Vous êtes sur la page 1sur 227

Mini-

encyclopédie

Frédéric Coste
Commencée le 13 mars 2004

Mise à jour disponible aux adresses :


http://coste.frederic.free.fr/encyclo/encyclo.htm
http://pagesperso-orange.fr/frederic.coste/encyclo/encyclo.htm

Toute erreur ou abus peut m’être signalé par courriel à l’adresse :


coste.frederic@free.fr

Informations relatives aux droits d’auteurs


Depuis le 14 juin 2005, une autorisation de diffusion est demandée à chacune des sources dont j’ai
reproduit et compilé le contenu dans cette encyclopédie.

Les sources dont le nom est en rouge n’ont pas encore répondu à ma demande d’autorisation ou
n’ont pas encore été interrogées.
Les sources dont le nom est en vert ont donné leur accord, leurs conditions ont toutes été acceptées.

Les informations relatives aux sources qui ne m’ont pas donné leur accord ont toutes été supprimées.
Toutefois, s’ils en demeuraient, je vous prie de bien vouloir me le signaler afin de corriger cet oubli
pour la prochaine édition.
Les personnes s’estimant être les auteurs d’oeuvres que j’ai utilisé et dont je n’ai pas demandé
l’autorisation de diffusion sont également priées de me contacter afin de réparer l’oubli.

Mini-encyclopédie 1 Edition du 14/06/2008


Table des matières
VIE PRATIQUE ............................... 4 Avions (Records)....................................... 94
Acronymes et sigles usuels...........................5 Bissextile (Année) ..................................... 96
Additifs alimentaires ....................................7 Bond, James (Films).................................. 97
Aéroports (Préfixes OACI) ..........................10 Chiffres .................................................... 98
Aéroports français .....................................12 Cinéma américain (Les Oscars du).............. 99
Aéroports internationaux (Principaux) .........14 Cinéma français (Les Césars du)............... 101
Air (Qualité) ..............................................16 Citations latines ...................................... 103
Alimentation (Calories)...............................17 Collectionneurs ....................................... 105
Automobile (Signes distinctifs)....................19 Constantes fondamentales ....................... 106
Avions (Codes)..........................................20 Constellations ......................................... 108
Avions (Nationalité) ...................................23 Coordonnées (Systèmes) ......................... 110
Bois (Travail) ............................................24 Couleurs................................................. 111
Classification (Universelle)..........................28 Cultures ................................................. 113
Codes à barres ..........................................29 Ecrivains ................................................ 114
Contenance (Liquide).................................30 Eléments (Classification périodique).......... 119
Départements français ...............................32 Etats-Unis (Présidents) ............................ 121
Dix (Multiples de) ......................................33 Etoiles.................................................... 122
Documents (Conservation) .........................34 Europe ................................................... 123
Etats-Unis (Etats) ......................................36 Fleuves et rivières ................................... 124
Habitants (Noms des) ................................37 France (Présidents) ................................. 125
Heures .....................................................39 France (Régions) .................................... 126
Humidex (Indice) ......................................40 Freinage (Distance)................................. 127
Irlande (Comtés) .......................................41 Gemmes ................................................ 129
Italie (Immatriculation) ..............................42 Gouvernements (Types de)...................... 131
Mesures....................................................43 Gratte-ciels............................................. 132
Météo (METAR/TAF) ..................................45 Guerres.................................................. 134
Musique (Notes)........................................47 Héraclès (Travaux).................................. 136
Nuages.....................................................48 Iles (Superficie) ...................................... 137
Nucléaire (Incidents et accidents) ...............50 Instruments anciens................................ 138
Orage.......................................................51 Inventions .............................................. 141
Papiers (Format) .......................................53 Jeux Olympiques (Sports) ........................ 144
Particules (Propriétés)................................54 Lune ...................................................... 145
Pavillons (Marine)......................................56 Marseillaise............................................. 146
Pays du monde .........................................58 Métaux................................................... 147
Ports français (Immatriculation)..................63 Mois (Origine du nom des)....................... 149
Radio .......................................................64 Musique (Vocabulaire) ............................. 150
Refroidissement éolien...............................66 Mythologies ............................................ 151
Soleil (Protection)......................................67 Nombre 7............................................... 153
Tâches (Enlever les) ..................................69 Nombre d’Or........................................... 154
Température (Conversions) ........................70 Nombres (Symbolisme) ........................... 155
Température (Four)...................................71 Œnologie (Dégustation)........................... 159
Typographie (Quelques règles) ...................72 Pays disparus ......................................... 161
Vent (Vitesse du).......................................74 Peintres célèbres..................................... 162
CULTURE GÉNÉRALE .................... 75 Peinture (Principaux mouvements) ........... 165
Académie française....................................76 Phobies .................................................. 166
Académie Goncourt ...................................77 Pi .......................................................... 168
Air............................................................78 Planètes du système solaire ..................... 169
Alphabets .................................................79 Plantes cultivées (Origine) ....................... 170
Animaux (Cris) ..........................................81 Pseudonymes ......................................... 171
Anniversaires de mariage ...........................82 Réalisateurs (Cinéma) ............................. 173
Architecture médiévale (Lexique) ................83 Reliure ................................................... 176
Astérix (Albums)........................................88 Rhétorique (Figures) ............................... 179
Athlétisme (Records) .................................89 Rois de France........................................ 180
Aviation et aérospatiale (Histoire) ...............92 Runes .................................................... 182
Séismes ................................................. 183

Mini-encyclopédie 2 Edition du 14/06/2008


Sièges .................................................... 185 Communications (Câblages)..................... 204
Sommets (Principaux).............................. 186 MATHEMATIQUE ........................ 206
Squelette humain .................................... 187 Arithmétique........................................... 207
Superstitions ........................................... 188 Géométrie (Constructions) ....................... 208
Tintin (Albums) ....................................... 190 Géométrie (Formules) ............................. 210
Tornades ................................................ 192 Géométrie (Triangle) ............................... 212
Unités (Système International) ................. 193 Hygrométrie ........................................... 213
Vents (Quelques) .................................... 195 Mécanique.............................................. 214
Visibilité théorique ................................... 197 Trigonométrie......................................... 215
Vitamines ............................................... 198 Trigonométrie (Valeurs exactes)............... 217
Zodiaque ................................................ 199 LEXIQUE..................................... 218
INFORMATIQUE ......................... 201 INDEX ........................................ 222
Algèbre (Boole) ....................................... 202
ASCII (Table).......................................... 203

Vérification du document (afficher tout)


Liens hypertextes terminée le 26/10/2005

Mini-encyclopédie 3 Edition du 14/06/2008


VIE PRATIQUE

Mini-encyclopédie 4 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

Sommaire
Acronymes et sigles usuels Index
Mise à jour: mai 2008
ADN : Acide Désoxyribonucléique INRI : Iesus Nazarenus Rex Iudaeorum, « Jésus de
ADSL : Asymetric Digital Subscriber Line Nazareth, Roi des Juifs »
AFNOR : Association Française de NORmalisation INSEE : Institut National de la Statistique et des Etudes
AIDS : « SIDA » en français Economiques
AM : Ante Meridiem (période entre minuit et midi) INSERM : Institut National de la Santé et de la Recherche
ANPE : Agence Nationale pour l’Emploi Médicale
ANVAR : Agence Nationale de VAlorisation de la Recherche IRM : Imagerie par Résonance Magnétique
API : Application Program(ming) Interface ISO : International Organization for Standardization
ARM : Advanced RISC Machine ISP : Internet Service Provider, « FAI » en français
ASAP : As Soon As Possible, « Dès que possible » en français IUFM : Institut Universitaire de Formation des Maîtres
ASN : Autorité de Sûreté Nucléaire JPEG : Joint Photographic Experts Group
ASCII : American Standard Code for Information LAN : Local Area Network
Interchange LASER : Light Amplification by Stimulated Emission of
BBC : British Broadcasting Corporation Radiations, « amplification de la lumière par émission
BIOS : Basic Input Output System stimulée de radiations » en français.
BMW : Bayerische Motoren Werke, « Bavarian Motor LCD : Liquid Crystal Display, « Ecran à Cristaux Liquides » en
Works » en anglais français
CAPES : Certificat d’Aptitude au Professorat de LOL : Laughing Out Loud
l’Enseignement du Second degré METAR : METeorogical Airport Report
CAPET : Certificat d’Aptitude au Professorat de MMORPG : Massively Multiplayer Online Role Playing Game,
l’Enseignement Technique « Jeu de rôle massivement multi joueurs sur Internet » en
CB : Carte bancaire français
CB : Citizen Band MPEG : Motion Picture Experts Group
CEDEX : Courrier d’Entreprise à Distribution EXceptionelle NASA : National Aeronautics and Space Administration
CEI : Communauté des Etats Indépendants OACI : Organisation de l’Aviation Civile Internationale, «
CFC : ChloroFluoroCarbon ICAO » en anglais
CGI : Common Gateway Interface OCDE : Organisation de Coopération et de Développement
CHU : Centre Hospitalier Universitaire Economiques
CMOS : Complementary Metal Oxide Semiconductor OCR : Optical Character Recognition, « Reconnaissance
CPU : Central Processing Unit optique des caractères » en français
CRC : Cyclic Redundancy Checksum OEM : Original Equipment Manufacturer
CRT : Cathod Ray Tube, « Tube à Rayons Cathodiques » en OGM : Organisme Génétiquement Modifié
français ONU : Organisation des Nations Unies
DDASS : Direction Départementale des Affaires Sanitaires et ORSTOM : Office de la Recherche Scientifique et Technique
Sociales d’Outre-Mer
DDT : DichloroDiphenylTrichloroethane OTAN : Organisation du Traité de l’Atlantique Nord,
DEA : Diplôme d’Etudes Approfondies « NATO » en anglais
DEL : Diode ElectroLuminescente, « LED » en anglais OVNI : Objet Volant Non Identifié, « UFO » en anglais
DIN : Deutsche Industrienorm, « Standard de l’industrie PAL : Phase Alternation Line
allemande » en français PDA : Personal Digital Assistant
DRIRE : Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche PDF : Portable Document Format
et de l’Environnement PIB : Produit Intérieur Brut
DRM : Digital Rights Management, « Gestion des droits PIM : Personnel Information Manager
numériques » en français PIN : Personal Identification Number, « Numéro
DVD : Digital Versatile Disc d’identification personnel » en français
EAN : European Article Number PM : Post Meridiem (Période entre midi et minuit)
ERASMUS : European Region Action Scheme for the Mobility PME : Petites et Moyennes Entreprises
of University Students PMI : Petites et Moyennes Industries
FAI : Fournisseur d’Accès à Internet, « ISP » en anglais PMI : Protection Maternelle et Infantile
FAQ : Foire Aux Questions, de l’anglais « Frequently Asked QCM : Questionnaire à Choix Multiples
Questions » QI : Quotient Intellectuel
FPS : Frames Per Second RADAR : RAdio Detection And Ranging, « détection et
GMT : Greenwich Mean Time positionnement par radio » en français.
GPL : Gaz de Pétrole Liquéfié RAM : Random Access Memory, « Mémoire à Accès Aléatoire
GPS : Global Positionning System » en français
GSM : Global System for Mobile RATP : Régie Autonome des Transports Parisiens
HTML : HyperText Markup Language RDA : République Démocratique Allemande
HTTP : HyperText Transfert Protocol RFA : République Fédérale d’Allemagne
IATA : International Air Transport Association RISC : Reduced Instruction Set Computer, « Ordinateur à jeu
ICAO : International Civil Aviation Organization, « OACI » en d’instructions réduit » en français
français ROFL : Rolling On the Floor Laughing
IDH : Indicateur du Développement Humain ROM : Read Only Memory, « Mémoire en lecture seule » en
INA : Institut National de l’Audiovisuel français
INES : International Nuclear Event Scale RPG : Role playing Game, « Jeu de rôle » en français
INRA : Institut National de Recherche Agronomique RPN : Reverse Polish Notation, « Notation polonaise inversée
» en français

Mini-encyclopédie 5 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
RTS : Real Time Strategy S.V.P. : S’il Vous Plait
SAMU : Service d’Aide Médical d’Urgence TAF : Terminal Airport Forecast
SGBD(R) : Système de Gestion de Base de Données TGV : Train à Grande Vitesse
(Relationnelle) TNT : Trinitrotoluene
SETI : Search for Extra-Terrestrial Intelligence TOEFL : Test Of English as a Foreign Language
SIDA : Syndrome Immuno Déficitaire Acquis, « AIDS » en UFO : Unidentified Flying Object, « OVNI » en français
anglais URSS : Union des Républiques Socialistes Soviétiques
SMUR : Service Médical d’Urgence Régional USB : Universal Serial Bus
SNCF : Société National des Chemins de fer Français UTC : Universal Time Coordinated (Zulu ou GMT)
SONAR : SOund NAvigation Ranging VHS : Video Home System
SPQR : Senatus Populus Que Romanus WYSIWYG :What You See Is What You Get
SQL : Structured Query Language ZEP : Zone d’Education Prioritaire

Source http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 6 Edition du 14/06/2008


E100- E200- E300- E322- E620- E900- E950- E1103-
E181 E297 E321 E585 E641 E948 E999 E1520

Sommaire
Additifs alimentaires Index
Mise à jour: octobre 2004

Colorants
Ils ajoutent ou redonnent de la couleur aux aliments. Ils cachent souvent un défaut de qualité du produit.

E 100 : Curcumine, curcuma E 140 : i) Chlorophylles, ii) E 160(e) : apocarotenal-8' (C30)


E 101 : i) Riboflavine Chlorophyllines E 160(f) : Ester éthylique de l'acide -
E 101(a) : ii) Phosphate-5' de E 141 : i) Complexes cuivre- apocaroténique-8' (C30)
riboflavine (phosphate sodique) chlorophylles, ii) Complexes cuivre- E 161 : Xanthophylles
E 102 : Tartrazine chlorophyllines E 162 : Rouge de betterave, bétanine
E 104 : Jaune de quinoléine E 142 : Vert S, vert acide brillant BS, E 163 : Anthocyanes
E 107 : Jaune 2 G vert lissamine E 170 : i) Carbonate de calcium, ii)
E 110 : Jaune orangé S E 150 : Caramels Carbonate acide de calcium
E 120 : Cochenille, acide carminique, E 151 : Noir brillant BN, noir PN E 171 : Oxyde de titane, dioxyde de
carmins E 153 : Charbon végétal médicinal titane
E 122 : Azorubine, carmoisine E 154 : Brun FK E 172 : Oxyde et hydroxyde de fer
E 123 : Amarante E 155 : Brun chocolat HT E 173 : Aluminium naturel (minerai de
E 124 : Ponceau 4R, rouge cochenille A E 160(a) : i) Caroténoïdes mélangés bauxite)
E 127 : Érythrosine (alpha-, ß-, gamma-), ii) ß-carotène E 174 : Argent
E 128 : Rouge 2G E 160(b) : Rocou, annatto, bixine, E 175 : Or
E 129 : Rouge allura AC norbixine E 180 : Lithol-rubine BK
E 131 : Bleu patenté V E 160(c) : Extrait de paprika, E 181 : Tannin, Acide Tannique
E 132 : Indigotine, carmin d'indigo capsanthéine, capsorubine
E 133 : Bleu brillant FCF E 160(d) : Lycopène

Conservateurs
Les agents conservateurs sont des substances dont l'effet direct retarde ou empêche d'indésirables modifications
microbiologiques dans les denrées alimentaires, en particulier leur altération.

E 200 : Acide sorbique (Sa) E 221 : Sulfite de sodium E 237 : Formiate de sodium
E 201 : Sorbate de potassium (Sa) E 222 : Sulfite acide de sodium, E 238 : Formiate de calcium
E 202 : Sorbate de potassium (Sa) bisulfite de sodium E 239 : Hexaméthylènetétramine
E 203 : Sorbate de calcium (Sa) E 223 : Disulfite de sodium, E 242 : Dicarbonate de diméthyle
E 210 : Acide benzoïque (Ba) métabisulfite de sodium E 249 : Nitrite de potassium
E 211 : Benzoate de sodium (Ba) E 224 : Disulfite de potassium, E 250 : Nitrite de sodium
E 212 : Benzoate de potassium (Ba) Pyrosulfite / métabisulfite de E 251 : Nitrate de sodium
E 213 : Benzoate de calcium (Ba) potassium E 252 : Nitrate de potassium
E 214 : P-hydroxybenzoate d'éthyle E 225 : Disulfite de calcium Pyrosulfite E 260 : Acide acétique
(PHB) de calcium ou métasulfite E 261 : Acétate de potassium
E 215 : Dérivé sodique de l'ester E 226 : Sulfite de calcium E 262 : i) Acétate de sodium, ii)
éthylique de l'acide p- E 227 : Sulfite acide de calcium, Diacétate de sodium
hydroxybenzoïque (PHB) Bisulfite de calcium E 263 : Acétate de calcium
E 216 : P-hydroxybenzoate de propyle E 228 : Sulfite acide de potassium E 270 : Acide lactique
(PHB) E 230 : Biphényle, diphényle E 280 : Acide propionique
E 217 : Dérivé sodique de l'ester E 231 : Orthophénylphénol, 2- E 281 : Propionate de sodium
propylique de l'acide p- hydroxybiphényle E 282 : Propionate de calcium
hydroxybenzoïque (PHB) E 232 : Orthophénylphénate de E 283 : Propionate de potassium
E 218 : P-hydroxybenzoate de méthyle sodium, Sodium diphényl 2 yl E 284 : Acide borique
(PHB) E 233 : Thiabendazole, 2-(4-Thiazolyl) E 285 : Tétraborate de sodium (borax)
E 219 : Dérivé sodique de l'ester Benzimidazole E 290 : Dioxyde de carbone, Anhydride
méthylique de l'acide p- E 234 : Nisine carbonique
hydroxybenzoïque (PHB) E 235 : Natamycine (pimaricine) E 296 : Acide malique (DL- ou L-)
E 220 : Anhydride sulfureux E 236 : Acide formique E 297 : Acide fumarique

Antioxydants
Les antioxydants sont des molécules qui aident à protéger les aliments contre les réactions d'oxydation qui accélèrent le
vieillissement. Il peut s'agir d'altérations dues à l'oxygène de l'air, à la lumière, aux traces de métaux ou à certaines enzymes.

E 300 : Acide L-ascorbique, Vitamine C E 304 : Acide palmityle-6-L-ascorbique, E 307 : Alpha-tocophérol de synthèse,
E 301 : L-ascorbate de sodium, Palmitate d'ascorbyle Vitamine E
Vitamine C E 305 : Stéarate d'ascorbyle E 308 : Gamma-tocophérol de
E 302 : L-ascorbate de calcium, E 306 : Extrait riche en tocophérols, synthèse, Vitamine E
Vitamine C Vitamine E E 309 : Delta-tocophérol de synthèse,
E 303 : Diacétate d'ascorbyle Vitamine E

Mini-encyclopédie 7 Edition du 14/06/2008


E100- E200- E300- E322- E620- E900- E950- E1103-
E181 E297 E321 E585 E641 E948 E999 E1520

E 310 : Gallate de propyle E 312 : Gallate dodécyle, Ester N- E 316 : Erythorbate de sodium
E 311 : Gallate d'octyle dodécylique E 320 : Buthylhydroxyanisol B H A
E 315 : Acide érythorbique E 321 : Buthylhydroxytoluène B H T

Exhausteurs
Les exhausteurs de goût sont des substances organiques qui, sans avoir une saveur propre prononcée, ont néanmoins la
propriété de renforcer le goût et/ou l'odeur d'une denrée alimentaire. Souvent, ils trompent le consommateur sur la
qualité du produit.

E 620 : Acide glutamique E 627 : Guanylate disodique E 634 : 5'-ribonucléotide calcique


E 621 : Glutamate monosodique E 628 : Guanylate dipotassique E 635 : 5'-ribonucléotide disodique
E 622 : Glutamate monopotassique E 629 : Guanylate de calcium E 636 : Maltol
E 623 : Diglutamate de calcium E 630 : Acide inosinique E 637 : Éthylmaltol
E 624 : Glutamate d'ammonium E 631 : Inosinate disodique E 640 : Glycine et son sel de sodium
E 625 : Diglutamate de magnésium E 632 : Inosinate dipotassique E 641 : L-leucine
E 626 : Acide guanylique E 633 : Inosinate de calcium

Edulcorants
Ils apportent un goût sucré. Leur usage se justifie pour les diabétiques ou les obèses. Les enfants ne peuvent en tolérer
qu'un peu.

E 950 : Acésulfame K E 954 : Saccharine et ses sels de Na, K E 966 : Lactitol


E 951 : Aspartame et Ca E 967 : Xylitol
E 952 : Acide cyclamique et ses sels de E 957 : Thaumatine E 999 : Extraits de quillaia
Na et de Ca E 959 : Néohespéridine DC
E 953 : Isomalt E 965 : i) Maltitol, ii) Sirop de maltitol

Autres
E 322 : Lécithines E 356 : Adipate de sodium E 431 : Stéarate de polyoxyéthylène
E 325 : Lactate de sodium E 357 : Adipate de potassium (40)
E 326 : Lactate de potassium E 363 : Acide succinique E 432 : Monolaurate de
E 327 : Lactate de calcium E 370 : 1,4-Heptonolactone polyoxyéthylène sorbitane
E 330 : Acide citrique E 375 : Acide nicotinique, Niacine (polysorbate 20)
E 331 : Citrates de sodium E 380 : Citrate de triammonium E 433 : Monooléate de polyoxyéthylène
(monosodique, disodique, E 381 : Citrate d'ammonium ferrique de sorbitane (polysorbate 80)
trisodique) vert E 434 : Monopalmitate de
E 332 : Citrates de potassium E 385 : Ethylène-diamine-tétra-acétate polyoxyéthylène sorbitane
(monopotassique, tripotassique) de calcium disodium (calcium (polysorbate 40)
E 333 : Citrates de calcium disodium EDTA) E 435 : Monostéarate de
(monocalcique, dicalcique, E 400 : Acide alginique polyoxyéthylène sorbitane
tricalcique) E 401 : Alginates de sodium (polysorbate 60)
E 334 : Acide tartrique [L (+) - ] E 402 : Alginates de potassium E 436 : Tristéarate de polyoxyéthylène
E 335 : i) Tartrate monosodique, ii) E 403 : Alginates d'ammonium sorbitane (polysorbate 65)
Tartrate disodique E 404 : Alginates de calcium E 440 : i) Pectine
E 336 : i) Tartrate monopotassique, ii) E 405 : Alginates de propane-1,2-diol ii) Pectine amidée
Tartrate dipotassique E 406 : Agar-agar E 442 : Phosphatides d'ammonium
E 337 : Tartrate double de sodium et E 407 : Carraghénanes (algues) E 444 : Acétate isobutyrate de
de potassium E 407a : Algues euchema transformées saccharose
E 338 : Acide orthophosphorique E 410 : Farine de graines de caroube E 445 : Esters glycériques de résine de
E 339 : Orthophosphates de sodium E 412 : Gomme de jaguar ou gomme bois
(monosodique, disodique, de guar E 450 : Diphosphate disodique,
trisodique) E 413 : Gomme de dragon, ou gomme trisodique, tétrasodique
E 340 : Orthophosphates de potassium adragante, tragacanthe Diphosphate dipotassique,
(monopotassique, dipotassique, E 414 : Gomme d'acacia ou gomme tétrapotassique
tripotassique) arabique Diphosphate dicalcique
E 341 : Orthophosphates de calcium E 415 : Gomme xanthane ou gomme Dihydrogéno-diphosphate de
(monocalcique, dicalcique, de maïs calcium
tricalcique) E 416 : Gomme karaya E 451 : Triphosphate pentasodique,
E 349 : Malate d'ammonium E 417 : Gomme tara pentapotassique
E 350 : i) Malate de sodium, ii) Malate E 418 : Gomme gellane E 452 : Polyphosphate sodique,
acide de sodium E 420 : i) Sorbitol, ii) Sirop de sorbitol potassique, calco-sodique, calcique
E 351 : Malate de potassium E 421 : Mannitol E 459 : Béta-cyclodextrine
E 352 : i) Malate de calcium, ii) Malate E 422 : Glycérol E 460 : Cellulose microcristalline, en
acide de calcium E 425 : Glucomannane poudre
E 353 : Acide métatartrique E 430 : Stéarate de polyoxyéthylène E 461 : Méthylcellulose
E 354 : Tartrate de calcium (8) E 463 : Hydroxypropylcellulose
E 355 : Acide adipique E 464 : Hydroxypropylméthylcellulose

Mini-encyclopédie 8 Edition du 14/06/2008


E100- E200- E300- E322- E620- E900- E950- E1103-
E181 E297 E321 E585 E641 E948 E999 E1520

E 465 : Ethylméthylcellulose E 481 : Stéaroyl-2-lactylate de sodium E 526 : Hydroxyde de calcium


E 466 : Carboxyméthylcellulose E 482 : Stéaroyl-2-lactylate de calcium E 527 : Hydroxyde d'ammonium
E 468 : Carboxyméthylcellulose de E 483 : Tartrate de stéaryle E 528 : Hydroxyde de magnésium
sodium réticulée E 491 : Monostéarate de sorbitane E 529 : Oxyde de calcium
E 469 : Carboxyméthylcellulose E 492 : Tristéarate de sorbitane E 530 : Oxyde de magnésium
hydrolysée de manière enzymatique E 493 : Monolaurate de sorbitane E 535 : Ferrocyanure de sodium
E 470 : Sels de sodium, de potassium E 494 : Monooléate de sorbitane E 536 : Ferrocyanure de potassium
et de calcium d'acides gras E 495 : Monopalmitate de sorbitane E 537 : Hexacyanomanganate de fer
E 471 : Mono- et diglycérides d'acides E 500 : i) Carbonate de sodium, ii) E 538 : Ferrocyanure de calcium
gras Carbonate acide de sodium, iii) E 540 : Phosphate acide de calcium
E 472 : (a) Ester acétique des mono- Sesquicarbonate de sodium E 541 : Phosphate d'aluminium
et diglycérides d'acides gras E 501 : i) Carbonate de potassium, ii) sodique acide
(b) Ester lactique des mono- et Carbonate acide de potassium E 542 : Phosphate d'os comestible
diglycérides d'acides gras E 503 : i) Carbonate d'ammonium, ii) E 544 : Polyphosphate de calcium
(c) Ester citrique des mono- et Carbonate acide d'ammonium E 545 : Polyphosphate d'ammonium
diglycérides d'acides gras E 504 : i) Carbonate de magnésium, ii) E 551 : Dioxyde de silicium
(d) Ester tartrique des mono- et Carbonate acide de magnésium E 552 : Silicate de calcium
diglycérides d'acides gras E 507 : Acide chlorhydrique E 553(a) : i) Silicate de magnésium, ii)
(e) Esters monoacétyltartriques et E 508 : Chlorure de potassium Trisilicate de magnésium
diacéthyltartriques des mono- et E 509 : Chlorure de calcium E 553(b) : Talc
diglycérides d'acides gras E 510 : Chlorure d'ammonium E 554 : Silicate alumino-sodique
(f) Esters mixtes acétiques et E 511 : Chlorure de magnésium E 555 : Silicate alumino-potassique
tartriques des mono- et diglycérides E 512 : Chlorure d'étain E 556 : Silicate alumino-calcique
d'acides gras E 513 : Acide sulfurique E 558 : Bentonite
E 473 : Sucroesters d'acides gras E 514 : i) Sulfate de sodium, ii) Sulfate E 559 : Silicate d'aluminium (kaolin
E 474 : Sucroglycérides acide de sodium lourd, kaolin léger)
E 475 : Esters polyglycériques d'acides E 515 : i) Sulfate de potassium, ii) E 570 : Acide stéarique, Stéarine
gras Sulfate acide de potassium (acide gras)
E 476 : Esters polyglycériques d'acides E 516 : Sulfate de calcium gypse, E 572 : Stéarate de magnésium
gras d'huile de ricin, Polyricinoléate Plâtre de Paris E 574 : Acide gluconique
de polyglycérol E 518 : Sulfate de magnésium E 575 : Glucono-delta-lactone
E 477 : Esters de propane-1,2-diol E 520 : Sulfate d'aluminium E 576 : Gluconate de sodium
d'acides gras E 521 : Sulfate d'aluminium sodique E 577 : Gluconate de potassium
E 478 : Esters lactyles d'acides gras du E 522 : Sulfate d'aluminium potassique E 578 : Gluconate de calcium
glycérol et du propane- 1,2 diol E 523 : Sulfate d'aluminium E 579 : Gluconate ferreux
E 479 : Huile de soja oxydée par ammonique E 585 : Lactate ferreux
chauffage ayant réagi avec des E 524 : Hydroxyde de sodium
mono- et diglycérides d'acides gras E 525 : Hydroxyde de potassium

E 900 : Diméthylpolysiloxane E 912 : Esters de l'acide montanique E 927(b) : Carbamide


E 901 : Cire d'abeille blanche et jaune E 914 : Cire de polyéthylène oxydée E 938 : Argon
E 902 : Cire de candelilla E 920 : L-cystéine et chlorhydrates et E 939 : Hélium
E 903 : Cire de carnauba ses sels de sodium et de potassium E 941 : Azote
E 904 : Shellac E 924 : Bromate de potassium E 942 : Protoxyde d'azote
E 905 : Huile minérale, Paraffine E 925 : Chlorine E 948 : Oxygène
E 906 : Gomme benjoin E 926 : Oxyde de chlorine
E 907 : Cire microcristalline raffinée E 927 : Azoformamide

E 1103 : Invertase E 1413 : Phosphate de diamidon E 1443 : Glycérol de diamidon


E 1105 : Lysozyme phosphaté hydroxypropyle
E 1200 : Polydextrose E 1414 : Phosphate de diamidon E 1450 : Octényle succinate d'amidon
E 1201 : Polyvinylpyrrolidone acétylé sodique
E 1202 : Polyvinylpolypyrrolidone E 1420 : Amidon acétylé E 1505 : Citrate de triéthyle
E 1404 : Amidon oxydé E 1422 : Adipate de diamidon acétylé E 1520 : Propylène glycol (propane
E 1410 : Phosphate d'amidon E 1440 : Amidon hydroxypropylé diol - 1,2)
E 1412 : Phosphate de diamidon E 1442 : Phosphate de diamidon
hydroxypropylé

Source http://sm.coppier.free.fr/additifs/index.php3

Mini-encyclopédie 9 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Aéroports (Préfixes OACI) Index
Mise à jour: août 2005

Localisation par continent


A : Antarctique & Pacifique I: R : Extrême-Orient
sud J: S : Amérique du Sud
B : Groënland & Islande K : USA T : Antilles
C : Canada L : Europe australe U : fédération de Russie (et
D : Afrique du nord- M : Amérique centrale et pays de l'ancienne URSS)
Zachodnia Caraïbes V : Asie du sud
E : Europe du nord N : Pacifique sud W : Asie du Sud-Est
F : Afrique sud & Afrique O : Moyen-Orient X:
centrale P : Hawaï (PH), Alaska (PA) Y : Australie
G : Afrique de l'ouest, îles et Pacifique nord Z : république populaire de
Canaries Q : usage réservé à la Chine
H : Afrique de l'est radiotélégraphie

Localisation par pays


AF : Terres australes et antarctiques FM : Union des Comores, Madagascar, LD : Croatie
françaises Mayotte, Réunion LE : Espagne
AG : Îles Salomon FN : Angola LF : France
AN : Nauru FO : Gabon LG : Grèce
AY : Papouasie-Nouvelle-Guinée FP : São Tomé-et-Príncipe LH : Hongrie
BG : Groënland FQ : Mozambique LI : Italie
BI : Islande FS : Seychelles LJ : Slovénie
CU, CW, CY, CZ : Canada FT : Tchad LK : République tchèque
DA : Algérie FV : Zimbabwe LL : Israël
DB : Bénin FW : Malawi LM : Malte
DF : Burkina Faso FX : Lesotho LN : Monaco
DG : Ghana FY : Namibie LO : Autriche
DI : Côte d'Ivoire FZ : République démocratique du LP : Portugal
DN : Nigeria Congo LQ : Bosnie-Herzégovine
DR : Niger GA : Mali LR : Roumanie
DT : Tunisie GB : Gambie LS : Suisse
DX : Togo GC : Îles Canaries (Espagne) LT : Turquie
EB : Belgique GF : Sierra Leone LU : Moldavie
ED : Allemagne GG : Guinée-Bissau LW : Macédoine
EE : Estonie GL : Liberia LX : Gibraltar
EF : Finlande GM : Maroc LY : Serbie-et-Monténégro
EG : Royaume-uni GO : Sénégal LZ : Slovaquie
EH : Pays-bas GQ : Mauritanie MB : Îles Turques et Caïques
EI : Irlande GS : Sahara occidental MD : République dominicaine
EK : Danemark GU : Guinée MG : Guatemala
EL : Luxembourg GV : Cap-Vert MH : Honduras
EN : Norvège HA : Éthiopie MK : Jamaïque
EP : Pologne HB : Burundi MM : Mexique
ES : Suède HC : Somalie MN : Nicaragua
ET : Allemagne HE : Égypte MP : Panama
EV : Lettonie HF : Djibouti MR : Costa Rica
EY : Lituanie HH : Érythrée MS : Salvador
FA : Afrique du Sud HK : Kenya MT : Haïti
FB : Botswana HL : Libye MU : Cuba
FC : Congo HR : Rwanda MW : Îles Caïmanes
FD : Swaziland HS : Soudan MY : Bahamas
FE : République centrafricaine HT : Tanzanie MZ : Belize
FG : Guinée équatoriale HU : Ouganda NC : Îles Cook
FH : Açores, Île de l'Ascension KA, KB, KC, KD, KE, KF, KG, KH, KI, NF : Fidji, Tonga
FI : Maurice KJ, KL, KM, KN, KO, KP, KR, KS, KT, NG : Tuvalu
FJ : Territoire britannique de l'océan KU, KV, KW, KX, KY, KZ = Etats- NI : Niue
Indien Unis (Continental) NL : Wallis-et-Futuna
FK : Cameroun LA : Albanie NS : Samoa
FL : Zambie LB : Bulgarie NT : Polynésie française
LC : Chypre NV : Vanuatu

Mini-encyclopédie 10 Edition du 14/06/2008


NW : Nouvelle-Calédonie SB : Brésil UN, UO, UR, US : Russie
NZ : Nouvelle-Zélande SC : Chili UT : Tadjikistan, Turkménistan,
OA : Afghanistan SE : Équateur Ouzbékistan
OB : Bahreïn SF : Îles Malouines UU, UW : Russie
OD : Yémen SG : Paraguay VA : Inde (également VE, VI et VO)
OE : Arabie saoudite SK : Colombie VC : Sri Lanka
OI : Iran SL : Bolivie VD : Cambodge
OJ : Jordanie SM : Suriname VE : Inde
OK : Koweït SO : Guyane française VG : Bangladesh
OL : Liban SP : Pérou VH : Hong Kong
OM : Émirats arabes unis SU : Uruguay VI : Inde
OO : Oman SV : Venezuela VL : Laos
OP : Pakistan SY : Guyana VM : Macao
OR : Irak TA : Antigua-et-Barbuda VN : Népal
OS : Syrie TB : Barbade VO : Inde
OT : Qatar TD : Dominique VQ : Bhoutan
OY : Yémen TF : Guadeloupe & Martinique VR : Maldives
PA : États-Unis (Alaska) (également TG : Grenade VT : Thaïlande
PF, PO, PP) TI : Îles Vierges américaines VV : Viêt Nam
PB : Île Baker TJ : Porto Rico VY : Myanmar
PC : Île Phoenix TK : Saint-Christophe-et-Niévès WA : Indonésie (également WI, WQ,
PG : Îles Mariannes du Nord, Guam TL : Sainte-Lucie WR)
PF : États-Unis (Alaska) TN : Antilles néerlandaises, Aruba WB : Malaisie (également WM), Brunei
PH : États-Unis (Hawaii) TQ : Anguilla Darussalam
PJ : Atoll de Johnston TR : Montserrat WI : Indonésie
PK : Marshall TT : Trinité-et-Tobago WM : Malaisie
PL : Kiribati TU : Îles Vierges britanniques WP : Timor oriental
PM : Midway Island TV : Saint-Vincent-et-les Grenadines WQ, WR : Indonésie
PO : États-Unis (Alaska) TX : Bermudes WS : Singapour
PP : États-Unis (Alaska) UA : Kazakhstan, Kirghizstan Y : Australie
PT : Micronésie, Palau UB : Azerbaïdjan ZB, ZG, ZH : Chine (également ZL,
PW : Wake Island UE : Russie (également UH, UI, UL, ZP, ZS, ZU, ZW et ZY)
RC : Chine & Taiwan UM, UN, UO, UR, US, UU et UW) ZK : Corée du Nord
RJ : Japon (également RO) UG : Arménie, Géorgie ZL : Chine
RK : Corée du Sud UI : Russie ZM : Mongolie
RO : Japon UK : Ukraine ZP, ZS, ZU, ZW, ZY : Chine
RP : Philippines UL, UM : Russie
SA : Argentine UM : Biélorussie

Liens OACI, Pays du monde


Source http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 11 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

Sommaire
Aéroports français Index
Mise à jour: juillet 2004
Ville Code Code Ville Code Code
Situation Situation
Aéroport IATA OACI Aéroport IATA OACI
Agen 3 km au sud-ouest Cherbourg
AGF LFBA 13 km à l'est de
Agen - La Garenne d'Agen Cherbourg – CER LFRC
Cherbourg
Ajaccio Maupertus
Ajaccio Campo AJA LFKJ 5 km à l'est d'Ajaccio Clermont-Ferrand
6 km à l'est de
Dell'Oro Clermont-Ferrand – CFE LFLC
Clermont-Ferrand
Angers 20 km au nord-est Auvergne
ANE LFJR
Angers - Marcé d'Angers Cognac
6 km au sud-est de
Angoulême Cognac – CNG LFBG
15 km au nord-est Cognac
Angoulême - Brie ANG LFBU Châteaubernard
d'Angoulême
Champniers Colmar 1 km au nord de
CMR LFGA
Annecy Colmar – Houssen Colmar
5 km au nord
Annecy - Haute NCY LFLP Deauville
d'Annecy 5 km à l'est de
Savoie Deauville - Saint- DOL LFRG
Deauville
Aubenas 10 km au sud-sud- Gatien
OBS LFHO
Aubenas-Vals-Lanas est d'Aubenas Dieppe
6 km au sud de
Aurillac 3 km au sud-ouest Dieppe - Saint- DPE LFAB
AUR LFLW Dieppe
Aurillac d'Aurillac Aubin
Avignon 10 km au sud-est Dijon 6 km au sud-est de
AVN LFMV DIJ LFSD
Caumont d'Avignon Dijon-Bourgogne Dijon
Bastia 20 km au sud de Dinard 5 km au sud-sud-est
BIA LFKB DNR LFRD
Bastia-Poretta Bastia Pleurtuit-Saint-Malo de Dinard
Beauvais 3,5 km au nord-nord- Dole
BVA LFOB DLE LFGJ 9 km au sud de Dôle
Beauvais - Tillé est de Beauvais Dôle – Tavaux
Bergerac Epinal 40 km au nord-ouest
3 km au sud-est de EPL LFSG
Bergerac - EGC LFBE Epinal – Mirecourt d'Epinal
Bergerac
Roumanière Fort-de-France
12 km au sud de
Béziers 10 km à l'est de Fort-de-France - Le FDF TFFF
BZR LFMU Fort-de-France
Béziers - Vias Béziers Lamentin
Biarritz Grenoble
2 km au sud-est de 39 km au nord de
Biarritz-Anglet- BIQ LFBZ Grenoble – St GNB LFLS
Biarritz Grenoble
Bayonne Geoirs
Bora Bora 260 km au nord- Huahine 170 km au nord-
BOB NTTB HUH NTTH
Motu Mute ouest de Papeete Fare ouest de Papeete
Bordeaux 12 km à l'ouest de La Rochelle 5 km au nord-ouest
BOD LFBD
Mérignac Bordeaux La Rochelle - Ile de LRH LFBH du centre ville de la
Bourges 3 km au sud-ouest Ré Rochelle
BOU LFLD
Bourges de Bourges Lannion 4 km au nord-est de
LAI LFRO
Brest 10 km au nord-est Lannion Lannion
BES LFRB
Brest Bretagne de Brest Laval 4 km au sud-sud-est
LVA LFOV
Caen 7 km à l'ouest de Laval – Entrammes de Laval
CFR LFRK
Caen – Carpiquet Caen Le Bourget 6,5 km au nord-nord-
LBG LFPB
Calais 7 km au nord-est de Paris - Le Bourget est de Paris
CQF LFAC
Calais – Dunkerque Calais Le Havre 5 km au nord-ouest
LEH LFOH
Calvi Le Havre – Octeville du Havre
7 km au sud-est de
Calvi - Sainte- CLY LFKC Le Puy
Calvi 10 km à l'ouest du
Catherine Le Puy-en-Velay – LPY LFHP
Puy-en-Velay
Cannes 6 km à l'ouest de Loudes
CEQ LFMD
Cannes – Mandelieu Cannes Le Touquet
2,9 km au sud-sud-
Carcassonne Le Touquet - Côte LTQ LFAT
3 km à l'ouest de est du Touquet
Carcassonne – CCF LFMK d'Opale
Carcassonne
Salvaza Lille
LIL LFQQ 7 km au sud de Lille
Castres 8 km au sud-est de Lille-Lesquin
DCM LFCK
Castres – Mazamet Castres Limoges
8 km à l'ouest de
Cayenne Limoges - LIG LFBL
13,5 km au sud-sud- Limoges
Cayenne – CAY SOCA Bellegarde
ouest de Cayenne
Rochambeau Lorient
9 km à l'ouest de
Chambéry Lorient-Bretagne LRT LFRH
8 km au nord-ouest Lorient
Chambéry - Aix-les- CMF LFLB Sud
de Chambéry
Bains Lyon 10 km au sud-est de
LYN LFLY
Châteauroux Lyon – Bron Lyon
7 km au nord de
Marcel Dassault- CHR LFLX Lyon
Châteauroux LYS LFLL 25 km à l'est de Lyon
Châteauroux-Déols Lyon-St Exupéry
Marseille 25 km au nord-ouest
MRS LFML
Marseille-Provence de Marseille

Mini-encyclopédie 12 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Ville Code Code Ville Code Code
Situation Situation
Aéroport IATA OACI Aéroport IATA OACI
Metz Nancy 25 km au sud de Quimper
8 km à l'ouest de
Metz-Nancy- ETZ LFJL Metz, 35km au nord Quimper – UIP LFRQ
Quimper
Lorraine de Nancy Cornouaille
28 km au sud-ouest Raiatea 220 km au nord-
Montluçon Guéret RFP NTTR
MCU LFBK de Montluçon, 45 km Uturoa ouest de Papeete
Montluçon – Guéret
à l'est de Guéret Reims 7 km au nord de
RHE LFSR
Montpellier Reims – Champagne Reims
7 km au sud-est de
Montpellier – MPL LFMT Rennes
Montpellier 8 km au sud-ouest
Méditerranée Rennes - Saint- RNS LFRN
de Rennes
Moorea 15 km à l'ouest de Jacques
MOZ NTTM
Temae Papeete Roanne 7 km au nord-nord-
RNE LFLO
Morlaix 2 km au nord-est de Roanne – Renaison ouest de Roanne
MXN LFRU
Morlaix – Ploujean Morlaix Rochefort
14 km au sud de
Mulhouse Rochefort - Saint- RCO LFDN
Rochefort
Basle Mulhouse MLH LFSB Agnant
Freiburg Rodez 12 km au nord de
RDZ LFCR
Nancy Rodez – Marcillac Rodez
ENC LFSN 2 km à l'est de Nancy
Nancy – Essey Rouen
10 km au sud-est de
Nantes 10 km au sud-ouest Rouen - Vallée de URO LFOP
NTE LFRS Rouen
Nantes-Atlantique de Nantes Seine
Nevers Saint-Brieuc 10 km à l'ouest de
4 km à l'ouest de
Nevers – NVS LFQG Saint-Brieuc – SBK LFRT Saint-Brieuc, 12km à
Nevers
Fourchambault Armor l'est de Guingamp
Nice 6 km à l'ouest de Saint-Denis de La
NCE LFMN 8 km à l'est de Saint-
Nice - Côte d'Azur Nice Réunion RUN FMEE
Denis
Nîmes Gillot
12 km au sud de
Nîmes-Arles- FNI LFTW Saint Etienne
Nîmes 10 km au nord-est
Camargues Saint Etienne – EBU LFMH
de Saint Etienne
Niort 4 km à l'est-sud-est Bouthéon
NIT LFBN
Niort – Souché de Niort Saint-Nazaire
5 km au sud-est de
Nouméa Saint-Nazaire – SNR LFRZ
NWW 52 km au nord-ouest Saint-Nazaire
Nouméa - La NOU Montoir
W de Nouméa
Tontouta Saint-Pierre de la
Orléans 15 km à l'ouest Réunion 6 km au nord-ouest
ORE LFOJ ZSE FMEP
Orléans – Bricy d'Orléans Saint-Pierre – de Saint-Pierre
Paris 7,5 km au sud de Pierrefonds
ORY LFPO
Paris – Orly Paris Saint-Tropez
18 km au sud-ouest
Paris Saint-Tropez - La LTT LFTZ
13,5 km au nord-est de Saint-Tropez
Paris - Charles de CDG LFPG Môle
de Paris
Gaulle Strasbourg 12 km au sud-ouest
SXB LFST
Pau Entzheim de Strasbourg
PUF LFBP 7 km au nord de Pau
Pau – Pyrénées Tahiti 5 km au sud-ouest
PPT NTAA
Périgueux Tahiti - Faa'a de Papeete
9 km à l'est de
Périgueux – PGX LFBX Tarbes-Lourdes 10 km au sud de
Périgueux
Bassillac Tarbes-Lourdes- LDE LFBT Tarbes et 10km au
Perpignan Pyrénées nord de Lourdes
3 km au nord de
Perpignan – PGF LFMP Toulouse 8 km au nord-ouest
Perpignan TLS LFBO
Rivesaltes Toulouse – Blagnac de Toulouse
Pointe-à-Pitre Tours 6 km au nord-nord-
5 km au nord de TUF LFOT
Pointe-à-Pitre-Le PTP TFFR Tours - Val-de-Loire est de Tours
Pointe-à-Pitre
Raizet Toussus-le-Noble 6 km au sud-sud-
TNF LFPN
Poitiers Toussus-le-Noble ouest de Versailles
2,5 km à l'ouest de
Poitiers-Biard- PIS LFBI Valence 7 km à l'est de
Poitiers VAF LFLU
Futuroscope Valence – Chabeuil Valence
Pontoise
7 km au nord-ouest
Pontoise – POX LFPT
de Pontoise
Cormeilles

Liens IATA, OACI


Sources http://www.aeroport.fr/
http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 13 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

Sommaire
Aéroports internationaux (Principaux) Index
Mise à jour: février 2005
Code Code Code Code
Ville Aéroport Ville Aéroport
IATA ICAO IATA ICAO
Abu Dhabi (AE) Abu Dhabi Intl AUH OMAA Den Pasar (ID) Bali Intl DPS WRRR
Adelaide (AU) Adelaide Intl ADL YPAD Denver (US, CO) Denver Intl DEN KDEN
Alger (DZ) Houari Boumediene ALG DAAG Detroit Metropolitan
Detroit (US, MI) DTW KDTW
Wayne County
Amman (JO) Queen Alia Intl AMM OJAI
Jakarta (ID) Soekarno-Hatta Intl CGK WIII
Amsterdam (NL) Schiphol AMS EHAM
Dubaï (AE) Dubai Intl DXB OMDB
Anchorage Stevens Anchorage
ANC PANC Dublin (IE) Dublin Intl DUB EIDW
(US, AK) Intl
Ankara (TR) Esenboga ESB LTAC Dubrovnik (HR) Cilipi DBV LDDU
Antananarivo (MG) Ivato TNR FMMI Durban (ZA) Durban Intl DUR FADN
Antwerp (BE) Deurne ANR EBAW Düsseldorf (DE) Dusseldorf DUS EDDL
Eleftherios Venizelos Edimbourg (GB) Edinburgh EDI EGPH
Athènes (GR) ATH LGAV
Intl
Frankfort (DE) Frankfurt/Main FRA EDDF
Atlanta (US, GA) Hartsfield Intl ATL KATL
Genève (CH) Geneva GVA LSGG
Auckland (NZ) Auckland Intl AKL NZAA
Baltimore Baltimore-Washington Goteborg (SE) Landvetter GOT ESGG
BWI KBWI
(US, MD) Intl Hambourg (DE) Hamburg HAM EDDH
Bangkok (TH) Bangkok Intl BKK VTBD Hanoï (VN) Noibai Intl HAN VVNB
Barcelone (ES) El Prat BCN LEBL
Hanovre (DE) Hannover HAJ EDDV
Belfast (GB) Aldergrove BFS EGAA Helsinki (FI) Vantaa HEL EFHK
Bergen (NO) Flesland BGO ENBR Hong Kong (CN) Hong Kong Intl HKG VHHH
Berlin (DE) Schoenefeld SXF EDDB
Honolulu (US, HI) Honolulu Intl HNL PHNL
Berlin (DE) Tegel TXL EDDT Houston (US, TX) Hobby HOU KHOU
Berne (CH) Belp BRN LSZB Istanbul (TR) Ataturk IST LTBA
Birmingham (GB) Birmingham BHX EGBB
Jeddah (SA) King Abdulaziz Intl JED OEJN
Boston (US, MA) Logan Intl BOS KBOS Johannesburg (ZA) Johannesburg Intl JNB FAJS
Pres Juscelino
Brasilia (BR) BSB SBBR Kahului (US, HI) Kahului OGG PHOG
Kubitschek Intl
Brisbane (AU) Brisbane Intl BNE YBBN Kaohsiung (TW) Kaohsiung Intl KHH RCKH
Aéroport International Kiev (UA) Zhuliany IEV UKKK
Bruxelles (BE) BRU EBBR
de Bruxelles
Kingston (JM) Norman Manley Intl KIN MKJP
Budapest (HU) Ferihegy BUD LHBP
Kuala Lumpur (MY) Kuala Lumpur Intl KUL WMKK
Buenos Aires (AR) Jorge Newberry AEP SABE
Lagos (NG) Murtala Muhammed LOS DNMM
Buffalo (US, NY) Buffalo Niagara Intl BUF KBUF
Larnaca (CY) Larnaca Intl LCA LCLK
Cairns (AU) Cairns Intl CNS YBCS
Las Vegas (US, NV) Mc Carran Intl LAS KLAS
Cancun (MX) Cancun Intl CUN MMUN
Le Caire (EG) Cairo Intl CAI HECA
Casablanca (MA) Mohamed V CMN GMMN
Charlotte / Douglas Le Cap (ZA) Cape Town Intl CPT FACT
Charlotte (US, NC) CLT KCLT
Intl Libreville (GA) Leon M'ba LBV FOOL
Chicago (US, IL) Chicago-O'hare Intl ORD KORD Lisbonne (PT) Lisbon LIS LPPT
Cincinnati Cincinnati/ Northern
CVG KCVG Londres (GB) Heatrow LHR EGLL
(US, OH) Kentucky Intl
Cologne (DE) Cologne-Bonn CGN EDDK Londres (GB) Gatwick LGW EGKK
Los Angeles
Copenhague (DK) Kastrup CPH EKCH Los Angeles Intl LAX KLAX
(US, CA)
Ing Aeron Ambrosio
Cordoba (AR) COR SACO Luxembourg (LU) Luxembourg LUX ELLX
Lv Taravell
Christchruch (NZ) Christchurch Intl CHC NZCH Louxor (EG) Luxor Intl LXR HELX

Dallas (US, TX) Dallas Ft Worth Intl DFW KDFW Madras (IN) Chennai Intl MAA VOMM

Delhi (IN) Indhira Ghandi Intl DEL VIDP Madrid (ES) Barajas MAD LEMD

Mini-encyclopédie 14 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Code Code Code Code
Ville Aéroport Ville Aéroport
IATA ICAO IATA ICAO
Manchester (GB) Manchester MAN EGCC Rome (IT) Fiumicino FCO LIRF
Manille (PH) Ninoy Aquino Intl MNL RPLL Rotterdam (NL) Rotterdam RTM EHRD
Maastricht (NL) Maastricht-Aachen MST EHBK Saint Louis
Lambert-St Louis Intl STL KSTL
(US, MO)
Melbourne (AU) Melbourne Intl MEL YMML Saint Petersbourg
Pulkovo LED ULLI
Mexico (MX) Lic Benito Juarez Intl MEX MMMX (RU)
Salt Lake City
Miami (US, FL) Miami Intl MIA KMIA Salt Lake City Intl SLC KSLC
(US, UT)
Milan (IT) Malpensa MXP LIMC Salzbourg (AT) Salzburg SZG LOWS
Milan (IT) Linate LIN LIML San Diego San Diego Intl -
SAN KSAN
Minneapolis Minneapolis / St Paul (US, CA) Lindbergh
MSP KMSP San Francisco (US,
(US, MN) Intl San Francisco Intl SFO KSFO
Montreal Intl CA)
Montréal (CA) YMX CYMX Sao Paulo (BR) Guarulhos Intl GRU SBGR
(Mirabel)
Moscou (RU) Sheremetyevo SVO UUEE Sao Paulo (BR) Congonhas Intl CGH SBSP
Moscou (RU) Domodedovo DME UUDD Sarajevo (BA) Sarajevo SJJ LQSA
Moscou (RU) Vnukovo VKO UUWW Seattle (US, WA) Seattle Tacoma Intl SEA KSEA
Mumbai / Bombay Chhatrapati Shivaji Séoul (KR) Gimpo Intl GMP RKSS
BOM VABB
(IN) Intl
Munich (DE) Munich MUC EDDM Séville (ES) San Pablo SVQ LEZL

Nairobi (KE) Jomo Kenyatta NBO HKJK Shanghai (CN) Hongqiao SHA ZSSS
New York Shannon (IE) Shannon SNN EINN
Kennedy Intl JFK KJFK
(US, NY) Singapour (SG) Changi SIN WSSS
New York
La Guardia LGA KLGA Sofia (BG) Sofia SOF LBSF
(US, NY)
Newark (US, NJ) Newark Intl EWR KEWR Stockholm (SE) Arlanda ARN ESSA
Oakland (US, CA) Metro Oakland Intl OAK KOAK Stuttgart (DE) Stuttgart STR EDDS
Orlando (US, FL) Orlando Intl MCO KMCO Sydney (AU) Kingsford Smith Intl SYD YSSY
Osaka (JP) Osaka Intl ITM RJOO Taipei (TW) Chiang Kai Shek Intl TPE RCTP
Osaka (JP) Kansai Intl KIX RJBB Tel-Aviv (IL) Ben Gurion TLV LLBG
Oslo (NO) Gardermoen OSL ENGM New Tokyo Intl
Tokyo (JP) NRT RJAA
(Narita)
Pékin (CN) Beijing Capital PEK ZBAA
Tokyo (JP) Tokyo (Haneda) Intl HND RJTT
Perth (AU) Perth Intl PER YPPH
Toronto (CA) Pearson Intl YYZ CYYZ
Pittsburgh
Pittsburgh Intl PIT KPIT Tunis (TN) Carthage TUN DTTA
(US, PA)
Phoenix Sky Harbor Vancouver (CA) Vancouver Intl YVR CYVR
Phoenix (US, AZ) PHX KPHX
Intl
Philadelphie Varsovie (PL) okecie WAW EPWA
Philadelphia Intl PHL KPHL
(US, PA) Venise (IT) Tessera VCE LIPZ
Porto (PT) Francisco Sa Carneiro OPO LPPR
Victoria (CA) Victoria Intl YYJ CYYJ
Prague (CZ) Ruzyne PRG LKPR Vienne (AT) Schwechat VIE LOWW
Pusan (KR) Gimhae Intl PUS RKPK Wellington (NZ) Wellington Intl WLG NZWN
Reykjavik (IS) Reykjavik RKV BIRK Zagreb (HR) Pleso ZAG LDZA
Galeao-Antonio C
Rio de Janeiro (BR) GIG SBGL Zurich (CH) Zurich ZRH LSZH
Jobim Intl
Riyad (SA) King Khaled Intl RUH OERK

Liens IATA, ICAO


Sources http://www.flyaow.com/airportcode.htm
http://www.muskadia.com/avions/avions_sommaire.asp
http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 15 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Air (Qualité) Index
Mise à jour: octobre 2005

Déplacement
Eviter d’utiliser sa voiture pour les petits trajets (moins de 2 km) pour lesquels le moteur n’a pas le temps de chauffer, préférer
la marche à pied ou le vélo.
C’est à l’intérieur d’une voiture, derrière les pots d’échappement des autres véhicules, que l’on est le plus exposé à la pollution.
Lors du plein d’essence, privilégier les stations-service dont les pistolets de pompes sont équipés pour empêcher la dispersion
des vapeurs.
Conduire en souplesse, sans à-coups, en respectant les limitations de vitesse, ne pas faire fonctionner la climatisation
inutilement et entretenir régulièrement son véhicule. Un conducteur agressif augmente sa consommation en carburant (de 30 à
40%) qui se traduit par une augmentation importante des émissions de polluants.
Quand c’est possible, pratiquer le covoiturage pour les déplacements domicile-travail.
Eté comme hiver, ne pas laisser sa voiture tourner longtemps au ralenti à l’arrêt et couper le moteur dans les embouteillages.

Maison
Ne pas surchauffer sonhabitation en hiver : 19°C c’est parfait pour la santé et pour les économies d’énergie (1°C en plus = 7%
de consommation en plus).
Entretenir régulièrement son installation de chauffage et dans la mesure du possible favoriser les énergies renouvelables
(capteurs solaires, géothermie…).
Trier ses déchets pour favoriser leur recyclage et leur valorisation énergétique pour le chauffage urbain. Préférer les produits
présentant le moins d’emballage et éviter l’utilisation systèmatique de sacs en plastique.
En bricolant limiter l’utilisation de solvants (colle, essence, vernis, peinture…) et penser à aérer la pièce où vous travaillez.
Privilègier les vaporisateurs aux bombes aérosols (laques, désodorisants…)
Garder à l’esprit que la fumée de tabac contient de nombreux polluants (monoxyde de carbone, oxydes d’azote, benzène,
nicotine, particules, aldéhydes…) dangereux pour votre santé et celle de votre entourage.

Limiter l’exposition
Aérer régulièrement son habitation tôt le matin en dehors des heures où la pollution extérieure est la plus forte, et de
préférence en ouvrant des fenêtres donnant sur cour plutôt que sur rue.
A pied, choisir de préférence les voies piétonnes ou les rues les moins encombrées par le traffic et les plus aérées.
Eviter de faire du sport (jogging) à proximité immédiate d’importants axes routiers ou aux moments des épisodes de pollution
(particulièrement l’après-midi pour l’ozone).

Source http://www.airparif.asso.fr/

Mini-encyclopédie 16 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Alimentation (Calories) Index
Mise à jour: janvier 2005

Besoin en calories (kcal)


Hors période de régime

20 ans 45 ans 60 ans


Poids Homme Femme Homme Femme Homme Femme
50 2200 1800 2000 1650 1850 1500
55 2350 1950 2200 1800 2000 1650
60 2500 2050 2300 1900 2100 1700
65 2650 2200 2400 2000 2200 1800
70 2800 2300 2600 2100 2400 1900
75 2950 2400 2700 2200 2500 2000
80 3000 -- 2800 -- 2600 --
85 3250 -- 2900 -- 2700 --
90 3350 -- 3000 -- 2800 --

Guide des calories


Apport calorique (en kcal) pour 100g d’aliments en moyenne

Sardine à l’huile ............ 203 Bœuf (bifteck grillé) ......148 Cannelloni.................... 710
Boissons Saumon vapeur ............ 188 Steak haché à 5% M.G cuit Raclette une portion ..... 700
Jus de fruits (moyenne) .. 55 Saumon fumé............... 146 ....................................159 Une bouchée à la reine . 462
Coca cola (250 ml) ....... 110 Thon frais .................... 176 Un hamburger.............. 260
Orange pressée .............. 70 Thon à l’huile ............... 284 Volailles Un cheese burger......... 320
Bière.............................. 40 Truite........................... 120 Canard (rôti).................188 Un hot dog .................. 420
Cidre ............................. 38 Turbot ...........................95 Dinde (escalope grillée) .150 Frites........................... 420
Limonade....................... 40 Faisan ..........................214 Friand.......................... 370
Apéritif ........................ 200 Mollusques et Lapin............................160 Chips ........................... 550
Liqueur ........................ 263 crustacès Pigeon..........................184 Quiches ....................... 310
Vin blanc........................ 70 Bigorneau .................... 135 Pintade.........................150 Pizza............................ 600
Vin rouge ....................... 55 Calmar ...........................95 Poulet (rôti) ..................161
Eau de source ..................0 Coquille St Jacques ....... 106 Légumes
Café sans sucre ................0 Crabe en conserve ..........97
Charcuterie Artichaut........................ 37
Thé sans sucre .................0 Crevettes grises ............ 116 Bacon fumé ..................388 Asperge ......................... 25
Tisane sans sucre .............0 Huîtres ...........................68 Jambon maigre .............120 Aubergine ...................... 18
Soupe de légumes .......... 36 Moules ......................... 118 Chair à saucisse crue.....330 Avocat ......................... 300
Bouillon de légumes ....... 30 Boudin noir...................350 Betterave....................... 32
Soupe de poisson ........... 90 Sauces Boudin blanc.................180 Blette ............................ 21
Ketchup ....................... 108 Salami ..........................459 Brocoli ........................... 26
Oeufs Mayonnaise .................. 710 Saucisson sec ...............479 Carotte .......................... 31
Entier ............................ 77 -- une cuillerée à soupe. 110 Champignon .................. 24
Le blanc......................... 15 Mayonnaise allégée....... 396
Abats Choux de Bruxelles......... 32
Le jaune ........................ 62 Moutarde .....................103 Cervelle ........................150 Choux............................ 20
Sauce blanche .............. 146 Cœur ...........................160 Chou-fleur ..................... 19
Pâtisserie -- une cuillerée à soupe...15 Foie .............................162 Concombre .................... 14
Pâtisserie aux fruits ...... 400 Sauce béarnaise ........... 549 Langue.........................258 Courgette ...................... 11
Pâtisserie à la crème..... 550 -- une cuillerée à soupe...45 Ris ...............................174 Cresson ......................... 14
Barre de chocolat ........... 50 Sauce tomate .................77 Rognon ........................174 Endive ........................... 16
Sauce vinaigrette .......... 658 Épinard.......................... 26
Poissons Pain et Sandwiches Haricot vert.................... 23
-- une cuillerée à soupe...90
Bar .............................. 100 Pain blanc.....................250 Haricot sec................... 100
Sauce vinaigrette allégée
Brochet.......................... 94 Pain de mie ..................235 Laitue crue..................... 15
................................... 323
Cabillaud........................ 79 Pain grille .....................340 Lentilles ....................... 102
Carpe .......................... 135 Viandes Sandwich pain/jambon ..280 Maïs .............................. 70
Carrelet ......................... 94 Cheval ......................... 107 Sandwich pain /fromage Navet ............................ 19
Colin.............................. 90 Mouton ........................ 280 ....................................325 Oignons ......................... 25
Églefin ........................... 99 Porc (côtelette cuite) .... 340 Croissant au jambon .....310 Petits pois...................... 59
Hareng grillé ................ 197 Porc (rôti maigre cuit) ... 320 Croque monsieur ..........400 Poireau .......................... 31
Lieu noir ........................ 87 Veau (escalope cuite).... 151 Poivrons ........................ 17
Lotte.............................. 95 Plats cuisinés
Veau (filet rôti) ............. 150 Pomme de terre ........... 110
Merlan ........................... 92 Spaghetti carbonara ......770
Agneau (côtelette) ........ 340 Radis ............................. 17
Perche ........................... 95 Spaghetti bolognaise .....880
Agneau (gigot, rôti) ...... 217 Salsifis ........................... 52
Poisson pané cuit ......... 210 Spaghetti napolitaine.....285
Agneau (épaule) ........... 289 Tomate crue .................. 18
Raie............................... 89 Ravioli ..........................380
Bœuf (entrecôte grillée) 203

Mini-encyclopédie 17 Edition du 14/06/2008


Fruits Lait concentré sucré...... 338 Cantal ..........................366 Fromage à pâte
Abricot........................... 44 Lait entier en poudre .... 498 Emmental .....................377
molle
Ananas .......................... 52 Lait écrème en poudre .. 360 Hollande.......................375
Brie ............................. 329
Banane .......................... 83 Fromage frais à 0% M.G .47 Gruyère ........................398
Camembert.................. 283
Cerise ............................ 77 Fromage frais à 20 M.G...79 Comté ..........................398
Fromage de chèvre frais
Citron ............................ 32 Fromage frais à 40% .... 116 Édam ...........................327
................................... 206
Fraise ............................ 36 Petit suisse à 30% M.G . 109 Pyrénées ......................355
Fromage fondu 25% M.G
Yaourt nature .................49 Raclette........................357
................................... 156
Lait et produits Yaourt maigre ................38 Tome ...........................322
Fromage fondu 45% M.G
laitiers Yaourt aux fruits........... 115 Fromage allégé à 25% M.G
................................... 284
Lait entier ...................... 62 ....................................216
Fromage à pâte Fromage allégé ............ 199
Lait demi –écrémé.......... 45
Lait écrémé .................... 33 ferme

Source http://www.aceli.com/lebail/

Mini-encyclopédie 18 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Automobile (Signes distinctifs) Index
Mise à jour: décembre 2004

A Autriche EST Estonie MA Maroc ROU Uruguay


AFG Afghanistan ET Egypte MAL Malaisie RP Philippines
AL Albanie ETH Ethiopie MC Monaco République de Saint
RSM
AND Andorre F France MD Moldavie Marin
AUS Australie FIN Finlande MEX Mexique RU Burundi
AZ Azerbaïdjan FJI Fidji MGL Mongolie RUS Russie
B Belgique FL Liechtenstein MK Macédoine RWA Rwanda
BD Bangladesh FO Iles Féroé MOC Mozambique S Suède
BDS Barbades G Gabon MS Maurice SA Arabie Saoudite
BF Burkina Faso GB Royaume Uni MW Malawi SD Swaziland
BG Bulgarie GBA Aurigny N Norvège SGP Singapour
BIH Bosnie-Herzégovine GBG Guernesey NA Indes Néerlandaises SK Slovaquie
BOL Bolivie GBJ Jersey NAM Namibie SLO Slovénie
BR Brésil GBM Ile de Man NAU Nauru SME Suriname
BRN Bahrein GBZ Gibraltar NEP Népal SN Sénégal
BRU Brunéi GCA Guatemala NGR Nigéria SO Somalie
BS Bahamas GE Géorgie NIC Nicaragua SUD Soudan
Myanmar, ex GH Ghana NL Pays Bas SY Seychelles
BUR
Birmanie GR Grèce NZ Nouvelle-Zélande SYR Syrie
Iles Vierges Portugal + Madère, T Thaïlande
BVI GUY Guyana P
Britanniques Acores TCH Tchad
H Hongrie
BY Biélorussie PA Panama TG Togo
HK Hong-Kong
BZ Belize PAN Angola TJ Tadjikistan
HKJ Jordanie
C Cuba PE Pérou TM Turkménistan
HR Croatie
CAM Cameroun PK Pakistan TN Tunisie
I Italie
CDN Canada PL Pologne TR Turquie
Rép. dém. du IL Israël
CGO Papouasie-Nouvelle- TT Trinité et Tobago
Congo IND Inde PNG
Guinée UA Ukraine
CH Suisse IR Iran
PRC Chine Etats Unis
CI Côte-d'Ivoire IRL Irlande USA
PY Paraguay d'Amérique
CL Sri Lanka IRQ Irak
Q Qatar UZ Ouzbékistan
CO Colombie IS Islande
RA Argentine V Vatican
CR Costa Rica J Japon
RB Botswana VN Viet Nam
CY Chypre JA Jamaïque
RC Taiwan WAG Gambie
CZ Tchéquie K Cambodge République
RCA WAL Sierra Léone
D Allemagne Groenland ("Kalaalit centrafricaine
KN WD Dominique
DK Danemark Nunnat") RCB Congo
KS Kirgistan WG Grenade
République RCH Chili
DOM KWT Koweit WL Sainte Lucie
dominicaine RG Guinée
KZ Kazakhstan WS Samoa Occidentales
DY Bénin, ex Dahomey RH Haïti
L Luxembourg WV Saint Vincent
DZ Algérie RI Indonésie
LAO Laos YAR Yemen
E Espagne RIM Mauritanie
LAR Libye YU Yougoslavie
EAK Kenya RL Liban
LB Liberia YV Vénézuela
EAT Tanzanie RM Madagascar
LS Lesotho Z Zambie
EAU Ouganda RMM Mali
LT Lituanie ZA Afrique du Sud
EAZ Tanzanie-Zanzibar RN Niger
LV Lettonie ZW Zimbabwe
EC Equateur RO Roumanie
ES El Salvador M Malte
ROK Corée du Sud

Source http://plaque.free.fr/ov_01_f.html

Mini-encyclopédie 19 Edition du 14/06/2008


0 1 2 3 4 5 6 7 8 9
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

Sommaire
Avions (Codes) Index
Mise à jour: juin 2004

Code Code Code Code


Constructeur et modele Constructeur et modele
IATA ICAO IATA ICAO
141 B461 BAe 146-100 Pax 747 n/a Boeing 747 all pax models
142 B462 BAe 146-200 Pax 74C B742 Boeing 747-200 Combi
143 B463 BAe 146-300 Pax 74D B743 Boeing 747-300 Combi
146 BAe 146 all pax models 74E B744 Boeing 747-400 Combi
14F BAe 146 Freighter (-100/200/300QT & QC) 74F n/a Boeing 747 all Freighter models
310 A310 Airbus A310 all pax models 74J B744 Boeing 747-400 (Domestic) pax
312 A310 Airbus A310-200 pax 74L N74S Boeing 747SP
313 A310 Airbus A310-300 pax 74M n/a Boeing 747 all Combi models
318 A318 Airbus A318 74R B74R Boeing 747SR pax
319 A319 Airbus A319 74T B741 Boeing 747-100 Freighter
31F A310 Airbus A310 Freighter 74U B743 Boeing 747-300 / 747-200 SUD Freighter
31X A310 Airbus A310-200 Freighter 74V B74R Boeing 747SR Freighter
31Y A310 Airbus A310-300 Freighter 74X B742 Boeing 747-200 Freighter
320 A320 Airbus A320-100/200 74Y B744 Boeing 747-400 Freighter
321 A321 Airbus A321-100/200 752 B752 Boeing 757-200 pax
32S n/a Airbus A318/319/320/321 753 B753 Boeing 757-300 pax
330 A330 Airbus A330 all models 757 n/a Boeing 757 all pax models
332 A330 Airbus A330-200 75F B752 Boeing 757 Freighter
333 A330 Airbus A330-300 75M B752 Boeing 757 Mixed Configuration
340 A340 Airbus A340 all models 762 B762 Boeing 767-200 pax
342 A340 Airbus A340-200 763 B763 Boeing 767-300 pax
343 A340 Airbus A340-300 764 B764 Boeing 767-400 pax
345 A340 Airbus A340-500 767 n/a Boeing 767 all pax models
346 A340 Airbus A340-600 76F n/a Boeing 767 all Freighter models
380 Airbus A380 pax 76X B762 Boeing 767-200 Freighter
38F Airbus A380 Freighter 76Y B763 Boeing 767-300 Freighter
703 B703 Boeing 707-300 pax 772 B772 Boeing 777-200 pax
707 n/a Boeing 707/720 all pax models 773 B773 Boeing 777-300 pax
70F B703 Boeing 707 Freighter 777 n/a Boeing 777 all pax models
70M B703 Boeing 707 Combi A26 AN26 Antonov AN-26
717 B712 Boeing 717 A28 AN28 Antonov AN-28 / PZL Miele M-28 Skytruck
721 B721 Boeing 727-100 pax A30 AN30 Antonov AN-30
722 B722 Boeing 727-200 pax A32 AN32 Antonov AN-32
727 n/a Boeing 727 all pax models A40 A140 Antonov AN-140
72B B721 Boeing 727-100 Mixed Configuration A4F A124 Antonov AN-124 Ruslan
72C B722 Boeing 727-200 Mixed Configuration AB3 A30B Airbus Industrie A300 pax
72F n/a Boeing 727 Freighter (-100/200) AB4 A30B Airbus Industrie A300B2/B4/C4 pax
72M n/a Boeing 727 Combi AB6 A306 Airbus Industrie A300-600 pax
72S B722 Boeing 727-200 Advanced pax Airbus Industrie A300-600ST Beluga
ABB A3ST
72X B721 Boeing 727-100 Freighter Freighter
72Y B722 Boeing 727-200 Freighter ABF A30B Airbus Industrie A300 Freighter
731 B731 Boeing 737-100 pax ABX A30B Airbus Industrie A300C4/F4 Freighter
732 B732 Boeing 737-200 pax ABY A306 Airbus Industrie A600-600 Freighter
733 B733 Boeing 737-300 pax ACP AC68 Gulfstream/Rockwell (Aero) Commander
734 B734 Boeing 737-400 pax Gulfstream/Rockwell (Aero) Turbo
ACT AC90
735 B734 Boeing 737-500 pax Commander
736 B736 Boeing 737-600 pax ALM LOAD Ayres LM-200 Loadmaster
737 n/a Boeing 737 all pax models AN4 AN24 Antonov AN-24
738 B738 Boeing 737-800 pax AN6 n/a Antonov AN-26 / AN-30 /AN-32
739 B739 Boeing 737-900 pax AN7 AN72 Antonov AN-72 / AN-74
73F n/a Boeing 737 all Freighter models ANF AN12 Antonov AN-12
73G B737 Boeing 737-700 pax Eurocopter (Aerospatiale) SA330 Puma /
APH n/a
73H B738 Boeing 737-800 (winglets) pax AS332 Super Puma
73M B732 Boeing 737-200 Combi AR1 RJ1H Avro RJ100 Avroliner
73W B737 Boeing 737-700 (winglets) pax AR7 RJ70 Avro RJ70 Avroliner
73X B732 Boeing 737-200 Freighter AR8 RJ85 Avro RJ85 Avroliner
73Y B733 Boeing 737-300 Freighter ARX n/a Avro RJX85 / RJX100
741 B741 Boeing 747-100 pax AT4 AT43 Aerospatiale/Alenia ATR 42-300 / 320
742 B742 Boeing 747-200 pax AT5 AT45 Aerospatiale/Alenia ATR 42-500
743 B743 Boeing 747-300 pax AT7 AT72 Aerospatiale/Alenia ATR 72
744 B744 Boeing 747-400 pax ATP ATP British Aerospace ATP

Mini-encyclopédie 20 Edition du 14/06/2008


0 1 2 3 4 5 6 7 8 9
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

Code Code Code Code


Constructeur et modele Constructeur et modele
IATA ICAO IATA ICAO
ATR n/a Aerospatiale/Alenia ATR 42/ ATR 72 D8Q DC87 Douglas DC-8-72 pax
AX1 RX1H Avro RJX100 D8T DC85 Douglas DC-8-50 Freighter
AX8 RX85 Avro RJX85 D8X n/a Douglas DC-8-61 / 62 / 63 Freighters
British Aerospace (BAC) One Eleven / D8Y DC87 Douglas DC-8-71 / 72 / 73 Freighters
B11 BA11
RomBAC One Eleven D91 DC91 Douglas DC-9-10 pax
B12 BA11 British Aerospace (BAC) One Eleven 200 D92 DC92 Douglas DC-9-20 pax
B13 BA11 British Aerospace (BAC) One Eleven 300 D93 DC93 Douglas DC-9-30 pax
B14 BA11 British Aerospace (BAC) One Eleven 400/475 D94 DC94 Douglas DC-9-40 pax
British Aerospace (BAC) One Eleven 500 / D95 DC95 Douglas DC-9-50 pax
B15 BA11
RomBAC One Eleven D9C DC93 Douglas DC-9-30 Freighter
B72 B720 Boeing 720B pax D9F DC94 Douglas DC-9-40 Freighter
BE1 B190 Beechcraft 1900/1900C/1900D D9X DC91 Douglas DC-9-10 Freighter
BE2 n/a Beechcraft twin piston engines DC3 DC3 Douglas DC-3 pax
BEC n/a Beechcraft light aircraft DC6 DC6 Douglas DC6A/B pax
BEH B190 Beechcraft 1900D DC8 n/a Douglas DC-8 all pax models
BEP n/a Beechcraft light aircraft - single engine DC9 DC9 Douglas DC-9 all pax models
BES B190 Beechcfrat 1900/1900C Dassault (Breguet Mystere) Falcon 10 / 100 /
DF2 n/a
Beechcraft light aircraft - twin turboprop 20 / 200 / 2000
BET n/a
engine DF3 n/a Dassault (Breguet Mystere) Falcon 50 / 900
BH2 n/a Bell Helicopters DFL n/a Dassault (Breguet Mystere) Falcon
BNI BN2P Pilatus Britten-Norman BN-2A/B Islander DH1 DH8A De Havilland Canada DHC-8-100 Dash 8 / 8Q
Pilatus Britten-Norman BN-2A Mk III DH2 DH8B De Havilland Canada DHC-8-200 Dash 8 / 8Q
BNT TRIS
Trislander DH3 DH8C De Havilland Canada DHC-8-300 Dash 8 / 8Q
CCJ CL60 Canadair Challenger DH4 DH8D De Havilland Canada DHC-8-400 Dash 8Q
CCX GLEX Canadair Global Express DH7 DHC7 De Havilland Canada DHC-7 Dash 7
Government Aircraft Factories N22B / N24A De Havilland Canada DHC-8 Dash 8 all
CD2 NOMA DH8 n/a
Nomad models
CL4 CL44 Canadair CL-44 De Havilland Canada DHC-2 Beaver / Turbo
DHB n/a
CN1 n/a Cessna light aircraft - single piston engine Beaver
CN2 n/a Cessna light aircraft - twin piston engines DHC DHC4 De Havilland Canada DHC-4 Caribou
CNA n/a Cessna light aircraft DHD DOVE De Havilland DH.104 Dove
Cessna light aircraft - single turboprop DHH HERN De Havilland DH.114 Heron
CNC n/a
engine DHL DHC3 De Havilland Canada DHC-3 Turbo Otter
CNJ n/a Cessna Citation De Havilland Canada DHC-3 Otter / Turbo
DHO DHC3
CNT n/a Cessna light aircraft - twin turboprop engines Otter
CR1 CRJ1 Canadair Regional Jet 100 DHP DHC2 De Havilland Canada DHC-2 Beaver
CR2 CRJ2 Canadair Regional Jet 200 DHR DH2T De Havilland Canada DHC-2 Turbo-Beaver
CR7 CRJ7 Canadair Regional Jet 700 DHS DHC3 De Havilland Canada DHC-3 Otter
CR9 CRJ9 Canadair Regional Jet 900 DHT DHC6 De Havilland Canada DHC-6 Twin Otter
CRJ n/a Canadair Regional Jet E70 E170 Embraer 170
CRV S210 Aerospatiale (Sud Aviation) Se.210 Caravelle E90 E190 Embraer 190
CS2 C212 CASA / IPTN 212 Aviocar EM2 E120 Embraer EMB.120 Brasilia
CS5 CN35 CASA / IPTN CN-235 EMB E110 Embraer EMB.110 Bandeirnate
CV4 CVLP Convair CV-440 Metropolitan pax EMJ Embraer 170/190
CV5 CVLT Convair CV-580 pax ER3 E135 Embraer RJ135
Convair CV-240 / 440 / 580 / 600 / 640 ER4 E145 Embraer RJ145 Amazon
CVF n/a
Freighter ERD Embraer RJ140
CVR n/a Convair CV-240 / 440 / 580 / 600 / 640 pax ERJ n/a Embraer RJ135 / RJ140 / RJ145
CVV CVLP Convair CV-240 Freighter F21 F28 Fokker F.28 Fellowship 1000
CVX CVLP Convair CV-440 Freighter F22 F28 Fokker F.28 Fellowship 2000
CVY CVLT Convair CV-580 / 600 / 640 Freighter F23 F28 Fokker F.28 Fellowship 3000
CWC C46 Curtiss C-46 Commando F24 F28 Fokker F.28 Fellowship 4000
D10 DC10 Douglas DC-10 pax F27 F27 Fokker F.27 Friendship / Fairchild F.27
D11 DC10 Douglas DC-10-10/15 pax F28 F28 Fokker F.28 Fellowship
D1C DC10 Douglas DC-10-30/40 pax F50 F50 Fokker 50
D1F DC10 Douglas DC-10 all Freighters F70 F70 Fokker 70
D1M DC10 Douglas DC-10 all Combi models FA7 n/a Fairchild Dornier 728JET
D1X DC10 Douglas DC-10-10 Freighter FK7 F27 Fairchild FH.227
D1Y DC10 Douglas DC-10-30 / 40 Freighters FRJ J328 Fairchild Dornier 328JET
D28 D228 Fairchild Dornier Do.228 GRG G21 Grumman G.21 Goose
D38 D328 Fairchild Dornier Do.328 Gulfstream Aerospace G-1159 Gulfstream II /
GRJ n/a
D3F DC3 Douglas DC-3 Freighter III / IV / V
D6F DC6 Douglas DC-6A/B/C Freighter GRM G73T Grumman G.73 Turbo Mallard
D8F n/a Douglas DC-8 all Freighters GRS G159 Gulfstream Aerospace G-159 Gulfstream I
D8L DC86 Douglas DC-8-62 pax H25 n/a British Aerospace (Hawker Siddeley) HS.125
D8M n/a Douglas DC-8 all Combi models

Mini-encyclopédie 21 Edition du 14/06/2008


0 1 2 3 4 5 6 7 8 9
A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

Code Code Code Code


Constructeur et modele Constructeur et modele
IATA ICAO IATA ICAO
Helio H-250 Courier / H-295 / 385 Super M90 MD90 McDonnell Douglas MD90
HEC COUC
Courier MBH B105 Eurocopter (MBB) Bo.105
HS7 A748 Hawker Siddeley HS.748 MD9 EXPL MD Helicopters MD900 Explorer
I14 I114 Ilyushin IL114 MIH MI8 MIL Mi-8 / Mi-17 / Mi-171 / Mil-172
I93 IL96 Ilyushin IL96-300 pax MU2 MU2 Mitsubishi Mu-2
I9F IL96 Ilyushin IL96 Freighters ND2 N262 Aerospatiale (Nord) 262
I9M IL96 Ilyushin IL96M pax NDC S601 Aerospatiale SN.601 Corvette
I9X IL96 Ilyushin IL96-300 Freighter Eurocopter (Aerospatiale) AS350 Ecureuil /
NDE n/a
I9Y IL96 Ilyushin IL96T Freighter AS355 Ecureuil 2
IL6 IL62 Ilyushin IL62 Eurocopter (Aerospatiale) SA365C / SA365N
NDH S65C
IL7 IL76 Ilyushin IL76 Dauphin 2
IL8 IL18 Ilyushin IL18 PA1 n/a Piper light aircraft - single piston engine
IL9 IL96 Ilyushin IL96 pax PA2 n/a Piper light aircraft - twin piston engines
ILW IL86 Ilyushin IL86 PAG n/a Piper light aircraft
J31 JS31 British Aerospace Jetstream 31 PAT n/a Piper light aircraft - twin turboprop engines
J32 JS32 British Aerospace Jetstream 32 PL2 PC12 Pilatus PC-12
J41 JS41 British Aerospace Jetstream 41 PL6 PC6T Pilatus PC-6 Turbo Porter
JST n/a British Aerospace Jetstream 31 / 32 / 41 PN6 P68 Partenavia P.68
JU5 JU52 Junkers Ju52/3M S20 SB20 Saab 2000
L10 L101 Lockheed L-1011 Tristar pax S58 S58T Sikorsky S-58T
Lockheed L-1011 1 / 50 / 100 / 150 / 200 / S61 S61 Sikorsky S-61
L11 L101
250 Tristar pax S76 S76 Sikorsky S-76
L15 L101 Lockheed L-1011 500 Tristar pax SF3 SF34 Saab SF340A/B
L1F L101 Lockheed L-1011 Tristar Freighter SH3 SH33 Shorts SD.330
L49 CONI Lockheed L-1049 Super Constellation SH6 SH36 Shorts SD.360
L4T L410 LET 410 SHB BELF Shorts SC-5 Belfast
LOE L188 Lockheed L-188 Electra pax SHS SC7 Shorts SC-7 Skyvan
LOF L188 Lockheed L-188 Electra Freighter SSC CONC Aerospatiale/BAC Concorde
LOH C130 Lockheed L-182 / 282 / 382 (L-100) Hercules Fairchild (Swearingen) SA26 / SA226 / SA227
SWM n/a
LOM L188 Lockheed L-188 Electra Mixed Configuration Metro / Merlin / Expediter
LRJ n/a Gates Learjet T20 T204 Tupolev Tu-204 / Tu-214
M11 MD11 McDonnell Douglas MD11 pax TU3 T134 Tupolev Tu134
M1F MD11 McDonnell Douglas MD11 Freighter TU5 T154 Tupolev Tu154
McDonnell Douglas MD11 Mixed VCV VISC Vickers Viscount
M1M MD11
Configuration WWP WW24 Israel Aircraft Industries 1124 Westwind
M80 MD80 McDonnell Douglas MD80 YK2 YK42 Yakovlev Yak 42
M81 MD81 McDonnell Douglas MD81 YK4 YK40 Yakovlev Yak 40
M82 MD82 McDonnell Douglas MD82 YN2 Y12 Harbin Yunshuji Y12
M83 MD83 McDonnell Douglas MD83 YN7 AN24 Xian Yunshuji Y7
M87 MD87 McDonnell Douglas MD87 YS1 YS11 NAMC YS-11
M88 MD88 McDonnell Douglas MD88

Liens IATA, ICAO


Sources http://www.icao.int
http://www.airlinecodes.co.uk/acrtypes.htm (disparue)

Mini-encyclopédie 22 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Avions (Nationalité) Index
Mise à jour: juillet 2005
ICAO Pays ICAO Pays ICAO Pays ICAO Pays
3A Monaco B-H, J7 Dominique TC Turquie
3B Île Maurice B-K, Honk Kong St. Vincent & TF Islande
J8
3C Guinée équatoriale B-L Grenadines TG Guatemala
3D Swaziland B-M Macao JA Japon TI Costa Rica
3X Guinée C Canada JY Jordanie TJ Cameroun
4K Azerbaïdjan C2 Nauru LN Norvège République
TL
4L Géorgie C3 Andorre LQ, centrafricaine
Argentine
4R Sri Lanka C5 Gambie LV TN Congo
4U ONU C6 Bahamas LX Luxembourg TR Gabon
Territoire C9 Mozambique LY Lituanie TS Tunisie
4X
palestinien occupé CC Chili LZ Bulgarie TT Tchad
4X Israël CN Maroc MT Mongolie TU Côte d'Ivoire
5A Libye CP Bolivie Etats-unis, Porto TY Bénin
N
5B Chypre CS Portugal, Macao Rico, Guam TZ Mali
5H Tanzanie CUT Cuba OB Pérou UK Ouzbékistan
5N Nigeria CX Uruguay OD Liban UN Kazakhstan
5R Madagascar D Allemagne OE Autriche UR Ukraine
5T Mauritanie D2 Angola OH Finlande V2 Antigua-et-Barbuda
5U Niger D4 Îles du Cap Vert République V3 Belize
OK
5V Togo D6 Comores Tchèque Saint-Christophe-
V4
5W Samoa DQ Fidji OM Slovaquie et-Niévès
5X Ouganda E3 Érythrée OO Belgique V5 Namibie
5Y Kenya Espagne, Iles Danemark, V6 Micronésie
EC
6O Somalie Canaries OY Goenland, Iles V7 Iles Marshall
6V, EI, Féroé V8 Brunei
Sénégal Irlande
6W EJ P Corée du Nord VH Australie
6Y Jamaïque EK Arménie Papouasie - VJ Vanuatu
P2
7O Yémen EL Liberia Nouvelle - Guinée VN Viêt Nam
7P Lesotho EP Iran P4 Aruba VP-B Bermudes
7Q Malawi ER Moldavie PH Pays-Bas VP-G Gibraltar
7T Algérie ES Estonie PIC Corée du Nord VT Inde
8P Barbade ET Éthiopie Antilles XA,
PJ
8Q Maldives EW Biélorussie hollandaises XB & Mexique
8R Guyana EX Kirghiztan Indonésie, Timor XC
PK
9A Croatie EY Tadjikistan oriental XT Burkina Faso
9G Ghana EZ Turkménistan PP, XU Cambodge
9H Malte F France PR, XY,
Brésil Myanmar
9J Zambie G Royaume-Uni PT, XZ
9K Koweït GL Groenland PU YA Afghanistan
9L Sierra Leone H4 Iles Salomon PZ Suriname YI Irak
9M Malaisie HA Hongrie RA Russie YJ Vanuatu
9N Népal Liechtenstein, RDPL Laos YK Syrie
HB
9Q Congo Suisse RPC Philippines YL Lettonie
9U Burundi HC Équateur S2, YN Nicaragua
Bangladesh
9V Singapour HH Haïti S3 YR Roumanie
9XR Rwanda République S5 Slovénie YS Salvador
HI
9Y Trinité-et-Tobago domicaine S7 Seychelles YU Serbie-Monténégro
A2 Botswana HK Colombie Sao Tomé-et- YV Vénézuela
S9
A3 Tonga HL Corée du Sud Principe Z Zimbabwe
A40 Oman HP Panama SE Suède Z3 Macédoine
A5 Bhutan HR Honduras SP Pologne ZA Albanie
Émirats Arabes HS Thaïlande ST Soudan ZK Nouvelle Zélande
A6
Unis HV Vatican SU Égypte ZP Paraguay
A7 Qatar HZ Arabie Saoudite SX Grèce ZS,
A8 Liberia I Italie T2 Tuvalu ZT, Afrique du Sud
A9C Bahreïn J2 Djibouti T3 Kiribati ZU
AP Pakistan J3 Grenades T7 San Marin
B Taiwan J5 Guinée-Bissau Bosnie-
T9
B Chine J6 Sainte-Lucie Herzégovine

Lien ICAO, Pays du monde


Source http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 23 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Bois (Travail) Index
Mise à jour: novembre 2004
Fixer temporairement le long du tracé de sciage une règle ou
Scier à la main un tasseau bien droit et le suivre avec la lame de scie égoïne
Les règles de base pour bien scier : ou avec le guide de la scie électroportative.
1. Utiliser une scie bien affûtée. Si on doit couper une planche de bois massif un peu "vert", le
2. Fixer fermement la pièce de bois à scier sur une surface trait de scie se resserre pendant la coupe et coince la lame.
stable, pour qu'elle ne bouge, ni ne vibre. Maintenir le trait de coupe ouvert en enfonçant, en bout du
3. Tenir la scie fermement, sans crispation, le poignet et le trait de scie, un petit coin triangulaire ; taillé dans une chute
bras dans le prolongement de la lame. de bois.
4. Appliquer l'index le long de la poignée, comme si on
montrait du doigt. Scier du panneau plaqué
5. Commencer à scier avec un angle de 15 degrés (très à Pour scier un panneau replaqué, il faut prendre des
plat) en guidant la lame contre le pouce de la main précautions pour ne pas provoquer d'éclats sur le placage.
gauche. 1. Utiliser une scie à denture fine, très bien affûtée.
6. Après amorçage scier avec un angle de 45 degrés et finir 2. Coller sur le tracé de découpe une bande de ruban
à la verticale. adhésif transparent et scier au travers de ce ruban.
3. Enlever ensuite le ruban en veillant à ne pas arracher de
Scier sans éclats petits morceaux de placage en allant trop vite.
Souvent le bois ou le contreplaqué produisent des éclats au 4. Si le panneau est plaqué sur ses deux faces, coller du
cours du sciage. ruban sur les deux faces.
On réduit les risques en utilisant une scie à denture fine et
bien affûtée. Scier une ouverture ou "fenêtre"
Les éclats se forment toujours du côté où sortent les dents de Lorsqu'on veut découper dans une planche ou un panneau,
la scie. une ouverture (ou fenêtre), on utilise soit une scie sauteuse,
Pour qu'ils ne soient pas du côté apparent (le parement), il soit une scie à guichet à main.
suffit de poser le morceau de bois dans le bon sens : 1. Tracer le pourtour de la fenêtre.
1. Avec une scie à main : parement au-dessus. 2. Percer un trou d'au moins 10 mm de diamètre à
2. Avec une scie sauteuse ou une scie circulaire : parement l'intérieur du tracé, juste contre le trait.
au-dessous. 3. Enfiler la lame de la scie dans le trou et scier.
Pour découper un cercle un seul trou suffit.
Pour scier du bois sans faire d'éclats, il suffit avant le Pour découper un carré ou un rectangle, percer deux trous
découpage de "tracer" la ligne avec un cutter ce qui a pour dans deux angles opposés.
effet de couper la partie supérieure du bois et évite les éclats
même avec une scie moyennement affûtée. Scier en angle
En menuiserie et en charpente, mais aussi en encadrement,
Scier une fine bande de bois on découpe très souvent en angle, particulièrement à 45
Quand une planche ou un panneau est un peu trop long ou degrés.
trop large, il est très difficile de scier une fine bande pour Cette coupe est appelée coupe d'onglet.
rectifier ses dimensions. Pour l'exécuter facilement, utiliser soit une boite à onglets en
Voici le truc des professionnels : bois, en plastique ou en métal, soit un guide de coupe.
1. Placer sous le morceau de bois à recouper un autre Il existe des guides de coupe réglables permettant des
morceau un peu plus large. coupes selon différents angles : 15, 30, 45, 60, 75 et 90
2. Fixer les deux panneaux ensemble par des serre-joints, degrés.
de façon que celui du dessous déborde de celui du Avec le guide de coupe ou la boite à onglets, utiliser une scie
dessus. à lame rigide, par exemple une scie à dos.
3. Tracer la découpe et scier en engageant d'abord la lame
de scie dans le morceau du dessous qui sert ainsi de Entretenir les scies
guide de coupe. Une lame de scie à main ou de scie circulaire doit être
entretenue pour bien couper.
Scier plus facilement Elle doit être propre et non rouillée :
Pour qu'une lame de scie pénètre facilement dans le bois il 1/ Aprés usage, en particulier dans des bois résineux ou dans
faut qu'elle soit bien affûtée et qu'elle ait une bonne glisse. du bois peint ou vernis, la nettoyer au trichloréthylène.
Elle ne doit pas être rouillée ni sale. 2/ Passer sur la lame un chiffon imbibé d'huile de vaseline.
Pour faciliter la glisse, passer de la bougie ou de la paraffine Ranger la scie sans qu'elle soit en contact avec des objets
sur la lame. metalliques :
Eviter d'utiliser du savon, il contient de la soude et provoque la suspendre ou la protéger par un étui en bois ou en carton.
l'oxydation.
Eviter aussi l'huile car elle tache le bois et souvent elle le fait Clouer facilement
gonfler rendant le sciage encore plus difficile. Clouer correctement et facilement fait appel à une technique
Sciage à la scie égoïne du bois: simple :
Ne pas forcer sur la scie, le bras ne sert qu'a donner le 1. Choisir d'abord le bon marteau : un marteau de
mouvement alternatif à la scie: en forçant, le trait part de menuisier de 350 ou 400 g à tête bien plate et propre
travers ! ("Laisse faire le boulot à la scie") (pas de marteau de mécanicien dont la tête arrondie
glisse sur les pointes).
Scier sur une grande longueur 2. Choisir les clous qui conviennent au clouage à faire.
Lorsqu'on doit scier une grande longueur la première 3. Tenir le marteau en bout de manche et avoir un
difficulté est de scier droit. mouvement ample de l'avant-bras, accompagné d'un
léger mouvement de poignet.
C'est le poids du marteau qui enfonce le clou.

Mini-encyclopédie 24 Edition du 14/06/2008


Clouer sans fendre le bois 4. Répéter plusieurs fois l'opération.
Parfois le bois se fend lorsqu'on y plante un clou, celui-ci
écartant les fibres du bois comme le ferait un coin.
Emmancher un marteau
Ceci se produit surtout dans les planches de faibles Un manche de marteau cassé ou fendu ne se répare pas.
dimensions et dans les baguettes. Le remplacer par un manche neuf :
Deux techniques pour l'éviter : 1/ Choisir un manche qui correspond au marteau.
1. Faire un un avant-trou avec un poinçon ou une petite 2/ Si le manche est un peu gros, l'affiner à la râpe et au
vrille. papier de verre.
2. Aplatir (moucher) la pointe du clou en frappant dessus 3/ Entailler l'extrémité du manche sur 2 cm de profondeur,
un petit coup de marteau, la tête du clou étant appuyée avec une scie à denture fine.
sur une surface dure. 4/ Enfoncer le manche dans l'oeil du marteau.
Le clou pénétrera dans le bois en écrasant les fibres de bois, 5/ Placer dans l'entaille réalisée en bout, un coin métallique
sans les écarter. (acheté en même temps que le manche) ou un coin de bois
Clouage résistant: dur et l'enfoncer.
Faire un avant trou de la profondeur de la longueur de la 6/ Si le coin est en bois, l'araser.
pointe et légèrement plus petit en diamètre: la pointe ne
Choisir la bonne vis
fendra pas le bois et les fibres du bois coupées par la mèche
Les vis à bois existent en différentes formes, matières et
agiront comme autant de petites cames anti-retour. Marche
dimensions.
très bien avec des pointes rugueuses (en galva) Eviter le
1. Formes : la vis à tête fraisée est la plus courante. Sa
clouage en inox avec des pointes lisses: les pointes ressortent
tête est conçue pour affleurer le bois. La vis à tête ronde
quand le bois gonfle.
a une tête qui reste apparente. La vis à tête fraisée-
Planter des clous invisibles bombée reste, elle aussi apparente, mais elle est plus
Si un ouvrage en bois doit être verni ou peint, les clous ne décorative.
doivent pas être apparents. 2. Matières : les vis courantes sont en acier, mais, pour des
1. Utiliser des pointes tête homme (appelées à tord des usages spécifiques, on utilise des vis en laiton ou en
pointes sans tête). acier inox.
2. Les enfoncer à fleur dans le bois sans marquer la
Visser dans le bois
surface avec le marteau.
Un assemblage de bois vissé tient mieux qu'un assemblage
3. Utiliser un chasse-clou pour enfoncer la tête de 1 ou 2
cloué, et il est démontable.
mm dans le bois. Choisir un chasse-clou dont le
Pour bien visser, choisir les vis adaptées : d'une longueur
diamètre est un peu inférieur à celui de la tête du clou.
calculée pour que la vis ne dépasse pas, d'un diamètre qui
4. Boucher ensuite le petit trou restant avec de la pâte à
tient compte de l'épaisseur du bois (dans le cas d'un chant),
bois ou de l'enduit.
de la dureté du bois et de la résistance recherchée.
Arracher une pointe Les vis à bois ont une tête fendue : utiliser un bon tournevis
Pour arracher une pointe on utilise des tenailles dont les dont la lame est, le plus possible, de la largeur et de
mâchoires, de forme courbe, ont une action de levier. l'épaisseur de la fente de la vis.
Choisir des tenailles assez grandes pour arracher toutes les
Visser dans du bois dur
longueurs de clous, mais, cependant, pas trop grandes pour
Pour visser dans du bois dur, il est indispensable de faire un
bien les tenir en main.
avant-trou avec une pointe carrée (poinçon), une vrille ou
En arrachant un clou, la mâchoire des tenailles prend appui
une mèche d'un diamètre inférieur d'au moins 1 mm à celui
sur le bois ; pour éviter de marquer la surface du bois, placer,
de la vis.
entre la mâchoire et le bois, un morceau de contreplaqué fin
Frotter ensuite le filet de la vis avec de la paraffine ou de la
ou de carton épais.
bougie avant de la visser.
Attention à ne pas confondre tenailles et pinces coupantes...
Si on veut visser avec une vis en laiton ou en cuivre (plus
Choisir le bon clou fragile), préparer le chemin en vissant d'abord une vis en
Il existe de très nombreux modèles de clous (on dit acier de même diamètre et longueur, la dévisser et visser à
indifféremment clous ou pointes). sa place la vis en laiton.
Les plus courants en menuiserie sont :
Poser des vis indévissables
1. Le clou à tête plate ou à tête plate striée pour les
Parfois il faut qu'une vis soit indévissable, par exemple
travaux courants.
lorsqu'un montage est soumis à des vibrations.
2. Le clou tête homme qui peut être chassé dans le bois.
Plusieurs techniques sont efficaces :
3. Le clou à tête demi-ronde destinée à rester apparente.
1. Tremper le filet de la vis dans un liquide acide (vinaigre),
4. Le clou à tête conique, de petite taille, pour clouer des
elle rouillera une fois dans le bois et se solidarisera avec
épaisseurs minces.
le bois.
5. Le clou torsadé pour clouer l'aggloméré.
2. Faire un avant trou et y faire couler un peu de colle à
Les clous existent en différentes longueurs et leur diamètre
bois avant de mettre la vis.
est proportionnel à la longueur.

Supprimer une marque de marteau Enlever une vis récalcitrante


Dévisser est, en général, plus difficile que visser.
Il arrive qu'un coup de marteau malheureux marque la
Choisir un tournevis ayant une lame qui correspond à la fente
surface du bois en provoquant un écrasement qui peut nuire
de la vis et appuyer très fort en tournant.
à l'esthétique.
En cas de résistance voici trois trucs :
On peut, en général, réparer l'incident :
1. Essayer de visser un peu avant de dévisser.
1. Mouiller un linge propre en coton, par exemple une
2. Le tournevis étant dans la fente de la vis, frapper
pattemouille de repassage.
quelques coups de marteau sur le manche du tournevis.
2. Le poser, plié en quatre, sur la marque.
3. Poser sur le linge mouillé un fer à repasser réglé au
maximum. La vapeur d'eau produite fait gonfler le bois
et résorbe l'écrasement.

Mini-encyclopédie 25 Edition du 14/06/2008


Ces deux familles de mèches s'utilisent avec une perceuse,
Refixer une vis qui ne tient pas mais on peut aussi les utiliser au vilebrequin qui permet plus
Si une vis flotte dans son logement, le plus simple est de la de précision.
remplacer par une vis un peu plus longue et un peu plus
grosse. Percer le bois sans éclat
Si c'est impossible voici quatre trucs : Quand on perce un morceau de bois de part en part, à la
1. Glisser dans le trou un morceau d'allumette fendue dans sortie de la mèche des éclats se forment.
la longueur. On évite ou on limite ces éclats par différentes techniques :
2. Entourer le filet de vis d'un fil ou de ruban de téflon 1. Utiliser une mèche bien affûtée.
(utilisé en plomberie). 2. Percer à la bonne vitesse.
3. Remplir le trou de colle à bois ou de colle universelle et 3. Percer en deux temps : commencer par percer côté
la laisser un peu sécher avant de reposer la vis. parement ; lorsque la pointe de centrage de la mèche
4. Boucher le trou avec de la pâte à bois, laisser sécher et apparaît sur l'autre face, arrêter le perçage, retourner la
faire un avant-trou avant de reposer la vis. pièce et percer par l'autre côté.
4. Percer sur un martyr qui est un bout de bois posé sous
Visser ou clouer dans les endroits difficiles le morceau à percer. On perce le morceau de bois et on
Pour mettre une vis dans des endroits difficiles d'accés, il continue dans le martyr.
peut être impossible de la tenir.
La technique consiste à faire un avant-trou puis à utiliser un Percer un trou borgne
tournevis à tête aimantée ou un tournevis pince-vis. Un trou borgne est un trou qui ne débouche pas.
Voici aussi trois trucs de dépannage : On perce des trous borgnes, en particulier, pour les
1. Enfoncer en bout de tournevis un morceau de tube assemblages par tourillons.
plastique ou caoutchouc qui dépasse pour tenir la tête Le trou doit avoir une profondeur précise.
de vis. Utiliser le guide de profondeur de la perceuse ou un arrêt de
2. Fixer avec un élastique ou de l'adhésif un trombone en mèche.
bout du tournevis et coincer la vis entre ses branches. L'arrêt de mèche est une petite bague qui s'enfile sur la
3. Magnétiser la vis en la posant quelques minutes sur un mèche et qui se bloque par une vis.
aimant. A chaque diamètre de mèche correspond un arrêt de mèche.
4. Prendre une paille et y introduire une ficelle pliée en On peut aussi se "bricoler" un arrêt de mèche avec un
deux (ficelle de cuisine). Pousser sur la ficelle afin de morceau de tube ou morceau de bois percé d'un trou axial et
voir apparaître un "oeil". Introduire la pointe dans l'oeil coupé à la bonne longueur.
et tirer sur la ficelle pour bloquer la pointe. Pratique Encore plus simple si l'on est pressé: Enrouler du scotch
pour les clous de finition. autour de la mèche: ça remplace tous les diamètres de
bagues...
Assembler le bois par boulonnage
L'assemblage boulonné est utilisé pour obtenir une très Râper le bois
grande résistance et permettre le démontage, en particulier Pour rectifier une forme en bois, on utilise une râpe à bois
pour des volets, un portail, des meubles de jardin... dont la lame d'acier est garnie de piqûres.
Le boulon à bois a une tête ronde (qui reste apparente) et un Chaque piqûre est un petit outil coupant qui arrache un peu
collet carré (pour l'empêcher de tourner au vissage de de bois.
l'écrou). Selon la forme à rectifier, utiliser une râpe plate, une râpe
Il n'est fileté que sur l'extrémité de sa tige, pour recevoir un ronde ou une râpe demi-ronde d'une dimension adaptée.
écrou à, 6 pans. Choisir aussi la grosseur des piqûres, plus elles sont grosses,
En acier brillant ou noirci, il existe en longueurs de 20 à 140 plus elles arrachent de bois.
mm et en diamètre de 6 à 10 mm. 1. Bien fixer la pièce à râper.
On peut scier le bout de tige filetée qui dépasse de l'écrou. 2. Tenir fermement la râpe par le manche et râper avec un
mouvement de va-et-vient assez lent.
Coller du stratifié 3. Appuyer seulement en poussant.
La pose de stratifié sur du bois s'effectue par collage à la
colle Néoprène : Tracer le bois à travailler
1. Encoller, à la spatule crantée fine, le dos du stratifié et le Quand on veut exécuter une découpe ou une entaille dans
dessus du support. une pièce de bois, il faut faire un tracé précis et clair, afin de
2. Laisser sécher environ 15 minutes. ne pas risquer d'erreur.
3. Poser, sur le support, des bandes de carton épais, de 1. Réaliser, en même temps tous les tracés.
contreplaqué ou des chutes de stratifié, qui dépassent 2. Marquer le morceau qui est à enlever : d'une croix pour
de la surface encollée. la partie tombante d'une découpe, de hachures pour la
4. Poser, sur ces bandes, le stratifié. Bien le positionner au- partie à éliminer d'une entaille.
dessus du support. 3. Marquer aussi les chants, de la même façon.
5. Enlever les bandes, une par une en les faisant glisser, Attention !
tout en appuyant sur le stratifié, sans le déplacer. Penser au trait de scie : la lame de scie enlève une fine
6. Maroufler soigneusement avec un rouleau à maroufler. tranche de bois.

Les mèches pour percer le bois Entailler au ciseau à bois


Deux types de mèches sont destinés à percer le bois : Pour bien utiliser un ciseau à bois :
1. Les mèches hélicoïdales avec une pointe de centrage et 1. Tenir le ciseau fermement, mais sans crispation, à pleine
deux couteaux. Elles sont précises, rapides et elles main gauche, pouce vers le haut.
évacuent bien les copeaux. Elles sont idéales pour 2. Frapper sur le bout du manche avec un maillet en bois.
percer les trous profonds. 3. Utiliser toujours un ciseau bien affûté, d'une largeur
2. Les mèches plates, moins efficaces et moins précises, convenant à l'entaille à réaliser.
mais moins chères. Elles vont mieux pour faire les trous 4. Enlever de petits copeaux successifs, sans chercher à
borgnes (qui ne débouchent pas). arracher un gros morceau.
5. Pour couper les fibres de bois, tenir le ciseau dans l'axe
de la coupe, biseau sur le dessus de l'outil.

Mini-encyclopédie 26 Edition du 14/06/2008


6. Pour enlever de petits copeaux, tenir le ciseau couché, Fabriquer une cale à poncer à la forme inverse de la surface à
biseau en dessous. poncer, par exemple :
1. Un morceau de tasseau plat pour poncer une feuillure.
Régler un rabot 2. Une baguette ronde pour une gorge.
Régler un rabot consiste en deux opérations : d'une part 3. Un carré de contreplaqué pour une rainure.
déterminer la partie de la lame (le fer) qui dépasse de la 4. Un bouchon de liège pour une petite découpe circulaire.
semelle : environ 1 mm. 5. Un bloc de mousse rigide (polystyrène extrudé) taillé,
Plus le bois est dur moins on donne de fer ; d'autre part pour des formes particulières.
régler le contrefer qui délimite et détache le copeau sans faire
d'éclat : 1 à 3 mm du tranchant du fer (1 mm si le bois à Décrasser de l'abrasif
tendance à éclater). Le papier de verre et les abrasifs s'encrassent lorsqu'on ponce
Pour régler le fer d'un rabot en bois : le bois, en particulier les résineux.
1. Donner de petits coups de marteau sur le haut du fer On peut décrasser l'abrasif et augmenter sa durée de vie :
pour "donner" du fer. 1. Pour le papier en bande ou en feuille, le frotter à
2. Frapper sur le talon du rabot pour retirer du fer. l'envers, sur un angle, dans un mouvement de va et
Pour régler un rabot métallique : utiliser ses vis et molettes. vient, en tenant la bande à deux mains.
2. Pour un disque, poncer un morceau de crêpe, par
Raboter exemple une semelle de vieille chaussure.
Raboter demande un tour de main : Dans les deux cas, les particules de bois collées entre les
1. Utiliser un rabot dont le fer est bien affûté et bien réglé. grains, sont délogées et l'abrasif redevient efficace.
2. Fixer solidement la pièce de bois à travailler.
3. Raboter, si possible, dans le sens des fibres du bois (le Boucher les trous dans le bois
rabot glisse mieux). Dans un ouvrage en bois de qualité, les trous de pointes ou
4. Tenir fermement le rabot à deux mains, une derrière les têtes de vis... sont cachés avant finition.
(sur le talon), et une devant (sur le nez). Avant peinture, on applique sur ces trous, ou même sur toute
5. Assurer une pression régulière mais pas trop forte. la surface du bois, un enduit pour bois.
6. Raboter avec un mouvement assez ample, le haut du Avant vernis ou cire, on rebouche les trous avec deux
corps accompagnant le rabot. produits :
Conseil : enlever de fins copeaux successifs plutôt qu'un gros 1. La pâte à bois (ou bois synthétique) à base de poudre
copeau. de bois et de résine. Choisir une couleur proche du bois
à reboucher ou plus claire et teinter avec une teinture à
Raboter un chant bois.
Pour raboter un chant, il faut que la semelle du rabot soit 2. Le bouche-pores : liquide un peu épais qui rend le bois
toujours en contact avec la surface du bois : moins poreux.
1. Au début du rabotage, seul l'avant de la semelle du
rabot est en contact avec le bois : appuyer plus sur le Refixer un noeud qui se détache
nez du rabot, tant que l'arrière de la semelle est dans le On utilise certains bois noueux pour un effet décoratif, mais il
vide. peut arriver que des noeuds bougent ou se détachent.
2. Quand toute la semelle porte sur le bois, appuyer 1. Pour bloquer un noeud qui bouge, faire couler, tout
également sur le nez et le talon. autour, un peu de colle cyanoacrylate pour matériaux
3. Lorsque, en fin de rabotage, seul l'arrière du rabot porte poreux.
sur le bois, appuyer plus sur le talon. 2. Pour refixer un noeud qui est tombé, le recoller à la colle
vinylique à bois : enduire le tour du noeud de colle et le
Poncer une surface plane remettre en place ; sur les deux faces de la planche,
Pour poncer une surface plane, on utilise des machines : poser un morceau de contreplaqué ou de carton fort
ponceuse à bande, ponceuse vibrante, ponceuse circulaire enduit de cire; serrer par un serre-joint et, après
Stabiflex... séchage, poncer.
On peut aussi poncer à la main :
1. Utiliser une cale à poncer pour avoir une surface de Dérouiller les outils
ponçage parfaitement plane : bloc caoutchouc, patin à Un outil, qui est utilisé de temps en temps, n'est attaqué par
poignée ou bloc de bois. la rouille que superficiellement.
2. Poncer progressivement en trois passages : d'abord avec Plusieurs méthodes assurent le dérouillage :
de l'abrasif à gros grain, puis avec un grain moyen, et 1. Eliminer la rouille à la brosse métallique douce ou à la
enfin, avec un grain fin. laine d'acier.
3. Poncer, au dernier passage, dans le sens des fibres du 2. Frotter les parties rouillées avec un oignon coupé en
bois pour ne pas laisser de rayures. deux (choisir un oignon bien juteux).
3. Dans le cas où l'outil est très oxydé : laisser tremper
Poncer les surfaces en forme plusieurs heures dans du pétrole puis frotter à la brosse
Le ponçage doit laisser une surface régulière. ou à la laine d'acier.
Attention, en particulier, à ne pas creuser la surface par Pour éviter l'oxydation, déposer sur les outils, une mince
endroits! couche d'huile de vaseline ou de paraffine.

Source http://perso.wanadoo.fr/stippylesite/travaildubois.htm

Mini-encyclopédie 27 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Classification (Universelle) Index
Mise à jour: novembre 2004

Les catégories sont le fondement de tout classement. Les catégories universelles s'appliquent à
presque tous les objets ou concepts.
Elles sont constituées d'au moins deux termes qui se recouvrent le moins possible et n'excluent
aucune réalité.

Existence
Point de vue
• Réel / Irréel
• Etre / Phénomène; Objet / Processus • Théorie / Application / Histoire
• Fait / Interprétation • Jugement de fait / Jugement de valeur
• Immanent / Transcendant • Descriptif / Prédictif / Génératif
• Connaissance / Action
Forme / Contenu
Substance • Explicite / Implicite
• Matériel / Immatériel • Abstrait / Concret
• Physique / Psychique
Qualité / quantité
• Organique / Minéral
• Naturel / Artefact / Artificiel • Ouvert / Fermé ; Plein / Vide ; Contenu / Contenant
• Terre / Air / Mer • Beau / Laid; Vrai / Faux; Bien / Mal
• Solide / Elastique / Visqueux / Liquide / Plasma / Gazeux • Efficace / Expressif
/ Vide • Intérieur / Extérieur
• Vivant / Mort / Inerte • Simplicité / Complexité
• Nominal / Ordinal / Intervalle / Rapport; Continu /
Activité Discontinu
• Actif / Passif
État spatio-temporel
Domaine d'activité • Permanent / Ephémère
• Instruction / Création / Intégration • Certain / Probable / Impossible
• Matière & Énergie / Espace & Temps / Vie / Individu / • Déterministe / Aléatoire
Société / Objets abstraits indépendants de l'esprit • Etre / Inaccessible / Néant
• Sciences mathématiques, naturelles et humaines • Nécessaire / Contingent / Inutile; Volontaire / Accidentel
• Près / Loin; Avant / Arrière / Gauche / Droite; Haut / Bas
Traitement • Rythme / Figuration

• Conscient / Inconscient Relation


• Cognitif / Affectif; Rationnel / Irrationnel
• Physique / Social / Intellectuel • Dépendance / Indépendance
• Perception / Représentation / Action • Direct / Indirect / Inverse
• Vue / Audition / Goût / Odorat / Toucher / Mouvement • Objet / Rapport / Sujet
• Cause / Conséquence
• Analogie / Différence
• Particulier / Général

Source http://projetconnaissance.free.fr/classement/sommaire.html

Mini-encyclopédie 28 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Codes à barres Index
Mise à jour: septembre 2005

EAN 13 EAN 8 Les premiers chiffres, 345, correspondent au préfixe


international
Le dernier chiffre, 8, correspond à la clé de contrôle

Pour la France et l’Allemagne, les 7 premiers chiffres


3 453120 236458 3451 2368 indiquent l’identification de l’entreprise. Les 5 suivants
indiquent la référence de l’article.

Liste des préfixes internationaux


000 - 019 : GS1 Etats-Unis 535 : GS1 Malte 770 : GS1 Colombie
020 - 029 : Articles à poids variable 539 : GS1 Irlande 773 : GS1 Uruguay
(Règles nationales) 540 - 549 : GS1 Belgique / 775 : GS1 Pérou
030 - 039 : GS1 Etats-Unis Luxembourg 777 : GS1 Bolivie
050 - 059 : Coupons (Etats-Unis) 560 : GS1 Portugal 779 : GS1 Argentine
060 - 139 : GS1 Etats-Unis 569 : GS1 Islande 780 : GS1 Chili
200 - 209 : Codification interne 570 - 579 : GS1 Danemark 784 : GS1 Paraguay
magasin 590 : GS1 Pologne 786 : GS1 Equateur
210 - 299 : Articles à poids variable 594 : GS1 Roumanie 789 - 790 : GS1 Brésil
(Règles nationales) 599 : GS1 Hongrie 800 - 839 : GS1 Italie
300 - 379 : GS1 France 600 - 601 : GS1 Afrique du Sud 840 - 849 : GS1 Espagne
380 : GS1 Bulgarie 608 : GS1 Bahrein 850 : GS1 Cuba
383 : GS1 Slovénie 609 : GS1 Ile Maurice 858 : GS1 Slovaquie
385 : GS1 Croatie 611 : GS1 Maroc 859 : GS1 République Tchèque
387 : GS1-BIH (Bosnie-Herzégovine) 613 : GS1 Algérie 860 : GS1 YU (Serbie & Monténégro)
400 - 440 : GS1 Allemagne 619 : GS1 Tunisie 867 : GS1 Corée du Nord
450 – 459 & 490 - 499 : GS1 Japon 621 : GS1 Syrie 869 : GS1 Turquie
460 - 469 : GS1 Russie 622 : GS1 Egypte 870 - 879 : GS1 Hollande
471 : GS1 Taiwan 624 : GS1 Libye 880 : GS1 Corée du Sud
474 : GS1 Estonie 625 : GS1 Jordanie 884 : GS1 Cambodge
475 : GS1 Lettonie 626 : GS1 Iran 885 : GS1 Thaïlande
476 : GS1 Azerbaïdjan 628 : GS1 Arabie Saoudite 888 : GS1 Singapour
477 : GS1 Lituanie 640 - 649 : GS1 Finlande 890 : GS1 Inde
478 : GS1 Ouzbékistan 690 – 695 : GS1 Chine 893 : GS1 Vietnam
479 : GS1 Sri Lanka 700 - 709 : GS1 Norvège 899 : GS1 Indonésie
480 : GS1 Philippines 729 : GS1 Israël 900 - 919 : GS1 Autriche
481 : GS1 Biélorussie 730 - 739 : GS1 Suède 930 - 939 : GS1 Australie
482 : GS1 Ukraine 740 : GS1 Guatemala 940 - 949 : GS1 Nouvelle Zélande
484 : GS1 Moldavie 741 : GS1 Salvador 950 : GS1 Head Office
485 : GS1 Arménie 742 : GS1 Honduras 955 : GS1 Malaisie
486 : GS1 Georgie 743 : GS1 Nicaragua 958 : GS1 Macao
487 : GS1 Kazakhstan 744 : GS1 Costa Rica 977 : Publications sérielles (ISSN)
489 : GS1 Hong Kong 745 : GS1 Panama 978 – 979 : Livres (ISBN)
500 - 509 : GS1 Royaume-Uni 746 : GS1 République Dominicaine 980 : Reçus de remboursement
520 : GS1 Grèce 750 : GS1 Mexique 981 - 982 : Coupons (euros)
528 : GS1 Liban 759 : GS1 Venezuela 990 - 999 : Coupons
529 : GS1 Chypre 760 - 769 : GS1 (Schweiz, Suisse,
531 : GS1-MAC (FYR Macédoine) Svizzera)

Lien EAN
Source http://www.gs1fr.org

Mini-encyclopédie 29 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Contenance (Liquide) Index
Mise à jour: juillet 2005
Capacité Appellation Capacité Appellation
Commentaires Commentaires
(litre) (Liquide) (litre) (Liquide)
0,02 à Verre Bouteille
0,75 6 à 7 verres
0,025 (Liqueur) (Bourgogne)
0,07 à Verre Taille standard
0,75 Bouteille
0,12 (Cocktail) internationale
Verre Bouteille
0,08 à 0,1 0,75 à 0,8 6 à 7 coupes
(Madère) (Champagne)
Huitième 1/8 de bouteille Champenoise Bouteille
0,094 0,75
(Vin et alcool) de 0,75 (Champagne) classique
0,12 à Verre Bouteille
0,9
0,14 (Bordeaux) (Eau minérale)
0,12 à Verre Litre
1
0,14 (Bourgogne) (Eau minérale)
0,12 à Ballon Parfait
1
0,25 (Vin) (Bière)
0,14 à Coupe ou Flûte ¼ de Gallon
1,136 Pinte
0,18 (Champagne) (Canada)
0,1875 à Quart ¼ de bouteille de Magnum
1,5 2 bouteilles
0,2 (Vin et alcool) 0,75 (Vin)
Mignonette Magnum
0,2 en Champagne 1,5 à 1,6 2 bouteilles
(Vin pétillant) (Champagne)
Galopin Magnum
0,2 (Suisse) 1,5 à 2
(Bière) (Eau minérale)
Verre Normalisé pour Pot
0,22 1,9
(INAO) dégustation (Bourgogne)
Verre 2 Double-litre
0,24
(Eau) Sérieux
2
0,25 Quart Gobelet (Bière)
Bock (selon le Jéroboam
0,25 3 4 bouteilles
(Bière) Larousse) (Vin)
Assiette creuse Formidable
0,25 3
(Soupe) (Bière)
0,33 à Fillette Jéroboam
3 à 3,2 4 bouteilles
0,35 (Anjou) (Champagne)
~0,37 Demi-bouteille Double-magnum
3 à 3,2 4 bouteilles
Demie ½ bouteille de (Vin)
~0,37
(Vin) 0,75 ~3,8 Gallon Gallon (USA)
0,47 Pinte (USA) Réhoboam
4,5 à 4,8 6 bouteilles
Pinte (Champagne)
0,5
(Cocktail) Gallon impérial
~4,5 Gallon
A l’origine, un (Canada)
Demi demi-litre Gallon impérial
0,5 ~4,5 Gallon
(Bière) (selon le (GB)
Larousse) Mathusalem
6 à 6,4 8 bouteilles
Chope (Champagne)
0,5
(Bière) Impériale
6 à 6,4 8 bouteilles
0,5 Chopine Environ (Champagne)
Bol Salmanasar
0,5 9 à 9,6 12 bouteilles
(Champagne) (Champagne)
Distingué Balthazar
0,5 12 à 12,8 16 bouteilles
(Bière) (Champagne)
Baron Nabuchodonosor
0,5 15 à 16 20 bouteilles
(Bière) (Champagne)
1/8 de Gallon Salomon
~0,568 Chopine 18 24 bouteilles
(Canada) (Champagne)
~0,568 Pinte (GB) 20 à 50 Dame-Jeanne
Médium Souverain
0,6 26,25 35 bouteilles
(Vin) (Champagne)
Clavelin Primat
0,62 27 36 bouteilles
(Jura) (Champagne)
Bouteille Melchisédech ou
0,72 6 à 7 verres
(Alsace) 30 Melchizédec 40 bouteilles
Bouteille (Champagne)
0,75 6 à 7 verres
(Bordeaux) 57 à 137 Quartaut Petit fût
Bouteille Tierçon
0,75 6 à 7 verres 91
(Anjou) (Champagne)

Mini-encyclopédie 30 Edition du 14/06/2008


Capacité Appellation Capacité Appellation
Commentaires Commentaires
(litre) (Liquide) (litre) (Liquide)
100 Hectolitre 228 ou Pièce
108 Demi-queue 216 (Bourgogne)
Tonneau 250 ou Barrique
125,6
(Vin) 260 (Porto)
~159 Baril Demi-queue
274
Pièce (Languedoc)
180
(Lorraine) Barrique
350
Pièce (Cognac)
182
(Champagne) Pipe
480
Demi-queue (Anjou)
183
(Champagne) 530 ou Tierçon
Barrique 560 (Cognac)
215
(Beaujolais) Pipe
600
Barrique (Cognac)
220 à 225
(Bordeaux) Tonneau
900
221 Demi-botte (Bordeaux)
Barrique 5000 à Foudre
228 120 pots 50 à 300 hl
(Bourgogne) 30000 (Vin)

Sources http://villemin.gerard.free.fr/index.html
http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 31 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Départements français Index
Mise à jour: février 2005

N° Département, Préfecture, Région


1 Ain, Bourg en Bresse, Rhône-Alpes 53 Mayenne, Laval, Pays de la Loire
2 Aisne, Laon, Picardie 54 Meurthe et Moselle, Nancy, Lorraine
3 Allier, Moulins, Auvergne 55 Meuse, Bar le Duc, Lorraine
4 Alpes de Haute Provence, Digne, Provence côte 56 Morbihan, Vannes, Bretagne
d'azur 57 Moselle, Metz, Lorraine
5 Hautes Alpes, Gap, Provence côte d'azur 58 Nièvre, Nevers, Bourgogne
6 Alpes Maritimes, Nice, Provence côte d'azur 59 Nord, Lille, Nord pas de calais
7 Ardèche, Privas, Rhône-Alpes 60 Oise, Beauvais, Picardie
8 Ardennes, Charleville-Mézières, Champagne Ardennes 61 Orne, Alençon, Basse Normandie
9 Ariège, Foix, Midi Pyrénées 62 Pas de Calais, Arras, Nord pas de calais
10 Aube, Troyes, Champagne Ardennes 63 Puy de Dôme, Clermont-Ferrand, Auvergne
11 Aude, Carcassonne, Languedoc Roussillon 64 Pyrénées-Atlantiques, Pau, Aquitaine
12 Aveyron, Rodez, Midi Pyrénées 65 Hautes Pyrénées, Tarbes, Midi Pyrénées
13 Bouches du Rhône, Marseille, Provence côte d'azur 66 Pyrénées Orientales, Perpignan, Languedoc
14 Calvados, Caen, Basse Normandie Roussillon
15 Cantal, Aurillac, Auvergne 67 Bas Rhin, Strasbourg, Alsace
16 Charente, Angoulême, Poitou-Charentes 68 Haut Rhin, Colmar, Alsace
17 Charente Maritime, La Rochelle, Poitou-Charentes 69 Rhône, Lyon, Rhône-Alpes
18 Cher, Bourges, Centre 70 Haute Saône, Vesoul, Franche conté
19 Corrèze, Tulle, Limousin 71 Saône et Loire, Mâcon, Bourgogne
2A Corse du sud, Ajaccio, Corse 72 Sarthe, Le Mans, Pays de la Loire
2B Haute Corse, Bastia, Corse 73 Savoie, Chambéry, Rhône-Alpes
21 Côte d'or, Dijon, Bourgogne 74 Haute-Savoie, Annecy, Rhône-Alpes
22 Cotes d'Armor, Saint Brieuc, Bretagne 75 Paris, Paris, Ile de France
23 Creuse, Guéret, Limousin 76 Seine Maritime, Rouen, Haute Normandie
24 Dordogne, Périgueux, Aquitaine 77 Seine et Marne, Melun, Ile de France
25 Doubs, Besançon, Franche conté 78 Yvelines, Versailles, Ile de France
26 Drôme, Valence, Rhône-Alpes 79 Deux Sèvres, Niort, Poitou-Charentes
27 Eure, Evreux, Haute Normandie 80 Somme, Amiens, Picardie
28 Eure et Loir, Chartres, Centre 81 Tarn, Albi, Midi Pyrénées
29 Finistère, Quimper, Bretagne 82 Tarn et Garonne, Montauban, Midi Pyrénées
30 Gard, Nîmes, Languedoc Roussillon 83 Var, Toulon, Provence côte d'azur
31 Haute Garonne, Toulouse, Midi Pyrénées 84 Vaucluse, Avignon, Provence côte d'azur
32 Gers, Auch, Midi Pyrénées 85 Vendée, La Roche sur Yon, Pays de la Loire
33 Gironde, Bordeaux, Aquitaine 86 Vienne, Poitiers, Poitou-Charentes
34 Hérault, Montpellier, Languedoc Roussillon 87 Haute Vienne, Limoges, Limousin
35 Ille et Vilaine, Rennes, Bretagne 88 Vosges, Epinal, Lorraine
36 Indre, Châteauroux, Centre 89 Yonne, Auxerre, Bourgogne
37 Indre et Loire, Tours, Centre 90 Territoire de Belfort, Belfort, Franche conté
38 Isère, Grenoble, Rhône-Alpes 91 Essonne, Evry, Ile de France
39 Jura, Lons le Saunier, Franche conté 92 Hauts de seine, Nanterre, Ile de France
40 Landes, Mont de Marsan, Aquitaine 93 Seine st Denis, Bobigny, Ile de France
41 Loir et Cher, Blois, Centre 94 Val de Marne, Créteil, Ile de France
42 Loire, Saint Etienne, Rhône-Alpes 95 Val d'Oise, Pontoise, Ile de France
43 Haute Loire, Le Puy, Auvergne 971 Guadeloupe, Basse-Terre, DOM
44 Loire Atlantique, Nantes, Pays de la Loire 972 Martinique, Fort de France, DOM
45 Loiret, Orléans, Centre 973 Guyane, Cayenne, DOM
46 Lot, Cahors, Midi Pyrénées 974 Réunion, Saint-Denis, DOM
47 Lot et Garonne, Agen, Aquitaine 975 St Pierre et Miquelon, Saint Pierre, DOM
48 Lozère, Mende, Languedoc Roussillon 984 Terres australes et Antarctiques Françaises, TOM
49 Maine et Loire, Angers, Pays de la Loire 985 Mayotte, Mamoudzou, TOM
50 Manche, Saint lô, Basse Normandie 986 Wallis et Futuna, Mata-Utu, TOM
51 Marne, Chalons en Champagne, Champagne Ardennes 987 Polynésie Française, Papeete, TOM
52 Haute Marne, Chaumont, Champagne Ardennes 988 Nouvelle Calédonie, Nouméa, TOM

Lien Régions françaises


Source http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 32 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Dix (Multiples de) Index
Mise à jour: juillet 2005

Multiples Sous-multiples
Facteur Préfixe Symbole Nombre Facteur Préfixe Symbole Nombre
1024 yotta Y Quadrillion 10-1 déci d Dixième

1021 zetta Z Trilliard 10-2 centi c Centième

1018 exa E Trillion 10-3 milli m Millième

1015 peta P Billiard 10-6 micro µ Millionième


Billion
10-9 nano n Milliardième
1012 téra T (« Trillion » aux
USA)
10-12 pico p Billionième
Milliard
9
10 giga G (« Billion » aux
USA) 10-15 femto f Billiardième

106 méga M Million 10-18 atto a Trillionième

104 myria 10-21 zepto z Trilliardième

103 kilo k Mille 10-24 yocto y Quadrillionième

102 hecto h Cent

101 déca da Dix

Sources http://pedroiy.free.fr/chiffres/
http://fr.wikipedia.org/

Mini-encyclopédie 33 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Documents (Conservation) Index
Mise à jour: septembre 2005

Assurances
Les quittances de cotisation et, à défaut, l'avis d'échéance émanant de votre assureur ainsi que la
2 ans
preuve du règlement.
Le double de votre lettre demandant la résiliation du contrat et l'accusé de réception. 2 ans
La correspondance avec votre assureur concernant le règlement d'un sinistre. 2 ans
Victime d'un accident : conservez précieusement les factures, les expertises, les certificats jusqu’à l’indémnisation
médicaux. totale
Dossier suite à des blessures graves (des séquelles peuvent apparaître plusieurs années après) toute la vie
Biens : les contrats d'assurance, les doubles de la correspondance avec votre assureur, les
factures d'achat de meubles et objets de valeur, les factures de réparation de tous vos biens, y durée de validité
compris votre voiture, les factures d'achat de matériel que vous transportez.

Assurance sur la vie et assurance décès


les avis d'échéance et preuves de paiement des contrats bénéficiant de la réduction fiscale 4 ans
Le dossier à conserver en cas de règlement à votre profit du capital d'une assurance-décès. 4 ans

Banque
Durée de validité d'un chèque bancaire. Passé ce délai, la banque n'a pas à le payer. 1 an et huit jours
Durée de validité d’un chèque postal. Passé ce délai, la banque n'a pas à le payer. 1 an
Les talons de chèques et relevés de comptes bancaires et postaux (ils constituent un
10 ans
commencement de preuve par écrit en cas de litige).
Les ordres de prélèvement automatique. durée de validité
opérations effectuées ou
Les bordereaux de versement ou d'ordre de virement.
10 ans

Evénements familliaux
Les copies et extraits d'actes de naissance. toute la vie
L'acte de reconnaissance d’un enfant naturel. toute la vie
le contrat de mariage, le livret de famille, les documents relatifs aux biens apportés ou acquis lors du
toute la vie
mariage par donation ou legs.
Le jugement prononçant le divorce ou la séparation de corps toute la vie
Testament toute la vie

Impôts et taxes
Vous avez intérêt à conserver jusqu'à la fin de la troisième année qui suit celle au titre de laquelle l'imposition est due: Les
déclarations de revenus, ainsi que les justificatifs des réductions et déductions demandées dans ces déclarations, Les avis
d’impositions.
Les justificatifs de paiement de la redevance télévision 3 ans

Logement
Occupant
Les factures EDF-GDF 5 ans
Les factures d'eau (si l'eau est distribuée par la commune ou par un groupement de communes) 4 ans
Les factures d'eau (si l'eau est distribuée par une entreprise privée) 2 ans
Les factures de téléphone 1 an
Les factures des agents immobiliers 10 ans
Le certificat de ramonage 1 an
Travaux : la commande, le contrat passé, la réception des travaux, l'ensemble des dommages et malfaçons
10 ans
qui ont pu se révéler, les factures des entrepreneurs et architectes
…/…

Mini-encyclopédie 34 Edition du 14/06/2008


Locataire
5 ans après le départ
Bail
du logement
La correspondance échangée avec le bailleur, le contrat d'assurance, l'acte de cautionnement, le contrat durée de la
d'entretien du chauffage et les factures, le contrat d'abonnement téléphonique location
Les quittances de loyer 5 ans
Au-delà de la location et jusqu'à leur remboursement: les factures concernant les améliorations et les
5 ans
installations que vous avez faites pour améliorer l'habitat.
Les factures de réparations diverses si le réparateur est un commerçant inscrit au registre du commerce 10 ans
Les factures de réparations diverses (s'il s'agit d'un artisan inscrit au registre des métiers) 30 ans

Propriétaire
jusqu’à la
Titre de propriété
revente
Les factures du notaire (honoraires) 5 ans
Les factures du notaire (taxes et les frais engagés) 2 ans
Le règlement de copropriété 10 ans
Les comptes de copropriété, la correspondance avec le syndic, les procès-verbaux des assemblées générales. 10 ans

Sécurité sociale, santé


Les justificatifs de paiement des cotisations de sécurité sociale et d'allocations familiales 5 ans
Les justificatifs des documents ayant servi au calcul des cotisations (fiches de paie, etc) 3 ans
Les avis de paiement des allocations familiales 2 ans
Les décomptes de remboursement de prestations d'assurance maladie, les décomptes de 2 ans à partir du
remboursement de prestations d'assurance maternité paiement
2 ans à partir du
Les avis de versement du capital décès
jour du décès
Les bordereaux de versement des allocations familiales et décomptes de remboursement de la sécurité
3 ans
sociale
Les justificatifs de paiement des frais et honoraires médicaux. (Les médecins, sages-femmes et
2 ans
pharmaciens disposent de ce délai pour percevoir ce qui leur est dû)
Les certificats et carnets de vaccination, carte de groupe sanguin toute la vie
Les ordonnances 2 ans

Réclamation des caisses


Les caisses disposent d'un délai de deux ans à compter de la date de paiement pour réclamer le remboursement des sommes
indûment versées, sauf en cas de fraude ou de fausse déclaration.
En matière d'accident du travail, il vaut mieux conserver indéfiniment tous les documents, en cas de rechute ou d'aggravation
de l'état de santé de la victime.

Vie professionnelle
Salarié
juqu’à la liquidation de
Les bulletins de salaire
la retraite
Les contrats de travail et lettres d'engagement, les lettres de licenciement, les doubles ou reçus pour solde jusqu’à la
de tout compte, les certificats de travail, les avis d'arrêt de travail en cas de maladie ou d'accident, le bulletin retraite, 30
de versement des prestations de la Sécurité sociale ans

Chômeur
Les documents concernant les allocations chômage (avis de paiement) Indéfiniment
Si le demandeur d'emploi n'a pas reçu (ou insuffisament) ses allocations chômage, une demande en paiement peut être
déposée auprès de l'Assédic, dans un délai de deux ans à compter de la date d'inscription comme demandeur d'emploi.
Les actions en paiement des allocations chômage (actions devant le juge) se prescrivent au bout de deux ans.
L'Assédic dispose quant à elle d'un délai de trois ans pour réclamer les sommes indûment versées.

Source Pour en savoir plus : http://www.service-public.fr

Mini-encyclopédie 35 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Etats-Unis (Etats) Index
Mise à jour: décembre 2004
Entrée Entrée
État, Capitale dans État, Capitale dans
l’union l’union
AK Alaska, Juneau 1959 MT Montana, Helena 1889
AL Alabama, Montgomery 1819 NC Caroline du Nord, Raleigh 1789
AR Arkansas, Little Rock 1836 ND Dakota du Nord, Bismark 1889
AZ Arizona, Phoenix 1912 NE Nebraska, Lincoln 1867
CA Californie, Sacramento 1850 NH New Hampshire, Concord 1788
CO Colorado, Denver 1876 NJ New Jersey, Trenton 1787
CT Connecticut, Hartford 1788 NM Nouveau Mexique, Santa Fe 1912
DE Delaware, Dover 1787 NV Nevada, Carson City 1864
FL Floride, Tallahassee 1845 NY New York, Albany 1788
GA Georgie, Atlanta 1788 OH Ohio, Columbus 1803
HI Hawaï, Honolulu 1959 OK Oklahoma, Oklahoma City 1907
IA Iowa, Des Moines 1846 OR Oregon, Salem 1859
ID Idaho, Boise 1890 PA Pennsylvanie, Harrisburg 1787
IL Illinois, Springfield 1818 RI Rhode Island, Providence 1790
IN Indiana, Indianapolis 1816 SC Caroline du Sud, Columbia 1788
KS Kansas, Topeka 1861 SD Dakota du Sud, Pierre 1889
KY Kentucky, Frankfort 1792 TN Tennessee, Nashville 1796
LA Louisiane, Baton Rouge 1812 TX Texas, Austin 1845
MA Massachusetts, Boston 1788 UT Utah, Salt Lake City 1896
MD Maryland, Annapolis 1788 VA Virginie, Richmond 1788
ME Maine, Augusta 1820 VT Vermont, Montpelier 1791
MI Michigan, Lansing 1837 WA Washington, Olympia 1889
MN Minnesota, Saint Paul 1858 WI Wisconsin, Madison 1863
MO Missouri, Jefferson City 1821 WV Virginie Occidentale, Charleston 1863
MS Mississippi, Jackson 1817 WY Wyoming, Cheyenne 1890

Lien Etats-Unis
Source http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 36 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Habitants (Noms des) Index
Mise à jour: juillet 2005

Villes
Aix-en-Provence : les Aixois Evreux : les Ebroïciens Privas : les Privadois
Albi : les Albigeois Eze : les Ezasques Puteaux : les Putéoliens, les Putelliens
Angers : les Angevins Foix : les Fuxéens Puy-en-Velay (Le) : les Ponots
Angoulême : les Angoumoisins Fontainebleau : les Bellifontains Rambouillet : les Rambolitains
Arras : les Arrageois Fontevrault : les Fontevristes Rocamadour : les Amadouriens
Aubervilliers : les Albertivillariens Gap : les Gapençais Rodez : les Ruthénois
Auch : les Auscitains Isle d’Adam (L’) : les Adamois Roscoff : les Roscovites
Baccarat : les Bachamois Issoudun : les Issoldunois Rueil-Malmaison : les Ruellois
Bar-le-Duc : les Barisiens Joigny : les Joviniens Saint-Brieuc : les Briochins
Bayeux : les Bayeusains Jouy-en-Josas : les Jovaciens Saint-Cloud : les Clodoaldiens
Besançon : les Bisontins Limoges : les Limougeauds Saint-Denis : les Dyonisiens
Béziers : les Biterrois Lisieux : les Lexoviens Saint-Dié : les Déodatiens
Biarritz : les Biarrots Longjumeau : les Longjumellois Saint-Dizier : les Bragards
Blois : les Blésois Longwy : les Longoviciens Saint-Étienne : les Stéphanois
Bobigny : les Balbyniens Lons-le-Saunier : les Lédoniens Saint-Flour : les Sanflorains
Bordeaux : les Bordelais Mans (Le) : les Manceaux Saint-Gilles-Croix-de-Vie : les
Bourges : les Berruyers Marly-le-Roi : les Marlychois Gillocruciens
Bourg-la-Reine : les Réginaburgiens Martigues : les Martégaux Saint-Jean d’Angely : les Augériens
Bourg-lès-Valence : les Bourcains Masevaux : les Masopolitains Saint-Jean de Luz : les Luziens
Cahors : les Cadurciens Meaux : les Meldois Saint-Malo : les Malouins
Castelnaudary : les Chauriens Metz : les Messins Saint-Omer : les Audomarois
Chamonix : les Chamoniards Meursault : les Murisaltiens Saint-Ouen : les Audoniens
Chantilly : les Cantiliens Millau : les Millavois Saint-Ouen-l’Aumône : les Saint-
Charleville-Mézières : les Montdidier : les Montdidériens ouennais
Carolomacériens Montélimar : les Montiliens Saint-Pol-de-Léon : les Saint-
Châteaudun : les Dunois Nancy : les Nancéiens Politains
Châteauroux : les Castelroussins Noirmoutier-en-l’Ile : les Saint-Tropez : les Tropéziens
Château-Thierry : les Noirmoutrins Sallanches : les Sallanchards
Castrothéodoriciens Nuits-Saint-Georges : les Nuitons Thiers : les Thiernois
Châtellerault : les Châtelleraudais Oradour-sur-Glane : les Radounaud Tourcoing : les Tourquennois
Coulommiers : les Coulumériens Orsay : les Orcéens Tours : les Tourangeaux
Créteil : les Cristoliens Paimboeuf : les Paimblotins Trappes : les Trappistes
Dax : les Dacquois Pau : les Palois Tréguier : les Trégorois
Douarnenez : les Douarnesiens Périgueux : les Périgourdins Tulle : les Tullistes
Draguignan : les Dracénois Poissy : les Pissiacais Valence : les Valentinois
Dreux : les Drouais Poitiers : les Pictaviens Vannes : les Vannetais
Epernay : les Sparnaciens Pont-à-Mousson : les mussipontains
Epinal : les Spinaliens Pontarlier : les Pontissaliens

Départements
Aisne : Axonais Côtes-d'Armor : Costarmoricains Haute-Saône : Haut-Saônois
Allier : Bourbonnais Creuse : Creusois Haute-Savoie : Hauts-Savoyards
Alpes-de-Haute-Provence : Bas- Deux-Sèvres : Deux-Sévriens Haute-Vienne : Haut-Viennois
Alpins Dordogne : Périgourdins Hérault : Héraultais
Alpes-Maritimes : Maralpins Doubs : Doubiens (Doubistes n'est pas Ille-et-Vilaine : Ille-et-Vilainois
Ardèche : Ardéchois utilisé) Indre : Indriens
Ardennes : Ardennais Drôme : Drômois Indre-et-Loire : Tourangeaux
Ariège : Ariégeois Essonne : Essonniens Isère : Isérois
Aube : Aubois Eure-et-Loir : Euréliens Jura : Jurassiens
Aude : Audois Finistère : Finistériens Landes : Landais
Aveyron : Aveyronnais Gard : Gardois Loir-et-Cher : Loir-et-Chériens
Bas-Rhin : Bas-Rhinois Gers : Gersois Loire : Ligériens
Bouches-du-Rhône : Bucco- Gironde : Girondins Lot : Lotois
rhodaniens Guadeloupe : Guadeloupéens Lot-et-Garonne : Lot-et-Garonnais
Calvados : Calvadosiens Guyane : Guyanais Lozère : Lozériens
Cantal : Cantalous ou Cantaliens Haut-Rhin : Haut-Rhinois Maine-et-Loire : Angevins
Charente : Charentais Hauts-de-Seine : Hauts-Seinais ou Manche : Manchots ou Manchois
Charente-Maritime : Charentais- Altoséquanais Marne : Marnais
Maritimes Hautes-Alpes : Haut-Alpins Martinique : Martiniquais
Corrèze : Corréziens Haute-Garonne : Haut-Garonnais Mayenne : Mayennais
Corse-du-Sud & Haute-Corse : Haute-Loire : Altiligériens Meurthe-et-Moselle : Meurthe-et-
Corses Haute-Marne : Haut-Marnais Mosellans
Côte-d'Or : Côte-d'Oriens Hautes-Pyrénées : Haut-Pyrénéens Meuse : Meusiens

Mini-encyclopédie 37 Edition du 14/06/2008


Morbihan : Morbihannais Saône-et-Loire : Saône-et-Loiriens Val-de-Marne : Val-de-Marnais
Moselle : Mosellans Sarthe : Sarthois Val-d'Oise : Val-d'Oisiens
Nièvre : Nivernais Savoie : Savoyards Var : Varois
Nord : Nordistes Seine-et-Marne : Seine-et-Marnais Vaucluse : Vauclusiens
Oise : Isariens ou Oisiens Seine-Saint-Denis : Séquano- Vendée : Vendéens
Orne : Ornais Dyonisiens Vienne : Viennois
Paris : Parisiens Somme : Sommois Vosges : Vosgiens
Pas-de-Calais : Pas-de-Calaisiens Tarn : Tarnais Yonne : Icaunais
Réunion : Réunionais Tarn-et-Garonne : Tarn-et-Garonnais Yvelines : Yvelinois
Rhône : Rhodaniens Territoire de Belfort : Belfortains

Sources http://www.lexilogos.com/noms_habitants_villes.htm
http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 38 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Heures Index
Mise à jour: juin 2004

Conversion AM/PM vers 24 heures


Entre 12:00 AM et 12:59 AM, soustraire 12 heures
12:59 AM donne 00:59

Entre 1:00 AM et 12:59 PM, pas de conversion


10:00 AM donne 10 :00

Entre 1:00 PM et 11:59 PM, ajouter 12 heures


10:59 PM donne 22:59

Conversion 24 heures vers AM/PM


Entre 00:00 et 00:59, ajouter 12 heures
00:59 donne 12:59 AM

Entre 01:00 et 11:59, directement AM


01:00 donne 01:00 AM

Entre 12:00 et 12:59, directement PM


12:59 donne 12:59 PM

Entre 13:00 et 23:59, soustraire 12 heures


15:59 donne 3:59 PM

Source http://ww2010.atmos.uiuc.edu/(Gh)/guides/maps/utc/utc24.rxml

Mini-encyclopédie 39 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Humidex (Indice) Index
Mise à jour: septembre 2004

L'indice humidex est une invention canadienne, utilisé pour la première fois en 1965.

L'indice humidex sert à mesurer le degré d'inconfort ressenti par le corps humain lorsque l'air ambiant
est humide. Ce n'est pas une mesure absolue. C'est une valeur indiquant comment l'être humain
moyen ressent la chaleur sur une échelle donnée. On parle de « l'être humain moyen » car confrontés
aux mêmes conditions climatiques, les réactions des gens peuvent être différentes. Ainsi, une
personne âgée peut subir un coup de chaleur à un indice humidex élevé alors que dans les mêmes
conditions, un homme de 30 ans ne ressentira qu'un léger inconfort.

Température Humidité Relative (%)


de l’air (°C) 20 25 30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 80 85 90 95 100
21 21 22 22 23 24 24 25 26 26 27 28 28 29
22 22 22 23 24 25 25 26 27 27 28 29 29 30 31
23 23 24 24 25 26 27 28 28 29 30 31 31 32 33
24 24 25 26 27 28 28 29 30 31 32 33 33 34 35
25 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 35 36 37
26 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 36 37 38 39
27 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41
28 28 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 42 43 44
29 29 30 31 32 33 35 36 37 38 39 40 41 43 44 45 46
30 30 31 32 34 35 36 37 39 40 41 42 43 45 46 47 48
31 31 33 34 35 37 38 39 40 42 43 44 46 47 48 49 50
32 33 34 35 37 38 40 41 42 44 45 46 48 49 50 51 53
33 33 34 36 37 38 40 41 43 44 46 47 48 50 51 52 54 55
34 34 35 37 39 40 42 43 45 46 47 49 50 52 53 55 56 58
35 35 37 39 40 42 43 45 46 48 49 51 53 54 56 57 58
36 37 38 40 42 43 45 47 48 50 51 53 55 56 58 59
37 38 40 42 43 45 47 49 50 52 54 55 57 58
38 40 42 43 45 47 49 50 52 54 56 57 59
39 41 43 45 47 49 51 52 54 56 58 59
40 43 45 47 49 51 52 54 56 58
41 45 47 48 50 52 54 56 58
42 46 48 50 52 54 56 58
43 48 50 52 54 56 58
Température Humidité Relative (%)
de l’air (°C) 20 25 30 35 40 45 50 55 60 65 70 75 80 85 90 95 100
Légende
Indice (en °C) Degré d’inconfort
En-dessous de 29° Peu de gens sont incommodés.
30° à 34° Sensation de malaise plus ou moins grande.
Sensation de malaise assez grande. Prudence.
35° à 39°
Ralentir certaines activités de plein air.
Sensation de malaise généralisé. Danger.
40° à 45°
Eviter les efforts
46° à 53° Danger extrême. Arrêt de travail dans de nomreux domaines.
Au-dessus de 54° Coup de chaleur imminent (danger de mort).

Liens Humidité relative, Calcul de l’indice Humidex


Source http://www.astro.ulg.ac.be/~demoulin/humidex.htm

Mini-encyclopédie 40 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Irlande (Comtés) Index
Mise à jour: décembre 2005
Comté Nom gaëlic Comté Nom gaëlic
(1) (1)
Province « Sens » Province « Sens »
Cork Corcaigh Leitrim Liatroim
C LM
Munster «Marais » Connaught « Monts gris »
Clare An Clár Laois Laois
CE LS
Munster « Terre plane » Leinster « Eglise »
Cavan An Cabhán Meath An Mhí
CN MH
Ulster « Le creux » Leinster « Milieu »
Carlow Ceatharlach Monaghan Muineachán
CW MN
Leinster « Quatre lacs » Ulster « Chez Thickets »
City and County of Mayo Maigh Eo
Baile Átha Cliath MO
D Dublin Connaught « Plaine des ifs »
« Ville du gué »
Leinster Uíbh Fhailí
Offaly
Donegal Dún na nGall OY « Descendants de Ros des
DL Leinster
Ulster « Fort des étrangers » anneaux »
City and County of Roscommon Ros Comáin
RN
G Galway Gaillimh Connaught « Bois de Corman »
Connaught Sligo Sligeach
SO
Kildare Cill Dara Connaught « Rivière aux coquilles »
KE
Leinster « Eglise au chène » Tipperary Tiobraid Árann
TA
Kilkenny Cill Chainnigh Munster « Au puits d’Ara »
KK
Leinster « Eglise de Canice » Waterford City
W Port Láirge
Kerry Munster
KY Ciarraí
Munster Waterford County
WD Port Láirge
Limerick City Luimneach Munster
L
Munster « Le désert » Westmeath
WH An Iarmhí
Longford An Longfort Leinster
LD
Leinster « Forteresse » Wicklow Cill Mhantáin
WW
Louth Lú Leinster « Eglise de Mantan »
LH
Leinster « Minuscule » Wexford Loch Garman
WX
Limerick County Leinster « Fjord blanc »
LK Luimneach
Munster

Note
(1) Immatriculation des véhicules

Lien Irlande
Source http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 41 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Italie (Immatriculation) Index
Mise à jour: juillet 2004

Liste des villes qui apparaissent sur les plaques d’immatriculation des automobiles.

Ville Province Ville Province


AG Agrigento Sicìlia MI Milano Lombardia
AL Alessàndria Piemonte MM Marina Militare special
AM Aeronautica Militare special MN Mantova Lombardia
AN Ancona Marche MO Modena Emìlia-Romagna
AO Aosta Val d'Aosta MS Massa-Carrara Toscana
AP Ascoli Piceno Marche MT Matera Basìlicata
AQ l'Àquila Abruzzi NA Nàpoli Campània
AR Arezzo Toscana NO Novara Piemonte
AT Asti Piemonte NU Nuoro Sardegna
AV Avellino Campània OR Oristano Sardegna
BA Bari Pùglia PA Palermo Sicìlia
BG Bergamo Lombardia PC Piacenza Emìlia-Romagna
BL Belluno Veneto PD Padova Veneto
BN Benevento Campània PE Pescara Abruzzi
BO Bologna Emìlia-Romagna PG Perùgia Umbria
BR Brìndisi Pùglia PI Pisa Toscana
BS Brescia Lombardia PN Pordenone Friuli-Venèzia Giùlia
BZ Bolzano Trentino-Àlto Adige PR Parma Emìlia-Romagna
CA Càgliari Sardegna PS Pèsaro-Urbino Marche
CB Campobasso Molise PT Pistòia Toscana
CC Corpo Consolare special PV Pavia Lombardia
CD Corpo Diplomatico special PZ Potenza Basìlicata
CE Caserta Campània RA Ravenna Emìlia-Romagna
Corpo Festasle dello RC Règgio di Calàbria Calàbria
CFS special
Stato RE Règgio nell'Emìlia Emìlia-Romagna
CH Chieti Abruzzi RG Ragusa Sicìlia
CL Caltanisetta Sicìlia RI Rieti Làzio
CN Cùneo Piemonte RO Rovigo Veneto
CO Como Lombardia ROMA Roma Làzio
CP Capitaneria di Porto special SA Salerno Campània
CR Cremona Lombardia SI Siena Toscana
CRI Croce Rossa Italiana special Sovrano Militare
SMOM special
CS Cosenza Calàbria Ordine di Malta
CT Catània Sicìlia SO Sòndrio Lombardia
CZ Catanzaro Calàbria SP la Spezia Ligùria
EE Escursionisti Esteri special SR Siracusa Sicìlia
EI Esercito Italiano special SS Sàssari Sardegna
EN Enna Sicìlia SV Savona Ligùria
FE Ferrara Emìlia-Romagna TA Tàranto Pùglia
FG Fòggia Pùglia TE Tèramo Abruzzi
FI Firenze Toscana TN Trento Trentino-Àlto Adige
FO Forlì Emìlia-Romagna TO Torino Piemonte
FR Frosinone Làzio TP Tràpani Sicìlia
GdiF Guardia di Finanza special TR Terni Umbria
GE Gènova Ligùria TS Trieste Friuli-Venèzia Giùlia
GO Gorìzia Friuli-Venèzia Giùlia TV Treviso Veneto
GR Grosseto Toscana UD Udine Friuli-Venèzia Giùlia
IM Impèria Ligùria VA Varese Lombardia
IS Isernia Molise VC Vercelli Piemonte
LE Lecce Pùglia VE Venèzia Veneto
LI Livorno Toscana VF Vigili del Fuoco special
LT Latina Làzio VI Vicenza Veneto
LU Lucca Toscana VR Verona Veneto
MC Macerata Marche VT Viterbo Làzio
ME Messina Sicìlia

Lien Italie
Source http://homepages.cwi.nl/~dik/english/reg/I/table.html

Mini-encyclopédie 42 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Mesures Index
Mise à jour: octobre 2005

Table de conversion
1 acre = 0,4047 hectare 1 kilomètre carré = 0,3860 mile²
1 are = 100 m² 1 litre = 0,220 gallon imperial = 0,2642 gallon
1 baril = 35 gallons impérial = 42 gallons US ≈ US = 1,7598 pints (imperial) = 0,8799 quarts
159 l 1 mètre = 39,3701 in = 3,2808 ft = 1,0936 yd
1 centimètre = 0,3937 inch (in) 1 mètre carré = 10,7639 ft² = 1,1960 yds²
1 centimètre carré = 0,1550 in² 1 mètre cube = 35,3146 ft3 = 1,3079 yds3
1 centimètre cube = 0,0610 in3 1 mile = 1609,3 m
1 cubic foot = 0,0283 m3 1 millimètre = 0,03937 in
1 cubic inch = 16,387 cm3 1 ounce (oz) / once = 28,350 g
1 cubic yard = 0,7646 m3 1 fluid ounce Impérial (fl oz) =
1 décimètre cube = 61,24 in3 0,0284130625 l
1 foot (ft) / pied = 30,48 cm 1 fluid ounce US (fl oz) = 0,0295735295625 l
1 gallon impérial = 4,54609 l 1 pinte = 0,5683 l
1 gallon US = 3,785411784 l 1 pound / livre = 0,45359237 kg
1 gramme = 0,0353 oz = 0,002205 lb 1 quart = 1,1365 l
1 hectare = 2,4710 acres 1 square foot = 0,0929 m²
1 hundredweight = 50,80 kg 1 square inch = 6,4516 cm²
1 inch (in) / pouce = 2,54 cm 1 square mile = 2,590 km²
1 kilogramme = 2,2046 lb 1 square yard = 0,8361 m²
1 kilomètre = 0,6214 mile = 1093,6 yds 1 yard (yd) = 0,9144 m

Équivalences
1 bushel = 4 pecks 1 pint Impérial = 20 fl oz Impérial
1 chain = 22 yards 1 pint US = 16 fl oz US
1 foot / pied = 12 inches 1 pound = 16 onces
1 furlong = 10 chains 1 once = 437,5 grains
1 gallon = 8 pints 1 quart = 2 pints
1 mile = 8 furlongs = 1760 yards 1 section = 1 mile²
1 peck = 8 quarts 1 township = 36 sections
1 pint = 4 gills 1 yard = 3 feet

Unités de longueurs anciennes


1 point = 0,188 mm 1 coudée = 233 lignes = 1 pied + 1 empan
1 ligne = 12 points = 2,256 mm 1 toise = 886 lignes = 6 pieds
1 pouce = 12 lignes 1 pas = 0,624 m
1 paume = 34 lignes 1 perche de Paris = 18 pieds = 5,947 m
1 palme = 55 lignes 1 perche ordinaire = 20 pieds = 6,496 m
1 empan = 89 lignes = 1 palme + 1 paume 1 perche des eaux et forets = 22 pieds =
1 pied = 144 lignes = 1 empan + 1 palme = 7,146 m
32,49 cm

Mini-encyclopédie 43 Edition du 14/06/2008


Marine
1 brasse = 5 pieds = 1,624 m 1 mille nautique = 1852 m
1 encablure = 1/10 mille nautique = 185.2 m 1 noeud = 1 mille/h = 1,852 km/h
1 lieue = 5556 m 1 tonneau de jauge = 2,83 m3

Textiles
Trame = nombre de fils par cm
Denier = masse (en g) d’un fil de 9000 m de longueur

Bijouterie
1 carat (poids) = 0,2059 gramme en France
0,2055 gramme en Allemagne
0,2058 gramme en Hollande
1 carat (titre) 18 carats = 18 parties d’or fin / 24 parties totales
20 carats = 20 parties d’or fin / 24 parties totales

Typographie
1 point = 0,0351 cm 1 cicéro = 12 points

Papier
1 main = 25 feuilles 1 rame = 500 feuilles

Base de la monnaie (à l’origine)


1 livre = 10 décimes = 100 centimes = 1 franc
1 franc = 5 g d’argent

Astronomie
1 année lumière (Al) ≈ 9 461 x109 km 1 unité astronomique (UA) ≈ 150.106 km
1 parsec (pc) ≈ 206 265 UA ≈ 3,26 Al

Temps
1 jour sidéral = 23h 56m 4,09s 1 année tropique (en 2000) = 365j 5h 48m
1 année anomalistique (en 2000) = 365j 6h 45,26s
13m 53s 1 décennie = 10 ans
1 année julienne = 365,25j 1 siècle = 100 ans
1 année sidérale (en 2000) = 365j 6h 9m 10s 1 millénaire = 1000 ans

Sources http://villemin.gerard.free.fr
http://www.chez.com/histoiredechiffres/unites/longueur.htm
http://www.projects.ex.ac.uk/trol/dictunit/
http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 44 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Météo (METAR/TAF) Index
Mise à jour: décembre 2005

Décodage
METAR (Observation) LFPG 250830Z 30012KT 260V340 9999 BKN015 16/12 Q1010=
TAF (Prévision) LFPG 250500Z 251206 30012KT 9999 BKN025 TEMPO 1220 7000 SHRA BKN020=

LFPG : code OACI du terrain. 250830Z : Date et Heure, 25e jour à 08:30 UTC. 251206 (TAF) : Date et période de la
prévision, 25e jour de 12 UTC à 6 h UTC le lendemain. 30012KT : Direction et vitesse du vent, Vent du 300 de 12 nœuds.
260V340 (METAR) : Variation de la direction du vent de 260 à 340. 9999 : Visibilité > 10 km. BKN015 : Etat du ciel, Nuages
fragmentés à 1500 pieds. 16/12 : Température de 16°C, Point de rosée à 12°C. Q1010 : Calage altimétrique de 1010 hP au
niveau de la mer. 6519//95 : Piste 15 Droite humide de 51 à 100% d’épaisseur non mesurée, freinage bon. = : Fin de
message

Principaux codes
Obscurcissement/Visibilité SQ Squall, Grain
SS Sand Storm, Tempête de sable
BR Mist, Brume, Visi > 1km
DS Duststorm, Tempête de poussière
Ceiling And Visibility OK, Plafond et visibilité
CAVOK OK, Visi > 10 km, pas de nuages < 1500 m, Nuages
pas de CB, pas de précipitations
CLR Clear, Clair No Significant Cloud, Pas de nuages
NSC
DU Widespread Dust, Poussière généralisée significatif, en dessous de 1500 m
Sky Clear, Ciel clair, 0 octa, (si CAVOK ne
FG Fog, Brouillard, Visi < 1 km SKC
convient pas)
FU Smoke, Fumée Fewer, Peu, 1 ou 2 octas, xxx = hauteur en
HZ Haze, Brume sèche FEWxxx
centaine de pieds
SA Sand, Sable Scattered, Epars, 3 ou 4 octas, xxx = hauteur
SCTxxx
Horizontal Visibility in en centaine de pieds
xxxSM Statute Miles, Visibilité horizontale en Milles Broken, Fragmenté, 5 à 7 octas, xxx =
BKNxxx
terrestres, 3/4SM = 3/4 Mille terrestres hauteur en centaine de pieds
VA Volcanic Ash, Cendres volcaniques Overcast, Couvert, 8 octas, xxx = hauteur en
OVCxxx
Vertical Visibility, Visibilité verticale, Si ciel centaine de pieds
VVxxx AC Altocumulus, Altocumulus
invisible, xxx = hauteur en centaines de pieds
Horizontal Visibility, Visibilité horizontale, En AS Altostratus, Altostratus
4 chiffres
mètres, ex : 6000. si 9999, visi > 10 km CB Cumulonimbus, Cumulonimbus
CI Cirrus, Cirrus
Portée visuelle de piste (PVP ou RVR)
CU Cumulus, Cumulus
Rxx Runway, Piste, R06R = Piste 06 droite NS Nimbostratus, Nimbostratus
Runway Visual Range, Portée visuelle de la SC Strato-cumulus, Strato-cumulus
RVR
piste, en mètres, si < 1500 m ST Stratus, Stratus
4 chiffres Visual range, Portée visuelle
TCU Tower cumulus, Cumulus bourgeonnant
xxxVxxx Variable, Variable, Variation de la PVP
BCxx Bank, Banc, BCFG = Banc de brouillard
Tendancy, Tendance, /U = Upward /
Embedded, Noyé, EMBD TS = Orage noyé
/D/U Augmentant EMBD
dans la couche
/D = Downword / Diminuant
LSQ Line squall, Ligne de grain
Précipitations LYR In layer, En couches
MI Shallow, Mince
DZ Drizzle, Bruine
Obscure (clouds), Obscurci (nuages), OBSC
FC Funnel clouds, Trombes OBSC
TS = Orage obscurci
Freezing, Surfondu (givrant), FZDZ = Bruine
FZxx
givrante Vent – Température – Pression
GR Hail, Grêle
QNH, QNH, A2992 = Pression au niveau de la
GS Soft hail, Grésil Axxxx
mer en centièmes de pouces de mercures
IC Ice Crystals, Poudrin de glace CAT Clear Air Turbulence, Turbulence en air clair
PL (PE) Pellet, Granules de glace Gust, Rafale, Si > 10 nœuds,
Sand/dust whirls, Tourbillons de Gxx
PO G20KT = Rafales 20 nœuds
sable/poussières Mxx Minus, Moins, M04 = Température de -4°C
RA Rain, Pluie QNH, QNH, Q1001 = Pression au niveau de la
Qxxxx
SG Snow Grain, Neige en grain mer de 1001 hP
SH Shower, Averse Min temperature, Température minimale,
TNxx/yyZ
SN Snow, Neige TNM01/06Z = Température de -1° à 6h UTC
TS Thunderstorm, Orage

Mini-encyclopédie 45 Edition du 14/06/2008


TURB Turbulence, Turbulence INTER Intermittent, Par intermittence
Max temperature, Température maximale, No significant change, Pas de changement
TXxx/yyZ NOSIG
TX24/14Z = Température de -24° à 14h UTC significatif
Variable, Variable (Direction), 260V340 = No significant weather, Pas de temps
xxxVyyy NSW
Variable de 260° à 340 significatif prévu
Variable, Variable (Vitesse), VRB03KT = OCNL Occasionnaly, Occasionnellement
VRB
Variable 3 nœuds PROB xx Probability xx%, Probabilité xx%, PROB 40
WS Wind shear, Cisaillement yy 2024 = Probabilité de 40% de 20 à 24 h UTC
RAPID Rapidly, Rapidement
Evolution dans l’espace RExx Recent, Récent, RERA = Pluie récente
CIT City, Ville STNR Stationnary, Stationnaire
COT Coast, Sur les côtes Temporary, Temporairement, TEMPO 0307 =
TEMPO xx
ISOL Isol, Isolément Temporairement entre 3 et 7 h UTC
TEND Tendancy, Tendance
LAN Inland, Dans les terres
TL xx Till, Juqu’à…
LOC Locally, Localement
MAR Maritim, En mer Indicateurs d’intensité
MON Mountain, Au-dessus des montagnes
Strong, Fort(e), +RASH = Forte averse de
MOV Moving, En mouvement +xx
pluie
SFC Surface, En surface
HVY xx Heavy, Fort(e)
VAL In valley, Dans les vallées
INTSF Intensively, S’intensifiant
VC Vicinity, Aux environs Moderate, Modéré, MOD TURB = Turbulences
MOD xx
modérées
Evolution dans le temps Severe, Sévère, SEV TURB = Sévères
SEV xx
Becoming, Devenant, BECMG 1012 = Turbulences
BECMG xx WKN Weakening, S’affaiblissant
Devenant en 10 et 12 h UTC
FM xx From, De, FM 11 = après 11 :00 UTC XX Strong, Fort(e), XXSH = Fortes averses
Frequent, Fréquent, FRQ CB = Cumulonimbus Light, Faible, -SNSH = Faible averses de
FRQ xx -xx
fréquents neige
GRADU xx Gradually, Graduellement

Légende
Traduction en anglais, en français, Remarques / exemples

États des pistes


Formes : ARARBRCRERERFRFR ou ARARCLRD ou SNOCLO

Identifiation de la piste Épaisseur du dépôt


ARAR 15=QFU 15 ou QFU 15 Gauche, 65=QFU 15 00=< 1mm 95=25cm
Droite, 88=toutes les pistes 01=1mm 96=30cm
CLRD Retour à la normale 02=2mm 97=35cm
SNOCLO Fermé par suite d’enneigement ERER 98=≥ 40 cm
Nature du dépôt 90=90mm 99=hors service ou
0=piste dégagée et 6=neige fondante 92=10cm déblaiement en cours
sèche 7=glace 93=15cm
1=humide 8=neige tassée 94=20cm //=non mesurable
2=mouillée (ou 9=ornières ou arêtes Coefficient de frottement ou, à défaut,
BR flaques d’eau) gelées Efficacité du freinage
3=givre ou gelée /=non signalée Coef. de frottement Efficacité du freinage
blanche (épaisseur 28=coef. de 0,28 95=bon
< 1mm) 35=coef. de 0,35 94=moyen/bon
4=neige sèche FRFR etc 93=moyen
5=neige mouillée 92=moyen/faible
Etendue de la contamination 91=faible
1=couverte moins de 9=couverte de 51 à 99=peu fiable
10% 100% //=non signalée, piste
CR 2=couverte de 11% à /=non signalée hors service
25%
5=couverte de 26 à
50%

Liens Aéroports français, Aéroports internationaux


Sources http://jprendu.club.fr/aeroweb/_private/30_Doc_Meteo/Met_Code.html
http://meteocentre.com/doc/metarf.html

Mini-encyclopédie 46 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Musique (Notes) Index
Mise à jour: juillet 2005

Notes de la gamme
Appellation Appellation Dans les pays latins, on utilise l'appellation basée sur les syllabes
latine grecque initiales de l'hymne à saint Jean-Baptiste — selon le principe de
La A l'acrostiche. L'idée d'utiliser cette nomenclature est mentionnée
Si B pour la première fois dans le célèbre Traité de la musique du
moine bénédictin italien Guido d'Arezzo (XIe siècle). Précisons
Do ou Ut C
que le si — initiales de Sancte Iohannes — ne sera introduit qu'au
Ré D
XVIe siècle.
Mi E
Fa F Utque ant laxis
Sol G Resonare fibris
Mira gestorum
Pour les Allemands cependant, la Famuli tuorum
lettre B signifie si bémol ; pour Solve polluti
indiquer un si naturel, ils utilisent Labi ire a tum
une huitième lettre — H. Sancte Iohannès

Traduction : « Pour que puissent résonner dans les cœurs


détendus les merveilles de tes actions, absous l'erreur de la lèvre
indigne de ton serviteur, saint Jean. »
C'est Bononcini qui — au XVIIe siècle — remplaça la note ut par do, pour des raisons de commodité.
Ut et do sont donc synonymes, mais en solfiant, do est plus facile à articuler.

Fréquences Portée
Fréquence Interval Exemple
Degrés Rapport des
Note (ou notes) fréquences
(en Hz)
Octave do2 – do3 8 3
si3 493,88
3 Quinte do – sol 5 3/2
si b 466,16
Quarté do - fa 4 4/3
la3 440,00
la b3 415,31
sol3 392,00
fa #3 369,99
fa3 349,23
mi3 329,63
mi b3 311,13
ré3 293,66
do #3 277,18
do3 261,63

Figures de notes
1R =2B =4N =8C = 16 DC = 32 TC = 64 QC
Triple Quadruple
Ronde Blanche Noire Croche Double croche
croche croche

Sources http://villemin.gerard.free.fr
http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 47 Edition du 14/06/2008


Types Nuages Nuages Nuages Nuages
hauts intermédiaires bas verticaux

Sommaire
Nuages Index
Mise à jour: septembre 2005

Types
La nomenclature moderne divise les nuages en deux grands types : convectifs et stratiformes.

Le soulèvement convectif
Souvent vigoureux et au déclenchement abrupt, produit des nuages caractérisés par une extension verticale élevée, mais une
extension horizontale limitée. Ces nuages sont désignés génériquement par le terme cumulus.

Le soulèvement dit synoptique


Résultat des processus de la dynamique en atmosphère stable, dans un écoulement stratifié. Ce soulèvement est graduel,
produisant des systèmes nuageux d'une texture uniforme, pouvant couvrir des milliers de kilomètres carrés. Ces nuages sont
désignés génériquement par le terme stratus.
Il arrive parfois que ce soulèvement graduel déstabilise la couche atmosphérique, donnant lieu à des nuages convectifs
imbriqués dans le nuage stratiforme.

Ces deux types de nuages sont divisisés en quatre autres groupes selon la hauteur de leur base (et
non l'altitude de la cime). On qualifie le nuage élevé de cirrus et le nuage d'altitude moyenne d'altus.
Ce système a été proposé en 1802 par Luke Howard.

Nuages hauts (Famille A)


Il se forment au dessus de 5000 mètres dans la région froide qu'est la troposphere. Ils sont classés en utilisant le prefix cirro-
ou cirrus. À cette altitude, l'eau gèle quasiment toujours: les nuages sont donc composés de cristaux de glace.

Cirrus (Ci)
Nuage de l'étage supérieur de la troposphère (altitude 6000-12000m) à l'apparence de filaments blancs formés de cristaux de
glace. La grande dispersion de ces cristaux fait que les cirrus sont transparents. La lumière du Soleil les traverse pratiquement
sans être atténuée et ils deviennent roses ou rouges après le coucher du Soleil.
L'apparition de cirrus dans un ciel bleu annonce généralement l'arrivée d'un front chaud accompagné de pluie ou de neige, ou
la fin d'une activité orageuse.

Cirrocumulus (Cc)
Nuage élevé très rarement observé, en forme de fleur de coton, il doit apparaître très petit à l'œil. Il est formé de cristaux de
glace et parfois d'eau surfondue, c'est-à-dire liquide mais à température négative. Il traduit une instabilité dans les hautes
couches de la troposphère, pouvant indiquer l'arrivée de front.
Il annonce souvent le froid. Aucune précipitation ne lui est associée.

Cirrostratus (Cs)
Nuage de même nature que le cirrus mais formant un voile continu translucide couvrant totalement ou partiellement le ciel.
Il est souvent accompagné d'un petit halo.
Aucune précipitation ne lui est associée.

Contrail
Le contrail est un long et fin nuage formé après le passage d'un avion à haute altitude.

Nuages intermédiaires (Famille B)


Il se développent entre 2000 et 5000 mètres et sont classés en utilisant le prefix alto-. Ils sont formés de goutellettes d'eau.

Altostratus (As)
L'altostratus est un nuage d’une épaisseur de 500 jusqu'à 3000m. Il est constitué de gouttelettes d'eau, et provoqué par
l'élévation d'une grande masse d'air puis de condensation. Il forme une vaste couche grise légèrement striée.
Il entraine des chutes de pluie ou de neige.

Altocumulus (Ac)
L'altocumulus est un nuage constitué de gouttelettes d'eau et parfois de cristaux de glace, et constitué de couches ou nappes
de nuages blancs ou gris. L'altocumulus est formé par l'élévation d'une grande masse d'air puis de condensation dans une
atmosphère instable.
Il peut indiquer l'approche d'un front et un changement de temps. On le voit souvent avant les orages. Il peut provoquer des
concrétions de glace sur les avions.

Mini-encyclopédie 48 Edition du 14/06/2008


Types Nuages Nuages Nuages Nuages
hauts intermédiaires bas verticaux

Nimbostratus (Ns)
Un nimbostratus est un nuage stratiforme à l'extension verticale maximale, produisant des zones de précipitation faible mais sur
de grandes superficies. Les nimbostratus sont caractérisés par une couche sans forme et uniformément gris foncé.

Nuages bas (Famille C)


Ce sont des nuages de basses altitudes (jusqu'à 2000 mètres) et inclus les stratus. Lorsque ces derniers rencontrent la terre,
ont les appelle brouillard.

Stratocumulus (Sc)
Le stratocumulus est un type de nuage d'origine convective, mais dont l'extension verticale est immédiatement limitée par la
stabilité de la couche supérieure.
Visuellement, ce sont de large masses sombres et arrondies, habituellement en groupe, lignes ou vagues. Pris isolément, ces
nuages sont plus gros que ceux du type altocumulus.

Stratus (St)
Le stratus est un nuage bas dont la base se trouve à des altitudes inférieures à quelques centaines de mètres. lorsque cette
base touche le sol, cela correspond à du brouillard. Le stratus a généralement un aspect assez uniforme mais est parfois
constitué d'élément séparés et ayant un aspect déchiqueté. Le stratus s'accompagne souvent d'une atmosphère brumeuse, et a
une couleur grisâtre caractérisque. On utilise parfois le terme générique « grisaille », qui englobe à la fois les brouillards, les
brumes, et les nuages très bas (stratus, voire stratocumulus).
Le stratus (avec le brouillard) est le seul nuage succeptible de donner de la bruine (précipitation de très fine gouttelettes d'eau,
également appelée crachin), ou lorsque la température est négative, de la neige en grain (très fines particules de glace de
diamètre inférieur à un millimètre).

Cumulus (Cu)
le cumulus est un nuage qui s'apparente à une tour. Il appartient à l'étage inférieur mais peut s'élever jusqu'à l'étage moyen et
atteindre ainsi plusieurs kilomètres d'épaisseur. Si les conditions sont instables il peut, par la suite, se transformer en
cumulonimbus, la transition se faisant lorsque son sommet devient fibreux et aplati.
Le cumulus est le nuage qui a la forme la plus caractéristique et reconnaissable. Son aspect bourgeonnant le fait en effet
ressembler à un chou fleur. On évoque parfois le terme poétique de « moutons nuageux ». Ce nuage est le siège d'un
mouvement de convection, similaire à celui qui a lieu dans une casserole d'eau bouillante, constitué d'une colonne d'air
ascendant (au cœur du nuage) et de mouvements d'air descendant (à sa périphérie).

Nuages verticaux (Famille D)


Cumulonimbus (Cb)
Le cumulonimbus est le plus gros des nuages. Sa base se situe à quelques centaines de mètres du sol, voire moins, et il culmine
parfois jusqu'à 11 km d'altitude. Il ressemble en général à une enclume. Par extension, l'expression « enclume du Cb » désigne
généralement sa partie supérieure qui persiste souvent après la perte d'activité du nuage. Cette enclume devient alors un
cirrus.
C'est ce type de nuage qui donne les orages. En fonction de son développement, il peut être le siège de manifestations
électriques comme la foudre, de chutes de grêle, de pluie, de fortes précipitations et dans les cas les plus extrêmes, de
tornades.

Source http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 49 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Nucléaire (Incidents et accidents) Index
Mise à jour: février 2005

Echelle INES
Les événements ayant un impact sur la sûreté des installations nucléaires et des transports de matières radioactives sont
classés par l’ASN selon 8 niveaux, de 0 à 7, suivant leur importance.

7 Accident Majeur Rejet majeur : effets étendus sur la santé et l’environnement


6 Accident Grave Rejet important susceptible d’exiger l’application intégrale des contre-mesures prévues
5 Accident Rejet limite susceptible d’exiger l’application partielle des contre-mesures prévues
Rejet mineur : exposition du public de l’ordre des limites prescrites
4 Accident Endommagement important du cœur du réacteur / des barrières radiologiques /
exposition mortelle d’un travailleur
Très faible rejet : exposition du public représentant une fraction des limites prescrites
3 Incident Grave Contamination grave / effets aigus sur la santé d’un travailleur
Accident évité de peu / perte des barrières
Contamination importante / surexposition d’un travailleur
2 Incident Incidents assortis de défaillances importantes des dispositions de sécurité
1 Anomalie Anomalie sortant du régime de fonctionnement autorisé
0 Ecart Aucune importance du point de vue de la sûreté
Evénements
Aucune pertinence du point de vue de la sûreté
Hors Echelle
Légende
Conséquences à l’extérieur du site
Conséquences à l’intérieur du site
Dégradation de la défense en profondeur

Exemple d’événements
borique ; incendie et explosion en 1997 dans une installation
Niveau 0 d’enrobage en bitume d’effluents faiblement radioactifs à
En France : plusieurs centaines d’événements sont classés Tokai-Mura au Japon.
chaque année au niveau 0.
Niveau 4
Niveau 1 En France : endommagement en 1980 du coeur du réacteur
En France : une centaine environ d’événements sont classés A1 de Saint-Laurent. Aucun autre événement de niveau 4
chaque année au niveau 1. depuis.
A l’étranger : accident de criticité en 1999 dans une
Niveau 2 installation de fabrication de combustible de Tokai-Mura au
En France : classement en 2003 au niveau 2 d’un Japon, avec irradiation aiguë de trois travailleurs dont deux
événement générique relatif au colmatage possible, dans sont décédés.
certaines conditions accidentelles, des filtres des puisards du
circuit de recirculation de l’eau de refroidissement des Niveau 5
réacteurs d’EDF. En France : aucun.
A l’étranger : fusion partielle en 1979 du coeur du réacteur
Niveau 3 à Three Mile Island aux Etats-Unis.
En France : incendie d’un silo de stockage à La Hague en
1981. Classement en 2002 au niveau 3 par l’autorité Niveau 6
compétente suédoise d’un incident survenu lors du transport En France : aucun.
par la société Federal Express (FedEx), entre la Suède et les A l’étranger : explosion en 1957 d’une cuve de produits
Etats-Unis via l’aéroport de Roissy, d’un colis présentant à son radioactifs à l’usine de retraitement de Kyshtym, en URSS.
arrivée un débit de dose supérieur à la limite réglementaire
admissible. Niveau 7
A l’étranger : découverte en 2002 sur le réacteur de la En France : aucun.
centrale de Davis Besse (Etats-Unis) d’une cavité dans le A l’étranger : explosion en 1986 du réacteur 4 de la centrale
couvercle de cuve due à une corrosion du métal par l’acide nucléaire de Tchernobyl en Ukraine

Source http://www.asn.gouv.fr/divers/ines/echelleines.asp

Mini-encyclopédie 50 Edition du 14/06/2008


Activités A la Dans un
En montagne Sur l’eau
à risque campagne bâtiment

Sommaire
Orage Index
Mise à jour: septembre 2004

20 recommendations en cas d’orage

Activités à risque
1. D'une façon générale, on évitera certaines activités extérieures, du domaine des loisirs, des sports ou du travail, connues
pour être particulièrement dangereuses par temps d'orage. Tel est le cas des activités suivantes: pêche, baignade, bateau,
cyclisme, golf, alpinisme, ainsi que des travaux électriques, de réparation de toiture. D'une façon générale, toute activité
qui expose au foudroiement direct.

A la campagne
2. Il est impératif de ne jamais s'abriter sous un arbre, surtout si cet arbre est isolé ou ne fait partie que d'un petit groupe
d'arbres.
3. En espace ouvert (champs, pré), ne porter aucun objet, en particulier métallique, qui émerge au-dessus de la tête:
fourche, faux, club de golf... Surtout ne jamais s'abriter sous un parapluie ouvert. Toute pièce conductrice doit au contraire
être abaissée, ou mieux même déposée à côté de soi.
Par contre l'utilisation d'un téléphone mobile n'entraîne aucun accroissement du risque, tout au moins lorsque son antenne
ne dépasse pas la tête, ou que très peu. Son volume, même s'il est métallique, reste insuffisant pour avoir un effet
attractif sur la foudre.
4. Des personnes se trouvant en groupe doivent s'écarter les une des autres d'au moins 3 mètres, pour éviter le risque d'un
éclair latéral entre deux personnes.
5. Il faut penser à s'écarter de toute structure métallique, notamment de pylônes, de poteaux, de clôtures, afin de ne pas
être victime d'une électrocution par "tension de toucher".
6. Pour les mêmes raisons, il conviendra d'éviter de s'abriter dans une cabine téléphonique extérieure, et à fortiori de
téléphoner par temps d'orage, sauf avec un téléphone mobile, comme expliqué plus haut.
7. Ne jamais se tenir debout les jambes écartées, ni marcher à grandes enjambées lorsqu'on se trouve sous un orage. On
risque alors d'être commotionné, voire électrocuté, par une "tension de pas". La meilleure position consiste à se pelotonner
au sol, après avoir étendu sous soi un ciré ou toute autre pièce en matière isolante (par exemple en plastique). Même si
l'on ne dispose pas de pièce isolante, la position couchée, jambes repliées sous soi, reste la position de moindre risque.
8. Lorsqu'on est surpris par un orage en pleine forêt, on ne peut évidemment pas éviter d'être sous des arbres. La position
de moindre risque consiste alors à s'écarter le plus possible des troncs, et à éviter la proximité des branches basses. Cette
position minimise les risques d'être victime de tensions de pas ou de tensions de toucher.
9. De bons abris protégeant contre la foudre sont de huttes de pierre. on s'abritera également dans une église ou une
chapelle; mais si ces édifices ne sont pas protégés par un paratonnerre, il faut s'abstenir de s'appuyer contre ou de
toucher un pilier ou un mur. Une automobile close, à condition qu'elle ne soit pas décapotable ou à toit en plastique,
constitue une excellente cage de Faraday. Penser à rabattre ou à rentrer l'antenne radio s'il y a lieu.
Par contre on évitera de s'abriter dans un hangar, lorsque celui-ci comporte un toit de tôle supporté par des poutres de
bois. En effet, si un coup de foudre survient près du hangar, même sans le toucher, le champ électrique intense qui
accompagne tout coup de foudre peut induire entre le toit et le sol une tension élevée, tension qui peut à son tour générer
un amorçage puis un arc électrique à travers le hangar. Cet effet d'induction est par contre sans risque si le toit est
supporté par des poutres métalliques.

Dans un bâtiment ou une habitation


10. Eviter certaines activités à l'intérieur des bâtiments, surtout des maisons de campagne; ainsi, pour des raisons données en
6, il est recommandé de ne pas téléphoner lorsqu'un orage est menaçant. Toutefois, cette recommandation ne doit pas
dissuader de téléphoner en cas d'urgence grave: il s'agit alors d'un risque calculé. Rappelons que le téléphone mobile est
sans risque.
11. Dans une habitation dont la protection intérieure contre la foudre n'a pas été spécialement réalisée (même si l'habitation
est équipée d'un paratonnerre), éviter de toucher des pièces métalliques telles que conduites et robinets d'eau, de prendre
un bain ou une douche, de toucher les machine électrodomestiques. La seule façon de supprimer tout risque à l'intérieur
consiste à réaliser une "équipotentialisation" de toutes les pièces métalliques, c'est à dire interconnecter par des liaisons
conductrices. Cette opération est toutefois affaire de spécialiste en systèmes de protection contre la foudre, et doit être
confiée à un installateur agréé de paratonnerre.
12. En l'absence de dispositifs de protection tels que parafoudres, il est vivement recommandé de débrancher le cordon
d'alimentation secteur et le câble d'antenne d'un téléviseur, et de les éloigner d'au moins un mètre du poste. Un téléviseur
non protégé et non débranché peut en effet "imploser" lors d'une forte surtension, constituant ainsi un risque pour les
personnes se trouvant dans la même pièces.

Mini-encyclopédie 51 Edition du 14/06/2008


Activités A la Dans un
En montagne Sur l’eau
à risque campagne bâtiment

En montagne
13. Les alpinistes se trouvent souvent sur des sommets ou des arêtes, particulièrement exposés aux foudroiements. La
première précaution évidente que doit prendre un alpiniste est donc de s'éloigner des pointes et des arêtes dès les
premiers signes avant-coureurs d'un orage: lorsqu'il entend le bourdonnement ou le bruit d'abeilles caractéristiques de
"l'effet de couronne", le champ électrique ambiant est déjà intense, et il faut de toute urgence quitter les crêtes.
14. La meilleure façon de se protéger contre un coup direct est de se réfugier sous un ressaut: celui-ci doit dominer d'au
moins cinq à dix fois le hauteur du sujet.
15. Même à l'abri du coup direct, il faut prendre en compte les divers risques de foudroiement indirect par tensions de pas ou
tension de toucher. A 15 mètres sous un pic, ces tensions sont dangereuses, et il faut descendre à au moins cinquante
mètres pour que le risque soit suffisamment réduit. Une précaution évidente est toutefois de ne jamais se plaquer contre
une paroi, afin de ne pas s'exposer à des différences de potentiel, notamment en présence de failles humides. S'en tenir
éloigné d'au moins 1,5 mètres.
16. Il peut également être dangereux de s'abriter dans une petite anfractuosité ou une petite grotte: en restant debout près
de l'entrée, on risque de provoquer l'amorçage d'un arc électrique entre le plafond et la tête, et en s'appuyant au fond, on
risque d'être traversé par un courant dérivé. Se tenir accroupi le plus loin possible du plafond, des parois et du fond.
17. Une commotion électrique même légère, et qui ne laisserait aucune trace en d'autres circonstances, peut, par surprise ou
par perte momentanée du contrôle musculaire, faire lâcher prise et entraîner une chute grave. Ces accidents secondaires
sont fréquents. Il y a donc lieu de tenir compte de ce risque lorsque l'alpiniste s'installe pour attendre la fin de l'orage.

Sur l'eau (mer, lac, rivière)


18. Sur une grande surface d'eau, un bateau, et notamment un voilier, constitue une saillie, donc un point d'impact privilégié
pour la foudre. Dans un barque ou un bateau sans mât, la meilleure précaution, si le temps le permet, est de rejoindre
d'urgence la rive.
19. Sur un bateau équipé d'un mât, celui-ci peut être frappé par la foudre de la même façon qu'un paratonnerre. Le principe
qui guide alors la protection du bateau consiste à assurer une continuité électrique parfaite entre le sommet du mât et
l'eau.
Un voilier moderne est généralement équipé d'un mât métallique; les haubans sont généralement des filins métalliques,
dont les attaches font partie d'une ceinture, elle aussi métallique, courant tout autour du pont. Dans ces conditions, cette
superstructure constitue une sorte de cage de Faraday à larges mailles, assurant une bonne protection du bateau. Si la
coque est elle même métallique, l'écoulement éventuel des courants de foudre vers l'eau se fait sans difficulté. Si la coque
est en matière synthétique, il convient de fixer une ou deux chaînes à la ceinture métallique, l'autre extrémité plongeant
dans l'eau. Celle-ci est suffisamment bonne conductrice pour constituer une bonne "prise d'eau". Une solution plus
élégante consiste à relier la base du mât au lest du bateau, par un conducteur installé une fois pour toute.
20. Certains voiliers sont en bois, de même que leur mât, et les haubans peuvent être des cordes plus ou moins isolantes. Sur
ce type de bateaux, on recommande de fixer une chaîne tout le long du mât, ou un conducteur fixé à demeure, en en
faisant ainsi un paratonnerre. Comme en 19, la base du mât sera électriquement reliée à l'eau par une chaîne ou un
conducteur. La protection du bateau est ainsi correctement assurée; quand aux personnes à bord, elles devront se placer
le plus bas possible, voire à l'intérieur de la coque, pour celles qui ne participent pas aux manœuvres.

Source http://www.apfoudre.com/20recom.htm

Mini-encyclopédie 52 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Papiers (Format) Index
Mise à jour: juillet 2005

Cloche = 30 x 40 Jésus = 56 x 76

Pot ou Ecolier = 31 x 40 Soleil = 60 x 80

Tellière = 34 x 44 Colombier commercial = 63 x 90

Couronne écriture = 36 x 46 Colombier affiche = 60 x 80

Couronne édition = 37 x 47 Petit aigle = 70 x 94

Ecu = 40 x 52 Grand Aigle = 75 x 106

Coquille = 44 x 56 Grand Monde = 90 x 126

Carré = 45 x 56 Univers = 100 x 130

Raisin = 50 x 65

Note
Dimensions en cm

Normalisation ISO
Le rapport entre la langueur et la largeur est de 2.

Série A Série B Série C


4A0 1682 x 2378
2A0 1189 x 1682
A0 841 x 1189 B0 1000 x 1414 C0 917 x 1297
A1 594 x 841 B1 707 x 1000 C1 648 x 917
A2 420 x 594 B2 500 x 707 C2 458 x 648
A3 297 x 420 B3 353 x 500 C3 324 x 458
A4 210 x 297 B4 250 x 353 C4 229 x 324
A5 148 x 210 B5 176 x 250 C5 162 x 229
A6 105 x 148 B6 125 x 176 C6 114 x 162
A7 74 x 105 B7 88 x 125 C7 81 x 114
A8 52 x 74 B8 62 x 88 C8 57 x 81
A9 37 x 52 B9 44 x 62 C9 40 x 57

Note
Dimensions en mm

Sources Markus Kuhn, http://www.cl.cam.ac.uk/~mgk25/iso-paper.html


http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 53 Edition du 14/06/2008


Electron Proton Neutron Deutéron

Sommaire
Particules (Propriétés) Index
Mise à jour: octobre 2004

Electron
Quantité Symbole Valeur
Masse de l’électron 9,1093897 x10-31 kg
en électron volts me 0,51099906 MeV
Ratio des masses électron-muon me / mµ 4,83633218 x10-3
Ratio des masses électron-proton me / mp 5,44617013 x10-4
Ratio des masses électron-deuteron me / md 2,72443707 x10-4
Ratio des masses électron-α me / mα 1,37093354 x10-4
Charge spécifique -e / me -1,75881962 x 1011 CKg-1
Masse molaire M(e),Me 5,48579903 x10-7 kgmol-1
Longueur d’onde de Compton λc 2,42631058 x10-12 m

λc / 2π = α a0 = α 2 / 4π R∞ 3,86159323 x10-13 m
Rayon classique de l’électron re 2,81794092 x10-15 m

Section efficace de Thomson ((8π / 3) r )


e
2
σe 0,66524616 x10-28 m2

Moment magnétique μe 9,2847701 x10-24 JT-1


en magnétons de Bohr μe / μ B 1,001159652193
en magnétons nucléaire μe / μ N 1838,282000
Anomalie du moment magnétique
( μe / μ B − 1) ae 1,159652193 x 10-3

Facteur g ( 2 (1 + ae ) ) ge 2,002319304386

Ratio de m.m. électron-muon μe / μ μ 206,766967

Ratio de m.m électron-proton μe / μ p 658,2106881

Proton
Quantité Symbole Valeur
Masse
1,6726231 x10-27 kg
en électron volts ( m p c 2 / {e} ) mp 938,27231 MeV
Ratio des masses proton-électron mp / me 1836,152701
Ratio des masses proton-muon mp / mµ 8,8802444
Charge spécifique e / mp 9,5788309 x107 Ckg-1
Masse molaire M (p), Mp 1,007276470 x10-3 kgmol-1

Longueur d’onde de Compton (h / mpc) λc , p 1,32141002 x10-15 m

λc , p / 2π 2,10308937 x10-16

Moment magnétique µp 1,41060761 x10-26 JT-1


en magnétons de Bohr µp / µB 1,521032202 x10-3
en magnétons nucléaire µp / µN 2,792847386
γp 26572,2128 x104s-1T-1
Ration gyromagnétique
γ p / 2π 42,577469 MHzT-1

Mini-encyclopédie 54 Edition du 14/06/2008


Electron Proton Neutron Deutéron

Neutron
Quantité Symbole Valeur
Masse
1,6749286 x10-27 kg
en électron volts ( mn c 2 / {e} ) mn 939,56563 MeV

Ratio des masses neutron-électron mn / me 1838,683662


Ratio des masses neutron-proton mn / mp 1,001378404
Masse molaire M(n), Mn 1,008664904 x10-3 kgmol-1
Longueur d’onde de Compton ( h / mn c ) λc,n 1,31959110 x10-15 m
λc,n / 2π 2,10019445 x10-16 m

Moment magnétique µn 0,96623707 x10-26 JT-1


en magnétons de Bohr µn / µB 1,04187563 x10-3
en magnétons nucléaire µn / µN 1,91304275
Rapport des m.m. neutron-électron µn / µe 1,04066882 x10-3
Rapport des m.m. neutron-proton µn / µp 0,68497934

Deutéron (ou deuton)


Quantité Symbole Valeur
Masse 3,3435860 x10-27 kg
en électron volts md 1875,61339 MeV
Ratio des masses deutéron-électron md / me 3670,483014
Ratio des masses deutéron-proton md / mp 1,999007496
Masse molaire M (d), Md 2,013553214 x10-3 kgmol-1
Moment magnétique µd 0,43307375 x10-26 JT-1
en magnétons de Bohr µd / µB 0,4669754479 x10-3
en magnétons nucléaire µd / µN 0,857438230
Rapport des m.m. deutéron-électron µd / µe 0,4664345460 x10-3
Rapport des m.m. deutéron-proton µd / µp 0,3070122035

Source http://feynman.phy.ulaval.ca/marleau/marleau_constantes.pdf

Mini-encyclopédie 55 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Pavillons (Marine) Index
Mise à jour: avril 2004

Signaux alphabétiques
A B C D
E F G H
I J K L
M N O P
Q R S T
U V W X
Y Z
Signal de réponse

Chiffres
0 1 2
3 4 5
6 7 8
9
…/…

Mini-encyclopédie 56 Edition du 14/06/2008


Significations particulières
A J'ai un plongeur dessous; tenez vous à N Non - Négatif.
distance et avancez lentement. O Un homme à la mer.
Je suis en essais de vitesse. P Tout le monde doit rejoindre le bord, nous
B Je transborde ou je transporte des allons appareiller.
marchandises dangereuses. A la mer : Vos feux sont éteints ou en
C Oui - Affirmatif. flammes.
D Restez à distance, je manoeuvre avec Q Mon navire est indemne, et je demande la
difficulté. libre pratique.
E Je viens sur tribord. R Bien reçu.
F Je suis désemparé, veuillez prendre contact S Mes machines sont en arrière toute.
avec moi. T Ne passez pas devant moi.
G J'ai besoin d'un pilote. U Vous êtes en danger.
H J'ai un pilote à bord. V J'ai besoin d'assistance, mais ne suis pas en
I Je viens sur bâbord. détresse.
J Je vais envoyer un message visuel. W J'ai besoin d'assistance médicale.
K Arrêtez votre navire immédiatement. X Cessez d'émettre et surveillez mes signaux.
L Mettez en panne, j'ai une communication Y J'ai du courrier.
importante à vous faire. Z Sert à attirer l'attention des stations côtières.
M J'ai un docteur à bord.

Source http://www.noeud427.fr.st/

Mini-encyclopédie 57 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

Sommaire
Pays du monde Index
Mise à jour: juin 2008

IDH Superficie Capitale


Pays (internet), Country, Monnaie
PIB Population (Lat., Long.) Langues
Codes ISO 3166, UTC (Code ISO)
(1) (2) (3)
Afghanistan (.af), Afghanistan, AF, - 647 500 (41) Kaboul Afghani
Pachto, Dari
AFG, UTC+4.5 98/204 32 738 (38) (34°31’N, 69°11’E) (AFA)
Afrique du Sud (.za), South Africa, 121 1 219 912 (25) Pretoria Rand
Afrikaans, Anglais
ZA, ZAF, UTC+2 25/92 43 786 (28) (25°42’S, 28°13’E) (ZAR)
Albanie (.al), Albania, AL, ALB, 68 28 748 (142) Tirana Lek
Albanais
UTC+1 119/124 3 620 (129) (41°19’N, 19°49’E) (ALL)
Algérie (.dz), Algeria, DZ, DZA, 104 2 381 740 (11) Alger Arabe, Français, Dinar
UTC+1 40/106 33 770 (36) (36°45’N, 3°03’E) Berbère (DZD)
Allemagne (.de), Germany, DE, 22 357 021 (62) Berlin Euro
Allemand
DEU, UTC+1 5/31 82 370 (14) (52°31’N, 13°24’E) (EUR)
Angola (.ao), Angola, AO, AGO, 162 1 246 700 (23) Luanda Portugais, Ombundu, Kwanza
UTC+1 70/120 12 531 (69) (8°50’S, 13°14’E) Kikongo (AOA)
Arabie Saoudite (.sa), Saudi 61 2 149 690 (14) Riyad Riyal
Arabe
Arabia, SA, SAU, UTC+3 22/57 28 161 (44) (24°38’N, 46°43’E) (SAR)
Argentine (.ar), Argentina, AR, 38 2 766 890 (8) Buenos Aires Peso
Espagnol
ARG, UTC-3 23/81 40 677 (29) (34°36’S, 58°40’O) (ARS)
Australie (.au), Australia, AU, AUS, 3 7 686 850 (6) Canberra Dollar
Anglais
UTC+10 17/23 20 601 (54) (35°17’S, 149°13’E) (AUD)
Autriche (.at), Austria, AT, AUT, 15 83 870 (112) Vienne Euro
Allemand
UTC+1 35/17 8 206 (92) (48°12’N, 16°22’E) (EUR)
Azerbaïdjan (.az), Azerbaijan, AZ, 98 86 600 (111) Bakou Manat
Azeri
AZE, UTC+4 74/101 8 178 (93) (40°23’N, 49°52’E) (AZM)
Bahamas (.bs), Bahamas, BS, BHS, 49 13 940 (160) Nassau Dollar
Anglais
UTC-5 150/52 307 (176) (25°05’N, 77°21’O) (BSD)
Bahreïn (.bh), Bahrain, BH, BHR, 41 665 (190) Manama Dinar
Arabe, Anglais
UTC+3 112/30 718 (162) (26°14’N, 50°34’E) (BHD)
Bangladesh (.bd), Bangladesh, BD, 140 144 000 (93) Dhaka Taka
Bengali, Anglais
BGD, UTC+6 49/192 153 547 (7) (23°43’N, 90°24’E) (BDT)
Belgique (.be), Belgium, BE, BEL, 17 30 528 (139) Bruxelles / Brussels Flamand, Français, Euro
UTC+1 28/26 10 404 (76) (50°50’N, 4°20’E) Allemand (EUR)
163 112 620 (100) Porto-Novo Français, Fon, Afjas, Franc CFA
Bénin (.bj), Benin, BJ, BEN, UTC+1
137/190 8 295 (91) (6°29’N, 2°37’E) Banbas, Yoruba (XOF)
Biélorussie (.by), Belarus, BY, BLR, 64 207 600 (84) Minsk Rouble
Biélorusse, Russe
UTC+2 62/95 9 686 (84) (53°54’N, 27°34’E) (BYR)
Birmanie, Burma (voir Myanmar)
Bolivie (.bo), Bolivia, BO, BOL, UTC- 117 1 098 580 (28) La Paz Espagnol, Quochua, Boliviano
4 94/139 9 248 (87) (16°30’S, 68°09’O) Aymara (BOB)
Bosnie-Herzégovine (.ba), Bosnia 66 51 129 (127) Sarajevo Bosniaque, Croate, Marka
and Herzegovina, BA, BIH, UTC+1 103/119 4 590 (119) (43°52’N, 18°25’E) Serbe (BAM)
Botswana (.bw), Botswana, BW, 124 600 370 (46) Gaborone Pula
Anglais
BWA, UTC+2 113/73 1 842 (147) (24°45’S, 25°55’E) (BWP)
70 8 511 965 (5) Brasilia Portugais, Italien, Real
Brésil (.br), Brazil, BR, BRA, UTC-3
9/96 191 909 (5) (15°47’S, 47°55’O) Allemand, Espagnol (BRL)
Bulgarie (.bg), Bulgaria, BG, BGR, 53 110 910 (103) Sofia Lev
Bulgare, Turc, Grec
UTC+2 66/87 7 263 (96) (42°41’N, 23°19’E) (BGN)
Burkina Faso (.bf), Burkina Faso, 176 274 200 (73) Ouagadougou Français, Mooré, Franc CFA
BF, BFA, UTC 0 124/198 15 265 (62) (12°22’N, 1°31’O) Dioula, Peul (XOF)
Burundi (.bi), Burundi, BI, BDI, 167 27 830 (145) Bujumbura Franc
Français, Kirundi
UTC+2 151/214 8 691 (90) (3°22’S, 29°21’E) (BIF)
Cambodge (.kh), Cambodia, KH, 131 181 040 (88) Phnom Penh Riel
Khmer
KHM, UTC+7 109/181 14 242 (63) (11°33’N, 104°55’E) (KHR)
Cameroun (.cm), Cameroon, CM, 144 475 440 (53) Yaoundé Franc CFA
Français, Anglais
CMR, UTC+1 92/168 18 468 (57) (3°52’N, 11°31’E) (XAF)
Canada (.ca), Canada, CA, CAN, 4 9 984 670 (2) Ottawa Dollar
Anglais, Français
UTC-5 13/21 33 213 (37) (45°25’N, 75°42’O) (CAD)
Cap-Vert (.cv), Cape Verde, CV, 102 4 033 (174) Praia Escudo
Portugais
CPV, UTC-1 168/116 427 (171) (14°55’N, 23°31’O) (CVE)
40 756 950 (38) Santiago Espagnol, Allemand, Peso
Chili (.cl), Chile, CL, CHL, UTC-4
44/76 16 454 (60) (33°27’S, 70°40’O) Araucanian (CLP)
Yuan
Chine (.cn), China, CN, CHN, 81 9 596 960 (4) Beijing / Pékin
Mandarin Renminbi
UTC+8 2/128 1 330 045 (1) (39°55’N, 116°23’E)
(CNY)

Mini-encyclopédie 58 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
IDH Superficie Capitale
Pays (internet), Country, Monnaie
PIB Population (Lat., Long.) Langues
Codes ISO 3166, UTC (Code ISO)
(1) (2) (3)
Chypre (.cy), Cyprus, CY, CYP, 28 9 250 (169) Nicosie Livre
Grec, Turc
UTC+2 115/46 793 (159) (35°10’N, 33°22’E) (CYP)
Colombie (.co), Colombia, CO, COL, 75 1 138 910 (26) Bogota Espagnol, Arawak, Peso
UTC-5 34/114 45 014 (27) (4°36’N, 74°05’O) Carib (COP)
Congo (.cg), Congo, CG, COG, 139 342 000 (63) Brazzaville Français, langues Franc CFA
UTC+1 133/150 3 903 (128) (4°15’S, 15°17’E) Bantu (XAF)
Corée du Nord (.kp), North Korea, - 120 540 (98) Pyongyang Won
Coréen
KP, PRK, UTC+9 93/178 23 479 (47) (39°01’N, 125°45’E) (KPW)
Corée du Sud (.kr), South Korea, 26 98 480 (107) Séoul Won
Coréen
KR, KOR, UTC+9 14/49 49 233 (24) (37°33’N, 126°59’E) (KRW)
Costa Rica (.cr), Costa Rica, CR, 48 51 100 (128) San josé Colon
Espagnol
CRI, UTC-6 83/79 4 196 (123) (9°56’N, 84°05’O) (CRC)
Côte d'Ivoire (.ci), Cote d’Ivoire, 166 322 460 (68) Yamoussoukro Français, Dyula, Franc CFA
CI, CIV, UTC 0 99/184 18 373 (58) (6°49’N, 5°17’O) Senulu, Agni, Baule (XOF)
Croatie (.hr), Croatia, HR, HRV, 47 56 542 (125) Zagreb Kuna
Croate
UTC+1 75/70 4 492 (120) (45°48’N, 16°00’E) (HRK)
51 110 860 (104) La Havane Peso
Cuba (.cu), Cuba, CU, CUB, UTC-5 Espagnol
87/138 11 424 (73) (23°07’N, 82°21’O) (CUP)
Danemark (.dk), Denmark, DK, 14 43 094 (133) Copenhague Krone
Danois, Anglais
DNK, UTC+1 50/24 5 485 (109) (55°40’N, 12°35’E) (DKK)
Djibouti (.dj), Djibouti, DJ, DJI, 149 23 000 (149) Djibouti Franc
Arabe, Français
UTC+3 184/205 506 (167) (11°35’N, 43°09’E) (DJF)
Egypte (.eg), Egypt, EG, EGY, 112 1 001 450 (30) Le Caire Livre
Arabe
UTC+2 27/126 81 714 (15) (30°03’N, 31°15’E) (EGP)
Emirats Arabe Unis (.ae), United 39 83 600 (113) Abou Dabi Dirham
Arabe, Anglais
Arab Emirates, AE, ARE, UTC+4 56/7 4 622 (117) (24°28’N, 54°22’E) (AED)
Equateur (.ec), Ecuador, EC, ECU, 89 283 560 (72) Quito Dollar
Espagnol
UTC-5 64/115 13 928 (65) (0°13’S, 78°30’O) (USD)
Espagne (.es), Spain, ES, ESP, 13 504 782 (51) Madrid Euro
Espagnol
UTC+1 11/35 40 491 (30) (40°24’N, 3°41’O) (EUR)
Estonie (.ee), Estonia, EE, EST, 44 45 226 (132) Tallinn Couronne
Estonien
UTC+2 104/55 1 308 (152) (59°26’N, 24°43’E) (EEK)
États-Unis (.us), United States, US, 12 9 826 630 (3) Washington Dollar
Anglais
USA, UTC-5 1/9 303 825 (3) (38°53’N, 77°02’O) (USD)
Ethiopie (.et), Ethiopia, ET, ETH, 169 1 127 127 (27) Addis-Abeba Birr
Amharique
UTC+3 84/219 78 254 (16) (9°02’N, 38°42’E) (ETB)
Finlande (.fi), Finland, FI, FIN, 11 338 145 (64) Helsinki Euro
Finlandais, Suédois
UTC+2 53/27 5 245 (112) (60°10’N, 24°56’E) (EUR)
France (.fr), France, FR, FRA, 10 643 427 (42) Paris Euro
Français
UTC+1 8/33 64 058 (21) (48°52’N, 2°20’E) (EUR)
Gabon (.ga), Gabon, GA, GAB, 119 267 667 (75) Libreville Français, Fangs, Franc CFA
UTC+1 117/78 1 486 (151) (0°23’N, 9°27’E) Eshiras, Mbédés (XAF)
Gambie (.gm), Gambia, GM, GMB, 155 11 300 (165) Banjul Anglais, Wolof, Dalasi
UTC 0 189/215 1 735 (148) (13°27’N, 16°34’O) Malinké, Peul (GMD)
Géorgie (.ge), Georgia, GE, GEO, 96 69 700 (119) Tbilissi Lari
Géorgien
UTC+4 120/141 4 631 (116) (41°43’N, 44°47’E) (GEL)
Ghana (.gh), Ghana, GH, GHA, UTC 135 239 460 (78) Accra Anglais, Twi, Fonti, Cedi
0 101/194 23 383 (48) (5°33’N, 0°13’O) Ewe (GHC)
Grèce (.gr), Greece, GR, GRC, 24 131 940 (95) Athènes Euro
Grec, Turc
UTC+2 32/39 10 723 (74) (37°59’N, 23°44’E) (EUR)
Guatemala (.gt), Guatemala, GT, 118 108 890 (105) Guatemala Quetzal
Espagnol
GTM, UTC-6 76/127 13 002 (67) (14°37’N, 90°31’O) (GTQ)
Guinée (.gn), Guinea, GN, GIN, UTC 160 245 857 (76) Conakry Français, Kalinkés, Franc
0 144/207 10 211 (79) (9°33’N, 13°42’O) Soussous, Foulbés (GNF)
Guinée-Bissau (.gw), Guinea- 175 36 120 (136) Bissau Portugais, Créole, Franc CFA
Bissau, GW, GNB, UTC 0 201/224 1 503 (150) (11°51’N, 15°35’O) Mandé (XOF)
Guinée équatoriale (.gq), 127 28 051 (144) Malabo Franc CFA
Français
Equatorial Guinea, GQ, GNQ, UTC+1 110/12 616 (165) (3°45’N, 8°47’E) (XAF)
Guyana (.gy), Guyana, GY, GUY, 97 214 970 (82) Georgetown Dollar
Anglais
UTC-4 166/129 771 (160) (6°48’N, 58°10’O) (GYD)
146 27 750 (146) Port-au-Prince Français, Créole Gourde
Haïti (.ht), Haiti, HT, HTI, UTC-5
130/180 8 924 (89) (18°32’N, 72°20’O) haitien (HTG)
Honduras (.hn), Honduras, HN, 115 112 090 (101) Tegucigalpa Lempira
Espagnol
HND, UTC-6 111/155 7 639 (94) (14°06’N, 87°13’O) (HNL)
Hongrie (.hu), Hungary, HU, HUN, 36 93 030 (108) Budapest Forint
Hongrois
UTC+1 51/62 9 931 (83) (47°30’N, 19°05’E) (HUF)

Mini-encyclopédie 59 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
IDH Superficie Capitale
Pays (internet), Country, Monnaie
PIB Population (Lat., Long.) Langues
Codes ISO 3166, UTC (Code ISO)
(1) (2) (3)
128 3 287 590 (7) New Delhi Hindi, Urdu, Bengali, Roupie
Inde (.in), India, IN, IND, UTC+5.5
4/162 1 147 996 (2) (28°36’N, 77°12’E) Telugu, Tamil (INR)
Indonésie (.id), Indonesia, ID, IDN, 107 1 919 440 (16) Jakarta Indonésien Sdanese, Roupie
UTC+7 16/153 237 512 (4) (6°10’S, 106°49’E) javanais (IDR)
94 1 648 000 (18) Téhéran Rial
Iran (.ir), Iran, IR, IRN, UTC+3.5 Persan, Arabe
15/85 65 875 (19) (35°40’N, 51°25’E) (IRR)
- 437 072 (58) Bagdad Dinar
Irak (.iq), Iraq, IQ, IRQ, UTC+3 Arabe, Kurde
63/151 28 221 (43) (33°20’N, 44°23’E) (IQD)
Irlande (.ie), Ireland, IE, IRL, UTC 5 70 280 (118) Dublin Euro
Irlandais, Anglais
0 52/10 4 156 (125) (53°19’N, 6°14’O) (EUR)
Islande (.is), Iceland, IS, ISL, UTC 1 103 000 (106) Reykjavik Krona
Islandais
0 138/16 304 (177) (64°09’N, 21°57’O) (ISK)
23 20 770 (152) Jérusalem Shekel
Israël (.il), Israel, IL, ISR, UTC+2 Arabe, Hébreux
54/42 7 112 (98) (31°46’N, 35°14’E) (ILS)
20 301 230 (70) Rome Euro
Italie (.it), Italy, IT, ITA, UTC+1 Italien
10/38 58 145 (23) (41°54’N, 12°29’E) (EUR)
Jamaïque (.jm), Jamaica, JM, JAM, 101 10 991 (166) Kingston Dollar
Anglais
UTC-5 134/134 2 804 (138) (18°00’N, 76°48’O) (JMD)
8 377 835 (61) Tokyo Yen
Japon (.jp), Japan, JP, JPN, UTC+9 Japonais
3/34 127 288 (10) (35°41’N, 139°45’E) (JPY)
Jordanie (.jo), Jordan, JO, JOR, 86 92 300 (110) Amman Dinar
Arabe
UTC+2 106/137 6 199 (104) (31°57’N, 35°56’E) (JOD)
Kazakhstan (.kz), Kazakhstan, KZ, 73 2 717 300 (9) Astana Tenge
Kazakh, Russe, Turc
KAZ, UTC+6 55/93 15 341 (61) (51°10’N, 71°25’E) (KZT)
Kenya (.ke), Kenya, KE, KEN, 148 582 650 (48) Nairobi Swahili, Anglais, Shilling
UTC+3 81/189 37 954 (34) (1°17’S, 36°49’E) Bantu (KES)
Koweït (.kw), Kuwait, KW, KWT, 33 17 820 (156) Koweït Dinar
Arabe
UTC+3 57/6 2 597 (140) (29°22’N, 47°58’E) (KWD)
130 236 800 (80) Vientiane Kip
Laos (.la), Laos, LA, LAO, UTC+7 Lao
135/179 6 678 (102) (17°58’N, 102°36’E) (LAK)
Lettonie (.lv), Latvia, LV, LVA, 45 64 589 (122) Riga Lats
Letton
UTC+2 91/65 2 245 (141) (56°57’N, 24°06’E) (LVL)
Liban (.lb), Lebanon, LB, LBN, 88 10 400 (168) Beyrouth Livre
Arabe, Français
UTC+2 90/94 3 972 (126) (33°52’N, 35°30’E) (LBP)
- 111 370 (102) Monrovia Dollar
Liberia (.lr), Liberia, LR, LBR, UTC 0 Anglais
188/225 3 335 (133) (6°18’N, 10°48’O) (LRD)
56 1 759 540 (17) Tripoli Dinar
Libye (.ly), Libya, LY, LBY, UTC+2 Arabe
71/80 6 174 (105) (32°53’N, 13°10’E) (LYD)
Lituanie (.lt), Lithuania, LT, LTU, 43 65 200 (121) Vilnius Litas
Lituanien
UTC+2 79/67 3 565 (130) (54°41’N, 25°19’E) (LTL)
Luxembourg (.lu), Luxembourg, 18 2 586 (177) Luxembourg Français, Allemand, Euro
LU, LUX, UTC+1 95/1 486 (168) (49°36’N, 6°07’E) Luxembourgeois (EUR)
Madagascar (.mg), Madagascar, 143 587 040 (47) Antananarivo Ariary
Malgache, Français
MG, MDG, UTC+3 118/210 20 043 (55) (18°55’S, 47°31’E) (MGA)
Malaisie (.my), Malaysia, MY, MYS, 63 329 750 (65) Kuala Lumpur Ringgit
Malais
UTC+8 29/77 25 274 (46) (3°10’N, 101°42’E) (MYR)
173 1 240 000 (24) Bamako Français, Bambara, Franc CFA
Mali (.ml), Mali, ML, MLI, UTC 0
132/196 12 324 (71) (12°39’N, 8°00’O) Senoufo, Sarakolé (XOF)
Malte (.mt), Malta, MT, MLT, 34 316 (208) La valette Lire
Maltais
UTC+1 146/51 404 (172) (35°53’N, 14°30’E) (MTL)
Maroc (.ma), Morocco, MA, MAR, 126 446 550 (57) Rabat Arabe, Français, Dirham
UTC 0 58/148 34 343 (35) (34°01’N, 6°49’O) Berbère, Espagnol (MAD)
Mauritanie (.mr), Mauritania, MR, 137 1 030 700 (29) Nouakchott Ouguiya
Arabe
MRT, UTC 0 153/182 3 365 (132) (18°07’N, 16°02’O) (MRO)
Mexique (.mx), Mexico, MX, MEX, 52 1 972 550 (15) Mexico Espagnol, Nahuati, Peso
UTC-6 12/84 109 955 (11) (19°26’N, 99°08’O) Maya (MXN)
Mongolie (.mn), Mongolia, MN, 114 1 564 116 (19) Oulan-Bator Togrog
Khalkha
MNG, UTC+8 149/158 2 996 (136) (47°55’N, 106°55’E) (MNT)
Mozambique (.mz), Mozambique, 172 801 590 (36) Maputo Metical
Portugais
MZ, MOZ, UTC+2 123/212 21 285 (52) (25°57’S, 32°35’E) (MZM)
Myanmar (.mm), Myanmar, MM, 132 678 500 (40) Rangoun Kyat
Birman
MMR, UTC+6.5 65/177 47 758 (25) (16°48’N, 96°09’E) (MMK)
Namibie (.na), Namibia, NA, NAM, 125 825 418 (34) Windhoek Dollar
Anglais
UTC+1 140/131 2 089 (144) (22°34’S, 17°05’E) (NAD)
Népal (.np), Nepal, NP, NPL, 142 147 181 (92) Katmandou Roupie
Népalais
UTC+5.75 102/200 29 519 (40) (27°43’N, 85°19’E) (NPR)

Mini-encyclopédie 60 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
IDH Superficie Capitale
Pays (internet), Country, Monnaie
PIB Population (Lat., Long.) Langues
Codes ISO 3166, UTC (Code ISO)
(1) (2) (3)
Nicaragua (.ni), Nicaragua, NI, 110 129 494 (96) Managua Cordoba
Espagnol
NIC, UTC-6 122/157 5 786 (108) (12°09’N, 86°17’O) (NIO)
174 1 267 000 (22) Niamey Français, Haoussas, Franc CFA
Niger (.ne), Niger, NE, NER, UTC+1
147/220 13 273 (66) (13°31’N, 2°07’E) Djermas, Peul (XOF)
Nigeria (.ng), Nigeria, NG, NGA, 158 923 768 (32) Abuja Anglais, Hausa, Naira
UTC+1 38/171 138 283 (9) (9°12’N, 7°11’E) Yoruba, Ibo, Fulani (NGN)
Norvège (.no), Norway, NO, NOR, 2 323 802 (67) Oslo Krone
Norvégien
UTC+1 41/5 4 644 (115) (59°55’N, 10°45’E) (NOK)
Nouvelle-Zélande (.nz), New 19 268 680 (74) Wellington Dollar
Anglais, Maori
Zealand, NZ, NZL, UTC+12 59/44 4 173 (124) (41°28’S, 174°51’E) (NZD)
Oman (.om), Oman, OM, OMN, 58 212 460 (83) Mascate Rial
Arabe
UTC+4 78/63 3 312 (134) (23°37’N, 58°35’E) (OMR)
Ouganda (.ug), Uganda, UG, UGA, 154 236 040 (81) Kampala Shilling
Anglais
UTC+3 100/202 31 368 (39) (0°19’N, 32°25’E) (UGX)
Ouzbékistan (.uz), Uzbekistan, UZ, 113 447 400 (56) Tachkent Som
Ouzbek
UZB, UTC+5 77/173 28 268 (42) (41°20’N, 69°18’E) (UZS)
Pakistan (.pk), Pakistan, PK, PAK, 136 803 940 (35) Islamabad Roupie
Urdu, Punjabi, Anglais
UTC+5 26/163 167 762 (6) (33°42’N, 73°10’E) (PKR)
Panama (.pa), Panama, PA, PAN, 62 78 200 (115) Panama Balboa
Espagnol, Anglais
UTC-5 105/102 3 293 (135) (8°58’N, 79°32’O) (PAB)
Papouasie-Nouvelle Guinée
145 462 840 (54) Port Moresby Pidgin Anglais, Police Kina
(.pg), Papua New Guinea, PG, PNG,
127/161 5 932 (106) (9°30’S, 147°10’E) Motu (PGK)
UTC+10
Paraguay (.py), Paraguay, PY, PRY, 95 406 750 (59) Asuncion Guarani
Espagnol, Guarani
UTC-4 107/143 6 831 (101) (25°16’S, 57°40’O) (PYG)
Pays-bas (.nl), Netherlands, NL, 9 41 526 (134) Amsterdam Euro
Hollandais
NLD, UTC+1 20/19 16 645 (59) (52°23’N, 4°54’E) (EUR)
87 1 285 220 (20) Lima Sol
Pérou (.pe), Peru, PE, PER, UTC-5 Espagnol, Quechua
48/111 29 181 (41) (12°03’S, 77°03’O) (PEN)
Philippines (.ph), Philippines, PH, 90 300 000 (71) Manille Philipin (Tagalog), Peso
PHL, UTC+8 37/156 92 681 (12) (14°35’N, 121°00’E) Anglais, Espagnol (PHP)
Pologne (.pl), Poland, PL, POL, 37 312 685 (69) Varsovie Zloty
Polonais
UTC+1 21/68 38 501 (33) (52°15’N, 21°00’E) (PLN)
Portugal (.pt), Portugal, PT, PRT, 29 92 391 (109) Lisbonne Euro
Portugais
UTC 0 45/54 10 677 (75) (38°43’N, 9°08’O) (EUR)
Qatar (.qa), Qatar, QA, QAT, 35 11 437 (164) Doha Riyal
Arabe
UTC+3 80/2 929 (158) (25°17’N, 51°32’E) (QAR)
République Centrafricaine (.cf),
171 622 984 (44) Bangui Français, Bandas, Franc CFA
Central African Republic, CF, CFA,
172/218 4 435 (121) (4°22’N, 18°35’E) Bayas (XAF)
UTC+1
République dominicaine (.do),
79 48 730 (130) Saint-Domingue Peso
Dominican Republic, DO, DOM, UTC- Espagnol
67/98 9 507 (86) (18°28’N, 69°54’O) (DOP)
4
République démocratique du
168 2 345 410 (12) Kinshasa Français, Kikongo, Franc
Congo (.cd), Democratic Republic of
121/227 66 515 (18) (4°19’S, 15°18’E) Kingwara, Luba (CDF)
Congo, CD, COD, UTC+1
République Tchèque (.cz), Czech 32 78 866 (114) Prague Couronne
Tchèque
Republic, CZ, CZE, UTC+1 42/50 10 221 (78) (50°05’N, 14°28’E) (CZK)
Roumanie (.ro), Romania, RO, 60 237 500 (79) Bucarest Roumain, Italien, Leu
ROU, UTC+2 43/89 22 247 (51) (44°26’N, 26°06’E) Français (ROL)
Royaume-Uni (.uk), United 16 244 820 (77) Londres Livre
Anglais
Kingdom, GB, GBR, UTC 0 6/28 60 944 (22) (51°30’N, 0°10’O) (GBP)
Russie (.ru), Russia, RU, RUS, 67 17 075 200 (1) Moscou Russe, Turc, Rouble
UTC+3 7/74 140 702 (8) (55°45’N, 37°35’E) Ukrainien (RUR)
Rwanda (.rw), Rwanda, RW, RWA, 161 26 338 (147) Kigali Kinyarwanda, Franc
UTC+2 148/209 10 186 (80) (1°57’S, 30°04’E) Français (RWF)
Salvador (.sv), El Salvador, SV, 103 21 040 (151) San Salvador Colon
Espagnol
SLV, UTC-6 97/130 7 066 (99) (13°42’N, 89°12’O) (SVC)
Sénégal (.sn), Senegal, SN, SEN, 156 196 190 (86) Dakar Français, Wolof, Peul, Franc CFA
UTC 0 116/185 12 853 (68) (14°40’N, 17°26’O) Serère (XOF)
Serbie (.rs), Serbia, RS, SRB, - 77 474 (116) Belgrade Dinar
Serbe
UTC+1 82/110 10 159 (81) (44°50’N, 20°30’E) (RSD)
Sierra Leone (.sl), Sierra Leone, SL, 177 71 740 (117) Freetown Leone
Anglais
SLE, UTC 0 162/216 6 295 (103) (8°30’N, 13°15’O) (SLL)
Anglais, Chinois,
Singapour (.sg), Singapore, SG, 25 693 (189) Singapour Dollar
Mandarin, Malais,
SGP, UTC+8 46/8 4 608 (118) (1°17’N, 103°51’E) (SGD)
Tamoul

Mini-encyclopédie 61 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
IDH Superficie Capitale
Pays (internet), Country, Monnaie
PIB Population (Lat., Long.) Langues
Codes ISO 3166, UTC (Code ISO)
(1) (2) (3)
Slovaquie (.sk), Slovakia, SK, SVK, 42 48 845 (129) Bratislava Couronne
Slovaque
UTC+1 61/59 5 455 (110) (48°09’N, 17°07’E) (SKK)
Slovénie (.si), Slovenia, SI, SVN, 27 20 273 (153) Ljubljana Tolar
Slovène
UTC+1 85/45 2 008 (146) (46°03’S, 14°31’E) (SIT)
Somalie (.so), Somalia, SO, SOM, - 637 657 (43) Mogadiscio Shilling
Somali, Arabe
UTC+3 154/223 9 559 (85) (2°04’N, 45°22’E) (SOS)
Soudan (.sd), Sudan, SD, SDN, 147 2 505 810 (10) Khartoum Arabe, Français, Dinar
UTC+3 60/166 40 218 (31) (15°36’N, 32°32’E) Kurde (SDD)
Sri Lanka (.lk), Sri Lanka, LK, LKA, 99 65 610 (120) Colombo Cinghalais, Tamoul, Roupie
UTC+5.5 68/142 21 129 (53) (6°56’N, 79°51’E) Anglais (LKR)
Suède (.se), Sweden, SE, SWE, 6 449 964 (55) Stockholm Krona
Suédois
UTC+1 31/25 9 045 (88) (59°20’N, 18°03’E) (SEK)
Suisse (.ch), Switzerland, CH, CHE, 7 41 290 (135) Berne Suisse, Allemand, Franc
UTC+1 36/15 7 582 (95) (46°57’N, 7°26’E) Français, Italien (CHF)
Suriname (.sr), Suriname, SR, SUR, 85 163 270 (91) Paramaribo Dollar
Néerlandais
UTC-3 170/109 476 (169) (5°50’N, 55°10’O) (SRD)
Swaziland (.sz), Swaziland, SZ, 141 17 363 (157) Mbabane Lilangeni
Anglais, Siswati
SWZ, UTC+2 156/136 1 129 (154) (26°18’S, 31°06’E) (SZL)
108 185 180 (87) Damas Arabe, Français, Livre
Syrie (.sy), Syria, SY, SYR, UTC+2
69/140 19 748 (56) (33°30’N, 36°18’E) Kurde (SYP)
Tanzanie (.tz), Tanzania, TZ, TZA, 159 945 087 (31) Dodoma Shilling
Kiswahili, Anglais
UTC+3 89/203 40 213 (32) (6°11’S, 35°44’E) (TZS)
Taïwan (.tw), Taiwan, TW, TWN, - 35 980 (137) Taipei Dollar
Mandarin
UTC+8 18/41 22 921 (50) (25°03’N, 121°30’E) (TWD)
170 1 284 000 (21) N’Djamena Français, Arabe, Franc CFA
Tchad (.td), Chad, TD, TCD, UTC+1
128/186 10 111 (82) (12°06’N, 15°02’E) Toubou, Daza (XAF)
Thaïlande (.th), Thailand, TH, THA, 78 514 000 (50) Bangkok Baht
Thaï, Anglais, Chinois
UTC+7 24/107 65 493 (20) (13°45’N, 100°31’E) (THB)
152 56 785 (124) Lomé Franc CFA
Togo (.tg), Togo, TG, TGO, UTC 0 Français, Mina, Ewe
157/213 5 859 (107) (6°08’N, 1°13’E) (XOF)
Tunisie (.tn), Tunisia, TN, TUN, 91 163 610 (90) Tunis Dinar
Arabe, Français
UTC+1 73/113 10 384 (77) (36°48’N, 10°11’E) (TND)
Turquie (.tr), Turkey, TR, TUR, 84 780 580 (37) Ankara Lire
Turc
UTC+2 19/97 71 893 (17) (39°56’N, 32°52’E) (TRL)
Ukraine (.ua), Ukraine, UA, UKR, 76 603 700 (45) Kiev Hryvna
Ukrainien
UTC+2 33/118 45 994 (26) (50°26’N, 30°31’E) (UAH)
Uruguay (.uy), Uruguay, UY, URY, 46 176 220 (89) Montevideo Peso
Espagnol
UTC-3 96/91 3 478 (131) (34°53’S, 56°11’O) (UYU)
Venezuela (.ve), Venezuela, VE, 74 912 050 (33) Caracas Espagnol, Arawak, Bolivar
VEN, UTC-4.5 30/82 26 415 (45) (10°30’N, 66°56’O) Carib (VEB)
Viêt Nam (.vn), Vietnam, VN, VNM, 105 329 560 (66) Hanoï Dong
Vietnamien
UTC+7 47/164 86 117 (13) (21°02’N, 105°51’E) (VND)
Yemen (.ye), Yemen, YE, YEM, 153 527 970 (49) Sanaa Rial
Arabe
UTC+3 86/167 23 013 (49) (15°21’N, 44°12’E) (YER)
Zambie (.zm), Zambia, ZM, ZMB, 165 752 614 (39) Lusaka Anglais, Bemba, Kwacha
UTC+2 129/195 11 670 (72) (15°25’S, 28°17’E) Tonga, Nyanja (ZMK)
Zimbabwe (.zw), Zimbabwe, ZW, 151 390 580 (60) Harare Anglais, Shona, Dollar
ZWE, UTC+2 152/226 12 383 (70) (17°50’S, 31°03’E) Ndebele (ZWD)
Notes :
(1) Rang mondial IDH 2007 ; Rang mondial PIB PPA (Parité de Pouvoir d’Achat) / PIB par Habitant (2007 au mieux)
(2) Superficie en km² (Rand mondial) ; Estimation de la population Juillet 2008 en milliers d’habitants (Rang mondial)
(3) Latitude et Longitude en degré et minutes

Liens PIB, IDH, Systèmes de coordonnées


Sources http://fr.wikipedia.org
https://www.cia.gov/library/publications/download/index.html
Oxford University Press, http://hdr.undp.org/reports/global/2003/francais/index.html
http://homepage2.nifty.com/PAF00305/lib/country.html
http://www.culture.gouv.fr/culture/dglf/ressources/pays/pays.htm

Mini-encyclopédie 62 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Ports français (Immatriculation) Index
Mise à jour: juin 2004

AC Arcachon DZ Douarnenez NO Noirmoutier

AD Audierne FC Fécamp PL Paimpol

AJ Ajaccio FF Fort de France PP Pointe à pitre

AY Auray GV Le Guilvinec PV Port-Vendres

BA Bayonne IO Oléron PY Papette

BI Bastia LH Le Havre RO Rouen

BL Boulogne LO Lorient RU La Réunion

BR Brest LR La Rochelle SB Saint-Brieuc

BX Bordeaux LS Les Sables d'Olonne SM Saint-Malo

CC Concarneau MA Marseille SN Saint-Nazaire

CH Cherbourg MN Marennes SP St Pierre et Miquelon

CM Camaret MT Martigues ST Sète

CN Caen MX Morlaix TL Toulon

CY Cayenne NA Nantes VA Vannes

DK Dunkerque NC Nouméa YE Yeu

DP Dieppe NI Nice

Source http://www.noeud427.fr.st/

Mini-encyclopédie 63 Edition du 14/06/2008


Alphabet
Code Q Code 10 Argotique C.B.
international

Sommaire
Radio Index
Mise à jour: décembre 2004

Alphabet International
A Alpha J Juliet S Sierra
B Bravo K Kilo T Tango
C Charly L Lima U Uniform
D Delta M Mike V Victor
E Echo N November W Whisky
F Fox-trot O Oscar X X-ray
G Golf P Papa Y Yankee
H Hotel Q Quebec Z Zulu
I India R Romeo

Code Q
QRA : Lieu de la Station. QRP : Faible, petit. QSB : Fading, variation.
QRA Familial : Domicile de la station. QRPP : Petit garçon QSD : mauvaise manipulation.
QRB : Distance entre 2 stations. QRPPette : Petite fille. QSJ : Prix, argent, valeur.
QRD : Direction. QRQ : Transmettez plus vite. QSK : Dois je continuer la transmission.
QRE : Heure d'arrivée prévue. QRR : Nom de la station. QSL : Carte de confirmation de QSO.
QRG : Fréquence. QRRR : Appel de détresse. QSO : Contact Radio.
QRI : Tonalité de l'émission. QRS : Transmettez plus lentement. QSP : Transmettre à, faire le relais.
QRH : Fréquence instable. QRT : Cessez les émissions. QSX : Voulez vous écouter sur…
QRJ : Me recevez-vous bien QRU : Je n'ai plus rien à dire. QSY : Dégagement de fréquence.
QRK : Force des, signaux (R1 à R5) QRV : Je suis prêt. QTH : Position géographique de la
QRM : parasites, brouillages QRW : Avisez que j'appelle. station.
QRM DX : parasites lointains QRX : Restez en écoute un instant. QTR : Heure locale
QRN : Parasites météorologiques QRZ : Indicatif de la station.
QRO : Fort, très bien, sympa QSA : Force du signal (S1 à S9).

Code 10
10.1 : Réception faible. 10.26 : Contraire à la dernière 10.67 : Tout est en règle.
10.2 : Bonne réception. information. 10.70 : Incendie à...
10.3 : Arrêt d'émission (QRT). 10.27 : Je passe sur le canal... 10.71 : Envoyez des séquences
10.4 : OK - message reçu. 10.28 : Identifiez votre station (QRZ ?) d'émission.
10.5 : Relayer un message (QSP). 10.29 : Il est l'heure de contacter... 10.73 : Contrôle de vitesse à...
10.6 : Occupé, mais en stand-by 10.30 : Non conforme à la norme FCC. 10.75 : Vous provoquez des
(QRX). 10.32 : Je vous donne un contrôle interférences.
10.7 : Service terminé, quitte Radio. 10.77 : Contact négatif.
l'émetteur. 10.33 : Appel d'urgence à cette 10.81 : Réservez une chambre d'hôtel
10.8 : En service, peut être appelé. station. pour...
10.9 : Répétez le message. 10.34 : Cette station est perturbée, 10.82 : Réservez une chambre pour...
10.10 : Emission terminée, reste en aide demandée. 10.84 : Mon numéro de téléphone
stand-by. 10.35 : Information confidentielle. est...
10.11 : Vous parlez trop vite. 10.36 : L'heure exacte est (QTR). 10.85 : Mon adresse est...
10.12 : Présence de visiteurs. 10.38 : Ambulance demandée à. 10.89 : Réparateur de radio demandé
10.13 : Demande de report : climat ou 10.39 : Votre message est diffusé. à...
circulation. 10.41 : SVP, passez sur le canal. 10.90 : J'ai du brouillage TV (QRM -
10.16 : Aller contrôler à... 10.42 : Accident de circulation à. TV).
10.17 : Travail urgent. 10.43 : Bouchon à... 10.91 : Parlez plus près du micro.
10.18 : Y a-t-il quelque chose pour 10.44 : J'ai un message pour vous. 10.92 : Votre émetteur est décalé.
vous ?. 10.45 : Hors déportée, adressez-vous 10.93 : Contrôlez ma fréquence sur ce
10.19 : Rien pour vous, retour à la à... canal.
base. 10.46 : Assistance aux conducteurs. 10.94 : SVP comptez un petit moment.
10.20 : Je me trouve à... (QTH). 10.50 : Canal d'appel. 10.95 : Envoyez une porteuse sèche
10.21 : Appelez par téléphone .... 10.60 : Quel est le numéro (référence) de 5 secondes.
10.22 : En référer personnellement à... du prochain message ? 10.99 : Mission terminée.
10.23 : Rester en stand-by. 10.62 : Impossible de vous copier 10.100 : Il est temps de rentrer.
10.24 : Complète le message téléphonez!. 10.200 : Police demandée à.
précédent. 10.65 : En attente de votre prochain
10.25 : Pouvez-vous contacter... ?. message.
…/…

Mini-encyclopédie 64 Edition du 14/06/2008


Alphabet
Code Q Code 10 Argotique C.B.
international

Argotique C.B.
Si le Code Q et les abréviations de base s'assimilent facilement avec un peu d'expérience, il existe
également des centaines d'expressions spécifiques à la CB.
Elles étaient employées dans les années 80, certaines ne sont peut être plus d'actualité.

33 : Salutations entre YL. En Dessous : Sur 26 MHz. Propague : Propagation des ondes.
73 : Amitiés. En Supsup : Sur 28 MHz. Push Pull à Roulettes : Véhicule.
51 : Poignées de mains. Final : Dernier tour de parole. Push Pull 2 Roues: Vélo, moto.
88 : Grosses bises. Front Door : Premier véhicule d'un Push Pull 4 Roues: Automobile.
144 : Se coucher. convoi de cibistes. Push Pull 18 Roues: Camion.
212 : 73 + 51 + 88. Galette (Tour de) : Faire le tour de QRM : Quelque chose de désagréable.
600 Ohms : téléphone. tous les canaux. QRM : Interférence, parasite.
AM : Modulation d'amplitude. Gastro Liquide : Apéro. QRM Quatre pattes : Chien.
Abreuvoir : Bistrot. Gastro Solide : Repas. QRM Miaou : Chat.
Affirmatif – Affirmate : Oui. G.P. ou Ground Plane : Antenne fixe QRM Cuicui : Oiseau.
Aiguille à Tricoter : Antenne. 1/2 onde. QRM 22 : La maréchaussée.
Alfa-Lima : Amplificateur Linéaire. Haussmann : Canal d'appel 27. QRTage : Se faire prendre son TX (non
Aspirateur : Pré-Ampli d'antenne. HI (prononcez Hachis) : Une homologué) par l'administration.
Back Door : Dernier véhicule d'un plaisanterie - c'est drôle, rire. Radioguidage : Sans commentaire.
convoi cibiste. Kodak : Radar. Rechaud : Ampli-Linéaire.
Back To You : A toi. Liquette sans Bretelle : LSB. Report : Grâce au S-mètre et à
Blanc : Faire un blanc - s'arrêter de Machine à Decouper le Jambon : l'oreille.
parler. Parasites d'origine industrielle. Roger : Compris.
Barbecue : Radar routier. Meilleurs Chiffres : Amicalement. Ruban : Autoroute.
Beam : Antenne directive. Mike : Microphone. Ruban Propre : Pas l'ombre d'un képi
Belle Lulu : BLU - SSB. Mille Pattes : Camion. sur la route.
BF : Basses Fréquences. Module : Ta module est dégeulasse- ta RX : Récepteur.
Boite à Images : Radar routier. voix est... Sauterelle : Policier ou gendarme
Boite à Epinards : Amplificateur. Moustaches : Tu me fais des caché au bord de la route.
Boite à Vitamines : Amplificateur de moustaches : tu baves sur mon canal. Souffler Une Courge : Crevaison.
puissance. Negatif : Non. Stand By : Restez à l'écoute.
Boite à Whisky : Même Topo. Normal : 1 à 40 canaux. Station : Elle est fixe, mobile ou
Boulevard : Canal d'appel 27. OM : Opérateur (« Old Man »). portable.
Break : Attention j'arrive - Appel. OM en BLANC : Corps médical. SW : Ondes courtes.
Bretelles : Mettre ses bretelles - OM Pimpon : Pompiers. SWL : Ecoute d'ondes courtes.
Passer sur amplificateur linéaire. Pantoufle : Amplificateur de Sucette : Microphone.
Bouteilles : Watts. puissance. Super F.B : Super bien.
Cage : Boîte où l'on travaille. Papillon : YL qui fait du stop. Sur l'air : Y'a quelqu'un sur l'air (sans
Canal Du Docteur : Canal 33. Parapluie : Antenne de toit 1/4 commentaire).
Canal De L'ivrogne : Canal 20. d'onde. Tango Victor: TV.
Canne à Peche : Antenne. Pastille : Microphone. Tante Victorine: TV.
Casser l'aiguille : Emettre fort et Pasteur Pomme : Nouvel OM qui Ten Four : Affirmatif.
clair. moralise les autres sur fréquence. Tonton : Amplificateur linéaire.
Chauffe plat : Ampli Linéaire. Pédale : Bouton du microphone. TOS mètre : Sert à régler l'antenne.
Cholesterol : Embouteillage. Pomme Verte : Nouvel adepte C.B. TX : Emetteur.
Courgette : Fréquence / QRG. Pomper : Emettre. Urinoir Sur les Boulevards : U S B.
Copier : Entendre. Polarisation Horizontale : Se Visu : Faire un QSO Visu - Se
C. Q. D. X : Appel général longue coucher. rencontrer
distance. Porteuse : Ce qui porte votre voix. VX : Vieux copains.
CW : Morse Au Plafond : Se coucher. Whiskies : Watts
Directive (Une) : Antenne Position 144 : Se coucher - l'antenne YL : Demoiselle, opératrice (« Young
Disco 22 : Voiture de police avec feu 144 étant toujours en polarisation Lady »).
feu clignotant. horizontale. XYL : Epouse de l'opérateur.
D.T.T : Dingue du tous terrains. Pro (QRM) : Travail.

Source http://www.ffcbl.fr.st/

Mini-encyclopédie 65 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Refroidissement éolien Index
Mise à jour: novembre 2004
Vent Température (en °C)
(en km/h) 5 0 -2 -4 -6 -8 -10 -12 -14 -16 -18 -20 -22 -24 -26 -28 -30 -32 -36 -40
10 3 -3 -6 -8 -10 -13 -15 -18 -20 -22 -25 -27 -30 -32 -34 -37 -39 -42 -46 -51
15 2 -4 -7 -9 -12 -14 -17 -19 -22 -24 -27 -29 -32 -34 -36 -39 -41 -44 -49 -54
20 1 -5 -8 -10 -13 -15 -18 -20 -23 -25 -28 -30 -33 -36 -38 -41 -43 -46 -51 -56
25 1 -6 -9 -11 -14 -16 -19 -21 -24 -26 -29 -32 -34 -37 -39 -42 -44 -47 -52 -57
30 0 -6 -9 -12 -14 -17 -20 -22 -25 -27 -30 -33 -35 -38 -40 -43 -46 -48 -53 -59
35 0 -7 -10 -12 -15 -18 -20 -23 -25 -28 -31 -33 -36 -39 -41 -44 -47 -49 -55 -60
40 -1 -7 -10 -13 -15 -18 -21 -23 -26 -29 -31 -34 -37 -39 -42 -45 -48 -50 -55 -61
45 -1 -8 -10 -13 -16 -19 -21 -24 -27 -29 -32 -35 -37 -40 -43 -46 -48 -51 -56 -62
50 -1 -8 -11 -14 -16 -19 -22 -24 -27 -30 -33 -35 -38 -41 -44 -46 -49 -52 -57 -63
55 -2 -8 -11 -14 -17 -19 -22 -25 -28 -30 -33 -36 -39 -41 -44 -47 -50 -52 -58 -63
60 -2 -9 -12 -14 -17 -20 -23 -25 -28 -31 -34 -36 -39 -42 -45 -48 -50 -53 -59 -64
65 -2 -9 -12 -15 -17 -20 -23 -26 -29 -31 -34 -37 -40 -43 -45 -48 -51 -54 -59 -65
70 -2 -9 -12 -15 -18 -21 -23 -26 -29 -32 -35 -37 -40 -43 -46 -49 -51 -54 -60 -65

Légende
Indice Description Danger pour la santé
Jusqu’à
Faible Le refroidissement éolien augmente un peu l'inconfort.
-9
de -10 à Inconfortable. La peau exposée ressent le froid. Risque d’hypothermie si à
Modéré
-24 l’extérieur pendant de longues périodes sans protection adéquate.
de -25 à Risque de gel de la peau (gelure grave). Risque d’hypothermie si à l’extérieur
Elevé
-44 pendant de longues périodes sans protection adéquate.
de -45 à Quelques minutes suffisent pour geler la peau exposée. Sérieux risque
Extrême
-59 d’hypothermie si à l’extérieur pendant de longues périodes.
DANGER!
-60 et
Extrême Les conditions extérieures sont dangereuses. La peau exposée peut geler en moins
moins
de 2 minutes.

Formules
TRef = Tempértue équivalente en degré Celcius
TAir = Température de l’air
V = Vitesse du vent en km/h mesurée à 10m de hauteur
Nouvelle formule (Octobre 2001)

(
TRef = 13,12 + ( 0, 6215 × TAir ) − 11,37 × V 0,16 + 0,3965 × TAir × V 0,16 ) ( )
Cette formule est valable pour TAir ≤ 5°C et V ≥ 5 km/h
Ancienne formule

( (( )
TRef = 0, 045 × 5, 2735 × V + 10, 45 − ( 0, 2778 × V ) × (TAir − 33) + 33 ) )
Cette formule est valable pour TAir ≤ 20°C et V ≥ 10km/h

Sources http://www.meteomedia.com/Inter/Savoir/Pages/eolien.htm
http://www.physlink.com/Reference/Weather.cfm
http://www.internet.uqam.ca/web/c18225/froid.htm

Mini-encyclopédie 66 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Soleil (Protection) Index
Mise à jour: janvier 2005
• Quelques minutes de soleil par jour suffisent à la

Enfants synthèse de la vitamine D, bénéfique à notre squelette.


Mais l'abus de soleil est dangereux pour la santé !
• Si vous avez eu des brûlures ou des coups de soleil
• Avant la puberté, les défenses naturelles de l'organisme
répétés, particulièrement pendant votre enfance,
ne sont pas totalement opérationnelles. Protégez
consultez votre dermatologue.
particulièrement la peau et les yeux des enfants !
• Si vous avez un grain de beauté qui change d'aspect, qui
• Les enfants de moins d'un an ne doivent jamais rester
grossit, qui s'écorche régulièrement, qui perd ses poils?
en plein soleil. Même à l'ombre d'un parasol, protégez
consultez votre dermatologue.
les en les couvrant de vêtements légers.
• Les enfants sont plus vulnérables que les adultes face au
soleil ! Entre 12 et 16 heures, incitez les à faire la sieste
et organisez des activités à l'ombre.
Se protéger
• Les enfants sont plus vulnérables que les adultes face au • Pour vous protéger d'un très fort rayonnement UV,
soleil ! Montrez leur le bon exemple et expliquez leur préférez l'ombre au plein soleil, sinon " chapeau, lunette,
pourquoi et comment bien se protéger. tee shirt et crème solaire sur ce qui depasse ".
• Les expositions au soleil de l'enfance augmentent • Près des tropiques l'intensité des UV est très forte toute
considérablement le risque de cancer de la peau et l'année. Préférez l'ombre, sinon : chapeau, lunette, tee
créent des dommages sur les yeux. Protégez les enfants shirt et crème solaire sur ce qui depasse !
! • Sachez reconnaître les situations à risques : lorsque le
• Pour des raisons de santé, la loi française interdit soleil est haut dans le ciel, votre ombre est courte,
l'utilisation des appareils de bronzage par les mineurs. restez couverts et recherchez l'ombre.
Veillez à ce que vos enfants la respectent ! • Sachez reconnaître les situations à risques : lorsque vous
• Si votre enfant part en colonie de vacances, veillez à ce êtes en montagne, en mer, en voyage sous les
qu'il ait bien sa crème solaire et que les moniteurs soient tropiques. Protégez vous !
bien informés des risques du soleil. • Si vous exposez longtemps votre peau au soleil,
appliquez soigneusement une crème FPS ou IP 25 toutes

Pièges des ultraviolets les deux heures au minimum.

• L'Index UV atteint généralement son niveau maximum


de la journée vers le midi solaire (14H en France, l'été).
Lunettes de soleil
Evitez de vous exposer entre 12 et 16 heures. • La catégorie CE des lunettes de soleil renseigne sur la
• Le vent rafraîchit la peau et donne une fausse sensation filtration UV des verres. Pour vous protégez, choisissez
de sécurité. Méfiez vous de vos impressions ! Si le soleil une catégorie 3 ou 4 de forme enveloppante.
est haut dans le ciel, protégez vous ! • Les catégories de protection CE des lunettes de soleil
• Les baignades rafraîchissent et donnent une fausse vont de 0 à 4. Pour vous protéger, choisissez une
sensation de sécurité. Méfiez vous de vos impressions ! catégorie 3 minimum, 4 pour des conditions extrêmes.
Si le soleil est haut dans le ciel, protégez vous !
• Les ultraviolets traversent en partie les nuages. Un voile
nuageux par exemple laisse passer plus de 90 % des Crèmes solaires
UV. Même par temps couvert, protégez vous.
• L'écran total n'existe pas. Une crème solaire, c'est un
• Les UV ne chauffent pas. Ils peuvent provoquer des
filtre, un tamis dont les trous sont d'autant plus petits
coups de soleil sans qu'on ne ressente la moindre
que le FPS est élevé.
sensation de chaleur. Méfiez vous de vos impressions !
• L'utilisation de produits solaires ne doit pas servir à
• Les UV sont invisibles. Ils peuvent provoquer des
rester plus longtemps au soleil mais à réduire les risques
brûlures oculaires sans éblouir. Portez des lunettes de
des expositions.
soleil bien enveloppantes catégorie CE 3 ou 4
• Le facteur de protection solaire des crèmes est
déterminé de la même manière par les laboratoires.
Effets des surexpositions •
Quelle que soit la marque, choisissez un FPS 25 ou plus.
Pour bien protéger votre peau, une crème doit avoir un
solaires et dépistage FPS (ou IP) d'au moins 25, être appliqué fréquemment,
particulièrement sur les zones sensibles.
• Certain parfums et déodorants peuvent provoquer des • Protégez particulièrement les zones les plus exposées
allergies et brûlures graves au soleil. Evitez leur aux UV : le nez, la lèvre inférieure, les oreilles, le haut
utilisation si vous allez au soleil. du dos, les épaules, la poitrine.
• Certaines pommades anti inflammatoires peuvent
provoquer des brûlures graves au soleil. Demandez
conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.
Bronzage
• L'abus de soleil est dangereux pour la santé ! Les • L'utilisation d'autobronzants colore la peau sans la
surexpositions aux UV augmentent le risque de cancer et protéger. Limitez les expositions entre 12 et 16 heures
accélèrent le vieillissement de la peau. et au soleil, protégez vous !
• La prise de certains médicaments, peut provoquer des • Le bronzage est un signe que la peau a été agressée par
allergies et des brûlures graves au soleil. Demandez le soleil et ne constitue pas une barrière infranchissable
conseil à votre médecin ou à votre pharmacien. pour les UV. Même bronze, protégez vous !

Mini-encyclopédie 67 Edition du 14/06/2008


• Le bronzage ne stoppe pas la totalité des UV. Une fois • En bateau, les voiles, le pont et l'écume réfléchissent de
bronzé, limitez les expositions entre 12 et 16 heures et grandes quantités d'UV. Appliquez fréquemment une
continuez de vous protéger. crème solaire FPS 25 sur les zones exposées.
• Le bronzage obtenu par les lampes UV n'est presque pas • En mer, le vent et les embruns rafraîchissent la peau
protecteur. Limitez les expositions entre 12 et 16 heures donnant une fausse impression de sécurité. Appliquez
et au soleil, protégez vous ! souvent une crème solaire sur les zones exposées.
• Les quantités d'UV reçues du soleil ou de lampes UV • Nous recevons la moitié des UV émis par le soleil
s'accumulant, augmentent le risque de cancer et pendant les 4 heures autour du midi solaire. Entre 12 et
accélèrent le vieillissement de la peau. 16, privilégiez les activités à l'ombre.
• Un bronzage développé progressivement, sans prendre
de coups de soleil, dure plus longtemps,
particulièrement si une fois bronzé, on continue de se Montagne
protéger.
• En montagne, l'altitude et la neige augmentent très
fortement les quantités d'UV reçues par la peau et par
Mer •
les yeux. Protégez vous !
En montagne, la neige réfléchit de grandes quantités
• En bateau les voiles, le pont et l'écume réfléchissent de d'UV. Portez des lunettes de soleil bien enveloppantes
grandes quantités d'UV. Portez des lunettes de soleil de catégorie CE 4.
bien enveloppantes de catégorie CE 4.

Source Association Sécurité Solaire, http://www.soleil.info

Mini-encyclopédie 68 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Tâches (Enlever les) Index
Mise à jour: septembre 2005
Beurre : eau savonneuse, ammoniaque Huile : eau savonneuse chaude, benzine, térébenthine
Bière : Sur soie et laine : eau tiède et alcool à 90° à parties Huile de foie de morue : alcool, solution savonneuse
égales. Frotter légèrement avec un chiffon propre. Repasser alcoolique
avec pattemouille et chaleur modérée. Huile à machine : ammoniaque, rincer à l'eau tiède
Blanc d'œuf : eau froide + un peu d'eau oxygénée Iode : Eau oxygénée à 6 volumes et 1 goutte d'ammonique.
Boue : eau savonneuse, ammoniaque. Sur la soie : benzine Rincer à l'eau vinaigrée (vinaigre blanc), puis à l'eau claire.
Bougie : A près avoir enlevé le plus gros avec le dos d'un Jaune d'oeuf : eau savonneuse tiède, puis eau oxygénée à
couteau, tremper dans du trichloréthylène (ou bien mettre 3%
dans une machine de nettoyage à sec dans une laverie qui en Jus de citron : eau pure ou ammoniaque diluée
dispose) Jus de fruits : eau bouillante, ammoniaque, eau oxygénée
Café : Frotter avec de la glycérine pure. Rincer à l'eau tiède Jus de viande : eau savonneuse
et repasser sur l'envers. Sur laine et soie : eau alcoolisée. Lait : eau froide + savon
Taches anciennes : eau glycérinée et ammoniaquée. Laisser Liqueur : Trempage préalable à l'eau froide. Puis même
en contact quelques heures. traitement que pour les fruits.
Cambouis : Détremper la tache avec de l'huile puis absorber Mercurochrome : Sur du coton et lin : alcool à 90°. Rincer
avec un buvard. Traiter ensuite la tache d'huile avec du avec une eau javélisée puis une eau claire.
trichloréthylène (ou bien mettre dans une machine de Metaux : Solution de sel d'oseille et rinçage immédiat.
nettoyage à sec dans une laverie qui en dispose). Miel : eau tiède dans laquelle on aura dissout des cristaux de
Chocolat : Sur du synthétique: frotter avec un jus de citron. soude
Sur laine : benzine, sur soie : eau tiède, sur coton : savonner Moisissure : tremper dans du petit-lait très chaud, puis
à sec et laver à l'eau froide. rincer à l'eau
Cidre : faire bouillir le tissu ou ammoniaque diluée Moutarde : eau tiède + cristaux de soude
Cirage : essence de térébenthine, puis lavage à l'eau Parfum : tétrachlorure de carbone ou glycérine tiède
savonneuse Peinture : Humecter avec de l'essence de térébenthine.
Cire : gratter, repasser au fer chaud entre deux buvards, Utiliser ensuite une pâte à détacher.
laver à l'eau savonneuse Peinture à l'eau : eau + savon
Colle cellulosique : Gratter la tache avec le dos d'un Peinture à l'huile : white spirit
couteau et dissoudre la tache avec de l'acétone (sauf les Résine : ramollir au tétrachlorure de carbone ou à l'essence
fibres cellulosique). Laver ensuite à l'alcool à 90°. Rincer à de térébenthine, nettoyer avec de l'éther
l'eau claire (résultat incertain). Rouge à lèvres : Tamponner à l'éther (lainage ou coton) ou
Colle forte : eau tiède ou acétone au trichloréthylène (soie). On peut aussi utiliser l'eau
Encre : Faire tremper dans du lait plusieurs heures et rincer oxygénée à 20 volumes (faire un essai sur un échantillon de
à l'eau froide ou utiliser l'alcool à 90° (attention aux tissu).
dégorgements. Ne fonctionne pas avec de l'encre indélébile). Rouille : Exposer la partie tachée au-dessus d'une casserole
Encre d'imprimerie : eau savonneuse, alcool, tétrachlorure d'eau en ébullition et verser quelques gouttes de citron.
de carbone Rincer avec un mélange d'eau et d'ammoniaque, puis de l'eau
Encre à tampon : jus de citron et sel claire. Ne jamais utiliser d'eau de javel qui fixe la tache.
Fraises : eau de javel en faible solution Sang : Etendre sur la tache une pâte constituée d'amidon et
Framboises : jus de citron ou eau oxygénée d'eau. Brosser après séchage complet. Recommencer
Fruits : Eau bouillante sur tissus qui la supportent. Eau plusieurs fois si la tache est ancienne.
oxygénée sur les tissus qui la supportent. Eau ammoniaquée Stylo : alcool pur
pour la soie. Eau carbonatée pour les synthétiques. Sucre : eau tiède ou chaude
Glace : eau tiède Sueur : Traiter avec de l'eau légèrement ammoniaquée.
Goudron : Appliquer de la glycérine sur les deux faces du Rincer rapidement.
tissu et mettre sous presse entre deux buvards. Puis Tabac : tamponner la tâche avec de l'alcool à 90° mélangé à
dégraisser au perchloréthylène (si le tissu supporte ce un peu de liquide vaisselle, rincez à l'eau pure et lavez
détachant. S'il reste du goudron l'imbiber de beurre frais non normalement
salé avant de recommancer l'opération (ou bien mettre dans Teinture d'iode : eau oxygénée
une machine de nettoyage à sec dans une laverie qui en Thé : eau chaude + glycérine
dispose). Urine : eau savonneuse ou Perrier contre l'urine de chien sur
Graisse : (huile, beurre, etc...) Utiliser un détachant, le tapis !
trichloréthylène ou perchloréthyne) si le tissu le supporte. Vernis : benzine ou essence de térébenthine, laver ensuite à
Talquer. Laisser le talc agir pendant une nuit pour éviter les l'eau savonneuse
auréoles. (ou bien mettre dans une machine de nettoyage à Vernis à ongle : acétone, eau tiède
sec dans une laverie qui en dispose). Vin blanc : eau tiède ou savonneuse
Herbe : Tamponner avec de l'ouate imbibée d'alcool à Vin rouge : saupoudrer de sel, rincer à l'eau et laisser
brûlée. Rincer à l'eau claire. tremper dans du petit-lait.

Sources http://www.happy-wash.com/html/print/sos.htm
http://www.bienchezsoi.net

Mini-encyclopédie 69 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Température (Conversions) Index
Mise à jour: juillet 2004

L'échelle relative de la température en degré Celsius (°C) est fondée sur la fusion de l'eau à laquelle
on assigne 0 °C et sa température d'ébullition 100 °C (sous pression normale de 101,3 kPa), une
échelle de 100 divisions.
La température en Kelvin (K) est le système de mesure absolu. 0 K est donc le zéro absolu, le point de
fusion de l'eau est à 273,15 K et celui de son ébullition à 373,15 K.

On peut donc écrire | 1 °C | = | 1 K | et la conversion peut se faire en appliquant


K = 273,15 + °C

Les deux échelles suivantes sont désuètes mais encore utilisées dans certains pays.
L'échelle relative de la température en degré Fahrenheit (°F) est fondée sur la fusion de l'eau salée à
laquelle on assigne 0 °F et la température d'ébullition de l'eau à 212 °F (sous pression normale de
101,3 kPa), une échelle de 180 divisions.
Les Rankine (R) sont au Fahrenheit ce que sont les Kelvin au Celsius. 0 °F correspond à 459,67 R et
212 °F à 671,67 R.
Ici aussi on peut écrire | 1 °F | = | 1 R | et la conversion peut se faire en appliquant
R = 459,67 + °F

Pour passer des Celsius au Fahrenheit, on peut déduire, des informations précédentes, la formule
suivante
°C / 5 = (°F - 32) / 9

Enfin l'échelle relative Réaumur (°R) comme complément historique. L'eau servant de référence, 0 °R
pour la fusion et 80 °R pour l'ébullition. On peut convertir les Réaumur en Celsius par
°C / 5 = °R / 4

Quelques correspondances
Celsius -40 -30 -20 -10 0 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100
Réaumur -32 -24 -16 -8 0 8 16 24 32 40 48 56 64 72 80
Fahrenheit -40 -22 -4 14 32 50 68 86 104 122 140 158 176 194 212

Source http://www.cegep-st-laurent.qc.ca/depar/chimie/outils/conver.htm

Mini-encyclopédie 70 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Température (Four) Index
Mise à jour: septembre 2005

Thermostat Celcius Fahrenheit Description

1 30 100 Tiède

2 60 150 Très doux

3 90 200

4 120 250 Doux

5 150 300

6 180 350 Moyen

7 210 400

8 240 450 Chaud

9 270 500 Très chaud

10 300 550 Brûlant

Source http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 71 Edition du 14/06/2008


Ponctuation Sigle & acronymes Abréviations

Sommaire
Typographie (Quelques règles) Index
Mise à jour: juillet 2004

Voici une liste, non exhaustive, des principales règles typographiques.

La ponctuation
L'espace insécable est une espace (dans le vocabulaire d'imprimerie, espace est féminin) de taille fixe
liant le mot qui la précède au mot (ou caractère) qui la suit.
Une espace insécable utilisée entre un mot et un caractère de ponctuation double évite d'avoir ce
dernier en début de ligne.
L'espace fine est, pour simplifier, une espace insécable dont on a réduit la taille de moitié (un texte
écrit avec une police de taille 12 aura une espace fine de taille 6).
L'espace sécable est, quant à elle, une espace normale.

Espace Espace
Caractère Observation
avant après
. Majuscule au début du mot suivant rien sécable
, rien sécable
, Virgule décimale (123,45) rien rien
- (trait d'union) rien rien
' (Apostrophe) rien rien
; fine sécable
: insécable sécable
: Dans les heures numériques rien rien
! Majuscule au début du mot suivant fine sécable
? Majuscule au début du mot suivant fine sécable
% insécable sécable
( sécable rien
) rien sécable
« sécable insécable
» insécable sécable
[ sécable rien
] rien sécable

Toujours collés entre eux; trois points uniquement;


... rien sécable
majuscule au début du mot suivant

h (heure) Exemple : 16 h 15 insécable insécable

F (franc) Idem pour les symboles d'unités (cm, m, Mo, kg, etc.) insécable sécable
arithmétique
insécable insécable
(+ - x ÷ = ± etc.)

Sigles et acronymes
Un sigle est un groupe de lettres initiales de plusieurs mots. On prononce séparément toutes les
lettres du sigle.
Un acronyme est un sigle qui peut être prononcé comme un mot ordinaire.
On peut mettre un point après chaque lettre d'un sigle (mais ce n'est pas obligatoire), par exemple :
S.N.C.F. mais jamais dans un acronyme (exemple : NASA).
…/…

Mini-encyclopédie 72 Edition du 14/06/2008


Ponctuation Sigle & acronymes Abréviations

Abréviations usuelles
Mot Abréviation Observation
Monsieur M. Et non pas Mr qui signifie Mister, Monsieur en anglais
Madame Mme
Mademoiselle Mlle Et non pas Melle comme on le voit souvent !
Messieurs MM.
Docteur Dr
Maître Me
Monseigneur Mgr
et cætera etc. Et surtout pas " etc... " !
Avenue av.
Boulevard bd
confer cf. ou conf.
On peut aussi utiliser "ex." mais l'usage en est déconseillé
Par exemple e. g. (exempli gratia)
pour éviter la confusion avec exemplaire
franco fco
idem Id.
ibidem Ibid. (au même endroit)
Jésus-Christ J.-C.
loco citato loc. cit. (à l'endroit cité)
Nord N.
Sud S.
Ouest O.
Est E.
nota bene N. B. (notez bien)
opere citato op. cit. (dans l'ouvrage cité)
Pour copie conforme P.C.C.
Par ordre p. o.
Post-scriptum P.-S.
Répondez, s'il vous plaît R.S.V.P.
saint, sainte S. ou St, Ste
société Sté
S'il vous plaît S.V.P.
Tournez, s'il vous plaît T.S.V.P.
Temps universel TU
Remarque Rem.
c'est-à-dire c.-à-d.
premier(e, s, es) 1er, 1re, 1ers, 1res
deuxième(s) et seconde(s) 2e, 2es et 2nde, 2ndes Oubliez les "2ième" !
Procès-verbal P.-V.

Source http://www.ephemeride.com/typographie.jsp

Mini-encyclopédie 73 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Vent (Vitesse du) Index
Mise à jour: février 2005

Echelle de Beaufort
Hauteur
Vitesse
probable
du vent Effets observés sur terre et sur mer
Force Appellation des
à 10 m (2)
vagues
(1)
(en m)
moins de 1
Miroir
0 moins de 1 Calme 0
La fumée monte verticalement.
moins de 0,3
1à5 Quelques rides
Très légère
1 1à3 La fumée indique la direction du vent. Les 0,1
brise
0,3 à 1,4 girouettes ne s'orientent pas.
6 à 11 Vaguelettes ne déferlant pas
2 4à6 Légère brise On sent le vent sur la figure, les feuilles 0,2
1,7 à 3,1 bougent.
12 à 19 Apparition de moutons
3 7 à 10 Petite brise Les drapeaux flottent bien. Les feuilles sont 0,6
3,3 à 5,3 sans cesse en mouvement.
20 à 28 Petites vagues, de nombreux moutons
4 11 à 15 Jolie brise Les poussières s'envolent, les petites branches 1
5,6 à 7,8 plient.
29 à 38 Vagues modérées, moutons, embruns
5 16 à 21 Bonne brise Les petits arbres balancent. Les sommets de 2
8,1 à 10,6 tous les arbres sont agités.
39 à 49
Crêtes d'écumes blanches, lames, embruns
6 22 à 26 Vent frais 3
On entend siffler le vent.
10,8 à 13,6
50 à 61
Trainées d'écumes, lames déferlantes
7 27 à 33 Grand frais 4
Tous les arbres s'agitent.
13,9 à 16,9
62 à 74 Tourbillons d'écumes à la crête des lames,
8 34 à 40 Coup de vent trainées d'écumes 5,5
17,2 à 20,6 Quelques branches cassent.
75 à 88 Lames déferlantes grosses à énormes,
Fort coup de 7 ou
9 41 à 47 visibilité réduite par les embruns
vent plus
20,8 à 24,4 Le vent peut endommager les bâtiments.
89 à 102
Conditions exceptionnelles 9 ou
10 48 à 55 Tempête
Gros dégâts. plus
24,7 à 28,3
103 à 117
Violente Conditions exceptionnelles 11,5 ou
11 56 à 63
tempête Gros dégâts. plus
28,6 à 32,5
118 et plus
Conditions exceptionnelles plus de
12 64 et plus Ouragan
Gros dégâts. 14
32,8 et plus
Notes
(1) Vitesse du vent en km/h, en nœuds, en m/s
(2) Effets sur la mer, Effets sur la terre

Sources http://users.pandora.be/tree/epaves/mer-du-nord/beaufort.html
http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 74 Edition du 14/06/2008


CULTURE GÉNÉRALE

Mini-encyclopédie 75 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Académie française Index
Mise à jour: juin 2008

L’Académie française fut fondée en 1635 par le cardinal de Richelieu.

Les statuts et règlements visés par le Cardinal, avec les lettres patentes signées en 1635 par Louis
XIII et enregistrées par le Parlement en 1637, consacrèrent le caractère officiel d’une compagnie de
lettrés, qui se réunissaient auparavant de manière informelle.

La mission qui lui fut assignée dès l’origine était de fixer la langue française, de lui donner des règles,
de la rendre pure et compréhensible par tous. Elle devait dans cet esprit commencer par composer un
dictionnaire.

La première édition de celui-ci fut publiée en 1694, les suivantes en 1718, 1740, 1762, 1798, 1835,
1878, 1932-1935, 1992. La neuvième édition est en cours de publication.

La première colonne indique le numéro du fauteuil.

Elu Elu
# Membre # Membre
en en
36 Beaussant, Philippe (1930) 2007 37 Girard, René (1923) 2007
2 Bianciotti, Hector (1930) 1996 16 Giscard d’Estaing, Valery (1926) 2003
3 Bredin, Jean-Denis (1929) 1989 38 Jacob, François (1920) 1996
11 Broglie, Gabriel de (1931) 2001 29 Lévi-Strauss, Claude (1908) 1973
Carrère d’Encausse, Hélène (1929), 21 Marceau, Félicien (1913) 1975
14 1990
secrétaire perpétuel
33 Mohrt, Michel (1914) 1985
34 Cheng, François (1929) 2002
27 Nora, Pierre (1931) 2001
39 Clair, Jean (1940) 2008
22 Obaldia, René de (1918) 1999
19 Dabadie, Jean-Loup (1938) 2008
12 Ormesson, Jean d’ (1925) 1973
1 Dagens, Claude (1940) 2008
17 Orsenna, Erik (1947) 1998
9 Decaux, Alain (1925) 1979
35 Pouliquen, Yves (1931) 2001
10 Delay, Florence (1941) 2000
40 Rémy, Pierre-Jean (1937) 1988
8 Déon, Michel (1919) 1978
20 Rinaldi, Angelo (1940) 2001
5 Djebar, Assia (1936) 2005
23 Rosenberg, Pierre (1936) 1995
30 Druon, Maurice (1918), secrétaire perpétuel 1966
26 Rouart, Jean-Marie (1943) 1997
31 Dutourd, Jean (1920) 1978
18 Serres, Michel (1930) 1990
25 Fernandez, Dominique (1929) 2007
15 Vitoux, Frédéric (1944) 2001
6 Fumaroli, Marc (1932) 1995
7 Worms de Romilly, Jacqueline (1913) 1988
24 Gallo, Max (1932) 2007

Source http://www.academie-francaise.fr

Mini-encyclopédie 76 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Académie Goncourt Index
Mise à jour: avril 2008

Le testament d'Edmond de Goncourt


Les frères Goncourt avaient voulu reconstituer l'ambiance des salons littéraires du XVIIIe siècle, et
celle des nombreux déjeuners ou dîners d'écrivains du XIXe (les «dîners Magny»). La mort
prématurée de Jules en 1870, fera d'Edmond l'animateur du «Grenier» et le créateur de la «société
littéraire», devenue Académie par opposition à l'Académie française qui refusa «l'immortalité» à de
grands esprits tels que Balzac, Flaubert, Zola, Maupassant, Baudelaire, entre autres. Quarante-huit
heures après la mort d'Edmond de Goncourt, en 1896, à l'âge de soixante-quatorze ans, son notaire
Me Duplan lisait à Alphonse Daudet et Léon Hennique, ses légataires universels, le testament qu'il
avait laissé:

«Je nomme pour exécuteur testamentaire mon ami Alphonse Daudet, à la charge pour lui de
constituer dans l'année de mon décès, à perpétuité, une société littéraire dont la fondation a été, tout
le temps de notre vie d'hommes de lettres, la pensée de mon frère et la mienne, et qui a pour objet la
création d'un prix de 5000 F destiné à un ouvrage d'imagination en prose paru dans l'année, d'une
rente annuelle de 6000 francs au profit de chacun des membres de la société.»

Il est précisé que les dix membres désignés se réuniront pendant les mois de novembre, de
décembre, janvier, février, mars, avril, mai et que le prix sera décerné «dans le dîner de décembre.»
Ce rythme et ces dates furent adaptés par la suite aux nécessités de la vie du livre.

Les dix membres actuels


Les dix membres actuels de l'Académie Goncourt se réunissent chaque premier mardi du mois dans
leur salon, au premier étage du restaurant Drouant.

Elu Elu
Membre Membre
en en
Françoise Chandernagor (1945) 1995 Bernard Pivot (1935) 2005
Edmonde Charles-Roux, présidente 1983 Robert Sabatier (1923) 1971
Didier Decoin (1945) 1995 Jorge Semprun (1923) 1996
Françoise Mallet-Joris (1930) 1971 Michel Tournier (1924) 1972

Source http://www.academie-goncourt.fr

Mini-encyclopédie 77 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Air Index
Mise à jour: mai 2004

Composition chimique de l’air sec :


Volume Masse molaire
Gaz
(en %) (O=16,000)
Azote (N2) 78,09 28,016

Oxygène (O2) 20,95 32,000

Argon (A) 0,93 39,944

Dioxyde de Carbone (CO2) 0,035 44,010

Néon (Ne) 1,8 10-3 20,183

Hélium (He) 5,24 10-4 4,003

Krypton (Kr) 1,0 10-4 83,07

Hydrogène (H2) 5,0 10-5 2,016

Xénon (Xe) 8,0 10-6 131,3

Ozone (O3) 1,0 10-6 48,000

Radon (Rn) 6,0 10-18 222,00

Masse molaire totale de l'air sec : M = 28,966

Source http://www.educnet.education.fr/obter/appliped/circula/theme/atmos22.htm

Mini-encyclopédie 78 Edition du 14/06/2008


Grec Braille Morse Hébreu

Sommaire
Alphabets Index
Mise à jour: mars 2006

Grec Braille
Αα Alpha a b c d e f g h i j
●· ●· ●● ●● ●· ●● ●● ●· ·● ·●
Ββ Bêta ·· ●· ·· ·● ·● ●· ●● ●● ●· ●●
·· ·· ·· ·· ·· ·· ·· ·· ·· ··
Γγ Gamma

Δδ Delta k
●·
l
●·
m
●●
n
●●
o
●·
p
●●
q
●●
r
●·
s
·●
t
·●
Εε Epsilon ·· ●· ·· ·● ·● ●· ●● ●● ●· ●●
●· ●· ●· ●· ●· ●· ●· ●· ●· ●·
Ζζ Dzêta

Ηη Êta u v x y z ç é à è ù
●· ●· ●● ●● ●· ●● ●● ●· ·● ·●
Θθ Thêta ·· ●· ·· ·● ·● ●· ●● ●● ●· ●●
Ιι Iota ●● ●● ●● ●● ●● ●● ●● ●● ●● ●●

Κκ Kappa â ê î ô û ë ï ü œ w
●· ●· ●● ●● ●· ●● ●● ●· ·● ·●
Λλ Lambda
·· ●· ·· ·● ·● ●· ●● ●● ●· ●●
Μμ Mu ·● ·● ·● ·● ·● ·● ·● ·● ·● ·●

Νν Nu
, ; : . ? ! ( « * »
Ξξ Ksi ··
●·
··
●·
··
●●
··
●●
··
●·
··
●●
··
●●
··
●·
··
·●
··
·●
Οο Omicron ·· ●· ·· ·● ·● ●· ●● ●● ●· ●●
Ππ Pi
apostrophe italique majuscule numérique
Ρρ Rhô ·· ·● ·● ·●
·· ·● ·· ·●
Σσς Sigma ●· ·● ·● ●●
Ττ Tau
1 2 3 4 5 6 7 8 9 0
Υυ Upsilon ●· ●· ●● ●● ●· ●● ●● ●· ·● ·●
Φφ Phi ··
·●
●·
·●
··
·●
·●
·●
·●
·●
●·
·●
●●
·●
●●
·●
●·
·●
●●
·●
Χχ Khi
+ - x / = > <
Ψψ Psi
·· ·· ·· ·· ·· ·● ●· ·●
Ωω Oméga ●● ●● ●· ●● ●● ·● ●· ●·
●· ·· ●● ·● ●● ●· ·● ·●

do ré mi fa sol la si
●● ●· ●● ●● ●· ·● ·●
·● ·● ●· ●● ●● ●· ●●
·· ·· ·· ·· ·· ·· ··

Les gros points représentent les points en relief de la cellule


Braille.
Les petits points représentent les emplacements laissés vides

…/…

Mini-encyclopédie 79 Edition du 14/06/2008


Grec Braille Morse Hébreu

Morse Hébreu
Lettres
A ▪▬ N ▬▪ ‫א‬ aleph

B
C
▬▪▪▪
▬▪▬▪
O
P
▬▬▬
▪▬▬▪
‫ב‬ beth

D ▬▪▪ Q ▬▬▪▬ ‫ג‬ ghimel


E ▪ R ▪▬▪
F ▪▪▬▪ S ▪▪▪ ‫ד‬ daleth

G
H
▬▬▪
▪▪▪▪
T
U

▪▪▬
‫ה‬ he

I ▪▪ V ▪▪▪▬ ‫ו‬ vav


J ▪▬▬▬ W ▪▬▬
K ▬▪▬ X ▬▪▪▬ ‫ז‬ zayin

L
M
▪▬▪▪
▬▬
Y
Z
▬▪▬▬
▬▬▪▪
‫ח‬ het

Chiffres ‫ט‬ tet

1
2
▪▬▬▬▬
▪▪▬▬▬
‫י‬ yod

3 ▪▪▪▬▬ ‫כ‬ kaf


4 ▪▪▪▪▬
5 ▪▪▪▪▪ ‫ל‬ lamed

6
7
▬▪▪▪▪
▬▬▪▪▪
‫ם‬ mem

8 ▬▬▬▪▪ ‫נ‬ nun


9 ▬▬▬▬▪
0 ▬▬▬▬▬ ‫ס‬ samech

Codes spéciaux ‫ע‬ ayin


Début d’émission ▬▪▬▪▬
Erreur ▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪▪ ‫פ‬ pe
Répétez après
Compris
▪▪▬▬▪▪
▪▪▪▬▪▬
‫צ‬ tsade

Transmettez ▬▪▬▬ ‫ק‬ qof


Attendez ▪▬▪▪▪▬
Reçu ▪▬▪ ‫ר‬ resh
Fin de transmission
. (point)
▪▪▪▬▪▬
▪▬▪▬▪▬
‫ש‬ shin

, (virgule) ▬▬▪▪▬▬ ‫ת‬ tav


? ▪▪▬▬▪▪

Durée d’un trait = durée de 3 points


Intervalle entre deux signaux = 1 point
Intervalle entre deux lettres = 3 points
Intervalle entre deux mots = 5 points

Lien Morse
Sources http://fr.wikipedia.org
http://www.apprendre-en-ligne.net/crypto
http://visite.artsetmetiers.free.fr/morse.html

Mini-encyclopédie 80 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Animaux (Cris) Index
Mise à jour: août 2005

Abeille : bourdonne Cigogne : claquette, craquette Marmotte : siffle


Aigle : glatit, trompette, glapit Cochon : grogne Merle : siffle, chante, jase
Alouette : grisolle, tirelire, Colombe : roucoule Moineau : piaille et pépie
turlutte Coq : chante Mouton : bêle
Ane : brait Corbeau : croasse Oie : cacarde, criaille, siffle
Bécasse : croule Corneille : croasse, craille, Ours : grogne, gronde
Belette : belotte graille, corbine Panthère : rugit
Bélier : blatère Crapaud : coasse, siffle Paon : criaille, braille
Biche : brame Criquet : stridule Perdrix : cacabe
Bison : grogne Crocodile : vagit Perroquet : jase
Bœuf : beugle, meugle, mugit Cygne : trompette Pic vert : picasse, p(l)eupleute
Bouc : chevrote Dindon : glougloute, glousse Pie : jacasse, jase
Brebis : Bêle Eléphant : barrit, barète Pigeon : roucoule
Buffle : souffle Epervier : piaille Pinson : ramage
Buse : piaute Faisan : criaille, glapit ou Pintade : criaille
Caille : carcaille, margote, piaille Porc : grogne
margaude, son cri est aussi Faon : râle Poule : caquette quand elle
appelé courcaillet Geai : cajole pond et glousse pour appeler
Canard : cancane, caquette et Goéland : pleure ses petits
nasille Grenouille : coasse Poussin : pépie, piaule
Cerf : brame, rée ou rait Grillon : grésille Ramier : roucoule, caracoule
Chacal : jappe Grue : claquette, craquette, Renard : glapit
Chameau : blatère glapit, trompette Rhinocéros : barrit, barète
Chat : miaule, ronronne Guêpe : bourdonne Rossignol : chante
Chat-huant : hue Hibou : hue, (h)ulule, Sanglier : grommelle, grogne
Cheval : hennit, s’ébroue bouboule Sauterelle : stridule
Chèvre : béguète, bêle, Hirondelle : gazouille, trisse Serpent : siffle
chevrote Huppe : pupule ou pupute Singe : crie, hurle
Chien : aboie, jappe, hurle, Hyène : hurle Souris : chicote
grogne Jars : jargonne Tigre : feule, rauque, râle,
Chient courant (Chasse) : Lapin : clapit ou glapit ronronne, miaule
clabaude Lièvre : vagit Tourterelle : gémit, roucoule
Chouette : hue, (h)ulule, Lion : rugit, grogne Vache : meugle, beugle, mugit
chuinte, frouère Loup : hurle Zèbre : hennit
Cigale : craquette, stridule Loutre : siffle et glusse

Sources http://www.csdm.qc.ca/petite-bourgogne/signet/crie.htm
http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 81 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Anniversaires de mariage Index
Mise à jour: juillet 2004

1 an Noces de Coton 28 ans Noces de Nickel

2 ans Noces de Cuir 29 ans Noces de Velours

3 ans Noces de Froment 30 ans Noces de Perle

4 ans Noces de Cire 31 ans Noces de Basane

5 ans Noces de Bois 32 ans Noces de Cuivre

6 ans Noces de Chypre 33 ans Noces de Porphyre

7 ans Noces de Laine 34 ans Noces d'Ambre

8 ans Noces de Coquelicot 35 ans Noces de Rubis

9 ans Noces de Faïence 36 ans Noces de Mousseline

10 ans Noces d'Étain 37 ans Noces de Papier

11 ans Noces de Corail 38 ans Noces de Mercure

12 ans Noces de Soie 39 ans Noces de Crêpe

13 ans Noces de Muguet 40 ans Noces d'Émeraude

14 ans Noces de Plomb 41 ans Noces de Fer

15 ans Noces de Cristal 42 ans Noces de Nacre

16 ans Noces de Saphir 43 ans Noces de Flanelle

17 ans Noces de Rose 44 ans Noces de Topaze

18 ans Noces de Turquoise 45 ans Noces de Vermeil

19 ans Noces de Cretonne 46 ans Noces de Lavande

20 ans Noces de Porcelaine 47 ans Noces de Cachemire

21 ans Noces d'Opale 48 ans Noces de Améthyste

22 ans Noces de Bronze 49 ans Noces de Cèdre

23 ans Noces de Béryl 50 ans Noces d'Or

24 ans Noces de Satin 60 ans Noces de Diamant

25 ans Noces d'Argent 70 ans Noces de Platine

26 ans Noces de Jade 75 ans Noces d'Albâtre

27 ans Noces d'Acajou 80 ans Noces de Chêne

Source http://www.ephemeride.com/mariage.jsp

Mini-encyclopédie 82 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

Sommaire
Architecture médiévale (Lexique) Index
Mise à jour: juillet 2004
Abaque : Tablette formant la partie supérieure d'un Basse-cour : Cour extérieure protégée par les murailles d'un
chapiteau ou d'une colonne. château.
Abbatiale : Eglise d'une abbaye. Bassière : Petite pièce voûtée servant d'évier et à entreposer
Abbaye : Monastère d'hommes ou de femmes qui est dirigé des aliments au frais.
par un abbé ou une abbesse. Bastide : Ville nouvelle, dans le Sud-ouest de la France,
Abside : Partie demi-circulaire d'une église, derrière l'autel. généralement créée sous l'autorité conjointe d'un propriétaire
Durant le Haut Moyen Age, le clergé se range dans l'abside terrien et d'une puissance souveraine ou féodale.
de la cathédrale et le siège de l'évêque y est disposé. Bastille : Ouvrage temporaire placé par l'assaillant lors d'un
Accolade : Elément d'architecture, horizontale et décoratif. siège.
Alcôve : Dans une chambre, l'alcôve est un renfoncement Bastillon : Tour d'artillerie faisant saillie sur la courtine et
qui reçoit un lit de parade ou de repos. possédant des embrasures pour armes à feu.
Allège : Pan de mur situé sous une fenêtre. Bastion : Ouvrage avancé à deux flancs et deux faces
Amortissement : Elément ornemental placé au sommet de faisant saillie, placé généralement sur l'enceinte d'un château.
tout axe vertical d'une élévation (pinacle, statue, etc.). Bâtière : Se dit d'un toit à deux pentes.
Antéfixe : Ornement, souvent en terre cuite ou en pierre, Bâton écoté : Moulure en forme de branche émondée (fin
décorant le bord des toits. 15ème, début 16ème s.).
Arc : Membre architectonique franchissant un espace en Beffroi : Tour d'attaque mobile. Elle est poussée par
dessinant une ou plusieurs courbes (haut d'une baie, renfort l'assaillant contre l'enceinte d'un château.
d'une voûte...). Beffroi de charpente : Construction en charpente, placée
Arc brisé : Arc est une courbe qui décrit une voûte ou la dans la chambre des cloches à l'intérieur d'un clocher et
partie supérieure d'une baie. L'arc brisé est un arc aigu formé portant les cloches.
de deux segments de cercle se coupant suivant un certain Billettes : Ornement composé de petits tronçons de
angle. moulures régulièrement espacés et alternés. Décor fréquent
Arc de décharge : Arc incorporé dans un mur afin de sur les archivoltes des portails romans.
soulager les parties inférieures, souvent placé au-dessus Blocage : Mélange grossier de cailloux et de mortier
d'une baie. remplissant l'intervalle entre les deux parements d'un mur.
Arc en plein cintre : Courbure intérieure d'une voûte, d'une Blockhaus : Bâtiment de pierre ou de bois, généralement
arcade, d'un arc, composé d'une moitié de cercle. d'un étage, muni de meurtrières et utilisé comme fort.
Arcade aveugle : Ouverture pratiquée sous un arc dans un Bossage : Parement de pierre formant une bosse plus ou
mur. Elle est aveugle quand elle ne perce pas toute moins saillante par rapport à ses arêtes.
l'épaisseur du mur dans lequel elle est construite. Boulin : Trou pratiqué dans un mur, où vient se loger
Arcature : Suite de petites baies libres couvertes d'un arc. l'extrémité d'une poutre.
Arche : Partie d'un pont formée de la voûte prenant appui Braie : Défense installée sur la contrescarpe.
sur les deux piles qui la portent. Bretèche : Logette à mâchicoulis faisant saillie, utilisée
Archère : Ouverture longue et étroite dans un mur pour tirer comme ouvrage de défense.
à l'arc ou à l'arbalète. Brisis : sur une toiture à comble brisé, c'est le versant
Archère à niche : Archère comportant une niche pour le inférieur à forte pente. Le Terrasson: versant supérieur.
tireur. Campanile : Clocher à jour ou tourelle.
Archivolte : Moulure, décoration supérieure sur un arc de Canonnière : Meurtrière pour le tir au canon, elle est
portail ou sur une simple baie. généralement ovale ou ronde.
Arrachement : Pierres saillant d'un mur, témoignant d'une Capmas : Mas habité par un propriétaire rural.
destruction ou d'une volonté de reprise de maçonnerie Capucine : Lucarne dotée d'une toiture à trois pans.
Assommoir - Ouverture défendant généralement une porte Caselle (ou cazelle) : Petite construction en pierre sèche,
permettant de jeter des projectiles verticalement. cabane de vigne ou abri de berger.
Astragale : Moulure située à la jonction du fût et du Casemate : Emplacement situé dans le flanc d'une place
chapiteau d'une colonne. forte pour défendre le fossé. La casemate n'est généralement
Baie : Ouverture fermée ou non d'une façade (arcade, pas reliée au reste du château, abris souterrain et voûté.
fenêtre, porte). Castel : Maison ressemblant à un château ; petit château.
Baies géminées : Fenêtres séparées en deux par une Castrum : Position fortifiée - souvent sur une hauteur qui
colonne. contrairement au château fort, constitue toujours une
Baille : Cour entourée d'une enceinte, le baille intérieur se agglomération.
distingue en général d'un baille extérieur, beaucoup plus Cathédrale : Eglise principale du diocèse où se trouve le
grand, par la taille. siège (cathedra) de l'évêque.
Balcon : Etroite plate-forme à garde-corps, en surplomb Chambranle : Encadrement d'une porte, d'une fenêtre,
devant une ou plusieurs baies. Le balcon est généralement d'une cheminée.
extérieur. Chapelle castale : Chapelle attachée à un château ou
Barbacane - Ouvrage fortifié avancé, servant à défendre la manoir, destinée à la famille du seigneur.
porte d'une ville ou d'un château. Chapiteau : Elément décoré de moulures et d'ornements
Bardeaux : Planche de bois mince et allongée servant à divers qui coiffe le fût d'une colonne ou d'un pilier. Le
couvrir les toitures sur le mode du recouvrement. chapiteau est essentiellement formé d'un corps (échine ou
Barlong : De plan rectangulaire. corbeille) et d'un couronnement (abaque ou tailloir). Dans
Barrade : Séries de maisons accolées par le pignon. l'architecture médiévale, l'astragale fait souvent partie du
Barre ou Barrade : Série de maisons accolées par le chapiteau.
pignon. Charpente : Assemblage de pièces de bois, de métal etc,
Barri : Faubourg situé hors de l'enceinte d'une ville fortifiée. constituant ou soutenant les diverses parties d'une
construction.

Mini-encyclopédie 83 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Château : Demeure seigneuriale ou royale, en général Couvert : Partie en galerie avec arcades ou maison en
fortifiée et défendue par des douves. encorbellement souvent autour d'une place.
Châtelet : Bâtiment d'entrée d'un château ou d'un manoir Coyau : Petit chevron prolongeant une toiture au-delà de la
servant souvent d'habitation. partie extérieure du mur, relevant la bordure du toit et
Chaume : Paille longue dont on a enlevé le grain, utilisée destiné à éloigner du mur l'écoulement des eaux de pluie.
jadis pour recouvrir les habitations dans certaines régions. Crapaudine : Pierre évidée dans la maçonnerie d'une porte
Chaussée : Élévation de terre ou de pierre servant aussi de et permettant à un vantail de pivoter
chemin Créneau : Partie creuse d'un rempart.
Chemin couvert : Chemin hors de l'enceinte, protégé par un Crénelage : Ensemble de créneaux.
parapet et permettant la circulation des défenseurs et des Croisée : Baie à croisée de pierre (15ème -16ème siècle.).
pièces d'artillerie Croix de chemin : Croix monumentale érigée en bordure
Chemin de défilement : Pour défendre l'accès au château, d'une voie ou à un carrefour.
ce chemin oblige l'assaillant à longer le plus longtemps Crypte : Chapelle, généralement souterraine, d'une église,
possible les défenses afin d'être pris sous le tir défensif où l'on plaçait le corps ou les reliques des martyrs, des saints.
Chemin de ronde : Coursière régnant intérieurement au Cul de four : Voûte formée d'une demi-coupole ou quart de
sommet d'une enceinte, bordée par un parapet. sphère.
Chemise : Muraille enveloppant une tour ou quelque édifice Culot : Sert à supporter une base de colonne la retombée
fortifié. d'un arc ou les nervures d'une voûte.
Chevet : Partie postérieure, externe, du chœur d'une église. Demi-croisée : Petite baie à une traverse de pierre.
Chevrons : Longues pièces de bois reposant sur les pannes Demi-croupe : Petit versant de toiture, de forme
d'une charpente dans le sens de la pente du toit et recevant triangulaire couvrant en partie le pignon (la toiture à 2 pentes
le lattis ou la volige de couverture. et 2 demi-croupes est souvent utilisée pour couvrir les
Citadelle : Ouvrage fortifié, situé dans l'enceinte des granges).
remparts de la ville, disposant de puissants moyens de Desquamation : Altération superficielle de la pierre
défense et dominant la ville antique ou médiévale Donjon : Tour maîtresse d'un château fort médiéval,
Citerne : Réservoir dans lequel on recueille et conserve les demeure du seigneur.
eaux de pluie. Souvent perçu comme dernier réduit du château fort, c'est le
Clef de voûte : Pierre placée à l'intersection des nervures symbole de domination d'un seigneur sur sa châtellenie.
qui soutiennent une voûte. Donjon à motte : Ancien type de château dans lequel un
Clocher : Ouvrage : tour, mur percé de baies, campanile, donjon s'élève au sommet d'un monticule de terre avec
etc., destiné à recevoir les cloches. d'autres bâtiments à l'intérieur et à l'extérieur des bailles, le
Clocher-mur : Clocher composé d'un seul mur pignon avec tout étant protégé par une palissade ou un mur
ouvertures ou baies pour les cloches. On parle aussi de Donjon coquille : Donjon découvert en forme de courtine,
clocher peigne. en général placé au sommet d'un monticule.
Clocher-peigne : Clocher ayant des cloches placées en file Dormant : Ensemble des éléments et des parties fixes en
en haut d'un mur. menuiserie, rapportés dans l'embrasure d'une baie pour
Clocher-porche : Clocher ayant à sa base un ou plusieurs porter les parties mobiles de la fermeture.
porches. Douves : Fossés habituellement rempli d'eau entourant un
Clocher-tour : Clocher composé d'une tour abritant les édifice.
cloches. Echauguette : Guérite placée en surplomb sur une muraille
Clocheton : Amortissement en forme de petit clocher. fortifiée ou une tour.
Cloître : Enclos de religieux, généralement contigu à l'église Enceinte : Ligne extérieure des murs de clôture d'un site ou
et autour duquel s'ordonnent les bâtiments conventuels. château fortifié
Colombage : Construction en pan de bois dont les vides Eglise : Bâtiment consacré au culte chrétien où l'on célèbre
sont remplis par une maçonnerie légère. la messe.
Colombier : Pigeonnier, souvent circulaire et détaché mais Encorbellement : Élément en saillie sur un mur et supporté
parfois incorporé dans une tour ou autre partie de la par des poutres, des corbeaux ou des consoles
résidence seigneuriale Enfeu : Niche aménagée dans les parois intérieures ou
Colonne engagée : Support d'un arc généralement extérieures de l'église pour abriter un tombeau ou un
circulaire engagé dans le mur d'une église. sarcophage.
Colonnette : Colonne petite ou mince. Engoulant : Extrémité sculptée en forme de gueule.
Communs : Bâtiments qui servent de logement aux valets. Epi de faîtage : Ornement de forme pointue au sommet du
Conciergerie : Logement des soldats de la garde, nommée toit , en céramique ou en métal.
également le corps de garde Ensemble castral : Ensemble constitué par plusieurs
Console : Pierre en saillie dans un mur et destinée à porter châteaux à fonction défensive ou résidentielle.
une charge, par exemple des mâchicoulis Entremis (ou androne) : Espace étroit ménagé entre deux
Contrefort : Pilier ou mur servant d'appui et de renfort à un maisons médiévales servant d'égout et de coupe-feu.
autre mur. Escalier en colimaçon : Escalier tournant où l'axe est
Contrescarpe : Paroi extérieure d'un fossé de fortifications. creux. Il apparaît dès le 16e siècle
Contre-terrier : Maison dont un des murs est adossé à une Escalier en vis : Escalier tournant où l'axe est plein
pente en protection souvent du vent du nord. Escarpe : Côté du fossé supportant le rempart
Contrevent : Panneau pivotant sur un de ses bords Faîtage : Pièce maîtresse de charpente reliant
verticaux, servant à doubler extérieurement un châssis vitré. horizontalement l'angle supérieur des fermes et sur laquelle
Corbeau : Pierre, pièce de bois ou de métal, de section s'appuient les chevrons.
verticale carrée ou rectangulaire, partiellement engagée dans Fausse-Braie : Enceinte qui entoure tout ou une partie de
un mur et portant une charge par sa partie saillante. l'enceinte principale du château, aménagée au niveau de
Corps de place : Bâtiment dans son entier. l'escarpe afin de surélever celle-ci et de protéger la base des
Courtine - Elément de muraille reliant deux bastions ou deux murailles principales contre les projectiles et contre la pose
tours flanquant. directe d'échelles par l'assaillant.
Coussiège - Banc de pierre dans l'embrasure d'une fenêtre.

Mini-encyclopédie 84 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Fenêtre à meneau : Baie munie de montant divisant une Houteau : Donne-jour fourni par une rupture de pente sur la
fenêtre ; ils peuvent être recoupés par des traverses toiture.
horizontales. Imposte : Corps de moulures couronnant un piédroit ou un
Feuillure : Saillie pratiquée dans l'embrasure d'une baie pour support vertical sans chapiteau et recevant la retombée d'un
recevoir les bords d'un vantail. arc.
Ferme-bloc : Se dit d'une ferme qui comprend en un seul Jour : Petite baie, généralement sans fermeture, donnant de
bâtiment, le logis paysan et l'étable, le fenil, parfois le four, la la lumière ou ayant un rôle décoratif.
cave. Lambourde : Pièce recevant les bouts des solives, placée
Ferme-bloc-à-terre : L'ensemble des fonctionnalités est parallèlement contre certaines poutres sur lesquelles elle est
ramassé sur un seul étage. fixée.
Flanquement : Disposition permettant des tirs parallèles à la Lanternon : Petite construction de plan centré et de forme
courtine à défendre afin de supprimer les angles morts élancée, percée de fenêtres et placée au faîte d'un toit.
Fleurdelisé : Parsemé de fleurs de lis. Larmier : Sorte de bandeau ou de corniche servant à
Fontaine : Conduit vertical pénétrant dans le sol pour empêcher les eaux de pluie de couler le long du mur.
atteindre une nappe d'eau souterraine qui fournira de l'eau Lauze : Pierre travaillée pour être utilisée comme dalle ou
toute l'année. En général, les margelles étaient décorées de tuile
motifs architecturaux assurant en même temps la sécurité. Latrines : Lieux d'aisances. Les toilettes de l'époque
Formeret : Arc latéral d'un compartiment voûté inséré dans Lice : Palissade de bois entourant les châteaux ou les sites
un mur. fortifiés.
Fort : Partie du castrum réservée aux seigneurs réservé à Lierne : Sur une voûte à croisée d'ogives, nervure secondaire
l'aristocratie; il abrite les tours seigneuriales et les maisons qui part de la clef en soulignant le faîte de la voûte ou le
nobles des chevaliers de la juridiction. On emploie voûtain.
généralement ce terme pour les fortifications du Bas Moyen Linteau : Pierre disposée à l'horizontale au-dessus d'une
Age. baie.
Fournil : Four à pain. Logis : Bâtiment principal d'une résidence seigneuriale dans
Fresque : Peinture murale exécutée, à l'aide de couleurs les châteaux.
délayées à l'eau, sur une couche de mortier frais à laquelle Logis-porche ou châtelet : Bâtiment d'entrée d'un château
ces couleurs s'incorporent. ou d'un manoir servant souvent d'habitation.
Fronton : Couronnement pyramidé à tympan et cadre Lucarne : Ouvrage en saillie sur un toit, comportant une ou
mouluré. plusieurs fenêtres donnant du jour au comble.
Fût : Corps d'une colonne, habituellement cylindrique. Mâchicoulis : Construction en surplomb, en encorbellement,
Gâble : Surface décorative pyramidée, à rampants moulurés, des remparts permettant de jeter des projectiles
qui couronne certains arcs. verticalement.
Galerie : Espace plus long que large, délimité dans un Maison forte : Demeure munie d'organes défensifs mais
niveau par les divisions des murs, des cloisons, et ayant une dont le possesseur ne détient pas les droits seigneuriaux.
fonction de passage. Manoir : Demeure à la tête d'un domaine agricole
Galerie fermée : Galerie dont les ouvertures sur l'extérieur appartenant à un propriétaire de fief, noble ou non, ne
sont des fenêtres possédant pas les droits seigneuriaux permettant d'élever un
Garde-pile : Petit bâtiment isolé, servant de remise, de château muni de défenses importantes : tours, donjon, etc.
grenier à grain (à l'étage) et de colombier (dans le comble). Manteau de cheminée : Construction formée de deux
Gargouille : Conduit d'évacuation des eaux, percé dans une piédroits, d'un couvrement et éventuellement d'un
corniche et généralement orné d'un mascaron ou d'un mufle. couronnement, renfermant le foyer et faisant avant-corps.
Gaoulières : (en pays caussenard) lauzes en bordure de toit. Marque de Tâcheron : Signe gravé sur la pierre par le
Gariote : Abri ménagé dans un muret de pierres sèches. tailleur de pierre, il s'agit de la signature du travail réalisé par
Géminée (baie) : Divisée en deux généralement par une le tailleur.
colonnette. Mas : Groupe de maisons et bâtiments ruraux (ne constituant
Génoise : Frise composée de tuiles canal sous le rebord du pas le centre d'une paroisse ou d'une juridiction).
toit servant à éloigner du mur les eaux de ruissellement. Mascaron : Masque sculpté de fantaisie pouvant décorer la
Glacis : Talus incliné, complètement dénudé, situé sur l'avant clef de l'arc ou de la plate-bande d'une baie, l'orifice d'une
d'une place forte. fontaine, etc
Gothique : Forme d'art, en particulier d'art architectural, qui Meneau : Traverse ou montant divisant un fenêtre
s'est épanouie en Europe du 12e siècle à la Renaissance Merlon : Partie pleine d'un rempart entre deux créneaux.
Gouttereau, Goutterot : Mur latéral correspondant à la Métope : Intervalle entre les modillons d'une corniche
gouttière par opposition aux murs pignons. (abside d'église romane).
Grille : Clôture métallique plus ou moins ouvragée. Meurtrière - Ouverture étroite pratiquée dans le mur d'un
Grotte artificielle : Excavation dont l'espace intérieur est ouvrage fortifié pour permettre l'observation et l'envoi de
orné de céramique, de rocaille etc, auxquelles sont projectiles.
généralement associés des jeux d'eau. Elle peut abriter un Modillons : Corbeaux ornés soutenant une corniche d’une
monument ou une statue. abside de type roman. Ils représentant souvent des figures
Guette : Tourelle surmontant l'escalier d'accès au sommet humaines licencieuses grimaçantes en alternance avec des
d'une tour animaux ou monstres du bestiaire roman, symboles du
Halle : Espace couvert, souvent divisé en vaisseaux abritant combat perpétuel entre le Bien et le Mal.
les étals des vendeurs d'un marché. Moellon : Pierre, non taillée ou grossièrement taillée, de
Herse : Grille de fer ou de bois coulissant de haut en bas. petites dimensions.
Hourd : Galerie de bois extérieure au sommet d'une courtine Moineau : Petit blockhaus ou avant-corps placé au pied
ou d'une tour. Les ouvertures percées dans le sol permettent d'une courtine et en général garni de meurtrières
un jet vertical de projectiles. Mortier : Mélange de chaux, de sable et d'eau qui sert à lier
Hourdis : Corps de remplissage en aggloméré ou en terre les pierres
cuite posé entre les solives, les poutrelles ou les nervures des Motte castrale : Aux débuts de la féodalité, levée de terre
planchers. circulaire, établi artificiellement, supportant un fort protégé
par une palissade.

Mini-encyclopédie 85 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Mur de refend : Mur porteur d'un bâtiment formant une Portail : Porte principale de grande largeur, parfois de
division intérieure caractère monumental.
Mur pignon : Mur terminé en triangle suivant la pente d'un Porte : Baie de communication fermée par un vantail ou des
comble. vantaux.
Nef : Partie de l'église où se tiennent les fidèles, qui va du Porte charretière : Large porte permettent le passage de
transept à la façade principale. charrettes et autres véhicules à roues.
Nervure : Grosse moulure d'une voûte, en particulier d'une Porte piétonne : Porte ne laissant passer qu'un homme
voûte gothique. Les nervures sont, en général, la partie Poterne : Petite porte dérobée, ouverte dans les endroits les
visible des arcs constituant l'ossature de cette voûte. moins apparents et les moins exposés, notamment dans les
Niche : Renfoncement dans l'épaisseur d'un mur, fossés, qui servait à fuir ou à faire entrer des renforts à l'insu
théoriquement destiné à recevoir un élément décoratif, et son des assiégeants.
encadrement. Poutre : Pièce de forme allongée en bois, en métal etc.,
Oculus : Petite ouverture de forme circulaire ou proche du servant de support de plancher, d'élément de charpente,
cercle, munie ou non d'un panneau vitré. dans la construction.
Oeil de bœuf : Lucarne à fenêtre ronde ou ovale Presbytère : Demeure du curé d'une paroisse, généralement
Ogive : Arc allant d'un point d'appui à un autre en passant située à proximité de l'église.
par la clef de voûte. Puits : Trou creusé dans la terre pour atteindre la nappe
Oubliettes : Fosses, ou cachots souterrains dans lesquels les d'eau souterraine. La margelle est une pierre percée ou une
prisonniers sont "oubliés" jusqu'à leur mort. assise de pierre qui marque l'orifice du puits et forme le
Palissade : Clôture défensive, originellement composée de chaperon d'un petit mur à hauteur d'appui, le mur de
poteaux de bois. margelle.
Pans-de-bois : Ensemble des pièces de charpente Rampant : Partie supérieure et incliné d'un mur pignon
assemblées dans un même plan vertical. Plus Randière : Corniche placée sous les trous d'envol d'un
particulièrement, mur en charpente hourdé de brique, torchis, pigeonnier, pour empêcher l'intrusion de rats.
plâtre, etc. appelé hourdis. Ravelin : Important ouvrage défensif triangulaire, souvent
Parapet : Simple mur souvent crénelé protégeant les entièrement solide, destiné à protéger un point vulnérable du
emplacements de tir à ciel ouvert au sommet d'une enceinte, tir direct.
d'une tour, d'un rempart ou sur un chemin-couvert. Redents ou redans : Pierres plates disposées en escalier
Parement : Face visible du mur fait de pierres de tailles. (dites aussi "en pas de moineau") posées aux versants des
Pattée : Aux extrémités élargies (le motif de la croix pattée a pignons, sur des constructions généralement en chaume. Il
souvent été confondu avec celui de la croix de Malte). faisait office de coupe-vent, de coupe-feu et permettait par
Pavement : Aire de pierres, de briques, de carreaux en son profil en escalier d'apporter des travaux d'entretien à la
céramique posés sur une couche de support. toiture de chaume.
Pendentif : Triangle de maçonnerie entre les grands arcs qui Redoute : Petit ouvrage de fortification isolé et fermé.
soutiennent une coupole. Remplage : Pierre sculptée ou simple réseau de pierres
Penture : Bande de métal fixée à plat sur le vantail d'une remplissant l'intérieur d’une fenêtre, d'une baie.
porte, sur un volet, de manière à l'articuler sur le gond. Retable : Ornement d'architecture ou de menuiserie sculptée
Perron : Escalier extérieur de quelques marches se d'église, contre lequel est appuyé l'autel.
terminant par une plate-forme sur laquelle donne une porte Roman : Style d'architecture commun en Europe entre les
d'entrée. périodes classique et gothique
Piédroit (ou Pied-droit) : Montant vertical sur lequel Salle : Principale pièce de séjour
retombent les voussures d'une arcade, d'une voûte. Salle basse : Salle de réception pour invités de toutes
Piéta : Tableau ou sculpture représentant une vierge de conditions sociales
pitié. Salle haute : Salle généralement située au dessus de la salle
Pignon à redents : Pignon orné de découpures en forme de basse, réservée aux personnes de haut rang.
dents, formant comme les marches d'escalier. Scotie : Moulure concave placée entre les deux tores de la
Pilastre : Membre vertical formé par une faible saillie d'un base d'une colonne.
mur, en général muni d'une base et d'un chapiteau similaires Souche de cheminée : Ouvrage de maçonnerie renfermant
à ceux de la colonne. un ou plusieurs conduits de cheminée et s'élevant au-dessus
Pilier : Support isolé, élevé pour recevoir une charge. du toit.
Pinacle : Amortissement élancé se terminant en forme de Souillarde : Petite pièce faisant saillie à l'extérieur, réservée
cône ou de pyramide effilés et qui se place notamment au aux tâches ménagères.
sommet d'une culée, dans l'architecture gothique. Tambour : Assise ronde en pierre qui entre dans la
Plaque de cheminée : Plaque de fonte ou de céramique, composition du fût d'une colonne.
pour protéger le mur et diffuser la chaleur. Tambour de porte : Sas, généralement en menuiserie,
Plessis : Enclos fortifié. construit aux dépens de l'espace intérieur, derrière une porte,
Poivrière : Toiture pointue et échancrée sur une tourelle de pour éviter les courants d'air.
plan circulaire. La tourelle peut-elle aussi porter ce nom. Tas de charge : Mode de construction, par empilage des
Polylobé : Constitué de plusieurs arcs de cercle. matériaux.
Pont : Ouvrage d'art franchissant un espace par-dessus un Terrasson : Versant supérieur, de faible pente, d'une toiture
vide et portant une route, rivière etc... à comble brisé.
Pont "à becs" : Pont ayant des piles en pointes vers l'amont Tierceron : Nervure secondaire d'une voûte gothique.
afin de permettre d'atténuer la force des eaux de la rivière. Toit de chaume : Toit recouvert de paille longue dont on a
Pont dormant : Pont ne pouvant pas se relever. enlevé le grain.
Pont-levis : Pont mobile se levant pour empêcher le passage Toit de lauzes : Toit recouvert de pierre travaillée.
aux portes charretière et piétonne, des personnes non Torchis : Matériau de construction composé de terre grasse
désirées ou ennemis. et de paille hachée, utilisé comme remplissage.
Porche : Pièce ou galerie devant l'entrée d'un bâtiment, Tore : Moulure ronde, demi-cylindrique, qui entoure la base
formant habituellement avant-corps bas, devant la façade du d'une colonne, d'un pilier.
bâtiment qu'il commande, il est souvent hors œuvre.

Mini-encyclopédie 86 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Tour-donjon : Tour si puissante et fortifiée qu'elle peut être Trumeau : Pilier supportant en son milieu le linteau d'un
utilisée comme partie centrale d'un château et abriter les portail.
appartements privés du seigneur Trou de boulin : Trou ou encastrement taillé dans un mur et
Tour : Edifice en pierre ou en bois de deux ou plusieurs destiné à recevoir une poutre.
étages. La tour contient souvent des pièces d'habitation et Tympan : Paroi de remplage diminuant par le haut
parfois des éléments de fortification. l'ouverture d'une baie. Le tympan est généralement plein et
Tour d'escalier : Tour ne contenant seulement qu'un dans le même matériau que l'embrasure.
escalier permettant l'accès aux étages d'un autre bâtiment Vaisseau : Espace intérieur, en général allongé, occupant la
contigu. plus grande partie de la hauteur d'un bâtiment, ou, au moins,
Tour porte : Tour dont le rez-de-chaussée est un passage plusieurs étages.
d'entrée. Vantail : Panneau de fermeture pivotant sur un de ses bords
Tourelle : Tour peu développée en plan et qui, de ce fait, n'a verticaux.
pas l'importance d'un corps de bâtiment ; elle se développe Vitrail : Composition décorative translucide, formée de
sur la hauteur de plusieurs étages. Elle peut être en pièces de verre colorées maintenues par un réseau de plomb.
surplomb. Voussure : Partie cintrée couvrant l'embrasure d'une baie
Transept : En architecture, partie d'une église (portail d'une église) dans sa partie haute.
perpendiculaire à la nef formant, soit les bras de la croix, soit Voûte : Construction en maçonnerie disposée en arc et
la barre d'un T, selon le plan. formant le plafond d'une construction
Travail : Petite construction en bois, couvert d'un toit qui Voûte d'arêtes : Formée par la rencontre de deux berceaux
servait à ferrer les bœufs. de même hauteur
Tribune : Pièce ou galerie placée à l'étage, s'ouvrant sur
l'intérieur d'un vaisseau ou constituant par elle-même un
demi-étage s'ouvrant sur l'intérieur d'une pièce.

Source http://lonzac.ifrance.com/documents/glossaire_archi.htm (disparue)

Mini-encyclopédie 87 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Astérix (Albums) Index
Mise à jour: octobre 2005

Les albums d'Astérix on été publiés dans les langues suivantes :


Allemand, Anglais, Arabe, Basque, Brésilien, Breton, Catalan, Danois, Espagnol, Espéranto, Finnois,
Flamand, Frison, Gallicien, Gallois, Grec, Hébreux, Hindi, Hollandais, Italien, Japonais, Indonésien,
Islandais, Latin, Norvégien, Serbo-Croate, Suédois, Turc...

Edition Dargaud Edition Albert-René


• Astérix le Gaulois, 1961 (1959) • Le Grand Fossé, 1980
• La Serpe d’or, 1962 (1960) • L’Odyssée d’Astérix, 1981
• Astérix et les Goths, 1963 (1961) • Le Fils d’Astérix, 1983
• Astérix Gladiateur, 1964 (1962) • Astérix chez Rahàzade, 1987
• Le Tour de Gaule d’Astérix, 1965 (1963) • La Rose et le glaive, 1991
• Astérix et Cléopâtre, 1965 (1963) • La Galère d’Obélix, 1996
• Le Combat des chefs, 1966 (1964) • Astérix et Latraviata, 2001
• Astérix chez les Bretons, 1966 (1965)
• Astérix et les Normands, 1967 (1966)
• Astérix légionnaire, 1967 (1966)
• Le bouclier arverne, 1968 (1967)
• Astérix aux Jeux Olympiques, 1968 (1968)
• Astérix et le chaudron, 1969 (1968)
• Astérix en Hispanie, 1969 (1969)
• La Zizanie, 1970 (1970)
• Astérix chez les Helvètes, 1970 (1970)
• Le Domaine des dieux, 1971 (1971)
• Les Lauriers de César, 1972 (1971)
• Le Devin, 1972 (1972)
• Astérix en Corse, 1973 (1973)
• Le Cadeau de César, 1974
• La Grande Traversée, 1975
• Obélix et compagnie, 1976
• Astérix chez les Belges, 1979

Note
Année de la première édition en album, (Année de la première publication)

Sources http://www.mage.fst.uha.fr/asterix/albums/albums.html
http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 88 Edition du 14/06/2008


Piste Piste Indoor Indoor
Hommes Femmes Hommes Femmes

Sommaire
Athlétisme (Records) Index
Mise à jour: juin 2008

Records du monde sur piste Hommes


09"74 09.09.2007 3000 m 7'53"63 03.09.2004
100 m
Asafa Powell (JAM) Rieti steeple Saif Saaeed Shaheen (QAT) Bruxelles
14"93 20.08.1993 2,45 m 22.07.1993
150 m Hauteur
John Regis (GBR) Stuttgart Javier Sotomayor (CUB) Salamanque
19"32 01.08.1996 6,14m 31.07.1994
200 m Perche
Michael Johnson (USA) Atlanta Sergey Bubka (UKR) Sestrière
30"85 24.03.2000 8,95m 30.08.1991
300 m Longueur
Michael Johnson (USA) Pretoria Mike Powell (USA) Tokyo
43"18 26.08.1999 18,29 m 07.08.1995
400 m Triple-saut
Michael Johnson (USA) Séville Jonathan Edwards (GBR) Göteborg
1'00"08 26.05.1984 23,12 m 20.05.1990
500 m Poids
Donato Sabia (ITA) Busto Arsizio Randy Barnes (USA) Los-Angeles
1'12"81 24.05.1986 06.06.1986
600 m 74,08m
Johnny Gray (USA) Santa Monica Disque Neubranden-
Jurgen Schult (DEU)
1'41"11 24.08.1997 burg
800 m
Wilson Kipketer (DNK) Cologne 86,74m 30.08.1986
Marteau
2'11"96 05.09.1999 Yuriy Sedykh (URS) Stuttgart
1000m
Noah Ngeny (KEN) Rieti 98,48 m 25.05.1996
Javelot
3'26"00 14.07.1998 Jan Zelezny (CZE) Iena
1500m
Hicham El Guerrouj (MAR) Rome 37"40 08.08.1992
4 x 100 m
3'43"13 07.07.1999 Équipe des Etats-Unis Barcelone
Mile
Hicham El Guerrouj (MAR) Rome 1'18"68 17.04.1994
4 x 200 m
4'44"79 07.09.1999 Santa Monica TC (USA) Walnut
2.000m
Hicham El Guerrouj (MAR) Berlin 2'54"20 22.07.1998
4 x 400 m
7'20"67 01.09.1996 Équipe des Etats-Unis Uniondale
3.000m
Daniel Komen (KEN) Rieti 7'02"43 25.08.2006
4 x 800 m
7'58"61 19.07.1997 Equipe du Kenya Bruxelles
2 miles
Daniel Komen (KEN) Hechtel 14'38"8 (m) 17.08.1977
4 x 1500 m
12'37"35 31.05.2004 Equipe d'Allemagne Cologne
5.000m
Kenenisa Bekele (ETH) Hengelo 9.026 pts 27.05.2001
Décathlon
26'17"53 26.08.2005 Roman Sebrle (CZE) Gotzis
10.000 m
Kenenisa Bekele (ETH) Bruxelles
56'25"98 27.06.2007 Marche
20.000 m
Haile Gebrselassie (ETH) Ostrava 1h17'25"6 07.05.1994
20.000 m
21.285 m 27.06.2007 Bernard Segura (MEX) Fana
Heure
Haile Gebrselassie (ETH) Ostrava 29.572 m 03.10.1992
2 Heures
1h13'55"8 22.03.1981 Maurizio Da Milano (ITA) Cuneo
25.000 m
Toshihiko Seko (JPN) Christchurch 2h01'44"1 03.10.1992
30.000 m
1h29'18"8 22.03.1981 Maurizio Da Milano (ITA) Cuneo
30.000 m
Toshihiko Seko (JPN) Christchurch 3h40'57"9 29.09.1996
50.000 m
110 m 12"88 11.07.2006 Thierry Toutain (FRA) Héricourt
haies Liu Xiang (CHN) Lausanne
200 m 22"55 31.05.1995 Route
haies Laurent Ottoz (ITA) Milan Semi- 0h58'35 17.03.2007
300 m 34"48 30.06.2002 Marathon Samuel Wanjiru (KEN) Den Haag
haies Chris Rawlinson (GBR) Sheffield 2h04"26 30.09.2007
Marathon
400 m 46"78 06.08.1992 Haile Gebrselassie (ETH) Berlin
haies Kevin Young (USA) Barcelone

Mini-encyclopédie 89 Edition du 14/06/2008


Piste Piste Indoor Indoor
Hommes Femmes Hommes Femmes

Records du monde sur piste Femmes


10"49 16.07.1988 2.000 m 6'03"38 15.07.2006
100 m
Florence Griffith Joyner (USA) Indianapolis steeple Wioletta Janowska (POL) Gdansk
16"10 29.09.1988 3.000 m 9'01"59 04.07.2004
150 m
Florence Griffith Joyner (USA) Séoul steeple Gulnara Samitova (RUS) Iraklion
21"34 29.09.1988 2,09 m 30.08.1987
200 m Hauteur
Florence Griffith Joyner (USA) Séoul Stefka Kostadinova (BGR) Rome
34"1 06.10.1985 5,01 m 12.08.2005
300 m Perche
Marita Koch (RDA) Canberra Yelena Isinbayeva (RUS) Helsinki
47"60 06.10.1985 7,52 m 11.06.1988
400 m Longueur
Marita Koch (RDA) Canberra Galina Chistiakova (URS) Leningrad
1'05"9 02.08.1984 15,50 m 10.08.1995
500 m Triple-saut
Tatána Kocembová (CZE) Ostrava Inessa Kravets (UKR) Göteborg
1'22"69 25.07.1997 22,63 m 07.06.1987
600 m Poids
Ana Fidelia Quirot (CUB) Guadalajara Natalya Lisovskaya (URS) Moscou
1'53"28 26.07.1983 09.07.1988
800 m 76,80 m
Jarmila Kratochvilova (CZE) Munich Disque Neubranden-
Gabriele Reinsch (RDA)
2'28"98 23.08.1996 burg
1000m
Svetlana Masterkova (RUS) Bruxelles 77,41 m 24.06.2006
Marteau
3'50"46 11.09.1993 Tatyana Lysenko (RUS) Zhukovskiy
1500m
Qu Yunxia (CHN) Pékin 71,70 m 14.08.2005
Javelot
3'12"46 14.08.1996 Osleidys Menéndez (CUB) Helsinki
Mile
Svetlana Masterkova (RUS) Zürich 41"37 06.10.1985
4 x 100 m
5'25"36 08.07.1994 Équipe d'Allemagne Canberra
2.000m
Sonia O'Sullivan (IRL) Edimbourg 1'27"46 29.04.2000
4 x 200 m
8'06"11 13.09.1993 Equipe des Etats-Unis Philadelphie
3.000m
Wang Junxia (CHN) Pékin 3'15"17 01.10.1988
4 x 400 m
9'11"97 12.08.1999 Équipe d'URSS Séoul
2 miles
Regina Jacobs (USA) Los Gatos 7'50"17 05.08.1984
4 x 800 m
14'16"63 15.06.2007 Equipe d'URSS Moscou
5.000m
Meseret Defar (ETH) Oslo 17'09"75 25.06.2000
4x 1500 m
29'31"78 08.09.1993 Equipe d'Australie Londres
10.000 m
Wang Junxia (CHN) Pékin 7.291 pts 24.09.1988
Heptathlon
03.09.2000 Jackie Joyner-Kersee (USA) Séoul
1h05'26"6 (m)
20.000 m Borgholz-
Tegla Loroupe (KEN)
hausen Marche
07.08.1998 20'02"60 13.07.2002
18.340 m 5.000 m
Heure Borgholz- Gillian O'Sullivan (IRL) Dublin
Tegla Loroupe (KEN)
hausen 41'56"23 24.07.1990
10.000 m
1h29'29"2 22.04.1988 Nadezhda Ryashkina (URS) Seattle
25.000 m
Karolina Szabo (HUN) Budapest 1h25'41 07.08.2005
20.000 m
1h47'05"6 22.04.1988 Olimpiada Ivanova (RUS) Helsinki
30.000 m
Karolina Szabo (HUN) Budapest
100 m 12"21 20.08.1988 Route
haies Yordanka Donkova (BGR) Stara Zagora Semi- 1h06'25 14.10.2007
200 m 25"82 22.09.1999 Marathon Lornah Kiplagat (KEN) Udine
haies Patricia Girard (FRA) Nantes 2h15'25 13.04.2003
Marathon
300 m 38"6 21.02.1999 Paula Radcliffe (GBR) Londres
haies Mame Tacko Diouf (SEN) Dakar
400 m 52"34 08.08.2003
haies Yuliya Pechonkina (RUS) Tula

Mini-encyclopédie 90 Edition du 14/06/2008


Piste Piste Indoor Indoor
Hommes Femmes Hommes Femmes

Records du monde indoor Hommes


05"56 09.02.1996 7"30 06.03.1994
50 m 60 m haies
Donovan Bailey (CAN) Réno Colin Jackson (GBR) Sindelfingen
05"56 13.02.1999 2,43 m 04.03.1989
Hauteur
Maurice Greene (USA) Los Angeles Javier Sotomayor (CUB) Budapest
06"39 03.02.1998 6,15 m 21.02.1993
60 m Perche
Maurice Greene (USA) Madrid Sergey Bubka (UKR) Donetsk
19"92 18.02.1996 8,79 m 27.01.1984
200 m Longueur
Frank Fredericks (NAM) Liévin Carl Lewis (USA) New York
44"57 12.03.2005 17,83 m 01.03.1997
400 m Triple-saut
Kerron Clement (USA) Fayetteville Aliecer Urrutia (CUB) Sindelfingen
1'42"67 09.03.1997 22,66 m 20.01.1989
800 m Poids
Wilson Kipketer (DNK) Paris Randy Barnes (USA) Los Angeles
2'14"96 20.02.2000 1'22"11 03.03.1991
1000m 4 x 200 m
Wilson Kipketer (DNK) Birmingham Équipe de Grande-Bretagne Glasgow
3'31"18 02.02.1997 3'02"89 07.03.1999
1500m 4 x 400 m
Hicham El Guerrouj (MAR) Stuttgart Équipe des Etats-Unis Maebashi
3'48"45 12.02.1997 7'13"94
Mile 06.02.2000
Hicham El Guerrouj (MAR) Gent 4 x 800 m Global Athletics & Marketing
Boston
7'24"90 06.02.1998 (USA)
3.000m
Daniel Komen (KEN) Budapest 6.476 pts 14.03.1993
Heptathlon
12'49"60 20.02.2004 Dan O'Brien (USA) Toronto
5.000m
Kenenisa Békélé (ETH) Birmingham Marche 18'07"08 15.02.1995
6"25 05.03.1986 5.000 m Mikhail Shchennikov (RUS) Moscou
50 m haies
Marc McKoy (CAN) Kobe

Records du monde indoor Femmes


05"96 09.02.1995 7"69 04.02.1990
50 m 60 m haies
Irina Privalova (RUS) Madrid Liudmila Narozhilenko (URS) Cheliabinsk
06"92 11.02.1993 2,08 m 04.02.2006
60 m Hauteur
Irina Privalova (RUS) Madrid Kajsa Bergqvist (SWE) Arnstadt
21"87 13.02.1993 4,93 m 10.02.2007
200 m Perche
Merlene Ottey (JAM) Liévin Yelena Isinbayeva (RUS) Donetsk
49"59 07.03.1982 7,37 m 13.02.1988
400 m Longueur
Jarmila Kratochvilova (CZE) Milan Heike Drechsler (RDA) Vienne
1'55"82 03.03.2002 15,36 m 06.03.2004
800 m Triple-saut
Jolanda Ceplak (SVN) Vienne Tatyana Lebedeva (RUS) Budapest
2'30"94 25.02.1999 22,50 m 19.02.1977
1000m Poids
Maria Mutola (MOZ) Stockholm Helena Fibingerova (CZE) Jablonec
3'58"28 18.02.2006 1'32"41 29.01.2005
1500m 4 x 200 m
Yelena Soboleva (RUS) Moscou Équipe de Russie Glasgow
09.02.1990 3'23"37 23.01.2006
4'17"14 4 x 400 m
Mile East Équipe de Russie Glasgow
Doina Melinte (ROU)
Rutherford 8'18"71 04.02.1994
4 x 800 m
8'23"72 03.02.2007 Équipe de Russie Moscou
3.000m
Meseret Defar (ETH) Stuttgart 4.991 pts 15.02.1992
Pentathlon
14'27"42 27.01.2007 Irina Belova (RUS) Berlin
5.000m
Tirunesh Dibaba (ETH) Boston Marche 11'40"33 30.01.1999
6"58 20.02.1988 3.000 m Claudia Iovan (ROU) Bucarest
50 m haies
Cornelia Oschkenat (RDA) Berlin

Source http://www.athledunet.com

Mini-encyclopédie 91 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Aviation et aérospatiale (Histoire) Index
Mise à jour: juin 2004

Histoire de 1783 à 1980


4 juin 1783 : Joseph Montgolfier et son frère Etienne, 1914 : Première communication radio entre un pilote et le
papetiers, réalisent à Annonay (Ardèche) la première contrôle au sol.
démonstration publique d'envoi d'un aérostat à air chaud, qui 6 Avril/28 Septembre 1924 : Premier tour du monde
dépasse 1 000 mètres d'altitude et parcourt deux kilomètres. aérien réalisé par trois "World Cruiser" de l'armée de l'air
21 Novembre 1783 : La montgolfière de Pilâtre de Rozier américaine. Parti de Seatle en Avril, deux seulement
et du Marquis d'Arlandes s'élève du parc du château de la boucleront la boucle, 175 jours plus tard ; un tour du monde
Muette et survole Paris pendant 25 minutes à 1000 mètres de 44 345 kilomètres en 371h11.
d'altitude, sur une distance de 10 kilomètres. 20-21 Mai 1927 : Sur le Spirit of Saint Louis, Charles
7 Janvier 1785 : Première traversée de la Manche en ballon Lindbergh effectue en 33h30 le premier vol New-York/Paris
à hydrogène, en 2h30. sans escale.
22 Octobre 1797 : Jacques Garnerin effectue le premier 17 Juin 1928 : Amelia Earhart devient la première femme à
saut en parachute d'une altitude de 400 mètres au dessus du avoir traversé l'Atlantique.
parc Monceau. 15 Août/4 Septembre 1929 : En 12 jours, 12 heures et 20
1804 : Sir George Cayley construit et vole à bord du premier minutes de vol, le Graf Zeppelin vient de boucler le premier
planeur. tour du monde en dirigeable, sous l'impulsion d'Hugo
24 Septembre 1852 : Henri Giffard s'élève à 1500 mètres Eckener.
avec son ballon motorisé et dirigeable, puis fait demi-tour et 3 Septembre 1930 : Dieudonné Costes et Maurice Bellonte
revient à son point de départ. sont accueillis en héros à New York après avoir traversé
9 octobre 1890 : Vol de 50 mètres de Clément Ader dans le l'Atlantique en 37 heures et 18 minutes, à bord du Breguet 19
parc du Château d'Arminvilliers sur l'appareil motorisé baptisé baptisé Point d'interrogation.
Eole. 20-21 Mai 1932 : Cinq ans après Charles Lindbergh, Amelia
20 octobre 1898 : Entre un dîner chez Maxim's et un vol en Earhart réussit la traversée de l'Atlantique Nord en solitaire,
dirigeable, quelques passionnés d'aéronautique créent, à entre Terre Neuve et l'Irlande, sur son Lockeed-Vega.
l'initiative du marquis de Dion, l'Aéro-club pour 1er Juillet 1933 : Vol du prototype du DC-1
"l'encouragement à la locomotion aérienne sous toutes ses 1er Janvier 1935, Helen Richey devient la première femme
formes et dans toutes ses applications". En 1903, il deviendra pilote engagée par une compagnie (Central Airlines). Mais
l'Aéro-club de France. l'opposition des syndicats va bientôt la contraindre à
2 Juillet 1900 : Premier dirigeable rigide, l'invention de démissionner.
Ferdinand Von Zeppelin fait sa sortie inaugurale sur le lac de 17 Décembre 1935 : Le Douglas DC-3, l'avion qui sera le
Constance. Le ballon mesure 128 mètres de long pour un plus construit au monde, décolle pour son premier vol de
diamètre de 11,70 mètres et porte deux nacelles équipées Santa Monica, Californie.
d'un moteur Daimler de 14,2 chevaux. Ce vol de 18 minutes 28 Juin 1939 : Pour la première fois, des passagers payants
est jugé prometteur. franchissent l'Océan Atlantique en avion, à bord d'un Boeing
17 Décembre 1903 : Le Flyer I d'Orville et Wilbur Wright 314, hydravion quadrimoteur de la Pan Am, entre New-York
décolle à 10h35 de Kitty Hawk, Caroline du Nord. Le vol dure et Marseille. Prix du billet aller simple : 375 US dollars.
12 secondes et parcours 37 mètres. 24 Août 1939 : Le Heinkel He 178 réalise le premier vol
13 Novembre 1907 : Pour la première fois un hélicoptère propulsé par réacteur.
s'envole, près de Lisieux, avec son pilote et inventeur, Paul 3 Octobre 1942 : Premier test en vol réussi de la fusée V-2.
Cornu. L'engin est soulevé par un moteur Antoinette de 24 8 Septembre 1944 : Le V-2 est le premier missile balistique
chevaux entraînant deux hélices horizontales. utilisé par l'Allemagne contre la Grande-Bretagne.
13 janvier 1908 : Farman accomplit le premier vol officiel 26 Juin 1946 : Sur un siège Martin Baker, c'est le pilote
de 1 Km en circuit fermé et remporte le prix Deutsch- britannique Bernard Lynch qui, le premier, s'éjecte à 2500
Archdeacon créé en 1904. mètres d'altitude depuis un Météor volant à 500 km/h.
19 octobre 1908 : Le premier aérodrome du monde, Port- 14 Octobre 1947 : Lancé depuis un avion porteur B 29, le
Aviation, est ouvert entre Juvisy et Savigny dans la banlieue capitaine Charles E. Yeager sur un Bell X-1, vole pour la
Sud de Paris. première fois à Mach 1,05.
25 Juillet 1909 : Parti de Calais, l'aviateur Louis Blériot 2 Mars 1949 : Lucky Lady II : ce Boeing B-50A réalise le
traverse la Manche et gagne Douvres en 48 minutes. Il premier vol autour du monde sans escale.
remporte le prix du Daily Mail. 20 Novembre 1953 : Au dessus de la base d'Edwards,
8 Mars 1910 : Madame La Baronne Dé Larchoe devient la Californie, le Douglas D 558 II Skyrocket et son pilote Scott
première femme pilote à obtenir une licence de l'Aéro-Club de Crossfield ont fait franchir à l'humanité un nouveau pas dans
France. la conquête de l'espace en volant deux fois plus vite que le
28 Mars 1910 : Henri Fabre fait décoller sur l'étang de Berre son, à 2078 km/h.
le premier hydro-aéroplane qu'il a lui-même inventé. 15-18 Janvier 1957 : Premier avion à réaction à réaliser un
1er Mars 1912 : Le Capitaine Albert Berry "saute" en tour du monde.
parachute au dessus de Saint-Louis, Missouri, depuis un 4 Octobre 1957 : Les Soviétiques lancent Spoutnik 1,
biplan Benoist, à 750 mètres d'altitude. premier objet fabriqué par l'homme à devenir satellite de la
16 Avril 1912 : L'Américaine Harriet Quimby devient la Terre. La conquête de l'espace est ouverte.
première femme pilote à traverser la Manche. 3 Novembre 1957 : Spoutnik 2 est lancé, avec à bord la
23 Septembre 1913 : Première traversée de la petite chienne "Laika".
Méditérannée par Roland Garros, parti de Saint-Raphaël sur 1 Octobre 1958 : La NASA devient opérationnelle.
Morane-Saulnier. Il atterrit à Bizerte, après avoir parcouru 9 Décembre 1958 : Première retransmission radio depuis
729 kilomètres en 7h53. l'espace.

Mini-encyclopédie 92 Edition du 14/06/2008


2 Janvier 1959 : Le satellite russe Luna 1 est lancé et sur la Lune à 4:18 p.m. EST le 20 juillet 1969. Les
devient le premier objet construit par l'homme à quitter astronautes Neil Armstrong et "Buzz" Aldrin se posent sur la
l'orbite terrestre vers le Soleil. Lune pendant que Michael Collins reste en orbite. "That's one
12 Avril 1961 : Le Major Youri Gagarine effectue le premier small step for man - one giant leap for mankind".
vol habité autour de la Terre. 21 Janvier 1970 : Un Boeing 747 de la Pan American
20 Février 1962 : Friendship 7: Premier Américain (John effectue son premier vol commercial entre New York et
Glenn) à orbiter autour de la Terre. Londres.
10 Juillet 1962 : Telstar relaie les premières images de 16 Décembre 1970 : Venera 7 devient le premier véhicule à
télévision en direct entre les Etats-Unis et l'Europe. atterrir sur Venus.
13 Juillet 1962 : Première conversation téléphonique 3 Septembre 1971 : Première traversée du Concorde au
relayée par satellite entre l'Etats-Unis et l'Europe. dessus de l'Atlantique.
16 Juin 1963 : La Soviétique Valentina Tereshkova tourne 13 Novembre 1971 : Mariner 9: arrivé de la première
49 fois autour de la Terre à bord de Vostok 6. mission autour de Mars.
18 Mars 1965 : Alexei Leonov, sur Voskhod 2, devient le 2 Décembre 1971 : Premier atterrissage sur Mars.
premier homme à "marcher" dans le cosmos durant 12 28 octobre 1972 : Fruit d'une coopération européenne
minutes. débutée en 1969, l'Airbus A300B1 vole pour la première fois à
16 Novembre 1965 : Lancement de Venera 3 par la Russie, Toulouse-Blagnac avec aux commandes Max Fishl et Bernard
premier objet à atteindre Venus. Ziegler.
3 Février 1966 : Luna 9 réussit le premier atterrissage sur la 13 Décembre 1972 : Dernière mission Apollo vers la Lune.
Lune. 1978 : Double Eagle II: premier vol en ballon au dessus de
9 Avril 1967 : Premier vol du Boeing 737. l'Océan Atlantique.
2 Mars 1969 : Premier vol de Concorde. 13 Juin 1979 : Bryan Allen traverse la Manche grâce à sa
16-24 Juillet 1969 : Apollo 11: premier atterrissage humain seule force musculaire, à bord du Gossamer Albatross.

Sources http://www.aerospacehistory.com/chronologie/chrono.asp
http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 93 Edition du 14/06/2008


Les avions les plus rapides Les avions les plus gros

Sommaire
Avions (Records) Index
Mise à jour: août 2005

Les 75 avions les plus rapides


La vitesse maximale est exprimée en Mach. L’altitude maximale est exprimée en pieds (ft).

Vitesse Altitude Vitesse Altitude


# Avion # Avion
maximum maximum maximum maximum
1 X-43 (pas de nom) Mach 9.8 110,000 ft 21 Saab 37 Viggen Mach 2 60,039 ft
2 X-15 Mach 6.72 354,200 ft 21 Saab 35 Draken Mach 2 65,600 ft
3 SR-71 Blackbird (YF-12) Mach 3.2+ 85,000+ ft 22 Tu-22M Backfire Mach 1.88 43,635 ft
4 MiG-25R Foxbat-B Mach 3.2 123,524 ft 22 F-14B/D Tomcat Mach 1.88 53,000+ ft
4 X-2 Mach 3.2 126,200 ft 23 Su-34 Mach 1.8 45,890 ft
5 XB-70 Valkyrie Mach 3.1 77,350 ft 23 F/A-18E/F Super Hornet Mach 1.8 50,000+ ft
6 MiG-31 Foxhound Mach 2.83 67,600 ft Mach 1.8
23 F-22 Raptor 50,000 ft
7 MiG-25 Foxbat (Ye-155) Mach 2.8 118,900 ft (AB)
8 F-15 Eagle Mach 2.5 60,000 ft 24 XF-104 Starfighter Mach 1.79 58,000 ft
8 F-111 Aardvark Mach 2.5 60,000+ ft 25 F-8 Crusader Mach 1.72 58,000 ft
9 X-1 Mach 2.435 90,440 ft 26 F-101B Voodoo Mach 1.66 52,100 ft
10 Su-24 Fencer Mach 2.4 57,400 ft 27 X-29 FSW Mach 1.6 50,000 ft
10 Tu-144 Charger Mach 2.35 59,055 ft 28 Tu-22 Blinder Mach 1.52 48,228 ft
11 MiG-23 Flogger Mach 2.35 60,700 ft 28 XF8U-1 Crusader Mach 1.52 58,000 ft
11 Su-27 Flanker Mach 2.35 59,055 ft 29 SEPECAT Jaguar Mach 1.5 45,930 ft
12 F-14A Tomcat Mach 2.34 58,000+ ft 30 F-5 Freedom Fighter Mach 1.4 50,700 ft
13 F-106 Delta Dart Mach 2.31 57,000 ft 31 F-100 Super Sabre Mach 1.3 51,000 ft
14 IAI Kfir Mach 2.3 75,000 ft 32 X-31 EFMI Mach 1.28 40,000 ft
14 English Electric Lightning Mach 2.3 60,000 ft 33 B-1b Lancer Mach 1.25 50,000+ ft
14 MiG-29 Fulcrum Mach 2.3 59,060 ft 34 F-102 Delta Dagger Mach 1.23 55,000 ft
14 F-107 Ultra Sabre Mach 2.3 48,000 ft 35 T-38 Talon Mach 1.22 55,000+ ft
15 Tornado ADV Mach 2.2 69,997 ft 36 XF-90 Mach 1.1 39,000 ft
15 F-4 Phantom Mach 2.2 62,250 ft 37 MiG-17 Fresco Mach 1.05 52,366 ft
15 Mirage 2000 Mach 2.2 59,055 ft 38 F-86 Sabre Mach 1.04 50,800 ft
58,000 ft High
39 F-117 Nighthawk 45,000 ft
15 F-104 Starfighter Mach 2.2 (120,800 ft Subsonic
NF-104A) 40 AV-8B Harrier II Mach 0.98 41,700+ ft
15 B-58 Hustler Mach 2.2 64,800 ft 41 F-94 Starfire Mach 0.97 51,800 ft
16 F-105 Thunderchief Mach 2.1 52,000 ft 42 A-6 Intruder Mach 0.94 42,400 ft
16 A-5 Vigilante Mach 2.1 52,100 ft 43 Saab 32 Lansen Mach 0.93 52,500 ft
17 Su-22 Mach 2.09 59,055 ft 44 F-80 Shooting Star Mach 0.88 46,800 ft
18 Tu-160 Blackjack Mach 2.05 49,200 ft 45 BAe Nimrod 2000 Mach 0.87 42,000 ft
18 MiG-21 Fishbed Mach 2.05 50,000 ft 46 B-52 Stratofortress Mach 0.86 55,000 ft
18 Concorde Mach 2.05 60,000 ft 47 U-2 Dragon Lady Mach 0.8 90,000 ft
19 D558-2 Skystreak Mach 2.005 83,235 ft 48 C-5 Galaxy Mach 0.79 35,750 ft
Mach 2 49 C-141 Starlifter Mach 0.77 41,600 ft
20 YF-23 Black Widow II 65,000 ft
(AB) 49 C-17 Globemaster III Mach 0.77 45,000 ft
20 F-20 Tigershark Mach 2+ 55,000 ft 50 B-2 Spirit Mach 0.72 50,000+ ft
20 YF-17 Cobra Mach 2+ 50,000 ft 50 P-3 Orion Mach 0.72 28,300 ft
21 Saab JAS 39 Gripen Mach 2 50,000 ft
21 F-16 Fighting Falcon Mach 2 50,000+ ft

…/…

Mini-encyclopédie 94 Edition du 14/06/2008


Les avions les plus rapides Les avions les plus gros

Les 57 avions les plus gros


Pour les dimensions: D représente le diamètre (rotor; dirigeable), S représente l’envergure (wingspan
en anglais) et L représente la longueur. Ces dimensions sont exprimées en pieds (') et en pouces (").
L’ordre est basé sur la moyenne entre la longueur et l’envergure/diamètre.
Le poids est donné en livres (lb).

Poids Poids
# Avion Dimensions # Avion Dimensions
maximum maximum
1 Hindenburg 484,400 lb L: 804';D: 135' L: 143'10";
26 377SG Super Guppy 170,000 lb
1,322,750 S: 156'3"
2 An-225 Cossack L: 275'7";S: 290' L: 150'4";
lb 27 E-6 Mercury 342,000 lb
3 HK-1 Spruce Goose 400,000 lb L: 218'6";S: 320' S: 148'4"
1,305,000 L: 239'3"; L: 152'11";
4 Airbus A380F 27 Boeing 707 333,600 lb
lb S: 261'8" S: 145'9"
KM Caspian Sea 1,080,000 L: 124'2";
5 L: 348';S: 131' 28 C-74 Globemaster 165,000 lb
Monster lb S: 173'3"
L: 226'8.5"; L: 155'6";
6 An-124 Condor 892,872 lb 29 E-3 Sentry 347,000 lb
S: 240'5.75" S: 130'10"
L: 247'10"; 30 B-1b Lancer 477,000 lb L: 146';S: 137'
7 C-5 Galaxy 840,000 lb L: 123'8";
S: 222'9" 31 Airbus A300-600ST 341,713 lb
L: 242'4"; S: 147'2"
8 Boeing 777-300ER 775,000 lb L: 136'3";
S: 212'7" 32 KC-135 Stratotanker 322,500 lb
L: 246'11"; S: 130'10"
9 Airbus A340-600 807,400 lb
S: 208'2" 33 Boeing 727 191,000 lb L: 153'2";S: 108'
L: 231'10"; 34 EC-135 Looking Glass 300,000 lb L: 128';S: 131'
10 Boeing 747 875,000 lb
S: 211'5" L: 117'5";
L: 242'4"; 34 KC-97 Stratotanker 175,000 lb
11 Boeing 777 660,000 lb S: 141'2"
S: 199'11" 34 Helios 2,048 lb L: 12';S: 247'
L: 208'1";
12 Airbus A330-300 515,700 lb 35 Airbus A321 207,000 lb L: 146';S: 111'10"
S: 197'10"
L: 138'2";
13 B-36 Peacemaker 410,000 lb L: 162'1";S: 230' 36 Boeing 737 174,200 lb
S: 117'5"
14 Lun Ekranoplan 882,000 lb L: 240';S: 144' L: 139'4";
L: 201'4"; 37 Tu-22M Backfire 278,660 lb
15 Boeing 767 450,000 lb S: 112'6"
S: 170'4" ~376,500
L: 177'6"; 38 B-2 Spirit L: 69';S: 172'
16 Tu-160 Blackjack 606,261 lb lb
S: 182'9" 38 B-29 Superfortress 105,000 lb L: 99';S: 141'3"
L: 181'7";
17 KC-10 Extender 590,000 lb 39 C-121 Constellation 133,000 lb L: 116'2";S: 123'
S: 165'4.25"
40 C-130 Hercules 155,000 lb L: 97'9";S: 132'7"
18 B-52 Stratofortress 488,000 lb L: 159'4";S: 185'
L: 173'11"; 41 YB-49 Flying Wing 213,500 lb L: 53'1";S: 172'
18 C-17 Globemaster III 585,000 lb 41 XB-35 Flying Wing 103,484 lb L: 53'1";S: 172'
S: 170'9"
L: 157'6"; L: 114'2";
19 C-133 Cargomaster 286,000 lb 42 Tu-16 Badger 165,350 lb
S: 179'8" S: 108'3"
L: 162'5"; 43 Centurion 1,900 lb L: 12';S: 206'
20 Tu-95 Bear 414,470 lb
S: 167'8" 44 Mi-26 Halo 123,450 lb L: 110'8";D: 105'
L: 168'3.5"; 45 C-9 Nightingale 108,000 lb L: 119'3";S: 93'3"
21 C-141 Starlifter 323,100 lb
S: 159'11"
46 C-1 85,113 lb L: 95.1'; S: 100.4'
L: 177'5";
22 Airbus A300F 377,900 lb 47 U-2S Dragon Lady 40,000 lb L: 65';S: 103'
S: 147'1"
L: 152'10.25"; 48 SR-71 Blackbird 140,000 lb L: 107.4';S: 55.6'
23 Il-76 Candid 374,780 lb
S: 165'8" 49 RQ-4 Global Hawk ~25,600 lb L: 44.4';S: 116.2'
L: 130'5"; L: 56.3';S: 92'
24 C-124 Globemaster II 216,000 lb 50 Proteus 15,800 lb
S: 174'1" (max)
L: 178'7";
25 Boeing 757 272,500 lb
S: 124'10"
25 XB-70 Valkyrie 534,700 lb L: 196';S: 105'

Sources http://www.globalaircraft.org/top50.htm
http://www.globalaircraft.org/50_largest.htm

Mini-encyclopédie 95 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Bissextile (Année) Index
Mise à jour: août 2006

Règle actuelle
Depuis l'instauration du calendrier grégorien, sont bissextiles :

1. les années divisibles par 4 mais non divisibles par 100 ;


2. les années divisibles par 400.

Ainsi, l'an 2004 était bissextile suivant la première règle. L'an 1900 (divisible par 100) n'était pas
bissextile car non concerné par la seconde règle. L'an 2000 était bissextile car divisible par 400.

Le calendrier julien, qui avait cours avant le calendrier grégorien, ne distinguait pas les fins de siècles
(années divisibles par 100). Une année était bissextile tous les 4 ans, sans autre exception. Le
calendrier julien avait ainsi une année moyenne de 365,25 jours. Au lieu des 365, 2422 jours
nécessaires au cycle terrestre. Ce qui a engendré l'accumulation d'une dizaine de jours de retard en
quinze siècles. Ce retard fut corrigé en supprimant des jours. L'instauration du calendrier grégorien
devant ensuite éviter que l'erreur se reproduise.

Ce calendrier grégorien offre selon les règles énoncées une année moyenne de 365, 2425 jours, ce
qui est encore un peu trop long, mais n'engendre qu'une erreur de 3 jours en 10 000 ans.

Histoire
Les mois intercalaires de l'année de Numa
L'habitude d'ajouter une journée intercalaire afin de rattraper le retard pris par l'année civile sur
l'année solaire remonte aux Romains. Ceux-ci, avant le calendrier julien, utilisaient l'année dite « de
Numa » de 355 jours, soient douze mois lunaires. Le retard avec le calendrier solaire était compensé
par des mois intercalaires d'une durée variable fixée par le Grand Pontife. Ce système s'était
cependant déréglé au moment des Guerres civiles.
Le jour intercalaire de Jules
En 45 avant l'ère chrétienne, Jules César, alors dictateur (au sens latin du terme) et Grand Pontife de
la République romaine fit appel à l'astronome grec Sosigène d'Alexandrie afin que celui-ci réglât le
décalage trop important que l'on constatait entre les années solaires et civiles depuis les Guerres
civiles. Celui-ci créa notre année de 365 jours plus une journée intercalaire tous les quatre ans (il faut
attendre le calendrier grégorien pour que le système soit encore plus précis).

Ce jour se plaçait entre le 24 et le 25 février. C'était donc le « 24 février bis ». Or, la manière romaine
de désigner les jours étant à l'époque très différente de la nôtre, on nommait le 24 février a. d. VI Kal.
Mart., soit ante diem sextum Kalendas Martias, ce qui signifie « le sixième jour avant les calendes de
mars » (il faut savoir que les Romains indiquaient les jours « à reculons » : ils comptaient le nombre
de jours restant avant telle ou telle date plus ou moins fixe dans le mois, les calendes le 1er du mois,
les nones le 5 ou le 7, selon les mois, et les ides le 13 ou le 15, selon les mois) ; le « 24 février bis »
se disait donc tout naturellement a. d. bis VI Kal. Mart., soit ante diem bis sextum Kalendas Martias :
« le sixième jour bis avant les calendes de mars » (si vous avez suivi : « le sixième jour bis avant le
premier mars », en fait).

Notre bissextile provient donc de cet usage romain surprenant de compter les jours « à l'envers » :
une année bissextile comprend deux fois le sixième jour avant le premier mars ; « deux fois sixième »
se disait bis-sextus ; il suffisait d'ajouter le suffixe -ilis pour obtenir l'adjectif bissextilis : « qui a deux
fois un sixième (jour) », afin de parler d'un(e) annus bissextilis (le mot annus « année » est
masculin), « année bissextile ».

Source http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 96 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Bond, James (Films) Index
Mise à jour: mai 2007
Année Titre # Acteurs
Casino Royale (téléfilm hors série)
1954 Barry Nelson
(Casino Royale)
James Bond 007 contre Dr No
1962 1 Sean Connery, Ursula Andress, Eunice Gayson
(Dr. No)
Bons Baisers de Russie
1963 2 Sean Connery, Daniela Bianchi
(From Russia with Love)
1964 Goldfinger 3 Sean Connery, Honor Blackman, Shirley Eaton
Opération Tonnerre Sean Connery, Claudine Auger, Luciana Paluzzi, Martine
1965 4
(Thunderball) Beswick
On ne vit que deux fois
1967 5 Sean Connery, Mie Hama, Karin Dor
(You Only Live Twice)
Casino Royale (parodie hors série)
1967 David Niven, Ursula Andress, Deborah Kerr
(Casino Royale)
Au service secret de sa majesté
1969 6 George Lazenby, Diana Rigg
(On Her Majesty’s Secret Service)
Les Diamants sont éternels
1971 7 Sean Connery, Jill St John, Lana Wood
(Diamonds are Forever)
Vivre et laisser mourir
1973 8 Roger Moore, Jane Seymour, Gloria Hendry
(Live and Let Die)
L’Homme au pistolet d’or
1974 9 Roger Moore, Britt Ekland
(The Man with the Golden Gun)
L’espion qui m’aimait
1977 10 Roger Moore, Barbara Bach, Caroline Munro
(The Spy Who Loved Me)
1979 Moonraker 11 Roger Moore, Lois Chiles
Rien que pour vos yeux
1981 12 Roger Moore, Carole Bouquet, Lynn-Holly Johnson
(For Your Eyes Only)
1983 Octopussy 13 Roger Moore, Maud Adams, Kristina Wayborn
Jamais plus Jamais (hors série)
1983 Sean Connery, Kim Basinger, Barbara Carrera
(Never Say Never Again)
Dangereusement Votre
1985 14 Roger Moore, Tanya Roberts, Grace Jones
(A View to a Kill)
Tuer n’est pas jouer
1987 15 Timothy Dalton, Maryam d’Abo
(The Livings Daylights)
Permis de Tuer
1989 16 Timothy Dalton, Carey Lowell, Talisa Soto
(Licence to Kill)
1995 GoldenEye 17 Pierce Brosnan, Izabella Scorupco, Famke Janssen
Demain ne meurt jamais
1997 18 Pierce Brosnan, Teri Hatcher, Michelle Yeoh
(Tomorrow Never Dies)
Le monde ne suffit pas
1999 19 Pierce Brosnan, Sophie Marceau, Denise Richards
(The World Is Not Enough)
Meurs un autre jour
2002 20 Pierce Brosnan, Halle Berry, Rosamund Pike
(Die Another Day)
Casino Royale
2006 21 Daniel Craig, Eva Green, Caterina Murino
(Ian Fleming's Casino Royale)

Sources http://jamesbond007.net/hmtl/sommaire.html
http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 97 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Chiffres Index
Mise à jour: juin 2004

Romains Mayas Arabes

1 I ١
2 II ٢
3 III ٣
4 IV ٤
5 V ٥
6 VI ٦
7 VII ٧
8 VIII ٨
9 IX ٩
10 X
11 XI
12 XII
13 XIII
14 XIV
15 XV
50 L
100 C
500 D
1000 M
Source http://pedroiy.free.fr/chiffres/

Mini-encyclopédie 98 Edition du 14/06/2008


1930 1940 1950 1960 1970 1980 1990 2000
11 Awards 10 Awards 9 Awards 8 Awards 7 Awards 6 Awards 5 Awards

Sommaire
Cinéma américain (Les Oscars du) Index
Mise à jour: juin 2008

Chronologie des meilleurs films


Meilleur film Metteur en Meilleur film Metteur en
Années Années
(Best Picture) scène (Best Picture) scène
Les ailes William Vincente
1927/28 1958 Gigi
(Wings) Wellman Minnelli
Harry 1959 Ben-Hur William Wyler
1928/29 The Broadway Melody
Beaumont
La Garçonnière
A l’Ouest, rien de nouveau Lewis 1960 Billy Wilder
1929/30 (The Apartement)
(All Quiet on the Western Front) Milestone
Robert Wise &
Wesley
1930/31 Cimarron 1961 West Side Story Jerome
Ruggles
Robbins
Grand Hôtel Edmund
1931/32 Lawrence d’Arabie
(Grand Hotel) Goulding 1962 David Lean
(Lawrence of Arabia)
1932/33 Cavalcade Frank Lloyd Tony
1963 Tom Jones
New York-Miami Richardson
1934 Frank Capra
(It Happened One Night) 1964 My Fair Lady George Cukor
Les Révoltés du Bounty
1935 Frank Lloyd La Mélodie du Bonheur
(Mutiny on the Bounty) 1965 Robert Wise
(The Sound of Music)
Le Grand Ziegfeld Robert Ziegler
1936 Un Homme pour l’Eternité Fred
(The Great Ziegfeld) Leonard 1966
(A Man for All Seasons) Zinnemann
La vie d’Emile Zola William
1937 Dans la chaleur de la nuit Norman
(The life of Emile Zola) Dieterle 1967
(In the Heat of the Night) Jewison
Vous ne l’emporterez pas avec
1938 vous Frank Capra 1968 Oliver! Carol Reed
(You Can’t Take It with You) Macadam Cow-boy John
1969
Autant en emporte le vent (Midnight Cowboy) Schlesinger
1939 Victor Fleming
(Gone with the Wind) Franklin J.
1970 Patton
Alfred Schaffner
1940 Rebecca
Hitchcock French Connection William
1971
Qu’elle était verte ma vallée (The French Connection) Friedkin
1941 John Ford
(How Green was my Valley) Le Parrain Francis Ford
1972
Madame Miniver (The Godfather) Coppola
1942 William Wyler
(Mrs. Miniver) L’Arnaque George Roy
1973
1943 Casablanca Micheal Curtiz (The Sting) Hill
Le Parrain II Francis Ford
La route semée d’étoiles 1974
1944 Leo McCarey (The Godfather Part II) Coppola
(Going My Way)
Vol au-dessus d’un nid de coucou
Le poison 1975 Milos Forman
1945 Billy Wilder (One Flew over the Cuckoo’s Nest)
(The Lost Weekend)
John G.
Les Plus Belles Années de notre 1976 Rocky
Avildsen
1946 vie William Wyler
(The Best Years of Our Lives) 1977 Annie Hall Woody Allen
Le Mur invisible Voyage au bout de l’enfer Micheal
1947 Elia Kazan 1978
(Gentleman’s Agreement) (The Deer Hunter) Cimino
Laurence Kramer contre Kramer
1948 Hamlet 1979 Robert Benton
Olivier (Kramer vs. Kramer)
Les Fous du Roi Des gens comme les autres Robert
1949 Robert Rossen 1980
(All the King’s Men) (Ordinary People) Redford
Eve Joseph Leo Les Chariots de feu
1950 1981 Hugh Hudson
(All About Eve) Mankiewicz (Choriots of Fire)
Un Américain à Paris Vincente Richard
1951 1982 Gandhi
(An American in Paris) Minnelli Attenborough
Sous le plus grand chapiteau du Tendres Passions James L.
Cecil B. 1983
1952 monde (Terms of Endearment) Brooks
DeMille
(The Greatest Show on Earth) 1984 Amadeus Milos Forman
Tant qu’il y aura des hommes Fred Sydney
1953 1985 Out of Africa
(From Here to Eternity) Zinnemann Pollack
Sur les quais
1954 Elia Kazan 1986 Platoon Oliver Stone
(On the Waterfront)
1955 Marty Delbert Mann Le Dernier Empereur Bernardo
1987
(The Last Emperor) Bertolucci
Le Tour du Monde en 80 jours Micheal
1956 1988 Rain Man Barry Levinson
(Around the World in 80 days) Anderson
Le Pont de la rivière Kwaï Miss Daisy et son chauffeur Bruce
1957 David Lean 1989
(The Bridge on the River Kwai) (Driving Miss Daisy) Beresford

Mini-encyclopédie 99 Edition du 14/06/2008


1930 1940 1950 1960 1970 1980 1990 2000
11 Awards 10 Awards 9 Awards 8 Awards 7 Awards 6 Awards 5 Awards

Meilleur film Metteur en Meilleur film Metteur en


Années Années
(Best Picture) scène (Best Picture) scène
Danse avec les Loups 2000 Gladiator Ridley Scott
1990 Kevin Costner
(Dances with Wolves)
Un domme d’exception
Le Silence des Agneaux Jonathan 2001 Ron Howard
1991 (A Beautiful Mind)
(The Silence of the Lambs) Demme
Impitoyable Clint 2002 Chicago Rob Marshall
1992
(Unforgiven) Eastwood Le Seigneur des Anneaux : Le
La Liste de Schindler Steven Retour du Roi
1993 2003 Peter Jackson
(Schindler’s List) Spielberg (The Lord on the Rings : The
Robert Return of the King)
1994 Forrest Gump
Zemeckis Clint
2004 Million Dollar Baby
1995 Braveheart Mel Gibson Eastwood
Collision
La Patient Anglais Anthony 2005 Paul Haggis
1996 (Crash)
(The English Patient) Minghella
Les infiltrés Martin
James 2006
1997 Titanic (The departed) Scorsese
Cameron
Joel Coen
1998 Shakespeare in Love John Madden 2007 No Country for Old Men
Ethan Coen
1999 American Beauty Sam Mendes

Nombre de récompenses
Le nombre entre parenthèses indique le nombre de nominations.

• An American in Paris, Metro-Goldwyn-Mayer, 1951 (8)


11 AWARDS • A Place in the Sun, Paramount, 1951 (9)
• Ben-Hur, Metro-Goldwyn-Mayer, 1959 (12) • A Man for All Seasons, Columbia, 1966 (8)
• Titanic, 20th Century Fox and Paramount, 1997 (14) • The Godfather Part II, Paramount, 1974 (11)
• The Lord of the Rings: The Return of the King, New • Star Wars, 20th Century-Fox, 1977 (10) (plus 1 Special
Line, 2003 (11) Achievement Oscar)
• Forrest Gump, Paramount, 1994 (13)
10 AWARDS • Chicago, Miramax, 2002 (13)
• West Side Story, United Artists, 1961 (11)
5 AWARDS
9 AWARDS • It Happened One Night, Columbia, 1934 (5)
• Gigi, Metro-Goldwyn-Mayer, 1958 (9) • How Green Was My Valley, 20th Century-Fox, 1941 (10)
• The Last Emperor, Columbia, 1987 (9) • Wilson, 20th Century-Fox, 1944 (10)
• The English Patient, Miramax, 1996 (12) • The Bad and the Beautiful, Metro-Goldwyn-Mayer, 1952
(6)
8 AWARDS • Around the World in 80 Days, United Artists, 1956 (8)
• Gone with the Wind, Metro-Goldwyn-Mayer, 1939 (13) • The King and I, 20th Century-Fox, 1956 (9)
(plus 1 special Oscar and 1 Sci/Tech Award)
• The Apartment, United Artists, 1960 (10)
• From Here to Eternity, Columbia, 1953 (13) • Mary Poppins, Buena Vista Distribution Company, 1964
• On the Waterfront, Columbia, 1954 (12) (13)
• My Fair Lady, Warner Bros., 1964 (12) • Doctor Zhivago, Metro-Goldwyn-Mayer, 1965 (10)
• Cabaret, Allied Artists, 1972 (10) • The Sound of Music, 20th Century-Fox, 1965 (10)
• Gandhi, Columbia, 1982 (11) • Who's Afraid of Virginia Woolf?, Warner Bros., 1966 (13)
• Amadeus, Orion, 1984 (11) • In the Heat of the Night, United Artists, 1967 (7)
• Oliver!, Columbia, 1968 (11) (plus 1 Honorary Award)
7 AWARDS
• The French Connection, 20th Century-Fox, 1971 (8)
• Going My Way, Paramount, 1944 (10)
• One Flew over the Cuckoo's Nest, United Artists, 1975
• The Best Years of Our Lives, RKO Radio, 1946 (8) (plus
(9)
1 special Oscar to Harold Russell)
• The Deer Hunter, Universal, 1978 (9)
• The Bridge on the River Kwai, Columbia, 1957 (8)
• Kramer vs. Kramer, Columbia, 1979 (9)
• Lawrence of Arabia, Columbia, 1962 (10)
• Raiders of the Lost Ark, Paramount, 1981 (9)
• Patton, 20th Century-Fox, 1970 (10)
• Terms of Endearment, Paramount, 1983 (11)
• The Sting, Universal, 1973 (10)
• The Silence of the Lambs, Orion, 1991 (7)
• Out of Africa, Universal, 1985 (11)
• Braveheart, Paramount, 1995 (10)
• Dances With Wolves, Orion, 1990 (12)
• Saving Private Ryan, DreamWorks/Paramount, 1998 (11)
• Schindler's List, Universal, 1993 (12)
• American Beauty, DreamWorks, 1999 (8)
• Shakespeare in Love, Miramax, 1998 (13)
• Gladiator, DreamWorks and Universal, 2000 (12)
6 AWARDS • The Aviator, Miramax, Initial Entertainment and Warner
• Mrs. Miniver, Metro-Goldwyn-Mayer, 1942 (12) Bros., 2004 (11)
• All about Eve, 20th Century-Fox, 1950 (14)

Sources http://fr.wikipedia.org
http://www.oscars.org/index.html

Mini-encyclopédie 100 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Cinéma français (Les Césars du) Index
Mise à jour: juin 2008

Année Meilleur film Meilleur acteur Meilleure actrice


Le vieux fusil Philippe Noiret Romy Schneider
1976
(Robert Enrico) (Le Vieux fusil) (L’important, c’est d’aimer)
Mr. Klein Michel Galabru Annie Girardot
1977
(Joseph Losey) (Le Juge et l’assassin) (Docteur Françoise Gailland)
Providence Jean Rochefort Simone Signoret
1978
(Alain Resnais) (Le Crabe-Tambour) (La Vie devant soi)
L’Argent des autres Michel Serrault Romy Schneider
1979
(Christian de Chalonge) (La Cage aux folles) (Une histoire simple)
Tess Claude Brasseur Miou-Miou
1980
(Roman Polanski) (La Guerre des polices) (La Dérobade)
Le Dernier Métro Gérard Depardieu Catherine Deneuve
1981
(François Truffaut) (Le Dernier Métro) (Le Dernier Métro)
La Guerre du feu Michel Serrault Isabelle Adjani
1982
(Jean-Jacques Annaud) (Garde à vue) (Possession)
La Balance Philippe Léotard Nathalie Baye
1983
(Bob Swain) (La Balance) (La Balance)
A nos amours Coluche Isabelle Adjani
1984
(Maurice Pialat) (Tchao Pantin) (L’Eté meurtrier)
Les Ripoux Alain Delon Sabine Azéma
1985
(Claude Zidi) (Notre histoire) (Un dimanche à la campagne)
Trois hommes et un couffin Christophe Lambert Sandrine Bonnaire
1986
(Coline Serreau) (Subway) (Sans toit ni loi)
Thérèse Daniel Auteuil Sabine Azéma
1987
(Alain Cavalier) (Jean de Florette) (Mélo)
Au revoir les enfants Richard Bohringer Anémone
1988
(Louis Malle) (Le Grand chemin) (Le Grand chemin)
Camille Claudel Jean-Paul Belmondo Isabelle Adjani
1989
(Bruno Nuytten) (Itinéraire d’un enfant gâté) (Camille Claudel)
Trop belle pour toi Philippe Noiret Carole Bouquet
1990
(Bertrand Blier) (La Vie et rien d’autre) (Trop belle pour toi)
Cyrano de Bergerac Gérard Depardieu Anne Parillaud
1991
(Jean-Paul Rappeneau) (Cyrano de Bergerac) (Nikita)
Tous les matins du monde Jacques Dutronc Jeanne Moreau
1992
(Alain Corneau) (Van Gogh) (La Vieille qui marchait dans la mer)
Les Nuits fauves Claude Rich Catherine Deneuve
1993
(Cyril Collard) (Le Souper) (Indochine)
Smoking, No smoking Pierre Arditi Juliette Binoche
1994
(Alain Resnais) (Smoking, No smoking) (Trois couleurs : Bleu)
Les Roseaux sauvages Gérard Lanvin Isabelle Adjani
1995
(André Téchiné) (Le Fils préféré) (La Reine Margot)
La Haine Michel Serrault Isabelle Huppert
1996
(Matthieu Kassovitz) (Nelly et Monsieur Arnaud) (La cérémonie)
Ridicule Philippe Torreton Fanny Ardant
1997
(Patrice Leconte) (Capitaine Conan) (Pédale douce)
On connaît la chanson André Dussolier Ariane Ascaride
1998
(Alain Resnais) (On connaît la chanson) (Marius et Jeannette)
La Vie rêvée des anges Jacques Villeret Elodie Bouchez
1999
(Erick Zonca) (Le dîner de cons) (La Vie rêvée des anges)
Vénus Beauté (Institut) Daniel Auteuil Karine Viard
2000
(Tonie Marshall) (La Fille sur le pont) (Haut les cœurs !)
Le Goût des autres Sergi Lopez Dominique Blanc
2001
(Agnès Jaoui) (Harry, un ami qui vous veut du bien) (Stand By)
Le fabuleux destin d’amélie
Michel Bouquet Emmanuelle Devos
2002 Poulain
(Comment j’ai tué mon père) (Sur mes lèvres)
(Jean-Pierre Jeunet)
Le Pianiste Adrien Brody Isabelle Carré
2003
(Roman Polanski) (Le Pianiste) (Se souvenir des belles choses)
Omar Sharif
Les invasions barbares Sylvie Testud
2004 (Monsieur Ibrahim et les fleurs du
(Denys Arcand) (Stupeur et tremblements)
Coran)
L’esquive Mathieu Amalric Yolande Moreau
2005
(Abdellatif Kechiche) (Rois et reine) (Quand la mer monte)
De battre mon cœur s’est arrêté Michel Bouquet Nathalie Baye
2006
(Jacques Audiard) (Le promeneur du Champ de Mars) (Le petit lieutenant)
Lady Chatterley François Cluzet Marina Hands
2007
(Pascale Ferran) (Ne le dis à personne) (Lady Chatterley)

Mini-encyclopédie 101 Edition du 14/06/2008


Année Meilleur film Meilleur acteur Meilleure actrice
La graine et le mulet Mathieu Amalric Marion Cotillard
2008
(Abdellatif Kechiche) (Le scaphandre et le papillon) (La Môme)

Sources http://fr.wikipedia.org
http://www.lescesarducinema.com/cesar/home.html

Mini-encyclopédie 102 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

Sommaire
Citations latines Index
Mise à jour: mars 2005
Ab absurdo : Par, d’après l’absurde Desiderata : ce qui manque, chose dont on regrette
Ab imo pectore : Du fond du coeur. l’absence
Ab intestat : Sans avoir fait de testament. Desinit in piscem : il finit en queue de poisson
Ab irato : Par un mouvement de colère. Deus ex machina : un dieu (descendu) au moyen d’une
Ab ovo : dès l’(œuf) origine machine
Abusus non tollit usum : L'abus n'empêche pas l'usage. De visu : de vu, pour l’avoir vu
Abyssus abyssum invocat : L'abîme appelle l'abîme. Distinguo : je distingue
Acta est fabula : la pièce est jouée Divide et impera : diviser pour régner
Ad absurdum : par l’absurde Dixi : j’ai dit
Ad acta : à classer Doctus cum libro : savant avec le livre
Ad hoc : Pour cela Dura lex, sed lex : la loi est dure, mais c’est la loi
Ad honores : Pour l’honneur, gratuitement Eo ipso : automatiquement
Ad infinitum : infiniment Errare humanum est : il est de la nature de l’homme de se
Ad libitum : au choix, à volonté tromper
Ad majorem Dei gloriam : pour la plus grande gloire de Eureka : j’ai trouvé
Dieu (devise des jésuites) Ex aequo : à titre, à mérite égal
Ad patres : vers les ancêtres (envoyer quelqu’un ad patres : Ex nihilo, nihil : rien ne vient de rien
le tuer) Extra muros : hors des murs
Ad unguem : avec le plus grand soin Ex voto : par suite d’un vœu
Ad valorem : Selon la valeur Far niente : ne rien faire
A fortiori : a plus forte raison Festina lente : hâte-toi lentement
Age quod agis : fais (bien) ce que tu fais Fiat lux ! : Que la lumière soit faite !
Alea jacta est : le dé est jeté, le sort en est jeté Fluctuat nec mergitur : il est battu par les flots, mais il ne
Alpha et oméga : le commencement et la fin sombre pas (devise de Paris)
Alter ego : un autre soi-même Fugit irireparabile tempus : le temps s’enfuit, perdu pour
A parte : a part toujours
A posteriori : en s’appuyant sur l’expérience acquise, Grammatici certant : Les savants ne sont pas d'accord.
d’après les conséquences Grosso modo : en gros
A priori : antérieurement à toute expérience, sans voir les Hic et nunc : ici et maintenant
conséquences Homo homini lupus : l’homme est un loup pour l’homme
Asinus asinum fricat : l’âne se frotte à l’âne Honoris causa : pour l’honneur (se dit des diplômes
Audaces fortuna juvat : la fortune sourit aux audacieux conférés sans examen)
Audiatur et altera pars, Audi alteram partem : il faut Imperium in imperio : un état dans l’état
aussi écouter le parti adverse In cauda venenum : dans la queue le venin
Aut caesar, aut nihil : ou empereur, ou rien In dubio : dans le doute
Ave caesar, morituri te salutant : salut César In extenso : en entier
(empereur) ; ceux qui vont mourir te saluent In extremis : au dernier moment
Beati pauperes spiritu : heureux les pauvres en esprit In hoc signo vinces : tu vaincras par ce signe
Bellaque matribus detestata : La guerre détestée des In medias res : en plein sujet, au milieu de l’action
mères. In medio stat virtus : la vertu est au milieu, la vertu est
Bis dat qui cito dat : qui donne vite, donne deux fois éloignée des extrêmes
Bis repetita (non) placent : les choses répétées plaisent In pace : en paix
(ou ne plaisent pas) In petto : intérieurement, dans le secret de la pensée
Caput mortuum : Tête morte. Intra muros : à l’intérieur des murs
Carcere duro : Dans le dur cachot. In vino veritas : l’homme ivre dit facilement la vérité (qu’il
Carpe diem quam minimum credula postero : mets à tairait à jeun)
profit le jour présent sans croire au lendemain Ipso facto : par le fait seul
Castigat ridendo mores : La comédie châtie les moeurs en Is fecit cui prodest : celui-là a commis le crime, à qui le
riant. crime est utile
Casus belli : acte de nature à provoquer la guerre Jure et facto : De droit et de fait.
Cave ne cadas : Prends garde de tomber. Labor improdus omnia vincit : un travail opiniâtre vient à
Cogito, ergo sum : je pense, donc je suis bout de tout
Compelle intrare : Forcez-les d'entrer. Lapsus calami : faute échappée à la plume
Concedo : J'accorde. Lapsus linguae : faute échappée à la langue
Conditio sine qua non : condition indispensable Lato sensu : au sens large
Corpus delicti : le corps du délit Magister dixit : le maître l’a dit
Credo : je crois Manu militari : par la force armée
Credo quia absurdum : Je le crois parce que c'est absurde. Manus manum lavat : une main lave l’autre
Criterium : moyen de juger Margaritas ante porcos : des perles aux pourceaux
Cuique suum : a chacun le sien Mea culpa : par ma faute
Cum grano salis : avec un grain de sel (de fantaisie) Memento quia pulvis es : souviens toi que tu es poussière
De facto : de fait Mens sana in corpore sano : un esprit sain dans un corps
De jure : de droit sain
De mortuis nil nisi bene : des morts, on ne doit dire que Modus vivendi : manière de vivre
du bien Mundus vult decipi : le monde veut être trompé
Mutatis mutandis : en changeant ce qui doit être changé

Mini-encyclopédie 103 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Nec plus ultra : plus rien au-delà Sanctum santorum : le saint des saints
Ne quid nimis : rien de trop Sic transit gloria mundi : ainsi passe la gloire du monde
Nervus rerum : le nœud du problème Si vis pacem, para bellum : si tu veux la paix, prépare la
Ne varietur : afin qu’il n’y soit rien changé guerre
Nihil obstat : rien n’empêche Statu quo : état actuel des choses
Nil novi sub sole : rien de nouveau sous le soleil Summum jus, summa injuria : excès de justice, excès
Nolens volens : bon gré, mal gré d’injustice
Noli me tangere : ne me touchez pas Suum suique : à chacun son dû
Nomen est omen : le nom est révélateur Timeo hominem unius libri : je crains l’homme d’un seul
Non olet : l’argent n’a pas d’odeur livre
Nosce te ipsum : connais toi toi-même Tu quoque fili ! : toi aussi, mon fils
Nunc est bibendum : c’est maintenant qu’il faut boire, se Tutti quanti : et tous les autres
réjouir Ubi bene, ibi patria : où l’on est bien, là est la patrie
O tempora ! o mores ! : ô, temps ! ô, mœurs ! Ubi et orbi : à la ville (Rome) et à l’univers
Oculos habent et non videbunt : Ils ont des yeux, et ne Ultima ratio : l’ultime recours, la dernière raison
verront point. Utile dulci : unir l’utile à l’agréable
Omne ignotum pro terribili : Tout - danger - inconnu est Vade retro, satanas ! : retire-toi Satan !
terrible. Vae soli ! : Malheur à l'homme seul !
Omnia mecum porto : Je porte tous mes biens avec moi. Vae victis ! : Malheur aux vaincus !
Omnia vincit amor : L'amour subjugue tous les coeurs. Veni, vidi, vici : je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu
Omnis homo mendax : Tout homme est menteur. Verba volant, scripta manent : les mots s’envolent, les
Panem et circenses : du pain et des jeux (du cirque) écrits restent
Per aspera ad astra : la route est dure qui mène aux Veritas odium parit, obsequium amicos : La franchise
étoiles fait des ennemis, la flatterie des amis.
Primum vivere, deinde philosophari : vivre d’abord, Veto : j’empêche
philosopher ensuite Vice versa : réciproquement
Quae sunt caesaris, caesari : il faut rendre à César ce qui Video meliora proboque, deteriora sequor : Je vois le
est de César bien, je l'aime et je le fais mal.
Quia nominor leo : parce que le m’appelle lion Vinum bonum laetificat cor hominis : Le bon vin réjouit
Qui bene amat, bene castigat : qui aime bien, châtie bien le coeur de l'homme.
Qui scribit, bis legit : écrire, c’est lire deux fois Vivere militare est : la vie est un combat
Qui tacet consentire videtur : celui qui se tait semble Vivit sub pectore vulnus : La blessure vit toujours au fond
consentir du coeur.
Quod erat demonstrandum : ce qu’il fallait démontrer Vox populi, vox dei : voix du peuple est la voix de Dieu
Rem acu tetigisti : Vous avez mis le doigt dessus, vous Vulnerant omnes, ultima necat : toutes (les heures)
avez deviné la chose. blessent, la dernière tue
Requiescat in pace ! : Qu'il repose en paix !

Sources http://www.abnihilo.com
http://www.locutio.net

Mini-encyclopédie 104 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Collectionneurs Index
Mise à jour: août 2005
Arctophile : Ours en peluche Lithophiliste : Pierres gravées
Arénophile : Sables Luminophile : Lampes
Autographile : Autographes Marcophiliste : Flammes postales
Avrilopiscicophile : Poissons d’avril Maximophile : Souvenirs postaux
Bédéphile : Bandes dessinées Minéralogiste, Minéralophile : Minéraux
Bibliophile : Livres Molubdoténophile : Taille-crayons
Buticulamicrophile : Mignonettes d'alcool Nicophile, Nicophiliste : Paquets de cigarettes
Calamophile : Plumes Numismate : Pièces de monnaie et les billets
Calcéologiste : Chaussures et souliers Oenophile : Vins et alcools
Capéophiliste : Chapeaux Ovokinderophile : Objets Kinder
Cartophile : Cartes postales Périglycophile : Emballages de sucre vide
Chélonéphile : Objets représentant des tortues Philatéliste : Timbres
Chromophile : Affiches Philopin : Pin's
Cinéphile : Films Philuménile, Philuméniste : Boîtes d'allumettes
Cochliophile : Petites cuillères Pipomane : Pipes
Cocoframophile : Numéros un de journaux Placomusophile : Plaques de muselets de champagne
Conchyophile : Coquillages Platokaolinophile : Assiettes en faïence
Copocléphile : Porte-clés Pressophile : Fers à repasser
Coquetiphile : Coquetiers Pyrophile : Briquets
Cucurbitaciste : Étiquettes de melons Salcicophile : Étiquettes de saucissons
Digitabuphile : Dés à coudre Scripophile : Actions et titres anciens
Discophile : Disques Scriptophile : Titres, actions et obligations
Ethylabélophile : Étiquettes de bouteilles de vin Scutelliphile : Ecussons
Fabophile : Fèves Sigillographe, Sigillophiliste : Sceaux et emblèmes
Fibulanophile : Boutons Stickphile : Autocollants
Gazettophile : Journaux Tégestologue, Cervalobélophile : Sous-bocks de bière
Glacophile : Emballages de glaces Télécartophile : Télécartes
Glacophile ou Yaourtphile : Pots de yaourt Tintinophile : Objets en rapport avec Tintin
Glycophile : Emballages de sucre (avec le sucre) Tyrosémiophile : Étiquettes de fromage
Iconomécanophile : Appareils photographiques Vexillolophile : Drapeaux et étendards
Lécythiophile : Parfums Vitolphile : Bagues de cigares
Lépidoptérophile : Papillons

Source http://www.ephemeride.com/collections.jsp

Mini-encyclopédie 105 Edition du 14/06/2008


Electro- physico-
Universelles atomiques
magnétiques chimiques

Sommaire
Constantes fondamentales Index
Mise à jour: octobre 2004

Constantes universelles
Relation
Noms Symbole Valeur
valeur
Vitesse de la lumière
c 299792458 ms-1
dans le vide
Perméabilité du vide μ0 1,25664 x10-6 NA-2

Permittivité du vide ε0 ( μ0 c ²) −1 8,854187817 x10-12 Fm-1


Constante gravitationnelle G, k 6,67259 x10-11 m3kg-1s-2
Constante de Planck 6,6260755 x10-34 Js
h
en électron volts 4,135669 x10-15 eVs
h / 2π 1,05457266 x10-34 Js
en électron volts = 6,5821220 x10-16 eVs
1
Masse de Planck mp ( =c / G ) 2 2,17671 x10-8 kg

1
Longueur de Planck lp
( =G / c3 ) 2 1,61605 x10-35 m

1
Temps de Planck tp
( =G / c5 ) 2 5,39056 x10-44 s

Constantes électromagnétiques
Relation
Noms Symbole Valeur
valeur
Charge de l’électron e 1,60217733 x10-19 C
Rapport de e sur h e/h 2,41798836 x1014 AJ-1
Quantum de flux magnétique Φ0 h / 2e 2,06783461 x10-15 Wb
Ratio fréquence-voltage Josephson 2e / h 4,8359767 x1014 HzV-1
Conductance Hall quantique e² / h 3,87404614 x10-5 S
Résistance Hall quantique Rh μ0 c / 2α em 25812,8056 Ω
Magnéton de Bohr 9,2740154 x10-24 JT-1
μB
en électron volts 5,78838263 x10-5 eVT-1
Magnéton nucléaire (1 nm) 5,0507866 x10-27 JT-1
μN
en électron volts 3,15245166 x10-8 eVT-1

…/…

Mini-encyclopédie 106 Edition du 14/06/2008


Electro- physico-
Universelles atomiques
magnétiques chimiques

Constantes atomiques
Relation
Noms Symbole Valeur
valeur
Structure fine α em 2
μ0 ce / 2h 7,29735308 x10-3
−1
α em 137,0359895
Constante de Rydberg 1,0973731534 x107m-1
en hertz 3,2898419499 x1015 Hz
R∞
en joules 2,1798741 x10-18 J
en électron volts 13,6056981 eV
Rayon de Bohr a0 α em / 4π R∞ 0,529177249 x10-10 m
Energie de Hartree 4,3597482 x10-18 J
Eh
en électron volts 27,2113961 eV
Quantum de circulation h / 2me 3,63694807 x10-4m2s-1
h / me 7,27389614 x10-4m2s-1

Constantes physico-chimiques
Relation
Noms Symbole Valeur
valeur
Nombre d’Avogadro NA 6,0221367 x1023 mol-1
Constante d’Avogadro 1023 mol-1

Unité de masse atomique mu


1
12
( )
m 12C 1,6605402 x10-27 kg

en électron volts mu c 2 / {e} 931,49432 MeV

Constante de faraday F NA.e 96485,309 Cmol-1


Constante de Planck molaire NAh 3,99031323 x10-10 Jsmol-1
NAhc 0,11962658 Jmmol-1
Constant des gaz R 8,314510 Jmol-1K-1
Constante de Boltzmann 1,380658 x10-23 JK-1
en électron volts k 8,617385 x10-5 eVK-1
en hertz 2,083674 x1010 HzK-1
Volume molaire (gaz parfait)
Vm 22,41410 Lmol-1
T=273.15 K, p=101325 Pa
Constante de Loschmidt
n0 2,686763 x1025 m-3
T=273.15 K, p=101325 Pa
Constante de Loschmidt
Vm 22,71108 Lmol-1
T=273,15 K, p=100 kPa
Constante de Sackur-Tetrode
S0/R -1,151693
p0=100 kPa
Constante de Sackur-Tetrode
-1,164856
P0=101325 Pa
Constante de Stefan-Boltzmann σ 5,67051 x10-8 Wm-2K-4
Constante de radiation primaire c1 3,7417749 x10-16 Wm2
Constante de radiation secondaire c2 0,01438769 mK
Constante de Wien b 2,897756 x10-3 mK
Constante de Coulomb k0 8,98755 x109 Nm2C-2
Constante de perméabilité μ0 / 4π 10-7 TmA-1

Liens AFNOR, unités


Source http://feynman.phy.ulaval.ca/marleau/marleau_constantes.pdf

Mini-encyclopédie 107 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

Sommaire
Constellations Index
Mise à jour: octobre 2005
Nom français Constellations Nom français Constellations
(1) (1)
Nom latin limitrophes Nom latin limitrophes
Aigle (Aql) 20h Aqr, Cap, Del, Her, Oph, Écu de Sobieski (Sct) 19h
Aql, Ser, Sgr
Aquila +2° Sct, Ser, Sge, Sgr Scutum -10°
Andromède (And) 1h Cas, Lac, Peg, Per, Psc, Eridan (Eri) 4h Cae, Cet, For, Hor, Hyi,
Andromeda +41° Tri Eridanus -15° Lep, Ori, Phe, Tau
Autel (Ara) 17h Apu, CrA, Nor, Pav, Sco, Flèche (Sge) 20h
Aql, Del, Her, Vul
Ara -55° Tel, TrA Sagitta +18°
Balance (Lib) 15h Hya, Lup, Oph, Sco, Fourneau (For) 3h
Cet, Eri, Phe, Scl
Libra -14° Ser, Vir Fornax -31°
Baleine (Cet) 2h Aqr, Ari, Eri, For, Psc, Gémeaux (Gem) 7h Aur, CMi, Cnc, Lyn,
Cetus -9° Scl, Tau Gemini +24° Mon, Ori, Tau
Bélier (Ari) 3h Girafe (Cam) 6h Aur, Cas, Cep, Dra, Lyn,
Cet, Per, Psc, Tau, Tri
Aries +20° Camelopardalis +70° Per, UMa, UMi
Boussole (Pyx) 9h Grand Chien (CMa) 7h
Ant, Hya, Pup, Vel Col, Lep, Mon, Pup
Pyxis -30° Canis Major -22°
Bouvier (Boo) 14h Com, CrB, CVn, Dra, Grande Ourse (UMa) 11h Boo, Cam, Com, CVn,
Boötes +28° Her, Ser, UMa, Vir Ursa Major +53° Dra, Leo, LMi, Lyn
Burin (Cae) 5h Col, Dor, Eri, Hor, Lep, Grue (Gru) 22h Ind, Mic, Phe, PsA, Scl,
Caelum -37° Pic Grus -46° Tuc
Caméléon (Cha) 11h Apu, Car, Men, Mus, Hercule (Her) 17h Aql, Boo, CrB, Dra, Lyr,
Chamaeleon -80° Oct, Vol Hercules +31° Oph, Ser, Sge, Vul
Cancer (Cnc) 9h CMi , Gem, Hya, Leo, Horloge (Hor) 3h
Cae, Dor, Eri, Hyi, Ret
Cancer +21° Lyn Horologium -50°
Capricorne (Cap) 21h Ant, Cen, CMi, Cnc, Crt,
Aql, Aqr, Mic, PsA, Sgr Hydre (Hya) 10h
Capricornus -18° Crv, Leo, Lib, Mon, Pup,
Hydra -21°
Carène (Car) 9h Cen, Cha, Mus, Pic, Pup, Pyx, Sex, Vir
Carina -70° Vel, Vol Hydre mâle (Hyi) 2h Dor, Eri, Hor, Men, Oct,
Cassiopée (Cas) 1h Hydrus -73° Ret, Tuc
And, Cam, Cep, Lac, Per
Cassiopeia +62° Indien (Ind) 21h Gru, Mic, Oct, Pav, Tel,
Centaure (Cen) 13h Ant, Car, Cir, Cru, Hya, Indus -54° Tuc
Centaurus -45° Lup, Mus, Vel Lézard (Lac) 22h
And, Cas, Cep, Cyg, Peg
Céphée (Cep) 22h Cas, Cyg, Cam, Dra, Lacerta +46°
Cepheus +72° Lac, UMi Licorne (Mon) 7h CMa, CMi, Gem, Hya,
Chevelure de Monoceros -4° Lep, Ori, Pup
13h
Bérénice (Com) Boo, CVn, Leo, UMa, Vir Lièvre (Lep) 6h Cae, CMa, Col, Eri, Mon,
+22°
Coma Berenices Lepus -20° Ori
Chiens de chasse Lion (Leo) 11h Cnc, Com, Crt, Hya,
13h
(CVn) Boo, Com, UMa Leo +17° LMi, Sex, UMa, Vir
+41°
Canes Venatici Loup (Lup) 15h
Cen, Cir, Lib, Nor, Sco
Cocher (Aur) 6h Cam, Gem, Lyn, Per, Lupus -43°
Auriga +41° Tau Lynx (Lyn) 8h Aur, Cam, Cnc, Gem,
Colombe (Col) 6h Lynx +47° LMi, UMa
Cae, CMa, Lep, Pic, Pup
Columba -36° Lyre (Lyr) 19h
Cyg, Dra, Her, Vul
Compas (Cir) 15h Apu, Cen, Lup, Mus, Lyra +37°
Circinus -59° Nor, TrA Machine
10h
Corbeau (Crv) 12h pneumatique (Ant) Cen, Hya, Pyx, Vel
Crt, Hya, Vir -34°
Corvus -18° Antlia
Coupe (Crt) 11h Microscope (Mic) 21h
Crv, Hya, Leo, Sex, Vir Cap, Gru, Ind, PsA, Sgr
Crater -15° Microscopium -36°
Couronne australe Mouche (Mus) 12h Apu, Car, Cen, Cha, Cir,
19h
(CrA) Ara, Sco, Sgr, Tel Musca -70° Cru
-41°
Corona Australis Octant (Oct) 22h Apu, Cha, Hyi, Ind,
Couronne boréale Octans -87° Men, Pav, Tuc
16h
(CrB) Boo, Her, Ser Oiseau de paradis
+32° 16h Ara, Cha, Cir, Mus, Oct,
Corona Borealis (Apu)
-76° Pav, TrA
Croix du Sud (Cru) 12h Apus
Cen, Mus
Crux -60° Ophiuchus /
17h Aql, Her, Lib, Sco, Ser,
Cygne (Cyg) 21h Cep, Dra, Lac, Lyr, Peg, Serpentaire (Oph)
-5° Ser, Sgr
Cygnus +44° Vul Ophiuchus
Dauphin (Del) 21h Aql, Aqr, Equ, Peg, Sge, Orion (Ori) 5h
Eri, Gem, Lep, Mon, Tau
Delphinus +12° Vul Orion +3°
Dorade (Dor) 5h Cae, Hor, Hyi, Men, Pic, Paon (Pav) 19h
Apu, Ara, Ind, Oct, Tel
Dorado -62° Ret, Vol Pavo -66°
Dragon (Dra) 18h Boo, Cam, Cep, Cyg, Pégase (Peg) 23h And, Aqr, Cyg, Del, Equ,
Draco +65° Her, Lyr, UMa, UMi Pegasus +20° Lac, Psc, Vul

Mini-encyclopédie 108 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Nom français Constellations Nom français Constellations
(1) (1)
Nom latin limitrophes Nom latin limitrophes
Peintre (Pic) 5h Cae, Car, Col, Dor, Pup, Scorpion (Sco) 17h Ara, CrA, Lib, Lup, Nor,
Pictor -53° Vol Scorpius -35° Oph, Sgr
Persée (Per) 4h And, Ari, Aur, Cam, Cas, Sculpteur (Scl) 0h Aqr, Cet, For, Gru, Phe,
Perseus +44° Tau, Tri Sculptor -32° PsA
Petit Cheval (Equ) 21h Serpent (Queue)
Aqr, Del, Peg 18h
Equuleus +7° (Ser) Aql, Oph, Sct, Sgr
-5°
Petit Chien (CMi) 8h Serpens Cauda
Cnc, Gem, Hya, Mon
Canis Minor +6° Serpent (Tête) (Ser) 16h Boo, CrB, Her, Lib, Oph,
Petit Lion (LMi) 10h Serpens Caput +11° Vir
Leo, Lyn, UMa
Leo Minor +34° Sextant (Sex) 10h
Crt, Hya, Leo
Petit Renard (Vul) 20h Cyg, Del, Her, Lyr, Peg, Sextans -3°
Vulpecula +25° Sge Table (Men) 5h
Cha, Dor, Hyi, Oct, Vol
Petite Ourse (UMi) 15h Mensa -78°
Cam, Cep, Dra
Ursa Minor +74° Taureau (Tau) 4h Ari, Aur, Cet, Eri, Gem,
Phénix (Phe) 1h Taurus +17° Ori, Per
Eri, For, Gru, Scl, Tuc
Phoenix -47° Télescope (Tel) 19h
Ara, CrA, Ind, Pav, Sgr
Poisson austral (PsA) 22h Telescopium -51°
Aqr, Cap, Gru, Mic, Scl
Piscis Austrinus -31° Toucan (Tuc) 0h
Gru, Hyi, Ind, Oct, Phe
Poisson volant (Vol) 8h Tucana -64°
Car, Cha, Dor, Men, Pic
Volans -70° Triangle (Tri) 2h
And, Ari, Per, Psc
Poissons (Psc) 1h And, Aqr, Ari, Cet, Peg, Triangulum +32°
Pisces +13° Tri Triangle austral (TrA) 16h
Apu, Ara, Cir, Nor
Poupe (Pup) 8h Car, CMa, Col, Hya, Triangulum Australe -66°
Puppis -34° Mon, Pic, Pyx, Vel Verseau (Aqr) 23h Aql, Cap, Cet, Del, Equ,
Règle (Nor) 16h Aquarius -12° Peg, PsA, Psc, Scl
Ara, Cir, Lup, Sco, TrA
Norma -52° Vierge (Vir) 14h Boo, Com, Crt, Crv,
Réticule (Ret) 4h Virgo -6° Hya, Leo, Lib, Ser
Dor, Hor, Hyi
Reticulum -61° Voiles (Vel) 10h
Ant, Car, Cen, Pup, Pyx
Sagittaire (Sgr) 19h Aql, Cap, CrA, Mic, Oph, Vela -48°
Sagittarius -29° Sco, Sct, Ser, Tel
Notes
1. Localisation sur la sphère céleste : Ascension droite et Déclinaison

Lien Coordonnées équatoriales


Source http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 109 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Coordonnées (Systèmes) Index
Mise à jour: janvier 2006

Terrestre
Latitude (en degrés) Pôle Nord
0° = Equateur
de 0° à 90° vers le Nord
de 0° à -90° vers le Sud

Longitude (en degrés) Latitude φ Equateur


0° = Méridien de Greenwich
de 0° à 180° vers l’Est
de 0° à -180° vers l’Ouest
Longitude λ
Méridien de
Greenwich

Pôle Sud

Céleste
Horizontales ou locales Zenith

Hauteur (en degrés)


0° = Horizon
de 0° à 90° (Zenith) Hauteur
Note : Hauteur négative possible pour un lieu Horizon
d’observation élevé.
Sud Nord
Azimut (en degrés)
0° = Nord Azimut Est
de 0° à 360° vers l’Est
Note :Ajouter 180° pour l’azimut des marins.

Nadir

Equatoriales Pôle Nord céleste

Ascension droite (en h, mm, s)


0h = Point vernal Soleil Plan de l’écliptique
de 0h à 24h dans le sens inverse des aiguilles
d’une montre.
Déclinaison
Equateur
Déclinaison (en degrés) Céleste
0° = Equateur céleste
de 0° à 90° pour l’hémisphère Nord céleste Ascension Point vernal
de 0° à -90° pour l’hémisphère Sud céleste droite

Pôle Sud céleste

Liens Ecliptique, Point vernal

Mini-encyclopédie 110 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Couleurs Index
Mise à jour: avril 2004

Le cercle chromatique
Le cercle chromatique de base est constitué de 12 parties se présentant comme suit:

Couleurs primaires Couleurs secondaires Couleurs tertiaires

DOR VERT
chartreuse
JAUNE
ORANG
VERT
ÉCARLAT TURQUOISE
ROUGE BLEU VIOLET

POURPRE INDIGO

3 couleurs primaires: jaune, rouge et bleu.


Ces couleurs pures ne peuvent pas être obtenues par le mélange d'autres couleurs. Le rouge et le
jaune abondent dans la nature, contrairement au bleu, qui est plus rare.

3 couleurs secondaires ou binaires: vert, violet et orange.


Ces couleurs proviennent du mélange, en proportions égales, des couleurs primaires situées de
chaque côté. Le vert est omniprésent dans le monde des plantes; on retrouve ses multiples nuances à
travers le feuillage des végétaux.

6 couleurs tertiaires sont obtenues par le mélange de la couleur primaire et secondaire, situées de
chaque côté. Toutes ces teintes, sauf le turquoise, sont abondamment représentées dans le règne
végétal.
• rouge+violet=pourpre
• bleu+violet=indigo
• bleu+vert=turquoise
• jaune+vert=vert chartreuse
• jaune+orange=doré
• rouge+orange=écarlate

À partir de ces teintes, il est possible de créer diverses nuances ou tons par l'ajout de blanc, gris ou
noir en proportions variées.
On appelle couleur "complémentaire" celle qui est diamétralement opposée sur le cercle chromatique.
EX.:
• ORANGE - BLEU
• ROUGE - VERT
• JAUNE - VIOLET, etc.

Le mélange de deux couleurs complémentaires donne un gris neutre. Les couleurs sont aussi
classifiées en "CHAUDE ou FROIDE". Du JAUNE au POURPRE, on parle de couleurs chaudes, et du
VIOLET au VERT CHARTREUSE, de couleurs froides.
…/…

Mini-encyclopédie 111 Edition du 14/06/2008


Combinaisons de couleurs
La perception des couleurs est variable d'une personne à l'autre. Une même combinaison de couleurs
sera perçue différemment selon les individus. Cependant, certains phénomènes physiologiques au
niveau de l'oeil surviennent chez chacun d'entre nous, comme le "CONTRASTE SIMULTANÉ". L'oeil, en
effet, recherche constamment un état d'équilibre.

Voici maintenant quelques règles de base dans l'association des couleurs entre elles. On peut classifier
les combinaisons de couleurs en 2 catégories, selon qu'elles regroupent des teintes analogues ou
contrastées.

Couleurs CONTRASTE SIMULTANÉ:


Analogues
Le phénomène du "contraste simultané" signifie que la
juxtaposition des couleurs semble créer des variations
dans celles-ci. En effet, notre oeil, en contemplant une
Complémentaire

couleur, génère sa couleur complémentaire et projette


cette image rémanente sur les objets environnants.
Par exemple, l'association du rouge et du bleu produit
dans notre oeil du vert (complémentaire du rouge) et
vient modifier notre vision du bleu adjacent. Inversement,
la contemplation du bleu crée la couleur orange
(complémentaire du bleu) et interfère sur la perception du
rouge. Ainsi, nous comprenons pourquoi l'association de
Harmonie et Contraste deux couleurs complémentaires fait ressortir chacune
d'elles de façon si particulière.

HARMONIE D'ANALOGIE
L'agencement de couleurs analogues s'effectue à partir de divers tons ou nuances d'une même
couleur, ou d'un ensemble de teintes voisines sur le cercle chromatique. De telles associations
favorisent toujours l'unité et l'harmonie dans une composition, en plus d'être reposantes à contempler
(ex.: jardin monochrome).
HARMONIE DE COULEURS CONTRASTÉES
Ce type d'association réunit toujours des teintes chaudes et froides, permettant ainsi des compositions
plus dynamiques et plus variées.
Harmonie de complémentaires à 2 tons (flèche rose sur la figure) réunit 2 couleurs opposées qui
contrastent alors fortement.
Harmonie de complémentaires à 3 tons (triangle bleu pâle) associe une couleur avec les 2 couleurs
adjacentes à sa complémentaire.
Harmonie à 3 tons (triangle blanc) réunit 3 couleurs formant un triangle équilatéral sur le cercle
chromatique.
Harmonie à 4 tons (rectangle jaune) associe 4 couleurs formant un rectangle sur le cercle
chromatique.

Source http://www.globetrotter.net/gt/usagers/nadeauc/theorie.htm (disparue)

Mini-encyclopédie 112 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Cultures Index
Mise à jour: novembre 2004

Agrumiculture : culture des agrumes Myciculture : culture des champignons


Apiculture : art d'élever les abeilles Mytiliculture : élevage des moules
Aquaculture ou aquiculture : art d'élever les Oleiculture : culture de l'olivier et des plantes
animaux ou plantes aquatiques oléagineuses
Arboriculture : culture des arbres Osiériculture : culture de l'osier
Astaciculture : élevage des écrevisses Ostréiculture : élevage des huîtres
Conchyophile : coquillages Pisciculture : art d'élever et multiplier les
Aviculture : élevage des oiseaux ou volailles poissons
Capilliculture : soins de la chevelure Polyculture : pratique de cultures différentes
Céréaliculture : culture des céréales dans une même exploitation
Conchyliculture : élevage industriel des huîtres, Puériculture : connaissances et techniques
moules et coquillages nécessaires aux soins des tout-petits
Coturniculture : élevage des cailles Riziculture : culture du riz
Cressiculture : culture du cresson Saliculture : exploitation d'un marais salant
Cuniculiculture : élevage de lapins Salmoniculture : élevage du saumon
Floriculture : partie de l'horticulture qui Sériciculture : industrie ayant pour objet la
s'occupe spécialement des fleurs production de la soie
Héliciculture : élevage des escargots Spongiculture : culture de l'éponge en parcs
Hémoculture : recherche de bactéries dans le Sylviculture : entretien et exploitation des
sang forêts
Horticulture : art de cultiver les jardins Trufficulture : production de truffes
Monoculture : agricole : terre consacrée à une Trutticulture : élevage des truites
seule culture Viniculture : ensemble des activités relatives au
Motoculture : utilisation du moteur dans vin
l'agriculture Viticulture : culture de la vigne

Sources http://sites.estvideo.net/alsacill/francaisinsolite.html
http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 113 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

Sommaire
Ecrivains Index
Mise à jour: juin 2008

Alain FR 1868-1951 Propos


Alain-Fournier (Henri Alban, dit) FR 1886-1914 Le Grand Meaulnes (1913)
A se tordre (1891), Vive la vie ! (1892), Deux et deux
Allais, Alphonse FR 1854-1905
font cinq (1895), Amours, délices et orgues (1898)
Anouilh, Jean FR 1910-1987 Le voyageur sans bagage (1937), Antigone (1942)
Apollinaire, Guillaume FR 1880-1918 Alcools (1913), Calligrammes (1918)
Aragon, Louis FR 1897-1982 Les cloches de Bâle (1934), Les yeux d’Elsa (1942)
Asimov, Isaac US 1920-1992 Les Robots (1950), Fondation (1951)
Aubigné, Agrippa d’ FR 1562-1630 Les Tragiques (1616)
La Jument Verte (1933), Contes du chat perché (1934 à
Aymé, Marcel FR 1902-1967
1946)
La Comédie humaine dont Les chouans (1829), Eugénie
Balzac, Honoré de FR 1799-1850 Grandet (1833), Le Père Goriot (1834), Le Colonel
Chabert (1835)
Banville, Théodore de FR 1823-1891 Odes funambulesques (1857), Gringoire (1866)
Barbey d’Aurevilly, Jules FR 1808-1889 Les Diaboliques (1874)
Barbusse, Henri FR 1873-1935 L’Enfer (1908), Le Feu (1916)
Barrès, Maurice FR 1862-1923 Les Déracinés (1897), la Colline inspirée (1913)
Baudelaire, Charles FR 1821-1867 Les Fleurs du Mal (1857)
Bazin, Hervé FR 1911-1996 Vipère au poing (1948)
Le Barbier de Séville (1775), Le mariage de Figaro
Beaumarchais, Pierre Augustin Caron de FR 1732-1799
(1784)
Beauvoir, Simone de FR 1908-1986 Le Deuxième Sexe (1949), Les Mandarins (1954)
Benoit, Pierre FR 1886-1962 Koenigsmark (1918), l’Atlantide (1919)
Essai sur les données immédiates de la conscience
Bergson, Henri FR 1859-1941
(1889), Le Rire (1899)
Bernanos, Georges FR 1888-1948 Le Journal d’un curé de campagne (1935)
Bernard, Tristan FR 1866-1947 L’Anglais tel qu’on le parle (1899)
Bernardin de Saint-Pierre, Jacques-Henri FR 1737-1814 Paul et Virginie (1787)
Boileau, Nicolas FR 1636-1711 Satires (1660), l’Art poétique (1674)
Bosco, Henri FR 1888-1976 l’Ane Culotte (1937), Le Mas Théotime (1945)
Bossuet, Jacques Bénigne FR 1627-1704 Oraisons funèbres
Bourdaloue, Louis FR 1632-1704 Sermons
Les Chroniques martiennes (1951), Fahrenheit 451
Bradbury, Ray US 1920-
(1953)
Brasillach, Robert FR 1909-1945 Comme le temps passe (1937)
Breton, André FR 1896-1966 Manifeste du surréalisme (1924)
Burroughs, Edgar Rice US 1875-1950 Tarzan
Le Mythe de Sisyphe (1942), L’Etranger (1942), La Peste
Camus, Albert FR 1913-1960
(1947)
Carco, Francis (Carcopino) FR 1886-1958 Jésus la Caille
Carroll, Lewis GB 1832-1898 Alice au pays des merveilles (1865)
Céline FR 1894-1961 Voyage au bout de la nuit (1932), Mort à crédit (1936)
Cendrars, Blaise FR 1887-1961 L’or (1925), Moravagine (1926)
Chamfort, Nicolas de FR 1741-1794 Maximes et pensées
1385- Le Livre des quatre Dames (v1415), Quadrilogue invectif
Chartier, Alain FR
v1430 (1422), Le Livre de l’Espérance (1429)
Le Génie du Christianisme (1802), Mémoires d’Outre-
Chateaubriand (François-René Vicomte de) FR 1768-1848
Tombe (posthume 1848)
Chénier, André Marie de FR 1762-1794 lambes (1794), Les Bucoliques (posthume 1819)

Mini-encyclopédie 114 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
la Cité et les Astres (1956), 2001 : L’odyssée de l’espace
Clarke, Arthur Charles GB 1917-2008
(1968), Rendez-vous avec Rama (1973)
Claudel, Paul FR 1868-1955 L’Annonce faite à Marie (1912), le Soulier de satin (1929)
Cocteau, Jean FR 1889-1963 Les Enfants terribles (1929), l’Aigle à deux têtes (1946)
Cohen, Albert FR 1895-1981 Le livre de ma mère (1954), Belle du Seigneur (1968)
Claudine (1900-1903), l’Ingénue libertine (1909), Chéri
Colette, Sidonie Gabrielle FR 1873-1954
(1920), Sido (1930), Duo (1934), Gigi (1944)
Comte, Auguste FR 1798-1857 Cours de philosophie positive (1851-1854)
Condillac, Etienne Bonnot de FR 1715-1780 Traité des sensations (1754)
FR-
Constant, Benjamin 1767-1830 Le Cahier rouge (1807), Adolphe (1816)
CH
Corbière, Tristan FR 1845-1875 Les Amours jaunes (1873)
Le Cid (1636), Horace (1640), Cinna (1641), Andromède
Corneille, Pierre FR 1606-1684
(1650)
Le train de 8h47 (1888), Messieurs les ronds-de-cuir
Courteline, Georges FR 1858-1929
(1893), Les Boulingrin (1898)
Cros, Charles FR 1842-1888 Le Coffret de santal (1873), Le Fleuve (1874)
Les Lettres de mon moulin (1866), Tartarin de Tarascon
Daudet, Alphonse FR 1840-1897
(1872)
Desbordes Valmore, Marceline FR 1786-1859 Elégies (1819 et 1825)
Descartes, René FR 1596-1650 Discours de la Méthode (1637)
Le Maître du Haut Château (1962), Glissement de temps
Dick, Philip Kindred US 1928-1982
sur Mars (1964), Blade Runner (1968), Ubik (1969)
Dickens, Charles GB 1812-1870 Oliver Twist, David Copperfield
L’Encyclopédie (1750-1765), la Religieuse (1760), le
Diderot, Denis FR 1713-1784
Neveu de Rameau (1761 ?)
Dorgelès, Roland FR 1885-1973 Les Croix de bois (1922)
Dostoïevski, Fedor Mikhaïlovitch RU 1821-1881 Crime et Châtiment (1866), l’Idiot (1868)
Les Aventures de Sherlock Holmes (1890-1892), le Chien
Doyle, sir Arthur Conan GB 1859-1930 des Baskerville (1902), le Monde perdu (1912), la Vallée
de la peur (1915)
Défense et illustration de la langue française (1549), les
Du Bellay, Joachim FR 1522-1560
Regrets (1558)
Vie et aventures de Salavin (1920-1932), Chronique des
Duhamel, Georges (Thévenin) FR 1884-1966
Pasquier (1933-1945)
Les Trois-Mousquetaires (1844), la Reine Margot (1845),
Dumas, père (Alexandre) FR 1802-1870
le Comte de Monte-Cristo (1845), la Tulipe Noire (1850)
Le Nom de la rose (1980), Le Pendule de Foucault
Eco, Umberto IT 1932-
(1988), L’Ile du jour d’avant (1998)
Eluard, Paul FR 1895-1952 Capitale de la Douleur (1926), Liberté (1942)
Fabre, Jean-Henri FR 1823-1915 Souvenirs entomologistes (1870-1889)
Fargue, Léon-Paul FR 1876-1947 Le Piéton de Paris (1939)
Fénelon (François de Pons de Salignac de la Traité de l’éducation des filles (1687), Les aventures de
FR 1651-1715
Mothe-Fénelon, dit) Télémaque (1699)
Féval, Paul FR 1816-1887 Le Bossu (1857)
La Dame de chez Maxim (1899), Occupe-toi d’Amélie
Feydeau, Georges FR 1862-1921
(1908)
Flaubert, Gustave FR 1821-1880 Madame Bovary (1857)
Fontenelle, Bernard le Bouyer de FR 1657-1757 Entretiens sur la pluralité des mondes (1686)
Le Crime de Sylvestre Bonnard (1881), le Livre de mon
France, Anatole FR 1844-1924
ami (1885), les Dieux ont soif (1912)
Emaux et Camées (1852 à 1872), le Roman de la momie
Gautier, Théophile FR 1811-1872
(1858), le Capitaine Fracasse (1863)
Genevoix, Maurice FR 1890-1980 Raboliot (1925), Ceux de 14 (1950)
les Nourritures terrestres (1897), la Symphonie pastorale
Gide, André FR 1869-1951
(1919), Voyage au Congo (1927)
Colline (1928), Regain (1930), Que ma joie demeure
Giono, Jean FR 1895-1970
(1934), le Hussard sur le toit (1951)
Siegdried (1928), Amphitryon 38 (1929), la Guerre de
Giraudoux, Jean FR 1882-1944
Troie n’aura pas lieu (1935)
mon Père avait raison (1919), le Mot de Cambronne
Guitry, Sacha FR 1885-1957
(1936)

Mini-encyclopédie 115 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
En avoir ou pas (1937), Pour qui sonne le glas (1940), le
Hemingway, Ernest US 1899-1961
Vieil Homme et la Mer (1952)
Heredia, José-Maria de FR 1842-1905 Les trophées (1893), la nonne Alférez (1894)
Notre-Dame de Paris (1831), Lucrèce Borgia (1833), Les
Hugo, Victor FR 1802-1885
Misérables (1862), l’Art d’être Grand Père (1877)
Ubu-roi (1896), le Vieux de la montagne (1896) ,le
Jarry, Alfred FR 1873-1907
Surmâle (1902)
Un Chapeau de paille d’Italie (1851), le Voyage de
Labiche, Eugène FR 1815-1888
Monsieur Perrichon (1860)
La Bruyère, Jean de FR 1645-1696 Les Caractères (1688)
Laclos, Pierre Choderlos de FR 1741-1803 Les Liaisons dangereuses (1782)
La Fayette, Madame de FR 1634-1693 La Princesse de Clèves (1678)
La Fontaine, Jean de FR 1621-1695 Fables, Contes et nouvelles
Laforgue, Jules FR 1860-1887 Les Complaintes (1885)
Lamartine, Alphonse de FR 1790-1869 Méditations poétiques (1820)
Lamennais, Félicité de FR 1782-1854 Les paroles d’un croyant (1834)
La Rochefoucauld, François, duc de FR 1613-1680 Maximes (1817)
Lautréamont, comte de FR 1846-1870 Les Chants de Maldoror (1869)
Léautaud, Paul FR 1872-1956 Journal littéraire (1954 à 1966)
Leblanc, Maurice FR 1864-1941 Arsène Lupin (1907 à 1935)
Leconte de Lisle, Charles Marie René FR 1818-1894 Poèmes antiques (1852),Poésies barbares (1862)
Le Mystère de la chambre jaune (1907), Le Fantôme de
Leroux, Gaston FR 1868-1927
l’Opéra (1910)
Lesage, Alain-René FR 1668-1747 LeDiable boiteux (1707), Turcaret (1708)
London, Jack US 1876-1916 l’Appel sauvage (1903), Croc-Blanc (1906)
Je suis d’ailleurs (1926), L’Appel de Cthulhu (1926),
Lovecraft, Howard Phillips US 1890-1937
l’Affaire Charles Dexter Ward (1941)
Loti, Pierre FR 1860-1923 Mon Frère Yves (1883), Pêcheur d’Islande (1886)
Louÿs, Pierre (P. Louis) FR 1870-1925 Aphrodite (1896), la Femme et le pantin (1898)
Mac Orlan, Pierre FR 1883-1970 Le quai des brumes (1927), Marguerite de la nuit (1941)
Malherbe, François de FR 1555-1628
L’Après-midi d’un faune (1876), Poésies (posthume
Mallarmé, Stéphane FR 1842-1898
1899)
Malot, Hector FR 1830-1907 Sans famille (1878), En famille (1893)
Malraux, André FR 1901-1976 La voie royale (1930), La Condition humaine (1933)
La Double Inconstance (1723), L’Ile des esclaves (1725),
Marivaux (Pierre Carlet de Chamblain de, dit) FR 1688-1763
Le Jeu de l’amour et du hasard (1730)
Maupassant, Guy de FR 1850-1893 Boule de Suif (1870), Le Horla (1887), Bel Ami
Mauriac, François Charles FR 1885-1970 Le Baiser aux Lépreux (1922)
Maurois, André (Emile Herzog) FR 1885-1967 les silences du Colonel Bramble, Climats
Mérimée, Prosper FR 1803-1870 Mateo Falcone (1829), Colomba (1840), Carmen (1846)
Mirbeau, Octave FR 1848-1917 le Journal d’une femme de chambre (1900)
Mistral, Frédéric FR 1830-1914 Mireille (1859)
Tartuffe ou l’Imposteur (1664) , Le Misanthrope (1666),
Molière FR 1622-1673 L’Avare (1668), Le Bourgeois gentilhomme (1670), Les
Fourberies de Scapin (1671)
Montaigne, Michel Eyquem de FR 1533-1592 Essais
Montesquieu (Charles de Secondat, Baron de la
FR 1689-1755 Lettres Persanes (1721), De l’esprit des lois (1748)
Brède et de Montesquieu)
Les Célibataires (1934), Les Jeunes filles (1936), la Reine
Montherlant, Henry de FR 1895-1972
morte (1942)
Morand, Paul FR 1888-1976 Ouvert la nuit (1922), l’Homme pressé (1940)
Lorenzaccio (1833), Fantasio (1834), On ne badine pas
Musset, Alfred de FR 1810-1857
avec l’amour (1834)
Nerval, Gérard de FR 1808-1855 Les Filles du feu (1854), Sylvie (1854)
Noailles, Anna (Comtesse de) FR 1876-1933 L’Ombre des jours (1902)

Mini-encyclopédie 116 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Topaze (1930), Marius(1930), Fanny (1932), César
Pagnol, Marcel FR 1895-1974 (1936), La Gloire de mon père et le château de ma mère
(1957), L’Eau des collines (1964)
Les Provinciales (1656-1657), Elément de géométrie
Pascal, Blaise FR 1623-1662
(1657), Les Pensées (posthume 1670)
Le mystère de la charité de Jeanne d’Arc (1910), La
Péguy, Charles FR 1873-1914
Tapisserie de Notre-Dame (1913)
Perrault, Charles FR 1628-1703 Les Contes de ma mère l’Oye (posthume 1781)
Poe, Edgar Allan US 1809-1849 Histoires extraordinaires (1839)
Pouchkine, Alexandre RU 1799-1837 Boris Godounov (1825), la Fille du capitaine (1836)
Prévost, Abbé FR 1697-1763 Manon Lescaut (1731)
Proust, Marcel FR 1871-1922 A la recherche du temps perdu (1913-1927)
Pierrot mon ami (1942), Exercices de style (1947), Zazie
Queneau, Raymond FR 1903-1976
dans le métro (1959)
Rabelais, François FR 1494-1553 Pantagruel (1532), Gargantua (1534)
Andromaque (1667), Britannicus (1669), Phèdre (1677),
Racine, Jean FR 1639-1699
Athalie (1691)
Radiguet, Raymond FR 1903-1923 Le Diable au corps (1921)
Regnard, Jean-François FR 1655-1709 Le Légataire universel (1708)
Renan, Ernest FR 1823-1892 Vie de Jésus (1863)
Restif de la Bretonne, Nicolas Edme FR 1734-1806
Rimbaud, Arthur FR 1854-1891
Rolland, Romain FR 1866-1944 Jean Christophe (1904)
Les Copains (1913), Knock (1923), les Hommes de
Romains, Jules FR 1885-1972
bonne volonté (1932-1947)
Ronsard, Pierre de FR 1524-1585 Les Amours de Cassandre (1552), Poèmes (1560-73)
Rostand, Edmond FR 1868-1918 Cyrano de Bergerac (1897), l’Aiglon (1900)
La Nouvelle Héloïse (1761), Emile (1762), Rêveries du
Rousseau, Jean-Jacques FR 1712-1778
promeneur solitaire, Les Confessions
Sabatier, Robert FR 1923-
Sade (Donatien Alphonse François de, dit Marquis
FR 1740-1814 Justine (1788), la Philosophie dans le boudoir
de)
Sagan, Françoise FR 1935-2004 Bonjour Tristesse (1954), Un Certain sourire (1955)
Vol de nuit (1931), Terre des hommes (1938), le Petit
Saint-Exupéry, Antoine Marie Roger de FR 1900-1944
Prince (1943)
Saint-Simon, Louis de Rouvroy duc de FR 1675-1755 Mémoires
La Mare au diable (1846), François le Champi (1847), la
Sand, George FR 1804-1876
Petite Fadette (1849)
Huis clos (1944), les Chemins de la liberté (1945), les
Sartre, Jean-Paul FR 1905-1980
Mains sales (1948)
Scudéry, Georges de FR 1601-1667 Le Grand Cyrus (1649-1653), Clélie (1654-1660)
Ségur (Sophie Rostopchine, comtesse de) FR 1799-1874 Les Malheurs de Sophie, le Général Dourakine
Sévigné, Marie de Rabutin-Chantal, marquise de FR 1626-1696 Lettres
Roméo et Juliette, Hamlet, Othello, Le Roi Lear, le Songe
Shakespeare, William GB 1564-1616
d’une nuit d’été
Commissaire Maigret (1931-72), la Veuve Couderc
Simenon, Georges BE 1903-1989
(1940)
Le Rouge et le Noir (1831), la Chartreuse de Parme
Stendhal FR 1783-1842
(1839)
L’Ile au trésor (1883), l’Etrange cas du Dr Jekyll et de M.
Stevenson, Robert Louis GB 1850-1894
Hyde (1886)
Stoker, Bram IE 1847-1912 Dracula (1897)
Sue, Eugène FR 1804-1857 Les Mystères de Paris (1842-43), le Juif Errant (1844-45)
Sully-Prudhomme FR 1839-1907 Les Solitudes (1869), Les Vaines tendresses (1875)
Supervielle, Jules FR 1884-1960 Le Voleur d’enfants (1926)
Bilbo le hobbit (1936), le Seigneur des Anneaux (1954-
Tolkien, John Ronald Reuel GB 1892-1973
55), Les aventures de Tom Bombadil (1962)
Tolstoï, Léon (Lev Nikolaïévitch) RU 1828-1910 Guerre et Paix (1872), Anna Karénine (1877)

Mini-encyclopédie 117 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z
Troyat, Henri FR 1911-2007 Tant que la Terre durera, les Semailles et les moissons
Les Aventures de Tom Sawyer (1876), les Aventures de
Twain, Mark US 1835-1910
Huckleberry Finn (1884)
La Soirée avec Monsieur Teste (1896), La Jeune Parque
Valéry, Paul FR 1871-1945
(1917), Charmes (1922)
Vauvenargues, Luc de Clapiers, (Marquis de) FR 1715-1747
Poèmes saturniens (1866), La Bonne Chanson (1870),
Verlaine, Paul Marie FR 1844-1896
Sagesse (1880)
Voyage au centre de la Terre (1864), Vingt mille lieues
Verne, Jules FR 1828-1905 sous les mers (1870), le Tour du monde en 80 jours
(1873), L’Ile mystérieuse (1874)
J’irai cracher sur vos tombes (1946), L’Ecume des jours
Vian, Boris FR 1920-1959
(1947), l’Arrache-cœur (1953)
Cinq-Mars (1826), Servitude et grandeur militaires
Vigny, Alfred Victor, comte de FR 1797-1863
(1835)
Villon, François FR 1431-1463 Le Testament (1461)
Zaïre (1732), Zadig (1748), Candide (1759), Traité sur la
Voltaire, FR 1694-1778
tolérance (1767)
Wilde, Oscar Fingal O’Flaherty Wills IE 1854-1900 Le Portrait de Dorian Gray (1891), Salomé (1893)
Yourcenar, Marguerite FR 1903-1987 Mémoires d’Hadrien (1951), l’œuvre au noir (1968)
Thérèse Raquin (1867), La série des Rougon-Macquart
Zola, Emile FR 1840-1902
(1870-1893)

Source http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 118 Edition du 14/06/2008


Tableau de Nommage des Liste
classification nouveaux éléments des éléments

Sommaire
Eléments (Classification périodique) Index
Mise à jour: novembre 2004

Tableau de classification de Mendeleïev


Ce tableau est dit périodique car tous les atomes situés dans une même colonne (de 1 à 18),
présentent des propriétés chimiques proches.
Les atomes possèdant le même nombre d’électrons sur la couche externe se trouvent sur la même
colonne.
Les atomes occupant le même nombre de couches se trouvent sur la même ligne.

I II III IV V VI VII VIII


1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18
1 H He
1 2
2 Li Be B C N O F Ne
3 4 5 6 7 8 9 10
3 Na Mg Al Si P S Cl Ar
11 12 13 14 15 16 17 18
4 K Ca Sc Ti V Cr Mn Fe Co Ni Cu Zn Ga Ge As Se Br Kr
19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36
5 Rb Sr Y Zr Nb Mo Tc Ru Rh Pd Ag Cd In Sn Sb Te I Xe
37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54
6 Cs Ba Lu Hf Ta W Re Os Ir Pt Au Hg Tl Pb Bi Po At Rn
55 56 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86
7 Fr Ra Lr Rf Db Sg Bh Hs Mt Uun Uuu Uub
87 88 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112

Série des La Ce Pr Nd Pm Sm Eu Gd Tb Dy Ho Er Tm Yb
lanthanides 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70
Série des Ac Th Pa U Np Pu Am Cm Bk Cf Es Fm Md No
Actinides 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102

Légende
Métaux
Métalloïdes Li = Solide à 25°C, sous 1 bar
Gaz rares He = Gaz à 25°C, sous 1 bar
Br = Liquide à 25°C, sous 1 bar
Non-métaux Tc = Obtenu par synthèse
Lanthanides
Actinides

Nommage des nouveaux éléments


0 nil 2 bi 4 quad 6 hex 8 oct
1 un 3 tri 5 pent 7 sept 9 enn

Pour nommer un nouvel élément, il suffit d’utiliser le numéro atomique en remplaçant chaque chiffre
par l’équivalent ci-dessus puis de terminer par le suffixe « ium ».
…/…

Mini-encyclopédie 119 Edition du 14/06/2008


Tableau de Nommage des Liste
classification nouveaux éléments des éléments

Liste des éléments


Ac, Actinium, 89 Er, Erbium, 68 Mn, Manganèse, 25 Rh, Rhodium, 45
Ag, Argent, 47 Es, Einsteinium, 99 Mo, Molybdène, 42 Ru, Ruthénium, 44
Al, Aluminium, 13 Eu, Europium, 63 Mt, Meitnerium, 109 S, Soufre, 16
Am, Américium, 95 F, Fluor, 9 N, Azote, 7 Sb, Antimoine, 51
Ar, Argon, 18 Fe, Fer, 26 Na, Sodium, 11 Sc, Scandium, 21
As, Arsenic, 33 Fm, Fermium, 100 Nb, Niobium, 41 Se, Sélénium, 34
At, Astate, 85 Fr, Francium, 87 Nd, Néodyme, 60 Sg, Seaborgium, 106
Au, Or, 79 Ga, Gallium, 31 Ne, Néon, 10 Si, Silicium, 14
B, Bore, 5 Gd, Gadolinium, 64 Ni, Nickel, 28 Sm, Samarium, 62
Ba, Baryum, 56 Ge, Germanium, 32 No, Nobélium, 102 Sn, Etain, 50
Be, Béryllium, 4 H, Hydrogène, 1 Np, Neptunium, 93 Sr, Strontium, 38
Bh, Bohrium, 107 He, Helium, 2 O, Oxygène, 8 Ta, Tantale, 73
Bi, Bismuth, 83 Hf, Hafnium, 72 Os, Osmium, 76 Tb, Terbium, 65
Bk, Berkélium, 97 Hg, Mercure, 80 P, Phosphore, 15 Tc, Technétium, 43
Br, Brome, 35 Ho, Holmium, 67 Pa, Protactinium, 91 Te, Tellure, 52
C, Carbone, 6 Hs, Hassium, 108 Pb, Plomb, 82 Th, Thorium, 90
Ca, Calcium, 20 I, Iode, 53 Pd, Palladium, 46 Ti, Titane, 22
Cd, Cadnium, 48 In, Indium, 49 Pm, Prométhium, 61 Tl, Thallium, 81
Ce, Cérium, 58 Ir, Iridium, 77 Po, Polonium, 84 Tm, Thulium, 69
Cf, Californium, 98 K, Potassium, 19 Pr, Praséodyme, 59 U, Uranium, 92
Cl, Chlore, 17 Kr, Krypton, 36 Pt, Platine, 78 V, Vanadium, 23
Cm, Curium, 96 La, Lanthane, 57 Pu, Plutonium, 94 W, Tungstène, 74
Co, Cobalt, 27 Li, Lithium, 3 Ra, Radium, 88 Xe, Xénon, 54
Cr, Chrome, 24 Lr, Lawrencium, 103 Rb, Rubidium, 37 Y, Yttrium, 39
Cs, Césium, 55 Lu, Lutécium, 71 Re, Rhénium, 75 Yb, Ytterbium, 70
Cu, Cuivre, 29 Lw, Lawrencium, 103 Rf, Rutherfordium, Zn, Zinc, 30
Db, Dubnium, 105 Md, Mendélévium, 101 104 Zr, Zirconium, 40
Dy, Dysprosium, 66 Mg, Magnésium, 12 Rn, Radon, 86

Sources http://www.le-meur.net/elements.htm
http://www.tableauperiodique.be/archi.htm

Mini-encyclopédie 120 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Etats-Unis (Présidents) Index
Mise à jour: juillet 2005

1 Washington, George, 1789-97 23 Harrison, Benjamin, 1889-93

2 Adams, John, 1797-1801 24 Cleveland, Grover, 1893-97

3 Jefferson, Thomas, 1801-09 25 McKinley, William, 1897-1901

4 Madison, James, 1809-17 26 Roosevelt, Theodore, 1901-09

5 Monroe, James, 1817-25 27 Taft, William H., 1909-13

6 Adams, John, 1825-29 28 Wilson, Woodrow, 1913-21

7 Jackson, Andrew, 1829-37 29 Harding, Warren, 1921-23

8 Van Buren, Martin, 1837-41 30 Coolidge, Calvin, 1923-29

9 Harrison, William Henry, 1841 31 Hoover, Herbert, 1929-33

10 Tyler, John, 1841-45 32 Roosevelt, Franklin D., 1933-45

11 Polk, James, 1845-49 33 Truman, Harry, 1945-53

12 Taylor, Zachary, 1849-50 34 Eisenhower, Dwight, 1953-61

13 Fillmore, Millard, 1850-53 35 Kennedy, John F., 1961-63

14 Pierce, Franklin, 1853-57 36 Johnson, Lyndon, 1963-69

15 Buchanan, James, 1857-61 37 Nixon, Richard, 1969-74

16 Lincoln, Abraham, 1861-65 38 Ford, Gerald , 1974-77

17 Johnson, Andrew, 1865-69 39 Carter, Jimmy, 1977-81

18 Grant, Ulysses S., 1869-77 40 Reagan, Ronald, 1981-89

19 Hayes, Rutherford B., 1877-81 41 Bush, George H.W., 1989-93

20 Garfield, James, 1881 42 Clinton, William J., 1993-2001

21 Arthur, Chester, 1881-85 43 Bush, George W., 2001-

22 Cleveland, Grover, 1885-89

Légende
Démocrate, Républicain, Démocrate-Républicain, Fédéraliste, Whig, Indépendant

Source http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 121 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

Sommaire
Etoiles Index
Mise à jour: octobre 2005
Coordonnées Coordonnées Coordonnées
Étoile (2) Étoile (2) Étoile (2)
J2000 (1) J2000 (1) J2000 (1)
Acamar 2h 58m 15.6s Canopus 6h 23m 57.1s Mimosa,
2.9 -0.6 12h 47m 43.2s
(θ1 Eri) -40° 18’ 16 (α Car) -52° 41’ 44 Becrux 1.2
-59° 41’ 19
Achernar 1h 37m 42.8s Capella 5h 16m 41.3s (β Cru)
0.4 0.1
(α Eri) -57° 14’ 12 (α Aur) +45° 59’ 52 Mirfak 3h 24m 19.3s
1.8
Acrux 12h 26m 35.8s Cor Caroli 12h 56m 1.8s (α Per) +49° 51’ 40
0.8 2.8
(α1 Cru) -63° 5’ 56 (α2 CVn) +38° 19’ 5 Mirzam 6h 22m 41.9s
2.0
Adhara 6h 58m 37.5s Deneb 20h 41m 25.9s (β CMa) -17° 57’ 21
1.5 1.2
(ε CMa) -28° 58’ 19 (α Cyg) +45° 16’ 49 Nunki 18h 55m 15.9s
2.0
Al Na’ir 22h 8m 13.9s Denebola 11h 49m 3.5s (σ Sgr) -26° 17’ 48
1.7 2.1
(α Gru) -46° 57’ 39 (β Leo) +14° 34’ 19 Peacock 20h 25m 38.8s
1.9
Al Suhail 9h 7m 59.7s Diphda 0h 43m 38.6s (α Pav) -56° 44’ 6
2.2 2.0
(λ Vel) -43° 25’ 57 (β Cet) -17° 58’ 35 Polaris 2h 31m 49.0s
2.0
Aldebaran 4h 35m 55.2s Dubhe 11h 3m 43.6s (α UMi) 89° 15’ 50
0.8 1.8
(α Tau) +16° 30’ 33 (α UMa) +61° 45’ 3 Pollux 7h 45m 18.9s
1.1
Alioth 12h 54m 1.8s Elnath 5h 26m 17.5s (β Gem) +28° 1’ 34
1.8 1.6
(ε UMa) +55° 57’ 35 (β Tau) +28° 36’ 26 Procyon 7h 39m 18.1s
0.4
Alnilam 5h 36m 12.8s Eltanin 17h 56m 36.3s (α CMi) +5° 13’ 29
1.7 2.2
(ε Ori) -1° 12’ 06 (γ Dra) +51° 29’ 20 Rasalhague 17h 34m 56.0s
2.1
Alphard 9h 27m 35.2s Enif 21h 44m 11.1s (α Oph) +12° 33’ 36
2.0 2.4
(α Hya) -8° 39’ 30 (ε Peg) +9° 52’ 30 Regulus 10h 8m 26.4s
1.3
Alphecca 15h 34m 41.3s Fomalhaut 22h 57m 39.0s (α Leo) +11° 57’ 39
2.2 1.1
(α CrB) +26° 42’ 52 (α PsA) -29° 37’ 20 Rigel 5h 14m 32.2s
0.1
Alpheratz 0h 8m 23.2s Gacrux 12h 31m 9.9s (β Ori) -8° 12’ 5
2.1 1.6
(α And) +29° 5’ 25 (γ Cru) -57° 6’ 47 Rigil
14h 39m 36.4s
Altair 19h 50m 47.0s Gienah 12h 15m 48.3s kentaurus 0.0
0.8 2.6 -60° 50’ 2
(α Aql) +8° 52’05 (γ Crv) -17° 32’ 30 (α Cen)
Ankaa 0h 26m 17.0s Hadar 14h 3m 49.4s Sabik 17h 10m 22.6s
2.4 0.6 2.4
(α Phe) -42° 18’ 21 (β Cen) -60° 22’22 (η Oph) -15° 43’ 29
Antares 16h 29m 24.4s Hamal 2h 7m 10.4s Schedar 0h40m 30.4s
1.0 2.0 2.2
(α Sco) -26° 25’ 55 (α Ari) +23° 27’ 44 (α Cas) +56° 32’ 14
Arcturus 14h 15m 39.6s Kaus Australis 18h 24m 10.3s Shaula 17h 33m 36.5s
-0.1 1.8 1.6
(α Boo) +19° 10’ 56 (ε Sgr) -34° 23’ 04 (λ Sco) -37° 6’ 13
Arneb 5h 32m 43.8s Kochab 14h 50m 42.3s Sirius 6h 45m 8.9s
2.6 2.1 -1.5
(α Lep) -17° 49’ 20 (β UMi) +74° 09’ 19 (α CMa) -16° 42’ 58
Atria 16h 48m 39.9s Markab 23h 4m 45.6s Spica 13h 25m 11.5s
1.9 2.5 1.0
(α TrA) -69° 1’ 39 (α Peg) +15° 12’ 18 (α Vir) -11° 9’ 40
Avior 8h 22m 30.8s Menkar 3h 2m 16.7s Suhail al
1.8 2.5 8h 9m 31.9s
(ε Car) -59° 30’34 (α Cet) +4° 5’ 23 Muhlif 1.8
-47° 20’ 11
Bellatrix 5h 25m 7.8s Menkent 14h 6m 40.9s (γ2 Vel)
1.5 2.0
(γ Ori) +6° 20’ 58 (θ Cen) -36° 22’ 11 Vega 18h 36m 56.3s
0.0
Betelgeuse 5h 55m 10.3s Miaplacidus 9h 13m 11.9s (α Lyr) +38° 47’ 1
0.4 1.6
(α Ori) +7° 24’ 25 (β Car) -69° 43’ 1
Notes
1. Ascension droite (en heures, minutes et secondes) et Déclinaison(en degré, minutes et secondes)
2. Magnitude apparente

Lien Coordonnées équatoriales


Source http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 122 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Europe Index
Mise à jour: juillet 2005

L’élargissement
25 mars 1957 6 Signature du traité de Rome : France, Allemagne, Italie, Belgique, Pays-Bas, Luxembourg
1er janvier 1973 9 Danemark, Irlande, Royaume-Uni
1er janvier 1981 10 Grèce
1er janvier 1986 12 Espagne, Portugal
1er janvier 1995 15 Autriche, Finlande, Suède
Chypre, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Malte, Pologne, République Tchèque,
1er mai 2004 25
Slovaquie, Slovénie

Traités et actes
18 avril 1951 Traité de Paris instituant la CECA
25 mars 1957 Traité de Rome instituant la CEE
8 avril 1965 Traité de Bruxelles de fusion des exécutifs
Acte d'adhésion du Danemark, de l'Irlande, de la Norvège et du Royaume-Uni (Bruxelles) — par
22 janvier 1972
référendum, la Norvège rejette l'adhésion
28 may 1979 Acte d'adhésion de la Grèce (Athènes)
12 juin 1985 Acte d'adhésion de l'Espagne et du Portugal (Madrid et Lisbonne)
1986 Acte unique de Luxembourg et de La Haye, élargissant les compétences communautaires
7 février 1992 Traité de Maastricht instituant l'Union Européenne
Acte d'adhésion de l'Autriche, de la Suède, de la Finlande et de la Norvège (Corfou) — par
24 juin 1994
référendum, la Norvège rejette à nouveau l'adhésion
2 octobre 1997 Traité d'Amsterdam intégrant la Convention de Schengen
26 février 2001 Traité de Nice réformant l'Union et ouvrant la voie à son élargissement
Traité d'adhésion de 2003 des Républiques de Chypre, d'Estonie, de Hongrie, de Lituanie, de
16 avril 2003
Lettonie, de Malte, de Pologne, de Slovaquie, de Slovénie et tchèque (Athènes)
Traité de Rome établissant une Constitution pour l'Europe, en cours de ratification par les 25
29 octobre 2004
États de l'Union.
Traité d'adhésion de Luxembourg, adhésion de la Bulgarie et de la Roumanie, pour compter du
25 avril 2005 1er janvier 2007 (mais clause de sauvegarde pouvant retarder cette entrée d'un an, le cas
échéant).

Sources http://europa.eu.int
http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 123 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Fleuves et rivières Index
Mise à jour: avril 2004
Longueur
Fleuve / Rivière Pays Embouchure
en km
Amazone 7025 Pérou, Brésil Atlantique
Burundi, Rwanda, Tanzanie, Ouganda,
Nil 6671 Méditerranée
Soudan, Egypte
Yang-Tsé-Kiang Mer de Chine
6300 Tibet, Chine
(Fleuve Bleu) (Océan Pacifique)
Missouri
5970 Etats-Unis
(affluent du Mississippi)
Ob 5410 Russie Océan Arctique
Huang-Ho Mer Jaune
4845 Chine
(Fleuve Jaune) (Océan Pacifique)
Congo 4700 Congo, Rep. Dém. du Congo, Angola Atlantique
Mer d’Okhotsk
Amour 4667 Chine, Russie
(Océan Pacifique)
Lena 4400 Russie Océan arctique
Irtych
4200 Chine, Kazakhstan, Russie
(affluent de l’Ob)
Niger 4184 Guinée, Mali, Bénin, Niger, Nigéria Océan Atlantique
Ienesseï 4129 Russie Océan Arctique
Parana 4025 Brésil, Paraguay, Argentine Océan Atlantique
Chine, Tibet, Birmanie, Thaïlande, Laos, Mer de Chine
Mékong 4023
Cambodge, Viêt-Nam (Océan Pacifique)
Golfe du Mexique
Mississippi 3779 Etats-Unis
(Océan Atlantique)
Mer de Béring
Yukon 3701 Canada, Etats-Unis
(Océan Pacifique)
Madeira
3380 Bolivie, Brésil
(affluent de l’Amazone)
Purus
3380 Pérou, Brésil
(affluent de l’Amazone)
Sao Francisco 3198 Brésil Océan Atlantique
Gange 3090 Inde, Bangladesh Océan Indien
Golfe du Mexique
Rio Grande 3060 Etats-Unis, Mexique
(Océan Atlantique)
Saint-Laurent 3057 Etats-Unis, Canada Océan Atlantique
Indus 3040 Tibet, Inde, Pakistan Océan Indien
Brahmapoutre
2900 Tibet, Inde, Bangladesh
(affluent du Gange)
Kirghizistan, Tadjikistan,
Syr-Daria 2860 Mer d’Aral
Ouzbékistan, Kazakhstan
Allemagne, Autriche, Slovaquie, Hongrie,
Danube 2857 Croatie, Serbie et Monténégro, Bulgarie, Mer Noire
Roumanie, Moldavie, Ukraine

Source http://perso.wanadoo.fr/thierry.destenay/site_perso/fleuve.htm

Mini-encyclopédie 124 Edition du 14/06/2008


Sommaire
France (Présidents) Index
Mise à jour: mai 2007

Deuxième République
Louis-Napoléon Bonaparte (1808-1873), 1848-1851

Troisième République
Adolphe Thiers (1797-1877), 1871-1873
Patrice Edme, Comte de MacMahon (1808-1893), 1873-1879
Jules Grévy (1807-1891), 1879-1887
Marie François Sadi Carnot (1837-1894), 1887-1894
Jean Casimir-Périer (1847-1907), 1894-1895
Félix Faure (1841-1899), 1895-1899
Emile Loubet (1838-1929), 1899-1906
Armand Fallières (1841-1931), 1906-1913
Raymond Poincaré (1860-1934), 1913-1920
Paul Deschanel (1855-1922), février 1920 - septembre 1920
Alexandre Millerand (1859-1943), 1920-1924
Gaston Doumergue (1863-1937), 1924-1931
Paul Doumer (1857-1932), 1931-1932
Albert Lebrun (1871-1950), 1932-1940

Gouverment de Vichy
Henri Philippe Pétain (1856-1951) ("Chef de l'État", et non Président), 1940-1944

Gouvernement Provisoire
Charles de Gaulle (1890-1970), 1944-1946
Félix Gouin (1884-1977), Georges Bidault (1899-1983) et Léon Blum (1872-1950), 1946-
1947

Quatrième République
Vincent Auriol (1884-1966), 1947-1954
René Coty (1882-1962), 1954-1959

Cinquième République
Charles de Gaulle (1890-1970), 1959-1969
Alain Poher (1909-1996), 1969
Georges Pompidou (1911-1974), 1969-1974
Alain Poher (1909-1996), 1974
Valéry Giscard d'Estaing (1926-), 1974-1981
François Mitterrand (1916-1996), 1981-1995
Jacques Chirac (1932-), 1995-2007
Nicolas Sarkozy (1955-), depuis 2007

Note
en italique le président par intérim

Source http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 125 Edition du 14/06/2008


Sommaire
France (Régions) Index
Mise à jour: juin 2008

Population Densité
Superficie Capitale Population
Région 01/2006 Moyenne
(km²) régionale 01/2005
(1000 Hab.) (Hab./km²)
Alsace 8 280 1 817 219 Strasbourg 272 700
Aquitaine 41 308 3 099 75 Bordeaux 230 600
Auvergne 26 013 1 334 51 Clermont-Ferrand 140 700
Bourgogne 31 582 1 624 51 Dijon 150 800
Bretagne 27 209 3 081 113 Rennes 209 900
Centre 39 151 2 505 64 Orléans 113 500
Châlons-en-
Champagne-Ardennes 25 606 1 339 52 45 400
Champagne
Corse 8 680 279 32 Ajaccio * 52 880
Franche-Comté 16 202 1 146 71 Besançon 115 400
Île-de-France 12 011 11 491 957 Paris 2 153 600
Languedoc-Roussillon 27 376 2 520 92 Montpellier 244 300
Limousin 16 942 725 43 Limoges 135 100
Lorraine 23 547 2 339 99 Metz 124 500
Midi-Pyrénées 45 348 2 755 61 Toulouse 435 000
Nord-Pas-de-Calais 12 414 4 043 326 Lille 225 100
Basse-Normandie 17 589 1 449 82 Caen 109 200
Haute-Normandie 12 317 1 811 147 Rouen 109 600
Pays de la Loire 32 082 3 426 107 Nantes 281 800
Picardie 19 399 1 886 97 Amiens 136 300
Poitou-Charentes 25 810 1 713 66 Poitiers 89 000
Provence-Alpes-Côte d'Azur 31 400 4 781 152 Marseille 820 900
Rhöne-Alpes 43 698 6 005 137 Lyon 466 400

Département d’outre-mer
Guadeoupe 1 703 447 263 Basse-Terre * 12 410
Martinique 1 128 399 354 Fort-de-France * 94 049
Guyane 83 534 202 2 Cayenne * 50 594
Réunion 2 504 784 313 Saint-Denis * 131 557

Note
* Recensement 1999

Population Densité
Superficie
01/2006 Moyenne
(km²)
(1000 Hab.) (Hab./km²)
France métropolitaine 543 965 61 167 112
France 632 834 62 999 100

Lien Départements français


Source INSEE, http://www.insee.fr/fr/ffc/enbref.htm

Mini-encyclopédie 126 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Freinage (Distance) Index
Mise à jour: juillet 2004

Quelle distance parcourt-on avant de s'arrêter ?


La distance parcourue comporte une distance de freinage (DF) qui correspond à la distance
parcourue par le véhicule pendant que sa vitesse diminue, c'est-à-dire à partir du moment où le
conducteur appuie sur la pédale de frein.
Mais il faut également y ajouter la distance parcourue par la voiture (à pleine vitesse) pendant le laps
de temps nécessaire au conducteur pour réagir et commencer à freiner : la distance parcourue
pendant le temps de réaction (DR).
La distance d'arrêt (DA) du véhicule est la somme de ces deux distances : DA = DR + DF
Pour éviter un obstacle, il faut donc être au moins à la distance DA pour s'arrêter.

Distance de réaction (DR)


Le véhicule roule à la vitesse v0 et on estime qu'un conducteur met 1 seconde pour commencer à
freiner lorsqu'il est en pleine possession de ses moyens : il est supposé avoir bien dormi, n'avoir ni bu
ni absorbé de drogues ou médicaments altérant son attention... et ne pas être en train de téléphoner
ou de changer le CD de son auto-radio... Bref, c'est un cas hyper-idéal !
La distance "de réaction" qu'il parcourt est donc DR = v0

Equations du mouvement
La relation mathématique peut être obtenue en écrivant les équations du mouvement :
a(t)= a0
v(t) = v0 + a0.t
x(t) = x0 + v0.t + (a/2 ).t2

En notant :
a(t) l'accélération sera une constante a0 (nulle pendant le temps de réaction, négative pendant le
freinage)
v(t) la vitesse au temps t et v0 la vitesse initiale (en mètres par seconde)
t le temps en secondes
x(t) la position sur l'axe horizontal au temps t
x0 la position initiale

Distance de freinage (DF)


C'est la distance parcourue pendant que le véhicule ralentit et a donc une accélération négative.
En mettant la deuxième équation au carré et en la combinant avec la troisième, on obtient :
[v(t)]2 = v02 + 2.a0.[x(t) -x0]

En se plaçant au temps t=tf où le véhicule s'est arrêté, on a donc :


[v(tf)]2 - v02 = 2.a0.[x(tf) -x0] or v(tf)=0 et [x(tf) -x0] est la distance de freinage DF
Donc : DF= - v02 / (2.a0)

(on obtient bien une distance positive, car a0 est négatif !)


La vitesse est donc un facteur très important : lorsque l'on double la vitesse du véhicule, la distance
de freinage est multipliée par 4 ; si on la triple, elle est multipliée par 9.

…/…

Mini-encyclopédie 127 Edition du 14/06/2008


Les chiffres !
Voici les distances de réaction, de freinage et d'arrêt pour quelques vitesses courantes, calculées avec
une valeur de - 6 m/s2 pour a0.

v0 v0 DR DF DA
(km/h) (m/s) (m) (m) (m)
centre ville 30 8 8 6 14
agglomération 45/50 13/14 13/14 13/16 26/30
nationale 90 25 25 52 77
autoroute / pluie 110 31 31 78 109
autoroute / beau temps 130 36 36 109 145

Mais la décélération peut-être plus faible, et donc les distances de freinage plus grandes, selon l'état
de la route.
La décélaration dépend, en effet, de la façon dont les pneus adhèrent à la route.
Or, le coefficient de frottement au sol peut varier du simple au triple selon la qualité du revêtement, la
présence ou non d'eau sur la route, la température extérieure, le poids du véhicule (à vitesse égale,
un camion devra restituer beaucoup plus d'énergie qu'une moto), l'état du véhicule (système de
freinage, l'état et la pression des pneus, l'état des amortisseurs...).

Calcul approximatif de la distance d'arrêt :


Sur route sèche, multipliez la dizaine de la vitesse au carré et retranchez 10%.
Exemples :
50 km/h => 5x5 = 25 ; 10%=25/10 = 2,5 => DA = 25-2=23 mètres.
110 km/h => 11x11 = 121; 10%=120/10 = 12 => DA = 121-12 = 109 mètres
130 km/h => 13x13 = 169; 10%=170/10 = 17=> DA = 152 mètres.

Sur route mouillée, multipliez la dizaine de la vitesse au carré et ajoutez 30%.


Exemples :
50 km/h => 5x5 = 25 ; 30%=25x3/10 = 75 / 10 = 7.5 => DA = 25 + 7 = 32 mètres.
110 km/h => 11x11 = 121; 30%=121x3/10 = 336 / 10 = 34 => DA = 121 + 34 = 155 mètres
130 km/h => 13x13 = 169; 30%=169x3/10 = 507 / 10 = 51 => DA = 169 + 51= 220 mètres.

50 km/h 110 km/h 130 km/h


route sèche 23 109 152

route mouillée 32 155 220

Remarquez qu'on arrive à des distances d'arrêt similaires (environ 150 mètres) sur route sèche à 130
km/h et sur route mouillée à 110 km/h.

Source Véronique Parasote, http://www.archi7.net

Mini-encyclopédie 128 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

Sommaire
Gemmes Index
Mise à jour: janvier 2005

Aigue-Marine Dioptase
Composition chimique : Silicate d'aluminium et de Composition chimique : Hydro-silicate de cuivre.
béryllium AL2BE3 (SI6O18) Système cristallin : rhomboédrique.
Système cristallin : hexagonal. Dureté : 5. Densité : 3,28 - 3,35.
Dureté : 7,5-8. Densité : 2,67 - 2,71. Couleur : vert émeraude bleuté.
Couleur : bleu, bleu pâle, bleu-vert. Forme des cristaux : prismes courts.
Forme des cristaux : prismes hexagonaux allongés.
Emeraude
Améthyste Composition chimique : Silicate d'aluminium et de
Composition chimique : Dioxyde de silicium. SiO2 béryllium AL2BE3 (SI6O18)
Système cristallin : rhomboédrique. Système cristallin : hexagonal.
Dureté : 7. Densité : 2,63 - 2,65. Dureté : 7,5-8. Densité : 2,67 - 2,78.
Couleur : violet, violet pourpre, violet lilas. Couleur : vert éclatant, vert jaune, vert sombre..
Forme des cristaux : prismes à six faces inégales. Forme des cristaux : prismes hexagonaux allongés.

Apatite Feldspaths
Composition chimique : Fluoro-chloro-phosphate basique Composition chimique : Silicate double d'aluminium et de
de calcium potassium. Aluminosilicate de sodium et de calcium. Selon la
Système cristallin : hexagonal. variété.
Dureté : 5. Densité : 3,17-3,23. Système cristallin : triclinique, sauf la pierre de lune
Couleur : incolore, rose, jaune, vert, bleu, violet. monoclinique.
Forme des cristaux : prismes longs, courts ou tabulaires. Dureté : 6-6,5. Densité : 2,56 - 2,70 selon la variété.
Couleur : vert, vert-bleuté, incolore, jaune, irisé suivant la
Calcédoine variété.
Composition chimique : Dioxyde de silicium Forme des cristaux : prismes, agrégats.
Système cristallin : rhomboédrique.
Dureté : 6,5-7. Densité : 2,58 à 2,91, selon les variétés. Fluorite
Couleur : gris, bleuté, rouge, vert selon la variété. Composition chimique : Fluorure de calcium. CaF2.
Forme des cristaux : agrégats microcristallins. Système cristallin : cubique.
Dureté : 4. Densité : 3,18.
Chrysobéryl Couleur : incolore, rouge, orange, jaune, vert, bleu, violet,
Composition chimique : Aluminate de béryllium. noir.
Système cristallin : orthorhombique. Forme des cristaux : cubes, octaèdres.
Dureté : 8,5. Densité : 3,70 - 3,72.
Couleur : jaune d'or, jaune-vert, brun-vert.. Grenat
Forme des cristaux : prismes en colonnes, macles doubles Composition chimique : Silicate d'un métal trivalent et d'un
et triples. métal bivalent (Aluminium, Magnésium, Fer, Manganèse,
Calcium ou Chrome suivant la variété).
Citrine Système cristallin : cubique.
Composition chimique : Dioxyde de silicium. SiO2 Dureté : 7 - 7,5. Densité : varie selon les variétés (entre
Système cristallin : rhomboédrique. 3,60 et 4,20).
Dureté : 7. Densité : 2,63 - 2,65. Couleur : incolore, rouge, brun, violet, vert, jaunâtre.
Couleur : de jaune clair à brun doré. Forme des cristaux : dodécaèdres rhombiques,
Forme des cristaux : prismes à six faces inégales. icositétraèdres.

Danburite Héliodore
Composition chimique : Boro-silicate de calcium Composition chimique : Silicate d'aluminium et de
Système cristallin : orthorhombique. béryllium AL2BE3 (SI6O18)
Dureté : 7-7,5. Densité : 3. Système cristallin : hexagonal.
Couleur : incolore, rose, jaune. Dureté : 7,5-8. Densité : 2,74 - 2,88.
Forme des cristaux : prismes longs. Couleur : jaune doré, un peu verdâtre.
Forme des cristaux : prismes hexagonaux allongés.
Diamant
Composition chimique : Carbone pur cristalisé : C Hiddénite
Système cristallin : cubique. Composition chimique : Silicate d'aluminium et de lithium.
Dureté : 10. Densité : 3,47 - 3,55 Système cristallin : monoclinique.
Couleur : incolore, jaune, brun, vert, bleu, rose, rouge, noir. Dureté : 6 - 7. Densité : 3,16 - 3,20.
Forme des cristaux : Cubes, octaèdres, dodécaèdres, Couleur : jaune-vert, vert.
cristaux plats. Forme des cristaux : cristaux prismatiques et tabulaires.

Mini-encyclopédie 129 Edition du 14/06/2008


A B C D E F G H I J K L M
N O P Q R S T U V W X Y Z

Kunzite Saphir
Composition chimique : Silicate d'aluminium et de lithium. Composition chimique : Oxyde d'aluminium Al2 O3
Système cristallin : monoclinique. Système cristallin : rhomboédrique.
Dureté : 6 - 7. Densité : 3,16 - 3,20. Dureté : 9. Densité : 3,99 - 4.
Couleur : rose, violet clair. Couleur : incolore, bleu, incolore, jaune, orange, rose, vert,
Forme des cristaux : cristaux prismatiques et tabulaires. violet, noir.
Forme des cristaux : cristaux pointus, tonneau, cristaux
Lapis-Lazuli tabulaires.
Composition chimique : Silicate soufré d'aluminium et de
sodium Spinelle
Système cristallin : cubique.. Composition chimique : Aluminate de magnésium. MG
Dureté : 5-6. Densité : 2,4 - 2,9. (Al2O4)
Couleur : bleu indigo, bleu profond. Système cristallin : cubique.
Forme des cristaux : très rarement en cristaux, surtout Dureté : 8. Densité : 3,58 - 3,61.
agrégats. Couleur : rouge, rose, violet, jaune, orange, bleu, vert foncé,
noir.
Morganite Forme des cristaux : cubes, octaèdres, dodécaèdres
Composition chimique : Silicate d'aluminium et de rhomboïdaux, macles.
béryllium AL2BE3 (SI6O18)
Système cristallin : hexagonal. Tanzanite
Dureté : 7,5-8. Densité : 2,74 - 2,88. Composition chimique : Silicate de calcium et d'aluminium.
Couleur : rose fleur-de-pêcher plus ou moins nuancé de Système cristallin : orthorombique.
mauve. Dureté : 6,5 - 7. Densité : 3,35.
Forme des cristaux : prismes hexagonaux allongés. Couleur : bleu-violet.
Forme des cristaux : prismes avec beaucoup de faces
Opale naturelles striées.
Composition chimique : Dioxyde de silicium hydreux. SiO2
nH2O Topaze
Système cristallin : amorphe. Composition chimique : Fluosilicate d'aluminium.
Dureté : 5,5 - 6,5. Densité : 1,98 - 2,20. AL2 (SIO4) (F,OH)2.
Couleur : blanc, gris, bleu vert, orange, noir, parfois avec Système cristallin : orthorhombique.
une opalescence. Dureté : 8. Densité : 3,53 - 3,56.
Forme des cristaux : agrégats. Couleur : incolore, rose, jaune, orange, bleu, vert pâle, brun,
rouge.
Péridot Forme des cristaux : prismes aux extrémités tronquées,
Composition chimique : Silicate de magnésium ferreux. stries longitudinales.
(Mg, Fe2) SiO4.
Système cristallin : orthorombique. Tourmaline
Dureté : 6,5 - 7. Densité : 3,27 - 3,37. Composition chimique : Silicate complexe de roches
Couleur : vert-jaune, vert olive, brunâtre. acides. (Na, Li, Ca) 5Mn, Mg, Fe, Al, Ti, Cr)9 (Oh, F)4 (Bo3)3
Forme des cristaux : prismes striés verticalement. Si6O18
Système cristallin : rhomboédrique.
Quartz Dureté : 7 - 7,5. Densité : 3,02 - 3,26.
Composition chimique : Dioxyde de silicium Couleur : incolore, rose, rouge, jaune, brune, verte, bleue,
Système cristallin : rhomboédrique. violette, noire, multicolore.
Dureté : 7. Densité : 2,65. Forme des cristaux : prismes allongés.
Couleur : incolore, rose, brun, vert, violet, jaune, bleu
suivant la variété. Zircon
Forme des cristaux : prismes à six faces. Composition chimique : Silicate de zirconium. Zr(SiO4).
Système cristallin : quadratique.
Rubis Dureté : 6,5 - 7,5. Densité : 3,90 - 4,71
Composition chimique : Oxyde d'aluminium Al2 O3 Couleur : incolore, jaune, brun, orange, rouge, violet bleu,
Système cristallin : rhomboédrique. vert.
Dureté : 9. Densité : 3,97 - 4,05. Forme des cristaux : prismes à 4 côtés courts tassés, à
Couleur : rouge. extrémités pyramidales.
Forme des cristaux : prismes ou cristaux tabulaires
hexagonaux, rhomboèdres.

Source http://membres.lycos.fr/gemme1/

Mini-encyclopédie 130 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Gouvernements (Types de) Index
Mise à jour: juin 2005
désigner la corruption généralisée, réelle ou supposée, des
Aristocratie gouvernements.
Le pouvoir est détenu par une classe « supérieure » (parfois
par une caste, une famille, voire quelques individus) Monarchie
La monarchie (du grec mono « seul », archein « pouvoir » : «
Autocratie pouvoir non d'un seul, mais en un seul ») est, à l'origine, un
Pouvoir personnel et absolu. pouvoir légitimé par un lien spirituel qu'entretiendraient le
tenant du pouvoir avec la ou les divinités.
Bureaucratie
Exercice autoritaire du pouvoir par un appareil administratif Monarchie constitutionnelle
constitué par l'État ou par un parti unique dans un contexte Une monarchie constitutionnelle est un type de régime
non démocratique. politique qui reconnaît un monarque élu ou héréditaire
comme chef de l'État, mais où une constitution (série de lois
Démocratie fondamentale) limite les pouvoirs du monarque.
Un régime politique ou organisation sociale, où le peuple
détient le pouvoir. Oligarchie
L'oligarchie - du grec oligos, peu et arkhê, commandement -
Dictature est une forme de gouvernement dans laquelle la plupart des
La dictature est un régime politique qui s'impose et se pouvoirs sont détenus par une petite partie de la société
maintient par la force. C'est en général le pouvoir absolu d'un (typiquement la plus puissante, que ce soit par richesse, force
homme, parfois d'un groupe d'hommes plus ou moins étendu militaire, cruauté ou influence politique).
(parti, caste, armée, groupe religieux...). La dictature
s'oppose à la démocratie, en particulier par l'absence Panarchie
d'élections libres ou/et représentatives. Le panarchisme est une théorie politique prônant la
coexistence de tous les systèmes politiques, où chacun
Gérontocratie s'affilie au gouvernement de son choix (ou ne s'affilie à aucun
La gérontocratie désigne un régime politique où le pouvoir est gouvernement), et où les règles du droit international
exercé par les personnes les plus âgées de la société, s'appliquent aux rapports entre individus dépendant de
investies par leur sagesse de fait : les gérontes. gouvernements différents ou d'aucun gouvernement. Le
terme a été inventé en 1860 par le Belge Paul Émile de
Gouvernement fantoche Puydt.
Gouvernement fantoche ou régime fantoche sont des
expressions péjoratives pour un gouvernement lequel - bien Ploutocratie
que nominalement de son peuple - doit son existence à un Système politique dont le pouvoir est exercé par le groupe
pouvoir plus puissant, le plus souvent étranger, qui lui dicte financièrement le plus riche.
son action.
Technocratie
Gynécocratie La technocratie est un mot donné lorsque dans un régime
La gynécocratie désigne un régime politique où le pouvoir est politique la place des techniciens spécialistes d'un domaine
exercé par des femmes. prend autant de place que celui des politiciens élus. Ce terme
a souvent une conotation péjorative.
Kleptocratie
Kleptocratie (étymologiquement : le gouvernement des Théocratie
voleurs) est un terme forgé par l'écrivain Patrick Meney pour La Théocratie (du grec theokratia, de theos, dieu et kratos,
désigner le gouvernement russe de la fin de la période pouvoir; gouvernement de Dieu) est un régime politique où la
communiste et de l'ère Eltsine. On constate toutefois une souveraineté est exercée par la classe sacerdotale, qui
dérive de l'utilisation du terme, utilisé également pour cumule pouvoir temporel et religieux.

Source http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 131 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Gratte-ciels Index
Mise à jour: août 2004

Building City Height Year Building City Height Year


Taipei 101 Taipei 509 m 2004 21st Century Tower Dubai 269 m 2003
Petronas Towers Kuala Lumpur 452 m 1998 Al Faisaliyah Center Riyadh 267 m 2000
Sears Tower Chicago 442 m 1974 900 North Michigan Chicago 265 m 1989
Jin Mao Tower Shanghai 421 m 1998 Bank of America
Charlotte 265 m 1992
Two International Corporate..
Hong Kong 415 m 2003 SunTrust Plaza Atlanta 265 m 1992
Finance..
CITIC Plaza Guangzhou 391 m 1997 Bocom Financial Towers Shanghai 265 m 2002
Shun Hing Square Shenzhen 384 m 1996 Triumph-Palace Moscow 264 m 2004
Empire State Building New York City 381 m 1931 120 Collins Street Melbourne 264 m 1991
Central Plaza Hong Kong 374 m 1992 Tower Palace Three,
Seoul 264 m 2004
Bank of China Tower Hong Kong 367 m 1990 Tower..
Trump World Tower New York City 262 m 2001
Emirates Office Tower Dubai 355 m 2000
Shenzhen Special Zone
Tuntex Sky Tower Kaohsiung 348 m 1997 Shenzhen 262 m 1998
Pre..
Aon Center Chicago 346 m 1973 Water Tower Place Chicago 262 m 1976
The Center Hong Kong 346 m 1998 Aon Center Los Angeles 262 m 1973
John Hancock Center Chicago 344 m 1969 Canada Trust Tower Toronto 261 m 1990
Ryugyong Hotel Pyongyang 330 m 1992 Post &
Guangzhou 260 m 2003
Burj Al Arab Dubai 321 m 1999 Telecommunication...
Chrysler Building New York City 319 m 1930 Transamerica Pyramid San Francisco 260 m 1972
Bank of America Plaza Atlanta 312 m 1992 Bank One Plaza Chicago 259 m 1969
US Bank Tower Los Angeles 310 m 1989 GE Building New York City 259 m 1933
Menara Telekom Kuala Lumpur 310 m 2001 Commerzbank Tower Frankfurt 259 m 1997
Emirates Hotel Tower Dubai 309 m 2000 PBCOM Tower Makati 259 m 2000
AT&T Corporate Center Chicago 307 m 1989 Two Liberty Place Philadelphia 258 m 1990
JPMorganChase Tower Houston 305 m 1982 Bank of China Tower Shanghai 258 m 2000
Baiyoke Tower II Bangkok 304 m 1997 Park Tower Chicago 257 m 2000
Two Prudential Plaza Chicago 303 m 1990 MesseTurm Frankfurt 257 m 1990
Kingdom Centre Riyadh 302 m 2002 U.S. Steel Tower Pittsburgh 256 m 1970
First Canadian Place Toronto 298 m 1976 Sorrento 1 Hong Kong 256 m 2003
Yokohama Landmark Mok-dong Hyperion I,
Yokohama 296 m 1993 Seoul 256 m 2003
Tower Towe..
Wells Fargo Plaza Houston 296 m 1983 Rinku Gate Tower Building Izumisano 256 m 1996
311 South Wacker Drive Chicago 293 m 1990 Langham Place Office
Hong Kong 255 m 2004
Towe..
SEG Plaza Shenzhen 292 m 2000
The Harbourside Hong Kong 255 m 2003
American International New York City 290 m 1932
Capital Tower Singapore 254 m 2000
Key Tower Cleveland 289 m 1991
Highcliff Hong Kong 252 m 2003
Plaza 66 Shanghai 288 m 2001
Osaka World Trade
One Liberty Place Philadelphia 288 m 1987 Osaka 252 m 1995
Center
Bank of America Tower Seattle 285 m 1985 Rialto Towers Melbourne 251 m 1986
Tomorrow Square Shanghai 285 m 2003 Jiali Plaza Wuhan 251 m 1997
Cheung Kong Centre Hong Kong 283 m 1999 Wisma 46 Jakarta 250 m 1996
The Trump Building New York City 283 m 1930 One Atlantic Center Atlanta 250 m 1987
Bank of America Plaza Dallas 281 m 1985 KLI 63 Building Seoul 249 m 1985
OUB Centre Singapore 280 m 1986 Central Park Perth 249 m 1992
Republic Plaza Singapore 280 m 1995 CitySpire Center New York City 248 m 1987
UOB Plaza One Singapore 280 m 1992 One Chase Manhattan
New York City 248 m 1961
Citigroup Center New York City 279 m 1977 Plaza
Hong Kong New World State Tower Bangkok 247 m 2001
Shanghai 278 m 2002
Tower Bank One Tower Indianapolis 247 m 1990
Scotia Plaza Toronto 275 m 1988 Conde Nast Building New York City 247 m 1999
Williams Tower Houston 275 m 1983 MetLife Building New York City 246 m 1963
Wuhan World Trade Bloomberg Tower New York City 246 m 2004
Wuhan 273 m 1998
Tower
JR Central Office Tower Nagoya 245 m 2000
Renaissance Tower Dallas 270 m 1974
Shin Kong Life Tower Taipei 245 m 1993
Dapeng International
Guangzhou 269 m 2004
Plaz..

Mini-encyclopédie 132 Edition du 14/06/2008


Gratte-ciels en Europe
Building City Height Year Building City Height Year
One Canada Square London 235 m 1991 Telecom Italia Naples 129 m 1994
Tour Montparnasse Paris 210 m 1973 Europe Tower Vilnius 129 m 2004
Millenium Tower Vienna 202 m 1999 Basler Messeturm Basel 105 m 2003
Gran Hotel Bali Benidorm 186 m 2002 Athens Tower 1 Athens 103 m 1971
Tour du Midi Brussels 150 m 1967 Neboticnik Ljubljana 70 m 1933
Kista Science Tower Stockholm 130 m 2004 Cork County Hall Cork 64 m 1968

Hauteur du plus haut gratte-ciel par continent


Afrique
Gratte-ciel Ville Hauteur Etages Année
Carlton Centre Office Tower Johannesburg 223 m 50 1973

Amérique du Nord
Sears Tower Chicago 442 m 108 1974

Amérique du Sud
Parque Central Torre Este Caracas 221 m 56 1979

Asie
Taipei 101 Taipei 509 m 101 2004

Europe
Triumph-Palace Moscow 264 m 54 2004

Océanie
120 Collins Street Melbourne 264 m 52 1991

Source © Emporis 6/2005, http://www.emporis.com/en/bu/sk/st/tp/wo/

Mini-encyclopédie 133 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Guerres Index
Mise à jour: juin 2005
735 - 716 Première Guerre Messénienne en Grèce. 1477 - 1568 Guerre des Provinces au Japon.
553 - 550 Guerre de libération des Perses sous Cyrus. 1529 - 1531 Guerre entre catholiques et protestants en
282 - 272 Début de la Guerre de Rome contre Tarente. Suisse.
264 - 241 Première Guerre Punique. 1546 - 1547 Guerre de Smalkalde.
241 - 237 Guerre des Mercenaires 1552 - 1558 Guerre de Henri II.
218 - 201 Deuxième Guerre Punique. 1563 - 1570 Guerre dano-suédoise pour la possession des
200 - 197 Guerre macédonienne. "détroits".
149 - 146 Troisième Guerre Punique. 1572 - 1581 Guerre d'indépendance des Pays-Bas.
136 - 132 Guerre des esclaves. 1580 - 1625 Guerre entre Portugais et royaumes indigènes
111 - 105 Guerre de Jugurtha. en Angola.
88 - 84 Première Guerre de Mithridate. 1585 - 1604 Guerre entre l’Angleterre et l’Espagne.
58 - 51 Guerre des Gaules. 1600 Guerre civile en Birmanie.
49 - 45 Deuxième Guerre Civile à Rome. 1614 - 1617 Guerre Russo-suédoise.
48 - 47 Guerre d'Alexandrie, guerre civile en Egypte 1618 - 1648 Guerre de Trente Ans.
entre Ptolémée XIII et sa soeur Cléopâtre. 1621 Reprise de la guerre entre la Hollande et
43 - 30 Troisième Guerre Civile à Rome. l'Espagne.
27 - 25 Guerre de Rome en Espagne occidentale. 1627 - 1645 Guerre civile chinoise contre la dynastie Ming.
12 - 7 Deuxième Guerre de Germanie. 1637 Première guerre indienne en Nouvelle
12 - 9 Guerre de Pannonie. Angleterre.
1642 - 1660 Guerre civile anglaise.
4 - 16 Troisième Guerre de Germanie. 1651 - 1654 Première guerre navale anglo-hollandaise.
17 - 19 Guerre interne en Germanie. 1654 - 1660 Guerre polono-suédoise.
23 Une guerre civile en Chine détrône l'empereur 1666 - 1668 Guerre civile en Inde.
Wang-Mang. 1672 - 1678 Deuxième Guerre de Louis XIV.
43 - 50 Première guerre de Grande Bretagne. 1677 Guerre entre la Russie et la Turquie.
71 - 84 Deuxième guerre de Grande Bretagne. 1678 Guerre entre la Russie et la Suède.
73 - 91 Guerre des Huns en Chine. 1679 Guerre entre le Vietnam et le Cambodge.
85 - 88 Première guerre des Daces. 1688 - 1697 Troisième guerre de Louis XIV.
101 - 106 Deuxième guerre des Daces. 1700 - 1721 Guerre des Pays du Nord.
161 - 166 Première Guerre des Parthes. 1701 - 1714 Guerre de Succession d'Espagne. (Quatrième
166 - 180 Guerre des Marcomans. Guerre de Louis XIV)
194 - 199 Deuxième Guerre des Parthes. 1711 Guerre de Tuscarora.
250 - 269 Première guerre des Goths. 1727 - 1729 Guerre anglo-espagnole pour Gibraltar.
296 - 298 Guerre persique de Rome. 1729 Guerre entre les Perses et les Afghans.
340 - 350 Guerre perse contre Rome. 1733 - 1735 Guerre de Succession de la Pologne.
350 - 360 Deuxième guerre des Goths. 1740 - 1748 Guerre de Succession de l'Autriche.
352 - 354 Guerre des Huns contre les Alains. 1756 - 1773 Guerre de Sept Ans.
401 - 413 Troisième guerre des Goths. 1767 - 1769 Guerre chinoise de conquête en Birmanie.
709 - 712 Guerre des Francs et des Alamans. 1768 - 1774 Première Guerre russo-turque.
745 - 750 Guerre civile arabe. 1775 - 1783 Guerre d'indépendance américaine.
823 - 827 Guerre pour l'unité anglaise. 1778 - 1779 Guerre de Succession de la Bavière.
827 - 831 Guerre des Arabes en Sicile. 1782 - 1792 Guerre pour le contrôle de Hawaï par
830 - 833 Guerre de succession franque. Kamehameha I le Grand.
1008 - 1028 Grande guerre civile arabe en Espagne. 1787 - 1792 Deuxième Guerre Russo-Turque.
1051 - 1062 Guerre Civile au Japon. 1791 - 1792 Guerre Sino-Tibétaine.
1086 - 1088 Guerre Civile de Trois Ans au Japon. 1806 - 1812 Guerre Russo-Ottomane.
1139 - 1148 Guerre civile anglaise entre Etienne et 1808 - 1814 Guerre de résistance espagnole à la France
Mathilde. de Napoléon.
1156 - 1185 Guerre civile au Japon, lutte entre les clans 1811 Guerre entre la Perse et la Russie qui
Taira, Fujiwara et Minamoto pour le pouvoir. remporte quelques victoires dans le Caucase.
1165 Guerre entre Portugal et León. 1812 - 1815 Guerre Anglo-Américaine (U.S.A.).
1228 Guerre civile entre les prétendants au trône 1821 - 1829 Guerre d'indépendance grecque contre
de Saladin. l'Empire ottoman.
1294 - 1297 Guerre franco-anglaise pour la Guyenne. 1823 - 1831 Guerre entre Anglais et Ashanti en Afrique en
1328 Guerre de Portugal avec la Castilla. Côte de l'Or (Ghana).
1337 - 1453 Guerre de Cent Ans entre la France et 1824 - 1826 Guerre anglo-birmane à cause d'un différend
l'Angleterre. sur la frontière indienne.
1341 - 1364 Guerre de succession de Bretagne. 1825 - 1830 Guerre de Java, révolte indonésienne contre
1372 Deuxième guerre de Portugal avec la Castilla. les Hollandais.
1381 Guerre de Gènes contre Venise. 1826 - 1828 Guerre Russo-Perse.
1410 - 1411 Guerre civile entre les Armagnacs et les 1826 Guerre Noire en Tasmanie.
Bourguignons en France. 1832 Guerre du faucon noir (Black Hawk War).
1439 Guerre civile au Portugal. 1838 Guerre entre les Anglais et les Afghans.
1455 - 1485 Guerre des Deux-Roses. 1839 - 1842 Première Guerre Afghane.
1467 - 1477 Guerre civile Onin-No-Ran au Japon. 1839 - 1842 Première Guerre de l'opium.
1474 - 1479 Guerre de succession entre la France et 1845 - 1846 Première Guerre Anglo-Sikh.
l'Espagne. 1845 - 1848 Guerre entre le Mexique et les Etats-Unis.

Mini-encyclopédie 134 Edition du 14/06/2008


1847 Guerre civile en Suisse. 1895 - 1896 Deuxième Guerre Anglo-Ashanti en Afrique
1848 - 1849 Seconde Guerre Anglo-Sikh. de l'Ouest.
1852 Deuxième Guerre Anglo-Birmane. 1899 - 1902 Guerre du Transvaal entre les Boers et les
1853 - 1856 Guerre de Crimée. Fin en 1856. Anglais.
1856 - 1860 Deuxième Guerre de l'Opium. 1904 - 1905 Guerre Russo-Japonaise.
1857 - 1858 Guerre de l'Utah. 1911 - 1912 Guerre Italo-Turque.
1857 Guerre civil au Mexique. 1914 - 1918 Première Guerre Mondiale.
1861 - 1865 Guerre de Sécession Américaine. 1935 Guerre Italo-Éthopienne.
1866 Guerre entre l'Autriche et la Prusse pour le 1936 - 1939 Guerre Civile Espagnole.
contrôle du Schleswig-Holstein. 1939 - 1945 Deuxième Guerre Mondiale.
1866 Guerre entre l'Autriche et l'Italie qui y gagne 1946 - 1954 Guerre de l'indépendance du Viêt-nam.
Venise. 1950 - 1953 Guerre de Corée.
1872 - 1874 Guerre Civile en Espagne. 1954 - 1962 Guerre de l’Algérie
1873 - 1874 Guerre Anglo-Ashanti en Afrique de l'Ouest. 1954 - 1975 Guerre du Viêt-nam
1878 - 1880 Seconde Guerre Anglo-Afghane. 1967 Guerre des 6 jours.
1893 - 1894 Première Guerre Anglo-Ashanti en Afrique de 1980 – 1988 Guerre Iran-Irak (première guerre du Golfe)
l'Ouest. 1982 Guerre des Malouines.
1894 - 1896 Guerre d'Abyssinie. 1986 Guerre civile au Yemen du Sud.
1894 - 1895 Première Guerre Sino-Japonaise. 1990 - 1991 Guerre du Koweït (deuxième guerre du
Golfe).

Source http://fr.wikipedia.org/

Mini-encyclopédie 135 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Héraclès (Travaux) Index
Mise à jour: juillet 2005

Héraclès et Hercule désignent le même héros de la mythologie grecque, Hercule étant le nom
latin, Héraclès le nom grec. Bien que les deux mythologies rapportent des récits relativement
identiques, l'Hercule latin se montre parfois moins violent que son alter ego grec ; il connaît aussi
quelques aventures spécifiques.
Hercule est fils de Zeus et d'une mortelle. Demi-dieu, il fut l'un des héros parmi les plus vénérés et se
rendit célèbre pour les douze travaux qu'il a accompli. Tout bébé il était déjà très fort : il tua deux
serpents qui étaient venus pour l'étouffer. Son arme favorite était la massue mais il utilisait aussi son
arc.

Les douze travaux


Il fallut dix années à Héraclès pour terminer ces douze travaux.

1. Vaincre le lion de Némée à la peau impénétrable, et rapporter sa dépouille ;


2. Tuer l'hydre de Lerne, dont les têtes tranchées repoussaient sans cesse ;
3. Vaincre à la course la biche de Cérynie, créature sacrée d'Artémis ;
4. Rapporter vivant l'énorme sanglier d'Érymanthe ;
5. Nettoyer les écuries d'Augias, qui ne l'avaient jamais été ;
6. Tuer les oiseaux du lac Stymphale aux plumes d'airain ;
7. Rapporter le taureau crétois de Minos, que celui-ci n'avait pas voulu rendre à Poséidon ;
8. Capturer les cavales de Diomède, juments carnivores et sauvages ;
9. Rapporter la ceinture d'Hippolyte, la reine des Amazones ;
10. Voler les bœufs de Géryon et les ramener en Grèce ;
11. Rapporter les pommes d'or du jardin des Hespérides gardées par Ladon ;
12. Descendre aux Enfers pour y enchaîner Cerbère, le gardien de l'Hadès.

Travaux mineurs
Il connut cependant de nombreuses autres aventures, tant lors de leur accomplissement qu'après —
notamment lors de son séjour près d'Omphale : certaines d'entre elles sont désignées sous le nom de
travaux mineurs, qui le virent :

• tuer l'aigle du Caucase puis délivrer Prométhée enchaîné par Zeus ;


• tuer le Géant Antée ;
• tuer le roi Busiris ;
• capturer les Cercopes d'Éphèse ;
• tuer Sylée...

Héraclès est également cité dans la liste des Argonautes. Il se serait embarqué avec son ami Iolaos,
qu'il perdra au cours de l'aventure.

Source http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 136 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Iles (Superficie) Index
Mise à jour: juillet 2005

Masses continentales
Superficie
Nom
(en km²)
Afrique - Eurasie 84 000 000
Amériques 41 000 000
Antarctique 13 000 000
Australie 7 600 000

Les plus grandes du monde


Superficie Superficie
Ile Ile
(en km²) (en km²)
Groenland (Danemark) 2 130 800 Axel Heiberg (Canada) 43 178
Nouvelle-Guinée 800 000 Melville (Canada) 42 149
Bornéo (Indonésie-Malaisie) 725 500 Southampton (Canada) 41 214
Madagascar 578 041 Marajo (Brésil) 40 100
Baffin (Canada) 507 451 Spitsbergen (Norvège) 39 044
Sumatra (Indonésie) 425 000 Kyushu (Japon) 36 555
Honshu (ex-Hondo, Japon) 227 414 Nouvelle-bretagne (Papouasie Nouvelle
36 514
Victoria (Canada) 217 291 Guinée)
Taïwan (République de Chine) 35 801
Grande-Bratagne 216 777
Hainan (Chine) 33 572
Ellesmere (Canada) 196 236
Prince de Galles (Canada) 33 339
Sulawesi (Célèbes, Indonésie) 174 600
Loujny (Nouvelle-Zemble / Russie) 33 275
Nouvelle-Zélande (Sud) 150 737
Vancouver (Canada) 31 285
Java (Indonésie) 126 700
Timor (Indonésie / Timor oriental) 30 777
Nouvelle-Zélande (Nord) 114 050
Sicile (Italie) 25 460
Terre-Neuve (Canada) 108 860
Somerset (Canada) 24 786
Cuba 105 007
Sardaigne (Italie) 23 813
Luçon (Philippines) 104 688
Kotelny (Russie) 23 165
Islande 102 828
Bananal (Brésil) 20 000
Mindanao (Philippines) 94 630
Shikoku (Japon) 18 780
Irlande 84 406
Halmahera (Indonésie) 17 780
Hokkaido (Japon) 78 073
Céram (Indonésie) 17 148
Sakhaline (Russie) 76 400
Nouvelle-Calédonie (France) 16 750
Hispaniola (Haïti / République Dominicaine) 74 700
Bathurst (Canada) 16 042
Banks (Canada) 70 028
Prince-Patrick (Canada) 15 848
Sri Lanka 65 268
Thurston (Antarctique) 15 700
Tasmanie (Australie) 60 637
Sumbawa (Indonésie) 15 448
Devon (Canada) 55 247
Florès (Indonésie) 14 300
Severny (Nouvelle-Zemble / Russie) 48 904
Nordaustlandet (Norvège / Svalbard) 14 210
Terre de Feu (Argentine-Chili) 47 992
Révolution d’Octobre (Russie) 14 170
Alexander (Antarctique) 43 200

Source http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 137 Edition du 14/06/2008


Corde à 13 noeuds Cadran solaire Sextant Canne du Boulier
bâtisseur

Sommaire
Instruments anciens Index
Mise à jour: janvier 2007

Corde à 13 noeuds

La corde à 13 nœuds sert notamment à reporter au sol les tracés exactes des figures géométriques.
Cet outil permet notamment de tracer des angles droits, des triangles isocèles, des droites
perpendiculaires… et tout cela sans utiliser d’unités de mesure algébriques.
L’interval entre 2 nœuds correspond à une coudée.

Carré Triangle Triangle Cercle


équilatéral rectangle

Cadran solaire
Horizontal
Solstice d’été
N
10 11 12 1 2
Pôle Nord N
Midi céleste
9 3 α
8 4
Solstice 7 5
d’hiver O O E α = latitude
5 7
S
S N

E Vertical ou Méridional
6 6
7 5
8 4
15 H
9 3 β

10 11 12 1 2

N
β = 90° - latitude

…/…

Mini-encyclopédie 138 Edition du 14/06/2008


Corde à 13 noeuds Cadran solaire Sextant Canne du Boulier
bâtisseur

Sextant
Etoile polaire
Astre
P

Miroir mobile

Miroir fixe Alidade


Oeil
Horizon

α
Echelle CE négligeable par
graduée rapport à CP
Limbe

Placer l’astre sur


l’horizon pour mesurer
Astre sa hauteur. O
α Latitude = α

Oeil E C Equateur
Horizon

α/2 Horizon

Canne du bâtisseur

Paume Palme Empan Pied Coudée

Paume + Palme = Empan

Palme + Empan = Pied

Empan + Pied = Coudée

Palme Empan Pied Coudée


= = = =Φ
Paume Palme Empan Pied

Mini-encyclopédie 139 Edition du 14/06/2008


Corde à 13 noeuds Cadran solaire Sextant Canne du Boulier
bâtisseur

Boulier
Millions Milliers Dizaines Dixièmes
Centaines Unités Centièmes

Quinaires

Unaires

0 0 0 1 0 9 5 3 6 = 1095,36
Soroban (Japon)

0 0 0 1 0 9 5 3 6 = 1095,36
Lien Nombre d’Or
Sources http://bastidess.free.fr/traceOrthogonal.htm
http://www.louisg.net
http://www.cabri.net/nathalie/boulier/boulier.htm
http://www.reunion.iufm.fr/recherche/irem/Fiches/carrie1.htm

Mini-encyclopédie 140 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Inventions Index
Mise à jour: septembre 2005
3 000 000 av JC, les outils 1791, turbine à gaz, John Barber (GB)
500 000 av JC, le feu 1792, gaz d'éclairage, William Murdock (GB)
8000 av JC, l’agriculture 1792, crayon, (FR)
4000 av JC, les métaux 1793, égreneuse, Eli Whitney (US)
3500 av JC, la roue, (Asie) 1794, télégraphie aérienne, Claude Chappe (FR)
3000 av JC, l’écriture 1795, tire-bouchon, (GB)
1900 av JC, le fer 1795, presse hydraulique, Joseph Bramah (GB)
1100 av JC, l’alphabet 1796, lithographie, Aloys Senefelder (DE)
vers 700 av JC, le feu d’artifice, (CN) 1796, vaccination contre la variole, Edward Jenner (GB)
vers 550 av JC, le cadran solaire, Anaximandre (GR) 1797, parachute, (FR)
vers 500 av JC, l’abaque, (CN) 1800, métier à tisser Jacquard, Joseph Marie Jacquard
410 av JC, la médecine, Hippocrate (GR) (FR)
300 av JC, la charrue 1800, pile électrique, Alessandro Volta (IT)
vers 300 av JC, la géométrie, Euclide (GR) 1804, locomotive à vapeur, Richard Trevithick (GB)
vers 200 av JC, la vis, Archimède (GR) 1804, hélice, John Stevens (US)
200 av JC, le moulin à eau 1805, placage des métaux, Luigi Gasparo Brugnatelli (IT)
1806, papier carbone, (GB)
105, le papier, (CN) 1810, conserves alimentaires, Nicolas Appert (FR)
400, le moulin à eau, (CN) 1810, presse typographique à vapeur, Frederick König
700, le moulin à vent, (Perse) (DE)
850, la poudre à canon, (CN) 1810, machine à filer le lin, Philippe de Girard (FR)
983, l’écluse, (CN) 1814, locomotive, George Stephenson (GB)
1190, la boussole, (IT) 1814, tableau dans les classes d’école, (GB)
1280, le canon, (CN) 1815, lampe de sûreté, Humphry Davy (GB)
1300, les lunettes, Alessandro Spina (IT) 1816, photographie, Nicéphore Niépce (FR)
1300, le clavecin, (Europe) 1819, stéthoscope, Théophile Hyacinthe Laennec (FR)
1350, le haut-fourneau, (GB) 1819, barre de chocolat, (CH)
1447, la presse à imprimer, Gutenberg (DE) 1820, hygromètre, John Frederic Daniell (GB)
1450, le golf, (Ecosse) 1820, galvanomètre, Johann Salomo Christoph Schweigger
1595, la chasse d’eau, J. Harrington (GB) (DE)
1608, lunette astronomique, Hans Lippershey (NL) 1821, lentille à échelon, Augustin Fresnel (FR)
1609, journal, (DE) 1821, moteur électrique, Michael Faraday (GB)
1625, transfusion sanguine, Jean-Baptiste Denys (FR) 1821, harmonica, (DE)
1626, thermomètre, (IT) 1822, ciment, Louis Vicat (FR)
1629, turbine à vapeur, Giovanni Branca (IT) 1823, électroaimant, William Sturgeon (GB)
1640, omnibus tiré par des chevaux, (FR) 1829, machine à écrire, W. A. Burt (US)
1642, machine à additionner, Blaise Pascal (FR) 1829, pile photovoltaïque, Antoine Becquerel (FR)
1643, baromètre, Evangelista Torricelli (IT) 1829, système Braille, Louis Braille (FR)
1650, pompe à air, Otto von Guericke (DE) 1830, hélice à bateau, (GB & US)
1656, balancier d'horloge, Christiaan Huygens (NL) 1830, machine à coudre, Barthélemy Thimonnier (FR)
1670, balance à plateaux découverts, Gilles Personne de 1831, allumettes phosphoriques à friction, Charles
Roberval (FR) Sauria (FR)
1671, machine à calculer, Gottfried Wilhelm Leibniz (DE) 1831, moissonneuse, Cyrus Hall McCormick (US)
1687, principe d'une machine à vapeur à piston, Denis 1831, générateur de courant, Michael Faraday (GB)
Papin (FR) 1834, réfrigération, Jacob Perkins (US)
1690, moteur cylindrique à vapeur, (FR) 1834, tramway, Thomas Davenport (US)
1698, pompe à vapeur, Thomas Savery (GB) 1835, pistolet à barillet ("revolver"), Samuel Colt (US)
1701, semoir, Jethro Tull (GB) 1837, télégraphie électrique, William Fothergill Cooke et
1710, piano forte, Bartolomeo Cristofori (IT) Charles Wheatstone (GB)
1712, machine à vapeur, Thomas Newcomen (GB) 1837, sténographie, (GB)
1714, thermomètre à mercure, Daniel Gabriel Fahrenheit 1838, code Morse, Samuel Finley Breese Morse (US)
(DE) 1838, daguerréotype, Jacques Daguerre (FR)
1717, cloche de plongée, Edmund Halley (GB) 1839, procédé calotype (photographie), William Henry
1725, clichage, William Ged (GB) Fox Talbot (GB)
1745, bouteille de Leyde (condensateur), Ewald Jürgen 1839, caoutchouc vulcanisé, Charles Goodyear (US)
von Kleist (DE) 1839, panneau solaire, (FR)
1752, paratonnerre, Benjamin Franklin (US) 1840, machine à couper le papier (massicot), Guillaume
1769, métier à filer (hydraulique), Richard Arkwright (GB) Massiquot (FR)
1770, automobile, Joseph Cugnot (FR) 1841, saxophone, (BE)
1775, sous-marin, David Bushnell (US) 1842, marteau-pilon à vapeur, James Nasmyth (GB)
1780, lentille bifocale, Benjamin Franklin (US) 1845, pneu, Robert William Thompson (US)
1783, bateau à vapeur, Claude Fr. Jouffroy d'Abbans (FR) 1846, fulmicoton (nitrocellulose), Christian Friedrich
1783, aérostat, Joseph et Étienne de Montgolfier (FR) Schönbein (DE)
1784, batteuse, Andrew Meikle (GB) 1846, éther, Crawford Williamson Long (US)
1785, métier à tisser mécanique, Edmund Cartwright (GB) 1849, béton armé, Joseph Monier (FR)
1786, bateau à vapeur, John Fitch (US) 1850, coton mercerisé, John Mercer (GB)
1850, colloïde photosensible (gravure

Mini-encyclopédie 141 Edition du 14/06/2008


photomécanique), Alphonse Poitevin (FR) (US)
1851, ophtalmoscope, Hermann Ludwig Ferdinand von 1888, appareil photographique Kodak, Georges Eastman
Helmholtz (DE) (US)
1852, dirigeable souple, Henri Giffard (FR) 1889, turbine à vapeur, C. G. de Laval (SE)
1852, gyroscope, Léon Foucault (FR) 1890, appareil volant (Éole) précurseur de l'avion,
1854, ascenseur (avec frein), Elisha Graves Otis (US) Clément Ader (FR)
1855, seringue hypodermique, Alexander Wood (GB) 1890, cohéreur à limailles, Édouard Branly (FR)
1855, allumettes de sûreté, Johan Edvard Lundström (SE) 1891, planeur, Otto Lilienthal (DE)
1855, brûleur à gaz, Robert Wilhelm Bunsen (DE) 1891, caoutchouc synthétique, William August Tilden (GB)
1856, convertisseur Bessemer (production de l'acier), 1891, fermeture éclair, (US)
Henry Bessemer (GB) 1892, moteur au courant alternatif, Nicolas Tesla (US)
1857, papier hygiènique, (US) 1892, chronophotographie, Étienne Jules Marey (FR)
1859, spectroscope, Gustav Robert Kirchhoff et Robert 1892, bouteille Thermos (vase Dewar), James Dewar
Wilhelm Bunsen (DE) (GB)
1859, logique binaire, George Boole (GB) 1893, cellule photoélectrique, Julius Elster et Hans F.
1860, moteur à gaz, Étienne Lenoir (FR) Geitel (DE)
1861, four électrique, Wilhelm Siemens (GB) 1893, moteur Diesel, Rudolf Diesel (DE)
1861, mitrailleuse, Richard Jordan Gatling (US) 1893, automobile à essence, Charles E. et J. Frank Duryea
1865, stérilisation (US)
1866, papier à partir de pulpe de bois, Benjamin Chew 1894, projecteur de cinéma, Auguste et Louis Lumière
Tilghman (US) (FR)
1866, dynamite, Alfred Bernhard Nobel (SE) 1895, pneu de voiture démontable, Édouard Michelin (FR)
1868, antiseptie, Joseph Lister (GB) 1895, rayons X, Wilhelm Conrad Röntgen (DE)
1868, pile sèche, Georges Leclanché (FR) 1896, télégraphe sans fil, Marchese Guglielmo Marconi (IT)
1868, frein à air comprimé, George Westinghouse (US) 1896, glaces en cornets, (US)
1868, agrafes, (GB) 1898, papier photographique sensible, Leo Hendrik
1869, procédé trichrome de photographie des Baekeland (US)
couleurs, Charles Cros (FR) 1899, aiguillage des trains, William F. Burr (US)
1870, Celluloïd, John Wesley et Isaiah Hyatt (US) 1899, aspirine, (DE)
1871, presse rotative continue, Richard March Hoe (US) 1900, dirigeable rigide, Ferdinand von Zeppelin (DE)
1872, monorail, (FR) 1902, radiotéléphone, Valdemar Poulsen et Reginald
1874, télégraphe quadruplex, Thomas Alva Edison (US) Aubrey Fessenden (DK & US)
1875, sucre en morceaux, (DE) 1903, avion, Wilbur et Orville Wright (US)
1876, téléphone, Alexander Graham Bell (US) 1903, électrocardiographe, Willem Einthoven (NL)
1876, praxinoscope, Émile Reynaud (FR) 1905, tube redresseur à diode (radio), John Ambrose
1877, moteur à combustion interne (quatre-temps), Fleming (GB)
Nikolaus August Otto (DE) 1906, gyrocompas, Hermann Anschütz-Kämpfe (DE)
1877, gramophone (enregistrement sur cylindres), 1907, bélinographe, Édouard Belin (FR)
Thomas Alva Edison (US) 1907, Bakélite, Leo Hendrik Baekeland (US)
1877, microphone, Emil Berliner (US) 1907, tube amplificateur à triode, Lee de Forest (US)
1877, soudure électrique, Elihu Thomson (US) 1907, montre à bracelet, (FR & CH)
1877, camion frigorifique, G. F. Swift (US) 1908, caméra couleur (deux couleurs), C. Albert Smith
1878, tube à rayons cathodiques, William Crookes (GB) (GB)
1879, lampe à incandescence, Thomas Alva Edison et 1910, hydrogénation du charbon, Friedrich Bergius (DE)
Joseph Wilson Swan (GB & US) 1910, compas gyroscopique et stabilisateur, Elmer
1879, moteur d'automobile (deux-temps), Karl Benz Ambrose Sperry (US)
(DE) 1911, air conditionné, W. H. Carrier (US)
1879, lampe à arc, Charles Francis Bush (US) 1911, Cellophane, Jacques Edwin Branderberger (CH)
1880, linotype, Ottmar Mergenthaler (US) 1911, tube au néon, Georges Claude (FR)
1881, jerricane, Albert C. Richardson (US) 1912, lampe à vapeur de mercure, Peter Cooper Hewitt
1884, turbine à vapeur, Charles Algernon Parsons (GB) (US)
1884, soie artificielle (nitrocellulose), Hilaire Bernigaud 1913, stato-réacteur, René Lorin (FR)
de Chardonnet (FR) 1913, tube électronique multigrille, Irving Langmuir (US)
1884, disque Nipkow (dispositif de balayage 1914, masque à gaz, Garett A. Morgan (US)
mécanique pour télévision), Paul Gottlieb Nipkow (DE) 1915, sonar, (FR)
1884, porte-plume à réservoir, Lewis Edson Waterman 1916, pistolet Browning (automatique), John Moses
(US) Browning (US)
1884, poudre blanche (sans fumée), Paul Vieille (FR) 1916, lampe à incandescence au gaz, Irving Langmuir
1885, vaccin contre la rage, Louis Pasteur (FR) (US)
1885, graphophone (machine à dicter), Chichester A. Bell 1916, tube à rayons X, William David Coolidge (US)
et Charles Sumnair Tainter (US) 1917, perceuse électrique, Duncan Black & Alonso Decker
1885, transformateur à courant alternatif, William (US)
Stanley (US) 1919, spectrographe de masse, Francis William Aston (GB)
1885, pompe à essence, (US) 1921, vaccin antituberculeux : le BCG, Albert Calmette et
1886, clavier, (US) Camille Guérin (FR)
1887, gramophone (enregistrements sur disques), Emil 1922-1926, cinéma parlant, T. W. Case (US)
Berliner (US) 1923, iconoscope, Vladimir Kosma Zworikin (US)
1887, manchon à incandescence, Carl Auer von Welsbach 1925, congélation des aliments, Clarence Birdseye (US)
(AT) 1926, fusée à carburant liquide, Robert Hutchings
1888, pneu en caoutchouc gonflé à l'air, John Boyd Goddard (US)
Dunlop (GB) 1927, assistance respiratoire, (US)
1888, caisse enregistreuse, William Seward Burroughs 1928, pénicilline, Alexander Fleming (GB)

Mini-encyclopédie 142 Edition du 14/06/2008


1930, bathysphère, William Beebe (US) 1957, réacteur nucléaire refroidi au sodium, scientifiques
1930, Fréon (CFC), Thomas Midgley et al. (US) au service du gouvernement (US)
1930, turboréacteur, Frank Whittle (GB) 1957, satellite artificiel, groupe de scientifiques (RU)
1930, caoutchouc synthétique néoprène, Julius Arthur 1958, satellite de télécommunications, groupe de
Nieuwland et Wallace Hume Carothers (US) scientifiques (US)
1930, coronographe, Bernard Lyot (FR) 1958, planche à voile, (GB)
1931, accélérateur de Van de Graaff, Robert Jemison Van 1959, circuit intégré, Jack Kilby et Robert Noyce (US)
de Graaff (US) 1960, pilule contraceptive, Gregory Pincus, John Rock et
1931, cyclotron, Ernest Orlando Lawrence (US) Min-Chueh Chang (US)
1933, modulation de fréquence (FM), Edwin Howard 1960, laser, Charles H. Townes, Arthur L. Schawlow et
Armstrong (US) Gordon Gould (US)
1934, radioactivité artificielle, Irène et Frédéric Joliot- 1960, synthèse de la chlorophylle, Robert Burns
Curie (FR) Woodward (US)
1935, radar, Robert Watson-Watt (GB) 1964, écran à cristaux liquides (LCD), George Helmeier
1935, cortisone, Edward Calvin Kendall et Tadeus Reichstein (US)
(US & CH) 1966, cœur artificiel (ventricule gauche), Michael Ellis
1935, microscope électronique, groupe de scientifiques DeBakey (US)
(DE) 1967, greffe de cœur sur l'homme, Christiaan Neethling
1935, sulfamides, Gerhard Domagk (DE) Barnard (ZA)
1935, guitare électrique, (US) 1963-1969, mises au point de nombreux détecteurs de
1936, hélicoptère à rotors jumelés, Heinrich Focke (DE) particules, Georges Charpak (FR)
1937, Nylon, Wallace Hume Carothers (US) 1970, première synthèse complète d'un gène, Har
1939, DDT, Paul Müller (CH) Gobind Khorana (US)
1939, hélicoptère, Igor Sikorsky (US) 1971, microprocesseur, Ted Hoff (US)
1941, plutonium, Glenn Seaborg et Edwin Mattison McMillan 1971, imagerie par résonance magnétique, Raymond
(US) Damadian (US)
1942, réacteur nucléaire (pile atomique), Enrico Fermi 1972, calculatrice électronique de poche, J. S. Kilby et J.
(US) D. Merryman (US)
1943, ordinateur, Alan Turning (GB) 1973, O.G.M., Stanley Cohen & Herbert Boyer (US)
1944, missile V2, Wernher von Braun (US) 1974, A.D.N. recombinant (génie génétique), groupe de
1945, bombe atomique, scientifiques au service du scientifiques (US)
gouvernement (US) 1974, carte à puce, Roland Moreno (FR)
1945, streptomycine, Selman A. Waksman (US) 1975, fibre optique, Bell Laboratories (US)
1946, calculateur électronique numérique, John Presper 1975, vaccin contre l'hépatite B, Philippe Maupas (FR)
Eckert Jr. et John W. Mauchly (US) 1976, super-calculateur, J. H. Van Tassel et Seymour Cray
1947, holographie, Dennis Gabor (GB) (US)
1947, bathyscaphe, Auguste Piccard (CH) 1978, synthèse des gènes de l'insuline, Roberto Crea,
1947, four à micro-ondes, Percy L. Spencer (US) Tadaaki Hirose, Adam Kraszewski et Keiichi Ikatura (US)
1948, transistor, John Bardeen, Walter Houser Brattain et 1978, transplantation de gène entre mammifères, Paul
William Shockley (US) Berg, Richard Mulligan et Bruce Howard (US)
1949, avion à stato-réacteur, René Leduc (FR) 1978, cœur artificiel Jarvik-7, Robert K. Jarvik (US)
1950, télévision en couleur, Peter Carl Goldmark (US) 1979, disque compact, Joop Sinjou et Toshi Tata Doi (NL &
1952, bombe à hydrogène, scientifiques au service du JP)
gouvernement (US) 1979, culture in vivo de lymphocytes T, équipe de
1952, chambre à bulles (détecteur de particules l'hôpital Saint-Louis (FR)
nucléaires), Donald Arthur Glaser (US) 1981, navette spatiale, ingénieurs de la NASA (US)
1953, procédé de fabrication industrielle des stylos à 1981, microscope à effet tunnel, Gerd Binnig et Heinrich
bille, Marcel Bich (FR) Rohrer (DE & CH)
1953, structure de l'A.D.N. (double hélice), Francis Harry 1981, T.G.V., (FR)
Compton Crick et James Dewey Watson (GB & US) 1985, CD-ROM, (NL & JP)
1954, batterie solaire, scientifiques du Bell Telephone 1986, supraconducteurs à haute température, J. Georg
Laboratory (US) Bernorz et Karl A. Müller (DE & CH)
1954, vaccin contre la poliomyélite, Jonas Edward Salk et 1987, vaccin contre la bilharziose, A. Capron (FR)
Pierre Lépine (FR & US) 1988, pilule abortive RU486, Étienne-Émile Beaulieu (FR)
1955, diamants synthétiques, scientifiques de General 1989, COBE (Cosmic Background Explorer), équipe
Electric (US) dirigée par George Smoot (US)
1955, datation par le carbone-14, Willard Frank Libby 1993, mise en œuvre du télescope Keck de Hawaii (le
(US) plus grand télescope du monde), chercheurs du California
1956, aéroglisseur, Christopher Cokerell (GB) Institute of Technology (US)
1956, premier prototype de machine rotative, Felix 1994, preuve de l'existence du quark top, chercheurs du
Wankel (DE) Fermilab (US)
1956, procédé SECAM de télévision couleur breveté, 1996, clonage, Biologistes du Roslin Institute (GB)
Henri de France (FR) 2002, décodage du génome humain, Craig Venter (US)

Sources http://www.alyon.org/generale/histoire/science/grandes_inventions_depuis_1600.html
http://www.olscom.com/inventions/index.php

Mini-encyclopédie 143 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Jeux Olympiques (Sports) Index
Mise à jour: décembre 2005

Villes
Eté
1896 Athènes 1948 Londres 1988 Séoul
1900 Paris 1952 Helsinki 1992 Barcelone
1904 Saint-Louis 1956 Melbourne 1996 Atlanta
1908 Londres 1960 Rome 2000 Sydney
1912 Stockholm 1964 Tokyo 2004 Athènes
1920 Anvers 1968 Mexico
1924 Paris 1972 Munich En préparation
1928 Amsterdam 1976 Montréal
2008 Pékin
1932 Los Angeles 1980 Moscou
2012 Londres
1936 Berlin 1984 Los Angeles

Hiver
1924 Chamonix 1964 Innsbruck 1994 Lillehammer
1928 Saint-Moritz 1968 Grenoble 1998 Nagano
1932 Lake Placid 1972 Sapporo 2002 Salt Lake City
1936 Garmish-Partenkirchen 1976 Innsbruck
1948 Saint-Moritz 1980 Lake Placid En préparation
1952 Oslo 1984 Sarajevo
2006 Turin
1956 Cortina d’Ampezzo 1988 Calgary
2010 Vancouver
1960 Squaw Valley 1992 Albertville

Sports
Eté Hiver
Athétisme Football Softball Biathlon
Aviron Gymnastique Taekwondo Bobsleigh
Badmington Haltérophilie Tennis Curling
Baseball Handball Tennis de table Hockey sur glace
Basketball Hockey Tir Luge
Boxe Judo Tir à l’arc Patinage
Canöe-Kayak Lutte Triathlon Ski
Cyclisme Natation Voile
Equitation Pentathlon moderne Volleybal
Escrime

Source http://www.olympic.org/fr/index_fr.asp

Mini-encyclopédie 144 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Lune Index
Mise à jour: août 2006

Caractéristiques orbitales Caractéristiques physiques


Demi Grand axe (a) 384 400 km Diamètre 3 475 km
Excentricité (e) 0.0554 Masse 7,348 x1022 kg
Période de revolution (P) 27.322 jours Masse volumique 3,344 x103 kg/m3
Inclinaison (i) varie entre 28,60° et 18,30° Gravité de surface 1,62 m/s2
Période de rotation Synchrone
Atmosphère Albédo 0,12
Température de surface 196 K
Pression atmosphèrique 3 x10-10 Pa

Périodes de la lune
Valeur
Nom Définition
(jours)
Sidérale“ 27,321 661 Par rapport aux étoiles lointaines
Synodique 29,530 588 Par rapport au Soleil (phases de la lune)
Tropique 27,321 582 Par rapport au point vernal (précesse en ~26 000 années)
Anomalistique 27,554 550 Par rapport au Périgée (précesse en 3232,6 jours = 8,8504 années)
Draconitique 27,212 220 Par rapport au noeud ascendant (précesse en 6793,5 jours = 18,5996 années)

Phases lunaires
Nouvelle Premier Premier Pleine Dernier Dernier
Gibbeuse Gibbeuse
Lune croissant quartier Lune quartier croissant

Lien Précession des équinoxes


Source http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 145 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Marseillaise Index
Mise à jour: août 2005

Auteur
Né en 1760 à Lons-le-Saunier, Claude-Joseph Rouget de Lisle est capitaine du génie mais a mené une
carrière militaire assez brève. Révolutionnaire modéré, il est sauvé de la Terreur grâce au succès de son
chant. Auteur de quelques romances et opéras, il vit dans l'ombre sous l'Empire et la Restauration jusqu'à
son décès à Choisy-le-Roi en 1836.

Paroles
I IV
Allons enfants de la Patrie, Tremblez, tyrans! et vous perfides
Le jour de gloire est arrivé. L'opprobe de tous les partis,
Contre nous de la tyranie, Tremblez ! vos projets parricides
L'étendard sanglant est levé. (bis) Vont enfin recevoir leur prix ! (bis)
Entendez vous dans les campagnes Tout est soldat pour vous combattre,
Mugir ces féroces soldats ? S'ils tombent, nos jeunes héros,
Ils viennent jusque dans vos bras La terre en produit de nouveaux,
Egorger vos fils et vos compagnes ! Contre vous tout prêts à se battre !
Refrain V
Aux armes citoyens. Français, en guerriers magnanimes,
Formez vos bataillons. Portez ou retenez vos coups !
Marchons, marchons ! Epargnez ces tristes victimes,
Qu'un sang impur A regret s'armant contre nous. (bis)
Abreuve nos sillons ! Mais ces despotes sanguinaires,
Mais ces complices de Bouillé,
II
Tous ces tigres qui, sans pitié,
Que veut cette horde d'esclaves, Déchirent le sein de leus mère !
De traîtres, de Roi conjurés ?
VI
Pour qui ces ignobles entraves,
Ces fers dès longtemps préparés ? (bis) Amour sacré de la Patrie,
Français! pour nous, ah! quel outrage Conduis, soutiens nos bras vengeurs
Quels transports il doit exciter ! Liberté, Liberté chérie.
C'est nous qu'on ose méditer Combats avec tes défenseurs ! (bis)
De rendre à l'antique esclavage ! Sous nos drapeaux, que la victoire
Accoure à tes mâles accents,
III
Que tes ennemis expirants
Quoi! des cohortes étrangères Voient ton triomphe et notre gloire !
Feraient la loi dans nos foyers !
VII
Quoi ! ces phalanges mercenaires
Terrasseraient nos fiers guerriers ! (bis) Nous entrerons dans la carrière
Grand Dieu ! par des mains enchaînées Quand nos aînés n'y seront plus,
Nos fronts sous le joug se ploieraient Nous y trouverons leur poussière
De vils despotes deviendraient Et la trace de leurs vertus (bis)
Les maîtres de nos destinées ! Bien moins jaloux de leur survivre
Que de partager leur cercueil,
Nous aurons le sublime orgueil
De les venger ou de les suivre.

Source http://www.elysee.fr, Droits de reproduction réservés et strictement limités

Mini-encyclopédie 146 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Métaux Index
Mise à jour: décembre 2004
Acier : Fer allié à une quantité de carbone inférieure à 1,7 Chrome : Métal brillant et dur, utilisé pour obtenir l’acier
%. Point de fusion : 1400°C inoxydable et pour recouvrir des métaux (chromage). Minerai
Acier demi-doux : 0.25 à 0.40% de carbone principal: la chromite. Point de fusion : 1890°C
Acier demi-dur : 0.40 à 0.60% de carbone Cobalt : Métal blanc rougeâtre, dur et magnétique. Point de
Acier doux : Acier à très faible teneur en carbone (0.15 à fusion : 1495°C
0.25% de carbone). Coke : Résidu solide de la carbonisation de la houille et
Acier dur : 0.60 à 0.70% de carbone servant au chauffage des hauts fourneaux.
Acier extra doux : < 0.15% de carbone Cuivre : Métal rouge brun, très malléable et ductile, bon
Acier extra dur : > 0.70% de carbone conducteur. Se trouve sous forme native ou dans de
Acier inoxydable : Acier contenant du chrome pour résister nombreux minerais: chalcosine, chalcopyrite, malachite. Point
aux agents de corrosion. de fusion : 1083°C
Acier rapide : Acier très dur contenant du tungstène, du Cupro-aluminium : Alliage de cuivre et d’aluminium.
chrome, du vanadium et du molybdène, employé pour la Cupro-nickel : Alliage de cuivre et de nickel utilisé pour la
fabrication des outils. fabrication des pièces de monnaie.
Alpax : Alliage d’aluminium et de silicium qui se moule très Cupro-plomb : Alliage de cuivre et plomb.
facilement. Duralumin : Alliage léger et résistant d’aluminium, de cuivre
Alumine : Oxyde d’aluminium. et manganèse. Les ailes d'avion et les pistons des moteurs
Aluminium : Métal blanc, brillant, léger, malléable, bon d'automobiles sont en duralumin.
conducteur d’électricité, très abondant dans la nature. Minerai Etain : Métal grisâtre très malléable, résistant à la corrosion.
principal: la bauxite. Point de fusion :660°C Minerai principal: la cassitérite. Point de fusion : 232°C
Amalgame : Alliage du mercure avec un autre métal. Fer : Métal ductile, malléable et magnétique. Principaux
Antifrictions : Alliages d’étain, de plomb et d’antimoine dont minerais de fer: hématite, magnétite, limonite. Point de
on constitue les coussinets des paliers de machine pour fusion : 1535°C
réduire le frottement. Fer blanc : Tôle de fer recouverte d’une couche d’étain pour
Antimoine : Métal friable qui augmente la dureté des la protéger de la rouille.
métaux auxquels on l’associe. Minerai principal : la stibine. Fonte : Alliage de fer et de carbone (1.7 à 6.67%) obtenu
Point de fusion : 630°C dans les hauts fourneaux. Les fontes grises (3,5 à 6 % de
Argent : Métal inaltérable et très ductile. Minerai principal : carbone) sont relativement faciles à usiner ; les fontes
l’argentite (ou argylose). Point fusion : 962°C blanches (2,5 à 3,5 % de carbone) sont destinées à la
Baryum : Métal mou et lourd. Minerai principal : la baryte. fabrication du fer et de l’acier.
Point de fusion : 725°C Galène : Minerai de plomb (sulfure).
Bauxite : Minerai d’aluminium. Gallium : Métal tendre ressemblant à l’aluminium. Point de
Béryllium : Métal dur et léger, utilisé dans l’aéronautique. fusion : 29.8°C
Point de fusion : 1278°C Germanium : Métal utilisé dans la fabrication des
Bismuth : Métal très cassant, formant des alliages fusibles. transistors. Point de fusion : 937°C
Point de fusion : 271°C Graphite : Variété de carbone presque pur.
Blende : Minerai de zinc (sulfure). Hafnium : Métal rare ressemblant au titane, utilisé dans les
Bore : Le bore est un métalloïde. Le corps pur n'existe pas réacteurs nucléaires. Point de fusion : 5200°C
dans la nature, le bore se trouvant toujours sous forme de Hématite : Minerai de fer le plus répandu.
composés. Il est présent dans le borax ou tincal, minerai Indium : Métal mou et ductile, ressemblant au zinc. Point de
exploité aux États-Unis et dans la colémanite, exploitée en fusion : 156°C
Turquie. Le bore est un solide cristallisé, noir brillant, dur et Invar : Acier au nickel dont la dilatation sous l’action de la
cassant. Il est, après le diamant, le matériau le plus dur. chaleur est très faible.
Traditionnellement, le bore pur est préparé sous forme de Laiton : Alliage de cuivre et de zinc appelé aussi cuivre
poudre. Le bore pur a été préparé pour la première fois en jaune.
1808, par les chimistes français Joseph GAY-LUSSAC et le Limonite : Minerai de fer.
baron Louis Thénard. Allié aux aciers, il améliore nettement Lithium : Le plus léger des métaux. Point de fusion :
les caractéristiques à haute température. Point de fusion : 180.5°C
4000°C Magnésium : Métal leger, ductile et malléable, qui brûle à
Bronze : Alliage de cuivre et d’étain (4 à 22 %). l’air avec une flamme éblouissante. On l’utilise pour les
Bronze d’aluminium : Alliage de cuivre et d’aluminium. flashes en photographie, et dans les alliages destinés à
Cadmium : Métal ductile et malléable, utilisé pour la l’aéronautique. Point de fusion : 650°C
protection des métaux et les batteries rechargeables. Point de Magnétite : Cette roche est un aimant naturel (Minerai de
fusion : 320°C fer). Il y a 1500 ans elle servait à nos ancêtres pour
Calcium : Métal mou peu utilisé sous forme métallique. Point s'orienter.
de fusion : 840°C Maillechort : Alliage de cuivre, de zinc et de nickel qui imite
Carbone : Corps simple non métallique constituant essentiel l’argent.
des charbons, graphites et diamants. Point de fusion : 3700°C Malachite : Minerai de cuivre.
Carbonyle (métal) : Composé d’un métal avec l’oxyde de Manganèse : Métal dur et cassant utilisé pour durcir les
carbone. aciers. Point de fusion : 1245°C
Carbure : Combinaison de carbone et d’un autre corps Mercure : Métal, liquide à la température ordinaire. Minerai
simple. principal: cinabre. Point de fusion -39°C
Cassitérite : Minerai d’étain (oxyde). Molybdène : Métal dur utilisé pour certains aciers. Point de
Césium : Métal mou utilisé dans les horloges atomiques. fusion : 2625°C
Point de fusion : 28.4°C Nickel : Métal malléable, ductile et magnétique. Il est
Chalcosine : Minerai de cuivre (sulfure). inaltérable à la température ordinaire. Point de fusion :
1455°C

Mini-encyclopédie 147 Edition du 14/06/2008


Niobium : Métal rare, fondant à une température élevée Tungstène : Métal gris noir très dur dont la température de
(2470 °C), utilisé dans les moteurs à réaction et les fusées. fusion est la plus élevée (3 482 °C), utilisé pour les filaments
Point de fusion : 2410°C des lampes. Les aciers au tungstène servent à la fabrication
Or : Métal précieux, très ductile et malléable, inattaquable à d’outils de coupe. Point de fusion : 3410°C
l’air et à l’eau. Se trouve à l’état natif. Point de fusion : Uranium : Métal radioactif utilisé dans les piles atomiques.
1063°C Martin Klaproth, chimiste allemand découvre l'uranium en
Osmium : Métal dur. Le plus lourd des métaux. Point de 1789 et le baptise Uran en l'honneur de la planète Uranus
fusion : 2700°C récemment découverte. L'uranium est le combustible de base
Permalloy : Alliage de nickel et de fer d’une grande des centrales nucléaires et a une haute valeur énergétique : 1
perméabilité magnétique (qui se laisse traverser par un flux Kg d'uranium naturel produit autant d'énergie électrique que
magnétique). 10 tonnes de pétrole ! 1 gramme d'uranium permet d'allumer
Platine : Métal précieux utilisé en orfèvrerie et comme toutes les lampes d'une ville pendant 1 heure. Point de fusion
catalyseur dans l’industrie chimique. Point de fusion : 1769°C : 1132°C
Plomb : Métal mou, lourd et facilement fusible. Principal Vanadium : Métal blanc, rare, utilisé pour augmenter
minerai : la galène. Point de fusion : 327°C l’élasticité et la dureté des aciers. Point de fusion : 1930°C
Potassium : Métal mou et très oxydable. Point de fusion : Zamac : Ce mot s'écrit aussi zamak. C'est un alliage de zinc,
63.2°C d'aluminium, de magnésium et parfois de cuivre. C'est avec
Radium : Métal radioactif de la famille de l’uranium. Point de les initiales de ces métaux que le nom zamac a été formé. Il
fusion : 700°C est surtout utilisé en construction mécanique, mais aussi dans
Rhénium : Métal rare, parmi les plus lourds et les plus l'industrie du jouet car il possède les mêmes caractéristiques
réfractaires. Point de fusion : 3170°C que le plastique. Il est facile à travailler et très résistant.
Rubidium : Métal mou ressemblant au potassium. Point de Zicral : Alliage d'aluminium pour le matériel léger et résistant
fusion : 39°C de l'escalade ou de l'aviation
Sodium : Métal très mou qui se ternit à l’air et réagit Zinc : Métal blanc bleuâtre, peu tenace, résistant à la
violemment avec l’eau, avec formation de soude et corrosion, utilisé pour recouvrir les toitures et dans de
dégagement d’hydrogène. Point de fusion : 97.5°C nombreux alliages (laiton, maillechort). Minerai principal: la
Strontium : Métal mou comme le plomb. Point de fusion : blende. Point de fusion : 420°C
769°C Zirconium : Métal qui se rapproche du titane, utilisé dans
Tantale : Métal très réfractaire. Point de fusion : 2850°C certains alliages inoxydables. Point de fusion : 1852°C
Thallium : Métal très malléable et plus mou que le plomb.
Les alliages thallium-plomb ont un point de fusion élevé. Point
de fusion : 1800°C
Titane : Métal léger, dur, résistant à la corrosion, utilisé en
aéronautique. Point de fusion : 1660°C

Source http://galiana.free.fr/metaux.html

Mini-encyclopédie 148 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Mois (Origine du nom des) Index
Mise à jour: juillet 2005

Janvier Son nom vient du latin januarius, en l'honneur du dieu romain des portes : Janus.

Février Son nom vient du latin februarius, en l'honneur de Februa.

Mars Son nom vient du latin martius, nom donné à ce mois par les Romains en l'honneur du dieu Mars.
Son nom vient du latin aprilis, qui était le nom donné à ce mois par les Romains en l'honneur de la déesse
Avril
Aphrodite ou du mot latin aperire (ouvrir).
Son nom viendrait du latin maius et fut donné par les Romains en l'honneur de la déesse Maia. Selon
Mai
certains ce serait Romulus qui aurait donné ce nom en l'honneur des sénateurs appelés majores.
Juin Son nom vient du latin junius. Ce nom fut probablement donné en l'honneur de la déesse romaine Junon.
Son nom vient du latin Julius en l'honneur de Jules César qui imposa en 44 av. J.-C. le calendrier julien.
Juillet Étant le cinquième mois de l'ancien calendrier romain, ce mois se nommait précédemment quintilis (de
quintus, cinquième).
Son nom vient du latin Augustus, nom donné en l'honneur de l'empereur romain Auguste en 8 av. J.-C..
Auguste rajouta un jour au mois d'août (pris au mois de février) pour avoir autant de jours dans le mois
Août
qui porte son nom que dans celui qui porte le nom de Jules César (Juillet). Dans l'ancien calendrier
romain, août était le sixième mois de l'année et porte le nom de sextilis (de sextus, sixième).
Septembre Son nom vient du latin september (de septem, sept) car il était le 7e mois de l'ancien calendrier romain.

Octobre Son nom vient du latin october (de octo, huit) car il était le 8e mois de l'ancien calendrier romain.

Novembre Son nom vient du latin november (de novem, neuf) car il était le 9e mois de l'ancien calendrier romain.

Décembre Son nom vient du latin december (de decem, dix) car il était le 10e mois de l'ancien calendrier romain.

Calendrier grégorien
En 1582, le pape Grégoire XIII décida dans la bulle Inter gravissimas que le jeudi 4 octobre 1582
serait immédiatement suivi par le vendredi 15 octobre pour compenser le décalage accumulé au fil des
siècles. (Détail : du fait de la suppression de dix jours, sainte Thérèse d'Ávila est morte dans la nuit du
« 4 au 15 » octobre 1582). Le but était de lutter contre la dérive de la date de Pâques (le dimanche
après la première lune de l'équinoxe de printemps) qui se déplaçait vers les mois d'été.

Source http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 149 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Musique (Vocabulaire) Index
Mise à jour: août 2005

Terme Italien (Traduction) : En pratique

A cappella (comme dans une Caldamente (chaleureux) : jouer Mezzo forte (moyennement fort) :
chapelle) : chant sans chaleureusement assez fort
accompagnement d'instruments Cambiare (changer) : changer Mezzo piano (demi fort) : pas trop
Accelerando : accélérer d'instrument (par ex. Trompete) fort
Acciaccatura : brève appogiature Cantabile (chantant) : comme si on Molto (beaucoup) : très
Accompagnato (accompagner) : chantait Morendo (en mourrant) : diminuer et
l'accompagnement suit le soliste Canzone (chanson) : pièce ralentir beaucoup
Adagietto (assez lent) : plus vite instrumentale Opera buffa (opéra comique) : opéra
qu'un adagio Capriccio (capricieux) : capricieux comique
Adagio (lent) : lentement mais plus Chiuso (fermé) : fermer le pavillon Opera seria (opéra sérieux) : plutôt
vite que grave d'un cuivre avec la main un drame
Ad libitum (librement) : à volonté, Coda (fin) : la fin d'un morceau « da Opera (Œuvre) : un drame chanté et
(abréviation: ad.lib) Capo ». avec instruments
Affettuoso (affectueux) : tendrement, Coloratura (colorer) : vaste ornement Pianissimo : très doucement
avec âme d'une partie de chant Piano : doucement
Affrettando : - en pressant Comodo (comfortable) : tempo Pizzicato : pincer la corde avec les
Affannato (angoissé) : inquiet, modéré doigts
angoissé Comprimario (avec le premier) : rôle Poco : un peu
Agitato (agité) : vite et vivant accompagnant Prestissimo : très vite
Allegretto (assez vite) : moins vite Con amore (avec amour) : jouer avec Presto : vite
qu'un allegro un sentiment amoureux Prima donna (première dame) : la
Allegro (vivant, éveillé) : assez vite Con brio : vite, fort avec esprit plus importante voix féminine dans
Altissimo (très haut) : très haut Con fuoco (avec feu) : vite et ardent l'opéra
Andante (allant) vitesse de promenade Concertino (petit concert) : 1. groupe Ripieno (tutti) : groupe
Animato (animé) : animé de solistes dans le concerto grosso. 2. d'accompagnement dans le concerto
Appoggiatura (appogiature) : petite petit concerto grosso
note avant note principale. Concerto grosso (grand concert) : Ritardando (retarder) : ralentir
Aria (aria) : chant accompagné par forme baroque du concert Ritenuto (retenu) : un peu ralenti
instruments (à l'opéra) Concerto (concert) : œuvre pour Rubato (rubare="voler") : raccourcir
Arietta (petite aria) : aria courte instrument solo et orchestre légèrement la note et
Arioso (presque une aria) : Continuo (basse continue) : l'accompagnement continue a porter la
intermédiaire entre aria et récitatif accompagnement à la basse de la mélodie.
Arco (Archet) : frotter les cordes à mélodie Scordatura (désaccorder) : changer
l'archet (contraire de Pizzicato) Coperti (couvert) : couvrir le tambour l'accord du violon ou de la guitare.
Arpeggio (comme à la harpe) : jouer avec un chiffon Sonata (sonner) : une composition en
un accord note par note Crescendo (devenir plus fort) : jouer forme de sonate
Attacca (attaquer) : continuer sans la de plus en plus fort Soave : doux
moindre pause Da Capo (du début) : répéter depuis le Staccato : notes brèves
Ballabile (dansable) : à jouer pour début, (abr. DC) Staccatissimo : notes très brèves
bien entendre le rythme de danse Dal Segno (du signe) : recommencer à Sul ponticello (prés du chevalet) :
Basso continuo (basse chiffrée) : partir du signe pour les instruments à cordes (sauf
accompagnement ou les accords sont Decrescendo (devenir moins fort) : claviers)
indiqués par des chiffres jouer de moins en moins fort Tempo (vitesse) : la vitesse de jeu
Basso ostinato : la basse répète sans Diminuendo (en diminuant) : devenir Tempo giusto (la bonne vitesse) :
arrêt quelques mesures, pendant que plus doux métronome 90 p/m
les solistes interprètent librement Due corde (2 cordes) : légèrement Tenando (en tenant) : en soutenant
mélodie ou variations toucher la pédale du piano Tenuto (tenu) : notes soutenues
Battaglia (bataille) : musique qui Forte (fort) : jouer fort pendant toute leur durée
évoque une bataille Fortissimo (très fort) : jouer très fort Toccata (pièce « touchée ») : pièce
Bel canto (belle voix) : opéra en Italie Glissando (glisser) : glisser d'une note instrumentale (clavier)
aux 18e et 19e siècles à une autre Tre corde (3 cordes) : ôter la pédale
Bocca chiusa (bouche fermée) : Grave (grave) : très lent et solennel una corda = "sourdine" du piano
chanter avec la bouche fermée Intermezzo (intermède) : passage Tutte le corde (toutes les cordes) :
Bruscamente (brusquement) : intermédiaire ôter la pédale una corda = "sourdine"
brusquement Larghetto (assez large) : plus vite que du piano
Burletta (farce) : désignait les opéras- largo Tutti (tous) : tous les instruments de
comiques italiens Largo (large) : lent et large l'orchestre
Cadenza (cadence) : passage soliste Lento (lentement) : lentement. Una corda (1 corde) : pédale de
avant la fin du mouvement Martellato (martelé) : jouer avec de sourdine sur le piano
Calando (terminant) : diminuer (le petits coups de doigt ou d'archet. Vivace (vivant) : vitesse vivante
tempo et le volume)

Source http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 150 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Mythologies Index
Mise à jour: août 2005

Aztèque
La religion aztèque comportait un grand nombre de dieux, en particulier pour tous les phénomènes naturels. On peut en
particulier citer :

Huitzilopochtli : dieu du soleil et de la guerre, dieu tribal Quetzalcoatl : dieu du vent


des Aztèques Tlaloc : dieu de la pluie et de la végétation
Coyolxauhqui : déesse de la lune Tezcatlipoca : dieu de la nuit et de la mort

Grecque
Les douze dieux
Aphrodite : Déesse de la germination, de l’amour, des Déméter : Déesse de l’agriculture et des moissons
plaisirs et de la beauté. Héra : Femme et fille de Zeus. Déesse du mariage et de la
Apollon : Dieu archer de la clarté solaire, de la beauté, de la fécondité.
raison, des arts et plus précisément de la musique et de la Héphaïstos : Dieu du feu, des forges et des volcans.
poésie. Il est également dieu des purifications et de la Hermès : Messager des dieux. Dieu du commerce, des
guérison, mais peut apporter la peste avec son arc. voleurs de l’éloquence, des marchands et des voyageurs.
Arès : Dieu de la guerre Hestia : Déesse du feu sacré et du foyer
Artémis : Déesse de la chasse et de la lune Poséidon : Dieu des mers et des océans
Athéna : Déesse de la sagesse Zeus : Fils de Cronos et de Rhéa. Père des dieux.
Autres divinités
Atlas : Condamné par Zeus à soutenir les cieux jusqu'à la fin Gaïa : Déesse identifée à la Terre-Mère. Elle est également
des temps. l'ancêtre maternel des races divines et des monstres.
Cronos : Titan, père de Zeus Hadès : Dieu du monde souterrain et des enfers
Dionysos : Dieu de la vigne, du vin et de ses excès. Hélios : Personnification du soleil lui-même.
Érèbe : Divinité infernale né du Chaos, personnifiant les Némésis : Déesse de la Vengeance
Ténèbres. Ouranos : Divinité primordiale personnifiant le Ciel. Fils de
Éros : Dieu de l’amour Gaïa.
Rhéa : Titanide, fille d’Ouranos et de Gaïa, mère de Zeus

Nordique, germanique
Yggdrasil et les Neufs Mondes
L'arbre cosmique Yggdrasil est en quelque sorte la « charpente du monde » chez les nordiques, plus précisément, la charpente
des mondes.

Au niveau le plus haut : Au niveau central :


Asgard : le royaume des dieux Ases où on retrouve le Midgard : le royaume des hommes
Walhalla Jötunheim ou Utgard : le royaume des Géants
Vanaheim : le royaume des dieux Vanes Svartalfheim : le royaume des Nains (ou Elfes Noirs)
Lightalfaheim ou Ljösalfheim : la Terre des Elfes ou Elfes
de lumière Au niveau le plus bas :
Niflheim : le monde de la glace et des brumes
Muspellheim : le monde du feu, gardé par le géant Surt
Helheim : le domaine des morts

Les dieux
Ases : Groupe de dieux principaux, associés ou apparentés à Odin, et habitant la cité d'Asgard.
Nornes : Trois femmes qui décident de la destinée de toute chose, hommes et dieux. Leurs noms sont Urd (« destin »),
Verdande (« présent ») et Skuld (« futur »).

Aegir : Ancien dieu de la mer Idunn : Déesse de la longévité, gardienne des pommes d'or
Balder, Baldr, Baldur : Dieu de la lumière et de la beauté Jord : Déesse de la terre
Bragi : Dieu de la poésie Loki, Loge, Loptr, Logathore : Dieu du feu et du mal
Freya, Freyja, Freja : Déesse de l'amour Mani : Dieu de la lune
Frigg, Frigga, Frea : Frigg est une déesse de l'amour, Mimir; Mime : Dieu de la sagesse
protectrice du mariage et de la maternité Nanna : Déesse des fleurs et de la végétation
Heimdall : Protecteur d'Asgard et des hommes, il est chargé Odin, Othin, Wotan, Wodan : Chef des Ases. Créateur des
d'alerter les dieux du début du Ragnarok. hommes
Hel : Déesse des morts

Mini-encyclopédie 151 Edition du 14/06/2008


Ran : Déesse de la tempête, déesse de la mort pour les Thor, Thunar, Donar, Doner : Dieu du tonnerre
marins Tyr, Tiw, Tiwaz, Ziu, Cyo, Irmin : Dieu de la guerre, de la
Saga : Déesse de la poésie justice et de l'assemblée du peuple dans la religion nordique
Sol : Déesse du soleil

Romaine
Apollon : Dieu du soleil Mercure : Messager des dieux
Bacchus : Dieu de la vigne et de l'ivresse Minerve : Déesse des techniques, des combats justes et de
Cerbère : Protecteur de la porte des Enfers la sagesse
Cérès : Déesse de l'agriculture et de la fertilité Neptune : Dieu des mers et des océans
Cupidon : Dieu de l'amour Pluton : Dieu des Enfers
Diane : Déesse de la chasse Quirinus : Forme divinisée de Romulus
Faunus : Divinité agreste Saturne : Dieu de l'agriculture
Janus : Dieu des passages Sol : Ancien dieu soleil, équivalent d'Hélios
Junon : Reine des dieux, protectrice des femmes mariées Vénus : Déesse de la beauté et de l'amour charnel
Jupiter : Roi des dieux Vesta : Déesse du foyer
Mars : Dieu de la guerre Vulcain : Dieu du feu, forgeron des dieux

Source http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 152 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Nombre 7 Index
Mise à jour: août 2005

Les sept nains de Blanche Neige


Prof, Simplet, Grincheux, Joyeux, Dormeur, Timide et Atchoum

Les sept péchés capitaux


l'orgueil : attribution à ses propres mérites de qualités vues comme des dons de Dieu (intelligence, etc.). Son démon est
Lucifer.
L'avarice ou cupidité : désir de posséder ou conserver plus de richesses que nécessaire. Son démon est Mammon.
l'envie : refus de se réjouir du bonheur d'autrui, ou satisfaction de son malheur. Son démon est Léviathan.
la colère : courte folie déjà pour les anciens, et qui entraîne parfois des actes regrettables. Son démon est Satan.
la luxure : plaisir sexuel recherché pour lui-même. Son démon est Asmodée.
la gourmandise : ce n'est pas tant la gourmandise au sens moderne qui est blâmable que la gloutonnerie, l'excès et le gâchis.
Son démon est Belzébuth.
la paresse : refus d'accomplir des tâches nécessaires. Son démon est Belphégor.

Les sept merveilles du monde


La grande pyramide de Gizeh d'Égypte
Le temple d'Artémis à Éphèse
(la seule « merveille » ayant survécu à ce
jour) Sa construction débuta en 560 av. J.-C. et se termina en 440 av.
J.-C.. Ses architectes sont Théodore de Samos, Ctésiphon et
La construction de la pyramide de Khéops a débuté vers Metagenès.
2650 av. J.C. (IVe dynastie) et a duré environ une
vingtaine d'années. 233 mètres de côté (base de la Le Mausolée d'Halicarnasse
pyramide), Hauteur initiale : 146 m, aujourd'hui 137 m,
Volume : 2 600 000 m3 , Chaque bloc de pierre calcaire Tombeau du roi de Carie (Asie mineure) Mausole (mort en 353
poli pèse 2.5 t. av. J.-C.). Selon la tradition (Strabon, Pausanias), c'est sa sœur
et veuve, Artémise II qui décida de construire un monument
Les jardins suspendus de Sémiramis et exceptionnel en son honneur. Il fut achevé en 350 av. J.-C. Le
Mausolée reposait sur une substruction rectangulaire, entourée
murs de Babylone
d'une enceinte sacrée ouverte à l'est par un propylée. La
Vraisemblablement construits vers 600 av. J.-C. sous le substruction était surmontée de 36 colonnes, supportant une
règne de Nabuchodonosor II (-604 av. J.-C.-562 av. J.-C.), pyramide de 24 degrés, au sommet de laquelle se trouvait un
hauts de 23 à 92 m, ils se présentaient sous la forme de quadrige en marbre.
terrasses consécutives.
Le colosse de Rhodes
La statue chryséléphantine de Zeus
Statue d'Hélios, en bronze, haute de 32 m, œuvre de Charès.
olympien à Olympie Souvenir de la résistance victorieuse à Démétrios Ier Poliorcète
Le terme chryséléphantine signifie qu'elle était composée à (305-304), érigée sur le port de Rhodes v. 292 av. J.-C., cette
la fois d'or (Chrysos) et d'ivoire (éléphantine). Elle fut gigantesque effigie fut renversée en 227 av. J.-C. par un
sculptée par Phidias de 437 av. J.-C. à 433 av. J.-C. pour tremblement de terre.
le temple de Zeus à Olympie (432 av. J.-C. selon certains
Le phare d'Alexandrie
archéologues grecs). Elle mesurait environ 12,40 mètres
de haut (en incluant son socle). Le début des travaux aurait eu lieu autour de 297 av. J.-C. et le
phare aurait été construit en une quinzaine d'années. Le Phare
serait un bâtiment à trois étages : une base carrée légèrement
pyramidale, une colonne octogonale et une petite tour ronde sur
le dessus surmontée d'une statue, le tout d'environ 135 m de
haut. On pense que son rayon de visibilité s'étendait sur environ
50 km. La base devait mesurer environ 70 m de hauteur sur 30
m de côté et on y accédait par une rampe à arcades.

Source http://fr.wikipedia.org

Mini-encyclopédie 153 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Nombre d’Or Index
Mise à jour: juillet 2004
1. Si nous additionnons les n premiers termes de la suite de

Valeur du nombre d’or Fibonacci, le nombre obtenu est égal au terme de rang (n+2)
moins 1, c'est-à-dire :
Le nombre d’or est la solution positive de l’équation : u1 + u2 + u3 + ... + un = un + 2 − 1
1+ 5 2. Si nous effectuons la division d'un terme par celui qui le
x 2 − x − 1 = 0 soit : =ϕ précède, il nous semble que le quotient s'approche de plus en
2 plus de la valeur du nombre d'or. En fait, lorsque n est de
Les 100 premières décimales du nombre d'or sont :
plus en plus grand, le quotient du n ième terme par celui qui
1,618 033 988 749 894 848 204 586 834 365 638 117 720
le précède est égal au nombre d'or. L'élève ayant étudié un
309 179 805 762 862 135 448 622 705 260 462 189 024 497
tant soit peu la notion de limite peut démontrer que :
072 072 041
un
lim =ϕ
Section d’or n →∞ u n −1

D'après Euclide, dans le livre VI des Eléments :


Un segment est partagé suivant la section d'or ou la
proportion divine si les rapports x / y et y / (x - y) sont
Propriétés algrébriques
égaux, ce qui signifie que le petit et le moyen segment sont Carré du nombre d'or
dans le même rapport que le moyen et le grand segment. Pour calculer le carré du nombre d'or, il suffit de lui ajouter 1
: ϕ2 = ϕ +1
y x-y Inverse du nombre d'or
Pour calculer l'inverse du nombre d'or, il suffit de lui
1
= ϕ −1
x retrancher 1 :
ϕ
Puissances du nombre d'or
x y
De l’équation = , on obtient l’équation ϕ 2 = ϕ + 1 ; ϕ 3 = ϕ 2 + ϕ = 2ϕ + 1
y x− y
ϕ 4 = 2ϕ 2 + ϕ = 2ϕ + 2 + ϕ = 3ϕ + 2
⎛x⎞
2 x ϕ 5 = 3ϕ 2 + 2ϕ = 3ϕ + 3 + 2ϕ = 5ϕ + 3
x
⎜ ⎟ − − 1 = 0 dont la solution est =ϕ
⎝ y⎠ y y ϕ 6 = 8ϕ + 5 ; ϕ 7 = 13ϕ + 8

Suite de Fibonacci Les puissances du nombre d'or s'expriment en fonction de phi


et de 1 et les coefficients ne sont autres que les nombres de
La suite de Fibonacci est la suite de nombres : Fibonacci.

1, 1, 2, 3, 5, 8, 13, 21, 34, 55, 89... Pour obtenir une puissance du nombre d'or, il suffit de
connaître les deux puissances précédentes et de les
Remarquons que connaissant les deux premiers termes, 1 et additionner, ce qui est exactement le procédé de construction
1, tout autre terme de la suite s'obtient en additionnant les de la suite de Fibonacci !
deux termes qui le précèdent, ce qui se traduit par :
u1 = 1, u2 = 1, un = un − 2 + un −1 avec n ≥ 3 Trigonométrie
La suite de Fibonacci possède plusieurs particularités π ϕ 1+ 5 D ϕ
intéressantes; nous en citerons deux. cos = = , soit : cos36 =
5 2 4 2

Sources http://trucsmaths.free.fr/nombre_d_or.htm
http://www.virtuel.collegebdeb.qc.ca/maths/dep/Nbror.htm

Mini-encyclopédie 154 Edition du 14/06/2008


0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Sommaire
Nombres (Symbolisme) Index
Mise à jour: octobre 2004

Zéro Deux
• Symbole du Néant, du Vide Absolu, du non manifesté, du • Chiffre du Dieu-Fils - le Verbe - au sein de la Trinité,
Chaos, duquel tout est sorti. C'est l'oeuf originel fermé. dans la symbolique chrétienne.
• Signifie l'être indéterminé, ou encore le Non-Être. • Si 1 est l'essence, 2 est l'existence.
• Symbolise les idées latentes ou potentielles, non encore • Symbole de la dualité, de l'opposition, de la séparation,
manifestées mais qui existent de façon virtuelle, de l'antagonisme.
n'attendant qu'une intervention divine pour sortir du • Le 2 est le premier nombre à s'écarter de l'unité,
néant et surgir dans la création. souligne Hugues de Saint Victor, et par cela il symbolise
• Représente l'origine de toute chose et en même temps la le péché. C'est aussi le premier nombre qui admet la
limite à atteindre, le point de départ et le point d'arrivée division, ajoute-t-il, et par là il symbolise les choses
d'un cycle - illustrant l'identité paradoxale du non-être et corruptibles.
de la plénitude de l'être, selon Abellio. Ce perpétuel • Symbolise l'amour, la charité, puisque qu'il y a
va-et-vient génère des vibrations - pouvant représenter le nécessairement dualité entre celui qui donne et celui qui
Chant du Verbe - qui font surgir la Création. reçoit.
• Nombre parfait, exprimant le tout, donc l'univers, selon la • Symbole de la sexualité puisque le 2 représente aussi la
Basse Mésopotamie. division de l'unité en masculin et féminin.
• Signe numérique sans valeur par lui-même, mais tenant • Le principe de la dualité peut se représenter sous forme
la place des valeurs absentes dans les nombres. de couple ou de paire, et impliquerait l'idée de rapports
Uniquement par sa position, il confère à d'autres de la directs et réciproques de relations complémentaires
valeur, le zéro multipliant par 10 les nombres placés à sa simples. Selon Eckarthausen, "2 est le Nombre par
gauche. Il symbolise ainsi la personne qui n'a de valeur lequel l'un est réuni à l'autre et par quoi seulement
que par délégation. toutes les parties du monde font un."
• Le zéro indique le plan des réalisations. • Le deuxième terme d'une dualité est souvent considéré
• De par sa forme de notation qui est circulaire, le zéro est comme une négation ou une limitation du premier: le
considéré comme un symbole d'unité et aussi d'éternité. Diable, "Celui qui dit toujours non", et le Mal qu'il
• Symbole du commencement. personnifie, ont le nombre 2 pour symbole. Selon Claude
de Saint Martin, "2 est l'opposition à l'Unité, de sa

Un production; 2 ne sort de 1 que par violence, car on


n'enlève rien à 1; c'est faire passer l'entier à la qualité
de moitié; c'est l'origine du mal". Madrolle dit que 2 est
• Symbole de l'essence, il représente le chiffre du
un nombre faux, laid, faible, stérile et malheureux. Le
Dieu-Père, au sein de la Trinité, dans la symbolique
péché originel, rappelons-le, a consisté à dérober à
chrétienne. Il est aussi le symbole de la parfaite Unité de
l'arbre du jardin d'Éden - symbole de l'unité - le fruit de
la Sainte Trinité. [111]
la connaissance du bien et du mal - symbole du
• Symbole de l'Unique, de l'Universel et du Transcendant,
dualisme.
du principe premier et du pouvoir Créateur.
• Nombre favorable en tant que symbole de la facilité.
• Selon Agrippa, "le nombre 1 se rapporte au Dieu
• Représente l'homme parce qu'il existe toujours en lui
suprême, lequel étant un et innombrable, crée cependant
une dualité, une division intérieure, conséquence du
les choses nombrables et les contient en soi". Saint
péché.
Augustin affirme de même disant que l'Unité se rapporte
• Le 2, qui définit la ligne après le point, représente
"au Dieu suprême, Principe de toutes choses".
l'entrée dans le temps après l'unité indivisible et
• Symbole du Tout exprimé dans son unité, constituant la
incorruptible.
base, la perfection.
• Symbole de l'homme debout: seul être vivant jouissant de


cette faculté. [5]
Exprime la notion de chef, le premier dans une hiérarchie
Trois
d'autorité ou de puissance. • Le plus sacré des nombres.
• Chiffre du Maître de la Parole et de la Parole elle-même, • Nombre représentant la Sainte Trinité, il est aussi le
pour les Bambaras. chiffre du Saint-Esprit, la troisième personne de la
• L'unité est le point de départ, le commencement, le Trinité. Par ailleurs, le chiffre 3 étant associé au triangle
symbole de l'origine absolue et de l'aboutissement. Le 1 de par sa forme géométrique, le Saint-Esprit se voit
est donc le précurseur, le pionnier, l'initiateur, l'inédit, aussi lié au triangle et avec raison: la voyante
l'original, le neuf, le germe et en même temps la racine, Anne-Cathérine Emmerick percevait l'Esprit-Saint comme
la naissance de tout ce qui vit. C'est la spontanéité l'Oeil de Dieu au centre d'un triangle.
immanente. [0] • Nombre de l'homme car celui-ci est composé d'un corps,
• Selon Edgar Cayce «le 1 c'est le commencement... Avant d'une âme et d'un esprit. Selon le Livre des rites (Li-ji)
le 1 il n'y a rien. Après le 1 il n'y a rien, tout est en 1 - l'homme, intermédiaire entre le ciel et la terre,
comme il n'y a qu'un Dieu, il n'y a qu'un Fils, qu'un Esprit. correspond également au nombre trois. [5, 6, 7, 22,
Le 1 est alors l'essence de toute force, de toutes formes 108]
d'énergie. Toutes activités émanent du 1.» • Symbole du compas.
• Symbolisé mathématiquement par le point. • Nombre parfait selon les chinois.
• Nombre favorable associé à l'accouchement et à la
naissance.
• Nombre sacré de la femme chez les Mayas. [4]

Mini-encyclopédie 155 Edition du 14/06/2008


0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

• Exprime la totalité, sans doute parce qu'il y a trois • Pour Hildegarde de Bingen, le nombre 5 est le symbole
dimensions au temps: le passé, le présent et l'avenir. de l'Homme, celui-ci se divisant, dans le sens de la
• Pour les égyptiens, 3 est le nombre du cosmos qui longueur autant que dans celui de la largeur (bras
comporte trois éléments: ciel, terre et duat (zone écartés), en cinq parties égales, et de la sorte pouvant
entourant le monde intermédiaire entre la terre et les s'inscrire dans un carré parfait.
esprits célestes). • Symbole de la volonté divine.
• Symbole de la perfection chez les Mayas.

Quatre • Symbole de la conscience incarnée - 4, Matière, + 1,


Esprit.
• Symbolise la force et les limites de l'homme dans sa
• Représente l'union des trois Personnes de la Sainte
maîtrise sur l'Univers.
Trinité en un seul Être. En ce sens le chiffre 4 symbolise
• Selon Thibaut De Langres, le chiffre 5 est attribué au
la famille, étant considéré comme une autre image du
monde pour certaines raisons. D'abord parce que le
chiffre 1.
monde se meut suivant un mouvement circulaire, de
• Simple projection de l'unité, il est le nombre de
même que le 5 quand on le multiplie par lui-même ou
l'organisation et du rythme parfait.
par les autres impairs revient périodiquement. Aussi
• Dans la mythologie grecque, c'est le nombre de Jupiter,
est-il appelé en ce sens "périodique". Cinq années font
loi vivante, maître de la protection et de la justice,
un lustre, de "lustrare" qui signifie "faire le tour". D'autre
organisateur de tout ce qui a été créé.
part, le 5 est attribué au monde du fait qu'il est composé
• Symbole de la totalité, il est considéré par les initiés
du premier pair et impair, 2 et 3. Le monde en effet,
comme la racine de toutes choses.
c'est-à-dire l'ensemble des choses, s'agrandit par le
• Chiffre de la double dualité, deux plus deux, et de la
masculin et le féminin - pair est féminin et impair
mesure universelle, selon les pythagoriciens.
masculin.
• Représente le sens de révélation, de stabilité, selon
• En Chine, c'est le nombre du Centre en plus d'être
St-Jérome.
considéré comme un nombre masculin porte-bonheur.
• Symbolise le cosmos, le monde puisqu'il y a quatre
• Nombre de la vie et de la nature, selon Aeppli.
points cardinaux.
• En tant que somme ou plutôt l'union du premier nombre
• Saint Ambroise voit dans le 4 un nombre néfaste.
femelle et du premier nombre mâle, il est le symbole de
• Représenté symboliquement par le carré, la croix ou
vie créatrice et d'amour érotique selon Jung. Mais celui-
l'équerre.
ci interprète également ce nombre comme celui de la
• Chez les Amérindiens, ce nombre est celui de la
révolte.
perfection: les prières sont répétées quatre fois, les
• Nombre nuptial chez les Étrusques et les Romains parce
danses ont quatre temps, et les guerriers marquent
qu'il est le premier nombre résultant de l'addition du
quatre temps d'arrêt avant de foncer sur leurs ennemis.
premier nombre féminin et du premier nombre masculin.
• Symbolise la Terre, ou ce qui est terrestre, la totalité du
Pour la même raison, C. Agrippa l'appelle le nombre du
créé et du révélé, selon la Bible.
mariage. [6]
• Symbolise l'incarnation des êtres dans la matière.
• Dans la Méso-Amérique, le cinq, souvent représenté
• Symbole du féminin ou de la femme, pour des raisons
dans la sculpture par une main ouverte, est sacré.
anatomiques - les quatre lèvres sur le corps de la
• Au Mexique, il est le chiffre du maïs, dont la première
femme.
feuille sort cinq jours après les semailles, et le dieu du
• Nombre de la force, il figure sur les pentacles de
maïs est le patron des enfants qui n'ont pas encore
défense et sur les armes.
atteint l'âge de cinq ans.
• En Inde, c'est le chiffre de l'équilibre: quatre âges
• Pour H.-P. Blavatsky, "5 est l'esprit de vie et d'amour
composent un cycle cosmique; les quatres pattes de la
humain."
vache symbolisent la stabilité de la terre durant l'âge
d'or; les quatre varna (subdivision en classes de la
socièté) garantissent l'équilibre social; au Kérala «quatre
liens» ancrent dans le sol les maisons; une existence
Six
accomplie comporte idéalement quatre phases.. • Représente l'imperfection ou l'antiperfection, le péché, le
• Au Japon, le quatre porte malheur. On évite ainsi de le Mal, selon la Bible. Mais il est aussi le nombre de
prononcer car le même mot signifie "la mort". l'épreuve, du travail et de la servitude dans la loi
hébraïque, qui ordonnait de travailler pendant six jours,

Cinq d'ensemencer la terre pendant six ans et qu'un esclave


serve son maître pendant six ans. [666]
• Chiffre de l'homme-animal, l'homme "avec la queue",
• C'est le nombre de l'harmonie et de l'équilibre. C'est
encore au prise avec ses passions, étant non conscient
aussi le nombre de la grâce divine.
de sa divinité. Mais il est aussi considéré comme étant
• Le chiffre 5 est caractéristique de l'homme. D'abord,
tout simplement le chiffre de l'homme car c'est le
selon la Kabbale, c'est le chiffre de l'Homme parfait -
sixième jour que Dieu créa le couple humain (Gn 1,26).
débarrassé du côté animal. Selon la Bible, il est le
• [3, 5, 7, 9, 22, 108]
symbole de l'Homme-Dieu de par les cinq plaies du
• Nombre parfait, selon Thibaut De Langres. Notre
Christ en croix - à ce titre, il est aussi considéré comme
Seigneur fut conçu au sixième jour, naquit au sixième
le nombre de la grâce. Mais il est aussi associé à
âge et fut crucifié le sixième jour - le huitième âge
l'homme en général - 2 + 3 - possédant un caractère
correspondant à la béatitude qui suivra la résurrection
instable de dualité, 2, malgré sa divinité, 3. Le 5 se
des corps. Origène précise que 6 est le symbole de la
retrouve également dans le corps humain: les cinq
passion du Christ qui a souffert le sixième jour. Selon
doigts de la main et des pieds, les cinq sens - le toucher,
Euclide, 6 est aussi le premier nombre parfait car il est
le goût, l'odorat, l'ouïe et la vue -, les cinq membres - les
égal à la somme de ses parties aliquotes. Mentionnons
deux bras, les deux jambes et la tête, le buste étant le
au passage que les quatre autres nombres parfaits qui
centre -, les cinq os formant le métacarpe, le métatarse
lui font suite sont 28, 496, 8128 et 33550336. [77]
et la boîte crânienne, etc. [1, 3, 6, 7, 9, 22, 108]
• Thibaut De Langres attribue aussi ce nombre à Vénus,
• Envisagé comme le médiateur entre Dieu et l'univers, le
c'est-à-dire la fécondité parce que 6 est le produit du
cinq est considéré comme symbole de l'univers.

Mini-encyclopédie 156 Edition du 14/06/2008


0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

premier nombre pair par le premier impair et qu'il est


considéré que tout nombre pair est féminin et tout
impair est masculin. Notons que selon Eckartshausen, le Huit
nombre impair est indéfini, parfait, masculin. Les Chinois
• Chiffre de la perfection, de l'infini. En mathématique le
disent que les nombres pairs sont blancs ou vides et les
symbole de l'infini est représenté par un 8 couché, ∞.
impairs noirs ou plein.
• Symbole du Christ cosmique.
• Sa forme est une courbe continue sans angle, sans trait.
• Chiffre figurant l'éternité immuable ou l'autodestruction.
C'est l'amour total. Il est presque spirale, il s'apprête à
Il représente aussi le point d'arrêt de la manifestation.
aller vers l'infini. 6 est également la forme du foetus en
• En Chine, le 8 exprime la totalité de l'univers.
gestation.
• Chiffre de l'équilibre et de l'ordre cosmique, selon les
• Signe de la médiation entre le principe et sa
Égyptiens.
manifestation.
• Chiffre exprimant la matière, il est aussi le symbole de
• Chiffre de l'indécision et du choix qui s'impose.
l'incarnation dans la matière qui devient elle-même
• Nombre favorable lié à la longévité.
créatrice et autonome, régissant ses propres lois.
• Chiffre de Néron, le sixième empereur. [616, 666]
• Le nombre huit correspond au Nouveau Testament,
selon Ambroise.
Sept • Il est le symbole de la Vie nouvelle, de la Résurrection
finale et de la Résurrection anticipée qu'est le baptême.
• Le nombre 7, selon Ambroise, correspond à l'Ancien • Selon Clément d'Alexandrie, le Christ place sous le signe
Testament mais il le voit aussi comme le nombre du 8 celui qu'il fait renaître.
représentant la virginité. Thibaut De Langres lui accorde • Représente la totalité et la cohérence de la création en
aussi cet attribut parce qu'il est le seul des neuf mouvement. En Chine, il exprime la totalité de l'univers.
premiers nombres qui n'engendre pas et le seul qui ne • Représente la terre, non dans sa surface mais dans son
soit pas engendré. Il est considéré comme vierge et volume, puisque 8 est le premier nombre cubique.
représentatif de l'Esprit-Saint auxquels sont attribuées • Les pythagoriciens ont fait du nombre 8 le symbole de
les mêmes propriétés. Macrobe y va dans le même sens l'amour et de l'amitié, de la prudence et de la réflexion
disant qu'il symbolise Minerve, née de son père sans et ils l'ont appelé la Grande Tetrachtys.
passer par une mère. • A Babylone, en Égypte et en Arabie, il était le nombre de
• Le sept indique le sens d'un changement après un cycle la duplication consacrée au soleil, d'où le disque solaire
accompli et d'un renouvellement positif. orné d'une croix à huit bras.
• Nombre parfait et symbole de l'abondance divine, il est • Le nombre 8 signifie la multiplicité, pour les japonais.
aussi selon la Bible le nombre du châtiment, de la • Nombre favorable, associé à la prospérité.
purification et de la pénitence. Il est aussi attribué à • C'est le nombre du repos, après le 7e jour de la création.
Satan qui s'efforce de copier Dieu se faisant le singe de
Dieu. Ainsi la bête infernale de l'Apocalypse (Ap 13,1) a
sept têtes. Neuf
• C'est le nombre de l'homme parfait, complet et
• Chiffre de la patience, de la méditation.
parfaitement réalisé en tant que somme du quatre
• Nombre de l'harmonie, il représente l'inspiration et la
femelle et du trois mâle. [3, 5, 6, 9, 22, 108]
perfection des idées.
• Symbole de la totalité de l'Univers créé - 3 le ciel + 4 la
• Il est l'expression de "la puissance du Saint Esprit", selon
terre - il exprime la création au sein de laquelle l'homme
Etchegoyen.
évolue.
• Symbolise la plénitude des dons, la récompense des
• Saint Augustin voit le sept comme la perfection de la
épreuves. Le neuf est souvent considéré comme le
Plénitude. Il en faisait aussi le nombre de la créature,
nombre de l'initié.
considérant non la vie de celle-ci mais son devenir,
• Symbole de la création et de la vie en tant que rythme,
l'évolution.
imbrication et développement.
• Symbole de l'infini nombré dans son retour au principe,
• En tant que produit de 3 x 3 , il est l'expression de la
celui du serpent qui se mord la queue, d'après Abellio. Il
perfection, le symbole de la puissance virile, en plus
serait aussi le chiffre de l'accomplissement dans
d'être associé au couple. [3]
l'espace-temps.
• Neuf est le nombre de celui qui accomplit la volonté
• C'est le nombre de l'initiation, c'est-à-dire l'union du
divine. Selon la kabbale, c'est aussi le chiffre de
manifesté avec l'infini.
l'accomplissement.
• Symbole de vie éternelle chez les Égyptiens: il symbolise
• Les francs-maçons en ont fait le nombre éternel de
un cycle complet, une perfection dynamique.
l'immortalité humaine.
• Chez les Indiens de la prairie et les Indiens Pueblo, le
• Étant le dernier nombre simple, il est le nombre de
nombre sept représente les coordonnées cosmiques de
finalisation ou de finition; c'est donc le plus complexe,
l'homme.
qui marque le plein épanouissement de la série
• En Afrique et pour les Bambaras du Sénégal, sept est un
numérique.
symbole de la perfection et de l'unité.
• Ce chiffre était considéré comme sacré en Égypte et en
• Les Dogons considèrent le nombre sept comme le
Grèce.
symbole de l'union des contraires, de la résolution du
• Nombre de l'homme, en tant que symbole numéral de sa
dualisme, donc comme symbole d'unicité et de
gestation - neuf mois. [pour le nombre de l'homme voir
perfection. Il est aussi la marque du maître de la parole.
3, 5, 6, 7, 22, 39, 108; pour la gestation voir 12, 39,
• Le sept symbolise la croix avec ses six directions plus le
273]
centre - étendues indéfinies se dirigeant vers le haut, le
• Nombre symbolisant les choses terrestres et nocturnes,
bas, la droite, la gauche, en avant et en arrière.
pour les Aztèques. C'était le chiffre des sorciers et des
• Le dé symbolise le sept: le dé lui-même, 1, ayant 6
ténèbres. C'était aussi le chiffre des rites de passage:
faces.
lors des initiations, les prêtres menacent neuf fois les
jeunes gens avec une pipe qu'ils leur font fumer, ce qui
signe leur entrée dans le monde adulte.

Mini-encyclopédie 157 Edition du 14/06/2008


0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

• Pour les Maya, le soleil «nocture» devait descendre • Représente le premier couple, le mariage: 1 = l'homme,
quatre marches jusqu'au nadir (qui était la cinquième 0 l'oeuf fécondé par le 1. Le dix donne l'image d'une
marche) et quatre autres pour remonter, soit neuf régression spirituelle puisque le mariage est une
marches en tout. Ce qui signifie que neuf et cinq étaient conséquence de la chute de l'homme.
associés à la nuit. Chaque marche était assignée à un • Le nombre dix est considéré comme le plus parfait des
dieu et les neuf dieux qui gouvernaient le monde nombres, parce qu'il contient l'Unité qui a tout fait, et le
inférieur sont figurés autour de la crypte de la pyramide zéro, symbole de la matière et du Chaos, duquel tout est
de Palenque. sorti; il comprend donc dans sa figure le créé et l'incréé,
• Nombre de la hiérarchie, représenté par les neuf le commencement et la fin, la puissance et la force, la
choeurs des Anges. vie et le néant.
• Représente les trois manifestations divines dans les trois • Il représente la rectitude dans la foi parce que c'est le
plans: monde de l'esprit, monde de l'âme, monde de la premier nombre "en extension" - de deux chiffres -, de
matière, ce qui donne une triple manifestations de la même que cent et mille, explique Hugues de Saint-
Trinité - 3 x 3. Victor.
• Symbole de la multitude, et d'après Parménide, • Pour Agrippa, "dix est appelé le nombre de tout ou
concerne les choses absolues et est le symbole de la universel, et le nombre complet marquant le plein cours
totalité de l'être. de la vie, car l'on ne compte plus depuis ce nombre que
• Dans la mythologie grecque les neuf muses par réplique, et il implique en soi tous les nombres, ou il
représentaient, par les sciences et les arts, la somme les explique par les siens en les multipliant. (...) Ce
des connaissances humaines. nombre est circulaire, de même que l'unité, parce
• Du fait que le neuf a la curieuse propriété de toujours se qu'étant accumulé il revient à l'unité d'où il sort; et il est
reproduire lui-même lorsqu'on le multiplie par tout autre la fin et le complément de tous les nombres et le
nombre, il symbolise la matière ne pouvant être détruite. principe des dizaines." Il lui attribue aussi un sens de la
• Pour les Hébreux il était le symbole de la vérité. totalité, de l'achèvement, celui du retour à l'unité après
• Pour les taoïstes, neuf est un symbole de totalité. le développement du cycle des neuf premiers nombres:
• Nombre favorable, associé à l'éternité. "De même que le dixième nombre reflue sur l'unité d'où
il a tiré son origine ainsi tout flux retourne à ce qui lui a

Dix donné le principe de son affluence: ainsi l'eau court à la


mer, d'où elle sort, le corps à la terre d'où il est tiré, le
temps à l'éternité d'où il découle, l'esprit à Dieu qui l'a
• Symbole de la matière en harmonie - 4 + 6.
fait, et toute créature s'en va au néant dont elle a été
• Représente le Créateur et la création, 3 + 7, la Trinité se
créée."
reposant dans l'univers manifesté.
• Représente la révélation et la Loi Divine.
• Pour Pythagore, 10 était le symbole de l'univers et il
• Les Hindous lui confèrent un pouvoir magique.
exprimait également l'ensemble des connaissances
• Dans la maçonnerie, le 10 signifie l'union ainsi qu'une
humaines.
bonne volonté exprimée en se joignant les mains.
• Somme de 5 + 5, le nombre 10 représente les deux sens
• Chez les Mayas, il représente la fin d'un cycle et le début
de courant contraire de la conscience: celle en involution
d'un autre. Le dix était considéré comme étant le chiffre
et celle en évolution.
de la vie et de la mort.
• Selon H.-P. Blavatsky, le 1 suivit du 0 indique la colonne
• En Chine, la croix représente le chiffre 10 - comme la
et le cercle, c'est-à-dire le principe mâle et femelle, et ce
totalité des nombres.
symbole se rapporterait à la nature Androgyne et aussi à
celle de Jéhovah, qui est à la fois mâle et femelle.
• Le zéro en forme de cercle est un symbole d'unité,
complétant ainsi la signification du chiffre 1 pour
montrer que le nombre 10 renferme tous les nombres
précédents comme un tout contient ses parties.

Source http://pages.globetrotter.net/sdesr/nbprop.htm (disparue)

Mini-encyclopédie 158 Edition du 14/06/2008


Sommaire
Œnologie (Dégustation) Index
Mise à jour: août 2005
On appelle dégustation la technique qui permet de goûter un vin et d'en apprécier les qualités et les parfums. Cette dégustation
se compose traditionnellement de trois étapes, qui correspondent à l'utilisation de trois sens :
• la robe (vue)
• le nez (odorat)
• la bouche (goût)

L’oeil
La couleur
La couleur d'un vin est la couleur telle qu'on la conçoit dans la vie courante : un vin est généralement blanc, rosé ou rouge.
Notons également qu'un vin peut être appelé « gris », ce qui signifie qu'il est très légèrement rosé.

La robe
On désigne par robe la teinte du vin. Elle permet en particulier d'évaluer l'état de maturation de celui-ci.
Ainsi, un vin rouge commence sa vie dans les tons violacés, il vire ensuite progressivement vers le pourpre, puis le grenat (il est
alors dans la force de l'âge) pour prendre en suite des tons rouge brique, puis ocres (il a alors dépassé son potentiel de garde).
Il convient, pour observer cela, d'incliner le verre à 45° au-dessus d'un papier blanc, sous une lumière neutre (blanche) et
douce. La qualité de la luminosité ambiante revêt toute son importance pour étudier les reflets : l'œil ne doit ni exprimer un
effort à cause d'un manque de lumière, ni être gêné par un excès de lumière.
Pour un vin blanc, c'est à travers des reflets verts que la jeunesse s'exprime. Au cours de sa maturation, le vin tendra vers une
teinte dorée, puis vers une teinte ocre.

Les larmes ou jambes


Lorsque l'on fait tourner le vin dans le verre, on remarque qu'un liquide transparent et visqueux coule plus lentement sur les
parois que le reste du vin. Ces larmes ou jambes, comme on les appelle, sont en fait dues au glycérol contenu dans le vin. Ce
dernier se forme en même temps que l'alcool au cours de la fermentation. Ainsi, un vin aux larmes épaisses sera riche en
alcool.

Le ménisque
Si l'on observe de côté la surface du liquide, à travers le verre, on remarquera une couche plus claire, plus ou moins épaisse en
surface. Ce ménisque est du au phénomène de capillarité auquel tout liquide en milieu confiné est soumis. L'acidité est un
tensio-actif, c'est-à-dire qu'il pousse le liquide à s'étendre sur la surface la plus importante possible, et donc dans notre cas à
créer le ménisque le plus épais possible.
Ainsi, un vin dont le ménisque est épais sera particulièrement acide.

Le nez
Au nez, il s'agit de repérer les parfums de base composant l'odeur exprimée par le vin. Pour bien analyser cette phase, les
œnologues conseillent d'avoir un verre dont les bords supérieurs se replient un peu vers le centre, environ au tiers.

On distingue deux étapes :


Le « premier nez » est l'ensemble des parfums que l'on décèle avant d'avoir fait tourner le vin dans le verre.
Ce sont des odeurs indiquant souvent les conditions climatiques qui ont encadré les vignes avant qu'on ne leur ôte les raisins :
les odeurs chaudes, qui enivreraient presque, montrent que le vin vient plutôt du sud, tandis que les odeurs froides,
métalliques, montrent qu'il vient du nord. Dans certains cas, on peut déjà sentir l'odeur d'un fruit, comme la cerise.
Le « deuxième nez » est l'ensemble des odeurs que l'on décèle après avoir fait tourner le vin dans le verre. Ce sont toutes les
odeurs très bien définies, telles que l'odeur de chêne, de cendres, d'ancre, de jasmin...

Parfums les plus courants


Parfums végétaux
Parfums de fruits
• fruits blancs : pomme, poire, coing
• agrûmes : citron, pamplemousse
• fruits jaunes : abricot, pêche
• fruits rouges : cassis, framboise,mûre
Généralement, un vin commence par exprimer des arômes de fruits frais et son odeur évolue vers des parfums de fruits plus
mûrs, voire compotés ou confiturisés.
Parfums de fleurs
violette, rose, muguet

Parfums minéraux

Mini-encyclopédie 159 Edition du 14/06/2008


Ils démontrent l'influence des composantes du sol sur la vigne et le vin. Les arômes de « pierre-à-fusil », « craie mouillée » ou
« pétrole » sont des exemples de parfums minéraux.

Parfums empyromatiques
Ce sont tous les parfums liés au feu, à la combustion, au dessèchement : odeur de fleurs séchées, de cendres, de poivrons
grillés.

Parfums animaux
Plutôt typiques des vins du sud, on peut citer des odeurs telles que celle de cuir, de sanglier.

La bouche
Acidité : L'acidité est vitale pour la qualité et la conservation Léger : Qualifie les vins ayant relativement peu de corps et
d'un vin (surtout blanc) et lui donne sa propriété d'alcool.
rafraîchissante. La fermentation malolactique ou secondaire Longueur : Qualifie les saveurs et arômes qui restent en
transforme l'acide malique aigre (pomme) en acide lactique ; bouche après la déglutition. En principe, plus le vin a de
le gôut du vin devient plus doux et plus complexe. L'acide longueur, meilleur il est. Elle se mesure en caudélie (1
indésirable est l'acide acétique, s'il en comporte le vin n'ira caudélie = 1 seconde). 10 caudélies indiquent que le vin est
pas loin. bon, 20 qu'il est magnifique.
Amertume : Effet du tannin provenant d'un manque de Madérisé : Signifie que le vin est oxidé au point de
maturité du vin. Mal vu dans la plupart des régions, sauf dans ressembler au vin de Madère. Si ce n'est pas volontaire, cette
le nord de l'Italie. caractéristique est désagréable pour un vin.
Astringence : Propriété de certain tannins à produire en Maigre : Manque de saveurs emplissant le palais. Rarement
bouche un effet desséchant. Très agréable dans le chianti. positif.
Boisé : Caractéristique des vins ayant la senteur du bois de Moelleux : Se dit d'un vin sucré, sirupeux.
chêne. Terme qui convient à un beau vin destiné à vieillir, Plein : Indique que l'alcool et l'extrait sec (facteurs
mais souvent usurpé pour tromper les novices. Le boisé constitutifs du goût) sont puissant.
s'atténue avec les années. Les vins trop boisés sont ennuyeux Profondeur : Signifie que le vin vaut mieux que la première
et lassants. impression qu'il donne. Les saveurs viennent crescendo. Tous
Bouchonné : Goût de moisi provenant d'un bouchon avarié. les vins fins ont de la profondeur.
Même s'il n'est pas très prononcé, le goût de bouchon Riche : Vin dégageant une certaine opulence.
provoque une astringence qui dévalue le vin. Robuste : Vin gaillard et vigoureux, sortant de l'ordinaire.
Capiteux : Indique une teneur en alcool trop élevé. Rond : Synonyme de gras, mais en plus agréable. Un vin
Charnu : Évoque la chair animale. rond est un vin que l'on a envie de tourner en bouche.
Creux : Défaut de saveur. Quelque chose manque entre la Rude : Vin dont ni le goût ni la contexture ne donnent du
mise en bouche et la note finale. C'est un défaut qui apparaît plaisir.
souvent dans les vins issus de parcelles ou il y a eu Rugueux : Vin dominé par l'acidité ou le tannin. Vin au
surproduction. caractère grossier.
Ferme : Se dit d'un vin dont la saveur frappe assez durement Souple : Vin jeune dont on attend plus d'agressivité.
le palais, soit par une certaine acidité, soit par une certaine Tannique : Se dit des vins donnant une sensation en bouche
astringence. C'est une impression presque toujours positive, due aux tannins. On notera que cela s'accompagne d'un léger
une qualité des vins de garde. Un vin ferme accompagne bien déssèchement des incisives. Certains cépages sont plus
les mets épicés. tanniques que d'autres. Un vin tannique sera astringent.
Fruité : Terme désignant un vin élaboré à