Vous êtes sur la page 1sur 32

Module TLI

Chapitre 2

Les modèles de référence:


OSI et TCP/IP

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG 2.OSI.ppt


But du chapitre

ƒ Comprendre la motivation de la division des logiciels de


réseaux en couches
ƒ Connaître la structure générale d’une couche
(Service, protocole, entité, pairs, fournisseur de service, primitives)
ƒ Connaître la forme de communication entre les couches
(SAP, SDU, PDU)
ƒ Connaître les fonctionnalités à offrir par l’ensembles des
protocoles (connexion, adressage, contrôle d’erreurs, contrôle de
flux, …)
ƒ Connaître les modèles de référence OSI et TCP/IP
ƒ Connaître les organismes de normalisation

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 2


Logiciels de réseau

ƒ Les logiciels de réseau sont structurés en


couches
ƒ Chaque couche offre un service bien défini
ƒ L’ensemble des couches implémente toute la
fonctionnalité nécessaire
¾ Réduction de la complexité du système
¾ Permet l’interconnexion et l’hétérogénéité des
réseaux
¾ Modularité des fonctionnalités

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 3


Exemple

Modèle en 3 couches:
3: Amiral et capitaines

2: Cryptage

1: Transmission par
morse

Support physique: radio

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 4


Terminologie
Entités
Entités::
Éléments
Élémentsactifs
actifsd’un
d’unréseau
réseau

Entités
Entitéspaires
paires(entités
(entitéshomologues)
homologues)::
Entités
Entitésde
delalamême
mêmecouche
couche
• Dans notre exemple :
• L’amiral transmet les ordres aux capitaines
• Les officiers de cryptage échangent des messages
• Les officiers radio communiquent par morse
¾ Ce sont les entités paires qui communiquent
entre elles

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 5


Communication entre entités paires

ƒ Communication horizontale
– Cette communication est virtuelle
– Aucun message ne passe
directement d’une entité à
son homologue
– Les entités doivent parler la même
‘langue’ pour se comprendre :
elles utilisent un protocole

Protocole
Protocole::
Règles
Règleset
etconventions
conventionsutilisées
utiliséeslors
lorsde
delala
communication
communicationentre
entreentités
entitéspaires
paires

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 6


Communication entre les couches

ƒ Communication verticale
– Le chemin réel emprunté par les
données traverse les différentes
couches Utilisateur
de service
– Chaque couche réalise un service bien
Fournisseur
défini de service
ƒ Une couche est le fournisseur de Utilisateur
de service
service pour la couche immédiatement
supérieure Fournisseur
de service
ƒ Une couche est l’utilisateur de service
de la couche immédiatement inférieure
– Le support physique véhicule
finalement les données

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 7


Primitives de service

ƒ La communication entre les entités de couches


adjacentes doit respecter une ‘interface’
ƒ Les éléments de cette interface sont les
primitives de service

Primitive
Primitivede
deservice
service::
Opération
Opérationqu’une
qu’uneentité
entitépeut
peutinvoquer
invoquersur
surune
une
autre
autreentité
entité

ƒ L’ensemble des primitives de service d’une


couche définit le service fourni par la couche

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 8


Exemple technique
ƒ Communication horizontale
– Liaison logique entre les entités paires
– La communication respect un protocole
ƒ Communication verticale
– Transmission effective des données

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 9


Point d’accès au service

ƒ Une entité peut être connectée


à plusieurs entités des couches
adjacentes
– Le SAP permet d’invoquer le
service d’une entité d’une couche
adjacente
– Le SAP permet d’adresser l’entité
paire (destinataire) et la source

SAP
SAP(Service
(ServiceAccess
AccessPoint)
Point)::
Liaison
Liaisonentre
entredeux
deuxentités
entitésde
decouches
couchesadjacentes
adjacentes

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 10


Unités de données
PDU
PDU(Protocol
(ProtocolData
DataUnit)
Unit)::
Messages
Messageséchangés
échangésentre
entreentités
entitéspaires.
paires.
Le
Leformat
formatdes
desPDU
PDUest
estdéfini
définipar
parleleprotocole.
protocole.

ƒ SDU (Service Data Unit):


– PDU de la couche supérieure Système 1 Système 2

ƒ PCI (Protocol Control


(N)-entité (N)-entité

Information) (N)-PDU
PDU Liaison logique (N)-PDU
PDU

– ‘En-tête’ de la PDU SAP SAP

– Pour la communication (N-1)-PCI


PDU (N-1)-SDU
PDU (N-1)-PCI
PDU (N-1)-SDU
PDU

avec l’entité paire (N-1)-PDU Liaison logique (N-1)-PDU

ƒ Destinataire, somme de (N-1)-entité (N-1)-entité

contrôle, …

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 11


Terminaux et systèmes intermédiaires
ƒ Les fonctionnalités de relayage de PDU sont
typiquement fournies par les couches basses
¾ Les systèmes intermédiaires n’implémentent pas
toutes les couches

Exemple
ƒ Couche 4:
Communication
de bout en bout
Couche 4 Couche 4
ƒ Couche 3:
Couche 3 Couche 3 Couche 3 Couche 3
Routage
Couche 2 Couche 2 Couche 2 Couche 2 Couche 2
ƒ Couche 2: Couche 1 Couche 1 Couche 1 Couche 1 Couche 1
Transmission
sur un seul lien

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 12


Modèle de référence OSI (1978)

ƒ OSI (Open Systems Interconnection):


– Systèmes ouverts:
ƒ Peuvent être interconnecté avec d’autres systèmes
ƒ Respectent les règles de coopération avec les autres systèmes
ƒ Élaboré par l’Organisation Internationale de Normalisation
(ISO)
ƒ Ce modèle représentait la première étape vers une
normalisation des protocoles
ƒ Importance
– Modèle de référence pour l’analyse de réseaux d’ordinateurs
– Rend explicite la différence entre service, interface, protocoles

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 13


Le modèle de référence OSI

Modèle en sept couches:


Système Système Système Système
terminal intermédiaire intermédiaire terminal
Application Application

Présentation Présentation

Session Session

Transport Transport

Réseau Réseau Réseau Réseau

Liaison Liaison Liaison Liaison

Physique Physique Physique Physique

Support physique
Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 14
1. Couche physique

Transmission de bits de façon brute sur un


canal de communication
– Spécification mécanique et électrique des
interfaces
ƒ Voltages pour représenter 0 et 1
ƒ Durée d’un bit
ƒ Forme des connecteurs, nombre de broches et leurs
fonctions

Tension État logique Signification


+3 à +25 volts 0 ON ou FERMÉ
-3 à -25 volts 1 OFF ou OUVERT

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 15


2. Couche liaison
Simuler une liaison parfaite, sans erreurs, à la couche
supérieure
ƒ Travaille entre systèmes voisins, à travers une seule liaison
ƒ Découper les séquences de bits en paquets (appelés trames)
– Reconnaître les frontières entre les trames
ƒ Détecter et corriger des erreurs de transmission
ƒ Régulation de flux

ƒ Si la liaison physique est très fiable, la couche liaison n’a pas besoin
d’utiliser des mécanismes supplémentaires pour corriger les erreurs

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 16


3. Couche Réseau
(Network layer)
Gestion de sous-réseaux
– Sous-réseau: Partie du réseau sous le contrôle d’une seule
organisation
ƒ Acheminement de paquets entre la source et le
destinataire
– Service soit orienté connexion soit sans connexion
ƒ Adressage des nœuds du réseaux
ƒ Interconnexion de réseaux hétérogènes
– Fragmentation de paquets
– Conversion d’adresses
ƒ Service orienté connexion ou sans connexion

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 17


4. Couche transport
Transmission de bout en bout, entre les terminaux
ƒ Optimiser le transport des données
– Ne pas surcharger le récepteur ou le réseau
– Découper les données de la couche supérieure en unités plus petites
ƒ Service fiable
– Avec établissement d’une connexion
– S’assurer que tous les paquets arrivent correctement au destinataire
ƒ Service non fiable
– Sans connexion, plus simple
– Ne retransmet pas les paquets perdus
Système terminal Systèmes intermédiaires Système terminal

Avec ou sans connexion


Transport Transport

Réseau Réseau Réseau Réseau

Liaison Liaison Liaison Liaison

Physique Physique Physique Physique

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 18


5. Couche session
Permet aux utilisateurs des terminaux d’établir des
« sessions » entre eux
ƒ Gérer les « dialogues », c’est-à-dire, les échanges
bidirectionnels
ƒ Rattrapage lors de l’interruption de la session
– Exemple: transfert d’un fichier très long
– Si la connexion de la couche transfert est interrompue, la
session la rétablit et reprend le transfert

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 19


6. Couche présentation
S’occupe de la syntaxe des données transmises
ƒ Négociation de la syntaxe de transfert
– ASCII , Unicode, ...
– Entiers sur 16 ou 32 bit
ƒ Conversion entre la représentation utilisée par les terminaux et la
syntaxe de transfert
– Assure que des systèmes terminaux utilisant des représentations
différentes se comprennent

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 20


7. Couche application

Protocoles des applications


ƒ De nombreux protocoles qui réalisent des
services à travers le réseau
– Exemples :
ƒ WWW Æ protocole HTTP
ƒ E-Mail Æ protocole SMTP
ƒ Téléphonie sur Internet Æ protocole SIP

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 21


Discussion du modèle OSI

ƒ Mérites
– Développement d’un modèle de référence pour
l’analyse et la conception de logiciels de réseaux
– Introduction d’une terminologie précise (couche,
protocole, service, …)
ƒ Faiblesses
– Choix des couches
ƒ Couches 2 et 3 très pleines, couches 5 et 6 peu
utilisées
ƒ Fonctionnalités répétées à plusieurs couches
– Protocoles sans implémentation efficace et peu
répandus
Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 22
Modèle TCP/IP (1974)
ƒ Développé pour le prédécesseur d’Internet (ARPANET)
– L’interconnexion des réseaux hétérogènes de manière transparente
(internet)
– Grande tolérance aux pannes
– Architecture souple, appropriée à des applications très différentes

Système Système Système Système


terminal intermédiaire intermédiaire terminal

Application Application

Transport Transport

Internet Internet Internet Internet

Hôte-réseau Hôte-réseau Hôte-réseau Hôte-réseau

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 23


Couche Hôte-Réseau
(Host-to-network layer)

ƒ Ne pas explicitement définie dans le modèle


TCP/IP
– Interface d’accès au réseau qui doit permettre à un
ordinateur d’envoyer des paquets IP
– Indépendance de la technologie d’un sous-réseau
ƒ Des méthodes de transporter des paquets IP
ont été définies pour de nombreuse
technologies de réseau
– IP sur Ethernet
– IP sur des lignes séries
– IP sur ATM
– …
Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 24
Couche Internet
ƒ Couche d’interconnexion de
réseaux sans connexion
– Acheminement (routage) de la
source à la destination à travers
plusieurs sous-réseaux Application Application

hétérogènes Transport Transport

– Transmission non fiable (sans Internet Internet Internet Internet


garantie de délivrance et de
l’ordre)
Hôte Hôte Hôte Hôte
Ethernet Ethernet Token Ring
-R. -R. -R. -R.

– Adressage des nœuds du


réseau
– Similaire à la couche Réseau du
modèle OSI CI SCOSY STEMS CIS COSY STEMS

ƒ Protocoles:
– IP (Internet Protocol)
– Protocoles de routage
(OSPF, BGP, …)

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 25


Couche Transport
ƒ Communication de bout en bout
ƒ Similaire à la couche Transport du modèle OSI
ƒ Deux protocoles avec des fonctionnalités
différentes
– TCP (Transmission Control Protocol)
ƒ Transmission orientée connexion
– Fiable (garantie de la délivrance et de l’ordre de paquets)
– Contrôle de flux de bout en bout
– Utilisé pour le transfert de fichiers, pages web, …
– UDP (User datagram protocol)
ƒ Transmission sans connexion
– Non fiable
– Sans contrôle de flux
– Utilisé pour les applications multimédia, client-serveur

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 26


Protocoles du modèle TCP/IP

TELNET FTP Application SMTP DNS

TCP Transport UDP

IP
Internet OSPF ICMP

Ethernet Hôte-réseau ATM PPP

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 27


Les SAP dans le modèle TCP/IP
ƒ Adressage de la couche
Internet
– Adresse IP (=NSAP)
No. de port
– Identifie une interface au
réseau FTP HTTP FTP HTTP
ƒ Adresse de la couche SMTP SMTP
Transport
– Identifie un service TCP/UDP TCP/UDP
– Port (= TSAP)
IP IP
ƒ Permet de démultiplexer les
transmissions
ƒ Entier sur 16 bits Hôte-réseau Hôte-réseau
ƒ Utilisés par TCP et UDP
ƒ TCP et UDP peuvent Station 1 Station 2
réutiliser les mêmes ports
Adresses IP

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 28


Les ports TCP / UDP
ƒ Deux types de numéros de port
– « Ports bien connus »
ƒ Définis dans des RFC
ƒ Configurés dans le fichier /etc/services dans Unix
Service Port Protocole utilisé
ftp (données) 20 TCP
ftp (contrôle) 21 TCP
telnet 23 TCP
smtp 25 TCP
snmp 161 UDP
portmap 111 TCP
– Ports éphémères
ƒ Assignés dynamiquement par le protocole PORTMAP
– Un serveur s’enregistre auprès de PORTMAP de sa machine
– Un client contacte le PORTMAP la machine éloignée pour
demander le no de port correspondant à un nom d’une application

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 29


Discussion du modèle TCP/IP
ƒ Faiblesses
– N’est pas un modèle de référence mais la description
d’une architecture concrète
– Ne distingue pas les notions service et protocole
ƒ Les protocoles ne sont pas indépendants
– Couche Hôte-Réseau n’est pas une couche mais une
interface aux couches 1 et 2 du modèle OSI
– Couches 1 et 2 du modèle OSI omises
ƒ Avantage
– Protocoles très répandus
– Modèle implémenté dans les premiers réseaux de
téléinformatique

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 30


Transmission des données

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 31


Normalisation des réseaux
ƒ UIT (Union Internationale des Télécommunications; Genève)
– Normalisation des télécommunications internationales (surtout téléphonie)
– Membres: Administrations nationales, opérateurs privés, organisation de
normalisation régionales, …
ƒ ISO (International Standardization Organization)
– Normes internationales
– Membres: Organisations de normalisation nationales (DIN, ANSI, AFNOR,
…)
ƒ IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers)
– Organisation professionnelle
– Normalisation des technologies LAN (Ethernet, Wireless LAN, …)
ƒ IETF (Internet Engineering Task Force)
– Normalisation des protocoles d’Internet
– Propositions et normes sont publiées dans les RFC (Request For
Comment)

Jürgen Ehrensberger IICT/HEIG Module TLI 2.OSI 32