Vous êtes sur la page 1sur 36

Rhapsodies

Rhapsodies Rick van Veldhuizen, op. 1, 6, 7 et 9

Rick van Veldhuizen, op. 1, 6, 7 et 9

2

3

INDEX

Rhapsodie Aristocratique, op. 1………………………….………4

Rhapsodie esquissée comme intermède, op. 6………….……

10

Rhapsodie tzigane, op. 7………………………………………

19

‘Un divertissement à l’Hongroise’, op. 9………………….…

25

4

Rhapsodie Aristocratique

OP. 1

UUUUn sujet que m’a intéressé toujours, c’est la révolution française. La

tombe des aristocrates, et la résurrection du peuple. Pour cette composition, premièrement esquissée en été de l’an 2006, le sujet est approché d’autre côté : les aristocrates eux-mêmes. J’ai écrit une poème à quoi cette composition a été basée.

« Des révoltes, des fumes de la poudre au fort une fille de noblesse se mouvait à sa mort Sans s’avoir lavé par les jours, comme années, elle faisait partie des nobles tombés.

Son père était riche, un noble aussi mais tout s’en est changé durement quand le peuple qu’était tant obéissant à lui changeait promptement à son seul ennemi

La vent en soufflait, et il faisait tant froid et la fille se mouvait à l’échafaud elle avait de la peur, la foule a chahuté pour la mort isolée de les nobles tombés

Sa mère, pauvre femme, était mort en couches, quand la fille voyait la lumière vers la bouche, elle se sentait coupable, sa faute, elle grève surtout car sa mère est morte pour une vie brève

Les dernières passes, encore un, deux, trois, et la tête de la fille s’entend sur la bois, les dernières larmes de sa tête coupé étaient les larmes de les nobles tombés. »

La Rhapsodie Aristocratique est une composition aux fragments, qui représentent une part de la poème. La première part est en mi-bémol majeur, et représente la vie des nobles avant que la révolution était éclatée. La deuxième part représente le premier coup pour les nobles. Cette rhapsodie est le premier fois d’avoir fait connaissance avec la valse parisienne. Dans cette composition, elle surgit dans un mélange avec la valse viennoise. Elle commence lentement, pour augmenter peu à peu à quelque chose plus près de la valse viennoise que la valse parisienne.

La composition finit en majeur : même je ne sais pas pourquoi j’ai écrit la fin comme ça, le fin de l’histoire à quoi elle est basée est très différent (la poème finit plus mélancolique).

5

Andante con ped. Allegro 6
Andante
con ped.
Allegro
6
8
8
11
11
1. loco 2. 14 j j j #œ œ œ
1. loco
2.
14
j
j
j
œ
œ

Copyright © Rick van Veldhuizen 2007

6

16 œ œ œ œ j j #œ œ œ œ 20 œ œ œ
16
œ
œ
œ
œ
j
j
œ
œ
œ
20
œ œ
œ œ œ
œ
œ
œ œ œ œ
nœ œ œ œ
œ œ œ œ
œ œ œ œ
nœ œ œ œ
23
œ œ
œ œ œ œ
œ œ œ œ
œ œ œ
œ œ œ
œ œ œ œ
œ œ #œ
œ œ œ
œ œ œ
œ œ œ
26 œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ
26
œ œ œ
œ œ œ œ
œ œ œ œ
œ œ œ
œ œ œ
œ œ œ œ
œ œ œ
œ
nœ œ œ œ nœ œ œ œ
œ œ #œ
œ œ œ
œ œ œ
œ œ œ
r 30 œ œ œ œ œ ? œ œ œ œ r œ œ
r
30
œ
œ
œ œ
œ
?
œ
œ œ œ
r
œ
œ
œ
œ #œ
œ
œ
œ
œ
œ œ œ
œ œ œ
7 Larghissimo 33 1. 2 2 2 3 3 3 3 3 3 Tempo Adagio
7
Larghissimo
33
1.
2
2
2
3
3
3
3
3
3
Tempo Adagio di Valse
36
2.
?
?
?
&
&
&
3
3
3
40 3 ? ? ? & & & & 3 Tempo Vivo di Valse accel.
40
3
?
?
?
&
&
&
&
3
Tempo Vivo di Valse
accel.
45
?
?
&
&
3
3
marcatissimo
3
3
51
51

8

57 3 3 3 ? & 3 3 3 3 3 3 61 3 3
57
3
3
3
?
&
3
3
3
3
3
3
61
3
3
3
66
3
3
accel.
71
molto meno mosso
rit.
Tempo Vivo di Valse
76

9

81
81
89
89
96 meno mosso 4 4 lento languido
96
meno mosso
4
4
lento languido
101 4 4 œ œ œ œ 4 4
101
4
4
œ œ œ œ
4
4
106 œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ
106
œ œ œ œ
œ œ œ œ
œ œ œ œ
œ œ œ œ

10

Rhapsodie esquissée comme intermède

La deuxième rhapsodie fut premièrement écrit dans une version pour

piano seul, mais puisqu’elle a apparu impossible à jouer, composé même pire que la première version de la première rhapsodie, je décidai de la changer. C’est pourquoi j’ai choisi pour une autre approche : je la adapterai à une petite pièce pour piano et orchestre.

La première version s’appela ‘Rhapsodie Romantique’, parce que je me voulus identifier avec les compositeurs romantiques. La première part était environ la même qu’elle est maintenant, mais sans l’orchestration. La deuxième part originelle fut ajusté tant grave qu’elle est presque méconnaissable. J’eus même emprunté une passage à Chopin. L’œuvre était plus vaste qu’il est maintenant, mais la qualité était moins que les études de Czerny en aspect musical.

Le style en quoi la rhapsodie est écrite ressemble un peu la musique française de la temps de Saint-Saëns.

La rhapsodie est purement visé comme une intermède, dans mon style d’écrire, et dans la programme en quoi il la faut être représentée. La durée n’est que 2 :30 minutes. Les parties sont raisonnablement faciles à jouer.

il la faut être représentée. La durée n’est que 2 :30 minutes. Les parties sont raisonnablement

11

Flauti

Oboi

Clarinetti

si bemolle

Fagotti

Corni

fa

Tromboni

Timpani

Triangolo

Piatti

Arpa

Piano Solo

I

II

Viole

Violoncelli

Contrabassi a cinque corde

Andante rubato molto

Violoncelli Contrabassi a cinque corde Andante rubato molto # œ œ # # # 2 œ
# œ œ # # # 2 œ œ œ œ œ ∑ ∑ ∑
#
œ
œ
# # #
2
œ œ
œ œ œ
∑ ∑
&
4
J
f
#
# # #
2
∑ ∑
&
4
˙
˙
P
#
2
∑ ∑
&
# # # # #
4
˙
˙
P
?
#
2
# # #
∑ ∑
4
#
2
# # # #
∑ ∑
&
4
˙
˙
P
?
#
2
˙
˙
∑ ∑
˙
˙
# # #
4
P
?
#
2
# # #
∑ ∑
4
2
∑ ∑
ã 4
2
∑ ∑
ã 4
#
´
# # #
2
œ
∑ ∑
œ ‰ Œ
& 4
œ
J
F
´
#
2
œ
# # #
∑ ∑
‰ Œ
? 4
B
J
œ œ œ œ œ
œ
œ
œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
U
œ œ
œ
#
m
œ œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
# # #
2
˙
˙
œ
œ
œ œ œ œ œ
& 4
œ œ œ
J
p
œ
œ
œ œ
f
P
f
3
œ
œ œ œ œ œ
œ
#
œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ
œ œ œ
œ
œ
# # #
2
J
Œ
Œ‰
?
œ
˙
Œ ‰ œ œ
& 4
œ
œ
œ œ
œ
œ œ œ œ
œ
œ
˙
œ
œ
œ
œ
#
U
œ
2
œ
œ œ
# # #
œ œ œ
˙
˙
˙
&
4
J
˙
˙
π
f
#
U
œ
2
œ
œ œ
# # #
œ œ œ
&
4
˙
˙
˙
J
˙
˙
π
f
U
œ
2
œ
œ œ
B # # # #
˙
˙
˙
œ œ œ
4
˙
˙
J
π
f
U
˙
˙
˙
unis.
?
#
2
˙
˙
˙ ˙
# # #
4
˙ ˙
F
π
div.
˙
˙
?
#
2
# # #
4
˙
˙
F

Copyright©Rick van Veldhuizen 2008

12 œ ‹œ œ œ œ œ œ œ œ 8 # j œ œ
12
œ
‹œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
8
#
j
œ
œ
œ œ œ œ
œ
j
œ
œ
œ
œ
# # #
J
œ J
J
J
œ
œ
œ
&
œ
œ
J
p
#
.
.
.
# # #
œ
.
˙
˙
&
J œ
˙
˙
˙
J
J œ
J œ
π
#
j
˙
˙
j
j
j
&
# # # # #
˙
˙
˙
œ
.
œ
œ
œ
.
.
.
π
?
#
# # #
8
#
.
j
j
j
&
# # # #
œ
œ
œ
˙
˙
.
.
J œ
.
˙
˙
˙
π
?
#
˙
˙
˙
˙
œ
.
.
j
.
˙
˙
˙
˙
œ
‰ Œ
œ
# # #
œ
J
J
.
J œ
J œ
π
8
?
#
˙
# # #
æ
ã ∑
ã ∑
8
#
œ
œ
œ
œ
œ
# # #
œ
œ
œ ‰
Œ
œ œ ‰ Œ
œ œ ‰ Œ
œ
&
J
J œ
J
J
J
J
J
π
j
œ
œ
B
# # # #
œ
‰ Œ
œ ‰ Œ
‰ Œ
œ
œ
œ
J
J
J
J
J
J
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
8
œ
œ
œ
œ
œ
#
œ
œ
œ
œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ
œ
œ
œ
œ
# # #
œ œ œ
œ
œ
œ
œ
œ œ œ
œ œ œ
&
œ
œ œ œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ œ œ
œ
œ œ
œœ œ
œ œ #œ ‹œ
œ
œ œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
π
œ
œ
˙
3
?
#
œ œ œ œ
œ œ œ
# # #
Œ
‰ œ
œ
˙
œ
Œ
œ
œ œ œ œ
˙
œ
œ œ œ œ
˙
œ œ
˙
˙
œ œ
œ
3
˙
œ
‹œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
8
œ
œ
#
j
œ
œ
œ
œ
œ œ œ œ
œ
j
œ
œ
# # #
œ
œ
œ
œ
&
œ
J
p
œ
#
j
œ
œ
œ
œ œ œ œ
‹œ
œ
œ
œ
œ
# # #
œ
j
œ
j œ
œ
œ
&
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ
p
œ
œ
j
œ
œ
œ œ œ œ
œ
œ
œ
j
œ
œ
œ
œ
œ
œ
‹œ
œ
B
# # # #
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
J
p
˙
?
#
˙
˙
˙
˙
# # #
˙
˙
˙
˙
˙
˙
˙
˙
˙
˙
?
#
# # #
˙
˙
˙
˙
˙
˙
π
13 ˙ . . . U œ œ œ œ œ œ œ œ œ
13
˙
.
.
.
U
œ œ œ œ œ œ œ œ
œ
.
œ
œ
Presto
15
œ
#
œ œ œ œ œ œ œ œ
œ
œ
# # #
œ
œ
œ
œ
®
®
˙
.
.
˙
.
&
.
Ï
U
#
.
œ
.
# # #
˙
˙
œ
œ
œ
œ
.
.
˙
˙
.
.
&
˙
œ
œ
œ
˙
˙
.
.
f
#
U
Œ
˙
.
.
&
# # # # #
˙
.
.
˙
˙
˙
œ
œ
˙
.
f
U
.
˙
?
#
˙
œ
˙
Œ
.
.
# # #
˙
œ
.
.
˙
f
15
#
˙
U
˙
˙
Œ
.
.
&
# # # #
œ
.
.
.
˙
˙
˙
f
˙
U
˙
˙
.
œ
˙
˙
?
#
˙
# # #
Œ
.
.
.
.
f
15
U
?
#
˙
œ
# # #
Œ
Œ
œ
œ
œ
Œ
œ
Œ
.
.
œ
œ
œ
œ
.
.
æ
ƒZ
x
x
U
∑ Œ
Œ
Ó
.
.
ã
.
.
ƒ
x
x
x
x
x
x
x
x
U
∑ Œ
Œ
Œ
Œ
.
.
.
.
ã
ƒ
15
j
œ
œ œ œ œ
#
œ
œ
# # #
œ
Œ
œ
.
.
&
œ
œ œ œ œ J
œ
.
.
œ
œ œ œ J
œ
œ œ
œ œ œ œ œ
œ
œ
œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ
ƒ
œ
œ
œ
œ
U
B
# # # #
œ
Œ
?
œ œ
œ œ
?
.
.
œ
œ œ œ œ
œ œ œ
œ
.
.
œ œ œ
&
J
œ œ œ œ
œ
œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ
.
j
.
j
j
œ
œ
œ
.
.
j
œ
^
j
œ
.
j
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
# œ
œ
^
œ
œ .
.
.
j
œ
œ
œ
œ
œ
œ
‹ œ
œ
r
œ
¨ œ
œ
.
.
15
œ
œ
#
œ
œ
œ
œ
œ
œ
.
# œ
œ œ
.
.
U
œ
œ
œ œ
œ
œ
œ
# œ
œ
‹ œ
# # #
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ .
.
j
Ï
œ
œ
œ
œ
œ
.
.
œ
œ
.
.
Œ
œ
œ
&
œ œ œ œ œ œ œ œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
.
.
œ
.
œ œ œ
.
œ
œ
.
p .
œ
œ
œ .
.
œ
œ
œ œ
œ
œ
?
#
œ
œ
œ
œ œ
œ
œ
œ
œ .
œ
œ œ œ œ œ œ œœ œ œ œ œ œ œ
œ
?
.
# # #
œ
œ
œ
œ
œ
®
œ œ Œ
œ
.
.
œ
œ
œ
œ
œ
œ
.
.
&
œ
œ
.
œ
œ
œ
œ
œ
.
.
œ œ œ
œ
œ
œ
œ
.
œ
œ
.
œ
œ
œ
.
œ
u
œ
œ
˙
pizz.
.
.
unis.
U
œ œ œ œ œ œ œ œ
œ . arco
.
œ
15
#
œ œ œ œ œ œ œ œ
div.
œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
# # #
@
®
®
˙
.
.
&
˙
.
.
Ï
unis.
pizz.
˙
.
arco
#
œ
U
˙
div.
œ
.
# # #
˙
œ
œ
œ œ œ œ œ œ œ Œ
.
.
&
˙
œ œ œ
œ
.
.
˙
œ
œ
œ
.
.
f
arco
˙
˙
pizz.
unis.
div.
U
˙
˙
œ
˙
B
# # # #
Œ
Œ
.
.
˙
œ
.
˙
˙
.
œ œ œ œ œ œ œ œ
æ
f
arco
U
pizz.
˙
div.
˙
˙
?
#
œ
˙
˙
˙
Œ
˙
.
.
# # #
˙
œ
@
.
.
˙
æ
f
pizz.
arco
U
˙
˙
?
#
˙
˙
˙
˙
.
.
# # #
Œ
.
˙
œ
.
˙
˙
@
æ
f

14

22 # # # # ∑ ∑ ∑ ∑ ∑ ˙ ˙ & ˙ ˙
22
#
# # #
∑ ∑
˙ ˙
&
˙ ˙
ƒ
#
# # #
∑ ∑
&
˙
˙
ƒ
#
# # # # #
∑ ∑
&
ƒ
˙
˙
?
#
# # #
∑ ∑
˙
˙
ƒ
22
#
&
# # # #
∑ ∑
˙
˙
ƒ
?
#
# # #
∑ ∑
˙
˙
ƒ
22
?
#
# # #
∑ ∑
œ
œ
œ
œ
ƒ
∑ ∑
ã
x
x
∑ ∑
Œ
Œ
ã
ƒ
22
#
# # #
∑ ∑
&
?
#
# # #
∑ ∑
22
#
j
. .
j
œ
œ
œ
# # #
œ
œ
œ
œ œ
œ
# œ
œ œ
j
# œ
œ
œ
# œ
œ
œ œ œ œ œ œ #œ œ
œ
Œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ
œ
# œ
œ
&
œ
œ
œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
.
œ
œ
œ
œ
.
œ
.
.
œ
œ
œ
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
˙
ƒ
.
œ
œ
œ
.
.
.
#œ .
#œ .
.
œ
.
.
œ
˙
œ
œ
#œ .
?
#
.
œ
œ
œ
˙
.
.
?
# # #
œ
œ
Œ
œ
&
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ
œ œ
œ
.
22
#
# # #
˙
˙
&
˙
˙
ƒ
#
# # #
&
˙
˙
ƒ
B # # # #
˙
˙
ƒ
?
#
# # #
˙
˙
ƒ
?
#
# # #
˙
˙
∑ ∑ ˙ ˙ ƒ ? # # # # ∑ ∑ ∑ ∑ ∑ ˙

ƒ

∑ ∑ ˙ ˙ ƒ ? # # # # ∑ ∑ ∑ ∑ ∑ ˙

15

29 # # # # ˙ ˙ ∑ ∑ ∑ ∑ ∑ & ˙ ˙
29
#
# # #
˙
˙
&
˙
˙
#
j
. .
j
j
# # #
œ
œ
œ
œ
œ œ
œ
œ
# œ
œ
# œ
œ
# œ
&
œ
œ
œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
˙
˙
œ
œ
.
œ
œ
œ
œ
œ
.
.
.
.
.
.
p
#
# # # # #
∑ ∑
&
˙
˙
?
#
# # #
∑ ∑
˙
˙
29
#
# # # #
∑ ∑
&
˙
˙
?
#
# # #
˙
˙
∑ ∑
29
?
#
# # #
œ
œ
œ
œ
∑ ∑
∑ ∑
ã ∑
x
x
Œ
∑ ∑
㠌
29
#
# # #
∑ ∑
& ∑
#
? ∑
# # #
∑ ∑
29
#
j
.
.
j
œ
œ
œ
œ
# # #
œ
œ
# œ
œ
œ
# œ
&
œ
œ œ
œ
∑ ∑
œ
œ
œ
œ œ
œ
œ
.
œ
.
.
.
π
.
.
.
œ
.
.
.
#œ .
.
œ
.
œ
.
œ
?
#
œ
œ
.
# # #
œ
∑ ∑
&
œ
œ
œ
.
œ
.
.
.
29
#
# # #
˙
˙
∑ ∑
&
˙
˙
#
# # #
∑ ∑
&
˙
˙
B # # # #
∑ ∑
˙
˙
?
#
# # #
∑ ∑
˙
˙
?
#
# # #
∑ ∑
˙
˙
∑ ∑ ∑ ∑ ∑ ˙ ˙ ? # # # # ∑ ∑ ∑ ∑

16

36 # # # # ∑ ∑ ∑ ∑ ∑ ∑ ∑ & # #
36
#
# # #
∑ ∑
&
#
# # #
∑ ∑
&
#
∑ ∑
&
# # # # #
?
#
# # #
∑ ∑
36
#
# # # #
∑ ∑
&
?
#
# # #
∑ ∑
36
?
#
# # #
∑ ∑
∑ ∑
ã ∑
∑ ∑
ã ∑
36
#
# # #
∑ ∑
& ∑
#
? ∑
# # #
∑ ∑
œ
œ
œ œ
œ
œ œ
œ œ
œ œ
œ œ
œ œ
œ œ
œ
œ
œ
36
#
œ
œ
œ œ
œ
œ
œ œ
# # #
œ
œ
œ œ
œ œ
œ œ
œ œ
œ
œ
œ œ
œ
& œ
.
.
.
.
.
.
.
.
3
.
.
.
.
.
3
.
f
œ
œ œ
π
œ
.
.
œ
œ
œ
œ œ
œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
#
œ
œ
# # #
?
œ
œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
& œ
œ œ
œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
.
.
œ
œ
.
.
.
.
.
.
&
œ
.
œ
œ
œ
œ
.
.
.
.
.
.
.
3
3
36
#
# # #
∑ ∑
&
#
# # #
∑ ∑
&
B # # # #
∑ ∑
?
#
# # #
∑ ∑
?
#
# # #
∑ ∑

17

43 # # # # ∑ ∑ ∑ ∑ ∑ ∑ ∑ & # #
43
#
# # #
&
#
# # #
&
#
# # # # #
&
?
#
# # #
43
#
# # # #
&
?
#
# # #
43
?
#
# # #
ã
ã
43
#
# # #
&
?
#
# # #
(√) ´
œ
œ
œ
œ
43
#
# # #
J
& Œ
Ï
´
œ
#
# # #
œ
& Œ
J
.
.
.
.
.
. .
œ
.
œ . œ
œ
œ
œ
. .
.
œ œ
œ
.
.
œ œ
œ . œ
.
43
#
div.
j
.
œ
œ . œ
.
œ
œ
œ . œ
œ
œ
# # #
œ
‰ œ
œ
œ
œ
œ
œ
&
œ œ
œ œ
œ œ
œ
œ
œ œ
œ œ
œ
œ
œ œ
J
œ
œ
œ
J
œ
.
.
œ
.
.
.
f
#
# # #
&
œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ œ
œ œ œ
œ œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ œ
œ
œ œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
œ
œ
œ
œ
f
.
.
.
.
B # # # #
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ œ
œ
œ œ
œ
œ
œ
œ œ œ
œ
œ
œ œ
œ œ œ
œ
œ
œ œ œ
œ œ œ
œ
œ
œ
œ
.
.
. .
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
œ
œ
œ œ œ
œ
.
.
. .
.
.
.
.
.
.
.
.
f
?
#
# # #
∑ ∑
∑ ∑
?
#
# # #
∑ ∑
∑ ∑
18 Tempo 1o 50 U # ˙ # # # ∑ . ∑ ∑ &
18
Tempo 1o
50
U
#
˙
# # #
∑ .
&
.
∑ ∑
∑ ∑
#
U
# # #
∑ .
.
∑ ∑
∑ ∑
˙
&
U
#
# # # # #
∑ .
.
∑ ∑
∑ ∑
&
˙
U
˙
?
#
# # #
∑ .
.
∑ ∑
∑ ∑
50
U
#
# # # #
∑ .
.
∑ ∑
∑ ∑
&
˙
U
?
#
˙
# # #
∑ .
.
∑ ∑
∑ ∑
50
U
?
#
˙
# # #
∑ .
.
∑ ∑
∑ ∑
U
∑ .
.
∑ ∑
∑ ∑
˙
ã
U
∑ .
∑ ∑
∑ ∑
ã
.
˙
50
#
# # #
∑ .
.
∑ ∑
∑ ∑
&
U
?
#
# # #
∑ .
.
∑ ∑
∑ ∑
˙
˙
˙
U
˙
m
˙
50
#
˙
˙
# # #
∑ .
.
∑ ∑
∑ ∑
&
œ œ œ
œ œ
Œ
p
U
#
# # #
∑ .
∑ ∑
t
&
.
∑ ∑
˙
˙
°
˙
U
50
U
#
˙ ˙
˙
# # #
# œ
œ
.
œ
œ
œ
œ
&
œ
# œ
œ
œ
œ
.
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
˙ ˙
œ
œ
.
.
.
œ
œ
œ
œ
.
.
.
.
.
.
œ
.
.
.
.
.
.
.
U
#
U
# # #
.
&
.
˙
˙
˙
œ
œ
œ
œ
˙
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
p
U
U
˙
B # # # #
.
.
˙
˙
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
œ
œ
œ
œ œ œ
œ
œ
œ
˙
œ
œ œ œ œ
.
.
.
.
.
.
.
.
p
U
˙
?
#
˙
.
# # #
.
p
˙
U
?
#
.
# # #
.
˙

p

19

Rhapsodie Tzigane

OP. 7

AAAA nouveau un travail dans le style de Liszt. Le morceau consiste d’une

Introduction, une Danse Tzigane, un Galop, un ‘Fugato’, un Menuet et encore une fois la Danse Tzigane. Je n’ai jamais pris ce morceau assez sérieux, parce qu’elle est imitée, et mon style en manque.

Malgré de ne la avoir jamais pris sérieux, je la a accepté dans mon œuvre, parce que je pense que c’est un morceau drôle et agréable à entendre. A pas la moindre point elle est une rénovation de mon style de composition, ni un continuation de mon ancien style, mais elle vaut être admis dans mon œuvre, pour qu’elle soit un pièce agréable à jouer.

La danse Tzigane est basée évidemment dans la style de Liszt, mélangée avec un peu du style de Beethoven (dans la version première j’avais copié un fragment d’une sonate de Beethoven, op. 3 no. 1, mais je l’ai rayé). Le galop témoigne aussi du style de Liszt, mais aussi bien du style classique. La fugue est presque ennuyante. La menuet est la mouvement que j’aime le plus : c’est plus agité et plus mélancolique et témoigne plus de mon propre style.

est la mouvement que j’aime le plus : c’est plus agité et plus mélancolique et témoigne

20

5
5

Andante Moderato

Moderato Assai 6 œ œ œ nœ œ 5 13 œ œ œ nœ œ
Moderato Assai
6
œ œ œ nœ œ
5
13
œ œ œ nœ œ
18
œ œ œ œ
œ œ œ œ
œ œ œ œ
œ œ œ œ
œ œ œ œ
œ œ œ œ
24
rit.
attaca subito
©Rick van Veldhuizen 2007
21 Allegro Vivace 32 ? & j nœ
21
Allegro Vivace
32
?
&
j
39 ? ? & &
39
?
?
&
&
46 ? & j nœ
46
?
&
j
53 ? & 5
53
?
&
5
59 ? ? & & j nœ
59
?
?
&
&
j
22 66 ? ? & & j nœ 73 80 & 87 Tempo Lento 93
22
66
?
?
&
&
j
73
80
&
87 Tempo Lento
93
23 97 ? attaca subito
23
97
?
attaca subito
104 Allegretto 3 3 3 3 112
104 Allegretto
3
3
3
3
112
j œ 119
j
œ
119
122
122
24 125 Moderato Assai ? & attaca subito 5 131 œ œ œ nœ œ
24
125
Moderato Assai
?
&
attaca subito
5
131
œ œ œ nœ œ
5
137
œ
œ œ nœ œ
142
œ œ œ œ
œ œ œ œ
œ œ œ œ
œ œ œ œ
œ œ œ œ
147 rit. œ œ œ œ
147
rit.
œ œ œ œ

25

Un divertissement à l’Hongroise :

Rhapsodie no. 4

OP. 9

CCCCelle-ci est ma dernière rhapsodie à date et c’est aussi un de mes préférées.

Elle commence dans un ‘Allegro Pomposo’ en utilisant les gammes tziganes, mais ce mouvement vivant finit bientôt dans une marche funèbre, qui a de nouveau le ‘gout’ de Liszt, mais cette fois-ci dans un style plus personnel (mon style de climax est visible quelques fois dans la rhapsodie), et elle finit un peu typiquement, après quoi il y a un mouvement qui s’appelle ‘Gaudeo’ et est peu élégant, mais assez drôle à jouer, après Gaudeo, il y a ‘L’Onde’, un cadence de virtuosité ultime.

Le quatrième part est un mazurque, et elle est un peu plus chopinesque que lisztiste. Elle est suivi par un prestissimo assez raffiné avec beaucoup de virtuosité.

La dernière part consiste d’un thème qui se module et s’en vient plus à plus agité, à la conclusion finale, un fin virtuose, seulement jouable par virtuoses.

se module et s’en vient plus à plus agité, à la conclusion finale, un fin virtuose,

26

Piano

Allegro Brioso r j œ #œ pesantemente pesantemente subito e leggiero subito e leggiero
Allegro Brioso
r
j
œ
pesantemente
pesantemente
subito
e leggiero
subito
e leggiero
5 r r ‹œ #œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ
5
r
r
‹œ
œ œ
œ œ œ
œ œ œ
œ œ œ
œ œ œ
œ
œ œ œ
œ œ œ
œ œ œ
pesantemente
subito
e leggiero
pesantemente
subito
e leggiero
&
stringendo Largo alla Marcia 9 j œ œ œ œ œ œ œ ?
stringendo
Largo alla Marcia
9
j
œ
œ œ
œ
œ œ œ
?
3 3 3 7 12 j œ œ œ #œ œ œ œ 3 œ
3
3
3
7
12
j
œ œ œ #œ œ œ
œ
3
œ #œ œ œ
16
œ
œ
œ
œ
œ œ
œ œ
poco a poco cresc.

©Rick van Veldhuizen 2007

20 con sentimento, forte , le espressione ad libitum, amoroso Tempo Guisto 28 3 m.s.
20
con sentimento, forte , le espressione ad libitum, amoroso
Tempo Guisto
28
3
m.s.
3
35
3
3
3
3
poco a poco cresc.
3
3
3
3
3
3
3
41
3
3
3
3
3
3
3
3
3
poco a poco cresc.
46
3
3
28 52
28
52
Cadenza œ œ 58 œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ ?
Cadenza
œ
œ
58
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ œ
œ
œ
?
œ
œ
œ œ œ
&
œ
œ œ œ
œ
appassionato
œ œ
œ
œ œ
œ
œ
œ
œ œ
3
?
œ
œ œ œ
œ œ
&
&
œ œ œ
œ œ œ œ
œ œ
œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ 60 œ œ œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ
œ œ
œ œ
60
œ
œ
œ œ
œ
œ œ
œ
œ œ
œ
œ œ
œ
œ
œ œ
œ œ
œ
œ œ
œ
œ
œ œ
œ
œ œ
Ó
œ œ
œ
œ œ
œ œ
œ œ
œ œ
œ œ
œ
œ œ
œ œ
œ œ
œ œ
œ
œ œ
œ œ
œ œ
œ œ
œ
œ œ œ œ œ œ 61 œ œ œ œ œ œ œ œ
œ œ œ œ œ œ
61
œ œ
œ
œ œ œ
œ
œ œ nœ nœ œ œ œ œ œ œ
œ
œ
œ
œ œ œ œ œ œ œ œ
œ œ œ œ œ œ œ
œ
œ
œ
œ
œ œ œ œ
J
J
.
.
œ
œ
.
œ
œ
.
œ
œ
nœ .
.
œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ œ
.
œ
œ
œ
œ
œ
œ

In tempo di Mazurka

U 63 lento œ œ ‰ ≈ . œ œ U ? œ œ
U
63
lento
œ
œ
.
œ
œ
U
?
œ
œ

29

66 4 4 70 œ œ œ œ œ œ œ œ 3 7 poco
66
4
4
70
œ œ œ
œ œ œ œ œ
3
7
poco accelerando
74
œ œ œ œ
œ
>
7
poco a poco piu mosso Un pochetto piu mosso 78 81
poco a poco piu mosso
Un pochetto piu mosso
78
81
30 84 3 3 3 87 accelerando Prestissimo 90 œ œ 93 œ œ œ

30

84 3 3 3
84
3
3
3
87 accelerando Prestissimo 90 œ œ 93 œ œ œ œ 95 œ œ œ
87
accelerando
Prestissimo
90
œ œ
93
œ
œ
œ
œ
95
œ
œ
œ œ œ œ
œ
œ œ
œ

poco a poco piu cresc. e un poco animato

31

98 œ #œ œ œ
98
œ #œ œ œ
99
99
100 ? &
100
?
&
3 3 3 102 3 3 3 104 3
3
3
3
102
3
3
3
104
3
32 106 3
32
106
3
108
108
110 6
110
6
meno mosso senza rallentare 111 ? molto cresc.
meno mosso
senza rallentare
111
?
molto cresc.
113 & ? &
113
&
?
&
33 stringendo molto 6 6 118 1. arpeggii le corde 2. molto cresc.
33
stringendo molto
6
6
118
1.
arpeggii le corde
2.
molto cresc.

veloce, senza ritardando

122
122

Andante Subito

125 j œ 130 j œ 135
125
j
œ
130
j
œ
135

34

139
139
Moderato e Agitato 140
Moderato e Agitato
140
143 ? &
143
?
&
poco a poco stringendo 146
poco a poco stringendo
146
150 molto cresc.
150
molto cresc.

stringendo molto

35

153
153

Stretto senza Ligato

156
156
161
161
166
166
171 ? &
171
?
&

Postface

Les rhapsodies témoignent clairement des changes de mon style, et aussi de ma plus grande faute : m’appuyer à Liszt. La première rhapsodie est écrite dans une style plus personnelle que la 3 ième et la 4 ième , et, en regardant à mes autres œuvres, j’ai tendu plus au style romain (1 ière rhapsodie, 2 valses, DE ROMANIS, 2 tangos etc.) qu’au style germain, c’est pourquoi j’estime la 3 ième pas trop bien, et c’est pourquoi je n’écrirai des rhapsodies provisoirement.

Après cette rhapsodie je suis retombé au style romain, mais il y avait quelques œuvres en style germain, ces sont mes œuvres les moins réussis, je pense.