de ne pas lever les yeux et je l'ai mis en garde de ne le dire à
personne. Tout au long de la journée, la peur m'a saisi, mais je ne pouvais parler de l'ange
à personne, de peur d'être ridiculisé. J'ai ressenti le même sentiment que lorsque, jeune
enfant, j'ai vu des choses qui se sont finalement produites, mais je ne pouvais pas en parler.

42
Je me suis précipité vers mon bureau sous un fardeau intense, j'ai attrapé le téléphone et
j'ai appelé un pasteur pentecôtiste de la région. Il connaissait et a également été témoin du
déroulement précis de l'appel prophétique sur ma vie, et a souvent prié avec moi. Je lui ai
parlé en toute hâte de l'ange, décrivant l'emplacement exact où il se trouvait. Je lui ai
également demandé de prier pour notre sécurité et pour les occupants des deux maisons
où reposaient les pieds de l'ange. Je lui ai en outre dit que le Saint-Esprit m'avait dit que
c'était l'Ange de la Mort. A la façon dont je parlais, il savait que mon cœur était dans un état
effrayant, et il n'hésitait pas à prier.

Quand je suis rentré à la maison ce soir-là, l'ange était toujours là, fané mais toujours
terrible à regarder. J'ai jeté un rapide coup d'œil vers le haut tout en marchant le long du
chemin menant à notre maison, et j'ai de nouveau demandé à mon fils de ne pas lever les
yeux jusqu'à ce que nous soyons entrés dans la maison. Il a baissé sa petite tête et je l'ai
tenu près de moi. En entrant dans la maison, nous avons gardé la tête baissée et n'avons
pas levé les yeux jusqu'à ce que nous ayons vidé le salon. Je suis immédiatement tombé à
genoux à mon chevet et j'ai prié.

Le lendemain matin, l'Ange de la Mort était toujours là, mais plus fané. Il était environ
11h30 ce jour-là alors que je travaillais, lorsque j'ai reçu un appel m'informant que le père
de la maison de droite où se touchait un pied de l'ange, venait de mourir. La nouvelle m'a
affaibli.

C'était peu avant le coucher du soleil ce même jour, lorsque des nouvelles sont revenues
concernant la maison sur la gauche où l'autre pied de l'Ange de la Mort s'était reposé, que
le fils a été tué dans l'exercice de ses fonctions plus tôt dans la soirée. Je ne pouvais pas
manger mon dîner car mon estomac se pliait à vomir.

Quand j'ai vu une petite foule se rassembler dans la cour avant de la maison de la personne
dont le fils était décédé, je me suis aventuré à l'extérieur et je les ai rejoints. J'ai regardé
prudemment le soleil couchant du soir car je ne laisserais pas le crépuscule me trouver à
l'extérieur de ma maison.

Dès que le crépuscule approcha, je me précipitai à l'intérieur, fermai la porte et allai à ma


fenêtre pour jeter un coup d'œil à l'Être qui s'effaçait. Mes yeux ont peigné le ciel et autour
de la périphérie de ma vue large, mais ce n'était plus là. L'ange de la mort était parti !

Le lendemain matin, je me sentais engourdi alors que je conduisais au crépuscule pour aller
au travail, mais j'étais heureux que l'ange de la mort soit parti. Alors que je conduisais le
long des rives sinueuses d'une rivière qui longe la route, j'ai ressenti le besoin de jeter un
coup d'œil à travers un pont qui relie une communauté voisine. J'ai frissonné en voyant le
même Être avec sa tête légèrement inclinée et son côté tourné dans ma direction, se tenant
haut au coin le plus éloigné de la communauté à flanc de colline. Je ne pouvais pas attendre
la lumière du petit matin pour téléphoner à nouveau au pasteur. Cette fois, je lui ai
demandé d'utiliser son bureau pour organiser une journée de prière et de jeûne pour la
sécurité des communautés environnantes, et il m'a promis de le faire.

43
A l'heure du déjeuner, il y a eu un appel téléphonique du pasteur. Un jeune homme vient
d'être assassiné dans la même communauté où j'ai vu l'ange de la mort au petit matin. Je
pouvais à peine remplir mes fonctions, et des collègues m'ont dit que je n'avais pas l'air
bien. J'avais peur tout le temps et je ne pouvais parler à personne de mes expériences. Je
devais prier, prendre l'autorité et ordonner à l'esprit de peur intense de s'éloigner de moi.
J'ai constamment couvert mon fils et moi-même d'huile d'onction et j'ai prié pour notre
sécurité. Conduire à la maison ce soir-là était difficile et lent.

Le lendemain soir, alors que je rentrais lentement chez moi, j'ai de nouveau vu l'ange de la
mort. Cette fois, il se trouvait à l'extrémité d'une communauté du nord. J'ai de nouveau
téléphoné au pasteur et lui ai dit, et il a dit qu'il n'avait jamais eu la chance de rassembler
les églises pour la prière et le jeûne comme je l'avais suggéré. Je ne pouvais que jeter un
coup d'œil à l'Être par peur d'être foudroyé.

Plus tard dans la nuit, des coups de feu ont brisé le silence des communautés, et deux jeunes
garçons ont été tués par un policier dans la même communauté où se tenait l'Être. Le
lendemain matin, j'ai jeté un coup d'œil dans la direction où il était positionné pour voir
s'il était toujours là. Et voilà, l'Ange de la Mort était parti !

Le traumatisme de ce dont j'ai été témoin au cours des derniers jours était trop pour mon
moi physique. J'ai été vidé et fatigué pendant des semaines. Je pouvais à peine manger
quelque chose et si je mangeais trop, je vomissais. Une peur intense m'envahissait. J'ai à
peine dormi et j'ai perdu cinq kilos de mon poids corporel. Mon abdomen me donnait
l'impression de descendre constamment une colline escarpée à toute vitesse. J'ai
commencé à faire des cauchemars à propos de l'Ange de la Mort qui se dirigeait vers moi
et me mettait en colère de l'avoir vu et de l'avoir révélé au pasteur. Le même pasteur a dû
visiter ma maison pour prier pour moi, car mes yeux représentaient la peur et une
profonde tristesse.

Plusieurs semaines ont passé avant que je me sente à nouveau. Je ne pouvais pas en parler
à tout le monde, mais je gardais cette révélation divine aussi près de mon cœur que
possible. Les membres de ma famille qui vivaient tous à l'étranger ont également prié pour
moi et sont restés constamment en contact avec moi. J'ai senti l'esprit de solitude autour
de moi et j'ai dû parler à mon âme comme David : « Âme ! Espère en Dieu !

44
Chapitre 7 :

Ange sur l'église de la ville


À peine sorti d'un jeûne de vingt et un jours, on m'a demandé d'exercer le ministère dans
une « méga église » de la ville. J'ai accepté l'invitation sur la direction du Saint-Esprit, qui
m'a demandé d'aller délivrer le message exactement comme indiqué par mon Maître
Céleste Commandant.

Alors que je montais sur le podium, je me sentais immédiatement comme si j'avais été
connecté à un radar de surveillance du Ciel, qui balayait toute l'Église. Pendant que je
faisais mon ministère, j'ai vu des événements invisibles se dérouler dans cette Église, et j'ai
parlé pendant que le Saint-Esprit m'en donnait la parole. Les administrateurs de l'Église
sont sortis de leurs bureaux et se penchaient sur le balcon pour me regarder, apparemment
avec dégoût. Il y avait tellement de péchés dans cette Église que j'ai dû retenir mon souffle
pendant un moment. Beaucoup d'hommes qui étaient assis devant moi et penchés sur ces
rails appartenaient à des sociétés secrètes de Satan.

Soudain, j'ai vu un ange s'élancer à l'entrée principale de l'église. Il était très en colère et
son épée était pointée vers l'autel. Alors que je jetais un bref coup d'œil à l'ange, j'ai été
surpris de voir du feu sortir de son visage et de son épée. J'ai rapidement détourné les yeux
et j'ai continué à prêcher. Je savais que l'ange était venu apporter un terrible châtiment à
cette Église. Il était tellement en colère !

Le Saint-Esprit m'a dit d'avertir l'Église et c'est ce que j'ai fait. J'ai averti que dans les cinq
jours, Dieu frapperait cette Église d'éclairs et de tonnerre si la direction n'appelait pas
chacun de ses membres à la repentance, à commencer par les pasteurs. Je pouvais voir que
les visages de la hiérarchie de l'Église qui étaient assis sur l'estrade étaient mécontents de
mon message. Dès que j'ai terminé l'avertissement, j'ai interrompu le message et je suis
sorti de l'Église avec respect.

On m'a dit plus tard que la personne qui m'avait invité avait été sévèrement réprimandée
pour sa sélection d'un tel prédicateur. Une employée de l'Église a dit qu'elle pouvait sentir
une présence impressionnante dans l'Église ce soir-là et qu'elle savait qu'il y avait une
sérieuse visite. Une autre employée a rapporté que dès le lendemain matin, dès qu'elle a
atteint l'entrée de l'église, elle a pu sentir une présence impressionnante au-dessus d'elle,
et elle n'a pas osé lever les yeux, mais a baissé la tête et s'est échappée à l'intérieur. Elle a
pris le message enregistré que j'avais prêché et l'a diffusé à d'autres collègues proches. Elle
a eu peur et a demandé un pardon personnel. Elle a dit que pour le reste de la semaine, elle
entrerait et sortirait de sa journée de travail sans lever les yeux, car elle aussi sentait la
présence de l'ange au-dessus de l'entrée de l'église.

Cette peur l'a saisie pendant quatre jours, et le cinquième jour, alors que le Saint-Esprit a
averti l'Église, des nuages sombres ont commencé à s'accumuler sur la ville et à deux
heures de l'après-midi, la foudre et le tonnerre ont frappé l'Église, détruisant une partie de

45
celui-ci et la fermeture de ses systèmes électriques. L'exactitude de cette affirmation
prophétique était si nette que des personnes m'ont contacté immédiatement. Je ne pouvais
louer Dieu que de tout mon être. Jusqu'à ce jour, les gens parlent encore de ce soir-là, du
sermon, du message prophétique à l'Église et de l'exactitude de la prophétie.

Le lendemain, lorsque le système électrique a été rétabli, l'employé est allé chercher
l'enregistrement du message et l'a diffusé aux pasteurs et aux administrateurs. Depuis lors,
on ne m'a plus demandé de servir dans cette église.

Permettez-moi de m'arrêter pour dire que je suis vraiment désolé pour les pasteurs qui
refusent de se repentir et demandent constamment le pardon de Dieu. Ils paieront de leur
vivant et dans la vie à venir. Ils paieront !

Plusieurs fois, j'ai vu des anges au-dessus de ma propre Église. Ils prennent parfois position
aux entrées principales. Je les ai vus aussi entrer dans l'église et se placer sur l'estrade des
choeurs, près de l'endroit où siège l'évêque, et dans la zone où se trouvent les musiciens.
Je sais quand un musicien pécheur est présent, car l'ange tourne généralement le dos
pendant que cette personne joue de l'instrument.

Il y a de nombreuses années, lors d'une visite du Saint-Esprit, Il m'a dit qu'Il me donnerait
un signe pour savoir quand la Gloire de Dieu et l'onction entreraient dans l'Église.

Le Signe est : Quand la Gloire du Seigneur entre dans l'Église, un vent naturel soudain
soufflera dans l'Église, bruissera l'ourlet de ma robe au passage, se dirigeant le long des
bancs. Des personnes tomberaient sous la puissance du Saint-Esprit et certaines seraient
même jetées à terre. Il y a des moments où il semble qu'il y ait de la pluie ou de la brume
dans l'Église, et seuls quelques-uns avec ce genre de don spirituel sont capables de le voir.

J'étais tellement enchanté lors d'une croisade de tente de réveil à mon église, quand un
jeune homme a attiré mon attention sur la brume de pluie sous la tente. J'ai rendu grâce à
Dieu Tout-Puissant qu'il y ait des jeunes dans l'Église avec des dons spirituels, et aussi que
quelqu'un d'autre ait vu ce que je voyais. Parfois, quand on me demande d'exercer mon
ministère, et pendant que je prends le micro, je sens l'Ange du Seigneur à côté de moi, me
soulevant légèrement du sol. Parfois, je devenais aussi léger qu'une plume, et d'autres fois
je me déplaçais entre les gouttes de pluie, les sentant sur mon visage, mes mains et mes
pieds. Parfois, cela m'arrive à l'extérieur, et dans de telles occasions, je me retrouve à « faire
sortir des personnes de la rosée ».

Plusieurs fois, on m'a regardé étrangement avec les sourcils froncés, seulement pour me
dire qu'il n'y avait pas de pluie. A tout moment où ces événements ont lieu, un grand calme
m'envahit.

Dans mon propre Corps du Christ, chaque fois que quelqu'un nourrit du ressentiment
contre moi, un voile s'abattait sur lui alors qu'il s'approchait de moi, et je voyais un mur
transparent entre nous. Ce sont les personnes que je cherche à aimer abondamment.
Laissez-moi avertir le Peuple de Dieu, que vous pouvez être irrité et même haï pour votre
onction et vos dons spirituels. N'oublie jamais ça!

46
Chapitre 8 :

Qui sont les anges ?


L'angélologie, qui est la doctrine théologique concernant les anges, vient du mot hébreu «
Malak », qui signifie messager. Dans mes différentes rencontres, elles sont parfois
fascinantes et belles ; d'autres fois féroce et guerrier.

Je suis allé aux Écritures pour chercher des réponses et des éclaircissements à leur sujet,
et j'ai découvert que dans presque tous les cas d'actions angéliques, elles servent d'une
certaine forme de messager. J'ai également découvert que le mot Ange signifie « Celui qui
est envoyé ».

Les anges sont des messagers divins qui sont mandatés par Dieu pour accomplir
différentes missions. Dans l'Ancien Testament, le mot « ange » se trouve cent trois fois.

Existence des anges :


L'existence des anges est partout dans les écritures. Trente-quatre livres de la Bible font
référence aux anges, dix-sept dans l'Ancien Testament et dix-sept dans le Nouveau
Testament.

La relation avec le Christ est essentielle à la croyance aux anges : Christ a été aidé par
des anges suite à sa tentation (Matthieu 4:11). Jésus s'est référé à l'état ressuscité comme
comparable aux anges, (Matt. 22:29 30) ; Il a enseigné que les anges rassembleraient les
nations devant Lui au moment de Son retour (Matt. 25 : 31-32, 41).

Les anges sont des êtres spirituels :


Des anges me sont apparus sous forme humaine et cela peut être vérifié dans les écritures
(Gen.18 : 2-10). Ils sont également appelés « Esprits au service » (Heb.1 :14), ce qui
suggère qu'ils n'ont pas de corps, donc les anges ne se marient pas ou ne se reproduisent
pas (Marc 12 :25), ni ne peuvent mourir (Luc 20 :36) .

Les anges ont été créés :


La Bible explique que les anges ont été créés en un seul acte (Col.1 :16) et que cet acte n'a
pas continué car les anges n'ont pas de famille. Des myriades d'anges ont été créées
(Héb.12:22) ce qui signifie plusieurs milliers de fois des milliers, et donc la Bible présente
leur création comme "d'innombrables milliers" (Apoc.5:11).

Les anges ont été créés par la Parole de Dieu, et le Psalmiste l'a expliqué dans sa
commission à tous les êtres humains de louer Dieu pour Sa Création :

« Louez-le, tous ses anges ; Louez-le, tous ses hôtes ! Louez-le, soleil et lune ; Louez-le,
vous tous, étoiles de lumière ! Louez-le, vous cieux des cieux ; Et toi les eaux au-dessus
des cieux ! Qu'ils louent le nom du Seigneur, car il a commandé et ils ont été créés… »
(Psaume 148 : 2-5 LSG).

47
Dans le livre de Job, il lui a été rappelé que les anges chantaient des louanges à Dieu
lorsqu'ils ont été créés, et nous ne devons jamais oublier que Dieu a créé des anges pour le
louer continuellement (Job 2:1; 38:6-7).

Les anges sont aussi appelés :


« Fils de Dieu, » en ce que, dans leur état non déchu, ils sont les fils de Dieu par la création,
(Job1 :6 ; 38 :7 ; Gen.6 :2). Saints : les anges sont également appelés « saints », dans le sens
où ils sont mis à part par Dieu, et pour lui en tant que serviteurs de sa sainteté (Luc 9 :26
et Actes 10 :22).

Hôte : Les anges sont appelés « l'Armée », ce qui peut être compris comme désignant les
Armées du Ciel (Ps.89 :8 ; 1 Sam.17 :45). Les expressions utilisées pour décrire les anges
de cette manière sont « Hôtes du Ciel » (1 Sam. 1:11), et comme les millions d'êtres célestes
qui entourent Dieu, ils sont appelés « Hôtes », dans la phrase « Seigneur des Armées »
(Ésaïe 31 : 4).

Les anges ont été créés plus haut que les êtres humains :
Hébreu 2:7déclare que l'humanité a été faite un peu plus bas que les anges. Il est important
de savoir que les anges ne sont pas soumis à nos limitations. Ils sont extrêmement sages,
plus sages que n'importe quel humain, (2 Sam. 14:20) pourtant il est étonnant que leur
sagesse soit limitée, (Matt. 24:36). Ils ont un pouvoir plus grand que l'homme, (Actes 5:19;
2 Pierre 2:11; Matt. 28:2) pourtant certains, comme les anges messagers sont limités dans
leur pouvoir, (Dan.10:12-13).

Les anges par rapport à l'homme :


L'homme peut partager des relations, les anges ne le peuvent pas. Les anges n'ont pas été
créés à l'image de Dieu, par conséquent, ils ne partagent pas la rédemption en Jésus-Christ,
ni la destinée céleste et glorieuse de l'homme à la fin. Écoute ça! A la fin des temps, l'homme
sera exalté au-dessus des anges :

« Ne savez-vous pas que nous jugerons les anges… ? » (1 Cor. 6:3


LSG).

Les anges servent de messagers humains :


« Et Achab raconta à Jézabel tout ce qu'Elie avait fait……..
Alors Jézabel envoya un messager à Élie en disant : « Que les dieux me fassent donc, et
plus encore, si je ne fais pas de ta vie la vie de l'un d'eux d'ici demain cette fois. Et
quand il vit cela, il se leva et courut pour sauver sa vie…… Mais il fit lui-même un
voyage d'une journée dans le désert, et vint s'asseoir sous un genêt. Et il pria pour qu'il
puisse mourir, et dit : 'C'est assez ! Maintenant, Seigneur, prends ma vie, car je ne suis
pas meilleur que mes pères ! Alors qu'il gisait et dormait sous un genêt, soudain un
ange le toucha et lui dit : " Lève-toi et mange. " Puis il regarda, et là près de sa tête se
trouvait un gâteau cuit sur la braise, et un pot d'eau……. Et l'ange du Seigneur revint
une seconde fois, le toucha et dit : « Lève-toi et mange, car le voyage est trop long pour
toi. ” (1 Rois 19:1-7 LSG).

48
Messagers divins :
Et il (Jacob) rêva, et voici, une échelle dressée sur la terre et son sommet s'élevait
jusqu'au ciel ; et là les anges de Dieu montaient et descendaient dessus... » (Genèse
28:12 NKJV).

Des anges sont apparus à Abraham :


« L'Éternel lui apparut près des térébinthes de Mamré, alors qu'il était assis à la porte
de la tente dans la chaleur du jour. Alors il leva les yeux et regarda, et voici, trois
hommes se tenaient à côté de lui ; et quand il les vit, il courut de la porte de la tente à
leur rencontre, et se prosterna jusqu'à terre… » (Genèse 18:1-2 LSG).

La fille esclave Hagar :


« Car Sarah conçut et enfanta un fils à Abraham dans sa vieillesse, au temps fixé dont
Dieu lui avait parlé…….
Et Sara vit le fils d'Agar l'Égyptienne qu'elle avait enfanté à Abraham, se moquant.
C'est pourquoi elle dit à Abraham : « Chasse cette servante et son fils ; car le fils de
cette servante n'héritera pas avec mon fils, même avec Isaac……’ Et Abraham se leva
de bon matin et prit du pain et une bouteille d'eau, et la donna à Agar, la mettant sur
son épaule, et l'enfant, et la renvoya. Et elle partit et erra dans le désert de Beersheba.
Et l'eau a été dépensée dans la bouteille, et elle a jeté l'enfant sous l'un des arbustes.
Et elle alla s'asseoir en face de lui……… Car elle dit : « Que je ne voie pas la mort de
l'enfant. Et elle s'assit en face de lui, éleva la voix et pleura. Et Dieu entendit la voix du
garçon ; et l'ange de Dieu appela Agar du ciel, et lui dit : " Qu'as-tu Agar ? N'aie pas
peur ; car Dieu a entendu la voix de l'enfant là où il est. Lève-toi, soulève l'enfant et
prends-le dans ta main; car je ferai de lui une grande nation… » (Genèse 21 : 2-18
LSG).

Un ange est apparu à Gideon :


« Et un ange de l'Éternel vint, et s'assit sous un chêne qui était à Ophrah Gédéon, battit
le blé par le pressoir, pour le cacher aux Madianites. Et l'ange du Seigneur lui apparut
et lui dit : « Le Seigneur est avec toi, homme fort et vaillant… » (Juges 6 :11-12 LSG).

Une rencontre la plus récente avec un ange : (raconté avec permission)

Début décembre 2015, une très chère sœur (également ministre de la religion) a voyagé à
travers le pays pour me voir pour me raconter une rencontre qu'elle a eue avec un être
spirituel qu'elle savait sans l'ombre d'un doute, était un ange du Seigneur. . Elle est venue
me voir à cause de mes nombreuses expériences avec le royaume des esprits, et aussi parce
qu'elle savait que je ne porterais pas de jugement.

Elle m'a dit qu'elle était partie en mission dans l'Église et que le Saint-Esprit est tombé sur
les gens ce soir-là, provoquant le déroulement du service bien au-delà de l'heure habituelle
de renvoi. Elle a été surprise d'observer qu'il était près de minuit lorsqu'ils sont sortis de
l'église, cependant, elle a commencé son voyage pour rentrer chez elle à près de 13
kilomètres, ne sachant pas comment elle rentrerait chez elle à cette heure de la nuit. Elle
m'a dit que l'Esprit du Seigneur était tellement sur elle qu'elle a commencé à marcher avec

49
une force surnaturelle. Il n'y avait pas de « souris des rues » en vue, encore moins un être
humain. Elle a prié pour la direction divine car les rues étaient sombres et connues pour
être dangereuses.

Environ quinze minutes après le début de sa marche, une voiture est apparue et sans
regarder derrière elle, elle a tendu la main droite pour demander de l'aide.

La voiture s'est immédiatement arrêtée, elle a demandé à être emmenée et, avec la
permission, elle est montée à bord. Elle a remarqué que c'était un homme seul qui
conduisait et elle a entamé une conversation avec lui, lui parlant de la bonté de Dieu. Ce qui
l'étonnait, c'était qu'il intervenait rarement dans la conversation, et qu'il gardait la tête
droite, ne se tournant même pas légèrement pour la regarder. Lorsqu'elle lui a demandé
où il allait et s'il venait des environs, le monsieur n'a même pas tourné la tête pour la
regarder, et il n'a pas non plus répondu à ses questions. Elle a continué à parler, et alors
qu'elle voyageait, elle a remarqué que son corps lui semblait étrange.

Il écouta attentivement ses morceaux de conversation qui étaient courts, et finalement il


commença à répondre par intervalles, lui disant : « Quoi que vous demandiez à Dieu
croyant, croyez que c'est fait ; tu dois croire!" Il a dû le lui dire environ six fois de la manière
et du ton de voix exacts.

Elle lui a demandé s'il appartenait à une compagnie de taxi, et il a hoché la tête par
l'affirmative, cependant, il n'a pas répondu lorsqu'elle a essayé de savoir à laquelle il était
affilié. Ils ont parcouru plusieurs kilomètres lorsqu'elle a vu le faisceau d'un véhicule
venant en sens inverse. Lorsque cette voiture passa sous un réverbère devant elle, elle
reconnut qu'il s'agissait de la voiture d'un ancien de son église-maison, et elle reconnut en
outre son mari assis sur le siège passager à côté de lui. Ils venaient à sa rencontre lorsqu'ils
s'aperçurent qu'il était si tard et que les transports avaient cessé à cette heure de la nuit.

Elle a essayé de téléphoner à son mari pour lui faire savoir qu'elle avait été raccompagnée
et qu'elle rentrait chez elle, mais son téléphone n'a plus de crédit. La route étant très
étroite, les deux véhicules ont presque ralenti jusqu'à l'arrêt. Elle a dit au chauffeur que
l'autre véhicule venait pour elle, afin qu'il puisse s'arrêter pour la laisser descendre. Elle
savait que son mari et l'ancien de l'église l'avaient vue, tandis que le réverbère brillait au-
dessus de sa tête. Les deux voitures se sont arrêtées et avant qu'elle ne descende, elle est
immédiatement allée dans son sac à main et a offert au chauffeur de l'argent pour l'aider à
acheter de l'essence, mais il a secoué la tête et a refusé son offre. Alors qu'elle ouvrait la
porte pour sortir, il lui raconta précipitamment ce qu'il avait dû lui dire environ six fois
auparavant : « Tout ce que vous demandez à Dieu en croyant, croyez que c'est fait, vous
devez le croire ! Elle a souri et a dit « Oh oui ! Je me souviendrai toujours de cela."

Elle est descendue de la voiture et a demandé au chauffeur de patienter une minute afin de
rencontrer son mari afin qu'il puisse également le remercier. L'inconnu l'a ignorée, a
immédiatement fait demi-tour sur cette route étroite; ne reculant qu'une seule fois et
accélérant dans la direction opposée, qui s'est avérée être une route droite devant nous.

50
L'Aîné qui conduisait la voiture qui est venue la chercher, est sorti précipitamment du
véhicule assez atterré, devant la conduite habile et quelque peu dangereuse de l'inconnu.
Il a dit que le véhicule qui l'avait amenée avait des inscriptions étranges dessus, et qu'il n'y
avait pas de taxi dans le pays avec ce nom. Il l'aurait su, puisqu'il appartenait à l'Association
des taxis et connaissait tous les noms des différentes compagnies de taxis à travers le pays.
Pour rendre les choses encore plus déroutantes, la voiture a semblé disparaître dans les
airs le long de la route, juste sous leurs yeux. Ils étaient rivés sur place.

Tant que la nuit a duré, elle n'a pas pu fermer les yeux, car les mots de « L'Étranger »
n'arrêtaient pas de répéter dans son cerveau : « Quoi que vous demandiez à Dieu croyant,
croyez que c'est fait, vous devez le croire !

C'est une semaine plus tard que son fils qui était à l'université aux États-Unis d'Amérique,
l'a appelée pour une aide financière qu'elle ne pouvait pas fournir à l'époque, et elle s'est
sentie impuissante. Elle se souvint de ce que l'étranger avait dit et alla immédiatement vers
le Seigneur pour lui demander, croyant. Le reste des événements qui ont suivi cette prière
n'étaient rien de moins que des miracles immédiats. Personne ne pourra jamais la
convaincre que ce n'était pas l'Ange du Seigneur qui lui est venu en aide pendant cette nuit
noire sur cette route solitaire. Je le crois aussi.

51
Chapitre 9 :

L'immobilité sur les marchés de l'esprit


« Il fait cesser les guerres jusqu'au bout de la terre ; Il brise l'arc et coupe la lance en
deux ; Il brûle le char au feu. Soyez tranquille et sachez que je suis Dieu : je serai élevé
parmi les païens, je serai élevé sur la terre. Le Seigneur des Armées est avec nous, le
Dieu de Jacob est notre refuge… » (Ps. 46 : 9-11 LSG).

L'immobilité est une voix qui appelle fort et nous escorte dans un tout nouveau monde de
l'esprit, où nous voyons « Au-delà de l'aube », regardons nos frêles corps et réalisons que
nous ne sommes rien sans le souffle et l'amour de Dieu. C'est dans le silence que l'on entend
les chants de la brise, les oiseaux, les gouttes de pluie et les berceuses des ruisseaux. C'est
dans le silence que nous entendons nos propres murmures, suppliant notre Créateur de
nous demander miséricorde, conseils, encouragements et bénédictions.

Depuis mon enfance, j'ai toujours été captivée par la beauté du clair de lune ; quand les
étoiles semblent les plus brillantes, et que la gloire et la splendeur de Dieu inondent
partout. Les étoiles forment des constellations qui reflètent leurs propres motifs à couper
le souffle, et même à un âge tendre, la méditation et la réflexion sont devenues vivantes, et
j'ai été attirée dans un espace intérieur paisible qui protégeait mes pensées et permettait
aux bénédictions de Dieu de couler partout. moi. Dans un tel espace, j'ai rêvé des rêves et
vu des visions.

En tant qu'adulte, je dors rarement avec mes fenêtres fermées (sauf quand il pleut) parce
que la nuit, les merveilles de la création de Dieu peuvent flotter librement et hors de ces
fenêtres. C'est à travers l'immobilité que nous est montré notre propre insuffisance et
péché, et combien nous sommes chanceux d'être devenus les héritiers du salut. Lorsque
nous faisons l'expérience de la Puissance de Dieu, une nouveauté s'éveille en nous, qui
expose la réalité de notre existence limitée et impuissante sans Lui.

L'immobilité ravive et apporte de la nouveauté :

L'immobilité nous amène dans cet état conscient où Dieu se révèle même dans nos erreurs,
car certains d'entre nous se sont aventurés au « bord de la vie » par notre innocence, et ne
peuvent jamais comprendre comment nous n'avons pas plongé dans les pièges de la mort.
Nos yeux se sont ouverts plus largement et nous sommes devenus plus attentifs à la
fantastique démonstration de l'amour de Dieu sur sa Terre et sur nous. L'immobilité nous
ranime. Cela nous rend nouveaux et expose notre nature humaine d'attitudes ingrates,
quand nous considérons combien il se soucie encore de nous, même quand nous oublions
de le remercier pour ses provisions. L'immobilité donne du courage au cœur et à l'âme
lorsque nous sommes mis à l'épreuve dans des feux de détresse et lorsque nous sommes
trop fatigués pour même trouver un lieu de repos avec nos pensées. L'immobilité nous
rappelle de ne pas nous inquiéter lorsque les autres nous abattent, et des pierres de
condamnation sont jetées dans nos esprits.

52
Les pensées malsaines érodent la force, la paix et le courage en Dieu :

En tant que chers enfants de Dieu, les bavardages et les blagues malsaines doivent être
évités dans notre marche quotidienne avec Dieu, car ils vident nos âmes de force, de paix
et de courage en Dieu. Il y a des pensées qui éclipseront la lumière de l'action de grâce,
permettant aux personnes de se demander si Dieu se soucie de leur état de vie immédiat ;
le manque de sécurité financière, la mauvaise santé et le chômage parmi d'autres
adversités. Lorsque nous permettons au Saint-Esprit de nous apporter le calme, ces mêmes
pensées irritantes nous permettront spontanément et de manière rafraîchissante de
sauter et de crier de joie, en nous inclinant devant Dieu dans l'humilité et l'adoration.
Lorsque cela se produit, faites attention aux miracles après que le ministère du Saint-Esprit
crache des accès de ce calme rafraîchissant dans nos vies et nous enseigne comment
persévérer jusqu'à la fin.

Car les pensées de Dieu ne sont pas nos pensées :

Je cherchais une maison avec très peu d'argent. Tous ceux qui me connaissent savent que
je suis un "conteur spirituel de foi et de miracles" dans ma vie personnelle. J'ai bien compris
il y a de nombreuses années, lorsque j'ai fait confiance à Dieu Tout-Puissant pour préserver
ma vie. Chaque maison que j'ai regardée, le Seigneur a décidé que ce n'était pas la bonne.
Un matin, alors que je faisais la vaisselle et que j'écoutais le silence du matin, j'entendis une
voix douce presque étouffée répéter des mots familiers :

« Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit le
Seigneur. Car, comme les cieux sont plus hauts que la terre, ainsi mes voies sont plus
élevées que vos voies, et mes pensées que vos pensées. Car comme la pluie tombe et la
neige du ciel, et n'y retourne pas; mais arrosez la terre et faites-la germer et germer,
afin qu'elle donne de la semence au semeur et du pain au mangeur ; Ainsi sera Ma
Parole……….Elle ne me reviendra pas sans effet ; Mais il accomplira ce que je veux, et
il prospérera dans la chose pour laquelle je l'ai envoyé..."
(Esaïe 55 : 8-11 NKJV).

Je me suis éloigné de l'évier et suis allé à ma Bible pour trouver l'Écriture. Je l'ai lu encore
et encore. Plus tard ce jour-là, vers le début de la soirée, je me suis arrêté pour me reposer
et j'ai commuté ma télévision sur une station religieuse. Le prédicateur me regardait
fixement et a immédiatement commencé à répéter les mêmes versets de l'Écriture. Je me
suis figé sur mon siège, puis j'ai immédiatement commencé à adorer.

Le lendemain, alors que je conduisais dans la ville, j'ai changé ma radio pour une station
religieuse, et il y avait une chanson qui a béni mon cœur. Immédiatement après cela, une
voix a commencé à répéter les mêmes versets de l'Écriture et c'était la troisième fois. J'ai
quitté Kingston le même après-midi pour une retraite de l'Église au milieu du pays, et le
lendemain matin, alors que j'entrais dans la salle de conférence, ma colocataire m'a
regardé et m'a dit qu'elle avait une merveilleuse dévotion et qu'elle s'est sentie élevée
lorsqu'elle a lu Esaïe. 55 : 8-11 où il est dit : « Car comme la pluie tombe et la neige….. » Je
me suis figé dans mes traces et je lui ai parlé du signe que le Seigneur m'envoyait.

53
J'ai dû puiser dans le Saint-Esprit pour l'interprétation, la pertinence et les leçons qui
m'étaient envoyées. Instantanément, la réponse est venue que mes prières étaient
exaucées et que les paroles de bénédictions qui ont été prononcées au cours de ma vie sont
là pour rester. Aussi, qu'il y a des miracles entourant ma vie que je dois recevoir, et que je
ne devrais jamais essayer d'en avorter. Une autre interprétation a enfoncé la vérité
profondément dans mon esprit, que même si la vision tarde, elle arrivera sûrement de mon
vivant. Peu de temps après, il n'y a eu rien de moins qu'un « éclatement de nuages » de
bénédictions dans tous les domaines de ma vie.

Le marché encombré de l'esprit peut être absolument déroutant, débilitant et vicieux. Cette
zone est l'endroit où les guerres sont menées, les querelles ont lieu, la haine et l'amertume
résident, les entreprises maléfiques sont planifiées et les raisonnements malsains se
produisent. Veuillez faire une pause pendant un moment, alors que je présente un lieu, un
lieu sacré où la paix naît, le pardon est rencontré, la bonté, la compassion et la miséricorde
résident, et un réservoir de contentement, de sommeil, de rire et de bénédictions coule
continuellement. Cet endroit est à genoux dans les prières, puisant dans la Sainte Présence
de Dieu, écoutant sa voix et marchant dans ses préceptes.

Nous devons lutter pour le calme ; ne laissez jamais la confusion de la place du marché
bondée nous stresser, et la lassitude du jour entrer dans la sainteté de nos lieux
d'habitation que nous appelons notre maison. Nous devons toujours regarder au-delà de
notre compréhension et des circonstances immédiates, et avancer vers la nouvelle aube de
la paix intérieure et de la droiture, où les places de marché bondées de notre esprit
deviennent cet autel d'action de grâce.

54
Chapitre 10 :

Prières - Toucher le cœur de Dieu


Mais vous, bien-aimés, bâtissez-vous sur votre très sainte foi, priant dans le Saint-
Esprit. » (Jude 20 LSG)

« De même, l'Esprit aide aussi dans nos faiblesses. Car nous ne savons pas pourquoi
nous devons prier comme nous le devons, mais l'Esprit lui-même intercède pour nous
avec des gémissements qui ne peuvent être prononcés. Or celui qui sonde les cœurs
sait quelle est la pensée de l'Esprit, parce qu'il intercède pour les saints selon la volonté
de Dieu..." (Romains 8:26-27 NKJV).

La prière, c'est avoir une relation d'alliance avec Dieu, une relation profonde et durable.
Lorsque nous entrons en sa présence, nous découvrirons qu'il y a la chaleur d'un afflux de
sang dans tout notre être qui inaugure le repos, la paix, l'harmonie et la force. Lorsque nous
arrivons au Trône de Grâce et réalisons que nous ne sommes rien dans une présence aussi
impressionnante, nous saurons avec certitude à quel point nous sommes bénis d'être Ses
enfants, ses cohéritiers, Ses mains, Son cœur et tant d'autres attributs de Son . Oh quelle
béatitude !

Il y a quelque temps quelqu'un essayait de se moquer de mes prières, et a dit à un autre


que si le vent souffle et que je n'aime pas la sensation du vent, je m'arrêterais et prierais.
L'arme la plus puissante de toutes, qui surpasse toutes les autres armes, est celle de la
prière.

Nous sommes encouragés par la Parole de Dieu à prier en tout temps. C'est tellement
merveilleux que lorsque nous commençons à prier avec un cœur repentant, purifié et vrai,
les nombreuses situations et impossibilités qui viennent habituellement inonder notre
esprit, s'arrêtent soudainement et changent de cap. Lorsque nous commençons à prier,
nous apprenons à nous adresser à notre Père céleste avec humilité, comme si nous n'étions
rien à ses yeux. La prière nous maintient concentrés, alertes et toujours attentifs aux
attaques de l'ennemi contre nous, nos enfants, nos proches et les autres autour de nous.
On nous donne l'instruction de prier dans l'Esprit en tout temps, en toute circonstance et
pour tous les saints. Souvenez-vous, Jésus a dit : « Et tout ce que vous demanderez en mon
nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils… » (Jean 14 :13 LSG).

La prière, c'est s'oublier pendant que nous déversons nos âmes et nos cœurs vers Dieu
pendant que nous restons inclinés à ses pieds. Il y a de nombreuses années, j'ai eu une
vision qui a eu un impact profond sur ma vie, jusqu'à ce jour. J'ai vu une énorme masse
terrestre avec des missiles de différentes tailles et formes. Alors que je m'approchais pour
observer, j'ai vu un Être qui ressemblait à un garde de sécurité, qui m'a expliqué que les
missiles que j'ai vus devaient mener des guerres dans le monde invisible. Il a dit que
lorsque nous prions, nos prières sont transformées en missiles et sont stockées dans un
endroit très sûr et sacré. Dès que quelque chose ne va pas chez nous, les membres de notre

55
famille, nos amis ou toute personne que nous amenons devant le Seigneur dans la prière,
pendant que nous prions, un missile approprié se lève et trouve sa cible. Où que se trouve
cette cible dans le monde, l'arme la démolit, bénit, guérit, délivre,

J'ai été stupéfait en observant les différentes tailles des missiles. Certains étaient énormes
tandis que d'autres étaient extra grands et minces. Certains s'élevaient très haut dans le
ciel, tandis que d'autres s'élevaient à peine du sol. J'ai demandé à nouveau quelle était la
signification des différentes tailles des missiles, et l'Être m'a dit que toutes les prières des
saints y étaient représentées. J'ai demandé à voir la section qui contenait mes prières, et à
ma grande surprise, la plupart d'entre elles étaient parmi les missiles les plus grands et les
plus hauts, cependant, il y en avait qui étaient de taille moyenne. J'ai demandé pourquoi il
en était ainsi, et on m'a montré les dates auxquelles ces prières ont été priées, sur un très
grand et ancien calendrier. J'ai calculé le timing et découvert que ces prières étaient faites
pendant les pires moments de ma vie, pendant les grandes épreuves, les ténèbres et la
détresse. Je me souvenais bien.

Je crois fermement que les prières sont reprises par les « vents de la terre » et données aux
anges, qui à leur tour les remettent à notre Père céleste. Il voit et répond à chaque
composante de nos prières. Chaque larme est vue, recueillie et reconnue par Dieu, qui
connaît chaque situation, et qui à son tour répond avec une profonde compassion.

Récemment, un jeune garçon m'a dit qu'il avait été emmené au ciel par des anges, et
pendant qu'il était là, il a vu de nombreux blocs flotter jusqu'au ciel. Alors qu'il regardait
avec étonnement, une main tendit la main et ramassa chaque bloc et les plaça dans une
pièce. Il a interrogé l'un des anges sur les blocs, et on lui a dit qu'ils étaient les prières des
saints, et c'est ainsi que la Main de Dieu recueille les prières chaque minute de la journée
et y répond. Certains reçoivent une réponse immédiate, certains sont mis de côté et
d'autres ne sont pas touchés. Il a été emmené dans les nuages où il a vu des blocs
d'apparence liquéfiée tomber sur la terre et lorsqu'ils sont tombés, ils se sont transformés
en un liquide bleu clair ressemblant à de l'eau de mer. Il regarda un océan se former, et
tout en regardant toujours avec étonnement, on lui dit que les blocs liquéfiés qui
descendaient étaient les réponses aux prières.

Quand une personne prie, la prière monte comme des doigts puissants et déverrouille les
prières entravées et sans réponse de l'étreinte des nuages sombres. Certaines prières sont
comme d'énormes boules de fer, et chaque fois que ces boules de prières montent et
frappent les obstacles sombres, l'emprise des nuages sombres contenant les réponses
devient de plus en plus faible jusqu'à ce que les prières dans leur emprise se relâchent et
tombent dans des espaces spécifiques dans le "océan." Les prières exaucées ont leurs
espaces spécifiques.

La prière est la torche qui envoie des rayons directs dans les cavernes et les vallées les plus
brumeuses de la vie. Je me souviens de mes premières années, lorsque le développement
était lent à venir dans nos villages sans électricité, que l'obscurité pouvait être «tranchée».
Chaque fois que quelqu'un arrivait avec une lumière, l'obscurité se séparait soudainement
en deux, et nous voyions le monde des animaux nocturnes se précipiter dans l'obscurité

56
autour de nous. Les prières sont des torches qui divisent les ténèbres de la terre, éclairent
nos chemins, chassent les pouvoirs démoniaques destructeurs, désarment la méchanceté
et les humains méchants, apportent confort et sécurité immédiats à nos cœurs, esprits et
âmes, et nous filtrent dans le halo du bien-être. Les prières représentent ce grand arbre,
que lorsque les âmes sont soufflées et secouées dans des tempêtes furieuses et invisibles,
elles peuvent se tenir fermement à son tronc robuste,

Les prières fournissent une ancre vitale. Ils sont comme cette porte ouverte qu'un père
impuissant peut franchir lorsqu'on lui dit qu'il n'y a plus de travail pour lui et qu'il panique
de peur de ne plus pouvoir subvenir aux besoins de sa famille.

Les prières sont ces gongs qui résonnent aux oreilles de Dieu lorsqu'un enfant malade crie
de douleur au cœur de la nuit, et que les parents tombent à genoux pour demander de l'aide
pour leur enfant.

Les prières sont le cliquetis des ailes des « sages-femmes angéliques célestes » venant au
secours de cette mère en travail à domicile, loin de tout hôpital ou de soins médicaux
immédiats. Ses gémissements et ses cris flottent jusqu'à son Créateur et Il répond
immédiatement par la naissance en toute sécurité de cet enfant.

Les prières sont ces douces brises d'été qui soufflent à travers le désert du chagrin, quand
une mère et un père doivent enterrer leur enfant. Après tout, ce devrait être l'inverse, un
enfant devrait enterrer ses parents.

Les prières représentent l'activation du bras éternel de Dieu, qui apporte toujours
réconfort et repos dans les pires conditions humaines. Les prières rapprochent Dieu, même
si nous avons parfois l'impression qu'il est si loin de nous.

« Le Seigneur est proche de tous ceux qui l'invoquent. A tous ceux qui l'invoquent en
vérité..." (Psaumes 145:18 NKJV).

Je me souviens très bien quand le Saint-Esprit m'a donné cinq messages prophétiques pour
une jeune fille. Pendant la livraison de ces messages, tout mon corps est devenu mou
comme si mon soutien vital s'évanouissait. J'ai fini de livrer les messages et me suis assis
rapidement. Certaines femmes de Dieu avec le pasteur ont vu ce qui m'arrivait, ont pris
une bouteille d'eau, l'ont consacrée et m'ont donné à boire. Ils ont prié pour moi et ce
faisant, j'ai mis mes mains dans une étreinte autour de la taille de l'un d'eux. Au fur et à
mesure que la prière progressait, je pouvais sentir ma force revenir lentement.

La jeune femme s'est souvenue des paroles de la prophétie en détail et elle m'a contacté
chaque année pour me rapporter qu'aucune d'entre elles ne s'est produite, avec les mots
« Mais tu as dit… » et à chaque fois je répondais : « Le Seigneur dit… », mais je l'ai aussi
encouragée à s'attendre au Seigneur. J'ai presque interrogé le Saint-Esprit pour m'avoir
emmené à cet endroit où mon énergie m'a laissé cette nuit-là après avoir transmis le
message à cette jeune femme. Quatre ans ont passé et après cela, je n'ai plus entendu un
mot d'elle, même si je l'apercevais souvent lorsque j'exerçais mon ministère dans son
église. Elle s'est abstenue de communiquer avec moi, mais malgré cela, j'ai continué à

57
chercher Dieu en sa faveur. J'étais sûr que Dieu réaliserait chaque mot dans Son timing,
alors que je soutenais ces prophéties avec le jeûne et des prières. En tant que prophètes et
prophétesses, nous devons prier à travers nos prophéties,

C'est au cours de l'un des premiers mois de la cinquième année que j'ai reçu un coup de
téléphone « heureux » d'elle, pour signaler que les messages prophétiques se sont succédé
les uns après les autres, avec une grande précision. Il y avait une chose profonde qu'elle
m'a dit. Elle a déclaré qu'elle avait mis les prophéties en attente mais ne les avait jamais
abandonnées. Quelle sage sœur ! Nous ne devons jamais avorter les prophéties venant de
la bouche des prophètes/prophétesses de Dieu. Oui! J'ai dit les prophètes/prophétesses de
Dieu qui ont passé les tests terrestres de la piété. Nous ne devons avorter que ceux
prononcés par de faux « profits » sur nos vies et celles des membres de notre famille, en
particulier nos enfants. Ces personnes sont des agents de Satan et sont des loups voraces
déguisés en brebis, cherchant des esprits tendres/vulnérables et de l'argent.

« Vers Toi, ô Seigneur, j'élève mon âme. mon Dieu, j'ai confiance en toi. Que je n'aie pas
honte ; Que mes ennemis ne triomphent pas de moi. En effet, que personne qui s'attend
à toi n'ait honte…" (Psaumes 25:1-3NKJV).

Nous ne devons jamais mettre le temps sur Dieu ! Nous devons nous rappeler qu'il doit y
avoir une préparation du corps, de l'esprit, de l'âme et de l'esprit pour recevoir nos
bénédictions, tout comme la préparation d'Esther pour voir le Roi (Esther Chapitres 1-10).
Le moment choisi par Dieu est important, car si certaines prières sont exaucées
immédiatement, notre Père céleste sait que nous nous éloignerions de sa présence et que
l'orgueil nous consumerait. Nous devons être préparés pour nos bénédictions, car ces
mêmes bénédictions, si elles ne sont pas traitées avec la plus grande humilité, peuvent
nous causer la mort spirituelle aussi bien que physique.

Lorsque nous prions, nous devons croire que Dieu nous entend et répondra. Dieu sait
quand nos prières sont faites dans un état d'urgence, donc au moment où nous nous
mettrons à genoux, il aurait déjà envoyé les réponses.

Prenez le temps de prier et d'établir un programme de prière qui, d'après mes propres
expériences, deviendra une réaction automatique dès que l'heure de la prière approchera.
Lorsque nous nous trouvons dans un profond désespoir, n'oubliez pas de sonner les
« cloches de prière du ciel ».

« Que le Seigneur vous réponde au jour de la détresse ; Que le nom du Dieu de Jacob
vous défende ; Puisse-t-il vous envoyer de l'aide du sanctuaire et vous fortifier de Sion;
Qu'il se souvienne de toutes vos offrandes et accepte votre holocauste. Puisse-t-il vous
accorder selon le désir de votre cœur et accomplir tous vos desseins……. Maintenant
je sais que le Seigneur sauve son oint ; Il lui répondra de Son Saint Ciel avec la force
salvatrice de Sa main droite. Certains se fient aux chars, d'autres aux chevaux ; mais
nous nous souviendrons du nom du Seigneur notre Dieu.

58
Ils se sont prosternés et sont tombés ; mais nous nous sommes levés et nous nous
tenons debout » (Psaume 20 NKJV).

Patience dans la prière : (histoire liée à la permission)

J'avais un merveilleux voisin de campagne qui m'a prouvé comment le pouvoir combiné de
la patience et de la prière surmonte toujours les pires obstacles des expériences humaines.

Sa famille vivait bien en dessous du niveau économique moyen, mais ne s'est jamais sentie
pauvre parce qu'elle connaissait Dieu, lui faisait confiance et était heureuse. Elle a eu
beaucoup d'enfants, ce qui est habituel dans cet état d'existence. L'un de ses nombreux fils
était un musicien autodidacte doué, qui a eu l'occasion de voyager dans un autre pays, et il
est parti avec la bénédiction de toute la famille. Ils étaient heureux parce qu'ils
s'attendaient à ce qu'il soit la source d'élévation pour le reste de la famille.

Il lui envoyait régulièrement de l'argent alors qu'il chantait dans les boîtes de nuit et
introduisait un genre de musique nouveau et rafraîchissant dans ce pays. Il gagnait
beaucoup d'argent, et cela était démontré par chaque nouvelle pièce en béton que sa mère
ajoutait à la maison, démolissant finalement l'ancienne structure en bois. Bientôt, la
maison et ses habitants ont pris un air élevé. J'étais très content pour eux.

Un matin, mon voisin est venu prier et jeûner en pleurant. Elle a demandé des prières pour
son fils, car elle n'avait pas eu de ses nouvelles au cours du dernier mois, ce qui était des
plus inhabituels. L'Église a prié et elle a pleuré. Elle a dit aux membres qu'elle ne se mettrait
pas à genoux tant que Dieu ne lui aurait pas révélé ce qui était arrivé à son fils. La première
année s'est dissoute à Noël, et elle n'a rien entendu. Les années deux, trois et quatre
s'écoulèrent tranquillement, et elle n'avait toujours rien entendu de lui.

Quatre ans maintenant, et chaque mercredi, elle était présente à l'église le jour du jeûne,
demandant des prières et priant pour son fils. Certains ont dit qu'il était mort, mais elle a
dit qu'en tant que mère, elle aurait su si cela s'était produit. Elle a demandé à Dieu de le
garder en vie et de lui permettre de le revoir. La cinquième année est arrivée et elle a
continué tous les mercredis à gravir cette colline pour jeûner et prier. C'était près de Noël
et elle a placé son moi fatigué, triste et triste à son autel de larmes habituel, qui a été
construit environ cinq ans auparavant dans le coin le plus éloigné de la pièce où la prière
et le jeûne avaient lieu. À de nombreuses occasions, alors que la prière s'intensifiait, elle se
prélassait dehors, s'appuyait sur les planches de bois à l'arrière de cette église de
campagne, fixait les hautes collines et communiquait avec Dieu dans le calme et le respect
du cœur.

En ce milieu de matinée couvert, elle a dit à Dieu qu'elle ne finirait pas la prière et le jeûne
avec les autres, parce qu'elle rentrait chez elle. Cela faisait cinq ans et le temps avait
commencé à repousser des mèches de cheveux gris, et ses genoux étaient devenus fatigués
et perdaient leur couleur naturelle, à une teinte plus foncée. De plus, ils n'étaient pas aussi
forts qu'ils l'étaient cinq ans auparavant. Elle croyait de tout son cœur que son fils était
vivant, qu'il était maintenu en vie par sa confiance dans la direction de Dieu et les prières

59
qu'elle avait envoyées pour l'entourer. Elle a dit à Dieu qu'elle sentait maintenant l'esprit
de honte la submerger, car au cours des cinq dernières années, elle avait dit à tout le monde
que son fils était vivant et qu'elle le reverrait. Elle a également dit à son Père céleste que
c'était la dernière fois qu'elle viendrait jeûner et qu'elle prierait pour lui. Elle croyait que
quoi qu'il arrive, il était et serait toujours entre les mains de Dieu, entouré de ses larmes et
de la forteresse de cinq années de prières persistantes. Elle passa le dos de sa main droite
sur ses yeux, descendit la colline jusqu'à chez elle et se dirigea directement vers sa cuisine
pour commencer le repas du soir.

Ses autres enfants lui ont demandé pourquoi elle était rentrée si tôt à la maison, et elle a
répondu au mieux. Elle était sur le point de se reposer un moment, lorsqu'elle se souvint
qu'elle avait besoin de quelques provisions pour préparer le repas.

Elle retourna sur la route et l'image de deux personnes blanches la surprit au loin. Ils
escortaient un jeune homme qui marchait entre eux. Elle s'est arrêtée par curiosité. Elle
entendit une voix rauque crier : « Maman ! C'était son fils avec deux agents fédéraux qui
l'escortaient chez lui. Il rentra chez elle le dernier mercredi de la cinquième année de sa
prière et de son jeûne pour lui. Il a été incarcéré et n'avait aucun moyen de joindre sa
famille.

Lorsqu'elle le vit sous ses yeux, elle tomba au milieu de la route sur les cailloux rugueux.
L'un des policiers s'est précipité en avant, l'a attrapée et l'a aidée à se relever. Son fils lui a
été remis et ils ont attendu qu'elle retrouve son calme alors qu'elle pénétrait ses larmes
pour signer les documents de remise. Elle a serré son fils dans ses bras alors que les
policiers disparaissaient vers un véhicule garé un peu plus loin. Elle l'a tenu pour qu'elle
puisse sentir la chaleur de sa peau contre ses paumes, et tous les deux se sont retournés
pour regarder le véhicule banalisé alors qu'il disparaissait dans le virage.

Pendant qu'elle racontait son histoire, nous nous sommes tous les deux embrassés et avons
pleuré. Elle a conclu en me disant de faire confiance à Dieu et de ne jamais abandonner mes
rêves et mes prières, car lorsque nous crions à Dieu du plus profond de nos cœurs, nous
bougeons Ses Mains, et Lui, Lui-même viendra à notre aide. J'ai raconté cette merveilleuse
histoire à un groupe de diacres et un seul a répondu. Il s'est moqué de l'histoire et a fait
une remarque désobligeante. Je me sentais vraiment désolé pour lui, alors qu'il se moquait
du terrain instable sur lequel il se tenait dans sa propre vie spirituelle et à son époque.

Quel merveilleux témoignage de patience dans les prières ? Quelle merveilleuse histoire
de déplacer la Main de Dieu par l'obéissance, la patience et la foi ? Quelle histoire
éternelle dans les annales de ma propre marche avec Dieu ?

60
Chapitre 11 :
Ne doutez jamais du pouvoir de la prière
« C'est pourquoi je vous dis, quoi que vous demandiez quand vous priez, croyez que vous les
recevez, et vous les aurez. Et chaque fois que vous êtes debout pour prier, si vous avez quelque
chose contre quelqu'un, pardonnez-lui afin que votre Père céleste vous pardonne aussi vos
offenses. » (Marc 11 : 24-25 NKJV)

Souvent, lorsque nous prions, nous pensons que nos prières peuvent ne pas atteindre le
ciel, alors pourquoi prier ?

Puis-je énoncer un fait de prière? Rien n'est trop loin que la prière ne puisse atteindre. Les
prières ne connaissent pas de frontières, elles traversent des murs épais, se déplacent sur
des routes poussiéreuses, escaladent des barrières, chevauchent les vents horribles de
puissantes tempêtes, traversent des ruisseaux, escaladent les plus hautes montagnes,
descendent dans les plus basses profondeurs, chevauchent les vagues furieuses des mers
profondes, se tenir au-dessus des chirurgiens dans les salles d'opération, flotter à travers
les hôpitaux du monde et engloutir la terre entière entre leurs mains.

Dans Actes chapitre 12, il y a un récit merveilleux de l'Église priant pour la libération de
Pierre de prison. La nuit précédente, il devait être conduit devant Hérode, alors qu'il
dormait entre deux soldats, liés de chaînes avec des soldats debout à l'entrée de sa cellule,
un ange du Seigneur apparut et une lumière brillante brillait dans la cellule. L'ange frappa
Pierre sur le côté, le réveilla et lui ordonna de mettre son manteau et de le suivre. Alors
que l'ange conduisait Pierre à travers les portes fortifiées de haute sécurité, ils se sont
ouverts d'eux-mêmes et Pierre et l'ange ont marché vers la liberté. L'ange l'accompagna
jusqu'à la rue suivante et le laissa trouver son chemin.

Pierre pensait qu'il rêvait jusqu'à ce qu'il se rende chez Marie et Jean-Marc, où de
nombreuses personnes s'étaient rassemblées et priaient. Pierre frappa à l'entrée
extérieure et la servante, Rhoda, sortit, le vit et entendit sa voix. Dans son bonheur, elle a
couru en arrière, oubliant d'ouvrir la porte pour Peter. Quand elle a dit au groupe de prière
que Peter se tenait dehors, ils lui ont dit qu'elle était folle. Pierre a continué à frapper et
quand ils ont ouvert la porte et l'ont vu, ils ont été étonnés, même s'ils priaient pour sa
libération.

Combien de fois avons-nous prié Dieu pour le mouvement de sa main et quand cela se
produit, nous faisons écho à la même ligne : « Je n'y crois pas ! Parfois, lorsque nos prières
sont exaucées, nous partons avec joie et enthousiasme pour le dire aux autres, plutôt que
de nous mettre à genoux ou de lever les mains en l'air pour le remercier de sa fidélité. Nous
devons d'abord aller à Dieu en remerciement pour les prières exaucées, avant de nous
précipiter pour faire rapport aux autres.

Les prières peuvent être entravées :

61
Les prières entravées proviennent des annales anciennes, et par conséquent, il est de la
plus haute importance que nous prions par nos prières et demandons à Dieu d'envoyer ses
saints anges pour les escorter à travers le deuxième ciel, le siège du mal.

Voici quelques exemples de prières entravées :


Daniel savait comment prier, et dans sa prière pour la nation d'Israël, il confessa ses
propres péchés et les péchés du peuple, en utilisant le pronom « nous » avons péché. Après
ses confessions, il a demandé à Dieu le retour promis de son peuple dans son pays. Il a prié
avec une reddition complète, demandant à Dieu de lui révéler sa volonté.

Quand nous prions, parlons-nous ouvertement à Dieu ? Quelle attitude avons-nous dans la
prière ? Avons-nous confessé nos péchés avant de parler au Dieu Saint ? Parlons-nous à
Dieu avec vérité, ouverture, vulnérabilité, honnêteté et humilité, après avoir préparé nos
cœurs et nos vies à être prêts pour ses réponses à nos prières ? Attendons-nous dans
l'attente ses réponses ?

Si vos prières semblent prendre trop de temps à être exaucées et que vous ne comprenez
pas pourquoi, continuez à prier avec plus de ferveur. Ne laissez aucun sillon labouré pour
que Satan et ses démons sèment en eux le doute et la peur. La prière de Daniel n'a pas été
exaucée à temps et il ne pouvait pas comprendre pourquoi, cependant, il a continué à
chercher Dieu. Plus tard, nous avons vu où le prince de Perse, une entité spirituelle
maléfique, a retenu le saint ange qui portait la réponse aux prières de Daniel. Dieu a dû
envoyer Michael le chef d'état-major, pour combattre cet esprit méchant afin de libérer le
messager de Dieu avec la réponse à Daniel (Daniel 10).

Laissez-moi vous encourager et vous rappeler que la disponibilité de l'aide de Dieu est
toujours proche. Comment puiser dans cette source ? Nous pouvons le faire en le cherchant
dans la prière et le jeûne. Seuls ceux qui le cherchent le trouveront.

La ferveur dans la prière et une foi constante sont ce qu'il faut à Dieu pour honorer nos
demandes.

Jabez alla vers le Dieu d'Israël avec une prière fervente efficace, lui demandant de le bénir
:

« ……..Oh, que tu me bénisses vraiment, et étendes mon territoire, que ta main soit avec
moi, et que tu me préserves du mal, afin que je ne fasse pas de douleur ! Alors Dieu lui
a accordé ce qu'il a demandé. (1Chron.4:10 NKJV)

Dieu a répondu aux prières de Jabez et l'a béni. Il a demandé et Dieu lui a répondu. Quand
nous regardons Jabez, il avait fait d'autres actes héroïques, mais sa demande de prière à
Dieu était ce qui s'est passé dans l'histoire biblique. Il savait que Dieu était le centre de sa
vie, et sachant cela, il était précis dans ses prières. Il a demandé que Dieu :

(1) bénissez-le;
(2) l'aider dans ses démarches ou agrandir ses territoires ;

62
(3) sois avec lui dans tout ce qu'il a fait ; (4) gardez-le du mal et du mal.

Peut-être que vous avez des douleurs de différentes sortes, et vous sentez que vous n'avez
plus rien dans votre âme à donner aux autres. Je vous encourage à vous arrêter, à faire
demi-tour et à marcher dans le sens de la prière. Faites ce premier pas et vous
expérimenterez le contact gentil et doux du Saint-Esprit, qui vous aidera tout au long de
votre voyage, à tracer des voies pour vous-même et pour les autres dans des eaux
inexplorées d'adversités, à travers des prières.

Peut-être pensez-vous que les prières de l'autre personne sont meilleures que les vôtres,
car les mots sont plus éloquents, fluides et doux pour les oreilles. Peut-être vous êtes-vous
découragé parce que vous avez écouté les autres témoigner de prières exaucées et vous
attendez toujours que vos prières soient exaucées. Arrête toi là! Vous devez poursuivre
dans la prière, car le Seigneur a une grande abondance pour ceux qui lui demandent et
attendent avec patience son bon moment. Il sait faire de bons cadeaux à ses enfants. Tout
ce que nous devons faire est de demander, d'attendre et d'être cohérent/persistant dans
notre foi et nos prières.

Nous devons poursuivre dans la prière :


L'un des plus merveilleux exemples bibliques de persévérance dans la prière est celui de
Jacob. Il a travaillé avec diligence pendant quatorze ans pour la femme de ses rêves, sa
femme Rachel. Certains hommes seraient partis il y a longtemps, mais pas Jacob. Cet
homme était considéré comme un escroc qui a escroqué son frère Esaü de sa possession la
plus précieuse - son droit d'aînesse et ses bénédictions. Esaü avait prévu de tuer Jacob dès
la mort de leur père Isaac, alors Jacob s'enfuit mais envoya des cadeaux à son frère,
espérant qu'il lui pardonnerait avant qu'ils ne se rencontrent quelque part au cours du
voyage.

Ce fut un tournant pour Jacob, alors il décida de prier. Il était fatigué, alors il s'arrêta pour
se reposer et posa sa tête sur une pierre en guise d'oreiller. Il tomba dans un profond
sommeil et reçut la visite d'un ange. Il s'est accroché à l'ange et les deux se sont battus, car
l'ange avait besoin de retourner à son lieu de résidence avant l'aube. Lorsque l'ange s'est
rendu compte qu'il ne pouvait pas se libérer, il a dû toucher la cavité de la hanche de Jacob
afin de se libérer. Pendant tout ce temps, Jacob n'arrêtait pas de dire à l'ange qu'il ne le
laisserait pas partir tant qu'il ne l'aurait pas béni. Cela ne s'est pas arrêté là. L'ange lui
demanda : « Quel est ton nom ? Il a répondu : « Jacob. L'ange lui dit que son nom ne
s'appellerait plus Jacob, mais Israël. L'ange lui expliqua également son changement de nom
:

« …..Ton nom ne s'appellera plus Jacob, mais Israël ; car vous avez lutté avec Dieu et
avec les hommes, et vous avez vaincu….. » (Genèse 32:27-30 LSG).

Il a nommé le lieu de sa lutte avec le surnaturel, "Peniel" en disant: "C'est parce que j'ai vu
Dieu face à face, et ma vie a été épargnée." Jacob a lutté pour ses bénédictions, ce qui a
également entraîné un changement de nom et de circonstances.

63
Et nous ? Continuons-nous à lutter dans les prières pour ce pour quoi nous avons prié,
croyant jusqu'à ce que nous voyions un changement de circonstances ? Parfois, Dieu met
notre patience à l'épreuve. Je ne peux que nous encourager à continuer à prier, en croyant,
car l'« Aube » apparaîtra lorsque toutes choses seront lumineuses et nouvelles, nées de
prières de lutte en position prosternée ou à genoux.

Histoire de persévérance :
Voici une histoire des plus merveilleuses qui porte la persévérance à un nouveau niveau,
et qui ne cesse de me faire monter les larmes aux yeux.

Voici une fille de Dieu atteinte d'une maladie incurable, du moins c'est ce qu'il semblait.
Elle saignait constamment et selon les normes médicales, elle aurait pu souffrir d'un
trouble menstruel utérin. Selon la loi de Moïse, elle restait rituellement impure et par
conséquent elle était exclue de la plupart des contacts sociaux. C'était une femme maigre
et sans le sou qui avait perdu son soutien vital, car elle saignait depuis douze ans. Elle était
pleine de honte, ayant été une paria et ayant visité chaque endroit de la ville à la recherche
d'un remède, juste pour se sentir mieux. Je suis sûr que beaucoup de personnes qui
travaillaient dans de tels endroits auraient largement répandu son entreprise, obligeant
les autres à éviter son contact.

Lorsque cette femme ensanglantée a appris que Jésus était en ville, elle s'est forcée à
chercher de l'aide. Elle savait que toucher Jésus dans son état pouvait aussi le rendre
cérémonieusement impur, cependant, elle repoussa le doute et la peur et se pressa vers
Jésus dans la foi et la prière. Elle ne savait pas que la foule était plus nombreuse que
d'habitude ce jour-là, mais sa foi et sa détermination l'étaient tout autant. Elle ne se souciait
pas des obstacles, car tout ce qu'elle pouvait voir était sa souffrance, les nombreux
médecins qui lui avaient pris de l'argent sans l'aider, et comment son état s'aggravait. Elle
était déterminée à ne pas rentrer chez elle cette fois-là sans sa guérison. Elle savait que si
elle continuait à saigner plus longtemps, la mort serait proche.

Elle s'est jetée faiblement dans la foule, s'est tortillée et a enduré les insultes ainsi que les
coups de coudes, juste pour s'approcher de Jésus. Pendant tout ce temps, elle pensait : « Si
je pouvais seulement toucher un petit gland de ses vêtements, je serais guérie. À travers
les pires adversités des insultes et de l'épuisement physique, elle a finalement touché
l'ourlet de ses vêtements. Son corps a pris une nouvelle vie lorsqu'elle a touché Jésus. Ses
parois utérines ont dû se soumettre à la grande source d'énergie et ont secoué les cellules
saines à l'endroit où se trouvaient celles qui saignaient. Elle a senti quand le flux de sang
s'est retiré dans leurs artères et veines correctes, excluant la maladie et la mort.
Immédiatement, le saignement s'est arrêté et son sang a pris un nouvel ADN spirituel.

L'histoire ne s'est pas arrêtée là !

Jésus sentit qu'il tirait sur son support de vie humain et réalisa que la vertu avait laissé
Son corps, Il s'est soudainement retourné vers la foule et a demandé : « Qui a touché Mes
vêtements ? Les disciples ont reproché à Jésus de poser une telle question alors qu'il y avait
une telle quantité de personnes autour de Lui ; cependant, il a continué à chercher pour

64
voir qui l'avait touché. La femme, craintive mais remplie de foi, d'amour et d'admiration
pour son Seigneur, s'avança et tomba à ses pieds, ne se souciant pas des conséquences de
son action. Jésus lui dit :

« ...... Ma fille, ta foi t'a guérie ; va en paix, et sois guéri de ta peste… » (Marc 5:21-34
LSG).

Nous entendrons ces paroles exactes en esprit lorsque nous poursuivrons dans la prière.
Ne contestons pas Dieu pour ce qu'il n'a pas fait pour nous dans notre temps limité. Au lieu
de cela, nous devrions le louer pour ce qu'il a déjà fait, et ce qu'il est sur le point de faire
pour nous dans son timing. Dieu travaille dans Son timing et dans Ses saisons. Il ne
répondra pas à certaines prières quand il sait que nous ne sommes ni mûrs en esprit et en
pensée, ni prêts à recevoir les réponses. Les réponses peuvent également venir d'une
manière que nous ne pouvons jamais imaginer.

De nombreuses personnes m'ont raconté comment elles ont été licenciées d'emplois qui
assuraient la sécurité financière de leur famille pendant de nombreuses années.
Lorsqu'aucune demande de nouvel emploi n'a reçu de réponse, ils n'ont eu d'autre choix
que de faire quelque chose pour eux-mêmes afin de subvenir aux besoins de leur famille.
Aujourd'hui, certains d'entre eux ont créé de grandes entreprises et certains ont même
étendu leurs activités dans différentes villes du pays, employant des centaines de
personnes. Dieu peut même supprimer une maison que nous aurions pu penser que nous
vieillirions dans ses murs, seulement pour nous amener dans un espace plus grand et plus
riche. Il nous donne le désir de changement et nous entraîne davantage dans ces nouvelles
voies de changement. Dieu a une façon de nous préparer en nous montrant de nouveaux
intérêts et de nouvelles façons de poursuivre ces intérêts. Dieu aime apporter de la
nouveauté dans nos vies,

« Car je connais les pensées que je pense à ton égard », dit l'Éternel. « Pensées de paix,
et non de mal, pour vous donner un avenir et un espoir. Alors tu m'invoqueras et tu
iras me prier, et je t'écouterai. Et vous me chercherez et me trouverez, quand il me
cherchera de tout votre cœur. Je serai trouvé par vous », dit le Seigneur…… (Jérémie
29 : 11-14 LSG).

Notre Père céleste ne nous prend jamais au dépourvu, mais nous prépare en augmentant
nos connaissances, notre croissance spirituelle et notre expertise humaine, à travers les
épreuves et les souffrances.

La première série de préparation que Dieu nous donnera est une audition fine et une
écoute active, ainsi que l'instinct de savoir par quelle porte ouverte entrer et quand ne pas
bouger, mais d'attendre son signal. L'un des aspects les plus importants de notre vie et de
notre époque que notre Père céleste changera et développera, est notre caractère. Nos
caractères tordus doivent être pliés pour s'adapter à la forme spirituelle de Dieu, afin de
s'aligner sur Ses réponses.

65
Les réponses aux prières ne sont pas simplement transmises comme la distribution de
bonbons à un enfant. Nous devons être prêts à recevoir les réponses. C'est toujours le
meilleur que Dieu donnera à ses enfants, nous devons donc attendre son raffinement.
Pendant les temps de réponses aux prières, ce qui est exigé de ses enfants, c'est que nous
fassions la sourde oreille au bruit et à la clameur du monde, et résistions aux spasmes de
nos cœurs pour nous vanter avec orgueil.

Dieu a un plan pour nous tous, et il exécutera ses plans dans les réponses à nos prières. Ses
réponses nous déplaceront bien au-delà de notre horizon actuel vers une sphère différente,
où les nuages éclateront dans une nouvelle « Aurore ».

66
Chapitre 12 :

Satan et ses démons sont réels et rusés


Mettez toute l'armure de Dieu
« Enfin, mes frères, soyez forts dans le Seigneur et dans la puissance de sa puissance.
Revêtez toute l'armure de Dieu afin que vous puissiez résister aux ruses du diable. Car
nous ne luttons pas contre la chair et le sang, mais contre les principautés, contre les
puissances, contre les dirigeants des ténèbres de ce monde, contre la méchanceté
spirituelle dans les hauts lieux. C'est pourquoi, prenez toute l'armure de Dieu afin que
vous puissiez résister au mauvais jour et, après avoir tout fait, tenir. Tenez-vous donc
ferme, ceignant vos reins de la vérité, et portant la cuirasse de la justice ; Et tes pieds
chaussés de la préparation de l'évangile de paix ; Surtout, en prenant le bouclier de la
foi, avec lequel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés des méchants. Et
prenez le casque du salut, et l'épée de l'Esprit, qui est la Parole de Dieu : Priant
toujours avec toute la prière et la supplication dans l'Esprit, et veillant à cela avec
toute persévérance et supplication pour tous les saints… » (Éphésiens 6 : 10-18 LSG).

Dès les enregistrements de la Genèse, nous observons les forces du mal s'opposant aux
forces du bien, là où le diable (Satan) a résisté à la création de Dieu et à sa relation avec
l'homme. L'homme a été fait de la poussière de la terre, et la femme a été créée à partir
d'une de ses côtes (du mot hébreu « tsela » au mot grec « plèvre » signifiant côté du corps).
Le diable a recherché la femme pour la tromper et la convaincre d'aller à l'encontre des
commandements de Dieu, son Créateur. En conséquence, une tragédie s'est produite où
l'homme ne vivrait pas comme conçu par son Créateur, Dieu, mais ferait maintenant
l'expérience du mal et d'un état déchu. En conséquence, nous voyons l'apparition d'êtres
spirituels sous la forme d'anges Chérubins, qui sont des esprits au service, manifestant la
présence invisible de Dieu et symbolisant ses actions.

Les anges étaient occupés à l'époque de l'Ancien Testament et continuent jusqu'à ce jour.
Satan est également très réel, tout comme ses démons qui sont très actifs dans l'exécution
de leurs missions maléfiques. Nous explorerons cette affirmation plus tard plus en détail.
Si nous refusons de nier l'existence de Satan et de ses mauvais esprits, ainsi que leur
influence dans nos vies, nos quartiers, nos pays et le monde, le résultat final sera le jeu de
notre propre vie et de celle de nos générations.

Les luttes vicieuses des humains avec des esprits invisibles, méchants et mystérieux du
côté obscur restent une réalité. Avons-nous oublié que de nombreuses personnes que Jésus
a guéries étaient affligées par des esprits démoniaques ? L'homme qui habitait parmi les
tombeaux et se coupait souvent, était enchaîné et personne ne s'aventurait dans cette zone
par peur. Jésus est allé vers lui et l'a guéri en chassant les démons. Cette histoire ne cesse
de me mettre les larmes aux yeux. L'amour et la puissance de Jésus transcendent tous les
domaines du mal et de la souffrance.

67
Au début du livre de la Genèse, il a été fait référence à Satan qui a été reconnu comme le
serpent. Il y a quatre-vingts références de son armée d'anges déchus connus sous le nom
de démons, six d'esprits mauvais et vingt-trois d'esprits impurs. Les mauvais esprits
engagent constamment les humains pour le contrôle territorial, et cela a sans aucun doute
un impact négatif sur les vies humaines.

Le Saint-Esprit a ouvert mes yeux spirituels un après-midi pour regarder intensément les
gens qui se dépêchaient de monter à bord de leurs transports publics. Certains des
navetteurs étaient légèrement vêtus et, dans certains cas, montraient leurs espaces privés,
tandis que d'autres étaient couverts de tatouages. J'ai regardé et regardé en silence jusqu'à
ce que mes yeux zooment automatiquement sur certains d'entre eux. Ces personnes
étaient si peu vêtues d'une peau décolorée, si graphiques que les veines pouvaient être
vues sous la peau, seules les jointures des doigts et les articulations montrant la
pigmentation naturelle.

Le Saint-Esprit m'a demandé d'observer attentivement, car certaines de ces personnes


étaient en fait des démons, qui avaient pris la forme d'humains. Il a continué à me dire que
ces démons vivent aux côtés des humains, généralement dans des habitations camouflées,
non seulement dans des ruelles étroites, mais aussi dans des quartiers riches derrière
d'énormes grilles de fer. Ces démons, mâles et femelles, s'accouplent avec les humains et
donnent naissance à une race de personnes à sang froid, qui tirent un grand plaisir de
l'effusion de sang humain. Le Saint-Esprit a en outre révélé que certains d'entre eux
mangeaient même des morceaux de chair humaine comme rituels. Ils sont également
connus pour boire du sang, en particulier le sang de porcs et de chèvres, et ils se régalent
fréquemment avec la mise à mort de ces animaux, dont ils consomment voracement la
chair lorsqu'ils sont cuits. J'ai révélé cela à des personnes comme moi, qui ont une
compréhension plus profonde du domaine spirituel.

Occupant toujours la maison de ma mère à la campagne, le Saint-Esprit m'a réveillé très tôt
un matin et m'a dit de me préparer à une guerre sérieuse, qui pourrait déterminer si je
vivrais ou mourrais. Il m'a en outre dit que toute ma famille était soumise à une oppression
démoniaque depuis des générations et que mes parents qui étaient pasteurs, se sont battus
pour nous libérer, nous leurs enfants. Ils ont fait un travail énorme, mais la fin de la bataille
exigerait de ma génération pour la terminer.

Le Saint-Esprit a également révélé que j'étais celui qui avait été choisi pour être formé pour
enfin détruire les remparts des forces démoniaques qui ont rendu nos générations
malheureuses. On m'a donné le titre « Gardien des portes de la famille ». Parce que j'étais
le plus proche de mon père à bien des égards, il me racontait des histoires d'attaques
vicieuses contre lui par ses frères et sœurs, et aussi des mêmes attaques dans les
générations de ses parents. J'avais l'habitude d'écouter attentivement, et en vieillissant et
en devenant plus mature dans la foi, j'ai découvert que ce modèle continu était né des
malédictions lancées contre la lignée, il y a plusieurs générations.

J'étais naïf en matière d'oppression démoniaque, cependant, alors que je devenais plus fort
dans ma marche avec le Seigneur, le Saint-Esprit n'arrêtait pas de me rappeler que quelque

68
chose n'allait pas dans ma génération. Dans cet esprit, j'ai commencé une étude sur les
activités démoniaques et mes découvertes qui étaient assez alarmantes, s'intégraient
parfaitement dans les « sillons » de ma grande préoccupation pour la famille.

La guerre est toujours menée dans le domaine spirituel, et la plupart de nos batailles
physiques avec des forces démoniaques dans le domaine terrestre proviennent de conflits
dans le domaine spirituel. Ces guerres sont plus intenses et meurtrières que n'importe
quelle guerre qui n'a jamais été menée sur les champs de bataille historiques de l'humanité.
Ces guerres sont vicieuses. Ce sont les luttes les plus meurtrières entre les puissantes
forces de la droiture et les puissances mortelles du mal.

Nous nous mêlerons continuellement au surnaturel, et dans ce domaine, les mauvais


esprits attaquent généralement « pour tuer ». Les croyants qui sont habilités par Dieu
devraient également attaquer aussi pour « tuer », afin de démolir les forteresses
démoniaques.

Permettez-moi d'avertir tout le monde et en particulier le peuple de Dieu, de ne pas vous y


tromper, car pendant que nous sommes rassurés par les écritures de ce que sera l'issue de
la guerre entre le bien et le mal, cette connaissance doit être utilisée pour renforcer notre
garde. Ceux qui ne comprennent pas ou se trompent dans leur compréhension paieront
probablement un prix qui ne garantit pas qu'eux-mêmes ou leur famille resteront en vie
après une attaque. Nous devons comprendre que nous avons affaire à des choses hors du
corps. Nous avons affaire à des esprits invisibles.

Le Saint-Esprit m'a commandé de me préparer à une guerre sérieuse qui, si elle n'était pas
menée exactement comme commandé d'en haut, pourrait nous coûter la vie à moi et à mon
fils, et même la vie des autres autour de moi. J'ai reçu l'ordre d'écouter attentivement et
attentivement son commandement et de suivre strictement les directives données. On m'a
également rappelé que le Saint-Esprit n'est pas un tyran ou un sergent-major qui crie, et
que chaque instruction donnée serait faite d'une voix calme mais sévère.

Instructions du Saint-Esprit :
• Commencez un jeûne tôt le matin et continuez jusqu'à ce qu'on vous dise
quand le terminer.
• Pendant ce jeûne, vous ne mangerez que les aliments qu'il vous est ordonné
de manger.
• Pendant quatorze jours, votre alimentation proviendra de la végétation qui
vous entoure. Vous vous nourrirez des tomates sauvages à côté de la maison,
des framboises sur la colline et des plantes callaloo à côté de la maison.
• Certains jours et certaines nuits, vous ne mangerez pas du tout, car je
commanderai aux anges en mission de vous nourrir de nourriture invisible.
• Vous exécuterez chaque commande à temps et avec précision.
• Ne parlez à personne de ce voyage, cependant, vous pouvez demander des
prières concernant votre force spirituelle.

69
• Vous n'aurez pas de lieu de couchage spécifique. Partout où vous vous
allongerez, le sol sera dur et vous ne serez pas autorisé à dormir
profondément.
• Ne laissez personne savoir ce que vous pensez.
• Lavez et oignez votre corps aussi souvent que vous le pouvez.
• Je vous commanderai quand et comment prier.

• Je vous donnerai la Parole de Dieu qui servira à aiguiser votre arme.


• À partir de maintenant, vous êtes vêtu de vêtements militaires de haut rang
et je vous ai décoré des diverses médailles de guerre que vous avez gagnées.
• Gardez toujours votre épée dans votre main droite.
• Je te commanderai quand frapper.
• Et au fait, votre nouveau titre est celui de "Général". À partir de maintenant,
vous serez appelé par le titre « Général ».
• Votre voix sera supprimée pendant un certain temps afin que vous ne puissiez
pas parler de manière audible, et si vous essayez de parler, très peu de son
sortira.

Chaque fois que je raconte cet épisode, je pleure profondément. Je dois demander au
Saint-Esprit de m'expliquer ces larmes.
J'ai dormi dans des endroits étranges parce qu'on m'avait ordonné de ne pas dormir dans
mon lit. Mon espace de couchage principal était le sol. Je voyais mon lit à l'époque comme
l'un des meubles les plus précieux autour de moi, sans me rendre compte à quel point il est
nécessaire au bien-être.

Ce segment de la guerre a duré environ quatorze jours, pendant lesquels j'ai mangé des
baies et de petites tomates que ma défunte grand-mère, qui était en partie d'origine
chinoise, appelait « tomatis ». Les petites tomates surgirent mystérieusement et se
répandirent sauvagement sur le côté de la maison. Les framboises fleurissaient, portaient
en abondance et mûrissaient à une vitesse alarmante. Je montais très souvent cette colline
pour m'en nourrir parmi les oiseaux et les insectes. Dans des circonstances normales, je
n'aurais pas le désir de manger des framboises aussi souvent que je l'ai fait pendant cette
période.

Je ne comprenais pas la gravité de la commande concernant mon lit, et une nuit avec des
douleurs au côté d'avoir dormi dans des endroits durs, j'ai placé le haut de mon corps sur
un petit lit juste pour faire une sieste rapide et retourner au sol. Le Saint-Esprit m'a dit avec
colère d'appuyer le matelas contre le mur et de dormir sur le fond du lit, qui était fait de
planches couvertes. J'ai été autorisé à mettre un drap sur la planche et à utiliser des
vêtements amples pour mon oreiller.

Je ne pourrais jamais, jamais imaginer le voyage qui m'attendait. J'ai dû lutter avec l'esprit
de peur intense, mais je savais qu'un tel esprit oppressif démoniaque ne pouvait pas me

70
maîtriser, car j'étais sous un dais de couverture spirituelle. Je regardais souvent mon jeune
fils intensément et je me demandais ce qui lui arriverait si je devais donner ma vie tout au
long de ce voyage.

J'ai vécu comme ça pendant presque un mois, et je ne pouvais parler à personne ni


expliquer ma perte de poids, car rien que de parler me fatiguait énormément.

Il y a des conséquences à ne pas suivre les ordres donnés dans le royaume terrestre, et c'est
le cas dans le royaume des esprits, mais avec des mesures plus importantes.

Dieu merci, c'est arrivé pendant les vacances scolaires. On ne m'a jamais donné de
calendrier des attaques à venir, et sans avertissement, une nuit, j'ai été réveillé
soudainement par une légère tape sur mon épaule gauche.

Je me suis immédiatement assis. Peut-être à cause de la soudaineté de mon réveil, ma


respiration est devenue irrégulière. On m'a commandé de prier, alors je suis
immédiatement passé à l'action de grâces et à la prière. Je me suis arrêté soudainement et
avec effroi, car aucun son ne sortait de ma boîte vocale. J'ai essayé de crier : « Jésus ! mais
seuls des sons extrêmement rauques et étouffés sortaient de ma bouche.

Immédiatement, le Saint-Esprit m'a rappelé que ma voix avait été enlevée, parce que mon
combat allait être silencieux et privé. Aucune distraction ne pouvait s'approcher de moi, et
si les voisins m'entendaient dans une guerre intense, ils ne pouvaient pas venir à mon aide.
Je me suis souvenu des instructions et des commandements du Saint-Esprit, alors la peur
s'est dissipée.

J'ai essayé de téléphoner à ma sœur à New York, et en regardant en arrière, j'ai réalisé que
le Saint-Esprit voulait exactement cela, parce qu'il avait besoin d'un témoignage terrestre.
Ma sœur n'était pas à la maison et la machine vocale intervenait. J'essayais de toutes mes
forces de parler, mais les mots étaient extrêmement rauques, aigus et peu clairs. Ma sœur
a récupéré le message, s'est alarmée, puis a appelé chaque membre de la famille et lui a fait
écouter l'enregistrement. Ils sont tous devenus extrêmement préoccupés par mon bien-
être, étant seuls et sans membres de ma famille immédiate en Jamaïque.

Parce que ma voix avait disparu, j'ai fait une demande au Saint-Esprit : j'ai demandé que
tous mes sentiments humains soient enlevés, afin que je ne ressente aucune émotion ou
douleur. Je pleure généralement facilement, et ceux qui sont proches de mon existence
savent que mes larmes font partie de mes représentations à mon Père céleste. On m'a
donné un titre moqueur comme "Le saule pleureur", mais je ne m'en excuse pas parce que
je pleure de joie aussi bien que de chagrin. Cependant, j'apprends ces jours-ci et en des
temps de profonde domination prophétique, à ne pleurer et à pleurer que lorsque le Saint-
Esprit me l'ordonne.

Je savais que quoi qu'il en soit, si je ne suivais pas les commandements du Saint-Esprit dans
les moindres détails, je perdrais la bataille et je mourrais. Je suis devenu faible et fatigué.

71
Une de ces nuits, presque vers la fin du mois, avec l'horloge indiquant juste après minuit,
j'ai été soudainement réveillé avec un puissant sursaut de force. Il y avait un visiteur
indésirable dans ma chambre !

Je me suis immédiatement levé, j'ai attrapé l'huile d'onction, j'ai fermé la chambre de mon
fils et je suis retourné m'asseoir sur le cadre du lit, attendant. Mon fils dormait
profondément et l'expérience m'a appris à toujours fermer sa chambre, surtout lorsque
des batailles démoniaques se préparent contre moi.

Soudain, j'ai entendu un bruit fort et laid alors qu'une énorme silhouette s'élançait dans
ma chambre depuis le mur. J'étais très alerte alors je me suis levé, j'ai dégainé mon épée
spirituelle et je suis devenu intensément féroce. La description horrible de cet Être était si
horrible, que j'ai continué à faire des cauchemars pendant plusieurs mois après. L'Être était
masculin, mesurant environ douze pieds de haut, énorme et gonflé comme un cadavre en
état de décomposition. Son odeur était putride et l'odeur a commencé à se répandre dans
la pièce, affectant presque ma respiration. Ses bras étaient très longs et les doigts étaient
étroits, avec des ongles comme les éperons d'un coq. Il recula et m'attrapa les yeux.
Soudain, j'ai eu l'impression que quelqu'un m'habillait à la hâte avec un type de vêtement
étrange, comme celui d'un uniforme un peu lourd. J'avais aussi des bottes. je les ai sentis,
mais je ne pouvais détacher mes yeux de la créature pour regarder mes pieds. Je me suis
mis en colère et j'ai gardé les yeux dessus. Chaque fois qu'il me brisait les yeux, je tirais ma
tête en arrière. Le réverbère à la porte avait projeté une faible lumière dans la pièce, je
pouvais donc voir le démon distinctement. J'ai regardé droit dans la laideur de son visage.
La puanteur de la chair en décomposition empirait, mais je ne pouvais pas me permettre
de détourner les yeux, même si j'avais changé de position, me préparant à de nouvelles
attaques.

J'ai senti ma respiration devenir irrégulière et j'ai immédiatement commencé à prier sans
bouger les lèvres. Cela m'a encore frappé et j'ai immédiatement entendu plusieurs coups
sur les planches du plancher derrière moi. Dans ma vision périphérique, je pouvais voir
des êtres angéliques tomber du plafond. J'en vis un clairement, alors qu'il se déplaçait à
mes côtés. Il avait la forme d'un humain, énorme et grand, vêtu de vêtements militaires et
se tenait à mes côtés. Un autre des anges qui ont atterri se tenait près de moi, mais la
majorité d'entre eux étaient positionnés derrière moi. Je ne pouvais pas me tourner pour
regarder, car je devais changer de position rapidement, car le démon changeait également
de position et montrait ses griffes sur mon visage et ma poitrine.

Les Êtres qui se tenaient derrière moi se sont identifiés comme des anges, et qu'ils ont été
envoyés pour m'aider. J'étais heureux. J'ai utilisé le Sang de Jésus-Christ de Nazareth
comme principal langage de réprimande, et j'ai remarqué qu'à chaque fois que j'utilisais le
Sang de Jésus-Christ contre le démon, il s'affaiblissait. J'ai entendu quand les voix derrière
m'ont commandé de répéter après elles, et que je dois répéter avec précision tout ce
qu'elles étaient sur le point de m'ordonner de dire. J'ai demandé au démon sa mission, et
au milieu des coups tentés, il a commencé à me dire pourquoi il est venu.

72
De peur que j'oublie, ma poitrine ressentait certains effets de la guerre, qui à son tour,
interféraient fortement avec ma respiration.

Le démon m'a dit sa mission :


Démon : "Je suis ancien, je vis dans les tombeaux et les lieux sombres de vos générations
passées, et je dois visiter chaque génération telle qu'elle a été placée sur nos autels. Nous
devons garder nos sacrifices vivants à chaque génération. »

Moi:« Je suis un serviteur du Dieu Très-Haut. » Immédiatement, une voix de l'armée des
anges a dit: "Et vous habitez dans le lieu secret du Dieu Très-Haut, c'est pourquoi vous
demeurez sous l'ombre du Tout-Puissant." J'ai répété la déclaration et j'ai remarqué que le
démon trébuchait en arrière et semblait affaibli. Il a continué à me montrer ses griffes, et
parfois je devais reculer, lui ordonnant de ne pas s'approcher et de garder sa frontière au
nom de Jésus-Christ de Nazareth !

Démon:« Cela ne peut pas vous aider. J'ai été envoyé pour détruire votre famille et vous
m'avez empêché de remplir mes fonctions. Ne vois-tu pas que tu es seul sans aucune aide
? Ceux qui vous entourent ne peuvent pas vous aider !

Moi:(Répétition après les anges) « Je dirai du Seigneur, Il est mon refuge et ma forteresse,
mon Dieu en Lui j'aurai confiance. Il me délivrera du piège de l'oiseleur et de la peste
nuisible. C'est alors que j'ai réalisé que je répétais le Psaume 91.

Ne sous-estimez jamais la puissance de ce Psaume :


Démon:« Je sais que vous habitez dans les royaumes célestes ; J'y habite aussi et j'ai reçu
l'ordre strict de tuer tous les enfants de tes parents. Toutes ces années, ils se sont dressés
sur notre chemin, nous empêchant d'accomplir les sacrifices que vos ancêtres ont faits sur
nos autels, mais ils sont maintenant partis.

À ce stade, tout en parlant pour me distraire, il a pointé sa main vers moi et j'ai vu ce qui
ressemblait à un éclair jaillir de ses griffes. J'ai trébuché en arrière et j'ai ressenti une légère
douleur à la poitrine.
Moi : « Je n'ai pas peur de la terreur la nuit ni des flèches qui volent le jour. Il ne nous
arrivera aucun mal, ni aucun fléau ne s'approchera de notre demeure. »

Les anges bruissaient derrière moi mais je ne pouvais pas me retourner. Je devais faire face
au démon et le regarder devenir de plus en plus faible.

Démon:« Il n'y a pas de sœur, de frère ou de membre de l'Église ici pour vous aider ou se
battre pour vous maintenant. Vous devez savoir que vous ne pouvez pas nous gagner !

Les anges à moi :« Dites-lui que Dieu confiera à ses anges la charge de vous garder, vous
et votre famille, dans toutes vos voies. Raconte-lui toutes tes voies ! Ils ont souligné le mot
« Tous ».

Moi:« Dieu Tout-Puissant a confié à ses anges la charge de nous garder, moi et mes frères
et sœurs, dans toutes nos voies. Ils nous porteront dans leurs mains afin que nous ne

73
heurtions pas nos pieds contre des pierres. Ils seront avec nous en difficulté; ils nous
délivreront et nous honoreront » (en répétant après les anges).

Démon:(Commençant à m'éclairer à travers le bout des griffes) « Chacun d'entre vous


mourra ! C'est le commandement d'en haut.

Les anges à moi :« Dites-lui qu'avec une longue vie, Dieu vous satisfera ainsi que vos frères
et sœurs et les générations à venir. Il vous montrera tout son salut, car mille tomberont à
vos côtés et dix mille à votre droite mais ils ne s'approcheront pas tous de vous. C'est parce
que vous avez tous fait du Seigneur, le Très-Haut, votre demeure. Ce n'est qu'avec tes yeux
que nous verrons les récompenses des méchants. (J'ai répété avec précision.)

Démon:«Je suis ici pour vous donner une crise cardiaque pour que vous mouriez parce
que vous êtes le gardien de la porte familiale. (La foudre sortait encore plus intensément
de ses griffes.) Une fois que ces incendies vous attraperont, ils vous provoqueront un arrêt
cardiaque instantané. Vous aurez une crise cardiaque le matin et vous mourrez. Ils te
trouveront mort. J'ai remarqué que son discours était inarticulé et lent. Je n'avais pas
besoin d'otage, alors sans même un ordre des anges, j'ai crié :

Moi:« Le sang de Jésus-Christ de Nazareth est contre vous ! L'Église de Jésus-Christ vous
détrône ! Aucune arme formée contre moi et mes frères et sœurs ne prospérera ! Toi
démon du mensonge, je te condamne aux endroits secs, glissants et désolés de la terre.
Vous ne tourmenterez plus jamais aucun d'entre nous ou nos générations. Le Sang de Jésus
Christ de Nazareth est contre toiuuuuu !!!!!!!!!!” (Fortement et avec colère).

Soudain, j'ai vu quand la chair du démon a commencé à tomber de son cadre et à se


désintégrer dans les planches du plancher. Ce qui en restait est finalement tombé et il a
également disparu dans les planches du plancher. A présent, l'odeur de chair putride était
sévère. J'avais l'impression que ma poitrine allait éclater. J'avais besoin d'air, mais je savais
que Dieu était avec moi et que je ne mourrais pas.

Les anges ont changé de position et sont venus devant moi. Tout le monde était impassible
et féroce, avec des épées argentées à la main. Je les ai vus alors qu'ils commençaient à sortir
par la porte de la pièce de devant de la mère. J'ai commencé à les suivre mais pas trop près.
L'un d'eux s'est retourné et m'a vu, s'est énervé, s'est tourné vers moi et m'a pointé du
doigt avec acharnement en me disant que la bataille était gagnée, donc je dois y retourner
! Il m'a dit de ne pas les suivre car si je continuais à les suivre, je m'éloignerais de la terre
et de la vie, dans la mort. Je savais ce qu'il voulait dire. Si j'avais continué à les suivre, je
serais mort.

Alors que je me retournais en regardant toujours par-dessus mes épaules, les anges se sont
évanouis dans la nuit. J'ai immédiatement réalisé que j'avais extrêmement faim et soif. Je
n'avais jamais ressenti cela au cours du dernier mois, mais je savais que j'avais été
transformé et habilité par le Saint-Esprit afin de combattre ce démon. Aucun être humain
ne pourrait mener à bien cette tâche seul et en sortir vivant.

74
L'importance d'être rempli du feu du Saint-Esprit est devenue très sérieuse et réelle pour
moi. Alors que je revenais, j'ai senti la fatigue excessive me quitter, et j'ai attrapé mon lit
rugueux et je me suis assis. Lorsque mon corps a touché les planches, j'ai immédiatement
ressenti une chaleur surnaturelle, réconfortante et douce. J'étais alerte et j'entendais ma
propre voix me dire : « Je n'ai presque jamais réussi ! Je n'y suis presque jamais parvenu !
Mourir si jeune, laisser mon fils sans sa mère aurait été dévastateur pour tous !

Je me suis levé lentement, je suis allé dans le salon, j'ai pris le téléphone et j'ai appelé ma
sœur. Elle m'a dit qu'elle ne pouvait pas dormir à cause d'une vision qu'elle avait eue aux
petites heures du matin, et je lui ai demandé de raconter sa vision.

Vision de la soeur :
Elle a rêvé qu'elle revenait à la ferme et qu'il pleuvait très fort. La rivière qui coule près de
notre maison familiale est devenue immense et gonflée d'eaux troubles rugissant et
débordant de ses rives. Soudain, elle m'a vu creuser dans la partie de la berge devant notre
maison à mains nues. Alors qu'elle regardait, observant attentivement, elle vit un ancien
cercueil en acier émerger. J'ai continué à creuser dans la berge boueuse jusqu'à ce que le
cercueil puisse être facilement retiré. J'ai lutté avec l'énorme cercueil en acier jusqu'à ce
que je le sorte en toute sécurité. Il y avait un cadavre à l'intérieur, alors elle s'est
rapprochée pour le voir et a vu que c'était le corps d'un homme. Le cadavre était énorme
et en état de décomposition. La puanteur était putride et horrible. Les vêtements du
cadavre étaient majestueux et portaient un blason de famille.

Elle recula alors qu'il devenait vivant et émergeait du cercueil. Elle a dit d'une voix excitée
que je m'y tenais avec une force extrême, je l'ai lié avec des chaînes qui étaient à mes pieds
et j'ai commencé à le battre avec un gourdin, lui racontant les souffrances qu'il avait
causées à notre famille et aux générations plus âgées comme Maman et Papa. Elle a dit que
je l'avais traîné en haut de la colline et attaché à un pieu de fer, lui disant qu'il ne bougerait
plus jamais pour toucher ou troubler qui que ce soit jusqu'au jour du jugement de Dieu. Il
était rivé à ce pieu sur une colline solitaire, humide et glissante.

J'ai remarqué que pendant que je m'adressais au démon, mes cordes vocales se
desserraient de plus en plus. Ma voix était pleinement revenue. J'étais sous le choc en
écoutant la vision de ma sœur. À ce moment-là, alors que ma poitrine se sentait toujours
un peu mal, j'ai raconté mon expérience avec le démon grossièrement laid et pourrissant
la chair. Elle aussi a été choquée et m'a dit qu'elle sortait juste de sa vision. J'ai terminé la
conversation en lui disant que : « Je n'y suis presque jamais arrivée ! J'ai failli mourir."
Comment pourrions-nous tous les deux, à la même heure du matin, avoir des événements
similaires, l'un sous la forme d'une vision, et l'autre avec l'expérience
réelle suivante Était-ce une
coïncidence que pendant que je combattais le démon, ma sœur voyait quelque chose de
similaire dans une vision ? En pensant à cela, j'ai clairement entendu le Saint-Esprit
m'ordonner de me lever, d'enlever mes vêtements de l'armée et de prendre quelque chose
à manger. .
Je me sentais aussi extrêmement sale, comme si mes vêtements sentaient la chair putride.

75
Peu de temps après, j'ai emmené mon fils et j'ai quitté le bungalow de ma mère pour
m'installer dans la maison de ma chère amie et sœur, et je suis resté avec cette famille
pendant quatre mois. C'est là que j'ai rassemblé mes forces pour finalement quitter le
bungalow de ma mère et m'installer dans mon propre cottage.

Se référant au titre de « Général », que le Saint-Esprit m'avait conféré, ce serait cinq ans
plus tard, lorsque je suis entré au Canada en mission ministérielle, que l'on m'a adressé et
présenté comme « Général ». Je montais un escalier lorsqu'un jeune homme s'est levé et
s'est adressé à moi d'une voix forte ; "Général! Déposez votre épée, car l'Ange du Seigneur
est juste derrière vous. Posez votre épée Général. Venez vous reposer du champ de bataille.
Le jeune prophète qui a prononcé ces paroles prophétiques ne m'avait jamais vu
auparavant.

Quant à l'ange dont parlait le jeune prophète, il m'a suivi depuis chez moi. Je l'ai vu se
déplacer dans ma maison et notre chien de compagnie a couru dans la maison, a sauté en
l'air et a aboyé de façon ludique. Plusieurs personnes en ont été témoins. L'ange regardait
par-dessus mes épaules pendant que je préparais mes bagages pour le Canada, mais
chaque fois que je regardais autour de moi, il bougeait et je pouvais à peine le voir, mais je
le sentais à divers endroits de la maison. Parfois, il me suivait même dehors jusqu'à la corde
à linge. Il était extrêmement grand et avait l'air brun foncé avec des ailes positionnées vers
le bas sur le côté. Il m'a escorté jusqu'au Canada et retour.

Quelques semaines après mon retour à la maison, il est parti et il m'a manqué. La petite
chienne courait souvent dans toute la maison en regardant vers le haut jusqu'à ce qu'elle
s'arrête.

Avant le départ de l'ange, le benjamin de la maisonnée à l'époque, un enfant de neuf ans


aux dons spirituels, est venu me voir à plusieurs reprises pour me dire qu'il y avait un ange
dans notre maison, ainsi qu'un démon à la salle de bain la fenêtre. Je lui ai expliqué le travail
des anges et lui ai dit que nous sommes protégés par eux en tout temps. Louer Jésus!

76
Chapitre 13 :

Structure satanique organisée contre nous


« Et le Seigneur Dieu dit à la femme : « Qu'est-ce que tu as fait ? La femme dit : « Le
serpent m'a trompée et j'ai mangé. Alors le Seigneur Dieu dit au serpent : « Parce que
tu as fait cela, tu es maudit plus que tout le bétail et plus que toute bête des champs ;
tu marcheras sur le ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie. Et
je mettrai inimitié entre toi et la femme et entre ta postérité et sa postérité ; Il
t'écrasera la tête, et tu t'écraseras le talon..." (Genèse 3: 13-15 NKJV).

Tout ce qui va mal ou tragique dans la vie n'est pas le résultat de pouvoirs sataniques,
cependant, nous vivons dans un monde déchu qui est également contrôlé par Satan, qui
engage constamment ses démons pour combattre et détruire le peuple de Dieu. Je nous
mets en garde, en tant que Corps du Christ, et en particulier des incroyants, du grand
danger de consulter des sorciers et des sorcières, car cela sera finalement tragique pour
vous et pour vos
générations.
,

Le livre d'Ephésiens fait référence aux royaumes célestes, et je vous recommande de lire
ce livre souvent. Dieu enverra toujours ses anges pour protéger ceux de ses enfants qui
sont familiers avec les champs de bataille et les confrontations avec Satan et ses démons.
Les croyants sont constamment harcelés, entravés et combattus par le diable et ses
démons, et doivent donc être prêts à combattre en esprit à tout moment.

Nous devons comprendre que les mauvais esprits se battent constamment pour des
territoires, tout comme les chefs de gangs se battent pour la possession de territoires
terrestres. Ce qui devrait encourager les croyants, c'est la vérité du Psaume 91, qui révèle
la protection divine promise par les anges. Ayant une telle protection, il y aura toujours
une victoire pour le peuple de Dieu. S'il vous plaît, en lisant, acceptez cette grande
promesse.

Permettez-moi d'exprimer explicitement qu'il faut de l'esprit pour combattre l'esprit, et


donc nous devons engager des armes spirituelles dans nos batailles contre les forces du
mal. C'est pourquoi il est si important d'être rempli du Saint-Esprit. Nous sommes de chair
et de sang qui combattons en esprit contre les entités spirituelles. C'est un grand mystère.
Satan est depuis le début et le sera à la fin des temps, lorsque la grande confrontation entre
le bien et le mal se produira, avec Dieu Tout-Puissant triomphant. Il effacera le mal,
incinérera cette terre contaminée par le feu et en établira une nouvelle pour son peuple.
Préparons-nous à cette fin en mettant nos âmes en ordre, en prévision de cette issue
certaine.

Profil de Satan - Le Diable :

77
Satan est très brillant. Ne le sous-estimez pas ! Il pense et planifie des plans d'actions qui
tromperont les gens sans même qu'ils prennent conscience de ses plans brillamment
planifiés.

« Ainsi fut précipité le grand dragon, ce serpent d'autrefois, appelé le diable et Satan,
qui séduit le monde entier ; Il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités
avec lui…” (Apoc. 12:9 NKJV).

Satan a une connaissance sophistiquée des Écritures


Alors le diable le fit entrer dans la ville sainte, le plaça sur le pinacle du temple et lui
dit : « Si tu es le Fils de Dieu, jette-toi en bas. Car il est écrit : Il chargera ses anges sur
toi, et dans leurs mains ils te porteront, de peur que tu ne heurtes ton pied contre une
pierre… » (Matthieu 4 : 5-6 LSG).

Satan dégage une profonde arrogance :


(Remarquez les déclarations utilisant ("I")
Car tu as dit dans ton coeur :
« Je monterai au ciel, j'élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu ; Je m'assiérai
aussi sur la montagne de la congrégation….. Je monterai au-dessus des hauteurs des
nuées, je serai comme le Très-Haut…”
(Esaïe 14 : 13-14 LSG).

Satan est trompeur


Il complote toujours contre les croyants pour les vaincre. « Soyez sobres, soyez
vigilants ; car ton adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui
il dévorera. Résistez-lui, fermes dans la foi…. »
(1 Pierre 5: 8-9 LSG).

Paul indique que la demeure du monde des esprits est dans les royaumes célestes, et que
la sphère d'influence dans laquelle ils sont actifs s'étend jusqu'à la terre. Parce que la
victoire sur le mal n'est pas encore complète, nous sommes encouragés à nous couvrir de
la pleine Armure de Dieu.

Principautés :
Ce n'est pas une aura ou une atmosphère ; il fait référence aux esprits méchants de Satan
qui résident dans les royaumes célestes. Ce sont les principaux dirigeants du plus haut rang
et ordre dans le royaume de Satan.

“……Selon les œuvres de sa puissance puissante qu'il a exercées en Christ lorsqu'il l'a
ressuscité des morts, et l'a fait asseoir à sa droite dans les lieux célestes, bien au-dessus
de toutes les principautés et puissance et puissance et domination, et tout nom qui est
nommé, non seulement dans cet âge, mais aussi dans celui qui est à venir. Et Il (Dieu)
a mis toutes choses sous ses pieds (de Jésus), et l'a donné pour chef de toutes choses à
l'Église…. »
(Éphésiens 1:19-22 LSG).

78
Pouvoirs:
Les pouvoirs signifient les esprits qui tirent leur autorité de leurs dirigeants et qui
exécutent la volonté de Satan, leur principal dirigeant. Les dirigeants des ténèbres de ce
monde sont les dirigeants du monde des esprits.

« Car par lui sont créés toutes les choses qui sont dans le ciel et qui sont sur la terre,
visibles et invisibles, qu'il s'agisse de trônes ou de dominations ou de principautés ou
de puissances. Toutes choses ont été créées par Lui et pour Lui. Et il est avant toutes
choses, et en lui tout consiste… » (Colossiens 1 : 16-17).

La méchanceté spirituelle :
Ce sont les forces spirituelles du mal dans les royaumes célestes contre lesquelles le peuple
de Dieu se bat continuellement.

« Car nous ne luttons pas contre la chair et le sang, mais contre les principautés, contre
les puissances, contre les dirigeants des ténèbres de cet âge, contre les armées
spirituelles de la méchanceté dans les lieux célestes… »
(Éphésiens 6:12 LSG).

Nous sommes encouragés à nous maintenir spirituellement en forme avec des prières,
alors que Satan et ses démons se battent avec des mensonges, attaquant nos esprits, nos
cœurs (le siège de nos émotions), notre estime de soi et notre foi.

79
Chapitre 14 :

Caractéristiques et activités des démons


De nombreuses preuves documentées d'activités démoniaques sont vues dans les
évangiles. Il y a l'attaque vicieuse du démon chez un garçon qui a essayé de le tuer en le
faisant tenter de se suicider en le jetant dans le feu et l'eau, comme le rapporte l'Évangile
de Marc.

« Esprit sourd et muet, dit-il, je t'ordonne de sortir de lui et de ne plus jamais entrer
en lui. L'esprit hurla, le convulsa violemment et sortit. Le garçon ressemblait tellement
à un cadavre que beaucoup ont dit : « Il est mort », mais Jésus l'a pris par la main et
l'a relevé sur ses pieds, et il s'est levé… (Marc 9 : 25-27 NIV).

Quand Jésus a vu qu'une foule accourait vers la scène, il a réprimandé le mauvais esprit.

Les démons ne sont pas omniprésents :


Ils ne peuvent être qu'à un seul endroit à la fois. Si nous lisons l'histoire des deux hommes
de Gergesen qui étaient possédés, quand Jésus chassa les démons, ils entrèrent dans les
cochons.

« Quand Il (Jésus) était venu de l'autre côté, dans le pays des Gergesenes, il l'a
rencontré, deux hommes possédés de démons sortant du tombeau, extrêmement
féroces, de sorte que personne ne pouvait passer par là ; Et soudain, ils crièrent, disant
: « Qu'avons-nous à faire avec Toi, Jésus, Toi Fils de Dieu ? Êtes-vous venu ici pour nous
tourmenter avant l'heure ? Maintenant à bonne distance d'eux, il y avait un troupeau
de nombreux porcs en train de se nourrir. Alors les démons le supplièrent en disant : «
Si tu nous chasses, permets-nous d'aller dans le troupeau de porcs. Et Il leur dit : 'Allez.'
Alors, quand ils furent sortis, ils entrèrent dans le troupeau de porcs. Et soudain, tout
le troupeau de porcs a couru violemment dans l'endroit escarpé dans la mer, et a péri
dans l'eau… » (Matt.8 : 28-32 NKJV).

Ceci pour attester du fait que les esprits démoniaques étaient localisés.

Les démons ne sont pas omniscients mais très intelligents :


Ils étaient conscients de l'identité de Jésus et étaient également très conscients de ce qui
leur arriverait à la fin.

« Or, il y avait un homme dans leur synagogue où Jésus enseignait, qui était possédé
d'un esprit impur. Et il s'écria en disant : « Laissons-nous tranquilles ! Qu'avons-nous
à faire avec toi, Jésus de Nazareth ? Fait
Vous venez nous détruire ? Je sais qui tu es le Saint de Dieu !' Mais Jésus l'a réprimandé
en lui disant : « Tais-toi et sors de lui ! Et quand l'esprit impur l'eut convulsé et cria
d'une voix forte, il sortit de lui..." (Marc 1 : 23-24 NKJV).

80
Les démons ne sont pas omnipotents, mais ils sont puissants :
L'homme possédé des Gadaréniens pouvait briser les chaînes et les chaînes et personne ne
pouvait le lier à cause de sa force inhabituelle.

« Puis ils arrivèrent de l'autre côté de la mer, au pays des Gadaréniens. Et quand il fut
sorti de la barque, aussitôt, il le rencontra hors des tombeaux, un homme avec un
esprit impur, qui avait sa demeure parmi les tombeaux ; Et personne ne pouvait le lier,
pas même avec des chaînes, car il avait souvent été lié avec des fers et des chaînes. Et
les chaînes avaient été déchirées par lui, et les chaînes brisées en morceaux ; personne
non plus ne pouvait l'apprivoiser. Et toujours, nuit et jour, il était dans les montagnes,
et dans les tombeaux, criant et se coupant avec des pierres…. » (Marc 5: 1-5 NKJV).

« Car nous ne luttons pas contre la chair et le sang, mais contre les principautés, contre
les puissances, contre les dirigeants des ténèbres de ce monde, contre la méchanceté
spirituelle dans les hauts lieux… » (Éphésiens 6:12 LSG).

Je me souviens très bien quand, alors que j'étais une jeune fille de moins de douze ans, ma
sœur et moi sommes partis beaucoup trop tôt le matin, parce que la lune brillait si fort que
nous avons pensé qu'il était temps d'aller à l'école. Nous devions généralement quitter la
maison avant cinq heures, afin de prendre le seul bus qui passait devant notre école. Nous
pensions que nous étions en retard pour le bus, mais plus tard, on nous a dit qu'il était
environ quatre heures du matin.

Alors que nous arrivions à un très vieux pont, nous avons entendu le cliquetis d'une
énorme chaîne sortant du lit de la rivière. Nous avons couru vers un énorme pommier rose
et nous nous sommes cachés entre les racines saillantes. À notre grand choc et
stupéfaction, une énorme bête avec de grands yeux rouges ressemblant à un taureau géant
est sortie du lit de la rivière. Nous avons été encore plus surpris quand, avec les chaînes
toujours bruyantes, un boucher que nous savions être un citoyen respectable vivant au
bord de la rivière, est sorti de l'ombre et l'a rencontré. La bête se tenait sur ses pattes
arrière face au monsieur, qui la nourrissait avec quelque chose d'un grand sac en papier.
La bête l'a mangé avec d'horribles bruits de déglutition, puis il a commencé à diminuer de
taille. Avec les lourdes chaînes autour de son cou encore tremblantes, il disparut sous le
pont.

Blottis les uns contre les autres, nous avons continué à nous cacher et n'osions pas bouger
à cause de la peur intense que nous éprouvions. Peu de temps après, nous avons vu une
dame du village très digne descendre la route vers le pont. Nous l'avons reconnue alors
nous nous sommes précipités hors de notre cachette entre les racines des arbres. Elle a été
choquée et a semblé inquiète de nous voir tous les deux et a dit dans un chuchotement fort:
"Que diable faites-vous, vous deux petites filles ici en ce moment?" Nous lui avons expliqué
que nous avions mal calculé l'heure à cause de la luminosité de la lune et que nous étions
sortis trop tôt. Elle a poursuivi: "Avez-vous vu le veau rouler sortir de l'eau?" Nous avons
dit : « Oui madame » et avons continué le voyage avec elle, car nous étions heureux de la
compagnie des adultes.

81
De nombreuses années plus tard, je parlais avec un ancien du village et il m'a fait un rapport
sur ce même pont. Il a dit que le pont n'a été construit qu'à minuit par une certaine
confrérie, et qu'il a été terminé en un temps très court de trois nuits. Il a en outre déclaré
que le monsieur qui a nourri le démon appartenait à cette confrérie.

Il a continué son histoire et j'ai écouté attentivement. Il m'a dit qu'après les trois nuits
d'achèvement du pont, une jeune femme le traversait en talons hauts. Elle a entendu le bus
arriver au coin de la rue et a essayé de sortir du pont assez étroit, mais ses talons se sont
coincés. Le bus a tourné au coin de la rue, l'a renversée et l'a renversée. Il a dit que sa tête
était écrasée dans un état méconnaissable et qu'il se souvenait du sang coulant rapidement
dans l'eau ci-dessous, ainsi que le long des couches d'acier du pont. Il a attribué cela au
paiement du sang du côté obscur. J'ai écouté en silence. Il m'en a parlé beaucoup plus sur
le village et les villageois, et m'a fait jurer de garder le secret, car ces personnes qui
appartenaient à la confrérie avaient des enfants opérant dans les hauts lieux et les
positions d'autorité dans notre pays.

AVERTISSEMENT:
Les personnes qui présentent des signes de troubles mentaux doivent être emmenées chez
le médecin pour une aide médicale terrestre !

Les démons infligent des maladies aux personnes :


Je suis convaincu que de nombreux cas de maladies mentales sont liés à des activités
démoniaques. Il y a environ quatre ans, je me suis rendu dans un bureau de poste de la ville
pour expédier mes courriers. Il y avait un homme malade mental qui, d'après l'apparence
de l'endroit où il était assis, avait fait de cet endroit sa maison. Il y avait des morceaux de
carton qui ressemblaient à son lit, et environ trois gros paquets avec des vêtements sales
qui dépassaient. Dès qu'il m'a vu descendre de mon véhicule, il s'est avancé presque
jusqu'à l'entrée du bâtiment et a commencé à se comporter de manière incontrôlable. Il
m'a crié : « Pourquoi es-tu ici, hein ? (dialecte jamaïcain) Pourquoi es-tu ici ? Nous ne vous
avons pas dérangé ! Pourquoi vous et les membres de votre Église êtes-vous venus nous
brûler ? » Je l'ai rapidement dépassé et suis entré dans le bâtiment. D'autres sont entrés
après moi et certains sont allés avant moi, mais il n'a pas été dérangé par eux.

Quand je suis sorti du bâtiment, il a continué à me maudire d'être venu avec mes nombreux
« gens de l'Église pour les brûler ». Je ne lui ai jamais dit un mot alors que je montais
précipitamment dans mon véhicule. J'étais déterminé que s'il s'approchait trop près et
m'attaquait, je devrais le repousser avec le Sang de Jésus-Christ de Nazareth, l'épée de
l'Esprit qui est la Parole de Dieu, et le laisser là. Je n'ai jamais pensé un seul instant que
j'avais besoin d'aide d'un pied de mes chaussures à talons hauts ou de la poignée du
parapluie sur la banquette arrière de mon véhicule. Alors que la sagesse prenait le dessus,
le Saint-Esprit m'a commandé de m'éloigner de lui rapidement. À une vitesse record, je suis
parti par l'entrée et non par la sortie, où il s'était positionné.

Cet homme handicapé mental ne m'avait jamais vu auparavant, mais il m'a reproché d'être
venu avec les membres de mon Église pour les « brûler ». Comment savait-il que j'étais une

82
femme de l'Église ? Pourquoi pensait-il que je venais les brûler ? J'étais seul et il était seul.
Pourquoi s'est-il appelé « eux » ?

À une autre occasion, à mes débuts, je me suis rendu à un arrêt de bus pour attendre un
bus de l'après-midi. Là se tenait une femme portant un bandeau décoré de plusieurs
couleurs. Elle avait plusieurs crayons enfoncés dans différentes parties de son turban, et je
pouvais sentir son odeur corporelle de différentes odeurs offensantes, qui se fondaient en
une puissante fumée dérangeante qui était si forte qu'elle était presque sur le point de
perturber ma respiration.

Dès que je suis arrivé, elle a commencé à frissonner et à serrer ses épaules. D'une voix
grossière qui n'était pas féminine, elle m'a crié dessus en me disant avec colère que je la
"brûlais". Elle m'a regardé sauvagement comme si elle voulait attaquer, mais j'ai tenu bon
et je l'ai regardée droit dans les yeux. Je n'avais pas peur d'une telle force démoniaque. J'ai
gardé le silence mais j'ai envoyé le Sang de Jésus-Christ de Nazareth à travers mes regards.
Finalement, elle est partie et s'est rendue à un autre arrêt de bus, me murmurant des
jurons.

Le retard du bus m'a permis de la suivre des yeux. Elle regardait en arrière à intervalles
réguliers et je pouvais l'entendre m'insulter pour avoir essayé de la "brûler vive". Peu de
temps après, un bus est arrivé et je n'y suis pas monté. Tant mieux pour moi, elle monta
précipitamment dans ce même bus, comme pour s'éloigner de moi. Dieu était tellement de
mon côté que peu de temps après, un autre bus est arrivé et j'y suis monté.

Je dois avertir que mon opinion n'est pas un diagnostic, et par conséquent, toutes les
personnes souffrant de troubles mentaux doivent être emmenées immédiatement
pour une aide médicale.
Les démons peuvent influencer l'esprit des croyants :
L'esprit d'Ève a été influencé par Satan et elle a été trompée en pervertissant ce que Dieu
lui avait ordonné de ne pas faire. Sa désobéissance l'a amenée à pécher contre Dieu, et cela
a entraîné la chute de l'homme. Satan trompe les croyants en utilisant les outils de la luxure
et des mauvais désirs de la chair. La recherche de tels désirs par l'homme nous entraîne
dans des filets de perversion sexuelle et d'activités en dehors du mariage. Certains ont
contracté et sont morts d'infections sexuellement transmissibles telles que le VIH/SIDA, à
la suite de ces péchés.

Il y a de nombreuses années, un croyant et moi étions engagés dans une conversation très
profonde sur notre allégeance à la Croix de Jésus-Christ. Il m'a dit qu'en tant que belle mère
chrétienne divorcée, le Seigneur ne m'en voudrait pas si je trouvais secrètement un amant
et m'engageais dans des activités sexuelles. Il a poursuivi en expliquant qu'il connaissait
des personnes comme moi qui se sont retrouvées avec la maladie d'Alzheimer, en raison
de périodes prolongées de manque dans ce domaine. Il a vu le choc sur mon visage et a mis
fin à la conversation prématurément.

83
Cette conversation m'a fait réfléchir profondément sur mon âme, remerciant Dieu pour ses
soins et ses tendres miséricordes envers moi et les autres comme moi, qui ont confié notre
vie à notre Père céleste. J'ai encore pensé à mon ami, espérant qu'un après-midi j'aurais
l'occasion de l'emmener prendre le thé pour lui présenter les écritures qui parlent de la
convoitise de la chair, de l'immoralité sexuelle et de ses conséquences. Puis-je également
avertir nos jeunes femmes de ne pas engager trop profondément les hommes sur ce sujet,
mais de les référer à un pasteur masculin (ou frère dans le Seigneur) qui est plus capable
de traiter le sujet ?

J'ai participé à de nombreux services d'évangélisation où de nombreux jeunes se sont


rendus à l'autel, mais lorsqu'on leur a demandé de s'engager à accepter Jésus-Christ
comme leur Sauveur, ils se tenaient là et regardaient au loin. Certains éclatent même en
sanglots et pleurent amèrement. Il s'agit généralement d'une manipulation d'activités
démoniaques qui aveuglent leurs yeux et les empêchent de reconnaître que leurs âmes
sont plus importantes que la source qui les lie au péché, et les mettent en danger de
commettre leurs âmes pour une éternité perdue. Ici, je fais référence aux incroyants, mais
comprenons-nous que les croyants peuvent aussi être entraînés par des forces
démoniaques même pendant leur dévotion au Christ ? C'est pourquoi la Parole de Dieu
nous dit d'amener nos pensées à l'obéissance au Christ.

« Abattre les imaginations, et toute chose élevée qui s'élève contre la connaissance de
Dieu, et amener en captivité toute pensée à l'obéissance de Christ… » (2 Cor. 10 : 5
LSG).

Les démons sont spécifiquement destinés à tromper les personnes :


De nombreux couples sont séparés aujourd'hui à cause d'activités démoniaques. J'ai
rencontré une sorcière il y a plusieurs années et avant qu'elle ne se présente, le Saint-Esprit
l'a présentée et m'a encore permis de me couvrir du Sang de Jésus-Christ. Elle était
charmante et avait l'air tout à fait normale comme n'importe quelle sœur de l'Église
ordinaire, avec un beau chapeau pointé vers le côté gauche de son visage. Elle n'avait pas
peur de me parler de son métier et de la façon dont elle aidait les personnes en difficulté.
J'ai légèrement détourné la tête et j'ai continué à me couvrir du Sang de Jésus-Christ, alors
qu'elle m'engageait dans une conversation. Bien sûr, elle savait qui j'étais et elle m'appelait
« Sœur en Christ ». C'était incroyable de voir comment le Saint-Esprit est intervenu dès le
moment où nous avons établi un contact visuel, m'a dit qui elle était et m'a préparé pour
ce qui allait arriver.

Elle parlait, j'écoutais, le Saint-Esprit interprétait et des anges en mission montaient la


garde. Je me souviens très bien de ce qu'elle m'a dit. Elle a parlé des nombreuses mères qui
ont pris des photos de jeunes hommes et femmes dans son camp, demandant que leurs fils
et filles soient « attachés » à la personne qu'ils avaient choisie comme partenaire approprié
pour leurs enfants. Ils avaient besoin d'eux pour être "liés" ensemble pour la vie, pour ne
jamais se séparer même s'il n'y a pas d'amour entre eux. La majorité des photos étaient des
jeunes professionnels issus de structures familiales décentes et équilibrées. On m'a dit
qu'habituellement, les jeunes dont les mères recherchent des alliances de sorcellerie pour

84
les lier à des personnes spécifiques du sexe opposé, diffèrent par leur caractère, leur
structure familiale, leurs capacités éducatives et leur persuasion spirituelle.

Elle a expliqué que mener à bien cet aspect de son travail la mettait mal à l'aise, car certains
« attachés » finissaient par se retrouver avec l'homme ou la femme abandonner leurs
merveilleuses familles pour les « attrapeurs » et leurs familles. Elle a en outre expliqué
qu'habituellement, ces alliances deviennent abusives, les coups et la violence verbale
devenant de plus en plus excessifs. L'homme ou la femme ne peut pas quitter l'autre
partenaire, et même s'il y a une séparation, le nœud de l'alliance démoniaque se resserre
et ils finiront par se réunir à nouveau, le cycle se répétant. Elle a en outre déclaré que dans
certains cas, ces alliances finissaient par se terminer par un meurtre et un suicide. Je n'ai
jamais répondu mais l'ai regardée attentivement, envoyant le feu de Dieu dans son camp à
travers mes regards.

Dans une histoire vraie, on m'a parlé d'un merveilleux jeune homme qui a obtenu un très
bon poste dans une grande banque. Il a rencontré une jeune fille par l'intermédiaire d'un
ami, et après le premier rendez-vous, elle lui a apporté une boisson aux carottes, lui
racontant comment elle était allée au marché chercher les légumes frais pour lui faire cette
boisson. Elle avait aussi une bouteille pour elle-même. Il a bu ce poison et peu de temps
après, il a commencé à lui rendre visite chaque soir après le travail. Elle vivait dans une
communauté instable, mais il ne se souciait pas des aboiements des coups de feu car il
devait la voir avant de rentrer chez lui chaque jour.

Elle avait abandonné l'école, fumé de l'herbe et pendant la majeure partie de la journée, et
s'était assise sans rien faire avec ses amis sur la place de sa communauté.

Il lui a pris une partie substantielle de son salaire, même si sa famille l'a supplié de ne pas
aller dans cette partie de la ville et de ne pas la voir. Un jour, lors de sa visite habituelle,
elle lui a dit qu'il ne devrait pas revenir, car son « homme » serait libéré de prison le
lendemain, et qu'il les tuerait tous les deux s'il les voyait ensemble. Le jeune homme a dû
rester à l'écart par peur pour sa vie, mais s'est inquiété après elle. Il l'a encouragée à le
rencontrer dans un endroit secret, cependant, il n'y a pas d'endroits secrets dans ces zones
désolées. Quand il ne pouvait pas la voir ou être avec elle, il est entré dans une profonde
dépression et s'est détérioré mentalement. Lorsque la réalité est venue à la maison qu'il ne
la reverrait plus ou ne l'aurait plus jamais pour lui-même, il s'est enfermé dans sa chambre
et a refusé d'aller travailler. Un matin, sa mère a poussé sa porte, seulement pour découvrir
qu'il s'était pendu.

Un jour, une jeune fille est venue vers moi en pleurant. Elle m'a dit que sa mère l'avait
emmenée chez un sorcier pour qu'il la « répare » afin de l'aider à réussir ses examens. Elle
était, et est toujours une fille brillante, donc ce n'était pas nécessaire. Elle m'a dit à quel
point elle se sentait humiliée lorsqu'elle a dû se déshabiller pour un « bain » de l'affreux
vieil homme. Elle a expliqué à quel point elle se sentait engourdie alors que ses mains
coulaient délibérément lentement et tremblaient sur ses seins et d'autres zones privées.
Une chose qu'elle ne pouvait pas oublier, c'était les nombreuses photographies de jeunes
et de vieux qui étaient collées aux murs sales de son trou crasseux qu'il appelait sa

85
"chambre". Il y avait des photos de couples dans leurs tenues de mariage avec leurs photos
déchirées au milieu, et des écrits placés entre eux.

J'ai fait une prière de guerre sur elle, brisant de si terribles malédictions, je l'ai conseillée
au mieux et je l'ai encouragée à renoncer et à se repentir du lien avec la sorcellerie, en
détruisant les onguents que le sorcier lui avait donnés pour se baigner, et je lui ai appliqué
sous-vêtements. Je lui ai montré des écritures relatives à la sorcellerie et à la fin de ceux
qui pratiquent un tel métier maléfique. Je l'ai encouragée à trouver une église remplie de
l'esprit pour y assister.

Une autre mère est venue me voir et s'est plainte d'un autre sorcier qui lui a dit qu'il
pouvait aider sa jeune fille qui souffrait de malheurs au début de sa vie professionnelle,
mais qu'il devait placer son fluide corporel dans son corps par contact sexuel. Cette mère
a eu la sagesse de s'éloigner rapidement avec sa belle fille, prétendant qu'elle cherchait de
l'argent pour le payer.

Dans une conversation un après-midi, un frère proche m'a parlé d'un merveilleux jeune
homme qui a exécuté des commandes pour tremper une grande ceinture dans de la
saumure et se donner plusieurs coups durs dans le dos, alors qu'il chantait des vers de
sorcellerie. Le jeune homme devait effectuer ce rituel plusieurs fois par semaine. Il était de
teint clair, donc les marques sur son dos auraient été terribles et douloureuses. Bien pour
lui! La personne qui se cachait et le regardait expliqua comment il gémissait, grimaçait et
se plaignait amèrement, alors qu'il se frappait dans le dos. Je suis sûr que ce sorcier lui
donnait une leçon, qui était de travailler dur pour ce dont il avait besoin dans la vie et de
ne pas aspirer aux biens de ce monde, pour rien en retour.

Une autre jeune femme a expliqué comment elle a rendu visite à une sorcière avec une
amie. La sorcière s'est intéressée à elle et l'a interrogée sur sa relation. L'erreur qu'elle a
commise a été d'avoir révélé ses affaires personnelles à ce malfaiteur. Elle a raconté à cette
méchante femme comment son fiancé s'éloignait lentement d'elle, ce qui la rendait triste
et misérable. Cette méchante Jézabel lui a dit de ne pas s'inquiéter car elle l'aiderait. La
sorcière lui a demandé d'arracher la semelle de sa chaussure droite et de la lui donner.
Bien qu'elle portait une nouvelle paire de chaussures plates, elle suivit à contrecœur son
ordre. La jeune femme a ajouté que la sorcière avait écrit le nom du jeune homme sur ce
qui a été identifié plus tard comme du papier parchemin, l'avait collé sur la semelle de sa
chaussure, puis l'avait remis à l'intérieur de la chaussure. Elle lui a dit de porter les
chaussures aussi souvent qu'elle le pouvait, mais cela ne s'est pas terminé là. On lui a dit
de mélanger une partie de son sang menstruel avec la nourriture du jeune homme et de lui
en donner pendant au moins trois jours. Elle paya l'argent qu'on lui demandait et découvrit
que dès qu'elle quittait le camp de la sorcière, elle vomissait, en pensant simplement à ce
qu'on venait de lui dire de faire.

Elle est entrée dans un magasin, a acheté une paire de pantoufles et a jeté la belle paire de
chaussures qu'elle portait dans un canal. La relation a été rompue, mais elle était heureuse
que cela se soit passé ainsi. Elle m'a dit qu'elle ne verrait jamais la face de Dieu, si elle avait
fait ça au fils de quelqu'un.

86
Les histoires continuent…..
Travaillant et vivant dans une grande maison, l'un des travailleurs masculins qui était
toujours autour de moi pour des raisons inconnues, s'est rendu compte que je ne partais
pas pour le week-end. Il « pêchait » toujours autour de mon lieu de vie après le travail, et
même si je ne l'ai jamais jugé, je ne l'ai jamais fait se sentir le bienvenu, parce que le Saint-
Esprit m'a dit qu'il préparait quelque chose de maladroit.

Tôt un dimanche après-midi, je me suis assis sur mon petit porche pour lire, quand je l'ai
vu marcher à la hâte au coin de la cour. Il avait un sac à la main avec les bords d'assiettes
blanches légèrement découverts et dépassant sur les côtés. Il m'a donné le sac et m'a dit
que son père, qui était cuisinier, avait appris que je ne rentrais pas à la maison pour le
week-end, alors il m'a envoyé à dîner. Je lui ai dit merci gracieusement, suis entré avec le
sac et lui ai demandé d'attendre les assiettes.

Je n'ai jamais vu une si belle assiette de nourriture de toutes mes journées! Je lui ai tendu
les assiettes et lui ai dit poliment que je devais manger pour ne pas le divertir. Il prit
joyeusement les assiettes et disparut dans l'allée. Le Saint-Esprit a immédiatement pris le
relais et m'a dit d'attendre environ quinze minutes, après quoi je devais jeter la nourriture.
J'ai suivi ses instructions et j'étais sur le point de jeter le dîner dans la poubelle, quand j'ai
remarqué que deux chiens errants étaient derrière ma fenêtre. J'ai jeté la nourriture dans
un coin pour eux, et ils l'ont mangée à la hâte.

Le lendemain matin, j'ai été appelé à l'arrière de ma chaumière car les corps de deux chiens
gisaient là. Je suis allé voir, et à ma grande surprise, c'étaient les mêmes toutous que j'avais
nourris au dîner. Leurs ventres gonflés brillaient au soleil du matin. Je suis retourné à ma
chaumière et j'ai pleuré. Bientôt, le jeune homme est passé devant le bureau et je l'ai bien
accueilli. Plus tard dans la soirée, il est passé et m'a dit d'un ton très grossier qu'il savait
que je n'avais pas mangé son dîner. Il maudit quelques jurons sur la façon dont son père
m'a préparé le dîner et je ne l'ai pas mangé. Comment le savait-il ?

Peuple de Dieu, veuillez avertir vos enfants du mal horrible qui les attend dans le monde.
Priez, oignez-les et couvrez-les, et dès qu'ils entrent dans l'âge adulte, s'il vous plaît,
encouragez-les à continuer cette couverture. Avertissez-les de ne pas s'attarder dans les
maisons des incroyants qui incluent des parents non sauvés. Encouragez-les à chercher à
être remplis du Saint-Esprit. Expliquez-leur qu'il faut de l'esprit pour combattre l'esprit et
s'ils ne sont pas remplis du don du Saint-Esprit, ils doivent chercher de toute urgence à
mettre leur vie en ordre spirituel. Faites-leur savoir que pour vaincre l'ennemi, ils doivent
utiliser les armes de l'esprit, car seules les armes spirituelles sont efficaces contre les
esprits. Les armes spirituelles démolissent les forteresses car elles sont « Puissantes par
Dieu ».

«
?

87
Chapitre 15 :

Détecter les forces démoniaques autour de nous


« Soyez sobres, soyez vigilants ; car ton adversaire, le diable, rôde comme un lion
rugissant, cherchant qui il dévorera… » (1 Pierre 5: 8 LSG).

Nous devrions savoir quand la présence du mal est présente. Chaque fois que des forces
démoniaques sont présentes quelque part, l'Esprit du Seigneur élève généralement un
étendard avec notre esprit. Le radar de l'Esprit étant très pointu, détectera le premier signe
de perturbation. Différentes personnes auront des avertissements et des expériences
différents à ce sujet.

Je me souviens clairement que lorsque je suis allé travailler de l'autre côté de l'île, on m'a
donné une chambre dans une très vieille grande maison comme lieu d'habitation. J'étais
seul dans cette immense place avec les meubles disposés comme s'ils étaient occupés par
quelqu'un. Il y avait deux petits lits de chaque côté de la pièce, et comme j'étais trop fatigué
pour les rassembler, j'ai empilé mes vêtements sur l'un et préparé l'autre pour dormir. Je
n'ai jamais rien changé dans cette pièce. J'ai fait une courte prière, je me suis effondré dans
les draps et je me suis endormi. Je dois dire que même si l'atmosphère à l'extérieur était
chaude, il y avait un air froid et moite à l'intérieur, et mon corps était léger. Peu de temps
après, j'ai senti des mains me retirer le drap et je me suis réveillé mais je suis resté
immobile. Le drap a été tiré de mon cou proprement et lentement vers la direction de mes
pieds, sur le sol. J'ai senti ce qui semblait être des décharges électriques traverser mon
corps et ma chair a commencé à vibrer en ondulations. J'ai bondi sur mes pieds et j'ai
supplié le Sang de Jésus-Christ de Nazareth à tout ce qui venait pour son espace que
j'occupais apparemment.

Je n'ai rien dit à personne, et même si j'ai été assez surpris, je n'ai jamais eu peur. Je savais
que j'étais en contact étroit avec quelque chose qui n'était pas de chair et de sang. C'était
un esprit démoniaque. D'après mes expériences, le royaume des esprits est très réel et les
démons peuvent imiter les morts.

Il y a des personnes qui travaillent avec des esprits appelés médiums, et leur travail est de
consulter les morts au nom des vivants. Je n'oublierai jamais une émission de télévision
qui présentait des médiums que les détectives consultaient afin d'aider à résoudre des
crimes difficiles. Une médium s'est présentée comme une fille du côté obscur qui travaillait
avec des pouvoirs vaudous. Elle a regardé le rôle et a bien joué le rôle. Il y en avait une
autre, qui expliqua qu'elle travaillait avec des esprits de lumière et ne pouvait donc pas se
mélanger avec des personnes du côté obscur.

Malheureusement, on m'a parlé de gens de Dieu, même de pasteurs prospères, qui


recherchent des personnes se livrant à la sorcellerie afin d'obtenir toute l'aide dont elles
pourraient avoir besoin dans leurs ministères. Pour certains, cela est dû à leur quête pour
attirer de grandes foules et, dans certains cas, pour établir des méga églises. Ces personnes

88
deviennent généralement riches en peu de temps et finissent par graver leurs noms dans
les livres d'histoire religieuse de la terre, pas du ciel.

L'un des membres de ma famille qui a beaucoup voyagé m'a parlé d'un magnat des affaires
magnifique et «puissant» qui s'est déclaré être une sorcière. Un jour, cette personne s'est
assise à une table où un membre de ma famille était également invité. Elle était très
charmante, la richesse dégoulinant de son être. Il y avait une grande télévision dans le coin
du beau restaurant, et elle leva rapidement les yeux quand elle entendit le nom d'un
prédicateur très réussi qu'elle connaissait très bien, faisant la publicité de sa méga-église.
Il a l'une des plus grandes organisations ecclésiastiques du monde, avec des conférences à
guichets fermés dans des stades pleins. Il a également construit d'immenses centres
commerciaux dans plusieurs villes, son jet est construit sur mesure et il possède une
variété de véhicules à moteur haut de gamme. Chaque livre qu'il a écrit est devenu un best-
seller mondial, même si leur contenu est jugé léger et médiocre, car ils n'ont pas réussi à
s'adresser à l'esprit humain. La sorcière prétendait très bien connaître ce dirigeant de
l'Église, car il était l'un de ses clients. Elle a également appelé les noms d'autres ministres
et hommes politiques, principalement des Premiers ministres de pays en développement
en particulier, qu'elle avait rencontrés dans son cercle de sorcellerie. Certains de ces
dirigeants politiques sont bien connus.

Les propos de cette femme ont tellement dérangé le membre de ma famille qu'elle a refusé
de se nourrir à cette table. Elle s'est excusée, s'est dirigée vers la salle de bain, s'est appuyée
contre le mur, a pris de grandes inspirations, s'est dirigée vers sa voiture et elle est partie,
affamée. En tant que croyante, elle avait trop honte pour participer à une telle communion.

Avant que certaines personnes n'acceptent Jésus-Christ comme leur Seigneur et Sauveur,
elles visitaient les camps de sorcières et de sorciers, et dans certains cas, même après être
devenues enfants de Dieu, elles visitaient malheureusement encore ces camps. Une sœur
en Christ m'a dit que bien qu'elle ne visite pas ces endroits, elle ne voit rien de mal à leur
envoyer un vêtement ou une photo d'elle ou de ses enfants. Ceci, pour elle, est acceptable
aux yeux de Dieu, tant qu'elle ne fait de mal à personne. Elle a également affirmé qu'elle ne
faisait que se protéger ! Si vous l'avez fait, le Saint-Esprit crie : « Honte à vous ! Il doit y
avoir un repentir urgent et le renvoi de tels esprits autour de vous et de vos enfants. Vous
devez brûler tout ce qui vous a été donné et demander pardon à Dieu Tout-Puissant, car
c'est un péché horrible.

Il y a l'histoire d'un roi qui est tombé de la présence de Dieu et est allé consulter une
sorcière. L'histoire est la suivante :

« ……… Alors Saül rassembla Israël, et ils campèrent à Guilboa. Quand Saül vit l'armée
des Philistins, il eut peur et son cœur trembla beaucoup. Et quand Saul a interrogé le
Seigneur, le Seigneur ne lui a pas répondu, ni par des rêves ni…. par les prophètes.
Alors Saül dit à ses serviteurs : 'Trouvez-moi une femme qui soit médium afin que
j'aille la voir et que je l'interroge.' Et le serviteur lui dit : « En fait, il y a une femme qui
est médium à Endor. Alors Saül se déguisa et mit d'autres vêtements, et il partit, et
deux hommes avec lui ; et ils arrivèrent à la femme de nuit. Et il a dit, 'S'il vous plaît,

89
dirigez une séance pour moi, et amenez-moi celui que je vous nommerai.' Alors la
femme lui dit : « Regarde, tu sais ce que Saul a fait, comment il a retranché les médiums
et les spirites du pays. Pourquoi alors tendez-vous un piège à ma vie pour me faire
mourir ? Et Saül lui jura par l'Éternel, en disant: 'L'Éternel est vivant, aucun châtiment
ne t'arrivera pour cette chose.' Alors la femme dit : « Qui dois-je t'élever ? Et il a dit :
'Amenez-moi Samuel.' Quand la femme a vu Samuel, elle a crié d'une voix forte. Et la
femme parla à Saül, disant : « Pourquoi m'as-tu trompé ? Car tu es Saul ! Et le roi lui
dit : « N'aie pas peur. Qu'as-tu vu?' Et la femme dit à Saül : « J'ai vu un esprit monter
de la terre. Alors il lui dit : « Quelle est sa forme ? Et elle a dit : 'Un vieil homme arrive,
et il est couvert d'un manteau.' Et Saül s'aperçut que c'était Samuel, et il se baissa le
visage contre terre et se prosterna. Samuel dit à Saül : « Pourquoi m'as-tu dérangé en
m'élevant ? Et Saül répondit : Je suis profondément affligé ; car les Philistins me font
la guerre, et Dieu s'est éloigné de moi et ne me répond plus, ni par des prophètes ni
par des songes. C'est pourquoi je t'ai appelé pour que tu me révèles ce que je dois faire.
Alors Samuel dit : 'Alors pourquoi me demandes-tu ? Le Seigneur s'est éloigné de vous
et est devenu votre ennemi Car le Seigneur a arraché le royaume de votre
main………..de plus, le Seigneur livrera aussi Israël avec vous entre les mains des
Philistins. Et demain, toi et tes fils serez avec moi" 'Alors pourquoi me demandez-vous?
Le Seigneur s'est éloigné de vous et est devenu votre ennemi Car le Seigneur a arraché
le royaume de votre main………..de plus, le Seigneur livrera aussi Israël avec vous entre
les mains des Philistins. Et demain, toi et tes fils serez avec moi" 'Alors pourquoi me
demandez-vous? Le Seigneur s'est éloigné de vous et est devenu votre ennemi Car le
Seigneur a arraché le royaume de votre main………..de plus, le Seigneur livrera aussi
Israël avec vous entre les mains des Philistins. Et demain, toi et tes fils serez avec moi"
(1 Samuel 28 : 4-19 LSG).

Preuves de la mission de Jésus auprès des possédés du démon :


Lorsqu'Il arriva de l'autre côté de la région des Gadaréniens, deux hommes possédés
de démons venant des tombeaux le rencontrèrent. Ils étaient si violents que personne
ne pouvait passer par là. « Que nous veux-tu, Fils du Dieu Très-Haut ? Êtes-vous venu
ici pour nous tourmenter avant l'heure fixée ?

A quelque distance d'eux, un grand troupeau de porcs se nourrissait. Les esprits


impurs supplièrent Jésus : « Si tu nous chasses, envoie-nous dans le troupeau de porcs.
Il leur a dit : 'Allez !' Alors ils sortirent et entrèrent dans les cochons, et tout le troupeau
se précipita le long de la rive escarpée dans le lac et mourut dans l'eau. Ceux qui
gardaient les cochons se sont enfuis, sont allés en ville et ont rapporté tout cela, y
compris ce qui est arrivé aux hommes possédés.
(Résumé de Matthieu 8:28-33, Luc 8:26-39, Marc 5:1-20).
Jésus guérit un garçon possédé par un démon :

Lorsqu'ils arrivèrent à la foule, un homme s'approcha de Jésus et s'agenouilla devant


lui. « Seigneur, aie pitié de mon fils », a-t-il dit. «Il a des convulsions et souffre
énormément. Il tombe souvent dans le feu ou dans l'eau. Je l'ai amené à tes disciples,

90
mais ils n'ont pas pu le guérir' Jésus a répondu…… « Amenez-moi le garçon ici. » Jésus
a réprimandé le démon et il est sorti du garçon et il a été guéri à partir de ce moment.
(Résumé de Matt. 17:14-18, Luc 9:37-43.)

J'ai parlé avec un merveilleux jeune homme une nuit, qui m'a dit qu'il avait une bague d'un
sorcier, qui le protégeait pendant ses escapades de drogue dans les rues. Quand il a donné
son cœur au Seigneur, il a ramené la bague à son propriétaire. Le sorcier était très en colère,
le menaça et lui dit de le déposer dans un verre de rhum sur son autel. Il m'a en outre parlé
des nombreux événements démoniaques inexpliqués dans sa vie après cela, et a dû
demander l'aide d'un pasteur et de guerriers de prière pour intercéder pour lui. Croyant
et embrassant ces prières, les événements pervers ont lentement disparu au cours des
mois suivants. Il me raconta aussi une vision dans laquelle un ange marchait à la surface
de la mer et lui tendait la main. Il savait du plus profond de son cœur que le sorcier lui avait
jeté des malédictions pour s'être retiré de son emprise méchante, et plus important encore,

Si vous avez déjà pratiqué ou été impliqué dans une quelconque forme de
sorcellerie/sorcellerie, veuillez demander pardon, renoncer aux démons qui y sont
associés et avertir les autres des dangers. Jetez ou brûlez tous les fétiches et charmes qui
vous sont donnés, et demandez à un intercesseur de toujours vous soutenir dans la
prière.

91
Chapitre 16 :
Foi - Guide du voyage
« Or la foi est la substance des choses qu'on espère, l'évidence des choses qu'on ne voit
pas » (Heb.11:1 LSG).

« Par la foi, nous comprenons que les mondes ont été encadrés par la Parole de Dieu,
de sorte que les choses qui sont vues n'ont pas été faites de choses qui sont visibles…. »
(Hébreux 11 : 3 LSG). Veuillez continuer à lire Hébreux 11….

Qu'est-ce que la Foi ?


La foi est assurée que le caractère de Dieu démontre qui il est, et que ce qu'il promet se
réalisera sûrement. La foi, c'est croire les promesses de Dieu et savoir sans aucun doute
qu'il est fidèle à tenir ses promesses.

Dieu a appelé l'univers à sortir du chaos et des ténèbres et a déclaré qu'il en était ainsi, et
il en est ainsi. C'est Sa Parole qui a créé l'univers entier. La foi, c'est avoir une relation avec
Dieu et savoir que chaque jour, de nouvelles miséricordes et du courage s'étendent à nous,
ses enfants.

La foi de Noé lui a permis de construire une arche sur l'ordre de Dieu.

Permettez-moi d'essayer d'expliquer la foi de mon propre point de vue chrétien faible,
mortel, mais solide. La foi n'est pas une pensée qui doit être maintenue dans une
concentration de type yoga, que si nous la rassemblons sur une période de temps, nous
pouvons commander la richesse, le contentement, la santé et le bonheur.

La foi ne sacrifie pas les membres de notre famille, y compris les enfants, au diable pour les
détruire, ni ne s'attache à un culte satanique afin de devenir riche et célèbre. Absolument
pas! Je ne peux que nous présenter le Temple de la renommée de Faith, où les attitudes et
les attributs de la foi sont résolus. Sur cette grande porte de la Foi avec sa flèche géante
pointant vers la destination de la pleine confiance en Dieu, sont gravés les mots : Hébreux
Chapitre Onze.

Voici un mot d'avertissement : Faith est une course des plus brillantes à courir, mais nous
devons suivre des instructions si nous voulons terminer avec succès. Nous devons être
prêts à faire ce qui suit : Persévérer et endurer les épreuves et les épreuves afin de recevoir
de grands prix.

J'ai eu l'occasion de regarder les derniers Jeux Olympiques et d'observer la montée massive
des muscles de ces grands athlètes, hommes et femmes. Tout le monde avait des muscles
énormes et il était parfois difficile de distinguer un homme d'une femme. Je me suis
demandé dans mon propre esprit non sportif et à la recherche de confort, pourquoi diable
une personne choisirait-elle d'endurer ce niveau d'entraînement, de pomper, de pousser
et de punir son corps à ce point, afin de concourir ?

92
Après avoir été amoureusement réprimandé par mon fils, le raisonnement m'est venu
immédiatement, car il m'a fait penser que les athlètes doivent subir un entraînement
rigoureux afin de garder leur corps en parfaite forme, le but de gagner étant le prix ultime.
Leurs yeux, leurs esprits et leurs rêves sont tournés vers les médailles et les prix qui les
attendent, en particulier ceux de valeur monétaire. Même lorsque l'acide lactique
s'accumule dans les articulations et qu'une douleur horrible s'installe, l'athlète engagera
son esprit et continuera à concourir pour le prix. Ils ne ralentissent pas leur rythme ou ne
se laissent pas distraire jusqu'à ce qu'ils aient franchi la ligne d'arrivée, où beaucoup ont
été vus s'effondrer sur les pistes.

Quand je pense à la foi, je pense aux prix qui attendent ceux d'entre nous qui persévérons
pour le Seigneur. Dans le domaine spirituel, nos muscles sont encore plus gros que ceux
des athlètes, alors ne perdez pas courage. Gardez la foi vivante même dans les moments
sombres où vous buvez les coupes amères de la vie. Nos personnages seront mis à
l'épreuve du temps, et lorsque les grands fondements de la foi seront posés et construits
en de solides forteresses, nous franchirons la ligne d'arrivée, après avoir surmonté toutes
sortes d'adversités. C'est à ce moment-là que le doute est réduit à la soumission avec notre
nouvelle compréhension et notre choix résolu de suivre la Croix, en restant dans son
ombre, alors que nous courons vers le Ciel.

Nous devons suivre l'exemple du Seigneur Jésus-Christ, qui a subi une exécution des plus
horribles alors qu'il a enduré la croix et franchi la ligne d'arrivée, après avoir remporté la
médaille d'or pour la rédemption de l'homme. Il a remporté l'épreuve de force finale avec
Satan et est maintenant à la droite de Dieu le Père, faisant des intercessions pour nous
(Héb. 12:2-3). Cette foi est dure, folle et résolue, qui nous permet de croire Dieu à tout
moment, même face à de grandes épreuves et épreuves. Cette foi permettra à nos yeux de
se fixer concrètement sur Jésus-Christ, l'Auteur et le Finisseur de notre foi.

De nombreux héros de la foi ne lâchent jamais leur emprise sur Dieu, même lorsqu'ils font
face à la mort. Ils ont choisi de mourir d'une mort horrible plutôt que d'abandonner leur
foi en Dieu Tout-Puissant (Hébreux 11 : 38).

Ne vous laissez pas distraire par les événements de la vie qui sont conçus pour nous faire
dévier du cours. Dans le monde d'aujourd'hui, ne ralentissons pas notre rythme dans la foi
jusqu'à ce que nous ayons atteint la ligne finale de la victoire dans l'arène céleste, où notre
Père céleste nous accueillera dans le repos pour toute l'éternité. Avec ce majestueux bâton
en main, nous monterons sur ce podium céleste pour recevoir nos trophées en ce grand
jour. Amen!

Regardons quelques instructions de coaching de la foi :


Tout d'abord, le livre des Hébreux nous commande de nous débarrasser de tous les poids
de ce monde qui chercheront à nous entraver :

"C'est pourquoi, voyant que nous aussi nous sommes entourés d'une si grande nuée de
témoins, laissons de côté tout poids et tout péché qui nous assaillent si facilement, et
courons avec patience la course qui nous est proposée..." (Héb.12:1 LSG).

93
Nous sommes encouragés à renforcer les muscles de notre foi et à continuer à entraîner
notre esprit et nos attitudes :

«
.

La foi nous commande de courir comme un athlète qui sait qu'il ne peut pas perdre cette
course en particulier. Jésus est le point focal de la course. Examinez les grandes souffrances
qu'il a endurées sur la Croix, afin de nous laisser des exemples éternels. Il savait que verser
Son Sang attirerait l'humanité à Lui à toutes les époques, et placerait ce grand acte de foi
dans des revues historiques et des documentaires de recherche. Quel bel exemple Jésus
nous a-t-il donné ?

« Regardant vers Jésus, l'auteur et le finisseur de notre foi ; qui, pour la joie qui lui était
offerte, a enduré la Croix, méprisant la honte, et s'est assis à la droite du trône de Dieu.
Car considérez celui qui a enduré une telle contradiction de pécheurs contre lui-même,
de peur que vous ne soyez fatigués et faibles dans vos esprits... » (Hébreux 12 : 2-3
LSG).

Le profil de foi des croyants :


• La foi est ferme, marchant dans l'assurance et sachant que ce que nous ne
pouvons pas voir à nos yeux nus est sûr, tant que nous avons confiance en
Dieu. (Ésaïe 7 :9, Héb 2 : 4) ;
• La foi tire la Main de Dieu et apporte la guérison. (Mat.
9:22, Matt. 15:28, Marc 5:34);
• La foi amène l'obéissance. (Rom. 1:5) ;
• La foi apporte et soutient la vie. (Rom. 1:17, 2 Cor. 5:17) ;
• La foi établit la justice dans nos cœurs. (Rom. 4:13) ;
• La foi est un bouclier en temps d'assauts démoniaques. (Éph. 6:16) ; • La
foi donne l'assurance de ce que nous espérons. (Hébreux 11 : 1) ;
• La foi nous permet de plaire à Dieu (Hébreux 11 :6).

La vraie foi s'accroche fermement dans des circonstances mettant la vie en danger, sachant
sans l'ombre d'un doute que Dieu est là pour nous. La vraie foi, c'est de savoir de tout notre
cœur et de tout notre esprit que ce que nous demandons au nom de Jésus-Christ, nous le
recevrons si Dieu le juge bon pour nous.

Permettez-moi de m'arrêter pour dire que jusqu'à ce jour de notre Seigneur et Sauveur
Jésus-Christ, de nombreuses personnes dans le Corps du Christ n'ont pas encore saisi le
sens et la pratique de la foi, et ont permis à des personnes en dehors d'une relation
d'alliance avec le Christ de saisir cette vérité. , et le sécuriser en toute sécurité dans leur
propre vie. Quelle tristesse!

La foi en sa gloire, c'est être certain de ce que nous espérons, même si nous ne pouvons ni
voir ni expliquer comment cela se produira. C'est tout en langage profane !

94
La foi, c'est s'accrocher fermement et croire sans l'ombre d'un doute à quelque chose que
nous ne pouvons pas prouver par des moyens scientifiques ou naturels. La foi est la
sécurité et la confiance dans le plan que Dieu a pour notre vie, « ce que nous espérons »
pour l'avenir. La foi, c'est être déterminé que tout ce que Dieu nous a promis, Il
l'accomplira, même si dans le domaine naturel, nos expériences sont tout à fait opposées.

Le plus grand acte de foi sera toujours ce grand acte d'accepter Jésus-Christ comme
Seigneur et Sauveur de nos vies, même si nous ne l'avons pas vu sous une forme physique.
Un autre grand acte de foi est de prendre le baptême d'eau comme symbole spirituel de
l'acceptation de Jésus-Christ comme notre Seigneur et Sauveur.

Je m'empresse de dire que la foi est la clé de la porte de la Grâce, et une fois que nous y
serons entrés, l'éternité sera placée dans nos cœurs. Cet acte nous permettra de vivre une
vie agréable à Dieu, alors que nous nous dirigeons vers un nouveau type d'aube dans nos
vies personnelles.

« Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés par la foi ; et cela pas de vous-mêmes ;
c'est le don de Dieu : pas des œuvres, de peur que personne ne se glorifie… » (Eph.2 :
8-9 LSG).

Jetons un autre regard sur des exemples de foi dans la Bible :


• Abel offrit le meilleur de son troupeau en sacrifice à Dieu (Genèse 4: 1-6).
• Par la foi, Abraham s'est levé comme un fou lorsque Dieu l'a appelé, a quitté sa
maison et sa terre qui étaient un mode de vie sûr, pour se rendre dans un nouvel
endroit qu'il ne connaissait pas. Il croyait que ce que Dieu avait dit qu'Il lui
donnerait se réaliserait sûrement. Dieu lui a promis que ses descendants
seraient innombrables, comme les sables du rivage de la mer et comme les
étoiles du ciel. Sarah, sa femme, qui, selon les normes scientifiques, ne pouvait
pas concevoir et avoir d'enfants, était convaincue que si Dieu le disait, il en serait
ainsi. Elle serait celle qui commencerait les générations que Dieu leur a
promises (Gen. 12 : 1-9, 17 : 1-8).
• Par la foi, Enoch marchait avec Dieu et menait une vie qui lui plaisait (Genèse
5:21-26).
• Par la foi, Noé n'a jamais douté des instructions de Dieu sur la construction de
l'arche qui sauverait sa famille et un ensemble de chaque animal et créature sur
la surface de la terre, car Dieu lui a dit qu'il détruirait le monde par l'eau (Gen.
6) .
• Par la foi, Isaac a béni ses enfants Jacob et Esaü (Gen. 27 : 140). Jacob à son tour
bénit ses petits-fils, les fils de Joseph, Éphraïm et Manassé (Gen. 48 :1-22).
• Par la foi, Moïse a renoncé au palais du roi, a renoncé au titre de petit-fils et de
prince, a conduit son peuple - les Hébreux - hors d'Egypte, et a commencé le
mouvement historique et la célébration de la Pâque comme le Seigneur l'avait
instruit, (Exode 1- 5, 19-34).

95
• Par la foi, les Israélites ont pris le contrôle du pays de Canaan, qui a été promis
à Abraham et à ses descendants. C'était

fait à travers les grands mouvements de Gédéon, Barak, Samson et Jephté, qui
étaient les héros de cet événement, (Juges Chapitres 4-16).
• Par la foi, Samuel a conduit les Israélites en tant que prophète et juge (1 Samuel
chapitres 1-25).
• Par la foi, David affronta le géant Goliath contre tout découragement et le tua,
permettant ainsi la conquête des Cananéens par les Israélites (1 Samuel 17).
• Par la foi, Rahab a caché deux espions israélites et les a aidés à s'échapper de
Jéricho, afin qu'ils puissent faire rapport à leur commandant (Josué 2: 3-6 et 6:
21-25).

La liste continue tout au long des évangiles du Nouveau Testament………

Marie, Mère de Jésus, l'héroïne de la foi :


• Nous lisons souvent l'histoire de Marie, la Mère de Jésus, comment ses
expériences en tant que jeune fille sont devenues d'énormes missiles de foi
depuis le début de sa sainte visite par l'Ange Gabriel, jusqu'à son agonie
d'assister à l'exécution de son fils Jésus sur un Croix en bois cruelle entre deux
voleurs. Cela a continué avec l'exaltation de sa résurrection et son ascension
vers son Père céleste.

• Marie était une vraie femme dans la chair terrestre, avec des maux de tête, des
chagrins d'amour, des envies de grossesse et les douleurs de la maternité, bien
que cela soit difficile à croire. La Bible ne l'a pas décrite comme ayant des
confidents avec qui elle pourrait partager son expérience céleste, en dehors de
la « cousine Elizabeth », la mère de Jean-Baptiste.

• Au fait, permettez-moi de m'arrêter ici pour faire une observation : la cousine


Elizabeth et Mary avaient une relation très étroite. Les deux avaient des petits
garçons enveloppés de mystère et tous deux ont été exécutés. Oh Seigneur!

Retour au profil de Marie :


Elle est venue à nous dans un mystère total. Aucune histoire dans la Bible n'a été écrite sur
sa maternité, son attitude d'épouse envers Joseph, sa préférence pour l'un de ses enfants
par rapport à un autre, bien que sa préoccupation pour Jésus ait été clairement montrée,
car elle ne le comprenait pas. Il n'y a aucune trace dans la Bible de son veuvage et de la
façon dont elle a vécu sa vie après avoir été témoin de l'exécution de son fils Jésus-Christ.
Rien n'a été écrit sur sa propre mort. Aucune fouille archéologique n'a mis au jour une
pierre tombale ou un squelette. Quelle personne mystérieuse elle était ?

Une chose que nous savons à propos de Marie, c'est qu'elle croyait absolument en Dieu et
qu'elle était une femme d'une grande foi. N'oublions pas qu'elle n'avait aucune éducation
formelle, car seuls les garçons de son époque étaient scolarisés dans les Écritures. La foi de

96
Marie est restée résolue lorsque l'ange Gabriel est apparu à Joseph et lui a parlé. Elle a cru
et accepté avec une grande foi, le mystère qu'elle était enceinte par le Saint-Esprit. Il n'a
même pas été documenté si elle était au courant des prophéties d'Isaïe concernant le
Messie à venir, mais elle s'est présentée comme ce sacrifice vivant. Après la grande visite
de l'Ange Gabriel, qui lui a raconté sa mission, Marie a écouté et cru par la foi et a fait
confiance à chaque mot qui lui a été dit.

L'ange lui a dit ces faits étonnants sur son bébé :

« Il sera grand. Il sera appelé le Fils du Très-Haut. Le Seigneur Dieu lui donnera le
trône de son père David. Il régnera éternellement sur la maison de Jacob ; De son
royaume il n'y aura pas de fin… » (Luc 1 : 32-33 LSG).

Après toutes ces paroles « difficiles à digérer », Marie a oublié qu'elle était « surprise » lors
de la visite de l'ange et a pris la parole, cherchant des éclaircissements. Sans nier ni
protester, elle a demandé : « Comment cela se passera-t-il, vu que je suis vierge et que je
n'ai jamais connu d'homme ?

L'ange a expliqué : « Le Saint-Esprit viendra sur vous, et la puissance du Très-Haut


vous couvrira de son ombre ; c'est pourquoi aussi ce Saint qui doit naître sera appelé
Fils de Dieu… » (Luc 1:35 NKJV).

Après tout cela, la réponse de Marie fut courte, simple et pleine d'une foi inébranlable : Elle
dit :

« Voici la servante du Seigneur ; Qu'il m'arrive, selon ta parole… » (Luc 1 : 38 LSG).

C'est à ce moment que l'ange la quitta, après avoir témoigné et s'être assuré d'une telle foi.

C'est la foi dans l'émerveillement impressionnant. Juste avant ce point, l'ange lui a
également dit que sa cousine stérile, Elizabeth, était enceinte et qu'elle était dans son
deuxième trimestre (sixième mois). L'ange a également préparé Joseph pour cet
événement miraculeux, qui a annoncé le Messie, Jésus-Christ de Nazareth sur terre - Dieu
avec l'homme.

La foi de Marie a augmenté à la dimension où elle a également cru que l'ange du Seigneur
avait préparé Joseph pour tout cela. Surtout, elle croyait que l'enfant dans son ventre était
Jésus-Christ, le Messie.

Lorsqu'ils ont été avertis de fuir en Égypte avec le bébé, sa foi est restée ferme et elle l'a
fait sans poser de questions. Comme tout être mortel, même si elle est devenue quelque
peu inquiète dans l'esprit alors qu'elle traitait le message qu'elle serait la mère du Messie,
elle n'a jamais permis à sa flamme de la foi de vaciller contre un vent de mystère aussi fort.
La foi de Marie n'a jamais faibli.

Aujourd'hui, partout dans le monde, Marie est respectée et dans certains cas, elle est
adorée pour sa foi. Jésus a grandi à partir du très petit fœtus dans son ventre, pour devenir

97
guérisseur, restaurateur, enseignant et prophète parmi de nombreux titres. Le plus
étonnant de tous, c'est qu'Il est le Messie du monde, portant les péchés de l'humanité à la
Croix. Il est aussi le Seigneur ressuscité en gloire et en majesté, qui se présentera un jour à
ses fidèles croyants lors de sa seconde venue. Il viendra avec les nuées et tout œil le verra,
même ceux qui l'ont transpercé ; et tous les peuples de la terre pleureront à cause de lui
(Apoc. 1:7).

Il apparaîtra sur cette terre en puissance et en gloire avec des cheveux qui représentent la
sagesse, des yeux flamboyants symbolisant le jugement de tout mal, et une ceinture dorée
qui l'exalte en tant que Souverain Sacrificateur. Ses pieds seront comme du bronze brillant
dans une fournaise, et sa voix comme celle du rugissement de nombreuses eaux
tumultueuses. Sa main droite tiendra sept étoiles et son visage brillera comme le soleil
dans toute sa gloire (Apocalypse 1:9-16). Les paroles du jugement seront représentées
comme une épée dans sa bouche (Ésaïe 49 :2, Hébreux 4 :12).

Aucun coup de pinceau de peintres ou de tableaux de renommée mondiale ne pourra


jamais démontrer une telle majesté.

Ainsi soit-il!
Malgré tout, viens Seigneur Jésus, viens ! Je peux difficilement attendre. Malgré tout, viens
Seigneur Jésus ! Amen.

La foi d'aujourd'hui :
En tant que croyants, nous avons besoin de cette foi non adaptée que ma mère appelait « la
foi brute ».

C'est la foi qui a poussé une mère des temps modernes à attendre dans une cour d'école
jusqu'à la tombée de la nuit, cachée dans l'ombre, regardant les joueurs de volley-ball, y
compris son fils, quitter le terrain. Quand ils furent partis, elle monta l'escalier semi-éclairé
jusqu'au bloc des études avancées, (sixième forme ou pré-université) choisit une chaise,
s'assit silencieusement sur cette chaise et inclina son cœur devant son Créateur. Elle a sorti
sa bouteille d'huile d'onction et, après avoir surveillé la zone, a oint une chaise, a incliné la
tête sur le bureau de cette chaise et a prié pour que son fils soit guidé et entré dans ce
domaine d'apprentissage avancé. Elle descendit lentement l'escalier, se retourna pour
regarder en arrière vers la salle de classe sombre, reposa sa valise et commença à attendre
le mouvement de Dieu pour répondre à sa prière.

Cette prière a été exaucée. C'est arrivé ! Son fils a déclaré qu'au départ, ils n'avaient pas
appelé son nom pour entrer dans le domaine de l'enseignement supérieur, et son cœur a
paniqué. Au moment où il était sur le point de sortir de la pièce, l'administrateur est venu
et a appelé son nom.

Maman lui rappela qu'elle l'avait inscrit sur ce registre des maîtres un an auparavant.
Comme notre Dieu est merveilleux !

98
C'est la foi qui a permis à une mère moderne de sélectionner des pierres brutes, de casser
une brindille et de construire une croix grossière à partir de cette brindille. Elle l'a érigé
entre les pierres de sa cheminée, a placé une photographie de son fils sur cette croix, et
avec une lettre à son Père céleste, elle a fait connaître ses demandes pour son enfant. Ces
demandes sont arrivées une à une dans la plénitude du temps.

C'est la foi qui a conduit une mère chrétienne célibataire des temps modernes à se lever
pendant la nuit la plus sombre, puis à marcher en esprit sur le campus d'une université de
son choix, et y a oint une chaise pour son fils. C'est arrivé !

C'était la foi lorsqu'un père des temps modernes appelait ses enfants et déclarait sur eux à
quelle profession ils étaient appelés. En tant qu'agriculteur, il s'était proposé d'élever six
vaches pour leur éducation, appelant chaque vache du nom de l'enfant à qui elle était
attribuée. Ses paroles prophétiques sont arrivées sur ses enfants. Alors que chacun d'entre
eux entrait à l'université, il vendit la vache respective pour commencer leurs études
universitaires. Chaque enfant entrait dans la profession qu'il avait déclarée au cours de sa
vie dans la plénitude du temps. Dieu répondit à cette voix de fermier depuis la souche
d'arbre de son champ où il s'arrêtait pour se mettre à l'ombre du « soleil bouillant », et où
il avait fait son autel de prière.

C'était la foi quand un père moderne, par compassion, a pris une jeune fille avec une petite
grossesse presque au point de se suicider, pour devenir sa femme. Il l'a emmenée chez sa
mère, a engendré ce fœtus, et quand le bébé est né, il a épousé sa mère, ne l'ayant pas
touchée sexuellement pendant la grossesse. Dès que la jeune épouse a pu retourner à
l'école, il a demandé à ses parents de garder sa petite fille afin que sa jeune épouse puisse
poursuivre ses études. Elle a choisi le domaine des soins infirmiers où elle a excellé en tant
que sage-femme. Il s'est occupé d'eux tous les deux, regardant ce petit fœtus devenir une
jeune femme brillante, qui est devenue médecin. Il était là quand elle a obtenu son diplôme.
Il ouvrit les bras pour la recevoir lorsqu'elle s'enfuit de son groupe de finissants, ayant
réalisé l'accomplissement de son rêve et le rôle important qu'il jouait. Il embrassa ses
cheveux alors qu'elle murmurait à ses oreilles : « Merci papa ! Merci beaucoup."

C'était la foi lorsqu'un père des temps modernes a emmené son fils déficient intellectuel
avec lui dans son garage, lui a enseigné le métier de mécanicien automobile et a ensuite été
témoin de files de véhicules à moteur attendant que ce même fils lui rende ses services. La
précision de son fils dans le diagnostic et la résolution des problèmes de véhicules est
devenue un phénomène de bouche à oreille. C'est arrivé. La longue liste est longue…….

Personne qui fait confiance à Dieu dans la plus grande des chances ne perdra jamais.
Jusqu'au moment où nos bannières flottent dans un nouveau vent de changement de la
Ville Sainte, la Nouvelle Jérusalem, nous devons continuer dans la foi si nous sommes
déterminés à gagner. Puis-je demander gentiment : « Où sur une échelle de 1 à 10 est votre
foi ? »

« Mais sans la foi, il est impossible de lui plaire : car celui qui vient à Dieu doit croire
qu'il existe et qu'il récompense ceux qui le recherchent diligemment... »

99
(Hébreux 11 : 6).

100
Chapitre 17 :

Plus de visites - Rêves et visions


« Et il arrivera dans les derniers jours, dit Dieu, que je répandrai mon esprit sur toute
chair ; tes fils et tes filles prophétiseront, tes jeunes gens auront des visions…… Et sur
mes serviteurs et sur mes servantes, je répandrai mon esprit en ces jours… » (Actes
2:17-21 NKJV).

De nombreuses personnes qui viennent à mes séances de conseil parlent de leurs rêves et
de la façon dont ces rêves se réalisent parfois en peu de temps. Je suis toujours heureux
d'entendre parler de tels événements, en particulier parmi la « génération actuelle ». Je les
dirige généralement vers le livre de Joël et le chapitre 2 des Actes, en expliquant que les
dons de l'esprit sont transmis à chaque nouvelle génération en ce moment, que je crois
fermement de tout mon être, être les derniers jours.

Laissez-moi vous avertir par expérience que certaines visions doivent être gardées dans le
cœur. Vous devez attendre avant de courir pour parler de vos rêves/visions à quelqu'un.
Demandez et attendez le Saint-Esprit pour les instructions de synchronisation. Si les
rêves/visions deviennent troublants, vous pouvez vous confier à un croyant de confiance
et sans jugement, qui priera avec vous. Vous pouvez également demander au Saint-Esprit
de révéler la signification des rêves//visions.

Il y a la vérité historique sur celui qui a parlé de son rêve sans réfléchir ni s'entraîner. Il
s'appelait Joseph et c'était un rêveur. Bien que basé sur les écritures qu'il rencontre comme
un enfant gâté avec un sens de l'ego gonflé et de l'importance personnelle, Dieu était avec
lui et l'a utilisé pour accomplir un acte générationnel puissant qui a changé le cours de
l'histoire dans sa famille. Il était le favori évident de son père, ce qui rendait ses frères très
jaloux :

« Or Israël aimait Joseph plus que tous ses enfants, parce qu'il était le fils de sa
vieillesse. Aussi il lui fit une tunique de plusieurs couleurs. Mais quand ses frères virent
que leur père l'aimait plus que tous ses frères, ils le détestèrent et ne purent lui parler
paisiblement. À présent
Joseph avait fait un rêve et il l'avait raconté à ses frères ; et ils
le détestait encore plus. Alors il leur dit : " S'il vous plaît, écoutez ce rêve que j'ai fait :

Nous étions là à lier les gerbes dans le champ. Alors voici, ma gerbe se leva et se tint
aussi debout; et en effet tes gerbes se tenaient tout autour et se prosternaient devant
ma gerbe. Et ses frères lui dirent : « Veux-tu vraiment régner sur nous ? Ou bien vous
dominerez-vous sur nous ? Alors ils le haïssaient encore plus pour ses rêves et pour ses
paroles. Alors il rêva encore un autre rêve et il le raconta à ses frères, et dit : 'Regardez,
j'ai rêvé un autre rêve ; Et cette fois, le soleil, la lune et les onze étoiles se sont
prosternés devant moi.

101
Alors il le raconta à son père et à ses frères ; Et son père le réprimanda et lui dit : « Ta
mère, moi et tes frères viendraient-ils vraiment se prosterner jusqu'à terre devant toi
? (Genèse 37 : 3-10 NKJV).

Encore une fois, il y a des rêves et des visions que nous ne devons pas partager. Les rêves
se sont réalisés lorsque Joseph a été vendu en esclavage, amené en Égypte par les
Ismaélites et a vécu dans la maison de son maître. Il a été menti par la femme de son maître
et a été envoyé en prison où il a rencontré d'autres rêveurs. C'est en prison qu'il s'est rendu
compte qu'il était non seulement un rêveur, mais aussi un interprète de rêves.

Pharaon a eu un rêve et a appris que Joseph était un interprète de rêves, alors il l'a envoyé
chercher. Sûrement, il était capable d'interpréter le rêve grâce à la sagesse que Dieu lui
avait donnée. Il expliqua au roi que son rêve représentait des temps d'abondance et des
temps de famine. Les interprétations de Joseph ont fait mouche en termes de précision,
alors que le rêve du roi et son rêve (de Joseph) sont devenus des réalités.

Joseph est devenu gouverneur d'Égypte et était en charge de toute la province.


Des temps d'abondance sont venus en Égypte, car l'Égypte (comme la plupart du Moyen-
Orient) est composée de vastes déserts, cependant, elle a eu la chance d'avoir le Nil, qui a
déposé de grands volumes de limon, transformant ses rives en sol fertile. L'Egypte est
devenue un grenier pour les pays voisins qui souffraient d'une grave famine.

Si nous lisons plus loin, nous réaliserons que le rêve de Pharaon a révélé que
L'Egypte souffrirait aussi de la famine à cause de sept années de mauvaises récoltes.

Grâce à la sagesse de l'interprétation des rêves de Joseph, même Israël a pu survivre à


l'horrible famine. Cela s'est produit lorsque les frères de Joseph sont allés en Égypte pour
acheter du grain.

Ils ne l'ont pas reconnu car son nom a été changé et il a été considéré comme un Égyptien.
On lui a même donné une épouse égyptienne avec qui il a eu deux fils. Joseph avait atteint
un grand pouvoir, et après avoir été esclave et prisonnier pendant environ treize à
quatorze ans, il est certainement passé de l'amertume à ce que ses frères lui ont fait. Il
pouvait voir la Main de Dieu sur sa vie, qui éclipsait la cruauté de ses frères envers lui.

Ses frères durent faire deux voyages en Égypte pour acheter du grain, et lors du deuxième
voyage, Joseph se fit connaître d'eux, et le rêve des gerbes, plus le soleil, la lune et les étoiles
se prosternant devant lui, devint réalité lorsqu'il envoya pour son père. Nous ne devons
jamais sous-estimer les rêves et les visions. Notez que j'ai mentionné les rêves et les visions
et non les cauchemars, qui surviennent après avoir mangé tard, ou les situations post-
traumatiques qui peuvent se manifester pendant le sommeil.

Je dois à nouveau répéter la vision significative que j'ai eue, lorsque d'énormes anges avec
des ailes dressées dans le dos sont venus me chercher et m'ont emmené bien au-dessus de
la terre. J'ai baissé les yeux et j'ai vu de nombreuses races de personnes différentes, et à
l'époque je n'ai jamais su que ces habitants de la terre existaient. Je les ai vus me regarder

102
et j'ai commencé à m'occuper d'eux, alors que j'étais transformé en adulte, prêchant d'une
voix puissante qui résonnait dans les vents. Les gens ont été condamnés et j'en ai vu
beaucoup baisser la tête alors que je priais pour eux. Certains ont donné leur cœur au
Seigneur et sont parvenus à connaître Jésus-Christ comme Sauveur, tandis que d'autres ont
ignoré le message et mangeaient et buvaient. De nombreuses années plus tard, à
Singapour, alors que je m'occupais de soixante-dix-huit nations à la fois, la vision est venue
et s'est tenue devant moi. Eh bien, après toutes ces années, c'est arrivé !

Vision du ciel :
J'ai eu une vision très effrayante où trois militaires supérieurs avec des chemises pleines
de papiers volants sont venus et m'ont dit que le roi m'avait envoyé chercher, et que c'était
eux qui avaient été chargés de m'accompagner dans le voyage. Ils ouvrirent les dossiers et
lisèrent brièvement comme pour se rassurer qu'ils avaient la bonne personne. J'ai vu le
véhicule dans lequel je voyageais. C'était un bateau en forme de losange avec un des soldats
debout à l'intérieur. J'ai été escorté jusqu'au bateau et on m'a donné un siège. Les deux
autres militaires sont venus et se sont assis de chaque côté de moi, et dès que nous nous
sommes assis, le bateau a commencé à filer à travers les nuages. C'était étrange, mais le
bateau passait par des frontières différentes, et à chaque point mes papiers étaient
contrôlés par les gardes-frontières, qui écrivaient sur les couvertures avant de les rendre.
J'ai essayé de lire ce qui était écrit,

Après ce qui nous a semblé très long, nous avons finalement atteint une grande ville et
avons été autorisés à entrer. Le bateau a glissé sur le trottoir et j'ai été immédiatement
emmené par les généraux et amené à cet endroit génial et génial. En entrant, j'ai été
présenté à des anges qui sont venus à notre rencontre, et mes dossiers ont été remis à un
particulier. C'est l'ange qui m'a recueilli, qui a fait quelques pas avec moi et m'a dit que le
Roi m'avait envoyé chercher, pour me donner des instructions à ramener sur terre. L'ange
a pris ma main, a stabilisé les légers tremblements de mes doigts et a continué à marcher
avec moi. Elle m'a dit que je ne pouvais pas aller plus loin avec mon moi terrestre et que je
devais être purifié avant de continuer.

L'ange m'a emmené à un endroit semblable à une fontaine où il y avait des sources de
cristal et a commencé à laver mes cheveux jusqu'à mes pieds. Je ne me suis jamais senti
aussi bien de toute ma vie. J'ai été oint d'un onguent aromatique extraordinaire qui était
de couleur rouge. J'ai ressenti un sentiment convaincant qu'il représentait le Sang de Jésus-
Christ. J'entendais des voix et de la musique douce tout le temps. Je n'étais plus seul et
effrayé. J'étais rentré à la maison. Je n'ai jamais voulu retourner sur terre.

Nous marchions le long d'un couloir qui semblait s'étendre d'horizon terrestre à horizon.
Au milieu de ma stupéfaction, j'ai réussi à marcher lentement, tandis que mes escortes
semblaient se déplacer tranquillement. Les anges me regardèrent et m'envoyèrent de très
beaux sourires rassurants, qui me calmèrent instantanément. J'ai senti mes pieds glisser
pendant que je marchais, et c'est alors que j'ai concentré mes yeux sur le sol, qui était aussi
clair et beau que du cristal. Une lumière vive, mais quelque peu douce, provenait du sol de

103
cristal, et alors que je regardais plus loin, j'ai vu des groupes d'anges partout, tous vêtus de
la même manière dans des robes fluides à carreaux roses très clairs.

Les anges étaient très occupés à faire différentes choses comme enregistrer dans de grands
livres, jouer de la musique et interagir les uns avec les autres dans leurs lots. L'un des
groupes était très nombreux et semblait adorer tout le temps. Certains s'inclinaient tandis
que d'autres étaient prostrés sur le sol de cristal. L'ange qui s'occupait de moi m'a dit que
j'avais faim, cependant, je ne m'en suis jamais rendu compte. Elle a dit qu'ayant été lavée,
nettoyée et vêtue, je devais être nourrie. Elle a fait signe à l'un des anges d'un autre groupe
de venir s'occuper de moi, et immédiatement, l'un d'eux a fait signe à un autre au loin. Je
n'ai jamais vu d'où venait cet ange, mais il est apparu avec un plateau de gâteaux blancs
d'aspect moelleux et m'en a donné un. Dès qu'il a touché ma langue, il a fondu. Le goût était
si délicieux que j'en ai pris un autre,

J'ai pris mon courage à deux mains et, tête baissée, j'ai demandé à mon ange ce qu'on
m'avait donné à manger. Elle m'a dit : "Ce sont des pains du ciel." Alors que nous marchions,
je me sentais extrêmement légère et jolie dans ma robe fluide avec le léger vent qui la
balayait vers l'arrière. Beaucoup de choses au loin me semblaient fanées, mais à mesure
que je me rapprochais, elles devenaient plus lumineuses et plus claires.

Je n'ai pas vu de soleil, mais l'endroit était éclairé par ce qui semblait être la lumière du
soleil matinale terrestre. Il y avait de la musique douce partout, et les douces voix si douces
chantaient des louanges. La musique que j'ai entendue m'est revenue à l'esprit quand,
écolière en Angleterre, j'ai entendu quelqu'un jouer cette musique. On disait alors que
c'était la musique de la harpe. La musique flottait partout, accompagnée d'une douce
trompette qui soufflait au loin. Les lustres étaient immenses et magnifiques, et ils captaient
la lumière de l'extérieur. Alors qu'ils brillaient, ils envoyaient des halos à couper le souffle
partout. Je n'ai jamais voulu quitter cet endroit.

Un énorme ange est venu vers mon ange et a murmuré quelque chose. Dès qu'il est parti,
mon ange s'est tourné vers moi et m'a dit que le Maître, Dieu Tout-Puissant ne me verra
pas tout de suite, et que je dois retourner sur terre avec le message que le ciel est réel.

Soudain, les généraux de l'armée sont venus de nulle part avec mes dossiers toujours entre
leurs mains. Ils m'ont escorté jusqu'au bateau en forme de losange qui a filé à travers les
nuages, qui a cédé la place à une autoroute, et m'a débarqué dans ma chambre. Je me suis
réveillé soudainement avec l'envie de prier.

Une autre vision significative :


Le bel Être d'apparence féminine est venu me rendre visite dans une grande maison isolée
où j'ai travaillé et vécu. Elle était géniale. Elle portait une aura autoritaire qui ressemblait
presque à celle d'une femme commandant de l'armée. Elle me regarda droit dans les yeux
alors qu'elle parlait d'une manière très respectueuse.

Elle avait un grand livre avec elle qui ressemblait à une « espèce » protégée d'archives. Elle
m'a bien accueilli et m'a parlé de ma mission et de mon travail sur cette terre, entourée

104
d'humilité et de paix. Elle protégeait le grand livre et le serrait pendant qu'elle parlait. Elle
m'a dit qu'elle avait été envoyée pour me montrer ma vie ici-bas. Elle m'a regardé de haut
en bas et m'a dit : « Quelle femme spectaculaire vous êtes et avez été ? tout en secouant
légèrement la tête. Elle a vu que j'avais un peu peur et s'est arrêtée un moment pour me
permettre de reprendre mon calme.

Elle m'a dit que ma vie serait solitaire, car j'aurais de fréquentes visites du royaume
angélique, et qu'il est important que je ne révèle leurs visites à personne qui n'est pas
spirituel. Elle m'a dit que les personnes qui ne savent ou ne comprennent vraiment pas qui
je suis, ou ma mission sur terre, me mentent fréquemment. Elle a en outre déclaré que
même les membres de la famille, qui ne veulent pas être méchants, me mépriseraient en
raison d'un manque de compréhension de qui je suis. Elle m'a dit que je n'étais jamais censé
avoir un partenaire dans la vie, cependant, étant sur terre, je devrais demander la
permission de me marier, sinon mes mariages ne dureraient pas. (J'ai été choqué par le
mot « mariages ».) J'aurais peut-être droit à un enfant symbolique, qui serait formidable
dans la Maison du Seigneur, car il se verrait confier un ministère spécial. Le Seigneur des
Armées serait son Père Céleste, et il serait instruit par des anges. Elle a dit que je concevrais
de nombreux enfants, mais qu'ils seraient ramenés dans le royaume des esprits.

Cinq conceptions n'y sont jamais parvenues. Plus tard dans la vie, j'ai été encouragée à
concevoir par des moyens scientifiques, ce qui aurait été équivalent à un mensonge. J'avais
deux choix dans cette affaire ; la conception ou la Croix. J'ai choisi la Croix, et aujourd'hui
je suis mère d'un fils qui a grandi sans père terrestre.

J'ai gardé ces messages et les ai médités dans mon cœur comme Marie, la Mère de Jésus.

L'ange a parlé longuement et m'a dit que j'aurais des visites et des instructions fréquentes,
mais beaucoup de ces visites devraient être gardées près de ma poitrine. Je ne dois jamais
prendre les choses en main, car mes ennemis seront vengés d'en haut. On m'a dit que je
serais doué d'en haut, et qu'à chaque fois que j'entrerais en contact avec un autre être
humain, on me montrerait immédiatement qui il est, et que je saurais toujours quand je
suis en danger. J'ai été averti de protéger mes dons spirituels des bavards qui ne savent
pas être confidentiels. Depuis lors, j'ai commencé à vivre une vie isolée, fermée par une
porte divine qui ne peut être ouverte à personne, à moins qu'on ne me l'ordonne.

L'ange a finalement ouvert le livre qui avait des films sur les pages. Chaque divulgation
était sous la forme d'un film, et les scènes étaient effrayantes, alors que je regardais toutes
les activités majeures de ma vie. J'ai vu ma naissance et les activités démoniaques qui ont
résisté à ma mère pour m'empêcher de naître. Ma mère et moi avons failli mourir à ma
naissance. J'ai vu une de mes sœurs et l'impact qu'elle a eu sur ma vie. J'ai vu ma grand-
mère maternelle pleurer, et on m'a dit pourquoi sa vie était une vie de larmes, et pourquoi
elle a expiré avant l'heure.

Lorsqu'elle a atteint les trois dernières pages, elle les a tenues entre ses doigts et ne me les
a pas révélées. En un coup d'œil significatif, je me suis vu avancé en âge, avec des mèches

105
de cheveux blanches principalement sur les zones frontales droite et gauche de ma tête et
sur mon front.

Elle a terminé en disant : « Quelle grande et merveilleuse vie tu as vécue pour Dieu, faisant
tranquillement son œuvre, ridiculisée et méprisée par ceux qui ne te comprenaient pas/ne
te comprenaient pas, et devant leur pardonner le plus rapidement possible. Dieu bénira les
personnes et leurs enfants qui vous béniront en chemin, et eux aussi auront des visites, car
nous viendrons les remercier. Cependant, il y aura beaucoup de personnes que Dieu
demandera de vous bénir, mais elles n'écouteront pas sa voix. Beaucoup de ceux qui ont
prêté attention et ont donné des miettes recevront des miettes comme bénédictions et
récompenses. Vous devez éviter de mendier et ne pas trop pleurer, car chaque larme qui
vient de votre cœur devient un langage auquel il sera répondu.

Dieu aide ceux qui te font pleurer de chagrin, car ils seront vengés de leur vivant ! Vous
devrez éloigner d'eux l'esprit vengeur par la prière et le jeûne. Vous devrez changer votre
tenue vestimentaire de temps en temps, mais la plupart du temps, vous serez placé en
tenue militaire, car nous vous enverrons comme tireur d'élite aux frontières de Satan. Nous
vous habillerons. Lorsque vous aurez votre temps libre, nous vous parerons de beauté.
Vous serez une belle femme et beaucoup se demanderont pourquoi cette belle femme vit
une vie si isolée sans mari.

Ne quittez jamais votre épée Général ! Ne quitte jamais ton épée ! Nous vous donnerons
l'ordre de le poser. Celles-ci ne seront que pour de courtes périodes lorsque vous serez pris
hors du champ de bataille, ce qui sera très rare. Votre régime alimentaire sera
considérablement restreint et certains jours, votre désir de nourriture sera supprimé.
Ayez-vous un joyeux trentième anniversaire!

Pendant tout ce temps, j'ai essayé de voir quels films dansaient sur les dernières pages du
livre, mais ses doigts les tenaient fermement. Elle lui tourna le dos et s'éloigna dans la
matinée. C'est la première fois que je révèle le message de cette rencontre angélique à
quelqu'un en dehors des membres de ma famille.

Les défis de ma vie ont été grands et variés, mais je sais que mon cœur a été/est protégé
d'en haut d'une manière très spéciale et divine.

Il y a beaucoup de personnes cachées parmi nous comme moi, mais elles ne sont pas prêtes
à se révéler. Nous ne pouvons révéler nos identités que selon les ordres, mais il existe
d'autres aspects spirituels importants de nos vies, qui ne devraient pas être divulgués.
Personne ne doit savoir. Nous nous reconnaissons et nous nous sommes souvent
rencontrés à huis clos pour prier et faire nos visites habituelles dans le royaume des esprits
au nom de ceux qui nous ont demandé de prier pour eux. Nous sommes plusieurs dans la
congrégation de ma propre Église et nous nous reconnaissons dans le domaine spirituel.
Lorsque nous nous rencontrons, nous parlons principalement des batailles qui ont été
menées et de celles à mener. Parce que nous faisons les choses de manière décentrée, nous
devons garder notre identité pour nous-mêmes et ne parler que lorsque cela nous est
ordonné.

106
Nous formons également une garde autour des pasteurs sans même qu'ils le sachent, et
nous ne permettrons à aucun esprit méchant de les attaquer. Nous avons également été
mis en garde contre de terribles périodes de persécution, qui font partie du programme de
notre formation militaire spirituelle. Cette armée secrète s'étend dans d'autres Églises, et
une chose est évidente, c'est que nous nous reconnaissons. Notre marque de fabrique doit
être l'humilité, que beaucoup interpréteront à tort comme des faiblesses.

Nous devons être extrêmement vigilants !

Communiquer avec l'esprit d'un enfant à naître :


La vision la plus spectaculaire de ces derniers temps était de communiquer avec un enfant
à naître dans le royaume des esprits. Soit dit en passant, il y a des saisons où je vois des
bébés entrer dans le ventre de femmes en particulier qui ont des difficultés de conception.
Une de mes filles spirituelles et son mari attendaient leur deuxième enfant, et dès que j'ai
entendu, j'ai commencé à prier pour elles et pour l'enfant à naître. Chaque fois que je priais,
je m'adressais au bébé comme « Lui ». Je priais très souvent, et ce qui est étonnant, c'est
que de temps en temps, lorsque je posais ma main sur la grossesse, l'enfant bougeait
visiblement dans l'utérus.

Le Saint-Esprit a révélé beaucoup de choses à propos de l'enfant, le plus important étant :


il lui serait donné un titre spécial, et qu'il entrerait dans ce monde avec une verge
spirituelle à la main, pour conduire beaucoup de sa génération à travers leurs expériences
"Jordaniennes" . De nombreuses autres visions sont venues de ce bébé, dont celle d'un
esprit ancestral qui l'avait déjà sacrifié à une certaine organisation secrète. Je suis allé avec
toute la force de mon esprit dans les semaines et les mois à venir, pour protéger cet enfant.

Au cours du cinquième mois de grossesse, j'ai eu une vision effrayante dans laquelle j'ai vu
où la mer est devenue très en colère, et les vagues sont montées et sont venues en direction
de ce petit garçon. Les vagues tumultueuses l'ont emporté vers la mer, et ses petits
vêtements ont été arrachés par les eaux en colère, le laissant nu. J'ai combattu les eaux et
j'ai nagé pour l'attraper. J'invoquai le nom de Jésus-Christ de Nazareth et les vagues
déferlèrent vers l'arrière, le lavant plus près du rivage. Alors que je l'attrapais, j'ai soudain
vu un jeune homme surgir des profondeurs et nager vers nous. Je lui ai crié de m'aider,
mais il a pointé du doigt et m'a montré que le bébé était sur le point d'être ramené en mer.
J'ai nagé en avant et alors que mes doigts l'atteignaient en désespoir de cause, j'ai attrapé
son très petit corps nu, j'ai rapidement pataugé vers le rivage et je l'ai réanimé. souffler
mon souffle dans sa petite bouche. J'avais peur, mais j'ai vu quand ses petites côtes ont
commencé à bouger.

Je l'ai poussé contre ma poitrine entre mes seins et me suis précipité dans ma maison pour
le couvrir d'une couverture. Je me suis réveillé et je n'ai pas pu me rendormir. Pendant les
semaines qui ont suivi, j'ai senti son esprit avec moi dans ma maison. C'était si réel que
lorsque je me retournais dans mon lit la nuit, je me réveillais soudain, de peur de l'écraser,
car c'était comme si je pouvais le sentir dormir dans mon lit avec moi.

107
Soit dit en passant, jusqu'à présent, personne ne connaissait le sexe du bébé dans l'utérus.
Quelques jours plus tard, sa mère est tombée très malade à cause de la grossesse. Elle a dû
être transportée d'urgence chez le médecin et a été immédiatement hospitalisée. Je lui ai
dit que la vague maléfique qui est venue tuer le bébé a été vaincue par le Sang de Jésus-
Christ et un ange en mission.

Étrangement, alors que je conduisais pour aller au travail le matin, je me suis retrouvé à
placer une main sur mon épaule dans un geste de maintien/protection, tout comme une
mère berçant un jeune enfant sur son épaule. J'étais heureux; Je savais que je ne devenais
pas fou. Je tournais de temps en temps la tête pour l'embrasser. Je le sentais tout le temps
autour de moi. L'esprit de ce bébé est resté avec moi et je ne pouvais dire un mot à
personne.

La nuit, j'interagissais avec lui dans mes rêves, prenant un bain et brossant son cuir chevelu
rose, car il n'y avait pas de cheveux. Je ferais ses biberons et je le nourrirais. Je l'ai bercé, je
l'ai regardé s'endormir et je l'ai aimé. Il riait beaucoup avec moi et je souriais à son
chewing-gum rose. Dans l'un de ces épisodes de rêve/vision, il était sur mon lit en train de
me parler de sa mère, et quand je lui ai demandé quel était son nom, il m'a dit trois noms.
Je suis sorti de mon sommeil et j'ai écrit ces noms sur un morceau de papier grossier posé
sur ma table de chevet. Je ne pouvais le dire à personne d'autre que ma chère sœur et
compagnon de guerre, qui connaissait et était témoin de nombre de mes dons spirituels, y
compris l'accomplissement de mes paroles prophétiques.

Les noms que le bébé m'a donnés étaient géniaux. J'ai téléphoné à ma Sisterin-Christ et lui
ai raconté la série de visions concernant ce bébé. Elle m'a encouragé à raconter les visions
à sa mère et à son père et à leur donner les noms. Je l'ai fait et étant obéissant à la voix du
prophétique, ils ont accepté les noms. Par la suite, sa mère m'a dit qu'elle pouvait parfois
sentir sa présence se promener dans la maison. Lorsqu'ils sont allés chez le médecin pour
leur rendez-vous de suivi, l'échographie a montré qu'ils attendaient un fils.

Nous devons être prudents avec le prophétique, car tout au long de mes visions, j'ai dit aux
parents que le bébé était un garçon, et les noms donnés étaient des noms masculins forts.
J'ai continué à regarder « Ministre Gouverneur » (il m'a dit son titre) alors qu'il se
développait dans le ventre de sa mère. Cet enfant souffrira de problèmes de santé, mais
Dieu lui accordera la guérison. Je continuerai à le surveiller jusqu'à la fin, comme Satan a
essayé de le tuer avant son entrée dans le monde.

J'ai tenu bon en prière jusqu'à ce que les anges de l'Éternel le remettent à la terre, qui
l'accueille dans ses bras. Soit dit en passant, il y avait la menace de complications graves à
sa naissance, car les «vagues maléfiques» sont de nouveau venues le détruire, mais cela a
été contrecarré par des prières persistantes.

Quand le bébé avait quelques semaines, (après la naissance), j'ai eu une vision effrayante
où son esprit m'est venu avec le message suivant : « Dites à ma mère que j'aime la musique
classique et qu'elle doit jouer de la musique classique pour moi. J'ai aussi raconté cela à ma
sœur en Christ, avec qui j'avais partagé les visites du bébé dans l'utérus, et elle s'est portée

108
volontaire pour le dire à la mère de l'enfant, qui est aussi une de ses amies. La réponse de
la mère était surprenante :

Mère : « Je jouais de la musique classique depuis que le bébé était dans l'utérus, et
j'ai décidé de réaménager la pièce après sa naissance et, ce faisant, j'ai débranché le
lecteur CD et j'ai oublié de reprendre la lecture de cette musique. » Elle était
étonnée, même si pendant la grossesse elle a dit qu'à plusieurs reprises elle avait
eu l'impression que l'enfant était en dehors de son ventre, comme elle sentait sa
présence tout autour d'elle.

Le royaume des esprits est très réel et très actif, et parce que j'y visite si souvent, les choses
de l'esprit sont comme une seconde nature.

L'âge des rêves et des visions est enfin arrivé, lorsque nos enfants rêvent et voient des
visions, et viendront nous raconter leurs rencontres spirituelles. Parents, s'il vous plaît !
Nous devons écouter, documenter et mémoriser ces rêves et visions. Nous ne devons
jamais abandonner la prophétie ! Regardons les écritures pour voir ce qui est dit au sujet
du prophétique, concernant les cas de grossesse :

« Or il y avait un certain homme de Zorah, de la famille des Danites, dont le nom était
Manaoh ; et sa femme était stérile et n'avait pas d'enfants. Et l'Ange du Seigneur
apparut à la femme et lui dit : « En effet, maintenant, tu es stérile et tu n'as pas eu
d'enfants, mais tu concevras et tu enfanteras un fils. Maintenant donc, s'il vous plaît,
faites attention de ne pas boire de vin ou de boisson similaire, et de ne rien manger
d'impur. Car voici, tu vas concevoir et enfanter un fils. Et aucun rasoir ne viendra sur
sa tête, car l'enfant sera un Naziréen à Dieu dès le sein maternel; et il commencera à
délivrer Israël des mains des Philistins… » (Juges 13 : 2-6 NKJV).

Une autre vision merveilleuse qui avait le monde dans l'étonnement et l'espérance, s'est
produite avec Marie et Joseph.

“..……..Après que sa mère Marie fut fiancée à Joseph, avant qu'ils ne se réunissent, elle
fut trouvée enceinte de l'enfant du Saint-Esprit. Alors Joseph son mari, étant un
homme juste, et ne voulant pas faire d'elle un exemple public, voulut la répudier
secrètement. Mais pendant qu'il réfléchissait à ces choses, voici, un ange du Seigneur
lui apparut en songe, disant : 'Joseph, fils de David, ne crains pas de te prendre Marie
ta femme, car ce qui est conçu en elle est du Saint-Esprit. Et elle enfantera un Fils, et
tu appelleras Son nom JÉSUS, car Il sauvera Son peuple de ses péchés….' (Matthieu
1:18-21).

Je ne peux pas clore ce chapitre sans vous parler de la vision que j'ai eue d'un endroit très
effrayant. Alors que je m'endormais, mon lit s'est déplacé. J'étais au bord du lit et j'ai
regardé vers le bas dans une étendue gris cendré et ardente d'un endroit au centre de la
terre. Il y avait un incendie qui faisait rage et j'ai vu des roches qui brûlaient blanches à
cause du feu continu. J'ai vu des humains en proie à de profonds tourments se déplacer et
grogner bruyamment. D'autres coins sont venus des cris forts, alors que ce qui semblait

109
être des personnes trop fatiguées sur leurs pieds ont essayé de s'asseoir, mais n'ont pas pu
le faire parce que les pierres étaient brûlantes. J'ai vu différentes races de personnes,
certaines ornées de bijoux coûteux, même des couronnes sur la tête, tandis que d'autres
avaient l'air pauvres et affreuses. J'ai vu des adolescents et des adultes. La puanteur de la
chair brûlée et putride était accablante et j'ai crié de peur de tomber dans cet endroit, que
je savais être le ventre de l'enfer. Je me suis réveillé de la vision avec des nausées et de la
transpiration, j'avais l'impression que j'avais besoin de vomir. J'ai regardé autour de moi,
puis j'ai pris ma lampe torche de nuit et je suis allé de pièce en pièce pour vérifier les
occupants de la maison, histoire de m'assurer que j'étais toujours en vie.

D'autres rêves, visions et visites sont documentés dans d'autres chapitres de ce livre
sous les différents thèmes.

110
Chapitre 18 :
Brume matinale de miséricorde
«Je mentionnerai la bonté de l'Éternel et les louanges de l'Éternel, selon tout ce que
l'Éternel nous a accordé, et la grande bonté envers la maison d'Israël, qu'il leur a
accordée selon ses miséricordes. , selon la multitude de sa bienveillance…” (Esaïe 63:7
LSG).

En retard pour un rendez-vous, j'ai traversé la ville à toute vitesse, me sentant coupable et
honteux d'être un serviteur du Dieu Très-Haut qui fait respecter la loi du pays, mais je
voyageais bien au-dessus de la limite de vitesse.

Au feu, une main m'a fait signe de m'arrêter, et automatiquement mon pied a enfoncé le
frein. Pendant longtemps, je ne pouvais pas comprendre pourquoi je m'étais arrêté,
cependant, au fil du temps, le Saint-Esprit me l'a clairement révélé. Le visage qui est entré
dans mon véhicule était d'après l'ordre de Jézabel, peint avec plusieurs types et teintes de
maquillage différents.

Ses cheveux en extension descendaient jusqu'à sa taille et étaient noirs et brillants. Son nez
était percé et arborait une minuscule pierre semblable à un rubis qui semblait réelle. Sa
langue avait un bouton en or au milieu. Ses ongles étaient extrêmement longs et bouclés
aux extrémités, et son sourcil droit était percé de l'autre côté, arborant un anneau en or.
Ses seins étaient exposés pour la plupart, avec seulement un petit haut attaché autour de
son cou, ce qui les empêchait de tomber sur mon tableau de bord. Son short était si court
que le haut de ses cuisses était nu, presque jusqu'à sa taille avec des sous-vêtements roses
exposant.

Elle était l'image parfaite de la pire prostituée qu'un esprit critique puisse évoquer. Son
parfum était irrésistible car il se mêlait à la transpiration rassis et aux cigarettes. L'odeur
que circulait l'unité de climatisation de la voiture était celle de quelqu'un qui avait travaillé
dans les « champs » la nuit et avait essayé d'utiliser un parfum à la rose pour apporter une
odeur matinale plus agréable. Les bijoux des deux mains claquaient bruyamment et
brillaient sous le soleil de neuf heures.

De toute évidence, d'où qu'elle vienne devait être un endroit nocturne, clandestin et
sombre, où elle devait porter une tenue aussi "uniforme". Même dans mon esprit sans
jugement, j'ai commencé à traiter la scène, parce que ces unités d'observation se tenaient
là à l'air libre, juste devant mes yeux. Quelqu'un a dit qu'ils sont les esprits humains de la
nuit. La lumière du soleil du matin l'a attrapée et elle savait qu'elle ne se débrouillait pas
aussi bien à la lumière du jour, comme elle l'a expliqué dans notre conversation. Elle ne
pouvait pas prendre les transports en commun, elle ne pouvait pas non plus « mendier »
un trajet auprès de ses clients. Elle a dit que c'était une entente entre elle et ses clients
qu'elle ne devait jamais reconnaître ou être vue avec eux en dehors de cette fosse de nuit,
car la plupart d'entre eux étaient des hommes de famille d'entreprise.

111
Elle a dit qu'elle me connaissait. Je ne l'ai jamais reconnue au début, mais son image est
venue de loin dans mon esprit. Elle m'a dit que je lui avais enseigné brièvement il y a de
nombreuses années et qu'elle se souvenait de ma gentillesse envers tout le monde. Nous
nous sommes engagés dans une longue conversation qui m'a fait sentir que je devais faire
plus que simplement la conduire. J'ai ressenti le besoin irrésistible de lui présenter le
Royaume de Dieu pendant que j'en avais l'occasion.

Elle avait réussi ses examens, avait un travail, mais les besoins autour d'elle augmentaient,
et son enfant et ses parents souffraient. Elle a parlé des hommes et des femmes âgés qu'elle
nourrissait de son commerce illégal de mauvaise réputation, et des nombreux gens de la
rue qui sortaient tôt le matin et l'attendaient à l'extérieur de son «lieu de travail», pour
obtenir de l'argent pour acheter leur chaud breuvages. Elle a scolarisé les enfants et
enterré les morts, tout cela grâce à sa « richesse » acquise dans des endroits sombres,
honteux, pécheurs et mortels. Elle a dit qu'elle "travaillait très bien et qu'elle ne pouvait
plus s'arrêter maintenant".

Il y avait un jeune homme derrière sa clôture en zinc qui a été accepté à la faculté de
médecine, et elle a dû l'aider avec ses frais, même s'il ne la regardait jamais de peur qu'elle
ne lui fasse honte. Elle laissait l'enveloppe au magasin du coin avec l'argent pour son
déjeuner chaque jour, et il la récupérait. « Vous voyez, dit-elle, il est comme moi, il vient de
l'arrière-boutique d'une vieille maison du ghetto. Il ne peut pas être gaspillé car il
apportera la lumière à d'autres comme lui, qui sont nés dans le néant. Dieu le Père veillera
à cela », a-t-elle expliqué avec des lèvres ridées de défi.

Elle aimait les hommes étranges car ils ne raconteraient jamais son histoire, et même s'ils
se présentaient à sa porte, personne ne les connaîtrait. Beaucoup de ceux qui la
connaissaient à travers les lignes sombres de l'enfance et du quartier, connaissaient son
commerce illicite en tant que marchand de chair. Ceux qui ont développé leur suffisance et
leur décence et qui la connaissaient ainsi que ses activités «professionnelles» la
méprisaient, jetaient des pierres sur son existence et ne pouvaient jamais apporter leurs
lèvres pour lui répondre «bonjour». Pourtant, il y avait les enfants et les parents de
certaines de ces mêmes personnes qui venaient la voir secrètement, car ils étaient dans le
besoin. Certains ont même mis leur vie entre ses mains en attendant les cartons de plats
cuisinés qui seraient déposés pour eux au crépuscule du soir.

Elle m'a dit qu'elle lisait souvent sa Bible et qu'elle pouvait s'identifier à une seule âme qui,
bien qu'elle pratiquait une vie en dehors de la Parole de Dieu, elle savait qu'il était fidèle et
réel. Cette personne était "Rawhab". Je l'ai aidée à prononcer ce nom correctement, en lui
disant que c'était « Rahab ».

Elle a continué à parler et j'ai continué à écouter, conduisant à une vitesse modérée, et
oubliant la précipitation des dernières minutes. Elle a expliqué qu'elle savait au fond de
elle, que sa vie et ce qu'elle fait dans la vie, va à l'encontre des principes de la Bible, mais
elle a exprimé son amour pour l'homme Jésus-Christ, et qu'il l'aime aussi. Elle avait
échappé à la mort à plusieurs reprises dans son travail, alors elle savait que Dieu est réel.

112
Elle a expliqué que beaucoup de ceux qui ont commencé avec elle sont morts de maladies
liées au commerce du sexe, mais qu'elle est restée en vie.

"Sûrement, il y a un grand Dieu là-bas," dit-elle, secouant la tête d'un côté à l'autre. Elle m'a
dit avec des mots calmes alors qu'elle baissait la tête, qu'un jour il y aura des manifestations
de Lui dans sa propre vie, et qu'elle attend cela avec impatience, mais pour l'instant, elle
continuerait jusqu'à ce que son changement vienne. Elle a dit qu'elle parlait aussi à Jésus
de temps en temps, lui disant qu'elle avait besoin de lui pour qu'il vienne la chercher dans
la fosse où elle se trouve, et la déplace dans un nouvel endroit où personne ne connaîtra
son passé.

Beaucoup de ses amis ont choisi de rendre visite à des sorciers, des astrologues et des
sorcières pour des porte-bonheur, mais elle croit en une vie juste et en la vérité, bien
qu'elle ne les pratique pas. Elle a dit qu'à chaque fois qu'elle acceptait un client, elle priait
pour être protégée. Elle espère qu'un jour elle apprendra une nouvelle façon de se
comporter avec les hommes. Elle m'a dit qu'elle avait besoin de faire confiance et de
pardonner à nouveau, et en réponse, je lui ai dit que la stigmatisation de son passé peut
être éclipsée par le grand amour d'un Dieu qui est son créateur, et qui sera avec elle pour
tous les temps et dans toutes les circonstances changeantes. Qu'il soit toujours présent
pour nous pardonner à tous, surtout lorsque nous avons fait de mauvais choix et décidé de
vivre en dehors de ses commandements.

Elle m'a écouté attentivement pendant que j'expliquais que Satan veut qu'elle croie que
rien de bon ne peut sortir de sa vie, que tout en elle équivaut à une « épave ». Je lui ai dit
que Dieu n'imposera aucune limite aux potentiels qu'il a placés en elle à sa naissance, et
qu'il a envoyé son Fils unique mourir à sa place, pour apporter la délivrance et le pardon
afin qu'elle puisse se libérer de l'esclavage d'elle. la vie présente et vivre plus
abondamment.

Elle m'a dit quelque chose qui restera avec moi pour le reste de mes jours. Elle a dit que
Dieu ne tournerait le dos à personne de bon cœur ; que Dieu n'étiquette personne, mais les
appelle dans son amour et son étreinte. Elle a dit que son travail n'est pas ce que Dieu veut
pour sa gloire, mais jusque-là elle continuera à faire le bien. Je lui ai aussi rappelé qu'elle
ne pouvait pas entrer dans les promesses célestes de Dieu avec une exposition d'œuvres ;
qu'elle doit naître de nouveau à sa manière et embrasser une nouvelle vie de libération du
péché.

Elle m'a parlé des viols répétés qu'elle a subis dans sa vie dès l'âge de huit ans, et comment
elle a crié pitié mais personne ne l'a crue. Les épisodes de viol provenaient de membres de
la famille, en particulier de ceux en qui elle avait confiance et obéissait. Je lui ai dit que
chaque fois que nous devenons déçus, en colère, déprimés et frustrés, nous nous
retrouvons dans une sorte de désespoir qui nous détourne de la voie vers d'étranges
chemins de destruction
lents.
suivante C'est à ce moment que Satan et ses démons
ont des fêtes et des jours de plaisir avec nos esprits. Tant de condamnations sont placées

113
dans nos esprits, que nous ignorons la voix du Saint-Esprit et excluons la bonté de Dieu de
nos cœurs.

Je lui ai dit que peu importe combien nous lisons la Bible ou étudions la Parole de Dieu et
prions, Satan attend toujours pour nous tromper à chaque occasion. Il cherche des portes
légèrement entrouvertes, les force rapidement, entre et s'installe. Le travail et le mandat
de Satan est de nous traiter d'un gâteau de confusion et de frustration, au point que nous
devenons en colère contre l'humanité et honteux de qui nous sommes exactement. Une fois
que nous en sommes à ce stade, nous commençons à nous rebeller contre les lois morales
et les lois de l'Esprit, nous méfions de nous-mêmes et des autres, et finalement, de Dieu
Tout-Puissant.

J'ai insisté sur le fait qu'il y a un Dieu ! Elle a dit qu'elle le savait et qu'elle le sentait parfois
autour d'elle, surtout tard dans la nuit et dans sa solitude. Elle a dit que très souvent elle
se demandait comment un Grand Dieu pouvait aimer quelqu'un comme elle. Je lui ai dit
que si elle tournait son cœur vers Dieu, lui demandait volontairement pardon, il lui
donnerait une grande purification. J'ai souligné que Dieu, son Père céleste, créerait un feu
de joie dans sa vie et que chaque coin sombre de la vie qu'elle vit maintenant serait brûlé,
transformé et illuminé par le nouveau feu du Saint-Esprit. Son chagrin se transformerait
en joie et en allégresse ; la beauté remplacerait les cendres du péché, et au lieu de
désespérer, l'âme éclaterait en louanges à Celui qui l'aime inconditionnellement, et peut
changer la laideur de son âme en quelque chose de beau. Si elle commence à aimer et à
obéir à Dieu, il lui accordera certainement les faveurs divines et la guérison. Je l'ai
encouragée à inviter Dieu à ses côtés dans ses moments difficiles et à lui accorder la
guérison de l'âme et de la nouveauté.

Alors que je quittais mes affaires terrestres pour servir cette âme, le Saint-Esprit a
commencé à écrire dans mon cœur et j'ai commencé à lire lentement sans bouger les
lèvres. J'ai répété cette merveilleuse proclamation de notre merveilleux Seigneur Jésus-
Christ, en esprit :

« L'esprit du Seigneur Dieu est sur moi, parce que le Seigneur m'a oint pour annoncer
la bonne nouvelle aux pauvres ; Il m'a envoyé guérir les cœurs brisés, proclamer la
liberté aux captifs et l'ouverture de la prison à ceux qui sont liés. Pour proclamer
l'année agréable du Seigneur, et le jour de vengeance de notre Dieu; pour consoler
tous ceux qui pleurent……….. pour leur donner la beauté pour la cendre, l'huile de joie
pour le deuil, le vêtement de louange pour l'esprit de lourdeur ; afin qu'ils soient
appelés arbres de justice, la plantation du Seigneur, afin qu'il soit glorifié… » (Esaïe
61 : 1-3 LSG).

Je l'ai emmenée à sa destination qui était hors piste pour moi, mais qui a été ordonnée par
le Saint-Esprit. Je l'ai emmenée jusqu'au portail en zinc de sa maison. Une âme valait plus
que les affaires que j'avais à faire ce matin-là, ce qui m'aurait rapporté des gains financiers.
J'ai de nouveau raconté l'histoire de Rahab et lui ai rappelé qu'elle s'était greffée dans la
famille de Dieu, et finalement un ancêtre de Jésus-Christ (Josué 2 LSG). Elle a souri d'un
doux sourire timide et a dit: "Je le sais."

114
Je me suis assis avec elle dans cet endroit désolé et j'ai prié avec elle, puis je l'ai remerciée
pour une si belle matinée d'honnêteté et de vérité. Je lui ai promis de l'avoir dans mes
prières et elle a reçu mes paroles telles que je pouvais les ressentir dans ma propre âme.
Alors qu'elle descendait du véhicule, je me suis promené et je l'ai serrée dans mes bras. J'ai
vu les larmes se mêler au maquillage épais et noir des yeux, alors que ses yeux devenaient
rouges. Elle s'éloigna sans se retourner, et je me suis assis dans mon véhicule et l'ai
regardée pendant quelques secondes alors qu'elle ouvrait l'entrée grillagée en zinc et
disparaissait dans l'obscurité. Plus tard dans la matinée, le Saint-Esprit a confirmé ma
demande à Dieu en son nom :

« Avoir confiance en cette chose même, que Celui qui a commencé en vous une bonne
œuvre l'achèvera jusqu'au jour de Jésus-Christ… » (Phil. 1 : 6 NKJV)

Je m'occupe des affaires de mon père !


L'un des premiers souvenirs que j'ai de ma carrière après être entré dans le domaine de
l'éducation en tant que conseiller d'orientation, a été une expérience avec un étudiant.
Comme mentionné précédemment, mon premier emploi était dans une école du centre-
ville, plein de zèle pour changer le monde.

L'une de mes premières rencontres fut avec une jeune fille qui refusait de tenir la tête
haute. Quoi qu'il lui soit arrivé, cela lui a permis de regarder constamment le sol et non en
face de qui que ce soit. Elle n'a jamais établi de contact visuel. Pendant de nombreux mois,
elle venait dans mon unité et restait assise un moment sans dire un mot. Elle saurait d'une
manière ou d'une autre quand j'étais seul, et je la saluais toujours bien et lui permettais de
rester dans la pièce aussi longtemps qu'elle le voulait. Je partageais mon déjeuner maison
avec elle chaque fois qu'elle en voulait, ce qui était pratiquement toujours le cas. Elle serait
décrite par des personnes « creuses » comme une personne à qui la beauté terrestre n'a
jamais été accordée, mais je savais mieux, car les blessures invisibles, profondes et laides,
le montraient à la surface. Je les ai vus à la fois dans l'esprit et dans le naturel.

L'année se terminait et j'avais rassemblé et exécuté toutes les techniques de conseil que
j'utiliserais dans mon travail avec elle. À cette époque, je n'avais pas de formation avancée,
alors je travaillais avec ce que j'avais formellement et dépendais des instructions divines
du Saint-Esprit.

Le temps et la saison sont venus en deuxième année d'école. Elle m'a accueilli à mon arrivée
le premier matin d'école après les vacances de Pâques, et a sorti de sa poche une petite
pomme indigène qu'elle m'a apportée. Cela, pour moi, était un billet de dix millions de
dollars invisible. J'ai pris le fruit, je l'ai invitée à l'intérieur, je l'ai lavé, béni et sanctifié, et
je l'ai brisé en deux morceaux. Je lui ai offert le plus petit morceau et ses yeux se sont
éclaircis, alors qu'elle a vu à quel point j'ai apprécié son cadeau. Cela a brisé un glacier
profond et lourd qui était présent depuis Dieu sait combien de temps. Je l'ai emmenée dans
un petit espace privé, lui ai confié des tâches et alors que nous travaillions ensemble, son
âme a commencé à s'ouvrir lentement.

115
La première chose qu'elle m'a dite, c'est qu'elle savait qu'elle était très laide, parce que tout
le monde le lui a dit d'aussi loin qu'elle se souvienne. Des camarades de classe l'ont
taquinée à propos de sa laideur et l'ont traitée de la pire des manières. Elle a vu le
changement sur mon visage d'un bonheur à un dégoût du comportement des gens. Elle a
dit qu'elle ferait mieux de cacher son visage, car personne ne rirait s'il ne le voyait pas. Je
lui ai assuré qu'un jour, son visage serait reconnu d'une manière formidable et
merveilleuse, et par conséquent, elle ne doit jamais avoir peur de le montrer. Je lui ai dit
que moi aussi j'ai été décrit comme un vilain cochon noir, par quelqu'un d'une race
différente.

Ses histoires étaient horribles. Je n'ai jamais obtenu la permission, donc je ne peux même
pas documenter l'un d'entre eux. J'espère qu'un jour nos chemins se croiseront à nouveau,
afin d'obtenir cette autorisation.

La foire annuelle de l'école approchait et elle a dit qu'elle ne voulait pas y assister parce
qu'elle évitait ces endroits par peur du ridicule. Je lui ai dit que j'avais besoin d'elle pour
m'aider avec les expositions de mon unité, et son visage s'est levé avec ravissement. Je lui
ai dit que je devais changer ses vêtements pour de nouveaux. J'ai demandé la permission
nécessaire à sa grand-mère qui l'a élevée depuis sa naissance et avec qui elle vivait, pour
lui procurer de nouveaux vêtements. J'ai délibérément entrepris de placer un sourire sur
son visage.

Je lui ai acheté un beau jean et des hauts de couleur vive, des baskets assorties et une veste
courte de couleur sombre. Une autre étudiante m'a aidé à faire de belles tresses et elle a
également placé un léger gloss sur ses lèvres séchées. Je lui ai acheté une montre qui
correspondait à son âge et d'autres accessoires dont un sac assorti drapé sur sa poitrine.
Elle avait l'air tout à fait une image comme elle m'a serré dans ses bras. Trois filles m'ont
aidé à l'habiller parce qu'elles étaient du même groupe d'âge, et j'avais aussi besoin de
témoins parce qu'elle était encore mineure selon la loi.

Lorsqu'elle se vit dans le miroir, elle fut stupéfaite et ouvrit la bouche avec un large sourire.
Pour la première fois de sa vie, elle savait qu'elle avait une vraie beauté et que Dieu n'était
pas partial.
Nous avons dansé ensemble en groupe lorsque la musique a commencé à jouer. Je lui ai dit
plus tard que tant qu'elle vivrait, elle ne devrait jamais essayer de cacher à l'humanité, ce
visage merveilleux que Dieu lui a donné. Depuis ce temps jusqu'à ce qu'elle obtienne son
diplôme, je suis restée à ses côtés en tant que mère avec une fille. Elle s'est fait de nombreux
amis, a bien réussi ses études secondaires et a continué à faire des soins infirmiers. Elle a
fréquenté l'église, s'est mariée et a émigré au Canada avec sa jeune famille. Elle a cessé de
me contacter et j'en ai bien compris la raison. C'était parce que mon temps et ma saison
avec elle étaient terminés.

Veuillez faire attention à cela, chers lecteurs. Attention à l'amertume lorsque vous pensez
que des personnes vous ont tourné le dos. La plupart du temps, ce n'est pas le cas ; c'est
juste que leur temps et leurs saisons avec vous sont terminés. S'il vous plaît faites ce que

116
vous pouvez pour les autres qui ont besoin de votre aide, ne leur permettant jamais de se
sentir «petits» pendant tout acte de bonté, et nous devons nous rappeler que, «Pour tout,
il y a une saison, et un temps pour chaque but sous le ciel» ( Eccl. 3:1 NKJV).

Chalom !

117
Chapitre 19 :

Pouvoir subtil d'une femme


Un après-midi, je me tenais dans un espace bondé en attendant de payer mes factures
mensuelles. La file d'attente était longue, les gens commençaient à s'agiter, les caissiers
étaient extrêmement lents et les colères étaient au point d'éclater car la foule était à bout
de patience. Moi aussi, j'ai commencé à maugréer à propos de la longue attente, quand le
Saint-Esprit m'a parlé. Il m'a dit d'observer toutes les femmes et tous les hommes qui
entraient. J'ai observé attentivement, analysant les différentes personnalités révélées par
l'Esprit.

Presque toutes les femmes se rendaient à la ligne qui émettait ou échangeait de l'argent,
avec seulement quelques hommes debout vers l'arrière. J'ai regardé la ligne pour le
paiement des factures, et seules quelques femmes, moi y compris, étaient dans cette ligne.
Les visages des femmes dans les lignes d'envoi de fonds ou d'échange d'argent rayonnaient
d'une sorte de pouvoir qui les rendait presque agréables. J'ai regardé leurs yeux scruter la
pièce. Alors que d'autres femmes rejoignaient la file, celles qui se trouvaient devant se
tournaient et les regardaient comme si elles étaient heureuses que d'autres rejoignent leur
fraternité de collecteurs de billets. Je me suis retrouvé à regarder aussi, seulement que mon
regard était comme instruit par le Saint-Esprit.

Comme je l'ai observé, le Saint-Esprit a révélé qu'une femme incube un « pouvoir subtil »
et qu'une femme sans Jésus-Christ peut être extrêmement dangereuse. Dans n'importe
quelle situation, une femme est capable de parler avec ses yeux, de donner des instructions
avec de légers mouvements de tête, de séduire avec des battements de paupières, de briser
des familles avec un doux rebond, de défroquer des hommes de Dieu et de tuer des enfants
à naître sans personne. savoir ou prononcer un mot à ce sujet. Les femmes ont mené de
grandes batailles avec leurs mouvements subtils, provoquant la montée et la chute des
nations. On sait que les femmes détrônent les rois qui se sont enfuis avec elles, pour ne
jamais retourner dans leurs domaines. Le pouvoir subtil d'une femme non sauvée est
toujours opposé à l'autorité d'un homme, et aussi à l'autorité de leur Créateur, Dieu.

J'ai besoin de partager une belle histoire tirée du chapitre quatre des juges, qui raconte
l'histoire d'une femme appelée Jaël, qui a mené l'une des plus grandes batailles pour Israël
dans son arrière-salle sombre à travers ses mots et ses mouvements doux et invitants, sans
une seule arme à la main :

Récit:
Le roi Jabin de Canaan avait un commandant nommé Sisera, qui a bien servi dans son
armée et est venu en guerre contre Israël. Il était intrépide et voulait anéantir le
peuple de Dieu, alors il rassembla neuf cents chars de fer et tous les hommes avec lui
pour la guerre. Il est allé à toute vitesse, mais Dieu a réduit sa puissance et sa
puissance et Israël a triomphé par l'épée. Tous ses hommes furent tués ce jour-là, et
quand il vit qu'il était acculé, il abandonna ses chars et s'enfuit à pied.

118
Sisera s'enfuit vers la tente de Jaël, qui surveillait et attendait des nouvelles de la
guerre. Elle a été choquée de voir un homme courir vers sa tente, alors elle est sortie
à la hâte à sa rencontre, l'a reconnu et sans aucune présentation personnelle, lui a dit
: « Viens mon Seigneur, entre. N'aie pas peur. »

Il est entré dans sa tente et elle l'a emmené à l'arrière où elle l'a invité à s'allonger.
Pendant qu'il le faisait, fatigué de courir, elle le recouvrit d'une couverture. « J'ai soif
», dit-il, « S'il te plaît, donne-moi de l'eau. » Elle ouvrit une peau de lait de chèvre, lui
donna à boire et le couvrit à nouveau. Il lui parla de nouveau : « Tiens-toi à la porte
de la tente, et si quelqu'un passe et te demande s'il y a quelqu'un ici, dis non… ».
(Extrait de Juges Chapitre 4).

Le commandant Sisera s'endormit bientôt profondément. Lorsqu'elle fut convaincue qu'il


dormait profondément, Jaël ramassa un piquet de tente et un marteau et alla
tranquillement vers lui pendant qu'il dormait, épuisé. Elle a enfoncé la cheville dans sa
tempe d'oreille dans le sol, et il est mort. Barak, commandant de l'armée d'Israël, est passé
à la poursuite du commandant Sisera. Jaël est sorti à sa rencontre. « Venez », a-t-elle dit,
« je vais vous montrer l'homme que vous cherchez. » Alors il l'accompagna et y coucha le
commandant Sisera, mort avec un piquet de tente dans la tempe de l'oreille. La nation
d'Israël a été épargnée à cause des pensées subtiles et du pouvoir de cette femme.

Je suis convaincue que beaucoup de femmes de Dieu ont fait le choix de ne jamais se marier
tôt dans leur vie, mais de se consacrer à beaucoup de prière, de jeûne et d'évangélisation.
Même s'ils s'étaient mariés et que leurs mariages avaient échoué, ils auraient choisi de ne
pas se remarier. Ce sont des femmes de guerre qui utilisent leur pouvoir subtil pour « se
positionner » en tant que tireurs d'élite dans le domaine de l'esprit pendant la guerre. Ils
ont le temps la nuit d'étudier les différentes veilles de la terre, et savent envoyer des flèches
pour démanteler le royaume des ténèbres. Ils étudient et se familiarisent avec chaque
mouvement du royaume démoniaque de Satan, et sont généralement équipés et prêts à
contre-attaquer.

Il y a des hommes mariés de Dieu, dont certains que je connais personnellement, qui
permettent à leurs femmes de s'attendre à Dieu dans la prière d'intercession et le jeûne, et
avec eux, étudient le déplacement des vents spirituels, reconnaissent et lisent les vapeurs
des cieux invisibles, sachant quand l'ennemi étend ses champs de bataille. Ces tireurs
d'élite savent quand s'armer principalement la nuit et restent éveillés en prières, attendant
que l'ennemi pénètre dans leurs espaces. Ils savent quand enfiler des vêtements de guerre,
quand se déshabiller, comment changer et danser constamment des danses guerrières
dans l'esprit, et quand revenir de la guerre. Ils savent sceller leurs territoires privés,
couvrir leurs maisons et leurs familles et regarder à travers des yeux invisibles positionnés
un peu partout. Ils savent utiliser chaque membre de leur corps au combat, et en même
temps envoyer des signaux à Dieu pour la force et la puissance, quand ils ont besoin d'un
soutien angélique du plus haut rang. Ils savent comment commander des anges de guerre
et les envoyer en mission, et comment, d'un geste de la main, ordonner aux principautés et
aux puissances de s'incliner, de brûler et de mourir. Ce sont des guerriers de la nuit,

119
patrouillant dans la ville pendant que d'autres dorment. Ils servent de gardiens spirituels
de nos portes. Ils savent aussi quand revenir des champs de bataille, rire, se reposer et
retourner aux affaires naturelles de la vie quotidienne.

Le pouvoir subtil ne peut jamais briser l'autorité :


Avez-vous déjà vu une femme parler à un homme qui attire son attention ?

Bien!

Il est facile de dire de loin quand le « pouvoir subtil » est entraîné dans un cercle de
séduction par « l'autorité ». Ses actions la trahiront alors qu'elle baisse lentement et
séduisante et bouge la tête pour que le mâle voie un bon signal, lui disant qu'il peut avancer.
Tout son langage corporel change et elle prend un visage plus doux et plus doux, même si
son vrai moi est celui d'un cobra mortel.

Dans une joyeuse conversation, une belle femme m'a dit que depuis son mariage de
plusieurs années, elle a appris l'art d'obtenir tout ce qu'elle veut de son mari. Je l'ai incitée
à me dire comment, et elle m'a accordé cette faveur. Elle m'a dit que de grands préparatifs
doivent être faits avant qu'une femme puisse demander des faveurs à son conjoint ou à son
« compagnon ». Elle a expliqué que les préparations contiennent des vêtements spécifiques
« sexuellement scientifiques », des dîners et des bains spéciaux préparés avec des
ingrédients aromatiques pour la création d'une atmosphère euphorique. Celui-ci est
rehaussé par des bougies subtilement parfumées, des vins ou des liqueurs de forte
constitution, servis dans des gobelets en cristal.

La préparation de l'ambiance de la chambre est primordiale, car les lumières tamisées et


le linge de lit en satin aident à stimuler les papilles. Elle a dit qu'une femme doit être
avancée dans l'art de connaître les contours géographiques sensibles du corps masculin si
elle veut l'avoir à portée de main.

C'était comme si j'étais dans une « université » avec un nouveau type de « professeur »,
enseignant une nouvelle leçon. La liste continuait….et je n'ose pas répéter dans ce livre,
certaines des informations partagées avec moi ce soir-là par cette belle femme. De telles
informations ne peuvent être révélées que lors de réunions de femmes à huis clos.

Au fur et à mesure que son programme se déroulait, ses yeux s'égaraient au loin comme si
elle avait commandé à ses pensées de passer à l'action. Elle a terminé en me disant qu'une
femme peut calmer l'esprit d'un homme plus vite qu'il ne peut calmer le sien. En d'autres
termes, le « pouvoir subtil » doit vaincre « l'autorité » à ses moments les plus faibles, afin
de récolter ses récoltes personnelles égoïstes, dont certaines sont obtenues grâce à l'aide
du camp des sorciers/sorcières. Je ne pouvais pas la laisser lire dans mon visage pour
découvrir le choc d'une telle conversation. Elle a terminé sa séance en me disant que la
Bible dit : « Le lit conjugal est sans souillure.

120
Il y a une histoire biblique au sujet d'un « pouvoir subtil » nommé Abigail, qui, grâce à son
choix stratégique doux et calme de mots à une « autorité royale », a apaisé la guerre et
sauvé sa maison. Le résultat final était qu'elle a finalement épousé ce roi.

Histoire telle que racontée dans mes propres mots :


David courait et se cachait pour sa vie du roi Saül. Il apprit que Nabal, un riche éleveur de
moutons tondait ses moutons, et l'envoya chercher de la nourriture. Nous devons
comprendre qu'à l'époque de l'Ancien Testament, les Israélites célébraient des fêtes et des
festivals à l'échelle communautaire. Tout le monde était invité, mais les pauvres, les veuves
et les orphelins étaient spécialement invités.

David a demandé l'aide de Nabal à l'une de ces occasions. Lorsqu'il a demandé de l'aide, il
a rappelé à Nabal que c'était l'heure de la tonte des moutons, qui était une période festive,
et à ce moment-là, les agriculteurs partageaient ce qu'ils avaient avec leurs invités. En tant
que propriétaire du troupeau, une partie du devoir de Nabal était de partager sa récolte
avec ceux qui y assistaient. David et ses hommes protégeaient également le troupeau de
Nabal contre les nations envahissantes, et par conséquent ils avaient gagné le droit à une
part de la récolte.

Si David était allé à Nabal à un autre moment, Nabal aurait pu le refuser parce qu'il n'y avait
rien à revendre. C'était une période de fêtes de fin d'année en Israël ; il y avait beaucoup à
partager, et donc aucune excuse n'aurait dû venir de Nabal ou de tout autre riche fermier
à cette époque particulière de l'année.

David envoya quelques-uns de ses hommes à Nabal, l'informant que lorsque ses bergers
étaient avec eux, ils les protégeaient et ne maltraitaient aucun d'entre eux. Pendant la
longue période qu'ils avaient gardée sur ses bergers et ses troupeaux, ils demandaient
donc en paiement, de la nourriture, du vin et toutes autres provisions qu'il pouvait
prolonger, pour le nourrir et l'aider, lui et ses hommes.

La réponse de Nabal au message de David a été horrible et mortelle. Il répondit


négativement, insulta les jeunes messagers d'une manière terrible, et leur demanda qui
était David et pourquoi devrait-il donner sa viande, son eau et son pain à des hommes
venant d'on ne sait où ? Les jeunes gens se détournèrent, retournèrent au camp et
rapportèrent tout à David. David ordonna alors à ses hommes de mettre leurs vêtements
de guerre et de prendre leurs armes, car ils devaient rendre visite à Nabal.

L'un des serviteurs entendit ce que Nabal avait dit aux guerriers de David et le rapporta à
sa femme Abigaïl. Elle était alarmée par les insultes infligées à David par son mari, car elle
savait qu'il était le roi oint d'Israël. Elle n'a pas perdu de temps. Elle ordonna aux serviteurs
de rassembler deux cents pains, deux outres de vin, cinq moutons cuits, cinq bassines de
grains rôtis, cent galettes de raisins secs, deux cents galettes de figues pressées, et les
chargea à la hâte sur les ânes. Elle dit aux serviteurs d'aller de l'avant et de les donner à
David et à ses hommes, et elle les suivrait sous peu.

121
Abigail, en tant que « puissance subtile », ne pouvait pas dire à « l'autorité » (Nabal) où elle
allait et ce qu'elle s'apprêtait à faire. Alors que son âne approchait du ravin montagneux où
se cachaient David et ses hommes, elle arriva juste à temps pour les voir descendre vers
elle et se diriger vers sa propriété. Quand elle a vu David, elle a sauté de son âne, a couru
vers lui et s'est littéralement jetée à ses pieds, et s'est inclinée devant lui, le visage contre
terre. Elle a vu cela comme la seule chance de sauver son mari, elle-même et d'autres, dans
sa maison.

Ce sont les mots du Pouvoir Subtil à l'Autorité :


« Mon Seigneur, que la faute soit sur moi seul. Veuillez permettre à votre serviteur de vous
parler ; écoute ce que ton serviteur a à dire. Que mon Seigneur ne fasse pas attention à ce
méchant homme, Nabal. Il est comme son nom, car son nom signifie « fou », et donc la folie
l'accompagne partout où il va.

Mais moi, votre serviteur, je n'ai pas vu les hommes envoyés par mon maître. Maintenant,
puisque le Seigneur t'a gardé, mon maître, du sang versé et de te venger de ta propre main,
aussi sûrement que le Seigneur vit et que tu vis, que tes ennemis et tous ceux qui veulent nuire
à mon maître soient comme Nabal.

Voici quelques cadeaux que ta servante t'a apportés, son maître, et qu'ils soient aussi donnés
à tes hommes qui te suivent. Veuillez pardonner l'offense de votre serviteur, car le Seigneur
fera certainement une dynastie pour mon maître, parce qu'il combat les batailles du
Seigneur. Qu'aucun mal ne soit trouvé en vous aussi longtemps que vous vivez. Même si
quelqu'un vous poursuit pour vous ôter la vie, la vie de mon maître sera solidement liée dans
le paquet des vivants, par le Seigneur votre Dieu. Mais la vie de vos ennemis sera précipitée,
comme de la poche d'une fronde. Quand le Seigneur Dieu aura fait pour mon maître tout ce
qu'il a promis de bon à son égard et l'aura nommé chef sur Israël, mon Seigneur n'aura pas
sur sa conscience des fardeaux ahurissants d'effusions de sang inutiles ou de s'être vengé.
Quand le Seigneur Dieu a apporté le succès à mon maître, souviens-toi de moi, ton serviteur..."
(Extraits résumés de 1 Samuel 25).

« Autorité » (David) a répondu à « Puissance subtile » (Abigail):

« Béni soit le Seigneur Dieu d'Israël, qui t'a envoyé aujourd'hui à ma rencontre ! Et
béni soit ton conseil et béni sois-tu, parce que tu m'as empêché aujourd'hui de verser
le sang et de me venger de ma propre main. Car en effet, comme vit le Seigneur Dieu
d'Israël, qui m'a empêché de te faire du mal, à moins que tu ne te sois dépêché et que
tu sois venu à ma rencontre, assurément, à la lumière du matin, aucun mâle n'aurait
été laissé à Nabal ! » (1 Sam. 25 : 32-34 NKJV).

Abigail était belle et sage. Elle n'a rien précipité, mais a encouragé David d'une manière
étonnante, qui a capturé son cœur et l'a enveloppé solidement de compassion pour cette
belle et sage femme. Elle lui a parlé avec son cœur et ce qui était étonnant, c'est qu'elle a
également formulé des paroles de recommandation pour elle-même : « Quand le Seigneur
a apporté le succès à mon maître, souviens-toi de moi, ton serviteur.

122
Elle a attendu jusqu'au matin pour dire à son mari ce qu'elle avait fait, car il était ivre. Le
timing est la meilleure stratégie de tous les temps. Savoir quand parler, agir et se taire sont
quelques-unes des meilleures stratégies que nous pouvons utiliser dans notre vie
quotidienne. Elle était l'une des plus grandes conseillères que David ait jamais rencontrées,
et il était obligé d'écouter. Sa négociation avec lui a été rapide et habile, ce qui l'a amené à
remercier Dieu pour elle. Son mari Nabal, après avoir appris ce que faisait sa femme, a eu
une crise cardiaque et est décédé dix jours plus tard.

Immédiatement, David a envoyé des mots à Abigail pour lui proposer, et elle a accepté avec
grâce. Oh ma parole! « Le pouvoir et l'autorité subtils » étaient à l'œuvre et ont porté leurs
fruits lorsque David a finalement épousé Abigail. À mon avis, « l'autorité » conduira
toujours à la « puissance subtile », nous ne pouvons pas nous éloigner des commandements
de Dieu concernant « l'autorité » étant à la tête de nos vies terrestres, et le prêtre de nos
maisons. Revenez aux premiers chapitres de la Genèse pour confirmation.

Le « pouvoir subtil » devrait venir avec la sagesse, car la folie et l'orgueil conduisent à des
tas de troubles et de comportements dépravés dans nos vies personnelles. C'est dans la
profondeur du caractère humain que la vraie sagesse peut se mesurer à la folie. Nos actions
préciseront ou évalueront notre sagesse, car nous avons le pouvoir de résister aux
mauvaises paroles.

La sagesse est synonyme de vérité et d'action juste, et elle conduit à la paix, à la droiture et
à la bonne volonté pour tous. Chaque fois qu'il y a l'envie de « cingler » quelqu'un, de
poursuivre l'injustice et la cruauté avec nos commérages, querelles et calomnies, rappelez-
vous que la justice exalte !

Les bonnes actions exaltent en tout temps à travers les âges.

La justice exalte !

123
Chapitre 20 :

Autorité - Prêtre du Pouvoir Subtil


La sagesse de « l'autorité » prévaudra toujours contre les plans impies de « pouvoir
subtil », car il a reçu le titre de « prêtre ». Dieu Tout-Puissant l'a déclaré dès le jardin d'Eden
: « Ses désirs seront pour son mari… » (Genèse 3:16). Le mot « désir » en hébreu est bien
plus qu'un désir profond ; l'âme entière est impliquée émotionnellement et physiquement.
Dans l'étreinte du désir, la « puissance subtile » lâchera son âme, fera éclater ses vannes de
secrets, et à ce moment-là, si « l'autorité » est sage, dès que la « puissance subtile » montera
au sommet de son désir, il devrait apprendre à prendre le contrôle de la situation avec
sagesse, action juste et bienveillance. Pour le « pouvoir subtil », il est généralement très
difficile de ne pas céder à ses désirs ou d'agir autrement en dehors de ses plans, comme la
malédiction prononcée dès le début, commande encore l'existence des hommes et des
femmes sur cette terre. Vous voyez, ses désirs vont vers lui et il sera toujours placé dans la
position de leader pour gouverner comme Dieu l'a commandé à partir de ce moment-là.

Il y avait de l'innocence dans le jardin d'Eden avec Adam et Eve. Les choses étaient parfaites
jusqu'à ce qu'Ève cède à la tentation de Satan.

Déguisé en serpent intelligent, il est allé tenter Eve et a réussi à la faire douter de toutes les
affirmations et commandements que Dieu leur a donnés. Elle a commencé à se poser des
questions : « Qui a raison ? Le serpent apparemment sage aurait-il raison ? Dieu s'est-il
efforcé de me cacher quelque chose ? Avec ces pensées, la race humaine a commencé son
long séjour dans les ténèbres, le chaos, la douleur, le chagrin, la mort et la finalité.

Notre Créateur a fait la femme (pouvoir subtil) et l'a bénie avec chaque création de beauté
et de perfection. Son corps était magnifique sans défauts ; sa beauté n'avait besoin
d'aucune couverture pour cacher les contours imparfaits; elle vivait dans des conditions
climatiques parfaites où elle n'avait jamais chaud ni froid et elle mangeait de la terre où les
récoltes abondantes lui donnaient une alimentation parfaite. Les animaux ne la craignaient
jamais, et elle ne les craignait pas non plus. Elle n'avait pas de conditions stressantes; elle
n'a jamais connu la solitude, la tristesse, ni même eu à pleurer. Elle avait un compagnon et
un amant constant dont le nom était Adam, (autorité) et ils ne faisaient qu'un.

C'est le mécontentement qui a fait tomber tout cela. C'est un fait bien connu que même si
une femme a tout – argent, pouvoir, beauté et charme, il y a toujours une certaine forme de
mécontentement, surtout si elle est en dehors de la couverture du Sang de Jésus-Christ.
Elle peut devenir une âme agitée et croire qu'il y a toujours quelque chose de mieux là-bas,
et que l'herbe proverbiale est plus verte de l'autre côté. Certains pourraient être enclins à
errer dans des pâturages étranges pour des «régimes» étranges.
Les femmes et les hommes ne doivent jamais oublier qu'il y a des défauts dans la vie sur
terre, et que personne d'autre que Dieu ne peut combler le vide profond et douloureux à
l'intérieur. Ils sont voués à tomber lorsqu'ils oublient cette vérité, tournent le dos et
méprisent Celui qui les a créés et leur a donné leur intimité et leur sécurité sexuelles les

124
plus profondes. Les maris et les femmes doivent embrasser leur unité et se regarder, pas
au-dessus de la tête l'un de l'autre, par-dessus la clôture, ou laisser leurs pensées s'égarer
sur des routes étranges.

Eve a succombé à la tentation, a mangé le fruit et a fait en sorte qu'Adam emboîte le pas. Ils
ont commencé un plan d'action qui entraînerait l'humanité dans les ténèbres de la
désobéissance et de la honte, jusqu'à la fosse visqueuse du péché. Le jeu du blâme a pris le
dessus. Adam a blâmé Eve et Eve a blâmé le serpent. Ils ont fait leur choix et leur choix les
a renversés dans le péché et la douleur. En conséquence, l'humanité et la terre entière ont
été plongées dans la mort et le deuil. Ils sont tombés à cause de leur propre désobéissance,
et Dieu n'a eu d'autre choix que d'agir. Dieu, le Créateur de la femme a placé sur elle une
malédiction qui a immédiatement commencé à couler dans les veines de chaque femme,
nous frappant de la manière la plus terrible et nous plongeant dans la douleur et le chagrin,
en particulier pendant l'accouchement :

« Je multiplierai grandement votre peine et votre conception ; dans la douleur tu


enfanteras des enfants; ton désir sera pour ton mari, et il dominera sur toi » (Genèse
3:16 LSG).

À ce stade, je dois m'arrêter pour discuter avec mes sœurs qui utilisent un pouvoir subtil
pour saper, éroder et détruire l'autorité. J'ai une belle histoire à raconter à tous ceux qui
pratiquent cette horrible et sombre carrière de manipulation et de contrôle.

Il y avait une très belle femme qui était aussi la royauté. Son nom était la princesse Jézabel.
Elle est née dans le bourbier de l'idolâtrie et de la vanité. Le lieu de sa naissance était une
province dans une ville de la côte méditerranéenne nommée Sidon. En raison de son
origine, l'idolâtrie coulait dans ses veines et son style de vie incarnait celui de la vanité
dans sa forme la plus élevée. Une personne complètement hors de contrôle comme Jézabel
montrerait son pouvoir subtil en empiétant sur l'humanité et en essayant de piétiner les
lois de Dieu de toutes les manières possibles. Cette femme n'avait aucune morale et était
une vagabonde en esprit.

Elle s'est présentée en Israël, a rencontré un roi faible du nom d'Achab et a immédiatement
enfoncé ses griffes dans son cœur et son esprit. Finalement, elle l'a épousé, l'a manipulé et
a commis le meurtre d'innocents pour satisfaire sa convoitise. Avec la découverte de sa
faiblesse, il était facile de l'emmener sur ses mauvais chemins. Ses objectifs qu'elle s'était
fixés étaient de pratiquer sa sorcellerie, de manipuler et d'obtenir ce qu'elle voulait, même
avec la mort.

Elle adorait ses dieux païens et a conduit son mari, le roi Achab, à abandonner totalement
les enseignements de la Torah sur le Dieu d'Israël, et il a commencé à adorer ses idoles -
Baal (1 Roi 21:25). C'était ce qu'elle voulait, et elle n'a pas perdu de temps à saper le Dieu
d'Israël en promouvant la fausse religion de Baal. Étant faible, Achab a suivi sa méchanceté,
et ils sont devenus un duo du mal extrême en Israël. Il a construit un temple à Baal juste là
en Samarie, la capitale de son royaume.

125
Elie le prophète a piétiné sa méchanceté et lui a montré une chose ou deux, quand il a
complètement vaincu et anéanti ses faux prophètes sur le mont Carmel. Elie montra au
monde que Baal et les autres faux dieux ne devraient pas être adorés. Elle apprit la mort
de ses faux prophètes et prêta serment de le tuer dans les plus brefs délais.

La balance de la justice a commencé à s'installer dans les lieux, car le mal peut et régnera
juste pour une saison, jusqu'à ce que le bien l'emporte en totalité. Finalement, sous la
colère de Jéhovah, le Dieu d'Israël, son mari le roi Achab et ses deux fils sont morts, et Dieu
a suscité un autre roi en Israël nommé Jéhu.

Jéhu n'était pas un « passager ». Il l'a confrontée à ses actions et à son comportement
ignobles, auxquels elle a répondu en mettant en scène un mouvement de séduction envers
lui. Elle l'a fait en fixant ses cheveux de la manière la plus élaborée, a peint ses longs ongles
et son visage, et est sortie pour exercer son "pouvoir subtil" sur
« autorité » (Jéhu). Elle avait émasculé des hommes en les transformant en eunuques, et
les avait fait traîner derrière elle comme des chiots. Ses serviteurs les plus proches la
détestaient et elle ne le savait même pas.

Alors qu'elle abordait le roi Jéhu, il ordonna à son tour à ses serviteurs de la jeter par la
fenêtre. Ils l'ont jetée à terre et, comme prophétisé par le prophète Elie, son corps s'est
écrasé contre le mur de sa demeure, faisant éclater son squelette en fragments, tandis que
son sang éclaboussait le mur. Cela s'est produit stratégiquement au moment où les chevaux
couraient. Son corps a été piétiné et sa chair est devenue de la viande pour le plaisir des
chiens errants. Les chiens léchaient son sang et se régalaient de sa chair chaude.

Le roi Jéhu se souvint alors qu'elle était la fille d'un roi, alors il ordonna que ce qui restait
de son corps piétiné soit gratté et emporté pour être enterré dans une tombe anonyme
dans le cimetière des rois, parce qu'elle était la fille d'un roi. Lorsque les pompes funèbres
sont arrivées, elles n'ont trouvé que les parties squelettiques de son crâne, de ses mains et
de ses pieds. Les paroles du prophète Elie se sont accomplies :

Personne ne regardera un lieu de sépulture et dira : « C'est Jézabel », parce qu'il n'y
avait aucun corps à enterrer…… (Continuez à lire dans 2 Rois Chapitres 9 et 10).
Que ceci soit un avertissement pour celles d'entre nous (pouvoir subtil) qui cherchons à
saper l'Autorité du Ciel, du foyer, du travail et de la conscience. Nous devons nous
soumettre aux offices d'autorité et prier pour eux. Nous devons prier pour que la sagesse
de Dieu soit sur eux alors qu'ils prennent les décisions nécessaires pour nous. Le pouvoir
subtil peut se retourner contre nous et nous détruire à court terme. Le seul vrai pouvoir
vient du Saint-Esprit et non des camps de sorciers/sorcières, vies de séduction, fornication,
adultère, prostitution, mensonges et tromperie.

126
Chapitre 21 :

Obéissance à l'autorité
« Alors Samuel dit : « Le Seigneur prend-il autant de plaisir dans les holocaustes et les
sacrifices, qu'à obéir à la voix du Seigneur ? Voici, mieux vaut obéir que sacrifier, et
prêter attention à la graisse des béliers. Car la rébellion est comme le péché de
sorcellerie et l'entêtement est comme l'iniquité et l'idolâtrie… » (1 Sam. 15:22-24
NKJV).

Nous devons nous soumettre à l'autorité. Il doit y avoir un gouvernement de notre


existence. La Bible parle de la venue du Messie, que le gouvernement reposera sur ses
épaules, et de l'augmentation de son gouvernement il n'y aura pas de fin, (Esaïe 9:7).

Nous devons nous soumettre à Dieu et à ceux qui nous dominent. En nous soumettant aux
différentes autorités qui sont au-dessus de nous, nous devons demander à Dieu de les
conduire et de les diriger dans les chemins qu'il a besoin qu'ils aillent. Remarque : Pour
que Dieu nous bénisse, nous devons nous soumettre à l'autorité. Lorsque nous nous
soumettons à ceux qui détiennent l'autorité, Dieu leur permettra de nous bénir par des
promotions et des faveurs financières. Veuillez lire le livre de Daniel comme un exemple
de quelqu'un qui s'est soumis à l'autorité, même s'il n'a pas obéi aux lois alimentaires de
Babylone. Il a demandé la permission de l'autorité d'avoir son propre régime.

Il y a plusieurs années, dans les pires moments pour moi, le Saint-Esprit m'a parlé d'une
manière très simple et m'a demandé de donner trois mille dollars à une sœur pendant six
mois. J'ai presque demandé au Seigneur s'il était fou, à cause de mes graves difficultés
financières, mais j'ai vérifié mes rênes et j'ai fait preuve de bienveillance et de bonnes
manières en présence du Seigneur. Trois mille dollars, c'était beaucoup d'argent à
l'époque. Je lui ai dit que j'obéirais certainement à ses instructions. Le Seigneur a alors
commencé à m'instruire sur la manière de l'obéissance, et la première chose qu'on m'a dite
était que : « L'obéissance vaut mieux que le sacrifice » (1 Sam. 15 :22).

J'ai fait ce que le Seigneur m'avait demandé et, rétrospectivement, alors que j'exécutais son
commandement, j'ai pu subvenir aux besoins de mon bébé, ce qui était difficile à l'époque,
en raison de ma situation financière « au plus bas ». Avec obéissance, je lui donnais le
montant exact d'argent selon les instructions, et à chaque fois elle bénissait Dieu et me
disait ensuite à quel point mon enfant et moi serions bénis dans nos vies.

À la fin du sixième mois, je lui ai donné les trois mille derniers dollars, et elle m'a regardé
fixement et m'a remercié de tout son cœur. Moins de deux semaines après ce dernier
cadeau, elle est tombée malade et ne s'est jamais remise. Elle est décédée au milieu du
septième mois, peu de temps après le dernier versement.

Mon Dieu!

127
Combien de plus avons-nous besoin de Dieu pour que nous rendions la pareille et
réalisions ses plans ? Et si je n'avais pas obéi ? Cette situation que j'appelle un grand
mystère est à jamais gravée dans ma mémoire. J'ai assisté à ses funérailles dans la
campagne lointaine, j'ai gravi le long sentier sinueux jusqu'à son lieu de repos terrestre et
j'ai pleuré ouvertement sous l'énorme arbre Guango qui fournit de l'ombre à son lieu de
repos.

Repose en paix mon amie et ma soeur ! Rendez-vous en ce grand matin.

Plusieurs années plus tôt dans ma carrière, j'ai été interviewé par un panel assez important
pour une bourse à Singapour. On m'a dit que deux mille femmes avaient été interviewées
pour cette bourse et qu'il n'y avait aucune garantie que je serais sélectionnée. Ce furent des
jours très sombres pour moi et je n'aimais pas les voyages car je n'avais même pas de
vêtements adéquats à porter pour de telles occasions. J'ai été interviewé dans l'un des plus
grands hôtels de la ville, et le simple fait d'être choisi pour cet entretien a été un tel honneur
de ma part. Cela, en effet, me suffisait.

Trois semaines auparavant, j'ai eu une vision très étrange. J'ai rêvé que le Premier ministre
en titre m'envoyait un jet privé, dans lequel il était assis parmi plusieurs de ses principaux
ministres. Il m'a dit que j'avais été choisi pour représenter mon pays à l'étranger et qu'il
m'enverrait dans deux semaines. Dans la vision, j'étais en effet transporté dans un pays
étrange où les gens ressemblaient un peu à des Chinois. Il ne m'a jamais dit dans quel pays,
seulement que je devais être préparé. Je me suis réveillé de la vision en pensant que j'avais
dû manger quelque chose trop tard, mais au fil des jours, je n'ai pas pu chasser cette vision
de mon esprit.

Je n'avais absolument pas d'argent à l'époque, et chaque jour je devais me lever tôt avant
que quelqu'un ne se réveille, et marcher dans la brume matinale en demandant à Dieu mon
pain quotidien. C'étaient des jours de dépendance totale où la prière du Seigneur est
devenue très réelle. Chaque matin, je répétais cette prière après ma prière principale du
matin. Veuillez prier cette prière avec moi :

« Notre Père qui es aux cieux, que ton nom soit sanctifié. Que ton royaume vienne. Que
ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel. Donne-nous aujourd'hui notre pain
quotidien. Et pardonne-nous nos dettes, comme nous pardonnons à nos débiteurs. Et
ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre-nous du mal : Car à toi appartiennent
le royaume, la puissance et la gloire pour toujours. Amen…." (Matt. 6 : 9-13 LSG).

Trois semaines plus tard, le facteur s'est arrêté à ma porte et m'a dit qu'il avait une lettre à
signer. J'ai accepté, pensant que c'était d'une entreprise de services publics que j'étais
toujours en retard pour payer. J'ai regardé attentivement l'enveloppe étrange et j'ai su
qu'elle venait d'un pays étranger. J'ai vu Singapour au bas de l'adresse en haut à gauche,
j'ai remercié le facteur et signé accusant réception de la lettre.

Dès que je suis rentré, j'ai déchiré l'enveloppe et j'ai lu son contenu. L'institution de
Singapour m'a dit que j'avais été sélectionnée au-dessus de deux mille femmes pour

128
représenter mon pays pendant une période d'études dans ce pays. L'incrédulité m'a donné
un crochet de la main gauche dans mon cerveau et je suis tombé malade pendant deux
jours. La vision est alors devenue vivante, et je me suis souvenu du pays dans lequel j'avais
été emmené dans ma vision, avec les habitants d'apparence chinoise.

L'obéissance a été mise à l'épreuve ultime pendant cette période. Il n'y avait pas d'argent
pour préparer ce voyage, pas même des bagages de voyage décents. Une fois remis du choc,
j'ai téléphoné pour mon acceptation de la bourse. Alors que j'emballais ce que j'avais, une
merveilleuse sœur de souvenirs bénis m'a appelée et m'a donné deux cents dollars
américains. J'étais content parce que c'était tout ce que j'avais en ma possession pour
partir, pour retrouver mon chemin à l'autre bout du monde. Alors que je mettais mon
dernier vêtement dans les bagages, j'entendis la voix du Saint-Esprit me dire clairement de
donner les deux cents dollars. Il a dit qu'il m'instruirait comment et à qui.

La première personne que j'ai vue à l'aéroport de Miami venait d'Haïti, et elle portait le
même badge que moi. Le Saint-Esprit m'a dit de lui donner trente dollars. Je l'ai bien
accueillie et j'ai entamé une conversation avec elle sur le vol pour le Texas. Je lui ai donné
le petit billet du Saint-Esprit avec l'argent plié à l'intérieur. Remarquez, je ne l'ai jamais vue
avant ce jour-là ! Elle a gracieusement accepté l'argent.

J'ai donné le reste de l'argent à d'autres sœurs précieuses qui venaient d'autres pays, tout
comme le Saint-Esprit me l'avait commandé, et le solde a été utilisé pour l'offrande dans
les services d'adoration. Je me tenais dans la cour du campus à Singapour sans un centime
à mon nom, et je n'aurais pas pu être plus heureux. Je me sentais bien. Les repas étaient
fournis, donc je n'ai jamais eu faim. Je mettrais aussi un biscuit ou deux dans mon livre de
poche pour grignoter en cas de besoin.

J'ai logé avec une merveilleuse sœur indienne et elle a dû remarquer ma garde-robe limitée,
car elle m'a donné deux de ses saris à porter. À ce jour, je porte encore un de ces saris qui
m'ont été offerts, en souvenir de sa gentillesse.

Quand je suis rentré chez moi, j'avais dans ma bourse de l'argent provenant d'offrandes
données par des personnes que j'avais servies. Je n'ai jamais demandé d'argent, car je
savais que je ne pourrais jamais vaincre le dessein de Dieu en le faisant. Cela aurait perdu
ma mission, car je n'aurais pas été considéré comme le serviteur de Dieu, mais comme un
mendiant étranger qui défilait en tant qu'étudiant et ministre de Dieu. Malheureusement,
de nombreux ministres du Seigneur se présentent comme des mendiants, en distribuant
des enveloppes demandant de l'argent aux personnes qu'ils servent. Au cours de mes
vingt-cinq années et plus de ministère, je n'ai jamais demandé une offrande ou une somme
d'argent pour présenter l'évangile. Cependant, dans la plupart des cas, les offrandes ont
été recueillies par les serviteurs du Seigneur en mon nom, sous la direction du Saint-Esprit.

Le véritable test d'obéissance survient généralement lorsque nous nous sentons le plus en
sécurité dans nos zones de confort d'abondance. Abraham a obtenu son souhait dans sa
vieillesse et ne pouvait pas comprendre comment Dieu voulait le tester avec le plus grand
cadeau de sa vie.

129
L'histoire de l'obéissance prend vie dans la vie d'Abraham, lorsque Dieu lui a donné l'ordre
de prendre son fils unique qu'il aimait, d'aller dans la région de Moriah et de l'y sacrifier
en holocauste sur l'une des montagnes :

« ……… Alors Abraham se leva tôt le lendemain matin et sella son âne, et prit deux de
ses jeunes gens avec lui, et Isaac son fils ; et il fendit le bois pour l'holocauste, et se leva
et se rendit au lieu que Dieu lui avait dit. Puis, le troisième jour, Abraham leva les yeux
et vit l'endroit au loin. Et Abraham dit à ses jeunes gens : « Restez ici avec l'âne ; le
garçon et moi irons là-bas et adorerons, et nous reviendrons vers toi. Alors Abraham
prit le bois pour l'holocauste et le déposa sur Isaac, son fils ; et il prit le feu dans sa
main, et le couteau, et les deux continuèrent ensemble. Mais Isaac parla à Abraham
son père et dit : « Mon Père ! Et il a dit : « Me voici, mon fils. Puis il dit : « Regardez, le
feu et le bois, mais où est l'agneau pour l'holocauste ? Et Abraham dit : « Mon fils, Dieu
se pourvoira de l'agneau pour l'holocauste.' Alors les deux sont allés ensemble. Puis ils
arrivèrent à l'endroit dont Dieu lui avait parlé.

Et Abraham y bâtit un autel et mit le bois en ordre ; et il lia Isaac son fils et le déposa
sur l'autel, sur le bois. Et Abraham étendit la main et prit le couteau pour tuer son fils.
Mais l'ange du Seigneur l'appela du ciel et dit……, 'Ne pose pas ta main sur le garçon,
et ne lui fais rien ; car je sais maintenant que tu crains Dieu, puisque tu ne m'as pas
refusé ton fils, ton fils unique..." (Genèse 22 NKJV).

Lorsque Dieu a demandé à Abraham de sacrifier le fils sur lequel reposaient toutes les
promesses, Abraham n'a fait aucune objection. Il s'acquittait de la tâche avec foi et
obéissance, sachant que toutes choses concourraient au bien, comme le Seigneur Dieu le
lui avait dit. Il croyait que quel que soit le résultat, les deux auraient une belle histoire à
raconter. Combien de fois le Saint-Esprit a-t-il mis dans nos cœurs des instructions directes
concernant le don, et soit nous ignorons ce que le Seigneur a dit, parce que nous sommes
trop avares, et nous renonçons au montant commandé comme offrande sacrificielle ?
Permettez-moi de répéter ce passage :

« Le Seigneur prend-il autant de plaisir dans les holocaustes et les sacrifices qu'à obéir
à la voix du Seigneur ? Voici, mieux vaut obéir que sacrifier, et prêter attention à la
graisse des béliers. Car la rébellion est comme le péché de la sorcellerie, et
l'obstination est comme l'iniquité et l'idolâtrie… » (1Sam.15:22-23 NKJV).

Chaque fois que nous obéissons à Dieu et exécutons ses commandements, un esprit
différent envahit nos cœurs et nos personnalités. L'obéissance est basée sur l'amour de
Dieu et de l'humanité. Vous voyez, Il ne veut pas de conformité, mais une obéissance qui
jaillit du cœur. Je ne peux m'empêcher de rappeler à la mémoire la sœur qui a été licenciée
et qui a reçu une « jolie somme » d'argent comme indemnité de départ. Le Seigneur lui a
parlé et lui a dit de me bénir avec une quantité substantielle de cet argent. Plusieurs années
plus tard, elle est venue me voir et m'en a parlé. Elle a dit qu'elle ne pensait pas que j'avais
besoin d'argent, et donc elle ne me l'a pas donné. Elle voulait alors me bénir, mais
immédiatement le Saint-Esprit m'a parlé et m'a dit de ne pas accepter cet argent, mais de

130
lui dire que sa saison était passée, et qu'elle devait aller vers le Seigneur pour trouver une
autre terre fertile à semer. .

Pour certains d'entre nous, les vieilles habitudes ont la vie dure, et parce que nous faisons
« attention » à ce que nous avons, nous nous accrochons aux pièces mêmes qui devraient
trouver une place dans le tas d'ordures. Dieu vous a-t-il déjà dit de faire quelque chose et
vous ne l'avez pas fait par peur de faire face au manque en conséquence ? Le Seigneur Dieu
Tout-Puissant n'est pas un Dieu « à deux bouches », comme j'ai entendu un prédicateur «
aux heures de grande écoute » le décrire. Chaque fois que le Saint-Esprit m'entraîne à
l'obéissance et me donne le galon de diplôme, je suis de nouveau appelé à un autre niveau
de formation bien supérieur dans ce domaine.

J'ai besoin que tout le monde sache que notre argent est l'argent de Dieu. Si nous obtenons
notre argent par la méchanceté, cette richesse sera emmagasinée pour le peuple de Dieu.
En tant qu'enfants du Dieu Très-Haut, notre argent Lui appartient et le Saint-Esprit a la
liberté totale de nous indiquer comment le dépenser ou en disposer.

Lors d'un autre voyage outre-mer, un homme de Dieu m'a donné cent dollars américains,
et plus tard dans la soirée, une femme de Dieu m'a donné dix dollars de plus. J'ai mis les
notes dans une petite enveloppe brune et je l'ai placée sur le côté de mon livre de poche.
Arrivé à destination, j'ai dessiné pour la petite enveloppe brune pour acheter quelque
chose qui a attiré mon attention dans une vitrine de magasin. Alors que je le serrais
soigneusement, le Saint-Esprit a prononcé un commandement fort et strict : « Remettez-le
! Remettre!" Je n'avais pas d'autre choix que d'écouter cet ordre et je l'ai donc remis en lieu
sûr. Plus tard, il reprit la parole et m'instruisit qu'à mon retour chez moi, je devais remettre
l'enveloppe dans la main d'un certain Homme de Dieu. Le nom de ce serviteur de Dieu était
clair à mes oreilles, et j'ai répondu avec des lèvres émouvantes, "Oui Monsieur!"

Quand je suis rentré chez moi, j'ai fait ce que le Saint-Esprit m'a ordonné. Je n'y ai pas
hésité, car l'obéissance permet une action rapide. Lors de ce voyage, ma famille à l'étranger
a pris grand soin de moi et m'a donné de l'argent de poche. Je n'ai jamais eu à leur
demander. Eux aussi ont écouté la voix du Saint-Esprit au sujet de mes besoins et ont agi
en conséquence. Plus tard ce mois-là, j'ai reçu trois fois ce que j'avais donné à cet Homme
de Dieu. Il s'est multiplié après son espèce.

À une autre occasion, quelqu'un était gravement malade à l'hôpital et avait besoin d'argent
pour des tests médicaux d'urgence. J'avais très peu d'argent en ma possession, cependant,
le Saint-Esprit m'a ordonné de payer les tests médicaux. Je savais qu'il valait mieux que me
disputer avec le Grand. Je suis immédiatement allé à ma banque, je leur ai fait part de la
situation et ils m'ont prêté une somme d'argent substantielle. Oui, j'ai dit substantiel. Je
n'ai jamais demandé comment j'allais réussir à le rembourser. Je savais que le paiement
serait effectué à temps chaque mois, de la Royal Bank of Heaven. Ne jamais remettre en
question Dieu ! Il exige l'obéissance ! Tout ce que vous semez, vous le récolterez
abondamment, pressé et secoué ensemble. C'est ce qu'on appelle la grande moisson de la
réciprocité. Les périodes de récolte ne sont attachées à aucune génération. Une fois que la
principale rivière de récolte émerge, de nombreux affluents couleront régulièrement de sa

131
source, dans toutes les directions des lignées. N'oublions jamais cette grande loi de Dieu :
« Tout ce qu'un homme sème, il le moissonnera aussi. Si nous semons des miettes, nous
récolterons. Si nous semons la méchanceté, nous la récolterons aussi. Si nous semons la
paix, la joie et la guérison à un esprit abattu, nous le récolterons également en cas de
besoin.

Puissions-nous semer abondamment dans la sagesse et attendre notre récolte sûre, qui,
aussi sûre que la nuit suit le jour, viendra accompagnée de miséricordes éternelles.

132
Chapitre 22 :

Trouver Dieu dans le calme


« Taisez-vous, toute chair, devant le Seigneur, car il est réveillé de sa sainte
demeure ! » (Zach. 2:13 LSG).

Le bruit est comme le bruit des sabots de nombreux chevaux. Il piétine les pensées qui
cherchent à trouver le moi intérieur. Lorsque le bruit nous entoure, nous sommes obligés
d'écouter ce que quelqu'un veut que nous écoutions, que cela nous plaise ou non. Les bruits
nous poussent à être une autre âme, se déplaçant sans direction.

De nombreux serviteurs de Dieu témoigneront que c'est dans le calme que le Saint-Esprit
les instruit. L'immobilité nous escorte dans un tout nouveau monde de l'esprit, où nous
nous considérons comme de simples mortels, comptant sur Dieu pour la vie. L'immobilité
nous permet d'entendre les chants de l'esprit et de réciter des psaumes dans nos cœurs.

Petite fille, mes frères et sœurs et moi regardions depuis notre salon à travers les vitres le
clair de lune qui éclairait tout sur son passage. Les étoiles semblaient les plus brillantes et
formaient des motifs dans le ciel qui défiaient l'imagination humaine. La Gloire de Dieu
était avec nos esprits humains, faisant de la méditation et de la réflexion un mode de vie
pour nous. Les gens autour ont été entraînés dans cette paix intérieure par une telle
immobilité, parce qu'il y avait un silence si profond tout autour. La vie se reflétait dans les
petites lumières douces au loin, lorsque le vent passait à travers les feuilles.

La miséricorde, le repos et la paix sont devenus très réels alors que chacun de nos cœurs
était confronté à la vérité sur la chance que nous avions d'être devenus fils et filles des
promesses de Dieu. Dans nos modes de vie imparfaits, nous avons été accueillis avec une
affirmation si merveilleuse et miraculeuse d'être les héritiers du salut par sa grâce.

L'immobilité nous amène dans cet état conscient où Dieu se révèle, même dans nos erreurs.
Certains d'entre nous sont allés au bord de la vie et jusqu'à ce jour, nous ne pouvons pas
comprendre comment nous ne sommes pas tombés entre les mains de la mort. Nos yeux
sont plus larges et plus attentifs aux miracles qui se manifestent dans les nombreuses
manières dont il prend soin de nous. Nous sommes ressuscités et renouvelés même
lorsque nous oublions de le remercier pour de telles bénédictions. On nous rappelle
constamment les dangers, mais on nous montre de nouveaux chemins de vie qui nous
amènent à la joie et à la prospérité. C'est la raison pour laquelle nous pouvons battre des
mains lorsque nos âmes s'élèvent pour louer notre Créateur. La guérison et la restauration
suivront lorsque Dieu touchera notre état de vie, notre manque de sécurité financière,
notre santé, notre chômage et notre faible estime de soi. Nos cœurs et nos pensées diront
des louanges à Dieu et crieront de joie spontanément et de manière rafraîchissante lorsque
de nouveaux miracles se produiront. Nous devons comprendre que nous servons un Dieu
Vrai et Vivant qui nous répondra toujours, alors que sa voix douce murmure l'assurance et

133
nous indique la source de l'espoir, qui se trouve dans l'abandon total, le repentir et la
consécration de notre vie à Lui.

Je cherchais une maison avec très peu d'argent. Tous ceux qui me connaissent savent que
je suis un conteur spirituel de foi et de miracles dans ma vie personnelle. J'ai bien compris
pendant les nombreuses années où j'ai confié ma vie à Dieu Tout-Puissant. Chaque maison
que je regardais, le Seigneur a décidé que ce n'était pas celle-là. Un matin, alors que je
regardais par la fenêtre de ma cuisine, inquiet de ne pas entendre mon ami rossignol
habituel qui chantait à ma fenêtre latérale, « sur place » à cinq heures du matin, j'entendis
une voix douce, presque étouffée, répétant des mots familiers. dans mon esprit :

« Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies », dit le
Seigneur. Car, comme les cieux sont plus hauts que la terre, ainsi mes voies sont plus
élevées que vos voies, et mes pensées que vos pensées. Car comme la pluie tombe et la
neige du ciel, et qu'elle n'y retourne pas, mais qu'elle arrose la terre, et la fasse germer
et germer, afin qu'elle donne de la semence au semeur et du pain au mangeur, ainsi
ma parole soit qui sort de ma bouche ; Il ne me reviendra pas sans effet, mais il
accomplira ce que je veux, et il prospérera dans la chose pour laquelle je l'ai envoyé..."
(Esaïe 55 : 8-11 NKJV).

Plus tard ce matin-là, je me suis arrêté de mes tâches ménagères pour me reposer, alors je
me suis assis et j'ai basculé ma télévision sur une station religieuse (chrétienne). Le
prédicateur me regardait fixement et immédiatement, il a commencé à répéter les mêmes
versets de l'Écriture. Je me suis figé sur mon siège et après avoir retrouvé mon calme, j'ai
éclaté en adoration.

Le lendemain, alors que je conduisais dans la ville, j'ai allumé ma radio et me suis tourné
vers une autre station religieuse (chrétienne). Il y avait une chanson qui a béni mon cœur,
et immédiatement après, une voix a commencé à répéter les mêmes écritures.

J'ai quitté la maison le même après-midi pour le centre-ville lors d'une retraite de l'Église,
et le lendemain matin, alors que j'entrais dans la salle de conférence, ma colocataire m'a
regardé et m'a dit qu'elle avait une merveilleuse dévotion et qu'elle se sentait élevée. Elle
a dit que lorsqu'elle a lu Esaïe 55, où il est dit : « Car comme la pluie… » Je me suis figé dans
mon élan et je lui ai parlé du signe que le Seigneur m'envoyait par sa Parole.

Depuis le début de ce mois, j'avais prié à propos de situations personnelles et ma foi


devenait parfois instable. J'ai commencé à retracer les nombreuses paroles prophétiques
sur les bénédictions et la prospérité de Dieu dans ma vie, que j'ai reçues et cachées dans
mon cœur. N'abandonnons jamais les prophéties sur nos vies, même si elles tardent. Leur
saison viendra. J'appelle tous les prophètes/prophétesses de Dieu à prier continuellement
sur les paroles prophétiques envoyées de leur bouche, afin que Satan et ses démons ne
puissent pas les faire avorter.

134
Pour beaucoup d'entre nous, les mots les plus récurrents que nous avons peut-être
entendus au cours de notre vie sont : « Que le Seigneur vous bénisse vraiment » et « Le
Seigneur va vous bénir abondamment. »

Il y a de nombreuses années, alors que j'étais une très jeune femme, j'étais dans une église
pentecôtiste lorsqu'un prédicateur m'a appelé et m'a dit de dire : « Merci Jésus », à trois
reprises. Je l'ai fait, et il a dit : « Le Seigneur va vous bénir et quand il le fera, vous devrez le
dire à l'Église ». L'Esprit du Prophétique a pris le relais pendant plusieurs dimanches après
cela, et je prophétisais dans cette même Église. Les gens étaient choqués par l'exactitude
des déclarations prophétiques, parce que j'étais un visiteur et que je ne pouvais pas savoir
ce qui se passait dans l'Église. L'évêque de cette église m'a appelé dans son bureau et m'a
dit de quitter son église et de ne jamais revenir. J'ai fait ce qu'on m'a dit.

J'avais toujours peur de mes dons spirituels, car parfois après avoir prophétisé, je devenais
physiquement affaibli et je devais rester au lit dans une immobilité totale, pendant un
certain temps.

Aussi sûr que les saisons s'écoulent, Dieu enverra toujours, et je le répète, toujours,
quelqu'un pour nous encourager tout au long de notre voyage. Un après-midi pluvieux
alors que j'allais chercher mon fils à l'école, j'ai vu mon cousin qui accourait vers moi. Elle
a immédiatement commencé à me parler des miracles de Dieu dans l'achat de sa nouvelle
maison. Elle savait que je cherchais une maison avec très peu d'argent, alors elle a
commencé à raconter son histoire de miracle. La pluie a commencé à bruiner et nous ne
nous soucions pas de nous mouiller. Elle m'a raconté comment le Seigneur lui avait parlé
après une expérience de logement très douloureuse, où après avoir vécu dans une maison
louée et dans quelle mesure elle en avait pris soin, que le propriétaire avait promis de la
lui vendre. Quand il a vu comment elle avait transformé sa propriété, il a changé d'avis. Elle
était dévastée et a commencé à pleurer. Elle n'avait pas d'autre choix que de consulter son
Père céleste pour savoir comment aller de l'avant. Immédiatement, elle entendit très
clairement une voix douce et douce lui disant : « Je remplacerai cette maison par une bien
meilleure et dans un meilleur endroit. Ma fille, place ta confiance en moi. Elle avait peur et
au milieu de la peur, un sentiment de calme l'envahit. Elle a remercié le Seigneur et a séché
ses larmes.

Un après-midi, elle parlait de ses affaires à l'école lorsqu'elle a confronté un élève à propos
de devoirs en suspens. Elle a conseillé l'étudiant, et au cours de la séance, l'enfant a parlé
de son oncle qui était son tuteur. Elle a en outre offert plus d'informations sur le fait qu'il
était un agent immobilier. Finalement, elle a rencontré l'oncle pour des questions scolaires
et a juste mentionné en passant qu'elle cherchait une maison. Il lui a immédiatement parlé
d'une grande maison dans un beau quartier de la ville. La première pensée était qu'elle
n'avait pas le prix demandé, en fonction de l'emplacement. Le monsieur s'est arrangé pour
qu'elle voie la maison et ses propriétaires, mais quand elle a entendu le prix, son cœur s'est
serré. Après la tournée, elle lui a dit qu'elle avait moins que le prix demandé et lui a
demandé de trouver quelque chose de plus conforme à ce qu'elle pouvait se permettre.

135
Quelques jours plus tard, il y a eu un appel urgent de l'agent immobilier, l'informant que
les propriétaires âgés de la maison, après avoir pensé qu'elle était une jeune fille à la
recherche d'un début dans la vie, ont décidé de la lui vendre pour l'argent qu'elle avait.
Quel merveilleux ami est Jésus notre Seigneur !

À l'approche du soir profond, nous n'avons même pas remarqué que nous étions trempés
par les gouttes de pluie croissantes. Nous étions trop absorbés par la bonté de Dieu pour
remarquer quoi que ce soit de terrestre.

Cette histoire n'est pas terminée :


Un soir tardif ensoleillé à la mi-juillet, je suis allé rendre visite à un couple de personnes
âgées. Je ne pouvais pas trouver la bonne rue, mais d'une manière ou d'une autre, je savais
que j'étais à proximité de leur maison. J'ai vu des personnes debout à une porte et j'ai
tourné sur cette avenue pour leur demander la direction. Quand je me suis arrêté, j'ai vu
ma même cousine entrer dans la maison, et elle semblait contente de me voir. Elle venait
de récupérer les clés de sa nouvelle maison. Nous avons été choqués. Le Seigneur m'avait
permis de traverser ce labyrinthe de rue pour voir la maison qu'il lui avait fournie. Mon
âme était contente pour cette jeune femme qui avait un témoignage de prières exaucées.
J'étais une fois de plus encouragé, après avoir été témoin de ce miracle de logement pour
mon cousin à la vue.

Cela a renforcé ma foi en mon Père céleste pour répondre à mes propres besoins de
logement. Je savais que bientôt le mien se manifesterait également dans le royaume
terrestre, et cela s'est finalement produit miraculeusement. Cela l'a fait pour moi. Les
écritures que j'ai entendues sous de nombreux angles différents sont devenues vivantes
dans mon esprit, et je savais avec certitude que le Saint-Esprit parlait à mon
découragement. Que ce soit un encouragement bienveillant pour tous ceux qui cherchent
un lieu de repos stable sur cette terre, à appeler chez eux.

Chers amis:
Vous constaterez peut-être que vous ne pouvez même pas payer vos factures. Votre loyer
et votre hypothèque s'accumulent et vous risquez une expulsion ou une saisie. Pour les
personnes qui lisent ce livre, vous vous êtes peut-être trouvé dans un endroit sombre et
désespéré où vous pensez que votre Père céleste vous a oublié. Vous avez peut-être le cœur
brisé à cause d'un mariage ou d'une relation brisée. Vous avez peut-être commis un
avortement par peur et par désespoir, et vous pleurez pour votre enfant à naître. Vous avez
peut-être contracté une maladie mortelle de la vie secrète que vous avez vécue. Vous
voudrez peut-être mettre fin à votre vie en pensant que vos torts sont trop nombreux et
que personne ne s'en soucie. Confessez à Dieu, car Il vous connaît plus que quiconque ne
pourrait jamais le faire. Après la confession du cœur, confiez à Dieu votre vie. Faites-lui
confiance pour la guérison et la restauration. Il viendra à vous dans votre désespoir.

Peuple de Dieu dans ce cercle de vie, que vous passiez par le feu du raffineur ou que vous
buviez la coupe amère, Dieu est avec vous. Sûrement, vous finirez par être transformé en
or fin pour l'usage de votre maître et être transformé en le «chef des pierres angulaires».

136
Si vous sentez que vous avez perdu vos rêves et que votre vie vient du fond d'un endroit
profond et invisible, demandez à votre Père céleste de vous permettre de reprendre votre
vie en main. Nous pouvons nous sentir tellement découragés que nous pensons que
personne ne nous comprend. Souvenons-nous que Dieu voit et comprend chaque larme
qui coule de nos yeux. Matthieu 10:30 déclare qu'Il connaît même le nombre même de
cheveux sur nos têtes. Quel Dieu incroyable ?

Voici un psaume réconfortant que vous voudrez peut-être lire pendant plusieurs jours
jusqu'à ce que vous puissiez le jeter face à la dépression, l'anxiété, la peur, la culpabilité et
l'oppression.

Le Psaume 139 nous rappelle :


« Seigneur, tu m'as sondé et tu m'as connu. Vous savez que je m'assieds et que je me
lève ; Vous comprenez mes pensées au loin. Vous comprenez mon chemin et mon
coucher, et connaissez toutes mes voies. Car il n'y a pas un mot sur ma langue, mais
voici, ô Seigneur, tu le sais parfaitement. Tu m'as couvert derrière et devant, et tu as
posé ta main sur moi..." Veuillez continuer à lire ce Psaume. (Psaume 139 : 1-5 LSG).

Ma promesse à Dieu il y a de nombreuses années, c'est que j'habiterai dans sa maison et


que je le servirai pour le reste de mes jours. Quelle est votre promesse à Dieu après votre
restauration et votre guérison ? Lorsque vous vous abandonnez à cette Grandeur, je vous
garantis que vous vivrez dans un espace de confort, de guérison, de délivrance et de paix,
non seulement dans cette vie, mais aussi dans la vie à venir. Lorsque les vents de la vie
viendront vous secouer, vous découvrirez que vous êtes ancré à un roc solide. A qui faites-
vous confiance ? Puis-je suggérer que vous fassiez confiance à votre Père céleste ? Je peux
vous rassurer que même dans vos heures les plus sombres et votre chagrin le plus profond,
Dieu vous montrera un signe qu'il est près de vous, et sa puissante main droite vous tient
en toute sécurité. Oh! combien il se soucie.

« Que le Seigneur vous réponde au jour de la détresse ; Que le nom du Dieu de Jacob
vous défende ; Puisse-t-il vous envoyer de l'aide du sanctuaire, et vous fortifier de
Sion… ; Qu'il vous accorde selon le désir de votre cœur et accomplisse tous vos desseins.
Nous nous réjouirons de votre salut, et au nom de notre Dieu, nous dresserons nos
bannières ! Que le Seigneur exauce toutes vos demandes. Maintenant je sais que le
Seigneur sauve son oint ; Il lui répondra de son ciel saint, avec la force salvatrice de sa
main droite. Certains se fient aux chars, d'autres aux chevaux ; mais nous nous
souviendrons du nom du Seigneur notre Dieu. Ils se sont prosternés et sont tombés ;
mais nous nous sommes levés et nous nous tenons debout..." (Psaume 20 NKJV).

Voilà une grande et divine assurance que nous vaincrons ! La victoire est assurée lorsque
nous mettons notre confiance en Dieu. De telles promesses ont été sûres à travers les âges.
Chalom !

137
Chapitre 23 :

Temps libre avec Dieu


Retourne à ton repos, ô mon âme ; Car le Seigneur vous a abondamment traité. Car tu
as délivré mon âme de la mort; mes yeux de larmes, et mes pieds de tomber. Je
marcherai devant le Seigneur dans le pays des vivants… » (Psaume 116 : 7-9 LSG).

Les problèmes sont partout ! Ils apparaissent à tout moment et envahissent à toutes les
saisons de la vie. Il est si facile de perdre courage et d'abandonner tout et tout le monde
autour de nous. Ces jours-ci, je n'ai jamais vu ni vécu autant de personnes abandonner leurs
relations, lever les ancres de la vie de famille, déposer leurs outils d'adaptation et quitter
leur travail.

C'est à ce moment-là que la force intérieure du Saint-Esprit est requise. Invitons nos âmes
à une rencontre intime avec Dieu. Nous ne pouvons pas laisser la lassitude ou la fatigue, la
critique ou l'intensité des douleurs quotidiennes, nous permettre de nous égarer et de
perdre notre vie engagée à Jésus-Christ. Nous ne pouvons pas laisser nos rêves et nos
potentiels divins dériver dans le néant de la destruction et de l'échec.

Ne laissez personne vous ridiculiser pour les faiblesses qui ont marqué votre vie. Au lieu
de cela, rappelez-vous que la puissance de résurrection de Jésus-Christ est toujours là pour
nous fortifier tout au long de nos voyages obscurs. Nous ne devons pas perdre cette
assurance à tout prix. Nos découragements et nos malheurs ne doivent pas faire diminuer
notre foi. En tant qu'enfants de Dieu, la plupart du temps, les manifestations de la maturité
et de la croissance spirituelles émergeront de nos souffrances profondes. C'est à nous de
discerner et de saisir les bénédictions qui s'ensuivent habituellement. Rappelons-nous
constamment les souffrances de Jésus-Christ, qui nous a défendu jusqu'à ce qu'il déclare :
« C'est fini. La rédemption de l'homme a été payée.

Si nous permettons à nos cœurs d'être hautains d'orgueil, la souffrance et la douleur nous
ramèneront certainement à la face et à la réflexion sur la fragilité de notre propre réalité
et mortalité. Ceux d'entre nous qui ont confiance en Dieu verront que notre foi deviendra
plus forte à mesure que nous prouverons par nous-mêmes que nous pouvons tout faire par
Christ qui nous donne sa force.

Quand êtes-vous allé pour la dernière fois à la rencontre de notre Seigneur pendant les
jours de jeûne et de prières silencieux ? Quand êtes-vous allé pour la dernière fois sous un
arbre pour vous asseoir un moment avec votre Bible et permettre à Dieu de l'ouvrir pour
vous ? Quand êtes-vous allé pour la dernière fois vous promener dans la brise matinale et
l'avez-vous simplement loué en chemin ? Parfois, nous devons changer nos lieux de
rencontre spirituels afin de semer la confusion chez l'ennemi.

Nous devons à tout moment prendre autorité sur nos propres esprits et nous éloigner des
situations d'impuissance. Si nous avons des partenaires acariâtres, nous devons apprendre
leurs schémas et inverser les ordres. En d'autres termes, nous devons nous taire lorsqu'ils

138
élèvent la voix et répondre à la colère sur des tons pacifiques, car certainement, "Une
réponse douce éloigne la colère". Cherchons à faire grandir notre foi et parlons souvent à
nos âmes, en nous rappelant que Dieu a été bon avec nous.

« Mon âme attend en silence Dieu seul ; car mon attente est de Lui. Lui seul est mon
rocher et mon salut ; Il est ma défense, je ne serai pas ému. En Dieu est mon salut et
ma gloire ; Le rocher de ma force et de mon refuge est en Dieu ; Ayez confiance en Lui
à tout moment, vous les gens; Déployez votre cœur devant Lui ; Dieu est un refuge
pour nous…." (Psaume 62 : 5-8 NKJV).

Certaines épouses chrétiennes se plaignent que leur vie personnelle leur a échappé parce
qu'elles ne peuvent même pas trouver le temps d'avoir une prière intime avec Dieu. Je les
rassure généralement et leur explique que peu importe à quel point nous sommes occupés,
nous pouvons trouver des poches de temps à passer avec notre Créateur. Puis-je suggérer
que vous puissiez vous lever tôt lorsque la maisonnée est profondément endormie, sortir
tranquillement du lit, trouver un espace loin de la famille endormie et murmurer
tranquillement les dévotions de votre cœur à Dieu ?

Presque toujours, j'appuyais ma tête contre le mur de la salle de bain comme sur la poitrine
de mon Père céleste et je le remerciais pour ses soins et ses tendres miséricordes envers
moi et ma famille, puis lui murmurais les pensées et les demandes de mon cœur.

« Ne vous inquiétez de rien, mais en tout par la prière et la supplication, avec action
de grâce, faites connaître vos demandes à Dieu ; et la paix de Dieu, qui surpasse toute
intelligence, gardera vos cœurs et vos esprits par le Christ Jésus… » (Phil. 4: 6-7 NKJV).

Pour certains d'entre nous, une fois que nous ouvrons les portes de nos maisons et que
nous sortons pour affronter le nouveau jour, nous sommes bombardés de choses autour
de nous qui nécessitent une attention urgente. C'est à ce moment-là que nous devons
regarder devant nous et saluer la journée avec paix et action de grâces. Puis-je suggérer
que nous ne laissions pas trop nos yeux vagabonder, mais que nous regardions vers
l'horizon et regardions les bénédictions du nouveau jour se dérouler ? Nous devons
apprendre à ignorer les espaces verts surpeuplés, passer devant des pelouses jonchées de
déchets, cacher nos regards aux endroits où le chien fait ses affaires et méditer sur la
fraîcheur des nouvelles miséricordes. Nous pouvons rencontrer un ancien voisin qui a eu
un rêve et qui a besoin de notre interprétation, ou un camion d'affaires qui brise le silence
avec son moteur bruyant et bruyant. Quelles que soient les distractions, tenez-vous
fermement au calme et à la paix de l'âme, alors que vous entrez dans cette présence de
nouveauté et de « Moi Temps ».

Dans mes premières années, j'ai eu des expériences malheureuses qui ont duré toute ma
journée, se terminant par une tension suffisante pour faire exploser une carrière de pierre
en poussière fine dans ma tête. Le ressentiment s'est présenté, tiré de rencontres de
différentes pensées qui ont été laissées sans surveillance. Une de ces pensées m'a fait
penser à la façon dont les gens qui servent le diable et accomplissent les œuvres de son
royaume maléfique s'entendent facilement dans leur vie de conspirations secrètes, et

139
pourtant certains d'entre nous qui pratiquent la justice et la miséricorde, luttent un jour
pour base de jour. Si nos esprits ne sont pas ancrés dans le Christ, il y a toujours la tentation
de les envier. C'est la Parole de Dieu qui enfonce les chevilles dans nos cœurs, qui nous
ancrent et nous maintiennent stables contre ces martèlements de pensées malsaines.

Si nous sommes honnêtes avec nous-mêmes, nous avons parfois l'impression de nous tenir
dans l'ombre sombre d'un soir à un carrefour, marquant le pas. Certains d'entre nous en
ont vu beaucoup autour de nous, qui malheureusement, sont restés immobiles au même
endroit, et deux générations plus tard, ne sachant vers quelle direction se tourner ni
comment encourager leurs générations à avancer vers le progrès.

La foi en Dieu est le grand modèle géographique qui doit être suivi, car cette route mène
au contentement dans le Saint-Esprit. Dieu est capable et va nous élever, car son amour et
sa grandeur ont vaincu la peur de nos vies et continuent de nous protéger jusqu'à la fin.
Lorsque nous considérons tout ce que notre Père céleste a fait pour nous, nous devrions
ressentir la formidable impression de son amour et de sa présence. Il est nécessaire
d'apprendre à comprendre et à diriger nos pensées pour reconnaître que Dieu est toujours
au contrôle et que nous sommes sous l'ombre de ses ailes éternelles. Dieu plane toujours
sur nous et sur nos circonstances, et tout comme l'Esprit du Seigneur planait sur les eaux
sombres et profondes et commandait la lumière, ainsi il éclairera nos voyages et gardera
nos pieds stables dans les vallées accidentées.

« La terre était sans forme et vide ; et l'obscurité était sur la face de l'abîme. Et l'Esprit
de Dieu planait sur la surface des eaux. Et Dieu a dit : « Que la lumière soit, et la
lumière fut » (Gen. 1:2-3 LSG).

Notre Père céleste nous a dit de rejeter nos fardeaux sur lui, car il nous soutiendra :

« Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.
Prenez mon joug sur vous et apprenez de moi, car je suis doux et humble de cœur, et
vous trouverez du repos pour vos âmes. Car mon joug est aisé et mon fardeau est
léger..." (Matthieu 11 : 28-30).

« Moi-temps » avec Dieu est extrêmement précieux. Ces jours-ci, j'ai rencontré des
personnes sur le point de renoncer à Dieu, à elles-mêmes et à leurs relations. Certains se
sont rendus à la voix de l'ennemi, au mécontentement et à la confusion. Permettez-moi de
nous encourager tous à tenir fermement la Croix et à ne rien laisser nous éloigner de Dieu.
Les prières et un ou deux versets des Psaumes dans les moments calmes procurent une
grande guérison, et je peux en témoigner. Nous ne pouvons jamais rien faire dans notre vie
personnelle pour permettre à Dieu d'oublier son engagement envers nous. Il ne nous
quittera jamais ni ne nous abandonnera.

"Tu es ma cachette; Tu me préserveras des ennuis ; Tu m'entoureras de chants de


délivrance..." (Psaume 32:7 LSG.

140
Chapitre 24 :

Vérifier notre mortalité


Un sage a dit que la vie et la mort marchent ensemble. Ce n'est peut-être pas une situation
de main dans la main, mais l'un n'est jamais loin de l'autre. En d'autres termes, ils se
complètent. Dans les cultures occidentales, nous sommes généralement mal à l'aise face à
la mort et avons beaucoup de mal à accepter cette réalité, en particulier la mort d'êtres
chers. Nous préférons qu'ils souffrent tant que nous sommes capables de les voir et d'être
autour d'eux.

Récemment, des scientifiques se sont attachés à étudier la finalité de l'homme, et plus


particulièrement la mort. Cette science est connue sous le nom de science de la
thanatologie, où la mort et la mort sont étudiées en détail.

Ils ont réussi à nous éduquer grâce à leurs documentations telles que des livres, des revues,
des ateliers et du matériel de recherche. Dans la société moderne, les croyances culturelles
fonctionneront comme des coussins pour le chagrin et le chagrin vécus par la famille et les
amis, et les attitudes des personnes vis-à-vis de cette finalité détermineront leur mode de
vie.

Le point de vue des bouddhistes est que la mort symbolise un nouveau départ et une
renaissance, et par conséquent, ils doivent cultiver un esprit et un corps disciplinés qui
vaincraront et défieront la mort. Ils enseignent en outre que développer la bonne attitude
envers la mort est une grande compétence de la vie. Cette compétence est atteinte lorsque
les individus acceptent le fait qu'ils vont mourir, et par conséquent ils doivent s'efforcer
d'accepter la mort et de faire face à leur propre mortalité imminente. Pouvoir mourir avec
satisfaction et contentement plutôt que chagrin et honte, est considéré comme un art
habile.

Dans la culture occidentale, la mort est considérée comme un sujet insaisissable et des plus
sensibles, qui est souvent réprimé et évité. Les jeunes s'éloignent de la réalité de la mort
avec le sentiment que « je suis trop jeune pour mourir ». Ils refusent d'affronter la vérité,
de la comprendre et d'y ajouter des dimensions. Ils vivent dans le déni, et beaucoup le
craignent.

Pour les chrétiens, il y a peu de spéculations sur la mort, car nous savons la réalité que la
mort a rendez-vous avec chaque personne. On comprend bien qu'après cette phase de
transition, il n'y aura plus de mort.

Nous nous reposerons de nos travaux. Nous savons aussi que tout chagrin, cri et douleur
cesseront et que Dieu essuiera toutes les larmes de nos yeux (Apoc. 21). Beaucoup de
choses auront lieu mais la plus effrayante de toutes, c'est que nos œuvres nous suivront
(Apoc.14:13). Il est donc de la plus haute importance que nous fassions attention aux actes
accomplis au cours de notre vie, car nous serons jugés pour ces actes.

141
Les croyants devraient chercher à considérer la vie comme une expérience significative et
montrer beaucoup d'appréciation pour le temps que nous avons dans cette vie, car
personne ne sait quand notre dernier souffle sortira de nos narines.

Il y a une grande médecin qui se décrit comme « la médecin de campagne », du nom


d'Elizabeth Kubbler-Ross, une psychiatre qui a enquêté sur les divers aspects de la mort,
conseillé des étudiants diplômés en théologie et interrogé un nombre incalculable de
patients mourants. A partir de ses ateliers, conférences et réflexions sur le thème de la
mort, elle a pu situer ses informations en cinq étapes différentes interdépendantes :

Les étapes du déni, de la colère, de la négociation, de la dépression et de


l'acceptation. (Kubler-Ross, 1969, 1974, 1975, 1981, 1982, 1983).
Du point de vue du conseiller :
Le déni:
Lorsque cette étape commence, le sentiment d'isolement va presque certainement suivre.
Lorsque la mauvaise nouvelle est annoncée par le médecin que la personne n'a que peu de
temps à vivre, il y a incrédulité et refus d'accepter cette affirmation. La personne et ses
proches feront des commentaires comme : « Les médecins ne sont pas Dieu et ne savent
pas de quoi ils parlent. Un deuxième avis sera demandé, et si les diagnostics sont similaires,
la même réponse suivra probablement. C'est alors que les individus s'isoleront des autres
qui cherchent à les consoler et offriront de l'aide, en particulier dans la préparation de
l'esprit, de l'âme et de l'esprit, pour faire face à la réalité de la mort. C'est à ce moment-là
que les proches, en particulier les enfants, ont besoin de fermer s'il y a du « mauvais sang »
entre eux et la personne qui fait face à cette réalité. Ils chercheront généralement à se
confesser, à réconcilier les problèmes,

L'isolement et la mort peuvent être dysfonctionnels pour la famille et l'environnement


familial, car la plupart du temps, lorsque la mort survient, la famille et les amis en deuil
entreront dans un état de choc et de déni. Le pire des scénarios est généralement lorsque
l'être cher est jeune et que le décès est considéré comme prématuré.

Colère:
Une fois que le diagnostic est confirmé et que la personne comprend le pronostic, elle a
parfois le sentiment de pouvoir vaincre ou surmonter la maladie. Lorsque certaines
personnes se rendent compte qu'elles sont en train de perdre la bataille, elles se mettent
généralement en colère. La colère est parfois dirigée contre les personnes importantes qui
sont chargées de prendre soin d'elles. Ces personnes comprennent les médecins qui ont
pris leur argent, puis diagnostiqué la fin de leur vie, les mères qui leur ont donné naissance,
leur propre folie de ne pas avoir pris de mesures préventives plus tôt, puis à Dieu, qui, selon
eux, leur permet d'être frappés par de telles infirmités. La famille et les amis ressentent
généralement le tranchant de ces émotions.

Lorsque la mort survient, parfois dans leur état émotionnel, les proches se mettront en
colère, demandant à Dieu pourquoi il a choisi d'enlever le défunt, alors qu'il y a tant de
méchants autour, (même si le défunt était un malfaiteur). Certains proches se fâchent

142
même contre le défunt pour les avoir quittés si tôt, en particulier dans le cas des conjoints
et/ou des enfants qui sont financièrement démunis. C'est là que la colère s'infiltre à travers
le raisonnement, et certains de ceux qui sont laissés pour compte, incubent le sentiment
d'abandon par Dieu, qui est censé les aimer et veiller sur eux.

Négociation :
C'est l'étape où les personnes diagnostiquées avec des maladies en phase terminale
essaieront de négocier avec Dieu en lui disant que s'il les guérit, elles le serviront pour le
reste de leurs jours. Ils promettent même à Dieu et à ceux qui les entourent de vivre une
vie meilleure.

Dans certains cas, les êtres chers en deuil négocieront avec Dieu que s'il prenait un membre
de leur famille bien-aimé, il devrait envoyer un grand miracle pour remplacer leur perte.

Stade de la dépression :
Les personnes confrontées à la mort commenceront à vivre la quatrième étape, qui est la
dépression. Dans cette zone, les personnes se retireront de la famille et des amis, car elles
veulent être laissées seules, se fermant tranquillement psychologiquement. C'est parce
qu'ils se préparent à quitter ce monde. Ils vont s'asseoir et regarder au loin, regarder des
albums photo encore et encore et, s'ils sont engagés dans une forme de conversation,
parler de leurs expériences de vie. Parfois, ils fondent en larmes.

Ils ne voudront pas parler ouvertement du sujet, car ils ressentent parfois un sentiment
d'impuissance et de désespoir. Le sommeil sera même interrompu et des cauchemars ou
de mauvais rêves se produiront. Encore une fois, laissez-moi vous expliquer que c'est le
stade où les pleurs sont généralement accompagnés d'une sensation de faiblesse dans le
cœur et l'abdomen.

Habituellement, à ce moment-là, ils laisseront une épaisse vapeur de chagrin sur leurs
proches, et une profonde solitude accompagnera le chagrin et fera souffrir les êtres chers
d'une "obscurité de l'âme".

Étape d'acceptation :
Les personnes atteignent maintenant la dernière étape qui est l'acceptation de
l'éventualité de leur transition imminente du royaume de la terre. À ce stade, ils
entameront des conversations avec leurs proches et leurs amis. Ils exprimeront des choses
qu'ils ont toujours voulu exprimer, demanderont pardon et demanderont des personnes
qu'ils désirent voir avant le départ. Pour les personnes confrontées à la mort et leurs
familles, ces temps sont significatifs.

Permettez-moi de vous avertir que tout le monde ne passera pas par ces étapes dans le
même ordre, car différentes personnes peuvent avoir des expériences différentes pendant
cette période. En tant que proches, nous devons être là pour eux autant que possible,
pendant ces moments de solitude.

143
Finalement, la personne meurt et les derniers préparatifs ont lieu. Pour les proches,
l'acceptation totale ne se produira que lorsque la foule commencera à se rassembler à
l'église et que le corbillard arrivera. Cette étape devient généralement une réalité, surtout
lorsque le cercueil est acheminé dans l'église et que le visionnement a lieu. La dernière
étape de l'acceptation se manifeste généralement lorsque les proches assistent à la
descente du cercueil, suivie d'une socialisation au repas, où les personnes parlent du
défunt. Les conseillers et les pasteurs seront d'excellentes personnes-ressources à ce
moment-là, pour aider et encourager la famille en deuil avec leur expertise et leur
formation.

Le processus de deuil :
Cette étape met en lumière la dure réalité de faire face à la mort d'un être cher, après
l'inhumation. Les premiers mois seront les plus difficiles, car il n'est pas rare que la famille
en deuil pleure à intervalles et à des moments inappropriés, car de petites choses
déclencheront quelque chose qui leur rappellera le défunt.

Parfois, le déclencheur se produira même au travail, à l'église, et sans parler à la table du


dîner, où il y a cette chaise vide…….

Ces périodes peuvent durer jusqu'à trois mois, pendant lesquels les proches vont traiter le
vide qu'ils ressentent. Ces personnes doivent être laissées seules et aimées avec juste un
câlin et une prière. N'essayez pas de les décourager de pleurer, ou essayez de les rassurer
que tout ira bien. Il faut laisser les personnes en deuil faire leur deuil, car interrompre cette
étape ne fera que lui permettre de s'attarder encore plus longtemps. En permettant à cette
étape de prendre effet, le chagrin commencera lentement à diminuer et finira par passer.

Désir douloureux :
Les souvenirs de l'être cher inonderont l'esprit des personnes en deuil, et elles feront
constamment un voyage dans le passé. Ils parleront souvent du défunt, et tenteront de
retracer leur vie et les bonnes interactions vécues ensemble, parfois en tournant les pages
des albums photos. Cette étape est généralement plus longue que la précédente, car une
légère dépression peut survenir. Encore une fois, les personnes en deuil doivent être
laissées seules pour traiter cette étape, qui peut durer jusqu'à deux ans dans certains cas.

Reprise de la vie normale :


C'est la dernière étape où les individus en deuil vont maintenant entamer le long processus
de reprise d'une vie normale, avec les interactions sociales habituelles. Il y a maintenant
une nette réduction du processus de deuil, et les proches chercheront à s'éloigner des
douleurs et des souvenirs désagréables antérieurs. Cette période ou étape peut prendre
jusqu'à trois ans. Dans le cas où pendant cette période, le deuil reprend de manière
inattendue, surtout de manière intense, une aide professionnelle doit être recherchée pour
que les personnes puissent surmonter leur perte et avancer dans leur vie.

144
Chapitre 25 :

Observations sur la mort et le décès


Je parlais de la mort avec quelqu'un qui exerçait la profession d'infirmière depuis plus de
trente ans, et on m'a fait part d'observations faites par des infirmières concernant des
patients en phase terminale.

Avertissement:
Il convient de noter qu'il s'agit de l'observation d'une infirmière et qu'elle ne
représente pas les règles générales, les actions et les comportements de tous ceux
qui font face à la mort et des proches qui sont là pour les aider dans leurs derniers
soins.
Observations liées par l'infirmière :
La mort voyage en trois. Une fois qu'une personne décède dans le service, recherchez deux
autres patients avant qu'il n'y ait une pause. Même s'ils sont très malades et proches de la
mort, ils demanderont une personne en particulier et tiendront jusqu'à ce qu'ils voient
cette personne. Ils meurent généralement très peu de temps après avoir vu cette personne.

Les patients commencent à voyager et racontent leurs expériences au fur et à mesure. Une
patiente lui a dit qu'elle traversait une rivière et qu'elle avait vu sa mère l'attendre avec
beaucoup de bonheur. Elle apprit que la mère de ce patient était décédée plus de vingt ans
auparavant. Les patients arrêteront de manger.

Certains deviendront très agressifs, désorientés et exprimeront leur peur de dormir.

Certains vont s'asseoir sur une chaise et ne s'allongeront pas. D'autres tomberont par terre.

Certains patients commenceront à parler de leur vie, des choses qu'ils ont mal faites et
appelleront les personnes à qui ils ont fait du tort à demander leur pardon.

Les traits du visage des patients changent radicalement. Certains deviennent très beaux,
tandis que les visages des autres deviennent tordus et macabres.

Ils se plaignent d'avoir froid même s'il fait chaud, et ils se couvrent généralement d'une
couverture.

Le niveau d'oxygène va baisser et les patients commencent à avoir froid.

La capacité d'entendre diminue, jusqu'à ce qu'il y ait un arrêt définitif.

Il y a une odeur distincte qui est détectée, presque comme de la chair en décomposition,
lorsqu'un patient est sur le point de mourir.

Les personnes ne le sentiront qu'à des intervalles courts mais fréquents. (Je peux le
confirmer car lors de nombreuses funérailles, j'ai détecté cette même odeur, qui est

145
généralement accompagnée d'une seule mouche inhabituellement grande. Elle se perche
quelque part près de la dépouille ou vole pendant le service. Sans faute, j'arrive toujours
pour voir cette "étrange" mouche.)

Il règne généralement une atmosphère suffocante lorsque l'on s'occupe des patients
mourants.

Il semble y avoir une horrible piqûre qui pénètre profondément chez certains patients.
Certains ne feront pas l'expérience de cela, et il était à noter que ceux qui sont croyants
meurent généralement en paix. D'autres, en particulier les non-croyants, se tordent parfois
dans une douleur totale, grincent des dents et des gencives.

Les infirmières ont rapporté que de nombreux patients qui les aimaient particulièrement
apparaissent généralement dans leurs rêves, revenant apparemment dans le service pour
leur dire au revoir.

Les réactions de certains membres de la famille face aux maladies de leurs proches varient
selon les conditions socio-économiques, les croyances religieuses et les affiliations.

Certains ont apporté des crucifix qu'ils ont placés sur la poitrine de leurs proches
malades/mourants.

D'autres ont apporté des flacons d'onguents nauséabonds pour oindre leurs proches,
tandis que certains apparaissent avec des papiers à signer, revendiquant des
propriétés/avoirs des mourants.

Certains ont oint leurs proches mourants avec de l'huile identifiée comme de l'huile d'olive
et ont fait des prières.

Certains ont apporté de l'ail brûlé et l'ont placé sous le matelas des malades, car ils ne
croyaient pas que la maladie était de causes naturelles ou d'événements normaux.

Certains ont demandé la permission de retirer les patients pendant une journée, afin de les
emmener dans un camp de « guérisseurs » pour un « bain de guérison spirituelle ».

Il est important de noter que de nombreuses infirmières subissent une éclipse où elles
semblent être « retenues et ne peuvent pas bouger », les toilettes tirent la chasse d'eau sans
personne à l'intérieur, les assiettes bougent, voient des images de patients morts assis sur
leurs chaises, et les observations continuent…. .

Les nettoyeurs ont rapporté avoir vu des images qui ressemblent aux patients morts se
cachant derrière les rideaux, en particulier lorsqu'ils réparaient les lits sur lesquels les
patients sont décédés. L'infirmière m'a dit qu'une femme de ménage aurait jeté de l'eau
par la fenêtre la plus proche et a entendu une voix demander : « Pourquoi me mouillez-
vous ? » Quand elle a regardé, il n'y avait personne. Sa tête a commencé à grossir et les poils
de sa main se dressaient.

146
Encore une fois, permettez-moi de nous rappeler qu'aucune de ces occurrences du
paranormal n'a été vérifiée.

La grande question se pose ! Y a-t-il une vie après la mort? Que dit la Bible à ce sujet ?

PREUVES DE LA BIBLE
« Vos morts vivront ; avec mon cadavre, ils ressusciteront. Réveillez-vous et chantez,
vous qui habitez la poussière; car ta rosée est comme la rosée des herbes; et la terre
chassera les morts… » Ésaïe 26 :19 (LSG).

« Il vaut mieux aller dans une maison de deuil que d'aller dans une maison de festin :
car c'est la fin de tous les hommes ; et les vivants s'en souviendront… » (Eccl.7:2 LSG).

La mort vient à tous les hommes :

"C'est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le
péché la mort, et ainsi la mort s'est étendue à tous les hommes, parce que tous ont
péché..." (Rom.5:12 NKJV).

Il y a un rendez-vous que tout le monde a avec la mort : « Et comme il est réservé aux
hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement… ». (Hébreux 9:27 LSG).

Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ a dû faire face à la mort pour l'humanité, où il a


déversé sa vie jusqu'à la mort :

« C'est pourquoi je lui partagerai une part entre les grands, et il partagera le butin
avec les forts ; parce qu'il a répandu son âme jusqu'à la mort..." (Ésaïe 53:12 LSG).

La mort est mentionnée comme une vallée avec des ombres :

« Oui, même si je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal ;
car tu es avec moi ; Ton bâton et ton bâton, ils me réconfortent… » (Psaume 23 : 4
LSG).

La mort est une transition pour ceux qui entendent la Parole de Dieu et la reçoivent. Ils
sont passés de la mort à la vie :

"En vérité, je vous le dis, celui qui entend ma parole et croit en celui qui m'a envoyé a
la vie éternelle et ne vient pas en jugement, mais il est passé de la mort à la vie..." (Jean
5:24 LSG).

Ceux qui rejettent la Parole de Dieu et embrassent le mal recevront la mort en paiement,
mais ceux qui reçoivent le don de Dieu (par le salut) entreront dans la vie éternelle :

« Car le salaire du péché, c'est la mort ; mais le don de Dieu est éternel par le Christ
Jésus notre Seigneur… » (Romains 6:23 LSG).

147
La mort s'accompagne d'une piqûre et d'un grincement de dents dont de nombreux
proches ont été témoins lors du décès de leurs proches non sauvés :

« L'aiguillon de la mort est le péché ; et la force du péché, c'est la loi..." (1 Cor. 15 : 56


LSG).

Jésus a vaincu l'aiguillon de la mort afin que son peuple ne connaisse jamais cet aiguillon
méchant :

« Ainsi, lorsque ce corruptible aura revêtu l'incorruption et que ce mortel devra revêtir
l'immortalité, alors s'accomplira le dicton qui est écrit : « La mort est engloutie dans
la victoire. O mort, où est ton aiguillon… ?
(1 Cor. 15 : 54-55 LSG).

« Je suis Celui qui vit et qui était mort ; et voici, je suis vivant pour toujours plus…. Et
j'ai les clefs de l'Hadès et de la mort..." (Apoc. 1:18 NKJV).
« Béni et saint est celui qui a part à la première résurrection. Sur ceux-là, la seconde
mort n'a aucun pouvoir sur eux, mais ils seront sacrificateurs de Dieu et du Christ, et
régneront avec lui pendant mille ans… »
(Apoc. 20:6 NKJV).

« Et j'entendis une voix forte venant du ciel disant : ‘Voici, le tabernacle de Dieu est
avec les hommes, et il habitera avec eux, et ils seront son peuple. Dieu lui-même sera
avec eux et sera leur Dieu. Et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux. Il n'y aura plus
de mort, ni de chagrin, ni de pleurs. Il n'y aura plus de douleur, car les premières choses
sont passées….' (Apoc. 21 : 3-4 NKJV).

Je demanderai à mes lecteurs de prendre quelques instants pour réfléchir à l'éventualité


de la mort, qui nous est assignée à tous. Pour les croyants, cela est réel et nous devons donc
nous assurer que la préparation requise a eu lieu/aura lieu.

148
Chapitre 26 :

Visages du deuil
Il est important que j'écrive sur le deuil et le deuil. Il y a un livre dans la Bible que je lis
toujours, mais avec tristesse. C'est le livre des Lamentations, qui est un témoignage
oculaire du désastre sur Jérusalem, lorsque la ville fut envahie par Babylone. Le Prophète
a terminé cette lamentation en disant que seul Dieu peut amener la restauration. Ce
chagrin n'a pas été autorisé à continuer dans l'âme de Jérémie, mais s'est transformé en
espoir d'une grande restauration.

Un autre livre est celui de l'Ecclésiaste qui prend la vie et la décortique, en la regardant
sous tous les angles, afin d'en trouver une sorte de sens. Malheureusement, l'écrivain n'en
a trouvé aucun, cependant, il nous avertit de ne pas rechercher la sagesse, la connaissance
et la compréhension sans d'abord trouver Dieu tôt et faire partie de ses saisons, de son
calendrier et de son dessein. Nous devons chacun Le trouver afin qu'Il puisse combler le
désir, la recherche et le vide de nos âmes.

Les deux livres développent le chagrin et encouragent davantage le cœur humain à pleurer,
car la vie a un rythme : « Un temps pour pleurer ; Un temps pour rire; Un temps pour
pleurer; et Un temps pour danser.

Le deuil ne parle pas seulement de la mort. Il y a le divorce, le déménagement, le


licenciement, le syndrome du nid vide, la rupture des relations et la liste est longue……

Le deuil, expliqué simplement, est la réaction attendue à la perte, et il est naturel. Tout le
monde tourne constamment dans son ombre. Pour le croyant, notre chagrin ne doit pas
être comme d'autres qui n'ont aucun espoir (1 Thess. 4:13). Cela ne dit pas au peuple de
Dieu de ne pas s'affliger, mais de savoir que le Saint-Esprit, notre Aide supportera une
partie de la tristesse. Le deuil permet l'ajustement à une nouvelle saison et la
reconstruction du cœur humain en un nouvel édifice de Grâce. Le deuil affecte le corps,
l'âme et l'esprit.

Une merveilleuse enfant de Dieu a expliqué que lorsque son mariage a pris fin, en très peu
de temps, son poids corporel a chuté à la moitié de sa taille normale.

Le deuil a différents visages ou étapes :


Étape d'impact :
Le deuil s'accompagne : d'un étourdissement, de la colère, de la dépression, d'une perte de
sommeil, d'une perte d'appétit et d'un retrait. C'est aussi le stade de l'engourdissement
lorsque la mauvaise nouvelle frappe l'individu. Il y a un sentiment d'incrédulité, mais après
quelques jours ou semaines, l'impact commence généralement à diminuer. Cela diffère
selon les individus car certains rapporteront qu'ils ne peuvent pas manger, dormir ou
même tenir une conversation.

149
Étape de recul :
Il y a aussi l'inverse où des personnes m'ont rapporté avoir envie de dormir à tout moment.
C'est ce qu'on appelle la phase de recul, et elle provoque une métamorphose, où l'individu
en deuil commence à regarder le monde différemment. Les sentiments deviendront moins
intenses et la réalité de la vie finira par s'installer. Les personnes se rationaliseront et
commenceront à affronter la vie sans l'individu ni la perte, tout en créant de nouvelles
entreprises pour elles-mêmes. Ils recommenceront à rire.

Étape d'hébergement :
Ceux d'entre nous qui ont perdu un conjoint ou ont vécu une relation/un mariage brisé,
ont besoin de personnes compatissantes autour de nous qui prieront et nous
encourageront à tenir bon.

Le deuil a de nombreuses dimensions : le deuil vécu par la mère dont l'enfant a déménagé
à l'université (à l'étranger) ou s'est marié et a quitté la maison, sera d'une dimension
nettement moindre que celui de la mère dont le jeune enfant est décédé tragiquement.
Partout où il y a une perte de quelque nature que ce soit, il y aura du chagrin.

Pour ceux qui sont en deuil, la réalité n'est pas partie, mais se montre au coin de la rue avec
un panier de cadeaux réconfortants des promesses de Dieu. Dans ce magnifique panier se
trouvent des cadeaux tels que les promesses de l'amour de Dieu, la nature immuable de
notre Père céleste, sa puissance, ses miséricordes et des vérités bibliques pour n'en
nommer que quelques-uns. N'oubliez pas que le chagrin a aussi un moyen de resserrer
notre emprise sur la Croix.

Les épisodes de deuil peuvent également être un test de foi pour nous de garder l'éternité
dans nos cœurs, de considérer nos vies comme des êtres éternels, traversant le royaume
terrestre pendant une saison. Le Saint-Esprit a toujours un moyen de garder les enfants de
Dieu de la confusion spirituelle, et nous réconfortera toujours en chemin avec la Parole de
Dieu.

Voici un exemple de ces paroles réconfortantes :

« …N'aie pas peur, car je t'ai racheté ; Je t'ai appelé par ton nom ; tu es à moi. Quand
tu traverseras les eaux, je serai avec toi ; et à travers les fleuves, ils ne te déborderont
pas. Quand tu marches à travers le feu, tu ne te brûleras pas, et la flamme ne te brûlera
pas. Car je suis l'Éternel, votre Dieu, le Saint d'Israël, votre Sauveur..." (Esaïe 43 : 1-3
LSG).

« Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés… » (Mt 5 : 4).

« Votre soleil ne se couchera plus, et votre lune ne se retirera plus ; Car l'Éternel sera
votre lumière éternelle, et vos jours de deuil seront terminés… » (Ésaïe 60 :20 LSG).

Jésus est le seul qui puisse apporter un vrai réconfort, la paix et l'espérance. Faites
confiance à Jésus dans les moments de deuil. Fais lui confiance. Ses bras sont toujours prêts
à vous engloutir dans le confort. Je dois également conseiller à ceux qui sentent qu'ils ne

150
peuvent pas faire face à leur chagrin, ou lorsque le chagrin semble s'intensifier et persister,
de demander conseil maintenant. Le conseiller vous aidera à refléter la réalité, vous
guidera à travers les processus et vous aidera à voir des avenues d'assurance et de sécurité
dans l'esprit. Au milieu du chagrin et de la douleur, je nous encourage à prier, que Dieu
entende nos cris et nos gémissements, car il connaît nos voix. Il répondra, et rapidement
aussi. Si nos âmes ne s'ouvrent pas immédiatement aux prières, dites simplement un
psaume à notre Père céleste :

"Le Seigneur est mon berger; Je ne serai pas dans le besoin. Il me fait coucher dans de
verts pâturages ; Il me conduit près des eaux calmes. Il restaure mon âme; Il me
conduit dans les sentiers de la justice, à cause de son nom. Oui, bien que je marche
dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal ; car tu es avec moi, ta
verge et ton bâton, ils me consolent. Vous préparez une table devant moi en présence
de mes ennemis. Vous oignez ma tête d'huile; ma tasse déborde. Certes, la bonté et la
miséricorde me suivront, tous les jours de ma vie, et j'habiterai pour toujours dans la
maison du Seigneur… » (Psaume 23 LSG).

151
Chapitre 27 :

Glisser dans la nouveauté


Quelqu'un est venu me voir et m'a expliqué comment elle se sentait vraiment faible. Elle
avait hâte de rentrer à la maison pour se coucher dans son lit et dormir pendant de longues
heures, négligeant tout/tout le monde autour d'elle. La négligence des enfants et d'elle-
même la regardait en face et dans l'esprit, mais elle n'arrivait pas à se relever. (Dépression
réactive).

J'ai connu les mêmes problèmes de santé jusqu'à ce que je trouve les Mains de Dieu, ainsi
que des remèdes à base de plantes qui m'ont aidé. Le diagnostic simple est le stress. Si vous
souffrez de ces symptômes, essayez de vous battre avec chaque fibre de votre être.

J'ai également souffert d'un stress extrême lorsque mon mariage a échoué, et même
certains de ceux qui m'accompagnaient à l'époque doutaient de la véracité de mes
expressions. J'ai dû m'enfermer loin de presque tout le monde. J'avais l'impression que je
n'aurais pas vécu assez longtemps pour voir grandir mon bébé. Une famille ne m'a jamais
abandonné. Ils jeûnaient, priaient, me nourrissaient et me réconfortaient avec un flux
constant de nourriture et d'Écritures.

Afin de contourner la folie et la mort, j'ai dû changer mes pensées. À la minute où j'ai fait
cela, la nouveauté a envahi mon esprit, mon esprit et mon corps. Une chose que j'ai
embrassée était la brise du soir et la pluie légère. Peu importe à quel point j'étais fatigué,
chaque soir, je déchargeais et m'aventurais dans la fraîcheur de la fin de soirée pour me
promener avec le Saint-Esprit dans la brise légère, tout comme Dieu marchait avec Adam
et Eve dans la fraîcheur de la journée. De légères bruines m'envahissaient avec tant
d'amour et de paix, et l'humidité sur mon corps semblait avoir pénétré la chaleur du stress
à tout moment.

Je terminais toujours mes promenades crépusculaires lorsque les étoiles commençaient à


émerger. Au cours de ces promenades, mon amitié avec mon Seigneur et Sauveur Jésus-
Christ était très réelle, car nos conversations de fin de soirée me laissaient généralement
renouvelée et rafraîchie, au plus profond de mon âme. Je le priais et ensuite je lui racontais
les événements de ma journée. Je lui dirais tout, même mes pensées les plus intimes.
Certaines de ces pensées, actions et actions n'étaient pas exactement de quoi être fier, alors
je me suis confessé en marchant et en parlant avec Lui. Cela a provoqué une merveilleuse
sensation de relaxation, comme si un bras géant se déplaçait lentement sur mes épaules
avec une étreinte sûre et merveilleuse.

La vraie relaxation est venue lorsque le Saint-Esprit m'a commandé de changer mon style
de vie. Cela incluait mon habitude alimentaire qui était clairsemée, car je n'ai jamais été un
gros mangeur; ma coiffure ; mes cosmétiques et ma garde-robe. En tant que personne qui
aime ma solitude, j'interagis beaucoup avec la nature, et mon âme se gonfle chaque fois
que je contemple les merveilles de la création de Dieu. À ces moments-là, même les lézards

152
du jardin devenaient apprivoisés et s'arrêtaient pour profiter du soleil sur le rebord de ma
fenêtre. Je devais rechercher la détente et la paix, et en trouvant ces équilibres sacrés, je
me suis retrouvée dans une vapeur de calme et de bien-être.

La relaxation viendra lorsque nous changerons nos habitudes et adopterons une nouvelle
spiritualité saine. J'ai dit spiritualité au lieu de religiosité. Trop de dénominations de
l'Église affirment leur prétention à ce qui nous qualifie pour entrer au ciel, au lieu
d'encourager leurs membres à s'éloigner du mal et à adopter la pratique d'une vie saine.
Dieu aime et veut que ses enfants prospèrent et soient en bonne santé.

Nous sommes placés sur le tour de Potter afin que nous soyons dans la synchronisation
requise à chaque saison et à chaque moment de notre vie. Le potier, Jésus-Christ et la voix
du Saint-Esprit feront en sorte qu'à la fin de notre création sur sa roue, nous soyons
impeccables et qu'il ne reste aucune résonance ou lie en nous pour gâcher notre façonnage
parfait. Nous ne pouvons pas nous détendre ou expérimenter la liberté avec des points de
faiblesse dans notre corps, notre esprit et notre esprit.

Nos pensées doivent changer pour que notre discours change. Une fois nos pensées
renouvelées, nous serons amenés sur une route plus élevée où nos visions et points de vue
sont clairs. Personne ne peut plus nous prendre pour des imbéciles. Notre argent
deviendra l'argent de Dieu. Nos temps et nos efforts deviendront les temps et les efforts de
Dieu. Notez que lorsque quelqu'un prend l'argent de la personne renouvelée sous un faux
prétexte, c'est comme s'il avait pris ce qui appartient à Dieu. J'espère que certains
employeurs liront ce paragraphe.

Nous devons surveiller nos conversations. La communication et la réception des mots au


cours des conversations doivent être éprouvées par le feu spirituel, car rien de vain ou
d'impur ne doit entrer dans les passages de notre audition, dans nos pensées renouvelées.
C'est pourquoi lorsque nous nous mettons en colère et que nous péchons, oui péché, aux
moments plus calmes du raisonnement, nous devons nous poser la question : « Comment
cela a-t-il pu me bouleverser à ce point ?

Nous ne devrions pas chercher à nous disputer avec qui que ce soit. Nous devons énoncer
nos faits de manière respectueuse, nous exprimer clairement et fermement, puis nous
éloigner. Si on nous demande de prendre une décision, nous devons demander du temps
pour raisonner et réfléchir. N'oubliez pas que nous devons marcher avec le Saint-Esprit,
lui demander de façonner nos réponses avec sagesse, connaissance et actions justes, et être
avec nous lorsque nous répondons.
Lorsque nos enfants nous provoquent, nous devons apprendre ce même principe à ne pas
« aboyer » après eux, mais à attendre le timing. Nous sommes autorisés à nous marmonner
: « À quel point cet enfant a-t-il été méchant ? Nous devrions ensuite le maintenir pendant
un certain temps jusqu'à ce que nous puissions penser à un mode de punition approprié
autre que la frappe.

Nous devons engager nos conversations avec des prières. Chaque fois que nous sommes
invités à des dîners et à des thés de l'après-midi par le sexe opposé, nous devons prier

153
avant d'entrer dans cet espace et demander à Dieu d'être l'invité silencieux et l'auditeur de
nos conversations. De nombreuses personnes ont perdu leur chemin vers la perfection à
cause des pièges tendus par les dîners, les thés de l'après-midi et l'entrée dans de mauvais
espaces. Soit dit en passant, pendant ces précieux moments de détente avec l'arôme du
dîner et du thé, nous devons être attentifs aux conversations de bas niveau de nous-mêmes
ou de l'autre partie. Évitez-les à tout prix. Il y a des conversations légères et douces de l'une
ou l'autre des parties qui n'empièteront pas sur la dignité et le respect.

N'oubliez pas qu'il ne faut PAS répondre à certains appels téléphoniques car ils constituent
des distractions. Certaines personnes ne devraient pas être autorisées à nous appeler en
raison du contenu de leurs messages, en particulier celles qui cherchent à infiltrer nos
esprits avec des commérages et des propos impies. Certains appels téléphoniques ont
l'habitude de s'attarder et de se balancer dans l'atmosphère, attendant de partir aux heures
exactes des prières. Pour ceux d'entre nous en communication directe avec le Saint-Esprit,
Dieu a un moyen de bloquer ces intrus du temps de prière.

Nous sommes royalement nommés. Peu de personnes sur terre sont douées pour toucher
l'esprit humain avec des conseils de guérison et de restauration. Ne laissons donc pas la
colère nous déplacer. Nous devons dire à Dieu ce que nous ressentons. Partout où nous
regardons, nous voyons Dieu, il est donc facile à trouver jour et nuit.

Ayant œuvré auprès des nations au cours des vingt-cinq dernières années, je n'ai jamais
facturé un centime. Oui! Je n'ai jamais facturé un centime. La Parole et les messages de Dieu
ne sont pas à vendre. Je n'ai jamais convoité les manoirs au bord du lac, les demeures
seigneuriales, les voitures construites sur mesure et les attributs généraux de la richesse.

Je crois fermement que le Saint-Esprit est mon huissier et mon porte-parole. Partout où
j'exerce mon ministère, quelqu'un de l'auditoire/de la congrégation encourage
généralement les destinataires du message à me bénir. Souvent, les bénédictions reçues ne
sont pas de l'argent ou n'ont pas de valeur monétaire. Une de ces bénédictions a été
lorsqu'une femme chinoise de petite taille s'est avancée, a fléchi ses muscles, m'a soulevé
et a marché avec moi dans la pièce en parlant en langues. Elle a dit à l'auditoire que c'était
ainsi que je serais élevé en Dieu et sur la terre. Parfois, lorsqu'on me présentait de l'argent,
le Saint-Esprit me commandait de le rendre à l'Église. J'ai de nombreux témoins de ces
épisodes. Cependant, ceux à qui vous exercez votre ministère peuvent vous offrir soit en
esprit, soit en nature. Si c'est le cas, veuillez accepter si le feu vert est donné par le Saint-
Esprit.

Nous devons savoir quand nous engager dans une « fraternité courte » ou une « fraternité
longue ». Nous devons surveiller nos périodes de communion et avec qui nous
communiquons. C'est parce que parfois nous ne sommes pas bénis par une certaine
compagnie, car ces individus sont charnus et lourds. Laissez votre entreprise être une
bénédiction pour les autres. Chacun de nous dégage des vibrations spécifiques, et peut être
entouré de bons ou de mauvais esprits.

154
Il y avait des moments où j'entrais en contact avec certaines personnes et à leur départ, je
devais me laver les bras et le visage avant de m'installer en paix. Je ne sais pas pour vous,
mais les personnes douées spirituellement savent de quoi je parle. J'ai eu des visiteurs qui
sont venus avec des esprits étranges, et dès qu'ils sont partis, mon esprit est devenu
contrarié et misérable. En de telles occasions, j'ouvrais ma porte d'entrée et mes fenêtres
latérales et j'ordonnais aux esprits de partir immédiatement.

Bien au contraire avec d'autres visiteurs qui laisseraient derrière eux de douces vibrations
paisibles.

Ces moments de fraternité sont généralement si riches et fluides, que le temps qui passe
n'est pas évident. J'ai remarqué qu'à chacune de ces occasions, les personnes priaient avec
moi et laissaient un feu de prière allumé sur mon porche ou dans mon salon. Les vies
devraient avoir un impact positif après la communion ou une conversation avec nous, en
tant que peuple de Dieu.

Je crois que nos vies sont écrites en phrases avec des virgules, des points d'exclamation,
des signes d'interrogation, des signes de ponctuation, des deux-points, des points-virgules
et des points. Nous devons apprendre ces moments stratégiques de notre temps, et savoir
quand exercer les composantes des peines de notre vie. Ceux d'entre nous qui croient et
font confiance à Dieu ne s'inquiéteront pas des espaces vides dans les phrases de notre vie,
car nous faisons fermement confiance à Dieu pour combler ces espaces.

Parfois, nos âmes ne pourront pas voler, car nos ailes spirituelles deviendront faibles et les
articulations ne pourront pas soutenir nos vols ou nos voyages. Faites une pause et priez
pour reprendre des forces. La force est généralement acquise par la Parole de Dieu, la
prière et le jeûne, et les réflexions de l'âme. Ceux d'entre nous qui aiment le jardinage
s'occuperont de nos fleurs et arbustes. Ceux qui vivent à la campagne trouveront une
rivière silencieuse et se refléteront sur ses rives. Ceux d'entre nous qui vivent près de la
mer regarderont le coucher de soleil sur les eaux. Trouvez ce lieu et cette heure. J'aime les
géraniums et je me tiendrai à un endroit stratégique et regarderai les géraniums de ma
voisine perchés sur le rebord de sa véranda. Nous devons trouver un endroit et un temps
pour faire une pause afin de faire pousser de nouvelles plumes pour renforcer nos ailes
spirituelles.

Engager des éléments spirituels dans nos vies. Les éléments spirituels nous diront quand
les tactiques mondaines qui sont venues contre nous ont échoué. Les stratégies célestes
entreront en place lorsque la paix et l'amour même pour nos ennemis règneront dans nos
cœurs. Consacrons-nous à l'excellence. Nous ne devons pas accepter de miettes ou de
restes dans nos vies. Nous ne devons pas accepter les déchets pour un trésor.

Nous ne pouvons pas nous sentir à l'aise lorsque nous recevons quelque chose pour
lequel nous n'avons pas travaillé et que Dieu ne nous a pas donné.

Le travail acharné apporte tranquillité d'esprit et satisfaction. Tout ce pour quoi


nous n'avons pas travaillé partira rapidement et nous laissera bien pire qu'avant.

155
Pour vraiment recevoir quoi que ce soit, nous devons croire que nous méritons de telles
bénédictions. C'est une sérieuse matière à réflexion, car nous ne pouvons pas vraiment
recevoir quelque chose que nous ne pensons pas mériter. Recevoir pour beaucoup d'entre
nous doit être appris. Il y a une vérité sur les donneurs. Nous ne savons pas recevoir. Nous
pensons que nous sommes les seuls à avoir les bénédictions, le doux plaisir et la
satisfaction de donner, et nous nous sentons coupables lorsque la réciprocité entre en jeu.
C'est faux, car nous rejetons sciemment la promesse en or qu'on nous rendra quelque
chose de pressé. , secoués ensemble et débordent, ce qui est généralement le cas. Les plans
de Dieu pour nous incluent que nous recevions des autres, et non que nous soyons trompés
ou trompés. Comment allez-vous après avoir reçu ? Dites-vous merci à votre fournisseur
céleste ?

Ne prouvez rien à personne, car le salut vous coulera facilement et clairement. Le malsain
vous coulera avec le manque de respect, le malaise et les maladies. Rappelez-vous que le
silence est un langage qui peut être offensant, et nous devons éviter d'être sans voix
lorsqu'une explication est requise. Flux avec l'esprit et les vents des bonnes directions.

Étant des personnes spirituelles, lorsque nous sommes invités en tant qu'invités chez
quelqu'un, il doit sentir en esprit que sa maison doit être préparée pour notre visite. Les
endroits désordonnés nous permettent d'être désorganisés dans nos vies et nos esprits.
L'assurance bénie est souveraine. Quittons les anciens lieux incultes et traversons le pont
vers ce lieu de nouveauté où nous vivrons et produirons selon notre propre espèce dans la
paix et l'harmonie.

Arrêtez de vous promener en essayant de retrouver les plaisirs d'hier et de partager les
exploits d'autrefois. Ne fraternisez pas avec des gens qui vivent purement dans la chair.

Encore une fois, ne mendiez pas car Dieu n'honore pas la mendicité. Cela vous déshonore
vous-même et vos proches.

L'argent doit être donné dans un esprit bon et joyeux, à moins que ce ne soit l'argent de
Satan et non le vôtre. Méfiez-vous des personnes très riches qui sont avares de dons, car
dans de nombreux cas, leur argent ne leur appartient pas. C'est la propriété du diable et il
finira par réclamer leur vie et la vie de ceux à qui cet argent a été prodigué, car la stratégie
de Satan est d'extraire.

Je suis allé en tant que tireur d'élite et j'ai essayé cela avec quelqu'un que je soupçonnais
d'être en alliance avec Satan pour que son entreprise se développe, et j'ai obtenu ma
réponse rapidement.

Lorsque nous avons cet appel supérieur, nous sommes ébranlés mais pas supprimés. Nous
sommes fiers de la grâce de Dieu et de faire partie d'une telle grâce.

Parents! Ne pas sur-compenser ou favoriser un enfant au-dessus de l'autre. Ne gâtez pas


vos enfants. Cela ne fonctionne pas et ne fonctionnera jamais. La parentalité est la
parentalité et est aussi vieille que les montagnes. Pour vos enfants, n'oubliez pas de leur
dire que l'âge s'accompagne de responsabilités. Comment votre fils ou votre fille de vingt

156
ans et plus qui n'étudie pas, n'a pas d'emploi, n'est pas malade ou frappé d'incapacité, peut-
il vivre dans votre propre espace domestique ? Si tel est le cas, vous creusez les tombes de
vos enfants en ne leur apprenant pas l'indépendance. Prophétise à tes enfants lorsqu'ils
deviennent des os secs ou qu'ils vivent dans la vallée des os secs, grâce à la compagnie
qu'ils gardent. Tournez-vous vers le livre des Proverbes et donnez-leur une fessée avec les
écritures !

Nous devons avoir nos propres boussoles morales. Ne devenez pas une victime à la fin. Les
vies vécues selon les principes de Dieu produiront des éléments d'excellence. Par
conséquent, nous devons louer Dieu différemment, car il existe différents niveaux de
louange. Nous devons montrer Dieu et « faire valoir » sa bonté envers nous, car tout ce que
notre Père céleste nous demande, c'est de lui demander. Nous devons apprendre à traiter
Dieu comme de bons fils et filles traiteraient leurs parents.

Il y a des moments où vieillir nous dérange parfois avec de fines rides apparaissant sur
notre cou et sur notre visage. Nous devrions pouvoir lui dire : « Seigneur, je n'aime pas les
ridules de mon visage ; ils n'étaient pas là à mon dernier anniversaire. Nous sommes
également encouragés à faire notre part, par exemple en cherchant à « désintoxiquer » et
à acquérir des produits spécifiques pour répondre à nos soucis du visage.

Nous devons chercher à être des thérapies ambulantes et rechercher d'autres


personnalités thérapeutiques. Comprenez que s'allonger n'est pas relaxant. Si nous avons
besoin de détente, alors juste à l'extérieur se trouve ce rosier qu'il faut tailler, et ces autres
plantes et arbustes à entretenir. Adoptez l'horticulture et interagissez avec la terre.

Il doit y avoir des moments que l'on chérit comme des moments lounge, des moments de
bonheur ; cette demi-heure dorée où nous savons et avons établi que nous ne nous
laisserons pas interrompre. Nous devons avoir des moments gravés dans nos mémoires
auxquels nous pouvons faire appel dans les moments de solitude, ou à ce moment divin où
nous devenons comme un petit enfant avec notre Créateur. Nous avons besoin de tout cela,
car nous pouvons nous oublier trop facilement.

L'œuvre de Dieu prend différents niveaux d'adoration, d'étude de la Parole et des énergies.
Nous passons d'un niveau à l'autre, et après de nombreuses années de ministères et de
dépassement des écueils, nous devons apprendre à déléguer pour pouvoir gérer chaque
niveau sans le proverbial, "se faire suer. Nous ne devons permettre à personne de se sentir
"petit". ” ou inadéquats car ils nous aident à avancer. Si nous devenons offensés, il y a des
moments où nous allons « fouler », mais la plupart du temps, nous devons prier et laisser
des retours désagréables à la conscience de ceux qui nous offensent, afin de nous rendre
justice.

Nous devons marcher comme des compagnons de séjour et des chercheurs de vérité et de
droiture, traversant les vallées de la terre. Nous devons suivre les traces ensanglantées
laissées comme indicateurs par le Seigneur Jésus-Christ. Nous devons demeurer à l'ombre
de la Croix et chercher à nous baigner aussi souvent que possible, à la Fontaine du Repentir

157
et de la Grâce. Cela doit continuer jusqu'à ce que nous fassions notre dernier pas dans la
nouveauté éternelle, lorsque nos pieds se poseront enfin dans les rues de l'Or.

Enfin de la nouveauté ! Shalom mes amis.

158
Chapitre 28 :

Voyage dans la Vallée de la Mort


Je suis obligé de partager une vision que j'ai eue il y a plusieurs années, que je
n'oublierai jamais tant que je vivrai.

J'ai été emmené dans un endroit épouvantable par deux très grands anges, qui m'ont
expliqué qu'ils m'emmenaient me promener dans la Vallée de l'Ombre de la Mort, pour me
montrer ce que signifie cette vallée. Ils m'ont dit que certaines personnes l'appelaient « la
vallée de la mort ou la vallée des morts ». Ils m'ont en outre dit qu'il y aurait un guide
touristique qui me montrerait ce qui se passe quand nous mourrons. J'avais très peur et
l'un d'eux l'a vu. L'ange qui m'a parlé m'a regardé avec un regard plus gentil et plus doux,
et m'a dit de ne pas avoir peur, car ils me regarderaient de très près et ne laisseraient
jamais aucun mal m'arriver.

Je suis arrivé dans un endroit très sombre, si sombre que je ne pouvais pas voir mes mains.
Soudain, un grand faisceau de lumière rond a brillé de la direction opposée droit sur nous.
On m'a dit de marcher au milieu de la poutre et de continuer tout droit. Environ un quart
du trajet, j'ai entendu des cris à vous glacer les tripes. C'est à ce moment-là que j'ai réalisé
que dans l'ombre périphérique de la poutre des deux côtés, se trouvaient ce qui semblait
être des murs de boue avec de nombreuses cavernes creusées dedans. J'avais peur de
l'épaisse obscurité autour de moi, et mes nerfs ont lâché alors que je commençais à
trembler quand j'ai vu des silhouettes tordues se déplacer de haut en bas dans l'ombre,
certaines assez proches de moi. Ils ne pouvaient pas supporter la lumière, et quand ils ont
réussi à s'approcher de la lumière, ils ont caché leur visage avec le dos de leurs mains. J'ai
remarqué dans l'ombre qu'ils avaient de très longs ongles tordus. J'ai vu un visage tordu,
osseux,

Soudain, j'ai remarqué qu'il y avait des gens qui boitaient devant moi, et pendant que je
regardais, les silhouettes tordues ont rapidement attrapé ces personnes, les entraînant
dans l'obscurité. Ils avaient de très grandes mains et ont fait preuve d'une grande force
alors qu'ils saisissaient et tiraient grossièrement ces âmes comme s'il s'agissait de poupées
de chiffon, dans les cavernes avec elles. Les âmes étaient clairement des personnes âgées,
d'âge moyen et jeunes. Leurs masses corporelles variaient; certains étaient de grande
taille, d'autres de taille moyenne, tandis que les autres étaient maigres. Ils ont tous crié fort
de peur et d'agonie alors qu'ils étaient traînés.

En revanche, il y avait d'autres âmes marchant devant moi et derrière moi, dans le même
rayon de lumière, guidées par des escortes armées qui ressemblaient à des anges. Les
guides avaient des épées, et il semblait que leurs têtes tournaient dans toutes les directions
alors qu'ils guidaient leurs protections le long de la lumière. J'ai marché d'un bon pas
derrière ceux de devant et j'ai regardé. Mes gardes étaient derrière moi et j'ai commencé à
me sentir mieux.

159
Les âmes condamnées suppliaient les démons de leur donner une seconde chance. On leur
a dit d'une voix très rude qu'il n'y avait pas de seconde chance, et qu'eux, les démons,
faisaient leur travail, puisque leur maître, Satan avait envoyé chercher les âmes qui lui
appartenaient, qui ont effectué son travail sur terre dans le arène du mal. J'ai entendu des
gargouillis alors qu'ils étaient traînés à travers les ouvertures des tunnels. Ils criaient et
suppliaient de ne pas être emportés. Ces cris étaient déchirants, effrayants, horribles et
profondément attristants à entendre. Ces voix suppliaient pour une seconde chance mais
les démons n'arrêtaient pas de leur dire qu'il était trop tard. C'était trop tard!

Il y avait une douce musique qui jouait devant et les âmes escortées marchaient vers la
musique. Finalement, nous sommes arrivés à la fin de la lumière, et bien que les cris et les
gargouillis s'estompaient au loin, ils pouvaient toujours être entendus clairement. Il y avait
une grande porte blanche qui, pour moi, semblait s'être ouverte automatiquement, et
comme elle s'entrouvrait, des personnes s'avançaient pour nous recevoir. J'ai reconnu au
moins une personne. J'ai regardé en arrière pour trouver de l'assurance et des directions,
et avec le signe de tête de mon guide, la peur s'est éloignée et, étonnamment, je suis devenu
très calme.

C'était le plus bel endroit que j'aie jamais vu. Aucun endroit sur terre ne peut égaler la
beauté de cet endroit. Partout était paisible avec des pelouses bien entretenues et de belles
demeures sur différents sites. Ce que j'ai remarqué, c'est qu'à l'avant de chaque bâtiment
coulait un ruisseau doux. Le bruit de l'eau était apaisant et doux. Les eaux du ruisseau
étaient limpides et sur les rives, des arbres et des arbustes à fleurs sauvages se balançaient
dans une brise très douce.

Il y avait des occupants des manoirs qui étaient assis dans des espaces verts. Ils étaient en
paix et se parlaient. Il n'y avait pas de soleil, mais partout était éclairée d'une douce lumière
jaune. Je n'ai jamais vu de ciel, mais j'ai remarqué qu'une douce brise soufflait sur mon
visage. J'ai vu des familles et des enfants de tailles différentes. Tout le monde était vêtu
d'un tissu doux et crème.

J'imaginais à quel point ce devait être merveilleux de vivre dans un endroit comme ça.
Comme c'est merveilleux d'exister dans une existence aussi onirique. On m'a dit que cet
endroit est l'endroit où le peuple de Dieu se reposera jusqu'au dernier jour du jugement,
tandis que ceux qui adorent Satan et rejettent le don gratuit du salut, sont attirés vers leur
domaine dans un endroit horrible, attendant également d'être jugés. en ce jour du
jugement dernier. Le messager le plus proche de moi a commencé à parler. On m'a dit que
tous ceux qui meurent voyagent le long de ce chemin, et que chacun se voit assigner une
escorte qui les protégera et les transportera vers leur destination de paix assignée, ou les
entraînera dans l'autre destination assignée de damnation. Je savais que dans ce dernier
cas, le messager faisait référence à l'enfer.

On m'a guidé vers la porte, on m'a dit que mon temps était expiré à cet endroit, et donc que
je devais partir. Je suis retourné par la porte et dès que j'ai commencé à marcher, un ange
bien habillé avec des couches de vêtements amples est venu et m'a tenu la main, me
pressant de continuer. Il a murmuré doucement comme dans sa barbe, que j'avais dépassé

160
mon temps. Il a ensuite lâché mon bras et est revenu à l'endroit d'où nous venions. Je me
retournai pour le regarder quand je heurtai mon pied sur quelque chose, tombai en avant
et me retrouvai soudain dans ma chambre. Pendant des jours après cette vision, je pouvais
à peine manger quoi que ce soit.

L'Esprit de la Mort m'a aussi été montré :

La mort est vêtue royalement et règne depuis un trône. Il exerce un grand contrôle sur
l'humanité et travaille avec un « gouvernement » bien organisé. Sa mission est d'amener
tous ceux qui vivent sur cette terre à lui-même et à son domaine. Les seules personnes qui
lui causent beaucoup d'ennuis sont les saints de Dieu. La mort les hait parce qu'à de
nombreuses occasions ses soldats sont vaincus, vaincus et liés à des endroits sombres,
désolés et glissants, par les reproches de l'autorité de ceux qui sont habilités par le
remplissage du Saint-Esprit.

La mort a différents rangs de soldats et d'agents, cependant, il y en a un principal qui


prononce la peine de mort sur ses victimes. Cet agent est connu sous le nom de « Death
Angel », qui utilise également ses ailes pour paralyser les personnes afin qu'elles se
soumettent, et lorsque leur dernier souffle s'échappe, elles sont ensuite escortées jusqu'à
son maître, la mort. Beaucoup d'agents de la mort recherchent le corps humain comme
hôte. Ils ont des noms différents et remplissent différentes fonctions pour tourmenter
leurs hôtes jusqu'à ce qu'ils se soumettent, où ils n'ont d'autre choix que de mendier pour
être libérés jusqu'à la mort, afin d'échapper aux horribles douleurs et souffrances infligées.

Certains de ces esprits démoniaques attaquent et se nourrissent des tendons des


articulations de personnes particulièrement douées de leurs mains et de leurs pieds. Ils
portent des noms différents mais font la même chose. Il y a l'agent appelé Arthrite avec
plusieurs agents travaillant sous ses instructions. Il y en a d'autres qui attaquent les
organes du corps tels que les reins, la vessie, les poumons, l'estomac, les intestins, etc. sans
se soucier de la taille de certains de ces organes et les détruisent. Ils n'ont aucun respect et
ne cherchent pas à reconnaître l'âge de leurs victimes. Ils attaquent n'importe quel groupe
d'âge.

Il y a ces agents de rangs supérieurs qui attaquent et même rongent le cœur, finissant par
fermer tout le corps. Ce sont eux qui sont chargés d'infliger le coup de l'infarctus à leurs
victimes. D'autres font partie d'un groupe qui accomplit la même mission d'attaquer le
sang de diverses manières. Certains essaient d'arrêter son flux synchronisé vers les
différentes parties du corps, provoquant de graves maladies. Certains ont révélé leurs
noms, d'autres non. J'ai reconnu les noms de leucémie, d'hypertension et d'hypotension
artérielle et d'anémie falciforme, entre autres. D'autres travaillent pour fermer des organes
tels que le pancréas et entraver l'oxygène qui est indispensable, en particulier pour le
cerveau. L'un des agents géants a donné son nom à Stroke. Un autre ensemble attaque la
bouche, délogeant les dents et détruisant la gencive dans le processus. J'ai vu Glaucoma
s'attaquer activement aux yeux,

161
Le plus vicieux de tous est l'agent carnivore. Cet agent de mort est le plus dangereux, et il
attaque tous les organes, les ronge et se multiplie au fur et à mesure. Cet agent démoniaque
se nourrit de chair. Il ne fait pas de discrimination mais prend petits et grands comme
repas. J'ai vu le nom de cet agent écrit sur sa poitrine, et tout le monde le craint. Son nom
est Cancer. Cela fonctionne avec un esprit démoniaque appelé Peur, de sorte que dès que
les victimes reçoivent un diagnostic de cette maladie, elles deviennent craintives et
s'inquiètent généralement à mort. Ce démon doit être réprimandé au nom du Seigneur
Jésus-Christ de Nazareth.

Il y en a d'autres qui rôdent dans l'atmosphère à la recherche d'humains à ramener


immédiatement à leur maître. Ils n'attendent pas les maladies, mais collent leurs victimes
et les ramènent dans la vallée sombre par la mort subite. Ils sont partout, mais
principalement dans les rues, dans les airs et dans les eaux, provoquant des accidents
d'avion et d'automobile et des noyades. Ceux qui sont dans les airs se promènent nus avec
des seins pointus et de longs cheveux blonds, et ils suivent les avions pendant les vols. Ces
esprits sont généralement tenus à distance par les prières des personnes à bord de l'avion.
C'est pourquoi il est de la plus haute importance que les personnes prient et que d'autres
prient pour elles et l'équipage de conduite avant de monter à bord d'un avion. Ils doivent
également prier pendant les vols, tout comme les prières qui éloignent le mal de ces vols.
De nombreux vols non couverts n'arrivent jamais à atterrir.

A chaque fois que l'on pénètre dans un véhicule à moteur, il faut enchaîner les démons des
accidents de la route.

Il y a des démons qui occupent le corps des humains qui sont également recrutés comme
agents. Ils sont équipés d'armes pour prendre la vie et provoquer la mort subite. Le nom
de cette catégorie de démons est "Meurtre". D'autres s'emparent de l'esprit des humains,
les transportant dans un endroit sombre d'où ils ne peuvent pas revenir, et ainsi ils se
suicident. Cet agent adore recruter les jeunes. J'ai vu le nom écrit en gras sur le front. Le
nom est "Suicide". J'ai vu tant d'agents qui sont d'ardents ouvriers de la mort !

Nous avons beaucoup d'ennemis, mais le plus puissant est la Mort :


Paul a parlé de la résurrection des morts. Il a dit que s'il s'agissait d'une simple fable, alors
les chrétiens seraient stupides de fonder leur espoir sur une telle folie. Les frères
corinthiens étaient infiltrés par de fausses doctrines répandues par les philosophes
gnostiques, qui considéraient le corps comme mauvais et l'esprit comme bon. C'est
pourquoi il leur écrivit dans l'épître de 1 Corinthiens.

Il a dit que par Adam nous avons hérité de la mort, mais par Jésus-Christ, nous avons hérité
de la vie éternelle. La victoire de Jésus-Christ a placé toutes choses sous lui, et la mort ne
fait pas exception. C'est l'aspect majeur de la vérité sur la mort, l'enterrement et la
résurrection. Christ a vaincu la mort et nous a donné la vie éternelle en compensation. La
mort a été engloutie dans la victoire. Cependant, ceux qui sont vivants lorsque Christ
reviendra pour Son Église ne goûteront pas à la mort, mais au lieu de cela, seront changés
de ce corps qui est périssable, en une forme qui est impérissable.

162
« …..La dernière trompette sonnera et ceux qui sont vivants et restent seront enlevés
pour rencontrer Christ dans les airs…. » (1 Thess. 4:17).

L'aiguillon et la victoire de la mort seront ôtés à jamais… (1 Cor. 15 :


55).

Soyons tous fermes et inébranlables dans notre engagement envers notre Seigneur Jésus-
Christ.

163
Chapitre 29 :

Aigle nichant dans la tête de mon lit


J'ai mené de nombreuses guerres contre le royaume de Satan et je continuerai le combat
jusqu'à ce que je dépose mon armure et mon épée aux pieds de Jésus, en ce jour grand et
spécial.

J'étais absent du travail et je souffrais des séquelles d'une attaque démoniaque. Je me suis
levé à deux heures trente tôt le matin, j'ai lu une Écriture, j'ai prié et je suis retourné me
coucher. J'étais sur le point de m'endormir quand j'entendis un léger bruit venant de la tête
de mon lit. Je me suis positionné dans le lit pour avoir une vue claire de ce qui se passait,
et à ma grande peur et surprise, j'ai vu le profil d'un énorme oiseau que j'ai immédiatement
reconnu comme un aigle. Le bec pointait vers l'est, et l'œil droit se déplaçait, me gardant
sous sa surveillance.

Ses panaches étaient spectaculaires. Il avait de belles plumes noir-vert à coupe courte
émergeant de la racine des ailes. Ils étaient de couleur sombre, vert argenté et blanc, et
autour des yeux était une teinte noir argenté foncé. C'était comme si l'aigle était
partiellement immergé dans un nid, et je ne pouvais voir que la moitié supérieure de son
corps, de son bec jusqu'à l'extrémité de ses ailes fermées. Les yeux brillaient, regardant
autour de ma chambre, mais avec moi dans leur foyer. La tête de mon lit était son nid, et
pendant que je dormais, elle veillait. Pendant que je regardais, je pouvais voir directement
au milieu de son œil droit et je me suis rendu compte que l'œil tournait comme une caméra
et que toutes les pièces de la maison étaient dans sa vue. Je n'étais pas effrayé mais je suis
devenu silencieux alors que je regardais complètement l'aigle, et il m'a regardé avec son
œil tournant.

Je me suis senti protégé instantanément, car son énorme bec pouvait briser n'importe quel
os humain. Depuis lors, je me suis senti réconforté et protégé que même lorsque je dors,
les yeux puissants veillent sur ma maison et ma famille.

J'ai accroché mon châle de prière juste à la tête de mon lit, juste au-dessus du nid d'aigle. Je
ne le vois peut-être pas facilement avec mes yeux naturels, mais dans l'esprit, je pouvais
sentir sa présence là-bas, nichant et encerclant ma maison avec ses yeux impressionnants.
Je pouvais même sentir l'odeur d'un oiseau dans ma chambre. L'odeur d'oiseau persistait
même après que je me sois réveillé et que je me sois assis sur le devant de mon lit. Je me
suis immédiatement souvenu d'une autre rencontre avec un aigle.

Note : Je ne pouvais en parler à personne de peur d'être jugé fou. Je suis maintenant en paix
pour le partager dans ce livre. Je sais qu'il y en a beaucoup d'autres comme moi, qui sont
trop timides pour révéler leurs rencontres profondes dans le Royaume des Esprits. Dieu
Tout-Puissant vous donnera, comme moi, le moment de commencer à enregistrer vos
expériences similaires sur la terre.

164
Le lendemain, j'ai fait des recherches sur les attributs de l'aigle car je sentais que mon Père
céleste avait quelque chose à me dire par l'intermédiaire du Saint-Esprit chéri. Ce sont les
vérités que j'ai trouvées concernant l'aigle.

Je vais citer un de mes livres, "Dancing in the Fire," (1994) pages 52-55… Flame Books.

Profil de l'Aigle :
L'aigle est un grand oiseau majestueux en apparence. Il a de superbes compétences dans
les airs. Depuis les temps anciens, les aigles sont considérés comme un symbole de force,
de courage et de puissance, en raison de leur grande taille, de leurs superbes capacités
aériennes et de leur capacité à vivre et à nicher dans des pays montagneux sauvages.

Les ailes peuvent s'étendre jusqu'à huit pieds et il peut voler jusqu'à 50 kilomètres ou
environ trente milles à l'heure. Les ailes sont larges et longues, conçues par son créateur
de manière à réduire les turbulences.

Dans les mythes romains, les aigles, en particulier l'Aigle royal, sont associés à la divinité
principale, Jupiter. C'était l'emblème de certaines légions romaines de France sous
Napoléon Bonaparte, d'Allemagne et des empires russe et austro-hongrois.

L'aigle pond peu d'œufs et la plupart des espèces éclosent et n'élèvent qu'un ou deux
oisillons. L'aigle mâle aide également à couver les poussins, mais leur rôle premier reste
celui de chasser et de cueillir pour nourrir la mère et les petits. Le père aigle apporte la
nourriture au nid, la remet à la mère, qui à son tour nourrit les poussins.

L'aigle sait quand une tempête approche bien avant qu'elle ne se lève, et par conséquent, il
vole à haute altitude pour attendre la venue du vent. Lorsque la tempête frappe, l'aigle
place ses ailes pour que le vent le soulève et le soulève au-dessus de la tempête. Alors que
la tempête fait rage en bas, l'aigle plane au-dessus. Lorsqu'un vent thermique vient contre
l'aigle, il peut voler sur de très grandes distances sans battre des ailes, bien que son poids
soit d'environ douze à seize livres. Ce faisant, il ne se fatiguera pas, car il économise
beaucoup d'énergie.

L'aigle a un ennemi qui est un énorme oiseau nommé le Condor. Chaque fois que l'aigle se
sent menacé par cet oiseau, il s'envole immédiatement vers le soleil. Vous voyez, les yeux
de l'aigle ont des tissus ou des mécanismes corporels intégrés qui peuvent résister à
l'éblouissement du soleil. L'ennemi (le condor) n'a pas ce mécanisme intégré, et donc il ne
peut pas suivre l'aigle, car ses yeux ne peuvent pas tolérer l'éblouissement du soleil.

Lorsqu'une mère aigle construit son nid, elle commence avec des branches cassées, des
épines, des pierres pointues et un certain nombre d'autres objets qui semblent
inappropriés pour une maison. Après cela, la mère aigle tapisse son nid de laine, de plumes
et de fourrures d'autres animaux qui ont été tués, pour faire une litière douce et
confortable pour ses œufs. Lorsque les œufs éclosent, les jeunes poussins grandissent et
restent à l'aise et même lorsqu'ils atteignent le stade du vol, ils hésitent généralement à
partir. Mère aigle en observant cette attitude, commence à « remuer le nid ». Elle

165
commence par retirer la literie moelleuse avec ses serres, exposant la roche et les épines
acérées à la surface. Au fur et à mesure que de plus en plus de litière est arrachée, le nid
devient plus inconfortable pour les jeunes aigles. Finalement, les aigles en croissance sont
obligés de quitter leur maison autrefois confortable et de trouver refuge par eux-mêmes,
construire leurs propres nids, chasser leur propre nourriture et passer à la maturité. Cela
conduit parfois à des expériences de mort imminente pour eux.

Comme mentionné précédemment, l'aigle déjoue le condor en s'élevant vers le soleil. En


période de turbulence, chaque enfant de Dieu devrait s'élancer vers le FILS. Une fois que
chaque enfant de Dieu s'élève vers le Fils de Dieu, Jésus-Christ de Nazareth, l'ennemi ne
peut plus nous suivre. Par conséquent, nous devons lui faire confiance et nous attendre à
lui. Nous ne devons jamais permettre que nos esprits et nos émotions soient « trempés »
par des conditions de vie orageuses.

Je conduisais jusqu'au milieu de l'île quand j'ai senti un sommeil prophétique m'envahir.
Pour moi, un sommeil prophétique est si accablant qu'il ne peut être ignoré. Partout où
cela me vient, je dois baisser la tête rapidement, car je ne peux pas contenir la grande envie
de sombrer immédiatement dans un sommeil profond, qui dure généralement environ dix
à quinze minutes. Après cela, je serais réveillé, alerte et plein d'énergie. Pendant ce
sommeil prophétique particulier à venir, j'étais sur un large accotement de la route et
c'était à cette heure du matin où la circulation aux heures de pointe s'était dégagée. J'ai prié
pour que la patrouille routière ne se présente pas, car elle enquêterait sur mon véhicule
garé. J'ai incliné mon siège juste à temps pour m'endormir profondément.

Pendant ce sommeil, j'ai eu une vision claire :


Je me suis retrouvé sur une haute montagne, et alors que je me tenais sur l'affleurement
rocheux, j'ai entendu le bruit fort d'un oiseau. Je ne sais pas si c'était croasser ou quoi,
seulement que cela ressemblait à celui d'un faucon, multiplié plusieurs fois. J'ai levé les
yeux et j'ai été surpris de voir un grand oiseau majestueux voler dans le ciel. J'ai vu des
chèvres de montagne et d'autres animaux sauvages se cacher derrière de grands genêts le
long d'une piste solitaire qui montait et autour. Le soleil était brûlant et effrayant, car il n'y
avait pas de vent. Alors que je me tenais là effrayé, j'ai entendu la voix d'un homme qui m'a
demandé si je savais où j'étais. Je ne me suis pas retourné, mais j'ai répondu : « Non
monsieur. » Il m'a dit : « Tu es sur le mont Moriah, la même montagne qu'Abraham est venu
tuer son fils Isaac. J'ai tout de suite pensé que j'étais mort et que j'avais quitté la terre. Il a
pointé au loin et m'a montré la route sinueuse qu'Abraham et ses serviteurs ont empruntée
lorsqu'ils sont allés sacrifier son fils Isaac. La piste était sinueuse et ascendante au loin. Je
me suis soudain senti seul et effrayé. J'ai posé des questions sur l'oiseau et on m'a dit que
c'était un aigle. J'ai de nouveau entendu le son, mais cette fois j'avais tellement peur,
pensant toujours que j'étais mort, alors j'ai donné un coup de pied et je suis sorti de mon
sommeil.

J'ai dû dormir une dizaine de minutes, constatant que je n'ai pas regardé ma montre avant
de m'endormir. Au réveil, j'ai ressenti une soif écrasante, et bien que j'avais de l'eau dans
mon véhicule, je n'en ai pas bu, car je voulais continuer le voyage, car je sentais une solitude

166
intense m'engloutir. J'ai vérifié mon rétroviseur et je suis parti rapidement. J'ai aussi
remarqué que je transpirais et que je respirais vite. Plus loin sur la route, je me suis
finalement arrêté, j'ai pris mon eau et j'ai essayé de me calmer à chaque grande gorgée,
puis j'ai prié pour le calme et la relaxation, afin de reprendre le contrôle de ma respiration.

C'est plusieurs semaines plus tard que j'ai parlé de cette vision, car j'avais trop peur,
essayant encore une fois d'éviter le ridicule. J'ai pris mon courage à deux mains et j'ai parlé
de la vision à ma sœur. Ce soir-là, j'ai fait des recherches dans les Écritures sur l'aigle et je
me suis immédiatement tourné vers l'encouragement qu'Isaïe a donné aux enfants de Dieu,
en citant l'aigle. Esaïe a dit que ceux qui attendent, espèrent et font confiance au Seigneur
s'envoleront sur des ailes comme des aigles.

« N'avez-vous pas su ? N'avez-vous pas entendu? Le Dieu éternel ; Le Seigneur; Le


Créateur des extrémités de la terre ; ni ne s'évanouit ni n'est fatigué. Sa compréhension
est insondable ; Il donne du pouvoir aux faibles, et à ceux qui n'ont pas de force Il
augmente la force. Même les jeunes s'évanouiront et seront fatigués. Et les jeunes gens
tomberont complètement; Mais ceux qui s'attendent au Seigneur renouvelleront leur
force; Ils monteront avec des ailes comme des aigles; Ils courront et ne se lasseront
pas ; Ils marcheront et ne faibliront pas » (Is. 40 : 28-31 NKJV).

Il existe de nombreux autres épisodes de sommeil prophétiques, mais dans un autre livre,
j'exposerai les lecteurs à certains d'entre eux. Je sais qu'il y en a d'autres comme moi qui
s'endorment de dix à quinze minutes de sommeil profond et voient les mondes et les
temps. De nombreux prophètes et prophéties m'ont raconté des expériences similaires,
mais gardent de tels secrets.

Dieu a plusieurs façons de parler à son peuple. S'il vous plaît, ne limitez pas Son type de
visites sur la terre et parmi Son peuple.

167
Chapitre 30 :

Saisir le grand espoir


« Car je considère que les souffrances de ce temps présent ne sont pas dignes d'être
comparées à la gloire qui sera révélée en nous. Car l'attente sincère de la création
attend avec impatience la révélation des fils de Dieu. Car la création a été soumise à
la futilité, non pas volontairement, mais à cause de Celui qui l'a soumise dans
l'espérance ; car la création elle-même sera délivrée de l'esclavage de la corruption
dans la glorieuse liberté des enfants de Dieu. Non seulement cela, mais nous aussi qui
avons les prémices de l'Esprit, nous-mêmes gémissons en nous-mêmes, attendant avec
impatience l'adoption, la rédemption de notre corps. Car nous sommes sauvés dans
l'espérance, mais l'espérance que l'on voit n'est pas l'espérance ; car pourquoi espère-
t-on encore ce qu'il voit ? Mais si nous espérons ce que nous ne voyons pas, nous
l'attendons avec impatience avec persévérance » (Rom. 8 : 18-25 LSG).

C'est une grande histoire du plan de Dieu pour nos vies, en particulier au cœur de la
souffrance sur cette terre. Ceci pour moi, est un résumé de toute la Bible, et la fin de celle-
ci. Depuis la Genèse, nous lisons et voyons la chute horrible de l'homme dans les ténèbres
du péché. La loi est venue pour essayer de racheter l'homme, mais c'est l'œuvre victorieuse
de la Croix qui a amené la rédemption de l'homme. Cela a été fait avec Dieu envoyant Son
Fils Jésus-Christ pour mettre l'Église en ordre, par Sa mort pour l'humanité déchue, sur
une croix cruelle. Il ressuscita triomphalement le troisième jour, et cela propulsa l'homme
vers la nouvelle création. Tout le chemin vers la Croix parle d'une voix triomphante pour
l'humanité déchue, pour tous ceux qui se tiennent dans cette espérance bénie.

L'Église de Jésus-Christ/tous ceux qui ont eu l'expérience du Sang de Jésus-Christ touchant


et atteignant les recoins sombres de leur vie, continueront de raconter une histoire aussi
merveilleuse. Oui, l'histoire sans fin du Sang de Jésus-Christ, cet antibiotique puissant pour
les infections virales du péché et de la mort spirituelle dans nos vies. La terre telle que nous
la connaissons est en train de se décomposer avec des virus mortels de guerre et des
rumeurs de guerre, de faux prophètes et prophéties, le soulèvement de nations contre
nations, de royaumes contre royaumes, des tremblements de terre en divers endroits, des
famines et la haine générale de l'humanité les unes pour les autres.

Ce sont nos expériences actuelles, mais je nous encourage à tenir bon dans l'espérance.
Nous serons restaurés plus tôt que nous ne le pensons, et la nouveauté de la création
deviendra une grande réalité. Tenons bon dans la souffrance car c'est ainsi que la Gloire de
Dieu nous sera révélée. C'est ainsi que nous serons tous rassemblés dans l'arène de
l'Espoir, pour ne jamais en sortir. Les gémissements dans nos cœurs à cause de notre
souffrance et de la souffrance autour de nous, qui résonnent également dans le ventre de
la terre, seront un jour terminés lorsque la nouveauté de la terre et du ciel deviendra
réalité. Pour l'instant, l'Esprit intercède pour nous avec des gémissements qui ne peuvent
être prononcés par la langue ou l'esprit humain.

168
« De même, l'Esprit aide aussi dans notre faiblesse. Car nous ne savons pas pour quoi
nous devons prier comme nous le devons, mais l'Esprit lui-même intercède pour nous
avec des gémissements qui ne peuvent être prononcés. Or, celui qui sonde les cœurs
sait quelle est la pensée de l'Esprit, parce qu'il intercède pour les saints selon la
Volonté de Dieu..." (Rom. 8 : 26-27 NKJV).

Lorsque nous partageons les souffrances de Christ, nous partagerons automatiquement sa


gloire et la nouveauté de l'aube à la fin des temps. Tout ce qu'il nous est demandé de faire,
c'est de rester dans l'espérance, dans les bras majestueux et grands ouverts de Dieu. Le
calendrier de nos vies sera remanié et remodelé avec toutes les nations du monde.

Le destin du croyant est certain, et Dieu s'est assuré que ses saints anges gardent le destin
de chaque croyant, des nations et du peuple de son alliance. La nouveauté est à coup sûr,
un nouveau ciel et une nouvelle terre où tous les croyants habiteront.

« Alors Celui qui était assis sur le trône dit : « Voici, je fais toutes choses nouvelles… »
(Apocalypse 21 : 5 LSG).

Cette espérance bénie en Christ flottera comme un drapeau blanc de victoire au vent des
montagnes des nations de la terre, parce que nous croyons et sommes devenus conformes
à l'image du Fils de Dieu, Jésus-Christ. Faisons attention à ne pas être trop pressés ou
embourbés dans les affaires quotidiennes de la vie, de la carrière, du plaisir personnel et
de l'argent. Au lieu de cela, remodelons nos pas avec Dieu, dans une marche de sainteté.
Gardons constamment nos cœurs et nos esprits dans une profonde consécration devant
notre Seigneur. Quand l'espérance deviendra un mode de vie, et quand nous pourrons
accéder à l'accomplissement de Ses promesses par l'appel d'une prière, alors nous
prononcerons les paroles d'espérance qui nous ont maintenus dans la chaleur des feux de
la vie :

« Qui nous séparera de l'amour du Christ ? La tribulation, ou la détresse, ou la


persécution, ou la famine, ou la nudité, ou le péril, ou l'épée ? Comme il est écrit : « À
cause de toi, nous sommes tués à longueur de journée ; Nous sommes comptabilisés
comme des moutons pour l'abattage. Pourtant, dans toutes ces choses, nous sommes
plus que vainqueurs par Celui qui nous a aimés.

Car je suis persuadé que ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les principautés, ni les
puissances, ni les choses présentes, ni les choses à venir, ni la hauteur, ni la profondeur,
ni aucune autre chose créée, ne pourra nous séparer de l'amour. de Dieu, qui est en
Jésus-Christ notre Seigneur..."
(Rom. 8 : 35-39 NKJV).

Saisissons les piliers de l'espérance et reposons-nous à l'ombre de ses encouragements


profonds et durables. Reposons-nous tous dans la béatitude de cette Grande Espérance.

169
Chapitre 31 :

N'aie pas peur, que personne ne te condamne


« Car Dieu ne nous a pas donné un esprit de crainte, mais de puissance, d'amour et
d'esprit sain… » (2 Tim. 1:7 LSG).

La peur est la peur. La peur est une alarme et donc ceux d'entre nous qui représentent le
Christ ici sur terre ne doivent pas se laisser empêtrer dans sa toile. Il y a de nombreux
rappels dans les Saintes Écritures, nous rappelant que nous sommes divinement protégés
dans les circonstances dangereuses de la vie.

Prenons nos Bibles et tournons-nous vers le Psaume 27 et lisons lentement afin de nous
adresser au démon de la peur.

« Le Seigneur est ma lumière et mon salut ; de qui devrais je avoir peur…?" (Psaume
27:1 LSG).

Je n'ai jamais eu peur quand j'étais enfant, cependant, la peur est entrée dans les domaines
de mon âme quand j'ai pensé que je pouvais mourir et laisser mon petit garçon à d'autres
pour s'en occuper.

Un lundi matin brumeux, je conduisais sur les routes secondaires de la campagne du nord,
quand j'ai senti la présence impressionnante du Saint-Esprit m'envahir. Soudain, une piste
de bétail est apparue et j'ai roulé dans l'entrée. J'ai cassé les vitres, verrouillé les portes et
coupé le moteur. J'ai commencé à trembler alors que je louais Dieu, et alors que mes
louanges commençaient à monter crescendo sur de grandes hauteurs, j'ai été assommé de
froid.

Je devais être là depuis une quinzaine de minutes, et en ouvrant les yeux, je me suis rendu
compte que mes lèvres tremblaient de façon incontrôlable. Il y avait de nouvelles langues
claires et libres, avec des interprétations après chaque épisode. Mon corps a subi un léger
choc et j'avais l'impression d'être relié à des fils électriques. Les films reparurent et ce que
je vis ce matin se passa en peu de temps.

De retour à un état assez naturel, je suis lentement sorti de la piste à bétail et j'ai continué
mon voyage. En arrivant au travail, j'ai réalisé que mon appétit avait disparu. Pendant
quatorze jours, mon appétit m'a quitté et je n'ai survécu qu'avec des biscuits salés et de
l'eau. Je vaquais à mes affaires comme d'habitude, mais à la fin de chaque journée, j'avais
hâte de franchir ma porte et de tomber à genoux à mon chevet. Au cours des quatorze jours,
j'ai embrassé une présence impressionnante de Dieu qui aurait facilement pu conduire
mon corps à la mort. Le naturel qui est mon corps s'est courbé et s'est effondré sous le
grand contact du surnaturel – le Saint-Esprit. Il y avait du feu, un nouveau feu tout autour
de moi. Je savais que j'étais né dans le feu, mais ce nouveau feu brûlait fort et sauvage.

170
A chaque fois que je m'agenouillais à mon chevet, une main invisible par derrière me
poussait doucement en avant, au milieu de ce feu d'adoration. Je suis resté de longues
périodes d'adoration sur ce sol de béton brut, la plupart du temps étant introduit dans le
royaume des esprits.

Pendant ces jours, mon sommeil est devenu irrégulier. Je ne dormais qu'à des intervalles
qui ne me ressemblaient pas, car j'ai la chance de dormir même dans les bruits les plus
forts. J'ai remarqué qu'à chacune de ces quatorze nuits, le sommeil arrivait rapidement et
j'étais escorté vers une immense salle à manger pour être nourri par des anges. On m'a
donné des petits gâteaux blancs qui fondaient dans ma bouche. Je me nourrissais de la
rosée des feuilles, que je buvais à la hâte. Le dernier soir, l'un des anges au service m'a dit
que mon temps était écoulé et que c'était mon dernier souper avec eux. On m'a également
dit que ce pourrait être mon dernier souper de cette façon jusqu'à ce que je sois ramené à
manger et à boire avec Jésus au paradis. Je m'en fichais, car je ne voulais pas quitter un tel
endroit de paix et de gentillesse. Je n'ai jamais voulu continuer sur les sentiers glissants de
la terre. Une fois revenu à mon état physique,

La peur a une façon d'amener la condamnation. On peut se dire : « J'ai fait ça et donc je ne
peux pas revenir pour dire que je suis désolé. J'étais en prison donc personne ne
m'acceptera comme un être humain réformé. Ma famille me condamne car je ne suis pas
un performant comme les autres. J'ai subi cet avortement parce que je ne comprenais pas
et j'étais menacée. Il n'y a aucun moyen que je puisse devenir membre du Corps du Christ
avec de si grands péchés.

Avez-vous demandé à Dieu de vous pardonner ? Si ce n'est pas le cas, demandez-lui


maintenant. Dès que votre tête est relevée en position et que votre cœur dégage cette
tristesse selon Dieu, vous êtes libre. Satan voudra que vous vous sentiez condamné par les
pensées mêmes qui envahiront votre conscience. Il y a un merveilleux rappel pour nous
dans Romains chapitre 8.

« Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ,
qui marchent non selon la chair, mais selon l'Esprit. Car la loi de l'Esprit de vie en
Jésus-Christ m'a affranchi de la loi du péché et de la mort..." (Romains 8 : 1-2 KJV).

« Qui mettra quoi que ce soit à la charge des élus de Dieu ? C'est Dieu qui justifie..."
(Romains 8 : 33 LSG).

Condamnation:
Je lis et étudie constamment la vie de Jésus. Sa vie terrestre était comme une toupie
conique, échappant au contrôle terrestre. Les mêmes personnes qui l'ont salué et suivi d'un
endroit à l'autre, se sont ensuite retournés, l'ont condamné et rejeté jusqu'à la mort. Jetons
un coup d'œil à la condamnation en son pouvoir :

Il y eut un grand triomphe avec Son entrée dorée à Jérusalem alors que les pèlerins
célébraient leurs vacances. La foule, accablée de réjouissances, jetait ses manteaux devant

171
lui, l'applaudissait et lui faisait des adorations tonitruantes. Ils n'ont pas trompé Jésus
parce qu'il savait que leurs cœurs étaient creux, méchants et durs comme des pierres.

Il a dû pleurer secrètement le genre d'humanité pour laquelle il était sur le point de donner
sa vie. Pourtant, il a choisi de le faire librement. Parmi eux se trouvaient des espions, et
parmi ces espions se trouvait son propre comptable et disciple, Judas Iscariot. Ses ennemis
ont inventé et préparé des pièges verbaux, mais Jésus savait que même parmi ses proches,
il ne serait jamais en sécurité. Au cours d'un moment de réunion intime avec ses disciples
lors d'un repas ensemble, il a prédit et regardé les siens sortir et s'en aller pour
marchander sa vie. Quelques minutes auparavant seulement, Jésus avait prophétisé sa
trahison par l'un d'entre eux, et lui (Judas) posa lui aussi la même question que les autres
: « Est-ce moi Seigneur ?

Comme les Disciples dormaient et ne voulaient pas veiller avec lui, il cessa de les supplier,
alla un peu plus loin, tomba à genoux et marchanda et supplia son Père céleste de lui
prendre la coupe de torture et de mort. Quand il n'y eut pas de réponse, il dit : « Néanmoins,
non pas ma volonté, mais ta volonté soit faite. » Toujours en conversation avec son père,
son propre disciple, Judas Iscariot, arriva en hâte, l'exposa au groupe de soldats, puis tomba
à son cou et l'embrassa. C'était la même trahison dont Il avait parlé plusieurs heures
auparavant. Ils l'ont arrêté au milieu du jardin de Gethsémani.

La politique et le pouvoir se sont emparés de lui et il a regardé les jours sombres avant son
arrestation. Jésus n'était pas un magicien comme certains le pensaient, il n'était pas non
plus un libérateur politique pour qui que ce soit. Rien dans ses sermons ou ses actions
n'indiquait qu'il recherchait une telle reconnaissance. La même foule qui L'a suivi pour la
guérison, la restauration et la nourriture, a commencé à se rassembler quand ils ont
entendu le tumulte dans le jardin si tôt le matin. Les soldats romains l'ont attrapé comme
s'il était le plus recherché sur une liste de criminels dangereux. La foule grandissante se
rassembla autour de Lui et sans hésitation, ceux qui rugirent et crièrent : « Hosanna ! Béni
soit le Roi », commença à chanter et gronder, « Crucifie-le ! Crucifie-le ! Il est venu pour
sauver l'humanité, mais l'homme était déjà décidé à détruire son seul Sauveur avec lui-
même. Ils s'en fichaient qu'à ce même moment,

Alors que la condamnation triomphait apparemment, le monde était plongé dans une
terrible confusion. Ceux qui étaient fidèles à leur Messie ont senti leurs cœurs coupés en
petits morceaux et jetés dans des rues de destruction rapide. Malgré cela, leur amour pour
Lui est resté résolu et éternel. Les cordes pendantes de leurs cœurs s'énervèrent lorsqu'ils
virent la condamnation le hisser à la croix de bois rugueuse entre deux voleurs. Ils
regardaient, mais seulement à distance, sécurisant leur propre vie. Ils ne pouvaient pas
promettre de donner leur propre vie pour les autres comme Jésus l'avait fait, car ils avaient
des familles à s'occuper. L'exécution de leur Seigneur était trop difficile à supporter pour
eux, mais tout cela a changé lorsqu'ils ont vu que la terre tremblait et que la nature
s'enfuyait de sa présence alors qu'il s'écriait : « C'est fini, la rédemption de l'homme a été
payée. » Il a été enterré dans la tombe d'un autre homme, et pendant trois jours il avait du

172
travail à faire. Durant ces trois jours, la condamnation, le mensonge, l'accusation et le rejet
ont été écrasés.

Alors que deux hommes déprimés marchaient sur la longue route d'Emmaüs pour
s'éloigner des événements incroyables, ils ont attendu qu'un troisième homme les
rejoigne. Ils parlèrent à l'étranger et remarquèrent que pendant qu'il parlait il y avait une
brûlure au fond de leurs âmes. Ils étaient très heureux quand il a accepté leur invitation à
souper avec eux. Puis ils ont réalisé que c'était Jésus-Christ, le Messie. Jésus était vivant et
pour toujours le monde doit en être informé.

Tout le monde doit savoir que Jésus a tenu sa promesse. Il est descendu en enfer, a
combattu Satan et son armée démoniaque, a pris les clés de la mort et de l'enfer, et a gravé
nos noms sur le tronc de l'Arbre de Vie. Depuis lors, il y a eu une nouvelle aube, et
aujourd'hui, tous les croyants du monde entier peuvent passer au-delà des scènes
terrestres dans l'invisible, au-delà de l'aube de la terre, dans un jour plus radieux où Jésus
honorera sa promesse de revenir pour rassembler ses enfants auprès de lui. La
condamnation a porté un coup mortel et l'humanité est sortie gagnante dans ce grand ring
de boxe de la rédemption.

173
Chapitre 32 :

La dernière marche vers la maison


« Et l'Esprit et l'épouse disent : 'Viens !' Et que celui qui entend dise : « Viens ! Et que
celui qui a soif vienne. Quiconque le désire, qu'il prenne l'eau de la vie gratuitement..."
(Apocalypse 22 : 17 NKJV).

Une autre vision significative :


Il y a plusieurs années, dans une vision du vendredi matin, une limousine blanche
inhabituellement longue s'est arrêtée à ma porte, et plusieurs militaires sont descendus
avant même que le véhicule ne s'arrête. Tous étaient vêtus de tenues militaires blanches
de haut rang. Ils ont ouvert le portail à la hâte et se sont dirigés vers ma maison, entrant
sans frapper. L'un des fonctionnaires s'est avancé vers moi, toujours vêtu de mes
vêtements de nuit, et m'a dit qu'ils exploraient la région pour trouver une demeure pour
Jésus. Ils ont dit que ma maison était la plus propre de toutes et qu'elle a donc été choisie
pour sa demeure permanente. Des mots sont immédiatement sortis de ma bouche : « Oui !
Mon Seigneur et Sauveur Jésus-Christ est toujours le bienvenu ici. Mes yeux se déplaçaient
au-delà d'eux et je pouvais clairement voir la limousine et l'occupant à l'intérieur. Sa tête
était droite comme s'il regardait au loin vers les montagnes. Il parlait avec un léger tour de
tête, mais toujours avec une brume couvrant le haut de son corps. "Dites à l'Église, Mon
Épouse, qu'ils se lassent d'attendre, mais Je viens bientôt pour eux."

Dans ma vision, lorsque les hommes sont entrés dans ma maison, il y a eu un léger
tremblement de terre, et pendant qu'ils parlaient, le tremblement semblait être devenu
encore plus fort. J'ai bondi et j'ai eu l'impression qu'il y avait un tremblement de terre.
J'avais peur et j'étais sur le point de réveiller les autres occupants de la maison, lorsque la
secousse s'est arrêtée. Quelqu'un d'autre était déjà debout, l'air plutôt calme et
imperturbable. Je lui ai dit : « N'as-tu pas ressenti le tremblement de terre ? et il répondit :
« De quel tremblement de terre, de quoi parlez-vous ?

Il n'y a pas eu de tremblement de terre terrestre. J'ai prié et je suis retourné me coucher,
sans proférer la vision à personne.

Tant de personnes dans les conversations me diront que ce sont les « derniers jours », ou
« nous sommes certainement dans les derniers jours ». Les derniers jours sont mentionnés
non seulement dans le Nouveau Testament mais aussi dans l'Ancien Testament :

« Sachant ceci d'abord : il viendra dans les derniers jours, des moqueurs marchant
selon leurs propres convoitises…. » (2 Pierre 3:3 LSG).

"Ceci sachez aussi que dans les derniers jours des temps périlleux viendront..." (2
Tim.3:1 LSG).

174
« Or, dans les derniers jours, il arrivera que la montagne de la Maison du Seigneur sera
établie au sommet des montagnes ; Et sera élevé au-dessus des collines; Et les peuples
y afflueront..." (Micah.4:1 NKJV).

« Et il arrivera dans les derniers jours que les montagnes de la Maison du Seigneur
seront établies au sommet des montagnes, et seront élevées au-dessus des collines ; et
toutes les nations y afflueront..." (Isa 2:2 LSG).

Cette fois, ce seront les derniers chapitres de l'histoire telle que nous la connaissons,
lorsque le rideau final sera levé sur terre. Le temps aurait passé par phases. Le temps a
commencé dans le jardin d'Eden, s'est poursuivi avec les enfants d'Israël, le peuple élu de
Dieu, et avec Jésus enseignant et laissant l'exemple à son Église. Étant l'autorité suprême,
le chef, l'enseignant et le faiseur de miracles, qui se pencha et fit la tâche insignifiante de
laver les pieds de ses disciples pour montrer la vraie grandeur, il a réglé les activités
culminantes par sa mort sur la croix, jusqu'à sa résurrection et son ascension. Aucun temps
n'a été perdu pour mettre l'Église en ordre par le Saint-Esprit. Cette ère des « derniers jours
» semble être une période de vie dangereuse, d'abomination, de désintégration des
gouvernements et des modèles culturels, de dislocations et de dégénérescence des
individus, des familles, des environnements, et la moquerie du plus grand héritage de cette
époque - Grace. Les « derniers jours » sont exactement ce que cela signifie : n'importe quel
jour maintenant !

« Et Il me montra un fleuve pur d'eau de vie, limpide comme du cristal, sortant du


Trône de Dieu et de l'Agneau. Au milieu de la rue et de chaque côté de la rivière, il y
avait l'Arbre de Vie, qui portait douze sortes de fruits, et donnait son fruit chaque mois
: Et les feuilles de l'arbre étaient pour la guérison des nations. Et il n'y aura plus de
malédiction : mais le Trône de Dieu et du
L'agneau y sera; et ses serviteurs le serviront. Et ils vont

voyez son visage ; et son nom sera sur leurs fronts. Et il n'y aura pas de nuit là-bas ; et
ils n'ont besoin ni de bougie, ni de lumière du soleil ; car le Seigneur Dieu leur donne
la lumière : Et ils régneront aux siècles des siècles… » (Apocalypse 22 :1-5 LSG).

Quelle merveille ! Nous (les enfants de Dieu) aurons une nouvelle adresse :

Veuillez livrer à :
Loretta Sewell Drummond
Avenue de l'Arbre de Vie
Rue de l'Or

Dire que tant d'entre nous ont peur des ténèbres, alors nous gardons même une veilleuse
allumée. À notre nouvelle adresse dans la Nouvelle Jérusalem, même le beau clair de lune
que j'aime tant, et le soleil, ne seront pas nécessaires pour la lumière. Le nouveau système
d'éclairage viendra de la Gloire de Dieu lui-même, qui détient le droit d'auteur sur la
paternité et l'autorité de la création depuis le début, tout au long de l'histoire jusqu'à la fin.
Une telle gloire fournira tout l'éclairage nécessaire à la ville et à ses habitants. Nous

175
n'aurons plus jamais besoin des Opticiens et des Ophtalmologistes, car nos yeux seront
immédiatement renouvelés et s'adapteront automatiquement à l'éclat et à l'éclat de notre
nouvelle demeure.

Nos corps seront neufs car toutes les maladies qui ont attaqué l'humanité déchue auraient
reçu l'ordre de s'enfuir vers le camp de Satan. Des louanges glorieuses et des actions de
grâces jailliront du son des voix des rachetés et de tous les habitants du ciel. Il est le
premier et le dernier, et comme les humains sur terre le décrivent, l'Alpha qui est la
première lettre grecque de notre alphabet terrestre, et l'Oméga, la dernière lettre.

Nous avons accueilli la compagnie de Dieu alors que nous avancions dans les heures les
plus sombres de la vie, et continuerons ce voyage, même lorsque notre foi sera mise à
l'épreuve. C'est alors que nous poussons encore plus loin vers la racine de la Croix. Nous
ne devons pas craindre notre plus grand adversaire, (Satan) car la colère de Dieu se
déversera sur lui, et sa destinée est l'étang de feu. Les forces du mal seront finalement
détruites. Tous ceux du monde rebelle qui se sont soulevés contre le peuple de Dieu, soyez
prévenus que vous serez enfin écrasés ! De nombreux disciples fidèles de Jésus-Christ ont
été persécutés/sont persécutés et ont souffert/souffrent aux mains de méchants
persécuteurs d'autres nations et cultures, qui s'y opposent/s'opposent ouvertement. Dieu
vengera nos ennemis une fois pour toutes.

N'oubliez pas que les écritures à partir de la Genèse ont d'une manière ou d'une autre
décrit la Nouvelle Jérusalem, la Cité de Dieu - qui sera la grande et magnifique demeure de
Son Épouse, l'Église identifiée comme la Ville Sainte. Nous deviendrons tous saints et
vivrons pour toujours avec Celui qui nous a sanctifiés.

C'est l'espoir de tous ceux qui suivent Jésus-Christ, et nous devons nous accrocher à cet
espoir et le garder vivant !

Oui, l'espoir du monde arrive. Nous devons lui rester totalement fidèles. Il nous donnera
cette force spirituelle pour le faire. Notre force physique ne pourra jamais résister à
l'épreuve du temps. Sa puissance, son esprit et sa grâce sont avec nous. Bientôt, l'histoire
humaine sera fermée, tout comme la Genèse l'a ouverte. Le mal sera écrasé, banni et
disparu à jamais, et nous terminerons notre longue marche vers la maison. Jusqu'à ce que
nous ayons été soumis au jugement que nous infligent nos ennemis, jusqu'à ce que nous
ayons souffert et que nous soyons restés de longues heures dans la douleur, nous ne
saurons jamais ce que c'est que de ressentir le vrai bonheur jusqu'au jour où nous
rencontrerons le Sauveur ressuscité. , Jésus-Christ de Nazareth. Nous tomberons alors face
contre terre devant Lui, pour Le remercier d'avoir effacé nos noms de la liste de la
condamnation de l'enfer et de l'éternité perdue.

« Et je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre : Car le premier ciel et la première
terre avaient disparu ; et il n'y avait plus de mer. Et moi, Jean, j'ai vu la Ville Sainte, la
Nouvelle Jérusalem, descendre du ciel de Dieu, préparée comme une épouse parée
pour son mari. Et j'entendis une grande voix venant du ciel disant : « Voici, le
tabernacle de Dieu est avec les hommes, et il habitera avec eux, et ils seront son peuple,

176
et Dieu lui-même sera avec eux et sera leur Dieu. Et Dieu essuiera toutes les larmes de
leurs yeux ; et il n'y aura plus de mort, ni de chagrin, ni de pleurs, ni de douleur plus,
car les premières choses sont passées.' Et Celui qui était assis sur le trône dit : « Voici,
je fais toutes choses nouvelles ! Et il me dit : 'Ecris, car ces choses sont vraies et fidèles.'
Et Il m'a dit : 'C'est fait.' Je suis Alpha et Oméga, Le commencement et la fin. Je donnerai
à celui qui a soif, de la source de l'eau de la vie gratuitement. Celui qui vaincra héritera
de toutes choses ; et je serai son Dieu et il sera mon fils… » (Apoc. 21 : 1-7 LSG).

Chalom !

RENDEZ-VOUS AU-DELÀ DE L'AUBE !

177
Bibliographie
Bible d'étude d'application de vie NIV (2005). Zondervan. Grand Rapids, Michigan.
Bible d'étude annotée (1985), version King James. Thomas Nelson, Inc. États-Unis.

Nouvelle version autorisée de King James Copyright © 1982 Thomas Nelson.


Bowker, John. (1998). Le manuel complet de la Bible, un compagnon illustré. New York :
DK Publishing, Inc.

Turner, JS, Helms, D. (1995). Développement de la durée de vie. Floride : Harcourt Brace
Company.

Kubbler-Ross, Elizabeth (1997). Sur la mort et la mort. New York : Simon et Shuster, 1997.

Sewell, Loretta. (2005) "Dancing In The Fire" Flame Books, Jamaïque.

178

Vous aimerez peut-être aussi