Vous êtes sur la page 1sur 4

Facteur de clavecins et restaurateur de piano forte.

109 rue du Bac Paris 75007 France


olivierfadini@wanadoo.fr
tel : 0033 0651971442
RM :502119217 RM 75
SIRET :50211921700011
BLOG :
http://pianinopleyel.blogspot.com
Paris le 3 Février 2018.

Objet : Identification du piano Ignace PLEYEL & Cie à Paris N ° 13214.

Présentation :

Comme décrit dans le registre de fabrication (photo n °1) de la Compagnie Ignace Pleyel
Rue Rochechouart N° 20 à Paris ce pianoforte à queue de 2m05, PP (petit patron), en acajou
chenillé, affiché au prix de vente de 1800 francs à été prété par Camille Pleyel à Frédéric
Chopin comme noté dans le livre de ventes (photo n °2) le 1er Mars 1847.

Description du Modèle à queue Pleyel 2m05 dit Petit Patron terminé en l’année 1847 :

La fabrication de la caisse a débuté le 19 Juin 1846 par l’ouvrier Schlacter (caissier).

22 Août 1846 par l’ouvrier Picard (claviers).

16 Janvier 1847 par l’ouvrier Norguin (tableur).

16 Janvier 1847 par l’ouvrier Filleron (monteur de cordes).

6 Février 1847 par l’ouvrier Achille (ferreur).

13 Février 1847 par l’ouvrier Sigers (echappemens).

20 Février 1847 par l’ouvrier Delattre (vernisseur).

27 Février 1847 par l’ouvrier Prétôt (egalisseur).

1 Mars 1847 attribution à Chopin.


Je confirme que je me suis rendu expertiser ce piano le 2 Février 2018 afin de prouver son
autentification.
Nous avons constaté que tous les numéros présents sur la caisse et les parties ammovibles
portent bien le numéro 13214, sauf sur la mécanique ou se trouve mélangé le 3 avec le 5
(inscrit sur le support de chêne à gauche du « château de la mécanique » ) et le châssis de
clavier qui porte comme on peut le rencontrer souvent, un autre numéro. Le nom du
clavieriste Picard inscrit sur le livre de fabrication est absent de la première touche des basses
ou habituellement l’ouvrier signe avec son nom au crayon, ou éventuellement le grave
finement. Seul deux 15214 sont inscrit au crayon sur le flanc de la première touche et aussi
sur la deuxième.

Liste des numéros d’origine vus au moment de l’expertise.

1 : A gauche sur le plateau du fond en sapin ou repose le clavier


(ce numéro est en partie abimé mais on lit le 1…4).

2 : A gauche sur le placage de chêne à l’intérieur de l’échine est gravé le N 13214 et sont
aussi gravée le nom du caissier SCHLACTER en abrégé : SCHL comme cela se voit dans
de très nombreux Pleyel.

3 : Sous le fond le N° 13214 et la lettre A sont gravés sur la grande traverse de sapin qui
supporte la lyre, elle aussi gravée 13814. La lettre A correspond à l’ouvrier ferreur Achille
inscrit aussi sur le livre de fabrication.

4 : Sont gravés 13814 sur les trois pieds, le pupitre et les deux blocs de clavier en Palissandre.

Pleyel n° 13214 en Acajou Chenillé comme inscrit sur le livre de fabrication .


Conclusion
Le positionement des numéros de séries ainsi que leurs estampages sont conformes à ceux
rencontrés dans d’autres pianos Pleyel. Après la consultation des archives Pleyel numérisés
par la Cité de la musique à Paris on peut confirmer que le 13214 est bien le piano mis à
disposition de F. Chopin le 1 er Mars 1847.

Photos n°1

Photos N°2

Vous aimerez peut-être aussi