Vous êtes sur la page 1sur 1

12461 - Généralités

SOUS-TRAITANCE dans les MARCHES de TRAVAUX

Principes généraux
La sous-traitance permet à un entrepreneur de faire exécuter par une autre personne tout ou partie du
marché qu'il a passé avec le maître de l'ouvrage.
Elle constitue donc une exception au principe selon lequel celui qui s'est engagé à faire un certain travail doit
l'exécuter lui-même.
Il est rare, en effet, qu'une entreprise générale puisse assurer à elle seule toutes les tâches d'exécution d'un
marché public ou privé.
Elle doit souvent partager ses efforts avec une autre entreprise, ce qui lui permet de mettre en oeuvre des
moyens plus considérables et de terminer son travail dans les délais. Par ailleurs, si la tâche à accomplir
s'avère délicate ou relève d'une technique particulière, l'intervention de techniciens éprouvés peut être
indispensable.

La Sous-Traitance parmi les différents modes de dévolution des marchés de BTP


Lorsque le concours de plusieurs entreprises est nécessaire à la réalisation d'un même ouvrage, le maître de
l'ouvrage a le choix entre différents modes de dévolution des marchés.
Il peut :
- décider l'attribution des travaux en lots séparés.
- faire appel à un groupement d’entreprises. Il s'agit alors de cotraitance  : des entreprises se regroupent
momentanément pour l'exécution d'un travail particulier. Que le groupement rassemble des entreprises
« solidaires » ou des entreprises « conjointes », un lien contractuel distinct unit chaque entreprise au MOU.
- traiter avec un entrepreneur général qui lui-même fera appel à des sous-traitants.

La loi du 31 décembre 1975, plusieurs fois modifiée, a défini le statut et organisé la protection des ST.
La loi du 19 décembre 1990, dans le secteur de la maison individuelle, où la situation est particulièrement
préoccupante pour les sous-traitants démunis de toutes garanties légales en cas de défaillance des
pavillonneurs, contient des dispositions d’ordre public applicables aux contrats de sous-traitance conclus
avec les constructeurs de maisons individuelles.

Notion de sous-traitance
La sous-traitance est l'opération par laquelle un entrepreneur confie et sous sa responsabilité, à une autre
personne appelée sous-traitant, tout ou partie de l'exécution du contrat d'entreprise ou du marché public
conclu avec le maître de l'ouvrage.
Le titulaire du marché conclu avec le maître de l'ouvrage et qui confie une tâche au sous-traitant est appelé
donneur d'ordre ou entrepreneur principal.

Critères de qualification
La ST suppose la conclusion par un entrepreneur de deux contrats de louage d'ouvrage
- d'une part, un contrat principal avec un MOU privé ou public (contrat d'entreprise ou marché)
- d'autre part, une convention de droit privé, le sous-traité, avec un autre locateur d'ouvrage, indépendant,
chargé d'accomplir à la place de l'ENT tout ou partie du marché principal.

Indépendance des contrats


Sous-traités & contrat principal restent indépendants dans la mesure où les prix pratiqués entre le titulaire du
marché & le sous-traitant sont différents de ceux prévus au contrat principal. Il est notamment tenu compte
du bénéfice que se réserve l’entrepreneur principal sur les travaux dont il est titulaire. Ce bénéfice est la
contrepartie des charges que l’entrepreneur principal continue à assumer seul vis-à-vis du maître de
l’ouvrage, notamment dans le domaine de la garantie décennale & de la responsabilité en général.

Détermination du prix. - Comme tout marché, le contrat de sous-traitance peut être conclu sur la base d'un
prix forfaitaire ou de prix unitaires.

Conditions du paiement direct du ST


Pour tout contrat de sous-traitance  4 000 F(TTC) relevant des marchés publics.

LTLVAntibes / BTSEEC / Page 1/1 du jj/08/21 à 11:56