Vous êtes sur la page 1sur 16

Rejoignez nous !

Vous souhaitez connaître les activités de notre association ?


Envoyez nous le bulletin ci-dessous à :
Permanence de Benjamin LANCAR - 12, rue Hittorf - 75010 PARIS

Nom : …………………………………………… Prénom : ……………………………………………........


Adresse : …………………………………………………………………………………………………….......
Tél : …………………………………………………………………………………………………………......
Mail : …………………………………………………………………………………………………………....

Une suggestion, une question :


…………………………………………………………………………………………………………………...
………………………………………....………………………………………....……………………………...
…………....………………………………………....………………………………………....………………..
………………………....………………………………………....………………………………………....…...
……………………………………....………………………………………....………………………………...
………....………………………………………....………………………………………....…………………...
……………………………………....………………………………………....………………………………...
………....………………………………………....………………………………………....…………………...
Bonne année 2011 !

LE
JOURNAL
DU 3-10 Benjamin LANCAR
Conseiller régional
SOMMAIRE
! Edito 3

! Nos activités 4

! Lʼautre projet pour la place de la République 5

! Libre expression de la Grange aux Belles 6

! «Le Battling club», une salle de sports pas comme les autres… 7

! Regards croisés des dignitaires religieux sur le 10e arrondissement 8

! «This is the web» : les 3e et 10e arrondissements sur la toile 10

! Pages pratiques pour mieux connaître son arrondissement 10


1.1 Nos deux arrondissements sur le web
1.2 L'essentiel du web

! Ballade reportage, du 10 au 3 10

! La Maison de lʼHistoire de France 11

! Nos bons plans 12


1.1 Les Bons plans de Déborah (Quartier Lancry-Beaurepaire)
1.2 Les Bons plans de Frédéric (3e arrondissement)
1.3 Les 3 bons plans de Maurice (Canal Saint-Martin, Louis Blanc)
1.4 Les bons plans d'Olivier (Récollets)

! Jeux 14
1.1 Sudoku
1.1 Mots croisés

! Nos activités 15

! Rejoignez nous ! 16

Permanence : Benjamin Lancar - 12 rue Hittorf - 75010 Paris - Tél : 09 53 34 22 92


Site web : www.ump-paris75.fr - Contact : contact@le10enmouvement.fr
Horaires d’ouverture : tous les jours de 14h30 à 18h30

Réalisation : SIRPE - 76, rue de Rivoli - 75004 Paris - Tél. 01 42 56 85 55 - Fax. 01 42 56 95 55


e-mail : sirpeclaude@dbmail.com • Conception et réalisation : belza’com - www.belzacom.com
• Impression : PrintCorp • Diffusion : Champar
2
EDITO
Bonjour à toutes et à tous,
C’ est un plaisir particulier que celui d'écrire
l'édito d'un nouveau journal. Un plaisir emprunt
d’une double saveur : commencer l'année ensem-
ble en vous présentant ce journal qui se veut être
l’écho des 3e et 10e arrondissements, et celui bien
sûr de vous faire partager à travers ces pages notre
attachement à ces deux arrondissements.

Ce magazine, nous l'avons voulu et conçu comme


nous percevons l'identité et les particularités du 3e
et du 10e arrondissements. Ce journal gratuit est le
fruit de rencontres, de mélanges culturels, de dé-
couvertes architecturales, bref le reflet de nos
quartiers que nous espérons toujours plus verts,
plus dynamiques et plus solidaires.

Au fil de ces pages, nous vous proposons une ren-


contre avec des femmes et des hommes de foi qui
nous feront part de ce que seront, pour eux, les enjeux de l'année 2011. Nos ballades et
rencontres à travers nos deux arrondissements nous ont conduit à vous proposer une autre
approche du projet de la Place de la République ainsi qu’une présentation de la future
Maison de l'Histoire de France. Nous avons également souhaité donner la parole aux
jeunes, qui se sont exprimés sous forme d’une tribune libre. Enfin, que serait un magazine
de quartiers sans bons plans ?

En tant que citoyens engagés dans la vie de la cité, nous menons des actions régulièrement
pour préserver et améliorer le vivre-ensemble dans nos deux arrondissements : Noël so-
lidaire pour les enfants malades de l'Hôpital St Louis, opération propreté le long du Canal
Saint-Martin, visite des aînés à l'occasion des fêtes...Vous pourrez donc avoir un aperçu
de ces opérations de proximité à travers ces pages.

Avec toute l’équipe, nous sommes heureux de vous offrir ce magazine qui relate nos en-
vies et notre passion pour ces deux arrondissements qui composent notre circonscription.
Nous en profitons bien sûr pour vous souhaiter ainsi qu’à ceux qui vous sont chers, une
excellente année 2011. Que cette nouvelle année soit placée sous le signe de la réussite,
de la solidarité et des projets !
Bonne lecture à vous!

Benjamin LANCAR,
Conseiller régional
Président de l'association Le 10ème en mouvement !

3
?
Nos activités

Collecte réussie de jouets et de vêtements pour le


Noël Solidaire en faveur des malades de l'hôpital
Saint-Louis ! (Décembre 2010)

Benjamin Lancar lors de la collecte Noël Solidaire Anne, Benjamin et Mathilde


(angle rue de Turenne et rue de Bretagne).

Benjamin Lancar répondant aux questions des journalistes Opération propreté le long du Canal Saint-Martin.
lors de l'opération propreté le long du Canal Saint-Martin.
(Juin 2010)

4
Lʼautre projet pour la place de la République
D ix réflexions à propos du projet d'amé-
nagement de la place de la République
rait envisager autour de la statue des frères
Morice un grand square de plus d'un hectare.
dissements (voir croquis). Il faut réfléchir sur
l’ensemble de Paris.
1) Cette place est un espace symétrique et Il faudrait qu'il soit bien individualisé et par-
centré. Architectes et urbanistes se sont atta- faitement protégé avec aires de jeux, bacs à 8) La création d'un vaste parc de stationne-
chés par le tracé des rues, par le dessin des sable, bassins, bancs, kiosques divers, etc. Il ment (sous la caserne de la Garde) pourrait
façades, par les plantations et les décors, à faudrait en faciliter l'accès par l'aménage- être envisagée, ce secteur étant très sous
souligner cet aspect. Le projet qui nous est ment des passages souterrains du métro. équipé en la matière. C'est une carence qui
proposé le détruit. (voir croquis) dissuade les gens de venir dans ce quartier, et
entraine donc une baisse d'activité.
2) Il y a deux sortes de places : les places dé- 5) Tous les comptages montrent que le débit
cors et les places carrefours. Les places dé- véhicules le plus important se situe sur la 9) On remarque aussi que la circulation en
cors sont faites pour la rencontre et la fête ; voie nord de la place. Curieusement, c'est provenance de la rue Beaurepaire et de la rue
il n'y a pas de circulation, en tout cas pas de cette voie que le projet veut fermer à la cir- René Boulanger vient contrarier le flux prin-
croisement, excepté la voie d'accès. Ainsi la culation. cipal et, bien que faible, occasionne des ra-
place de l'Hôtel de Ville, la place Vendôme, lentissements, voire des bouchons. Un projet
la place des Vosges. 6) Rappelons que pour une vitesse de 30 harmonieux de la place passe par l'inversion
A l’inverse, les places carrefours sont la ren- km/h et sans obstacles, le débit théorique du sens de circulation de ces rues.
contre de plusieurs axes de circulation. Pour d'une file de circulation (largeur 3m) est de
permettre un écoulement fluide, il y a un sens 50 véhicules à la minute. Il semble que la 10) Dans les réunions tenues depuis 2008, il
giratoire qui supprime les points de blocage place laissée à l'automobile place de la Ré- s'exprimait une crainte constante des habi-
du "tourne-à-gauche" : telles les places de publique soit quelque peu excédentaire ; elle tants de voir les conditions de circulation
l'Étoile, de la Nation et d'Italie. doit pouvoir être réduite sans incidence sur s'aggraver au lieu de s'améliorer. L'exemple
le trafic. Point à étudier. du boulevard Magenta est dans tous les es-
3) La place de la République est à la fois une prits. Cette crainte est aujourd'hui totalement
place décor et une place carrefour. Le présent 7) Un plan général de la capitale et l'examen occultée. C'est pourquoi les présentes ré-
projet ignore complètement la seconde fonc- des flux de circulation qui la traversent mon- flexions portent principalement (mais pas ex-
tion ; pire, il supprime le sens giratoire, ga- trent que la place de la République est un clusivement) sur l'aspect circulation. Hélas,
rant d'un bon écoulement du trafic. nœud important du trafic, au croisement de la Mairie de Paris a pour postulat l'élimina-
l'axe est-ouest Nation-Étoile et de l'axe nord- tion de la voiture particulière au centre de la
4) L'aspect place décor est actuellement peu sud Pantin-Montrouge. Il n'est pas raisonna- capitale. Ne sont donc admis à participer à la
perceptible. Les terre-pleins centraux ne sont ble d'étudier le trafic de la place en se concertation que ceux qui acceptent ce postulat.
pas attractifs et leur accès mal aisé. On pour- limitant aux 3ème, 10ème, et 11ème arron-

5
Libre expression de la Grange aux Belles

Arnaud, force est de reconnaître, qu’une partie des


nuisances sonores sont causées par des
Ce voyage m’a marqué et m’a conforté dans
l’idée de m’engager et de donner du temps à
Habitant de la Grange aux jeunes qui s’amusent avec leurs motos ou ceux qui en ont le plus besoin. Je prévois de
Belles. scooters. Ces jeunes, dont la plupart n’habi-
tent pas le quartier, sont désœuvrés. Si l’on
participer dans quelque temps à un projet
pour une association humanitaire. Je me
veut régler ce problème des nuisances so- laisse le temps de la réflexion pour mûrir ce
Bonjour Arnaud, parle-nous un peu de toi ? nores, il faut trouver une occupation à ces projet qui me tient à cœur.
Je m’appelle Arnaud et suis originaire d’une jeunes. Je ne vois pas d’autres solutions.
petite ville près de Strasbourg. Après une li- Que penses-tu du 10e en général ?
cence de math/info et après m’être installé à Que proposes-tu pour ces jeunes ? Notre arrondissement a la chance d’être bien
Paris j’ai intégré une start-up. J’ai ensuite re- Nous avons la chance de disposer d’un com- desservi au niveau transport par la gare de
joint une autre entreprise, toujours dans le plexe sportif municipal au sein même du l’Est et la gare du Nord. Je me rends chaque
secteur d’Internet et des nouvelles technolo- quartier, il me semble que ce dernier est matin à mon travail dans le 8ème arrondis-
gies. J’y occupe le poste de coordinateur fermé le soir et le week-end ce qui est vrai- sement en moins de 15 minutes ce qui vrai-
chargé de faire le lien entre l’équipe d’ingé- ment dommage! Un geste de la mairie serait ment est appréciable. Il y a bien sûr le canal
nieurs et l’équipe commerciale. bienvenu pour lutter contre le désœuvrement Saint-Martin qui est un atout majeur de notre
de ces jeunes. Pour éviter les « rodéos » noc- arrondissement mais ce dernier mérite d’être
Depuis quand habites-tu dans le quartier turnes, pourquoi ne pas faire poser plus de valorisé et surtout protégé. Le coté négatif de
de la Grange aux Belles ? dos d’âne ou de ralentisseurs ? Ce sont des l’arrondissement qui me déplait le plus c’est
Arrivé à Paris en 2000, je me suis installé solutions simples qui, je pense, pourraient re- la circulation, les embouteillages sur le Bou-
dans le quartier en Avril 2001. C’est au bout donner au quartier son calme. levard Magenta, et donc la pollution. D’ail-
de trois mois de recherches et grâce à l’aide leurs, le projet de la Place de la République
d’un ami dans l’immobilier que je me suis Ton quartier évolue et se transforme, est inquiétant. Ca ne devrait pas arranger les
installé dans un 30m2 au 2, rue Albert Camus qu’est ce que cela t’inspire ? choses, car la réduction des axes de circula-
en plein cœur de la Grange aux Belles. Selon moi, la sociologie de mon quartier a tions aboutira à la congestion du boulevard
évolué vers plus de mixité. Cela est dû au fait Magenta.
Cela fait bientôt plus de 10 ans que tu y que les logements sociaux ont remplacé les
habites, comment ressens-tu ce quartier ? immeubles « privés ». Je me suis habitué à Pour cette nouvelle année, qu’attends-tu
J’aime ce quartier car il y a une vraie mixité ce quartier mais il faut l’admettre, habiter de la part de la mairie ? De l’Etat ?
sociale, ce qui lui donne un charme tout par- Paris est devenu un luxe, les prix des loyers De la mairie, j’attends qu’elle soit plus à
ticulier. Le coté populaire du quartier et du ont explosés ces derniers temps. l’écoute des habitants de l’arrondissement !
10ème est un atout qu’il est nécessaire de De l’Etat, j’attends qu’on revienne à des va-
mettre en avant car il évite la ghettoïsation! Tu te vois vivre ici dans 10 ans ? leurs simples mais fondamentales, qui ont
Tant que je reste vivre à Paris, oui ! Mais je marqué toute l’histoire de France, comme :
Depuis quelques années les habitants du retournerai vivre mes vieux jours dans ma Liberté, Égalité et Fraternité !
quartier se plaignent de nuisances, quel ville natale loin de l’effervescence pari-
est ton avis sur la question ? sienne. Un dernier mot ?
Le problème de ce quartier, c’est le bruit ! Je souhaite de bonnes fêtes de fin d’année à
Pour le voir la journée et l’entendre même le Quel est ton projet professionnel ? tous les habitants du 10e et une super année
soir jusqu’à des heures avancées de la nuit, Je suis parti au Pérou l’année dernière. 2011 à tous !

6
« Le Battling club », une salle de sports
pas comme les autres…
A l’heure où l’on nous répète à chaque
instant qu’il faut prendre soin de son corps,
training avec des vélos, des rameurs de der-
nière génération pour un entraînement phy-
toyens de la boutique de chaussures la plus
chic de la ville, les milliardaires ressem-
ne pas faire d’excès, manger cinq fruits et lé- sique classique. Mais nous proposons blaient aux ouvriers en bâtiment et tout le
gumes par jour au risque de trépasser avant beaucoup de sport de combats et d’activités monde se retrouvait autour d’un bagel et
nos 50 ans, nous ne pouvions faire l’impasse de remise en forme. Plus qu’une simple salle d’un café.
- surtout en ces lendemains de fêtes - sur la de sport, le Battling Club en dépasse les
salle de sports où il faut se rendre d’urgence codes habituels pour aller encore plus loin : Parmi tous les cours de fitness, de free
dans le 10e arrondissement…Rencontre sur- il s’agit non seulement d’entraînement spor- fight, de musculation, de boxe masculine
prenante et déroutante avec Philippe DU- tif et de bien-être, mais aussi d’apprentissage et féminine, est-ce que tu as une préfé-
MONT, propriétaire du BATTLING CLUB, de sports de combat aux hommes, femmes et rence pour un sport en particulier ?
une salle vraiment pas comme les autres… enfants qui souhaitent découvrir des activités Je suis un lutteur et je le serai toute ma vie…
authentiques et efficaces. Avec le cœur en tous cas ! La lutte et les lut-
Cette salle ne ressemble en rien aux autres teurs sont une vraie famille pour moi. J’ai la
chaînes de salles de sports, ni aux apparte- Ici, on croise également des sportifs de chance depuis 10 ans d’être ami avec Ghani
ments transformés en mini gymnase pour haut-niveau et des professeurs qui font Yalouz, vice-champion olympique et la
un public sélect, en fait on se croirait dans également de la compétition. C’est un lourde responsabilité d’être le président de
un loft. Peux tu nous présenter le concept ? choix de mélanger « novices » et « cham- l’association des frères Guenot, les héros des
En fait, l’idée initiale, c’était d’implanter un pions » ? Jeux de Pékin. C’est une aventure commune
"Boxing Gym" en plein coeur de Paris. J’ai Je ne sais pas quelle salle dans le monde peut formidable.
souhaité m’inspirer des traditionnelles salles prétendre avoir en même temps 6 médaillés
d’entraînement New-Yorkaises. Pour avoir olympiques ! Faire que les champions se sen-
vécu à New-York pendant un bon nombre tent bien chez moi est ma mission. Et ces Le BATTLING CLUB
d’années, j’ai essayé de recréer l’ambiance grands champions sont particulièrement dis- 13, rue de la Grange aux Belles
mythique des salles de combats empreintes ponibles et prévenants avec les débutants. 75010 PARIS
de sueur et d’effort. Mais nous avons voulu
allier ce concept à la technicité d’un équipe- Tu as choisi le 10e arrondissement pour 01 42 01 24 12
ment sportif moderne. t’implanter. Dans cette salle on retrouve Ouvert du mardi au dimanche
cette simplicité et jovialité du quartier, http://www.battlingclub.com/
Quand on vient au BATTLING CLUB on qu’en penses-tu ?
est surpris par l’authenticité, on est très J’aime beaucoup l’atmosphère de ce quartier
loin des clichés. Si les gens ont tous le sou- qui bien qu’en évolution, est resté « bon en-
rire, ils ont également l’air de pros… fant ». Il me rappelle beaucoup le quartier de
Quelles sont ses « spécialités » ? Chelsea à New York où j’ai travaillé au début
Il y a bien sûr un espace réservé au cardio- des années 2000 : les abattoirs étaient mi-

Voyance Gratuite !

Quelque soit votre problème :


sentimental, professionnel, familial ou financier
Si vous manquez de chance, réussite et bonheur, Alyssa votre Voyante-
Medium vous aide à résoudre tous vos soucis

Séparation-Divorce, retour de l'être aimé et même les cas les plus


desespérés. Grâce à ses dons exceptionnels, Alyssa vous répondra
personnellement de manière extrêmement précise sur votre avenir et
vous apportera les solutions immédiates à votre réussite.

Si vous doutez de ses pouvoirs, testez-la gratuitement


sur simple appel au

08 92 35 01 06 - 08 92 70 20 86
7
Regards croisés des dignitaires religieux
sur le 10e arrondissement
Corinne AKLI - Pasteur de l’Eglise ment mis en avant par le film Des hommes et Je pense qu’aujourd’hui en France, chaque
Réformée de France. des dieux. Ce film donne du tonus, on se sent musulman qui pense rester attaché aux
Hervé GUILLEZ – Prêtre pour le diocèse participer à cette humanité. En effet, il donne idéaux de l’Islam va vers une cohabitation
de Paris. une espérance. citoyenne avec les autres personnes qui ne
Nordine ALIHADI - Directeur de NA : Nous sommes en temps de crise, beau- sont pas de sa religion
l'enseignement de la langue arabe à la Mos- coup de gens la ressentent, et j’espère que les RM : La première prière juive au début de
quée de la rue du Faubourg Saint Denis, re- années qui arrivent seront meilleures pour la l'année hébraïque, c'est "Réformer et recons-
présentant l’imam du 10e. France. Il faut sortir de cette situation. Je truire le monde". Nous devons tous prendre
Raphy MARCIANO – Directeur du centre pense que l’avenir ne peut être que bénéfique conscience de notre responsabilité planétaire,
communautaire de Paris pour l’ensemble des gens. car nous vivons dans une Terre qui sera à
RM : 2010, première année de la 2ème dé- l'avenir à l'image de nos projets et de nos réa-
Interview réalisée par Benjamin LANCAR – cennie du XXIème siècle, me semble pour- lisations.
Responsable UMP de la 5e circonscription 3e et suivre les grandes tendances et aussi les
10e arrondissements, conseiller régional d’Île grands dangers qui ont marqué la première Qu’est ce qui vous rend optimiste ou
de France, Président des Jeunes Populaires. décennie : montée du terrorisme, du fana- pessimiste dans le monde d’aujourd’hui ?
tisme, de l'intégrisme, de la violence aveugle, CA : Ma mère est atteinte de la maladie
Pouvez-vous vous présenter ? mais aussi partout le désir intense dans les d’Alzheimer depuis 2002, elle a déposé les
CA : Corinne AKLI, je suis pasteur de sociétés libres, de créer des conditions d'un armes, elle est devenue d’une douceur et dé-
l’Eglise Réformée de France. Je suis actuel- monde démocratique et pluriel fondé sur le pendance : elle vit sa vieillesse tranquille-
lement en poste dans une église du 10e arron- dialogue et la rencontre. ment. Il faut aborder la question de la
dissement qui s’appelle « La Rencontre », grande dépendance, il faut que l’on accepte
située rue des Petits Hôtels. Je suis arrivée en Quel est, en 2011, le message que votre re- cette évolution en mettant en place des struc-
juillet 2008, je démarre dans ce quartier. Au- ligion souhaiterait adresser à la société ? tures pour accompagner cela. J’apprends
paravant, j’étais responsable au niveau natio- CA : La bienveillance, l’écoute, essayer avec grâce à ma mère que la vieillesse n’est pas
nal de l’évangélisation « Témoignage et les autres responsables religieux de contri- forcement catastrophique, j’ai confiance en
Service » durant 4 ans : j’ai tourné dans buer à une société plus juste, plus accueil- l’avenir, j’ai confiance en Dieu. Il y a un
toutes les églises protestantes en France pour lante et plus fraternelle. Le temps nous est Psaume qui dit « la terre est solide et stable
encourager, stimuler ; et en particulier pour compté, alors autant faire des choses agréa- ». Donc tout va bien, je reste optimiste…
faire bouger nos services d’entre aide. La bles pour les autres ! Justement, le nom « La HG : Mon ressenti dépend tellement des cir-
charité et la bienfaisance sont encore trop pa- Rencontre » m’évoque beaucoup de choses constances (soleil… pluie…). Le propre du
ternalistes. Il s’agit d’expliquer aux gens que dans ce sens là. Notre communauté est petite chrétien, c’est l’espérance. L’espoir s’appuie
les pauvres ont changé de visage : les gens mais volontaire. Quand on m’a appelé, on sa- sur ce que je vois. L’espérance, je peux la
ne disent plus merci, sont très malheureux, vait que j’étais un « pasteur baroudeur » qui vivre sans rien voir. Parfois, lorsque je croise
en difficulté, et en particulier dans les quar- ouvre un peu les portes. Mon but ? Dévelop- certains jeunes, je ne vois pas beaucoup d’es-
tiers de banlieue et dans les grandes villes. Je per une Eglise plus ouverte et à l’écoute du poir. Mais avec l’espérance, je peux m’ap-
souhaite que l’Eglise soit un peu plus en plus grand nombre. procher d’eux comme adulte, comme
phase avec la population. Ayant vécu rue de HG : Le message de l’Eglise catholique sera pédagogue, comme prêtre. L’espérance, c’est
Clichy et pendant 14 ans à Aubervilliers, toujours le même : c’est le message de un moteur. L’espoir on peut l’observer, l’es-
c’est là où j’ai véritablement saisi le sens de l’Evangile, celui d’un Dieu qui veut rencon- pérance c’est quelque chose de beaucoup
l’engagement de l’Eglise en milieu popu- trer l’homme. Certes l’église enseigne, mais plus grand.
laire. surtout elle veut rencontrer les gens dans leur Par exemple, sur la question de l’euthanasie,
HG : Hervé GUILLEZ, je suis prêtre depuis diversité. Jésus nous montre que chacun est le « tu ne tueras pas » est quelque chose d’ab-
19 ans, ordonné pour le diocèse de Paris, unique dans son histoire, digne d’attention. solu. Sinon, certains trouveront toujours une
Responsable de la paroisse catholique St Jo- NA : Depuis le début, le principal message exception pour faire reculer les limites. De
seph Artisan depuis plus de 4 ans. J’étais au- de l’Islam a été d’apporter une vérité, vérité même, pour la question du début de la vie.
paravant ingénieur du génie rural des eaux et déjà présente dans beaucoup de religions, Je reste inquiet quant à l’aspect trop consu-
forêts à Nevers. Je suis rémois d’origine. principalement au niveau des religions mo- mériste de l’époque actuelle. De plus, le pro-
NA : Nordine ALIHADI, j’habite le 10ème nothéistes : le judaïsme et le christianisme. blème des crises bancaires est blessant pour
depuis 2006, je suis en charge de l’unité L’Islam, de par sa postérité, a vocation à un grand nombre de gens : il y a des sommes
d’enseignement de la langue arabe. améliorer l’image de cette vérité universelle. qui n’ont aucun rapport avec la vie des gens.
RM : Raphy MARCIANO, je suis le Direc- La première chose qui s’est passée dans le C’est dramatique pour celui qui vit pauvre-
teur du Centre Communautaire de Paris et de fondement, à Médine, du premier Etat isla- ment, cela peut détruire profondément les
l'Université d'Etudes Juives Elie Wiesel. mique autour du prophète et d’un petit gens, et c’est inquiétant.
groupe de croyants à l’époque était ce qu’on NA : Dans l’actualité, il y a beaucoup de
Que retenez-vous de l’année 2010 ? Et appelle « le pacte citoyen » : les nouveaux choses qui peuvent nous rendre optimistes,
comment résumeriez-vous l’année qui musulmans ont signé des actes avec les ci- tout être humain se garde d’être optimiste à
vient de s’écouler ? toyens de Médine appartenant aux autres re- outrance ou bien pessimiste pour de bon. La
HG : Devant les éléments parfois doulou- ligions (des citoyens arabes de confession part d’optimisme que chacun d’entre nous a
reux, l’attitude de certaines personnes mon- israélite de l’époque par exemple). Le fon- en soi même nous amène à souhaiter que les
trent que la vie reste toujours plus forte que dement voulait que chaque citoyen, et ce personnalités qui ont un rôle sur la scène in-
l’épreuve ; comme par exemple le sauvetage quel que soit sa religion, ait des droits et des ternationale arrivent à tirer les conséquences
des mineurs chiliens. C’est l’exemple que devoirs. Le respect des autres, quel que soit des expériences passées et des échecs en ma-
nous donnent les moines de Tibhirine récem- leurs croyances est le même depuis 14 siècles. tière de politique internationale.

8
Il s’agit de faire des compromis dans la vie et chaque quartier des hommes et des femmes entre les hommes est toujours utile. Rencon-
dans le monde : la planète devient un village, de différentes sensibilités doivent choisir la trer l’autre, c’est accepter l’altérité.
on est obligé de vivre ensemble malgré voie du dialogue dans le respect des diffé- Je n’ai pas beaucoup de dialogue avec les au-
toutes nos différences et malgré ce qui se rences en écartant le fanatisme et l'indifférence. tres responsables religieux, mis à part les
passe. Ainsi, je pense que l’on peut encore curés et le pasteur. Pour ce qui est du Ju-
placer de l’espérance dans l’être humain. Quelle est votre vision du 10e dans 10 ans ? daïsme et de l’Islam, j’ai des contacts avec
Mon pessimisme provient de la situation CA : Le 10e est un arrondissement plein de des croyants, mais pas avec des responsables.
économique et financière du monde : la dis- promesses, pourtant certains endroits ne sont Avec le collège voisin, je rencontre principa-
parité dans la distribution des richesses au ni- pas très agréables : ainsi, il faudra faire at- lement des jeunes musulmans. La paroisse
veau des pays entre eux et des régions entre tention dans l’avenir à ne pas se retrouver mène aussi des activités éducatives, du sou-
elles. Je pense que tout ce système doit être dans une situation où les communautés se re- tien scolaire et beaucoup de sorties avec l’as-
amélioré. plieraient sur elles-mêmes. Lorsque l’on sociation Le Rocher. On participe ainsi au
Au niveau de la répartition mondiale de la ri- s’installe dans un pays, il faut accepter toutes vivre ensemble: c’est quelque chose de diffi-
chesse, on croit beaucoup dans le rôle de ses règles, sa discipline et surtout parler sa cile. J’observe parfois que certains adoles-
l’ONU et des organisations mondiales : je langue. cents utilisent le vocabulaire religieux pour
pense que les gouvernements et les autres or- HG : En plus de la question sur la vie écono- justifier leur mécanisme d’opposition propre
ganisations doivent faire un peu plus pour mique, je suis aussi préoccupé par la flambée à leur âge.
l’être humain. C’est le cas de la France avec des prix du logement, je vois les prix aug- NA : Je pense que depuis des années, il a
les politiques d’ajustements des finances, et menter et je m’inquiète de voir disparaître avancé. Je pense qu’il y a beaucoup d’initia-
ce pour l’intérêt de tous : les possédants et des familles des classes populaires. On voit tives comme le dialogue judéo- islamo-chré-
les non possédants. la majeure partie du budget d’une famille tien qui se fait depuis quelques années à
RM : Ce qui me rend optimiste, c'est la mo- partir dans le logement, c’est désolant. Cieux. Cette association récente a été créée
bilisation des citoyens qui de plus en plus NA : Ce que je pense du tout Paris, c’est que en 2006 à l’initiative d’un groupe de citoyens
s'expriment et s'organisent pour changer le les initiatives doivent être poursuivies dans chrétiens ayant tendu la main du dialogue à
quotidien de la vie de nos sociétés. la rénovation du quartier de la Goutte d‘Or. des institutions musulmanes et juives dans le
Ce qui me rend pessimiste, c'est la persis- En effet, il faut rénover les logements insalu- 11ème. Leur projet est de créer des associa-
tance de l'indifférence du chacun pour soi, de bres et lutter contre la vétusté de certains im- tions dans tous les arrondissements de Paris.
l'égocentrisme qu'il convient de dénoncer. meubles. La première initiative à faire est de Cieux a pour but d’organiser des rencontres
poursuivre dans ce sens. à tour de rôle dans différents lieux de culte :
Quelle est votre vie dans le 10e à la fois RM : Travailler et agir dans le 10e arrondis- Eglise, Synagogue, Mosquée (dans le 11ème
comme dignitaire religieux et comme sement a été pour moi une occasion privilé- à la mosquée Omar par exemple). Ce qui est
citoyen ? giée de rencontrer des compatriotes de toutes bien, c’est que le chrétien soit reçu dans une
CA : Je suis très heureuse dans le 10e, j’aime origines et de toutes croyances et de réfléchir Synagogue ou une Mosquée et inversement
beaucoup cet arrondissement. Après avoir avec eux de tout ce qui pourra être fait à pour les autres confessions : chacun décou-
vécue 7 ans en Belgique comme animatrice l'avenir, pour faire de notre ville et de nos vre l’autre. Ce qui est louable, c’est que cha-
de quartier auprès de jeunes, j’ai vite été nos- quartiers un lieu de démocratie apaisée et cun dépasse l’image stéréotypée qu’il a de
talgique de Paris. Cette ville, c’est avant tout éclairée, respectueuse des traditions et des l’autre.
pour moi des rencontres et des quartiers. Il coutumes de chacun, mais aussi construite Pourtant, je ne parle pas de dialogue entre les
m’arrive souvent de prendre le bus pour aller autour d'un idéal unificateur pour tous. religions, je pense que chaque religion est
à la rencontre des gens, un sourire suffit pour bien fondée dans ces principes. Il y a certes
évangéliser ! J’essaie d’incarner cette bonne Que pensez-vous du dialogue interreli- beaucoup de points communs entre les reli-
nouvelle que constitue la parole de l’Evan- gieux ? gions monothéistes mais chaque religion a
gile. CA : Si on ne se connaît pas, on se méfie et ses fondements propres. Je crois en revanche
HG : Il y a des rencontres sympathiques et on a peur. Le dialogue interreligieux sert au dialogue entre les fidèles des différentes
d’autres fois un peu plus douloureuses. Il y a avant toute chose à la paix sociale : l’impor- religions : le premier objectif est de se faire
aussi des rues de moins en moins commer- tant c’est de se parler entre communautés une idée de l’autre en lui parlant. Là est le
çantes : c’est une vraie problématique car les avant qu’une catastrophe ou qu’un conflit ne moyen de s’éloigner des clichés, de s’éloi-
commerces sont un lieu de rencontre pour les se produise. Ainsi, si quelque chose de grave gner des conséquences de l’histoire. C’est
habitants. arrive, on se montrera d’avantage solidaire. très important car on doit tous vivre ensem-
NA : J’ai toujours vécu dans ce type de quar- C’est en fait une question de citoyenneté ble.
tier populaire. Ainsi, je pense que le 10e, avant tout : dans l’Ancien Testament on peut Lors de la dernière réunion dans le 10e ar-
comme beaucoup d’autres arrondissements, lire « installez vous et priez pour cette ville rondissement dans l’Eglise Saint- Laurent,
recèle de ce type de néologisme. Spéciale- car de sa prospérité dépend votre paix », nous avons pensé à organiser une deuxième
ment rue du Faubourg St Denis (avec des c’est d’actualité ! Dans la pensée protestante, rencontre dans la Mosquée au 83 rue du Fau-
commerces chinois, pakistanais, turcs ou ma- il s’agit d’assurer un dialogue et une paix so- bourg St Denis.
ghrébins). J’ai toujours pensé qu’il était bon ciale entre les hommes. J’ai depuis 2 ans RM : Dans notre arrondissement, vivent des
de vivre dans un quartier cosmopolite et po- beaucoup de contacts et d’activités com- citoyens venus de différentes parties du
pulaire. On sent qu’il y a beaucoup de cha- munes avec des paroisses catholiques : il y a monde professant des idées et des croyances
leur comparé à un quartier où il n’y a pas une amitié qui peut se créer. C’est finale- très différentes et pratiquant dans leurs
beaucoup de mélange. ment plus un dialogue entre les hommes foyers des coutumes singulières. A nous tous
RM : Le dialogue entre les différentes reli- qu’un dialogue entre les religions qui doit de nous rassembler pour faire de notre arron-
gions et philosophies est l'une des grandes s’établir. dissement un modèle de coexistence et de
avancées de la vie intellectuelle et sociale de HG : De façon générale je constate à la fois respect.
nos villes : à l'échelle de chaque ville et de des avancées et des tensions : le dialogue

9
« This is the web » :
les 3e et 10e arrondissements sur la toile
Page pratique pour mieux - Mairie du 10e : www.mairie10.fr - Leguide.com : comparateur d'objets et de
prix.
connaître son arrondisse- - Mairie du 3 : www.mairie3.fr
e

- Wordpress.com : vous souhaitez vous ex-


ment. 1.2 L'ESSENTIEL DU WEB primer sur internet ? Ouvrez un blog facile-
ment.
1.1 NOS DEUX ARRONDISSE- Cette liste non exhaustive de sites internet
MENTS SUR LE WEB : pourra vous guider dans vos premiers pas sur - Youtube.fr : vous avez raté un passage télé
la toile : célèbre ? Vous le trouverez sur youtube. Vi-
- Pagesjaunes.fr : le célèbre annuaire en déos d'aujourd'hui et d'hier en accès gratuit
VIVRE LE MARAIS ! ligne, avec cartes, localisations, et bien plus instantané.
encore.
- Blog chronique de l'association "Vivre le - Amazon.fr : librairie en ligne, accès aux li-
Marais !", membre du réseau "Vivre Paris !", - Ebay.fr : vendez ou achetez vos biens par vres français et étrangers. Revendez aussi
et des habitants du centre historique de Paris. système d'enchères. vos livres d'occasion !
http://www.vivrelemarais.typepad.fr/
- PriceMinister.fr : vendez tous vos objets -Doctissimo.fr : portail d'informations
- Histoire & Vies du 10e arrondissement d'occasion ! orienté sur la santé. Retrouvez-y conseils, as-
La Société historique du 10e arrondissement tuces pour rester en bonne santé. Forum de
affiliée à la Fédération des Sociétés histo- - AuFeminin.com : portail d'informations, discussions permettant d'engager le dialogue
riques et archéologiques de Paris et de l’Île- culture et bons plans à l'origine orienté pour avec d'autres utilisateurs.
de-France a créé le site : http://hv10.org/. un public féminin;
Vous y trouverez de nombreuses informa- - Facebook.fr : le célèbre réseau social pour
tions sur le 10e. - MeteoFrance.fr : la météo, de la région à la partager images, nouvelles et vidéos, et rester
commune, de la journée en cours à une pré- en contact avec ses amis du monde entier.
- Cartes postales des années 1900 du 10e ar- vision à plusieurs jours.
rondissement, pour les nostalgiques du passé : - Guide-restaurant-bio.com : Guide des res-
http://paris1900.lartnouveau.com/paris_10e.htm - Allocine.fr : toutes les séances de cinéma, partout. taurants bio

Ballade reportage, du 10 au 3

Une ballade au centre subjugués par l’imposante façade, apogée de


l’architecture ferroviaire du XIXème siècle.
lent pour le plaisir de tous.
Avant d’arriver à la rue du Faubourg du tem-
de Paris, sous la neige de Notre ballade se poursuit par la descente du ple et en descendant les pittoresques escaliers
décembre… boulevard Magenta d’où l’on peut apercevoir
la gare de l’Est et son flux incessant de per-
qui conduisent à la rue des Vinaigriers, nous
tombons sur la rue de Faubourg Saint-Mar-

L a 5 circonscription est formée de deux


sonnes venus de tous horizons. tin, face à la mairie du 10ème arrondisse-
e Arrivés devant le Marché Saint Quentin, à ment. Cet imposant bâtiment historique
arrondissements aussi différents par leur l’angle de la rue Chabrol, une magnifique abrite au 4e étage la bibliothèque du Château
taille que par leur population. Sa diversité ar- fontaine Wallace orne le centre du plus grand d’eau, dotée d’un fond de réserve impres-
chitecturale, laisse apercevoir de beaux lieux marché couvert parisien. sionnant consacré à la photographie.
souvent simplement connus par les riverains. En traversant le boulevard Magenta et en Avec la plus petite maison parisienne au 39,
Faire découvrir le 10ème nécessite une longeant la rue du 8 mai 1945 à quelques la caserne des pompiers, la rue du Château
bonne préparation : centaines de mètres de la gare du Nord, notre d’eau est une surprise pour les visiteurs !
Nul besoin de faire une ode au Canal Saint regard est attiré par la beauté de la grande ro- Enfin, la place de la République, ce lieu de
Martin que tout le monde apprécie ! sace de la gare de l’Est. Plus loin, le parc Vil- rassemblement historique reste culte et de-
Vous êtes-vous déjà promenés à l’intérieur lemin, lieu de retrouvailles de tous les meure une desserte majeure non seulement
de l’hôpital Saint-Louis qui laisse découvrir enfants du quartier et de leurs mères, main- pour le 10e et le 3e arrondissement, mais aussi
son carré de verdure pour le bonheur de ses tient le plaisir de vivre ensemble ! pour l’ensemble de la circulation des Pari-
patients, de ses praticiens et de ses visiteurs ? Enfin le Canal Saint Martin et ses nombreux siens.
Au départ de la gare du Nord, nous sommes cafés, bars et lieus de rencontre nous accueil-

10
La Maison de lʼHistoire de France

L a Maison de l’histoire de France, égale-


ment appelée Musée d’histoire de France de-
née une polémique quant à l’existence et la
thématique même de ce musée et son empla-
nationale ». Jean Favier ancien directeur des
Archives nationales et de la bibliothèque na-
vrait voir le jour dans le troisième cement. tionale de France, lui n’est pas hostile à ce
arrondissement à l’horizon 2013. Le Prési- A raison, certains historiens et professionnels musée. Dans un entretien publié dans Le Fi-
dent de la République a souhaité sa création de la conservation du patrimoine se sont in- garo en novembre dernier il a déclaré «
au lendemain de son élection en 2007. Nico- terrogés sur les orientations de ce musée. qu’étant donné que le contenu du projet n’est
las Sarkozy regrettait « qu’il n’existe aucun Hervé Lemoine, directeur, chargé des ar- pas encore défini, je ne vois pas l’intérêt de
lieu pour questionner l’histoire de France chives, à la direction générale des patri- cette polémique et ne vais pas partir en
dans son ensemble…il y a plusieurs idées, il moines, avait suggéré que ce musée soit guerre contre cette initiative. Il faut bien
faut débattre, il faut polémiquer un peu. ». implanté aux Invalides. Cette localisation n’a comprendre que le mot Maison est en l’oc-
Pour le Président, ce musée est l’occasion de pas été retenue, au bénéfice du troisième ar- currence une image. Il n’est pas question de
s’interroger sur notre propre histoire. Ce rondissement, et ce pour notre plus grande construire un bâtiment, mais d’organiser une
musée doit donc être envisagé comme une satisfaction ! coopération et de fédérer les établissements
invitation à la réflexion historique. Il partici- et les musées qui ont pour objet l’histoire de
perait à une meilleure compréhension de ce L’écrivain et historien Alain Decaux s'est dit ce pays ».
qu’a été et de ce qu’est la France. "surpris" et "étonné" par la création de ce
Pour ce faire, il a chargé Christine Albanel, musée, dans la mesure où tout Paris était déjà Notre pays, et c’est une chance formidable
alors ministre de la Culture, de lui présenter en soi « un immense musée de l'histoire de que nous envient bien d’autres, recèle un pa-
un projet quant à la création d’un centre de France". Deux rapports, l’un au Sénat, l’autre trimoine historique immense permettant de
recherche et de collections permanentes à l’Assemblée nationale devraient présenter retracer, illustrer, analyser et comprendre dif-
dédié à l’histoire civile et militaire de France. une série de propositions prenant en compte férents aspects de notre histoire tant poli-
En effet, dans Paris, il n’existe encore aucun ces critiques. Pour sa part, l'historien Pierre tique, culturelle, populaire, militaire,
lieu retraçant l’histoire de France dans son Nora, interrogé en 2009 par l’Agence France culinaire… Le Musée de l’Histoire de France
ensemble. Presse estimait dans un premier temps que sera un moyen extraordinaire de réunir un
A ce jour, le musée des Archives nationales l'idée de Nicolas Sarkozy "pouvait être ex- grand nombre d’œuvres, de documents, et
(installé dans l’hôtel de Soubise par Napo- cellente" mais qu’elle risquait d'être difficile tout autre objet permettant et facilitant la
léon III en 1867), est un des rares musées qui à mettre en œuvre. « Le projet de musée va compréhension de notre patrimoine et de
présente au public des documents originaux rencontrer plusieurs types d'hostilité » esti- l’histoire de notre pays. Car au-delà du pro-
et emblématiques retraçant notre histoire. mait-il à l’époque. Certains ont été jusqu’à jet, c’est sur le contenu que cette Maison
L'hôtel de Rohan, également propriété des considérer ce futur musée comme le résultat d’Histoire de France sera jugée. Nous formu-
Archives nationales (depuis 1927), accueille d’une politique relative à l'identité nationale. lons le vœu que ce musée soit placé sous le
de grandes expositions historiques. C’est A cette date, l'historien et membre de l’Aca- signe de l’audace et nous surprendra par ses
dans cette mesure que le Président de la Ré- démie Française ne voyait pas d'objection à futures collections et expositions temporaires
publique préconisait qu’un musée à part en- renforcer l'identité par un musée. Un an plus et permanentes. Enfin, qui pourrait regretter
tière soit créé et dont l’approche dépasserait tard, Pierre Nora a évolué sur ce sujet. Dans que notre patrimoine culturel soit enrichi
les seuls documents d’archives. A cette une tribune publiée en novembre 2010 dans d’un nouveau musée ? Ni nous, ni les tou-
époque, du simple mais nécessaire débat Le Monde, il a estimé que « ce projet inutile ristes que nous espérerons nombreux !
d’idée autour de la création de ce musée, est est trop marqué par le débat sur l’identité

11
Nos bons plans

1.2 LES BONS PLANS DE DEBORAH


(QUARTIER LANCRY - BEAUREPÈRE)
LA PLUME VAGABONDE EPICERIE

32 rue de Lancry, 75010 PARIS 6 rue de la Grange aux belles, 75010 PARIS

Le quartier du Canal et de la rue de Lancry est souvent animé. Il a pour- Momo est toujours là. A 22h quand le retour du travail laisse entrevoir
un réfrigérateur aussi triste qu’un chat égaré. Ou le dimanche matin
tant conservé quelques endroits secrets, où règnent la quiétude et l’apai- lorsqu’un excès de paresse m’empêche d’aller plus loin que l’autre rive
sement. Loin des grandes chaînes des centres commerciaux, où les du canal. Sa boutique est une caverne d’Ali Baba. Il fait partie de ses an-
mètres de livres se succèdent sans vie et sans âme, la Plume Vagabonde tres minuscules où l’on trouve pourtant tout ce qui nous manque. Mais
a conservé tout ce qui fait un bon libraire de quartier. Des choix éclairés, Momo, c’est aussi ce commerçant d’à côté qui a toujours la porte ou-
des conseils patients pour le lecteur égaré en quête de la perle rare, une verte, le sourire aux lèvres, et qui sait rendre service. Pour recevoir un
atmosphère préservée des rythmes infernaux des bars voisins, cette li- colis, ou donner mes clés au visiteur de province. Il s’inquiète quand il
brairie, MA librairie, est bien plus qu’un commerce littéraire : un endroit ne vous voit pas. Il détecte les signes de fatigue, même si ses semaines
à lui ressemblent plus aux 7 travaux d’Hercule qu’aux 35 heures. Momo
où il fait bon se ressourcer, et d’où je ne repars jamais bredouille. Même connaît mes addictions culinaires. Mais il n’en soufflera jamais mot.
lorsqu’en poussant la porte je ne savais pas ce que j’étais venue y chercher. Parce que c’est Momo.

LES ENFANTS PERDUS

9 rue des Récollets, 75010 PARIS

Un dimanche après midi près du Canal. Il fait froid, l’heure du goûter approche… Direction les Enfants Perdus, un café restaurant situé quai de
Valmy, pour trouver un peu de réconfort. De la chaleur qui tient au cœur et au corps, avec un chocolat chaud fait maison, comme on en trouve
rarement aujourd’hui, par un chef riche en couleurs. Une jeune fille tourne tristement son café. Abdel sort de sa boite à malice une barbe à papa
pour lui rendre le sourire. Une déco qui fleure bon les souvenirs de mon enfance, un bois chaleureux et accueillant, une terrasse qui s’illumine
aux beaux jours : les Enfants Perdus, c’est un peu ma Madeleine de Proust !

1.1 LES BONS PLANS DE FRÉDÉRIC


(3e ARRONDISSEMENT)
DES GARS DANS LA CUISINE A PART OF PARIS

72, Rue Vieille du Temple, 75003 PARIS Agence de location courte durée
Tél : 01 42 74 88 26 203 Bis rue Saint Martin – 75003 PARIS
www.desgarsdanslacuisine.com Tél : 01 42 72 21 40

Ouverture : lundi -dimanche Vous ne savez pas comment loger votre famille ou vos amis lorsqu’ils
Déjeuner : 12h-14h30 viennent vous rendre visite quelques jours à la capitale ?
Dîner : 20h-23h L’agence « A part of paris » vous propose une gamme d’appartements
Brunch : dimanche 12h-17h de standing à louer à la semaine ou selon vos besoins ponctuels.

Accueil chaleureux et convivial, déco design, ce resto confortable et


Gay friendly, propose une cuisine savoureuse et recherchée.
Laissez-vous entraîner par la paupiette de veau lardée, farcie au beaufort
et sauge, accompagnée d’une purée de pomme de terre et aubergines rô-
ties au jus de gingembre ! Un régal.
Recommandé par http://www.parismarais.com/

LA CHOCOLATERIE

Salon de thé de JACQUES GENIN


133, rue de Turenne - 75003 PARIS
Tél : 01 45 77 29 01

Ouvert tous les jours, sauf dim. de 11h à 21h.


Menu à la carte : 10-15 €

La Chocolaterie est un hymne au chocolat et aux pâtisseries de haute voltige. Ouvert par
Jacques Genin, ce chef très connu dans la profession fournit en chocolats et en confiseries
les plus grands de la capitale : Plaza, Crillon, etc…
Au salon de thé, découvrez l’incroyable chocolat chaud, le miraculeux éclair au caramel
ou les ganaches merveilleuses, parfaitement équilibrées de Jacques.

12
1.3 LES BONS PLANS DE MAURICE
(CANAL SAINT-MARTIN, LOUIS BLANC)
BOULANGERIE LA BONNE FOURNÉE BOUCHERIE MEUNIER

Angle quai de Valmy / rue Eugène Varlin, 75010 PARIS 22 rue du Faubourg Saint-Martin, 75010 PARIS

Une boulangerie qui vous attire comme un aimant par ses odeurs allé- La viande y est tendre et généreuse. La sélection affinée, et la qualité
chantes Des croissants dorés à point, des pains aux céréales, aux noix, non négociable… Dans ce temple des carnivores, vous trouverez né-
ou version tradition qui font chanter vos journées. La boulangerie La cessairement votre bonheur… si un repas sans viande n’est, pour vous
bonne fournée, à l’angle du quai de VALMY et de la rue Eugène VAR- non plus, pas concevable. Amateur de bavette ou de carpaccio, l’étale
LIN est une institution du quartier. La qualité de ses produits et l’amour est alléchante et s’offre à vous… le plus difficile sera donc de faire votre
du travail bien fait ont fait sa réputation. Je ne résiste jamais, le di- choix !!!!
manche, à l’achat de quelques pâtisseries, pour un déjeuner familial
empli de douceurs.

L’ÉCLUSE VALMY

153 quai de Valmy, 75010 PARIS

Ce restaurant annonce la couleur dès son enseigne : situé en face du Canal Saint-Martin, on y côtoie les péniches autour d’une cuisine française
traditionnelle. Escargots, magret de canard, fondant au chocolat, en terrasse ou dans la salle aux pierres apparentes, le tout accompagné d’un verre
de vin classique mais savamment choisi. Un concept traditionnel mais qui fait toujours recette, le tout au gré d’un service rapide et plaisant !

1.4 LES BONS PLANS D'OLIVIER La librairie Le 29 est une galerie entièrement consacrée à la photogra-
(RÉCOLLETS) phie, elle propose une à deux fois par mois des rencontres avec des pho-
tographes et des soirées de dédicaces et des « ateliers découvertes »
LA LIBRAIRIE pour les plus jeunes autour de thématiques variées liées à l’image et à
la représentation
29, Rue des Récollets
75010 PARIS
tel. 01 40 36 78 96
fax 01 40 36 78 96
e-mail librairie@le29.fr

RESTAURANT DE BOURGOGNE Cuisine : Traditionnelle


(chez Maurice) (Restaurant) Tarif : Entre 9€ et 20€

26 Rue des Vinaigriers, 75010 PARIS Ici, vous mangerez dans la plus pure tradition bistrotière. Décor rustique
08 99 78 93 58 * et nappes à carreaux rouges et blancs, on y va surtout pour son am-
biance bon enfant mais pas seulement ! La carte des vins ne propose que
Métro : Jacques Bonsergent les meilleurs Bourgogne. Enfin dans l'assiette, on a le plaisir de ne pas
Horaires d'ouverture se ruiner avec un hareng mariné, un steack de thon ou un pavé de rums-
Fermé après 23h teak.
Fermé le dimanche
Source : http://www.annuaire-parisien.com

AGENDA
Retrouvez nous lors des prochains rendez-vous citoyens du 10e en mouvement !
• Le mercredi 09 mars à 19h, nous organisons un débat sur la mono-activité avec la présence d'hommes politiques, de commerçants
et de riverains à la Petite Louise - 54 rue du Château d'Eau – 75010 Paris.

• Le mardi 05 avril à 18h, grand forum de l'orientation et de l'emploi au 214 rue Lafayette – 75010 Paris. Retrouvez-nous en salle 10 !

• Le jeudi 28 avril, Constance Le Grip, députée européenne, nous fera l'honneur de sa présence dans le 10e arrondissement. A 18h,
elle rencontrera les habitants du 10e à ma permanence, 12 rue Hittorf - 75010, où elle les recevra individuellement, puis à 19h30, elle
animera un café politique sur l'Europe à la Pierre du Marais, 51 rue de Bretagne – 75003 Paris.
Notez dès à présent à vos agendas ces événements du printemps !

13
Jeux
1.1 SUDOKU

1.2 MOTS CROISES


HORIZONTAL VERTICAL
2. Nom de l'hôtel particulier du XVIIIe siècle situé au 58, rue d’Hauteville 1. Orientation cardinale de la gare inscrite au titre des monuments
7. Nom du canal dédié à l'origine à l'adduction d'eau potable dans la historiques depuis le 15 janvier 1975
capitale. Inauguré en 1825 3. Ville du nord d'Israël dont le nom est porté par l'une des plus
9. Nom du théâtre ouvert en 1792 sur le boulevard du Temple, ancienne des grandes synagogues de Paris
successeur du théâtre des Grands-Danseurs du Roi dirigé par 4. Nom de la prison dans laquelle Chapelle sera interné en 1646
Jean-Baptiste Nicolet 5. Nom d'un des deux passages couverts du 10e arrondissement de
10. Nom de l'église construite sur l'axe nord-sud de Paris qui relie Paris construit en 1828
Senlis et Orléans tracé par les Romains au cours de la moitié du Ier 6. Nom actuel du théâtre de fêtes et spectacles de la cour, inauguré
siècle av. J.-C en 1866 sur ce qui s'appelait encore le boulevard de Sébastopol, à
11. Nom du couvent situé rue du Faubourg-Saint-Martin à Paris, l'emplacement du café-concert “Le XIXe siècle”
exemple de l'architecture religieuse des XVIIe et XVIIIe siècles. 7. Nom du passage du 3e arrondissement, couvert, mesurant 57
Longtemps utilisé comme hôpital militaire, il accueille désormais un mètres de long
centre international d'accueil à vocation scientifique et culturelle,
doté de logements meublés et d'ateliers-logements gérés par une
filiale de la Régie immobilière de la ville de Paris (RIVP), ainsi que
l'Ordre des architectes d'Île-de-France

Résultats accessibles à l’adresse suivante : www.ump-paris5.fr et à la permanence située 12 rue Hittorf - 75010 Paris
14
Nos activités

Inauguration de la permanence de conseiller régional de Benjamin Collecte de jouets en faveur de l'Hôpital St Louis.
Lancar en présence de Valérie Pécresse, Ministre de l’Enseigne- (Décembre 2010)
ment Supérieur et de la Recherche et de Jean-François Lamour,
Député et Président du groupe UMP au Conseil de Paris.
(Septembre 2010)

Café politique avec Jean-Jacques Giannesini, élu du 19e Opérations régulières de porte-à-porte à la rencontre des
arrondissement de Paris.(31 Mars 2010) habitants des 3e et 10e arrondissements.

Opération propreté le long du Canal Saint-Martin en équipe. Passage de l'équipe le 10e en mouvement dans Paris
(Juin 2010) dernière ! (Octobre 2010)
15