Vous êtes sur la page 1sur 25

Sommaire

SYNTHESE...............................................................................................................................3

INFORMATIONS GENERALES.............................................................................................5

LE RÉSEAU DU CRÉDIT MUTUEL......................................................................................5

DIRIGEANTS ..........................................................................................................................6

CARTE D’IDENTITE – CHIFFRES CLES ............................................................................8

ANALYSE
CREDIT MUTUEL DE L’ENTREPRISE
ET LA PRESSE........................................................................................9

L’AFFAIRE DES CHEQUES.................................................................................................10


&
ASSOCIATION DES VICTIMES DU CREDIT MUTUEL..................................................10
DETERMINATION DE SES FORCES
LES INFORMATIONS CONSOMMATEURS.......................................................................12
ET SES
L’ACTIVITE DU GROUPE FAIBLESSES
SUR LE MARCHE..................................................................14

LE CREDIT MUTUEL ET LA MUSIQUE............................................................................15

LA REGLEMENTATION DE L’ACTIVITE.........................................................................16

LES ETUDES ECONOMIQUES............................................................................................16

LA CONCURRENCE DIRECTE...........................................................................................18

LA BANQUE DE PROXIMITE.........................................................................................18

LA BANQUE EN LIGNE...................................................................................................18

LA CONCURRENCE SEMI-DIRECTE................................................................................20
22/03/2010
LA CONCURRENCE INDIRECTE.......................................................................................21
IAE Orléans – A l’attention de M. Boulot
LA FUTURE CONCURRENCE.............................................................................................21
Alexandra Gutu; Victor Bordian; Marine Fraudeau
CONCLUSION.......................................................................................................................23

ANNEXE 1..............................................................................................................................24

ANNEXE 2..............................................................................................................................25

ANNEXE 2

2
SYNTHESE

Acteur majeur de la banque de détail en France, le groupe Crédit Mutuel comprend le réseau
du Crédit Mutuel et l’ensemble de ses filiales. Les deux enseignes du groupe, Crédit Mutuel et
CIC, complétées par celles de Targobank et de CIC Iberbanco, constituent un réseau de près de 6
000 points de vente.

Cœur du groupe, le Crédit Mutuel est une banque coopérative régie par la loi du 10
septembre 1947. Société d’hommes et non de capitaux, le Crédit Mutuel n’est pas coté en
Bourse. Il appartient à ses 7,4 millions de sociétaires qui détiennent son capital et orientent sa
stratégie.

A la tête du réseau, depuis octobre 2010, se trouve M. Michel Lucas, qui est aussi Président
de la fédération Centre-Est-Europe. Surnommé «Attila», «Tarass Boulba», le «Prince Vlad» ou
encore le «grand requin blanc », Michel Lucas a toujours été l'homme fort et le pilier de cette
banque. Têtu, tenace, cet ambitieux est un travailleur acharné, un stratège qui sait fixer des
objectifs et s'y tenir.

Grande banque de détail avec ses trois métiers – la banque, l’assurance et la technologie, le
groupe propose l’ensemble des services financiers à une clientèle de particuliers, de
professionnels de proximité et d’entreprises de toutes tailles. Il met son expertise au profit de
tous les métiers de la finance et à la disposition de ses 23,3 millions de clients, dont 21,4 millions
de particuliers.

Le Crédit Mutuel, comme les principales banques françaises, s’est engagé sur une liste de
mesures relative aux prix et prestations comprises dans les conventions de compte de dépôt, suite
à la concertation menée avec les associations de consommateurs et les Pouvoirs Publics.

Pour obtenir un aperçu de l'économie nationale et internationale, Crédit Mutuel a mis en


place un observatoire économique. Ses analyses portent sur la conjoncture, les marchés de
l’épargne et du crédit, les finances publiques, le secteur de l’immobilier, etc. Cet observatoire de
l’économie est complété par une surveillance de la sphère financière (mouvements de taux
d’intérêt, changes et marchés boursiers).

Le Crédit Mutuel met en œuvre un mécénat original avec ses fondations régionales et, au
plan national, avec la nouvelle Fondation du Crédit Mutuel, créée début 2009. Ces fondations
traduisent au quotidien et sur le terrain les ambitions solidaires du groupe.

Outre son réseau dans le domaine bancaire, le Crédit Mutuel s’est construit petit à petit le
premier groupe de presse quotidienne régionale en France, qui a dégagé en 2010 un bénéfice de
7,7 millions d'euros.

Par ailleurs, le marché bancaire est aujourd’hui en pleine mutation. Nous voyons clairement
que chaque fournisseurs souhaitent se démarquer et offrent de plus en plus de services annexe à
la banque.

3
Le crédit Mutuel a développé son activité principale qui est la banque de proximité pour
avoir aujourd’hui sa propre banque en ligne appelé Fortuneo. Cette dernière offre des avantages
axés principalement sur les jeunes investisseurs. Elle propose une gamme complète de produits
et services de la bancassurance: Bourse, SICAV, assurance-vie, compte bancaire, épargne et
assurance auto. Là encore les acteurs principaux de la banque de proximité ont sentis le filon est
ont eux aussi investis dans ce nouveaux types de services.

Le groupe compte près de 5 concurrents similaires nationaux spécialisés dans la banque de


proximité et environ le même nombre de banque en ligne.

En parallèle des produits bancaires et des comptes courants, sa branche assurance connait
une concurrence rude et diversifiée. Nous voyons que le marché compte de grands groupes
d’assureurs professionnels mais connait également une émergence des enseignes commerciales
comme les hypermarchés et les grands magasins. Ces derniers proposent des cartes de paiement
à taux très important. C’est l’exemple des cartes Accord chez Auchan. Ces concurrents sont
semi-directs car ils n’offrent pas la totalité des produits Crédit mutuel.

En dernier lieu les concurrents indirects sont les nouveaux entrants potentiels sur le marché.
Les banques étrangères s’implantent désormais dans l’environnement national et désirent attirer
les émigrés afin de facilité leur transfert d’argent, mais également dans le but de proposer leur
politique financière. C’est le cas des banques islamiques qui n’ont pas la même vision de l’argent
et du placement que les occidentaux.

Le Crédit Mutuel est vigilent a son environnement est ne cesse de s’adapter et de se


développer au fil du temps.

4
INFORMATIONS GENERALES

Acteur majeur de la banque de détail en France, le groupe Crédit Mutuel comprend le réseau
du Crédit Mutuel et de l’ensemble de ses filiales (voir annexe 1). Banque de proximité, le groupe
conjugue les forces du Crédit Mutuel, banque coopérative et mutualiste а fort ancrage régional et
local, avec celles du CIC. Les deux enseignes du groupe, Crédit Mutuel et CIC, complétées par
celles de Targobank et de CIC Iberbanco, constituent un réseau de près de 6 000 points de vente.
Les Caisses locales du Crédit Mutuel sont rattachées aux 18 Fédérations régionales, adhérentes а
la Confédération nationale du Crédit Mutuel, organe central du réseau. Le CIC, holding et
banque de réseau en région parisienne, fédère 5 pôles régionaux auxquels s’ajoutent les filiales
spécialisées dans tous les métiers de la finance – en France comme а l’international - et de
l’assurance.1

Cœur du groupe, le Crédit Mutuel est une banque coopérative régie par la loi du 10
septembre 1947. Société d’hommes et non de capitaux, le Crédit Mutuel n’est pas coté en
Bourse. Il appartient à ses 7,4 millions sociétaires qui détiennent son capital et orientent sa
stratégie, s’expriment selon le principe “une personne, une voix” et élisent les 24 000
administrateurs des Caisses locales et les membres du Conseil de Surveillance, lors des
Assemblées générale annuelles.2

Les parts sociales détenues par les sociétaires constituent le capital qualifié de fonds propres
prudentiels. Elles ne peuvent être remboursées qu’а la hauteur de leur valeur nominale.
Inaliénable, la coopérative financière Crédit Mutuel ne peut ni être vendue, ni faire l’objet d’une
OPA ; elle peut seulement être liquidée par décision des sociétaires.2

LE RÉSEAU DU CRÉDIT MUTUEL3

➢ 2 045 Caisses locales


➢ 3 329 guichets
➢ 12,1 millions de clients (dont 11
millions de particuliers)
➢ 7,4 millions de sociétaires
➢ 24 000 administrateurs élus par les
sociétaires
➢ 41 000 salariés*

1 Rapport annuel 2009 du Crédit Mutuel, page 4


2 Rapport annuel 2009 du Crédit Mutuel, page 11-12
3 Rapport annuel 2009 du Crédit Mutuel, page 13
* Fédérations + filiales (hors CIC, Targobank et Cofidis).

5
Le Crédit Mutuel met en œuvre un mécénat original avec ses fondations régionales et, au
plan national, avec la nouvelle Fondation du Crédit Mutuel.

Créée début 2009, elle regroupe les différents axes de mécénat national :

➢ La promotion de la lecture et de la langue française sous toutes les formes avec la


Fondation du Crédit Mutuel pour la Lecture,
➢ La lutte contre l’exclusion économique et sociale,
➢ La mise en place de réseaux bancaires autonomes et pérennes dans les pays en
développement а travers le soutien financier apporté au Centre international du Crédit
Mutuel (CICM).

Ces actions traduisent au quotidien et sur le terrain les ambitions solidaires du groupe.4

DIRIGEANTS 5

➢ Président : M. Michel Lucas


01-MARK-129780 Michel Lucas

«Attila», «Tarass Boulba», le «Prince Vlad»6 ou encore le


«grand requin blanc »7 a été élu comme président du Crédit Mutuel
en octobre 2010 en remplacement d'Etienne Pflimlin. Il est aussi Président de la Fédération
Centre Est Europe, aussi bien que dirigeant des plusieurs filiales du groupe (voir annexe 1).

Né en 1939 à Lorient dans le Morbihan, Michel Lucas obtient son diplôme d'ingénieur en
1965 à Centrale Lille et plus tard un diplôme d'actuaire. En 1971 il rejoint le Crédit mutuel de
Strasbourg en tant qu'informaticien. Sous son impulsion, le Crédit Mutuel de Strasbourg va bâtir
un socle informatique qui lui donne une longueur d'avance dans la gestion de ses clients. Au
début des années 1990, les difficultés de certaines fédérations lui en fournissent l'occasion de
réaliser son rêve d'agrandir son territoire. Il annexe Dijon et Lyon et, des années plus tard, il
récupérera Paris.

En janvier 1998, les jeux de pouvoir au sein du Crédit Mutuel l'amènent à prendre la
direction générale de la confédération, mais sans avoir renoncé à ses fonctions précédents. En
avril 1998, le Napoléon alsaco-breton réussit un coup de maître lors de la privatisation du CIC.
Tous pensent que l'opération est conduite par tout le Crédit Mutuel, mais c'est bien Strasbourg
qui rachète.6

4 Rapport annuel 2009 du Crédit Mutuel, page 20


5 Profil entreprise de « Confédération Nationale Crédit Mutuel», Base de Données KOMPASS
6 Abescat Bruno, « Michel Lucas, le menhir du Crédit mutuel », L’EXPRESS.fr de 23 avril 1998
7 Isabelle Chaperon, « Michel Lucas, le banquier frondeur », Les Echos n° 19353 du 17 février 2005, page 10

6
Le 14 octobre 2010, Etienne Pflimlin démissionne de la présidence de la Confédération
Nationale et de celle de la fédération Centre-Est-Europe, positions dans lesquelles il est remplacé
par Michel Lucas, tandis qu'il est remplacé à la direction générale par Alain Fradin.

En réalité, Michel Lucas a été toujours l'homme fort et le pilier de cette banque. Têtu, tenace,
cet ambitieux est un travailleur acharné, «un vrai bûcheron», ce qui lui a déjà valu un
avertissement cardiaque. Mais il est aussi un stratège qui sait fixer des objectifs et s'y tenir.8

Passionné par le pouvoir (il est même nommé « boulimique de pouvoir »), il a la tendance
d’en réunir autour de soi le plus possible. Ainsi, le Crédit Mutuel Centre Est Europe (dont il était
le directeur général et dès 2010 le président) la principale et la plus puissante des fédérations du
groupe. En plus, il a fait du Crédit Mutuel le plus gros groupe de presse régionale en France.

Pour la même raison le patron de Crédit Mutuel Arkéa (Jean-Pierre Denis) l’a accusé d’une
concentration excessive du pouvoir. L’explication est que lors du conseil d'administration de la
Confédération nationale du Crédit Mutuel, Michel Lucas a proposé la suppression du poste de
vice-président délégué, fonction traditionnellement occupée par un représentant du Crédit
Mutuel Arkéa. Pour exprimer son désaccord, Jean-Pierre Denis a démissionné du conseil
d'administration de la Confédération.9

Confederation Na FRA FR1972250


➢ Directeur
01-MARK-129780
Général : M. Alain Fradin
Alain Fradin

Agé de soixante-trois ans, ingénieur diplômé de l'Ecole centrale de


Lille il et conscient du rôle clef que peut jouer un système informatique
efficace dans une banque.

Après un début de carrière chez Philips puis Texunion (groupe DMC), il entre dans le monde
de la banque de détail en 1983 au poste de directeur adjoint de la caisse de Crédit Mutuel de
Colmar.10

Jusqu’en 2010 il occupait le poste de directeur général de CM5 – CIC. A compter de 20


octobre 2010 il vient de remplacer M Michel Lucas dans la fonction de directeur général de la
Confédération nationale du Crédit Mutuel et de sa principale composante, la Fédération Centre-
est Europe.

A écouter ses proches, Alain Fradin apparaît comme l'homme de l'ombre, le bras droit de
Michel Lucas, celui qui l'accompagne depuis des années, mettant en œuvre ses grandes décisions
stratégiques. Une histoire de fidélité comme le Crédit Mutuel sait les créer.7

8 Abescat Bruno, « Michel Lucas, le menhir du Crédit mutuel », L’EXPRESS.fr de 23 avril 1998
9 « Crédit Mutuel : la gestion de Michel Lucas dénoncée », Challenges.fr, le 09 mars 2011
10 « Alain Fradin passe de l'ombre à la lumière », Les Echos n° 20784 du 14 Octobre 2010, page 29

7
Confederation Na FRA FR1972250
➢ Directeur Marketing et
01-MARK-129780
Communication : Mme Marie-Christine Caffet
Marie-Christine C

Née en 1952, cette diplômée de l'IEP de Paris et titulaire d'une maîtrise en droit a débuté sa
carrière à la Datar (Direction de l'aménagement du territoire) en 1978 avant de rejoindre la
Banque Sofinco en 1985, puis la banque La Hénin en 1990. Elle est entrée voici treize ans à la
Confédération nationale du Crédit Mutuel d'abord comme responsable du marché des particuliers
au sein de la direction du développement et de la communication, puis comme directrice adjointe
en charge de l'offre puis de tous les marchés et métiers.

Jusqu’en 2006 directrice adjointe, va également prendre, à compter du 1er janvier, la


direction du développement et de la communication à la Confédération nationale du Crédit
Mutuel ainsi que la direction générale du Crédit Mutuel Agricole et Rural (CMAR).11

Confederation Na FRA FR1972250


➢ Directeur Ressources
01-MARK-129780 Laurence Guinch
Humaines : Mme Laurence Guinchard
Confederation Na FRA FR1972250
➢ Directeur Comptabilité Gestion : M.
01-MARK-129780 Vincent Terzuoli
Vincent Terzuoli
Confederation Na FRA FR1972250
➢ Responsable des Achats : Mme Lydie
01-MARK-129780 Lydie Benard
Benard
Confederation Na FRA FR1972250
➢ Responsable de la Formation : M.
01-MARK-129780 Francois Laffond
François Laffond

CARTE D’IDENTITE – CHIFFRES CLES 12

Malgré un environnement dégradé et toujours très concurrentiel sur le marché de la banque


de détail, en 2009 le résultat net part du groupe du Crédit Mutuel s’inscrit à 1 831 millions, au 3e
rang des banques françaises (voir annexe 2).

Dans un contexte marqué par un tassement de la demande de financements, une


normalisation des marchés financiers et une monté des risques de crédit, le groupe a fait preuve
de capacité de résistance et d’efficacité.

En dépit d’un contexte économique et financier particulier, marqué, en plus d’une crise de
confiance, par le ralentissement des investissements et des demandes de financements, la plupart
des composantes du groupe ont amélioré leurs performances, contribuant à faire de 2009 un bon
exercice en termes de développement comme de résultat.

11 «Le Crédit Mutuel fait de la place aux femmes », Les Echos n° 19822 du 26 Décembre 2006, page 22
12 Rapports annuels d’activité pour 2009, 2008, 2007

8
Le résultat net part du groupe atteint 1 831 millions : une croissance du résultat net de
325,8% par rapport à 2008 (voir annexe 2), malgré l’augmentation du coût du risque. Celui-ci
augmente en effet de 68,7 %, une hausse importante, en partant toutefois d’un niveau très bas
avant 2008, en relation directe avec la conjoncture : la crise économique a en effet pris le relais
de la crise financière de 2008, pesant sur les comptes de façon marquée.

Le group a poursuivi sa stratégie de croissance internationale. La part de l’activité réalisée à


l’étranger est passée en un an de 5 % (en 2008) à 17 % (en 2009), sous l’effet combiné de
plusieurs acquisitions :

– Citibank Allemagne, acquise fin 2008, renommé Targobank depuis février 2010 ;
– Cofidis acquis en mars 2009.

Les difficultés conjoncturelles ont stimulé l’activité du réseau, encore plus réactif aux plans
local, régional et national. Dans un climat de forte concurrence et à périmètre constant, le groupe
Crédit Mutuel a conquis 265 000 nouveaux clients dont 160 000 particuliers. Il frôle désormais
les 16,5 millions de clients et atteint 23,3 millions de clients avec les nouveaux venus de
Targobank et Cofidis. Pour renforcer la proximité, 85 Caisses et guichets ont été créés, portant le
total à 5 831, dont 5441 en France.

CREDIT MUTUEL ET LA PRESSE

Outre son réseau dans le domaine bancaire, le Crédit Mutuel s’est construit petit à petit le
premier groupe de presse quotidienne régionale en France. Le groupe inclut : « Le Républicain
Lorrain », « L'Alsace », « Le Pays » (Mulhouse), le groupe L'Est Républicain (« Est
Républicain », « Vosges Matin », « Dernières nouvelles d'Alsace »). Depuis septembre 2009 il a
racheté à 100% le capital du journal EBRA (Est-Bourgogne-Rhône-Alpes), qui lui, contrôle les
titres « Le Dauphiné Libéré », « Le Progrès », « Le Bien public », « Le Journal de Saône et
Loire ».13

Cet achat, le Crédit Mutuel l’a réalisé grâce à une jolie manipulation comptable : Gérard
Lignac (le propriétaire de la presse) avait souscrit une dette auprès du Crédit Mutuel en 2006 lors
de la création d’Ebra (la banque se retrouvant donc à la fois « en haut » - comme actionnaire et
« en bas » du bilan – comme créancier). Devant l’incapacité du groupe à rembourser, le Crédit
Mutuel a tout simplement exigé les 51% qui lui manquaient dans le capital du groupe de presse,
en transformant la dette en actions.14

En 2010, son pôle presse a dégagé à la banque présidée par Michel Lucas un bénéfice de 7,7
millions d'euros.

Les relations du Crédit Mutuel avec un autre quotidien, Les Echos, ont été marqués par un
article qui est apparu le 6 mai 2009, avec un titre en lettres grasses « Rémunérations 2008 :
Michel Lucas, dirigeant de banque le mieux payé de France ». Dans le tableau accompagnant
l’article en question on peut lire que cette année-là ses revenus (1,37 millions d’euros) ont été

13 « Le Crédit Mutuel gagne de l'argent avec ses quotidiens », La Tribune.fr du 27 décembre 2010
14 Tatiana Kalouguine, « La méchante guerre du Crédit Mutuel contre les Echos », La voix du dodo, 18 Janvier 2010

9
supérieures à ceux des patrons de BNP Paribas et de la Société Générale qui, en pleine crise,
avaient alors renoncé à leurs bonus.15

La réaction de M Lucas a été d’exiger un rectificatif, énonçant une erreur de calcul (son
salaire aurait inclus un bonus d’environ 200 milles euros, tandis que les autres patrons sont
comparés sur le salaire fixe) et rappelant en même temps aux patrons du quotidien que le groupe
Crédit Mutuel-CIC est le premier annonceur des Echos et aussi l’un de ses principaux clients en
nombre d’abonnements. Sous une telle pression, Les Echos diffusent sans tarder le rectificatif
dans l’édition du lendemain avec un texte qui, au passage, contredit les données du rapport
annuel de la banque.

Les menaces du Crédit Mutuel sont quand même mises à exécution quelques semaines plus
tard:

➢ Suppression de 1.200 abonnements au quotidien Les Echos (soit 2% de ses abonnés)


➢ Retrait de toutes les publicités des enseignes Crédit Mutuel et CIC dans les colonnes
du journal.12

L’AFFAIRE DES CHEQUES

En septembre 2010 les 11 principales banques françaises ont été condamnées par l’autorité
de la Concurrence à près de 385 millions d'euros d'amendes pour avoir mis en place une
tarification interbancaire sur les chèques. Parmi ses banques on retrouve et le nom du Crédit
Mutuel.

Ces banques ont été sanctionnées pour avoir appliqué de manière concertée une commission
interbancaire de 4,3 centimes d'euros sur 80 % des chèques échangés en France, à l'occasion de
la dématérialisation du système de compensation des chèques.16

Le Crédit agricole, par exemple a été sanctionné à hauteur de 83 millions d'euros et le groupe
Banque populaires caisse d'épargne (BPCE) à 91 millions.

Pour le Crédit Mutuel la sanction se limite à 3 millions. De la décision de l'Autorité de la


concurrence découle que le Crédit mutuel est tout aussi fautif que ses concurrents et qu'il aurait
du payé une amende de très exactement 45,37 millions d'euros.

Mais la Confédération nationale du Crédit mutuel est toujours dotée d'un statut associatif,
loi de 1901. Un archaïsme juridique que les dirigeants du groupe bancaire se sont bien gardés de
remettre en cause, tant il constitue un bon rempart en cas de problème. Car selon l'article L 464-2
du code de commerce, le plafond légal des sanctions pour une association est de 3 millions
d'euros.

15 Tatiana Kalouguine, « Michel Lucas, le patron de presse à qui parler (qui ne répond jamais) », La voix du dodo, Janvier 2010
16 « Entente sur les chèques: onze banques lourdement sanctionnées », Metro France, 20 septembre 2010

10
Grâce à son statut, le Crédit mutuel a donc d'économiser 42 millions d'euros. Mais il ne passe
pas tout à fait à coté du coup de bâton de l'autorité de la concurrence, puisque sa filiale CIC, qui
elle n'est pas une association, a été condamnée à payer 21 millions d'euros.17

ASSOCIATION DES VICTIMES DU CREDIT MUTUEL

Il s’agit d’une Association de type Loi 1901 enregistrée en mars 2005 et dont le siège social
se trouve à 16, rue de la Marine 85230 BOUIN.

Le rôle de cette Association est d’informer le grand public et sortir en évidence toutes les
« affaires » du Crédit Mutuel, ainsi que ses liaisons avec les fonctionnaires publiques et les
grandes personnalités politiques.

Le crédo de cette association est : « L'histoire financière du Crédit Mutuel depuis 1958, se
résume au vol de l'argent privé par des hommes liés à la sphère publique. »18

En jetant un coup d’œil sur le site de cette association on peut retrouver des articles du
Figaro, des Echos, du Canard Enchaîné, ainsi que des articles propres à l’association, décrivant
toute une série d’escroqueries et illégalités juridiques dans lesquels le Crédit Mutuel a eu un rôle
important. Il s’agit des affaires au niveau national, international ou des scandales avec ses
clients.

L’association appui juridiquement les victimes et demande au grand public de faire part de
solidarité et soutenir ses démarches contre le Crédit Mutuel et ses dirigeants.

17 Pierre-Henri de Menthon, « Le précieux statut du Crédit Mutuel », Challenges, 23 septembre 2010


18 Association des Victimes du Crédit Mutuel, http://www.assvictimescreditmutuel.com

11
LES INFORMATIONS CONSOMMATEURS
« Le Crédit Mutuel au service de toutes les clientèles »

Grande banque de détail avec ses trois métiers – la banque, l’assurance et la technologie, le
groupe propose l’ensemble des services financiers à une clientèle de particuliers, de
professionnels de proximité et d’entreprises de toutes tailles. Il met son expertise dans tous les
métiers de la finance а la disposition de ses 23,3 millions de clients, dont 21,4 millions de
particuliers.19

Banquier d’un professionnel sur trois et de la moitié des cent premières entreprises
françaises, il est aussi un acteur majeur dans le financement de l'habitat et du logement social.

Premier bancassureur en Iard et 4e en vie, le groupe est au 2e rang pour la monétique en


France20 avec 20,1 % du marché global, et 26 % chez les commerçants. Il est au 2e rang pour les
cartes interbancaires avec 8,7 millions de carte actives et n°1 pour la carte d’achat dans le secteur
public.

19 Rapport annuel du Crédit Mutuel - 2009, page 4.


20 https://www.creditmutuel.fr/groupe/fr/banques/Groupe2/Groupe_credit_mutuel/index.html

12
21

Le groupe Crédit Mutuel accompagne sur le terrain tous ceux qui font l’économie régionale :
Artisans – Commerçants - Professions Libérales - Petite Industrie - Services, T.P.E. et P.M.E.
Aux cotés des professionnels, le groupe est un acteur essentiel du financement des P.M.E. en
accompagnant les créateurs et repreneurs d’entreprise ainsi que tout porteur de projet de
développement.

Avec un encours de crédits de près de 70 milliards d’euros, il est la 3e banque des Pme. Les
activités de financement а destination des entreprises sont assurés par le réseau et а travers des
filiales spécialisées : la Banque de l’Economie du Commerce et de la Monétique (BECM), filiale
du Crédit Mutuel Centre Est Europe ; la Banque Commerciale pour le Marché de l’Entreprise
(BCME), filiale des Groupes Crédit Mutuel Arkéa et Crédit Mutuel de Loire-Atlantique et du
Centre-Ouest, etc.

Le groupe est un acteur essentiel du financement des professionnels - artisans, commerçants,


professions libérales, Tpe de services et Tpe de la petite industrie - avec plus de 700 000 clients
et 23,8 % de taux de pénétration.

Il joue un rôle de premier plan pour les créateurs d’entreprise, notamment par
l’accompagnement des porteurs de projets et la distribution du Prêt а la création d’entreprise
(Pce) avec une 3e place et 19,7 % de part de marché en nombre de financements accordés.

Avec plus de 400 000 associations clientes, le groupe Crédit Mutuel est le partenaire actif de
plus d’une association sur trois et d’un comité d’entreprise sur deux. Il accompagne les besoins
de ce secteur qui joue un rôle fondamental dans le renforcement du lien social et la mise en place
de solidarités nouvelles. Ainsi, le Crédit Mutuel gère 22 % du total des budgets associatifs ; il est
le premier partenaire bancaire en nombre d’associations clientes dans les secteurs de la santé, de
l’action sociale, de l’éducation/formation/insertion et de l’action humanitaire ; la 2e banque des

21 Rapport annuel du Crédit Mutuel - 2009, page 51.

13
associations sportives, culturelles, de la défense des droits et des causes, de l’économie et du
développement local et des associations militantes.

Les jeunes sont au centre de la stratégie de développement du groupe. Dans ce sens, le


groupe Crédit Mutuel a enrichi son offre dédié aux moins de 26 ans qui représentent un quart de
sa clientèle.

L’ACTIVITE DU GROUPE SUR LE MARCHE

Principal métier du groupe, la banque de détail regroupe l’offre du réseau des 18 Fédérations
régionales du Crédit Mutuel et celle des 5 pôles régionaux du CIC. Elle comprend également
toutes les activités spécialisées dont les produits sont commercialisés par le réseau, notamment le
crédit-bail, l’affacturage, la gestion collective et l’immobilier. La banque de détail génère 10 500
millions de produit net bancaire (77,2 % du PNB total) et 1 042 millions de résultat net part du
groupe (56,6 % du total).22

Banque au quotidien de 21,4 millions de particuliers, le groupe Crédit Mutuel détient 11,9 %
du marché des dépôts et 17,5 % de celui des crédits distribués par les banques.

Pour élargir les services offerts à ses clients dans et hors réseaux, le groupe dispose d’outils
techniques (informatique, centrale titres, monétique…) et de filiales spécialisées, qui sont
communs, soit aux réseaux Crédit Mutuel et CIC, soit à certains Groupes du Crédit Mutuel et
viennent en appui des réseaux dans de nombreux métiers:

➢ l’assurance,
➢ le crédit à la consommation,
➢ la gestion d’actifs, l’épargne salariale,
➢ la banque privée,
➢ le financement des entreprises et la banque de marché,
➢ les métiers de l’immobilier,
➢ le crédit-bail mobilier et immobilier,
➢ l’affacturage,
➢ le capital développement.

En appui du réseau, les clients bénéficient d’un dispositif de distribution multi-canal


proposant une palette complète de services aux fonctionnalités les plus avancés. En 2009, la
banque а distance a enregistré plus d’un milliard de contacts, dont plus de la moitié par Internet.

22 Rapport annuel du Crédit Mutuel pour 2009, page 31.

14
Le groupe s’impose aujourd’hui dans des activités d’avenir comme la téléphonie mobile,
autre déclinaison de la bancassurance et des services et nouvelle approche des moyens de
paiement dans un enjeu européen. Ce nouvel axe stratégique prolonge l’expertise et les savoir-
faire du groupe et confirme sa longueur d’avance avec des services а la pointe de l’innovation.

Plus d’un an après le déclenchement d’une crise sans précédent, rupture brutale aux
conséquences mondiales, le groupe est conforté dans ses choix : choix stratégique du
développement, choix identitaire d’une banque coopérative et mutualiste. Il est la banque du lien
social, а travers des actions responsables et des ambitions solidaires, au plus près du terrain.

Son offre répond aux attentes des publics les plus fragiles : son activité de microcrédits
sociaux et professionnels s’exerce seule ou en lien étroit avec des réseaux d’aide а l’insertion, le
groupe prenant а sa charge 50 % du risque sur ces crédits. Il met en œuvre un accompagnement
spécifique pour ses sociétaires en difficulté. A la fois ancienne, actuelle et volonté pour l’avenir,
cette éthique de responsabilité sociale est au cœur de sa pratique.

Pour satisfaire toujours mieux ses clients et sociétaires, le groupe Crédit Mutuel anticipe
leurs besoins par une offre de produits et services de bancassurance adaptée et particulièrement
innovante.

Il a poursuivi la diversification de son offre pour répondre efficacement aux besoins des
particuliers, des plus simples aux plus sophistiqués, et plus largement aux attentes de toutes ses
clientèles : les jeunes, qui constituent un de ses axes de développement prioritaires, mais aussi
les associations, les agriculteurs, les professionnels et les TPE/PME.

Aux clients les plus fragiles, le groupe Crédit Mutuel propose une offre complète pour payer
et retirer de l’argent en toutes circonstances : Facile accès au Crédit Mutuel et Service Accueil au
CIC.

LE CREDIT MUTUEL ET LA MUSIQUE

En accord avec ses valeurs de partage et de proximité, le Crédit Mutuel s’investit depuis
2002 dans l’univers de la musique, en mettant l’accent sur :

➢ le parrainage d’évènements musicaux emblématiques et fédérateurs, qui font vivre la


musique tout au long de l’année partout en France
➢ l’accompagnement de jeunes talents émergents
➢ le soutien aux associations qui favorisent l’accès à la musique pour tous

15
Partenaires: CMF (Confédération Musicale de France), Francofolies de la Rochelle,
Jeunesses Musicales de France, My major company, Télérama, Night For Life, Goom Radio,
Symphonic Mania.

LA REGLEMENTATION DE L’ACTIVITE

Comme toute institution financière, Crédit Mutuel est soumis à la réglementation financière et
bancaire qui est exercée par l'Autorité de contrôle prudentiel.23

Issue principalement de la fusion de la Commission bancaire et de l’Autorité de Contrôle des


Assurances et des Mutuelles (ACAM) l’ACP, autorité administrative indépendante adossée à la
Banque de France, est chargée de l’agrément et de la surveillance des établissements bancaires et
d’assurance dans l’intérêt de leurs clientèles et de la préservation de la stabilité du système
financier.

L'activité du groupe est réglementée aussi par le Code monétaire et financier dont le
deuxième chapitre est dédié aux banques mutualistes ou coopératives. On peut stipuler la Section
4 qui vise notamment le Crédit Mutuel (Articles L512-55 - L512-59)24.

Le pouvoir réglementaire est désormais directement exercé par le ministre chargé de


l'économie (articles L. 611-1 nouveau et suivants du code monétaire et financier), assisté par le
Comité consultatif de la législation et de la réglementation financière (CCLRF).

De plus, le Crédit Mutuel, comme les principales banques françaises, s’est engagé sur une
liste de mesures relative aux prix et prestations comprises dans les conventions de compte de
dépôt, suite à la concertation menée avec les associations de consommateurs et les Pouvoirs
Publics.

Cet engagement rappelle les trois principes que le Crédit Mutuel met en œuvre dans sa
relation avec ses sociétaires et clients :

➢ assurer une meilleure information,


➢ assurer une plus grande transparence sur les tarifs,
➢ et en cas de difficultés, faciliter le recours à un médiateur.

En prenant ces engagements, le Crédit Mutuel entend leur donner tout leur sens et même à
aller plus loin, conformément à ses valeurs et sa pratique de banque authentiquement
coopérative.

LES ETUDES ECONOMIQUES

Comme le groupe s'expose a différents risques dans son activité il a décidé de mettre en place
un observatoire économique crée par la Confédération Nationale du Crédit Mutuel qui propose
un diagnostic de l’économie nationale et internationale. Ses indicateurs fournissent un aperçu de

23 http://www.banque-france.fr/acp/presentation-de-l-acp/presentation-acp.htm
24http://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do;jsessionid=9B33B2AFC2A52F9F70190AB5206A19C8.tpdjo15v_3?
idSectionTA=LEGISCTA000006170576&cidTexte=LEGITEXT000006072026&dateTexte=20101011

16
l'économie nationale et internationale. Publiés régulièrement, ils permettent une lecture complète
de la situation et des perspectives de la conjoncture économique.25

Au niveau de l’économie française, l’analyse porte sur la conjoncture, les marchés de


l’épargne et du crédit, les finances publiques ou le secteur de l’immobilier. Ces sujets font
régulièrement l’objet de dossiers particuliers.

Cet observatoire de l’économie est complété par une surveillance de la sphère financière
(mouvements de taux d’intérêt, changes et marchés boursiers).

25 Conjoncture n° 244 – Février 2011

17
LA CONCURRENCE DIRECTE

LA BANQUE DE PROXIMITE

Les autres enseignes bancaires offrent des produits et des services similaires. C’est le cas de
La Société Générale26, de la BPCE27, de la BNP Paribas28, de la Banque Postale29, du Crédit
Agricole30, mais en plus les Etablissements de droit français 31.

De plus, le Crédit Mutuel est classé deuxième au niveau de l’aide aux agriculteurs.

LA BANQUE EN LIGNE

Fortuneo est une filiale du groupe Crédit Mutuel. Par conséquent les autres banques en ligne
sont des concurrents directs.

Fortuneo propose une gamme complète de produits et services de la bancassurance à


destination des particuliers : Bourse, SICAV, assurance-vie, compte bancaire, épargne et
assurance auto. 32

Soit en France il existe des banques en ligne tel que BinkBank33, ING direct34, la Net
agence35, BforBank36 Boursorama banque, Monabanq ou. Cependant, elles n’offrent pas de
conseils mais sont quand même des concurrents directs.

• Elu service client 2011


• Meilleur banque en ligne 2010 par « LE
REVENU »
• Les avoirs représentent plus de 6 milliards
pour plus de 210 000 comptes.

• Plus de 10 MILLIARDS d’euros de


capitaux sous gestion
• Plus de 400.000 clients
26Site officiel Société Générale : http://www.societegenerale.com/sites/default/files/documents/CARTE_ID_2010_FR_PAP.pdf
• Plus de 9,6 MILLIONS de transactions
27Site officiel groupe BCPE : http://www.bpce.fr/le-groupe/chiffres-cles
• Coté sur NYSE Euronext Amsterdam
28 https://factor.bnpparibas.com/page_portail/notresociete_chiffrescles.html
29 https://www.labanquepostale.fr/index/groupe/presentation/chiffresCles_faitsMarquants.html
30 http://www.credit-agricole.com/Le-Groupe/Nous-connaitre/Chiffres-cles
31 http://www.banque-france.fr/fr/supervi/telechar/popetscred/conservation.pdf
32 http://www.fortuneo.fr/fr/qui-sommes-nous/qui-sommes-nous.jsp
33 http://www.binck.fr/a_propos_de_binck/quelques_chiffres.asp
34 http://www.ingdirect.fr/ing-direct/qui-sommes-nous/index.jsp
35http://www.bnpparibas.net/banque/portail/particulier/Fiche?type=category&identifiant=AEL__20090611050625
36 http://www.bforbank.com/csfront/Satellite/information-bforbank/qui-sommes-nous.html

18
• 2011 : lancement de compte courant
• Présent dans 9 pays
• 750 000 clients
• 10 milliards d’euros d’encours

• Banque en ligne de la BNP Paribas


• Compte courant possible

• Actionnaire crédit Agricole


• Donc 26 millions de clients
• Politique de développement durable

37
• Elu la banque la moins chère
• Filiale groupe société générale
• Seule banque en ligne certifiée
AFAQ Webcert

38

• 270 000 clients


• 400 collaborateurs situés dans le nord
de la France
• Site simple pour particuliers

LA CONCURRENCE SEMI-DIRECTE

Les banques et les assurances proposent toutes les deux de l’assurance. Désormais les
assurances proposent des produits d’épargne classique et financière mais ne proposent pas

37 http://www.boursorama.com/banque-en-ligne/qui-sommes-nous/index.html#choisir
38 http://www.monabanq.com/homepage.asp

19
encore de compte de dépôt permettant de disposer d’une carte bancaire de paiement par
exemple.39

40

41

42

43

Les sociétés de crédits à la consommation : Le Crédit Mutuel est actionnaire principal de


COFIDIS. Ses principaux concurrents sur le marché français sont : 44

A savoir que ces organismes de financement sont souvent des filiales d’enseignes bancaires
(exemple : Cetelem appartient à BNP Paribas).

LA CONCURRENCE INDIRECTE

39 http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_banques_par_pays
40 Site officiel Axa : http://www.axa.fr/Pages/mieux-connaitre-AXAFrance.aspx
41 http://geschaeftsbericht2009.allianz.com/reports/allianz/annual/2009/gb/English/74101015/france.html
42 http://www.corporate.groupama.com/groupe/profil/faits-et-chiffres/faits-et-chiffres-@/article.jspz?id=3194
43 http://www.banque-accord.fr/bafr/ba/pourquoi-devenir-client/pourquoi-devenir-client.html
44 http://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A9dit_%C3%A0_la_consommation

20
Le crédit mutuel compte parmi ses concurrents indirects, des supermarchés et des grandes
enseignes proposant des services bancaires, des cartes de crédit. C’est le cas de la FNAC,
d’AUCHAN, E.Leclerc des galeries Lafayette…

Ces grandes enseignes proposent des crédits et désormais des moyens de paiements liés au
crédit (consommation ou réserve d’argent (revolving)).

LA FUTURE CONCURRENCE

Parmi la liste des établissements de droit français, de plus en plus de banques étrangères
s’implantent sur le territoire national. Elles ne sont pour l’instant pas de réel concurrents pour le
CM mais reste à surveiller. Les banques musulmanes par exemple offrent une approche
différente de l’argent, et permettent aux immigrés d’échanger plus facilement avec leurs pays
d’origine.

Actuellement certaines d’entre elles sont très implantées sur le territoire 45 :

De plus, le CM va suivre l’évolution des autres banques en proposant des produits de


téléphonie. Ainsi ils souhaitent développer le paiement sans contact, qui consiste à utiliser son
téléphone comme moyen de paiement. Ce qui permettra aux clients d’être informer en temps réel
du suivi de leur solde. Ils vont donc proposer des forfaits téléphoniques basés sur les modèles
Orange, SFR et Bouygues télécom.

Les concessionnaires automobiles : Crédit mutuel et Caisse d’épargne proposent de la


location avec option d’achat sur les automobiles.

45 Liste exhaustif des principales banques étrangères http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_banques_par_pays

21
CONCLUSION

Forces :

➢ Champion de la relation client (élu « Service Client 2011 » 46


➢ Un dirigeant charismatique (M Michel Lucas) avec un bon carnet d’adresses
➢ Croissance économique (croissance du résultat net de 325,8% par rapport à 2008)
➢ Le groupe n’est pas côté en bourse (pas des spéculations sur ses titres, difficulté pour
les concurrents de prise de contrôle)
➢ Laboratoire de veille économique et financière de l’environnement
➢ Réseau d’agences dense y compris dans les zones rurales
➢ Stratégie de développement à l’international

Faiblesses :

➢ Marché très concurrentiel et saturé (obligation de diversifier son activité)


➢ Fragilité du système bancaire mondiale
➢ Secteur d’activité fortement réglementé
➢ Réseau complexe, difficile à contrôler
➢ Nombreux scandales avec des particuliers (création de l’Association des Victimes du
Crédit Mutuel)

D’après notre analyse du groupe Crédit Mutuel on peut conclure que sa situation financière
est en bonne santé, le groupe a connu une forte croissance en 2009, en partie grâce à sa stratégie
de développement à l’international. L’évolution du résultat promet un bon retour sur
l’investissement ce qui fait preuve de la pertinence d’une entrée dans la structure du capital du
groupe.

Cependant, la forme juridique du groupe (société d’hommes et non de capitaux) et le fait


qu’elle n’est pas cotée en bourse laisse l’accès au Conseil d’Administration difficile voir
impossible. En effet les administrateurs sont élus par les sociétaires parmi les membres du
groupe.

Par conséquent, pour le fond de pension américain l’investissement dans le Crédit Mutuel est
intéressant du point de vue financier mais reste très complexe quant à l’accès à la gouvernance.

46 http://www.fortuneo.fr/fr/qui-sommes-nous/qui-sommes-nous.jsp

22
ANNEXE 1

PRINCIPALES FILIALES

Banque Fédérative du Crédit Mutuel

Président - directeur général Michel Lucas

Vice-président Jacques Humbert

Banque de l'Economie du Commerce et de la Monétique

Président du conseil de surveillance Michel Lucas

Vice-président Jean-Louis Boisson

Président du directoire René Dangel

CIC

Président du conseil de surveillance Etienne Pflimlin

Vice-président Gérard Cormorèche

Président du directoire Michel Lucas

Vice-président Alain Fradin

Groupe des Assurances du Crédit Mutuel (GACM)

Président-directeur général Michel Lucas

Directeur général Alain Schmitter

Euro-Information

Président Frantz Rublé

Euro-Information Production (EIP)

Président du conseil de surveillance Michel Lucas

Administrateur Gilbert Mallandain

Administrateur Frantz Rublé

Euro-Information Développements (EID)

23
Président Frantz Rublé

ANNEXE 2

CHIFFRES CLES47

31 décembre 2009* 31 décembre 2008* 31 décembre 2007*

Total bilan 579 038 581 709 553 302


Capitaux propres 30 619 25 036 26 864
dont part du groupe 29 616 24 676 26 442
Produit net bancaire 13 573 8 424 10 568

Frais généraux -8 368 -6 677 -6511

Résultat brut d'exploitation 5 205 1 747 4 057

Coût du risque -2 370 -1 405 -186

Résultat d'exploitation 2 835 342 2 835

Résultat avant impôts 2 742 409 3 929

Impôt sur le résultat -860 33 -1 144

Résultat net 1 882 442 2 785

Résultat net part du groupe 1 831 440 2 730

CARTE D’IDENTITE46

31 décembre 2009 31 décembre 2008 31 décembre 2007


Points de vente 5 831 5 619 5 148
Salariés 72 465 65 545 59 450
Clients 23,3 millions 18,7 millions 14,9 millions
Epargne 543,8 milliards 478,1 milliards 469 milliards
Part de marché en dépôts 11,9 % 12,1 % 12,7 %

47 Rapports annuels d’activité pour 2009, 2008, 2007


* en millions d’euros

24
Crédits 304,2 milliards 295,5 milliards 258,6 milliards
Part de marché en crédits 17,5 % 16,9 % 17,2 %

25

Vous aimerez peut-être aussi