Vous êtes sur la page 1sur 102

Carole Delga Présidentielle Nice Spinoza

Le nouvel espoir Cinq nuances Pour Les conseils du


de la gauche de droite l’éternité philosophe de la joie

L 13780 - 2555 - F: 5,00 €


www.lepoint.fr Hebdomadaire d’information du jeudi 5 août 2021 n°2555 - 5€
ALLEMAGNE: 6,40 € - BENELUX: 5,30 € - CANADA: 8,30 $CAN – SUISSE: 7,20 CHF - DOM: 5,20 € - TOM: 920 CPF - ESPAGNE/GRÈCE/ITALIE/PORTUGAL CONTINENTAL: 5,50 € - MAROC: 48 MAD – TUNISIE: 9 TND - CÔTE D’IVOIRE/CAMEROUN/GABON/SÉNÉGAL: 3900 CFA

Encore dix souverains en Europe…

Le secret des
monarchies
Pourquoi elles durent
La démocratie et le sacré
Splendeurs et misères
des familles royales CHRIS JACKSON/GETTY IMAGES VIA AFP. WIKIMEDIA

La France et son
monarque républicain

Elizabeth II, reine du Royaume-Uni de


Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord.

Voyage : êtes-vous Noto ou Comporta ?


Vivre est la plus belle
façon de rêver.
Les rêves, ces moteurs capables de nous transporter pour vivre
des moments forts, nous en avons tous. Il est temps de vous
laisser guider par vos émotions et de tracer votre propre route.

911 Targa 4S (30/06/2021) - Valeurs WLTP : Conso. combinée : de 10,4 à 11,1 l/100 km
‹PLVVLRQVGH&2ɧ : de 236 à 253 g/km. Plus d’informations sur le site www.porsche.fr
Porsche France - RCS Nanterre B348 567 504.
Terrasse !
Patrick Besson

L
es terrasses ont mangé la rue. Il y a une Il suffirait d’un automobiliste fou pour en fau-
chose qu’elles n’ont pas prévue : la pluie. cher quelques-uns en quelques secondes. La ter-
La France s’est prise pour l’Espagne ou la rasse n’est pas qu’irrespirable, elle n’est pas sûre.
Grèce en oubliant ce détail appelé hydrométrie. La terrasse est un mythe entretenu par des ar-
Après des mois d’isolement sanitaire, les consom- mées de jolies filles qui ont enfin baissé le masque.
mateurs se sont précipités sur les trottoirs avant Elles l’aiment quand elles la partagent avec de
de se réfugier sous les parasols transformés en beaux garçons, mais elles l’adorent quand elles
parapluies. Ces faux Romains avaient soudain en ont une pour elles toutes seules. Elles ont le
l’air de vrais Bruxellois. Ils regardaient le ciel soleil pour témoin de leur plaisir solitaire et un
qui leur tombait sur la tête sans l’humour de téléphone pour leur tenir plusieurs compagnies.
René Goscinny. La terrasse est le trône que toute femme et un cer-
À Paris, la multiplication des terrasses est une tain nombre d’hommes à femmes rêvent d’occu-
ruse d’Anne Hidalgo afin d’occuper une partie per jusqu’à la fin de leurs jours heureux : elle est
de la chaussée où on ne peut plus, du coup, se la preuve qu’ils ont réussi dans la vie active. Ils
garer. Son obsession : chasser, par tous les moyens, peaufinent en ville le bronzage qu’ils ont com-
les voitures de Paris. Les vieux n’ont qu’à faire mencé chez eux, en ricanant.
du vélo et les banlieusards qu’à rester chez eux. L’autre jour, je me présente devant Le Départ,
Anne semble hantée par le désir fou d’immobi- place Saint-Michel : les meilleurs œufs au plat de
liser les Parisiens jusqu’à ce qu’ils quittent la ca- Paris. Je ne cherche pas une place en terrasse car
pitale où ils ne pourront plus revenir, faute de je n’aime pas qu’un cycliste, un motard, un pa-
trouver une place pour leur auto. Je crois qu’elle tineur ou un automobiliste me regardent man-
veut Paris pour elle toute seule et quelques amis ger, surtout quand il pleut ou qu’il fait 30 degrés
choisis à bicyclette. à l’ombre. À l’intérieur du café, aucune chaise dis-
Tous ces gens qui se sont mis à ouvrir leur ponible, car aucune chaise : elles étaient toutes
bouche devant une bouche de métro et leur cœur dehors. J’ai regardé les serveurs avec tristesse et
autour du Sacré-Cœur. Ils se sentent comme des suis monté jusqu’à la rue des Écoles, où j’espérais
privilégiés alors qu’ils sont assis au-dessus d’un enfin trouver une brasserie sans terrasse : le Bal-
caniveau. Les voitures zar. Mais il venait juste d’en
passent – au ralenti, à cause installer une. C’était une des
des embouteillages – à adresses de Sartre, ainsi que
1 mètre de couples d’amou- le rapporte Simone de Beau-
reux qui se croient dans leur voir dans La Cérémonie des
chambre. Ces obsédés d’éco- adieux (Gallimard, 1981), l’un
logie ne voient nul inconvé- des plus beaux romans
nient à boire leur bière à côté d’amour jamais écrits par une
de cent pots d’échappement. femme trompée §
STÉPHANE DE SAKUTIN/AFP

À Paris, le 1er juin.

La terrasse est un mythe entretenu par des armées


de jolies filles qui ont enfin baissé le masque.

4 | 5 août 2021 | Le Point 2555


SOMMAIRE2555 UN PRIX QUI
DONNE LE SOURIRE!
26 65 Biographie - Quelques mots bleus
(Christophe)
65 Livres - Les meilleures ventes
de la Fnac
65 La Minute antique de Christophe
Ono-dit-Biot : Ave César
66 Art - À Fontevraud, la passion
d’une vie
69 Patrimoine - Nice brille aussi
par son esprit
72 Cinéma - Chéri, j’ai invité
les voisins du dessus (Sentimental)
74 Brèves
4 La chronique de Patrick Besson
6 Les éditoriaux de Nicolas Baverez, STYLE
Luc de Barochez, Pierre-Antoine 76 Évasion - Êtes-vous Noto
Delhommais, Peggy Sastre ou Comporta ?
82 Mode - La tentation de Venise
12 Le point de la semaine 84 Mode - Soleil vert
85 Gastronomie - De bon goût
FRANCE (Dans ma rue y avait trois boutiques,
16 Cinq nuances de droite d’Anthony Palou) Quand vous réalisez que vous payez la
22 La patronne, c’est Delga 86 Art de vivre - L’art du farniente moitié du prix pour vos soins dentaires,
87 Montres - Oser un autre temps avec un service professionnel haut de
EN COUVERTURE 88 Auto - Seat Leon, belle catalane
gamme et sûr dans la belle ville de
26 Rois et reines : leurs secrets
pour durer 89 Le bloc-notes de Bernard-Henri Lévy Budapest, un voyage à l’étranger pour votre
34 Elizabeth II - Après elle, le déluge ? traitement prend tout son sens.
37 À l’école des futurs monarques 90 Jeux : bridge & mots croisés
40 Le roi est mort, vive le président !
41 Pierre-Henri Tavoillot : LE POSTILLON CONSULTATION DENTAIRE
« Les rois subsistent parce 91 Autodafés, épisode 4, & VOLS SONT GRATUITS
que le peuple le veut bien » par Michel Onfray - Saint Freud,
sa secte et ses dévots
SOCIÉTÉ 98 Mon meilleur ennemi, Fondateur du tourisme dentaire, la clinique
42 Ce Paris où le crack dicte sa loi épisode 4, par Pascal Bruckner - Kreativ Dental complète ses gammes, en ouvrant
47 Règlements de comptes Sartre, ce génial égaré un troisième établissement spécialisé en
au Parquet national financier chirurgie maxillo-faciale à Budapest. Cette
49 Carole Bouquet, clinique apporte la possibilité de reconstruire
son île de la thérapie des sites osseux larges par plusieurs
Le Point is published weekly by Société d’exploitation de l’hebdo- techniques de greffe osseuse sous
ÉCONOMIE madaire Le Point-Sebdo – 1, boulevard Victor, 75015 Paris, France. anesthésie générale.
52 O’Tacos, l’empire du gras The US subscription price is $200. Airfreight and mailing in the
USA by: IMX, C/O USA Agent, Cargo Bldg. 141, Suite 115-117, J.F.K.
Int’l Airport, Jamaica, NY 11430. Periodical postage pending at
SCIENCE Jamaica Post Office 11431. US POSTMASTER: send address change
to: IMX, C/O USA Agent, Cargo Bldg. 141, Suite
56 Du CO2 pour faire pousser 115-117, J.F.K. Int’l Airport, Jamaica, NY 11430.
vos courgettes Copyright Le Point 2021. Origine géographique
du papier: Allemagne, Autriche, Italie. Taux de
fibres recyclées: 0%. Certification des fibres:
CULTURE PEFC. Eutrophisation Ptot: 0,014 kg/T. PRINTED
IN FRANCE. Une enveloppe AOD jetée (quan-
60 Philosophie - Pour retrouver la joie, tité partielle abonnés). Un encart abonnements
lisez donc Spinoza ! jeté (ventes).

À nos abonnés
Poursuivez votre lecture et accédez gratuitement à tous
nos contenus en ligne sur le site lepoint.fr ou l’application Le Point.
Créez votre compte lepoint.fr à l’aide de votre numéro d’abonné. Scannez ce QR code
pour vous connecter
facilement.
www.kreativdentalclinic.eu
info@soins-dentaires-hongrie.fr
ÉDITORIAUX

Quand la Chine se referme


Après quatre décennies d’expansion spectaculaire, de Jack Ma en l’obligeant à suspendre la cotation d’Ant Tech-
l’empire du Milieu amorce un virage régressif. nology, puis en infligeant à Alibaba une amende de 2,8 mil-
Une véritable opportunité pour les nations libres. liards de dollars. Puis Didi, leader du marché VTC en Chine
avec 90 % de parts de marché et 493 millions d’utilisateurs,
qui venait de s’introduire à Wall Street, a été soumis à un trai-
par Nicolas Baverez tement de choc par les régulateurs sous couvert de protection
u XVe siècle, la Chine et l’Europe divergèrent. La Chine, alors
A la première puissance mondiale, se referma. Elle mit bruta-
lement fin en 1433 aux expéditions maritimes qu’avait conduites
des données, entraînant la chute de plus de 40 % de l’action et
obligeant la société à envisager son retrait de la cote.
La nationalisation de fait de l’enseignement privé, qui re-
l’amiral Zheng He de l’Asie du Sud-Est à la péninsule arabique présente un marché de 100 milliards de dollars, à travers l’in-
et à la côte orientale de l’Afrique, sanctuarisa sa bureaucratie, terdiction de réaliser un profit, va bien au-delà. Sous l’objectif
figea son mode de production extensif fondé sur le travail. Au officiel de réduire les inégalités, elle n’est dictée que par la vo-
même moment, l’Europe engagea la première mondialisation lonté de contrôle idéologique de l’éducation et de la société. Par
et s’orienta vers une économie intensive en capital. L’Empire ailleurs, elle est associée à l’entrée au capital obligatoire d’en-
chinois se replia sur lui-même avant de connaître un long dé- treprises d’État et à la défense faite aux entreprises chinoises
clin, tandis que l’Occident prenait le contrôle de l’Histoire. de se coter à l’extérieur avec la remise en question des Variable
Si Mao rendit à la Chine sa souveraineté, c’est Deng Xiaoping Interest Entities, sociétés holdings qui permettaient de contour-
qui en refit une grande puissance en lançant en 1978 les Quatre ner l’interdiction pour des étrangers d’investir dans des sec-
Modernisations. L’ouverture de la Chine à l’économie de mar- teurs stratégiques. La sanction a été immédiate avec la chute
ché, aux capitaux étrangers et aux technologies lui permit d’ef- de plus de 70 % des actions des groupes concernés.
fectuer le décollage le plus spectaculaire de l’Histoire pour L’année 2021 restera celle des Quatre Fermetures de la Chine.
redevenir, en quatre décennies, la première économie de la pla- Fermeture économique avec la priorité donnée au marché in-
nète en parité de pouvoir d’achat. Xi Jinping, à l’occasion du térieur, qui bute sur l’inefficacité des vaccins chinois en raison
centenaire du Parti communiste et en saisissant l’opportunité
de l’épidémie de Covid, vient d’effectuer un tournant inverse
en refermant la Chine et en donnant la priorité à l’idéologie Pékin, au prétexte de lutter
sur la croissance et au pouvoir du Parti sur l’innovation. contre la spéculation,
Le signal a été donné par la reprise en main du secteur de
la technologie. Pékin, au prétexte de lutter contre la spécula- a cassé les reins de Jack Ma,
tion et de garantir la concurrence, a tout d’abord cassé les reins le fondateur d’Alibaba.

ILLUSTRATION : JEAN POUR « LE POINT »

Mary Poppins et la Légion sautent sur Kolwezi.


6 | 5 août 2021 | Le Point 2555
de leur médiocre qualité et surtout sur la faiblesse de la demande tous les États hostiles à la liberté et à son expansionnisme, ira
liée aux lacunes de la protection sociale. Fermeture monétaire de pair avec une extrême agressivité, notamment à propos de
avec la supervision stricte de toute activité financière par la Taïwan, que Xi Jinping a promis d’annexer rapidement.
Banque centrale de Chine, y compris dans le secteur des cryp- La fermeture de la Chine est un événement décisif que les
tomonnaies, où elle entend garantir un monopole au e-yuan. démocraties doivent impérativement mettre à profit. En se re-
Fermeture technologique avec le découplage de l’Internet chinois pliant sur elle-même, commettant la même erreur que Donald
du monde occidental. Fermeture stratégique avec le repli des Trump pour les États-Unis, la Chine facilite la mise en œuvre
prêts accordés dans le cadre des Nouvelles Routes de la soie, ra- de son cantonnement. Les nations libres doivent se mobiliser
menés de 75 à 4 milliards par an depuis 2016, et surtout la pres- pour attirer les talents qui ne manqueront pas de quitter le
sion exercée sur Taïwan pour forcer la réunification de l’île avec pays. La dérive nationaliste et idéologique de Pékin renforce
le continent. par ailleurs le risque d’affrontements armés, auxquels les na-
Ce revirement provoque la chute des Bourses chinoises, qui tions libres ont l’obligation de se préparer en renforçant leurs
ont reculé de 25 % depuis février, la fuite des capitaux étran- alliances et en reconstituant leur leadership technologique.
gers, la suspension par les autorités boursières américaines de La véritable riposte à la Chine reste la reconstruction des
la cotation des entreprises chinoises compte tenu de l’incerti- démocraties, qui doivent résoudre les problèmes derrière les-
tude sur leurs informations financières et leur régulation. quels s’abrite Pékin pour rétablir sa tutelle mais qui sont bien
Les conséquences de long terme sont majeures. La mise à réels : les dérives de l’économie de bulles ; les rentes et le pou-
mort de l’enseignement privé apportera un frein supplémen- voir exorbitant des monopoles technologiques et des réseaux
taire à la démographie. Après le boom lié à la sortie de l’épidé- sociaux ; l’appropriation et la manipulation des données per-
mie, la croissance ralentira autour de 5 % par an, avant de sonnelles ; l’envol des inégalités. Les démocraties ne repren-
s’étioler en raison de la prise de contrôle des entreprises pri- dront l’avantage sur le total-capitalisme chinois qu’en renouant
vées par le secteur public et de la fuite des cerveaux. À l’inter- avec les valeurs qui firent le succès de l’Occident : le risque et
national, la dégradation de l’image de la Chine liée au l’innovation ; l’ouverture et le choix du grand large ; le pari de
durcissement de son modèle total-capitaliste, à son soutien à la liberté politique §

Les mauvais calculs de Macron au Liban


La France a sous-estimé le rôle pernicieux du pu donner le signal du sursaut à un pays saoulé de tragédies.
Hezbollah et de l’Iran après la double explosion Elle n’aura été qu’une étape de plus dans sa descente aux en-
du port de Beyrouth, il y a un an. fers. Un an après, le Liban est plus que jamais un État failli. Les
pénuries alimentaires s’étendent. Les moyens manquent, y
compris pour faire fonctionner les respirateurs dans les hôpi-
par Luc de Barochez taux ou pour pomper l’eau potable dans le sous-sol. La mon-

D ans la nuit du désespoir libanais, Emmanuel Macron vou-


lait apporter une lueur. En se rendant à deux reprises à Bey-
routh après l’explosion dévastatrice du 4 août 2020, il a repris
naie nationale a perdu plus de 90 % de sa valeur.
L’hyperinflation annihile le pouvoir d’achat. Plus de la moi-
tié de la population vit désormais sous le seuil de pauvreté.
le flambeau de la solidarité de la France avec le pays du Cèdre. Pour ceux qui en ont encore les moyens, l’émigration n’est
Le chef de l’État s’inscrivait dans les pas de François Mitterrand, bien souvent que la seule solution envisageable.
qui fit en 1983 le voyage de Beyrouth au lendemain de l’atten- La crise est le résultat de décennies de mauvais gouverne-
tat du Drakkar imputé à l’Iran (58 parachutistes français tués). ment et de dilapidation des fonds publics. La classe politique
Dans la suite de Jacques Chirac aussi, qui fut en 2005 le seul chef toujours emmenée par d’ex-chefs de milices de la guerre civile
d’État étranger à venir présenter ses condoléances après l’assas- (1975-1990) fonctionne sur le clientélisme et pille le pays en
sinat par le Hezbollah du Premier ministre Rafic Hariri. toute impunité. Le dernier candidat au poste de Premier mi-
À l’instar de ses prédécesseurs, Emmanuel Macron a exprimé nistre, Najib Mikati, est un oligarque richissime mais aussi un
sa détermination à défendre la souveraineté du Liban. Il a ré- ancien chef de gouvernement, compromis dans le système ma-
clamé une enquête indépendante sur les causes de l’explosion ; fieux qui tient le pays en coupe réglée. Il ne peut en rien incar-
un audit des réserves de la Banque centrale et des finances de ner le renouveau.
l’État ; la nomination d’un gouvernement intérimaire capable Entre le rôle que la France ambitionne de jouer au Proche-
de mettre en œuvre des réformes ; et, enfin, la tenue d’élections Orient et son influence réelle, il y a un abîme encore …
législatives anticipées d’ici à un an. Ses sommations n’ont pro-
duit aucun effet. Pas une de ses exigences n’a été satisfaite. La
stérilité de sa démarche n’a fait que mettre en relief l’impuis- Les moyens manquent,
sance de la France, dans ce pays qu’elle a créé voilà un siècle. y compris pour faire
La catastrophe provoquée par la déflagration de centaines
de tonnes de nitrate d’ammonium – plus de 200 morts, des fonctionner les respirateurs
milliers de blessés, une partie de la capitale détruite – aurait dans les hôpitaux.
Le Point 2555 | 5 août 2021 | 7
ÉDITORIAUX

… accru par les erreurs d’analyse des décideurs parisiens. mer l’intérêt national du Liban, c’est se fourvoyer, alors que
Attendre de la classe politique libanaise qu’elle s’amende, c’est les négociations internationales sur le programme nucléaire
lui demander de tuer la poule aux œufs d’or. iranien piétinent.
Ceux qui ont provoqué la crise n’ont pas d’intérêt à la ré- Aussi dysfonctionnel soit-il, le Liban mérite qu’on le dé-
soudre. Penser que le Hezbollah aurait pu laisser faire de vraies fende. Outre son attachement historique, culturel et même
réformes, c’était se bercer d’illusions. La milice chiite n’est pas romantique à ce pays, la France a un intérêt géopolitique fort
un partenaire avec qui on pourrait discuter, mais un obstacle à marquer sa présence au Levant face aux prédateurs régio-
au changement. Elle n’est pas un acteur politique préoccupé naux que sont l’Iran, la Turquie ou la Russie.
du bien du Liban, mais un instrument militaire et terroriste Mais une action efficace en faveur du Liban suppose de re-
au service de Téhéran. connaître qu’il est devenu un protectorat de la République is-
Sous la férule du Hezbollah, le Liban est devenu l’avant- lamique, après avoir été longtemps celui de la Syrie assadienne.
poste du projet expansionniste iranien dans lequel le couloir Et que c’est seulement en s’appuyant sur ses courageux ci-
levantin, qui donne accès à la Méditerranée et permet de main- toyens engagés pour le changement, plutôt que sur sa classe
tenir un front ouvert avec Israël, est une pièce essentielle. politique corrompue et soumise aux intérêts de l’Iran, qu’il
Continuer à imaginer que le Parti de Dieu pourrait faire pri- pourra recouvrer un jour son indépendance §

Du bonheur en temps de Covid


La pandémie a ébranlé le PIB comme l’ensemble marès international du bien-être, qui a confirmé l’écrasante
de nos sociétés. Mais curieusement, d’après domination de l’Europe, avec pas moins de neuf pays du Vieux
le «World Happiness Report 2021», le ressenti Continent dans le top 10 – seule la Nouvelle-Zélande y figure,
de bien-être individuel a peu évolué. au neuvième rang. Domination de l’Europe du Nord, faut-il
tout de même le préciser, la France (20e), l’Espagne (24e), l’Ita-
lie (25e), la Grèce (51e) et le Portugal (53e) étant assez nette-
par Pierre-Antoine Delhommais ment distancés.

H eureux comme un poisson dans l’eau ou comme un Fin-


landais. Pour la quatrième année consécutive, la petite na-
tion nordique s’est classée en tête du « World Happiness Report
On aurait en revanche pu penser que les pays d’Asie, forts
de leurs succès obtenus dans la lutte contre le virus et de leur
grande résilience économique, allaient effectuer une percée
2021 » publié par l’ONU, un rapport qui sonde de façon détail- spectaculaire. Pas du tout, le Japon pointe loin derrière au
lée les citoyens de 150 pays pour mesurer leur sentiment de 40e rang, la Corée du Sud au 50e, la Chine au 84e. Aucun chan-
bien-être. Avec un score de 7,89/10, elle a devancé l’Islande gement non plus à signaler en queue de classement, où l’on
(7,58) et le Danemark (7,52). La Finlande a eu d’autant moins retrouve le Zimbabwe et la Tanzanie. Le fait que ces pays ont
de mal à conserver son titre de championne du monde du bon- été relativement épargnés par le Covid n’y a pas fait oublier la
heur qu’elle a remarquablement bien résisté à la crise sani- misère et n’a pas rendu leurs habitants plus heureux. N’en dé-
taire (moins de 1 000 morts du Covid) et à la crise économique, plaise aux amis de la décroissance, la pandémie n’a en rien mo-
avec un recul du PIB limité à 2,9 % en 2020. Résultat plus sur- difié cette grande loi universelle selon laquelle plus la richesse
prenant, la pandémie n’a guère modifié la hiérarchie de ce pal- par habitant d’un pays est élevée, plus les gens s’estiment sa-
tisfaits de la vie qu’ils mènent. De l’aveu même de John Hel-
liwell, l’un des économistes ayant rédigé le « World Happiness
ILLUSTRATION : TARTRAIS POUR « LE POINT »
Report », le plus surprenant est toutefois que la crise sanitaire
et économique ne se soit pas traduite « en moyenne par un dé-
clin du bien-être ».
L’angoisse de contracter la maladie, l’inquiétude pour les
proches, le traumatisme des couvre-feux et des confinements
à répétition, les restrictions de liberté, mais également le recul
historique du PIB n’ont pas fait baisser, contre toute attente,
le niveau de satisfaction dans la vie exprimé par les citoyens.
Explication avancée par l’économiste : « Les gens voient le
Covid-19 comme une menace commune et extérieure qui nuit …

La terrasse et le jardin sont


devenus des éléments de
Mon chéri, il faudrait vraiment, vraiment, bien-être plus importants
que tu apprennes à nager sans cette bouée. que le bulletin de salaire.
8 | 5 août 2021 | Le Point 2555
ÉDITORIAUX

… à tout le monde et qui a entraîné un plus grand sens de soli- galités de bien-être de se creuser durant la pandémie. La fer-
darité et d’empathie. » Il n’y a pas que le PIB dans la vie, c’est bien meture des bars et des discothèques a été forcément bien plus
certain. Il est vrai aussi que le soutien financier massif des mal vécue par les jeunes que par les personnes âgées.
États a permis dans de nombreux pays, en particulier en France, De nombreux ménages aisés ont de leur côté beaucoup ap-
de maintenir globalement le niveau de revenu. Lequel, comme précié de pouvoir confortablement télétravailler depuis leur
le rappelle l’économiste Claudia Senik dans le magazine Pour résidence secondaire à la campagne ou en bord de mer, quand
l’Éco, qui consacre un grand dossier à ce thème dans son der- les plus modestes continuaient de se rendre au boulot en trans-
nier numéro, joue un rôle déterminant dans le ressenti indi- ports en commun avant de se retrouver le soir confinés en fa-
viduel du bonheur. Notamment, cela a été démontré, par le mille dans des appartements exigus. La terrasse et le jardin
biais des comparaisons de sa propre rémunération avec celle sont devenus, avec le Covid-19, des éléments de bien-être plus
de ses collègues de bureau, de ses voisins, de ses amis ou des importants que le bulletin de salaire ou la possession d’une
membres de sa famille. berline de luxe. En ces temps de grand malheur collectif, c’est
Que le pouvoir d’achat ait été miraculeusement préservé toute la hiérarchie des petits bonheurs personnels qui, au
malgré la chute du PIB n’a en revanche pas empêché les iné- moins provisoirement, se trouve modifiée §

L’irrésistible envie de plaire des antivax


Les délires conspirationnistes de certains riums d’université, par exemple – alors même qu’ils n’arrêtent pas de
opposants au pass sanitaire sont inquiétants. dire que les agents du gouvernement ne reculeront devant rien pour
Mais quelles sont leurs motivations ? protéger le secret de leur conspiration pour la domination mondiale ».
De la même manière, quel organisateur de manifestation
véritablement convaincu de vivre dans une dictature sanitaire
par Peggy Sastre ira déclarer en préfecture – bras de ladite dictature s’il en est

«V éran assassin », « État mafia », « Le vaccin tue », le code QR


comparé à l’étoile jaune, le gouvernement Macron, au
régime nazi. Le moins qu’on puisse dire, c’est que les oppo-
– le parcours de son défilé ? On est loin des stratégies obser-
vées chez les dissidents de régimes indéniablement répressifs
comme la Corée du Nord ou l’Arabie saoudite.
sants au pass sanitaire ne mâchent pas leurs mots pour expri- C’est tout ce qui se joue dans la « rationalité expressive », pour
mer leurs inquiétudes. Et si le mouvement ne croît pas encore reprendre le terme du juriste américain Dan M. Kahan : le
de manière exponentielle, il est en constante augmentation genre de raisonnement à l’œuvre dans une croyance farfelue
depuis trois semaines de mobilisation – 110 000 personnes est motivé par l’envie de plaire, non par celle d’atteindre la
dans les rues le 17 juillet, 161 000 le 24 et 204 000 samedi der- compréhension la plus exacte du monde. À peu de chose près,
nier. La France – comme tous les pays agités par des secousses c’est ce qui pousse le singe hurleur à grimper tout en haut de
similaires – va-t-elle succomber à une épidémie de théories du l’arbre : montrer qu’il n’a pas peur de se faire choper par un
complot et faut-il s’attendre à voir les centres de vaccination aigle et espérer en récolter les bénéfices en redescendant.
partir en fumée comme le Reichstag ? Exprimer une opinion, c’est annoncer ce qui vous tient à
Sans vouloir minimiser le pouvoir de nuisance des antivax, cœur. Exprimer une opinion hérétique – s’opposer à la vacci-
un élément permet d’en relativiser la dangerosité. Il s’agit du nation en pleine flambée pandémique – a logiquement de
contraste entre la force de leurs accusations – nous vivons en quoi, d’un côté, vous condamner à la mort sociale, mais aussi,
dictature sanitaire, le vaccin contient une nanopuce activable de l’autre, vous apporter du soutien – du côté de vos cama-
par les antennes 5G pour tous nous contrôler, voire nous gé- rades hérétiques – et les avantages qui vont avec.
nocider, il a été conçu à la va-comme-je-te-pousse et les vacci- Le premier venu peut dire que la Terre est ronde, mais seul
nés mourront d’ici à cinq ans – et la faiblesse de leurs actions. un vrai frère de sang pourra la beugler plate et jouer ainsi vo-
Je ne sais pas vous, mais moi, si j’étais persuadée qu’une ca- lontairement sa peau pour signaler sa fiabilité sociale. Il en va
bale internationale voulait m’empoisonner, diviser la popu- d’une boucle rétroactive positive : plus une croyance est coû-
lation mondiale par cinq ou me synchroniser à un réfrigérateur teuse à exprimer, plus elle va s’accompagner d’une forte dé-
connecté, je ne me contenterais pas d’aller scander quelques charge émotionnelle qui vous assistera dans votre entreprise,
slogans furieux le samedi après-midi en grignotant une mer- et plus cela signalera à d’autres que vous méritez tout ce qu’ils
guez-frites. Telle est la caractéristique – en définitive assez ras- peuvent vous offrir. Le contenu précis de la croyance, en fin
surante – des croyances les plus farfelues : l’extrême majorité de compte, n’est qu’un prétexte §
de leurs adeptes n’y croit pas réellement.
Comme le note le journaliste canadien Jonathan Kay dans
son livre de 2011 sur les truthers, ces millions de gens pour les- Telle est la caractéristique
quels les attentats du 11 septembre 2001 n’ont pas été le fait d’Al- des croyances les plus farfelues:
Qaïda, « l’une des plus grandes ironies » de ce mouvement, « c’est
que ses militants ont pour habitude de tenir leurs réunions à découvert l’extrême majorité de leurs
et sans mesures de sécurité exceptionnelles, dans de simples audito- adeptes n’y croit pas réellement.
10 | 5 août 2021 | Le Point 2555
Le point de la semaine
PAR MICHEL REVOL, FABIEN ROLAND-LÉVY ET LES SERVICES DU «POINT»

EN FORME
Jean-Marie Cavada
81 ans – L’ancien eurodéputé
présidera l’organisme de
gestion collective destiné à
négocier les droits voisins de
la presse avec les géants du
numérique.

Mélanie Joder
42 ans – L’énarque devient
directrice du Budget, un poste
éminent où elle remplace
Amélie Verdier, qui va diriger
l’agence régionale de santé
d’Île-de-France.

François Sauvadet
68 ans – Le président UDI de la
Côte-d’Or a été élu président
de l’Assemblée des départe-

BRUNO COUTIER/AFP – HAMID AZMOUN/MENJ/SP – THOMAS SAMSON/AFP – VITTORIO ZUNINO CELOTTO/GETTY IMAGES VIA AFP –
ments de France, avec l’ambi-
tion de «redonner toute leur
place aux départements».

Élysée: le rapport timide

BAYER – FONDATION POUR LA MÉMOIRE DE L’ESCLAVAGE – ILLUSTRATION : XAVIER GORCE POUR LE POINT
EN PANNE
Nabilla Benattia-Vergara de la Cour des comptes
29 ans - L’influenceuse doit
payer 20000 euros pour
avoir fait la promotion de ser- La réforme de la sécurité du chef de l’État, souhaitée par le Sé-
vices boursiers sur Snapchat nat après l’affaire Benalla ? Presque pas une ligne. Les frais
sans mentionner qu’elle était
rémunérée.
d’avocat supportés par la présidence de la République pour dé-
fendre Claude Guéant et Emmanuelle Mignon dans une autre
Benoît Rabilloud affaire, celle des sondages de l’Élysée ? Rien de neuf par rapport
50 ans - La Cnil a infligé une
amende de 400 000 euros à l’an dernier. Le dernier rapport de la Cour des comptes, tout
à Monsanto – propriété de juste publié, est bien timoré. « Il est très respectueux, critique
Bayer, dont il dirige la filiale René Dosière, président de l’Observatoire de l’éthique publique.
française – pour avoir fiché
des personnalités publiques. Il n’y a pas une phrase susceptible de faire sursauter l’Élysée. Quand
on ne cherche pas, on ne trouve pas. » L’ex-député remarque ainsi
Laurella Yssap-Rinçon
47 ans - Après des tensions in-
que, sous la présidence Sarkozy, la Cour des comptes n’avait
ternes, la directrice du Mémo- pas hésité à envoyer des magistrats enquêter in situ sur l’avion
rial ACTe (Centre caribéen présidentiel. Cette année, on apprend tout de même que Bri-
d’expressions et de mémoire
de la traite et de l’esclavage), gitte Macron reçoit 25 000 lettres par an, contre 21 000 l’an der-
en Guadeloupe, est remerciée. nier, ce qui monopolise sept personnes à l’Élysée… § M.R.
12 | 5 août 2021 | Le Point 2555
LE CHIFFRE Pourquoi Dati exclut LA TWEETOSCOPIE
une victoire de Le Pen @EMMANUEL MACRON
DE PIERRE-ANTOINE Rachida Dati tente de démon-
DELHOMMAIS trer que Marine Le Pen ne de-
Le président qui fait
viendra pas présidente de la
des vagues

9,1%
des Européens boivent
République : « Les Français ne
sont pas prêts à l’élire. Beaucoup
peuvent dire qu’ils voteront pour
elle, ils ne le feront pas. Moi,
Ah bon? Il s’agit du spot
mythique de
Officiellement, c’est «J’AI CHOISI QUE LES JEUX
du soda tous les jours par exemple, à l’inverse, j’ai tou- le Cojo Paris 2024 Teahupoo, à Tahiti.
Selon Eurostat, 9,1% de la popu- jours dit que je ne voterais ja- OLYMPIQUES DE 2024 SERAIENT
qui a choisi en Et tant pis pour Brice
lation de l’Union européenne mais pour François Fillon et, décembre 2019 la AUSSI POLYNÉSIENS. de Nice, Igor
âgée de plus de 15 ans boit finalement, dans l’isoloir, j’ai Polynésie pour les QUAND LE MONDE ENTIER d’Hossegor ou
chaque jour des boissons ga- quand même glissé un bulletin à épreuves de surf. Arnaud de
REGARDERA LA VAGUE,
zeuses sucrées. Cette proportion son nom dans l’urne ! » Tout le Lacanau*…
atteint 14% chez les 15-24 ans, monde a suivi ? IL NOUS REGARDERA ICI»
contre 5% chez les plus de «Nous», façon de (Papeete, 28 juillet).
Comme le dit si
65 ans. C’est en Belgique que la parler. Jusqu’ici, bien Brice*: «Le
part des consommateurs quoti- Retraites: l’avertissement Macron et la mer, genre de vague qui
diens de ce type de boisson est le de Jacob c’était plutôt ça. ne te laisse pas le
plus élevée (20,9%), devant S’il est peu probable qu’Em-
choix; le genre de
Malte (12,4%) et l’Allemagne manuel Macron se lance dans
vague que tu ne
(12,1%). C’est en Estonie (2,4%), une réforme des retraites
vois qu’une fois; le
en Lituanie (2,7%) et en Finlande avant 2022, Christian Jacob
genre de vague que
(3%) qu’elle est le plus faible. Elle croit savoir pourquoi : « Gérer,
quand tu la vois tu
est en France de 9,6%. à six mois de la présidentielle et *
Dans le film Brice de Nice (2005). dis waouh!»
des législatives, les nerfs de la
majorité qui seront mis à rude
épreuve par un dossier si explo-
sif, bon courage ! À la première Quand la droite préfère conduire le président de Paca,
manif contre le texte, les députés la gauche Renaud Muselier. « Il a négocié
vont hurler et lâcher le gouver- Si la socialiste Carole Delga avec Emmanuel Macron et
nement. » Élu depuis 1995, le (lire aussi p. 22), présidente de LREM avant le premier tour. Le
député en a vu d’autres. l’Occitanie, a été élue prési- reconduire, c’est donc ouvrir la
dente de Régions de France porte à LREM, explique l’un
dans un ticket avec Hervé d’entre eux. Je préfère une socia-
La France artificielle Morin, c’est que la droite l’a liste pragmatique comme Carole
La loi biodiversité veut arrêter bien voulu. En effet, qu’un LR déloyal. » Lequel Mu-
l’artificialisation des sols Wauquiez, Pécresse, Bertrand selier devient quand même
Les Macron poussent Bern (bâtiments, routes, ponts, etc.), et Morin ne voulaient pas re- numéro deux de l’association.
contre le vent responsable notamment des
Stéphane Bern, parti en inondations, qui a gagné 23 500
guerre contre l’éolien, est hectares entre 2018 et 2019. «Quand j’étais députée
Ce type de surfaces couvrait 9 %
convaincu qu’Emmanuel du territoire national en 2019, européenne, j’ai rencontré
Macron l’y encourage. « Il est
SP (X2) – LUDOVIC LARIN/POOL/AFP – TWITTER – JOEL SAGET/AFP

contre 7,4 en 2002. [Jean-Luc Mélenchon] dans


toujours d’accord avec moi sur
le fond, mais il est pieds et 4 960 000 hectares en 2019 un train et on a parlé de la
poings liés par d’énormes inté- 9 % de la superficie de la France
rêts financiers, confie le pré- hexagonale laïcité. En arrivant à
sentateur télé. L’autre jour, on Strasbourg, j’étais bien
survolait la France et je lui dis : plus intelligente qu’en
“Regarde comme le paysage est
détruit par les éoliennes.” Il me quittant Paris.»
répond : “Tu as raison, il faut les Rachida Dati, louant
mettre en mer.” » Bern a un «l’immense culture» du leader
autre atout dans la manche, des Insoumis, Jean-Luc
Brigitte Macron, qui lui a dit : Mélenchon, avant qu’il ne bas-
« Tu es Don Quichotte, tu te bats cule dans le communautarisme
contre les nouveaux moulins à Sources : pour des raisons électoralistes
Teruti-Lucas, Cerema.
vent, et tu as raison. » SE.S. (Vanity Fair, 30 juillet).

Le Point 2555 | 5 août 2021 | 13


LE POINT DE LA SEMAINE

LE CARNET DÉCÉDÉS

Annonce
L’épouse de Boris Johnson, Carrie
Symonds, a annoncé sur Instagram
l’arrivée d’un nouvel enfant au sein du
foyer. « Un bébé arc-en-ciel pour Noël »,
selon l’expression désignant le bébé
qui arrive après une fausse couche,
survenue en début d’année. Le Premier
ministre est déjà père de six enfants.
Le couple Johnson-Sy-

PASCAL LE SEGRETAIN/GETTY IMAGES VIA AFP – JUSTIN TALLIS/POOL/AFP – JU HUANZONG/XINHUA-REA – GUILLAUME SOUVANT/AFP – SADAKA EDMOND/SIPA – DR – HUGO LEBRUN/HANS LUCAS VIA AFP
monds attend un enfant. Vente aux enchères
Artcurial organise, du 7 au 14 sep-
tembre, la vente exclusivement en
ligne d’accessoires de mode
appartenant à Catherine Deneuve au
profit de l’association Les Restos du
cœur. L’une des sessions comprend Jacob Desvarieux Messieurs et Mischka, il
près de 125 paires de souliers signés 65 ans. Guitariste du groupe recevra le prix Jean-Vigo
des plus grands créateurs, comme Yves de zouk antillais Kassav’. d’honneur en 2018. Il est le
Saint Laurent, Christian Louboutin Fondé en 1979 par Pierre- père de quatre enfants,
Deneuve: une garde-robe ou Roger Vivier, provenant de la garde- Édouard Décimus et Freddy tous acteurs : Sagamore,
pour les Restos du cœur. robe personnelle de l’actrice. Marshall, le groupe s’entoure Robinson, Salomé et Pierre.
artcurial.com de Jacob Desvarieux puis de Dusty Hill
la chanteuse martiniquaise 72 ans. Bassiste à la longue
Jeux olympiques de Tokyo Jocelyne Béroard. Le style de barbe blonde du groupe de
L’équipe de France masculine de fleu- Kassav’est basé sur le gwoka, blues rock ZZ Top, qu’il avait
ret remporte l’or olympique contre la musique guadeloupéenne à rejoint en 1970, peu après sa
Russie, et l’équipe féminine de sabre, laquelle s’ajoutent d’autres création. ZZ Top a connu la
la médaille d’argent. Jean Quiquam- rythmes caribéens, créant notoriété grâce notamment
poix décroche la médaille d’or au ainsi le zouk, un cocktail qui au morceau La Grange, en
pistolet à 25 mètres tir rapide mes- donnera naissance à des 1973, puis avec son album
sieurs. L’équipe de France d’équitation, tubes chantés en créole. Eliminator, en 1983, dont les
Jean Quiquampoix, composée de Nicolas Touzaint, Karim Kassav’, groupe star aux tubes Gimme All Your Lovin’
médaillé d’or à Tokyo. Laghouag et Christopher Six, obtient Antilles françaises, connaît et Sharp Dressed Man furent
le bronze au concours complet par un énorme succès dans les des succès planétaires.
équipes. années 1980 et reçoit une Le groupe est entré en
victoire de la musique en 2004 au Rock and Roll Hall
Naissance 1988. Jacob Desvarieux est of Fame, à Cleveland (Ohio).
Huan Huan, la femelle panda prêtée mort des suites du Covid-19. Johnny Ventura
par la Chine au ZooParc de Beauval, Jean-François Stévenin 81 ans. Juan de Dios Ventura
a donné naissance à des jumelles en 77 ans. Acteur et Soriano, de son vrai nom,
bonne santé (128 g et 149 g). Les deux réalisateur. chanteur, compositeur
petits plantigrades viennent agrandir Diplômé de HEC. dominicain, est une icône
Huan Huan a mis bas au la famille panda de Beauval, déjà forte Assistant pen- du merengue.
ZooParc de Beauval. de leur père, Yuan Zi, et de leur grand dant dix ans, il Mo Hayder
frère, Yuan Meng, né le 4 août 2017. commence 59 ans. Romancière. Née
comme acteur dans le film Beatrice Clare Dunkel,
Centre Pompidou de Jacques Rivette Out 1, en la Britannique est considérée
Xavier Rey a été nommé à la direction 1971, apparaît dans L’Argent comme une des reines du
du Musée national d’art moderne. de poche, de François polar. Elle est décédée des
Il succédera à Bernard Blistène le Truffaut, en 1976. Il tourne suites d’une maladie neuro-
1er octobre. Avec Laurent Le Bon, ensuite avec Jean-Luc dégénérative.
président du Centre Pompidou depuis Godard, Catherine Breillat Pierre Hunt
le 19 juillet, il sera chargé des travaux ou encore Patrice Leconte. 95 ans. Porte-parole de
de rénovation du Centre, qui commen- Réalisateur de trois films l’Élysée de 1978 à 1980, sous
Xavier Rey devient ceront en 2023. considérés comme cultes : la présidence de Valéry
directeur du Mnam. PAGE RÉALISÉE PAR STELLA DE SANTIS Passe montagne, Double Giscard d’Estaing.
14 | 5 août 2021 | Le Point 2555
DÉVOILEZ
VOTRE CARACTÈRE
ELECTRIC. *

À PARTIR DE 325 €/MOIS.(1) SANS AUCUN APPORT.


ENTRETIEN INCLUS.(2)

*Électrique, exactement comme la nouvelle MINI Electric !


(1)
Exemple pour une MINI COOPER SE Edition Camden. 36 loyers linéaires : 324,99 €/mois.
Après déduction du bonus écologique de 6000 €, sous réserve d’éligibilité conformément au décret en vigueur.
Location Longue Durée sur 36 mois et pour 30000 km incluant Entretien(2), extension de garantie et assurance DI+. Offre réservée aux particuliers, valable pour toute
commande d’une MINI COOPER SE Edition Camden jusqu’au 31/12/2021 dans les MINI Stores participants. Sous réserve d’acceptation par BMW Finance, SNC au
capital de 87 000 000 € - RCS Versailles 343606448, inscrit à l’ORIAS sous le n°07008883. Consommation mixte combinée : 0l/100 km. CO2 combinée : 0g/km - Norme
WLTP. Depuis le 01/09/2018, les véhicules légers neufs sont réceptionnés en Europe sur la base de la procédure d’essai harmonisée pour les véhicules légers (WLTP),
procédure d’essai permettant de mesurer la consommation de carburant et les émissions de CO2, plus réaliste que la procédure NEDC précédemment utilisée. La Protec-
tion Personnelle DI+ est un contrat d’assurance souscrit auprès d’Allianz Vie, Entreprise régie par le Code des assurances, Société anonyme au capital de 643 054 425 €,
Siège social : 1 cours Michelet - CS 30051 - 92076 Paris La Défense Cedex, 340234962 R.C.S. Nanterre. (2) Hors pièces d’usure.
FRANCE

16 | 5 août 2021 | Le Point 2555


Cinq nuances
de droite
Paroles. De la côte Atlantique aux Alpes-Maritimes en passant
par les Hauts-de-Seine ou le Cantal, tour de France à la rencontre
d’une droite qui s’interroge sur son identité et son avenir.
PAR CLÉMENT PÉTREAULT cat. Il existe toute une droite « société civile » ou « asso-

Q
u’est-ce qu’être de droite aujourd’hui ? « À sotte ciative » qui tient encore l’édifice. « On la retrouve,
question, point de réponse », avait pour habitude de notamment, dans les structures socioprofessionnelles,
rétorquer Jacques Chirac… C’est pourtant armé comme les syndicats agricoles, les chambres d’agriculture,
de cette interrogation ingénue qu’il a fallu prendre la les réseaux patronaux des chambres de métiers, ou même
route. Après 1 518 kilomètres en voiture, 1 446 kilo- les antennes locales du Medef », poursuit Jérôme Four-
mètres en avion, 391 kilomètres en train, 43 kilomètres quet. Écartelée par les assauts de séduction macro-
en métro, 114 471 pas et 154 appels téléphoniques, il niens et les œillades lepénistes, la droite sait qu’elle
faut se rendre à l’évidence : il n’existe pas de réponse joue gros sur l’élection présidentielle. Partout en
ferme et irréfutable à ce questionnement. France, durant la fin du mois de juillet, élus, militants,
Ou plutôt, il existe autant de droites que de ma- sympathisants ou responsables associatifs se sont li-
nières d’ausculter cette tradition politique. Il existe vrés à un exercice d’introspection politique. En route !
des droites rurales, populaires, protestantes, sociales,
monarchistes, ou libertariennes… « La droite est un Dans le Cantal pompidolien
cocktail composé d’ingrédients communs dont la propor- Au cœur du Cantal serpente une étrange ligne de
ÉLODIE GREGOIRE POUR « LE POINT » (X3) – JACQUES WITT/SIPA – JOEL SAGET/AFP

tion varie selon les courants », avance l’observateur très démarcation, une séparation invisible entre deux
avisé des pratiques politiques de ses concitoyens traditions politiques bien ancrées. Dans la partie
Jérôme Fourquet, auteur de L’Archipel français (Seuil). méridionale du département, la ville-préfecture
« Le triptyque sacré, c’est : travail, ordre et liberté. C’est d’Aurillac fait presque figure d’enclave du Sud-Ouest
un socle commun à toutes les droites. Au-delà de cette base, radical-socialiste. Au nord, la ville-évêché de Saint-
certains courants vont davantage insister sur des valeurs Flour s’inscrit dans un idéal politique conservateur,
qui leur sont propres comme le mérite ou l’identité », avec les monts d’Auvergne en ligne d’horizon. Ici, on
explique le sondeur, dont les récents travaux confir- entretient volontiers le souvenir de trois présidents
ment un phénomène de « droitisation » générale de du cru (ou presque) : Valéry Giscard d’Estaing, Jacques
l’opinion publique française au cours de ces dernières Prétendants. (de g. Chirac et, bien évidemment, Georges Pompidou. Le
années. Mais dans ce cocktail des droites surnagent à dr.) Philippe Juvin, temps a passé, mais l’association des amis du pré-
aussi des ingrédients qui fâchent : c’est le cas de l’Eu- Michel Barnier, Valérie sident Pompidou existe toujours et se réunit parfois
rope, de la dette, de l’action de l’État ou des questions Pécresse, Laurent pour une messe à Montboudif, dans le village natal
éthiques comme l’euthanasie ou la PMA. Wauquiez et Xavier de l’ancien président. C’est Alain Marleix, ancien
Pour comprendre ce qu’appartenir à la droite Bertrand, les cinq secrétaire d’État de Nicolas Sarkozy et jeune retraité
signifie, il faut se rendre au cœur de ses bastions, scru- candidats déclarés de la politique, qui préside cette association. Élu cinq
ter les aspirations de son électorat, tâter les tempéra- ou pressentis fois de suite, dès le premier tour, il décrit un dépar-
ments régionaux et mesurer la poigne de ses barons. de la droite à la tement dans lequel le secteur agricole tient la poli-
La droite ne se résume pas à un parti ou à un syndi- présidentielle 2022. tique locale. « Ici, c’est dans les comices agricoles …
Le Point 2555 | 5 août 2021 | 17
FRANCE

… que l’on fait la politique », relate l’ancien parle- Un tour de France de la droite
mentaire. « Vous avez des familles entières qui votent à Résultats du premier tour des régionales de 2021
droite depuis que le vote existe, c’est-à-dire depuis plus de Manche Asnières (Hauts-de-Seine)
deux siècles », poursuit-il, décrivant une « déchristiani-
Hervé Morin 41,7 % Valérie Pécresse 43,6 %
sation un peu moins prononcée qu’ailleurs ». La droite Droite et centre Droite et centre
cantalienne appartient au paysage local, fait partie Mélanie Boulanger 20 % Julien Bayou 14,3 %
de l’ordre des choses. Pour Julien Vidalinc, adjoint au Union de la gauche EELV
maire d’Arpajon-sur-Cère et secrétaire départemen- Nicolas Bay 17,8 % Laurent Saint-Martin 13,3 %
tal LR, la géographie du département fait émerger RN LREM
des préoccupations différentes de celles du reste du Saint-Lô
pays : « La sécurité n’est pas vraiment un sujet ici. Les
thèmes chers à l’électorat sont plutôt la santé et le pouvoir
d’achat, car il y a beaucoup de petits salaires et de petites Alpes-Maritimes
retraites. » Le jeune comptable décrit une droite rela- Thierry Mariani 37,9 %
tivement insensible aux charmes politiques d’Em- La Baule (Loire-Atlantique) RN
manuel Macron, qui, de l’avis général, serait « toujours Christelle Morançais 49,3 %
Renaud Muselier 34,9 %
un peu trop jeune » pour faire un bon président de la LR
Droite et centre
République. Il faut rouler pendant des heures pour Jean-Laurent Felizia 12,5 %
François de Rugy 16,6 % Jaleyrac Union de la gauche
relier des communes enclavées où les bâtisses aux LREM
toits en lauze traversent les siècles sans prendre une Hervé Juvin 13,6 % Cantal
ride. Olivier Roche, maire de la commune de 371 ha- RN
Laurent Wauquiez 66,1 %
bitants de Jaleyrac, reçoit dans sa mairie, une ancienne LR Antibes
école : « Nous ne sommes pas très libéraux, ni sur le plan Najat Vallaud-Belkacem 10,7 %
PS
Fabienne Grebert 7%
Source : ministère de l’Intérieur. EELV

sociétal ni sur le plan économique. Chacun a bien conscience


que si les libéraux avaient appliqué leur doctrine à l’agri-
culture, nous n’existerions sans doute plus aujourd’hui. »
Qui ferait selon lui un bon candidat de droite ?
« Quelqu’un qui a une certaine stature, un type “à la Chi-
rac”, qui aurait du vécu et ne traînerait pas de casseroles.
Michel Barnier peut-être ? » Rondeur présidentielle et
une certaine idée de ce que peut et de ce que doit faire
l’État, voilà en somme le désir de cette droite qui vit
dans une légère nostalgie pompidolienne. Ancien
guichetier de banque devenu responsable d’agence,
Jean-Pierre Soulier est maire de la commune du Vigean
depuis 1995, « plutôt de droite, mais adhérent à rien ».
Parmi les sujets qui le préoccupent, il y a celui mis en
lumière par les Gilets jaunes de « la mère de famille
seule, divorcée ou veuve, à qui il faut donner un sérieux
coup de main pour trouver du boulot et garder les enfants.
J’espère qu’on ne les oubliera pas ».

Le muscle politique du Sud


Ils sont trois ce soir réunis sur une terrasse, sous la
protection du fort Carré d’Antibes qui domine la
route du bord de mer, bondée comme le périphé-
rique parisien en heure de pointe. Trois militants ou
sympathisants LR, qui ont accepté de confier leurs
«Il faut aider la mère envies pour la droite dans les mois à venir. Il y a Thé-
CLÉMENT PÉTREAULT (X2)

rèse Vezioni, retraitée de l’immobilier, qui a « tou-


de famille seule jours été de droite », fille d’un résistant « enterré avec le
drapeau français sur son cercueil ». Alors, quand elle
à trouver du boulot.» entend siffler La Marseillaise, ça la « hérisse ». Pilier
Jean-Pierre Soulier, maire sans étiquette de la section locale des Républicains, elle se définit
de la commune du Vigean comme « patriote » et espère « le meilleur » pour ses
18 | 5 août 2021 | Le Point 2555
de nous faire gagner », évalue-t-il. Pour le jeune homme,
la droite se distinguera par sa capacité à traiter des
sujets jusqu’à présent laissés de côté par l’ensemble
de la classe politique. « Trois points de déficit, ce n’est
pas très grave en tant que tel, mais soixante années de
suite ça peut conduire à la disparition de l’État. Même
chose pour l’immigration, 300 000 personnes par an, c’est
peut-être pas grand-chose, mais sur cinquante ans, ça fait
15 millions de personnes, c’est un sujet qui mérite au moins
d’être débattu, non ? »
Nulle part ailleurs en France la droite n’est aussi
hégémonique que dans les Alpes-Maritimes… Cette
curiosité électorale est scrutée par des universitaires
qui espèrent percer les mystères de ce microclimat
politique. « En 2017, trois quarts des électeurs de Fran-
çois Fillon se sont reportés sur Emmanuel Macron au
second tour, contre seulement de 10 à 12 % pour Marine
Le Pen », indique la politologue Christèle Marchand-
Lagier, maître de conférences en sciences politiques
à l’université d’Avignon et spécialiste du vote fémi-
nin d’extrême droite. « Cela signifie que l’électorat tra-
ditionnel de la droite reste fidèle à la droite républicaine et
refuse de voter pour Marine Le Pen. Ces électorats ne par-
«Fille de résistant, quand tagent pas les mêmes valeurs sur les questions d’identité
ou d’immigration. Par ailleurs, les électeurs de droite n’ac-
j’entends siffler “La Marseillaise”, cordent aucun crédit au programme économique du RN
et préfèrent largement voter pour un Emmanuel Macron
ça me hérisse.» qui préservera leurs intérêts », analyse la sociologue.
Thérèse Vezioni, « Environ 30 % de notre électorat est parti chez
retraitée de l’immobilier, militante LR Emmanuel Macron et semble s’y sentir plutôt bien. C’est
problématique, car ce sont surtout des actifs majoritaire-
ment diplômés », s’inquiète le député d’Antibes Éric
enfants. Il y a aussi le discret André Missonnier, en- Pauget (LR) et gérant de camping. Effectivement, les
trepreneur géomètre issu d’une famille d’entrepre- chiffres démontrent que la droite traditionnelle
neurs, d’artisans et d’agriculteurs. Lui s’est rapproché séduit davantage les retraités que les actifs.
des Républicains en 2017, après la défaite, « c’était
comme un électrochoc, je n’ai pas supporté ». Enfin, il y À Asnières, prolos contre bobos
a Paul Rousseau, 19 ans, étudiant à la London School C’est une fin de matinée d’été ordinaire à Asnières-
of Economics, d’une famille, selon ses dires, « bien de sur-Seine. La ville, comme vidée de ses habitants,
droite » et « très conservatrice », qui compte nombre tourne au ralenti. Alain et Bruno devisent de tout et
de militaires. Autour de la table chacun a pu mesurer de rien à la terrasse de leur café préféré. « Avec Macron,
dans son entourage combien l’électorat populaire c’est jamais clair », attaque Bruno, vêtu de son blouson
de droite se laissait régulièrement tenter par des bul- de motard. Bruno vote à droite, ce qui n’a pas toujours
letins Rassemblement national. Quant à l’électorat été le cas. L’ancien électeur de gauche ne parle désor-
plus aisé, il se laisse, à leur goût, un peu trop vite mais plus que « des socialos » et de « ces salauds de gau-
séduire par Emmanuel Macron. Tous les trois, ils ont chos », le divorce est consommé. Bruno aimerait que
conscience d’appartenir à une droite écartelée, une l’on fasse davantage pour la sécurité, que l’on « res-
droite qui est régulièrement vampirisée par de loin- serre un peu les boulons », comme il dit. Le social, il n’a
tains cousins politiques venus lui disputer son élec- rien contre – il occupe lui-même un logement so-
torat. Et si la rupture, c’était le conservatisme ? Pour cial –, « mais il faudrait arrêter de balancer des milliards
Paul, l’étudiant de 19 ans originaire de la ville voi- à des branleurs qui restent chez eux. Je pense qu’il fau-
sine de Biot, « les écolos et le RN attirent les jeunes, car drait tout corriger, mais de façon modérée ». L’ancien
ce sont les deux partis qui proposent une vraie rupture. photographe a dû changer de carrière dix ans avant
L’écologie, c’est sympa, mais ça n’est qu’un seul sujet. Moi, de prendre sa retraite. Il a passé ses dernières années
je pense que la vraie rupture, c’est d’être conservateur. Il d’activité à se lever à 3 heures du matin pour bâcher
ne faut pas en avoir peur, au contraire », estime-t-il. Si des bennes à ordures. Sans se plaindre, du moins
le style de Xavier Bertrand ne lui parle pas, il vote- jusqu’à maintenant, des 1 030 euros de retraite qu’il
rait en faveur de Valérie Pécresse, faute de pouvoir touche par mois (hors complémentaire). Après
voter pour Laurent Wauquiez dont il apprécie la quarante-quatre ans de carrière, c’est peu. Si personne
ligne, « même si cette ligne n’est sans doute pas en mesure ne le fait vraiment vibrer à droite, il a relevé …
Le Point 2555 | 5 août 2021 | 19
FRANCE

… avec intérêt le fait que Xavier Bertrand se soit


opposé aux « ZFE », ces zones à faibles émissions qui
prévoient d’interdire l’accès aux véhicules polluants
à certaines parties des centres-villes. « L’écologie, d’accord,
mais moi, ma moto et ma bagnole ont vingt ans. Ce n’est
pas avec ma retraite et mon loyer de 600 euros que je vais
pouvoir les remplacer. Je ne vais bientôt plus pouvoir en-
trer dans Paris », s’emporte-t-il. Anne Hidalgo ne ré-
colte pour le moment que des sobriquets fleuris. Pour
Thomas Lam, adjoint à la sécurité et délégué de cir-
conscription LR à Asnières-sur-Seine, « l’impuissance
de l’État radicalise l’électorat et tout particulièrement l’élec-
torat populaire », affirme l’élu, qui aime autant l’ordre
que la liberté. Il veille dans sa vie de chef d’entreprise
à appliquer les principes qu’il défend en politique :
« Ma droite est libérale et pas réactionnaire. Je valorise
ceux qui veulent s’en sortir plutôt que ceux qui veulent juste
profiter. Je me fiche de savoir d’où viennent les personnes
que j’emploie ou si l’une d’entre elles porte un voile. Ce qui
compte, c’est la volonté de s’en sortir. Si tout le monde avait
un travail, cela ferait retomber les tensions et réglerait
80 % des problèmes de ce pays », déclare-t-il.

Dans la Manche, entre droite


traditionnelle et droite sociale
Longtemps, la Manche a été présentée par les «On m’a reproché
chercheurs en géographie électorale comme un cas
d’école, un territoire où il était possible d’observer d’avoir mis des Arabes et
une droite « chimiquement pure », tant les facteurs qui
venaient favoriser l’hégémonie politique de la droite
des homos sur ma liste.»
y étaient nombreux. Agnès Roussel, 73 ans, fait partie Philippe Villeroy, négociateur dans l’immobilier, engagé LR.
de la précédente équipe municipale de Saint-Lô et
vient d’une famille de droite : « À Noël, on avait des
poupées Chirac ! » se souvient-elle. Longtemps mili- bonne société de l’Ouest parisien, de Nantes, de Rennes
tante, elle a rendu sa carte du parti LR. « Je ne suis pas et d’Angers. Construite au milieu des dunes et des
forcément très fière de ce qu’a pu faire la droite au pouvoir, pinèdes, parsemée de courts de tennis, garnie de
même si cela reste ma famille politique. Nicolas Sarkozy terrains de golf et de clubs de voile, la ville a toujours
est le dernier à m’avoir donné espoir, mais il n’a pas suffi- élu des maires de droite. Depuis 2020, c’est Franck
samment réduit le nombre de fonctionnaires. Quand je vois Louvrier, ancien conseiller en communication de
ce qui se passe en ce moment, l’entêtement de Xavier Bertrand Nicolas Sarkozy, qui dirige la commune. C’est dans
à vouloir se présenter quoi qu’il arrive me fait un peu peur. » cet Ouest atlantique, où l’on goûte assez peu les dé-
Fils d’ouvrier et de femme de ménage, Philippe Ville- clarations tonitruantes et les personnalités politiques
roy, 59 ans, est négociateur dans l’immobilier. Engagé au caractère trop affirmé, que la droite tient chaque
chez Les Républicains, il aimerait que la droite n’ou- année son université d’été. « La droite qui réussit dans
blie pas qu’elle a une composante « réellement sociale, la région est une droite ouverte, qui a souvent fait alliance
que je ne retrouve pas dans la droite actuelle ». Lors des avec les centristes, une droite “très chambre de commerce”,
dernières élections municipales, il a mené une liste c’est-à-dire libérale et parfois tentée par Emmanuel
arrivée quatrième au premier tour. « On m’a reproché Macron », résume Franck Louvrier. « On pourrait presque
d’avoir mis des Arabes et des homos sur ma liste. Pour moi, dire que c’est une “slow droite” », s’amuse-t-il. L’ancien
la droite a besoin de se moderniser », assure-t-il. Il trouve communicant est confiant « Les élus sont zappeurs, ils
en revanche son camp trop timoré sur les questions ont congédié Nicolas Sarkozy puis François Hollande, je
d’immigration. « On laisse venir des gens de pays qui ne ne vois pas Emmanuel Macron échapper à cette logique. »
sont pas en guerre, il faut arrêter d’accueillir à tour de bras. Parmi les lieux de socialisation baulois, le Tennis
Et ce n’est pas être raciste que de dire cela », précise-t-il. Club est l’institution très prisée des familles. Berna-
CLÉMENT PÉTREAULT (X2)

dette Rousseau en est la trésorière fraîchement élue.


La «slow droite» de l’Ouest Pour cette ancienne experte-comptable, la sympa-
Si la droite française devait se choisir une capitale, thie qu’éprouve une partie de la droite à l’égard d’Em-
La Baule figurerait sans doute en bonne place sur la manuel Macron a parfois semé la zizanie dans ses
carte de Tendre du sympathisant LR. Station balnéaire relations amicales : « Il y a des sujets de conversation
chic et familiale par excellence, La Baule attire la qu’il faut éviter, notamment tout ce qui tourne autour de
20 | 5 août 2021 | Le Point 2555
la vaccination. » Le candidat de droite pour lequel elle
aimerait éventuellement voter pour la présidentielle
de 2022 ? Laurent Wauquiez.
Un choix que ne ferait pas Aymeric Gélineau,
39 ans. Ce surdiplômé, qui participe à la gestion du
groupe familial de thalasso, est aussi un serial entre-
preneur. Il vient d’ailleurs de lancer un tonic bio
nommé « La French s’il vous plaît », qui, comme son

MESSES
nom l’indique, est fabriqué en France. Les velléités
d’Éric Zemmour le laissent de marbre : « C’est de la
démagogie. Je ne suis pas d’une droite idéologique, je préfère
une droite pragmatique, libérale et attachée aux services
publics. » Une droite macronienne, en somme ? « J’ai À CIEL
voté pour lui aux deux tours de la présidentielle », révèle
Aymeric Gélineau, qui juge le bilan d’Emmanuel
Macron « pas si mauvais que ça ». Pour toute une partie
OUVERT
de cette « slow droite » de l’ouest de la France, le meil-
leur candidat de la droite s’appelle… Emmanuel
Macron §

Le 1er août à 10 h 30 à Wolxheim (Bas Rhin),


le 8 août à 11 h à Ronno (Rhône)
et le 22 août à 11 h à Beauraing (Belgique)

diffusées en direct sur

© Istock Inaquim

«Il y a des sujets À découvrir aussi,


notre collection
à éviter, notamment documentaire
exceptionnelle d’été
la vaccination.» Lancer des ponts,
Bernadette Rousseau, juste avant la messe,
trésorière du Tennis Club de La Baule. du 1er au 22 août

RETROUVEZ NOTRE SÉRIE «VOYAGE DANS LA FRANCE Le Jour du Seigneur, c’est tous les dimanches matin sur
DE DROITE» SUR lepoint.fr. et toute la collection sur Vodeus.tv
FRANCE

La patronne, c’est Delga


Espoir. Présidente me parlez des problèmes, mais ils sont
marginaux. Avez-vous vu la victoire
présidente de Régions de France,
association pourtant majoritai-
de région la mieux de Carole Delga en Occitanie ? C’est rement à droite. Un président de
bien que nous sommes en forme », mar- région étiqueté à droite s’incline de-
élue, elle redonne tèle le premier secrétaire du Parti vant la performance : « Ça décoiffe !
le sourire au PS. socialiste, Olivier Faure, depuis les Les écolos, les vieux du PS, Anne Hi-
élections régionales. dalgo… Ils peuvent tous aller se rha-
Ira-t-elle plus loin ? Il faut dire que la présidente sor- biller. La patronne, c’est Delga ! » Une
tante d’Occitanie n’a pas fait dans victoire d’autorité propre à redon-
la dentelle. Grâce à une alliance qui ner des ailes au PS qui, fier de ses
PAR OLIVIER PÉROU s’étend jusqu’aux communistes, bons scores aux régionales, se rêve
LYDIE LECARPENTIER/RÉA POUR « LE POINT » (X2)

A
ux quatre coins de la France, elle est la candidate la mieux (ré) désormais en outsider de l’élection
les socialistes n’ont d’yeux que élue de France : 57 % des suffrages présidentielle de 2022 avec sa (très)
pour elle. En ces temps de di- au compteur dans une triangulaire probable candidate Anne Hidalgo.
sette électorale pour le Parti socia- où elle affrontait Jean-Paul Gar- Combattante. À l’inverse, d’autres imaginent un
liste, ils dégainent son nom comme raud (RN) et Aurélien Pradié (LR). La candidate à sa autre scénario : et si c’était Delga ?
on brandirait un totem d’immu- Cerise sur le gâteau, elle fait pro- réélection dans son « J’ai l’impression que tout le monde
nité. Les difficultés idéologiques de gresser le score du bloc de gauche bureau à Toulouse, a oublié la présidentielle de 2017 !
la gauche ? « Carole Delga ! » L’effa- tout en ayant refusé l’alliance avec le 23 avril, en pleine s’étonne un cacique socialiste.
cement du PS au profit des écolo- Europe Écologie-Les Verts et La campagne. Elle a refusé Macron devait perdre, Fillon devait
gistes ? « Carole Delga ! » L’union de France insoumise. Quelques se- l’alliance avec EELV et gagner largement… On me dit Hidalgo
la gauche ? « Carole Delga ! » « Vous maines plus tard, elle est désignée La France insoumise. mais, moi, je préfère attendre car
22 | 5 août 2021 | Le Point 2555
rien n’est jamais écrit à l’avance. » Haut la main. Dans le petit troquet du 15e homme de parole. » « Tu sais, quand
Surtout que, au PS, on connaît Le 27 juin, à la brasserie arrondissement où nous avons Stéphane Le Foll a voulu se présen-
trop bien l’Histoire pour éluder Chéri Chéri, à Toulouse, rendez-vous, Carole Delga veut ter contre Olivier Faure pour diriger
l’éventualité d’une candidature avec son équipe de tempérer l’euphorie nationale née le Parti socialiste, je lui ai dit que je ne
Delga. Le récit fait encore grincer campagne. Sa liste de sa victoire d’il y a quelques se- le soutiendrais pas parce qu’il n’avait
des dents les vieux éléphants de d’union de la gauche maines. Non pas parce que, comme pas soutenu clairement Benoît Ha-
Solférinoqui moquaient allègre- vient d’emporter la certains le chuchotent, Anne Hi- mon en 2017. Ça a été très houleux. »
ment Ségolène Royal. Elle fit de région Occitanie avec dalgo le lui aurait demandé, mais
sa victoire en 2004 aux régionales 57% des suffrages. parce que, « tu sais, mon avenir, il Bourre-pifs. Les bourre-pifs,
en Poitou-Charentes le point de est d’abord en Occitanie ». Carole voilà l’autre talent de Carole Delga.
départ de son aventure présiden- Delga dit « tu sais » avec emphase, « Elle peut se montrer aussi chaleu-
tielle, torpillant avec aisance Do- comme beaucoup dans le Sud- reuse et sympathique que cogner
minique Strauss-Kahn et Laurent Ouest. « Tu sais, je n’ai jamais été quand ça ne lui va pas », raconte
Fabius, qu’on disait favoris à la pri- vallsiste. J’ai soutenu Manuel Valls à un de ses proches. Laurence Du-
maire de 2006. Un fin connaisseur la primaire, mais j’ai rompu tout lien puy-Gely, son amie d’enfance, se
de l’appareil socialiste renchérit : avec lui le jour où il n’a pas respecté souvient : « Elle m’a beaucoup proté-
« Delga, c’est une Ségolène. Il faut sa parole et a décidé de soutenir Em- gée quand on était jeunes. S’il y avait
s’en méfier. Elle a toujours pris tout le manuel Macron. Nos chemins se sont un mot de travers, elle… tranchait
monde par surprise et a profité du fait séparés ce jour-là, vers midi. Tu sais, [rires]. Elle ne se laissait pas faire avec
qu’on la sous-estimait. Elle joue avec un homme d’État, c’est avant tout un les garçons. » « C’est une combattante,
ça. » Interrogée sur ses ambitions renchérit Martin Malvy, l’ancien
présidentielles dans un entretien ministre du Budget de François
accordé au Figaro quelques jours Mitterrand, prédécesseur de Delga
après sa victoire, Carole Delga «Delga, c’est une Ségolène, et l’un de ses mentors en politique.
lâche de but en blanc : « Je suis d’ori-
gine paysanne et on m’a toujours dit
il faut s’en méfier. Elle a C’est plus difficile pour une femme que
pour un homme, elle l’a vu, l’a vécu et
de me méfier de ces mots : “Fontaine,
je ne boirai pas de ton eau.” Je ne vais
toujours pris tout le monde le vit encore aujourd’hui mais ça ne
lui a pas fait peur : elle s’est engagée
donc pas les prononcer. » par surprise.» et s’est imposée. » …

Le Point 2555 | 5 août 2021 | 23


FRANCE

… « J’ai été élevée par ma mère et Equipe. Carole Delga


ma grand-mère, elles m’ont inculqué (en vert) en mars 2020,
l’indépendance et la force d’esprit », au meeting de sa
résume Carole Delga avec cet ac- vice-présidente Nadia
cent du Sud-Ouest roucoulant dont Pellefigue (au centre),
on dit qu’elle l’accentue devant les alors candidate aux
journalistes « parisiens ». Quand il municipales de
l’a nommée secrétaire d’État char- Toulouse.
gée du Commerce, de l’Artisanat,
de la Consommation et de l’Éco-
nomie sociale et solidaire en juin
2014, François Hollande l’a bap-
tisée « l’accent du gouvernement ».
Un compliment teinté d’humour
comme l’ancien chef de l’État sait
les faire. Au ministère de l’Écono-
mie, certains raillent pourtant cet
accent chantant. Elle raconte : « Là-
bas, j’ai vu la condescendance des élites
envers les Français qui n’étaient pas
“de Paris”, ceux qui avaient un accent
un peu trop prononcé. Cet accent, c’est Chaud-froid. dixit Delga. « Arnaud est brillant, il Un autre socialiste confident de
mon identité, mes racines. » En novembre 2014, au me bluffe. On s’est moqué de lui avec Delga renchérit : « La promesse de
C’est Arnaud Montebourg qui Sénat. La relation entre le Made in France, mais il avait rai- renouvellement de Macron, son dis-
a soufflé le nom de Carole Delga Carole Delga, secrétaire son de A à Z ! C’est un défricheur. Je ne cours sur l’Europe à la Sorbonne en
à François Hollande. Le truculent d’État au Commerce fais pas de politique pour me faire des 2017… Tout ça plaisait à Carole, et
ministre de l’Économie et du Re- et à l’Artisanat, et amis mais lui l’est, sans hésitation. Il l’idée de rejoindre En Marche ! lui
dressement productif cherchait Emmanuel Macron, pourrait m’appeler à 3 heures du ma- a traversé l’esprit. Si elle ne l’a pas
des secrétaires d’État pour l’épau- ministre de l’Économie tin, s’il avait un souci, j’irais l’aider. » fait, c’est parce qu’elle connaissait le
ler. Avec Montebourg, ce fut le et des Finances, a vite Il y a quelques semaines encore, bonhomme. » Aujourd’hui, à l’ap-
début d’une « très grande amitié », été glaciale. l’ancien socialiste a passé quelques proche de la fin du quinquennat,
jours chez son amie présidente de Carole Delga concède à Emmanuel
région. On y a parlé politique et pré- Macron le fait de savoir « incarner
sidentielle, évidemment. « J’aime la stature présidentielle » mais dis-
son enracinement, son amour de la sèque âprement la nature du chef
France et ce parcours modeste dont elle de l’État : « De façon très objective, j’ob-
a fait une force. C’est plus intéressant serve qu’il ne sait pas rassembler, qu’il
de travailler avec quelqu’un comme ne sait pas ce qu’est la France et qu’il
elle qu’avec des hauts fonctionnaires ! » ne sait toujours pas parler aux Fran-
développe Arnaud Montebourg, çais. » Et de porter l’estocade, en
qui lui tire son chapeau : « Elle fait ardente défenseure d’une « Ve Ré-
des étincelles, et ce n’est qu’un début. publique des territoires » : « Le monde
Elle sera l’une des futures grandes di- meilleur d’Emmanuel Macron, ce n’est
rigeantes françaises, soyez-en sûr. » pas le mien. Lui pense que ce sont les
À Bercy, après le départ de élites qui font progresser la nation. Je
Montebourg, elle rencontre aussi crois à l’inverse que les territoires la
ÉRIC PIERMONT/AFP – PHOTOPQR/LA DÉPÊCHE DU MIDI/MAXP

Emmanuel Macron. Elle assiste font avancer. »


aux affrontements – parfois hou-
leux – entre la secrétaire d’État «Néo-éléphants». Hervé
chargée du Numérique Axelle Le- Morin, Laurent Wauquiez, Oli-
maire et le jeune et impétueux mi- vier Faure, Arnaud Montebourg,
nistre aux ambitions élyséennes. Martin Malvy, ses amis de toujours,
« Ce n’était pas mon patron ou mon et même quelques fidèles d’Anne
supérieur mais mon ministre de tu- Hidalgo… Ils sont nombreux, à
«À Bercy, j’ai vu la condes- telle », pose d’emblée Delga. La gauche comme à droite, à lui avoir
cendance des élites envers relation entre les deux apparaît
vite glaciale. « Elle a eu du mal avec
demandé, après sa large victoire aux
régionales : « Alors, tu vas vraiment
les Français qui n’étaient pas lui parce qu’il est méprisant envers,
comme il dit, les gens qui ne sont rien »,
y aller [à la présidentielle] ? ».S’atti-
rant toujours la même réponse –
de Paris.» Carole Delga explique son ami Montebourg. un peu floue – de l’intéressée : « Je
24 | 5 août 2021 | Le Point 2555
Les Bonnes Adresses du
sais ce que je fais. » Anne Hidalgo,
elle aussi, avait d’abord dit non
à la course à l’Élysée avant d’y ré-
fléchir de nouveau. Il y a presque Maison familiale à Paris depuis 1926
vingt ans, en 2012, alors qu’elle
arpentait – fraîchement élue dé- 2̆UHV
putée – les couloirs de Solférino /  &XLU %R[ FDOI  PP SOHLQH ÀHXU
pour la première fois de sa vie, grain naturel, label qualité NF, 21 coloris.
Ecopart incluse, prix hors livraison.
Carole Delga était loin de s’imagi- Bio express
ner un avenir national. La chute 2008 Maire (PS) de
de la maison socialiste en 2017 a Martres-Tolosane
rebattu les cartes, ses cartes. Elle (Haute-Garonne).
est de cette « bande des quadras », 2014 Secrétaire
d’État chargée du
ces nouveaux jeunes visages socia- Commerce, de
listes – les maires Mathieu Klein, Jo- l’Artisanat, de la
hanna Rolland, Nathalie Appéré ou Consommation Canapé Cosmos
encore Michaël Delafosse – qui se et de l’Économie par Duvivier,
mettent au service d’Anne Hidalgo sociale et solidaire. en exclusivité
et qui ont en commun d’être au clair 2015 Conseillère pour l’Espace
régionale (PS) de Topper
sur la laïcité, à l’inverse de certains Languedoc-Roussil-
à gauche aujourd’hui. Des « néo- lon-Midi-Pyrénées. Fabrication
éléphants » en somme, qui devront 2021 Réélue française
tôt ou tard entrer en concurrence, présidente (PS) du
Conseil régional 3 990€
car tel est l’ADN socialiste. En lais-
d’Occitanie.
sant jouer médias et politiques sur 2021 Présidente CANAPÉS, LITERIE Canapés et fauteuils
son avenir national, elle s’est im- de l’association des MOBILIER : Paris 15 • 7j/7
posée comme l’une des actrices à Régions de France. 2
3 000 M D’ENVIES ! 63 rue de la Convention, 01 45 77 80 40
part entière d’un PS en pleine re- Toutes nos adresses 147 rue Saint-Charles, 01 45 75 02 81
construction, certes lente et dou- sur www.topper.fr
M° Boucicaut, parking gratuit
loureuse. Au point d’en être la
porte-drapeau en 2022 ? À la ques-
tion, Delga répond dans un sourire
plein de malice : « L’heure est à une
capitaine. Une brune comme moi, mais Maison familiale à Paris depuis 1926
sans l’accent du Sud-Ouest, et plutôt
d’origine espagnole. » § 2̆UHV
Suspension Air Spring® à ressorts ensachés,
confort dynamique, faces hiver/ été thermo-
Selon Hypermind*, régulées, 4 aérateurs et 4 poignées. Ecopart
incluse, prix hors livraison.
le candidat PS à l’élection
présidentielle en 2022 sera :
Au 3 août 2021
Anne Hidalgo
75,4%
Carole Delga Matelas Treca
1% 140 Pluie d’été
Stéphane Le Foll Ép. 27 cm
1% Fabrication
française
Arnaud Montebourg
1% 1 290€

Quelqu’un d’autre
20,6% Literie Paris 15 • 7j/7
CANAPÉS, LITERIE 66 rue de la Convention, 01 40 59 02 10
Personne
MOBILIER : M° Boucicaut, parking gratuit
1%
3 000 M2 D’ENVIES ! Literie Paris 12 • 7j/7
*L'institut Supercollectif Hypermind est une Toutes nos adresses 56-60 cours de Vincennes, 01 43 41 80 93
plateforme exploitant l'intelligence collective et sur www.topper.fr M° Porte de Vincennes ou Nation
s'appuyant sur le marché prédictif.

Pour toute parution : 01.44.10.13.64


EN COUVERTURE

Rois et reines:
leurs secrets
pour durer
3

26 | 5 août 2021 | Le Point 2555


Faste. Espagne, Belgique,
Royaume-Uni, Suède… Au-
delà du glamour, les dernières
monarchies d’Europe tentent
de se réinventer pour justifier
leur existence. Enquête.
PAR ROMAIN GUBERT

C
’est une scène surréaliste. Elle se déroule sur l’une
des principales places du centre de Barcelone, non
loin de la cathédrale de la Sagrada Familia. Armés
de pioches, des ouvriers municipaux fracassent les
armoiries de Juan Carlos. Mutilé, le blason de l’ancien
roi d’Espagne est à terre. L’heure n’est plus à la déca-
pitation, mais, devant les caméras de télévision et les
photographes qui immortalisent le moment, le pu-
blic est hilare.
En cet été 2021, la plupart des Espagnols ont ou-
blié son rôle lors du coup d’État de 1981, lorsque le
jeune souverain de cette démocratie encore si fragile,
chef de l’armée, avait contraint les officiers félons à
déposer les armes. L’ingratitude des peuples… Ils ne
voient plus en lui qu’un personnage vieillissant et
2 corrompu qui attend, en exil dans les Émirats, le sort
que la justice espagnole lui réserve.
Les quelque dix monarques européens pensent
souvent à Juan Carlos. Pendant des années, ils étaient
si admiratifs de cette monarchie espagnole, si mo-
derne, si dynamique, si glamour ! Vie privée, fraude
fiscale, pots-de-vin… Juan Carlos a certes été emporté
par ses propres dérives. Mais Philippe II de Belgique,
Carl XVI Gustaf de Suède, Willem-Alexander des Pays-
Bas ou Elizabeth II d’Angleterre songent souvent au
sort de celui qu’ils ont si souvent côtoyé dans les pages
des magazines people ou lors des mariages princiers.
Distinction. Cérémonie Être roi en démocratie… Chacun d’entre eux sait
de l’ordre de la Jarretière, que l’exercice est impossible et qu’il n’est désormais
au château de Windsor, plus possible de vivre des rentes de l’Histoire et du
le 17 juin2019. Elizabeth II (1) seul héritage dynastique. Les jeunes filles ne rêvent
a fait de Felipe VI, roi plus de mariages royaux et de princes. Eux qui repré-
d’Espagne (2), et de sentent l’éternité d’une nation doivent aussi donner
Willem-Alexander, roi des le change à ce monde qui bouge si vite. Surveiller l’ac-
PPE/NIEBOER/SIPA

Pays-Bas (3), de nouveaux tualité. Et réagir, souvent sans pouvoir dire un mot,
membres du prestigieux la plupart des Constitutions les en empêchent. Il y a
ordre de chevalerie. quelques jours, Philippe de Belgique a donc chaussé
ses bottes pour cheminer dans les rues …
Le Point 2555 | 5 août 2021 | 27
EN COUVERTURE

… inondées de Liège. Accolade aux sinistrés. port financier très détaillé de ses dépenses. Les crédits
Sourires aux pompiers. Et Elizabeth II ? Presque cen- alloués au roi des Pays-Bas et à sa famille (une quaran-
tenaire, elle doit encore faire le gendarme de la famille. taine de millions d’euros) sont votés chaque année
Elle qui avait su, si habilement, faire oublier la tragé- par le Parlement et peuvent faire l’objet d’un débat.
die Diana il y a deux décennies, a dû débrancher, dans Quant aux principaux postes de dépenses du roi des
l’urgence, son fils préféré, Andrew, rattrapé par la sor- Belges (36 millions d’euros annuels de fonds publics),
dide affaire Epstein. Et puis il y a ces chamailleries de ils sont inscrits dans le budget de l’État et le souverain
Harry et William. Autrefois, les conflits se réglaient a l’obligation de tenir une comptabilité stricte de ses
en famille. Désormais, les princes se disputent sur les dépenses, celles-ci pouvant être contrôlées.
réseaux sociaux. Ce que ne dit pas le rapport de Jeannot Waringo,
Aux Pays-Bas, en Belgique, en Espagne, en Grande- c’est que, malgré l’opacité de ses finances, le grand-
Bretagne, mais aussi dans les pays scandinaves, tous duc bénéficie d’un privilège dont aimeraient profiter
les souverains savent que leurs « sujets », quel nom la plupart des autres monarques européens. Contrai-

HAND OUT BELGIAN ROYAL PALACE -/BELGA VIA AFP – AFP – ANP VIA AFP – HAKON MOSVOLD LARSEN/AFP – PPE/SIPA – ISOPIX/SIPA – CLAUS FISKER/AFP – JANERIK HENRIKSSON/TT NEWS AGENCY VIA AFP
étrange dans une démocratie, ne se posent aujourd’hui rement aux Pays-Bas, à l’Espagne ou à la Belgique, la
plus qu’une seule question : à quoi sert un roi ? Qui en maison royale luxembourgeoise est populaire. Selon
implique une autre, plus cruelle : et si on se passait les sondages, 80 % des Luxembourgeois sont ravis
d’une monarchie ? d’avoir un grand-duc pour chef d’État et dans la classe
politique, hormis la section « jeunes » du Parti socia-
Rififi au Luxembourg. Jeannot Waringo n’a pas liste local, personne ne revendique l’instauration
l’allure d’un révolutionnaire. Ancien directeur de la d’une république.
très sérieuse Inspection générale des finances du Heureux grand-duc… Il n’a pas plus de pouvoirs
Luxembourg, ce haut fonctionnaire respecté qui ne que les autres monarques, qui, comme lui, hormis des
se sépare jamais de sa cravate et de son élégant cos- rôles de représentation, en sont dénués. Mais sa
tume a été chargé l’an passé d’une « cote de popularité » est au beau fixe.
mission explosive par le Premier mi- C’est loin d’être le cas de Willem-
nistre, Xavier Bettel : savoir comment
le grand-duc Henri et sa famille uti-
En Belgique, 60% Alexander, le roi des Pays-Bas. Depuis
quelques mois, il est la cible de mille
lisent la dizaine de millions d’euros des néerlandophones critiques. En pleine pandémie, alors
d’argent public que l’État et les que le pays était confiné, une photo
470 000 sujets luxembourgeois versent mais seulement 35% des le montrait avec la reine Maxima dans
chaque année dans les caisses de la
maison royale. francophones soutiennent un restaurant de plage en Grèce,
sans masque. Pour éteindre la polé-
Les premiers jours, tout s’est bien
passé. Waringo disposait même d’un
la monarchie. mique, le souverain a aussitôt inter-
rompu ses vacances. Sans vraiment
bureau au palais. Mais quand il a com- convaincre : sa popularité s’est effon-
mencé à s’intéresser à certains dossiers, et notamment drée et moins d’un Néerlandais sur deux lui faisait
à la fondation humanitaire de la grande-duchesse Ma- alors confiance. Depuis, à force de visites dans les
ria Teresa, les portes se sont immédiatement refer- Ehpad et auprès des soignants, il a réussi à inverser la
mées. « Je ne pouvais plus me départir de l’impression que tendance. Mais Willem-Alexander est vigilant. Un
ma présence était ressentie comme un élément perturba- signe ne trompe pas : mi-juin, la princesse héritière
teur, et non pas comme une aide en vue de la réforme de Catharina-Amalia a annoncé qu’elle renonçait à sa
notre monarchie », écrit-il au Premier ministre. Il ra- dotation personnelle (1,6 million d’euros par an)
conte aussi qu’il a dû affronter « l’intervention soudaine pendant qu’elle était étudiante, en solidarité avec les
d’un bureau d’avocats mandaté par l’administration des jeunes de son âge, qui, a-t-elle expliqué dans une lettre,
biens de S.A.R. le Grand-Duc pour [me] répondre ». Quant « ont tellement plus de mal en cette période incertaine du
à l’ambiance, elle a changé au fil de ses travaux : les coronavirus ».
fonctionnaires détachés par l’État auprès du grand-
duc ont petit à petit eu peur de perdre leur job s’ils Revendication pour une République belge.
parlaient trop et beaucoup ont choisi le silence. En Belgique, le roi Philippe est lui aussi dans une si-
Après un an d’enquête, Waringo a tout de même tuation peu confortable. Selon les sondages, 60 % des
rendu un rapport de 44 pages. Et celui-ci a fait l’effet néerlandophones mais seulement 35 % des franco-
d’une bombe. Sa conclusion est cruelle : le grand-duc phones soutiennent la monarchie. Et un quart des
doit impérativement faire des efforts de transparence Belges revendiquent l’instauration d’une république.
dans l’utilisation de sa dotation et cesser le mélange Certains politiques soufflent sur les braises. Ainsi le
des genres entre activités privées et publiques. chef du parti indépendantiste flamand (N-VA) et maire
Pour tenter des pistes de réformes, le rapport Wa- d’Anvers, Bart De Wever, qui avait décliné l’invitation
ringo salue les pratiques des autres pays européens aux cérémonies de couronnement du roi en 2014 et
qui, comme le Luxembourg, ont un monarque pour ne manque jamais, depuis, une occasion de critiquer
chef d’État. Le roi de Suède (environ 13 millions d’eu- le souverain. Il y a quelques semaines, il a ainsi déposé
ros de dotation annuelle) publie chaque année un rap- un projet de loi pour supprimer la loi du …
28 | 5 août 2021 | Le Point 2555
Dans la famille des monarchies européennes,
je demande…

e-Uni
Norvège
R Suède R
Royaum

Espagne
Royaume- Danemark
Uni

Pays-Bas
s,
zabeth II, 95 an . Belgique
Eli puis 195
2
reine de Monarchies Luxembourg Felipe V
trône: roi depuI, 53 ans,
Héritier du harles, is 2014.
Royaum

le prince C 48. Héritiè


né en 19
Principautés France Leonor, né re du trône :
e
si le roi a, a en 2005 (sauf

Espagne
R Liechtenstein u
la successio moment de
e-Uni

n, un fils).
Monaco R
Espagne

P R
Liechtenstein

ourg
Luxemb
Belgique

Pays-Bas
R
R
Hans-Adam II, 76 ans, Hen
prince souverain grand-d ri, 66 ans,
uc depu
is 2000.
Luxemb
depuis 2013.
Liechtenstein

Héritier d
Héritier du trône: , le prince G u trône :
e, 61 ans Willem-Alexander, 54 ans uilla
né en 1981.ume,
le prince Alois, Philipp uis 2013.
ourg

roi depuis 2013.


né en 1968. P roi dep
ière du trône (la loi R
Hér it ée Héritière du trône :
té supprim
salique a é la princesse la princesse Catharina-
Pays-Bas

en 1991) : ée en 2001.
Belgique

Amalia, née en 2003.


Élisabeth, n
R R
R
Monaco

P
Suède
Norvège

Danemark

R
R
Albert II, 63 ans, Carl XV
I Gu
prince souverain roi depustaf, 75 ans,
is 1973.
depuis 2005. Héritière d
Héritier du trône: salique a é u trône (la loi
, 84 ans, Margrethe II, 81 ans, té
en 1980) : la supprimée
Harald V is 1991.
Monaco

le prince Jacques,
Victoria, né princesse
Suède

roi depu reine depuis 1972.


né en 2014. P e en 1977.
trône:
Héritier du aakon, Héritier du trône : R
Danemark

le prince H 73. le prince Frederik,


né en 19
Norvège

R né en 1968.
R

Le Point 2555 | 5 août 2021 | 29


EN COUVERTURE

Souverains bottés. Le roi Philippe et la reine Mathilde se sont rendus à Pepinster (province de Apparat. La reine Maxima et le roi Willem-Alexander des Pays-Bas
Liège), ville fortement touchée par les intempéries et les inondations, le 16 juillet. en visite d’État à Berlin, le 6 juillet.

AJUNTAMENT DE BARCELONA/TWITTER – SIPA – CAROLINA BYRMO/TT NEWS AGENCY VIA AFP – SEAN GALLUP/GETTY IMAGES VIA AFP
Disgrâce. Après avoir débaptisé la place Juan Carlos à Barcelone, Empathie. La reine Silvia de Suède assiste à la journée des retraités dans le parc du palais
on a enlevé les armoiries royales, le 17 avril. Ekebyhov, à Stockholm, en août 2019.

… 6 avril 1847 « portant répression des offenses en- défenseurs de la monarchie belge expliquent que le roi est
vers le Roi », qui peuvent coûter à leur auteur jusqu’à un “ciment” entre nos communautés. Mais les Diables
six mois de prison. Il rêve aussi ouvertement de s’al- rouges, notre équipe nationale de foot, le sont aussi. Et ce
lier avec les socialistes wallons – un comble pour ce n’est pas parce qu’ils nous font parfois rêver qu’il faut les
nationaliste flamand – pour trouver une majorité po- placer à la tête du pays. » Uyttendaele n’est pas seule-
litique favorable à la suppression de la monarchie. ment avocat. Il est aussi le conjoint de Laurette Onke-
Marc Uyttendaele est proche des socialistes wal- linx, l’une des femmes politiques les plus importantes
lons. Avocat et professeur de droit à l’Université libre du pays (elle a été ministre sans interruption de 1999 à
de Bruxelles, il confesse ne rien avoir contre la per- 2014). À ce titre, il s’est souvent rendu au palais pour
sonne du roi Philippe. Mais il ne supporte plus ce ré- des réceptions officielles. « Lors du mariage du roi Phi-
gime. « Je ne comprends pas qu’un pays moderne et lippe, le côté surréaliste de notre organisation politique sau-
démocratique puisse encore se reconnaître dans une mo- tait aux yeux. À l’église, les trois quarts des ministres sont
narchie. Celle-ci repose sur un fondement juridique puisqu’elle restés assis pour montrer leur distance vis-à-vis de la reli-
figure dans la Constitution. Mais ça s’arrête là. En démo- gion. Puis, lors de la réception, les ministres ont été emme-
cratie, ce n’est pas suffisant pour assurer une légitimité. nés en bus et sont entrés par l’arrière du palais, tandis que
Comment une démocratie peut-elle encore reconnaître la tous les monarques déchus d’Europe pénétraient, eux, par
dimension “génétique” d’un pouvoir ? C’est surréaliste. Les la grande porte, salués avec les honneurs. »
30 | 5 août 2021 | Le Point 2555
Marc Uyttendaele s’agace de voir certains de ses portugais à Madrid, le président de la Catalogne et un mi-
amis, « de grands enfants », faire des pieds et des mains nistre ont commencé à se chamailler en public. Le roi a fait
pour recevoir le titre de baron accordé par le roi. Il taire tout le monde en quelques mots. » Lors du référen-
doute que la Belgique soit prête à lancer un grand dé- dum pour l’indépendance de la Catalogne de 2017,
bat sur la monarchie. « Par tranquillité, car cela nous Felipe a sans ambiguïté choisi de défendre l’unité du
conduirait à un examen de conscience national susceptible pays aux côtés du gouvernement central en condam-
de faire exploser la Belgique. Nous sommes le pays du “rien nant les tentations séparatistes. « C’est là qu’il a justifié
n’est grave”, nous nous accommodons très bien de ne pas son rôle », poursuit Powell, qui a récemment rencon-
avoir de gouvernement pendant six mois, nous allons conti- tré Juan Carlos, le souverain déchu, lequel lui a confié
nuer à vivre avec un roi. » ses états d’âme d’une phrase : « Le coup d’État de 1981
est une rigolade par rapport à ce que Felipe doit affronter
Juan Carlos, pas tout à fait un prince char- pour défendre l’unité du pays. »
mant. Vivre avec un roi… En Espagne, nombreux Dans quelques semaines, Laurence Debray publiera
sont ceux qui pensent que les jours de la monarchie Mon roi déchu (Stock). L’écrivaine, qui a rencontré à
sont comptés. Et le principal responsable de cette si- maintes reprises Juan Carlos, confirme : « La priorité
tuation s’appelle Juan Carlos. De 1975 et la mort de de Felipe, c’est de convaincre les Espagnols qu’il a une œuvre
Franco jusqu’au début des années 2010, la plupart des politique à accomplir. La monarchie est fragile. Mais tant
Espagnols célébraient pourtant leur souverain. Franco que le roi prouve qu’il apporte quelque chose aux Espagnols,
avait mis fin à la République espagnole après la guerre elle restera légitime. En réalité, son vrai job consiste à pré-
civile. Mais Juan Carlos avait permis le retour de la parer le règne de sa fille, car contrairement à nos politiques,
démocratie en passant des accords secrets avec tous ces rois peuvent travailler sur le très long terme en recher-
les partis politiques, y compris les communistes. Il chant un gain dont ils ne profiteront pas directement. »
incarnait l’entrée de l’Espagne dans l’Union euro- En choisissant de condamner les ambitions sépa-
péenne, les JO de 1992, la prospérité. ratistes des Catalans, Felipe VI a pris
Jusqu’à la crise économique de de gros risques. Idoia Villanueva, dé-
2008, les Espagnols adoraient leur roi.
Et puis ceux-ci ont découvert que Juan
Depuis l’abdication en 2014 putée européenne de Podemos (ex-
trême gauche), est sans pitié. « Le roi
Carlos n’était pas tout à fait un prince de son père, Felipe VI tente n’est pas seulement un personnage hono-
charmant. Son safari au Botswana, rifique qui doit couper des rubans. Il est,
sur fonds publics, en pleine crise éco- de prouver aux Espagnols dans la Constitution, le chef des armées.
nomique, a écœuré la plupart de ses
sujets. Sa vie privée a choqué les plus que la monarchie est Mais nous n’avons pas voté pour ça, c’est
un vrai problème. Et sur la Catalogne qui
conservateurs. Quant aux autres, ils
ont découvert avec effroi que Juan
encore indispensable. veut pouvoir choisir démocratiquement
son propre destin, le roi s’est assis sur la
Carlos monnayait son influence. Il a volonté populaire. Tout cela est médiéval
ainsi cautionné des années durant les affaires peu et doit prendre fin par une consultation nationale. »
reluisantes de son gendre et a lui-même touché plu- Sénateur du Parti nationaliste basque (PNV), Luke
sieurs dizaines de millions d’euros de commissions Uribe-Etxebarria est plus modéré. « Roi ou république,
sur des contrats commerciaux en Arabie saoudite. le vrai problème, explique le parlementaire, c’est de res-
Une affaire qui lui vaut aujourd’hui de vivre en exil à pecter la volonté du peuple. Au Moyen Âge, les Basques ont
Abou Dhabi car, dans son pays, il est poursuivi pour accepté par un pacte de se ranger derrière le royaume d’Es-
corruption et fraude fiscale par la Cour suprême. pagne à condition que leurs droits soient respectés. Ce pacte
La honte et le déshonneur… Depuis l’abdication n’est plus respecté. Le seul moyen pour Felipe de montrer
en 2014 de son père, Felipe VI tente de prouver aux qu’il est à l’écoute, c’est d’apparaître comme le protecteur
Espagnols que la monarchie est encore indispensable. des droits des Basques. Sinon, ce sera la catastrophe. »
Auteur de plusieurs best-sellers et patron de l’institut
royal Elcano à Madrid, Charles Powell, un universi- Moqueries. En Belgique, le roi a aussi une prio-
taire britannique passé par Oxford qui se passionne rité : préserver l’unité du royaume déchiré entre les
depuis plusieurs décennies pour la monarchie espa- Flamands et les Wallons, tout en « gérant », comme
gnole, explique que la tâche principale de Felipe en Espagne, les frasques de sa famille, même si celles-ci
consiste à s’inventer un rôle. « Juan Carlos a inventé ce sont moins scandaleuses qu’à Madrid. Son frère, le
que pouvait être une monarchie en période de transition au prince Laurent (58 ans tout de même) se fait fréquem-
point de compter de nombreux “juan carlistes” même chez ment remarquer. Il s’est ainsi attiré les moqueries
les socialistes, qui, par nature, sont républicains, mais esti- en faisant congeler son chien pendant quelques jours
maient que le roi était incontournable. Le défi de Felipe, c’est pour prolonger les adieux à son animal. Laurent s’est
de séduire des “felipistes” et de prouver à son tour que son aussi affiché en grand uniforme d’officier de marine
rôle est indispensable à l’Espagne. » dans des ambassades étrangères sans que le gouver-
Pour Powell, le successeur de Juan Carlos est en nement lui en ait donné l’autorisation (ce qui lui a
passe d’y parvenir en devenant le garant de l’unité du valu une réduction de son traitement royal en guise
pays. « Il y a quelques années, lors d’une visite du président de sanction) et ne manque jamais une occasion …
Le Point 2555 | 5 août 2021 | 31
EN COUVERTURE

Officiel. La princesse Delphine à côté de son demi-frère, le prince


Laurent de Belgique, aux célébrations de la fête nationale, dans
la tribune royale de la place des Palais, à Bruxelles, le 21 juillet. Une
première pour Delphine de Saxe-Cobourg Gotha, fille illégitime de
Visite d’État. Angela Merkel, qui quittera ses fonctions le 26 septembre, accueille le roi Willem- l’ancien roi Albert II, reconnue officiellement princesse de Belgique
Alexander et la reine Maxima des Pays-Bas, à la chancellerie fédérale à Berlin, le 6 juillet. l’année dernière, après un long combat judiciaire.

… de montrer son incommensurable ennui lors mène exclusivement en néerlandais depuis la petite
des défilés militaires, pendant lesquels il ne quitte enfance, une façon de renforcer la couronne aux yeux
pas des yeux son écran de smartphone. Et alors que des Flamands. Le roi Philippe de Belgique a aussi fait
son grand frère le roi ne parle jamais aux journa- un discours retentissant sur la colonisation en Répu-
listes, lui-même ne s’en prive pas… pour dire que la blique démocratique du Congo (RDC) en évoquant
fonction de prince lui pèse. « ses plus profonds regrets pour les blessures imposées par
Ces dernières années, Philippe a surtout dû gérer son pays » à son ex-colonie. Un acte de contrition qu’une
« l’affaire Delphine », que son père lui a laissée en hé- majorité de Belges a applaudi.
ritage. Albert II a été traîné en justice par une jeune « Il joue aussi un rôle important en matière économique,
femme pour qu’il reconnaisse sa paternité. L’affaire note Dujardin. La Flandre et la Wallonie ont chacune des
s’est terminée début 2020 avec l’attribution à Del- compétences en matière de commerce extérieur, ce qui, vu
phine du titre de princesse de Saxe-Cobourg et la re- de Chine, paraît incongru, alors qu’on sait à peine situer
connaissance de ses droits. « Le roi a plutôt bien géré le Bruxelles sur une carte. Mais le roi, dont l’une des missions
scandale, analyse Vincent Dujardin, professeur d’his- est de “vendre” les entreprises belges à l’étranger, est un ex-
toire à l’université de Louvain-la-Neuve. Alors que son cellent VRP du made in Belgium. » En pleine pandémie,
père était très embarrassé par toute cette histoire, Philippe alors que le pays, comme toute l’Europe, manquait
a pris sur lui de recevoir Delphine chez lui, en toute simpli- cruellement de masques pour ses soignants, le souve-
cité et de montrer à tous les Belges qu’il accueillait celle-ci rain a aussi décroché son téléphone. Le milliardaire
comme un grand frère. Il a montré que ce n’était qu’une his- chinois Jack Ma (Alibaba), qui adore Philippe, a aus-
toire de famille et qu’il la gérait dignement. » sitôt fait envoyer plusieurs cargaisons de masques de
Dujardin note aussi que, même si l’actuel roi des Chine. Gage à la jeunesse de son pays, le roi s’est aussi
Belges ne peut prétendre représenter l’autorité morale rendu à Tomorrowland, près d’Anvers, le plus grand
qu’incarnait son oncle le roi Baudouin (il a régné de festival de musique électronique au monde, qui ras-
1951 à 1993), il s’en approche. Comme Willem-Alexan- semble chaque été près de 400 000 personnes.
der aux Pays-Bas, le roi des Belges a récemment poussé Ancien sénateur, professeur de droit à l’université
ANP VIA AFP – DUTCH PRESS PHOTO/COVER IMAGES/S

sa fille, la princesse Elisabeth, qui doit lui succéder, à de Louvain-la-Neuve et… fait baron en 1994 par le roi
renoncer à sa dotation financière (un million d’euros Albert II, Francis Delpérée est un défenseur assumé
par an) avant que celle-ci ait terminé ses études, qu’elle de la monarchie. « Pas parce que je suis monarchiste dans
l’âme. Mais parce que la Belgique est un État démocratique
compliqué à diriger et qu’il a besoin de symboles d’unité et
que le roi apporte de la sérénité à un pays qui tous les deux
Le roi des Belges s’est rendu matins pourrait remettre en cause son existence. »
à Tomorrowland, le plus Le baron Delpérée a fait plancher des générations
d’étudiants sur cette question : « Le roi n’a aucun pou-
grand festival de musique voir. Mais des fonctions. Analysez son rôle. » « Je conti-
nue moi-même à travailler tous les jours sur ce thème, dit-il.
électronique au monde. Et ma conclusion est claire : dans un pays qui compte 14 par-
32 | 5 août 2021 | Le Point 2555
tis et plusieurs communautés linguistiques contraintes de prince Albert de Monaco, qui défend les océans de-
vivre ensemble, je reste persuadé que le rôle du roi est essen- puis le milieu des années 2000 avec beaucoup de sin-
tiel. Mais attention : ce n’est tenable que si la monarchie se cérité et d’importants moyens financiers. Mais tous
modernise continuellement. Nous ne sommes plus au regardent surtout avec envie ce qui se passe en Scan-
XIXe siècle. Lorsque j’étais sénateur, j’ai ainsi fait passer dinavie. Le roi de Suède ou la reine de Norvège n’af-
plusieurs lois pour renforcer la transparence des finances frontent pas, eux, de tempêtes politiques. Cela fait des
du roi et encadrer son action. Le secret, si l’on veut que cette décennies que ces souverains se sont transformés en
monarchie dure, c’est qu’elle s’adapte à la volonté du peuple. » « rois-citoyens ». Leur vie privée fait parfois la joie des
journaux. Mais leur existence n’est plus, depuis long-
Facebook et Twitter. Pour légitimer leur exis- temps, un débat politique.
tence et leur rôle, les souverains européens doivent Adam Reuterskiöld connaît ainsi chaque recoin
donc s’adapter aux exigences de la communication du château de Drottningholm, en Suède, la résidence
moderne et ne plus se contenter de figurer dans les du roi Carl XVI Gustaf et la reine Silvia. D’abord parce
pages des journaux people. Plusieurs d’entre eux ont que celui-ci est ouvert au grand public depuis quatre
bien compris qu’ils ne pouvaient plus se cacher dans décennies. Mais surtout parce qu’en tant que maire
leur tour d’ivoire et disposent désormais d’un compte de la commune d’Ekerö, dont dépend ce magnifique
Facebook ou Twitter. D’autres ont (un peu) ouvert palais du XVIIe siècle, ce chef d’entreprise se rend fré-
les portes de leurs palais. Journaliste politique au quemment dans l’aile sud et dans les appartements
Soir, le grand quotidien belge francophone, Martine privés des souverains. Avec la reine, Adam Reuters-
Dubuisson « couvre » la monarchie depuis quinze kiöld organise la fête de fin d’année des anciens de la
ans, même si le roi n’est pas un personnage politique commune. Ils choisissent ensemble les musiques
tout à fait comme les autres. Elle ne s’interdit rien jouées par l’orchestre local. « Ce qui me fascine toujours,
« dès qu’il s’agit de la vie publique », refuse de passer c’est le naturel avec lequel la reine a un petit mot pour cha-
pour une journaliste « de cour » et cun, se souvient du prénom de chacune
cultive de nombreuses sources in- de nos personnes âgées d’une année sur
ternes au palais, notamment chez
les hauts fonctionnaires qui y sont
«À condition de les appeler l’autre et partage les gâteaux confection-
nés par nos retraités », raconte Reuters-
détachés (on les appelle les « hauts “Majesté”, tous les Suédois kiöld. Lorsqu’il se promène dans le
dignitaires de la cour »). Elle a ainsi parc, lui aussi ouvert au grand public,
publié il y a quelques années un scoop peuvent engager la il croise fréquemment les souverains.
sur l’abdication d’Albert II au profit
de Philippe. « J’avais bétonné mes in- conversation avec leurs « Leur rôle premier, c’est d’être disponible
pour chacun. À condition de les appeler
fos, mais cela traînait, et j’étais un peu
la risée de mes confrères, car ils n’avaient
souverains.» A. Reuterskiöld “Majesté”, tous les Suédois peuvent en-
gager la conversation avec eux et parler
pas les mêmes accès que moi et pensaient d’un peu de tout. Ou presque… »
que j’avais inventé mon histoire. Le jour où c’est arrivé, Candidat au Parlement pour le Parti modéré (centre
j’ai compris que les choses changeaient vraiment : on pou- droit) aux prochaines élections, Reuterskiöld ne parle
vait avoir un scoop “politique” sur le roi. » Depuis, elle jamais de politique avec les souverains. « Ce serait to-
enquête sur le rôle subtil et discret du souverain dans talement déplacé de ma part, tout comme d’utiliser leur
la formation des gouvernements, ou évoque sans image pour ma campagne. » Pour lui, le roi et la reine
complaisance l’utilisation qu’il fait de sa dotation fi- font partie du patrimoine du pays. Ce rôle modeste
nancière. « Il y a quinze ans, le palais me disait que ces du souverain reste pourtant pesant. Il y a quelques
sujets “ne me regardaient pas”. Aujourd’hui, ses collabo- mois, Carl XVI Gustaf a ainsi exclu cinq de sept pe-
rateurs savent qu’une telle réponse n’est plus acceptable. tits-enfants de la Maison royale afin qu’ils puissent
Ils se sont adaptés. Quant aux ministres qui rencontrent faire les études qu’ils ont choisies, exercer des métiers
le roi lors des “colloques singuliers” qui doivent rester se- « normaux » et vivre la vie dont ils ont envie. Ils n’au-
crets, certains brisent le silence. Et c’est très sain pour la ront plus à l’avenir ni privilège ni devoir de représen-
démocratie. » Son rêve, interviewer le roi, n’a pour- tation. Avec cet objectif : que la presse ne s’intéresse
tant jamais été possible. « Philippe se prête à quelques pas plus à eux qu’à n’importe quel citoyen suédois.
rencontres informelles avec la presse lors de déplacements En Suède, en Belgique, aux Pays-Bas ou en Espagne,
à l’étranger. Mais pas plus : nous lui poserions trop de les souverains européens ont surtout un rêve. Proté-
questions auxquelles il ne pourrait répondre sans créer ger leur descendance. Hasard de l’histoire, dans
une crise politique majeure. » quelques années, ces rois laisseront presque exclusi-
En Belgique, au Luxembourg, au Pays-Bas, les sou- vement la place à des reines. Victoria de Suède, Leonor
verains s’inventent aussi des rôles qui dépassent leurs d’Espagne, Élisabeth de Belgique et Catharina-Ama-
attributions naturelles. Au travers de fondations, cer- lia des Pays-Bas régneront toutes au même moment.
tains s’investissent dans des projets à vocations so- Ces futures reines ont sans doute déjà toutes regardé
ciales ou environnementales et tentent de marcher The Crown, qui met en scène Elizabeth II d’Angleterre,
sur les pas du prince Charles, engagé depuis long- et elles savent déjà ce qui les attend : justifier l’exis-
temps dans la défense de l’environnement, ou du tence d’une monarchie au XXIe siècle §
Le Point 2555 | 5 août 2021 | 33
MAGAZINE SUJET
EN COUVERTURE

Au balcon. Le 8 juin 2019,


lors du défilé annuel en l’honneur
de l’anniversaire de la reine, tout
le clan est réuni autour d’Elizabeth.

Après elle, le déluge?


Suite royale. Elizabeth II a su Manche, la succession est automatique. Au nom du
légitimisme, en vertu de la Constitution non écrite,
incarner la stabilité du trône. il n’est pas question de sauter une génération. Et puis,
Charles se prépare depuis si longtemps… À l’inverse
Une pression de plus sur les d’Elizabeth II, dotée d’une instruction basique et pas
épaules de ses héritiers. du tout préparée à régner lorsqu’elle était montée
sur le trône, en 1952, le prince de Galles, moulé à
l’Université de Cambridge, est apte à prendre la relève.
PAR MARC ROCHE, CORRESPONDANT À LONDRES Depuis 2012, il supplée même la souveraine en

I
l faut s’imaginer l’inimaginable : un monde sans assurant de facto la régence du royaume.
Elizabeth II. L’ensemble des chefs d’État et de gou- En raison de son âge avancé – 69 ans aujourd’hui –,
vernement, la quasi-totalité des chroniqueurs le nouveau monarque devrait assurer un règne de
royaux et 85 % des sujets britanniques (les moins de transition, comme ce fut le cas d’Édouard VII, qui
70 ans) n’ont connu qu’elle sur le trône. Selon la tra- occupa le palais de Buckingham pendant une petite
dition – et pour éviter une vacance du pouvoir –, dès décennie, au début du XXe siècle. Sous son règne, la
le lendemain de sa mort, à 11 h 15 précises, son fils continuité devrait l’emporter sur la rupture. C’est
CHRIS JACKSON/GETTY IMAGES VIA AFP

Charles sera proclamé chef de l’État, des armées, de d’ailleurs la volonté du peuple. En dépit ou peut-être
l’Église anglicane et du Commonwealth. Les hérauts à cause de la lenteur de son évolution, la monarchie
d’armes en costumes médiévaux et les trompettes est restée aux yeux de ses sujets l’un des rares points
d’argent au son clair inaugureront le règne du 41e mo- fixes au sein d’une société plongée dans la tourmente.
narque depuis Guillaume le Conquérant. Son titre L’avènement du Brexit et la volonté de construire une
officiel sera « C. R. » (Charles Rex). Son fils aîné, le « Global Britain » (Grande-Bretagne planétaire) n’ont
prince William, deviendra prince de Galles, et son pas fait taire la cacophonie au sein du royaume. Au
petit-fils George sera propulsé à la 2e place du podium. contraire. Les forces centrifuges en Écosse et en Ir-
La reine est morte, vive le roi… Dans la royauté d’outre- lande du Nord ainsi que la montée du nationalisme
34 | 5 août 2021 | Le Point 2555
anglais menacent plus que jamais la cohésion natio-
nale. De plus, le nouveau roi ne voudra pas gaspiller
la popularité inoxydable héritée de sa mère. Contre
vents et marées, grâce à Elizabeth II, la dynastie du
fond des temps a conservé son formidable ascendant
sur son peuple. « La royauté fait partie de l’ADN des
Britanniques, transcendant les générations, les divisions
ethniques, religieuses et sociales. C’est pourquoi ce système
ne suscite ni passions ni débats, analyse Kelly Beaver,
responsable de l’institut de sondages Ipsos Mori. Sa
nature est guidée par l’Histoire, pas par la raison. Les
souverains sont là parce qu’ils sont là, ni plus ni moins. »
Depuis la première enquête d’opinion, réalisée
en 1960, le soutien à la monarchie s’est toujours établi
autour de 80 %. La courbe de satisfaction est même
ascendante en raison du rôle clé joué par les Windsor
lors de la pandémie. Corollaire de cette popularité,
le mouvement républicain plafonne à 15 %. Ce cou-
rant, qui recrute essentiellement dans les milieux
intellectuels, reste ultraminoritaire.

Snob. La messe semble dite : après Elizabeth, place


à Charles. À moins que… Celui-ci est en effet loin de
faire l’unanimité : le prince de Galles est plus respecté
qu’aimé. Sa personnalité déroute. Le caractère iras-
cible, l’entêtement, les caprices et un tempérament
hautain pénalisent l’image d’empathie, d’intelligence
et de modernité du défenseur de l’écologie, de la so-
ciété multiculturelle et de l’œcuménisme religieux.
C’est un snob impénitent, très attaché à l’élitisme aris-
tocratique, comme l’atteste sa critique de la mérito-
cratie. Dans une note adressée en 2004 à son personnel,
il réagit vertement à la requête d’une de ses secrétaires Mâles. Charles, William et George, trois héritiers pour Elizabeth.
désireuse de bénéficier d’une formation lui permet-
tant d’aspirer à de plus hautes responsabilités au pa-
lais. « Qu’est-ce qui ne va pas de nos jours ? Comment se de la mêlée politique après son accession au trône
fait-il qu’ils pensent tous être qualifiés pour accomplir des d’Angleterre, des doutes subsistent quant à son
tâches qui sont au-dessus de leurs capacités ? » attachement à une fonction symbolique dépourvue
Une question qui, a priori, ne se pose pas constitu- de vrai pouvoir. Enfin, Son Altesse Royale exige que
tionnellement. Ainsi, Elizabeth II a prudemment son épouse, Camilla, soit reine à ses côtés. Or il était
respecté à la lettre le mode opératoire de la monarchie convenu lors du mariage en 2015 que son ancienne
parlementaire britannique tel que l’a immortalisé maîtresse se contenterait du titre de princesse consort
Walter Bagehot, l’auteur de La Constitution anglaise lors de son accession. Le souvenir de Diana, princesse
(1867) : « Formuler des avertissements, donner des des cœurs, victime sacrificielle de l’adultère des in-
encouragements et des conseils. » En se définissant dans téressés, reste vivace. Le peuple peut-il l’oublier et
le passé comme un dissident politique, en clamant adopter sa remplaçante ? Quant à William, sa répu-
haut et fort ses convictions, le dauphin s’est souvent tation a aussi souffert. Elizabeth II a formaté son pe-
REX/SIPA

départi de la neutralité politique de l’institution royale. tit-fils à son image, conservatrice et fière de l’être. Le
Même s’il s’est engagé officiellement à rester au-dessus jeune homme cultive les bonnes vieilles valeurs tra-
ditionnelles de sa caste et croit aux fastes de la royauté
tout en étant un homme de son temps, défendant la
diversité et l’écologie. Son épouse, Kate, dont il a trois
Charles est loin de faire enfants, a fait un sans-faute. Mais les fâcheries avec
son frère ont brouillé son image. Par ailleurs, une ré-
l’unanimité: le prince putation de légèreté intellectuelle pend à ses guêtres.
de Galles est plus Autre problème pour la descendance, la famille
royale est en proie à de profondes dissensions. Les
respecté qu’aimé. brebis galeuses y sont légion. Le deuxième fils de la
reine, le prince Andrew, est tombé en disgrâce depuis
Sa personnalité déroute. qu’ont été rendus publics ses liens avec feu …
Le Point 2555 | 5 août 2021 | 35
MAGAZINE SUJET
EN COUVERTURE

Pivot. Sa Majesté la reine Elizabeth II a organisé, le 3 décembre 2019, une réception au palais de Buckingham pour les dirigeants de l’Otan,
afin de marquer les 70 ans de l’Alliance atlantique.

… Jeffrey Epstein, poursuivi aux États-Unis pour royauté – châteaux, tableaux, bijoux, carrosses… – et
agressions sexuelles, viols et trafic de mineurs. Le devra s’adapter à un cadre de vie moins majestueux.
duc d’York n’apparaît plus en public depuis des mois. Il n’est pas certain que le roi puisse continuer à partager
Sa sœur et son frère, la princesse Anne et le prince son temps entre sept palais entouré d’une multitude
Edward, ont été marginalisés par le futur roi Charles. de courtisans et de valets. Ni ordonner, comme par
Le prince Harry n’en finit plus de dénigrer sa famille le passé, à son personnel de cuire sept œufs à la coque
depuis son mariage avec Meghan et son exil califor- pour lui permettre d’en choisir un à la cuisson par-
nien. Il a annoncé la sortie en 2022 d’un livre plein faite. Le grand défenseur du climat peut-il continuer
de révélations embarrassantes. Ajoutez à cela les rap- à utiliser sa flotte d’avions et de voitures royales ou
ports sulfureux de membres secondaires de la tribu à chauffer ses palais toute l’année ? La monarchie
Windsor avec la Russie et la Chine et les accusations britannique va devoir entrer subitement dans le
de racisme visant la cour… On frôle le trop-plein de XXIe siècle. Le choc pourrait être violent.
scandales. La réalité paraît s’essouffler pour rattraper
le scénario rose-noir de la série The Crown. Hollywood La «dernière». Ainsi, Elizabeth II devrait demeu-
a gangrené Buckingham ! rer Elizabeth the Last, la « dernière ». Pas au sens de
On imagine mal le prince Charles, une fois ins- la lignée, puisque la monarchie britannique a jusqu’ici
tallé sur le trône, se rendre à la Chambre des lords, survécu en s’adaptant aux époques et aux circons-
couronne sur la tête, entouré du même décorum que tances, mais au sens symbolique du terme. Car la ma-
sa mère. Le discours royal perdra cette intonation nière dont la souveraine a conçu sa fonction et s’est
compassée, les drôles de voyelles palatalisées et haut acquittée de sa charge sera impossible à imiter. L’in-
perchée au profit d’une élocution standard. Il ne terrogation est d’autant plus pertinente que les trois
pourra pas être entouré des mêmes attributs de la membres du noyau dur de l’ordre de succession,
Charles, William et George, sont des hommes. Or, à
écouter Linda Colley, professeure d’histoire
britannique à l’Université de Princeton (États-Unis),
La monarchie
WPA POOL/GETTY IMAGES VIA AFP

« en plaçant des limites au pouvoir royal, la monarchie


constitutionnelle émascule les rois qui ne peuvent plus
britannique va devoir mener leurs troupes au combat ou intervenir dans le jeu
entrer subitement dans politicien. Comme le montre le succès des règnes de Victo-
ria et d’Elizabeth II, ce régime convient mieux aux femmes ».
le XXIe siècle. Le choc Qui sait si l’Angleterre n’en viendra pas un jour à
promulguer une loi salique inversée, empêchant les
pourrait être violent. héritiers mâles d’accéder au trône britannique ? §
36 | 5 août 2021 | Le Point 2555
Majestueux. Le château
de Saint-Donat, au pays
de Galles, abrite l’UWC
Atlantic College.

PAYS
DE ANGLETERRE
GALLES
Cardiff Londres

À l’école des futurs 0 200 km

Atlantic College

monarques
Excellence. Le prestigieux – et très sélect – (UWC) : 18 campus dans le monde qui
délivrent, à l’issue d’une formation de
Atlantic College forme les apprentis deux ans, un baccalauréat internatio-
nal. En cette matinée ensoleillée de mai,
souverains du monde entier. Visite guidée. des élèves discutent, allongés sur la pe-
louse, d’autres révisent leurs cours en
William Randolph Hearst, qui y don- plein air. « C’est un endroit pour se détendre,
PAR LAURE VAN RUYMBEKE, nait, paraît-il, des fêtes somptueuses admirer la vue, car parfois on oublie à quel
ENVOYÉE SPÉCIALE AU PAYS DE GALLES où se pressaient toutes les stars de Hol- point c’est beau ici ! » s’extasie Ewan Me-

L
a forteresse de Saint-Donat a long- lywood. Il accueille aujourd’hui des redith, 23 ans, tuteur et membre de
temps protégé des envahisseurs la célébrités d’un autre genre : les rejetons l’« équipe philanthropie ». Pour péné-
côte méridionale galloise dans la val- des familles royales du monde entier. trer dans le château, il faut encore fran-
lée de Glamorgan, près de Cardiff. Bâti Chaque année, 350 élèves âgés de 16 à chir l’ancien pont-levis. « On dirait un
au XIIe siècle, le château domine tou- 19 ans, originaires de 90 pays, fré- décor de cinéma, n’est-ce pas ? » plaisante-t-il.
jours la rive nord de l’estuaire du fleuve quentent l’Atlantic College. L’établisse- Quelques lycéens flânent entre les bâti-
Severn. Dans les années 1920, il appar- ment est le fleuron des écoles ments, certains, de style Tudor, ayant
tenait au magnat de la presse américain internationales United World Colleges été aménagés pour les cours. À …
SP

Le Point 2554 | 29 juillet 2021 | 37


EN COUVERTURE

Quelques anciens élèves… … et les petites nouvelles

Gotha. Le roi des Pays-Bas, Willem-Alexander, et les princesses Raiyah de Jordanie et … quand les princesses Alexia des Pays-Bas et Leonor
Élisabeth de Belgique, ont obtenu leur diplôme sur les bancs de l’Atlantic College… d’Espagne feront leur rentrée en septembre.

… l’intérieur, les portes grincent et seignement lui a plu, semble-t-il, car sa Gordonstoun en 1934, l’école du duc
les pas résonnent. Le décor est digne de deuxième fille, Alexia, 16 ans, est ins- d’Édimbourg rendue célèbre par la sé-
celui de l’école des sorciers de Harry Po- crite pour la rentrée 2021. Elle aura pour rie The Crown. « Le prince Philip l’a ado-
tter : la salle à manger est dotée de lon- camarade la princesse Leonor, 15 ans, rée, mais le prince Charles, pas tant que
gues tables, d’un piano, de vitraux de jeune héritière du trône espagnol. L’an- ça ! » note en souriant Peter Howe, pro-

REMKO DE WAAL/ANP VIA AFP – SP – OSCAR GONZALEZ/NURPHOTO VIA AFP – LEX VAN LIESHOUT/ANP VIA AFP – SCOTT GARFITT/BAFTA/REX/SIPA – F.ANDRIEU/AGENCE PEPS/SIPA
style gothique. Dans le vaste hall née dernière, la princesse Elisabeth, fesseur canadien et principal de l’école.
Bradenstoke, William Hearst, le Citizen 19 ans, duchesse de Brabant et princesse Lors d’une visite au Collège de défense
Kane des années 1920, a fait aménager héritière de Belgique, y a décroché son de l’Otan, à Paris, Hahn est frappé par la
deux immenses cheminées venues de bac international. franche coopération entre des militaires
France. Une petite porte voûtée mène autrefois ennemis. Il se lie d’amitié avec
ensuite à la salle commune, où se réu- Philosophie. Le succès de UWC At- sir Lawrence Darvall et tous deux créent
nit notamment le club de cinéma. Près lantic trouve sa source dans la rencontre l’Atlantic College. « L’idée était d’empê-
de l’écran géant sont accrochés les por- entre un lieu magique, le château, et un cher une troisième guerre mondiale, ex-
traits de lord Mountbatten (oncle du visionnaire allemand, Kurt Hahn. Mi- plique Howe. Les premiers étudiants
prince Philip et premier président du sant sur la responsabilité individuelle venaient des deux côtés du rideau de fer, il
mouvement UWC), de Charles, l’héri- et le sens du collectif, Kurt Hahn crée, y avait des Soviétiques, des Chinois… Le jour
tier du trône d’Angleterre, et de la reine avec le prince Maximilien de Bade, une où ils deviendraient des dirigeants des camps
Noor. Que vient faire la veuve du roi première école en Bavière en 1920, la opposés, mais ayant un vécu commun, ils
Hussein de Jordanie dans cette galerie ? Schule Schloss Salem. D’origine juive se téléphoneraient pour se dire : “Tu te sou-
C’est que sa fille, la princesse Raiyah, et opposant de Hitler, Hahn est arrêté. viens, quand on bâtissait des projets en-
fréquenta l’école il y a vingt ans. Avant La famille royale britannique négocie semble pour sauver le monde ? N’appuyons
elle, le roi des Pays-Bas, Willem-Alexan- sa libération et lui permet de trouver re- pas sur le bouton !” »
der, y a été diplômé. La qualité de l’en- fuge en Écosse. Il y fonde le collège de Dès l’adolescence, les héritiers royaux
apprennent à discuter, comme tous les
élèves. Lors d’ateliers, ils évoquent des
sujets sensibles, comme le génocide ar-
ménien ou le conflit israélo-palestinien,
précise le principal : « La situation était
très tendue sur le campus il y a quelques se-
maines, car on accueille des étudiants de
Gaza et d’Israël. J’ai pour principe de ne
rien censurer. Ils ont organisé une conférence
gérée par notre “conseil de la paix” qui s’est
très bien passée. Chacun a écouté l’autre. Ils

«Nous accueillons
aussi des étudiants
réfugiés de Syrie,
du Liban…»
Peter Howe, principal
Promotion. Chaque année, à Saint-Donat, 350 élèves, originaires de 90 pays, préparent le bac international. de l’Atlantic College
38 | 29 juillet 2021 | Le Point 2554
ne sont pas sortis amis, mais les tensions ont
été apaisées. » La philosophie de l’école
est de « responsabiliser les élèves », qui sont
maîtres de leur scolarité, dans leurs réus-
sites comme dans leurs échecs. « Les
écoles traitent toujours durement l’échec,
comme si vous étiez indigne parce que vous
ne réussissez pas la première fois. Or si vous
ne vous mettez pas au défi, vous ne décou-
vrirez pas votre potentiel. » Au détour d’un
couloir, un mur tapissé de lettres de re-
fus d’admission émanant de presti-
gieuses universités rappelle que ne pas
être accepté, cela peut arriver à tout le
monde.

Boursiers. Deux ans d’études (loge-


ment et repas compris) coûtent 78 000 eu-
ros. Mais, affirme le principal : « La
plupart des élèves sont boursiers. Nous ac- Solennel. La bibliothèque Agatha-Christie de l’Atlantic College abrite quelque 25000 livres.
cueillons aussi des étudiants réfugiés issus
de zones de guerre, de camps, de Syrie, du
Liban… Nous levons 3 millions de fonds
chaque année. L’argent n’est pas un critère
«La seule différence sont formés pour aider leurs camarades et
gérer les conflits mineurs. » Chacun doit
de sélection. La princesse belge Élisabeth au-
rait pu rencontrer un réfugié en restant en
pour les membres de choisir une mission. « Nous proposons
une large palette : la surveillance des ânes,
Belgique, mais elle n’aurait pas appris à le famille royale, c’est l’entretien du potager dans la vallée, com-
connaître comme c’est le cas ici. » Cette mente-t-il. Moi, je donnais des cours de
conception de l’éducation permet aux la présence de leur kayak aux enfants de la région. » Un pan-
personnes de familles royales de « ne pas
tourner le dos aux problèmes du monde », service de sécurité.» neau rappelle que les premiers étudiants
de l’Atlantic ont conçu, sous la direction
selon lui. Le principal insiste : « Vous pou-
vez être un réfugié ou un membre de famille
Peter Howe d’un contre-amiral britannique, un ba-
teau de sauvetage, dont le modèle est
royale, vous serez traité de la même ma- utilisé dans le monde entier aujourd’hui.
nière ! Les reines et les rois, comme tous les tie, Anna, lycéenne française de 17 ans, C’est la fierté de l’école, qui a fait du se-
parents, veulent la meilleure expérience pour rédige un mémoire. Pour entrer au cours en mer sa spécialité.
leurs enfants. Ici, peu importent leurs titres. UWC Atlantic College, elle a suivi un « Notre mission est d’unir les gens », ex-
Nous aimons croire qu’il s’agit d’une paren- long processus de sélection. « Ils ne plique Kate Vincze, vice-principale d’ori-
thèse pour échapper à leur vie royale. Lorsque cherchent pas forcément des étudiants par- gine hongroise. Envisage-t-elle d’ouvrir
j’ai rencontré le roi Willem des Pays-Bas, il faits qui ont de bonnes notes. C’est l’ouver- une école UWC en France ? « Les autori-
m’a dit que ses deux années ici étaient parmi ture d’esprit qui est privilégiée. » Et les tés n’ont pas l’air très ouvertes aux idées
les plus belles de sa vie, car il avait pu juste cours ? « Fous ! Nous sommes répartis dans nouvelles », regrette-t-elle. Elle est pour-
être lui-même. La seule différence pour les de très petites classes et nous avons une re- tant convaincue que les principes régis-
membres de famille royale, c’est la présence lation très personnelle avec nos profs. Si je sant l’école permettent aux étudiants
de leur service de sécurité. » ne comprends pas quelque chose, ils me de se métamorphoser. Elle désigne le
Peter Howe a été le tuteur de la prin- disent : “Viens prendre un thé à la maison mur de son bureau où sont accrochées
cesse Élisabeth de Belgique, qu’il dé- à 14 heures et je t’expliquerai.” » des cartes postales d’anciens élèves
crit comme une « élève exceptionnelle, Ewan aime particulièrement les jar- – devenus fondateurs d’ONG, médecins,
humble et respectueuse », que ses cama- dins : le Beast Garden et ses statues d’ani- journalistes ou créateurs de start-up.
rades appelaient Lizzie. « Elle n’a pas maux chimériques, le Rose Garden, et Elle rejette le terme d’élitiste pour son
voulu que ses parents l’accompagnent. Elle même une tour Roméo et Juliette « pour école : « Certains étudiants, oui, sont privi-
est venue en bus de Heathrow [aéroport in- tous les couples qui se sont formés ici ». Les légiés. Mais, au fil des années, leur compor-
ternational à Londres, NDLR] avec les élèves, y compris ceux issus de familles tement évolue. Nous changeons la vie de
autres, qui n’étaient pas au courant. La sé- royales, sont logés dans huit maisons chacun de nos élèves, même celle des membres
curité belge a suivi le bus puis s’est installée du campus, qui abritent cinquante per- de famille royale, en leur ouvrant les yeux
LAURE VAN RUYMBEKE

discrètement sur le campus. L’anonymat a sonnes chacune. Les garçons à l’étage, sur la société. Ils s’en rendront compte dans
tenu une semaine : on a dû avertir tout le séparés des filles ; quatre nationalités dix ou quinze ans. »
monde à cause des risques induits par les différentes par dortoir ; un surveillant Les princesses Leonor d’Espagne et
réseaux sociaux… » par maison. « Les étudiants sont autonomes : Alexia des Pays-Bas sont prévenues, leur
Dans la bibliothèque Agatha-Chris- dans chaque maison, un garçon et une fille vie va changer en septembre §
Le Point 2554 | 29 juillet 2021 | 39
EN COUVERTURE
Ce tropisme monarchique a cepen-
dant quelques fondements. Sur un plan
institutionnel, l’immense pouvoir dé-
volu au président, qui peut renvoyer son
Premier ministre, dissoudre l’Assemblée,
recourir à l’article 16 pour obtenir les
pleins pouvoirs. Nous voilà ramenés à la
définition de la monarchie : la concen-
tration entre les mains d’un seul. Ajou-
tons le droit de grâce, qui renvoie à un
droit ancestral des rois, ou le statut d’ir-
responsabilité du président, héritage d’un
souverain au-dessus des lois.

Prestige. Sur le plan du rituel, les ar-


Plus royaliste que guments sont aussi légion. Chasses pré-
le roi? Emmanuel sidentielles, usage de châteaux issus de
et Brigitte Macron l’Ancien Régime, recours du peuple à la
reçus par le couple figure présidentielle pour trancher des
royal belge, le litiges personnels qui rappelle la justice
19 novembre 2018. royale d’antan, course à l’échalote pour
un siège dans les avions du président, qui
évoque bigrement le « sire, Marly ! » des

Le roi est mort, invités de Louis XIV, pouvoir de nomi-


nation parfois excessif, privilèges exor-
bitants, où l’on flirte avec un autre lieu
commun monarchique propre à nourrir

vive le président! tous les populismes : le fait du prince.


« La Constitution de 1958 ne dit rien sur
le décorum, sur la possible expression d’une
mise en scène royale, constate l’historien
Nicolas Roussellier. Le président doit faire
attention à un autre héritage de la IIIe Répu-
Rites. Le décorum Arnaud Teyssier, n’a jamais évoqué la di- blique, celui de la sobriété, alors que des effets
mension monarchique de la Ve Répu- de cour se font sentir, comme un halo, résul-
qui accompagne le blique : « Il parle seulement de restauration tat d’un mécanisme sociologique du pouvoir. »
chef de l’État français de l’État, de l’exécutif, de la resacralisation du
pouvoir, après la faillite de 1940, où l’État fut
De fait, le rapport « monarchico-républi-
cain » ne semble pas fixé. « Chaque pré-
est très inspiré de balayé. » Dès 1960, Bernard Frank parle sident bricole », estime Roussellier. « Le
pourtant d’une « République sans répu- rituel monarchique a pu prendre le dessus
l’Ancien Régime. blique, d’une monarchie sans monarque ». Le quand, après de Gaulle et Pompidou, ajoute
juriste Maurice Duverger impose le terme Teyssier, la personne des présidents a pris le
dans un ouvrage paru en 1974, La Mo- pas sur la fonction, le moi sur le surmoi, les
PAR FRANÇOIS-GUILLAUME LORRAIN narchie républicaine. Mais surtout, une sé- grandeurs naturelles sur les grandeurs d’éta-

L
e 7 mai 2017 : Emmanuel Macron, tout rie de chroniques peuplées de perruques blissement. » « Aux yeux de l’étranger, pré-
juste élu, marche seul dans la cour du et de courtisans du Canard enchaîné, si- cise Roussellier, le prestige de la France
Louvre, l’ancien palais des rois de gnées Ribaud et Moisan, La Cour, carica- passe par un référent monarchique, témoin
France. Le jour de son investiture, il des- turent dans les années 1960 le rituel la réception de Poutine à Versailles. »
cend les Champs-Élysées dans la voiture monarchique de l’Élysée. Pompidou aura La France a un passé monarchique pe-
de commandement de l’armée, avant de droit à la « Régence », Napoléon à Dieu et sant. Dès lors qu’ils se tournent vers le
rendre visite aux soldats blessés à l’hôpi- Sarkozy à Bonaparte : mais ne s’agit-il pas passé, les présidents ne sont-ils pas
tal Percy : chef militaire couronné par de caricatures ? condamnés à retomber sous son in-
GEERT VANDEN WIJNGAAERT/AFP

l’Arc de triomphe, guérisseur des fluence ? Pour preuve, les discours devant
écrouelles… Le parallèle monarchique le Congrès, initiés par Sarkozy en 2009
coule de source. Surtout que Macron a après la crise. Constitutionnellement, le
fait quelques déclarations marquantes : Héritage de la monarchie président ne peut se rendre devant les dé-
« L’absent est la figure du roi dont je pense que Le président de la République française putés ou les sénateurs. Que fait-il pour
est aussi coprince d’Andorre, premier
le peuple français n’a pas voulu la mort. La chanoine honoraire de la basilique du s’adresser à eux ? Il les convoque dans la
Terreur a créé un vide émotionnel. Le roi n’est Latran, protecteur de l’Institut de France salle du Congrès attenante au château de
plus là. » De Gaulle, rappelle l’historien et du domaine national de Chambord. Versailles ! §
40 | 5 août 2021 | Le Point 2555
Pierre-Henri Tavoillot: «Les rois subsistent
parce que le peuple le veut bien»
Gouvernance. Les monarchies participent à la solidité
de l’esprit démocratique européen.
Le Point: Comment expliquez-vous que suis pas sûr qu’en 2022 Emmanuel Macron sera jugé
beaucoup de peuples européens trouvent sur sa gestion de l’épidémie. Un gouvernement, par
encore naturel d’avoir un roi pour chef d’État? définition, est coupable, car il prend des décisions ;
Pierre-Henri Tavoillot: Ces souverains représentent il affronte la réalité et les contraintes. Mais un gou-
un symbole qu’on ne peut aborder qu’en se plon- vernement qui ne déciderait rien serait sanctionné
geant dans les subtilités de chaque roman national. bien plus lourdement.
Les monarchies autoritaires ont pris fin en Europe Comment gouverner un «peuple-roi»?
avec les Lumières puis avec les chocs du XXe siècle. Il faut des élections, des délibérations, des décisions,
Les monarchies européennes sont en fait très « dé- de la reddition de comptes, quatre arts politiques
mocratiques » puisque les souverains ne jouent qu’un différents, voire contradictoires. L’audace et le rêve
rôle symbolique et que le vrai pouvoir est entre les pour l’élection ; la patience et la raison dans les
mains de gouvernements élus. Ces rois européens délibérations ; le courage et le réalisme lorsqu’il faut
ne subsistent que parce que le peuple a bien voulu trancher ; l’humilité, enfin, quand vient le temps de
les conserver et qu’il admet leur utilité. la reddition des comptes. Nous avons tendance à
Que voulez-vous dire? nous méfier du pouvoir tout en faisant une confiance
Ces souverains sont soumis au devoir de transpa- aveugle au peuple : c’est illusoire, car la démocratie
rence, à une forme d’exemplarité. Et s’il prenait à est un subtil équilibre entre le peuple (demos) et le
l’un d’eux l’idée de sortir de l’espace dans lequel le pouvoir (cratos). « Un peuple libre obéit mais il ne sert
peuple l’autorise à exister, il serait remis à sa place. pas, disait Rousseau, il a des chefs et non pas des maîtres. »
De toute façon, notre imaginaire français nous La démocratie n’est donc pas le droit de veto indivi-
trompe : nous nous étonnons qu’il existe encore des duel, mais bien un « vivre en commun », qui im-
rois en Europe. Mais, dans la plupart des pays euro- plique des règles. Sinon, c’est l’anarchie, qui désigne
Pierre-Henri
péens, on regarde avec étonnement le fait que notre Tavoillot un tout autre modèle politique. Cette obéissance
président, certes élu, dispose de pouvoirs supérieurs Maître de « choisie » n’enlève rien au devoir d’esprit critique
à ceux d’Angela Merkel ou du président américain. conférences et à la discussion.
Le principe même de démocratie paraît de plus en philoso- La démocratie n’est malheureusement
en plus fragilisé. Et pourtant, la crise sanitaire phie à l’uni- pas adaptée au temps long. Les mandats des
a démontré que les gouvernements versité Paris- élus sont courts et, s’ils veulent être réélus,
démocratiques résistaient à la tempête. Sorbonne ils doivent faire plaisir au plus grand nombre
Les crises démontrent l’extraordinaire plasticité de (Paris IV) et rapidement…
président du
la démocratie. Elle s’adapte à une demande de parti- Collège de
La démocratie doit effectivement s’accommoder du
cipation citoyenne de plus en plus grande avec, par philosophie. temps court. La décision est contrainte par le calen-
exemple, le référendum d’initiative citoyenne quand drier électoral et l’écueil, quand le pouvoir politique
le temps est au débat. Mais, en période de crise, elle est affaibli, c’est que l’État devienne plus puissant
peut tout aussi bien aspirer à être protégée et que ceux censés le diriger. Mais le temps long se
gouvernée par un super-pilote. Finalement, une retourne aussi contre les régimes autoritaires. Ils ne
démocratie est plus aisée à piloter par gros temps. savent plus renouveler leurs élites, les rendent serviles
Quand les circonstances deviennent graves, les dé- et peu créatives, puisqu’elles ne sont plus motivées
bats se concentrent sur l’essentiel, les clivages déri- par des échéances. Les élections sont, pour un État,
soires se dissipent, les énergies se tournent vers une respiration indispensable, et la démocratie est
l’action. Les trois derniers présidents français n’ont Derniers ouvrages le seul régime qui promet de faire grandir ensemble
pas connu la guerre. Mais ils ont renoué avec les parus : Comment tous les citoyens. Ce qu’Abraham Lincoln définissait
crises et le tragique. Nicolas Sarkozy a affronté la gouverner un peuple- en 1863 comme le « gouvernement du peuple, par le
DRFP/LEEMAGE VIA AFP

crise financière ; François Hollande, le terrorisme. roi ? (Odile Jacob, peuple et pour le peuple » est en réalité une civilisation
Emmanuel Macron, l’épidémie de Covid. Nicolas 2019) et La Morale de faite pour des adultes consentants ! Nous n’en avons
cette histoire. Guide
Sarkozy et François Hollande n’ont pas été jugés sur éthique pour temps pas encore tout à fait pris conscience et préférons
leurs actions face à la crise financière ou lors de la incertains (Michel rester dans une longue crise d’adolescence… § PROPOS
séquence terroriste, mais sur autre chose. Et je ne Lafon, 2020). RECUEILLIS PAR ROMAIN GUBERT

Le Point 2555 | 5 août 2021 | 41


SOCIÉTÉ

Ce Paris
où le crack
dicte sa loi

En pleine rue.
Un homme se pique sur
le trottoir, à quelques
mètres de la salle
de shoot, dans
le 10e arrondissement.
Overdose. Dealers et toxicomanes ont transformé
certains quartiers de la capitale en zones de non-droit.
Les riverains craquent.
leur inquiétude. En l’absence de les calmera que le temps de
PAR NADJET CHERIGUI réaction des pouvoirs publics, cer- quelques bouffées inhalées. En

S
ous les fenêtres de son appar- tains sont allés jusqu’à tenter de juin, la Mairie de Paris avait an-
tement donnant sur les jardins déloger eux-mêmes les toxico- noncé vouloir rendre les jardins
d’Éole, dans le 18e arrondisse- manes à coups de tirs de mortier. d’Éole aux familles en interdisant
ment de Paris, Frédéric Francelle Une initiative condamnable et sur- l’accès aux crackés qui ont pris
assiste tous les jours au même spec- tout inutile (les crackés ne se dé- l’habitude de s’y installer. Une ini-
tacle. Celui de la déshérence, de la placent que temporairement de tiative qui avait redonné espoir à
déchéance, de la violence aussi, quelques dizaines de mètres) et Frédéric Francelle, dont l’opti-
des nombreux toxicomanes au qui, fort heureusement, n’a pas fait misme a très vite été douché par
pied de son immeuble. Le riverain de blessés. Le constat, lui, reste le la réalité. « C’est pire qu’avant, peste-
de ce parc, tristement connu do- même : les « zombies », comme les t-il. Les crackés, “interdits de parc”,
rénavant pour être un repaire de riverains les appellent, traînent sont postés tout autour. Ils errent dans
drogués, ne décolère pas. Membre toujours leur carcasse décharnée, le quartier et aux abords des grilles.
très actif d’un collectif local, il leur âme tourmentée et leur ad- Des agents de la Mairie de Paris filtrent
milite depuis des mois pour dé- diction tyrannique, à la recherche les entrées. Mais les familles n’osent
noncer une situation devenue in- de cette drogue de synthèse qui ne plus venir. »
tenable dans le quartier.
Les quatre secteurs de la zone sensible Hurlements. Le riverain,
«Zombies». Depuis plus d’un membre du Collectif Paris 19, une
an, cette zone située entre la place prioritaire Barbès-Chapelle-Lariboisière association mobilisée pour la dé-
de Stalingrad, l’avenue de Flandre Château-Rouge Chapelle fense des habitants du quartier,
re

(19e) et le parc des jardins d’Éole, déplore l’absence de solutions pro-


nd

Doudeauville Dormoy
Fla

s’est transformée, à la faveur du Marcadet 18e Pajol posées après l’évacuation du parc.
de

premier confinement en mars « Rien n’a été fait. On les a délogés


ue

Jardins
en

2020, en lieu de rendez-vous des Sacré-Cœur pour les laisser crever sous nos yeux.
Av

d’Éole
fumeurs de crack et de leurs Barbès
C’est inhumain », s’étrangle cet
dealers. Mendicité, agressions ver- Goutte d’Or Hôpital 19e homme fatigué par des nuits trop
bales et physiques, règlements de Lariboisière Place courtes et un sommeil régulière-
Stalingrad
comptes entre consommateurs et Rue Saint- Gare Parc des ment interrompu par le vacarme.
du Nord
rtin
COME SITTLER/REA POUR «LE POINT»

dealers, prostitution, consomma- Vincent- Buttes- Son moral est aussi atteint par la
-Ma

tion de crack et de nombreuses de-Paul Gare Chaumont détresse qu’il côtoie tous les jours
aint

autres substances illicites... Les ri- de l’Est du matin au soir devant sa porte.
al S

Lariboisière
verains ne supportent plus la bru- 9e Ému, il raconte comment, la veille,
10e
Can

Gare du Nord
talité de ces scènes désormais il a été réveillé par les hurlements
Rue du Faubourg-
quotidiennes. Saint-Denis d’une femme à 3 heures du matin.
Bonne-
Ces derniers mois, les habitants M
Nouvelle « Je me suis penché à la fenêtre pour
Rue Mazagran Paris
ont manifesté publiquement leur e regarder ce qu’il se passait, ra-
mécontentement, mais surtout 2 conte-t-il. Et j’ai vu une femme, à moi-
tié dénudée, hurler de terreur. Ses
vêtements avaient été arrachés. C’était
une toxicomane qui fuyait un drogué
«Ces gens sont livrés aux dealers. violent et sous l’effet du crack. Voilà
ce que l’on supporte depuis plus d’un
Ils sont dans un tel état de délabrement an. Ces gens sont livrés aux dealers,
qu’ils font tout et n’importe quoi.» Un habitant qui œuvrent sans se cacher. Ils sont
dans un état de délabrement …
Le Point 2555 | 5 août 2021 | 43
SOCIÉTÉ

… tel qu’ils font tout et n’importe des hommes en uniforme face au


quoi dans nos rues. Ils se shootent, fu- sentiment d’impunité des drogués
ment du crack, ils baisent, ils chient, mais surtout des dealers. « Ils conti-
ils hurlent, ils agressent et nous vi- nuent de vendre de la drogue sans se
vons au milieu de tout ça dans une cacher et nous en subissons les consé-
zone de non-droit. La police, quand quences. Les crackés vous agressent lit-
elle est présente, se contente de regar- téralement dans la rue pour vous forcer
der sans intervenir. » Désarmée. Alexandra à leur donner de l’argent pour se payer
Sandrine* n’est pas toxicomane. Cordebard, maire du leur dose. Ils sont de plus en plus vio-
Mais elle prend des antidépres- 10e arrondissement, lents. Récemment, un enfant de 2 ans
seurs pour ne pas sombrer le jour attribue les problèmes a été frappé au visage par une toxico-
et des somnifères pour retrouver au manque de moyens mane. Jusqu’où cela doit-il aller pour
le sommeil. Accablée par la lassi- policiers. que les autorités réagissent ? » San-
tude, elle décrit ce quotidien trans- drine, les nerfs à fleur de peau, n’ose
formé en enfer depuis que son Délinquance plus sortir dans la rue. « Dehors, je
quartier a été envahi par ce qu’elle en hausse suis terrifiée. Je ne les regarde pas de
appelle « ces hordes de zombies ». crainte d’être assaillie. Ils mendient.
Sandrine habite l’avenue de
Flandre depuis plus de vingt ans.
122455
Le nombre de crimes
Ils sont agressifs. Ils vous insultent si
vous ne leur donnez pas d’argent. »
Elle sait que la zone est connue et délits constatés Faire les courses est devenue pour
pour être un marché de la drogue au 1er semestre 2021 elle une épreuve presque insur-
à ciel ouvert. Mais, pour elle, la si- à Paris. montable, et le retour à la maison
tuation s’est considérablement dé- ne la préserve pas du vacarme et de
gradée depuis mars 2020 et le début +3,7%
L’augmentation du
la violence qui règnent à l’extérieur.
du premier confinement. « Il n’y « Les autorités nous ont complètement
nombre de crimes
avait plus personne dans les rues, re- et délits recensés de- abandonnés. »
late-t-elle. Les dealers, drogués et puis dix ans, à Paris
autres délinquants ont occupé les rues, (- 5 % en France). Salle de shoot. À quelques en-
les trottoirs, les bancs. Ils se sont ins- cablures de la place de Stalingrad,
tallés durablement, ont fait leur loi et
aujourd’hui ils ont décidé que l’espace
+19%
L’augmentation
du côté de Barbès, la Chapelle et
Lariboisière, d’autres riverains se
public était leur territoire. On ne peut du nombre des mobilisent pour défendre leur shoot, dite « salle de consomma-
plus les déloger et encore moins leur infractions liées droit à vivre en sécurité. Bagarres, tion à moindre risque », installée
à la drogue (usage
faire entendre raison. » et trafic) depuis hurlements, consommation de dès 2016 aux abords de l’hôpital
Si Sandrine se dit rassurée par deux ans, à Paris. drogues en pleine rue… Ils sont Lariboisière. « Les vrais risques sont
l’augmentation de la présence po- (Source : ministère confrontés aux mêmes difficultés. pour nous au quotidien. Cette salle
licière, elle constate l’impuissance de l’Intérieur). La cible de leur colère ? La salle de n’est pas une solution, c’est un pro-
blème, lâche Marc*, un habitant du
quartier. J’ai deux filles et j’ai peur
pour elles. Les drogués y récupèrent
leur matos pour se piquer. Mais beau-
coup se défoncent partout sauf dans
la salle de shoot et on retrouve leurs
déchets, leurs seringues usagées, leurs
excréments sur la place publique.
Quant aux dealers, ils sont très pré-
sents, conscients du marché juteux
que constitue cette clientèle aggluti-
née autour de la salle. Les autorités
ne font rien. C’est le Far West, ici ! »
DR (X2) – PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Ce témoignage d’un riverain ex-


cédé se vérifie sur le terrain. À
Choquant. Les riverains se servent de ces photos pour alerter les élus sur ce qu’ils endurent au quotidien. quelques mètres de la salle de shoot,
des toxicomanes errent, s’installent
ça et là pour préparer à ciel ouvert
«Les dealers, drogués et autres délinquants leur nécessaire à injection avant
de se piquer sous les yeux des pas-
se sont installés durablement et ont décidé que sants, qui hâtent le pas, tête bais-
l’espace public était leur territoire.» Une riveraine sée. Les trottoirs jonchés de déchets
sont aussi imbibés d’une forte
44 | 5 août 2021 | Le Point 2555
«La salle de shoot? C’est pour les déchets.
Je fais ça ailleurs.» Un toxicomane
odeur d’urine, et nombre d’étrons, réaction de rejet pour Serge, qui
de toute évidence d’origine hu- refuse l’idée d’y mettre les pieds.
maine, sont autant d’embûches à Il fustige l’endroit et ce quartier
éviter. Installés sur les Vélib’, trans- qui sont, selon lui, comme du miel
formés en bancs publics, des pour les abeilles, sauf que le miel,
hommes roulent et fument des ici, c’est cette drogue, et qu’elle ra-
joints sans prendre la peine de se vage des vies. Lui-même reconnaît
cacher. « Et là, ça va encore ! Ce n’est se laisser prendre au piège de l’ad-
que du haschisch, remarque Sarah*. diction en venant ici tous les jours.
Au regard de ce qui se passe dans le « J’essaie de m’en sortir », confie ce
quartier, le shit devient banal. » quadragénaire qui en paraît vingt
de plus. Serge a connu la drogue
Zone à risque. Sarah est à la en prison. « Héroïne, crack, médocs…
tête d’un collectif de riverains du tu trouves de tout à l’intérieur. Avant
10e arrondissement mobilisés pour d’être incarcéré, je ne prenais rien. En
dénoncer les dommages collaté- cepterait de vivre avec ça dans son en- Invivable. sortant de prison, j’étais devenu un
raux qu’ils attribuent à l’installa- vironnement immédiat ? » Les jardins d’Éole toxico. »
tion de la salle de shoot. « C’est vrai Adossés à un mur tout près de (en haut) étaient
que ce quartier jouxtant les gares du la salle de shoot, Samir* et Serge devenus le lieu de Point de deal. Les deux cama-
Nord et de l’Est a toujours été un ter- répondent aux questions des po- rendez-vous des rades de galère sont conscients de
KHANH RENAUD POUR «LE POINT» (X2)

rain de trafic et de consommation. liciers, qui ne les connaissent que fumeurs de crack leur état, mais aussi des nuisances
Cela dit, la salle de shoot a accentué trop bien. Le ton est cordial, les ré- et de leurs dealers. qu’ils occasionnent pour les rive-
le problème. Depuis cinq ans, c’est une ponses sont honnêtes. Ils n’ont À l’intérieur, les chèvres rains. Serge dit ne pas parvenir à
catastrophe ! Les élus qui défendent ce rien de tranchant sur eux. Leurs de la ferme urbaine lutter contre le besoin de revenir
dispositif afin d’ouvrir d’autres salles doses ? Ils ne se les sont pas encore (ci-dessus) côtoyaient à cet endroit, qu’il déteste pour-
sur le même modèle sont des idéolo- procurées. La salle de shoot ? « Ja- les toxicomanes. tant. Maurice*, juriste, habite à
gues militant pour la dépénalisation. mais ! tranche Samir. Je ne vais pas proximité de la salle de shoot et il
Ils sont persuadés que nous devons là-dedans pour me piquer. C’est pour voit des drogués comme Serge et
vivre avec les drogues. Mais qui ac- les déchets. Je fais ça ailleurs. » Même Samir tous les jours. Cet …
Le Point 2555 | 5 août 2021 | 45
SOCIÉTÉ

… habitant se défend d’être un


opposant primaire à cette salle.
Mais il regrette que la parole des
riverains ne soit pas assez enten-
due. « Nous sommes cernés par la
drogue, les toxicomanes et les dealers.
On assiste à des scènes de violence ter-
ribles. L’autre jour, j’ai retrouvé un
homme en slip dans ma cour, une autre
fois, un camé se masturbait en pleine
rue, allongé sur le trottoir. Ma plus
grande crainte, c’est que les gens s’ha-
bituent à ce genre de spectacle. » L’ex-
périence de la salle de shoot est
pour Maurice la preuve d’un échec.
« Le quartier est devenu le Disney-
land des dealers. Il s’y est organisé un
marché qui est dorénavant toléré. La
police laisse faire. Les toxicomanes
ont ici tout ce dont ils ont besoin.
Comment voulez-vous les sortir de là
et les sevrer ? »

«Cadre sécurisé». Alexandra « Sur le terrain justement, Fran- Impuissance. Les forces s’installer là pour boire. Ensuite, avec
Cordebard, maire du 10e arrondis- çois* et Marie* attendent avec im- de l’ordre contrôlent l’ouverture des terrasses, ça a complè-
sement, défend le bilan de cette patience un retour à la normale. les toxicomanes, mais tement dérapé. Ces hommes sont
salle qu’elle refuse de qualifier de Ce couple habite un immeuble si- ont très peu de recours bruyants, violents, alcoolisés, ils
« shoot ». Elle préfère insister sur tué rue du Faubourg-Saint-Mar- contre les dealers. urinent partout, exhibent leur sexe.
le cadre sécurisé de ce lieu où les tin, dans le 10e arrondissement. Ils Si on se risque à leur faire des re-
drogués peuvent consommer en subissent depuis un an les nui- marques, ils nous insultent, nous me-
réduisant les risques pour eux, sances liées à l’activité de restau- nacent et nous accusent de racisme. »
mais aussi pour le public. « Ce rants voisins. L’un d’eux est sous
dispositif, insiste l’élue, évite que les le coup d’une fermeture adminis- Exil. François et son épouse ont
jardins ne servent de scène de consom- trative. Mais l’échoppe, toujours renoncé à appeler la police, qui se
mation Par ailleurs, nous l’avons ins- ouverte, continue d’empoisonner dit impuissante. Ils s’inquiètent
tallé ici, car le quartier était une zone la vie du quartier. « Ça fait un an Galère. Toxicomane, aussi de ce qu’ils décrivent comme
de drogue très importante. Le vrai que c’est problématique, explique Samir confirme qu’il va l’installation d’un « îlot de non-
problème, ce sont les manques de François. Depuis le premier confine- se droguer dans la rue, droit » au cœur de cet arrondisse-
moyens policiers sur le terrain. » ment, des individus ont commencé à fuyant la salle de shoot. ment populaire qu’ils aiment tant.
Saleté, sentiment d’insécurité, « Cette situation a un impact sur le
zones de non-droit… L’élue entend quartier, qui est en train de changer,
les inquiétudes des administrés. déplore Marie. Des commerçants
Elle reconnaît d’ailleurs de nou- s’en vont, leur activité est gênée par
velles difficultés apparues depuis ce climat d’insécurité, les familles dé-
près d’un an avec le début de la ménagent. » Le couple n’envisage
crise sanitaire et du confinement. pas encore l’exil. Mais il se dit très
« C’est à partir de là que la situation préoccupés par l’escalade de vio-
s’est aggravée. Certains commerces lence et par l’augmentation du
ont complètement vrillé et sont à la li- nombre de consommateurs de
mite de la légalité. Leur activité gé- crack tout près de chez eux. « Ce
COME SITTLER/REA POUR «LE POINT» (X2)

nère beaucoup d’incivilités. Nous qui se passe à Stalingrad déborde ici,


sommes en train de travailler à recon- constate François. Du côté de la rue
quérir ces terrains. » de Mazagran ou du métro Bonne-Nou-
velle, on voit de plus en plus de crac-
kés s’installer durablement. » La
«Ces hommes sont bruyants, violents, ils crainte de tous est que ces phéno-
mènes se répandent et conta-
urinent partout. Et si on se risque à leur faire minent d’autres quartiers de la
Ville lumière §
des remarques, ils nous insultent.» Des résidents *
Les prénoms ont été modifiés.

46 | 5 août 2021 | Le Point 2555


Règlements de comptes
au Parquet national financier
Zizanie. Le magis- un magistrat du PNF, Patrice
Amar, d’écrire, le 17 janvier 2019,
informations confidentielles sur
Nicolas Sarkozy à sa fille, laquelle
trat Patrice Amar une longue lettre à la procureure était avocate dans le cabinet d’un
générale près la cour d’appel de certain Patrick Jaïs, spécialisé en
est accusé de Paris, Catherine Champrenault, fusion-acquisition et droit bour-
« dénonciation pour lui faire part de ses soup- Soupçons. Le vice- sier. Ce dernier aurait ensuite
çons. Le premier vice-procureur procureur du PNF « communiqué verbalement » des
calomnieuse » par rédige sa missive sous le couvert Patrice Amar (photo) informations à l’un de ses proches,
son ex-patronne. de l’article 40 du Code de procé-
dure pénale ; ce texte prévoit qu’un
avait accusé son ex-
cheffe, Éliane Houlette,
Pierre-François Veil, lequel, enfin,
les aurait répercutées à Thierry
fonctionnaire qui, « dans l’exercice d’avoir informé Herzog, l’avocat historique de Ni-
de ses fonctions, acquiert la connais- indirectement Nicolas colas Sarkozy. « J’insiste sur le fait
PAR MARC LEPLONGEON sance d’un crime ou d’un délit est Sarkozy et son avocat, qu’il ne s’agit là, bien sûr, que d’une

L
e climat est toujours aussi pe- tenu » d’en avertir l’institution Thierry Herzog, de supposition, même si j’ai la convic-
sant sur la justice anticorrup- judiciaire. Selon Patrice Amar, l’existence d’écoutes tion qu’elle est hautement probable
tion française, et les règlements c’est Éliane Houlette, alors toute- téléphoniques sur des et la plus vraisemblable. Je veux d’ail-
de comptes s’enchaînent au Par- puissante cheffe du PNF, qui au- procédures judiciaires leurs croire que cette hypothèse n’aurait
quet national financier (PNF). En rait par inadvertance confié des en cours. pas d’autre cause que l’incompétence,
juin 2020, Le Point révèle ce que la la panique et l’inexpérience », préci-
presse désignera bientôt comme sait le procureur Amar. Sans avan-
« l’affaire des fadettes ». En ques- cer l’ombre d’un élément objectif
tion ? Une enquête secrète menée accréditant ses propos.
par le PNF entre 2014 et 2019 vi-
sant à débusquer la taupe de Ni- «Bidon». Au passage, le magis-
colas Sarkozy et de son avocat, trat se permettait également de
Thierry Herzog. À l’époque, les procéder à des « recherches sur la fac-
procureurs cherchent à savoir qui turation détaillée » de Me Veil et de
informe le clan de l’ancien pré- tenter d’obtenir des recoupements
sident de la République sur des avec les fadettes de Me Jaïs. Des
procédures judiciaires en cours, actes d’investigation parallèle qui
et notamment sur l’existence n’apparaissent à aucun moment en
d’écoutes téléphoniques. Les fac- procédure… Résumons : alors que
tures détaillées (fadettes) des té- l’enquête préliminaire menée de
léphones de plusieurs pénalistes 2014 à 2019 pour tenter de décou-
JACQUES DEMARTHON/AFP – CHRISTOPHE MORIN / IP3/MAXPPP

parisiens, dont Hervé Temime, vrir le nom de la taupe de Nicolas


Éric Dupond-Moretti ou encore Sarkozy débouche sur un classe-
Marie-Alix Canu-Bernard, sont ment sans suite, faute de preuve,
ainsi réquisitionnées, tout comme Patrice Amar, lui, accuse à mots
celles de plusieurs juges du pôle à peine couverts sa cheffe d’être
financier. L’affaire déclenche un la coupable. Éliane Houlette voit
scandale : les investigations ont rouge et décide de porter plainte
eu lieu sans respect pour les droits pour cette atteinte à sa réputation.
de la défense. Les avocats dé- Selon nos informations, le par-
noncent une atteinte sans précé- quet de Nanterre y a donné suite
dent à leur secret professionnel. et a ouvert une enquête prélimi-
Surtout, aucune taupe n’a pu être naire des chefs de dénonciation ca-
formellement identifiée : les in- lomnieuse. Les investigations ont
vestigations ont fait chou blanc. Réplique. Éliane Houlette voit rouge. L’ex-cheffe du PNF porte plainte été confiées à l’Office central pour
Cela n’empêche pourtant pas pour avoir été accusée à tort par son ex-bras droit. la répression des violences …
Le Point 2555 | 5 août 2021 | 47
SOCIÉTÉ

… aux personnes (OCRVP). commis par des membres du gou-


« Il est de jurisprudence constante «J’insiste sur le fait qu’il ne vernement dans l’exercice de leurs
qu’une dénonciation effectuée dans le
cadre d’un article 40 ne peut faire l’ob- s’agit là, bien sûr, que d’une fonctions. Cette information ju-
diciaire a été ouverte après les
jet d’une poursuite pour dénonciation
calomnieuse. Cette plainte est bidon »,
supposition.» Patrice Amar plaintes de deux syndicats, l’Union
syndicale des magistrats (USM) et
réplique Me François Saint-Pierre, le Syndicat de la magistrature (SM),
avocat de Patrice Amar. Contacté, et de l’association Anticor. Ces
l’avocat d’Éliane Houlette, Jean- derniers assurent qu’Éric Dupond-
Pierre Versini-Campinchi, n’a pour Moretti, en ordonnant l’ouverture
sa part pas souhaité commenter d’une enquête administrative à
l’affaire. La doctrine juridique, l’encontre de trois procureurs,
elle, se montre mesurée. En 1999, dont Patrice Amar et Éliane Hou-
le magistrat Denis Mondon expli- lette, cherche à régler ses comptes
quait dans la revue Actualité juri- avec la magistrature, lui qui a tou-
dique droit administratif (Ajda) qu’il jours eu des rapports très tendus
ne peut y avoir « délit de dénoncia- avec les juges durant sa carrière
tion calomnieuse que si le fonction- d’avocat.
naire […] connaissait la fausseté des D’autres voix affirment égale-
faits révélés ». Et le juriste de pour- ment que le garde des Sceaux, en
suivre : « Il n’est pas exigé du fonction- concertation avec l’Élysée, cherche
naire une certitude quant à l’existence à porter un coup à la justice anti-
d’une infraction pénale, mais seule- corruption et à venir en aide à son
ment des présomptions d’une vraisem- de vous rappeler dans ces conditions Compères. Les avocats proche ami, Me Thierry Herzog.
blance suffisante. » Les accusations à vos obligations déontologiques, no- Thierry Herzog (à dr.) et La mise en examen du ministre de
portées par Patrice Amar à l’en- tamment à votre devoir de loyauté. » Éric Dupond-Moretti, la Justice a fait hurler la Macronie,
contre d’Éliane Houlette étaient- Dans une seconde missive, à l’at- en octobre 2014, laquelle ne cesse, depuis, de voci-
elles vraisemblables ? Au parquet tention cette fois-ci de la garde des au tribunal de grande férer contre une tentative suppo-
de Nanterre de trancher ce point Sceaux de l’époque, Nicole Bellou- instance de Paris. sée des juges de choisir leur
important. Dans une lettre datée bet, Catherine Champrenault évo- ministre. « Les juges agissent par
du 25 février 2019 et adressée à M. quait encore des « griefs non fondés corporatisme », entend-on en subs-
Amar, la procureure générale près ou indémontrables ». Et de préci- tance. La défense du « garde »,
la cour d’appel de Paris, Catherine ser : « Les termes de la dénonciation constituée du bâtonnier de Paris
Champrenault (aujourd’hui à la re- sont extrêmement attentatoires à la en exercice, Me Olivier Cousi, d’un
traite), y avait vu pour sa part de personne. » ancien magistrat, Me Christophe
« simples conjectures qu’aucun élé- Cette nouvelle enquête inter- Ingrain, et de Me Rémi Lorrain, du
ment concret ne permet de confirmer ». vient alors que l’actuel ministre cabinet Darrois, soutient pour sa
Elle concluait : « Je me dois d’attirer de la Justice, Éric Dupond-Moretti, part qu’Éric Dupond-Moretti n’a
une nouvelle fois votre attention sur a été mis en examen le 16 juillet fait que suivre l’avis du bureau de
la gravité des accusations ou suspi- pour prise illégale d’intérêts par déontologie de la direction des
cions dont vous avez souhaité me faire la commission d’instruction de la services judiciaires (DSJ) de la
part, tout en reconnaissant verbale- Cour de justice de la République chancellerie. Un bureau constitué
ment ne disposer d’aucune preuve, et (CJR), seule apte à juger des actes de… magistrats §

Les protagonistes d’une affaire à tiroirs


Éliane Houlette a dirigé d’écoutes téléphoniques dans l’af- Éric Dupond-Moretti a diligenté, en septembre 2020,
le parquet national financier faire Bettencourt. Ce qui avait dé- été mis en examen le 16 juillet une inspection administrative
(PNF) depuis sa création, en clenché l’affaire Bismuth, pour dernier pour « prise illégale contre trois magistrats du
décembre 2013, jusqu’à sa laquelle l’ex-chef de l’État a été d’intérêts » devant la Cour de parquet financier, dont Éliane
retraite, en avril 2019. Elle est condamné le 1er mars à trois ans justice de la République (CJR). Houlette et Patrice Amar.
à l’origine de la plainte pour de prison, dont un an ferme. Une L’ex-pénaliste est soupçonné Deux syndicats de magistrats
« dénonciation calomnieuse » visant enquête administrative a mis Pa- d’avoir usé de ses fonctions de et l’association Anticor ont
son ex-bras droit, Patrice Amar. trice Amar hors de cause, mais le garde des Sceaux pour régler ses aussitôt porté plainte contre lui,
XAVIER DE TORRES/MAXPPP

Dans une lettre adressée en jan- Premier ministre a saisi le comptes avec le PNF, qui avait l’accusant d’abuser de son
vier 2019 à la procureure générale 18 avril, et pour la seconde fois, secrètement épluché ses fadettes autorité dans son intérêt
auprès de la cour d’appel de Paris, le Conseil supérieur de la magis- en marge de l’affaire Bismuth, personnel. Jean Castex lui a
Patrice Amar, premier vice-pro- trature d’une procédure pour croyant débusquer une taupe renouvelé sa confiance après
cureur du PNF, insinuait « manquements aux obligations de Nicolas Sarkozy et de son sa mise en examen, les actes
qu’Éliane Houlette (sa supé- déontologiques de loyauté, de pru- avocat, Me Thierry Herzog. qu’il avait ordonnés relevant
rieure) pouvait avoir alerté Nico- dence, de délicatesse et d’impartia- Ministre depuis quelques mois, selon lui de ses « prérogatives
las Sarkozy de la mise en place lité ». L’enquête est en cours. Éric Dupond-Moretti avait ministérielles » § N. B.

48 | 5 août 2021 | Le Point 2555


Carole Bouquet,
son île de la thérapie
Troublante. En couple au
Solaire.
cinéma avec Monica Bellucci La comédienne sur l’île
dans Les Fantasmes, elle nous sicilienne, en 2018. Arrivée
en 2000, elle y a bâti un
a reçus chez elle à Pantelleria. domaine viticole. «J’ai
longtemps vécu avec la
certitude que l’amour
PAR MARIE-LAURE DELORME pouvait guérir. (...) Je sais

D
’emblée, le contraste. La maison typique de l’île maintenant qu’il s’agit
est le dammuso. Roche noire, toit blanc. Le sirocco d’une illusion. »
souffle un air brûlant sur Pantelleria. L’île volca-
nique, située entre la Sicile et la Tunisie, est un mé-
lange de douceur et de dureté. L’actrice Carole Bouquet
y a acheté, en 2000, une maisonnette et un bout de
terrain. Depuis, elle a acquis 25 hectares et fait bâtir
quatre maisons sur son domaine. « Pantelleria est une
terre violente qui produit des choses voluptueuses. Je suis
une enfant des villes, mais je me sens appartenir à cette
île. » Carole Bouquet est entrée en Italie par Rome : la
lumière dansant sur les pierres et la beauté déjouant
les pièges. L’île de Pantelleria est l’exact miroir de l’ac-
trice par ses excès, ses paradoxes, ses secrets.
On a passé une journée sur l’île sicilienne avec elle
à la fin juillet. D’un après-midi sur un bateau secoué
par les vents à un dîner réunissant une partie de son
clan. Pantelleria est son havre. Elle s’apprête à produire
du vin blanc sec après son vin blanc liquoreux ; elle
rassemble sa nombreuse famille dans un va-et-vient
constant ; elle nage plus d’une heure en mer chaque
jour ; elle réunit à table ses amis de toujours. Carole
Bouquet : tenue large, visage nu, cheveux ramassés.
L’ex-James Bond Girl reste un étrange choc de clarté
et d’obscurité. L’interprète de Lucie Aubrac, dans le
film de Claude Berri, n’aura cessé de faire triompher
la vie sur la mort. Carole Bouquet est, comme sa belle-
fille Charlotte Casiraghi, une lectrice d’Anne Dufour-
mantelle. La philosophe et psychanalyste, morte en
2017, croyait en la notion d’humanité : la douceur
et le risque.
L’immense succès de la série En thérapie (Arte) a
marqué l’année. Carole Bouquet y joue le rôle de la
MICHAHELLES/SINTESI/SIPA

superviseuse et amie du psychanalyste interprété par


Frédéric Pierrot. « Je ne pense pas un mot du personnage
de psychanalyste que j’interprète dans En thérapie. Es-
ther est du côté du dogme et de la règle, alors que je suis du
côté de l’empathie et de la compassion. J’ai déjà été en ana-
lyse. Je crois en la parole, mais uniquement comme …
Le Point 2555 | 5 août 2021 | 49
SOCIÉTÉ

… idée. Je ne connais personne que la psychanalyse Terrienne. Jean-Pierre Rassam à l’âge de 27 ans. Telsche Boorman,
ait sauvé. Elle peut épauler, mais non soigner. Qu’est-ce qui « Pantelleria est une sa meilleure amie, est morte à 36 ans.
aide réellement à vivre ? J’ai longtemps vécu avec la certi- terre violente qui Carole Bouquet a mis des années à se remettre de
tude que l’amour pouvait guérir. Je pourrais même dire que produit des choses la mort de Jean-Pierre Rassam. « Il faut du temps pour
c’est ma vie. Je sais maintenant qu’il s’agit d’une illusion. » voluptueuses.» Carole que les gens disparus ne nous manquent plus. Un jour, on
Carole Bouquet a été en couple de 1978 à 1985 avec Bouquet, ici pendant se surprend à se dire : j’ai passé une heure sans penser à
le producteur Jean-Pierre Rassam dont elle a un fils les vendanges en 2020. lui. Une amie, qui venait de perdre son frère dont elle était
(le producteur Dimitri Rassam) puis elle a rencontré Ces raisins très mûrs proche, m’a demandé comment faire pour surmonter la
le photographe Francis Giacobetti dont elle a un se- serviront à élaborer douleur. Elle s’attendait peut-être à ce que je lui conseille
cond fils (le réalisateur Louis Giacobetti). Elle a aussi le vin doux. une retraite bouddhique. Je lui ai dit : des médicaments !
été près de dix ans avec Gérard Depardieu. Elle vit Il n’y a rien d’autre. On a trouvé des antidépresseurs pour
aujourd’hui avec Philippe Sereys de Rothschild. Les que l’on souffre moins. Elle continue à raconter l’anecdote,
enfants ne sont pas faits pour consoler ; les hommes Bio express encore ahurie de ma réponse. Je suis athée. Si l’on n’est pas
ne sont pas faits pour sauver. On lui a souvent repro- 1957 Naissance croyant, que peut-on faire à part rire et pleurer ? » L’ac-
ché, à elle qui a tant besoin des autres, sa farouche in- à Neuilly-sur-Seine. trice aimerait que le gouvernement légalise et enca-
dépendance. 1976 Conservatoire dre l’euthanasie.
national supérieur
d’art dramatique Il est 21 heures dans la maison de Pantelleria. Sur
«Ils fantasmaient sur nous». Carole Bou- de Paris. la table : pâtes, poissons, vin. Avec une poignée de
quet sera à l’affiche de Fantasmes, film à sketchs des 1977 Révélée dans proches, dont le producteur Paul Rassam et l’actrice
frères Foenkinos. Six couples se confrontent à leurs Cet obscur objet du Aurore Clément, elle parle de politique, de culture,
désirs enfouis, dans des histoires dignes de comédies désir, de Luis Buñuel. de médias. Le ton monte et descend avec joyeuseté.
1981 James Bond
à l’italienne des années 1950 et 1960. Carole Bouquet Girl dans Rien que
Les années passent et Carole Bouquet reste à gauche.
et Monica Bellucci interprètent un couple d’homo- pour vos yeux. « Je ne sais plus ce que veut dire être à gauche, mais je vois
sexuelles. « Quand j’étais à New York, dans les années 1986 Égérie de la une fracture importante entre la droite et la gauche dans
1970-1980, je vivais chez les uns et les autres avec l’actrice marque Chanel le rapport aux étrangers et leur accueil. Par ailleurs, j’ai
Clio Goldsmith. Nous avions sympathisé. J’ai découvert pour le parfum N° 5. 63 ans et je n’ai cessé de voir l’école et l’hôpital se détério-
plus tard, une fois arrivée en Italie, que les gens pensaient 1990 César de la rer. La gauche et la droite ont pareillement échoué dans
meilleure actrice
que nous étions ensemble. Ils fantasmaient sur nous. Long- pour Trop belle ces deux domaines-là. Des hommes comme mon père,
temps après, les réalisateurs italiens continuaient à me pour toi. centralien, ou comme Jean-Claude Carrière, normalien,
poser la question : alors, vous avez été ensemble ? J’ai été 2000 Achète venaient d’un milieu modeste et ont pu se construire grâce
simplement surprise car je n’y avais pas songé une seule se- sa maison à à l’école. Aujourd’hui, cela ne serait plus possible. » Son
Pantelleria.
COLL. PARTICULIÈRE

conde. » Carole Bouquet pense qu’on tombe amoureux admiration se porte vers la résistante Lucie Aubrac,
d’une personne et non d’un sexe. Les deux femmes du 2002 Interprète l’historien Jean-Pierre Vernant, le philosophe Fran-
Phèdre, de Racine.
film de Stéphane et David Foenkinos fantasment sur 2021 Les Fantasmes, çois Roustang. Elle est intarissable sur eux.
la mort. Le véritable couple du film est Éros et Thana- de David et Sté- Elle glisse sur son parcours. Elle a été reçue au
tos. Carole Bouquet a perdu son père à l’âge de 22 ans, phane Foenkinos. Conservatoire de Paris ; elle a tourné avec Luis Buñuel,
50 | 5 août 2021 | Le Point 2555
s’est engagée tôt pour la protection de l’enfance à
travers l’association La Voix de l’enfant et s’est pro-
noncée pour l’égalité des salaires des femmes et des
hommes. Elle a confiance en Brigitte Macron pour
faire avancer les dossiers touchant à l’enfance. Elle
la trouve courageuse. La comédienne ne voit pas de
différence entre un homme et une femme dans le
monde professionnel. Carole Bouquet a déjà affirmé
à son oncle, l’avocat genevois Marc Bonnant, qu’elle
ne serait pas certaine de lui confier son cas s’il tom-
bait fou amoureux. L’actrice faussement froide, au ca-
ractère volcanique comme l’île sicilienne, a toujours
travaillé. Elle a gagné et perdu beaucoup d’argent au
cours de sa vie.
L’égérie du N° 5 de Chanel durant dix ans n’a pas
changé sa définition du bonheur au fil des années :
être en vie et savoir ses fils heureux. Elle a veillé à ne
pas faire de ses deux garçons des enfants gâtés. « Je
leur disais : “Je suis actrice et il s’agit d’un métier comme
un autre. J’aurais pu être charcutière ou fromagère et alors
vous auriez entendu parler de saucissons et de chèvres
toute la journée à la maison.” J’ai toujours refusé de poser
avec eux. » Elle veut léguer son domaine de Pantelle-
ria à ses enfants et petits-enfants. Les éditeurs sont
André Téchiné, Claude Berri ; elle a reçu le césar de Madone. nombreux à attendre ses Mémoires. On en rêve : elle
la meilleure actrice 1990 pour Trop belle pour toi, de Vendanges heureuses parlerait du New York d’Andy Warhol, du petit car-
Bertrand Blier ; elle a joué au théâtre dans Phèdre et en 2005. net de Luis Buñuel rempli de croix représentant les
Bérénice, de Racine ; elle a triomphé dans la série La « Le temps est une ba- morts, de la flamboyance du producteur Jean-Pierre
Mante sur TF1. « Les réussites et les honneurs ne sont taille perdue d’avance, Rassam, de son amitié avec Coluche, des années Cha-
rien venus combler en moi. À chaque fois, simplement, j’ai que je n’ai jamais nel, de la lumière de Rome, du besoin de peinture et
été surprise. Je pense que j’aurais dû recevoir le césar de la essayé de mener. La de musique, de la rencontre avec Pantelleria, d’une
meilleure actrice avec Josiane Balasko. » Sa beauté par- solution est de ne pas enfance à l’ombre d’une mère absente.
faite de madone a constitué, dès le début, une cage regarder les films dans
dorée à perpétuité. Carole Bouquet est l’une des rares lesquels on joue.» « Je ne sais pas qui est ma mère ». Carole
actrices à parler sans fard des difficultés de l’âge. « Le Bouquet évoque peu sa mère. Elle et sa sœur aînée ont
temps est une bataille perdue d’avance, que je n’ai jamais été élevées par un père silencieux puis mises en pen-
essayé de mener. La solution est de ne pas regarder les films sion chez les sœurs dominicaines. « Mon père ne com-
dans lesquels on joue pour pouvoir continuer à faire son mé- muniquait pas avec moi. Mais je l’observais en vacances
tier. Se voir à l’image devient difficile avec les années. Je n’ai bavarder avec ses amis. Il me regardait avec confiance.
jamais adhéré aux discours des actrices parlant de la cin- J’ai de l’admiration pour lui. » Sa mère est partie au
quantaine comme du plus bel âge de la vie. Je ne me recon- loin, quand elle était âgée de 3 ans. Le père a obtenu
nais ni en Sharon Stone ni en Madonna. L’âge fragilise. Le la garde exclusive des enfants. « Ma mère était d’une
temps passe et la cotte de mailles devient pleine de trous. » grande beauté. Je suis un mauvais juge pour parler d’elle. Il
Elle conserve un côté solaire et un côté sombre. y a tant de choses que je ne sais pas d’elle et qui s’expliquent
COLL. PARTICULIÉRE

Elle dissout sa mélancolie en trouvant un sens et un notamment par son enfance. Elle avait des trous de mé-
cadre à la vie. Il y a en elle quelque chose de militaire moire sincères. Elle disait être partie deux mois, alors que
et d’altruiste. Des règles simples : on fait ce qu’on a à c’était trois ans. J’ai fait tôt la paix avec elle. Je lui ai par-
faire, on s’oublie en s’occupant des autres. « Ma ma- donné, mais cela n’a rien réparé entre nous. Je ne sais pas
nière de me protéger est de protéger les autres. » L’actrice qui est ma mère. »
La mère de Carole Bouquet habitait le sud de la
France. Les enfants passaient les vacances scolaires
avec elle, un mois l’été dans le Midi. « Je me souviens
«Je me souviens encore de encore de l’odeur des mimosas en arrivant là-bas. J’ai
cessé, à un moment, d’y aller car c’était à chaque fois une
l’odeur des mimosas chez ma mère. promesse de bonheur non tenue. » Carole Bouquet a lu
J’ai cessé d’y aller car c’était Notre cœur tend vers le Sud, de Freud. Elle ne croit plus
au pouvoir salvateur de l’amour, mais elle a foi en la
à chaque fois une promesse lumière de l’Italie. Pantelleria représente la transmis-
sion, l’ancrage, la guérison. Carole Bouquet a créé son
de bonheur non tenue.» propre Sud. La promesse d’un bonheur enfin tenue §
Le Point 2555 | 5 août 2021 | 51
ÉCONOMIE

O’Tacos,
l’empire du gras

Un samedi soir
chez O’Tacos.
Dégustation
hypercalorique
dans le quartier
Ginko, à Bordeaux.

52 | 5 août 2021 | Le Point 2555


Gigasuccès. Fondée en 2010, la chaîne Alors, le samedi soir, venir manger un
tacos, ça fait faire un truc. » À la mai-
française de fast-foods aux sandwichs rie de cette sous-préfecture de Seine-
surcaloriques 100 % halal séduit tous et-Marne de 12 000 habitants, la
« manageuse de centre-ville », So-
les jeunes, de Provins à Brunei. Récit. phie Dorléans, confirme le pouvoir
d’attraction de l’enseigne. « O’Ta-
Big Mac de McDonald’s culmine à cos fait venir la jeunesse en ville. En
PAR CLAIRE LEFEVBRE 504 calories. À titre de comparai- termes d’image, c’est très bien. Si cela

S
ur les plateaux, les sandwichs son, une femme a besoin de 1 800 ca- pouvait inciter d’autres enseignes na-
s’alignent comme autant de lories par jour et un homme de tionales ou des commerçants plus jeunes
bombes caloriques. Des pavés 2 200. De quoi donner des palpita- à s’installer, ce serait parfait ! » ex-
de 300 à 600 grammes, dorés et tions aux maîtres du bien-manger ! plique la salariée de la ville, dont le
rebondis, garnis de viande halal, Et pourtant, les restaurants de cette métier consiste justement à redy-
accompagnés de frites et de sauce chaîne apparue en 2010 ne désem- namiser le commerce de la tran-
fromagère. Sur le dessus de ces plissent pas. quille cité médiévale.
méga-casse-croûte, une débauche À Provins, où vit Thibault, les
de suppléments : cheddar gratiné, commandes s’enchaînent à un Du bâtiment O’Tacos. Et c’est
lardons de volaille, oignons, poi- rythme soutenu depuis 11h30, et peu dire que, dans la France des pé-
vrons… La sauce dégouline sur les une petite file d’attente se forme riphéries, des petites villes et des
doigts des clients dévoreurs. Les devant le restaurant. Montant classes moyennes, O’Tacos fait fi-
bouches luisent. Ça colle. « Pas
grave. C’est pour ça que c’est bon », se
marre Thibault, grande tige de
moyen du ticket : 7 euros. « À ce
prix-là, tu as un sandwich et une bois-
son, et tu es calée jusqu’à 21 heures.
281
restaurants
gure de boosteur. « À quand un O’Ta-
cos chez nous ? » avait ainsi tweeté
en 2017 le maire (LR) de Château-
16 ans flottant dans son survête- Alors que, si tu vas au McDo, tu as en- roux, Gil Avérous. Quelques mois
ment, qui peine à finir son sand-
wich format XL – une triple dose
core faim quand tu sors », commente
Eva, 15 ans, crop top jaune, surche- 50 
sont à l’étranger
plus tard, l’enseigne ouvrait à deux
pas de la rue piétonne du centre-
de viande dans une double tortilla mise à carreaux et AirPods aux ville, pour la plus grande joie de la
de blé. Bienvenue chez O’Tacos, la oreilles. « Et puis c’est trop bon ! » librairie attenante, qui a vu son
chaîne de fast-foods made in France,
chérie des moins de 25 ans, qui re-
prend soin d’ajouter sa copine
Alexane, 16 ans. Si les deux jeunes
190
millions
rayon BD croître de manière expo-
nentielle dans les semaines qui ont
pousse crânement les limites de la filles ont choisi d’emporter leur d’euros de chiffre suivi. « Les gens nous supplient sur les
malbouffe. Avec 281 restaurants, riche repas, la plupart des lycéens d’affaires en 2020 réseaux sociaux pour qu’on vienne
dont 50 à l’étranger, un chiffre d’af- de la ville préfèrent squatter les s’implanter chez eux », s’étonne en-
faires (toutes franchises cumulées)
de 190 millions d’euros en 2020 et
un dynamisme inégalé sur les ré-
lieux le temps du déjeuner. Ou plus.
« Ici, c’est joli, cosy, et on est sûr de re-
trouver des gens qu’on connaît. En plus,
1500
calories
core le Grenoblois Patrick Pelonero,
cofondateur de la chaîne, qui, de-
puis Dubaï, planche aujourd’hui
seaux sociaux, celle-ci semble avoir on peut rester aussi longtemps qu’on pour un tacos contre pour la marque comme consultant
504 pour le Big Mac
ringardisé burgers, pizzas, kebabs veut. En fait, c’est comme une cantine de McDonald’s extérieur sur un nouveau concept
ou paninis. Et si l’enseigne reste en mieux », remarque Lucas, 19 ans. autour du poulet.
loin derrière la milliardaire McDo- L’élève de terminale vient une di- Pour ce fils d’immigré italien,
nald’s, elle fait figure de nouvelle zaine de fois par mois. Souvent le tout a commencé en 2007. Patrick
SEBASTIEN ORTOLA / REA POUR « LE POINT » – SIPA

locomotive de la junk food. midi, mais aussi parfois le soir, avec Pelonero est alors plaquiste dans le
Ici, les sandwichs sont à compo- des amis. « Provins, c’est une petite bâtiment et veut profiter du ralen-
ser soi-même à partir d’une gamme ville. Il n’y a pas grand-chose à faire. tissement des commandes pendant
de 42 ingrédients ultratransformés l’hiver pour se lancer dans la res-
(nuggets, cordon-bleu, merguez, tauration. À l’époque, dans la ban-
Vache qui rit, ketchup…), et les lé- lieue de Lyon et de Grenoble, tout
gumes sont au nombre de… deux. «Les gens nous supplient le monde ne jure que par le « french
Ni bio ni sains, aux antipodes de la
tendance des burgers gourmets pro-
pour qu’on vienne s’implan- tacos » (qui a gagné un s final au
passage), une réappropriation lo-
posés par les grands hôtels, les ta-
cos de chez O’Tacos contiennent
ter chez eux.» P. Pelonero, cale du taco mexicain, soit une crêpe
garnie puis pliée en forme de rec-
1 500 calories en moyenne, là où le cofondateur de la chaîne tangle, une spécialité entre …
Le Point 2555 | 5 août 2021 | 53
ÉCONOMIE

… le panini, le kebab et le bur- Petit à petit, l’entreprise se struc-


rito. Le tout 100 % halal par prag- ture, fait appel à des consultants et
matisme commercial. « Quelques s’attaque aux centres-villes, n’hési-
snacks en proposaient et ils ne désem- tant pas à se payer les services de
plissaient pas. Moi-même j’étais prêt rappeurs, tels que MHD, Koba LaD
à attendre une heure pour en manger, et Gradur, ou d’influenceurs pour
parce que je trouvais ça bon, copieux attirer les foules. Quitte à frôler
et pas cher. J’avais un phénomène fou l’émeute comme en octobre 2019,
devant moi. Je me suis dit que je serais à Limoges, lorsque la police a dû in-
le dernier des idiots si je ne faisais pas tervenir pour calmer les fans à l’ar-
ça », explique-t-il. Le Tacos des Al- rivée de Vargasss92, une star de
liés ouvre dans la foulée dans la Snapchat connue pour ses vidéos
banlieue sud de Grenoble. Les dé- humoristiques. Si O’Tacos s’est as-
buts sont difficiles et il n’est pas le sagi ces deux dernières années – pro-
seul sur le créneau, mais, à force de tocole sanitaire oblige –, les
remises en question, de travail sur restaurants continuent d’ouvrir à
la recette et d’opérations marke- un rythme soutenu, portés notam-
ting sur Facebook, il voit les clients Amitié. Patrick Pelonero et Samba Traoré, deux des trois fondateurs ment par le click and collect et la
commencer à affluer. d’O’Tacos. Ils ont ouvert leur premier restaurant en 2007, à Grenoble. livraison à domicile. Longwy, Quim-
per, Metz, Baie-Mahault (en Gua-
Trio. Voyant le phénomène se deloupe), Chennevières-sur-Marne,
diffuser dans les autres métro- Cluny (Martinique), Sedan, Tarbes…
poles, Silman Traoré, un ami d’en- Depuis le début de l’année, la
fance de Patrick Pelonero qui marque a inauguré pas moins de
travaillait lui aussi dans le bâti- neuf nouvelles adresses. Y compris
ment, décide à son tour d’ouvrir un pendant le confinement !
snack à Bordeaux, où le taco à la Aujourd’hui, O’Tacos est un mo-
française est encore inconnu. Son dèle extrêmement attractif et les
nom ? O’Tacos. Nous sommes en franchisés se bousculent. « Je n’ai
2010 ; et Patrick Pelonero, qui conti- eu besoin que de 300 000 euros, dont
nue de voir grand, a de son côté dé- 25 000 euros de droits d’entrée, pour
cidé d’arrêter la restauration et de un restaurant O’Tacos de 100 mètres
vendre Le Tacos des Alliés pour carrés environ. Pour un McDonald’s
créer une petite agence de commu- ou un Quick, la somme à sortir est trois
nication. Il s’initie sur YouTube, se fois supérieure », témoigne l’un d’eux,
paie une petite formation et monte qui préfère rester discret. Avec un
à Paris. L’entrepreneur est cepen- coût de revient moyen inférieur à
dant plusieurs fois sollicité par Junk food. Tortilla, viande hachée, sauce fromagère, frites. Une base 2 euros pour un tacos vendu 5 eu-
son ami Silman au sujet de son sur laquelle on peut ajouter nuggets, merguez, Vache qui rit… ros, le business est hyperrentable…
enseigne. Il refonde l’identité Par unité, le chiffre d’affaires attein-
d’O’Tacos, réfléchit à une décora- tué face à un rond-point, au milieu drait les 900 000 euros en moyenne.
tion plus chaleureuse, pense stra- d’une zone pavillonnaire, déniché De quoi donner envie aux franchi-
tégie, se prend au jeu. Rapidement, sur Le Bon Coin. Quant à la com- sés de multiplier les adresses, à l’ins-
les deux compères décident de s’as- munication, elle passe par les ré- tar de ce gérant de Thionville passé
socier et sont vite rejoints par le seaux sociaux. « On n’avait pas les en quatre ans de un à sept restau-
frère de Silman, Samba Traoré, qui moyens de faire des campagnes d’affi- rants dans sa région.
découvre lui aussi le monde de la chage ou d’imprimer des prospectus. Le combo Vendu, afin d’accompagner son
restauration. Ensemble, le trio Facebook, c’était gratuit ! » En tacos le plus développement à l’international,
ouvre un deuxième restaurant dans quelques semaines, la réputation demandé au fonds d’investissement belge
la capitale girondine puis un troi- de l’établissement est faite. « Les Tenders (bâtonnets Kharis Capital, qui a investi égale-
COME SITTLER/REA POUR « LE POINT » – SIPA

sième sous franchise, afin de s’épar- gens venaient de tout le département de poulet panés ment dans Burger King, Quick,
gner les inconvénients liés à une pour manger un tacos. C’était fou ! » et frits), sauce Nordsee et Go! Fish en Europe sous
algérienne, cheddar,
création d’entreprise classique. Ils se souvient-il. La suite ? Ce sont des poivronade. la holding QSRP (pour Quick Ser-
choisissent de s’installer à Trem- ouvertures à la chaîne autour de vice Restaurant Platform), le petit
blay-en-France, en Seine-Saint-De- Paris : Asnières, Antony, Aulnay- fast-food halal de banlieue est
nis. « L’endroit le moins cher sous-Bois, Le Bourget – « partout où désormais un acteur majeur du
d’Île-de-France », explique malicieu- les emplacements disponibles étaient secteur. Et un phénomène généra-
sement Patrick Pelonero pour jus- abordables » –, et des journées gra- tionnel qui séduit toutes les classes
tifier le choix de son emplacement : tuites au moment des ouvertures sociales. Une popularité qui se me-
un espace de 25 mètres carrés, si- « pour créer de la notoriété ». sure d’abord sur les réseaux sociaux :
54 | 5 août 2021 | Le Point 2555
2,1 millions de fans sur Facebook Buzz. Pour son pensance bobo et aux discours institu-
et 309 000 abonnés sur Instagram ouverture à Rennes, tionnels qui rebattent les oreilles des
(McDonald’s France réunit 1,7 mil- en septembre 2019, jeunes avec le Programme national nu-
lion de followers sur Facebook et O’Tacos avait convié le trition santé. Ça, ça parle à tous les
301 000 sur Instagram). Sur les rappeur Koba LaD. ados du monde, qu’ils soient riches ou
comptes de la chaîne ? Des photos Devant l’affluence, et pauvres », analyse Thomas Clouet,
de sandwichs – dégoulinants, évi- pour des raisons créateur et communicant culinaire,
demment –, des défis (« Tague un de sécurité, le directeur passionné de street food. Pour lui,
ami, il te devra un O’Tacos »), des mon- de l’établissement a pas de doute, « le tacos est le nouveau
tages photo, des références à la pop annulé l’événement. kebab », ce classique de la street food
culture, des hashtags en pagaille, À droite, les ayant perdu – comme le burger
des emojis, des lives à chaque inau- footballeurs Kylian avant lui – son aspect transgressif
guration… Et puis il y a le challenge Mbappé, Antoine en gagnant les menus des palaces
du Gigatacos : un monstre de 2,5 ki- Griezmann et Paul à veiller à l’équilibre de ce qu’il parisiens et des chefs étoilés.
los avec cinq viandes, vendu 18 eu- Pogba, à Roissy-en- mange sur la semaine. Attablés à Dans un monde obsédé par le
ros, est offert à tous ceux qui en Brie, en octobre 2018. la terrasse de l’historique restau- bien-être et la santé, le tacos serait-il
viennent à bout en moins de trois rant des Halles, à Paris, Cynthia, Ra- devenu le summum de la rébel-
heures. Seulement 30 personnes chel, Moussa et Kees apprécient lion ? « En en faisant un objet de trans-
sont parvenues à relever le défi de- cette honnêteté : « C’est sûr que, si tu gression, les ados montrent qu’ils ont
puis 2017, mais, sur YouTube, les fais un régime, c’est pas ici qu’il faut parfaitement intégré les discours de
tentatives peuvent drainer plu- venir. Ici, c’est la surenchère : tu prends type “manger-bouger”. Quand ils
sieurs millions de vues. un format XL, tu mets tout ce que tu mangent un tacos, ils savent ce qu’ils
veux dedans, tu prends une photo, tu font, note Véronique Pardo, anthro-
Manger «sale». Dans la « vraie l’envoies aux potes, c’est ça qui est pologue et coordinatrice de l’en-
vie », le plaisir se trouve autant en drôle », explique, sur un ton d’évi- quête AlimAdos, consacrée aux
bouche que dans l’idée de trans- dence, le dernier, étudiant en li- comportements alimentaires des
gression. Car ici, contrairement à cence de cinéma. Sa « compo » ? Un adolescents. Manger est un acte so-
la plupart des chaînes de fast-foods, tacos nuggets-cordon-bleu-mayon- cial, qui permet de se positionner dans
pas de salades au menu, pas de ten- naise, arrosé d’un Oasis Tropical. une communauté. C’était déjà fort
tatives pour verdir son image ou « Aller chez O’Tacos, c’est faire un doigt avant, mais cela a explosé avec les ré-
de beaux discours sur le bio, le lo- d’honneur à ses parents, à la bien- seaux sociaux, où les jeunes publient
cal et la traçabilité. On vient pour tout ce qu’ils font : shopping, sorties, re-
manger « sale », comme aiment à pas… Aller manger un tacos, même
RADIO FRANCE/MAXPPP – DR

dire les jeunes clients. Et c’est par- seul, est une manière d’être reconnu
faitement assumé. « Oui, c’est gras. «Aller chez O’Tacos, c’est par ses pairs. De dire qu’on fait partie
Bien sûr, c’est calorique. On ne va pas
dire le contraire. C’est même pour cela
faire un doigt d’honneur du groupe. » En bref, si votre ado est
capable de s’enfiler sans difficulté
que les gens viennent », balaie Daniel
Grossmann, le patron de Kharis Ca-
à ses parents, à la bien- un sandwich taille XL, avec frites
et soda, et qu’il en redemande, pas
pital, en invitant toutefois chacun pensance bobo.» T. Clouet d’inquiétude : c’est juste un ado §
Le Point 2555 | 5 août 2021 | 55
SCIENCES

Du CO2 pour faire


pousser vos
courgettes

Impact. Les modules de capture


de la start-up suisse Climeworks,
ici installés sur le toit
de l’incinérateur de déchets
de Hinwil (Suisse).
Au second plan, les serres de la
ferme qui utilise comme engrais
une partie du CO2 capturé.

56 | 5 août 2021 | Le Point 2555


Défi. Cité en exemple par
Bill Gates, Climeworks veut
inverser le changement
climatique. Reportage.
DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL À HINWIL (SUISSE), GUERRIC PONCET

U
ne odeur nauséabonde flotte dans l’air aux
environs de la petite gare de Hinwil, près de
L’objectif reste avant tout Zurich. Et pour cause : c’est sur le toit d’un
incinérateur de déchets que nous allons visiter
d’atteindre l’équivalent l’installation pilote de Climeworks, une start-up
suisse qui promet « d’inverser le changement cli-
de zéro émission de CO2 matique » en filtrant le CO2 de l’atmosphère. Si le
monte-charge débouche sur le toit d’une usine,
d’ici à 2050. il ne s’agit pas ici de filtrer la fumée des chemi-
nées, mais bien de purifier directement l’air exté-
rieur. Un défi un peu fou, car le dioxyde de carbone
y est infiniment moins concentré. L’idée a d’ores
et déjà séduit le groupe Coca-Cola, comme des
cultivateurs voisins qui recyclent le CO2 récupéré,
et également Bill Gates, qui cite cette initiative
en exemple dans son dernier ouvrage, Climat :
comment éviter un désastre (lire Le Point n° 2531).
Tout a commencé par une histoire de VTT.
Choqués par les effets du changement climatique
sur les glaciers suisses autour desquels ils adorent
se promener à vélo, Christoph Gebald et Jan Wurz-
bacher, des ingénieurs de 37 ans qui ont grandi
en Allemagne avant de s’asseoir ensemble sur les
bancs de l’École polytechnique fédérale de Zurich
(ETH), décident d’inventer un système rustique
et déployable à grande échelle. L’idée est simple :
des ventilateurs forcent l’air à passer dans des
filtres réutilisables, sur lesquels le carbone est cap-
turé. Ils sont réunis par blocs de six pour obtenir
exactement la taille d’un conteneur standard, fa-
cilement transportable à l’autre bout du monde.
Lorsqu’un filtre est saturé, son compartiment
se ferme et chauffe à 100 °C grâce à de l’énergie
aussi propre que possible. À Hinwil, elle est gé-
MEINRAD SCHADE/LAIF-RÉA POUR « LE POINT »

nérée par l’incinération des déchets, qui fournit


à la fois de l’électricité et de la chaleur au système.
Le CO2 peut alors être « récolté » sur le filtre ré-
utilisable. Sous forme gazeuse, il est un engrais
très efficace dans les serres de la ferme toute
proche, pour accélérer la croissance des légumes
que les habitants trouveront sur les étals du
marché quelques semaines plus tard. Sous forme
liquide, le CO2 est stocké dans un réservoir au
pied de l’installation, jusqu’à ce que des …

Le Point 2555 | 5 août 2021 | 57


SCIENCES

… camions-citernes du groupe Ce qu’on peut Engrais de l’énergie propre de la deuxième


Coca-Cola viennent le récupérer Sous forme liquide, il est utilisé
plus grosse centrale géothermique
faire avec le C02 dans l’agriculture ou lors
pour fabriquer de l’eau pétillante. du monde pour capturer le CO2.
d’opérations de reforestation.
Ce dernier ne sera pas réutilisé
Potentiel. Si cette usine expéri- comme en Suisse, mais stocké en
mentale capture 1 500 tonnes de profondeur dans les pores du ba-
CO2 par an, sa contribution reste C02 salte, grâce à un partenariat avec
modeste : elle représente à peine Carburant (gaz carbonique) Médicaments le projet européen CarbFix. Pour
Il pourrait être Il est chimiquement
0,000004 % des 38 milliards de transformé transformé pour cela, de l’eau hautement carbonée
tonnes émises par l’activité hu- en éthanol ou obtenir des sera injectée sous terre et réagira
maine chaque année sur la pla- en méthanol. molécules d’intérêt avec ces roches volcaniques pour
nète. Pour arriver à la totalité, il pharmaceutique. libérer du calcium, du magnésium
faudrait… 25 millions d’usines Boissons Polymères
ou encore du fer et ainsi remplir
comme celle-ci. Et pour s’occuper Sous forme gazeuse, il sert à Il permet d’obtenir des polymères les espaces libres avec des éléments
des émissions de CO2 françaises, gazéifier des boissons pétillantes, pour fabriquer des verres considérés comme stables pendant
limitées grâce à l’énergie nucléaire comme de l’eau ou du soda. de lunettes, par exemple. des milliers d’années. Si Orca
décarbonée, il n’en faudrait « que » capture et stocke comme prévu
300 000, ce qui représente tout de 4 000 tonnes de CO2 par an, elle
même 35 fois le nombre de bu- de retrait du CO2 », assure, confiant, sera la plus grande installation
reaux de poste dans l’Hexagone ! Jan Wurzbacher, l’un des deux mondiale de ce type. Les résultats
Si Climeworks voulait avoir un fondateurs de Climeworks, qui a devront évidemment être ampu-
impact non négligeable et viser, immédiatement accroché avec son tés par l’empreinte carbone totale
par exemple, 1 % du CO2 émis compère Christoph Gebald lors de de l’usine, de sa construction à son
chaque année, elle devrait leur rencontre, le jour de la rentrée démantèlement : « À Hinwil, cela
construire des dizaines de milliers à l’ETH. représente 10 % du carbone capturé
d’usines toujours plus perfor- Les cocréateurs, qui, en dehors pendant tout le cycle de vie, mais de-
mantes. « Notre solution a un fort de l’amour du VTT, partagent la main nous espérons réduire ce chiffre
potentiel de développement à grande passion du ski préparent déjà l’ou- à 4 %, et, pour Orca, quelques mois
échelle et de réduction des coûts, com- verture, le 8 septembre, de l’usine d’activité suffiront à compenser
biné à la plus petite consommation de Orca, à Hellisheidi, en Islande. l’ensemble de l’empreinte carbone de
terres et d’eau de toutes les méthodes Cette fois, Climeworks va profiter l’installation », assure encore Jan
Wurzbacher, également grand fan
de musique électronique.
Capture et stockage durable du C0 dans la roche
2 Modèle économique. « Clime-
1 Capture du CO2 2 Purification de l’air 3 Stockage works est une entreprise très promet-
L’air ambiant est aspiré L’air sortant ne contient du CO2 teuse », juge Heleen de Coninck,
par les ventilateurs et son plus de CO2. Lorsque le filtre professeure d’innovation liée au
CO2 est fixé sur des filtres. chargé de CO2 est
plein, il est chauffé changement climatique à l’uni-
Centrale géothermique
à 100 degrés, versité d’Eindhoven. « Leur projet
produisant l’électricité qui
1 2 alimente les ventilateurs ce qui permet de en Islande est une solution très élé-
mélanger le CO2 gante, mais il existe peu d’endroits
Bloc de six à de l’eau captée sur Terre où les conditions sont aussi
ventilateurs- en sous-sol. idéales pour capturer et stocker le
filtres Ce mélange est CO2 », poursuit la chercheuse néer-
injecté dans la landaise, qui a piloté le chapitre
roche basaltique,
3 Électricité
et chaleur ce qui entraîne, en
« Réponse globale » du rapport
quelques années, sa spécial du GIEC en 2018, celui qui
Eaux
souterraines transformation en appelait les décideurs politiques
roche carbonatée. à tout faire pour limiter le réchauf-
CO2 Le CO2 restera fement à 1,5 degré, une hypothèse
concentré probablement aujourd’hui presque enterrée.
stocké sous terre Pour envisager un déploiement
durant des milliers massif de telles usines, il est
d’années. impératif de trouver un modèle
économique à la capture de CO2.
Injection entre 800 et La première piste consiste à vendre
2 000 m de profondeur de l’eau la tonne capturée et stockée à des
mélangée au CO2 et transformation Roche Eau chaude entreprises ou à des individus qui
en minéraux carbonatés basaltique souterraine Source : Climeworks. veulent compenser leur empreinte
58 | 5 août 2021 | Le Point 2555
Engagés. Les fondateurs, Christoph Gebald et Jan Wurzbacher. «Notre solution présente Efficace. Utilisé dans une ferme voisine, le CO2 capturé par les filtres
la plus petite consommation de terres et d’eau de toutes les méthodes de retrait du CO2.» de l’usine d’Hinwil permet d’accélérer la croissance des légumes.

carbone, ce que Climeworks fait boneo, dont l’objectif est de contribuent à diffuser… Tant pis
déjà sur son site Internet : Audi, fabriquer des carburants, de l’étha- pour l’overdose de cynisme que
Microsoft ou encore le journal The nol et du méthanol avec du CO2. cela implique.
Economist, par exemple, font par- La capture de carbone a beau L’espoir suscité par l’émergence
tie des clients. Une seconde piste, être méconnue du grand public, d’entreprises comme Climeworks
plus prometteuse pour le passage les décideurs politiques la jugent ne doit pas éclipser l’objectif
à très grande échelle, consiste à actuellement prioritaire. Partout premier, sans lequel tout cela ne
trouver des débouchés au CO2 cap- dans le monde, de grands pro- servirait à rien : atteindre d’ici à
turé. « Nous aimerions qu’il ne soit grammes de recherche ont été 2050 l’équivalent de zéro émission
plus un déchet, mais plutôt une brique lancés ces derniers mois, comme de CO2, c’est-à-dire n’avoir plus que
de base de notre économie, pour pro- aux États-Unis, où le département Coca passe du des émissions résiduelles compen-
duire des polymères, par exemple des de l’Énergie a ouvert une bourse à rouge au vert sées. « Même si collectivement nous
Coca-Cola Suisse
verres de lunettes, ou des carburants, projets en 2021, ou en Europe, à s’est lancé dans parvenons à réduire drastiquement
ou encore des molécules d’intérêt phar- travers le programme NER 300 de la l’aventure Clime- nos émissions, nous devrons encore
maceutique », explique Marc Robert, Commission européenne et ses works en récupérant retirer de l’atmosphère 10 milliards
professeur de chimie à l’univer- 2 milliards d’euros consacrés à la une partie du CO2 de tonnes de CO2 par an », martèle
sité de Paris et chercheur au CNRS. lutte contre les émissions de CO2. de l’usine de Hinwil Jan Wurzbacher. « La capture de
pour fabriquer les
Ce modèle débouche sur une éco- CO2 n’est pas une excuse pour conti-
JULIA DUNLOP/CLIMEWORKS – CLIMEWORKS – COCA-COLA HBC SUISSE

bulles de son eau


nomie circulaire où il faut avoir Cynisme. « Plusieurs dizaines de gazeuse Valser. « L’in- nuer à en émettre, c’est une solution
capturé le CO2 dans l’atmosphère milliers de chercheurs de tous les ho- dustrie des boissons est qui nous permettra d’accomplir l’étape
avant d’avoir le droit de le ré- rizons, des chimistes, des physiciens l’une des plus grandes d’après », rappelle l’ingénieur.
émettre : il s’agirait presque d’une ou encore des biologistes travaillent utilisatrices de CO2 », Une étude, publiée dans Nature
alternative à la taxe carbone ! Mais sur la capture et l’utilisation du CO2 explique la multi- Climate Change en juin, renforce
nationale améri-
cette piste ne plaît pas vraiment à dans le monde, avec une présence caine, qui se félicite encore son argument : une équipe
Heleen de Coninck : « L’idéal serait massive des Chinois », poursuit Marc « d’offrir un marché canadienne a démontré qu’il est
de ne pas réémettre le CO2 », juge- Robert, qui prédit que, « dans pour mettre à l’échelle bien plus efficace de ne pas émettre
t-elle, préférant envisager des pro- vingt ans, il y aura des dizaines de une technologie très une tonne de CO2 que de la captu-
jets de reforestation « responsable » milliers d’usines de capture du CO2 ». utile pour atteindre les rer, et ce même sans prendre en
objectifs climatiques
et massive, ou de fertilisation des Ces perspectives alléchantes n’ont fixés par les Nations
compte l’effet de serre que ce der-
sols par le CO2. « Certes, mais on ne pas échappé aux géants pétroliers : unies ». On oublierait nier génère avant qu’il ne soit
peut pas faire des engrais avec 38 mil- experts du travail en profondeur, presque que Coca capturé. Ainsi, n’en déplaise aux
liards de tonnes par an ! » tempère ils se positionnent à la hâte sur les vend 180 milliards plus optimistes des technophiles,
Marc Robert, qui a, par ailleurs, technologies d’enfouissement du de bouteilles en un système prévoyant de conti-
cofondé la start-up française Car- CO2, poison atmosphérique qu’ils plastique par an. nuer à émettre du CO2 massive-
ment tant que l’on en retirerait
autant de l’atmosphère ne fonc-
«La capture du CO2 n’est pas une excuse pour tionnerait probablement pas. Plus
le choix : il va falloir dynamiter
continuer à en émettre.» Jan Wurzbacher nos modes de vie polluants §
Le Point 2555 | 5 août 2021 | 59
CULTUREPHILOSOPHIE

WIKIMEDIA

60 | 5 août 2021 | Le Point 2555


Pour retrouver
la joie, lisez donc
Spinoza !
Et si, en ces temps incertains, vous suiviez
les conseils de l’auteur de l’Éthique ?

PAR ROGER-POL DROIT « l’éternel et suprême bonheur », selon ses propres mots.
Qu’on lise les premières lignes de son Traité de

P
artout, la vie reprend. Chacun renoue avec ses la réforme de l’entendement. Ce début est sans doute
plaisirs habituels, ses lieux favoris, ses amis. l’une des plus belles pages de la philosophie : « L’ex-
Sous mille formes, petites ou grandes, la levée périence m’ayant appris à reconnaître que tous les évé-
des confinements fait éprouver de la joie. Malgré nements ordinaires de la vie commune sont choses vaines
tout, avec le trouble semé par le variant Delta et Repères et futiles, et que tous les objets de nos craintes n’ont rien
l’annonce d’une quatrième vague, l’inquiétude vient 1632 Naît à en soi de bon ni de mauvais et ne prennent ce caractère
Amsterdam.
ternir cette euphorie. Nous voilà ballottés de l’es- 1639-49 Va à
qu’autant que l’âme en est touchée, j’ai pris enfin la ré-
poir à la crainte, tremblant que ce que nous dési- l’école juive solution de rechercher s’il existe un bien véritable et ca-
rons n’arrive pas, espérant échapper à ce que nous élémentaire pable de se communiquer aux hommes, un bien qui puisse
redoutons. Talmud Torah. remplir seul l’âme tout entière, après qu’elle a rejeté tous
C’est un dilemme que Spinoza connaît parfaite- 1649 Commence les autres biens, en un mot, un bien qui donne à l’âme,
ment, et où il peut se révéler d’un grand secours. Car à travailler dans quand elle le trouve et le possède, l’éternel et suprême
la maison de
il n’a cessé de combattre l’inquiétude pour atteindre commerce de bonheur. » Voilà l’enjeu : la joie suprême, perma-
la sérénité. Il s’est appliqué à fuir les fluctuations son père. nente, absolue et vraie. Rien de moins.
pour acquérir la stabilité. Son objectif : dissoudre les 1656 Est exclu de Or la joie, pour Spinoza, est d’abord un passage.
tristesses, atteindre la joie durable. Personne, dans la communauté Celle que nous éprouvons aujourd’hui à sortir des
toute l’histoire de la pensée, n’a accordé autant d’im- juive, en raison de confinements et de leurs contraintes est tout à fait
ses convictions
portance à la joie. Aucune philosophie, à part la philosophiques.
conforme à sa définition : « La joie est le passage de
sienne, ne s’est donné pour but d’élucider la joie pour 1665-70 Traité l’homme d’une moindre à une plus grande perfection »,
mieux la rendre inaltérable. Dans le moment pré- de la réforme de écrit-il au livre III de l’Éthique dans les définitions
sent, le relire est utile. Et bénéfique. l’entendement. des affects, en expliquant : « Je dis bien passage. Car
À condition de comprendre, d’entrée de jeu, que Commence à la joie n’est pas la perfection elle-même. Si l’homme en
son chemin est exigeant. Spinoza ne garantit pas le rédiger l’Éthique. effet naissait avec la perfection à laquelle il passe, il la
1670 Publie le
bonheur en dix leçons, trois séances de recondition- Traité théologico- posséderait sans affect de joie. »
nement ou un week-end de coaching. Il ne suggère politique, qui Premier point à ne pas rater : la joie n’est pas un
pas de « penser positif » ni de se reprogrammer pour suscite de vives état statique, immobile. Au contraire, ce qui la pro-
tout voir en rose. Fausses méthodes, mais vraies ar- réactions hostiles. voque est toujours un mouvement d’expansion,
naques, ces bonheurs sur mesure sont le fonds de 1675 Achève d’accroissement, permettant d’accéder à une plus
commerce du développement personnel. On n’y l’Éthique. Renonce grande plénitude d’existence, à une vie plus intense.
à faire imprimer
trouve, au mieux, qu’une adaptation illusoire au l’ouvrage. Cette « perfection » dont parle Spinoza ne signifie
monde comme il va. Au contraire, avec ce philo- 1677 Meurt nullement un idéal inaccessible mais désigne ce
sophe radical, il s’agit de chercher, et d’atteindre, à La Haye. qui est réalisé, accompli jusqu’au bout. Plus …
Le Point 2555 | 5 août 2021 | 61
CULTUREPHILOSOPHIE

… nous avons de sensations diverses, d’interac- la vie terrestre. Spinoza l’a recherchée. Il a prétendu
tions multiples avec le monde et avec les autres, l’avoir atteinte. Il écrit à Guillaume de Blyenbergh,
plus nous disposons de possibilités d’agir, plus notre le 28 janvier 1665 : « Le fruit que j’ai retiré de mon pou-
puissance s’accroît et plus notre joie augmente. voir naturel de connaître […] a fait de moi un homme
heureux », capable de « traverser la vie non dans la tris-
Quitter la tristesse tesse et les pleurs, mais dans la tranquillité de l’âme, la
Nous quittons alors la tristesse, définie par un mou- joie et la gaieté. » Il écrit ces lignes à 33 ans. Au cours
vement inverse, qui fait passer « d’une plus grande à des années qui suivent (il mourra à 45 ans seule-
une moindre perfection », c’est-à-dire un moindre être, ment), Spinoza va exposer, en rédigeant l’Éthique,
une diminution de notre puissance d’agir. La pan- son maître-livre, quelle voie doit être suivie, pas à
démie et son cortège de privations, d’isolements, pas, de manière méthodique, pour accéder à cette
de distanciations nous a rétrécis, amoindris, contrac- joie interminable. Elle ne ressemble pas du tout, on
tés. Entravés, nous avons moins vécu, avec moins l’aura compris, à ce que tout le monde a en tête en
de sensations, d’actions, de projets, d’idées. Moins Les mots de parlant de joie. Un coup d’œil à la biographie du
d’horizon, et parfois moins de goût à vivre. On a vu la joie dans philosophe le confirme.
dominer ce que notre philosophe de la joie appelle l’Éthique
les « passions tristes ». À leur catalogue figurent peur, La vie austère d’un homme heureux
anxiété, découragement, dégoût de l’existence. Entre Spinoza a écrit L’existence de Spinoza, vue de loin, semble dépour-
autres. Leur dénominateur commun : un mouve- son livre en latin. vue des signes habituels de la joie. Fils d’un mar-
Les termes qu’il
ment de retrait, de contraction. utilise expriment chand aisé de la communauté juive d’Amsterdam
Voilà donc un premier enseignement, indispen- différents dont la famille est venue du Portugal en raison des
sable et simple : la vie triste est toujours un moins. registres de joie. persécutions, Baruch a perdu sa mère très jeune,
Crispée, retenue, diminuée, elle dégage un parfum puis sa sœur. Le peu qu’on sait de sa jeunesse le
de mort. Inversement, la joie est toujours un plus. Gaudium : la joie montre solitaire, plutôt renfermé. C’est un brillant
Ses synonymes sont accroissement, expansion, aug- qui naît d’un élève à l’école juive, au point que ses maîtres rêvent
soulagement,
mentation. Un parfum de vie l’accompagne, et la d’une crainte de le voir devenir rabbin. Rien ne signale exubé-
caractérise. dissipée. rance particulière ou gaieté notable.
Se pose alors cette grande question : comment La joie de Spinoza ne gesticule pas. Elle demeure
cultiver la joie pour la rendre durable, permanente Laetitia : terme silencieuse, intérieure, invisible. Joie de la pensée,
et, si l’on peut dire, inoxydable ? Tâche ardue, parce générique, le plus de la recherche de la vérité, de l’exercice de la rai-
couramment
que nous savons tous combien nos joies sont éphé- utilisé, qui
son. Cette puissance intérieure se devine déjà au
mères, fragiles, périssables. Sans cesse, Il faut les ré- désigne la joie moment de son exclusion, à 24 ans, de la commu-
inventer, enchaîner les plaisirs, varier les jouissances, sous toutes ses nauté juive. Il en est chassé avec une sévérité
et s’efforcer de protéger ce bonheur à éclipse des formes. rarissime, au terme d’un procès instruit par ses
bouffées d’angoisse qui sourdent du présent, et plus anciens maîtres. Le motif de cette exclusion réside
encore de l’avenir. Comment pourrait-il exister une Hilaritas : dans les convictions qu’il professe et refuse obsti-
allégresse comme
joie durable ? Une sorte de joie absolument défini- joie globale de nément d’abandonner. Le détail n’est pas connu
tive, sans fluctuations ? « Une éternité de joie continue l’esprit (avec son avec précision, mais il est grandement probable
et souveraine », selon les termes du philosophe, com- parallèle dans le que sa fréquentation de différents cercles philo-
ment est-ce possible ? corps). sophiques ait éloigné définitivement Spinoza du
Le problème est d’autant plus ardu que, si la joie judaïsme officiel et qu’il n’ait jamais accepté de
est passage, comment peut-elle ne plus passer ? La Titillatio : faire amende honorable.
excitation
solution qu’élabore Spinoza passe par la raison, le corporelle Cette exclusion religieuse constituait aussi, on
savoir, la pleine intensité de vie sereine et active ponctuelle, joie l’oublie souvent, un bannissement économique
que procure la connaissance vraie. « Quand l’âme se du corps (avec son aux conséquences sociales majeures. Celui qui en
représente elle-même avec sa puissance d’agir, elle est parallèle dans était l’objet ne pouvait plus commercer ni travail-
joyeuse ; et d’autant plus joyeuse qu’elle s’imagine plus l’esprit). ler avec aucun juif. Les autres, catholiques ou pro-
distinctement elle-même avec sa puissance d’agir », af- Beatitudo : testants, n’étaient pas enclins à donner à l’exclu de
firme la proposition 53 du livre III de l’Éthique. Cette béatitude, joie quoi vivre. Spinoza songea un moment à devenir
joie de connaître s’autoalimente : plus elle s’installe, ultime, sans peintre, avant de se consacrer à une activité à la fois
plus elle a tendance à croître. Spinoza insiste sur le passage. manuelle et scientifique qui lui permit de subsis-
rapport de cette joie à l’activité (elle ne dépend pas ter : polir des lentilles pour les lunettes astrono-
des circonstances), à l’éternité (ce qui est vrai est La traduction de miques et les microscopes. À côté d’un petit atelier,
l’Éthique citée est
hors du temps), et à l’infini (« Un désir naissant de la celle de Pierre-Fran-
une autre pièce lui servait de bureau et bibliothèque.
Raison ne peut avoir d’excès », précise la proposition çois Moreau, dans le Vu du dehors, ce chercheur de joie parfaite semble
61 du livre IV). tome IV des Œuvres avoir mené une fort triste existence. Pas de biens,
La joie de savoir, de comprendre, de connaître le complètes de peu de meubles, peu d’habits, un régime alimen-
Spinoza, publiés sous
monde selon sa logique interne nous fait en quelque taire si frugal qu’une demi-pinte de bière prenait
WIKIMEDIA

la direction de
sorte sortir du temps et nous procure une allégresse Pierre-François des airs de beuverie. Pas de voyages ni de fêtes, de
permanente, une béatitude divine, à éprouver dans Moreau aux PUF. rares amis, pas de femme, aucune relation sexuelle
62 | 5 août 2021 | Le Point 2555
Miroir. Nés la même
année (1632), Vermeer
et Spinoza se
répondent dans leur
regard respectif sur
le monde et leur
recherche du bonheur
indissociable de la
connaissance (en
témoignent les livres
au second plan d’«Une
femme jouant de la
guitare», 1670-1672).
Exclu de la
communauté juive,
le philosophe songea
un temps à devenir
peintre.

connue avec certitude. Un refus systématique des Joie passive, joie active
honneurs et des postes académiques. Lorsqu’il mou- Car Spinoza a introduit dans la philosophie des bou-
rut de la tuberculose, l’inventaire de son domicile leversements considérables. Si la joie peut devenir
confirma ce choix minimaliste. durable, et même échapper au temps, c’est que
Bien qu’il ait publié fort peu, ses manuscrits cir- l’Éthique, au fil de sa démonstration, « à la manière
culaient, et sa notoriété intellectuelle était déjà im- des géomètres », a commencé par rendre synonymes
portante de son vivant. Six carrosses princiers Dieu et la Nature, rompant ainsi avec la représen-
suivirent anonymement son enterrement, volets tation d’un Dieu séparé du monde, pur esprit. Tout
clos. L’Éthique fut publiée, peu après sa mort, grâce est en lui, y compris nos idées et nos corps. En
à un généreux donateur, anonyme lui aussi (peut- connaissant, nous participons à l’infinité et à l’éter-
être Leibniz), car ce livre, comme son auteur et toute nité de Dieu, lequel est pour Spinoza dépourvu de
sa philosophie, sentait le soufre. On le disait athée, volonté, de caprice et d’émotions.
immoraliste, ennemi des religions comme des mo- En accédant à la joie de la raison, le désir, qui est
narchies. Pourtant, il ne cesse de parler de Dieu et « l’essence de l’homme », n’est plus façonné du dehors
de la vertu, mais de manière si neuve, et si para- par les circonstances. Il s’accroît sans cesse, en dé-
doxale au regard des préjugés communément re- sirant savoir plus encore, sans être pour autant en
çus, que tous les malentendus sont possibles. manque de quoi que ce soit. La béatitude du sage
La principale méprise concerne la joie. On peut prend sens sur la toile de fond tendue par tout le
attendre la fête et les cris, voilà qu’on tombe sur système. Dans la perspective de Spinoza, la joie
NAT.GALLERY/WIKIMEDIA

la raison et l’éternité. Et le chemin pour atteindre constitue l’axe central de tous les sentiments, de
cette étrange merveille se révèle long et ardu. Il toutes les passions humaines, puisque la mécanique
traverse, en fait, tout le système philosophique du désir est toujours enclenchée par elle. Joie, tris-
élaboré par Spinoza. Pas moyen de comprendre sa tesse, désir suffisent pour expliquer comment s’en-
joie sans la mettre en perspective dans cet ensemble gendrent nos fluctuations psychologiques, nos am-
incomparable. bitions, nos conflits, nos amours et nos haines. …
Le Point 2555 | 5 août 2021 | 63
CULTUREPHILOSOPHIE

… Le philosophe insiste constamment sur le proposé par l’Éthique, qu’expose le livre V, a fait cou-
fait que toute joie est bonne, toute tristesse mau- ler beaucoup d’encre. Car la rationalité y rejoint la
vaise, mais il met aussi en lumière, et c’est décisif, mystique. Spinoza n’hésite pas à écrire, par exemple,
que tout dépend des représentations que nous nous « nous sentons et nous éprouvons que nous sommes éter-
faisons des situations, des personnes et des choses, nels ». Il invente donc le salut par la connaissance
plutôt que des faits eux-mêmes. Autres philosophique : accéder à la joie suprême en vivant
Nous cherchons ce qui est bon, nous voulons la penseurs, intégralement sous le contrôle de la raison.
autres joies
joie du passage à plus de puissance, mais nous opé-
rons à tâtons, en désordre, sans méthode, sans vrai- Que pouvons-nous en retenir?
ment comprendre quelle joie est durable. Chacun Il est évident que parvenir à ce but ultime n’est pas
expérimente ces moments où dominent gaieté, hi- donné à tout le monde. La béatitude se mérite, si
larité, exubérance. Nous vivons des joies – turbu- toutefois elle existe. « Tout ce qui est excellent est aussi
Cicéron distingue
lentes ou calmes, solitaires ou en foule. Plaisirs du gaudium, la bonne
difficile que rare », lit-on tout à la fin de l’Éthique. La
sexe, de la table, des parfums, de la musique ou des joie, rationnelle et voie est escarpée, réservée à très peu d’alpinistes.
tableaux, vulgaires ou raffinés, peu importe. mesurée, de laeti- Faut-il en rester à ce constat ? Je ne le crois pas.
Le fâcheux point commun de ces kyrielles de tia, l’exubérance Même sans adhérer à la radicalité du projet de
joies – d’intensité dissemblable, de qualité diffé- désordonnée et ir- Spinoza, même si l’on doute fort que la béatitude
rente selon les tempéraments, les goûts, les situa- rationnelle, mais éternelle existe où que ce soit, sur terre ou dans les
sans concevoir la
tions – est qu’elles disparaissent. Elles dépendent possibilité d’une cieux, ce philosophe demeure précieux entre tous
entièrement de circonstances instables, changeantes, joie éternelle. pour échapper aux dépressions qui nous guettent.
destinées à s’interrompre. Il faut donc sans cesse Reste à trouver une ligne intermédiaire entre les
repartir à la « chasse au bonheur », comme disait charlatans qui garantissent la joie-parfaite-clés-en-
Stendhal, quitte à se retrouver bredouille, parfois. main avec un petit Spinoza sans peine et l’avertis-
Ou souvent. Parce que nous ne savons pas comment sement exigeant de Spinoza lui-même, soulignant
nous y prendre, ni ce qu’est vraiment la joie. Descartes sou- que le philosophe accompli est une rareté, le sage
La solution proposée n’est pas le renoncement ni ligne l’impor- une exception.
l’ascétisme. Il est bon de rechercher les plaisirs, les tance de la joie Que retenir de Spinoza, pour être un peu moins
divertissements, les jouissances. Sans s’y perdre, sans (gaudium), mais stupide à défaut d’être vraiment sage ? Principale-
s’y détruire, cela va de soi. Mais cela ne suffit pas. Car en attribue les ment quatre points.
causes aux cir-
la joie qui dure sans cesse est celle que génèrent la constances exté- 1 – La connaissance est une joie parce qu’elle ac-

L. RICCIARINI/LEEMAGE/AFP – F. HERMANN HARTMANN/WIKIMEDIA – FRANS HALS/CRÉDIT COMMUNAL DE BELGIQUE/WIKIMEDIA


raison, le savoir, la compréhension du monde par les rieures, ce qui la croît notre puissance d’agir de manière durable et
vraies causes. Quitter la joie passive, dépendant des rend par défini- continuelle. Cessons donc de croire le savoir en-
circonstances extérieures, pour la joie active de la tion instable. nuyeux, les connaissances rébarbatives, les experts
connaissance, tel est le secret central. revêches. Savoir plus, c’est vivre plus, telle pourrait
Cette activité de la raison, Spinoza souligne qu’elle être la maxime à retenir et à mettre en pratique.
est libératrice : elle nous débarrasse des craintes, des 2 – Cette joie de la raison et des idées vraies favo-
superstitions, des mirages qui nous égarent. Celui rise la concorde entre les esprits. Ce qui compte, ce
qui comprend le monde en savant-et-sage (les deux Nietzsche voit sont les arguments, les démonstrations, la puis-
ne font plus qu’un) se défait des passions tristes en- dans la joie, sance de la logique et non la véhémence des cris ou
enracinée
gendrées par les vains espoirs et les faux-semblants. dans le corps, la violence des injures. Une vérité mathématique
Il n’est plus jamais dans la discorde ni les rancœurs. l’accroissement est la même pour tous. Il s’agit de tendre vers ce mo-
Il ne reproche plus rien au monde. Ni à Dieu-la-na- de notre volonté dèle partout où c’est possible.
ture, ni à ses semblables, ni à lui-même. Pas de de puissance, 3 – Cette joie nous fait vivre une forme d’éter-
manque, tout est plein, achevé. Il devient possible indépendamment nité, parce que les vérités ne sont pas périssables.
de dire, comme Spinoza : « Par perfection et par réa- du contrôle Dans le temps de l’éphémère et des doctrines je-
de la raison.
lité, j’entends la même chose. » tables qui est le nôtre, ce rappel à la stabilité du vrai
Cette voie de sagesse constitue une voie de salut, n’est pas inutile. Il fait contrepoids aux tourbillons
une délivrance en ce monde. Le sage vit dans la béa- des erreurs.
titude, et même dans l’éternité, à laquelle il parti- 4 – Cette joie de la connaissance fait s’évanouir
cipe par la pensée. Cette ultime étape du voyage les terreurs et les craintes engendrées par l’igno-
rance. Face à la marée montante des haines, des
préjugés, des exclusions, face au retour en masse
Quitter la joie passive, des superstitions, des fantasmes d’apocalypse et
des délires de fin du monde, le recours à la raison
dépendant des circonstances permet d’être moins aveugle, moins crédule et donc
moins faible.
extérieures, pour la joie Voilà pourquoi les chemins de Spinoza, même
active de la connaissance, suivis modestement, restent des chemins de joie §
Dernier livre paru de Roger-Pol Droit : Le Sens des limites, avec
tel est le secret central. Monique Atlan (Les Édition de l’Observatoire, 256 p., 21 €).

64 | 5 août 2021 | Le Point 2555


Les meilleures ventes de la Fnac
Quelques mots bleus Fnac/Le Point du 26 au 29 juillet 2021
Rang Nombre de semaines de présence continue
Genre Classement précédent
PAR MARC LAMBRON
Titre Auteur Éditeur

«M on problème avec les femmes, ça a toujours été une ques-


tion de bagages : chaque fois qu’elles arrivent chez moi
avec, l’histoire se finit. Ma valise à moi, elle est toujours dans le
1
2
R
R
Le Cerf-volant
L’Anomalie
Laetitia Colombani
Hervé Le Tellier
Grasset
Gallimard
1
2
8
34
couloir. Et parfois, je me vire tout seul. » Disparu en avril 2020, 3 E Burn After Writing Sharon Jones Contre-Dires 4 21
Daniel Bevilacqua, alias Christophe, avait laissé un texte 4 R Le Serpent majuscule Pierre Lemaitre Albin Michel 3 12
en forme d’autoportrait. Composé, comme ses mélodies, 5 E Leçons d’un siècle de vie Edgar Morin Denoël 6 8
par collages et surgissements, c’est une attachante prome- 6 R 1991 Franck Thilliez Fleuve Noir 5 13
nade dans les saisons d’une vie. Que trouve-t-on dans la 7 R Les Possibles Virginie Grimaldi Fayard 7 12
boîte noire du chanteur disparu ? Des fragments de passé 8 R Trois Valérie Perrin Albin Michel 9 18
rassemblés telles les pièces d’un puzzle. Né à Juvisy dans 9 E Le Monde en 2040 vu par la CIA Piotr Smolar Équateurs 13 12
une famille de chauffagistes, servant comme enfant de 10 R Le Bureau des affaires occultes tome 1 Éric Fouassier Albin Michel 11 5
chœur et pratiquant l’escrime, il souffre comme appelé
11 R Les enfants sont rois Delphine de Vigan Gallimard 8 22
dans les paras avant de trouver dans le rock le miroir de ses
12 E Père riche, père pauvre Robert T. Kiyosaki Un monde différent 21 4
influx. Nom de son premier groupe ? Les Spectres. Un ga-
din à 17 ans avec son premier 45-tours, Reviens Sophie, mais 13 E Vivre avec nos morts Delphine Horvilleur Grasset 18 22

très vite le triomphe avec Aline, dont on apprend dans le 14 E Toujours plus. Ma méthode + = + Lena Situations Robert Laffont 14 6
livre qu’il synthétisait une bigamie 15 R Un jour ce sera vide Hugo Lindenberg Christian Bourgois 10 7
amoureuse avec une certaine Da- 16 R Intuitio Laurent Gounelle Calmann-Lévy 15 18
nièle Perez et une apprentie assis- 17 R 9, tome 2 : Le Crépuscule des fauves Marc Levy Robert Laffont 24 2
tante dentaire, Aline Natanovitch. L’Art d’être français. Lettres à de jeunes
18 E Michel Onfray Bouquins - 1
Courts chapitres. Bribes de philosophes
confessions : Christophe laisse ses 19 E Un été avec Rimbaud Sylvain Tesson Équateurs 12 13
préférences sculpter une vie de 20 E Passé composé Anne Sinclair Grasset 16 9
bande dessinée. Amitié avec Vince 21 R La Datcha Agnès Martin-Lugand Michel Lafon 22 2
Taylor, romans-photos pour Nous La Clé de votre énergie. 22 protocoles
22 E Natacha Calestrémé Albin Michel 20 4
deux, sentiment que Paris est un pour vous libérer émotionnellement
Christophe. « immense hôtel » pour oiseaux de 23 R Les Sept Sœurs : La Sœur disparue Lucinda Riley Charleston - 1
nuit, litanie de bolides calandrés. 24 E
Sapiens. Une brève histoire de
Yuval Noah Harari Albin Michel 17 2
BRIBES DE CONFESSIONS: Le livre égrène aussi des proximi- l’humanité
CHRISTOPHE LAISSE SES tés inattendues avec Darry Cowl 25 R L’Espion français Cédric Bannel Robert Laffont 19 3
PRÉFÉRENCES SCULPTER et des parties de poker avec Sardou, R: Romans et nouvelles E: Essais et documents Entrée ou retour dans la liste
UNE VIE DE BANDE Mitchell et Hallyday. Toute une vie
DESSINÉE. dans une lumière de film. Chris-
tophe, plus fils que père, définis- La minute antique
sait les enfants comme des « accidents de tendresse illimitée ».
Retournant sans cesse au clair-obscur fœtal des stu- AVE CÉSAR. « Je poursuivrai ma chance jusqu’au
dios, chaman des consoles aux allures de général Custer, fond de l’eau. » Pas mal, non, si tant est qu’il l’ait dit ?
il raffine à partir des années 1970 son sillon élégiaque et En tout cas, ça change un peu de : « Je suis venu, j’ai
planant. Habité par une « passion pour l’écho », écrit-il, se vu, j’ai vaincu. » Sacré sculpteur de phrases, Jules
repassant en boucle les films de David Lynch et les disques César, avec lequel, grâce à l’écrivain et journaliste
d’Alan Vega, le nyctalope aux lunettes fumées semblait Jean-Claude Perrier, on peut partir en vacances.
propager ses minisymphonies languides et hantées dans Le véhicule ? Mieux qu’un char, un livre : Le goût
un aquarium de hauts fonds lyriques. de Jules César, dans la charmante collection d’anthologies du
C’est là le dernier Christophe, retrouvant la scène pour Mercure de France (126 p., 8,20 €). En trois sections, « Jules César
des concerts hypnotiques et léchés, utilisant les micros par lui-même », « par les écrivains de l’Antiquité », et enfin
comme des masques de tendresse. Dandy et bouliste « par les modernes », on se promène dans le destin sans pareil
estival, lecteur de Poe, de Simenon et de Fante, il dessinait du « dieu dans sa patrie », dixit Ovide, en parcourant de savou-
ses vêtements selon des ergonomies personnelles – « les reux textes signés Shakespeare (« La raison, c’est ma volonté »,
chaussures ressemblent un peu à des voitures ». Dans ce livre lui fait-il dire impérialement), Mark Twain, Catulle (obsédé
SP – JOËL SAGET/AFP

devenu son autorequiem non prémédité, il note : « Gens par les relations qu’aurait eues César avec un certain Mamurra,
de jour, gens de l’ennui. » § surnommé « Mentula », « Pénis »), et forcément les Commen-
Vivre la nuit, rêver le jour, de Christophe taires sur la Guerre des Gaules. On y apprend que « les Gaulois
(Denoël, 272 p. et cahier photo de 16 p., 21,90 €). mesur[ai]ent le temps non pas en jours, mais en nuits ». Tellement
poétique ! Pourquoi a-t-on changé ? § CHRISTOPHE ONO-DIT-BIOT
Le Point 2555 | 5 août 2021 | 65
CULTUREART

À Fontevraud, la pas
Les époux Cligman ont biais de fusions d’entreprises, a eu sous sa coupe des
marques aussi prestigieuses que New Man ou La-
réuni pendant soixante ans coste, voulait à tout prix voir son souhait exaucé. Il
une somptueuse collection y songeait depuis dix ans avec son épouse, Martine,
devenue une prolifique peintre et sculptrice. Que
d’art. Elle a maintenant faire d’une collection ? Comment éviter sa disper-
sion ? La convertir en fondation ? Trop cher dans un
son musée dans l’abbaye. pays qui ne s’y prête guère. S’insérer dans un mu-
sée déjà existant ? L’hypothèse a tenu la corde avec
PAR FRANÇOIS-GUILLAUME LORRAIN le musée des Beaux-Arts de Tours, qui proposait une

C
’était il y a plus de soixante ans. Léon et Martine aile. Mais une collection court le risque, au fil du
Cligman venaient de se marier. Un compagnon- temps, de se dissoudre dans une institution plus
nage qui serait aussi artistique : leurs noces vaste. C’est alors que l’abbaye de Fontevraud est en-
eurent lieu sous les auspices d’un Toulouse- trée dans la danse.
Lautrec, un autoportrait de dos, au travail, acheté Fontevraud ne se résume pas à l’abbaye fondée
en guise de porte-bon- en 1101. Concerts, instal-
heur. Léon était né en lations artistiques, hôtel…
1920, dans l’ex-royaume Olivier Guichard s’inté-
de Roumanie, d’où l’anti- ressa à l’ancienne prison,
sémitisme chassa sa fa- dans les années 1970. Elle
mille quand il avait 8 ans. a ressuscité en Centre
Martine était la fille d’un culturel de l’Ouest, diri-
Complicité. Léon et magnat du textile de gée aujourd’hui par Bruno
Martine Cligman à Troyes, Pierre Lévy, qui, Retailleau, ex-président
l’Alpe d’Huez, en 1954. avec son épouse, Denise, des Pays de la Loire, où se
En bas, les mêmes chez avait bâti une somp- situe l’abbaye. Pourquoi
eux, en 2019, au milieu tueuse collection de pein- ne pas y ajouter un mu-
d’une partie de leur ture contemporaine, sur sée d’art contemporain
magnifique collection. le conseil d’un ami, le constitué d’une collec-
peintre André Derain. Le tion ? Celle des Cligman
musée d’Art moderne de a de la réserve : plus de
Troyes, auquel ils en firent 900 œuvres, 650 données
don en 1976, leur doit sa à l’État, 250 à la région. Un
richesse. Léon et Martine, long bâtiment était dis-
qui s’étaient promis de ne ponible, la fannerie des
rien acquérir sans le chevaux, ainsi que la bou-
consentement de l’autre, langerie de l’abbaye. Ma-
se sont mis dans leurs pas gré le Covid, qui a reporté
avec une des plus intéres- à juin l’inauguration, le
santes donations que la couple a pu se promener
DR – BERTRAND MICHAU/SP

France ait connues. Ainsi prolongent-ils une tradi- dans leur musée imaginaire devenu bien réel.
tion née au XIXe siècle avec Louis La Caze, Alfred « Une collection, c’est l’histoire d’un goût et d’un
Chauchard, illustrée récemment avec Pierre Rosen- œil », résume Dominique Gagneux, qui a mené à
berg, Yvon Lambert ou les époux Hays. Notre pays bien ce projet de collection nationale labellisée
doit beaucoup aux collectionneurs privés. Musée de France. Ils sont rares, les musées de
Le 4 décembre 2020, Léon et Martine ont vu en- collectionneurs en France : Nissim de …
fin leur vœu réalisé. Ils découvrent en comité réduit
aux extrêmes l’accrochage de plus de 500 œuvres
qui se trouvaient chez eux, à Paris ou à Saint-Aver-
tin, près de Tours. L’inauguration était prévue pour
Léon et Martine s’étaient pro-
le printemps. Le Covid l’a reportée. Léon, âgé de mis de ne rien acquérir sans
100 ans, a su patienter. Cet ancien chef des résis-
tants de l’Indre, qui, à partir des années 1970 par le le consentement de l’autre.
66 | 5 août 2021 | Le Point 2555
sion d’une vie
Jeux. «Vue de
Manhattan» (1958),
de Bernard Buffet,
côtoie les pièces de
bronze à patine foncée
de «L’Échiquier, grand
(le Roi, la Reine,
le Cavalier, le Fou,
la Tour)» (1959),
de Germaine Richier.

Rencontres. Au gré
des salles du musée,
les verres du peintre
devenu verrier Maurice
Marinot (1882-1960) ;
«Inondation à Ivry»
(1910), de Maurice
de Vlaminck, entouré
MARC DOMAGE/MUSÉE D’ART MODERNE FONTEVRAUD (X4)

d’objets archéologiques
extra-occidentaux ;
«Tête de Gitane»
(vers 1910), de Kees Van
Dongen, et un masque
funéraire féminin de
Moyenne-Égypte
(Ier-IIe siècles) ayant
appartenu à Cocteau.

Le Point 2555 | 5 août 2021 | 67


CULTUREART

Chaleur. «L’Atelier de
la rue Jeanne-d’Arc»
(1942), de Raoul Dufy.

Écrin. L’abbaye de … Camondo, Jacquemart-André, Cognacq-Jay


Fontevraud, qui abrite à Paris, la Fondation Bemberg à Toulouse. La collec- Jeunesse. «Toulouse-
le musée d’Art tion Cligman trouve sa place avec une remarquable Lautrec de dos» (vers
moderne conçu pour cohérence : une peinture figurative française res- 1884), autoportrait du
accueillir la collection serrée sur les années 1860-1940, qui dialogue avec peintre acquis en 1957
Cligman. des objets venus d’ailleurs, des masques funéraires par les Cligman.
égyptiens, des statuettes fang, olmèque, des bronzes
du Luristan, des masques tibétain, chancay, des têtes gnant antiquaire de Marcel Gromaire, l’un des
sumérienne, khmère… « Une collection, précise Do- peintres réalistes de la Grande Guerre.
minique Gagneux, ce n’est pas un mini-Louvre, mais Musée ou maison d’art ? Gagneux, secondée par
une série de liens, d’échos, de correspondances secrètes. » la scénographe Constance Guisset, a privilégié les
ambiances d’intérieur : les yeux noirs d’une Gitane
(In)conscient artistique. Ici, des thèmes qui de Van Dongen riment avec le regard sombre d’un

S. GAUDARD/SP – MARC DOMAGE/MUSÉE D’ART MODERNE FONTEVRAUD – R. CHIPAULT/ FONTEVRAUD, MUSÉE D’ART MODERNE
se dégagent : beaucoup de visages, des ambiances masque funéraire qui appartenait à Jean Cocteau,
intimes, un certain classicisme des formes. Quand les esquisses de Degas pour Les Repasseuses se re-
on croise un Delaunay ou un Puvis de Chavanne, trouvent dans une sculpture à la pose identique
ce sont des œuvres calmes, modestes, de ces peintres. que le peintre réalisa (Femme surprise). Perspectives
Pour preuve, Le Poète, de Derain, où l’ancien fauviste et points de fuite… Le défi, réussi, a été de s’immis-
Visite revient à Watteau et au primitivisme italien. « L’entre- cer dans les arcanes d’un couple, de visiter leur
Musée d’Art deux-guerres dans la peinture française, comme ailleurs, (in)conscient artistique, pour rassembler soixante
moderne de
Fontevraud - a marqué un rappel à l’ordre, un retour vers l’humain, ans de recherches et de vagabondages. Il a fallu
Collections après les expériences du fauvisme ou du cubisme. » Le oser des rapprochements audacieux, comme cette
nationales Martine ton est donné dès la première pièce où des intérieurs vaste toile de Bernard Buffet – Vue de Manhattan –
et Léon Cligman, adoucis de Corot, de Bonvin, de Toulouse-Lautrec qui côtoie les pièces géantes de L’Échiquier, de
Abbaye royale de se répondent. Plus loin, des portraits clairs-obscurs Germaine Richier. Ménager une pause avec l’en-
Fontevraud.
www.fontevraud.fr
de Forain et du symboliste Eugène Carrière se font semble de 88 verreries de Maurice Marinot, ami des
de l’œil. Les Cligman, qui ont écumé les ventes pu- Cligman, l’un des maîtres les plus inventifs de cet
bliques jusqu’à la fin des années 1990, ont un faible art. Donner sa place à un goût sûr et très personnel
pour les teintes mauves et mélancoliques : une mai- pour des peintres plus méconnus, injustement, se
son perdue dans les champs de Sérusier, l’un des dit-on en contemplant leurs toiles. Les André Mare,
fondateurs des Nabis, fait écho à une inondation de les Charles Dufresne, les Roger de La Fresnaye, an-
De Vlaminck, l’ami fauviste de Derain, ou à un poi- ciens cubistes, influencés par l’expressionnisme,
soudain révélés. On connaît l’École de Paris, les
Chagall, Soutine, Kikoïne, Kremègne, présents dans
« Une collection, ce n’est la collection, mais on découvre les vues de Paris de
George Kars, un Tchèque, coup de cœur du couple.
pas un mini-Louvre, mais Durant la visite, le regard plonge vers les cloîtres.
Là aussi, le dialogue s’établit entre toiles et toi-
une série de liens, d’échos, tures, contemporain et ancien. Il y a plus de neuf
de correspondances cents ans, Robert d’Arbrissel fondait une abbaye
mixte. Aujourd’hui, c’est une collection mixte qui
secrètes. » Dominique Gagneux vient l’enrichir §
68 | 5 août 2021 | Le Point 2555
Nice brille aussi
par son esprit

La célèbre «Baie des


Anges», peinte par
Raoul Dufy en 1926.

Terre de villégiature, la cité, qui vient d’être ajoutée au patrimoine


mondial de l’Unesco, est avant tout un lieu d’inspiration et de culture.

PAR DIDIER VAN CAUWELAERT par le Russe blanc reconverti par l’exil en chauf-
feur de taxi, avant d’être éclipsé, dans l’imaginaire

A
insi, après sept ans d’efforts, 100 millions d’eu- collectif de la presse nationale, par le mafieux corse
FRANÇOIS BAILLE/PHOTOPQR/NICE MATIN – BRIDGEMAN IMAGES

ros d’embellissement et un dossier en béton ou italien régnant sur les casinos du cru.
supervisé par l’ancien ministre de la Culture C’est ainsi : entre carte postale figée et mauvaise
Jean-Jacques Aillagon, Nice a rejoint, le 27 juillet réputation jalousement entretenue par les envieux
2021, le patrimoine mondial de l’Unesco en tant climatiques, la ville de mon enfance aveugle autant
que « villégiature d’hiver » née au XIXe siècle. Si qu’elle éblouit. Même les auteurs de dictionnaire
l’on en croit certains commentateurs parisiens à la s’accordent à donner à son nom d’origine grecque,
condescendance narquoise, une telle estampille Nikaïa, l’étymologie de niké (« victoire »). Mais la
était le seul moyen de redorer le blason de cette réalité est moins martiale et plus malicieuse. Quand
« cité balnéaire » – première destination touristique les Phocéens débarquèrent, voilà près de vingt-cinq
française après la capitale, rappelons-le néanmoins. siècles, devant la colline dominant la plage de galets
Merci donc à la reine Victoria d’avoir lancé, par Didier van Cauwelaert. d’où jaillissait une source, ils demandèrent aux
ses cinq ans de présence hivernale sur la colline Dernier ouvrage autochtones comment s’appelait ce lieu. On leur
de Cimiez, cette mode de la villégiature aisée qu’ali- paru : «Le Pouvoir répondit Nis, qui signifiait « source » en ligure. Ça
mentera ensuite la révolution soviétique, l’Anglais des animaux» ne faisait pas très grec, alors les nouveaux occupants
rougi au soleil niçois se trouvant alors concurrencé (Albin Michel, 2021). transformèrent la source en victoire. …

Le Point 2555 | 5 août 2021 | 69


CULTUREPATRIMOINE

… Depuis que je vis sous d’autres cieux, ce n’est Henri Matisse, ici
pas seulement l’appel de la villégiature qui me ra- en 1951, a produit
mène à Nice. Son humour populaire me ressource, la majeure partie
même si j’en ai fait les frais, enfant. Mon nom im- de son œuvre à Nice.
prononçable était devenu, à l’école comme à la
ville, Caoleverte – ce qui en niçois signifie « chou
vert ». Pour tempérer les rires moqueurs, il m’a
fallu jouer des poings, et surtout inventer des his-
toires qui faisaient taire les goguenards dans la
cour de récréation. Mais les surnoms ont la vie Marc Chagall, dans le
dure. En 1994, quand on me décerna le Goncourt, jardin du musée que la
France 3 voulut me filmer au marché aux fleurs ville lui consacre (1973).
du cours Saleya, dans ma « couleur locale ». Le
cameraman me demanda de poser devant un étal.
Soucieuse de sa publicité, la marchande faisait la
retape pour emplir le cadre : « Venez, c’est Caole-
verte, qui a gagné le prix Nobel ! » Une dame passa
son chemin en lançant vers la caméra : « Elle ne sait
vraiment plus quoi inventer pour vendre ses œillets. »

Créateurs inspirés. Qu’importe : à 8 ans, en-


flammé par une formule magique de mon institu-
teur, je m’étais juré d’alimenter le patrimoine de ces
« créateurs inspirés » dont Nice avait nourri les
rêves, le bien-être et la gloire, fussent-ils de souche,
de cœur ou d’adoption. De Tchekhov à Gary, de Mau-
passant à Cocteau, de Dumas à Nucéra, d’Apolli-
naire à Fitzgerald, en passant par Dufy, Matisse,
Utrillo, Chagall, sans parler des plus grands musi-
ciens en exil sanitaire ou politique dont les noms
de rue constituent aujourd’hui tout un quartier de
la ville, on a pu croire que le passé culturel de Nice
était si riche qu’il ne laissait plus de place à l’avenir.
Et pourtant… En moins de vingt ans, tout a changé. Jean Cocteau en plein renaquirent de leurs cendres en devenant, sous la
Après la léthargie traumatique qui avait suivi les autoportrait, dans son pression de Christian Estrosi, une régie municipale.
bouillonnements de l’ère Médecin, on reprit atelier niçois (octobre Non, Nissa la Bella n’est pas résumable à ses lieux
conscience que cette prétendue ville de vieux était 1952). de villégiature, à son passé vénérable ou sulfureux,
un lieu d’ébullition intellectuelle et artistique. Le à son illustre salade ni à son action culturelle. Elle
théâtre de Nice, sous la houlette de Daniel Benoin, a développé aussi des chantiers révolutionnaires
devint la première scène nationale en termes de fré- comme celui de la promenade du Paillon (7 000 arbres
quentation, tandis que le romancier Raoul Mille, plantés en plein centre-ville, trois ans de chantier
adjoint à la culture, épaulé par une trentaine de et 40 millions d’euros pour l’un des plus grands
confrères, mettait sur pied la plus grande campagne « poumons verts urbains » d’Europe) ou de l’Allianz
UPI/AFP – KEYSTONE-FRANCE/GAMMA-RAPHO – ©AGIP/BRIDGEMAN IMAGES
de lutte contre l’illettrisme initiée en France. Cam- Riviera, le stade multifonction construit par Jean-
pagne que, depuis son décès, en 2012, nous conti- Michel Wilmotte avec un cahier des charges écolo-
nuons d’amplifier chaque année en venant parler gique qui laisse pantois : production d’énergie trois
de lecture et d’écriture dans les écoles, collèges, fois supérieure à celle qu’il consomme, accumula-
lycées, hôpitaux, prisons… Et les studios de la tion et redistribution du rayonnement solaire, ré-
Victorine, hauts lieux du cinéma français menacés cupération du vent et des eaux de pluie… À quand
de destruction par un programme immobilier, le recyclage énergétique de la ferveur des suppor-
teurs ? Tout est possible, à Nice.
Le pire aussi, hélas. Le 14 juillet 2016, sur la pro-
S’attaquer à Nice, ce n’était menade des Anglais, un poids lourd islamiste tua
86 personnes et en blessa 458. S’attaquer à Nice, ce
pas s’en prendre à une carte n’était pas s’en prendre à une carte postale. C’était
choisir comme cible une terre d’accueil et de liberté,
postale, mais choisir comme un peuple qui, dès le début de son histoire, a donné
cible une terre d’accueil et l’exemple de la démocratie, du courage, de la mixité
et de… l’art de vivre. S’attaquer à Nice un jour de
de liberté. fête nationale, c’était aussi rappeler, même si le
70 | 5 août 2021 | Le Point 2555
frances, nos peurs et nos colères, même légitimes,
alimentent peut-être le dérèglement de la planète.
D’où vient l’« esprit niçois », élément crucial de
son patrimoine dont l’Unesco ne dit mot ? Certains
lui donnent pour emblème les fesses de Catherine
Ségurane, lavandière callipyge qui, dit-on, repoussa
en 1543 l’assaut des Turcs en se torchant, du haut
des remparts, avec le drapeau qu’ils venaient d’y
planter. Je le vois plutôt remonter au XIIe siècle,
quand la ville inventa le suffrage universel affiné
par le recours à l’enfance. Pour chaque fonction
municipale, les Niçois devaient en effet élire plu-
sieurs candidats, parmi lesquels le vainqueur était
désigné au hasard par un pitchoun qui, les yeux ban-
Franck Riester (à g.), alors ministre dés, plongeait sa main dans un sac d’où il tirait le
de la Culture, Odile Chapel, à la tête nom d’un finaliste. Ainsi l’humilité, qualité qui
des studios, Jean Dujardin et le maire manque si souvent aux élus, naissait-elle de cette
Christian Estrosi ont permis la sauvegarde égalité aveugle, plus forte que toutes les stratégies
des studios de la Victorine en 2019. électorales et les ambitions personnelles. Les en-
fants étaient les garde-fous de la démocratie.
On comprend d’autant mieux, sous cet angle,
la vague d’indignation populaire soulevée, quatre
jours avant l’heureuse diversion du classement de
l’Unesco, par l’instauration à Nice du passe sani-
taire pour les 3-17 ans qui désiraient être admis
dans des centres aérés. Dès le lendemain, le maire
a supprimé cette mesure en expliquant au Figaro
qu’il s’agissait juste d’une « circulaire mal rédigée
par l’administration » – laquelle avait, semble-t-il,
confondu le pack obligatoire certificat de vaccina-
L’écrivain Raoul Mille au Festival du tion et/ou test PCR avec le contrôle salivaire facul-
livre de Nice, le 28 juin 1988. tatif auquel, désormais, sont incités les gamins à
l’entrée de leurs centres aérés. On respire.
tueur n’en avait pas conscience, que les Niçois dé- Jean Seberg et Romain Cela dit, bien que la dictature consciente ou ma-
cidèrent par plébiscite de se donner à la France en Gary en villégiature chinale des « bourreaucrates » ne cesse d’apporter
1860, par 25 743 oui contre 160 non. Alors, faire de baie des Anges les preuves de sa bonne santé, on déconseillera aux
la promenade des Anglais une scène de crime, ce (octobre 1962). mauvais esprits de prétendre que, si la somptueuse
n’était pas seulement ravager un paysage de rêve, place Garibaldi fait aujourd’hui partie des « lieux
de détente et d’harmonie en attente de classement d’exclusion » ne pouvant se targuer du classement
au patrimoine de l’Unesco. C’était vouloir le réduire, de l’Unesco, c’est non pour la raison officielle que
aux yeux du monde entier, au simple parcours son développement fut « antérieur à celui de la villé-
RUE DES ARCHIVES/AGIP – ROBERT LAKOW/FIGAROPHOTO – L. MONIER/BRIDGEMAN

d’un camion de la mort. giature à Nice », mais parce qu’elle demeure le lieu
de rassemblement emblématique des Gilets jaunes
Rayonnement. Mais rien ni personne, ni les en- et des opposants au passe sanitaire.
vahisseurs de jadis ni les barbares intérieurs d’au- Terre d’accueil, de résistance, de provocation po-
jourd’hui, ne saurait souiller à jamais ce lieu pulaire et d’initiatives culturelles incessantes, le pa-
d’inspiration et de culture. Ces 7 kilomètres de lit- trimoine mondial auquel se rattache Nice ne saurait
toral qui, au-delà des plages et des palmiers, diffusent donc se résumer à la seule valeur de « villégiature »
un rayonnement de l’esprit que les plus grands ar- qu’on lui reconnaît aujourd’hui. Mais, comme l’a
tistes ont immortalisé, depuis le Centre universi- dit un restaurateur local qui, par ailleurs, après avoir
taire méditerranéen, fondé en 1933 par Paul Valéry, survécu vaillamment aux catastrophes financières
jusqu’à ce quai des États-Unis où, le 23 février 1887, induites par les restrictions pandémiques, vient de
Friedrich Nietzsche refusa d’interrompre l’écriture décider de fermer son établissement pour ne pas
d’un chapitre, tandis que toute la ville se précipitait être obligé de trier ses clients par QR Code : « Une
à l’extérieur pour échapper à un tremblement de récompense, c’est toujours bon à prendre. » Il ne manque
terre. Le maire de l’époque, François Régis Alziary plus qu’une circulaire de l’administration formulant
de Malausséna, remercia l’écrivain pour cette prise l’espoir que Nice, du fait de cette distinction presti-
de position, en déclarant que « les éléments se calment gieuse, voie enfin son rayonnement touristique in-
lorsqu’on résiste à l’affolement ». Méditons cet insolite ternational atteindre le niveau du Havre, précédente
principe de précaution, à une époque où nos souf- ville française classée par l’Unesco en 2005 §
Le Point 2555 | 5 août 2021 | 71
CULTURECINÉMA

Thérapie de groupe. Un couple de bobos de gauche et un couple de libertaires jouisseurs. Le réalisateur catalan règle ça façon Lubitsch, Wilder ou Capra.

Chéri, j’ai invité les voisins du dessus


Que faire face à un couple nerfs ne prête pas à rire, direz-vous. Si, justement,
surtout lorsque le couple en question invite ses
aux ébats sonores ? Une voisins à l’apéritif et que le sujet délicat de leurs
comédie très drôle, répond orgasmes sonores se glisse inévitablement dans
la conversation. Les langues se délient, les secrets
Cesc Gay avec Sentimental. se dévoilent, les tabous tombent. Prétexte à des
situations comiques où s’entrechoquent conve-
nances et mœurs libres. Le réalisateur catalan
PAR JEAN-LUC WACHTHAUSEN Cesc Gay (remarqué pour son précédent film, Tru-

«V
ous, les mecs, vous avez du mal à comprendre man, primé au festival de Saint-Sébastien) en fait
ça. C’est pas simple d’avoir un bon orgasme. son miel, adaptant pour le grand écran sa propre
Eux, au moins, ils s’amusent ! » lance la pièce de théâtre.
belle Ana, la quarantaine conquérante, à son Ju- Rien à voir avec American Beauty de Sam Mendes
lio de mari, prof de musique coincé et macho. ou Le Locataire de Roman Polanski, encore moins
Dans leur appartement de Barcelone, ils forment avec In the Mood for Love de Wong Kar-wai. Pas de
un couple bourgeois tombé dans la routine – sur- (((() romance ici, mais une sorte de thérapie de groupe.
tout lui – et rongé par les frustrations. Et eux ? Ce «Sentimental» On est sur le terrain glissant de l’amour, de l’usure
sont les voisins du dessus (Los vecinos de arriba en Voilà une comédie du couple qui va avec et du remède à préconiser.
drôle, parfois amère,
espagnol, traduit par Sentimental en français), qui sur l’amour, l’usure Un casting sans faute fait le reste avec des inter-
font un boucan d’enfer quand ils font l’amour. du couple, le sexe prètes taillés pour leur rôle : la belle Argentine
Jour et nuit. Ils s’appellent Laura et Salva. Lui est et ses fantasmes vus Griselda Siciliani (Ana), le barbu et irritant Javier
WILD BUNCH DISTRIBUTION

pompier, plutôt décomplexé ; elle, psy et végane. par un cinéaste qui Camara (Julio), la sensuelle Belen Cuesta (Laura)
Tous deux partisans de l’amour libre, à plusieurs a le sens du rythme et le débridé Alberto San Juan (Salva).
et des dialogues
si affinités. « Chaque fois qu’elle jouit de plaisir, moi alertes. Le tout servi
« Ma voisine a commencé à avoir des relations
je l’envie », relance Ana pour mieux porter l’esto- par des comédiens sexuelles à n’importe quelle heure de la journée et sur-
cade à son époux. d’un naturel tout de la nuit, raconte Cesc Gay. Ça a généré chez
Le spectacle d’un couple au bord de la crise de désarmant. nous un débat, souvent enflammé, sur ce qu’il fallait
72 | 5 août 2021 | Le Point 2555
faire ou non, s’il fallait le lui dire ou non, et comment
le lui dire. » D’où l’idée de son film inspiré des
« screwball comedies » des années 1940, celles
Retrouvez
d’Ernst Lubitsch, Billy Wilder ou Frank Capra,
basées sur le comique de situation et des dialo- nos derniers
gues mordants. Ou comment deux couples que
tout oppose, bobos de gauche d’un côté, liber-
taires et jouisseurs de l’autre, vont finir par faire
hors-séries !
exploser les conventions et jouer au jeu de la vé-
rité. Tout se passe dans le huis clos de l’apparte-
ment d’Ana et Julio, qui vont se reprocher un tas
de choses et dévoiler des secrets enfouis depuis
leur mariage, sous le regard ébahi de leurs voi-
sins. La tension monte, le malaise s’installe, et
tout part vite en vrille.

Très Woody Allen. « C’est une radiographie du


couple, ajoute Cesc Gay, une des plus grandes et am-
bitieuses aventures de notre vie. Tous les sentiments
y passent : l’amour, la haine, la rancœur. C’est une
bonne source dramatique à laquelle il faut apporter
un peu d’humour pour l’alléger. Et donner du piquant
à un sujet récurrent, le sexe et ses fantasmes. »
Vaste programme abordé de front par le « pom-
pier hardeur » Salva, qui prend un malin plaisir à
choquer Julio et à susciter la curiosité d’Ana.
Échangisme, triolisme, partouze, tout y passe
avec le sourire, sans vulgarité ni tabou. « Les quatre
acteurs ne surjouent pas ces situations-là, insiste Cesc
Gay, sinon ça ne passerait pas. » D’où cette comé-
die douce-amère, au bon tempo, très inspirée par
Woody Allen, et dont le générique de fin réserve
une surprise : le titre du dernier roman de Michel
Houellebecq, Sérotonine. Comme un clin d’œil au
mâle blanc fatigué, dépressif et à la libido en berne
incarné par le personnage de Julio §
En salle le 11 août.

Références
CARLOS ALVAREZ/GETTY IMAGES VIA AFP

Le Lièvre et la Tortue, La Cigale et la Fourmi,


Le Loup et le Chien, Les Deux Pigeons, Le Héron…

La Fontaine
Le dessous des «Fables»
Avec Antoine Biscéré, Patrick Dandrey, Boris Donné, Tiphaine Rolland

« Ma voisine a commencé JUIN-JUILLET-AOÛT 2021


L 13819 - 85 - F: 8,90 € - RD AFRIQUE CFA: 5800 CFA • CANADA: 13,50$CAN • DOM: 9,90€ • LIBAN: 9,90€
MAROC: 90DH •SUISSE: 15,50CHF • TOM: 1100XPF • TUNISIE: 12,50TND
ALLEMAGNE / BENELUX / ESPAGNE / GRÈCE / ITALIE / PORTUGAL: 9,90€
ISBN 978-2-85083-035-8

à avoir des relations


sexuelles à n’importe En vente en kiosque et sur boutique.lepoint.fr

quelle heure, ça a généré


un débat. » Cesc Gay
CULTURE
> Recueil

Le retour d’Henri Calet


« Ne me secouez pas. Je suis plein comment le jeune Raymond
de larmes. » La formule d’Henri Barthelmess, né en 1904, est
Calet (photo, vers 1950) est au- devenu l’auteur Henri Calet,
jourd’hui plus célèbre que son mais aussi de saisir l’influence
auteur. Cette phrase, qui clôt de ce « maître », notamment
l’ultime ouvrage de l’écrivain sur Patrick Modiano, grâce à
(Peau d’ours), résume à elle la préface sensible signée par
seule la tonalité de son œuvre : le regretté Joseph Ponthus §
mélancolique et douce-amère. BAUDOIN ESCHAPASSE
L’historienne et présidente Mort à 52 ans d’une crise car-
du musée Guimet Sophie Je ne sais écrire que ma vie, édition
diaque, l’ex-journaliste a laissé établie par Michel P. Schmitt, Presses
Makariou retrace l’invasion une douzaine de romans et universitaires de Lyon, 250 p., 20 €.
de Chypre par l’armée de récits bouleversants que
turque. Un événement chérit une communauté de
qui a bouleversé sa vie. lecteurs. Dans ces petits bijoux
littéraires, Calet décrit les
destins de personnages flous
> Essai
qui lui ressemblent et évo-
que, surtout – et comme
Fragments d’Orient personne –, le Paris d’avant-
guerre. Spécialiste de l’écri-
« Nous n’irions plus à Kyrenia marcher sur le port, (…) nous ne vain, Michel P. Schmitt ras-
prendrions plus le café en face de l’arbre de la paresse sur la place semble ici ses premiers écrits.
du village, face à la maison de Lawrence Durrell. » 1974. Le cos- L’occasion de comprendre
mopolitisme de Chypre vole en éclats. Terminé le stimulant
paradoxe d’une île devenue symbole de l’ouverture à l’autre. poche
De l’appétit des autres, aussi, malheureusement. Elle fut En
grecque, romaine, byzantine, poitevine au temps des
Lusignan, arabe, vénitienne, ottomane ou britannique.
Indépendante, enfin. Mais cet été-là, Chypre, berceau de Vé-
nus, doit se plier aux lois de Mars. Envahie par l’armée Tombé du camion
turque, elle est coupée en deux. Barbelés, ligne verte : le père Yeruldelgger, de Ian Manook (Le Livre de poche, 648 p., 8,90 €).
chypriote de Sophie Makariou, née d’une mère française,
ne s’en remettra pas. Et son grand-père y trouvera la mort, C’est sur la plage que le book truck du Livre de poche pour-
sur le pare-chocs d’un blindé conduit par un Casque bleu. suivra, les 8, 9 et 10 août, sa tournée. En plus de la sélec-
Souvenir fondateur, à partir duquel la présidente du musée tion aux petits oignons que vous trouverez dans le camion,
Guimet retrace avec tendresse et ferveur la généalogie Christel Ebrard (photo), de la librairie Le Verbe du soleil,
d’un traumatisme, mais aussi d’une vocation. nous souffle son coup de cœur : « Destination Mongolie
On lui a désigné la Turquie comme cause de la catastrophe fa- avec Yeruldelgger, de Ian Manook, un polar (peut-être le plus
miliale ? Elle voudra mieux la connaître. Et après la Turquie, primé de tous les temps) puissant et rugueux comme une
l’Islam, dont elle deviendra spécialiste, œuvrant en première chevauchée dans la steppe ; chaleureux et âpre comme un thé
ligne, alors conservatrice au Louvre dirigé par Henri Loyrette, au beurre salé et au lait de jument. Trois Chinois découpés au
pour créer dans le musée des musées un département des Arts cutter dans une usine près d’Oulan-Bator, le cadavre d’une
PATRICE NORMAND/LEEXTRA – SP (x2) – HARCOURT/AFP

de l’Islam… au lendemain des attentats du 11 Septembre. fillette, accrochée à son tricycle rose, déterré en pleine steppe
Prouver que la haine n’est pas une fatalité, et que de « parti- mongole… Après cette lecture passionnante et trépidante vous
tion » à « partage » il n’y a peut-être qu’un pas, qui n’est pas saurez (enfin) à qui offrir l’œil de la
seulement étymologique ? Son livre, qui sillonne l’Orient de chèvre de votre festin et vous n’aurez
Nicosie à Beyrouth, et des pierres de la marbrerie familiale à qu’une envie : accompagner cet enquê-
celles des Bouddhas pulvérisés de Bamiyan, passionnera tous teur profondément humain dans ses
ceux qui savent que tout commence dans la jeunesse et que nouvelles enquêtes. » § VIOLAINE DE MONTCLOS
l’islamisme, comme elle l’écrit, n’est qu’une « maladie auto- Sur la route
immune » de l’islam : « Il faut savoir choisir son ennemi, l’identité de vos vacances,
du mien ne fait aucun doute : il a pour nom l’obscurantisme et le déni Le Camion qui
d’universalisme ; il a pour visage le communautarisme, il mène à la Livre vous attend
à Lecci, en Corse,
partition par la violence. » § CHRISTOPHE ONO-DIT-BIOT du 8 au 10 août.
Le Partage d’Orient, de Sophie Makariou (Stock, 380 p., 19,50 €).

74 | 5 août 2021 | Le Point 2555


in du po
co

Le

lar
Chaud must go on
Batignolles Rhapsody, de Maxime Gillio
(Pygmalion, 190 p., 18,90 €).

> Expositions
« Frédéric Pluton se rêvait Farrokh Bulsara (le vrai nom
de Freddie Mercury, le chanteur de Queen) ; il ne fut que
Dans l’atelier Claude François. » Grillé, littéralement, Pluton, pas
dans son bain avec un sèche-cheveux mais sur scène,
de Giacometti les doigts carbonisés sur le clavier. Il s’essayait à res-
sembler à son idole, morte du sida en 1991, jusqu’au
Alberto Giacometti est, cet été, doublement à l’honneur sur bout des dents. Quand on confie à la journaliste
la Côte d’Azur. Le Grimaldi Forum lui consacre une importante Stella Poliakov d’en brosser le portrait
rétrospective. Y sont montrées près de 230 œuvres : sculptures, encore fumant, on découvre que le court-
photos, films, gravures mais aussi peintures, dont des aquarelles circuit n’avait rien d’accidentel. Cette der-
d’adolescence inédites qui révèlent l’extrême précocité de l’artiste. nière, imbibée d’alcool du matin au soir
Y est aussi reconstitué son atelier parisien. L’exposition estivale pour avoir perdu l’amour de sa vie, de jeu-
de la Fondation Maeght, à 40 kilomètres de là, insiste quant à elle nesse, inconsolable vieille adolescente, dé-
sur l’extraordinaire famille Giacometti : du père, Giovanni, barque dans l’inframonde du Prince, boîte
au cousin, Augusto, en passant par ses frères Diego et Bruno… homo où se retrouvent des sosies aussi
l’environnement du sculpteur comptait d’innombrables créa- barrés que Benoît Poelvoorde dans Podium. Entre
teurs. Longtemps restée dans l’ombre d’Alberto, cette parentèle l’ex de la victime, pastiche du guitariste Brian May,
talentueuse méritait assurément d’être enfin mise en avant § B. E. et un Paul Rodgers, bassiste, qui rappelle plutôt
Rétrospective Giacometti, Grimaldi Forum, à Monaco, jusqu’au 29 août.
Chuck Norris, l’intrigue de Batignolles part en riffs
Exposition « Les Giacometti, une famille de créateurs », Fondation Maeght, bizarroïdes vers le 17e arrondissement, et monte en
à Saint-Paul-de-Vence, jusqu’au 14 novembre. puissance sous les manières peu convenables d’une
Miss Marple à gueule de bois. Le texte est cocasse,
Stella touchante, et l’auteur un fan absolu de Fré-
déric Dard. Trois bons points § JULIE MALAURE
> Cinéma
SP – SUCCESSION ALBERTO GIACOMETTI/FONDATION GIACOMETTI PARIS/ADAGP – COURTESY OF WARNER BROS. PICTURES

Suicide
et pop-corn Les choix du «Point»

Un bon film de super-héros… > Bande dessinée plonger au cœur du narcotrafic


Hollywood nous a servi tant de Tout sur le capitaine local, monde parallèle où tout
navets recuits dans cette spécia- Haddock se vend et s’achète. Cela com-
lité que l’idée semble désormais La revue du 9e art Les Cahiers mence par une longue course-
relever de l’utopie. Et, à dire vrai, nouvelle recette pimente le de la BD consacre son numéro poursuite dans les rues de
on n’était pas pressés de décou- concept d’une sacrée dose de gore d’été au capitaine Haddock, qui Téhéran entre un flic et un trafi-
vrir The Suicide Squad, suite d’un et d’un humour noir satirique célèbre ses 80 ans. L’occasion quant qui disparaît, enseveli par
premier volet calamiteux sorti évoquant presque les belles de comprendre comment, après une pelleteuse. Et tout s’achève
en 2016 (Suicide Squad, sans le heures d’Hara-Kiri. Pas vraiment avoir fait son apparition en 1941 en apocalypse. Suffocant.
« The »). Surprise : ce 2e volet, un spectacle familial, donc, mais dans Le Crabe aux pinces d’or En salles.
consommable sans avoir vu le évitons de faire les fines bouches : sous la forme d’une épave
précédent, donne enfin du goût voilà une superproduction pop- que Tintin allait sauver de la > Documentaire
à la saga et redore le blason d’un corn débordante d’énergie, drôle, déchéance, ce beau personnage Sophie : l’affaire
genre sinistré. Le récit mitonne visuellement inventive et, fait alcoolique, colérique et Toscan du Plantier
une nouvelle mission pour la devenu rare, soignant l’écriture misogyne a presque supplanté Deux jours avant Noël, en 1996,
Task Force X, groupe de super- des dialogues et des personnages. le reporter à la houppe dans dans sa maison de vacances
vilains enfermés à triple tour À l’affiche, Idris Elba (photo), John le cœur des amoureux d’Hergé. du comté de Cork, la productrice
que le gouvernement américain Cena et Margot Robbie font des Les Cahiers de la BD Sophie Toscan du Plantier,
exploite pour de sales besognes étincelles. Comme un fast-food n° 15, 178 p., 12,90 €. 39 ans, est assassinée. Ce doc
secrètes – ici, une intervention qui aurait réinventé le burger, à la manière Netflix – chocs et
en Amérique latine pour contrer The Suicide Squad offre enfin au > Film rebondissements à tout-va, es-
un alien gluant. Signée James blockbuster des saveurs inédites. La Loi de Téhéran thétique léchée – revient sur ce
Gunn – le réalisateur du Marvel Bon appétit ! § PHILIPPE GUEDJ Ce thriller survolté du cinéaste meurtre jamais élucidé. Efficace.
Les Gardiens de la Galaxie –, cette The Suicide Squad, en salles. iranien Saeed Roustayi va vous Sur Netflix.

Le Point 2555 | 5 août 2021 | 75


STYLE

SP – ALMA DA COMPORTA/SP

Les pieds dans le sable doré ou sur les pavés. Déjeuner au Sal, sur la plage de Pego près de Comporta
ou se prendre pour «Le Guépard» et pousser les portes du palais Castelluccio, à Noto.

76 | 5 août 2021 | Le Point 2555


Êtes-vous Noto
ou Comporta?
L’été, deux clans s’affrontent chez les esthètes fortunés: les adeptes du baroque sicilien et ceux qui
ne jurent que par la nature portugaise. Voici les clés pour les comprendre – et les imiter. PAR GILLES DENIS

E
ntre les deux Jacques, le cœur ne les prix assez parisiens protègent la cité À COMPORTA
peut pas balancer. Les admirateurs baroque comme les villages portugais.
de Jacques Grange ne seront jamais Et puis, Noto comme Comporta désignent Cultiver son pas
les thuriféraires de Jacques Garcia plus des territoires que des aggloméra-
– et vice versa. Les uns prisent le tions. Au-delà, tout les sépare. En Sicile, Le charme paisible de la région de Com-
chuchoté, les autres, l’éclat ; les uns Jacques Garcia règne sur l’imaginaire porta tient dans ses rizières qui s’étendent
goûtent la douceur du climat portugais, décoratif d’un univers où les Bourbons jusqu’aux dunes sauvages bordant la
les autres, la brûlure du soleil sicilien. Un seraient toujours maîtres. Au vert des ri- mer. Autour se camouflent les proprié-
constat qui, au-delà des conversations de zières de Comporta répond la blondeur tés de ceux qui ont fait leur retraite de
dîners parisiens, s’inscrit l’été dans une des pierres de Noto ; à la chasse au panier ce coin-là de l’Alentejo – des maisons
topographie. Il y a vingt ans, le décora- d’osier portugais répond la quête de Grand que l’on devine en parcourant les che-
teur Jacques Grange découvrait au sud Tour italien ; à la munificence du baroque, mins de halage qui bordent les canaux.
de Lisbonne une immensité sauvage ap- le silence des migrateurs ; et quand on L’habitat reste discret, sans étage, blanc,
partenant aux Espirito Santo, grande fa- tend à partir désormais vers la campagne dans le respect des traditions locales
mille lusitanienne s’il en fut, en goûtait en Sicile, le dernier chic à Comporta est – le gazebo thaïlandais ou la piscine
la caresse et en s’y installant, à l’ombre de jouer à la maison de village. Sans le hollywoodienne sont ici plus qu’une
des dunes et en bordure d’un champ d’oli- dire, naturellement. Mais des bords de faute de goût. Et, surtout, on observe la
viers, lançait la destination. Bientôt l’Atlantique aux rives de la Méditerranée, nature : des passions d’ornithologues
convergeaient ici discrètes fortunes et on crée des imaginaires plus forts encore amateurs peuvent naître devant ces
amateurs de nature ; bientôt, le style Com- que la réalité. Voici les clés de cet entre- grues ou ces migrateurs, que l’on sur-
porta naissait sur les bords de l’Atlan- soi. À vous de choisir. prend naturellement mieux hors sai-
tique, entre sophistication et simplicité son – les matins d’hiver sont doux aux
– le cocktail le plus complexe qui soit. cigognes. De Comporta, on peut re-
Rien à voir avec Noto en Sicile ? Rien joindre le village de Carvalhal à pied, ou
et tout à dire vrai. L’éloignement des Les admirateurs de Jacques à vélo. Décider de ne pas voir la mer ou,
grands centres urbains peut-être – Lis- Grange ne seront jamais au contraire, obliquer légèrement, grim-
bonne est à une heure et quart de Com- per à l’assaut des dunes, traverser des
porta, Noto, à une heure de Catane –, les thuriféraires de Jacques pinèdes et arriver enfin sur le littoral.
l’absence de grandes structures hôtelières, Garcia – et vice versa. Seul au monde. …

Le Point 2555 | 5 août 2021 | 77


STYLE

Se prendre glomérations sans élévation mais une Ne rien faire face à l’Océan
pour Jacques Grange discrétion chuchotée, un état d’esprit
plus qu’une beauté saisissante. On file On ne s’y baigne pas – il est froid et as-
L’homme qui inventa mieux que la des- ainsi des jours tranquilles à Comporta sez dangereux ; on surfe dessus – quelques
tination, le style Comporta – en s’y ins- même, avec ses quelques boutiques de écoles prennent en charge les débutants ;
tallant avant tout le monde et en y mode et son épicerie fine Gomes, où l’on on y pêche beaucoup – en professionnel
réunissant amis, clients et fidèles – a trouve, à côté de tout, des paniers tressés ou en amateur éclairé avec matériel de
décidé d’offrir au plus grand nombre la et des produits locaux au design vintage. compétition et souplesse dans le jeté des
possibilité de s’offrir un rien de la « patte » Au détour d’une rue, quelques restau- lignes à partir du rivage ; on y suit, sur-
Grange. C’est donc à Carvalhal – et non rants un rien chic – Cavalariça, dans d’an- tout, l’exemple de ces mêmes pêcheurs
à Comporta même –, sur la rue princi- ciennes écuries – ou plus familiaux en contemplant les flots. Ici, l’Océan n’a
pale, face aux deux cafés où les locaux – comme São João. pas évidemment la caresse de la Médi-
aiment s’arrêter, et à côté de la maison Rien de tape-à-l’œil finalement, mais terranée. Il est l’élément sauvage bor-
de la presse – qui propose des jouets de parfois un peu trop de curieux. L’authen- dant les immenses plages vierges qui
plage, des tongs et une sélection poin- tique se situe à quelques kilomètres, à s’étendent sur des dizaines de kilomètres.
tue de magazines internationaux – que Carvalhal. À dire vrai, c’est même autour Il y a bien quelques cabanes abritant des
s’est ouvert le Stork Club. Ici, on trouve de ce village-rue que se cachent les plus restaurants. Certains jouent une carte
non pas de tout mais une sélection d’ob- belles propriétés. Et l’un des rares hôtels un peu style lounge, mais on est pas à
jets imaginés par Jacques Grange ou, de la région, la Quinta da Comporta, avec Saint-Tropez, alors, on évite. Le plus
comme on dit aujourd’hui, « sourcés » ses longs bâtiments – anciens greniers à couru demeure Sal, un peu isolé sur la
par le maître de la décoration rustico-chic riz – ouvrant sur les rizières, une piscine plage de Pego : on y mange du poisson,
et Pierre Passebon son complice. Les créa- comme suspendue sur le paysage, des bien sûr, mais surtout du riz à l’encre
tions d’artisans et artistes locaux à l’hon- jardins de sable et d’orangers clos de de seiche, qui est la spécialité du coin, et
neur voisinent avec des pièces chinées. murs… Un éden pour les familles. Les une soupe de poisson d’anthologie.
De la vaisselle aux luminaires, des azule- gens du village viennent parfois y prendre Ensuite, on marche sur le sable et on
jos aux poteries, le goût Comporta – fai- un verre ; alors que, dans une sorte de s’endort dans les dunes. Tout va bien.
sant rimer sobriété avec esprit des transhumance inversée, les résidents Plage de Pego, autour de 40 €,
lieux – se dévoile autant dans ces acces- affluent vers les cafés de la rue princi- www.restaurantesal.pt/
soires que dans la manière dont Jacques pale et son mini-marché. On murmure
Grange a imaginé une vie de cabanes de que certains ne jurent plus ici que par
luxe. Chaume, bois, paille de riz sont ici des maisons de village. Logique, la lé- À NOTO
les pierres de taille d’un habitat de plain- gende (presque) urbaine veut, en effet,
pied, au plus proche de la nature. Une que Jacques Grange ait imaginé pour une
ambition que l’on peut retrouver dans amie proche une thébaïde dissimulée Choisir entre
le dernier projet de Jacques Grange, l’At- derrière des bougainvillées. Et la douce la brioche et le granité
lantic Club Comporta. Quelques hec- rumeur de confirmer que ces quelques
tares de pins surplombant la mer où il mètres carrés organisés autour d’un pe- Parmi les rites de Noto, sans doute y a-t-il
imagine des maisons, quand le paysa- tit jardin sont l’une des plus jolies réali- l’aperitivo comme partout en Italie – on
giste Madison Cox s’empare des jardins. sations du maître – comme le précipité tentera celui de l’œnothèque de la Log-
Un projet de club de bon goût. Avec de son goût – et l’acmé du « Comporta gia del Mercato. Mais celui de la brioche
comme seule règle, la promesse de ne style ». Une modestie qui sied bien à l’es- matinale grignotée avec un granité est
jamais en faire trop. prit et à l’occupante des lieux – car oui, plus établi : on débute élégant, on finit
Stork Club, Avenida 18 de Dezembro, elle existe. en enrobant la pâte de glace. Encore faut-il
12-14, Carvalhal, www.storkclub.org Quinta da Comporta, Rua Alto de Pina, 2, savoir choisir le lieu où s’y adonner. Sur
Atlantic Cub Comporta, Carvalhal. À partir de 235 €, le Corso, le café Sicilia est une institu-
atlanticclubcomporta.com www.quintadacomporta.com
tion depuis 1892, qui a même connu les
honneurs d’un épisode de la série Chef’s
Embrasser l’esprit village Table sur Netflix. On s’y assoit pour
Chaume, bois, paille contempler le va-et-vient des passants
Les grandes propriétés n’ont jamais, ici, de riz sont ici les pierres sur cet axe et on y grignote donc le gra-
les pieds dans l’eau : le littoral est totale- de taille d’un habitat nité – le meilleur de la ville murmure-t-on.
ment protégé. Alors, désormais, certains Demeure que la gloire attire le touriste
préfèrent les quelques villages de la ré- de plain-pied, au plus et que les locaux les plus avisés des-
gion. Rien de spectaculaire dans ces ag- proche de la nature. cendent désormais d’une rue et se …

78 | 5 août 2021 | Le Point 2555


Sam rerem fugit ut as secta-
tem voluptatios doluptasi re-
ped maximus exceres nost,
nes pa doluptur, Eribus. Ov
FREDERIC DUCOUT/SP – G. DESCLAVELIERES/SP (X2)

Programme d’une journée bohème-chic: craquer pour des azulejos, de la vaisselle ou des céramiques au Stork Club, à Carvalhal,
la boutique de Jacques Grange et de Pierre Passebon. Se prélasser au bord de la piscine de la Quinta da Comporta, après une marche le long des rizières.
Revenir au Stork Club et amadouer les maîtres des lieux pour goûter leurs terrasses.

Le Point 2555 | 5 août 2021 | 79


STYLE

… réfugient au café Costanzo, d’où terrains y sont plus grands, la ruralité les coupoles du dôme, toute la ville et,
la vue sur le dôme et le palais abritant chic et plus contemporaine. Benoit au loin, la mer. À savourer à l’heure
l’hôtel de ville est sans doute plus douce. Carpentier, que les amoureux de mode blonde de l’aperitivo pour les hôtes.
Et dont la brioche est, après débat, la meil- masculine ont connu comme directeur Via Cavour, 67, www.casamodica.it
leure de la ville. artistique de Marchand Drapier, a tro-
Café Costanzo, Via Silvio Spaventa, 7/9, qué les ciseaux pour les sécateurs, les Rêver le Grand Tour
café Sicilia, Corso Vittorio Emanuele, 125 mètres d’arpenteur et les Pantone de car-
releurs : il trouve des maisons, les ima- La nostalgie n’est sans doute plus ce
Chiner comme gine plus belles et conduit les travaux qu’elle était mais celle du Grand Tour
Jacques Garcia avec des équipes qu’il a lui-même testées fonctionne toujours. Le Grand Tour ?
dans sa propriété, où il organise les dî- Une expérience quasi initiatique pour
C’est une fantaisie de Sicile ; une folie ners les plus conviviaux de la région. jeunes aristocrates et artistes du XVIIIe
qui dit un imaginaire plus qu’une réa- Tombé amoureux de la région, avec son et du XIXe siècles envoyés se former le
lité ; une maison qui soulève les fan- épouse Émilie, il en est devenu l’un des bon goût lors d’immenses périples en
tasmes de ceux qui n’y ont pas accès et plus zélés promoteurs, à travers son Italie. Loin, très loin du tourisme de
l’admiration des rares qui y ont été invi- agence Tuttaposto, portant sa créativité masse, ces esthètes en herbe et leurs ci-
tés. Face à la ville qui se détache au loin sur des fantaisies années 1960 qu’il ima- cérones parcouraient la péninsule, ses
comme une Jérusalem rêvée, dans ce qui gine à la Gio Ponti ou des cubes moder- ruines et ses musées, acquérant au pas-
fut sans doute un monastère et qui n’a nistes qu’il va poser sur un promontoire. sage livres et souvenirs. Ce qui développa
plus rien de monacal, Jacques Garcia a La preuve en tout cas que Noto peut ri- un véritable savoir-faire des œuvres dites
inventé une Sicile du XVIIIe siècle : on mer avec autre chose que le baroque de du Grand Tour, entre statuaires, copies
est après le grand tremblement de terre ses palais. En attendant d’investir, on de l’antique et tableaux pittoresques.
qui détruisit Noto en 1693 ; les Bourbons pourra louer le lodge architecturé de la Une philosophie du plaisir et de la beauté
sont encore là. Il y a un zeste de goût Villadorata : à dix minutes du centre, défendue à Noto par le producteur Jean-
magnoludovicien dans cette galerie aux quatre constructions en bois embrassant Louis Remilleux qui a restauré, recom-
antiques ; un soupçon de Guépard avant la mer et les coupoles. Choisir le numéro posé et rêvé l’un des plus beaux palais
la chute – Garibaldi n’est pas passé par un pour la vue la plus panoramique. de la ville, le palais Castelluccio. L’homme
cette maison-là. Le décorateur y déploie tuttaposto-sicily.com n’en est pas à son coup d’essai. Il s’était,
ses propres collections en les mâtinant www.countryhousevilladorata.it par le passé, emparé du château de Grous-
d’objets qu’il a trouvés en ville. On l’ima- say, fantaisie de Charles de Beistegui,
gine bien chiner chez les Français qui, Dormir en aristocrate dans les Yvelines, puis du château de Di-
comme Rachel, sont installés ici. Lovée goine, en Bourgogne. En s’attelant aux
dans le palais Nicolaci, elle se passionne Alessandro Modica pourrait se conten- 5 000 mètres carrés du palais Di Lorenzo
pour les précieux carrelages peints ter de jouer au « Guépard » en portant, à del Castelluccio, racheté à l’ordre de
célébrant les noces des grandes familles moins de 40 ans, l’un des plus jolis noms Malte, il s’empare d’un ensemble de la
de la région, les objets de curiosité, les de l’aristocratie sicilienne. Il a plutôt fin du XVIIIe siècle, dont la façade sur
bijoux anciens ou le corail – en souriant, décidé de tout changer et de faire pros- rue date de 1782 – ce qui lui vaut son al-
elle vous conduira peut-être vers son pérer le patrimoine familial entre mu- lure néoclassique. Mais surtout, il en fait
antre secret ; quelques mètres plus haut, sée privé, restaurant et, récemment, rue une création « littéraire », entre maison
Grégoire, dans sa boutique Haga Bal- Cavour, quelques suites dans une annexe de famille et musée. En trois ans, il ima-
tique, joue une partition plus Grand Tour, du palais qui, lui, s’ouvre sur la grand- gine des décors, où l’on croise ce Grand
entre vasques en marbre et copies d’an- place. Pas d’effets de décoration dans ces Tour rêvé, entre cabinets de curiosités,
tique. Un des plaisirs de la ville. chambres qui portent le nom des grands collections de peinture de volcans, rémi-
Antiques Nicolaci, Via Corrado Nicolaci, 20 hommes de la ville et de sa dynastie, mais niscence du passage des Murat à Naples
Haga Baltique, Via Cavour, 34 le charme discret des meubles de famille, et bibliothèque d’érudit. L’évocation de
et un secret : au sommet, une terrasse la vie d’un palais en quelque sorte, où
Tenter la campagne d’où le regard embrasse les jardins cachés, Fulco di Verdura – qui a inspiré Une en-
fance sicilienne à Edmonde Charles-Roux –
La chasse au palais baroque peut se ré- aurait pu croiser son cousin Giuseppe
véler dispendieuse – tout le monde n’a Une terrasse d’où le regard Tomasi, prince de Lampedusa. Et où, au-
pas des années et des millions à dépen- embrasse les jardins jourd’hui, les visiteurs de passage peuvent
ser dans des milliers de mètres carrés. parfois tomber sur le propriétaire actuel.
L’appel de la campagne du Val di Noto cachés, les coupoles du Via Cavour, 10. Visite tous les jours de 11 h à 19 h,
est ainsi de plus en plus pressant – les dôme, et, au loin, la mer. https ://palazzocastelluccio.it/

80 | 5 août 2021 | Le Point 2555


Commencer la journée en prenant son petit déjeuner
sur la terrasse de la Casa Modica, à Noto. Et rêver
de trouver et restaurer une maison à la campagne avec
Benoit Carpentier, à travers son agence Tuttaposto.
ERIKA SCIACCA/SP – MATTIA AQUILA/ALBIN MICHEL – SP (X2)

Se laisser tenter par les objets de curiosité de Rachel au palais Nicolaci,


Via Corrado. Puis visiter le palais Castelluccio – mi-maison de
famille, mi-musée –, restauré par le Français Jean-Louis Remilleux.

Le Point 2555 | 5 août 2021 | 81


STYLE

La tentation de Venise
Défiler au bord de la lagune? Pourquoi pas en période de Biennale:
en tout cas une manière pour Anthony Vaccarello, chez Saint Laurent, et Pierpaolo Piccioli,
chez Valentino, d’affirmer leurs liaisons — heureuses — avec l’art. PAR GILLES DENIS

C’est au crépuscule du 14 juillet que se sont élancés les hommes Saint Laurent par Anthony Vaccarello pour l’été 2022.

Saint Laurent vers une romance victorienne mâtinée


d’esprit eighties – un moment fort dans
LE MIROIR DU MONDE l’histoire de la maison – qu’Anthony
Vaccarello invite, entre tuniques et
C’est sur l’île de la Certosa qu’Anthony blouses, spencers et boléros, immenses
Vaccarello a demandé à l’artiste Doug capes un rien Nouveaux Romantiques.
Aitken d’imaginer une structure éphé- Des silhouettes acérées, sortant la nuit,
mère Green Lens, architecture de miroirs filant en ville, dévoilant la peau et des
ouverte sur la nature et créant un bio- perles la caressant. Dans l’allure de cette
tope en mouvement perpétuel. Voici jeunesse-là, dans la sensualité reflétée
JUERGEN TELLER/YSL/SP – YSL/SP

donc une installation ouverte au public par l’œuvre de Doug Aitken, on pour-
jusqu’au 31 juillet 2021 dans le cadre de rait aussi voir passer le Tadzio de La Mort
la Biennale d’architecture. C’est dans ce à Venise, de Thomas Mann, version
miroir du monde qu’ont défilé, le 14 juil- Luchino Visconti. Pas d’Aschenbach en
let 2021, les hommes Saint Laurent de vue pourtant dans les perspectives dres-
l’été 2022, créatures filiformes, postgenre, sées par le créateur. Sinon la certitude
filant à grande vitesse vers leur avenir. Tuniques, blouses, capes… des modèles que, sur la lagune, on vient toujours
Loin de toute référence vénitienne, c’est aux références victoriennes. chercher l’émotion §
82 | 5 août 2021 | Le Point 2555
L’homme fait son apparition dans le discours
Couture de Pierpaolo Piccioli. La virtuosité des chapeaux-méduses en plumes d’autruche.

Valentino

«VISSI D’ARTE»

« La mode n’est pas un art, précise d’em-


blée Pierpaolo Piccioli, à la veille du dé-
filé du 15 juillet 2021. Mais cela ne nous
interdit pas d’initier un dialogue avec l’art.
Celui avec la peinture faisait sens pour la
couture, car l’une et l’autre sont les expres-
sions les plus achevées de leur discipline.
J’ai donc demandé à dix-sept artistes
d’échanger avec nous. L’idée n’était pas de
simplement apposer leurs œuvres sur des
robes mais de travailler avec les ateliers
pour trouver chaque fois une réponse à la
singularité d’un tableau. Chaque réalisa-
tion est ainsi signée du mannequin qui la
porte, des mains qui l’ont faite et de l’artiste
qui y a participé. » À côté, voici aussi le
grand jeu de la couture : de la virtuosité,
de la couleur pour des minirobes boules
coiffées de méduses en plumes, des man-
teaux en cachemire pétrole, des leggings
en Nylon, des tuniques en crêpe de soie.
A. LUCAT/SP – M. CASINO/LUCAT/SP – SP

Et dans cet opus de féminité hypraso-


phistiquée, quelques hommes, drapés
dans des écharpes-casques en cache-
mire. Une masculinité douce mais ja-
mais androgyne. Le tout en respectant
les identités des unes et des autres. Une
manière de chant amébée dont cette sai- Sept cents heures de travail et 107 mètres de tissu pour cet ensemble inspiré
son, avec ses collaborations picturales, d’une œuvre de Jamie Nares et composé d’une cape de peau en soie appliquée
est sans doute l’acmé § de mikado imprimé et d’une robe de crêpe cady.
Le Point 2555 | 5 août 2021 | 83
STYLE

Guess Friendly Frenchy Waiting for the Sun

Avec un premier plan de durabilité lancé Le point de départ de cette marque ? Lancé en 2009, ce lunetier français s’est
en 2017, la marque fondée en 1981 par Récupérer les déchets de coquillages, fait connaître avec ses modèles dans des
les frères Marciano a fait de l’environ- la France en étant le premier produc- matériaux travaillés à partir du bois et
nement l’un de ses chevaux de bataille, teur mondial avec 250 000 tonnes par dotées de verres qualitatifs signés Carl
notamment pour la production de ses an. Saint-Jacques, palourdes ou encore Zeiss. Chaque année, il continue d’inno-
jeans emblématiques. Une ambition que huîtres de Trouville-sur-Mer, Cancale ver avec ses étuis en carton recyclé mais
l’on retrouve également dans sa collec- et Sète, Friendly Frenchy retravaille à aussi son acier recyclé inoxydable et son
tion de lunettes, dont celles-ci, en plas- la main et en France les coques pour bêta-titane hypoallergénique, l’alliage
tique recyclé. en faire des lunettes. Dont ce nouveau qui compose ce nouveau modèle Jonnie.
GU8232 01 A, 90 €, www.guess.eu. modèle La Dérive, en huîtres creuses du 174 €, www.waitingforthesun.fr.
Cap-Ferret de Chez Boulan.
255 €, www.friendlyfrenchy.fr.

Soleil vert
Ou comment se protéger de la lumière estivale sans oublier la planète. PAR VICKY CHAHINE

GUESS – CHARLAINE CROGUENNEC – WAITING FOR THE SUN – FRANCO PIZZOCHERO – SZADE LAZENBY – IZIPIZI

Szade Izipizi Emporio Armani Eyewear

Installée dans une ancienne usine de Depuis plus de dix ans, la marque fran- La maison italienne a retravaillé tout le
chocolat de Melbourne, cette marque çaise a démocratisé les lunettes de soleil processus pour cette collection de lunettes
australienne a choisi la voie de l’upcy- mode. Dans sa gamme Studio, consacrée écoconscientes, de la campagne publici-
cling en décomposant les lunettes de à des propositions plus créatives, Izipizi taire certifiée EMA Gold Seal Green de
soleil usagées pour en refaire de nou- vient de sortir la monture Slim, fine, l’Environment Media Association aux
velles, recyclables et présentées dans légère et fabriquée à partir d’un matériau emballages en papier, carton FSC 100 %
des emballages en carton et papier recy- biosourcé à 45 % à partir d’huile de ricin. recyclables et polyester recyclé. À l’image
clés. Une dizaine de modèles comme ce 45 €, www.izipizi.com. de ce modèle en bioacétate issu en par-
Lazenby, dont le souci environnemen- tie de sources naturelles et durables, avec
tal ne concède rien à l’effort stylistique. verres partiellement biosourcés.
59,95 €, www.szade.com.au. EA4162, 135 €, www.armani.com.

84 | 5 août 2021 | Le Point 2555


De bon goût
Quand l’écrivain-journaliste Anthony Palou part en vadrouille à travers ses souvenirs et les rues
de l’Hexagone, il y a des boutiques et quelques planques de goût très civilisées. Extraits. PAR GILLES DENIS

«Dans ma rue
y avait trois
boutiques»,
d’Anthony Palou
(Les Presses de la
Cité, 192p., 18€).

I
l y a des vagabondages qui font du Chartier (…) (7, rue du Faubourg-Mont- Texan : “Ici, on ne sert pas Coca-Cola, mon-
bien – celui d’Anthony Palou d’une martre, 75009 Paris). Ici, passé la porte sieur.” J’étais un provincial, un pauvre
échoppe à l’autre, d’un artisan à un à tambour, on peut toujours se gober- type. Jacques Laurent, ses yeux tout
bistrot, de Quimper à Paris est de ceux-là : ger, en un décor classé, hors du temps, cernés, blasés, m’avait, las, regardé.
sans doute, puisqu’on y retrouve « ce d’un potage de légumes pour 2 €. On y Alors j’ai commandé une bière comme
temps où les boutiques étaient l’âme des vil- voit un vieil homme impécunieux très lui. Il devait être 17 ou 18 heures. Je ne
lages et des villes » ; sans doute, car cette digne sur sa banquette en moleskine, savais pas encore que j’allais, par la
balade est un exercice de civilisation toujours à la même table. Le bouillon suite, le rencontrer. Oh, pas beaucoup,
où l’on croise Pagnol et Morand ; sans est un monde d’habitudes. Le vieux a une dizaine de fois. Au bar du Lutetia,
doute parce que dans ces pages se lit une son rond de serviette. Une fois prise surtout. »
France aimable. Jusque dans ses lieux sa soupe quotidienne, un vermicelle
de gourmandise. Extraits de Dans ma rue pendait au bout de ses lèvres. Bientôt, LES CAFÉS
y avait trois boutiques (Les Presses de la il prendra peut-être un céleri rémou- « Avez-vous bien observé les terrasses
Cité), une mise en bouche à travers la lade (2,70 €) ou alors une mayo (2 €), de nos cafés ? Les gens ne boivent presque
capitale. peut-être des filets de harengs pommes plus de pinard à midi. Pouvait-on ima-
à l’huile (3,80 €), puis, passons au plat, des giner une pause déjeuner sans un verre
LES BOUILLONS tripous de la maison Savy (10 €) ou une de rouge ou un petit coup de blanc il y
« Les bouillons parisiens, ces cantoches cuisse de poulet fermier rôtie, frites a encore quinze ou vingt ans ? C’est que
inaugurées à la fin du XIXe siècle. Les fraîches (9 €) et puis pour le dessert une le vin a longtemps été notre limonade.
clients n’en reviennent toujours pas de compote de pommes (2 €). Il demandera “Les ligues antialcooliques auront beau nous
EDITIONS PLON – F.SOREAU/PNS/AFP – SP

pouvoir déjeuner ou dîner si bon mar- alors l’addition qu’un serveur volubile casser les pieds avec leurs stupides mises
ché. Des rendez-vous pour les ouvriers, calculera à la volée sur la nappe. » en garde, j’affirme que c’est une bonne
les hommes de peine… sont devenus au- chose que l’alcool lorsqu’on a vingt ans et
jourd’hui des endroits à la mode. À l’ori- LIPP que l’on n’est pas idiot.” Il serait assez casse-
gine de ces bouillons, en 1860, un « La première fois que j’ai mis les pieds gueule d’écrire ce genre de chose de nos
boucher, Pierre-Louis Duval, qui crée un chez Lipp, j’avais commandé un Coca jours. C’est signé par ce cher, si cher
lieu où les travailleurs des Halles peuvent et le serveur me lança un drôle de regard Bernard Frank (1929-2006), qui est sou-
se restaurer, de bas morceaux de préfé- noir et déclara, me considérant sans vent retourné à son vin, à son whisky
rence. Ses successeurs ? Boulant et puis doute comme un plouc, comme un avant l’heure. » §
Le Point 2555 | 5 août 2021 | 85
STYLE

Le rétro L’élégant Le festif

Sarah Jessica Parker signe pour l’été une Avec un nom qui évoque les chics étés Idéal pour siroter un pastèque fizz, ce mo-
collection de mobilier outdoor, fruit de ensoleillés de la côte Est américaine et dèle de la gamme Traveler conçu par le
sa collaboration avec les designers amé- une ligne racée tout en finesse, le transat designer américain Stephen Burks pour
ricains de The Novogratz. Produit phare Southampton de l’éditeur parisien Tec- Roche Bobois s’annonce tout aussi rafraî-
de cette capsule inédite, la chaise longue tona invite à se délasser avec allure. Le chissant. Pratique, il dispose d’un plateau
Connie, semblant tout droit sortie des dossier incliné et la toile tendue de Baty- intégré pour poser son verre le temps de
beach clubs des années 1950, séduit par line souple et résistante – ici, en version piquer une tête. Sa structure corail en
son assise épaisse et moelleuse, qui donne écrue – offrent un confort optimal. Se aluminium laqué enroulée de fils de cou-
envie de se prélasser des heures durant. marie idéalement avec un repose-pieds leur jaune et son coussin orange s’as-
Le modèle se décline en deux teintes, aqua en teck, de la même collection. Sur son semblent harmonieusement autour d’un
ou eau de rose, et s’accompagne d’un ap- site Internet, la marque prodigue astuces matelas blanc confortable, dont le dos-
pui-tête à larges rayures. et conseils d’entretien pour garantir sa sier s’allonge ou se redresse à loisir.
Chaise longue d’extérieur Connie, 485 €, longévité. Chaise longue Traveler outdoor, 2 437 €,
www.shopthenovogratz.com Transat Southampton, 1 150 €, www.tectona.net www.roche-bobois.com

L’art du farniente
Transats, chaises longues, bains de soleil… Six indispensables pour lézarder en extérieur.
PAR EDSON PANNIER

ROCHE BOBOIS – MAISONS DU MONDE/OVIALA – UNOPIU – TECTONA – SP – HAY PALISSADE


Le design Le duo L’urbain

Comme son nom l’indique, la Swing Pour profiter à deux d’un bain ensoleillé C’est à coup sûr une pièce de design hors
d’Unopiu est une chaise longue « à bas- en terrasse sans se ruiner, ce lot de deux du commun, dont la structure en acier
cule », qui peut être stabilisée et suréle- transats signés Oviala, disponible chez rappelle les bancs ou les chaises des jar-
vée au moyen d’un support en acier inox Maisons du monde, fera parfaitement dins parisiens. Plus confortable qu’il n’y
tubulaire. Sa forme galbée d’inspiration l’affaire. Baptisé Martigues, du nom de paraît, ce transat de la ligne Palissade
orientale en fait un objet design absolu- la petite Venise provençale, il combine proposée par l’éditeur danois Hay af-
ment unique qui aura fière allure au bord sobriété et confort pour un prix abor- fiche des courbes ergonomiques adap-
d’une piscine. Sa structure en lattes de dable. La structure en bois d’eucalyptus, tées au corps humain. Imaginé par le duo
teck ondoyantes a été ergonomiquement poncée à deux reprises, teintée et huilée, de designers français Ronan et Erwan
pensée pour épouser les lignes du corps. et son assise en textilène beige ou noir Bouroullec, il se décline en plusieurs
Munie (avec supplément) d’un long cous- promettent une tenue longue durée. coloris, vert olive, anthracite ou, pour-
sin douillet, la chaise est aussi empilable, Inclinable en 5 positions, il s’adapte aux quoi pas, ciel gris, comme une façon de
et donc facile à ranger en fin de saison. envies du moment… conjurer le sort.
Chaise longue Swing, 1 870 €, Bains de soleil Martigues, 321 €, Chaise longue Palissade, 769 €,
www.unopiu.com www.maisonsdumonde.com www.silvera.fr

86 | 5 août 2021 | Le Point 2555


Oser un autre temps
Ces montres à affichage alternatif invitent à se réapproprier le temps.
Tempus fugit, libérons-nous du cadre temporel! PAR CONSTANCE ASSOR

L’HEURE EN BOÎTE DÉFIER CHRONOS RÉINVENTER LA ROUE DÉSORDONNER LES HEURES

Syncrétisme parfait entre Maîtriser le temps, ce luxe Hommage au recueil de Historiquement, les aiguilles
l’accessoire de mode et la invisible qui glisse entre les René Char, le premier mo- se sont toujours déplacées de
complication pour initiés doigts, était l’apanage de dèle de Trilobe, Les Mati- 1 à 12. Réputé pour ses calibres
– en l’occurrence l’heure Chronos… Aujourd’hui, on naux, repensait l’affichage de haute voltige, Franck Mul-
sautante, dont on doit l’in- semble toujours pressé, en re- traditionnel des heures en ler s’est, dès 2003, fait une spé-
vention à l’horloger français tard, malgré le gain de temps mettant le temps en mouve- cialité de bouleverser l’ordre
Blondeau dans les années résultant des progrès techno- ment tandis que ses indica- croissant en présentant les
1830 –, la Gucci Grip possède logiques. Forte de ce constat, teurs restaient fixes. Nuit heures dans le désordre. L’af-
un boîtier coussin à l’esthé- la chasseuse de tendances fantastique, la nouvelle créa- fichage de sa Vanguard Crazy
tique vintage assumée pré- Li Edelkoort a imaginé tion de l’horloger, prolonge Hours est actionné grâce à un
sentant les heures et les mi- pour Rado un garde-temps le concept en l’épurant. mécanisme d’heure sautante.
nutes à travers deux disques militant. Plus qu’un parti Déstructuré et toujours L’aiguille des heures saute
blancs qui apparaissent dans pris esthétique, cette montre dépourvu d’aiguille, le d’un chiffre à l’autre, celle des
deux ouvertures en arc de extraplate en céramique cadran de ce garde-temps minutes se déplace classique-
cercle. Pour les grandes occa- haute technologie, délibéré- se joue de la symétrie et ment. Pour les amateurs de
sions, le modèle se décline ment anti-utilitariste, invite s’articule en quatre parties, sports nautiques, le modèle se
désormais en or auréolé de à (re)prendre son temps. dont trois restent en rotation décline en version yachting.
quelques diamants baguette. permanente.
SP (x4)

Rado, True Thinline Stillness, Franck Muller, Vanguard Yachting


Gucci, Grip, 1 500 €. 2 030 €. Trilobe, Nuit fantastique, 8 300 €. Crazy Hours, prix sur demande.

Le Point 2555 | 5 août 2021 | 87


STYLE

Belle catalane
Développée sur la même plateforme que la Golf, la Seat Leon laisse le choix
entre mécaniques essence, diesel ou hybride rechargeable. PAR YVES MAROSELLI

La Seat Leon
dépasse de 9 cm,
à 4,37 m, la Golf, sa
cousine germaine.

A
ssemblée à Martorell, sur les hau- de la Leon ont donc laissé les stylistes la performances dignes d’une GTI, grâce
teurs de Barcelone, la Seat Leon est dessiner en toute liberté, mais contraint à son moteur électrique de 116 ch ali-
une bonne illustration de la subti- les ingénieurs à piocher dans la banque menté par une batterie lithium-ion de
lité dont doivent faire preuve les grands d’organes du groupe pour en réduire les 12,8 kWh, assurant une autonomie « zéro
constructeurs automobiles pour ratio- coûts de conception et de développe- émission » d’une soixantaine de kilo-
naliser leurs investissements, tout en ment. Rien d’étonnant donc à ce que la mètres ; elle peut aussi être conduite
préservant l’identité propre de chacune Leon utilise, à quelques détails près, les comme une voiture électrique au quoti-
de leurs marques. Ainsi, le fait qu’elle a mêmes mécaniques que la VW Golf ou dien, à condition, bien sûr, d’être régu-
été développée sur la même plateforme l’Audi A3. Ainsi, la Seat propose une pa- lièrement rechargée.
du groupe Volkswagen que la Golf n’im- lette mécanique d’une amplitude rare L’intérieur est doté d’une planche de
pose pas à la Leon d’en reprendre stric- avec trois moteurs essence allant de 110 bord dont le style, là encore spécifique,
tement les mêmes dimensions. Grâce au à 150 ch, deux diesel de 115 et 150 ch et intègre une interface 100 % numérique
caractère modulaire de cette base tech- une version hybride rechargeable pro- et tactile très proche de celle proposée
nique, la catalane peut adopter non seu- posant une puissance cumulée de 204 ch. par la Golf. L’absence quasi totale de bou-
lement un style complètement spécifique Cette dernière n’offre pas seulement des tons traditionnels réclame d’ailleurs un
– et nettement plus latin –, mais aussi certain temps d’adaptation pour trou-
des proportions plus élancées que sa cou- ver le cheminement permettant d’accé-
sine germaine, qu’elle dépasse de 9 cm, der aux nombreuses fonctions proposées.
à 4,37 m. L’empattement de la Leon est Spacieuse et bien équipée, cette Seat Leon
aussi plus long de 7 cm que celui de la de quatrième génération peut aussi
Golf, au profit d’une habitabilité très compter sur le même point fort que les
généreuse aux places arrière pour la précédentes, vendues à 2,2 millions
catégorie des berlines compactes. d’exemplaires depuis 1999 : un rapport
Appliquant à la lettre la règle non prestations/prix très favorable, avec des
écrite qui veut que ce qui est visible doit tarifs allant de 21 490 euros, pour la ver-
SEAT (X2)

être aussi différent que possible et que La planche de bord intègre une interface sion 1.0 TSI de 110 ch, à 34 950 euros pour
le reste doit être partagé, les concepteurs 100% numérique et tactile. la e-Hybrid de 204 ch §
88 | 5 août 2021 | Le Point 2555
Le bloc-notes
de Bernard-Henri Lévy
Jean-Luc Marion, philosophe et témoin

J ’ai connu Jean-Luc Marion au lendemain de Mai 1968, à


l’École normale supérieure de la rue d’Ulm.
Il y avait là des littéraires dans l’âme comme Olivier Rolin
ou Philippe Roger.
dont la grande affaire ne fut pas la révolution mais la révéla-
tion et qui ne jugeait pas plus exaltant d’être adoubé par Jacques
Derrida ou Louis Althusser que de se mesurer à des « poin-
tures » de la taille du théologien Gaston Fessard, de « ferrail-
Des politiques en herbe comme Laurent Fabius. ler » avec des hégéliens du côté de Jésus comme Michel de
Des érudits tels Alexandre Adler ou Jean-Michel Déprats, Certeau ou de « marquer un point » sur ces maîtres moins vi-
mon coturne, devenu traducteur en français de Shakespeare. sibles, mais d’une puissance spéculative hors normes, que
Nos deux voisins de turne, le fondateur du FAHR (Front furent Ferdinand Alquié, Henri Gouhier ou Étienne Gilson.
homosexuel d’action révolutionnaire) Guy Hocquenghem et, Althusser, du reste, est là – mais à travers une photo de lui,
la porte à côté, dans le même couloir, un futur grand patron, inconnue, au côté de Pie XII.
Jean-Charles Naouri. Derrida aussi – dont la déconstruction est évaluée à l’aune
Il y avait de fulgurants jeunes gens qu’affectait le syndrome de celle du cardinal Henri de Lubac et qui confie au tala Marion
du génie précoce et qui, comme François Rivenc, disparurent la relecture de sa quasi talmudique « Note sur une note de
de la scène aussi vite qu’ils y avaient surgi. Sein und Zeit ».
Il y avait les maos avec Jacques-Alain Miller, Jean-Claude Et Deleuze prenant le temps, alors qu’il ne lui reste qu’un
Milner ou Benny Lévy qui nous dominaient de leur insolente quart de poumon, de partager un riz au lait (le seul aliment qu’il
et terrible radicalité. pût alors ingurgiter) et de s’inquiéter, peu de temps avant son
Et puis il y avait ceux que, dans le jargon de l’École, on ap- suicide, de ce que son cadet entend par cet énigmatique « Dieu
pelait les « talas », littéralement les « vont-tala-messe » : Jean sans l’être » qu’il a donné pour titre à l’un de ses ouvrages.
Robert Armogathe, futur chapelain à Notre-Dame de Paris dont Et Emmanuel Levinas, dont on sait peu que c’est à cette jeu-
on murmurait qu’il finirait pape ; Rémi Brague, consumant sa nesse chrétienne qu’il revint de le redécouvrir un peu avant que
volonté de savoir dans l’apprentissage ascétique d’un latin et Benny Lévy et moi-même nous avisions de son importance.
d’un hébreu parfaits ; et donc Jean-Luc Marion, le plus original Et Maurice Clavel, ce prosateur de cape et d’épée qui fut
de la bande, avec qui j’allais me retrouver, je ne sais plus très l’un de mes parrains en philosophie, le compagnon de pensée
bien pourquoi, à faire équipe pour bachoter l’agrégation et de Guy Lardreau, Christian Jambet et André Glucksmann mais
qui, cinquante ans et presque autant de livres plus tard, publie qui aura dû attendre ce livre pour être qualifié de « petit pro-
À vrai dire (Cerf) – un texte court, issu d’un entretien avec le phète » et trouver peut-être sa vraie place.
journaliste du Figaro Paul-François Paoli, mais passionnant. Sans parler de tous les débats clés (Solidarnosc et la révolu-
Ce sont des Mémoires sans l’être. tion anti-totalitaire… le déclinisme comme rejeton du nihi-
Ou, mieux, c’est, sur le mode de la conversation, une série lisme… le destin virgilien des États-Unis… le Covid… la
de sauts et gambades dans une région de l’histoire intellec- collapsologie…) dont on comprend en lisant ce livre que,
tuelle que l’accent mis, d’habitude, sur les avatars épiques du contrairement à l’idée communément admise de religions his-
gauchisme a eu tendance à éclipser. toriques vouées à s’éteindre à mesure que croît la démocrati-
On y trouve une évocation, de première main, de Jean-Paul II sation des esprits, ils n’ont cessé d’être alimentés par cette forte
en travailleur du concept et de Jean-Marie Lustiger en athlète pensée catholique incarnée par Jean-Luc Marion et les siens.
de Dieu. Bref, c’est un supplément à l’interminable « Notre jeunesse »
Un portrait de Joseph Ratzinger en grand intellectuel par- que nous sommes quelques-uns à avoir commencé d’écrire
lant de collègue à collègue avec Jürgen Habermas. mais auquel manquait un chapitre clef.
Un autoportrait de l’auteur en chrétien ardent et inquiet à Et c’est comme une nouvelle vue sur l’Europe du demi-siècle
qui Descartes a appris que, lorsqu’on est saisi par le démon de écoulé dont les reliefs, que l’on croyait connaître, s’éclairent
l’incrédulité, ce n’est pas de Dieu que l’on doute, mais de soi. d’un jour nouveau sous le projecteur d’une pensée qui fait dia-
Des vues sur le colossal événement de pensée que fut, pour loguer Heidegger et Urs von Balthazar, ou la question de l’être
le monde, Vatican II. et celle de la foi telle qu’énoncée par les pères de l’Église.
Mais on y feuillette surtout des revues qui s’appellent Ce livre a le charme de ces infimes changements de pers-
Résurrection ou Communio et où les grandes querelles furent, pective qui donnent à penser que c’est l’axe des choses qui a
à l’orée des années 1970, au moins aussi intenses qu’à La Cause pivoté et leur visage qui s’est métamorphosé.
du peuple ou, plus tard, à Tel Quel et l’Infini. Et, pour cela, pour cet effet d’optique mais aussi de découvre-
Des livres dont l’enjeu fut de penser ensemble, non le ment, pour cette contribution à la connaissance de notre siècle,
marxisme new-look et le structuralisme tendance, mais l’au- du précédent et, par voie de conséquence, du malaise qui vient
gustinisme et le thomisme, le pari des Confessions et la tenta- dans la civilisation, je dis à mon « petit camarade » perdu de
tion métaphysique à l’œuvre dans la Somme théologique. vue et devenu cet homme de noble volonté : salut, bravo et
On y voit la manifestation (le manifeste ?) d’un type d’homme bienvenue au royaume de Noé §
Le Point 2555 | 5 août 2021 | 89
JEUX

MOTS CROISÉS PAR ALBERT D’AUNAC


1 2 3 5 4 6 7
8 9 10
HORIZONTALEMENT I. De temps à autre (2 mots). II. Pour Solution de la grille
I P A R I C P A
R L A l’artilleur. III. Cochon en cubes. Dans la gamme. IV. Prompt avec du numéro 2554
II E C O V U I L
L O N du rap. Mis à l’écart. V. Flâner. Le dimanche est souvent proche. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
III R I L O L N S
U T VI. En Belgique. Est stupéfait. En Belgique. VII. Colonne (inv.). I G A R G A M E L L E
VIII. Ne peut pas avoir un tour seul. Fait face. IX. Pour le plein II A M E R T U M E N
IV I D E I S O
L A I à Saint-Louis. III R E S I D E V T T
V M U S E R P
O N T IV G R I S S T E R E
VERTICALEMENT 1. Fait un tour. 2. Titillent les papilles. V A R S B R E E R
VI E L B E E A T H 3. À remplir ou à tenir. Avec des jeux. 4. Peut-être par-dessus VI N I T E R O I P I
VII T E R E S S O D E la tête. À l’origine d’un maître artisan. 5. Sont en défense. 6. On VII T R A D U C T I O N
VIII R E I N A V E R S lui donne l’air gai. À remplir de bas en haut. 7.  Journalistes VIII U N O N O R N E
américains. Décoration. 8. Baie au son. Chargeuse. 9. En train IX A R T I S A N A T S
IX E S S E N C E R I E de féliciter. Partie de rien. 10. Tout et surtout son contraire.

BRIDGE PAR MICHEL LEBEL


LE PROBLÈME DE LA SEMAINE LE TEST D’ENCHÈRES

Voici les jeux de Nord-Sud : II. Jeu de la carte Le test d’enchères du Point est fondé sur Réponses
Vous jouez 4 • en Sud. La Nouvelle Majeure 5e, de Michel Lebel. A passe = 20 ; 2 SA et 3 • = 5.
¿ RD5 Ouest entame du Valet de \ La réponse de 2 • de votre partenaire
• R83 pour le 6 du mort et le 2 d’Est. Le début des enchères a été :
\ 76 est une enchère de préférence qui indique
±ADV73 Sud Ouest Nord Est 6 à 9 points H et – en principe – seulement
Réponse
Vous prenez le Valet de \ du Roi. Est, 1• passe 1¿ passe deux cartes à •. Vous devez donc passer
N avec une ouverture minimum.
qui a ouvert, possède très probablement 2± passe 2• passe
O E As-Dame de •! Avec trois perdantes, ?
B 2 ¿ = 20 ; 2 SA = 15 ; 3 • = 5.
Après la redemande de 2 ± – nouvelle
S avant de jouer, vous devez vous demander
couleur mineure avec trois cartes –,
pourquoi Est n’a pas fourni l’As de \. Vous êtes en Sud.
¿ A82 Votre adversaire de droite a laissé «soutenez» à 2 ¿ pour indiquer que vous
• V 10 9 7 4 2
Quelle doit être votre troisième enchère êtes dans la zone maximum du bicolore
les communications ouvertes dans son avec chacun des cinq jeux suivants ?
\ R5 camp pour réaliser une coupe à ± en plus économique avec trois cartes à ¿.
±R8 C 2 SA = 20 ; 3 • = 10 ; passe = 5.
de ses trois levées. Est a très bien joué, ¿ • \ ±
à votre tour d’en faire autant. Votre A 9 AD862 RV3 A873 Vous devez faire un effort sur 2 •
objectif consiste à détruire en priorité B D95 ARV62 R3 A 10 8
avec 16 points H et une belle couleur
I. Enchères cinquième. Annoncez 2 SA avec
cette communication. Comment? Tout
Est donneur ouvre de 1 \. C V RDV92 R 10 9 AD83
simplement en rejouant \ à la deuxième une tenue dans la quatrième couleur.
Faites les enchères de Nord-Sud, D V AR982 R 10 R D 10 9 8
levée. Il n’y a pas de raison à ce que D 3 ± = 20 ; 2 SA = 15 ; 3 • = 5.
les Est-Ouest ne se manifesteront plus.
la défense joue parfaitement et pas vous! E A9 RD9862 5 AD94 Répétez votre deuxième couleur – 3 ± –
Réponse Vérifiez par vous-même, à l’aide pour indiquer votre distribution 5-5
des quatre jeux, que ce «coup du ciseau» Infos bridge et un jeu maximum pour un bicolore
La bonne séquence : est imparable. Un coup de champion, économique.
Qualifications sur Internet!
Sud Ouest Nord Est que vous pouvez trouver à la table! E 3 • = 20 ; 4 • = 10 ; passe = 5.
Les Championnats d’Europe, prévus en
1\ Annoncez 3 • sur l’enchère de préférence
juin à Madère, ont été remplacés par une
Voici les quatre jeux : de votre partenaire pour faire un effort de
1• passe 2\ passe qualification en ligne – sur Realbridge –
manche et indiquer une majeure sixième.
2• passe 4• (fin) ¿ RD5 pour les Championnats du monde
• R83 en présentiel! Les équipes de France open,
\ 76 dames, senior et mixte disputeront ¿ R 10 7 4 2
Quelques commentaires : ±ADV73 des matchs de 10 donnes à la FFB sous • 10 4
1 • : intervenez au palier de 1 ¿ V94 N ¿ 10 7 6 3 Jeu de Nord :
\ A874
la surveillance d’observateurs et d’arbitres.
avec une majeure sixième et 11 points H. •5 • AD6 ±V6
O E Les matchs se dérouleront du 23 au 28 août,
2 \ : Nord fait un cue-bid pour obtenir \ V 10 4 3 \ AD982
des renseignements supplémentaires. ± 10 6 5 4 2 S ±9
avec cinq matchs par jour en open.
¿ A82
Dans chaque catégorie, huit équipes VOTRE RÉSULTAT - De 90 à 100: un excellent
2 • : intervention dans la zone minimum. seront qualifiées pour les Championnats
• V 10 9 7 4 2 résultat. De 70 à 85: un bon résultat. De 50 à 65:
4 • : fitté avec 15 points H, \ R5 du monde 2022, qui se dérouleront assez bien, travaillez davantage vos enchères.
Nord demande la manche. ±R8 à Salsomaggiore (Italie). Moins de 50: lisez La Nouvelle Majeure 5e.

LE POINT Dépôt légal : à parution - n° ISSN 0242 - 6005 - n° de commission paritaire : 0625 C 79739
1, boulevard Victor, 75015 Paris – Tél. : 01.44.10.10.10 – Fax : 01.43.21.43.24 Impression : Maury Imprimeur SA (45330 Malesherbes). Diffusion : MLP.

Directeur de la publication : Étienne Gernelle


Les noms, prénoms et adresses de nos abonnés peuvent être communiqués à nos services internes
Directeur de la rédaction : Sébastien Le Fol
et aux organismes liés contractuellement avec Le Point à des fins de prospection notamment
Président-directeur général : Renaud Grand-Clément commerciale. Nos abonnés peuvent s’opposer sans frais à cette utilisation en contactant le service
Directeur général délégué et vice-président : François Claverie abonnements. En tout état de cause, les informations recueillies peuvent faire l’objet
d’un droit d’accès et de rectification conformément à la loi du 6 janvier 1978.
Directrice générale Le Point Communication : Anne-Valérie Oesterlé

Service abonnements: tél. 01.44.10.10.00 – CS 50002, 59718 Lille Cedex 9 LE POINT contrôle les publicités commerciales avant insertion
Tarif abonnement pour 1 an, 52 numéros : 139€. E-mail : abo@lepoint.fr pour qu’elles soient parfaitement loyales. Il suit les recommandations
de l’Autorité de régulation professionnelle de la publicité. Si, malgré
Publicité : Le Point Communication, tél. 01.44.10.13.69 ces précautions, vous aviez une remarque à faire, vous nous rendriez
Le Point, fondé en 1972, est édité par la Société d’exploitation de l’hebdomadaire Le Point - Sebdo.
service en écrivant à l’ARPP, 23, rue Auguste-Vacquerie, 75116 PARIS.
Société anonyme au capital de 13 499 745,60 euros, 1 boulevard Victor, 75015 Paris. R.C.S. Paris B 312408784
Actionnaire principal : ARTEMIS S.A. (99,9% du capital social) Toute reproduction est subordonnée à l’autorisation expresse de la direction du Point.

90 | 5 août 2021 | Le Point 2555


d’été

Autodafés, l’art de détruire les livres


PAR MICHEL ONFRAY
Comment s’organise la mise à l’index des livres
qui dérangent la pensée dominante? Michel Onfray
a sélectionné les plus emblématiques du demi-
siècle écoulé: Les Habits neufs du président Mao,
de Simon Leys, L’Archipel du Goulag, d’Alexandre
Soljenitsyne, Le Choc des civilisations, de
Samuel Huntington… Sa série d’été dans Le Point.

ÉPISODE 4

Saint Freud,
sa secte et ses dévots
2005: la parution du Livre noir de la psychanalyse fait l’effet d’une bombe. Pas question de démythifier
l’inventeur de la psychanalyse et sa prétendue science. Ses disciples veillent, criant au sacrilège.

1. Le premier qui dit la vérité… Nul doute qu’à l’aveugle, comme on le dit à la dégusta-
La France a été, est encore un peu, mais ne sera pas tou- tion d’un vin, en présence de ces phrases sacrilèges, ma-
jours, une terre d’élection pour la psychanalyse, cette in- dame Roudinesco, autoproclamée historienne de la
vention d’un chamane viennois à laquelle de moins en psychanalyse et traitée comme telle par nombre de mé-
moins de gogos accordent de crédit. Dans les bibliothèques, dias passéistes qui se disent progressistes, activerait son
le rayon psychanalyse a rejoint le rayon marxisme : celui venin pavlovien : l’auteur de ces phrases est un crétin, un
des gueules cassées des idéologies du XXe siècle ! imbécile qui n’a jamais lu Freud, ou, s’il l’a lu, ne l’a jamais
On souscrira en souriant à ces quelques idées justes : compris, un antisémite, un auteur d’extrême droite, un
« La psychanalyse est une pratique délirante… C’est ce que vendu aux trusts pharmaceutiques, un névrosé qui a peur
ILLUSTRATION DUSAULT POUR LE POINT

Freud a trouvé de mieux. Et il a maintenu que le psychana- de ce que la psychanalyse lui apprendrait sur ses patho-
lyste ne doit jamais hésiter à délirer. » Ou bien encore : « La logies, un malade travaillé par le désir de coucher avec sa
psychanalyse n’est pas une science. Elle n’a pas son statut de mère et de tuer son père, un imposteur que l’Université
science, elle ne peut que l’attendre, l’espérer. C’est un délire – ne saurait reconnaître comme l’un des siens, un ennemi
un délire dont on attend qu’il porte une science. On peut at- des Lumières et de la Science, avec une majuscule, un vul-
tendre longtemps ! » Une autre ? Celle-ci alors : « Freud n’avait gaire scribouillard incapable de mettre au pied de son
rien de transcendant, c’était un petit médecin qui faisait ce qu’il texte des notes de bas de page et de le conclure avec une
pouvait pour ce qu’on appelle guérir, qui ne va pas loin – épaisse bibliographie rédigée en une douzaine de langues
l’homme, donc, ne s’en tire guère, de cette affaire de savoir. » pour en montrer le caractère universitaire, un …

Le Point 2555 | 5 août 2021 | 91


AUTODAFÉS, ÉPISODE 4

… névrosé peu, pas ou mal analysé, un essayiste sou- secteurs concernés. C’est compter sans la famille déconstruite
cieux de faire un succès de librairie avec les idées nauséa- par Françoise Dolto et Bruno Bettelheim, qui, avec leurs dé-
bondes de l’époque – tant qu’à faire, soyons fous : un électeur lires, pour reprendre le mot de Lacan, ont produit des géné-
du Rassemblement national. On connaît la chanson, ma- rations d’enfants rois intolérants à la frustration, ou des mères
dame Roudinesco, nouveau piaf, ne sait vocaliser que celle-là. rendues responsables et coupables de l’autisme de leurs en-
Or ces saillies viennent d’un certain Jacques Lacan, qui fants. Derniers avatars en date : les consentements sexuels de
s’y connaissait en matière de délire puisqu’il en fit commerce jadis transformés en traumatismes infligés par des « pervers
au plus haut point ! Elles figurent dans Le Livre noir de la psy- narcissiques », une dénomination qui caractérise souvent
chanalyse, un ouvrage paru en 2005 qui rassemble les ré- l’ancien amoureux ayant cessé de l’être…
flexions pointues d’une quarantaine d’auteurs qui disposent Le Livre noir de la psychanalyse révèle un certain nombre
de tous les titres de noblesse nécessaires pour ne pas passer, de mensonges. Freud a lui-même travaillé à la mythologie
eux, pour des charlatans : psychologues, philosophes, histo- qui permet de produire et reproduire un récit falsifié de ce
riens, psychiatres, universitaires, cliniciens, épistémologues, qui fut. L’auteur de l’Introduction à la psychanalyse a menti. Il
ethnopsychiatres, sexologues, neuroscientifiques. De même, a écrit que la psychanalyse soignait et guérissait : c’est faux ;
l’ouvrage, paru aux Arènes, a été di- il a affirmé que la psychanalyse était
rigé par Catherine Meyer, ancienne une science : c’est faux ; il a raconté la
élève de l’École normale supérieure. généalogie de la psychanalyse en ex-
Ce livre paraît dans une France tout pliquant que son autoanalyse lui avait
entière sous la coupe intellectuelle de permis de concevoir cette « science »
la psychanalyse : qui, dans ce pays qui nouvelle : c’est faux ; il a inscrit son tra-
fut celui de Descartes et de Voltaire, ne jet épistémologique dans celui de Co-
croit pas que le lapsus est révélateur ? pernic et de Darwin : c’est faux ; il a
Que nous sommes mus par un in- fabriqué sa biographie qu’un thurifé-
conscient ? Que les rêves ont une signi- raire, Ernest Jones, a vendue comme
fication et conduisent à nos désirs les celle d’un saint : c’est faux. L’histoire
plus refoulés ? Que nous refoulons un de ces mensonges, voilà ce que raconte
certain nombre de nos désirs ? Que ces ce Livre noir… Tel ou tel dans cet ou-
refoulements produisent sinon des né- Polémique. En 2005, «Le Livre noir de la vrage prend les uns après les autres les
vroses, du moins des souffrances psy- psychanalyse», de Catherine Meyer (Les Arènes), cas dont Freud nous dit qu’il les a sui-
chiques ? Que les « psys » soignent et lance le débat sur un siècle de freudisme. vis, soignés et guéris… De Dora à
guérissent ces souffrances à l’aide de Un an plus tard, Jacques-Alain Miller réplique avec « l’homme aux loups », en passant par
la psychanalyse ? Qu’il faut effectuer «L’Anti-Livre noir de la psychanalyse» (Seuil). le petit Hans, « l’homme aux rats » et
un travail de deuil après la mort de nos le président Schreber, les fameuses
proches ? Qu’il existe des femmes castratrices ? Que le refou- Cinq psychanalyses – qui m’ont été enseignées à l’université
lement peut faire oublier son passé ? En terminale, au lycée, de Caen… Or aucun de ces cas n’a été guéri.
on apprend Freud non pas comme s’il était un philosophe Par exemple : l’homme aux loups a suivi une psychana-
inventeur d’une vision du monde, mais comme un scienti- lyse pendant soixante années, il a pris des médicaments pres-
fique ayant mis au point une thérapie qui soigne. On apprend crits par Freud, qui, en même temps, théorisait que l’analyse
que nous sommes déterminés par un inconscient psychique, en dispensait et les prohibait ; il a fait des cadeaux à Freud,
que le complexe d’Œdipe fait la loi chez tout enfant après qui les lui demandait alors que, là aussi, là encore, risque du
qu’il a traversé des stades – oral, anal, génital, phallique –, que transfert oblige, la théorie de la psychanalyse l’interdit ; il a
l’art est sublimation de pulsions sexuelles refoulées, etc. été analysé tous les jours sauf le dimanche pendant des an-
L’école n’est pas la seule à se trouver contaminée par ces fa- nées, et ce sans succès – mais pour madame Roudinesco et
daises : la justice, le monde des travailleurs sociaux, celui de les siens, ce fiasco est un succès, ce mensonge est une vérité,
l’art et de la culture, la médecine sont hélas également des ces balivernes sont des réalités. Business is business…
Freud écrivait et disait des choses, il proclamait, il ensei-
gnait, il verbigérait, il publiait, il conférençait, il colloquait ;
« L’auteur de l’Introduction à la mais, bavard dans le privé, il a aussi laissé des milliers de
lettres en n’imaginant pas que celles-ci témoignaient contre
psychanalyse a menti. Il a écrit ce qu’il laissait entendre ! Dans un article publié en revue, il
écrit qu’il soigne, qu’il guérit, que sa méthode est efficace –
que la psychanalyse soignait même s’il en essaie une par saison : la cocaïne, le psychro-
phore, l’électrothérapie, l’imposition des mains, l’association
et guérissait : c’est faux. » d’idées ; dans sa correspondance, il affirme exactement …

92 | 5 août 2021 | Le Point 2555


ILLUSTRATION DUSAULT POUR LE POINT

Le Point 2555 | 5 août 2021 | 93


AUTODAFÉS, ÉPISODE 4

… l’inverse : il dit que la psychanalyse ne soigne pas… Il projet hagiographique : il a tout inventé tout seul. La psycha-
se montre cynique, parle de « blanchiment de nègres » pour nalyse est sortie tout armée de sa cuisse jupitérienne !
qualifier son activité, il considère les patients comme des La lecture des correspondances non expurgées, car elles
vaches à lait qui lui permettent de très bien gagner sa vie et le sont toutes, ce qui n’est pas un hasard, et une vraie biogra-
d’entretenir toute sa famille. phie qui ne soit pas hagiographie conduisent tout droit aux
Alors qu’il attend le prix Nobel (de littérature ou de mé- mensonges. Par exemple : Freud dit que son renoncement à
decine ? car il peut légitimement prétendre au premier, nul- la sexualité l’a mis en disposition métapsychologique de
lement au second…), il écrit, pour justifier qu’il l’aurait mérité, créer la psychanalyse : ce à quoi il renonçait d’un point de
qu’il s’inscrit sur une ligne qui conduit de Copernic à lui en vue libidinal, il le réintroduisait dans une activité subli-
passant par Darwin ! Copernic évince l’homme du centre du mante. Il en produit une théorie, un point de doctrine : c’est
monde en montrant que le géocentrisme, la Terre au centre celui de la sublimation.
du monde, est une fiction, et l’héliocentrisme, le Soleil au Las ! Les historiens, les vrais, montrent que Freud n’a pas
centre du monde, une vérité ; Darwin renoncé à toute sexualité, mais seule-
expulse l’homme du sommet de la Créa- ment avec sa femme, car il en réservait
tion, il n’est pas ce que Dieu a produit l’usage à sa belle-sœur, qui l’accompa-
après avoir tout créé, mais le résultat de gnait en vacances et partageait la même
l’évolution d’un singe ; enfin, troisième chambre à un lit ! On se moque qu’il ait
humiliation des hommes, lui-même, menti sur sa vie privée et caché un ba-
Freud, montre que le sujet ne porte pas nal adultère bourgeois avec la sœur de
une conscience claire au centre de sa sa femme. En revanche, on ne se fiche
volition, mais qu’il est mû par un in- pas que pareille doctrine devenue pa-
conscient métapsychique qui le déter- role d’évangile en matière d’esthétique
mine totalement. au XXe siècle, la théorie de la sublima-
Fort de ce lignage qui lui permet de tion, soit un bobard doctrinal considéré
s’autoproclamer scientifique, il se dit, comme un acquis scientifique !
immodeste, un Christophe Colomb dé- Pourquoi pareille imposture intel-
couvrant un nouveau continent, un lectuelle et idéologique a-t-elle fonc-
« conquistador ». Freud raconte la généa- tionné ? La psychanalyse arrive en
logie de la psychanalyse : il aurait effec- France sous les auspices d’André Gide,
tué un travail d’introspection, dite par pédophile notoire, auteur d’un Cory-
lui autoanalyse, à l’issue duquel il au- don qui en atteste, et qui adore disposer
rait découvert tout seul ces vérités qu’il d’une caution intellectuelle de cet aca-
prétend scientifiques. bit pour justifier qu’il existe une sexua-
Les auteurs du Livre noir de la psycha- Mythe. Freud, le père de la psychanalyse, dont la lité infantile et que les enfants
nalyse montrent qu’il n’en est rien. L’in- pratique repose sur l’exploration de l’inconscient. entretiennent des relations de séduc-
conscient freudien ? C’est l’inconscient tion avec les adultes. Elle séduit égale-
de Freud. Les prétendues découvertes scientifiques de Freud ? ment André Breton, qui instrumentalise l’inconscient
Des hypothèses formulées par lui dans un premier temps psychique pour en faire le moteur d’une esthétique libérée.
avant que, dans un second temps, ces présuppositions de- Quid des Manifestes surréalistes sans l’hypothèse de ce conti-
viennent réalités, puis vérités prétendument scientifiques. nent métapsychique ?
Les découvertes hypothétiquement issues de l’introspection Enfin, la psychanalyse passe pour un instrument de guerre
freudienne ? Des resucées habilement recyclées de travaux contre le vieux monde lors de Mai 68. Elle donne l’impres-
qui existaient déjà en son temps dans un récit qui lui est sion de lutter contre le capitalisme et le totalitarisme alors
propre mais qui efface toute référence – la bisexualité, les que, dans les écrits de Freud, elle fait bon ménage avec les ré-
zones érogènes, la perversion polymorphe, la régression, la gimes dictatoriaux pourvu qu’ils soient de droite, parce qu’ils
libido, le refoulement doivent à Krafft-Ebing, Albert Moll, garantissent la retenue politique de la pulsion de mort na-
Havelock Ellis, Wilhelm Fliess, Otto Gross… Freud prétend turellement portée par les hommes. Freud, qui dit du bien
inventer ex nihilo ; il s’avère en fait un habile détrousseur du régime impérialiste austro-hongrois, qui fait une dédi-
de cadavres intellectuels… cace élogieuse à Mussolini, qui, dans ses écrits, dit du mal du
La biographie de Freud est une fiction. Lui-même écrit un marxisme-léninisme mais jamais du national-socialisme,
LEEMAGE VIA AFP

essai d’autoanalyse, Ma vie et la psychanalyse, dans lequel il devient après Mai 68 un parangon de lutte contre le
fictionne son rôle. Après avoir dit que Breuer avait inventé capitalisme et la répression sexuelle qui l’accompagne.
la méthode, il se reprend et affirme que c’est lui seul qui en Qui, en France, pouvait s’opposer à l’héritage de Gide, de
est à l’origine. Tout dans ce qu’il écrit de lui converge vers ce Breton et de Mai 68 ? Le Livre noir de la psychanalyse…

94 | 5 août 2021 | Le Point 2555


2. … il doit être exécuté!
Le Livre noir de la psychanalyse a été un succès de librairie. Plus
« Pourquoi pareille imposture
de vingt-cinq mille exemplaires vendus en trois semaines.
La presse a beaucoup fait pour que ce qui aurait pu n’être
intellectuelle et idéologique
qu’une guerre picrocholine entre happy few de cette pensée
magique devienne une pétaudière intellectuelle nationale
a-t-elle fonctionné ? »
orchestrée par Élisabeth Roudinesco, qu’on présente comme
une « historienne » de la psychanalyse, aidée en cela par une sans doute pas un homme probe, désintéressé, vertueux, bref le
poignée d’affidés qui n’ont pas reculé devant les méthodes quasi-saint qu’en ont fait tous ses thuriféraires. Mais [sic] les cri-
activées en son temps par Freud : l’affabulation, le mensonge, tiques alignées ici sont-elles toutes de bonne foi ? » Autrement dit :
le travestissement, l’anathème, l’insulte, le procès d’inten- tout est vrai mais si ces vérités étaient dites par des gens de
tion, l’attaque ad hominem, la criminalisation de toute cri- mauvaise foi, le vrai cesserait d’être vrai : il serait le faux ! Ou
tique de cette parapsychologie freudienne. bien encore, de la même : « Oui, certains soi-disant [sic] profes-
Laurent Joffrin lance le débat avec intégrité : informé du sionnels ont fait des dégâts, analysant à tort et à travers, confon-
contenu explosif de l’ouvrage, il demande à en prendre dant interprétation et agression, etc. […] Mais juge-t-on une pratique
connaissance avant de se faire un jugement. Sur cette affaire, à ses dérives ? » Autrement dit : quand la psychanalyse occa-
le directeur du Nouvel Observateur manifeste un véritable sionne des dégâts, ce sont des effets marginaux de faux psy-
souci déontologique. Il n’agit pas en idéologue, ce qu’il sait chanalystes « soi-disant professionnels ». Formulé différemment :
par ailleurs si bien faire, mais en journaliste pour ce que le quand la psychanalyse ne marche pas, ça n’est pas de la psy-
mot recouvre de mieux : l’enquête au profit de la vérité. Il chanalyse puisque ce ne sont pas des psychanalystes.
dit : « J’ai lu tout le manuscrit, je suis sidéré. Si ce que vous dites est Voici la colonne vertébrale de leur discours : les informa-
vrai, et il me semble que oui, cela remet tout en cause. » Dans la tions données dans cet ouvrage sont connues depuis long-
préface à une réédition de l’ouvrage, Catherine Meyer, à l’ini- temps, d’ailleurs elles sont fausses, même si certaines sont
tiative de ce livre, écrit : « Ursula Gauthier, Laurent Joffrin et la vraies, ce qui malgré tout n’invalide pas la vérité de la psy-
rédaction en chef du Nouvel Observateur dialoguent avec les au- chanalyse freudienne !
teurs, se passionnent, vérifient. Pour eux comme pour la généra- Les sectateurs incarnent à merveille ce qu’on appelle la
tion de Mai 68, la psychanalyse avait été un levier pour faire logique du chaudron. On la trouve dans Le Mot d’esprit et
changer l’École, la Justice, la famille, la société. Découvrir l’am- ses rapports avec l’inconscient : l’un prête un chaudron à l’autre
pleur de son reflux à l’étranger, la vigueur des critiques historiques, qui le lui rend avec un trou ; le prêteur s’en offusque ; le bé-
théoriques et thérapeutiques est un choc. Le dossier est d’excellente néficiaire du prêt lui répond : « Premièrement : je n’ai absolu-
tenue. La discussion s’engage sur des bases élevées. » En effet, mais ment pas emprunté de chaudron ; deuxièmement : le chaudron
les dévots de la secte ne sont pas coutumiers des cimes. Une avait déjà un trou quand il m’a été prêté ; troisièmement : j’ai
quarantaine d’experts de dix nationalités différentes ont rendu le chaudron intact. » Freud disait que c’était « l’exemple
contribué à ce travail de 800 pages. C’est dire s’il y avait ma- remarquable d’un effet purement comique en laissant libre cours
tière à débat intellectuel. Las ! Il n’en fut rien. à un mode de pensée inconscient ». On ne le lui fera pas dire…
Le dossier du Nouvel Observateur donne la parole aux au- On retrouve ce genre de paralogisme sous la plume de Xavier
teurs du livre. Il y est question de « l’efficacité douteuse de la Lacavalerie, qui affirme dans Télérama que la psychanalyse
psychanalyse » avec Patrick Légeron, de « l’enfant cobaye » avec ça rate, mais que ça marche… On pourrait même presque
Didier Pleux, de « la mère coupable » avec Violaine Guéritault, dire que c’est parce que ça ne marche pas que ça marche !
des « hypothèses non vérifiées » et de « la fausse guérison de Lisons : « Pour justifier l’existence – et la nécessité – du livre, les
l’Homme aux loups » par Frank Sulloway, de « Freud, médecin auteurs prétendent révéler quelques scoops, comme “le lamen-
imaginaire », du faux cas Dora et de la « théorie en caoutchouc » table échec” des thérapies conduites sous la direction de Freud, à
de Freud avec Mikkel Borch-Jacobsen, de la fable d’un Vinci commencer par celle d’Anna O. Or n’importe quel étudiant de
analysé par Freud de Han Israëls. Pareil dossier appelait des première année travaillant sur l’histoire de la psychanalyse et
réponses argumentées, documentées ; il n’en fut rien. Ce fut sur les balbutiements théoriques sait que, si cette cure fut effecti-
un déluge de haine qui fit de ce livre un pamphlet motivé… vement un ratage pour Anna O. (elle présentait des symptômes
par la haine ! Les éléments de langage sont les mêmes chez sérieux de paralysie, d’hallucinations, de troubles du langage et
les thuriféraires de la secte. Chaque fois que paraît un travail de la vision et ne devait jamais complètement guérir, encore qu’elle
sérieux qui questionne Freud et la psychanalyse, ils le traitent pût avoir une vie sociale…), ce fut au contraire une réussite pour
avec le mépris de qui se trouve pris la main dans le sac. la théorie psychanalytique. Car, grâce à elle, Freud parvint à
Dans La Croix, Marianne Gomez écrit : « Oui, les fondements comprendre le mécanisme de la cure, l’importance du transfert
théoriques initiaux de la psychanalyse ne sont plus tous valables (cette relation qui lie analysant et analyste) et le rôle de la parole
aujourd’hui. Oui, Freud a eu des échecs. Oui, il s’est prévalu de gué- (“talking cure”, dit Anna), qui guérit en libérant les émotions
risons qui n’en étaient pas. Non, le père de la psychanalyse n’était et les souvenirs refoulés. » La psychanalyse « tâtonne, …

Le Point 2555 | 5 août 2021 | 95


AUTODAFÉS, ÉPISODE 4

… cherche, reformule, évolue et ne retient des symptômes que nité : les nationalistes français qui, pendant les guerres mon-
ce qui l’intéresse pour comprendre les mécanismes de la souf- diales, associaient Freud aux « Boches » ; les nazis (en omettant
france psychique, de l’hystérie, de la névrose obsessionnelle, de de dire que les nazis ne critiquent pas la psychanalyse en soi,
la paranoïa ». Une fois traduit, cela donne : la psychanalyse mais celle de Freud parce qu’il est juif, ils n’ont en effet rien
ne fonctionne pas mais elle produit des concepts, et ça, c’est à redire à celle de son disciple chrétien Jung, en oubliant éga-
une réussite – même si, avec ces concepts, on prétend soi- lement de préciser que Freud lui-même a envoyé Ludwig
gner, guérir, non sans, au passage, faire payer très cher, en Binswanger négocier la possibilité de discuter d’un gentle-
ILLUSTRATION DUSAULT POUR LE POINT

liquide, les patients qu’on ne guérit pas ! Y compris quand men’s agreement avec le IIIe Reich) ; les staliniens – qu’elle a
la thérapie fait du surplace ou recule, la théorie psychana- bien connus ; l’Église catholique – en affirmant par ailleurs
lytique fait avancer le schmilblick. que, dans l’esprit de Françoise Dolto, de bons prêtres comme
Dans L’Express (5 septembre 2005), Élisabeth Roudinesco Marc Oraison interrogent la foi à partir de la psychanalyse ;
nourrit l’argumentaire, c’est le même depuis toujours : elle les compagnons de route de l’idéologie américaine – com-
joue sur les mots et assimile les historiens de la psychana- muniste un jour, communiste toujours ; les « scientistes », au-
lyse, les vrais, à des « révisionnistes » en sachant que le mot ca- trement dit les partisans de la science, on ne fait pas plus joli
ractérise aussi les négateurs des chambres à gaz ; elle renvoie aveu… Elle ajoute pour défendre son business : « La psycha-
l’impudent qui critique la psychanalyse à la lie de l’huma- nalyse doit sa grandeur à sa philosophie de la liberté, qui rend le

96 | 5 août 2021 | Le Point 2555


« “L’enjeu de la dispute, cise dans la réédition de ce Livre noir qu’Élisabeth Roudinesco
est parvenue à se procurer le fichier de la table des matières
c’est le marché du mental.” avant édition. Elle n’a pas lu le livre mais le commente tout
de même. Voici sa « lecture » : c’est un livre antisémite ! Elle
On ne lui fait pas dire ! Il y a parle, on vient de le voir, de révisionnisme ; elle affirme qu’un
auteur publié est mort et que son texte a été utilisé sans son
beaucoup d’argent liquide accord – l’auteur, Edward Shorter, est bel et bien vivant, à
cette heure, d’ailleurs, il est toujours en vie ; elle prétend que
à gagner dans l’exercice du Tobie Nathan et Patrick Mahony ont été piégés et abusés, et
que, d’ailleurs, ils n’avaient pas de contrat – or ils avaient un
métier de psychanalyste. » contrat dûment signé qui détaillait la nature de cet ouvrage ;
elle affirme que cet ouvrage roule pour les trusts pharma-
ceutiques et les thérapies comportementales et cognitives,
sujet responsable de son destin. Mais les analystes français ont une invention américaine – or, parmi la quarantaine d’in-
perdu leur pouvoir de subversion et se sont endormis sur la rou- tervenants, moins d’un quart défend les TTC.
tine : ils se sont opposés au Pacs, au mariage des homosexuels, et Il y eut en effet un nombre incroyable de tribunes diffu-
n’ont cessé de prôner des positions frileuses sur l’évolution de la fa- sées dans la presse : L’Express, donc, publie la pasquinade de
mille, alors que Freud lui-même n’avait pas hésité à prendre des la gardienne autoproclamée du temple ; Télérama et La Croix,
positions courageuses à son époque contre la peine de mort, ou en on l’a vu, sont contre ; Le Monde fait paraître pas moins de
défendant les homosexuels. » Faut-il donner une leçon de freu- huit textes pour la psychanalyse et un contre ; Jean Birn-
disme à la gardienne du temple freudien ? Une ou des ? baum, du quotidien du soir, écrit contre Le Livre noir ; idem
Car le propre de Freud est d’avoir expliqué en long, en avec Jack Ralite, ex-ministre communiste, et Jean-Pierre
large et en travers que le libre arbitre n’existait pas et que l’in- Sueur, sénateur socialiste, dans L’Humanité ; pareil dans Le
conscient psychique faisait la loi, de sorte qu’on ne saurait Figaro, pour Paul-François Paoli ; dans Politis avec Gérard
parler de responsabilité individuelle et personnelle du su- Bayle ; et Roland Hureaux dans France catholique.
jet, lire pour s’en convaincre Une difficulté de la psychanalyse Le Point donne la parole à Jacques-Alain Miller, gendre de
– cette prétendue trouvaille constitue d’ailleurs le motif Lacan, psychanalyste lui-même : « Le président Mao disait :
avancé par Freud pour s’inscrire dans un lignage scientifique “être attaqué par l’ennemi est une bonne chose et non une mau-
après Copernic et Darwin, auteurs de blessures narcissiques vaise chose”. » Honorable référence, Hitler eût fait plus dé-
infligées à l’homme. Non sans prétention, Freud prétend sordre… Il affirme : « L’enjeu de la dispute, c’est le marché du
avoir donné « le coup le plus sensible » de ces trois blessures en mental. » On ne lui fait pas dire ! Il y a beaucoup d’argent li-
montrant que « le moi n’est pas le maître dans sa maison » ! Dans quide à gagner dans l’exercice du métier de psychanalyste.
L’Inquiétant (Œuvres complètes, XV, p. 168), Freud effectue la Dans La Technique psychanalytique, Freud théorise la néces-
généalogie de « l’illusion du libre arbitre » : comme théorie de sité pour le patient de payer cher et en billets tout en justi-
la liberté qui permet au sujet d’être responsable de son des- fiant que l’analyste puisse dormir pendant l’analyse puisque
tin, on fait mieux ! Quant à Freud opposant à la peine de mort, « l’attention flottante » permet tout de même aux inconscients
c’est une extrapolation : dans le volume d’index de ses œuvres de communiquer. En voilà une science qu’elle est belle !
complètes, cette notion n’est citée qu’une fois en 6 226 pages, Pour répondre à cet ouvrage, Jacques-
et ce n’est pas une prise de position contre. Pour laisser croire Alain Miller et sa bande ont l’initiative
que Freud fut abolitionniste, il faut invoquer une citation d’un Anti-Livre noir de la psychanalyse. Il
de Theodor Reik extraite du Besoin d’avouer, dont on dit qu’elle s’agissait, fut-il claironné, de répondre
fut validée par Freud, contre la peine capitale : lui n’a rien à l’ouvrage incriminé. Le livre parut.
écrit sur ce sujet en propre. Jacques Derrida l’explique dans Mais il fut facile de démontrer que ce
son Séminaire. La peine de mort (volume II, p. 32). texte n’a jamais été écrit comme une ré-
Enfin, sur l’homosexualité, Freud a clairement consacré ponse mais présenté comme tel, alors
un chapitre des Trois essais sur la théorie sexuelle à ce sujet sous qu’il a été constitué de bric et de broc
le titre « Les aberrations sexuelles » (O. C., VI, p. 67), puis un avec des interventions données dans un
autre développement intitulé « Prévention de l’inversion » séminaire avant la parution du livre. La
(ibid., p. 168). Avoir le souci de prévenir une aberration, ce se- preuve était clairement faite que la
rait donc la défendre ? Il affirmait qu’elle procédait d’un ar- «Autodafés», corporation ne savait et ne sait ni ne
rêt du développement libidinal assimilable à une pathologie. de Michel Onfray peut répondre à qui parle vrai sur la
Dans la foulée, les pages qui suivent son analyse abordent (Presses de la cité). psychanalyse. On ne peut rien contre
les questions de la pédophilie et de la zoophilie… Avec des À paraître les croyances irrationnelles et dérai-
er
amis comme ça, pas besoin d’ennemis ! Catherine Meyer pré- le 1  septembre. sonnables §

Le Point 2555 | 5 août 2021 | 97


MON MEILLEUR ENNEMI, ÉPISODE 4

Sartre, ce génial égaré


PAR PASCAL BRUCKNER

Chaque semaine, un intellectuel fait l’éloge d’un autre, qui ne pense pas comme lui. Pascal Bruckner
a d’abord idolâtré Jean-Paul Sartre avant d’assister à la dérive idéologique du philosophe de la liberté.

E
n juin 1979, sous la houlette d’André Glucksmann, accueilli comme un héros de la Résistance et devient une
Sartre et Aron se retrouvent sur le perron de l’Élysée sommité internationale. C’est le début d’un malentendu
pour plaider auprès de Giscard d’Estaing la cause des formidable. Tout intellectuel étant désormais sommé de
boat people. Moment bouleversant : Sartre va mourir un s’engager aux côtés des opprimés, quiconque déroge à cette
an plus tard, il est à demi-aveugle et vacillant. Sa poignée règle est excommunié.
de main à Aron est plus qu’une réconciliation : un aveu La guerre froide va précipiter cette obligation et porter
tacite de ses propres fourvoiements. Les Temps modernes aux côtés du compagnonnage critique
C’est peu dire que j’ai lu Sartre : je l’ai idolâtré et je l’admire avec les communistes et la Russie stalinienne. Sartre dénonce
toujours. Élève des pères, en province, j’ai trouvé dans ce le plan Marshall, la création de l’Otan, la démocratie par-
prodigieux thaumaturge le remède à mon enfermement : lementaire. Il écrit en 1953 que « l’Amérique a la rage » et,
je lisais tous ses livres et j’ai gardé comme plus tard, que « tout anticommuniste est
une relique mon exemplaire de L’Être et un chien ». Il minimise les crimes stali-
le Néant dûment annoté. Sa conception niens, déclare en 1954 dans Libération,
de la liberté, son athéisme m’enivraient, de retour d’un voyage à Moscou : « La
il fut dix ans durant l’antithèse de mes liberté de critique est totale en URSS » (même
maîtres. Ma première déconvenue in- s’il assortit cette proposition d’une
tervint en I967 quand Sartre, donnant nuance), se brouille avec Aron et Camus.
une conférence à Normale sup, qui lui S’il met son immense notoriété au service
préférait déjà les structuralistes, fut mo- de la cause des Noirs et des juifs et s’en-
qué par quelques binoclards susurrant : gage dans le combat anticolonialiste,
« Quelle angoisse, quelle angoisse » (réfé- c’est à sa façon maximaliste et outran-
rence à La Nausée). Comment osaient- cière. Dans sa préface aux Damnés de la
ils ? Un an plus tard à la Sorbonne, je vis terre, de Frantz Fanon, il a cette phrase
mon idole, fragile et voûtée, se faire calamiteuse : « Il faut tuer : abattre un
insulter par des gommeux chevelus aux Européen, c’est faire d’une pierre deux coups,
cris de : « Ta gueule, Sartre. » Dix ans supprimer en même temps un oppresseur
après, alors que je rencontrais des dissi- et un opprimé. Restent un homme mort et
dents en Europe de l’Est, je fus frappé par leur animosité un homme libre. » Plus tard, il soutiendra sans nuances tous
envers le duo Sartre et Beauvoir, accusé de complicité avec les régimes anti-impérialistes, castriste, maoïste, donnant
les maîtres du Kremlin. Je dus me rendre à l’évidence : les à leurs iniquités la caution de son talent. Chez ce bourgeois
ardents défenseurs du prolétariat avaient mis leur renom rongé par la haine de soi, tout régime hostile au capitalisme
au service des dictatures. et à l’Occident bénéficie, a priori, de sympathie. C’est la
C’est mon professeur Vladimir Jankélévitch, écarté de corruption de la fin sublime – l’émancipation du genre
l’enseignement entre I940 et I944 parce que juif, qui a humain – par des moyens abjects.
ILLUSTRATION DUSAULT POUR « LE POINT »

contesté aux existentialistes toute prétention à donner des La tragédie sartrienne est la suivante : comment le génial
leçons en raison de leur silence, voire de leur complicité, philosophe de la liberté a-t-il avalisé le totalitarisme ?
avec l’occupant. En 1943, Sartre fait jouer Les Mouches, avec Comment ce « veilleur de nuit présent sur tous les fronts de
l’autorisation de la Propagandastaffel, écrit dans la revue l’intelligence » (Jacques Audiberti) a-t-il approuvé certaines
collaborationniste Comœdia, sort L’Être et le Néant, fait abominations ? N’est-ce pas le drame d’un certain progres-
représenter Huis clos au début de l’année 1944. Puis il publie sisme aujourd’hui que de cheminer aux côtés des barbus
dans Combat un extraordinaire reportage intitulé Un par antiracisme et d’applaudir à la servitude religieuse ?
promeneur dans Paris insurgé qui relate les événements du Tant qu’on ne comprendra pas cet égarement monstrueux,
28 août au 4 septembre 1944. Il part ensuite aux États-Unis, dont Sartre fut la stupéfiante incarnation, on ne compren-
envoyé par Le Figaro, où il reçoit un accueil triomphal, est dra rien à la mort cérébrale de la gauche §

98 | 5 août 2021 | Le Point 2555


LES ANNONCES IMMOBILIÈRES DU POINT

Immobilier
de prestige DU PRÉ SENT É PA R

PA R I S 2 - E T I E N N E M A R C E L PA R I S 11 - F A I D H E R B E - C H A R O N N E PA R I S 8 – C H A M P S - E LY S E E S
Au 1er étage avec ascenseur d’un bel imm. XVIIIe, un ap- En rez-de-jardin, superbe duplex de 100 m² ouvrant sur Appartement familial de 130 m² au 3ème étage d’un im-
partement dans un style loft de 141 m². Vaste séjour, salle 169 m² de terrasse et jardin exposé Sud. Balcon à l’étage. meuble en pierre de taille. Séjour, 3 chambres. Charme
¢PDQJHUEXUHDXVRXVYHUULªUHFKDPEUHV'3(* 3 chambres. DPE : E. de l’ancien. Emplacement idéal. DPE : N/C.
1.843.000€ (honoraires de 4 % à la charge de l’acquéreur) | Réf. : PP3-743 1.840.000€ (honoraires à la charge du vendeur) | Réf. : PP7-030 1.915.000€ (honoraires à la charge du vendeur) | Réf. : PO4-1482
PROPRIÉTÉS PARISIENNES SOTHEBY’S INTERNATIONAL REALTY PROPRIÉTÉS PARISIENNES SOTHEBY’S INTERNATIONAL REALTY PARIS OUEST SOTHEBY’S INTERNATIONAL REALTY
06 03 83 52 13 WWW.PROPRIETESPARISIENNES-SOTHEBYSREALTY.COM 06 79 67 32 94 WWW.PROPRIETESPARISIENNES-SOTHEBYSREALTY.COM 01 46 22 27 27 WWW.PARISOUEST-SOTHEBYSREALTY.COM

PA R I S 1 6 – V I C T O R H U G O PA R I S 1 5 - B R E T E U I L – L E C O U R B E PA R I S 4 – A R S E N A L
Duplex de 265 m² aux deux derniers étages d’un im- Comme une maison, appt. de 109 m² sur 3 niv. exposé En plein cœur du Marais, duplex de 53 m² Carrez refait
meuble récent. Double séjour, 5 chambres. Terrasse de Sud/Ouest ouvrant sur une terrasse de 48 m². Double sé- par architecte aux derniers étages d’un hôtel particulier
SODLQSLHGGHPt9XHG«JDJ«H7RXU(L΍HO'3(& jour, 2 ch. Prof. libérales autorisées. Calme. DPE : F. de 1650. Double réception, chambre. DPE : N/C.
5.400.000€ (honoraires à la charge du vendeur) | Réf. : PO1-1537 1.500.000€ (honoraires de 4 % à la charge de l’acquéreur) | Réf. : PP3-675 935.000€ (honoraires à la charge du vendeur) | Réf. : PO5-814
PARIS OUEST SOTHEBY’S INTERNATIONAL REALTY PROPRIÉTÉS PARISIENNES SOTHEBY’S INTERNATIONAL REALTY PARIS MARAIS SOTHEBY’S INTERNATIONAL REALTY
01 40 60 50 00 WWW.PARISOUEST-SOTHEBYSREALTY.COM 06 61 43 93 52 WWW.PROPRIETESPARISIENNES-SOTHEBYSREALTY.COM 01 48 87 14 41 WWW.PARISMARAIS-SOTHEBYSREALTY.COM

NEUILLY-SUR-SEINE – ILE DE LA JATTE RUEIL MALMAISON – MONT VALERIEN L A C E L L E - S A I N T- C L O U D


Hôtel particulier de 260 m² avec ascenseur et terrasse de Maison entièrement rénovée de 180 m² sur 3 niveaux, Maison contemporaine et familiale de 457 m² située au
plain-pied, situé sur les bords des quais de Seine. Séjour, «GLȴ«HVXUXQHSDUFHOOHGHPt6DORQVXLWHSDUHQ- FĕXU GȇXQ PDJQLȴTXH MDUGLQ GH   Pt  FKDPEUHV
suite parentale, 2 chambres. DPE : D. tale, 2-3 chambres. Jardin et terrasse. DPE : N/C. 3LVFLQHFKDX΍«H*DUDJH&DOPH'3(*
3.990.000€ (honoraires à la charge du vendeur) | Réf. : PO3-1396 1.600.000€ (honoraires à la charge du vendeur) | Réf. : PO2-1361 3.000.000€ (honoraires de 4,90 % à la charge de l’acquéreur) | Réf. : PP2-1970
PARIS OUEST SOTHEBY’S INTERNATIONAL REALTY PARIS OUEST SOTHEBY’S INTERNATIONAL REALTY PROPRIÉTÉS PARISIENNES SOTHEBY’S INTERNATIONAL REALTY
01 41 43 06 46 WWW.PARISOUEST-SOTHEBYSREALTY.COM 01 41 25 00 00 WWW.PARISOUEST-SOTHEBYSREALTY.COM 06 11 64 03 88 WWW.PROPRIETESPARISIENNES-SOTHEBYSREALTY.COM

10 00 AG E NCE S D AN S LE MOND E
5 0 AG E NC ES EN FR AN CE à la semaine prochaine SOT H EBY SRE ALT Y- F RAN CE .CO M

© 2021 Sotheby’s International Realty France Monaco. Tous droits réservés. Sotheby’s International Realty France Monaco est exploitée par Fortitude SARL (Monaco). Sotheby’s International Realty est une marque déposée licenciée à
Sotheby’s International Realty France Monaco. Chaque agence est une entreprise indépendante exploitée de façon autonome. Toutes les informations sont de nature non-contractuelle, et sujettes à erreur, omission et changement, incluant
le prix ou le retrait sans avertissement. Les honoraires de chaque agence immobilière et les commissions pour chaque bien sont consultables sur le site de chaque agence immobilière ainsi que sur notre site www.sothebysrealty-france.com.
A LA POURSUITE DU RÊVE

Vous aimerez peut-être aussi