Vous êtes sur la page 1sur 7

Http://www.EntretienEmbauche.

TV

Langage corporel:
10 GESTES
QUI SAUVENT
en entretien d'embauche
1/ Tenez-vous droit

• Avant même que vous ouvriez la bouche, c'est l'impression générale


dégagée par votre silhouette qui marque le recruteur. Se tenir droit
dégage une impression de confiance en soi.

• Si vous avez confiance en vous, il est plus facile au recruteur de vous


faire confiance.

• En revanche, une personne qui ne se tient pas droit, qui a une attitude
physique en retrait - par exemple, les épaules rentrées - envoie le
message « Je ne suis pas à l'aise, j'ai peur, j'ai quelque chose à cacher. »

2/ Occupez l'espace

• Entrez dans la pièce comme si vous connaissiez les lieux, faites des
gestes relativement amples, prenez possession de l'espace.

• Occuper l'espace envoie un message très subtil : je suis dans la réalité, je


sais trouver ma place, je suis à l'aise.

3/ Avoir un langage corporel ouvert

• Ne croisez pas les bras et les jambes, en particulier quand on vous pose
une question. Cela serait perçu comme une mise sur la défensive.

• Ne mettez pas d'objets entre vous et votre interlocuteur (sacoche, bloc-


note, ordinateur, CV, etc).

• Durant l'entretien, utilisez des gestes pour souligner vos propos.

• Ne cachez pas vos mains sous la table.


4/ Avoir un regard franc

• Votre regard ne doit être ni fuyant, ni trop appuyé.

• Si vous parlez à plusieurs personnes, regardez-les chacun leur tour.

• Si vous prenez des notes, ne vous noyez pas dedans. Gardez le contact
visuel.

5/ Avoir une poignée de main ferme

• L'erreur la plus grossière consiste à donner une poignée de main moite,


mole, et du bout des doigts, tout en regardant ailleurs! Là, c'est le
bouquet!

• Une astuce: faites durer la poignée de main un petit temps de plus que
nécessaire. Cela va induire de la curiosité chez le recruteur.

6/ Souriez

• Souriez, mais ne souriez pas trop, et pas trop vite. Votre sourire doit se
laisser attendre un fraction de seconde.

• Souriez avec la bouche et les yeux, sinon votre sourire serait perçu
comme non sincère.

7/ Rester droit sur son siège, sans être rigide

• Ne prenez pas vos aises, ne vous balancez pas. Bref : ne pas s'avachir.

• Les débutants on parfois du mal avec ce point...


8/ Ne pas envahir l'espace du recruteur

• Vous devez vous asseoir quand on vous y invite.

• Si vous prenez des notes, demandez la permission d'utiliser un coin de


bureau. Si le recruteur vous y autorise mollement, saisissez la première
occasion pour rapatrier votre carnet de notes sur vos genoux.

• Ne posez pas vos avant-bras sur le bureau du recruteur. Si vous prenez


des notes sur le bureau, posez juste vos mains.

• Si vous êtes côte à côte à une table de réunion, ne « collez » pas votre
interlocuteur.

9/ Eliminer les tics.

• Ne tripotez pas des objets, comme votre stylo ou le col de votre chemise,
ne tapez pas du pied, ne jouez pas avec vos mains, ne vous grattez pas...

• Bref : essayez de réduire tous les gestes qui parasitent votre


communication et pourraient être mal interprétés.

• Ne vous touchez JAMAIS le visage. Cela serait interprété comme un


signe de dissimulation.

10/ Restez concentré sur votre interlocuteur

• Rester dans son axe, légèrement de ¾ pour éviter un face à face un peu
trop rigide.

• Lui montrer par de petits signes de tête et autres gestes, des mains par
exemple, que vous suivez son raisonnement.
BONUS 1

Comment créer une meilleure communication ?

• Utilisée par la police, le FBI et les agents secrets, cette technique


consiste à reproduire les gestes et les attitudes de votre interlocuteur. Il
est prouvé scientifiquement que cela créé une meilleure
communication.

• Maintenant, si le recruteur s'aperçoit que vous le singez, cela risque de


faire désordre. Conseil : ne tentez pas de singer le recruteur, mais
adoptez un langage corporel voisin du sien.

• En clair, si vous avez quelqu'un qui fait de grands gestes, qui occupe
beaucoup d'espace, n'hésitez pas à aller sur ce terrain. A contrario, si
vous avez en face de vous quelqu'un d'économe en gestes, ne
l'indisposez-pas en gesticulant dans tous les sens.

BONUS 2 :

Que faire si le recruteur a un langage corporel fermé ?

• Si le corps est fermé, l'esprit pourra difficilement suivre. Imaginons : le


recruteur a les bras croisés, il est manifestement sur la défensive. Que
faire pour lui faire ouvrir les bras ?

• Réponse : lui mettre quelque chose dans les mains. Par exemple, vous
dessinez un schéma, et vous lui tendez.

• Une autre approche consiste à poser au recruteur une question qui va


influer sur son état émotionnel, et par conséquent « relâcher » sa
tension physique. On pourra par exemple poser la question suivante
face à son possible futur manager « Aujourd'hui, dans votre poste,
quels sont pour vous les aspects les plus stimulants » ou encore « Quels
sont les projets les plus stimulants sur lesquels vous ayez travaillé ? »

BONUS 3 :

Que faire si on vous pose une question délicate ?

• Si on vous pose une question délicate, le réflexe naturel est de se


pencher vers l'arrière, en position défensive.

• Au contraire: penchez vous légèrement vers l'avant, rentrez dans


l'arène!

BONUS 4 :

Ce qui peut vous différencier:

• Votre niveau d'énergie. Il y a beaucoup de candidats mous, voire


apathique.

• Au début, n'en faites pas trop. Mais plus l'entretien va durer, plus ce
sera à vous de remettre de l'énergie dans l'entretien, par exemple avec
des gestes un peu vifs, ou en parlant vite.

Parole de coach : beaucoup de candidats négligent l'impact de leur langage


corporel. C'est bien dommage. Le simple fait de vous tenir droit vous
«grandit» dans l'estime du recruteur.

Il est important de s'entraîner. Je recommande :


1/ De vous filmer pour réduire vos tics. Je sais, vous filmer, vous détestez ça.
Si vous dépassez ce blocage, vous ferez des progrès énormes.

2/ De passer une après-midi dans un centre commercial, et de vous adresser à


autant de vendeurs que vous pouvez. Pas la peine de leur serrer la main, mais
vous pouvez travailler votre posture, votre regard, c'est déjà beaucoup!

Une dernière chose. Plus vous postulerez pour des postes élevé, plus votre
langage corporel se fera discret. Un jeune commercial de terrain peut se
permettre des gestes vifs. En revanche, un manager du secteur bancaire
adoptera un style beaucoup plus plan-plan.

Et bonne chance pour vos entretiens,

Yves Gautier, yvesgautier@EntretienEmbauche.TV

Vous aimerez peut-être aussi