Vous êtes sur la page 1sur 38

ANATOMIE ET

PHYSIOLOGIE DE LA PEAU

DU : Plaies, Brûlures et Cicatrisation


Module I

N. Cardot-Leccia, JF Michiels
Laboratoire d ’Anatomie Pathologique
Hôpital Pasteur
CHU Nice
Introduction (1)
•  Peau : organe recouvrant toute surface du corps en continuité
avec muqueuses
•  Fonctions :
–  Protection contre agressions extérieures
–  Immunes
–  Thermorégulation
–  Sensations tactiles

•  architecture : 3 couches :
épiderme, derme et hypoderme
Introduction (2)
•  Annexes :
•  Glandes sudorales eccrines
et apocrines
•  Follicules pilosébacés
•  Ongles

•  On distingue :
–  Peau glabre : dépourvue de follicule
pilosébacé (paumes, plantes, gland, lèvre vermillon)
–  reste de peau avec des follicules variables en nombre et taille
Introduction (3)

•  L ’épiderme et ses
annexes forment
avec le derme et
l ’hypoderme, la
peau

•  Le derme et
l ’hypoderme sont
richement innervés
et vascularisés
Epiderme :généralités
•  Épithélium malpighien
pavimenteux stratifié kératinisé
•  épaisseur : 50µm à 1mm
détermine peau fine (paupières)
ou épaisse (paumes)
•  renouvellement en 4 à 6 semaines
•  4 types de cellules :
–  Kératinocytes (1) : 80% cellules
épidermiques
–  Mélanocytes (2)
–  Cellules de Langerhans (3)
–  Merkel (4)
Epiderme : les kératinocytes (1)

•  80% des cellules de l ’épiderme


•  4 couches cellulaires
•  assise basale :
1 assise de cellules cubocylindriques perpendiculaires à la JDE
•  desmosomes : systèmes d ’adhésion des kératinocytes entre
eux
•  hémidesmosomes
•  tonofilaments composés de kératines ♦ mélanosomes :
régulation de la pigmentation cutanée :
•  renouvellement de l ’épiderme
Kératinocytes basaux
Epiderme : les kératinocytes (2)

•  Corps muqueux :
♦ 4 à 6 assises de cellules polyhédriques, noyau
arrondi
♦ aspect « épineux » = très nombreux desmosomes
♦ très nombreux tonofilaments
•  couche granuleuse
♦ cellules aplatis parallèles avec noyaux parallèles
♦ grains de kératohyaline : loricrine, profilagrine,
involucrine
♦ kératinosomes (corps de Odland) : cément
intercellulaire
Épiderme : les kératinocytes (3)
Couche cornée

couche superficielle : cellules anuclées = cornéocytes,


parallèles à JDE
♦ enveloppe cornée : agencement de différents précurseurs :
loricrine, involucrine
♦ fonctions : barrière
–  imperméable et hydrophobe : cément lipidique
–  aux agressions chimiques : kératines
–  aux bactéries : film hydrolipidique acide
–  rôle immunitaire : sécrétion de cytokines
Epiderme : les kératinocytes (4)
facteurs de régulation de la kératinisation
•  Architecture = équilibre entre prolifération et différenciation des
kératinocytes
•  facteurs de croissance : protéines stimulant la prolifération et
migration des cellules
♦proviennent des plaquettes, cellules endothéliales, PNN et
macrophages
♦ médiateurs de communication cellulaire
♦ rôle régulateur par récepteurs
♦ exemples :
–  EGF : epidermal growth factor
–  KGF : keratinocyte growth factor
–  TGF alpha et bêta : transforming growth factor
Epiderme : les kératinocytes (5)
facteurs de régulation de la kératinisation

Cytokines : autre moyen de communication cellulaire


chimique entre les cellules
♦facteurs solubles et récepteurs membranaires
♦produites par diverses cellules
♦ très grand nombre de cibles dont cellules hématopoïétiques
♦redondance des activités
♦ différentes appellations : interleukines, interférons,CSF
(Colony Stimulating Factor), TNF bêta
Epiderme : mélanocytes

•  proviennent de la crête neurale


•  colonisation secondaire de l ’épiderme
•  situés dans la couche basale :1 mélanocyte
pour 10 kératinoctes
•  Fontana, Ps100, HMb 45, AI03, T3II
•  synthèse des mélanines (phéo- et eu-) dans
mélanosomes transférés aux kératinocytes
•  synthèse de cytokines : IL1 alpha, IL1 bêta,
IL3, IL6 TNF alpha
Epiderme : cellules de langerhans

•  3 à 4 % des cellules de l ’épiderme


•  régulièrement répartis dans l ’épiderme
PS100
•  cytoplasme pâle et noyau encoché
•  longs prologements cytoplasmiques : dendrites
•  Origine hématopoïétique : cellules dendritiques
présentatrices d ’antigènes transépithéliales
•  capturent et apprêtent l ’antigène
•  migre vers système lymphatique : présentation CMH II (CD4)
•  marqueurs spécifiques : PS 100, CD1a
Epiderme : cellules de Merkel

•  Cellules neuro-épithéliales
dérivant des cellules souches
de l ’épiderme fœtal
•  dans couche basale de l ’épiderme :
•  marqueurs neuro-endocrines (chromogranine,
synaptophysine, NSE) et épithéliaux (CK20)
•  fonctions :
–  mécanorécepteurs à adaptation lente de
type I
–  fonctions inductives et trophiques sur les
terminaisons nerveuses périphériques et les
annexes cutanées (poil, ongle, glandes
sudorales)
Jonction dermo-épidermique : JDE (1)

•  Région à part entière de la peau

•  rôle dans l ’adhésion dermo-épidermique :


crêtes épidermiques et papilles dermiques
•  intégrité = indispensable à la migration des
kératinocytes basaux
•  transmission des signaux entre matrice
extracellulaire et les cellules de l ’épiderme
Jonction dermo-épidermique (2)

•  Structure très complexe en ME : de l épiderme vers le derme, elle


comprend :
–  hémidesmosomes : pôle basale des kératinocytes
–  lamina lucida
–  lamina densa
–  fibrilles d ’ancrage
•  Structure biochimique très complexe : collagène VII dans fibrilles
d ’ancrage, laminine V dans lumina lucida, collagène IV dans la lumina densa.
•  Rôle :
♦ support mécanique pour l ’adhésion de l ’épiderme au derme
♦échanges métaboliques
♦support pour migration des kératinocytes lors de la cicatrisation
Jonction dermo-épidermique
DERME (1)

•  Tissu conjonctif de
soutien
•  en continuité avec
l ’hypoderme
•  fait de fibres et de
cellules dans la
substance fondamentale
•  contient des vaisseaux
et des nerfs
DERME (2) : 2 zones

Derme papillaire Derme réticulaire

•  superficiel •  profond
•  tissu lâche •  tissu dense
•  peu de fibres, beaucoup •  nombreuses fibres
de substance amorphe •  artérioles, veinules, nerfs,
•  réseau terminal follicules pilosébacés et
vasculaire et nerveux canaux excréteurs des
glandes sudorales
Derme : 2 zones (3)

Derme papillaire

Derme réticulaire
Derme : fibres(1)

Fibres de collagène
•  98 % de masse du derme, donnent la résistance
•  fibres fines dans derme papillaire, autour des annexes pilaires
et sudorales

•  faisceaux épais dans derme réticulaire


•  synthétisées par fibroblastes
•  constituées de copolimères de collagène : I, III, V recouverts
XII et XIV.
–  Dans derme papillaire : type III et derme réticulaire : type I
–  derme normal : 80% de type I et 20 % de type III.
–  Cicatrice hypertrophique : type III, cicatrice normale : type I.
Derme : fibres (2)

Fibres élastiques
•  fines fibres ondulées entre
collagène
•  derme réticulaire : fibres
élastiques matures :élastine
et microfibrilles Fibres
•  derme papillaire : fibres
élastiques
oxytalane (microfibrilles)
d ’élaunine
Derme : substance fondamentale (1)

•  amorphe, constituée de glycosaminoglycanes (GAGs) dont


acide hyaluronique et protéoglycanes
•  plus abondante dans derme papillaire et processus de
cicatrisation
•  rôles :
–  soutien du derme : intégrines
–  contrôle de l ’activité tissulaire : favorise adhésion et
chimiotactisme des cellules, leur prolifération et migration ⇒ tissu
de granulation
–  réservoir de facteurs de croissance .
Derme : cellules résidentes (1)

•  Fibroblastes
•  dendrocytes dermiques ⇒ 2types :
♦dendrocytes CD34+ ⇒ collagène I
♦dendrocytes facteur XIIIa +
DERME :cellules (2)
Fibroblastes
•  cellules principales du derme
•  cellules fusiformes ou étoilées
•  fonctions :
–  renouvellement des fibres de collagène
–  renouvellement des fibres élastiques (élastine et des
microfibrilles et glycoprotéines = fibronectine)
–  reconstitution de la substance fondamentale : (GAGs)
–  artisans de la cicatrisation : formation du tissu de
granulation
•  contrôle par les facteurs de croissance : PDGF
fibroblastes
chéloïde
Derme : cellules (4)
Myofibroblastes :
–  transformation des fibroblastes : TGF
–  caractéristiques contractiles : actine et desmine
–  nombreux dans cicatrice

Mastocytes
–  cellules caractéristiques des tissus conjonctifs lâches
–  granulations métachromatiques
–  précurseur hématopoïétique
–  expression du c-Kit
–  fonctions : hypersensibilité, contrôle de l ’angiogenèse,
induction de la fibrose
Derme : les enzymes : métalloprotéinases
•  Les MPP : enzyme protéolytiques = cystines protéases
•  sécrétées par les cellules de l ’inflammation durant la cicatrisation:
macrophages, polynucléaires neutrophiles, lymphocytes et
kératinocytes
•  3 catégories majeures :
–  collagénases (MPP 1, 8, 13)
–  gélatinases (MPP 2, 9)
–  stromélysines (MPP 3, 10, 11)
•  capables de dégrader toutes les protéines de la MEC
•  responsables de l ’activation protéolytique de multiples facteurs de
croissance et de la protéolyse de multiples récepteurs de surface
•  activité contrôlée par des inhibiteurs très spécifiques :TIMP
•  déséquilibre entre MPP et TIMP ⇒ plaie chronique.
Vascularisation (1)

•  riche et située et dans derme et hypoderme


•  3 fonctions :
♦ maintien de la pression artérielle : tonus vasomoteur
♦ nutrition de l ’épiderme et des annexes
♦ 90% sang sert à la thermorégulation
•  systématisation très précise : artères, veines et
des capillaires, existence de shunts capillaires
Vascularisation (3)
Capillaires

= Vaisseaux
d ’échanges
= 3 plexus
= endothélium (E),
membrane basale
et péricytes (P)
= endothélium
fenêtré sur versant
veinulaire
Veinules postcapillaires

= lieu des échanges


= système de veille
= molécules
d ’adhésion :
sélectines, I-CAM,
intégrines

VPC : veinule postcapillaire


C : capillaire
A : artériole
VM : veinule musculaire
vascularisation

•  Vaisseaux lymphatiques
cellules endothéliales, fibres élastiques et valvules
•  Macrophages
lignée myélo-monocytaire
3 fonctions principales :
–  phagocytose
–  sécrétion de centaines de molécules (cytokines) : IGF1, TGF bêta,
TNF alpha et le PDGF
–  présentation des antigènes exogènes aux lymphocytes T auxillaires
(helper CD4)
Vascularisation (4)

•  Richesse en artérioles :
⇒ rôle dans le maintien de la pression
artérielle
⇒ pouvoir résistif lié au tonus
vasomoteur : système sympathique
⇒ thermorégulation : glomus
Innervation cutanée
Innervation cutanée

•  Terminaisons nerveuses du SN autonome


•  Terminaisons nerveuses des fibres de la sensibilité : libres ou en corpuscules
•  batterie de récepteurs sensoriels
•  corpuscules
–  C. de Meissner :papilles, peau glabre, sensibles au frôlement et vitesse du
stimulus
–  C. de Pacini : mécanorécepteurs, derme peau épaisse et fine, sensibles aux
variations rapides d ’intensité et de déformation
–  C. de Ruffini : sensibilité à chaleur, vibrations et à l ’étirement
•  terminaisons libres:
mécanorécepteurs
thermorécepteurs
nocicepteurs : pincement, piqûre, algogènes
Je vous remercie

Je vous remercie