Vous êtes sur la page 1sur 14

Eaux de

chaudières 2
Kit de test

Mode d'emploi

56I015001 Version P1
EAUX DE CHAUDIÈRES 2
Les chaudières à vapeur nécessitent un soin particulier pour conserver leur efficacité
énergétique et la pureté de la vapeur, mais aussi pour éviter la formation de tartre et
de corrosion dans les canalisations et les échangeurs de chaleur.

Le traitement par phosphate/sulfite constitue un excellent moyen de préserver


l'efficacité des chaudières moyenne pression. Ce kit contient une série complète de
tests permettant de surveiller tous les aspects du programme.

Se reporter à la liste des paramètres de la chaudière à contrôler ou contacter


l'entreprise en charge du traitement de l'eau pour connaître les niveaux
recommandés :

Alcalinité (caustique) – test au goutte à goutte


Les eaux de chaudières baignent généralement en milieu alcalin pour éviter la
-
corrosion. La concentration en alcalinité caustique (OH ) peut être établie à l'aide du
test au goutte à goutte fourni. Les valeurs d'alcalinité caustique et non caustique
peuvent être dérivées des valeurs d'alcalinité P et OH.

Chlorure - test au goutte à goutte


Le chlore augmente la nature corrosive des eaux de chaudières à des concentrations
trop élevées. Procéder à des contrôles réguliers pour s'assurer que les niveaux de
chlore restent maîtrisés.

Conductivité (MDT) – conductimètre SD70


La conductivité de l'eau augmente avec la concentration de matières ioniques
dissoutes. Avec un niveau de matières dissoutes trop élevé, l'eau de la chaudière a
tendance à mousser et à véhiculer des impuretés à travers la vapeur. Dans ce cas, il
est recommandé de purger la chaudière.

Matières dissoutes totales = valeur de conductivité x 0,7

Dureté – test au goutte à goutte


La dureté (calcium et magnésium) est supprimée des eaux de chaudières par un
adoucisseur. Elle peut toutefois subsister sous forme de traces et, à terme, entraîner
des dépôts sur les parois internes de la chaudière réduisant l'efficacité du transfert
de chaleur. Il est donc important de surveiller régulièrement l'efficacité de
l'adoucisseur pour s'assurer qu'il fonctionne correctement.

56I015001 Version P1
EAUX DE CHAUDIÈRES 2
(Ortho-)phosphate – test au comparateur
Le phosphate est ajouté aux eaux de chaudières pour son action antitartre. Les sels
de dureté (calcium et magnésium) réagissent avec le phosphate pour former des
cristaux solides qui ne se déposent pas sur les surfaces. Ces matières tombent au
fond de la chaudière et peuvent être aisément éliminées. Il est donc recommandé de
maintenir en permanence une réserve de phosphate dans les eaux de chaudières.

pH - SD50
Il est plus facile de traiter une eau au pH élevé pour prévenir la formation de tartre
qu'une eau acide qui a tendance à attaquer le métal. Le pH des eaux de chaudières
-
est donc maintenu autour de 11 par ajout de produits caustiques (OH ). Mesurer
régulièrement le pH de l'eau constitue un moyen rapide de confirmer la présence
d'un traitement alcalin.

Sulfite – test au goutte à goutte


Il est déterminant d'éliminer le maximum d'oxygène dans les eaux de chaudières
pour réduire le risque de corrosion. Les dégazeurs permettent de supprimer la
majorité de l'oxygène à l'état dissout. Des traces subsistent néanmoins et peuvent, à
terme, causer des problèmes de fonctionnement de la chaudière. Du sulfite est
utilisé comme réducteur d'oxygène. Les traces d'oxygène réagissent avec le sulfite
pour former du sulfate. Il est donc important de préserver en permanence la réserve
de sulfite.

Remarques

1. Réaliser les tests avec une eau de chaudière réfrigérée le plus rapidement
possible afin d'éviter que l'échantillon ne réagisse à l'oxygène
atmosphérique.
2. Filtrer l'échantillon d'eau préalablement à la détermination du phosphate
avec un papier filtre en fibre de verre de type GF/C. Les sels de phosphate
crystallins sont supprimés par filtration afin de mesurer le phosphate libre à
l'état dissout.
3. Les échantillons d'eau de chaudière doivent être neutralisés avant de
mesurer la conductivité (MDT) à l'aide du SD70. Verser quelques gouttes de
solution KS24 (solution de neutralisation d'alcalinité) dans l'échantillon
jusqu'à ce qu'il vire du rose à l'incolore. L'unité est désormais
opérationnelle. Cette opération n'augmente pas la conductivité de l'eau.

56I015001 Version P1
4. le pH et les conductimètres doivent être étalonnés régulièrement en
fonction des normes indiquées sous peine d'un manque de précision des
valeurs obtenues.

56I015001 Version P1
EAUX DE CHAUDIÈRES 2
Alcalinité P Plage de valeurs : de 50 à 2400 mg/l (CaCO3)
Prélever un échantillon Ajouter quelques gouttes de Si l'échantillon reste Compter le nombre de
conforme à la plage de solution incolore, l'alcalinité P est gouttes de
valeurs attendue KS135 – PA1/ALK1 considérée comme nulle. KS139 - TA3 ou
(voir tableau ci-dessous). (indicateur de KS136 - PA2/TA2
phénolphthaléine) versées jusqu'à ce que
jusqu’à obtention d’une l'échantillon soit incolore.
teinte rosée. Noter le nombre de
gouttes versées.

La couleur peut varier selon l'échantillon et les conditions du test.

Alcalinité P (CaCO3) en mg/l = nombre de gouttes x facteur applicable (cf. tableau)

ppm = mg/l
Taille de
Plage de valeurs
Solution titrante l'échantillo Facteur
attendue (mg/l)
n (ml)
50-150 KS139 – TA3 40 5
100-300 KS139 – TA3 20 10
200-600 KS139 – TA3 10 20
200 – 600 KS136 - PA2/TA2 40 20
400 – 1200 KS136 - PA2/TA2 20 40
800 – 2400 KS136 - PA2/TA2 10 80
REMARQUE
Le P désigne la phénolphthaléine initialement utilisée pour le titrage
de l'alcalinité P. Le changement de couleur s'opère avec un pH de
8,3. Des solutions moins dangereuses sont désormais utilisées.

Relations d'alcalinité
Les différentes composantes de l'alcalinité, comme les substances caustiques, le
carbonate et le bicarbonate libres, peuvent être déterminées à l'aide de la relation
entre P et M (cf. tableau ci-dessous).

Si OH CO3 HCO3
P=0 0 0 M
P < M/2 0 2P M – 2P
P = M/ 2 0 2P 0
P > M/2 2P – M 2 (M – P) 0
P=M M 0 0

56I015001 Version P1
EAUX DE CHAUDIÈRES 2
Alcalinité OH (caustique) Plage : de 50 à 2400 mg/l (CaCO3)
Prélever un échantillon Ajouter 3 gouttes de Si l'échantillon reste Compter le nombre de
conforme à la plage de solution incolore, l'alcalinité P est gouttes de
valeurs attendue KS135 – PA1/ALK1 considérée comme nulle. KS139 - TA3 ou
(voir tableau ci-dessous). (indicateur de KS136 - PA2/TA2
phénolphthaléine) versées jusqu'à ce que
pour obtenir une teinte l'échantillon soit incolore.
rosée Noter le nombre de
puis 10 gouttes de gouttes versées.
KS137 – PA3
(chlorure de barium).

La couleur peut varier selon l'échantillon et les conditions du test.

Alcalinité OH (CaCO3) en mg/l = nombre de gouttes x facteur applicable (cf. tableau)

ppm = mg/l
Taille de
Plage de valeurs
Solution titrante l'échan- Facteur
attendue (mg/l)
tillon (ml)
50-150 KS139 – TA3 40 5
100-300 KS139 – TA3 20 10
200-600 KS139 – TA3 10 20
200 – 600 KS136 - PA2/TA2 40 20
400 – 1200 KS136 - PA2/TA2 20 40
800 – 2400 KS136 - PA2/TA2 10 80
REMARQUE
Le chlorure de barium forme un précipité blanc avec les ions de carbonate lors du
test. L'alcalinité résiduelle dans l'échantillon est attribuée à la présence d'ions
hydroxydes (OH).

Relations d'alcalinité
Les différentes composantes de l'alcalinité, comme les substances caustiques, le
carbonate et le bicarbonate libres, peuvent aussi être déterminées à l'aide de la
relation entre P et M (cf. tableau ci-dessous).

Si OH CO3 HCO3
P=0 0 0 M
P < M/2 0 2P M – 2P
P = M/ 2 0 2P 0
P > M/2 2P – M 2 (M – P) 0
P=M M 0 0
56I015001 Version P1
EAUX DE CHAUDIÈRES 2
Chlorure Plage : de 20 à 12 000 mg/l (Cl-)

Prélever un échantillon Ajouter 10 gouttes de Ajouter quelques gouttes Noter le nombre de


conforme à la plage de solution de réactif gouttes ajoutées jusqu'à
valeurs attendue KS140 – BC1/CC1 KS142 – CC2 ou ce que la couleur vire à
(voir tableau ci-dessous). (chromate de potassium) KS141 – BC2 l'orange/au marron.
(Neutraliser l'échantillon pour obtenir une teinte Ajouter une goutte à la
au préalable - cf. jaunâtre. fois, remuer après chaque
remarque) goutte versée.

La couleur peut varier selon l'échantillon et les conditions du test.

Chlorure (Cl-) en mg/l = volume utilisé x facteur applicable (cf. tableau)

ppm = mg/l

Taille de
Plage de valeurs
Solution titrante l'échantillon Facteur
attendue (mg/l)
(ml)
20 - 75 KS141 – CC2 40 2,5
50 - 150 KS141 – CC2 20 5
100 - 400 KS141 – CC2 10 10
100 - 400 KS142 – BC2 40 10
200 - 600 KS142 – BC2 20 20
400 - 1000 KS142 – BC2 10 40
800 - 3000 KS142 – BC2 5* 80
2000 - 6000 KS142 – BC2 2* 200
4000 - 12 000 KS142 – BC2 1* 400
*Diluer les échantillons de moins de 10 ml dans environ 10 à
20 ml d'eau distillée ou déminéralisée (exempte de chlorure).

REMARQUE
Neutraliser impérativement les échantillons alcalins tels que l'eau
de chaudière avant l'analyse. Verser le réactif KS24 (réactif de
neutralisation d'alcalinité) une goutte à la fois jusqu'à ce que
l'échantillon devienne incolore. L'unité est désormais
opérationnelle. Variante : effectuer d'abord l'anlayse de l'alcalinité
P puis poursuivre par le test de détermination du chlore.

56I015001 Version P1
EAUX DE CHAUDIÈRES 2
Dureté (totale) Plage : de 5 à 60 mg/l (CaCO3)
Prélever un échantillon Ajouter 4 gouttes de Ajouter 4 gouttes de Compter le nombre de
conforme à la plage de solution solution gouttes de
valeurs attendue KS160 – TH2 KS164 – TH5 KS162 – TH3
(voir tableau ci-dessous). (tampon de dureté totale) (indicateur de dureté jusqu'à ce que
pour un échantillon de totale) l'échantillon vire au bleu
En cas de teneur en cuivre 10 ml. Mélanger. pour un échantillon de pur.
supérieure à 1 ppm, lire la 10 ml ou une quantité Noter le nombre de
remarque 2. suffisante de gouttes versées.
KP283 – TH1P**
(indicateur de dureté
calcique)
jusqu'à obtention d'une
couleur rouge bordeaux
après mélange.

La couleur peut varier selon l'échantillon et les conditions du test.

Dureté totale (CaCO3) en mg/l = nombre de gouttes x facteur applicable (cf. tableau)

ppm = mg/l
Taille de
Plage de valeurs
Solution titrante l'échantillon Facteur
attendue (mg/l)
(ml)
5 - 15 KS139 – TH3 40 0,5
10 - 30 KS139 – TH3 20 1
20 - 60 KS139 – TH3 10 2

** REMARQUE 1
Il est également possible d'utiliser une pastille KT326 – TH1 (indicateur de dureté totale) à
l'étape 3. Ajouter une pastille par test SANS l'écraser. Remuer délicatement jusqu'à obtention
d'une intensité de couleur adaptée, puis passer à l'étape 4.
REMARQUE 2
Une teneur en cuivre supérieure à 1 ppm entravera le changement de couleur. Pour
neutraliser l'interférence du cuivre, ajouter 1 goutte de KS63 – FE6 (thioglycolate) avant de
verser le KS160 – TH2. Le produit KS63 n'est pas compris dans le kit de test de dureté
standard, mais peut être acheté séparément.

56I015001 Version P1
EAUX DE CHAUDIÈRES 2
Phosphate HR Plage : de 0 à 80 mg/l (PO4)
Remplir les deux tubes Ajouter et écraser une
avec 10 ml pastille de KT81 -
d'échantillon Placer ce tube dans la Faire concorder la
Phosphate HR
(filtrés). chambre de mesure de couleur sur le disque.
dans l'autre tube.
droite Relever la valeur
Placer un tube dans la Renverser le tube
du comparateur. indiquée sur le disque.
chambre de mesure de doucement après l'avoir
gauche. refermé pour mélanger.

Il convient de filtrer les échantillons troubles avant l'analyse pour optimiser la concordance des couleurs.

Valeur indiquée sur le disque = ortho-phosphate (mg/l PO4)

REMARQUES

Filtrer les échantillons d'eau de chaudière au préalable à travers un papier filtre en fibre de verre de
type GF/C (ou équivalent) pour supprimer tout phosphate en suspension ou particulaire susceptible
d'accentuer le résultat obtenu.

L'eau de chaudière traitée par tanins sera de couleur sombre. L'ajout de la pastille de phosphate HR
devrait neutraliser suffisamment de couleur pour permettre la concordance de couleur avec le disque.
Il subsistera toutefois une teinte qui devra être compensée. Pour cela, acidifier le tube témoin à l'aide
de l'un des réactifs suivants :
KP146 – TN1 - Acide sulfamique : une mesure
KS278 - Acide sulfurique 50 % : 10 gouttes
(D'autres acidifiants puissants peuvent être utilisés si les produits ci-dessus ne sont pas disponibles.)

Si la couleur produite dépasse la valeur standard maximale indiquée sur le disque, diluer l'échantillon et
multiplier le résultat obtenu par le facteur de dilution.

PO4 x 0,33 = P

56I015001 Version P1
EAU DE CHAUDIÈRE N° 2
Sulfite Plage : de 25 à 150 mg/l (Na2SO3)
Procédure de détermination du sulfite de sodium présent dans des eaux de chaudière
Travailler avec un Ajouter 1 mesure de Ajouter quelques gouttes Compter le nombre de
échantillon réfrigéré de KP186 – S1 de solution gouttes de solution KS187
20ml (poudre d’acide/amidon) KS187 – S2 – S2
versé dans ou une (solution de titrage pour requises pour que
une fiole de titrage. pastille de sulfite n°1. la détermination de l'échantillon
Écraser la pastille/mélanger sulfite). vire de
délicatement jusqu'à Ajouter une goutte à la l'incolore au bleu.
dissolution. fois, remuer après chaque
goutte versée. Noter le nombre de
(Il n'est pas nécessaire que gouttes versées.
la totalité de la poudre soit
dissoute.)

La couleur peut varier selon l'échantillon et les conditions du test.

Sulfite (Na2SO3) en mg/l = nombre de gouttes x 5

ppm = mg/l

REMARQUES
1. Le sulfite catalysé réagit rapidement à l'oxygène atmosphérique lorsqu'il est chaud. Par conséquent,
il est préférable de réfrigérer l'échantillon et de limiter au maximum le contact avec l'air ambiant.
Ne pas laisser reposer l'échantillon. Il convient de procéder à l'analyse aussitôt après réfrigération.
Recueillir les échantillons avec le plus grand soin. Utiliser systématiquement un système de
réfrigération spécial pour maintenir les échantillons à une température inférieure à 30° C.
2. Ignorer toute substance non dissoute après l'ajout de la poudre/pastille.

3. En cas de concentration de sulfite de sodium supérieure à 150 mg/l, prélever un échantillon de


10 ml et appliquer un facteur de 10. Autrement dit, chaque goutte de solution KS187 – S2 utilisée =
10mg/l Na2SO3.

4. La réserve de sulfite peut être exprimée de différentes façons : pour convertir les valeurs de sulfite
de sodium relevées, multiplier le résultat obtenu par les facteurs suivants :
Sulfite de sodium -> métabisulfite de sodium : x 0,8
Sulfite de sodium -> sulfite : x 0,63

56I015001 Version P1
EAUX DE CHAUDIÈRES 2
Mesure du pH
Des valeurs de pH conformes aux attentes indiquent que le traitement
caustique est efficace.
Guide de démarrage rapide :
(Pour un descriptif détaillé des fonctions de l'appareil, se reporter
au mode d'emploi fourni.)

Appuyer sur cette touche pendant 3 secondes pour


éteindre l'appareil.

Appuyer sur cette touche pour conserver une valeur -


(!) s'affiche sur l'écran LCD.
Appuyer sur cette touche pour activer/désactiver le
rétroéclairage.

Appuyer sur cette touche pendant 3 secondes pour


enregistrer les données.

Au bout de 3 secondes, l‘emplacement mémoire est brièvement affiché


sur l'écran (p. ex. 01). Si la mémoire est pleine, les fichiers les plus
anciens sont écrasés.
Ré-étalonner régulièrement l'appareil pour conserver la précision des
mesures.
* Rincer l'électrode à l'eau distillée après chaque mesure.
* Si la température est en dehors de la plage de valeurs, la mention « ERR » s'affiche,
puis retour automatique au mode de mesure.
* Si la valeur lue par défaut dépasse de plus de 30 % celle de la solution tampon standard, la mention
« ERR » s'affiche.

Calibrage : reconnaissance automatique des solutions tampon de pH 4 (L), pH 7 (M) et pH


10 (H).

Calibrage un point
3 SEC. PATIENTER QUITTER
Tampon
de pH 7

56I015001 Version P1
Calibrage deux points
3 SEC PATIENTER PATIENTER
QUITTER
Tampon Tampon
de pH 7 de pH 4

Calibrage trois points


3 SEC. PATIENTER PATIENTER
PATIENTER
Tampon Tampon Tampon
de pH 7 de pH 4 de pH 10
QUITTER
PATIENTER = Attendre jusqu'à ce que l'icône du sablier ( ) disparaisse

56I015001 Version P1
EAUX DE CHAUDIÈRES 2
Conductivité/MDT/Température (SD70)
Le conductimètre SD70 est destiné à mesurer la conductivité de l'eau.
Multiplier le résultat obtenu par 0,7 pour obtenir la valeur de matières
dissoutes totales (MDT). La température s'affiche directement sur l'écran
pendant la mesure du pH.

Guide de démarrage rapide :


(Pour un descriptif détaillé des fonctions de l'appareil, se reporter
au mode d'emploi fourni.)

Appuyer sur cette touche pendant 3 secondes pour


éteindre l'appareil.

Appuyer sur cette touche pour conserver une valeur -


(!) s'affiche sur l'écran LCD.

Appuyer sur cette touche pour activer/désactiver le


rétroéclairage.

Appuyer sur cette touche pendant 3 secondes pour


enregistrer les données.

Au bout de 3 s, le numéro de fichier apparaît brièvement à l'écran


(01, p. ex.). Si la mémoire est pleine, les fichiers les plus anciens sont écrasés.

* Ré-étalonner régulièrement l'appareil pour conserver la précision des mesures.


* Rincer l'électrode à l'eau distillée après chaque mesure.
* Si la température est en dehors de la plage de valeurs, la mention « ERR » s'affiche,
puis retour automatique au mode de mesure.
* Si la valeur lue par défaut dépasse de plus de 30 % celle de la solution tampon standard, la
mention « ERR » s'affiche.

56I015001 Version P1
Calibrage

Détection automatique pour 1413 μS et 12,88 mS

Appuyer sur la touche Cal


pendant 3 secondes
(CAL clignote sur l'écran LCD)

Puis appuyer sur

Attendre que la mention CAL disparaisse

L'appareil est désormais calibré. Mouiller l'appareil avec une petite quantité
d'échantillon d'eau puis plonger la sonde dans l'échantillon pour afficher la
conductivité.

56I015001 Version P1

Vous aimerez peut-être aussi