Vous êtes sur la page 1sur 337

Introduction II.!.

l'cl alphabet a été introduit au moment de l'évangél isation de


1.\ Russie par les moines Méthode et Cy rille (d 'où son nom), deux
lI~rc$ nés en Macédoine et qui sero nt plus tard canonisés.
Vous avez choisi d'apprendre le russe avec notre méthode e l nous

vous en félicitons. Les textes qui serviront de base à votre apprentis­

Il n'est pas évident de passer à \111 mode d'écriture inconnu , mai s


sage présentent la langue telle qu 'elle est pa rlée aujourd'hui. Il s vous

l il ssurcz.YOUS, le cyrillique est beauco up moins difficile qu'i l n'y


feront découvrir, avec souvent un brin d' humour, la vie quotidienne,

pa rait. L'alphabet fusse comporte 33 lettres, dont certai nes sont


la littérature, l' hi stoire et les particular ités du caractère ru sse.

...è mbl ables aux lett res grccqucs - ga mma G, lambda L, pi P, r D R -,


Au fi l des leçons, vous acquerrez les connaissances nécessaires
1,.' 1 d'autres aux caractè res latins - A, C, K, M.
pour communiquer au quotid ien : correspond re ettéléphoner, vous

L'orthographe russe a été simplifi ée après la révolution d'octobre


exprime r sur différents sujets, poser des questions, expliquer...

19 17. Le cyrill ique compo rte des minuscules et des maj uscules.
I)our vous don ner la possib ilité de vou s habituer rapidemen t à cette
Ain si, à la fin de votre étude, vous saurez vous débroui ller avec

él..:r iture, vous trouverez à la fin des premieres leçons un exercice


ai sa nce dans les situations les plu s diverses de la vic cn Ru ss ie.

de lecture el d'éniture. De plu s, eOl11l11e les caractè res manu s­


crits sont parfois assez différents de l'éc riture d' imprime rie, n OliS
Notre mé thode es t basée sur un apprentissage intu itif qui vous

pcrm ellra d'acquérir de bonnes bases en quelques mois seul ement.


\'ous propose ron s également un pelit e ntraînement.
Sui vez les conseil s que nOliS vous donnon s au fil des leçon s ct lai s­

sez-vous g uider da ns celle be lle aventure. Étudiez une demi-heure


ornent apprendre avec Assimil
par jour, tous les jours - la régularit é est le facteu r essen tie l de

votre réussite. Si les leçons VOllS pura issent difficiles ou si vous


Dans l' idéal , vot re apprentissage sera quotidjen. Essayez d' intégrer
manquez de temps, trouvez votre façon de trava ille r à la vitesse
dans votre emploi du temps un e demi-h eure chaque jou r pour vo ­
qui vous cOllvicJl1 , mais n'int errompez pélS le rythme quotid ien.
tre apprentissage du ru sse. Si ec rtains jours le temps vous manque,
réécoutez ou reli sez au moins le dia logue de la veille. L'assimilation
Les dinlogues sont construit s à pa rtir de situations tirées de la vic
d' une langue ne pCl!t sc faire qu 'avec un lien continu.
couranle. Il s VO li S plongeront dan s l11l univers qui vo us cs t sans

doute encore peu familier. N 'essayez pliS d'apprendre par cœur ;


Nos méthodes sont conçues par séri es de se pt leçons: si x leçons
abso rbez les phrases, répétez-les à plusie urs reprises e t clics " ren ­
d'app ren tissage suivies d' une leçon de révision qui vo us aidera à
treront" tout naturellement.
fa ire régul iè rement le poinl sur les connaissa nces acqu ises.

La transcription I)honétique et les re marques de prononcia­


• Pour les six leçons d'apprentissage
tion vous aident à acquérir de bons réfl exes de lecture ct à bien

pronon cer. Les notes VO li S apport ent de maniè re très progress ive
l. Imprégnez-voli s du dialoguc ct répétez

les ex plicHtions dont vous avez besoin. Prenez le temps de bie n les
Si vous possédez les enregistrements, écoutez le s dialogues at­

lire - elles faciliteront votre apprentissage. Les notes culturelles,


tentivement, li vre fermé. Imprégnez-volis des sonor ités de la lao­

en fin de leçon, donnent des informa tions sur la vie en Russie, Cl


gue e n essaya nt de comprendre, ct répétez les phrases à haute voix,

sur la cu lture ru sse a u sens large.


à plusieurs reprises. Les quatorze premiers dialogues solll e nregis ­

Le ru sse uti lise l'alphabet cyrillique, ce qui est aussi le cas de


trés deux fois: dans le premier en registrement, les phrases sont

nombreuses autres langues slaves co mme l'ukrainien, le biéloru s­


dites de manière lente e t très art ic ulée, pour vous permettre de

se, le se rbe, le bulgare, l'a zéri. le kaza kh , le turkmène, le tadj ik ,


vous fa miliaris.er avec les sonorités de la langue; dans le second.

le rythme est plus enchainé, proche de celui d'une conversation

YI' · YU
naturelle. Si vous ne disposez pas des enregistrements, appuyez­ des ex plicat ions complémentai res viendront dan s les nouvel­
l · J'i.

vous sur la transcription phonétique (rubrique Prononciation) : k'i leço ns, et la difficulté s'effacera au fil du temps.
les prem iers dia log ues y sont repr is intégralement. Cette aide à la
prononc iation disparaîtra peu à peu, quand vous serez capable de 'hllse pllssive et phase active
vous débrouiller tout seul.
J) uran t les 49 premi ères leçons, nous vous dema ndons esselltieJ­
2. Véri fiez vot re compréhens ion
k me nt d'écouter, de répéter et de comprendre. C'est Ja première
Repo rtez-vous ensuite à la traduction française qui se troll ve su r
phase de votrc apprentissage, quc nous appelons ph ase passive.
la page de gauche. Si la structure de la phrase française est diffé­
Du r<lnt cette phase, vous <lccumul ez un cer tain nombre de connais­
rente de celle de la phrase russe, une traduction entre parenthèses
'ia nces qu'il VOliS faut maîtri ser pour pouvoir ensu ite parler (c'est­
vous donne le mot à mot.. À mesure que vous avancerez, vous vous
?t-di rc, entre autres. former vos propres phrases).
sent irez de plus en plus à l'aise et pour rez com mencer à jongler

avec les mots appris.

À la SOc leçon, vos con naissances sont sufflsantcs pour passer à la


3. Complétez vot re apprentissage au moyen des notes
phase active et commencer à form er vos propres phn.lses. COIll­
Li sez attentivement les notes. Elles complètent de mani ère simple
me nt procéderez-vous? Après avo ir étudié, comme à J'accoutu­
et prog ressive votre apprenti ssage et vous rense ignent sur le fon c­
mée, votre leçon quotidienne, vous revie ndrez chaq ue jour sur une
tionnement de la langue.
leçon déjà étud iée (nous vo us dirons chaque jour laqu ell e).

4. Répétez le dia logue ct fa ites les exercices


Cette fois, au lieu dc vous contenter de répete r, de lire et de COI11­
Répétez encore lIne fois Je dia logue à vo ix haute puis passez au x
prendre, nOliS vous demanderons de traduire le dialogue français
exe rcices. Complément indispensabl e de votre apprenti ssage quo­
en russe ct de procéder de même pour l'exercice 1. VOliS consta­
tidien , ils conforteront vos conn aissa nces.
terez alors tous Ics progrès que VOliS avez faits et serez il même
de vous lance r dans une peti te conversat ion, de vous exprimer de
• Pour lot leçon de révision manière simpl e cl cor recte.

1. Lisez pou r réviser Ma Îs ava nt de passcr il la premi ère leçon, li sez le préambul e sur la
Les d ifférent s paragraphes de la leçon de révision rev iennent sur pho nétique russc.
les poi nt s importants abordés da ns les six leçons qui précèdent. Ils
apportent si nécessa ire des ex pl ica ti ons complémentaires. Prononciation et transcription phonétique
Lisez avec une attention particuliè re les aspects qui VO li S pma is­ Voici quelques remarques de prononciation et règles à co nn aέ
se nt moins faci les. trc pour la lecture du russc.

2. Confirmez vos acqu is gnice au dialogue de révi sion Ne cherchez pas il tout retenir d'cmblée, mais IÎsez ce chapitre at­
Le dialogue de rév ision reprend des 1110ts, tournures ct élément s tenti vement ava nt d'aborder les leçons.
gra mmaticaux rencontrés dan s les leçons précédentes. Lisez et/ou
écoutez l'ensemble d'un trait puis tradu isez chaque phrase. • Toutes les leures (saUf b et b ) se prononcent., y complis en fin de mot.
Enfin , vous êtes prêt à passer à la série su ivante ~ • Les sons nasa ux (comme on de dans, in de lin, on de bo n, etc.)
n'exis tent pas en l'lIsse. Pour vous aider à VO li S en souvenir, dans
Si à la fin de la leçon, certains points ne vo us semblent pas encore notre transc ripLion pho nétique, nous séparerons les voyelles des
tout à fail clairs, ne vous en inquiétez pas trop: dan s la plupart des co nsonnes qui ont tendance à se nasa liser par un trait d ' union.
v rrr· · IX
Faites attention à bien prononcer séparément chaque lettre dans les 3an zaL salle
combinaisons des lettres suivantes : a + n : AJJCKC3HJl:P Alexandre !, z zoo
ss' bosse ral gass gaz
V (se prononce aliksa-ndR) ; 0 + n : ou lui (se prononce o-n), etc. ~
01 kot chat
V • Une voyelle seul e peut former une syllabe, tandis qu ' une consonne
doit toujours se rattacher à une voyelle pOUf former une syllabe.
"':

;r.;
k képi KOT

v,
flJI 1 lié nec liéss forêt
• Les diphtongues n'existent pas en russe ; chaque voyell e fonne JJOruK3 Loguika logique
une syllabe à part Pour compter les syllabes dans un mot , il s uffi t l, L'
S de compter les voye lles: 3l\tnnya a-mpLoua emploi (troi s sylla­
MM m mère MOCT most pont
d bes) ; bCpJllUl biRli-n Berlin (deux sy llabes).
(L
\'
• Les conson "es n note
HOC noss nez
p lin
V ,J/Z
La premÎère colonne vous donne la lettre russe en majuscul e et en
•c minuscule, pUÎ s en éc riture scripte.
nu p pape
"apK paRk parc
.0/[,;
• La deuxième colonne vous donne la transcription phonetique que
nous avons choisie. Pour une même lettre russe vous pouvez avoir pOJa Raza rose
ç l'p R r roulé '

deux transcripti ons différentes selon la position de la lettre dans le


è mot. fJ?
ç CyMK3 sau-mka sac
Cc s salut

~
"-1>acllBblü kRassivyï bea/l
1 Lettre
russe
Trans-
cri ption
Assi mil
Sc prononce
comme
Exemple

Prononciat ion

Traduction

&, ss mass9

TaplltP taRif tarif


T r .'7Ik t torride
(
1>6 b barre fiaK bak bac
\ !!fi.r p' papa 106Ka iaupka jupe -- fracas tPPyKT IRoukl}i"uit
(~tP 1
BB v vélo HOT v.ot voilà .<J!j.
l .\t3ti l' froi d tkrpon a stRaf ile --
Xx H son raclé" XHMHH Himiïa chimie

~1
g;,
rr g/gu gorge/guêpe rpywagRoudJafXJile
,7, k' kan gourou KJJyr kRouk rond. bouée UBCT tsviét cOll/eur

LIu Is mouche
.!lIt d domi no 110M do-m maison '1?-, tsé-tsé, tsar
9f l' tort l\1ëJ1miot miel ... ac lchass heure

'l', Ich tchèque


JKlI< j jeton/germe ' fΠBOT jyvot ventre
OK
9Jr.., ch ' chat :nalK itach étage
C1Ifin de mot ou devant une consonne wurde
pas d'équlvalentcn françai S. VOliS eo sa urez plu s fi la leçon l.
~ comme celui de (italien: buongiorno, pronto
t cn fi n de mot ou devant uneconsonne sourde 'comme le doch allemand ,Juan espagnol
X· ' XI
1
l

i ivre IŒOH3 ikona icône


Will ch char w 3Kan chakaL chacal 1111 3 iKHTb jy!:' vivre

_ 'Wb
. Il,.. y' P" d'é<juiYal"'l
I\I BWHlI3 machyna voiture
V 11\... chtch pas d'équivalent 60plJl boRchlch bord l/ch
~'4 HUlHK ia chlchik tiroir port xopowo HaRacho bien
G 00 0
xopowo HaRach a bien
"1 al
V Décen o viéssiL" gCli
a'
v En lisant cc tab lea u, vou s avez re ncolltré les te rmes "sourde" e l "so­
no re", 11 s' agit de deux notio ns im portantes en nlSSC, car la na ture - boule ypOK ouRok leçon
d'u ne consonne influe sur sa prono nciati on. Certaines consonnes Yy ou
peuvent être sourdes ou sonores, d 'autres sonl toujours sourdes, ct .~
S
d'autres encore toujours so nores. Nous en reparlerons au fil des le­
cl çons.
l' y son entre '1 8 Cbi tc hissy montre
bI
P • Les voyelles ou et i 5
'v "
• Lettre
russe
Trans-
cription
Se prononce
comme
Exemple

--­ :h o ét'-' ce, c'est


C Prononciation
être
3> Il
• Assimil Traduction

il!. il piq u e lK3a Me U ikzami-n examen

~
A.
,~
a
i 1
hac h e r 8ull'cT avgoust août
'laCt:; tchissy montre
,

101\10p iouma R humour


r iou pioup iou
€ 1 1-- Ec
1010
Jd.
1 ié ou "" Ié na allTé K~1 aptiéka pharmacie
,
C i
y 2, 3
riz , au e Ko!lth anikdol blaglle

( 1"" d'équ" ..km iKCIUÎX jYniH fiancé p é d ill tre s'lello iasrt' cla;r
même Ho ia
Il ' iKe ulLuÎII3 jênchina f emme IUlTH3J1.UaTb pitnatsar quinze
1 ,e.. i6 p iquer
Hl b'IK iizyk langue
Ëë iD id iol JlëlUCBO diochêV' bon ïi 7 failli 7
{} marché

l
si non accentllc
apTes iK el W " . l's rc marques pour Iil.
pas d'équivalcntcn françuis , pOU T plus ct ex pl\catlO ns, von ..
..... .. _--"­ , lcure loi ti. la leçon 4.
1si non accentué dans la syllabe avant ctllle accentuée
2 si non acccntué :;~~;'l~II!~U:r~~:n::~c~~~n, essayez de d ire ou en ellmnl la bouche comme pour
J après )l( el w faire un i
4pas !,r equiva lenlen françms, pour plus d'explic.llions, VOI r les rcmarq ues pour la ~i non accentué-et de vant acccntioniquc d ! faill i
lell re ... â la Icçon 4. . ;10n accentué ell début de mot, le son se prono nce un peu comme an
• XIll
XII·

1 Il
j
• Les autres lettres ..011 par des caractères gras (dans les dialogues ct les tran scrip­
IIl1n...phonétiques) :
La semi-consonne ü (aussi appe lée "j bref') apparaît seulement
derri ère les voyelles et ressemble au son des mots bonsaï ou ail, \llpO ILl a$! ~llIe5l! (Bonne idée 1)
fill e. IfIiRo c h a '~ idiéia !

V Hli bonsaï, aU 3KMOH z;moï en hiver >;Qit par llll accent ai gu (dans les notes ct aulres remarques) :
0: "R. Mau mat mai
V pagoda,
1I1I16/l1\ Tcn,T16 tipLo, TOrJl.a tagda, "opowaH
v lfaRocha".
Les signes b et 'b n'ont pas de prononc iation propre. Le signe mou
(b) modifie la COnsolUle qui le précède en la rendant mo lle, et le Il s'agit là de conventions utili sées pour l'apprenti ssage de la lan­
r signe dur (l.) sépare la consonne de la voyelle qui suit en les ren­ Vue. En Russ ie, seuls les livres pour Les enfants et les di ctiOimaires
s dant autono mes dans la pron onc iation. Autremen t dit, le signe mo u .Ippliquen l parfoi s ces convention s, mais jamais les autres li vres ni
d indique que la consonne qu i le précède est m olle alors que le sig ne k ~ journau x.
dur indique qu ' ell e est dure.
l'
Relenez enco re qu ' un mot ne peut a voir qu ' une seu le voyelle ac­
p
Dans notre tnlllscription phonétique, nous marquerons le signe dur ~cntuèe (sauf les mots composés, où Ics deux mots li és gardent leur
li par 0 pour accentuer la pause: ct.eCTh sOiésl'. .IccenluatÎon propre). Ma is comme vo us l' avez constaté en lisant
•c Le signe mo u sera transcrit différemment sc ion la consonne q u'i l
le lableau des voyelles, l' accentttalÎoll d'un e syll abe ne revient pas
uniquement à prononcer ce lle·ci plus lort que le reste du mot ; ell e
• sui vra. Retenez simplement qu ' il ramollira toujours cette consonne:
nt}nfJ; si; f , etc ., sauf avec les lettres qui sonr toujours dures o u bien
peul cgale ment avoir une incidence s'Ur la prononciation .
r s' il jo ue un rôle purement orthographiq ue. Nous reverronS bien sùr tout ce qu ' il fa ut savoi r sur la prononcia­
~
lion au fi l des leçons. 11 n'est pas question de tout retenir d'em·
r, b • pas de pro·
06LRC IIHTb a b o;;snia~
blée. Plus tard, si vo us resse otez le beso in , vous pourrez tro uver
I! nonciatio n
expliquer des comp léments d' Înfonnatio n dans l' appendice gcammati cal en
1 propre
,
b i
pas de pro·
o6Y81. obouf chaussures
fin d' ouvrage.

( gne ocelll~ oss~ automne Vous avez à présent tous les é léments ·e n ma in pour aborder votre
nonciation
1 propre J JlHW b fich ' seulement première leçon de russe. Et nous vous souh aiton s Ylla'lII ! oudatchi
S JlOWBAb Lochaf cheval BOl1n e chance 1

• L'accent tonique
L'accent tonique est la partie du mo t que " on prononce de mani ère
plus appuyée. Tout au long de cet ouvrage. po ur vous aider à don­
ner la bo nne intonation aux mots, nous vous indiquerons l'accent
tonique:

1 pas de pronoociation ~rc, OL! pro nonciation auénuée d~pendllnt du contexte


ii.,
· XV
XIV '
Sommaire
Nos
méthodes Introduction .............................................................................. VI

sont accompagnées Prononcialion e l transcr iption phonétique ................................ IX

d'enregistrements sur
CD audio ou mp3. leçons 1 à 100

1 KaK 1

2 Kro J TO'l .................... . 7

3 .ll.asaihc 3 H3 KOM ifTh C~! Il


4 3a lnpaK ........... .. .. ..... .... 15

; n o ii.llëM rymlTl.! .. 19

(, C n oKo ~ÎlI O H 1-I0lll1!. ..


... 23

7 nOBTOp CHIlC
27

R I-Ia KaoKil 3c ............ .. ........ .


.................. 31

9 3 K3aMCll hI
37

10 Ka l\1UI 1I IIl'CpCCHa}l KHllra!


41

Il Ynp}lMCT IJO
45

12 P YCCK I'I H }l 3 bI K ......


............................... 49

J3 ri.lc 55

14 nOifropcllllc ... 59

15 3a CTonOM 65

16 Mo)! CCMb}l 69

Saf\S Peif\e l...af\~lAt,S


17 noc:m ....................................... 73

L'Allemand - t.:Anglais d'Amérique - t.:Anglais _


L'Arabe - L:Arménien - Le Brésilien - Le Bulgare. ré~iof\aleS
18
19
B pccTopanc

T CJICcjJOll1I hl H pa 31"OBOp

79

83

Le Chinois (Iome 1) - Le Chinois (Iome 2) - L'Ecriture l:Alsacien


chinoise - le Coréen - le Danois - t.:Espagnol _ Le Basque unifié (Iniliallon)
20 8 CII611 pH
89

l:Espéranto - Le Finnois - Le nouveau Grec . le Breton 21 nOirropcm-tc.


93

Le Grec ancien - t.:Hébrau - Le Hindi - Le Hongrois ­ le Corse 22 )lml II C) ICJl H


101

L:lndonésien - t.:ltalien . Le Japonais (Iome 1) _ le Créole 23


105

Le Japonais (tome 2) - Le Japonais :l'écriture kanji. L:Occitan


Le lalin - Le nouveau Néerlandais - le Norvégien _
24 KaKaJI )Kapa!
109

Le Persan· Le Polonais - Le nouveau Portugais _ 25 .Ilellh P0)Kl{CII H)( .


113

Le Roumain - Le Russe - Le Serbo-Croate _


Le Suédois (Iome 1) - l e Suédois (tome 2) _
Affaires 26
27
3<1 M Cl laTCJJhHblit Bc llep ...... .

Be)K)IH Sa}l .uCBO'-lKa

.......................... 117

121

Le nouvel Anglais des Affaires


le Swahili - le Tamoul - Le TChèque - Introduction 28 nO B'rOpClllic ......... ........ .............................................. .....
125

au Thaï - Le Turc - Le Vietnamien t..:Espagnol des Affaires


29 HORoe nJl3TbC ....... ................................ 129

30 HOBoe TlJJ3TbC: B Mara3HH e (npollomlœ Hlle) .............. 133

PerfevtiOf\f\ew...ef\t ASSiw...il PIlAS 31 Heaopa3yMeHJ!e ............... .. ............................. 137

t..:Anglais par rhumour


Allemand - Anglais - Espagnol - Italien Plus Anglais que ça.. • III

Néerlandais (la pratique) Plus Espagnol que ça...


343
lIa Be'lepI1HKe ... . . . .. . .. .. .. . . . . . ... . ... . ... . . . . . .. .. .. ... .. .. . ... . ..
. . . . . .. . . . . 141
349
CoceJl,I1 . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ........ . . . . . . . . . . .. . . .. . . . . .. . .... 143 355

Pa30'lapOsamœ .. . . . . .. . .. . . ..
. . .. ... . .. ...
. .. . . .. ... .. .. .. .. .. .. . . 147
.. . .. .. . . . .. . 361

nOBTOpeHl1e ............................................................. 153 367

IIOBTOpCIlHC .............
..
..

KTO 157
373
DpOlUC
Ha npl1ëMe y Bpa'la .. . ... . .. .. ... . . .. ... .. .. . . 161
379
[]onmopHM 0 nyTcUlccTBH5IX
.. .. . ... . ... ... ... . . .. .. .. . . .. .

Me,llHI{HHCKHlf OCMOTp. . . . . . . . .. ... . . ....165


3R5
M bl I1JJ,ëM 'Hl IlOKynKarvm
. . . . . ... ....... .... .. . .. .. ...... ..

He nOBe"3JI0! . . . . . . .. . .. .. . .. ..... . . . 171


393
Ilc My'IK, a 'lOJIOTO!
. . . . . . . . . . . . . . .. .. . ... . . . . . . .. . . . . .. . . .

Hl l{u:eaJIbHbIH nOZlapoK .. . . . . .. ... .. . .. . . . . . .. . . . . . . . ... .


. . . . .. . .. .. .. .
. . .. ... .175
399
Ha
179
403
4TO
nOBTOpeHI1C ............... 183
409
nOlHOpCIIl1C
.

MCLITbl 89

C IlpllCIHOM
Il EBremlÎ1 OllcnlH . . .. .. . .. . 193
423

[)C' 1l<lIlIIKII!
. . . . . . . . . . .. . . . ... .. ..

199 427
BblXO)lln llOJIO)KCIBOI
KaKIlc nJIaHbl'! .. . .. ...... ... . . . 203
433
OCTOP())J{1I0 I1pOBCpKH ...
. . .. . . . . . . . . .... ...... . . ... . . . . .. . . . . . . . . . .. . . ..

17 06Lll.C'lKlITlIC .. . .. .. . .. ... .. . . 207


439
KaKOC c'racTbc!
.. .. . . . . .. . . ... .. .. . . . . . .. . . . . . .... . . .. . .. . . . .. . . ...

IS HOBblÎ1 1'0)( ....................................................................... 213


445
CBa;u)oa
lORTnn("Wl.fl '19 45\
IlolHojh?IIIIC
225 455
Ha BKye Il UBer TOsaplllltell IICT! 231 461

Ka"il}! l\p<lCIII\<I$1
JIeTHll1i pOMaH 235 469
BCl: HCIIO. KaK )lBa)l<,' I>1 )lBa!

)l{CJ1C3Hé.lH J10rJIKa 239 475

Ilo lep 1

3aKopcllcJlbIii XOJIOCT5IK 243 479

15 ,l'lpOIlUpl
249 485

IllalllJlt.1K
253 491

II00Hopelliie
261 495

PO}llllla
265 499

) o IIOB],[;(

Pa3yl\lHoe pCl1lCHIiC . . . .. ...... . . . . . . .. . . . . .... . ...


. . . . . .. . .. . ... . . . . . .. .... . 269

1,0 L1.I1JlCMMa ... .. .... .


. .. . . . . . . . . .. . . ... . ... . . . . . .. . . . . . . . . . .. . . . . .. . . . . . .. . . . .. 273
.. . . . . 555

COBna,llCIBlc ..... . . . . ...... . ...


.. . . . . . .. ... ... . . ...... . . . .......
. .. . . .. ..
. ... . . 279

.. 557
UellHa51 n0I\101l{b . . . . . . . . . .. .. . 283

I)eutions et
.. . .. . . . ... .. ... . ... . .. . . . . . ... . ... . . . ........ ..

/1 DOBTopcHl1e ... ... . . .. . . . . . . ... ... . . . . . . . .. . . . . .. . . . . . . . .. . .. .... . . ...


.. . . . . . .. . . 289

(,.j nnnTPUPU 297

301

Russe
XHTpell 307
609
(1; 31

CJlHlllKOM Hl13KO . . . . . . . . . . . . ....... ... . . . .


.. . . . . . . . . . . . . . ... ... . . . . . . . . . . . . . . . 317

Mbl yMeel\1 C'lHTaTb ... . ... . .... . ..... . .


. .. . . . . . . . . . . ..... . .. . . .
. . .. . ... . . . . 321

nOBTopeHuc .. . . .. . . . .. . .
. . ... . . .. . . .. . . .. ..... .. . ..... .... . . . .. . . .. . ..
. ..... .. . 327

B rOCTHHHllC. ........... . .. . .. ........... . . . . . . . . . .. ..... .... . . . ... .. . . . . . .. . .. . 333

Bee UBCTa pa,ll,yl'H . . .. . . ... .................. . ..... .. . . ....... . . . . . . . . . . ..... 339

·V
IV •
1 Avant de commencel; lisez allentivemenll'introduction qui précède. ,"C1I1uum d'atlacher une importance tOlile particulière aux "remar­ 1
même si vous êtes faux débulanl. NOlis VOLIS y présentons des Ii/é­ tll/l'S de prononciation ".
ments importants pour la prononciation ef vo/./s y expliquons com­ fUc /l lion : Dans les dialogues, l 'acCenl lOnique est ind iqué en gras.
ment procéder pour un apprentissage optimal. 1>Cms les notes en revanche, nous {'indiquons au moyen d'un accenl
Notre première série de leçons a pOlir bul principal de vous filmi­ IIg /i . Dans la traduction française des dialogues, les mots entre pa­
V Iiariser avec les règles de p rononciation d u russe el les sonorités If'lIlheses () correspondent à une traduction littérale, m ot à mol, du
1 de la langue. Une jais que vous les aurez assimilées, vous saurez lisse. Les molS el/Ire crocheLs [] sonl de'i mols qui n 'apparaissent
V commenl pml1of/cer Jous les mols que vous /irez. NOliS vous recont­ fias dans la p hrase russe mais qui sOli/nécessaires ell français.
v'
1 llépBblH ypOK [pièRvY' ouRok] Première leçon 1
S
d
l' KaK ileJlll? Comment ça va ?
p kak diLa ?
V t- Bonjour (Bon joUI ), Nadia!
• 1­ ,ll,06PbI HlIeHb W, HalllI! 2- Salut, Sacha!
c d o bRrT diélJ(lfl, n adia ! 3 Comment ça va (Comment, affaires) ?
• 2­ n p'lBeT, Cam a (2) !

~1
pRiviét, sacha!
3 KaK lIeJI a? :Jl
c'
}
kak diLa ?

, Notes
(
On sa lue par 1166pblii lle llb dobRy' dié 9nit dans la journ ée. up ­
1 Remarques de prononciation pcox.î mati vc mc nt jusqu'à six heures du soir.
(Le,,- 11l1111erOS correspondent à ceux des phrases du dialogue.)
1 • N'oubli ez pa s que le R est roul é. ,." Ca wa sacha est le ditnÎnu tir dc AneKcallLlp aliksa ~ndR, où le
• Le III. (J'Cil 1. ~ diégne ) se prononce eomme le gn dans besogne. so n an Il 'est pa s Ilasal ct se prononce comme dans âne ou ba­
Le signe mOll 1. (tout com me le signe dur ... que nous verro ns nane, tout comme Ha.uH n adia est celui de H alléiK1l8 nadiéjda.
pJu s tard) ne sc prononce pas. rnais il modifie la prononciation El même si les deux ve rsions d'un même prénom ne se resse m­
de la consonne qui le précède. Ainsi, la consonne devient-elle bl ent pa s beaucoup, il fa udra que vous vous y habit ui ez, car Les
" mouillée".
Russes adorent lc s diminutifs et les utilisent beaucoup !
3 • Devant une voye lle dure, CO/1une a . JI devient dur lui aussi:
KaK lleJJ:~:? kak diLa?, littéralement Commenl [vont/es] affai­
faites cn sorte que la pointe de votre langue touche l'arrièrc de
res ?, s' uti lise très souvent d ans la langue pa rlée. C 'est l'équi­
vos incisives (du hau t) ct prononcez " 1". Dans notrc transcripti on valent du Ça va ? français. Ma is ne vous éton nez pas si au lieu
phonétique, cc " Jdur" sera transcrit L : fl em) dil:a (les affàires). d'une répo!lse de pol itesse courte un Russe commence à vous
• e non accentué se prononce i brer: lleml diLa.
raconter sa vie ...
1 • O.ll.IIH (adi-n) noa (dv.) · 2
1 4­ XOpOllIO, cnacH60. Bien, merci.
1
El VO US (Et chez vous) ?
5
HaRacho, spassib',
A Y Bac? (î)
fi
~
~
Il Merci, tout [va] bien.
0 1,
a ou vass ?
V( 6 ­ CnacH60, Bcë XOpOUJO. ,
spassib ll , {sio HaRacho. 0

4, 6 • Rappel ez-volis que le x est aspiré : xopomo fjaRach o ,"utes


S,
• 0non accentué sc pro nonce a bref : xopomo Hf!.RflCho En russe, J'ordre des mots dan s la phrase est très souple. Au
d' • Quand il sc trou ve Cil syllabe accentuée. 0 sc prononce comllle lieu de di re tout simplement KaK .acm\ ? kak diLa VOU S pouvez
l'! dans boulot : XOPOUIO HaRachQ ; }~()6pI.lÎi dQbRY~' ajouter y néc? ou vass et intercaler cette expression de la fa·
p' • À la fin des mots. quand la sylla be n'cst pas acccllIuéc. 0 se ÇOI1 sui vante : KaK y Bac Acmi? kak ou vass diLa, Comment
V prononce comme un a éltténu é. Nous le transcrirons Il : cmlcH60
spassib" . allez-vous ?
• 6 La consonne sonore (voi r dans l'introduction, la prononcia­
c' tion des con sonnes) Il (ha billlc lJc lllcllt prononcée v) s' assou rdit
• devant la consonne so urd e c (s) ct sc prononce f: nci.; (sio.

••• •••
r Ynpal'<HeHlle 1 (Exercice 1) ­ l.fHTaiiTe Il nepeBollHTe Corrigé de l'exercice 1 (Traduction)
(Lisez etlraduisez) Bonjo ur Sacha! _ Salut! @ Commentça va ? @) Merc i N ad ia !
p
[oupRajnién ~ adi-n ­ tchitaïfM i piRivadit é
] Tou t va bien. 0 Comment allez-vouS "1
c
(, 0 - Ca wa, .l\06phliÎ .l\eHb! - npHBeT' f9 KaK .l\ena?
1 @) CnacM60, Ha.l\lI! 0 B cë xopowo. " KaK y Bac
c .l\ena?
,
,
1
1
YnpalKHellilC 2 (Exercice 2) - BocCTalloBHTc TCI<CT
(Reconstituez le lexte)
[oupRajnién;1O dva ­ vasstanavir' tiékst]
Chaque point remplace fill e lettre.
. , Sa lut!

e Bonjour !
):(06PhIH
... o Comment ça va ?
fit Tout va bien .
. .. .l\.ena?
.. xopoUJo.
@ Bien, merci.
XOpOWO, Corrigé d e I:exercice 2 (Les mots manquants)
o Ka K- 8 - cnacll6o @) ITpli seT " - lleHb 0 Bcë ­
3' TPH (tRI) ' IeT blpe (tch ity R") • 4

!
1 1
À la fin des leçons. nOlis vous proposons deux exercices com­
p lémentaires - un exercice de lecture et lin d 'écriture. Vous y
IrQuverez aussi bien des mots rencontrés dans les leçons précé­
dentes que des mols inconnus et constaterez avec plaisir que ces
caractères incompréhensibles au premier regard lrouven! leur
VI sens dès que VOliS avez réussi à les déchiff rer.
VI
Dans l 'exercice de lecture, la prem ière ligne est en caractères
d 'imprimerie. La dellxième lig ne, en écriture scripte, reproduit
les lellres telles qu'on les écrit à la main. Vous verrez qu'il y
a p arfois des différences assez marquées entre les deux types
S' d 'écril/lre. Lisez chaque 11/0 1 li haule voix el sa vourez les sono­
d rités russes !

1'1 Le deuxième exercice est destillé à IIOUS entraîner à l 'écriture

p 1/1(l/1l1sCrile, Nous VOliS conseil/ails de prendre 1111 cahier d 'éco­


V lier e l d 'écrire chaque mol plusieurs/ois. Ii VOliS de jOllcr !
•e,
• Lisez:
Corrigé (prononciation et traduction) :
s acha Sacha, da oui, gass gaz, spassiba m erci, vy VOl/S, jyRaf
Call1a, ):(a, ra3, crraclI60, Bbl, )K l1pacjl, onepa.

6'au=. fla. <Cil/o C?~. &66. '1f=1""P' 0"""1"""

gim/e, o piRa opéra,

p
C Écrivez et déchiffrez:
Corrigé: •
(1
I<a K, 3 TO, H a):(51, TeaTp, CTon.
/f(l. /'V kak comment. 'O:m o- êta ça, d'&j'.9} nadia Nadia. ?.IU<W"o/'t­
1 tiatR théâtre, C?N.Q?I.. stop stop.
C
l
1
1
(

ii.,
Iii

weCTb (chês~) • 6
5 • n'Th (piaf)
1
3 TpéTHH ypOK [tRiét' ouRok] Troisième leçon 3
Dans celle leçon, vous pourrez constaler pour la première fois Faisons connaissance
" existence des déclinaisons. Cela vous semble peul-élre compliqué (Donnez faire-connaissance)
mais rassure2-VOus, il y a une logique bien définie. Bientôt ces dé­
clinaisons VOliS deviendronl!amilières el ne vouS feront plus peur!
1- Comment vous appelez-vous (Commen t vous
appellent) ?
2- Je m'appelle Natacha (Me appellent Natacha) .
Et vous?
.l(aB3ihe 3HaKOMIITLCll! 3- Je [su is1Sergueï.

davaïtié znakomits8 4- Enchantée (Très agréable).

5- Moi de même (A -moi aussi).

1 - KaK J) Bac 30ayT?


kak vass zavoul ?
2 - MeHli 30ByT HaTawa. A Bac? 2' Notes
minia za vout natacha. a vass ?
3 - 51 .j, - Ceprer.. Remarquez que Ka K kak peut se traduire par commenl : K aK
j{cm\? kak diL a, Comment ça va ?, mais aussi par comme : )Ca K
ia - siRguiéï OH kak a-n, comme 11Ii, e t pa r que dans les phrases excla ma­
,.1 4- O <leHb ' npH liTlIO. tives: Ka K XOpOlU O ! kak HaRacho , Que c esl bien! ; K aK
atch"'" pRï-iatrf ! np luhno ! kak pRï-ia tn~, Que c'eSI agréable!
JBaTh zva ~, appeler. Da ns j'expression je III lIppe/le ... luI 'ap­
5 - MHe TOlIW.
pelles, cie., le verbe est il la 3'" personne du plur ie l (lo oyT: ils
mnié tor appellent) e t les pronoms pe rson ne ls comp léments sont tou ­
j ours à J'a ccusatif (cas du complém ent d'objet direct), c11an­
gent de personne e t de nombre: li tté ralement , ils m'appellent,
ils , 'appellent. Dan s le dialog ue vous avez renco nt ré: MeUR
JOBy"r minia zavout,je m'appelle, et Bac J06Yr vass Z8vout,
VOliS vous appelez. Vous connaîtrez les au tres formes pl us
Remarques de prononciation tard.
Titre l IUlI\:{U'H T I. CH znakomitsa ; la term ina iso n - T I.CH sc pro­

nonce tS8.
Les pronoms personnels fra nçais je et moi se trad uisent tous
3, 4 Il est temps de clin.: que lques mots sur le 1~1 l11 eLlx p ro ulé
les de ux par SI .
ru sse. VOLIS l' avez déjà rencontré da ns les leçons précédentes.
L'adverbe 6 ~ e H b otchfl rtfl, très, beaucoup, bien, se place direc­
P OUf bien le prononcer. louchez le pa lais avee la pointe de la
temen t de vant le mot qu 'il qualifie.
langue et ta ites- la vibrer.

5 Le il\: se prononce comme j de jardin.


l'o IH e mnié est le datj f de n, moi. NO liS en repa rlerons plus
tard.

I l • OllllHHaJl.uaTb (adinatsa ~) l\HCH3.a.uan (dvinatsat-) • 12


3 YnpalKHeHlle 1 (Exercice 1) - lhfTaHTe HnepeBOIIHTe Co rrigé de l'exercice 1 (Traduction)
3
(Lisez et traduisez) 0 - Comment vous appelez-vous? - Et vous? e Je sui s étudi ant.

[oupRajniéni'ié adi-n - tchitaïfU i piRivadifM]


@ Enchanlé ! 9 Il s m'appellent ! ê Vous vous appelez Sergueï.

0 - KaK Bac 30ByT? - A Bac? @} 51 - CTy,l\eHT.

@) O'leHb OpHlITHO! 0 MeHli 30ByT! 0 Bac 30ByT

Cepreii.

YnpalKHeHlle 2 (Exercice 2) - BoccTaHoBHTe TeKCT Corrigé de l'exercice 2 (Les mots manquants)


(Reconstituez le texle) o KaK - JOByT e - npfUlTHo @) K aK - 0 51 - " Û q e HI> ­
[oupRajnién j/4 dva - vasstanavire tiékst)

o Com ment VO ll S appelez-vous?

· .. Bac .. ... ?
@ Ce la m'est très agrénble !

MHe O'leHb . . . . .. .

@ Comme moi.
· .. li.
e Je suis journa liste.
· lKypHaJlHCT.
o Très bi en.
..... XopOWO.

Lisez:
Corrigé (prononciation et traduction) :
TI.JW.IIlK, OH, CTOO , 6ac, THO, HeT, aHaHac.
paR/ch' Paris, o-n 11Ii, stop stop. bass basse, tip type, niét 11011,
ananass ananas.
Y~. f>M. C#7UHl-. ko. ??UUb. ~/7V.~.

;qrrigé:

Écrivez et déchiffrez: !::!l'-'~ Rassï.. ia Russie, cn~n- stoudiént étudiant,pa- da

POCCHlI, cTy,l\eHT, ,l\a, xopowo, O'leHb. o ui, .:W~ I:::J.aRacho bien , ~ o tch ~ très.
1

13 • TpHH3JUlaTb (tRinatsar) 1.J e TblpHa.a.UaTb (tchityRnatsap) • 14


4 qeTBëpTblH ypOK [tchitvioRI'" ouRok] Quatrième leçon 4
3SBTpaK Petit déjeuner
zaftRak
1­ [Vous] vou lez [du] café?
1 - XOTHTe Ko<j>e T? 2­ Non, un tué, s' il vous plaît.
Hatitié ko!" ? 3­ [Du] sucre?
2 - HeT, O,QHH '1alî, nOlKanylîCTa @. 4­ Oui, s'i l vous plaît.
niét, adi-n tchai: pajaLoust".
5­ [Des] pirojkis? [Des] crêpes?
6­ Non, merci , je suis au (sur) régime ...
3 - Caxap? Cl:
saHaR?
4 ­ )la, nOlKanylîcTa.
da, pajaLousre.
5 ­ nHpOlKKH? J)nHHbl?
piRachki ? bliny ?
6 - HeT, cnacH60, H Ha ,QHeTe. . .
r,
niét, spassiba, ia na dï-iétié

Notes
Le mol KiufJe kore , café , comme tout mol d 'orig ine étrangère
Remarques de prononciation
2 Le y ici esl très court ct le H ne sc prononce pas: pajaLoust" el se termiJlant par une voyelle, est il1V'l riable. Pa s de te rmina i­
1,3 Pour réussir le son H, difficile seu lement au premier abord, so nS à apprendre pour celui-ci ! Normalement, les mo ts qui se
dites r cn laissant J' air sortir entre la langue et le palais. terminent p flr un e sont du neut re , mai s K"6~e represente une
5 Le bJ (6JI"III;' bliny crêpes ) : encore un son qu ' il faudra ap­ except io n : il est du masc ul in.
privoiser. Le son ... resse mble à i mai s est beaucoup plus fermé. . ,t. 11 n'y a pas de dis tinc tion entre le vou vo Îeme nt e tle tutoiemen t
Pour bien le prononcer pl acez la langue comme si vous alliez pour le mot nomaJIy iicTa pajaLousP. Ainsi peul-il se traduire
prononcer Ull i (il faut la bomber ct la rcculer) et faites le son u par s' il VOli S plai! ou s' il le plaît.
avec le fo nd de 1<1 gorge (mais toujours en tendant bien les lèvres
pour le son y). "lî Vous avez peut-être remarqué l'abse nce de l'article partitif
6 La combinaison des voyelles avcc -c donne la prononciation (équivalent à no tre du) dans la construction russe. Rappelol1s­
suivante: li a JlHéTe nadï-ié-tié. nOli s q ue J'a rt icle n'exi ste pas e n russe; taule " information s ur
le mot est dOnnée dans la termin a ison.
15 • rtJITHallUaTb (pUnatsa") weCTU3JlUaTb (chysnatsar) ~ 16
4 YnpalKueuue 1 (Exercice 1) - "UTaHTe U nepeBOIlUTe Corrigé de l'exercice 1 (Traduction) 4
(Lisez et traduisez) o Vous êtes au régime ? f} Du sucre, s'i l vous/te plaÎI !

o Bhl Ha tI,l1eTe? e Caxap, nOlKanYMCTa! @) OtI,I1H 4f) Un café et un thé, s'il vous plaît. 0 Un café pour moi aussi.

,, - Des crêpes ? - Non, mercÎ.

Ko<jle 11 OtI,I1H '1aH, nOlKanyHcTa. 0 MHe TOlKe


Ko<jle. 0 - EJIUHhI? - HeT, cnacl160.

YnpalKueuue 2 (Exercice 2) - BocCTauoBuTe TeKCT o Oui, je suis au régime.


(Reconstituez le texle) ,[(a, . Ha ..... .
o Comment [sont) les crêpes?
o Un café, s'j lle plaît !
... 6mlHhI?
OtI,I1H Ko<jle, . ........• •

@ Non , merci,
HeT, ....... .
Corrigé de l'exercice 2 (Les mots manquants)
~ Ce sont des crêpes ct des pirojkis. 0 - nmlŒJlyHcTa 8 - c na c H60 0 - 6J1 11 Hbl - mlpo)KK~1 G- lI ­

3TO ... .. I1 . . .. . .. • .!lHere 0 KaK ­

'Lisez: Corrigé (prononciation et traduction) :


AneKCaHtI,p, cnopT, OH I1, Macca, n03Ma, Thl, Kpa6 aliksa-ndR Alexandre, spoRt ~po,.t , an; eux, massa masse,
paêma poème, ty lU, cRap crabe.
~. O'.n.o/W/b. (H(,«" .A'L.tZcca-. ~. ~,
~
Écrivez et déchiffrez: ~~.~!gé :
sacha Sacha, ~ bliny blinis, ~«b mama ma­
Cawa, 6mlH bl, MaMa, OH, caxap. man, ~ o-n lui, C«a:o/.t- saHaR sucre.

li., Iii
Bien SÛ1; VOliS comwÎssez les blinis, mais attention : si VOliS de­ blinis en France porte un aulre nom en Russie. Vous connaÎssez
mandez un blini en Russie, non seulement on vous en apportera peul-être également les pimjkis, ces petils pâlés russes. Souvent,
plusieurs (car c'est 1J/1 pluriel), mais de plus ce seront des crêpes ! ils sonl fourrés de viande, de riz el de légumes (chou,y:, pommes de
6JlUllb'i bliny est le pluriel du 6mlH blin ... Ce qu'on appelle des ferre ou carOlle,-souvent mélangés).

17 • CeMH3)lllaTb (s;mnalsat-) BoceMHa.QUaTb (vassimn atsal") · 18


I~

5 fiHTh.U ypOK [pia f" ouRok} Cinquième leçon 5


nOHlIëM rymlTb! Allons nous promener!
païdiom g o u/ia ~ !
1- Aujourd ' hui, [il fai t] mauvais (mauvais temps) .

1 - Cer OllHl! nnOXal! nOrOlla. 2 Il Ya du vent et il pleut (Là-bas vent el pluie) .. .

3- Tu p laisantes 1 Il fai t bon (Là-bas bon) !

sivodni8 pLaHaTe pagoda.


4- Alors, allons [nous] promener.

2 TaM seTep l1l10lKlIb... CD 5 - Bonne idée !

tam viétiR i dochf5 ...


3 - Tb! wyTl1Wb! TaMTenno ®!
Iy choutich'! tam tipLo!
4 - Torll3 nOHlIëM rymlTb @.
tagda païdiom gouliar .
5 - Xopowal! HlIel! 1 ne se prononce pas), a seule ment pour mission de ra moll ir le Il.
o Ainsi, ce dern ier s' assourdit et transmet cene quali té à la leure
HaRocha'll idiéia! voisine iK q ui s'asso urdit il son to ur (coml11e toute co nsonne so­
nore devanl une sourde ). Pro noncez bien : dochfS.
2~ 4 N' oubliez pas que le signe m Oll , même s' il est " muet" est
très impo rtant ct qu'il influe sur la con sonne qui le précède. Dans
Remarques de prononciation l'infin itif rym1Tb gouliaf6. se promener, le T sem mouillé et se
1 Le r se prononce habituellement 9 comme dans goût, sauf prononcera comme s' il était suivi d ' ull pet it s très atténué.
dan s la combinaison -cra où il se prononce v. Ainsi, cero,a, IIH, 1, 2, 3,4, 5 N' oubliez pas que les voyelles ne se prono ncent
aujourd'hui, se prononce sivodnia. pas de la même man ière selon qu 'e lles sont accentuées ou pas.
2 Rappelez-vous que les conso nJles s' assourdi ssent en posi­ Obse rvez la leure 0 dans d iffé rentes positions : lIor6.u.a pago da,
tion fin ale ou devant une autre conso nne sourde. Dans le mol TClln6 tip Lo, Tor.u.3 tagda, xop6maH HaRocha'" .
IlOiKLlt. , o n considère la sonore Il fin a le, car le signe mou (qu i 4 Rappe lez-vous que le ë est touj ours accentué.

Notes
CD Les ex pressions T a rti JlOiKIJ.b tam dochf&, il pleut ; TaM Tenno • ~) TCn n o tip Lo est un adverbe . En ru sse les adverbes so nt , com ­
tam tipLo, il f air bon ; T Mt Bé T e p tam viétiR , il y a du vent, me en français , touj ours invatiables et se le rmÎ lJ ent souven t
sont propre s à la langue parl ée. En di sa nt Tal'lt tam, là-bas, les par -o. Mais pas touj ours: 6"1Cllb otch /9f>6 très, beaucoup.
Russes sali s-entendent en réa lité "dehors". On pourrait éga le ­ (:D Atte ntio n, le verbe r ymiTb goulia t', se p r omener , n'est pas
ment di re, par exemple: cer6JlltH Tcnm'l sivodnia tipLo, il fait pronom ina l en russe.
bon aujourd 'hui , en omettant Ta M. ..

19 . ,llCBJlT Ha,llUaTb (divitnatsat') AB' AUOTh (dvalsaf<) · 20


5 YnpalKHeHHe 1 (Exercice 1) - "IHTaHTe Il nepeBolIHTe Corrigé de l'exercice 1 (Traduction) 5
(Lisez et traduisez) o Il fait bea u, allons nous promener! 8Fait-il bon auj ourd ' hui ?
t€ C'est une très mauvaise idée . ., - Tu plai santes ? - Non.
o TaM xopowall noro)la, nOH)lëM rymlTh! @ TaM 41) Aujo urd ' hui, il pleut.
cerO)lHlI Tenno? @) 3TO O'leHb nnoxall H)lell.
0 - Th! WyTl1Wh? - HeT. 0 CerO)lHlI )lO)i()lh.

YnpalKHeHHe 2 (Exercice 2) - BocCTaHoBHTe TeKCT Corrigé de l'exercice 2 (Les mots manquants)


(Reconstituez le texte) 0 - W y THWb 8 - BeTCp e - nJlOXaR - 0 - ryJI RTb - Tenno
o Cer ollH.sI ­
o Aujourd'hui , tu pl aisantes.

CerO)lHlI Th! ...... .

f} No n, auj ourd 'hui , il y a du vent.


HeT, CerO)lHlI .. . .. .
~ C'e
st ulle mau vai se idée .
3TO ... . .. H)lell.
o Allon s nOlis promene r, il fa it bon.
n OH)lëM .. . ... , TaM .. .
o Aujourd' hu i, il rait mau vai s (mau vais temps).

. . . . . . . nnoxall noro,!\a.

Lisez:
Corrigé:
maskva Moscou, kat code. boRchtch borchtch, foutb oLjoolball,
MocKsa, KO)l, 60pU(, <pYT6on, )lHCKen, KOHUepT,
diskiéta disqllelte, ka-ntséRt concerf , ana elle.
OHa.

~. ~. J,,/~. fI'r~.~.
""""",,~. ~.

Écrivez et déchiffrez:
Corrigé : .
?7~ tipLo bOIl, 3'1~ taLsto l" Toistoi~ :mAi6 ty lU, U;f-l!.!Z
Tenno, ToncToH, Tbl, H)lell, cerO)lHlI
idiéia idée, ce/l~fZ. sivo dnia aujourd 'hui.

2 \ • ABa.nuaTb Oll.lUl (dvatsafB adi-n) .LlB3.LlUaTb .Llsa (dvatsaf« dva) · 22


6 IIIecToü ypOK [chystoïouR ok] Sixième leçon 6
CnOKOHHOH HO'm! Bonne nuit!
spako/"rr" no tchi !
1­ Que fais-tu (Que tu fais) ?
1- q TO CD Tbl l(c naelllb? 2­ [JeJlis.
chiO ty diéLaïéch'?
3­ Et [nous J, nous allons au théâtre.
2- qHTaIO. 12'
tchitaïou.
3- A MbI HAëM :;J: B CD TeaTp.

a mou; idiom ftiaf'R.

Remarques de prononciation
1,4, 5 Comme nOlis J'avons vu d,ms la leçon précédente, le T de
-Tb (par exemple, clu mot CllaTb spa t', dormir, sera moui ll e ct
se prononœra com me s'il éta it suiv i d'un petit strès atténué. En
revanche, derrière III ct iK , 1. n'a qu'une valeur orthographique 1, 2,4,5, 6 '1 sc prononce ch deva nt T ( 'ITO chIo) a lors qu'i l

cl ne modifie pas la prononciation de la consonne qui le pré­ se prononce comme tch dans d ' auLres combinaisons de lettres.

cède: IlémlclU b diéLaiëch', XO"'ClIIb Ho lchich'. Dans ce cas, Observez: ... TO chio; ' IHTAtO tchitaiou ; XO'lelJJb Holchich' ;

nous marquerons sa transcription par une simple apostrophe' . xO'ly Hatchou et nOqH notchi.

J,3 En phonétique, nous transcri vons habituellement le hl (TI... 2 Dans le mot ' IHTâIO tchitaiou, le iou ne fait qu 'un son (res­

ty) par y. Mais dans la comb inaison de lettres MM , il ressemble semb le à l'anglais "you").

plutôt à mouÎ. Souvenez~volls que ces tro is lettres (OUI) ne font 3 La règle d' assourdi ssement fonctio nne éga lement pour l'e n­

qu'un seu l son. Celle phonétique est approx imative, el bien sOr chainemcnt de de ux illois. Dans B Te{lTP, le B sonore s'assourdit

il s'agit du même son bl , mais la prononciation, dans ce cas au contact avec te T sourd : ftiafR. Remarquez éga lement que

précis, est plus claire avec cette trdnscriptioll pour un franeo~ les deux lllotS se pro noncent com me un seul (voir R emarqu es

phone. de prononciation de la leçon 2).

Notes
CD Nous conna issons déjà le pronom interrogatif K'TO kto, qui dé ­
signe to us les êtres animés. Le pronom interrogatif ~ITO chto Le verbe 1t1l~M (de ItJlTlf ittl, aller à pied) peut être om is au
se traduit pa r que, quoi, et s'emplo ie pOli r tous les objets. présent de l'indicatif. Donc, vous pourriez dire également : a
<ID En russe , le pronom personnel sujet peut être omis. Dans ce Mbl - B Te8TP a mou; ftiaf&R, littéralement Et nous au théâtre.
cas, le contex te et la termina ison du verbe nous donnent to ute 'I~ La préposition 8 a plus icurs sens, mais ils so nl touj ours simi­
l'information nécessa ire sur le s ujet de la phrase. la ires : à, dans, en.
23 · AB3n.uaTb TrH (dvatsafS tRi) .llB3.aU3Tb YCTbl pe (dvatsars tchityf?iè) • 24
;-
4 <ID XO'leillb 4 Tu veux venir avec nous (ne veux avec nous) ?
6
6 He C HaMM?
ni Ho tchich ' s nami ?
5- Non, je suis fatigué et je veux donnir ".

5- HeT, H ycnn M xOyY cnan ...


6- Eh bien, alors bonne (calme) nuit!

niét, ia oustaL i Hatchou spar ...


6- Hy ®, TOrJl.a - cnoKo HHoH HO'lI1!
nou, tagda spakoïn ar notchi ! o Notes
@ La négat ion, en russe, ne pose pas de problème. Le mot He se
place directement devant le mot sur lequel porte la négation :
'ira He 11, Ce n'est pas moi; BH.KTOp Ile CTYLlé HT, Victor n'est
pas étudiant; Thl He uryTHlU b, Tu ne plaisomes pas.

6 Remarquez que le troisième 0 dans cnOfcoülloii spakoi'!1'Test :!"D Le mot lIy nou appartie nt à la langue parlée el peut se tradu ire
différemment selon la sÎt uation : eh bien, allons, mais voyons,
un a affaibli.
etc.

••• •••
YnpalKHeHHe 1 (Exercice 1) - 'hnaiiTe Il nepeBO)\HTe Corrigé de l'exercice 1 (Traduction)
(Lisez et traduisez) 0 - Qu'est-ce que c'est? - C'est le/du thé. 8 - Que veux-tu? - J'ai
très envie de dormir (Je très veux dormir). il - Je lis et toi, tu fais
0 - "ho 31'O? - 3TO ' Iaw. @ - 'ho T b! XO'leillb? - 51 du café. 0 - Nous allons au théàtre. - Et moi, non. " Je ne veux
O'leHb xO'ly cna1'b. @) - 51 '1I11'alO, a Tb! Jl.enaeWb pas [all erJ au théâtre, je lis.
Kocpe. 0 - M bl B TeaTp. - A H Hel'. 0 51 He XO'l y B
TeaTp, H '1I1TalO.

YnpalKlIClIHe 2 (Exercice 2) - BoccTaHoBHTe 1'eKC1' o - As-tu som me il (Tu veux dormù) ?


(Reconstituez le texte) - Tbl XO'leill b . . . . . ?
o - 'Eh bie n alors, bonne nu it!
o - Bonne nu it, Sergucï! - Merci! ~
- .. , .... . - CIIOKOI1HOM HO'lI1.
~ 1

_ . . . . . . . .. . ... , Cepreii! - . .. .. • . !
@ Tu veux [a ller] avec nOlis au théâtre. Corrigé de l'exercice 2 (Les mots manqua nts)
.. XO'leWb C ... . B TeaTp. o CnoKoH HoH HOllH - cnaÇ}{6o 8 Tbl - H3MH - fD Mbl Hlll:!M - He ­

@) _ Nous allons au théâtre. Tu ne [viens pas] avec nous? 0 - cn3Tb fit Hy Toma ­
.. . . B TeaTp. Th! .. C HaMM?
25 . ,[lB3.o.uan. mITb (dvatsar piar) ll.B3,uu an w eCTb (dvatsaf'SchésP) · 26
7 Lisez: Corrigé: 7
Rassï-ia Russie, tchaï Ihé, Louna lune, moui nous cha-n s chance,

qalî , nyH3, Mbl, waHc, B1I3a, KOCTIOM.


POCCHl! ,
viza visa , kasfioum costume.

9~. '<ad. ~. ~ uvua:, ~. ~.


Écrivez:
Corrigé:

C'J'UZ,9/l/6-- spats dormir, ~Ued siRguié ï Sergueï, ~ o piRa

cnaTb, Ceprelî, onepa, Bbl, cnopT.


opéra, k vy VOliS, ~ spoRt sport.

7 Ce)),hMG-ü ypOK Septième leçon 7

nOBTOpéHHe - Révisions Les conso nnes sc subdivisent en sourdes et sono res. Elles consti­
tuent des "paires" :

Toutes les sept leçons. nOlis reverrons, en {es complétant si néces­ sonore 6b BV rgu JJ.d itt. j lZ

saire, les points imporWnls abordés dons les leçons précédentes. Ne


VOliS inquiétez p"s si 10111 ne VOliS parait pas encore claù: Fai/es une
! ! ! ! ! ! !

révision rapide des leçolls déjà éllldiées el (Iflendez la suite.- tout sera sourde np «fa t Kk Tt ru ch cs

approfondi dans les leçons suivantes.


Les conson nes n , M , H, P et ii n'oot pas de paire et sont toujours
1 Prononciation sonores. Les consonnes x, U, li et ~ n'ont pas de paire non plus et
sout toujours sourdes.
NOlis avons vu dan s les six premières leçons les princ ipales règles
de la phonét ique rus:-e. Vous avez appris à déchiffrer les caractères 3 Voyelles
cyrilliques, ct mainlcnanllcur complex ité n'est plus qu·apparente.
Rappelez-vous que l'accclllloniquc dans les mols russes n'est pas fi xe et Les voyelles se prononcent très nencn1Cl1t quand elles sont accen­
que les Russes ne l'indiquent jamais à l'écrit, il h1Ut donc l'apprendre. tuées et changent de prononciation cn position non accentuée
Il y il dcu x can:lctcristiques de l'accent russe. Prem ièrement, le chan­ 0 --+ a. e --+ Il , par exemple, XOIJOLUÔ H§l.RêCho, bien; l lMa dil.a, qlfaires.
gemcllt d'accent peut être important pour differencier deux mots Elles se subdi visent en du res et m o ll es e t marchent éga lemen t pa r
qui s'écri vent de la même façon. Deuxièmement, l'accent varie sc­ paires :
Ion les fo rmes gram maticales d'un même mot (XOpOIUO - adverbe;
xopoumSl - adject if ; JléJIO - fille aJftlire ; JlcJU\ - des affaires). dure aa 0 0 ,é hl Y you
La sy ll abe accentuée se prononce netteme nt , avec plus d'intensité ! ! ! ! ! !
que les autres syll abes. moll e Hia ë io e ié JI i 10 iou

2 Consonnes 4 Signe mou et signe dur


Les consonnes, à la fin des mOLS, sc prononcent toujours , mais cer­
Le signe mou b et le signe dur 1> n'o nt pas de prononc iation spéc ifi­
ta ines d'entre ellcs subi ssent une modifica tion à la fi n du mot ains i
que. Le signe dur 1> modifie la prononc iation de la lettre qui le suit,
que deva nt une consonne sourde (p rivée de voix).

27 · D,sanu<tTb ceMb (dvatsa" siém) .ll.6.i,t.1uaTb 80 eeMb (dvatsat' vo ssiém ) · 28


1

tand is que le signe mOll b modi fie la prononc iaüon de celle qui le -SUI : nous les ét udierons plus ta rd, tout comme l'accord des adjec­ 7
7 tifs avec les mots neutres, que nous n'avons pas encore rencont rés.
précède: cnan spat'. dormir.

5 Noms neutres empruntés 8 Le verbe

Les noms d'origine étrangère se terminant par une voyelle sont inva­ Le verbe être peut ne pas être expr imé au présent de "indicatif:
riables : K~e ko"', cajè. Souvent, ces mots sont ncutres. Remarquez SI - cTY.lléJlT ia s toudiént, Je [suis] étudiant. Le verbe aller peut
pourtant que le mot KôcpC est du mascu lin. égale ment êt re om is au présent: Mbl B Te~\T p moui ftiatR, NOliS
{allons] au théâtre.
6 Le genre des noms 9 La négation
En russe, il existe tro is genres: le mascul in, le féminin et le neu­

tre. L'absence d'arti cle rend la ter mina ison du mOl très importante.
La négatio n, en ru sse, est assez simp le: la particule négative He
C'est la terminai son qu i donne ra lOute l' information sur le ge nre
se place directement devant le Illot sur leque l porte la négation:
O H ne cTY.lléuT, Il n'esl f)(tS étudicllll ; T bl ~ WyT HUlh, Tu ne
du mot. la form e, le cas ct sa fonction dans la phrase.

Les nom s fémini ns se ter minent SOlivent par -a, le mascu lin gé­
vlaisantes {]a.\· ; M b! ~ B TcaTp, No us n'allons pas au théâtre
néralement par une consonne ct le neutre par -o. Certains mas­
(mais au cinéma .. .).
culins se ter mi nen t pm une voyell e: Cailla qui est le diminut if
Remarquez que la langue russe ut ilise souvent une forme interro­
négati ve en faisant une proposition simple comme H e XO"leWb C
d'AJICKCàItJlP ·
UâM JI ?, li ttéralement "Ne veux pas avec nous ?", alors que le fran ­
çais dira Veux-tu venir avec nOlis? (inversion, présence du verbe).
7 Les adjectifs
Les adjectirs s'accordent avcc les noms qu'i ls qual ifient. Ils se pla­ 10 Les pronoms personnels
cent généra lement devant le n O I11 . Il s se d ivisent en adjec tifs durs
(si rava nt-derniè re lett re de la te rmina ison est dure) ct en mous (si Au cours des premières leçons, vous avez rencontré et sû rement
l'ava nt-dernière lett re est molle). Ain si, les termÎna isons fonc tio n­ retenu certains pronoms personnels , Complélons+les :
nent égale ment par pa ires:
• je, moi ,,,..,
nous
dures
- moll es
-Hn
Tb! III, (ai j 8bl VOliS

~bI"
Mascul in OH il. Illi
Fémin in -Il M - HH
~"â elle Jon" 1 ils, elles. eux
Neutre -oc -cc 0110 "il" neutre

Par exemple. C llo"oiinhJ.Ü c rYJlé llT spakoinrr stoudiént, lUI RemHrquez qu 'à la 3" person ne, les terminaiso ns reproduisent le
étudiant calme (mascu lin) - XopolJJ1ili ...:ypn8nHcT HaRo chyf principe des noms : le mascu lin se termine par une consonne , le
jouRna/ist, un bon journaliste. C noK6ihtaH IIO~lb spako ïfJé/· féminin par un a et le neutre par un o. Il n'y a pas de distinction
nolch', une nuit Irtlflqllille ; Xop6wAH JI/lés HaRo chéi· idiéia, selon les genres au pluriel.
une bonne idée. Un peu de patie nce pour les adjectifs féminins eo

TpllAuaTb (tRitsaf<) · 30
29 • A B3JlU8Tb .ne8S1Tb (dvatsaf5 diévil")
l=
8 3aKJlJO'IHTeJlbHb'ÎÎ IIHaJlor Traduction

1 Nad ia, salut' 2 Victor! Comment ça va ? 3 Merci, toul [va]

8
(Dialogue de révision (final)
bien. 4 Vo ic i Sergueï ; il est journa li ste. 5 Enchantée. 6 Moi

auss i. 7 Nous allons au théâtre. 8 (Ne) Veux-tu [veni r] avec nous?

1 - Ha.l\' , npHBeT! 9 Tu veux rire (Tu plaisantes) ! Bien sûr que je veux (Très veux)!

2 - BHKTOp! KaK tlena? JO C'est une bonne idée: aujourd' hu i (i l fa it] mauvais (mauvais

3 - CrracH60, Bcë XOpOlliO. temps) èt il pleut (pluie) ..

4 3TO Cepreii; OH lKypHanHcT. dd _ _


5 - O'leHb rrpHuHo.
6 - MHe TOlKe.
7 - Mb' HtlëM B TeaTp.
8 He XO'lellib C HaMH?
9 - illynillib! O'leHb XOqy!
10 - 3TO xopollia. "'tle.: ceronH' nnoxaJ! rrorotla H
tlOlKtlb...

8 BOCbMOH ypOK [vass'moïouRok] Huitième leçon 8


VOliS savez maintenant qu'il l1y a pas d'article en russe, il n'est
donc plus /ftile de VOliS les signaler entre crochets dans la traduc­
tion française.
Ha KaBKlIJe Dans le Caucase
na kafkazl'
1- Les enfants, qu 'est-ce qui vous plaît ici (que

1- )J,eTH, '1TO BaM 1) 3i:\eCb HpaBMTCl!?


VOliSici plaÎt) ?

diéti, ch to vam zdiéss nRavitsa ?


Notes
Remarques de prononciation Q) En russe, il y a six cas. Ils correspondent aux différentes fonc­
1, 5, 6 Dans 311.CCb zdiéss' id. le signe m Oll ramo lli t le c qui tions des mots dans la phrase. Observez les phrases suivantes:
va alors se prononcer avec un ; très léger, com llle dans le mot
H - CeprèM(leçon 3) (fonction de suj et) ; MellS! 30BYr HaTam3
acier. (leçon 3) (complément d'objet direct - COD) ; et ici 'ITO BaM
l,!leCb HpaBItTCSI (complément d'obj et indirect - COI). Cesexem­
pies permettent de voir quelle form e les pronoms personnels SI ,je,
et Bbl , VOliS, prennent selon leur fonction dan s la phrase. BaID et
Mue sont donc les datifs, les COI de Bbl et R, et peuvent se tra­
a
duire respè"etive ment par à VOliS , pour vous et moi, pour moi.

.... J • TTHJ:11la Tb "11.11 1' ftRifsa" adi-fJ) TP"" UaTb llBa (tRi/saI' dva) • 32
8 2- EMy M MHe Hpa BMTCJI Mo pe @ . 2- À lui et à moi, c' est la mer (A-lui et à-moi plaît 8
"mou i mnié nRavitsa moR" mer) .
3- A e H Hpa BMTCJI lIec . 3- Quant à elle, c'est la forêt (E/ à-elle p laÎ/forêt).
a iéï nRavitsa liéss
4- Tout leur plaît (A -eux loul plaft) 1
5- Oui , ici on se sent bien (ici Irès bien).
4- HM Bcë Hpa BMTClI!

6- fci, il ya tout 1
Îm {sio nRavitsa !
5- ,ll,a, 3J\eCh O'le Hh XopOWO. @
da, zdiéss' otchi"" HaRacho

6- 3 J\ech eCTh @ Bc ë!

zdié ssi ié sf6 (sio ! 0

2 Le e à Iii fin du Illot, dans la sy ll abe non accentuée , est affai ­


4 Nous avons déjà vu dans les remarques de prononciation de la pre­

bli : M6pc m o Ri6, mer.


mière leçon, que le Bdu mot Bcë s'assolrrdit au contact du c ; (sio.

2, 3 En début de mot, lorsque la sy llabe est accent uée, le e sc


5 N 'o ub liez pas de bien prononcer le x : H.

pro no nce comme dans le mot yen : CH iéi~ lui (dans le sens de "à
6 Quand il ne porte pas l'accent ton ique et qu ' il est en début de

clic"), ct comlne dans CCTb iésf6. il JI a .


mot, c se prono nce .oé: CM)' i6 m ou, lui.

Notes

® La terminaison d u mot M6pc (mo Rlé) ind ique son apparte­

nance aux mots neutres qui se terminent souvent pa r un -e ou


u n - o.
@ Remarquez encore une fois q ue le verbe être (6b1Tb) est o mi s
dan s cette ph rase.
@ eCTb, la 3~ pe rsonne d u singulier du verbe 6 b1Tb , être, n'est
jamais ut ili sée au prese nt. Par ailleurs, eCTb s' utili se d ans le
sens de if y Q.

... ***
Ynpa>Kllelllle 1 - 'IIITaihe Il nep eBOllllTe Corr igé de l'exercice 1
o KTO MM HpaBIITClI? eC HaMI1 O'leHh XOpOWO.
o Q u i leur plaît? 8 Avec nous, on se sent bien. e Cela me plaît
qu'il so it jo urn aliste . 0 A llon s dans (à) la forêt! fa Dans le Cau­
~ MHe Hp aBMTClI, '1TO OH lKypHalI MCT. O ,ll,aBaHTe case, il y a la mer.
0 Ha KaBKa3e eCTb Mope.
nOHJ\ëM B lIec!

33 • Tp HllUaTb TP" ( tRits a ~ tRi) Tp llJlUaTb '-feTMpe (tRitsaP chity~) • 34


8 YnpalKHeHue 2 - BocCTaHoBuTe TeKCT Corrigé de l'exercice 2 8
0 - HpaBHTCjj - MHc - f) - ecTb - @) - XOpow o O - Bnec fit eMy ­

o - Elle aime bien lire. - Moi aussi.


1·le ­

- EH .. .. .... 'lIiTaTh. - ... TOlKe.

@ Dans le Caucase, il y a des enfa nts.


Ha KaBKa3e . . .. J(eTH.
e) On est bien, chez vous.
YBac .. . ...•
o - Nous al lons au théâtre. - Et nous, dan s (à) la forêt.
- Mhl HJ(ëM B TeaTp. - A Mhl ­
o Cela ne lui plaît pas .
. . . 3TO . . H paBIiTcli.
ii.,
Lisez: Corrigé:

liéss forêl, nam li nOuS, zdiéss' ici, ouRok leçon, nRavitsa

nec , HaM, 3J(eCb, y pOK, HpaBIiTCfl, Bcë.


plaÎt, (sio fout .

..,ux.. ~. H~' lI!U74I>. ",,!uufu?N.c,!b. &00.

Écrivez et déch iffrez : Co rrigé:


Dorenavant, dans le corrigé de "exercice d'écriture. nOlis ne don­ ~.~. ~. uum.. ed..
nerons plus ni la prononciation. ni la traduction des mols, car vous
les connaissez bien.
KaBKa3 , p03a, KaKaO, WOK, eH.

Le Caucase, chaîne de montagnes du .~:)I!;lème alpill, s 'étend sl/r Miniéra lnyé Vody, Yessenrollki, Pyatigorsk, Zheleznovodsk el Kis­
1 200 km. depuis le détroit de Ker/cil (mer Noire) jusqu 'ù la pres­ lovodsk. Celle dernière a bien conservé la Iradition des cures ther­
qu'i/e d'Apchéron (mer Caspielll/e). Le Caucase es! partagé entre males.' on y boit l'eau de Narzan (l'eau minérale la plus connue en
la Géorgie, {"Ar men je, "Azerbaïdjan el /a Russie (c'est- à-dire les Russie), Sl/r les traces de Lermontov. de Pouchkine et de Tolstoi: Le
républiques d 'Adyguée, de Daghestan, d'lngouchie. de Kabardino­ ski alpin s :y développe à grande vitesse. La station la plus conl1ue
Balkarie, d 'Ossétie du Nord, de Karatchaiëvo-Tcherkessie et de est Krasnaya Po/iana, située dans l'ouest du Caucase (à 600 m
Tchétchénie). Il est sOllvent considéré comme marquant la sépara­ d'altitude) , à une distance de 50 km de la ville de Sotchi et de ses
tion entre l'Europe el l'Asie. Si 011 le considere européen, c'est le plages. Sotchi et sa banlieue ont llufleuril; depuis lafin des années
massifmonlagneux le plus élevé d 'ElIrope. C'est aussi la région où 1990. des dizaines de complexes hôteliers et autres infrastructures
le plus grand nombre de Russes partent en vacances. Situées sur a
touristiques, sans toutefois toucher SOI1 cachet de ville-parc, avec
le territoire de Stavropol, les cinq plus grandes villes d 'eau sont ses squares. ses parcs tropicaux el autres plantations exotiques.
35 • Tl'HJ\UaTb n>Tb ( tRitsa ~ p;a~) TpllllllaTb weCTb (tRitsats chêsr ) • 30
9 )1.eBHTblH ypOK [divia />" ouRok] Neuvième leçon 9
3K38MeHbI Examens
ikzaminy
1- Tb! Ky,l\a l ?
1 - Tu [vas1où ?
Iy kouda ?
2 - J'ai (Chez moi maintenant) un examen, là.
2 - Y MeHS! <ID CeH'IaC 3K3aMeH. 3 - Quel examen?
ouminia sitchass ikzami-n.
4 - D'abord celui de physique, et après je passe les
maths.

3 - KaKoH @ 3K3aMeH?

5- A lors, bonne chance (ni duvet ni plume) !

kako ï ikzami-n ?

6- Merci (Au diable) !

4 - CHa'!aJIa no cjJH3HKe @, a nOTOM C,l\alO ®

MaTeMaTHKy.

snalchaLa pa fiziwe, a patom zdaïou matimatikou.


5 - H y, HH nyxa, HH @ nepa!
nou, ni pouHa ni piRa !
6 - K 4ëpry !
ktchioRtou ! o
• :., L'adject if interrogatif KaKôü (-au, -ôc) kakoï signifie quel, de
quel genre, comment, et s'accorde avec le nom auquel il se rap ­
Remarques de prononciation po rte.
2 Dans CCH'laC sitchass, maintenant, le ü nc se prononce pas.
2. 3 N'oubli ez pas que le son nasal n'ex iste pas cn russe, pro­
:1: La préposition no a plusieurs traductions: sur, par, selon, sui­
noncez bien le H d ':Hn:lMCIt (ikzami-n) examen.
vant, d 'après, pour cause de etj usql/all ; dans les expressions
4· pa f;zi~. de physiqlle.
exprimant le temps, ell e ne se traduit pas. Nous n'a vons pas
• Le c de cJ1,aw devient sonore au contact du Jl sonore: zdaïou ma rqué sa traduc tion littérale dan s l'expression no cp~f3 HK e pa
f;zik'~ , ca r ic i la préposition n'a pas de se ns propre.

;,·-il Re ma rq uez que le pronom pe rsonn el peut êt re omi s: cJlaw au


Notes lieu de JI clJ.alo, je passe. Il es t toujo urs o mis dan s la réponse à
CD L'adverbe KYIUl kouda, où, co ntient une notion de déplace­ une question dans laque lle le prono m s ujet est a nnoncé, sauf si
ment. O n dit que c'est " le où avec mouvement ". Cet adverbe l' interlocuteu r veut accen tuer Je s uje t o u l'opposer à un autre .
exprime le lieu vers leq uel on se d irige. Compa rez: - TM OlHtTaeUJb? - l.htT{uo. - Tu lis ? - [Oui, je]
!2) Petite gy mna stique de l'esp rit - vous allez voi r, c'es t très sim­ lis. - et - TM 'IHTâe lUb? - JI 'IIITllJO, a TM ? - [OUI, moi]je lis
pIe: y MeuR, littéra leme nt "chez moi ", peut former la con struc­ et foi ? clla.o zdaïou est la pc pe rsonne du si ngu lie r du verbe
tion y MeHAI eCTb • • • chez moi, il y a ... ce qui va se traduire par CIJ.RR3Th zdaval S •
)"ai ... Et comme le verbe être peut être om is, on a: Y !\te liD. ••• (iD HII, . , HH • •• ressemble beaucoup à ni .. . ni .. françai s: OH HII
JKJ â!\teH , J 'ai un examen ; il suffit de le savoir! • CTYAéHT, Hl 1 >KypHaJiRCT, 11 n 'est ni éwdianl Jli journaliste.
37 · TpUJluaTb ceMb (tRitsats siém') Tp n.zU.t3Tb BoceMb (tRitsar vossiém')· 38
9 Ynp3llmeuHe 1 - li HTaHTe Il nepeBOll llTe Corrigé de l'exercice 1 9
o - Où vont-il s? - Au théâtre. @ Moi aussi [je voudra is] d'abord
o- OHI1 KylJ,a? - B TeaTp. e MHe TOlKe CHa'Jana utllhè. @ Je passe l'exa men de phys ique. 0 Ni la forêt ni la mer ne
'JaR. tD 51 ClJ,alO 3K3aMeH no cjJ!f3UKe. 0 Eii He lu i plaisent. 0 On va se promener après?
HpaBMTCli Hu nec Hu Mope. fi) noiilJ,ëM nOTOM
ryrrllTb?

Ynp3lKH e HHe 2- BOCCT3HOBliTe TeKCT Co rrigé de l'exercice 2


o y MeHSI - 8 KaKOH - eH - @) 3JlCCbCCTb - 0 - ny xa - rrepa - K ­
o J'ai une bonne idée .
01 Ce j:j~lac -

. . . . xopowall MlJ,ell.
e Quel type de fo rêt (QI/elleforêt) lui (li elle) plaît ? g~.
..... rrec .. ,·rpaBMTClI?
tD Ici, il ya le thé ct le café .
. . . . '1aH M KOcjJe.
o - Bon ne ch <t nce ! - Merc i !

- HM .... , HM .... ! - . <rëpTy!

o Ma intenant, j'ai sommeil.


.. li XOqy cnaTb.

Lisez: Corrigé:
uapb, 3K3aMeH , KO~)e, cjJ1I3MKa, MMM03a, TeKCT. IsaR Isar, ikzami-n examen, ko" café, fizika physique, mimoza
mimosa, tiékst lexte.
~. ""'?'~, -fP€-· fP~, ~,
~.

Écrivez et déchiffrez : Corrigé:


KylJ,a, MaTeMaTMKa, CeH'laC, HM nyxa! ~, V<UUn&U~, ced<eac., !Vu. ''1'-<=/
••• •••
Eh oui. SOllvenl, en affam à un examen. 01/ el/fend HI1 nyxa, lut chance ! ". Pm/ois, on réduit l 'expression à th, ny):a ! el on répond
nepa! Celte expression exprime un souhait de reussi!e el de suc­ habituellement par .- K '-IëpTy!, Va au diab le! Rassurez-volis. dans
cès dans une en/reprise quelconque (examen, entretien d'embau­ ce cas on VOliS envoie au diable avec recolJ1ll1issonce ...
che. etc.) comme 0/1 dirai! " M... , .. en (rançais. ou enrl}" ~ " Bmln"
39 · Tp UllUaTb n C8SfTb ( tRi(s3 ~ a ,'3.'rt'1 COpOK (soRak) • 40
10 )1.ecHTblH ypOK [dissiaf" ouRok] Dixième leçon 10
KaKaH CD HHTepécHaH KHHra! Quel livre intéressant!
kakai- i-ntiRiésna- kniga !
1 - Que lis-tu ?
1 - lJTO Tbl 'IIfTae Wb? 2 - Je lis le livre Guerre el paix .
chto Iy tch ita iéch'
3 - Comme c'est intéressant !
2 - 5\ 'lI1TalO KHl1ry C1) « B o MHa H MI1P @ » .
4 Th comprends tout (Tu taul comprends) ?
5 - Non, mais je comprends l'essentiel.
fa tchita ïou knigou vaïna i miR.
6 De plus, (ici) il y a des phrases en français (sur
3- KaK @ I1HTepeCHO!

française langue) .
kak ;-nliRiésn/J !

4 Tbl Bcë IlOHI1MaeWb? ®

ty fsio panima ~ c h '?

)0 (::~ Le cas du COD (compléme nt d'objet direct) est l'accusat if.


5- HeT, HO ~ nOHI1MalO rn aBHoe ®.
Pou r for mer l'acc usatif des mots fémin ins se term inant par
niet, no fa panimaïou gLa vntr! un -a , il faut remplacer Je -3 pa r un -y : KHHr -a (nom inat if)
- IŒHr -y (acc usatif). Et comparez : dan s MHe JlpaOnTeH
6 K TOMy )I(e, 3.!(eCb eCTb QJpa3 bI Ha Kllltra, Le /ivre me plaÎt, " li vre" est le sujet (donc au nomina­
QJpaHupCKOM ~3blKe CD. tif) ; e n revanche, dans .sI l.JItTBIO KItHry, Je lis un livre, " livre"
ktamoujè zdiéssi iésts fRazy na fRa-ntsouskam yizykié. 0 est le complément d'objet direct (donc à l'acc usatif).
, 1} La prem ière signification du substant if masculin ttlHp miR esl
la paix, mais il peut éga lement sig nifier le monde (da ns Je sens
Remarques de prononciation de " pla nète").
3 Le lUI , dans le mot IfllTCpé cliO i-ntiRié sn·, ne donne pas de " 1'0 Vous conna issez déjà le mot interrogatif K a K? de Ka K)leJJâ?,
son nasal! Comment ça va ? Dans des phra ses exclamati ves, K8K peut
6· Le J , da ns le mot ~palill yl cKoM , ne sc prononce pas : (Ra ­ s' ut iliser sui vi d'un adverbe. On le traduira alors par comm e:
ntsouskam. Kal( IIHTepècHo! , Comme c 'est interessant ! KaK TenJ'lo! ,
• Pou r fac il iter [a prononciati on de la lett re Rdmls le mot HlblKé
Comme illail bon !
nou s la tran sc rÎ von s d 'un e ma ni ère inhab itue ll e : yizykié.

,;i) Obse rvez l'ordre des mots : la phrase est interrogative ma is il


n'y a pas d'inversion dans les questions.
,rD fJ1l1BHoe gLavnalé se traduit p ur l 'essentiel, le p rincipal, le
Notes plus important.
CD Nous avons vu da ns la leçon précédente l'adj ectifK3K6ii , -aR, ,']) <flpauUYJCKIlH HJbo'I K, la langue frança ise (est mascul in en
-6c kako ï s'accordant avec le nom auque l il se rapporte. Ici il ru sse) ; 4JpaHUYJCKl1ii , le f rançais. On aura it aussÎ pu d ire ,
est au fém inin, puisque tantra , /i vre, est fé m inin en ru sse. Cet tout simplement, 4JpaJM Ha ~paIlUyJ CKOI\' . des phrases en
adjec tif peut être inte rrogalifo u exclamatif. )­ fra nçais. ­
41 • COpO K 0 )].1111 (soRak adi-n) COPO' IlBa (soRak dva) · 42
10 YnpalKHeHHe 1 - IhlTaihe " nepcsOIlHTe Corrigé de l'exercice 1 10
oy MeHil eCTb HHTepecHail KHHra. 49 TbI o J'ai un livre intéressant. @ Comprends-tu des ph rases e n fran ­
çais? .. C'est un livre de physique. 0 De ptus, c'est intéressant!
nOHHMaeWb <ppa3bI Ha <ppaHU)'3CKOM il3bIKe?
e Le li vre en français leur plaît.
@) 3TO KHHra no <pI13 HKe. 0 K TOMy lKe,
3TO I1HTepecHo! 0 MM HpaSI1TCil KHI1ra Ha
<ppaHl.\Y3CKOM il3bIKe.

YnpalKHellllC 2 - BoccTalloBIITc TeKCT Corrigé de l'exercice 2


o YHT alO - nOH I1 M310 6 K TOMy >KC - @ 3ACCb - cppa3bl 0 Ho ­
o Je lis et comp rend s tout. fJ1aSHOe " C "13<1ana - $I3blKC

· .... H Bcë . . . . . .
@ De plus, lu pla isantes!
.. , TbI WyTHlUb!
@) Ici, il y li des phrases intéressantes.

· . .. . ecu, HHTepeCHbIe ..

o Mais cc n'est pas le plus important!


· . 3TO He .. . . . . . !
o D'abord , je lis les phrases cn français (sur la langue françai­
se).
· .. . ... SI LII1TaIO (ppa3bI Ha <ppaHl.\y3CKOM .... .•

Lisez : Corrigé:
ka-mpiouteR ordinafeur. fRaza phrase, minouta minute, na/acha
KOM nblOTep, <ppa 3a, MI1HyTa, HaTawa,

Natacha, pajaLousf s'il VOliS plait, gLavna r4 l'essentiel.


n OlKa JIy i;(cTa, rJIaSHoe.

~'o/b. ?;U~. .a~4'=. ~7=.


?bb<!1f;~. 'W<~Qe-.

Écrivez et déchiffrez: Co rrigé:


Macca, w aHc, pI1TM, LIaM, THn. ~, ~. /~. l«UZ. 7?UV7b.

43 • COpOK TPH (soRak tRi) COpOK qen".pc (so Rak chity RM) .. 44
Il 1 Guerre et paix, épopée littéraire de Léon Tolstoï (comle Liév Niko ­logiques des protagonistes qui traversent d'importantes bedai/Jes 1 Il
laïévitch Tolsto;; /82 8-/9 10), un des plus célèbres classiques rus­ mditaires et côtoÎent de célèbres figures de l'histoire. C'est la des­
ses, écrit sur l/ne période de six ans (/863-1869), est généralement ,nplion de toule /lne époque. Er comme à celte époque, l'aristo­
considéré comme l'un des pllls grands romans jamais écrits. Dans cratie russe parlait français on trouve dans le texle dll roman une
celle fresque immense, Tolstoï met Cil scène cinq cent cinquante­ qllOl1filé considérable de phrases enfrançais. Le roman est écrit en
neufpersonnages, mais c'est essentiellement sur la vie de trois fa­ {fuatre lomes, ce qui peulfaire p ew: mois on est rapidement captivé
milles aristocratiques (les Bolkonski, les RoslOv et les Bézouk/lOV), par / 'histoire. qui se iiI facilement.
â l 'époque de l 'invas ion napoteonienne, que porre le récit. Le mot
MHP, paix, qui s'utilisait à l'époque également pour LOut ce qui
avait rappo rt à la vie quotidienne, est opposé par l 'allteur au mol Si IIOUS possédez les enregistremenls, écolltez-Ies bieu el rép étez

s oHna. guerre, pour mieux démontrer l'absurdité Cf l'inulilité de Ir haute voix. Souvenez-vous qu'en l'lisse, l'ordre des mOIS n 'est

ce fle dernière. Ce chefd 'Œuvre du réalisme tire saforce de la véra­ pas strict. L'intonation, en revanche, j Olie un rôle important el

cité des événements historiques, des portraits physiques el psycho ­ [ modifie pmfois le sens de la phrase.

11 O~HHHa~uaTblH ypOK [adinatsal" ouRok] Onzième leçon 11


YnpslMCTBO Entêtement
oupRiamstll'
1- Je pense que c'est un très bon film .

1 - 51 ilyMalO l , 'ITO (;!) no O'JeHb xopoWHii 2- Mo i, il ne me plaît pas (El à-moi, il ne plaît).

cjJHJ1bM .
ia do umaïou, chto êP otch ~ HaRochyf film
2- A MHe OH He HpaBHTCl!.
a mnié on ni-nRavitsa

Notes
Remarques de prononciation ,1) AyMalo doumaïou est la ln: personne du sing ulie r du verbe
N° de leçon Dans le mot olll'illtl811U8TblH le deuxième li ne se lIyr.mTb do u mat~ penser, r~f/~chir" croire: 11' .0.)'1\13)0, 'ITO
prononce pas: adinatsaP". 'h o xop6uIHii K6c1le . t'a doumaïou, chio ëra HaRochl" kotM,
1 Retenez une règle importante III consonne w est toujours Je pense que c'est lin bOIl café. - ~fTo Tb! .a.é.naelUb? chio Iy
dure (vo ir l' introduct ion) ct ne peut pas être suivie d'une autre diéLaiëch'? - Que fais-III? - 11 JJ.yMatO. ia doumaïou - Je
voyell e dure. Dans 101)0111"" en revanche, la prononciation réfléchis.
reste dure : HaRochyT.
2 He tlpasHTcH se prononce en un seul mot: ni-nRavitsa (vo ir ~ Quand
~'TO, que, sert à introduire une proposi tion subordon­
remarques de prononciation leçon 2). née. il est séparé par une virgu le de la proposi tion dont il dé­
pend.
45 · COpOK nSlTb (soRak pia~) copox weCTh (soRak cMs") · 46
11 3 - I10qeMY @? 3­ Pourquoi? 11
patchimou ? 4­ [Il] ne [me] plaît [pas] et [c'est] tout!
4 - He HpaBMTCl! M Bcë!
5­ Mais tu l'as vu ?
6- Non . . . À quoi bon aile. voir (Et pourquoi
ni-nRavitsa i fsio!

regarder) des films inintéressants?


5 - A Q) Thl ero @ BH,lleJl?

a Iy Ié VO vidiL ?

6- HeT... A 3aqeM @ CMOTpeTl,

HeMHTepeCHhle ® <pHJlhMbI?

nièt .. . a zatchiém smatRiéfS nii-ntiRiésny'1é filmy ? 0

5 Le r se prononce habituell ement 9 comme dans goùt, sau f


dans la combinai son cru où il sc prononce v (voir remarque 1
de la leçon 5) ; /6 VO .

• 1 l' Vous con nai ssez déj à le a qui se tradui t par el ; le a d'opposi­
Notes tion peut également se traduire par mais.
@ nO'iel\ry patchimou Cl 3~,1IéM zalchiém (phrase 6) peuvent se
ero est l'accusatif (cas du complément d'objet direct) de
tradui re tous deux par pourquoi? Cependant , il existe une di f­
OH : Ou cTYJléItT, Il esl eludianl (suje t au nominat if) ; Th!
féren ce fonda me nt a le e ntre les deu x: nOqCMY met ['accent s ur la
nOHIIMaewb ero, Tl/ le comprends (COD à ('accusatif) .
cause de l'action, ta nd is que JatléM accentue le but. Comparez:
nO'tCM}' 011 CH IIp:llntTCR'' patchimou o-n iéï nRavilsa, Pour­ Dans la plupart des cas, vou s pouvez former une forme néga­
quoi lui plaît-il ? (polir quelle raison, quelle cause), et 3a'léM tive en rajoutant tout simplement la particule de négation He- à
MM HJl,ëM H Te~hp? zatchiém mou; idiom ftiatR, Pourquoi l'a djectif: Ile + HIITCpécHblC _ neHIITcpéclible (in + intéres­
(dans quel but) allons-nous au théâtre? (Nous savons que ce sants _ inintéressants) ; XOPOlll"" _ lIexopowliU (bo/1 --Jo
n'est pas pour le spectacle !) pas bon) .

••• .* •
YnpalKHeHHe 1 - qH'f'aÎÎTe H nepeBoilHTe Cor rigé de l'exercice 1
o 3aqeM 3,lleCh KHl1ra lIO <pM3I1Ke? ~ MHe He o Ponrquoi y a-t-il un livre de physi qu e ici? 0 Regarder des film s
ini nté ressant s n e me plaît pa s. ~ Tu as v u, il s so nt là auss i ... 0 Ici
HpaBMTCli CMOTpeTh HeMHTepeCHble epI1JlbMbl. ils so nt bien, je pense. 0 Pourquoi ne veux-tu pas [aller] au théâtre ?
e) TbI BI1,lleJl, OHM TOlKe 3,lleCb... 0 51 ,llyMaJO, I1M
3,lleCb xopowo. 0 nO'leMy TbI He XOqeWb B TeaTp?
47 · COpOK ceMb (soRak siéni) COpOK Boc eM b (soRak vossiêrrt) · 48
12 Ynpa)KHeHnC 2 - BoccTanOBnTe TeKCT Cor rigé de l'exercice 2 12
o nOllcMy - ~ - XO'i y - BCI! € ) - 3al/CM - 0 - BH,llen - Ha ­

o Pourquoi se plaisent-i ls (ils sont bien; dans le Caucase? fi) - JlyMalO­

... .. . HM XOpOillO Ha KaBKa3e?


@ Je ne veux pas, c'est lout 1
He ... . H . .. !
@) Les enfants, pourquoi (dans quel bUl) êtes-vous ici '!
,L(eTH , ..... Bbl 3lleCb?
e N'as-tu pas vu le livre cn français?
Tbl He . . ... KI-IHry . . cppaHUy3CROM?
CS) Et moi , j e pense que c'est l'essenti el !
A
Lisez:
li . . . . . , 'ITO :no f!laBHoe ! i ai
Cor rigé:
6H6!lHOTeKa, pallHo, KH Hra, 3lleCb, Ha, Te!leBH30p. bibliatiéka bibliothèque, radio radio, kniga livre, zdiéssl ici, na
~N.e".",. n-ao-. ",~. ~. fab.
sur, tiliv;zaR télé.

~~/".
Écrivez et déchiffrez: Corrigé:
AeTH, n04eM y, cpl1nbM, a1-l a llaC, tl.HCKeTa.
~. ~.~. tU<afflW.j'~'

12 .LI.BcHa)ll.(aTblH ypill\: [dvin atsat'· ouRok] Douzième leçon 12


P yCC KH ii 113';' K La langue russe
RoussI<"_ ïizy k
1- Tu parles russe (en-russe) ?

1 - Tbl roBop nw b no-pYCCKH? 2- Oui, je parle un peu et je comprends presque

Iy gavaRich' paRousski ? tout (Oui. peu parle el presque loul comprends).

2 - ,L(a, HeMHoro Q; roBOplO H nO'ITH Bcë


nOHHMalO. Notes
da, nimno ga gava Riou i patchti (sio panimafou. il) UCMHoro nimnoga, peu, lin peu, quelque peu.
49 · COpOK .llCB}lTb (s oRak diévi(6) mITbHeC.RT (piddissiat) ou (pit'dissiat) • 50
12 3 - A OHU roBOpllT nO-PYCCKH? 3- Et eux, ils parlent russe?
12
a an ; gavaRiat paRousski? 4- Oui. Ils sont tous étrangers mais parlent bien

4- )la. OHII Bce HHOCTjlaHUbl, HO XOpOIllO russe.

rOBop HT nO-PYCCKH.
S- A lors, parlons msse (Alors donnez parler russe) !

6- Avec plaisir!

da. an; fsié inastR a ~ ntsy, no HaRacho gavaRiat


paRousski.
5 - TOU la J\aBaliTe roBOpllTb tg) nO-PyccKH!
tagda davaïtié gava R;~ paRousski !
6 - C YJ\OBOilbcTBHeM!
soudavolstvï-iém ! 0 , ~ =tf0!",,'fo0" ,

Remarques de prononciation
6 Pour bien prononcer c Y.l1080JlbCTBHeM , il faut le décomposer
de façon suivante: souda-volst-vï-ié-m. Il est très important de
ne pas sonori ser le s t. Vous retrouverez le même son dans le mot
que vous conna issez déjà : 3JlpaBcTBy iiTe (leçon 2).

Notes
<ID Vous connaissez déjà la construction 1I3Baihe (qu i se traduit
par donnez au sens premier) + verbe à l'i nfinitif: AaBaiiTe
3HaK0l\1It TbCR! Faisons connaissance! (leçon 3). Cette
construction va toujours se traduire comme une invitation à
une action: )l.a89.HTe r080pJtTb! Parlons! )l.aBaiiTe cnaTb!
Dormons!

••• •••
YnpalKueHHe 1 - l{HTaiiTe " nepeBo~HTe C orrigé de l'exercice 1
o HHOCTpaHllbI rOBopliT nO-PYCCKH. e TbI o Les étrangers parlent russe. 8 Tu dis qu'ils se sentent bien.
@) Aimez.vousparler russe? 0 Je pense qu 'ils son l tous ici. 0 J'ai
rOBopHIllb, 'lTO HM XO pOIllO. e) BaM HpaBHTClI un bon [niveau de] russe.
r OBO p HTb no-pyecKH? 0 51 J\YMaIO, QTO OHH BCe
3J\eCb. fi) Y MeHlI XOpOWHH PYCCKHH 1I3b1K.

51 • m lTblteCJlT O,llHH (piddissiat adi·n) IDITb,lleCHT ,[lBa (piddissiat dva) • 52


12 Ynp8lKHeHHe 2- BOCCT8HOBHTe TeKCT
Corrigé de l'exer cice 2 12
o - lfTO - 8 - y.nOBOJlh CTB ~eM 4D -
r OB OpIO nOI.JTH ­
0 - HHOCTpaHUhl- Bee 0 - r OBOpfO - HeMHoro ­
o Comprends-tu ce que je dis?
Tb! nOHHMaeIIlb, ... li . . . ... ?
8 - Du thé? - Avec plaisir!

- l.faw? -C ........ . . ... !

@) J'aime presque tout.


MHe HpaBHTCli ..... Bcë.
o - Sont-ils tous étrangers? - Non, pas tous.
- OHH Bee .......... ? - HeT, He

o Je parle bien et comprends un peu.


5\ XOpOIIlO . . ... . H . . .. . .. nOHHMaIO.

Lisez: Corrigé:
guiougo Hugo, diskatiéka discothèque, zatchiém dans quel but,
[IOro, ):\HCKOTeKa, 3aQeM, IIIO<pëp, <papa,
chafioR chauffeur, faRa phare, fatagRafï-ia photographie .
<l!.Q:!'orpa <p H li.

y~, ;u="OHt&Ca-,~, ~, 1'0/='

~.

Écrivez et déchi ffrez: Corrigé:

Bcë, Bce, nO'lTH, 6opm, TIapHlK. &e-: &e-, ?ZD'M7Ub, ~, 3'~.

li., Iii

mlTblleCJlT tteTbipe (piddissiat tchityR') • 54


S3 • mIT~lleCHT TpH (piddissiat tRI)
13 TpHHliJl.uaTbIH ypOK [tRinatsal'" ouRok] Treizième leçon 13
rAé CD »? Où suis-je?
gdié;8 ?
1- Excusez-moi , conunent puis-je aller rue Arbat
1 - I1pOCTHTe ®, KaK npOHIH Ha ® ynuuy
(Excusez, comment passer sur rue Arbot) ?
Ap6aT?
2 - Oh! C'est très simple:
pRastir', kak pRaïtl na oulitsou oRbat ?
3 allez tout droit, ensuite à gauche; après le feu , à
droite,
2 - O! 31'0 oqeHb npoCTO:

4 encore à gauche, et là-bas vous demanderez ...


o ! étaotchi"" pRost"
3 UAUTe npllMO IiL nOTOM - Haneso, nocne <ID
CBeTo<j>opa - HanpaBO,
idifè pRia~, patom naliéV', pas"· svitafoRa napRa~
4 ell\ë HaneBO, a TaM cnpocuTe @ ...
ich'io naliéVJ, alam spRossi"{J

Remarques de prononciation

1 Le T final se prononce toujours: Ap6aT aRbat.

2, 4 Observez ces mols qui se lisent comme un seul (voir remar­

ques de prononciation leçon 2).

4 Faites attentio n à " accent Ionique. Il permet, par exemple, de

fai re la di ffé rence entre Cu p6c HTe spRossi~. vous demande­

rez, el cnpOCHTe spRossitié, demandez!

en, dans , pOlir (direction) ; cont,.e (échange) ; sur (surface). Ne


Noies cherchez pas à apprendre tout ça par cœu r. Vous rencontrerez
CD L'adverbe r,ae gdié, où, est appelé "où sans mouve ment", Il cette pre position de nombreuses fo is au fil des leçons et l'assi­
mi la tio n viendra petit â petit.
exprime le lieu où l'on est, par opposition à Ky.a3 kouda , où,
qui exprime l'endroit ve rs lequel on se dirige. 1: nps'l ,\Jo pRiam" tout droif, directement, carrément : H.II. ~tT e
<ID Et voilà encore un mot bien utile ! fIpocTiiTe pRBstifi·, npHMo idifM pRiam", Allez loul droit ; npUMO JAeCb, pRiam'
zdiéss. Carrément ici.
Excusez-moi. Vous cherchez une rue ou bousculez par inadver­
tance quelqu'un dans le métro, vous voulez demander l"beure n 6cJl e, se lon le contexte, pe llt se traduire par après ou plus
ou un rense ignement dans la rue ... Ce mot vous sera utile dans tard.
tou tes ces situ ations ! Iii Souvent,
les Russes sont vagues dans la manière dont ils indi­
® La prépositio n Ha peUl se tradu ire différemment selon le quent le chem in. Vous entendrez donc plus d'une fois A TaM
contex te : pendant ; à (qua nd) ; pour (période, somme) ; à, Cnp6CliTe i3"tam spRo ssifl é , Et là-bas, VOltS demanderez ..
55 • nltTb,lleCSIT n 5lTb (piddissiat piat") JUlTblleCSIT weCTb (piddissiaf chêstS ) • 56
13 5 - Cnacn60 ... 5- Merci ..
13
spassib" 6 Je ferais mieux de prendre un taxi (Je mieux

6 51 ny"lille B03bMy TaKcn Ql! prendrai taxi) 1

ia Loutch' val'mou taksi! o

6 • Après le 3, pro no ncez lm i très bref car 3 est mouillé par le Notes
signe mou: B03l.l\oIy vaz'mou .
• N'oubliez pas que le lU est toujours dur. De plus, dans ilY'Hue, 'i ' N 'oubliez pas que les mots neutres d'origine ét ra ngère se ter­

Je e qui suit la syllabe accentuée se prononce comme tI atténué: mi nant par une voyelle sont in variables: TaKCl1 taksi, taxi .

Loutchtl .

... •••
YnpalKueUHe 1 - Ij HTanTe H nepeBOIIHTe Cor rigé de l'exercice 1 .
o 51 lIyMalO, nOcne cBeTo<jJopa - HaneBO. fi) Bcë o Je pe nse qu 'après le feu c'est à gauche. 8 Toul est très simple!
O"leHb npocTo! @) 51 ny'lille B03bMy KHnry Ha 6) Je fe ra is mieux de prendre un li vre en fra nça is.0 - Allons à
l'Arbat ! - Mai s où est-ce ? 0 A llez dans la fo rêt !
<jJpaHUy3cKOM. 0 - IIoH.l\ëM Ha Ap6aT! - A me
3T07 Ci) H.l\HTe B nec!

YnpalKHeH lle 2 - BoccTaHoBHTe TeKCT Cor rigé de l'exercice 2


o Et après, je prendrai un taxi. 0 - nOTOM - B03bMy - 8 HaJIeso - HanpaBo - 4D - rrpoCTO
A ..... li . . . . . . TaKCIf. o - cnpocHTe - A p6aT 0 ITpOCTl1Te - r }l,e -

8 À gauche , c'est le théâtre, et à dro ite, c'est la fo rêt.


...... - TeaTp, a . . . .. .. - Jlec.
@) Oh ! Ça, c'est encore simple !

O! cho elUë .. . ... !

e Et là-bas, vou s demanderez la rue Arbat.


A l'aM . .. ... . . ynHUY ... . . .

fit Excusez-moi, où suis-je?


... ... . . , . . . ».?

Iii
57 • IDITb){eCHT c e Mb (piddissiat siém') nSlTbJ(eCHT BOCeMb (piddissiat vossiém') • 58
1

Corrigé : 14
14 Lisez: 1 R ousskiïrusse , ikona icône, Roubl rouble, pRiézidié ntprés iden f,
PYCCKllll,llKoHa,py6nb,npe3llAeHT,llM, ;-m leur, vatika-n le Vat ican.
BaTllKaH. 1
/~. ~. ~. o/~. u-a.
[féj~.

Écrivez et déchiffrez :
Corrigé:
TaKCH, no-pyccKll, ny'iwe, nOTOM, 6nllHbl.
N< = . ~. ~. ?W?n<M:6. ~.

Il 11 Y a pas longtemps. la rue Arbot, vrai symbole du vieux Moscou, E1I 1986, l 'Arbatfut entièrement rénové et devint alors la seule rue
fitait ses 500 ans. Au X JtC! siècle. on y croisait des caravanes de mar­ piétonne de Mos cou. avec de nombreux magasins, cafés et restau­
chands venus de j'Est el, aufil des s iècles, plusieurs petits bourgs rO/1ts. Aujourd'hui, chaque immeuble et chaque recoin respirent le
s'y succédèrent. C 'est lIers le milieu du X V1Ilc siècle que l'Arbot vieux Mos cou, témoignant d'une histoire inoubliable et incompara­
devint une des parties les pllls aristocratiques, les plus chics, de ble. Cette artère est un des lieus de promenadefa voris des Mosco vi­
Moscou e f l 'endroit où se dormaient rendez-volis les intellectuels el tes. Des artistes y produisent des spectacles imp rovisés, les p eintres
des vernissages .. .
l 'intelligentsia russe.

14 qeTbipHaAuaTblH ypOK Quatorzième leçon 14


IloBTopélme - Révisions • Le datif (cas du COl) des pronoms personnels. Complétons la Uste :

N omi natif Datif


1 La déclinaison • Mlle UpaSllTCM (il) /Il e plaît
À part les quelques noms neutres d'ori gine étra ngère qui se ter­ T bl Tc6é "paBIITCR (il) te l"ait
minent par une voyelle, les mots ru sses chan gent en foncti on de 0 11 eM)' "paBII TCM (il) lu i l'lait (COI
leur rôle dans la phrase. Le ch angement de la te rminaison nous mc/sc"ulin)
indique le changement de ru. Tl existe six cas, en russe. Nous
les apprendrons au fur et à mesure que nous les rencontrerons.
oll a Teu HpaBIITC" (il) Illi l'lait (COI
Vous les assimilerez tout à fai t naturell ement, mais il faudra tout f éminin)
de même apprendre les terminaison s. Ne vous inquiétez pas, nous DilO I CMY HpaBIITCf! (il) lui l"ait (COI
vous les présenterons peu à peu! neutre)
Vous avez déjà rencontré: !\Ibl HaM HpSBHTCSl (il) nous plaîr
• Le nominatif, c'est-à-dire les mots dans leur fonction sujet, la Rh l BaM HpaBHTcM (il) VOliS plaît
forme que vous trouverez dans le dictionnaire Mope (n) mer, . F ilM -
omi Upa BIiTCH (i l) leur plaît
BOM.Ha (f) guerre, Jlec (m) f orét.
UH.'CTbJlCCSI! (cl1ysdiss,'af) • nO
59 • n SlTb.lleCSIT ,neBSlTb (piddissiat diéviF)

14 . Avant de parler de J'accusat if, que vous avez déjà rencontré, nous oll utlii se ra la tournure, y MeUR eeTb .. . (littéralement, "chez moi, 14
devons dire quelques mots sur la notion d 'o bj et animé 1 inanim é. il Ya ... ") qui se traduira par j'ai. Il est possible de sous-entendre
Celle notion est très import ante, car elle détermine le choi x de la Cl:Tb Y Mell1i lK3aMcH , J'ai un examen. Remarquez que pour
désjnence des mots masculin s à l'accusatif. 11 est assez facil e de ex pr im er la possession d 'un objet réel et matériel on n'amettra pas
CCTb : Y MeUR ecYl. Koq,e Il ':lait, J'ai du café et du thé .
dist inguer les animés e l les inan imés : tout ce qui est v ivant e t a
une âme esl animé et inversement. Par exemple: l lClâMeH , exa­
men ; 6anall, banane ; Tua , type (u n certain type de chose) SOllt • La coostructioolla BaUTe + verbe à l' infinitifse traduit comme une
des inanimés ; CTYAé HT, étudian/ ; nID, type (une personne) et in vitat io n à une actio n : L(aBa iiTe fOBO pltTb! , ("DonDez parler !")
HHOCTp3HeU, étranger, sont des êtres v ivants et donc animés. Parlons! ; .llaBaiÎTe coaTi,!, (" Do nnez dormir !") Dormons ! ;
.llasaiiTe JHaKOl\1HTbca! , ("Donnez faire-connaissa nce !"), Fai­
SOI/S connaissance! Rappelez-vous que le verbe lIBnaTb se tra­
• L'accusatif, cas du complément d 'objet direct. S'il s'ag it d ' un
objet inanimé , sauf pour les mots au fém inin singulier qui se ter­ duit pa r donnez au sens premier, lI.3 naiiTe est donc l'impératir de
minent par une voyelle, le mot ne change pa s de forme: WlDaTb.
nec (m)forê/, MOpC (0) _ 51 BH)len nec, Mope, J'ai Vll laforét, la Cctte constructioI1 diffère seJon Je vouvoieme nt ou le tutoiement:
1) ,ll.anâliTe f'080p{fTb!. Parlons! s'emplo ie aussi bien quand o n vou­
mer.

lIC3a MeH (m) -+ .JI c)lalO l lC3aMell , Je passe un examen.


voie une personne que quand on s'adresse fi plusÎeurs personnes.
cpHJlbl\1bI (pluriel du cpH!lbM) -+ CMOTpéTb cpnJlbM bI , regarder
2} Pour tutoye r, il suffit d 'enlever le -Te â la fin du verbe,llaa:HiTe e t
011 a J'impératif de la 2e personne du singulie r : a3BM ronopHTb! .
des films.
Dan s le cas du féminin singulier, le -a se remplace par un -y : Parlons !, ("Donne parler !") (mais en s'ad ressant à une seule per­
ICHHra (f) ..... .SI 'IHT:ho ICIIHry, Je fis lin livre. sonne qu 'on tutoie) .
En ce qui concerne le masculin animé, nous y reviendrons plus
tard .
3 L'adverbe
Vous voyez d'ores et déjà que ce n'est pas très difficile!
Il existe deux adverbes où: KYll3 kouda, "où avec mouvement "

2 Le verbe qu i exprime le lieu vers lequel on se dirige. et rlle gdié, "où sans

mouvement" exprimant le lieu où J'on est:

• Les phrases sa ns verbe ne sont pas rares en russe. Souvent, ce - Tbi KYll3? - Ha ymfUY Ap63T, - Où vas-lu? - Rue Arbot (il y a

sont des phrases dans lesquelles le verbe au présent est seulement l'idée du déplacement) - Tbl flle? -SI 3,!leC b, - Où eS-lu? - Je suis

sous-entendu, ou bien ce sont des phrases exclamatives: ici (je ne bouge pas, je communique mon emplacement ac tuel).

KaK HHTepècHo!, Comme [c 'est} intéressant !


Le verbe est éga lement sous-entendu quand l'interlocuteur peut le " 1nterrogatif et exclamatif
deviner sans ambiguïté : R - B Jlec, Je {vais} dans laforêt.
Remarquons que le verbe 6hlTb, être, au présent de l'i ndicat if, est • K3ICOH , -âH , -6e kakoï sign ifi e quel, de queL genre, comment et
toujours omis: ::iTo HHTep éc lio. C'{est} intéressant. Ma is il peut s'accorde avec le nom auquel il se rapporte. Il peut être interro­
être utilisé pour mettre J'accent su r l'ex istence du sujet N'oubliez ga tif ou exclamatif: KaKoH JK33MeH?, QlIel examen? ; KaK6iî
pas qu 'à l'écrit on met un tiret à la place du verbe; à l'ora l, on .'Icc!, Quelleforêt!; KaK3H KHHra?, Quel livre ? ; KaKoe M61)el ,
marque le verbe sous-entendu par une pause: OH - CTYlléHT, /1 Quelle mer!
est étudiant.
• KaK peut être également interrogat if ou exclamatif : KaK TM?,
• eeTb, la 3~ personne du singulier du verbe 6bJTb, être, est utili sée Comment vas-lu?; KaK IfH!epécHo! , Comme c'est intéressant.';
dan s la tournure impersonnelle il y a. Pour exprimer la possessio n KalC .aen:i?, Cômment ça va '? ; KaK Ten JlO!, Comme ilfaU bon !

61 • weCTb)leCHT OAHH (chysdissiat adi-n) rneCTblleCft T,!lM (chysdissial dva) • 62


14 Remarquez que K3KÔH, ·aH, ·ôe est un adjectif; il va donc être ·JaKJllo·...iTeJJbHhlH IIHaJJOr 14
suivi d'u n nom ou d'un autre adjectif, tandis que KaK exclamatif
va être suiv i d'un adverbe. 1- 4TO TbI 4HTaeIllb?
2- KHHCy no QJH3HKe Ha QJpaHQy3cKOM R3bII<e.

5 La phrase 3 - 3a4 eM?

• Le pronom personnel suj et peut être om is: Ca810 :uobfeH au 4 - Y MeH~ 3K3aMeH.

lieu de SI clI.a.o l K3alUeH, Je passe lm examell. C'est surtout le cas 5 - 11 TbI Bcë nOHHMaeIllb?

quand il s'ag it d'une réponse à une question dans laquelle l' identité 6 - Ilo'lTH ... 51 nOHHMaro maBHoe.

du sujet a été do nnée; Une peut donc pas y avoir d'ambiguïté. La 7 - O'leHb HHTepeCHO.

terminaison du verbe suffit à rappeler le sujet :


8 - A TbI I<Ylla?
_ qTO Tblll.énaewb? - l.J.HT:ho. - A MM Il.1lêl\l B TeaTp.
_ Qu 'est-ce que lu fa is? - Je fis. - Et nOlis. nOlis alfol1s 011 théâ­ 9- CHa'laJJa - B JJec, MHe 04eHb HpaBHTCR JIec.
Ire. 10 - A MHe HpaBHTΠMope... Ho y MeH~ 3I<3aMeH...
Il - Hy, a nOTOM R B TeaTp!
• 'HO sert à introduire une proposition subordonnée. Dans ce cas,
il est toujours sépa ré par une virgu le de la proposition dont il dé­
pend. Traduction

1 Que li s-tu ? 2 Un livre de physique en frança is. 3 Pour quoi

6 HO et a fn ire ? 4 J'ai un examen. 5 Et tu compre nd s tout ? 6 Presque ..

Je comprends l'essentiel. 7 Très intéressant. 8 Et toi , où vas-tu ?

Tous les deux peuvent se traduire par mais. Cependant, le degré 9 D'abord, j e vais dan s la forêt , j'aime beaucoup la forêt. 10 Et mOI,

d'opposition exprimé par ces deu x mots est différent. Ainsi , le a j'a ime bien la mer... Mais j'ai un examen ... 11 Et pui s ensuite, je

peut également prendre le sens de quom à, el : va is au théâtre!

1) 01l,!!.Q Ile H, Lui, mais pas moi.


2) OH - B TeâTp, ! SI - B nec, If va au théâtre et moi (el quant à
moi), je vais dans laforét.
Dans la première phrase, on oppose les deux personnes tandis
éJ.u-~=--
que dans la deuxième, on spéc ifie l'activité de l'un par rapport à

l'autre.

Notez que HO et a sont touj ours précédés d'une virgul e.

63 · wetTbJJ.eCHT l'pU (chysdissiat tRi) W eCTbjleCSIT ... eTl~lpe (chysdissiat lchityR-) • 64


IS IIHTHii~ ..aTbJü ypOK [pitnatsa~' ouRok] Quinzième leçon lS
3a CTOJlOM À table
zastaLom
1 - Tout le monde à table (Tous derrière table) !
1- Bce 3a CTOJl <D!
2 ­ Un peu de salade "Olivier'" ?
fsié zBstoL !
3 ­ Non, merci. Je préfère plutôt prendre de
2 - HeMHoro CaJlaTa ® « OmlBbe »?
l' okrochka (mieux okrochka).
4­ De l' okrochka, ça va de soi !
nimnog' saL ala Blivié?
3 - HeT, cnacH60. JIy'llile OKpOlllKH ...
niél, spassiba. Loutch' akRochki, ..
4 - OKpOlliKH - caMO C060H @!
• 1..0 sa/ode russe "Olivier·' est peut-être une des plus connues en
akRochki samo saboï !
Russie. Les Russes pensent qu'elle a été "importée ,. de France,
alors que les Français n'en ont jamais entel/du parler !

Remarques de prononciation • Pra tique ment tous les mols empruntés à la langue française
1,633 CTDJI zastoL. IIC xo... y niHatchou se prononcent en un
portent l'accent tonique sur la dern ière sy ll abe : OnHBbé
seul mol. La plupart des préposit ions et des part icules monosy l­
alivié ; lUo..,ëp chafioR.
labiques se prononcent d'un traÎt avec les mots qu i les suivent.
1, 2, 3 Ve illez à bien prononcer le L dur : CTOJ1 s toL, table;
2 • Faites attent ion à la tcnni naison -oro dans HCMHOI"O :
camha saL ata, salade; ny"l Uic Loutché, mieux.
nimno if'.

Notes nitif est assez simple. Pour les noms sin gu li ers masculins et
CD Et voilà qu'on retrouve un e notion déjà vue: la distinction en­ neutres, on rajoute -a /-n, et o n remplace la voyelle de la ter­
tre "avec ou sa ns mouvement", Comparez : 3a CT()JI! zastoL , minai so n d'un nom fé minin par -bi /-il : canaT, la salade,-+
ri table! (avec mouvemen t, cette préposition exige l'emploi de canâT-a, de la salade; oKpowKa, f'okrochka (soupe froide),
l'accusatif) el3a CTOJl6~1 zastaLom, à table (sans mouvement , -+ OKpOUlKH, de l'okrochka. (Vou s trouverez une exp lication
l'emploi d'un nouveau cas, l'instrumental). Nous en reparle­ plu s détai ll ée dans la leçon de révi sion 21.) •
rons. :1; L'ex pressio n complète est CaMO co66ü palyM éeTcH samo
<ID HeMHoro, nimnoçf, un p eu, exige l'emploi du génitif. 11 se saboï razoumié ifltsa, Cela va de soi, bien entendu. Mais dans
traduira en français par la particu le de. La fo rmation du gé- • la langue parlée, on en te nd souvent seulement caMO co6oit .

65· rneCTr.lleCHT rulTb (chysdissiat piafS) ru eCTbllCCHT lll eCTb (chys dissiat chésfS) ' 66
15 5 - li '1j'Tb-'1yTb l1K]lbl lfn lf BO):\KI1? @ 5­ Et un tout petit peu de caviar ou de vodka ? 15
i /chouf /chouf ikRy iii vo /ki ? 6- Non, vraiment, j e ne veux pas ...
6- Her, npaB):\a, H He XOqy... <ID 7­ Cette viande est délicieuse (bonne).
niét, pRavda, ia niHatch ou ...
8­ Miam-miam ! J'ai très faim (Je tant veux
manger) !
7- 3 TO BKycHoe MHCO.
ê~ fkou sn~ miasS-.
8- HJrM- HHM! 5\ TaK xO'l y e CTb @!
niam-niam ! ia tak Hatch ou iést-! 0

5 • l IYT b-l IYrb . l UI tO ll l petit peu, est u n mot très ut ili sé.
N'oub liez pa s de prononce r le sig ne mou que nous tra nscri vo ns
par le s en exposant: tchoulstchouP.
Le /.l de BOAle " , de /" vodka, s'asso urdit au contact du K sourd :
votki.

Notes ment : " Th es s ûr 7 Pe ut-être un tout petit peu 7". Donc, ne vous
CD Après " yT h-'l yT h, IIIJ loul pet it peu, tout co mme après éto nnez pas si l'on vous p ropose à nouveau la même chose,
II CI\IU OrO, c'est le génitif qui est e mployé: IIKI)a " JI ll BOJl Ka, même après votre HeT, cnacH6o! , Non merci! Notez que le
fe cavjar ou la vodka, _ II K ph'1 1111 11 B OllK l~ du caviar ou de la sens premi er d e npaB,Cla est vérité.
vodka. Voilà une expression indi spen sable : xO'l y est la I r< pe rsonne
du singul ier du présent de l' indicatif du ve rbe XOTéTb Hatiér ,
® Apprenez à di re HCT, "pa Baa, SI Ile XO'I )' ! ou "CT, cna cH60,
SI npauua Il e XQ'l y! NOIl . merci, vraimenr.je /t 'en veux pas!.
vouloir. XOTèTh + i nfi nitif se t raduit par j'ai envie de Jaire
Les Ru sses o nt pour hab it ud e de tout proposer plusieurs foi s, qqch . : SI XO l{ Y cCT b,j'aifaim (litté ra lement "je veux ma nger"') ;
car ils considère nt souven t com me poli le fait de refuser une SI XOl{)' 4ltT8Tb,j 'ai envie de lire; SI XOLf y c n aT b, j'ai sommeil
première foi s avant d'accepter. De ce fait, ils insisteront douce - (littéra lement "j e veux dor mir").

••• •••
Yn palKlleHlle 1 - l.hlTaihe Il nepeBOlll1Te Corrigé de l'exercice 1
0 - ):(aBaihe eCTb MHCO ! - H eT, H Ha ):\l1eTe. 0 - M a ngeons [de] la viande! - Non, je suis au rég ime. fJ Pour­
quo i sont-ils tous à tab le? 6) Moi auss i, d 'abo rd un petit peu de
f) nO'leMy OHI1 Bce 3a CTonOM? tO M He TOlKe vodka . G - E t y a-t-il de la sa lade "Oli vier" ? - Bien entendu !
CH a'lan a q y Tb-'1y n BO):\Klf. 0 - A canaT " O nHBbe o Tu as telle ment env ie de caviar ?
eCTb"? - CaMo co6oH.! 0 Tbl TaK XO'lelllb H KpbI?
67 · WeCTblJ,eCSIT ceMb (chysdissiat siérn') meCTb):{CC'HT BoceMh (chysdissial :;03Si-?ni) · 68
16 YnpalKHeHHe 2 - BOCCTaHOBHTe TeKCT Cor rigé de l'exercice 2 16
MHCO 8 - ~yn,-qyTb - @) - CTon 0 - OKpOWKH - C8Jl8T8 0 ­
o Quelle bonne viande! n'l y ecTb
KaKoe BKycHoe . ... !
~ - Encore un petit peu ? - Non, merci.
- Emë .... - .... ? - HeT, cnacH60.
6} C'est la table ru sse.
3TO pyCCKHH .. . .•
Et - Un peu d'okrochka ? - Non, plutôt de la salade.
- HeMHoro ....... ? - HeT, ny'!we ... . . .•
o Vraiment, je n'ai pas faim .
IIpaB.n;a, H He . .. . ii
Lisez: Corrigé:
MaT'!, conh, J10H.n;OH, pHTM, wHMnaH3e. match match, sol sel, Lo-nda-n Londres, Ritm rythme, chy-mpa­

~. co.M>, ~~, /ta=.a-. ~. ozé chimpanze.

Écrivez et déchiffrez: Corrigé:


OnHBhe, oKpowKa, BKyCHbIH, eCTb, MlICO. i~, ~, ~, """",.., ~.
16 lllecTHat....aTblH ypOK Seizième leçon 16
[chysnalsal" ouRok]
MOR ceMbR Ma famille
maïa simia
1­ :Cho MOR MaMa 11 MOH nana CD. 1- Voici (C'est) ma maman et mon papa.

êt" maïa mama i moï papa.


2 Ils s' appellent Nadia et Victor.

2 Mx 30ByT Ha.n;H 11 BHTH.


iH zavout nadia i vitia.
masculin, comme certains mots se terminant par une voyelle
Notes
et désignant une personne de sexe masculin. Souvent, cette
CD mina papa, papa, se termine par une voyelle, el, d'après la rè­
règle concerne les diminutifs masculins: CepëiK3 siRioja est
gle générale, devrai t être un mol féminin ; mais en réalité, il est.
le dim inuiTf de Sergueï ; c'est par conséquent un masculin.
69· WeCTbJlCClIT lleB»Tb (chysdissiat diévits)
ceMbllec'T (siémdiss"I) ' 70
i
.--­

16 3 3TO MOH 6 paT, ero 30ByT CepëllŒ, 3 Voici (C'est) mon frère, il s'appelle Sirioja, 16
ê~ moï bRai, 14 vo zavout siRioja, 4 et ma sœur, elle s'appelle Ira.
4 11 MOJI CeCTpa, eë 30ByT Rpa. @ S Et vo ilà (c'est) mon parent préféré, Charik ..
; maïa sistRa, léio zavout iRa . 6­ Mais (pourtant) c'est un éhien !
S A no MOH JII06UMbIH ® pOACTBeHHI1K 7­ Oui, mais il est le plus sympa (généreux) et le
lllapI1 K 0 ...
plus agréable de tous !
a êt" mor lioubim>' RotstV'nik chaRik ..

6- Ho BeAb lTO c06aKa @!

no vit' êt' sabaka !

7- .na, HO OH - caMbIR Ao 6pblH H caMblH


npHJlTHbIH 113 Bcex!
da, no o -n safTlY' dobRy1 i samY' pRr-iatnY' isfsiéH!

Remarques de prononciation

l
ii.,

du 11101, même s' il est suivi d'un signe mou. C'est pour cela
3 Le .- sc prononce v dans la combinaison -er o.
qu ' il s' assourd it comme toute consonne sonore à la fin des

S· Dans le mot p OJlCTBCHHIIK, le.ll s'assourdit au contact avec


mots: vif.

le c sourd : Rotstl)4nik.
7113 8ch se prononœ d ' un trail, comme s'i l s'agissait d'un scul

• Prononcez bien le K dur à la fi n des mOIs: p OllcT8 e llllllK, mol. On peUl observer toute une succession d'assourdissemen ts:

UJapHK . le n s',lssourdit au contact avec le c sourd ct influe à son tour le

6 Dans le Illo i Bellh, le Il est considéré comme la dernière Jeure 'J sonore, isfsiéH.

[' W â pllK est le nom type d'un chi en en Russie. Littéraleme nt, il
Notes
signi fie petit ballon.
® H a.llH et BOTJI sonl les diminutifs de Ha.!lé>KJl8 nadiéjda et
~, ; co6â"n sc termine par une voye lle et par conséquent, c'cst \10
BHKTOp viktaR el Hpa - celui de HpuHa iRina.
nom féminin. Bien que ce nom puisse indifféremment désigner
@ Jho61'iMb1H (-a.R, -oe) lioubimY' : Jho6HMbiU MOit! lioubimY' un chien ou une chienne (c'es t un nom géné rique dés ignant un
moi~ Mon [bien] aime ! ::ho MOR JlI0611M89 KHura . ê f' maïa type d'animaux), il s'acco rde toujoùrs au féminÎn .
lioubima1e kniga, C'est mon livre préféré (favori). ..

••• •••
YnpalKHeHlle 1 - qllTaiiTe Il nepeBOJlIITe Corrigé de l'exercice 1

0 - KTO 3AeCb? - 3TO JI , 6paT. 51 AyMalO, '1TO e 0 - Qu i est là? - C'est moi , vieux (frère). 8 Je pense que la ra~

mille, c'est le plus important. @ Mon chien lui plaît beaucoup.

CeMbJl - :no caMoe maBHoe. @) EH O'leHb HpaBl1TCJI


MOJI c06aKa. 0 3TO MOR caMblH JII06HMbIH
Et C'est mon parent préféré. 0 Mon papa est très bon.

.
pO!1CTBeHHHI<. 0 MOH n ana O'leHb !106pbIH.
7 i ~ C t.' ~,H I.LI.l'CHll).lH I Jl (siém di~ s llt 8d ; ~ n) c CMb,ne CSIT Jl03 (siémdissiel dva) • 72
1
17 Ynpall<HeHHe 2 - BOCCT3HoBilTe TeKCT C orrigé de l'el:ercice 2 17
- co6mm - e - npHSlTHblH - 6) - C3MblH - H3 Dcex " - cecTpa
o C'est intéressant, le chien me comp rend ? MO$! M3Ma ­

I1HTepecHO, . . . . .. MeHlI nOHHMaeT?


@ Quelle journée agréable aujourd ' hui!
KaKOH CerO.1\Hn .... . .. . .1\eHb!
4D De plus, il est le plus intéressa nt de tous.
K TOM)' )!(e, OH ..... HHTepeCHblH

~~
Et Ma sœur vous plaît ?
BaM HpaBHTCn MOSI .. . . .. ?
o Ma maman ne parle pa s fusse .
. . . . He rOBopHT no-pyccKH.

Lisez :
Corrigé:
naJlbTO, rë~pOAcTBeHHHK, KeHrypy, 3f1HKCHp.
palto manteau, gue uté Goethe, Rots tviénik parent, ki-ngouRou
kangourou, éliksiR élixir.
~. ,Jënw·n-C?~·~.

~.

Écrivez et déchiffrez:
C orrigé :
ceMbn, npHnTHblH, .1\eHb, c06aKa, cecTpa.
ce. ~. ~~.~. =~. ~ta-.

17 CeMH3L1u:aTbIH ypOK [simn.tsal" ouRok] Dix-septième leçon 17


fioe3)), Le train
p o iést

1- Un billet pour (jusqu'à) Moscou, s'il vous plaît.


1- O.1\HH 6HJleT )),0 MOCKBbI, nOlKaflyHcTa.
adi-n biliét da maskvy, pajaLousts.

Remarques de prononciation

Titre 1l0e3Il polést : le.Il final s'assourdit comme toute consonne

sonore à la fin des mots et ensuite, assourdit la consonne 3 voisine.

73 • CeMb.lleC~lT Tpl1 (siémdissk'i tRI) cer.1'blIeewr "leT bl pe (s;émdis~t tchity Rit) • 74


I
17 2 - nnaUKapTa, K)'ne HnH CB? <D 2- [Un] billet de troisième classe (place-carte) ,
17
pfatskaRt', koupê ili èsvê ? seconde (co mpartiment) ou première classe

3 - Kyne, H"lKHIOIO nonKy ®, ecn" MOlKHO. (SV) ?

koupê, nijniouiou poLkou. iésfi mojntl , 3- Seconde (Compartiment), la place du bas


4- ):(a, KOHe'1HO. (inférieure planche), si possible.

da, kaniéchn-.
4- Oui , bien sùr.

5 Un aller-retour (Billet là-bos-retour) ?

5 El1n eT Tyl1a-06paTHo :J!?


6- Non, un aller simple (dans un sens).

bi/iéllauda·abRal'" ?
7- Votre passeport, s'il vous plaît.

6 - HeT, B OI1" H KOHeu (1).


niét, vadi-n kaniéts.
7 - B aw nacnopT, nOlKanyHcTa.
vach paspaRt, pajaLousf8. 0

2 • Kyllé est un mot emprunté au français et le e final sc pro­ 4 La su ite de consonnes ~II se prononce généra lement comme
nonce ê : koupê . elle s' écrit, mai s dans certains ca s, on prononce chn : KOH é ~IIO
• CD prend la prononciation des deux lettres séparées telles kaniéchns.
qu ' on les épelle : èsvê.

Notes féminin, peut se traduire par lab/elle, rayon ou planche. Dans


CD nJl3UKapTa , Kyné " CR sont les noms des différents ty pes
un train, il s'agit tout simplement d 'une couchelle.
de bi llets. n Jl3UKa pT8 platskaRt-, mot emprunté à la la ngue Ty.a.a~o6paTlto est une locution. Ty.a.a signifie là-bas (avec
allemande, littéralement place-carte, représente un billet de mouvement) tandis que o6paTHo signifie r elour ; confrai­
réservation pour un voyage en 3e classe; Kyné koupê est un rement, inversement. Ty.a.a~o6paTHo se traduira par aUer­
compa rtiment à quatre couchettes qui peut être équivalent à la Tetou r.
2e classe; CD est le sig le qu i désig ne un compartiment à deux Le mot KOHé~ a plusieurs sens :fin,exlrémité, boul. Comparez:
places, ce qui est considéré comme la l'" classe en Ru ssie. KO ll é ~ ~HJlbMa kaniéts filma , lafin d'un film; KOHéll TéKcTa
@ H,i:'KIHOtQ nOJlKy nijniou;ou poLkou est l'accusatif (cas du kaniéts tiéksta, le boutfinal d'un texte; 8 KO llllé yJlHUbi fka­
COD) de HIf:ll\HHH nOJlKa nijniie poL ka. n6JIKa poLka, n o m~ ntsê oulitsy, au bou' de /0 rue.

Yn palKHeHHe 1 - qHTaihe \1 nepeBOI\HTe Corrigé de l'exercice 1


o EcnH MOlKHO, li JIy'lwe )l0 MOCKBbl.@) 51 XO'ly o Si c'es t poss ible, j'irai plutôt jusqu'à Moscou. e Je veux la place
(planche) du bas. @ C'est vrai que c'est votre costume ? 0 Pour
HHlKHlO1O nonKy. ID npaBl1a, '1TO)TOBaw KOCTIOM?
moi , un billet aller-retour, s'i l vous plaît. fil Bien sûr, tout cela les
o MHe OI1HH 6"neT TYl1a-06paTHo, nOlKanyHcTa. intéresse beaucoup.
o KOHe'1HO, HM Bcë :no O'leHb HHTepecHO.
75 • ceMb.neC.RT WITb (siémdissmt piaF) c e Mb.a.eCJlT UIeCTb (siémdissJ8t chésts) • 76
17 YnpalKHeHHe 2 - BoccTaHoBHTe TeKCT Corrigé de l'exercice 2 17
o E.CJlf{ - nacnopT 49 - MO)KHO - @ Ba rn - 0 - 611neT - Ky ne ­
o Si vous êtes étranger, alors où est votre passeport? 0 - KOH'eu

.. .. BbI HHOCTpaHeu, TO rAe Balll ....... ?


~ Et
après , on peut aller au ci néma.

A nOTOM . . . . . noiiTH B KHHO.

@) Votre frère est journali ste?

. . . 6paT lKypHaJlHcT?

e Quel billet voulez-vous: troisième, deuxième, ou première classe ?


KaKOH . .. . . BbI XOTlITe: nJlaUKapTa, .... HJlH
CB?
fi) Pour vous, seulement un all er (billet) si mple?

BaM 6HJleT B OAHH ..... ?

Lisez:
Corrigé:
aMnJlya, waCCIt, TOK~aHTarOH H 3M, KJlHHHKa .
a-mpLoua emploi, chassi châssis, tokio Tokyo, a-ntaganizm an­
tagonisme, klinika clinique,
tZv<~. uuz.cc<b• ..:;I/~. a"m~.
~.

Écrivez et déchiffrez :
Corrigé:
TYAa-06paTHo, nJIaUKapTa, nacnopT, 6HJleT,
'WYr-~' ?~. ?UW?~.
KOHeu·
~.~.

Acheter un billet de train, en Russie, relève souvent de "expioit. Les hôtesse qui ne s'occupe que des passagers de son wagon. Dans
queues imerminables da ns les g{wes, les guichetières qui ne parlent certains trains, il existe encore une distinction entre les wagons
presque (Qujours que le russe el ne font pas l 'effort de comprendre avec ou salis services. Les wagons "avec services " $ 011/ plus chers,
les errangers perdus ... Mais une fois dans le train. vous plongez car un peril-déjeuner ou un dÎner vous est servi et, avec un p eu de
dans un autre univers. Souvel1f, les trains russes roulent de nuit. En chance, l'hôtesse sera même SOUl'iaMe .. ,
effet, if est plus agréable de pareol/rir des kilomètres en dormant Les trains russes, même neufs, onl/ 'aspect d'ulle ancienne locomo­
que de perdre beaucoup de temps avec des trajets de jour : les dis­ live (.\'mif le magnifique train à grande vilesse Slrela, qui fait le tra­
tances sont grandes et les trains sont lents, jet de Moscou à Saint-Pétersbourg) el s'arrêtent à d'innombrables
Il existe trois classes de wagons .. la première cla~se ou SV - CR - , Halions .. , Dans les trains, les amitjés se créent assez facilement,
fa seconde - Ky né -, qui se présente comme un compartimentfermé c 'est un univers à part, sans doute une chose à/aire en Russie. Bon
à quatre couchettes .. et puis la troisième classe, avec des couchettes voyage, et surlout n 'oubliez pas votre pièce d'il/enfité. Il vous la
dans des compartiments sans porles, Dans chaque wagon il y a une faudra pow oëheter le billet!
77 .. CeMb.lleCRT ceMb (siémdissl't siém') ceMbneCRT BoceMb (siémdis~t vossiém) • 78
18 BoceMHa~~aTblH ypOK Dix-huitième leçon 18
[vassimn alsatrf ouRok]

B peCTopaHe Q) Au restaurant
vRistaRanili
1 - Que veux-tu ?
1 - qTO Tb! XO'lelIIb? 2 - Un verre d'eau.
ch/oly Hotch 14 ch' ?
3 - Et[c'est]tout?
2 - CTaKaH BOl\bl @ .
4 - Je ne veux rien de plus.
slaka-n vady. 5 - Comme tu veux.
3 - H Bcë?
6 Et pour moi, s' il vous plaît, une bière et des
ifsic ?
chips.
4 - 51 6 0Jl blIIe @ HH'lerO He XO'ly.
ia bo/ch' nitchivo niHatchou.

5 - KaK XO'lelllb.

kak Holchl·ch '.


6 A MHe , !lolKaJlyiicTa, !lOBO H 'l"!lChI ! la formation de l'accusa tif à la leçon 14 et nous l'approfondi­
amnié, pajaLousf", pive i tchipsy! rons plus tard. Nous verrons également le prépositionnel au
cours des prochaines leçons.
CTaKa H BO~b\ un verre d'eau: le génitif employe sans pré­
Remarques de prononciation
4 Après le lU (toujours dur), la lettre e se prononce ê : 66nbwe
position est un complément du nom. S'iJ y a une indication de
bo/ch' . quantité, le nom qui désigne l'objet quantifié se mel au génitif
1, 3, 4, 5,6 N'ou bliez pas que les mots courts tels que les par­ Dans notre exe mple, cTaKa ll délimite une certaine quantité
ticules (Ile) et les prépositions se lient au mot fort et se pro non­ d'eau. Le gén itif fém in in se forme de la façon suivante: pour
cent comme un seul mot avec ce dernier: He xo~y niHalchou ; les durs la term inai son est -M et pOUf les mous (el dan s le cas
li Bcë ifsio ; A MHé amnié . d'incompatibi lité orthographique, par exemple, après le K), -u .
Par exemple, BO)la -+ BO.ll b'r ; BO~Ka -+ 80JlKH ; oKpolllKa -+
OK p OW KH . Les noms masculins durs prennent la termina ison
Notes -a : canaT -+ C8JJaTa .
CD 8 peCTopaHe : indication de l'endroit dans lequel on se trouve, 60JJbWe a le sens de plus, davantage: Tbi60Jlbllle He X6Qelllh
sans mouvement. Vous avez déjà rencontré cette di stinction OO.l{ b ·1 ? ty bo/ch' niHotch~ch ' vady?, Tu ne veux plus d'eau? ;
avec me (sans mouvement) et KYJI:a (avec mouvement). Pour M ue cTaKaH BOAbl mnié staka-n vady - A MHe 60JlbWe
les noms, on utilise l'accusatif (COD) quand il y a un déplace­ amnié b a/ch' , - Pour moi 1111 verre d'eau. - Et pour moi, da­
ment et le préposjtionnel (cas du complément circonstanciel de vantage (plus). MHe q YTb-"l{Yrh caJllha , a BO)lKH - 60J1bllle
lieu), qui n'apparaît qu'après une preposition, le plus souvent, mnié tchoufS1choufS saLata, a vo tki - bo/ch', Pour moi, lin
B et Ha , quand il n'y a pas de mouvement. Nous avon s abordé ., peu de salaue. mais davantage de vodka.
79 • ceM.bAeCHT A eB.RT b (siémdÎss"t diévi(5) BOCeMb.1l.CC.RT (vossimdisS"'O · 80
18 7 Tb! TOqHO 0) HI1QerO He XOQeIIIb? 7 Tu es sûr de ne rien vouloir (Tu sûrement rien 18
Iy lolchna nitchivo niHotchlich ' ?
ne veux)?

8 Je t'invite (J'offre) ...

8 5{ yroll\a/O <ID.•.
9- Alors, pour moi aussi une bière, des chips et un

ia ougachtcha-iou ...
borchtch ...
9- Tortla MHe TOlKe TIOBO, qHTIChl 11 60pll.\ . ..
10 puisque tu insistes tant!
tagda mnié toi' pbl', tchipsy i boRchtch'..
10 p 33 @ Tb!TaK HaCTaI1BaellIh (î) !
Rass Iy tak nastaïva~ch '! o
9 Le Hl est toujours mouillé, c'est pourquoi nous marquons la
mouillure à la fin du mot: 60pIII boRchlch'.
pal Rass peut avoir plusieurs traductions : alors, puisque,
Notes
mais aussi/ois : 01l:"8H pal, une/ois .
@ totchna est Lill adverbe qui a plusieurs sens très proches ;
TO'-lHO
Hacn\HBaewb nastaïvaMch' est la 2e personne du si ngul ier du
exactement, précisément ,fidèleme/l1.
verbe lIaCTâHBaTL nastaïvaP, insister, appuyer, persisler.
@ yroW3TI. se traduit par offrir, inviter quelqu ' un (payer il sa
place). •
••• •••
YnpalKllelllle 1 - lhlTaiÎTe Il nepeBOIUlTe Corrigé de l'exercice 1
Pourquoi insistes-tu tellement? @ Je n'ai rien . C) Moi non plu s
o ITOQeMY TbI TaK HaCTal1BaeWb? @ Y MeH~
(oussi) je n'ai plus faim. a J'invite tout le monde (IOUS)! 0 Il n'y
Hl1'lero HeT. @) 51 TOlKe 60llhwe He XOqy eCTh. 0 51 u plus de salade, mais il y a des chips.
Bcex yrOll.\a/O! Cl) CallaTa 60nbllIe HeT, HO eCTh
ql1nChl.

YnpalKllellHe 2 - BoccTaHoBHTe TeKCT o A lors, si lu ne veux plus rien!


... Tb! 60llbllIe . . . . . . He xO<IellIh!
o Pour toi. un verre de vodka? - Non, de l'eau. o - Ah 1C'est votre frère ... - Exact!
- Te6e . .... . BOtlKH? - HeT, - A! no Barn 6paT... - ..... !
@ Bien sü r, la bière est meilleure.
KOHeQHO, .... nyqllIe.
Corrigé de l'exercice 2
fD - Où est ta sœur ? - Elle est au restaurant. ., - CTa KaH - BOJlbl 8 -nHBO - ~ r.ne - pecTopaHe'O Pa3 - HHlJerO ­
- ... TBO~ cecrpa? - 0Ha B @ - T OlfHO

81 a BOCCMb)J.CCjJT OJJ.IIH (vossimdissl"t adi-n) BOCeMb,ll,eClIT ABa (vossimdisS-t dva) • 82


18 Lisez: Corrigé : 18
aHTeHHa, 606HHa, J1npa, capKa3M, MeraBaTT. a-n têna antenne, babina bobine, liRa lyre, s a Rkazm sarcasme,
m igavat mégawatt. .
~.~.~.~.

~.

Écrivez et déchiffrez :

TO'lHO, 60J1hWe, '1UnCbl, 6opll.(, yroll.(aTb.


//{.~~.

Il exÎsle une multitude de potages russes, en généra! très riches el


bien consistants. On ne les passe jamais à la moulinette, el ils SOI1!
'l'ès bons réchauffés. Le borc/lIch est pn!paré de façon un peu dff­
jérente dans chaque région et chaque j'lI11i/le, mais on le reconnaît
10ujollrs à sa belle cou!cur rOllge agrémentée cl 'un lIuage de crème
fraÎChe. Apprenez VOliS aussi à préparer le borchtch !
NOLIS VOliS proposons de tesler la recelle suivante:
Faire bouillir 1 kg de poitrine de bœufdans deux lilres e l demi d'eau
FaMe, porler lenteme,,' à ébullition, écumel: Pelldanl ce lemps/èJire
revel/ir à la poêle, dans du beurre. 11/1 oignon. quelques carot/es e l
un pOÎwvn émincés, de f 'ail el du persil. Couvrir à feu doux 10 mi­
nutes. Ajouter une betterave crue coupée en fines lamelles, ajouter
du cOllcentré de lomale el faire mijoter pelUlant 5 m;lIutes. Couper la poêle el laisser cuire encore une demi-heure (dolic en 10ul, deux

500 g de chail blanc ell lamelles. A Il bOIll d'une heure, ajouter à la hcures). 1/4 d'heure avant d'enlever le parage dufeu, ajouler de

viande des pommes de terre coupees en p etits morceaux elle chou. l'allelh à volollré el une gousse d 'ail râpée.

Relirer les pommes de terre Cl.tiles pour les écraser à la fourchette. Servir le borcluch avec de la crèm e fr(IÎche, el si possible accom­
V ile demi-heure après, y ajouler lous les légumes qui étaient dalls pagné de pirojkis.

19 )1,eBHTH:lJl.llaTbIH ypOK Dix-neuvième leçon 19


[divitnatsal" ouRok 1
Sans le remarquer VOliS avez déjà acquis un vocabulaire assez riche. A
présent, nous a//ons commencer à voir les verbes russes. Malgré leur
Tene«jJOHllblÎÎ pa3rOBOp cv/llp le.xilé apparenle, VOLIS conslaterez qu'ils sont assez faciles à maitrέ
tilifonnyr RazgavoR ',el' : tous les temps seforment sur la base du présent ou de l 'infinitif," el
Icrlaines lem1ÎnaÎson.<> sonl communes pour IOUS les groupes verbau.x.

1 - TaIDI, Te6n KTeJ1e<l>oHY, CJ1blIIII1Wb? Conversation téléphonique


tania, tibia ktilifonou, sLychych '?
2 - AnJ1o? 1- Tania, [on] te [demande] au téléphone, [tu] entends?

aLo ? 2- Allô?­
83 • 60ceMbneCHT TpU (vossimdiss'-t tRi) BoceML.aeCHT lfeTbl pe (vo ssimdis~t tchity~)· 84
19 3- ,lJ;06PhIM Be'lep, no Cawa roBOpHT. 3 - Bonsoir (Bon soir), c'est Sacha ([qui] parle). 19
dobRY' viétcf't'R, é~ sacha gava Rit. 4 - Quel Sacha ? .
4 - KaKOM Cailla? 5 Comment [ça] quel [Sacha] ? Komov !
6 Excusez [-moi], mais je ne vous connais pas !
kakoï sacha ?
7- Vous êtes (Ces/)) Tania Ivanova ?
5 - KaK KaKOM ? KOMOB!
8- Non, vous vous êtes trompé de numéro.
kak kakoï ? komaf!

9- Oh 1 Excusez-moi (s"il vous plaît).


6 - IIpoCTHTe, HO JI BaC He 3HalO <D!
10 ­ Ce n'est rien (Rien d'épouvantable).
pRasti!", no ia vass niznaïou !

7 - 3To TaHJlI1BaHoBa?
~~
êtBtania Îvanova ?
8 - HeT, BbI oWH6m1cb HOMepOM.
niét, vy achybfiss' nomiRam.
9 - OM! 113BHHHTe nOlKaJlyHcTa.
oï! izvinif 6 pajaLousf.O,
10 - HH'Iero CTpawHoro. @
nitchivo stRachnayB, 0

Remarques de prononciation 1, 8 Comme le ID est toujours dur, CJ1bIWHWb sc prononce

3 Nous n'avons pas marqué l' accentuation du mot 'h o , car s/ychych' ct ouuf6J1IICb - achybliss'.

dans cette phrase il ne remplace pas un verbe et joue un rôle 9 Vous connaissez bien le mot nOiK3J1yHcTa pajaLous~ . Sachez

secondaire. Comparez: ::ho Clima, C'es/ Sacha, et 3TO Cama que dans la langue parlée, il peut se contracter en pajaLsfS.

'-OBOPHT, C'est Sacha qui parle.


10 N' oubliez pas que dans les tenninaisons -ero/-oro le r se

6 Se liant à 3H31O, He perd loute autonomie, le e devient inac­


prononce v : IIH'len:> nitchivo ; CTpaUJJlOro stRachnava.

centué et sc prononce i : niznaïou.

Notes • " H"',er6 CTpaWltOro est une forme polie pOlir dire Ce n'est
rien, Ce n'est pas grave. cTpawHoro stRachnall'est le génitif
CD La particule HC s'écrit toujours séparément des verbes. Par de J'adj ectif cTpawllblii stRachnr r(-aH, -oe), effrayant, épot/­
exemple, Ile lHlho niznaïou,je ne sais pas. • vantable, horrible.

YnpalKHeHHe 1 - lJ.IITaiin .. nepeBO)\HTe Corrigé de l'exercice 1


0 51 TO'lHO 3HaIO, '1TO no OH. @ - ,lJ;06PhIM o Je suis sûr (Je sais sûrement) que c'est lui . e - Bonso ir! - Bon­
so ir (générique) ! @ Oh ! mais je vous connais! G Excusez-moi,
Be'lep! - 31\paBcTByMTe! 4i) OM' A JI Bac 3HalO! mais il n'y a plus rien. " - Téléphone pour vous! - Merci.
o IhBHHHTe, HO 60JlhWe HH'IerO HeT. 0 - Bac K
Terre<poHy. - CnacH60.
85 • BoceMb.l\eC~T n aTb (vo ssimdis~t piat') BOCeM&lleCJlT weCTh (vossimdisSBt chésP) • 86
19 Ynp3)1(HeHHe 2- BOCCT3HOBHTe TeKCT Corrigé de l'exercice 2 19
Be'le p 8 - OUm 6 JIHCb @) - paJroBop 0 - tle 3B alO - 0 ­
o (Aujou rd 'hui) c'est une bonne soirée.
](onellHo ­

CerO.l\HlI xopoWlifÎ ..... •


~ - Vous êtes Tania ? - Non, vous vous êtes trompé.
- BbI TaHlI? - HeT, Bbl . . .. . . . . •
@) Quelle conve rsation agréable!
KaKOH nplUITHblrl . ...
e - Je ne sa is pas o ù il es t. - Cela ne fait rien.
- ~ . . . ... , r.l\e OH. - HWlerO CTpaWHoro.
o - A Hô ! C'est toi ? - Bien sûr [que c'est] moi!
- Anno! 3TO Tbl? - .. ... . . li!
iii
Lisez: Cor rigé:
no66H, lKlOplt, Cap.l\IHla, ra6apltT, M06HnH33UHli. Lobi lobby, jouRi jury, saRdina sardine, gabaRit gabarit,

mabilizatsï-ia mobilisatiof! .

...wJk. *0/=. ca;~. uuIùf=·


uUQ~•..,.

Écrivez et déchiffrez: Corr igé:


Be'-lep, cTpawHblH , pa3roBop, Hlf'lerO, npocTHTe. 6'< '<o/"b. C?7V~. ~b. ~.
,,/~.

Les 110lllS dejàmille rl/sses se terminent SO ll vent e l1- B pOlir les hom­(l(a laJl bS!) - HaTaWa ; OJlbra - OJiR j neTp - Déni j Poo\d:-" ­
mes el en -83 pour les femmes, par exemple: nCT pÔD - nCTp003, 1'11 1\13 j Ccp réii - CepëiKa ; Tan.RHa - Ta llSl ; IOilllA - IOn SI .
.11031108 - 1113311083, YW3 n ën - YW3l1ëoa . Mais if existe d'aulres COl/lme vous pouvez le constater. les diminutifs se terminent tou­
terminaisons, comme par exemple - 0 (d'origin e ukrainienne) jOl/rs par une voyelle. Par conséquent, ils ne nous donnen t pas d'in­
BRKTOP <l>oM éIlKO. H UTa wa KooancllKo. jonl/alion sur le genre de la personne. Bien s[//: celle liste n 'est pas
Vous savez déjà que la plupart des prénoms russes ont lin dilllinu­ "Ihal/stive. Vous trouverez d'autres prénoms au cours de notre étu­
tif. Voici une liste des prénoms suivis de leurs diminutifs le,'i plus df' d u russe. Notez qu'il existe deux sortes de climblll/ifs : les vrais
répandus : dill/inutifs (le prénom raccourci, moins o.lJidelj, et des dimimllifs
AnCKC:lHIlp - Cama j Atl3CT3CÛH - HaCTH j Alina - kiR; li opJic tllléetifs qlli ne sont pas plus courts que les prénoms. CertaÎns pré­
- GapH ; BlfKTOp - BttTSi j BHKTÔp JlH - BI1Ka ; EJléua - J1é u a ; I/om!; n 'ont que ce type de dÎminutif: O Jlél' - OJIé-.... Ka , OJlé~cK: ;
Haan - BaHH ; MaplfR - Mama j HaAé"IKlI.a - HatHI ; Hanumn ~'" 0))1> - HI'opTôrna, HropëK ; AHTOII - AUTo rna , etc.
87· BOCC MbneCJlT CCMb (vo ssimdis~t siérrr) 130CCMbllCClIT BOCCMb (vossimdisS-t vo ssiém~ • 88
20 ):(BaJ1.L\3TbIH ypOK [dvatsaP" ouRok]
Vingtième leçon 20
B CH6HpH CD
En Sibérie
fsib iRi

1- Allô, Igor?
1­ Anno, Hropb? 2­ Oui, salut 1
aLo, igaR' 3­ Je suis en train de regarder la météo (Je regarde
2­ ):(a, npliBeT! pronostic du-temps).
da, pRiviét ! 4 On dit qu'il fait un froid de canard
3­ JI CMOTplO nporHo3 norO,!\bI. (épouvantable) chez vous.
ia sma tRiou pRagn oss pago dy.
4 f OBOpHT GD, y Bac CTp aUlHbIll XOJlO,[l.
gavaRiat, ou vass stRachn'l' Holat.

Remarques de prononciation

J Nous avons marqué le signe mou par un ' bref. Le p est tou­

jours sonore et donc ne s'assourdit pas, même à la fin des mots .

En revanche, il se ramo llit au contact du signe mou : }{ ropb

igaR'.
3 nporH 63 le J final s'assourdit : pRagno ss.

Notes
CD 8 CH61'iP" fsib iRi : sans mouvement , on utilise donc le prépo­ mou ou - JUI au nom inatif, la terminaison est -II : CJt6Kpb _ B
sitionnel. La formation du prépositionnel n'est pas difficile: Clf6Hpn ,en Sibérie ; POCCH.R _ B POCCH" • en Russie.
pour tous les genres au singulier on remplace la terminaison
par -c : pecTopa n _ B pecTopaHe ; Te:hp _ B TCliTpe; est la 3c personne du pluriel du verbe r080pUTI. que
r OBOpg'T
vous connaissez déjà . rOBopRT sans sujet est l'équivalent de la
~ HéT a -+ Ha llRêTe. Pour le féminin se terminant par le signe .
construction impersonnelle française on dit.
89 · BOCeMbJleC':"T AeBHTb (vo ssimdiss4t diévifS)
,lleOJl.HOCTO (divino sta) • 90
20 5- ):la HeT, Mlmyc I\Ba l\u;aTb-I\Ba.Lll\an IUlTb . . . 5- Ben ... non. Moins vingt, [moins) vingt-cinq .. . 20
daniét, m inouss dvatsat' - dvatsatspiafS ... 6- Ah bon? Et à la télé 011 dit [qu ' il fa it) moins
6- ):la? A no TeJleBH 30p y rOBOpSIT- M HHyC @
45 ..
CO p OK nSlTb ... 7- Ah oui ... Eh bien, ça, c'est peut-être dehors
(dans la rue) !
da? a patif· vizaRou gavaRiat m inouss soRakpiaf ..
7- A-a-a ... Hy, TaK (D no, MO)l(eT 6 bITb <ID, Ha

YJlJ1J(e!

8aa ... nou, takëf'1, moftbyft. na oulifsê! o

5, 6 1lS3JHl3Tb IUÎTb, COpOK rniTh : les chi ffres composés se


prononcent comme un SCU\1ll0t. : dvatsatspiaf , soRakpiafS.
7 Le jl( ai nsi que le III restent durs que lle que soit leur place dans

le mot. Le c se pronon ce donc é : I\IOII\CT mort.

• JI)' TaK'... cst une expression de la la ngue pa rlée qu'on entend


assez souvent. C'est une variante de uy de la leçOJl 6, Elle se
Notes tradu it par eh hien, alors,
® Le mot ~Ut ll yc a plusieurs sens: moins (arithmétiq ue, tempé ­ Dans la langue pa rlée i\fO:IKCT 6L'rTb pcut être réduit à M6mcT :
rature), défaul, inconvénient. ., M6>KeT. 31'0 ou'! Peul-être que c'esllui ?

••• •••
YnpalKHeHHe 1 - 1.J IfTaÎÎTe " nepeBOlllfTe Corrigé de l'exercice 1
o Ha ymll.(e cTpawHbIH XOJlOI\. ~ A qTO TbI Dehors il fait un froid de canard, fJ Et qu'est-ce que lu fais
l' IlSibérie? @) Jerega rde un film intéressant. O On dit que tu es
l\eJla e llib B C I16I1 pH? @) 5I CMOTpIO HHTepecHblH
~ tra nger, C'est vrai ? " Alors, lu es avec nous ou pas?
tPI1JlbM. e fOBOpJIT, qTO TbI HHocTpaHeu;. 3TO
npaBI\a? fi) TaK TbI C HaMM I1JlM HeT?

YnpalKHeIIlfe 2 - BoccTaHOBI1Te TeKCT o Peul-être qu 'il vaut mieux que je prcn nc un tax i ?
. . . • . , JI Jlyqllle B03bMy TaKCI1?
o Que lle ter ribl e prevision! o C'est un film absolument (t rès) épouvantab le !
K a I<OH CTpaWHbIH 3TO OqeHb . . . . . . . . tP HJlbM !

il Peut-ê tre, [allez-)vous jusqu'à Moscou?


. . . . , BaM 1\0 MOCKBbI?
fD Veux-tu regarder la météo à la télé ? Corrigé de l'exercice 2
XOqelllb CMOTpeTb .. . ..... . • . . 0 - npOrHOJ 8 MO>KCT 6 bITb - @- no TeJJeB~IJOpy - OOrO.ll bl
rrpOrH03 . . . . . . ? o MO)I\eT - 0 =-CTpaw HhI H­

91 °ll.eSnH OCTO O)J,HH (divinos~ adi-n) lICBRHOCTO.IlBa (divinos,. dva) • 92


21 Lisez: Corrigé: 21
s aliR satyre, miébi/ meubles, kamiéta comète, chakaL chacal,
caTHp, Me6eJIb, KOMeTa, WaKaJI, KOpHIl,Op.
ka Rido R corridor.

Écrivez et déchiffrez: Corrigé:


~, _.Il_ _
7~, m-e.-e:;;;:::;:mv_, ~ ~~,
H ___ .

IfHoCTpaHell, Il,Ball,llaTb, MOlKeT 6bITb, rrporHo3,


TeJIeBH30p .

abonde en forêts (TaHr3, la taïga), ce qui représente une réserve


Quand lin Occidental en/end le 110 m "Sibérie ", il s'imagine des ours
considérable de bois de qualité. Les hivers sibériens sont longs et
se promenant sur d'immenses étendues blanches, unfraid insuppor­
ji'O ids (entre _1 50 et _40 0 C en moyenne) elles étés sonltrès courts
table et peul-être également le pétrole qui coule à flots ... Quelques
(avec des températures entre 10° er 20° C).
précisions. Effectivement, la Sibérie est une immense région de la
Les Russes ont commencé la conquête de ces lerres au climat rude
Fédération de Russie (12 765000 km]), qui s 'étend de l'Oural à
au XVII siècle et c'est à la fin du XlX~ siècle que le Transsibérien
"Océan Pacifique el qui compte environ 30 mi!!ions d'habitants.
(tra in qui parcourt 9 000 km entre Moscou el V/adivosJok) a été
JI est vrai que certaines régions de Sibérie possèdent de grandes
mis en service. Et puis, durant l 'époque s/(Jlinienne, la Siberie est
richesses (pétrole, or, fer. gaz naturel, etc.) el que la Yakoulie re­
devenue la (erre des goulags.
présente 25 % de /0 production mondiale de diamants. La Sibérie

21 )1.BaAL\aTb népBbIH ypOK Vingt et unième leçon 21


TIOBTopéHHe - Révisions

1 Prononciation
• L'assourdissement des consonnes sonores • L'accent tonique des emprunts
Vous savez déj à qu'en russe toutes les consonnes se subdivisent Généra lement, le russe suit fid èleme nll'acce ntuatiol1 d'o rig ine des
en consonnes sonores et en conson nes sourdes. Retenez une règle mots empruntés. Ainsi, dan s les mots d'origi ne françai se, l'accent
importante: une consonne sonore (6, B, r , ;1, ÎK, 3) devient sourde ton ique reste sur la dernière syllabe comme en françai s: Kyné
(n , 4>, K , T , ru, c) à la fin des mots , ou devant une consonne sour­ koupê ; OJIHBbé alivié ; llIo4>ëp chafioR.
de - 4 nporHo3 pRagn o~; BOLlK3 voll5.a. Cette règle est valable
également pour les prépositions se terminant par une sonore au • Les prépositions et les particules monosyllabiques
contact de mots qui comm encent par une sourde: "3 Bcéx i~iéH. Elles se prononcent d'un trait avec les mots qui les su ivent com­
Remarquez que si le mot se termine par un signe mou , c'est la me s'iLs'ag issait d'un seul mot. Dans ce cas, ell es ne sont jama is
consonne précédant ce signe mou qui est considérée comme finale: accentuées. Par exemple, B TeATp ftiatR, au théâtre; Hl 8ch
1l0j)\Jlb doch!4, pluie. isfsiéH, de tous.

93 • lleBHHOCTO Tpn (divin o st- tRI) lleBJŒOCTO '-IeTblpe (divinost" tchity R"') • 94
21 2 La distinction " avec ou sans mouvement" pu nit if o u dans celui de l'appartenance : .sI XO\Iy DORbY , Je veux de 21
l'e(1lI ; 3 TO mina HPhI, C'est le père d 'Ira. Dans .aeU b PO)l\Ll,é HItH ,
Cette dis tinction est plu s importante qu 'eHe n'y parait au premier le j our de naissance, l'anniversaire, le mot pOiKLlé HU)I défi nit le
abord. Elle est présente partout, en commença nt par les mots inter­ mot .llCllb . Da ns ce cas, on utili se éga lement le génitif.
rogatifs (r.ne, où? sans mouveme nt ; KY..aa, où ? avec mouvement)
et valable également pour bea ucoup d 'actions prévoyant ou non un l a fo rmatio n du géniti f o'est pas diffici le:
déplacement. Cette di stinction est essentielle pour le choix du cas Les mols masculins et les neutres durs ont la (ermina Îso n -a ,
uti lisé après La pre position. Nous avons vu les trois prépositions ta ndis que les mous pren ne nt la ter mi nai son -H : CaJlaT, la salade
33 , B et Ha .
Ca JraTa, de la salade; l\u'ico, la viande - MÂca, de 10 vio"de ;
• Avec B et Ha
on uti li se l'accusatif (le cas du COD) quand il y a (OlKll b, la pluie (signe mou à la fin du masculin , par conséquent, le

"idée du déplacement et le prépositionnel (cas du complément de ma sc u lin est mou) - ue!\1Horo jlO)l\AH un peu de pluie.
lieu ; il n'est empl oyé qu'après une préposition) quand il n'y a pas Les fé m in ins durs prennent la terminaison -bl et les mou s -il :
de déplacement: B TClolTp ftiatR, au théâtre (avec mouvement) - B noMI. "eau - nOilb~ de l'eau; HAéH, une idee - (J.sc) I(.!l,élf , deux
TeaTpé ftiatR''', au théâtre (sans mouvement) ; B CU6U:Pb fsibiRl, idees; 1I0QL, Zlne nuit- (TPH) H6~1H , trois nuits.
en Sibérie (avec mouvement) - B C H6HP" fsibiRi, en Sibérie (sans II est nécessaire de se rappeler qu 'après r, )1\ , K, x, Y, w , Ul il ne
mouvement). pe llt pas y avoir de -hl en raison de la règle dite de l'incompatibi lité
• Avec la préposition 3a on utilise toujours l'accusatifs'il y a l'idée orthographique. Par conséquent, la terminaison est -li : BO.llKa, la
du déplacement (3a CT6J1 zastoL, à table) et l'instrumental s' il n'y \'Odka - BO.llKIf , de la vodka; OKpOlU K3 , /'okrochka - oKp6IUKlI

en a pas (3a CTOJlOM zastaLom, à table). Nous parlerons de l' ins­ rie / 'okrochka. Nous parleron s du pluri el plu s tard.
trumentai plus tard quand nou s aurons rencontré d'autres exem­
ples. Le gé nitif/accusatif des pronoms personnels
Vous l'avez déjà v u plusieurs foi s, nous allons juste le rés umer et
comp léter. Un e bonne nouvel le: le géniti fdes pronoms personnels
3 Les déclinaisons
es t abso lu ment identique à leur accusatif!
• Le prépositionnel
La formation du prépositionoel ne pose pa s de problè me parti­ 1 MeHR OH MeUH 3f1aer il me connait
culier : pour tou s les genres, au s in g ulier, o n re mplace la termi­
naison par -e : pecTopâH _ 6 peCTopane ; Tehp ----. B TC3Tpe ;
' bi Te6si 011 Te6si 31U(eT il te connaÎt
AlléT3 --+ Ha .!l,lIéTe. Pour le fém inin se terminant par le s igne erG 011 ero JllaCT il le connaÎt
mou b et -lfH au nominatif, la terminaison est -H : CH6upb --+ B '"
1I111 eë on eë 311acT il/a cOl1naÎt
CH6HPU, en Sibérie ; POCCUH - B POCCRH, en Russie.
1110 ero 01{ erô 3HaeT il le connaÎt
• Le génitif <11.I H ac 0 11 Hac 311aeT il nous connaÎt
Le génitif est le cas du complément du nom. Le partitif français
qui signifie une partie d'un tout ~ l'eau, du pain, etc .) va se tra­ lM Bac OH Bac 3HaeT il VOliS connaÎt
duire en ru sse par le génitif. Il peut également contenir l'idée de Uut lIX OH HX JmieT il/es connaÎI
quantité . Ainsi, après les mots indiqu ant la quantité (qYTb-qYTb,
/ln pelit peu ; HeMHoro, un peu; Asa, deux; TpU , trois ; ~leTh'lpc , Q uand les pronoms personnels de la 3e p ersonne so nt employés
quatre; cT3KaH , UI1 lierre, etc.) on ut ili se le gén itif. Le génitif nvec des pré positions, un Il apparaît au début du mot : y 1II1X , chez
se traduit donc e n français par la particule de, prise dans le sen s (' /IX.

9S • llCBHHOCTO mrfb (divinosf' piaf!) ,AemmOCTO weCT b (divino sfJ chésfS) • 96


22 )1,BlI,lI,UaTb BropOH ypOK [dVatsa~ffaRoï ouRok] Vingt-deuxième leçon 22
.n;HH HeAéJlH CD ft-J/iS VOliS habituez progressivement à l 'alphabet cyrillique et avez
I<,il de grands progrès en lecture. La transcription phonêtique vous
'S I encore ulile, mais vous savez vous e n passer pOlir bon nombre de
1- IIpuXOAII K HaM B nOHe)\eJlbHuK @ ! mOIS. Essayez de lire le lexie russe directement el reportez -vous à la
2­ b OIOCb @ , 'iTO B n OHeAeJlbHI!K jj He Mory... /ll'Onom:ialion seulemenl pour vérifier que VOliS avez bien assimilé.
3­ T oma - BO BTOpHUK @) 1UI1! B '1eTB epr;
Les jours de la semaine
4 B cp eAY Mbl y)!{e l!):\ëM B KI!H O.
5 - A , M o )!{eT 6blTb, B mlTHl!uy?
1- Viens chez nous lundi!
6 - Hy, eCJlI! Tbl He M O)!{eWb B ):\p yro l1 ):\eH b, TO
2­ J'ai peur de ne pas pouvoir (que lundi j e ne
npl!xo):\11 B nllTHu uy, peux) ...
7 TaK KaK Mbl ye3)!{a eM Ha Bbl xo):\Hble @ . 3 ­ Alors, mardi ou jeudi;
8- )J(aJIb @ , H XOTen n p e):\nO)!{IITb cy660 ry unI! 4 mercredi, nous allons déjà au cinéma.
BocKp eceHbe ! 0 S - Dans ce cas (Et), peut-être vendredi?
6 - Eh bien, si tu ne peux pas un autre jour, alors
Prononciation
viens vendredi,
dni nidiéli 1 pRiHadi knam fpanidiélnik! 2 baïoussl. chIo
7 car nous partons pour le week-end.
fpanidiélnik ia nimagou ... 3 tagda vaftoRnik mflchitviéRk,

4 fs Riédou my oujë idiom fkin o. 5 a mofl byf5 fpiatnitsou ?

8 - Dornmage,je voulais proposer samedi ou dimanche!


6 nou, iésli Iy nÎmotch' vdrougo ï dié9"e, to pRiHadi fpiatnitsou,

7 takkak myouiéjja" m navyHadny". 8 j al, ia HatiéL p RidL ajy~


particules monosyllabiques. 1/ yen li égalemem dons la leçon
soubotou Hi vaskRissi~ !
d 'aujourd'hui. En/raÎnez-volis à les prononcer à haute voix!
Remarques de prononciation 1. 2, 3 Prononcez bien le K à la fin des mots: il est dur!
VOliS avez rencontré plusieurs fois des mots qui se pronol1cenl 3 Le r en pos Îtion fina le se prononce k : 'leT Bépr ichiiviéRk.
d 'une seule émission de voix avec ceux qui les suivent. Comme 8 BocKpe c éllbe vaskRissié9 ne1ê : le signe mou renfo rce la
nous l'avons souligné, il s'agit souvent de prépositions el de mouillure et a surtout une va leur orthographique.

Notes on ajoute le
, . 8 0 BTOptHfK : 0 à la preposition B pour rend re la
CD Vous avez déjà vu l'emp loi du génitif (leçon 15). Le voici ex­ prononcia tion plu s flui de.
primant le compl ément du nom et se traduisant en français par ,) Bien que le mot week-end sail bien rentré dans la langue
de placé entre le nom et son complément He.lléJlH'- AH" ru sse (y llKéHll. ouïkiénd), nou s vous conseill ons d'employer
HeaéJl u, une semaine _ les jours de la semaine. BbIXOJJ; ltbI C vyHadnyM, qui res te plus usité et plu s naru rel.
<ID B nOH e.!J.éJlbHlt K : pour indiquer le jour où se passe l'action, on il lKaJi b se tradu it par dommage, c'est dommage. Le mOl qui
utilise la préposition B + l'accusatif (cas du COD). désigne la personne qui regrette se met au dat if : M ue T a K
@ 6OJOCb est la l''' persoone du singulier du verbe 60 HT bCH :.t\an b! , Je regrette tellement! EMy O'leUb lKaJl b, ll regrette
baiatsa , avoir peur, craindre, appréhender. beallcoup.­
10 1 • CTO OAlrn (sto adi -n) CTO .... (sto dva) • 102
22 Ynpa"<HeHUe 1 - lhfTaiÎTe H nepeBOIlHTe C orrigé de l'exercice 1 22
o BbI oIllH6nllcb HOMepoM BTOpOH pa3. @ nOHe­ Vous vous è les trompé de numéro une deuxième fois. @ Lund i
):\en bHHK - nepBbIH ):\eHb He):\enH. e) 113BHHHTe, C\ l le pre mie r jour de la semaine. @ Excusez-moi, mais un autre
ou rje ne peux pas. 0 Sa medi, nOliS ne partons pas . Vie ns !@ C'est
HO B ):\pyroH ):\eHb JI He Mory. 0 B cy660Ty Mb! He do mmage que tu ne pui sses pas dimanche.
ye3)!(aeM. npHXO):\H! Ci) )f{anb, 'HO T b! He MO)!(eIllb
B BOCKpeceHbe.
Ynpa"'HeHlJe 2 - BocCTaHOBItTe TCKCT Corrigé de l'exercice 2
- T aI< K a K - e ECJHf - K HaM 6) - LtC TBepr - ye3>K a eM ­
o On se sent bien ici car il y a tout. 60lOCb 0 - STOpH ~1 K

HaM 3):\ecb xopowo, . .. . .. 3):\eCb Bcë eCTb.


·o ~te~fi,(;U'V ­
@ Si (u veu x, v iens chez nOlis.
... . XO'leWb, TO npHXO):\J1 .
'1, tt..a~
Me~.
fI) Jeudi , nou s partons pOUf le Ca ucase.
\...
B .. . .. .. Mbl . ... . .. Ha KaBKa3.
...,..;­
o Oc plus, j'ai pcurdc lu i!
K TOMy )((e JI ero . .. . .

Ci) Que fai s-t u mardi?

'ho TbI ):\enaeWh BO . ... .. . ?

Lisez: Cor rigé:


HMnpeCCHOHII3M, nacco, Mar, MapK1I3, cpa3a, ,-mpRissianizm impressionn isme, lasso, /(ISSO. mak mage.
capKocpar, My3eH . maRkiss marquis, faza phase, saRkafak sarcophage, mouziéï
/III/sée.
a.A:b?~. u<acc<>-. -«<U. ~. ~.

=f~.~'
Écrivez et déchiffrez: Corrigé:
nOHe):\enbHJ1K, BTOpHHK, cpe):\a , qeTBepr, n JlTHlll.(a, /I~. ~. 'l'o/.a.. ~"""
cy660Ta, BocKpeceHbe. N .. '7~~, ~?~, ~.

Vos exercices d'écriture s'achèvent aujol/rd 'hui. Cependant,


rien Ile vous empêche. si vous en avez envie, de reprendre les
dialogues des leçons el de les transcrire à la main!

103 ' CTO TpH (sto tRi) cro "CThipe (sto tchityR") • 104
23 .l1:BallllaTb TpéTHH ypOK Vingt-troisième leçon 23
{dvatsattRiéf' auRok]
Un rêve
Cou
1- Docteur, j'ai un problème:
1- ,[(OKTOP, y MeHli npo6neMa CD: 2 chaque nuit, je rêve
2 KalK.ll.YIO (:(; HO'lb MHe CHHTCS! Cl>, 3 que des rats jouent au foot.
3 '1TO KpblCbI HrpalOT B CPYT6on. 4- Voici un médicament; ce cauchemar cessera.
4- BOT neKapCTBO; 3TOT 'D KOiliMap 5- Merci, je prendrai le médicament demain.
npeKpaTHTcS! (O).
6 - Mais pourquoi demain?
5- CnacH60, S! nplfMy rreKapcTBo 3aBTpa.
7- Eh bien, parce qu'aujourd' hui, c'est (ils one) la
6- A nO'leMy 3aBTPa?
finale ...
7- A nOToMy, '1TO cerOilHS! y HHX ® cpHHan... 0

Remarques de prononciation
Prononciation
2, 4 La combinaison de lettres TeH que ('on trouve à la fin des
SQ-n 1 doktaR, oum;nÎa pRabliéma : 2 kajdouïou notch ' mnié

verbes se prononce -tsa malgré le JI mou CHUTeR snitsa,


snltsa, 3 chto kRyssy igRaïout ffaulboL. 4 vol IikaRstV" ;
np eKpaT HTcA pRikRatitsa.
êl't kachmaR pRikRatitsa. 5 spasslb', ia pRimou IikaRstV"

3 Faites attenlion au son bl : KpblCbl kRyssy.


zaftRa. 6 a patchimou zaftRa ? 7 apatamouchr', sivodnia

ouniH finaL. ..

Notes ) TOT êf't est un pronom démon stratif qui var ie en genre et
en nombre er qui se décline. Observez les terminaisons, elles
([' Vous l'avez remarqué , le mot npo6JIhla est du féminin , com­
nou s rappellen t cell es des noms: :)TOT (masculin), ce ; :)Ta (fé­
me nous le montre la terminaison en -a.
minin). cette ; jTO (neutre), ce; 3TH (pluriel de to us les genres),
® Ic8IK.llY)() est l'accusatif de l'adjectif KaiKI(blH , -as, -De, cha­ ces.
que, chacun (e) : Kaif\,llblH ,!lelib, chaquejour ; 3,aCCb K'BiK,llblii
01 npeKpaTl1TCH est le futur de npeKpan'tTbcSl (eh ou i, l'écri­
X6QeT rOBopnTb no-pyccKII, lei, chacun veut parler russe.
ture est quasiment identique !) pRikRatits8, cesser. Faites at­
(ID l'\tHe CHUTCR, '1TO••• mnié snitsa chto ... , je rêve que .. Une tention, ce verbe est réfléchi en russe alors qu ' il ne l'est pas en
autre construction est possible : Mue CRnTCA COIf mnié snltsa français.
so-n. Cette dernière est di fficile à traduire ca r le verbe pro­ Dans les pronoms personnels de la 3" perso nne, devant une
nominal indique que l'action est produite par le sujet. On la
préposition, un H apparaît au début du mot pour faciliter la
traduira quasiment de la même manière que la première : je
prononciaüoo : y Hlix , chez eux.
fais un rêve (littéralement "un rêve se fait").
105 • CTO fVlTb (sla pia~)
• cro weCTb (sta chës~) • 106
23 YnpalKHeHlle 1- I{HTaliTe Il nepeBolllITe Co rrigé de l'exercice l 23
o KalKllYIO CpellyOHM MrpalOT B cpYT6on. @ 3aBTpa Chaque merc redi, ils jouent au foot. e Demain , vous avez la
li Ila le. €) - Pou rquoi demain ?- Mais parce qu'un autre jour, je oe
y Bac cpMHa n. @) - ITo'IeMy 3aBTpa? - A nOToMy, "ITO
peux pas. 0 Po ur eux (out va bien. 0 Quand ce cauche mar cesse ­
B )1PYTOH l(eHb j) He Mory. 0 Y RHX Bcë XOpOlliO. ra-t-i 1 ?
o Koma npeKpaTJ.fTCli :nOT KOlllMap?
YnpalKHeHlte 2 - BOCCT3HOBltTe TeKCT Co rrigé de l'exercice 2
BOT - noe3A - ye3il\a1O e Ka)f(.nyfO - COH fD - Dpo6neMa

o Voici mon trai n. Je pa rs. . I1CKapCTllo 0 - KpblCbl .

. . . MOH .....• 5{
@ Chaque nuit je rais ce rêve.
HO'lb MHe CHMTCli :nOT
~ Et ça , c'cst mon problème !
A 3TO MOli
e Je voulais cc médicament.
5{ XOTen 3TO . .... .. .
o Un seul problème: ic i il y a des rats !
O )1Ha np06neMa: 3)1eCb . ...

Lisez: Corrigé :
3KpaH, MHMlIMaIT"I , XII MMlI, llIaHTalK, peHTa. IkRa-n écran, initsyaLy init iales, Himï-ia chimie, cha- ntach
d Wl1/age, Riénta renIe.
~. ~-«~, za.aa.2, V.uM&n.aqt;,

r='

ii~ iii

107 · CTÛ CCM b (sto siéni) CTO BoceM b (sto vossjém~ • 108
24 JJ:BaiJ,l\aTb qeTBëpTbIH ypOK Vingt-quatrième leçon 24
[dvalsal" IchilvioRI" ouRok]

KaKali lKapa! Quelle chaleur!

1 - Ha ymll.\e TaK CD )!(apKO, 1- Dehors (sur la-rue) [il fait] si chaud

2 qTO JI Bcë BpeMX XOqy TIHTb. 2 que j ' ai soif Oe veux boire) tout le temps.

3 - Cbellib MOpO)!(eHoe. 3- Mange une glace.

4 - L(yMaelllb, TIOCJle MOpO)!(eHoro ® He 4- Tu penses [qu'] après une glace on n'a pas soif?

5- [Je ne suis] pas sûre, .

XOqeTCJI @ TIHTb?

6 mais il n'y a rien de mieux [qu'wle] glace par

5 - He ysepeHa (1),
une (dans) telle chaleur!
6 HO HeT HHqerO Jlyqllle MOpO)!(eHoro B

TaKylO CD )!(apyl o

Prononciation Remarques de prononciation

kakaïa jaRa ! 1 na oulits' tak jaRk-, 2 chto ia fsio vRiémia t Le u est toujours dur. Il n'est donc pas ramolli par le e qui le suit :

Hatchou pif4. 3 sOiéch ' maRotn~ . 4 doumatéch', po sf'4 y.rlllue ou lits'. 3 C'est notre première rencontre avec le signe dur

maRotns va niHotchitsa pifS? 5 niouviéRina, 6 no niét nitchivo .... Comme vous pouvez le constater, cette lettre n'apparaît pas

Loutch' maRofrtV' ftakouïou jaRou ! très souve nt. Elle sépare une consonne d ' une voyelle molle ct per­

met ainsi à la première de rester dure : CbCLUb sOiéch'.

Notes
CD Après KaK et TaK on emploie un adverbe, tandis qu 'après K8K6ii
el TaICO" (phrase 6) on emploie un adjectif ou un nom: KaK
xopow6! , Quec'esl bien !; KaKO" 011 Jl.66p bIÜ! Qu 'il es! bon!;
3JleCb TaK Déceno!, Ici ons 'amuse tellement! (Ici. e'es/sigai!) ;
Ce.-O.ll.HSI T8KaH iKapa!, Aujourd'hui, il/ait si chaud !
CID nocne exige l'emploi du génitif Mop6)KeHOe --+ nocnc
Mop6iKcHoro ; iKapa -1- nocne lKapbl
® X6I.JCTCH Hotchitsa : sans sujet, ce verbe pronominal indique
une construction impersonnelle qui se traduira par on a envie,
on veut. Pour indiquer le sujet logique (et non pas grammatical)
on e mploie le dat if: I\Jlle X~l.feTCR mnié Hotchitsa,j'oi envie.
@ yBépell8: c'est le féminin car le mol se termine par -a. Vous rie l e n le remplaçant par le -bl ( -H en cas d 'incompatibilité or­
saurez former le masculin en en levant le a : yBépeH, et le plu - ~ thographique) pour tous les genres : yRépe}!!;'I.
109 · CTO ..e.>Tb (slo diévi~) CTO ,n.e CKfb (stc diéssit') • 110
24 YnpalKHeHlle 1 - qllTaiÎTe 11 n epeBoAuTe Corrigé de l'exercice 1 24
o - Cbelllh HeMHoro canaTa. - 51 He XOqy HII eCTh,
,- Ma nge un peu de sa lade. - Je n'ai ni faim , ni soif. 8 Je suis
sCJ rc que tu veu x [aller] au cinéma. @ Dehors il fa il si ch aud!
HII nliTh. @ YBepeHa, Te6e XoqeTClI B IGIHO. ~ Ha ,- Est-ce que tu as faim ? - Non, j 'ai soif. 0 Je regarde la météo:
ynll u e TaKall lKapa! 0 - Th! Xo'!elllh eCTh? - H eT, li tlt.: main , chez vous, il fera chaud.
XOq y nllTh. 0 51 CMOTpJO nporH03 norOAhI: 3aBTpa
y Bac lKapKO.

YnpalKHeHI1e 2 - BocCTaHoBIlTe TeKCT Corrigé de l'exercice 2


)f(apy - IUtTb 8 - yBCpC U3 . -:- Q nOCJJC MOpO>KCHOrO ­
0 -
o Par cette chaleur on a très soif.

1- SPCMK - B KHHO - XOlICTC.sI.

B TaKyJO ... . O'leHh XO'leTClI

@ Mais tu es sCire qu'il est ici ?

A Th! ... . . .. , qTO OH 3Aecb?

@) Après la glace on a soif.

. . . . . . . . . . XO'leTClI nllTh.

o Tu lis tout le temps!

Thl Bcë . . . . . '1IiTaelllb!

o - Allons au c inéma! - Non, je n'en ai pas envie.

- IlOHAëM ! - HeT, MHe He ...

Lisez:
Corrigé:
Igaïst égoïste, imounitiét immunité, faRao-n pharaon, sitouatsï-ia
XOIICT, I1MMyH I1Te T, <IJapaoH, clITYauml, TeOpJoUl .

,\/(/fotion, tioRï-ia théorie.


"==n-, ~-""6??UW"', ~, ~,
~.

ii., iii
J I l • CTO O.D.H RHanUaTb (sto adinatsaF) CTO JlBeHa .uUaTb (sto dvina/sa!") • 11 2
25 )1;Ba~ uaTb mlTbI" ypOK Vingt-cinquième leçon 25
[dvalsaf pialYI ouRok)
,l1,eHb pOllméHUH Anniversaire (Jour naissance)

1 - TaMapa, 3TO Te6e! 1- Tamara, c'est pour (à) toi 1


2­ CnacH60 60JIbllloe! <Il 2­ Merci beaucoup (Merci grand) !
3­ EH yJl<e nO)J.apuJlli Mope lIBeTOB @ ... 3­ On lui a déjà offert une tonne (mer) de fleurs ...
4 A BOT ell\ë nO)J.apoK. 4 Et vo ici encore un cadeau.
5­ Ho nO'IeMY Bcë no eH, a MHe - HWIero? 5­ Mais pourquoi tout cela ·pour (à) elle et rien
6­ Cero)J.1U! y Heë @ )J.eHb pmK)J.eHHJI. pour (à) moi ?
7­ A! Bcë HCHO.
6 ­ Aujourd'hui c'est son anniversaire (chez elle
jour naissance).
S C )J.HëM p0llmeHHJl Iil), TaMapa l 0
7 ­ Ah! Tout [est) clair.
S Bon anniversaire, Tamara!
Prononciation
dié'Jne Rajdiénia 1 tamaRa, ê~ tibié ! 2 spassiIJB baLch o~ !
3 iéï oujê padaRIIi moR" Isvilof... 4 a vot"chio padaR"k.
5 no patchimou fsio ët- iéi~ a mnié nitchivo ? 6 sivodnia ou
nï-io dié "ne Rajdiénia. 7 a ! fsio iasn-. 8 zdniom Rajdiénia,
lamaRa!
Remarques de prononciation
8 La préposition c devient sonore au contact du Il sonore
C llHëM zdnio m.

Notes
CD CnacI160 6oJlbw 6e! spBssib" baLcho lit • Vous pourriez égale­
ment dire bOJIl>w6e cna cn6o! , ca r comme vous le savez, l'or­
dre des mots est soupl e.
<ID Mope lI.seT6 B u,BeT6s est Je génitif du pluriel UBeTh\ les
fleurs. Vous savez déjà qu'après les mots indiquant une quanti­
té (même si l'on ne peut pas la mesurer), on emploie le génit if.
® y Heë : la préposition y exige l'e mpl oi du génit if. Par exemple C llll(!M pOiKllé uH H correspond à notre Bon anniversaire! La
Ta~H\pa ---+ y TaMapbl , Remarquez également la présence de formule entière serait : n 0311paBJIHIO Te6H Cll ll ë M pOiKJlé HHH!
H au début du pronom : il es t raj outé pour faciliter la pronon­ p8zdRavliaiou tibia zdniom R8jdié nia , Je te félicite à l'occa­
c~oo . • sion de (ave'è) Ion anni versaire!
113 • CTO TpUJl a llUaTb (sto tRinats8ta) CTO LjeTbi pHaJluaTb (slo tchityRn8IsatS ) . 11 4
25 Ynpall<HeHHe 1 - 'hlTaiÎTe Il nepeBOllllTe Corrigé de J'exercice 1 25
o Te6e nO.llapHnH Mope UBeTOBI @ - BO.llbI? On t'a offert une tonne de fleurs! 8 - De l'eau ? - Merc i beau­
coup, j 'ai tellement so if. @ - Tout est clair: tu plaisantes? 0 Viens
C n acI160 6onbwoe, li TaK XO'ly nHTb. @) Bcë lICHO: chez nous, c'est l'anniversaire de Tamara. 0 On lui a offert ce ca­
TbI WyTHJIIb? 0 llpHXO.llH K HaM, y TaMapbI .IleHb deau .
pOlK.IleHHlI . 41) EH nO.llapHnH 3TOT nO.llapoK.

Ynpall<Helllle 2 - BoccTaHoBIITe TCKCT Corrigé de l'exercice 2


- ,a,eHb p0>Kll,eHIHI - 8 - nOllapoK 4D C .IlHëM - 0 - no.o.apllnM ­
o - C'est quand ton annive rsai re ? - Demain. .5ICHO - Hcë ­

- Kor.lla y Te611 ... . . .. . ? - 3aBTpa.


@ C'cst mon cadeall !

3TO MOH . ...

@) Boo annive rsa ire, [ma] sœ ur !


.... pmK.IleHl1l1, ceCTpa!
el Ils lu i ont offerl un liv re.
OHH .... . ... eH KHHry.
o Il est clai r que pour clle tout va bien.
. . . . , 4TO y ... Bcë XopO WO. iai
Lisez: Corr igé:
ikzë mpliaR exemplaire, Riéplika réplique, mavzaliéï mausolee,

3K3eM nn np, pennHKa, MaB30neH, <p a3aH ,


faz a-n faisan, ka-nsUloutsï-ia constitution.

KOHCTI1TYUHli.
""'if.<?U?z..<..o/b, /U?lv<<uca., ~, ~,
fUM<C47UM7V~.

Ic\" occasions de lever son verre sonl nombreuses ... le premier toasl

Les deux jëles les plus iII/pariaI/leS pour les Russes sont sans doute 1'1 / porté en / 'hol1nellr de ce/IIi donl c 'est l'anniversaire, le dellxiè­
le jour de , 'An ef l'anniversaire. Pour fêler l'anniversaire, on il/vite II/e (m l 'honneur des parents, et le lroisième souvent à l'amour.

le plus SQnvenl des olllis à III maü'on et on Jeur prépare une belle Si ol/fail lajëte dans lin caJé ou "lin restaurant, lradilionne/lemenl,

table. Chacun apporte lin cadeau. mais 0/1 n'ou vre généralement 1('1' invilés ne paient pas. Mais les Iraditions S ·occidentctlisent ... Le

pas les paquels devant/es ;l1v;/(1s, pOlir ne pas gêner ceux d01l1 les /lills important est de toujours arriver avec III/ cadeau et, si on en a

cadeaux seraient plus modes/es. III possibilité, a.!,ec /lne bouteille de champagne!

115. CTO mlTHa ,ll,llaTb (5tO pitna tsa~) CTO WeCTHa.Ll,uaTb (sto chysnatsat") • 116
26 .IJ:BaAL\aTb wecToH ypOK Vingt-sixième leçon 26
[dvalsa~chysloï ouRok]

3aMe'13TeJlhHblH Béqep Une soirée remarquable

Bqepa li 6blJJa @ Y TaMaphI Ha JI.He pOlK.l\eIDUl. 1- Hier, je suis allée (j'étais) chez Tamara pour son
1-
anniversaire (sur jour naissance).
2 OHa IlpHmaCHlIa CBOHX LlPY3eU @.
2 Elle a invité ses am is.
3 MhI ellH, IlHlIH WaMDaHCKOe, a nOTOM
3 Nous avons mangé, bu du champagne, et après
TaHUeBallH.
[nous1avons dansé.
4 OhlllO O,IeHb BecellO 1 !iD
4 On s'est bien amusé (C'était très gaiement) 1
5- A li B'Iepa 6hlJl B onepe ®.
5- Et moi, hier, je suis allé (j 'étais) à l'opéra.
6 flepBhlU aKT 6blJl TaKHM CKyqHbIM ... 6 Le premier acte était tellement (leI) erUluyeux ...
7- A BTOpou? 7- Et le deuxième?
8- He 3HaI<l : !l 3acHyJl cpa3y ® IIOClIe 8- Je ne sa is pas: je me suis endormi juste après le
nepBoro . o premIer.

Prononciation Remarques de prononciation


zamitchaf6/(1Yf viétchiR 1 ftchiRa ia byLa ou tamaRy nadnié 3 Souvenez-vous qu' il n'y a pas de son nasal en russe, Dan s
Rajdiénia. 2 ana pRigLassiLa svaïH dRouziéi: 3 mou; iéli, pili les combina Îsons "voyelLe + n o u Ill", prononcez bien chaque
cha-mpa-nskaié, a palom la-ntsivali. 4 byL" otchèP viéssiL" ! so n séparé ment : lUa~fRallCI\:Oe cha-mpa-nskaié, T8lfUeBanit
5 a ia flchiRa byL vopiR'. 6 piéRV" akl byL takim skouchnym .. ta-ntsivali.. 6 L~I combinaison "III se prononce chn dans cer­
7 a ftaRo ï ? 8 niznaïou : ia zasnouL sRazou pas" piéRVSV". tains mots: CKY'llIblM skouchnym.

Notes (nominatif pluriel) : SI nOl san IKYPII3J1ltCTa (accusatifsing ulier) --+


CD Obse rvez la traduction de l'adjectif3a Me~uiTeJ1b llbl" , -aft, -oe : H n0303.rr iti:y pltaJJltCl'OB (accusatif pluriel), Vous n'avez donc rie n
3TO 30Me'uheJIb Han 6nepa, C'est un opéra remarqllable ; de nouveau il apprendre, mais j uste ,à réviser le génitif singulier!
3TO 3!lMel.uhenbH3Jl n03l\1a, C'est lin poème admirable; TM
Nous verrons le génitifpluriel progressivement.
3aMe~a.TeJ1bHblif Ilpyr! , Tl! es un am i exceptionnel!
l', IibLno 6"ICHb BéceJlo!: le verbe "être", sa ns sujet, au neutre (au
® Vous avez déjà rencontré des for mes verbales au passé, Le pas­ prése nt , il se rait omis), forme une con struction imperson netle :
sé russe est très fa cile, ca r les ve rbes de tous les g roupes ont les On s'esl bien amusé, C'élailtrès aml/sanl .1
mêmes term inaisons, Nous en reparlerons à la leçon 28,
Blmepe (011 est) à l'opéra: il s'agit du lieu où j'on est, sans m01.1ve­
@ J1.pyléü est l'accusatif pluriel de .llpyr (nom inat ifs ingul ier)-+ ment. Par conséquent, l'emploi du prépositionnel est exigé. Avec
Jlpy3bSl (nominatif pluriel irrégul ier). Nous avons déjà vu l'ac­ mouvement, o n dira 8 ônepy, (on va) à l'opéra, avec l'accusatif.
cusatif singul ierdes masculin s inanimés(ieçon 14), Da ns lecas
des êtres ani més, le mot à l'acc usatif prend la form e du génitif. L'adverbe cpâly a plusie urs significations immédialemel1l,
Par exemple, a;:YPIl2J1{fCT (nominati f singulier) -.. *ypH2J1ÙCTbJ. d'un coup, ae
bu, en blanc.
eTC BoceM HallU3Tb (slo vassi-mnatsafS) · 11 8
11 7 • eTC ceMH8.il.UaTb (sto si-mn atsatc)
26 YnpalKHeHHe 1 - 'lHTaihe H n epeBolIHTe Corr igé de l'exercice J 26
o KaKoH cerOIlHlI 3aMe'laTenbHbIH Beqep! @ Koro e
Quelle belle soirée aujourd ' hui ! Q ui as-t u invité à [Io n] an­
Ill versaire ? 0 - Tu es allé chez Tamara hier ? - Non, je sui s a llé
TbI npHrnaCIW Ha lIeHb pOlKlleHHû @) - T bI B'lepa ;\ l'opéra . 0 Je m'amuse bien ici! 0 Hier, nous avons mangé du
6bIn y TaMapbl? - HeT, II 6bIn B onepe. 0 MHe cav ia r et bu du champagne.
311eCb O'leHb Beceno! 0 Bqepa MbI enH HKpy H
nHnH rnaMnaHCKoe.

YnpalKHeHHC 2 - BoccTaHoBHTe TeKCT Corrigé de l'exercice 2


- 33C l:l yna - f} - 3KT 6hIJJ - @) - Decen o 0 Byepa ­
o Je me suis endorm ie juste après le fi lm.
] a ~telIaT e nbHa R ­

51" ...••.. cpa3y nocne cpHnbMa .

f} Le prem ier acte était mieux .

I1epBbIH .. . . . . nyq me.

@) À l'ann ive rsaire, on s'est [bien] amusé.


Ha IIHe pOlKlleHHlI 6bInO ... . .. •
o Hie r, nous avon s dansé .
. . . . . MbI TaHu eBan I1 .
o O h. c'est un liv re remarquable!
0 , :no ............. KIiHra!

Lisez: Corrigé :
Koppym.(I111, :3KOHOMI1Ka, IOMOP, KOMnpecc, ka Rouptsyia corruption, ikanomika économie, ioumaR humour,
ka-mpRess compresse, simiétRï-ia sy métrie.
cHMMeTpI1lI.
~. ",~.~. """'~WC<>.
~'IU6!~.

ii., iii

119 · cro lleBJlTHa)J.UaTb (sto divitnatsa ts) cm .o.oa.o.UBn (sto dvatsaF) • 120
27 )l,Ba;.-uan. ce;'-hMOH ypOK Vingt-septième leçon 27
[dvatsatsiédmoï ouRok}

B é)KJlIfBaII lléBO'I Ka Une fille polie

1- ITo 4 eM y y Te6 n 60nltT lIŒ.B OT CD?

J- Pourquoi as-tu mal au ventre (chez toi ventre


2- C Ha'ia na H aTa rua A ana MHe D MpOlKOK.

(ait-mal) ?
2 - D'abord, Natacha m'a donné un pirojok.
3 5Iero Cb ena.

3 Je l'ai mangé.
4 ITa r oM MH e npeanolKlln M @ II6nOKO,

4 Ensuite, on m'a proposé une pom me


5 M II He CMorna @ OTKa3aT b CH .
5 et je n'ai pas pu refuser.
6 A n o cIIe 6aHaHa, an enbCH Ha H )lbIHH @
6 Et après la banane, l'orange et le meloll,
7 Y MeHII 3a6oIlen lKHBOT.
7 j'ai eu mal au ventre (chez moi esl-lombé­
8 Ho JI He Morn a G. OTKa3aTbCJI :
malade ventre) .
9 JI SC1IŒMBaJl )leSO'lKa! o 8 Mais je ne pouvais pas refuser :
9 je [sui s] une till e polie !
Prononciation 4 Observez le 11101 si6n o.-:o iabLaka. VOliSconstatez qu ' il existe
viéj1ivaiadiévatchka 1 patchimou outibia baliljyvot ? 2 snatchaLa
natacha daLa mnié piRaj ok. 3 ia "'vo sOiéLa. 4 palom mnié plusieurs prono nc iations poss ibles pOli r les 0 inaccent ués. Pas
pRidLajy li iabLak', 5 i ia nismagLa atkazatsa. 6 aposf" banana, de panique: si vous VOliS trompez, cela ne changera pas le sens
apiélsina i dyni 7 ouminia zabaliéL jyvot. 8 noïa nimagLa dUll1o t. No tez qu 'en fi n de mo t, le 0 sera touj ours mo ins net.
atkazatsa : 9 ia viéj /iva'· diévatchka !
5 Fa ites Htlentio l1 à la pro no llc iHt ion de la terminaison
OTK8 J aT b CH atkazatsa.
Remarques de prononciation 6 Une S'llile de sons très proches ma is dillë re nts esl souvent d if­
1,4 Com me le ,.. est toujours dur, le Il se prononcera y : ilm B6T
fic ilc il pro nonccr : If !l bh lll idy ni. En traÎn cz-vo us !
jyvot, npcllJlOlK liJl H pRidLajyli. 9 Apprenez à bien pronon cer ce mo l. Cc sera important pour la
3 Rappelez-vous que le signe d ur est là pour " pro téger" le c du
suite : .Ll é80 ~I Ka diévatchka.
e. Ainsi la consonne reste dure: cbê J I9 sOiéLa.
pas précédé du pronom Olll~ est pa rfo is l'équivalent de on dit.
Notes
Ici aussi, la 3e personne du pluriel indique ulle tournure imperson­
CD Le verbe 60JléTh sig nifie lilléra leme ntfi'lire mal. Et po ur ind i­
nel le : Mll e IlpCL1J101fOIJI JI HOJI OI<:O, On m'a proposé li/le pomme.
quer à qui ce la fai t m al, on ajoure y + te géni tif de la personne cMo rnâ est le passé (au fém ini n) du ve rbe CM O'fb smotch',
en question : y MeH1l 60Jll'iT >K lI sch , J'ai mol au ventre (" Le pouvoir. C'est tlll passé irrég ul ier.
ventre cbez moi fait mal" ). Y Hcr6 Bef! 60Jllh!, 1/ a mal par­
Rappelez-volis : nOcJle + gén itif. Remarquez que le génitif fémi­
lmt! ("Chez lui tout fa it ma l" ) !
nin mou eSl en -11 : .lI.b'uI H - JJ,I:II I11 . melon, du melon.
® np ennoiKHTb pRidL ajy lS, proposer quelque chose (accusa­
ti f) à quelqu 'un (da ti f). NOlis avons déjà re ncontré rOBo p ~T Mor.l'Ja eSI .!e passé irréguli er (au fé mi nj n) du verbe MO'lb
gavaRial, ve rbe à la 3e personne du pluriel, qu i, lorsqu' il n'esh motch ', pouvoir.

12 1 • eTC 1l0ajll.{aTb OJJ.II H


CTO .o.S2.o.uaTb .o.oa • 122
27 YnpalKHeHlle 1 - 'lIlTaHTe Il nepeBOllllTe Corrigé de l'exercice 1
o Cbellib HeMHoro A blHI1 11 1I6noKo. @ 51 He Morna 27
o Ma nge un peu de melon et une pomme. e Je ne pouva is pas

OTKa3aTbClI: OHI1 TaKl1e A06pble! @) - '-ITO y Te611 refuse r : ils sonl si généreu x (si bons) ! $ - Où tu as (Qu 'es/- ce

60mfT? - )!(HBOT. 0 MHe npeAnOlKHnl1 nOMTH B qui te/ait) ma l ? - Au ventre. 0 On m'a proposé d'all er au cinema.

o Natacha m 'a donné un livre ru sse.


KI1HO. Ci) HaTallia n ana MHe pyCCKylO KHHry.

YnpalKHeHlle 2 - BoccTaHoBIITe TeRCT Corrigé de l'exercice 2

0 - OTKaJ aTbCH e - 6 aH8 Ha - anCJlbCIIHa - .llblHH fD - a C>KI1H BaH ­


o Je n'ai pas pu refuser. 0 - 3a6onCJI - cpa3y - 0 )le a01H<3 _
51 He CMorna . . .. . . . . ..•
49 J'ai mangé deux banan es, troi s ora nges et quatre melons !
51 ~=-J"mek
Cben ADa .. . . .. , Tpl1 .. ... . .. . 11
( ~",9.-.J
'IeThlpe . . . . !
@) Tan ia est une fi lle très polie.
TaHli - O'IeHb . .... . . . n eBO'IKa.
ft
o J'ai eu ma l au ve ntre j uste après le melon.
y MeHl! . .. .... lKHBOT . ... . nocne AhJHI1.
CD La petite fi lle m'a proposé un ve rre d'cau .
. . . . . . . npeAnOlKl1n a MI·le CTaKaH BOn b!.

Lisez: Corrigé:
nyHKTyaUHlI, xaMeneOH, Kopcap,3MOUHlI, pounktouatsyia poncluarion, Hamilio-n caméléon, kaRsaR co/"­
cap AOHI1'IeCHliî. laire, imotsyia émotion, saRdanitchiéskiï sardonique.
7~a.",. =~. "'o/""o/b. ~.
~.

ii., Iii
123 • cro llBan.uaTb Tpl{
CTO ,llB3.L(u,aTb l.J.eTblpe • 124
28 .l(BaJl:~aTL BOChMOU ypOK Vingt-huitième leçon 28
llOBTopéHue - Révisions J"entends le docteur ; ïKypllaJllfCTbl , journaliste (an imé) _ Tb l
CJl t.:IWHWb iKypHanftcToB, Tu entends les journalistes. Rien de
nouvea u à apprendre!

1 Prononciation • Le génitif
Vous conna issez déjà certains emplois du gén itif et la formation
• if\elm sont touj ours durs, même suiv is d 'une voyelle mo lle. Ain­ du singulier. Le pluriel es l un peu plu s complexe. Ne refermez pas
si, le Il sc prononcera y: IIpel'UlOitOln lt pridLajyli, iKltBOT jyvo l. le liv re ! To ut sera bie n répété au cours des leçons et vous l'assi­
mi le rez sans même vous en apercevoir. Pour l'in stant, nou s vous
• Vous savez que certa ins mots courts (des particules ou des pré­ proposon s seu lement la te rm inai son des mascu lins durs qui est en
position s) peuvent se prononcer d'une seule ém ission de voix avec -00 : 6A1U11I, banane --+ 6auâH08 ; IlBcn;, (pl urie l de l'irrégu lie r
le mot s ui vant. Da ns ce cas, leur conson ne final e peul s'assourdi r uocToK,jlew) - uo cl'on. No us verrons Je reste au co urs des pro­
au conl act de la consonne initi ale sourde du mot s uiva nt. Le phé ­ cha in es leçons.
nomène contraire ex iste aussi tes préposition s peuvent deve ni r
sonores au conlac t d' une initi ale sono re du mot sui vant. Pa r exem­ J Les jours de la semaine
ple, C LUIi!M zdniom.
Pour dire Je j our de la semaine où se passe l'action , on util ise la
2 Les déclinaisons préposic ion li + le nom du jour à l'accusa tif ( le cas du COD) : B
IIOHCllM bml K, lundi; no BTOpH IIK, mardi (on ajoute Je 0 à la pré­
• Le nominatif pluri el des ma sc ulin s el fémin ins mous est e n - H : position n pour faciliter la prono nciation) ; 8 CpéllY, mercredi; 8
ll b'nUI (lin me/oll) - 4 llt.IIIII (des melons). Les neutres du rs sont IlcTnép r, jeudi; 8 nHl'Hu u y, vendredi ; B cy66oTY, samedi et B
co -a : JICKapCT80 (lin médiclIIl1ent) --+ Jlcld p CTHél (des médica­ BocKp ecé u be dimanche.
ments). NOli s verron s (a fo rm ation du pluriel réguli er plus e n détail
d.an s la prochaine leçon de rév ision. j Constructions impersonnelles
Certai ns noms masculins forme nt leurs plur iel s en -3 avec Ic dé­
placement de l'accent sur la fin du mot: Jlcc,jorêt - Jlccà,joréts ~ Les verbes p ron ominaux sans sujet représentent souvent des
uOMep, I1l1merO _ lIoMcpâ numeros ; nacnopT, passeport --+ s tructures impcrsonnell es exprima nt des env ies in volontaires
nacllop'n\, p asseports; né'l cp, soir --+ HCIICp.\, soirs; 110.nOp, (spo ntanées) ou des états. Pa r exemple, x6 ...eTCSI Ho tchitsa, on a
lIIedecin --+ IlOKTOp.\ médecins; olllP CC, adresse --+ a.upcca, (ulres­ envie, on vellt. Pour indiquer le sujet log ique (et pa s grammatical)
ses; 1I0e3/.l, train --+ noc3lla, trail/s. on emp lo ie le da ti f : MH e XO'leTCSI mnié Hotchitsa,j 'ai envie.
On trouve éga leme nt des plurie ls irréguliers. Quelq ues exemples:
.llPYI' (m), ami --+ J.lPYll>H, amis ~ UBeToK, (m) jleur --+ 1I8CT b'l, • Le mo t >KaJlb se rapporte à un e personne et se traduit en rapport
fleurs; si6JIOKO (o),pomme _ H6 JIOK H, pommes . avec le s ujet log ique: /\lue iKaJlb mnié ja/,j 'ai pitié,je regrette.

• L'accusatif dc s animés
5 Le pronom démonstratif 3'mom
Vous connaissez l'accusatif des o bjets ou des mots inanimés. En

ce q ui concerne les animés masculin s, leur accusa tif prend la fo r­


:hOT ê~t varie en genre et en nombre et se décline. O bservez les
me du génitif : llt~I(TOp , docteur (animé) - SI cnb\ lll y llO tnO pa ,
termina isons;ëlles 1l0US rappelJent ce lles des nom s:
l25 • CTO nB3nLlan flHTh CTO .IlB8nu an UleCTE, · 126
28 ;TOT (masculin), ce 5 A n QTOM MhT TaH ueBanH.
28
3Ta (fém inin), celle 6 Ho BOT np06neMa :

:n o (neutre), ce
lTH (plu riel de tous les genres), ces 7 llocne UJaMnaHCKoro y MeH' 3a60nen lKI1BOT.

Le pronom démonst ratif.)TOT s'accorde en ge nre et en nombre avec 8 Cawa - AOKTOp, OH lIaJJ MMe neKapcTIIO.

le mot auquel il se rapporte : ~noT )le Hb , ce jour; :ha lléBO ~I Ka , 9 rIOCl lC neKapCTBa lKHBOT 60nhwe He 60nen.

cefle fille ; :l'fO w a Mnâ N cKoc, ce champagne; 3TH HH H U Hânbl, 10 rIOTOM Bce eIDI MopolKeHoe H lUyTI1nH.

ces initiales. Il ELlJlo O'leHh secen o!

6 Le passé des verbes


La formation du passé est très simple: 0 11 remplace Ja terminai son Traducti on
de l'infinitif par le suffixe -JI e l o n rajoute les terminaisons que 1 Jeud i, c'é ta it mon anniversa ire. 2 J'ai invité des ami s e l des
nous avons déjà vues pour les noms ct l'adject if démollstrati f- parent s. 3 Nous avons bu de la vodka et du champagne. " 4 On
On ajoute do nc la term inaison "zéro" au ma sc ulin , -a au féminin, ri touj ours so if par cetle chale ur! 5 Et en suite, nOLIs Hvons dan sé"
-0 au neutre, ct -II au pluriel pour tous les genres et toutes les pe r­ 6 Ma is voilà le probl ème: 7 Ap rès le ch ampag ne, j'ai eu ma l au
sonnes. ve nt re. 8 Sac ha est médecin , il m'a do nné un médica ment. 9 Grâce
bblTb by~ , être au (Aprè~) médi ca ment je n'ai plus eu mall:l u ven tre. 10 Ensuite,
ôt.l -:!!.,j 'élais, III étais (ma sculin), il éla;t
!outle monde a mangé dc la g lace c n fa isant des pl,lisantcrics (et a
6bl-n + à, j 'étais, lu etais (féminin), elle é tait
plai.l"alllé). li On s'cst bien amusé!
6hi-n + 0 , cela était (neutre)

fibl-JI + H. nOliS étions / VOliS érie: / ils 01/ el/es étaient ( pluriel)

Remarquez que les term in aisons sont communes pour les ve rbes

de tous les g roupes:

)1.émlTb diéLatli Jaire: aéJI<l JI, llé..'I:'W3 , aéJl3 JIO, lléJ"laJ1 l1 .

CJlbi w 3 Tl. sLychat:r entendre: CJlb'IUHU I, CJl bi uulJl3, CJJhl m <l n O,

cnbÎ lU3 Jl It .

r0 8 0p liTb gavaRif$ parler l' ono !,"JI, r08o plim l , rOBOpHJlO,

rOKOpH JI II .

Pour les verbes irrég uliers, c'est souvent la for me entière qui chan­

ge, mai s la terminaison reste la même. Par exemple,

I1 IlTlf itti, aller (li pied) : lIIëJI , lu n:l , IU JIO, III l lU ;

MO'l b motch ', pOl/voir : MO I~ MO r JI{., MO I"Jl o, rt lO I"./1I1

3al<J1IO'IIiTCJlbllb,ii IIlIaJlOr

1 B qeTBepr y Meilll 6bln lIeH" pOlKlle,,,, •.


2 ~ llpllrnaCHna APY3eH H pOACTBeHHI1KOB.
3 Mhl TII1nH BOAKy 11 WaMTIaHCKoe...
4 B TaKyro lKapy BcerAa XO',eTC' TIHTh!
127 • CTO lIBa.D.uaTb ceMb CTO )lODLl.QaTb BoceMb • 128
29 ,II.BalluaTb lleBHTblH ypOK Vingt-neuvième leçon 29
l
{dvatsaf6diviap' ouRok]

Ho aoe nmiTbe 1hus el1lamez l'olre cinquième semaine de russe et savez déjà bien lire
Il' c.:rrillique, Aparlir d 'aujo/Jrd'lnll~ vous Il 'aurez plus d'exercice de lec­
ture N 'hésitez pas à revenir alL'r leçons précédentes en cas de besoin!
l - 3a4eM Te6e B MarrollH ollelKllbl? CD

2 - MHe HylKHO K)'rrllTb KpaClfBble 6plOKII ®,


Nouvelle robe
3 TërrnblH <ID cB IITep Il 311 MHlOIO 06YBb.

4 A ell.\ë - HOBoe Be'lepHee nnaTbe .


1- Pourquoi [dois-tu aller] (à-toi) au magasin de

S- y Te6!1 l\enblH wKa<p nnaTbeB!


vêtements?

6 DOIIll.\1I B ill Kaq)y, MOlKeT, 4TO-HII6Yllb CD


2- Il faut que j'achète (à-moi il,/àu/ ache/el) un

HaHllëwb. beau panta lon,


3 un pull chaud et des chaussures d ' hiver.
Prononciation 4 Et aussi (el encore) une nouvelle robe de soirée.
nova ié pLarié 1 zatchém tibié vmagazi-n adiéjdy ? 2 mnié S- Tu as une almoire pleine (entière armoire) de
noujn/J koupi r- kRassi vy' bRiouki, 3 tiopLyi svitéR Î z;mniouÎou
about'. 4 aïéch 'io nova" vitchiéRni'é pL arié. 5 ou tibia tseU'
robes 1

chkaf pL afiéf ! 6 pa-I"chtchy fchkafou. mott, chtonibout' 6 Cherche dans l' armoire, peut-être [que] tu

naïdio ch' trouveras quelque chose.

Remarques de prononciation
3 Même si le mot (6)'810 sc termine p'lf un signe m Oll, nous al­
lons considérer, d ' un point de vue phonétique, que le vest le son obout', choussures et OJléiKJl 3 adiéjda. vêtements, sont toujours
fina l du mot. C'est parcoll séqucnlluÎ qui s'assourdit . Pour bien au sing ul ier. L'adjectif s'accordc en genre et en nombre avec le
prononcer cc (ramolli par le signe mou , dites lin i ext rêmement nom : KpaeflBaH ollélKna -+ Kp acl'lBble 6plOKIi . Atten tion! Il
court et à voix basse: obouf, ne fau l pas que la traductÎon frança ise vous induise en erreur
quant au no mbre ( plurie l !) : KpacliBaH O.lléif\Lla se traduit en
Notes fra nçais par de beaux vêtements et KpaCltBblC 6PH)lCH par un
CD Nous avon s déjà vu que les Illats indiq uant une quantité exi ­
beau pantalon (singulier n,
genl l'emploi du génitif sing uli er ou pluriel (vo ir leçon 21) : Obse rvez la traduct ion de J'a dj cc tif Tënm~Tii dan s les phrases
lIuca 4l nJlaTbCn, armoire de robes (IIJHiTbC -10 umhbeo : gé­ sui va ntes : TënJlblii C8IiTep, 1111 pulf chaud j TënJlhlH 'I BH- , lin
ni tif pluriel), Rap pe lez-volis qu'on utili se aussi le génitif pour thé tiède ,
les Illats qui qualifient ou défi ni ssent un autre mot: Mara 31111 " ~ITO -1I116Yllb s'emploie pour un obj et non ide ntifié: quelque
OJlélKJlbl , magasin de vélemenJ.\' (O/léil\Jl3 -+ ollé'lf\Jlhl : géni tif chose, n'importe quoi. Vous pouvez ajouter mt6YJlb aux ad­
si ngulier, ca r le mal n'cxi ste pas au pluriel), En fra nçais, les verbes interrogatifs pour exprimer cette idée de que lque chose
deux se tradu isen t pal' de , d'indéfini. Ainsi, vous pouvez dire KTO-1I11 6Y.ll.b, quelqu'un ;
® Certains mots sonl toujours au pluriel, co mme par cxçm­ "-Jlc-ltn6YJlb, quelque parI, etc, R em arquez que 1I116Y.llb "s'at­
pic 6p lO l\: H b R iou ki, pantalon, D'autres mots co mme 66yBb. tache" aveë un trai l d' unio n.

129 • CTO JlOaJlU3TT, JleBSlTb CTO Tp UJlUaTI• • 130


29 7 KaK rOBOp llTCH ®,
7 Comme on dit, 29
8 HOBoe - 3TO Xop OW O 3a6bITOe CTa p oe! o
8 on peut faire du neuf avec du vieux (le neuf
c 'esl du vieux bien oublié) !
~nq

7 kak gavaRi tsa, 8 nova Nl ê t' HaRacho zaby ta<4 staRa" !

Notes
® r08opliTcSI. se dit. est une structure impersonnelle qui se Ira ­
dlli t généru !cmc nt p'lf 0 11 dir.

••• •••
Ynpa"ŒeHHe 1 - q llTaihe Il nepeBOilllTe Corr igé de l'exercice J
0 - lITO Te6e HylK HO? - 3 11MHIIH c BIITep. @ Y Te6H - De quoi as-lU besoi n ? - D' ull pull d' hiver. e Tu as un très
beau panta lon. @ Ma nge q uelq ue chose. 0 Comllle o n di t, 111 ..
O'leHb Kp aCIIBbIe 6 pIOKH. Ii) C belli b '1TO - HH6Y.llb.
- Oil est ton nouveau pa nta lon ? - C hercbe dans l'armoire.
o Ka K r OBopHTCH, HH n yxa HII n e pa! 0 - r .lle T BOM
HOBbIe 6pIOKII? - nOHIl(H B wK a cpy .

YnpalKHelille 2 - BOCCT3 I1 0BIITe TeKCT :) Q uelle be ll e robe ! Elle est neuve?


K aKOe ... ... . . nnaTbe! . .. HOBOe?
o - Tu as une no uvell e robe? - O ui , e ncore unc.
- Y Te 6il HOBOe .. . . . ..? - Ma
ri ..
, eIl(e O.llHO 1.
@ Vo il à toute une a rmo ire de vê lements.
BOT ..... 1lI Kacp .... . . •
tD À q uoi te serl ce vieux pull ?
3 a'leM Te6e 3TOT . . . .. . CBMTep?
Corrigé de l'exercice 2
o J'ai besoin d'all er au magasin. J - nnaTbe - 8 - uenbTii - O.Qe )K,[lbl @ - cTap bl H - 0 - Hy >KHO
MHe ..... B .. . ... . . - Ma r a 3HH 0 - K pac HBoe - O HO ­

13 1 • C1'O TpHD,UaTb OAUH CTO Tp llllUan .QBa • ) 32


30 TpHtJ;uaThIH ypOK [tRi/sa i" ouRok] Trentième leçon 30
HOBoe nmlThe : B Mara3HHe (npOLlOJDKéHHe) Nouvelle robe: Dans le magasin (suite)

1 - OM, CMOTpH, KaKall KpaCIiBall H HeLlOpOrall J- Oh, regarde, quelle belle jupe pas chère 1
1Q6Ka ...
2- Tu trouves que c'est bon marché?
2- TbI C'IHTaeWb, 'ITO no LlëweBo?!
3 À mon avis (Et quant-à-moi), ici c'est le coup
3 A nO-MoeMy, 3,l1eCb ueHbI KycalOTclI 1.
de massue (ici prix se-mordent) .
4 I10CMOTPII '.l , CKOJIbKO CTOllT 3TH 6eJIbIe
4 Regarde combien coûtent ces bottes blanches,
canorll (:1)

Prononciation unc cntité homogène. Ensemble, elles donnent un son sembla­


nova;'" pL atié (pRadaLjênïiéj vmagazinié 1 aï, smatRi, ble à III : C'IHT.iclili. chtchitaiéch', lu considères, lu t l'Olives que.
kaka kt kRassiva" i nidaRaga'(I ;oupka ... 2 tychtchitalêch', chto Le signe mou à la fin du mot n'a qu ' une val eur orthographique.
êf' diochêl/'?! 3 apamoïémou zdiéssl tsêny koussa-iouts8. 2,3,5,6 N'oubl iez pas que u, UI et it\ sont toujours durs.
4 pasmatRi, sko lka stoïat êti biéLY· sapagui 3 Rappe lez-vous que la terminaison des verbes pronominaux
Remarques de prononciation
-l'CH sc prononce tsa malgré la presence d'un H : KycalOTCH

2 Le ë est toujours <lcccntue : nëulcno dio chév'" .


koussa-ioutsa.
• Combinées, les consonnes C'I peuvent être considérccs comme

donné, et qui a un résultat. A in si, dan s le premier cas, on Înv ite


Notes juste l' int erlocuteur à regarder la belle jupe. On emploie donc
Q) KydloTeSi es t la Je personne du pluriel du verbe KycaTbCR CMOTpf~ imperfectif, ca r o n ne se préocc upe pas du résultat
koussatsa, mordre. Att ention : en fran ça is, le verbe n'est pas de j'action. A la phrase 4 e n reva nche, on em ploie le perfectif
pronominal! nocMoTplÎ parce qu'on met l'accent sur le résu lt at de J'action.
.:ID Aujourd ' hui nOliSnOli s att aquon s à une notio n tres importante : on invi te son interlocuteur à tirer une cert aine conclusio n de
l'aspect. Le rllsse n'a qu 'un seu l temps pa ssé et un seu l fu­ l'ac tion q u'on invite à faire (" Rega rde combien cOlltent ces
tur. Il compense celle "pauvreté tem porelle" par la di stinction bottes . .. "). Si tou t ça ne VOli S semble pa s très cl air. ne vous
perfectif / imperfectif. Ai nsi, il un verbe français vont corres­ inqui étez pas: c'est la nOli on la plu s diffi cile de la langue ru sse
pondre deux verbes ru sses: un premi er verbe au perfectif el c l nous y reviendrons tout au lon g de notre étude.
un deuxième à l'imperfectif. Dans le dialogue d 'aujourd ' hui 'J) L e pluriel des adject ifs est assez fa c ile. Pour les ad jec tifs durs
par exemple, nous avon s deux verbes regarder: CMOTpéTb mascu lins en -hlU (-oü si l'accent to mbe s ur la dernière sylla­
(phra se 1) et nocMoTpéTb (phrase 4). Retenez pou r commen ­ be, eomme dans l'adjectif interrogatif Ka1176" quel), féminins
cer que l'imper fectif exprime lln e action répétée, une action en -aH , neutres en -oe le pluriel est en -bIe : 06l>"~Hhlii , ordi­
dans le passé sa ns résultat définitif, ou une action prise dan s noire; o6l>i'lHblC l\1ara31tHbl, magasins ordinaires. Pour les
son déroulemen t. Le ve rbe perfec tif ne décrit pas un dérou­ adjec tifs mous en -nü, -ml et -ce le pluriel est en -ne : C.iUIIH
le ment mais plutô t une action momentanée, dans un moment .. can6r, boïiè bleue ----jo CIlIIHC canon" bolles bleues.
133 • CTC Tp HJ.1Llan TpH CTO Tp llJ.1 UaTL q eTblpe • 134
30 5 JmH ,!\a lKe 06bl'fHbIe CHHHe ,!\lKHHCbI! 5 ou même un simple (bleu) jean!
30
6 )J,a ,!\a lKe na HeKpaCHBru! KypTKa... 6 Et même ce blouson [qui n'est] pas beau ...

7 Et puis vraiment (El généralement) , tu as bien

7 H Bo06lUe, Te6e HylKHO CD rrnaTbe! o besoin d'une robe (à-toi nécessaire robe) !
5 iIi da! aby tchny- s ;n;~ djynsy ! 6 dada! êfD nikRassi va is
kouRtka ... 7 ivapchtchié, tibié noujrl' pL atié!
culin), lis 0 11' besoin d'un pull; cii H yiK H 3 .001\':3 (féminin),
Elle (1 besoin d'une j upe; Teoé H y:lK IJO nmhbe (neutre), ltl as
Notes besoin d 'une robe; eMy U yilŒb'l Op KUOI (pluriel), JI a besoin
T Il)'......10, necessaire, s'accorde en genre el nombre avec le suje t d'un pantalon . Observez les terminai sons: pas de surpri se,
(ici la robe). Pour marquer la personne q ui ressent le besoi n, n'est-ce pas? Elles ressemble nt aux terminai sons des noms :
011 emploie le datif (nous ver ron s la formation de ce cas pOUf
une consonne pour le mascul in , -3 pour le féminin, -0 pour le
les adj ecti fs et les noms plus tard) : 111'11 lI yiKC II CRlITep (ma s-. neulre CI - bi pour le pluriel.

••• •••
YnpalKHeHllc 1 - "l"naiiTC Il n c pcBolllITC Corrigé de l'exercice 1
o J1o-MoeMy, Te6e HyJlCHO B Mara3HH. @) Tbl
À mOIl avis. tu as besoin d'aller au magasin. 8 Tu trouves que ce
blouson eSI beau ? @ J'ai e nvie <racheter des boites blanches el un
C'IHTaellib, :HO KpaCHBali KYPTKa? @) 51 XO'IY jean (bleu). 0 En genera l. ic i, loul esl bon marché. 0 Dan s ee ma­
KynHTb 6enble canorH H CHHHe ,!\lK HHCbl. g.asin de vêtements, c'est le coup de massuc (les prix se-mordent).
o Bo06me, 3,!\eCb Bcë O'IeH b ,!\ëllieBO. 0 B 3TO M i~,
Mara3 1Œe o,!\elK,!\bl l.\eH bl KycalOTC5I. (.,,- O'~~.•~K
~

YnpalKHellllC 2 - BOCCTallOBItTe TeKCT

o Elle a des vêtements pas chers mais beaux .


y Heë . . . . . .. .. , HO KpaCHBali O,!\elK,!\a .

el De quelle robe aS- ill besoin : lI ne bleue ou tln e blanche?


KaKOe Te6e HylKHO nnaTbe: HnH .) Dans l'armoire il y a unc veste, un jean ct uncjupe.
..? B IllKacpy eCTb KypTKa, ... ... H . . . . •

fJ) Hi er, j'ai été dan s un nouveaulllagasin de vêtements . Cor rigé de l'exercice 2
B'l.epa li 6bWa B HOBOM .. .. . . . . O,!\elK,!\bl. ') _ HellOpOrall - f9 - CH Hee - 6enoe 6) - MaraJHHe - 0 flOCMOTp~l *
Ky p-rKa 8 - ,LOfelWChl - J06Ka
o Regarde, quel beau blouson d ' hi ve r!
.. . . . . . , KaKali KpaCHBali 3H MHlIli '" CMOTpU est également possible
135 • CTO Tp IfALlaTb mm. CTO l"pltJluaTb UJcc-rb • 136
31 TputJ.QaTh népBhlH ypOK Trente et unième leçon 31
{tRitsafpiéRV'" ouRok}

H e.!l.Opa3yMétlHe Un malent en du

1 Morro.noH nana KayaeT -1 KorrSl cKy.


1 Un jeune papa remue doucement un landau.

2 B Korr SlCKe nrra'leT pe6ëHoK.


2 Dan s le landau un bébé pleure.

3 - B03bM If ce6S1 B pylOl!


3- Ressaisis-toi (Prends toi-même en mains) !

4 Ca lme-toi, Oleg! Ne panique pas!

4 YcnoKoiicil ®, Orrer! H e naHHKy ii l

5 Un passant: - Ecoutez !

5 npOXOlKHii: - n ocrrywaiiTe @!

6 Arrêtez de parler à votre Oleg :

6 npeKpaTilTe rOBopllTb C BaWH M Orr eroM:

Prononciation
Remarques de prononciation
nidaRazoumiénil~ 1 maLadoï papa katchaiét kafiaskou.
4, 8 Habituellement, l'accent to mbe sur le 1110t porteur du sens
2 fkaliasJ<U pLatchiét Ribiort'k. 3 vai mi sibia vRouki !
et pas s ur les prépositions ou les mots monosyllabiques. Mais
4 ouspakoïsia, aliék ! nipanikou ï! 5 pRaHol': pasL ouchaït'fJ !
certa ines expressions ne su ivent pas cette règle. Ainsi , dans B
6 pRikRatit'é gavaR;!" svachim aliégam:
py KH, nous pouvons observer une accentuation " norma le" du
1110 t pyK It : vRouki ; tandis que dans lI â PYKI{ , l'accent se dé­
place sur la préposil ion : naRouki.
Notes
CD Ka 'laeT est la 3e personne du ve rbe K3 'l aTb katchaP. agiler.
balancer, Dans l'express ion K:I ·1:.1T1. KOJI SÎCKy. nous l'avons
traduit par remuer doucement le landau (avec un mouveme nt
de va-ct-v ien t, en berça nt l'enran t).
@ Li sez d'abord la note (3) qui vous donnera la base pour cette
explication. yC II OK6iI C ~1
est l'impérati f du verbe pronominal
ouspakoi1sa, se calmer. La fo rmation de l' im·
YC IIOr."")HTl. CSl
pératif des verbes pronominaux est la même que pou r les autres
verbes, s<l ufqu'après le Il on <~ollt e - Ch ct après H, on ajoute -CSI .
Pou r le pluriel on ajoute -Cl. après le Te (voi r Ilote 3).
@ 1I0CJ1 y w AHTe cst l' impératif du verbe nOCJl y w3T1.
pasL ouchat', eco lller. La formation de J'impérati f cst très sim ­
pie: on pre nd le radical du présent de la 2e personne d u si ngulier
et on ajo ute - ii si le verbe se ter m ine pu une voyelle, ou - II s'il Po ur form e r la 2e personne du pluriel, il faut faire encore un
se term ine par une con sonne. Ain si par exemple no cJlylllaT b : ajout: -Te. Celte termi na ison du pluriel est va lable pour tous
nocJlyw.D. - eWb -+ nocnyw 3 + li -+ nocJlymali, écoule: les verbe s sans exception : nocn ywa ii + TC - nocny w a iiTe,
" .!ln i : Ul! - ë Wb -+ " Il + JI - IIMi, va. • écoulez; Im l1 + Te - Jt .!l HTe, allez.
137 · CTû -rp1l.llUaTb ceM b CTû Tp ll.D.UaTb BoceMb • 138
31 7 pe6ëHoK Bac He nOHHMaeT. 7 l'enfant ne vous comprend pas.
31
8 JJy'fIlle B03bMltTe ® ero Ha pyKH. 8 Prenez-le plutôt dans les bras (Mieux prenez le

9 - flOHHMaeTe, OJJer - 3TO li! sur bras).

9- [C'est que] voyez-vous (Comprenez), Oleg,

c est 1l10i ~

7 Ribionak vass nipanimaiét. 8 Loutch 6


vazimitié té vo
naRouki. 9 panimaiëf'6, aliék êP ia !
" prése nt-futur". La conjugaison du présent (futur) du verbe
perfectif BJHTb est la su ivante: BOJbl\1Y vat mou, B03 bMëlllb
Notes vazmioch', B 03 b~tëT vaz'miot. B03 bl\1 ëM vazlmiom, 603bMëTe
@ l'imperatif du verbe B J HT b vziaf', prendre. C'est
B03 bl'tuî es t vaz'miotié, B03 bM Yr varmout. L' impératif est do nc : B03bM
un verbe perfectif. Vous savez maintenant que le pe rfectif ne - ëWb ---'1- BOlbl'tl + Il ---'1- B03h~tH. Dan s la phrase 8, VOIlS avez

peut pas exprimer le déroule ment ou la durée d ' une action. l'impératif de la 2" personne du pluriel du même verbe
Par conseque nt, il n'a pas de présent proprement d it , ma is \IIH B03bMU + TC ---'1- R03t.M RTc,prenez.

••• •••
Jusqu'à présent, dans les exercices. IIOUS VOliS donnÎons exclfls ive~ Corrigé de l'exercice 1
men! des mots lels qll 'ils avaient élé utilisés dans les dialogues. Ii Ce n'est rien, c'est un s imple malentendu . e Tu as un père très
parlir d'oujourd 'hlli, VOliS Y IrQI/Verez les mêmes fII ols. mais pmjois Jeune. 40 Le ga rçon secoue douce ment le landau, Cl l'enfant pleu re.
déclinés d 'une (lUlre/a çol/. De ceNe manière. VOliS VOliS habituerez - J'ai un examen, là ... - Calme-toi, tu sais tout ! 0 Quel enfant
progressivement à manier les déclinaisons, car C'eS!11l1 poim im­ agréable vous avez!
porlanf de la langue russe.

Ynpall<lteHHe 1 - lf"TaÎÎTe " nepeSOA"TC


o HWlero CTpalllHoro, 3TO npOCTO He,uopa3y­
Me'lI1e. e y Te6l1 O'ICHb MOJJO,uOH nana . Arrê tez! JI ne vous compre nd pas!

@ MaJJb'lHK Ka4aeT KOJl~CKy, a pe6ëHoK nJJaqeT. . ........ . ! OH BaC He ..

0 - y MeHli ceH4ac 3K3aMeH... - YcnoKoHclI, Tbl Prenez l'enfant dans les bras .
Bcë 3Haelllb 0 KaKoH y Bac npl1HTHblH pe6ëHOK! . . . . . . . . pe6ëHKa Ha pyKH.
'
"} Vo us comprenez , aujourd ' hui , c'est le jour dc mon an niver­

Ynpall<Hem,e 2 - BOCCTaHOBIlTe TeKCT saire .

. . . . . . . . . , CerO,uHlI MOH ,ueHb pOlK,ueHl1l1.


o Écoutez, re ssai sissez-vous!
flOCJJylllaHTe, B03bM HTe .... B pyKHI

Corrigé de l'exercice 2
@ Regarde, cc passan t pleure...
- ce6R - e (nO)CMOTpH - npOXO>KHH - 0 npeKpaTHTe ­
(. .) . ..... , 3TOT .... nJJa'leT...
1I 0 UH MaeT 0 B03 bMHTe - 0 n OHI1MaeTe ­

J 39 • eTO Tp U,ltu aTb .D,eBlITb CTO COpOK • 140


31 32 TpH.llu:aTb BTOpOÜ ypOK Trente-deuxième leçon 32
[lRilsalsvlaRoï ouRok]

Ha Be'lepUHKe Dans une soirée


1­ 51 TonbKO '1TO Blfl1ena Q) OI1Horo CV napHlI... 1- Je viens de voir (je seulement que vu) un jeune
2 OH MOnOI1 Il TaK KpaCIIB @! honune ...
3 A Tam! cKaJan a, qTO OH e!l\ë Il 60r aT. 2 Il est jeune et si beau 1
4 51 TaK XOTena 6bI(1 C HHM n03HaKoMHTbClI! 3 Et Tania a dit qu' en plus il était riche (que il
5­ E cnH XOqeWb, Mo r y n03HaKOMHTb . aussi el riche).
6- T b ! er o 3Haewb? 4 Je voudrais tellement faire sa connaissance
7- HeMHoro... ého MOff lKeHHX! C. (avec lui jaire-connaissance) !
5- Si tu veux, je peux [te le1présenter.
6- Tu le connais?
7- Un peu . .. C'est mon fi ancé !
Prononciation
navitchiRinkié 1 ia lo/ka chio vidiLa adnavo paRni8 ... 2 o-n Remarques de prononciation
moLat i tak kRassif ! 3 alania skazaLa, chloo -n ich 'io ibagat. 2 N'oubliez pas que les consonnes so norcs s'assourdi sscnt en
4 ja/ak HatiéLaby snim paznakomilsa! 5 iésH Hofchich : positi on fi na le : MOJJOll moLat. KllaCltH kRassif.
magou paznakomiP. 6 ty ~vo znaiéch '? 7 nimnoga ... ê"~ mol 7 He~t116ro nimnog" : un mOl dans lequel -oro se prononce
J'rni H! oga.

Notes
<D SJill CJT8 est le pa ssé du verbe imperfec ti f miLle'rl:. vid'éfS, voi,.,
Reli sez la note (2) de la leçon 26.
<ID o.a. Hor6 eSl le génit if ma scul in de OLUfU adi-n, un. Eh oui , les
l1uméraux cardinaux se déclinent au ssi!
@ M6noll et KpacHs sont des adj ectifs cour ts. Leur for mat ion es t
très simple. Pour le masculin, il suffi t d'enlever la te rm in ai­
son : MOnO)l - OH, KpaeJI R - blii, 60nh - hl" . Pour le fémi­
nin , on ajout e -a : I\IOJIO,!l + li, KpaeltB + a, 60râT + a. Pour Je • D xOTéJ1 a 61.1 : voici le premier emp loi du conditionneL Encore
neutre, o n ajoute -0 : M6JIo,!l + 0, KpacHB + 0, 60râT + 0 ; et un e fois, nou s allons vous d ire que c'est facile .. . et c'est v ra i!
pour le pluriel -bi ; M6J1o,ll. + 1,,1, KpaclfB + M, 6or:iT + bI . Les Le conditionnel se forme à l'a ide de la pa rticule 6hl placée de­
adjecti fs courts s 'uti li sent en fo nction d'au ri but. Il s SOnt ob li ­ vant ou de rrière le verbe au passé . Pa r exemple, ou CKalRJl 6b1 ,
ga toires après les exclamati fs TaK ct K a K : KaK OH MOJlOn.!, il dirait (il al/rait dit) ; 1Iolbl 6hl xOTéJm , nous voudrions (nous
Qu ' ;! eSfj eune ! ; OHI{ TaK 60r9.ThI!, J/s SOI1l s; riches! .­ aurions voufir). Cc n'est pas diffici le, vous en conviendrez.
14 1 • cro COpO K O)J.Uli
CTO COpOK llBa · 142
33 YnpalKHeHHe 1 - qllTaüTe Il nepeBOJl.HTe Corrigé de l'exercice 1 33
o Ha BeqepMHKe 6bInO TaK Beceno! 8 EenM OH O n s'est tellement amusé à la so irée! 8 S'il CSt ric he , (alors)

JI.: ve ux fai re sa connaissance. 4D As- tu vu ce jcune bOl)')lTle ?

60raT, TO li xO'ly e HMM rr03HaKOMMTbCll. @) T h!


Pourquoi est-e lle si jeune? - Je ne sa is pas. Ci) Tu voudraj s ètre

BM.l\en :Horo rrapHll? 0 - nO'leM y OHa TaK MOnO.l\a? l!.lns le jury?


- H e 3HalO. 0 Th! XOTen 6b! 6hITb B )I(lOpM?

Ynpa>KHeHlle 2 - BoccTalloBIITe TeRCT Tan ia a dit que c'était ton fian ce.
TaHli , . . . . . . , '1TO :3T0 ... . )J(eHHX.
o Mon fiancé est si jeune! Elle voudrait a ll er au cinéma.
MOH )I(eHI1X TaK
OHa . . . . . . . noi1TH B KHHO.
e - Tu sa is qui c'est? - Non, ma is il est bea u.
T b! 3HaelUb, KTO JTO? - !-leT, 1'10 OH
Corrigé de l'exercice 2
@) J'a i déjà vu cc beaujcunc homme. - ~ 1 0JIO/.l 0 - Kpa CHIJ @ - napH n e - CK<t3.aJ1<I - TnOl1 ­
51 yll<e BM.l\ena :3Toro Kpael'I Boro - XOTcn a 61>1 ­

33 TpHJl.uaTh Tpéntli ypOK Trente-troisième leçon 33


{tRiisat' tRiét' ouRok]

C OCé)( 11 Les voisins

1- Bbl MeHII He y3Ha ëTe ,j,? 1- Vous ne me reconnaissez pas?

Prononciation
sassiédi 1 vy minia nïotlznaïotié?

Notes
:D COCéJlH est le pluriel irrég ul ie r (c<lr normalement. après IJ. , lIne
conson ne dure. 011 s'attendrai t à un plur iel en -1>1) de cocéJl
sassiét, voisin. Le féminin singulier est cocéJll\:a sassiétka.
® yl ll aêTc
ouznavat~.
est la 2r personne du pluriel du verbe p llaB:hb
reconnaître. Vous (rouverez la conjuga ison des
verbes avec le suffixe na dans la leçon de revision. Retenez
que le ve rbe yluanaTb nécess ite l'e mploi de l'accu satif.
I~
143 , CTO COpOK Tp U eTO COpOK \ICTbl pe ' 144
33 2 Mbi paHbllIe @ lKu n u pH,uOM 0 , Ha ynuue 2 Avant, nous habitions à côté, dans la me
33
qanblruHa . Tchapyguine.

3- Ax, KOHetlHo! 51 u cei1'l ac TaM lKJoIBy. 3- Oh, bien sûr! J'habite toujours là-bas (Je et

4 A Bbi Tenepb n Ie lKuBëTe ®? maintenant là-bas habite).

5- Ha HeBcKoM npocneKTe, B ® caMOM ueHTpe 4 Et vous, [vous] habitez où maintenant ?

11IITepa crl! 5- Avenue Nevsky, en plein centre (au même

6 51 OCTaBniO ® BaM MOi1 HOB bIi1 a,upec: centre) de Saint-Pétersbourg 1

6 Je va is vous laisser mon adresse:

7 6y,ueTe pH,uOM, 3axo,uUTe ®! 0


7 si jamais vous êtes (serez) à côté, passez!

2 my Ragn&chê jyli Riadam, na ou lit~ tchipyguina. 3 aH Re marques de prononciation


kaniéchntl ! ia i sitchass lam jyvou. 4 a vy tipiéRi gdié jyviotié ? 2 Dans ~anb'lrHH a tchipyguinB, le a de la sy ll abe qui précède la

5 naniévskam pRaspiéktié, fsamam tsêntRié p it'é Ra ! syll abe accentuée se prononce i.

6 iaastavliou varn moï no vy7 adriéss : 7 bouditié Riadam, 6 H OCni8 JJ IO Je R ct le 0 (qui en positio n non accen tuée se trans­

zaHaditié! fo rme en B) se li ent en un seu l son qui devi ent long à cause de la

présence des deux voye ll es: iBBstavliou.


Notes

(o n se dirige vers) ; B MOCKBY, il Moscou (je vais à). Suivies


@ L'adverbe pall blue a plusi eurs sign ifica tions: aval1/, aupara­
du prépositionnel, elles indiquent le lieu où l'on est : Ha yn ltue,
yonl, plus tôt. na npocll élCre, dans la rue. dans l'avenue (on eSI); B o;é HTpe ,
@ ApTes p(mOM. côte a cô/(', pres de, on e mpl oie la préposition c + au centre (on est au).
j'instrumental . lT,h-ep n'est rien d'autre que Ca HKT~ neTep6yp r sa-nkt
CID iKHJJlt (ph. 2) et >K II BëTe sont des fo rmes verbales de :.t\ II Tb pitiRbourk, Saint-Pétersbourg. dans la lang ue pa rl ée.
jyl', vÎ vre: )f\Jl8~. )K lfoëlllb, iK l{8 ~T, )f.;'IIB~M , iKHBëTe, :lK ll oj'T. oCT<lon H> est la 1re person ne du singulier du verbe perfectif
N 'oubl iez pas que le ë est toujours accentué. OCTa[un-b astaviF laisser. Remarquez qu 'à la 1 ~ personn e du
® Les prépositions li a (phrase 2) ct n peuvent s'e mployer avec si ngulier (et pas aux autres personnes), un n apparaît après le B :
l'accusatif ou avec le prépositio nnel. Suivies de l'accusatif, OCTâ8J110, OCTIUHtWb, oCTâuHT, OCT30HM , OCl'BOItTe, OCTaS5IT.
elles indiqueJ1tl e lieu ve rs lequel on se dirige: Hua yn lluy, li a Le p remier sens du verbe JaXOlll'T'" zaHadiP est el/lrer, ma is
npocnéKT, Je v"is dtllls /" ruel /'avenue: Il ItCWrp, au c;e nlre ~ il peut auss i se traduire par passer chez quelqu ·un .
••• •••
Ynpa","eIlHC 1 - 411TailTe Il nepeBolIHTC Corrigé de l'exercice 1
o Ha H eBcKoM npocneKTe eCTb 6onbwoi1 Mara3UH Su r J'avenue Nevsky, il y a un grand magasin de vêtements.
o,uelK,ubI. 6 51 lKHBy B caMOM ueHTpe. @) - Sbi J' habite en ple in centre. @ - Reconna issez-vous ce jeune ho m­
Ille ? - C'es t Se rgucL 0 Avant nous habi tion s à côté. 0 - Je vo us
y3HaëTe :3Toro napHû - 3TO Ceprei1. 0 PaHbwe laisse ra i une pomme et une banane. - Merci.
MbI lKHnH pJI,uOM . Ii) - 51 OCTaBniO BaM H6nOKO U
6aHaH. - Cnacu60.
145 • CTQ COpOK mITb CTQ COpOK w eCTb • 146
34 Ynpa"'Hellllc 2 - BocCTaHoBIITC TeKCT Corrigé de l'exercice 2 34
0 - aLtpec - 3aXO,lllfTe f} - Y3Ha(!Te - COCeJlH @) - caMoM ueHTpe ­

o Voici ma nouvelle adresse. Passez !


e oy.a.eTe - IK I-I BY fi) PaHbUle - 'KIM" - )f(HBëTe

BOT MOi! HOBbli! . . . . . .


8 - Vous me reconnaissez? - Bien sùr, nOliS sommes voisins.
- Bbl MeHli . . . .... ? - KOHe'lHO, Mbl

fD - Il habite à Moscou ? - Non , en plcin centre de Saint­ En Russie, sur les enveloppes, l'adresse s'ecrit dans l'ordre sui.
Pétersbol1rg ! m nl .' pays. code poslOl (souf s'il y a des pefites cases prévues à
OH "'HBëT B MOCKBe? - HeT, B , el effet en bas de renveloppe), ville. rue. numéro de "immeuble,
'7uméro de l'appartement et enfin. nom el prénom du destillataire
· . . . . . nHTepa!
(au dafiJ). Un exemple .­
Et Si vous êtes sur l'lIve nue Nevsky, passez. ry habit e. POCCIIR ,

· . . .. . Ha HenCKOM, 3aXOLlHTe. 51 TaM ....• 394086, r. BopoJlc)f\.


)'11 . 1Oif;IIO ~Mo l) llRCKaSl,
o Avant vous habitiez ici, et maintenant , où habitez-vous? 11,.5, KB.26
· . . ... Bbl . . . . 3LleCb, a Ten epb r Lle ... . . . ? Ym311ëuy Cc prc lo

34 TpH~ ..aTb 'IeTBëpTblH ypOK Trente-quatrième leçon 34


[tRitsa~tchitvioRI" ouRok]

Pa30'lapOBaHlIC D éceptio n

1- MaMa, cerOLlHlI cnHill KOM x o nOLlHO, 1­ Maman, aujourd ' hui, il fait trop froid,
2 li He Mory HLlTH B illKony. .. 2 je ne peux pas aller à l'éco le . ..

Prononciation
RazatchiRavanPd 1 marna, sivodnia slichkam HoLadn", 2 ia
nimagou itti fchkoLou ...
Remarques de prononciation
Titre pa Jo·.a poBa uH e RazatchiRavan"f'J - Faites attenti on à la
pro nonciat ion du a su ivant le '1 : retenez que dans cette longue
suite de voyelles inaccentuées il se prononce i.

147 • CTÛ COpOI< ceMb CTO COpO K BQCeMb • 148


3- Oui, mon garçon (fils), tu as raison. 34

34 3 - )J,a, CblHOK, Tb! rrpaB CD.


4- Oh, que c'est dommage !

4 - Ax, KaK MHe Jl<anb GD! 5 Les livres, les manuel s, les cahiers,

5 KHHnl , y 'le6HHKJ1, TeTpaAJ1, 6 les règles et les équations . ..

6 npaBJ1na J1 ypaBHeHHX @... 7 J'aime taot l'école '

7 51 TaK mo6mo JllKony! 8- Pauvre enfant!

8- EeAHbüi pe6ëHOK CD! 9- Eh bien, rien à faire (rien ne tu-feras).

9- Hy, HWlero He rroAenaeWb. 10 Je va is téléphoner à Serioja pour l' inviter à une

10 IIo3BOHIO Œ CepëJl<e H n030By ero HrpaTb B partie de (el appelerai lui jouer aux) bou les de

CHe)!(](H... 0 nelge ...

3 da, synok, typRaf. 4 aH, kak mnié ja/5 knigui, outchiébniki, Re marques de prononciation

titRa di, 6 pRaviLa i ouRavniénï-ia .. 7 ia tak lioubliou 4, 7 N'oubliez pas de faire la distinction en tre les deux JI. Dan s

chkoLou ! 8 biédn yi Ribionak ! 9 nou. nitchivo nipadiéLaiéch '. il\3J11. ja/, il ressemble au 1 fra nçai s. tandi s que dans UlK6Jly

10 pazvaniou siRiojê i pazavou léva igRaf fsnichki .. chkoLou, c'est un 1du!'.

9 N'oubli ez pas que le r dan s -cru sc prononce v: lIu l lero

nitchivo.

Notes
CD onretrou ve les term inai sons hab itue lles pOUf accorder "pnB
avec le sujet: pour le fém inin, c'est np.llla ; pour le neut re,
"paBO ; et pou r le pluriel, c'cst npà8hf . ~ l ' pe6ë HOK' : vous connai ssez déjà le plu riel irrég ul ie r de ce mot
® Tci, on peut tradu ire ..W Jlb par (c'est) dommage. Dans d'autres llCTlI diéti.
contextes, on le traduit égale ment par regrelfer, ou encore 1: nOJ60IHITl:. pazvanUS, léléphoner, est \10 verbe perfectif qui

avoir pitié de. Dans ce dernier cas, pour ma rquer la personne nécess Îte l'emploi du datif. Le datif sans préposition corres­

qui a pitié ou qui plaint, on lIti lise le datif devant ïKam., et l'ae· pond souve nt au cas du complément d'attribution (complément

eu satifpour designer la perso nne objet de ee sentiment: Mlle d'obje t indirect qui se trad uira en fmnçai s à l'aide de la prépo­

:a;allb eru, Je le plail1s (ou Mlle cro It\"Jlb). Notez aussi Mlle si ti o n à) . Le datif des masculin s ct des neutres durs est en -y,

ïK3JT1.>, Je suis désolé (e). les mous l'ont en -10 : 011 IIOJ80llltJI COCéJlY (coCeit : dur), If

@ Vous connai ssez déjil le pluriel des nom s. Observez bien les a téléphoné au voisin ; 31'0 nOJl11poK My:JélO ( MyJéii : mou),

mots suivants JOllira - 7 KluirH (l e mot est dur au singu­ C'esl le cadeau p01l1' le musée. Le datif des fé minin s est sem­

lier, mai s il ne l'CUI pa s y avo ir de hl après le r), y',é6HHK blable il leur prépositionnel: il est en -c, sauf les fémin ins qui

(mascul in en K) - 7 Y'lé6uHKIl (ra ppelez-vous qu'après r , K, lU se term ine nt par -b qui ont le datif en -H et les féminins en

on ne trouve jamais de hl), TCl'paltb --+ TCl'paJlII (remarquez -USI , dont le datif est en -HU : 110380Hl1 Cepëil\e (CepëJICa est

qu' un mot " mou" au singul ie r va forcement garder cette carac­ un diminutif masculin , mais il se termine par un fi et se décline

tér istique a\l pluriel), npaBlillO - 7 npaBIIJla , ypaBHéHlle --+> donc comme un féminin), Téléphone à Sel'ioja ; H6"-111 (HO"-l b),

ypaBHéuHJI. ~ il Jo l7L1it; 8cë Poce'llt (PoeniH), loul esl pour Ja Russie.

cro mrrbD.eCJIT· 150


149 • cro COpOK neBnb
34 Yll pall<HeHlle 1 - ljllTaiiTe Il nepeBOllllTe Corrigé de l'exercice 1 34
o TbI IIpaB, MHe 60nbllIe HMQerO He Hyll<HO. o Tu as rai son, je n'ai plus besoin de rien. @ Pauvre enfant! Je le
@ J)ellHbIH pe6ëHOK! MHe ero ll<anb. @) OHM 3HaIDT plain s. ê Il s connai sse nt toutes Ics règ les et les équation s. 0 Je
t'a ime tant !. 0 - Où vas-tu ? - À l'école.
Bee rrpaBMna M y paBHeHH~ . 0 51 TaK Te611 mo6mo !
0 - T hI KYlla? - B wKony.

Y npall<HeHlle 2 - BocCTalloBIITc TCKCT Corrigé de l'exercic e 2


0 - )fŒ Jl b - y :m a lO 8 - K HHrH YY C6HHKit - TeTpa,rHI ê - lirpaTh

o Désolé, m3i s je ne vous reconna is pas. - Cl-l e )f{KI-f 0 HUll e ro - 0 - rrpaB(a) - CJlHUlKOM ­

M He . ... , HO ~ Bac He
8 Il veut acheter des li vres. des manuels ct des cahiers.
OH XO'leT Ky ll HTb H

@) A il olls joucr aux bou les de ne ige.


nOHllëM . . . B ... ... •

. , Rien à fa ire : aujourd' hui,je ne pe ux pa s .


. . . . . . He rr ollenaeWb: CerOllH5f H He Mory.
o Tu as raison , il fa it
T bl ....
( l'Op

C.) , "!"aM
fro id .
....... XOJIO.[\HO.
ii.,
Quaud la rempéralure descend Irè.\' bas. les enplllis l'lisses Ile vonl Ullf(}rÎtés locales doivellt surveiller la tempérafure extérieure. car
pas ri , 'ecote. Cl'pendam. Un 'existe pas de légi.\·hllion bien définie les enfi,lIIts ne doivem pas sortir de chez el/x si dehors il f ait trop
COIICel'l1afll celle queslioll : presque chaque administra/ioll réglo· fi vid (ClIIX environs de 20 degrés cn dessous de zero) , L'interdiction
nale applique ses propres règles. Ce Il 'l'sI pas étonnant : regarde:: de sortie est liée il des conditions météorolog iques complexes . la
le territoire de la Russie sur IIl1e carle el VOliS comprendrez vile températllre. le venl el l'humidité sont pris ell compte. Lors de ces
que les tempéra/ures moy el/Iles varient beaucoup en fonctioll de j oumées si F oides les enfanls allendenl patiemmell! le départ des
l 'elldroit, s/lr cet imll/ense territoire. La législation de la région de parellts {III tra vail et ensuite .. ils \Iont jOller deh Ol:~' avec lellrs ca­
Voronej par exemple, prescrit l'annularion des cours si la tempé­ marades de classe !
ratllre dans la classe descend en dessolls de 18°C. Et bien s ûr les

151 • CTO nsrn.JleClIT OJlU H CTO flK'l'f.,nec.srr ,[{)3a • 152


35 TpUA.. aTh miTbdÎ ypOK Trente-cinquième leçon 35
Pour les adjecti fs du rs en -Mit (-OH si l'accent tombe sur la der­
nOBTOpéHlle - Révisions niè re syll abe, comme da ns l'adj ectif inte rrogatif KaKôit , quel),
e n -aH, et e n -ôe Le pluriel es t e n -ble Kp a cliBblH (masculin)
1 Le nom pe6 ëlloK, bel enfant -+ KpacJiBbie ah ll , beaux enfants; 6émui
(fémi ni n) Ky pTKa, blouson blanc _ 6én bl c KypTKH, blousons
• Le pluri el des noms
hlancs ; HORoe nmlThc, lIouvelle robe (neut re) _ HOBhle n n:hbSl ,
Le nominatif pluriel des mascu li ns qu i se term inent par -ii. ou -b
nouvelles robes.
(masculins mous) formen t le pluriel en -H : I\tY3éii., un musée ~

MY3éu . des musées; D,OiK Jl b, /a pluie _llO)t\Ill~ des pluies. Les fé ­


-HSI et -cc, le pluriel est en -Il e:
Pou r les adj ectifs mous en -IIH,
minins qui se terminent par - :Ho O ll - h (fémini ns mous) ont le plur iel
dillHSI .o6K8,jupe bleue, _ cliHlte I06tCH , jupes bleues. Les ad­
en -II : -U blHfl , un me/on _ Jl bhlH, des melons ~ HO.... b , une nuit --+
ject ifs mo us n'ont ja mai s d'accentu ati on fi nale.
H6<IH , des nuits.
Et bien s ûr, n'o ubliez pas les règ les de l'in compatibilit é o rthogra­
Comme vous le savez déjà, les no ms neutres en -0 (ne utres du rs) phique : pas de 1.1 après et IH . A in si, no us avons:
r , K , IK , X, 'l , III ,
formenlleur pluriel en -3 : aéJlQ, une affaire --+ ne.ll! des ajjàires. It ali6 ii (a(lj ccti f du r) -+ KaK~
(adj e ct i f dur mais avec la termina i­
Les no ms neutres en - ç (neutres mous) ont le plur iel en -9 : M6pe, son d' un mou en rai son de l'in compatibilité orthograph ique).
la mer --+ MOpn, les mers.
• Les a djectifs courts
Vous connaissez déjà les lctt res (r, K , )K , X, '-l , ID , Il.{) après lesq uel­ VOLI S avez déjà renco ntré des adjectifs longs mous et durs q ui s'ac­
les il ne peut pas y avoir de bI et donc, là, on retrouvera la te rmi­ corde nt avec les noms auxquels ils sc rapportent. Vous cono aissez
nai so n li au lieu de bl : canôr, /lne bOlle - canont. des boites ; leurs te rm ina isons (voir la Leçon 7). Certa in s adjectifs qua lificatifs
KYPTli3 , une vesle _ Ky pTli!!, des vesles. peuvent deveni r cou rts, et dans ce cas ils jouent le rôle d'attribut.
Pour le ma sc uli n il suffit d'enleve r la terminaison : MOJIOll - oÏl,
• Le datif xo p6m - HiÎ , nô6p - blH. Pour le féminin, on ajoute -a, pour le
Les noms masculins ct ncut rcs durs fo rment le dati f en -y e t lcs
neutrc - 0 ct pour le pluriel - bi (-II après r , K, "', X. 'l , IJI ct Ul).
mous en -10 : lla JI Kllltry coc éaï (coda + y ), Il a donné le /ivre Remarquez que l'accent du fé minin est fi na l : MOJJOfla, XOpOIUa,
au vois in; n Oil\/lh, pluie (ma lgré Ic sig ne mou à la fin , c'est un L\06pa Le neutre des adjectifs court s correspond à J'adverbe
masc ulin !) _ ilOiKJlm il la pluie. Lc d atif des fé minin s est égal
XOI)OlU c\ bien; nJlôxo, mal.
à leur prépos itionnel : cn - co sauf pour Ics fémini ns se term ina nt
en -b q ui ont le dati f c n - " et les fé minin s en -"SI avec le datif en
-HII. Par exemple: lIo:molllÎ Ml\M~ ( l\Ial\l~), léléphone il IJ/alllan ;
3 Le pronom/adjectif possessif
nô',!! (UO'I!! : féminin), à la nl/il; KOIICTflTyU!!!! ( KoUCTltT5'Ul!1l :
• Pour le nominatif:
fé minin), il la constill/tioll.
masc ulin féminin neutre pl uriel
2 Les adjectifs Moii mon MOR ma Moë motl MOlt mes
• Le pluri eL TBOit IOn TROR ta T BOë Ion l'BOil les
Le pluriel des adjecti fs est as sez facile, ca r il n'y a que deux te rm i­ CROit son 1­ CBOR sa CRoë son CROM ses
naisons pou r tous les genres: une d ure e t une moll e.
CTO rurn.a:eCSl T ~IeTbl pe • 154
153 • cro mlThlleCSn T PI!
35 Tou s ces possess ifs se ressemblent sui va nt le genre. L'adjectif Le ve rbe pc rfeetif déc rit plutôt une ac tio n ponctuelle, c irconstan- 35

caoit est utili sé pour toutes les personnes lorsque la possess ion c iée. et qui a un résu ltat. Ainsi, au présent, on utili se l'impe rfecrif,

appartient au suj et de la propositio n (l'agent de l'action). Si Je pos­ car le perfec tif ne peut pa s déc rire un dérou leme nt ae t1.le l ( d n'a

sesseur n'est pas le suj et de la proposition , on utilise e.. . 6 pour le pas de p réselll ma is un futur).

mascul in ct eë po ur le fé min in. Atte ntion, dans ce cas, l'adjectif La noti on de l'aspect est bien co mpJexe m ais elle s'écla ircira petll

s'accorde avec le possesseur. à petit. Nous y reviendrons à plusieurs repr ises.

Par exempJe, :h o cë iKellllx, c est son fiancé (c'est son fi ancé à


ellc ; même si ....elllix est du masculin, le possessi f est au féminin, • L'impératif
ca r il s'accorde avec Ic possesseur sou s-ente ndu - ici une fe mme) ; Pou r ronllcr l' impératif, il faut prendre le radi cal d u présent de la

:ho crû Klllira , c·esl son livre (c'est son livre à lu i; même si "lUIra 2e
pe rsonn e d u singu lier et ajoute r -ii si le vcrbe se te rmine pa r une
est du fé minin , le posscssif esi au mi.lsculi n, ca r il s'<l ccorde avee le voyelle, ou bien - H s'il se te rmi ne pa r une consonne. Pa r exe mpl e,
possesse ur sous- ent endu - ici lin homme). y:maB aTh . reconnaÎtre: p lia - ëUlb + il __ YJII{IH!, Recol1na;s !;
" JJ,T H, aller à pied: Itll- ëUlb + H ---) Il}lH, Va! Pour fo rmer rimpe­
En ee qui conce rne les possess ifs pluriels, ce n'est pas diffi cile ratifp lu ri el, ajoutez -Te au singulier: Itfl l;Te! Allez!
non plu s :

masc ulin Jëminin - "neutre pluriel


• C onditio nn el

Le co nd itionnel est très fa cile à form e r : la pa rticule 61..1 se place

devant o u derrière le ve rbe au pa sse . A insi, il est poss ible de d ire:

HaUI notre Il :l UHl lIotre IIIl me noIre m'lUlu nos


(pour tous les
JI (6bl) XOTéJl 6 [,1 nOHTlI n IntH 6, Je voudrais o 'aurais voulu) aller

au cinéma; Oltli: (6h1) KynJi JUl 6b1 jTO Jl cfdpCT80, Ils achèle­
gen res) raient (auraie nt acheté) ce medi( w nen l.

Bam voIre u{lIl1a \·olre n:l lll e voIre u:huil vos


( pour tous les • La co nju gaiso n des verbes avec le suffixe lli!

genres) Pou r fo rme r le présent des ve rbes avec le su ffixc B:I , il fau teolever

le suffi xe ct hl termina ison TI. et r~oulcr les tcrm inniso ns habi­

Le pluri el de la 3e personne cst le mê me pour tous les genres: II X , tue ll es. Retenez qu 'au li eu de e. un ë apparaît.

lellr, leurs. Par exe mple. IIX "lIIinl . lellr livre (fém ini n sin g ul ier), Pa r exemple, llélBaTb, dOl/lier: .u:l-lô, lUI-ëwb, lla-ëT, l.laëM, lla­

lU IléT H, leurs e/!fants (pluriel ). IIX ll é ll Jllt Klt , leurs répliques (fé­ he, ll:l-tOT. Atten tion, le suffi xe est conservé au pa ssé: lla!Uin,

minin pluriel). ItX 1l6K..' OI), leur lllédeci,., (masculin). Lla naJla , J.l:1B ;~ JIO , llunâJlII .

4 Les temps
• L'as pect

Le verbe russe exi ste SO ll S de ux "aspect s" : Ic perfectif ct l'im­

perfectif.

Chaque verbe fran çais aura donc dans la plupart des cas deux t nl­

ductions cn russe. Retenez que c 'cs t Je poin t de vue sous lequel o n

envisage l'action qui déterm ine le cho ix de l'aspect. Ainsi, l' im­

perfectif exprime une action en me tt ant l'accent sur so n caractère

répétitif ou sur son déroulement sans se préoccuper de son rés ultat.

J 55 • cro I1.lI.TbJJ.eC1H rLIIT b


eTO mITbLteC RT weCTb • 156
36 3aKJlJO'fIlTeJlbllhlÏlllllaJlor Traduction 36
1 Je viens de vo ir Serg ueï. Appelle-le. 2 Pour quoi faire ? 3 Tu
1 - .51 TOJJbKO qTO BHlleJJaCepre~. TI03BOHII eMy. as besoi n d'acheter un pantalon ? Lui au ssi. 4 A llez-y tout de
2- 3aqeM? :-.u Îte. 5 Ex act ! J'ai besoin d'une nouvelle robe ! 6 Écoul e. tu as
une ple ine armoire de robes ... 7 À mon av is, tu as [p lut ôt] besoi n
3- Te6e HylKHO Ky nllTb 6p1OKII? EMy TOlKe.
d'un bea u panta lon. 8 Connais-t u son adresse? 9 Ou i, il habile au
4 I1I1I1Te np~ MO CeHqac. t.: entre, avenue Nevsky. 10 (Là-bm) À côté, il y a un magasin pas
5 - ToqHo! Mlle HylKIIO IIOBoe nnaTbe! d er ! Il Tu as ra ison. 12 Je va is lui téléphoner pour J'i nvite r (moI
6 - TIoCJJ ywaH , y Te6. uenblH wKaq, nJIaTbeB... (1 mol vu en leçon) [à a ller] au magas in de vêtements.

7 DO-MoeMY, Te6e HylKHbl KpacHBbIe 6pIOKH.


8 - Tb' 311aeWb cro allPcc?
9 - )J,a, OH lKHBë'r B uewrpe, Ha HcnCKOM npocneKTe.
10 - TaM p~IIOM eCTh HClloporoli Ma ra 3H H!
11 TbI npaBa.
12 n 03BOHIO CMy H nOJoBy crû B Mara3HH OllelKllbl.

36 TpHJI...aTb weCTOH ypOK Trente-sixième leçon 36


[tRitsat' chystoï ouRok]

Kro m,eT? Qui aboie ?

1 - il ropëK 1, KaK MOyKacT KOT? 1- Igoriok, comment miaule le chat ?

2- MSl y-M Sl y. 2- Miaou, miaou.

Notes
Prononciation
kto Laiët ? 1 igaRiok, kak mïouka"t kat? 2 miaou-miaou. lfropi!K est le diminutif d u prénom H.ropl~. lgor.
Remarques de prononciation
1 I\tSlyKaeT mïoukaMt : n' oubli ez pas que le SI no n acce ntué,
quand il sc trouve devant la sy llabe accentuée, sc prononce Î.

157 · CTO IlRTb}lCCHT ceM b CTO n$lTf,.n.eC$lT BoceMh · J 58


36 3 - A KaK Mbl'lIfT @ KopoBa? 3­ Et comment meugle la vache ? 36
4 - My! 4- Meuh!
5 - A KaK KpH'lHT neTyx? 5­ Et comment crie le coq ?
6­ Cocorico !
6 - KyKapeKy! 7­ Bravo, tu sais tout (toU! sais) !
7 - MOnOAel\, Bcë 3Haewb! 8 Et qui aboie hargneusement (méchamment)
8 A KTO 3no raBKaeT «raB-raB» ? C06aKa? "ouah-ouah" ? Le chien ?
9 - HeT, 6a6ywKa! 9­ Non, [c'est] grand-mère!
10 KorAa AeAywKa He nOMoraeT 6a6YWKe @ 10 Quand grand-père n 'aide pas grand-mère (n 'aide
MblTb nocYAY 'f.. . 0 à grand-mère) à faire (Iave/) la vaisselle . ..

3 akak mytchit kaRova ? 4 mou! 5 akak kRitchit pitouH ?


6 koukaRiko u ! 7 maLadiéts, (sio znaïéch'! 8 akta zLo gafkalêt
gar-ga'? sabaka ? 9 niet, babouchka ! 10 kagda diédouchka
nipamaga ill t babouchkié myt! passoudou

Notes
~2) Rappe lez-vous qu 'on nc peuL jamais avoir de hl après le '. Cil
raiso n de l' incompat ibil ilé o rthogra phique: i\l1>I~lIiT.

,;{I nO~lOnJTl. est un verbe qui nécess ite r emploi du dat ir


,aé.u ym":il Il e 1I0!\lOraCT 6a6~111 Ke, Le grand père n'aide pas la
g rand-mère. Le dati f des fé minins qui sc terminent cn -ll l -H
est en -c.
1) 1I0CYJlil , vaisselle. est un des 1ll01s qui sont touj ours au s ingu­
lier.
••• •••
Y"palK"CHlle 1 - l.hlTaÎÎTC If llCpCBOllllTC Corrigé de l'exercice 1
o TI04eMy OH TaK 3nO I<pH'IWr? 49 - Y Te6il eCTb o Pourquoi cric-I-il si méchamme nt ? 8 - As- tu un chat ? - Non ,
J'a j un e vache. tD Mon grand -père est très bon. 0 Pourquoi Ion
KOT? - HeT, y MeHil eCTb KOpOBa. ~ MOH AeAyWl<a chi en abo ic-t-i l to ut le temps ? 0 - Quand as-tu tes (Ie.\) exam ens?
O'leHb A06pb1H. 0 nO'leMY TBOH C06aKa Bcë BpeMil - Je Il e sai s pa s encore.
raBKaeT? Ci) - KOrAa y Te6il 3K3aMeHbl? - Emë He
3HalO.

159 • cro fUITb,UCC HT ,llCB.RTb eTO w eCTb,aeCSIT • 160


37 YnpalKHeHHe 2 - BOCCTallOBItTe TeKCT Corrigé de l'exercice 2 37
o - J HaeWb - MOJTOtleLl. @ - TIOMoraeT - @) - naeT - I(OT ­
0 -
o - Tu sais tout ? - Je pense que oui. - Bravo! o - l<PHYI1T - KaK - 30ByT

- Tb! Bcë .... .. ? - .ll.YMalO, Aa. - .


f} C 'est bien de sa part: il a ide grand-mère et son frère.
OH MOJlOAeu: ........ 6a6y lllKe li 6paTY·
@) Le chien aboie elle chat miaule.
C06aKa .... , a ... MlIyKaeT. li.,

o - Qui crie ici? - Ah ! C'est papa ...


- KTO 3AeCb . . .. . . ? - A! 3TO nana.. .
o Tu sai s comment je m'appelle ?
TbI3Haelllb, ... MeHll ... .. ?

37 TpHllnaTb CellbMOH YP(II>: Trente-septième leçon 37


(tRilsat' sidmoï ouRok]

Ha npllëMe 1:: y npa'!:! Consultation chez un médecin

t - Ha 4TO lKaJlyeTccb? t - De quoi vous plaignez-vous?

2 - .ll.OKTOP, y MeH H 'laCTO 60Jl IIT ., rOJIOBa .


2- Docteur, j'ai souvent mal à la tête.

3- Bien.

3- XOpOlllO.

4- Et puis (encore) j 'ai un estomac faib le

4 - EU\ë y MCHH CJl a6blH "'CJIYAOK

Prononciation
napRï-ionié ou vRatcha. 1 nachto j aLou"'tOssi? 2 doktaR, ~ (2:; Vous connaissez déjù le verbe 6oJIIIT. À prése nt , nOli s allons
ouminia tchasf balil gaLava. 3 Ha Racho. 4 Mchio ouminia VOli S liv rer un petit sec ret: e n ru sse, il ya deux verbes 60JléTb
sLa/)" jyLoudak ident iques à l'infini tif. Le premier significJùire If/al, avoir II/al
Remarques de prononciation quelque parI. ct le deuxième sign ifie être /lw/ode. Attention,
1 Souvenez-vous que le 'l, dans le 11101 'no, se prononce ch : chto. le ur conjugaison est différente. POUf l' inSlant, étudions celui
que vous avez déjà rencont ré. 11 se conjugue à la ) e personne
Notes du sing ulier ou du plu riel. Par exemple, Y 6â6yWKit (génit if)
<D npHëM signifie littéralement accueil, receprion. Mais 011 traduit 60mIT :;.t;:HB(n, Grand~mère a mol ou ve11lre ; Y lIa c (gé nitif)
Ha npH ëMe y Bpa'iA par En consultation chez le médecin. • 6o.ruh )KltOOTbl , NO LIs avons 1110/ au ventre.
CTO WeCT:b.neCSIT ABa • 162
161 • CTO meCTbJlCCJlT OHU H
37 5 11 Op06neMbJ C Ol1lueBapeHl1eM @. 5 et des problèmes [de] (avec) digestion.
37
6- Xopomo... 6- Bien ...

7- Pa C maTaHHa~ HepBHali CI1CTeMa .. . 7 - Le système nerveux détraqué ...

8- XOpOW O... 8 - Bien ..

9- 51 y aCTO BOMalO B )lenpeCCI1IO .. . 9 - Je suis souvent déprimé (Je souvenllombe dans

10 - OYCHb Xopowo...
dépression) ...
10 - Très bien ...
11 - .nOKTOp, )la YTO )Ke 3)leCb xop owero?

11- Docteur, mais qu 'y a-t-il donc (là) de bien dans


12 - XopOWO, LITO y MeHH Bcero noro HeT 0)! o
tout cela?
12 - [C' est] bien que (chez) l11oi ,je n'aie pas tout
cela (Ioul cela il-n "y-a-pas) !

5 ipRabUémy spichtchivaRiéniitlm. 6 HaRacho


7 Raschatanaia niéRvna ill sistiéma 8 HaRacho 9 ia tchasf'
fpadatou vdipRiéssï-iou 10 otchf.1OO HaRacha 11 doktaR,
Notes
cfchtot zdiéss HaRochYV' ? 12 HaRacha, chio ouminia La préposition c, avec, nécessite l'emploi de l'in strumental.
(siva êtaVO niél ! Les masculins ct les neutres mous ont l'inst rument a l en -e M :
nHLucoapé uHc (neutre mou) --+ c mUllcnap éllll cM.
Remarques de prononciation
Bcerô 1Toro ueT. VOliS savez que l'ordre des mots Cil russe est
Il VOliS savez déjà que la term inaiso n -cm sc prononce -iva.
assez libre. POlir bi en comprendre la structure de celle phrase,
Dans le mot xO)Jolllcro. le c non accent ué sc prononce i. mais
il faul tout d'abord " retourner" les Illats : lIeT Bcero :'rro ro , il
comme il est précédé du III qu i eSI toujours dur. il Vil sc pronon­
n:v (1 pas 10/11 cela. VOLIS savez sûrement dire (ouI cela: Bcë
cer com llle Ull y léger. Remarquez que le 0 fina l est très allénué :
:h o fsic êt". Ccci est le nominatif. Après une négation expri­
HaRochYVO. mant l'absence , on utilise le gén itif : Beero jToro.

••• •••
YnpalKllellllC 1 - 411TaiiTc Il IIepeBOJ~IITe Corrigé de l'exercice 1
o O'leu b XOp OWO, 'ITO y Bac JTOrO HeT. @ - OH o C'est très bien que vous n'ayez pas cela. e - Il est si jeune! ­
TllK MOnO)l! - .na, HO y Hero y)l{C cna6blH lIœny)lOK. Oui, IlHiis il a d éjà l'estomac fragile. @ - Où avez-vo us mal ? - À
la tête. 0 Vous vous plaignez si souvent! 0 - Al lô! Où es-t u ?­
@) - LITO y Bac 60mlT? - ronoBa . 0 Bbl TaK 'IaCTO
En consultation chez le médecin.
lKanyeTecb! 0 - A nIIO! Tbl l')le? - I-I a npHëMe y
Bpa'ia.

J 63 • cro wecn.o.eCRT TpU CTO weCTb.!leCSIT ~lE:n"l pe • 164


38 Ynpa>lmellue 2- BOCCTallOB IITe TeKCT Corrigé de l'exercice 2 38
- ronOM @ - iKaJ1 yeTccb - @ - )t<enY)lOK 0 - lJ.aCTO - JJ,en p ecc l1 tO
o Grand-mère a souvent mal à la tête.
- .lle.llYWKH - HepBHMI ­

y 6a6ywKH qaCTO 60ilHT

e - De quoi vous plaignez-vous?

- Ha 4TO . . . . . . .. . ?

@) II a l'esto mac fra g ile.

y lIero cila6büi . . .

o Tu le connais: il est souve nt déprimé.


Tb! ero 3l1aeWb: OH Bna.l\aeT B

" Le grand-père a le système nerveux détraque.


y ..... . . paCCTpOemJaH ....... CI1CTeMa.

38 TpHIlUaTb BOCbMOH ypOK Trente-huitième leçon 38


{tRitsat'vassmoï ouRok]

Prenez le temps de lire les notes. Elles soll/ conçues pour VOliS évi­
fer l'apprentissage de la grammaire d'une II/anière trop scolaire.
Me.l\lIIvIHCK~lii OCII1ÔTP
NO liS VOliSY rappelons souvent des points que VOltS QV(."Z déjà vus
les compléla"f pe/il à pelil . C 'esi grâce il celle progressivite
lOli f-en
1- YTO Bac 6eCnOK0I1T? que VOliS assimilere= la grammaire saliS trop d 'effort.
2- HH 4ero. Y Menil Bcë B 1l0pU.l\Ke.
3- Bbl Kypl1Te? bëTe l ? n Examen (inspection) médical

1- Qu 'est-ce qui ne va pas (vous dérange) ?

2- Rien. Tout va bien (Chez moi tolll en ordre).

Prononciation
3- Vous fumez? Vous buvez?

miditsi-nsk'T asm otR 1 chto vass bispakoït? 2 nitchivo.

ouminia (sio fpaRiatkié. 3 vy kouRit'd? piol'(J?

Notes
Remarques de prononciation ; ' le verbe flint. pit~. boire. est un irrég ulier du premier groupe
2 Faites attention aux conson nes sonores qui s'assourdissent : 8 (car on re lrouve les terminai sons de la pre mière cO IUugai son) .
nOlU11IKC fpaRialls,ié, 8 CCMb !.§.iérrr. Vo ici sa cOluugaison : H OblO, TM lIt.ë lUb, 011 n" ~T. l\o1bl nb ë~ l ,
Sbl IIb ëTC. OlOf OhIOT .

165 • CTO w eCTl•.lleCHT n~Tb CTO w eCTb.llCCSlT w ecTIl • J66


38 4- H eT, HHKOr)1,a He Kyp llJI H He I1HJI, 4- Non , je n'ai jamais fumé ni bu,
38
5 )1, a )f(e no npa3)1,HHKaM: 6epery 3)1,OpOBbe. 5 même les jours de fête: je protège (préserve)

[ma] santé.

6- Bac MyqaeT 6ecc oHHH l(a?


6- Vous souffrez d' insomnie (Vous lourmenle

7- HeT, cnJllo ~ o qeHb xopoUJo :


l 'insomnie) ?

8 JlOlKyCb @ B )1,eB~Tb, a BCTalO J B ceMb.


7- Non, je dors très bien :

9 EM TOJIbKO 3)1,OpOByIO nllU\y. 8 je me couche à neuf [heures] et me lève à sept

10 He qHTa IO H He CMOTp lO Te11eBII30p ­ [heures].

11 6epery 3p eHHe. 9 Je mange seulement de la nourriture sa ine.

12 He cMe lOcb, TaK KaK 60 IOCb MOpU\IIH . 10 Je ne li s pas et je ne regarde pas la télé:
13 - ,Ua ... )!(HTb BbI 6y)1,eTe '" )1,0 11rO, Il je préserve ma vue.
14 eCJIH He yM pëTe OT CKyKH cm l 12 Je ne ris pas, carj'ai peur des rides.
13 - Ou i ... vous allez vivre longtemps,
14 si vous ne mourez (mourrez) pas d'ennui!
4 nié!, nikagda nikouRiL i nipiL, 5 dajê papRaznikam:
biRigou zdaRoVié. 6 vass m outchaitJt bissonitsa ?
7 nié!, spJiou o tchfl'l<1 HaRach a 8 Lajouss ' vdiévW, 12 nismï-ioussi, takkak baïoussl maRchtchi-n. 13 da jyr vy

a fstaïou fsiém i , 9 iém la/ka zdaRo vouïou pichtchou. bouditié do LglJ, 14 iésli nioumRio f &atskouki !

10 nitchitaïou i nismatRiou tilivizaR - 11 biRigou zRiéniu1• Remarques de prononciation

S· Il Jl il:JJlItllh7UM pRaznikam: le!l aUlllilicu du 1110t ne se


prononce pilS.
Notes • J l lOJl(IIU.C zdaRoV'ié : la présence du s igne mou est m arq uée

pa r le peti t i qu'on prononce comme lin i très bre f.

(2 cnaTb spafS, do,.mir (2 e groupe). sc conjugue comme suit: M


CII ! 1I0 . Thl Cil 11111 1., (HI cmlT, MM CIIUM . 81.1 CIIIITe. 01111 c llwr .
Rema rq uez que l'i rréguhlr ité n'a pparaît qu'à la 1r~ pe rsonne du fstavatll , se lever.. Attention, ce verbe n'est pas pro­
..BC11WÎlTI.

singul ier, com me dans la co njug<l isoll du verbe ocni811Th (cf. nomin:.d en russe!
la note 9 de la leçon 33). ») )KIITI> UM 6j'.'ICTC...... Après une petile manipu lation avec l'ordre

@ La conjugaison des verbes pronominaux n'cst pas difficile : des mOIS (VOliS y êtes déjà habitué. n'est-cc pas ?), nOlis retrouvons

el le est la même que celle des verbes ;'nor maux", sauf qu'il faul la phrase suivante : n... 6YJle"rc 'KIITh.. Si on traduit littéraleme nt,

ajouter -Cb ou -CSI il la fin , derrière les term inaisons habitue lles. on aura "VOliS serez vivre", sauf que nous n'allons pas chercher la

Observez la cOi~u gaison d'lm verbe pronom in al du deu x ième traduction littéra le! Permettez-nolis de VOliS présenter un nouveau

groupe CI comparez les te rmina isons avec le verbe du deux iè me temps russe: le futur composé. II ressemble par sa forme au futur

Immédiat fran çais dans lequel le verbe aller perd également son

groupe de la note (2) : H JIOif\ yC h , Thl JIOif\lllUh CJI . 011 JIO)I\II T Π,


sens premier et devient auxi liaire . 6YJlCTC est, com mc vous pouvez

MM JIOIt\IIi\lCH . Ubl JIOj.\!'iTCCh, 01111 JIOIf\{tTCSI. Les seules dif..


le deviner, le verbe être qui est devenu auxiliaire. NOliS allons voir

férenee s (à part la prése nce cie la particule propre aux verbes la fomlHtion du futur composé dans la leçon de révision.

réfléchis) sont les variations a 1ft ct y 110 à la Ir,· personne du sin­


gulier et il la 3e personne du pluriel , ce qu i est dO à la dist inction 1;: Après ta préposition OT, on utili se le génit if. C'es t une préposi­
entre les term ina isons dures et molles qui , il son tou r, est due à tion qui indique ou le lien causal ou la provenance: OT CKyKH ,
l'incompatibilité orthographique (pas de 10 ni de JI après le ..-) . ~ d 'ennui ; of MeHR, de ma pari, de chez moi.
167 • CTO weCTblleCJlT ceMb CTO w eCTb,lleCS4T BQCeMb • 168
38 YnpalKHeHHe 1 - I.hlTaiiTe Il lIepeBOllllTe Corrigé de l'exercice 1 38
0 - KaK .l\ena?- Y M eH ~ Bcë B nOp~.l\Ke. fJ K or.na 0 - Comme nt ça va ? - POlir moi tout va bicn. 8 Quand je regarde
~ CMOTpfO TeneBH30p, li CMeIOCb... @ - XoulTe la télé, je ris . .. 0 - Vou lez-vous une glace? - Non , je ne mange
que de la nourriture sai ne. 0 Je ne lis pas ca r jc préserve ma vue .
MOpO)l(eHoe? - H eT, ~ eM TonbKO 3.l\Op OByfO nHI~y. 0 - Fumez-vous? - Non, je veille sur ma santé.
0 51 He 'fHTalO, TaK KaK 6eper y 3peHHe. 0 - BbT
Ky pHTe? - H eT, 6eper y 3.l\OpOBbe.

Ynpa)l(HeHHe 2 - BoccTaHoBIITc TeKCT Corrigé de l'exercice 2


0 - 3pCHI1e - )K8nylOcb f:) - Kyp lO - n blO 0 - CMcëTCCb - 60fOCb ­

o - Avez-vous une bonne vue? - Je ne JU 'cn pla ins pas. 0 - npa3AH H KaM - nOIKych - " - I.{ HTaCTC - CMOTpIO ­

- y Bac xopowee ...... ? - H e . .... .


e Je ne fum e pas et je ne bois pas.

51 He . . . . H He ...•

@) - VOliS riez SOLIvent (en géném/)? Non ! J'ai peur des rides. .l' ·Y . î:
- Bh. Bo06ll\e ........ ? - HeT! 51
MOPll\HH .
e Même les jours de fêle. je Ille couche il neuf heu res.
,Aa)l<e no . . ........ H .... .. Il .l\eBSlTb.
o - Vous lisez? - Non, je regarde la télé.
- Bb' ....... ? - H eT, .... . . TeJIeBI130p.

Les IWfeS VOliS présentent pcufois la co/ !iugaisoll d '/II/ verbe.


JI ne s'agil pas de l'apprendre par cœur, mais d'cm ji:1i/'e la
connaissance. Lisez-la tille 011 deux fois à voix haule : la pro­
chaine fois que 1I0l/S rencontrerez Ull e de ces [ormes, elle VUlIS
semblera déjàftllnilière ell 'assimilatioll se fem plus F lô /elllent.
Si, ullêrieuremel1f, VOliS souhaite: re lloir ulle conjugaison, re­
portez-volis cl l'jndex grammatical (enfin dfU/l/rage).- i1l'ous
indiquera cl quelle lerou VO liS /lourre::. la retrollver.

li., Iii
J69 • CTO w eCT b,llCCHT AemlTb CTO c eMbllccn ' 170
39 TpHAUaTb AeBHTbIiî: ypOK Trente-neuvième leçon 39
[tRitsa~divial" ouRok]
E My He nOBe3JJ O )) ! II n ' a pas eu de chance !

l - CKOJlbKO Te6e JleT @, C aweHbKa? 1- Quel âge as-tu (Combien à-toi année~), Sachenka ?
2­ J'ai (à-moi) cinq ans.
2- Mlle TlHTb JleT.
3­ Et quel âge a (combien années à-y ta sœur?
3- A CKOJlbKO JleT TBoeH ceCTpe? 4­ Elle a (A -elle) deux ans.
4- EH. ,!\Ba ro,!\a. 5­ Et (à-) ton frère ?
5 - A TBoeMy 6paTY? @ 6­ 11 a (A -lui) trois semaines.
6 - EMy TpU HeLleJll1. 7­ Mais pourq uoi pleure-t-il si fort ?
7 - A n04eMy OH TaK CHJlbHO OJl a4eT? 8­ Comment pourrait- il ne pas pleurer (Commen!
8 - K aK JKe eMy He nJ1aIŒTb? donc à-lui ne-pas pleurel) ?
9 Y Hero HeT HU BOl IOC, HU 3y60B, Q) 9 Il n'a ni cheveux ni dents,

Prononciation
l'mou nipavizLo ! 1 skolkO libié liél, sachy""'''ka? 2 mnié piaP
liét. 3 asko /k' lié! tva-iéï sistRié? 4 iéï dva goda. 5 alvaïrnou
bRalou ? 6 !émou tRi nidiéfi. 7 a patchimou o -n tak sUrt'
pLatchit? 8 kakt " mou nipLakafS ? 9 ounÎvo niét nivaLo ss,
nizoubo f,

Notes
CC Le verbe pe rfectif 1I 0 11C1TIl ' pavisti signi fie avoir de la chan­
ce. La personne qui a cu de la chance (ou qu i n'cn a pa s cu) sc
Illet au datif. A insi, n OLIS trad uiron s Mue Ile IIOBC3JIÔ p a r Je lU IT!.. JJeT (ph. 2). Ai nsi, dans la phra se A Tlloe l\l y 6p{lTY?,
Il 'ai pas e/l de chance. Ici, le verbe est au passe. on retrouve le datif de 6pUT. Rema rq uez que l'expression elle­
0?) En répond an t à la quest ion C K: (UII. KO Tc6é JlCT'!, Quel âge as­ même (C ld ' Jl hKO JI CT) est sous-e nte nd ue.
III ?, il fau l être bien allcntif. Après les chiffres 2. 3 ct 4, on Pour ex primer l'absence (exprimée en frança is par "il n'y a
ut il ise nlJ{:l go da, le génit if singul ie r de roll. gol, (111, anllée : pa s .....), 011 utili se la construc ti on Hel' + génitif. En fait , il
llRa rOlla. À partir de 5, on utilise le génitif pluriel irréguli er s'agit de la contra ction de Il e CCTh (la 3e personne d u si ngu­
neT fiét: MHe " Rn . neT. lier de Ûbrfh, être) qu i n'existe plus que sous cette forme :
® CK6JJbKO Te6é nn? (ph. 1) est construit avec le datif (Te6é), HCT y p6Ka, Il n)1 a pas de cours; Y H BC H eT npoônéM, NOliS
et la réponse nécessite donc éga leme nt l'emploi du datif: Mue . n'avons pas 71e probTemes.
171 • eTO CeM&.n.ecn o.nnij CTO CCMblle CKr llS3 • 172
39 10 HOrl1 CID He ,nCp llŒT, 11 py KH He cn yrnaIOTCll ... JO il ne peut pas se tenir debout ljambes ne 39
11 H a er o MCCTe @J Shi 6bl eU\ë He TaK tiennent) et ses bras ne [lui] obéissent pas . .

3ann aKan l1 (V ! Il À sa place vous pleureriez encore bien

davantage (encore p as comme ça) !

Notes
@ C urieusement , le mot lIora naga pe ut se tradu ire soit par p ied, 10 nogui nidiéRjat Î Rouki nisLoucha-ioutsa 11 naiëvo
soi t par j ambe, scIon le cont exte ! miést'é vy by ichtchio nitak zapLakali!
® La prépositi on Ha peul ind iq ue r l'end roit sur lequ el se trouve
l'objet ou la personne (sa ns mo uve ment). o u l'end roit vers la
sur fac e d uque l o n déplace l'obj et (avec mouvement). S' il s'agi t ~ I! Compa rez ces deux ve rbes qui sont tradu its pa r pleurer :
du premi er cas (saos mo uvement), on util ise le préposition nel nmi ll eT ( ph . 8) est le verbe nm\t.-an. pLakat' à la 3e personne
après la prépositi on : IIU MécTe, SlIr place. Da ns l'expressio n d u singu lier au présent, CI 3 allmlKaJl II zapL akafS est le verbe
du di alog ue Ha CI' 6 r.t éCTC, à S (I place, le sens est bien sÎl r fi g u­ 13r1naKan , au passe. La diffé rence est que le pre mier est im­
ré. VOli S pouvez revoi r lél formation du prépositionnel singul ier pe rfe ct if ct le deuxième pc rrect if. Pou r vous remé morer cette
en consultan t la leço n 21. • di fférenc iati on, rel isez la no te (2) de la leçon 30.

••• •••
Y npalKlI CIIH C 1 - 'l!fTaiÎTe Il nCp CBOI{IITC Corrigé de l'exercice 1

0 - CKOJl bKO Tc6c neT? - A Tc6e? 6 Y ,ne,nyrnKI1 0 - Quel (Ige as-lU ? - Et to i ? f) Le g rand-père n'a ni che­

veux, ni de nts. @ Eh bi en, tu n'as simpl ement pas cu de chance.

Hel' IHI BOJIOC, HI1 3y60B. ~ H y, Te6e npOCTO He


0 - Po urquo i plcure -t-elle ? - Ell e a mal au ventre. 0 Po urquoi

nOBe3no! 0 - llo 'leM y OHa nJJa' ICT? - Y Heë 60n wr es-tu à ma place?

lKI1BOT. 0 1l0'leMY Tbl lia MoëM MeCTc?

Ynpa)KIICIfJfC 2- BocCTallOBI1TC T CKCT o - Quel âge a Grand -mè re ? - Je ne sa is même pas ..

- .... . . . neT ....... ?- ,lJ,alKe He 3HalO...

o Je suis si f,lt ig ué que je ne liens pa s debout !


51 TaK . . . . . , ' 1"1"0 M e H ~ .... He ,neplKaT!
f) - Quel fige <1 ta sœ ur ? Troi s se ma ines.
- C KOJlbl<O . .. TBOCM CCCTpe? - Tpl1 ... . . . •
@) - À votre place .. . - Vous n'ê tes pa s <'a ma place !
- .. Ba WeM MeCTe... - B bl . . Ha MoëM . .... !
o Comment l:>eul-il ne pas pleurer ? Il n"a vmimcnl pas eu de ch~Ulcc!
Corrigé de l'exercice 2
KaK lKe eMy He . ..... . ? EMy TaK He 0 - yCTaJI - Hon l - f) - JJeT - He.a,en n @ H a - He - MeCTe e­
.......! 11J!aKaTb - n 0 8"8110 0 C KonbKO - 6a6y wKe ­

173 • ero Ce M b.lJ,CCJlT TP'" CTO eeMb.a,ceRT 'ieTbl pe · 174

...
40 COpOKOBOH ypOK {saRakavoïouRok] Quarantième leçon 40
H~eMbH bl H nO~apOK Un cadea u idéal

1 - ,[{06PhIH ~eHh, ~eByUlKa <D! 1- Bonjour, Mademoiselle Oeune-jille) !


2 - '-leM Mory nOMO'lb? 2- Que puis-je faire pour vous (Par-quoi puis-j e
3 - 51 HUlY ® no~apoK Will Moero lKeHHxa @. aider) ?
4 - IToJ\apHTe eMy raJlcryK. 3- Je cherche un cadeau pour mon fiancé.
5 - HeT.. . On nO'ITII He HOCHT raJlCTyKI1. 4- Offrez-lui une cravate.
S- Non ... II ne porte pratiquement pas de cravates.
6 - TorJ\a, MQ)KeT 6bITb py6a wKY?
6- Alors, peut-être lIne chemise ?

Prononciation Remarques de prononciation

idïallJ'fi padaf?8k 1 dobRyr dié 91'11J , diévouchka! 2 tchiém magou 2 1I0MÔ"J. pam otch' : l'apostrophe il la fin du Illot marque 1"

pamotch '? 3 ia ichiou padaR"k dUa maïvo fniHa. 4 padaRir éJ présence du signe mou qui a ulle simpl e va leur orthographique.

"'mou gaLstouk. 5 niét Q-n patchti nino5sit gaLstouki. 4 Souvencz-vous que le K cn fin de mot prend un son très dur :

6 lagda mof'lbyP Roubachkou ? I"fIJlCTY'" gaL stouk.

Notes
lléRyllHm sign ific jel/llejille. adolesceme. On emplo ie au ssi cc eN:- iI/~M?IA"!..A!/&,.
mol pOUf s'adresser Ù lInc j eune fe llllll e dans la ruc ct souvent
à une vendeu se, même si clic n 'est pa s très jeune.
f'2\ 'HU Y est la pc personne du s ing ul ier du verbe imper fecti f
ItCtdTh iskaf5 , chercher. La conjugaison de cc ve rbe est irré­
gulière car il change de conson ne "théllléll iq uc" (cf. leçon 2 1,
§ 5) : (n) IIIH)' ichiou. (Thl) t'1l1Clllh ichich ', (0 11) "mCT ichit,
(1\11.1) IÎulCI\1 ichim, (IU.I) 'IIUCTC ic hiti~. (OIUt) HlllyT ichiout.
Mai s comlllc vous po uvez le constater, les te rmimlÎ sons de ce
verbc élppa rtienncn t à la prcmière cOI~lIg.li so n , <lVCC la voyel le
de base en -co
® Après la préposition ilJut , on utili sc le gcnitif. Remarquez que
le possessif est également décliné: JlJISi Mocr6 )Ke lili xa, p OUl"
mon fian cé.
175 • CTO ceM.b1{e C1fT n.RTb CTO CeMbD,eC>:IT weCTb • J 76
40 7 - y Hero MHoro py6aweK 8;... 7 - Il a (Chez lui) beaucoup de chemises .. 40
8 - DOJJ,apHTe eMy '1TO-HH6YJJ,b HylKHoe, 8 - Offrez-lui quelque chose d'utile (nécessaire) ,
9 HanpHMep, '1TO-HH6YJJ,b JJ,JUI ero @ pa6oTbJ. 9 par exemple quelque chose pour [son) travai l.
10 KeM ® pa60TaeT Baw lKeHHX?
10 Que fait (En-tant-que-qui travaille) votre fiancé?

11- OH nHC3Tenb.
11- Il est écrivain.

12 - Parfait! Offrez-lui (voilà) cette corbeille à

12 - OTnll 'IHO! DOJJ,aplfTe eMy BOT 3Ty KOp3lfHy

papier (à ordure) !
JJ,JUI Mycopa!

7 ou nÎvo mnoga Roubach' k 8 padaRil" ~mo u chto-niboufS


noujna ill , 9 napRimiéR, chto nibouf dlia MVO Raboty. 10 kiém Le génitif du possessif masculin singul ier er6 "'va est. .. er6.
Rabo talél vach'j'YniH? 11 o-n pissaf"ll. 12 aflilchn B ! padaRif<' Facile! Et encore une bonne nouvelle: le pronom possessif
iII mou votêtou kaRzinou dUa moussaRa !
er6 a la même fo rme à tous les cas.
Le verbe pa66TaTb RabotafS, travailler, exige l'emploi de
Notes "instrumental quand on veut dire travailler en tant que/com­
Q) Après le mot 1\11I6ro, on utilise le gc nitir pluriel: py6allllŒ, me. Par conséquent, le mot interrogatifsera éga lement à l'ins­
chemÎse _ 1'1"01"0 py6aulcK, beaucoup de chemises. Obser­ lrumentaL Ainsi KeM est J'instrumental de KTO, qui. L'instru­
vez le féminin py6alllKa. Ce rtaÎns mo ts fusses ont une voye lle mentai de 'ITO, quoi, sera ' I CM (voir la phrase 2 du dialogue).
mobile qui di sparaît devant une terminai son e n voyelle. ~ Ce n'est pas difficile , n'est-ce pas ?
•••
YnpallCH eHHe 1 - 'lHTaihc Il nepenOJ\HTe Corrigé de l'exercice 1
0 - OH HOCHT rancTyKH? - DO'ITH HeT. f9 51 HWy 0 - 1] pOrle des cravates ? - Pratiquement pas. e Je cherche quel­
'fTO -HH6YJJ,b l-IylKHoe JJ,nH pa60Tbi. @) Y HerO TaK q ue chose d 'utile pour le travail. @ Il a tant de cravates e t de che ­
mises. 0 - Excusez-moi ... - En quoi puis-je vous aider? 0 - Q ue
MHorO rancTyKoB H py6aweK. 0 - DpOCTHTe, fait-i l comme métier? - Il est écrivain.
nOlKanyHcTa... - 4eM Mory nOMO'ib? 0 - KeM OH
pa6oTae-r? - 01-1 nHCaTeJlb.
YnpalKHelllte 2 - BoccTalloBHTc TeKCT o - Que l métier fait votre sœur? - Elle est médecin.
- KeM . .. ..... Bawa ceCTpa? - OHa
o - Ton frère a une crava te'? - Je pense que oui. o Parfait! Je peux vous aider.
- . TBoero ..... eCTb ..... .. ? - ~MalO, JJ,a.
. ...... ! 51 .... BaM ...•. .•
f) Mademoi se lle. je voudrais ce lte corbe ill e cl papier.
...... . , H X04y BOT :ny KOp3fll-Iy JJ,nH ... . .. •
Corrigé de l'exercice 2
fD Je cherc he une cravate et une chemi se pOUf mon frère. o y - 6paTa - raJlcTyK - @ ,UeoywK8 - Mycopa e - HWy - py6aWKy
51 ... rancryK H ... Moero 6paTa. JlJUI - 0 - pa6; neT - Bpa'10 OTnH'IHO - Mory - nOMO'lb

177 • CTO ceMblleC.liT ceMb CTO ceMblleC1IT BoceMb • 178


41 COpOK népBblH ypOK Quarante et unième leçon 41
[soRakpiéRvr' ouRok}

HanpslllcëHllblH rpatllHK CD Emploi du temps serré (tendu)

l - À quelle heure (A combien) peut-on se voir?


1- Bo CKOJlbKO Mbl MOlKeM BCTpeTMTbC~ ?

2 - (Maintenant) je vais regarder mon planning.


2- CeWIac nocMOTp w pacrmcaHMe...

3 Je me lève à sept [heures] vingt-cinq.


3 51 BCTa lO B ceMb qaCOB /lBa/ll.\aTl, nllTb
4 Je prends le petit-déjeuner à huit [heures] moins
MMHyT. ~
dix.
4 3 a BTpaKalo 6e3 /leC~TlI 'JJ Bo ceMb .
5 À huit [heures] précises, je va is au travail.
5 POBHO B Bo ceMb ~ M/lY lia pa6oTy.
6 À deux heures, je déjeune 0 'ai déjeuner).
6 B /lBa '1aca y MeHII 06e/l. 7 Je termine le travail (travail/et) à cinq [heures]
7 3aKaWIMBaJo pa60TaTb B ll HTb Be'lepa. du soir.
8 11 /l0 ylKM Ha, TO eCTb /l0 ceM ll ' , JI
8 Et jusqu'au dîner, c'est-à-dire, jusqu'à sept
cOBepweHlIo CB06o/lCH.
[heures], je suis absolument (parfaitement)
libre.

Prononciation
napRijon# gRafik 1 vaskolk' my motm fstRiétitsa ?
2 sitchass pasmatRiou Raspissanilil 3 ia fstaïou fsiém'
tchissof dvatsa(&pia~ minoul. 4 zaftRakaïou bizdissiti
vo ssiéml . 5 Rovd' vdiévit' ia idou naRab otou. 6 vdva tchissa
ouminia abiét. 7 zaka-ntchivaïou Rab otaIS (piat! viétchiRa.
8 idaoujyna, toïést S dassimi, ia saviRchênn n svab o dién.

Notes
'1) La traduction de rp{ullllf\ cst upproximat ivc. On peut le tradui­
re de diftë rcntcs façon s scion le con texte: horaires, planning,
courbe, g rille, graphique, ca/cllclrier ..
cID N 'oubliez pas qu'avec les chiffres de 2 à S, on utilise le génitif Après la préposition 6cJ, sans, on emploie le gé nitif : llécHTb
s ingu lier ct qu'à partir de 5, on emploie le génitif pluriel. Ainsi, -+ fiCl /leCHTH .
on dira oLl ua Mllll yra , une mitwle ; 011 HII 'lac, une heure;
La préposition 1l0, avanf,jusque, nécessite l'emploi du génitif:
!lBe ~11tIl yn~l , deux If/illules ; Tp ll 'lad. Irois heures ; IIRTb
ceMb --+ llo'ie~H\.
M IfH Yr. cinq ",inules ; !l~CMTb 'lac6B, dix heures.
CTO BOCCMb.ll.CCRT · 180
179 ~ eTO ceMbJtec~rr JlCB1I.Tb
...

41 9 MOlKelllb npHHTH C nllTH copOKa miTH iW


9 Tu peux venir à partir de cinq [heures]
41
nonOBHHbI ce.ubMor o.
quarante-cinq jusqu' à six [heures] trente (la

A demie de la septième).

10 ­ CK o nbKO CeH'laC BpeMeHH?

10 - Et quelle heure est-il maintenant (El combien


11­ De3 .uBa.uuaTH lIleCTb.

maintenant de-temps) ?
12 Mbl M OlKeM BCTPeTHTbclI 'lepe3 nllTh

11 - Six [heures] moins vingt.


MHHyT.
12 Nous pouvons nous rencontrer dans cinq
13 ­ Ho TbI lKe If!) He 3aHlIT! ..
minutes.
14 ­ fpa<j>H K eCTb rpa!jJHK! 0
13 - Mais tu n'es pas occupé'
14 - Le planning c' est le planning!

9 mojêch ' priïti spiU saRaka dapaLaviny sicJimova.


Notes
10 askolk" sitchass vRiémini ? 11 bizdval-lsati chêsfS. i) JKC ne se met jamais au début de la phrase. Cette part icld e sou­
12 mou; moJ'm fs tRiétitsa tchiéR"ss piaf minout. 13 notyJ' ligne ce qui est dit en apporta nt une touche d'irritation, d'agace­
nizaniat! 14 gRafik iésP gRafik ! ment ou de mécontcntcment, car cc qui est dit est évident Ou a déjà
été dit Par exemple : TM ....c JTO l uaeun.!, Tu le sais bien .'

••• •••
Yn palKHClllle 1 - 1.JHTaiiTc H ncpCBOIIHTe Corrigé de l'cxcrcice 1
oy Hero Ta KOH HanplllKëHHbIH rpa<j> HK! 6 - TbI o Il a un planning tell ellle nt chargé ! 8 - Tu es occ upé? - Je vais
rega rder le plann ing. @ Je travai ll e de ci nq heures à six heures ct
3aHlIT? - CeH4ac nOCMOTplO pacnHcaHHe. @) 51 demie. 0 Ju squ 'a u dîncr, je sui s absolument libre. 0 Je prend s le
pa60TalO C nllTI1 .uo n onOBHHbI ce.ubMoro. 0 )),0 petit-d éjeuner à huit heures, et à deux hcuresj'ai te déjeu ner.
ylK HHa li cOBepweHHO c B060.ueH. Ci) 51 3aBTpaKalO
B BoceM b, a B .uBa y MeHlI 06e.u.

YnpalKllellHe 2 - BoccTa HoBHTe TeKCT o - Peux-tu vcnir à huit heures préc ises? - Non ,j'ai un dîner.
- MOlKelllb IlpHHTH . . . . . B BOCeMb? - HeT, y
o - Quelle heure cst-i l ? - Six heures moins dix . MeHlI .... •
- CKonbKo . ... . . . ? - ... .ueClITH lIleCTb. o Pouvon s-nous nous voir dml s cinq minutes '?
@ À quelle heure fini s-lu de travailler? M bI ..... BCTpeTHTbClI . . ... IlllTb . .. ?
. . . . . . . Tb! 3aKaH'lHBaelllb pa60TaTb?

Cl - Mais tu n'es pas occupê à neufhcures du soir! - Si,je suis occupé ! Corrigé de l'exercice 2
- TbI lKe He . ... . B .ueBlITb .... . . ! - HeT, 0 - apcMcH H - Ee3 - fil Bo CKOJlbKO - e- 3a H jlT - De llepa ­

3aHJlT' 0 - pOBHO- y >KHM 0 - MO>l<eM - lJepe3 - M IIHy T

181 • eTO Bo c e r.1b./leCJlT OIHfK eTO RoceM bJJ,ecn ..a Ra· t 82

L..
42 COpOK BTOPO" ypOK Quarante-deuxième leçon 42
IIoBTopéHHe - Révisions L' instr um ental sing ulier
L'instrumenta l est le cas du circonstanciel. 11 peut s'empl oyer avec
ou sans préposition. Pour l'in stant , nous J'avons vu avec la prépo ­
sit ion c, avec, qui introduit une personne ou un phénomène qui
1 Le nom accompagne J'action.
Vo ic i cOlll me nt le for mer :
• Le datif des nom s

Les ma scul ins et les neutres durs ont leur ins trume ntal e n - O~I : 51
C'es t le cas du co mplément d'attribution. On le tradu it en français

n Kil ua c 6pnToM ,Je vais au cinéma avec [mon] frère.


à ['a id e de la préposition "it" qui précède te nom (ou le pronom).

Les mascu li ns el les neutres mous ont j'in str ume nt al cn - CI\I :
Pour "instant n OliS ne verrons que la formation du singulier qui ,

Ilpo6J1éMbI c nIlLUcnapéHII~ , des problèmes de digestion. Quand


vous le co mprend rez très vite, n'est pas du tout difficile. Nous

l'a cce nt es t fi nal , au 1Îeu de -CM nous aurons - ë l\l : C /lO)KllW, avec
avons déjà v u le da tiC sing ulier à la leçon 35. Récapitulons:

la pillie,
Le dat if des l1l<l scu lin s ct des neutres est cn -y ou en -10 (res pec­

Les féminin s durs ont l' in strume nta l e n -oii ct les mo us (sauf ceux
tivement pour les du rs c l les mous) : 6PIlT,jh!re - CKÔJlbtW JICT

sc te rmi nant en -b) l'ont en -cif (o u en -ëii s i l'accent es l final) :


TBOC My 6 p âTY?, Quel âge li Ion frère? ; III1c3TCJlb, écrivain --+

lI,é"l"ft CCJ"OJlIIH C 6âôYWKOii , Les en/oms ~·O l'lf avec grand-mère


On" 1I01\IOn'UOT III1 c8TCJHO, Ils aident l'ecrivaÎI1.

Le datif des féminins qui sc termine nt cn -:l / -H est cn -e : MaMB ,


aujourd ·'m i ; 311CC b 60Jlb Unie npo6néMbi C lwppj'nuu cit , Ici. il y
(1 de g ros problèmes de corruption.
maman --+ /l..ali ton'!!'y /\laMe! . DOline le !ivre à maman !

Les fém in ins e n - 1. prennent la termina ison -biO : A "'TO llén 3Tb C
Les féminin s sc ter minant par -h prennent - II au dati f et ceux qui

Mé6cJlhIO? Et {fue/ilire Ollec les meubles?


sc ter min ent pa r -lUI prennent - ilit : 66y nb, chaussure -+ 66yIJIt ;

cfrrya UIIH, sÎllIatiOI/ -+ CIIT~' :\ IlIlIl .

Comme VOli S pouvez le constater, ec n'est 1)(IS très diffici le . VOliS Le pronom démonstratif
assimi lerez tout ça il l'usage.
que nous avons déjà v u au no min at if, sc décl ine. Da ns les
....T OT,
• Le gé nitif pluriel des féminin s derniè res leçons, nOli s avons rencontré son da tif et son gé ni t if:
VOli S connai ssez déjà le génitif pluriel des mascu lins durs. Com­
pléto ns un pcu le génitif. mascu lin / fémin in pluricl
Vous avez rencontre le gén itif pluriel des lë minins. Sachez que neutre
les fé minins durs, tout comllle les ncutres durs. ont la ter minaison ~

"zéro" : MupllUIlla , ride -+ MOJlIIUIII ; (~paJa , phrase -+ ~paJ .


Nominatif JTOTl"ho :ha :h Jl

Les fé minin s en -H pre nnent la term in aison -b : uClléJIH , se'inai­ Génitif :h oro :~rroii :h nx
ne -+ IIcJléJlb, tandi s que les fé minin s en -IIH c t les neutres en
Datif JTOl\t y :h oii :h llM
-Ile ont la term inaison -ilii : CIITy~\ltHH , sill/arion -+ CHT)"fllt UU : .­ ----~--

Yllon6JH.CTllHC, plaisir -+ YllO UOJlhCTU IlH . Et so uvenez-voli s que


les nom s fém in ins dOI1l le radica l se term ine par une s uccession L'instrumental des mots interrogatifs
de deux consonncs peuvent intég rer une voyelle mobile au gé ni­
tif plu riel : py6a wKa (nom inatif sing uler), chemise -+ py6 awcK No us avons vu J.:j nstrumental de KTO et ~' TO au cou rs des dernières
(génit if plu riel). leçons: KTO, {fui, devient KeM, et ~ITO . quoi, devient "t eM .
183 • CTO BOCCM1>)leCRT TPH CTO BoceMbAeCH "i CTbl pe • 184
42 4 L'instrumental des pronoms personnels 5 Le datif des possessifs 42

Comme vous avez déjà vu plusieurs fois quelques pronoms per­


-- -
masculin/neutre fémin in pluriel
sonnels à "i nstrumental, nou s vous proposons le récapitulatif :
MoeMy Moéü MOHM
au mien à la mienne aux miens
Nom in atif Instrumental TBoeMy
---
TBOéü Tao"""
li ~lHoii OH co· Muon il est avec moi au tien à la tienne aux liens
Tb! To66ü 011 CTo66ii il est avec loi cBoeM}' eBoéJi CHOHM
au sien à la sienne aux siens
OH
-
HM
Olf C HHM il est avec lui uawel\fy lIaweü aux nôtres

lIawliM
oH6 au nôtre
à la nôtre (pour tous le s
oHà élO ou C HélO il est avec elle ge nres)
MM Il''1'111 OH C m'if\ut il est avec nous l~â meMy namen naru""" aux vôtres

au vôtre
à la vôlre (pour tou s les genres)
ObI SaMIi 011 c SaMU il est avec vous
olln 011 C UMMII il est avec eux Le pluriel de la 3e personne est pa reil pour tous les ge nres: ero
""" --- - -
il est avec elles (singulie r) et II X (pluriel).

• Le 0 apparaît pour fa ciliter la prononciation ~ Verbes perfectifs et imperfectifs


Remarquez que H:hfll et 031\0111 se déclinent de la même manière. Le futu r des verbes perfectifs se forme d'après les règ les du pré­
Quand les pronoms personnel s de la 3e pe rsonne sont employés sent des ve rbes imperfectifs: on retrouve les même terminaisons
avec des prépositions, n'oubl iez pas qu' un Il apparaît au début du ct les mêmes groupes de verbes. Mais comme le perfectif, s'inté­
mot : C IIffM , avec lui. ressant au résult at de l'action, ne peut pas décrire de déroulement
actuel , il n'a pas de présent. Co mparez la conjugaison des verbes
ceTb, manger (ve rbe imperfectif) / Cl.CC1'b , manger (verbe per­
fectif), ct 3 ltaKOi\tllTbcH ,fil ire connaissance (verbe imperfect i f) /
n03 113KOi\lHThcH ,[air e connaissance (verbe perfectif).

Prése nt de CCTh : 11 CM , Tbl CIlII•... 01111 cm'i l-.

Futur de Cl.ceTh (car comm e tous les pe rfec tifs il n'a pa s de pré­

se nt) el.CCTI. : H Cl.C1\l , Tb! Cl.ClUb ... OlfU C·he.ns'iT.

Prése nt de 3111lK6i\lIlThCH : SI 3 I1aKOMn IOCh, TM 3 I1aKOl\1ItWb ClI ...


OIlU 3118K6MHTCH ;

Futur de II03118KOMHTbCH (car il n'a pa s de présent)

1I01J1UK6M IHLCH : SI n03H3K6MJ1IOC b, Thl n03unK6~llIwbCSl ...


Oll lt n03HaKoMHTcSI .

185 • CTO BoceM LJleCSIT nHTb


CTO BoceMblleCjfT W CCTb • 186
42 Retenez que les verbes qui ind iquent la durée d 'une action ou un CTôn , sur la table (mettre quelque chose) / Ha CTOJ1é, SLII' la table 42
état (pr is dans la durée) o'ont pas de perfectif. C'esl par exemple le (sans mouvement: il y a quelque chose sur la table) .
cas de îKltTb , vivre, habiler. • La préposition .!ln" s'utilise avec le génitif et indique le destina­
ta ire ou le but d'une action: llJUI. MeHH, pOur moi ; .Q,n S! BC l(C P li HKIl ,
7 Verbes irréguliers pour la soirée.
• c avec s'ut ilise avec l'instrumental et comporte l'idée d'accom­
Nous avons rencont ré que lques verbes irréguliers (ou parti elle ­
pag nement : co MHÔ.ii , avec moi ; BO.lI.Ka C HKpOH, la vodka avec
ment irréguliers). Compléton s un peu :
du caviar.
"'IITb (imperf.) j ~r groupe vivre, habiter (la raci ne change) :

SI "Inm)' , Tbl iKlIBëWh, 0 1'1 " CIIBi!T, MM :;K lt8i'M , 81>1 iKIIBëTC, OHM

iKHBjrr
Ja "JlIOI.IHTCJlbHblii JlUaJlOr
nJl3K3Tb (imperf.) I ~r groupe pleurer (attent ion â l'acce nt, si non ,
la confusion avec un autre verbe cst poss ible !) : 1 - KaK Th!?

SI II Juilly, Thl nm'i 'lc wlo, ou IlJIa'lcT, Mbl II Jlil' ICIU , Bbl IlJlâ~I CTe , 2 - Bcë B nopHAKe.

oilli JUla'lyT 3 - Bo CKonbKO Mbl MOlKeM BCTperMTbCH Be'repOM?

4 - OOlOCb, II He 3aHllT TonbKO AO ylKHHa.

HeKSTb (impc rf.) chercher 1er groupe (CK est remplacé paf III à 5 51 I1l11y nOAapoK AJIll MaMbL

tOlites les personnes) :


SI 'HUY. Thl l'UlClUb, 011 limeT, Miol IÎII"~ I\I , ut.! ItUleTC, 01111 Ilillyr
6- A rAe TsoH 6paT li nO'ieMy OH Te6e He n OMoraeT?

7- OH pa60TaeT... AalKe no npa3AHHKaM.

CCTb (impcr f.) manger 2e g roupe (entiè rcmcnt irrégu lier) :


8- )I(anb! Y MeHl! 60nl1T ronosa 11 cna6blH lKenYAOK. ..

SI CM, T hl CUlb, 011 CCT, Mhl ClUtM, 8b1 Cil llTC, 01111 CnstT
9- Ho 'leM l! Mory Te6e nOMO'ib?

1I0CIÎTb (imperf.) pOl'tel' 2" g roupe (c est remplace par III il la 1'"

10 - KeM pa60TaeT TSOH 6paT?


perso nne du sing ulier) :
I l - OH spa'!... A! Tenepb li nOH HMalO!..
SI HOIU y, TM IIOclflllt., 011 UOcIl"', M.. I lIiM! IIM , " ... IIOcUTe, OIllIUOcJIT
12 Ha TBOëM Mecre II 6&1 TOlKe noruën K Bpa'iy.

OlmCT .. (impcr f.) voil' 2 e groupe (l.l cst rempl acé par:lK â la I r~ per­

sonne du singul ier) :

SI RIÎiKy, Tl.I miJl IlIUI., 011 IHIlUIT, "' ... luiJllIM , IJI.I IHm IlTe , OIUt

Traduction
Rlt/IIIT

1 Comment ça va '? 2 Tout va bien. 3 À quelle heure pem·on se


rencontrer [ce] so ir ? 4 Je crai ns d 'ê tre libre uniqueme nt avant le
dincr. 5 Je cherche lIll cadeau pour maman . 6 Et où est t OI1 frère et
8 Les prépositions pourquoi es t-ce qu'il ne t'aide pas'? 7 Il travaill e... même les j ours
fé riés. 8 Dommage! J'ai mal à la tête ct [j 'a i] l'estomac fragile ..
Souvenez-vous : 9 M ais en quoi puis-je t 'a ider? 10 Que fait ton frère comme travail?
• Les prépositions 8 et llil peuvent s'ut il iser avee l'accusatir si 11 Il est médecin ... Ah ! Maintenant je comprends! 12 À ta place ,
elles ind iq ueotle lieu vers lequel on sc dirige, com me à, dans avec j'ira is aussi chez un médecin.
mouvement, et avec le pré positionnel si elles indiqueot le lieu o Ù
on est, comme à, dans san s mouvemen t : 8 MOCKB)', à Moscou
(avec mouve me nt) / B MOCK8~ il Moscou (san s mouvement) ; Ha
187 • CTO BoceM bJ],ecwr ce..... b cro BoceMb~eCRT BoceMb • 188
43 COpOK TpéTU" ypOK [soRaktRiét' ouRok] Quarante-troisième leçon 43
Me'lTbI Les r êves

1 )!(eHll\I1H a 06bJlCHH eT n Ol1pyre ( 1 , 1 Une femme explique à [son] amie


2 KaK o r o <ID My llΠe l! XOTenOCb 6 bI I1MeTb: 2 que l mari elle voudrait avoir :
3 - OH l10 nlKeH @ 6bITb BelKnHBblM 'I), 3 - Il doit être poli,
4 s' intéresser à plein de choses (a voir des intérêts
4 HM eTb p a3HOCTop OHHl1e IlHTepeCbI ,
variés) ,
5 JlI061lTb lKIlB OTHbIX,
5 aimer les animaux,

Prononciation
mitchty 1 jênchtchina ab olflsnia'flt padRougU e 2 kakoll' mouja
iéï HatïéLas' by imiéf 3 o-n do Ljén byf viéj/ivy-m, 4 imiéf 1, 7 Voici <1 nouveau le signe dur. Vous l'avez déj à vu à la leçon
RaznastaRo nnr é intiRiéssy, 5 lioubif jy votnyH. 24. Remarquez que la suite du mot, après le sig ne dur, se pronon­
Remarqnes de prononciation ce com me une séquence d istincte ct Il ' influence donc pas la lettre
1, 3, S, 9 N'oubli ez pas qu 'après >K, même les voye ll es molles sc qui précède le signc dur. Observez: 06'bRC It9CT ab ~snia/et. Le 6
prononcent comme des dures. Ai nsi, dans il\é lllll Hfl a , nOJIif\C ft , reste dur, car il est séparé de JI mou par le signe dur. Remarquez
n yil\c u nOtiS avons j é : j ênchtchina. do Ljén, nouj ên. ct dans également que le premier JI inaccentué se trouvant au "début de la
il\ H 80T llbl Xjy: jyvotnyH. nouvelle séquence" se prononcera comme ".

Notes
Le verbe OWMICIu1TI. nécessite l'em ploi du datif. Ai nsi, nous nomKcn se tradui t par devoir . JlOJ1iKe H est un adjectif cou rt, il
avons nOllpyra (nominatif, rémi nin), une amie _ 06MICft HCT s'accorde avec le nom ou le pronom en genre et no mb re: 011
1l0Jlpyrc (datif). {il} explique à une amie. Pour les désinences .llOmKCu o-n do Ljên, il d o it ; oHa Jl.oJ1iK n â ana daLjna , elle
(term inaisons) des noms au datif si ngul ier, voir leçon 42, § 1. doit ; OIiU 1l0Jl iK ll b i an; da Ljny, ils doivent.
(2' Vous connai ssez l'adjectif KRKOH , -au, -6e, quel. Les adjec­ Après le verbe 6h1Th ct quelques autres verbes que vous ren­
tifs se décl inent aussi. Lc verbe H MéTl. , avoir (qqch) nécess ite contrerez plus tard, l'adj ecti f se met à l'in strumenta l. L' in stru­
l'emploi de l'accusatif (CO D). Pour les animés, l'acc usatif cst mental des adjectifs mascu lins et ney tres durs al! sing ul ie r se
égal au génit if. Ainsi, nous avons : MyiK (no min atif, masc ulin), forme avec la terminai son - M M : Bé~n H 8 - blit _ Béjt\J1 H 8 +
mari ---t " ~. éTb My iKa (accusatif = génitif), avoir 1111 mari. !.l M --+ 6l.1Tb Bé il\JIHBbIM , être poli. Obse rvez cet exemple:
L'adject if s'accorde avec le nom auquel il sc rappa rIe, d onc il Konllll néllylU Ka 6 l.1n MOJIOJ.tbi M , OH 6bl J1 6 'feH b K p ac H Bbl M ,
est également à l'accusat if-génit if, qu i, pour le masc ulin sin ­ Quand grand-père élai/ jeune. il était /l'ès beau.
gulie r dur, se forme à l'a ide de la terminaison - oro : KaKo H ­
OH ---t KaK + 0'-0 __ KSKoro MyiKa, quel mari (CO D). •
189 • cro BOCe Mb.l1eCJIT .l1e BJlTb CTO JleBJlHOCTO • 190
43 6 paccKa3bIBaTb MHe 3a6 aBHbIe HCTopI,m @ , 6 me raconter des histoires drôles, 43
7 [être capable de m'] expliquer la situation
7 p33'bJlCHlITb MelK,!\yHapo,!\HylO 06CTaHOBKY
internationale
8 H HHKor,!\a MeHlI He nepe6HBaTb, 8 et ne jamais m' interrompre,
9 - B TaKOM ® clIy'lae, Te6e HylKeH He MylK, a 9­ Dans ce cas, tu [n '] as [pas] besoin d'un mari
TelleBH30p! 0 (à-toi nécessaire non mari) mais d' un téléviseur

6 RaskazyvaP mnié zabavnyé istoRii, 7 RazOi6 sniafS


mijdounaRodnouïou apstanofkou 8 i nikagda minia
nipiRibivafS. 9 ftakom sLoutchp6, tibié noujên nimouch, a
tifivizaR!

f?Joo 'M7UJ­ ~b-


Notes
@ Le verbe paCCK:l3bI811Th néces site J'e mploi du datif et de l'ac·
clI satif; racollfer qqch. il qqll. POLI r les nom s et les adjectifs
inanimés <I ll pluriel , l'accusat if est identique au nominati f.
3a6sBIIl.Ie IICTOI)llH . les histoires drôles (nom inatif pluriel),
~ paCCKllJhlH3TI. 3a6a8111.1(, UCTOplili. raCOlller des his/oi·
l'es drôles (acclI satifpluricl).
(li) TUKOii., lei. sc décline à l'ima ge de K3KOÜ , quel. A près la pre­
position B on util ise le prépos itio nne l (sa ns mo uvement). Le
prépositionnel des a<ljectifs mascu lins durs se fo r me cn -OM :
TaK - oii - T:tK + OM - Il T:tKOM cJlj'"lae. dans ce (tel) cas.
Le mot cJlY'laii sig nifi e cas, occasioll.

••• ..*

'-
YnpalKHCHIIC 1 - llllT3HTC Il nepeBOllllTe Corrigé de l'exercice 1
o Nous aimons beaucoup les animaux. 8 Je voudrais avo ir une
o Mbl O'IeHb 1II0611M lKI1BOTHhIX. fJ MHe 6bI
télé.e- Faites connaissance, c'est mon ma ri! - Et moi,je pensais
XOTellOCb HMeTb TelleBl130p, @) - 3HaKOMbTeCb, 3TO que c'étai t votre fils .. ft Ils ne comprennent absolument pas la
MOH MylK! - A JI ,!\yMall, '!TO 31"0 BaW CbIH", 0 OHH si tuation internationale. 0 Ce ne sont que des rêves !
COBepweHHO He nOHHM3lOT MelK,!\yHapO,!\HylO
06CTaHoBKy, 0 Bcë 3TO TOllbKO Me'lTbI!

CTO AemHlOCTO ABa • 192


191 • CTO llemulOCTO OAnA
44 YnpalKHeHHe 2 - BOCCTaHOBHTe TeKCT o Ell e s' intéresse à plein de choses. 44
y Heë pa3HOCTOpOHHlie .. . . . . . . •
o Il raconte des hi sto ires amusantes sur des animaux. o Je n'a i jamais voulu [aller] à Moscou.
OH ...... . . 3a6aBH ble . . . . . .. 0 . .. HIfKor.ua He . . . . . ... B MOCKSy.
lKI1BOTHbIX.

e Dan s ce cas, tu dois êt re poli.


B TaKOM ...... ,Tbl ...... 6blTb BelKIDlBbIM.
Corrigé de J'exercice 2

@) Tu dois lu i exp liquer la situation.


0 - paCCKa3 blB3eT - HCTOplill - 8 - cJly '"l ae - ,llOJl >KeH ­

Tb! .uOJIlKeH . . . . . . . . . eMy . . . . . • • . . . •


@) - 06l:o.ll CIIHTh - o6CT3HoBKy O - HIHepecbl 0 M He - XOTeJ10Cb -

44 COpOK '1eTBëpTbIlÎ ypOK Quarante-quatrième leçon 44


(soRaktchitvioRI" ouRok]

EBré1l1l1t Ollé rllll Eugène Onéguine

1- OTKy.ua Tbl TaKafl C4aCTJIII Bafl? 1- D'où [viens-Jtu, si heureuse?


2 - yb on ep l-lOro TeaTpa. 2- De (du théâtre de) l'opéra .
3 On epa 6blJIa 1 - npOCTO 'IY.uO !
3 L'opéra était une vraie merveille (simplement
miracle) !

Prononciation

lévguiéniï aniégui-n 1 atkouda ty tBkaïa chtchislivaïa ?

2 izopiRnava liatRa. 3 opiRa byLa pRosta tchioucP !

Remarques de prononciation

1 c'lacTmt:oaH chtchislivaïa : la combinaison C" se prononce

chtch.

Notes

Q) VOliS s,IVez que le verbe être n'apparaît pas au prése nt et qu' il est

sous-entendu. À louS les autres temps (au passé ct au futur), les

auxiliaires s'accordent en genre ct en nombre avec le sujet :

Bl.(epa m'ioa 6bln 8 6nepe. Hier papa a été à l'opéra.

Onepa 61:>1113 - np 6cTo 'iy.II.o. L'opéra était super.

lib'isJO 6~l e H b uéceno. C 'était très gai.

193 • CTO ,lleB"HOCTO l'pit CTO ,aeSR HOCTO \JeT bl pe · 194


44 4 - M Ha KaKylO onepy Thl XO,lJ; HJla @ ? 4 - Et quel opéra as-tu vu (Et à quel opéra lu es 44
5 - «EBreHI1H OHenm». allée) ?

6 - 51 411TaJla KHlIry; OHa xopowall, HO CKopee 5 - "Eugène Onéguine".

rpyCTHaJI ... 6 - J'ai lu le livre; il est bien, mais plutôt triste _..

7 nOMHIO, JI flJlaKana, KOr,lJ;a TaTb HHa 7 Je me rappelle, j 'ai pleuré quand Tatiana a

OTKa3aJla OHerl1uy. repoussé (rejilsé) Onéguine ?

8- MHe TaK flOHp a BIIJlClI MylK T aTbHHbl, 8- J'ai tellement aimé le mari de Tatiana,

9 'ITO JI '1yTb He @ 3aa n JlO,lJ;lI pOBana, 9 que j 'a i failli applaudir

10 XOTH Bce B 3 a Jle flJlaKaml! 10 même si (bien-que) toute la salle (tous dans la

salle) pleurait!

4 inakakouiou opiRou li Hadi La ? 5 i4 vguiéniï aniégui-n.


6 ia tchiraLa knigou, ana HaRocha ill , no skaRié lé gRousnaia Remarques de prononciation

5 N'oubliez pas que le e au début des mols se prononce 1tI :

7 pomniou, ia pLakaLa, kagda tatiana atkazaLa aniéguinou.


ESI-éu lIii ItI vguiénil.

8 mnié tak pa-nRaviLsia mouch tatiany, 9 chto ia tchour ni


zaapLadiRavaLa, 10 Hatia fsié vzalié pLakali ! 6 rpycTu3W gRousnara : le T ne se prononce pas.

8 Pensez à assourdir les consonnes sonores à la fin des mots :

lU Y'" mouch.

Notes
® VOliS cO ll ll<lisscz déjà le ve rbe imperfec tif IIJtTlÎ, aller ci pied •
dtms
nés" cl '·indéterminés". Par exemple, 8 napK , je vais

JI II..'I.Y
le parc: verbe dé lerm iné, car il ya une directi on préc ise
[dalls IIne direction précise]. Le verbe XOIlIITI. est égal ement el définie Uc vais dans le parc maintcnant). En revanche, SI
impcr fcc ti r ct sig nifie al/er ci pied {salis direction précisel o u XOi+.:y 8 IIUpl( sous-entend que "je vais dans le parc et que je
in dique ulle action ré pétée. En ru sse, o n di s tingue 14 paires de reviens", ou bieu que je fa is cette act ion souvent.
ve rbes de déplaceme nt. Chaque pai re correspond à un moye n L\ construction ")'Tb ne + ve rbe perfectif au passé se tradu it
précis de déplacemen t (ù pied, en voi ture. cn avion. elc.). Tous pa r faillir [faire qqchJ : 51. llyTb Ile BJ ,Ü ' JTy l\:HHry, J 'oifoilli
ces ve rbes sont imperfec tifs. On les appelle "verbes d é t e rm i- ~
prendre ce livre .
•• * •••
l
Yn pajKHCIUtC 1 - q HTHHTC " n CpcnOllitTC Corrigé de l'exercice 1
o Tbl TaKOH C4aCTJlIlBbIH: OHa T e6 11 JlI06HT! o Tu cs si heureux: elle t'aime! @ Tu te rappe lles qu e je voulai s

4!} [10MI-IHWb, MI-le XOTeJIOCb HMeTb co6aKY? avoir un chien? tU - J'aÎ telle ment a imé le fi lm ! - Et quel fi lm es­

III a llé vo ir ? 0 j'ai failli m'endormir au premier acte. 0 Après le

@) - MHe TaK nOHpaBHJ1C~ <!lH JlbMI - A Ha


concert, tout le monde dans la sa lle a applaudi .

KaKOH <pl1fl bM Tbl XO,lJ;lIn? e 51 4yTb He 3acHyJla


B nepBOM aKTe. Ci) nOCJle KOJ-II.(epTa Bce B 3aJle
3aanJlOilHpOBaJlIl.
195 · CTO .IlCO.RHOCTO n~b
eTo ,!l,eB.lJHOCTO llleCTb · 196
44 YnpalKHeHHe 2- BOCCTaHOBHTe TeKCT Corrigé de l'exercice 2 44
0 - oTKyJJ,a - H3 - 8 - cKopee @) - XOT.sI" - Be)KTIHBblrl

o - D'où v iens-tu ? - Du ci néma.


6 - q y Tb He - 0 - l(Y.110 - n OMoraeWb

- Tb! ... . .. ? - 5I .. KHHO.

~ Eh bien, c'est plutôt une hi stoire triste ...

H y, :no . . . . . . rpycTHaJl HCTOpHJI .. .

@) fi nous plaît, bien qu' il ne SOil pas poli .

OH HaM HpaBHTCJI, .... OH H He .. ..

o Ils ont failli tomber malades après ce froid .


OHH . ... .. 3a60JleJlH nOCJIe 3Toro XOJlOL\a.
fi) Tu es un amour (lin miracle) : lu m'aides tout le temps.
Tb! npoCTO .... : Bcë BpeMJI MHe .... ..... •

Eugène Onéguflle est un rom(1II en vers d 'Alexandre Pouchkine


(J 799-1837), poète russe,fonda/eur de la nouvelle Iinérature russe,
p ère du russe moderne. Le livre. commencé en / 823 ellerminé en Tatiana. Tatiana s 'éprend d'Onéguine el lu; adresse /Ille très célè­
193/, dresse un porrrail jidèle de la vie de /"ari:ilocralie russe. Le bre leure d'amour que tous les Russes connaissent. Onéguine re­
héros principal. Eugène, eS/lU/ jeune homme blaséelfitti/e qui s 'en­ pousse son amOllI' el fait la cour à Olga, ce qui provoque un duel.

nuie "de la ville et de la campagne ", JI se retire à la campagne où Après le duel lors duquel iI/ue son meilleur ami, Eugène pari voya­
il hérite d 'une maison e l se lie d 'amitié avec lin jeune romantique, ger. Ason retolll; il retrouve Tatiana - qui a beaucoup changé - el

Lenski. Ce dernier est fiancé avec Olga qui a une sœur cadelle. 7(,­ tombe amOl/reux d'elle. II/ui adresse une leure à son 10 111: TatÎana,

à p resent femme mariée, refuse dignement son amOlli: Les Russes

on/ fait de Tatiana une sorte d'héroïne nationale.

ii~ iii

197 • CTO lleB.sI" HOCTO ceMb CTO .aeBRHoCTO BoceMb • 198


45 9­ Hy, xopowo. Y Te6H eCTb aneJIbCHH.
9 - Bon, d'accord (Eh, bien). Tu as une orange . 45
10 ECJIM 6bl y MeHH 6bIJI @ aneJIbCHH, 10 Si j 'avais une orange,
11 li 6bl C To6oM nOJleJIMJIClI ... Il je (la) partagerais avec toi ...
12 ­ )!(anb, '!TO y Te6!! HeT aneJIbCHHa! 12 - Dommage que tu n'aies (n'as) pas d'orange!
Notes
9 nou HaRacho. outibia iést« apilsi-n 10 iésliby ouminia byL

® Observez la structure y MeHR eCTb,j 'oi ("à moi est"), au passé: api/si-n, 11 iaby stabot padiliLsia 12 jal, chto outibia niét

y MeUR 6b1J1 ,javais ("à moi était"). Le verbe être s'accorde


api/sin a

avec son s ujet : y MenR 6h1JI anenbCHIf (masculin singu lier),


j avais "à moi était" une orange; y MCIIR 6b1J18 Klufra (fél11Îw
nin singu lier),j'avais ("à moi étaiL") un /ivre; y MeUR 6b'lJlJI
npofinèMbl (p luricl),j'avais ("à moi étaient") des problèmes .
••• •••
YnpalKllellHe t - 4lfTaiiTe " nepenOIlHTe Corrigé de l'exercice 1
0- Tbl )!ŒJlMHa! - 3ro
He npanJla! @ )!(anb, YTO Tbl - Tu es un pingre! - Ce n'cst pas vrai! e - Dommage que tu
MHe HW!ero He Jlaëwb. ~ - 1J1e TBOM C!lOBapb? _ Y ne me donnes rien . ~ - Où est ton dictionnaire? - Je ne l'ai pas.
MeHll ero HeT. 0 3ro npaB.l\a, 'ITO OH mo6l1T ~ C'est vrai qu' il aime les ora nges? 0 Vérifions qui est russe,
ici.
aneJIbCHHbl? 0 .l(allaM npollepHM, KTO 3.l\eCb pyCCKI1i1.

Ynpa)f\IICIIIIC 2- BoccTaliolHITC TCKCT


Corrigé de l'exercice 2
0- ifC3JU1lla - C - 8 - CHrapeT - CnH'iCK & - HH'iero .HHKOMy ­
o Quelle pingre! Ell e n'a mê me pas partagé avec lo i! 0 - nOJlenHJlCSI - npasJla 0 HasepHo(e) - )IŒJlHblH
KaKall . . . . .. ! .l(alKc To6oM He
nOAeIlHIIaCb l
@ Regarde, ici il y a beaucoup de c igarett es ct d'allumettes.
CMOTpH, 3J1CCb MHOro ..... . . H ...... •
@) Il ne raconte rien ù perso nne.
OH ... . .. . ..... He paCCKa3blBaeT.
o - J'aurais partagé avec toi. C'esl vrai?
Vous l'avez peut- être remarqué, les trClduc/ions jr,mçaises de­
- 51 6bl C To6ol! .... . .... - ... . . . ?
viennent progressivement moins /il/éraies, car à présent vous

pilis facilemen lle lien entre la manière donl on s 'exprime

fi) Ils pensent sûrement qu ' il est avare.


en russe e/ celle dont on di/les choses en fançais. Félicitations.

. . . . . . . (.) , OHM JlyMaIOT, YTO OH


vous avezfranchi une étape de votre apprentissage!

201 • Jl,BCCTH 0)]..11 H


,[lOeeTIi Asa · 202
46 COpOK meCTOÜ ypOK Quarante-sixième leçon 46
[so Rakchystoi ouRo k}

KaKlfe nJIaHhI? Quel sont [tes] projets?

1- KYAa Tbl I1Aëwb?


l­ Où vas-tu ?
2­ [Ce n'est] pas " où vas-tu", mais "d'où viens­
2- He " KYAa", a " OTKYAa": 113 6u6mIOTeKI1. \l)

tu" : de la bibliothèque.
3- A II C nO'ITbl :2) : oTnpaBmI JJa nl1CbMO Ma Me.
3­ Et moi, [je rentre] de la poste: j'ai envoyé une
4 Tenepb MAY K nOApyre ®.
lettre à [ma] mère.
5- A MHe He'l eM 0) 3aHIITbCH.
4 Maintenant, je vais chez une amie.
S­ Et moi, je n'ai rien à faire .

Prononciation

kakii6 pLany ? 1 kouda Iy idioch ' ? 2 ni kouda, aatkouda :

izbibliatiéki. 3 a ia spotchty : atpRavliaLa pis'mo mamié.

4 tipiéRi idou kpadRouguié. 5 amnié niétchié-m zaniatsa.

Remarques de l)rOnonciation

5 N' oubli ez pas que -TI. l'W , il la fin des infin itifs. prend tille pro­

nonc iat ion dure. ma lgré la présence d u signe mo u ct d 'Lm H :

ISB. Di tes JllIIHTbCH zaniatsB.

Notes
Les Illots interroga ti fs t.:YJl:' ct OTt.:YJUI fOl1t porter la question
sur hl direct ion. Dan s le I)rc micr cas il s'agit de la destinati on
et da ns le seco nd . de la prove na nce : KY}l!' TM IfllëUII~'?, Où
vas-fil ? ; OTK}'JUI o illi II /tYT'!, D 'où viennent-ils?
cules négati ves II C ct 1I1f . Comparez: Konu\, qI/and ; IIIfKOr,rUl,
'J.) La préposi tion c est sui vie du géni li f cl ind ique la provenance ; jall/ais ; KTO, qui ; IIHK'TO, p ersonne. Les pronoms négatifs
51 c nO'ITM, Je viells de /0 pOSle. form és avec la particule IIU s'utilisent d,ms les phrases com­
® La prépos ition K , vers, che=, cs t suiv ie du datif et indique la prcnant un verbe négati f (Il e + verbe) pour acce ntuer la néga­
destinati on (avec mouvcmcnt) ; 01111 HllYr K lIoll py.-e, lis l'onl tion, exprimée par le verbe : SI HHllcro IIC 3HalO, Je ne sais
che= une amie. rien. Donc, 1111 cst une particul e de renforcement. He est aussi
un e particul e négati ve ct s'emploie dans les structures im­
Le ve.-bc J aIlHT l.CH , s 'occuper, néccss it e l'emploi de l'instru­
personnelles. Le préfi xe est toujours accentué: M He Hé'lero
men taI. lIé'ICM est l'instru mental de u é 'lcro nié/chi"" , rien.
60JlTl.CH , h n 'ai rien à craindre.
Remarquez que les mots néga ti fs sc fo rment à l'aide des part i- .
An c cTU "teTb l p e • 204
203 • .Il8CCTH T'p H
46 6 TIOHI1Y B napK, TaM CeH'I3C KpaCHBO: 6 o
Je vais aller 'irai) au parc, c'est joli en ce 46
<pOHTaHbI, UBeTbI... moment (là-bas maintenant [c'est) beau) : [il y
7 - EcnH XOqellIb, nOHl1ëM co ® MHOH ®. a] des fontaines, des fleurs . . .
8 51 K nOl1pyre Ha Mlmyry, 7- Si ru veux, viens (allons) avec moi.
9 a DT "7' Heë - BMeCTe nOHl1ëM B napK. 8 Je [vais] chez [ma] copine vite fait (pour une
minute) ,
10- OTnHqH<UI I1l1eJl! o 9 et de chez elle [on peut aller] ensemble au parc .
10 - [C'est] une super idée!

6 paidou {paRk, lam sitchiass kRassi V- : fa-ntany, tsvily

7 iésIiHotchich ', païdiom samno i: 8 ia k padRouguié

naminoutou, 9 aatnï-io - vmiéstié paidiom (paRk.

10 atlitchna/s idiéïa!

Remarques de prononciation
6, 9 Rappelez-vous que le K final est toujours dur : lIapK paRk.
ai.,
~ ',. Le russe utili se la phrase redondante nOH~êM co MHOii, litté ­
Notes ralement Allons avec moi. C'est unc tournure très courante.
CW Vous con na issez déjà la préposit io n c avec, qui rég it l'in stru­ Si vous observez attentivement les deux mots inte rrogati fs de
mental. SOLIvent , pour faci li ter la prononc iation, on ajoute un 0 la note 1, vous comprendrez sa ns problème que la préposition
après le c. Nous verro ns celle règ le plus en déta il dan s la leçon OT indique la provenance: de. E lle est s uivie du génitif :
de rév isio n. Deux exe mples: co M1f6ii, avec moi; co Bcéo\lIt , - OTlcYJla OUR ? D'où viennent-ils?

avec tOUf le monde. .,


- OT nOllpyr H. De chez une copine.

••• •••
YnpalKueI,"e 1 - lJHTa iiTe " nepeBoll HTe Corrigé de l'exercice 1
0 - OTKYl1a y Te6J1 3T11 KHHrH ?- 113 6116nHOTeK I1. 0 - D'où tiens-tu ces livres? - De la bibliothèque. fJ - Sa lut , tu
e - TIpHBeT, Tbl KHaM? - .Lla, HO TonbKO Ha MI1HyTy! viens chez nous? - Oui, mais juste pour une minute! @) De chez
mo i il vont chez une am ie et après , à la bibliothèque. 0 Q uels pro­
~ OT MeHSI OH>! K nOl1pyre, nocne - B 6H6nl1oTeKy. JelS avez-vous après l'examen? 0 Quand j'ai envoyé U'envoyais)
o KaKHe y Bac nnaHbl nocne 3K3aMeHa? 0 Korl1a la le ttre, j'ai vu maman.

SI OTnpaBnJln nI1CbMO, JI B>!l1en MaMy.

205 • )lBecTH lliITb .D,s ecTH weCTb • 206


47 Ynpa"'HeHHe 2 - BocCTaHoBIITe TeKCT C orrigé de l'exercice 2 47
0 - napKe - Kpa CII BO @ ECJlI1 - K - nonpyre 9 Ka lOle - nnal-lbJ ­
o Dans le parc, c'est jol i maintenant. 0 - n OqTbI - KY.llêl 0 - H3 - ryJlsw*
B . .... CeH'IaC . . ..... • *rYJl.Iwa est également possible

@ Si tu veux, nous pouvons a ller chez Illon amie .


. . . . XOq ellIb, nOH)\ëM . MOeH . ......•
@) - Q uels sont tes projets? - Je vais au pa rc.
. . y Te6l! ..... ? - 51 B napK.
o - Tu rev iens déjà de la poste? - Oui, cl toi, tu vas où ?
- T bl y)l(e C ..... ? - L(a, a Tbl .. .. ?
fi) Je viens du pa rc, je m'y promena is.
51 .. napKa , li TaM ..... •

Iii
47 COpOK ceAhMoii ypOK Quarante-septième leçon 47
{s o Raksidmoï ouRo k]

06 IIlC)I(UTItC Le foyer
1­ O TKy,ua Tbl ? 1- D'où [viens-] tu ?

2­ yb A HrJ1J1H: li aI·lrm l ' JaHI1H . 2- D' Anglcterre: je suis anglais.

3­ 11 Ha CKOJ1bKO Tbl 3,uecb? 3- Et combicn [de temps] restes-tu (El sur combien

4­ 51 3,ueCb Ha ro,u 1. l u ici) ?

5­ A li ,uy MaJ1 , Tbl aMepI1KaHeu ... 4- Je [suis] ici pour un an.

S- El moi [qui ] pensais [que] tu [étais] américain ...

Prononciation
apchtchijyti!tJ 1 atkouda ty ? 2 iza- nglii .' ia a-nglitchani-n. 3
i na sko lko ty zdiéss' ? 4 ia zdiéssl naga!. 5 a ia doumaL, Iy
amiRikaniéts
Remarques de prononciation
Notes
4 Vous savez que, normalement, les mOI s courts tels que les pré­
T La préposit ion ua suiv ie d' un accusa lif sert à indiquer la quan­
positions ne sont pas accentués . Ici pourtant, l'accent tombe sur
t ité de temps qu'on veut passer q uelq ue part : OH B MOCKBy
la préposition: n8 ro.ll nagat.
113 IIC1J.éJIIO~ 1/ part à Moscou pour une semaine; Tal\lI'iipa
lJ1,eCL Ha rOll . Tamara est ici pour un an.
207 • ,LlSeCTlI ceMb
D.BeCn l BoceM b • 208
47 6- Tbl C!ly<IaHHO He 113 repMaHI1I1? 6- Tu [ne viens pas] d'Allemagne, par hasard (par 47
7- J(a, )1 HeMeu 113 Eep!lHHa. hasard d 'Allemagne) ?
8 A MOR nOJlpyra - KI1TaSIHKa. 7- Oui, je suis allemand, de Berlin.
9 Eë M)0K TOlKe KHTaeu . 8 Et ma copine [est] chinoise.
10 9 Son mari aussi [est] chinois.
MOR COCeJlH C!leBa - HTa!lhHHUhl, a cnpaBa
10 Mes voisins de gauche [sont] itali ens, et [ceux]
- I1CnaHUbl! cl!"
de droite espagnols 1

11 - A KTO 3JleCb )lnOHeu @?


Il - Et qui est japonais ici ?

12- 5InoHueB I B :nOM roD,y HeT. ..


12 - Il n'y a pas de Japona is cette année ...

13 - EOlKe !j) MOH, KaK MHOro 3JleCh


13 - Mon Dieu, que d'étrangers ici (comme

I1HOCTpaHu eB ! beaucoup ici d'étrangers) !

14 - 'IeMY @ Tbl YJlHB!lRewhC)I? 14 - Qu 'est-ce qui t'étonne (À -quoi lu l'étonnes) ?

15 MM B MelKJlyHapOJlHOM 06ll\elKHTI1I1! Cl 15 Nous [sommes] dans un foyer international 1

6 ty sLoutchaïn" niizguiRmanii ? 7 da, ia niémiéls izbiRlina. Re marques de prononciation

8 amaïa padRouga kitaïa-nks. 9 ft/io mouch tot kitaiéts. I l NOliS vous donnons encore une fois celte transcription pour

10 ma-ï sassiédi sliéva italia-ntsy, aspRava - ispa-ntsy ! le SI non acccntué ~u débu t des mOIs (vo ir les remarques de pro­

11 akto zdiéss' yiponiéts ? 12 yipo-ntséf vê"m gadou niét nonciation de la leçon 10) : sm6ucu yiponiéts.

13 bojé mol; kak mnog' zdiéss' inastRa-ntséf! 14 tchimou ty 12, 13 N'oubliez pas que le Il est toujours dur. Les voyel ­

oudivlia /èchsia ? 15 mou; vmijdounaRodnam apchtchijytii! les mo ll es se prononce nt donc comllle des dures: sIfI611UCH

yipo -ntsêf. IlltOCTI);lIlI.lCI:l inastRa-ntsêf.

Notes lier) - t ai\l('IHI~aIlUt.J , des Américains (mascul in, no minatif


:z; Vous savez déjà dire il gauche et à droite avec mouvement (voir plu riel) ; " nuI Milleu, Ifl1 !l(ûieu (masculin , no min atif singu­
leçon 13) : HJtlhe IIp~MO, nOTOM - nAnéBo, a nOCJle cBeTo4>6pa lier) - t II T:'VI M i IIIl1.1 , des Italiens (masc ul in , nominatif plu­
-llanpaoo, Allez tout droit. ensuite il gauche. el après lefèu, il riel ) ; IICllallCll, IfI l Espagnol (mél sculin , no minatif singu li er)
droite. Maintenant , nous vous proposons les mêmes di rections lIelUlIlll .... des Espagllols (masculin , nominatif pluriel) ;
mais sa ns mouvement: Ga6yun\'3 cJléBa, a Jl.éJJ.ylUKA CnpftOA, RIIOIICII , /11/ .Japol/ais (m asculin , nominati f singulier) --+ lIeT
Grand- mère est il gauche et grand-père est il droite. n lIollllcn. pas de japonais (ma sc ulin , gén il if pluriel).
;l) Parmi les mot s désignant la nati onali té, seul le mot pyCCKHH , .ï) ]lOif\C Moii! , 1\401/ Dieu! Le mol 1l0iKC vient du mot Bor, Dieu.
russe, est un nom Cl llll adjectif: PYCCKH" Sl3bIK, la lang ue COllllll e vous le savez , le ." ù la fin c1es mots se prononce habj­
russe; pyCCKHC, les Rllsses. Pour les <lutres nationalités, le nom tu cll elll cnt k. En reva nche, d an s cc mot, il se prononce H : boH.
diffère de l'adj ectif: ~pa1lUY3cKaA KIIHra , UI'/ Iivrefrançais; Il est utile de le savoir, car les Russes l' uti li sent souvent!
~pa"UyiKcIIKa , /ln e FrclI1çaise; Olla cjlpanUyiKeJlKa peut se i ') llCM y? est le datir de "lTo?, que, quoi ... Eh oui , les interrogatifs
traduire par elle est jrcmç:aise. Remarquez que les no ms des se décl inent aussi, ne vous é tonnez plus ! Le verbe Y.lUtBmÎTbcSI
nationalités s'écrive nt toujours avec une minuscule. oudivliatsa nécessite donc L'emploi du c1atif : - l.JeMy Tbl
@) Obse rvez le singulier et le pluriel de ces mots à la voye lle mo ­ YllIl8J1siclU~SI? - Qu 'est-ce qui t 'étonne? - .R. YA IfBJlHIOCb
bile : 8MepHldllell. lin Américclin (mascul in, nominatif singu- ~ TlJoeMy y npHMcTBy! - Je m'étonne de 1011 acharnemen t !

209 • llBecTU AeOnTb llBeCTI-1 lleCRT!' a 210


C orrigé de l'exercice 1 47
47 YnpalKHeHHe 1 - LhlTaiiTe H nepeBollHTe
o Cette année. nous traduisons des textes intéressants. @ - Où
O B 3TOM ro.l\y Mbl nepeBollHM J1HTepeCHble habite nt ces étud iants ? - Au foyer. @) Cela (Je) m'élOn ne; tu as
TeKCTbl. @ - f.l\e lKHByT 3TH cTy,l\eHTbI? .- B peur de l'examen bien que tu saches tout. 0 Je sui s ici pour un
06melKl1THI1. @) 51 y,l\I1BflHIOCb: Tbi 6011l11bCH ao. Et vous? 0 - Vous êtes japona is? - Non, ici il n'y a pas de
Japonais.
3K3aMeHa, XOTH Bcë 3Haew b. 0 51 3,l\eCb Ha ro,l\. A
BbI? 0 - Bbi HnOHel..\? - HeT, 3,l\eCb HeT HnOHl..\eB.

C orrigé de l'exercice 2
YnpalKHeHHe 2 - BoccTalloBH1'e TeKCT
il - CJl y<!aHHO - KHTa}l H Ka f} - Hc nmlUb t - H'r a1JbnHUbI @ B ­
ro.ay - HI-IOCTpaHUbl - 0 - coce.!lH - 0 l.JeMy - YJlHB1JH.eTC.sI ­
o Et son am ie n'est pa s chinoise, paf hasard?
Aero nO.l\pyra .... .... He .... . .?
@ _ Je pensai s que vous étiez espag nols. - Non, nous somme s
ita li ens. .
- 51 .uYMaIJ, LI'I'O Bill • - HeT, Mill ~

@ Ce lte année. t OliS les étrangers vivent all foyer.


)l(HByT B
1
3TOM Bee
06m C)I(HTHI1 .
e Mes voisin s sont ita lie ns.
MOI1 ...... I1TaJlbHHUhl.
o Q u'est-ce qui l'étonne ? C'est son idée!
.... OH .......... ? 31'0 ero l1 .l\eH!

ii., Iii

.llOeCTH .u Be ~la.llUaTb • 2 12
2 11 • ll BeCTIII O,ll ItHlI aD.UaTb
48 COpOK BOCbMOH ypOK Quarante-huitième leçon 48
[soRakvass'moï ouRok]

HOBbl H rOA Nou vel an

1 - CKOpO H OBbItÎ rOA, a 3a BI1M CD H 1- Bientôt [c'est] le nouvel an, et après (derrière
PmKAeCTBol lui) [c'est] Noël'
2 - 3x, He 6wJO ne'lanl1 ® ! 2- Oh, il ne manquait [plus] que ça '
3 - I1o'leMY Thl TaK roBOpHlllb? 3- Pourquoi dis-tu cela ?
4 Les fêtes . c'est super '
4 I1pa3AHHKI1 - 3TO npeKpaCHO!
5- Oui, oui ... je n'ai pas encore acheté les
5- )J,a y)j( @... 1/ emc He KynHn rrOl1apKI1 ... cadeaux .
6- Ha cnel1yIOmeii Hel1ene y Te611 6Yl1eT <il 6- (Sur) La semaine prochaine, tu au ras (chez loi
MHoro BpeMeHl1 @. i1-y -aura) beaucoup de temps.

Prononcia("ioll Rema rques de prononciation


no vyl got 1 sko R-' no vyl gat. azan;m Rajdislvo ! 2 éH, 2 La particule ncgat ive Ife n'est en principe pa s accentuée, sauf
niébyL Il pitchaJi! 3 patchimou Iy tak gava Rich . ? 4 pRazniki avce le verbe êl/"e au passé: li é 6 1.1JIO niébyLs.

- êt" prikRasna ! 5 daouch ia ichio nikoupiL padaRki 6 na


4 Le}{ d,lIls le 1110t llp :l3/.l1I1I 1.": ne sc prononce pas: pRaznik.

sliédouïouchtchiéï nidiéf6 outibia boudit mnoga vRiémini.

Notes

Cf La prépos ition ]ll rég it l'i ns trumental cl sc trad uit par derriè­
~ Il VOLI S savez que la str uct ure impersonn elle y Meli n CCTh ••• se
re, après (sans mouvemellt) : 3U 1111 1\1 , derrière I/li ; HénY IlI K';' traduit par j '(Ji ... La vO Îci au futu r : y Te6H 6YJl.eT, tu (luras ...
JtJlëT 3a 6â6YII IIŒii , Grand-père \/0 derriere grand-mère (la Remarquez que le verbe être s'accorde avec son sujet en nom­
suit sa ns m ouve ment car il n'y Cl pa s de changement de position bre : y Tc6s, 6yJ.(CT npâ:m nlt K (si ng ulie r). III auras une.fèle ; y
par ra pport il "derr ière clic"). TCOSI OY1.l. yT IIpo 6 Jlé M M (p luri el), lu auras des problèmes.
® L'emploi du génitif s'exp lique par la négation (au passé) )\ BpéJ\le lill est le géni ti f s ingu lier (ca s requi s par le quantitatif
n C'I {IJII> (féminin) -~ II C'lâJIII . La traduction lit térale de li é 1'111 6 1'0 beaucoup) du mot npé1\u l vRiémia, temps. C 'est un des
6blJIO nC'I {IJIIt ! resse mb le plutôt à "il n'y avait pas de chagrin" mot s ru sses neutres (il yen a à pe u près dix) qui sc term inent
mais comme c'est ulle ex press ion , nous la tradu isons par If ne par - MU . Au plu ri el npcM cll ii vRimina sc traduit par les lemps
manquail pll/s que ça ! dan s le se ns de l'époque. Vou s trouverez la déclinaison com­
CID ylK est une particule de renforcement qui co ntient sOllvent une pl ète de cc mot à la leçon 49.
note de désapprobat ion, une cra inte ou un désaccord SOLlS­
entendus: M lCorua :ïKC y Tc6ri 6YJ~CT 8pé~HI ?, El a/ors quand
est-ce que (u auras le lemps ? ~
2 13 • )1.BeCTIt TpllH a.llUaTb AneCTH lICThl pl·Ia.lluaTL · 2 14
48 7- Ber, He 6y.uer ! 7- Non,je n'en au rai pas (iln y aura pas) !
48
8 Y MeHH TPH COBell\amlll M KOMaH,!(HpoBKa. 8 J'ai (chez moi) trois réunions et [je pars cn]une

9- KaKOH ylKac! mi SS ion .


10 Kor,!(a lKe Tbl 6 y,!(ewb nOKYnaTb no,!(apKM? 9 - Quelle horreur!

11 - A li HaIlMwy nHCbMO ,L(e,!(y Mopo3y. 10 Quand [est-ce que] tu vas acheter les cadeaux ?

12 y CHerypo<IKH :li) XOpOWHH BKyC, Il - Eh bien, j'écrirai une lettre au Père Noël

13 OHa nOMOlKeT 'j) eMy BbI6paTb... 0 (grand-père Froid).


12 Sniégourotchka a bon goût,

13 e lle l'aidera à choisir. ..

7 nié!, niboudit ! 8 ouminia tRi sav;ch tchan;f~ i kama­


ndiRofka. 9 kakoï oujass! 10 kagdajê Iy boudich' pakoup a t~
padaRki ? 11 aia napichou pis/ma diédou maRozou.
12 ousnigouRatchki HaRoch yt fkouss , 13 ana pamojét id mou
vy bRaf

Notes bes qu i se tradui sent tou s les deux par aider: nOl\lOnlTb (im­
@ y CIIC I- ~' 110'IKIt : y + géni tif sc tradui t littéra le ment par che:::. perfectif, donc il a un pré se nt) : SI nOi\lOr{IIO, Th! nOi\lO nie W b ,
Sniégourolchka : on peul mi ss i trad uire par Sniégolfrolcllka 0 11 n 0 ,\10raCT, i\lhIIl01\10ra CM , UI>IIIOMora CTC, oHii 11 0MoraJOT

a .. Compa rez: ct 1101\1 6 '11» (perfectif, donc pa s de présent mais un futur) : SI


nOMO I' ) ', TI .I nOi\l 6>KClUb , on nOM6iKeT, Mbl nOM6')1,;CM , 6bl
- r,,(' TI.J'! -
Y Il :111.... Où eS-lu "l Che:::. papa.
nOM 6iKCTC, oilli nOM 6rYT. Rappe lez-vous que la conjugaison
y .. {UH.I XOI1ÔUlllii KK yC (y U{IIII. I + acclisali l), Papa li bon
des pcrfec tifs 'Ùl pas de terminai sons propre s. Elle peut se
gO/ÎI. rapporter au mê me groupe que celle des imperfectifs. Compa­
"fi Vous savez déjà que le pcrfccli f Il 'a pas de présent. II nanKin )' rez les terminai sons: ici. le perfectif IIOM 6 '1b et l' imperfectif
(ph. Il ) el 0111' IIOM Ô~CT som des verbes perfectifs ct expr i­ 1I0MOr:lTh sont tous les deux de la prem ière conjugaison. (Voir
ment le fu tur :j'écrirai, elle aidera. Comparons les deu x ve r- ~ leçon 21 , po int 5.)

•••
Ynpa"'"CIIHC 1 - lhlTaiiTC " II CpC80J~HTC Corrigé de l'exercice 1
0 - Tbl ylKe Kynl1J1a nOnapKI'I? - E w ë HeT. @} KaKOH - As-tu déjà acheté des cadeaux? - Pa s encore. 8 Que ll e hor­
re ur, j e n'arri ve pas du tout il. choi sir! 4D Le nouvel an est la se ­
ylKac, li npOCTO He Mory Bbl6paTb! @) HOBbl i1 fo,!( Ha
ma ine prochaine... Et où sont les ca deaux ? 0 llil e m<l nq u<l it plus
cJlenYIOll\eH He.ueJle... A r,!(c n onapKH? 0 H e 6bl JIO que ça ! 0 Trois réunion s, un voyage d 'affa ires ... Quel planning
ne'lanM! 0 TpH COBell\aHHlI, KOMaH,!(HpOBKa... chargé il a !
KaKOH y Hero Han plllKëml bl H rpacpHK!

2 15 • !l6CCT'" mlTl·Ia.llunn n secnt U1eCTHa.llUaTb • 216


48 YnpalK HeH lte 2- BOCCTaHOBIITe TeKCT Corrigé de l'exercice 2 48
o Cfmpo - fOJl - nOAapKH el - HanuweWb - cnCl tylOulcii ­
o Bientôt c'cst le nouvel an ; il fau t acheter des cadeaux. @ - SKye - BbI6pan(a) - 0 Ha - HeJlCJ1C - npcKpacHo 0 Korua
6YJleT - BpcMeHH ­
... .. HOBbIH ... ; HylKHO nOKynaTb .... ...•
f} - Tu éc riras u ne lettre cl [ton] frère? - Oui , la semaine pro­
chaine.
Tbl . nl1CbMO 6paTy? - ,I(a, Ha
He.uene.
@) Tu as bon gOlÎt : toul ce que tu as choi si est parfait!
y Te651 XOpOWItH .... : Bcë, 'lTO TbI .... . . (.)
- npeKpaCHO!
o - La semain e prochaine c'est Noël. - Super!
Cne.uylolueH . . . . .. POlK.ueCTBO.
....!
(i) Quand tu auras beaucoup de temps, viells !
..... y Te651 ..... MHOro ....... , npl1xo.ul1!

Les foies de fin cl 'oll/Iée rcvêlcm une grande importance. en Russ ie.
De 1I0S jal/l's, les en/am s viel1l1e/U décol/ vrir 0/1 pied du sapin les

Jadis. /a nouvelle OI1lU?C commclI{."oille I ~r mars, puis le 1''1" septem ­


cadeaux apportés par le p ère Froid (l 'équiva/ellf du père Noël) et

bre ci par/il' du Xl' siècle. Mais depuis "oukase de Pierre le Grand


l'al' sa petite-fille, Sniégol/rolchka, jolie j elille fille toujours vêtue

en 1699. 011 lajètc le / ,.,. j anvicJ: "/allf cep endant savoir q ll 'il celle
de bleu,

epoqllc. en Rllssie, 011 vivait a vec le ca/cndrier julien el qlle pa,.


Peu (lvant II/inllit. le Présidenl du pays adresse son discours annuel

cOl1séquc11l le jO/ll' de / 'CIII élOi' décalé par rapport allx pays catho­
(l U p euple, ,4 mi/luil. K Ollral/zy (nom de la pendille principale du

liqlfes qui vivaient d'après le calcnclrier grégorien.


pays, qlli se lrol/ve dans /ln e des tours dll Kremlin) sonne la lIOU­
En 1919, la Russie adopta le calendrier grégorien et depllis, lejollr
l'elle a//llée. L 'hyl/ll/e naliol/a! est alors diffllsé à la lélé l'ision, el

de l'ail se j ete dOliC le même jour quc clans les pays de lradition
c!Jael/1l lève SOli verre el se sOI/!Jaite !a bonne année,

catholique, De lIosjours, C 'estlltle/ele plus importante que Noël, el


Le No ël m sse, quanl à IlIl. se fête le 7jm /vlel:

les Russes salit cl 'ailleurs en cOllge du l"" ail 5 jal/via


Ceci dit. !es Rllsses /1 'on! pas 10l/t à fail oublié ICI//' ancienne {ra­
Quant al/ sapin de Noël, il VeClI1 desjonrs paisibles jusqu 'en /920,
d ilion etjëlelll ega!emenl le "vieux no uvel ail" (CTfl pblH H 08 bllt:

lorsqu 'il Jill iJllerdit par le pouvoir soviétique qlli y Fayailull sym­
r OA staRyrnov yf got) dll J3 ail 14 janvier (c'es t-à-dire le l e' janvler

bole religieux à élimii/c/: IIftll de nouveau ottlorisé en 1936 SOIiS le


dll calelldricrjulien).

nom de "sapin du nOllvel an ""

2 17 • ]lBeCTn CCMHa..a.uaTb .llSCCTI1 80eeMHalluaTb • 218


49 COpOK ~eBHTbIH ypOK Quarante-neuvième leçon 49
Génitif : le m asculin et le neutre for ment le ur géni tif cn -o r o
IIoBTopéHlle - Révisions pour les du rs, ct c n -cro pour les m Olls ct les terminai sons non ac­
centuées en u, iK , ~I , ru , Ill. Le fémin in a le génitif en -OH po ur les
Reprenons les points importants que nous avons vus cette semaine. durs, el C Il -eii pour les mous et les te rminaisons non accentuées
Si vous avez un peu de temps. relisez ou réécoutez les dialogues des précédées de ...., "', 'l , 1lI , lI.{.
leçons 43 à 48 avant d 'entreprendre la lecture de celle leçon. Accu sutif: la fo rme du masc ul in ct du ne utre inan imés est égale
a ce lle du nomi natif. Le mascul in a nimé a la form e identique au
1 Phonétique génitif. Le fé m inin se termine en - yH) pour les durs c t -JQH) p our
les mous.
Vous avez vu que parfois la pré pos it ion c prend la forme co. Rete ­ Datif : le ma sc ulin ct le neutre ont la terminni soll -Ol'tf y pour le s
nez qu 'on emploie co avec le pro no m MIIOiî ct avec toutes le s for­ ours et - eMy pour les mous et les terminai son s non accenruées
mes de BeCh: co i\1II6 ii , avec IJ 101 ; CO ncéMII , avec toul le ,,!onde. précédées de u , iK , 'l, HI , lU. Les fém inin s durs ont la te rmina ison
-OH; pour les mou s et les ter mina ison s non accentuées précédée s
2 Les neutres en -.11" de Il , ÎK , 'l , III , 11[ , la terminaison es t -CH.
I nstrumenta l : le ma scu lin et le ne utre durs form ent le ur in stru­
Il ex iste en russe cert fl in s no ms à te rmin a ison particulière. Upè MSI , me ntal en -MM. Po ur les mous et les term innisons non accentuées
le temps, est un des dix noms neutres en - MS·!. Voici sa décl ina i­ précédées de u . iK , 'f , III , lU, la termin aison est -IHI . Les féminins
son : durs pre nnent la terminai son -oiî , a lors que les mo us ct les termi­
na ison s non accentuées précédées de H, )I\ , 'f , m , LU pren nent -e lf .
P répositionnel (ou locati f) les mascul ins e t les neutres durs
Si ngulie r Phu' icl
pren nent la le rminai son - OM ell e mous - CM . Le fé min in se lerm ine
Nom. n l) é~ul npc lllcll '\ cn -oii pour les durs, et en -CH pour les mous ain si q ue pour les
npéMcli1I UI)c/lfëu terminaisons non accentuées précédées de H, )I\, 'l , III , lU.
Gen.
Dat. npcMcli1f flI1CMCIH1M COllllll e vous le constatez, la décl ina iso n des adj ectifs ma sc ulin s
Ace. nlleM S! np cMcllâ et neutres est qua s iment identi q ue, ct plusieurs fo rmes d u fé minin
ont la m ême terminai son. C 'est pl utôt ra ssurant, non ?
Ins1. npcM cli cM U PCi\lCII{I,\I1I

Prép. npCi\ll'llll npeM cmlx Récapitulon s au m oye n d'exemp les :


• Les adjectifs durs: 6éllllhlH, -aH , -oc,pallvre
3 La déclinaison des adjectifs • Le s adj ect ifs mo us: CHllnH, -HH , -ce , hleu

VOliS avez déjà vu p lus ieurs cas de la déclinai son des adj ectifs. S ing ul ier
Voic i la décl inai son compl ète du si ngul ier. Bien sùr, ré pétons -le, il masculin. féminin 1 m ascul in, féminin
ne s'agit pas d'apprendre par cœ ur tout es ces terminaison s - l'a ssi ­ ne utre ne utre
milation des décl inai sons se fa it à l' usage -, ma is les récapitul at ifs
que nou s vous donno ns ici VO li S se rviront de repère le jou r o ll VOli S No m. 6éll,lIb1U, 6élluaH 1 CHIIUii, CUIICC C.ÎHHSI

aurez un doute quant il la décl ina ison d ' un mOL 6 éÎl Hoe

2 19 • llBeCHI .aeOHTH3D,uan A SeCTJI .llS3.llUaTb • 220

1
49 Gén. 6éJllloro 6ê.!llloii clillCrO CltUeÜ
temp s qu 'on va passer quelque part , on utilise la préposition Jla 49
suiv ie d 'un acc usatif : OH llan Mlle KIIHry Ha nen,énto, 11 m'a
Dat. 6é.llllOMY 6éJl lfoii cn HeMy cHHeii dO f/l1é le /ivre pour une semaine; Sbl 8 Pocclill mi rOA, Vous êtes
Ace. comme le N 6éJlHylO comme le N Cft H tOto en Russie pOUYUI1 an.
oule 0 * ou le 0* La prépositio n y suivie d'un génitif indi que l'appa rtena nce ou la
loca lisat ion ehez quelqu'un : Y MeHH (ecTb) XOpOW3D )IAefl , J'ai
"1I1St. 6éllllbiM 6éJlIIOH CHllltM cUlle" I/ne bonne idée; Y Moero l'II yiKa eCTb 6paT, Mon ma"; a un fi'ere ;
'Prép. 6é.llHOM 6éLl.lloii di it eM CHue" )' nOApyr H, chez une copine.

Les adjectifs TolKOH ct K8KOU dont nous avons rencontre la décl i­ 7 Le futur
naison au cours des derni ères leçons, se déclinent comme tou s les
adjectifs qui ont un accen t tonique fina l, par exemple, 6oJU. w 6ii . Vous avez fait co nnai ssance avec le futtlf. Il ex iste de ux futurs, en

* Comme le nom inatif si le nom es t inanimé, et comme le génitif russe: un futur simple et un futur composé.

s' il est a nimé. Vous avez rencontré le futur du verbe 6blTb, être. Voici sa cO llju ~

gaison complète:

4 Le pronom négatif ill/K inG


SI 6YllY je serai MM 6Y/leM 1/0 11.'1 serons
Le pronom néga tif HIIKTO a la même déclina ison que l'interrogatif
KTO. Son datifcst KO i\l y ; Tb! 6y"cUII. ru seras BM 6YIlCTC IIOIIS serez
- KOMy TM 1l.lJI Klui ry? - l-htKOMy. 011 OYJlCT il sera OIlK 6Y.I1.YT ils seront
li qui as-lu donné le livre? - li personne.
Comm e vous pouvez le constater, il prend les terminaisons de la
5 Le pronom interrogatif/relatif ' 11110 premiè re déc lin aiso n.

Le datif du pronom interrogatif/rclat if '11'0 est 'I CM)' : t.I CM }' l'hl Le futur siml>le est celui des ve rb es pel-fectifs. Ce fut u r s' in ­
YJl HHmicUlhcH. Deqlloi r'bonnes-III? (l ittéraleme nt Ji quoi ... ) téresse au résu lt at de l'actio n da ns le fu tur. à l'acco mpli sseme nt
abso lu de l'actio n. Les te rminaisons sont les mêmes que celles des
6 Les prépositions verbes imperfectifs au présent. Par exemple, noiiTH, aller à pied
(perfec tif) :
VOli S avez vu plu sieurs prépositio ns. au cours de ces derniè res le­ nOii )ly .jïrai
SI MM 1I0iiJlëM , nOliS irons
çons. Chacune s'emploie avec un cas bien préc is. Rés umons:
• OT et c s' uti lise nt avee le gé nitif ct indiquent la provena nce d'un T b! noHllêwb. ru iras Rbl 1I0HJ.lëTC, vous ire=
objet ou le lie u d'où on vien t 01' op{rr3 , de chez mon./i·è.I'e ; 0'1' 011 nOHJ1êT, il ira OIlU noii .l1.yr, ils iront
MCIIJl, de ma parr (ou de chez II/oi) ; C rlÔ'ITM , de la poste,
• K est s uivie du dalif ct ind iq ue la destination vers, chez avec mou­ Comparez sa conjugaison avec celle du verbe " l i TH, al/el' à pied.
vement : M bI IIJlëru K °11:1'1)', NOliS allons chez le médecin. imperfcctif (vo ir la leçon 21).
• la d ans le sens de après, derrière, est sui v ie dc l'ins trumental :
SOJhMH KOpJHlly tHIH IU YCO I)3 la CTOJI OIU. Prends la corbeille à • Pour les verbes imperfectifs, le futur est co mposé. li se form e
papier derrière la rable ; Sbl JU MIl Oii?, Êres-volls derrière moi ? avec le verbe 6blTb, être, au fut ur, auquel on aj ou te l'i nfinitif du
• Pour indiquer une du rée , une quantité de temps, ou cncore le verbe imperfectif. Ce futur-Là ex prime une action qui se prolonge
ou se répète dans Je futur. Par exemp le:
22 1 • ll.OeCTH D,sallU8Tb OAII H ,llBeC-m l[sanUaTb .usa • 222
49 SI 6YllY 'iIlTaTb :h y KIII'iry li a CJlé.llylOute H n elléJle.
Tr aduction 49
Je vais lire ce livre la semaine prochaine (on ne sait pas si je lirai 1 Bientôt, c'est le nouvel an . 2 Quels sont tes projets pour [a
le liv re e ntièrement - s' il y aura le résultat ou pas -, mais on sa it semai ne prochaine? 3 Je ne sa is pas encore. YI y aura mOll am ie
que je va is fai re cette action, j 'en ai anno ncé l'intelllion). l:hinoise chez moi. 4 Peut-être que nous irons à ta soirée au toye r
internationa l. 5 Et moi , je voudrais avoir un am i anglais! 6 Dans
cc cas, vie ns avec moi: 7 là-bas, il y aura beaucoup d 'é trangers.
8 La ponctuation 8 Je ne pourra i probablement (Probablemenl. je ne peux) pas: je
dois ê tre chez ma sœur pour le nouvel an. 9 Quoique (bien -que) ..
Encore quelques petites règles de ponctuation.
J'ira i chez e lle juste pour \lne minute, el après je vie ndra i chez
• La proposition principale est séparée de la subordonnée par une

\- o us ! 10 Donne -moÎ l'ad resse du foye r. 11 Que ll e ho rreur ! Je ne


virgule. Par exemple:

me rappelle pa s où il est..
SI fie 3milO, rile 011. Je ne sais pas où il est .

• Comme en français, le s rennes mu ltiples sont séparés par une

virgu le. Le dernier va être précédé par un Il devant lequel on nc


~!/,mdz
Illct pas d e virg ule:
?~H;'U6~~
MaMa Ilana i'llIIe .si6J10KO, 6n ll 3.11 It a HaH ac.

Maman ln 'a donné une pomme. une banane el un anal1as.


3"1'0 U yA\ IH1 H, III1 Tcpéc li au Il II c/wponhi 1' 1111 1'3 .
C'esl/fII livre IItile. illléressalll ef pas cher.

3aKJ1lO t IHTeJ1bllblii J"1a~IOr

1 - CKOpO l-I OBbl H ro.u.

2 KaKHe y Te6» nmll-Jhl Ha CJle.uy IO w.e~Î ue.n.elle?

3 - EUlë HC 31Ja10. Y MC"" 6y.ueT MO" no.upy ra


KHT(l»HKa.
4 MO:>KCT 6blTb, MI,l noH.llëM Ha Be l l e pH 1-1 Ky B La dc u xième V.l g uC
MClK.uyllapo.uHOC 06UlC)I(HTHC. Vou~· voici ail seuil de ce qlle nous appelons la "deuxième va­

5 - A Mlle XOTCJIOCb 6bl lIMCTb .upyra H3 AHrmIH! g,ue". c'esl-il-dire la phase plus active de voIre apprentissage.
A ce stade, l'OS progrès SOI1I déjà importants vous dispose::
6 - 8 TaKOM CJl y"-laC, noH JJ.ëM co MJ-IOH : d'une assise grammalicale consistante. votre vocabulaire sest
7 'l'aM 6Yll.e T MHoro IH IOCTpa l·lUen. bien élOjJë. vous mllÎlrise:: un assez grand nombre d'expressions
8 - HaBepHoe, 51 He Mory: .uOJDKe H 6blTh y ceCTpbl ua CO l/rail les. VO liS avez alleil1t /111 cerlain niveau de compréhen­
H OBbl H ro.u. sion et VO li S êtes même déjà en mesure de construire des phrases
9 XOT" ... " K Heii Ha MHH Y"y, a nOTOM - K BaM! relativement simples. Vous êtes donc prét pour enlamer celle
deuxiè m e vagu e qui vous peril/el/ra de vous rendre compte par
10 .naii MHC a.upec 06UlClKHTH". vous-même des progrès qlle vous avez faits. toul en vous aidant
11 - KaKoH ylKac! 51 He n OM HIO, r.ue OHO... à les consolider.
NO liS vous en rappellerons le mode d'emploi à la leçon 50. Fé­
licita/ions!

.aee CTH llBa .aUaTb qeThlpe · 224


223 • ASeeTIi ll Ba,!lU3Tb Tpll
ri partir d'alljol/rd 'Jill;,
\IOIIS ne trOl/verez plus la transcripholl pho­la prononciation à la rubrique "Remarques de prononciation ". En
nétique complète des clia/ogl/es : vous n 'ell avez plus besoin! Celle l'/!vell1che, nous contililiollS à indiquer l 'accent tonique'. N'hésitez
béquille devient el/combral/te pour VOliS qlli savez maintenant COl/­ I){JS à revoir les règles de pIVl1onciation de l 'introduclion si jemwi"
rir dans les prairies dll cy rillique, NOliS VOliS aiderons, bien enren­ "'OIIS avez un doule,
du. avec des mOlS difficiles ou irréguliers dOnl vous pourrez vérifier

50 IIHTHll:eCHTbliÎ ypOK Cinquantième leçon 50


XUTpOCTb La ruse

1 - ,llaw MHe, 1I0lKanywcTa, TBOIO py4Ky!


1- Donne-moi ton stylo, s' il te plaît !
2 - I1o'l eM Y Tbl X04 e Wh IIMeHl·IO <D MOIO
2­ Pourq uoi veux-tu justement Illon stylo?
PY4J<y?
3­ C'est simpl e (Réfléchis loi-même) : papa écrit
3 - I10.uYM aW caM : na ITa nllweT
avec lin crayon,
4 maman travaill e (imprime) sur l'ordinateur,
KapaH Lla WOM c.:V,

5 et moi ,j' ai besoin d'un stylo!


4 M a Ma ne' laTaeT -,;]) Ha KOMnb lOTep e,

5 a MHe HylKlla py4Ka!

Rcmarques de prononciation
Pour b i~ n 1ire le russe, souvenez-volis que les c non i1cccntllés se
prononcent COlll llle llll léger i CI que les 0 non accenlués se pro­
nonccrll a. N 'oubli ez pas non plus que les consonnes sonores.
cn fin de mol ou ckvilnl une sourde, s'assourdissen t : OlllllOKII
achypki

N° de leçon: 1hn lt ,.eCftTloiii pitidissial"

iii
Notcs TI.! IIItlUClllb )l)" I Koii IInlt Ka pall ll,llu6~"!
Cl Le mot IIMl' 1I110, exactelllellt,jll.\·fell/el1t, est souvent empl oyé ni ec:ris avec 1111 srylo ou avec /(11 crayon ?
en assoc iatio n avec Il , et, dans le se ns c'estjllslemel1t ce (jlle .. Pour vous rappeler la fo rm at ion de l'in strumental sing ulier,
Observez: rélë rez-vous ci la leçon 42. À pro pos, Ull détail intéressa nt : le
lti\lClUIO :hy KUlir y $1 Il xo·,S'! 1110t Kapalluam a été introduit d ans la langue russe au xv rll<
C 'est jllslemel1r ce /ivre que je vellx ! siècle. Il est fo rmé par l'agg lut inat ion de deux mots turcs
liMCIHlO :"1'0011 MIIC Il CK'IJ,lJI. ClIrll , noir, et tille/le, pierre, ardoise. Peut-être la marque Ca ­
C'est exactement cequï! m'a dit. ran d"Ache s'est-elle inspirée de ces mots à son tou r ?
@ L'ins tr umental est le cas circotlsta nc iel. Sans prépos itio n, il ;) Le verbe imperfectif JlC"laT3T b (impe rf.) peut sc traduiJe par
exprime le moyen de l'action : taper là la rllOchil1e], imprimer ou/aire publier.
225 • Jl. Becnl llua.uuaTb IUITb .llBeCTI1 .llBaLlu an. w eCTb • 226
50 6 TaHli H POMa L Bo06me He }'MelOT 6 Tania et Roma (généralement) ne save nt pas du 50
nHcaTb @ : tout écrire :

7 3H 3'1HT ® y HMX HeT py4KH ... 7 donc, ils n' ont pas de stylo ...

8- TaK nO'leMy Tbl He nMwewb <l> CBoeH 8- A lors pourquoi n'écris-tu pas avec ton [propre]

py'lKOH? stylo ?

9- MHe H3,ll0 ,llellaTb ® ,llOM3WHee ® 3a,ll3HJ1e, 9- [C 'est que] je dois faire mes devoirs (de

10 a MOII py'lKa nOCTOIIHHO ,llellaeT OWu6KH! '1 maison),

10 et mon stylo fa it constamme nt des fa utes!


Notes

@ Ta u.S:I et P61\13 sont des diminutifs de TaTl.HIIIl ct POMa l1.

Ha.uo s ui v i d' un infinitif forme une structure impe rso nnelle

@ yMéTl. suivi d'un infinitif éq uivant à la structure savo ir [Jaire et se traduit par i1/aut, il est nécessaire. Pou r " pe rsonnali ser"

quelque chose). C'est un verbe régulier du Icr g roupe (voir les de te ll es structures, on ajoute au datif la pe rso nne pOUl" qUi

term inai sons dan s la leçon 2 1 point 5). On peut' ré pondre à L1ne J'ac tion est nécessaire :

question du genre TM yMée wl. IIH Cl...... ?, Sais·11I écrire? par M....t!!;. " fluo 1I11T tl 1l0M6ii, Je dois aller à la maison.

D.a, yl\lélO, Otti, je sais [le faire], san s avoir à répéter le verbe 6âôy ultcc IIMO MMT!» noc YJ~Y. Grand-mère dOitJaire la vaisselle.

qui sui! yMéTb.


Observez la traduction de l'adjectiflloMaIllIllIH , -nn, -cc, dome'i­
® J Il a."' HTest la 3 e perso nne du s ingul ier du verbe 3 113q1lTI>, 'ique, defiul1ille, de maison dan s les phrases s uiv~nte s :

signifier. Il se traduit nat urelle ment par (cela) sig nifie, mai s y IIcr6 CCTh J10Ma WII)lH 6n 6nHoTéKa.

éga lement par dOliC, alor.\'. qua nd il est employé sa ns suje t : 11 (1 une bibliolhèque/amiliale (de fa mille).
4TO :no 3 11 {PlltT?, QU "l!.\'I.ce qlle ce/a signifie? O ua Ilé-.llaCT JlOMa lUU CC lallallHc.

h o 6 1.1JI TIoI ••. , DOlic. c'était loi".


3 H:l'IIIT, Elle/tût ses devoirs (littéra lement " Ie devo ir de maison").

(1; Dans beaucoup de vieux ve rbes ru sses provenant du slavon BOT Moii "OI't.a. Ul lillii allpec.

(anc ienne langue ru sse), la de rni èrc conson ne du radi ca l c han ­ Voici mOI1 adresse (de la maison).
ge dans la conj uga ison. Le vcrbe nll c:1T1•. écrire. en cst un bon ::lTo IIX llOMalllltHC "'It B6TII hiC.
excmplc : c est rc mplacé par III à to ut es Ics pe rsonlles. Vous Ce son/leurs animaux domestiques.
trOllverez un exemple de cc ty pe de conjuga ison dan s la pro­
chaine leçon de rév ision. )0

*** ***
YnpalKHCIIIIC J - 'hlTaihe Il ncpeBOil IITC C orrigé de l'exercice 1
o nO,llyMaH CaM: MHe Hy)[{HO HOBoe nllaTbe. Réfl éch is : j 'ai besoin d'une nouvelle robe. 49 Savent-jls taper à
f) ülm yMeloT ne'laTaTb Ha KOMnblOTepe? @) 3TO l'ordinateur? $ Ça, c'est 1110n s tylo, ct où est le tien ? 0 Ce soü ,
MOli pY'IKa, a r,lle TBOll? 0 Be'lepOM MHe Ha,110 je dois faire mes devoirs . 0 Mais pourquoi maman n 'écr it-elle pas
la lettre ?
,llellaTb ,llOMaWHee 3a,llaHHe. 0 TaK nO'leMy MaMa
He m1weT nHCbMO?
227 • ltBCCHI D,BaD,uaTb cc,..·..., Ll8 eCTH JlBa,llUaTh BOCCMb • 228
50 YnpalKueuue 2- BOCCTaHOBUTe TeKCT Corrigé de l'exercice 2 50
- Kapa H,UallloM- p yl:JKOH 8 3Hatf HT - $ - nOCTORHHO - OWlt6KH
o J'écris avec un crayon , et toi, avec un stylo.
- y MeellIb - 0 n OllyMaH - liMeH HO-

51 TIfIIU y .. . . . . . .. . , a T bI

f} D onc, il a besoin d'a ller au magasi n .

. . . . . . , eMy Ha,1\O B Mara3HH .

4D Il fait tout le temps de s fautes.


OH ..... . ... ,1\enaeT
o - Sa is-tu écr ire ? - Pas encore.

- TbI . . . . . . n I1CaTb? - Emë HeT.

o Déc ide (Réfléchis,) q uel stylo tu veux exac tement.


. . . . . .. ,KaKy Io ... ... py4Ky TbI XO' l e Wb .

Deu xième vague, mode d'e mploi


{jJU'o/'A~6 .aH€- No;p'D­ VOliS entaillez Ol~iollrd ' hu i /a phase aclive de voI re appren/is­
?~­ .\ age. Comment procéder? C'est (l'ès simple.' après avoir etudie
?A.aau.,U'U :C
la leçon du j our comme d'habitude. vous reprendrez chaque
:ta.~a.N.',U;·.
j our une leçon en commençant depuis le début (nolis vous indi­
querons laquelle).
Aprè~' avoir revil celle leçon brièvement, VO liS traduirez à hal/te
voix le texte français e ll1"l1Sse.
Ne soyez pas timide! Parlez bien fort et en ar/icula,,', Revene=
plusieurs/ois sur uue prononciation si nécessaire,
Ce travail de "deuxième vague ". !oill d 'être fastidieux. VOliS
~ permettra de vérffier ce que vous avez déjà appris et d'asseoir
1 solidement vos connaissances salis presque VOliS en aperce­
voir.

ii.,
Deuxième vague: 1re leçon

229 • llBecnl J],03.l.1.UH1'b }.te611Tb ,asecrn Tp " .n. ~aTb • 230


51 IIHTb)J.ecHT népBblH ypOK Cinquante et unième leçon 51

Ha BKye Il l\BéT TOBaplIlI.(eii HeT! Les goûts et les couleurs ne se discutent pas!
(Pour goût et couleur camarades il-n 'y-a-pas 1)
1- KaI<oe BpeM5! rOi-\a Te6e Hp a BI1TC5! 60JIhW e
Bcex (J)? 1- Quelle est ta saison préférée (Quel temps de­
2- MHe HpaBHTC5! JIeTO. l'année le plaît plus de-tous) ?
3 l leToM Mbl e3i-\I1M <2J Ha M ope. 2- C'est (Me plaît) l'été.
3 En été, nous allons à la mer.
4- A ~ npei-\nO'lHTalO o ceHb.
4- Et moi , je préfère l'automne.
5 O Cel1blO Bcë TaK Cn OK OHI10 H THXO @ • ..
5 En automne tout est si ca lme et paisible ...
6- B POCCHI1 O'lel1b Kp aCIIBal! 311Ma. 6- En Russie, l ' hiver est très beau.
7 3HMOii MOll<HO KaTaTbCl 1 Ha Jlblll(aX (il. 7 En hiver, on peut faire du ski.

•• *
***

:Jll:.w.- ..,t'.-!odcU:N/b­
Notes
CD Nou s avon s d6jà rencontré une struct ure s uperlative : caJ\u.lii
J1.66pMiiIf C{IMblii npHslTllhlii 11 3 ucé x (leçon 16), le pills
sympa elle plus agréable de tous. On peut aussi ex pr ime r la
notion de supcrlat ir à l'a ide d u compara ti fd'ull adjcclif su ivi
d u géni tif du pronom BeCh, fouI. 66JlblUC est le com parat if
irrég ulier de 1\11101'0, beaucollp, c l I:lCCX est le géni tif pluriel de
BeCb : 0 .. Mlle 1I1)~'iB "TCH 60JIMII C nce x . Il me plaÎt le plus, je
le préfère (lUX ( Il/Ires.
® Nous avon s déjà parlé de s verbe s de mouvement (voir la leço n
44, note 2). Le ve rbe é311HTb Cil est un. li se tradu it par al/er
{avec III/ II/oyen de locomotioll] (C il voiture, en train , etc.) . Cc
verbe est irrégu li er et nous verrons sa conjugaison à la leçon
56. ~ D Le verbe imperfeç Lif KaTaTl~C " rég it la préposit ion Ha suivie
@ Les mo ts cnoKoiiuo et Tlho se traduise nt tous les deux pa r du p ré posit ionnel (égal ement appeJë loca lj t) se promener en.
tranquiLlement, calmement, et Tllxo se traduit souvent par dou­ L'exp ress ion K3TaTl>CJI Ha Jlb~)I{"aX se traduit pa r faire du ski.
cement. • Ainsi, J1L~:.KaX est le prépositioIl nel du mot JlblilOl , les sk iS.

231 • llBeCTf'I rpHMaTb O.llm-{ ,llB CCTI1 TpUllU3Tb Llsa • 232


51 8- H eT y)!( @, n 03BOflbTe @ ! 8 - Ah non, attendez (permellez) ! 51
9 BecHa - CaMoe Kpa CIiBoe BpeMJl rOAa! 9 Le printemps est la plus belle saison (le-plus
10 HMeHHO BeCHoi1 npl1pOAa npOCbmaeTCi.!,
beau lemp.\) de l'année!
10 [C'est] justement au printemps [que ]Ia narure
11 Il BC~ :r )!(1I3Hb B03pO)!(AaeTC~. D
se révei lle
II et [que] toute la vie renaît.
Notes
(§) y:lK est une particu le de renforcement qu'on emploie souvent
après lla et lIeT. UéT pK! Ah Iton ! Llâ yif\! Vraiment ! ou Eh
bien!
@ nOlu6J1bTC est l' impératif du verbe n01HOJlirn., permettre.
Rappelez-vou s que pOU f obten ir l'im pératif du tutoiement il
suffi t d 'en lever le ~TC final : 1I03 80.l"Ib !. Permets-moi ! .
(J) 8CH est le fe minin du pronom ncc!., l o ul. Vous connaissez dcjà
le neut re el le pluriel de cc pronom: 8cë se traduit pa r 10 111 ct
nee par tOIlS.
••• •••
Yllpall<IICIIHC 1 - lhlTaiiTC Il nCpeSOJ\llTe Corrigé de l'exercice 1
o Ha BKyC H UBeT TOBapl1l.UeH HeT! f) - Tbl o Lcs goûts ct les couleurs ne se di sc utent pas ! @ - Aimes-tu
fa ire du ski ? - Beaucoup ! @ En hiver. ici. c'est si calme! 0 Le
JlI06 HW b KaTaTbCH Ha I l bDKax? - O'leHJ,! el 3HMOH pri nt emps arrive ct la vic renaît. fi) Ah non. attendez! Vous ,wez
3AeCb TaI( CIlOK0 Î111 0 ! 0 n pH xOt1HT BeCHa H lI<H3Hb to rt!
B03pmKt1<lCTCH. 0 rlc"r YlK, n03BOfl bTe! Bbl He
npaBbl 1

YnpalKUCIlUC 2- IJOCCT3HOIHt TC TC KCT o La plus belle sa ison de l'année eSI [' hiver.
..... I<paC~IBOe BpeMSI rOlla - 31"0
o C 'est "clé q ui leur l'lait le plu s. o En ôte CI au pri nt cmps, chez nOLIS, il rait bon .
. . . . . . Bce ro HM HpaO HTCH
..... 11 . ..... y Hac TenflO.
f) - Du the? - NOIl , merci, je prélërc Ic café.
- lJ.aH? - HeT, c n acH60, SI . . . . . . . . . .. KoqJe. Corrigé de l'exercice 2
o .50JlhlllC - neTO @ - npe.lHIOlIWI'HIO - 4D - e:UtH M- 0 Caf,lOe­
el En été. nous allons à la Illcr, ct VOliS? lII Ma fi) J1eToM - SCCIIOH ­
JTeToM Mol ..... Ha Mope, a Obi?
Deuxième vague: 2' leçon
233 a ABeCTII TPIIIlUaTb Tpll nBeC"IlI TpUll.UaTb 'IeTbipe • 234
52 IIHThAeCHT BTOpOH ypOK Cinquante-deuxième leçon 52

.JIéTHIlH pOM3H
Histoire (Roman) d ' un été

1- KOMy Tbl nOCTOSlHHO nllWeWb nllCbMa (J)?

1- À qui écris-tu des lettres tout le temps


(constamment) ?

2­ O.l\HOMY MII JJOMy ® MOnO.l\OMY @


2- À un agréable jeune homme . ..

'1enoBeKy...
3- Oh! Et je le connais?

3­ Oit! AH ero 3HalO?


4 Je voudrais [bien] voir

4 XOTCJJOCb 6bl nocMoTpCTb, 5 qui a plu à une si mignonne jeune fille 1

5 KTO nOHpaBl1J1CH TaKoit MIIJJOit MOnO.l\OH @ 6- Oui,je pense [que] tu l'as vu l'été dernier.

.l\eBywKe! 7- Où?

6 - ,[(a, .l\yMalo, Tbi ero BII.l\ena npownbIM 8)


JleTOM .
7- [.l\e?

~'1/' ~ N,6 :t;OW~ J:.w/IAJ. ~.awv~.

Remarques de prononciation
Titre: HM rbJ.ll'('HT trropo.i pilsdissiatftaRoï
4 xOTéilOCI. 61.1 HatiéLasby

Notes
cr Rappelez-vous que les noms neutres durs form ent leur plur ie l
en -11. Avec cela. l'accent sc déplace: 0"110. tille fenêtre, ­
6,,"U , des fenêtres: IIIICbMo, tlne letlre, _ ulicbM3, des le/­
Ires.
,,2) L'adjectif 1\1IlJlblii , -lUI, -oc pe ut se traduire par gentil, aima­
ble, agréclble ou mignon. • ! npOIU JlblM est l'instrumental de ['adject if dur Ilp6UI Jlblil ,
passé, dernier, ancien. La term inaison du ma scu lin est
@ Le datir des (\ clj eclifs est fo rmé avec la termÎna ison -OMy pour
-MM et celle du féminin -OH :
Le ma sculin dur, el-oH pOUf le fé minin dur :
.SI nHw y KpacliBhlM KapaHJl31l10M, a Tbl KpaciiBoit p)/t-lKoii. >
Bbl JIOBcj>stCTe JTOU MOIlO.a6ii .aéBy W KC?
Avez-vous confiance en celle jeune femme ? J 'écris avec un beau crayon, el toi avec UI1 beall sty lo.
J\BCCTH TpllMaTb w ecTt• • 236
235 • lloecnl Tp" 'o'uaTb n,.Tb
52 8- Ha l1 a 'le y M a un! . 8- À la datcha, chez Macha. 52
9- TaK BOT 0 KOM Tbl rrOCTOH HHO Me'lTaeIIIb <ID! 9- Voilà donc (Ainsi voilà) à qui tu rêves
10 HUKofl1a Henb3H <ID 110BepHTh constanunent 1
MHMOnëTHOMY <1l Brre'laTneHUIO .. .
\0 Il ne faut jamais se fier (avoir-confiance) à une
11 - HUKorl13 He rOBOp u « HUKOrl13 »! impression éphémère ...
11­ Ne dis jamais "jamais" !
12 Mbl BCTpe'l3eMCJJ K3lK)1hl e Bhl XOI1Hble J?Ke
12 Nous sortons ensemble (no us rencontrons)
rronrol1a! 0 chaque week-end depuis déjà six mois!
Remarq ues de prononciation
12 nOJlI"Ôlla poLgoda
connaissez déjà, ne peut pa s s' utili se r avec la particule néga­
Notes
ti ve H e . Ainsi, il ex iste Lill mot à part po ur dire 0/1 ne peut
® Le verbe MC'ITaTh, rêver, est suiv i de la préposition .o avec pas: lieJ1blH. Ce 11101 exprime l'im possibilité ou l'interd icti on
le prépositi onnel : 011 M C~I TaCT 0 IIlu'llI-l IlHKC. 1/ rêve d 'une de faire quelque chose : on ne p eut pas ou il est il1lerdif/i mpos­
foi e. sible [de [aire qqch.].

® Vous savez qu"en ru sse, pour fOrlner un mot négatif, on rajo ute Le verbe AO BepHTl., avoir confiance. rég it le dat if. Pa r conse­

souvent la pu r ticulc II C : XÔ.rIOil Ii O __ HCXOnO!l HO, "h:)'cil lolii quent , MItMO Jl ë TIiOMy est le d at if de l'adjecti f MItMOJ1ëTII blii ,

-- JlCIJ h:yc llhl ii. Mais attent io n: 1\10'1'\110, on p el/I. que vous ~ -aH, -oc. éphémère, passager.

••• •••
Ynpa:IK II CIlU C 1- llH TaiiTC Il IICPCBO,..t HTC Co .... igé de l'exercice 1
o MHC TaI( rr OllpaUHJ1ell 31"01" (jJH JlbM! @ KalK! IOe
1)
J'ai tellcment a imé ce film! f:} Il s se rencontrent c haque été.
Ne di s rie n à cell e genl illejeu ne fi lle. " Il n'ajaOlai s vo ulu être
J1CTO OI·IH llCTpe<JaIOTell. @) HJol'lerO He rOBopH
riche. 0 Il s son t il Moscou depui s déjà six mois.
3TOH MloJJlOi·j M0J10110H D.esyI IJKC. 0 EMy H l1KOrl1a
He XOTcnOCb 6bl Th 60raTbl M . 41) OHI1 B MOCKse
y)KC n OJ1rOJla.

YnpU'lKliC IUt C 2- BocCTaliOlUtTC TCKCT


3 L'été dc rni cr. les enfants é taie nt cl la datcha c hez leur g rand­
mè re .
o On ne pl.:! ut pa s rai!'!.:: co nfi ,mee à CC jClLllC !wrnmc .
. . . . . . . J1eTOM I1CTI1 6blJll1 .. l1a'le .6a6y w l<J.I.
· .... M0J10JlOM y .. . ..... BeJ1 b3~
o À qui rêve S-Lu cn permanence?
8 Je voudra is vo ir q ui lui a plu. o .. . Thl nOCTO~HHO . . . . ... . ?
· . ... . .. 6bl nOCMOTpeTb, KTO CH ..... . ..•. •
Corr igé de l'exercice 2
@ C haque week-e nd . nous all ons à la dat cha. rt 3"roMy - llCJIOBCKy - AOBCPHb @ XOTeJlOCb - n OHpas\.tnC.sl
· ... .. BblXOI1Bble Mbl . . . . . Ha l1a' lY. 9 Ka)Kllbl e - C3~}It.l - 0 flpOWJ1 blM - Ha - y - @ - KoM - Me1.JTaeWb

237 • .llBCCTlt Tp u Jt uaTh CCMb JJ;BeCTII Tpulluan BoceM b • 238


53 r La .Ili..·13 est une maison de campagne. Beaucoup de Russes en ont I.e plus SOllvent. les datchas sont s ituées assez près des vif/es. p lus 1 53
une. 1/s y passent leurs week-ends er y vont en vacances pour se rarement dans 1111 vrai village. Pour la plupart des gens. el/es l'epre­
reposer ... Enfin, en réalité le repos est rare dans les datchas, car on ,entent une source s upplémentaire de revenus, voire un moyen de
y va slIrtollt pOlir travailler ou potagel: Selfls les gens aisés peuvent 'III-vie,' les légumes et les fruits qu '011 y cultive constituent tm hnn
se permettre d'avoir la vraie datcha des romanciers russes de la ,outien il l 'alimentation d 'une famille moyenne. Bien s ûr, il existe
fin du X [X~ s iècle, celle de la noblesse qui y prenait ses quartiers (l I/SS ; des datchas plus luxueuses. Celles des "nouveaux Russes"
d'été, fuyant la chaleur étouffante des grandes villes. Aujourd'hui, (traduction liflérale de lIouveaux riches russes) ressemblem il de
les datchas se sont multipliées . De taille plutôt modeste. elles sonl Ile/ils châteaux ou de belles isbas (maisons traditionne f/es en boü'j
souvent construiles selon 1111 même modèle. Très simples, parjais II vee piscine. bania (le sauna russe) et court de tennis. Ces da,cha~-
même rudimentaires, elles sont juste lin endroit où /'on peul passer Ici ne sont évidemmentlaNe:; qlle pour le repos er lajële."
la nuit avant de repartir en ville après un travail fatigant sur la
minllscule parcelle du potagel: Deuxième vague: 3' leçon

53 IIHTb,1\ecSIT TpéTHH ypOK Cinquante-troisième leçon 53


IKeJJél ua!J 1 J10BUCa Une logique implacable

1- Tb! Ky,lla-TO ,,", cneW HW b? 1- Tu es pressé (Tu quelque-part te-presses) ?


2- ,L(a HeT ~ , JI ,llOJllKe U 6blIl 6bl Tb B O(~l1ce B 2- Bcn non, j ' aurais dû être ije dois étais être)
'feTBCpTb 1 nepBoro, au bureau à midi et quart (a un-quart de-Ia­
première [hel/rel),

Notes
cr: >KCJl élIiMii , -3lt,-oc se traduit litté ralcment par de l eI', mai s
il ex iste d'aut res traductions dans di ffé rcnt es ex pressions. par
exemple, "CCJ UhltaH J IÔl"lt ..::t , log ique implacable. 6'e..tfe u<,IZH'.UC- !I..<Jf;6 H.uN <rdOC.,
® L'adverbe KYlI.:i-TOindiquc une direction indéfinie avec mou­ t7~ fYÜ7- ea,yi: N.MI't-.

vement: quelque part, n'importe où.


® L'ex press io n 1' :1fl CT i.lppnrticnt il la langue parl ée. Elle se tra ­
duit par mais 1/011 , ben non. Surtout ne tradui sez pas chaque
mot li ttéra lemen t !
@ ~léTBep,(,b, un quart, (mot lëminin) a pour deuxième sens tri­
mestre :
B lllK{UJe lIa~JaJJaCb nl!pBafi '1 é1'8epTb.
A l 'école, le premier trimestre a commencé.
Observez comment on dil " Ci quart" quand il s'agit de l'heure.
239 • )lSeCTH Tplt.a.U.aTb neo$lTh ,ASeCTH COpOK • 240
53 3 y Hac COBell\aHAe. 3 Nous avons une réunion.
53
4 - A rOBopllwb, He crreWIIWb! 4- Et tu dis [que] tu n'es pas pressé !

5 Tbl Y)J(e On03l(an Ha non 'laca! 5 Tu es déjà en retard d 'une demi-heure!

6- MHHyTa, t{BC MAHyTbl, t{Bal(uaTb MAHyT


6- U ne minute, deux minutes, vingt minutes ou

une heure ...

IIn A 'lac ...


7 Maintcnant, cela n'a plus (déjà) aucune

7 Tenepb :no Y)J(e He AMeeT HAKaKoro @


importance (signification).

3Ha'leHAfl @. 8 La réunion a commencé;

8 COBell\aHAe Ha4an oCb ; 9 elle se tenninera seulement dans une heure et

9 3aKoH4ATC fl CV OHO TonbKO 'Iaca 'IepC3 demic envi rOll.


nomopa @. 10 Donc, si tu veux, on peuL[aller] prendre (boire)
10 TaK 'lTO <ID eenA XO'leWb, MOlKeM @I nonllTb un café !
Kocpe! [

Rcmarques de prononciation

5 lIoJl',ad poLtchissa
Vous avez déjà rencontré la préposition t,epe3, dans. Ell e est
7 III1KaKol' o nikakova
sui vie de I"accusatif el indique le temps qu i passera ava nt que
9 'mca Ichissa
l'événe men t en question ne se produi se: 'lcpe3 ~uic , dans une
heure; 'lcpe3 'iCTI,:lpC IIcaéJI Ii . dans qlw/re semaines, Pour
Notes exprimer J' heure approx imati ve, on place ]' indi catcllr tempo+
@ Souve nt, les ve rbes à la form e négative rég issent le géni ­ rel (le nom ind iquant l' unit é de durée : Mltlly-r8 , 'laC , II ct.léMI ,
ti f. lei III1KllKoro est le génitif de l'adj ectif IIIIKaK6ii, -aH, rOll, CIC.) avmll le c h iffre: tl CpC:! ,llBa 'lad, dans deux hellres
-oc. all e U/l, /"III/. Remarquez que la terminai son du nom in at if - ' Iaca 'ICpC3I1Ua, dans deux Ileli/'es environ ; '-tep!!3 W~C SITb
ma sc ulin est -ô ii (el pas -blii). célr clle est accentuée. M ltlf yT, dans dix minutes _ "'ftHyT "CpC3 néC.RTb, dans dix
minutes environ; 'ICpC3 l'pli II C/ l é J III , dUlIs trois semoines - .
© 3IHl'I é llltSi est le gén itif du neutre cn -c 3 11 1.1·l éltlfC, significa­ ~ ', cpe3 Tpl'i, dans trois s emaines environ,
tion, sel/S, importance.
La co njonction TU" 'ITO se traduit par donc, par conséquent,
r.7) JUf.<O.I'IIITCH est la 3<' personne du sing ulier du ve rbe perfecli f
pronominal JUKon·'IITl.CH , se termÎller,finir. Attention , la pro­ III Le verbe MO'lb, pouvoir, est irrégulier. Vous trou ve rez sa

nonc iati on de ces deux to nnes est ide nt ique: zakonfJf1"tchitsa . • conj ugaiso n dans la prochaine leçon de révision.

••• •••
YnpalKllClllle 1- 'hlTaiiTc " nepelWIlIITc
O .ll.a y)J(, y BaC )J(ene3Ha5! J10rI1Ka! COBClllaHHee Corrigé de l'exercice J
o Eh bi en, vous avez une log ique imp lacable! 8 La réunion a déjà
Y)J(C Ha'IMocb, a ero ewë HeT. @) C Kopee! T bl ell\ë (o mmellcé et il n'cst pas e ncore là. @) Plus vite! Tu n'es pas ell­
He ofl03t{ana. 0 YpOK 3aI<0H'lHTCfl TonbKO ' lepe3 w re en retard. 0 La leçon se terminera seulement dans uoe dem i­
flOnqaca. 0 - Tbl rt{e? - B OCpAce. Y Hac COBell\aHMe. he ure. " - O ù és-t u ? - Au bureau . Nous avons un e réunion,
241 • .1lBeCTH COpOK Q)l HH ,lI.BecTH COpOI< Aoa • 242
54 Yn p allŒeHlle 2 - BoccTaHoBIITe TeKCT Cor rigé de l'exercice 2 54
- llaca - n OJ1TOpa @ ~ Ky l1a-TO - @) - He - :m3"1 eHIHI " - Y)K3C

o Vien s dan s une heure et demie environ. o noo,llan(a) - 0 - 110}DKeH - Mlt Hy T -

IIpI1XOJJ.1I .... '1epe3 . .... . • •


fi) 11 e st toujours en train de courir quelque part.

OH nOCTOllHHO . .. . - . . Cn eWI1T.

@) Cela n'a pas d'importance .

3TO .. IIMeeT . . . . . . . . !

6 Quelle ho rreur,jc sui s en retard pour l'examen!


KaKOM . .. . , 51 .. .... . (.) Ha 3K3aMeH!
o Je doi s (111 .) être chez loi da ns v ingt minutes environ,
51 ...... 6blTb Y Te6R .. . . . '1epe3 IlBaJJ.L\aTb. Deuxième vague: 4 c leçon

54 IIHTb~ecHT '1CTBëpTbIH ypOK Cinquante-quatrième leçon 54

3aKOpell é JlblH XOJlO CTsiK Célibataire endurci (invétéré)

1- IIo'leMy Tbl pa3 BëJlCH C lKeHol1 (l, ?


1- Pourq uoi as-tu di vorcé de ta (avec) femme ?

2- 113-3a :>' eJJ.bl ;1'. .. 2- À cause de la nourriture ...

3 E lle ne remarquait jamais que toutes les

3 OH a HI1Korua He 3aM e 4ai Ja, ' ITO Bee


recettes dans [son] livre de cuisine (Cl/linaire)
peL\enTbl B Ky Jl I1HapHOH KHl1re

Remarques de prononciation
pif dissiatchitvioRfYI ouRok
2 H]-la C)]L'. izza~ dy

Notes
CD palOeCTltCl:., divorcer. Fait es attent ion à la préposition em­
ployée : al ors q u'en fran ça is on dit divorcer de, en ru sse la pré­
pos it ion employée est c. avec. Elle est suivie de l'instrumental : raison de. Et no u s en verro n s encore d 'autres plus tard .

On pa3B ëncJI C )t\cllôii. /1 a divorcé de safemme. Bcë :)1"0 Itl- la MeHsL Tout cela est maje,ute C'à cause de moi").

® Après la prépos ition Hl -33 , on e mploie le génili f. Cette prépo­ L e mot cLlA, la nourritu,.e, s'emploie toujours au singu lier. Il
sition a de multiples lraductio ns : à cause de, à la suite de, en . peut éga lement signi fi er un repas.
l1BeCTI·. COpOK "IeTblpe • 244
243 • ,ilBeCTH COpOI\ TPH
54 4 6hIJJH paCC'-IHTaHbl ® Ha IlBeH31luaTb 4 étaient prévues pour douze personnes. 54
'-IeJlOB eK @. 5 Du coup (C'est-pourquoi), toute la semaine,
5 I103TOMy ® BCIO Hellemo Mbl eJlH OIlHO H TO nous mangions le même plat!

lKe éD 6JlIOIlO ! 6- Maintenant tu cuisines (prépares) toi-même?

6 - Ten epb Tbl roTOBHllIb caM? 7- Non, maintenant, je mange à la cantine...

8- Pourquoi ?

7 - H eT, Tenepb JI eM @ B CTOJlOBOH ®... 9- J'ai pris son livre de cuisine ...

8- I1o'-leMy? 10 ma is, ô malheur, toutes les recettes commencent


9- 51 B3J1Jl eë K)'JlHHapHylO KH ll ry ®l, de La même manière (pareil) :
10 HO, 0 rope ® ! Bce peuenTbl Ha<fHHaroTCJI Il "Prenez une ass iette propre .. ."
oIlHHaKOBO:
11 " Bo3bMIITe 'lIlCryIO TapeJlKy ... " o CM est la 1'" personne du si ngu lier du verbe imperfectif eCT b .
mal/gel'. La fo rme de l'infi nit if coï ncide avec la 3e personne du
4 p.tee'lIha n ... Rachtchitany singuli er du verbe 6MTl>, être, couramment utili sée dans Je sen s
de il y a. Ne les confondez pas! Vous trouverez la coojugai so n
Notes de ce verbe dans la leçon de révi sion.

® pacc·n'in llll.l esllc p:'l rtidpc passé passif, au pluri el , du verbe Vous savez que la préposition 8 peut indiquer l'endroit où l'un
perfect if J1 ~,cc·lItT {rn. pre voir, ca/Cl/1er. Observez ces exem­
est (sans mouvement) - ct dans cc cas ell e régi t le prép osil iOIl­
pies:
ne l (vo ir la leçon 21). cTon6oaR, can tine, réfecto ire, ma is aUSS I
salle li II/anger, est un adjectif qui est devenu nom; il garde
y MC"" Bcë pacc,"iT:lHO IIlI II c/l émo.
donc la décli naison des adjectifs : 0 eTOJIOBoii. à la canlille.
J 'ai loul ca/culé (pré IJu) pOlir une semaine. Pour revoir la déclinaison des adjectifs, reportez-vous à 1<1 le­
K illil' il 6':11111 IJIICC·lliT:lIII.1 Il:1 lt éCHTI. y ·I C II" ~OIJ.
çon49.
Les livres étaient prévu.\' pOli/' dix clèves.
III Le verbe 83RT!. régit l'acc usatif. Ainsi, dans H 6 3 5111 eë
CID 'ICJlOBéK, homme. personne, a LI ll plur iel irregulier que KyJlllllapn y lo Klflt ry, J'oi pris son /ivre de c uisine. l'adjectif
VO liS rencontrerez plus tard . La form e ancie nne du pluriel, et le nom sont à l'accusatif. VOliS connaissez déjà la form at ion
'I CJl OlléIŒ , s' utili se parfoi s d ans dc s cont ex tes humori st iqu es.
de l'accusatif pour les nom s, dont seuls les masc ulins anime:'.
mais nous VO liS décon seillons de l'emp loye r. Retenez simpl e­ et les féminins changent de forme (les autres gardent la fo rme
me nt que cc mol a de ux gé n itifs pluriels. NO li S nOli S arrête­ du nominatif) . Les adjectifs ma sc ulin s et neutres (s'ils se rap­
rOIlS pour l'instant sur celui qui s' uti li se avec des nombres. el portcnt aux choses ct no n aux êtres an im és) restent éga lement
seulement avec de s nombres: sa forme coïncide avec cel le du invariables <1 l'accusatif: tandi s que les fé minin s durs ont la
nominatif sing ulier. Ainsi nous diron s moi ti 'leJIOUéK (nollli­ terminai son -ylo :
nat il), une personlle ; /l U:] 'ICJlOnéKa (génitif si ngul icr), deux OH nlSlJI I\IOH 116ublH ( la mêmc forme qu'au nomina tif)
perSO Nnes; lUIT!. 'ICJlouéK, cinq personnes (génit if pluriel K'a p~III Jl{lIJJ li 1\1010 u6oXJ.Q 1'j"'KY.
ap rès ·'c inq"). li a pris mon nouveau C/'ClyOIl et Illon nOl/veau stylo.
® n07roMy exprime la suite causale et se traduit par cest pOllrq/Joi. 1Ù Le mot r6pe est du neutre. Il se traduit par ma/heur, chagrin:
(J) Rctenez la locution Oll,ltll JI T6T il\C, le même, qu'on trouve ici y ncr6 60JlbWOe r6pe.lI a /Jn grand chagrin.
à l'accusat if si ngulier du neutre, OJl ll6 s'accorde avec 6moJlo . • KaK6e rope! Quel ma/heur!
245 • ,llBeCHI COpOK n SITb D.BeCT:H COpOK lIIeCTb • 246
54 YnpalKueulle 1 - 4HTailTe Il nepeBO)\HTe C o rr igé de l'exercice 1 54
o TaHJI, ,L\aM MHe, nO)l(anyMcTa, '111CTylO Tania , donne- moi une ass ieu e propre, s' il te plait. 8 C hez nOtls.
TapenKy. @ Y Hac Bcë paCC'IJolTaHO Ha He,L\enlO. tout est prévu pour une sema ine. 4D À la cantine, o n prépare tOul
le te mps le même plat. 0 À mon av is, tous les ro mans d'été co m­
@) B CTonOBOM nOCTOJlHHO rOTOBJlT O.l\HO 11 TO
mencent de la même ma nière. @ Si tu veux, prends son livre de
)I(e 6mo.l\0. 0 fio-MoeMY, Bce neTHHe pOMaHhl
cuisine.
HaQHHalOTCJI O,L\MHaKOBO. 0 EcnM XO'lelIlb, B03bM11
eë KynHHapHylO KHHry.

Ynpa)l(HeHHe 2 - BOCCT3HoBIITe TeKCT

o Mais lu le con na is; c'est lIll cél ibataire endurc i. ~-

):(a Tbl em ...... : OH 3aKOpeHCJ1b1M


@ To ut e la sema ine, il s ont mangé des ban anes.
8tl.kO~e~c..vMf'b :t;o..t:oc-,m.(l.,ç,
BclO . . . . . . OHII ... 6aI·IaHhl.

4D - Tama ra , Ill_li s qui cui sine chez vous? - Mo i-même.


- TaMapa, a KTO y Bac . . . . . . . ? - 51
C o rrigé d e l'exercice 2
o On dit quï la di vo rcé de sa fem me. - 3 11 aC UIi. - X0 110CnlK 8 - IIC.uC1I10 - C1I1 1 - C) - rOTO BIiT - caMa
rOBOpwr, OH . ... .. .. c . - p aJ Uëll CH - iKCIIOii " Ih-3a C.lJ.bl ­

o À cau se de la nourr itu re. ils o nt mal au ventre .

. . . y !lJoI X 60f lll T )I(HBOT.


Deuxième vague: 5' leçon

ii.,
iii

247 • J].Becnl copo..: CCMb D,Decnl COpOI:( lloceM b • 248


55 llllTbLl.eCIIT mlTblH ypOK Cinquante-cinquième leçon 55
COJlHl(apHOCTb Solidarité

1 B lllKOJle y'lHTeJlb rOBopHT y 'leHHKaM J): 1 À l'école, le professeur dit aux élèves:

2- Y MeHR HHKoma emë He 6blJl0 TaKoro 2- Je n'ai encore jamais en une si mauvaise classe 1

n JlOXoro KJlaCca @!
3 Vous ne comprenez rien 1

4 J'ai expliqué le théorème troi s fois.

3 BbI HH'IerO He nOHHMaeTe!


5 Même moi Oe soi-même) , je l'a i compris!

4 JI 06b~CHHJ1 TeopeMy TPH pa3a. 6 Ceux d 'entre vous qui se considèrent comme

S L(mKe ~ caM ® eë nOIŒJl I des imbéciles comp lets (Qu i de vous considère
6 KTO H3 BaC C4HTaer ce6R nOJll-IbIM TYITHUeii @? soi-même complet imbécile ?),
7 BCT3HbTe! 7 levez-vous 1
8- DocI le l(oJlroii nay 3bI no.uHHMaeTC~ @ OI(HI-i 8- Après un long silence (pause) un élève se lève
y4eH HK: (manIe) :
Remarques de prononciation
2 Ile 61.1110 niébyU

Notes
CD Le datif plu riel des illOIS durs de tous les ge nres sc forme cn
-~lM . Cl celu i des mOll s cn -HM :

.H !I. ~lJl "11111")' cr6 1l0 /1CTHCIlIlIlt\:1!!1• .rai dOline le livre à ses

parcllt....

t ;,\ Le pronom C;\M s'emp lo ie avee des noms anim és ou inanimês


Le n0111 est dur,même si le nominat if pluriel sc te rmine c n -11 -

c t se tradu it par soi-même, Vous trouve rez sa déclina ison dan s


p l'mcTn c HIIII!Sl! - , il ca use de lï ncompal ibili lé orthographique

l'appendi ce gram mat ical en fi n d'ouvrage, Le pronom s'accor­


qui rend impossible la présence de SI après K .

de Cil genre cl en nombre avec le nOI11 auque l i l sc rapporte


1.I CJlo u éK ll0,1 11'0 oÛMlcmiJJ HéTHM (nom ina tif pluriel : IléT!!

011 CIl~I ,llIi- lI1èl11e;


011:.1 C;\I\1:.l, e/le-mèmc; 0110 c:'\I\IO (neutre) ,
en/anIs) Il IIX Céi\JhSIM (no minatif pluriel céMl.ll familles),
01111 CllM Il (c/lx-mèmes ou e/le."-lIIêmes, pou r tous les genres).
KTU 011 . L' homme alulIg llemen l expliql/é aux elljanls el à leurs

frnl/il/es qui il était.


L'attribut du complémenl d"objet direct sc mel à l'i nst r umenta l
(pour l'inst rumental des adject ifs, voir la leçon 49).
CID Au passé, l'absence de quelq ue chose est ex primée par la struc­
ture impersonne ll e fo rmée à partir du verbe êt re au passé à la )1 Réviso ns la conj uga ison des verbes pronomi naux (voi r la le­
forme neutre li é 6bIJIO (neutre) ct du génitif: Y IIc ë IIHKOfll:l çon 38) <'t travers l'exemple du ve rbe n onll HM 31'b,ÇH. monler:
Hé 6bIJIO 6pii'ra, Elle Il'ajamais el( defrère, Ainsi , le mot mas­ SI IIOJlIHtlUalO Cb, T b l nOll,IIJt ,\H1 ClU b&!!, 011 IIOJlllftMa cTQ!, "Il>t
cul in dur Knacc, classe, groupe, est au génitif. • n OJlll ltMaeM'cSI , Rhl IIOllJlHMaeTe,Ç,h, 011" nO,lVlftM a IOTc SI .

249 • Jl,BeCTH COpoK AC8!1Tb }J.IlCCTH n HT lol lCCHT • 250


55 9- 3Ha'Hn, Tbl C'IHTaeWb ce6~ @ ry nHuei1? 9 - Donc, tu te considères comme un imbécil e? 55
IO ­ Hy, H e COBce M ... 10 - Ben, pas vraiment. ..
n HO KaK-TO (J) HeilOBKO ®, 4TO BbI O.!UIH 11 mais c'est tout de même gênant que vous soyez
CTO H Te . o (ê/es) debout [tout] seul.

Notes
@ Le verbe C'IHTarb est suivi d'un nom ou d'un pronom à l'accusatif.
(Jj .dK-TO peut sc tradui re de dinë rentcs faço ns: loul de même.
dans une certaine mesure. li 'une cer/aine manière, on ne sail ne "sujettc" à un êtat ou se ntim ent se met au datif : MII C Ta"
lI e JIÔnKo, je sliis si gêné (c 'est gênant pOlir moi) . IICJIOIHW se
pas comment.
traduit au ss i par ilia/adroitement, de lI/al1ière ma/adroite : oll a
® L'ad ve rbe IICJI(m"o, gél1am. fo rme une struct ure impe rson­ llémieT n cë ()'IC III. HCJtOUKO, Ellefai! 10111 de manière Irès mC!­
nelle. VOli S con nai ssez déjà cc ge nre de st ructure. La perso n- . ladroile (II/a/adro itement) .

••• •••
Ynpa"'IICIIHC 1 - lhrraiiTc Il nepcBollIITC Cor rigé de l'exercice 1
o Y'IHTeilb 06bllCI-15leT y'ICHHKaM MeiK.!\yHapO.!\HyIO Le professeur explique aux élèves la situation interna tiona le.
06CTaI·IOBI{ Y. @ KTO 1,13 Bac C'I HTaeT ce6~ Qui parmi VOliS se cro it beau? @ Je n'ai jamais vu une si mau ­
Kpac HBbl M? @) 51 I-J>IKor.!\a HC BH.!\eil TaKoro
\'aise classe. 0 II est tell ement idiot: il ne comprend jamais l Ien !
À cause de loi, je n'ai pa s compris le théorème.
Il JIOXOrO Kilacca. 0 O H TaKo ηj Tyl'JHua: l'IHKOf!(a
HWle ro He nO"'IMaCT! 43 ~b -3a Tc6l1 Il He nOHHJla
TeopeMy.

Y npa)KII CIIHC 2 - BocC'nulOlUfTc TCKCT ,J NOLI S n'avon s enco re jamais cu un si bon professeur.
o J'ctai s gêné ca r il a mis lo ng tem ps il me reconna ît re (il Ile m 'a
y Hac HHKOr.!\a elUë He . . . . T3Koro .
longtemps pas reCO I1lIll). Y'II1T Cil~.

MHe 6blilO . . . . . . . , TaI{ KaK OH Me ll~


~ Je
t'ai déj à to ut ex pliqu é. lu compre nds?
1·le y3 HaBaJI. 51 yll<e Bcë Te6e . . . . . . . . (.) , Tbl .. . ,. ,. ..?

f} - Qui parmi VO liS a vu cc (j lm '! NO LI S l'avons tous vu.


- KTO .. Ba c . . . . . ) '1'0'1' (!lHJlbM ? - M bl Corrigé de l'exercice 2
ero BI1.!\eJIH . ,J - HcnOBKO -J..tQJlro - @- 113- BI1.uen - Bce - e BC'l'alll.Te - Ua WC ­
- 6bIJIO - xopOl.uero - 0 - 06bSl.Clllf n(a) - nOHHMaeWb
@) Levez-vous, ce n'est pa s votre place !
. . . . . ... , :no He . ... MCCTO! Deuxième vague: 6 leçon t

2S L • jlBeCTH I1 S1.T h.llCC RT OA IIU


.ll.BeCn{ IlHn,ueCSIT .llsa - 252
56 IIHTbll:ecHT meCTOÜ ypOK Cinquante-sixième leçon 56
llOBTopéHlle - Révisions Il ex iste q uelques exceptio ns avec u n instrument a l pluriel en

-MUt. Vou s conna issez par exemple !léTlI , les enflmls :

.S1 8 KHHO C .n.eTblHli. Je vais au cinema avec les enfants.

1 La déclinaison des noms Félicitations ! Ma intenant vous con na issez quasimen t tous les cas,
Il ne nous restera à voir que le pré pos itionnel pluriel.
Vous avez déjà acquis certaines con naissances dans le domaine
des déc lin ai so ns fusses. Co mplétons- les encore un peu. , La déclinaison des adjectifs
No us avons observé le schém a général de la déclina ison des ad­
• L'accusatif

Vous connai ssez déjà l'accu satif, cas du COD. Ajouton s qu'au
jectifs au s ingulier à la leçon 49. À présent , voyons un peu le plu­
singulier, les noms se termi nant par -h, qu ' ils soient masc ulin s,
riel :
Le génitif des adj ec ti fs durs est en -blX ct celui des mous en
fém in ins, an imés ou in anim és, ga rdent leur fo rme du nominatif:

-IIX.
)KII]II b (féminin) -+ IIll uéJlylO ifotJllb, pOlir Ioul e la vie.

Vou s avez déjà vu la fo rmat ion de l'acc usatif pour les féminin s L'accusatif des adjectifs animés au pluriel est iden tique ft leur
durs. Pour les féminin s mous. le -JI du nomina tif devient -10 : génitif, l'accli sa tifdes inan imés est ident iq ue au no minatif.
IlcLléml (Iëminin mou) -1> .R lLlce !.> lia IICLléJllo. Je suis là pOUl'
La terminaison du datif pluriel est -MM pour les adj ec tifs durs,
cl -nM po ur les mous .
tlne semaÎne.
Pour l' instrumental , le plurie l dur est en - bll\lII ct le mo u en
-IIM " .
• Le pluriel du dlltif

Pour le lo('a tif (ou prépositionnel) le pluriel dur cst e n -blX et le


C est faci le: pOUf tous les noms durs, il est formc cn -:lM , tandis

mou en - n:\: o
que pOUf les IllOli S il cst cn -HM (mai s auc nt ioll a u x cas d ' incom pa­

tib ilité orlhograph iquc !):

Voici le sc héma récapitulatif. Prenons com me exemple les adjec­


nO-MO C/IIy, 011 O'.Cllh 1I1) lio1lTCJl cro 1I01l Il)Tl!M.. Ii 1110/1 avis, il

ti fs suivants:
plaît beaucoup ci ses amies.

adjectif dur : 6éllllMii, -aH, -oc, pauvre


Y"HTeJII~ ronopllT Jl éTHM lléJlaTb ltOM :\ IIII1 CC :J a /l{IIiIt C. Le pro­

ad ject if mou : ClIHllii, -HH , -cc, bleu


fesseur dit aux enfimts de fi,ire leurs devoirs.

• Le pluriel d e l'intrumcnt .. 1
Plurid (pour tous les genres)
Vous conna issez déjà la fo rmatio n dc J' in stru mcn ta l s ing ul ie r, eas
Nominati f 6é/u.blc Cil Il IIC
qu i correspond souvent au complément c irconstanc iel de moyen.

L' in st ru m ental pluriel est lui aussi facile: pour tous les nom s durs
Gé nitif 6éll ll hl X CHHUX
il se forme en - liMII , Cl pour les mous en -SII\ut (sau f cas d'incom ­
Da tif 6 éll llblM CIIiIiIM
patibil ité o rth og raphique) :

OUI' ltoJlro l' OIJOplfJlIt C y~.ellltKa~H' " y "IIlTCJUhtil.


Acc usa tif N ouG*
Ils on/longuement parlé aux élèves el aux professeurs. Instrumental 6éJ1 l1blMII CltllltMIl
Ma is atte ntion : IIO~ --+ 1I0'I :1M II (incompat ibilité o rthographi ­
Pré positionnel (locatif) ­ 6é.llHblX CHHln:
que). _ ..

253 • llBtcn( wnbllecsn Tpll tlBeCTII n ~Tb.lleC H T l.J.eTblpe • 254


56 Comme vous pouvez le constate r, les ter minai son s des adjectifs La particule -ma 56
mous et durs sont quasiment ide ntiques (i l y a juste l'opposition
durlmou : MIn). Vous avez déjà rencontré la particule -1'0 . Cette particu le, apposée

* Identique au no minati f s i le nom est inanimé, et au génit if s' il à ce rtains pronoms et adverbes, en fa it des indéfini s:

est a nime. I(onla, quand __ Ko r.cui-TO, lin jour (on ne sait pa s quand) ;

r.!le, où (sans mouve ment) __ rné-To, quelque part (sans mouve­

3 La déclinaison des démonstratifs ment) ;

"YD.â, où (avec mouvement) ...... KYD.â-'ro, quelque parI (avec mou ·

Vous conn aissez déjà le gé nitif ct le dat if des pronom s-adj ectifs vement) ;

KTO, qui __ KTO-TO, quelqu 'un;

démonstratifs.
'no, quoi -+ 'l'f()-TO, quelque chose, etc.

• À l'accusatif, le masc ulin si ng u li er et le plurie l de tou s les genres

ont la forme du nom in atif s' ils se rappo rtent aux objets (inanimés),
5 L'absence exprimée au présent ct au passé
CI celle du génitifs'i ls se wpPoJ'l cnt aux êtres (animés) :

SI B IÎ)K y.:ir.n.I CTOJI , 2In.I:!t y' IIITeno Il.l.r.!!x y·IClllt KOIl.


Pour exprime r l'absence de quelque chose, on uti li se:
Je vois celle wble. ce p/'ofe sseu/' et ce.\· élèves. • au présent , le mot HCT accompag né d 'un génitif :

Lc neutre rep rend la fo rme du nomin atif et le féminin il la termi­


Era HCT.II n 'est pas là.

naison en -y :
HCT BOJ,lhL" n y a pas d'eau.

Y'lltTCm~ OÔM.. CTIS'iCT il:!! np:l lutJIo Il ID Tcop éM)'.

• au passé , la parti cu le négative Ile avec le neutre du verbe être,

Le professeur explique celte règle ('{ ce théorème.


6hl Th, au pa ssé:

Er 6 fié 6b1 JIO.1I n'étaitpas là.


• Quan t à l'i nstrum cntal , il rcssem bl e bca ucoup fi celui des ad ­
y Ifcë lié 6blJlO ROJlb!. Elle n'avait pas d 'eall.
jectifs: la terminaison du mascul in ct du neutre ai nsi que celle du
Hé 6bIJIO ROJlh... 1I n yavait pas d'eau.
pluriel de tous les gcnres est la mé mc que pour les adj ectifs mou s,

tandis que la terminai son du féminin est la même que pour les
Rema rqu ez que la parLicu le IIC d ans la st ructure Hé 6blJlO es ttou·
adjectifs féminins durs;
jours accen tuée.
Olla IIIilllCl' l TlIM I(UI)31111 aluOM , :l SI :ho ii pj" lfŒii.

Elle ecrit avec ce CI'{I)'OII. el moi (n'CC ce s tylo.


6 Verbes de déplacement
OUH nllwyT 11'liMil t\::lPUIIlUIIU{aMJt .

Ils écrivent avec ce.. . crayol/s. Nous avons déjà commencé il parler des verbes de déplacemen t il
la leço n 44. Rappelez-vo us qu 'on di stingu e 14 paires de ve rbes de
déplace ment et que chaque paire ind ique un moyen préc is de dé­
Ma sculin . neutrc fémin in pluriel placement (à pied, en voiture, en avion, ctc.). Tous ces verbes sont
Nomin alir 11'01', :"1'0 !- hl! :lTll impe rfectifs, mai s ils ont leur perfectif. VOLI S avez déjà rencontré
IIJlT M: ( impe rfectif), lIoihM: (perfe ct if), cdler il pied; é3AHTI. (im ­
Génitif :lToJ'o ho ii :h ux perfec tif), aller en moyen de locomotio n ; npIiXOIl M:'fb (im perfec­
. Datif JTOM)' hoii :h tUI tif), npltiiTIt: (perfectif), arriver à pied, ct quelq ues au tres ve r­
bes. Pou r l'in stant, nou s en l'este ron s là et vous proposons juste la
Accusatif N ou G hl' N ouG
conjugaison du verbe éJJlHTh au paragraphe 9 de cette leçon.
In strumcntal :h UM :h oii :lTlIMIi

255 • .llSe CTI1 n llTb.lleCHT IUITb


A secTH mITb,UeCRT w eCTb • 256
56 7 cmoR I1lb , être debout co mme dans le verbe é3i1.JlTb (imperfectif, indéterminé) aller en 56
moyen de locomotion: SI é3!!Q', Tb! é31lHHlb , 011 é3IHIT, 1\1"" éJJJ. It l\ I ,
Le verbe d'état CTOs'iTb, êlre debout, sc conjugue com me les ver­ !l b l éJJUl 1'C, 01111 élLlSIT.
bes régul iers de la deuxième conjugai so n : SI CTOI6, Tb! CTOliWb,
OH CTOHT, Mbt CTOllrol , Bbl cTmiTC, Ollii CTosiT. Faites attention Pour les ve rbes de la première conjuga ison en -<Ih, le change me nt
à l'acce nt tonique, car un autre ve rbe l'li sse a la même forme au se tài t d'abord en r, en suite en ~ et de nouveau en 1- à la 3" personne
présent, ct scull'a ccent permet de lcs di st in gue r: il s'agi t du ve rbe du pl ur icl :
CT6I1T1>, c OtÎ/er (leçon 30) : cT611T (3 ~ l'crs. du singulier). 6cpé<II•• garder, veiller sur : SI 6epery, Tb! 6epc')Këwl.. , 0 11
6 cpe....ëT. /\lM 6epe)KëM , Bb! 6epeif'ëTe, 01111 GeperyT.
8 Perfectifs, imperfectifs MO'l b , pOl/voir: SI Mory, Tb! M (ri... CWb , 011 /\IOifi'eT, Mbl I\t6it\CI\t,
8 b! \\IOiKC1'e, 0 1111 "lOryT. Faites éga lement bie n attention au c han~
Vous con na issez d éj~ la di stinct ion entre verbes imperfectifs ct per­ gement d'accent.
fec tifs. Pour ce rta in s verbes. le pe rfec ti f sc d ist ing ue de Ilmper­ Le verbe de la première conjugaison nlldTL, écrire, change le c
fec tif seule ment par 1<1 présence d'Lill préfi xe, une particule qui sc en ut il toutes les personnes: w mlluy, l'hl m'lUl c m\> , 011 IUÎl II CT,
rajoute au début clu l1loL. D'autres verbes 0111 une forme de perfectif "hl n,nIl CM , Biol miUleTC, OHIt: 1lI1111 yT. Là encore, notez le cha n­
qu i es t toul ;\ fait di fféra nl e. Observez les verbes ci-dessous Cl l i sez~ gement d "lccc nt.
les deux ou tro is fois <l voix haute pou r vous cn impregner.
• boire : "HTb (impcrfcctit) : " 11 1.. 10, T I.! lII.ë lUh. 011 IIbëT, "'M ..e verbe l!Cmb
m.ëM , BM IIhë T C. Oilli "1.101' (prése nt) : IIOIIIITI. ( pe rfectif) )1
!!Qnhlo, l'hl !!Qllbl~ U II. , 011 !!QUbl'T. MM !!Q1H.ëM , IIh) 1I01ll.ëTC. Le verbe CCT", manger, eSl irrégulier : SI eM , T b! CUI\>, OH c eT, ""l..'
(futur) ;
OHII nOllhlOT ('! Ui M, HM C/lllTe. ollli CIlt'lT. Soyez là aussi trè~ attent if avec l'ne·
• manger' CCTh (impcrf;;ctif) " CM , Th. l'III 1. , 011 l'CT, "'1.1 C' lll'\! , CCll ttlat ion, apprenez· la même pa r cœur, ca r ce ve rbe ressemble ;)
81..1 l'lu iTe , 01111 l'Jlt'lT (present) : Cl. CCTh (pe rfect if) 1-1 Cl,CM , Th' un autre (VOLIS le rcncontrerez plus tard) el seule l'accentu atio n les
Cl.Cllff" 011 Cl,CCT, 1\11.1 Cl.Cl llfM , 1\1>1 Cl .l'/UiTC, omt C'bc l l{rr (futur) : d isl'ing ue.
· por/er/dire: rouupi'rl'l. (imperfectif) n 1'01\0111(1. Th' rOIlOIH'uIll.,
011 rOBopiI'l'. MI.l nmoptiM, Uhl I·UIWIHfTC. Oilli rOlJoIH'i T (présent) ;
n::naTI. (perfect if) U l'KIlIh:)', l'hl CK:iil\CIIII., (III CK:Iifi'l'T, ,\11.1
CK:lIh:CM , HM CIo.: :til\CTl'. 01111 CIo:ail\)'T (futur).

9 La palatalisation
Vous avez déj:i rcncolUre plu sieurs verbes dont la consonne de la
basc changeai t quand ils se cO '~ lIg lla ic nt au préscnt. Il s'ag it du
phcllomène dc 1<1 p<ll ata li sat ion (appc lé ainsi parce que la consonll (.!
changée sc pro no nce ,Ivec la pa rlic ipat io n du palais).

Pour la première cO I~ u gai son, le cha ngcmcnt concerne tout cs les


formes, tandis que pour la deuxièm c conjugaison. on observc le
changement seulemen t à la 1"" pe rsonne du singulier.
Sachez que la pala tali sation concerne des consonnes qui fo r~
ment une paire avec lIne autre. Ainsi par exemple, le il. dev ien t ifi' ,
257 • ltBCCTH mfn •.ueCJ:l'r CCMb ,a BeCTH nSlTbJleCHT 80ceMb • 258
56 3aKJ1IO'IIITCJ1bllbliî ilHa.~or Tradu ction 56
1 L'été dernier, nou s avons été chez g rand-mè re, dans sa datch<l
1- ITpownblM neTOM Mbl 6blJ1H Y 6a6YWKH Ha ila'le.
2 C'étai t vraiment (si) bien. Elle cuisÎne merveilleusement! 3 El
2 bblJ10 TaK xopowo. OHa OTnH4HO rOTOBHT !
loi, tu sais cuisiner? 4 Oui, bien sù r! 5 Tu prépares de bons pl ats '?
3- A Tbl yMeewb r OToBIITb?
6 Eh bien, j e ne sais pas ... Les gOlÎts ct les cou leurs ne se discute nt
pas ! 7 Et nous , nous allons chez [not re) grand-mère non pa s e n
4- ).1a, KOHeQlw!

eté, mai s en hi ver, [pour] faire du ski . 8 Je voudrais a lle r chez c lle
5 - Tbl rOTOBHWb BKycllble 6nlOila?
tout le te mps: en hi ver, au pr intemps, cn été ct en automne! 9 Oh !
6 - Hy, He 3HalO... Ha BK ye H UBeT TOBapHweii HeT!
L'xcuse[- mo i],jc dois aller au bureau: la ré union a déjà commencé!
7 - A Mbl e3i1HM K 6a6ywKe He neTOM, a 3I1 .10H,
10 Tu es touj ours en train de courir (Til toujOllrs quelque par/le
K3T3TbCSI Ha nbDKax. bâtes) ... 11 Qu'est-ce que je peux y faire (Qlle/aire)? Le Ira va il
{e']est le travail!
8- MHC XOTenoeb 6bl e3i1HTb K HeH Beë BpeM.:
3HMOH , BeCHOH , JleTOM H oceHblO!
9 - Ofl! 113BHHH , MHe HailO B mime: eOBewaHHe ylKe
I-1a1.IaIlOCb!
10 - T b l Beer ila Kyila'TO enCWH Wh .. .

Il - '../To )lCH aTb? Pa60Ta eCTh pa60Ta i


Oeuxième vague: 7' leçon

ii., iii

259 • llBe CTU n JlTbll,CCRT n CBJlTb )l BCCTH meCTb,lleCSIT • 260


57 IIHTblleCHT cellbMOÜ ypOK Cinquante-septième leçon 57
CÔOpbI Les préparatifs
1 fIocne .l\BYX (j) 'faCOB C60POB
1 Après deux heures de préparatifs,
2 lKeHIlU!Ha CnpaWI1BaeT CBoero MYlKa @:
2 une dame demande à son mari:
3- ,lloporoM, KaKoe nnaTbe MHe Ha.l\eTb?
3- Chéri (Cher), quelle robe dois-j e metlre (quelle
4 3TO I1nl1 TO@?
robe à-moi mellre) ?
5- ,lla OHM BpO.l\e q) 06a <ID HI1'lero.
4 Celle-ci ou celle-là?

5- Ben ... elles ont l'airtoutes les deux pas mal (rien) ...

Remarques de prononciation

Titre: c66pbl zboRy

l 'lac6n tchissof 2 ClJocJ"() svalOvo 4 Il,ITII 1'0 iliio


:Jro et TO sont les formes neutres des démonstrati fs n OT, celui-ci, el

TOT. ceilli-Ià, à l'accusatif. Ils ont pratiqucmcnt la même déclinaison :

- KnKôro n JI{lTbSJ y Te6H IICT'! - Hit lTo ro IIlI T(l(""6!

- Quelle robe n "as-tu pas ? - Ni celle-ci, ni celle- là .'

Vous en trouverez la déclinaison complète à ta procha ine leçon

Notes de rév isio n.

1: .IlHy x est le gen itif de ,Il oa. Au paragraphe 3 de la leçon 21. nOlis ) Le 1110t nplme appa rtient à la la ngue pa rl ée. 11 s'empl o ie da ns
avons vu qu'après les cardinaux n ll ~l , Tp ll . lICll:'I)C, il convenai t deux sens différen ts:
d'employer le génitifsingulicr. C'est cOècti vcment le cas lorsque - D'~bo rd pour la comparaison . Dan s ce cas, le mOl avec leq llcl
ces card inaux sont au nominat if Ou à J'accusatif. Si le card inal se r.. it 1.. co mp.. raison est au génitif :
est à un <luCre cas. tous les illOIS qui sc rapporten t i. cc dernier sc Olla UI)Ô/tCTc6H, 6'ICIlI. xopôwan no.cwyra.
metten t au même cas cl ml même nombre que lui. Comparez: Elle est, COll/me loi, /I/J e très bonne amie.

li' C'be)1 118:1 (accusa tif) 6all:\lIlt (génitif singu li cr).j '(Ji mallgé - SpOllC s'cmploie aussi da ns le sens de il semble, apparem­
del/x bal/alles, ct nocJlc n nyx (génitif: deux := pl urie l) 'meu8 mel/!. II a one var iante: up6J1.c 6..,.

(génitifp lu riel) COOlwu, (/près dellx heures de préparati!s, Obsc r vez les phra ses s uiva ntes:

com pl ément de temps qui sc Ill ct au génili r en ra ison de la pré­ 0" npO/le (ObI) IIC OOrllTLlii.

sence de la préposition 116cJIC. Dans cc dern ier cas, les cardi ­ Il n'a pas l'a ir riche (d'après ce que je sa is, il n'cst pas riche).

nau x sc décl inent aussi. Vous trouverez une ex pl ication plu s BM apô/le u MOCKUé iK1I8ëTC?

ex hau stive sur les cardinClu x à la leçon 69. Mais vous habitez à Moscou [me semhle-t- i1). nOll ?

® cnpauJltuaTl., dell/al/der, poser IIne queslion, rég it l'acc llsntir, :fI 66i\ , (tOl/s) les deux, s'util ise auss i bien avec les a nimés que les
alors qu'c n français "demandcr à" régit un complément d 'objet inanimés. La form c du féminin, loutes les deux, est o6e. Cel
indirect Comparcz : adjectif se décline. Le nom qu i s uit sc met au génit ifsi ngulier:
Y'uÎTellb cnpawlfuaeT Y'leHH KO R, flle AHrn H.A. He Mory 8 ~16paT"' , lIo:h OMy Kyn n l6 66a cBitTepa,
Le professeur demande ClUX ëlèves. où [se Irouve] l'Angleterre. • Je ne peux pas choisir, c est pourquoi j 'achèterai les deux pulls.
26 J • )l OCCTIl W CCTb.l.\CCJlT OAIHI
.llSCCHI wecn..lccslT .llM • 262
6­ Pas mal (R ien) ? 57
57 6­ HH'lero? ®
7 Je ne veux pas être "pas mal" (paraître "rien ") 1
7 51 H e XO'IY Bbl rnJlneTb "Bpo ne HI1'1ero".
8 Je veux être (paraître) époustouflante !
8 51 XO'IY BblrlIJlneTb nOTpJlCalOU.Ie éD! Alors, mets les deux à la fois.

9­ Torna Ha,!\eHb @ cpa3y 0 6a .
10 Ce sera époustouflant!
10 Ey,!\eT nOTpJlCalOilIe ®! CI

Notes
@ Comme VOLI S le savez, le sens premier du mot Hlilfero est rÎen,
mai s il est éga leme nt employé dans le sens de pas mal, cn lan­
gage fami lier.
- KaK' .I1.eJI:\? - Hli lIer6. - Comment ça va ? - Pas mal.
(/) "bir.lul llCT!. IJOTIHlcl'uOUl,e, être (poI'(lÎtre) épo llsfoujfal1l:
nOTpflc{1I0lllC est un adjectif court 'Hl neutre qu i es t devenu
adverbe . Dan s la langue parl ée. on pourra le traduire par SII ­
per, gealll.
~ H31lélll.
eSll' impératifd'un ve rbe pcrfeclifdont VOliS avez vu
l' infini tif da ns la phrase 3 : UMlL'Tb, meflre, el!filer.
~CV 6j'.aeT (3 e personne du singulierdu verbe fiMTI. être) + adjectif
court au neutre forment lIlle structure impersonnelle au futur.
Rappelon s-nous que cc type de str uc tures impersonnelles ap­
pe ll e couramment le datif:
T~lM II:lM fiYUCT xopomô. Là-bas. IIOUS seroll s biell.

••• •••

YnpalKllelllle 1 - lhlTa'ÎTe Il nepeBOJIIITe Corrigé de l'exercice 1


0 - Mets cc cost UI1l Cct cetle cravate bleue. - Celui -c i ou cel ui -là?
0- I-Ia,1Iellb 3TOT KOCTIOM li CI1HI1H raJlCTyK. - 3TOT 6 Je vais ..lU thé<1trc CI je veux être épouslollflant(e). @) Mets la
HJIH TOT? el 51 l1,!\y B TeaTp H X04y BblrJl~,!\eTh veste blanche et I-.! jean bleu. 0 Elle demande tout le temps à son
IIOTpJlCalOilIe. @} I-Ial\eHb 6eJJylO KypTKy H CI1Hl1e mari ce qu'elle doit mettre. 0 - Lequel (Qu i) d'entre eux est vorre
,!\lKHHCbl. O OHa nOCTOJIHHO cnpaw,lBacr CBoero fils ? - Les deux!
M)'lKa, 4TO eH Ha,1IeTb. 0 - KTO 113 H I1X Baw ChU.? ­
06a!
Ilatent weCTb)leC sn <IeThipe • 264
263 • ,llBeeTIf wecnneCSJT Tp~1
58 YnpalKHCIIIIC 2 - BoccTalloBIITc TeKCT - Sa lut , t u es epoustouflante ! - Merci. 58
o - Queljcllllc homme te plaît plus ? - Ils sont pas mal tous les deux .. . - OpHBeT, ....... . . rr01"pJlCalOme! - C nacrr6 0.
. . . . . napeHb HpaBHTC~ . . .. 60Jlbllle? ­ fi) les deux robes sont très belles .
OHK ... HI1'iero... . . . ... O'lenb KpaCIiBble.
fJ Cheri, aUons à celle soirée, là-bas, cc serd tout si mplement super !
. .. , noM.uëM Ha :ny BeYepKHKy, TaM
. npOCTO . .. . 1 Corrigé de l'exercice 2
@) Après deux !teuTes de préparatifs. lu ne So:1.Îs pas quel le robe mettre ? K aKoj'.j - r e6e - 06a - @ n opor a it - 6 y,llCT - 1l 0Tp~ C a I OIJlC
Ha).{eTb 0 - Bbl rJlHLUllUb - 0 06a nJJaTbH
- \' a COIl - 3H a e Wb -
nOcne .1\BYX .. . . . C60POB Tbl He . . . .. ,
KaKoe nJlaTbe ... . .. ? Deu xième vague: 8t leçon
,
-----------------------------
58 llHTbAecslT BOCbMOH ypOK Cinquante-huitième leçon 58
Bop Le voleur
1 S cY.1\c:
1 Au tribunal :

2- Sbl yTBeplK.1\aeTc, ' ITO Sbl HC 31-raeTe,


2- Vous affirmez que vous ne savez pas

3 KaK )"1"01' KOlll CJlëK 0 1<a3 :lJI C~ J S BaweM


3 comment ce porte-monnaie s' est retrouvé dans

KapMa l-le :,!,?


votre poche ?

4- C OBepwel'lno Bepl·lo.
4- Exactement (Parfa itement exact).

Notes
(1: Vou s conn aissez déjil le prése nt des verbes pronom inaux 011 Ofca:u\a..rn JJlCCh C.!IY'lâHIIO.
YCTI):1I1IH1ThCH (illlpcrf.), s'il1sraller ; CMCslThCU (impcrf), rire: /1 fi est relro /l vé ici par hasard.
IIpalHlTIoCSI (imperr.). plaire, cIe. POLIr la formation du passé. TaK ~f'" OK333JI!Kh B j TOÜ cHTya UlIlf.
c'est très fa cile; on met le verbe ,Ill passé lo ut il fail normal e­ C'es, aif/si que nous 1I0 US sommes retrouvés dans celle situa­
men t, à l'aide des terminaisons - JI au masc ulin . -.fla au fémi ­ tion.
nin, -no au neutre ct -Jill au plu riel, CI on .youte -CH après une 'î: Rappelez-vo us que la prépositio n 8 , qu and elle indique ['em­
consonne ( le masc ul in est le seu l à se terminer en con sonne - JI) placement d ' une personne ou d'un e chose sans mouvemen t,
ou -Cb après une voyelle (fémini n, neulre et pl uriel): • est s uiv ie dû prépositionne l.
265 • .ll,BCCTlf WeCTb.ll,eCRT nRTb
,llBeCTH w eCTb,llCCHT w ecn. • 266
S8 S- KaK BaM He CTbl,llHO ® ? 5­ Vous n 'avez pas honte (Comment à-vous pas S8
honteux) ?
6 3,lleCb CH,llIlT Cf' weCTb CBH,lleTeneH cID,
6 Ici il ya (sont-assis) si x tém oins
7 KOTop ble ΠBU,llenH, KaK Bbl yKpanH
7 qui vou s ont vu v oler (qu i ont-vu comment vous
8 y :noro rocnO.l\l\Ha Kowen ëK. avez-volé)
9- H y, H 'ITO? 8 [le) porte-monnaie de ce monsieur (à ce
10 51: Mory npHBeCTIf iJ' elUë CTO '1enOBel(, monsieur porte-monnaie).
11 KOTopble noro He BU,llen H! 9­ Et alors?
10 Je peux [ vous) amener encore cen t personnes
Il qui[, elles,) ne m 'ont (1 'ont) pas v u !
Notes
Le pronom relatif KoTOpblH s'cmploie dans des phra ses com­

@ Encore une construction impersonnell e qui sc fo rm e avec le pl exes pour relier la proposit io n prin cipalc e l la re lat ive. Vous

verbe être (qui est omi s au présent), le da ti f de la personne co nn a issez déjà quelque s rclati fs :

éprouvant un sClll imenl ou sc trouvant dan s un certai n élUI (le JI He 3 IU\JO, KTO OH~1. .le ne sais pas qui ils sont.

sujet cn fra nçais) ct l'adjectif cou rt au neutre : nana CKa3aJJ, 'ITO KymlT Ha HOBhlii rO}J.

- M HC o'lellb Cl'I;l}lIIo. - A Mlle XOI10IIIO. Papa a dit ce qu'il achèterait pour le nOllvel cm.
- J 'ai vraiment hOl/le. - Moi, j e me seus bien. Le rclatif ~OTOphlii peut avoir la fonction de sujet ou de cam·

J) CIt,ll HT es t la 3e personne du pl uriel du verbe imperfecti f clIllén•. plémc nt. Comparez :

eT O}I, KOTÔpblii H KymlJla , la table q/lej'ai achetee (CO D),

être assis. C'est le deuxième verbe de position que nous ren­


e t CTOJI, KOT6pblH CTOI'iT R K6MllaTe, la table qui est dans la

controns, après CTOHTb être debollt (leçon 56. § 7). Ces verbes
ex priment donc, comllle le dit bien lell r 110 111 , la position d ans chambre. Pour l' instant nOliS allons nous contenter de KOTOp b.ii

laquelle sc trouve le sujet. NOLIs VOliS donnons la conjuga ison de dans sa fonction sujet. Nous le verrons plus la rd dans d'autres

clIllén. dans la leçon de révision. fonc tio ns ct à d'autres cas (prépositionnel, dat if, etc.).

'~~ NOlis avons déjà vu qu'cn posi tion de suj et ou de COD, après il Nous avons déjà pa rlé des verbes de déplacement, très nom­
les numé raux lUHI, deux. TPIt , trois ou 'ICTb~pC. qllatre, le nom brcux en russe. Le perfecti f IIIUIOCCTI\ (m ,ene,., cst formé à
se Illct au gênitifsing ulier. Ap rès les chifrre s de ci nq il vingt, part ir de l'imperfecti f déterminé oecTI\ conduire, accompa­
on e mplo ie le gén it if plu riel. A in si, après IJICCTI.., six, o n em­ gner qllelqu '/(11 qui marche, et du préverbe npll , qui exprime la

ploie le génitifpluri d . Le ma sc ulin mou C811 /~éTCJJ h forme son progression d'u n mouvement, d'une ac tion vers un but final:
génitif pluriel cn -c ii : III CCTh CBUJléTCJJcii , six témoins. • 01111 IIpllUCJIIIUCCX llp yJéii. l/s ont amené tous lellrs amis.

•••
YnpalKHCIHlC 1 - " HTaihe H nepeBOIlHTC •••
0 - Bbl lI<ypHaIlHCT? - COBepweHHO BepHO. @I Bbl
Corrigé de l'exercice 1
yTBeplK,llaeTe, 'ITO 3HaeTe 3Ty lKeHlUHHy. @) - 51 0 - Êtes-vous j ournal iste? ~ Pa rfai te ment exact.
@ Vous affirmez
yBepeH, '1TO Bbl ylKe BH,llenH 3TOro rOCnO,llHHa. - H y, JI que vous con naissez cette fe mme. @) - Je sui s sûr que vous avez
'1TO? 0 - KaKOH KpacHBblH KowenëK! - 3TO flO,llapOK déjà v u ce monsicur. - Et alors? 9 - Quel beau porte-mon naie! ­
naflhl. 0 51: MOry npHBeCTH K BaM MOHX ,llpy3eH. C 'est le cadeau de papa. 0 Je peux amener mes amis chez vous.

267 • .llBeCnl weCTblleC~ T CCMb D,Becnt w eCTb.neCJIT BoceM b .. 268


59 YnpalKHeHHe 2- BOCCT3HOBHTC TeKCT Corrigé de l'exercice 2 59
0 - KOTopble - sopa 8 - OKalanCH - $ - KapM a ... - A sa
o Ce sont les e nfants qui ont vu le voleur. 0 - yTBCpiK,Il,aeWb - CTO - aepllo 0 BaM - CTblllHO ­
3TO )l.enl, . ... . . . BH)l.eJJH
8 Mai s comment s'est-il retrouvé ic i?

Ho KaK OH . . . . . . . • 3)l.eCb?

tD - As-tu une poche? - Oui , deux.

- y Te611 eCTb .. . . .. ? - .na,


o - Tu a ffir mes que tu as vu cent personnes, là-bas? - Tout à fait
exact
- Tbl ........... , '11'0 BHneJJ TaM

'1eJJOBeK? - COBepWeH HO . . . . . •
o - Vous n'avez pas honte? - Je n'ai pas honte, et vous?
- .. . He CTbl)l.HO? - MHe He ..... . , a BaM ? Deuxième vague: 9' Ieçon

59 TIHTbAecHT AeBHTblH ypOK Cinquante-neuvième leçon 59


Pa3y~1HOC pCWélUlC Une décision raisonnable

1 Pa3 roBapHBaIOT )l.Be Q) 110npyrH. 1 Deux amies discutent.


2 O n lia HepBHO KypHT O)l.Hy CHrapcTy 3a :g) 2 L' une fume nerveusement une cigarette après
ApyroH. l'autre.

."
~
Notes - _. fY'''#Y''"''''''~'
.
CD Le féminin du cardinal lUllI , deux, est llKe . La forme du neutre
est identique à cel le du ma scu lin . Comparez: L1 0a lanTllaKa , \

/iJ;
~~
deux petits-déjeuners ; Iloa OK";\ deux fenétres ; ,ilOC n{,.IIf ,

. ,
deux nuÎts.
3a dan s le sens de après est su iv ie de l' inst ru­
cg) La préposition ~ fl//;" .
mental:
Cpâ.Jy la opaTOM IlpHlliJl3 6a6ywK'a.
Juste après [mon] f rère, grand-mère esl arrivée.
A .. ~''=
-,/
.. " !Ii

269 • llSCCTH WeCTbJlCCSlT Jl,e SRTb Jl.SeCTH CeMbJl.eC~T • 270


59 3 Eë no,!\pyra CnpaWI1BaeT : 3 Son amie [lui] demande:
59
4- Ha,!\~ , nOqeMY Tb! TaK 'JaCTO Kypl1Wb ? 4- Nadia, pourquoi fumes-tu autant (si souvent) ?

5- .D.a BOT ~ , BOJIHyIOCb, nepelKI1BalO C. .. 5- Ben, c'est que (Ben voilà) j e m'inquiète, j e

6- 3a 'HO? m' angoisse .. .

7- .D.a 3a 3,!\opoBbe CBoë . nepelKHBalO ... 6- Pourquoi (Pour quoi) ?

8- ECJIH Tbl TaK nepelKHBaewb 3a CBoë 7- Ben, (Jour ma santé, je m'angoisse ...

3,!\opOBbe, 8- Si tu t'angoi sses tant pour ta santé,

9 CHaqaJla 6pOCb ~ KypHTb ! 9 commence par arrêter de fumer (d'abord jelle

filmer) 1

Notes 011 O'leUb nt66ltT CBoero 6p3T9.. Il aime beaucollp son frère

(c'est lui-même qui est l'agent de l'action et son frère est le

:'3: Vou s avez déjà vu l'express ion apparte nant il hl la ngue par lée complément d'obj et direct) .

.ua HeT, ben lion, mais noll. En voici un I; autre: lla ROT, ben Jl éTo i\l ill cccT p a yC3)fo\eT 11 9. 11a·, y, En élé, sa SŒur parI li la

voilà. Ellc ne se tradui t pas non plu s littéral ement. datcha (c 'cst sa sœ ur q ui est l'agent de l'a cti on).

D BOJlHyI()CL. est la l,e personne du s ingulier d u ve rbe imper fe cti f OH y CJiKaCT IIlt Ila ... y 1\': ~ ceCTpe . JI part à la datcha che:

B0J1110a3TbcSf , s'il1quiérer, et ncpc)f\lInâlO est la I,e personne sa sœur (c'est lui qu i est l'agent de l'action et sa sœur est le

du singu lier du verbe imperfectif II Cp Cif\ IIn:hb, s'illquiéter, complément d'obj ct indirect). CBoii se décl ine eomme Je pos­

s angoisser ou , plus soute nu , se lourll/ClIler. Vous trouverez sessif T8oii , Ion. Nous verro ns leur décl inaison pl us tard.

leurs conjuga isons à la proc haine leçon de rév is io n. fiJ Le ve rbe imperrect ir nepeilŒBâTh 3 a , s' In quieter pO li r OU, sc ­

® Vous conna issez déjà bon nombre de possessifs. En voic i e n­ Ion le co ntex te, s'angoisser, es t sui vi de l'accusati f :

core un dont n OLI S avions br ièveme nt pn rlé il la leçon 35 para­ 0111. TaI\': II CpeJKHBatOT 33 CBoIIX ,LIcTéiL

graphe 3 : CHoë est la form e neut re il l'a cc usatif du possess if Ils s ï nqu iètellttellemem pour leurs enjants.
CHOÎi qui indi que l'appartena nce <i toutes les personnes (l rc, 2 ~
V 6 pO Cb est l'i mpérat if du verbe pe rrectif 6POCIITb, je/el'. La
et 3(). Cc prono m s' utilise qua nd il sc rapporte au sujet de l'ac­ construc ti on 6p6cII Tb + l'i nfi niti f d'un ve rbe impe rfec tif se
lio n. Attent ion, o n ne l'e mploie pa s au nominatif. Compa rez: tra du it pa r arrêter de fa ire quelque chose:
En') 6p31' :\11101'0 CCl'. SOli frère mallge beaucoup (c'cst son 011 co ncéM ÛI)OCHJI IUITI~ 8Ô}l"-:Y.
frè re qui est l'agent de l'ac tio n). ~ Il a complètement arrêté de boire de la vodka .

•• •••
Y npalKHelllfC 1 - 'flfTaiÎTe If nC(JCBOIlIITC Corrigé de l'exercice 1
o 3a '!TO Tbl TaK nepelKHBaeWb? 49 3TO O'lem, o Pourquoi est-ce quc tu t'inq uiètes au ta nt ? @ C'estune décision
pa3yMHoe pewellHe. @} - Tbl HX 3HaeWb? - .D.a , très raisonnablc. 4D - Les co nn a is-tu? - Oui, ce sont des amies de
ma sœur. 0 D'abord , arrête de fume r, et après on parlera! 0 - El
OHH - no,!\pyrH MoeH ceCTpbl. 0 CHa4aJIa 6pOCb
il fume? - O ui , vra iment beaucoup!
KypHTb, a nOTOM 6y,!\eM pa3roBapHBaTb! 0 - A OH
KypHT? - .D.a , 04eHb MHoro!
271 • ABCCIJ.J ceMt.,aeC.slT OLl IfH
A BeCTH CCM bJJ;CC}lT Ilsa • 272
60 YnpalKHc HHc 2- BOCCTaHOBIITC TeKCT Corrigé de l'exercice 2 60
o - c np a wu Ba IOT ~ @ - nep e;"mBalO- 3110poB be - @) - KYP UT - 33 ­
o Il s me dem ande nt souvent comlllent vous allez. 0 - ne pC>K II BaH - on0311an 0 - ~III TaeT Oll UY ­
OHII 'IaCTO . . . . . . . . . . MeHl!, KaK Bbl.

f} Je m'i nquiète pou r la sanie de g rand-mère.

5\ ... ...... 3a .. .. ... . 6a6Y WKII .

@) - Pourquoi fume-t-il autant ?- II sinquiète pour son exa men.

ii~
- flo'leMy OH TaK MHor o ? OH
rrepelKlIBaeT .. cBOH :3K3aMeH.
o Ne t 'inqui ète pas: tu n'cs pas encore en retard !
He . ........ : TbI eLUë He . . . . . . .
Deuxième vague: JO' leçon
o TI Iii un li vre après l'a utre.
OH .. . .. . . ... Ktll1ry 3a ,[(pyroH.

60 lIIeCTHtlecHTblH ypOK Soixantième leçon 60


)),II JI éM Ma Dilemme

1 y O,[(HOro J. 'ieJIOBeKa 6eCCOI-IHmia. 1 Un homme a L1ne insomnie.

2 OH n elKH T (:>1 H ,[(yMaCT: 2 Co uché dans son lit, il réfléchit (fi est-allongé et

réfléchit) :

Remarques de prononciation
1 O}.I,IIO"O adnavo

Notes
ver tica le - do nc debout - , il l' horizont a le - cOllchés - , s' ils sont

Q) Com me VOli S le savez, la préposi tion y nécess it e l'emplo i du


s uspe nd us, etc.) :

génitif. Ain si, olllloro est le génitif du Oi.J, lllI , 1111 .


KIII'int JtCitaiT H8 cToné.

® Vous avez déjà vu les ve rbes de posi ti on CT OSI'T'I. , êfre debo ut , Le li vre est S UI' la table (horizo Ntalement).
c l cUlleTl", être assis. Retenez à prése nt JJCiI\ JIT. 3~ personne du .K"t'tra CTO I1T lia n6JlKe.
si ngulie r d u verbe imperfec t if I1 CiI\aTI>, être allongé, être cou­ Le /ivre est sur l'étagère (verticalement).
ché. Ces ve rbes sont importants, car le russe loca lise les objets Vous ret rouve rez la conj uga ison de ces verbes à la leçon de
e n précisant la faço n dont ils occupe nt l'espace (s' ils sont à la .. rév ision.
273 • llBeC'nt CCMbllCCJlT TpU ltBecTH eeMblleCJlT 'leTbipe • 274
60 3 - ECTb Eor " II" HeT? 3- Dieu ex iste-il ou pas (ll-y -a Dieu ou iI-n 'y-a-pas) ? 60
4 KaK 6bl JIIon l1 @ lK" lI" 6e3 i Eora? 4 Comment les gens vivraient[-i ls] sans Dieu ?
5 XOTSI li J111'1HO B Hero He Bep/O (Q; ... 5 Bien que personnellement je ne croie (crois) pas
en lui ...

6 lill l1 Bcë-TaK" eCTb? 6 Et s'il existait tout de même (Ou fouf-de-même iJ-y-a) ?

7 KalK.D.OMy 'IelloBeKy HylKHa Bepa @! 7 Tout homme a besoin de cro ire (A-chaque

8 MJJII Bcë-TaKil HeT? homme est-nécessaire f iJi) !

9 liJJ " eCTb? 8 Et si pourtant il n' exista it pas (Ou fout-de-même

i1-n 'y-a-pas) ?

10 Bnpyr CJJhlUJHT cBepxy pa3npa)J{ëHHbIH 9 Et s' il existait (Ou i1-y-a) ?

r OJJDC :

11 - HeT MeH SI , HeT I


10 Tout à coup il entend une voix irritée [venant]
12 Cnllil He Me UJa H 1l npyr"M!!!
d'en haut:
Il - Non, non, je n'existe pas (lI-n }/-a-pas moi, il­
3 Fio r boH
n 'y-a-pas) 1
5 m 'PIlIO litchnfl
12 Dors et ne dérange pas les autres !1!
6, 8 nd -T:H'" fsiotaki

la ph rase fra nça ise: 'I CJI0 8 é KY, l'homme, ta ndis que l'a djec tt f

Notes court. accordé cn ge nre ct no mbre avec le sujet au nomi na­

tif. correspo nd au ve rbe e t au complémen t du français Hy>tOd.

® mO/.II, les gens CSI le plurie l irrégu lier de 'lcJlonh:, persollne,


oé pa. (l besoin defo i. Compa rez:

homme. NOliS VOliS propose rons sa décl inaison complète da ns


MOCM)' 6 p:h)' u y iK"CIi TCJICB IIJO p .

la leçon de rév isio n.


MO I/ f rère a besoin d 'lIne lélé.
VOli S conna issez la préposition fiCl. Rappelez-volis qu "cllc est
Er6 ll py3MiM u yil\ lI0 J IIa', é llu e :)l 'oro CJ I6 u :l .
suivie du gé nit if:
Ses ({mis 0111 besoÎn de la signification de ce 11/01.

MI.! Itl, ë l\! n KIlIiOfiel 1IIh:. NOliS allo/1.\' ail cinéma s(ms eux.
M II C Il)'11\111,'1 116 ubi C 6pKHŒ . .J '(li besoin d'un nouveau panfa­
:J) népltTi. n, croire Cil, est suiv i de l'accusatif: 10 11 .

51 " éplO li TcoH ! .Je crois en loi ! Le suj et peut être représe nt é pa r un infinitif. Dan s ce cas, J'ad­

OUI! Ile nélHIT Il lionl. Ils Ile croient pas en Diell. jec! i f court s'accorde au ne utre singulicr :

Curieusement, o n peut ut ilise r cc verbe sans préposit io n et Mllc II {UW 66m .Ul c cnan•. J'ai besoÎn de dormir plus.

avec le d atif. D,lJl s cc cas, son se ns changera légèrement: .7) Le ve rbe imperfectif I\I CIIH'nb a plusie urs sig nifi catio ns.
- Thl UéP"Ul b I\IIIC? - KOllt"IIIO, SI Teû é Ilt1UO. - Cnac 116o, llpyr! Q uand il est suivi du dati f, il se trad uit pa r empêcher qqn de
- Me crois-lu? - /Jien slÎr, je te crois. - Merci, mon ami! f aire qqch. ; embêter, déranger qqn. Observez 1" trad Uc lion
© Vous avez déjà rencontre des pro posi ti ons très courant es du des phra ses sui va ntes:
type t.(cJto8é~y Il )';'''"8 Rél)n, L'homme a besoin clejoi. Met­ 011 M ClI.I 8 CT DaM ? VOliS embête-t-il ?

tOI1S en para llèle les st ructures des ph rases frança ise et ru sse: .lléTlt MCllI a lOT li a n e I.J.H T1\Tb.
sur le pla n du sens, le nom au da tif correspond au sujet dans . Les enfimts empêchent papa de lire.
275 • n8e CTH CCMb}leCjfT fUlTb .llBeCTH c eMbneCRT WCCTb • 276
60 YnpalKllelllle 1 - l.hlTaiiTe Il nepeBOIlIITe Corrigé de l'exercice 1 60
o TIana, CKaJIŒ, eCTb oor HJIH neT? fi} TIo'leMy y o Papa, di s, est-ce que Dieu ex iste ou pas? 8 Pourquoi as-lu une
Te611 TaKoM pa3llpalKëllHbIM rOJIoc? @ KaJKlloMy voix si irritee ? @ Tout le monde (chaque personne) veut vivre
bien. 0 - Allô, Ta ni a? - Non, ce n'es t pas Tan ia. Elle D'est pas
'1eJloBeKy XO'leTClI xopowo JKHTb. 0 - AJlJlo, là. Qui est à l'appa re il (Et qui parle) ? 0 Com ment peut-on vivre
TaHl!? - HeT, 3TO He TaHlI. Eë HeT. A KTO rOBopHT? sans foi ?
o KaK MOJKHO JKHTb 6e3 Bepbl?

YnpalKllelllle 2 - BoccTalloBIITc TeKCT Corrigé de l'exercice 2


0- 8 - c nan - ll.py n lM .0 -
o Tu crois en Di eu ? Mo i, personnellement , non. s epHlUb -
0 - Bc ë-TêlKH -
Jl I'I'111O -
co6paliHc 0 XO<l y - Ky.J13 -l1 I EnCM Ma
mo.1l loi ­

Thl . . . . .. B oora? . . ... li - HeT.


f} - Tu ne ve ll x pas dorm ir, ne dérange pas les autres ! ~/Jt. .,a oqf ;H b-

- He XO'leWb . . . .. , He MewaM . ..... !


4D Comm ent ces gens comprendraie nt-ils cela san s luÎ ?
KaK 6 bl 3Tl1 ... . nOHlIJIH 3TO 6e3 Here?
6 Ils sont tou l de même arrivés en retard à la réunion.
OHM .. . - .... On03llaJlH Ha . . . . . .. .•
o - Je vell x sortir. mais je Ile suis pas où : au théàtrc ou à r opé­
ra .. - En voilà lin dilelllme !
. ... nOMTM, HO He 3HalO, B TeaTp MJIM
B onepy... - BOT . . ..... !

Vous avez l 'impression de peiner S lIr les déclinaisons? Ne VO liS


en/ailes pas: à/oree de lesji·équclller. VOliS les assimilerez tout
ii~
na/tlrellement. Un petit conseil: Revenez de temps à oulre SIII"
Deuxième vague: B t leçon
les exercices qui VOliS 0111 semblé moins faciles e l refililes-Ies.
Vous verrez que cerWÎns automatismes se mettent en place sans
que vous VOliS en aperceviez.

277 • H BCCTJ1 CCMbneCHT ceM b .llBecTH CCM b.lleCHT BoceMb· 278


61 llIecTh}J;ecHT népBhlH ypOK Soixante et unième leçon 61
COBnall.élllle Coïncidence

1 MylK411Ha n OBI-tT TaKCII l , yCTpaliBaeTCli Ha U ll hOlllme arrête Ull taxi , s'installe à l' alTière
3a,nHeM CI1,nCHI1I1 (sur siège d'arrière)

2 H Ha'UlHaeT ,npeM aTb no,n @ TIIXylO 2 et commence à somno ler, bercé par (sous) ulle

npl1!ITHylO My3bIKy.
musique calme [et] agréable.

3 Après Ull certain temps, il veut demande r

3 Qepe3 HeKoTopoe BpeMli OH X0 4eT '1TO-TO


quelque chose au chauffeur
c npOCIITb y Bo,nIlTen li <J)

4 et il lui tape sur l'épaule .


4 li xn onaeT ero n o ITIJe'ly.

5 Le cond ucteur pousse un cri terrible et


5 Bo,nllTenb c ,nllKHM KpllKOM il na,naeT B
s'évanouit (avec terrible cri s'évanouit) ;
0 6MOpOK lfiJ;

Remarques de prononciation
1 :Uy<K1Ililia mouchch jn~
Ces deux varian tes ont la mêmc valeur, mai s on uti lise plu tot ln
3 <te l)e1 lI éKOTO IJOC tch~ Rizniékat"Ra lÔ
cons tru ction Cllpall.lltnaT b / cltpOCIITl. + y + gén itif s i un COD
est préscnt (sous forme de nom ou de proposition subordonnée) :
M :i!\t:l CIIIHlCIIJ1:I y cl.iHn , k:TO crû JJ.pyl J.Si.
Notes La 11/(/11/(111 a demalldé à SOli fils qui etaient ses omis.
La traductio n 1Îll cra lc du verbe impc rrcc lÎ rnO BIITl. (deuxième M<lis nO'l eM)' Tbl IIU' ICI-Û II C ,-onOp ltW b ? fi Tc6ti
conjuga iso n) est affrapel'. Mai s ne trad uisez pas mot à mOL! Cllp{UU IIn:llo! Pourquoi ne dis-till'ien ? Je te le demande il foi t
JTO luiTI. TllK'CH signi fie prendre 1111 laxi. } L' in strulllcntnl avec la préposit ion C exprime l'idée d 'acco m­
® On emploie l'acctlsnlif aprè s la préposition nOH qui expr ime pag nemen t :
ici un rapport d'accompagnement de l'ac tion par un élément XOTIiTC c lIà~lIt ? VOilIez-volis [venir] avec nOlis?
sonore, ct qui sc traduit souvent par Olt rythme de, au son de, TôlM IJ,OiI\l 'h C UéTPOM . 1/ pleuf e f il y a dll venf h(U p le ut avec
su/', ou encore tlvec : du vent)'".
MM nlllll)'CM 11011. M)'3I.1Ky. NOlis dansons st/r une IIII/siqlle. Li même stru cture peut caracté ri ser l'état ou l'actio n qu i ac­
1l0,ll a aussi le se ns local isateur de SO ifS. dessous, que nous ver­ com pagne l'action princ ipale:
rons plus ta rd . JI flémuo ho CYJJ.onom..cTnHel\l! Je le/ais avec plaisir!
@ cnpaullmaTh (impe rfeclif) et CnpOCIl:rb (perfectif) appar­ C KpHKOM 011 6p6cnJI cuoii niJlcTyJC Dans ("Avec") ltll Cn. t!
tiennent ci une classe de verbes qui peuven t régir plus ieurs cas. CI jeté sa cravate.
Ces deux verbes rég issent l'accusatif ou le génitif (avec la pré­ ;i) nâ.ll.:lCT est la 3 e pe rsonne du sin g ulier du verbe imperfec tif
position y). Comparez: lI a.ll.3T b , roll/bel'. Mai s allcntion , on ne le trad uira pas litté rale ­
0 11 Cllpa WJlO aeT m.u.H" k:)"ta SI IILly. lI me demande oùje vais. me nt ici, ca r encore UIlC foi s. nOLI s avons amürc à une expres­
CnpocH Y...!!.U.2, Ky.u,a OH II LlëT.Dem,mde-/ui où il va. sion toute fane. uâflaTb 8 66MOpOK signifie s'éw1I1ouir.
279 • LlBCCTH c e Mb,UCC.IIT ,UeB.IITb J1,BecTH Ro c e M bLleCH • 280
61 6 MaWUHa Bble3lKae-r :lB Ha 060'HIHY. 6 la voiture sort de la route (sur bas-côté).
61
7 BO.l\UTeJJb npHXO.l\UT B ce6st r:u, 7 Le chauffeur retrouve ses esprits (vient à soi),

8 a naccalKup B He.l\oyMeHuu cnpawuBae-r y 8 et le passager, perplexe (dans p erplexité), lui

Hero: demande:
9- lho c BaMu? 9- Qu 'est-ce qui vous arrive (Quoi avec vous) ?
10 - TlpoCTuTe, nOlKaJJyiîCTa! 10 - Excusez-moi (, s 'il vous plaît) !
11 TloCJJe.l\HUe .l\eCJlTb JJeT JI BO.l\UJJ ® Il [Ces] di x dernières années, j ' ai conduit un
KaTaq,aJJK ... 0 corbillard ...

6 BblCJ...:aeT vyijjaift .Çj?~,..a- 'lhNAJ,6MU400


(T /~ÜT//N/(., 7«).1'" wuurj'd()·

Notes
l
1
mb''''r!Qo "''1IJ''''V

© BblC3IKaeT est la 3e personne du sing ulier du verbe imperfectif


BbJeJili:lhb, partir, sortir (en voiture ou en train , mais pas à
pied).
(J) Que d'ex.press ions. dan s celle leçon! C'est norma l. Vous avez
acqui s de bonnes bases ct po uvez m;ûntenant commencer à
approfondir vos connai ssa nces. npHxollHTh 8 cc6si, litterale­
me nt "n rriver-à-pi cd en SOI ', sig nifie se reprendre, revenir à
soi, retrouver ses esprits.
',If) BOJUhb est un verbe de déplace ment indéfini (le dé placement
a lieu plusieurs lo is sans direction préc ise, o u est habituel)
qui signifie: 1. mener qql/ (par la main) ; 2. conduire qqch.
(voilure, bateall, elc.). Comm e d'autres verbes que nous avon s •••
renco ntrés (él/lHTb, XOIIHTI.), son radical 80/1- subit la pala­
iali sa tion (Hll crnan ec de conso nnes) uniqucment à la pc per­ o Kor.l\a M hl BCTpe4aeMCJl, 011 XJ10naeT MeWI no
sonnc du si ng ulier (UOif\y). À loutes les autres personn es , il sc nnc'ly. 0 chOT MylK'IuHa BCer.l\a JJOBUT 3.l\eCb
co njugue cOlllme un ve rbe normal de la deuxième conjugai son
avec accent initial. TaKCH.

•••
YnpalKllellllC 1 - lluTaÎÎTe H nepe80llHTe Corrigé de l'exercice]
o OHa O'leHb 'laCTO na.l\aeT B 06MOpOK. 6 51 BCer.l\a o Elle pe rd connai ssa nce très souve nt. e Je co mme nce to uj ours
il somnole r avec ce genre de m usique calme. C) Le chauffeur veu t
Ha'IUHalO .l\peMaTb no.l\ TaKylO TUXylO My3blKy.
vous de ma nder CJ.!-Ielque chose. ., Q uand nous nOli s re ncontrons, il
~ BO.l\HTeJJb X04eT 'ITO-TO y Bac cnpocuTb. me tape sur l'é paule. 0 Cet homme prend toujours le taxi ic i.
281 • J].BCCT II BoceMbllec n OJl RH .uneC'T1I Bo c e MbAeCjlT ABa · 282
62 Y np a lKH e llll e 2- B OCCTall OBIlTe Te KCT Corrigé de l'exer cice 2 62
0 - Bar.w - Bac - rOl l OC 49 - COBna)leHlfe - Bbl e3)1(aeTe - 40 JICT

o Qu'cst-cc qui vous arrive ? Vous avez une voix tellement irritée! - >KUnH - 0 OTK YLla - KPHKH - cnblUl y fi> - Hc.uoyMeH lUl 'j ll a lO
- KaK ­
4TO C .... ? Y . .. TaKOÜ pa3Jlpa)f{ëHH ~IÜ
. . ... !
@ Quelle coïncidence : vou s aussi, vous partez demain (sous­
entendu: en transports) !
KaKOe ........ . Bbl TO)f{e
SOlivene=- vous qu'en russe les verbes réguliers sonl cI!I!iSés en
3aBTpa! deux conjugaisons, y compris ceux qui suhisscnt une alternance
consonantique dans lellr radical (palatalisation). N' hésite= pas
@) Les dix derni ères années, nOlis avons vécu à Moscou.
à aller voir la cOlljugaison des verbes dans l'appendice gram ­
n OCJICJlHHC JlCC~Tb ... M bl. _ B MOCKBe. matical. Bientôt la conjugaison VOltS deviendra LOul à lait fami ­
o - D'où vie nnent ces cri s séluvages? - Je n'e ntend s rien ... lière. Un seul conseil :fàites très attention à l 'accentualioll. dès
le départ !
. . . . . . 3 TH Jlfl K HC . . . . . ? - 51 HH'lerO I-Ie

o Je suis perplexe : je Ile sais même pas comment il s'cst retrouvé ici! Deuxième vague: 12' leçon
51 Il . . . . . . . . . . : Jla)f{C IIC . . . . , .. OH 3JleCb
OKa 33JIC)I !

62 WCCTbHCCHT BTOpoii ypOK Soixante-deuxième leçon 62


LJ,éIlIl a H n OMOll\b Une aide précieuse

HOllbl H p y CCK I1 Îi Il H ))I-IT li a Jlopore 1 Un nouveau riche (No uveau russe) voit une

Ma UJHl-l y J, voi ture sur la route

Notes
CD Habituellement, le CO D sc place di rec te ment derrière le ve rbe MM Rli/lCJlJI MalllJill y IUlllollon . NOLIS (lVOIlS VUI/ne voiture

qui le rég it, mais si le se ns logique de la phrase tombe sur cc SUI' /0 J'Oille (et pas dans le ga rage).

mot ct incite il le so ulig ner, le CO D pcul se sé parer d u verbe Bien Slll', il s'agit de l'ordre des 1110ts classique ct académique. Dans

ct se mettre ù la fin de la proposition. Retenez que le I110t t'm a l la langue p<'lrlée, le COD peUl se retrouver au début de la phrase :

d'une phrase est celui qui est le plus accentué log iquement. _ rItC TM Dlillena MaUllllly'! - M awlill y JI BllaCJla lia .aOpOI·C.

Comparez : _ Où aS-ill VII /0 voitllre ? - (La 'Voiture.) Je / 'ai vlIe sur la roule.

0 11 RlflleJ1 li a JIO IJ6rc Ma ullill y. Slir la roule, if a vlIline voi­ Cependan t, vous pouvez très bien VO li S e n teni r à J'ordre des

ture (ct pas une 1110to). • mots cl aSSique, du moins pour l' jnsta nl !

283 • llBCC'HI BOCCMbLlCCJlT Tpll .nBCCT II UOCCMbJ1CCJlT llCT b l p e • 284


62 2 a pSl,UOM 4eJIOBe Ka B namlKe. 2 et à côté, un honune affolé (en panique) .
62
3- q TO CJIy'lH JIOCb ®? 3 - Qu'est-ce qui s'est passé?

4- ,lJ,a BOT, Be3y n l1 HrBHH OB B 300n a pK, 4 - Eh bien, j'emmène (je transporte) des

5 a y MeHH, KaK Ha3JIO @, XOJIO,UH JIbHI1K B pingouins au ZOO,

MalllHHe CJIOM a JICli. 5 et comme un fait exprès (comme pour le ma/) ,

le frigo dans la voiture est tombé en panne .

6- ,lJ,aBaH li Te6e n OMory I1 X ,UOBe3TH @,


6 - Allez, je t'aide (t'aiderai) à les [y1emmener,

7 y MeHH B ,UlKlme TaKOH KO H,UI1l(110 Hep !


j'ai une superbe (telle) climatisation, dans ma

7
8- H y, c n acH60! Bblpy 'll1JI @ ! jeep 1

9 HOBbl H pyCCKI1H y e xaJI. 8 - Eh bien, merci ! Tu me tires d'affaire (m 'as­


10 tJ e p e3 HeKoTo p oe BpeMli MylK'I HHa B sorti-d'affaire)
1
YlKace @ BH,UHT, 9 Le nouveau riche repart (est parti).
10 Quelque temps plus tard (Dans un-certain
temps), l'homme, horrifié (en effroi), voit
Notes
<ID Dans la question '11'0 cnY 'nÎnoch? le verbe s'accorde avec 'ITO
et est donc au neutre.
@ L'adve rbe II<lJJI 6, colllre la volollté de qqn, pOlir/aire enrager
qqn , peut s" uti li se r toui seul Oll sui vi du datif. K a " 11 33JI 6 est
L1 ne express ion qui sc tradui t pa r comme lili / ait exprès, ou en­
core par comme par hasard, scion le con tex te. Comparez:
TM :)TO Jt éJlaclU1. lIa :})u') Mll e'! 7it le fais expres pour lIl 'embê­
1er?
K aK 11 33J16, Oint llcë U (IIIMJIII. Cumme unJitir exprès (il1alh eu­
reusemell/ pour moi), ils omlOUf compris.
nC3j' (ph rase 4) est la pc personne du singulier du ve rbe il1l­
pcrfectifscJT li. trallspon er. emmener (solls-entcndu : avec un
véh iculc, ::i vélo, il cheva l, mais pa s à picd), et lloRCJTlt est son
perfecti f. Leur conjugaison est identique, la seule diffé rcnce
est la préscnce du pré fi xe IlO- dan s la forme perfecti ve (vo ir la
leçon de révis ion). . f,) NOLI S avons déjà vu la structure co mposée de la préposi tion c
<ID lU.ll'y~IHJJest la 3e perso nne du si ngulier au passé du verbe + l' instr umental , qui expr ime un rappon d'accompagnement
perfectifRbipY'IHTb , venir en clide il qqn. dépanner qqn.lirer de l'ac tion : .S1 ltéJlatO ~no c Y.lloB6J1 bcT8H eM! Je leJais avec
d'affaire (en lui prêt'H1t de l'argent pa r exemple). Ce verbe est plaisir! En voici une autre : 8 + le prépositionnel (locatif) . Par
suivi de l'accusatif : exemple:
B~ep a lIalll COCéll BbIPY 'IIIJJ lIany. 3TOT '. eJloBé K B nâuuKe 1 8 yi+<ace.
Hier, notre voisin a dépanné papa. Cel homme êSl affolé 1 horrifié.
285 • .qBe CTH BoceMbllCC~T n~Tb ,llBeCTlf 80 ceMbAeC~T IIleCTh • 286
62 11 'iTO H OBblH pyccKlclH elleT o6paTHo (1),
Il le nouveau riche qui revient (que Nouveau 62
12 a 113 OKOH ~ TOp'iaT nl1HrBl1Hbl C

russe va retOlIl),
Wapl1 KaM I1.

12 et, aux fenêtres, les pingouins avec des ballons


(et des vitres dépassent pingouins avec ballons).
13 ­ Tbl 4TO, He OTBë3 ® I1X B 3oonapK?

13 - Mais tu (Tu quoi) ne les as pas emmenés au zoo ?


14 ­ KOHe4HO OTBë3!

14- Bien sûr que si (B ien sûr) 'ai emmené) !


15 MbI 6b1JHI B 30onapKe, B MaKI10Hanbl1Ce

15 Nous sommes allés au zoo, au fa st-food (chez


v '
16 a Cel14aC elleM B KI1H O! 0 McDonald's) ,
16 et maintenant, nous allons au ci néma!

Notes
(J) éJlCT est la 3e personn e du sing ulier du verbe imperfectif défini famille que les verbes de la not e 4. VOli S avez entrouvert la
(unidirectio nnel) éXIlT b aller (sous-ent endu en véh icule, il porte des préfixes des verbe s t'u sses ! Il s sont très impor tant s
vélo, à cheval , mais pas à pied ). Vous souvenez-vous du bi llet dans la form ation de s verbes de mouveme nt et de s verb es en
aller-retour de la leçon 17 Ty.aa-06paTlto? Du coup, éxaTb général. Nous y reviendrons plu s tard. Pour l' in stan t, juste;
OÔpa TiIO sc traduira par re venir (littéralement "aller dans la que lques mots sur la diffé rence de sens entre 8C3T(1, Aouc:rnÎ
direc tion de retour"). NOli S VOli S proposons la conj uga ison de e t OTUC3TH, qui se trad ui sen t tous les tro is par ell/mener (en
baTh dan s la leçon de révi sion. transpo rt terrestre). Le premier, Be3T1~ est un imperfect if ct
:ID La préposit ion II I est sui vie du gé nitif et indique la provenance souligne l'action dans son processus. Les deux aulres pcrfec­
de l'intérieur de quelq ue chose: tifs d iffèrent par leurs préfi xes (ou préverbes). Cha que pr~fi xe
Th( II I MOCK'nb'l? Til [vien ")] de Moscou? a un sens particu lier ct pa r conséq uent. modifie le se ns du
::ha Killi n ' II I fi Il6n HOTéh: lI . verbe. Le préve rbe LtO- exprime un rapport d'achèvement de
Ce livre (viel1l] de /a bibliotllèque. l'act io n qui est portée j usqu 'à un te rme, une limite, tandis que
Il) OT së3 est le passê du verbe perfectif OTRC3TIL tral/sporter, le préve rbe OT- accent ue le mou vement d'éca rt à part ir d' tin
emmener (en tran spo rt terrestre). Il appartient ft 1.1 m ê me ~ po int, d' une limi te.

• •••
Ynpa"melllle 1 - lhnaiiTe Il nepe80J.\lne C orrigé de l'exercice 1
o KaK )1<apKO! A y MeHH B MaWI1He, KaK Ha 3ilO,
o Com me il fait chaud ! Et comme p_lr hasa rd, dan s ma vo iture, la
climati sation est en pa nne. @} N Oli S "vans été au zoo et ma intena nt,
CilOMailCH KOHI1I1l(110Hep. fi} Mbl 6blil l1 B 30onapKe, nous a l1 ol1 s chez grand-mère. e Tu viens de partir et tu rent res
a Ten e p b elleM K 6a6y w Ke. ~ Tbl TOilbKO yexan, déjà! 0 Regarde, j'ai un ballo n avec un pingouin . 0 Quelle aide
a y)!(e elleW b o6paTHo! 0 CMOTpl1, y MeHH eCTb préc ieuse: il a amené leurs enfant s à la mer!
IlIapl1K C nHHrBHHOM. 0 KaKa H ueHHali nOMOIlIb:
OH OTBë3 I1X l1eTeH Ha Mope!
287 • ,a:BeCnt BOCeM h.l(OCIIT CCMb D.BeCTI1 Boc eMb.aeC$lT BOCCMb · 288
63 YnpalKHeHlIe 2 - BoccTaHoBIITe TeKCT Corrigé de l'exercice 2 63
- U,IlëW b - 8 - BllllHT - .Il,opor e - ITa n liKe ~ 4 epe3 - Spe M.sI ­
o Ma is tu ne vas pas à l'u ni ve rsité? 1I0lHlJI a 0 - Ky nHJI (a) - Ha311 0 - X0110D, HJlbH H K 0 ECJJlI - Mory ­

Tb! '1TO, He . .. .. B y HT-lBe pCI1TeT? lCTelï ­

@ Sur la route. elle voit une personne a ffolée.


OHa . . . .. Ha .. . . .. 'len OBeKa B
@) Quelque te mps après, clle a Lo u t compri s.
Ü 's HOHbl C p ycc~"e, NOl/veaux Russes salit en f ait des not/veau.x
.. ... HeKOTOpOe . .. . . OHa Bcë
ric:hes. Ils f0 1/1 l 'objet de nom brel/ses blagues, e f dans les clichés,
011 les imagine assez bornés. souvent habillés de manière voyante
o J 'ai acheté de la gl ace, ma is chez mo i, comme un fai t exprès, le d peu rciffinée, avec de grosses voilures. Leurs allribtlls inévitables
fri go est tombé en panne. ,ont une large chaine en or aulour dll cou et des bagues aux dia­
51 . .... (.) MopOlKeHor o , a y M eHl!, KaK . .. . . , IIIcm l ::; volumineux.
cn OManCl! . . . . . . . . . . . •
o Si lU veux j e peux accompagne r les e nfants jusqu 'à J'école.
xO'l e w b, li ).IOB e CTl1 ).10
WKOnbl. Deuxième vague: t3 r leçon

63 lllecTb.il.eCHT TpéTHH ypOK Soixante-troisième leçon 63


n OBTO p é !1He - R évisions

1 Déclinaison
npa'l, médecin -. T" M lI eT upa'INi. Là-bas. il n'y a pas de mé­
• Le génitif plur iel des masculin s mo us decins .
Nous avon s déjà étudi é le gén itif pluriel de tous les TlOlllS (leçons Myil\ mari -. Y II cë ÔblJlO MIIOI"O MyiKé Îi , Elle a eu beaucoup
28 ct 42) sauf le masculi n mo u. La terminaison du géni lif pluricl dl! maris.
des ma scu lins mous sc termi nant pal' un h cst -di, et celle des Certa in s no ms masculins ro rme nt le gé nit if pluriel d'u ne f açon
mascu lin s mous se lcrm ilUlIl l en il est -c n. Les noms masculins lITégul iè rc : 6paT, Fère _ 6pàThCU ; n6.l1oc , cheveu -. Donoc ;
don t la base sc term ine p<l r ~ , ' l , lU . Ill. prenncnt éga lcmenl la I.pyr, a m; -. JlI)YJé it . Vo us cn trouve rez la li ste dans l'appendice
ter mi na ison -ciL gramma tica l à la fin de l'ouvrage.
Quelques exemples:
- MyJéii, 1II11See - . 3 n ccb lI eT Mpl.'-cn. Ici, il n y a pas de ml/sées. Le nOIll Ill lisc u lin 'l cnoBéK homme, p ersonne. a lin pl uriel ir­
- cBHlléTcn b , témoin -. WCCTb CB ltlléTCJle ji , s ix témoins. '!.!g ulicr : ~l eJ lO 8 é K -- Jl Wlllt . La décli na ison du plu riel est celle
- " Hc:heJl b , écrivain -. H. If e l H âtO p y CCK H X IIIt c3TCJICii. Je n e des n om s m o us: G n lOlléÎi ; D JltOllHM ; A JIIOD,éii ; 1 ll JOJl b Mli ;
connais pas d' écrivains russes. 1 JII01lHX .

289 • llBeCT I1 BOCCM bJJ.CCRT ,IlCBR'!'b D,Becrn D,eB.sIH OCTO • 290


63 2 Démonstratifs Accusati f N ou C onlly N ou G 63
En dehors du locatif (ou prépositionnel), les déclinaisons du dé· Instru mellla i OJlHlfM OIlH6ii OIlIIH1\o1ll
mon stratif3ToT vous sont déjà familières. Obse rvez avec attention Locatif o1J.H6l\1 oll 11 6îÎ O,/l lllt X
le tableau sui va nt :
Lisez les d ifférentes déclina isons de cc tableau à voix haute et
masculin, fé minin pluriel imprégnez-volis bien de la place de l'accent tonique.
ncutre

Pou r l' insta nt nous vous présentons seu lement le nominatif el Je


Nominati f :rroT, 3-1'0 1 :)Ta 11'1.1
:h ll l TC génitif du cardinalll sa , (car vous n'i.lvez pas encore rencontré les
'1'01', 1'0 autres cas) ainsi que l'accu satif, car on le déduit facilement à partir
Génitif J1'oro l1'oro J TOÎi / T o Îi :>Tltx / Tex des deux cas précédents. Ce cardinal n'a pa s de forme de pluri el
1--­ ::. pée ifique , car c'est déjà un p luriel , mais il s'accorde eo genre au
Datif JTO M y 1 T OM Y JTo ii / To rt :lT It1\! 1 Te l\!
nomi nat if et â l'accu satif. 11 est à noter que le choix en tre la form e
Acc usat i f N ou G )Ty / Ty N ou G du géni tif et celle du nom inat if se lon quc le mol dés ig ne u n objct
1­ ani mé ou inanim é a lieu également pour l'accusatif fémi nin : 51
Instru1l1enta l :h llM I TeM :h oii 1 ToH :H " " III 1T el\lII
1--­ 6lim:y lIsyx )l.ény m eK (fémini n an im é). Je vois deux j eunes/illes.
Locatif hOln / ToM :h oii 1Tu ii ~T It X 1 Tex
mascu lin . neutre féminin
Com me VOliS pouvez le constater, la décl ina ison de ces deux dé­
monstrat ifs est quas iment identique : cn enl evant le J du dé but de · Nominatif JI U, Jlue
JTClT, vous obtenez la décl inaison de T OT. Il Y a tout de même une Gé nitif !lBYX llByX
petite di fférence: là al! il y a lin Il dans la déc lina ison de 31'0'1', il Y
Accusatif N ouG· NouC·
a un e pour la déclina ison de TOT. C'es t facile, n'est-cc pas?

• Nominatirsi le nom est inanimé et Génitifsïl est animé .


3 La déclinaison des cardinaux O(J/III ct ORU Remarquez que n Ra et J' BC sont sui v is de 1101115 au génit if s ingu lier,
tandis que le nom qui s uit !lBYX se met alll11ême cas que cet adjec­
• Le cardina l O/Ut ll , que vous avez rencontré déjà au géni tif(Jcçon tif. c'est-à-dire il l'aeeusatifp luricl.
60, phnt sc 1), il. l'accusatif (leçon 59, phrase 2) et au dat if (leçon
52, phrase 2), se décline comme le démonstratif :h oT. Ajoutez les 4 Les prépositions
mêmes ter minai sons il la base Oll il- , el n'ou bliez pas qu' il s'accorde
cn gcnre ct nomb re avec le substantif q u'il accompagne.
• La pré pos it ion 6cJ, sans, est s ui v ie du gÇnillf:
.si HC XO' I)' LléJlaTi. lTY p a 66Ty 6 Cl Tc6 sî .
ma~eu l in . fém in in pluriel Je ne vellx pas fa ire ce travail sans toi.
neutre -r-­ • Nous avons déjà rencontré la prépos ition 0 suivie du ~

tionnel 1 loca tif qui signifiait l'endroit où on se trouve (sans mou·

Nomina tif Oll lin , oJlJl o ollll â muni vement). Elle peut également exprimer l'élat momentané d'une

Gén itif oIl ll ora onllo u OIlIUIx perso nne, l'affolement ou la panique par exemple :

OllHliM Mbi olmeJlJt Ta Ma py cer611 HH ; oHa 6 b1 J1l\ 0 n 311HKc.

Datif OlUIOM)' oll H6u


Nous avons l'li tamara aujourd'hui .- elle élait paniqllée.

291 • ,llBCCTI-I )]CB}lHOCTO O.!UIH D.BCCTIl lleO"" HOCTO ABa • 292


63 • H3, de, suivie du génitif, exprime l'idée de provenance de l'inté­ (N il à pied, tandi s que BelT" signifie transporter quelque cllOse 63
rieur de quelque chose ou de quelque part: 1111 quelqu 'un. Voici leur conjugaison:
3TOT qeJloBéK H3 MOCKBbl. Ce! homme vien! de Moscou. ~o~lhb (imper f.) , conduire (une voiture) ou conduire qql1 à pied:
qTO Tb' B3HJI H3 Moero KOWeJlbKa? il nOiK}', TM BO,llHWb, OH" BOJlHT.
Qu 'est-ce que tu as pris dans (de) mon porte monnaie? nClTH (imperf.), transporter: H Be3y, Tbl nC3ëwb , OH" DC3fT.
• c, avec, sui vie de l'instrumental, exprime l' idée d 'accompagne­
Aj outon s la conjugaison du verbe éxaTb :
ment d ' une action:
éxaTh ( impcrf.), al/el' (en moyen de locomoliol1lerreslre) : SI éAY,
C YllHBJJéHHeM OH n(HtHJJ, 'ITO XOTéJ1 ero 6paT.
1 hl é}lewb, OHU éJlYT.

Avec étonnement, il a compris ce que voulait son frère .


• HOll, au son de, suivie de l'accusat if, expri me un rapport d 'ac­
Il(l ItXO.llHTb, npHHTH, noiiTH, IlOBe3TH, oTBe3TH sont les déri vés
compagnement de l'action par un é lément sonore:
de verbe s simples que vous connaissez. lis sont formés à l'aide de
nOlt K3KyIO Mylb'Ky Thi JJJ06JtWb TallueBaTb?
di fférents préfixe s qu i modifient le sens "général" du verbe.
Sur quelle musique aimes-tu danser?
II pUXOJJ.JÎTb (imperf.), venir/arriver à pied: H npllxom:y, Tb'
Dans d'autres contextes, celte préposition a Je sens spatial sous,
np ltxOJlItWh, oUli npltX6LlSlT.
mais nous y reviendron s.
Les verbes OTBe3TU (perf.), amener, npHBe3TH (perq, rame­
• La préposition 3a, pOlir, est suivi e de l'accusat if : ner, et LloBe3Tu ( perO, amener, déposer, se conjuguent comme Je
.H nOJllly,oCh 3a LlCTéii. Je m'inquiète pOlir les enfants. verbe Benu (imperf.), transporter.

Remarquez que l'accent est final à toutes les perSOl1J1CS sans changement.
5 Verbes Certa ins de ces verbes sont très proches au ni veau du sens , et leur
composition (radi cal , préfixe) donne un ind ice sur celui- ci . Ainsi
Dorénava nt , nous vous présenterons la conjuga ison des ve rbes sur

\'ous pourrez touj ours deviner le sens gé néra l d'un tcl ve rbe même
la base de trois personnes:

:-.i vous ne con naissez pas le préverbe. Le sens exaet qu 'appo rte le
- la l't person ne du singulier, qui nous montre s'il ya un change­

préfixe s'éclaircira à l'usage.


ment de consonne dans la base du verbe ou une autre irrégu larité;

L' usage des préfixes enrichira considé rablemen t votre vocab\Jlaire,


- la 2t person ne du singu lie r, qui indique si le verbe reprend sa

car le même préfixe pe llt être accoléà différents verbes de base. Par
forme " normal e" ou s' il maintient l'irrégula rité manifestée à la

exemple. nous avons vu le verbe 1l0nelTl\ déposer (en transport). Le


If< perso nne du singulier, cette personne indiqu ant éga lemenr à

mê me préfi.xe llO peut être utilisé avec HllTH -+ lloHni, aller jusqu'à
quelle conjugaison appartient le ve rbe;

(ci pied). Remarquez que quand un préfi xe s'ajou te au ve rbe "llTl~ le H


- et la 3e personne du pluriel , qui clôt la conjugaison.

du début du mot se change en Ü : LlOÜTH, noüT{~ etc.


Vous pourrez ainsi comparer la conjugaison de s différents verbes,

et voir que ce n'est pas si difficile.

Les vcrbes d'état


Comme tous les verbes d 'état, le verbe Cltll,éTb, être assis, est im­
• Les verbes de mouvement perfec tif : SI CHlKy, Thi CHlluUIh, OHM CIt!UlT.
Rappelez-vous ces coup les de verbes de mouvement que vous
connaissez déjà: XOllHTI.. - IIIlTH, éxaTb - é3).(.lTb. Le premier ver­ Autres verbes
be de chaque couple est indéterminé, tandis que Je deuxièm e est Ir~ conjugaison
déterminé, il a une direction précise. Vous connaissez maintenant nepe)f\ItB3Tb (imperf.), s'inquiéter Il nepe)KltSalO, Tb.
le verbe indéterminé BOLlHTb, tandis que HC3T1i est déterminé. Ces IIcpCiKlln3eWb, OHIt: nepeih':ltB8IOT.
deux-là se ressemblent beaucoup, ma is attent ion : ce n'est pas un \ ' CWâTb (i mperf), empêcher, embêter, deral1ger; SI Mew81O, Tbl
couple, car n01UtTb signifie conduire (une voiture) ou conduire \ ICWaeWb, OHJ! Memal0T.
293 • )lBecUl )leBHHOCTO TpU ,nBeCTI-I .'J.eBH HOCTO lIeTblpe • 294
63 - na.llaTb (imperf.), tomber ft n :lJl310, Tb! rl fuI3ClUb , Ollii 3 KJlI01.lItTeJlbHbIH )lltaJior 63
nân3lOT.
1- ):(opora~, BblrJIlllll1Wb nOTp~caJOwe!

2~ conjuga ison 2 - 51 6pocHna Kypl1Tb 11 Tenepb Ha Ill1eTe,

_ Bb'lp y~III T b (perf.), dépanner (au sens figuré) : SI BMp y ~l y, TM

Bbl py"llllll b, OH" 8bip y ~l aT.

3 - 0 , 3TH IlHeTb!! 51 n H4HO B HHX He BeplO ,

_ Bép)ITb (imper f.), croire: ft uéplo, Tbl BépJtWb, olili Oé pHT.


4 - 51 TOlKe paHbwe He BepHna,

_ c"poClhb (perO, demander: ft cnporn y, TM cnp6CII1lIl>, ouii


5 HO ' .epe3 HeKOTopoe BpeM~ nOH~na , 'lTO ecnH

cnp ocslT.
XOLteWb Bblrn51L(eTb XOpOillO,
_ 6pOCIITb (perf.),jeter: ft 6 p 6 1l1 Y, T bl ÔI) OC IHUl>, omf 6pOCJlT.

6 He HallO BonHOBaTLC~ 11 nepelKHBaTb, a HallO


_ J10 B"Tb (imperf.), attraper: SI JI 0 8 11.o, J1 0BlIlIJb, ollif JlOOJlT.

_ o bil"JlSI,IlCTb (impcrf.), para il l"f!: JI IIbl r JIHiK y , TLI B bi rJJ SI .ll IHUb ,

n pono B3nb ce6~ B pyKH,

OliM Bb'l rJIH,IlHT. 7 - ):(a, HO li "yPJO OIlHy cHrapeTy 3a .1\pyrofI,

Remarquez que lorsque le verbe com mence par 81>1- , dont une des 8 a Kor.1\a H Ha IlHeTe, li rIa.1\aJO B 06MOPOK,

fo nctions est d'exprimer lin mouvem ent de l'intérieur, l'accent 9 - Kat< l'e6e He CTbIIlHO?

tombe souvent sur cc prefixe. 10 T b. npocTo r OBopH wb Bcë 31'0 MHC Ha 3no '
• Les verb es irréguliers

Vous conna issez depu is longtemps le ve rbe irrégulier XOTéTl, (im­

perf.), vouloir. Voici comment il sc conj ugue : ft XO~1 5', l'hl XOtIClUb.
Traduction
OH X6~ICT. Mbl XOTlÎM , Dhi XOTIITC, 01111 x OTRT. Rema rquez qu'il

1 [M a] chère, lU es é poustouflante ! 2 J'ai arrêté de fum er, et


change de conjugaison : au singul ier, les termi na isons apparL ien­
ma intena nt,j e sui s au régime. 3 Oh, ces rég imes! Personnelleme nt ,
nent à la première conjug::l ison, tand is qu'au pluriel les tcnni­
Je n'y c rois pas. 4 Moi non plus, je n'y croyais pas avant , 5 111alS
naisons sont celles de la deuxième conjuga ison. La base verbale
.\près quelqu e temps, j'ai compri s que si tu veux avoir l'ai r bien, 6 cc
n'est pas la peine de (i/ll e/mll pas) s'inquiéter et de se tourmenter,
change éga lement.
(l1Iai~) il fau t juste sc prendre en main s. 7 Oui, mais [moi] je fume
éJ. '3~I"U6 ,?aew/AJ.t,./
cigarett e sur cigarette, 8 ct quand je suis au régime, j e m'évanou is.
g~ 4 ~«a;. H,I;
t1'o/iJ.?. 9 Tu n'as pas hon te? 10 Tu di s tout ça rien que pour m'embêter!

li.,

295 • ,!1BeCTH .!leB~1::I 0CTO nRTb AB eCTI1 )1e8.s11:1OCTO w e CTh • 296


64 lllecTbAecHT '1eTBëpTbIH ypOK Soixante-quatrième leçon 64

CnopTCMéH Un sportif

1- 5) O'leHb JlIo6mo enopT.


1- J'aime beaucoup le sport.
2 C'est ma drogue 1
2 3TO MOH HapKoTHK!
3 J'aime tout: la natation , le patinage artistique
3 MHe Beë HpaBliTel!: nnaBaHHe, ~lHrypHoe
(de-figures), le ski (de-skis sport),
KaTaHHe, n bl lKllblH enopT, 4 la gymnastique, le hockey et le foot .. .
4 r HMHaeTHKa, xOKKeH H QlyT6on . .. 5­ Tu es un véritable sportif!
5- Tbl llaCTOHlI.\HH ellopTcM eH! 6 Comment (donc) trouves-tu le temps de fa ire
6 KaK )!<e Tbl ycnenaeUJb BceM )Tl-IM (t'occuper de) tout ça ?
3aHHMaTbClI IJ)? 7 Aller au stade, à la piscine et à la patinoire ...
7 XO,UHTb Ha CTa)l.HOH, B 6acceHH H Ha 8 Tout cela demande (Pour tout cela il-faut)
KaToK ~ ... tellement de temps!
8 Ha Bcë:no HY)KHO @ CTonbKo BpeMeHH!

Remarques de prononciation
4 XOKKéii Hakiéï
5 CJlOpTC~léll spaRtsmién

Notes
l Le verbe imperfcctiflaIiIlMan.c)I , s 'occuper de qqch .• proti­
quer qqch., est suivi de l'instrumental :
.H lu nltl\tâlOCI. CII61)TOM , Je/ais dll.'porr.
011 3~\IIIt !m'CTCJI XOKKécl'tl , "/ail dll hockey.
Ou", J3 1111MaloTc si ) {CT"J\II~ Ils S'occl/pen/ des el~félluS.
Par co nséquent, nccl\! çt 31'111\1 co rrespondent Ù IJcë ct :ho ù
l' in strum ental ( pour revoir la décli nai son complète de :ho re­
portez-vous à la leçon 63).
<ID Remarquez que ces préposil ions sont sui vies de l'accusatif;
elles indiquent l'end roit vers leq uel on se dirige. Le verbe im ­ •••
perfectifxoAliTb, aller à pied. exp rime une action répétée.
® Ha Bcë:rro : Ha, suivie de l'accusatif, s'emploie dans le sens dcpour:
y 1'o1 eHH HeT ua Bac UIJéM ellll, Je n'ai pas de remps pour vous.
297 • .lI.B eCTU .lleBltHOCTO ceMb JlBeCni ,aeBHHOCTO Bo ceMb • 298
65 YnpalKHeHlte 2- BOCCTaHOBItTe TeKCT C orrigé de l'exercice 2 65
0 - q,HrypHbIM KaTaH HeM - cTallHoHc @ - nyJlbT - TenCBH30PY ­
9 -
o Ma fill e fai t du pat inage ar tistique au stade. @) - c n opTcM eH - MeHl'I - n OH .!! Jl H
fit - c n opTOM - nJl3BaHHeM
CMOT pHT - nepeKntOY3eT ­

MOl! J(04b 3aHHMaeTCl! . . . . . .. .


Ha ... .. . ..•

8 Où eslla télécommande? 11 ya mon fi lm préféré à la télé!


fJ(e . . . . . ? 00 . . . . . . . . . . nOKa3bIBalOT Moil
JJI06HMblil <jJHlIbM!

@) - N'êtes-vous pas sporti f? - Non, vous m'avez mal compris.


- BbI He . . . . . . . .. ? - HeT, Bbl

ii~
HenpaBHJJbHO . . . . . . •

o Il ne regarde pas la télé mai s ne fait que changer cie chaîne.


OH He ....... TeJJeBH30p, a TOJJ hKO
. . . . . . . . . . . KaHaJJb!.
Deuxième vague: 15' leçon
Ci) - Quel sport pra tiques-tu ? - La natation.
KaKHM . . . . . .. Tbl 3aHHMaeWbCJI?

65 lllecTbJ1,cCHT mlTblH ypOK Soixante-cinquième leçon 65

nOJ(03péHHe Suspicion

1 MaJJblw rOBopHT 1 cBoeil MaJJeHbKOil 1 Un petit [garçon 1dit à sa petite sœur:


ceCTpe:
2- Écoute, ces derniers (derl1iel~ temps,
2- TIocJJ ywaii , nOCJJeJ(Hee (2) BpeMli

Notes
CD rOBopHT est la 3 e personne du singulier du verbe imperfectif ;2 \ Rappelez-vous l'accord des adjectifs durs et mous au neu­

rOBopli'.Tb, parler, dire, que vous connaissez déjà. Ce verbe tre; KpacHBoe OKHO (adjectif dur), belle fenêtre ; nOCné.llHgg

régit le datif. • CJJ ono (adjecl if mou), dernier mol.

30 1 • TpJlCT3 O.Qm{
TpHc-ra llBa • 302
65 3 MeRS! CIIJIbIiO BOJl!iyeT COCTOS!IiHe 3 l'état de notre père m' inquiète (émeut) 65
liaillerO '3' nanbl. .. beaucoup (fort) ...
4- I10yeMY Th! TaK roBOp ll Wb? 4 - Pourquoi dis-tu cela (tu parles ainsi) ?
5- Te6e lie KalKeTC~ 1 , YTO C IiHM He Bcë B 5 - Tu n'as pas l'impression qu ' il ne va pas bien
nopS!I1Ke? (À-toi ne semble qu'avec lui pas tout en ordre) ?
6- A 'HO? Œ: Tbl 3aMeTHJ1 YTO-TO
6 - Mais quoi? As-tu remarqué quelque chose de
suspect?
n0I10 3p IlTeJ1hHoe?
7 - Oui ... J' ai l' impress ion qu ' il n'a pas toute sa
7- ,na .. . MHe Ka lKeTClI, YTO OR He B CBoëM
tèl c (que lui pas dans son esprit).
yMe @ .
8 Tantôt il essaie de passer pour un magicien,
8 To OH H306palKa eT 113 ce6S! (J) B0J1we6HI1I<a, tantôt pour le père Noël. ..
TO ,nel1a Mop03a ... 9 Il fa ut le dire (l'acon Ier) à maman!
9 Hal10 paccK33a Th l1t 06 nOM M 3 Me ! G
~ tuz4f;e-mGR-,
'~J.?1JO'lo-
tU///l/6- '''''''Lb- - Wlb-

Remarques de prononciation
8 Hl ce6H Îssibia

Notes
Œ !fllmero est le génit ifde l'adjectifpossessif llarn , noIre. Com ­
parez la terminaison avec celle des adjec tifs mou s au génit if.
C'est la même !
t: Ka~CTCH cst la Je personne du singul ier au présent du ve r­
be pronominal imperfectif K'3J3.TbCH , sembler. Il forme une Le verbe perfectif pacc K~1 3 aTb, raconler, peut régir p lLl s i e ur ~

structu re impersonnelle du type datif + verbe. cas:

@ A 'no? peut aussi sc traduire par poul'quoÎ (dell/andeS-III • l'aconIer qqch. à qqn: l'accusatif(COD) + le dalif( le CO I) ;
ça) , •parler à qql1 de qqch. : la p répos ition 0 (et 06 si le mot suÎv8 m

cOlllmence par une voyelle) + le locatif (le prépositionnel ).

@ L'expression 6bITb Ile B CBoël'tl yl'tlé se traduit littéralement par


Comparez:

" ne pas être dans son esprit", ce qui cor respond au français ne
Eë nO,[l pjT 8 paccKa33nB eH :hy HCT6 pIfIO, Son amie lui a ra­
pas avoir /oUle S(I tête ou être/ou.
conté celle hisloire.

CV L'expression H306paiKâTb 113 ce6" + accusatifsignifie/ejndre E.ë Ilonpyra pacn:a3:lJJa eii 06 y pOK3X pyc cK oro , Son orme

d'être, se/aire passer pour qqn/qqch. lui a parlé de ses cours de rtlsse.

303 • Tp HCTa TPH Tpll CTa t.leTblpe • 304


65 Yn palKHeHHe 1 - qHTaUTe H nepeBOllltTe Corr igé dc l'exercice 1 65
0 51 3aMenUJa, 'no OHH n OCTOl!HHO He p BHo J'ai rema rqué qu' il s changent (nerveusement) de chaîne e n per­
ma nence. e - Comment va-t-il 7 - Il va bi en. e Il me semb le q u'i l
nepeKJl 104alOT Ka H3JlbJ. 49 - K aK y fl ero lleJla? - C
y a qu elque chose de suspec t ici. 0 Po urquoi t'inquiètes -tu lant
HHM Bcë B nopHIlKe. @} MHe KalKeTCH, 4TO 31leCb qua nd t u le vois ? 0 Raconte ce la à sa sœur.
eCTb 'I TO-TO n Oll03pHTeJl bHoe. Et n O'leM y Tbl TaK
BOJlH y ewbCl!, Korlla BHIlHWb ero ? 0 P a ccKalK H 06
'n OM e ë ceCTpe.

YnpalKHeHHe 2 - BoccTaHoBHTc TeKCT Cor rigé de l'exercice 2


- CBoë M y M C - n op o r aS! 49 - >K3 nyeUU>C}f - To6oH ~ n Op5lA Ke
o Es-tu fo u ? Cette veste est trop chère! - nOlIo:JpuTeJlbHbl H - Ja MeTHlla O - MaJ1CHb K3.s1 --0 - H306p 3m;lc T
TbI B . .. ? 3 Ta Kyp TKa CJlHWKOM ce 5$1 - y MceT
.......!
~ Tanl ôt tu te plains, tantôt tu cs co ntent.. . Tu vas bien ?
To Tbl . . .. . . .. . , TO 1l0BOJleH . . . C .. . .. Bcë
B . . ..••. ?
@) - Ta ma ra, il est très suspect co mme type. - Ou i, je [J']ai éga­ Maintenant que vous connaissez pas mal de verbes. vous PO/l­
~:ez,
si VOLIS le souhaitez, faire de temps en temps un pe/il exer­
Iement rema rqué.
cice d 'entraÎnement .­
- TaM ap a , OH 04eHb .. .. . . . .. .. . . . T Hn . ­ Quand vous rencontrez un verbe au cours des leçons, essayez

JJ.a, l! TOlKe .... . ... • de réciter so conjugaison. Si VOliS hésitez. reportez-vous à l'ap­
o Sa petite sœ ur aime le patinage arti stique. pendice grammatical el il l'index. Dites à haute voix l 'infinitif.

les deux premières p ersonnes du singulier et la 3e personne du

Er o .. .. . . . . . CeCT pa JlI06HT (!lH rY PHoe pluriel du présent. Rappelez- vous que ce sont quatre formes

KaTaHHe. verbales importantes.

" Il sc fait passer pour un professeur mai s ne sail même pa s lire !


OH . . . . .. H3 . ... y4H TeJl H, a caM llalKC
4H TaTb He . . . . . ! Deuxième vague: 16c leçon

••• •••

305 • Tp " CTa nR Tb Tp llCTa w eCTb • 306


66 IllecTh~ecSlT weCTOH ypOK Soixante-sixième leçon 66
XllTpéu Un [petitl malin

1 - CKalKlf , Manbllll, Tbl m06111l1b 'ŒTaTb <D 1- Dis, petit, tu aimes réciter (lire) des poèmes?

CTI1XIf? 2­ Je ne supporte pas ça (Supporter ne-pas je-peux),


2- TeprreTb He Mory @, 3 mais maman me le fait faire ((orce moi ce fo ire)
3 HO MaMa 3aCTaBmleT MeHlI 3TO ,!\enaTb
chaque fois
4 qu 'elle (quand elle) veut que les invités partent
KalK,!\bIH paJ,
plus vite (pour-que invités courent dans-Ioules­
4 KOI1\a XO'Ie'r, '1To6bl r OCTIf rrocKopee les-directions).
p aJ6elKanl1Cb. @ 5 E t je le fais comme un vrai pro (el fais je ce/a
5 11 ,!\enalO ~ )TO npocTo npoClleCCl10H311bHO! simplemenl professionnellement) !
6 Crrpoc lfTe (1) ,!\1I,!\1Q BaHlo, OH MeHlI MHoro 6 Demandez à oncle Vania, il m'a entendu de
pa3 CID cn bllllan. nombreuses foi s.
Remarques de prononciation }1 CUpfIlIllIR:UO ~ TO-TO y M:lMbf , Je demande quelque chose cl

Till"(': XIITI)é!l HitRiét" 5 "pO~l'cc llomi.I I"11O pRafissï-analn" maman.

Cnpoc{, crb caM (= CllpOC{' y IICJ"b caM), Demande-lui toi.même.

Notes )l,éTlt CllPOCliJIII (y) .lJ.OKTOpa, rllC 011 itmnëT, Les enfants 0111

CD VOliSconnaissczdéjà le vcroc illlpcrfcctifdu premÎer grou~ ·IIIT":rTT~. demandé au docteur où il habitait.

lire. L'cx. prcssioIl 1 1I1Tin"1o ('Til XI' sc traduit l'tir réd/erdes poèmes. Remarquez quc dans la langue courante, dans le deuxième

C€) Le verbe Împcrfccli fTcpuén•. supporter. dans l'expression Tcpllcn. cas, 0 11 a tendance à utili ser l'UIlC o u l'autre formule :

Ile i\lor~ expri me le dcgoü\ :je Ile supporte pas,je déteste. C npoc" ero 1 cn poc" y liera, r.ne IIC .... lrr KHHra no q,ll3UKC,

Demande-lui où se trouve ("est couchê") le livre de physique.

CID Pour ex prim er une envie Ol] un souhait. 011 emploie IIT06... C npoclÎTC IIX 1 cnpoclÎTe y IIIIX , xoniTlIIl 01111 h:olJ>c, De­
après le verbe XOTéTl. suivi du passe: mal1de=-leul' s'ils veulent du café.

JI XO'IY, ·IT06... "'10' II03 1101lllJJ J\IIIC :Jl"npa,.Je vellX qlle III me Faîtes atte ntion au Il q ui apparaît dans les pronom s de la 3'
téléphones demaill. pe rso nne .après les prépos it io ns: y llUX .
Ce tte constructi on tradu it le subjollcliffrançai s.
i) Le mot 1)111. ./ois, es t un mascu lin dur. Tl appartie nt ml groupe
Q) VOliS co nnai ssez le vcrbe imperfectif cllpÙUmmlTb, demander. des noms ma sc ulin s dont le génitif pluriel ne d irfè re pas du
Vous avezégale mcnl vu son perfectifà la leçon 13 : cnpOCltTh. nominatif sing uli er
Les de ux verbes peuvent rég ir deux cas: Tb! clnnfl1l :ho yiKé CTO pa3!, 7i/l'as déjà dit cent fois !
• delllollderqqch. (COD) à 'l'I" (COI) : l'accusat if (COD) + y + Le gé nitif sing ulier de pa l est p:lJa ou pâ3y. Dans la construc ­
le génitir(COl) ; tion 1111 p~by, pas une sellle/ois,jamais, on utilise cette der­
• demander à qqn (sa ns COD) : la pe rsonne à qu i on demande niè re for me. Rete nez-la!
est à l'accusat if. Compa rez les exem pl es: • .fi HII p:by He·BH.Aen trOT if>H JlbM , Je n'ai jamais YU ce film .
307 • l'p Il CTa CCMb Tpllcra BoceMb • 308
66 7 3ii, ):IH):IlI @ BaHlI! CKOpO li 6y):ly '1HTaTb 7 Eh, oncle Vania ! Bientôt, je vais réciter (lire)
66
CTHXH . des poèmes.

8- A CKalKH, !lolKaJJyiicTa, MaJJbIllI, KOTOpblii 8- Mais dis-moi (s'il te plaÎt), peti t, quelle heure

'iaC (J)? est-il?

9- Emë T OJIbKO llIeCTb '1aCOB ... 9- Il est seulement six heures ...

10 - YlKC llIeCTb? H y Bcë, MHe nopal


10- Déjà six [heures]? Bon, je dois y aller (il moi il

est temps)
1
11 B roCTHX XOpOllIO, a ):IOMa JJy'lllIe!
Il On n'est nulle part aussi bien que chez soi (En

visire [e 'est) bien, mais à-la-maison [e 'esr}

mieux) !

9 'IaCOB tchissof
Il Jly~lrnc Lou tch 6

~u.vi' W~11:~ l'',.>t./u.e. ~.


fZ. .K- '~'11' ~.

Notes
<ID lI.RlI.H , oncle, tonton.N'oubl iez pas qu 'un 1110t masc ulin ayan l
la term inai son du rémin in sc décl ine comme un fé minin ma is
s'accorde (avec des adj ectifs ct des verbes) au ma sc ulin !
1:. KOTOpblii ' lac?, Quelle heure (est-il] ?, est la meille ure fa çon
de demander l'heu re. On dit aussi CKOJlbKO OpéMC""? litté­
ralement "Combien de-temps ?"

••• •••
Ynpa>KnCnHC 1 - lJHTaiiTc 1\ nepeBOLlHTC Corrigé de l'exercice 1
oy nac CKOpO 3K3aMeH !lO MaTeMaTHKe. @ MbI D avon s bientôt un examen de mathématiques. 49 NOLI S fai­
NO LI S

3aHHMaeMClI C!lOpTOM, ' IT06bI 6hI Tb 3):10pOBbIMH. du spo rt pou r être en bon ne santé. fD Basta ! Il est temps de
SOn s
dormir. 0 Il est seulement trois heures , mais j'ai déjà fa im. " De­
@) Bcë! nopa cnaTb. 0 Emë TOJIbKO IpH '1aca, a li X0'IY
mandez à maman si elle veut du thé ou pas.
eCTh. Ci) CnpocHTe MaMy, XO'leT OHa '1aH HJIH neT.

309 • Tp UCTa JJ, e OSfTb Tpfl CTa aeC$lTb • 3 10


67 Ynpa lKHcHllc 2- BOCCTa HOBIITC TCKCT Corrigé de l'exercice 2 67
- 3acTaBnûi - XO'-f y @ KaIK/lbIH pa3 - lie pBHJjll<lCT _
o Ne me force pas il. faire ce que je ne veux pas [faire]. - KOTOpblH - n OJlOB HHa 0 Tepn eTb - Mory - wynlT 0 B
He . . . . . . . . . MeHJI AeJlaTb TO, '1TO JI He rOCT$I:X - nOf\.1a ­

@ Chaque fois, cinq m inul es avanl l'cxame n, il est ne rveux même


s'il connait tout.
. .. llJlTb MHHyT AO 3K3aM eHa OH
... . . . . ... , XOTJI Bcë 3Ha eT!
~ - Dites, sIl vous plait , quelle heure eSL-iJ ? - Quatre heures ct
dem ie.
CKalKHTe, llO)Ka nyHCTa, ' laC?
li.,
- . . . . . . . . llJlTOro.

e Je ne s uppo rt e pas quand il p laisa nte ainsi. Deuxième vague: 17 leçon t

. ... ... I-l e . . .. , Kor,na OH TaK . . . . . •

o On n'cst nu ll e p<l rt aussi bie n que chez soi .

. . . . . . XOpOUlO, a ... . JI Y'I UlC.

67 WeCTbll,eCHT Cell,bMOÜ ypOK Soixante-septième leçon 67


6I11YCK (( Les congés

1- Ypa! H aKOH eU-TO 02; Mbl CAC M ~m KaH H KyJlbl! 1- Hourra! Enfin nous partons (allom) en

vacances!

ne sont pa s les mêmes: on dit GbITI.!! (rl'nycKe, être en congé,


Remarques de prononciation mi.lis GhlTb !!!! KHlllth':)'J UlX , être en vacances.
Titre : (rrllyCh: o tpousk lI aK OII Cl t- T O, enfin, finalement, pe ut avo ir u ne autre fo r Ille,

1I11 KOll éu . IU.KOII CH a tendance à introdu ire unc s uite, tandis

que 11 8KOH(>I(-1'O peut s'e mpl oyer seul. pour exp rimer la sa tis ­

Notes factio n d e voir se réaliser quelque chose qu'on attendait depuis

CD 6TrI)'CK, congés, s'emplo ie dans le contex te du trava il, a lo rs lo ngtemps. Retcnez auss i que U3KOlléu-TO marque émo!Îon­

que KallIffcyJlbl , vacallces est réservé aux vaca nces des élèves nell cl11cnt la .sat isfaction d ' un faÎl attc ndu, a lors que mi Kou éu,

el des étudiants. Les prépositions utilisees avec ces deux m o t s ~ est émotionnellcment plus neutre.

3 \ 1 .. Tp ll CTa OLUI Hli3IDlaTb 1'pHCT3 ,103eHanuan .. 3 12


67 2 - A Ky,Qa BhI e,QeTe @ ? 2- Et où allez-vous?
67
3- Y Hac 6y,QeT )lJIHHHOe IIyrernecTBHe. 3- Nous allons faire (aurons) un long voyage.

4 CHa'i a Ua IIoe,QeM f Ha IIoe3,Qe ,QO CaM aphI, 4 D'abord nous irons en train jusqu'à Samara,

5 IIOTOM MhI IIOJJeTH M :0: Ha caMou ëTe ,QO 5 ensuite, nous irons (volerons) en avion jusqu ' à

MOCKBhl , Moscou,
6 a oTTy,Qa nOnJJhIBëM ® Ha IIap oXO,Qe,Qo
6 et de là, nous irons (nagerons) en paquebot
jusqu'à Saint-Pétersbourg.
CaHKl'-ITeTep 6 ypra.
7- Quant à nous, nous préférons les voyages plus
7- A MM IIpe,QnO'lHTaeM 60uee CKpOMHhIe
modestes.
n yTellIeCTBHJI .
8 Nous aimons aller dans les environs à vélo ou
8 MbI m o 611M e3,QHTb (7. no OKpeCTHOCT~M Ha en moto,
BeUOCI-me,Qe HUH Ha MOToQH Kue, 9 et quand nous allons loi n (nous- nous-rendons),
9 a Kor,Q a oTIIpaBu H eMc~ ,QaueKo, TO e,QeM nous prenons la (nous-roulons en) voiture.
Ha ® MaIllH He. 10 Nous aimons éga lement (encore) faire du
10 Ell\ë MbI mo611 M KaTaTbClI Ha UO,QKe n o bateau (de la barque) sur la rivière.
peKe ® . Il - Eh bien, à chacun ses plaisirs (à-chacun le-sien) 1
11 - Hy, KalK,QOMy CBoë .
no - J leTCT.l. ---) JlCTéTb. Souvent mai s pas tOlyOurS, ca r parfo is
3 n yTe mécTB Hc poutichêstviM
la formc perfective est complète ment différente de l'imperfec­
8 no OKpécTlIOCTHM paakRiésnastia·m
tive : h': y nllT I> (perfectif), acheter -+ nOKy n âTb (impe rfecti f).
,) non Jll,rn ëM est la Ire personne du pluriel du verbe perfecti f

nOllm.ITI., aller il la nage, aller en bateau. L'imperfectif est

Notes n m. ITb (rr OllJlbrn. -+ no - nJlblT b -+ Il ''ILlTb) .

(3) éll.CTC es t la 2c personne du pluriel du verbe imperfectif éX3Th ,


7) VOLIS conna issez Ic verbe é311lt'n~ , aller (par moyen de loco­
aller (par un moyell de locomotiol/ terrestre). Cc verbe csi uni­
motioll lerreslre). NOLIS vous rappe lon s simplement qu ' il es(
di rection nel : il indique Ll ne direction précise. L'end roit où on
imperfectif ct indét ermi né.
va est défi ni :
MM éae!\1 B MocKny. NOlis allons à MOf.COli. ."Ü sont su ivi s de Ha + le préposi­
é Xîl'l'I. , éJfl llTb , JICTéTh, II JI MTI.
tionnel préci sant le moyen de loco motion : han. ua l\'IawlIH e,
( 1 110éllCIU est la Ife persoll ne du pluriel du verbe perfectif
aller en voilllre; éJJlIlTh lia 11 6C3/1C, aller en train; JJeTéTb lia
nohan. , aller (avec llllllloyen de locomoTion/erres/re), qui a
CllMOJlëTC, aller en avion ; UJII. ITb u a nÔ.QKc, ,t1/er en barque,
la même conjugaison que l'imperfect if éxaTb (cf. leçon 63) :
etc.
CKOpO jt lIoéllY Il Poceillo, Bientôt, j'irai en Russie.
!l) Et voici un nouvel emplo i de la préposition no : no + datif, qui
® n OJleTHM est la pc personne du plur iel du verbc nOJICTéTb, ai­ traduit UllmQuvement sur la s urface de quelque chose :
ler en avion. C'est un perfec tif qui correspond au ve rbe impe r­
SI UllY no yJl Jtuc, Je marche dans la nie.
fectif JlcTén•. Souvent, on pe ut déduire d'un verbe perfectif
Oml KfrrâlOT,CJI Ha JlÔ,[lKe no peK~ Ils jOnl de la barque Sur la
sa forme imperfective en enleva nt le préve rbe : 1I 0JlCTéTh - .
rivière.
313 · Tpn CTa 1'pIlH aA1.I8Tb Tpn CT3 4eTblpHa,auan • 3 14
67 Ynp alK HeHHe 1 - '-hITaHTe H nepeBolllITe Corrigé de l'exercice 1 67
o Ha MOTOl\M Kne Hm ! senOCMrre,ue - MHe Bcë o En moto ou à vélo, cela m'cst éga l. 8 Partez -VOllS en vacances
~n tra in ? @) Demain, ils vont faire de la barque sur la rivière. 9 ­
p asHO. e
BbI e,ueTe Ha KaHMKynbI Ha noe3,ue? Quand pa rt le train ? - À quatre heures précises. 0 - Quand ..!Ies­
@) 3asTpa OHH 6y,uyT KaTaTbClI rro peKe Ha no,uKe. vous en congé? - Très bientôt : dans une semaine.
0 - KOf,ua ompasnlleTclI noe3,u? - POBHO B
'1eTblpe '1aca. fi) - Kor,ua y sac oTnycK? - O'leH!>
t!J,/~.

CKOpO: '1epe3 He,uemo.

YnpalKHeHHe 2 - BoccTaHoBHTe TeKCT

o Enfin , il nOlis a dit la vérité!


· ... . .. -TO OH . HaM npaB):\y !
@) À chacun ses plaisi rs: VOLIS aimez les trains ct moi, les avions.
· ..... ' c soë: BaM HpaBIlTClI noe3):\a, a MHe

fD Je préfère rouler il vélo.

51 npe):\nO'IMTaIO ... .. . Ha

o Si vous voulez voir les envi rons, il vaut mieux y alle r en Corrigé de l'exercice 2
train. o l-I at<OlIe u - CK33aJl - f} Ka>KlloMy - caMonëTbt @) - e3,Q ItTh -
Ecn H . . . .. . nOCMOTpeTb ....... • ... , Ty,ua BCnOC l ltlc.llC 0 - XOTllTe - OKpeCTtIOCTH - noe3.Q.e 0 - nOlleTI!M ­
n oeJlCM - K ­
ny'lWe exaTb Ha . .. . .. •
o D'abord nou s irons Cil av ion jusqu'à Samara et de là·bas, nous
Souvene::·)'Olls que les notes sOllllà pour VOliS aider à assimiler
irons e n voi lure chez grand -mère.
progressil:emel1l des 1I0(i0I1S pw/ois difficiles. C'est pour cela
CHa'Iana Mbl ....... ):\0 CaMapbI, a oTTy):\a que, sot/vent, elles ne traÎlent P(IS lIlI poilll de grammaire de
· ..... 1·la MaIIIHHe . 6a6Y WKe. manière exhaustive. Si quelque chose ne VOliS paraÎl P CtS clair à
cent pour cent, n'hésitez pas à rechercher lOI complément d 'ex·
plicatiol1 dans 1"index ou dans l'appendice grammatical en fin
d'o lil/rage.

iai
Deuxième vague: 181' leçon

3 15 • Tp lt CTa n }lTHa.nu aTb TpltCTa llleCTHanuaTb • 3 16


68 UIecTht(ecHT BOChMOH YPOK Soixante-huitième leçon 68
CmlWKOM HH3KO Trop bas

1 - CKalKHTe, nOlKanyiicTa, CKOJTbKO CTOHT 1- Dites[-moi], s'i l vous plaît, combien coûte une
HOMep J B BaweM OTene? chambre (un numéro), dans votre hôtel ?
2- Y Hac CaMbIe H H3KHe Tap Hcpbl B ropo.lle! 2- Nous avons les tarifs les plus bas de (dans) la
3 KaKOH BaM HylKeH HOM ep : O.llHOMeCTHbIH ville!
HnH .llByxMecTHbli1?
3 De quel type de chambre avez-vous besoin
(Quel vous est-nécessaire numéro) : une simpl e
4- O,llHOMeCTHbIH, nO)KanyHcTa.
(à-une-place) ou une double (à-deux-ploces) ?
5­ C ,IlyweM HnH BaHI-IOH (l)?
4- Une chambre simple (À-une-place), s' il vous plaît.
6- MHe Bcë p asHo. 5- Avec douche ou [avec salle de] bai.ns ?
7- TaK . .. nocMoTpHM , 'ITO y Hac eCTb .. . 6- Cela m'est égal (À -moi tout [est) égal).
8 Mbl MOlKeM npennOlKHTb saM 'ieTblpe HOMepa. 7- Alors ... voyons ce que nous avons ...
9 Ha nepBOM 3TalKe c$ HOMep CTOHT 8 Nous pouvons vous proposer quatre chambres
,IleSilTbCOT py6JleH, (numéros).
10 Ha BTOpOM ­ weCTbCOT nilTb,lleCIIT n5lTb 9 Au rez-de-chaussée (Au premier étage) , la
p y6neH, chambre coûte neuf cents roubles,
tt Ha TpeTbeM ­ ' 1e1'blpec-ra l"pH.llUaTb ,IlBa py6JlSI, 10 au premier (ou deuxième), six cent cinquante­
cinq roubles,
Il au deuxième (au troisième), quatre cent trente­
Remarques de prononciation deux roubles
Titre: IIH:u m nis/{Jl
3 o/llloMécTIIJ.lli adnamiésnt' 1 JUlV XM é cTlIl.IH dvouHmiésnyf
~/"'" If.. ~/U
(même si parfois (es Russes peuvent prononcer le T).

Notes
CD 116MCP, numéro, s'emploie pour dire chambre dan s les li eux où
les cha mbres sont numérotées.
CID 80\ 11110" est l' in strumenta l de 8:\lIlIa , baignoire.
@ Ra n épBoM :Ha:IKé : na + préposit ionnel (localif), ce qui est
parfai tement log ique puisqu'i l s'agit du lieu où on est, sa ns
mouveme nt. Remarquez que n é p8bliÎ ) TaiK , littéra lement pre­
mier élage, correspond au rez-de-chaussée français.
317 • Tpll CTa ceM HaAu.3Tb Tp H CTa BOCCMHa,u,LtaTb • 3 18
68 12 a H a 'leTBëpTOM (iI - Tpü CTa I1Ba l1uaTh OI1I1H 12 et au troisième (au quatrième), trois cent vingt 68
py6J1b @ .
et un roubles.
13 - ,na.. . MHe HO He nOI1XOI1HT @ .
13 Oui ... [ma is] cela ne me convient pas.
14 - Vous trouvez (pensez) que nos prix sont trop
14 - BbI C'lHTa eTe, ' ITO y Hac CJ1HIllKOM BbICOKJ1e
éLevés?
ueHbI?
15- Non, c'est votre hôtel qui n'est pas
15 - ReT, Y Bac CJ1 11IlIKOM H11 3Ka~ ClJ roCTliHl1.ua! suffisamment haut (chez VOliS trop bas l'hôtel) !

Notes
(D lia népooM , lia 8TOpOM , lia TpéTLCM , lI :1 'leToëpToM sonl les Le verbe imperfectif nOAxo)J,ÎtTh, convenir, forme une expres­
ord inaux premier, deuxième, troisième. qllatrième au locatif. sion très cou rante. M ue (dati f) 3TO }le 1I0AX6LllfT (est accordé
avec )TO à la 3e personne du sing ulier). Comparez: 3T01' T~I I)JI!l!
<ID COlll llle nous l'avons déjà v u, da ns un groupe sujet, le cas
IIll M Ile 1I0/J,XOLlHI CI 3TH"nlPJ.'imw ua 1\1 Ile nOllx ô.aBI·
du nom qui s uit un ca rdi nal dépe nd de ce dernier (ou du der­
nier cardinal dan s lIll nombre composé). Après 1 on me t le IIIÎ3KO, bas, est un adverbe, IUI:JtmH eSlle féminin de l'adj ec tif
nom inatif singulicr : 0/1111' CTOJl, une table ; llB'lll.11:.lTJ. OIUÎU 111-13 ..: Il H.
11 est souvent possible de former l'adverbe à part ir
:n aJloô, vingt et uI! éwges. 2 , 3, 4 sont suiv is d' un génit ifsi ngu­ d'un adjectif en mettant ce dernier à la forme courte au neutre
li er, ct les nombres de 5 à 20 d'ul1 gé nitif plurie l : Ll B" CT OJI;\ (si vous sentez la nécessité cie faire le point sur l'adjec tif co url,
deux tables; IUITMl CCflT Il Ra JTaa;:à. cinquante-deux élages ; faîtes do nc un petit re tour sur le paragraphe 2 de la leço n 35).
JlftTb CTOJIÔO, cinq lab/es; lteBHThC6T rulTb :rrail\éii , lIeuf Nous avons dit ··souve nt".. Eh oui, cela ne marche pas pour
cent cinq élages ; ll oéeTIi .Llu â" HaTb D. Hc ii , deux cellt vingt tous les adjectifs. Néanmoins, n'ayez pa s peur d'essayer de les
jours; lI.oécTlI J.. n ll) ~u.~nl . Ol lll {l 1I0"lb, deux cent vingt el /lne e mploye r : "flfxIlH. tranquil!e ---t Tltxo. tra"qui/lemel1l. Atten­
nuits. Après les di zaines ct les ccnt aines, on Illet un génitif tio n, parfois l'accent change. Comparez: XOp611llt iî bon ---f
pluriel : -r llliJlllaTI. CTOJlOn, treille ((lb/es; IUCCThCÔT Ynlit\éii . xopmuo, bien; Të nJlblii chaud ---t l' eIlJl~ bo" (en parlélnl de la
six cenIs clages. ~ météo).

••• •••

Ynpa»\l-Icl-ilte 1 - .... Hn'uTC lt nel>eBOLlltl"e


o 311eCb CJ1HIlIKOM Bbl COKHC UCHbl. @ ·C KOJ1bKO Cor rigé de l'exercice 1
J Les prix ici sont trop élevés . fJ Combien eoûte-t-elle, cette
CTOHT 3Ta BOI1Ka B nallieM Mara3HHe? @) - B bl
vodka , dans votre magasin ? 4D - Vous irez à l' hôtel (A llez-volis
6Yl1eTe lKHTb B roCTHHHUC? - HCT, y I1py3eiî. () B l' Ivre dans 1111 hôtel) ? - Non, chez des amis. e
Dan s notre hôtel,
HallieH rOCTHHHue caMb!e HI1. 3KHe Tapl1.(pbl! 0 lITo nous avons les tarifs les plus bas! 0 Qu'est-ce que vous pouve z
BhI MOlKeTe MHe npel1J10lKHTb? me proposer ? •

3 19 • Tp H CTa )leBSITHaAU.aTb Tpll CT8 nBallUaTb • 320


69 Yn pa)KHeHHe 2 - B OCCTallOBHTe TeKCT - Je peux vous proposer du thé et du café. 69
- Du café, s' il vous plaît.
o J'habite au deux ième élage. - Mory ... .. ..... saM 4aH 11 Ko<jle.
R ... . Ha ...... . :na)f<e. - Ko<jle, ..........•

@ Cet avion vole tfOp bas. Alors, voyons quels sont les pri x ici,
3TOT .. .. ... JJenlT CJJI1WKOM TaK, . . ... .. . . , KaKl1e 3ileCb
e) Neuf cents roubles pour une c hambre simple san s douche?
Vous plai santez?
Corri gé de l'exercice 2
, - i.KHSy - Tp e Tb eM - @- CaMOJlëT - HJ13KO @) - py6n6i ­
JJ:eBilTbCOT .. 3a .. HOMep llIllIOMCCT li biii - ny ma - 0 - npe,uJIO)KI1Tb - nO>Kan y HCT3
6e3 .... ? Bbl wyTl1Te? nO CMOl'pllM - UCHbl

Deuxième vague: 19' leçon

69 llIecTbJJ,ecHT JJ,eBHTblU ypOK Soixante-neuvième leçon 69


Cette leçon. daus laquelle trouverez que très peu de mols
VOliS Ile pose problème. n 'hés;re= pas à revenir aux leçons précédente~· Ou
inconnus. ),'(1 de VOliS ellfraÎner il déc/iller
).'o us dOl/11er "occasion w nsulle= "appendice grammatical dans lequel VOliS (rOI/vere: le
10llS les types de mots (molls el durs de IOIlS les genres) el li bien les lab/eau général de la conjugaison,
accorder avec les lIoms de nombres. Si )all/oi.\' /o conjugaison VOliS

M M YMécM C'lII nlT!. Nous savons co mpter

1 O illl H CCKpeT. Om·l a I1 I-rrepeCliaH Im Hm. 1 Un secret. Un livre intéressant. Une fenêtre .

Oilii O OKHO. 2 Dcux petits garçons. Deux fill es agréables.

2 JJ:Ba MaJJeHbKI1X M3JJb'II1K3. JJ:se MIIJJble Deux fcnêtres.

ileSO'IKI1. JJ:Ba OKHa.

3 T rois livres. Trois garçons.

4 Quatre plats.

3 Tpl1 KHll rl1.Tpl1 MaJJh'II·IKa .

5 Cinq livres.

4 4 eTbi pe 6mOila.

6 S ix temps.

5 flllTb KHl1r.

7 Sept médecins.

6 W eCTb speMëH.
8 Huit ans.

7 CeMb spa4eH.

8 B OceMb JJeT.
Rem a rque de prononciation
T itre: C(IHTaTL schilat

32 1 • TpH cra ,llB8)J.U,8Tb O,lltfH 1'p Il CTa )l.Ba AUaTb na • 322


69 9 )J,eB5ITb ,l\OKTOpOB. 9 Neuf docteurs. 69
10 )J,ee5ITb XOpOlIlHX CD My3eeB. 10 Dix bons musées.
11 O ,l\IIHHa,l\l..\aTb Ho'-!eiî. Il Onze nuits.
12 )J,BeH3,l\l\aTb MopeH . 12 Douze mers.
13 TpHH3,l1l\aTb ,lIeTeiî. 13 Trei ze enfants.
14 qeTblpHa,lll\aTb ,l\Heiî. 14 Quatorze jours.
15 Quinze persOlmes.
15 TI5ITH3,l\l\aTb 'leJIOBeK @ .
16 Seize significations.
16 Ille eTH3,l1l\aTb 3Ha'lCIŒH.
17 Dix-sept idées.
17 CeMH3,l\l\aTb H,l\ciî.
18 Dix-huit ilwités.
18 BOCeMH3 ,l\l\aTb rocTcH. 19 Dix-neuf semaines.
19 )J,eB5ITH a,l\l\aTb He,l\CJIb. 20 Vingt p asseports.
20 )J,B a ,l\l\aTb nacoopToB. 21 Vingt et un enfants. Vingt et une amies. Vingt et
21 )J,B a,l\uaTb O,l\II H p e6ël·loK. )J,Ba,lluaTb O,l\Ha une robes.
nO,llpyra. )J,sa,l\l\aTb O,llHO OJIaTbe.
22 Vingt-deux affaires. Vingt-deux chemises .
22 )J,Baill\aTb ,l\Ba ,l\CJIa . )J,Ba,l\l\aTb ilBe
23 Vingt-trois exemplaires.
py63WKH.
24 Peu de pluie. Beaucoup de cheveux.
23 )J,Ba,l\l\aTb TPH 3 K3eMflJIHpa.

· 2,3, 4 c t to us les nombres composés qui se ter mine nt pa r 2, 3,


24 MaJIo ilOlK,l\CH . MHoro SOJIoe. ,3;
4 sont suiv is du gén ît ifs ing ulic r. Att ent ion, 2 .u sa a uoe form e
s péc ifique au rémÎnin , llHe (phrases 2, 3, 4, 22, 23 e l 24).
Notes • De 5 à 20 inclus les noms d e nombres sont s ui v is du géni tif

CD Après les no mbres au nom inat if ou à l'acc usati f, qua nd le no m pl uri el ( phrases 5 à 20) :

est au géni tif plurie l, ['adj cct ifse met éga lement au génitif plu ­ IlBTI. (no minali f) lléso'leK (gén itif pluriel) ryJUlloT 13 naplce.

ricJ (avec la terminai son -MX pour les durs, et -HX pour les Cinq .lilles se promènent dans le parc.
mous ou dan s le cas d' une incompatibilité orthographique). Sllu'iKy IlUTI. (accusatif) J.l.élJo~ICIC (génit if pluriel).
Je vois cinq f illes.
® t,cJlOuéK , personne, humme, appartient au mê me groupe cie
• Les indéfini s du genre peu / beauco llp sont suivis d 'un gé­
mot s que IHlJ,fois. C'est un rna scul in dur dont le gé niti fpluriel
nitif sing uli er dans le ca s des noms abstraits ou indénombra­
ne diffè re pas dl! nomin atifs in guli cr quand il s'emp loi e après
bl es et du génitif plur iel pour les concrets et dénombrables.
les nombre s. Dan s d'autres cas. le génitif pluriel est .rtIOJ-léii
Celt e règ le s'app lique quand le cardinal est au nominatif ou à
(du pluriel irrég uli er mOiUt) . Comparez : Oil"" lICJIORéK:, une
l'aec usalir(eh ou i, Ics card inaux se déclinent aussi !). Dans tous
personne; )]ua 'ICJIOnéKa , de /lx personnes; IlHTh 'ICJ10RéK,
les a utres C.1S. le nom ct le cardinal se mettent au même cas :
cinq personnes; 1\11161'0 JIIOlléii , beaucoup de gens .
SI lUI.o KlHiTy mIT" (datif) lléBo~lKaM (dati f pluriel).
® Récapi tulon s la règ le d'acco rd des nombres avec les nom s : Je donne le /i vre aux cinq filles .
• 1 et tous les nombres composés qui se term inent par 1 sont A u nominatif et à l'accusatif inanimé, la forme des ca rdinau x
suivis du nom inati f sing ulie r. 1 s'accorde en genre ( phra ses 1 ne change pas pour le masculin et le neutre, excepté o)l li ll.
d 2~ • Nous verro ns la déclinai so n des cardinau x plus tard.
323 • TpucTa )]JJaD,UaTb Tplf TpllCTa ..o.BaD,UaTb "fen.1pe • 324
69 Ynpa",u e Hlle 1 - 411TaHTe H n epeBoA IITe Cor r igé d e l'exercice 1 69
oy :noro TeKCTa CTOJlbKO 3Ha'leHHM! 0 Mbl Ce texte a tant de sign ificatio ns! @ Nous avo ns invité deux
li Iles de la cl asse de Victor. @ Scrg ueï a toujours beaucoup de bon­
npHrJJaCI1J111 .uByx .ueBO'leK 113 KJlaCCa BHKTOpa. nes idées. 0 À Moscou, nous avons vu cinq musées intéressa nts.
o y CepëllŒ Bcer.ua MHoro XOpOlllHX H.ueM. J'ai deu x passeports: [un] russe ct [un] français.
o B MOCKBe Mbl BH.ueJlH nllTb HHTepeCHblX
My3eeB. 0 Y MeHli eCTb .uBa nacnopTa: pyCCKI1M H
<ppaHl.\Y3cKHM.

Yn pa"'H eHHe 2 - BOCCT3UOBllTe TeKCT C or ri gé d e l'exercice 2


_ KIW I" - n n aTMI - p y 6awKy - HeT - 8 npOIJJ JJ hl M - AO)l(ACH.
o Hier, elle a acheté cinq liv res, deux robes, une chemise; main· _ IIC)lCJII1 - oTnycKc 0 - 6blJtO - neT - 0 CKOJIbKO - .neTeJ] ­
tenant ellc n'a plus d'urgent pc6ëHOK ­
B'lepa OHa KynHIJa nllTb .... , .uBa ...... ,
o.uHy ..... .. ; Tenepb y Heë ... .ueHer.
@ L'été dernier, il ya cu l'cu de plu ies .
. . . . . . . JleTOM 6bIJlO MaJlO . . .. . .•
6) Encore trois sem<lincs c t nous serolls cn congé.

EU\ë TPH .. .... , H Mbl 6y.ueM B ..

o Quandj'avais six ans. j'habitais à Sai nt-Pétersbourg.


Kor.ua MHe weCTb , II "'HJI
DeTep6ypre.
o - Combien d'enfants avez-vous? - J'ai un enfant , Ull garçon.
- ....... yBac ..... ?- YMeHlI O.uHH . .,
ManbLIHK.

Deuxième vague: 20 c leçon

325 • rpll cTa .l{BaLlllaTb n wft. TpUCTa ,U.Ba.ll uan weCTb • 326
70 CeMuAeCHThIH ypOK Soixante-dixième leçon 70
nOBTOp é H H e - Révisions
mascu lin. fé m inin pluriel
neutre
Nomi na tif MOU , Moê MOR 1\1 011
1 Déclinaison
Gén itif Moero Moé" MOll X
Certains nom s ma scu li ns ne forment pas leur gén itif p lu r iel de Dat if MOCl'ol y Mo é" MO IIM
façon habituelle. Vou s avez déjà rencontré (leçon 63) le nom ma s­
culi n 'lcnoBh:, homme, personne, qui a lin plu r iel irrégul ier au Accusatif N ou G 1'01016 Nou G
nomi nati f : 'I CJlOlléK --. 1116,J II . Ce nom a deux formes <l U géni tif Ins tru mental MOI\M Moé" MOIIM II
pluriel , JIIOJJ.éii ct 'l c.llO n éK (cc dernier ne s'emploie qu'avec les -­
nombres). Compa rez :
Locatif Moël'- I Moé" MOIÎX

- Kro :hll mOll u'!, Qlli sonf ces gens ?

- :)ru mlTL ·ICJlOBé ..:'! I-I e J II :UO, Ces cinq p e/:Wlllles ? Je ne sais pas.
Leur déclinaison resse mble beaucoup <1 celle du card inal OLt ltll. En
cc qu i concerne les possess ifs pluriels , na Ul , nOIre, et oum , votre,
Le Illor paJ,/ois, n'a pas de désinence pour le gén itif pluriel: Jl:.l]
ont éga lement la même décl inai son:
(nominatif singulier) --. P:l J h'l (nominatif plu riel) -1- pal (géni tif

pluriel). Observez:

SI CH )'if\é II Sll1. pal lI o] nolllin !, Je lui ai dejù téléphoné cinq


mascul in, fë min in p lur ie l
fois!
neu tre
Le m Ol uonoc, cheveu. appa rticlll au même g roupe: II OJIOC (nom i­
loJo minat il" na m , mimc ml lll a lI amll
natif sing u lier) _ n OJIOCI.I (nominatif plu riel) - . IIOJ]()c (géni tif

J én it if mllll cro m'u udf Il :\ UIln:


plurie l). Attent ion au changement d'accent :

- y II cë T:II" II C " ,)aC lllU.H.' n OJlOcJ,I! . Elle a de si beaI/X chellellx!


)a lif lIà Ul CMy IIIh ueit Jl 3lmiM
- A Y Mc mi ~H't. JI O nOJl6c, 11 0 0 1111 TOil\C O·ICIl I. "pacIIllhlc .•. El

'\cc li salif Nou G lia111 Y Nou G


moi. j 'ai peu de cheveux, mais ils .\'0 111 beaux aussi ...

nst rulllc nta i lIalU HM lH\ w eii u a LUIl M l1

2 La déclinaison des possessifs mon, ton, son -,ocat if lI â mcru m'ilu cii milu ll x
-

No us avons vu les posst.!ss if's il dif1ërcnl s cas <Ill fi l de s le ço ns, ct


Les possess ifs de la 3< person ne sont les mêmes pour tOli S les gen­
vou s VO liS familiari sez p ClI ci peu avec leurs différentes form es.
res et tous les cas - cr o, cë, MX. Il s s'accordent avec le suj et (celui
VOliS pouvez , si vous le souha itez, revoir le nomin atif au para g ra ­
(lui possède l'objet) :
phe 3 de la leçon 35).
~ TO crû M a IlHIlla, C'est sa voiwl'e.

Récapitu lo ns : Les possessi fs indiquent l'appartena nce d 'un objet


Hie n que le nom désignant l'objet possédé so it au fémi nin. on em­

à quelqu' un c t se décl incnt Les possess ifs 1\I0li , 111011, T BOii, 10 11 et


plo ie le possessif ma sculin cro car le posses seur est de sexe mas­
cBon, son, se décl inent de la même façon :
culin . .

327 • Tplt CTa ).lB3nUaTb ceML TpHCTa ,IlSa.llUaTb Bo ceMb • 328


70 SI BJHJI eë KHllru , J'a i p";s ses livres. Accord des cardinaux et des adjectifs 70
Bien que le nom désignant les obj ets possédés soit au pluriel, on
emploie uo possessif du singul ier au féminin, car il a un seu l pos­ Re lisez la note 3 de la leçon 69 concernant la règle de l'accord de s

sesseur, e r de plu s, il est est de sexe fé minin. numéraux card inaux (un, deux, trois, quatre, etc.) avec les no ms.

Il est vrai qu'i ls s'accordent d 'une man ière particulière et pas fout

SI JlX JlO'ib, Je suis /eurfille.

il fa it logique. Il est v ra iment nécessaire de bien maitr iser cene

Ici, on em pJo ie le plurie l II X ca r il y a pl usieurs "possesseurs" (e n

rl:gle.

J'occurrence, les parents).

1 cs adjecti fs ont éga lement une façon part icu lière de "s'accorde r"

avec les cardinaux, mais c'est beau coup plu s simple.

3 La déclinaison de 6cë, tout Après les cardinaux OAH", OJlH3, OAH~ O.llItH, à lous les cas, le
nom et l'adjectif s'accordent en no mbre, en genre et en cas avec !e
L'adject if-pronom 8cë, 10111, s'accorde avee le nom en genre ct e n
ca rd inal qui les précède:
no mbre: ueCb, 10UI; ncë /o Uf ; ueR toule; nee, lous.
S:I Il.11)> OT 0.11110" XOp6WC H nOJlpyrH , Je re viens de ch ez /I lle bonne

Il a la même déc linaiso n que le démonstratif TOT (que nou s avons


amie.

v u il la leçon 63, mai s avec la ba se BC-), et i[ est du type mou.


OIHt cM6TpHT OJl lfH XOp6WH" ~H JIbM , Ils regûrdel1t un bon

Récap itulo ns:


(ilm.

Pour Jcs masc ulins et les Ilcutres inanimés , après 2, 3 et 4 all


masc ulin , fémin in pluriel nominati f et à l'accusatif, le nom est au gén it if s in gulier et l'adj ect if

lNominat if
Ill!utl"c,,:
TOT, l"oloeeb ,
ncë
Ta llJCSI TclDce
est au génitifpluricl :
(s:I BHïf\Y): llB8 CHHHX CTOJla H TPH 60nbwHX OtŒ a ., (Je vOÎs/Ce
'ont) deux tables bleues et trois grandes fenêtres.
f--­
TorO/nccro
- • Pour les féminins inanimés, après 2, 3 et 4 au nominatif el à l'ac­
t Génitif To ii/ neCÎi Tcx l nccx
- cusatif, le nom est également au génitif sing ulier et l'adjectif est au
Da tif ·roM)' l oeeM }' Toii l occii TCM lnccM nominati f pluriel (mai s le génitif plu riel se rencontre tout de même) :
Accusat if
- (s:J BHïf\Y): JlBC 60JII.UllfC (ou JlBC 6on hlllH x) KH(,rH _, (Je vois) deux
NouG l)'/ uCIO NouG
grands /ivres.
1Ins trumental TCMl necM To ii lneeiÎ TéMltl ucéi\lll Pour les animés (masculins et fém in ins), après 2, 3 et 4 pou r les­
Locat if TOM lncëM To iil necii l"cxl nccx quels l'accusati f est égal au génitif, tout ce qui su it le nombre est ail
génitif p luricl :
1

4 Les ordinaux O ll n 8H/lH"I" llRYX MaJIellbKH X M3Jlbl.{H KOR H Jl8YX 60JlbWltx


Ilé BO'i CK. , Ils voient 2 pelits garçons el 2 g randesfilles. Rema rquez
Vous connaisse:! bien les numéraux o rdinau x (premi er, de uxième,
que dans la langue parlée, vous pouvez rencontrer l'accord com­
tro isième. etc.) de la nu méro tatio n des leçon s. Nous les avons re­
me sur les inanimé s (que nou s VOli S déconse illons) : SI Blt:lKY Ll. oe
gro upés da ns l'appendice g ramm ati ca l,jctcz-y u n coup d"œi l. Sa­
OOJl blUltC Jlé UO' IKtI .
chez q u' il s s'accordent avec [e nom en ge nre ct en nombre, ct cc
Eh ou i, da ns l'accord avec les ca rdin aux, les adjectifs ne se me ltent
n'est pas di ffic ile pu isqu' ils p renn ent les termin aiso ns des adj ec­
pa s toujou rs au x mê mes cas Cl nombre que les nom s! S i le ca rdin a l
tifs. A insi, il s vont se décliner commc des adjccti fs. Compa rez:
lu i-mê me est à un cas autre que le nominat if ct l'acc usatif ( la règ le
51 CMOTplO :hOT U68b1Îî (accusat if) ~lfJlbl\l n népBhlH (accusatif)

est va lable pour tous les ca rd inaux) , le nom et l'adj ecti f s'accorde nt
pa 3, Je regarde ce nOl/ vcau fi /1II p Olir /a premièrefois.
logiquement avec le ca rdinal :
.SI )f\JIBy Ra ....cTsëpTO:\I (locati f) ')TaiK~ J'habite au troisième étage.
s:I JlatO KlllÎl"y JlBYI\I KpaCltBblM lIéBO'iKaM (to ut est accordé au
,SI n e~ly Ha 60il bWO!\f (locatif) C3MOJlëTe, Je prends un grand avion.

dati f plu riel), Je donne le /ivre à deux bel/es filles.

329 • TpltCTa JlB3JluaTb ,lleSJlTb TpHCTa T p ll,aUaTb • 330


70 - Pour 5 ct plus, on accorde les adjectifs et les noms au gênitifpluriel : ~JlIOI.I"TeJ1hHhIH lIH3J10r 70
$J B {CKY n RTb ManCUbKlIX Manh"-lUKOB, Je vois cinq petits garçons.
Et au datif: 1 - C T060H Bcë B nop~AKe?

$J Jlal6 K IHtry II HTlI l\tânCllbKIIM Manb~lIIhaM (tout est accordé 2 Tbl y lKe Asa 'laca nepeKnIO'laeIllb KaHallbl...

au datif pluriel), Je donne le /ivre à cinq petits garçons. 3 - TepneTb He Mory, KorAa n o TeneBHJOpy

IIOXa 3blBalOT TaK r"'I Horo Beero.


6 Verbes
.t .il He Mory Bbl6paTb!

- paCCK8Jtrn. (pet1.), raconter : paccKaiK~ paccK:rmclUb, paccl('{riKYT.


5- H y, n Mory npeAnOlKHTb Te6e HHTepeCHblH qlHllbM.

- UOllslTb(perf.), comprendre: 1I0ihly, nOHl\IëlU b , 1I0 iiM )'l·.


6 Hml OAHH <pHnoM Te6e He nOAXOA wr?

- 6p aTh (imperf.),prendre: OCI)Y, 6epë ulI., Oep)'T.


7- Hf! OAHH , HI1 AeCHTb HHTepecHblx (llHllbMos '

- Tc pnéTb (imperf.), sllpporter : TCI)IIJIIcl, TéJllmllib, TéJl IIH T (se


8 .il 6011 bille He Xoqy CMoTpeTb TeJIeOH JOp.

conj ugue comme JII0 61tTh).


9 51 npeAnO'lIiTaIO IlOHTH 3a HHTbCH cnopToM.

10 - rflaBl-Joe, 4 T06bl Thl TOllHO 3UaJl, ltCM Xoqelllb


7 Les verbes de mouvement
3èlU HMaT&Cn!
- é"l!lItTh Il 3HaCIIJb, IIY'"JJe, 'IT06bl Tb] Bbl6pan cpa3y. ..
(impe rf., indéte lllliné), al/cr en moyen de locomotion ter­

restre : éJif\y. Cl1J.ll lllb. l"J1J.Jrr.

- IUlhlTh (imper f., détermin é), al/er à la nage, al/er en hateall :


Traduction
1 Tu vas bien? 2 Ceh\ rait deux heures que tu cha nges de chaine
Il .1"11.1115', II JlblUëllib, II Jlhlll5'T.

- 1I011.llhlTI> (perf., dét ermin é). aller à la /lage, aller ell bateau:
l:ontinucllel1lcnt.. . 3 Je ne support e pas qua nd iLs montrent autant
de choses à la télé. 4 Je ne peux pas choi si r! 5 Eh bien, je peux
nOll JIMuy, 1I 0nJ IJ.lIlë lllh, 1I0IVII,IIly,- (la IllClllC conjugaison qu'à

h: proposer un fi lm int éressa nt. 6 À mo ins qu' un seul film ne te


l'impcr fe ct if).

- J ICTCTb (imperL déterminé). 0//('1" el1 avioll, voler : n(" I)',

(oDvienne pas non plus (Ou UII film Il e /e conviellf pas) ? 7 N I


UI1, ni di x (films illleressalll s) ! 8 Je ne veux plus regarder la té lé.
nCTliUl h . JI('TS'tT.

- lI oncTé"n. (pcrf., déterminé), aller ell {lI'iOIl, voler 1I0JJ(,~ly,

9 Je l'l'Mère aller faire du spor!. 10 L'esscntiel, c 'est que tu saches


I IOJll'T{llll h , IIOJ ICniT (la mème conjuga ison qu'à l'i mpcrfçctif).

ex.ac temcnt ce que tu veux fa ire (de; quoi lu veux l 'occuper) ! ]] Tu


.;ai s, il vaut micux que tu cho isisses tout d e su it e . ..
8 Les prépositions

- 110 . qui tra duit un mouvc mcnt SUI" la surface dc quelque chose, est

suivie du datif : II l lTlllI O y.lI I1ItC, aller le IOllg de la rue:

- no suivi e du <Inti rcstégalelllcniutil isée dansquelquesex.prcss io ns:

I-080IHiTh II U TCJIClj>Olly. parle-r ail téli!plwllc ; CIUOTpéTl. 110

T e JICllIiJopy, regarder [qqch.J fi la /élé.

- ml (sens tcmporel) sui vie de l'accusatif s'emploie dans le sens dc

pour:

OHIÎ K 11<11\1 1101 II C/léJ1lo. Ils SOI1l { I!el/mj c he= nOlis pOlir ulle se­

maille.

sui vi e du locatir(prépositiOllncJ) s' utilise pour ind iquer l'em­


- 1Il1
placement d'un objet fixe, mais aussi le moyen dc locomotion :
MM èu.CM 8 MocKny li a roHIlII{Ill C. NOliS allons à Moscou ell voiture. Deuxième vague: 21' leçon
33 1 • TpllCTêl Tp HJlUaTb O,!lIlH
Tp ll CTa Tp ll.LlUaTb Jl Ba • 332
71 CéMbLleCHT népBblH ypOK Soixante et onzième leçon 71
B rOCTlfHHue À l'hôtel

1- TIocnywaiiTe, JI HC )ÇO'ly CD CKaHAana, 1- Écoutez, je ne veux pas de scandale,


2 HO Bcë-TaKH AYMalO, '-ITO 3TO HeAonycTlfMo! 2 mais tout de même; je pense que c'est
3- YcnoKoiiTecb @, nOlKanyHCTa, H 06bJlCHHTe
inacceptable!
3- Calmez-vous, s'i l vous plaît, et expliquez[-moi]
TonKOM , 'ITO cny4Hnocb.

clairement ce qui s'est passé.


4- E ll\ë B'Iepa JI 1l0npOClin éj' HaBeCTH
4- Déjà (Encore) hier, j'ai demandé que l'on range
1l0pllAOK B MoëM HOMCpC.
(rangel) ma chambre.
5 YBbJ, ccrOAHH Bcë no-npelKHcMy.
S Hélas, aujourd 'hui, tout est [encore] comme
6 n 3'1"0 Ha3bIBaeTCH «cepBHC Ha BblcoTe»?
avant.
7- KaK lKe TaK? J-II1'1 cro Ile 1l0HI1Mai0 , .
6 Et vous appelez ça un service de qualité (El
cela s 'appelle "service à la hauteur ") ?
7- Mais comment donc? Je ne comprends rien.

Notes
S i le mot qui suit le ve rbe XOTéTl•• vouloir, est conc ret, o n met
un accusatif ; si cc mot rep résente un e notion abstra ite Qunon
dénombrabl e. on uti li se un gé nit if. On Illet éga lement u n gé­
nitif si la notion exprime " une parti c d'tmlollt" cc qui va logi­
quement exige r un génitif(lc partitif français). Comp<lrcz :
Oll{' XO'ICT T80.o KyPTKy. Elle l'eul fa vesle. (chose concrète)
KaK SI XOlly xOJl6IUcii noroll l.l! Comme j (Ii envie de beau

~• .v!:
l emps ! (chose abstraite)
01111 xonh' IIIlna. Ils veulell! de /a biere. (un peu de bière ­ ~"
non dénombrable)
cg: ycnoK6iiTcci. cSll'impéralir ( la 2~ personne du pluriel) du ver­ i~ v _--"
~ :;:(
. (0
be pc rrecti f )'CIIO"O"TI~CH , se ca/mer. 11 se forme comme l'im­
pératif ordinaire, il finit juste .~o ut cr -CI. après ulle voyelle et
-CH <lprès une con sonne: yCIIOK"o.H. + CH. calme-loi; yC IIOKÔiiT,Ç. • pas que l'emploi de la négation Ile est nécessaire
r) N'oubliez
+ Ch, calmeZ-VOlis. même avec des mOI S du type H"KO ntâ, HH'IerO ou H"KTO :
® 1l0llpOCliJi est le pa ssé (mascu lin) du verbe perfectif HHKTO ne xOt,eT 'IHTaTb :hy K"Kry.
nOnl)OCHTI>, demander. Vou s trouverez sa conjugaison à la le­ Personne ne veut lire ce livre.
çon de révision. • S. III1Konla ~JToro He ,lléJl3J1. Je Il 'ai jamais fait cela.

333 • Tp lf CTa 1"p11.!lUaTb Tpl! TpUCT3 TpllD.UaTb l.JeTblpe • 334


71 8 I1oCJ1e aawelÎ lKaJl06hl li J1 "'!HO 3aHlIJ1aCh 8 Après votre plainte, je me suis occupée 71
Ballll1M ® HOMepOM . personnellement de votre chambre.
9 BaM nOMeHHJ111 n0J10TCHua, npOCThIHH, 9 On vous a changé les serviettes, les draps [et] la
OneHJ10 ... couverture ...
10 li n a lKe np"HeCJ1a BaM Hoaylo nonyWK)', 10 je vous ai même apporté un nouvel oreiller, du
savon et du dentifrice (de-la-pâle à-dents) ...
MblJlO " 3y6 HylO nacry...
11 - Arrêtez de me mener en bateau (pal" nez) !
11 - n epeCTaHhTe ® BOJ\HTb MeHH 3a HOC!
12 Je ne suis pas encore devenu fou (descendu de
12 .51 emë He COlllëJ1 ét C yM a!
l 'esprit) 1
13 y MeHH a HOMepe HI1'lero He 113MeHlIJIOCh Œ;!
13 Rien n'a changé dans ma chambre!
14 - n OCTOHTe-nOCTOHTe @... a abl a KaKOM
14- Attendez, attendez ... (et) vous êtes dans quelle
HOMepe?
chambre?
15 - .51 6blJI BO BTOpOM@, a nOTOM MeHlI
15 - J' étai s dans la chambre deux et e nsuite on m ' a
nepeCeIl"IlH ([il B nHTblH (jii) HOMe p. transféré dans la cinq .
16 - I1pOCTllTe pan" @ b ora! 16 - Mon Dieu, pardonnez-moi (Pardonnez-mai
17 .5I-TO 3aH HMaIlaCb BTOpbIM @i HOM CpOM! pOlir Dieu) !
17 Moi, je me suis occupée de la chambre deux!
Rcmanlucs de prononciation
H 3:UIHm\CI. zaniLas fectif nocTm'tl'b, rester debout lin p eu (vous con nai sscz son
17 li-TU iar'
imper recti f CTOsJTb, être debout) dont le préfixe no- limi te
l'action, d'où notre traduction avee " lin peu".
Notes
1$ BT OpOM est Je locatif ( pré pos itionnel) de l'ord jna l masc uli n

@ "amlfi\! est lïnstrulllcnt:l 1 de 8:1111 . " Olre. La déclinai son est BTO poii , dellxième, car il n'y a pas de mouveme nt , tandi s llue

identique à celle des adjectifs mous. Revoyez . s i nécessa ire. le 1l1lTblii es t l'accusat if de l'ordi naL mascu lin IUlTblH pui squ 'on

tableau récapitulmif il la leçon 70.


a ic i ulle notion de mouvement.

@ nC))CCT;lI l1.TC est l'i mpé ratif de la 2e pe rsonne du pl ur iel du t 1) Ilell(~ CC J lli J IIi est le passe plu ri el du verbe perfectif nepe ceJl liTb,

verbe pcrfcc lif ucpCCT:\TI•. cesser. arrêter.


déplocer, reloger, ,1'(1!1.~rérer. Bien s ür, VOliS savez déjà défi n ir

(îl com""JI est le passé irrég ulier (ma sculin singu lier) du ve rbe l' infin itif ù panir d'une forme conjuguée: il fa ut jus te e nlever

perfccti r l' oiiTl~ descelldre. Il !>e construit comme le passé des la terminai so n.

verbes lI i (TlI - lioiiTl~ aller ci pied: mëJI-IIOlUë,ll . Le f~ll1inil1


/) paJUt , il couse de, pOlir, est suiv i du géniti f :

sera (,'OIllJl:~ le neutre COUlm), ct le pluriel COllIJIIf.


n Oil\âJlyiicTlI 1 cflénaii :h o pallU MeIlR!

® IIJ i\lCllIl ,l lOCh est Il: passé de la Y personne neutre du sing ulier S' il l e ploÎt, fais-le pOlir 1I10i !
du ve rbe per recti r II JI\1CIIIIThCSl. changer. Attent ion, cn r usse ,;{! Ra ppelez-vous qu"après le verbe 3aU lt !\oHlTbCSI , s'occuper de

ce ve rbe est pronom in al. qqch., on met l'in strumental. Ainsi, BTOpbhl, est l' in s trum en ­

<ID nocToiÎn' ou nocTo iÎTc-nocTo ÎÎTc est une express ion qui tal de l'o rdinalm8 sculin BTOpoÎi , deuxième. Vous savez déjâ

équ ivaut à AI/elldez l En fa it, c'est 11 I1lperatif du verbe per- ~ que les ordin aux se déclinen t comme les au tres adjecti fs.

335 • Tp llCTa TpllllUaTb mlTb TpltCTa Tpl1Jl.u:rn, w ec'rl:>• 336


71 YnpalKHeHHe 1 - 'huaiîTe " nepeBolIllTe C orrigé de l'exercice 1 71
o YcnoKoi-îTecb, saM HeJJb3jl BOJIHOBaTbCjl!
o Ca lmez-vous, vous ne devez pas vous inquiéte r. @ Hier. on a
changé notre (on nous a changé le) planning de trava il. Maintenant.
6 B'Iepa HaM nOMeHjlJJH rpa<jJIIK pa60TbJ. Tenepb mes jours de congé sont le lundi et le mardi (les lundis el mardü~.
BbIXOJ\HbJe y MeHjl B rrOHeJ\eJJ bHIIK H BO BTOpHHK. @) Au nom de Dieu, occupez-vous de vos affaires! 0 C'est un très

@) PaJ\11 bora, 3aiîMHTecb CBOMMM J\eJJaMM! 0 3TO bon hôtel: les pri x [sont] bas et le serv ice [est] à la hauteur. 0 Il s
ne sont pas venus (n'étaient pas) dans cell e ville depuis vingt ans,
O'leHb xopowal! rOCTMHMua: ueHbl HM3KMe M cl rien n'y a changé.
cepBHC Ha BbICOTe. 0 OHM He 6blJJM B 3TOM ropoJ\e
J\B3J\uaTl, JJeT, Il TaM HM'Iero He M3MeHHJJOCb.

YnpalKHeHlIe 2 - BoccTa HoBHTe TeKCT Corrigé d e l'exercice 2

I) - Mblno - 1l3CTY - Jl,ëWeSO @ - BO.llI1I1a - HOC @) - J.l 3MeH It J1QCb­

o Troi s cent cinquante roubles pourun savon et du dentifrice ! Et .9 - O.lle)lJla - IlpOCTbIHI-I - 0 - HM - no-npC)f{I·le My

c'est ce qu 'on appe lle bon marché ?


TpHCT3 njlTbJ\eCliT Py6JJeii 3a .... Il 3y6HYlO
. . ... ! YI 3TO Ha3blBaeTCl! . . .... ?
e Mai s clle l'a mené par le bout du nez durant toute sa vic!
n OHa BCIO CBOIO lKII3Hb . . .. . . ero 3a ..." .
""a
@) Rien n'a cha ngé: ils ront des scandales tous les jours (chaque
jour).
HWlero He .......... : y HMX KalKJ\bliî J\eHb
CKaHJ\aJJbl.
9 Les oreillers, les couvertures clIcs draps sont dans l'armoire.
nOJ\YWKII, ...... Il .... .... B wKa<!lY.
o Je leur ai téléphon é hie r : chez eux, 10 1lt est comme d'habitude
(com me a \lont).
51 3BOHIIJJ .. B'lepa: y HIIX Bcë .. - . . . ..... • Deuxième vague: 22 t leço n

ii., Iii
Tp llCTa Tpullu,aTb BoceM b • 338
337 • Tp HCT3 Tpll..llUélTb ceMb
72 CéMb)J,eCHT BTOpOH ypOK Soixante-douzième leçon 72
Bee L\Beni p âJlyn l ('ommen/ retenir les couleurs de l 'arc-en-ciel ? Apprenez ce petÎt
({'.l'te (les 3 premières lignes) -la p remière leure de chaque m OI (de
1 K alKJlblH OXOTHMK
couleur bLeue) vous soufflera la cOlileur.
2 lKeJ1aeT CD 3HaTb,
Toutes les couleurs de l'arc-en-ciel
3 rJle CHJlHT (pa3aH.

4 K pacHblM, op aHlKeBbIM,
1 Chaque chasseur
5 lKëJ1TbIH, 3ellëHblM,
2 désire savoir
6 rony6oM, CHHHA., qlH OIICTOBbÜi.
3 où est (assis) le fai san.
7 11 Jlp yrMe l\BeTa @:
4 Rouge, orange,
8 CepbJH : cepoe He6o ;
5 j aune, vert,
9 'lëpHbJH : '1ëpHble ma3a @;
6 bleu , bleu marine, vio let.
10 30J10TOH : 30nOThie pyKfl. 7 Et d'autres couleurs:
11 cepc6p~Hbl H : cepc6pnIHln JlmKIΠCl,;
8 gris: un ciel gris ;
9 noir : des yeux noirs;
12 l\BeTHoH : l\BCTHOH TeJleB lI30p ;
10 doré: des mains en or.
I3 '1ëpHO-6enbIH: '1ëpHo-6cnan c\JCYrorpacplul.
Il argenté: une cuillère en argent ;
14 MOIi lIIo611Mbie l\BeTa: 6 clKeoblH , p 030Bbiii 12 de couleur : une télév ision en couleur ;
fi KOp ll '"ieBbIH , 13 noir et blanc: une photographie en noir el
15 CBCT!lO-3e!l ëH bl~i , TëM I·IO-CIHlHH 1. blanc.
14 Mes couleurs préférées: beige, rose et marron ,
Rcmanluc dc prononciation
15 vert clair, bleu foncé .
4 Ollâu if\Cf\ htii aRa -njyvY1

Notes
Atte nt io n : n(y.t.: K'I, clfillère, comme certa ins autres s\Jbstall tifs
CD Main tenant VOliS pouvez san s doute reconnaît re l' in fin itif des
fémini ns, a une voyelle mobile au génitifpluricl : J16aœK.
ve rbes il pa rti r des t'ormes conj uguées. Cherchez toujours la
racine ! Ai nsi, ..-CJ. iICT est la 3e personne du verbe if\Cm'tTb , Il CUéTiIO, clair; Të~ 1II0 J0l1 cé. se rajou tent au x coul eurs avec un
désirer. trait d'union :
y l\IeUH CCTb Kp~lCH8blii TëM H O·KOp li ~lIl eBbliÎ csIITep.
CID Certai ns noms mascul ins forme nt le plur iel en -a touj ours
J'ai un beau pull marron fOl1Cé.
acce ntué â.ll.pec, adresse - au pcca ; Ilo.nop, docteur
y TaMapbr cBéTJlo-cé pbl e rnaJ3 .
.lI.0KTOpa ; useT, cou/el/r _ uoeTâ ; rna], œil-+ rJlala.
Tamara a les yeux gris clair.
339 · T p llCTU TIHUl.uaTb AeBlITb
'TpIlCTa COpOI< • 340
72 YnpalKHeHHe 1 - 'lHTaüTe H nepeSO):\HTC Corrigé de l'exercice 1 72
o OH l\eJIbIll.l\eHb CI1.1\I1T Pll.l\OM CO CBOI1M YëpHO­ o Il passe toute la journée devant (à côté de) sa télé (en) noir et
bla nc. 8 La mer est très belle aujourd'hui: bleu foncé . fi) - Quelles
6eJIblM T eJIeBI130pOM. @} Mop e CerO.l\HlI Oy eHb
sont le s couleurs qui te plaisent? (Quelles couleurs te plaisent ?)
KpaCI1BOe - TëMHO-CI1 Hee. @) - KaKl1e l\BeTa Te6e
- Toutes les couleurs de l'arc-en-ciel ! 0 Quel ciel gr is! JI va sû­
HpaBlITcl!? - Bce l\BeTa p a.l\yrl1! 0 KaKOe cepoe re ment encore pleuvoir. 0 Tous ses vêtements sont de couleur(s)
He60! HaBepHOe, OnllTb 6Y.l\eT .l\OlK.I\l>. 0 Y Heë orange et rouge!
BClI O.l\elK.I\a opaJ-l lKeBoro 11 Kp aCHoro l\BeToB !

Y npalKHeHlfe 2 - BocCTaHoBIfTc TCKCT Corrigé de l'exercice 2


- lfêpllO-6cJJbJe - UlJeTHble 8 - no.ayUlKIi - @) - caM - 30JJOTble ­
o - J'aime beaucoup les photos cn noir el blanc. - El moi, je les - cepblc - ~lëp l-l blC 43 - JIIHlO KpaCHoe
préfère en couleur.
- 51 Oy eHb JIl06JIIQ ..... - ..... (!lOTOrpa<pl1 l1 . ­ %/'Zo'Cae eytteS'N.(T,'"
A M He 60Jl bWe HpaBllTCll ... .
f) Dans ma chambre d'hôtel, tou s les orei llers so nt vert clair ct
les draps sont jaunes.
B MoëM HOMepe BCC . . . . . . . CBeTJI0 -3CJIëH bIC,
a n p OCThl H H lKëJIThie •
~ JI f::lit toul luÎ-ml3mc. [il a] des mains en or.
OH Bcë .l\eJlaCT . ... y Hero . . . . . . . pyKH.

o Tu ~s les yeux gris Clla sœur i.I les Iyeux] noirs.


y Te611 ..... rna3a , a y l'Boeil cec-r pbl
CKOJ)orO IJ O(J Ka
o Il esl tel lement CI1lU que SO I1 v i sage CSI tout rouge.
LJ CTh'l J)C 'l ë pll Cllb K H X 'lyM1'1lel l bK II X*
l{ cIlTtiJIIt 'I ëpllbl/UII QelllU1:Jl3i\1l1 'ICpTëiK
~lc pTë ll Ka

OH l'aK BOJI HyCTCll , '1 TO y Hero Bcë 4 pe311bl 'la iÎllo 'lIic·m.
Vire-langue
Quatre sales d iablotins noirs
Traç;:licnt un dessin à l'encre noire
Extraordinairement propremen t .
El 1I10il11ellonl. /11/ petit exercice de prononciation! Les Russes "'-e ll bK est un suffixe diminlllif qui se met entre le radical ef la

aiment beaucoup les vire-fongues. Lisez celui-ci lel1fement, Cil terminaison.

prononçant bien chaqlle 11/01. Accélérez ml Jill' et à mesure. Ainsi, ce son' les adjectift 'lê pllbl H, noir; 't )'M3J blH , sole.

Deuxième vague: 23' leçon


341 • Tp HCTU c OpoJ\ OlUfJJ TpnCTa COpOK llBa • 342
Soixante-treizième leçon 73
73 CéMbtJ,eCSIT TpéTHH ypOK
Comm ent vous contact er
KaK C SaMit CBSl3aTbCSI? (Comment avec vous se-liel) ?

1- ITpocHlTe, Bbl He MOnIl! 6bl <1 M He 1- Excusez-moi, pourriez-vous m'aider (vous ne


nOMo'!h? pouviez particule-du-conditionnel à-moi aider)?
2- )J,a, KOHe'IHO, 'leM ~ Mory 6bJTb none3eH :1? 2 - Oui, bien sûr, en quoi pui s-j e [vous] être uti le?
3- MHe HatlO CpO'IHO CBH3aTbCH l C MoeH 3 - Je dois contacter ma fami lle de toute urgence
ceMbëii. (A -moi il-fau! d'urgence se-lier avec majàmille).
4 51 XOTena 1103BOH IITb tlOM OH G', HO 110'lTa 4 Je voulais téléphoner à la maison, mai s la poste
3aKp bITa lll. , est fermée,
5 a 113 Ka6 11 Hhl TeJle<pOHa-aBTOM 3 Ta MmKHO
5 et on [ne] peut téléphoncr de la cabine
t