Vous êtes sur la page 1sur 30

NOIR & BLANC

De la prise de vue au tirage


Philippe Bachelier

3e ÉDITION 2005

© Groupe Eyrolles, 1996, 1999, 2005


ISBN : 2-212-67263-2
5 LES PAPIERS ET LES
PRODUITS CHIMIQUES
La qualité et le choix des papiers se sont beaucoup diversifiés ces
dernières années, grâce à l’émergence de nouvelles marques, au
point que le tireur bénéficie d’un éventail de supports répondant aux
goûts les plus variés. Conjugués à des produits chimiques qui ont fait
leurs preuves, ces papiers garantissent des tirages de très haut
niveau, tels ceux qu’on peut admirer dans les expositions les plus
prestigieuses. Dans le domaine des papiers et de la chimie, l’amateur
dispose des mêmes matériaux que les tireurs les plus réputés.

LES PAPIERS PHOTOGRAPHIQUES


Les supports barytés tés portent généralement le sigle
et plastifiés FB, pour Fiber Base (support en fibre
On trouve dans le commerce deux en anglais). Certains papiers,
types de support : les papiers bary- comme le Bergger Prestige Fine Art
tés et les papiers plastifiés. ou le Kentmere Art Classic ne com-
La plupart des papiers barytés sont portent pas de couche de sulfate de
constitués d’un support de fibres baryum : leur aspect rappelle les
cellulosiques recouvert de sulfate de papiers conçus pour l’aquarelle.
baryum et d’agents de blanchiment Les papiers plastifiés sont dits cou-
optique (appelés encore azurants chés polyéthylène, PE (pour Poly-
optiques). L’ensemble est recouvert Éthylène) ou RC (de l’anglais Resin
d’une émulsion composée de gélati- Coated). Ils sont constitués d’une
ne et de cristaux d’halogénures feuille papier enduite de polyéthylè-

La porte aux outils.


Le tirage de cette nature d’argent, auxquels on ajoute des ne sur ses deux faces. L’émulsion
morte est bien mis en produits (sensibilisateurs chroma- (gélatine et cristaux d’halogénures
valeur par un papier à ton tiques, etc.), qui vont conditionner d’argent) adhère à l’un des côtés ;
chaud comme le Bergger la sensibilité et le contraste du elle est recouverte d’une ou deux
Variable CB en surface
brillante. La tonalité de ce papier. Le sulfate de baryum couches de protection contre les
papier varie facilement empêche l’émulsion de pénétrer risques d’abrasion.
en fonction du révélateur dans la fibre du papier ; l’agent de Quel support choisir ? Les premiers
choisi. Développé dans blanchiment optique accroît la blan- papiers plastifiés avaient tendance à
du Kodak Dektol, le ton cheur du papier. Pour protéger la se dégrader et leur support s’abî-
est à peine chaud.
Nikon F801s, zoom surface du papier, une couche de mait. Aujourd’hui, ces problèmes
28-70 mm, 1/15 s à f/8, matière tannante est souvent ajou- sont résolus. Les essais de vieillis-
film Fuji Acros 100. tée à l’émulsion. Les papiers bary- sement artificiel ont montré leur
5 LES PAPIERS ET LES PRODUITS CHIMIQUES
bonne conservation. Mais les collec- caractéristiques permettent seule-
tionneurs et les musées considèrent ment un faible contrôle du contras-
toujours que le papier baryté reste te et de la tonalité de l’image par le
le plus beau support. développement. L’emploi du ferri-
L’avantage principal des papiers cyanure pour affaiblir localement
plastifiés est leur traitement l’image est beaucoup plus difficile :
rapide : temps de développement en l’affaiblisseur ne diffuse pas dans la
60 secondes avec un révélateur couche de gélatine et de baryte,
assez concentré, mais surtout 2 à comme c’est le cas avec les papiers
4 minutes de lavage suffisent contre barytés ; on obtient rarement des
souvent une heure pour le support dégradés satisfaisants entre les
baryté. Le séchage ne dure qu’une zones affaiblies et celles qui ne le
quinzaine de minutes en températu- sont pas. La repique et le grattage
re ambiante (2 à 4 heures au mini- sont moins faciles sur les supports
mum pour le baryté, à condition de RC, à cause de la moins bonne dif-
le faire sécher dans une atmosphère fusion de l’encre dans l’émulsion.
exempte d’humidité) et le papier est Enfin, les papiers barytés sont dis-
dimensionnellement stable. Au ponibles dans une gamme plus
contraire, les fibres du papier baryté large que les papiers RC.
gonflent dans l’eau et se rétractent Cependant, pour faire ses premiers
au séchage sans toujours retrouver pas, le papier plastifié constitue un
exactement leurs dimensions d’ori- excellent produit, notamment pour
gine ; par ailleurs le papier baryté a les planches-contacts et les tirages
tendance à s’enrouler au séchage et de lecture. Pour de nombreuses
108 il faut une presse pour le redresser applications professionnelles, c’est
parfaitement. du reste le support le plus souvent
On peut reprocher aux papiers plas- utilisé (rapports scientifiques et
tifiés leur surface synthétique, qui d’entreprise, dossiers et photogra-
ne donne pas la profondeur et la phies de presse, tirages pour la
subtilité d’un papier baryté. Leurs reproduction imprimée, etc.).

Coupe du papier baryté Agfa Multicontrast Coupe du papier plastifié Agfa Multicontrast
Classic (document Agfa). Premium (document Agfa).

Structure des couches (schématique) Structure des couches (schématique)


Cartoline Papier
Couche de protection 1 Couche de protection 1
Couche de protection 2 Couche de protection 2
Couche d’émulsion Couche d’émulsion

Couche barytée Couche PE

Support Couche de papier

Couche PE

Couche dorsale
antistatique
Épaisseur totale (sans support) : env. 8 µm Épaisseur totale (sans support) : env. 8 µm
LES PAPIERS PHOTOGRAPHIQUES
La surface du papier (DW, Double Weight). Quelques
Les fabricants proposent plusieurs papiers (Bergger et Forte) existent
surfaces. Les plus courantes sont en support très épais, d’environ
les surfaces brillante, mate et perlée 300 g/m 2 , qu’on appelle aussi
(appelée parfois lustrée). On trouve Premium Weight.
aussi des papiers semi-mat, à grain L’épaisseur papier n’existe qu’en
cristal (proche du perlé) ou encore version barytée. C’est la moins
filigrané. Certains papiers, comme chère mais aussi la plus fragile dès
le Bergger Prestige Fine Art ou qu’elle est mouillée. Ce support
ceux de la gamme Kentmere Art était très utilisé avant l’apparition
Collection (Art Classic, Art De Luxe des papiers plastifiés, pour les
ou Document Art) conservent même tirages commerciaux et en série ; il
la surface texturée du papier. nécessite un temps de lavage plus
Une image agrandie sur du papier court que le support épais et sa sur-
mat n’a pas la même vigueur ni la face brillante prend un bel aspect
même gamme de gris que sur une quand elle est glacée à chaud.
surface brillante. Un papier brillant Séchée à l’air libre, elle s’enroule
donne des noirs profonds et une gra- sur elle-même. En France, seul
dation tonale très étendue. C’est l’Agfa Multicontrast Classic reste
pourquoi la plupart des tirages d’ex- disponible dans cette épaisseur.
position sur papier baryté sont réali- L’épaisseur médium concerne sur-
sés sur cette surface. Un papier mat tout les papiers couchés polyéthylè-
procure une image plus veloutée, ne (PE/RC), dont la structure per-
plus adoucie, avec des ombres et met, outre son temps de traitement
des hautes lumières moins réduit, une excellente planéité. 109
détaillées. Le choix de la surface du Les épaisseurs double et premium
papier dépend plus de son goût per- sont surtout réservées aux supports
sonnel que du sujet de l’image. On barytés (avec l’exception du support
gagnera à tirer ses images sur des RC épais Ilford Multigrade
surfaces différentes, pour voir celles Portfolio). Elles offrent une manipu-
qui leur conviennent le mieux. lation aisée du papier lors du traite-
Le papier RC brillant possède une ment. Leur principal défaut est leur
surface glacée alors que celle du capacité à absorber les produits chi-
papier baryté brillant est plutôt miques. On doit bien les laver pour
satinée. Le glaçage du papier bary- leur garantir une conservation opti-
té s’obtient par un séchage contre male. Ce sont les supports générale-
une surface parfaitement lisse : à ment choisis pour les tirages de
chaud sur une plaque de métal prestige (expositions, collections) et
chromé ou à froid sur du verre. d’archive (musées, bibliothèques).
Pour débuter, un papier RC satiné
ou perlé est un bon compromis : sa Le ton de l’image
surface est proche de celle d’un Les papiers possèdent une « cou-
papier baryté brillant non glacé et il leur ». Il existe des papiers à tons
offre une belle qualité d’image. froids, les noirs tirant sur le bleu ;
d’autres à tons chauds, aux teintes
L’épaisseur du papier brunes. La base blanche est neutre
Les papiers sont habituellement sur les papiers froids à neutres, et
fabriqués en trois épaisseurs (la légèrement cassée ou ivoire sur les
nomenclature anglaise sert souvent papiers chauds. Certains papiers à
de référence) : support mince ou tons chauds Bergger et Forte présen-
papier (SW pour Single Weight), tent cependant une base blanche.
support médium (MW, Medium On appelle les papiers de tons
Weight) et support épais ou carton froids à neutres des « bromures » et
5 LES PAPIERS ET LES PRODUITS CHIMIQUES

110
▲ Palais-Royal, Paris. les papiers à tons chauds des « chlo- L’émulsion des papiers ne contient
Certains papiers donnent robromures », parce que leurs émul- pas qu’un simple mélange de bro-
une plus grande sions sont composées de bromure mure et de chlorure d’argent. Pour
impression de netteté
que d’autres. Le choix ou de chlorobromure d’argent. Les augmenter sa sensibilité à la lumiè-
d’une marque peut aussi papiers d’aujourd’hui sont en fait re, elle comporte différents additifs,
dépendre de ce critère. presque tous un mélange de bromu- notamment des « sensibilisateurs
Contax G2, 45 mm, re d’argent (donnant des tons chromatiques » pour capter la
1/125 s à f/8, film
froids) et de chlorure d’argent (don- lumière verte, dont la longueur
Kodak Tri-X.
nant des tons chauds) qui, selon d’onde est exploitée dans la techno-
leurs proportions, donnent une tein- logie des émulsions à contraste
te plus ou moins froide ou chaude. variable. On ajoute aussi des accé-
Nous sommes donc en présence de lérateurs de développement (des
papiers au bromochlorure (tons développateurs), notamment dans
froids à neutres) ou au chlorobromu- la fabrication des papiers RC, pour
re d’argent (tons chauds). Certaines que l’image apparaisse complète-
émulsions neutres à froides sont un ment dans le révélateur en moins
mélange de bromure et d’iodure d’une minute, avec un contraste
d’argent (comme le Kentmere satisfaisant. Le plus souvent, ces
Fineprint VC), ou contiennent sur- accélérateurs sont des dérivés de
tout du chlorure d’argent (Bergger phénidone et d’hydroquinone. Dans
Prestige Contact, Kodak Azo). Les de nombreux cas, les papiers bary-
papiers composés essentiellement tés contiennent aussi des dévelop-
de chlorure d’argent sont très lents pateurs incorporés. S’il y a présen-
et servent au tirage par contact ; ils ce de phénidone (ou de l’un de ses
sont surtout employés pour le tirage dérivés), la tonalité de l’image
des négatifs grand format. pourra difficilement être modifiée
La tonalité de l’image est influen- de façon significative vers le chaud :
cée par certains autres facteurs. on restera dans des tons neutres, à
LES PAPIERS PHOTOGRAPHIQUES
peine froids ou à peine chauds, que une proportion de 50 %) procure un
l’émulsion comporte ou non de l’hy- ton plus chaud. Mais, si la nature
droquinone (ou l’un de ses dérivés). même du papier bride ses capacités
Si l’émulsion ne comporte pas d’ac- de modification de tonalité, les
célérateur incorporé, ou seulement changements les plus prononcés
de l’hydroquinone (ou l’un de ses seront effectués en fin de traite-
dérivés), la capacité de modifier la ment, par virage (voir page 140).
tonalité de l’image par le révélateur Depuis quelques années, on voit
est beaucoup plus grande, notam- apparaître des révélateurs spéciaux
ment pour produire des tons très qui modifient sensiblement la tonali-
chauds. Les émulsions à tons té des papiers ne contenant pas ou
neutres peuvent aussi contenir des peu de développateurs incorporés.
dérivés du benzotriazole, qui vont C’est le cas des révélateurs « Lith »,
favoriser l’émergence de tons froids, dont les formules sont issues des
voire franchement bleus. La compo- procédés photographiques à très
sition de l’émulsion détermine donc haut contraste. L’image prend alors
la teinte générale du tirage. des tons variant de l’ocre au magen-
On peut constater la présence d’un ta. D’autres révélateurs spéciaux
développateur dans l’émulsion par commercialisés par Bergger produi-
l’expérience suivante : à la lumière sent des tons tirant nettement sur le
du jour, on dépose une goutte de bleu ou sur un sépia plus ou moins
solution très basique (de la soude ou prononcé (voir page 123).
du carbonate dilués, par exemple) La connaissance des divers moyens
sur un morceau de papier vierge. Si d’obtenir une tonalité particulière
le papier montre une tache sombre, permet d’adapter ses goûts au tira- 111
il contient de la phénidone ; s’il ne ge final. De même que pour la surfa-
montre qu’une légère marque brune, ce du papier, le choix d’une tonalité
il y a présence d’hydroquinone. Les froide, neutre ou chaude est avant
papiers Bergger et Forte à tons tout une affaire personnelle.
chauds ne comportent pas de déve-
loppateurs et offrent la possibilité de Le pouvoir séparateur
jouer sur une large gamme de tons des papiers
plus ou moins chauds. On parle aisément du pouvoir sépa-
La teinte d’un papier peut donc être rateur des films, mais beaucoup
modifiée au cours du développe- moins de celui des papiers.
ment, en fonction de son émulsion, Pourtant, certains papiers offrent
du révélateur employé et du temps une impression de netteté plus mar-
de développement. Un révélateur à quée que d’autres. La raison tien-
tons chauds (Agfa Neutol WA, drait au mode de chromatisation de
Tetenal Variospeed W, etc.) accen- l’émulsion, en fonction des sensibili-
tue la chaleur d’un chlorobromure sateurs qui lui ont été incorporés.
comme l’Agfa Multicontrast Classic Certains sensibilisateurs, en captant
ou l’Ilford Warmtone, mais a moins la lumière, provoqueraient de
d’effet sur un bromochlorure légères réflexions parasites dans la
comme le Kodak Polymax Fine Art. couche sensible (on parle alors d’un
Un temps de développement réduit phénomène d’irradiation), qui diffu-
(1 minute, au lieu des 2 minutes seraient dans l’émulsion et donne-
habituellement recommandées), raient des contours moins tranchés.
accentue la tonalité chaude du Le Bergger Prestige Variable CB, le
papier ; mais on court le risque Kentmere Fineprint VC, le Forte
d’obtenir des noirs peu profonds. Polywarmtone ou l’Oriental Seagull
Un révélateur usé (on mélangera du VC FB sont des exemples d’émul-
révélateur usagé à du neuf jusqu’à sions à pouvoir séparateur élevé.
5 LES PAPIERS ET LES PRODUITS CHIMIQUES
La sensibilité du papier de pose pour obtenir une image
Les papiers, comme les films, doi- dont la densité soit satisfaisante.
vent recevoir une certaine quantité En général, les papiers à contraste
de lumière pour enregistrer une variable sont un peu moins sensibles
image. Leur sensibilité est indiquée que les papiers gradés. L’Ilford
par les fabricants et exprimée en Galerie possède une sensibilité de
valeur ISO P. Les ISO des papiers 400 ISO (quel que soit son grade),
sont déterminés différemment de alors que le Multigrade IV, avec ses
ceux des films et on ne peut établir filtres, donne 250 ISO P. Les papiers
de corrélation pertinente entre les à contraste variable sont plus rapi-
deux, notamment parce que les dement sujets au vieillissement que

La sensibilité ISO P et l’étendue utile ISO R de quelques papiers


Chaque papier possède une sensibilité et une étendue utile spécifiques. D’une marque à l’autre, il peut y avoir
des différences plus ou moins marquées pour une même valeur de filtrage. Néanmoins, chaque gamme de papier
possède une cohérence dans la progression de sa sensibilité et de son contraste.
Papier Kodak Polymax II RC brillant
Filtres Kodak Polymax Sans -1 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 3,5 4 4,5 5
Sensibilité ISO P P500 P250 P250 P250 P250 P250 P250 P250 P250 P250 P125 P125 P125
Étendue utile ISO R R100 R140 R140 R130 R130 R120 R120 R110 R100 R80 R70 R50 R40

Papier Kodak Polymax Fine Art brillant


Filtres Kodak Polymax Sans -1 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 3,5 4 4,5 5
Sensibilité ISO P P500 P200 P250 P250 P250 P250 P250 P250 P250 P250 P125 P125 P100
Étendue utile ISO R R100 R180 R130 R130 R120 R120 R110 R110 R100 R90 R80 R70 R50
112 Papier Bergger Variable CB brillant
Filtres Kodak Polymax Sans -1 0 0,5 1 1,5 2 2,5 3 3,5 4 4,5 5
Sensibilité ISO P P160 P100 P100 NC P100 NC P100 NC P90 NC P70 NC P50
Étendue utile ISO R R100 R140 R120 NC R110 NC R100 NC R90 NC R70 NC R60

Papier à grade fixe Ilford Galerie 1 2 3 4


Sensibilité ISO P P400 P400 P400 P400
Étendue utile ISO R R130 R110 R90 R70

papiers sont beaucoup plus contras- les papiers à grade fixe ; ils perdent
tés que les films. Les papiers sont de de leur sensibilité et la différence
toute façon beaucoup moins sen- théorique des ISO P peut faiblir.
sibles que les films. La connaissance de l’ISO P est utile
La plupart des papiers ont une sen- pour l’emploi d’un nouveau papier
sibilité nominale comprise entre par rapport à celui que l’on utilise
250 et 650 ISO P. L’utilisation des habituellement. Par exemple,
filtres pour papier à contraste l’Ilford Multigrade Warmtone est
variable diminue cette sensibilité de annoncé avec une sensibilité deux
moitié pour les filtres 0 à 3,5, et du fois moindre que le Multigrade IV :
quart pour les filtres 4 à 5. Les 25O contre 500 ISO P (sans filtre).
notices des fabricants indiquent que Quant au Bergger Variable CB, sa
les filtres 0 à 3,5 ne modifient pas sensibilité est de 160 ISO P sans
les temps de pose, mais dans la filtre ; avec le papier Forte Poly-
pratique, entre deux filtres, on warmtone, c’est l’émulsion la plus
constate qu’il peut y avoir un déca- lente du marché : presque 2 dia-
lage de 10 à 30 % selon les papiers. phragmes d’écart avec de l’Ilford
En changeant le contraste, les rap- Multigrade IV. Dans la mesure où
ports des gris changent entre eux et l’on peut recommencer les tirages
l’on devra souvent ajuster le temps d’un même négatif, on pourra plus
LES PAPIERS PHOTOGRAPHIQUES

113
facilement procéder par des essais négatifs plus ou moins contrastés ▲ Plage, Aquitaine.
comparatifs plutôt que par des que l’on doit tirer. Mais le contraste Pour ce tirage, les temps
savants calculs sur les sensibilités des papiers est beaucoup plus mar- de pose sur papier
à grade ou à contraste
comparées des différents papiers. qué que celui des films. Un papier variable sont identiques
doit délivrer un noir intense et ce (papier Ilford Galerie
Le contraste des papiers critère conditionne en grande partie et Multigrade IV FB,
Du point de vue du contraste, il le contraste général des papiers. Agrandisseur Durst
BW 370).
existe deux types de papier : les Le meilleur éventail des grades des
Nikkormat FT2, 50 mm,
papiers à grade fixe (on dit encore à papiers argentiques se situe donc 1/500 s à f/16, film Kodak
gradation) et les papiers à contraste dans un registre plutôt contrasté, Tri-X.
variable. Les premiers ont un car les grades très doux, comme
contraste défini par leur mode de ceux que l’on obtient avec des
fabrication et on ne peut l’altérer filtres 00 (Ilford) ou - 1 (Kodak),
que faiblement, par l’usage de révé- montrent des noirs moins intenses
lateurs spécifiques et par des opéra- qu’avec les autres filtres.
tions de voilage (nous examinerons Un papier possède un contraste
ces pratiques plus loin). Les faible quand on l’expose respective-
seconds offrent une large gamme de ment pendant 2, 4, 8, 16 et
contraste à partir d’une même 32 secondes et qu’il présente 5 gris
feuille de papier, grâce aux caracté- régulièrement espacés, allant d’un
ristiques de leur émulsion, en jouant gris très clair à un gris très sombre.
sur le filtrage de la lumière qui sen- Au contraire, un papier très contras-
sibilise le papier. Nous insisterons té produit en trois étapes un blanc,
particulièrement sur l’emploi des un gris et un noir.
papiers à contraste variable, les Le contraste peut être évalué scien-
plus répandus actuellement. tifiquement et la norme ISO R le
Les papiers existent en différents traduit en étendue sensitométrique
contrastes pour les adapter aux utile. Plus le chiffre est grand, plus
Le papier à contraste variable :
une gamme de contrastes très large

Filtre 00 Filtre 0 Filtre 1

114

Filtre 2 Filtre 3 Filtre 4

Les papiers à contraste variable


possèdent aujourd’hui
une très large gamme
de contrastes. Voici celle que
le Multigrade IV RC d’Ilford,
peut délivrer grâce à ses filtres,
avec un agrandisseur à lumière
semi-dirigée (Durst 370 BW).

Filtre 5
LES PAPIERS PHOTOGRAPHIQUES
le contraste est doux, et inverse- Courbes de noircissement de l’Agfa Multicontrast Classic
ment. Par exemple, pour son papier
On peut tracer des

➝ Densité
Galerie, Ilford annonce une étendue courbes
130 pour le grade n° 1 et 70 pour le sensitométriques
grade n° 4. pour évaluer
Selon les marques, les papiers les l’étendue utile
moins contrastés portent les n° 0 des papiers,
ou encore
ou 1 ; les plus contrastés, les n° 4 son contraste.
ou 5. Le n° 2 est considéré comme Plus la courbe est
le grade normal. On peut aussi verticale, plus
considérer que le n° 3, dont le elle représente
un contraste élevé.
contraste est situé au milieu de
Ici, le graphique
l’étendue sensitométrique utile, est montre
un grade normal. Les numéros sont les différentes
des indications relatives. D’un courbes obtenues
papier à l’autre, on pourra observer avec le papier
Agfa Multicontrast
une différence de contraste pour un
➝ Ig H (Ix.s) Classic.
même numéro. Ainsi, le n° 2 du
Kodak Polymax II RC est plus doux
que celui du Polymax Fine Art. contrastées. Les courbes les plus
Mais chaque fabricant produit un verticales représentent les
espacement de contraste régulier contrastes les plus durs, celles qui
entre chacun de ses grades. possèdent les pentes les plus
La tendance actuelle des fabricants douces correspondent aux grades
est de réduire la gamme des papiers les moins contrastés. Le bas de la 115
à grade fixe au profit des papiers à courbe représente les hautes
contraste variable. Pour cette rai- lumières ; le haut, les ombres. La
son, certains grades ne sont plus courbe d’un papier est donc inver-
disponibles (l’Ilford Galerie n° 5, sée par rapport à celle d’un film. On
par exemple) et plusieurs papiers peut comparer les courbes données
célèbres ont disparu (Agfa Brovira, par les fabricants et constater des
Kodak Elite, etc.). Agfa ne fabrique formes légèrement différentes,
plus que des papiers à contraste notamment au niveau du pied (par-
variable... Les papiers à grade coû- tie basse de la courbe) ou de l’épau-
tent chers à fabriquer si l’on consi- le (partie haute de la courbe). Ainsi,
dère que les contrastes extrêmes, chez Ilford, pour une même valeur
s’ils sont nécessaires, se vendent de contraste ISO R, le Galerie pré-
bien moins que les grades normaux sente une courbe plus arrondie dans
et au même prix ! le pied et dans l’épaule que le
Multigrade IV FB : elle indique une
La courbe du papier transition plus douce dans les
Quand on étudie l’étendue sensito- ombres et les basses lumières.
métrique utile des papiers, on peut Il vaut mieux comparer les papiers
tracer des courbes de noircisse- en fonction du modelé qu’ils resti-
ment, à la manière de celles qu’on tuent sur les tirages, bien que l’on
établit pour les films. Ces courbes puisse déceler telle ou telle caracté-
sont reproduites sur la plupart des ristique sur une courbe sensitomé-
notices techniques des fabricants. trique. Le choix d’un support doit se
On retrouve la forme de S étiré faire par rapport aux effets visuels
constatée pour les films, mais avec que l’on recherche, d’autant que les
une pente beaucoup plus raide : les transitions de gris les plus subtiles
papiers noir et blanc argentiques sont difficilement quantifiables sur
sont des surfaces sensibles très des courbes de noircissement.
5 LES PAPIERS ET LES PRODUITS CHIMIQUES
Les papiers à contraste Polymax RC mais devient 100 pour
variable le Bergger Variable CB. Quel que
Les papiers à contraste variable soit le système de filtrage adopté,
sont aujourd’hui les plus répandus on obtiendra sans difficulté toute la
et sont entrés dans les habitudes gamme de contrastes souhaitée.
des meilleurs tireurs. On a vu dans Certains papiers offrent une gamme
le chapitre 4 le principe de leur de contrastes très large. C’est le
fonctionnement, qui repose sur un cas des papiers Ilford Multigrade IV
mélange d’au moins deux émulsions RC et FB. Leur étendue utile ISO R
(voire trois sur les papiers Ilford), va de 180 à 40 (pour le RC) et 170
dont l’une donne de la douceur et à 40 (pour le FB). En comparaison,
l’autre de la dureté. Cette technolo- le Forte Polywarmtone offre une
gie, inventée par Ilford à la fin des gamme ISO R de 150 à 60. Une
années 1930, s’impose depuis deux gamme plus restreinte ne devrait
décennies par les progrès considé- pas poser de problème au photo-
rables qu’elle a réalisés. graphe averti. Si l’on produit des
Presque toutes les expositions sont négatifs suffisamment réguliers, en
réalisées avec ces papiers. Leur terme de contraste, une étendue
qualité n’est plus à démontrer. La ISO R plus restreinte n’est pas
pertinence de ce type de produit est pénalisante. Et on choisit le plus
évidente : avec une seule boîte de souvent un papier en fonction de
papier et un jeu de filtres ou une ses caractéristiques d’image (sa
tête d’agrandisseur multigrade ou tonalité, son modelé, etc.), qu’en
couleur, on obtient une étendue de fonction de son étendue utile.
116 contrastes qui va du grade 00 au Aujourd’hui, presque toutes les
grade 5 (numérotation d’Ilford) ou marques proposent leurs versions
de - 1 à 5 + (numérotation de multigrades dans les supports plas-
Kodak). Autre avantage, on gagne tifiés et barytés. Contrairement aux
la possibilité de tirer une image en premières générations, ils offrent

Le Passage modulant le contraste sur diffé- une étendue utile bien souvent
d’Enfer, Paris.
Un des grands avantages
rentes parties d’une même feuille supérieure aux papiers à grade
des papiers à contraste de papier, ce qui permet de venir actuellement commercialisés. Nous
variable est la possibilité plus aisément à bout de négatifs recommandons de travailler d’abord
d’exposer une même difficiles. En prime, on bénéficie de avec un papier à contraste variable
image avec deux ou pouvoir travailler avec une même RC, pour sa gamme de contrastes
plusieurs contrastes
différents, grâce à un jeu
émulsion, garantissant une qualité et sa facilité de traitement.
de filtres ou une tête constante de résultat sur de
à filtrage incorporé (tête longues séries d’agrandissements. Papier à gradation
couleur ou multigrade). Cela dit, comme nous l’avons déjà ou à contraste variable ?
Ici, une première remarqué en page précédente, les La généralisation de l’usage des
exposition avec un filtre 3
a donné du contraste contrastes obtenus avec les jeux de papiers à contraste variable doit-elle
dans les ombres. filtres, les têtes couleur ou multi- faire oublier les papiers à grades ?
Des expositions grade, peuvent varier sensiblement Nous n’en sommes pas convaincus.
complémentaires avec d’un papier à un autre et selon le D’abord, il y a le fait qu’on peut
un filtre 1 ont fait monter jeu de filtres, Ilford ou Kodak, mal- préférer travailler avec des
les parties claires de
l’image tout en leur gré une numérotation de filtrage agrandisseurs équipés de lumière
conservant du modelé et identique. Il ne faut pas s’en éton- froide, pour leur grand actinisme.
des détails (voir le ner et on accordera aux numéros Une exposition avec ce type
chapitre 7 pour les des filtres des valeurs indicatives, d’éclairage donne des temps de pose
techniques avec une tolérance d’un grade. Sur courts, utiles pour la réalisation
de maquillage).
Nikon FM2, 105 mm, le tableau de la page 112, on voit d’agrandissements de forte taille.
1/250 s à f/11, film qu’un filtre Polymax n° 2 donne Ensuite et surtout, il faut rappeler
Agfa APX 400. une valeur ISO R 120 pour le papier que les papiers ne sont pas inter-
LES PAPIERS PHOTOGRAPHIQUES

117
5 LES PAPIERS ET LES PRODUITS CHIMIQUES
changeables. Chacun possède sa moins possible à la lumière inacti-
« couleur », son modelé et ce je-ne- nique. Si l’on écrit au dos du papier
sais-quoi qui crée une différence avant le développement, il faut le
d’un papier à l’autre. Un même faire après l’exposition et non
négatif, tiré avec du Ilford Galerie avant : on risquera autrement de
ou du Multigrade IV FB, n’aura pas laisser une marque côté image.
le même rendu, avec ou sans virage. Le papier n’est pas parfaitement
Les deux tirages pourront être stable. Il vieillit. Le papier à
excellents, ils resteront néanmoins contraste variable, avec le temps,
différents ; et c’est ce choix qui perd du contraste. De mauvaises
hélas tend à disparaître avec la conditions de conservation l’abî-
raréfaction des papiers à grade. ment. Il faut l’entreposer à l’abri
des fortes chaleurs comme d’une
Les papiers pour atmosphère trop sèche ou trop
les négatifs couleur humide. Si on ne tire pas pendant
On peut tirer des négatifs couleur plusieurs semaines (ou plusieurs
sur du papier noir et blanc. Le mois...), il est préférable de conser-
papier multigrade donne de bons ver les boîtes dans un réfrigérateur,
résultats. Cependant, l’image ne entre 4 et 10 °C. Après les avoir res-
sera pas restituée avec toute la sorties, elles doivent se réchauffer
gamme de gris qu’autorise le Kodak jusqu’à la température ambiante, au
Panalure, conçu spécialement pour moins pendant 3 heures, pour éviter
les négatifs couleur. C’est un papier tout risque de condensation.
panchromatique, qui implique qu’on Les signes d’un vieux papier sont
118 le manipule dans une faible lumière visibles par des hautes lumières
ambrée (lanterne équipée d’un filtre grises ou voilées, qui s’ajoutent à la
de sécurité Kodak n° 13). Il n’exis- perte de contraste. Le plus souvent,
te plus qu’en grade moyen (M). on arrive à éliminer le voile des
C’est un papier RC, décliné en sur- vieux papiers, grâce à des solutions
face brillante ou lustrée. d’antivoile, préparées avec du bro-
mure de potassium ou du benzotria-
La manipulation et la zole (voir en annexe page 211).
conservation des papiers
Le papier doit être manipulé avec Les principaux papiers
des mains propres et sèches. Des disponibles sur
doigts humides ou recouverts de le marché
résidus de produits chimiques peu- Tous les papiers actuellement dis-
vent produire des marques sur le ponibles sont très bons. Il est diffi-
tirage. La surface du papier est fra- cile d’en conseiller un plutôt qu’un
gile ; il faut éviter de plier les autre. Le choix d’une marque reste
feuilles aussi bien quand elles sont une affaire personnelle, en fonction
sèches que lorsqu’elles sont de la surface du papier, de sa tonali-
humides. Toute éclaboussure sur du té, etc. Nous indiquons ici leurs
papier vierge produira des taches caractéristiques principales, comme
sur le tirage final ; c’est pourquoi le guide de base. Cette liste n’est pas
papier doit être conservé dans la exhaustive. Les fabricants propo-
zone sèche du laboratoire. sent régulièrement de nouveaux
Tant que les feuilles ne sont pas produits et en suppriment d’autres.
utilisées, il est préférable de les Certains papiers sont plus ou moins
laisser dans leur emballage d’origi- bien importés ou ne sont pas dispo-
ne (boîte et pochette en plastique nibles dans tous les points de
noir). Dès qu’une feuille est sortie vente. Notre site Internet actualise
de sa boîte, elle doit être exposée le cette liste régulièrement.
LES PAPIERS PHOTOGRAPHIQUES
Les papiers plastifiés (PE/RC)
Marque Support/Surface Contraste Ton
Agfa Multicontrast Premium MCP Medium/Brillant (310), Semi-mat (312) Variable Neutre à chaud
Forte Polygrade V RC Medium/Brillant (FPG-V1), Semi-mat (FPG-V2) Variable Neutre
Forte Polywarmtone Plus RC Medium/Brillant (FPW-1), Semi-mat (FPW-2) Variable Chaud
Fotospeed RC VC Medium/Brillant Variable Neutre
Ilford Multigrade IV RC De Luxe MGD Medium/Brillant (1M), Perlé (44M), Satiné (25M) Variable Neutre
Ilford Multigrade IV RC Portfolio MGS Epais/Brillant (1K), Perlé (44K) Variable Neutre
Ilford Multigrade IV RC Cooltone MGC Medium/Brillant (1M), Perlé (44M) Variable Neutre à froid
Ilford Multigrade IV RC Warmtone MGT Medium/Brillant (1M), Perlé (44M) Variable Chaud
Ilford Ilfospeed RC De Luxe IS Medium/Brillant (1M), Perlé (44M), Grades 1 à 5 Neutre
Semi-mat (24M)
Jessops RC Medium/Brillant (VCG), Lustré (VCL) Variable Neutre
Kentmere RC Art Filigrane Mat Grades 2 et 3 Neutre
Kentmere VC Elite Brillant, Lustré Variable Neutre
Kentmere VC Select Brillant, Lustré, Satiné, Lustré ton chaud Variable Neutre et chaud
Kentmere Kenthene Brillant, Satiné Grades 0 à 4 Neutre
Kodak Polymax II RC Medium/Brillant (F), Lustré (E), Semi-mat (N) Variable Neutre
Kodak Panalure Select RC Medium/Brillant (F), Lustré fin (D) Grade M Neutre
Tetenal TT Vario Comfort Medium/Brillant (310), Perlé (316) Variable Neutre
Tetenal TT Vario Ultra Medium/Brillant (310), Semi-mat (312) Variable Neutre
Tetenal Work Medium/Brillant (310), Semi-mat (312) Grades 1 à 5 Neutre
Tetenal TT Antique PE Medium/Semi-mat Grade 2 Chamois

Les papiers barytés


119
Marque Support/Surface Contraste Ton
Agfa Multicontrast Classic Cartoline/Brillant (111), Filigrane mat (118) Variable Chaud
Agfa Multicontrast Classic Papier/Brillant (1) Variable Chaud
Bergger Prestige Variable Neutre Cartoline/Brillant (NB) Variable Neutre
Bergger Prestige Variable Chaud Cartoline/Brillant (CB), Mat (CM), Variable Chaud
Semi-brillant (CX), Ivoire (CB Style)
Bergger Prestige Art Neutre Cartoline/Brillant (NB), mat (NM) Grades 2 à 4 Neutre
Bergger Prestige Art Chaud Cartoline/Brillant (CB) Grades 2 à 4 Chaud
Bergger Prestige Fine Art Cartoline/Texture du papier coton Grades 2, 3 Chaud
Bergger Prestige Art Contact Cartoline/Brillant Grade 2 Neutre
Forte Bromofort Cartoline/Brillant (0), Mat (10) Grades 1 à 4 Neutre
Forte Fortezo Cartoline/Brillant (14), Semi-mat (15) Grades 1 à 4 Chaud
Forte Polygrade V Cartoline/Brillant (V4), Semi-mat (V5) Variable Neutre
Forte Polywarmtone Plus Cartoline/Brillant (PW14), Semi-mat (PW15), Variable Chaud
Ivoire (PW17)
Ilford Multigrade IV FB MGF Cartoline/Brillant (1K), Mat (5K) Variable Neutre
Ilford Multigrade Warmtone FB MGW Cartoline/Brillant (1M), Semi-mat (24K) Variable Chaud
Ilford Ilfobrom Galerie FB IG Cartoline/Brillant (1K), Mat (5K) Grades 1 à 4 Neutre
Kentmere Fineprint FBVC Cartoline/Brillant, Filigrane mat, Variable Neutre et chaud
Filigrane mat chaud
Kentmere Kentona Cartoline/Brillant Grade 2 Chaud
Kentmere Bromide Cartoline/Brillant Grades 1 à 3 Neutre
Kentmere Art Classic Cartoline/Texture du papier Grade 3 Chaud ivoire
Kentmere Art Document Papier/Texture du papier Grade 2, 3 Neutre
Kentmere Art Deluxe Cartoline/Texture du papier Grade 2, 3 Neutre à chaud
Kodak Polymax Fine Art Cartoline/Brillant (F), Semi-mat (N), Variable Neutre et crème
Satiné ton crème (C)
Oriental New Seagull G Cartoline/Brillant Grade 2 à 4 Neutre
Oriental New Seagull Select VC Cartoline/Brillant Variable Neutre
Tetenal TT Baryt Vario 111 Cartoline/Brillant Variable Chaud
Tetenal TT Baryt Sepia Cartoline/Brillant Grade 2/3 Chaud
Tetenal TT Baryt Art Museum Cartoline/Mat texturé Grade 2/3 Chaud
5 LES PAPIERS ET LES PRODUITS CHIMIQUES

120
LES PRODUITS CHIMIQUES

LES PRODUITS CHIMIQUES


Les produits chimiques employés blématique, particulièrement pour
pour le traitement des papiers sont les papiers barytés. Si un auxiliaire
fabriqués à partir de composants de lavage est utilisé (voir page 127),
similaires à ceux que l’on emploie la température de l’eau de lavage
pour les films. Mais les proportions peut descendre jusqu’à 10 °C sans
varient, notamment dans le cas des nuire à son efficacité.
révélateurs.
Le révélateur
La qualité de l’eau Il existe de nombreuses formules de
Les remarques que nous avons révélateurs vendues en poudre ou en
faites pour le développement des liquide concentré, d’excellente quali-
films sont valables pour le traite- té. Les préparer soi-même n’apporte-
ment des papiers. L’eau courante ra pas de qualité supérieure, mais
convient en général très bien. Seul des variations de contraste et de
point à surveiller : la présence de tonalité, dans la limite de ce que
particules de rouilles ou de calcai- peuvent permettre les caractéris-
re. Les premières tachent le papier, tiques des papiers (voir ce que nous
les secondes risquent de rayer sa avons dit sur les développateurs
surface, notamment celle des incorporés page 110).
papiers RC brillants. Un filtrage Les révélateurs papier font appel
adapté doit alors être installé. aux mêmes composants que les
Signalons qu’une eau trop douce révélateurs film, mais leurs propor-
diminue l’efficacité du lavage (phé- tions sont différentes. On y trouve 121
nomène à prendre surtout en comp- aussi quelques produits spécifiques.
te pour les supports barytés). Il y a d’abord des développateurs
énergiques comme le génol où la
La température de phénidone, qui donnent des résul-
traitement tats peu contrastés. Ils sont mélan-
Très critique pour le développement gés à de l’hydroquinone, qui accen-
des films, elle est moins préoccupan- tue le contraste. En général, les
te pour les papiers. Des tempéra- révélateurs comprennent un mélan-
tures entre 18 et 24°C conviennent. ge de ces ingrédients (génol
Des solutions trop froides travaillent + hydroquinone ou phénidone
trop lentement et altèrent le contras- + hydroquinone) qui sont encore
te de l’image. S’il est trop chaud, le plus énergiques quand ils sont utili-
développement est au contraire accé- sés ensemble. Certains révélateurs
léré et un voile chimique peut appa- comportent à la place de l’hydroqui-
raître (les blancs grisaillent) ; il faut none de l’acide ascorbique, lequel
alors développer rapidement, en 60 à est alors combiné à de la phénidone

Bernard Solon,
taillandier à Orléans. 90 secondes. Par ailleurs, un bain (Agfa Neutol Plus).
De même que pour trop chaud peut endommager la sur- La présence d’un alcali (ou accélé-
les films, il n’existe pas face du tirage: la gélatine s’amollit et rateur) est beaucoup plus importan-
de papier ni de révélateur se fragilise. Des différences de tem- te dans un révélateur papier que
miraculeux. Le succès
du tirage repose surtout pérature entre les bains, à condition dans un révélateur film. C’est le rôle
sur l’habileté du tireur de ne pas varier de plus de 5 °C ne du carbonate de sodium ou de potas-
à restituer une belle posent pas de problème particulier. sium, qui permettent des temps de
gamme de gris, de façon La température de l’eau de lavage traitement courts (1 à 3 minutes),
que l’image paraisse est plus délicate à maintenir autour des noirs profonds et un contraste
harmonieuse.
Nikon FM2, 35 mm, 1/8 s de 20 °C, notamment en hiver. En très marqué.
à f/8, film Kodak dessous de 15 à 16 °C, l’élimination Le conservateur, toujours du sulfite
T-Max 400. des produits chimiques devient pro- de sodium (ou de potassium dans
5 LES PAPIERS ET LES PRODUITS CHIMIQUES
les révélateurs vendus en liquide ou chaud favorise surtout la tonalité
concentré), empêche l’oxydation de base du papier. Donc, les tons les
prématurée du bain ; mais sa propor- plus chauds sont obtenus en conju-
tion est inférieure à celle d’un révé- guant un papier chaud à un révéla-
lateur film car on n’a pas à se sou- teur chaud, etc.
cier de la taille du grain d’un papier, L’apparition des supports plastifiés
qui est invisible à l’œil nu. puis des papiers à contraste
Enfin, un antivoile, composé de bro- variable a conduit les fabricants à
mure de potassium ou de benzotria- commercialiser des révélateurs spé-
zole, évite le risque d’apparition cifiques. Nos essais nous ont montré
d’un voile chimique : l’énergie du qu’il n’y a pas de différence de qua-
révélateur peut développer une par- lité de développement entre ces pro-
tie des cristaux d’argent pourtant duits et les révélateurs standards
non exposés à la lumière pendant actuellement disponibles (et moins
l’agrandissement. On peut augmen- chers...), si ce n’est qu’ils sont plus
ter sa proportion pour enlever le énergiques. On obtient des résultats
similaires avec les révélateurs stan-
Révélateurs papier les plus courants dards en les diluant moins : cette
méthode accroît leur vigueur.
Marque Présentation Ton
De même qu’il est souhaitable de
Agfa Neutol NE Liquide/Poudre Neutre commencer par bien connaître un
Agfa Neutol WA Liquide Chaud
Agfa Neutol Plus Liquide Froid à neutre
révélateur film, il faut s’en tenir
Agfa Multicontrast Liquide Neutre d’abord à un seul révélateur papier.
Amaloco Ecomax Liquide Neutre Du Neutol NE, du Dektol, du PQ,
122 Amaloco Varimax Liquide Neutre du Bromophen ou encore de
Bergger BER-98 Liquide Neutre l’Eukobrom employés à la dilution
Fotospeed WT-10 Liquide Chaud
Ilford Bromophen Poudre Neutre recommandée par le fabricant, avec
Ilford Ilfospeed Liquide Neutre un temps de développement de 2 à
Ilford Multigrade Liquide Neutre 3 minutes pour les papiers barytés
Ilford PQ Universal Liquide Neutre conviennent parfaitement (pour les
Kodak Dektol Liquide/Poudre Neutre papiers RC, 60 à 90 secondes suffi-
Kodak Polymax Liquide Neutre
Tetenal Dokumol Liquide Froid à neutre sent largement). Des tireurs réputés
(révélateur contrasté) utilisent quotidiennement ces pro-
Tetenal Eukobrom Liquide Froid à neutre duits avec succès.
Tetenal Variospeed W Liquide Neutre à Chaud Dans cette liste, nous avons ajouté
Tetenal Centrabrom S Liquide Chaud (révélateur doux) deux révélateurs aux caractéris-
tiques particulières, le Tetenal
voile présent sur des vieux papiers. Centrabrom S et l’Agfa Adaptol (ce
Le bromure de potassium favorise dernier est comparable au Kodak
les tonalités chaudes du papier Selectol-Soft indisponible en France
alors que le benzotriazole procure et parfois cité sur les notices tech-
plutôt une tonalité froide. Leur utili- niques de Kodak). Ce sont des révé-
sation complémentaire est examinée lateurs doux, qu’on emploie princi-
dans le chapitre 7 et en annexe. palement avec les papiers à grade
Il n’existe pas de révélateur pour contrôler finement le contraste
miracle. Les produits que nous de l’image. Ils peuvent aussi parfai-
citons sont excellents. Le choix tement développer les papiers à
principal qui doit porter sur un révé- contraste variable. Ils diminuent le
lateur plutôt qu’un autre est la tona- contraste du papier d’un demi-grade
lité qu’il va favoriser et/ou son voire un grade entier et donnent des
conditionnement (poudre à diluer ou tons chauds plus ou moins pronon-
liquide concentré). Rappelons que cés selon les papiers. L’Adaptol uti-
l’action d’un révélateur froid, neutre lisé seul procure de beaux noirs
LES PRODUITS CHIMIQUES
alors que le Centrabrom S doit être vous optez pour ce procédé, vérifiez
utilisé en combinaison avec un révé- bien que le révélateur oxydé est
lateur standard, de type Eukobrom capable de créer des noirs profonds.
ou équivalent, sous peine de mon- Un révélateur usagé favorise des
trer des noirs fades (voir le tons chauds. Tous ces phénomènes
chapitre 7 pour leur utilisation). sont plus perceptibles avec le papier
Les révélateurs peuvent être modi- baryté, notamment s’il ne contient
fiés par l’ajout d’additifs. Bergger pas de développateur incorporé.
commercialise trois produits, qui
procurent surtout des effets mar- Quelques révélateurs
qués sur les papiers ne contenant spécifiques
pas ou peu de développateurs incor- Depuis quelques années, des révéla-
porés. Le C + augmente le contraste teurs spécifiques sont commerciali-
d’environ un demi-grade. Le CT sés. Notamment les formules Lith
accentue la tonalité froide du papier (Bergger, Fotospeed), dérivées des
et le WT sa tonalité chaude. révélateurs à très haut contraste. Ils
Dernier cas particulier de notre ne contiennent généralement qu’un
liste : le Tetenal Dokumol. Il procure seul développateur, de l’hydroquino-
un gain de contraste d’environ un ne, et très peu de sulfite. Ces révéla-
demi-grade et peut s’avérer utile teurs à haut contraste sont
avec des négatifs très plats quand le employés très dilués. Selon les
plus contrasté des papiers donne papiers utilisés (surtout des papiers
des tirages encore trop doux. sans développateur incorporé), ils
La capacité de travail du révélateur donnent des tons clairs et moyens
est en général d’environ 2 m2/l de variant de l’ocre au magenta, les 123
solution prête à l’emploi, soit noirs conservant une grande profon-
50 feuilles 18 x 24 cm ou l’équiva- deur. Ils demandent des temps d’ex-
lent dans les autres formats. position du papier très longs car le
Certains fabricants, comme Tetenal révélateur est peu actif. Leur
ou Agfa, annoncent un rendement de emploi, qui délivre des effets parfois
4 à 5 m2/l de solution prête à l’em- spectaculaires mais très aléatoires,
ploi. En pratique, il faut changer le dépasse le cadre de ce livre.
révélateur quand le temps nécessai- Deux autres révélateurs spécifiques
re à la formation complète de l’ima- sont commercialisés par Bergger,
ge dépasse 3 minutes et qu’on ne BER01-Sépia et BER01-Bleu. Ils
peut plus obtenir des noirs francs. produisent des tons tirant nettement
Par ailleurs, les tirages sombres, qui sur un sépia plus ou moins prononcé
font réduire davantage les sels d’ar- ou sur le bleu. A priori, ils ont plus
gent en argent métallique, épuisent d’effets sur des papiers sans déve-
plus rapidement le révélateur que loppateurs incorporés et accentue-
les tirages clairs. ront la tonalité d’origine du papier
En cuvette découverte, le révélateur (révélateur Sépia pour les papiers
se conserve pendant 24 heures. chauds ; révélateur Bleu pour les
Certains laboratoires professionnels papiers neutres ou froids).
utilisent le révélateur sur deux ou
trois jours, tout en respectant la Le bain d’arrêt
capacité de traitement, voire rajou- De même que pour les films, le bain
tent peu à peu du révélateur neuf d’arrêt est constitué d’acide acé-
dans le bain usagé. Ils remettent la tique à environ 2 %. Il existe aussi
solution en bonbonne à l’issue de des bains d’arrêt sans l’odeur
chaque séance de travail. Ils consi- piquante de l’acide acétique. À base
dèrent qu’ils gagnent en modelé d’acide citrique, ils sont un peu plus
quand le révélateur est oxydé. Si coûteux. Le temps de traitement dans
5 LES PAPIERS ET LES PRODUITS CHIMIQUES
le bain d’arrêt est habituellement de teur T-Max pour les films et propose
15 à 30 secondes en agitation pour les papiers le fixateur tannant
constante pour les papiers barytés et Polymax, présenté sous forme de
10 à 15 secondes pour les supports liquide concentré. Cela dit, le fixa-
RC. Si ce temps est dépassé, on teur T-Max possède des caractéris-
risque de voir apparaître des taches tiques semblables à de l’Hypam ou
sur la base du papier (particulière- de l’Agefix. Deux fixateurs vendus
ment sur les supports barytés), qui plus spécifiquement pour les papiers
cependant disparaissent générale- sont à rajouter à la liste des fixa-
ment au cours du séchage. Il arrive teurs de la page 71 : le Kodak
que de fines bulles s’échappent de la Polymax et l’Agfa Multicontrast
tranche du papier immergé dans le Classic (formule non tannante en
bain d’arrêt. Ce phénomène est dû à liquide concentré).
la présence du carbonate du révéla- L’emploi d’un fixateur non tannant
teur retenu dans les fibres du papier, est préférable : il permet des temps
et qui se transforme en gaz au de fixage et de lavage plus courts
contact de l’acide acétique. qu’avec une solution tannante. C’est
Les dilutions que l’on adoptera à un avantage appréciable pour le
partir des produits concentrés sont traitement des papiers barytés.
les mêmes que pour les films et sont Cependant, si on fixe sans tannant à
données dans le chapitre 3 page 76. une température trop élevée (au-
L’emploi d’un bain d’arrêt entre le dessus de 25 °C), la surface du
révélateur et le fixateur, contraire- papier risque plus facilement d’être
ment à un simple rinçage à l’eau, endommagée par des abrasions. Si
124 est hautement préférable pour les ce cas se présente, il faut ajouter au
raisons suivantes : il arrête le déve- fixateur une solution tannante
loppement de façon nette, évite le (Ilford Rapid Hardener, partie B du
risque d’apparition de taches ou de fixateur Kodak 3 000 ou Tetenal
marbrures sur le tirage et assure Hardener) et modifier ou non le
une meilleure capacité de traite- temps de fixage selon les recom-
ment du fixateur. mandations du fabricant.
La capacité de travail du bain d’ar- La fabrication des supports plasti-
rêt est en général de 1 m2/l de solu- fiés puis des papiers à contraste
tion prête à l’emploi, soit environ variable a conduit les fabricants à
25 feuilles 18 x 24 cm ou l’équiva- commercialiser des fixateurs
lent dans les autres formats. La rapides qu’ils recommandent pour
solution de travail en cuvette décou- leur traitement. Il n’y a pas de diffé-
verte se conserve pendant trois rence de qualité de fixage entre ces
jours, 1 mois en bonbonne bouchée. produits et les fixateurs standards
rapides ou classiques actuellement
Le fixateur disponibles. Les fixateurs clas-
Le fixateur élimine de l’émulsion les siques sont moins énergiques que
cristaux d’halogénures d’argent non les fixateurs rapides. Lesquels
développés. Il a le même rôle que employer ? C’est une affaire stricte-
pour le traitement des films. Les ment personnelle. Les deux types de
fixateurs employés pour les papiers fixage sont efficaces.
sont donc les mêmes, de type clas-
sique (à base de thiosulfate de La durée du fixage
sodium) ou rapide (à base de thiosul- Comment et combien de temps
fate d’ammonium), mais parfois utili- fixer ? Deux pratiques existent : le
sés à des concentrations différentes, fixage en un seul bain ou une
sauf recommandations particulières séquence en deux bains. Ils procu-
du fabricant. Kodak réserve le fixa- rent l’un et l’autre un traitement
LES PRODUITS CHIMIQUES

125
garantissant une très bonne conser- Préparez une petite quantité de solu- ▲ Quai de la
vation des photographies à condition tion de virage au sélénium Kodak Mégisserie, Paris.
de respecter quatre paramètres : un Rapid Selenium Toner diluée à 1 + 9 On peut mélanger
les marques de papier
temps de fixage approprié, une agi- (5 ml de virage concentré pour 45 ml et de produits chimiques
tation constante, un bain frais et une d’eau). Déposez une goutte de cette et obtenir d’excellents
température de traitement comprise solution sur une partie claire du tira- résultats (ici, papier
entre 18 et 24 °C. ge correctement lavé (par exemple Agfa Multicontrast
Classic et révélateur
Nous avons vu qu’il était facile de une marge blanche) et attendez pen-
Kodak Dektol).
déterminer le temps de fixage d’un dant 5 minutes. Aucune tache brune Nikon FM2, 55 mm,
film : il suffit de doubler le temps ne doit apparaître si le papier a été 1/125 s à f/5,6, film
nécessaire à l’éclaircissement de bien fixé. Kodak Tri-X.
son voile laiteux, qui indique que les Tetenal suggère un autre type d’ex-
cristaux d’halogénures d’argent non périence. En lumière inactinique, on
développés ont été dissous. Les coupe en plusieurs morceaux une
papiers ne permettent pas d’obser- feuille de papier vierge. On fixe les
ver un phénomène similaire. différents morceaux 10, 20, 30, 45
Les expériences très précises et 60 secondes, et on les lave immé-
conduites par les fabricants de sur- diatement au sortir du fixateur, en
faces sensibles et les organismes de pleine lumière ; 2 à 3 minutes pour
normalisation pour déterminer la du papier RC, au moins dix minutes
durée adéquate du fixage dépassent pour du papier baryté. Ensuite, en
le cadre de notre ouvrage. Il est pleine lumière, on redéveloppe les
sage de respecter leurs recomman- morceaux dans un révélateur papier,
dations fournies sur les notices pendant 90 secondes. Certains
techniques vendues avec le fixateur. d’entre eux vont se noircir, d’autres
Nous indiquons toutefois un test non. L’échantillon le plus brièvement
facile à conduire avec du Kodak fixé ne présentant aucune trace de
Rapid Selenium Toner. noircissement sert à déterminer le
5 LES PAPIERS ET LES PRODUITS CHIMIQUES
temps de fixage final, lequel corres- Le taux d’argent
pond au double de sa durée de fixa- du fixateur
ge. Par exemple, si l’échantillon fixé On peut mesurer assez précisément
20 secondes montre des traces de le taux d’argent contenu dans le
noircissement mais que celui fixé fixateur par les bandes tests
30 secondes reste blanc, le temps de Tetenal. C’est le moyen le plus
fixage total sera de 60 secondes. Ce simple de vérifier l’état d’usure du
test doit être reconduit régulière- fixateur. Pour une conservation opti-
ment, après chaque demi-mètre male des tirages barytés (supérieure
carré de papier traité par litre de à 100 ans), Ilford recommande de ne
fixateur (soit l’équivalent de pas dépasser 0,5 g d’argent par litre
12 feuilles 18 x 24 cm). de fixateur ; pour une conservation
La prolongation du temps de fixage commerciale (d’environ 10 ans), son
au-delà du nécessaire ne fait qu’in- taux passe à 2 g/l. Kodak propose
troduire davantage de fixateur dans des taux semblables. Agfa recom-
le papier et rend le lavage plus déli- mande un taux de 2 g/l pour une
cat. Enfin, un fixage prolongé peut conservation optimale à condition
aussi modifier la tonalité du papier, d’effectuer une séquence de
vers une tonalité plus froide. fixage/lavage particulière que nous
Le temps adéquat de traitement mentionnons plus loin. Pour les
n’est pas la seule condition d’un bon papiers RC, on peut accepter un
fixage. Encore faut-il que le bain ne taux de 2 g/l pour une conservation
soit pas trop épuisé. À mesure qu’on optimale et de 4 g/l pour une conser-
fixe des épreuves, les cristaux d’ha- vation commerciale, parce que le
126 logénures d’argent qui n’ont pas été support synthétique n’absorbe pas le
exposés (donc pas transformés en fixateur, contrairement au baryté.
argent métallique par le révélateur), Ces taux représentent quelle surface
sont dissous dans le fixateur et vont de papier traité ? Considérons que
former ce qu’on appelle des com- 12 feuilles 18 x 24 cm (environ
plexes, les argentithiosulfates, qui 0,5 m2) produisent en moyenne 0,5 g
présentent un mélange d’argent et d’argent par litre de fixateur et que
de thiosulfate. Au-delà d’un certain 48 feuilles du même format (environ
taux d’argent dissous dans le fixa- 2 m2) donnent 2 g d’argent pour un
teur, son pouvoir dissolvant diminue même volume de fixateur. Soit enco-
et il se forme des argentithiosul- re 96 feuilles 18 x 24 cm (environ
fates peu solubles qui seront diffici- 4 m2) pour 4 g d’argent par litre de
lement éliminés de l’émulsion ou fixateur. Pour mémoire, on tolère
des fibres du papier par le lavage aisément un taux de 8 g/l pour le
(cas notamment des supports bary- fixateur film.
tés). À terme, ils provoqueront une Une solution de travail de fixateur
détérioration de l’image par l’appa- se conserve généralement une
rition de taches et de jaunisse- semaine en cuvette découverte et un
ments. On doit donc changer le bain mois dans une bonbonne bouchée.
avant l’apparition de ces complexes.
Remarquons que les tirages clairs Le fixage en deux bains
vont laisser beaucoup d’argent dans Pour augmenter la capacité du fixa-
le fixateur au contraire de tirages teur et assurer un excellent fixage,
sombres dont la majeure partie des Kodak recommande de procéder en
halogénures d’argent aura été trans- deux bains. Les feuilles de papier
formée en argent métallique. Quand sont fixées dans chaque bain la moi-
on fixe des tirages avec de grandes tié de la durée totale de fixage
marges blanches, le fixateur s’épui- recommandée. Le premier bain dis-
se beaucoup plus rapidement. sout presque tout l’argent non expo-
LES PRODUITS CHIMIQUES
sé et ce qui reste de cet argent dans bains de plus de 15 à 20 minutes.
l’émulsion du papier est dissous L’eau et les produits chimiques ris-
dans le second bain. Cette méthode queraient de pénétrer dans le papier
a l’avantage de transformer tout par la tranche et seraient difficiles à
l’argent non exposé en argentithio- éliminer. Et une fois sec, le papier RC
sulfates solubles dans l’eau et faci- pourrait gondoler. Pour cette raison,
lement éliminables au lavage. un fixage rapide en un seul bain est
Quand le premier bain a fixé 45 à préférable.
50 feuilles 18 x 24 cm (ou atteint
un taux de 2 g d’argent par litre), il Le fixage rapide
est jeté et remplacé par le second en un seul bain
bain. Un deuxième fixateur neuf est Préconisé à l’origine par Ilford, le
préparé. Nous pratiquons cette fixage rapide en un seul bain offre
méthode depuis longtemps avec les une durée de séquence fixage/lava-
papiers barytés, pour son efficacité ge très courte. 60 secondes de fixa-
et son économie. Par ailleurs, quand ge suffisent pour les papiers barytés
on procède à des affaiblissements et 30 secondes pour les papiers
au ferricyanure (voir page 177), ce plastifiés. Agefix, Hypam, FR4,
cycle de deux bains est très pra- Superfix ou des équivalents en dilu-
tique. L’affaiblissement intervient tion 1 + 4 conviennent parfaitement
entre les deux fixages ; et le deuxiè- à cette technique. Pour économiser
me bain, qui est de toute façon du fixateur avec les papiers RC,
nécessaire après l’affaiblissement, on peut diluer un fixateur rapide à
parce qu’il est neuf ou quasiment 1 + 9 et obtenir un fixage en 60 à
neuf, facilite l’élimination de la colo- 90 secondes. Dans tous les cas, une 127
ration jaune du ferricyanure. agitation constante est nécessaire
On utilisera de préférence un fixateur pendant le traitement. On ne fixera
rapide concentré non tannant. En pas trop d’épreuves à la fois pour
dilution 1+9, la plupart des fixateurs bien permettre au fixateur de se
rapides nécessitent un traitement de renouveler sur toute la surface du
60 à 90 secondes dans chaque bain. papier. Il vaut mieux ne pas fixer
Les fixateurs Agfa Agefix et au-delà du temps recommandé sous
Multicontrast seront plutôt dilués peine de risquer un affaiblissement
1 + 7. Le Polymax (dilué 1 + 7 lui des hautes lumières du tirage. Dans
aussi), parce qu’il est tannant, néces- le même esprit, Agfa nous a commu-
site 2 min 30 s par bain. Pour les niqué une séquence de fixage pour
fixateurs classiques tels que l’Ilfofix- les papiers barytés, en 30 secondes,
II utilisé pur, prévoyez 3 minutes par dans de l’Agefix dilué à 1 + 3, que
bain; pour le Kodak Sodium, qui est nous mentionnons dans le tableau
tannant, 3 à 5 minutes. Le fixage des séquences de lavage.
dans le deuxième bain peut attendre
la fin de la séance de travail: après le L’auxiliaire de lavage
traitement dans le premier bain, on Il intervient après le fixateur, pour
rince le tirage et on le conserve dans les papiers barytés. L’employer sys-
une cuvette dont on renouvelle l’eau tématiquement assure un meilleur
à mesure que l’on introduit de nou- lavage des tirages. Les papiers RC
veaux tirages. n’ont pas besoin de ce traitement
Le fixage en deux bains peut être puisqu’ils sont lavés en 2 à
appliqué aux papiers RC, mais le 4 minutes. Un autre avantage de
plus souvent ce support est fixé en l’auxiliaire de lavage est d’autoriser
un seul bain. Quoi qu’il en soit, les une température de lavage aussi
supports RC ne doivent pas subir une basse que 10 °C, caractéristique for-
immersion totale dans les différents tement appréciable en hiver.
5 LES PAPIERS ET LES PRODUITS CHIMIQUES
L’auxiliaire de lavage est une solu- 5 g de métabisulfite par litre de solu-
tion composée à base de sulfite de tion prête à l’emploi).
sodium ou de carbonate de sodium Pour éliminer ces éventuelles traces
et permet d’éliminer chimiquement de séchage, on plonge le tirage dans
une grande partie du fixateur absor- un bain d’acide acétique à 2 ou 3 %
bé par les fibres du papier baryté. pendant 1 à 2 minutes et on lave
Ilford (Galerie Washaid), Kodak ensuite normalement. Si le tirage
(Hypo Clearing Agent) et Tetenal est sec, il faut le remouiller dans un
(Lavaquick), proposent chacun leur bain d’eau pendant 5 minutes avant
formule d’auxiliaire de lavage, avec de le traiter dans la solution d’acide
des temps et des capacités de traite- acétique. Si les traces persistent en
ment différents (voir notre tableau fin de lavage, ce qui est exception-
de séquence de fixage page 131). nel, on place l’épreuve dans un bain
On peut préparer soi-même de l’auxi- d’eau distillée (ou déminéralisée) et
liaire en dissolvant 20 g de sulfite de on frotte légèrement avec un mor-
sodium par litre d’eau. C’est très ceau de coton les endroits abîmés.
économique. Le plus pratique est de La capacité de traitement de l’auxi-
dissoudre du sulfite de sodium dans liaire de lavage est d’environ
de l’eau distillée à une température 50 feuilles 18 x 24 cm par litre de
de 25 à 30 °C à raison de 200 g de solution prête à l’emploi, si on utili-
sulfite par litre d’eau et de diluer se un rinçage intermédiaire d’au
ensuite cette solution de réserve à moins 1 minute entre le fixateur et
1 + 9 avec de l’eau de ville, pour l’auxiliaire de lavage.
obtenir la solution prête à l’emploi.
128 La conservation de la solution de Le lavage
réserve est d’un mois en bonbonne Le lavage se fait en cuvette ou en
bouchée ; une fois diluée, elle ne se cuve verticale.
conserve qu’une journée. Pour éviter Les papiers RC sont lavés rapide-
tout risque de précipitation du sulfi- ment : 2 minutes dans une eau cou-
te lors de sa dilution, il est préfé- rante à plus de 12 °C et 4 minutes
rable de diluer au préalable 1 à 2 g dans une eau à moins de 12 °C. Les
d’hexamétaphosphate de soude par papiers traités dans les fixateurs
litre d’eau dans l’eau de dilution, Kodak, qui sont tannants, nécessi-
quelle que soit la quantité de sulfite tent un lavage de 4 à 5 minutes
de sodium à diluer. dans une eau de 10 à 24 °C. Si on
Agfa suggère une formule d’auxiliai- opte pour un lavage par vidange en
re de lavage à base de carbonate de cuvette, on comptera quatre change-
sodium à raison de 10 g de carbonate ments d’eau consécutifs, à raison
par litre d’eau. Là encore, on prévoi- d’un changement par minute.
ra l’emploi d’hexamétaphosphate de Les papiers barytés sont lavés au
soude dans l’eau de dilution. Le moins 1 heure sans auxiliaire.
temps de traitement dure 10 minutes L’emploi d’un auxiliaire, que nous

Navarre, Espagne. en agitation intermittente. recommandons fortement, réduit de


Les papiers plastifiés Il peut arriver qu’au sortir de l’auxi- moitié ce temps, voire beaucoup
possèdent de liaire de lavage préparé seulement plus si on adopte les séquences de
remarquables qualités
d’image et l’avantage avec du sulfite ou du carbonate de fixage/lavage proposées par Ilford
d’être traités rapidement. sodium, le tirage présente des et Agfa (voir le tableau page 131).
Du papier Agfa marques de dépôt. Ces traces appa- À défaut d’une laveuse, la technique
Multicontrast Premium raissent sur le tirage, mouillé ou sec. de lavage des supports barytés la
brillant a été développé
Si ce cas se présente il est préférable plus économique en matériel et en
dans du révélateur
Agfa Neutol. d’ajouter 30 à 50 g de métabisulfite eau, consiste à disposer les tirages
Pentax 67, 90 mm, 1/4 s à de sodium aux 200 g de sulfite de la dans une cuvette et à renouveler
f/11, film Fuji Acros 100. solution concentrée (ou de diluer 3 à fréquemment l’eau de lavage.
LES PRODUITS CHIMIQUES

129
5 LES PAPIERS ET LES PRODUITS CHIMIQUES
Si l’on n’emploie pas d’auxiliaire La stabilisation
de lavage, il faut effectuer 12 change- des tirages
ments d’eau par intervalle de Les tirages peuvent être détériorés
5 minutes, pendant 1 heure. par la pollution ambiante, notam-
L’auxiliaire réduit la séance de lavage ment quand ils sont exposés à la
à 6 bains d’eau renouvelée. Avec lumière, sur un mur, que le cadre
cette méthode, il est déconseillé de comporte un verre ou non. L’argent
laver plus d’une dizaine de tirages à métallique qui forme l’image risque
la fois si l’on désire un traitement de s’oxyder. On protège efficacement
efficace. Cette technique est un peu les tirages barytés et RC en les
fastidieuse puisqu’il faut agiter en virant (voir page 132) ou en les trai-
permanence les tirages pour assurer tant dans un bain d’Agfa Sistan.
une bonne circulation de l’eau sur la Le Sistan possède l’avantage de ne
surface du papier; mais elle est très pas modifier la tonalité de l’image,
performante. L’agitation se fait par contrairement à un virage. La solu-
rotation continue, en prenant le tirage tion de travail se prépare en diluant
qui est au fond de la pile et en l’ame- 25 ml de concentré pour 975 ml
nant sur le dessus. d’eau. Le tirage correctement fixé et
Les papiers barytés ne doivent pas lavé est traité pendant 1 minute
rester trop longtemps dans l’eau de dans le bain de Sistan. Le tirage
lavage. Ils peuvent perdre de leur doit être ensuite essoré directement
brillance par la dissolution des agents au sortir de la solution, sans rinçage
de blanchiment optique au-delà de ou lavage à l’eau intermédiaire, puis
12 heures de trempage et risquent séché. L’essorage ne doit pas laisser
130 même de voir une partie de l’émul- de gouttes ou de flaques sur la sur-
sion se détacher au-delà de face du papier, pour éviter toute
24 heures. Les papiers RC sont sujets cristallisation du Sistan pendant le
au gondolage s’ils sont immergés séchage. Le séchage se fera de pré-
plus de 20 minutes (comme ils sont férence à l’air ambiant, sur des
parfaitement lavés en 2 à 4 minutes, claies.
il n’y a aucun intérêt à les laisser
plus longtemps dans l’eau). Résumé des séquences
de traitement des
Le test de lavage papiers
On peut vérifier l’efficacité du lavage Les séquences de traitement recom-
au moyen d’un réactif à base de per- mandées pour une conservation
manganate de potassium. On le fera optimale des papiers sont effectuées
préparer en pharmacie si l’on ne dis- à une température de 18 à 24°C.
pose pas d’une balance de précision Seule la température de lavage
(la formule est donnée en annexe importe moins. Pour les papiers
page 211). barytés, un auxiliaire de lavage per-
Pour réaliser ce test, on recueille met un lavage efficace, même dans
dans une éprouvette 15 à 20 ml d’eau une eau à 10 °C. Les voici :
de lavage obtenue par égouttement
d’un ou plusieurs tirages. On verse à – Développement :
l’aide d’une pipette quelques gouttes Papiers RC : 60 à 90 s.
du réactif dans l’éprouvette. Si la cou- Papiers barytés : de 1 à 4 min selon
leur rose initiale du réactif se main- l’effet désiré.
tient pendant au moins 1 minute, on – Bain d’arrêt :
considère que le lavage est achevé. Si Papiers RC : 10 à 15 s dans une solution
elle vire au jaune verdâtre avant ce d’acide acétique à 2 %.
délai, le lavage est poursuivi jusqu’au Papiers barytés : 20 à 30 s dans une
succès du test. solution d’acide acétique à 2 %.
LES PRODUITS CHIMIQUES
– Fixage : – Lavage :
Papiers RC : 60 à 90 s dans un fixateur Papiers RC : 2 min en eau courante
rapide non tannant dilué 1 + 9 à plus de 12 °C ; 4 min dans une eau
(30 s dans un bain dilué 1 + 4). à moins de 12 °C.
Papiers barytés : en 1 ou 2 bains Papiers barytés : selon ses préférences
selon ses préférences personnelles personnelles (voir les deux tableaux
(voir les deux tableaux récapitulatifs). récapitulatifs).

Le fixage des papiers barytés en un seul bain


Capacité du fixateur
Méthode Fixateur Rinçage Auxiliaire Lavage (feuilles par litre)

Bain de carbonate
Agefix 1 + 3 Eau courante : Eau courante : 30 feuilles
Agfa de sodium à 1 % :
30 s 5 min 5 min 18 x 24 cm
10 min

Hypam ou Rapid
Eau courante : Galerie Washaid : Eau courante : 12 feuilles
Ilford Fixer 1 + 4 :
5 min 10 min 5 min 18 x 24 cm
60 s

Eau courante :
Superfix Plus
Eau courante : Lavaquick : 30 min ou 30 feuilles
Tetenal 1+4:
5 min 5 min 6 bains d’eau 18 x 24 cm
60 s
renouvelés

Autre
Un fixateur rapide
concentré non Eau courante :
Kodak Hypo Clearing
Agent ou solution
Eau courante :
30 min ou 12 feuilles
131
option tannant dilué 1 min de sulfite à 2 % : 6 bains d’eau 18 x 24 cm
1 + 4 : 60 s 3 min renouvelés

Le fixage des papiers barytés en deux bains


Capacité du fixateur
Méthode Fixateur Rinçage Auxiliaire Lavage (feuilles par litre)
Acidofix, Agefix 1+7 Kodak Hypo Clearing Eau courante :
ou Multicontrast Eau courante : Agent ou solution de 30 min ou 45 à 50 feuilles
Agfa
1+7: 60 à 90 s 1 min sulfite à 2 % : 3 min 6 bains d’eau 18 x 24 cm
par bain Lavaquick : 5 min renouvelés
Hypam ou Rapid
Fixer 1 + 9 :
Eau courante :
60 à 90 s
Eau courante : Galerie Washaid : 30 min ou 45 à 50 feuilles
Ilford par bain.
5 min 10 min 6 bains d’eau 18 x 24 cm
Ilfofix-II :
renouvelés
3 min
par bain
Fixateurs liquides
Kodak : 2 min 30 s
Eau courante :
par bain.
Eau courante : Kodak Hypo Clearing 30 min ou 45 à 50 feuilles
Kodak Fixateur en
5 min Agent : 3 min 6 bains d’eau 18 x 24 cm
poudre Kodak :
renouvelés
3 à 5 min
par bain
Eau courante :
Superfix Plus
Eau courante : 30 min ou 45 à 50 feuilles
Tetenal 1 + 9 : 60 à 90 s Lavaquick : 5 min
1 min 6 bains d’eau 18 x 24 cm
par bain
renouvelés
5 LES PAPIERS ET LES PRODUITS CHIMIQUES
LES VIRAGES

132

▲ L’Aquila, Italie. Plusieurs fabricants commerciali- permanence du tirage. Les virages à


Le virage au sélénium sent des solutions de virage prêtes à base de cuivre (qui donnent des tons
intensifie les noirs de l’emploi, qui permettent d’obtenir le bruns) ou de fer (qui créent tons
tous les papiers, RC ou
barytés. Il assure une sépia d’antan, mais aussi toutes bleus), ainsi que les virages à base
meilleure conservation sortes de couleurs et de tonalités, de pigments ont peu ou pas d’effet
des tirages. Il modifie la des plus froides aux plus chaudes. conservateur.
tonalité du papier vers un Certains virages, à base de métaux Aujourd’hui, les raisons principales
ton pourpre plus ou
comme le sélénium ou l’or, ont en qui amènent un photographe à virer
moins prononcé selon les
papiers. L’Ilford plus l’avantage d’accroître la conser- ses tirages sont plutôt liées à leur
Multigrade IV FB ne vation des tirages et c’est l’aspect conservation et/ou à une légère
change pratiquement pas de ce traitement qui nous semble le modification de leur tonalité. Ainsi,
de ton alors que les plus important. Au cours du virage, on cherche davantage à neutraliser
papiers Bergger ou Forte
sont très réactifs à ce
ces métaux s’associent aux cristaux l’aspect vert-olive de certains
virage. Ici, le tirage a été d’argent contenus dans l’émulsion papiers qu’à leur donner une « cou-
réalisé avec du Bergger du papier et forment un composé leur » marquée. Le virage au sélé-
Variable CB. métallique plus résistant aux agres- nium, dont le coût est modéré, est
Contax G1, 45 mm, 1/250 sions chimiques et atmosphériques. probablement le plus utilisé car il
s à f/11, film Kodak
T-Max 400.
Les virages à base de soufre (sulfure répond à la fois à cette recherche de
de sodium le plus souvent), ont permanence et de modification sub-
aussi ces vertus conservatrices en tile de tonalité. Les virages soute-
transformant les cristaux d’argent nus créés par sulfuration prennent
en sulfure d’argent. La thio-urée facilement une connotation « rétro »
enfin, qui remplace le sulfure de et ont tendance à être délaissés.
sodium dans certaines formules à Pourtant, employés judicieusement,
cause l’odeur désagréable de ce der- ils procurent à certaines images une
nier, garantie aussi une plus longue qualité esthétique pertinente.
LES VIRAGES
Nous ne citerons pas ici tous les Des gants de chirurgien (achetés en
virages vendus en doses préparées. pharmacie) permettent de manipuler
Nous nous tiendrons surtout à ceux facilement les feuilles de papier.
qui permettent une meilleure Il existe plusieurs séquences de
conservation des tirages. traitement possibles. La seule
recommandation que nous faisons
Le sélénium est d’effectuer le virage après l’em-
Les virages qui peuvent s’effectuer ploi d’un fixateur non tannant qui
en un seul bain sont appelés des facilite le traitement. Si un fixateur
virages directs. Leur avantage prin- tannant a été employé, il faut
cipal est leur facilité d’emploi. La « détanner » le tirage dans un bain
modification de la tonalité est immé- alcalin (une solution de carbonate
diatement visible dans la cuvette. de sodium à 3 %, soit 30 g par litre
Le virage au sélénium est très d’eau). Dans notre précédente édi-
employé pour assurer une longue tion, nous recommandions que les
conservation des tirages. C’est pour- supports barytés soient bien fixés et
quoi nous insistons sur son emploi. que le virage au sélénium puisse
La référence la plus répandue est le être entrepris après 20 minutes de
Kodak Rapid Selenium Toner. Plus lavage seulement, à condition
sa dilution est grande (à partir de d’avoir employé un bain d’auxiliaire
1 + 19), moins l’effet du virage est de lavage. Depuis, nous avons
marqué, mais les noirs gagnent tout constaté qu’après un fixage en deux
de même en intensité. La modifica- bains, dans la mesure où le deuxiè-
tion de la tonalité est plus marquée me fixateur n’est pas surchargé en
sur les papiers à tons chauds. argentithiosulfates, un rinçage de 133
Pour que l’effet conservateur soit 5 minutes suffisait entre le deuxiè-
certain, il faut tout de même obtenir me fixateur et le bain de virage au
une intensification des noirs et/ou sélénium. Nous n’avons jamais consta-
une modification de la tonalité pour té de taches avec cette méthode.
s’assurer de la modification de Selon la dilution du bain de virage,
l’image argentique en un composé l’effet est plus ou moins rapide. Il
argent-sélénium. La tonalité de cer- est utile de virer une épreuve en
tains papiers, comme le Polymax ayant à côté de soi un exemplaire
Fine Art, ne change pas au cours du non viré pour déterminer le degré de
traitement, mais les noirs ressortent virage souhaité. De même, on gagne
plus prononcés. D’autres, comme à observer l’évolution du virage en
l’Ilford Galerie gagnent une belle lumière du jour : une ampoule élec-
teinte légèrement pourpre. D’autres trique de type « lumière du jour »
encore, comme les papiers Bergger (dont le verre est bleuté) convient
et Forte à tons chauds, sont très parfaitement. Le temps de traite-
sensibles à ce virage et peuvent ment dure, selon l’intensité recher-
prendre des tons rougeâtres. Selon chée, de 1 à 10 minutes. En fin de
les papiers et la dilution employée, virage, on immerge le tirage dans un
le virage donnera les effets désirés bain d’auxiliaire de lavage (3 à
entre 30 secondes et 10 minutes. 10 minutes selon les formules) et on
Le sélénium est un produit surtout lave pendant 30 minutes.
toxique à l’état sec, mais il ne pré- Ilford recommande de diluer le sélé-
sente pas de danger majeur en solu- nium dans la solution d’auxiliaire de
tion aqueuse si l’on prend quelques lavage Washaid prête à l’emploi
précautions. L’endroit où on effec- dans le cas d’une séquence de fixa-
tue le virage doit être bien ventilé et ge court en un seul bain. Après
on doit veiller à ce que le sélénium avoir fixé le tirage puis l’avoir rincé
n’entre pas en contact avec la peau. pendant 5 minutes, on le plonge
5 LES PAPIERS ET LES PRODUITS CHIMIQUES
directement dans la solution de vira- tue en un seul bain et ses effets
ge mélangée à l’auxiliaire de lavage. s’observent aisément en cuvette. On
Le virage dure le temps nécessaire arrête le bain quand la teinte dési-
pour que l’image prenne la teinte rée est obtenue, qui se situe entre le
souhaitée. En fin de virage, l’épreuve cuivre léger et le cuivre rouge.
est de nouveau traitée dans l’auxiliai-
re de lavage pendant 10 minutes puis La sulfuration directe
lavée en 30 minutes. L’inconvénient Les virages bruns (Agfa Viradon et
de cette pratique est qu’il faut jeter Kodak Brown Toner) sont fabriqués
le virage après la séance de travail à partir de sulfure. Le Viradon est à
puisque l’auxiliaire de lavage ne se base de sulfure de sodium (odeur
conserve pas. désagréable d’œuf pourri) ; très faci-
Le virage au sélénium dilué simple- le d’emploi, son effet est plus mar-
ment avec de l’eau se conserve bien qué sur les papiers à tons chauds. Il
et peut être réutilisé jusqu’à épuise- améliore la conservation de l’image.
ment. On le change quand il ne Agfa recommande d’employer une
montre plus aucun effet sur la tona- solution de sulfite de sodium à 10 %
lité de l’image. Le noircissement de (100 g de sulfite par litre d’eau)
la solution de travail, dû à la forma- pour arrêter l’évolution du virage,
tion de particules de sélénium en qui progresserait au cours du lava-
suspension, apparaît au bout de plu- ge. Le Kodak Brown Toner contient
sieurs séances de virage. C’est un du sulfure de potassium. Ses
signe d’épuisement qui ne nuit pas meilleurs effets se traduisent aussi
au tirage. On peut éliminer ces par- sur les papiers à tons chauds. Il
134 ticules en passant le virage dans un améliore la conservation de l’image.
filtre à café en papier. Dans le cas d’un traitement à haute
température, Kodak recommande
L’or d’utiliser au préalable une solution
Le virage à l’or (Berg ou Tetenal Gold tannante pour raffermir la gélatine
Toner) se pratique après un lavage rendue fragile par le virage.
complet du tirage. C’est un virage
direct, qui s’effectue entre 1 et Le virage sépia
5 minutes le plus souvent. Il produit Le virage sépia s’effectue générale-
des tons légèrement bleutés sur cer- ment en deux bains. Un premier
tains papiers (principalement les bain, dit de blanchiment, éclaircit
chlorobromures); sur d’autres, il n’a considérablement le tirage, ne lais-
aucun effet visuel (principalement les sant apparaître qu’une image rési-
bromures et bromochlorures). Il assu- duelle, très pâle. Après un rinçage
re une excellente conservation des abondant de quelques minutes per-
tirages en recouvrant l’image d’une mettant d’éliminer la teinte jaune du
fine pellicule d’or. Conjugué à un vira- bain de blanchiment, l’image est
ge par sulfuration ou à la thio-urée redéveloppée dans un bain de virage,
(voir plus loin), il procure des tons composé de sulfure (de sodium le
rouge-bruns plus ou moins pronon- plus souvent) ou, pour éviter l’odeur
cés. Un lavage complet, d’au moins désagréable de ce dernier, de thio-
30 minutes à 18-24 °C suit le virage. urée. Le résultat est une teinte brune
ou sépia, plus ou moins prononcée.
Le cuivre Une image faiblement blanchie (bain
Le virage au cuivre (Tetenal Copper- de blanchiment très dilué) réchauffe-
Red Toner) ne possède pas les qua- ra les tons du tirage et accentuera
lités d’archivage de l’or ou du sélé- l’intensité de ses noirs ; au contraire,
nium. Néanmoins, il ne diminue pas le brun ou sépia sera plus prononcé
la conservation du tirage. Il s’effec- par un fort blanchiment.
LES VIRAGES
Remarquons que le bain de blanchi- éviter de créer des réactions chi-
ment a tendance à éclaircir les miques hasardeuses.
hautes lumières du tirage et le redé- Il arrive que les virages multiples
veloppement peut ne pas les faire accroissent le contraste de l’image.
revenir. Il est donc souhaitable de Il faut alors virer des tirages plus
réaliser au départ un tirage avec des doux ou plus gris. Pour chaque com-
hautes lumières légèrement grises binaison, on conduira quelques tests
pour les retrouver correctement ren- pour vérifier si le contraste s’en
dues au sortir du bain de sulfuration. trouve altéré. Nous présentons ici
Le lavage qui suit ce genre de vira- les combinaisons principales.
ge doit être de 30 minutes pour les Le sélénium, sur un virage par sul-
papiers barytés et de 2 à 4 minutes furation ou à la thio-urée donne des
pour les supports RC. tons tirant sur le pourpre-brun,
Signalons un effet particulier. Quand voire le rouge-brun. Tout dépend de
on redéveloppe dans un révélateur l’intensité du premier virage. Il
standard un tirage qui a seulement assure une excellente qualité d’ar-
été blanchi, on refroidit le plus sou- chivage. L’or, comme le sélénium,
vent sa tonalité. peut être employé après un virage
Les virages par sulfuration (Tetenal par sulfuration ou à la thio-urée. Le
Virage Sépia, Pébéo Virafot) don- ton obtenu est semblable à une san-
nent les tons les plus chauds avec guine. Plus le premier virage tire
les papiers à tons chauds. Une alter- sur le jaune, plus la couleur rouge
native possible est de plonger le du virage à l’or est accentuée. Là
tirage d’abord dans le bain de virage encore, on aboutit à une excellente
puis, après un rinçage, de l’immer- qualité d’archivage. 135
ger dans le bain de blanchiment puis Un virage bleu (Tetenal ou Berg)
de le replonger dans le virage : le sur un virage par sulfuration ou à la
contraste en sera accentué. thio-urée peut donner des teintes
Les virages inodores à la thio-urée tirant sur le vert, plus ou moins
(FRPC Virage Sépia, Colorvir, Tetenal prononcées selon l’intensité du pre-
Triponaltoner) procurent eux aussi mier virage. Mais il n’offre aucun
des tons chauds et bien qu’ils gain de conservation.
conviennent à tous les papiers, les
meilleurs résultats sont obtenus avec Quelques problèmes de
les papiers à tons chauds. Tetenal pro- virage
pose en plus des bains de blanchiment Quand la température des bains
et de virage une solution à base de dépasse 24 °C et que l’eau est très
soude caustique, qui permet de modi- calcaire, il arrive parfois qu’au sor-
fier la teinte de l’image, du jaune-brun tir d’un virage au sélénium ou d’un
au brun foncé en passant par le sépia. virage par sulfuration, le tirage pré-
On peut préférer un virage à la thio- sente des marques d’abrasion ou de
urée plutôt qu’un virage par sulfura- dépôt calcaire. Pour les éliminer, on
tion puisqu’il est inodore. Le sépia plonge le tirage dans un bain d’aci-
qu’il procure est comparable à celui de acétique à 2 ou 3 % pendant 1 à
fourni avec du sulfure de sodium. 2 minutes après l’avoir bien rincé et
on lave ensuite pendant 30 minutes.
Les virages multiples Si les traces persistent en fin de
Les différents virages que nous lavage, il faut introduire l’épreuve
avons vus peuvent être utilisés tels dans un bain d’eau distillée (ou
quels, mais aussi en combinaison. déminéralisée) et frotter légèrement
Cependant nous déconseillons forte- avec un morceau de coton les
ment de les mélanger, sauf sur endroits abîmés, pour ne pas
recommandations du fabricant, pour endommager la surface du papier.