Vous êtes sur la page 1sur 48

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 1

Pourquoi ce document ?

Chaque année à la veille de la saison touristique estivale, le Parc naturel régional du Verdon
propose ce document pour permettre aux agents d’accueil des offices de tourisme, aux partenaires,
aux professionnels et à toutes personnes dont la profession est liée à l’accueil, d’informer et de
sensibiliser les habitants et les visiteurs, aux richesses et à la fragilité des sites remarquables afin
d’engager la responsabilité du plus grand nombre dans leur préservation.

Pour contribuer à cet objectif, ce document rassemble les informations, réglementations et conseils
concernant différents sites avec comme objectif d’en assurer une bonne gestion et de concilier
activités touristiques et respect des milieux naturels.

Les contenus de ce document peuvent être amenées à évoluer au fil de la saison touristique
au gré d’événements imprévus. Nous ne manquerons pas de le faire savoir et de transmettre les
éléments modifiés ou complétés.
En cas d’incompréhension ou de doutes, ne pas hésiter à contacter l’équipe du Parc pour tout
complément d’informations.

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 2


Les messages de prévention applicable
à l’ensemble du territoire

Le feu – les risques incendies


Le transport de feu interdit à moins de 200 mètres des bois, taillis, garrigues… Le
fait d’allumer une cigarette, c’est déjà du transport de feu ! Un feu de camp, même
au bord de l’eau, est strictement interdit !

Conseils Se renseigner auprès des préfectures et des communes pour savoir si


elles ont pris des règlements plus contraignants.
Ne pas faire de feu du tout, même à proximité d’un point d’eau, ne pas fumer à
proximité ou dans les bois.
Amende forfaitaire : 135 €
Se renseigner sur la fermeture des massifs forestiers, www.var.gouv.fr/massifs/

Il faut rappeler que les années se suivent et ne ressemblent pas au niveau des
conditions météorologiques mais que le risque demeure très présent. En 2017, des conditions extrêmes de
sécheresse alliées à des périodes de vent ont généré des risques majeurs entrainant la fermeture des
massifs forestiers. En octobre, les rives du lac de Sainte-Croix ont été touchées par un incendie de
grande envergure dont les stigmates sont bien visibles entre Moustiers et Sainte-Croix.

Les enjeux sont importants en matière de prévention incendie. À ce titre, le conseil régional Sud Provence
Alpes Côte d’Azur met en place la garde forestière régionale. L’opération écogarde fait partie intégrante de
la garde forestière régionale et contribuera de manière active à la prévention incendie.

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 3


Les déchets
C’est du bon sens ! Mais il faut rappeler au plus grand nombre que les déchets ne s’abandonnent pas dans
la nature. Dans la mesure du possible, l’idéal est de les
ramener chez soi et d’anticiper en évitant les pique-niques
qui produisent des emballages.

En l’absence de poubelles ou de conteneurs, ou si les


poubelles sont pleines, remporter ses déchets avec soi.

Pour information, un peu de papier toilette va mettre plus


de 3 mois avant de se dégrader tout comme un mégot de
cigarette, une bouteille en plastique 10 à 20 ans, une
canette 100 ans…

Les écogardes contribuent en appui avec les collectivités et des partenaires associatifs comme
l’association ATOM de Moustiers-Sainte-Marie au ramassage des déchets.

Camping sauvage - Bivouac


Le camping pratiqué en dehors d’un terrain aménagé à cet effet est en général possible sur une parcelle
privée, avec l’accord du propriétaire, sauf s’il existe un règlement contraire (site classé ou inscrit, arrêtés
préfectoraux ou municipaux qui l’interdisent…).
C’est au visiteur de se renseigner auprès des communes et de demander l’autorisation du propriétaire, le
cas échéant.

Conseils :
À proximité des lacs et gorges, le camping pratiqué isolément est interdit par des règlements (arrêtés
préfectoraux).
Il est préférable dans tous les cas de se renseigner en mairie ou auprès du Parc, et en l’absence de
règlementation particulière, demander l’autorisation au propriétaire. Il faut se rappeler qu’il n’existe pas de
terre sauvage libre de toute réglementation. La moindre parcelle, le moindre versant appartiennent toujours
à quelqu’un (propriétaire privé ou public) et les usages sont nombreux.

Technicien référent au Parc : Coordinateur des écogardes, Antoine Prioul.

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 4


L’eau

L’eau du Verdon est précieuse parce qu’elle est une ressource limitée,
fragile et utile à plusieurs titres : elle est l’eau potable d’une grande partie
des habitants de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur ; elle sert la
nature et l’agriculture, l’énergie et l’industrie, la vie quotidienne et les
loisirs.

Pour préserver la ressource en eau ainsi que les milieux aquatiques, il est
devenu indispensable d’apprendre à éviter son gaspillage et à préserver
sa qualité.
Solidaires des consommateurs des villes, des plaines et de la côte, les
habitants et visiteurs du Verdon doivent se comporter en producteurs
d’eau potable responsables : éviter tout rejet polluant (ne pas
abandonner ses déchets dans la nature, ne pas rejeter de produits
polluants ou toxiques...), être économe en utilisant l’eau avec parcimonie.

Rappelons que les lacs de Sainte-Croix, Quinson et Esparron sont des


réserves d’eau potable, faisant l’objet d’un périmètre de protection : les
activités dans ce périmètre sont réglementées pour préserver la qualité
des eaux.

La rivière, ses affluents et les zones humides offrent des lieux de reproduction et permettent le
développement de nombreuses espèces d’animaux ou de plantes, parfois uniques ou en danger. Ce sont
des milieux fragiles, qui doivent être préservés. Toutes les activités qui entraînent un piétinement du fond
de la rivière, un déplacement des galets, une modification de la rivière, ont un impact sur le milieu et ses
habitants (invertébrés aquatiques…). Il est donc fortement déconseillé de construire des barrages de
galets dans la rivière.

Pour en savoir plus : bulletin hydrologique régional mensuel sur www.paca.developpement-durable.gouv.fr

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 5


Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 6
Attention danger ! La baignade sur le cours du Verdon, en dehors des zones de lacs, peut être
dangereuse, voire mortelle. Les accidents arrivent régulièrement, voire chaque année. Elle est
d’ailleurs réglementée et souvent interdite. Les risques sont multiples : dont la variation brutale du
niveau d’eau due à la présence de barrages sur le linéaire de la rivière, entraînant par endroits des effets
de siphons.

La température de l’eau favorisant les hydrocutions présente des risques, surtout par temps chaud. Enfin,
les plongeons dans des endroits particulièrement dangereux (hauts, à proximité de rochers, depuis des
ponts) sont responsables de plusieurs accidents chaque année.

Pour sensibiliser les pratiquants


d’activités nautiques (locations, bases
nautiques) le Parc a édité un
autocollant qui doit être apposé sur les
embarcations du lac de Sainte-Croix
et d’Esparron. Cet autocollant est mis
à disposition gratuitement par les
écogardes.

Informations – prévention liées aux barrage sur le linéaire du Verdon

Le contenu suivant nous est transmis par EDF – Méditerranée

Le risque aux abords des aménagements hydroélectriques


Sur les cours d’eau de la région, EDF exploite 48 centrales et 33 barrages hydroélectriques. Sur le Verdon,
5 centrales hydroélectriques et 5 barrages sont présents (voir carte).
Fonctionnement de l’énergie hydroélectrique
La consommation d’électricité varie en permanence au cours d’une journée selon la demande des français.
Comme l’électricité ne peut pas se stocker, les centrales hydrauliques doivent ajuster leurs productions à
cette consommation en temps réel.
Elles sont donc susceptibles de démarrer et de produire de l’électricité à n’importe quel moment, même par
beau temps, en fonction des besoins du réseau (démarrage en 5 à 10 min en moyenne).
L’eau est « aspirée » dans le lac du barrage et précipitée dans la centrale pour faire fonctionner un groupe
de production. L’eau une fois utilisée est rendue à la rivière par la centrale, c’est ce qu’on appelle un lâcher
d’eau. Ils peuvent provoquer de brusques montées du niveau des rivières et du courant.
Lâchers d’eau : attention danger !
Les lâchers ne peuvent donc pas être anticipés ni planifiés. C’est pourquoi, EDF demande à tous de faire
preuve de la plus grande vigilance sur l’ensemble du Verdon. Le niveau de la rivière et donc le courant,
peuvent augmenter considérablement et rapidement.

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 7


La campagne « Calme apparent, risque présent »
Garantir en permanence la sécurité des populations et des vacanciers est une priorité absolue. Chaque
année depuis plus de 20 ans, EDF lance une campagne de prévention nationale « calme apparent, risque
présent ». En PACA, 33 hydroguides recrutés par EDF sillonnent les cours d’eau tout l’été pour aller à la
rencontre du public, l’informer et rappeler les règles de prudence élémentaires :
> sur un lac :
-respecter les zones interdites délimitées par des bouées ;
-se renseigner sur les activités autorisées dans la zone ;
-respecter les panneaux d’information.
> en rivière :
-rester sur les berges (pour ne pas être isolé sur un îlot en cas de montée) ;
-surveiller la montée des eaux (en vérifiant régulièrement un point sur la berge par exemple) ;
-ne pas laisser les enfants sans surveillance ;
-respecter les panneaux d’information.
> au bord d’un canal EDF (propriété privée) :
-interdiction de se promener, de s’approcher des berges (rives glissantes) ou de s’y baigner (l’eau très
froide et le courant très fort contrairement aux apparences).
En savoir plus : www.edf.fr/calme-apparent-risque-present
Les différentes signalisations
Face aux risques, EDF balise les sites avec une signalétique qui rappelle les consignes de sécurité à
respecter :
- de nombreux panneaux jaunes « attention danger » ou panneaux d'avertissement « avant/après » sont
placés aux abords des rivières, lacs ou canaux alimentant les centrales (présents où il y a un danger) ;
- certaines zones sont interdites par arrêté, des panneaux différents les signalent ;
- des balises rouges ou bouées délimitant les zones interdites à la navigation, à la pêche et à la baignade
sont installées sur les lacs.

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 8


Travaux sur le barrage de Quinson
POUR INFORMATION SEULEMENT. EN CAS DE QUESTIONS SE LIMITER AUX ELEMENTS CI-
DESSOUS OU RENVOYER VERS EDF, POUR TOUTE SOLLICITATION PRESSE OU MEDIA,
CONTACTER EDF AU 06 07 32 00 19.
Du 17 septembre au 26 octobre 2018, EDF Hydraulique PACA mènera des travaux d’expertise, de
maintenance et de rénovation sur les évacuateurs de crue* et la vanne de tête** du barrage de Quinson.
Pour y accéder et réaliser ces travaux, la vidange de la retenue est nécessaire.
A l’occasion de la vidange, le barrage sera inspecté dans le cadre de son diagnostic exhaustif réalisé tous
les 10 ans. Ses parties immergées (mur amont, grilles, vannes) seront examinées en détails. Réalisé sous
le contrôle des services de l’État, ce bilan de santé garantit le bon état de l’ouvrage pour les 10 prochaines
années. Cet examen réglementaire s’ajoute à la surveillance permanente de l’ouvrage réalisée par les
exploitants d’EDF et les services de l’État.
Durant toute la durée des travaux, l’accès à la retenue et à ses abords est interdit au public. La
pêche, la navigation et la baignade sont interdites pendant toute la durée de l’opération par arrêté
préfectoral.
Les étapes de l’opération
• Mi-septembre : vidange de la retenue
• Fin septembre à fin octobre : maintenances et expertises / inspection du barrage
• Dès fin octobre : remplissage de la retenue en fonction des conditions météo
* Ces vannes permettent d’évacuer les importants débits d’eau entrant dans la retenue en période de crue.
** Située en rive droite au pied du barrage à 26 m de profondeur, cette vanne permet d’alimenter en eau le
groupe de production d’électricité de la centrale de Quinson.
Limiter les incidences
La période d’intervention a été choisie pour limiter les incidences, en fonction de contraintes : techniques
(production hydroélectrique moyenne), climatiques (hors période principale des crues), hydrologiques
(faibles prélèvements d’eau brute ou d’irrigation), sociétales (fin de la haute saison touristique) et
environnementales (hors période de reproduction piscicole).
L’abaissement est progressif et lent pour éviter le risque d’érosion de berges et pour limiter le piégeage de
poissons. Une pêche de récupération est prévue.
Un suivi en temps réel des paramètres physico-chimiques sera réalisé au niveau de 3 stations de
surveillance durant toute la durée de la vidange.
Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 9
Restauration du Colostre

Cette petite rivière représente le principal affluent du bas Verdon. Elle prend sa source sur les pentes du
Montdenier sur la commune de Saint-Jurs, traverse le plateau de Valensole et rencontre le Verdon, à l’aval
du barrage de Gréoux, marquant la retenue d’Esparron. Sa vallée verte et boisée alterne avec les champs
de lavandin du plateau.
Pourtant, le Colostre n’est pas dans un bon état. Son lit rectiligne et chenalisé ne lui permet plus de
divaguer et ne favorise plus les échanges entre son lit mineur et son lit majeur. Le Parc naturel régional du
Verdon ainsi que les communes d’Allemagne-en-Provence et de Saint-Martin-de-Brômes portent ensemble
un projet de restauration de la rivière. Il doit permettre de redonner au Colostre toutes ses capacités
écologiques sur 5 km. Cette opération bénéficie de l’appui financier du Fonds européen pour le
développement régional et l’aide financière de l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée & Corse.

Les travaux sont prévus à partir de l’automne 2019 et devraient s’étaler sur plusieurs années. En
attendant, on peut profiter d’un Colostre en grande forme dans les gorges, entre Saint-Martin-de-Brômes et
sa confluence avec le Verdon.

Les barrages de galets : laissez couler !

Au fil du Verdon, les visiteurs barbotent et construisent des barrages de galets en travers de la rivière.
Activité anodine ? Malheureusement non, tant les barrages sont nombreux et sans cesse reconstruits !

L’impact des barrages de galets est multiple : une pierre


soulevée, détruit tous les insectes, larves et alevins qui se
cachent en dessous car ils sont emportés par le courant. De
plus, la circulation libre de l’eau se trouve bloquée, ainsi elle
se réchauffe et la vie aquatique ne supporte pas ce
changement de température. Enfin, les poissons étant
bloqués par un barrage, ils ne peuvent plus se déplacer
librement et manquent de nourriture… D’ailleurs, on
observe une raréfaction des poissons dans les zones les
plus impactées par cette pratique.

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 10


Vu l’ampleur du phénomène, le Parc du Verdon a créé des visuels en concertation avec les acteurs
concernés, pour la sensibilisation et l’information du public. Ces visuels sont à la disposition des
partenaires du Parc et des acteurs locaux (notamment les hébergeurs de plein air et les offices du
tourisme).

Les écogardes participent à des pots d’accueil dans les campings bénéficiant d’un accès au Verdon. Ce
temps d’échange est propice pour sensibiliser les campeurs ainsi que les gestionnaires de camping à cette
problématique de barrage de galet

La circulation des véhicules à moteur dans les espaces naturels


Elle est réglementée et parfois possible mais uniquement sur les voies du domaine public, les chemins
ruraux, et les voies privées à condition qu’elles soient ouvertes à la circulation publique des véhicules à
moteur. Une voie privée est présumée ouverte à la circulation publique des véhicules à moteur si elle est
carrossable pour un véhicule ordinaire.

Conseils : Toujours se renseigner auprès du Parc et en mairie pour savoir s’il existe une réglementation
locale. Vérifier qu’il n’existe pas de réglementation préfectorale ou municipale qui interdit la circulation
publique des véhicules à moteur, notamment dans le cadre de la prévention contre les incendies
(ex : pistes du bord du lac de Sainte-Croix).

Technicien référent au Parc : Coordinateur des écogardes, Antoine Prioul

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 11


Le survol des gorges (aéronefs et drones)
Suite aux très nombreuses demandes de particuliers ou de professionnels qui souhaitent survoler les
gorges et les lacs du Verdon, notamment dans le but de les filmer vus du ciel, le Parc naturel régional du
Verdon a édité une cartographie des zones à enjeux dont le survol est déconseillé. En effet, entre début
janvier et fin août, plusieurs espèces de rapaces se reproduisent en falaises ou en forêts et un survol en
basse altitude peut causer un fort dérangement au niveau des nids et un échec de la reproduction.

Conseils : Respecter les zones sensibles figurant sur la carte suivante entre début janvier et fin août. Ne
les survolez pas à moins de 150 m de hauteur.

Préconisations globales en matière de tournage :


Sur le lien suivant des documents d’informations concernant les tournages :
https://drive.google.com/drive/folders/0B62w-PC8aH8HMVQtMDdXVXVqamM?usp=sharing

Pour le survol de drone, nous préconisons de faire une demande d’autorisation à la Préfecture du lieu du tournage
(des Alpes-de-Haute-Provence et du Var selon de quel côté des gorges a lieu le tournage), et une information aux
propriétaires des lieux de survols (communes ou propriétaires privés).

Nous conseillons de ne pas survoler Canjuers (camp militaire interdit d’accès), ni au-dessus de la Réserve naturelle
régionale de St-Maurin (sur la commune de La Palud-sur-Verdon).
Sur ce lien des informations sur les zones de restriction pour les drones de loisir
https://www.geoportail.gouv.fr/donnees/restrictions-pour-drones-de-loisir

Selon la période de tournage prévue, en week-end et en période estivale, il faut prendre en compte la fréquentation
qui peut être importante et dense dans la journée, préférer donc des tournages tôt le matin.

Enfin, nous apprécierons, s’il est possible de mentionner quelque part dans le documentaire ou film, que le Verdon,
la rivière et les gorges, tout comme le Plateau de Valensole se trouvent dans un Parc naturel régional, pour
souligner le fait que ce territoire est exceptionnel et fragile. Cela participerait à notre mission de sensibilisation des
visiteurs à la préservation de ces sites remarquables.

Technicien référent au Parc : Chargée de communication, Marlène Économidès

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 12


Pratiques de la slackline, highline et waterline (funambulisme) : sensibilisation des pratiquants aux
dangers et impacts potentiels

Les activités de slackline et de highline consistent à progresser en équilibre sur une sangle selon une
hauteur variable. Les activités de highline se pratiquent au cœur du grand canyon, et notamment dans le
cirque de l’Escalès. Plusieurs lignes peuvent être installées (équipements temporaires) sur des distances
allant jusqu’à 400 mètres surplombant le canyon à grande hauteur.

Ces activités présentent des problématiques nouvelles et souvent difficiles à appréhender pour les
communes : solidité des ancrages, circulation des aéronefs en falaise et des embarcations sur les lacs et
rivières. D’autre part, chaque site de pratique présente ses spécificités : réglementation particulière, enjeux
naturalistes (aires de nidification des vautours), conflit d’usage… À ce jour, la prise en compte et la
gestion de ces activités relèvent d’initiatives locales car il n'existe pas de cadre national comme
une fédération propre à l'activité.

En 2014, la direction départementale pour la cohésion sociale et la protection des populations du


Var (DDCSPP 83) a diffusé une liste de réglementations et de recommandations qui peuvent être
reprisent et qui concernent plus particulièrement les activités de highline :

 Chaque pratiquant doit vérifier que son assurance inclut cette activité.
 Chaque pratiquant doit s'enquérir des règlementations existantes auprès des institutions
concernées (mesures de protections environnementales, interdictions ou limitations, règlementation
de l’espace aérien voir ci-dessous...). Vous pouvez questionner le propriétaire et le gestionnaire de
l’espace de pratique, la mairie...
 Le pratiquant doit impérativement prendre en compte les autres usagers potentiels de l’espace.
 La pose d’un équipement temporaire entre deux arbres (quelle qu’en soit la durée) nécessite :
- une protection de l’arbre.
 La pose d’un équipement temporaire entre deux rochers, 2 falaises, ou autre (quelle qu’en soit la
durée) nécessite :
- une demande d’autorisation au propriétaire ou au gestionnaire,
- la pose d’ancrages spécifiques (ou l’utilisation d’ancrages naturels).

L’utilisation des points d’ancrage existants à destination de la pratique de l’escalade est


strictement interdite pour ces activités car ils ne sont pas prévus pour cette utilisation (les micro-
vibrations peuvent entraîner leur descellement).
 La mise en place tout au long de la ligne d’un balisage visuel marqué afin de signaler sa
présence aux autres usagers de l’espace, notamment l’hélicoptère des services de secours qui
peut être amené à intervenir de manière impromptue en tous lieux, un parapente, un Ulm, etc.
(balisage diurne et balisage nocturne).

Sur la commune de La Palud-sur-Verdon, depuis 2016 la pratique de la highline est autorisée


exclusivement sur les falaises de l’Escalès, dans le cirque de « Sordidon », sous les conditions
suivantes :
- autorisation écrite à demander auprès de la mairie, au moins 8 jours à l’avance en précisant le nombre
et la longueur de chaque sangle, ainsi que les jours de pose et de dépose ;
- l’autorisation obtenue, le pétitionnaire devra alerter le CODIS (Tél : 04 92 30 89 28) avec les mêmes
précisions ;
- obligation d’utiliser des points d’ancrage spécifiques pour la sangle, interdiction d’utiliser les points
d’ancrage d’escalade, arbres, rambardes des belvédères ou tout autre support ;
- obligation d’une signalisation visuelle de la ligne ;
- interdiction de laisser la sangle en place après l’usage des pratiquants (l’enlever ou la détendre pour la
rendre inutilisable) ;
- obligation d’installer une corde de sécurité ;
- obligation pour les pratiquants de posséder une assurance couvrant cette activité ;
- respect du site par les pratiquants, en particulier le camping sauvage, l’usage du feu, le dépôt de
déchets, toute dégradation de la végétation sont strictement interdits.

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 13


La pratique du saut pendulaire ou de toute autre activité dérivée assimilable est strictement interdite.

Attention ! Dans le cirque de Sordidon, l’installation de highlines au-delà de 35 mètres de longueur risque
de provoquer un dérangement des espèces dans les nids situés sur la falaise. Il est donc déconseillé
d’utiliser de telles longueurs entre les mois de janvier et d’août.

Sur la commune d’Aiguines, depuis 2013, la pratique de la highline n’est pas possible du fait de
l’interdiction de la pose de filins sur les parois des gorges du Verdon (arrêté municipal n° 2013-11).

En outre, les installations doivent respecter les plans de servitudes aéronautiques.


Arrêté du 25 juillet 1990 relatif aux installations dont l'établissement à l'extérieur des zones grevées de
servitudes aéronautiques de dégagement :
Les installations dont l'établissement à l'extérieur des zones grevées de servitudes aéronautiques de
dégagement est soumis à autorisation du ministre de l'Aviation civile et du ministre chargé des Armées
comprennent :
a) en dehors des agglomérations, les installations dont la hauteur en un point quelconque est supérieure
à 50 m au-dessus du niveau du sol ou de l’eau ;
b) dans les agglomérations, les installations dont la hauteur en un point quelconque est supérieure à
100 m au-dessus du niveau du sol ou de l’eau.

De plus, pour une hauteur supérieure à 80 m hors agglomération, 130 m dans les agglomérations,
50 m :
- en zones montagneuses,
- en zones d’évolution liées aux aérodromes,
- en zones dont le survol à très basse hauteur est autorisé,

Elles doivent avoir un balisage diurne et nocturne.

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 14


Venir dans le Verdon
Le Verdon ne se trouve pas sur un axe de circulation facile d’accès, c’est ce qui en préserve certainement
sa beauté. Les moyens de transport ne sont pas variés mais une alternative à la voiture individuelle est
possible.

BUS Département des Alpes-de-Haute-Provence mondepartement04.fr/deplacements/transports-


collectifs.html
Département du Var | varlib.fr

TRAINS ET LIGNES EXPRESS RÉGIONALES


SNCF 3635 - Gares les plus proches : Manosque (04) | Les Arcs-Draguignan (83)
TER Trains Express Régionaux 08 91 70 30 00 | ter-sncf.com/paca
LER Lignes Express Régionales 08 21 20 22 03 | info-ler.fr
Chemin de fer de Provence 04 97 03 80 80 | trainprovence.com Accès le plus proche du Verdon : gare de
Saint-André-les-Alpes Retrouvez l’ensemble de l’offre régionale de réseaux de transports : pacamobilite.fr |
Retrouvez également PACA Mobilité sur votre smartphone, téléchargez sur le site les applications Androïd
et Iphone.

SUR LA ROUTE DES CRÊTES


La navette des gorges du Verdon du Conseil départemental des Alpes-de-Haute-Provence circule tous les
week-ends, jours fériés et « ponts » du 1er avril au 30 juin et du 1er au 15 sept. ; durant la période d’été
tous les jours du début de la 1e semaine de juillet jusqu’au 15 sept. inclus. Desserte de St-André-les-Alpes
et St-Julien du Verdon uniquement du 13/07 au 20/08.
Ce parcours de 23 km, au départ de La Palud-sur-Verdon, est en sens unique de circulation entre le jas
d’Aire et le chalet de La Maline. PAR ARRÊTÉ DÉPARTEMENTAL, CETTE ROUTE EST EN PARTIE
FERMÉE DU 1ER NOV. AU 15 AVR.

RENSEIGNEMENTS
Bureau d’information touristique de Castellane | 04 92 83 61 14
Bureau d’information touristique de La Palud / Rougon | 04 92 77 32 02
mondepartement04.fr/deplacements/transports- collectifs.html

Nouveau en partenariat avec Mountain Wilderness

Toi aussi, change d’approche ! En partenariat avec Mountain Wilderness, le


Parc propose de créer une offre de séjour favorisant les déplacements
sans voiture. Découvrez cette offre de sorties dans le Verdon :
mountainwilderness.fr ; verdon.changerdapproche.org

Pour accéder au Verdon en transport en commun, le site PACA Mobilité


facilite la recherche de moyens de transport en commun adapté aux itinéraires
souhaités.

https://www.pacamobilite.fr/index.asp

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 15


Récapitulatif des liaisons de transport (diagnostic étude mobilité touristique 2017-2018)

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 16


Navettes des Gorges

Pour le confort des déplacements, il faut penser à utiliser les navettes dans les gorges ainsi que les taxis
présents dans de nombreux villages du Verdon.

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 17


Sur la route des Crêtes

Ce parcours de 23 km au départ de La Palud-sur-Verdon, est en sens unique de circulation entre le jas


d’Aire et le chalet de la Maline. Par arrêté départemental, cette route est en partie fermée du 1er novembre
au 15 avril.

La route des Crêtes est au cœur des enjeux d’accueil de l’opération Grand site de France pour les gorges
du Verdon. Elle fait l’objet d’une attention particulière pour favoriser l’interprétation des paysages et les
activités sportives de nature (escalade, randonnée, vélo). En 2018, ont été lancées les premières
opérations d’aménagement de belvédères (Dent d’Aire) (voir p. 30).

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 18


Randonnée – tourisme à vélo - itinérance
Quelques conseils :

Attention ! La pratique de la randonnée dans le Verdon nécessite un minimum de vigilance. Une


partie du territoire est en zone de montagne avec des sommets culminant à près de 2000 m.
Les conditions climatiques sont changeantes et les orages fréquents.

Veiller à conseiller au mieux, selon le public, le niveau, la durée et le dénivelé des sentiers.

Quelques petits conseils avant de partir en randonnée


Appeler la météo :
- pour les Alpes-de-Haute-Provence : 08 99 71 02 04
- pour le Var : 08 99 71 02 83.

Emporter :
- des chaussures de randonnée adaptées,
- 2 litres d'eau par personne au minimum,
- un chapeau contre le soleil, de la crème solaire,
- une carte IGN TOP 25 ou un support permettant de se repérer avec des coordonnées GPS,
- une lampe de poche (surtout pour les tunnels du sentier Blanc-Martel),
- quelques aliments énergétiques,
- une trousse de premier secours.

Un point d’accueil et d’information randonnée est ouvert au public au sein du Relais du Parc situé à la
Maison nature & patrimoines de Castellane.
Ouverture d’avril à octobre : de 10 h à 13 h et de 15 h à 18 h 30.
- Du 17 juin au 17 septembre et pendant les vacances scolaires : tous les jours.
- Autres dates : week-ends, mercredis et jours fériés.
- Fermeture annuelle le 5 novembre
Contact : 04 92 83 19 23
www.maison-nature-patrimoines.com

Le schéma d’itinérance pédestre – les GR de Pays

En 2017, 2 GR de Pays ont été concrétisés : le Tour du lac d’Esparron et le Tour du lac
de Sainte Croix. Les itinéraires ont été reconnus et labellisés en GR de Pays par la FFRP
et inscrits aux Plans départementaux
d’itinéraires de promenade et de
randonnées (PDIPR) des 2 départements.

Sur le terrain, les travaux de signalétique


et de balisage ont été menés par les
départements et les instances locales de
la FFRP. Ces projets visent à créer une
offre de court et moyen séjour orientée sur
le développement de la fréquentation touristique au
printemps et en automne.

Le site www.cheminsdesparcs.fr

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 19


Il valorise l’offre de mobilité douce des
8 parcs naturels régionaux de
Provence-Alpes-Côte d’Azur. Cette
offre est déclinée selon plusieurs
modalités de pratique : randonnée
pédestre, VTT, équestre,
cyclotourisme... Près de
200 itinéraires sont décrits et enrichis
de 1 400 points d’intérêts patrimoniaux.
Interfacé avec une cartographie IGN, le site permet une grande précision pour localiser les randonnées.

L’offre du Verdon est bien présente sur le site avec 53 itinéraires de randonnée pédestre décrits. Les
fiches sont téléchargeables et imprimables. Le prix de vente au public est de 0,50 € la fiche. Il est
important de respecter ce tarif qui est harmonisé à l’échelle des parcs naturels régionaux de Provence-
Alpes-Côte d’Azur.

Le site présente également l’offre d’itinérance dont notamment les GR de Pays récemment créés, et en
particulier le tour du lac d’Esparron http://www.cheminsdesparcs.fr/pedestre/le-tour-du-lac-desparron/

Le site bénéficie depuis peu d’une arborescence touristique reliée à APIDAE qui permet d’indiquer l’offre
touristique reconnue par la marque Valeurs Parc ainsi que les différents services. A ce titre, tous les points
d’information et d’accueil touristique sont recensés et géolocalisés.

Nous vous invitons à relayer l’information sur le site www.cheminsdesparcs.fr et à l’utiliser pour renseigner
les publics adeptes de randonnée.

Décliné sur une interface identique autour de l’open source Geo Trek, nous vous invitons également à
découvrir le site mis en place par le département des Alpes de Haute Provence http://www.rando-alpes-
haute-provence.fr

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 20


Les fiches randonnée du Parc

Depuis plusieurs années, le Parc éditait une collection de 70 fiches itinéraires décrivant l’offre de
randonnée rattachée aux différentes entités paysagères reconnues par la charte du territoire : Artuby, lac
de Sainte-Croix, basses gorges, lacs et montagnes du Verdon, plateau de Valensole, haut Var, gorges du
Verdon. Le bilan de la diffusion de ses fiches par les offices de tourisme et la montée en puissance des
supports numériques nous incitent à progressivement réduire la collection de fiche. À ce titre, le bureau du
Parc a pris la décision de limiter à 20la liste des fiches commercialisées.

Zones
Communes N° Sentiers
paysagères

Circuit des chapelles + Le


Comps-sur-Artuby A150 hameau de Souche + Le
Artuby chemin du Mauvais Pont
Sentier de la Combe et du
La Martre A160
Brouis

Aiguines GV200 Le sommet du Grand Margès


Gorges
du Verdon
Palud (la) / Rougon GV230 Le sentier Blanc-Martel

De la Séouve à Ste-
Esparron-de-Verdon BG300 Magdeleine + Autour de la
Colle
Les basses
gorges Quinson BG312 La chapelle Ste-Maxime

St-Laurent-du-Verdon BG320 Coteau Chiron + ND du Verdon

Blieux LMV421 Le sommet du Chiran

Les Cadières de Brandis +


LMV431
Brandis
Lacs et Castellane
montagnes LMV434 Sentier des Siréniens
du Verdon
Peyroules LMV470 Le hameau de Ville

Saint-André-les-Alpes LMV493 La crête des Serres

Parcours de santé + La
Gréoux-les-Bains PV510
chapelle ND des Œufs
Plateau de
Valensole Plateau de Millarettes +
Riez PV542 Revesca par Valvachères +
Revesca par Peyronnet
Sentier des Grottes + La Croix
Aups HV600
des Pins
Haut Var
Moissac-Bellevue HV620 La plaine + les Eyssariades

Bauduen LSC700 Sentier de Veris

Lac de
LSC712 Ourbes
Ste Croix Moustiers-Ste-Marie
Montdenier + Sommet du
LSC713
Pavillon
Pour les fiches qui ne seront plus mis à la vente, nous proposons de transmettre le stock restant à chaque
bureau d’information touristique siégeant sur le périmètre du parc afin de les distribuer gratuitement. Nous
suggérons d’offrir une fiche sentier en complément de l’achat d’une carte ou d’une fiche éditée depuis le
site www.cheminsdesparcs. Nous ferons le nécessaire pour vous acheminer les fiches randonnées
correspondant à votre territoire.

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 21


La carte de randonnée des Gorges du Verdon - 23 itinéraires pour découvrir le site classé des
Gorges du Verdon :

Le Parc naturel régional du Verdon et les collectivités partenaires portent depuis


2009 le projet de reconnaître le site classé et le territoire des communes des
Gorges du Verdon au rang de Grand Site de France. Ce label national regroupe
des sites emblématiques tels que la montagne Sainte-Victoire, le massif du
Canigou, la pointe du Raz ou le pont du Gard.

Ce label sera une reconnaissance du caractère exceptionnel des paysages et la


notoriété internationale des gorges du Verdon mais aussi de l’organisation et de la
gestion mise en place (belvédères, sites de pratique d’activités et de sport de
nature…).

L’édition d’une carte présentant 23 itinéraires adaptés à différents publics


répond à une attente de valorisation de l’offre de randonnée sur les 7 communes
constituant l’Opération Grand site de France. L’idée de publier cette carte fait
directement suite à la fermeture du sentier des Pêcheurs intervenue au printemps
2017. Cet itinéraire attirait près de 50 000 randonneurs par an. Cette concentration
de la fréquentation sur quelques randonnées « à succès » fait peser le risque d’une
saturation de la capacité d’accueil de certains sites. Partant de ce constat, l’objectif de la carte est aussi
d’assurer une meilleure diffusion des flux de randonneurs. Cette opération permettra également
d’expérimenter la collecte du fonds pour la valorisation du Verdon baptisé « 1 % pour le Verdon ». Une
partie de la recette des ventes par le Parc sera dédiée à l’amélioration des conditions d’accueil dans les
sites fréquentés du Parc naturel régional du Verdon.

Le Verdon à vélo en partenariat avec Vélo Loisir Provence

L’association Vélo Loisir Provence issue de l’évolution de Vélo Loisir Luberon s’est implantée depuis 2013
dans le Verdon autour d’un partenariat étroit avec le Parc. L’association œuvre pour créer une dynamique
autour de la découverte à vélo du Verdon. Ce projet fédère désormais une cinquantaine d’entreprises
adhérentes et les collectivités partenaires. Des itinéraires sont mis en valeur pour proposer aux clientèles
touristiques des routes adaptées à la rencontre du Verdon.

La dernière brochure présentant le Verdon à vélo est téléchargeable


http://www.veloloisirprovence.com/sites/default/files/documentation/brochure_verdon_2018_bd.pdf

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 22


Les chiens de protection des troupeaux ovins
En montagne, les bergers sont accompagnés de plusieurs chiens pour les aider
dans leur travail. Il y a les chiens qui servent à diriger et à rassembler le troupeau :
ce sont les chiens de conduite, qui restent en compagnie du berger.
On rencontre également souvent des chiens de protection, des patous notamment
(du provençal pastre : berger) : ce sont de gros chiens blancs qui restent avec le
troupeau. Éduqués pour dissuader le loup d’attaquer le troupeau, ils veillent jour et
nuit et créent une zone de protection autour du troupeau, se tenant prêts à éloigner
tout intrus (animal sauvage, chien non tenu en laisse, promeneur, VTT…).
À l’approche d’un randonneur, le patou vient le flairer pour l’identifier, parfois en
aboyant pour impressionner, après quoi il regagne son troupeau. Il peut aussi parfois
tenter de l’intimider.

Conseils
Le comportement à tenir est :
- de contourner largement l’aire de pâturage ou de repos des brebis et de ne pas la
traverser,
- d’avoir des réactions calmes et passives face au chien pour le rassurer,
- de tenir son chien en laisse,
- de descendre du vélo avant d’en être à proximité.

Il existe des plaquettes d’informations disponibles sur demande à la maison du Parc.


Des petits panonceaux comme ci-contre sont apposés sur la signalétique de randonnée dans les zones
susceptibles de rencontres entre les randonneurs et les patous.

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 23


Fiche de signalement :

La direction départementale des territoires des Alpes-de-Haute-Provence diffuse des fiches


incidents qui permettent de répertorier tous les incidents et d'évaluer aussi le ressenti des promeneurs.
Ceci dans un objectif d'améliorer le partage de l'espace et d'apaiser les relations parfois tendues
éleveurs/communes/randonneurs/touristes.

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 24


Un réseau radio sécurité sur le Verdon
Le Parc du Verdon a installé un réseau radio pour améliorer la sécurité des visiteurs dans les secteurs
fréquentés du territoire.

Quatre relais ont été installés et permettent de couvrir les zones blanches dans les gorges du Verdon et
plusieurs zones de montagne alentour.
Le réseau radio est réservé à des utilisateurs spécifiques (agents de terrain comme les écogardes ou
services de secours, les professionnels de pleine nature, et prochainement les bergers).
Pour les activités de pleine nature, chaque utilisateur a la possibilité de se munir d’un récepteur radio (à sa
charge) et de solliciter la connexion de sa radio au réseau sécurité Verdon.
Cette connexion se fait contre adhésion annuelle payante (40 € par an et par radio).

Sur l’année 2018, le réseau initial (centré sur les gorges du Verdon et le lac de Castillon) va être étendu
sur le reste des secteurs fréquentés du Verdon (lac de Sainte-Croix, gorges de Baudinard, retenue de
Quinson, basses gorges et lac d’Esparron). Les nouveaux équipements seront testés durant l’été par les
écogardes pour une ouverture à tous les usagers en 2019.

Pour en savoir plus ou adhérer au réseau radio sécurité Verdon, télécharger les documents disponibles sur
le site internet du Parc : www.parcduverdon.fr

Technicien référent au Parc : Coordinateur des écogardes, Antoine Prioul

Exemple de relais installé dans les Gorges du Verdon.

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 25


Les informations et conseils de ce livret sont répartis sur chacune des 7 unités paysagères
composant le Parc du Verdon.

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 26


Zone du haut Var

Commune : Sillans-la-Cascade

Site : La cascade de Sillans

C’est un Espace naturel sensible (ENS) du conseil départemental du Var, connu pour sa chute d’eau de
42 mètres de hauteur et ses vasques naturelles aux couleurs turquoise. Afin de protéger ce monument
naturel mais permettre aux visiteurs de profiter pleinement du spectacle, un cheminement d’accès à un
belvédère surplombant la vasque a été ouvert. Il faut compter 15 minutes de marche pour accéder au
belvédère de la cascade depuis le parking payant de l’école. Inutile de descendre à la vasque avec les
serviettes, la baignade est strictement interdite et l’accès à la Bresque en aval de la cascade est limité
par les aménagements du conseil départemental.
Il est aussi fortement déconseillé de descendre avec les glacières pour pique-niquer, les aménagements
ne sont pas adaptés. Des zones de pique-nique à l’ombre avec des tables sont présents autour des
parking, près du village.

Le Conseil départemental du Var met en place avec le Parc du Verdon des patrouilles d’écogardes pour
surveiller sensibiliser et informer les visiteurs sur les enjeux et les règlementations propres aux sites.

sites. (
NB : La cascade étant dans un massif forestier, il est fortement recommandé de se renseigner sur la
fermeture des massifs forestiers à l’adresse suivante : www.var.gouv.fr/massifs/
Celle-ci pouvant être fermé aux publics en fonction du risque incendie.

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 27


Conseils
Toujours vérifier la fermeture des massifs

Arrivée au village, stationnement sur les parkings payants du village (le parking payant de l’école étant
le plus proche du belvédère de la cascade. L’accès se fait à pied depuis le parking en prenant une piste
le long de la Bresque (compter 15 minutes pour accéder au belvédère). Les gardes départementaux et
les écogardes du Parc seront là pour vous aiguiller durant la visite. Il est fortement conseillé de se munir
de chaussures adaptées pour éviter les chutes et d’au moins 2 litres d’eau pour se réhydrater lors de la
remontée aux parkings. Les accès au pied et à l’aplomb de la cascade sont strictement interdits pour
raison de sécurité (matérialisé par des ganivelles).
Site : Gorges de la Bresque
Espace naturel sensible du Conseil départemental du Var en rive droite.
Attention au piétinement de la rivière (randonnée les pieds dans l’eau). Zone de tufs et travertins très
fragiles. Préférer le sentier autour des gorges de Roquerousse.

Technicien référent au Parc : Coordinateur des écogardes, Antoine Prioul

Zone du plateau de Valensole - Montdenier

Commune : Saint-Jurs

Sentier Mouresse, sommet de l’Agra et le sommet du Montdenier


Des travaux forestiers sont en cours, des coupes d’arbres ont entraîné la disparition du balisage sur
certains secteurs. Il est difficile de se repérer sans la carte IGN n°3441 OT. Les chantiers de coupes
sont interdits au public, soyez prudents.

Présence possible de chenilles processionnaires en nombre important : attention aux irritations !

Information sécurité en lien avec la Sous-Préfecture et la Compagnie de


gendarmerie de Castellane

Concernant les vols à la roulotte durant la période de floraison du lavandin

« Les touristes ne prennent pas en compte les risques de vols. Les véhicules en stationnement en bordure
des champs ne sont que très rarement verrouillés et les fenêtres sont ouvertes.
Les touristes s'éloignent de quelques dizaines de mètres des véhicules, ne prenant que leurs appareils
photos ou leurs téléphones portables et laissant tout le reste à bord des automobiles. (Documents
d'identité, sacs à main, numéraire - Les étrangers sont souvent en possession de très grosses sommes
d'argent - Quelquefois, ils ont également des ordinateurs et divers matériels high-tech, ce qui entraîne des
préjudices importants pouvant atteindre plusieurs dizaines de milliers d'euros).
Très souvent, les vols sont commis rapidement, sans que les victimes ne s'en rendent compte. De ce fait,
les forces de police n’ont que peu de renseignements pour identifier les auteurs. Il arrive aussi que les
victimes ne sachent pas quel numéro de téléphone appeler en cas de vol et attendent de revenir sur une
ville ou un village pour se manifester. Cette perte de temps est préjudiciable pour intercepter les voleurs.
Le message de prévention à faire passer est de ne laisser aucun objet de valeur et visible dans les
véhicules, de fermer les fenêtres et de verrouiller les portes.
Rappeler aussi que le numéro d'urgence pour joindre la gendarmerie ou la police est le 17 et qu'en
cas de vol, il faut éviter de manipuler les objets pour que les prélèvements soient faits au mieux. »

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 28


Zone des gorges du Verdon
Commune : La Palud-sur-Verdon

Site : Belvédère de la Dent d’Aire – Route des Crêtes

Dans le cadre de l’Opération Grand site des Gorges du Verdon, le Parc du Verdon a rénové un
premier belvédère de la célèbre route des Crêtes, route touristique ponctuée de belvédères sur la
commune de La Palud-sur-Verdon.

Site classé en 1990, le grand canyon accueille plusieurs millions de visiteurs par an. L’Opération Grand
site, portée par le Parc du Verdon, a pour but de requalifier les lieux d’accueil, d’améliorer l’information
et les services aux visiteurs… tout en préservant la qualité de ce site exceptionnel. La rénovation des
belvédères de la route des Crêtes est une des actions importantes de cette opération. Ces
aménagements qui datent des années 1930, n’ont en effet jamais été rénovés, et sont aujourd’hui
vétustes voire dangereux (garde-corps hors normes, escaliers glissants…) et ne donnent pas toujours
une bonne image aux visiteurs (panneaux illisibles, dispositifs d’accueil confus…).

Le Parc du Verdon (à travers sa régie d’aménagement et de gestion) porte l’opération de rénovation du


belvédère de la Dent d’Aire pour le compte de la commune de La Palud-sur-Verdon et du Département
des Alpes-de-Haute-Provence.
Ce projet, réalisé pour un coût total de 115 000 € HT, est financé par l’État (30 %), la Région Provence-
Alpes-Côte d’Azur (44 %), le département 04 (20 %) et la commune de La Palud (6 %).
Il a aussi bénéficié de financements issus du fonds pour la valorisation du Verdon (1 % pour le Verdon).

Les travaux ont été conçus par les paysagistes F. Bouvier et G. Laulan et ont demandé plus d’un an de
procédures afin d’être validés par les différents services concernés (service des routes
départementales, Inspecteur des sites, Architecte des bâtiments de France, commission départementale
de la nature des sites et des paysages…).
En effet, la réalisation de ce type de travaux dans un site exceptionnel comme celui des gorges du
Verdon nécessite une attention particulière dans le choix des matériaux, leur mise en œuvre, leur
intégration paysagère, la cohérence d’ensemble... pour préserver les lieux. Ce type de travaux est, de
plus, soumis à des prescriptions environnementales fortes pour limiter l’impact sur la nature.

Débutés en avril, les travaux se sont terminés fin mai. Ils ont été réalisés par l’entreprise Eiffage de
Castellane et consistent essentiellement à :
 reprendre le revêtement des stationnements afin de les identifier et les différencier de la route,
 sécuriser les cheminements piétons en les séparant de la chaussée et en mettant aux normes les
garde-corps,
 rendre plus confortable le belvédère en reprenant l’escalier et en élargissant la plateforme
d’observation,
 créer un petit sentier d’immersion dans le paysage, sa géologie, sa flore et sa faune.

Les matériaux employés sont ceux déjà présents ou utilisés sur le site, ainsi les nouveaux garde-corps
en fer vieilli reprennent la patine et les lignes courbes des existants, la pierre utilisée et les revêtements
de sol font écho à la roche calcaire ou aux murets existants.

Des supports d’interprétation seront installés dans un deuxième temps, afin d’être coordonnés avec
l’ensemble des équipements prévus sur les autres belvédères de la route des Crêtes.

Ces travaux s’inscrivent dans la continuité des aménagements des deux sentiers de randonnée
emblématiques : le Blanc-Martel et l’Imbut.

Technicien référent au Parc : Chargé de gestion sites fréquentés. Jean Carmille et Chargé
d’aménagement. Ludovic Crépet

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 29


Commune : La Palud-sur-Verdon

Site : Signalisation route des Crêtes

Toujours dans le cadre de l’Opération Grand Site, en complément des travaux menés sur le belvédère
de la Dent d’Aire, le Parc du Verdon va engager avant l’été un chantier de signalétique sur la route des
Crêtes : renouvellement des panneaux sur chaque belvédère et installation de panneaux touristiques à
l’entrée de la route.
Ces nouveaux panneaux permettront d’apporter une information simple (indication de l’entrée de la
route touristique et noms des belvédères) mais indispensable aux visiteurs des Gorges.
Cette signalétique est modernisée grâce au soutien de l’État, de la Région, du département des Alpes-
de-Haute-Provence, de la commune de La Palud et à l’ancien office de tourisme de La Palud.

Technicien référent au Parc : Chargé de gestion sites fréquentés. Jean Carmille et Chargé
d’aménagement. Ludovic Crépet

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 30


Commune : La Palud-sur-Verdon

Site : Installation de toilettes sèches sur les sites de Mayreste et La Maline

L’installation des toilettes a été réalisée au début


du mois de mai. Ces toilettes fonctionnent sans
eau et grâce à la technique du lombricompostage.
Elles sont adaptées à la forte fréquentation de ces
sites et permettront d’apporter un confort
important pour les visiteurs (touristes,
randonneurs, canyoneurs…) et de répondre à un
enjeu de salubrité et de protection de
l’environnement.
Financées par l’État, l’Agence de l’Eau, la Région
et le département des Alpes-de-Haute-Provence
dans le cadre du contrat rivière Verdon, elles sont
installées par la commune de La Palud soutenue
techniquement par le Parc.

Toilettes sur le site de Mayrestre

Techniciens référents au Parc : chargé de projet sites fréquentés majeurs, Jean Carmille / chargé de
mission tourisme, Gwénaël Saby.

Commune : Aiguines

Site : col d’Illoire

Sur le col d’Illoire, les aménagements, conçus par les paysagistes


Franck Bouvier et Guillaume Laulan et réalisés par l’entreprise
Eiffage, ont permis de reprendre le revêtement des stationnements,
sécuriser les cheminements piétons, mettre aux normes les garde-
corps et rendre plus confortable la découverte du paysage (création
d’une plateforme et d’un petit sentier d’accès).

Ces équipements ont été réalisés dans le cadre d’une convention de


co-maîtrise d’ouvrage, signée entre la commune d’Aiguines et le
Parc, qui identifie le Parc comme maître d’ouvrage principal. Ils ont
reçu le soutien de l’État, de la Région, du département et de la
commune. Ils ont aussi bénéficié de financements issus du fonds
pour la valorisation du Verdon (1 % pour le Verdon).

Techniciens référents au Parc : chargé de projet sites


fréquentés majeurs, Jean Carmille / chargé de mission
tourisme, Gwénaël Saby.

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 31


Commune : La Palud-sur-Verdon

Site : Sentier des Pêcheurs


FERMÉ AU PUBLIC
Avec près de 48 000 passages enregistrés chaque année, le sentier des Pêcheurs faisait partie des
itinéraires emblématiques du Parc. Situé sur la commune de La Palud-sur-Verdon, il marque l’entrée du
site des Gorges du Verdon.
La boucle de randonnée intitulée « Sentier des Pêcheurs » est une des rares du grand canyon qui
permet d’accéder au plus près du Verdon. Ce sentier était fréquemment conseillé par les offices de
tourisme du territoire à destination d’une clientèle familiale. Sa promotion était largement relayée par un
nombre important de médias et bénéficiait également d’un relais d’information par l’intermédiaire des
réseaux sociaux.
Le sentier traverse des milieux naturels d’exception (cascades de tuf, zones humides) qui justifient d’un
classement par le département des Alpes-de-Haute-Provence au titre des Espaces naturels sensibles.
Une portion de l’itinéraire traverse également la partie basse de la réserve naturelle régionale de Saint-
Maurin dont le classement a été initié par le Parc et la commune de La Palud, puis la gestion confiée au
Conservatoire des espaces naturels de Provence-Alpes-Côte d’Azur (réglementation spécifique).
Ce site est également situé en zone Natura 2000 et réglementé par un arrêté de protection de biotope.

L’itinéraire passait en grande partie (intégralité du départ et de l’arrivée du sentier) dans une propriété
privée. De même, l’aire de stationnement était aussi située sur des terrains privés.
Aussi, face à la surfréquentation de ce sentier, aux enjeux environnementaux forts et à l’inquiétude
exprimée par les propriétaires des parcelles privées, le Conseil départemental, collectivité compétente
en matière d’itinérance, a manifesté son souhait d’améliorer l’accueil du public sur le site. Cette volonté
a été renforcée à la suite de la dégradation importante du sentier et d’un accident grave survenu en
2016 qui a soulevé des problématiques de responsabilité. Cet événement a rajouté un degré d’urgence
dans la nécessité d’aménager et de sécuriser ce sentier. Afin de procéder à l’aménagement du site, le
conseil départemental, en concertation avec la commune de La Palud-sur-Verdon, la communauté de
communes Alpes-Provence-Verdon et le Parc du Verdon a proposé aux propriétaires des solutions
possibles (acquisition partielle ou totale, conventionnement, etc.). S’en est suivie une phase d’échanges
et de dialogue avec les propriétaires afin de trouver un terrain d’entente. Aucune d’entre elles n’est
apparue satisfaisante pour les propriétaires.

Ceux-ci ont demandé, en mars 2017 à ce que cet itinéraire soit fermé, et ont réalisé la pose d’une
clôture délimitant leurs parcelles en rappelant l’interdiction de pénétrer sur leurs terrains (parking et
sentier de randonnée). En l’absence de solution foncière alternative sur ce site escarpé, cet itinéraire a
été débalisé par le conseil départemental. Il est dorénavant fermé au public.

Conscientes des enjeux de cette situation au regard de l’importance du sentier sur l’offre touristique du
Parc naturel régional du Verdon, les collectivités partenaires regrettent les difficultés à trouver un accord
rapide qui permettrait d’améliorer la situation et entendent poursuivre la concertation pour atténuer les
conséquences de cette fermeture.

Plusieurs solutions ont été mises en œuvre pour trouver une alternative à la fermeture du sentier :
• une communication forte sur la fermeture du sentier auprès des différents prescripteurs de l’offre ;
• l’installation d’un panneau d’information signalant l’offre de randonnée autour des gorges du Verdon
et pouvant se substituer au sentier des Pêcheurs en évitant les reports de fréquentation sur les sites
sensibles à proximité, en particulier la réserve de Saint-Maurin ;
• la création d’une carte en vente dans les offices de tourisme ou autres réseaux de distribution pour
valoriser les itinéraires de randonnée concernant les communes du projet de Grand site des gorges
du Verdon ;
• la recherche d’une solution adaptée pour les activités de canyon qui sera construite avec les
professionnels concernés.

L’ensemble des partenaires espère que cette situation pourra trouver à terme une solution plus
conforme à une qualité d’accueil qui se doit d’être à la hauteur des sites emblématiques du Verdon.

Techniciens référents au Parc : chargé de projet sites fréquentés majeurs, Jean Carmille / chargé de
mission tourisme, Gwénaël Saby.

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 32


Commune : La Palud-sur-Verdon

Site : Réserve naturelle régionale de Saint-Maurin


En 2003, la commune de La Palud-sur-Verdon, EDF et l’État (ONF) ont confié au Parc naturel régional
du Verdon l’élaboration d’un plan de gestion du site de Saint-Maurin, afin de les aider à mieux préserver
le site tout en permettant sa découverte par le grand public.
L’élaboration du plan de gestion a permis la réalisation des premiers aménagements et actions de
gestions sur le site.
Depuis fin 2009, ce dernier a été classé en réserve naturelle régionale. Il s’agit ainsi de la création de la
4e réserve naturelle régionale en région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ce nouveau statut, justifié par la
richesse biologique, géologique et historique du site, viendra renforcer les actions de gestion et de
sensibilisation, tout en permettant de mieux encadrer l’accueil du public. Une signalétique apporte toutes
les informations utiles aux visiteurs pour découvrir le site dans le respect de ce dernier. Pour la
découverte du site, il est d’ailleurs vivement conseillé de se rapprocher des guides agréés par la Maison
des gorges (La Palud-sur-Verdon) : en 2016 et 2017, des journées d’information et de formation ont
été organisées au profit des accompagnateurs en montagne intervenant sur ce site. À ce jour,
une trentaine d’agréments ont été délivrés par le Conservatoire des espaces naturels, la
commune et le Parc, cogestionnaires de la réserve. Ces professionnels agréés sont des guides
particulièrement avertis pour faire découvrir le site et ses richesses. N’hésitez pas à faire appel à
eux !

Règlementation s’appliquant au site :


- pratiques de l’escalade et du VTT interdites, ainsi que les manifestations sportives et collectives,
- circulation des personnes et randonnée pédestre autorisées uniquement sur les sentiers balisés
et limitée à 15 personnes pour les groupes constitués, sauf les scolaires et périscolaires,
- stationnement règlementé.
Des aménagements ont été réalisés pour réguler l’accès aux cascades de tuf de Saint-Maurin bas, en
ayant comme objectif de supprimer le piétinement des vasques et concrétions.

Les cheminements sur Saint-Maurin haut et bas sont encadrés par des platelages en bois et des fils
tendus entre des poteaux pour éviter de sortir du sentier.

Conseils :
Le parti pris n’est pas de promouvoir la réserve naturelle régionale de Saint-Maurin afin d’éviter d’en
augmenter la fréquentation. Pour conseiller au mieux le visiteur qui a entendu parler du site, il vaut
mieux l’inciter à effectuer la visite accompagnée. Se renseigner auprès de la commune et de la Maison
des gorges 04 92 77 32 02.

Technicien référent au Parc : Responsable du pôle patrimoine naturel, Dominique Chavy et Antoine
Prioul, responsable des écogardes

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 33


Commune : La Palud-sur-Verdon

Site : Falaises de l'Escalès – Cirque de Sordidon – cf. préconisations p. 10-11


Depuis 2010, ce lieu est devenu un « spot majeur » en Europe pour la pratique de la highline et du saut
pendulaire. Il fait régulièrement l'objet de vidéos et d'articles attirant, chaque année, de plus en plus de
pratiquants. De plus, il y a plusieurs longueurs de « lignes » possibles, allant de 13 mètres à 370 mètres.

Ces activités posent différents problèmes :


 Rajout d'ancrage multiple sans demande d'autorisation,
 Les installations restent plusieurs jours en place sans surveillance accrue,
 Utilisation des ancrages dédiés à l'escalade pouvant provoquer des conflits d'usages et, dans les
pires cas, un descellement de ceux-ci,
 Risque de collision avec les hélicoptères, notamment de la Gendarmerie dans le cas de secours,
 Camping sauvage sur des temps assez longs,
 Dérangement de l'avifaune en période de nidification.

Les pratiquants ont été contactés à plusieurs reprise par les services de l'État, les pompiers, les élus de
la commune, les écogardes et techniciens du Parc, dans le but de les sensibiliser aux problèmes
susmentionnés. Depuis 2014, ils ont l'obligation d'annoncer leur venue et la durée de leur séjour à la
mairie, la Gendarmerie et aux pompiers. Dans l'ensemble, beaucoup de pratiquants suivent ces règles.
Des affichettes d'information sur la période de nidification des vautours ont également été placées dans
l'urgence par la LPO et le Parc.

Conseils :
L'activité n'étant pas encore encadrée par une réglementation nationale, il faut sensibiliser les
pratiquants :
• leur demander s'ils ont averti la commune et les services de secours,
• respecter les affichettes présentes sur site, ne pas monter les grandes highlines en période de
nidification des vautours et ne pas faire de saut pendulaire (janvier à août),
• rappeler l’interdiction de faire du camping sauvage,
• ne pas faire de feu et ne pas laisser traîner de déchets.

Techniciens référents au Parc : Chargée de projet Natura 2000, Anne Ferment. Chargée de projet
sports de nature, Odile Guillard.

Commune : La Palud-sur-Verdon / Rougon

Sentier : Blanc-Martel
Sentier de niveau sportif
Conseils
Emprunter la navette depuis les hébergements ou les villages.
Sentier à la journée + conseils équipement (chaussures de randonnée, de l’eau, chapeau, carte, lampe
de poche, aliments énergétiques…)
Conseiller ce sentier dans le sens chalet de la Maline / Point sublime, car les croisements sont difficiles
à la brèche Imbert.
Sentier interdit aux enfants de moins de 8 ans et aux chiens en raison des équipements.
Sentier interdit aux VTT.
Sentier à éviter si vous êtes sujet au vertige en raison du passage par les échelles de la brèche Imbert.
Passages délicats : échelles, pierriers, rochers glissants.
Attention, soyez prudent si vous vous approchez des berges, le niveau de l’eau peut varier rapidement
en fonction des lâchers d’eau des barrages hydro-électriques situés en amont. La baignade est interdite.
Le sentier a fait l’objet d’importants travaux de réhabilitation et de sécurisation et d’intégration
paysagère en 2011 et 2012.

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 34


Il existe également de nombreux itinéraires de randonnée autour des gorges, et moins
fréquentés que le sentier Blanc-Martel à conseiller aux visiteurs (dans une optique d’une
meilleure répartition des flux) :
 Liaison entre Rougon et La Palud-sur-Verdon pour l’itinérance :
- Une variante du GR®4 entre Rougon et La Palud-sur-Verdon via le secteur de la Grande Bastide
et le centre équestre des Pionniers (longueur 7 km) a été balisée afin de permettre aux itinérants
de contourner le sentier Blanc-martel pendant la période de travaux.
- Un autre itinéraire balisé permet de relier les 2 villages. Du Point Sublime, monter à Rougon par
le GR®4. Le suivre jusqu’au plateau de Suech et prendre le sentier qui rejoint les ruines de
Peicard. Ensuite emprunter l’itinéraire équestre (les Maurels, les Michels, La Palud) qui passe
sous le village de Châteauneuf-les-Moustiers (longueur 14 km).

 Autres sentiers sur les communes de La Palud-sur-Verdon et de Rougon :


- Le sentier du Bastidon : sentier en boucle au départ de La Palud-sur-Verdon, surplombant les
gorges du Verdon, de durée et de difficulté équivalentes au sentier Blanc-Martel (6 h - 16 km -
750 m de dénivelée). Ce sentier permet de découvrir les gorges vues d’en haut, mais aussi le
village de La Palud-sur-Verdon et la forêt de Barbin. Carte IGN n° 3442OT.
- Le plateau de Suech : le sentier au départ de Rougon (entre 3 et 4 h de marche – 9 km – 400 m
de dénivelée) permet de découvrir le village de Rougon et le plateau de Suech en réel contraste
avec le sentier Blanc-Martel situé 400 m plus bas. Cet itinéraire vous offrira une vue imprenable
sur le couloir Samson et le Point sublime (existe en fiche randonnée éditée par le Parc du
Verdon ; carte IGN n° 3442 OT).
- Le belvédère de la Barre de Catalan : au plateau de Suech, un nouveau sentier a été aménagé
pour accéder au point de vue de la Barre de Catalan (vue panoramique exceptionnelle sur les
gorges du Verdon). Départ village de Rougon (5 km aller-retour – 3 h AR – 400 m de dénivelée).
- Le sommet du Mont Chiran (1905 m) : cet itinéraire, en aller-retour sur la commune de La
Palud-sur-Verdon, est une randonnée à l’écart des gorges, vers les sommets du Parc du Verdon.
Au mont Chiran, vous découvrirez un observatoire astronomique et une table d’orientation vous
permettant de situer les principaux sommets du massif alpin. Départ hameau des Chauvets (4 à
5 h aller-retour – 12 km AR - 650 m de dénivelée). Carte IGN n° 3442 OT.
- Le tour de Barbin : boucle au départ de La Palud-sur-Verdon, qui fait le tour de la montagne de
Barbin sous une forêt de hêtres, de pins noirs et de pins sylvestres. Quelques jolis points de vue
sur La Palud, les sommets du Verdon et sur les gorges (11 km – 4 h – 580 m de dénivelée).
Existe en fiche randonnée éditée par le Parc du Verdon ; carte IGN n° 3442 OT.
- La traversée La Palud-sur-Verdon – Moustiers par les crêtes de l’Ourbes et de Plein Voir
(GR®4) : cet itinéraire en traversée (comme le sentier Blanc-Martel) au départ de La Palud-sur-
Verdon permet de découvrir le Verdon d’en haut, par les crêtes et d’avoir des vues grandioses et
spectaculaires sur les gorges, le lac de Sainte-Croix et le plateau de Valensole. Prévoir une
navette ou un taxi pour le retour (arrivée rond-point en face du camping Saint-Clair à Moustiers).
Durée 6 h – 15 km – 650 m de dénivelée - Carte IGN n° 3442 OT.

 Autres sentiers dans les gorges du Verdon (rive gauche, département du Var)
- Le sommet du Grand Margés : sentier sur le GR®99 en aller-retour, au départ d’Aiguines (4 à
5 h de marche - 9 km - 800 m de dénivelée). Cet itinéraire vous offrira une vue d’ensemble du
territoire du Parc et de ses différentes entités paysagères (plateau de Valensole, gorges, lac de
Sainte-Croix…). Ce sentier existe en fiche randonnée, carte IGN n° 3442 OT.
- Les granges, le belvédère des vautours : sentier en boucle au départ de Trigance (3 h –
8,5 km – 260 m de dénivelée) qui permet de découvrir un superbe belvédère surplombant les
gorges (ne pas oublier les jumelles pour observer les vautours), les ponts de Carajuan et de
Sautet, et le village de Trigance, un des plus beaux villages du Parc. Existe en fiche randonnée
éditée par le Parc du Verdon, Carte IGN n°3542 OT (attention balisage vieillissant : carte IGN
recommandée).

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 35


Commune : La Palud-sur-Verdon / Rougon

Site : Falaises de l’Escalès – Pratique de l’escalade en période de nidification


Depuis plusieurs années, la Ligue pour la protection des oiseaux, le club d'escalade de La Palud-sur-
Verdon (Lei Lagramusas) et le Parc naturel régional du Verdon participent à l'information et la
sensibilisation des grimpeurs en rapport avec la nidification des Vautours fauves dans les gorges. Ainsi
chaque année, les voies passant à proximité des nids sont identifiées et des affichettes informatives
sont installées au relais ou au sommet des voies. Vous trouverez ci-dessous la liste des voies sensibles
pour la période de reproduction des Vautours (de janvier à août ou de juin à août selon la proximité des
nids).

Conseils :
Pour la quiétude de la reproduction de ces grands rapaces, il est demandé aux grimpeurs de
bien vouloir éviter d’emprunter les voies concernées pendant la période de sensibilité des nids
(couvaison jusqu'à l'envol des jeunes). Merci de bien vouloir informer les grimpeurs et d’afficher
cette liste dans vos locaux.

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 36


Quelques chiffres sur les vautours
Le Vautour fauve est celui qui est le plus présent dans les gorges du Verdon. Il s’agit d’un oiseau
grégaire qui niche en falaise. Les premières réintroductions dans les Verdon ont démarré en 1999 et se
sont arrêtées en 2005. On compte aujourd’hui plus d’une centaine de couples qui nichent en falaises et
près de 400 vautours qui fréquentent les gorges au cours de l’année. Les autres vautours qui
fréquentent le Verdon sont le Vautour percnoptère, le Vautour moine, et le plus récemment, le Gypaète
barbu.

Procédure pour signaler un vautour blessé : contacter l’antenne Verdon de la LPO PACA à
Castellane. Tél. fax : 04 92 83 69 55 - Email : verdon.vautour@lpo.fr
5 boulevard Saint-Michel 04120 Castellane

Techniciens référents au Parc : Chargée de projet Natura 2000, Anne Ferment. Chargée de projet
sports de nature, Odile Guillard.

ommune : La Palud
a Palud-sur-Verdon /
Commune : La Palud / Aiguines

Site : Passerelle de l’Estellié


La passerelle a été ouverte en 2009. Elle est contrôlée et
entretenue par le Parc du Verdon.
La passerelle a fait l’objet de travaux d’entretien récents
(peinture, remplacement de marches en bois…)

Conseils :
Pour maintenir l’ouvrage en bon état, les précautions
suivantes sont demandées au public (panneautage sur
place) :
- 10 personnes maximum sur la passerelle
simultanément,
- Enfants de moins de 12 ans : accompagnement par un
adulte obligatoire,
- Défense de secouer la passerelle et d’escalader les
câbles.

Technicien référent au Parc : chargé de travaux en site


naturels, Ludovic Crépet

Commune : Aiguines

Sentier : l’Imbut-Vidal
Sentier de niveau sportif
Des travaux de réhabilitation du sentier de l’Imbut-Vidal ont été réalisés par le conseil départemental du
Var qui en a porté la maîtrise d’ouvrage. Ces travaux initiés au cours du dernier trimestre 2017 ont été
achevés en avril 2018. Le sentier est rouvert aux randonneurs sur son intégralité. Ces travaux ont
permis de sécuriser la descente des Cavaliers et de renforcer les points d’assurage et les mains
courantes des passages exposés, dont la montée par le sentier Vidal.

Malgré les travaux réalisés, il faut maintenir un conseil de vigilance auprès des publics. Le caractère
aérien et les passages en surplomb de la rivière nécessitent des précautions. La montée par le sentier
Vidal est exposée et déconseillée aux personnes sensibles au vertige. Le sentier est d’un niveau difficile
et fortement déconseillé aux jeunes publics.
Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 37
Technicien référent au Parc : Responsable des
écogardes, Antoine Prioul

Le sentier de liaison entre le col d’Illoire et la Petite


forêt a fait l’objet de travaux conduits par la
commune d’Aiguines pour en sécuriser le
cheminement. L’itinéraire a été rouvert aux publics
après la levée de l’arrêté municipal interdisant de
l’emprunter. À l’instar du sentier de l’Imbut-Vidal,
cet itinéraire (non balisé) nécessite un bon niveau
de pratique et une bonne condition physique il
n’est pas conseillé pour les randonneurs
inexpérimentés et pour les familles avec jeunes
enfants.

Commune : Aiguines

Site : Grand canyon du Verdon et lac de Sainte-Croix.


De manière similaire à la partie paluarde des gorges, la highline et le saut pendulaire se sont
développés en rive gauche depuis quelques années. Sur les bords du lac de Sainte-Croix, il y a
également régulièrement des waterlines posées sur des ancrages naturels.

Suite à deux événements en 2013 (vidéo du record de France de saut pendulaire au niveau des
Cavaliers et collision d'un hélicoptère de secours évitée de peu), la mairie a pris un arrêté interdisant ces
activités dans la partie aiguinoise des gorges.

Conseils :
Si des personnes pratiquent ces activités sur la commune, il faut les avertir de la réglementation en
vigueur. Les préconisations de la DDCSPP83 (Cf. commentaire général) peuvent être reprises. En ce
qui concerne la waterline, il est important de vérifier que les lignes ne soient pas installées dans des
zones utilisées pour la navigation (ex : pont du Galetas).

Techniciens référents au Parc : Chargée de projet Natura 2000, Anne Ferment. Chargée de projet
sports de nature, Odile Guillard.

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 38


Arrêté interpréfectoral de protection de biotope concernant l’Apron du Rhône
Communes Aiguines et La Palud-sur-Verdon

L’Apron du Rhône est un poisson présent uniquement dans le bassin du Rhône (dont le Verdon fait
partie intégrante). C’est une espèce gravement menacée d’extinction.
Une règlementation pour protéger l’espèce dans le Verdon a été élaborée en concertation avec
l’ensemble des parties prenantes (services de l’État, représentants des usagers, experts scientifiques) a
été signée en janvier 2013 par les deux préfets (04 et 83).

Entre l’aplomb du belvédère de la Carelle et la source Bagarelle :


 la baignade est interdite,
 la pêche les pieds dans l’eau est interdite,
 la navigation en-dessous d’un débit réservé de 3 m3/sec est interdite,
 les pratiques de descente de canyons, d’hydrospeed, de randonnée aquatique, de nage
en eau vive et de floating sont encadrées selon les zones, les valeurs de débit réservé et
des cheminements obligatoires hors d’eau qui seront matérialisés par des panneaux.

Une signalétique d’information relative à cette règlementation a été installée en 2014. Elle s’adresse aux
randonneurs, baigneurs, pêcheurs et pratiquants de canyonisme…

Des journées d’information et de sensibilisation des guides encadrant les activités aquatiques sont
proposées annuellement en début de saison par le Parc du Verdon pour informer les guides sur les
milieux de pratiques et présenter les cheminements les plus adéquats pour minimiser leur impact sur
l’environnement.

Technicien référent au Parc : Chargée de projet sports de nature, Odile Guillard.


Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 39
Zone du lac de Sainte-Croix
Site : Berges du lac de Sainte-Croix
Le camping sauvage, sous quelque forme que ce soit (tente, caravaning…), est interdit sur les berges
des lacs et dans les gorges.

Du point de vue strict du droit, sur le territoire du Parc naturel régional du Verdon, comme sur le reste du
territoire national, le camping pratiqué en dehors des terrains aménagés à cet effet n'est possible
qu'avec l'accord du propriétaire du terrain.

Cependant, il existe parfois des règlementations spécifiques qui interdisent cette pratique même avec
l'accord du propriétaire. En l'occurrence, dans le Parc du Verdon, le camping pratiqué isolément, et
notamment l'installation des caravanes et des camping-cars, sont strictement interdits sur les berges
des 5 retenues du Verdon et dans les périmètres classés et inscrits du grand canyon et de la queue du
lac de Sainte-Croix. Par ailleurs, certaines communes ont pu prendre des arrêtés d'interdiction. C'est
notamment le cas des communes riveraines du lac de Sainte-Croix.
Site : Navigation sur le lac de Sainte-Croix
Arrêté interpréfectoral réglementant la navigation et la plaisance a été révisé.
Cet arrêté remplace celui de 2009. Peu de choses changent
Pour les gorges du Verdon :
- le saut et le plongeon depuis le pont du Galetas et les rives environnantes sont interdits,
- le saut et le plongeon depuis le pont de la route départementale 111 sont interdits,
- le saut et le plongeon depuis les falaises des gorges du Verdon sont interdits,
- la remontée des gorges du Verdon est interdite pour les bateaux à passagers, les voiliers (et les
engins de plage pneumatiques) à partir du pont du Galetas,
- tout accostage est par ailleurs interdit dans la zone naturelle régionale de Saint-Maurin.

La limitation de la remontée dans les gorges pour toutes les embarcations est toujours en
vigueur : des panneaux d’informations sur la limite de remontée ont été installés, ainsi qu’une
ligne de bouée.

Sécurité des personnes, respect du patrimoine sur les lacs du Verdon :

Pour sensibiliser les


usagers, le Parc a créé des
illustrations sous forme
d’autocollants pour les
embarcations des lacs du
Verdon. En réaction à la
dégradation des sites
naturels largement observée,
quatre types de visuels ont
été produits pour les sites du
Galetas, des basses gorges
(Esparron et Quinson) et
Baudinard. Ils véhiculent des
messages de sécurité par
rapport au courant, à l’eau
froide, aux sauts dangereux,
mais aussi de protection du
milieu naturel en rappelant
les détériorations (et
interdictions) liées au feu,
aux déchets, et au camping
sauvage.

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 40


Commune : Sainte-Croix

Site de Repentance
Fermeture de l’accès au lac par un alignement de rochers mis en place par la commune.

Site : Parkings du lac à Sainte-Croix-du-Verdon


Du 1er juillet au 31 août de 9 h à 17 h, les parkings du bord de lac situés en contrebas à gauche du village
et en direction de la piste de Paraloup sont payants. Les parkings en cœur de village restent gratuits.

Le tarif est de 4 € par véhicule quelle que soit la durée.

Commune : Moustiers-Sainte-Marie

Sentiers Sommet du Montdenier


Des travaux forestiers et des coupes d’arbres ont entraîné la disparition du balisage sur certains
secteurs. Il est difficile de se repérer sans les cartes IGN n°3441 OT et 3442 OT. Les chantiers de
coupes sont interdits au public, soyez prudents !

Conseils : la fiche randonnée « Lac de Sainte-Croix – Moustiers-Sainte-Marie – Sommet du Pavillon +


Sommet du Montdenier » n’est pas retirée de la vente car le sentier du Pavillon est praticable, mais il
faut prévenir les randonneurs que le sentier du Montdenier, lui, ne l’est pas.
Parkings du village : Ils sont payants selon les modalités indiquées sur le plan ci-dessous
Saint-Saturnin
Limitation de l’accès à l’eau par l’installation de rochers (chantier réalisé par la commune).
Une mise à l’eau pour les bateaux a été maintenue mais aucun véhicule ne peut plus stationner sur les
berges.
Un stationnement est disponible sur la partie haute du site.
Sentier GR de Pays Tour du lac de Sainte-Croix
À la suite de l’incendie important survenu sur les rives du lac de Sainte-Croix en octobre 2017 entre les
communes de Moustiers et de Sainte-Croix, le GR de Pays doit être sécurisé. Les travaux seront
coordonnées par le département 04, l’agglomération Alpes-Provence et l’ONF. Les bois sont toujours
sur pied. Au fur et à mesure de la reprise de la végétation, la mortalité des arbres est constaté – invisible
jusqu’alors pour certains arbres – et l’impact du feu se dévoile progressivement. L’ONF gestionnaire de
la Forêt domaniale traversée
se préoccupe à juste titre de la
sécurité des randonneurs.

Par conséquent, tant que la


mise en sécurité du sentier
n’aura pas été faite, il faut
déconseiller absolument
l’emprunt de cette portion
d’itinéraire. Nous conseillons
dans l’attente d’emprunter le
tracé du GR 4, comme l’indique
la carte.

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 41


Commune : Bauduen

Site : Sulagran
L’ancien site de la colonie de vacances (ODEL Var) a été racheté début 2011 par le Conservatoire du
Littoral. Ce site a fait l’objet d’un projet d’aménagement pour l’accueil du public et pour sa préservation.
Une barrière limitant l’accès au lac en voiture a été installée. Un stationnement est de plus aménagé
pour accueillir les visiteurs.

Conseils :
Une partie du site est fermée aux voitures : fermeture du chemin d’accès aux berges. Les visiteurs
doivent ainsi laisser leurs voitures sur une aire de stationnement aménagée à cet effet. Une signalétique
d’information est en place mais il semble indispensable de sensibiliser les visiteurs à cette nouvelle
organisation sur le site.

Site des Cavalets


Fermeture d’une partie de l’accès à la plage aux véhicules par la mise en place de rochers.

Technicien référent au Parc : Chargé de projets sites fréquentés majeurs, Jean Carmille

Zone des basses-gorges


Commune : Esparron-de-Verdon

Site : Grotte d’Esparron de Verdon


Une grotte au ras de l’eau, au milieu des basses gorges du Verdon, abrite une très importante colonie
de reproduction de chauves-souris d’intérêt national. En été, cette colonie est très sensible au risque
de dérangement (gens qui rentrent dans la grotte, bruit…) car c’est la période de mise-bas et d’élevage
des jeunes. Il suffit d’un seul dérangement pour causer une mortalité importante des jeunes et l’abandon
de la grotte par la colonie. Or, depuis plusieurs années, une baisse importante des effectifs a été
constatée.

Conseils :
Afin de préserver cette colonie, il est très important de ne pas communiquer sur l’existence de cette
grotte, de ne pas inciter les touristes qui louent des canoës à rentrer dans la grotte ou stationner devant
(dérangement). La commune d’Esparron-de-Verdon et EDF (propriétaires) ont ainsi demandé le
classement de la grotte en arrêté préfectoral de protection de biotope. Ce statut de protection
réglementaire (interdiction de rentrer dans la grotte) vient en appui du travail de sensibilisation des
écogardes auprès des loueurs de canoës et pédalos. Il est important que la grotte n’apparaisse pas
dans les différents documents de promotion touristique. Un panneau d’information sur site est installé
afin d’informer le public de la réglementation.

De manière générale, il est recommandé de ne pas faire de publicité et de ne pas inciter les gens à
rentrer dans des grottes par eux-mêmes, car ces fréquentations finissent par abîmer les grottes
(déchets, etc.), causent le dérangement de la faune, et peuvent faire disparaître un patrimoine
archéologique important.

Site Espace naturel sensible de la Barade le Quartier

L’ENS la Barade est situé sur la commune d’Esparron, en rive gauche du Verdon, pour une
superficie de 192.38 ha. Particularité de cet ENS, il est la propriété du Conseil départemental du
Var qui en a fait l’acquisition le 28 janvier 1999 et se situe sur le département des Alpes-de-
Haute-Provence. C’est une réserve préfectorale de chasse depuis le 5 août 2005.
Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 42
Consignes en matière d’accueil : Camping sauvage et bivouac interdits, circulation d’engins motorisés
interdite, tous feux interdits, abandon de déchets interdit, toute cueillette minéraux et plantes interdite.

Technicien référent au Parc : Responsable du Pôle patrimoine naturel, Dominique Chavy

Site : Sentier du canal


Un sentier a été aménagé en 2017 entre le site de Saint-Julien plage et l’espace naturel sensible du
Quartier. Ce sentier emprunte l’ouvrage du canal.

Conseils :
Le site du Quartier est un espace naturel sensible géré par le département du Var. La fragilité de ces
milieux naturels nécessite une grande précaution (voir encadré ci-dessus).

Technicien référent au Parc : Antoine Prioul, coordinateur des écogardes – Stefano Blanc, chef de
secteur sud

Commune : Quinson

Site : Sentier des basses gorges dit « du Garde canal »

Le Conseil départemental des Alpes-de-Haute-Provence a conduit d’importants travaux de


réhabilitation du sentier des basses gorges suivant l’ancien canal de Provence. Ces travaux
entrepris sur le même modèle que ceux du sentier Blanc-Martel ont permis de sécuriser le sentier.
Ce sentier au cœur d’un espace naturel sensible et d’un site Natura 2000 a fait l’objet de beaucoup
d’attention par rapport à la richesse et à la fragilité des écosystèmes qu’il abrite. À ce titre, le
cheminement dans les tunnels de l’ancien canal a été interdit et réglementé en raison de la présence
d’une colonie de chauves-souris particulièrement protégée (le Murin de Capaccini) ainsi que pour des
raisons de sécurité (risque d’éboulements).
L’ancien tunnel permettant l’accès à la chapelle Sainte-Maxime peut être traversé en dehors des
périodes de reproduction. Certaines portions de l’itinéraire seront particulièrement propices à la lecture
de paysage et à la compréhension des enjeux environnementaux.

Il est nécessaire de rappeler que les chiens sont interdits sur ce sentier, même tenus en laisse.
Pour les jeunes enfants, il convient d’être prudent sur certains passages qui prennent appui sur le canal
et qui peuvent entrainer des chutes de hauteur malgré les ouvrages de protection.

Interdiction formelle d’aller au-delà du tunnel 21 (site fermé par mesure de sécurité risque
d’éboulements et pour la protection des chauves-souris)

Pont de Quinson : Saut interdit depuis le pont et les abords des basses gorges depuis les falaises
(arrêté municipal). Baignade interdite dans le plan d’eau de Quinson et dans les basses gorges.

Site : barrage de Quinson gorges de Baudinard et basses gorges.

EDF qui exploite les barrages du Verdon, procède en 2018 à la vidange du barrage de Quinson afin de
contrôler l’ouvrage. Cette opération va entraîner une baisse importante du niveau d’eau en amont et en
aval de la retenue impactant ainsi les activités sur la rivière.

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 43


Commune : Saint-Julien-le-Montagnier

Site : Plage de Saint-Julien

À la demande de la commune, le Parc du


Verdon a réalisé une étude sur les potentiels
du site. Suite à ce travail, la commune de
Saint-Julien a engagé une étude plus précise
réalisée par un architecte. Un projet
d’ensemble a été défini, il est composé de
plusieurs phases.

La première phase est en cours (réalisée pour


la saison 2017) = recul de la zone de
stationnement pour respecter les contraintes
réglementaires, aménagement de nouvelles
plateformes pour les restaurants existants,
installation de panneaux de signalétique…

D’autre part, la commune a mis en place une


organisation et une gestion du site pour l’été 2018 avec la mise en place du stationnement payant (entre
3 et 6 euros en fonction du véhicule) et la présence d’agents d’accueil sur le site.

Les chiens doivent être tenus en laisse.

Tunnel fermé pour la protection des chauves-souris sur l’Espace naturel sensible de la Barade le
Quartier (commune d’Esparron de Verdon)

Circulation à l’intérieur de l’ancien canal des basses gorges interdite par mesure de sécurité risque
éboulement et site de protection des chauves-souris.

Les travaux réalisés et la gestion mise en place en 2017 représentent la première étape d’un projet
global d’aménagement et de gestion du site. La commune prévoit de poursuivre cette dynamique en
réalisant d’autres aménagements au fil des années…

Il est essentiel de sensibiliser les visiteurs à cette nouvelle organisation et à la réorganisation


progressive du site.

St Julien plage avant les aménagements St Julien plage après les aménagements

Technicien référent au Parc : Chargé de projets sites fréquentés majeurs, Jean Carmille, Stefano
Blanc Ecogarde chef de secteur sud.

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 44


Commune : Baudinard-sur-Verdon (commune hors Parc)

Site : Gorges de Baudinard


Le site des Éouvières, propriété du Conservatoire du littoral et des rivages lacustres, et géré par la
commune, dispose d’un réseau de sentiers qui offrent de magnifiques points de vue surplombant les
gorges, le barrage, le plateau de Valensole et le lac de Sainte-Croix.
Le secteur des gorges n’est pas équipé pour l’accès au public. Les équipements qui avaient été installés
dans les années 1960 lors d’opération de fouilles archéologiques ont été retirés en 2012. Vierge de tout
équipement, le site est naturel. L’accès aux niveaux inférieurs des grottes est libre mais sous l’entière
responsabilité de chacun.
Les niveaux supérieurs des grottes de l’Église sont, quant à eux, interdits d’accès pour des questions de
sécurité (accès très dangereux, risques de chute de falaise) et de protection des patrimoines
(préhistoriques et espèces protégées).

GORGES DE BAUDINARD
Pour la navigation : attention au courant. Le barrage hydroélectrique de Sainte-Croix peut à tout instant
turbiner ou pomper de l’eau. De ce fait, soyez prudent en rivière, d’autant que l’eau est très froide.
De plus, le port des gilets de sauvetage est obligatoire (arrêté du 4 mai 1995 relatif aux garanties de
technique et de sécurité dans les établissements organisant la pratique ou l’enseignement de la nage en
eau vive, du canoë, du kayak, du raft ainsi que de la navigation à l’aide de toute autre embarcation
propulsée à la pagaie). Baignade interdite. Tufs fragiles : il faut éviter de les percuter avec les
embarcations.

En 2018, les gorges de Baudinard seront impactées par la vidange du barrage de Quinson qui
interviendra en septembre.

Existence d’une colonie de chauve-souris :


Les grottes des gorges de Baudinard (rive droite et rive gauche) abritent également des colonies
importantes de chauves-souris. En été, la fréquentation touristique est trop importante dans ces grottes
et provoque un dérangement excessif. Cette fréquentation des grottes peut également nuire à la
préservation du patrimoine archéologique et préhistorique si ce dernier n’est pas respecté.
Les niveaux supérieurs de la grotte de l’Église sont interdits d’accès au grand public par arrêté
préfectoral d’aménagement forestier en date du 27 février 2013 pour éviter le dérangement des colonies
de chauves-souris rares et menacées, notamment pendant leurs périodes de reproduction (été) par la
fréquentation du public.
Des grilles de fermeture ont été mises en place pour fermer l’accès aux boyaux protégés.

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 45


Zone lacs et montagne du Verdon

Secteurs
Communauté de communes Alpes-Provence-Verdon :
Secteurs :
Annot, Entrevaux, Teillon et en amont de Saint-André-les-Alpes jusqu'à Allos

Sentiers
RANDONNÉES PROVISOIREMENT DÉCONSEILLÉES EN FORÊT

Suite à une chute de neige lourde mi-avril sur le sud-est du département (secteurs Annot, Entrevaux,
Teillon et en amont de Saint-André-les-Alpes jusqu'à Allos), de nombreux arbres ont été déracinés ou
cassés et entravent potentiellement les itinéraires en forêt.

Dans l'attente de travaux de sécurisation en cours, nous vous invitons à la plus grande prudence, voire
à différer vos randonnées en forêt sur ce secteur.

Cette information est communiquée par le département des Alpes-de-Haute-Provence qui intervient sur
la gestion du réseau de sentier dans le cadre de ses compétences attachées au Plan départemental
d’itinéraires de promenades et de randonnées.

http://www.rando-alpes-haute-provence.fr/randonnee-pedestre/actualite-
sentiers-en-foret-travaux-en-cours/

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 46


Offices de tourisme du Parc naturel régional du Verdon

> Office de tourisme intercommunal de la Dracénie (Artuby et Collines du Haut Var)


http://www.tourisme-dracenie.com I tourisme@dracenie.com

Point d’information tourisme de Comps sur Artuby


04 94 50 87 82 compstourisme@dracenie.com

Point d’information tourisme de Sillans la Cascade


04 94 86 15 35 sillanslacascade@dracenie.com

> Office de tourisme communautaire Durance Luberon Verdon Agglomération (plateau de


Valensole et basses gorges)

Bureau d’information touristique de Gréoux-les-Bains


04 92 78 01 08 greouxlesbains@tourisme-dlva.fr

Bureau d’information touristique de Quinson


04 92 74 01 12 quinson@tourisme-dlva.fr

Bureau d’information touristique de Riez


04 92 77 99 09 riez@tourisme-dlva.fr

Bureau d’information touristique de Vinon-sur-Verdon (ouvert de mai à septembre)


04 92 74 04 39 vinonsurverdon@tourisme-dlva.fr

Bureau d’information touristique de Valensole (ouvert de mai à septembre)


04 92 74 90 02 valensole@tourisme-dlva.fr

> Office de tourisme intercommunal Lac et Gorges du Verdon (lac de Sainte-Croix, gorges
du Verdon, Artuby)
accueil@cclgv.fr I http://www.lacs-gorges-verdon.fr

Bureau d’information touristique d'Aiguines - 04 94 70 21 64


Bureau d’information touristique d’Aups - 04 94 84 00 69
Bureau d’information touristique de Bauduen (ouvert d’avril à octobre – permanence durant les vacances
scolaires) - 04 94 84 39 02
Point d’information touristique de Moissac-Bellevue - 04 94 60 15 97

> Office de tourisme intercommunal Verdon Tourisme (lacs et montagnes, gorges du


Verdon)
contact@verdontourisme.com I http://www.verdontourisme.com

Bureau d’information touristique de Castellane


04 92 83 61 14 - castellane@verdontourisme.com

Bureau d’information touristique de la Palud-sur-Verdon et Rougon


04 92 77 32 02 office-tourisme@lapaludsurverdon.com

Bureau d’information touristique de Saint-André-les- Alpes – Barrême


04 92 89 02 39 saintandrelesalpes@verdontourisme.com
Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 47
Pour plus d’informations

Sur Internet

- Le site internet www.parcduverdon.fr

- Le système d’information territorial www.pnrpaca.org qui permet d’accéder aux informations dont le
territoire dispose (données administratives, géographiques, réglementaires, naturalistes, culturelles,
touristiques, socio-économiques).

Pour préparer et trouver vos randonnées : Chemins des Parcs : www.cheminsdesparcs.fr

Technicien référent au Parc : Chargé du système d’informations géographiques, Nicolas Petit

Des évènements

Pour retrouver les animations toute au long de l’année, consultez l’agenda du Parc sur notre site
www.parcduverdon.fr/agenda

Rejoignez-nous sur Facebook ! Pour suivre l’actualité des actions menées sur le territoire.

Retrouvez la programmation culturelle du Verdon sur le site la Mescla : portail culturel du Verdon recense
les événements et les acteurs culturels (portraits et annuaire) et offre des ressources pour les projets de
chacun (annuaire, documents, petites annonces) www.mescla-portailculturel.fr

Des supports

Si vous souhaitez mettre temporairement à disposition de vos visiteurs une exposition thématique sur le
Verdon (histoire, patrimoine naturel, eau…), demandez le guide des expositions du Parc.

Si vous souhaitez vendre des éditions (livres, livrets, fiches randonnées) ou des objets (casquettes, porte-
clefs), demandez les bons de commande.

Technicien référent au Parc : Chargée de communication, Marlène Économidès.

Accueil direct

- à la maison du Parc, - au relais du Parc à Castellane,

Domaine de Valx à Moustiers-Sainte-Marie. Place Marcel Sauvaire


Ouverture du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et Ouverture :
de 14 h à 17 h. 14 avril – 4 novembre, de 10 h à 13 h et de 15 h
Tél. 04 92 74 68 00 à 18 h 30.
www.parcduverdon.fr Vacances de Pâques et de la Toussaint et du 16
info@parcduverdon.fr juin au 16 septembre : tous les jours.
Mai, juin, septembre, octobre : mercredis, week-
ends et jours fériés.
Tél. 04 92 83 19 23
www.maison-nature-patrimoines.com

Parc naturel régional du Verdon – Document de travail au 06/07/2018 –VERSION 2 48

Vous aimerez peut-être aussi